VOTE | 227 fans |

#211 : La Tok'ra (1/2)

Ecrit par : Jonathan Glassner

Réalisé par : Brad Turner

Pendant que son père est à l'hôpital, agonisant, Carter a une vision sur la Tok'ra qui pourrait indiquer où se trouve sa base. SG-1 se rend sur P34-353J pour conclure une alliance avec cette faction goa'uld rebelle. Y parviendront-ils?

Plus de détails

211 - La Tok'ra (1/2)

Durant son sommeil, Sam a des visions de Jolinar (le parasite qui l'avait infecté, cf. « La Tête à l'Envers ») : dans une grotte, des gardes Horus attaquent des personnes qui tentent de fuir par la Porte des Etoiles.

En salle de réunion, elle informe ses collègues de ses visions. Jack est assez perplexe. Le Général Hammond décide quand même d'envoyer Sg-1 à l'endroit révéler par les visions du Capitaine Carter. Avant de partir, Sam appelle son père pour prendre des nouvelles. Hammond surprend la conversation mais reste discret. Sam lui confie qu'elle craint que son père ne décède pendant qu'elle est en mission.

Sg-1 travers la Porte et arrive sur une planète desserte. Alors qu'ils exploraient les dunes, un groupe de personnes, armées de lances Jaffas, les encerclent. La discussion s'engage entre eux. Ces personnes expliquent qu'elles ne sont pas des Goa'ulds, malgré le fait que le Capitaine Carter ressente la présence de symbiotes en eux.

Sur Terre, Hammond se rend au chevet de Jacob Carter (cf. « Secrets »).

Sur la planète, Sam reconnaît un des hommes : Martouf. Elle lui révèle qu'elle a connu Jolinar et qu'il est mort en lui sauvant la vie. Daniel leurs explique alors qu'ils sont à la recherche d'un groupe de personnes connues sous le nom de Tok'ra. O'Neill demande à être conduit auprès de leur chef et ils déposent leurs armes. Martouf leur demande de se rapprocher. Des anneaux de transports sortent du sol et les transportent dans des tunnels. Teal'c explique alors que les Tok'ras construisent des tunnels pour s'y cacher des Grands Maîtres Goa'ulds. Martouf leur demande de le suivre.

Sur Terre, Hammond retourne à l'hôpital militaire. Jacob est mal en point : son cancer s'aggrave avec le temps. Le Général lui propose de rappeler sa fille mais Jacob refuse. Il lui demande alors des informations sur sa mission, mais Hammond ne peut pas violer le « secret défense » qu'il plane sur le programme Stargate.

Dans les tunnels, Garshaw, du Grand Conseil, est présenté à Sg-1. Une femme s'avance vers eux. Teal'c précise que c'est la personne la plus recherchée parmi les Goa'uld. Elle les questionne sur leurs aventures, et notamment sur la manière dont ils ont défait Ra.

A l'hôpital, Jacob fait un arrêt cardiaque. Les docteurs parviennent à le ranimer, et ils confient au Général Hammond qu'il serait temps de contacter sa famille.

Dans les tunnels, les Tok'ras continuent à interroger Sam sur Jolinar. Exaspéré par cet interrogatoire, Jack leur pose à son tour quelques questions sur leur véritable nature. Garshaw explique alors, qu'à la différence des Goa'ulds, les Tok'ras choisissent des hôtes consentants. L'hôte de Garshaw, Yossuf, prend alors la parole et invite Sg-1 à la suivre. Elle les amène voir Selmak, un haut dignitaire Tok'ra, dont l'hôte se meure. Martouf propose alors aux membres de Sg-1 de se porter volontaires pour devenir son nouvel hôte. Sam quitte alors la pièce. Tous la rejoignent prés d'une fontaine. Là Daniel propose à Garshaw de fonder une alliance entre leurs deux peuples, mais cette dernière pense que les humains ne sont pas assez évolués pour être d'une quelconque aide. Yossuf prend alors la parole et leur promet de faire son possible pour que le Haut Conseil Tok'ra leur accorde audience. Martouf propose alors à Sam d'aller faire un tour à la surface pour faire plus ample connaissance.

A la surface de la planète, Martouf demande beaucoup de détails sur Jolinar. Lantash, le symbiote de Martouf, prend alors le contrôle car la mort de Jolinar affect beaucoup son hôte. Il révèle à Sam que Jolinar était sa compagne. Martouf reprend la parole et explique tout au Capitaine. Martouf lui propose à nouveau de devenir l'hôte de Selmak mais Sam refuse car elle ne s'est toujours pas remise de sa précédente expérience. Ils sont alors rejoints par Daniel : le haut Conseil accepte de les recevoir.

De retour dans les tunnels, Jack s'aperçoit du comportement bizarre d'un des Tok'ras. Il décide de l'espionner et découvre qu'il possède un modèle réduit communicateur longue distance Goa'uld. N'étant pas sur de cela, il ne dit rien. Mais le Tok'ra le surprend. De son côté, Daniel s'interroge sur la manière dont les Tok'ra procèdent pour construire leurs tunnels. Garshaw leur montre alors un tunnel en construction : un flux creuse la roche et le tunnel se forme juste derrière. Le conseil se réunit et décide d'accepter l'offre de la Terre à condition qu'ils aient quelques chose d'important à offrir. Daniel propose des armes, mais ils refusent car utiliser des armes autres que celles des Goa'ulds ne leurs permettrait plus de passer inaperçu. Martouf fait alors irruption dans la salle et informe Garshaw que d'autres terriens ont franchi la Porte. Sg-3 est porteur de mauvaises nouvelles pour Carter. Le conseil décide alors de rejeter la demande des terriens et décide de les garder prisonniers tant qu'ils resteront sur cette planète.

La Tok'ra (1ere partie)

 

Précédemment

 

Jack : Dépêchez vous capitaine, ils vont surement refaire un passage.

Sam : Cet homme est vivant.

Jack : On a pas le temps.

 

Sam : Les Goa'ulds ne sont pas tous les mêmes. Je m'appelle Jolinar de Malk-shur.

 

Jack : Jolinar est recherché par tous les Goa'ulds.

Teal'c : Il prétend faire partie de la Tok'ra.

Daniel : La résistance.

Teal'c : La Tok'ra est une petite alliance de Goa'uld qui s'opposent aux systèmes existants.

Daniel : Je ne ferai jamais confiance à un Goa'uld

 

Ashrak : Kree shac, Jolinar. Par décret du conseil des grands maitres, tu vas mourir par le déshonneur.

Sam : Ma mort ne fera que renforcer le feu qui brule au cœur de la Tok'ra.

 

Jack : Sam, Sam.

 

Sam : Le Goa'uld a donné sa vie pour moi. Sauvez moi.

 

Hammond : Jacob Carter.

Jack : Carter ?

Sam : Oui, c'est mon père en effet.

Jacob : George m'a dit que tu avais reçu une médaille pour ton travail dans, c'était quoi déjà ?

Sam : La télémétrie et les radars spéciaux.

Jacob : C'est ça.

 

Jacob : J'ai un cancer, Sam.

Sam : Quoi ?

Jacob : Un lymphome.

Sam : C'est pas vrai.

Jacob : Ca va durer des mois. Alors c'est inutile de m'appeler demain pour avoir des nouvelles.

Sam : Oh, s'il te plait ne t'en va pas comme ça. Papa.

 

Maintenant dans Stargate SG-1

 

Flashback

 

Martouf : Il faut que tu actives le Chaapa-ai, dépêche toi Jolinar.

 

Martouf : Jolinar, viens vite.

 

Fin du Flashback

 

Sur Terre

 

Sam : Je crois avoir découvert quelque chose.

 

Générique

 

Jack : Et ça ne pourrait pas être un rêve tout simplement ?

Sam : Non, c'était réel, j'en suis sur.

Hammond : Vous en êtes sur ?

Sam : Oui mon général, je ne sais pas pourquoi je dit ça, mais j'en suis certaine.

Jack : Alors on devrait en principe croire à ce … cette vision surgi d'on ne sait où ?

Teal'c' : O'Neill, quand un Goa'uld infecte quelqu'un, leurs esprits se mélangent pour n'être plus qu'un. Il est possible que des parcelles de Jolinar de Malk-shur soit demeuré dans l'esprit du capitaine.

Sam : Ces Tok'ras s'enfuyaient. Ils ont peut être des problèmes. Et si nous voulons les retrouver un jour, il faut les retrouver avant qu'ils partent ailleurs. Ils sont peut être encore à ces coordonnées.

Daniel : Vous avez dit que leurs yeux s'allumaient. Vous êtes vraiment sur que ces Tok'ras sont tel que Jolinar les a décris. C'est à dire des gentils, dans la mesure où ça à un sens pour eux.

Sam : Oui.

Jack : Oui, c'est tout, oui. Vous n'avez vraiment rien d'autre à dire.

Sam : Je regrette mon colonel. Je sais que c'est dur à comprendre et à croire, je n'y comprend rien du tout moi même, mais je suis persuadé que c'était réel. Je, je le sais , c'est tout.

Teal'c : D'après une légende Jaffa, la Tok'ra est un groupe de résistant qui s'est juré de mettre fin au pouvoir des grands maitre et de changer la vie dans l'empire. Ils sont traqués et persécutés par les Goa'ulds.

Jack : Oui, bravo les gars.

Sam : Mon général, excusez moi mais ces images sont la seul piste que nous ayons. Est ce qu'on ne devrait pas la vérifier avant qu'ils partent ailleurs.

Hammond : Colonel ?

Jack : Mon général ?

Hammond : Je suis prêt à envoyer SG-1 à l'endroit relevé par la vision du capitaine Carter. Si vous êtes d'accord.

Sam : Colonel, je sais que ce genre de chose vous laisse sceptique mais je suis persuadé que c'est moi qui ai raison.

Jack : On va vérifier ça.

 

Sam : Mon colonel, je vous rejoins plus tard.

Jack : On part tout de suite.

Sam : Je ais faire vite.

 

Sam : Papa, bonjour c'est moi Sam. Pourquoi tu veux savoir pourquoi je te téléphone ? Tu m'as appris que tu avais un cancer, j'ai le droit de … Très bien, d'accord laisse tomber. Écoute. Je pars en mission. Oui, oui, c'est pour l'armée de l'air. Non ce n'est pas important de savoir où je vais aller. Ce qui est important c'est que je vais m'absenter quelque temps et je voulais savoir avant comment tu allais. Tu es sur ?

 

Hammond : C'était votre père ?

Sam : Oui mon général.

Hammond : Comment va t-il ?

Sam : Il prétend que ça va. Mais de toute façon il ne me le dirait pas si ça n'allait pas. Est ce que vous savez qu'il avait un appartement en ville ?

Hammond : Il voulait être plus prêt de sa fille durant …

Sam : Durant ces derniers jours.

Hammond : Oui.

Sam : Mon général, ca sera la première fois que je partirais en mission avec l'impression que je vais abandonner un être chère pour toujours. Et que je vais peut être manquer une chose importante.

Hammond : C'est assez normal. Je vais vous faire remplacer provisoirement. Comme ça, vous pourrez rester ici.

Sam : J'aimerais bien rester, mais je ne crois pas qu'on puisse me remplacer cette fois ci. Les souvenirs que Jolinar à laissés dans mon esprit son trop précieux pour cette mission et la seule à les connaître c'est moi.

Hammond : C'est vrai, mais votre père.

Sam : Non, ça ne fait rien, de toute façon il ne veut pas que je reste.

Hammond : Sam, je connais Jacob depuis très longtemps maintenant. Et ce que vous dites est faux.

Sam : Vous savez, il a toujours essayé de passer pour un soldat très très fort. La dernière chose qu'il souhaite c'est que je le vois couché dans un lit d'hôpital en train de perdre une bataille. Il va falloir que j'y aille. Je ne veux pas retarder le départ.

Hammond : Capitaine, vous ressemblez plus à votre père que vous ne voulez l'admettre.

 

Sur une planète

 

Teal'c : Il n'y a pas la moindre trace de pas où que ce soit. S'il y a des Tok'ras ici, ça fait plusieurs jours qu'ils ne sont pas venu prêt de la porte.

Jack : Alors suivons la route de brique jaune, Dorothée.

Sam : Allons voir près de ces dunes là-bas.

Jack : Oui, pourquoi pas. Toi, tu sers à rien.

 

Jack : Personne n'est passé ici depuis des jours.

Teal'c : Les Tok'ras sont connu pour leurs aptitudes à brouiller les pistes. Ils sont furtifs, comme vous le dite pour vos avions.

Daniel : Oui, furtif c'est le terme exact Teal'c.

Jack : Des gentils ou des méchants ?

Cordesh : Nous ne vous voulons aucun mal. Mais je vous préviens, au moindre signe d'agressivité, nous ouvrirons le feu sur vous.

Jack : Vous ne serez pas les seuls.

Cordesh : Je pense que nous aurions l'avantage, nous sommes plus nombreux.

Jack : C'est pas faux ça.

Martouf : Celui là est un Jaffa. Apophis est ton Dieu.

Teal'c : Désormais, je ne suis plus au service d'Apophis.

Martouf : Alors dis moi au service de qui tu es ?

Teal'c : J'ai fait alliance avec eux, les Tau'ris. Ils luttent contre Apophis.

Daniel : Et tous les autres Goa'ulds.

Sam : Méfiez vous Daniel.

Daniel : Pourquoi ?

Sam : Parce que ce sont des Goa'ulds.

Cordesh : Ne nous appelez pas ainsi. Nous ne sommes pas des Goa'ulds.

 

Sur Terre

 

Hammond : Hammond. Passez le moi. Jacob. Est ce que ça va ? Oh non, j'arrive tout de suite.

 

Sur la planète

 

Jack : Vous savez, dans la plupart des galaxies, c'est ce qu'on appelle une impasse. Est ce qu'on va rester longtemps comme ça ?

Sam : Martouf.

Martouf : Je ne connais pas cette femme.

Sam : Mais j'ai raison n'est ce pas ? Votre nom c'est Martouf.

Martouf : En effet. Comment vous me connaissez ?

Sam : Je ne vous connais pas, mais j'ai connu un de vos ami qui s'appelait Jolinar de Malk-shur.

Cordesh : Où est Jolinar ?

Sam : Il est mort en me sauvant la vie.

Daniel : C'est pour ça qu'on est là, on cherche la Tok'ra.

Jack : A moins bien sur que vous ne soyez la Tok'ra.

Cordesh : Et si ce n'est pas le cas ?

Jack : Et bien, je crois qu'on ouvrira tous le feu. Il y aura des morts, du sang, des blessés. Ca sera l'horreur.

Martouf : Et si nous sommes cette chose que vous appelez la Tok'ra ?

Teal'c : Si vous êtes vraiment la Tok'ra de la légende Jaffa, nous formerons une alliance.

Sam : J'ai appris beaucoup de chose avec Jolinar. Assez pour savoir qu'on peut devenir amis. Et assez aussi pour savoir que vous êtes des Tok'ras.

Martouf : Je pense que cette femme dit la vérité. Peut être qu'on devrait … essayer d'écouter ce qu'ils ont à nous dire.

Jack : Ah ba c'est déjà mieux comme ça. Bon, conduisez moi à votre chef.

Cordesh : Je vais vous conduire à celui que vous cherchez, mais à une seule condition. Vous devez nous remettre vos armes.

Jack : Ah non, non.

Sam : Ils ne nous ferons rien mon colonel.

Jack : Ce sont des Goa'ulds Carter.

Sam : Ils ne nous ferons rien.

Jack : Ca veut dire quoi ça, vous le sentez ?

Sam : Non, je viens de m'en souvenir.

Teal'c : O'Neill, si ils sont de la Tok'ra, on ne craint absolument rien.

Daniel : Si vous voulez mon avis. Je crois qu'il faut tenter notre chance.

Jack : Entendu. Mais soyons bien d'accord. Nous allons faire ça pour nos futures relations et j'espère être bien traité, avec égard.

Martouf : S'il vous plait, rapprochons nous les uns des autres.

Jack : Pourquoi ?

Daniel : Jack.

Sam : C'est d'accord.

Jack : Ah, si c'est d'accord.

 

Cordesh : Par ici.

Sam : On dirait l'endroit que j'ai vu dans mon rêve. Mais c'était sur la planète que nous, enfin qu'ils cherchaient à fuir.

Teal'c' : On raconte à propos de la Tok'ra que quand ils arrivent sur planète ils s'enterrent dans le sol car ils possèdent une technologie qui fait croitre leur tunnel.

Sam : Ca à l'air d'être bâti à partir d'une matière cristalline alors en théorie, ca pourrait s'accroitre.

Teal'c : Apophis m'a fait chercher ces tunnels pendant des années. Nous ne les avons jamais trouvés. Il paraît que quand la Tok'ra est menacé, ils détruisent leurs tunnels.

Jack : Carter. C'est quoi cette histoire avec ce Martouf ?

Sam : Je n'en suis pas sur. Mais j'ai l'impression de très bien connaître ces personnes. Mais mes souvenirs de Martouf sont les plus forts. Comme si j'avais des liens particulièrement fort avec lui.

Martouf : S'il vous plait. Venez par ici.

 

Sur Terre

 

Jacob : Georges.

Hammond : Jacob. Est ce que ça va ?

Jacob : J'ai connu mieux.

Hammond : J'étais resté sur l'impression que ton cancer n'en était pas encore à ce stade.

Jacob : Moi aussi. Ils m'ont enlevé les ganglions lymphatiques. Le problème c'est que apparemment, un bataillon de ces cochonneries est allé prendre quartier dans mon foie.

Hammond : Je vais passer un coup de fils et faire revenir le capitaine Carter.

Jacob : Non, c'est inutile.

Hammond : Jacob, il vaut mieux qu'elle soit là.

Jacob : Pourquoi ? Laisse moi te dire une chose, Georges. Ma petite fille a grandi en me voyant partir dieu sait où, pour combattre dieu sait qui. Et je suis toujours revenu en bonne santé. Tu voudrais qu'elle me voie entrain de perdre ma guerre contre un adversaire si petit. Que je ne le voie même pas.

Hammond : C'est exactement ce qu'elle pensait que tu dirais. Tu ne veux pas nous rendre à tous un grand service.

Jacob : Lequel ?

Hammond : Arrête ton numéros de brave soldat. C'est de ta fille qu'on est entrain de parler. Elle devrait avoir la chance de pouvoir te voir une dernière fois.

Jacob : J'ai l'impression qu'elle est sur une mission plutôt importante pour l'instant. J'ai raison non.

Hammond : Enfin oui, mais il y en a d'autres.

Jacob : Fais moi plaisir, respect ma volonté. Laisse là tranquille.

Hammond : C'est ridicule.

Jacob : Il y a une chose que tu peux faire pour moi Georges ?

Hammond : Ce que tu voudras.

Jacob : Dis moi ce que ma petite fille va faire.

Hammond : Non, pas ça. Tu sais bien que c'est ultra secret.

Jacob : Georges, ils n'ont dit que je n'avais plus beaucoup de temps. A qui vais je le raconter ? A Dieu ?

Hammond : Je regrette Jacob.

 

Sur une planète

 

Cordesh : Peuple de la Tau'ri, je vous présente le haut conseiller Garshaw de Belote.

Garshaw : Soyez les bienvenus.

Jack : Bonjour.

Teal'c : Vous êtes Garshaw de Belote ?

Garshaw : En effet.

Teal'c : C'est le Goa'ulds le plus recherché de tout les temps.

Garshaw : Nous préférons qu'on évite de nous traiter de Goa'ulds.

Jack : Euh oui, oui, on s'en était rendu compte. On doit vous appeler comment ?

Garshaw : Je suppose que vous venez du premier monde. La Tau'ri. Est ce que c'est exact ?

Jack : Oui.

Garshaw : Faites vous parti de ceux qui ont débarrassé la galaxie du maitre suprême des Goa'ulds Ra ?

Jack : Oui, c'est nous, c'est ça. Enfin oui c'est nous en effet.

Garshaw : Alors dans un sens vous êtes des Tok'ras.

Daniel : Oui, bien sur. Tok'ra, Tok'ra, contre Ra. Merci d'avoir découvert ça.

Jack : On ne sait toujours pas comment l'appeler.

Garshaw : Oh, nous aussi nous sommes des Tok'ras.

Jack : Enfin.

Sam : C'est un plaisir de vous rencontrer.

Garshaw : J'ai cru comprendre que vous nous avez êtes envoyé par Jolinar de Malk-shur. S'il vous plait dites nous comment ça s'est produit ?

Sam : Euh, et bien je … c'est une longue histoire. Nous étions sur la planète Nasya et les Goa'ulds nous ont attaqué. L'hôte de Jolinar a été tué. Alors il a .. il s'est réfugié en moi pendant que j'essayais de sauver son hôte.

Martouf : Pardon, excusez moi ? Vous avez bien dit que son hôte avait été tué ?

Sam : Oui. Je suis désolée.

Martouf : Mais Jolinar … il a survécu ?

Sam : Oui, pendant un temps, c'est vrai à l'intérieur de moi. Dois je continuer mon récit.

Garshaw : Bien sur.

 

Sur Terre

 

Médecin, Tenez vous prêt, on va le défibriller à 200.

Infirmière : 200.

Médecin : On dégage.

Infirmière : Toujours rien.

Médecin : Encore, à 300.

Infirmière : 300.

Médecin : On dégage. C'est bon, ça à l'air d'aller. Et mon général, vous m'entendez ? Bon il fait une crise aphasie. Mettez lui une unité de plaquette, vérifiez toutes les 15 minutes. Prévenez moi s'il y a du nouveau.

Infirmière : D'accord.

Hammond : Docteur ?

Médecin : Il est stabilisé pour l'instant.

Hammond : Je peux savoir combien de temps il lui reste ?

Médecin : C'est difficile à dire avec un cancer en phase terminal. C'est peut être 5 jours ou 5 minutes. Désolé, mais s'il a de la famille à contacter, je vous conseille de les prévenir le plus vite possible.

 

Sur une planète

 

Garshaw : Alors, si j'ai bien compris, vous n'aviez pas dit à Jolinar de vous choisir pour hôte.

Sam : C'est exact. Il l'a fait sous la pression et dans l'urgence, pour échapper à un assassin.

Cordesh : Alors si vous n'étiez pas un hôte volontaire, qu'est ce qui nous dit que vous n'avez pas tuez Jolinar vous même ?

Sam : Ah, mais enfin parce que parce que je ne l'ai pas fait. Je veux dire, enfin je crois que pour ça vous devriez nous faire confiance.

Cordesh : Et pourquoi je vous ferais confiance ?

Jack : Vous voulez que je vous dise. Je me suis justement posé la même petite question. Pourquoi on vous ferait confiance ? Vous êtes après tout des Goa'ulds.

Daniel : Jack …

Jack : Ah, non, ils n'ont rien fait à part nous interroger tous.. Alors, sommes nous des prisonniers, et êtes vous des Goa'ulds ? Non.

Garshaw : Vous êtes sourd. Je viens de vous dire que nous ne sommes pas des Goa'ulds.

Jack : Je n'ai pas … Pourquoi vous parlez de cette façon ? Et c'est quoi ces yeux qui s'allument hein ? Ca a peut être quelque chose à voir avec une activité reptilienne à intérieure de vos têtes.

Garshaw : Nous avons des symbiotes à l'intérieur de nous oui.

Jack : Et bien dans ce cas …

Daniel : Dans ce cas, vous comprendrez qu'on puisse vous trouvez dangereux pour les humains. Vous prenez des humains comme hôtes.

Garshaw : Les Goa'ulds prennent des hôtes, les Tok'ras surement pas. Les nôtres ne sont jamais hostile.

Martouf : Nous avons toujours des symbiotes absolument parfait.

Daniel : Ne le prenez pas mal, mais pourquoi est ce qu'un humain serait volontaire pour servir d'hôte à un Goa'uld.

Garshaw : Euh, peut être que je peux, que je peux vous aider. Je m'appelle Yosuuf, j'ai recueilli Garshaw et je parle librement sans aucune forme de censure. Tous ceux d'entre nous qui leurs servent d'hôte ont choisis de le faire délibérément.

Daniel : D'accord, vous pouvez peut être répondre à ma question alors. Pourquoi est ce que les humains choisissent de faire … euh de faire ça ?

Garshaw : Mais avec cette symbiose, j'ai acquis toutes les connaissances de Garshaw et sa sagesse immense, je veux dire plus que tout ce qu'un humain a jamais connu. Et mon espérance de vie est deux fois plus étendu que pour de simple mortel. Et pour avoir ça, tout ce que j'ai eu à faire, c'est à lui offrir l'abri de mon corps.

Jack : Vous savez, je trouve que ça a un coté assez Faustien tout ça. En fond, vous avez vendu votre âmes contre l'immortalité.

Garshaw : Sauf que dans le cas présent notre âme demeure intact.

Daniel : Alors c'est cette symbiose presque parfaite qui fait que les Tok'ras sont différents des Goa'ulds ?

Garshaw : Oui.

Teal'c : C'est aussi ce qui a contrecarré la lutte des Tok'ras contre les Goa'ulds.

Garshaw : Votre ami Jaffa a raison. Si vous voulez bien venir avec moi. Je vais vous montrez de quoi il parle.

 

Garshaw : Permettez moi de vous présenter Selmak.

Martouf : L'humain qui l'habite s'appelle Saroosh. C'est l'un de nos sage les plus éclairé. Un des plus grand chef de note cause. Malheureusement, elle est gravement malade. Et elle va bientôt mourir.

Daniel : Quel age a t-elle ?

Garshaw : Elle va avoir 203 de vos années, dans quelques uns de vos jours.

Daniel : Excusez moi, je croyais que les Goa'ulds vivaient plus longtemps que 200 ans.

Garshaw : Les Goa'ulds oui, les Tok'ras non.

Sam : C'est parce que vous n'utilisez pas les sarcophages c'est ça ?

Martouf : En effet. Nous pensons que le fait de nous en servir chasserait le bien de nos cœurs.

Daniel : Oui, ça j'en sais quelque chose.

Martouf : C'est pour ça que nous ne saurons jamais assez fort pour réussir à vaincre les puissantes forces qui sont alliées aux grands maitres.

Sam : Ca veut dire que votre courbe de population est négative. Comme vous ne prenez pas vos hôtes de force, la plupart du temps vous mourrez en même temps que vos hôtes.

Garshaw : Et ce qui va bientôt se passer pour Selmak.

Martouf : A moins que l'un de vous ne soit volontaire pour lui servir d'hôte.

Jack : Moi, je passe mon tour.

Daniel : Oui, même si tout ça à l'air vraiment fascinant, je crois que ça sera un peu trop contraignant pour moi.

Sam : Je regrette, je ne veux pas revivre ça.

 

Martouf : Désolé. Je ne voulais pas vous faire peur.

Sam : Non, ce n'est rien. J'ai été surprise.

Garshaw : On ne voudrait pas vous choquer en vous suggérant de devenir son hôte, mais …

Jack : Enfin du moment que vous ne nous en voulez pas d'avoir refusé.

Martouf : Je vous jure que nous n'avons jamais forcé un humain à faire ça. Ce serait contre tout ce en quoi nous croyons.

Jack : Oui, mais vous savez le capitaine Carter n'avait pas vraiment invité Jolinar dans sa tête.

Sam : Oui, c'est vrai, mais je pense qu'il était sincère en me disant qu'il allait partir dès qu'il trouverait un nouvelle hôte.

Jack : S'il en trouvait un.

Garshaw : Excusez moi, si ça ne vous intéresse pas de devenir nos hôtes, alors pourquoi êtes vous venu nous voire ?

Daniel : Pour former une alliance.

Garshaw : Oui, c'est ce que vous dites. Mais il est évident que l'idée de conclure une alliance vous dégoute.

Daniel : Une minute, vous croyez que pour former une alliance, on serait prêt à devenir vos hôtes ?

Garshaw : Mais quelle autre sorte d'alliance est ce que des humains incompétent et la Tok'ra pourraient conclure ?

Jack : Ba on a quand même des ennemis commun. On pourrait devenir amis.

Sam : Partager nos informations.

Teal'c : On pourrait livrer bataille cote à cote.

Garshaw : Je ne crois pas que vous puissiez nous rendre le moindre service. Vous n'êtes ni assez fort ni assez évolués pour ça.

Jack : Vous croyez ?

Teal'c : Vous avez tort. Ce sont eux qui ont détruit 2 de leurs vaisseaux mères.

Garshaw : C'était vous ? Nous avions des espions qui sont morts à bord de ces vaisseaux.

Daniel : Oh mon Dieu.

Sam : On défendait seulement notre planète.

Garshaw : Nous ignorions qu'ils avaient atteint la Tau'ri. C'est vrai, cette information explique bien des choses. Nous savons au moins maintenant pourquoi et comment nos agents sont morts. Et pour ça, on vous est très reconnaissant.

Jack : Alors on peut peut être quand même vous être utiles.

Garshaw : Peut être avez vous raison. J'essayerais de convaincre le conseil des Tok'ras pour qu'il vous écoute.

Jack : Euh, excusez moi. Nous sommes vos prisonniers ?

Garshaw : Enfin jusqu'à ce qu'on décide de quelle informations on peut vous confier et on ne peut pas vous laisser quitter librement cette base. Je suis désolée.

Martouf : Vous voulez venir faire un tour à la surface ?

Jack : Quoi ?

Sam : Pourquoi ?

Martouf : Je voudrais en savoir plus sur Jolinar de Malk-shur.

Sam : D'accord.

Jack : Mais oui bien sur.

Martouf : Je n'ai invité que le capitaine Carter. Ce dont nous allons discuter est personnel. J'espère que vous comprenez.

Jack : En faite non, je regrette.

Sam : Mon colonel, je crois que je devrais l'accompagner. Je crois que j'ai besoin de lui parler, il y a des tas de questions auxquelles il peut répondre.

Martouf : Je vous assure monsieur, qu'elle sera en sécurité avec moi.

Sam : Mon colonel ? Il faut que je le fasse. S'il vous plait.

Jack : D'accord fiston, mais je veux que tu l'as ramené avant 11 heures du soir. Tu as compris ?

 

Martouf : Vous vous sentez mieux ?

Sam : Oui, merci.

Martouf : S'il vous plait, parlez moi de Jolinar.

Sam : J'ai comme l'impression que vous le connaissez mieux que moi.

Martouf : Ca, c'est certain. Pour commencer, il était une fille.

Sam : Quoi ? Vous plaisantez ?

Martouf : Non, en fait ce n'est pas exact. Les symbiotes n'ont pas de genre. Et pourtant Jolinar a toujours habités dans des corps féminin.

Sam : Vous savez, le corps où je l'ai découvert lui ou elle était masculin.

Martouf : Vraiment ?

Sam : Hum.

Martouf : Ah, c'était surement pour échapper à l'Ashrak. Parlez moi aussi de ces derniers jours.

Sam : Et bien, c'est assez bizarre. On dirait que j'ai hérité de ses sentiments, ses intuitions. Mais je sais une chose, c'est qu'elle a sacrifié sa vie pour me sauver. Ce qui m'en dit beaucoup sur son caractère et sa force d'âme. Je suis désolée. Est ce que ça va ?

Martouf : Excusez moi, Martouf doit avoir beaucoup plus de mal à accepter ça que moi.

Sam : Alors vous êtes Lantash sont symbiote c'est ça ?

Martouf : Oui. Martouf est le nom de mon hôte.

Sam : Oui, je le savais. J'ai l'impression que j'en sais énormément sur vous. Quand je suis avec vous, je sais que j'ai une sorte de … de contact différents d'avec les autres Tok'ras. Est ce que vous aviez des relations particulière avec Jolinar ?

Martouf : Jolinar et moi sommes restez ensemble pendant environ une centaine de vos années. C'était ma compagne.

Sam : Oh. Mais comment ça se passe ? Elle était la compagne de Martouf ou de Lantash ?

Martouf : Des deux. Je vais tenter de vous l'expliquer. Comme je l'ai dit plutôt, nos relations sont toujours parfaitement symbiotique et ce que je ressens, Lantash le ressent et ce que Lantash ressent, je le ressens.

Sam : Alors quand l'un de vous tombe amoureux, l'autre aussi.

Martouf : Oui. Nous aimons ensemble et nous portons le deuil ensemble.

Sam : Je suis désolée.

Martouf : Ne vous excusez pas. Nous voulons que ce soit parfaitement clair pour vous afin que vous puissiez mieux nous connaître.

Sam : D'accord. Mais je je me demande à quoi … à quoi ressemblais l'hôte de Jolinar ?

Martouf : L'hôte de Jolinar, Rosha était vraiment magnifique. Elle avait des yeux clairs comme l'océan de Marloon. Des cheveux de la couleur des sables d'Abydos, et son sourire était … il nous donnait l'envie d'éclater de rire. En faite, Rosha vous ressemblait beaucoup capitaine Carter. Vous êtes très belle. Vous feriez un hôte ravissant pour Selmak. Excusez moi, je … j'ai dis une chose qui vous a offensé.

Sam : Non, oui. Je … C'est assez difficile comme ça avec tout ce qui demeure de Jolinar en moi, c'est … la dernière chose dont j'ai envi, c'est une autre personne, un symbiote dans ma tête.

Martouf : Je ne voulais pas vous faire du mal.

Sam : C'est surtout l'idée de vivre ça encore une fois.

Martouf : Alors chassez ça de votre esprit. C'était une très mauvaise suggestion. S'il vous plait, comprenez que c'est uniquement du à un honnête et profond désir de faire revenir Jolinar dans ma vie sous une autre forme.

Sam : C'est surement ce qu'on ressent quand on est schizophrène.

Martouf : C'est quoi être schizophrène ?

Sam : C'est une maladie mentale dont souffre certain humains. Une sorte de dédoublement de personnalité. Deux personnes dans un même cerveau. Je veux dire qu'il y a moi Samantha Carter. Et il y a aussi ces réminiscences de Jolinar qui ressortent quelques fois.

Martouf : C'est à dire ?

Sam : Des sentiments très profond pour vous.

Martouf : Jolinar a laissé son emprunte dans votre esprit ?

Sam : Oui.

Martouf : Je suis désolé si ça vous met aussi mal à l'aise, mais …

Sam : Non, c'est juste que … ce que vous avez connu vous et Jolinar. Vous avez été amoureux bien plus longtemps que je n'ai vécu. Bien plus longtemps que je ne vivrai.

Martouf : Elle a laissé ses sentiments en vous ? Vous arrivez à sentir ce qu'elle ressentait pour moi ?

Sam : Oui. C'est à cause de ça que j'ai les idées confuse.

Martouf : Pourquoi ?

Sam : Parce que ce n'est pas présent dans mon esprit comme un simple souvenir. Je le ressens. Comme si j'avais eu des relations avec vous depuis une centaine d'années, je ne sais pas comment vous décrire ça avec des mots. Ce que Jolinar ressentait pour vous, je … je ne crois même pas que je pourrai le comprendre.

Martouf : Il y a peut être une autre façon de me transmettre ça. En utilisant peut être autre chose que des mots.

Daniel : Sam.

Sam : Daniel.

Daniel : Il vous a appris des choses sur Jolinar ?

Sam : Oui, il m'a appris énormément de chose.

Daniel : Le conseil des Tok'ras a accepté de nous voir, Jack s'est dit que vous aimeriez être là.

Sam : Oui.

 

Sam : Cette endroit ne manque pas de charme.

Teal'c : Est ce que c'est vrai que ces tunnels s'agrandissent tout seul.

Garshaw : Tout à fait. En arrivant dans cette nouvelle base, nous avons planté certain cristaux. Et ils sont devenu tout ce que vous voyez.

Daniel : Ouah.

 

Cordesh : Je peux vous aider ?

Jack : Non, non merci, je faisais juste un tour.

Cordesh : Ce n'est pas le chemin de la salle où siège le grand conseil.

Jack : Oh, je suis désolé.

Cordesh : Mais je serais ravi de répondre à toute les questions que vous vous posez. Ce sont mes appartements privés.

Jack : Pas si privés que ça.

Cordesh : Les Tok'ra n'ont pas de secrets les uns pour les autres. Nous n'avons pas besoin de portes ou de séparations. Vous voulez que je vous reconduisent auprès de vos amis ?

Jack : Non, non merci je … je trouverai bien mon chemin tout seul.

 

Daniel : A quel vitesse progresse une base comme celle ci ?

Garshaw : Très rapidement. Nous ne bâtissons que ce qu'il nous faut. C'est pour ca qu'on ajoute seulement maintenant ce couloir et la salle du grand conseil. Voyez vous même.

Jack : Ca alors.

 

Garshaw : Cette chambre est toute neuve. Jusque là nous n'avions pas eu besoin de convoquer le conseil des Tok'ras.

Sam : Au fond, c'est une sorte de cristallisation accélérée.

Garshaw : C'est tout à fait exact. Nous avons appris à maitriser les tendances naturelles des cristaux.

Sam : On dirait une géode.

Garshaw : Peuple de la Tau'ri, laissez moi vous présenter le grand conseil des Tok'ras.

Jack : Messieurs dames. Ravi de vous voir.

Daniel : Euh, nous vous remercions. Nous sommes les représentants d'une planète appelé la Terre.

Teal'c : C'est un grand honneur.

Cordesh : Le conseil a étudié votre proposition d'une alliance entre nos deux peuples.

Sam : Et ?

Femme : On aimerait que vous compreniez notre situation. On est des résistants illégaux qui font partis des Goa'ulds. On est les plus recherchés et les plus grand ennemis des grands maitres Goa'ulds.

Jack : Hé, on ne sait pas fait beaucoup d'amis non plus.

Teal'c : Les secrets de la Tok'ra ne seront jamais révélés. Ce n'est pas dans le style des Tau'ris.

Cordesh : Pas intentionnellement. Mais on a pu vous suivre jusqu'ici. Vous serez peut être torturés pour leur révéler l'état de nos force, ou un espion pourrait s'introduire parmi vous.

Femme : Nous voudrions savoir si vous avez à nous offrir quelques chose d'une valeur assez grande pour justifier qu'on prenne des risques.

Jack : Et bien, je crois que nous avons des tas de chose.

Teal'c : Les Tau'ris sont devenu très évolués.

Daniel : Je suis sur qu'on à plusieurs chose qui vous serai très utiles.

Garshaw : S'il vous plait donnez nous un exemple.

Jack : Bien sur, Daniel ?

Daniel : Enfin je pense que nous devons avoir les même buts que vous.

Sam : Et nous avons des technologies qui pourrait vous aider.

Cordesh : Les technologies autres que les nôtres ne nous servent à rien. Nous sommes des infiltrateurs nous travaillons à l'intérieur même des Goa'ulds. Il est très important pour nous que nous puissions passer pour des Goa'ulds.

Martouf : On vient de capturer d'autres Tau'ris dehors.

Garshaw : Amenez les moi. Qu'est ce que votre peuple manigance ?

Jack : Je vous demande pardon ?

Garshaw : Le Chaapa-ai vient d'être activé et devinez par qui.

Sam : SG-3.

Jack : Colonel Makepeace ? Qu'est ce que vous faite là ?

Makepeace : Le général Hammond nous a envoyé chercher le capitaine Carter.

Sam : Pourquoi ?

Makepeace : J'ai peur que ce ne soit pour votre père. Son état est critique.

Jack : Elle doit rentrer sur Terre.

Garshaw : Je regrette je ne peux pas faire ça.

Jack : Pourquoi ça ?

Garshaw : Nous venons tous de prendre une décision. Nous avons choisi de ne pas accepter votre proposition d'une alliance.

Cordesh : Par conséquent vous serez nos invités jusqu'au moment où nous déciderons de partir pour une autre planète.

Jack : Quoi ?

Garshaw : Je suis sure que vous comprenez. Avec votre connaissance de cette planète, vous représentez un trop gros risque. Nous ne vous laisserons repartir que quand nous partirons vers un endroit que vous ne connaissez pas.

Daniel : Mais je suis sur qu'en temps que Tok'ra vous êtes meilleur que ça. Le père du capitaine est entrain de mourir. Laissez là au moins rentrer.

Cordesh : C'est elle qui est la plus dangereuse. Elle connait tout les souvenirs de Jolinar de Malk-shur .

Teal'c : Nous ne sommes pas les seuls à connaître cette planète. Ceux que nous avons laissés sur la Tau'ri savent parfaitement où on est .

Jack : Je crois que nos amis en sont la preuve.

Garshaw : Nous souhaitons justement que votre disparition les convainquent tous que nous sommes des Goa'ulds, et pas des Tok'ras.

Daniel : Vous voulez leur faire croire qu'on a été tué.

Jack : Je trouve ça assez nul.

Garshaw : J'en suis désolée. Nous vous installeront le plus confortablement possible .

 

FIN

 


The Tok'ra - Part One

In the Tok'ra tunnels, people rush about as the Jaffa attack. They fire staff weapons.
MARTOUF: We have to activate the Chappa'ai. Quickly, Jolinar!
Jolinar runs towards the Stargate. She dials an address.
MARTOUF: Jolinar, hurry!
Jolinar's reflection is caught in some particularly shiny crystal. It's Sam's face...

Sam's hooked up to machinery in the infirmary.
SAM: I think I might have found something.

 

OPENING CREDITS

 

JACK: You don't think it was just a dream.
SAM: No Sir. It was real. I could tell.
HAMMOND: You could tell.
SAM: Yes Sir. I don't know how, exactly, but I could tell.
JACK: So we're supposed to buy this... ESP, or whatever it is?
TEALC: O'Neill, when a Goa'uld infests its host, their minds intermingle, become as one. It is possible that portions of Jolinar of Malk-shur remain in Captain Carter's mind.
SAM: These Tok'ra were on the run. They may be in trouble. Now, if we want to find them again, we should find them before they move on. They may still be at these coordinates.
DANIEL: Now, you said their eyes glowed. Are you really sure that these Tok'ra are what Jolinar said they are? I mean, good guys, for lack of a better word.
SAM: Yes.
JACK: Yes? Just yes? Could you elaborate a little?
SAM: I'm sorry Colonel. I know it's hard to understand. I don't really understand it myself, but I am sure. I, I just know.
TEALC: According to Jaffa legend, the Tok'ra are the Goa'uld resistance. Their stated goal is the destruction of the System Lords and a change in the ways of the empire. They are hunted and despised by the Goa'uld.
JACK: Yes! My kinda guys!
SAM: General Hammond, if I may. My vision is the only lead we have to go on. Shouldn't we at least check it out before they move on?
JACK: Colonel?
JACK: General?
HAMMOND: I'm prepared to send SG-1 through to the coordinates Captain Carter saw in her vision, if you agree.
SAM: Colonel, I know you're sceptical about these things, but I am confident that I am right on this one.
JACK: Let's check it out.

SG-1 are in their gear, walking down a corridor.
SAM: Colonel, is it alright if I catch up with you?
JACK: We leave in ten.
SAM: All I need is five.

In the corner of a room, Sam phones her Dad.
SAM: Dad, hi, it's me, Sam. [Pauses] What do you mean, why am I calling? Dad? You just told me that you have cancer, you can't... [Pauses] Alright, okay, never mind. Listen, er, I'm about to go on a little trip. [Pauses] Yes, it's for the Air Force. [Pauses] It's not important where I'm going Dad, what's important is that I may be gone a while and I just wanted to call and see how you're doing. [Pauses] You're sure?
Sam puts the phone down and gets up to leave. General Hammond walks up to her.
HAMMOND: Your father?
SAM: Yes Sir.
HAMMOND: How is Jacob?
SAM: He claims he's okay, not that he'd tell me if he weren't. Did you know he actually got an apartment here in town?
HAMMOND: He wanted to be closer to his daughter during...
SAM: During his last days. Sir, this is the first time I've left on a mission where I've felt like I might be leaving something behind. Like I might miss something important.
HAMMONDANIEL: Understandable. I'll put a temporary replacement on SG-1. You can stay here.
SAM: I wish I could, Sir, but I don't think I'm replaceable on this one. The memories of Jolinar left in my mind could be invaluable on this mission and no-one else has them.
HAMMOND: True, but your father...
SAM: Sir, it's okay, he doesn't want me around anyway.
HAMMOND: Sam, I've known Jacob a long time. That's not true.
SAM: Sir, he's always too concerned about appearing the strong soldier. The last thing he would want is for me to see him in a hospital bed losing a battle. I should get going Sir, I don't wanna hold things up.
HAMMOND: Captain! You're more like your father than you'd like to admit.

SG-1 emerge on a desert planet, which is appropriately deserted.
TEALC: There is no evidence of footprints or tracks of any kind. If the Tok'ra were here they have not been near the 'gate in many days.
JACK: Ah, where's that yellow brick road when you need it, eh Dorothy?
SAM: There's some sort of dunes over there.
JACK: Dunes it is.
They walk towards the dunes. Jack looks at the broken MALP.
JACK: Worthless. No-one's tread here in a while.
TEALC: The Tok'ra are known for their ability to mask their trails. They are, as you say, stealthy in their actions.
The Tok'ra surround them, apparently popping out of the ground.
DANIEL: Yeah, stealthy would be a good word, Teal'c.
JACK: Good guys or bad guys?
CORDESH: We mean you no harm. But I warn you, if you make any aggressive moves, we will fire on you.
JACK: Same here.
CORDESH: [Laughs] Well I think we have the advantage. There are more of us.
JACK: That is true.
MARTOUF: This one is a Jaffa. Apophis sect.
TEALC: I am no longer in the service of Apophis.
MARTOUF: Who then are you in service to?
TEALC: I am allied with these, the Tau'ri, in battle against Apophis.
DANIEL: And all other Goa'uld.
SAM: Be careful Daniel.
DANIEL: Why?
SAM: Because they are Goa'uld.
CORDESH: Do not call us that. [Eyes glow] We are not Goa'uld.

In General Hammond's office, his phone rings.
HAMMOND: Hammond. Put him through. [Pauses] Jacob? You okay? [Pauses] Oh no, I'll be right there.

Back on the planet, they're all standing around pointing weapons at each other.
JACK: You know, in some galaxies, this is called loitering. How long do ya think we can keep it up?
SAM: Martouf.
MARTOUF: I do not know this woman.
SAM: But I'm right, aren't I. That's your name, Martouf.
MARTOUF: It is. How do you know me?
SAM: I don't. But I knew someone who did. His name was Jolinar of Malk-shur.
CORDESH: Where is Jolinar?
SAM: He died saving my life.
DANIEL: That's why we're here, to seek out the Tok'ra.
JACK: Assuming of course you are the Tok'ra.
CORDESH: And if we're not?
JACK: Well, I guess we all start shooting, there's blood, death, hard feelings... it'd suck.
MARTOUF: And if we are this thing you call Tok'ra?
TEALC: If you are indeed the Tok'ra of Jaffa legend, we should form an alliance.
SAM: I learned a lot from Jolinar. Enough to know that we could be good friends. And frankly, enough to know that you are the Tok'ra.
MARTOUF: I believe this one speaks the truth. Perhaps we should... just listen to what they have to say.
They lower their weapons.
JACK: Well that's better, isn't it? So, take me to your leader.
CORDESH: I will take you to whom you seek. But there is one condition. You must leave your weapons with us.
JACK: Ah, no.
SAM: They won't hurt us, Colonel.
JACK: They're Goa'ulds, Carter.
SAM: They won't hurt us.
JACK: And you, what, feel this?
SAM: No, I can remember.
TEALC: O'Neill, if they are the Tok'ra, we are in no danger.
DANIEL: If you're asking for opinions, I vote we take the chance.
JACK: Okay. But I want it understood that we're doing this in the spirit of future relations. I expect us to be treated as such.
SG-1 put their weapons down.
MARTOUF: Please, come closer together.
JACK: Why?
DANIEL: Jack.
SAM: It's okay Colonel.
JACK: Oh, it is?
Transport rings take them to subterranean crystal caves, which crackle alarmingly.
CORDESH: This way.
SAM: This looks just like the place in my dream. But that was on the planet that they - we - were fleeing.
TEALC: It is said throughout the legend of the Tok'ra, when they arrive on a planet they go deep underground, it is said they possess the technology to actually grow tunnels.
SAM: This looks like some sort of crystal material, so theoretically it could be grown.
TEALC: Apophis had me searching for tunnels such as these for many years. We never found them. It is believed when the Tok'ra move on, the tunnels are destroyed.
JACK: Carter, what's the story with this Martouf?
SAM: I'm not sure. I get the feeling I know almost all of these people, but my memories of Martouf are the strongest. It's like I have some weird bond with him.
MARTOUF: [Ushering them into a room] Please, come this way.

In the hospital, General Hammond enters Jacob's room. He's lying in the bed, with tubes up his nose.
JACOB CARTER: George.
HAMMOND: Jacob. Are you alright?
JACOB CARTER: I've been better.
HAMMOND: I was under the impression that the cancer hadn't gone this far.
JACOB CARTER: So was I. They cleaned out all the lymph nodes, the problem is, apparently, one squadron of those little buggers got themselves reassigned to my liver.
HAMMOND: Let me make a call, get Captain Carter recalled.
JACOB CARTER: No, there's no need.
HAMMOND: Jacob, she should be here.
JACOB CARTER: Why? Let me tell you something George, my little girl grew up seeing Daddy go off to God knows where to fight God knows who and I always came home alive and well. Now I'm going to let her sit here and watch me lose a war? To some little runts so small I can't even see 'em?
HAMMOND: That's exactly what she thought you'd say. How about doing us all a favour, Jake. Cut the brave soldier routine. It's your daughter we're talking about here. She should have a chance to be here to see you through this.
JACOB CARTER: I got a feeling she's on a pretty important mission right now. Am I right?
HAMMOND: Well, yes, but there are others.
JACOB CARTER: Then do me a favour and honour my wishes. Leave her there.
HAMMOND: This is ridiculous.
JACOB CARTER: There is one thing you could do for me, George.
HAMMOND: Anything.
JACOB CARTER: Tell me what my little girl's doing.
HAMMOND: Except that. You know it's classified.
JACOB CARTER: George, they're telling me I don't have much time left. Who am I gonna tell? God?
HAMMOND: I'm sorry, Jake.

SG-1 go into a big crystal room.
CORDESH: People of the Tau'ri, let me introduce Grand Counsel Garshaw of Belote.
GARSHAW: Greetings.
JACK: Hi.
TEALC: You are Garshaw of Belote?
GARSHAW: I am.
TEALC: She is the most hunted Goa'uld of all time.
GARSHAW: We prefer you to not refer to us as Goa'uld.
JACK: Yeah, we got that earlier. What should we call you?
GARSHAW: I assume you are from the first world, the Tau'ri. Is that correct?
JACK: Yup.
GARSHAW: Were you among those who rid the galaxy of the Supreme System Lord Ra?
JACK: Yup, that's us, that... that... yeah, we're those.
GARSHAW: Then in a sense, you are Tok'ra.
DANIEL: Of course! Tok'ra. Tok... Tok Ra, against Ra! Thank you for sharing that.
JACK: We still don't know what to call her.
GARSHAW: We too are Tok'ra.
JACK: Finally!
SAM: It's a pleasure to meet you.
GARSHAW: I understand you were sent to us by Jolinar of Malk-shur. Please, tell us how that came to be.
SAM: Well, it, I, er... It's a long story. We were on this planet, Nasya, and the Goa'uld were attacking. Jolinar's host was killed, so he jumped into me while I was trying to save his host.
MARTOUF: Please, excuse me, did you say that Jolinar's host was killed?
SAM: Yes. I'm sorry.
MARTOUF: But Jolinar lived on.
SAM: Ah, yeah, for a while at least. Inside of me. Should I continue?
GARSHAW: Please.

Jacob's flatlining. General Hammond watches the frenzied activity.
HOSPITAL STAFF: He's in V-tach. Let's go. Let's shock him at 200.
FEMALE HOSPITAL STAFF: 200.
HOSPITAL STAFF: Okay, clear. [Zaps him with the paddles] Again, 300.
FEMALE HOSPITAL STAFF: 300.
HOSPITAL STAFF: Clear. [Zaps him with the paddles] Normal sinus, okay. [To Jacob] Hey general, how're you doing? [To staff] Alright, he's in aplastic crisis. Let's give him a unit of packed cells, check his vitals every fifteen minutes. And, er, let me know if anything changes.
HAMMOND: Doctor.
HOSPITAL STAFF: He's, er, stable, for now.
HAMMOND: May I ask, how long does he have?
HOSPITAL STAFF: Can't say with a cancer like this. Could be five days or five minutes. Sorry. If there's any family for you to contact, I recommend you get them here ASAP.

Back in the Tok'ra chamber.
GARSHAW: So am I to understand you did not invite Jolinar to use you as a host?
SAM: That is correct. He did it in an emergency situation to escape an assassin.
CORDESH: Then if you were not a voluntary host, how do we know that you did not kill Jolinar yourself?
SAM: Um, well, because I didn't. I mean, I guess you're just going to have to trust us on that.
CORDESH: And why should we trust you?
JACK: You know something? I've been asking myself the same damn question. Why should we trust you. You are, after all, Goa'ulds.
DANIEL: Jack...!
JACK: Ah! Don't! We've done nothing but get interrogated here. Now, are we prisoners? And are you Goa'ulds?
DANIEL: J...
JACK: N...
GARSHAW: You are not and I have told you we are not Goa'uld.
JACK: I didn't... Why do you talk like that? And what's with the glowing eyes? Huh? Might it have something to do with a little reptilian activity in your heads?
GARSHAW: We have symbiotic creatures within us, yes.
JACK: Well then!
DANIEL: Well then, you can see how we might think you would be a danger to humans. You take humans as hosts.
GARSHAW: Goa'uld take hosts. Tok'ra do not. Ours wish to be so.
MARTOUF: We have a truly symbiotic relationship.
DANIEL: No offence, but why would any human volunteer to be a host for a Goa'uld?
YOSUF: Perhaps I can... I can help you? I am Yosuuf. I am Garshaw's host. I speak freely without restraint or censor. All of us who serve as hosts volunteer to do so freely.
DANIEL: Okay, well, maybe you can answer my question then. Why would any human volunteer for... for that?
YOSUF: Well, with the blending I gain all of Garshaw's knowledge, her wisdom [Laughs] more than any human could ever attain. And my lifespan is twice what it would be without the blending. And for all this, all I have to do is share my physical body.
JACK: So you've kind of got a little Faustian deal going here, selling your soul for immortality.
YOSUF: What you understand as soul remains intact.
DANIEL: So this symbiotic relationship is what makes the Tok'ra different from the Goa'uld.
YOSUF: Yes.
TEALC: It is also this that has thwarted the Tok'ra's efforts against the Goa'uld.
YOSUF: Your Jaffa friend is correct. If you'd like to come with me, I will show you what he means.
They walk along some tunnels until they come to Selmak's room. Selmak lies on an uncomfortable looking crystal bed, and she's clearly unwell.
YOSUF: Allow me to introduce Selmak.
MARTOUF: Her host's name is Saroosh. She is one of the oldest and wisest among us, an important leader for our cause. However, she is unfortunately very ill, and will soon die.
DANIEL: How old is she?
YOSUF: She will be 203 of your years in a few of your days.
DANIEL: I'm sorry, I was under the impression that Goa'uld lived much longer than 200 years.
YOSUF: Goa'uld do, the Tok'ra don't.
SAM: That's because you don't use the sarcophagus, right?
MARTOUF: That's correct. We believe to do so would drain the good from our hearts.
DANIEL: I can vouch for that.
MARTOUF: That's why our numbers don't grow large enough to defeat the massive forces aligned with System Lords.
SAM: Zero or negative population growth. Since you won't take new hosts by force, most of the time the Goa'uld dies with the host.
YOSUF: And this is what is about to happen to Selmak.
MARTOUF: Unless one of you wishes to volunteer to serve as a host.
JACK: I'm gonna pass on that.
DANIEL: Yes, although it does sound very fascinating, I think it's a little too long term for me.
SAM: I'm sorry, I've already been through that.
Sam walks out. The others follow her. At the poolside Martouf touches her on the shoulder. She gasps.
MARTOUF: Sorry, I didn't mean to startle you.
SAM: You shouldn't sneak up on a person like that.
YOSUF: We didn't mean to upset you with the suggestion of becoming a host.
JACK: Well as long as you take no for an answer.
MARTOUF: Be assured that we have never forced a human to become a host. It goes against all that we believe in.
JACK: Yeah, well, you know Captain Carter didn't exactly invite Jolinar in.
SAM: Yes Sir, but I believe he was sincere about wanting to leave me as soon as he found another host.
JACK: If he found one.
YOSUF: I'm curious, if you're not interested in becoming a host, then why did you seek us out?
DANIEL: To form an alliance.
YOSUF: Yes, so you've said, but it's apparent that the thought of an alliance disgusts you.
DANIEL: Wait a minute, you think by 'form an alliance' we mean we want to become hosts?
YOSUF: Well what other sort of an alliance could a non-blended human and a Tok'ra want to have?
JACK: Well, we do have a common enemy, how about a friendship?
SAM: We could share information.
TEALC: We can engage in battles, side by side.
GARSHAW: I do not believe you could be of any service to us. You are neither strong enough, nor advanced enough.
JACK: We're not?
TEALC: You are incorrect. It was these who destroyed two Goa'uld motherships.
GARSHAW: That was you? We had operatives who died on board those vessels.
DANIEL: Oh boy.
SAM: We were only defending our planet.
YOSUF: We didn't know that they had travelled to the Tau'ri. This information, it explains a lot. At least now we know how and why out operatives died, and for that we are truly grateful.
JACK: So maybe we can be of service.
YOSUF: Perhaps you are correct. I will try to convince the Council of Tok'ra to meet with you. [She goes to leave]
JACK: Ah, excuse me? Are we prisoners here?
YOSUF: Well, ah, until we decide what level of information to entrust to you, um, we cannot allow you to roam this facility freely. I'm sorry.
MARTOUF: [To Sam] Would you like to take a walk on the surface?
JACK: What?
SAM: Why?
MARTOUF: I would like to hear more of Jolinar of Malk-shur.
SAM: Okay.
JACK: Well, yeah, sure.
MARTOUF: I'm only inviting Captain Carter. What we have to discuss is private. I hope you understand.
JACK: Actually, no, I don't.
SAM: Colonel, I, I think I should go with him. I think I need to go with him. There's a lot of questions he could answer about Jolinar.
MARTOUF: I assure you Sir, she will be very safe with me.
SAM: Colonel, I need to do this, please.
JACK: Okay Son, but I want you to have her back by 11 o'clock. You understand?

Martouf and Sam are walking along a ridge near the Stargate.
MARTOUF: You feeling any better?
SAM: Yeah, thanks.
MARTOUF: Please, ah, tell me of Jolinar.
SAM: I get the feeling you knew him way better than I ever did.
MARTOUF: I'm sure. For one thing, he was a she.
SAM: What? You're kidding!
MARTOUF: Well, actually, that isn't accurate. The symbiote does not have a gender. However, Jolinar has always been in female hosts.
SAM: Well, actually, the host I found him in, her in, was a male.
MARTOUF: Really? Must have been another method of hiding from the Ashrak. Tell me of Jolinar's last days.
SAM: Well, it's kind of weird, it's like I'm left with these intuitions, feelings. I know this, she sacrificed herself to save me. That speaks a ton about her character as far as I'm concerned. [Pauses] I'm sorry, are you okay?
LANTESH: I'm sorry, Martouf is having a more difficult time handling this than I am.
SAM: So you're his symbiote, Lantash, right?
LANTESH: Yes. Martouf is the name of my host.
SAM: Yeah, I knew that. I seem to know pretty much everything about you. When I'm with you, I feel a different sort of, I don't know, recognition, than I do with the other Tok'ra. Is there something different about your relationship to Jolinar?
LANTESH: Jolinar and I were together for nearly... 100 of your years. She was my mate.
SAM: Oh. How does that work? She was whose mate? Martouf, or Lantash?
LANTESH: Both.
MARTOUF: Now let me attempt an explanation. As I said before, ours is a truly symbiotic relationship. So what I feel, Lantash feels. And what Lantash feels, I feel.
SAM: So when one of you is in love, you both feel it.
MARTOUF: Yes, we love as one. And, and we mourn as one.
SAM: I'm sorry.
MARTOUF: Don't be sorry. We want you to truly comprehend this so that you'll better understand us.
SAM: Okay, well, I am curious. What was Jolinar's host like?
MARTOUF: Jolinar's host, Rosha, was very beautiful. She had eyes like the oceans of Marloon, hair was the colour of Abydos, and her smile was, was as infectious as laughter. In fact, Rosha looked very much like you Captain Carter. You are very beautiful. You'd make a lovely new host for Selmak.
Sam turns away.
MARTOUF: I'm sorry, I've said something to upset you.
SAM: No. Yes! It's difficult enough with just the remnants of Jolinar in here. The last thing I need is another person - symbiote - whatever.
Sam sits down on the edge of the ridge. Martouf stands a little way away.
MARTOUF: I didn't mean to upset you so.
Martouf walks over to Sam and crouches down next to her.
SAM: It's just the thought of going through that again.
MARTOUF: Don't give it another moment's thought. It was an inappropriate suggestion. Please understand that it came from a deep desire to have Jolinar back in my life in some form.
SAM: This must be what it feels like to be schizophrenic.
MARTOUF: What is schizophrenic?
SAM: It's a mental illness humans have. It's like a split personality. Two people in one brain. I mean, there's me, Samantha Carter, and then there's this leftover part of Jolinar that feels things like...
MARTOUF: Like...?
SAM: Like some pretty deep feelings for you.
MARTOUF: Jolinar left this imprint on your mind?
SAM: Yes.
MARTOUF: I'm sorry if it makes you uncomfortable, but...
SAM: No! It's just... what you had, you and Jolinar, you were in love longer than I've been alive! Hell, longer than I will be alive!
MARTOUF: She left this feeling with you? You can feel how she felt for me?
SAM: Yes. And it's confusing the hell outta me.
MARTOUF: Why?
SAM: Because it's not just in my mind like a memory, I feel it. Like I've had this relationship with you for 100 years. I don't know if I can describe it with words. What Jolinar felt for you, I don't even think I'm capable of comprehending.
MARTOUF: Maybe there's another way you can communicate it. Perhaps in a way other than words.
They interlock their hands and gaze into one another's eyes. Aaaaaaahhhhhhhh. Then Daniel and some Tok'ra guys rush up and spoil the moment.
DANIEL: Sam!
SAM: Daniel.
DANIEL: Learning a lot about Jolinar?
SAM: Yeah, you'd be surprised how much.
DANIEL: Um, the Tok'ra Council's agreed to meet with us. Jack thought you might want to be there.
SAM: Yeah.

SG-1 and Garshaw walk through the tunnels.
SAM: Quite the place you've got here.
TEALC: Is it true these facilities are grown?
GARSHAW: It is. When we arrive at the new base, we plant certain crystals, and they grown into all that you see.
DANIEL: Wow.
Jack notices Cordesh breaking off, and follows him. Cordesh goes to his room. He selects a box from his collection of belongings, and when he opens it Jack sees it contains an orb.
CORDESH: May I help you?
JACK: No, thanks, I was just looking around.
CORDESH: This is not the way to the new Council chambers.
JACK: Oh! Well, I'm sorry.
CORDESH: But I'd be happy to answer any questions you might have. These are my private quarters.
JACK: Not very private.
CORDESH: The Tok'ra hold no secrets from each other. There is no need for doors or partitions. Can I show you back to your group?
JACK: Uh, no, thanks. I can find my own way back.
Jack walks back towards the group.
DANIEL: How fast can you grow a facility like this?
GARSHAW: Quite rapidly. We build only as we need. That is why we are only now adding the corridor and the Council chambers. See for yourselves.
They come to a tunnel that's still expanding. The blue crystal is visibly stretching out into a new tunnel, moving off into the distance!
JACK: What the hell?
They walk into the Council Chambers. It's like the other rooms, but it has a nice shiny table in it.
GARSHAW: This Chamber is newly grown. Until now we had no reason to convene the Council of Tok'ra.
SAM: So this is some sort of accelerated crystal growth?
GARSHAW: That is correct. We have learned to pattern the natural tendencies of the crystal.
SAM: Like a geode.
GARSHAW: People of the Tau'ri, allow me to introduce the Grand Council of the Tok'ra.
The Council consists of Cordesh and five other (more colourfully clothed) people.
JACK: Hiya folks, nice to meetcha.
DANIEL: Uh, we're very grateful. We're representatives of a planet called Earth.
TEALC: It is an honour.
JACOB CARTER: The council has reviewed your proposal of an alliance between our peoples.
SAM: And?
FEMALE TOKRA: We would like you to understand our situation. We are an illegal resistance group within the Goa'uld. We are the most hunted, most hated enemies of the System Lords.
JACK: Hey, we haven't made too many friends along the way either.
TEALC: The secrets of the Tok'ra would never be revealed. It is not the way of the Tau'ri.
CORDESH: Not intentionally. But you might be followed to us, you might be tortured into revealing our whereabouts or a spy might be introduced into your midst.
FEMALE TOKRA: We would like to know what you have to offer us that is of sufficient value to justify our exposure.
JACK: Well, I think we've got a lot of things.
TEALC: The Tau'ri have become quite advanced.
DANIEL: I'm sure we have something you could use.
GARSHAW: Please, give us an example.
JACK: Sure. Daniel.
DANIEL: Er, well, I mean, after all, we... we have the same goals in mind.
SAM: Perhaps there's some technology that could be of use.
CORDESH: Technology other than our own is useless to us. We are infiltrators. We work from within the Goa'uld. Therefore it is important that we appear to be Goa'uld.
Another Tok'ra enters the Chamber and whispers to Garshaw.
GARSHAW: Bring them in! [To SG-1] What are your people planning?
JACK: Beg your pardon?
GARSHAW: The Chaapa-ai just activated, and brought forth these!
SG-3 are led in, looking sheepish.
SAM: SG-3.
JACK: Colonel Makepeace? What are you doing here?
MAKEPEACE: General Hammond sent us to extract Captain Carter.
SAM: Why?
MAKEPEACE: I'm afraid it's your father, Captain. He's in the hospital in a serious condition.
JACK: You have to let her go home.
GARSHAW: I'm sorry, I cannot do that.
JACK: Why not?
GARSHAW: I'm afraid we have made our decision. We have decided not to accept your request for an alliance.
CORDESH: Therefore you shall be our guests until such time as we decide to move to another planet.
JACK: What?
GARSHAW: I'm sure you understand with your knowledge of this planet, you have become a security risk. We cannot allow you to leave until we have moved somewhere else that you do not know about.
DANIEL: Well surely as Tok'ra you're more compassionate than that? Captain Carter's father is dying, I mean at least let her go.
CORDESH: She is the highest risk of all. She contains the memory of Jolinar of Malk-shur.
TEALC: We are not the only ones who have knowledge of this planet. Those we left behind on the Tau'ri also possess this knowledge.
JACK: As evidenced by our friends here.
GARSHAW: It is our wish that your lack of return will convince them that we are Goa'uld and not Tok'ra.
DANIEL: You want them to think that we're dead.
JACK: Well that kinda sucks.
GARSHAW: I'm sorry. We will try to make you as comfortable as possible.

 

TO BE CONTINUED...


CLOSING CREDITS

Kikavu ?

Au total, 22 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
Hier vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play