VOTE | 227 fans |

#416 : 2010

Ecrit par : Brad Wright

Réalisé par : Andy Mikita

En 2010, les Goa’uld ont été vaincus et les maladies éradiquées. La Terre a été sauvée par une race alien, les Aschen. Tout va bien, jusqu’à ce que Carter découvre que les Aschen ont un très sombre secret…

Plus de détails

416 - 2010.

 

Titre en vo : 2010.

1ère diffusion États-Unis : 12/01/2001.

1ère diffusion en France : 01/06/2001.

Ecrit par : Brad Wright.

Réalisé par : Andy Mikita.

Synopsis : On est en 2010 et beaucoup de choses ont changé sur terre et au SGC en 10 ans. Les Goa'uld ont été battus et des maladies telles que le cancer ont été éradiquées. Les sauveurs de la planète Terre font partie d'une race étrangère nommée les "Aschen". Leur technologie avancée n'a pas seulement assuré la sécurité de la planète mais leur a fait également gagner le respect et l'amitié de toute l'humanité. Cependant, malgré tous les progrès atteints en médecine, Samantha Carter et son mari Joe, n'arrivent pas à concevoir un enfant. Les médecins Aschen ont toujours affirmé que Samantha ne souffrirait d'aucun mal. Mais les tests du Dr. Fraiser révèlent tout autre chose. Les Aschen semblent n'avoir cessé de mentir et l'enquête menée par Carter dévoile leur complot vicieux : l'élimination de la race humaine à l'usure, en évitant sa reproduction. Mais comment contrer cette menace alors que les Aschen tiennent les rênes du pouvoir ?

Apparitions :

Christopher Cousins (Joe Faxon)

Dion Luther (Mollem)

Bryce Hodgson (L'enfant)

David Neale (Dailer)

Linnea Johnson (Guide)

Liza Huget (Serveuse)

Ronny Cox (Président Kinsey)

2010

 

Sam : oh chéri, je suis vraiment désolé !

Joe : non, ce n'est rien.

Sam : 1 h 00 de retard, ce n'est pas rien !

Joe : tu es un emploi du temps un peu chargé ! Il fait tellement beau pour attendre, plus d'une heure.

Sam : tu as mangé ?

Joe : oui, tu m'excuseras, il faut que je passe la porte des étoiles à 2 h 00

Serveuse : j'arrive !

Joe : alors ?

Sam : je ne suis toujours pas enceinte.

Joe : j'étais sûr que ce serait bon, enfin cette fois. Tenez !

Serveuse : merci.

Joe : merci beaucoup.

Sam : ils disent que tout est normal, que ça ne vient ni de toit ni de moi. On doit essayer encore !

Joe : je ne suis pas contre ! Mais je croyais que maintenant on attendrait notre second enfant.

Sam : moi aussi.

Joe : tu m'accompagnes terminal ?

Sam : oui

Joe : on devrait consulter un autre médecin, non ?

Sam : les Aschens ont une centaine d'années d'avance sur nous, sur le plan médical. Tu pars combien de temps ?

Joe : oh je dois aller voir notre nouvelle ambassade sur le continent sud et allait faire un tour sur les neuf planètes.

Sam : tu plaisantes ?

Joe : oui, je plaisante. Je ne vais surtout pas rater la grande cérémonie de demain.

Sam : ce n'est pas si important que ça !

Joe : pas si important que ça ? Son toit on ne connaîtrait pas les Aschens alors je reviens ce soir.

Voix : les voyageurs en partance pour les planètes de la confédération sont priés de se rendre sur l'aire de départ.

Joe : j'y vais !

Sam : au revoir.

Joe : au revoir !

Générique

Voix : mesdames et messieurs, le président des Etats-Unis.

Kinsey : mes chers concitoyens, il y a aujourd'hui 10 ans exactement, une équipe connue sous le nom de SG1, qui opérait alors dans le plus grand secret, est rentré en contact avec une race aliène, les Aschens. C'est donc grâce à cette équipe que j'ai pu signer, la plus grande alliance que cette nation, que dis-je, que le monde n’est jamais connu. Je vais vous lire le rapport que le colonel O'neill avait écrit après cette mission, après ce premier contact : « c'est gens là sont vraiment trop bons, prêt à nous donner accès à leur technologie, gentils et plus avancé que nous, mais une chose est sûre, les Goa'Uld arrivent et les Aschens nous éviterons la raclée. » Eh bien vous voyez Jack, ce fut le cas. Jack O'neill n'a pas pu venir, mais ses réflexions un peu frustes griffonnées à la hâte entre deux missions étaient prémonitoires. Devenir membre de la grande confédération Aschen aura assuré la sécurité, l'avenir et la sauvegarde à long terme de tous les humains et de la Terre. Docteur Samantha Carter, Docteur Daniel Jackson, Teal'c, veuillez vous avancer. Bien que les devoirs de ma charge m'empêchent de me trouver avec vous en personne, je tenais à vous remercier du plus profond du cœur de ce que vous avez fait pour moi et pour notre nation.

Sam : merci

Kinsey : dieu vous garde tous.

 

Sam : au général Hammond !

Tous : au général Hammond !

Sam : il me manque, surtout aujourd'hui.

Daniel : oui, ça fait combien de temps ?

Teal'c : bientôt six ans !

Daniel : une fois de plus, ce vieux Jack a refusé de se montrer à la fête.

Teal'c : il n'a jamais fait un mystère à son hostilité à l'alliance !

Daniel : il pourrait quand même venir nous voir !

Janet : j'ai faillit ne pas venir pour être franche.

Daniel : pourquoi ?

Janet : vous n'avez aucun souci vous. Vos travaux ne sont pas obsolètes. Les miens... Molem !

Molem : excusez-moi de vous interrompre docteur, ambassadeur, la délégation Aschen est impatiente que vous lui relatiez votre visite sur notre continent sud.

Joe : ouais, je vous rejoins. Désolé chérie, le devoir m'appelle. Docteur, Teal'c encore félicitations.

Sam alors, qu'est ce qu'on fait ?

Daniel : euh

Teal'c : je dois repartir sur Chulack !

Sam : oh non pas déjà, on ne sait pas vu depuis des siècles ! Allez, un bon geste.

Teal'c : d'accord !

Daniel : on dîne ensemble ?

Sam : oui, bonne idée.

Janet : oui, ça me va !

Sam : merci Teal'c !

Daniel : à ce soir !

Sam : dites-moi, ça veut dire quoi ?

Janet : je ne vous suis pas !

Sam : vous disiez que vous vous sentiez obsolète ?

Janet : je suis dépassée réellement. Tout le monde a bénéficié de vaccin antivieillissement et anti-cancer et en plus les Aschens ont des appareils médicaux qui ressoudent les os et réparent les tissus en deux minutes à peine ! Que me reste-t-il à moi ?

Sam : oh, vous savez, on en est tous plus ou moins au même point. Je me sens également sur la touche quand je vois leur connaissance, je me fais l'effet d'une simple assistante.

Janet : mais vous travaillez malgré tout.

Sam : oui.

Janet : oui enfin, on oublie ça ! Dites-moi si ça y est, l'enfant est en route ?

Sam : pas encore, mais ils disent que l'on ne doit pas désespérer. Tout est normal.

Janet : ils m'ont laissé conserver mon cabinet à Washington même si j'y tourne en rond. Je peux vous examiner si vous le souhaitez !

Sam : non, ils disent que tout va très bien !

Janet : Sam, la façon dont moi je pratique la médecine date, je le sais, mais je vous ai suivi durant des années. Il y a longtemps que vous essayez ?

Sam : plus de trois ans.

Janet : trois ans !

Sam : on peut se voir quand ?

 

Janet : voilà, cela a été un peu long, mais il a fallu que je vérifie les résultats.

Sam : et rien à signaler ?

Janet : je ne sais pas comment votre médecin Aschen a pu passer à côté de ça. C'est inexplicable qu'il ne l'ait pas vu.

Sam : vu quoi ?

Janet : vous n'aurez jamais d'enfant.

Sam : il disait que tout était normal.

Janet : en dehors de ce point-là, oui.

Sam : et il n'y a pas d'erreur ?

Janet : tenez, regardez le scanner. Il n'y a aucun doute, vous le voyez sur l'image. Les deux ovaires sont endommagés.

Sam : pourquoi ?

Janet : je l'ignore. J'ignore ce qui a pu faire c'est dégâts, mais ce n'est pas récent à l'évidence.

Sam : non ! comment se fait il que les médecins Aschens m'aient assurés que je pouvais concevoir ? Pourquoi est ce qu'ils ont menti ?

Janet : je l'ignore, mais je vous aiderais à le découvrir.

 

Molem : je vous attendais !

Sam : désolé.

Molem : quelque chose ne va pas ?

Sam : non. Tout va bien !

Molem : bon, allons-y. Nous n'avons toujours pas les données nécessaires pour réaliser la conversion.

Sam : le mieux c'est de tout reprendre depuis le début. Revoir tous les calculs.

Molem : intéressant !

Sam : je me trompe ?

Molem : non, non, votre approche est correcte. Si je suis surpris, c'est que vous avez toujours refusé de travailler avec moi sur ce projet et vous semblez brusquement vous y investir.

Sam : vous m'avez convaincu !

Molem : votre peuple n'a jamais pensé à transformer une planète en étoile ?

Sam : non, je ne crois pas.

Molem : ça aurait dû être envisagé pour assurer la pérennité de votre planète vue la croissance rapide de votre population, n'est-ce pas ?

Sam : les humains ont une vision à plus court terme de l'avenir que vous.

Molem : puisque vous vous intéressez enfin à ce projet, refaites donc tous ses calculs.

Sam : si j'utilise nos ordinateurs, ça prendra des semaines ! D'un autre côté, si j'avais accès aux bases de données de vos ordinateurs...

Molem : voyons, seuls les Aschens ont accès à ses données !

Sam : vous m'avez pourtant permis de les utiliser plus d'une fois !

Molem : très bien. Vous faites de moi tout ce que vous voulez. Je suis trop faible ! Enfin ! Voilà, vous avez votre connexion.

Sam : merci Molem.

Janet : vous êtes entré ?

Sam : pas encore.

Janet : ce n'est pas gagné d'avance. Les dossiers médicaux ont tous un code d'accès.

Sam : c'est bon, j'y suis. Je fais quoi ? On me dit de préciser ma demande.

Janet : alors mettez fichiers médicaux.

Sam : il y a seulement des généralités pas de dossiers personnels.

Janet : c'est peut-être arrivé à d'autres femmes que vous, alors recherchez à reproduction humaine en général.

Sam : j'y suis.

Janet : vous arrivez à lire ?

Sam : non, c'est pas vrai ! S'il faut en croire ces informations, le taux de natalité a baissé de près de 90 % en seulement deux ans.

Janet : quoi ?

Sam : et dans le monde entier si on en croit ces chiffres.

Janet : absurde. On l'aurait su si...

Sam : il y a cette baisse partout où les Aschens ont vacciné les gens.

Janet : déconnectez-vous !

Sam : c'est le vaccin contre le vieillissement

Janet : déconnectez-vous ! Nous devons leur cacher qu’on a trouvé ces informations.

Sam : Molem ne reviendra pas avant des heures.

Janet : Sam, on court un gros risque. Vous ne voyez pas qu'ils pourraient nous tuer !

Sam : les Aschens sont en train de nous éliminer, on doit les en empêcher.

Janet : d'accord, mais ici les murs ont des oreilles. On parlera de tout ça ce soir. Je vous laisse.

 

Daniel : non, je n’y crois pas. Au bout de deux ans, tout le monde le saurai si ce taux avait chuté. Ça ne peut pas ce cacher !

Sam : vous croyez ? On parle de gens qui change de planète en étoile alors pour eux contrôler l’information, c’est un jeu d’enfant.

Daniel : en supposant que les Aschens aient pu préserver ce secret, après dix longues années. Pourquoi aujourd’hui ?

Sam : parce que nous n’avons plus de défense. Ils voulaient nous éliminer en douceur. C’est lent, méthodique. Sans douleur !

Daniel : mais pourquoi nous fournir un vaccin doublant l’espérance de vie humaine ? C’est pas logique !

Janet : sauf si c’est un moyen efficace de stériliser toute la population.

Sam : ils ont un plan à long terme. Il leurs suffit d’être patient.

Teal’c : et dans deux cent ans, seule une petite poignée d’humains subsistera.les Aschens auront ce monde pour eux seuls.

Daniel : il faut que l’on intervienne avant. Il y a surement un moyen de les contrer.

Janet : la nuit avant sa mort, le général Hammond m’avait appelé. Il a dit qu’il devait me parler d’une chose importante, mais qu’il ne pouvait en dire plus au téléphone. Le lendemain, j’ai assuré au médecin Aschen qu’il était impossible que le général est fait un infarctus, qu’il était en parfaite santé, mais ils ont dit que leur appareil à diagnostique était infaillible.

Teal’c : vous pensiez à un meurtre ?

Janet : à l’époque, non. Je voyais comme tout le monde les Aschens comme, comme nos bienfaiteurs.

Daniel : on doit garder ça pour nous. Ne pas ébruiter ce qu’on sait.

Sam : je dois le dire à Joe.

Daniel : vous prenez un risque.

Sam : est-ce que vous sous-entendez qu’il était au courant ?

Daniel : vous disiez que sachant la vérité, on était en danger.

Sam : oui et Joe nous sauvera.

Daniel : comment ? En avertissant le président qui avertira le reste du monde ? Et après quoi, il mobilisera le peu d’armée qu’il lui reste ? Et on fera quoi ?

Janet : on se battra !

Teal’c : et ils nous vaincront comme ils ont vaincu les Goa’Uld.

Daniel : on doit trouver un meilleur plan.

Sam : quel plan ?

Daniel : on peut contacter les Tollas ou trouver les survivants de la Tok ‘ra. Il doit bien en rester encore ! Ou faire appel aux jaffas !

Teal’c : peu sont demeurés fidèles à la Tauri depuis la guerre. Il reste peu de symbiote à implanter maintenant.

Sam : la porte n’est même plus sous notre contrôle ! On a fait du beau travail ! Ce matin, on fêtait l’alliance.

Daniel : et ce soir, on en connait le prix.

Serveuse : vous désirez autre chose ?

Daniel : oui, revenir en arrière.

Serveuse : voilà l’addition.

Janet : oui, merci.

Sam : on pourrait revenir en arrière ! Corriger le passé.

Daniel : et comment ?

Sam : le général Hammond nous l’a montré !

Daniel : il avait laissé un mot !

Janet : mais de quoi est-ce que vous voulez parler ?

Sam : il y a des années, un accident nous avait renvoyés en 1969. On savait qu’en rentrant les coordonnées d’une planète située à l’opposée de la notre et en activant la porte au moment d’une éruption du magma solaire, on provoquerait une distorsion du temps nous permettant de revenir sur terre à notre époque. Donc, en théorie, nous pourrions nous envoyer un message.

Daniel : je croyais qu’il était impossible de prédire les éruptions du magma solaire ?

Sam : pour nous, ça l’était, mais pour un ordinateur Aschen, c’est faisable.

Janet : et vous y avait accès, je le sais, mais faire ça, se serrai modifier et nos vies et celles de tous les humains sur Terre.  En avons-nous le droit ?

Sam : mais ne pas le faire, c’est choisir de voir s’éteindre toute l’espèce humaine sur Terre

 

 

Sam : bonjour.

Jack : bonjour.

Sam : alors, c’est la cabane où vous me menaciez de m’emmener ? Je suis contente de vous voir, mon colonel.

Jack : il n’y a plus de colonel ici, depuis longtemps.

Sam : c’est vrai. Ça va Jack ?

Jack : qu’est-ce qui vous amène dans le coin ?

Sam : nous nous sommes plantés en beauté, complètement.

Jack : sur quoi ? On s’est trompé souvent.

Sam : en nous alliant avec les Aschens.

Jack : oh je vois. Ils sortent leurs griffes ! Dommage que personne ne les ai vu venir ? Oh, mais si. Moi, moi, je l’ai avez vu venir.

Sam : c’est encore pire que vous le croyez ! Il y a environ trois jours, j’ai découvert que… que jamais je ne pourrais avoir d’enfant.

Jack : je suis vraiment désolé.

Sam : moi aussi. Selon les médecins Aschens, je pouvais concevoir, mais pas selon le docteur Frazier. Je suis donc entrée dans l’ordinateur central des Aschens. Il y a plein de statistiques sur nous. Et selon leurs chiffres et en même pas deux ans et sans éveiller les soupçons, ils ont stérilisé 90 % de la population mondiale. Pour les 10 % restant, ce n’est plus qu’une question de temps. Comment ils ont réussi à ne pas éveiller l’attention et maintenir leur but secret, je l’ignore…

Jack : qu’est-ce que vous espériez de moi ?

Sam : un coup de main !

Jack : et pourquoi ?

Sam : défaire ce que nous avons fait.

Jack : ah, nous y voilà !

Sam : on enverra un message par la porte des étoiles au SGC, 10 ans en arrière. Pour empêcher que tout ça se produise.

Jack : pour empêcher que tout ça se produise ?

Sam : on sait que c’est possible.

Jack : pourquoi je perdrais mon temps à vous écouter ?

Sam : nous savons comment nous y prendre. Il suffit que je me connecte sur l’ordinateur des Aschens et leur observatoire solaire et là, je pourrais prédire l’heure d’une éruption de magma. Il faudra bien sur qu’on se procure un GDO. Ensuite, il suffira de d’accéder à la porte au moment de l’éruption, d’entrer la bonne adresse et d’envoyer le message.

Jack : puisque c’est l’enfance de l’art, faites-le !

Sam : si je pensais que c’était si facile, je ne serai pas là à solliciter un petit coup de main.

Jack : juste par curiosité, si on fait ça, que va-t-il advenir de tout ce qui s’est passé pendant ses 10 ans ?

Sam : ça ne se produira pas !

Jack : donc on n’ira pas sur P4C-970. On ne connaitra pas les Aschens et, et quoi ?

Sam : je l’ignore.

Jack : voilà ce qui m’inquiète. Que vous vouliez corriger vos erreurs, ça, ça vous regarde. Moi, j’ai la conscience tranquille. J’ai prévenu tout le monde et quand je vous ai mise en garde, vous m’avez ri au nez comme les autres.

Sam : j’espérais qu’on pourrait oublier ça.

Jack : vous n’êtes pas contente de la tournure des choses. C’est bien regrettable. Moi, j’apprécie ma vie. C’est bien la retraite ! Ne plus avoir à jouer les héros, être là à pécher en laissant le monde se sauver tout seul et comme unique soucis dans toute mon existence, savoir si je prendrais un chien avec moi. Voilà qui est intéressant ! Il y a du pour et du contre.

Sam : c’est de l’avenir de l’espèce humaine que je vous parle !

Jack : moi aussi !

Sam : nous devons agir.

Jack : et bien, tenez moi au courant.

Sam : on aurait plus de chance de réussir avec vous ! On a besoin de vous !

Jack : une petite question. Qu’est-ce que votre cher ambassadeur pense de votre projet ? Il vous soutient ?

Sam : je n’ai pas eu le temps de lui en parler.

Jack : demandez lui, lui il pourra vous aider !

Sam : oui.

 

Sam : ce sera sans lui !

Daniel : j’aurai pensé qu’il viendrait !

Teal’c : il va nous manquer.

Sam : oui, mais on se débrouillera. Vous avez pu trouver un GDO ?

Daniel : euh, oui et non. Je me suis renseigné, il semblerait qu’on est conservé qu’une seule des commande de l’époque au SGC.

Sam : bien, on va faire un tour là bas ! Teal’c vous retournez sur Chulack. Pour le moment, on doit éviter d’attirer l’attention sur nous. Dès que tout sera au point, on vous recontactera.

Teal’c : je serai prêt.

 

Guide : nous y voilà, on se suit. On approche à la fin de la visite. Nous sommes au niveau 28. Quelqu’un peut me dire quelle salle se trouvait au niveau 28 ?

Enfant : c’est là quelle était la porte.

Guidel : ce n’est pas loin, pas loin du tout. Quelqu’un d’autre ?

Daniel : euh, c’était bien ici, qui était la porte !

Guide : mais ce que vous ignorez, c’est qu’officiellement cette salle s’appelait la salle d’embarquement, voyez-vous ? Parce que c’est là que les équipes embarquées en fait. On y va ? Allez la visite continue. Suivait mois. Voici une photo de famille de SG1, l’équipe la plus connue. Quoi que ce soit pas personnellement mon équipe préférée, je dois bien l’avouer ! Et la visite continue. Bien entendu la véritable porte des les étoiles est maintenant à Washington, au terminal JR Ryde, mais ce que vous voyez et une parfaite réplique de l’originale. Si vous voulez des photos, elle ne coûte que 27 $ et un. Encore, éviter de toucher la porte, les traces de doigts se voit pas d’exclamation on se retrouve de l’autre côté !

Daniel : passionnante que la visite !

Sam : on ne pouvait pas s’introduire en douce, on vous aurez pris pour des resquilleurs.

Daniel : on n’est pas son équipe préférée !

Sam : vous oublierez pourboire !

Jack : et la visite continue !ah, c’est pas trop tôt !

Sam : on attendait la dernière visite pour entrer. Alors, vous avez choisi de renoncer au chien ?

Jack : je n’ai pas encore tranché sur ce point. En vous attendant, j’ai commencé à faire quelques petites courses. Pour les Zatniktels, ces bons ils sont opérationnels. En revanche, ça,  ça pose un problème !

Sam : c’est une copie ? Daniel, c’était le seul exemplaire ?

Harriman : excusez-moi, vous n’êtes pas censés être… colonel O’neill ?

Jack : sergent ! Qu’est-ce que vous faites là ?

Harriman : je travaille ici. Je suis un peu leur conseiller technique.

Daniel : oh, vous fait du bon travail !

Harriman : oui. Cette zone ne se visite pas. Vous venez vous replonger dans le passé ?

Jack : oui, oui c’est tout à fait ça !

Harriman : où avez-vous eu ça ?

Jack : quoi les armes ? À l’armurerie. On les prend.

Harriman : non, non, non, non, je regrette. C’est hors de...

Sam : sergent, on en a besoin. Les scènes où les emporter, c’est vital. Vous savez où elle vrai GDO peut-être ?

Harriman : je ne suis plus sergent et vous n’êtes plus colonel et vous n’êtes pas censés emporter ceci.

Daniel : on n’en veut pas, ça c’est une copie. Et en a besoin du vrai.

Harriman : il est à la maison blanche. Dans le bureau ovale entre les mains du président.

Jack : oh dit donc, il s’est prit un souvenir du bon vieux temps lui !

Harriman : je ne sais pas ce que vous comptez faire

Jack : Walter ? Hein c’est ça ? Alors tout ça et confidentiel, ultrasecret. Alors vous retourner à votre travail et vous faites comme si on n’était pas là. Je remettrai tout en place, parole d’honneur. Jeudi.

Harriman : et vous m’expliquerez tout jeudi ?

Jack : absolument, là vous saurez tout !

Harriman : je vous laisse.

Sam : merci.

Daniel : merci.

Harriman : jeudi !

Jack : la dernière fois que je suis rentré dans le bureau ovale, je me suis fait jeter. On ne peut pas se passer du GDO ?

Daniel : une radio ?

Sam : il y a un champ de protection dans le terminal, ça brouillera surement l’émetteur !

Jack : donc plus de machine à remonter le temps et sauver le monde ?

Sam : non, j’ai une idée.

Daniel : Joe ?

Sam : il nous aidera !

Jack : si vous le dites, ça peut être la fin du voyage.

Daniel : mais si vous ne lui dites pas, il n’y a plus du tout de voyage.

Sam : il le ferra. Il nous suivra.

 

Joe : tu es là, chérie ! Comment te sens-tu ? Tu as filé avant que j’ai pu te dire au revoir ce matin.

Sam : je vais bien.

Joe : Molem dit que tu es partie tôt du labo, que ça n’allait pas ! Il faut que tu reprennes le dessus, on essaiera ce mois si encore.

Sam : non, plus personne n’aura d’enfants ! C’est l’œuvre des Aschens.

Joe : je ne comprends pas.

 

Daniel : tenez, c’est ça qu’on va envoyer.

Janet : et rien d’autre ?

Daniel : j’avais pensé être plus explicite, mais je crois que le plus simple sera le mieux.

Jack : on peut le coller sur une pierre qu’on lancera à travers la porte.

Daniel : ça ne passera jamais le système de défense !

Jack : on pourrait au moins donner le nom du vainqueur de la coupe de foot 2002 !

Daniel : non.

Jack : du mondial ?

Daniel : non.

Jack : d’Europe ?

Daniel : il faut que le mot soit manuscrit. De cette façon, je pourrais reconnaitre mon écriture. Oui ?

Jack : on doit tous retranscrire ce message. Si je n’arrive pas à la porte, vous tenterez votre chance.

 

Joe : tu dois te tromper !

Sam : j’ai vu les chiffres comme je te vois.

Joe : mais le médecin a dit que tout été normal !

Sam : il ne s’agit pas seulement de nous ! J’ai vu les statistiques. Il n’y a pas de doutes sur ce point là. Le taux de natalité est en chute libre partout dans le monde. En moins de deux ans, il a baissé de plus de 90 %.

Joe : mon dieu. 90. ça devait baisser du tiers.

Sam : alors, tu savais ?

Joe : les Aschens tenaient à cette mesure.

Sam : oh, dit moi que je rêve.

Joe : ils ont une vision à long terme. Il faut qu’on limite un peu notre croissance.

Sam : un peu ? À 90 % ?

Joe : ce n’est pas ce qui était prévu, je t’assure !

Sam : je n’arrive pas à le croire.

Joe : on n’avait pas le choix, Sam.

Sam : tu as trempé dans tout ça ?

Joe : j’ai suivi, je n’ai pas décidé.

Sam : tu aurais pu m’en parler !

Joe : comme si je pouvais ! Tu devrais comprendre mon silence, toi qui toute ta vie à été tenu au secret !

Sam : oh, mais là c’était différent !

Joe : c’est pareil, je t’assure.

Sam : non !

Joe : si c’est pareil, tu le sais bien ! Notre population augmentait trop vite, il fallait prendre des mesures ou les Aschens nous aurons refusés leur aide. On épuisait les ressources de la Terre. 90 %, c’est beaucoup. Je pense que ce n’est pas voulu. On va en parler avec eux, il y a surement un moyen d’inverser la stérilisation.

Sam : tu ne comprends rien !

Joe : ils nous ont sauvé, les Goa’Uld auraient exterminé toute l’espèce humaine.

Sam : les Aschens ont une méthode plus lente, c’est tout.

Joe : ils ne limitent pas notre croissance. Oh non, il faut que je voie le président.

Sam : oui, va le voir, mais tu ne lui parleras de rien. J’ai besoin que tu le vois pour une autre raison. Il faut que tu échanges ce boitier de commande contre celui qui est sur le bureau de Kinsey, sans qu’il ne s’en rende compte. Rapporte-moi l’autre boitier au labo. Essaie de l’avoir à la première heure demain.

Joe : comment je vais faire ?

Sam : oh, tu trouveras bien un moyen de faire cet échange, mais n’en parle à personne. Ne dit pas ce que tu sais sur les Aschens ou ils pourraient te tuer.

 

Jack : vous bronzez ?

Sam : ceci est une représentation en temps réel du soleil. L’image est enregistrée par le réseau  de satellites Aschen.

Janet : et avec ça, on peut prédire une éruption ?

Sam : j’ai étudié la dynamique solaire avec les Aschens pour leur projet concernant Jupiter. Quand une éruption est imminente, on remarque des changements à la surface du soleil. Ils sont décelables depuis les satellites. Regardez bien, si mes calculs sont justes, il y aura une éruption dans à peu près 8 secondes.

Daniel : gagné !

Sam : il faut attendre que l’ordinateur en prévoie une nouvelle. Vous avez vos papiers pour partir à Chulack ?

Janet : oui je les ai ! Donnez ça à Teal’c, ce sont les données nécessaires.

Jack : Joe arrive. Votre excellence !

Joe : je savais que vous étiez derrière ça !

Jack : vous l’avez ?

Joe : oui.

Sam : merci.

Joe : que ferrez-vous avec ?

Jack : nous avons un message à envoyer !

Joe : un message ?

Jack : oui, en recommandé ! Donnez le moi.

Joe : il y a une condition ! Vous devez me promettre que Sam ne participera pas à ça !

Jack : là, je ne promets rien !

Joe : j’ai déposé votre engin à la douane du terminal dans une mallette et vous ne pouvez pas la retirer sans mon autorisation. Alors, j’ai votre parole ?

Jack : elle doit jouer un rôle important dans cette histoire.

Joe : et bien, modifiez là ! Vous vous passerez d’elle.

Sam : Joe, je …

Joe : ce n’est pas négociable. Vous refusez de m’expliquer votre plan mais s’il vous faut un GDO, c’est que ça tourne autour de la porte et le terminal est l’endroit le plus inviolable de toute la planète. Il n’est pas question que vous risquiez la vie de Sam.

Jack : d’accord.

Sam : qui vous couvrira si je ne suis pas là ?

Jack : on s’arrangera.

Daniel : le soleil vous bip !

Sam : on va avoir une éruption dans exactement 50 minutes. Est-ce que vous serez en place ?

Jack : oui, je cours vite !

 

Jack : détendez vous, ça ne va pas vous petter à la figure ! Vous voulez vous faire remarquer ou quoi ? Merci.

Joe : si votre timing le permet, alors laissez nous le temps de partir avant.

Jack : il vous reste encore 6 minutes.

Joe : Sam vous souhaite bonne chance.

Jack : saluez-la pour moi.

Voix : les voyageurs à destination de Chulack sont priés de se rendre dans la zone de départ.

 

Joe : vite, allons-nous-en !

Sam : je reste. Pars si tu veux toi.

Joe : je t’en pris, ça va chauffer.

Sam : non, je reste, tu entends !

Joe : c’est de la folie ! Pourquoi tu t’entêtes ? Il faut aller te mettre à l’abri, ça va tirer dans tous les coins dans moins de 5 minutes !

Sam : s’ils parviennent à envoyer le message, peut importe où on sera

 

Molem: Colonel O’Neill!

Jack: morlem!

Molem: Molem.

Jack: euh, Molem. Excusez-moi! Les noms et moi…

Molem : vous n’étiez pas à la cérémonie anniversaire !

Jack : j’aurai gâchée votre petite fête !

Molem : en dix ans, les Aschens ont prouvé qu’ils n’avaient pas de mauvaises attentions, bien au contraire !

Jack : oui, on a été gâté avec vous.

Molem : qu’est-ce qui vous amène en ville ?

Jack : mon ami jaffa, Teal’c. Comme j’étais pas à la fête, il repasse me voir. J’ai apporté un cadeau.

Voix : les voyageurs en provenance de Chulack sont priés de se présenter à la douane.

Jack : juste à l’heure.

Homme : excusez-moi messieurs, mais ici les armes sont interdites.

Daniel : c’est du matériel de fouilles, ça me fait le coup tout le temps.

Teal’c : ça fait parti du costume de cérémonie !

Homme : je suis désolé, mais vous devez me remettre ces lances.

Teal’c : ah oui, je comprends !

Molem : mais que se passe t-il en bas ?

Voix : des terroristes ont envahies le terminal, veuillez évacuer les  bâtiments. Je répète, veuillez évacuer les bâtiments ! Des terroristes attaquent le terminal.

 

Joe : Sam ! Sam ! Déconnectez le système. Je suis un ambassadeur de la confédération. Déconnectez les armes ! NON !!!!!

 

Harriman : activation de la porte.

Hammond : par qui ?

Harriman : c’est le code de SG1 !

Jack : tient donc !

Janet : comment ça se peut ?

Hammond : excellente question. Soyez près à ouvrir le feu. Ouvrez l’iris. Baissez vos armes ! Qu’est ce que c’est ?

Daniel : jack ?

Jack : c’est un mot !

Daniel : n’allez sous aucun prétexte sur P4C-970, colonel jack O’neill. On dirait votre écriture.

Jack : c’est mon écriture. Et c’est ma signature.

Teal’c : mais vous n’avez rien envoyé !

Jack : non.

Janet : vous permettez ? Ça ressemble à du sang.

Hammond : analysez-le !

Jack : on n’avait pas prévu d’aller sur cette planète cette semaine, mon général ?

Hammond : plus maintenant qu’on a ce mot. Je ne prendrais aucun risque. Je veux que P4C-970 soit retirée de la liste des planètes à explorer. Disposez !

Sam : pourquoi vous avez envoyé ça et surtout quand ?

Jack : oui, ça c’est la question !

 

FIN

 

 

2010


A man is reading the Washington Post. The headline reads "Aschen promise anti-ageing vaccine worldwide." Carter walks up.

CARTER: Hon, I am so sorry.

JOE: Its's all right.

CARTER: No, if you were this late I'd --

JOE: Hon, I know how busy you are, don't worry about it besides it's a beautiful day to wait. And wait.

CARTER: Have you eaten?

JOE: Yeah I'm sorry honey I had to, I'm scheduled to be offworld by 13:30. (Off her look) What?

CARTER: I just found out.

JOE: I thought for sure this time.

The waitress comes over with the bill.

JOE (CONTD) (handing over the bill) Thanks very much.

CARTER: They said it isn't either one of us, we just have to keep trying.

JOE: Not that I mind the trying... (She smiles at that) I just... thought we'd be working on our second child by now.

CARTER: Me too.

JOE: Walk me to the terminal?

They appear on a stepping stone at the terminal.

JOE: Maybe we should get a second opinion

CARTER: The Aschen are hundreds of years more advanced in medicine than we are.

They get inside the terminal.

CARTER: So How long will you be gone?

JOE: Ahh well, I have to visit that new embassy on the southern continent, then I have to tour the nine planets...

CARTER: You're kidding..

JOE: Of course I'm kidding. You don't think I'd miss your Anniversary ceremony tomorrow?

CARTER: It's no big deal, I just --

JOE: Oh it's no a big deal..If it wasn't for you, we'd have never even met the Aschen. (beat) I'll be back tonight okay. (Sam and Joe kiss.)

ANNOUNCEMENT (V.0.): Outbound travellers to the Confederation planets please stand by in the departure area.

JOE: Bye

(They kiss again ... go Sam! )

CARTER: Bye.

Joe goes down an escalator to the Stargate, which is in the open.

TITLES:

A ceremony by the Stargate. Sam, Daniel and Teal'c are in attendence. Five Air Force people walk up the ramp. A big screen comes down over the Gate and the President appears.

ANNOUNCEMENT (V.0.) Ladies and Gentlemen, the President of the United States.


PRESIDENT KINSEY: My fellow Americans. Ten years ago this very day, a team code named S G- 1, then working in secret, came upon an alien race: The Aschen. With that introduction I was able to forge the greatest alliance this country, indeed, this world has ever known...

People clap.

PRESIDENT KINSEY: I read now from Colonel Jack O'Neill's mission report of that first contact: These folks sound too good to be true. Willing to share their science and technology, friendly, smarter than we are. One thing's for sure: The goa'uld are coming... The Aschen could save our asses. (beat) Well, guess what Jack? They did.

The crowd laughs and applauds, as the President smiles.

PRESIDENT KINSEY (CONTD): Jack O'Neill could not be here today, but those candid words hurriedly scratched down in a mission report ten years ago were prescient. Membership in the Aschen Confederation guarantees the security, the health, and the future of every human being on God's Earth. Dr. Samantha Carter, Dr. Daniel Jackson and Teal'c... Would you please step forward?

They do. The crowd applauds as an Official of the President offers each of them a medal.

PRESIDENT KINSEY: Though the nations business has kept me from being with you in person, nonetheless I want to thank you from the bottom of my heart for what you've done for me, and for our country. God bless you all.

SEVEN AIRMEN -- raise their rifles, and fire their guns in unison, three times.

THE CROWD -- applauds, including Human and Aschen dignitaries...

A reception in SG-l's honour. Carter stands alongside her husband, Joe, chatting with Fraiser, Daniel and Teal'c. Several hold champagne glasses.

CARTER: To General Hammond.

They clink glasses.

FRAISER/CARTER/TEAL'C/DANIEL: To General Hammond.

CARTER: I miss him. Especially today.

DANIEL: Yeah how long has it been anyway?

TEAL'C: It has been Six years.

DANIEL: Which reminds me, what was Jack's excuse? I expected to see him here.

TEAL'C: O'Neill has made his feelings very clear concerning the Aschen alliance.

DANIEL: Well, he could have come to see us.

FRAISER: I almost didn't come myself.

DANIEL: What?

FRAISER: It's easier for you, Daniel. I mean your job wasn't made obsolete - and If I (stopping herself as she sees) Mollem.

MOLLEM: Forgive me for interrupting...(then to Joe) Ambassador? The Aschen delegation is eager to hear about your visit to our South Continent.

JOE: Yep, It would be my pleasure.

Mollem goes. Joe hangs back long enough to tell his wife:

JOE: Well I think we can safely assume I'll be late. (Joe kisses Sam) Doctors, Teal'c congratulations again

He leaves.

CARTER: So: Where are we going?

TEAL'C: I had planned to return to Chulak.

CARTER: Oh come on Teal'c, we haven't seen each other in ages. Please.

TEAL'C: Very well

DANIEL: Dinner?

CARTER: Sounds great.

FRAISER: Yes dinner

CARTER: Great to see you again.

FRAISER: I'll see you soon.

DANIEL: Okay

FRAISER: Bye

Sam kisses Teal'c while Janet kisses Daniel. Sam then kisses Daniel and Teal'c nods at Janet. Daniel walks off. Sam and Janet walk off together.

CARTER: So,

FRAISER: What?

CARTER: What was that?

FRAISER: What was what?

CARTER: Going on again about being obsolete.

FRAISER: Think about it Sam. We've all taken the anti ageing vaccine and the anti cancer vaccine...and now The Aschen have these medical machines that can reverse tissue damage and mend broken bones... (beat) I mean where does that leave me?

CARTER: I guess when you put it that was I know what you mean...I mean Half the time the science they're talking about is so far over my head, I feel like a lab assistant...

FRAISER: Ah but you have something to do.

CARTER: Yeah

FRAISER: Okay enough of that, tell me by any chance are you and Joe..?

CARTER: Not yet. They say it isn't either one of us; we Just have to keep trying...

FRAISER: You know they still let me keep an office in Washington even though I have nothing to do. So I'd be more than happy to give you a check up.

CARTER: No they said I was fine --

FRAISER: Sam, the medicine I practiced may seem like the dark ages now, but I was your doctor for a long time. How long have you been trying?

CARTER: Almost three years.

FRAISER: Yes

CARTER: When can we do this?


Janet's Office.

Carter sits in a small office, her examination already having been completed. She doesn't have to wait long before Fraiser comes in from the adjoining room.

FRAISER: Hey. Sorry to keep you waiting, but I just wanted to double-check my results...

CARTER: And I'm fine. Right?

FRAISER: Sam, I don't know how your Aschen doctor could have missed, it, and frankly I just don't think it's possible he could have --

CARTER: (Sam does the closed eyes thing) What?

FRAISER: You can't have children.

CARTER: (Beginning to choke up) They said everything was normal --

FRAISER: In every other way it is --

CARTER: Then this is a mistake.

FRAISER: Here let me show you the scan.

She turns the computer screen around. (Sam's got tears forming in her eyes)

FRAISER: There's no room for interpretation. Clearly your ovaries are damaged.

CARTER: Why? ( tearfully)

FRAISER: I don't know. I don't know what may have caused it or when it may have happened but obviously it was some time...

CARTER: (VERY Angry) No. I want to know why the Aschen doctors looked me in the eye and told me that I was okay. Why did they lie to me? (Sam's crying now)

FRAISER: I don't know. But I'm willing to help you find out.


Carter's Lab.

Carter angrilly enters her research lab, where MOLLEM, her Aschen supervisor, waits for her. She's late.

MOLLEM: I've been waiting.

CARTER: Sorry.

MOLLEM: Is there something wrong?

CARTER: No.

MOLLEM: All right.

Mollem activates a hologram projector.

THE HOLOGRAM -- shows the solar system.

MOLLEM: We're still not finding the necessary material to initiate the conversion.

CARTER: We'll just have to find a way to collapse it faster; revise the calculations.

MOLLEM: Interesting.

CARTER: Am I wrong?

MOLLEM: Oh, no, you're absolutely correct, it's just that a year or so ago you never thought this project was possible and now you seem so... determined.

CARTER: You've convinced me.

He touches a button and the hologram disappears.

MOLLEM: Did your people ever imagine converting a planet into a star?

CARTER: No. I doubt it.

MOLLEM: I should think you would have at least considered the possibility, considering the rapid growth of your population and the viability of the planet.

CARTER: Humans don't think quite as far ahead as the Aschen seem to. (Forsed smile)

MOLLEM: All right, since you're so determined, revise the calculations.

CARTER: If I use our computers it will take weeks... on the other hand, if I can interface with the Aschen computer core.

MOLLEM: You know that's strictly for Aschen personnel.

CARTER: It's not like you haven't given me access before.

MOLLEM: Samantha... Why do I let you talk me into this?

He enters a command, and the screen changes colour slightly.

MOLLEM: There. You have core access.

CARTER: Thank you, Mollem.

Carter smiles. Mollem leaves her alone to work. Then her smile disappears.

THE DOOR OPENS -- and FRAISER enters.

FRAISER: Are you in?

CARTER: Not yet...

FRAISER: The medical subcore has its own code you're not going to be able to access --

CARTER: I'm in, I'm in. (beat) Now what?

CARTER (CONT'D):Its calling for search parameters.

FRAISER: Right.Try medical records.

CARTER: I don't think I'm going to find anything specific to me in here...

FRAISER: So maybe this has happened to some other people. Do a general search. Human reproductive statistics.

CARTER: That's it.

FRAISER: You can read this?

CARTER: Oh that can't be right. If I'm reading this properly, the world wide birth rate has dropped almost ninety one percent in the last two years.

FRAISER: (Surprised) What?

CARTER: That's what it says right here. These are Aschen numbers,

FRAISER: Yeah but we would know --

CARTER: It's happening everywhere the anti ageing vaccine has gone.

FRAISER: Turn it off.

CARTER: They're doing it systematically --

FRAISER: Just turn it off, please.

FRAISER (CONT'D) okay,we can't let them know we know.

CARTER: Mollem leaves me alone for hours at a time,

FRAISER: Sam, you're on the inside, you don't see them the same way I do --

CARTER: Janet, they have done this to us deliberately; we have to do something.

FRAISER:I know but we can't talk about it here. We'll talk tonight At the Restaurant okay. I have to go.


The Restaurant.

DANIEL: Guys, I think it would be public knowledge if something this catastrophic was happening to the entire population.

CARTER: Would it? The Ashen can convert planets into stars, you don't think they could control the media if they wanted to?

DANIEL: Assuming the Aschen could keep something that big secret... it's been ten years. Why now?

CARTER: We were completely taken in. This way they didn't have to fire a shot. It's slow, methodical, painless...

DANIEL: Okay then why provide a vaccine that almost doubles the human life span? That doesn't make any sense.

FRAISER: Unless that's the mechanism they've used to sterilize the population

CARTER: they're certainly patient enough. All they have to do is wait.

TEAL'C: Then within two hundred years, there will be very few humans, if any will remain. The Aschen will have this world to themselves.

DANIEL: Well, we have to do something... I don't know; tell somebody.

FRAISER: The night before General Hammond died he called me and said he needed to speak with me about something very important. Something that he couldn't discuss over the phone. (tearfully) The next day I told the Ashen doctors, I said this is impossible, he could not have died of a heart attack he was in perfect health, but they said their diagnostic machines were infallible.

TEAL'C: You believe he was murdered.

FRAISER: At the time, no, I believed the same as everyone else: the Aschen were our saviours...

DANIEL: So we can't tell anyone, we have to keep this to ourselves.

CARTER: Well I have to tell Joe.

DANIEL: Maybe you shouldn't.

CARTER: Daniel If you're even suggesting he knows about this --

DANIEL: I'm just saying that it's all of our lives are at stake here --

CARTER: Yes He can help us!

DANIEL: How? Say he goes to the President; The President goes to the rest of the world. Even if what's left of every army on Earth mobilizes... what would they be able to do?

FRAISER: Fight back.

TEAL'C: They would be defeated. As were the Goa'uld.

DANIEL: We have to think of something else.

CARTER: Like what?

DANIEL: I don't know ... contact the Tollan; find the survivors of the Tok'ra, there have to be some left out there. Teal'c, what about the Jaffa?

TEAL'C: Few remain loyal to the Tauri since the war's end. There are only a few healthy symbiotes available for implantation.

CARTER: We don't even control the stargate. Oh, God... what have we done? This morning we were celebrating...

DANIEL: Now I wish we could take it all back.

WAITRESS: Will there be anything else?

DANIEL: Apparently not.

CARTER: Maybe we can. Take it back.

DANIEL: How?

CARTER: General Hammond showed us.

DANIEL: He left us a note.

FRAISER: What, what are you talking about

CARTER: A number of years ago a freak accident sent us back to 1969. We know that by dialling coordinates on the opposite sides of the sun at the exact moment of a solar flare it causes the wormhole to turn back towards Earth on itself and creates a time distortion

CARTER (CONT'D): Theoretically, we could send ourselves a message.

DANIEL: Wait a second, I thought you said it was impossible to predict the exact moment of a solar flare.

CARTER: For us, yes, it was. But with access to Aschen computers...

FRAISER: Wait a second here... We're considering changing the lives of the entire human race on Earth; do we have the right?

CARTER: If we don't, then we will live to see the end of the entire human race on Earth.

Jack's cabin. Sam knock on the door. She walks around to see him coming up on the side of the cabin.

CARTER: Hi.

O'NEILL: Hi.

CARTER: So this is the place you kept threatening to take me. (He just looks at her) It's good to see you, sir.

O'NEILL: I'm retired Carter. Lose the sir.

CARTER: (To herself) Right. (Sits down next to him) Jack...

O'NEILL: What are you doing here?

CARTER: It turns out we made a mistake. A big one.

O'NEILL: Which one? We made a few...

CARTER: Our alliance with the Aschen.

O'NEILL: (Quietly) Oh that ... not working out, is it? Gosh I wish I'd seen that coming.(Sarcastically) Oh, wait... I DID see it coming.

CARTER: It isn't what you thought. (He cocks his head, and raises his eyebrows) A couple of days ago I found out that I can't ever have children. (His features soften, almost sympatheticlly)

O'NEILL: I'm sorry to hear that.

CARTER; So was I. (Jack looks away from her face to infront of him.) According to the Aschen doctors I was fine. But not according to Doctor Fraiser. We got into the Aschen computer network; they keep statistics on everything. In the past couple of years, without our even knowing it, they have managed to sterilize over ninety percent of the population... The other ten percent are probably just a matter of time. (Jack looks at her face again) We don't know how they've done it, or even how they've managed to keep it a secret this long ...

O'NEILL: (Interrupting her) So ... What d'you want me to do about it?

CARTER: Help us.

O'NEILL: Do what?

CARTER: We can undo this --

O'NEILL: Oh here we go -- (Stands up, and walks away)

CARTER: (Follows him) We send a message back through the stargate to ourselves, ten years ago. We stop this from ever happening.

O'NEILL: Stop THIS from happening?

CARTER: We know it's possible --

O'NEILL: Why am I having this conversation..?

CARTER: We know what we have to do. I am almost positive with the Aschen computers and solar observatory I can predict a flare a few hours of it happening, and we should be able to get our hands on a G.D.O. So it'll come Down to accessing the gate within that window, dialling the right address and sending the message.

O'NEILL: Well, if it just comes down to that -do it

CARTER: Look if I thought it was easy, I wouldn't be standing here asking for your help --

O'NEILL: Just out of curiosity, say we do this: What happens to everything that's happened the past ten years?

CARTER: It won't happen.

O'NEILL: So we don't go to P4C 970; we don't meet the Aschen, then.... What?

CARTER: (Quietly) I don't know.

O'NEILL: (Quietly) Well let me tell you something, Carter you want to erase your mistakes, that's your business. My conscience is clear I warned everybody, I threw up the red flag and everyone -- including YOU I might add -- shut me down.

CARTER: I'm asking you to put that behind us --

O'NEILL: (Angrilly with raised voice) You're not happy with the way things turned out, I'm sorry to hear that... (Sam blinks, and looks away) (Calmer, quieter voice now) Personally, I like things the way they are. No more saving the world, just a nice pond with no pesky fish in it, and the single most pressing issue in my life is whether or not to get a dog...(Standing right in front of her, she's looking up into his eyes) There're a lot of pros and cons to consider...

CARTER: Jack - I'm talking about the future of the human race

O'NEILL: So was I.

CARTER: We're doing this.

O'NEILL: Let me know how it turns out.

CARTER: Our chances are a lot better with you than without you.

O'NEILL: Let me ask you something: What does your dearly beloved Ambassador say about all this?

CARTER:I haven't had a chance to tell him.

O'NEILL: Maybe he can help you.

CARTER: (Closes her eyes, angrilly to her self) Yeah.

Sam walks off.

Carter appears on a Stepping stone, where Teal'c and Daniel are waiting. She walks over to them.

CARTER: We're on our own.

DANIEL: You're kidding me, he said no?

TEAL'C: That is unfortunate.

CARTER: We can still do this (then to Daniel) Did you track down the G.D.0's?

DANIEL: Ah, yes and no. From what I could gather in the museum records there's only one original remote left on display at the SGC.

CARTER: Okay then that's our next stop. Teal'c: You'd better return to Chulak, We don't want to arouse any more suspicion than we already have. It'll take at least two days but we'll contact you when it's time.

TEAL'C: I will be prepared.


The SGC.

GUIDE: All righty everyone, everyone please step all the way out, we've arrived at level 28.

GUIDE (CONT'D) Can anyone guess at what special room is on this floor?

KID: The Gate room?

GUIDE: That's very, very close... Anyone else?

DANIEL: He's right. It's the Gate room

GUIDE: What I'm sure many of you don't know is that officially it was known as the (making quotes) "embarkation " room because, that's where the SG teams (making quotes) "embarked" from. Okay, now we're walking... This way.

The Guide stops at a photo of SG-1.

GUIDE: And these people comprise the famous SG-1, arguably the most important -- although not my personal favourite team of the entire command.

Daniel and Carter exchange a look at that.

GUIDE: And we're walking...

The Gate Room

GUIDE: While of course the real stargate is in Washington at the J.R. Reed Space Terminal, this one is a perfect replica of the original. Should you want photos, they're Twenty-seven dollars each and please do not touch the stargate itself as you'll leave fingerprints. "See you on the other side."

DANIEL: This is ridiculous.

CARTER: We couldn't break away until there were more people around. Once we're in the control room --

DANIEL: Not her personal favourite SG team?

CARTER: Just don't ask for the photo

O'NEILL: (casually) And we're walking...

O'Neill sits where Hammond would have if he were still alive, at the far end of the briefing room table, studying a few ZATS already in his possession, along with a G.D.O. a piton gun, and a few other things.

O'NEILL: Hey. Thanks for showing.

CARTER: We decided to take the last tour of the day. So, when did you decide against getting a dog?

O'NEILL: I'm still thinking about it. (He looks up at her, and gets a nice big smile) In the meantime I took the liberty of doing a little shopping for you. The Zats are completely operational.(He slides the G.D.O. across the table. This, however, presents a problem.

Carter studies it a moment, and quickly realizes:

CARTER: It's a replica.

CARTER: Daniel, was this the only one?

A VOICE interrupts them. A very familiar voice we know as that of the TECHNICIAN DAVIS.

TECH DAVIS: (From outside) Excuse me, you people aren't supposed to be -- (Jack stands up, and faces Davis) (Stepping inside the room over some rope.) Colonel O'Neill?

O'NEILL: Sergeant... what're you doing here?

TECH DAVIS: I ... I work here now. I'm sort of the operations tech advisor.

DANIEL: Oh ... Well you're doing a great job.

TECH DAVIS: (Smiles at Danny) Uh ... This section is closed off. (Smiles @ Jack) You're here for old time's sake.

O'NEILL: That's it exactly.

TECH. DAVIS: (Looking @ the table) Where did you get those?

O'NEILL: The Zats? ... Armory ... We're taking them.

TECH. DAVIS: Oh, No, no, no.

CARTER: Sergeant, please this is really important: (Davis looks @ Jack, who nods affermative) d'you know where our real G.D.0's went?

TECH. DAVIS: I'm not a sergeant anymore, (Looks between Sam and Jack) and you're not Colonels, and you're not supposed to have that remote either...

DANIEL: Oh that's good because actually we don't want that one we want the real one

TECH. DAVIS: (Matter of factery) It's In the White House. In the Oval Office, on the President's desk.

O'NEILL: Kinsey grab a souvenir on the way down?

TECH. DAVIS : Look guys, I don't know what...

O'NEILL: Ahh Wal...ter (Walter Davis nods affermative) Right now I need you to trust us. Turn around, walk away, pretend we weren't even here. I'll bring everything back I promise. (Davis looks @ the table, then back at Jack skeptically) Thursday.

TECH. DAVIS: Then you'll tell me what's going on?

O'NEILL: Absolutely everything.

TECH. DAVIS: Okay

CARTER: Thank you

DANIEL: Thank you

TECH. DAVIS: (Walking out) Thursday.


O'NEILL goes back to his piece of paper.

O'NEILL (CONT'D) Okay... Last time I was in the Oval office I got kicked out. Can we do it without a G.D.O?

DANIEL: Radio.

CARTER: There's an EM dampening field around the terminal, part of the automated defenses.

O'NEILL: So we're about as far back in time as we're going to get.

CARTER: (Looks down, then up to Jack, who looks @ Danny) I think I can get it.

DANIEL: Joe?

O'Neill gives her a dubious look.

CARTER: (Nods, looks down, then up to Jack's eyes.) He's a good guy

O'NEILL: If you tell him there'll be no going back.

DANIEL: Of course if you don't tell him, there'll be ... no going back.

CARTER: (Looks down) He'll do it. (Look up into Jack's eyes) I know he will.


CARTER'S HOUSE

Carter sits at the end of her bed, waiting, head bowed, nervous. We HEAR a door open and Carter sits up.

JOE -- walks in a moment later.

JOE: Sam, Hey honey. How're you feeling? You were out this morning before I could say goodbye

CARTER: I'm fine.

JOE: Mollem said you left the lab early you were feeling kinda ill. (off her look) Honey You're just depressed. We can just keep trying. Alright

CARTER: No, we can't, Joe. Nobody can.

JOE: What are you talking about?

THE RESTAURANT

DANIEL, Fraiser and O'Neill sit at a table, over coffee. Daniel hands them a piece of paper.

DANIEL: I think this is the note we should send.

O'Neill and Fraiser look at it.

FRAISER: That's it?

DANIEL:I thought about including more information, but I think in this case the simpler the better.

ONEILL: Why don't we just stick one on a rock and throw it through?

DANIEL: It would never make it through the automated defences.

O'NEILL: Can we at least mention who won the Superbowl in 2004?

DANIEL: No.

O'NEILL: World Series?

DANIEL: No

ONEILL: Grey Cup.

DANIEL: I put it in my own handwriting so I'll be able to recognize it when I read it...

O'NEILL: I think we should all write a note of our own. Case I don't make it to the gate, you can keep trying. (By the look on his face, he knows it's a suicide mission.)


CARTER'S HOUSE

JOE: You're wrong.

CARTER: I saw the numbers, Joe.

JOE: The Aschen doctors said you were fine.

CARTER: This isn't just about me. I read this right from an Aschen terminal; Mollem gave me access to work on something else. The birth rate has been cut over ninety percent.

JOE: (Quietly) Oh my God. It was supposed to be a third of that.

CARTER: (Quietly, thru clinched teeth) You knew.

JOE: The Aschen insisted on it.

CARTER: (Sickily) Oh, my God...

JOE: Honey they see farther ahead than we do. They knew that if we didn't limit growth --

CARTER: (Angrilly) Is that what you call this?

JOE: This obviously isn't what we agreed to

CARTER: I can't believe this --

JOE: We didn't have a choice Sam

CARTER: You sold us out --

JOE: You think this was my decision -- ?!

CARTER: You could have told me

JOE: Oh, come on, you know how it works! Before the Alliance you spent most of your adult life in secrecy

CARTER: (Scoffs) Please that was different --

JOE: Sam It's the same.

CARTER: (WHOO! She's PISSED NOW!!!! ) No!!!!!

JOE: It's exactly the same. (she just looks at him disbelieving) Our population was unsustainable. Without drastic measures the Aschen didn't think we were worth investing in. (She raises her eyebrows, and looks away) Obviously they went too far, but I can't believe they did this deliberately. There must be some sort of reverse medical procedure they have...

CARTER: You still don't get it --

JOE: Sooner or later the goa'uld would have wiped us out; would you have preferred that?

CARTER: The Aschen way is slower. That's all.. (He slowly sits on the bed, I would say in shock??)

JOE: They're not limiting growth, they're... I have to talk to the President.I..

CARTER: Yes, you do. But not about this.

CARTER extends her hand. The replica REMOTE is in her palm.

CARTER (CONT'D) I need you to take this iris remote and change it with the one on the presidents desk without getting caught. And bring the other one back to my lab. I need you to do this first thing tomorrow.

JOE: How am I gonna do that?

CARTER: Just Come up with some excuse, I don't care, but you can't say one word about what we've talked about or they will kill you.


CARTER'S LAB

A HOLOGRAPHIC MODEL of the solar system floats above the table. Then, it ZOOMS closer, until we SEE a ball of fire floating in detail. THE SUN.

CARTER, Daniel, and Fraiser stand around it. O'Neill stands near the door, making sure all's clear. He looks at the bright SUN floating near the centre of the room.

O'NEILL: Hot in here?

CARTER: This is a real time representation of the actual sun, recorded by Aschen satellites all over the solar system.

FRAISER: How do you use it to predict a flare?

CARTER: I've been studying Aschen knowledge of solar dynamics for the Jupiter ignition project.

CARTER: There are significant changes Just beneath the surface of the sun preceding a flare that are detectable by the satellite net... (pointing at a spot on the model) Look right here... If my calculations are right, there should be a flare in about five seconds.

They wait. Sure enough a tiny (on this scale) FLARE shoots out from the sun, arcing over the surface.

DANIEL: That's it.

CARTER: Now All we need to do is for the computer to predict another flare.

CARTER: (to Fraiser) Have you got your travel papers for Chulak?

FRAISER: Yeah all set.

Carter hands Fraiser a piece of paper.

CARTER: Give this to Teal'c. It's the coordinates he'll need.

O'NEILL: Joe's here. (He and Joe exchange looks) Ambassador.

JOE: I knew you'd have something to do with this.

O'NEILL: Did you get it?

JOE (after a look to Carter): Yes.

CARTER: (Smiles) Thank you.

JOE: What do you gonna to do with it?

O'NEILL: Send a message.

JOE: To who?

O'NEILL: (Sarcastically) To whom. (sighs) Let's have it.

JOE: I'll hand it over if you give me your word that Samantha will play no part in this. (She looks at him)

O'NEILL: I can't do that

JOE: It's in a briefcase at the customs office at the Stargate Terminal. They've been instructed not to release it without my authorization. (sighs) Your word.

O'NEILL: We need her to pull this off.

JOE: Whatever it is, you'll have to do it without Sam.

CARTER: Joe, unless I help --

JOE: This is not negotiable. You don't want to tell me what it is you're planning, fine; I'm better off not knowing. But if it involves G.D.0's, then it involves the Stargate.And the terminal is the last heavily defended place left on Earth. (beat) I will not let you risk Sam's life.

O'NEILL: (Quietly) Okay.

CARTER: (Looks @ Jack) You won't have back up --

O'NEILL: We won't need it.

DANIEL: Um... The sun's beeping.

CARTER: We have a flare prediction... fifty seven minutes from now. (to O'Neill) Is that enough time?

O'NEILL: (Staring at Joe, looks at Sam) It'll have to do. (Looks back at Joe.)


STARGATE TERMINAL

Joe brings a box over to Jack.

O'NEILL: Thank you.

JOE: If you can manage, give us enough time to get away from here --

O'NEILL: The message goes in six minutes.

JOE: Sam wanted me to wish you good luck.

O'NEILL: Give her my best.

Joe just nods at that, and turns to leave.

Jack looks over at Janet who is at the top of the escalator. O'Neill heads into a glassed area on the second level with the briefcase and backpack as

DANIEL -- walks past him, also carrying a briefcase. He goes to the top of the escalators and waits.

ANNOUNCEMENT (V.0.) Outgoing travellers to Chulak, please stand by in the departure area.

Janet goes down the escalator to the Stargate.

Jack loads the piton gun and puts a zat in his bag.

Daniel watches Janet go and waves her off.

OUTSIDE THE TERMINAL

CARTER waits by the Stepping stone area.

JOE -- emerges from the Terminal and greets her.

JOE: All right Let's go.

CARTER: I'm staying. You go if you want to

JOE: C'mon. Sam we gotta go

He takes her arm. She draws it back, angrily, admonishing.

CARTER: Joe doesn't --

JOE: Sam. Listen to me. We can work this out all right. Right now I think it's best for both of us if we're very far away from here...

CARTER: If they manage to do this it won't matter where we are.

STARGATE TERMINAL

O'Neill re-emerges from the glassed area. He checks his watch. Any time now... then:

MOLLEM -- walks right up to him.

MOLLEM: Colonel O'Neill?

O'NEILL: Melon?!

MOLLEM: Mollem.

O'NEILL: Mollem. I'm Sorry it's the war you know (He taps the side of his head.)

MOLLEM: You didn't come to the Anniversary celebration.

O'NEILL: What's to celebrate? I say

MOLLEM: Surely the Aschen have proven your earlier misgivings erroneous. For all we've done.

O'NEILL: Yes. You've certainly done your part.

MOLLEM: What brings you here?

O'NEILL: Well, you know my friend Teal'c. I missed him at the celebration. He's coming into town. I brought him a hat.

ANNOUNCEMENT (V.0.) Incoming travellers from Chulak. Please stand clear of the Arrival area.

O'NEILL: (checking his watch) He's right on time.


As Teal'c emerges, with another Jaffa. They are dressed in familiar Jaffa robes. Both carry STAFF weapons.

The DIALER comes over to him, very officiously:

DIALER: I'm sorry, sir, but weapons are not allowed.

Daniel goes through the security scanners

DANIEL: It's archaeological equipment, this happens every time...

DANIEL goes to open the briefcase, looking to TEAL'C

TEAL'C: We carry these for ceremonial purposes only

DIALER: I'm sorry, but you'll have to let me have it.

TEAL'C: Very well.

And he levels his STAFF at the Dialer, blasting him back several feet.

DANIEL -- removes a ZAT from the briefcase, and SHOOTS THE ATTENDANT...

TEAL'C heads to the DHD, and begins dialling the coordinates that Fraiser gave him.

MORE ALARMS -- sound through the building.

MOLLEM -- turns to O'Neill.

MOLLEM: What's happening?!

Jack shoots Mollem with the zat

ANNOUNCEMENT (V.0) Terrorist attack in progress. Please evacuate the building immediately...

AUTOMATED DEFENSES -- From all comers of the room, on the walls, in every nook and cranny begin firing LASER BEAMS toward the DHD, striking Teal'c in the shoulder. He cries out, but manages to dial the last of the coordinates

The other JAFFA fires back at the lasers too, but he is struck several times, finally right through the forehead.

O'NEILL -- AIMS THE PITON GUN toward the stargate, FIRING A LINE across the expanse, sending the line night over the top of the gate and fasten it on the other side.

The Gate opens

TEAL'C -- takes another laser hit, but moves out into the open to draw fire from O'Neill. He fires BLASTS toward the lasers but gets barraged in the process...

Jack comes down he line and gets shot, dropping to the floor

O'NEILL -- gets to his feet, making it almost to the gate, but he's STRUCK DOWN by a barrage of LASERS before he can reach the stargate, and he collapses...dying.

DANIEL, shot up with laser blasts, makes his own dash toward the gate, just as

CARTER above him on the second level, looking down in horror. She SEES

DANIEL -- falling to the floor, getting hit from all angles, and going down.

CARTER -- rushes down the escalator...

JOE -- runs into the Terminal after her, shouting and waving his arms all around him:

JOE: Shut off the system! I'm the Confederation Ambassador, shut down the system

That buys Carter some time as she rushes toward the body of O'Neill, and we RAMP into SLOW MOTION, so close to the shimmering puddle, she takes the bloodied message from his hand, stands and TAKES A LASER HIT IN THE BACK.

JOE -- can only watch as Carter takes yet another hit...

JOE (CONT'D): NO!

CARTER -- stumbles forward, toward the puddle, her hand red with O'Neill's blood, and FALLS, her hand reaching out toward the puddle... reaching, then:

PRESENT DAY

Tech Davis -- sits at the computer console, reading a confusing message.

TECH DAVIS: Incoming traveller!

SG- 1 is at the star map, planning their next mission, along with GENERAL HAMMOND.Fraiser is also present.

HAMMOND: Who is it?

TECH. DAVIS : It's... SG-1, sir.

O'NEILL: Hello...

FRAISER: How can that be?

Hammond turns to O'Neill, who shrugs.

HAMMOND: Let's find out. Defense teams stand by! (then, to the Tech Davis) Open the Iris.

As the IRIS opens. CLOSE -- on the puddle, as a piece of paper comes out, and flutters to the grating, before it SHUTS DOWN.

Hammond, Fraiser and SG- 1 enter the gate room,

HAMMOND: (to the defense team) Stand down. (then) What is it?

O'Neill heads up the ramp. He picks up the paper, and walks back down the ramp toward them, reading it with a confused look.

DANIEL: Well?

O'NEILL: (handing it to Daniel) You tell me.

DANIEL: (reading aloud) Under no circumstances go to P4C 970. Colonel Jack O'NEILL.(beat) That looks like your handwriting.

O'NEILL: It is my handwriting. And that's my signature.

TEAL'C: Though you sent no such note.

O'NEILL: No.

FRAISER: Sir may I?

FRAISER: That looks like blood, sir.

HAMMOND: Have it analyzed.

O'NEILL: General, wasn't 970 on our mission list?

HAMMOND: It was. Not anymore. I'm not taking any chances (calling up to the control room) I want P4C 970 removed from the dialling computer immediately. Dismissed.

Hammond walks out. Sam, Daniel and Teal'c stand at the base of the ramp while Jack sits on the side of the ramp

CARTER: I wonder why you sent it... I wonder when.

O'NEILL: Yeah. You gotta wonder..

The End.

 

Source : Stargate Fusion

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

ptitebones 
20.08.2016 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

mamynicky (13:50)

'Jour les 'tits loups J-3 pour les calendriers de l'Avent sur Downton Abbey et Empire. Une surprise vous y attendra chaque jour. Ne manquez pas le rendez vous

arween (14:41)

Bonjour à tous ! Le quartier The Night Shift vous attends pour fêter ses 6 mois ! Pleins de petits jeux sont là pour votre amusement Venez vous rendre visite !

Sonmi451 (14:47)

Nouveau sondage dans Scrubs, merci aux futurs votants et merci pour ceux qui passent dans préférence et qui votent.

stella (21:18)

Nouveau sondage sur le quartier Baby Daddy en rapport avec le dernier épisode de la saison 5. N'hésitez pas à venir voter. Bonne soirée à tous!

CastleBeck (06:03)

J'ai voté aux sondages que je pouvais... Et j'essaie de démêler les mots sans recourir aux indices sur le quartier Night Shift... Je crois que je vais abandonné pour ce soir.
Bonne journée les gens!

chrismaz66 (07:33)

NEWVO SONDAGE DR HOUSE : Votre bad boy préféré (inter-séries)? Votre HouseColyte de choc, venez voir si votre chouchou fait partie des nommés (mini-bio en prime). Merci de votre passage, ma fouine passe partout où elle peut en retour

arween (08:21)

Castlebeck, merci ! Mais si il te semble trop dure n'hésite pas à demander de l'aide. Je peux t'aider sans te donner de mot

SeySey (10:55)

Bonjour! je recherche une âme charitable pour la création du calendrier de Under The Dome! si vous êtes intéressé, contactez moi

CastleBeck (14:12)

@Arween : merci, mais finalement, j'ai fait avec les mots. Après avoir trouvé les 2 premiers, j'étais totalement partie avec les mauvais à la suite... J'enverrai les réponses plus tard, après avoir réalisé les autres animations

arween (14:13)

Ca marche !

SeySey (10:14)

hello à vous! Je cherche un ou une volontaire pour réalisé le calendrier décembre de Under The Dome... vous êtes intéressé? Contactez moi

serieserie (11:20)

Décochez une flèche et inscrivez-vous pour la soirée HypnoGame spécial Arrow du 10.12.16!!

pretty31 (17:59)

Les quartiers Les Mystères de Haven et HypnoClap recherchent toujours des créateurs pour le calendrier du mois de décembre !

sabby (18:35)

Le quartier FNL fait peau neuve N'hésitez pas à venir voir et commenter. Bonne soirée à tous !

chrismaz66 (19:13)

Sondage Bad Boys Irrésistibles, venez voir si votre HouseColyte y figure, et allez c'est déjà Décembre, venez admirer le calendrier éclatant signé Titepau (tout ça c'est chez Dr House, of course

choup37 (19:52)

RIP Keo Woolford On pense fort à sa famille

DGreyMan (22:42)

Bonsoir. Nouveau calendrier, nouveaux jeux et dernier jour pour voter au sondage dans Game of Thrones ! Viendez faire un tour. ^^

DGreyMan (23:29)

Bon bah voilà : Nouveau sondage dans Game of Thrones, spécial "Harry Potter"...

Titepau04 (23:42)

Je ne connais pas la série mais j'ai voté juste parce que j'ai vu le mot Harry Potter!!! ^^

Hypnotic (00:55)

Une nouvelle Room intitulée HypnoPromo a été créée pour permettre aux administrateurs de mettre en avant les animations de leurs quartiers !

Hypnotic (00:56)

Participez à cette nouvelle HypnoRoom de manière à rester informés de l'actualité des animations !

chrismaz66 (10:18)

Sondage Bad Boys Irrésistibles, venez voir si votre HouseColyte y figure, et allez c'est déjà Décembre, venez admirer le calendrier éclatant signé Titepau (tout ça c'est chez Dr House, of course Bowtie

Hypnotic (11:04)

Chrismaz, merci d'utiliser la room HypnoPromo pour ce type d'annonce.

chrismaz66 (12:00)

Ah ok c'est pour toutes les news de nos quartiers? J'avais pas compris, c'est noté oopsie

emeline53 (13:02)

Super, merci pour ce nouveau topic !

Sonmi451 (21:47)

Alors y a du monde dans le coin?

Hypnotic (22:35)

Yes !

Hypnotic (22:47)

Pas tant de monde en fait

Titepau04 (22:56)

Moi je vais me coucher!!! ^^

arween (22:57)

Soirée koh Lanta donc non pas là

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play