VOTE | 227 fans |

#514 : 48 Heures

Ecrit par : Robert C.Cooper

Réalisé par : Peter Woeste

Lors d’une mission, SG-1 est attaquée et repasse la porte des étoiles juste à temps. Mais Teal’c est resté prisonnier à l’intérieur du vortex, et SG-1 doit faire appel à un vieil ennemi pour le récupérer.

Plus de détails

514 - 48 heures

Sur une planète extraterrestre, Sg-1 est en fuite devant deux planeurs de la mort. Parvenus devant la porte des étoiles, Daniel entre les coordonnées de la Terre tandis que le reste de l'équipe tente de retenir les planeurs. Lorsque la porte s'active, O'neill ordonne à Carter et Daniel de fuir. O'neill et Teal'c restent en arrière pour les couvrir.

C'est alors qu'un bombardier Al'Kesh décolle tout près de leur position et se met à tirer sur O'neill et Teal'c qui fuient à toute jambes vers la porte sous le feu de l'ennemi. O'neill traverse la porte mais Teal'c reste en arrière pour tenter de détruire l'Al'Kesh.
Lorsqu'il aperçoit le pilote, il reconnaît Tanith. Teal'c tire en plein sur le poste de pilotage de l'Al'Kesh qui commence ensuite à piquer du nez. Teal'c traverse la porte tandis que l'Al'Kesh s'écrase sur le DHD et explose, pulvérisant la porte des étoiles.
Au SGC la porte se referme, mais Teal'c ne l'a pas traversé. Le général Hammond arrive dans la salle d'embarquement et demande où est Teal'c. O'neill, confus, répond que Teal'c le suivait, mais qu'il n'a aucune idée d'où il se trouve actuellement.

Hammond, suivit de O'neill, Carter et Daniel se rendent en salle de contrôle. Le colonel veut retourner sur la planète. Hammond leur demande de faire un rapport. Carter l'informe qu'ils ont été pris en chasse par plusieurs engins dont un Al'Kesh. O'neill répète que Teal'c le suivait et qu'il doit probablement être encore en vie. Hammond décide de recontacter la planète. Pendant le processus d'activation, Carter suggère de préparer une sonde.
A l'activation du deuxième chevron, un message d'erreur apparait sur l'écran du sergent, qui demande s'il faut annuler la séquence. Carter explique que l'ordinateur a rencontré une anomalie au niveau de la porte. Elle montre aussi son inquiétude si l'Al'Kesh a percuté la porte au moment où Teal'c s'est lancé, et estime qu'il faut arrêter la séquence.

En salle de briefing, Hammond leur explique que le Goa'uld explorait P3X-116 pour en faire une base. Daniel dit qu'ils avaient découvert que le Goa'uld était Tanith lorsque ce dernier a repéré Sg-1 et s'est lui-même lancé à leur poursuite, probablement à cause du fait que Teal'c et lui étaient en froid.
Carter fait son entrée et leur dit qu'elle a identifié le problème. Elle leur explique que la porte transforme un objet en énergie et la transmet à une autre porte via un vortex, qui va traduire cette énergie et reconstituer l'objet initial. La porte a une grande mémoire tampon, pour recevoir la totalité du schéma énergétique avant de reconstituer l'objet. Le message d'erreur semble indiquer qu'un schéma énergétique est encore stocké dans la mémoire tampon de la porte et que ça pourrait être Teal'c. Elle dit que si le bombardier s'était écrasé sur le DHD, le vortex aurait été prématurément sectionné avant que la porte du SGC n'ai eu le temps de convertir le schéma énergétique de Teal'c en matière et donc Teal'c est coincé dans la porte.
Elle ajoute qu'un protocole de sécurité va effacer la mémoire tampon de la porte après la formation d'un nouveau vortex. Pour empêcher qu'une activation se produise, Carter suggère de déplacer l'iris au dessous de l'axe de formation du vortex pour simuler l'enterrement de la porte. Daniel suggère alors d'utiliser la porte russe pour rapatrier les huit équipes en mission qui doivent rentrer. Hammond prend congé pour contacter le Pentagone.

Sur la porte, les travaux pour déplacer l'iris se poursuivent sous l'œil de Carter et Walter.

Dans son bureau, Hammond informe ses supérieurs par téléphone et leur annonce qu'il va leur envoyer son meilleur spécialiste. Daniel arrive et informe Hammond que la prochaine équipe fera son retour dans moins d'une heure, mais que l'iris ne sera probablement pas prêt. Hammond apprend à Daniel que c'est leur meilleur spécialiste, et qu'il part pour la Russie dans une heure pour négocier.

En salle de contrôle, Carter est au travail. O'neill lui rend visite et lui demande pourquoi Teal'c est resté coincé dans la porte. Sam lui répond que pour compenser le fait qu'ils n'ont pas de DHD, ils ont dû créer leur propre interface de contrôle en se basant sur des impulsions auxquelles répond la porte. Il leur faut maintenant découvrir une impulsion permettant d'annuler une de ses fonctions premières. O'neill ne comprend pas un mot de ce que raconte Carter, mais lui propose un café. Sam lui fait part de ses incertitudes quant à ramener Teal'c parmi eux.

En Russie, Daniel et le major Davis sont accueilli par le colonel Chekov qui rappelle la situation dans laquelle est Teal'c et avance que les Russes ne sont pas les seuls à ne pas pouvoir faire face à toutes les situations que peut confronter l'utilisation de la porte. Davis change de sujet et demande quel est la situation des équipes de sortie. Le colonel lui répond qu'elles ont toutes été contactées et que deux d'entre elles ont pu rentrer sur Terre. Il critique aussi le fait que les Etats-Unis pensent avoir le monopole des technologies liées à la porte.

Au mess du SGC, le colonel est endormi sur une table lorsque Hammond fait son entrée et lui conseille d'aller se reposer. Il lui promet de faire tout ce qui est possible pour ramener Teal'c.

En retournant en salle de briefing, Hammond va à la rencontre du colonel Simmons qui lui présente le docteur Mckay, qui travaille dans la zone 51 depuis plus d'un an. Simmons informe Hammond que Carter et Mckay travailleront tous les deux sur le moyen de ramener Teal'c dans un délai de 48 heures. Hammond emmène alors le colonel Simmons dans son bureau et lui signale que Teal'c est un atout très précieux et que c'est l'un des leurs. Simmons explique que le gouvernement ne veut pas traiter avec les Russes à long terme et que Carter et Mckay ont deux jours pour ramener Teal'c avant de reprendre les activités normales de la base, sinon Hammond devra interrompre les activités de la base.

En Russie, les négociations avancent mais le ton monte. Daniel souhaite qu'une équipe soit envoyée par la porte pour contacter un allié, mais le colonel Chekov s'y oppose. Ce dernier veut quelque chose en échange de l'utilisation de la porte.

Dans une station service, O'neill croise Maybourne et se met en colère contre lui car il pense qu'il lui a tiré dessus il y a quelques temps. Maybourne dément cette accusation, et lui dit de se méfier du colonel Simmons. Il prétend que Simmons mijote quelque chose qui n'est bon ni pour Teal'c ni pour le SGC.

Carter travaille seule dans son laboratoire, lorsque Mckay la rejoint pour essayer de repartir du bon pied, car il sent une tension entre eux. Il critique alors l'interface de contrôle terrestre, disant qu'elle est extrêmement incomplète. C'est alors que le téléphone sonne. C'est Daniel qui informe Sam que les Russes ont accepté qu'une équipe soit envoyée par la porte pour contacter la Tok'ra et qu'elle est rentrée à l'instant. La Tok'ra pense que ce problème est survenu car ils n'avaient pas de DHD, que ce dernier permettait au processus de réintégration de la porte d'aboutir. Carter pense que le DHD peut résoudre leur problème, cependant les Russes ne sont pas disposés à leur prêter leur DHD. La Tok'ra pense également que même avec le DHD ce n'est pas sûr de ramener Teal'c.

Le colonel Simmons rend visite à Hammond dans son bureau pour l'informer qu'il ne leur reste plus que trente-deux heures. Mais Simmons ne pense pas que Mckay et Carter réussiront leur tâche. Il dit alors qu'il détient les informations nécessaires pour sauver Teal'c et propose de les vendre à Hammond. Mais ce dernier n'est pas tellement disposé à lui acheter ces informations.

O'neill rend visite à Maybourne dans sa chambre d'hôtel. Jack informe Maybourne que Simmons veut une arme de point Goa'uld contre les informations pour sauver Teal'c. Il espère que Simmons retient le Goa'uld enfuit pour qu'il puisse leur dire comment sauver Teal'c, mais il faut déjà commencer par retrouver ce Goa'uld.

En Russie, le colonel Chekov présente une liste des revendications de son gouvernement en échange de l'utilisation de la porte. Davis pense cet accord inacceptable. La Russie veut être plus impliquée dans le programme porte des étoiles. La tension commence à dangereusement monter lorsque Daniel propose d'acheter le DHD rubis sur table, cependant il serait impossible à la Russie de déterminer un prix raisonnable pour le DHD.

Dans son hôtel, Maybourne tente d'accéder au réseau du NID, pour essayer de retrouver le Goa'uld. Après quelques minutes de recherches, ils découvrent que Simmons a fait une escale dans le Dakota du Nord avant de se rendre à la base. Ce qui signifie que le Goa'uld se trouve là-bas.

Au mess du SGC, Carter et Mckay discutent de la manière de sauver Teal'c. Carter veut terminer le processus de re-matérialisation mais Mckay pense que plus du tiers de l'énergie de Teal'c stockée dans la porte s'est dissipée. Il pense que Teal'c est mort et affirme qu'ils perdent leur temps car le Pentagone va ordonner la reprise des activités de la base dans moins de seize heures. Carter s'énerve et suggère à Mckay de manger du citron avant de prendre congé.

O'neill et Maybourne suivent leur piste dans le Dakota du Nord et infiltrent une résidence sécurisée du NID. Maybourne prend possession du poste de vidéosurveillance tandis que O'neill se rend à la cellule du Goa'uld pour l'interroger sur le moyen se sauver Teal'c.

En Russie, Daniel et le major Davis font une pause dans les négociations. Daniel essaie de faire accepter la liste de revendication des Russes à Davis pour que les Russes leur donnent le DHD. Mais le major Davis ne veut rien entendre, prétendant qu'ils n'ont aucune idée de l'utilisation que vont faire les Russes des technologies qu'ils vont leur donner.

Dans le Dakota du Nord, Maybourne ligote les gardes qui protégeaient la cellule du Goa'uld lorsque O'neill veut entre dans cette dernière. Une fois entré, il exige de savoir ce qu'il a dit à Simmons sur la manière de sauver Teal'c. Le Goa'uld refuse de coopérer malgré les menaces du colonel O'neill. Jack tire une salve avec son Zat. Le Goa'uld se relève et demande que O'neill le libère, puis une fois libre il le recontactera pour lui transmettre l'information. O'neill refuse catégoriquement, préférant encore le tuer. Le Goa'uld lui dit alors que Simmons s'y est pris beaucoup mieux que lui pour obtenir cette information. O'neill réfléchit pendant quelques secondes avant de sortir de la cellule en jetant un coup d'œil à la caméra de surveillance.
O'neill et Maybourne se rendent ensuite dans une pièce où sont entreposées toutes les cassettes issues des caméras. Maybourne retrouve la cassette correspondant à l'interrogatoire de Simmons.

En Russie, le colonel Chekov exige d'avoir le plein accès au SGC et aux technologies relatives à la porte, pour ensuite envisager de livrer le DHD dans un mois. Daniel est contre cette proposition disant qu'il leur faut le DHD immédiatement. Puis il parvient à convaincre le colonel Chekov de leur prêter le DHD temporairement.

Au SGC, Carter relaie la nouvelle au général Hammond, mais ce dernier lui répond que c'est trop tard, SG-2 se prépare à partir en mission. Carter veut continuer à travailler sur le sauvetage de Teal'c, mais Hammond lui répond qu'il en a reçu l'ordre et que le seul moyen de lui donner un peu plus de temps serait de présenter sa démission. Mais ce n'est pas suffisant pour Sam. Hammond se rend alors en salle de contrôle où il ordonne l'ouverture de la porte.
En salle de briefing, une femme prévient Carter qu'un appel du colonel O'neill l'attend. Après avoir pris l'appel, Sam descend en salle de contrôle et apprend à Hammond et Simmons que O'neill a trouvé le moyen de sauver Teal'c et qu'il a des preuves accablantes contre le colonel Simmons. Le général Hammond interrompt la séquence d'ouverture et fait arrêter le colonel Simmons.

En salle de briefing, le général Hammond, Mckay, Carter et O'neill sont en train de visionner la cassette rapportée par O'neill où le Goa'uld explique à Simmons la marche à suivre pour sauver Teal'c. Mckay pense que c'est une pure folie d'écouter ce Goa'uld et que la porte risque d'exploser, et il dit à Hammond de ne pas compter sur lui pour exécuter ce plan. Hammond lui dit alors qu'un avion pour la Russie l'attend où son nouveau travail sera de superviser le développement du programme d'exploitation du Naquadah. Mckay n'est pas très content d'aller travailler en Russie, où selon lui la cuisine est très mauvaise, mais prend tout de même congé. Carter peut reprendre son travail.

En salle d'embarquement, le DHD a été connecté à la porte et son cristal maître retiré, comme le préconisait les instructions du Goa'uld. Puis le système est mis en marche. La porte s'active en produisant des éclairs électriques et des étincelles. Enfin, l'horizon des événements apparaît et Teal'c en sort, un peu désorienté. Puis la porte se désactive et un des éclairs électriques suit un câble qui relit la porte au DHD et l'afflux brutal d'énergie fait exploser ce dernier. O'neill et Carter vont à la rencontre de Teal'c et Sam lui demande des nouvelles. Teal'c lui répond qu'il a pris sa revanche en tuant Tanith. Il est un peut surpris en voyant ce qui s'est passé dans la salle d'embarquement et Jack lui apprend qu'il doit la vie à un Goa'uld, mais Teal'c refuse d'y croire.

Script Vf du 514 : 48 heures

 

Jack : -« Fuyez… Fichons le camp ! »

**********

Hammond : -« Où est Teal’c ? »

Jack : -« Je n’en ai aucune idée. Je croyais qu’il me suivait. »

 

Générique de début

 

Hammond : -« Colonel, est-ce que ça va ? »

Jack : -« Il faut qu’on y retourne. »

Hammond : -« Quelle était votre situation ? »

Sam : -« Nous avons été pris en chasse par des engins dont un al’kech. »

Jack : -« Teal’c était juste derrière moi. Il est probablement encore en vie. »

Hammond : -« Composez P3X-116, nous allons essayer de le contacter. »

Walter : -« Chevron 1 enclenché. »

Sam : -« Mieux vaudrait envoyer une sonde histoire de réparer les alentours. »

Hammond : -« Faites-le ! »

Walter : -« A vos ordres ! Chevron deux enclenché… Mon général, on a un message d’erreur. Chevron trois enclenché. Est-ce qu’il faut que j’annule. »

Hammond « Major ? »

Sam : -« Le protocole de retour indique que le système a détecté une anomalie au niveau de la porte et non pas de notre ordinateur. »

Walter : Chevron quatre enclenché. »

Daniel : -« Quel genre d’anomalie ? »

Sam : -« Peut-être quelque chose que l’ordinateur ne reconnait pas. »

Walter : -« Chevron cinq enclenché. »

Sam : -« Que s’est-il passé au moment où vous avez franchi la porte ? »

Jack : -« Le vaisseau fonçait droit sur nous. »

Sam : -« Est-ce qu’il aurait pu percuter la porte de l’autre côté ? »

Jack : -« Et s’il l’avait fait ? »

Sam : -« Souhaitons que nous mais… si le vortex refermé à l’instant même où Teal’c s’est lancé… »

Walter : -« Chevron six enclenché. Toujours le message d’erreur. »

Sam : -« Je crois qu’il vaudrait mieux annuler. »

Hammond : -« Annulez immédiatement la procédure. »

Walter : -« Procédure annulée. »

**********

Hammond : -« Les services secrets avaient raison. Le goa’uld explorait bien P3X-116 pour en faire une base. »

Daniel : -« Mais ce qu’on ignorait, c’est que le goa’uld en question n’était autre que Tanith. On venait de le repérer à terre accompagné d’un petit cotangent de Jaffa quand on s’est fait repérer à notre tour. »

Hammond : -« Il vous a pris en chasse lui-même ? »

Daniel : -« Oui ! Comme vous le savez, lui et Teal’c ont un petit contentieux depuis pas mal de temps. »

Sam : -« Je pense avoir identifié le problème mais nous devons agir vite. »

Hammond : -« De quoi s’agit-il ? »

Sam : -« Vous savez que la porte transforme la matière en énergie laquelle est ensuite transmise à un vortex ? »

Daniel : -« C’est ce qu’on appelle le déplacement cent un. »

Sam : -« Et c’est la porte réceptrice qui traduit la signature énergétique et la reconvertie pour restituer sa forme originelle. »

Hammond : -« Major ? »

Sam : -« La porte des étoiles possède une énorme capacité de mémoire, un peu comme une zone tampon. Elle emmagasine des schémas énergétiques avant de les reconvertir en matière. Elle procède ainsi pour s’assurer d’avoir toutes les informations avant de réassembler l’objet, voir dans notre cas… une personne. Le message d’erreur en provenance de la porte semble indiquer d’un schéma énergétique est resté stocké dans la mémoire tampon. »

Daniel : -« Teal’c ? »

Sam : -Si l’al’kech s’était écrasé sur le cadran de commande, ça aurait mis la porte hors d’état de fonctionner. Le vortex aurait été sectionné prématurément. En supposant que cela s’est produit avant que notre porte ait pu reconvertir l’énergie de Teal’c en matière. »

Hammond : -«  Teal’c serait à notre porte ? »

Sam : -« Sa signature énergétique est stockée en mémoire. »

Daniel : -« Alors on peut le ramener ? »

Sam : -« Pour le moment, je ne vois pas comment faire... Ce n’est pas mon plus gros souci. »

Daniel : -« C’est quoi alors ? »

Sam : -« Et bien… la porte possède divers protocoles destinés à prévenir toutes confusions entre les différentes signatures. L’un des moyens d’y parvenir, c’est d’effacer la mémoire tampon après toute formation d’un nouveau vortex. Tout le système est réinitialisé en quelque sorte. Donc si nous activons notre porte ou que quelqu’un essaie de l’extérieur… »

Hammond : -« Nous avons actuellement huit équipes en mission. »

Sam : -« Alors la signature de Teal’c serait effacée… Définitivement. »

Hammond : -« Comment peut-on arrêter un vortex venant de l’extérieur ? »

Sam : -« Pour le moment, l’iris se trouve exactement dans l’axe du lieu de l’activation extérieur. Si on le décalait de façon à le faire passer au-dessous de cet axe, on pourrait arrêter la formation d’un nouveau vortex. Notre porte serait enterrée en quelque sorte. Il faudrait que nous puissions agir le plus rapidement possible. »

Hammond : -« Et comment on rapatrie nos hommes ? »

Daniel : -« Quand les russes ont réussi à se connecter à leur porte, ils en ont fait la porte dominante sur Terre. »

Sam : -« Exactement ! Tout vortex partait automatiquement dans cette direction. »

Hammond : -« J’appelle le Pentagone. »

Daniel : -« Je vais aller me renseigner pour savoir quand la prochaine équipe doit revenir. »

**********

Hammond (Au téléphone) : Oui, nous avons huit équipes de sorties que nous allons devoir rapatrier. Il s’agit bien sûr d’une situation temporaire que nous espérons rétablir dans les meilleurs délais… Je vous remercie… Je vous envoie notre meilleur spécialiste par le premier avion. »

Daniel : -« Le prochain est retour est celui de SG-5 ! Leur heure d’arrivée prévue est fixée à seize heures. »

Hammond : -« C’est-à-dire dans moins de soixante minutes. Est-ce que l’iris sera en place ? »

Daniel : -« Ils font le nécessaire. »

Hammond : -« Notre spécialité, en l’occurrence, c’est vous… Nous avons besoin d’une liaison en Russie pour coordonner nos intérêts. Faites vos bagages. Vous partez dans une heure. »

**********

Jack : -« Carter ? »

Sam : -« Ça va mieux mon colonel ? »

Jack : -« Deux points de suture, contusion, nausées, migraine, la routine… Pourquoi est-ce que Teal’c est resté coincé ? »

Sam : -« A vrai dire, c’est assez compliqué. »

Jack : -« J’peux vous aider ? »

Sam : -« Et bien… disons que pour compenser l’absence de commande, nous devons créer notre propre interphase entre la porte et l’ordinateur. Nous avons conçu des instructions basées sur des impulsions auxquels répondent les cristaux de la porte. En procèdent par élimination sur une durée suffisamment étendue. Ce qu’il faut maintenant, c’est qu’on puisse découvrir des impulsions permettant à la porte d’annuler l’une des fonctions premières. »

Jack : -« Est-ce que vous avez envie d’un café ? »

Sam : -« La vérité est que la porte pourrait ne pas faire ce que nous attendons. »

Jack : -« Elle pourrait ne pas faire quoi ? »

Sam : -« Poursuivre le processus de réintégration prématurément interrompu ! »

Jack : -« Carter ! Ma tête ! »

Sam : -« Excusez-moi mon colonel ! Mais plus j’étudie la question et plus il m’apparait qu’on ne pourra peut-être pas ramener Teal’c parmi nous ! »

Jack : -« Ah ! »

**********

Homme : -« La délégation américaine. »

Colonel : -« Bien ! Bienvenue major Davis. »

Davis : -« Colonel ! »

Colonel : -« Docteur Jackson. »

Daniel : -« Colonel. »

Colonel : -« J’espère que vous avez fait bon voyage. »

Davis : -« Aussi bon que possible en l’occurrence. »

Colonel : -« Oui ! Un incident fort regrettable. Mais je vous en prie, asseyez-vous. Les détails qu’on m’a communiqués ne m’ont pas appris grand-chose. Si ce n’est qu’à la suite… d’une défaillance technique, Un membre de votre équipe est actuellement prisonnier dans les rouages de la porte. »

Daniel : -« C’est tout ce que nous savons pour le moment. »

Colonel : -« Alors il semble que nous ne sommes pas les seuls à ne pas pouvoir gérer toutes les situations auxquelles peut nous confronter la porte des étoiles. »

Davis : -« Quelle est la situation de vos équipes d’exploration ? »

Colonel : -« Elles ont toutes pu être contactées avec succès. Sg-5 et SG-8 sont déjà rentrées en toute sécurité. »

Daniel : -« Nous apprécions ce que vous faites. »

Colonel : -« En dépit des apparences, notre participation à cet effort ne fait pas acte de bonne foi, docteur Jackson. Les forces armées russes n’ont aucun ordre à recevoir de vous. »

Daniel : -« Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. »

Colonel : -« Votre gouvernement semble croire qu’il peut imposer son protocole en matière de technologie relative à notre porte. »

Davis : -« Notre gouvernement a passé un accord. »

Colonel : -« Accord qui a été ignoré jusqu’ici par les deux parties, reconnaissons-le ! »

Davis : -« Ah ! Il est impossible techniquement et logistiquement de mener des programmes concurrentiels, colonel ! »

Colonel : -« A vous entendre parler, il semble impossible de faire autrement. »

**********

Hammond : -« Colonel… colonel ! Allez vous reposer ! »

Jack : -« Non, non, je vais bien… Je viens de m’offrir cinq minutes de sommeil.

Hammond : -« Nous allons faire tout ce qui est humainement possible. »

Jack : -« Tout cela ne serait pas arrivé si seulement il avait obéit aux ordres. C’est encore cette fichue manie de vouloir se venger. »

Hammond : -« Allez vous reposer, c’est un ordre. »

**********

Hammond : -« Colonel Simmons ! »

Simmons : -« Mon général.  J’étais en train de présenter le major Carter au docteur McKay. »

McKay : -« Bonjour ! »

Simmons : -« Le docteur McKay participe au programme de recherche dans la zone 51 depuis plus d’un an. »

Sam : -« Sans accéder à une porte en service ? »

McKay : -« J’avais la maquette virtuelle qui a servi pour la deuxième porte. »

Hammond : -« Alors ce doit être fantastique pour vous de voir enfin l’originale ? »

McKay : -« Pas vraiment ! »

Simmons : -« Le Pentagone considère le docteur McKay comme le meilleur expert en la matière. »

Hammond : -« Après le major Carter ! »

McKay : -« Oui mais… il se trouve major, que vous passez beaucoup plus de temps sur le terrain. »

Hammond : -« Le major Carter a travaillé pendant deux ans sur la porte avant ses cinq années de service en tant que membre de l’équipe d’exploration. C’est grâce à elle si ce programme est viable aujourd’hui. »

McKay : -« En fait, l’interphase qu’elle a conçu est loin d’être au point. »

Sam : -« J’admets qu’elle n’est pas parfaite. Mais elle a certainement…

McKay : -« Elle a généré plusieurs situations inutiles qui auraient pu s’avérer désastreuses. »

Simmons : -« Et nous ne voulons pas que ça se reproduise. C’est pourquoi le docteur est ici. »

Hammond : -« Bien ! Il sera sous les ordres du major Carter ! »

Simmons : -« Et à eux deux, ils trouveront peut-être le moyen de ramener Teal’c vivant, dans le temps imparti. »

Sam : -« Excusez-moi ! Dans le temps imparti ? »

Simmons : -« Quarante-huit heures ! »

Sam : -« Mon général ! »

Hammond : -« Veuillez me suivre colonel ! »

**********

Hammond : -« Qui que vous soyez ou bien qui que vous représentiez, je n’ai aucun instruction à recevoir de vous sur cette base. »

Simmons : -« A quoi bon tirer sur le messager, je ne fais que vous transmettre les ordres.

Hammond : -« Teal’c est un atout extrêmement précieux. Sans lui, vous ne seriez probablement pas assis en face de moi en prétendant représenter votre pays. »

Simmons : -« Nous sommes conscient de sa contribution. Ainsi que de l’ambiguïté de sa position du reste ! Nous avons déjà perdu beaucoup de nos hommes, vous n’allez pas me dire que la vie de Teal’c vaut plus que celles de vos compatriotes.

Hammond : -« Teal’c fait partie des nôtres et sa vie n’est pas encore perdue, sachez-le ! »

Simmons : -« Peut-être pas, mais mes sources m’informent que la totalité des équipes d’exploration ont pu revenir saines et sauves. Maintenant, le Pentagone ne désire pas avoir à traité avec les russes à long terme. Et par le passé, vous avez-vous-même plaidé vivement en faveur du maintien de ses missions d’exploration quel qu’en soit le prix. Et nous vous approuvons. Alors où bien nos deux spécialistes trouvent une solution dans les deux jours qui viennent, ou bien vous recevrez l’ordre d’interrompre les activités de vos équipes. »

**********

Colonel : -« Toutes vos équipes sont rentrées saines et sauves, c’est tout ce qu’on s’est engagé à faire pour vous. »

Daniel : -« Et maintenant, tout ce qu’on veut, c’est envoyer une de nos équipes en sorte de mission d’inspection. Un de nos alliés sur place pourrait savoir comment sauver Teal’c. »

Colonel : -« L’un de vos alliés, dites-vous ! »

Daniel : -« Les alliés de la Terre. »

Colonel : -« Tant que notre porte est activée, docteur Jackson, nous, j’entends par là le peuple russe, sommes exposés aux attaques. »

Davis : -« Nous sommes ici pour nous assurer que l’accord passé entre nos dirigeants respectifs est effectivement respecté. Nous ne sommes pas ici pour négocier avec vous, colonel. »

Colonel : -« Oh mais au contraire, major. C’est exactement pour ça que vous êtes là ! L’accord si imprudemment passé par mon gouvernement stipule que nous cessions toute opération relative à la porte. Et non pas qu’on vous en laisse l’usage selon votre bon vouloir. Si vous voulez continuer à utiliser notre technologie, vous allez devoir nous proposer quelque chose de valable en contrepartie.

**********

Maybourne : -« Salut Jack ! »

Jack : -« Espèce de sale pourriture.

Maybourne : -« Hey ! Hey ! Hey là, arrêtez ! On se calme ! »

Jack : -« Attendez un peu là, j’vais vous botter les fesses. »

Maybourne : -« Attention, on nous regarde. »

Jack : -« J’en ai rien à faire. »

Maybourne : -« Ecoutez, ce n’est pas moi. Je n’ai pas tiré sur vous Jack. »

Jack : -« Moi, j’avais confiance en vous. »

Maybourne : -« Vous croyez que je serai revenu ici si c’était moi qui avait fait le coup ? »

Jack : -« Bien sûr que oui ! »

Maybourne : -« Je peux vous le jurer Jack ! »

Jack : -« Alors qui est-ce qui a fait le coup ? »

Maybourne : -« Je n’en sais rien du tout. »

Jack : -« Et bien dites-moi ce que vous savez ! »

Maybourne : -« Seulement ce qui était écris dans le dossier, qu’on avait tiré dessus et que le goa’uld s’était enfui.

Jack : -« Vous avez fait tout le chemin pour revenir à Colorado Springs rien que pour me dire que ce n’était pas vous ? »

Maybourne : -« Je savais qu’autrement, vous ne m’auriez jamais cru… Et il fallait que je vous prévienne. »

Jack : -« A quel propos ? »

Maybourne : -« J’ai appris pour Teal’c ! »

Jack : -« Oui ! Mais encore ? »

Maybourne : -« J’espère qu’il reviendra. »

Jack : -« Et pour l’avertissement ? »

Maybourne : -« Méfiez-vous de Franck Simmons ! »

Jack : -« Non mais c’est pas vrai ! Qu’est-ce que vous avez tous après lui ? »

Maybourne : -« Faites-moi confiance ! Je n’saurai pas vous dire ce qu’il mijote mais je vous garantis que ça ne promet rien de bon pour Teal’c ou pour le SGC ! »

Jack : -« Génial ! »

Maybourne : -« Je suis en ville pour deux jours. Je veux voir comment ça se passe. En cas de besoin, vous me trouverez à l’hôtel du centre sous le nom de Cassidy ! »

Jack : -« David ou Shawn ? »

Maybourne : -« Butch ! »

Jack : -« Vous savez, Simmons affirme que c’est vous avez sali le sacrosaint nom du NID ! »

Maybourne : -« Et vous, vous le croyez ? »

Jack : -« Non ! »

Maybourne : -« Croyez-moi Jack, je le connais le zèbre. C’est moi qui l’aie recruté.

**********

McKay : -« Merci… Major ! »

Sam : -« Docteur ! »

McKay : -« Je crois que nous sommes partis du mauvais pied ! »

Sam : -« Par quelle savante conclusion être vous parvenu à cette conclusion ? »

McKay : -« Premièrement, je ne travaille pas pour Simmons ! »

Sam : -« Qu’est-ce que ça peut bien changer ? »

McKay : -« Et bien, j’ai senti comme une vague tension entre nous… Je veux dire par là que je suis sous les ordres de mon chef d’état-major. »

Sam : -« Ahhhhh ! Voilà qui change tout, en effet ! »

McKay : -« Je voulais juste vous fait part honnêtement de mon analyse, major ! C’est une perte de temps de croire que vous avez toujours raison. Alors autant essayer de dépasser tout cela. »

Sam : -« Oui et puis ça vous laisserait du temps pour votre fan club ! »

McKay : -« La porte n’est pas conçue pour fonctionner sans cadran de commande. Votre système de remplacement ignore 220 des 400 signaux d’information émis par la porte lors de sa désactivation. C’est un coup de chance que d’avoir reçu ce message d’erreur. C’est même surprenant que vous ayez pris la peine d’annuler la séquence d’activation pour autant. »

Sam : -« Qu’est-ce que vous insinuez ? »

McKay : -« J’ai lu les rapports major ! Vous avez ignoré à maintes occasions des messages d’erreur, et poursuivit l’activation de la porte. »

Sam : -« Mon travail consiste à présenter les risques, non pas à décider s’il faut les prendre. Si vous avez quelque chose d’autres à ajouter, dites-le ! Dans le cas contraire, sortez de mon laboratoire. »

McKay : -« Bien ! »

Sam (téléphone) : -« Carter ! »

Daniel (téléphone) : -« Allo, Sam ? Nous avons obtenu des russes d’envoyer une équipe en mission. SG-5 a contacté la Tok’ra et rentre à l’instant. »

Sam : -« Qu’est-ce qu’ils ont dit ? »

Daniel : -« Que la défaillance provenait du fait qu’on avait pas les commandes. Ils disent qu’un appareil local pouvait compenser la perte d’énergie et permettre l’aboutissement du processus de réintégration. »

Sam : -« Mais si cet appareil avait pu éviter le problème, peut-être qu’il pourrait le résoudre maintenant. Y’a-t-il une chose pour que les Russes nous prêtent leur appareil. »

Davis : -« Réfléchissez à ma proposition. »

Colonel : -« Je crains que ce n’soit impossible pour le moment. »

Daniel : -« Non ! A moins de leur rendre l’Alaska ! »

Sam : -« Dommage ! »

Daniel : -« D’autre part, la Tok’ra nous a averti que ce recours ne nous permettrait pas forcément de sortir Teal’c de la mémoire. »

Sam : -« Oui, ça peut bloquer le protocole de réinitialisation ! »

Daniel : -« Oui ! »

Sam : -« Alors qu’est-ce que la Tok’ra nous suggère de faire ? »

Daniel : -« Je n’sais pas… Ils y travaillent, mais j’ignore combien de temps ça va prendre. Navré pour ses nouvelles. »

Sam : -« Oui, moi aussi ! Merci Daniel ! »

**********

Hammond : -« Comptez sur moi ! »

Simmons : -« Est-ce que je peux entrer ? »

Hammond : -« Est-ce que j’ai le choix ? »

Simmons : -« L’heure tourne. Vous n’avez plus que trente-deux heures. »

Hammond : -« Vous n’avez pas fermé la porte rien que pour me dire ça, colonel ? »

Simmons : -« A mon humble avis mon général, même en mettant en commun leur immense talent, le major Carter et le docteur McKay ne pourraient résoudre le problème dans le temps imparti. »

Hammond : -« J’ai demandé une extension de délai… Pourquoi êtes-vous ici colonel ? »

Simmons : -« Je peux vous fournir les informations nécessaires pour sauver la vie de Teal’c. »

Hammond : -« Comment ? »

Simmons : -« Aucune importance. »

Hammond : -« Ça en a pour moi colonel ! »

Simmons : -« Le plus important, c’est que cette information, vous ne l’aurez pas gratuitement. »

Hammond : -« Est-ce que vous parlez officiellement au nom du NID ? Parce que je n’en crois pas mes oreilles. »

Simmons : -« Si on s’en tenait aux faits mon général. »

Hammond : -« Je m’efforce d’évaluer combien de crimes vous pourriez commettre en ce moment même colonel ! »

Simmons : -« A mon humble avis, deux options s’offrent à vous. Où vous me donnez ce que je demande, si peu de chose comparé à ce qui est en jeu pour vous, ou bien vous prenez votre téléphone pour rapporter cette conversation à vos supérieurs, mais il va de soi que je nierai tout. »

Hammond : -« A vrai dire, je pensais surtout vous faire arrêter sur le champ. »

Simmons : -« Et bien faites-le donc… Et je vous garantis que vous pourrez dire adieu à Teal’c ! »

**********

Maybourne : -« Je peux m’occuper de lui si vous voulez. »

Jack : -« De qui ? »

Maybourne : -« Simmons. Je peux vous assurer qu’il ne posera plus de problème. On me recherche pour trahison, je n’ai plus rien à perdre. »

Jack : -« Bon, je ferai comme si je n’avais rien entendu. »

Maybourne : -« Je paris que c’est lui qui vous a tiré dessus… Ce minable a vraiment osé aller voir Hammond dans son bureau pour le faire chanter. »

Jack : -« Oui ! »

Maybourne : -« Alors là, il fallait oser ! Qu’est-ce qu’il voulait ? »

Jack : -« Une arme de poing goa’uld. »

Maybourne : -« Autant d’admettre tout de suite qu’ils ont le goa’uld et qu’il s’est enfui. »

Jack : -« On l’espère.

Maybourne : -« Pourquoi ? »

Jack : -« Il pourrait nous apprendre ce qu’il a dit à Simmons ! »

Maybourne : -« Il faudrait commencer par le retrouver… Ohhh ! »

**********

Davis : -« Cet accord est inacceptable. »

Colonel : -« Nous vous avons permis de rapatrier vos équipes en toute sécurité. Nous vous avons même permis d’envoyer une autre équipe en mission de reconnaissance. Nous ne voulons pas moins que tout ce qui figure sur cette liste en échange de nos services. »

Davis : -« Votre gouvernement était d’accord pour nous laisser utiliser votre porte, point final. Il n’a jamais été question d’aucun marché entre nous. »

Colonel : -« La Russie ne restera pas en retrait à vous regarder mener vos programmes sans être directement impliquée. Aussi, nous demandons qu’une équipe russe puisse être postée en permanence sur votre base. Que tous les dossiers de mission soient transmis à notre officier sur place et que toutes les technologies mises en œuvre et développées suite aux voyages interplanétaires, passé, présent ou avenir soient partagés équitablement.

Davis : -« Ou bien quoi ? Votre gouvernement n’a strictement aucun intérêt à mener seul un programme. »

Colonel : -« Les courants politiques changent. Et n’oubliez pas qu’avec le cadran de commande, nous sommes surs que notre base à une porte opérationnelle dominante.

Davis : -« Vous devez vous rendre compte, colonel, que de tels propos peuvent être interprétés comme un acte de guerre.

Colonel : -« Ne soyez pas ridicule voyons. Comment les Etats-Unis entreraient en guerre alors que le peuple ignorerait même pourquoi. »

Davis : -« Ce ne serait pas la première fois, colonel. »

Daniel : -« Qu’est-ce que ça vous coute de nous donner le cadran ? C’est vrai, essayons de mettre les choses à plat. Vous avez toujours considéré le cadran comme un argument de négociation, mais tout à un prix. Personne n’a dit ce qu’il encouterait si on vous l’achetait maintenant rubis sur l’or… »

Davis : -« Docteur Jackson ! »

Colonel : -« Non, non ! Il marque un point, major. Le problème qui se pose à nous docteur Jackson, c’est que sans la divulgation complète des technologies déjà mises à jour par vos recherches, il ne pourrait pas être possible de déterminer un prix qui soit raisonnable. »

**********

Jack : -« Dites-donc, si je me souviens bien, le NID ne vous a pas repéré la dernière fois que vous avez fait ça ? »

Maybourne : -« Mais cette fois, j’utilise un système de liaison qui passe par cinq satellites différents. S’ils captent quelque chose, il leur faudra un bon mois pour trouver ma trace. »

Jack : -« Qu’est-ce que nous cherchons ? »

Maybourne : -« Le NID possède plusieurs bases pour ses opérations spéciales à travers le pays. Des lieux sécurisés plus exactement. »

Jack : -« Ce qu’il y a de plus officielle, d’accord. »

Maybourne : -« C’est le seul moyen de retrouver ce goa’uld, Jack. »

Jack : -« Qu’est-ce que vous voulez dire ? »

Maybourne : -« Par le biais des opérations officielles du NID. Celles qui ne le sont pas, sont financées par le secteur privé et peuvent rester complètement secrètes. Mais toute action officielle du NID doit avoir l’aval du Pentagone. Comme dans toutes branches de l’armée. Donc si Simmons a utilisé un avion du NID pour aller voir notre traitre, le vol a forcément été enregistré. »

Jack : -« Ce ne serait pas un tout petit peu stupide ? »

Maybourne : -« La situation de Teal’c a fourni à Simmons une formidable opportunité. Et ces deux jours de délai ne lui laissent que peu de temps. D’autre part, les plans de vol du NID sont classés secret et il n’y a pas beaucoup de gens qui connaissent l’emplacement actuel de tous les lieux sécurisé du NID à travers le pays. Ah, la chance a voulu que vous tombiez justement sur l’un de ses oiseaux rares. »

Jack : -« Il a bifurqué sur Minot en faisant route pour Colorado Springs. »

Maybourne : -« Le Dakota du Nord n’est pas vraiment sur le chemin. »

**********

McKay : -« Il n’y a pas de commutateur. Résultat des courses, les cristaux sont nettoyés sous l’effet de l’instabilité causé par le vortex en cours de formation. Est-ce que vous avez idée de la quantité d’énergie que dégage une seule de ses explosions ? »

Sam : -« Pour vous dire la vérité, je le sais ! Maintenant ce qu’il faut, c’est trouver le moyen de faire un horizon d’évènement sans le vortex. »

McKay : -« C’est impossible ! »

Sam : -« Je l’ai déjà vu faire, figurez-vous ! »

McKay : -« Comment ? Avec une baguette magique ? Est-ce que ce serait du poulet ce truc ? »

Cuisinier : -« Oui, c’est du poulet au citron ! »

McKay : -« Je l’aurai juré ! Je suis mortellement allergique au citron. Il suffit d’une goutte et s’en est fini de moi. Mettez-moi plutôt de ce machin… Heureusement que j’ai l’œil… Alors ? A quoi cet horizon des évènements serait connecté ? »

Sam : -« Quel appétit ! »

McKay : -« J’avais faim ! C’est loin d’être de la haute gastronomie, mais j’étais au bord de l’hypoglycémie. »

Sam : -« L’horizon des évènements, c’est ce qui vous dématérialise afin de vous envoyer dans le vortex. Il est possible qu’on n’ait pas à connecter le vortex pour former un horizon des évènements. »

McKay : -« Possible… Peut-être bien… Pourquoi pas. »

Sam : -« Tout ce qu’il faut, c’est que le processus de rematérialisation puisse fonctionner… »

McKay : -« Major… A supposé que vous parveniez à créer un horizon viable sans avoir besoin de vous connecter au vortex, vous ne pourrez jamais réintégrer Teal’c. »

Sam : -« Pourquoi ? »

McKay : -« Les cristaux qui retiennent les schémas énergétiques avant la réintégration, ne sont pas magnétiques, vous savez ? »

Sam : -« Je sais, ce sont des cristaux simples. »

McKay : -« Vous ne pouvez pas ignorer les lois de la thermodynamique. L’anthropie fait que les cristaux ne peuvent retenir que leurs schémas énergétiques. Je l’ai mesuré ! C’est ce qu’on appelle la preuve quantitative. »

Sam : -« Je pense que l’énergie en elle-même à moins d’importance que son empreinte sur les cristaux ! »

McKay : -« Et cette fantaisie reposerait sur ? »

Sam : -« J’imagine que la porte peut stocker une quantité illimitée d’informations dans la structures des cristaux… Alors bien que l’énergie se dissipe peu à peu, les schémas les plus récents persistent. »

McKay : -« Vous imaginez… »

Sam : -« Nous évoluons actuellement dans les sphères les plus évolués de la physique quantique… »

McKay : -« Plus du tiers de l’énergie nécessaire pour pouvoir réintégrer Teal’c s’est dissipée à l’heure qu’il est. »

Sam : -« Je n’le crois pas ! »

McKay : -« Vous jouez aux devinettes, comme d’habitude… Peut-être que finalement, vous parviendrez à réintégrer ce qui est stocké dans la mémoire, mais vous n’aimerez pas ce qui en sortira… »

Sam : -« Et bien, c’est ce qu’on verra. »

McKay : -« Major, Teal’c est mort ! Et vous et moi, nous perdons notre temps parce que le Pentagone va ordonner la reprise des opérations dans moins de seize heures. »

Sam : -« Voilà donc l’explication du fameux délai des quarante-huit heures. Vous leur avez dit que Teal’c devait être mort, c’est ça ? »

McKay : -« Il le sera d’ici là ! »

Sam : -« Vous n’êtes qu’un crétin ! »

McKay : -« Dommage que vous soyez aussi jolie… J’ai toujours eu un faible pour les… les ravissantes idiotes. »

Sam : -« Vous devriez manger du citron ! »

McKay :-« Hum… très sexy. Vraiment très sexy ! »

**********

Homme (radio) : -« On vient de pénétrer dans le périmètre section R-9 ! »

Homme 2 (radio) : -« Je l’ai. Encore cet écureuil de malheur je paris. »

Homme : -« Il va te falloir des renforts… Joe, réponds… Joe… Paul, va voir Joe. Emmène Peter ! »

Homme 3 : -« On y va ! »

Homme : -« On a une panne de courant ici, au poste principal. Je mets le générateur en marche. Nous avons une alerte rouge. Le générateur aussi est en panne, tout le système est non opérationnel. Je répète, le système est en panne. Rog, rends-toi au générateur pour voir ce qui se passe. Paul, Peter, répondez ! »

Homme 4 : -« Qu’est-ce qui se passe ? »

Maybourne (radio) : -« C’est bon Jack ! J’y suis ! Faites vite. Il y a deux gardes qui surveillent le goa’uld. »

Goa’uld : -« Comme on se retrouve. »

Jack : -« Oui ! »

Goa’uld : -« Qu’est-ce que vous voulez ? »

Jack : -« Vous allez me dire maintenant, gentiment ce que je veux savoir. »

**********

Daniel : -« Tout ce que je veux dire, c’est qu’ils ont fait ce qu’on leur demande de faire et en échange, ils ne veulent ce que nous avions déjà promis de leur donner. »

Davis : -« Est-ce que vous n’êtes pas malade ? »

Daniel : -« Est-ce qu’on doit donc parler de cela ici ? »

Davis : -« Il doit y avoir des micros partout, mais qu’importe, on ne leur apprendra rien qu’ils ne sachent déjà. Et autant qu’ils le sachent tout de suite que jamais nous ne leur donnerons les armes sophistiqués que nous avons mises au point. »

Daniel : -« Je parle de technologie issue du naquadah. Une source d’énergie à la fois propre et… »

Davis : -« Technologie qui nécessite du naquadah raffiné pour pouvoir fonctionner, docteur Jackson. Vous connaissez mieux que personne la force explosive de cette matière. »

Daniel : -« Ils auront de quoi nous faire sauter deux cent fois au lieu de cent ! Quelle différence ça peut bien faire ? »

Davis : -« La différence, c’est qu’il suffirait d’une seule arme pour que l’on puisse parvenir à ce résultat, une seule. »

Daniel : -« Le fait est que vous leur devez déjà cette technologie de toute façon, ainsi que toutes nos découvertes issues de la porte. »

Davis : -« Non, non, non ! Le fait est que nous ne leur donneront pas notre technologie et nous n’aurons pas le cadran de commande. »

Daniel : -« Et si on stipulait un droit de regard sur le naquadah comme ils en exercent un déjà sur l’usage de la porte ? »

Davis : -« La n’est pas la question ! »

Daniel : -« Une Russie plus stable économiquement n’est-elle pas préférable pour tous ? »

Davis : -« Nous ne savons pas à qui ils pourraient vendre notre technologie. »

Daniel : -« Alors quand on prétendait vouloir sauver le monde, on ne pensait en fait qu’à sauver notre bonne vieille patrie. »

Davis : -« Enfin, réfléchissez, nous ne savons même pas si le cadran pourra sauver la vie de Teal’c. »

Daniel : -« Il faudra encore des années pour que le naquadah trouve vraiment des applications pratiques. Dans l’intervalle, nous avons les commandes et nous empêcherons les russes de nous tenir la dragée haute comme ils viennent de le faire. »

Davis : -« C’est exactement pour ça que les russes ne marcheront pas pour ça. »

Daniel : -« Demandons-leur ! »

**********

Jack : -« Laissez-moi entrer ! »

Maybourne : -« Faites attention Jack ! »

Jack : -« Allez ! Ouvrez… Très bien… Qu’est-ce que vous avez dit à Simmons ? »

Goa’uld : -« A quoi voulez-vous faire allusion plus précisément ? »

Jack : -« Comment peut-on sauver Teal’c ? »

Goa’uld : -« Pourquoi vous le dirai-je ? »

Jack : -« Parce que si vous n’le faites pas, je vous tuerai. Et tout simplement. »

Goa’uld : -« Vous n’oserez pas le faire ! »

Jack : -« Qu’est-ce qui vous fait croire que je m’intéresse à ce que vous viviez ou mourriez ? »

Goa’uld : -« Qu’est-ce que vous faites de l’hôte alors ? »

Jack : -« Il a essayé de tuer mon amie pour sauver sa peau, alors je n’vois pas pourquoi je m’en ferai pour lui. »

Goa’uld : -« Si vous m’éliminez, Teal’c mourra ! »

Jack : -« Faites-moi une autre offre. »

Goa’uld : -« Laissez-moi partir. Une fois libre, je vous contacterai avec l’information. »

Jack : -« Je crois que Teal’c préfèrerait que je vous tue. »

Goa’uld : -« Qu’est-ce que vous attendez ? Vous savez, le colonel Simmons s’y est pris beaucoup mieux que vous. Lui au moins m’a proposé quelque chose qui valait le coup en échange de ce qu’il voulait savoir. »

Jack : -« Merci ! »

Maybourne : -« Je n’ai pas bien compris. »

Jack : -« Il y a une caméra dans cette cellule. Ça doit remonter à deux jours je crois. »

Maybourne : -« Voilà la cassette.

**********

Davis : -« C’est ce que vous vouliez ! »

Colonel : -« Il n’y a pas tout dedans. »

Davis : -« Et nous reconnaissons aussi que notre accord passé n’a pas été respecté par les deux parties. »

Daniel : -« Ce qui veut dire que nous ferons tout pour ça marche à l’avenir. »

Colonel : -« Bien ! Accordez-nous le plein accès à votre base et toutes les informations relatives à la porte. Après un mois, on envisagera de vous livrer les commandes. »

Daniel : -« Non ! Attendez, ce n’est pas suffisant. Ce n’est pas une négociation, nous avons besoin de ses commandes tout de suite. Il y a une vie en jeu. La vie d’un ami. Et c’est notre seul espoir de le sauver. Quand une de vos équipes a disparue, le SG-1 et cet ami se sont dévoués pour essayer de sauver leurs vies. »

Colonel : -« Oui ! Et ce faisant, trois autres soldats russes ont trouvé la mort.

Daniel : -« Ce n’était pas de notre faute. »

Colonel : -« Le colonel Zukhov était l’un de mes amis. Et maintenant, il est mort, docteur. »

Daniel : -« Alors vous devez me comprendre… Ecoutez ! C’est notre seule chance de le sauver… Nous avons besoin de ses commandes. Prêtez-les-nous ! »

**********

Sam : -«  Mon général ! Daniel vient d’appeler. Les russes ont accepté de nous prêter le cadran temporairement. »

Hammond : -« Est-ce que ça va changer quelque chose ? »

Sam : -« Oui ! Ça pourrait tout changer. »

Hammond : -« Je viens de recevoir l’ordre de reprendre les opérations habituelles de cette base. »

Sam : -« Non ! »

Hammond : -« SG-2 se prépare pour une mission de reconnaissance sur P4-796.

Sam : -« Mon général, j’ai encore besoin d’un peu de temps. »

Hammond : -« Le Président m’en a donné l’ordre. »

Sam : -« Je n’veux pas savoir qui a dit ça, vous ouvrez cette porte et c’est la mort certaine de Teal’c. »

Hammond : -« Mon seul autre choix, c’est la démission. Si je démissionne maintenant, je n’aurai plus le moindre contrôle sur qui dirigera cette base dans une heure au plus tard. C’est le temps qu’il vous faut ? »

Sam : -« Non ! »

Hammond : -« Dites-moi ce que je peux faire d’autres. »

Sam : -« Si j’le savais. »

**********

Hammond : -« Activez la porte ! »

Soldat : Major ! Il y a un appel du colonel O’Neill ! Il dit que c’est urgent. »

Sam : -« Merci… Il faut tout annuler. »

Simmons : -« Repos major ! »

Sam : -« Le colonel O’Neill a obtenu l’info qu’il nous faut pour sauver Teal’c… Et il dit avoir des preuves accablantes contre le colonel Simmons. »

Simmons : -« Non, c’est un mensonge. »

Hammond : -« Annulez la séance d’activation ! Gardes, arrêtez le colonel Simmons. »

Simmons : -« C’est complètement ridicule voyons ! »

Hammond : -« Emmenez-le et s’il résiste, vous avez l’ordre de tirer ! »

Simmons : -« Hey ! »

**********

Goa’uld (vidéo) : -« Vous devez d’abord retirer le cristal maitre de contrôle, avant de fixer le cadran de commande. Autrement, vous risqueriez d’effacer l’empreinte. »

McKay : -« C’est une blague, il plaisantait ! »

Hammond : -« Major ? »

Sam : -« Et bien… théoriquement… »

McKay : -« Non mais… Vous êtes dingue ! C’est un goa’uld ! Il cherche à vous détruire. Si vous retirez le cristal maitre, vous ne pourrez plus réguler la distribution. Vous aurez une arrivée massive dans le mauvais conduit. La porte explosera. »

Jack : -« Est-ce que c’est vrai ? »

Sam : -« Disons que techniquement, c’est possible. Je veux dire, la porte est un conducteur ultra-puissant. Mais on peut prendre des mesures pour s’assurer… »

McKay : -« Vous êtes vraiment… mais vraiment folle alliée, vous savez ça ! Et vous ne valez pas mieux si vous l’écoutez ! C’est de la folie. Son jugement est brouillé par ses sentiments personnels. Teal’c n’a plus aucune chance de s’en tirer. »

Sam : -« Mon général ! On peut d’abord s’assurer que le risque est vraiment minime. »

McKay : -« Si vous essayez ce plan totalement débile, grand bien vous fasse, mais ne comptez pas sur moi pour vous soutenir. »

Hammond : -« Votre avion part pour la Russie dans moins d’une heure ! »

McKay : -« Quoi ? La Russie ? »

Hammond : -« Votre nouvelle mission sera de superviser le développement du programme d’exploitation du naquadah en Russie. »

McKay : -« Il n’est pas question que j’aille en Russie ! Vous avez déjà gouté à leur cuisine. Et puis d’abord, je suis un civil, je n’ai pas à obéir. »

Sam : -« Et bien tant que vous dépendez de l’armée de l’air… »

McKay : -« Oh j’vous en prie… Et vous, je vous retiens. »

Hammond : -« Major, faites ce que vous avez à faire ! »

Sam : -« A vos ordres ! »

**********

Siler : -« Tenez major ! »

Sam : -« Mon général, nous venons de sortir le cristal maitre de contrôle. Nous sommes prêts à connecter le cadran. »

Hammond : -« Nous avons fait le nécessaire pour évacuer presque tout le personnel de la base. Vous pouvez procéder. »

Sam : -Bien ! »

Jack : -« Hey ! Vous êtes sure que vous tenez à rester là ? »

Siler : -« Pas vraiment mon colonel ! »

Jack : -« C’est pas à vous que je m’adressais. »

Siler : -« Ah ! »

Sam : -« Mon colonel, si la porte doit exploser, personne n’en rechapera vous savez ? »

Jack : -« Très juste ! »

Daniel : -« Il n’est pas trop tard pour changer d’avis. »

Colonel russe : -« Je veux rester. »

Sam : -« Allez-y ! »

**********

Daniel : -Et bien ce n’est pas le genre de chose que l’on voit en simulation. »

Jack : -« Super feu d’artifice… Alors Teal’c ? Ça va ? »

Teal’c : -« Génial. »

Sam : -« Teal’c ! Sans indiscrétion, qu’est-ce qui vous ait arrivé ? »

Teal’c : -« J’ai pris ma revanche. Tanith est mort ! »

Jack : -« C’est fantastique ! Ça me fait plaisir pour vous. »

Sam : -« Ça fait sacrément plaisir de vous revoir. »

Jack : -« Oui ! On croyait vous avoir encore perdu. »

Sam : -« Vous êtes sure que vous vous sentez comme d’habitude ? »

Teal’c : -« Oui… Qu’est-ce qui s’est passé ici ? »

Jack : -« Et bien, que ça vous plaise ou non, sachez que vous devez la vie à  un goa’uld. »

Teal’c : -« Jamais ! »

Jack : -« Et si ! »

Générique de fin

48 Hours

 

 

Scene: Off world.

SG1 are running away from two gliders which are firing on them. There are explosions in the background as they fire. Daniel reaches the DHD and starts dialling. Teal'c aims that cannon thing from The Fifth Man and Jack and Sam also shoot at the gliders. The Gate engages.

O'NEILL: Go!

Sam and Daniel run towards the Gate as Jack reloads his P90. The gliders come back around over the Gate and Jack is hit and thrown backwards. Teal'c moves to help him up and they then see an Al-kesh rising from behind the trees.

O'NEILL: Let's go.

The Al-kesh starts to fire. Jack reaches the Gate and dives through. Teal'c reaches the top of the steps and looks back. We see Tanith piloting the Al-kesh. Teal'c then fires on the window where Tanith was and it explodes. Teal'c turns and goes through the Stargate. The Al-kesh plummets towards the ground and explodes taking the DHD and Gate with it.

Scene: Gateroom

The Gate disengages. Jack, Sam and Daniel look on in disbelief.
Hammond walks in.

HAMMOND: Where's Teal'c?

O'NEILL: I don't know Sir. He was right behind me.

TITLES

Scene: Control room.

Hammond walks up the stairs and Jack follows holding a bandage on his head.

HAMMOND: Colonel, are you okay?

O'NEILL: We have to go back Sir.

HAMMOND: What was your situation?

CARTER: We were being pursued by gliders and an al-kesh.

O'NEILL: Teal'c was right with me. He could still be alive.

HAMMOND: (To Tech Davis) Dial P3X116. We'll try and raise him on his radio.

The Gate starts dialling.

TECH DAVIS: Chevron 1 encoded.

CARTER: Sir we should have the MALP standing by just in case we need a visual.

HAMMOND: Do it.

TECH DAVIS: Yes sir. Chevron 2 encoded. Sir, we're getting an unknown error. Sir, should I override?

HAMMOND: Major?

CARTER: Gate feedback protocol means the system is detecting something wrong with the Stargate itself not our dialling computers.

TECH DAVIS: Chevron 4 encoded.

DANIEL: Like what?

CARTER: I don't know. It's something our computer isn't recognising. Sir, what happened just before you jumped through?

O'NEILL: The ship was coming right at us.

CARTER: You think it could have impacted the Stargate on the other side?

O'NEILL: And if it did?

CARTER: Well, I hate to say this, but if the wormhole was shut down while Teal'c was en route...

TECH DAVIS: Chevron 6 encoded. Still showing an unknown error, sir.

CARTER: Sir, we.. we better abort.

HAMMOND: Abort the dialling procedure.

The Gate stops spinning.

Scene: Briefing room

Daniel and Hammond are there.

HAMMOND: So the Tok'ra Intel was right. The Goa'uld were scouting P3X116 for a new base.

DANIEL: Looks that way. What the Tok'ra didn't tell us is the Goa'uld in question was Tanith. We'd just spotted him on the ground near his al-kesh with a small contingent of jaffa when the glider made our position.

HAMMOND: He came after you himself?

DANIEL: Yeah, as you know he and Teal'c have this thing.

Sam walks up the stairs.

CARTER: Sir. I think I know what the problem is but we have to act quickly.

HAMMOND: What is it?

CARTER: Okay, you know how the Stargate turns matter into energy and transmits it through a subspace wormhole?

DANIEL: That's Gate travel 101.

CARTER: The gate on the receiving end is what translates the energy signature and reconverts it back into the matter's original form.

HAMMOND: Major.

CARTER: The Stargate has massive amounts of memory inside it. It's like a computer buffer. It temporarily stores the energy patterns before it reconverts them back into matter. It does this to make sure it's got all the information before it reassembles the object or in our case, person. The error we're receiving from the Gate seems to indicate there is still an energy pattern stored in the memory buffer.

DANIEL: Teal'c.

CARTER: If the Al-kesh crashed into the DHD on the other planet, it would have cut off power to the outgoing gate. The wormhole would have been severed prematurely. Now if that happened before our Gate was able to reconvert Teal'c's energy signature back into matter..

HAMMOND: Teal'c is in our Stargate.

CARTER: His energy signature, yes, stored in the memory.

DANIEL: Well, let's get him out.

CARTER: Right now, I'm not sure how. That's not the worst problem.

DANIEL: There's worse?

CARTER: The Stargate has different safety protocols designed to prevent different energy signatures getting mixed together. One of the ways it does this is by erasing the memory buffer every time a new wormhole is established. It's like an overall system reset. Sir, if we dial out of our gate or someone offworld tries dialling in

HAMMOND: We have eight teams currently on missions.

CARTER: Teal'c's energy signature will be erased. Permanently.

HAMMOND: How do we stop an incoming wormhole?

CARTER: Right now, the iris sits just in front of the plane where the event horizon is formed. Now if we can rig it so we can offset it just slightly, we could effectively stop a wormhole fro establishing. It would be like burying our gate. Siler says his team can have it done in an hour.

HAMMOND: How do we get our people home?

DANIEL: When the Russians had their DHD connected to their Stargate it became the dominant gate on Earth.

CARTER: Exactly. All incoming wormholes automatically went there.

HAMMOND: I'll call the Pentagon.

DANIEL: I'll go and find out how long we have until the next SG team is due back.

Scene: Gateroom

Silers team is sealing the Gate.

Scene: Hammond's office

Hammond's on the phone and Daniel walks in halfway through.

HAMMOND: Yes sir, we have eight teams offworld we have to get home. It's a temporary situation we hope to have resolved as quickly as possible. Thank you sir. I'll get our best man for the job on a plane right away.

DANIEL: The next team due to check in is SG5. They have a scheduled report at 1600 hours.

HAMMOND: Less than an hour from now. Will the iris be in place?

DANIEL: They're working as fast as they can.

HAMMOND: The best man I was talking about is you. We need a liason in Russia to help co-ordinate our interests. Pack a bag. You leave in half an hour.

Scene: Control room

Sam is at the computer and Jack walks in.

O'NEILL: Carter.

CARTER: Sir, are you okay?

O'NEILL: Ohh, couple of stitches, concussion, nausea, dizziness, the usual.

Jack sits down.

O'NEILL: Why is Teal'c still in the gate?

CARTER: Well sir, it's very complicated.

O'NEILL: Can I help?

CARTER: Well in order to overcome the lack of a DHD, we had to create a proper interface between the Gate and our computer. We generated a series of instructions based on electrical impulses to which the Gate's control crystals would respond. Now these were found mostly by trial and error over a great deal of time. What we need to do now is find a series of impulses that will instruct the Gate to override one of its primary functions.

O'NEILL: Can I get you some coffee?

CARTER: Sir, the truth is, the Gate might not even be capable of doing what we need it to do.

O'NEILL: Which is what?

CARTER: Resume a reintegration process that was cut off prematurely.

O'NEILL: Carter! My head.

CARTER: Sir, I'm sorry. But the more I go through this, the more I'm becoming concerned that we might not be able to get Teal'c back.

O'NEILL: Oh.

Scene: Russia, Building somewhere.

Daniel and Major Davis walk into a room where they are met by the Colonel from The Tomb who will be known as RC as he has never been given a name.

RC: Major Davis.

DAVIS: Colonel.

RC: Doctor Jackson.

DANIEL: Colonel.

RC: I trust you had a pleasant trip?

DAVIS: As possible under the circumstances.

RC: Yes, yes. An unfortunate problem. Please, sit down. The details made available today were somewhat vague. Only that the technical glitch had somehow trapped one of your team inside the inner workings of the Stargate.

DANIEL: That's pretty much all we know at the moment.

RC: Then it seems we are not the only ones incapable of handling every situation the Stargate may present after all.

DAVIS: What is the current status of our offworld teams?

RC: All of them have been contacted successfully. SG5 and SG8 have already arrived safely.

DANIEL: We do appreciate what you're doing.

RC: Despite appearances, our participation in this effort is not one of good faith, Dr Jackson. The Russian military is not here to do your bidding.

DANIEL: I wasn't suggesting you were.

RC: Your Government seems to think it can dictate protocol in all matters relating to Stargate technology.

DAVIS: Our Governments do have a deal.

RC: One which has been blatantly ignored by both sides, wouldn't you agree?

DAVIS: It is technically and logistically impossible to run concurrent Stargate programs, Colonel.

RC: By the sound of it, it may be impossible not to, Major.

Scene: Commissary

Jack is asleep with his head on a table. Hammond walks in.

HAMMOND: Colonel? Colonel? Go home.

O'NEILL: I'm all right sir. Just got five minutes of quality sleep.

HAMMOND: Everything that can be done is being done.

O'NEILL: You know this wouldn't be happening if he had followed orders. It's that damn Jaffa revenge thing.

HAMMOND: Get some rest Colonel. That's an order.

Scene: Corridor leading to Briefing Room

HAMMOND: Colonel Simmons.

SIMMONS: Hello General. I was just introducing Major Carter and Dr McKay. The Doctor has been studying the Stargate program out of Area 51 for over a year now.

CARTER: Without access to a working Gate?

McKAY: I had a virtual computer model built when the second Gate was there.

HAMMOND: Well I'm sure it's a thrill to be here to see the real thing.

McKAY: Not really.

SIMMONS: The Pentagon feels Dr McKay has become the world's foremost expert on the Gate.

HAMMOND: After Major Carter.

McKAY: Well, with all due respect Major, you spend most of your time in the field.

HAMMOND: Major Carter spent two years working on the Gate prior to her five years of service at the SGC. She's the one who made this program viable.

McKAY: Actually the interface she designed is full of flaws.

CARTER: Well I admit it's not perfect but it's=85

McKAY: It has caused numerous unnecessary situations any of which could have ended in catastrophe.

SIMMONS: And we certainly don't want that to happen. That's why the Doctor is here to help.

HAMMOND: Good. He can report to Major Carter.

SIMMONS: And the two of them might be able to work together to solve this problem to get Teal'c back in one piece. In the time allotted.

CARTER: Excuse me? In the time allotted?

SIMMONS: It's 48 hours.

HAMMOND: Come with me Colonel.

Scene: Hammond's office

HAMMOND: I don't care who you are or who you work for, you will not come into my facility and dictate procedure to me.

SIMMONS: Oh General, don't shoot the messenger. I'm just bringing you your orders.

HAMMOND: Teal'c is an invaluable asset. Without him you might very well not be sitting there supposedly representing your country.

SIMMONS: We're all aware of his contributions. As well as his questionable allegiances. Now this operation, we've lost a lost of good Americans. Are you telling me you hold Teal'c's life above one of our own people?

HAMMOND: Teal'c is one of our own. And his life is not lost yet.

SIMMONS: Maybe not. But my sources tell me that all the offworld teams are home safe. Now the Pentagon is not willing to deal with the Russians over the long term. And in the past, you yourself have made a very strong case for keeping the SGC alive and running at all costs. And we agree with you. So these people are going to have to come up with a solution in the next two days or you will be ordered to resume sending teams through the Gate.

Scene: Russia

RC: All of your teams have arrived safely. That is what we agreed to help you with.

DANIEL: Now all we need to do is send one of our teams off on a sort of fact-finding mission. One of our offworld allies may know of a way to save Teal'c.

RC: Your offworld allies?

DANIEL: Allies of Earth.

RC: As long as our Gate is connected Dr Jackson, we, as in the Russian people, are vulnerable to attack.

DAVIS: We are here to ensure the orders agreed upon by our respective leaders are carried out. We're not here to negotiate with you Colonel.

RC: On the contrary, Major, that is exactly why you are here. The deal, so unwisely made by my Government requires us to cease our operations of the Stargate, not make it available to you whenever you deem it necessary. If you wish to continue to use our technology, you must finally present something of significant value in return.

Scene: Gas Station

Jack is paying and then goes outside.

MAYBOURNE: Hi Jack.

O'NEILL: You rat bastard!

MAYBOURNE: Hey, hey, hey, hey. Take it easy.

O'NEILL: I am so gonna kick your ass!

They chase each other round the truck.

MAYBOURNE: Look there's people watching.

O'NEILL: I don't care!

MAYBOURNE: Look it wasn't me. I didn't shoot you, Jack.

O'NEILL: I trusted you!

MAYBOURNE: Come on, would I have come back here like this if I'd done it?

O'NEILL: You might!

MAYBOURNE: I swear Jack.

O'NEILL: Then who did?

MAYBOURNE: I don't know.

O'NEILL: What do you know?

MAYBOURNE: Just what I read in the NID file, you got shot and the Goa'uld escaped.

O'NEILL: You came all the way back to Colorado Springs to tell me, you didn't do it?

MAYBOURNE: I didn't think you'd believe me any other way. And I wanted to warn you.

O'NEILL: About what?

MAYBOURNE: I heard about Teal'c.

O'NEILL: What about it?

MAYBOURNE: I hope you get him back.

O'NEILL: And the warning part?

MAYBOURNE: Watch out for Frank Simmons.

O'NEILL: Simmons again. What is it with you guys?

MAYBOURNE: We go back. I don't exactly know what he's up to but I can guarantee you it isn't gonna be good for Teal'c or the SGC.

O'NEILL: Great.

MAYBOURNE: I'll be in town for a couple of days. I'd like to see how things turn out. I'm at the Accent Inn checked in under the name Cassidy.

O'NEILL: David or Shaun?

MAYBOURNE: Butch.

O'NEILL: You know, Simmons says you're the one who sullied the good name of the NID.

MAYBOURNE: You believe that?

O'NEILL: No.

MAYBOURNE: Trust me Jack. I know him well. I'm the one who recruited him.

Maybourne walks off.

Scene: Carter's Lab

McKay walks in escorted by an SF.

McKAY: (To SF) Thanks (To Sam) Major.

CARTER: Doctor.

McKAY: I guess we got off on the wrong foot.

CARTER: What probability factor did you use figuring that out?

McKAY: For the record, I don't work for Colonel Simmons.

CARTER: What difference does that make?

McKAY: Well I sensed a little tension there. I'm on the Air Force payroll. I report directly to the Chief of Staff.

CARTER: Oh well, that changes everything.

McKAY: I just wanted to give you my honest analysis, Major. It is a waste of time to assume you write about everything, I just thought we could get past that.

CARTER: Leaving more time to devote to your fanclub.

McKAY: The Gate wasn't meant to be used without a dialling device. Your computer system ignores 220 of the 400 feedback signals the Gate can emit during any given dialling sequence. It is a fluke that you picked up the buffer warning, for that matter, I'm surprised that you even bothered to abort the dialling sequence despite the error.

CARTER: What is that supposed to mean?

McKAY: I've read the reports Major. You've ignored error data and bypassed dialling protocols on several occasions to get a lock.

CARTER: My job is to present the risks not to decide whether to take them. Now if you have something positive to add, do it. Otherwise, get out of my lab.

McKAY: Well

The phone rings.

CARTER: Carter.

Scene moves between Sam at the SGC and Daniel in Russia.

DANIEL: Hey, Sam. We got the Russians to agree to let us send one team out. SG5 contacted the Tok'ra and they just got back.

CARTER: What did they say?

DANIEL: They said the glitch probably occurred because we don't have a DHD. They say a local DHD would have compensated for the lack of power and allowed the Gate to finish the reintegration process.

CARTER: Well if the DHD could have prevented the problem maybe the DHD can also fix it? Is there any chance you can get the Russians to give us their DHD?

In the background, Davis is talking to the Russian Colonel.

RC: That is impossible at the moment.

DANIEL: Not without giving back Alaska.

CARTER: That bad, huh?

DANIEL: Yeah, besides the Tok'ra warned us that connected a DHD now might not be the way to get Teal'c out of the memory.

CARTER: It could impose the reset protocol same as dialling in would.

DANIEL: Yeah.

CARTER: So, how do the Tok'ra suggest we fix the problem?

DANIEL: They don't know. They said they'd work on it but they didn't say how long that might take. Sorry I don't have better news.

CARTER: Yeah, me too. Thanks Daniel. Bye.

Scene: Hammond's office

Hammond is on the phone.

HAMMOND: Thank you, I will.

Simmons walks in.

SIMMONS: Can I come in?

HAMMOND: Do I have a choice?

SIMMONS: Clock's ticking. You have less than 32 hours.

HAMMOND: You didn't close the door just to tell me that, did you Colonel?

SIMMONS: You know, the way I see it, General, despite their combined brain powers, Major Carter and Dr McKay are not going to be able to solve this problem in the time allotted.

HAMMOND: I'm working on extending that. Why are you really here, Colonel?

SIMMONS: I can provide you with the information you're gonna need to save Teal'c.

HAMMOND: How?

SIMMONS: That's not important.

HAMMOND: It damn well is.

SIMMONS: What's important is that this information is not gonna be for free.

HAMMOND: Are you speaking officially on behalf of the NID because I can't believe what I'm hearing.

SIMMONS: Oh just stick with the point, General.

HAMMOND: I'm trying to count how many crimes you might be committing right now, Colonel.

SIMMONS: General, the way I see it, you have two options. You can either give me what I want, a small token compared to what's at stake, at least for you. Or I guess you could pick up the phone and all your superiors and report this conversation. At which point, I would deny everything.

HAMMOND: I'm thinking of having you arrested this instant.

SIMMONS: Well go ahead, and I guarantee you, you'll never see eal'c again.

Scene: Maybourne's Motel Room

There's a knock at the door and Maybourne opens the door to Jack and he walks in.

MAYBOURNE: I could take care of him for you.

O'NEILL: What?

MAYBOURNE: Simmons. I could make sure he's never a problem again. I'm already wanted for treason.

O'NEILL: Okay, I'll just pretend you didn't say that.

MAYBOURNE: Bet it was him who shot you. The son of a bitch really stood there in Hammond's office and blackmailed him right to his face?

O'NEILL: Yeah.

MAYBOURNE: You gotta admire that. What'd he ask for?

O'NEILL: A Goa'uld hand device.

MAYBOURNE: Might as well be admitting they have the Goa'uld that escaped.

O'NEILL: We're hoping.

MAYBOURNE: Why?

O'NEILL: Because he might tell us what he told Simmons.

MAYBOURNE: You have to find him first. Ohhhh.

Scene: Russia

Davis is holding a document.

DAVIS: This is unacceptable.

RC: We allowed all your teams to return home safely. We even allowed you to send out another team on a new reconnaisance mission. We expect nothing less than everything on that list in return.

DAVIS: Your Government agreed to let us use your Gate period. It mentioned nothing of any demands.

RC: Russia will not stand by and allow you to operate your program without our direct involvement. We demand that a Russian team be permanently be stationed at your base. That all mission files go through our onsite officer. And all technologies procured and developed as a result of Stargate travel past, present and future, will be shared equally.

DAVIS: Or what? We already know your Government has no interest in running it's own program.

RC: Political winds change, Major. And don't forget, with a DHD we can ensure that our base has the dominant operational gate.

DAVIS: You do realise, Sir, that what you're talking about could be interpreted as an act of war?

RC: Don't be ridiculous. How can the United States go to war over something its people know nothing about?

DAVIS: It wouldn't be unprecedented, Colonel.

DANIEL: What would it take for you to give us your DHD? No seriously, let's put it on the table. I mean we all know you think of the DHD as your long-term bargaining chip but everything has a price. And no one has said exactly what it would take to buy you out in full, right now.

DAVIS: Dr Jackson.

RC: No, no, he has a good point, Major. The problem is Dr Jackson, that without full disclosure of technologies already procured by the SGC, it may be impossible to determine a reasonable price.

Scene: Maybourne's Kitchen

Maybourne is on a laptop.

O'NEILL: Didn't the NID trace you down last time you did this?

MAYBOURNE: Well this time I'm using link up that's bouncing off five different satellites. They pick something up; tracing it will make 'em dizzy for a month.

O'NEILL: What are we looking for?

MAYBOURNE: The NID have several bases for their special ops hroughout the country. Call 'em safehouses.

O'NEILL: Legitimate organisation?

MAYBOURNE: It's the only way we're gonna find this Goa'uld, Jack.

O'NEILL: What do you mean?

MAYBOURNE: Through legitimate NID operations. Unofficial business is financed through the private sector and can be kept off the books. But any official NID action has to be filed with the Pentagon, same as any branch of the military. If Simmons used an NID plane to visit our snakehead, the flight plan was registered.

O'NEILL: Wouldn't that be stupid?

MAYBOURNE: The situation with Teal'c provided Simmons with a unique opportunity. But the Pentagon's deadline didn't give him much time. Besides NID flight plans are classified information. And there aren't many people who would know the current location of every NID safehouse in the country. You just happen to be lucky enough to know one of the few who does.

They look at the computer after Maybourne has hacked his way in.

O'NEILL: Diverted to Minot on it's way to Colorado Springs?

MAYBOURNE: North Dakota ain't exactly on the way.

Scene: Commissary.

Sam and McKay are getting food. Sam is picking up blue jello again.

McKAY: There's no switch. The crystals were wiped clean by an unstable vortex of a forming wormhole. You have any idea how much excess energy one of those blasts gives off?

CARTER: As a matter of fact I do. Now what we need to do is find a way to establish an event horizon without the vortex.

McKAY: It's impossible.

CARTER: I've seen it done before.

McKAY: By magical fairy beings. (To server) Is there lemon on the chicken?

SERVER: It's lemon chicken.

McKAY: So it is. I'm mortally allergic to citrus. One drop of lemon and I could die. I'll have what ever that is. (To Sam) I have to be very careful.

They sit down.

McKAY: So, what would this fictional event horizon be connected to?

He starts to stuff his face.

CARTER: Hungry?

McKAY: Starving. Shockingly, this is even worse than it looks but it beats a hypoglycaemic reaction.

CARTER: The event horizon is what dematerialises you and sends you into the wormhole. Now maybe we don't need to connect to a wormhole to form an event horizon.

McKAY: Maybe, somehow, somewhere.

CARTER: All we need to do is to get the rematerialisation process to work.

McKAY: Major. Even if you manage to create a viable event horizon without connecting to a wormhole, you'd never get the wormhole to reintegrate Teal'c.

CARTER: Why not?

McKAY: The crystals that retain the energy pattern before reintegration, they're not like magnetic hard drives.

CARTER: I know. They're crystals.

McKAY: You can't just ignore the laws of thermo-dynamics. Entropy dictates the crystals won't retain their energy patterns permanently. I've measured it. It's what's called quantitative evidence.

CARTER: I think the energy itself is unimportant past its initial imprint on the crystals.

McKAY: And this fantasy is based on?

CARTER: I suspect the Gate is storing its one's and zero's on the subatomic level within the structure of the crystals. So even though the energy is dissipating, the most recent pattern still exists.

McKAY: You suspect.

CARTER: We are dealing with a level of quantum physics here that is way beyond us.

McKAY: More than a third of the energy pattern the Gate requires to reintegrate Teal'c, it's already gone.

CARTER: I don't think so.

McKAY: You're guessing wildly, like you always do. Maybe you could find a way to fool the Gate into reintegrating whatever it has stored in memory. But I say you won't like what comes out.

CARTER: Well, we'll see.

McKAY: Major, Teal'c is dead. And this argument is a waste of time because the Pentagon is going to order Hammond to resume operations in what, 16 hours.

CARTER: That's how they came up with the 48 hour deadline isn't it? You told them Teal'c would already be dead.

McKAY: That's why it's called a deadline.

CARTER: God, you're a jerk!

McKAY: I wish I didn't find you so attractive. I always had a real weakness for dumb blondes.

CARTER: Go suck a lemon!

Sam walks off.

McKAY: Very sexy. Very, very sexy.

He keeps eating.

Scene: NID safehouse

Inside there is a man watching security screens. One screen suddenly starts to beep.

MAN: We have a breach in the perimeter, section R9. (on radio)

JOE: I got it. It's probably that damn squirrel again. (on radio)

MAN: You better take back up, Joe. Joe, report. Joe. Paul, check on Joe, take Peter.

PAUL: We're on it.

The lights suddenly go off.

MAN: We have a power failure here at homebase. I'm switching to backup generator.

He flicks the switch and nothing happens.

MAN: We have a red alert. Backup generator is down. System is inoperational, repeat, system is down. Ron, get to the generator. Find out what's going on. Paul, Peter, report.

Scene: Room where Adrian Conrad/Goa'uld is locked up.

There are two men. Conrad just looks on.

MAN2: What's going on?

Scene: Security room.

The man gets up and opens the door where Maybourne zats him.

MAYBOURNE: Okay Jack, I'm in. Hit it. (on radio)

Jack restores the power. Maybourne checks the cameras.

MAYBOURNE: You got two guys left guarding the Goa'uld.

Maybourne leaves.

Scene: Room where Adrian Conrad/Goa'uld is locked up.

The two guys left are waiting and one is zatted. The other one goes towards him and is zatted too by Jack.

From now on Conrad will be referred to as CONRAD but he is always speaking as the Goa'uld.

CONRAD: We meet again.

O'NEILL: Yeah.

CONRAD: Now what?

O'NEILL: Now you're going to tell me what I wanna know.

Scene: Russia

Daniel and Davis are sitting down.

DANIEL: Look, all I'm saying is they did what we asked in good faith. Now all they're asking for in return is what we already promised to give them.

DAVIS: Have you lost your mind?

DANIEL: Should we be talking about this in here?

DAVIS: I'm sure the room is bugged but it doesn't matter. They already know everything that we're talking about. And they might as well know that we are never going to turn over refined weapons grade Naqahdah.

DANIEL: I'm talking about Naqahdah generator technology, a clean and safe source of power.

DAVIS: Which requires refined Naqahdah to work. Dr Jackson, you of all people realise the explosive power of this material.

DANIEL: Yeah, so they can blow us up 200 times over instead of just 100. What difference does it make?

DAVIS: The difference is, it would take only one nuke to get through an anti-ballistic shield to do it. One.

DANIEL: The point is, you already owe them the generator technology anyway along with everything else we've found using the Stargate.

DAVIS: No, no, no. The point is, we are not giving them the generator technology and their not giving us the DHD.

DANIEL: Can't you stipulate we supervise how the Naqahdah is being used. They want to monitor our use of the Gate.

DAVIS: That's not the point.

DANIEL: Isn't a more economically stable Russia better for everyone?

DAVIS: We don't know who they'll turn around and sell the technology to.

DANIEL: So all this time we've been using the Gate to save the world, we've really been using it to save the good old U. S of A, huh?

DAVIS: Dammit Daniel, we don't even know for sure the DHD will even save Teal'c.

DANIEL: Naqahdah generator technology is years from practical widespread implementation. In the meantime we get the DHD and prevent the Russians from ever holding their Gate over us ever again.

DAVIS: That's exactly why the Russians will never go for it.

DANIEL: Let's ask.

Scene: Conrad's Room

Maybourne is taping up the men.

O'NEILL: Get me in here.

MAYBOURNE: Jack.

O'NEILL: Just do it.

Maybourne swipes the card and the door to the cage opens.

O'NEILL: All right. Tell me what you told Simmons.

CONRAD: What in particular are you referring to?

O'NEILL: How do we save Teal'c?

CONRAD: Why should I tell you?

O'NEILL: Because if you don't, I'll kill you.

CONRAD: I doubt that.

Jack zats him.

O'NEILL: What makes you think I care if you live or die?

CONRAD: What about the host?

O'NEILL: He tried to kill a friend of mine to save his own ass so I don't much care about him either.

CONRAD: If you kill me, Teal'c dies.

O'NEILL: Give me another choice.

CONRAD: Let me go. Once I am free, I will contact you with the information.

O'NEILL: I think Teal'c would rather I shoot you.

CONRAD: Oh go ahead. You know, Colonel Simmons was really much better at this than you. He at least offered something of value in return for what I know.

Jack looks around.

O'NEILL: Thank you.

They lock him in and walk out.

Scene: Tape room

MAYBOURNE: I don't understand.

O'NEILL: There's a camera in that cell. Would have been from two days ago.

MAYBOURNE: Got it.

They take the tape and go.

Scene: Russia

Daniel and Davis sit waiting. RC walks in and throws a file on the table.

DAVIS: It's what you want.

RC: Not everything.

DAVIS: And we acknowledge that the past arrangement by both sides.

DANIEL: What we're saying is that we're willing to try and make it work now.

RC: Allow our team full access to your base and all information relating to the Stargate. After a month we will assess delivery of the DHD.

DANIEL: Wait, that's not good enough. This is not a negotiation. You know damn well we need that DHD right now, someone's life is a stake here. A very good friend of mine. And that DHD could help save him. Now, when your Russian team went missing, SG1 along with that friend went to try and rescue them.

RC: Yes, and in the process, three more Russian soldiers died.

DANIEL: That's not our fault.

RC: Colonel Zukhov was a friend of mine. He is now dead, Doctor.

DANIEL Then you must know how I feel. Look, lend us your DHD. You can come with it if you like. Please.

Scene: Briefing room

Sam walks in to Hammond.

CARTER: Sir, Daniel just called. The Russians have agreed to loan us the DHD temporarily.

HAMMOND: Is it going to make a difference?

CARTER: Eventually it might.

HAMMOND: I've just been ordered to resume normal operations of this base by the President.

CARTER: Sir.

HAMMOND: SG-2 is prepping for a recon mission to P4C796.

CARTER: Sir, you can't. I need more time.

HAMMOND: I've been given a direct order.

CARTER: I don't care what anyone says. You open that gate and you are murdering Teal'c.

HAMMOND: My only other choice is to resign. If I resign now, I will have no control over who will be running this facility an hour from now. Is that enough time?

CARTER: No.

HAMMOND: Tell me what else I can do.

CARTER: I can't sir.

Scene: Control room

HAMMOND: Dial the gate. (to Tech Davis)

Scene: Briefing room

Sam is overlooking the Stargate. She then starts to walk off. She is met by a female SF.

WESTERHOLM: Major. There's a call for you from Colonel O'Neill. He says it's urgent.

CARTER: Thank you.

Scene: Control room

Hammond and Simmons are there. Sam walks in.

TECH DAVIS: Chevron 5 encoded.

CARTER: You have to abort.

SIMMONS: Stand down Major.

CARTER: Sir, Colonel O'Neill has obtained the information we need to save Teal'c.

TECH DAVIS: Chevron 6 encoded.

CARTER: And he has evidence that will incriminate Colonel Simmons.

SIMMONS: She's lying.

HAMMOND: Abort the dialling sequence. Airman, arrest Colonel Simmons.

SIMMONS: This is preposterous.

HAMMOND: Take him away. If he resists, shoot him.

Simmons is taken away.

Scene: Briefing room.

Hammond, Jack, Sam and McKay are watching the video.

There's a video of Simmons and Conrad.

CONRAD: You have to remove the master control crystal before you attach the DHD otherwise the imprint will be erased.

Hammond stops the video.

McKAY: That was a joke. He was joking.

HAMMOND: Major?

CARTER: Well theoretically

McKAY: Are you insane? He's a Goa'uld. He wants you to destroy yourself. If you remove the master control crystal there's nothing to regulate the energy distribution. You get straight current flowing the wrong conduit. The whole Gate could explode.

O'NEILL: That true?

CARTER: Well technically it's possible sir, the Gate's a very powerful superconductor. But we could take steps to ensure the..

McKAY: You are a certifiable whack job, you know that? And you'r no better if you listen to her. Her judgement is being clouded by her personal feelings. Teal'c is toast, he's history.

CARTER: Sir, I think that we could make sure that the risk was very small.

McKAY: You try this harebrained scheme and you blow yourself up for nothing. No way I'm hanging around for that.

HAMMOND: Your plane leaves for Russia in an hour.

McKAY: Russia?

HAMMOND: Your new assignment is to supervise the development of Russia's naqahdah generator program.

McKAY: I am not going to Russia. Do you know what the food is like in Russia? Besides I'm a civilian, I don't have to do what you< say.

CARTER: Well as long as you're on the Air Force payroll.

McKAY: Oh.. this really sucks.

He leaves.

HAMMOND: Major, do what you have to do.

CARTER: Yes sir.

Scene: Gateroom/ Control Room

Sam and Siler are in the Gateroom. Hammond, Jack, Daniel, Davis and RC are in the Control room.

Siler is taking out the red crystal from the DHD.

SILER: Okay Major.

CARTER: Sir, master control crystal's been removed. We're ready to connect the DHD.

HAMMOND: The base has been evacuated of all non-essential personnel. You can proceed Major.

CARTER: Sir.

O'NEILL: Hey, you sure you wanna be in there for this?

SILER: Not really sir.

O'NEILL: I wasn't talkin' to you.

CARTER: Sir, if the Gate blows up, it won't matter where we are on the base.

O'NEILL: Right.

DANIEL: Not too late to change your mind about leaving. (To RC)

RC: I will stay.

CARTER: Do it.

The Gate starts dialling. Sparks fly and the Gate engages without the kawoosh. Teal'c steps through and the gate shuts down. Suddenly a spark of energy travels to the DHD and it blows up. Siler is thrown backwards. Hammond and Jack go down to the gateroom.

DANIEL: Well that never happened in any of the simulations.

Jack and Hammond reach the gateroom.

O'NEILL: Shake it off sparky. Teal'c, buddy. You all right?

Jack and Sam go up the ramp to Teal'c.

TEAL'C: Indeed.

CARTER: Teal'c, as far as you know what just happened?

TEAL'C: I had my revenge. Tanith is dead.

O'NEILL: That's nice. I'm happy for you.

CARTER: It's good to see you in one piece Teal'c.

O'NEILL: Yes, we thought we'd lost you again.

CARTER: You sure you're feeling perfectly normal?

TEAL'C: Yes. What has transpired here?

O'NEILL: Well believe it or not, you owe your life to a Goa'uld.

TEAL'C: Never.

O'NEILL: Oh yes.

They walk off.

END


Source : Stargate Fusion

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
Aujourd'hui vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play