VOTE | 227 fans |

Script VF

 

Au SGC

Jack : Allez-y !

Haut parleur : Arrivée extérieure non programmée !
Soldat : Plus vite plus vite, plus vite. Remuez-vous !

Dans la salle de contrôle de la Porte des Étoiles.
Sam : Je ne comprends toujours rien ... essayer de filtrer un peu plus les interférences radio.
Jack : Carter ?
Sam : Mon Colonel ! C'est la cinquième tentative d'intrusion depuis une heure et demie.

Jack : Attendez ! Je débarque ici avec deux heures d'avance quand êtes vous arrivés ?
Sam : Je ne suis jamais partie.
Jack : Je ne vous aviez pas ordonné de vous détendre ?
Sam : Oui, vous l'avez fait, mais c'est un peu ...
Daniel : Je viens d'entendre qu'il y a un signal radio, cette fois-ci ?
Sam : Oui, mais la fréquence qu'ils utilisent se trouve juste en dehors de notre plage de réception, nous essayons de la capter.
Jack : Qu'est-ce que vous faites ici ?
Daniel : Quelqu'un essaie de nous contacter, j'allais pas rater ça !
Sergent Harriman : Ça y est, on peut les recevoir Major.
Sam : Très bien, branchez-les sur les haut-parleurs et essayez de les repérer pour qu'on puisse transmettre nous aussi !
Homme : Je répète ici la base Euronda ...avez-vous atteint l'autre côté ?
Sam : Oh , mon Dieu !

Homme : Pallan si tu m'entends, je t'en supplies !

Sam : Ici le Major Carter de l' Armée de l'Air des États-Unis. Il est impératif que vous n'envoyez personne d'autre à notre rencontre !

Homme : Parlez, si vous m'entendez, ici Allar.
Harriman: Ils n'entendent rien, Major. Nous ne sommes pas sur leur fréquence .

Homme : Nos historiens pensent que cette Porte des Étoiles est une porte d’accès au monde de nos ancêtres, nous sommes assiégés par un ennemi très puissant qui refuse d'entendre raison. Nous n'avons presque plus de vivres, nos défenses vont bientôt céder, aidez-nous, par pitié !
Sam : C'est pas vrai ! Attendez ! Il y a eu trois activations précédent celle-la et l'iris est restée tout le temps fermée. Combien d'impact l'ordinateur a-t-il enregistré ?
Harriman : Trois.
Jack : Ce qui fait trois morts.
Sam : Oui, absolument.
Daniel: Je vais essayer de voir où se trouve Euronda.
Jack : Ce n'est pas votre faute, Carter. Reprenez-vous !
Sam : Oui mon Colonel.

Générique

Dans la salle de debriefing

Homme : Nous sommes assiégés par un ennemi très puissant qui refuse d'entendre raison. Nous n'avons presque plus de vivres, nos défenses vont bientôt céder, aidez-nous, par pitié !
Hammond : Très bien, en supposant qu'ils nous contact à nouveau et en supposant qu'ils transmettent les coordonnées de leur monde, quels genres d'aides pourrions nous leur offrir?
Daniel : Euh nourriture, vêtements, produits médicaux...
Teal'c : Il est clair qu'ils demandent une aide militaire d'urgence.
Hammond : Dieu sait contre qui ils se battent.
Teal'c : Ce sont peut-être eux-mêmes des Goaul'ds . Cette ruse collerait bien avec leurs tacktics.
Sam : Je ne crois pas que ce soit le cas, Teal'c.
Daniel : Ils ont eux-même dit qu'ils sont nos parents.
Hammond : Certains d'entre eux ont trouvé la mort en se heurtant à l'iris, ce n'est pas un excellent terrain pour établir des relations diplomatiques.
Harriman : Monsieur, nous avons une nouvelle activation.

Dans la salle de contrôle.

Harriman : Nous avons procédés à des modifications, Major. Vous devriez pouvoir communiquer avec eux cette fois-ci.
Sam : Merci, Sergent.
Alar : Ici Alar de l’État-nation d'Euronda. Si quelqu'un m'entend...
Hammond : Allo ici le Général Hammond de l'Armée de l'Air des États-Unis, vous me recevez ?
Alar : Oui ! et puis-je dire mon Général que votre voix répond à nos prières !
Hammond : Nous avons entendu votre message et réfléchissons à votre demande d'assistance.
Alar : Je suis prêt à franchir la Porte immédiatement.
Hammond : C'est hors de question !
Alar : Puis-je savoir pourquoi ?
Hammond : Nous avons mis en place un bouclier infranchissable appelé un iris, qui provoquerait votre perte.
Alar : Mais alors, les trois volontaires que nous avons envoyés à travers la Porte.
Hammond : Il était impossible de déterminer si c'était des amis ou non.
Alar : Je vois ... et ... c'est toujours le cas, ce qui veut dire que nous devons gagner votre confiance.
Harriman : Ils transmettent des images.
Sam : Comment ?
Alar: Comme vous le voyez vous-mêmes nous sommes semblables à vous.
Hammond : En effet.
Alar : Et ce n'est pas tout, mon peuple aurait beaucoup à vous offrir en échange de votre aide, si je pouvais vous parler en personne.
Hammond : Nous devons d'abord en savoir plus sur ces ennemis que vous combattez ?
Alar : Nous avons co-existé sur cette planète pendant des siècles. Maintenant , ils occupent la majorité des terres d'Euronda, pour notre malheur.
Jack : Ce n'est pas des ennemis qu'on connaît.

Sam : Et comment avez-vous pu survivre aussi longtemps?
Alar : Nos installations sont très profondément enterrées et protégées par un boulier magnétique et notre arsenal de technologies est très supérieur, mais à présent, un ou deux de leurs bombardiers arrivent à pénétrer dans notre espace aérien chaque jour.
Daniel : Comment vous nous avez trouvé ?
Alar : Nous avons découvert la Porte des Étoiles en creusant des tunnels pour notre base souterraine, il y avait une pierre gravé avec des symboles antiques qui se trouvait sur … Ils nous attaquent je dois retourner à la salle de commandement. Pitié ! Sauvez-nous !
Daniel : Alors, que fait-on ?
Teal'c : Il n'y a rien à faire pour l'instant si on ignore, les coordonnées de leur monde.
Sam : Ça y est nous les avons ! Il les a transmises avant de se déconnecter.

Dans la salle de briefing
Daniel : Je sais que ça semble désespéré et je sais qu' il y a des tas de questions sans réponse, mais, c'est la première fois que des descendants de terriens nous ont appelé. Alors est-ce que nous essayons de faire quelque chose ou les laissons-nous mourir ?
Jack : C'est à vous de décider.
Hammond : Colonel...
Daniel : Bon, je sais déjà ce que vous allez dire...
Hammond : …vous avez le feu vert.
Daniel : ... mais d'un point de vue strictement humanitaire. Quoi ?
Hammond : Nous n'allons pas leur fournir des ressources qui pourraient changer le cour de la guerre qui déchirent leur monde. Cependant, comme le Docteur Jackson vous l'a dit il y a aussi des questions humanitaires. Nous commencerons par leur fournir toute la nourriture et tous les médicaments que vous pourrez emporter. Major, peut-être...
Sam : On s'en charge, Monsieur.
Hammond : Colonel, toutes raisons humanitaires mise à part nous avons enfin rencontré une civilisation avancée souhaitant échanger des technologies qui nous aideraient à lutter contre les Goaul'ds.
Jack : Je le pense aussi.
Hammond : J'en ai déjà parlé au Président et à l’État-major. Si jamais leur gouvernement vous le propose vous êtes autorisés à négocier.

Dans la salle de contrôle

Hammond : SG1 vous devez impérativement être de retour dans vingt-quatre heures si vous ne le faites pas vos codes accès seront annulés.

Dans la salle de la Porte des Étoiles.

Jack : Ah je connais cet air.
Teal'c: Duquel voulez-vous parler, O'Neill ?
Daniel : Celui qui dit : « J'ai des appréhensions sur cette mission , mais je sens bien que ce que nous faisons est juste ? »
Jack : Ah non non je parle de l'autre.
Daniel : Oh...

Sur Euronda
Alar : Vous êtes venus !
Sam : C'est Alar, mon Colonel ! Il a besoin de soin urgent !
Daniel : Teal'c ! Donnez-moi un coup de main !
Homme : Halt !
Femme : Jetez vos armes ! Vite. Par où êtes-vous passez ?
Alar : Ce sont nos parents de la Terre, ils sont venus pour nous sauver. Je me préparais à rejoindre la Porte des Étoiles pour vous contacter à nouveau.
Femme : Le bouclier de défense est tombé à son plus bas niveau.
Alar : Je t'avais dit que nos parents voleraient à notre secours.
Femme : Vous aurez la médaille du Peuple pour ça.
Jack : Le bombardement s'est calmé.
Alar : Nous sommes bien mieux protégés ici où le champ défensif est plus fort que dans les tunnels où nous avons découvert la Porte des Étoiles.

Jack : Comment va votre tête ?
Alar : Assez bien pour vous montrer ce que vous êtes venus sauver.
Sam : Doucement, Alar, vous avez subit un gros choc.
Alar : Non, notre bêta-cantène nous assure une récupération immédiate, Major. Je me sens très bien.
Teal'c : Le matériel a été entièrement distribué.
Daniel: Apparemment , ils avaient besoin de tout.
Alar : Qui est-ce ?
Daniel : Alar, voici Teal'c.
Alar : Vous n'êtes pas de leur race ?
Teal'c : Je suis, en fait, un Jaffa, comme vous, mes ancêtres sont originaires de la Tau'ri.
Daniel : La Tau'ri est la Terre.
Jack : Il fait partie de notre équipe.
Alar : Vraiment ? Alors bienvenue. Suivez-moi !
Teal'c : Vous semblez important pour votre peuple ?
Alar : C'est grâce au respect qu'ils avaient pour mon père, c'était l'un de nos chefs quand la guerre a commencé. Maintenant que nous sommes peu nombreux nous assumons notre part du travail.
Daniel : Vous saviez que la Porte des Étoiles pouvez transporter votre peuple dans d'autres mondes ?
Alar : Oui, ça semblait évident.
Daniel : Alors pourquoi n'avoir pas essayé de l'évacuer de cette façon ?
Alar : A cause de ce que je vais vous montrer.
Sam : Ils sont en stase ?
Alar : Leurs fonctions anatomiques ont été régulées pour que leurs cœurs battent une fois toutes les cinq minutes. Nous n'avons pas d'autre choix que de vivre sous terre et les ressources dont nous disposons ici sont limitées. C'était le seul moyen de préserver la génération de mon père.
Teal'c : Vous allez les ressuscités ?
Alar : Pas avant le jour où nous aurons reconquis nos terres.
Daniel : Combien sont-il ?
Alar: Des milliers dorment ici, des milliers de plus dans une autre chambre comparée à celle-là, ils attendent la fin d'une guerre qui ne finira jamais. C'est de cette salle que nous dirigeons notre système de défense.
Sam : Pour tout Euronda ?

Alar : Oui .
Homme : Un drone de reconnaissance ennemi s'approche de notre espace aérien.
Alar : Merci, contrôleur. Chacune de ces stations est capable de piloter une formation d'aéronef inhabité. Grâce à ces hommes et à ces femmes, les bombardiers ennemis ne regagnent que très rarement leur base.
Teal'c : C'est très impressionnant.
Jack : Et pour les attaques terrestres ?
Alar : Nos combattants sont capables de les neutraliser, mais l'ennemi ne sais pas risqué à de tels attaques depuis plusieurs années.
Teal'c : Pour quelle raison ? Vous êtes moins nombreux et encerclés. Pourquoi n'ont ils pas profité de leur avantage.
Farrell : L'atmosphère d'Eurona a été empoisonné dès que la guerre a commencé à la surface c'est invivable.
Daniel: Hum, pardonnez-moi si ça a l'air...Pourquoi vous battez-vous dans ce cas ?
Alar : Ça ne sera pas toujours comme ça. Un vaisseau ennemi approche de notre périmètre est-ce que l'un de vous aimeriez l'abattre ? Enfin essayer !

Farrell: Il s'agit simplement d'un drone de reconnaissance pour évaluer leur bombardement.
Jack : Sans pilote ?
Alar : Oui, pensez que c'est une démonstration, colonel. Est-ce que votre peuple n'acceptera pas plus facilement de nous porter assistance s nous avons quelque chose à offrir en échange ?
Jack : Bien sûr. Est-ce qu'il faut y mettre des pièces, ou alors c'est...
Farrell : Vous verrez que ce type d'armement est très intuitif, le contrôle manuel est secondaire. La visée et le tire sont dirigés directement par une interface neuronale.
Jack : Carter ?
Sam : Euh, ça fera ce que votre esprit lui demandera de faire.
Jack : Ah ! Whoa ! Ouh ça va vite.
Farrell : Vous pilotez en même temps plusieurs chasseurs volant en formation.
Jack : Ça y est j'en ai un à onze heures, on se croirait dans un biplan. Joli.
Alar : Bien joué.
Jack : Ah! Pas mal. Pas mal pour un vieux croulant, hein ? Qu'est-ce qu'il a euh... ?
Jack : Olan est l'un de nos meilleurs pilotes, Colonel. Mais, il a passé la plupart de sa vie d'adulte assis dans ce fauteuil, des années d'exposition à ces interfaces neuronales ne sont pas sans risque. Très peu d'entre nous, y compris moi-même peuvent piloter encore sans risquer d'avoir ce qui s'est passé à Olan.
Jack : Excusez-moi !
Alar : Soyez rassuré, Colonel. Votre brève expérience ne vous causera aucun mal. Maintenant, dépêchons-nous allons célébrer notre nouvelle alliance ! J'avais l'intention de garder cette bouteille pour fêter la fin de la guerre. Puisse l' amitié entre nos mondes être le premier pas vers la victoire. A notre amitié !
Farrell : A notre amitié.
Daniel : A l'amitié.

Sam : A l'amitié.
Jack : A l'amitié.
Alar : Vous...vous ne voulez pas trinquer a notre amitié ?
Teal'c: Je ne bois jamais d'alcool .
Alar : Ah !
Farrell: Avez-vous été impressionné par notre armement, Colonel O'Neill ?
Jack : Ah, oui ! J'en prends une douzaine !
Farrell : La nourriture que vous avez apporté est délicieuse.
Jack : Nous faisons beaucoup mieux, croyez-moi.
Farrell : Vous devez comprendre que nous avons survécu grâce à des levures hydroponiques pendant de nombreuses années.
Daniel: Qu'est-ce que c'est ?

Sam : Vos besoins d'énergies doivent être sûrement énorme ?
Alar : Vous n'utilisez pas la fusion contrôlée sur terre ?
Jack : Contrôlée ?
Alar : C'est une des sources d'énergie des plus efficace, malheureusement le deutérium, c'est le carburant qu'il nous faut pour faire marcher nos réacteurs va très vite nous manquer.
Sam : De l'eau lourde ! C'est comme de l'eau ordinaire, mon Colonel, à part que le noyau d'hydrogène contient de...
Jack : Je sais ce qu'est de l'eau lourde, Major ! Et si c'est ce qu'il faut aux Eurodiens, nous serons ravis de vous en procurer.
Alar : En échange nous pourrons apprendre à votre peuple à construire des systèmes d'armes comme les nôtres, des aéronefs, des machines à catalepsie, des réacteurs à fusion...
Jack : A ça serait bien , Carter ?
Sam : La médecine mon Colonel.

Jack : Ah oui, nous avons été très impressionné par ce bêta-quarantaine ? Enfin ce machin chose.

Alar : Bêta-cantène., bien sûr!
Daniel : Jack ?
Jack : Daniel ?
Daniel: On devrait pas demander pourquoi ils veulent de l'eau lourde ?
Jack : Non, non, ça je ne crois pas...
Alar : L'énergie produite par votre eau lourde servirait à renforcer toutes nos défenses, Docteur Jackson.
Jack : Daniel ?
Alar : Et aussi bien-sûr à frapper nos ennemis.
Daniel : Jack ?

Jack : Daniel ? On ne devrait pas avoir cette discussion une autre fois ?
Daniel : Non, non, je ne crois pas.
Alar : Vous comprenez sûrement notre désir de mettre fin à une guerre qui a duré toute une génération.
Daniel : Non, ça je le comprends tout à fait c'est vrai, c'est juste que, la Porte des Étoiles puisqu'elle est capable de transporter votre peuple dans un autre monde entièrement sain....
Alar : Mais je vous l'ai déjà dit, des milliers de nos amis sont dans un état de stase.
Daniel: Mais sortez-les de cet état et trouvèrent leur un refuge.
Alar : Alors pourquoi nous serions-nous battus ? C'est ici qu'est notre vie.
Daniel : Je regrette, je ne comprends pas pourquoi vous voulez continuer cette guerre alors qu'il existe un autre choix.
Jack : Daniel, laissez tomber !
Daniel : Vous dîtes, vous-mêmes que l'atmosphère est empoisonné. Qu'avez-vous a y gagner ?


Contrôleur : Alar, les bombardiers ennemis ont réussi à rentrer dans le périmètre.
Farrell : Aux stations de défense .
Alar : Veuillez-nous excuser. Nous serons dans la salle des opérations quand vous aurez pris votre décision.
Jack : La prochaine fois que je vous dit de la fermer.
Daniel : Vous ne m'avez pas dit de la fermer ?
Jack : C'était trop subtil peut-être ?
Daniel : Pour une fois, oui. Vous ne m'avez pas compris je voulais....
Jack : Carter ? Nos consignes de bases quelles sont-elles ?
Sam : Chercher de nouveaux alliés et nous procurer des technologies pour nous défendre contre les Goaul'ds .
Jack : Est-ce que nous avons suivis ces consignes ?
Daniel : Nous sommes venus là pour les épauler.
Teal'c : Ce n'est pas ce que nous faisons, Daniel Jackson ?
Daniel : Non, tout leur monde est en flamme et nous on leur offre de l'essence. A quoi ça va servir ?
Teal'c : Nous leur avons offert de l'eau lourde.
Jack : Exactement !
Daniel : J'ai employé une métaphore.
Jack : Eh bien, ça suffit, il ne sait pas ce que c'est une métaphore. Ma décision est prise.
Daniel : Cette mission n'a jamais consisté à les aider, c'est bien ça ? Nous sommes là uniquement...
Jack : Carter, ramenez-le avec vous, dites à Hammond que nous allons conclure un accord.
Sam : Oui, mon Colonel

Daniel : Vous vous fichez totalement de ce qui peut leur arriver, vous voulez leur technologie et vous, vous allez profiter de la situation !
Jack : Oui en effet, Daniel, ils vont avoir ce qu'ils voulaient et nous aurons tout ce que nous voudrons. Je n'ai aucun problème avec ça ! Carter !
Sam : On y va mon Colonel.
Daniel : Cette conversation n'est pas terminée !
Jack : Non, vous avez raison Daniel, ça n'est jamais fini avec vous, c'est toujours la même comédie !
Daniel : Ça n'a rien à voir avec moi !
Jack : Vous vous rendez compte de ce qui nous proposent ?
Daniel : A quel prix ?
Jack : Oh, je préfère renoncer !
Daniel: Où allez-vous?
Jack : Voir si je peux leur donner un coup de main.

Dans la salle de contrôle du SGC
Sam : Je ne le défends pas, Daniel ! Je suis simplement d'accord avec lui !
Daniel : Alors vous n'avez pas compris ce que nous allons faire.
Hammond : Major ? Docteur ?
Sam : Mon Général, le Colonel O'Neill a négocié l'accès de la mise à disposition de toutes les technologies virtuelles des Eurodiens en échange d'une quantité non précisée d'eau lourde.
Hammond: C'est tout ce qu'ils demandent ?
Sam : C'est tout.
Hammond : Pourquoi en veulent-ils ?
Daniel: Merci ! Merci d'avoir posé la question.
Sam : Comme vous le savez, mon Général, l'eau lourde contient du deutérium.
Hammond : Qui peut servir à fabriquer des bombes atomiques.
Sam : Oui , mais ils l'utilisent pour faire fonctionner leur générateur à fusion contrôlée.
Hammond : A fusion ?
Sam : D'après Alar, cette énergie supplémentaire suffirait à les sauver d'une défaite.
Hammond : Ils sont prêts à nous offrir aussi cette technologie ?
Daniel : Bien sûr, Monsieur, ils sont désespérés !
Sam : Oui, ils nous donneront tout, c'est incroyable ils doivent avoir cent ans d'avance sur nous peut-être plus. Mais si nous agissons pas vite ils seront sûrement vaincus.
Hammond: Sergent Siler ?
Siler : Je vais m'en occuper.
Hammond : Docteur, vous n'avez pas l'air d'accord ?
Daniel : Vous avez dit vous-même, qu'on ne devrait pas leur livrer les ressources suffisantes pour gagner une guerre.

Hammond : Seulement j'ai dit ça d'un point de vue strictement militaire à cause des pertes en vies.
Daniel : Mais, c'était une position morale ?
Hammond : Oui .
Daniel : Mais, si on leur procure cette énergie nouvelle sous forme d'eau, cette question de moralité ne va t-elle pas s'évaporer ?

Hammond : Je ne devrais pas avoir à vous rappeler qu'Apophis est vivant et à présent capable de nous balayer de la surface de la Terre si ça lui chante. La mission de cette organisation est de tout faire pour que cela n'arrive jamais !
Daniel : Ça je l'ai compris, merci. Nous n'avons vu qu'un des camps, nous ignorons pourquoi ils se battent.
Sam : Pour leur vie.
Daniel : Oui ! Oui et je voulais d'abord sauver ces vies, mais après nous sommes allés beaucoup plus loin que ça, nous nous apprêtons à renverser le cour d'une guerre dont nous ne savons absolument rien, contre un ennemi dont nous ne savons rien non plus. Est-ce la meilleure façon d’acquérir leur technologie oui, mais est-ce la meilleure chose à faire ?
Sam : C'est une vraie question, mon Général.
Daniel : Oui, en effet.

Sur Euronda
Farrell : Envoyez une formation à l'est ils rassemblent des bombardiers sur ce front !

Homme : Oui

Farrell : Ça sera encore long?
Teal'c : Major Carter et Daniel Jackson vont revenir dès que possible.
Ferrall : Il sont trop nombreux.
Jack : Vous avez besoin de pilotes ?
Ferrall : Oui !
Homme : Aéronef de la troisième escadrille de lance cible.

Contrôleur : Le bombardier ennemi est en approche au cap 00.3
Jack : Je les aperçois.
Alar : C'est tout ce que vous avez pu rapporter ?
Sam : Dans un délai aussi court oui.
Alar : Ça ne va même pas durer une journée,
Sam : Il y en aura bientôt plus.On a pensé qu'il fallait mieux apporter ce que nous avons le plus vite possible.
Alar : D'autre sera bientôt là ! Vous en êtes sûre ?
Sam : Beaucoup plus. Oui !
Alar : Mettez immédiatement ce carburant dans les réacteurs et réglés les boucliers au maximum, il faut montrer à nos ennemis que nous avons retrouvé toute notre puissance !
Daniel : En attendant nous avons quelques questions.
Alar : Oui, dès que cette attaque sera terminée, nous vous fournirons tout ce que nous vous avons promis. Si vous voulez me suivre c'est dangereux.
Contrôleur : Bombardiers ennemis au dessus de la ville.
Jack : Teal'c, chargez-vous du premier, je prends l'autre !
Teal'c : Compris O'Neill.
Sam : Celle-là n'est pas passée loin.
Alar :Elle est tombée au dessus de la vieille ville. Laissez-moi vous montrer une autre merveille que nous comptons partager avec vous pour ce que vous avez fait. Ce générateur de champ est capable de repousser la force de nombreuses bombes comme un bouclier géant. Il a sauvé notre peuple de la destruction pendant toute une vie. Vous voyez ce que vous avez apporté lui a rendu toute sa force.
Sam : Ça va durer combien de temps ?
Alar : Au moins plusieurs heures.
Sam : Je suis sûre que nous pourrons vous livrer plus d'eau lourde d'ici là.

Alar : Oui.
Jack : Le mien se dirige vers le sol. Ah non !
Teal'c : O'Neill ? Est-ce que ça va ?
Homme : Bombardier ennemi détruit.
Jack : Qu'est-ce que c'était ?
Farrell : L'avion leader de votre formation a touché un bombardier ennemi et l'a détruit
Jack : J'ai vu quelqu'un à bord de cet avion. Vous disiez qu'ils étaient sans pilote ?!
Farrell : J'ai dit que le drone de reconnaissance était sans pilote, Colonel, c'était une cible facile, idéale, pour une démonstration, mais leur bombardiers sont pilotés. Vous avez tué plusieurs de nos ennemis, Colonel et vous nous en remercions.

Eurondiens : Il ne sera pas oublié !
Teal'c: Pour qui pratiquez-vous cette cérémonie?
Alar : Pour mon père, grâce à lui notre nation a réussit à survivre
Teal'c : Je vois.
Alar : Il est coutumier pour notre peuple de célébrer une nouvelle alliance comme la notre. En échange de toute nos connaissances en technologie et en médecine, la Terre nous fournira suffisamment d'eau lourde pour que nous en finissions avec cette guerre une fois pour toute. Ne soyez pas inquiet mon Colonel seulement trois ou quatre fois ce que vous nous avez procuré à un rythme quotidien suffira.

Sam : Ça équivaudrait à plusieurs tonnes par an, mon Colonel
Alar : Un petit prix à payer pour ce que nous offrirons en échange.
Farrell : Alar, Écoutez.
Jack : Quoi ?
Alar : Le silence. Oui je l'ai à peine reconnu. Quand il est à la puissance maximum notre bouclier de défense nous rend aussi invulnérable que quand j'étais petit. Je propose que nous mettions par écrit ce que nous avons déjà gravé dans nos cœurs
Daniel : Euh, avant de le faire ça, j'ai encore une question.
Sam : Le Général Hammond aimerait bien en savoir plus.
Alar : Ce n'est rien Colonel, ça ne m’ennuie pas.
Daniel : Comment a commencé cette guerre ?
Alar : Les premières bombes ennemies sont tombées sur Euronda au cours d'une attaque surprise. J'avais à peine neuf ans. Je me souviens bien de cette nuit-là. Je me rappelle que le sol de la pièce où mon père m'avait enfermé tremblait après chaque explosion.Je me souviens devinant que chaque bombardier qui nous survolait, signifiait qu'un autre immeuble, une autre maison,une autre rue dans la ville au-dessus de moi avait disparu. C'est comme cela que cette guerre a commencé, Docteur.
Daniel: Et pour cela nous n'avons que votre parole.
Alar : Trois de nos meilleurs éléments sont morts en tentant de rejoindre la Terre à travers la Porte.
Daniel : C'était un accident.
Alar : Et nous n'avons que votre parole.
Jack : Vous avez d'autres questions, Daniel ?
Daniel : Oui. Je voudrais en savoir un peu plus sur vos ennemis.
Alar : Est-ce que ça fait partie de votre façon de marchander, colonel ?
Jack : Pas d'habitude.
Alar : Que pouvons-nous vous promettre de plus que tout ce que nous avons ?
Daniel : Pourquoi vous ne répondez pas à la question ?
Alar : Colonel O'Neill ? Avons-nous fait un marché ?
Jack : Bien-sur.
Daniel: Jack ...
Jack : Daniel ! La ferme. Est-ce que c'est assez clair ?
Sam : Mon Colonel si vous retourner prévenir le Général Hammond, j'aimerais rester ici pour étudier leur technique de fusion.
Jack : Parfait !
Alar : Je vais me faire un plaisir de vous les montrer personnellement. J'ai su que vous avez abattu l'un de nos bombardiers ennemis qui nous attaquait, Colonel. Félicitations. Peut-être aimeriez-vous refaire un essai ?
Jack : Ça je ne crois pas
Alar : Mais si ce qui vous tracasse ce sont les pertes occasionnées, n'oubliez pas qu'ils sont vos ennemis maintenant. J'attendrais avec impatience votre retour. Ce qui me fait penser qu'il vaudrait peut-être mieux que ce jaffa ne revienne pas.
Jack : Teal'c ? Pourquoi ? Il n'a pas dit un mot contre vous ? .
Alar : Ce n'est pas ce qu'il a dit ... c'est ce qu'il est.
Jack : Oui enfin il est différent, ça je le reconnais.
Alar : Pas comme nous.
Jack : Je vois.
Alar : Major Carter ! Après vous.
Jack : On ne part pas.
Daniel : Pourquoi ?
Jack : Teal'c et moi, nous allons d'abord faire un tour. Vous, vous posez des questions.
Daniel : Je croyais que vous m'aviez dit...
Jack : Je sais ce que j'ai dit, Daniel, c'était stupide et grossier et je le regrette.
Daniel : Eh bien, merci de le reconnaître.
Jack : Alors maintenant, je vous dit ça, vous allez poser des questions. Beaucoup de questions !
Alar : Un seul réacteur à fusion est capable de produire assez d'énergie pour toute la base. Je suppose que vous extrayait le deutérium de l'eau de mer ?
Sam : Oui. 70 % de la surface terrestre est composée d'eau, alors en produire ne devrait pas être un problème.
Alar : La mer dont nous avions coutume d'extraire toute notre eau lourde comme vous dîtes est maintenant entre les mains de nos ennemis à des milliers de kilomètres. Vous voyez que là que nos réservoirs sont pratiquement vide.
Sam : Vous avez sûrement construit cette base bien avant le début de la guerre ?
Alar : La guerre était inévitable.
Sam : Et combien de temps pensez-vous rester là dessous ?
Alar : Jusqu'à ce que l'air soit libéré de tout poison. Excusez-moi.
Jack : Alors, qu'est-ce que vous pensez d'Alar ?
Teal'c : Il nous cache quelque chose.
Jack : Mais quoi ?
Teal'c : Je ne sais pas, mais il cache bien son jeu. Qui y a t-il O'Neill ?
Jack: Il se ressemble ! C'est fou comme ils se ressemblent.
Daniel : Farrell .
Farrell : Docteur .
Daniel : Je pensais que puisque nous allons bientôt être des alliés il serait temps que connaissions un peu mieux nos ennemis. D'accord, heu, bon, vous les appelez des ennemis ce qui est logique puisque ce sont vos ennemis, mais ils ont sûrement un nom. Moi par exemple je suis américain, mon grand-père était hollandais, comment vous les appelez ?
Farrell : Parfois, on les appellent les reproducteurs.
Daniel: Les reproducteurs ?
Farrell : Ils se reproduisent sans discrimination, sans égard pour la pureté de leur race.
Daniel : Vraiment ? Ils présentent tous des normes différences morphologiques ?
Farrell : Oui.
Daniel: De couleurs ?
Farrell : Oui !
Daniel: Vraiment ?
Alar : Ce cylindre de stockage contient les plans, les particularités et les formules sur lesquelles notre technologie repose. Ensemble, je suis sûr que nous trouverons le moyen de transférer ces informations sur vos ordinateurs.
Sam : Alar, si j'ai bien compris ces conduis partent du niveau le plus bas jusqu'à la surface ?
Alar : Oui.
Sam : Mais vous disiez que l'atmosphère était empoisonné. Ça n'a pas de sens !
Contrôleur : Les bombardiers ennemis approchent du périmètre.

Alar : Abattez-les!
Daniel : Jack !
Jack : Qu'avez-vous trouvé ?
Daniel: Ils l'ont fait ! Ils ont déclenché la guerre, j'ignore comment, mais ils l'ont fait !
Alar : Où est l'eau lourde ?
Jack : Oh il y a un peu de retard.
Alar : Quelle sorte de retard ! L' ennemi attaque en force , il nous en faut, maintenant !
Jack : Il suffit de gagner un peu de temps, Teal'c et moi nous les combattrons jusqu'à ce qu'elle soit là.
Alar : Faites-le !
Jack : Rester sur mon aile, Teal'c .
Sam : C'était une frappe préventive, vos ennemis en commençant à vous bombarder essayaient de vous dissuader !
Alar : Ce n'est pas le moment, Major !
Farrell : Le conduit d'auto-défense est à son plus bas niveau.
Alar : Transférez l'énergie des chambres de catalepsies.
Sam : Les Eurondiens ont construit cette base longtemps avant le début de la guerre. Ils l'a préparé depuis des années.
Daniel : D'accord, mais comment ils pensaient gagner la guerre depuis le sous-sol ?

Sam : Il y a d'énormes conduites de gaz qui partent de réservoir installaient sous la base et qui remontent jusqu'à la surface.
Daniel : Et l'air en surface est empoisonnée !
Sam : Ils n'ont pas déclenché une guerre, ils voulaient en faite les exterminer tous !
Alar : C'était sa vision ! Mon père a vu que les reproducteurs se répandaient à la surface d'Euronda comme une peste. Il y en avait des millions ! Nous ne savons pas comment autant ont réussi à survivre. Mais ils l'ont fait malgré notre détermination. Contactez votre Général Hammond ! Dites-lui bien qu'il nous faut cette eau lourde immédiatement !
Daniel : Nous ne ferons jamais ça.
Alar : Attrapez-les, contactez votre Général Hammond !

Homme : Formation de bombardiers ennemis à douze heures préparez-vous à tirer.
Farrell : Ils escorter les bombardiers ennemis !
Alar : QUOI !?
Farrell : Ils attaquent nos propres chasseurs !
Alar : Éliminez-le ! Ça aurait pu être à vous.
Jack : Je ne me suivrais pas, si j'étais vous.
Alar : Non !
Jack : Allez-y !
Alar : Attendez ! Attendez ! Je vous apprendrais tout ce que je sais si vous me laissez venir avec vous. Pitié !

Au SGC

Jack : Fermez l'iris !

Hammond : Allez-y ! J'en conclus Colonel que vous n'avez pas pu rapporter une seule technologie d'Euronda ?

Jack : Non mon Général.

Hammond : Désolé d'entendre ça !

Jack : Il ne faut pas.

Hammond : Nous en reparlerons dans une heure.

Jack : A vos ordres

Fin de l'épisode



Ecrit par loveseries 
Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play