VOTE | 227 fans |

Script vf du 115

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Le procès

 

Sur une planète

 

Sam : Ca à l'air abandonné.

Teal'c : O'Neill … Je suis déjà venu plusieurs fois.

Daniel : Quoi, vous connaissez ?

Teal'c : Oui. Ce monde s'appelle Cartago.

Daniel : Pouvez vous nous en parler.

Teal'c : Les Goa'ulds viennent régulièrement leurs rendre visite. C'est un des endroits qu'ils préfèrent quand ils font leurs récoltes pour trouver des porteurs sain.

Daniel : Vous ne devriez pas dire récolte, ce sont des êtres humains pas des choux de Bruxelles.

Teal'c : C'est ainsi que les Goa'ulds perçoivent ça.

Daniel : Ils ne sont pas habitués aux visites amicale.

Jack : Oui, bien ça peut expliquer pourquoi ils n'ont pas déployé le tapis rouge.

Sam : Colonel, c'est bizarre, tout ces produits ont l'air frais. Il y a même quelque chose qui cuit sur le feu.

Daniel : Oui, mais on ne vois personne.

Jack : Bon, continuons d'avancer.

 

Jack : Ca a été déserte depuis peu.

Homme : Hak-ka.

Sam : Colonel ?

Jack : Ne tirez pas.

Daniel : Ils nous ont pris pour des Goa'ulds.

Jack : Daniel ? Ca serait le moment de trouver un langage qu'ils leurs fassent comprendre qu'on est des humains au même titre qu'eux. Et qu'on vient en amis.

Homme Pourquoi je devrais vous croire. Ce sont des armes, ça.

Jack : Mais ça aussi. D'ailleurs tenez, je vais la baisser.

Homme : Un Jaffa !

Jack : Arrêtez! C'est un Jaffa oui, mais il est du bon coté.

Sam : Vous ne le connaissez pas. Il est pacifique. Teal'c, dites le lui.

Teal'c : Oui je le suis.

Homme : Non, c'est un mensonge. Je le connais bien.

Jack : Comment ça ?

Homme : Ce Jaffa a tuer mon père.

 

Générique

 

Jack : Teal'c, avez vous déjà vu cet homme ?

Teal'c : Je ne l'ai jamais vu.

Homme : Ce n'est qu'un menteur et un lâche.

Homme 2 : Hanno ! Les procédures.

Hanno : Ce n'est pas un des nôtres. Il n'y a aucune raison de les appliquer.

Homme 2 : Et si jamais tu te trompais ? Je ne le connais pas moi ce Jaffa.

Hanno : Je sais que c'est lui. C'est lui qui a tué mon père.

Homme 2 : Si tu dis vrai, il faut qu'il passe par le Cor-ai. Mais on a pas le droit de se venger comme ça. Sinon, on ne vaut pas mieux que les Jaffas.

Hanno : Le Cor-ai va confirmer ma bonne fois.

Daniel : Cor-ai ?

Hanno : Tu dois d'abord voir les anciens. Viens.

Jack : J'ai toujours rêvé de voir les anciens.

 

Villageois : Venez.

Daniel : C'est intéressant. Ils ont l'aire de revenir d'une cérémonie religieuse.

Jack : Pourquoi faut il que vous mettiez des truc religieux partout. Peut être qu'ils reviennent d'une surprise partie.

Hanno : Quand des êtres traversent le circ Kakona, on se dispersent dans toutes les directions pour essayer de fuir ceux qui nous voudraient du mal. On s'attend toujours à ce qu'ils reviennent nous voire.

Daniel : Circ, ça c'est un mot dérivé du latin mais Kakona est grec. C'est rare qu'une même culture utilise les racines de deux langues différentes.

Sam : Et qu'est ce que ça veut dire ?

Daniel : Circ Kakona, le cercle des malheurs. Leur équivalent à eux de la porte des étoiles.

Sam : Je n'aime pas ça.

Femme : Vous pouvez approcher. C'est vous qui êtes le chef c'est ça?

Jack : Oui.

Femme : Vous devez partir.

Jack : Comme ça tout de suite.

Daniel : On aimerait rester un moment et apprendre des choses sur vous. Peu être pourrions nous aussi vous en apprendre qui vous servirai contre les Goa'ulds.

Femme : Vous devez partir. Maintenant.

Jack : Daniel ? C'est important que nous respections les anciens. Teal'c venez on s'en va.

Femme : Non. Pas lui.

Jack : Excusez moi ?

Hanno : Cet homme doit subir le Cor-ai.

Jack : Écoutez, j'aimerais bien que ce soit claire pour tout le monde. Vous ne garderez pas cette homme.

Hanno : Ce n'est pas un homme. C'est un Jaffa.

Jack : Mais il vous l'a déjà dit, il ne sait pas qui vous êtes et …

Hanno : Tu dis que tu ne te souviens pas de moi ?

Teal'c : Je te dis que non.

Hanno : Et tu ne te souviens pas de ça?

 

Flash back

 

Enfant : Non, non, laissez le, non, ne faites pas ça. Pitié. Papa.

Apophis : Fais le

Enfant : Papa. Papa. Papa. Non. Oh non

 

Fin du flashback

 

Hanno : Tu te souviens de moi maintenant oui ou non.

Jack : Ne dites plus un mot Teal'c.

Teal'c : Mais il faut.

Jack : C'est un ordre. Ne dites rien, c'est tout.

Hanno : Il n'aura plus besoin de dire quoique ce soit. Qu'on l'emmène au secret.

Jack : Attendez.

Daniel : Jack, ce n'est pas comme ça qu'il faut réagir.

 

Jack : Je suppose qu'on ne peut pas payer une caution pour le libérer ?

Hanno : Il est coupable. Il doit payer pour ce qu'il a fait.

Jack : Et vous l'avez déjà condamné, c'est ça ?

Hanno : Oui.

Jack : Délayer lui au moins les mains, s'il vous plait.

Hanno : C'est demain que la Cor-ai aura lieu. Vous pourrez y assister.

Jack : C'est chouette, sympa. Très bien, quand ils vont revenir, Daniel, vous les occuperez. Carter et moi ont prendra chacun un coté.

Daniel : Une minute, vous envisagez de le faire sortir ?

Jack : Euh oui. On récupère Teal'c et on fonce direct vers la porte des étoiles. J'aimerai bien que ça se déroule sans effusion de sang.

Teal'c : Non.

Jack : Excusez moi ?

Teal'c : N'exécutez pas votre plan. Je ne vais pas partir.

Jack : Je crois que je n'ai pas très bien entendu. Auriez vous dit que vous refusiez de partir.

Teal'c : Oui, tout à fait.

Jack : Pourquoi ?

Teal'c : Parce que ça serait manquer de respect au Byrsas.

Jack : Manquer de respect.

Daniel : Il a raison. On doit leurs montrer du respect.

Jack : Dites, est ce que je suis le seul à avoir entendu que pour ce garçon, les jeux étaient fait. Pour moi c'est clair, ils veulent le tuer rapidement.

Daniel : Attendez, qui a parlé de tuer ?. Ils veulent tout d'abord le faire passer par ce Cor-ai, à ce que j'ai cru comprendre, il s'agit d'un simple procès.

Jack : Vous savez, c'est ce « à ce que j'ai cru comprendre » qui me pose justement un petit problème. Et si cette notion de simple procès n'était qu'une simple mise à mort ?

Teal'c : Je ne veux pas fuir.

 

Jack : Excusez moi. Qu'est ce que vous faites ?

Femme : Je suis celle qui sera sa voix pour le Cor-ai.

Jack : Je crois que sa voix est très très bien.

Daniel : Elle va en quelque sorte assurer sa défense au procès.

Femme : Je viens d'être choisie. Je vais assister à sa pecca-ve.

Sam : C'est quoi une pecca-ve ?

Daniel : En latin, il y a un mot similaire pour signifier la notion de pêché.

Sam : Elle veut sa confession ?

Jack : Est ce que quelqu'un à envisagé qu'il ne pouvait pas être coupable.

Femme : S'il n'était pas coupable, il n'y aurait pas eu de Cor-ai.

Jack : On est innocent jusqu'à ce qu'on prouve le contraire, ça vous dit quelque chose ?

Daniel : En faites, si on parcours l'histoire, cette notion est plutôt rare. Dans la plupart des cultures, ce concept est inversé. Enfin, ce que j'en dis.

Femme : Il faut que j'aille entendre sa pecca-ve.

Jack : Et bien malheureusement vous ne recueillerez aucun pecca machin truc.

Femme : Alors qui va être sa voix ?

Jack : Je crois que ça sera moi.

Sam : Vous, mais...

Femme : Vous serez sa voix pour le Cor-ai ?

Jack : Oui.

Femme : Oh. Comme vous voudrez. Je vais le dire aux anciens.

Daniel : Vous êtes sure de pourvoir faire ça ?

Jack : Pourquoi ? J'suis pas capable ?

Daniel : Et bien disons que je n'ai jamais entendu parlé de vous comme un diplomate. Je crois plutôt que contradicteur serait plus approprié.

Jack : Mais je suis son officier supérieur. Ca rentre dans mes fonctions.

Sam : Mais Daniel n'est il pas mieux placé pour ça. Il connait bien leur façon de s'exprimer et leur culture, mon colonel.

Jack : Très bien, nous irons tout les trois. Ca ira ?

Daniel : Oui, très bien.

Sam : Comme haut conseiller, c'est bon pour moi.

 

Hanno : Je suis désolé.

Teal'c : Tu es désolé ?

Hanno : Quand j'ai vu que c'était toi, j'ai laissé ma colère s'exprimer et je t'ai menacé de mort. C'est contraire à nos façon de procéder. En faisant ça, je me suis fait honte à moi même et à tous mon clan. Accorde moi ton pardon.

Teal'c : Je te l'accorde.

Jack : Ca à l'air de s'engager mieux que je ne l'aurais pensé.

Hanno : Jaffa, tu as tué mon père. Pour se crime, la punition est la mort. C'est moi qui dirigele Cor-ai.

Jack : Objection ! Ca c'est une chose que l'on dit d'habitude sur Terre pour … Bon, laissez tomber. Vous ne pouvez pas être juge, ce n'est pas juste.

Hanno : Juge ?

Jack : Oui, c'est l'homme qui contrôle la procédure, décide de ce qui doit se passer ici.

Hanno : Pourquoi ce n'est pas juste ?

Jack : Parce que vous êtes le fils de la victime.

Hanno : Oui.

Jack : Le juge doit rester impartial.

Hanno : Qu'est ce que ça veut dire ?

Daniel : Euh impartialité veut dire qu'une personne ne doit pas avoir une opinion deja toute faite concernant les faits reproché à l'accusé.

Hanno : Mais ou trouver une telle personne ? Quelqu'un qui a une pensé, à une opinion.

Jack : Votre honneur, c'est avec respect que je demande que quelqu'un d'autre prenne la direction de ce … comment on dit ?

Daniel : Cor-ai.

Jack : Cor-ai.

Femme : Il n'y a que la personne qui a souffert qui puisse évaluer la douleur qui lui a été infligée. Qui d'autre peu vraiment dire quel est la punition qu'il faut appliquer ?

Jack : Ba vous vous pourriez le faire.

Femme : Hanno va continuer.

Jack : C'est pas croyable ça.

Daniel : C'est comme ça dans le Talmud. Il n'y a que l'offensé qui peu pardonner.

Jack : Allez vous vous taire.

Hanno : Te souviens tu de moi ?

Teal'c : Tout à fait.

Hanno : Tu es bien celui qui à tué mon père, est ce exact ?

Jack : Ne répondez pas à ça Teal'c.

Teal'c : Oui. Je suis bien celui qui a tué ton père.

 

Jack : Est ce que vous avez envie de vous suicider ?

Teal'c : Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Jack : Vous auriez du me dire que vous étiez coupable. Avant de balancer ça dans une salle pleine de personnes qui veulent vous voire mort.

Teal'c : Vous le saviez déjà. Seulement vous ne vouliez pas l'entendre. Et c'est pour ca que vous ne voulez pas que je parle.

Jack : Qu'est ce qui s'est passé ?

Teal'c : Apophis m'avait donné l'ordre de tuer son père.

Jack : Dis donc, vous ne pourriez pas monter la garde à l'extérieur. On va pas s'évader. Alors vous avez suivi les ordres ?

Teal'c : Et c'est par ma main que son père est mort. Celle de personne d'autre. Je suis responsable. Ce que j'ai fais quand j'ai servi Apophis, je dois maintenant l'assumer.

Jack : Et même si la punition est la mort ?

Teal'c : C'est une chose qui faut savoir accepter.

Jack : C'est drôle, on dirai que vous avez envie de mourir.

Teal'c : Colonel, avez vous déjà affronté le regard déchiré d'un enfant dont le père vient d'être tué par vous ?

Jack : Pas tout à fait. Teal'c, il y a beaucoup de chose, qu'on est amené à faire et qu'on aimerai pouvoir changer, qu'on peut jamais oublier. Mais le concept même du commandement élimine toute notion de libre arbitre. Ainsi en tant que soldat, on est amené à faire parfois des choses horribles. En obéissant aux ordres, comme on nous l'a appris. Ca ne rend pas les choses faciles et ça les justifie encore moins. Mais ça donne une part de responsabilité à celui qui a donné les ordres.

Teal'c : Alors vous voulez dire qu'Apophis est responsable de la mort du père de se garçon ?

Jack : Oui.

Teal'c : Vous avez tort O'Neill. Quand j'ai servi sous les ordres d'Apophis j'ai fait beaucoup de choses. Pour tous ces actes, mes victimes méritent une compensation.

Jack : Concentrons nous sur une seul affaire à la fois, s'il vous plait.

Teal'c : Cette affaire est représentatif de bien d'autre.

Jack : Ca ne devrait pas. Pourquoi ? Pourquoi agissez vous comme ça ?

Teal'c : Quand j'ai regardé Hanno dans les yeux, j'ai reconnu l'horreur qu'éprouvait beaucoup d'autre gens quand l'un des leurs se préparaient à jouer le rôle d'un porteur sain. Pire encore était le visage des victimes que je venais de sélectionner. Quand elles réalisaient que pour elles la vie étaient bien fini. Le père d'Hanno n'était ni le premier, ni le dernier de ceux à qui j'ai pris l'existence. Et j'ai encore fait bien pire O'Neill. Je ne peux pas réparer le mal que j'ai fait à tous ceux qui ont souffert, mais je peux au moins le faire pour ce garçon. Je suis désolé O'Neill. Je ne vais pas fuir.

Jack : Je le suis moi aussi Teal'c, mais c'est inacceptable. Je ferai tout ce que je peux pour vous garder en vie, que ça vous plaise ou non.

 

Jack : Quel est le plan d'attaque ?

Daniel : Voilà comment je vois les choses. Teal'c a déjà plaidé coupable. Alors pour comparer avec un procès américain, nous devons nous concentrer sur l'étendu de la peine. Nous devons prouver à ces gens qu'il n'a pas mérité de mourir.

Sam : Comment on va faire ?

Daniel : On doit les convaincre qu'il est différent de l'homme qui l'a été.

Jack : Bonne chance.

 

Jack : Dites nous ce qui est arrivé à votre femme.

Daniel : Son nom est Sha're. Elle a été capturée par la garde personnel d'Apophis et changée.

Jack : Elle est devenu Goa'uld ?

Daniel : Habité par l'un d'eux, oui.

Jack : Comment s'est elle retrouvé parmi les victimes ?

Daniel : Le chefs des gardes l'a choisi comme ca au milieu de toutes les femmes, au hasard, vraiment.

Jack : Qui était le chef des gardes ?

Daniel : Teal'c.

Foule : Ca c'est incroyable.

Daniel : C'était l'ancien Teal'c. Il ne s'était pas encore rallié à nous, et ne savait pas que Sha're était ma femme.

Jack : Mais le fait est que vous travaillez cote à cote avec l'homme responsable du malheur de votre femme.

Daniel : C'était difficile pour moi au début. J'ai voulu haïr cet homme. Mais maintenant je sais que c'est un Teal'c différent de celui qui a choisi Sha're. Et je sais que s'il y avait quelque part un moyen de pourvoir me la ramener ce Teal'c nouveau le ferai sans hésiter. Devrait il le payer de sa vie ? Ce Teal'c est mon ami.

Teal'c : Il y avait une cinquantaine de captifs. Tous étaient désarmés. Apophis m'a ordonné de les tuer tous.

Sam : Mais vous avez refusé.

Teal'c : J'ai dis non.

Sam : Et vous avez fait quoi ?

Teal'c : J'ai retourné mon arme sur mes anciens amis.

Sam : C'était un gros risque pour vous n'est ce pas, Teal'c ?

Teal'c : J'ai pris une décision.

Sam : Je crois que vous êtes un peu trop modeste. Vous avez une famille. Pensez vous que vous la reverrez ?

Teal'c : Il n'y a aucune chance.

 

Femme : Vous cherchez votre chemin ?

Daniel : Euh, non, je jette seulement un coup d'œil. Si ça ne vous fait rien ?

Femme : Vous êtes le bien venu ici.

Daniel : Votre existence semble agréable.

Femme : Merci. Ce serait bien plus agréable s'il n'y avait pas les Goa'ulds et les Jaffas.

Daniel : La seul chose que j'ai du mal à imaginer c'est l'endroit où vous vivez.

Femme : Nous vivons ici.

Daniel : Non non non, où vous dormez, la nuit, où vous réfugiez vous pour dormir ?

Femme : Euh, nous dormons dans les cachettes.

Daniel : Les cachettes.

Femme : Nous avons des grottes caché et des tunnels dans toutes les directions. Quand les forces du mal traversent le circ Kakona, nous fuyons dans toutes les directions et nous disparaissons.

Daniel : Ils n'attrapent que ceux qui courent le moins vite ?

Femme : Oh non, nous n'abandonnons jamais personne. Nous y allons tous ou personne n'y va.

 

Daniel : Je crois que j'ai quelque chose qui peut nous aider. Teal'c, dites nous exactement ce qui s'est passé ce jour là.

Teal'c : Apophis m'a ordonné de tuer un des villageois pour que les autres obéissent.

Daniel : Très bien, ça c'est la version très raccourci de l'histoire, mais il y a plus que ça j'en suis sure. Comment avez vous choisi le père d' Hanno ?

Teal'c : Les prisonniers furent acheminé vers la grande salle. Apophis voulut que la sélection puisse se faire au plus vite.

 

Flashback

 

Apophis : Teal'c, tue l'un de ces hommes. Je t'ai dit de tuer l'un de ces hommes. Si tu hésites, je vais les tuer tous. Fais le.

 

Fin du flashback

 

Teal'c : Apophis a choisi sept femmes et il a libéré toutes les autres.

Daniel : La vérité est notre défense.

Sam : Je vois où vous voulez en venir avec ça Daniel, c'est très bien. Ca pourrait faire la différence dans ce Cor-ai.

Jack : C'est une justice sans logique. Rien ne pourra faire la différence. Seriez vous aveugle, où est ce que vous niez l'évidence ? Il n'y a même pas l'ombre d'un doute dans l'esprit de ce garçon.

Daniel : Alors qu'est ce que vous suggérez ?

Jack : Carter et moi ont repars sur Terre pour chercher du renfort.

Daniel : Vous voulez régler ça par les armes ?

Jack : Non Daniel. J'espère revenir ici avec une puissance de feu qui pourrait les inciter à nous le rendre sans discuter, c'est comme ça que j'aimerai que ça se déroule.

Teal'c : Je vous l'ai déjà dit O'Neill, je ne vais pas fuir.

Jack : Teal'c, vous allez partir avec nous quitte à ce que je vous assomme et que je vous porte moi même. C'est claire ? Essayer de gagner du temps, Daniel.

 

Sur Terre

 

Hammond : Colonel, où sont Teal'c et Daniel ?

Jack : On va vous expliquez monsieur. Mais d'abord, il faut que vous mobilisiez un groupe de combat prêt à retourner vers cette planète immédiatement.

Hammond : Faite le. Maintenant, venez tout me raconter.

 

Sur la planète

 

Daniel : Alors vous dites que le fait de tuer cette homme à sauvé la vie de tous les autres villageois. En faite vous avez sauvé Hanno.

Teal'c : Oui, c'est vrai.

Daniel : Mais êtes vous bien sur qu'Apophis aurait vraiment tué le reste de ces villageois.

Teal'c : Je l'ai vu faire ça à plusieurs reprise.

Daniel : Alors bien que placé face une terrible décision, votre choix à été celui du moindre mal.

Hanno : Il a choisi de tuer un homme diminué, un homme estropié qui ne pouvait même pas s'enfuir. Son choix n'était pas moral. C'était celui d'un lâche et d'un pervers.

Daniel : Hanno, on m'a dit que votre seul moyen de défense contre les Goa'ulds s'était votre habilité à courir et à vous cacher. Est ce exact ?

Hanno : On s'enfuit tous par les tunnels, par les grottes. Quand les lumières du circ Kakona apparaissent, nous pouvons disparaître avant que les Goa'ulds n'arrivent.

Daniel : Mais alors vous devez faire très vite.

Hanno : Oui, très vite.

Daniel : Teal'c, est ce que vous saviez ca ?

Teal'c : Tout à fait. C'était souvent assez difficile de trouver les villageois. Ils semblaient vraiment s'évanouir dans la foret à la vitesse d'un envol de perdrix.

Daniel : A quelle vitesse allait votre père avec seulement une jambe.

Hanno : Ce n'était pas important, en tant que membre de notre clan, on ne l'aurait jamais laissé derrière nous.

Daniel : Alors en d'autre terme, votre groupe ne se déplaçait pas plus vite que votre père qui était le plus handicapé. Teal'c, pourquoi avoir choisi le père d'Hanno ?

Teal'c : J'avais vu son infirmité. Je savais que sans cette homme le groupe pouvait bouger plus vite. Peut être même nous éviter la prochaine fois qu'on viendrait.

Hanno : Non, je ne veux pas entendre ca.

Daniel : Et vous avez pris une décision. Celle de choisir d'en tuer un ce jour là pour en sauver plein d'autre plus tard. Est ce que c'est ca ?

Teal'c : Oui, tout à fait.

Foule : Les Jaffas sont des menteurs, ils mentent.

Daniel : Alors si Teal'c n'avait pas pris cette décision, beaucoup d'entre vous ne serait pas là aujourd'hui à vouloir sa mort.

Hanno : Je me demande vraiment quel rapport ca peut avoir.

Daniel : Je suis entrain d'essayer de prouver que c'est un homme bon. Il est vraiment important pour nous tous dans la lutte contre les Goa'ulds et les Jaffas. C'est pourquoi je demande que ca vie soit épargné.

Hanno : Vous avez défendu ce Jaffa en répétant sans arrêt qu'il avait changé de vie. Et pour preuve, vous avez donné beaucoup d'exemple où il avait retourné son arme vers ses camarades.

Daniel : Oui.

Hanno : Alors pourquoi ne pas avoir fait la même chose ici au lieu de tirer sur mon père.

Daniel : Parce que ca n'aurait rien donné de bon.

Hanno : Mon père serait peut être encore en vie aujourd'hui.

Daniel : Non, pas nécessairement. Même si Teal'c avait réussi ce jour là. Les Goa'ulds auraient renvoyé les Jaffas pour exterminé une bonne fois pour toute l'ensemble de la population.

Hanno : Comment le savez vous ? Ils n'ont pas fait ca à votre peuple.

Daniel : Ils ont essayé, on a des défenses que vous n 'avez pas. Teal'c a peut être tué le père d' Hanno, mais en faisant cela, il a sauvé votre vie, la votre et celle de tous les villageois. La mort de Teal'c ne va pas changer le passé, mais si vous décidez de le laisser vivre ca ne peut aller que dans le bon sens. Pouvez vous vraiment justifier le faite qu'il faille le tuer.

Femme : Ca mort n'a pas a être décidé par nous. Selon la loi du Cor-ai, c'est à Hanno de prendre cette décision.

Hanno : Votre argument est sage et émouvante, mes compliments.

Daniel : Merci.

Hanno : Vous venez de démontrer parfaitement que chez ce Jaffa cette plus recense à faire le bien, devrait quelque part effacer son passé criminel. J'aimerais poser une dernière question. Est ce que ses ressentes actions ou toutes ces futures actions vont faire que mon père retrouve la vie ?

Daniel : Non, non, bien sur que non.

Hanno : Ce qui veut dire que le bien qu'il fait dans le présent ne peut effacer le mal qui a fait dans le passé. Jaffa, tu es coupable d'avoir tué mon père. Et demain, à midi, tu seras tué par le feu de ton arme.

Foule : A mort le Jaffa.

Hanno : Comme mon père l'a été.

 

Hammond : J'aimerais savoir Capitaine. Est ce que ces gens sont hostile.

Sam : Et bien mon général, tout dépend de ce que vous entendez par hostile.

Jack : Ils le retiennent prisonnier, ils veulent l'exécuter. En effet c'est assez hostile.

Hammond : Mais il semblerait malgré tout qu'ils vous ai tous traité avec le plus grand respect. Et vous voulez lancer une attaque contre eux.

Jack : Non, monsieur. Mais j'espère qu'en voyant notre supériorité numérique et une force pareille, ils le relâcheront sans doute sans incident.

Hammond : Colonel, les États-Unis n'ont pas à se mêler de toutes les affaires concernant les peuples de l'univers.

Jack : Depuis quand monsieur ?

Hammond : Depuis que cette administration a été élu.

Jack : Je ne pense pas que le président voit d'un si mauvais œil le fait qu'on essaie de sauver l'un de nos hommes.

Hammond : Teal'c n'est pas l'un de nos hommes.

Sam : Comment ca ?

Hammond : Du moins pas aux yeux du gouvernement. Ce n'est pas un américain. Ce n'est même pas un terrien.

Jack : J'ai du mal à croire que ce discours vienne de vous.

Sam : Sauf votre respect mon général, en mettant de coté le fait qu'il est notre ami, il constitue une source valable d'information qu'on ne doit pas laisser tomber.

Hammond : Ces personnes agissent à son égard comme nous le faisons dans notre monde. Nous continuons de poursuivre tout les crimes de guerre, même si les gens changent d'attitude.

Jack : Des crimes de guerre ?

Hammond : Oui colonel, c'est ainsi. Que ca vous plaise ou non, ce que ce Jaffa à fait à ces personnes et à des milliers d'autres personne est un crime. Pendant des années Teal'c a été au service des Goa'ulds et a commit des actes pas très net. Je suis même sure que vous deviez vous douter que ce genre de chose lui pendait au nez.

Jack : Mon général, j'ai déjà passé pas mal d'années au service de mon pays et on m'a parfois ordonné de faire un certain nombre d'action pas très nette. Je ne vais pas laisser ces gens exécuter mon ami.

Sam : Cette homme nous a prouvé sa loyauté, sans calcul, sans retenu. Ne devrait on pas faire la même chose ?

Hammond : Ma vision personnel du problème dit oui. Mais l'administration politique devant laquelle je dois justifier mes décisions dit non.

Jack : Bon ca suffit. On appelle le président.

Hammond : S'en est assez colonel.

Sam : Mon général, nous n'avons que très peu de temps devant nous.

Hammond : Très bien.

 

Daniel : Que font elles ?

Teal'c : Les préparatifs pour ma mort.

Daniel : Ah.

Teal'c : Je vous demanderais une dernière faveur.

Daniel : Laquelle ?

Teal'c : Je voudrais vous faire don de mon corps, ca sera surement important pour vos scientifiques de l'étudier. Peut être que ca vous aidera à combattre les Goa'ulds et les Jaffas.

Daniel : N'ayez aucune crainte, vous n'aurez pas à faire don de vote corps. Jack et Carter vont bientôt revenir avec des renforts.

Teal'c : Daniel Jackson, je vous demande d'empêcher le colonel O'Neill d'intervenir dans le déroulement de mon exécution.

Daniel : Ca va surement vous surprendre, mais pour une fois, je suis d'accord avec Jack. Bien sur, je respect votre souhait, mais je ne crois pas que vous méritez de mourir

 

Hammond : Je suis désolé colonel. Le président n'a pas autorisé ce sauvetage.

Jack : Je ne peux pas croire ca.

Sam : Quoi.

Hammond : Moi je pense que le président à raison. Nous n'avons pas à forcer des hommes à risquer leurs vies dans une action qui à vrai dire est moralement ambiguë.

Jack : Avec tout mon respect, je ne suis pas d'accord monsieur.

Hammond : Vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais vous n'avez pas le droit de mener d'action contraire aux ordres, est que c'est bien compris.

 

Jack : Les choses ont l'aire d'avoir évolué ici.

 

Sam : Les Byrsas ont du l'emmener avec eux.

Jack : Espérons que ce sont eux.

Sam : Peut être que Daniel s'est évadé.

Jack : Essayons d'avoir des pensées positif capitaine. Venez.

 

Hanno : Maintenant O'Neill va prouver non seulement où était sa loyauté, mais aussi où était la votre.

Teal'c' c : Si tu crois que c'est O'Neill qui a informé les Goa'ulds, tu te trompes.

Hanno : Comment connaissent ils nos chemins secret?

Daniel : Quoi ?

Hanno : On est tous piégé, on est coupé de nos cachettes.

Daniel : Jack est sur Terre, les Goa'ulds ne sont pas idiots, ils ont du trouver ca tous seul.

Hanno : Les enfants et les vieillards se cacheront ici. Les autres essayeront de les attiré dans la foret.

Daniel : Attendez. Libérez le, il peut nous aider. Mais il ne nous sert à rien comme ca. Je vous donne ma parole qu'il ne va pas essayer de s'en fuir.

Hanno : Il ne s'enfuira pas. Vous allez rester ici. Si jamais je ne reviens pas, je te charge d'aller dire à qui de droit que je tiens toujours à ce que la sentence soit bien appliquée.

 

Villageois : Allez vite courrez, on va vers la foret. Attention. Attention. Ils sont là.

 

Daniel : Essayez de ne pas montrer votre visage.

Jaffa : Teal'c.

Daniel : Shak'l.

Teal'c : Allez-y.

Shak'l : Ta mort m'assurera une place au firmament.

Teal'c : Désolé.

Jack : Hé.

Daniel : Une artère est touché. On rentre à la maison.

Teal'c : Non. Il est midi. Et je me sens prêt à recevoir mon châtiment.

Jack : Teal'c.

Hanno : Tu as sauvé ceux qui voulaient te tué.

Teal'c : Je veux sauver ceux qui mérite de vivre.

Hanno : J'ai failli faire une bêtise. Ma mémoire est défaillante. Non, tu n'es pas le même homme que celui qui a tué mon père.

Teal'c : Je suis bien cette homme.

Hanno : Non, ce Jaffa est mort. Tu l'as tué toi même. Nous devons nous occuper de nos blessés maintenant. Je vous suggère d'emmener votre ami avec vous.

Jack : On vous aidera à vous défendre vous même.

Hanno : Ca sera avec plaisir Jack.

 

FIN



Ecrit par blanblan54 
Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (14:25)

t'es en week end je suppose.

stanary (14:25)

Non je crois que c'est surtout moi qui n'oublie jamais. Et oui je suis en week-end, mon seul moment de repos

Sonmi451 (14:27)

Profites bien.

Sonmi451 (14:27)

Tu bosses dans quoi?

Sonmi451 (14:27)

(oui je fais ma curieuse^^)

stanary (14:28)

Ah mais je suis encore trop jeune pour bosser. J'aime bien les curieuses vu que j'en suis une donc tu vois....

Sonmi451 (14:30)

Oh mais tu fais bien des études?

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play