VOTE | 227 fans |

Script vf du 518

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Le Guerrier

 

 Dans un village Jaffa, sur une planète

 

K’tano: Je m’appelle K’tano, j’ai été le garde suprême d’Imhotep, ce faux dieu, un faux dieu que j’ai tué de mes propres mains. Aujourd’hui, je suis libre. Oui, je suis un jaffa libre. Si vous rassemblez ici, c’est que vous voulez connaître cette liberté. Si vous êtes venu ici m’écouter, c’est parce que vous devait savoir intuitivement que les, les goa’ulds ne sont pas des dieux.

La foule l’acclame.

K’tano: Cela dit, je ne peux pas être seul à combattre mais, c’est tous ensemble que nous formerons une armée de guerrier. Le temps viendra où nous aurons des armes et suffisamment de nourriture et de boissons pour que nous tenions assez longtemps pour aller jusqu’à la victoire. Mais jusque là, nous avons toujours notre liberté. Nous avons aussi nos frères et nos sœurs, je ne dis pas que les choses seront facile. Nous devrons savoir nous sacrifier mais, pour ceux d’entre nous qui mouront, au nom de la liberté, leur âme rejoindra Kheb, le royaume de la liberté éternelle. Mais d’ici là, si vous recherchez la liberté, si vous cherchez protection et asile, sachez tous que cette planète est un havre de protection, vous êtes à kalma. Je déclare que ce monde est celui de la liberté pour tous les jaffas. Ne laissons aucun goa’uld nous contester ce droit car l’heure est venue pour tout le jaffas de revendiquer la place qui leur est dû parmi les étoiles, comme des guerriers vivants mais, qui seront mourir en guerrier libre.

La foule l’acclame.

Brat’ac (à Teal’c): Qu’est ce que tu en dis ? Ne serait-il pas l’instrument de notre délivrance ?

 

Générique

 

Au SGC

Jack: Délivrance, vous avez une idée de ce qui est arrivé aux personnages de ce film ?

Brat’ac: Non, aucune.

Général Hammond: Maître Brat’ac, vous rendez-vous compte de l’importance de votre demande ?

Brat’ac: Oui, je m’en rends compte. Cela dit le résultat d’une telle alliance serait parfait.

Général Hammond: Teal’c ?

Teal’c: Beaucoup de nos alliés se sont désistés, général Hammond. Les Tollans sont définitivement détruit, les Tok’Ra sont devenus très fragile. K’tano nous offre une armée.

Sam: Une armée qui a besoin de nous, bien sûr.

Teal’c: Les jaffas n’ont-ils jamais aidé votre cause ?

Sam: Je vous en prie, je ne veux pas que vous vous mépreniez, j’avoue que Brat’ac et vous avaient fait pour nous bien plus que nous l’exigeons. Et vous deux, vous m’avez sauvé la vie une douzaine de fois au moins, ce qui fait que je ne veux pas dire que….

Jack: Ce qu’elle veut dire c’est que si ce garçon est venu nous trouver c’est qu’il doit être désespéré.

Daniel: Attendez, il faut peut être sous estimer cette opportunité. N’oublions pas qu’une armée de jaffa est en train de défier la super structure des goa’ulds et ça pourrait inspirer tout les jaffas de l’univers, dont l’existence deviendrait une menace pour les goa’ulds.

Sam: Je suis sûr que les goa’ulds ne sont pas du genre à rester là sans rien faire.

Teal’c: C’est évident, ce qui rend la demande de K’tano très urgente.

Brat’ac: Son arme repose sur une diversité de système seigneuriaux et elle augmente à la suite de chaque raid qu’il fait. Mais, une armée ne survit pas grâce à son seul courage.

Général Hammond: Docteur Jackson, que pouvez-vous nous apprendre sur cet Imhotep. C’est la première fois que j’entends son nom.

Daniel: Eh bien, au cours de la troisième dynastie dans l’Egypte ancienne, Imhotep fut connu, entre autre, pour avoir bâti les premières pyramides. Plus tard, il faut déifié par les anciens égyptiens, en revanche, les goa'ulds, d’après ce que je sais, il n’a jamais pu affirmer sa puissance.

Général Hammond: Il n’a jamais eu un système seigneurial ?

Daniel: Non, je crois qu’Imhotep n’a sûrement été qu’un obscure goa’uld, qui venait de la planète aux eaux stagnantes.

Sam: Ce qui explique que K’tano ai pu réussit à survivre.

Jack: Oui, il sortait de nul part.

Daniel: Ce qui va nous permettre de gagner du temps si on refuse de l’aider un peu. Les goa’ulds le considère que c’est une véritable menace et s’en est une.

Brat’ac: Imhotep a peut être était un tout petit goa’uld mais K’tano est un fantastique meneur d’homme. Je le crois suffisamment audacieux pour conduire son armée de rebelle à la victoire sur ceux qui voudrai nier notre liberté.

Général Hammond: J’ai déjà demander qu’on fasse préparer des vivres et des médicaments pour qu’on les leur apporte. Seulement, il faut encore qu’on discute de certains détails, sur ce que doivent être les armes ainsi que les quantités.

Brat’ac: Votre arme envoyant des projectiles s’est révélé particulièrement efficace.

Jack: Le p90 ou le mp5 ou l’espace12.

Brat’ac: Pour plusieurs centaines de guerriers.

Général Hammond: ça commence à faire beaucoup.

Teal’c: Général Hammond, je propose que nous n’envoyions que peu d’arme comme gage de nos bonnes intentions.

Jack: Nous leur sommes redevable jusque qu’une certaine limite.

Général Hammond: Entendu, alors vous y allez.

 

Dans la salle d’embarquement

Brat’ac: O’Neill, il faut que vous sachiez que certains des jaffas que nous allons voir, vous les avez peut être déjà rencontré au combat.

Jack: Ouais, j’y avais pensé.

Brat’ac: Ils ont une bonne mémoire, vous savez.

Jack: ça tombe bien parce que c’est pas mon cas. Oui, enfin, non , je plaisante.

Général Hammond: Maître Brat’ac espérons que votre foi en cet homme ne sera pas mal placé.

Brat’ac: J’en mettrais ma main au feu, général.

Jack: A mon avis, il y mettra les nôtres aussi.

 

Sur la planète

Brat’ac: Je suis maître Brat’ac de Chulak. Je suis venu en compagnie de guerrier de la Tauri.

Jack: Salut les gars.

Brat’ac: Tek’ma’te.

Daniel: ça veut dire ami soit le bienvenue, savoir qu’on vient en paix.

Teal’c: Rak’nor.

Rak’nor: Teal’c. Tek’ma’Te, je vous présenté Teal’c, celui qui est le premier m’a donné le goût de la liberté. C’est bien grâce à toi que je suis là. Tek’ma’te.

Daniel: Tek’ma’te, c’est une marque de respect.

Jack: ça va.

Daniel: Je vous traduis.

Jack: ça m’est égal.

Daniel: D’accord.

Rak’nor: Ces gens sont parmi les plus grands guerriers de la Tauri, Daniel Jackson, le major Carter et leur chef, le colonel O’Neill. Tek’ma’te.

Jack: A vous aussi.

Rak’nor: A vous aussi. Vous êtes venu voir K’tano ?

Brat’ac: En effet.

Rak’nor: Il est en mission, il ne devait pas tarder. Qu’est ce c’est que ça ?

Teal’c: Une première cargaison pour vous.

Jack: Nous avons là des vivres, du matériel, et surtout, Carter, des armes.

Un jaffa: Quoi ! C’est ça leurs armes ?

Un autre jaffa: C’est nul ces trucs là c’est archaïque.

Jack: Qu’est ce qui a ?

Rak’nor: Nous apprécions votre geste mais ils espèrent que vous apporteriez des armes comme les nôtres, des zat’nik’tel, des vrais armes.

Jack: Vous trouvez qu’elles ne sont pas vraies ?

Rak’nor: C’est pas grave, ami. Venez, vous allez voir comme nous sommes nombreux.

Brat’ac: Vous voyez O’Neill, à une époque ces jaffas étaient des ennemis jurés car chacun servait des dieux différents. Aujourd’hui, ils travaillent en harmonie.

Rak’nor: Notre nombre augmente avec les campagnes gagnés.

Sam: Mais, vous êtes sûr de gagner chaque nouvel arrivant à votre cause ? Enfin, ce que je veux dire, c’est que n’est-il pas possible que certains de ces nouveaux jaffas ne restaient pas loyaux à leur dieu et n’agissaient en espion au sein de vos rangs.

Brat’ac: Un bon guerrier, ayant l’expérience de K’tano sait voir au plus profond de l’âme d’un autre jaffa et ressent son allégeance.

Jack: C’est baser sa confiance sur peu de chose.

Daniel: C’est comme la notre envers Brat’ac quand Teal’c a subit le rite de Mal’Sharaan.

Brat’ac: Je l’avais lu dans son cœur et je savais qu’il ne vénérait plus Apophis.

Jack: C’est relativement différent dans ce cas de figure.

Brat’ac: Nos orientations sont aussi différentes à vos yeux, acceptez-les.

Ils visitent le camp.

Rak’nor: Cette discipline s’appelle Mas’ta’ba, tout les jaffas d’Imhotep doivent parfaitement la maîtriser. Aujourd’hui, nous l’imposons aussi aux nôtres.

Teal’c: Des bal’chak, à quoi ça vous sert ?

Rak’nor: Nous n’avons rien d’autres, il n’y a pas assez d’arme pour tout le monde.

Brat’ac (à un guerrier qui s’entraîne): Ne frappe pas si fort.

Rak’nor: Le jeune guerrier en noir s’appelle Tar’ak.

Tar’ak: Tek’ma’te, maître.

Brat’ac: Si je peux me permettre, ton arme est équilibré mais l’adversaire ne l’est pas. Il perd cet équilibre, tu vois, il devient vulnérable à toutes contre attaques. Et, si toi, tu parviens à trouver un équilibre en combattant, tu pourras survivre et cet équilibre te profitera dans la vie.

Rak’nor: Pardonnez-moi maître, mais K’tano nous enseigne qu’il faut qu’on se batte, en ayant pour seul but la victoire, au détriment de notre propre survie.

Brat’ac: Montrez-moi.

Deux jaffas se battent.

Jack: Eh, tout doux, tout doux, en douceur.

Brat’ac: Laissez-les se battre.

Jack (intervient dans la combat): Qu’est ce que tu allais faire ?

Tar’ak: ça c’est l’entraînement.

Jack: Eh bien, d’où je viens, je peux te dire que ça s’appelle se battre comme des chiffonniers.

Teal’c: Le symbiote du vaincu le remettra de ces blessures, O’Neill.

Rak’nor: K’tano enseigne que nous devons être prêt à mourir si nous voulons avoir notre liberté.

Jack: Et si tout le monde meurt, elle va se réduire votre armée, ce qui est légèrement stupide.

Un jaffa s’énerve.

Jack: Quoi, qu’est ce qu’il y a ?

Teal’c: Vous avez insulter notre façon d’agir et il vous lance un défi.

Le jaffa: Tek’ma’te.

Jack: Oui, attends, on va en rester là, c’est mieux. Je suis venu vous aider.

Un autre jaffa (au loin): K’tano est de retour.

Tout le monde s’en va.

Jack: Eh, où est-ce qui vous tous ?

La foule acclame K’tano.

Jack: Dites, on n’a jamais un tel triomphe nous quand on revient.

K’tano: Jaffa, aujourd’hui, trois de nos compagnons sont tombés, au nom de notre future liberté. Ils ont combattu avec courage les forces de Zipacna. Ils sont morts bravement et ils ont gagné, de ce fait, leur place à Kheb. Mais, nous avons pu grâce à eux, récupérer une partie des armes, qui fait la puissance de nos ennemis.

La foule acclame K’tano.

Jack: C’est ça, leurs vraies armes ?

K’tano: El’mel’tiak

Brat’ac: Tek’ma’te.

K’tano: Je suis flatté, maître Brat’ac. Ya’dou'you'a'rick co'mak, gloire à celui qui a tué ces faux dieux, ainsi qu’à ses frères venus de la Tau’ri, qui ont su tué Râ, Hathor, Seth, Heru’ur, Sokar, Cronos et Apophis.

Jack: Dites donc, j’ai l’impression que vous vous tenez au courant, colonel Jack O’Neill.

K’tano: Je connais bien votre nom, maudis de tout bon goa’uld. Imhotep, lui-même disait que vos jours étaient comptés.

Jack: Oh, ça ne fait rien, tant que celui qui les compte, ne compte pas trop rapidement.

K’tano: Et puis, grâce à vous, les armées des grands maîtres peuvent aujourd’hui rejoindre les rangs de la rébellion. Nous vous en remercions.

Jack: Tek’ma’te, K’tano. Nous vous proposons aussi une alliance.

K’tano: Alors, vous êtes les bienvenus.

Daniel: Nous apportons aussi des vivres pour votre peuple.

K’tano: Gloire.

Jack: Ainsi que, bien sûr, des armes.

K’tano: Des armes de la terre ? Ne vous vexez pas, ami mais vos armes sont un peu primitives en comparaison des nôtres.

Jack: Carter, je crois qu’une petite démonstration s’impose.

Sam: On appelle cette arme le p90, elle possède un chargeur à chargement par le haut, contenant des balles chemisées de telflon et une puissance de feu, qui peut atteindre les neuf cents coups par minute.

Jack: Qui sait parmi vous se servir de nos armes ?

K’tano: Je crois que Rak’nor est l’un de nos meilleurs tireurs.

Jack: Cette cible, Carter, doit se situer à soixante, soixante-dix mètres ?

Sam: ça doit être ça, mon colonel.

Jack ( à Rak’nor): Après vous.

K’tano: Très bien, tai kri.

Jack: Deux sur trois, ah oui, c’est pas mal, Carter.

K’tano: Une femme.

Teal’c: Le major Carter est un formidable soldat.

K’tano: Oui, je n’en doute pas.

Jack: Non attendez, une petite seconde. Eh, vous, le gros avec la jupe, allez donner un peu de ballant à la cible, plus fort. Très bien, écartez-vous. Quand vous voulez, major.

Sam fait la démonstration.

Jack: Eh, major, veuillez monter comment on l’utilise au coup par coup. Ceci est une arme de terreur, elle est faite pour intimider l’ennemi. Ceci (en montrant son arme) est une vraie arme de guerre, faite pour tuer votre ennemi.

Sam: Capable d’éliminer celui-ci efficacement cinq fois plus vite que je viens de vous le démontrer.

 Jack: Nous l’avons utilisé au cours de toutes les échauffourées que nous avons eu avec les goa’ulds et les jaffas qui les servaient. Ceux d’entre vous qui ont eu à nous affronter et qui ont survécu, ils seront se reconnaître savent très bien de quoi je parle.

K’tano: Nous acceptons vos présents avec gratitude et humilité. A présent, allons célébrer cette nouvelle alliance.

Jack: C’est une bande de joyeux fêtards.

Sam: Oui, mon colonel.

 

Dans la tente de K’tano

K’tano: Vos armes sont formidable, c’est certain, mais elles se vident plus vite que les nôtres.

Sam: Que faites-vous des chargeurs ?

K’tano: Vous les fournissez gratuitement ?

Daniel: C’est justement le but de l’alliance.

K’tano: Qui vous place dans une position de supériorité sur nous.

Jack: Comment ça ?

Teal’c: Si K’tano ne fait pas exactement ce qui sera convenu, vous pouvez le priver de munitions.

Jack: Alors, tout d’abord, Teal’c, puisque vous êtes l’un des membres de sg1, vous devriez utiliser le pronom nous et pas vous. Ensuite, nous ne vous priverons de rien. Nous vous offrons ce que nous avons de mieux, cela dit vous avez encore la possibilité d’accepter ou de la refuser.

K’tano: Voyez-vous c’est dans le seul intérêt de mon peuple que je tiens à soulever ces points.

Jack: Votre peuple ?

K’tano: Chacun d’entre nous a le droit de dire mon peuple.

Teal’c: D’ailleurs, je l’ai souvent dit.

K’tano: Colonel O’Neill, la peur que j’éprouve me rend bien plus fort.

Sam: Oui, vous êtes à la tête d’une armée.

K’tano: Et je la guide mais, chaque soldat qui la compose a le droit d’affirmer jou’ma’c’kou.

Daniel: Prendre la direction des choses.

Teal’c: Pour faire valoir son opinion sur un combat à mener et son droit à l’engager.

Jack: Jusqu’à la mort, je suppose.

K’tano: Mais, bien sûr.

Jack: Bien sûr. Oui, eh bien moi, là d’où je viens, je peux vous dire qu’on fait les choses différemment.

K’tano: Vous voudriez que nous changions nos habitudes pour nous rapprocher des vôtres ?

Jack: Je n’ai pas dit ça mais, si c’était un effet de votre bonté…

Brat’ac: K’tano, Colonel O’Neill, j’ai toujours formé l’espoir que nous apprenions de nos différences, qu’elle nous lient plus les uns envers les autres, qu’elles nous rendent plus fort.

K’tano: Ce sont des paroles de sagesse, maître Brat’ac.

Jack: Ouais, grande sagesse.

K’tano: Demain, nous serons beaucoup plus lié au combat. Connaissez-vous le grand maître Nirrti ?

Jack: Oh oui.

K’tano: Demain, nous allons nous emparer du matériel destiné à un bataillon de jaffa de Nirrti. Venez avec nous.

Jack: Si nous le faisons, qu’est ce que nous avons à en retirer ?

K’tano: Je vois que vous parlez toujours à bon escient, O’Neill.

Jack: Ben oui, c’est pourquoi parfois, il m’arrive d’être muet.

K’tano: On partagera les bénéfices.

Jack: Pourquoi pas. On aime bien nous.

K’tano: Teal’c m’a informé que vous aviez besoin de quelques heures de sommeil. Je vous en prie, reposez-vous.

Jack: C’est trop gentil.

 

Dans un autre tente

Teal’c: Sha’met.

Rak’nor: Sha’met. Tu t’es décidé à te joindre à nous ?

Teal’c: Il faut que K’tano me le demande.

Rak’nor: Il va le faire. Tu auras la place de chef au sein de la nation jaffa.

Teal’c: Depuis longtemps, je rêve que les jaffas seront libres un jour, j’ai bien peur que ce jour ne soit bien plus éloigné que K’tano le croit.

Rak’nor: Nous avons tellement progressé grâce à toi. K’tano n’aurait jamais pu lever une telle armée si tu n’étais pas intervenu.

Teal’c: Oui, peut être.

Rak’nor: Et nous allons être plus fort avec l’alliance passée avec les terriens.

Teal’c: Je n’en suis pas si sûr. Les façons de procédés de K’tano sont difficile à comprendre pour les terriens.

K’tano: Nous devons gagner notre liberté avec ou sans eux.

Teal’c: K’tano, pardonne-moi.

K’tano: Je n’ai rien à te pardonner.

Teal’c: Je ne parle pas pour O’Neill.

K’tano: Ce que tu as dit est vrai. Ils sont différents, cynique le plus souvent et O’Neill plus que les autres.

Teal’c: Ce sont mes amis, pourtant.

K’tano: Quant à nous, nous sommes tes frères. Je ne suis pas stupide, vois-tu, je sais que les terriens sont puissants et que cette alliance pourrait nous renforcer mais, je n’ai pas l’intention d’abandonner notre identité, ni pour un humain, ni pour un goa’uld.

 

Dans l’autre tente

Jack: Je suppose que Teal’c va passer la nuit avec ses nouveaux copains.

Daniel: Oui, il doit trouver une certaine qualité dans leur mode de vie.

Jack: A votre avis ?

Sam: A propos de K’tano ?

Jack acquiesce.

Sam: Il faut reconnaître qu’il a une présence, ceux qu’ils suivent sont presque des fanatiques.

Jack: Voir plus.

Daniel: Il sait comment les rendre redoutable. Les anciens seigneurs féodaux japonais prétendaient que la discipline qui permettait d’être indifférent à la mort était un outil très efficace au combat.

Jack: Qu’est ce que c’est que ce Jo’mo’si’kou ?

Daniel: Jou’ma’c’kou

Jack: Enfin, il apprécie que chacun de ses soldats est envie de le défier.

Sam: K’tano a su rassembler des jaffas appartenant à six système seigneuriaux différents. Finalement, il ne doit pas être si mal.

Jack: Oui, mais ils n’ont pas peur de se sacrifier et ça, ça me pose problème.

Daniel: Vous avez un problème avec la mort ou vous avez un problème avec le fait que ça leur en pose pas à eux ?

Jack: Eh ben, les deux, je dirais. Tâchez de dormir, nous avons un combat à livrer dans la matinée.

 

Le lendemain matin, sur une autre planète

K’tano: Kri,vous êtes encerclé, laissez tomber vos armes à terre.

Combat

Jack (en voyant K’tano se diriger vers les jaffas ennemis): Eh !

Rak’nor: Il ignore ce qu’est la peur.

Jack: Oui, mais pas ce qu’est la bêtise.

K’tano: Al’mek. Cessez le feu. Je suis K’tano, si vous connaissez ce nom, vous devez donc savoir qui a d’autres jaffas, qui pensent que les goa’ulds sont de faux dieux. Rejoignez nos rangs pour combattre nos oppresseurs et vivre pour notre liberté.

Un jaffa s’approche et pointe son arme sur K’tano.

K’tano: Si tu refuses de croire en la liberté pour notre peuple mon frère, alors tue-moi tout de suite.

Teal’c (à Jack): Vous commencez à croire en lui, maintenant ?

 

Retour sur la planète des rebelles jaffas

Jack: Teal’c, je suis tout de même un peu inquiet au sujet de K’tano.

Teal’c: Expliquez.

Jack: C’est à propos de la conduite qu’il vient d’avoir.

Teal’c: K’tano est conduit par la puissance de ses convictions.

Jack: D’accord, elles sont particulièrement impressionnantes, mais sa tactique aurait pu nous faire tout tuer.

Teal’c: Il a remporté la victoire.

Jack: Moi, je dirais qu’il a eu de la chance.

Teal’c: J’ai l’impression que c’est là que nous divergions.

Un cor sonne.

Teal’c: Il veut nous voir.

Sam: Mon colonel.

Jack: Il y a un problème avec Teal’c. Il est subjugué par les agissements de K’tano.

Sam: Ce qui ne semble pas être votre cas à vous. Mais, K’tano croit fortement en sa cause.

Jack: Oui, je suis sûr qu’il pense aussi marcher sur les eaux.

 

Dans la tente

Brat’ac: Merci.

K’tano: Les bénéfices de notre nouvelle alliance.

Rak’nor: Et le côté tranchant du sabre de notre rébellion.

Sam: Les armes fonctionnant au naquada, une sacrée quantité.

Jack: Un vrai butin.

K’tano: Oui.

Jack: Vous allez en faire quoi ?

K’tano: Je vous en donne une partie comme convenu, le reste à déjà une destination. Elles iront au Zat’nik’tel. Mais, je pourrais vous en offrir beaucoup plus encore quand le ha’tak arrivera.

Daniel: Il y a un vaisseau mère qui doit arriver ?

K’tano: Vous avez bien choisi vos alliés. On vient de m’apprendre que des jaffas loyaux envers moi prévoient une mutinerie à l’instant où nous parlons à bord d’un puissant vaisseau mère. Ils seront bientôt là pour s’unir à nous et défendre notre cause.

Jack: Une mutinerie. C’est un peu risqué non ? Quoi ?

K’tano: Dans toutes guerres, il y a toujours des risques.

Jack: Et leur tentative échoue?

K’tano: Non, elle va réussir puisque leur cause est juste.

Jack: Je souhaites que ce soit aussi facile.

K’tano: Dans ce cas, ils vont réussir parce qu’ils ont foi en leur détermination. Venez avec moi au chaapa'ai, vous verrez vous-même. Allons-y.

 

A la porte des étoiles

K’tano: Nirrti a du avoir vent de notre victoire, elle doit vouloir nous traquer. Il va falloir qu’on couvre nos traces. Tar’ak, c’est toi que j’ai choisi pour conduire ce groupe de soldat, parce que je suis sûr que tu n’échoueras pas. Et sachez tous, que si vous devez mourir au combat, vous vivrez éternellement à Kèbes, définitivement libéré de l’oppression des goa’ulds. Battez-vous de votre mieux contre Nirrti et ses forces. Montrez leur votre détermination. Karak Shel’tek

Tar’ak: Karak Sel’tek

Daniel: Vaincre ou mourir.

Sam: C’est du naquada enrichi, c’est une bombe.

Daniel: C’est une mission suicide qu’il leur fait faire.

Tar’ak: Jaffa kri.

Jack: Attendez un peu, une petite minute, attendez !

Les jaffas traversent la porte des étoiles.

Jack: Qu’est ce que vous leur faite faire ?

K’tano: Vous venez de voir la force de notre détermination.

Jack: Je viens surtout de voir la force de votre arrogance.

K’tano: Evitez de vous immiscez dans les comportements que vous ignorez.

Jack: J’ai compris exactement ce que vous leur faite faire.

K’tano: Ceci est notre guerre et c’est notre façon d’agir.

Jack: Et je suppose que vous prenez conscience de votre toute puissance en voyant la rage avec laquelle ses jeunes vont mourir pour vous.

K’tano: S’ils meurent, leur âme atteindra des lieux meilleurs.

Jack: Ah oui, j’ai souvent entendu ce genre de discours.

K’tano: Alors vous niez l’existence de Kheb, vous ne croyez pas que leur âme montra au paradis ?

Daniel: Je crois que ce que le colonel O’Neill veut dire, c’est que nous faisons les choses de façon différente.

K’tano: Vous essayez de me rappeler que vos coutumes sont différentes qu’il nous faut abandonner des siècles de tradition jaffa et nous mettre à suivre les vôtres. Qui de nous deux est le plus arrogant ?

Daniel: Ecoutez si nos deux peuples doivent s’allier, nous devons trouver des bases communes.

K’tano: Dans peu de temps, le ha’tak arrivera et son armée représentera une force avec laquelle il faudra compter. Si vous désirez toujours vous allier avec cette force, alors accepter-nous comme nous sommes depuis l’éternité. Si vous refusez, allez vous-en. Teal’c vient.

 

Dans la tente

K’tano: On s’attend à quelques résistances si et là.

Teal’c: Daniel Jackson est témoin qu’Osiris a poignardé le seigneur Yu.

K’tano: Dans son sarcophage, il a réussit à survivre. Cela dit, il a été sévèrement affaiblit par l’attaque. Son propre monde est prêt à tomber si sa garde personnelle pouvait être éliminé. Le seigneur Yu en ce moment est devenu l’un des plus vulnérable.

Brat’ac: Alors, c’est peut-être le moment de l’attaquer.

Teal’c: En effet.

K’tano: J’ai quelques jaffas dévoués à moi dans sa cour de plus, il serait prêt à nous rejoindre si on arrivait à abattre Yu.

Teal’c: Serait-il possible de commander sa flotte ?

Brat’ac: Des vaisseaux remplis de jaffas susceptible de défendre notre cause, j’en ai rêvé mais je n’ai jamais vraiment cru que c’était possible.

Jack arrive.

Jack: Teal’c, on s’en va. J’aimerais que vous veniez avec nous.

K’tano: Sa place est ici.

Jack: Teal’c.

Teal’c: K’tano vient de me confier une mission d’une grande importance.

Jack: Je m’en serais douté.

Teal’c: C’est moi qui me suis porté volontaire.

Jack: Ne faites rien.

Teal’c: Chez le seigneur Yu, la porte des étoiles ne va pas surveillé. Le plan est suffisamment fou pour réussir. J’aimerais que vous veniez avec nous ?

Jack: Je n’en ferais rien.

 

A la porte des étoiles

Jack: Pourquoi lui ?

K’tano: La participation de Teal’c à cette mission est un gage de réussite.

Jack: D’un autre côté, c’est un chef dont la présence est importante, vous pourriez avoir besoin de lui.

K’tano: Teal’c va devenir l’un de nos plus grands soldats.

Jack: S’il en revient.

K’tano: Il va réussir.

Jack: Simplement parce que vous le dites ?

K’tano: Parce qu’il est Teal’c.

Jack: Attendez une seconde, je veux vérifier que j’ai bien compris. Vous assassinez les grands maîtres, les uns après les autres, vous prenez leur vaisseaux et leurs soldats, enfin tout ceux qui sont prêt à vous mourir pour vous. Alors est-ce que vous pouvez m’expliquer quelle différence il va y avoir entre vous et les autres ?

K’tano: Les jaffas seront tous libres.

Jack: De vous suivre vous.

K’tano: Vous commencez à m’agacer. Il est l’heure.

Jack: Teal’c, je ne vais pas conseiller à nos supérieurs de continuer cette alliance, enfin, tant qu’il en sera le chef.

Teal’c: Nous reparlerons de tout ça à mon retour, O’Neill.

Jack: ça m’étonnerais parce que si vous s’y aller, je crois que vous ne reviendrez pas.

Teal’c: A mon retour victorieux, vous reconsidérez tout ça.

Jack: Je le souhaites.

Teal’c: Faites moi confiance, vous aussi.

K’tano: Teal’c, tu es fort et plein de sagesse. Je peux t’assurer qu’à ton retour, tu prendras le commandement en second.

 

Sur la planète de Yu

Yu: Teal’c, peut être que je ne suis pas aussi affaiblit qu’on vous la laisser entendre. Les jaffas t’ont amené devant moi parce que je l’ai voulu ainsi. K’tano t’a envoyé pour me tuer. Chez toi, une chose importante, c’est que ta foi n’est pas aveugle. Je t’offre de te laisser la vie, je vais même t’autoriser à retourner vers ton armée de rebelle. Mais, d’abord, je vais t’apprendre quelque chose.

 

Sur la planète des rebelles jaffas

Brat’ac: O’Neill, vous refusez de changer d’avis ?

K’tano: Comme Brat’ac l’a dit, nous sommes plus fort ensemble, est-ce qu’on pourrai éviter nos petits différents?

Jack: Je vous tiendrais personnellement responsable de ce qui pourrais arriver à Teal’c. Carter, composez les coordonnées.

Sam: A vos ordres.

A la porte des étoiles

Teal’c revient et court.

Sam: Teal’c ?

Daniel: Qu’est ce qui se passe ?

Jack: Ne cours pas trop vite surtout.

Teal’c: Trompé, on a été trompé. Imposteur.

K’tano: Je n’ai trompé personne. Le ha’tak dont j’ai parlé commence à entrer dans le système au moment où il sera en place, tout deviendra clair.

Teal’c: Yu sait que Kalma est le lieu où réside l’armée rebelle, il sait combien nous sommes, il sait que c’est vous qui l’avait trahit et la mutinerie à bord de son vaisseau a échoué. Ce ha’tak n’apportera que ruine et surtout pas le salut. Le grand maître n’a pas encore ordonné de poursuivre les rebelles jaffas. Il veut les écraser tout ensemble en une seule attaque. C’est vous le traître et vous avez été trahit. Jou’ma’c’kou.

K’tano: Tu veux me défier ?

Teal’c: Jou’ma’c’kou.

K’tano: Comme tu voudras.

Combat entre Teal’c et K’tano

Brat’ac (à Jack): Si vous intervenez, le défi n’aura plus de valeur.

K’tano: Tu crois peut être que je vais t’épargner.

Teal’c: Non, ce combat est un combat à mort. La vôtre.

K’tano: Sholva. C’est ce que tu peux donner de mieux, hein ?

Combat

K’tano: Tu imploreras mon pardon.

Teal’c: Alors ça, pas question. Je mourai libre.

K’tano: Tu vas mourir, c’est vrai de la main de ton dieu, Imhotep.

Teal’c tue K’tano.

Rak’nor (en regardant le ventre de K’tano): Ce n’est pas un jaffa. K’tano n’est pas un jaffa, c’est un goa’uld.

Teal’c: Le goa’uld Imhotep.

Daniel: Il a utilisé les envies de libertés des jaffas contre eux même, sûrement le seul moyen de récupérer un vrai pouvoir.

Teal’c: K’tano était un menteur, il nous a amené à Kalma et c’est une erreur. Le vaisseau de lord Yu devrait attaquer d’ici peu de temps. Il faut nous suivre, il faut partir avec nous si vous voulez vivre.

Brat’ac: Suivons Teal’c, c’est lui qui détient la vérité.

Rak’nor: Il a remporté la victoire devant nous tous. K’tano a été battu par le rite de Jou’ma’c’kou, c’est Teal’c, notre chef à présent.

Le vaisseau attaque la planète.

Jack: Carter.

Sam: On y va, colonel.

Teal’c: Venez avec nous, accompagnez nous si vous voulez vivre.

Tout le monde s’enfuit vers la porte des étoiles.

Un jaffa: Mettez-vous à l’abri, vite.

Jack: Teal’c, dépêchez-vous.

Brat’ac: Notre heure viendra mon ami, mais pas aujourd’hui.

Générique de fin

 

Ecrit par sabrina57 
Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play