VOTE | 131 fans |

#814 : Espérance

Titre original:
This is not happening

1re diffusion américaine:
25 février 2001

1re diffusion française:
/

Réalisation:
Kim Manners

Scénario:
Chris Carter
Frank Spotnitz

Guest stars:
Annabeth Gish (Monica Reyes), Roy Thinnes (Jeremiah Smith), Sarah Koskoff (Theresa Nemman Hoese), Judson Earney Scott (Absalom), Eddie Kaye Thomas (Gary Cole), Judd Trichter (Richie Szalay), Bernard White (Dr. Desai)...

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

Une jeune femme enlevée en même temps que Mulder un an auparavant est découverte, mais dans un état critique, car entièrement mutilée par de nombreuses expériences chirurgicales. Scully voit ses espoirs revenir, pensant que Mulder pourrait lui aussi lui être rendu, tandis que l'agent Doggett demande l'aide d'une de ses connaissances, Monica Reyes, qui pourrait leur être utile dans leurs recherches...

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤

Plus de détails

HELENA, MONTANA - 00:58 AM

Sur une route en apparence déserte, de nuit, une lumière apparaît au loin dans le ciel et une voiture débarque à grand fracas. Quelqu’un prend une photo avec un appareil jetable.

Jeune homme : C’est le super pied ! Whouuuuhouuuh ! Génial !

Il suit la lumière. On le voit prendre un dictaphone.

Jeune homme : J’ai en face de moi, un objet volant non-identifié qui se déplace vers l’ouest au-dessus de Panic Ranch Road, plus vite qu’une chauve-souris sortie de l’enfer.

C’est une course effrénée entre la voiture et la lumière qui se produit.

Jeune homme : Latitude 46°, position et vitesse indéfinissables, absolument impossible !

Il tourne brusquement sur la droite, s’arrête et descend de sa voiture. La lumière semble stagner un moment. Il tente de rajouter un commentaire à son dictaphone, mais les mots lui manquent et il choisit de prendre une photo. Il se rend compte qu’il n’a pas tourné la molette.

Jeune homme : Quel idiot !

Le temps qu’il remonte la molette, la lumière descend derrière la colline.

Jeune homme : Oh nan, c’est pas possible !

Il se précipite pour monter la colline. La lumière est en fait, un vaisseau spatial, il semble vouloir se poser. Puis on le voit disparaître lentement, comme si une sorte de camouflage le recouvrait. Le jeune homme arrive en haut de la colline, mais il est trop tard…

Jeune homme : C’est pas possible ! Merde !

Il donne un coup de pied dans la terre et soudain il descend la colline.  Il aperçoit en bas, une hombre, quelqu’un qui marche dans le champ. Il tente d’attirer son attention.

Jeune homme : Eh ! Eeeeeh !

La personne en bas prends la fuite. Le jeune homme cours à sa poursuite.

Jeune homme : Je vous f’rais pas d’mal !

Il trébuche sur quelque chose et se rend compte que c’est un corps, un corps humain, une femme.

Jeune homme : Ce… Ce n’est pas possible…

 

[Générique]

 

Quelqu’un ouvre un tiroir, où on y trouve la plaque de bureau de Mulder. La personne qui a ouvert le tiroir s’en saisit, il s’agit de John Doggett. Il semble en admiration devant cette plaque, peut-être se demande-t-il si ils le retrouveront un jour… Il entend le bruit de l’ascenseur qui s’ouvre et remet en place la plaque avant de contourner le bureau. Scully arrive.

Scully : Agent Dogget.

John : Bonjour.

Scully : Vous m’avez d’mandé de v’nir ici d’urgence…

John : Je vous l’ai demandé en effet car, je crois qu’il était très important que vous veniez ici, agent Scully. Merci !

Scully : De quoi s’agit-il ? Je peux savoir ?

John : Je préfèrerai que ça soit l’adjoint Skinner qui vous mette au courant.

 

***************

 

Skinner observe de son bureau, il semble nerveux.

Skinner : Ils sont là !

Secrétaire : Voulez-vous que je fasse une réservation pour l’agent Scully ?

Skinner : Nan, elle voyagera avec nous.

La porte s’ouvre sur les agents Doggett et Scully. Elle s’avance vers lui, il prend une grande inspiration.

Scully : Quoi ? Que s’passe-t-il ?

Il les regarde tous deux avant de leur faire signe de la tête.

Skinner : Allons dans mon bureau.

 

***************

 

Skinner fait rentrer Scully en premier avant de refermer sa porte après le passage de John.

Scully : Alors, que s’passe-t-il ?

Skinner : Nous avons reçu hier soir un rapport du Montana, sur une rencontre d’OVNI.

Le regard de Scully passe de Skinner à Doggett puis revient sur Skinner.

Scully : Quel genre de rencontre ?

Skinner : Un jeune homme a traqué un objet très brillant qui volait dans le ciel à très basse altitude jusqu’à un grand champ où il l’aurait vu disparaître… Mais où il aurait vu un extraterrestre.

John semble légèrement mal à l’aise.

Scully : Monsieur, tous mes tiroirs sont pleins de rapports qui commencent de la même façon. Pouvez-vous me dire ce que ce rapport a de particulièrement extraordinaire ?

Skinner : Ce jeune homme s’appelle Richie Solati…

Scully : Et…

Skinner : C’est un fou d’OVNI originaire de Bellefleur, Oregon. Vous l’avez rencontré là-bas avec Mulder.

Elle croise le regard de John.

Scully : Est-ce que vous insinuer que ça a un rapport avec Mulder ?

Il ne semble pas sûr de ce qu’il va répondre, l’agent Doggett prend le relais.

John : Il insinue que ce n’est pas impossible.

Skinner : Richie Solati n’a pas trouvé un extraterrestre hier soir, il a trouvé une femme. Une femme que vous connaissez également… Thérésa Hoese.

Scully : Thérésa Hoese était cette jeune mère qui s’était faite enlevé la veille de la nuit où Mulder lui-même…

Skinner : Et elle est rev’nue la nuit dernière.

Scully : Rev’nue ?

Les 2 homme semblent se concerter du regard.

Skinner : Et sa vie ne tient plus qu’à un fil…

 

***************

 

ST. JEAN HOSPITAL - HELENA, MONTANA

Skinner, Scully et Doggett son dans le couloir d’entrée d’un hôpital. Un médecin vient à leur rencontre.

Médecin : Qui est Mr Skinner ?

Skinner : C’est moi. Vous êtes le Dr Desai ?

Dr Desai : On vient seulement de m’annoncer votre visite… Il paraît que vous venez directement de Washington.

Skinner : Oui. Nous venons voir Thérésa Hoese.

Dr Desai : Je sais, j’aurais simplement préféré qu’on me tienne au courant, parce que cette femme n’est pas en état de recevoir à l’heure actuelle…

Scully : Dans quel état est-elle ?

Dr Desai : Elle est au bout du rouleau. En 12 ans, je n’ai jamais vu quelqu’un sortir vivant d’un aussi mauvais traitement.

John : Docteur, nous devons rencontrer la victime et l’interroger si possible sur ce qui s’est passer.

Dr Desai : Alors promettez-moi au moins une chose… De faire tout ce qui est en votre pouvoir pour coincer les coupables.

 

***************

 

Le Dr Desai ouvre la porte de la chambre.

Dr Desai : A vrai dire, c’est un vrai miracle que cette jeune femme soit encore vivante.

Scully s’avance lentement tandis que le médecin fait le tour du lit.

Dr Desai : L’infirmière de garde dit qu’elle a réclamé son bébé la nuit dernière. (Scully continu à s’approcher) Mais à part ça, elle n’a pas dit un mot. Je pense que c’est le seul fil qui la retient à la vie. (Scully semble complètement choquée) Le plus terrible, c’est que… On a l’impression que quelqu’un a pratiqué des expériences sur elle.

Scully se retient de ne pas craquer en entendant tout cela et regarde en coin son collègue qui lui, semble impassible.

Skinner : Et à quoi voyez-vous cela docteur ?

Dr Desai : A l’intérieur des joues, des tissus ont été coupés selon un schéma linéaire. Sa cage thoracique a été défoncée et le tissu organique de son abdomen, arraché. Aux rayons-x, j’ai vu des coupures sur le voile du palais.

Scully : Aux rayons-x, vous n’avez pas vu… autre chose ? Des corps étrangers ?

John réagit légèrement aux propos de Scully, devenant plus sérieux du regard, il relève la tête.

Dr Desai : Je n’suis pas sûr de comprendre…

Scully : Des petits morceaux de métal, des implants.

Dr Desai : Non, je n’ai rien vu de tel.

La porte s’ouvre brusquement sur un agent de police.

Policier : Est-ce qu’un agent Doggett a demandé un rapport de police ?

John se saisit du rapport et le parcours avant de se retourner vers ses collègues en fermant le rapport.

John : Agent Scully, vous pouvez rester et discuter de corps étrangers, mais il semblerait d’après ce rapport, que nous ayons un suspect.

 

***************

 

Une télé est allumée sur un documentaire. Des coups sont frappés à la porte.

Doggett : Mr Solati ?

Richie : Oui ?

Il baisse le son de sa télé et veut observer qui frappe, mais Doggett ouvre comme si de rien n’était.

John : Richie ?

Richie : Euh… Oui.

John : John Doggett du FBI et voici l’agent Scully et l’adjoint Skinner, notre patron. On peut rentrer une minute ?

Richie : Mais vous… Vous êtes déjà entré.

Scully passe devant lui.

Richie : Mais, mais j’vous connais. (il ferme la porte) Hein, est-ce que j’vous connais ?

Scully : Oui, on s’connait. Richie, on s’est vu dans l’Oregon, au printemps dernier. Vous ne vous souvenez pas ?

Skinner : Si vous habitez dans l’Oregon, qu’est-ce que vous faites ici, dans le Montana ?

Richie : Mon pote Gary, il… Il a été enlevé lui aussi, juste… Juste avant votre partenaire. Je suis venu pour le retrouver.

Il s’assoit. Doggett regarde les photographies.

John : Donc, vous êtes venu ici à cause d’un canulard.

Richie : Nan, j’ai écouté les nouvelles.

John : Les nouvelles ?

Richie : Tout ça, c’est dans les 2 dernières semaines. Je suis allé sur  internet et j’ai participé a des forum sur les apparitions d’OVNI. Après l’Oregon y en a pas eu beaucoup et puis là, tout à coup dans le Montana… J’aurais… J’aurais jamais cru que je trouverai Mme Hoese de cette façon là, même en un million d’années.

John : Quand vous avez trouvé le corps de cette femme, vous avez dit à la police que vous aviez vu fuir un extraterrestre. Vous savez c’que c’est un moulage témoin, Richie ? C’est c’que font les flics quand les chaussures ont laissés leurs empreintes. Ils font un moulage en résine, et celui qu’ils on fait dans le champ ce soir là montre qu’il s’agissait d’une paire de Nike, pointure 39. Vous imaginez un extraterrestre en Nike ?

Richie : Ca veut rien dire.

John : Vous est-il venu à l’idée qu’il ne s’agissait pas d’un extraterrestre mais d’un homme ?

Richie : Qu’est-ce que vous faites du vaisseau spatial ?

Doggett et Scully se regardent, puis Doggett sort, suivi de Scully.

Scully : Agent Doggett ! De quoi s’agissait-il ?

John : De faire pression sur le témoin pour connaître la vérité.

Scully : Vous refusez d’admettre qu’une créature, autre qu’humaine ai pu agir ainsi, ai pu faire subir de telle tortures à cette femme qui est à l’hôpital.

John : Ce n’est pas ça qui est important, l’important c’est de trouver Mulder.

Scully : Depuis des mois nous cherchions une ouverture, une piste. Hors c’est ce que nous avons aujourd’hui.

John : Nous n’avons rien d’autre qu’un espoir. Mais au moins, tachons d’être lucides, et de ne pas nous cacher ce que personne n’ose dire. 

Scully le regarde d’un air interrogateur.

John : Votre volonté de trouver Mulder n’a d’égal que votre peur de le trouver.

Il s’en va, la laissant réfléchir a ce qu’il vient de lui dire.

 

***************

 

Dans un lieu inconnu, des lumières s’allument, éclairant un corps attaché sur une sorte de siège venu d’un autre monde. Du sang coule de ses membres, traversés par une baguette de métal. C’est Mulder. Ses joues sont étirées par 3 pinces de chaque côté du visage. Scully se réveille en sursaut.

Des coups sont frappés, Skinner ouvre, à moitié endormi et découvre Scully devant sa porte.

Scully : … S’il était mort ?

Skinner ne répond pas de suite, grelottant de froid en t-shirt.

Scully : Pardon… Je crois que j’ai fait un cauchemard

Skinner : Je m’habille et j’reviens. 

La porte se referme. Puis on voit Skinner rejoindre Scully dehors, qui regarde les étoiles. 

Scully : Un soir, j’ai parlé avec Mulder de la lumière des étoiles. Agées de milliards d’années… La lumière des étoiles mortes depuis longtemps continue toujours à voyager dans le temps et l’espace… Jamais elle ne s’éteindra, c’est peut-être la seule chose qui est éternelle. Il disait que le séjour de nos âmes était là… J’espère qu’il avait raison.

Skinner passe un bras autour des épaules de Scully pour la rapprocher de lui et la rassurer. 

Skinner : Si vous essayez de vous préparer, alors arrêtez, je vous en prie. Rien ne dit que nous n’allons pas trébucher sur lui, au beau milieu d’un champ. Et le trouver en bonne santé. 

Scully renifle puis se tourne vers la poitrine de Skinner. Il passe sa main dans ses cheveux et l’entoure de ses bras tandis qu’elle sanglote contre lui.

 

***************

 

ST JEAN HOSPITAL - 11:48 PM

Un homme renter dans l’hôpital et se dirige vers le bureau de l’accueil. 

Infirmière de garde : Est-ce que j’peux vous aider ?

L’homme qui se tient devant elle semble être le Dr Desai. 

Dr Desai : Oui, je voudrais qu’une de mes patientes soit transférée, Thérésa Hoese.

Infirmière de garde : Qu’elle soit transférée ?

Dr Desai : Dans un autre service. Soyez gentille de la préparer de toute urgence.

Infirmière de garde : Entendu.

Elle se lève et part faire ce qu’il lui a demandé. Pendant ce temps, on voit les chaussures du Dr Desai, des Nike.

 

***************

 

Un téléphone sonne. Scully se réveille en sursaut et décroche précipitamment.

Scully : Oui ?… Attendez… Qui l’a emmenée ?… Quelqu’un a parlé au médecin, lui a demandé pourquoi ? Et où ça ?… Où est l’agent Doggett ?

 

***************

 

Une voiture roule, en plein désert. Doggett vient à sa rencontre, Scully et Skinner sortent de la voiture. 

Scully : Vous l’avez trouvée ?

John : Nan.

Scully : Nan ? je n’comprends pas. Pourquoi vous nous avez fait v’nir jusque ici ?

John : Pour avoir un autre point de vue.

Scully : Un autre point de vue ? Notre patiente a disparue, agent Doggett !

John : Je vous demande seulement de l’écouter.

Scully : Ecouter qui ça ?

Il se tourne et Scully et Skinner regardent dans la même direction. Il y a une femme plus loin, qui semble attendre, leur tournant le dos. Ils commencent tous 3 à marche pour la rejoindre. 

John : Elle s’appelle Monica Reyes. Il m’est arrivé de travailler avec elle.

Skinner : Elle est du FBI ?

John : Ouais. Elle a une certaine expérience qui pourrait peut-être nous être utile.

Scully : Une expérience en quoi ?

John : Elle a passé une maîtrise d’histoire des religions, sa spécialité est l’étude des meurtres rituels.

Scully : Des meurtres rituels ?

John : Ouais.

Scully : On travaille bien sur la même affaire là ? 

Doggett sourit et ils rejoignent l’agent Reyes. 

John : Agent Reyes ! (Elle jette sa cigarette parterre) Le directeur adjoint Skinner et l’agent Scully. Monica Reyes. 

Elle crache sa fumée et sourit. 

Reyes : Bonjour. 

Skinner et Scully ne disent rien et Monica reste nerveuse.

Reyes : Belle région n’est-ce pas ?

Elle se tourne sous le regard amusé de Doggett et écrase sa cigarette comme il faut.

Reyes : Je sais que c’est mal vu au FBI, mais j’ai la ferme intention d’arrêter… L’agent Doggett m’a fait un topo sur l’affaire… Intéressant.

Scully : Intéressant ?

Reyes : Quelle est votre explication ?

Scully : Je croyais qu’on devait entendre la votre…

Reyes : Oh oui, bien sûr, j’ai mon idée là-dessus. Mais notre explication de la réalité n’est pas toujours conforme à celle-ci. Je pense qu’il faut en chercher la raison en nous.

Scully : La voie de la vérité comme thérapie ?

Reyes : Ce qui c’est passé est souvent différent de ce qu’on aurait souhaité qu’il se passe.

Scully : En l’occurence, qui est ce « on » dont vous parlez ?

Reyes : Je crois savoir que vous êtes impliquée dans cette affaire.

Scully : C’est plutôt quelqu’un qui est proche de moi. Pourrait-on s’en tenir aux faits ?

Reyes : Eh bien il semble évident que la femme qu’on a trouvée ici ne s’est pas infligée elle-même ces blessures. Que quelqu’un a pris la peine de l’amener ici et que ce quelqu’un tenait suffisamment à elle pour ne pas la tuer.

Scully : Savez-vous que ces blessures étaient d’une nature particulière ?

Reyes : Oui, assez particulières. Mais pas radicalement différentes des blessures infligées lors d’un meurtre rituel.

Skinner : Agent Reyes, il s’agit d’enlèvement aujourd’hui, non de meurtre rituel.

Reyes : D’accord. Tant mieux, s’il s’agit pas de ça.

Scully : Mais vous croyez le contraire…

Reyes : Je vais vers ce que je connais bien sûr, mais j’essaie de rester, disons… ouverte.

Scully : Alors , à votre avis, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Reyes : Je crois savoir que l’agent Mulder et les autres personnes enlevées y croyaient dur comme fer. Tous étaient convaincus de la réalité des phénomènes d’enlèvement.

Skinner : Si vous parlez de ces gens qui mettent en scène leur propre enlèvement, agent Reyes…

Reyes : Nan, je veux parler des gens qui ont besoin de se réunir. Des commutées d’esprit.

Scully : En somme, vous croyez que l’agent Mulder aurait rejoint une espèce de secte ufologique.

Reyes : Disons un groupe.

Skinner : Pourquoi faire ?

Reyes : On a tous entendu parler de ses histoires de vaisseaux-mère et de portes du paradis, l’histoire de la roue géante.

Scully : Je vois…

John : Ca expliquerai tout. Le gourou de la secte abandonne ici la femme qui est mourante. Apprenant qu’elle est encore en vie, il revient pour la kidnapper, de crainte que l’histoire se répande. Ce qui veut dire que si on retrouve le gars en question, on peut retrouver Mulder.

Scully : Est-ce que vous me demandez de croire ça ?

Reyes : Nan, ce n’est pas c’que j’ai dit. Je n’crois pas qu’il souhaitait sa mort. Je n’crois pas qu’elle soit morte.

Scully : Sur quoi vous baser vous ? Sur rien, à vrai dire. C’est juste une intuition.

Scully s’en va, suivie de Doggett. Reyes sourit à Skinner.

John : Pourquoi  vous éloignez-vous ? Ses explications tiennent debout.

Scully : Tant mieux si vous êtes d’accord avec elle, parce que je n’suis pas sûre qu’elle soit d’accord avec vous. En outre, elle ne m’a pas encore expliqué comment le médecin qui a fait sortir Thérésa Hoese de l’hôpital hier soir, semble bien, en tout état de cause, s’être trouvé en deux endroits à la fois.

John : Je sais où vous voulez en venir agent Scully. Mais si vous comptez me dire qu’il s’agit encore d’un mercenaire, alors nos chemins vont se séparer.

Scully : Je vous souhaite bien du plaisir.

Elle s’en va.

 

***************

 

Dans une ferme, un homme marche et monte des escaliers. Il rentre dans une chambre, derrière, d’autres personnes semblent attendre.

Homme : Comment va-t-elle ?

Un autre homme, soigne Thérésa Hoese. C’est l’homme qui était entré dans l’hôpital pour faire sortir la jeune femme.

Homme 2 : On a failli arriver trop tard…

Le premier homme ferme la porte de la chambre tandis que le deuxième pose sa main sur le front de la jeune femme. Il sourit et l’autre n’en croit pas ses yeux. Les blessures de Thérésa Hoese se résorbent à vue d’œil, comme par magie. Le premier homme laisse échapper une larme et le second lui sourit.

 

***************

 

A l’hôpital, l’agent Reyes est devant le panneau des radiographies. Scully passe et s’arrête. 

Reyes : Bonjour. (Scully rentre dans la salle)

Scully : Je vous croyais en train de ratisser les collines avec l’agent Doggett.

Reyes : Je vais le rejoindre en effet, mais je voulais à nouveau examiner les blessures de Thérésa Hoese. (Scully ferme la porte)

Scully : Ect-ce que vous cherchez quelque chose, agent Reyes ? Quelque chose de particulier ?

Reyes : Des implants… ou des traces d’implants.

Scully : Des implants ? Je n’comprend pas.

Reyes : Des implants métalliques placés dans le corps, le plus souvent dans la cavité nasale, et parfois insérés dans de l’os ou du cartilage pour rendre leur détection plus difficile.

Scully : Oui, je suis tout à fait au courant.

Reyes : Mais vous disiez ne pas comprendre…

Scully : Etant donné votre incrédulité concernant les enlèvements extraterrestres, j’ai du mal à comprendre l’intérêt que vous portez aux traces de ce phénomène.

Reyes : J’n’ai jamais dit que j’étais incrédule.

Scully : Excusez-moi, je… Je crois que je suis un peu perdue. Je, je crois c’que j’entends et je vous ai entendu dire que nous avions à faire ici tout simplement à une secte ufologique.

Reyes : Alors il y a eu malentendu. Je confirme c’que j’ai dit, mais ça n’veut pas dire que je nie ces phénomènes.

Scully : Donc vous croyez aux extraterrestres ? (Reyes rit et sourit)

Reyes : Disons que je ne refuse pas d’y croire. (Elle éteint le panneau) J’vous l’ai dit, j’essaie de rester ouverte. 

Elle contourne Scully pour aller voir un autre panneau. 

Scully : Quelle est votre spécialité déjà… Le meurtre rituel ?

Reyes : Oui, c’est ça. Le satanisme criminel… Ou en tout cas ce qui passe pour tel, car on a aucun indice concret.

Scully : On devrait parler davantage…

Reyes : Ce n’est pas que j’y crois pas… J’étais une espèce de mouton noir au Bureau de la Nouvelle-Orléans… A cause de mes convictions…

Scully : Et je peux savoir lesquelles ?

Reyes : Certaines notions spirituelles me tiennent à cœur. JE pense qu’il y a de grandes énergies dans l’univers, on peut appeler ça des énergies cosmiques. En tout cas, j’y suis sensible. J’veux dire, que je ressens des choses.

Scully : Et… Vous ressentez des choses à propos de l’agent Mulder ?

Reyes : Je n’connais pas l’agent Mulder, et je n’ressens rien qui le touche directement… Mais, je  ressens votre peur. La peur ne vous aidera pas à le retrouver, ni lui ni qui que ce soit. Vous devriez peut-être essayer de rester ouverte vous aussi.

Elle lui sourit et s’en va.

 

***************

 

L’agent Reyes est en voiture. Elle regarde son paquet de Morley, hésitante. Finalement, elle ne résiste pas et en prend une, mais elle n’a pas le temps de l’allumer. Le tableau de bord de sa voiture s’emballe, s’éteint et se rallume. Elle trouve ça bizarre puis regarde ailleurs. Reyes retire sa cigarette de sa bouche et garde la bouche ouverte, une lumière vient d’apparaître sur sa droite et semble filer à toute allure.

Reyes : Pas de panique...

Elle s’arrête sur le bas côté et observe la lumière, on la voit descendre et disparaître grâce au reflet sur la voiture. Elle fait faire un demi-tour arrière à sa voiture pour se rapprocher de l’endroit où est descendu la lumière. Le vaisseau se stabilise et disparaît grâce à son camouflage. L’homme aux Nike et son acolyte sortent de la voiture. Celui en Nike a une couverture et recouvre un corps avec, puis ils transportent le corps dans leur pick-up.

Reyes : Ne bougez plus !

Les 2 hommes tournent la tête. Reyes arrive sur leur gauche.

Reyes : Agent fédéral !

Les 2 hommes remontent précipitamment dans le pick-up et démarrent  en trombe. Reyes a juste le temps d’apercevoir un corps enveloppé dans une couverture grâce aux pieds qui dépassent. Elle se retourne et s’arrêtes, stupéfaite. Un autre corps gît non loin d’elle. Elle s’approche tout doucement.

 

***************

 

A l’hôpital, dans la salle d’autopsie…

Scully : Examen de la victime, Gary Edward Correy, révèle des entailles et des écorchures dues à des ligatures ou peut-être des entraves. Des ecchymoses distales et proximales sont visibles, et son disposées selon un shéma symétrique, autour des chevilles, poignets… Et du visage.

Scully s’arrête, on sent qu’elle n’en peut plus… Non loin dans la salle, Skinner et Dogget préfèrent garder le silence mais on sent qu’ils sont inquiets pour elle. Richie arrive, conduit par un policier.

Richie : Oh mon Dieu, gary…

Scully : Inutile de rester là, Richie… Allez seulement signer le formulaire.

Il part et Scully commence a avoir du mal à se retenir de craquer.

Skinner : Dana… (Scully prends une bonne inspiration)

Scully : Ca va aller… Il y a tant de choses à faire…

 

***************

 

Doggett est assit dans le couloir, la tête reposant sur ses mains croisées. Reyes est au bout du couloir et s’approche doucement vers lui.

Reyes : Vous souffrez pour elle, je sais.

Il relève la tête vers elle, d’un air bien abattu.

Reyes : L’agent Scully…

John : Je n’sais pas comment elle tient le coup… Avec tout ce qu’elle ressent… Et ce dont elle a si peur…

Reyes : Vous le savez trop bien…

Il se lève pour se mettre face à elle.

John : Laissons donc le passé, avec le passé…

Reyes : Cette peur vous l’avez connue… Quand nous avons veillé sur votre fils durant 3 jours, la peur de voir en face ce que nous avions fait… Je comprends tout, je comprends pourquoi vous êtes si déterminé à trouver Mulder vivant…

John : Et pourquoi j’ai horreur aussi d’être là et écouter ce genre de boniments à propos d’un pseudo vaisseau spatial ?

Reyes : J’ai vu ce que j’ai vu, et ne vous raconte pas d’histoires, John… Mais quoi qu’il en soit, regardez ceci. C’est l’homme que j’ai vu dans le champ. Il se fait appeler Absalom, c’est un religieux fanatique qui a échapper à une fusillade dans l’Idaho, où il était le chef nominal d’une secte qui prédisait qu’au début du nouveau millénaire, les extraterrestres envahiraient le monde ? Détrôné après l’échec de cette prédiction, il s’est enfui pour tenter une arnaque plus… echuménique, la fraude à la carte de crédit. J’ai relevé le numéro de la camionnette, ça nous conduit à une ferme située à 1h d’ici…

Ils se regardent, sachant très bien la suite des opérations.

 

***************

 

Une ferme, celle d’Absalom sûrement. Des draps sont étendus partout et des gens dînent autour d’un feu. L’homme qui soigne en imposant sa main arrive en pick-up. Absalom se lève.

Homme : Tout le monde à l’intérieur.

Absalom : Quoi ? Pourquoi ça ? (L’homme regarde partout autour de lui)

Homme : Ils arrivent…

Absalom : Qui ? Qui arrivent ?

Des ombres bougent sur les draps.

Homme : Ils ne doivent surtout pas le trouver…

Il n’a pas le temps de partir, que l’unité délite du FBI débarque de derrière les draps.

Soldats : Agents fédéraux ! Que personne ne bouge !

Les gens crient et se lèvent les mains en l’air dans une vraie pagaille.

Soldats : Mains sur la tête !

John (mégaphone) : FBI ! Pas de panique, restez calmes ! Nous avons un mandat de perquisition ! Vous êtes cernés par les forces de l’ordre qui sont armées et prêtes à tirer si besoin est !

Il pose son mégaphone par terre et sort son arme. Scully bifurque et cherche avec sa lampe de poche. Absalom fuit, mais est intercepté par Skinner.

Skinner : Ne bougez plus ! Mains sur la tête ! Tournez-vous que j’vous voit !

Les soldats défonce les portes, cherchant d’autres personnes.

Soldats : Aller, aller ! Déployez-vous ! Plus vite, plus vite !

Les gens se réveillent en sursaut de toutes part.

Soldats : Tout le monde à terre ! Et tout de suite ! FBI ! Ne bougez plus ! Ne bougez plus j’ai dit ! Aller, aller, plus vite, plus vite !

Reyes : Pas de panique s’il vous plaît ! Vous ne risquez aucun danger si vous restez calmes ! Et là où on peut vous voir !

Suivie de Scully, elle ouvre un box séparé des autres par des rideaux de plastique avant de remarquer une caméra. Scully continue.

Soldats : Plus vite que ça !

Scully découvre alors Thérésa Hoese.

Scully : Thérésa ?

Reyes : Agent Scully !

Elle remarque à son tour la jeune femme. 

Scully : Appelez l’adjoint Skinner pour qu’il voit ça… et l’agent Doggett…

Reyes s’en va faire ce que lui demande Scully.

 

***************

 

Absalom : Ecoutez, je n’saurais dire pourquoi cela arrive ou… Ou comment. Tout c’que j’peux dire, c’est où.

Scully semble lasse de cet interrogatoire.

John : 46, de vos disciples sont à notre portée, rassemblés ici sur votre campement… Si vous m’obligez à aller chercher auprès d’eux la vérité, ça risque de mal finir pour vous.

Absalom : Combien de fois devrais-je vous l’dire ?

John : Il est encore tôt… Le café est chaud…

Absalom : Le vaisseau spatial… Se pose et dépose les otages, ils sont tous déboussolés. Alors j’arrive et je les aide comme je peux.

Entre temps, Scully s’est levée de sa chaise.

John : Et vous avez aidé comme ça Thérésa Hoese ? Quand vous l’avez laissée pour morte !

Scully : Agent Doggett !

John laisse son tour à Scully.

Scully : Vous… Vous dites que la plupart de ces otages sont… Sont restitués avec de graves lésions, mais ça ne correspond à aucun modèle d’enlèvement connu par le passé.

Absalom : C’est c’que j’essaye de vous expliquer. J’ai prédit qu’il fallait s’attendre à une invasion extraterrestre pour le millénaire… Il s’avère que j’avais raison. C’est comme ça que tout à commencer.

Skinner, derrière la vitre, se tourne vers l’agent Reyes.

Scully : Monsieur, étant donné les charges qui pèsent contre vous, votre témoignage est sujet à caution. Alors cessez de parler pour valider vos théories et contentez-vous de nous dire la vérité.

Absalom : La vérité est là, je vous l’jure. Aider tous ces gens est ma seule ambition.

Scully : Est-ce que toutes ces caméras vidéos que vous avez disposez dans votre campement sont destinées à les aider ?

Absalom : Les ex-otages vivent dans la hantise d’être à nouveau enlevés, les caméras leur donnent un sentiment de sécurité.

John : Ou bien les dissuadent de s’enfuir.

Scully : Avez-vous une cassette qui montre comment vous êtes arrivé à guérir Thérésa Hoese ?

Absalom : Nan.

Scully (hésitante) : Tout ce que je vous demande, c’est la vérité… Avez-vous une cassette où cet homme apparait ? 

Elle déplit et lui tend une photo de Mulder. Scully attend la réponse, au bord des larmes. John passe son regard de Scully à Absalom, attendant lui aussi la réponse. Absalom secoue la tête par la négative. Scully semble perdue, John se tourne vers la vitre où il es adossé, sachant que Skinner et Reyes sont de l’autre côté. Reyes sourit.

Skinner : Il nous cache quelque chose.

Reyes : Oui, il n’y a aucun doute.

Elle part en emmenant quelques cassettes vidéos.

 

***************

 

Scully rentre dans sa chambre de motel, la lumière semble ne pas fonctionner. Elle s’arrête, incrédule, fixant un point précis de sa chambre. Près de la fenêtre, au niveau du rideau de droite, Mulder est là. Elle ne sait comment réagir et amorce un sourire, mais elle est interrompue par l’agent Reyes.

Reyes : Agent Scully !

Quand elle retourne la tête vers le rideau, Mulder a disparu. Elle se précipite vers la fenêtre. 

Reyes : Quoi ?

Scully : Je suis sûre que j’l’ai vu… Ou j’ai cru le voir…

Les 2 jeunes femmes se regardent, Scully d’un air perdu et confu et Reyes d’un air compatissant.

 

***************

 

Reyes : J’ai visionné ces cassettes enregistrées sur le campement… J’voudrais vous montrer quelque chose. 

Ils regardent tous les 4 une vidéo en vitesse rapide où l’on voit Absalom et un autre homme.

Skinner : Il y a un corps sous cette couverture…

Scully : Qui est-ce ?

Reyes : Impossible à dire vu sous cet angle.

Scully : Alors voyons sous un autre angle.

Reyes : Ca n’a été enregistré que sous cet angle.

Scully : Attendez ! Arrêtez !… J’ai l’impression… Que je connais cet homme…

Reyes : Tant mieux parce qu’on le voit encore ailleurs…

Skinner : Qui est-ce ?

Scully : Il s’appelle Jérémiah Smith. L’agent Mulder le connaissait car il croyait qu’il avait la capacité de guérir les blessures.

John : Comment ça, guérir les blessures ?

Scully : Qu’il a fait à Thérésa Hoese…

Reyes : Bon… Quoi qu’il en soit, jetez un œil là d’ssus…

Sur la cassette, au ralenti, on voit Jérémiah passer derrière un soldat et puis c’est John qui apparait ensuite…

John : Bon sang ! Qu’est-ce qui s’passe ?

Reyes : C’est c’que j’aimerai savoir…

L’agent Reyes repasse une nouvelle fois la bande et il se produit à nouveau le même phénomène.

Scully : Whaaa… C’est encore Jérémiah Smith.

John : C’est moi qu’on voit ici et jamais j’n’ai mis les pieds dans cette maison.

Scully : C’est exact. Retournons là-bas tout de suite.

Elle se lève rapidement.

 

**************

 

Les soldats réagissent instinctivement en entendant une voiture arriver.

Soldats : Arrêtez-vous et identifiez-vous ! 

Scully sort de la voiture en montrant sa plaque. 

Scully : C’est nous. Nous cherchons quelqu’un. Un homme qui pourrait se trouver parmi les détenus. 

Scully et Reyes courent vers une maison. Skinner et Doggett restent dehors. 

Skinner : Formez un détachement et allez fouiller les bois ! 

Scully et Reyes rentrent accompagnées de quelques soldats. 

Scully : FBI ! Où est-il ? Jérémiah Smith, je sais qu’il est ici… Il faut absolument que je parle à Jérémiah Smith ! 

Scully observe les gens et son choix se porte sur un homme blond, de grande taille. 

Scully : Vous ! Venez par ici, l’homme qui est au fond.

L’homme la rejoint. 

Scully : Suivez-moi.

Il l’a suit, dans une chambre à l’écart. Il porte des Nike. Scully ferme la porte.

Scully : Asseyez-vous. Etes-vous Jérémiah Smith ?

Homme : Non, je…

Scully : Avez-vous guérit les plaies de ces gens ?

Homme : Nan.

Scully : Avez-vous guérit Thérésa Hoese ?

Elle se baisse et l’empoigne alors qu’il ne répond pas.

Scully : Allons, je sais qui vous êtes !

Ils se regardent, des coups sont frappés à la porte.

Reyes : Agent Scully !

Elle le lâche et Reyes va ouvrir la porte. Un policier lui fait signe de sortir.

Reyes : J’vous attends dehors.

Elle referme la porte. Scully se retourne, et qu’elle n’est pas sa surprise de se retrouver face à Jérémiah.

Jérémiah : En essayant de me démasquer… Vous mettez ces pauvres gens en danger… Il y a des otages dans toute la région… Je les sauve, et je suis le seul…

Scully : Où est Mulder ?

Jérémiah : Vous avez investi ces lieux… Alors que j’essayais justement de l’aider.

Scully : Où est Mulder ?

La porte s’ouvre sur Skinner, elle sursaute.

Skinner : Vous devriez v’nir…

Elle se retourne vers Jérémiah qui a repris une autre apparence.

Jérémiah : S’il vous plait, protégez-moi.

Elle va jusqu’à Skinner et porte son regard sur lui.

Scully : Qu’est-ce qu’il y a ?

Skinner (hésitant) : C’est Mulder…

Scully est sans voix.

 

***************

 

John est avec un groupe de soldats autour du corps de Mulder. Il se tourne quand il entend des pas précipités et s’éloigne du groupe pour aller vers les arrivants. Il semble inquiet, déconfit de sa découverte.

Scully : Où est-il ?

John intercèpte Scully. 

John : Agent Scully ! Venez par ici !

Scully : Comment va-t-il ? Comment est-il ? (John arrive à la tourner vers lui) Ces blessures sont graves ?

Scully s’échappe de ses bras. Il n’a pas pu la retenir. Les soldats s’éloignent de quelques pas quand Scully arrive auprès de Mulder.

Scully : Oh non… Nan… (Elle lui caresse la joue) Nan… Naan…

John la saisie par la taille pour la relever et l’éloigner de Mulder. Elle se débat.

Scully : Des s’cours vite !

John : Il est trop tard !

Scully : Vite appellez des s’cours !

Une fois de plus, John ne peut la retenir et elle s’enfuit en direction de la ferme. John fait quelques pas, comme s’il aurait voulu la suivre. 

John : Agent Scully ! 

On la voit courir, s’éloigner. John baisse la tête en soupirant. Elle court, elle court, aussi vite qu’elle peut et le plus loin qu’elle peut. Soudain, elle s’arrête en voyant une lumière aveuglante passer au-dessus d’elle. Elle comprend que c’est le vaisseau spatial et elle se remet à courir de plus belle vers la ferme. Le vaisseau stationne au-dessus de la ferme, la lumière aveuglante diminue et ré augmente quand Scully arrive. La lumière semble chercher quelqu’un et l’avoir même trouvé. Scully courre encore et rentre dans la maison, ignorant les cris des gens et le regard d’incompréhension des soldats encore présents et les murs qui tremblent. Elle observe partout et remarque que la lumière ne se situe qu’à un seul endroit, la chambre où se trouve Jérémiah. Puis la lumière disparaît brusquement. Elle se précipite dans la chambre… 

Scully : Jérémiah ! 

Mais Jérémiah n’y est plus… Elle y rentre légèrement, abattue.

Scully : C’est pas vrai… Nan ! (Elle tombe à genoux, réalisant que le seul moyen de sauver Mulder vient de disparaître) C’est pas possible ! Naaaaaan !

 

"This Is Not Happening" ~8x14~

SCENE 1
HELENA, MONTANA
12:58 PM

(Night. Rural area. Fog and dust suddenly blow along the highway. There is a bright white circular light in the sky moving rapidly. A young man, RICHIE SZALAY, who we last saw in 7X22 Requiem, is driving an older model car very quickly after the light. He has a cheap disposable camera that he holds up with one hand through the sunroof. He is very excited as he snaps a picture.)

RICHIE SZALAY: Bogey at 12 o'clock. Whoo! Gotcha.

(He speaks into a handheld tape recorder. He is very excited.)

RICHIE SZALAY: I have engagement of unidentified flying object on Fanning Ranch Road westbound moving like a bat out of hell.

(He looks out the window as the light swerves and turns.)

RICHIE SZALAY: 90-degree, low altitude, max-g redirect. Absolutely impossible.

(The light slows down over a field, and RICHIE SZALAY stops the car and gets out. He looks up at the spaceship in awe, speechless at the sight of the light.)

RICHIE SZALAY: Uh... I'm...

(He fumbles for his camera and tries to take a picture, but the camera doesn't work. He realizes why.)

RICHIE SZALAY: Oh, you idiot.

(Frantically, he advances the film, but in that time the ship sinks below the hill a few yards away.)

RICHIE SZALAY: Oh, this is not happening.

(Light coming from behind the hill is eerily similar to what MULDER and SCULLY saw in the Pilot episode. Camera ready, RICHIE SZALAY runs to the top of the hill, but as he gets there, the ship nears the ground and then disappears.)

RICHIE SZALAY: This is not happening! (kicks the ground) Shoot!

(He sees a WHITE-HAIRED MAN standing in the field below the hill.)

RICHIE SZALAY: (yelling) Hey! Hey!

(The WHITE-HAIRED MAN begins running. RICHIE SZALAY runs after him.)

RICHIE SZALAY: I come in peace.

(RICHIE SZALAY trips and falls. He looks back in horror at what tripped him.)

RICHIE SZALAY: (weakly) This is not happening.

(We see that he tripped over a human body. We can't see the face, but dark hair curls against the person's face. The person is not moving.)

 

SCENE 2

(X-Files office. DOGGETT is alone. He opens MULDER's desk drawer and takes out the "Fox Mulder" nameplate and contemplates it. He quickly puts it away again when he hears someone coming down the hall. SCULLY enters. She seems a little breathless.)

SCULLY: Hi.

DOGGETT: Hi.

SCULLY: You said on the phone you'd received something urgent.

DOGGETT: You're right, I did. And I think it's really important you got right down here, Agent Scully. Thanks.

(SCULLY looks at him, nervous.)

SCULLY: You going to tell me what it is?

DOGGETT: I passed it on to A.D. Skinner. I'd like for him to tell you.

(Upstairs, we see SKINNER peering out of the blinds in his ASSISTANT's office. He sees SCULLY and DOGGETT coming down the hall.)

SKINNER: Here they are.

SKINNER'S ASSISTANT: Do you need me to ask Agent Scully about her travel plans?

SKINNER: No. She'll be flying with us.

(SCULLY and DOGGETT enter the office. SCULLY steps toward him. SKINNER is dreading the coming conversation and case.)

SCULLY: What? What is it?

SKINNER: Let's go into my office.

(SCULLY leads the three of them into SKINNER's office and he closes the door. This is all torture for SCULLY.)

SCULLY: All right, what's going on here?

SKINNER: A report came in last night from Montana. About a UFO encounter.

SCULLY: What kind of encounter?

SKINNER: A young man chased a bright object flying low across the sky. Tracked it all the way to a big field where the UFO disappeared … but where he claimed he saw an alien.

(DOGGETT looks away.)

SCULLY: Assistant Director, I've got drawers full of reports that begin just like that. Are you going to tell me what's so important about this case?

SKINNER: Young man's named Richie Szalay. UFO nut from Bellefleur, Oregon. You and Agent Mulder met him out there last spring.

(Pause. SCULLY looks at DOGGETT.)

SCULLY: (voice breaking) Are you trying to tell me this has something to do with Mulder?

DOGGETT: He's trying to tell you that it might.

SKINNER: Richie Szalay didn't find an alien last night. He found a woman. A woman whose name you will remember-- Teresa Hoese.

SCULLY: Teresa Hoese was the young mother who was abducted the night before Agent Mulder was.

SKINNER: And who was returned last night.

SCULLY: Returned?

(SKINNER and DOGGETT glance at each other.)

SKINNER: Hanging onto life by a thread.

(SCULLY stares at him.)

 


SCENE 3
ST. JEAN HOSPITAL
HELENA, MONTANA

(SKINNER, SCULLY and DOGGETT enter a hospital. A young man, DR. DESAI comes to meet them.)

DR. DESAI: Who, who is Mr. Skinner?

SKINNER: I'm Skinner. You Dr. Desai?

DR. DESAI: I was just told you were on your way. That you flew out here all the way here from Washington, DC.

SKINNER: Yeah, we're here to see Teresa Hoese.

DR. DESAI: I know. I just wish someone would tell me these things because this woman is in no condition...

SCULLY: What is her condition?

DR. DESAI: She's circling the drain. 12 years, I have never seen anything near this level of mistreatment.

DOGGETT: Doctor, it's important we see the victim and talk to her if we can about what happened.

DR. DESAI: Just promise me, whoever did this, you guys will do everything in your power to catch them.

(DR. DESAI leads them into an intensive care room.)

DR. DESAI: By rights, this young woman shouldn't even be alive.

(TERESA HOESE is lying unconscious on the bed hooked up to various wires and tubes. There are three bruised scars on each of her cheeks. SCULLY is controlled but pale and upset throughout the scene.)

DR. DESAI: The medics said she asked for her baby last night but she hasn't said a word otherwise. I suspect it's all she's holding on to. What's upsetting is... it's almost like someone was experimenting on her.

SKINNER: What exactly did they do to her?

DR. DESAI: Inside her cheeks there's tissue damage in a linear pattern. Her chest was cut into and organ tissue in her abdomen's scooped away. In the x-rays I see damage to the soft palate.

SCULLY: (avoiding his eyes, hand over her mouth) In the x-rays, did you see, um... anything else? Foreign objects.

DR. DESAI: I'm not sure what you mean.

SCULLY: Little pieces of metal. Implants.

DR. DESAI: No, I didn't.

(The door opens again and a UNIFORMED COP and his partner enter.)

UNIFORMED COP: There was an Agent Doggett requesting a police report.

(DOGGETT takes a file from the COP and glances through it. He looks back up at SCULLY and SKINNER.)

DOGGETT: You're welcome to stay here and discuss foreign objects but... looks like we got a suspect.

 


SCENE 4

(RICHIE SZALAY's motel room. He is watching a documentary on UFO sightings. On the screen is an article form the Stars and Stripes, the US Army newspaper. There is a knock at the door.)

TV DOCUMENTARY: U.S. pilots patrolling German airspace...

DOGGETT: (outside) Richie Szalay?

RICHIE SZALAY: Yeah?

TV DOCUMENTARY: ...Describing highly manoeuvrable balls of light, which they referred to as "foo fighters..."

(RICHIE SZALAY turns down the volume and looks through the peephole on the side of the doorknob. He is startled as DOGGETT opens the door and enters the room, followed by SCULLY and SKINNER.)

DOGGETT: Richie?

RICHIE SZALAY: Yeah.

DOGGETT: John Doggett. I'm an FBI Agent. This is Agent Scully, Assistant Director Skinner, our boss. You mind if we come in?

(DOGGETT steps into the room.)

RICHIE SZALAY: Dude, you're, you're already in.

(He sees SCULLY pass him.)

RICHIE SZALAY: But, I, I know you. Do I know you?

SCULLY: You do... Richie. From Oregon. We met late last spring, you remember?

(They look at each other for a moment, sharing something.)

SKINNER: Richie, if you live in Oregon... what are you doing in Montana?

RICHIE SZALAY: My buddy, Gary, right? He was abducted. (looks at SCULLY) Right before your partner. I, I came looking for him.

(DOGGETT is looking at lots of pictures of UFOs taped to the wall.)

DOGGETT: So, you just came out here on a lark?

RICHIE SZALAY: No. I was following the news.

DOGGETT: The news?

RICHIE SZALAY: (pointing at the pictures on the wall) All, all that's in the last two weeks. Yeah, I go on these Internet chat rooms to talk about sightings and junk. After Oregon there wasn't a whole lot but then all of a sudden in Montana... (his voice cracks) I, I never... I, I never thought I'd find Mrs. Hoese like that. Not in a million years.

DOGGETT: Richie, when you found that woman's body you said you saw somebody with her. You told the police it was an alien. You know what a moulage casting is, Richie?

(RICHIE SZALAY shakes his head.)

DOGGETT: (harshly) It's what the cops take when they find shoe prints. They do these plaster castings and the ones they got from the field that night were from 9½ Nikes. You ever hear of an alien in Nikes?

RICHIE SZALAY: Doesn't mean it wasn't.

DOGGETT: Did it ever occur to you that it wasn't an alien but a man?

RICHIE SZALAY: Then what about his spaceship?

(DOGGETT looks at SCULLY who is looking at RICHIE SZALAY. DOGGETT leaves the room. SCULLY follows him.)

SCULLY: Agent Doggett? What was that in there?

DOGGETT: That was pressing a witness to get to the truth.

SCULLY: You refuse to believe that anything other than a man could have done this. Could have done what we saw to that woman in the hospital.

DOGGETT: It's not worth arguing about. The point here is to find Mulder.

SCULLY: And for months, we have been looking for a break, which is what we've got here.

DOGGETT: What we've got is hope. But let's be honest, Agent Scully, about what no one wants to say.

(She looks at him questioningly.)

DOGGETT: Bad as you want to find Mulder, you're afraid to find him, too.

(He walks away from her. She looks as if a knife has been twisted in her gut.)

 


SCENE 5

(Unknown location. Lights come on in a nasty, dark room. MULDER is lying on the same chair/table thing we saw in Within/Without. Blood drips from his impaled wrists and feet. Each side of his face is held in three clamps. He is unconscious and very pale. In her hotel room, SCULLY wakes up, gasping.)

(Short time later. Knock at a door. SKINNER, in a white t-shirt answers. SCULLY, dressed all in black, stands shivering in the doorway.)

SCULLY: (weakly) What if he's dead?

(SKINNER doesn't know what to say. SCULLY is embarrassed.)

SCULLY: I'm sorry. I just had a bad dream.

SKINNER: Let me get some clothes on.

(SCULLY nods as he closes the door. He joins her out in the chilly parking lot. The stars are bright overhead. Musical score is a sad version of Scully's theme.)

SCULLY: I once had a talk with Mulder about starlight. How it's billions of years old.

(They look up at the stars.)

SCULLY: Stars that are now long dead whose light is still traveling through time. It won't die, that light.

(SKINNER watches SCULLY watch the stars.)

SCULLY: Maybe that's the only thing that never does. He said that's where souls reside. I hope he's right.

(Long pause. He puts his arm around her shoulders.)

SKINNER: If you're trying to prepare yourself I want you to stop. Nothing says that we're going to stumble over him in some field. Nothing says he won't be fine.

(SCULLY nods. Then her face falls and she turns into his chest and sobs quietly. He holds her and stokes her hair gently.)

 


SCENE 6
ST. JEANS HOSPITAL
11:48 PM

(A MAN, JEREMIAH SMITH, enters the intensive care ward. The NIGHT NURSE looks up from her station.)

NIGHT NURSE: May I help you, sir?

(The MAN now looks like DR. DESAI. His speech is unsure, his expression hesitant.)

DR. DESAI: Yes, I want to have a patient transferred. Teresa Hoese.

NIGHT NURSE: To be transferred?

DR. DESAI: To another facility. I'd like to get her ready as soon as we can.

NIGHT NURSE: Okay.

(The NURSE thinks this is an odd request, but goes off to comply with his order. Camera pans down to show that DR. DESAI is wearing what look like size 9 ½ Nike athletic shoes.)

 


SCENE 7

(Next morning. SCULLY, still fully clothed, wakes up lying sideways on her hotel mattress. She answers the ringing phone.)

SCULLY: (on phone) Yeah? … Hold on. … Who took her? … Well, has anybody talked to the doctor and asked him why? Or where? … Well, where's Agent Doggett now?

 


SCENE 8

(SKINNER and SCULLY arrive at the field location in a silver Montana Taurus rental car, 2P-312LT. SCULLY gets out of the passenger side and goes to DOGGETT who has been waiting for them.)

SCULLY: Did you find her?

DOGGETT: No.

SCULLY: No? I don't understand. You called us all the way out here.

DOGGETT: To get another point of view.

SCULLY: Another point of view? We have a patient missing, Agent Doggett.

DOGGETT: You should just hear her out.

SCULLY: Hear who out?

(They all look up at a tall, dark-haired woman standing on top of the hill that we saw in the teaser. Her back is to us.)

DOGGETT: Her name's Monica Reyes. I worked a case with her once.

(The three begin walk up the hill toward the new woman who is dressed all in black. SCULLY is sceptical.)

SKINNER: She's FBI?

DOGGETT: Yeah. She's got some expertise I thought we might take advantage of.

SCULLY: Expertise in what?

DOGGETT: She's got her master's in religious studies. Her specialization is ritualistic crime.

SCULLY: Ritualistic crime? Are we working the same case here?

(DOGGETT smiles and laughs briefly at her. They join REYES. DOGGETT is pleased to see her.)

DOGGETT: Agent Reyes.

(REYES tosses something small to the ground and turns to face them. She is a couple of inches shorter than DOGGETT, and has an open inviting smile. She's a little nervous.)

DOGGETT: Assistant Director Skinner, Agent Scully... Monica Reyes.

(Smoke comes out of her mouth. It isn't that cold. She gives a small wave and a grin.)

REYES: Hi.

(SKINNER and SCULLY stare silently at her. Their reaction does not help her nervousness. She keeps smiling.)

REYES: Beautiful country out here.

(She turns and walks over to the object that she tossed to the ground and steps on it. It is a smouldering cigarette. Embarrassed. She turns back to SCULLY and SKINNER. She keeps her arms crossed on her chest.)

REYES: I know it's not very FBI of me, but I'm really trying to quit.

(SCULLY and SKINNER both nod, still not smiling.)

REYES: So, Agent Doggett's been taking me through the case. Interesting.

SCULLY: Interesting?

REYES: What do you think happened?

(SKINNER looks at SCULLY.)

SCULLY: Isn't that what you're here to tell us?

REYES: Oh, I have my own thoughts. It's just, what we think happened and what actually happened aren't always the same thing but not altogether insignificant, either.

SCULLY: I'm sorry, this feels like therapy.

REYES: What happened being different from what we want to have happened.

SCULLY: What "who" wants to have happened?

REYES: Well, I'm told this case involves you.

(SCULLY is very defensive.)

SCULLY: It may involve someone close to me. Can we stick to the facts, please?

REYES: Well, it's pretty clear that the woman who was found out here did not inflict her own injuries. That she was dropped here by someone and whoever it was cared about her enough not to kill her.

SCULLY: Did you happen to know the peculiar nature of her injuries?

REYES: Yes. They were peculiar, but not altogether different from your typical cult ritualistic abuse.

SKINNER: Agent Reyes, we're dealing with abductions here... not by any cult.

REYES: Okay. Good. I mean, if it's not.

SCULLY: But you think that it is.

REYES: Well, I go on what I know, of course but I try to stay, you know, open.

SCULLY: So, what do you think happened?

REYES: Well, I'm told that Agent Mulder and the other people who were taken were true believers. People 100% convinced in the abduction phenomenon.

SKINNER: If this is about these people staging their own abductions...

REYES: No, it's about people coming together. Like minds as a group.

SCULLY: So you're basically saying that Agent Mulder has joined some sort of UFO cult.

REYES: Call it a group.

SKINNER: For what?

REYES: Well, we've all heard the news stories about transport to a mothership, the idea of a giant motherwheel. The whole Heaven's Gate thing.

(SCULLY is not convinced.)

SCULLY: I see.

DOGGETT: It'd make sense. The leader of the cult leaves this woman out here to die. Learning she's still alive he comes back to kidnap her again for fear of exposure. It'd make sense, too that if we find this guy, maybe we find Mulder.

SCULLY: Are you asking me to believe this?

REYES: No. That's not what I said. I don't think he left her to die. I don't think she's dead.

SCULLY: Based on what?

REYES: Nothing, really. It's just a feeling.

(SCULLY walks away from the others. DOGGETT follows her. REYES smiles at SKINNER.)

DOGGETT: What are you walking away for? It makes some kind of sense.

SCULLY: I'm glad you agree with her, Agent Doggett, because I'm not even sure that she agrees with you. Nor has she made any sense for me of how the doctor who removed Teresa Hoese from the hospital last night seems, by all accounts to have been in two places at once.

DOGGETT: I know where you're going with this, Agent Scully but if you're going to tell me this is another alien bounty hunter this is where we part company.

(SCULLY considers.)

SCULLY: Enjoy your new company.

(She walks away from him.)

 


SCENE 9

(Ranch compound of buildings. A sensitive looking blonde man, 30s, ABSALOM, enters a building with some others..)

ABSALOM: How is she?

(The gentle-looking WHITE-HAIRED MAN from the teaser is wiping the brow of the bed-ridden TERESA HOESE. We see that it is JEREMIAH SMITH, the alien healer from the Season 3-4 series.)

JEREMIAH SMITH: We were almost too late.

(JEREMIAH SMITH has a look of concentration on his face. As ABSALOM looks on in awe, JEREMIAH SMITH places his hand on TERESA HOESE's forehead. His expression is one of love and devotion. He then removes his hand. The scars on her cheeks and eyes, and we can assume, the rest of her body, fade. She now looks like a normal healthy sleeping woman. JEREMIAH SMITH looks at ABSALOM who smiles through his tears..)

 


SCENE 10

(Hospital. SCULLY is walking down the hall, but pauses near the door of a room where REYES is looking at x-ray images.)

REYES: Oh, hi.

SCULLY: I thought you'd be out combing the hills with Agent Doggett.

REYES: I'm on my way out to see him. I just wanted to see film on this woman's injuries-- Teresa Hoese.

(SCULLY closes the door. She is sceptical.)

SCULLY: Is there something you're looking for, Agent Reyes in particular?

REYES: Implants, or signs of them.

SCULLY: Implants? I don't understand.

REYES: Metallic implants. Placed in the body, oftentimes in the nasal cavity. Sometimes made of bone or cartilage making detection a little more difficult.

SCULLY: Yeah, I'm well aware of how they work.

REYES: You said you didn't understand.

SCULLY: I don't understand your interest in what is commonly considered evidence of alien abduction as a disbeliever in that phenomena.

REYES: I'm not a disbeliever.

SCULLY: Excuse me. I, I, uh, I'm very confused. I know what I heard and I heard you say that what we're dealing with here is nothing more than a UFO cult.

REYES: There's the confusion. I still believe that but it doesn't mean I don't believe in the phenomena.

SCULLY: You believe in extraterrestrials?

REYES: (small laugh) Let's just say I don't not believe. As I said, I try to stay open.

(As REYES crosses to another part of the room to look at a photo, SCULLY considers what has been said.)

SCULLY: What is it you specialize in again? Ritualistic crime?

REYES: Right. Satanic ritual abuse. Or, I should say claims of it. We never found any hard evidence.

SCULLY: We should talk sometime.

REYES: Not that I don't believe in it. I was something of a black sheep in the field office in New Orleans … because of my beliefs.

SCULLY: And what beliefs are those?

REYES: I just have certain spiritual notions. I believe there are energies in the universe. It might sound kind of cosmic but I think I'm sensitive to them. I mean, I get these feelings.

SCULLY: And do you have any feelings about Agent Mulder?

REYES: I don't know Agent Mulder. And I don't have any feelings about him. But I am feeling your fear. And fear's not going to help you find him or anyone else. Maybe you can try and stay open, too.

(SCULLY nods softly. As REYES walks away from her, we do see SCULLY's fear.)

 


SCENE 11

(Night along a highway. REYES is alone in her car. She looks jittery. She looks at the pack of Morley Light cigarettes on the notepad on the seat beside her. She looks away, then picks up the pack and puts a cigarette in her mouth. Suddenly all of the dashboard lights go out and the car engine dies at 7:36PM. Then it comes back on. 7:36PM. She looks up and sees a bright light traveling quickly through the night sky. Awed, she takes the cigarette out of her mouth.)

REYES: No frickin' way.

(She turns the car around and follows the light. Some distance away, the light nears the ground, then vanishes. A pickup truck arrives. ABSALOM and JEREMIAH SMITH get out. A MAN's body is lying on the ground. ABSALOM and JEREMIAH SMITH go to pick it up.)

ABSALOM: One, two, three, up.

(As they cover the MAN's body with a blanket and load him into the bed of the truck, REYES pulls up and gets out of her car, gun drawn.)

REYES: Stop there! I'm a Federal Agent!

(ABSALOM and JEREMIAH SMITH quickly get into the truck and drive away. REYES has lost them. She turns and starts walking back to her car, but stops when she sees another body lying in the field.)

 


SCENE 12

(SCULLY is preparing to autopsy the body that REYES found in the field. It is a young male. SKINNER and DOGGETT observe.)

SCULLY: (speaking with difficulty into recorder) Examination of victim, Gary Edward Cory, reveals cuts and abrasions from ligature or binding devices accompanied by distal and proximal bruising radiating in a symmetrical pattern around the ankles, the wrists... and the face.

(The door to the examination. room enters and RICHIE SZALAY enters with a POLICEMAN. He stares at the body in shock.)

RICHIE SZALAY: Oh, my god, Gary.

SCULLY: You can go now, Richie. They just need you to sign a form.

(RICHIE SZALAY looks sadly at his friend, and stumbles out of the room. He has lost his best friend. SCULLY begins to cry silently.)

SKINNER: Dana...

SCULLY: I'm okay. There's work to do here.

(SKINNER and DOGGETT leave the room. Later, DOGGETT is sitting on a chair in the waiting room. REYES joins him.)

REYES: You're hurting for her, I know.

(DOGGETT looks up at her.)

REYES: Agent Scully.

DOGGETT: I don't know how she's doing it in there. With everything she's feeling. What she's afraid of.

REYES: You know all too well.

DOGGETT: Let's leave the past in the past.

REYES: (gently) It was your fear, too. Those three days we looked for your son. The fear of finding what we did.

(DOGGETT is uncomfortable.)

REYES: I understand. That's why you're so determined to find Mulder alive.

DOGGETT: It's why I can't stand here and listen to all this mumbo jumbo about spaceships.

REYES: I saw what I saw, John. I'm not going to lie to you. But whatever it was, it led to this. It's the man I saw in the field.

(She shows him a colour photo of the man, ABSALOM. The sheet contains statistics about him.)

REYES: He goes by the name Absalom. A religious zealot who escaped a shoot-out in Idaho. Where he was the nominal leader of a doomsday cult who believed aliens would take over the world at the millennium. Disgraced when they didn't, he fled and tried a more ecumenical scam: credit card fraud. I ran the plate on the pickup truck. It's registered to a farm about an hour from here.

 


SCENE 13

(Outside the farm compound. JEREMIAH SMITH arrives in the truck and comes up to a group of people getting soup from a common pot over an outdoor fire.)

JEREMIAH SMITH: Get everyone inside.

ABSALOM: What? What is it?

JEREMIAH SMITH: They're coming.

ABSALOM: Who? Who's coming?

JEREMIAH SMITH: You can't let them find him.

(Flashlights are seen as the Federal Agents move in.)

MALE VOICE: Federal Agents! Nobody move!

(The members of the compound begin running, yelling and screaming.)

MALE VOICE: Hands on your heads!

(SCULLY and SKINNER follow DOGGETT into the compound.)

DOGGETT: (on megaphone) FBI! Please remain calm! We have a warrant to search the premises. You are surrounded by law officers who are armed, and prepared to shoot, if necessary.

(SKINNER follows and stops ABSALOM.)

SKINNER: Stop there! Hands on your head. Turn around so I can see you.

(ABSALOM surrenders. The other agents raid the rest of the compound. Much screaming and confusion.)

MALE VOICES: Move! Move! Go on! Move! Move! On the ground now! FBI! Don't move!

REYES: Please don't panic. You are in no danger if you stay calm and where we can see you.

(She looks up at a rafter and sees a video camera.)

(SCULLY enters an area that is draped in plastic sheets. Very medical looking. She stops moving when she sees TERESA HOESE, completely healed, blinking in the bright search lights.)

SCULLY: Teresa.

(REYES arrives in the room and sees SCULLY.)

REYES: Agent Scully...

(REYES goes silent when she sees TERESA HOESE.)

SCULLY: You better get AD Skinner in to see this. And Agent Doggett.

(Later. SCULLY and DOGGETT are interviewing ABSALOM.)

ABSALOM: I said I can't explain why it happens. Or how. Only where.

DOGGETT: I got 46... of your followers rounded up out there at your compound. You make me go to them for a straight answer it's only going to make it worse for you.

ABSALOM: How many times can I tell you?

DOGGETT: Night's early. Coffee's hot.

ABSALOM: The ships come in, drop the abductees all messed up. I go and get them so I can help them.

DOGGETT: Just like you helped Teresa Hoese when you left her for dead?

SCULLY: (gently) Agent Doggett.

(DOGGETT backs off. SCULLY crosses to ABSALOM.)

SCULLY: You, uh... you say that these abductees are returned with severe injuries. But that doesn't fit the pattern of any alien abduction model.

ABSALOM: That's what I'm trying to explain. I predicted there would be an alien invasion at the Millennium. I was right, it turns out. 'Cause that's when this all started.

(SKINNER and REYES are watching them from another room.)

SCULLY: Sir... given the criminal charges against you, you couldn't be a less credible witness so stop trying to validate your theories and just give us the truth.

ABSALOM: I'm telling you the truth. I only want to help these people.

SCULLY: So these video cameras that you have around your compound-- how do they help?

(We see a stack of videos.)

ABSALOM: Abductees... live in fear of being taken again. The cameras give them a sense of security.

DOGGETT: Or makes them afraid to leave.

(ABSALOM looks away from DOGGETT.)

SCULLY: Do you have videotape of how you happened to heal Teresa Hoese?

ABSALOM: No.

SCULLY: (whisper) I asked you to give me the truth.

(SCULLY walks slowly toward him taking a folded piece of paper form her pocket.)

SCULLY: (weakly) Do you have videotape of this man?

(She hands him a copy of MULDER's new ID photo. ABSALOM looks at it for a long moment, then shakes his head. SCULLY has tears in her eyes. DOGGETT looks at her, then back at SKINNER and REYES.)

SKINNER: He's hiding something.

REYES: Yeah, that's for sure.

 


SCENE 14

(SCULLY enters her dark motel room and flicks the light switch. No light. Frustrated, she flicks it up and down a few times and looks into the room. She freezes. MULDER is standing in front of the window. There is a blue-light ethereal quality to him. He says nothing, just looks at her. She stares back at him.)

REYES: Agent Scully?

(SCULLY turns and sees REYES in the doorway. When she turns back to the window, there is no one there,)

REYES: What?

(SCULLY runs to the closed window. Nothing.)

REYES: What is it?

SCULLY: (wistfully) I saw him.

(SCULLY's wall comes up. She turns to REYES, calm and collected.)

SCULLY: I saw something.

(Not understanding completely, REYES looks at her in confusion.)

 


SCENE 15

(Video room. REYES is showing SKINNER, SCULLY, and DOGGETT footage from the compound.)

REYES: I reviewed these tapes from the compound. There are some things here I want you all to see.

(Part of the video shows JEREMIAH SMITH and ABSALOM loading a body into the back of a pickup.)

SKINNER: They've got a body in there.

SCULLY: Who is it?

REYES: You can't tell from this angle.

SCULLY: Well, then where's another angle?

REYES: This is the only angle I could find.

SCULLY: Wait a minute. Stop it.

(SCULLY looks closely at a frame that shows JEREMIAH SMITH walking around the truck.)

SCULLY: That man. I know that man.

REYES: Good, because here he is again.

(REYES advances the film showing us JEREMIAH SMITH entering one of the buildings in the compound.)

SKINNER: Who is he?

SCULLY: His name is Jeremiah Smith. Agent Mulder knew him. He believed that he had the ability to heal people.

DOGGETT: What do you mean, "heal people"?

SCULLY: Like he did Teresa Hoese.

REYES: Well, whoever he is take a look at this.

(On the tape, JEREMIAH SMITH enters a building. He passes through a shadow, and when he comes out he looks like AGENT DOGGETT.)

DOGGETT: What the hell just happened?

REYES: That's what I'd like to know.

SCULLY: Wow. That's still Jeremiah Smith.

DOGGETT: The hell it was. That's me, and I never even went in that building.

SCULLY: Exactly. We have to get back out there.

(SCULLY leaves the room.)

 


SCENE 16

(SKINNER, SCULLY, DOGGETT, and REYES enter the compound. A GUARD stops them.)

GUARD: Halt. Identify yourself.

SCULLY: (getting out of the car) We're looking for someone. A man who may be one of the detainees.

SKINNER: We need some bodies out here to help search the woods.

(They enter one of the buildings. A group of people are standing near the door.)

SCULLY: FBI. Where is he? Jeremiah Smith.

(No one answers.)

SCULLY: Look, I know he's here. Jeremiah Smith. I need to speak with him.

(She sees a young man standing in the back of the group.)

SCULLY: You-- in the back. Step out.

(The YOUNG MAN hesitantly steps forward.)

SCULLY: Come with me.

(He follows her into a room. REYES is watching.)

SCULLY: Take a seat.

(He does.)

SCULLY: Are you Jeremiah Smith?

YOUNG MAN: No, I...

SCULLY: Did you heal these people?

YOUNG MAN: No.

SCULLY: Did you heal Teresa Hoese?

(He starts to get up, but SCULLY stops him.)

SCULLY: Look, I know who you are.

(Someone knocks at the door.)

REYES: Agent Scully.

(The door opens. REYES looks in.)

REYES: I'll be right outside.

(She exits and closes the door. SCULLY turns back and gasps when she sees that the YOUNG MAN has become JEREMIAH SMITH.)

JEREMIAH SMITH: You're going to expose me. You're putting people in danger-- Abductees all over the country. I save them. I'm the only one.

SCULLY: Where's Mulder?

JEREMIAH SMITH: You came crashing in here. I was trying to help him, too.

SCULLY: Where is Mulder?

(She gasps again as the door opens.)

SKINNER: You'd better come with us.

(SKINNER is sad. Breathing heavily, SCULLY looks back at JEREMIAH SMITH. He is now ABSALOM and looking very frightened.)

ABSALOM: You must protect me.

(SCULLY goes to SKINNER and REYES.)

SCULLY: What is it?

SKINNER: It's Mulder.

(Field. There is a group of AGENTS standing around a body. SCULLY, accompanied by SKINNER come running up. DOGGETT intercepts SCULLY and physically restrains her from going to the body.)

SCULLY: Where is he?

(She is breathing rapidly.)

DOGGETT: Agent Scully, he's over there.

SCULLY: How bad is he?

(She struggles in DOGGETT's arms.)

SCULLY: How bad is he?

(DOGGETT still restrains her.)

SCULLY: How bad is he hurt?

(She breaks free and runs to MULDER's side. She kneels down beside him. He is covered in a blanket. His cheeks are horribly scarred and bruised. She gently touches his face.) SCULLY: (hysterical) No. No. No. No. He needs help.

(DOGGETT pulls her away form MULDER's body. SCULLY is hysterical.)

DOGGETT: It's too late.

SCULLY: He needs help!

(She breaks away from him.)

DOGGETT: Agent Scully.

(SCULLY runs as fast as she can through the woods back to the compound. As she gets there, she pauses in shock at the sight of a brightly lit object over the compound. SCULLY sees a UFO. She runs toward the building. Too late. As she and the other members of the compound watch, glass shatters and the light disappears. JEREMIAH SMITH is gone. His room is empty.)

SCULLY: Jeremiah.

(SCULLY falls to her knees.)

SCULLY: No... no. This is not happening!

(She screams to anyone who will listen.)

SCULLY: No!

[TO BE CONTINUED ...]

Kikavu ?

Au total, 12 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

RonanBart 
05.10.2016 vers 16h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

stephe 
29.08.2016 vers 14h

Sonmi451 
28.08.2016 vers 11h

tutu0605 
Date inconnue

gaia38 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Photos 209
03.12.2016

The Fall
18.10.2016

Hannibal
09.10.2016

Aquarius
09.10.2016

Actualités
Aquarius - Saison 2

Aquarius - Saison 2
RDV ce soir à 20h55 pour la saison 2 de Aquarius,  sur 13emeRUE : 20h55 : Episode 1 : Helter Skelter...

HypnoAwards 2016

HypnoAwards 2016
Dans la catégorie ; Meilleure actrice dans une série fantastique ou de science fiction, On retrouve...

The Fall: Saison 3

The Fall: Saison 3
The Fall saison 3 c'est Jeudi 29 Septembre à 21h sur BBCTWO > Fiche Série ...

The X-Files  Les nouvelles affaires non classées

The X-Files Les nouvelles affaires non classées
Aujourd'hui, sortie du comics The X-Files Nouvelles Affaires T2 avec textes de décryptage d'Alain...

The Fall: Saison 3

The Fall: Saison 3
La saison 3 de The Fall arrive prochainement sur BBC 2, la chaîne nous offre un Teaser avec Gillian...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Vous préférez David Duchovny dans ...

Total : 2 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play