VOTE | 228 fans |

#519 : Menace

Ecrit par : Peter DeLuise

Réalisé par : Martin Wood

SG-1 découvre un robot sophistiqué d’aspect féminin sur une planète déserte et le rapporte sur la Terre pour l’étudier. Réactivée, Reese montre des capacités effrayantes qui pourraient conduire à la destruction du SGC.

trailer épisode vo
trailer épisode vo

  

trailer en musique
trailer en musique

  

Plus de détails

519 - Menace

Sg-1 arrive sur une planète ou tout à été complètement détruit. Sg-1 pénètre alors dans un bâtiment et découvre un androïde étendu sur une table. Sg-1 contacte alors le SGC pour demander la permission de ramener l'androïde sur Terre. De retour au SGC, Carter examine l'androïde et découvre que sa source d'énergie est épuisée.

Carter demande alors à Hammond la permission de recharger la " pile " de l'androïde et de la réactiver. Celui-ci accepte et Carter effectue l'opération. L'androïde se réveille alors et les membres de Sg-1 se présentent alors. L'androïde de Reese et Jackson l'informe qu'elle est la dernière survivante de sa race.

Jackson parle avec Carter et lui dit qu'elle ne sait pas qu'elle est un robot et qu'ils devraient peut-être attendre un peu pour lui annoncer. Jackson parle avec Reese et lui dit demande ce qu'elle sait sur ce qui c'est passé sur sa planète mais celle-ci refuse de répondre.

Sur la planète, un soldat montre à O'neill et à Teal'c ce qu'il croit être un débris mais qui s'avère être un morceau de Réplicateurs. Au SGC, Carter étudie le morceau de Réplicateur et se demande pourquoi ceux-ci n'ont pas pris Reese lorsqu'ils étaient sur la planète. Et Carter propose qu'on dise à Reese qu'elle est un robot.

Jackson retourne voir Reese et lui avoue qu'elle est un robot. Mais Reese ne veux accepter ce fait et frappe Jackson violemment. Jackson retourne alors voir Reese et elle lui dit qu'elle veut jouer et elle lui montre un " jouets " qu'elle a fait : un Réplicateur. Carter explique alors que Reese a la capacité de réordonner la matière pour créer des Réplicateur et suggère que l'on contacte les Asguards.

Daniel et O'neill retournent alors voir Reese et lui demandent ce qu'elle sait sur les Réplicateurs. Elle leur explique qu'elle a enseigné aux Réplicateurs à se répliqués et a se défendrent mais qu'elle a ensuite perdu le contrôlent. Ils lui demandent comment détruire les Réplicateurs mais elle ne veut répondre.

Hammond informe que Sg-1 n'a pas été capable de contacter les Asguards. Hammond ordonne alors que jusqu'à ce qu'ils soient capables de contacter les Asguards de mettre Reese hors tension. Mais Reese ordonne alors à ses Réplicateurs d'attaquer le garde qui surveille sa porte. Sg-1 se dirige alors vers la cellule de Reese mais celle-ci n'y et plus.

Hammond ordonne alors de sceller la base et de prendre les armes. Reese et ses Réplicateurs se dirigent vers la Porte des étoiles et prenne le contrôle des systèmes informatiques de la base. Reese accepte alors de faire rentrer Jackson dans la salle d'embarquement.

Reese essaie de partir vers la Porte des étoiles mais Jackson essaie de récupérer sa confiance pour ensuite la désactiver mais Reese s'en aperçoit et envoie alors ses Réplicateurs attaqués les personnes se trouvant dans la base. Un soldat commence alors à découper la porte de la salle d'embarquement avec un chalumeau tandis que Hammond et Carter vont activer manuellement le système d'autodestruction de la base.

Les Réplicateurs commencent alors à attaquer et Jackson essaie de convaincre Reese d'arrêter cette folie. Reese est sur le point d'accepter d'arrêter les Réplicateurs, lorsque le soldat termine de découper la Porte et O'neill pénètre dans la salle d'embarquement pour abattre Reese. Les Réplicateurs sont alors désactiver et O'neill enlève la " pile " de Reese.

Carter et Hammond arrête alors l'autodestruction de la base. Jackson et O'neill se querelle car Daniel lui dit qu'il n'était pas obligé de tuer Reese et O'neill lui dit qu'il est désolé. Daniel reste alors près du corps de Reese en pleurant pendant que O'neill ordonne qu'on se débarrasse le plus rapidement possible des Réplicateurs inactifs.

5.19 Menace

 

Sur la planète

Sam : C’était une civilisation technologiquement avancée.

Daniel : Il n’y a aucun survivant !

Jack : Et pas de corps non plus.

Daniel : Etant donné l’état de la végétation, cet  endroit est à l’abandon depuis un bon moment.

 

Sam : Je capte une faible source d’énergie à l’intérieur, trop faible pour constituer un danger.

Daniel : Son corps a été étonnamment préservé. Ça doit être une tombe ou une sorte de mausolée.

Sam : Ou un laboratoire.

Daniel : Pourquoi un laboratoire ?

Sam : Parce que les ondes, que j’ai captées en entrant, semblent provenir de son corps.

 

Générique

 

Au SGC

Walter : C’est le Colonel O’Neill.

Jack : Mon général.

Hammond : Colonel, j’attends votre rapport.

Jack : Oui, confirmons les relevés préliminaires. Il n’y a plus rien sur place à part des ruines. Néanmoins, Carter a trouvé quelque chose.

Hammond : Vous pouvez nous préciser ce que c’est ?

Jack : Selon Carter il s’agirait d’un robot.

Sam : Mon général, je pense que nous sommes en présence d’une forme de vie artificielle, mais je ne peux rien dire de plus dans les conditions actuelles. Demande permission de la rapporter au SGC pour études approfondies.

Hammond : Ce transfert ne présente pas de risques pour nous ?

Sam : Non, le robot est désactivé pour le moment et, d’après les relevés, ne renferme qu’une énergie résiduelle. Je pense qu’on peut le transférer sans risques, ça vaut vraiment le coup de l’étudier.

Daniel : D’autant que c’est peut-être le seul vestige de cette civilisation et le seul moyen de savoir ce qui a provoqué sa destruction.

Hammond : Bon très bien ! Rapportez-le alors.

Daniel : Merci !

Sam : Merci mon général.

Daniel : Terminé !

 

Sam : Bonjour Janet !

Janet : Bonjour ! Alors ce nouveau jouet ?

Sam : Etonnant ! Ce modèle est plus perfectionné que tous les androïdes qu’on a déjà rencontrés avant, regardez ça.

Janet : C’est de la nanotechnologie !

Sam : Un mécanisme d’auto-réparation, apparemment.

Janet : Mais il est désactivé.

Sam : Il s’est comme déconnecté lorsque je l’ai retiré du robot, enfin … d’elle. A en croire le scanner, le générateur principal de la machine est situé ici. Il y a surement une sorte de mécanisme pour y accéder depuis l’extérieur. Et j’étais en train d’essayer de l’ …

Janet : Wouahou !

 

Daniel : Grecs, romains, babyloniens, chinois, tous ont rêvé d’une machine ayant l’apparence et le comportement d’un être humain, bien avant que l’on commence à parler de robots ou d’androïdes.

Jack : Mouais, et alors ?

Daniel : Alors depuis l’antiquité, l’homme a toujours rêvé d’atteindre l’immortalité en créant des réceptacles pour sa psyché.

Jack : Sa psy quoi ?

Daniel : Ché.

Hammond : Colonel O’Neill, docteur Jackson, le major Carter et moi discutions du bien fondé de réactiver ce robot.

Daniel : C’est faisable ?

Sam : Je crois pouvoir recharger son générateur principal d’énergie. D’après ce que je sais il ne fonctionne pour l’instant qu’à 1% de sa capacité, on peut espérer que ça été suffisant pour maintenir sa mémoire, en supposant qu’il en ait procédé une bien sûr.

Jack : Oui bien sûr, mais pourquoi vous voulez le réactiver ?

Sam : Pourquoi ! Il est doté d’une technologie extraordinairement avancée ! Si on m’en laisse le temps, je pourrais peut être comprendre son fonctionnement. Il possède un réseau de programmes au moins aussi complexe que le cerveau humain.

Jack : Et alors ?

Sam : Et alors ! Si on peut le remettre en marche, ce robot pourrais peut être m’aider à mieux comprendre ses programmes. Enfin …

 

Jack : Et maintenant ?

Sam : Là je ne sais plus ! La puce centrale est complètement rechargée, et pour autant que je sache il n’y a pas d’interrupteur. Peut-être qu’il a été désactivé trop longtemps.

Jack : Embrassez-la pour voir.

Sam : Je sens un pouls !

Daniel : Elle a un cœur qui bat !

Jack : Ca a un cœur ?

Sam : Il a été conçu pour donner l’illusion d’être semblable à nous.

Reese : Humm ! Ou suis-je ?

Daniel : Dans une base militaire sur la planète Terre. Je m’appelle Daniel Jackson, voici le major Samantha Carter et le colonel O’Neill.

Jack : Salut !

Reese : Je m’appelle Reese. Ou est mon père ?

Daniel : On n’en sait rien.

Reese : Il faut que je …

Daniel : Non ! N’ayez pas peur, tout va bien.

Reese : Ne me tuez pas !

Daniel : On ne vous veut aucun mal.

Reese : Comment je suis arrivée ici ?

Daniel : Euh ! Nous vous avons ramené en empruntant la porte des étoiles.

Reese : La porte des étoiles ?

Sam : Oui, il y en avait une sur votre planète. C’est un appareil servant à voyager sur de grandes distances dans l’espace.

Daniel : Mais ça on en reparlera plus tard.

Reese : Pourquoi m’avoir ramené ?

Daniel : Et bien ce n’est pas une chose facile à dire et encore moins à entendre, mais tous les habitants de votre planète ont disparu.

Reese : Comment ?

Daniel : Nous l’ignorons.

Jack : Oui, en fait, on comptait sur vous pour nous le dire.

Reese : J’ai … Je m’étais endormie.

Daniel : C’est comme ça qu’on vous a trouvé.

Reese : Qu’est devenu mon père ?

Daniel : Pour… Pour autant que l’on sache vous êtes l’unique survivante. Dites-moi, vous ne savez rien sur ce qui s’est passé ?

Reese : Mon père sentait un danger qui rodait. Il m’a dit d’aller dormir, il a dit qu’il viendrait me réveiller quand il n’y aurait plus de menace.

Daniel : Nous sommes désolés.

Reese : Que voulez-vous de moi ?

Daniel : Ce que nous voulons c’est tout simplement comprendre.

Reese : Quoi ?

Daniel : Votre planète et son histoire.

Sam : Et vous.

Reese : Pourquoi moi ?

Sam : Je souhaiterais en savoir un peu plus sur vos fonctions, vos circuits, la manière dont ils fonctionnent.

Reese : Je suis faite comme vous.

Sam : Je crois que non, du moins, autant que j’ai pu en juger jusqu’ici.

Reese : En quoi suis-je différente ?

Daniel : Euh, Sam je peux, je peux vous dire un mot ?

Sam : Oui.

Daniel : Pardon, vous pouvez nous excuser une petite minute ? On peut vous laisser ?  On revient tout de suite.

Jack : Excusez-moi.

 

Daniel : Elle n’a pas l’air consciente d’être un robot.

Jack : Quand on est un robot, on doit bien le savoir.

Daniel : Pas forcement, quand votre esprit s’est dupliqué dans un robot vous ne l’avez pas tout de suite compris.

Sam : Bien, alors que suggérez-vous ?

Daniel : Nous devrions éviter de lui assener brutalement cette vérité, d’autant que nous venons de lui dire que sa planète est un monde vide.

Jack : Pourquoi ? C’est une machine !

Daniel : Elle vient d’apprendre la mort de son père.

Jack : C’est une machine !

Sam : C’est vrai ! Une machine ça a un créateur, pas un père.

Daniel : Comment savoir, elle parle peut être de son créateur. Ou peut être qu’on a intégré dans ses circuits le cerveau d’un être humain, qui lui a eu un père. Mais si j’en crois notre expérience, il faut être prudent avant de dire que c’est, que ce n’est pas une forme de vie.

Sam : J’en suis consciente. Je crois malgré tout que si on lui a caché ce qu’elle était, elle a le droit de le savoir.

Daniel : Oui, mais on peut remettre ça à plus tard, je pense. Elle a l’air assez perturbé comme ça.

Jack : Pourquoi ? C’est une machine !

Daniel : Nous ignorons en plus quels effets psychologiques ça pourrait avoir.

Sam : Psychologique ?

Daniel : Même si son comportement n’est que le résultat d’un programme quelconque. Il n’en reste pas moins que si on veut en savoir plus sur elle, le mieux c’est d’éviter de la brusquer, du moins pour l’instant

Jack : Bah, ça se défend.

Sam : Tout ça n’est pas très logique.

Jack : Non sans blague !

Sam : Non, pourquoi on aurait attaqué et détruit entièrement une civilisation, puis laissé sur place une machine aussi étonnamment avancée en technologie ?

Jack : C’est ce que Daniel veut découvrir.

Sam : Mais sur la planète peut-être a-t-on laissé passer un indice important.

Jack : Bah, j’y retourne.

 

Reese : Le reste de votre planète est comme cet endroit ?

Daniel : Non, c’est un peu différent.

Reese : A quoi ça ressemble ?

Daniel : Il y a tout sorte de climats et de paysages, des montagnes, des océans immenses et de grandes zones très peuplées aussi, qui abritent un tas de gens de races diverses.

Reese : Ça semble très beau !

Daniel : Oui ça l’est.

Reese : Je pourrais le visiter ?

Daniel : Bientôt !

Reese : Pourquoi pas tout de suite ?

Daniel : Parce que nous voulons en savoir un peu plus sur vous et votre planète.

Reese : Je sais mais nous avons parlé d’un tas de choses déjà vous et moi.

Daniel : Il n’empêche que, je pense que, vous avez beaucoup d’autres choses à nous apprendre.

Reese : Oui, je sais beaucoup de choses !

Daniel : Je voudrais que vous me disiez ce qui s’est passé sur votre planète.

 

Sur la planète

Jack : Finalement cette opération s’avère être une colossale perte de temps. Vous n’avez rien trouvé ?

Major : Rien que des débris.

Jack : Bon inutile de nous attarder ici.

Major : Mon colonel, vous nous avez dit de chercher des vestiges en discordance avec la technologie locale.

Jack : Ah ça m’étonnerait que j’aie dit quelque chose de ce style, major.

Major : Oui, le major Carter nous a dit de tout collecter même des choses insignifiantes à première vue.

Jack : Vous avez quelque chose ?

Major : C’est sans doute sans intérêt, mais on a trouvé beaucoup de ces choses partout. Je n’avais encore rien vu de semblable. Vous savez ce que c’est ?

Jack : Oh oui !

 

Au SGC

Sam : Pas d’énergie résiduelle. Je dirais que ces fragments sont morts. Ils sont probablement là depuis la destruction de la planète.

Hammond : Donc ce serait les Réplicateurs qui seraient cause de tout.

Teal’c : Ça devait être leur première apparition dans cette galaxie.

Daniel : Ca remonterait à un sacré bout de temps.

Sam : Il y a quelque chose qui m’intrigue. Les Réplicateurs recherchent les technologies les plus avancées pour se nourrir. Pourquoi auraient ils tout mangé sur cette planète et n’auraient pas touché Reese ?

Teal’c : Elle a peut-être un moyen de se défendre contre les Réplicateurs.

Daniel : Elle était désactivée.

Sam : Il est possible qu’elle émette une espèce de signal ou une fréquence qui agit comme un répulsif sur eux. Même si ce n’est pas sa fonction première c’est …

Jack : Une bombe anti-cafard !

Teal’c : Si tel est le cas, cette machine peut nous permettre de combattre et d’éradiquer à jamais les Réplicateurs.

Sam : Assurément ! Mais il faudrait découvrir ce qui les repousse.

Hammond : Docteur Jackson vous avancez avec elle ?

Daniel : Pour l’instant, je n’ai rien appris de nouveau. C’est dur de conserver son attention sur un sujet sérieux, elle a environ 5 ans d’âge mental.

Jack : Quoi ?

Daniel : C’est peut être qu’une impression, mais je pense qu’elle ne me dit pas tout ce qui s’est passé.

Hammond : Vous croyez qu’elle dissimule des faits délibérément.

Daniel : J’en suis presque sûr.

Hammond : Pourquoi l’inventeur créerait un robot de 5 ans d’âge mental ?

Sam : Daniel a émis l’idée que… qu’on aurait pu stocker dedans les données d’un cerveau. Ou alors, il se peut que son créateur ait voulu en faire un être mature, mais qu’il ait raté sa programmation.

Hammond : Si le docteur Jackson a raison et qu’elle nous cache des informations. Nous devons faire extrêmement attention quand nous l’interrogeons.

Sam : En fait, il est temps de lui apprendre ce qu’elle est. Oui Daniel ! Peut-être bien qu’en la forçant à affronter le fait qu’elle est artificielle et non humaine. Ca modifiera les données préprogrammées qui nous bloquent l’accès à ce qu’elle sait.

 

Reese : Oh ! Je suis contente de vous voir.

Daniel : Qu’est-ce que c’est ?

Reese : C’est moi qui l’ai fait. Ça vous plait ?

Daniel : C’est joli ! Avec quoi c’est fait au juste ?

Reese : Rooh ! Je m’ennuie ici, je suis toujours seule. Es ce que je ne pourrais pas sortir ?

Daniel : D’abord asseyez-vous, parce que nous devons parler.

Reese : Non !

Daniel : Seulement quelques minutes, soyez gentille, asseyez-vous.

Reese : Non, j’en ai assez de parler ! Moi je veux m’amuser ! Vous ne vous amusez jamais ?

Daniel : Disons pas autant que je le souhaiterais, mais asseyez-vous. Ne fait pas votre mauvaise tête !

Reese : Et ensuite on s’amusera ?

Daniel : Oui !

Reese : Promis ?

Daniel : Oui ! Bien ! Euh, je pense que vous savez que dans le monde il y a toute sorte de gens différents.

Reese : Bien sûr.

Daniel : En fait, il y a aussi beaucoup de formes de vie autre qu’humaine.

Reese : C’est drôlement rasoir.

Jack : Je commence à m’identifier de plus en plus à votre robot.

Daniel : Je sais que vous pensez être pareil à moi, mais c’est faux.

Reese : Mon père a toujours dit que j’étais un modèle unique.

Daniel : Vous êtes quelqu’un de vraiment unique. Et bien que nous soyons en apparence pareils, vous et moi, on est différent.

Reese : Oui, je suis une fille.

Daniel : Non, je pensais à l’intérieur de nous.

Reese : En quoi ?

Daniel : Voilà, si je suis un humain, vous, vous êtes une machine. Une machine évoluée, très sophistiquée et complexe, plutôt un ordinateur en fait.

Reese : Et pourtant je vis.

Daniel : Oui, vous êtes un être vivant, différent de moi, mais vivant. Mais même si vous avez été créée à notre image, vous n’êtes pas humaine.

Reese : Si ! Je suis comme vous !

Daniel : Non, vous êtes différente. Je pourrais vous le prouver d’ailleurs.

Reese : Nooon ! J’en ai assez de vous tous ! Je veux sortir ! Laissez-moi sortir ! Tout de suite !

 

Jack : Hey ! Super le plan !

Sam : Elle a peut-être un sous-programme qui l’empêche d’affronter le fait qu’elle est tout sauf humaine.

Jack : Une psychose d’androïde ?

Daniel : Un truc comme ça.

Jack : Es ce que l’un de vous a pensé que cette chose était peut-être remisée dans ce labo, avant que tout le monde disparaisse, parce qu’elle était peut-être en panne ? Ou peut-être même qu’elle n’a jamais fonctionné correctement.

Sam : Vous croyez que l’on devrait la désactiver.

Jack : Il faut poser la question au pauvre chercheur qui a désormais le crâne fêlé.

Daniel : Elle est devenue violente parce qu’elle n’appréciait pas ce que je disais.

Jack : Je n’apprécie pas non plus vos discours. Mais moi je résiste toujours à l’envie de vous renvoyer à vos chers livres.

Sam : N’oubliez pas que Reese a réussi à survivre à une attaque massive de Réplicateurs. Elle a énormément de choses à nous apprendre.

 

Reese : Vous êtes revenu ! Ahahah !

Daniel : Wouoh !

Reese : Ooh ! Je vous demande pardon, je ne voulais pas vous faire de mal.

Daniel : Je sais.

Reese : Ca va alors, et moi je vous pardonne aussi.

Daniel : Vous me pardonnez ? De quoi ?

Reese : Votre attaque sur moi !

Daniel : Comment ? Quelle attaque ? Je ne vous ai pas touché.

Reese : Peu importe, on oublie tout ça.

Daniel : Non, non ! Il faut que nous en parlions.

Reese : Non, s’il vous plait ! Je m’ennuis moi, j’ai envie de sortir de cette pièce. Je voudrais voir votre monde. Pourquoi vous avez tous peur de moi ?

Daniel : Personne n’a peur de vous.

Reese : Je ne ferai plus rien de mal, je vous promets.

Daniel : Je vous crois.

Reese : J’ai un petit cadeau pour vous.

Daniel : Ah oui !

Reese : Vous avez dit que vous aimeriez vous amuser plus.

Daniel : Oui !

Reese : Il ne faut pas avoir peur, c’est seulement un jouet.

 

Sam : C’est un verre spécial qui résiste à l’acide, mais on ne l’a pas testé avec celui que les Réplicateurs projettent.

Jack : Pourquoi on est obligé de le conserver ? On sait comment ils fonctionnent.

Sam : Elle l’a fabriqué et elle le contrôle.

Daniel : Et comment elle a fabriqué ça ?

Sam : Pour ça j’ai déjà ma petite idée.

Nanotechnologie ! Les nano-blocs, qu’elle utilise pour se réparer, semblent aussi capables de réorganiser complètement la matière au niveau atomique. Elle supervise la construction des Réplicateurs et elle doit savoir comment les vaincre.

Hammond : Nous le dira-t-elle ?

Daniel : Là on a un problème.

Jack : Lequel ?

Daniel : Elle refuse de parler.

Jack : Bah, on peut l’y forcer.

Daniel : Elle s’est sentie froissée parce que je n’ai pas trop apprécié son petit cadeau.

Sam : Cette technologie dépasse de beaucoup mes connaissances. Il vaudrait mieux contacter les Asgards, j’ai besoins d’aide.

Hammond : Très bien, j’envoie SG-2 pour qu’ils prennent contact avec eux. En attendant, essayez d’en apprendre plus.

Sam : A vos ordres.

 

Daniel : J’ai besoins de savoir des choses.

Jack : Dites-nous ce que vous savez des Réplicateurs.

Reese : Des Réplicateurs ?

Jack : Oui ! C’est le nom que nous leur donnons, parce que c’est ce qu’ils font.

Reese : C’est seulement un jouet, un jouet … inoffensif.

Jack : Un Jouet ! Il y a des millions de ces jouets qui flottent dans l’espace et qui dévorent et détruisent tout ce qu’ils touchent.

Reese : Ils ne font aucun mal.

Jack : Ils ont détruit votre planète. Et s’il vous plait ne nous dites pas que ce n’est pas vrai, parce qu’on en la preuve.

Reese : Alors vous aussi, vous voulez me tuer !

Sam : Il s’arrête.

Daniel : Nous ne vous voulons pas de mal.

Jack : Mais dite nous ce qui s’est passé.

Reese : Ce n’était pas ma faute. Les gens de ma planète avaient peur. Ils voulaient détruire mes jouets, ils voulaient aussi me détruire. Ils disaient que mon père avait fait un monstre, ils disaient que j’étais mauvaise.

Daniel : Il y avait une raison ?

Reese : A cause de mes jouets !  Je leur avais appris à se multiplier, et aussi à me protéger et à se défendre pour survivre, à se battre. Au cas où certaines personnes voulaient nous détruire.

Jack : Ce sont des élèves très doués.

Daniel : Mais quand vos jouets ont attaqué votre monde, vous ne les avez pas empêché.

Reese : Si, je leur ai demandé d’arrêter. Seulement voilà, ils ne m’écoutaient plus.

Daniel : Pourquoi vous êtes-vous désactivée ?

Reese : Ils ont tué tout le monde, tué aussi mon père. Et après, ils sont partis. J’étais seule, il ne restait plus rien. Vous ne voulez plus de moi ? Je suis trop mauvaise ?

Jack : Non, on veut que vous nous donniez un coup de main.

Daniel : Les Réplicateurs sont une menace pour de nombreux monde. On doit les neutraliser au plus vite.

Reese : Vous voulez tous les détruire. N’est-ce pas ?

Jack : Oui !

Daniel : Ils sont mauvais, incontrôlables et voraces.

Reese : Vous voulez me détruire moi aussi !

Daniel : Non.

Reese : Si ! Vous aussi vous pensez que mon père m’a faite mauvaise ! Vous me haïssez comme eux !

 

Hammond : SG-2 n’a pas été en mesure de contacter les Asgards depuis le grand hall de la sagesse.

Jack : Pas de réponse ?

Sam : J’espère qu’ils n’ont d’ennuis.

Hammond : Ce serait malheureux que les Asgards aient été vaincus par les Réplicateurs. Alors que nous avons peut être trouvé de quelle manière les éliminer.

Jack : Oh, ces petits bons hommes sont plus coriaces que vous croyez.

Sam : Oui, mais ce robot dépasse de beaucoup nos connaissances. On pourra toujours utiliser nos armes pour combattre les Réplicateurs. Mais sans les Asgards, j’ai peur qu’il nous est impossible de trouver de quelle façon nous servir du robot pour les détruire.

Hammond : Le robot a refusé de coopérer ?

Jack : Elle est butée et névrosée en plus.

Daniel : Elle nous croit tous contre elle. Elle pense qu’en fait les gens de son monde lui reprochaient d’avoir été mal conçue, et que du coup ils voulaient la détruire, elle et ses jouets.

Jack : Ce qui prouve qu’eux étaient plus futés que nous le sommes.

Sam : Celui qui a créé Reese a commis une erreur de taille. Il l’a fait capable de concevoir des Réplicateurs, alors qu’elle est capricieuse et immature.

Daniel : La situation lui a échappé. C’est comme une enfant qui, sans comprendre tout à fait les risques, s’amuse avec une arme dangereuse.

Jack : Enfin peut être. Si ça se trouve, elle n’est pas aussi innocente que vous le croyez.

Hammond : Puisque nous ne sommes pas en mesure de maitriser l’androïde. Jusqu’à ce que nous ayons pu contacter les Asgards, cette machine doit être désactivée. C’est clair ?

Jack : Mouah ! Elle ne va pas du tout aimer ça.

Hammond : Alors vous vous en chargerez.

 

Soldat 1 : Les caméras de la salle d’isolement sont coupées et je n’arrive pas à les rebrancher.

Soldat 2 : On va voir. Les caméras sont mortes.

Oh non ! (cris) Nooonn !

Soldat 3 : Ils sont encore en vie, on attend l’équipe médicale.

Daniel : Où est-elle ?

Soldat 3 : La porte était ouverte et la prisonnière envolée quand je suis arrivé.

Sam : Les Réplicateurs !

Jack : O’Neill pour Hammond. Mon général, on a peut-être des Réplicateurs en vadrouille au niveau 15. Il faudrait confiner la base et faire le ménage en bas. A vos ordres. Et on a aussi un robot dans la nature.

Sam : Il faut la récupérer sans l’endommager.

Jack : Et le major le veut en bon état, si possible. Compris. Comment c’est arrivé ?

Teal’c : On n’avait rien laissé dans la pièce qu’elle puisse transformer en Réplicateurs.

Sam : Elle a pu fabriquer assez de pièces pour deux l’autre jour, et celui qu’elle a gardé s’est répliqué. Il peut y en avoir une centaine maintenant.

 

Sam : Ils ont déjà atteint tous nos générateurs. Je désactive les ordinateurs.

Hammond : Vous croyez que ça empêchera les Réplicateurs de faire fonctionner la porte des étoiles.

Sam : Non, sans doute, mais ça peut nous faire gagner du temps.

Soldat : Major Carter, le verrouillage du niveau 28 vient de céder. Les Réplicateurs se dirigent vers la salle de contrôle de la porte.

Sam : Bien reçu. On devrait se replier et attendre les renforts, mon général.

Ah, le volet !

 

Sam : Elle a celé toutes les issues de la salle d’embarquement, elle y est avec ses Réplicateurs.

Daniel : Elle veut regagner son monde.

Jack : Et bien qu’elle y retourne.

Sam : Il faut qu’on la garde ici.

Jack : On dira aux Asgards où la chercher.

Daniel : Et pas sûr qu’elle y retourne. Comme elle pense qu’on veut la détruire, elle peut partir autre part.

Sam : On ne peut pas la laisser emmener les Réplicateurs. N’oubliez pas que sur sa planète elle a perdu le contrôle.

Jack : On enverra une tête nucléaire derrière elle.

Daniel : Et si j’essayai de l’empêcher de partir.

Jack : Comment ?

Daniel : Comment ! Et bien en regagnant sa confiance.

Jack : Et après ?

Daniel : Après, je ne sais pas, je m’en sortirai en improvisant.

Sam : Ce qui serai bien, c’est que vous arriviez à l’approcher pour pouvoir ôter son circuit de commande.

Teal’c : Et pour les Réplicateurs ?

Sam : Ce ne sont pas les mêmes que ceux que nous avons déjà affrontés. Pour l’instant, elle les contrôle et les commande, si Daniel la désactive les Réplicateurs seront aussi hors circuit. Vu qu’elle les a créés pour qu’ils la protègent, quand on l’aura mise hors service, ils n’auront plus aucune raison d’être.

Teal’c : Ils pourraient s’attaquer à Daniel Jackson en représailles et tenter de réactiver leur maitre.

Daniel : Oui, mais la vous interviendrez.

Hammond : Très bien ! Alors à vous de jouer docteur Jackson.

Jack : Mon général, avec tout le respect que je vous dois, c’est une mauvaise idée.

Hammond : J’espère que non, colonel.

 

Daniel : S’il vous plait, laissez-moi entrer. Je veux parler avec vous.

Reese : Activation de la porte.

Daniel : Non ! Pourquoi vous voulez nous quitter ?

Reese : Personne ne m’aime.

Daniel : Vous avez tort de croire ça.

Reese : Vous avez peur de moi.

Daniel : Parce qu’on a du mal à vous comprendre.

Reese : Je ne voulais pas que des gens meurent.

Daniel : Non. S’il vous plait restez.

Reese : C’est trop tard à présent, je contrôle la porte des étoiles. Je fuirai dans le monde que je veux.

Daniel : Je voudrais que vous restiez.

Reese : Pourquoi ?

Daniel : Je suis votre ami.

Reese : Jamais je n’ai eu d’amis.

Daniel : Vous m’avez moi. Vos jouets sont amusants, mais un être humain c’est autre chose.

Reese : Ils me protègent bien.

Daniel : Je vous protégerai aussi.

Reese : Vous le promettez ?

Daniel : Je vous le promets, oui. Je vous protégerai de tout. Venez. Je vous emmene visiter mon monde.

Reese : C’est vrai ?

Daniel : Oui.

Reese : Aaah !

Daniel : Ah !

Reese : Vous vouliez me désactiver !

Daniel : Non !

Reese : Si ! Hypocrite ! C’étaient des mensonges tout ça ! Personne ne me tuera ! Ni lui, ni vous !

 

Sam : Daniel a eu des ennuis avec Reese. Les Réplicateurs ont évacué la salle de la porte, j’ignore où ils sont toutes les caméras sont mortes.

Jack : Oui, bien reçu. On rejoint Daniel.

 

Hammond : Major, il ne faut pas que les Réplicateurs s’échappent de la base. On va programmer l’auto-destruction.

Sam : Les Réplicateurs contrôlent quasiment tous les ordinateurs. Il faudra verrouiller les commandes et entrer manuellement le code.

 

Daniel : Reese ! Reese ! Ecoutez moi !

Reese : Aaah! Pas ça ! Je ne le supporte pas !

 

Hammond : A 3 on y va. 1, 2, 3 ! C’est bon !

Sam : On va activer la procédure d’auto-destruction.

Jack : Je n’ai rien entendu !

Hammond : Tenez-vous prête. 3, 2, 1, tournez !

Sam : On vient d’enclencher le compte à rebours. Vous avez moins de 5 minutes pour nous dire d’annuler le feu d’artifice.

Jack : Bien reçu !

Sam : Ah ! Merci ! Là-haut !

 

Reese : Mais empêchez les enfin !

Daniel : Je ne peux rien faire. Vous si !

Reese : Non ! Vous me tuerez après.

Daniel : Non, tout ce qu’on veut c’est que vous ne détruisiez pas notre monde, comme vous avez détruit le vôtre.

Reese : Je n’y étais pour rien !

Daniel : Vous l’avez détruit. Vous avez créé les Réplicateurs pour qu’ils se multiplient et envahissent tout. Ils ont détruit votre monde et vous êtes restée les bras croisés !

Reese : Je ne pouvais plus rien faire !

Daniel : Il fallait les arrêter avant qu’ils soient des milliards. Pensez s’y, ne fait pas la même erreur ! Arrêtez-les tout de suite !

Reese : Non !

 

Hammond : Cessez le feu ! C’est quoi cette danse ?

Sam : C’est bizarre, on dirait qu’il ne sait plus quoi faire.

 

Daniel : Reese ! Votre père vous a mal conçue !

Reese : Nooon !

Daniel : Si ! Vous avez détruit votre monde.

Reese : Je n’ai jamais voulu ça.

Daniel : J’en suis sûr. Mais vous allez détruire le mieux aussi.

Reese : Ce n’est pas ce que je veux.

Daniel : Alors il faut tout arrêter maintenant. On ne veut pas vous tuer ! On veut vous empêcher de faire des erreurs, vous perfectionner.

Reese : Comment ?

Daniel : Désactivez vos jouets et allez dormir. On trouvera un moyen.

Reese : Vous mentez une fois de plus.

 

Sam : Je crois que Reese perd le contrôle, mon colonel. Déjà un de ces Réplicateurs a choisi de faire cavalier seul.

 

Daniel : C’est moi qui vous réveillerez, je vous le promets. Je suis votre ami, je ne veux pas que vous mourriez.

Reese : Moi non plus, je ne veux pas mourir.

 

Teal’c : O’Neill !

Sam : Qu’est-ce qui se passe ?

Teal’c : Les Réplicateurs sont instantanément tombés en miettes.

Jack : Le robot a pu être neutralisé.

 

Hammond : Annulez l’auto-destruction !

 

Daniel : Vous n’êtes qu’une brute et un imbécile.

Jack : Hey ! Merci du compliment.

Daniel : Vous n’auriez pas dû tirer.

Jack : Si, je le devais.

Daniel : Elle venait de les rappeler tous.

Jack : Ca je n’avais pas le moyen de le savoir et vous non plus.

Daniel : Ce n’est pas parce que vous l’avez tué qu’il y en a plus, mais parce qu’elle l’a voulu.

Jack : Carter a dit qu’elle perdait leur contrôle. Si un seul de ces sales crabes étaient sortis de la base et avaient commencé à se mettre à son compte, en une semaine il n’y avait plus rien.

Daniel : Vous avez détruit notre seule chance de les anéantir pour de bon.

Jack : Ouais. J’en suis désolé. Mais c’était le seul moyen d’arrêter l’invasion, et vous le savez.

A toutes les unités, ici le colonel O’Neill, vous me balayez les crabes. Je ne veux plus voir une seule de ces foutues carcasses ici.


Menace


Scene: Alien Planet

SG1 walk along on an alien planet.

CARTER: Looks like it was once an advanced civilisation, Sir.

DANIEL: No survivors.

O'NEILL: No bodies either.

DANIEL: Based on the overgrowth, I'm guessing this place was destroyed a long time ago.

Scene: Teal'c opens a door. SG1 walks in.

CARTER: Faint energy readings definitely coming from here. Nothing dangerous as far as I can tell.

There is a body on a slab. Its face is covered. Jack takes the cloth off.

DANIEL: She's perfectly preserved. Must be some sort of tomb or crypt of some kind.

CARTER: Or a science lab.

DANIEL: Why would you say that?

CARTER: Because these energy readings I'm getting, seem to be coming from her.

TITLES

Scene: SGC Control Room

Hammond comes down the stairs. The Gate is active but the iris is closed.

DAVIS: It's Colonel O'Neill, Sir.

Hammond looks at the MALP transmission.

O'NEILL: General?

HAMMOND: Colonel. What do you have to report?

O'NEILL: Yeah. Confirming initial MALP recon. Place's pretty much toast. However, Carter did find something.

HAMMOND: Care to expand on that?

O'NEILL: She thinks it's a robot Sir.

CARTER: Sir. I'm positive this is some sort of artificial life form but I can't be sure of anything more than that under these conditions. Request permission to bring it back to the SGC for further evaluation Sir.

HAMMOND: Can you assure me that will be safe?

CARTER: Well it appears to be inactive at the moment Sir, I'm getting only very faint energy readings. I believe we could isolate it safely and I definitely think this is worth examining.

DANIEL: It also may be the last remnants of a civilisation and the key to finding out exactly what happened here Sir.

HAMMOND: Very well. Bring it through.

DANIEL: Thank you.

CARTER: Thank you.

O'NEILL: Out, Sir.

Scene: SGC Lab

Sam is looking at the body. Janet walks in.

CARTER: Hey, Janet.

FRAISER: Hey. How's the new toy?

CARTER: Amazing. This is more advanced than any android we've encountered before. Check this out.

They go to a microscope. Janet looks into it.

FRAISER: That some sort of nanotechnology?

CARTER: They seem to be some self-repair mechanism.

FRAISER: But they're inactive.

CARTER: They seem to deactivate when disconnected from it. Her. According to the ultra sonic scan the power system is centred here. There seems to be some sort of mechanism to access it from the outside. I was just about to try to...

Sam touches the robot's neck and a disc pops out. Sort of like a CD- ROM on a computer.

FRAISER: Wow.

Scene: Stairs leading up to the briefing room.

Jack is following Daniel.

DANIEL: The Greeks, Romans, Babylonians, Chinese, they all envisioned synthetic beings that took on the shape and behaviour long before the words robot or android were ever uttered.

O'NEILL: Yeah, so?

DANIEL: So, even in Earth's early civilisations, it's been our nature to seek immortality through the creation of vessels for our consciousness.

O'NEILL: Vessels?

They reach the briefing room where Sam is talking to Hammond.

HAMMOND: Colonel O'Neill, Dr Jackson. Major Carter and I were just discussing whether or not to activate the robot.

DANIEL: You can?

CARTER: I think I found a way to recharge the unit's main power cell. Now prior to this, it's being operating on less than 1% capacity. I'm hoping that that was enough to maintain the memory systems. Assuming that it had any to begin with, of course.

O'NEILL: Of course. Why do you want to do this again?

CARTER: Well sir, this is an incredibly advanced piece of technology. Given enough time, eventually I might be able to figure out how some of its functions work. The neurological systems seems to be as complex as a human brain.

O'NEILL: So?

CARTER: So, I'm hoping the robot will be able to help me understand itself. Sir.

Scene: SGC Lab

Sam inserts a crystal into the robot's neck and closes it. Nothing happens.

O'NEILL: Now what?

CARTER: I don't know. The power cell should be fully charged. As far as I can tell there isn't an on switch. It's possible the power was depleted for too long.

O'NEILL: (To Daniel) Why don't you kiss her?

The robot takes a deep breath.

CARTER: There's a pulse.

DANIEL: There's a heartbeat?

O'NEILL: It has a heart?

CARTER: It designed to create a very realistic illusion of humanity.

The robot takes another breath and sits up.

REESE: Where am I?

DANIEL: You're in a special facility on the planet Earth. My name is Daniel Jackson. This is Major Samantha Carter; this is Jack O'Neill.

O'NEILL: Hi.

REESE: My name is Reese. Where's my father?

DANIEL: We're not sure. Uh, please just let me explain.

REESE: Don't hurt me.

DANIEL: No one wants to hurt you.

REESE: How did I get here?

DANIEL: We found you on your planet and brought you through the Stargate.

REESE: What is that?

CARTER: Well there was one on your planet. It's a device that can be used to travel great distances through space.

DANIEL: We can tell you more about that later.

REESE: Why did you bring me here?

DANIEL: Well I suppose there's no easy way to tell you this but the civilisation on your planet was destroyed.

REESE: How?

DANIEL: We don't know.

O'NEILL: We were sort of hoping you could tell us.

REESE: I was.. I was asleep.

DANIEL: Yes, we found you that way.

REESE: What about my father?

DANIEL: Well as far as we could tell, you were the only survivor. You don't know anything about what happened?

REESE: My father knew there was danger. He told me to go to sleep. He said he would wake me when the danger went away.

DANIEL: We're very sorry.

REESE: What do you want?

DANIEL: Well we want to understand.

REESE: What?

DANIEL: Your planet, its history.

CARTER: You.

REESE: What about me?

CARTER: Well I'd like to know more about how you work. Your systems, how they function.

REESE: I'm like you.

CARTER: Ah, not exactly. At least as far as I can tell.

REESE: How are we different?

DANIEL: Sam, can I have a word?

CARTER: Yeah.

DANIEL: We're just gonna step outside for a minute. Will you be okay? We'll be right back.

They walk out. Reese looks at Jack.

O'NEILL: Excuse me.

Jack walks out to join Sam and Daniel.

DANIEL: I don't think she knows she's a robot.

O'NEILL: Okay, how is that possible?

DANIEL: Well the last time your consciousness was copied into a robot, you didn't figure it out right away.

CARTER: Okay what are you suggesting?

DANIEL: I'm just saying, maybe we should avoid slapping her in the face with the reality of her existence just moments after telling her, her planet was destroyed.

O'NEILL: Why? It's a machine.

DANIEL: She just found out her father's dead.

O'NEILL: It's a machine.

CARTER: He's right. It's not like it had a real father.

DANIEL: Well maybe not. Maybe it's her creator. Or maybe we're talking to the stored consciousness of a real human being who once did have a real father. I think our past experience should be telling us to be careful about deciding what is and what isn't a life form.

CARTER: Okay, I agree. All I'm saying is if she really doesn't know what she is, she has a right to.

DANIEL: Okay, maybe we should wait a while. I mean, she did seem pretty upset.

O'NEILL: For a machine.

DANIEL: We don't know what kind of psychological effect it will have.

CARTER: Psychological?

DANIEL: Whether her behaviour is a result of sophisticated programming or not, I think the best way to find out about her and what she knows, is by dealing with her on her own terms, at least for now.

O'NEILL: Couldn't hurt.

Daniel goes back in.

CARTER: Doesn't make any sense.

O'NEILL: Which part?

CARTER: Why would somebody attack and destroy an entire civilisation and leave one piece of incredibly advanced technology intact?

O'NEILL: Isn't that what he's trying to figure out?

CARTER: What I'm saying is, maybe there's something on the planet we missed.

O'NEILL: I'll go back.

Scene: Reese's room

Daniel and Reese are sitting down while Sam watches from the observation lab.

REESE: Is the rest of your planet like this?

DANIEL: No it's very different.

REESE: What's it like?

DANIEL: Well, there's lots of varying climates, different landscapes, big oceans, wide range of civilisations and each is home to a lot if different kinds of people.

REESE: Sounds beautiful.

DANIEL: Much of it is.

REESE: Can I see it?

DANIEL: Soon.

REESE: Why not now?

DANIEL: Well, because we still have more to talk about Reese.

REESE: I know, but we've been talking for so long now.

DANIEL: I know, but you must know a lot more than what we've already talked about.

REESE: I do know a lot.

DANIEL: What can you tell me about the danger that came to your planet?

She shakes her head.

Scene: Planet lab

Jack and Teal'c walk in.

O'NEILL: Well this might have turned out to be one colossal waste of time. You boys find anything?

SG3 LEADER: Just lots of debris.

O'NEILL: I think our work is done here.

SG3 LEADER: Colonel, you said to look for anything uncharacteristic of the indigenous technology, right?

O'NEILL: *I* would never say anything like that.

SG3 LEADER: Right. Well, Major Carter said not to ignore anything however insignificant it may seem.

O'NEILL: What have you got?

SG3 LEADER: Well I'm sure it's nothing, Sir, but we found a bunch of these scattered around. I've never seen anything like them before.

He hands Jack a container. He pulls out a replicator piece.

SG3 LEADER: You know what they are?

O'NEILL: Oh yeah.

Scene: Carter's lab.

SG1 and Hammond are there. Sam is looking at the piece.

CARTER: No energy readings. I'd say these blocks are dead. Probably been on the planet since it was destroyed.

HAMMOND: Replicators were the cause of the destruction?

TEAL'C: The first evidence of the replicators in this galaxy.

DANIEL: It must have been a long time ago.

CARTER: Something still doesn't fit. The replicators we know go after advanced technology, why would they eat everything on the planet and leave Reese alone?

TEAL'C: Perhaps she has some means of defending herself against the replicators.

DANIEL: She was asleep.

CARTER: It's possible she's giving off some kind of signal or frequency that repels them, maybe not even by design but by coincidence.

O'NEILL: Bug spray?

TEAL'C: If that is the case, then Reese herself may be the key to helping us and the Asgard in the fight against the replicators.

CARTER: Yeah, maybe, but we're still a long way from determining that.

HAMMOND: Dr Jackson, what have you learned?

DANIEL: Well actually not much, Sir. She's kind of hard to pin down in a conversation, her attention wanders. It's like she has the mind of a child.

Jack is using the magnifying glass from Small Victories and pulling daft faces in the background as Daniel is talking. When Daniel has finished, they all look at Jack.

O'NEILL: What?

DANIEL: I'm not sure, but she may not be telling me everything she knows about what happened.

HAMMOND: You think she's deliberately hiding something?

DANIEL: I get that feeling.

HAMMOND: Why would someone create a robot with the mind of a child?

CARTER: Well, like Daniel suggested, it could be a transferred consciousness, or it could be that the creator intended for her to be emotionally mature but just couldn't get the programming right.

HAMMOND: If Dr Jackson is right, and she is hiding something, we should proceed very carefully with any further interactions.

CARTER: Sir, I think it's time we told Reese the truth. Daniel, maybe if she's forced to confront the fact that she's an artificial life form, it could change any pre-programmed priorities that she's adhering to.

Scene: Reese's room

Daniel walks in.

REESE: I'm so happy you're here.

DANIEL: What's that?

Reese is holding a piece depicting two people.

REESE: Oh, I made it. Do you like it?

DANIEL: It's very nice. How did you make this?

REESE: I'm so tired of this room, Daniel. Can I please go outside?

DANIEL: Ah, sit down for a minute, Reese. We need to talk.

Sam and Jack walk into the observation room and sit down. Reese sees them.

REESE: No.

DANIEL: Look this is just going to take a minute, so just please sit down.

REESE: No, I don't want to talk any more Daniel, I want to have fun. Don't you ever have fun?

DANIEL: Not as much as I would like to. Would you please sit down, this is very important. Sit.

REESE: Then can we have some fun?

DANIEL: Yes.

REESE: Promise.

DANIEL: Yes. Okay, Reese, you know that there are different kinds of people, right?

REESE: Yes.

DANIEL: In fact there are many different kinds of life forms.

REESE: This is boring.

O'NEILL: (To Sam, in the Observation Lab) I'm starting to identify with this girl more and more.

Sam smiles.

DANIEL: Reese, I know you think we're the same but we're not.

REESE: My father always said I was special.

DANIEL: You are. You are very special. But despite the fact that you and I look very much the same, we're very different.

REESE: That's obvious.

DANIEL: I mean on the inside.

REESE: How?

DANIEL: Well, I'm flesh and blood. You're a machine. A very, very sophisticated machine, more of a computer really.

REESE: I'm alive.

DANIEL: Yes you are. Just not like me. Even though you are created to be very human like, you are not human.

REESE: Yes, I am.

DANIEL: No you're not, Reese. Okay, I can prove that to you.

She turns round and throws Daniel against a wall into a bookcase.

She then jumps up to the glass where Jack and Sam are watching and bangs on the glass.

REESE: I wanna leave here! Let me out! Let me out!

Scene: Corridor

Jack comes round the corner. Janet is patching up Daniel. Sam is there too.

O'NEILL: Hey. That went well.

CARTER: Maybe she has some kind of programming that prevents her from acknowledging she's anything but human.

O'NEILL: Robot denial?

DANIEL: Looks that way.

O'NEILL: Has it occurred to anyone that, that thing may have been lying around that planet for, oh, quite some time and that maybe it's broken? Or perhaps it never worked right in the first place?

CARTER: So you think we should just shut her down?

O'NEILL: Oh, I don't know, let's just ask the man who just had his head cracked open.

DANIEL: I don't think she meant to hurt me. I just don't think she liked what I was saying.

O'NEILL: I don't like most of what you say. I try to resist the urge to shove you through a wall.

CARTER: Somehow Reese managed to survive a massive attack from Replicators. There has to be more we can learn from her Sir.

Scene: Reese's room

Daniel walks in again.

REESE: Finally!

She hugs him.

REESE: Do you forgive me? You know I didn't mean to hurt you, right?

DANIEL: I know.

REESE: Good. I forgive you too.

DANIEL: Wh..wh..wh..what?

REESE: For attacking me.

DANIEL: I didn't attack you Reese.

REESE: It doesn't matter. Let's forget it.

DANIEL: No. No, I think we should talk about this.

REESE: No, Daniel, I'm so bored. I just wanna get out of here. I wanna see your world. Why are you all so afraid of me?

DANIEL: No one's afraid of you.

REESE: I won't do anything bad, I promise.

DANIEL: I know.

REESE: I made you something.

DANIEL: Yeah?

REESE: Remember when you said you wished you could have more fun?

DANIEL: Yeah.

A replicator peaks out from the shelves and crawls onto Reese's arm.

REESE: Don't be afraid. It's just a toy.

Scene: Sam's lab

The replicator is in a glass case and Jack is tapping on it. SG1 is there and Teal'c has a weapon.

CARTER: Sir, that glass is supposed to be acid resistant but it hasn't been tested against replicator spray.

Jack stops.

O'NEILL: Why are we keeping this thing anyway? We know what they can do.

CARTER: She made it. She can control it.

DANIEL: Yes, but how did she make it?

CARTER: Well I think I have a pretty good idea.

Sam pulls up the video of the room Reese is in. She is holding a pair of scissors and they turn into a replicator piece.

CARTER: Nanotechnology. The nanobots that she uses for self-repair are apparently able to reorder matter on a microscopic level. She understands their construction completely. She should know how to defeat them.

HAMMOND: Will she tell us?

DANIEL: Well that's the problem.

O'NEILL: What?

DANIEL: She's not talking.

O'NEILL: We make her talk.

DANIEL: I think she was offended because I didn't appreciate her present very much.

CARTER: This is so far ahead of my understanding. I recommend we contact the Asgard. Maybe they can help.

HAMMOND: Agreed. I'll send SG2 to try and make contact. In the meantime see what else you can learn.

Scene: Reese's room

Daniel and Jack walk in.

DANIEL: Reese, we need to talk.

O'NEILL: Tell us what you know about the replicators.

REESE: Replicators?

O'NEILL: It's what we call them because that's what they do.

REESE: It's just a toy. It won't hurt you.

O'NEILL: A toy? There are millions of those things floating around in space destroying everything they touch.

REESE: I don't know what you mean.

O'NEILL: They destroyed your planet and please, don't tell me you don't remember because I think you do.

REESE: No! You want to destroy me!

Scene: Sam's lab.

The replicator moves. Teal'c raises his weapon.

CARTER: Easy.

Scene: Reese's room

DANIEL: No one wants to hurt you.

O'NEILL: Just tell us what happened.

REESE: It wasn't my fault.

Scene: Carter's lab

The replicator stops moving.

Reese's voice comes over the video feed.

REESE: The people on my planet were afraid. They wanted to destroy my toys. They wanted to destroy me.

Scene: Reese's room

REESE: They said my father made me wrong, they thought that I was bad.

DANIEL: What did you do?

REESE: I taught my toys to make more of themselves. I taught them to defend themselves and me. In case anyone tried to destroy us.

O'NEILL: Well you taught them well.

DANIEL: When your toys started to attack your world, why didn't you stop them?

REESE: I tried but I couldn't. They wouldn't listen to me any more.

DANIEL: Why did you go to sleep?

REESE: They killed everyone, they killed me father. Then they went away. I was alone, I was sad. You don't like me any more. You think I'm bad.

O'NEILL: Actually, we want you to help us.

DANIEL: Reese, the replicators have become a problem for a lot of different worlds. We need to know how to stop them.

REESE: You want to destroy them!

O'NEILL: Yes.

DANIEL: They're bad. They have to be stopped.

REESE: You want to destroy me!

DANIEL: No.

REESE: Yes, you do. You think my father made me wrong, you hate me.

Scene: Sam's lab.

The replicator suddenly moves towards the glass and it cracks. It then sprays the glass and then jumps through. Teal'c shoots it and destroys it.

Scene: Reese's Room

She looks shocked.

Scene: Briefing room

Jack and Daniel walk in with Hammond.

HAMMOND: SG2 has been unable to contact the Asgard through the Katal hall of wisdom.

CARTER: I hope they're okay.

HAMMOND: It would be unfortunate if the Asgard lost their battle with the replicators at the time when we may have the key to stopping them in our midst.

O'NEILL: Oh, I wouldn't count the little fellas out just yet, Sir.

CARTER: Sir, this robot is far beyond our understanding. We may be able to use our weapons to fight the replicators, but without the Asgards help, I don't think we're going to be able to figure out how to use Reese to defeat them on a grand scale.

HAMMOND: The robot's unwilling to co- operate?

O'NEILL: Completely clammed up, Sir.

DANIEL: She thinks we don't like her. Apparently her impression is that the people of her world thought she was poorly constructed and wanted her and her toys eliminated.

O'NEILL: Which would make them far smarter than we are.

CARTER: It seems whoever made Reese made a critical error. Made her smart enough to build the replicators and yet emotionally immature.

DANIEL: She's just trying to defend herself. She really is just a kid who unwittingly taught her toys to become a weapon of destruction.

O'NEILL: Maybe. She's been lying to us from the start.

HAMMOND: Major, it sounds to me like we're over our heads here. Until we successfully contact the Asgard, I'm ordering you to shut the robot down.

O'NEILL: Well, that's not gonna be pretty.

HAMMOND: Do whatever's necessary.

Scene: Reese's room

She is sitting on a bed and looks up to the security cameras. They go off in the security station. The SF picks up the phone.

WESTERHOLM: The cameras in Isolation room 1 are offline and I can't seem to get them back.

Scene: Outside Iso Room 1.

SF: We got it. (To the other SF) Cameras are down.

He gets out his card and swipes it. The door doesn't open. The second SF goes up the stairs.

SF2: They're in here.

Replicators start to move down the walls.

Scene: Reese's room

She is sitting on the bed and we hear the shouts of the SF's.

SF1: There behind you!

Gunfire.

SF2: Get somebody down here now! Arrrggghhh!

Reese just sits dispassionately.

Scene: Corridor

SG1 walks out of an elevator. The alarm goes off. They start to run.

Scene: Corridor outside Reese's room

One of the SF's is on the floor having been attacked by a replicator.

SF1: He's still alive. Medical team's on the way.

DANIEL: Where is she?

SF1: The door was open and the prisoner was gone when I arrived Sir.

CARTER: Replicators.

Jack is on the phone.

O'NEILL: O'Neill for Hammond. Yes Sir, we may have a replicator situation down here. I suggest sealing the base and doing a clean sweep. Yes Sir. And we also have a robot on the loose.

CARTER: Sir, we have to preserve her in one piece.

O'NEILL: And we'd like it in one piece, if possible. Yes Sir.

He puts the phone down.

O'NEILL: All right, how'd this happen?

TEAL'C: The room has been cleared of any substance that may be used to create another replicator.

CARTER: She must have made enough blocks for two of them the first time that would create more. There could be hundreds by now.

SG1 moves out.

Scene: Obligatory shot of lots of Airmen running around with guns as the base is sealed.

Scene: Jack and some other airmen move down a corridor.

Scene: Teal'c and other airmen move down a corridor and the lights go out.

Scene: Sam and Hammond move into the control room. Sam sits at a computer.

CARTER: They've already breached the power systems Sir. Initiating computer lockdown.

HAMMOND: Is this really going to stop any replicators from accessing the dialling computer?

CARTER: Doubt it, Sir, but it might buy us a little time.

The computer screen goes off.

WESTERHOLM: (On radio) Major Carter, security has been breached on level 28. Replicators have been spotted heading towards the control room.

CARTER: Roger that.

A replicator suddenly drops onto the computer. Sam jumps back.

CARTER: Suggest retreating until backup arrives Sir.

The Gateroom door suddenly opens and Reese walks in accompanied by replicators. She looks up and the blast doors start to come down.

CARTER: Sir!

Scene: Corridor

Jack moves down it. Does some nifty hand signals to the airmen. He then comes across Sam, Hammond and Daniel.

CARTER: She's sealed herself in the Gateroom. She's got a lot of replicators with her.

DANIEL: She's probably trying to go home.

O'NEILL: Let's let her.

CARTER: Sir, we can't just let her leave.

O'NEILL: We'll tell the Asgard where she is.

DANIEL: Well I'm only guessing she's trying to go home, if she thinks we're trying to destroy her, she could be going anywhere.

CARTER: We can't just let her leave with the replicators. She lost control of them once, it could happen again.

O'NEILL: So we'll toss a nuke in behind her.

DANIEL: I'd like to try and stop her first.

O'NEILL: How?

DANIEL: Maybe, get her trust back.

O'NEILL: Then what?

DANIEL: Then, then, then I don't know. I'm just making this up as I go.

CARTER: If you could somehow get close enough to her, you might be able to remove her power chip.

TEAL'C: What of the replicators?

CARTER: These aren't the same replicators we're used to dealing with. Right now, she's controlling them. If Daniel can shut her down, the replicators might just cease to operate. Look, they exist to protect Reese. If she's eliminated, they have no protocol upon which to act.

TEAL'C: They may attack Daniel Jackson in order to exact revenge and restore their leader to power.

DANIEL: Yeah, well that's where you guys come in.

HAMMOND: I'm willing to give you a chance Dr Jackson.

O'NEILL: General, with all due respect, I think it's a bad idea.

HAMMOND: Hope not, Colonel.

Scene: Gateroom

Reese is stood on the ramp in the dark while the replicators run loose in the control room. The lights come on again. Daniel moves towards the gateroom door. We see him through the camera view.

DANIEL: Reese, please let me in, I just want to talk to you.

The door opens and Daniel walks in. The door closes behind him. There are replicators all over the floor.

REESE: Activate the Stargate.

DANIEL: No. I don't want you to go.

REESE: You hate me.

DANIEL: No I don't. No one does.

REESE: They're afraid of me.

DANIEL: They don't understand you, Reese.

REESE: I never meant to hurt anyone.

DANIEL: I know. Please stay.

REESE: It's too late now. I've accessed your computer system. I'll figure it out for myself.

DANIEL: Reese. I don't want you to go.

REESE: Why not?

DANIEL: I want to be your friend.

REESE: I've never had a friend.

DANIEL: I'll be your friend. Your toys may be a lot of fun but they're not human like us.

REESE: They protect me.

DANIEL: I'll protect you.

REESE: Do you promise?

DANIEL: I promise. No one will hurt you. Come on. Show you my world?

He holds out his hand and she walks down the ramp.

REESE: Really?

DANIEL: Yeah.

He puts his hand on the back of her neck but Reese grabs it.

REESE: You tried to deceive me.

DANIEL: No.

REESE: Yes. You lied. Lying is bad.

DANIEL: Arrgghhh.

She runs back up the ramp.

REESE: None of you will ever hurt me!

Scene: Security office

Sam is there. All the cameras go off.

CARTER: Sir, Daniel's in trouble. Replicators have evacuated the Gateroom. We're not sure where they went. All the cameras are down.

O'NEILL: Yeah, roger that. We're going in.

A man goes to the gateroom door with a cutting torch.

Scene: Security office

HAMMOND: Major, I won't let the replicators escape this base. We have to set the self destruct.

CARTER: Replicators have taken over the main computer Sir. We'll have to cut the system access and set the device locally.

They leave the security office.

Scene: Corridor outside the Gateroom

An airman starts to cut open the Gateroom door.

Scene: Gateroom

DANIEL: Reese, please listen to me.

Scene: Corridor

Teal'c starts firing on a replicator. So do Jack and the other Airmen.

Scene: Gateroom

Reese grabs her head.

REESE: Nnnnoooo! Make them stop!

Scene: Corridor B5

HAMMOND: On three count. Three, two, one.

Sam and Hammond swipe their cards and the door opens. Sam has a pair of wire cutters.

HAMMOND: Clear.

The door closes behind them.

Scene: Outside the Gateroom

More shooting of replicators.

Scene: Main computer room

CARTER: (On radio to Jack) Sir, we're getting ready to set the self destruct.

Scene: Corridor

O'NEILL: (Over radio) I can't hear you!

Scene: Main computer room

Sam inserts a key and types something.

HAMMOND: On my mark. Three, two, one, turn.

The self destruct countdown is set for 5 minutes.

CARTER: (Over radio to Jack) Sir, we've set the self destruct. You have less than five minutes to tell us to override. Do you copy?

Scene: Corridor

O'NEILL: (Over radio to Sam) Roger that.

They continue firing.

Scene: Main computer room.

A replicator appears and Hammond fires on it.

CARTER: Thank you.

Another one appears.

CARTER: Sir!

Sam shoots it.

Scene: Gateroom

REESE: Make them stop!

DANIEL: I can't. You can.

REESE: No! You'll kill me.

DANIEL: No, no one wants that. We just don't want you to destroy our world the way you destroyed yours.

REESE: I didn't do it!

DANIEL: Yes, you did. You created the replicators, you told them to replicate at all costs. They destroyed your world and you let them.

REESE: It wasn't my fault!

DANIEL: You could have stopped them before there were too many. You could stop them now before you lose control.

REESE: No!

Scene: Main computer room

HAMMOND: Cease fire!

The replicator stops.

HAMMOND: What's it doing?

CARTER: I'm not sure, it's like it doesn't know what to do.

Scene: Corridor

More shooting the replicators by Jack, Teal'c and numerous airmen.

Scene: Gateroom

DANIEL: Reese. Your father made you wrong!

REESE: No!

DANIEL: Yes! You destroyed your world.

REESE: I didn't mean to.

DANIEL: I know. But now you're going to destroy mine too.

REESE: I don't want to.

DANIEL: I know. That's why you have to stop now. No one will hurt you. We may be able to fix you.

REESE: How?

DANIEL: Shut off your toys, go to sleep. We'll find a way.

REESE: I don't believe you.

Scene: Corridor

More firing on the replicators

Scene: Main computer room

The countdown has reached 2 minutes. The replicator starts to move again. Sam and Hammond fire on it.

CARTER: (Over radio to Jack) Colonel, I think Reese is losing control. At least one of the replicators down here started to act on it's own.

Scene: Gateroom

DANIEL: I will wake you up myself, I promise. I'm your friend. I don't want you to die.

REESE: I don't want you to die either.

Scene: Corridor

Replicators swarm round Teal'c.

TEAL'C: O'Neill!

The airman finishes cutting open the door,

Jack comes in and takes aim at Reese. He fires and she is thrown back. He then turns to continue firing in the corridor.

Daniel goes to Reese and her eyes close. The replicators in the corridor disintegrate into little blocks.

CARTER: What's happening in there? (Over radio)

TEAL'C: The replicators appear to have been disabled. (Over radio)

Jack moves over to Reese and takes out her power crystal.

O'NEILL: The robot has been neutralised.

Scene: Main computer room

HAMMOND: Abort the self destruct.

Sam and Hammond both take out the keys.

Scene: Gateroom

Daniel takes off his glasses. He has a tear running down his face. Jack is standing next to him.

DANIEL: You stupid son of a bitch.

O'NEILL: Hey. You're welcome.

DANIEL: You didn't have to shoot her.

O'NEILL: Yes I did.

DANIEL: She was shutting them down.

O'NEILL: I had no way of knowing that and neither did you.

DANIEL: They didn't stop because you shot her, they stopped because she told them to.

O'NEILL: Carter said she was losing control. Now if just one of those damn things got out of this base, developed it's own personality, we would be royally screwed.

DANIEL: You just killed the only chance we'll ever have of stopping them.

O'NEILL: Look, I'm sorry. But this is the way this had to go down and you know it.

Daniel just looks at Reese.

O'NEILL: (Over radio) All units, this is SG One Niner, commence sweep. I want every one of those things out of here.

He walks out leaving Daniel sitting on the floor with Reese.

THE END



Source : Stargate Fusion

Kikavu ?

Au total, 22 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
05.12.2016

L'épisode ?
05.12.2016

Le Survivor
05.12.2016

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (21:30)

Non pas d'asthme pour moi mais je vois certaines personnes qui en ont, ça doit pas être drôle au quotidien.

Sonmi451 (21:31)

je les garde, ça serait pas très esprit noel de les donner, tu as de la chance ^^

stanary (21:31)

Oui je confirme sonmi. Mon frère en fait quand il y a de la poussière. Mais à mon avis on a tous ça parce que en contact de poussière, j'arrive plus vraiment à respirer...

stanary (21:32)

Tite tu devrais te méfier. Les microbes se baladent un peu partout

Sonmi451 (21:32)

Oui je tousse sans arrêt à la poussière.

Sonmi451 (21:33)

Après j'ai deux frangins qui font bcp d'allergies

stanary (21:34)

Dure dure la vie des fois hein !

stanary (21:34)

Enfin , sinon vous faites quoi de beau ?

Sonmi451 (21:34)

Là maintenant?

stanary (21:35)

Oui tout de suite

Sonmi451 (21:36)

Je viens de finir l'édito de noel d'urgences, j'attaque la bannière.

Sonmi451 (21:36)

Et toi?

stanary (21:38)

Ah moi tu sais rien de beau. Je regarde une série de danse. Rien à faire... Mais je suis trop contente. J'ai reçu mon premier bulletin !!!!

Sonmi451 (21:39)

cool.

Sonmi451 (21:39)

Je regarde aussi jurassic parc 3

stanary (21:41)

Ah bah j'ai encore jamais regardé donc...

Sonmi451 (21:43)

Moi j'ai en dvd mais comme ça passe à la tv, je profite.

Sonmi451 (21:44)

Et ton bulletin alors? Je suppose qu'il est bon.

stanary (21:45)

Ah oui ça va ! J'ai eu mes félicitations !

Sonmi451 (21:45)

Super!

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play