VOTE | 227 fans |

#418 : La Lumière

Ecrit par : James Phillips

Réalisé par : Peter Woeste

Des membres de SG-5 et Daniel Jackson souffrent de dépression et deviennent suicidaires. Leur état incompréhensible semble lié au mystérieux dispositif lumineux du temple situé sur la planète dont ils reviennent.

extrait en musique: Daniel et Jack
extrait en musique: Daniel et Jack

  

Plus de détails

418 - La Lumière.

 

Titre en vo : The Light.

1ère diffusion États-Unis : 26/01/2001.

1ère diffusion en France : 15/06/2001.

Ecrit par : James Phillips.

Réalisé par : Peter F. Woeste.

Synopsis : Un membre de l'unité SGC s'est suicidé et trois autres, dont Daniel, sont mourants. L'origine de leur état est un mystère et la clé de ce mystère pourrait reposer dans un temple étrange semblant venir d'un autre monde. O'Neill, Carter et Teal'C se rendent sur place et découvrent dans ce temple une pièce éclairée par une lumière hypnotisante. Ils réalisent vite que les lieux affectent directement leur cerveau. Ils tentent de quitter cet endroit afin de briser leur dépendance...

Apparitions :

Link Baker (Sergent Baker)

Kristian Ayre (Loran)

La Lumière.

 

Jack : Barber ! En arrivant là bas, donnez ça à Daniel, s’il vous plait.

Barber : pardon ?

Jack : on avait parié ! J’ai perdu.

Sam : pariez sur quoi ?

Jack : un truc de sport ! Donnez-lui ça, il comprendra.

Barber : a vos ordres.

Sam : quel sport ?

Jack : hum

Sam : sur quel sport avez-vous parié ?

Jack : du curling !

Sam : Daniel pari sur du curling ?

Jack : et oui ! Son équipe a gagné le championnat par équipe.

Sam : très bien, vous ne voulez pas me dire quel était le pari. Tant pis !

Jack : bien. Amusez-vous bien.

Sam : vous préférez prendre un week end de congé plutôt que de venir avec moi cette planète ?

Jack : oh, vous savez, moi je suis comme ça. Quand j’ai trop travaillé, j’aime me reposer. Je pensais que vous aussi vous seriez aimé décompresser un petit peu.

Sam : oui, bien sur, mais Daniel prétend que de … c’était ça le pari ? Que j’irai ou que je n’irai pas ! Vous n’avez rien de mieux à faire ?

Jack : Barber !

Sam : oh mon dieu !

 

Générique 

 

Daniel : Jack, il faut que vous voyiez cet endroit !

Jack : Daniel. Il est arrivé un malheur.

Daniel : oui, je sais. J’ai eu votre message, mais ça c’est très important. Il y a une lumière là-bas tout à fait étonnante.

Jack : Barber est mort.

Daniel : quoi ?

Jack : venez.

 

Hammond : enfin, le lieutenant Barber a-t-il donné des signes de dépression au cours de la mission ?

Daniel : au contraire, il était très bien.

Jack : il était revenu depuis quand ?

Sam : il était rentré sur Terre depuis moins de 48 heures.

Jack : et il faisait quoi ?

Teal’c : il attendait les résultats d’une traduction pour laquelle je donnais un coup de main à Daniel.

Daniel : si vous me demandez s’il était suicidaire, la réponse est non. Il allait bien. Il allait vraiment très bien. Quelqu’un lui aurait parlé ou aurait remarqué quelque chose, je ne sais pas ?

Teal’c : rien.

Sam : nous avons tous été surpris.

Daniel : je le suis moi aussi. Au point  où  je ne sais pas quoi dire.

Hammond : nous allons continuer à chercher ce qui pourrait l’avoir poussé à faire ce qu’il a fait, mais je sais bien par expérience que ce genre de question reste souvent sans réponse.

Jack : en effet.

Hammond : Dr Jackson, vous pourriez peut-être nous en dire plus sur ce palais Goa’Uld que vous étudiez. Dr Jackson ?

Daniel : oui, heu pardon ?

Teal’c : il y avait des signes récents d’une activité Goa’Uld ?

Daniel : non, je suis certain que personne n’est allé là bas depuis des siècles, mais il y avait une pièce et  dans cette pièce un socle d’où était projetait une lumière qui se reflétait sur le plafond et c’était absolument magique.

Hammond : des idées sur sa présence dans cette pièce ?

Daniel : des idées, oui, mais j’espérais que ceci pourrait m’en apprendre plus. C’est une sorte de mini-ordinateur Goa’Uld et lorsqu’on l’allume il affiche un dialecte Goa’Uld que je n’ai jamais vu. Il y a des signes similaires sur les piliers de ce palais et j’espère, en fait je croise les doigts pour qu’il s’agisse d’instruction.

Teal’c : je serais ravi de vous aider pour cette traduction Daniel Jackson.

Daniel : merci, justement j’y comptais.

 

Jack : bonsoir. Vous regardez quoi ?

Teal’c : un enregistrement digital. Je m’efforce de traduire ces textes Goa’Uld dont Daniel Jackson à parler.

Jack : et vos tentatives, ça donne quoi ?

Teal’c : en visualisant une seconde fois, j’ai aperçu une silhouette en arrière plan. Ça ne me semble pas être quelqu’un de chez nous.

Jack : il n’a jamais parlé de quelqu’un d’autre.

Daniel : mais qu’est-ce qu’il a ce machin ? Il refuse de fonctionner.

Jack : vous avez vérifié les piles ?

Daniel : je dois retourner sur la planète pour comprendre ce qu’il se passe.

Jack : Hammond a suggéré d’attendre demain.

Daniel : oui, mais cette chose ne marche pas et demain risque d’être trop tard.

Jack : pas du tout.

Daniel : je vais en parler à Hammond.

Jack : hey !

 

Hammond : est-ce que vous avez au moins dormi depuis votre retour ?

Daniel : je regrette, je ne vois pas le rapport avec ma demande.

Hammond : SG1 travaille dur depuis des semaines et il n’est pas question que je vous envoie où que ce soit tant que vous n’avez pas eu une bonne nuit de sommeil.

Daniel : je me sens bien.

Hammond : vous êtes physiquement et mentalement épuisé docteur.

Daniel : je l’avoue j’ai un peu dépassé mes limites, mais cet appareil pourrait sans doute nous révéler tout ce qui concerne cette planète et je ne peux pas progresser en restant ici.

Hammond : votre départ est prévu pour demain matin, à une journée près, je ne vois pas la différence.

Daniel : je vous le dis, il y en a une.

Jack : pardon de vous avoir dérangé mon général.

Daniel : franchement je n’arrive pas à comprendre comment quelqu’un comme vous qui a autant de pouvoir, peut passer à coté.

Jack: hey Daniel, ça suffit!

Hammond: ce n’est pas grave colonel. Voici une lettre pour la famille du lieutenant Barber expliquant qu’il est mort au service de sa patrie. Je viens de passer deux heures à  l’écrire. Je ne peux pas leur dire comment il est vraiment mort ni tout ce qui concerne le travail qu’il faisait, tout simplement qu’il est parti. Vous m’avez bien compris ?

Jack : il a très bien compris. J’en suis sûr.

Hammond : veuillez le faire sortir.

 

Hammond : pourquoi ce retard ?

Sam : Daniel n’est pas venu au rapport ce matin.

Hammond : quoi ?

Sam : je me suis contentée de l’appeler. J’ai cru qu’il allait décrocher mais ça sonnait toujours occupé.

Hammond : mais hier, il m’a demandé de partir immédiatement.

Jack : je pourrais peut-être aller voir ce qu’il en est !

Hammond : oui, ça me semble une bonne idée.

 

Jack : Daniel ? Daniel ? Qu’est-ce que vous faites là ?

Daniel : rien de tout ça n’a de signification.

Jack : hum, Daniel, si on en parlait à l’intérieur !

Daniel : j’ai essayé, seulement tout s’enfuit.

Jack : bien sur. Bon, alors tout ça, ça se rattrape.

Daniel : on ne peut rien rattraper.

Jack : voyons quelque soit le problème, on va le régler.

Daniel : vous ne savez même pas de quoi je suis en train de parler.

Jack : non, non en effet, mais venez donc par là !

Daniel : Jack ?

Jack : oui. Oui.

 

Janet : le scanner indique que son activité neurologique est en baisse.

Jack : donc ?

Janet : donc les neurotransmetteurs délivrent des messages à tout le corps. S’il y a trop ou trop peu de ces transmissions chimiques, il en résulte de l’angoisse, de la dépression ou une réaction émotionnelle ou des troubles physiques.

Jack : il y a un rapport quelconque avec ce qui est arrivé à Barber ?

Janet : avec tous les membres de SG5 qui présentent ce genre de symptômes, oui. Je dirais même que c’est certain. La seule chance que nous ayons, c’est que ça ne semble pas être le résultat d’une contagion.

Jack : mais si ça n’est pas une maladie, c’est quoi ?

Janet : je ne sais pas. Des écarts aussi homogènes dans les niveaux s’est souvent du à l’absorption de drogues, mais  aucun d’eux, on  ne trouve de substances étrangères, sans oublié que les précédentes analyses faites sur la planète P4X-347  ont permis d’écarté les suspects habituelles, l’air et les radiations.

Jack : donc en suivant les traces de SG5, on va très certainement  finir par trouver une liste.

Hammond : je regrette colonel. Tant que nous n’aurons pas compris…

Jack : mon général, on a aperçu une ombre sur la vidéo et donc quelque chose ou quelqu’un influe sur ces hommes.

Janet : fait même plus qu’influer, si leurs fonctions cérébrales continuent à décliner, ils risquent des problèmes beaucoup plus sérieux.

Jack : nous allons donc sur MOP2 et nous rapporterons des échantillons de ce qu’on peut suspecter.

Hammond : votre requête est acceptée, mais surtout soyer prudent.

Jack : merci mon général. Merci.

 

Jack : je comprends pourquoi Daniel était si intrigué par ce lieu.

Teal’c : en effet.

Jack : ça donne quoi ?

Sam : l’air est pur comme on nous l’avait indiqué. Ce qui a pu infecter Daniel et SG5 n’est pas du à l’air.

Jack : allons-y. faites attention.

Sam : ce n’est qu’un enfant. Il semble avoir eu peur en nous voyant.

Teal’c : c’est sans doute la source lumineuse dont Daniel Jackson nous a parlé.

Jack : vraiment ! Carter, qu’est-ce que ça donne ici ?

Sam : je n’ai pas l’impression qu’il y ait autre chose de détectable que la lumière que nous voyons. Je pense que ce n’est que décoratif.

Jack : sans risque ?

Teal’c : il est quand même difficile de penser que quelque chose d’aussi beau puisse être dangereux, O’neill.

Jack : oui. Bon, ben on reviendra. Continuons. Hey, on y va !

Sam : oui, excusez-moi.

 

Sam : mon colonel, j’aimerai procéder à une analyse approfondit du spectre de cette lumière.

Jack : plus tard.

Sam : je pense qu’il pourrait y avoir un rapport entre cette lumière et ce qui est arrivé à Daniel.

Jack : vous disiez que c’était sans danger ?

Sam : j’en suis certaine, oui. C’est seulement…

Jack : salut ! Moi c’est Jack. Et toi, c’est ? Beau travail, ça me rappelle un peu mon premier appartement. Et les voisins, ils sont sympas ?

Ado : Loran.

Jack : excuse-moi ? Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Loran : c’est mon nom.

Jack : salut Loran.

Loran : Jack ?

Jack : oui, et il n’y a personne d’autre qui vit avec toi ?

Loran : mon père et ma mère.

Jack : tu peux nous emmener les voir ? J’aimerai leur parler.

Loran : non, parce que ils sont pas là.

Jack : pas dans cet endroit ? Et donc, tu es ici tout seul ?

Loran : oui.

Jack : vois-tu Loran, des personnes comme moi sont venus ici, il y a quelques jours.

Loran : je mettais caché.

Jack : oui et surement très bien caché car ils n’ont même pas su que tu étais là, mais ce qui se passe c’est qu’à leur retour, ils ont été très malades. Nous aimerions savoir pourquoi. Tu as une idée ? Très bien, alors on va continuer notre promenade. Tu pourrais venir avec nous ?

Sam : mon colonel, le général Hammond a activé la porte des étoiles, il est à la radio.

Jack : très bien, allez-y, j’arrive. Allez viens !

 

Hammond : Hammond a l’appareil, à vous colonel.

Loran : il est où ?

Jack : il nous parle à travers une radio, cette chose qui est là. On vous écoute mon général.

Hammond : je vois que vous vous êtes fait un ami !

Jack : en effet. Loran, le général Hammond.

Loran : il me voit ?

Hammond : oui je te vois, fiston.

Loran : salut.

Jack : nous n’avons encore rien trouvé, mais nous ne sommes là que depuis quelques minutes.

Hammond : vous êtes là bas depuis bien plus d’une heure !

Jack : c’est impossible !

Hammond : Jack, j’ai de très mauvaises nouvelles. Tous les équipiers de SG5 sont morts.

Sam : oh non.

Teal’c : et dans qu’elle état est Daniel Jackson ?

Hammond : le Dr Frasier fait le maximum pour le sauver, mais il est malheureusement tombé dans un profond coma. On ignore combien de temps il va survivre.

 

Jack : voila vos prélèvements.

Janet : et celui du garçon ?

Jack : oui, il y est aussi.

Janet : allez remettre ça au labo.

Jack : il va comment ?

Janet : malheureusement son état est toujours aussi critique.

Jack : merci.

 

Teal’c : cette image a été enregistré il y a environ combien de temps ?

Loran : c’est chez nous. Avant qu’on vienne ici.

Teal’c : alors tes parents t’ont emmené d’un autre monde ?

Loran : oui, ils étaient explorateurs. Un peu comme vous on dirait ! Jusqu’à leur arrivée ici, mais au fait, qu’est-ce que on cherchait déjà ?

Teal’c : si tu ne peux pas nous expliquer pourquoi nos amis sont malades, nous allons devoir continuer à chercher quelles en sont les causes.

Loran : mais aucun de vos amis n’est venu ici ! Il faut que je vous montre quelque chose ! C’est un cadeau de mon père pour mon anniversaire. Non, ce n’est pas un vrai.

Teal’c : les enfants de la Tauri appréciaient aussi les armes aux jolies couleurs qui ne servent à rien.

Loran : c’est amusant !

Teal’c : en effet. Sur la planète où je suis né, Chulak, on ne fête jamais le jour de notre naissance.

Loran : pas de cadeaux ?

Teal’c : c’est un jour comme un autre.

Loran : alors comment savez-vous quel est votre âge ?

Teal’c : mon âge exact est de 101 ans.

Loran : vous n’avez pas l’air si vieux.

Teal’c : à ce qu’il parait.

Loran : et quand est-ce que vous aurez 102 ans ?

Teal’c : dans 47 jours.

Loran : gardez-le, cadeau d’anniversaire.

Teal’c : je ne peux pas.

Loran : oui, mais dans 47 jours vous ne serez plus là, non ? Alors gardez-le !

 

Janet : colonel, ça ne va pas ?

Jack : voila tout à fait le genre de question idiote. Mon meilleur ami git sur son lit de mort. Oh, je vais très bien.

Janet : colonel, nous cherchons à résoudre ce problème.

Jack : je ne vous demande pas d’excuses.

Janet : colonel O’neill, si vous ne vous calmer pas immédiatement, je vous fais mettre à la porte de mon infirmerie. Vous m’entendez ?

Jack : je vais très bien.

Janet : j’aimerai revérifier votre taux de dopamine.

Jack : je suis atteint moi aussi, c’est ça ?

Janet : permettez que je vérifie. S’il vous plait.

 

Janet : ce qui provoque cet état dépressif accélère également l’activité neurale dans le cerveau et augmente le taux de dopamine dans le corps.

Jack : un peu comme une drogue.

Janet : mais seulement sur cette planète ! Peu de temps après votre retour, l’activité neurale commence à diminuer  et une dépression en résulte. Les analyses de sang le confirment.

Hammond : cet enfant aurait il une immunité que l’on pourrait utiliser à notre avantage ?

Janet : non, ses analyses de sang sont semblables, je ne pense pas qu’il pourrait quitter sans devoir faire face aux mêmes symptômes de sevrage de drogue.

Hammond : mais le colonel O’neill n’est resté sur cette planète qu’un peu plus d’une heure.

Janet : exact, mais cette dépendance semble être pratiquement instantanée.

Jack : vous voulez dire que je suis dépendant de cette planète ?

Janet : oui, la rapidité avec laquelle vous passez de la sérénité à la dépression semble être proportionnelle au temps que vous passez sur la planète. Tout ce que l’on peut espérer c’est que vous n’y êtes pas resté assez longtemps pour que vos symptômes deviennent aussi sérieux que ceux de Daniel et des autres.

Jack : bravo. Toutes ces années à me contenter de dire non.

Hammond : Jack, j’essayé de rappeler le Major Carter et Teal’c, ils ne répondent pas et je ne peux pas prendre le risque d’envoyer une autre équipe.

Jack : c’est quoi ça ?

Janet : son encéphalogramme s’emballe. C’est exactement ce qui est arrivé aux membres de SG5 avant qu’ils meurent. Général, il faut le renvoyer sur cette planète. Une fois arrivée là bas, il faut me transmettre ses signes vitaux toutes les… Il est plat, pas le temps de relancer le cœur. Dépêchez !

 

Jack : Daniel! Daniel ! Allez Daniel ! Daniel réveillez-vous! Carter, Teal’c ! Où sont mes amis ?

Loran : devant la lumière.

Jack : va me les chercher.

Loran : ils ne viendront pas !

Jack : vas-y, essaie !

Loran : je n’ai pas le droit d’y entrer.

Jack : oh, pour l’amour de dieu ! Carter ! Carter, réveillez-vous !

Sam : vous êtes revenu depuis quand ?

Jack: Teal’c, Teal’c, allez. Bon, venez,  sortons d’ici. Dépêchons.

Teal’c: Daniel Jackson?

Jack : oui. Il fallait le ramener, c’était la seule façon de lui sauver la vie.

Sam : vous vous êtes absenté longtemps ?

Jack : quelques heures. Hammond a essayé de vous joindre !

Teal’c : pas du tout.

Loran : mais si ! J’ai entendu sa voix.

Sam : nous étions où ?

Loran : là dedans.

Sam : je ne sais pas comment l’expliquer !

Jack : et bien notre cher médecin pense que nous sommes tous dépendant de quelque chose ici qui a une influence sur notre cerveau et à 100 contre 1, je pense que c’est cette lumière.

Sam : je ne vois pas comment c’est possible.

Jack : hey, tu le savais, n’est-ce pas ?

Loran : non.

Jack : c’est pour ça que tu n’a pas le droit de venir ici !

Loran : mon père a dit que j’étais trop jeune.

Sam : voyons mon colonel, si c’est uniquement la lumière, comment Daniel a-t-il était sauvé rien qu’en revenant sur la planète.

Jack : j’en sais rien du tout, mais vous vous devez trouver pourquoi, parce que sinon, nous sommes coincés ici à jamais et ce n’est pas acceptable. Mais oui, bien sur. Il faut éteindre cette lumière.

Loran : non.

Jack : toi, tu restes là.

Sam : qu’est-ce que l’on doit chercher ?

Jack : l’interrupteur. Alors voyons si on ne peut pas éteindre cette lumière. On devrait…

Teal’c : O’neill !

Jack : oui. Bien sur que ce truc est dangereux.

Sam : à mon avis, le mécanisme de control se trouve à l’intérieur du socle. En se concentrant là dessus, on devrait finir par trouver.

 

Hammond : heureux de vous retrouver vivant et en bonne santé Dr Jackson. Nous avons craint de vous perdre.

Daniel : à vrai dire, la dernière chose que je me souvienne c’est de vous avoir crié dessus, veuillez m’en excuser.

Hammond : n’en parlons plus. Avez-vous besoin de quelque chose ?

Daniel : de mes lunettes et de vivres. Je crains que nous soyons ici pour un bon moment et également ce petit ordinateur que je n’arrivais pas à faire fonctionner.

Hammond : je vous envoie tout ça sur le champ. Où est le colonel O’neill ?

 

Daniel : dites, je crois avoir trouvé …

Sam : comment avez-vous fait ?

Daniel : la télécommande.

Jack : je croyais qu’elle était cassée ?

Daniel : c’est vous qui aviez raison, c’était les piles !

Jack : ah, c’est vrai ?

Daniel : je crois que cet objet tire son énergie de quelque chose qui est dans la pièce, c’est pour ça qu’il ne pouvait pas fonctionner sur Terre.

Jack : nous sommes ici depuis combien de temps ?

Daniel : difficile à dire, le général Hammond nous a envoyer des vivres et Loran et moi avons trouvé comment traduire ce qui est écrit sur ces colonnes.

Jack : tout ce temps ?

Daniel : la conception du temps est une des premières choses qu’on perd quand on plane. D’après ce que j’ai pu réussir à traduire jusqu’à présent avec l’aide de Loran, les Goa’Uld se servaient de cet endroit comme une sorte de fumerie d’opium. La différence c’est que leurs symbiotes devaient garder un équilibre chimique dans l’esprit  de leurs hôtes après leur départ.

Teal’c : je devrais donc pouvoir quitter cette planète.

Jack : ben vous avez bien de la chance.

Sam : attendez une minute. Puisque vous venez de l’éteindre, pourquoi ne suis-je pas déjà déprimée ?

Teal’c : il faut peut-être du temps pour que cela fasse de l’effet !

Jack : alors mettons ce temps à profit. Loran !

Loran : Jack !

Jack : dis moi, peut-être que tu pourrais nous dire où tes parents sont allés ?

Loran : très très loin d’ici.

Jack : loin comment ? Vers où exactement ? Le petit nous cache quelque chose. Teal’c, Carter avec moi.

 

Jack : quoi ?

Sam : j’ai bien peur qu’on ne rentre plus jamais chez nous, en effet.

Jack : oh, le général nous expédiera tout ce dont nous avons besoin jusqu’à ce qu’on est trouvé une solution. Belle plage !

Sam : ce serait une bonne excuse pour vous, non ?

Jack : hein ?

Sam : pour vous tourner les pouces quelque temps.

Jack : quoi ?

Sam : ah, laissez tomber.

Jack : on dit laissez tomber, mon colonel !

Sam : oh, je vous en prie oubliez ça si on est coincé ici pour toujours…

Jack : écoutez-moi Major.

Sam : pas question !

Jack : on dit: pas question mon colonel !

Sam : quoi ? Parce qu’en plus il va falloir que je  subisse ça tout le temps ?

Jack : parce que c’est comme ça !

Sam : de quoi est-ce que je me mêle ? Ce n’est pas vous qui décidait.

Jack : Carter, vous êtes en état de manque.

Sam : je suis en état de manque !

Jack : oui et moi aussi.

Teal’c : O’neill, major Carter ! Je crois bien avoir retrouvé les parents de Loran.

 

Loran : là, c’est mon père et ma mère et là, c’est moi.

Daniel : tu étais bien plus jeune !

Loran : oui, c’est ancien.

Daniel : oui, à ce propos.

Loran : je peux prendre une photo de vous ?

Daniel : bien sur.

Loran : elle est bien ! Je suis désolé que vous ne puissiez pas partir !

Daniel : c’est vrai ? Je veux dire, il serait logique que tu es envie de compagnie. J’en viens même à penser que c’est pour ça que tu ne nous as pas dit que la lumière était dangereuse.

Loran : non.

Daniel : c’est rien, je ne t’en veux pas.

Loran : non, ce n’est pas pour ça.

Daniel : qu’est-ce qui y a ?

Jack : oh, nous avons à nouveau cette sensation de dépendance.

Daniel : je me suis senti bien pendant que vous n’étiez pas là !

Sam : je dois dire mon colonel que je me sens à nouveau moi-même.

Jack : moi aussi. Ça veut dire quoi ?

Sam : que ce doit être autre chose que cette lumière qui nous indispose.

Jack : et que c’est très près de l’endroit où nous sommes.

Daniel : donc, non seulement nous sommes coincés ici, mais nous sommes coincés ici !

Jack : oh, y a pas de doute c’est moins amusant à regarder avec la lumière éteinte.

Teal’c : ça ne me gêne pas de rester ici.

Sam : mon colonel, vous avez mis le doigt sur quelque chose.

Jack : comment ça ?

Sam : la lumière n’est pas ce qui influe sur nos esprits, ce n’est que quelque chose destiné à profiter du nouvel état des molécules de notre cerveau.

Daniel : donc, une distraction ?

Sam : probablement même d’avantage. Je veux dire que les couleurs et l’interaction de la lumière avec notre nerf optique doit déclencher des réponses chimique, mais ce n’est pas là, la cause directe du déséquilibre.

Jack : mais c’est quoi la cause ?

Sam : il doit y avoir un appareil caché qui diffuse une forme d’énergie ou de radiation que nous ne pouvons détecter avec nos instruments.

Jack : bon, alors Loran. Pourquoi cette pièce n’a-t-elle aucun effet sur toi ?

Loran : je suis trop jeune.

Jack : qu’est-ce que tu en sais ?

Loran : c’est mon père qui me l’a dit.

Sam : il est très possible que cet endroit n’influe que sur une physiologie adulte.

Jack : Frasier prétend qu’il est aussi dépendant que nous le sommes.

Loran : elle a raison, la lumière n’a jamais eu d’effet sur moi.

Jack : elle avait quel effet sur tes parents ? Il faut qu’on sache ce que fait cette chose.

Loran : quand ils reviendront, ils vous le diront.

Jack : ils ne reviendront pas, tu le sais très bien.

Loran : mais si.

Jack : quelqu’un a mis leur cadavre en terre. Comment est-ce qu’on arrête ce dispositif ? Trouvez de quoi il s’agit.

Sam : a vos ordres.

 

Jack : hey, excuse-moi ! Jolie photo ! Tes parents ?

Loran : je les ai tués.

Jack : c’est sûr ? Je trouve ça… raconte moi.

Loran : quand on a découvert cet endroit, il ne faisait rien d’autre que de regarder cette lumière, à longueur de temps. La lumière n’avait pas d’effet sur moi d »après mon père parce que j’étais trop jeune, mais ils ne me laissaient jamais entrer là bas. Tous les jours, je leur disais d’arrêter, mais ils me demandaient de leur ramener des choses.

Jack : d’accord, c’est ce que tu faisais. Et ?

Loran : un jour, j’ai arrêté. C’était longtemps avant que leur faim ne devienne plus forte que la lumière et après, ils sont sortis à ma recherche, ils avaient faim et je me suis glissé là où il y a la lumière et j’ai tout éteint. Pas seulement la lumière, tout. Je ne savais pas qu’ils seraient si malheureux, je voulais simplement qu’on rentre chez nous.

Jack : hey, ce n’est pas ta faute.

Loran : ils sont morts à cause de moi. Ils se sont mit à hurler, à courir dehors. Ils faisaient n’importe quoi. Alors je suis allé tout rallumer, mais ils étaient déjà dans l’eau, si loin et ils continuaient à s’éloigner. Ils continuaient à s’éloigner, je leur ai crié : « j’ai tout rallumé », mais ils s’éloignaient toujours. Ils ont disparu. Le lendemain, je les ai retrouvés sur le rivage.

Jack : Loran, tu ne leur voulais que du bien. Tu essayais de les libérer de quelque chose. Tout ça n’est pas ta faute.

Loran : ils me manquent.

Jack : je sais.

 

Jack : où en êtes-vous ?

Daniel : nous pensons pouvoir l’éteindre.

Loran : qu’ils ne le fassent pas. Vous mourrez, comme mes parents.

Sam : il a raison. Si on l’éteint, ce sera le sevrage brutal. On sera de nouveau en état de manque,  mais Teal’c et Daniel ont traduit certaines des inscriptions qui sont la dessus et nous pensons qu’il était prévu qu’ils s’éteignent petit à petit.

Daniel : les Goa’Uld installés ici, avaient besoin d’esclaves humains afin de subvenir à leur besoin quand ils étaient là.

Sam : on a déjà réussi à le baisser un peu sans problème.

Teal’c : d’ici deux à trois semaines, votre cerveau sera redevenu normal. Vous pouvez rentrer chez vous.

Jack : bon alors, 3 semaines dans un palais sur la plage ! Teal’c inutile de moisir ici, retournez donc dire à Hammond ce qui va se passer.

Teal’c : très bien.

Loran : et puis vous partirez ?

Jack : nous devrions partir tous, non ?

Sam : oui, il serait bien qu’il retrouve une vie normale comme nous tous !

Loran : quoi, je peux venir avec vous ?

Jack : bien sur. Bien, allons voir Teal’c s’en aller. Est-ce que tu aimes les glaces ?

Loran : c’est quoi les glaces ?

 

FIN

 




The Light


Control Room.

O'Neill comes down the steps.

Tech: Chevron 1 encoded.

O'Neill: Barber. When you get there, give this to Daniel will ya?

Barber: Sir?

O'Neill: We had a bet. I lost.

Carter: What d'you bet on?

Tech: Chevron 2 encoded.

O'Neill: Sports related. Just give it to him. He'll know what it means.

Barber: Yes sir.

Tech: Chevron 3 encoded.

Carter: What sport?

O'Neill: Hmm?

Carter: What sport did you bet on?

O'Neill: Curling.

Carter: Daniel bet on curling?

O'Neill: Oh yes. His team won the Bonspiel (sp. I have no idea what he says.)

Carter: Okay. You don't want to tell me what the bet is, that's fine.

O'Neill: Good. Have fun.

Tech: Chevron 4 encoded. Chevron 5 encoded.

Sam and Jack walk down from the Control room towards the Gate.

Carter: So Sir, are you sure you'd rather take the weekend off than come with me to see this place?

O'Neill: Ahh you know I get that way when I work my ass off. In fact I'd have figured you'd want some time off yourself by now.

Carter: Oh I do but Daniel says that of all the .. That was the bet? Whether or not I'd go? Don't you have anything better to do?

Tech: Chevron 7 locked.

Barber suddenly runs up the ramp and is disintegrated by the Kawoosh.

O'Neill: Barber!

Carter: Oh my God!

Gate room.

Daniel comes down the ramp with SG5.

Daniel: Jack you've got to see this.

O'Neill: Daniel. There's been an incident.

Daniel: Yeah I know, I got your message but this is really important. There is this light.

O'Neill: Barber's dead.

Daniel: What?

O'Neill: Come on.

Briefing Room.

SG1 sit around the briefing table.

Hammond: Did Lieutenant Barber show any signs of depression while on the mission?

Daniel: The opposite. He was fine.

O'Neill: How long had he been back?

Carter: Well he hadn't been even been earthside for 48 hours.

O'Neill: What was he doing?

Teal'c: Awaiting the results of a translation with which I was assisting Daniel Jackson.

Daniel: If you're asking me if he was suicidal, he wasn't. He was better than fine. Didn't anyone talk to him or like notice anything?

Teal'c: Nothing.

Carter: We were all taken by surprise.

Daniel: Well so am I. I don't even know what to say.

Hammond: We will continue to investigate what may have compelled him to do what he did but it's been my experience that these questions often go unanswered.

O'Neill: Yes Sir.

Hammond: Doctor Jackson, perhaps you can tell us more about this Goa'uld palace you were studying? Dr Jackson?

Daniel: Yes. Ahh sorry.

Teal'c: Were there any signs of recent Goa'uld activity?

Daniel: No. I'm pretty sure no one has been there for hundreds of years but there was this room where there was this pedestal which projected this light matrix hologram onto the ceiling and it was absolutely stunning.

Hammond: Any idea to its purpose?

Daniel: Ideas yes but I was hoping this might tell me more. It's kind of like a Goa'uld hand held computer. When it's turned on it displays this Goa'uld dialect I've never seen before and there are similar writings all over the pillars of the palace. I'm thinking or hoping, crossing my fingers actually that there are instructions.

Teal'c: I would be happy to provide further assistance with the translation Daniel Jackson.

Daniel: Thank you, I was counting on that.

Daniel's Lab

O'Neill walks in where Teal'c is typing on a screen.

O'Neill: Hey. Whatcha watching?

Teal'c: A digital image. I am endeavoring to translate the Goa'uld writings of which Daniel Jackson had spoken.

O'Neill: How goes the endeavoring?

Teal'c: Upon a second viewing I have discovered a figure moving in the background. It does not appear to be one of our personnel.

O'Neill: Well he never mentioned anyone else.

Daniel slams the hand held computer down.

Daniel: What is wrong with this thing. This thing isn't working.

O'Neill: Have you checked the batteries?

Daniel: I need to go back to the planet and figure out what's going on.

O'Neill: Hammond suggested we do that tomorrow.

Daniel: Well this thing isn't working and tomorrow isn't good enough.

O'Neill: Yes it is.

Daniel: I'm gonna talk to Hammond.

Daniel walks out.

O'Neill: Hey.

Hammond's Office.

Hammond: Have you slept at all since you returned?

Daniel: I fail to see what that has to do with anything.

Hammond: SG1 has been hard at it for weeks. I'm not sending you anywhere until you've all had at least a nights sleep.

Daniel: I'm fine.

Hammond: You're physically and mentally exhausted.

Daniel: I admit I may have been pushing myself a bit but this device could hold the key to everything about that entire place and I can't make any more progress on it here.

Hammond: You're scheduled to leave tomorrow morning, one more day isn't going to make a difference.

Daniel: I'm telling you it is.

O'Neill: Thank you for your time Sir.

Daniel: You know it is beyond my comprehension how anybody like yourself who has so power can miss the point entirely.

O'Neill: Hey knock it off!

Hammond: It's all right Colonel. This letter is to Lieutenant Barber's family explaining that he died in the service to country. I've spent the last two hours on it. I can't tell them anything about how he died or anything about the work he did here, only that he's gone. Do you get the point now?

O'Neill: Yes Sir he got it.

Hammond: Get him out of here.

Daniel walks out.

Control Room

Hammond: What's the delay?

Carter: Daniel hasn't reported in this morning Sir.

Hammond: What?

Carter: I just called him, I think he picked up but now I just get a busy signal.

Hammond: Yesterday he was demanding to leave immediately.

O'Neill: Maybe I should give him a wake up call Sir.

Hammond: Sounds to me like he could use one.

Daniel's Apartment

Jack comes up to the door, which is open.

O'Neill: Daniel?

He looks around. He finds Daniel standing on his balcony about to jump.

O'Neill: Daniel? What are you doing out here?

Daniel: None of it means anything.

O'Neill: Daniel, why don't you come inside here.

Daniel: I tried. It just goes away.

O'Neill: Okay. Then we'll get it back.

Daniel: You can't get it back.

O'Neill: Whatever's wrong, we'll fix it.

Daniel: You don't even know what I'm talking about.

O'Neill: No. No I don't. But come inside.

Daniel: Jack?

O'Neill: Yeah.

Infirmary

Fraiser: The PET scan reveals his neurological activity is slowing.

O'Neill: So?

Fraiser: Neurotransmitters relay messages in the body. Too many or too few of these chemicals transmissions can result in anxiety, depression or a number of emotional or physical disorders.

O'Neill: Does this have anything to do with Barbers thing?

Fraiser: The remaining members of SG5 are reporting almost identical symptoms. Yes it seems almost certain. Now the only good news is that it doesn't seem to be the result of a contagion.

O'Neill: Well if it's not a disease. What?

Fraiser: I don't know. Such a drastic shift in levels is generally drug induced but all of their systems are void of any foreign substances. Not to mention that preliminary MALP readings of P4X347 have ruled out all the usual suspects, air, radiation.

O'Neill: So if we retrace SG5's tracks we may be able to come up with something?

Hammond: I'm afraid Colonel, until we get a grasp on.

O'Neill: General, we saw the shadow on the video. Now something or someone is affecting these guys.

Fraiser: More than affecting them Sir. If their brain function continues to fail they could be facing a worst case scenario.

O'Neill: So we go in M.O.P 2, and bring back samples of the usual suspects.

Hammond: You've made your case Colonel. Watch your step.

O'Neill: Thank you Sir.

Palace

O'Neill: Well I can see why Daniel was so hot on this place.

Teal'c: Indeed.

O'Neill: What'cha got?

Carter: The air's fine just like the MALP indicated. Whatever affected Daniel and SG5 they didn't breathe it in.

O'Neill: Okay, watch your step.

They look around and see a shadow. It turns out to be a kid running away.

Carter: It's just a kid. Obviously scared to death of us.

Teal'c: I believe this is the room of Light of which Daniel Jackson has spoken.

O'Neill: Really? Carter what are we looking at here?

Carter: Ahh It doesn't seem to be giving off any radiation other than detectable light. I think it's just decorative.

O'Neill: Safe?

Teal'c: It is most difficult to believe that something so beautiful could be dangerous O'Neill.

O'Neill: No. We'll come back to look at it. Let's go. Hey let's go.

Carter: Right. Sorry Sir.

They walk done a corridor.

Carter: Sir I'd like to run a full spectrum analysis on that light.

O'Neill: Later.

Carter: I think there might be a relationship between the light and what's happening to Daniel.

O'Neill: Thought you said it wasn't dangerous?

Carter: I'm sure it isn't Sir, it's just.

Jack goes in a different direction and comes across the boys room.

O'Neill: Hi. I'm Jack. And you are? Nice digs. Kinda remind me of my first apartment. How are the people upstairs?

Loren: Loren.

O'Neill: I'm sorry I don't know what Loren means.

Loren: Me.

O'Neill: Hi Loren.

Loren: Jack.

O'Neill: Yeah. Anyone else live here with you?

Loren: My mother and father.

O'Neill: Can you take me to them? I'd like to talk to them.

Loren: No. They're not here.

O`Neill: Not in this place? So you're here alone?

Loren: Yes.

O'Neill: Well Loren some of my people came here a few days ago.

Loren: I was hiding.

O'Neill: Well you hide very well, because they didn't even know you were here. The thing is when they came home they all got very sick. We'd like to figure out why. Do you know? Okay, well we're going to look around a little more. Maybe you should come along?

Carter: (Over the radio) Colonel. General Hammond has activated the Gate and is on the radio.

O'Neill: All right go ahead. I'll be there. Come on.

Palace.

Hammond: This is Hammond. Come in Colonel.

Loren: Where is here?

O'Neill: He's just sending his voice over the radio through this thing here. We read you General.

Hammond: I see you've made a friend Colonel.

O'Neill: Yes Sir, Loren, General Hammond.

Loren: He can see me?

Hammond: Yes I can son.

Loren: Hi.

O'Neill: We haven't found anything yet Sir but we've only been at it a few minutes.

Hammond: It's been well over an hour Colonel.

O'Neill: Well that can't be.

Hammond: Jack, I have some bad news. All of SG5 are dead.

Carter: Oh no.

Teal'c: What of the condition of Daniel Jackson?

Hammond: Dr Fraiser's doing everything she can but I'm afraid he's fallen into a deep coma. We don't know how much time he has left.

Gate Room

O'Neill: Here are your samples.

Fraiser: Did you get the boy's?

O'Neill: Yeah, it's in there.

Fraiser: Get this off to the lab. (To a guy behind)

O'Neill: How's he doing?

Fraiser: I'm afraid his condition is unchanged Sir.

O'Neill: Okay.

Planet in Loren's room.

Teal'c: So approximately how long ago was this image recorded?

Loren: That's my home. Before we came here.

Teal'c: So your parents brought you here from a different world?

Loren: Yeah. They were explorers. Kinda like you I guess. So they came here. and what was it that we were looking for?

Teal'c: If you cannot give us an explanation to our friend's illness we must continue to search for clues as to what may have caused it.

Loren: Well none of your friends are in here. Hey I have to show you something. This was a present from my father on my birthday. No it's not real.

Teal'c: Children of the Tau'ri also seem to enjoy colourful weapons that have no function.

Loren: It's fun.

Teal'c: I see. On my home world of Chulak we do not celebrate the anniversary of one's birth.

Loren: No presents?

Teal'c: It is a day like any other.

Loren: Well how do you know how old you are?

Teal'c: I am 101 years of age.

Loren: You don't look that old.

Teal'c: So I have been told.

Loren: So when do you turn 102?

Teal'c: In 47 days.

Loren: Keep it. It's a birthday present.

Teal'c: I cannot.

Loren: In 47 days you'll be gone right? You keep it.

The Light room

Sam stops what she is doing and stares at the light.

Infirmary

Fraiser: Colonel? Are you all right?

O'Neill: What kind of dumb-ass question is that? My friend is laying there on his deathbed. I'm fine.

Fraiser: We're working on the problem Sir.

O'Neill: I don't want excuses.

Fraiser: Colonel O'Neill, if you don't calm down right now I will have you removed from my infirmary, is that clear?

O'Neill: I'm fine.

Fraiser: Colonel I'd like to recheck your dopamine levels.

O'Neill: It's happening to me isn't it?

Fraiser: Let me find out, please.

O'Neill is lying on the bed having had his blood pressure taken.

Fraiser: Whatever's causing this actually accelerates neural activity in the brain and causes a dopamine like effect in the body.

O'Neill: Kinda like drugs.

Fraiser: Only as long as you're on the planet. Shortly after you returned neural activity begins to decrease and depression results. Bloodwork confirms it.

Hammond: Does the boy carry any immunity that we could use to our advantage?

Fraiser: No. His bloodwork came back the same. I don't think he'll be able to leave the planet without experiencing the same narcotic withdrawal symptoms.

Hammond: But Colonel O'Neill was only on that planet for a little over an hour?

Fraiser: Yes Sir, this addiction appears to be almost instantaneous.

O'Neill: You're telling me I'm addicted to that place.

Fraiser: The intensity of your mood swing into depression seems to be proportional to the time you spent on the planet. All we can do is hope is your exposure wasn't long enough for you symptoms to get as bad as they did with Daniel and the others.

O'Neill: Great. All those years of just saying no.

Hammond: Jack I tried to recall Major Carter or Teal'c, they haven't responded and I can't risk sending another team.

Daniel's machine bleeps.

O'Neill: What's that?

Fraiser: His EEG is sporadic. This is exactly what happened to the members of SG5 before they died. Sir you're gonna have to take him back to the planet.

Corridor with Daniel on a gurney.

Fraiser: Once your there I'll need you to send me his vital signs every.. He's coding. No time to resuscitate, let's go.

Jack picks up Daniel and runs through the Gate.

Palace

O'Neill: Daniel. Daniel. Come on, come on. Dammit. Daniel. Let's go, come on. Carter. Teal'c. Where are my friends?

Loren: With the light.

O'Neill: Get them for me will ya.

Loren: They won't come.

O'Neill: Well try.

Loren: I'm not allowed to go in there.

Jack goes into the Light room and grabs Sam.

O'Neill: For God's sake. Carter. Carter, wake up.

Carter: You're back Sir, when?

O'Neill: Teal'c? Teal'c come on. Yeah, come on out of here right now.

Teal'c sees Daniel.

Teal'c: Daniel Jackson.

O`Neill: Yep. Had to bring him back. It was the only thing that was gonna keep him alive.

Carter: Sir, how long were you gone?

O'Neill: Few hours. Hammond tried to contact you.

Teal'c: He did not.

Loren: He did. I heard his voice.

Carter: Where were we?

Loren: In there.

Carter: I can't explain it Sir.

O'Neill: Fraiser thinks we're all addicted to something here that alters our brain chemistry. And dollars to doughnuts, it's that damn light.

Carter: Oh I don't see how that's possible.

O'Neill: Hey. You knew didn't you?

Loren: No.

O'Neill: That's why you're not allowed in there.

Loren: My father said I was too young.

O'Neill: Uh-huh.

Carter: Sir if it's the light itself then how did Daniel recover just by arriving on the planet?

O'Neill: I don't know Major but I want you to find out. Otherwise we're stuck here indefinitely and that's just not acceptable. Ahh screw it, we're shutting that thing off.

Loren: No.

O'Neill: You stay here.

Carter: What are we looking for Sir?

O'Neill: The off switch. All right. if we can't shut the thing off..we'll..

Teal'c: O'Neill.

O'Neill: Aww man. Damn that thing's dangerous.

Carter: My guess is the control mechanism is somewhere inside this pedestal. If we focus our attention on that we should be all right.

Control Room

Hammond is talking to Daniel over the MALP.

Hammond: Glad to see your alive and well Dr. Jackson. We thought we'd lost you.

Daniel: To be honest I don't really remember much after yelling at you, sorry about that by the way.

Hammond: That's all right. Is there anything you need?

Daniel: Glasses. Supplies, it looks like we're not going anywhere for a while. And that little remote computer thing I couldn't make work before.

Hammond: I'll send it through immediately. Where's Colonel O'Neill?

Palace

Daniel walks into the Light room.

Daniel: Guys I've figured out how to...

He switches the light off.

Carter: How did you do that?

Daniel: Remote control.

O'Neill: I thought that thing was broken.

Daniel: Yeah you were right, it was the batteries.

O'Neill: I was?

Daniel: At least I think it draws power from something in the room itself, that's why I couldn't get it to work back on Earth.

O'Neill: How long were we standing here?

Daniel: I'm not sure. General Hammond sent some supplies and Loren and I figured out how to translate the writing on this thing, so..

O'Neill: That long?

Daniel: Well perception of time is one of the first things to go when you're. high. From what I've been able to translate so far with Loren's help, the Goa'uld used to use this place as some sort of opium den. The only difference is the symbiote must have kept the host's mind chemically balanced once they left.

Teal'c: Then it is most likely I will be able to leave.

O'Neill: Oh how nice for you.

Carter: Wait a minute, if you turned it off how come I'm not getting depressed?

Teal'c: Perhaps it will take some time to feel its effects.

O'Neill: Let's take advantage of that time.

O'Neill: Loren.

Loren: Jack.

O'Neill: All right. Where did your parents actually go?

Loren: Far, far away from here.

O'Neill: How far? Which direction? Kid's hiding something. Teal'c, Carter, with me.

Outside on the beach

O'Neill: What?

Carter: I guess the reality that we may never go home is setting in.

O'Neill: Oh Hammond'll keep us supplied with everything we'll need until we can figure this out.

Carter: Be a good excuse for you.

O'Neill: Huh?

Carter: To do nothing for a while.

O'Neill: What?

Carter: Forget it.

O'Neill: That would be forget it SIR.

Carter: Oh please, you think I'm keeping that up if we're stuck here forever?

O'Neill: Listen Major.

Carter: No way.

O'Neill: That's no way COLONEL.

Carter: I'm supposed to accept that. That's the way it's gonna be?

O'Neill: That's the way it is.

Carter: What difference does it make. It's not up to you.

O'Neill: Carter! You're in withdrawal.

Carter: Oh I'm in withdrawal?

O'Neill: Yes. So am I.

Teal'c: O'Neill. Major Carter. I believe I have located the parents of Loren.

He shows them two skeletons half buried.

Palace.

Loren: That's my mother and father there. That's me.

Daniel: You were a lot younger there.

Loren: Yeah, it's old.

Daniel: Yeah, about that.

Loren: Hey can I take an image of you?

Daniel: Sure.

Loren: That's great. I'm sorry that you can't leave.

Daniel: Are you? I mean it makes sense that you'd want some company. I'm just thinking that's the reason you didn't tell us how dangerous the Light was.

Loren: No.

Daniel: It's okay, I'm not mad.

Loren: That's not why.

Jack, Sam and Teal'c come in.

Daniel: What's wrong?

O'Neill: Oh we're going through that withdrawal thing again.

Daniel: I felt fine the whole time you were gone.

Carter: Actually Sir I'm starting to feel myself again.

O'Neill: Me too. What's going on?

Carter: Well something other than that light must be affecting us.

Teal'c: And we must stay in close proximity.

Daniel: So not only are we stuck here. we're stuck here.

The Light Room

O'Neill: Well it's sure not as much fun to look at with the light off.

Teal'c: I feel no compulsion to remain here.

Carter: Sir I think you maybe onto something.

O'Neill: How's that?

Carter: The light isn't what's affecting our minds, it's just something to take advantage of our altered brain chemistry.

Daniel: So.. entertainment?

Carter: Probably more than that. The colour and light interaction with our optic nerve probably triggers the chemical responses but it's not the direct cause of the imbalance.

O'Neill: What is the cause?

Carter: There must be a hidden device emitting some form of energy or radiation that we can't detect with our instruments.

O'Neill: All right Loren. Why doesn't this room seem to effect you?

Loren: Too young.

O'Neill: How do you know that?

Loren: My father told me.

Carter: It is possible that this place can only affect an adult physiology.

O'Neill: Fraiser says he's just as addicted as we are.

Loren: She's right the light didn't have any affect on me.

O'Neill: Then what'd it do to your parents? We need to know what this thing does.

Loren: When they get back, they'll explain.

O'Neill: They're not coming back! You know that.

Loren: They are.

O'Neill: Someone buried those bodies. Now how do you shut that thing off?

O'Neill: Figure that thing out.

Carter: Yes Sir.

Loren's Room

O'Neill: Hey. I'm sorry. Nice picture. Your parents?

Loren: I killed them.

O'Neill: You did? I find that.. What happened?

Loren: We found this place. All that they would do is stare at that light all day. The light didn't affect me, my father said it was because I was too young. But they didn't let me in the Light room anyway. I told them to stop everyday. But they just told me to bring them things.

O'Neill: Okay. So you did that. And?

Loren: One day I stopped. It was days before their hunger was stronger than the light. Then they came out, looking for me, looking for food and I snuck into the light room and I turned it off. Not just the light, everything. I didn't know it would hurt them I just wanted to go home.

O'Neill: It's not your fault.

Loren: They died because of me. They were screaming. They ran outside, they didn't make any sense. So I did, I turned it back on. But they were already in the water, so far and they just kept on going, they just kept going and screaming to just turn it back on but they just kept on going. They were gone. The next day I found them on the shore.

O'Neill: Loren. You were trying to help them. You were trying to free them from something. It wasn't your fault.

Loren: I miss them.

O'Neill: Yeah.

The Light room

O'Neill: What have you got?

Daniel: We think we can turn it off.

Loren: Don't let them. You'll die like my parents.

Carter: If we shut if off cold turkey, Loren is right, we'll go into withdrawal again. But Teal'c and Daniel have translated some of the writing inside this thing, Sir, and we think it was designed to be turned down incrementally.

Daniel: The Goa'uld who used this place needed human slaves in order to tend to their needs while they were here.

Carter: We've already taken it down a notch without any harm.

Teal'c: Within 2 or 3 weeks your brain chemistry will return to normal. You may then return home.

O'Neill: So three weeks in a palace by the beach? Teal'c, you don't have to hang around. Why don't you head back and let Hammond know what's going on?

Teal'c: Very well.

Loren: And then you'll leave?

O'Neill: I think we all will. Right?

Carter: Yeah. He should return to normal with the rest of us.

Loren: I can go with you.

O'Neill: Sure. Come on. Let's go see Teal'c off. You like ice cream?

Loren: What's ice cream?

THE END


Source : Stargate Fusion

Kikavu ?

Au total, 22 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
Hier à 03:35

L'épisode ?
Hier à 03:32

Le Survivor
Hier à 03:28

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:13)

Profites bien tite.

Titepau04 (23:13)

Mais ouiiii !!! J'aime pas le froid!!!

Titepau04 (23:13)

Merciiii !

Sonmi451 (23:13)

Il fait pas hyper froid, il fait bon chez toi, ici fait encore chaud pour la fin novembre

Sonmi451 (23:14)

Moi j'adore, c'est le chaud que j'aime pas. lol

CastleBeck (23:14)

Sonmi : Ce n'est pas que tu n'as pas le temps, car si tu en avais réellement envie, tu trouverais de le temps

Sonmi451 (23:15)

On a pas le temps, on a un temps et c'est ce temps là qu'on a toujours mais on n'en connait pas sa durée et tout le problème est là.

CastleBeck (23:15)

Non, c'est oki aujourd'hui, mais j'aime ni le froid ni le chaud...

stanary (23:15)

Ah je comprends pas comment vous faîtes pour aimer le mauvais temps .

Sonmi451 (23:15)

Mais bien sur, j'ai toujours mon temps. ^^

Titepau04 (23:15)

Tu n'aimes pas le froid??? C'est dommage ça!!!

CastleBeck (23:16)

Un temps, le temps... Tout est question de déterminant tout ça

CastleBeck (23:17)

Le froid,c 'est pas du mauvais temps... Il peut faire froid et soleil...
Moi, j'aime le printemps et l'automne, j'aime pas l'hiver et tout ce qui s'y rapporte (sauf le hockey)!

stanary (23:17)

Non je déteste ça . Sonmi ton avant dernier message n'a aucun sens

Sonmi451 (23:19)

ha non c'est pas pareil le temps personne ne le tiens, c'est quelque chose qui nous fil entre les doigts mais on a tous un temps donné.

Sonmi451 (23:20)

Ca ne veut pas rien dire, c'est de la philo Star' nuance. ^^

CastleBeck (23:20)

Tout à fait d'accord. Il faut s'accorder un temps pour faire ce qu'on veut, comme danser sur la table de ton salon

Sonmi451 (23:21)

J'ai jamais dit que j'avais envie de danser sur la table. lol

CastleBeck (23:21)

Je sais!

Sonmi451 (23:21)

j'ai dit que le jour où on m'entend dire que je m'ennuie, j'irais danser sur la table ^^

Sonmi451 (23:21)

mais heureusement que je prends du temps pour moi hein ^^

stanary (23:22)

Et tu m'enverras la vidéo d'ailleurs ^^

CastleBeck (23:22)

Mais, tu vois, ici, il y a des gens qui prennent les conversations en plein milieu et qu'ils interprètent à leur façon!

CastleBeck (23:22)

(qui)

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play