Classement séries |

Les Envahisseurs

 

"Ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus." Novembre se conclut peut-être sous les nuages mais l'HypnoVintage vous réchauffe le cœur en sortant de ses tiroirs un spécimen du petit écran. Lancés en 1967 sur le réseau ABC avec des téléspectateurs adeptes de la culture populaire, Larry Cohen et ses "Les Envahisseurs" sont un conte de science-fiction pessimiste de la condition humaine. Avec seulement 43 épisodes à son actif répartis en deux chapitres, le show produit par Quinn Martin, à qui l'on doit "Les Incorruptibles" et "Les Rues de San Francisco", a su captiver un public passionné par les aventures de David Vincent avant de s'inscrire, au fil du temps, comme l'une des séries phares des plus aguerries.

 

Véritable ovni de la télévision au moment de sa diffusion, "Les Envahisseurs" puisent leur force dans ses nombreux thèmes. Incontournable, celui du voyage en fait évidemment partie. En tentant d'arrêter les aliens, David Vincent parcourt les Etats-Unis et cherche à dévoiler leur terrible plan. Ironiquement et à la différence des shows comme "Amicalement Vôtre", le monde de la série n'en semble que plus petit. Même si les Aliens arrivent de l'espace, seuls des lieux désertiques ou des villes très peu habitées sont représentés, donnant alors un effet d'isolement accentué par le personnage de David Vincent lui-même. Le héros voyage régulièrement dans sa Ford. La voiture ne volant pas et ne pouvant aller sur l'eau rend l'univers du show extrêmement limité puisqu'il ne quitte jamais les Etats-Unis. Ce cloisonnement permet aux téléspectateurs de se plonger totalement dans "les Envahisseurs" qui jouent les cartes de la peur et d'une pression pesante. Ainsi les humains et les fans assis devant leur écran, ressentent un sentiment oppressant auquel il leur est impossible d'échapper. Cette impression négative est renforcée par la musique, une mélodie de trois notes se répétant inlassablement et qui peut rendre fou n'importe quel sériphile. Heureusement, celui-ci pourra reprendre son souffle en appréciant les véhicules utilisés par les personnages.


La technologie des visiteurs venus de l'espace est beaucoup plus moderne et sert avant tout à contrôler la planète pour assouvir les terriens. Néanmoins, leurs soucoupes volantes reprennent des modèles bien connus du genre. Leur apparence ovale s'inspire des apparitions que le directeur de la photographie, Andrew J. McIntyre, a pu apercevoir au cours de la Guerre de 39-45 alors qu'il était aux commandes de son bombardier. Cette simple idée permet de souligner la volonté de Quinn Martin et de Larry Cohen de rester réaliste dans un domaine qui autorise la fiction à prendre le dessus sur la science. Enfin, ces véhicules bien étranges se heurtent à la Ford que vénèrent bon nombre de protagonistes tout au long de la série. Dès le pilote, David Vincent se met au volant d'une Ford Galaxy 500, sortie en 1966, que le public pourra ensuite retrouver jusqu'au dernier volet. Cette voiture moderne et élégante était monnaie courante dans les séries de l'époque au point de devenir une véritable célébrité à elle toute seule, poussant alors le consommateur à vouloir l'acquérir.


Parce qu'elle est une immense expérience à elle toute seule, "Les Envahisseurs" décrivent un monde reclus sur lui-même, obsédé par la réussite mais dont l'impossibilité à accepter la vérité les poussent irrémédiablement à leur perte. Le réalisateur peint un univers pessimiste, égocentrique et paranoïaque. Alors que les téléspectateurs entrent dans la peau de David Vincent, celui-ci sombre dans une quête infernale: découvrir où se cachent les extraterrestres mais surtout connaître leur identité afin de les arrêter. Différentes des autres fictions proposant des aliens au physique atypique, le show introduit aux téléspectateurs un ennemi qui lui ressemble mais qui a une particularité bien distincte. Même si cette caractéristique semble comique, les envahisseurs ne peuvent plier le petit doigt, un défaut permettant à David Vincent de les traquer et de les ralentir durant leur mission. L'apparence de ces méchants peu communs étant essentielle, les héros de la série et ses antagonistes jouent au jeu sadique du chat et de la souris où définir l'identité réelle d'un individu est primordial pour la survie. Cette idée est sans aucun doute un dessin de la réalité où le monde contemporain est encore choqué par les évènements de la Seconde Guerre Mondiale et par sa lutte contre l'URSS. Ces aliens deviennent une métaphore du communisme, une idéologie promulguée par les rivaux des américains. Bien qu'ils peuvent être n'importe qui, certains de leurs costumes, notamment dans "Vikor" (1x06), n'est pas sans rappeler celui porté par la Gestapo durant la guerre. La présence de collaborateurs est également une image de cette période dramatique de l'Histoire. Un clin d'œil qui permet à Larry Cohen de captiver les fidèles mais qui sert, avant tout, d'outil afin de donner à ces vilains une impression méprisable. Maîtres de la manipulation, ils n'utilisent pas seulement les armes afin de soumettre les terriens. Ceux-ci séduisent grâce à leurs discours jusqu'à faire croire à David Vincent qu'ils viennent en paix durant un épisode de la saison 1, l'art oratoire étant une pratique régulièrement adoptée afin de persuader une personne de sa légitimité.


L'un des grands atouts de la série est sans contexte son héros. Avec son apparence de bellâtre, David Vincent s'impose comme un personnage emblématique du petit écran et devient par la même occasion le symbole de l'insoumission à l'oppresseur et de la Résistance. Son dévouement envers l'Humanité et sa lutte contre les aliens font de lui un héros tragique. Dès le pilote, il fait face non seulement à l'impossible mais également au mépris de ses pairs. En voyant un vaisseau spatial et comprenant les motivations des extra-terrestres, ce protagoniste fait face à la méfiance, le plongeant non seulement dans une quête de Vérité mais aussi et surtout dans une immense solitude. Malgré toute sa bonne volonté et son isolement, David reste solidaire à sa cause et prouve, à chaque épisode, son désintérêt à être reconnu comme un protecteur de l'Humanité. Autre caractéristique intéressante, ses alliés trouvent rapidement la mort, le laissant irrémédiablement seul. Leur sacrifice devient, aux yeux du héros, une figure de libération contre les envahisseurs.
Il n'est pas seulement le visage de la résistance. Grâce à son travail d'architecte, David Vincent prend également la forme d'un modeleur, d'un bâtisseur. Sa vision du monde et sa compassion sont des instruments nécessaires pour contrer l'ennemi afin de construire un monde meilleur et plus paisible. L'aspect religieux du personnage n'en est alors que plus important. Restant toujours droit dans ses positions et dans son code moral, David Vincent apparaît comme une image de parole évangélique ayant pour mission d'affranchir les humains des méchants. A de nombreuses reprises, il fait la rencontre d'une population méfiante, inquiète de sa venue mais qui l'écoutera au fur et à mesure des épisodes. Ce n'est alors plus étonnant de le voir apparaître avec une lumière autour de lui. Dans "L'expérience" (1x02), il est totalement illuminé avant d'apparaître à l'écran. L'emploi de l'antithèse par Larry Cohen est aussi déterminant. Les images de la folie et de la raison sont ainsi bouleversées. Alors que le public soutient David dans sa quête et le voit comme un être sensé, les autres personnages le considèrent comme fou et bon pour l'asile.
Enfin, la Religion ne se retrouve pas seulement à travers son protagoniste mais aussi dans ses antagonistes. Lorsqu'ils meurent, ils deviennent rouges puis disparaissent en redevenant cendres, rappelant facilement les démons de l'Enfer.
Bien que ceux-ci aient une apparence humaine, leur comportement détaché se distingue de celui des terriens. Ils ne ressentent pas d'émotions et restent froids. En apprenant à les connaître au fil du temps, David Vincent est surpris par leur capacité à manipuler mais aussi par la façon dont certains aliens absorbent ces sentiments pour se les approprier. Dans "La Mutation" (1x03), le héros rencontre une jeune femme qui se révélera être une envahisseuse. Elle fera preuve d'un courage incroyable en décidant de l'aider et en trahissant son peuple. Même si ces extraterrestres peuvent faire penser à des robots et représentent volontiers les idéaux communistes de l'URSS, ils n'en restent pas moins capables de ressentir de l'affection mais choisissent tout simplement de l'étouffer, rendant l'invasion encore plus dangereuse.

La science-fiction est évidemment une partie cruciale de la série. Malgré tout, elle n'en reste pas moins éphémère. Grand fan du genre, Larry Cohen s'inspire largement des long-métrages "Les Envahisseurs de la planète rouge" et de "L'Invasion des profanateurs de sépultures" sortis au cinéma durant les années 1950. Même si "Les Envahisseurs" représentent à eux seuls ce genre de la littérature populaire, la série tient à garder un côté réaliste de son intrigue afin d'attirer un maximum de téléspectateurs. Et pour cela, Quinn Martin sort ses meilleures cartes. Déjà aperçu dans "les Incorruptibles", le côté journalistique du producteur revient ici et tient une place importante dans l'intrigue. Outre les nombreuses apparitions de la presse papier, les épisodes sont introduits et conclus par un narrateur qui prend le rôle de médiateur entre le public et les personnages du show. Celui-ci permet aux fidèles de comprendre les enjeux du volet et de replacer les évènements dans leur contexte. Ses récits permettent de poser David Vincent comme étant une figure protectrice, celui-ci étant à chaque fois le sujet principal des articles. Cependant, ce personnage n'apparaît pas au cours des différents volets et ne possède alors pas de visage. Une idée qui permet aux fans de s'imaginer être le narrateur en prenant une part dans l'histoire.
Le rendu journaliste n'est heureusement pas le seul trait réaliste de la série. L'utilisation de procédés théâtraux est l'un des grands avantages de la production de Larry Cohen et de Quinn Martin. Encore une fois utilisés dans "Les Incorruptibles" mais aussi dans "Les Rues de San Francisco", chaque volet est découpé en cinq actes. Comme dans une pièce de théâtre, les acteurs sont présentés à l'auditoire durant le générique et l'utilisation de rideaux permet aux personnages d'être introduits comme le montre "L'expérience" (1x02). Le public a ainsi l'impression de découvrir un véritable témoignage de guerre tout en étant proches des comédiens.

Les amoureux d'Alfred Hitchcock ne pourront s'empêcher de remarquer les nombreuses références de Larry Cohen au maître du suspense. La série jouant avant tout sur la paranoïa et la pression qui entoure David Vincent, le réalisateur ne peut s'empêcher de rendre hommage à celui qui a signé des œuvres les plus cultes du 7ème Art. Le nombre de comédiennes blondes rappelle sans contexte l'amour que portait Alfred Hitchcock à ses femmes. Kathleen Widdoes, Susan Oliver et beaucoup d'autres font facilement penser à Tippi Hedren ("Les Oiseaux") ou bien encore à Janet Leigh de "Psychose". Certaines scènes s'inspirent directement de ces œuvres cinématographiques. Lorsqu'Ellen Woods, incarnée par Kathleen Widdoes, comprend que ses protecteurs tentent de l'influencer en lui faisant croire qu'elle perd la raison, le public averti ne peut s'empêcher de se remémorer une scène des "Enchaînés" sorti en 1946. Le film "La Mort aux trousses" a également droit à de nombreuses mentions notamment dans "Equation Danger" (1x09) ou lorsque David Vincent trouve une station de régénération. Enfin, l'histoire même des "Envahisseurs" est un hommage à Hitchcock, l'influence du metteur en scène se retrouvant notamment dans l'intrigue où un homme innocent se retrouve mêlé à des évènements qui lui échappent totalement. Celui-ci aura alors pour mission de convaincre le monde de sa bonne foi. Enfin, il est clair que "les Envahisseurs" et "le Fugitif" de Roy Huggins, feuilleton diffusé en 1963, ont leur lot de points communs, toutes les deux étant des productions de Quinn Martin. L'idée d'un homme devant fuir son propre peuple parce qu'il n'est pas cru est sans aucun doute un rappel discret de la série portée par David Janssen. En effet, David Vincent et le Docteur Richard Kimble doivent prouver leur légitimité et la preuve de leur bonne foi, David en prouvant l'existence des aliens et Kimble en démontrant son innocence et en retrouvant le meurtrier de sa femme.

Bien qu'elle ait trouvé son public au cours de la saison 2, l'annulation de la série fut inévitable mais reste surprenante. Alors que les audiences grimpaient au fil des épisodes, Roy Thinnes, interprète de David Vincent, ne s'y attendait pas et avait appris cette nouvelle en lisant un numéro du magazine de Variety. Son implication envers le show ne permit malheureusement pas à celle-ci de décrocher un troisième chapitre. Cependant, grâce à sa mise en scène, ses acteurs et surtout grâce aux sujets abordés, "les Envahisseurs" restent gravés dans les mémoires de ses fans. C'est la raison pour laquelle Quinn Martin et Larry Cohen ont tenté à plusieurs reprises de sauver la production en écrivant des suites plus ou moins réussies. Quelques années après la diffusion de l'ultime épisode, Roy Thinnes se relance dans l'aventure sans goûter au même succès avec "The New Invaders". Mais c'est le film "Le Retour des Envahisseurs" réalisé par Paul Shapiro, avec Scott Bakula et Richard Thomas, qui permettra à la série de connaître enfin une conclusion malgré une intrigue sans saveur. Même si ce long-métrage datant de 1995 n'est pas aussi culte que sa grande sœur, ce sequel met fin à l'invasion extraterrestre et garde une continuité avec la série en faisant revenir son visage emblématique.

Angoissant et piquant, le générique composé par Dominic Frontiere ("L'Immortel", "Au-delà du Réel") peint les différents thèmes de la série. En seulement quelques notes, la musique devient elle aussi une invasion, pénétrant dans la tête des téléspectateurs qui ne peut s'empêcher de la chantonner jusqu'à ce qu'elle veuille bien lui libérer l'esprit. Contre toute attente, elle n'est pourtant pas une œuvre originale écrite spécialement pour la création de Larry Cohen. En réalité, elle a déjà été entendue dans un épisode de la série d'anthologie de Leslie Stevens, "Au-delà du Réel". Trente-deuxième volet de son premier chapitre, "La porte du passé" met en scène deux femmes se réfugiant dans une maison après avoir tué un maître chanteur sadique. Mais ce qu'elles ne savent pas est que cette habitation d'apparence ordinaire contient une machine à remonter le temps. La mélodie est jouée au moment où l'une des protagonistes semble être invitée par un jeune homme silencieux à pénétrer dans une étrange pièce. Malgré ce léger détail, la composition des "Envahisseurs" n'en reste pas moins culte et respectée par les fans.

Charmant et charismatique, Roy Thinnes, décroche le gros lot en prêtant ses traits à David Vincent. La série est un véritable tremplin pour l'acteur qui se consacre à ses deux passions : la peinture et la comédie. Après l'annulation du show, Thinnes fait des apparitions remarquées en tant que guest star dans "Galactica" de 1978 ou bien en incarnant Jeremiah Smith dans trois épisodes de la très troublante et mystérieuse "X-Files". "Les Envahisseurs" ne lance pas seulement sa carrière. En effet, Thinnes fait la rencontre de sa seconde épouse, Lynn Lorin, dans "Panique" (1x14) . Ils auront deux enfants avant de divorcer en 1984. Bien que peu de comédiens soient récurrents, les invités de prestige de l'époque se bousculent afin de participer à l'invasion. Susan Oliver, Edward Asner et James T. Callahan en font partie.

 

Peinture pessimiste de la condition humaine et de la société de l'époque, "Les Envahisseurs" séduisent toujours malgré les années et continuent d'inspirer les artistes dont Arnold Turbarst qui consacra un album entier à la série. Sous les allures dépressives et sombres, elle met en scène un héros dévoué, parfaitement incarné par Roy Thinnes, et qui est, encore aujourd'hui, l'un des personnages les plus cultes de la télévision. Un rendez-vous à ne surtout pas manquer surtout lorsque l'intégralité est disponible en DVD.

Ecrit par Nuriko 

Vidéos

Les Envahisseurs - Générique VF
Les Envahisseurs - Générique VF
Ajoutée le 01.12.2015 par Locksley 

Teaser | Instructions | Tableaux des vols
Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne HD1

Dallas (2012), S03E04 (redif)
Jeudi 30 mars à 08:20

S03E05 (redif) à 09:00

S03E06 (redif) à 09:55

Logo de la chaîne France Ô

Scrubs, S05E04 (redif)
Jeudi 30 mars à 15:45

S05E05 (redif) à 16:10

S05E09 (redif) à 16:30

S05E19 (redif) à 16:50

Logo de la chaîne HD1

Urgences, S13E01 (redif)
Jeudi 30 mars à 17:25

S13E02 (redif) à 18:10

S13E03 (redif) à 19:05

Logo de la chaîne The CW

Supernatural, S12E16 (inédit)
Jeudi 30 mars à 20:00

Logo de la chaîne HD1

Urgences, S13E04 (redif)
Jeudi 30 mars à 20:00

Logo de la chaîne M6

Scorpion, S03E09 (inédit)
Jeudi 30 mars à 20:50

Logo de la chaîne France 4

Sherlock , S04E03 (inédit)
Jeudi 30 mars à 20:55

Dernières audiences
Logo de la chaîne FOX

Bones, S12E12
Mardi 28 mars à 21:00
4.35m / 1.0% (18-49)

Logo de la chaîne France 2

Shades of Blue, S01E09
Lundi 27 mars à 22:20
1.30m / 7.0% (Part)

Logo de la chaîne ABC

Quantico, S02E15
Lundi 27 mars à 22:00
3.15m / 0.7% (18-49)

Logo de la chaîne NBC

Taken, S01E05
Lundi 27 mars à 22:00
5.04m / 1.0% (18-49)

Logo de la chaîne A&E

Bates Motel, S05E06
Lundi 27 mars à 22:00
1.30m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne France 2

Shades of Blue, S01E08
Lundi 27 mars à 21:40
1.53m / 6.5% (Part)

Logo de la chaîne CBS

The Great Indoors, S01E16
Lundi 27 mars à 21:30
4.12m / 1.0% (18-49)

Logo de la chaîne The CW

Jane The Virgin, S03E15
Lundi 27 mars à 21:00
0.89m / 0.3% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Time After Time : la série est annulée par ABC

Time After Time : la série est annulée par ABC
Après la diffusion de cinq épisodes de Time After Time, ABC a décidé de retirer la série de son...

Petite nouveauté sur HypnoChannel

Petite nouveauté sur HypnoChannel
La chaine youtube de la citadelle a ajouté une petite nouveauté à son lot de vidéos.  Désormais,...

Hulu renouvelle The Mindy Project

Hulu renouvelle The Mindy Project
Hulu a annoncé une bonne et une moins bonne nouvelle pour les fans de The Mindy Project : la série...

Une 2e saison pour la zombie Barrymore

Une 2e saison pour la zombie Barrymore
Netflix a annoncé aujourd'hui, moins de deux mois après l'arrivée de Santa Clarita Diet sur sa...

Une date de retour pour Dix pour cent

Une date de retour pour Dix pour cent
C'est par une vidéo partagée sur les réseaux sociaux que France 2 a annoncé la date de retour de la...

HypnoChat

serieserie (23:26)

contente mais c'est quand la suiet

Sonmi451 (23:26)

moi je file

serieserie (23:26)

bonen nuit son'

Sonmi451 (23:26)

zouuuuuuuuuuuu bonne nuit miss²

Sonmi451 (23:26)

Bonne fin de journée CB'

CastleBeck (23:27)

Un jour

CastleBeck (23:27)

Bonne nuit Son'

serieserie (23:27)

oui je pense que ça arrivera un jour

serieserie (23:27)

elle est vraiment ouverte cette fin

serieserie (23:27)

y a UN truc que je suis deg ^^ bon deux enfaite ^^

CastleBeck (23:27)

Je préfère Ça à des 7 ans plus tard...

CastleBeck (23:27)

Quoi?

serieserie (23:28)

déjà le 447, 7/8 ans de recherches pour ça... c'était ridicule

serieserie (23:28)

et un autre truc dont je peux parler ici mais j'aurai bien fait un quelques mois apres... famille toussa

CastleBeck (23:28)

J'ai tellement pensé à toi en voyant la scène des 447...

serieserie (23:28)

ah ouais non mais dégouté!

serieserie (23:29)

et le must c'est quand meme le #KinfOfTheLab ^^

CastleBeck (23:29)

Ah, moi, j'aime pas les x temps après, alors, Ca me va.... meme si on voit pas si Hodgins avait raison

serieserie (23:29)

bref j'irai le commentez demain ^^

serieserie (23:29)

beh oui c'est ça que je suis deg, je voulais savoir!

serieserie (23:30)

dans quelques années peut-être!

serieserie (23:30)

et j'ai presque pas pleuré a par beh les deux dernieres scènes quoi ^^

CastleBeck (23:30)

Oui, ou lire les entrevues... la réponse y est

CastleBeck (23:31)

Pas durant la scène King du labo, toujours!?!

CastleBeck (23:32)

Tu as voyage aujourd'hui?

serieserie (23:35)

Ah oui peut être

serieserie (23:35)

Si à partir de la j'ai pleurée ^^

serieserie (23:36)

Euh beh j'ai répondu donc un peu mais sinon non ^^' je vais encore devoir faire ca ce week end ^^'

CastleBeck (23:37)

Je trouvais la scène drôle, ça enlev le goût de pleurer... quoique je ne me rappelle pas avoir déjà pleuré devant mon écran...

CastleBeck (23:38)

Ok... J'espère que tu auras le temps pour tes 105 messages!

cometchat1 (10:24)

Test

cometchat1 (10:29)

Ok

cometchat1 (10:29)

Test

cometchat1 (10:32)

Test

cometchat1 (10:32)

Ok

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (11:14)

Test

cometchat1 (11:14)

Ok

cometchat1 (11:29)

Test

cometchat1 (11:29)

Ok

Locksley (11:44)

HypnoCup : allez, allez, on vient faire un petit clic pour départager Alex et Greg ! Faites-nous exploser le nombre de votants pour cette finale ! Et cometchat1 peut même voter en passant faire ses tests

cometchat1 (11:47)

Ok

cometchat1 (11:47)

Test

kystis (21:44)

N'oubliez pas de voter dans préférence !! Merci

albi2302 (20:00)

Blue Bloods à un nouveau Design (merci Serieserie) et cherche une équipe pour s'occuper du quartier ! N'hésitez pas a passer

cinto (18:35)

Nouvelle PDLQ chez Ma sorcière Bien Aimée; venez, votez, soyez remercié!

albi2302 (00:01)

Hyp9 2017 ça démarre maintenant ! Bonne chasse à tous

Xanaphia (00:06)

Et 1 déjà dans mon panier ^^

Merane (11:57)

Bonjour, le sondage spécial HypnoAirways 2017 du quartier Teen Wolf est arrivé . Merci pour vos votes et bonne journée .

SeySey (16:49)

Bonjour!! Si vous n'avez pas participer à l'animation "Old Or New Age" du quartier Outlander, on vous attend! Êtes vous fait (e) pour le XVIII ou XX ème siècle?? Venez le découvrir! Sans oublier notre sondage & nouveau design

chrismaz66 (18:18)

'Soir, Torchwood a enfin un nouveau SONDAGE, bourré de petites histoires à faire froid dans le dos! Venez trembler et un petit clic pour votre frisson préféré. Merci d'avance et bonne soirée

bedou (14:15)

New Sondage Once Upon a Time. Merci pour vos votes

clark77 (19:20)

EVENEMENT ! Pour les 20 ans de la série, le cast de Buffy s'est réuni lors d'un photoshoot exceptionnel pour le magazine Entertainment Weekly. A découvrir sur le quartier ...

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play
Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium