VOTE | 229 fans |

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Sous la glace

 

P3B-118

Femme : chers collègues, votre attention s’il vous plaît. J’ai le plaisir de vous annoncer que grâce à votre travail nous avons suffisamment de réserves  d’énergie pour chauffer les serres pendant au moins deux mois. Le mérite en revient surtout aux gens de la section 23. Ceci ne doit pas être un prétexte pour travailler moins, mais doit au contraire nous inciter à redoubler d’efforts. Notre monde est recouvert par les glaces, mais un jour nous pourrons reprendre notre place à la surface.

Foule : de tout mon cœur je vous servirais.

 

Sam : Kegan il reste du pain ?

Kegan : désolé, je viens de donner le dernier morceau.

Jack : c’est comme ça à chaque fois.

Sam : quel est ton problème ?

Kegan : je n’ai aucun problème !

Sam : et nous, on n’a jamais pas !

Daniel : il y a un problème ici ?

Jack : rester en dehors de ça.

Daniel : Jonah, il y a d’autres personnes qui attendent.

Jack : vous allez donner ce pain.

Teal’c : ce n’est pas correct, tous les deux,  vous êtes amis.

Jack : rester en dehors de ça !

Teal’c : vous faites partie de l’équipe sg1. Je suis Teal’c, vous ne vous rappeler pas ?

Jack : que quelqu’un éloigne ce type de moi.

Femme : emmené le là haut !

Teal’c : on n’est pas d’ici, nous ! Il faut vous en souvenir.  Il faut qu’on s’échappe !

Jack : Brenna, c’est un honneur de vous servir. Je ne connais pas cet homme.

Brenna : je sais Jonah. Ne t’inquiète pas, il est dérangé. Tu leur donne du pain ! Quand tout le monde aura fini, reprenez le travail.

 

Générique

Kegan : cette pompe régule le trop-plein, parfois elle se bouche et la il faut ... Carlin ?

Daniel : ou était il depuis cinq jours ?

Kegan : au repos, il souffrait du syndrome de la nuit perpétuel. C’est une chose étrange. Je me souviens d’un type, il doit y avoir deux ans, qui avez voulu s’enfuir en cassant une lucarne.

Daniel : il a réussi ?

Kegan : tu l’aurais su si c’était le cas. Tout ça aurait été ensevelis sous la glace et la neige et tu serais mort geler comme tous les autres gens d’ici.

Daniel : c’est vrai.

 

Sam : fermez les valves.

Brenna : qu’est-ce qui s’est passé ?

Sam : un déstabilisateur s’est rompu, ils sont si corrodés qu’ils ne supportent pas la pression.

Brenna : nous ne pouvons rien y faire !

Sam : en réalité, je pense que si. Si nous installons une soupape de sécurité automatique sur chaque stabilisateur, ça permettra de laisser échapper la pression. J’ai fait des calculs précis. Si vous voulez, je peux vous montrer.

Brenna : venez dans mon bureau tout à l’heure.

 

Jack : est-ce que ça va ?

Sam : très bien.

Jack : cette explosion ?

Sam : ce n’est rien de grave.

Jack : a bon

Sam : Brenna veut  que j’aille la voir, elle veut entendre mes idées pour améliorer la base.

Jack : vous savez, vous pourriez prendre quelques minutes de repos.

Sam : je vous en prie, vous travaillez aussi dur que moi !

Jack : c’est différent, c’est un travail physique.

Sam : aller bon courage.

 

Kegan : alors là c’est trop. Pourquoi Brenna l’écoute c’est la ?

Daniel : je ne sais pas, elle est maligne cette fille !

Kegan : elle se croit plus intelligente que nous tous. Lui, même chose.

Daniel : Teal’c a dit qu’on été amis.

Kegan : il ne s’appelle pas Teal’c, c’est  Thor. Il est dérangé.

 

Sgc

Harriman : on est prêt pour la liaison radio avec P3B-118

Hammond : bon, très bien. Administrateur Calder.

Calder : général Hammond, je suis désolé de devoir dire ça, mais nos recherches n’ont rien apportées. Et vu les conditions hostiles à l’extérieur du dôme, je ne vois pas comment sg1 aurait pu survivre aussi longtemps.

Hammond : avec tout le respect que je vous dois, mon cher, je ne suis pas prêt à abandonner mes amis tout de suite. Nous avons un matériel de pointe et des équipes spécialement entraîné pour se genres d'opérations.

Calder : quand le Major Carter nous exprimé son désir de venir explorer le glacier, j'ai tenté de lui expliquer les dangers mais le colonel O'neill était hélas un peu trop persuadé de pouvoir gérer la situation.

Hammond : j'apprécie votre sollicitude, mais je vous assure que je prendrai toutes mes responsabilités.

Calder : très bien.

 

P3B-118

Calder : dites à Brenna que je veux la voir demain. J’aimerai savoir comment vont nos nouvelles recrues.

Jack : bon, allons-y !

Daniel : oui mais où ?

Jack : de l’autre coté !

Kegan : Carlin, ne l’écoute surtout pas.

 

Sgc

Harriman : vous pouvez y aller.

Hammond : major, qu’elle est la situation ?

Major : on a lancé la sonde laser. On a un relevé télémétrique maintenant. Mais je dois vous le dire, monsieur, ça ne se présente pas bien. Cet endroit est vraiment hostile.

 

P3B-118

 

Daniel : que s’est-il passé ?

Teal’c : j’ai été blessé.

Daniel : quand ?

Teal’c : pourquoi me parlez vous ?

Daniel : je me suis dit que puisqu’apparemment on est des amis de longues dates, je me suis dit que, quelle est cette chose que vous avez sur le front ?

Teal’c : une marque de naissance.

Daniel : une marque de naissance ? Je devrais me souvenir d’une chose comme ça.

Teal’c : je ne vous connais pas.

Daniel : vous disiez le contraire. Il y a une semaine, durant toute la matinée,

Teal’c : je n’étais pas là, il y a une semaine.

Daniel : vous disiez qu’on était amis et que nous devions nous échapper. J’aimerais bien avoir une explication.

Teal’c : je n’ai pas dit une telle chose.

Daniel : très bien, apparemment, j’ai du mal comprendre.

Teal’c : c’est ça. Ne me parlez plus à l’avenir.

Daniel : oh, très bien.

Kegan : je t’ai déjà dit de le laisser tranquille.

Daniel : tu étais là, Kegan. Tu l’as entendu pourquoi irais tu nier ça ?

Kegan : le syndrome de la nuit affecte ton esprit.

Daniel : ce n’est pas ça qui explique les rêves que j’ai fait. Il y a quelque chose d’étrange ici, quelque chose

Kegan : Carlin, ça suffit déjà qu’il te fasse jouer un rôle dans ses hallucinations. Maintenant tout le monde va commencer à dire que tu souffres toi aussi de se syndrome.

Daniel : tout le monde ?

Kegan : et ça, je n’en ai pas envie. Carlin

Daniel : non, non.  Bien sur que non. Ce n’est qu’un rêve.

 

Calder : pourquoi le gèle de la mémoire n’a pas marcher sur Teal’c ?

Brenna : ça doit être à cause de la créature que son espèce porte à l’intérieur du corps. Nous avons recommencé, cette fois, ça a l’air de tenir.

Calder : très bien. Et les autres ?

Brenna : ils s’avèrent qu’ils sont tous d’excellents travailleurs. En fait, Therra a vraiment des idées très intéressantes concernant nos installations.

Calder : Therra ?

Brenna : la personnalité greffée sur le major Carter mais je vais vous montrer. Nous avons eu de gros problèmes avec une surcharge  d’énergie, elle nous  a conseillé de mettre une valve automatique qui régulerait la pression. Si on n’avait pas à réguler la pression manuellement, ça libérerait nos gens pour d’autres taches.

Calder : peut être qu’un jour elle pourrait augmenter la productivité à un point où on aurait plus besoin de main d’œuvre.

Brenna : ça vous pose un problème, ça ?

Calder : non, aucun. Je suis sur qu’ils s’intégreraient. Bien sur, ils ne savent même pas que la cité existe.

Brenna : mais on pourrait leur dire.

Calder : non, on leur a menti toute leur vie, et comment réagiraient les gens de la cité si on restreignait de l’espace en voulant faire de la place pour nos travailleurs ? Pour l’instant, notre cité ne connait pas encore le crime, ni le chômage.

Brenna : mais,

Calder : Ils sont heureux, là ou ils sont. Et ça, c’est se que nous assure le gèle de leur mémoire. Faites seulement se qui est nécessaire pour garantir une énergie continue.

Brenna : oui administrateur.

 

Sam : avez-vous eu le temps de jeter un coup d’œil sur mes plans ? J’aimerai qu’on commence les travaux

Brenna : on ne peut pas faire ses améliorations.

 Sam : mais, vous disiez pourtant

Brenna : non, ça nécessiterait que les générateurs soient débranchés trop longtemps et si un de nos principaux systèmes commence à geler, on ne pourrait plus le faire redémarrer.

Sam : oui, j’admets qu’il y a un risque.

Brenna : bien trop de risques.

Sam : très bien, mais pour ce qui est de mes autres idées ?

Brenna : je suis désolé. Cette base est tout ce qu’il y a entre nous et la glace. Une production ininterrompue est plus importante que l’efficacité. Vous pouvez retourner travailler.

Sam : Brenna, je sais que vous étiez très intéressé par tout ça, que c’est il passé ?

Brenna : et bien, j’ai réfléchie. C’est tout.

Sam : mais au moins, laissez moi trouver un moyen plus sur pour

Brenna : Therra ! S’il vous plait, sortez.

Sam : c’est un honneur de vous servir.

 

Sam : ce n’est pas comme si je parlais d’une chose dont je n’avais pas la maitrise. Non, c’était très détaillé et parfaitement sécuritaire.

Jack : je suis sur qu’elle le sait.

Sam : écoutez, je pourrais vraiment améliorer les choses. Elle ne veut pas me laisser faire.

Jack : pourquoi ne pas retourner la voir dans deux jours avec un projet plus modeste ? Peut être que c’est la façon d’obtenir quelque chose.

Sam : comment faites vous pour être si calme ?

Jack : je cois que dans une autre vie j’ai manié de dangereux explosifs.

Sam : mais, comme ça, dans une autre vie ?

Jack : je veux rien dire de spécial. Ça n’est qu’une expression. C‘est tout.

 

Sgc

Hammond : major ?

Major : je suis désolé, monsieur. Je n’ai aucunes traces d’eux.

Hammond : oui, je comprends. Vous et votre équipe vous êtes dehors depuis un long moment.

Major : non, monsieur, quand je dis que nous n’avons aucunes traces, je veux dire que nous n’avons aucunes chances.

Hammond : vous en êtes sur, major ?

Major : j’aurais assez de mal à dire pourquoi mais scientifiquement, le major Carter ou le Dr Jackson pouvaient avoir envie d’aller voir ces champs de glaces. Mais même si ils avaient envies d’aller là bas, le colonel O’neill aurait dit non.

Hammond : oui, mais selon l’administrateur Calder, le colonel O’neill pensait que le risque était acceptable.

Major : je ne peux pas parler de ça, monsieur, je ne suis pas diplomate.

Hammond : ça reste entre nous.

Major : ils ne sont pas dehors, monsieur. Croyez-moi.

Hammond : l’administrateur Calder dit qu’ils le sont.

Major : alors, je dis que c’est un sacré menteur.

 

P3B-118

Daniel : Kegan, je dois te demander quelque chose. Comment je suis venu, ici ?

Kegan : mais enfin, que veux tu dire ? On t’a transféré  de la mine.

Daniel : non, avant ça ?

Kegan : avant ?

Daniel : oui.

Kegan : tu ne t’en souviens pas ?

Daniel : je n’arrête pas d’essayer d’y penser. Tout ce qui me revient, ce sont des brides de souvenirs.

Kegan : qu’est ce que ça peut faire de toute façon ?

Daniel : je veux juste savoir si Jonah et Therra étaient bien mes amis.

Kegan : tes amis

Daniel : peut être que je ne les reconnais pas parce que ça fait très longtemps

Kegan : écoute-moi bien. Ils essayent juste de se rapprocher de Brenna histoire de pouvoir bénéficier un traitement de faveur. Surtout Therra.

Daniel : tout ce que je veux dire,

Kegan : et tout ce que moi je veux dire, c’est que si tu es amis avec ces deux là, tu n’es pas le mien.

 

Homme : la pression est trop élevée ! Oh, bon sang, c’est chaud.

Homme2 : c’est trop tard. Tout ce secteur va exploser. Aide moi à le sortir d’ici.

Sam : qu’est ce qui se passe ?

Homme : la pression est trop élevée.

Sam : on va réparer ça.

Homme : c’est trop tard, il faut que l’on sorte de là !

Daniel : qu’est ce qui se passe ?

Sam : si cette chaudière explose, elle va détruire tout ce secteur. Je peux arrêter la chaudière principale d’ici mais quelqu’un devra retourner là bas pour ouvrir la soupape d’évacuation.

Kegan : Carlin ?

Daniel : fait sortir tous ces gens d’ici.

Kegan : que tout le monde sorte. Dégagez le secteur !

Daniel : tenez !

Homme : avancez, dépêchez vous. Grouillez vous.

Jack : oh, c’es pas vrai ! Hey

 

Teal’c : il faut que je reprenne mon travail.

Brenna : je veux que vous vous reposiez. Vous resterez ici jusqu’à ce que je juge que vous pourriez reprendre. Quand à vous trois, nous vous sommes tous très reconnaissant. Vous avez risquez vos vie pour sauver la base.

Sam/jack/Daniel : c’est un grand honneur de vous servir.

Jack : c’est vrai.

Brenna : sans votre intervention rapide, beaucoup de vie pouvait être perdus.

Sam : la prochaine fois, se sera différente.

Brenna : oh, espérons qu’il n’y aura pas de prochaine fois.

Sam : mais si vous aviez écouté se que je vous avez dit,

Brenna : Therra ! C’est terminé.     

 

Jack : la prochaine fois, ne vous retenez pas. Dites lui ce que vous pensez.

Sam : elle sait parfaitement que j’ai raison.

Daniel : il doit y avoir autre chose. Ce type qui a le syndrome de la nuit,

Sam : Thor.

Daniel : il dit qu’on fait parti d’un groupe qui s’appelle sg1

Jack : ben oui, qu’est ce que c’est ?

Sam : une équipe.

Jack : c’est un drôle de nom, ça pour une équipe.

 Daniel : oui, c’est vrai. Je crois que je suis censé faire quelque chose de plus important.

Sam : nous aidons notre peuple à survivre à une ère glacière.

Jack : qu’y a-t-il de plus important que ça.

Daniel : je n’en ai aucune idée. Ecoutez, j’ai vraiment l’impression que tous les trois, on appartient à une grande organisation.

Jack : et bien, je vous écoute. Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Daniel : c’est vrai ?

Jack : ah non !

Daniel : écoutez, je ne sais pas comment expliquer ça mais j’ai fais un rêve. Vous étiez dedans.

Jack : moi ?

Daniel : il y avait une flaque énorme et brillante.

Jack : très bien, on arrête de parler de ça. Ça suffit.

Sam : attendez une seconde, Jonah, j’ai fais le même rêve.

Jack : vous pouvez arrêter de parler comme ça, pour l’amour du ciel ? C’est une expression ! Hein !

Daniel : on ne peut pas parler maintenant. On se voit après l’extinction.

 

Daniel : alors ?

Sam : à vous !

Daniel : vous avez fait le même rêve ?

Jack : qui vous concernait ?

Sam : non, j’ai vu un grand cercle d’eau miroitante.

Jack : non ! Mes rêves à moi parlent de… d’autres choses.

Daniel : Thor a dit qu’on devait s’échapper. Il dit aussi qu’on doit se souvenir. Se souvenir, se souvenir de quoi ?

Jack : et bien je me souviens d’avoir été contremaitre et ceux que je surprenais à faire ce que l’on fait en ce moment avaient leur ration réduite de moitié pendant un mois.

Sam : on doit prendre se risque là.

Daniel : peut être que notre mémoire a été légèrement altérée.

Sam : et bien, si c’est vrai, on ne peut plus être sur de rien du tout !

Jack : ma mémoire est bonne !

Daniel : vraiment ?

Jack : oui !

Daniel : que faisiez-vous dans la mine ?

Jack : je l’exploitais.

Daniel : non, qu’est ce que vous faisiez ?

Jack : je me souviens que je d’avoir chargé du minerai dans un chariot.

Daniel : et ensuite ?

Jack : je faisais des tas de choses.

Sam : je me souviens d’une sensation de froid et de nuit noire.

Daniel : et, c’est là que vous vous êtes rencontrés ?

Jack : oui !

Sam : vraiment ?

Jack : bien sur ! Quelle est cette chose si importante que nous serions censée faire ?

Daniel : je vous l’ai dit, je ne sais pas. Je n’arrête pas d’essayer de me rappeler ce que c’est. Ce qui me revient, ce sont les images de cette base.

Sam : mais si ce que vous dites est vrai, tout ce qu’on se souvient concernant cette base est un mensonge.

Daniel : c’est l’envers du décor, et ça ne marche que si on ne se creuse pas trop la tête, si on ne se pose pas trop de questions. Mais c’est ce qu’il faut qu’on fasse. Posons nous des questions sur chaque chose, essayons de tout envisager.

Sam : il faut que l’on garde ça pour nous. Si les autres nous entendaient, ils croiraient que l’on souffre du syndrome de la nuit.

Jack : et si on l’avait, ce syndrome ?

Sam : non, je ne crois pas, mon colonel !

Daniel : quoi ?

Sam : quoi ?

Daniel : vous venez appeler Jonah, mon colonel.

Sam : et bien, c’est une expression ! N’est ce pas ?

 

Sgc

Janet : monsieur, j’ai les rapports médicaux que vous réclamiez. Le major Griff souffre d’engelures plutôt légères mais le reste de l’équipe va bien.

Hammond : merci docteur.

Janet : aucun message de la planète ?

Hammond : j’ai parlé à l’administrateur Calder, il y a environ une heure. Il avait le regret de me m’informer que les recherches dans la cité n’avaient rien données.

Janet : ça s’arrête là ?

Hammond : hormis entrer en guerre, tout ce que nous pouvons faire, c’est rompre les relations diplomatiques et je ne suis pas encore autorisé à le faire.

Janet : je pense qu’ils ont quelque chose que nous voulons.

Hammond : ils sont très avancés en matière de technologie chimique et métallurgique.

Janet : et bien, on doit avoir des choses qu’ils veulent, ou ils n’auraient pas proposé d’échange.

Hammond : la technologie de la porte, c’est ce qui les intéresse.

Janet : oui, et bien je peux comprendre ça. Ils sont entourés par les glaces.

Hammond : et d’après ce que je crois savoir, ce sont eux qui ont vraiment besoin de nous, croyez-moi. Apparemment, l’administrateur Calder n’a pas l’air de se dire ça. Franchement, je crois qu’il aimerait que les choses restent telles qu’elles sont.

Janet : il ne vous laisse pas tellement le choix on dirait !

Hammond : non, ça c’est vrai. Voila pourquoi j’ai demandé au major Griff de mettre en place un plan de recherches et de sauvetage.

Janet : et bien, si vous cherchez des volontaire, monsieur.

Hammond : merci Docteur, je garde ça en tête.

 

P3B-118

Jack : encore des rêves ?

Daniel : j’ai encore vu la mare de lumière. Sauf que cette fois, on était tous là. Y compris Thor.

Jack : j’ai rêvé de la mine par contre. J’étais nu.

Daniel : Therra ?

Sam : des tas de chiffres et de lettres n’arrête pas de passer dans ma tête. Sg1, DHD, GDO.

Daniel : c’est du charabia pour moi.

Sam : ça doit vouloir dire quelque chose.

Jack : excusez-moi ?

Sam : Jonah ?

Jack : ça veut dire quelque chose.

Sam : qu’est ce que c’est ?

Jack : je ne sais pas encore. C’est très impressionnant.

 

Kegan : je vois que tu as de nouveaux amis.

Daniel : oui !

Kegan : Carlin !

Daniel : je suis désolé Kegan.

 

Homme : je ne comprends pas, son état est en très d’empirer. Laissez-moi regarder ses blessures.

Brenna : il est hors de question que vous enleviez ses bandages. Faites en sorte qu’il continu de manger et de boire.

 

Jack : je me souviens de quelque chose. C’est un homme. Il est chauve, il porte une chemise à manches courtes et quelque part, il est très important pour moi. Je crois que son nom est Homer.

Sam : ça ne me dit rien.

Jack : et vous ?

Sam : j’ai vu quelque vague images. Vous savez, il y a des choses que j’aime bien dans cet endroit.

Jack : vraiment ? Ça peut vous éclairer si je vous dis que je me souviens encore d’autre chose ?

Sam : quoi ?

Jack : un sentiment.

Sam : pour qui ?

Jack : un sentiment fraternel pour quelqu’un.

Sam : pour moi ?

Jack : non, pour Thor ! Je ne me souviens pas très bien, mais j’ai comme un vague souvenir.

Sam : alors ?

Jack : alors, je disais ça comme ça !

Sam : c’est plutôt sympathique.

 

Brenna : pour je ne sais quelle raison, Thor semble avoir une réaction contraire au gèle de sa mémoire. Je crois même qu’il peut en mourir.

Calder : et bien, qu’il meure. Parlez-moi de ses amis.

Brenna : j’ai reçu un rapport, ils viennent de tenir une réunion secrète. J’ai comme l’impression qu’ils sont en train de retrouver la mémoire. La chimie de leur cerveau est un peu différente de la notre, c’est peut être la raison, mais on peut refaire une injection.

Calder : non ! Non, je crois qu’il est temps qu’ils découvrent ce qu’il y a à l’extérieur.

Brenna : la seule chose qu’ils aient fait, c’est de désapprouver la façon dont sont trainés les travailleurs.

Calder : non, non. Non, ils ont fait plus que désapprouver. Ils ont porté un jugement sur nous, Brenna. Je fais simplement la même chose.

Brenna : oui, monsieur.

Calder : Brenna, si pour quelques raisons vous ne pouvez vous plier à mes ordres.

Brenna : c’est un honneur de vous servir administrateur.

Calder : oui, s’en est un.

 

Jack : très impressionnant. Dommage que ce soit un mensonge.

Calder : je ne comprends pas !

Jack : pendant qu’on faisait le grand tour, Carter a repéré un conduit de ventilation qui ne débouchait apparemment nulle part. On a vérifié.

Calder : vous deviez rester avec votre escorte.

Jack : oui. Je pense que vous n’aimeriez pas que des étrangers aillent découvrir l’esclavage que vous pratiquez en sous-sol.

Calder : ce sont des travailleurs.

Jack : qu’est ce qui fait qu’ils méritent d’avoir ce titre ?

Calder : colonel !

Jack : administrateur ! Nous n’accepterons certainement pas de traiter avec une culture qui asservie son propre peuple. Je me fiche quel genre de technologie vous avez à offrir.

Calder : ce système de gouvernement a permis à notre culture de survivre à l’ère glacière.

Jack : dites moi, quel est votre secret ? La malnutrition ? La torture ? Quoi ?

Calder : nos méthodes sont en réalités très civilisées.

Jack : vraiment ?

Calder : oui. En fait, je vais vous faire voir.

 

Jack : Therra, je crois savoir ce qui se passe.

Homme : Jonah, Therra,  rapport chez Brenna. Toute suite.

 

Homme : qu’est ce qu’il y a ? Qu’est ce que vous faites ?

Homme2 : on a ordre de l’emmener chez Brenna, toute suite.

 

Brenna : posez-le sur le lit. Je vous remercie.

Sam : on peut savoir ce qu’il a ?

Brenna : il agonise.

Daniel : kelnorim.

Jack : quoi ?

Daniel : bien, j’ignore ce que ça veut dire, mais je crois que je

Jack : c’est un genre de méditation. Il doit la pratiquer tous les jours sinon il n’est pas bien. C’est ça ?

Sam : alors pourquoi a-t-il arrêté ?

Jack : parce qu’il ne s’en souvient plus.

Brenna : le colonel O’neill a raison. Comme vous commenciez à le soupçonner, vous avez tous eu votre mémoire altérée. Vous êtes, le major Samantha Carter, le Dr Daniel Jackson et votre ami s’appelle Teal’c.

Jack : mais où est Homer dans tout ça ?

Brenna : vous seuls avez été envoyé. Au départ, j’ai cru qu’il était nécessaire de protéger la cité mais les choses sont allées bien trop loin. Vous n’appartenez pas à ce monde, vous devez retourner dans le votre. Et votre mémoire va vous revenir bien plus vite quand vous serez chez vous.

Jack : chez nous ?

Brenna : oui, là bas, derrière. Administrateur Calder !

Calder : Brenna ! Je dois dire que je suis bien déçu, mais pas vraiment étonné. Je savais que vous étiez en train de vous affaiblir depuis un certain temps.

Brenna : je commence à retrouver ma conscience.

Calder : quoiqu’il en soit, vous ne mets plus très utile désormais.

Brenna : oh !

Calder : et en ce qui vous concerne, il est temps que vous découvriez à quoi ressemble la surface de cette planète.

Jack : Teal’c, est ce que sa va ?

Teal’c : oui, très bien.

Daniel : que c’est il passé ?

Teal’c : quand j’ai enlevé mes bandages et que j’ai constaté que je n’étais pas comme vous, ça m’a ramené la mémoire. Je me suis mis dans un état profond de kelnorim toute la nuit et mon symbiote m’a fait retrouver la santé.

Sam : Brenna devrait s’en sortir si on peut l’emmener à

Jack : l’infirmerie.

Sam : c’est ça !

Calder : mais vous ne passerez pas la porte des étoiles.

Jack : vous oubliez que vous êtes notre otage, donc on n’a aucun problème.

Daniel : Jonah !

Jack : Jack

Daniel : oui, très bien. Il faut attendre. On doit dire à ces personnes ce qui se passe ici !

Jack : oui, vous avez raison. Ecoutez-moi ! Écoutez-moi, s’il vous plait ! J’aimerai vous présenter quelqu’un.  Cet homme vous a tous gardé enfermés, ici, en bas. Alors que lui et tous ses amis habitent en surface.

Kegan : mais, enfin, de quoi vous parlez ?

Calder : ne les écoutez pas, ils ont blessé Brenna. C’est vrai.

Jack : écoutez-moi ! Il y a un énorme dôme qui abrite une cité en haut. Dedans, il y a tous les gens que vous servez. On vous a caché ces choses tout au long de votre vie !

Kegan : c’est un mensonge.

Daniel : il dit la vérité, Kegan !

Calder : ne les laissez pas s’enfuir.

Kegan : qui est vous ?

Jack : c’est une bonne question.

Calder : mon nom est Calder, j’étais surveillant dans la mine. Avant d’être transformé.

Jack : ouais, peu importe. Vous voulez la preuve ?

Travailleurs : NON !!!!

Kegan : mais c’est magnifique !

Jack : pas de glace, pas de neige.

Calder : mais ça ne va rien changer. C’est personne ne seront jamais acceptées dans la cité.

Jack : là, je crois que là, vous n’avais pas tord !

Daniel : c’est pourquoi on va leur offrir à tous, beaucoup mieux que ça.

Jack : il y a sept jolies petites planètes tropicale, là derrière. Avec des plages qui s’étendent à perte de vue. Ça y est, je me souviens clairement. Vous et vos petits copains, vous allez trimer pendant longtemps.

Calder : vous détruisez une façon de vivre.

Jack : oh, ça s’est dommage. Teal’c, montrez au gens comment on s’en va.

 

Brenna : oh, ça fait mal.

Sam : oui, je sais. Surtout n’y touchez pas, on va vous emmener avec nous.

Brenna:  merci.

Sam:  alors, colonel?

Jack:  major?

Sam: cet homme chauve dont vous ne pouviez vous souvenir,

Jack : le général Hammond.

Sam : c’est ça !

Jack : il est du Texas, vous savez ? Ça y est, tout me reviens.

Sam : oui, Jack !

Jack : mon colonel ! Rentrons chez nous.

Sam : à vos ordres.

FIN

 

 

Ecrit par shiva110 
Activité récente

Le Survivor
Avant-hier

Les Répliques
08.01.2017

L'épisode ?
05.12.2016

Filmographie
18.01.2017

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (2eme partie)

Afficher plus d'informations

Total : 4 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (14:26)

*finie

serieserie (14:42)

on se remet au boulot

serieserie (14:42)

j'ai bizarrement mal à la tête... peut etre levée trop tôt...

Sonmi451 (14:43)

surement oui

Sonmi451 (14:43)

tiens je vais chercher des infos dessus, voir si on peut avoir une corrélation

serieserie (14:43)

ah non mais c'était pas une question x) c'est sûr ^^

Sonmi451 (14:45)

oui mais tu sais à cause de quoi, tension, hormone? ^^

Sonmi451 (14:45)

tu as titillé ma curiosité

serieserie (14:45)

fatigue ^^' peut etre tension ^^

Sonmi451 (14:46)

pour moi c'est la tension

Sonmi451 (14:47)

mais pourquoi on a de la tension quand on se lève trop tot?

serieserie (14:47)

fatigue?!

Sonmi451 (14:47)

car en fait c'est la durée de l'éveil sans repos qui fait qu'on a de la tension mais pourquoi exactement ça je sais pas

serieserie (14:53)

beh ouais mais enfaite jsuis debout "que" depuis 11h c'est pas plus alarmant que ça x) c'est comme quand je me leve a 7h et qu'a 18h je dors pas x) et j'ai pas forcément mal au crane

Sonmi451 (14:53)

j'ai pas trouvé le champagne ^^

Sonmi451 (14:55)

ha ben tiens justement, se lever tard peut entrainer des céphalés

serieserie (14:56)

Ahah ^^

serieserie (14:56)

Bravo pour ta migration

Sonmi451 (14:56)

tiens en fait ça peut être dû à deux choses

Sonmi451 (14:56)

tu entraines un dérèglement de ton horloge biologique

Sonmi451 (14:57)

et as-tu pris ton café au même heure que d'habitude?

serieserie (14:58)

J'ai pas encore pris de café aujourd'hui et j'en ai pas prit depuis... jeudi

Sonmi451 (14:59)

ha ben j'ai découvert que le manque de café, enfin quand tu as une certaine dépendance, du moins si tu en prends régulièrement

Sonmi451 (15:00)

le fait de pas le prendre à l'heure habituelle peut entrainer des maux de tête

Sonmi451 (15:00)

je me coucherais moins bête ce soir

serieserie (15:01)

Ah! Beh j'en prends pas tous les jours donc

Sonmi451 (15:03)

bon alors je vote pour le dérèglement de l'horloge biologique! ^^

Sonmi451 (15:03)

Ca calme ta douleur, mon vote? ^^

serieserie (15:05)

Mdrr si seulement

serieserie (15:09)

Tiens dgrey a un de ces thèmes qui va bientôt être validé pour got

elyxir (19:04)

Je vous attend avec impatience sur the glades pour participer au focus ! Allez hop on s'inscrit pour participer !!

cinto (19:48)

Si vous connaissez Brian Kinney (Queer As folk), n'hésitez pas à la soutenir dans le sondage "Bad Boys" chez Dr House. Et son titre ne serait pas usurpé...mais quel charme!

serieserie (13:29)

Si des personnes veulent s'inscrire pour l'HypnoGame de Grey's Anatomy qui aura lieu CE SAMEDI c'est le dernier moment dès demain matin ça sera trop tard!!!

Profilage (18:39)

Nouveau sondage sur Esprits Criminels, un petit vote ? Merci !

cinto (22:54)

Demain, 20 Janvier, dernier jour pour poster vos cartes de voeux 2017 pour la quartier Ma sorcière Bien Aimée. Gros merci à celles qui ont participé.

Sonmi451 (13:48)

Merci de venir voter dans préférence.

CastleBeck (17:52)

Sondage tout neuf sur Orange Is The New Black ... En plus, vous n'avez pas besoin de connaitre la série pour voter!

lizzy69 (21:52)

Bonsoir à toutes et tous, n'hésitez à passer sur les quartiers ROME et The Tudors, afin de nous aider à redonner vie aux différents forums merci pour votre participation

CastleBeck (14:02)

Nouvelle photo du mois sur OITNB... et nouveau sondage depuis hier.

lachieuse (17:26)

Nouveau design sur le quartier New Girl, par serieserie, n'hésitez pas à venir le commenter

Locksley (19:59)

@serie² : merci pour l'organisation de la soirée HypnoGame ce soir ! Enjoy ! Bonne chance aux équipes !!

serieserie (21:43)

Grande partie d'HypnoGame en cours venez nous rejoindre!!!!

lizzy69 (08:36)

Bonjour à toutes et tous, n'hésitez à passer sur les quartiers ROME et The Tudors, afin de nous aider à redonner vie aux différents forums

cinto (15:45)

Voilà, les cartes de Voeux pour 2017 sont soumises au vote chez Ma sorcière Bien aimée. Inutile de connaître la série, juste voir, apprécier, choisir et voter. Merci pour vos votes et aux membres qui ont eu la gentillesse de créer ces cartes.

serieserie (18:03)

N'oubliez pas de voter dans les préférences, des thèmes et des bannières attendent vos votes!

CastleBeck (18:41)

Avant l'arrivée de Orange Is The New Black sur la télé française, le quartier vous propose un nouveau sondage et une nouvelle photo du mois... Même pas besoin de connaitre la série

CastleBeck (16:17)

Il y a de jolies bannières et de beaux thèmes qui attendent dans les préférences. Les quartiers concernés seront ravis de vos votes.

serieserie (17:58)

Nouveau design sur Lucifer! Venez donner votre avis! Alors plutôt ou plutôt ?

leptitange (18:04)

vous aimerez voir castiel en couplle avec qui ? moi avec roweena

lizzy69 (18:28)

Bonsoir à toutes et tous, n'hésitez à passer sur les quartiers ROME et The Tudors, afin de nous aider à redonner vie aux différents forums merci pour votre participation

elyxir (19:45)

Personne pour m'aider à redonner vie au quartier The Glades ? Je vous y attends avec impatience pour le focus de Janvier !

emeline53 (22:03)

Pas encore de créas pour l'animation de la St Valentin sur The Fosters ! J'espère que des volontaires apparaîtront

emeline53 (22:03)

N'oubliez pas le quizz aussi !

carina123 (10:52)

Personne à ce jour n'a commenté les calendriers des quartiers Lie to Me et Jéricho + vous avez les sondages, venez nombreux ! Merci !

serieserie (13:02)

Nouveau design et toujours l'animation: L'associé du diable sur Lucifer! On vous attend!

serieserie (13:02)

Et un petit clic dans les préférences serait cool

Sonmi451 (14:15)

Oui pensez à voter dans préférence des bannières et thèmes attendent, merci.

CastleBeck (14:17)

Vous faites de l'excellent travail de promo! J'allais écrire la même chose

Sonmi451 (14:24)

Ben oui j'ai vu ta bannière^^

CastleBeck (15:03)

J'ai hâte qu'elle se retrouve dans le quartier, cette bannière

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play