VOTE | 227 fans |

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Terre brûlée

 

P5S-381

Femme : des centaines de villages comme celui –ci, ont marqué une pause. Afin de célébrer le transfert de notre peuple sur cette nouvelle planète. Nous sommes particulièrement honorés aujourd’hui, par la présence de ce que nous remercions de nous avoir trouvé ce magnifique endroit est de nous avoir ainsi sauvés d’une mort certaine. Comment pourrons-nous jamais les payé en retour ?

Homme : en ne les ennuyant pas par de trop longs discours, Hédrazar !

Hédrazar : ce que j’ai dit, je le pense. Vous êtes tous des héros pour mes compatriotes.

Jack : très aimable a vous !

Hédrazar : lorsque mon petit-fils viendra au monde, il sera le premier Encaran à être né sur notre nouvelle planète. Et nous lui donneront le nom que vous portez, colonel.

Femme : Eliam, il commence à faire froid.

Eliam : il semble faire plus froid chaque jour depuis votre dernière visite !

Sam : oui notre appareil de contrôle de l’atmosphère l’a indiqué, en effet. Nous n’avons eu que peu de temps pour étudier les conditions de vie ici, mais il semble que vous devriez vous attendre à un hiver plus rigoureux que nous le pensions.

Hédrazar : nous sommes robustes, nous y survivrons.

Sam : le réacteur à naquada que nous avons apporté, vous fournira assez d’énergie pour chauffer votre ville pendant un an.

Daniel : on peut dire que vous avez déjà réalisé de nombreuses choses.

Hédrazar : et la lune n’a pourtant effectué qu’un cycle. Revenez donc dans un an et vous trouverez cette planète transformée.

Homme : au secours ! Au secours ! A l’aide !

Hédrazar : qu’est-ce que c’est ?

Eliam : c’est Caleb, il arrive de l'ouest !

Caleb : c’est énorme ! Cela a entièrement détruit notre village ! Dépêchez-vous de fuir ?

Eliam : qu’est-ce que tu racontes Caleb ? Allons, calme-toi.

Cadets : il se dirige vers vous !

Jack : qui donc ?

Caleb : vous allez le voir ! Là !

Jack : waouh !

Eliam : mais qu’est-ce que c’est ?

 

Générique

 

Sgc

Sam : nous estimons que ce vaisseau à trois kilomètres de diamètre. Le rideau d’énergie qu’il utilise pour anéantir l’environnement s’étend sur 30 kilomètres. Il semblerait qu’il dépose une substance gazeuse inconnue, laquelle se répand telle sillage dernière le vaisseau. Son étendue ne peut pas à pas être mesurée par l’Uva, mais elle doit couvrir des centaines de kilomètres.

Daniel : quelque peu le prétend n’avoir jamais vu une telle technologie.

Sam : nous attendons l’analyse des échantillons atmosphériques pris par l’Uva, mais on peut voir quels dégâts ont déjà été faits.

Daniel : il ne semble pas avoir de repère remarquable ou identifiable sur le vaisseau. Il en résulte une bonne nouvelle, c’est que celui qui dirige la manœuvre ne devrait pas avoir l’intention d’attaquer les Encarans.

Hammond : pourquoi dites vous ça ?

Daniel : à mon avis, il aurait une approche différente.

Jack : oui, mais ça change rien !

Sam : oui, le colonel a raison. Si on se réfère à la vitesse du vaisseau, j’estime qu’il faudra environ 26 heures pour atteindre le village de Hédrazar.

Jack : mais d’abord, il détruira la porte des étoiles.

Hammond : pouvons nous évacuer les Encarans en temps voulu ?

Jack : Teal’c est en train de le calculer.

Sam : le problème est, pour les emmener où ? Je veux dire que même un faibles taux de radiations peut rendre les Encarans aveugles ! Sans la densité d’ozone un existant sur cette planète, ils vont tous mourir.

Daniel : la seule autre planète ayant lui-même en particularité, est la planète originelle des Encarans. D’après leur histoire orale, il n’existe pas là-bas de portes des étoiles.

Hammond : exact ! Les Goaould ont enlevé leurs ancêtres à l’aide de vaisseaux.

Sam : même si nous trouvions un moyen de transfert, les Encarans seraient incapables de retrouver cette planète dans la galaxie.

Hammond : je vais émettre SG5, 6 et 9 à la recherche d’une planète qui puisse convenir.

Sam : je doute qu’ils ont trouvé une suffisamment tôt.

Hammond : combien de temps pourrions-nous garder les Encarans ici sur terre ?

Sam : c’est une question de jours ! Plus leur séjour serait long, plus leur santé se dégraderait.

Daniel : ils sont des milliers à l’extérieur du village de Hédrazar, la plupart à une grande distance de la porte. Il nous a fallu deux semaines pour les transférer sur P5S-381 !

Jack : le problème est que nous ne pourrons jamais les sauver tous !

 

Jack : alors, ça raconte quoi ?

Sam : l’analyse de l’atmosphère, dans le sillage du vaisseau, indique un taux élevé d’anhydride sulfureux.

Jack : ce serait une guerre chimique ?

Sam : je ne le crois pas, non. Tenez, regardait ceci.

Jack : A oui ! Les petites choses orange floconneuse.

Sam : ce sont des microbes, mon colonel !

Jack : ah !

Sam : le vaisseau alien les dépose sur la surface de la planète. Et pour autant que je sache, ils se mêlent au souffre qui se dégage du sol, est dégage de l’anhydride sulfureux.

Jack : donc, à cet énorme vaisseau alien cherche à empuantir la planète.

Sam : un peu plus que ça, à vrai dire ! Les microbes sont déposés après que les organismes se trouvant la, aient été détruits ! Sans doute dans le but de les remplacer. Est donc si ma théorie s’avère, nous assistons aux premières tentatives de mise en place d’un écosystème alien.

Daniel : une terra formation ?

Sam : il transforme environnement, pour qu’il supporte une forme de vie totalement différente. Un système organique basé sur le soufre plutôt que sur le carbone.

Daniel : donc si le vaisseau continu sa route, c’est toute la planète qui sera transformé ?

Sam : la seule chose dont je suis sûr, c’est que l’atmosphère de l’autre côté de ce rideau de feu ne supportera pas la vie telle que nous la connaissons.

 

P5S-381 

Jack : qu’est-ce qui se passe ?

Teal’c : ils ne veulent pas s’en aller, O’neill !

Jack : Teal’c, dit que vous refusé de partir ?

Eliam : si nous allons sur la terre, et que vous ne trouvez pas d’autre monde où nous puissions vivre, nous mourrons là bas.

Hédrazar : c’est exact !

Jack : laissez-nous une chance !

Hédrazar : vous aurez le temps d’emmener tous les Encarans ?

Jack : non.

Hédrazar : nous ne pouvons pas en abandonner et quelques-uns.

Jack : bon, je comprends ce que vous ressentez mais

Eliam : il y a bien longtemps, nos ancêtres ont été déportés de leur terre natale et emmené dans des vaisseaux géants. Depuis ce temps nous prions dans l’espoir de trouver un lieu qui serait le nôtre. Est grâce à vous, nous l’avons enfin trouvé !

Hédrazar : nous allons rester ici, quitte à nous battre !

Jack : avec quoi ?

Eliam : vous n’avez pas d’armes pour nous aider ?

Daniel : nous allons d’abord essayer de communiquer avec ce vaisseau.

Eliam : c’est sûr, leur intention est de nous détruire !

Jack : rien ne permet de l’affirmer pour l’instant !

Hédrazar : Je sais que si nous, les Encarans devons mourir, alors nous mourrons ici sur cette terre ! Tous ensembles.

 

Sam : l’émetteur est maintenant opérationnel. Espérons que ça va marcher.

Jack : est-ce qu’un tir bien placé, pourrait l’endommager ?

Sam : non, nous ne pouvons pas savoir de quel matériau effet le vaisseau.

Teal’c : et s’il possède un bouclier quelconque.

Jack : bah, je disais ça, comme ça !

Daniel : toute intelligence capable de construire ça, doit aussi être capable de raison !

Sam : la question est, écouteront-t-il ?

Jack : non, la première question est, ont-ils des oreilles ?

 

Daniel : apparemment, ils ont des oreilles !

Teal’c : on dirait une espèce d’installation de stockage.

Jack : je préfère penser qu’on nous a fait monter à bord du vaisseau.

Sam : j’avoue que c’est étrange. Les aliens se donnent un mal fou pour changer l’atmosphère de cette planète est néanmoins ici, l’air est tout à fait respirable.

Daniel : ça veut dire, ce qu’ils nous attendaient !

Jack : Carter ?

Sam : mon colonel ?

Jack : vous croyez que ce serait prudent d’ouvrir un tiroir ? Alors, qu’est-ce que je viens dire ?

Daniel : pardon.

Sam : on dirait une sorte d’échantillon !

Jack : de quoi ?

Sam : difficile à dire !

Daniel : ce vaisseau transforme la planète, non ? Alors s’il s’agissait de ce qui va être le nouvel environnement ?

Sam : qui recréerait une civilisation !

Daniel : des millions d’échantillons.

Jack : donc ? Chacune de ces choses, doit être une, une quoi ?

Daniel : une plante, un animal, un insecte !

Jack : alien ?

Daniel : allez savoir !

Sam : il ne s’agit que d’une supposition !

Homme : qui est excellente ! Je m’appelle Lotan. Vous n’avez rien à craindre.

Jack : ouais. Dites-moi, qu’est-ce que ça veut dire tout ça ?

Lotan : j’ai été assemblée, dans le but de rendre plus facile la communication entre ce vaisseau, comme vous l’appelez  et vous-même.

Jack : assemblé, vous avez dit ?

Lotan : je suis une représentation biomécanique les êtres qui occupent maintenant cette planète. Lors de notre première rencontre, plusieurs Encarans ont été étudiés par le vaisseau est une apparence approximative mais similaire a été sélectionnée.

Sam : attendez, ça, c’était hier ! Le vaisseau à analyser une nouvelle forme de vie et en a créé une réplique en un seul jour ?

Lotan : oui. Remarquable conception.

Daniel : c’est sans doute pour ça, que vous ressemblez à un Encaran ?

Jack : vaguement !

Lotan : mais pas vous !

Daniel : euh, non, nous venons d’une planète qui s’appelle la terre. Voici le Major Samantha Carter, moi, je suis Daniel Jackson et voici Jack O’neill et lui, c’est Teal’c.

Jack : en fait, nous sommes des amis de ceux que votre vaisseau semble vouloir exterminés.

Lotan : oui, et c’est regrettable ! J’ai été créé, afin de leur transmettre un message. Cependant, avant que je ne sois terminé, les Encarans qui vivait près de la, semblent avoir disparu.

Jack : oui alors, on appelle ça s’enfuir ! Ça permet, en l’occurrence, d’éviter de se faire tuer !

Daniel : il y a encore quelques Encarans qui vivent sur cette planète.

Lotan : puisque vous êtes ami avec les Encarans, pouvez-vous leur transmettre un message ?

Jack : ça dépend lequel !

Lotan : lorsque le processus de transformation a commencé, il n’y avait aucune vie sur cette planète.

Jack : oui, mais il y en a maintenant !

Lotan : oui. Et malheureusement, pour vos amis, lorsque le processus est engagé, on ne peut pas l’arrêter.

Jack : vous voulez dire, que quelqu’un s’est donner le mal de vous créez uniquement pour que vous disiez à ces gens, ce n’est pas de chance ! Allez-vous-en !

Lotan : nous ne souhaitons aucun mal aux Encarans. Néanmoins, après avoir examiné leur physiologie, il est apparu qu’ils seraient incapables de vivre sur cette planète après transformation de son environnement.

Jack : eh bien, cessez donc de la transformer !

Daniel : si je peux suggérer quelque chose, le meilleur moyen serait

Jack : je vois très bien ce qu’il en est. Ce type est un sous fifre. Le mieux, serait que nous parlions à votre chef.

Lotan : présomption d’une structure de commande hiérarchique. Intéressant ! Veuillez me suivre ! Ce vaisseau est entièrement automatisé. Les êtres qui les qu’ils l’ont construit, s’appellent des Gad-Meer.

Jack : c’est pas tout à fait ET !

Lotan : ils ont installé l’ensemble de leur savoir dans la mémoire du vaisseau. Sciences, mathématiques, médecine, art, philosophie, 10 000 ans de civilisation. Ceci est leur héritage. Il s’agissait, d’être très évolué en comparaison des Encarans. Cependant, ils étaient aussi pacifiques. Et ils ont succombé à un pouvoir militaire supérieur. Ils ont alors construit ce vaisseau, dans l’espoir que leur monde pourrait renaître loin de la portée de leurs ennemis.

Daniel : je trouve ça, tout à fait fascinant. Je voudrais bien pouvoir étudier tous ça.

Lotan : je peux vous procurer des traductions. Votre langage est simple en comparaison.

Jack : excusez-moi, pour quelles raisons sommes-nous ici ?

Lotan : le vaisseau ne possède le matériel que pour transformer une seule planète. Maintenant que la transformation a commencé, il faut qu’elle s’achève ici. Sinon toute la civilisation Gad-Meer aura disparu à jamais. Les Encaran doivent partir, sinon ils mourront.

Jack : oui, seulement voyez-vous il y a un petit problème !

Teal’c : les Encarans ne peuvent pas partir.

Sam : leur vie ne dépend que de très rares conditions environnementales. Lesquels n’existent que sur cette planète.

Lotan : c’est bien dommage.

Jack : et voilà tout ?

Lotan : je vous en prie, lui expliquer la situation aux Encarans.

Sam : mais nous

 

Eliam : les voilà ! Alors ? Vous avez pu parler à ces aliens ?

Jack : en quelque sorte !

Hédrazar : ça ne sait pas bien passé ?

Jack : non. En effet.

 

SGC

Sam : les tests pratiqués sur les microbes montrent qu’ils sont également vulnérables en présence de rayons ultraviolets. C’est sans doute pour ça, qu’ils ont choisi cette planète.

Hammond : la couche d’ozone y est dense ?

Sam : entre autres choses, certainement. Ces mêmes conditions qui ont fait, queP5S-381 était idéal pour les Encarans ainsi qu’elle est idéale pour une transformation.

Hammond : cette information pourrait servir à arrêter le vaisseau alien ?

Sam : je ne vois pas comment, mon général.

Daniel : en supposant, que nous avons le droit de les arrêter.

Jack : excusez-moi ?

Daniel : eh bien, je ne veux pas paraître insensible au sort des Encarans, mais nous empêcherions la renaissance de toute une civilisation. Et en croire Lotan, une civilisation non seulement, très d’évoluer et très Pacifique.

Jack : de donc, c’est la meilleure société qui finira par gagner ?

Daniel : non, ce n’est pas ce que j’ai dit.

Jack : ce dont nous parlons, c’est de quelques aliens congelés dont la civilisation a disparu il y a longtemps, les Encaran sont ici en ce moment.

Daniel : je ne souhaite pas non plus qui leur arrive quoi que ce soit.

Hammond : et ce robots pourrions-nous le convaincre de retarder la transformation assez longtemps pour que nous puissions reloger les Encarans ?

Jack : un robot, n’est qu’un robot.

Sam : il n’est tant fait qu’un simple messager, mon général.

Daniel : mais il a été créé à l’image des Encaran afin qu’ils puissent être en rapport avec lui et comprendre le pourquoi et le comment  de ce qui va se passer. Nous pourrions donc en tirer quelques avantages.

Jack : comment ?

Daniel : entre les Encarans et lui, pourraient naître un courant de sympathie.

Jack : c’est un robot !

Daniel : c’est une création aliène, extrêmement évolué. Nous ne devons pas dire qu’il est incapable de sentiments ou de jugement.

Sam : il n’avait pas l’air de tellement disposé à coopérer.

Daniel : s’il est capable d’apprendre, nous pourrions peut-être se persuader de changer de programme.

Jack : si elle ne l’est pas, et que l’on ne peut rien ?

Hammond : que le composé vous colonel ?

Jack : de balancer sur ce vaisseau tout ce qui est possible.

Hammond : je regrette, je ne peux autoriser une attaque militaire dans une telle situation.

Jack : mon général, veuillez m’excuser si tout ça semble avoir pris pour moi un tour trop personnel. Mais nous avons passé des mois à mieux connaître ces gens. Ils nous ont fait confiance, et on les laisse tomber.

Hammond : je comprends ce que vous ressentez. nous nous sommes tous investi dans cette opération. Personne ne souhaite qu’elle se termine mal pour les Encarans.

Jack : mes vous ne me donnerez pas d’armes ni de troupes supplémentaires.

Hammond : trouver une autre façon de s’en sortir. Je vous remercie.

 

P5S-381

Eliam : le vaisseau alien on se rapproche.

Jack : Hédrazar, vous pouvez encore sauver ce de votre village.

Hédrazar : notre résolution n’a pas changé. Nous n’abandonnerons pas nos autres compatriotes.

Teal’c : le général Hammond ne vous a pas permis d’emmener d’avantage de troupes ou d’armes ?

Jack : non. Rien du tout.

Eliam : vous nous avez amené sur cette planète. Nous vous avons cru quand vous disiez qu’elle était sure.

Jack : je sais.

Eliam : vous nous avez appris des techniques pour construire nos villes, pour produire de l’énergie vous n’avez aucun moyen d’arrêter ce vaisseau ?

Jack : combien y-a-t-il de naquada dans le réacteur qu’on leur a fourni ?

Sam : mon colonel ?

Daniel : que faites-vous ?

Jack : je réfléchis Daniel. Ne vous inquiétez pas pour ça.

Daniel : où chercher une façon de détruire le vaisseau. Je suis pas sûr que c’été l’idée du général Hammond.

Jack : ils vont rester planté là et mourir. C’est une situation inadmissible. Nous n’allons pas rester tranquillement regardez ces gens se faire tuer.

Daniel : est dans ce but, vous êtes prêt à détruire ce vaisseau ?

Jack : donnez-moi une autre solution !

Daniel : donnez-moi le temps d’en trouver une !

Jack : oui, mais malheureusement le temps on n’en a pas. Comment avec du naquada, on fait une bombe ?

Sam : eh bien, réacteur a été conçu spécialement afin de prévenir ce genre de choses.

Jack : Carter !

Sam : théoriquement, si je créé un circuit de réinjection, l’énergie se concentrerait au lieu de s’échapper. Cela ferait une énorme explosion, mon colonel.

Jack : il se serait suffisant ?

Sam : je le crois.

Jack : Carter, je viens de faire le choix de venir en aide à ce peuple. Mais si vous ne fabriquait pas fait cette bombe, je n’ai plus de solution.

Sam : je sais.

Jack : je suis donc contraint de vous l’ordonner.

Sam : très bien.

 

Jack : de quelle façon on va s’y prendre ?

Sam : l’objet il devra se trouvent exactement à la verticale. Et cette crête protègera le village, mais c’est le plus près où je puisse installer. J’ai modifié cette pièce afin de mettre en marche le circuit de réinjection. Environ 1 minute après qu’on est appuyé sur le bouton, le réacteur explosera.

Jack : il faudra combien de temps ?

Sam : environ 5 minutes, mon colonel. Mais il faudra déclencher un peu avant que soit au dessus. Parce qu’on ignore quel sera le niveau d’énergie du réacteur.

Jack : compris.

Sam : il y a encore autre chose, mon colonel. Une fois le réacteur enclenché, on ne peut plus revenir en arrière. L’excès d’injection ne peut être stoppé.

Jack : très bien.

 

Teal’c : Daniel Jackson, vous ne comptez pas rester ?

Daniel : non, en fait j’ai l’intention d’essayer de parler à Lotan.

Teal’c : si vous lui dites quel est notre plan, il deviendra inefficace.

Daniel : je ne veux pas lui révéler, seulement je voudrai éviter qu’il ne devienne inéluctable.

Teal’c : vous ne deviez pas attendre le retour du colonel O’neill et du Major Carter ?

Daniel : eh bien Jack m’a demandé de lui trouver une autre solution, alors, en réalité, je ne fais fait qu’obéir aux ordres.

 

Lotan : bonjour, Daniel Jackson.

Daniel : salut.

Lotan : est-ce que les Encarans vont quitter la planète ?

Daniel : pour l’instant, les Encarans n’ont aucun endroit où aller.

Lotan : ça n’est, ça n’est pas de chance. Pendant votre absence, j’ai eu l’occasion de respirer un peu de cet air environnemental à base de soufre créé par le vaisseau.

Daniel : et comment est-ce ?

Lotan : pas bon. Cette musique n’a pas été entendus depuis de plus de 10 000 ans.

Daniel : c’est très jolie !

Lotan : pour moi, elle est plutôt désagréable.

Daniel : ah bon !

Lotan : oui, ce n’est pas le sens que je n’attendais.

Daniel : tiens donc !

Lotan : il faut croire que la forme de vos oreilles et des miennes n’est pas faite pour l’entendre.

Daniel : pour être tout à fait franc, je suis ici pour voir si vous pouviez envisager d’autres solutions aux problèmes rencontrés par les Encarans.

Lotan : je ne suis pas programmé pour résoudre les problèmes rencontrés par les Encarans.

Daniel : oui. Juste une simple question, qu’est-ce que vous allez devenir lorsque tout ceci sera fini ?

Lotan : je serai réintégré parmi les systèmes du vaisseau.

Daniel : en fait, vous mourrez !

Lotan : oui, je pense que l’on peut interpréter de cette façon.

Daniel : et vous souhaitez mourir ?

Lotan : ce que je souhaite, est sans importance.

Daniel : vous n’aimeriez pas expérimenter un peu plus ce que c’est d’être un Encaran, avant d’être réintégré ? Je veux dire, visiter cette planète avant qu’elle ne soit transformée et peut-être même rencontré ses habitants ?

Lotan : pour en arriver à quoi ?

Daniel : vous pourriez après envisager d’autres solutions !

Lotan : je ne suis pas programmé, pour envisager d’autres solutions.

Daniel : vous avez dit que le vaisseau continuerait le processus sans vous, exact ?

Lotan : oui, comme je l’ai dit son fonctionnement est complètement automatisé.

Daniel : alors, il y a pas problème, nous avons juste faire un tour dehors.

 

Sam : mon colonel, avec tout le respect que je vous dois, je suis loin d’être sûr que nous choisissons la bonne voie.

Jack : ça veut dire quoi, Carter ? La bonne voie ? Nous avons amené ces gens ici, ils dépendent de nous, que faire d’autre ?

Sam : je ne sais pas !

Jack : vous voulez me faire changer d’avis ?

Sam : c’est exact.

Jack : reste en contact.

Sam : à vos ordres.

 

Lotan : l’air n’est pas aussi pur que celui créé dans le vaisseau.

Daniel : il est sans aucun doute, différent.

Lotan : là, c’est mieux !

Daniel : je suis d’accord !

Lotan : c’est ce qu’on appelle des arbres ?

Daniel : oui, dans tous les lieux où il y a de l’oxygène vous trouverez des arbres, se sont en quelque sorte les filtres à air de la nature.

Lotan : leur forme et tout à fait intéressante !

Daniel : comme les leurs fonctions !

 

Teal’c : Daniel Jackson est parti parler à Lotan.

Jack : vous avez tenté de l’en empêcher, j’espère ?

Teal’c : je suis plutôt d’accord avec ses intentions.

Jack : vous savez que nous avons envisagé de faire exploser ce vaisseau ?

Teal’c : oui, je suis au courant comme l’est Daniel Jackson.

Jack : Daniel ! Daniel répondez !

Daniel : je vous écoute Jack.

Jack : rassurez moi, vous n’êtes pas à bord de ce vaisseau au moins ?

Daniel : non, je ne suis pas à bord du vaisseau.

Jack : je peux savoir ce que vous faites ?

Daniel : je bavarde avec Lotan.

Jack : est-ce qu’il va lui parler de la bombe ?

Teal’c : il a dit qu’il ne révèlerait pas notre plan.

Sam : mon colonel, il nous reste que ¼ d’heure.

Jack : Daniel, avez-vous conscience de l’heure qu’il est ?

Daniel : je m’efforce de trouver une autre solution.

Jack : quoi ?

Daniel : attendez, nous sommes en route pour le village. Terminé.

 

Lotan : vous avez désobéi à votre supérieur ?

Daniel : non, pas exactement.

Lotan : vous ne remplissait pas votre fonction, Daniel Jackson.

Daniel : ah non, ce n’est pas vrai. Je ne fais que chercher le meilleur moyen de remplir ma véritable fonction. Quelquefois les structures hiérarchiques ne permettent pas d’entrevoir toutes les solutions possibles.

Lotan : je vois.

Daniel : venez, allons jusqu’au village.

 

Jack : Daniel ?

Daniel : Lotan voulait rencontrer les Encarans.

Sam : plus que 10 minutes.

Eliam : bonjour Dr Jackson.

Daniel : bonjour Eliam. Voici, Lotan.

Eliam : ils a l’air d’un Encaran. Mais je ne l’ai jamais rencontré.

Daniel : Lotan est un représentant des aliens qui ont construisent ce vaisseau. Il a été créé à votre image de façon mieux vous expliquer la mission du vaisseau et les dangers qui vous menace.

Eliam : il ne l’arrête pourtant pas !

Daniel : non. Lotan, je vous présente Eliam, voici sa femme Nika et Hédrazar qui dirige le village.

Hédrazar : pouvez-vous voir maintenant les vies condamné à disparaître si ce vaisseau poursuit la route ce qui est la sienne ?

Daniel : oui, Lotan en est tout à fait conscient.

Lotan : elle est non voyante.

Daniel : c’est un mal dont il était victime sur la planète où nous les avons rencontrés. Ils mouraient. Et cette planète est la seule qu’on ait trouvé sur laquelle ils pourront survivre.

Lotan : je suis au courant de leurs besoins physiologiques.

Daniel : oui, bien entendu.

Lotan : Celle-ci, s’apprête à donner naissance !

Daniel : oui, un nouveau petit Encaran.

Eliam : il y aura plus aucune vie Encaran, si votre vaisseau ne s’arrête pas.

Jack : je crois que nous sommes tous conscients de la situation.

Lotan : oui, vous m’avez amené ici afin que j’éprouve de la sympathie pour ce peuple.

Daniel : eh bien je dois dire, c’est votre peuple d’une certaine façon. Vous avez été créé à leur image.

Lotan : je n’ai pas été créé pour empêcher leur destruction Daniel Jackson.

Daniel : mais une aimeriez-vous pas le pouvoir ?

Lotan : le vaisseau me rappelle.

Daniel : pourquoi ?

Lotan : je dois partir.

Daniel : emmenez-moi !

Jack : non, Daniel, non !

Sam : encore 5 minutes.

Jack : Lotan vient d’amener Daniel à bord de son vaisseau.

Sam : quoi, mon colonel ?

Jack : c’est Daniel qui le lui a demandé.

Sam : alors, qu’est-ce qu’on décide ? Le vaisseau est presque en position.

 

Lotan : le vaisseau a détecté un dispositif inhabituel. Il semble être capable d’émettre une énergie considérable. Ce dispositif a pour but d’arrêter le vaisseau, comme l’Encaran, du nom d’Eliam, l’a suggérer ?

Daniel : écouter Lotan, je ne suis pas d’accord avec ce qu’ils font mais je ne veux pas non plus vous voir anéantir tout un peuple.

Lotan : s’il refuse de s’en aller, il n’y a pas d’alternative.

 

Sam : le vaisseau vie est en position de, mon colonel ! Si vous décidez d’agir, il faut le faire maintenant.

Teal’c : Daniel Jackson a choisi en toute liberté, O’neill.

 

Lotan : le dispositif est entré dans une phase active.

Daniel : Lotan, si vous le vouliez, vous pourriez arrêter le vaisseau ?

Lotan : comme je vous l’ai dit,

Daniel : oui, je sais ce que vous avez dit, j’ignore ce que vous voulez mais répondez à ma question. Pourriez-vous arrêté le vaisseau ?

Lotan : ce serait possible, oui.

Daniel : très bien, alors réfléchissez. Penser à ces gens qui sont là en dessous, et à toutes ces vies que vous allez détruire.

Lotan : je suis programmé pour servir à la vie de ce vaisseau.

Daniel : vous dites, que c’était une civilisation évolué avec 10 000 ans d’histoire.

Lotan : oui.

Daniel : ils avaient des lois, une justice ?

Lotan : oui

Daniel : le respect de la vie ?

Lotan : oui

Daniel : alors comment un monde peut-il être recréé à la suite d’un génocide ? Ne serait –ce pas une trahison envers toutes leurs convictions ? Vous dites avoir été créée pour communiquer, vous n’êtes pas ici seulement pour servir la vie dans ce vaisseau, vous êtes ici pour protéger l’intégrité de la vie dans ce vaisseau. Il y a une grande différence. Remplissez-vous réellement votre véritable fonction en acceptant que tout cela se passe ?

 

Sam : la détonation dans 60 secondes.

Teal’c : le vaisseau c’est arrêté, O’neill !

Eliam : il s’est arrêté.

Sam : Daniel a dû réussir à le convaincre.

Jack : Daniel, si vous m’entendez, vous n’avez que 30 secondes. Je dis bien 30, terminée.

 

Daniel : concernant ce dispositif

Lotan : il est encore actif.

Daniel : oui, vous pouvez faire quelque chose ?

Lotan : savez-vous comment le désactiver ?

Daniel: non.

Lotan : conception bizarre !

Daniel : écouter Lotan, nous n’avons pas de temps à perdre.

Lotan : Combien de temps reste-t-il ?

 

Sam : 5, 4, 3, 2,1

Hédrazar : quoi, que se passe-t-il ?

Eliam : le vaisseau est resté là.

 

Lotan : très puissants comme explosifs.

Daniel : nous étions désespérés.

Lotan : il n’y a pas de solution à ce conflit. Je me dois de finir le processus de transformation prévue sur cette planète. Sinon la civilisation Gad-Meer disparaîtra.

Daniel : je sais.

Lotan : plusieurs millions de planètes ont été examinés, dans le but de trouver les conditions idéales de transformation. Une seule correspondait à ce que l’on cherchait.

Daniel : juste par simple curiosité, est-ce que certaines s’en approcher ?

Lotan : 2634 paramètres devaient être exactement les mêmes

Daniel : le processus de transformation. Oui, mais quand est-il pour les Encarans ?

Lotan : je ne comprends pas ?

Daniel : peut être que les Encarans n’ont pas besoin précisément du même environnement que le processus de transformation mais seulement un similaires. Et vous connaissez leur physiologie mieux que personne. Les planètes examinées par le vaisseau, correspondent elles aux besoins des Encarans ?

Lotan : celle –ci. Cette planète serait tout à fait bien pour les Encarans. Je regrette de ne pas avoir envisagé cette possibilité, Daniel Jackson.

Daniel : est-ce que vous vous auriez pu vous y rendre, éventuellement ?

Lotan : cette planète a été rejetée par le vaisseau parce que trois des paramètres n’était pas les bons. La température du noyau été trop peu élevé, elle était beaucoup trop grande. Il y avait des formes de vie intelligente déjà sur place.

Daniel : des formes de vie intelligentes ?

Lotan : d’après leurs descriptions, il devait s’agir des Encarans !

 

Hédrazar : alors ? Que faisons-nous maintenant ? Quoi, qu’est-ce que c’est ?

Daniel : tout va bien. N’ayez pas peur.

Jack : que se passe-t-il ?

Daniel : Lotan voudrait vous proposaient un compromis.

Lotan : le vaisseau a utilisé un trop grand nombre de ressources nécessaires au processus de transformation pour pouvoir  recommencer sur une autre planète. Je vous demande d’abandonner ce monde.

Eliam : vous appelez ça compromis ?

Daniel : nous avons découvert la planète originelle des Encarans.

Hédrazar : quoi ?

Sam : comment ?

Daniel : elle faisait partie des nombreux millions de planètes examinées par le vaisseau avant de se décider pour Celle-ci. Elle avait été rejetée en partie à cause de la présence de formes de vie intelligente.

Hédrazar : mai, qu’est-ce que ça veut dire ?

Jack : il nous le dit seulement maintenant ?

Daniel : il n’en savait rien ! Est techniquement, il n’est âgé que par jour et demi alors que lâchez un peu.

Hédrazar : nous acceptons avec plaisir cette proposition de retourner sur la planète de nos ancêtres.

Sam : comment les emmener jusque là ?

Teal’c : leur planète d’origine n’a pas de porte des étoiles.

Daniel : eh bien en fait, j’ai justement un ami qui a un énorme vaisseau spatial qui peut les emmener.

Hédrazar : est-ce possible ?

Lotan : oui, une fois que vous serez en sécurité sur notre planète, je serai réintégré dans le système du vaisseau

Daniel : et, ça doit se produire ? Je veux dire le fait que vous soyez réintégré ?

Lotan : qu’elle autre solution y a-t-il ?

Hédrazar : mais vous êtes un Encaran, vous devez rester avec nous.

Lotan : ce n’est pas contraire à ma programmation.

Daniel : Lotan vous dit merci, il en serait ravi.

Hédrazar : faites le savoir dans tous les villages. Nous rentrons chez nous, enfin.

FIN

Ecrit par shiva110 
Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play