VOTE | 227 fans |

#216 : Une question de temps

Ecrit par : Brad Wright

Réalisé par : Martin Wood

Un vortex s'est ouvert entre le SGC et une planète sur le point d'être aspirée par un trou noir. La Terre étant menacée, O'Neill devra surmonter ses griefs contre un ancien camarade pour réussir une dangereuse mission de sauvetage.

Plus de détails

216 - Une question de temps

Dans l'espace, un tour noir se forme et aspire tout ce qui se trouve à sa périphérie. Sur une planète proche, Sg-10 tente de fuir. Ils activent la Porte. En même temps au SGC, Carter explique à O'Neill le fonctionnement de la Porte et des couloirs qu'elle génère, non sans difficulté. La Porte s'active. Le SGC reçoit un signal inconnu. En augmentant sa vitesse de défilement, l'ordinateur reconnaît le code de Sg-10. L'iris s'ouvre mais personne ne franchit la Porte et le vortex se referme.

Le SGC envoie alors une sonde MALP pour voir ce qu'il se pense sur cette planète. La sonde renvoi des images rouges. Après les avoir traitées, Sg-10 apparaît à l'écran, entrain de fuir un danger. O'Neill veut aller les secourir. En agrandissant l'image, Carter aperçoit un trou noir dans le ciel. Sg-10 va être aspiré avec la planète. Hammond ordonne alors la fermeture de la Porte, alors que Sam veut étudier le trou noir. Mais il est impossible de fermer la Porte.

A la surface, un commando infiltre la base car le contact est perdu depuis quatre heures. Dans la base, le personnel tente toujours de fermer la Porte. Teal'c remarque que le vortex tournoie lentement sur lui-même. Hammond est informé que toutes les communications sont bloquées sous le niveau 24. jack propose alors de couper l'alimentation de la Porte.

Jack et le Sergent Siler se rendent à la centrale de la base pour déconnecter la Porte. Mais cela produit une surcharge d'énergie. Dans la centrale, Siler est blessé. Sam pense que la Porte puise son énergie du trou noir. La Porte aspire alors la fumée qui l'entourait. Elle comprend alors que l'attraction du trou noir passe par la Porte.

De son coté, Hammond remonte au niveau 6 pour joindre le Président. Là, le Major Davis l'accueille et lui explique que le contact avec la base a été perdu. Il pensait que la base était sous contrôle alien. Il l'invite alors à le suivre car le Président veut le rencontrer.

Le commando parvient jusqu'au niveau 28. Là, ils croisent le Dr Fraiser. Le colonel Cromwell lui explique la situation et les peurs de ses supérieurs.

Dans la voiture qui le conduit à son avion, Hammond explique ce qui c'est passé au Major. Puis il décolle vers la capitale.

Au SGC, tout le monde s'active pour soigner les blessés. Carter explique à Jack que la dilatation temporelle touche aussi la Terre.

Le commando retrouve O'Neill. Cormwell et Jack sont de vieilles connaissances. Cormwell lui explique que le contact avec la surface a été perdu depuis cinq heures et qu'il pense que la base est sous le contrôle d'extraterrestres. Ils se dirigent alors vers la salle de contrôle où Jack lui explique la situation. Carter explique alors qu'il faut trouver une solution avant que le trou noir ne « franchisse » la Porte. A cet instant le Général les rejoint. Ils les informent qu'un QG a été établi au sommet de la montagne et que les ingénieurs préconise de faire exploser la montagne. Carter pense que cette solution ne freinera pas le problème. Jack et Cromwell décident de rester pour activer l'autodestruction, pendant que le reste du personnel évacue la base.

Au QG, Hammond apprend qu'il était parti depuis plus de vingt deux heures.

En salle de contrôle, Crowmell questionne O'Neill sur Sg-10. Il lui explique alors que c'est lui qui avait recommandé le chef de cette unité pour la mission. De son coté, Sam ne parvient pas à résoudre des équations. Elle explique alors à Teal'c le problème mais elle n'y voit aucune solution.

En salle de contrôle, ils activent l'autodestruction.

A la surface, Sam fait des simulations pour connaître le futur après l'explosion. Elle pense toujours que l'explosion ne servira à rien. C'est alors qu'elle trouve une solution : utiliser une bombe en concentrant son explosion sur le vortex pour que celui ci soit en surcharge et se dirige vers une autre planète.

Au SGC, Cromwell reparle du passé : lors d'une mission en Iraq, il avait abandonné Jack derrière lui, le pensant mort. C'est alors que les vitres explosent et que les débris de verre vont s'écraser sur l'iris. Carter les rejoint.

Quelques temps plus tard, toujours en salle de contrôle, Sam leur explique son plan. Teal'c ramène alors la bombe, après plusieurs jours qui dans la base sont passés pour quelques minutes. Jack et Cromwell se lancent alors vers la Porte en glissant le long de deux cordes. Leur progression est très lente.

A la surface, Hammond fait les cent pas en attendant la réussite éventuelle de la mission.

Dans la base, les vitres de la salle de contrôle se brisent et ils sont coupés par des débris. Cromwell règle alors la minuterie de la bombe et ils tentent de fuir. Mais l'iris cède et est aspiré par le vortex. La corde de Cromwell rompt à cause d'un débris de verre, et il se laisse aspirer par la gravité du trou noir. Jack arme alors la bombe et Teal'c, Sam et Siler tirent de toutes leurs forces pour ramener Jack. La bombe explose. Jack se réveille à l'infirmerie. Carte lui explique que son plan a marché comme elle l'espérait. Daniel lui explique alors deux semaines se sont passées depuis le début. Jack demande alors à se reposer.

Une question de temps


Sur P3W51 :

SG-10 court vers la porte des étoiles, manifestement menacé par quelque chose.

Colonel : Dépêchez-vous… Il est juste au dessus de nous ! Activez la porte colonel, c’est un ordre !

Soldat : On va jamais y arriver monsieur !
Colonel : Si on va y arriver ! … Activez-la, vite !

SGC - Salle de briefing :

Jack : Ecoutez, je sais que je devrais le savoir depuis longtemps, je vous jure que ça va être la dernière fois… Mais ces espèces de trous qu’on emprunte, ils ne sont pas toujours là n’est-ce pas ?
Sam : Nan bien sûr, ils ne peuvent se former qu’entre deux portes ouvertes.
Jack : Mais quel rapport avec des trous ? Fait par des vers, j’saisis pas.
Sam : Ce n’est qu’une métaphore.
Jack : Ah oui oui ça je m’en doutais… oui.
Sam : Bon, imaginez que la galaxie est une pomme. Nous… creusons notre chemin à travers cette pomme comme des vers qui… qui la transperceraient au lieu de décrire des cercles à l’extérieur.
Jack : Ouais… d’accord.
Sam : Oui, bien sûr le diamètre de la pomme n’est qu’une façon de mieux nous représenter l’espace temps parce que… enfin ces trous ne sont pas vraiment des trous mais des passages ou des conduits… Mon colonel.
Jack : D’accord… je, j’vais y arriver.
Sal : Parfait.
Lieutenant Simmons : On nous signale l’arrivé de visiteurs imprévus.
Voix : Fermeture de l’iris.

SGC - Salle de contrôle :

Lieutenant Simmons : On a capté un signal.
Jack : Qui est-ce qu’est dehors en ce moment ?
Lieutenant Simmons : Les équipes SG-4, 6 et 10 sont les seules unités en mission en ce moment mon colonel.
Jack : Daniel est avec la 6 c’est ça ?
Sam : Oui ils font des fouilles sur PX 308.
Jack : Vous avez les résultats ?
Lieutenant Simmons : L’ordinateur n’a pas put identifier ce signal.
Jack : C’est parfait merci.
Lieutenant Simmons : Ça ne doit pas être l’une de nos transmissions.
Sam : Faîtes-moi écouter ça lieutenant… Il est intermittent et seulement sur basse fréquence.
Général Hammond : Qu’est-ce qu’on a ?
Jack : J’en sais rien mon général, une espèce de signal.
Sam : Répétez continuellement… Lieutenant, repassez-le dans l’ordinateur à une vitesse beaucoup plus élevée.
Lieutenant Simmons : Je vais essayer à 200 %.
Sam : Essayez à 6.
Lieutenant Simmons : Ça y est, il a put analyser et reconnaître le signal… C’est le code d’accès de SG-10.
Jack : C’est l’équipe d’Henry Boyd n’est-ce pas ?
Général Hammond : Pourquoi est-ce qu’ils transmettent leur code aussi lentement ?
Sam : Je n’en ai aucune idée mon général mais si on n’ouvre pas l’iris…
Jack : Les premiers à déguster se seront Henry Boyd et ses hommes.
Général Hammond : Allez-y.

L’iris s’ouvre.

Jack : Dépêche-toi, on t’a ouvert la porte.

La porte se ferme.

Général Hammond : Qu’est-ce qui s’est passé ?
Sam : J’en sais rien mon général.
Jack : Mon général, je demande l’autorisation de leur porter assistance.
Général Hammond : Pas encore colonel.
Jack : Henry en ferais autant pour nous.
Général Hammond : Je sais qu’il le ferait mais vous attendrez mon ordre… Je veux une sonde d’exploration sur la rampe prête à partir sur le champ… Colonel dîtes aux équipes 1 et 3 de se mettre en état d’alerte.

GENERIQUE

SGC - Salle d’embarquement :

Général Hammond : SG-10 effectuait une simple mission de routine sur P3W 451.
Sam : C’est un système binaire que l’on vient de découvrir.
Teal’c : Est-ce qu’on sait s’ils ont subit des attaques ?
Général Hammond : Aucune. La seule chose que l’équipe du major Boyd nous ai signalé c’est qu’il devait y avoir une forme de vie indigène sur 451 qui avait récemment disparue, ils essayaient d’en trouver la cause… Dans l ‘éventualité où j’autoriserais cette mission, SG-3 vous épaulerai.

SGC - Salle de contrôle :

Jack : Dans l’éventualité mon général ?
Lieutenant Simmons : Chevron 3 enclenché.
Général Hammond : Voyons d’abord les images que nous renverra la sonde d’exploration. Il s’agit peut-être d’ennemis très déterminés.
Jack : Mon général…
Général Hammond : Vous risqueriez de tomber dans une embuscade colonel !
Jack : J’avais recommandé le major Boyd pour ce commandement… S’il a des ennuis c’est à moi d’y aller.
Général Hammond : Nous verrons ça colonel.
Lieutenant Simmons : Chevron 4 enclenché.
Jack : A vos ordres.
Lieutenant Simmons : Chevron 5 enclenché.
Teal’c : Le major Boyd est capable de s’en sortir tout seul. Vous l’avez bien formé.
Jack : Ouais.
Lieutenant Simmons : Chevron 6 enclenché.
Voix : Un instant… Impeccable.
Lieutenant Simmons : Chevron 7 enclenché.
Homme : Localisation terminé. Bonne chance.
Voix : Merci.
Lieutenant Simmons : Désassemblage moléculaire en cours… Signal non raccordé, mais…
Général Hammond : Je ne comprends pas il n’y a que…
Jack : Du rouge, c’est vrai.
Général Hammond : Nous recevons toujours cette émission ?
Lieutenant Simmons : Oui mon général, mais à un rythme encore plus lent qu’avant.
Sam : Il y a une image ici. Il faut la rentrer dans l’ordinateur en augmentant la luminosité et en la modifiant d’une vingtaine de milli-micros.
Général Hammond : Capitaine.
Sam : Mon général il est possible que les images transmises par la sonde aient viré au rouge si elles ont atteint les limites infrarouges du spectre.
Général Hammond : Pourquoi ?
Teal’c : Pour la même raison qui fait que leur signal est si lent.
Sam : Oui, ça ne m’étonnerais pas.
Lieutenant Simmons : Ça à marché.
Jack : Mais à quoi est-ce que tu joues Henry ?
Teal’c : Apparemment ils sont poursuivis.
Général Hammond : Voyez si vous pouvez repasser cette vidéo transmission à vitesse réelle il faut qu’on regarde…
Lieutenant Simmons : C’est tout ce que nous avons reçut pour l’instant mon général… En tout 11 images digitalisées avec une précision… de 6 millions de pixels.
Sam : Ça ne représente qu’une fraction de seconde.
Teal’c : C’est peut-être une panne de circuit.
Jack : Nan… cette image nous dit tous ce qu’on à besoin de savoir : cette équipe à des problèmes… Ils sont probablement attaqués. Permission d’aller les rejoindre.
Sam : Non, négatif.
Jack : Comment ça négatif ?
Sam : Je regrette mon colonel, sauf votre respect. Mais si c’est moi qui dit vrai, nous ne pouvons rien pour eux. Ecoutez, la caméra répond peut-être encore aux ordres. Voyez si vous arrivez à obtenir une image plus large… Je crois que je sais pourquoi le major Boyd a l’air terrorisé… Là, regardez, isolez ce coin et agrandissez-le.
Général Hammond : Pourquoi vous nous montrez ça ?
Jack : C’est un trou noir mon général.
Sam : Qui vient apparemment de se former. P3W 451 a une orbite jumelle d’une autre étoile... leurs orbites se sont probablement rapprochées avec le temps.
Général Hammond : Pourquoi ils ne se sont pas sauvés ?
Sam : Ils ont essayé de le faire… mais quand on se trouve trop près d’un trou noir…
Jack : Le temps ralentit.
Teal’c : Il a pourtant l’air d’être assez tranquille.
Sam : Vu d’ici oui, mais il ne faut pas oublier que le temps est relatif… En ce qui concerne SG-10 il n’y a que quelques secondes de passées. Ils essayent toujours de sauver leur peau.
Général Hammond : Qu’est-ce qui va se passer pour eux ?
Sam : Et bien mon général, la dilatation du temps est le résultat d’une trop forte activité directement proportionnelle à la proximité de cette…
Général Hammond : Capitaine !
Sam : Désolé mon général… Leurs membres seront complètement broyés par l’augmentation de la pression.
Teal’c : Une fois ils ont pourtant réussit à activer la porte.
Sam : Mais pour leur malheur elle n’est pas restée ouverte plus d’une seconde.
Général Hammond : Il n’y a rien à faire pour les sauver ?
Jack : Il est trop tard, hélas.
Général Hammond : Vous n’en savez rien colonel.
Jack : Nan c’est vrai mon général ! Mais regardez la tête du major Boyd. Qu’est-ce que vous en pensez ?
Général Hammond : Très bien, désactivez la porte.
Sam : Mon général… Grâce aux pouvoirs de la porte des étoiles nous assistons à des événements auxquels les lois de la physique nous empêchent normalement d’assister.
Jack : Nous sommes en train de regarder des hommes agoniser au ralentit capitaine.
Sam : Vous avez raison.
Général Hammond : Eteignez tout.
Lieutenant Simmons : Désactivation impossible… Mon général, je ne peux pas la désenclencher.
Général Hammond : Essayez encore.
Lieutenant Simmons : J’ai déjà fait mon général, deux fois. Elle ne veut pas se fermer.

Devant le SGC :

Une camionnette militaire se gare devant la base, des soldats en sortent.

Soldat : Allez ! Plus vite ! Plus vite… Toi tu te mets là. Allez dépêchez-vous !

Une voiture arrive, focus sur un des hommes qui en sortent.

Colonel : Sergent ! Depuis combien de temps avez-vous perdu le contact avec cette base ?
Soldat : Ça va faire 4 heures mon colonel, et c’était bizarroïde avant ça.
Colonel : Ça ne fait pas partie de notre terminologie. Que veux dire exactement ce mot sergent ?
Soldat : Tout le monde parlait très lentement comme… quand les piles d’un baladeur sont à plat.
Colonel : Hein-hein. Est-ce que ce puits va me conduire directement au niveau 28 ?
Soldat : Oui mon colonel, mais je ne sais pas comment vous descendrez c’est…
Colonel : Mais ne vous en faîtes pas pour nous. Nous avons apporté nos propres moyens de déplacement… Au travail. Ouvrez… C’est bon.

SGC - Bureau du général Hammond :

Le général Hammond s’empare du téléphone.

Général Hammond : Ici le général Hammond, j’ai une très importante question à soumettre au président.

Il n’entend pas de réponse.

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Sergent, essayez de déconnecter l’interface des supraconducteurs.
Sergent Siler : On a déjà essayé mon capitaine, c’est coincé.
Sam : Teal’c, Siler à besoin d’aide.
Teal’c : Je vais essayer.
Général Hammond : Capitaine Carter ?
Sam : J’allais justement vous faire mon rapport mon général, les batteries devraient être complètement déchargées mais la porte doit-avoir une autre source d’énergie.
Général Hammond : Il n’y a pas théoriquement un temps limite dans lequel un vortex peut-être maintenu ?
Sam : Si et nous l’avons dépassé.
Général Hammond : Mais, comment est-ce possible ?
Sam : Et bien, je suppose que c’est parce que le temps passe beaucoup plus lentement sur P3W 451 qu’ici. Nous somme devant un paradoxe que la porte est incapable de gérer.
Général Hammond : Pourquoi diable est-ce qu’il fait ça ?
Sam : J’en sais rien mon général.
Jack : Ça à commencé juste après que vous ayez téléphoné au Président.
Général Hammond : Je n’ai pas put avoir le Président.
Lieutenant Simmons : Excusez-moi mon général. Il semblerait qu’on n’ait plus de communication en dessous du niveau 24.
Général Hammond : Où est le téléphone sécurisé le plus proche.
Lieutenant Simmons : Au premier niveau.
Général Hammond : Je ne serais pas absent longtemps… En attendant colonel…
Jack : Compris mon général… Carter, qu’est-ce qui se passerait si on voulait… débrancher la prise ?

SGC - Centrale :

Jack [par radio] : Ça y est Carter, on est enfin arrivé à la centrale.
Sam : On va d’abord isoler les transformateurs.

SGC - Salle de contrôle :

Lieutenant Simmons : Le panneau 6.
Sam [par radio] : Mon colonel, baissez les leviers 81 à 84 du panneau 6.

SGC - Centrale :

Jack : Bien reçu, tenez-vous prêt.

SGC - Salle de contrôle :

Sam [à travers le micro] : Allez tous vous mettre à l’abri, je n’sais pas du tout ce qui va se passer.

SGC - Salle d’embarquement :

Teal’c : Il vaudrait mieux ne pas rester là.

SGC - Centrale :

Jack : C’est fait, mais on a faillit se faire griller.

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Et le principal ?
Lieutenant Simmons : Il est en surcharge.
Sam : Il faut le couper… Mon colonel !

SGC - Centrale :

Sam [à travers la radio] : Coupez le transformateur principal.
Jack : 4, 3, 2, 1.

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Mon colonel êtes-vous blessé ?
Lieutenant Simmons [à travers le micro] : Une équipe médicale à la porte des étoiles.

SGC - Centrale :

Sam [à travers la radio] : Mon colonel vous m’entendez ?
Jack : Le sergent est mal en point… Ça a marcher ?

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Négatif, même la coupure de courant n’la pas éteinte.

SGC - Centrale :

Jack : Et comment c’est possible ?

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Elle doit puiser son énergie directement dans le trou noir… Envoyez une équipe médicale à la centrale, il faut le sortir de là.
Lieutenant Simmons : Une équipe médicale à la centrale.

SGC - Couloir :

Voix : Batterie de secours enclenchée automatiquement.

SGC - Salle d’embarquement :

Sam : Les secours vont arriver.
Teal’c : Ne perdez pas de temps avec moi.
Sam : Se sont des vilaines brûlures Teal’c, même pour vous.
Teal’c : C’est pas vrai regardez.
Sam : Lieutenant fermez l’iris !
Lieutenant Simmons [depuis le poste de contrôle] : C’est un vortex de sortie, rien ne peut pénétrer par là.
Sam : Exceptée la force d’attraction du trou noir alors fermez l’iris c’est un ordre !

SGC - Salle de contrôle :

Lieutenant Simmons : Fermez l’iris.

SGC - Couloir :

Le général Hammond sort d’un ascenseur. Face à lui se trouvent des soldats armés.

Major Davis : Ne tirez pas c’est le général !
Général Hammond : Qu’est-ce qui ce que ça signifie ? Qui êtes-vous ?
Majors Davis : Major Davis, du bureau de l’état Major. Venez avec moi s’il vous plait.
Général Hammond : Qu’est-ce que ces hommes font dans ma base ?
Major Davis : Nous avons eut l’impression qu’il y avait eut une incursion d’extra-terrestre mon général. Une équipe des forces spéciales a même été envoyé ici avant qu’on ne comprenne ce que c’était. Je vais vous briefer en nous rendant jusqu’à votre avion, le temps presse, il faut y aller !
Général Hammond : Nous sommes dans une situation de crise major ! Je refuse d’aller où que ce soit avant d’avoir parlé au Président.
Major Davis : Il veut vous voir personnellement mon général. Votre avion est déjà prêt sur le Tarmac, c’est urgent, nous devons partir immédiatement.
Général Hammond : Après-vous.

SGC - Couloir :

Le docteur Fraiser court dans les couloirs jusqu’à ce que le colonel Cromwell lui demande de s’arrêter et ne la force à se coller au mur.

Colonel Cromwell : Halte. Vite ! Vite !
Docteur Fraiser : Mais je…
Colonel Cromwell : Le badge !
Docteur Fraiser : Vous êtes content comme ça ?
Colonel Cromwell : Docteur Fraiser ?
Docteur Fraiser : Oui et qui êtes-vous ?! Baissez votre arme !
Colonel Cromwell : Colonel Franc Cromwell du service des opérations spéciales. Il y a cinq heures, nous avons perdu tout contact avec ce centre. Je suis là pour découvrir pourquoi !
Docteur Fraiser : Colonel, on m’a appelée pour aller soigner des blessés.
Colonel Cromwell : Mes supérieurs ont toutes les raisons de penser que le SGC est infiltré par des aliènes hostiles !
Docteur Fraiser : Tout ce que je sais moi c’est qu’ils sont mal informés !
Colonel Cromwell : Mais d’après tout ce qui se passe dans cette base docteur Fraiser, vous faîtes peut-être partie de ces aliènes ! … Allez avancez ! Porte 6 !

Dans une voiture :

Major Davis : Nous espérions que quelqu’un comme vous allez remonter pour confirmer nos hypothèses de travail.
Général Hammond : Qui sont ?
Major Davis : Nous savons maintenant que votre service expérimente ce qu’on appelle du temps dilaté, la preuve c’est qu’il passe en fait plus lentement à l’intérieur du centre qu’ici à la surface.
Général Hammond : Ce qui expliquerait nos problèmes de communication.
Major Davis : Oui et nous savons aussi qu’il n’y a que deux choses liées à la relativité qui produit de tels effets : une vitesse comparable à la lumière ou une très forte gravité.
Général Hammond : Il y a approximativement 10 minutes de cela nous avons établit un vortex avec une planète qui se trouve à proximité immédiate d’un énorme trou noir.
Major Davis : Et comme le temps est plus ou moins arrêté de l’autre côté, vous n’avez pas put désactiver la porte des étoiles… Oh c’était notre hypothèse mon général, n’oubliez pas que nous avons eut quelques heures de plus pour y penser. Ils vous mettront en contact avec le président à bord de l’avion mon général.
Général Hammond : Merci major.
Major Davis : Bonne chance.

SGC - infirmerie :

Le sergent Siler est conduit dans la pièce à l’aide d’un brancard. Le colonel O’neill rejoint Sam et Teal’c.

Jack : Il a été sérieusement touché… Comment ça va Teal’c ?
Teal’c : Ce ne sont que de toutes petites brûlures O’neill. Rien de grave.
Sam : Il devra se reposer quelques jours.

Une secousse se manifeste au sein de la base.

Jack : Carter ?
Sam : Des ondes de gravité… Colonel, je suppose que le vortex aurait dût en principe nous isoler du champ de gravité du trou noir mais j’ai l’impression que notre espace temps est en train de dérailler comme sur P3W 4...
Jack : Vous voulez être plus claire ?
Sam : On est très mal parti.
Jack : Ah bah voilà… Sortez-nous de ce pétrin.
Sam : Bien sûr.

SGC - Couloir :

Docteur Fraiseur : Ah colonel.
Soldat : Ça va.
Jack : Cromwell !
Docteur Fraiseur : Vous connaissez cet individu !
Jack : Oh oui… Allez-y.

Janet part.

Jack : Ça fait un bail.
Colonel Cromwell : Ouais… 5 heures ! Là-haut ils étaient un peu inquiets pour vous… Où est le général ?
Jack : Cinq heures qu’est-ce que ça veut dire ?
Colonel Cromwell : Le temps pendant lequel cette base n’a plus eu de contact avec le monde extérieur… Le pentagone a crut à une attaque extra-terrestre.
Jack : Et c’est vous qu’on envoi !

Jack se dirige vers la salle de contrôle suivit de Franck Cromwell.

SGC - Salle de contrôle :

Le colonel Cromwell siffle.

Colonel Cromwell : Oh-oh ! Alors c’est ça la porte des étoiles ! … C’est quoi votre problème ?
Jack : Et bah on la ouverte en direction d’une planète qui se fait aspirer par un trou noir… C’est très embêtant et très dangereux.
Colonel Cromwell : Pourquoi ?
Jack : Les choses ont tendance à s’y engloutir.
Sam : J’ai prit la liberté de fermer l’iris mon colonel.
Jack : Capitaine Carter, colonel Cromwell… Il est là pour nous sauver tous. Mais j’ai quelques doutes.
Colonel Cromwell : Le pentagone a crut qu’on vous attaquait quand on a perdu le contact.
Sam : C’était il y a longtemps ?
Colonel Cromwell : Environ 5 heures pourquoi ?
Sam : Ma montre indique 13 heures 32. Que dit la votre ?
Colonel Cromwell : Vous êtes retardé capitaine, il est presque 19 heures.
Sam : Ce n’est pas vrai mon colonel il faut que je quitte ce niveau !
Lieutenant Simmons [depuis la salle d’embarquement - la voix ralentit] : Capitaine Carter ?
Sam : Qu’y’a-t-il lieutenant ?
Lieutenant Simmons : Le champ a prit de l’expansion… j’obtiens près de 7g de pression près de l’iris.
Sam : Gardez vos distances lieutenant… Mon colonel, pour une mystérieuse raison la déformation de notre espace temps semble être en avance sur la gravité plutôt que d’en être la suite logique… C’est probablement une réaction directe générée par la porte des étoiles mais j’n’en suis pas sûre.
Colonel Cromwell : Inutile de me faire croire que vous avez tout compris.
Sam : L’important, messieurs, c’est que le temps passe ici beaucoup plus lentement qu’à l’extérieur de la base.
Colonel Cromwell : Le temps, mais c’est du temps !
Sam : Nan mon colonel pas dans la relativité ! Et avec l’intense force de la gravité créée par le trou noir, le temps ralentit très vite.
Colonel Cromwell : Capitaine ici on n’est pas dans un trou noir !
Jack : Pas encore.
Sam : Oui mais néanmoins nous sommes reliés à son champ de gravité par la porte des étoiles. Et il s’étend en notre direction comme une bulle qui grossirait lentement vers nous… C’est pour ça qu’il faut que je sorte d’ici ! Je dois alerter le pentagone et trouver une solution avant que le champ de gravité ne franchisse la porte des étoiles !
Général Hammond : Je reviens justement de là-bas Capitaine. Colonel Cromwell je présume.
Colonel Cromwell : Général Hammond.
Jack : Quoi vous étiez parti à Washington ?!
Général Hammond : Oui à l’improviste. Après que quelqu’un de haut placé m’ai expliqué ce qui ce passé j’ai passé toute la nuit à discuter de la situation avec le président et l’état major. Je me suis absenté 18 heures.
Jack : Je croyais que vous téléphoniez.
Sam : Ça veut dire que la dilatation du temps est plus grave que l’expansion du champ de gravité.
Général Hammond : C’est évident, nous avons installé un QG avec tous les moyens adéquats au sommet de la montagne pour surveiller son expansion.
Sam : Il faut que j’aille voir ça !
Général Hammond : Les experts que nous avons consultés pensent que nous devrions commencer la phase d’autodestruction afin de détruire la porte avant qu’il ne soit trop tard.
Jack : Charmant.
Général Hammond : Ils m’ont assuré que le champ de gravité qui est présent autour de la porte devrait en principe contenir l’explosion dans la montagne sans présenter de danger pour toute la population civile.
Sam : Avec tout mon respect mon général j’ne suis pas de cet avis.
Général Hammond : Bah si on ne fait rien, on perdra toute notre planète, à travers ça.
Sam : Nan, on va peut-être réussir à détruire la base mon général mais en laissant le vortex et la porte intact. Que deviendra le monde après ça ?
Général Hammond : Des ordres m’ont été donné au plus haut niveau capitaine et mon devoir consiste à exécuter ces ordres.
Sam : Mon général…
Général Hammond : La décision est prise capitaine, n’oubliez surtout pas que nos supérieurs ont réfléchi à tout ça beaucoup plus longtemps que vous et que ce n’est pas négociable.
Sam : Oui mon général.
Général Hammond : Je vais ordonner une évacuation totale et immédiate de la base dans quelques instants. Il me faut deux volontaires pour rester derrière afin de donner un peu d’avance à nos hommes.
Jack : Je suis volontaire.
Colonel Cromwell : Moi aussi mon général.
Jack : Y’a personne d’autre.
Colonel Cromwell : Il faudra vous contentez de moi Jack.
Jack : Tant pis.
Général Hammond : Parfait, il nous fallait deux officiers pour enclencher le compte à rebours… Votre attention, ici le général Hammond, tout le personnel est prié de quitter immédiatement la base.

SGC - infirmerie :

Général Hammond [à travers l’interphone] : Je répète, tout le personnel est prié d’évacuer immédiatement la base.

Janet, Teal’c et une infirmière prennent un brancard et le dirige vers le lit de Siler.

Docteur Fraiser : Parfait, on va y aller… A mon signal : 3, 2, 1. Doucement, il peut encore servir… Bon très bien, allons-y.

Une fois le sergent Siler sur le brancard, ils sortent de la pièce.

SGC - Salle de contrôle :

Général Hammond : Attendez 5 minutes pour lancer le compte à rebours… bonne chance.
Colonel Cromwell : Merci mon général.
Sam : Gardez-vous un peu de temps pour sortir vous aussi.
Jack : Du temps, bien sûr.

Le général et le capitaine partent à leur tour.

Devant le SGC :

Sergent : Vous avez compris ?
Soldat : Oui sergent… Mon général, on commençait à s’inquiéter.
Général Hammond : Je suis resté absent combien de temps ?
Sergent : Vingt-deux heures mon général… le général Cohen vous attend au QG.
Général Hammond : Merci sergent… D’après mes calculs j’étais resté vingt minutes.
Sam : Oh vous savez le temps qui passe est une notion très subjective. En faite le temps à l’intérieur du centre doit se déroule au moins six fois moins vite qu’à l’extérieur. Quand vous avez attendu d’attendre cinq minutes, en fait il a attendu six heures, peut-être plus.
Général Hammond : Capitaine la relativité me donne la migraine.

SGC - Salle de contrôle :

Colonel Cromwell : Et qui est-ce ?
Jack : Henry Boyd. Un officier, très intelligent. Il me fait un peu penser à Carter. C’était sa première mission avec une équipe.
Colonel Cromwell : Il a l’air terrorisé.
Jack : Il est sur une planète qui va bientôt être engloutit par un trou noir, et il le sait.

Devant le SGC :

Un soldat apporte un café au capitaine Carter.

Sam : Merci.

Il lui tend une boîte de beignet, elle en prend un s’en sans rendre compte puis le repose dans la boîte.

Sam : Ah, nan… Non merci.

Teal’c entre.

Teal’c : Avec un peu de repos tout deviendra plus clair.
Sam : Teal’c, vous vous y connaissez en calcul de gravité ?
Teal’c : Je regrette.
Sam : Apparemment moi non plus.
Teal’c : Qu’est-ce que représente ces équations ?
Sam : Surement toute une vie de travail. Je n’aurais pas le temps de les résoudre, malheureusement.
Teal’c : En quoi pourrais-je vous être utile ?
Sam : Nous… nous sommes victime d’une dilation du temps dans un rayon beaucoup plus grand que la porte. La plupart de nos installations sont touchées et ça s’étend. Et ça se produit en avance sur l’accroissement de la gravité qui l’a provoqué alors que d’après tout ce que je crois, ou tout ce que je croyais savoir sur la relativité, tout cela est impossible.
Teal’c : Pourtant ça l’est.
Sam : En effet. Je veux dire si ce n’était pas le cas nous serions déjà complètement broyés. Vous savez, ils ont préféré adopter un plan qui met sur le même pied gravité et espace temps mais sans tenir compte une seule fois que ça contredis toutes nos observations.
Teal’c : Je vois.
Sam : Autrement dit Teal’c, ils ne savent pas du tout ce que ça signifie alors ils vont tout simplement tout faire péter. Je ne vois pas très bien ce que l’on pourrait faire maintenant.

SGC - Salle de contrôle :

Jack : On va y aller.
Colonel Cromwell : Ouais.
Jack : L’ordinateur à besoin de votre code d’accès pour pouvoir exécuter cet ordre… Allez-y, entrez-le.
Colonel Cromwell : Peut-être que maintenant vous comprenez ce que ça fait.
Jack : Ça y est ?
Colonel Cromwell : Affirmatif.
Jack : Quand le moment sera venu vous allez taper « entrée » à mon commandement… Et vous enfuir après.
Colonel Cromwell : Compris.
Jack : Deux minutes.

Devant le SGC :

Sam : Le champ de gravité s’est étendu jusqu’aux portes de la salle de contrôle mon général. Ce n’est pas très bon.
Général Hammond : J’en conclus que vous pensez encore que notre plan ne va pas réussir.
Sam : Franchement mon général j’ai peur que le champ de gravité n’amoindrisse les effets de l’explosion. Nous perdrons la base mais le vortex sera intact. Ce qui restera de la montagne sera aspiré par le vortex, six mois plus tard ce sera l’état du Colorado, six mois après cela ça… Il n’y aura que Daniel qui s’en sortira.
Général Hammond : Si vous avez tord, et pour une fois j’espère que c’est le cas, on pourra tout recommencer avec la deuxième porte qui est une hélice et avec le temps on pourra...
Sam : Attendez une minute… Mais oui c’est ça ! On va utiliser une bombe mais en concentrant l’énergie de l’explosion. Quand O’neill et moi nous nous sommes retrouvés en Antarctique c’est parce qu’on essuyé un tir nourris.
Général Hammond : Qui a provoqué un afflux d’énergie.
Sam : Oui et c’est cette surcharge qui a fait qu’on a put passer d’une destination à une autre. Si on peut canaliser assez d’énergie dans la direction de notre porte ça devrait couper tout lien avec le trou noir et permettre à la porte de rejoindre… N’importe quelle autre porte !
Général Hammond : Ce qui fait que la notre pourrait être relié avec n’importe quel monde.
Sam : Oui mon général mais après ça on aurait qu’à la refermer… Il faut qu’on prévienne le colonel O’neill.

SGC - Salle de contrôle :

Jack : Une minute.
Colonel Cromwell : C’est peut-être la dernière… On été très amis Jack.
Jack : Oui.
Colonel Cromwell : J’ai été malade comme un chien quand j’ai appris que vous étiez encore vivant. Je voulais retourner vous chercher.
Jack : Si on se contentait de faire ça et de se tirer d’ici, d’accord.
Colonel Cromwell : Quelqu’un nous a balancé pendant la mission, vous avez été touché, c’était grave ! Et j’ai bien faillit y passer pour sauver le reste de l’équipe !
Jack : Et je vous ai vu vous enfuir ! Et après j’ai vu quatre mois de ma vie disparaître dans la puanteur d’une prison iraquienne !
Colonel Cromwell : Je vous croyais mort !
Jack : Et bien vous avez eut tord ! Qu’est-ce que vous voulez ?! Vous voulez que je vous pardonne c’est ça ?!
Colonel Cromwell : Oui, oui j’aimerais.
Jack : J’arrive pas. En principe on n’abandonne jamais quelqu’un.

Le colonel Cromwell montre la photo d’Henry Boyd en train d’agoniser.

Colonel Cromwell : Et si on parlait de lui !
Jack : Ça c’est un scénario totalement différent.
Colonel Cromwell : Ça c’est exactement la même chose Jack !

La vitre se brise, attirée par la porte. Jack se dirige vers l’ordinateur. Au même moment Sam fait son apparition.

Sam : Ne déclenchez pas l’autodestruction ça ne marchera pas… J’ai eu une autre idée.

Un peu plus tard, Siler installe un câble horizontale, maintenu par le champ de gravité du trou noir.

Sam : Ces tenus anti-jets vous protégeront de la gravité pendant la descente.
Colonel Cromwell : C’est quoi cette bombe qu’on va lancer ?
Sam : C’est une charge spéciale. On veut concentrer la force explosive vers le vortex en espérant qu’il y aura assez d’énergie pour le faire dévier comme…comme ça s’est produit une fois en Antarctique.
Jack : Exact.
Colonel Cromwell : Et où elle est ?
Sam : On est en train de modifier la tête d’après mais calcul. Et après on la convoiera ici depuis Travis.
Colonel Cromwell : Combien de temps ça prendra ?
Sam : Et bien en fait, avec un peu de chance pas plus de cinq minutes… Relativement.
Jack : Relativement parlant.
Colonel Cromwell : Ouais.
Sam : Parlant oui.
Sergent Siller : Ça y est quand vous voudrez messieurs. Je ne sais pas si l’iris tiendra encore longtemps.
Sam : On doit attendre la bombe.

Teal’c entre avec la bombe une minute plus tard.

Jack : Vous avez fait vite.
Teal’c : En fait ça a prit plusieurs jours.
Jack : Ah ouais je l’savais.
Sam : Tous ceux qui n’ont plus rien à faire ici devraient remonter.
Jack : Cromwell.

Jack et Franck se préparent à la descente en s’accrochant au câble.

Teal’c : Est-ce qu’on ne pourrait pas plutôt la télécommander ?
Sam : Elle doit être activée à une certaine distance de la porte et suivant un angle précis. La minuterie ne peut-être activée qu’une fois en position à cause des différences de temps.
Colonel Cromwell : Bah dit donc elle est…
Jack : Bien plus futée que nous, je sais.

Ils s’engagent sur le câble.

Colonel Cromwell : Comme au bon vieux temps ! Hein Jack ?
Jack : Ah oui, des trous noirs, des vortex… comme au bon vieux temps.

Devant le SGC :

Le lieutenant Simmons apporte un verre d’eau au général Hammond.

Lieutenant Simmons : Mon général.
Général Hammond : Je vous remercie lieutenant.
Lieutenant Simmons : Vous croyez qu’on va réussir à la fermer mon général ?
Général Hammond : Ça, On va le savoir dès demain !

SGC - Salle d’embarquement :

Jack : Ah oui, on en prend des jets maintenant.
Colonel Cromwell : J’ai l’impression de peser 200 kg.
Jack : Vous devriez faire un régime.
Colonel Cromwell : Ça va.

SGC - Salle de contrôle :

Teal’c : Ils ont l’air de se déplacer très lentement.
Sam : Ça dépend du point de vue où on se place.
Sergent Siller : Euh… mon capitaine.

Une chaise se déplace lentement, attirée par la gravité. Une autre vitre se brise, menaçant de tomber sur les colonels.

Sam : Attention mon colonel ! Attention.

Sa voix résonne.

SGC - Salle d’embarquement :

Colonel Cromwell : Vous avez entendu ?

Jack lève la tête et voit les bouts de verre se diriger vers eux. Il baisse alors la tête.

Jack : Attention !

Il descend d’un mètre sur son câble.

Colonel Cromwell : Est-ce que ça va ?
Jack : On est assez près. Réglez l’horloge à vingt secondes.
Colonel Cromwell : On pourra pas s’en sortir !
Jack : A vingt secondes !
Colonel Cromwell : Ça y est !
Jack : Allez-y !

L’élise est emportée par le champ de gravité faisant tomber les deux personnes d’un nouveau mètre le long du câble.

Colonel Cromwell : Je vous tiens.
Jack : Nan montez et armez la bombe !
Colonel Cromwell : Accrochez-vous !
Jack : Armez cette fichue bombe !
Colonel Cromwell : Accrochez-vous !

Le câble du colonel Cromwell se rompt et il s’accroche alors sur le colonel O’neill. Il attend un instant avant de se laissé tomber dans le vortex pour ne pas entrainer Jack dans sa chute.

Jack : Nan !

Jack remonte le câble difficilement et arme la bombe. Il essaye ensuite de remonter pour s’en éloigner.

SGC - Salle de contrôle :

Sam : Teal’c ramenez-le.

La bombe explose alors que Jack est toujours accroché au câble.

SGC - infirmerie :

Daniel, Sam, le général Hammond et Teal’c s’approchent du lit du colonel O’neill.

Daniel : Salut Jack, j’ai loupé quelque chose ?
Jack : J’ai réussit.
Général Hammond : Nous sommes tous sauvé grâce à vous et au capitaine Carter.
Jack : Comment ?
Sam : Teal’c a réussit à vous tirer assez loin de la bombe avant qu’elle n’explose.
Jack : Merci.
Teal’c : Ce fut un plaisir.
Sam : L’énergie dégagée par l’explosion a été suffisante. Le vortex s’est dirigé vers P2A 870 et aussitôt après on a fermé la porte.
Jack : Bien joué capitaine.
Sam : Merci mon colonel.
Général Hammond : Un nouvel iris avec des protections renforcées va bientôt être installé. Nous seront opérationnel dans peu de temps.
Jack : Quel jour on est ?
Daniel : Et bien, ce sera peut-être un peu difficile à accepter mais puisque vous avez repris votre service hier, deux semaines se sont passées en faîte.
Jack : Deux semaines ? … J’ai envi de dormir.
Général Hammond : Vous avez raison.

 

CORRECTION DE :: makkura

A Matter of Time

 

Transcript By: "makepeace_sg3_121" redbird121@yahoo.com

 

Teleplay by: Brad Wright

 

Story By: Misha Rashovich

 

Directed by: Martin Wood

 

Starring:
Colonel Jack O'Neill Richard Dean Anderson
Doctor Daniel Jackson Michael Shanks
Captain Samantha Carter Amanda Tapping
Teal'c Christopher Judge
Major General George Hammond Don S. Davis

 

Guest Cast:
Colonel Frank Cromwell Marshall Teague
Lieutenant Graham Simmons Tobias Mehler
Major (Paul) Davis Colin Cunningham
Sergeant Siler Dan Shea
Doctor Janet Fraiser Teryl Rothery
SGC Guard Biski Gugushe
Major Henry Boyd Kurt Max Runte
*Captain R. J. Watts Jim Thorburn

*The captain and the rest of the team are not named in the show.

 

[Fade In:
SPACE SCENE.

P3W-451. Planetary sunrise as seen from space. Pan to the right and see a yellow star, similar to Earth's sun. As pan to the right continues, we see that this star system is a binary, with the yellow star orbiting a white dwarf companion. Around the white dwarf flows a continual stream of matter leeched from the yellow star. A few minutes later, the white dwarf collapses and becomes a black hole, which begins to pull asteroid-like matter into its gravity well. Its orbit takes it extremely close to P3W-451.

Fade from space view of P3W-451 to its surface.

We see a figure dressed in gray running toward an unrevealed destination. The reason he's running is also unrevealed. As pan up from his feet, we see that he's accompanied by two men and a woman, obviously a team. The figure in the lead looks back over his shoulder at his companions. We can see the patches of the SGC/Earth symbol on their shoulders. All the voices are distorted because of their closeness to the black hole.]

MAJOR BOYD: Come on!

[All four of them continue running toward their destination. One man loses his footing in the sand and stumbles, falling face first. His team leader stops to help him up, grabbing him by the collar. The captain reaches the summit of the hill first and starts down it, with his teammates following him.]

CAPTAIN: It's right on top of us!

BOYD: Dial home, Captain! That's an order!

[All four of them are panting and heaving as they struggle to get up a hill to an unseen object. As the others reach the summit and go down a small incline to reach the object, the female stumbles. Major Boyd helps her up and over the hill ahead of him. The camera cuts to a view of a Dial Home Device. The captain reaches the DHD first.]

CAPTAIN: We're not going to make it!

BOYD: We'll make it! Dial now!

[He rolls up his sleeve, revealing a GDO. He looks back at something that's obviously scared the four of them, back to his team and then back to whatever they see.]

[Fade to exterior scene of Cheyenne Mountain, two guards dressed in cammos are walking in front of the entrance to the mountain and a humvee is parked nearby.]

[INTERIOR.
SGC CONTROL ROOM.
Jack and Sam standing in front of a map in the control room. ]

JACK: Look, I know I should know this by now. I swear it'll be the last time I ask. These wormholes we go through, they're not always there, right?

SAM: No, sir. It can only form between two open gates.

JACK: What's with the worm part? The worm thing. I-I don't get that.

SAM: That's just a metaphor.

JACK: Right. I knew that.

[Sam puts the pad she's holding down on the desk and turns back to face Jack as she begins to gesture.]

SAM: Imagine the galaxy is an apple. We burrow our way through the apple like a worm, crossing from one side to the other instead of going around the outside.

JACK: Okay.

SAM: Now, of course, the diameter of the apple is just a two- dimensional representation of space-time and well, the hole isn't a hole per se, but an interdimensional conduit . . . (Looking at Jack, she sees the blank look on the colonel's face.) Colonel?

JACK: Okay. (He closes his eyes and shakes his head.) I'll be all right.

[The sound of the Stargate's inner bevel turning and the red lights begin to flash, signaling an incoming traveler. Lieutenant Graham Simmons gets up from a nearby desk where he's working and heads toward the control room.]

GRAHAM: We've got an incoming unscheduled traveler.

[Sam and Jack follow him.]

FEMALE VOICE: Closing iris.

[Graham sits down in front of the main dialing computer and looks at the monitor.]

GRAHAM: Getting a signal.

JACK: Who've we got out there?

GRAHAM: SG teams 4, 6 and 10 are the only units presently off world, sir.

[Graham turns and looks at Jack over his shoulder, then turns his attention back to the screen in front of him.]

JACK: Daniel's with 6, isn't he?

SAM: Yeah, he's on a dig on P3X-808.

GRAHAM: Computer can't identify the signal. It's not a GDO transmission.

[Simmons turns and looks at Sam and they both turn their attention back to the screen.]

SAM: Let me hear it. (She listens closely to the signal.) Intermittent RF pulses, low frequency.

[The camera centers on the computer screen in front of them and Graham reaches up to activate the external computer speakers so they can hear the signal. General Hammond enters the control room.]

HAMMOND: What do we got?

JACK: Don't know, sir. Some kind of signal.

SAM: There's a repeating signal. Lieutenant, play it through the computer. We can run it a lot faster.

GRAHAM: Trying 200 percent.

[The lieutenant types the command into the computer.]

SAM: Go 6.

[Graham types her order into the computer and it becomes a signal it recognizes as Graham and Sam look at the monitor.]

GRAHAM: Computer now recognizes the signal as SG-10's iris code.

JACK: That's Henry Boyd's team.

[Simmons turns to look at Sam. The shot then turns to Hammond.]

HAMMOND: Why would their code be coming through so slowly?

SAM: I have no idea, sir, but if we don't open the iris--

JACK: The next thud we hear will be Henry Boyd's team.

[Graham's looking at Hammond as the general and Jack talk.]

HAMMOND: Do it.

[The lieutenant turns back to the computer and types in the command. The iris slowly opens.]

JACK: Come on, Hank. The door's open.

[The wormhole abruptly fades out.]

HAMMOND: What happened?

SAM: I don't know, sir.

JACK: General, SG-1 would like the rescue mission.

HAMMOND: Not yet, Colonel.

JACK: Hank would do the same for us.

HAMMOND: I know he would, if and when I gave the order. (Hammond looks at Graham.) In the meantime, I want a probe on the ramp and ready to go ASAP. (Graham gets up from the chair and leaves the control room to see to the preparations of the probe.) Colonel, have units SG-1 and 3 geared up and standing by.

[Jack and Sam leave the control room to see to prepping the two rescue teams. Hammond turns to look at the Stargate, then turns to leave the control room.]

[End Teaser.]


[Opening
INTERIOR CORRIDOR OF CHEYENNE MOUNTAIN.
Hammond and Sam are on their way to the control room, followed by Jack and Teal'c.]

HAMMOND: SG-10 was on a routine exploratory mission of P3W-451.

SAM: It's a binary system. We just recently discovered it.

TEAL'C: Were there any indications of an enemy attack?

HAMMOND: None. One thing Major Boyd's team reported was that whatever indigenous life there may have been on 451 recently became extinct. They were trying to determine the cause. In the event I authorize this mission, SG-3 will back you up.

JACK: In the event, sir?

GRAHAM: Chevron 3 encoded.

HAMMOND: Let's see what the pictures the probe sends back. Make the proper threat determination.

JACK: General--

HAMMOND: You could gate into an ambush for all we know.

JACK: I recommended Major Boyd for this command. Now, if he's in trouble, I want to go in.

HAMMOND: I'm aware of that, Colonel.

GRAHAM: Chevron 4 encoded.

JACK: Yes, sir.

GRAHAM: Chevron 5 encoded.

TEAL'C: Major Boyd is a capable warrior, O'Neill. You trained him well.

JACK: Yeah.

GRAHAM: Chevron 6 encoded. (He continues to watch the dialing computer's monitor.) Chevron 7 locked.

[The Stargate opens and the MALP heads up the ramp and goes through the wormhole. On the other side, it begins transmitting images of what it sees back to the SGC.]

HAMMOND: I don't understand. It's just--

JACK: Red, sir.

HAMMOND: Are we receiving telemetry?

GRAHAM: Yes, sir, but at an even slower rate than before.

SAM: There's an image here. Input the video feed into the computer, but compensate for a longer light wavelength. Step it up in 20 millimicron increments.

HAMMOND: Captain?

SAM: Sir, it's possible that the image we're receiving from the probe has red-shifted, distorted toward the infrared end of the spectrum

HAMMOND: Why?

TEAL'C: The same reason their codes came through so slowly.

SAM: Yeah, whatever that is.

GRAHAM: It's working.

JACK: What the hell's going on, Hank?

TEAL'C: Is something pursuing them?

HAMMOND: See if you can play back the video transmission in real time. We need to find out--

GRAHAM: This is all we've received so far, sir. 11 frames of digital picture in the last 6 minutes.

SAM: That represents a fraction of a second.

TEAL'C: Perhaps a malfunction?

JACK: No. The picture tells us everything we need to know. That team is in trouble, probably under attack. Permission to go in, sir?

SAM: Negative, sir.

JACK: What do you mean, 'negative?'

SAM: I'm sorry, Colonel, with all due respect, but if I'm right, we can't help them. Now the camera may still respond to commands. See if you can tilt it up and give us a wider angle. (Graham types the command into the computer.) I think I know what Major Boyd seems so afraid of. (The MALP camera tilts up and we see a blurry patch of sky that Sam points at.) There. Isolate that area and digitally enhance.

[The image focuses into that of a black hole as seen from the perspective of the MALP and SG-10. Everyone turns to look at Sam.]

HAMMOND: What am I looking at?

JACK: That's a black hole, sir.

SAM: A newly formed one by the looks of it. P3W-451was orbiting its companion star. The orbit's probably pulling them closer and closer.

HAMMOND (a confused look on his face): Why don't hey just gate out of there?

SAM: They're trying to, sir, but the closer you get to a black hole--

JACK: Time slows down.

TEAL'C: It almost appears to stand still.

SAM: From our perspective, yes, but you have to remember that time is relative. As far as SG-10's concerned, only a few seconds have passes. They're still trying to save themselves.

HAMMOND: What will happen to them?

SAM: Well, sir, the time dilation is a result to the intense gravity, which is directly proportional to their proximity--

HAMMOND (somewhat annoyed at her detailed explanation): Captain!

SAM: Sorry, sir. Their bodies will be pulled apart by increasing tidal forces.

TEAL'C: They did manage to activate the Stargate once.

SAM: Yeah, but from their perspective, it couldn't have been open for more than a second.

HAMMOND: Is there nothing we can do to save them?

JACK: They've had it, sir.

HAMMOND: You know that for a fact, Colonel?

JACK: No, sir. I don't, but have a look at Major Boyd's face. What does that say to you?

HAMMOND: Very well. (He turns to look at Graham.) Disengage the Stargate.

SAM: Sir. By some fluke of Stargate technology, we are witnessing something that the laws of physics say we can't possibly witness.

JACK (somewhat sarcastic at her morbid sense of curiosity): We are witnessing good men dying in slow motion, Captain.

SAM: You're right.

HAMMOND: Shut it down.

[Graham inputs the order, but the computer flashes the following
message:
Stargate shutdown sequence incomplete
Cannot disengage
The young lieutenant looks at the screen and tries again. Twice.]

GRAHAM: Sir, it won't disengage.

HAMMOND: Try again.

GRAHAM: I already have, sir. Twice. It won't shut down.

(Jack stares at the Stargate, uncertain as to what's going on.)
[End Act 1.]

[Open Act 2
EXTERIOR: CHEYENNE MOUNTAIN. A team of United States Air Force Special Forces operatives are met by a young sergeant stationed outside the mountain.]

MAN: Go! Go! Move! Move!

CROMWELL: Sergeant, how long have you been out of contact with this facility?

SERGEANT: Coming on four hours ago, sir. But it was 'funky' for a while before that.

CROMWELL: Is that proper military terminology? What exactly does 'funky' mean, Sergeant?

SERGEANT: Everyone was talking real slow, like when the batteries die on your Walkman.

CROMWELL: Uh huh. (He points to a nearby hole covered with a metal lid.) Will that shaft take me directly to Sub-level 28?

SERGEANT: Yes, sir, but I don't know how you're going to get down there.

CROMWELL: Not to worry, we brought our own transportation. (He gestures to the shaft cover as his men come over. One of them produces a length of rope.) Gentlemen, hook 'em up. Begin. (One of the men opens the shaft cover and Cromwell shines a light down it as well as his gun.) Clear.

[Hammond is sitting in his office and picks up the red phone that will connect him with the President.]

HAMMOND: This is Major General George Hammond. I have an urgent matter to discuss with the President.

[He looks at the phone curiously, puts down the receiver and then leaves his office.]

SAM: Sergeant, try disconnecting the super-conductive interface.

SILER: Already tried that, Captain. It's stuck.

SAM (as she turns to Teal'c): Teal'c, Siler could use a hand.

TEAL'C: I will assist.

HAMMOND: Captain Carter.

SAM: General. I was just on my way to report, sir. The capacitors should've fully discharged by now, but somehow, the gate is drawing power directly.

HAMMOND: Isn't there supposed to be a theoretical time limit to how long a wormhole can be maintained?

SAM: Yes, sir. We just passed it.

HAMMOND: Then how is this possible?

SAM: Well, since time is passing more slowly on P3W-451, relative to Earth, we're experiencing a paradox the Stargate was never designed for.

HAMMOND: Why in God's name is it doing that?

[The surface of the wormhole begins to shimmer and ripple in a way they've never encountered as they watch it.]

SAM: I have no idea, sir.

JACK: It started just after you got online with the President.

HAMMOND: I never got through to the President.

[Graham turns and sheepishly looks over his shoulder at Hammond.]

GRAHAM: Beg your pardon, sir. It seems we've lost communication below Sub-level 24.

HAMMOND: Where is the nearest secure phone above that?

GRAHAM: NORAD, main level.

HAMMOND: I won't be gone long. In the meantime, Colonel--

JACK: Understood, sir. (Jack gets up and looks at the Stargate, an idea in mind. He then looks at Sam, a curious look on his face.) Carter, what would happen if we simply pull the plug? [The two of them look at the shimmering Stargate. Cut to the main power vault of Cheyenne Mountain. Siler and Jack are staring at a panel of circuit breakers.]

JACK: Carter, we reached the main power vault.

SAM (as she looks at Graham): We'll isolate the capacitors first.

GRAHAM: Panel 6.

SAM: Colonel, pull breakers 90 through 94 on panel 6.

JACK: Roger that. Stand by.

SAM: Stand clear, people. I have no idea what this is going to do.

TEAL'C: We must vacate this area.

JACK: Alright. We're kind of shorting out up here.

SAM: Main breaker?

GRAHAM: It'll overload.

SAM: We've gotta do it. Colonel, pull the main breakers.

JACK: On one. 3. 2. 1.

[Jack and Siler pull the main breakers, which causes a feedback of power. Teal'c and Siler are both injured.]

SAM: Colonel, are you all right?

GRAHAM: Medical emergency to the gate room.

SAM: Colonel, are you all right?

JACK: Siler's hurt. Did it work?

SAM: Negative, sir. Even with the power cut, it still won't shut down.

JACK: How's that possible?

SAM: It must be deriving its energy from the black hole itself. (She turns to look at Graham.) Get a med team to the main power vault. We gotta get these fires out!

GRAHAM: Med team to the main power vault.

FEMALE VOICE: The Mountain is now on emergency internal power.

SAM: Help is on the way.

TEAL'C: Do not concern yourself with my injury.

SAM: You're badly burned, Teal'c, even for you.

TEAL'C: Look at the Stargate.

[Sam walks over to the Stargate, takes off her dog tags and holds them up to the wormhole. She watches as they're pulled into it and then she whirls around to look toward the control room.]

SAM: Lieutenant, close the iris!

GRAHAM: It's an outgoing wormhole. Nothing can come through this way.

SAM: Except for the black hole's gravity. Now close it! That's an order!

GRAHAM: Closing the iris.

[Hammond is in the elevator on his way to NORAD main level. As he reaches the main level and steps out of the elevator, a bright light is shined in his eyes as a young major recognizes him. The major steps in front of the men to keep them from shooting the commander of the SGC.]

PAUL DAVIS: Hold your fire! It's the general!

HAMMOND: What the hell's going on? Who are you?

PAUL: Major Davis, sir. I'm with the Office of the Joint Chiefs. If you'll come with me, please.

HAMMOND: What are these men doing in my facility?

PAUL: We were under the impression that there had been an alien incursion, sir. A Special Forces team had already been sent down before we understood what was going on. If it's all right with you, sir, I'd like to brief you on the way to your aircraft. Time is of the essence.

HAMMOND: We've got an emergency situation Major! I'm not going anywhere until I talk to the President!

PAUL: He wants to talk to you personally, sir. Your aircraft is standing by on the tarmac. It is urgent that we leave immediately.

[Hammond relents as the meaning of Paul's words finally sink in. He gestures for the major to precede him up the hallway and out the door.]

HAMMOND: Lead the way.

[Cut to a semi-dark corridor within Cheyenne Mountain. Janet Fraiser is running through the darkness, on her way to a medical emergency in the gate room. She stops when she sees the sparks from the cutting torches as whoever is using them finally breaks through the metal. The doctor is accosted by Cromwell and his team.]

CROMWELL: Freeze! Up against the wall! Move! Move! Tags! (He looks at the tags she hands him.) Doctor Fraiser.

JANET: Yeah. Who the hell are you? Put that down!

CROMWELL: Colonel Frank Cromwell, Air Force Special Operations. Five hours ago, all contact was lost with this facility. I am here to find out why.

JANET: Colonel, I have been called to a medical emergency.

CROMWELL: My superiors have reason to believe the SGC had been overrun by alien hostiles.

JANET: All I can say is that they've been misinformed.

CROMWELL: Hell, from what I've read about what goes on in this place, Doctor Fraiser--hell, you could be one of them for all I know. Move out! Take the six!

[EXTERIOR SCENE
Night and a light rain is falling. We see a jeep and a humvee driving down the road leading from the mountain. Focus on the interior of the jeep.]

PAUL: We were hoping that someone such as yourself would come back up and confirm our hypothesis.

[Hammond glares at Paul, who doesn't react to the general.}

HAMMOND: Which is?

PAUL: We now know that the SGC is experiencing what is called time dilation. Time is quite literally passing slower within the facility than it is topside.

HAMMOND: That would explain the communications problem.

PAUL: Yes, sir. We also know that there are only two things according to relativity that would cause this effect: velocities near the speed of light or extreme gravity.

HAMMOND: Approximately ten minutes ago, we established a wormhole to a planet at or very near the event horizon of a black hole.

PAUL: Since time is more or less at a standstill on the other side, you've been unable to disengage the Stargate. That was our hypothesis, sir. Keep in mind we've had a few more hours than you have to thin about this. They'll be conferencing you with the President aboard the aircraft, sir.

HAMMOND: Thank you, Major.

PAUL: Good luck, sir.

[Aircraft takes off with the general aboard, headed for Washington D.
C.
End Act 2.]

[Open Act 3.
BRIEF EXTERIOR SCENE, THEN CUT TO INTERIOR SCENE. Infirmary. Jack and some medical technicians come in wheeling a gurney with Sergeant Siler, who was injured in the main power vault. Sam is with Teal'c, checking on his condition after being burned earlier.]

JACK: Siler took a pretty good hit. How're you doing, Teal'c?

TEAL'C: I suffered simple electrical burns, O'Neill. Nothing more.

SAM: He'll be out of commission for a few days.

[A rumbling sound is heard throughout the complex. Jack looks at Sam.]

JACK: Carter?

SAM: Gravity waves. Colonel, I assumed that the wormhole itself would insulate us from the black hole's gravitational field, but it seems that our space-time has begun to warp just like on P3W-451.

JACK: Will you stop that?

SAM: We're in trouble, sir.

JACK: Thank you. Think of something.

[Jack leaves the infirmary.]

SAM: Yes, sir.

[In the corridor, O'Neill runs into Fraiser and the Air Force Special Operations team. Janet calls out to Jack and Cromwell steps forward.]

JANET: Colonel!

CROMWELL: Clear!

JACK: Cromwell?

JANET: You know this buy?

JACK: Oh, yeah. (To Fraiser as he gestured up the corridor.) Go. Go on. (Janet leaves as he faces Cromwell.) It's been a while.

CROMWELL: Yeah. Five hours. Got everybody pretty worried upstairs. Where's the general?

JACK: What's the five hours?

CROMWELL: That's how long this facility's been out of contact with the outside world. Pentagon suspected alien hostiles.

JACK (sarcastically): And they sent you?

[They head for the control room overlooking the Embarkation Room. Cromwell gets his first view of the Stargate.]

CROMWELL (whistles): So, this is the Stargate. What's the problem?

JACK: We gated to a planet that's being sucked up by a black hole. Very bad. Very dangerous.

CROMWELL: And why is that?

JACK (sarcastically): Things tend to get sucked in.

SAM: Took the liberty of closing the iris, sir.

JACK: Captain Carter, Colonel Cromwell. He's come to rescue us. I wouldn't count on it.

CROMWELL: Pentagon was concerned you were under alien attack when we lost contact.

SAM: How long ago was that?

CROMWELL: A little over five hours ago. Why?

SAM: My watch reads 1330 hours. What does yours say?

CROMWELL: Running slow, Captain. It's almost 1900.

SAM: Damn it. Colonel, I have to get off this level.

GRAHAM (his voice distorted): Captain Carter

[Carter turns at the sound of Simmons calling her name and walks over to the control room's glass window.]

SAM: What is it, Lieutenant?

GRAHAM (voice distorted): The field is expanding. I'm reading over 7 gees at the iris.

SAM: Keep your distance, Lieutenant. Sir, for some reason, the warping of our space-time seems to be in advance of the gravitational field rather than as a result of it. It's probably a lensing effect generated by the Stargate itself, but I can't be sure.

CROMWELL: Don't even pretend you understood that.

SAM: The point is, sirs that time is passing more slowly down here than it is outside the mountain.

CROMWELL: Time is time.

SAM: No, sir. Not according to relativity. Now with the intense gravity field of something like a black hole, time actually slows down.

CROMWELL: We're not in a black hole.

JACK: Not yet.

SAM: But we are connected to its gravitational field through the Stargate and it's expanding in this direction like a bubble slowly expanding outward. That's why I have to leave, sir. I have to contact the Pentagon and try to find a solution before the gravity field extends beyond the gate room.

[Hammond walks down the steps from his office into the control room.]

HAMMOND: I just came from there myself, Captain. Colonel Cromwell, I presume.

CROMWELL (salutes): General Hammond.

JACK: You just came back from Washington, sir?

HAMMOND: There and back again. After someone upstairs managed to explain what was going on to me, we called an all-night session with the President and the Joint Chiefs. I've been gone nearly eighteen hours.

JACK: I thought you were on the phone.

SAM: It means the time dilation is getting worse as the field expands.

HAMMOND: That's the consensus. We set up a command post directly above, right on top of the mountain to monitor the expansion.

SAM: I have to get up there.

HAMMOND: The experts we consulted believe we're going to have to commence an auto destruct sequence to destroy the Stargate itself.

JACK: Sweet.

HAMMOND: They assure me that the gravity field now present around the gate will help contain the blast within the mountain and pose no threat to the civilian population.

SAM: With all due respect, sir. I don't think so.

HAMMOND: If we don't try, we lose the planet right through that.

SAM: We may well succeed in destroying the base, sir, but leave the gate and the wormhole intact. What happens to the planet then?

HAMMOND: Orders have been given at the highest levels, Captain. It is our duty to carry out those orders.

SAM: But, sir--

HAMMOND: The decision's been made, Captain. Don't forget those people up there've been working on this a lot longer than you have. It's what they came up with.

SAM: Yes, sir.

HAMMOND: I'm ordering the complete evacuation of the SGC, effective as of right now. I'll need two volunteers to stay behind in order to give our personnel a head start.

JACK: I'll stay, sir.

CROMWELL: Me too, sir.

JACK: Anyone else?

CROMWELL: Looks like you're stuck with me, Jack.

HAMMOND: Done! It takes two officers to initiate the countdown. (He walks over to the mike and looks out over the gate room.) Attention! This is General Hammond. All personnel are ordered to evacuate this facility immediately! Repeat, all personnel report to the main level immediately! That is all!

[Everyone is shown complying with Hammond's order. Cut to an infirmary shot.]

JANET: Okay. Move it. On my count. 3. 2. 1. Easy. Watch his chest. Move him out! Let's go!

[Cut back to the control room.]

HAMMOND: Wait five minutes, then start the countdown. Good luck.

CROMWELL: Thank you, sir.

SAM: Make sure you give yourself enough time to get out, sir.

JACK: Time. . . right.
[End Act 3.

Open Act 4.
EXTERIOR SHOT OF CHEYENNE MOUNTAIN.
Trucks drive from the mountain and personnel come from doors near the ground entrance.]

SERGEANT: General. We were getting worried.

HAMMOND: How long was I gone?

SERGEANT: 22 hours, sir. General Colin's waiting for you in the command post.

HAMMOND: Thank you, Sergeant. (He turns to look at Sam, who is standing beside him.) By my reckoning, I was gone 20 minutes.

SAM: Well, sir, accounting for time spent coming and going, I would guess that time in the SGC facility has slowed to an average of about 600 percent below normal. When you ordered Colonel O'Neill to wait 5 minutes, you were really telling him to wait 6 hours, maybe more.

HAMMOND: Captain, relativity gives me a headache.

[ Hammond walks into the command tent and Sam follows after a few seconds. Cromwell looks up at the MALP telemetry and sees Henry Boyd. He turns back to look at Jack.]

CROMWELL: Who's this?

JACK: Henry Boyd. Good officer. Smart. Kinda reminds me of Carter a little. This was their first mission as a team.

CROMWELL: He looks scared to death.

JACK: He's on a planet that's about to be swallowed by a black hole and he knows it.

[Fade from Major Boyd's face on the monitors to Sam working on some calculations on a dry note board in one of the tents topside. An airman offers her a cup of coffee, which she takes, and a doughnut, which she does and then puts back into the box as she licks the glaze off her fingers.]

SAM: Uh--no, thank you.

TEAL'C: Perhaps with rest, the answers will come.

SAM: Hey, Teal'c. You know anything about quantum gravity?

TEAL'C: Nothing.

SAM: Apparently, neither do I.

TEAL'C: What do these equations represent?

SAM: Probably a life's work. I don't have that much time, unfortunately.

TEAL'C: How may I be of assistance?

SAM: We're experiencing a time dilation in a radius wider than the gate room itself. Most of the SGC in fact and it's expanding. But it's all happening in advance of the gravity field that's causing it. Now according to everything I thought I knew about relativity that is just not possible.

TEAL'C: Yet it is so.

SAM: Right. If it wasn't, we'd be pulled apart by now. You know, they're proceeding with a plan that makes assumptions about gravity and space-time with absolutely no regard for the fact that it completely contradicts our observations.

TEAL'C: I see.

SAM: In other words, Teal'c, they don't really know what the hell's going on, so they're just going to blow it up. There doesn't seem to be a damn thing I can do about it.

[Fade in to the control room as Jack and Cromwell get ready to set up to initiate the auto destruct.]

JACK: Let's get set up. Computer needs your authorization code before it'll accept the command. go ahead and enter it.

CROMWELL: Maybe now you know how it feels.

JACK: You done?

CROMWELL: Roger that.

JACK: When the time comes, hit the 'enter' key on my mark and then run like hell.

CROMWELL: Got it.

JACK: Two minutes.

[Cromwell turns to look at Jack, who still has his back to him. Cut to a computer image of the gate room displaying the expansion of the time dilation field. Sam's image is seen on the screen. General Hammond joins her.]

SAM: Gravity field extends to the blast doors of the control room now, sir. It's not good.

HAMMOND: I take it you still believe our plan isn't going to work?

SAM: To be honest, sir, I'm afraid the gravity field will dampen the effects of the explosive. We'll lose the SGC, but the wormhole will be intact. What's left of the mountain will collapse into the wormhole. Six months after that, the state of Colorado. Six months after that-- At least Daniel'll live out there.

HAMMOND: If you're wrong, and for once I hope you are, we can restart the SGC with the second Stargate at Nellis and in time we--

SAM: Wait a minute. Sir, that's it. We do use a bomb, but we focus the energy of the blast. When Colonel O'Neill and I were sent to the Antarctic gate, it was because we were under enemy fire.

HAMMOND: It caused an energy surge.

SAM: Yes, and that surge caused the wormhole to jump from one destination to another. If we can channel enough energy in the direction of our Stargate, it should cut the connection with the black hole and cause the matter stream to jump to any gate along the way.

HAMMOND: Leaving our Stargate connected to some other world.

SAM: Yes, sir, but then all we have to do is shut it down. Sir, we have to stop Colonel O'Neill.

[Fade back to the control room. Jack has entered something into the computer by keyboard and is straightening up. He glances at the monitor on which Major Boyd's face is still displayed. He then walks over to a console and glances at his watch.]

JACK: One minute.

CROMWELL: Maybe the last one. We used to be friends, Jack.

JACK: Yep.

CROMWELL: I was sick to my stomach when I found out you were still alive. I wanted to go back for you.

JACK: Why don't we just do this and get the hell out of here, alright?

CROMWELL: Someone dropped a dime on the incursion. You got hit, you went down. I made a judgment call to save the rest of the team.

JACK: And I saw you take off. And then I saw four months of my life disappear in some stinking Iraqi prison.

CROMWELL: I thought you were dead!

JACK: You thought wrong! What do you want? You want me to forgive you, is that it?

CROMWELL: Yeah, I guess I do.

JACK: Well, that's tough. What happened to "nobody gets left behind"?

CROMWELL: Well, what about him?

JACK: That's an entirely different scenario.

CROMWELL: That is the exact same damn thing, Jack.

[The glass from the control room windows begin to shatter and is drawn toward the Stargate. Sam, and Siler walk into the control room.}

SAM: Don't activate the auto destruct, sir. It won't work. I have another idea.

[End Act 4

Open Act 5.
Siler and Sam lower rope to allow Cromwell and Jack to travel down the length it to the Stargate.]

SAM: The g-suits should help you withstand the higher gravity on the way down.

CROMWELL: What's this bomb we're delivering?

SAM: It's a shaped charge. We want to focus the explosive force toward the wormhole, hopefully with enough energy to cause it to jump, like what happened to us in Antarctica.

JACK: Right. Where is it?

SAM: They're modifying the warhead's yield to my calculations and it's being flown in from Travis.

CROMWELL: How long's all that going to take?

SAM: Well, sir, with any luck, about 5 minutes, relatively--

JACK: Relatively speaking?

SILER: Anytime you're ready, sirs. I don't know how much longer that iris's going to hold.

SAM: They have to wait for the bomb.

[Teal'c comes in carrying a bomb.]

JACK: You got better quick.

TEAL'C: It has in fact been several days.

JACK: Yeah. I knew that.

SAM: Everyone who doesn't have to be here should go topside.

JACK: Cromwell.

TEAL'C: Cannot the bomb be detonated by remote?

SAM: It has to be set a certain distance from the gate and at an exact angle. The timer can't be set until they're into position because of the variance in time dilation.

CROMWELL: Man, she is--

JACK: Way smarter than we are. I know.

[Cromwell and Jack begin sliding out the line toward the Stargate as the others watch from the control room.]

CROMWELL: Just like old times, huh, Jack?

JACK: Oh yeah. Black holes, wormholes. Just like old times.

[Outside shot of General Hammond standing in front of a tent. Lieutenant Graham Simmons walks up to him and offers him a cup of coffee, which he takes.]

GRAHAM: Sir?

HAMMOND: Thank you, Lieutenant.

GRAHAM: Do you think they'll be able to shut it down, sir?

HAMMOND: We'll know sometime tomorrow.

[Graham leaves and the general drinks his coffee. We cut back to the control room and see Cromwell and Jack sliding down the ropes. Sam, Teal'c and Siler watch from the control room.]

JACK: Oh, yeah. Yeah. We're pulling some major gees now.

CROMWELL: I feel like I put on a couple hundred pounds.

JACK: I wasn't going to say anything.

TEAL'C: They appear to be moving very slowly.

SAM: Only from our perspective.

SILER: Ah, Captain.

[Control room glass shatters and heads toward the two dangling men.]

SAM: Colonel! Colonel, look out! Colonel! (Echoing through the room.)

CROMWELL: Did you hear that?

JACK: Look out!

[Glass comes flying toward them and a piece lodges in Cromwell's line.]

CROMWELL: Are you all right?

JACK: This is close enough! Set the timer! 20 seconds!

CROMWELL: We won't make it out.

JACK: 20 seconds.

CROMWELL: Set!

JACK: Do it!

(The iris gives way and Jack almost gets drawn into the black hole.)

CROMWELL: I got you!

JACK: Get up there and arm that damn bomb!

CROMWELL: I've got you! Just climb!

JACK: Just arm the damn bomb!

CROMWELL: Why?

[As Jack struggles to hold him, Cromwell looks at him, a calm and peaceful look on his face. He knows that if Jack holds onto him, he'll end up taking both of them into the black hole. When Jack's grip fails, Cromwell doesn't try to latch on to him. He falls into the black hole and Jack climbs up the rope to set the bomb.]

SAM: Teal'c, pull him up!

[Teal'c starts to pull Jack up and Siler assists him. Fade to white as the bomb explodes and then into a view as Jack awakens in the infirmary.]

DANIEL: Hey, Jack. Did I miss anything?

JACK: I made it?

HAMMOND: We all made it, thanks to you and Captain Carter.

JACK: How?

SAM: Teal'c managed to pull you far enough away from the bomb before it went off.

JACK: Thanks.

TEAL'C: You are welcome.

SAM: The majority of the blast energy went right where it was supposed to. The wormhole jumped to P2A-270 and once it did that, we shut it off.

JACK: Good thinking, Captain.

SAM: Thank you, sir.

HAMMOND: A new trinium-strengthened iris is being installed right now. We should be back in business in no time.

JACK: What day is it?

DANIEL: Well, this might be a little difficult to accept, but since you reported for duty yesterday, two weeks have actually gone by.

JACK: Two weeks? Think I'll sleep in.

HAMMOND: You do that.

 

[Fade out and end credits.]

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (12:20)

Ooohhh génial!!!

Titepau04 (12:24)

Je viens de m'inscrire!!!

serieserie (12:30)

Merci TitePau! Allez d'autres gens?

Titepau04 (12:31)

De rien!! ^^

serieserie (12:32)

Et on attend aussi vos votes pour le concours sur Chicago PD

mamynicky (13:50)

'Jour les 'tits loups J-3 pour les calendriers de l'Avent sur Downton Abbey et Empire. Une surprise vous y attendra chaque jour. Ne manquez pas le rendez vous

arween (14:41)

Bonjour à tous ! Le quartier The Night Shift vous attends pour fêter ses 6 mois ! Pleins de petits jeux sont là pour votre amusement Venez vous rendre visite !

Sonmi451 (14:47)

Nouveau sondage dans Scrubs, merci aux futurs votants et merci pour ceux qui passent dans préférence et qui votent.

stella (21:18)

Nouveau sondage sur le quartier Baby Daddy en rapport avec le dernier épisode de la saison 5. N'hésitez pas à venir voter. Bonne soirée à tous!

CastleBeck (06:03)

J'ai voté aux sondages que je pouvais... Et j'essaie de démêler les mots sans recourir aux indices sur le quartier Night Shift... Je crois que je vais abandonné pour ce soir.
Bonne journée les gens!

chrismaz66 (07:33)

NEWVO SONDAGE DR HOUSE : Votre bad boy préféré (inter-séries)? Votre HouseColyte de choc, venez voir si votre chouchou fait partie des nommés (mini-bio en prime). Merci de votre passage, ma fouine passe partout où elle peut en retour

arween (08:21)

Castlebeck, merci ! Mais si il te semble trop dure n'hésite pas à demander de l'aide. Je peux t'aider sans te donner de mot

SeySey (10:55)

Bonjour! je recherche une âme charitable pour la création du calendrier de Under The Dome! si vous êtes intéressé, contactez moi

CastleBeck (14:12)

@Arween : merci, mais finalement, j'ai fait avec les mots. Après avoir trouvé les 2 premiers, j'étais totalement partie avec les mauvais à la suite... J'enverrai les réponses plus tard, après avoir réalisé les autres animations

arween (14:13)

Ca marche !

SeySey (10:14)

hello à vous! Je cherche un ou une volontaire pour réalisé le calendrier décembre de Under The Dome... vous êtes intéressé? Contactez moi

serieserie (11:20)

Décochez une flèche et inscrivez-vous pour la soirée HypnoGame spécial Arrow du 10.12.16!!

pretty31 (17:59)

Les quartiers Les Mystères de Haven et HypnoClap recherchent toujours des créateurs pour le calendrier du mois de décembre !

sabby (18:35)

Le quartier FNL fait peau neuve N'hésitez pas à venir voir et commenter. Bonne soirée à tous !

chrismaz66 (19:13)

Sondage Bad Boys Irrésistibles, venez voir si votre HouseColyte y figure, et allez c'est déjà Décembre, venez admirer le calendrier éclatant signé Titepau (tout ça c'est chez Dr House, of course

choup37 (19:52)

RIP Keo Woolford On pense fort à sa famille

DGreyMan (22:42)

Bonsoir. Nouveau calendrier, nouveaux jeux et dernier jour pour voter au sondage dans Game of Thrones ! Viendez faire un tour. ^^

DGreyMan (23:29)

Bon bah voilà : Nouveau sondage dans Game of Thrones, spécial "Harry Potter"...

Titepau04 (23:42)

Je ne connais pas la série mais j'ai voté juste parce que j'ai vu le mot Harry Potter!!! ^^

Hypnotic (00:55)

Une nouvelle Room intitulée HypnoPromo a été créée pour permettre aux administrateurs de mettre en avant les animations de leurs quartiers !

Hypnotic (00:56)

Participez à cette nouvelle HypnoRoom de manière à rester informés de l'actualité des animations !

chrismaz66 (10:18)

Sondage Bad Boys Irrésistibles, venez voir si votre HouseColyte y figure, et allez c'est déjà Décembre, venez admirer le calendrier éclatant signé Titepau (tout ça c'est chez Dr House, of course Bowtie

Hypnotic (11:04)

Chrismaz, merci d'utiliser la room HypnoPromo pour ce type d'annonce.

chrismaz66 (12:00)

Ah ok c'est pour toutes les news de nos quartiers? J'avais pas compris, c'est noté oopsie

emeline53 (13:02)

Super, merci pour ce nouveau topic !

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play