VOTE | 227 fans |

Script vf du 110

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Le supplice de Tantale

 

 

Flashback

 

Homme : Maintenant stop.

Scientifique : Enclenchez.

Homme 2 : Premier verrou engagé. Rotation de la roue.

 

Fin du flashback

 

A la base

 

Jack : Navrez de vous interrompre mais je vous rappel qu'on passe la visite médical ce matin.

Daniel : Ah oui. J'arrive, encore deux secondes juste le temps de terminer cette bobine.

Jack : Encore des vieilles séquences ? Décidément ca tourne à l'obsession.

Daniel : C'est le seul témoignage qu'on ai des premières recherches effectuées en 45. Vous ne trouvez pas ca totalement fascinent ?

Jack : Oh si. Quoi de plus émouvant qu'une vingtaine d'échecs à répétitions.

Daniel : Et combien de mois ont ils passé à étudier ce mécanisme. Combien de jours pour trouver l'énergie.

Jack : Et ca fait combien de temps que vous êtes planté là à regarder ca ?

Daniel : Il n'y a aucune note manuscrite, ni rapport, ni résumé. Rien qui dise pourquoi ils ont laissé tomber le projet.

Jack : Il y a surement d'autre document qui dorment quelques part.

Daniel : Non, le Pentagone a dit que tout était là dedans.

Jack : Je vous en prit, le Pentagone a déjà perdue des pays entiers. Bon allez debout. On a deux jours d'analyses, prise de sang, tube et sonde qui nous attendent je meurs d'impatience.

Daniel : Oui.

Jack : Super. Non c'est impossible.

Daniel : Ils l'ont fait fonctionner. C'est pas logique. Et comment se fait il que personne ne m'ai prévenu. Et pourquoi ils auraient abandonné une expérience qui visiblement à marché au moins une fois. Il passe.

Jack : Voilà la raison.

 

Générique

 

Domicile de Catherine Langford

 

Catherine : Bonjour Martha.

Martha : Il y a un jeune homme qui est venue pour vous, il vous attend dans le salon.

Catherine : Vous avez laissé un inconnu entrer dans la maison ?

Martha : Oui. Je n'ai pas pu dire non, ca avait l'air tellement urgent.

Catherine : Pour une surprise.

Daniel : Pardon, je me suis permis d'admirer.

Catherine : Viens vite par là que je t'embrasse. Mais comment ce fait il que tu sois revenu. O'Neill m'a dit que tu étais resté sur Abydos.

Daniel : Je vois que vous avez toujours votre amulette.

Catherine : Oui bien sur. Je ne l'enlève jamais. Pourquoi tu ne me répond pas, il y a un problème ?

 

A la base

 

Hammond : Dites moi colonel, le docteur Jackson ne s'est pas présenté à l'entrainement section 4 ce matin. J'ai essayé de le joindre, mais son bipeur ne répond pas. Vous ne sauriez pas où il est ?

Jack : Non non, je ne l'ai pas vu depuis hier.

 

Maison de Catherine

 

Daniel : Je ne pouvais pas vous le dire plus tôt.

Catherine : Pourquoi ?

Daniel : Parce que tout ce qui concerne la porte et surveillé. Mais enfin vous connaissez leurs discours.

Catherine : Depuis quand dois tu soumission et obéissance à tes supérieurs.

Daniel : Je ne suis pas un militaire. Disons pas exactement. Et c'est pour ca que je suis là.

Catherine : Je vais te préparer ton thé et ensuite tu pourras rejoindre ton unité. Des milliers de passages ouvrant sur tout l'univers. Et personne n'a pensé que ca pourrait m'intéresser.

Daniel : C'est pour ca que je vous en parle.

Catherine : Oui. Six mois plus tard. Tu aurais pu me le dire avant.

Daniel : Oui. Bien sur, comme vous auriez pu me parler des premières expériences conduite en 45.

Catherine : Mon père supervisait l'équipe de recherche qui travaillait sur la porte. Il ne savait pas trop ce que c'était au début de la guerre. Mais le président Roosevelt était curieux. Au début ils ont cru que c'était une sorte d'arme atomique et qu'il pourrait l'utiliser. Mais ca n'a rien donné. Comment es tu au courant ?

Daniel : Le Pentagone a recensement déclassifié du matériel. Et ils sont tombé sur des pilles de documents détaillant l'historique de la porte et ils nous les on fait parvenir.

Catherine : Des dossiers ?

Daniel : Vous n'avez pas participé aux recherches ?

Catherine : Les militaires n'avaient que faire d'une gamine d'à peine 20 ans, c'était un milieu d'hommes. Même mon père me tenait à l'écart. En fin de compte le peu que j'en sais, c'est Ernest qui me l'a appris.

Daniel : Pardonnez moi, qui est Ernest ,

 

Flashback

 

Ernest : On a décrypter la roue jusqu'au cinquième symbole et la les mures se sont mit à vibrer. Aujourd'hui l'un des générateurs a explosé à cause de la rétroaction.

Catherine : Tu as décidé à en parler à mon père.

Ernest : Oh, il la vu hier

Catherine : Je voulais dire lui parler de nous.

Ernest : Oh pardon, oui je le ferai.

Catherine : C'est peut être une étape intermédiaire.

Ernest : De quoi ?

Catherine : L'anneau, c'est peut être une vibration de niveau.

Ernest : Ca m'entonnerait fort.

Catherine : Vous le rechargé par courant alternatif ou continu ?

Ernest : Alternatif, je crois. Pourquoi ?

Catherine : Tente avec du continu. Ca peut empêcher le faisceau de rebondir vers le générateur. Et si tu as l'occasion parle de nous à mon père.

Ernest : Je le ferai, c'est promis.

 

Fin du flashback

 

Daniel : Donc vous ne saviez pas que les documents de l'époque avaient été conservé par l'armée ?

Catherine : Si, les notes de mon père. Mais moi c'est tout ce que j'ai eu entre les mains. Si tu savais le nombre d'administration qu'il a fallu que je harcelle pour remettre ce programme en route ? Prêt de 40 ans plus tard. Curieusement tous les fichiers s'étaient évaporé. Je n'ai jamais demandé les archives parce que je croyais les avoirs toutes. Mais je suppose que personne de mon entourage n'était au courant de leurs existences.

Daniel : Alors, vous ne savez pas non plus qu'ils ont réussi à faire fonctionner la porte en 45.

Catherine : Quoi ?

 

Flashback

 

Ernest : Il doit y avoir une centaine de million de combinaison possible. Seulement si ce n'est qu'un système de verrouillage, pourquoi 39 symboles pourquoi pas six ?

Père de Catherine : Où voulez vous en venir ?

Ernest : Ce n'est pas une combinaison. Mais des destinations. Et nous venons d'en trouver une.

Père de Catherine : Admettons que vous ayez raison. La porte du paradis tient peut être son nom du sort définitif qui attend ceux qui la franchisse. Enfin, ce n'est qu'une hypothèse. Catherine, je te rappelle que nous avons une bonne.

Catherine : J'avais envie de le faire.

 

Fin du flashback

 

Catherine : Non. Je ne savais pas qu'ils l'avaient ouverte. Mon père ne me l'a jamais dit. Ca n'était mémé pas dans ces notes d'ailleurs.

Daniel : Est ce que vous aimeriez savoir comment je l'ai découvert. Voilà, regardez.

Catherine : Oh, mon Dieu.

 

Flashback

 

Père de Catherine : Il y a eu un accident aujourd'hui. Une partie du laboratoire à explosé.

Catherine : Et Ernest ?

Père de Catherine : Je suis vraiment désolé.

 

Fin du flashback

 

Daniel : C'est votre fiancé qui a franchi la porte et qui a disparu.

Catherine : Oui. Mon père m'a raconté qu'il était mort. Et toutes ses années je l'ai cru. J'ai cru à sa mort.

Daniel : Pourquoi il vous a menti ?

Catherine : Je ne sais pas, il pensait surement me protéger.

Daniel : De quoi ?

Catherine : De réaliser que l'homme que je devais épouser avait choisi de risquer sa vie en se portant volontaire sans même me prévenir. Qu'il avait fait passé son projet avant moi.

Daniel : Mais il a pas du imaginer une minute qu'il ne reviendrait pas .

Catherine : Il était si jeune. Si fort, si passionné. Comme toi. Des que je t'ai vu, j'ai pensé à lui. D'instinct, j'ai su que tu percerais les mystères de la porte.

Daniel : Catherine. Normalement je ne devrais pas vous les montrer. D'ailleurs, je ne devrais rien vous montrer de tous ça, mais maintenant.... Ce sont des épreuves tiré du film agrandit par ordinateur. C'est comme ça que j'ai pu repérer les chevrons verrouillés avant le départ d'Ernest.

Catherine : Pour Abydos ?

Daniel : Non, une autre planète, du mêmes genre de coordonnées. Et il est tout à fait possible d'y aller.

 

A la base

 

Hammond : Est ce que vous avez perdu la tête ? Qui vous a donnez l'autorisation de révéler une information classée top secret à un civil ?

Daniel : Général, si vous me laissiez le temps de vous expliquer …

Hammond : Il ne s'agit pas d'une interdiction de principe docteur. Il y a des gens qui ont réfléchi à votre sécurité. Vous vous croyez plus intelligent.

Daniel : Non, non. J'ai ...

Jack : Catherine.

Catherine : Bonjour Jack

Jack : Content de vous revoir. Je suppose que le général Hammond vous a réservé un accueil chaleureux.

Catherine : Pour l'instant il est encore pire que le général West.

Jack : Non. Non, dans le fond c'est un ours en peluche.

Hammond : Est ce que c'est vous qui avez autorisé le Docteur Jackson à révéler les renseignements confidentiel à Madame Langford.

Jack : Je vous en prie. Soyez sérieux, je lui ai formellement interdit de le faire. En dépit du faite que c'est elle qui a relancé tout le programme et que nous lui devons la plus part de nos connaissances concernant la porte des étoiles.

Hammond : Merci, mais je connais son rôle dans l'affaire.

Daniel : Mais je ne vous ai pas présenté Teal'c. Teal'c voici Catherine.

Catherine : Daniel m'a tellement parlé de vous. C'est un véritable honneur.

Hammond : Colonel. Est ce que vous êtes au courant de la promesse totalement ridicule qu'il a eu l'inconscience de faire à Madame Langford ?

Jack : Oh, le connaissant je suis certain qu'il est allé un peu trop loin.

Daniel : On a pu identifier celui qui a franchi la porte comme étant le fiancé de Catherine. J'ai les coordonnées de sa planète de destination, il y est peut être encore, et je pense qu'il faut aller voir.

Catherine : Cette fois, je pars avec vous.

Daniel : Général, on parle d'un homme qui a risqué sa vie pour la science, d'un visionnaire qui a eu l'intuition des possibilités fabuleuses que nous ouvrirai sa découverte. Un demi siècle avant qu'on ne reprenne ces recherches.

Jack : C'est l'occasion où jamais de lui prouver notre reconnaissance.

Sam : A part ça, il y a une autre bonne raison d'aller sur cette planète.

Catherine : Samantha.

Sam : Catherine.

Hammond : Capitaine Carter.

Sam : Euh oui, excusez moi. Manifestement la planète en question est à coté d'Abydos. Donc elle utilise presque les mêmes paramètres de coordonnées. Ce qui explique pourquoi la première équipe a pu envoyer un éclaireur sans pour autant activer le passage de tous l'univers. Mais surtout cette planète ne figure pas sur le cartouche qu'on a trouvé sur Abydos.

Catherine : A votre avis qu'est ce que ca veut dire ?

Sam : Les Goa'ulds ne l'ont pas répertoriée. Ils n'y sont peut être jamais allés.

Daniel : Nous savons qu'il y a une porte sur cette planète, donc si les Goa'ulds ne l'ont jamais envahi, nous avons la preuve irréfutable que la porte est l'œuvre d'une autre civilisation.

Teal'c : Les Goa'ulds sont des pilleurs. Si cette planète à eux la chance d'être épargné nous pourrions y découvrir de nouvelle technologie à employé.

Catherine : Et vous parlez ?

Teal'c : Si c'est indispensable.

Hammond : Ca suffira. Je vous remercie tous pour cette analyse clairvoyante de la situation. Mais ce n'était pas la peine, l'argument du docteur Jackson avait réussi à me convaincre. Ernest Littlefield est effectivement un héros et nous devons le sauver.

 

Jack : Allons-y. Ne vous en faites pas. Ce n'est qu'une promenade. Vous êtes prête ?

Daniel : Allez

 

Sur la planète

 

Daniel : Tout va bien ?

Catherine : Oh, quelle promenade ?

Daniel : Il fait une de ces chaleur ici.

Jack : Une fournaise. Quelqu'un à repéré un moyen de rentrer ou de sortir de cette pièce ?

Teal'c : Apparemment, il n'y a que deux couloirs.

Sam : Oh mon Dieu.

Jack : Il a du vivre un enfer.

Daniel : Docteur Littlefield ? Ernest ? Bonjour, je m'appelle Daniel Jackson, on vient d'arriver par la porte des étoiles. Oui, l'anneau lumineux. De la planète Terre. Je suis réel.

Ernest : Je vous ai attendu.

Jack : Daniel, faites quelque chose.

Daniel : Docteur Littlefield.

Catherine : Alors tu ne me reconnais pas.

Ernest : C'est, c'est toi Catherine.

Catherine : Plus de 50 ans … et c'est tout ce qu'il trouve à dire.

Daniel : Euh, je vais le chercher qu'il nous explique ce qui se passe.

 

Ernest: Encore là ?

Daniel : Euh. Vous n'avez rien à vous mettre ? Des vêtements ?

Ernest : Ah, je pars d'ici.

Daniel : Oui, on est venu pour vous ramener.

Ernest : Tellement longtemps. Est ce que personne n'a réessayé ?

Daniel : Ca c'est une longue histoire. Où sont les autres, les habitants ? Il n'y a aucune vie sur cette planète ? Il n'y a personne ? Ca veut dire que vous avez vécu complètement seul dans ces ruines pendant 50 ans.

Ernest : Oui. Mais mangez.

 

Catherine : Je ne sais pas à quoi je m'attendais. Je ne peux même pas imaginer qu'il était là. A des années lumière, mais tellement proche, à quelques seconde de moi, et en vie.

Sam : Je suppose que lui aussi il doit être entrain de se poser les mêmes questions que vous.

Catherine : J'étais comme une lycéenne en le voyant, mon cœur battait plus fort qu'au moment de passer la porte. Ah on se croit vieux et raisonnable...

Sam Non, moi je crois que le cœur ne vieilli jamais.

Catherine : Et ca me rend folle quand je pense au drame qu'il a vécu. Tellement de temps a passé. Aujourd'hui on a plus rien en commun.

Sam : Le temps ça peut se rattrape.

 

Ernest : Dernier jour.

Daniel : C'est un calendrier , n'est-ce pas ? Et vous n'auriez pas d'autre indice sur le peuple qui habitait cette planète, et qui ont construit ca ?

Ernest : Héliopolis.

Daniel : Héliopolis

Ernest : Oui, un haut lieu culturel. Philosophie. Astronomie.

Daniel : Vous faites allusion à cette ville d'Égypte ancienne. Point de rencontre des scientifiques du monde entier, c'est également l'endroit où se réunissait les adorateurs de Ra. Est ce qu'il y a des caractères Égyptien, des hiéroglyphes classique ici ? Un symbole représentant Ra ? Essayez de vous souvenir, c'est très important. Quatre langues bien distincte et l'écriture ne ressemble à rien de connu. Catherine dit que c'était un lieu de culte. Comment ça Catherine ?

Ernest : Elle est venu me rejoindre il y a longtemps.

Daniel : Nous avons parcourue des kilomètres et toujours aucune trace de civilisation. Catherine semble inquiète, mais je garde espoir. Tant qu'elle sera près de moi, j'aurai la force de continuer mes recherches. Grâce à elle je me sens jamais seul, ca paraît impossible, mais plus le temps passe, plus je l'aime.

Catherine : On m'a fait croire que tu étais mort.

Ernest : Oh

Daniel : Euh. Je vais vous laisser tous les deux.

Ernest : Ce n'est pas un mirage.

Catherine : Non, c'est la réalité. Il faudra que tu t'y habitues. Ce n'est pas facile pour moi non plus.

Ernest : Ton, ton ton visage a beaucoup beaucoup changé.

Catherine : Je n'ai plus 20 ans. On est vieux.

Ernest : Oui, mais on a eu une vie formidable tous les deux.

Catherine : Non, moi je n'ai pas vécu avec toi. Je ne pouvais pas t'inventer pare que je te croyais mort. La vérité est encore pire .

Ernest : Oh, pardonne moi, comme tu m'as pardonné à l'époque.

Catherine : Non, je regrette

 

Jack : On a fouillé tous ce qui était accessible, c'est désert. L'endroit en lui même n'est pas désagréable mais ça devait être plus accueillant quand c'était habité.

Daniel : Je crois que le professeur n'a rencontré personne depuis son arrivée.

Jack : Whao.

Teal'c : L'orage se rapproche.

Jack : Oui, il m'a l'air plutôt violent.

Ernest : C'est la tempête un mois par an.

Sam : Ca dure un mois.

Jack : Je voudrai pas être alarmiste, mais on est juste au bord d'une falaise. Je ne sais pas si le temple supportera une nouvelle tempête.

Teal'c : Il serait plus sage de rentrer.

Daniel : Non. Pas encore je veux dire. On a même pas eu le temps d'explorer cette bâtisse, de comprendre à quoi il sert, ni pourquoi tout le monde est partie.

Jack : Il y a qu'a laisser une sonde de reconnaissance. Il est plus important de rapatrier Catherine et le professeur. On suivra la progression de l'orage sur moniteur depuis le centre et dès que la tempête sera calmé on reviendra. D'accord ?

Ernest : Je n'ai jamais réussi à le remettre en route.

Daniel : Vous n'avez pas essayé d'entrer d'autre coordonnée ? Voilà ce qui nous renvoie à notre point de départ. En pratique, il faut enclenché les chevrons correspondant à votre destination …

Jack : Daniel, si on lui montrai ?

Sam : Oh, c'est pas vrai.

Jack : Il est cassé.

Jack : Je croyais que la sonde servait justement à nous prévenir de ce genre de défectuosité.

Sam : A moins que les dégâts ne soient immédiatement visible, il n'est pas possible d'avoir des informations sur son état. Il ne marche pas.

Ernest : Je l'ai trouvé comme ca à mon arrivée.

Catherine : C'est pour ca que tu n'as jamais pu repartir.

Ernest : Alors ca veut dire que maintenant nous sommes tous bloqués.

 

Ernest : Puisqu'on est pas près de s'en aller, j'aimerais vous montrer quelque chose.

Daniel : Quoi ?

Ernest : Suivez moi. C'est la salle la plus sur du temple d'accord. Surtout en cas d'orage.

Catherine : Vous m'aidez. Merci.

Jack : Bon, continuez. On revient

 

Jack : Qu'est ce que ça représente ?

Ernest : Lisez à partir de là.

Daniel : Oui, la pièce du dôme semble être une salle de conférence où les chefs des quatre planètes désignes par les symboles de leurs écritures respectives sur les murs devaient se réunir pour partager leurs découverte ou signer des alliances comme une sorte de Nations Unies des étoiles. Catherine aurait été d'accord.

Catherine : Certainement. J'aurais été d'accord.

 

Sam : Tous les faisceaux convergent vers ce point donc ça doit être la seule source d'énergie disponible.

Teal'c : Je confirme votre théorie.

Sam : On en aurait pour des années à trouver comment positionner les cristaux correctement, par contre il serait plus pratique de trouver un moyen de renvoyer l'énergie directement vers la porte pour la commander manuellement.

 

Jack : J'en ai déjà vu un quelque part.

Ernest : Touchez le.

Jack : Oh.

Catherine : C'est magnifique.

Jack : Alors Daniel ? A votre avis, à part le coté esthétique ?

Daniel : Et bien si ça représente la symbiose de quelque chose, une sorte d'union extraterrestre, c'est forcement un moyen de communication.

Jack : Tiens, je connais ça.

Catherine : Bien sur, c'était en cours de chimie au lycée.

Daniel : Un proton, un électron. L'hydrogène.

Catherine : Le béryllium. Sodium.

Ernest : L'iode, azote, nickel, xénon.

Catherine : Oh mon Dieu. Tellement d'électron. Comment tu les distinctes ?

Ernest : Tu oublies que j'ai eu tout le loisir de les dénombrer.

Jack : Si j'ai bien compris. Tout ce truc se résume à une sorte de tableau atomique en 3 dimensions.

Daniel : C'est un hologramme qui reproduit à la perfection les éléments de base. Les électrons tournant autour du proton et le nombre d'électrons distinguant chaque élément.

Ernest : Il y en a 146.

Catherine : Mais il n'y en a que 111 sur le tableau de classification périodique des éléments.

Ernest : Que 90 à mon époque.

Catherine : C'est invraisemblable. Jusqu'à présent on a pu seulement spéculer sur la formule et la structure actuel de l'atome. C'est inouïe que 4 races totalement inconnu aient choisi de les représenter visuellement de façon pratiquement similaire.

Daniel : L'élément de base est le fondement de l'univers. C'est la composante moléculaire la plus … Bien sur, comment communiquer avec tout l'univers ?. En réduisant la méthode de communication au plus petit dénominateur communs à toutes vie et à toute matière qui existe dans l'univers. Jack, ils ont trouvé le seul langage commun à toute la galaxie.

Ernest : Tournez la page.

Daniel : Pardon ?

Ernest : Tournez la page.

Daniel : C'est construit comme un livre. C'est une série de symbole ?

Ernest : J'ai essayé de comprendre, j'ai essayé de les décoder mais...

Daniel : 146 éléments dont certain nous sont inconnu. Que se soit des lettres ou des pictogrammes, il y a pour une vie entière à les décrypter.

Ernest : Plus.

Daniel : Oh, désolé.

Jack : Daniel, avant que votre cerveau n'explose, je vous rappelle qu'on a d'autre problème plus important à régler en ce moment.

Daniel : En fin, est ce que vous vous rendez compte de ce que ça représente ?

Jack : A vrai dire non.

Daniel : Nous tenons peu être la clé du mystère de notre existence. Chaque chose, chaque être vivant, l'existence.

Ernest : La collaboration du savoir individuel de ces 4 peuples réuni.

Jack : Et qu'on ne pourra jamais transmettre si on arrive pas à rentrer.

 

Jack : Alors, ça avance ?

Sam : On essaie de dériver la source centrale d'énergie pour la connecter directement à la porte. Je vais commencer à la recharger. Où est Daniel ?

Jack : Ernest est entrain de lui montrer un nouveau jouet.

Sam : A oui quoi ?

Jack : Oh, un laser chaud, super sophistiqué qui serait paraît il la solution à nos questions métaphysique. Euh, vous voulez peut être un coup de main, histoire d'aller plus vite.

Catherine : Ca marche.

Jack : Attention.

Catherine : Rien de cassé ? Ca va.

 

Daniel : C'est comme ça que vous avez pu l'identifier ?

Ernest : Ces caractères vous disent quelque chose ?

Daniel : Othala, le champs runique regroupant la plus grande diversité de témoignage et de connaissance des générations passées.

Ernest : La rencontre des sociétés à la recherche des mêmes réponses. Ca ne peut pas être une simple coïncidence. Mais est il possible que des humains soient venu ici il y a des milliers, peu être des millions d'années.

Daniel : Pas des humains, des aliens, venu du monde de Thor.

Ernest : Thor, le Dieu guerrier ?

Daniel : Oui, c'est une longue, longue histoire. Mais elle fini bien.

 

Jack : Règle numéros 1 de la survie, inventaire de ce qui est utilisable. Qu'est ce qu'on à ? Qu'est ce qui nous manque ?

Teal'c : On a la porte des étoiles. Il manque l'énergie pour quelle fonctionne.

Jack : Merci Teal'c.

Sam : L'un des éléments qui compose la porte est fait pour absorber directement l'énergie. Ce matériau fonctionne comme un convertisseur qui stock l'énergie accumulé dans un réservoir à condensateur. Mais la roue central ne pourra pas pivoter librement tant que la réserve ne sera pas totalement rempli.

Jack : Donc nous avons besoin d'électricité.

Sam : L'ennui c'est que je ne vois pas la prise de courant.

 

Daniel : Ca ne sert à rien, il n'intègre même pas la notion de perspective. Je ne comprend pas comment vous avez traduit la nature tridimensionnelle de l'information ,

Ernest : Grâce au sol.

Daniel : Oui, bien sur. En mesurant la distance séparant les éléments du milieu. Le degrés proche de zéro à l'intérieur de cercle et la hauteur au dessus du sol. Qu'est ce qui se passe ?

Jack : Écartez vous du dôme s'il vous plait.

Daniel : Quoi ? Pourquoi ?

Sam : Le toit à prit la foudre et le panneau de commande est tombé dans l'océan.

Daniel : Et quel rapport avec le dôme ?

Sam : Il me faut une source d'énergie pour réactiver la porte, et c'est la seule qui ai l'air de fonctionner.

Daniel : Euh non. Ce livre est peut être la synthèse de la connaissance universelle. En plus c'est concret. La première réalité tangible. Il faut que vous me le laissiez l'étudier avant de partir. Vous ne pouvez pas trouver autre chose ? Pourquoi pas la lance de Teal'c par exemple.

Sam : Elle n'est pas assez puissante.

Catherine : Daniel, je t'en prie, le temps presse, on ne peut pas se permettre d'attendre.

Jack : Tout l'endroit peu s'écrouler d'un instant à l'autre alors ne faite pas l'enfant et déplacez vous et vite.

Daniel : Très bien. Détruisez le. Et maintenant ?

Jack : Euh, je ne m'y connais pas trop en phénomène physique, mais il n'y aurait pas un moyen d'exploiter la foudre ?

 

Sam : Heureusement, la porte est composé d'un alliage qui n'offre presque qu'aucune résistivité. Elle peut capter n'importe quel forme d'énergie nucléaire, solaire, statique. Donc si on pouvait orienter les éclairs vers le générateur on emmagasinerai assez d'électricité pour un voyage.

Teal'c : Comment faire pour attirer la foudre sur la porte ?

Sam : On ne peut pas, il faut passer par un capteur placé sur le toit en espérant que la brutalité de la charge ne va pas bloquer le mécanisme de la porte.

 

Jack : Ca y est Teal'c, je l'ai.

 

Catherine : Daniel refuse de remonter. Il est obsédé par ce livre, comme toi tu pouvais l'être avec la porte.

Ernest : Le supplice de Tantale.

Catherine : Quoi ?

Ernest : Je crois que Tantale était un roi de la mythologie grec, plongé en enfer, il fut condamné à rester dans de l'eau qui se retirait chaque fois qu'il décidait de boire.

Catherine : La frustration dévorante qui ne s'apaise jamais.

Ernest : Il avait fait erreur d'espérer quelque chose hors de sa porté.

Catherine : Ca ne te rappelle rien. Certain pense que c'est ce qui a fait progresser l'humanité. Si l'homme n'avait pas eu ce besoin de posséder ce qu'il n'a pas.

Ernest : Oui, mais c'est parfois ce qu'on a, qui à le plus de valeur. Il faut beaucoup de force pour le reconnaître. J'ai été lâche. J'ai été idiot.

Catherine : Tu as tellement souffert. A quoi bon en parler. De toute façon ça ne changera pas le passé. N'est ce pas ?

Ernest : Ah, tient. Il voulait quelque chose en métal, ça devrait attirer les éclairs.

Catherine : Va chercher Daniel.

Ernest : Oui j'y vais.

Catherine : Accrochez ça sur le toit.

 

Ernest : Daniel, allez, lâchez ça il faut qu'on remonte immédiatement.

Daniel : Pas encore. Appelez moi quand la porte sera activé.

Ernest : Et si d'ici là, elle se referme.

Daniel : Laissez moi d'abord finir.

Ernest : Vous êtes entrain de jouer votre vie.

Daniel : Oui je sais.

Ernest : Rien ne vaut un tel risque.

Daniel : Une chance que tout le monde ne pense pas comme vous, sinon on en serait encore au temps des cavernes.

Ernest : Aucun trésor ne vaut qu'on si attarde si on ne peut pas le partager. S'il ne sert à personne d'autre. Vous pouvez me croire. Je l'ai vécu.

 

Sam : Teal'c, allez, vite. Entrez le code. Je ne sais pas combien de temps la porte va rester ouverte.

 

Daniel : Je vous admire, vous avez été très courageux.

Ernest : Ca fait plus de 50 ans que je le paie.

Jack : Bon dépêchez vous. Tout le monde en haut, on s'en va.

Daniel : Non, moi je reste.

Jack : Quoi ?

Daniel : C'est bon, je vais me débrouiller et allez s'y.

Jack : Rejoignez les autres. On peut toujours revenir plus tard.

Daniel : Non, si le château s'effondrait et que la porte se brise. Tout ça sera perdu dans tandis que si je reste, je pourrais toujours déterrer la porte.

Jack : Oui et si jamais elle tombe au fond de l'océan ?

Daniel : Je suis prêt a courir le risque.

Jack : Pas moi. Allons-y.

Daniel : Jack. Je vous en prie.

 

Sam : Passez les premiers.

Catherine : Ne t'en fait pas, c'est rien.

Ernest : C'est ce qu'on m'a dit la première fois.

Catherine : Je te tiens.

Sam : Allez-y

Jack : On arrive

 

Haut parleur : Demandez une équipe de secours vite. Prévenez la patrouille. Tout de suite. On est entrain de perdre le contact. Il manque deux voyageurs.

Sam : Dépêchez vous.

Technicien : Poussez le au maximum. C'est bon, ils sont passés

Daniel : De justesse

Jack : Vous croyez

Sam : Vous ne savez pas à quel point.

 

Sergent : Séquence activé, chevron six enclenché. Chevron sept. Pas de réponse.

Jack : Cette fois la porte à réellement disparue.

Ernest : Mais il vous reste mon livre.

Catherine : Samantha essaie de le décrypter par ordinateur.

Jack : Voyez le bon coté des choses. Vous êtes encore en vie.

Daniel : Oui. Grâce à vous.

Ernest : Vous avez le temps, un jour vous rencontrerez peut être ceux qui ont inventé cette langue et vous pourrez l'apprendre.

Catherine : Et j'espère que tu nous mettra dans le secret.

Daniel : Je le ferais c'est promis.

Jack : Catherine, je vous adore.

Catherine : Ah Jack.

 

FIN

 

Ecrit par blanblan54 
Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (16:48)

passage rapide pour souhaiter un bon dimanche.

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play