VOTE | 228 fans |

#118 : Les doubles robotiques

Ecrit par : Jeff King.

Réalisé par : Jimmy Kaufman.

Une forme de vie artificielle transférée à leur insu l’esprit des membres de SG-1 dans des robots à leur image. Ils sont confrontés à la perspective de ne jamais pouvoir réintégrer leurs corps véritables.

Plus de détails

118 - LES DOUBLES ROBOTIQUES

Sg-1 arrive sur P3X-989, dans une base industrielle. Ils partent l'explorer. Carter trouve un ordinateur. Jack décide de repartir sur Terre. C'est alors qu'une lumière blanche leur traverse le corps et l'équipe s'écroule au sol.

Ils se réveillent dans une pièce où des lits sont entreposés. Quelqu'un a changé leurs vêtements et leur a pris leurs armes. O'Neill réveille Daniel et Teal'c. Au même moment, un homme entre dans la pièce et les salue en disant : « com- traya ». Daniel se présente, ainsi que ses coéquipiers. Cet homme avoue que c'est lui qui les a attaqué. Il demande comment ils se sentent. Jack lui demande de lui rendre leurs armes ainsi que leur uniforme. Puis il se présente : Harlan, le dernier habitant de la planète Haltair.

O'Neill le questionne sur ce qu'il y a à l'extérieur de la base. Il explique qu'ils se trouvent sous la surface car là haut la vie ne peut pas s'écouler. Daniel lui pose des questions sur ce qui est arrivé à sa civilisation. Harlan explique que le créateur de cette base est mort il y a environ 99207000 de nos heures. Jack fait la conversion : 11000 ans, à la surprise générale. Harlan leur dit qu'ils vont se sentir plus résistants et plus intelligents. Puis ils décident de retourner sur Terre. Harlan essaye de les en empêcher en vain.

De retour sur Terre, ils passent une visite médicale. Janet passe son stéthoscope au Colonel : il n'entend aucun battement de cœur. Puis elle lui fait une prise de sang. Mais là, un liquide blanc s'écoule dans la seringue. Teal'c constate qu'il ne porte plus de larve. Jack saisit un scalpel et s'ouvre le bras : ils sont devenus des machines. Le Dr Fraiser donne l'alerte. Elle informe le Général de la situation qui les place en détention.

Des heures plus tard, le Général et Janet pense qu'il s'agit d'une ruse des Goa'ulds.

Dans leur cellule, Sg-1 discute de la situation. Carter parvient à la conclusion qu'Harlan a transféré leur conscience dans ces machines. Daniel trouve cette situation fascinante, mais Jack, lui, pense le contraire et s'inquiète de leur avenir.

Quelques instants plus tard, le Général vient les voir en cellule. Il leur annonce que Sg-5 va partir sur Haltair pour découvrir ce qu'il s'est passé. Le double de Jack explique qu'Harlan va leur faire subir le même sort. Alors qu'il allait demander l'autorisation de retourner sur cette planète, Jack et les autres membres de Sg-1 s'écroulent à terre. Hammond décide de les renvoyer sur Haltair.

Là bas, ils retrouvent leur force. Harlan les accueille. O'Neill s'énerve et demande des explications. Il leur explique alors que le transfert est définitif.

Harlan les amène alors dans leurs quartiers. Soudain une alarme sonne : un problème dans la base. Harlan leur explique qu'il a besoin d'eux comme main d'œuvre pour la maintenance de la base. Dans cette chambre, le double robotique de Carter confirme que la base est en mauvais état. Le double de Teal'c pense qu'il faut aider Harlan. Jack quitte la pièce. Daniel pense que cette transformation n'est pas une mauvaise chose car dans le fond, ils ont gardé le même esprit. Le double de Teal'c se lève. Sam et Daniel le cherchent en vain. Teal'c, de son coté, se plie de douleur.

O'Neill est avec Harlan qui le questionne sur leur corps. Sam et Daniel les rejoignent. Harlan explique que sa race a été détruite. Ce projet avait pour but de permettre à certains individus de survivre. Ils étaient un millier à l'origine. Certains sont morts pendant le transfert de conscience, d'autres sont partis par la Porte. Harlan a attendu leur retour en vain. Il demande de l'aide à Daniel pour réparer un conduit. Jack lui explique qu'ils veulent rentrer chez eux. Mais Harlan refuse. Soudain, la source d'énergie tombe en panne. Ils se dirigent vers un poste de contrôle. Harlan leur demande de l'aide. Ils finissent par céder. Pendant la manœuvre, Jack reçoit de la vapeur en plein visage. Teal'c le rejoint et le frappe. Le combat s'engage et le double robotique de Jack est endommagé. Alors qu'il allait le frapper, Harlan fait disparaître Teal'c.

Daniel et Sam parviennent à suivre Harlan jusque devant une salle. Ils parviennent à y pénétrer. Là Harlan fait un nouveau corps synthétique pour Teal'c. Jack intervient. Il lui ordonne de répondre aux questions de Carter. Harlan avoue qu'il possède encore leur vrai corps et décide de leur montrer.

Ils se rendent dans un quartier. Les vrais membres de Sg-1 sont allongés sur des lits avec un bâillon sur la bouche. Sam réalise qu'ils sont des copies. Jack comprend alors qu'ils ne rentreront jamais. Ils libèrent ensuite les vrais membres de Sg-1 et le double de Jack quitte la pièce. Le vrai Jack demande alors à Harlan où il était passé et il lui raconte tout. Carter n'en revient pas. Jack part rejoindre son double.

Dans la salle où Harlan créait les corps, ils échangent une discussion. Le double rassure le Colonel : il condamnera la Porte d'Haltair.

Quelques temps plus tard, le double de Jack croise Harlan dans un couloir. Il essaye de lui faire comprendre que tout ceci n'est pas naturel en vain.

Devant la Porte, les membres de Sg-1 saluent une dernière fois leurs doubles puis repartent vers la Terre.

118 – Les doubles robotiques

Sur P3X-989

Jack : Mesdames et messieurs, c’est votre colonel qui vous parle. Bienvenue sur P3X-989 où règne ce qu’il convient d’appeler une douce température. Déployez-vous !

Jack : Waouw. Et bah les lumières sont allumées mais y’a personne à la maison.

Daniel : Leur technologie semble très avancée comparé à ce qu’on a vu dans la plupart des planètes inhabitées. Peut-être même plus avancée que chez nous.

Sam : Non pas plus.

Daniel : En fait ca a l’air plus ancien.

Jack : Je sais ce que vous voulez dire, cette base a connue des jours meilleurs.

Daniel : Au moins tout ca m’a l’air assez loin des Goa’uld.

Jack : Teal’c vous êtes déjà tombé sur un truc comme ca ?

Teal’c : Non jamais.

Sam : Un ordinateur.

Jack : Humm bah c’est pas très accueillant ici. Il faut repartir.

---

Générique

---

Sur P3X-989, dans la salle de « réveil ».

Jack : Ah c’est dingue !

Sam : Mon colonel ?

Jack : Carter ?

Sam : Wow, qui nous a mit ces vêtements ?

Jack : J’en sais rien.

Jack : Bienvenue sur P3X-989.

Sam : Mon émetteur a disparu.

Jack : Daniel ? Teal’c ? Est-ce que ca va ?

Teal’c : Je vais bien, merci.

Daniel : Oui moi aussi. Parfaitement bien j’dirais si on considère le fait que j’viens juste de…

Entrée d’un homme.

Homme : Aaah. Comtraya ! Hihihihi.

Jack : Euh…

Homme : Ah comtraya ! Ha ha !

Jack : Hum Daniel ?

Daniel : Je pense que c’est amical.

Homme : Oui ca l’est.

Daniel : Ah, et bien alors euh… Euh… Que… Comtraya ! Nous sommes des explorateurs venant d’une planète appelée Terre et je suis Daniel. Très heureux.

Homme : Ah ca doit être une coutume ca. Très heureux. Est-ce que vous êtes le chef ?

Daniel : Aaah non ca serait plutôt…

Jack : Moi ! Colonel Jack O’Neil. Combraya.

Homme : Hihihi. Comtraya !

Jack : Oui si vous voulez. Pourquoi s’attaquer à nous ?

Homme : Euh, attaquer ? Oooh attaquer ! Oui bien sur c’est comme ca que vous l’interprétez de votre point de vue. Oui. J’ai dû le faire.

Jack : Pourquoi ?

Homme : Je n’pouvais faire autrement. Oh ! Est-ce que vous éprouvez certains malaises, certains effets secondaires ? De temps en temps il faut faire repartir le cœur.

Daniel : Euuh non. Je crois qu’on va très bien.

Homme : Ah ! Comtraya ! Hi hi. Vous êtes tous de si merveilleux spécimens. [Se tourne vers Sam] Vous en particulier. Euh vous êtes femelle ?

Sam : Mon colonel ?

Jack : Du calme capitaine. Nous étions en possession de certaines choses, notamment des, de, des armes.

Homme : Oh ces choses. C’est vraiment dangereux hein ?

Jack : Vraiment oui. Est-ce qu’on pourrait les récupérer ?

Sam : Et nos uniformes !

Homme : Désolé mais ils ont disparu. Ca c’est beaucoup mieux hein ?

Sam : Nooon !

Homme : Euh… Je m’appelle Harlan. Et je suis le dernier survivant sur Altair.

Jack : Excusez-moi ? Le dernier sur… Vous êtes tout seul sur cette planète ?

Harlan : Hm oui… Et toutes vos armes sont par ici. Hihihi.

---

Sur P3X-989, section 3.

Harlan : Nous sommes dans la section 3. Il y’a eu des problèmes ici récemment.

Sam : Quel genre de problèmes ?

Harlan : Oh des pannes mécaniques. C’est très difficile d’entretenir un tel ensemble tout seul.

Jack : Dites-moi Harlan, y’a-t-il quelque chose à l’extérieur de cette base ?

Harlan : Là haut il y’a un monde, on est en dessous.

Daniel : En dessous de la surface ?

Harlan : Oh oui, sur la surface on ne peut pas survivre. Les radiations sont extrêmement mauvaises. Nous voici à la section 4.

Daniel : Euh… Qu’est-il arrivé à votre civilisation ? Vous deviez surement vivre à la surface et, vous avaient dû descendre non ?

Harlan : Oh il y’a longtemps.

Daniel : Nous sommes curieux de tout ce qui touche aux autres mondes, on aimerait bien savoir ce qu’il s’est passé, à la surface.

Harlan : Oh nous avons le temps.

Jack : Oui nous avons même tout le temps.

Harlan : Hihihi. Oui. C’est ca vous avez compris. Comtraya.

Jack : Ca veut dire quoi ca, ce comtraya ? C’est comme coucou salut ?

Daniel : Harlan, depuis quand vivez vous ici tout seul ?

Harlan : Ah, laissez-moi réfléchir. Wallas a été le dernier à partir, il me manque. Mais c’est drôle, vous me rappelez tous un peu ce cher Wallas. [Se tourne vers Sam] A part vous évidement, vous êtes une femelle. [Puis vers Teal’c] Et vous vous êtes, vous… Euh… Peu importe ce que vous êtes. Hubald, lui c’était le créateur de toutes ses choses. Mais il est mort vraiment très tôt. Oui, il a emmené beaucoup de secrets avec lui, il y’a très longtemps.

Jack : Combien de temps, exactement ?

Harlan : Exactement ? Quatre vingt neuf millions deux cent soixante dix-sept mille de vos heures à vous.

Jack : Ce qui nous fait onze mille ans.

Sam : Comment savez-vous ca ?

Jack : C’est exact ?

Sam :  Oui.

Daniel : Mais comment avez-vous fait ?

Harlan : Vous voyez, tout chez vous s’améliore, même vos cerveaux. Tout va aller de mieux en mieux maintenant.

Jack : Mais comment ca ?

Harlan : Quoi vous ne le sentez pas ? Vous ne vous sentez pas plus résistant, plus intelligent ?

Daniel : Jack, je crois qu’il a raison. Je me sens très bien.

Harlan : Mais c’est normal. Parce que je vous ai fait un grand cadeau. J’ai fait de vous tous des êtres… Meilleurs.

Jack : Meilleurs en quoi ?

Harlan : Oooh n’ayez aucune crainte. Je n’ai fait que vous rendre meilleurs.

Jack : Bon alors c’est bon ca va. Ecoutez. Assez rigolé. Je vais vous demander une fois encore, tout simplement… Meilleurs en quoi ?

Harlan : [Cafouillis]

Jack : Bon on s’en va, on retourne sur Terre.

Harlan : [Cafouillis bis]

Jack : Carter, annoncez notre retour.

Harlan : Attendez ! Vous… Vous ne pouvez pas partir, et moi non plus d’ailleurs, c’est trop dangereux !

Daniel : Qu’est-ce qui est dangereux ? Dites-le nous !

Harlan : Non. On a tout le temps ! Y’a tellement de choses à savoir avant ca. Ah… Vous voulez repartir ? Vous le voulez. Vous ne pouvez pas me laisser ici, comme ca, tout seul.

SG1 passe la porte.

Harlan : Oh non.

---

SGC, infirmerie.

Janet : Comment vous sentez-vous ?

Jack : Je n’me suis jamais senti aussi bien. C’est justement ca qui m’inquiète.

Janet : Oui et bien moi, il y’a autre chose qui m’inquiète. [Donne un stéthoscope à Jack] Ecoutez.

Jack : Je n’entends rien du tout.

Janet : Hm hm.

Jack : Est-ce que je vais si bien que ca ? Ou alors j’suis mort.

Janet : Pour comprendre ce qui s’passe je vais devoir vous faire une prise de sang.

Jack : C’est pas vrai, mais qu’est-ce que c’est que ca ? Enlevez-moi ca du bras.

Janet : Bon très bien ! Vous allez tous devoir passer une radio.

Sam : Mais qu’est-ce qu’il nous a fait docteur ?

Janet : Je ne sais pas. Je vous demande simplement de rester calme.

Teal’c : J’ai été débarrassé du Goa’uld.

Sam : Mon colonel, qu’est-ce que vous faites ?

Janet : Colonel !

Jack : Hm.

Janet : Oh non. Oh !

Jack : Qu’est-ce que c’est que ca ?

Janet : [Dans le haut parleur] On demande la sécurité à l’infirmerie.

Daniel : Oh la sécurité docteur Fraiser. Ce n’est que nous.

Janet : Je vais vous demander de ne pas vous approcher.

Des soldats arrivent.

Jack : Fin d’alerte messieurs. Il s’agit d’un petit malentendu. C’est un ordre.

Janet : L’état d’alerte est maintenu.

Le général Hammond entre.

Janet : Général il n s’agit pas du colonel O’Neil.

Jack : Oh pour l’amour du ciel général, c’est moi !

Hammond : Vous appelez ca du sang humain vous ?

Janet : J’ai de bonnes raisons de croire que ce sont des imposteurs. Cet individu quel qu’il soit, a un cœur qui ne bat pas.

Hammond : Qu’on les mette en salle de détention. Postez un garde à l’extérieur.

Jack : Général Hammond. Je ne sais pas du tout ce que ce maniaque sur 989 nous a fait mais je jure devant dieu que votre femme est morte d’un cancer, ca va faire quatre ans.

Hammond : Vous suivez les instructions de ces hommes et on n’vous fera pas d’mal.

Jack : Vos petites filles se prénomment Tessa et Kelly.

Hammond : En cas de résistance brutal de votre part, on vous répondra d’une extrême violence. Est-ce que c’est bien compris ?                                                                                    

Jack : A vos ordres. Mon général.

---

Janet : Il s’agit d’une histoire absolument incompréhensible.    

Hammond : Ils leurs ressemblent, ils parlent comme eux et ils sont surs d’appartenir à la SG1.

Janet : C’est peut-être un nouveau piège des Goa’uld

Hammond : Je ne sais trop que penser. Il connaissait très bien les noms de mes petits enfants. Comment les connaitrait-il si ce n’est pas Jack O’Neil ?

Janet : Monsieur, vu tous nos antécédents avec les Goa’uld, je pense que les garder ici serait extrêment dangereux.

Hammond : Je vais tenir compte de votre conseil docteur.

---

Salle de détention.

Daniel : C’est incroyable. On dirait ma main, c’est la mienne. Je suis le même, c’est vrai. Je ne ressens aucune différence, si ce n’est un mieux sensible.

Sam : Ca c’est ce que Harlan a dit.

Daniel : Mais pourquoi ne nous a-t-il pas tout dit ?

Sam : Pour moi, il a eu peur qu’on le prenne trop mal.

Jack : Perspicace ce cher monsieur.

Sam : Vous savez mon colonel, il ne faut pas en vouloir à Hammond de nous mettre au secret.

Jack : Hé. Je sais très bien qui je suis.

Sam : Et bien oui, moi aussi. Je ne me suis même jamais sentie aussi bien mais, de toute évidence… Harlan a transféré notre conscience dans ces nouveaux corps.

Jack : Des corps ?  Est-ce que vous avez vu ce qu’il y’a dans ce bras ? Nous sommes devenus des machines !

Sam : Hum.

Daniel : Teal’c est-ce que ca va ?

Teal’c : Pourquoi ?

Daniel : Et bien… Pour commencer vous avez perdu… L’enfant Goa’uld.

Teal’c : Je sens encore sa présence.

Daniel : Vraiment ? Ce doit être comme de continuer à sentir sa jambe après l’avoir… Perdue.

Jack : Oh pour l’amour du ciel, Daniel ! Je peux comprendre votre fascination pour tout ca, mais vous croyez pas qu’il serait temps de voir la réalité en face ? Nous sommes retenus prisonniers par notre propres amis !

Daniel : Mais ils ne vont pas nous garder éternellement je pense.

Jack : Pourquoi pas ? Que croyez vous qu’il va se passer ? Est-ce que vous croyez vraiment que les services secrets vont nous laisser continuer à la SG1 comme ca ?

Daniel : On a encore des droits Jack.

Jack : De quels droits est-on en train de parler ?

Sam : Quel que soit c’qu’il nous a fait à tous, on est encore…

Jack : Des humains ? Et ca c’est un bras humain ?

Sam : Et bien Harlan a dit qu’on reviendrait. Maintenant on sait pourquoi.

---

Hammond : Colonel O’Neil ou qui que vous soyez, j’ai décidé d’envoyer la SG5 vers P3X-989 pour faire la lumière sur tout ca.

Jack : C’est une bêtise !

Hammond : Pourquoi ?

Jack : Parce que le vieil Harlan va leur faire c’qu’il nous a fait à nous.

Hammond : Harlan ?

Daniel : Le dernier rescapé que nous ayons rencontré sur ce site, monsieur.

Sam : Nous avons de bonnes raisons de croire qu’il a transféré nos consciences dans ces nouveaux corps artificiels.

Hammond : Mais pourquoi aurait-il fait ca ?

Daniel : Et bien il s’est dit qu’il nous faisait une faveur. Il pense que ca nous rend meilleurs. Et je n’y avais pas vraiment pensé sur le moment, mais il doit être artificiel lui aussi.

Sam : Voilà qui expliquerait comment il pu arriver à l’âge de onze mille ans.

Hammond : Quoi ?!

Jack : Mon général… Je crois qu’il est impératif que nous allions…

Les membres de SG1 s’effondrent.

Hammond : Appelez vite le docteur !

Soldat : A vos ordres !

Sam, Teal’c, Daniel et Jack gémissent.

Jack : Mon général. Renvoyez nous là bas…

---

Salle d’embarquement du SGC.

Hammond : Nous enverrons une deuxième équipe dans l’heure qui suit.

Jack : Négatif, ne prenez aucun risque.

Hammond : Qu’on ouvre la porte des étoiles.

Responsable des commandes : C’est fait.

---

Sur P3X-989.

Teal’c : Mes forces reviennent.

Sam : On manquait d’énergie.

Daniel : Quoi ?

Sam : Et bien ces nouveaux corps sont des machines, elles ont besoin d’énergie et cette énergie… Se trouve ici.

Harlan : Héhé. Comtraya !! C’est ici qu’est votre place. Maintenant, cet endroit est le seul où vous pourrez vivre en paix.

Jack : Vous ! Espèce de vieux malade !

Harlan : Vous avez attendu trop longtemps j’étais inquiet. Ca va mieux là ?

Jack : Pourquoi ? Qu’est-ce que vous nous avez fait ?

Harlan : Vous avez l’air très en colère ?

Jack : Oui. Donnez-moi une bonne raison de ne pas vous pulvériser !

Sam : Il est le seul à pouvoir remettre nos consciences dans leur véritable enveloppe corporelle.

Harlan : Oh non non ! Je n’peux pas faire ca. En temps voulu, vous saurez pourquoi. En fait j’ai transféré vos consciences dans un corps synthétique.

Jack : Et bien tachez de le remettre et tout de suite !

Harlan : Non je n’peux pas c’est définitif…

Jack : Je n’ai pas envie d’entendre ca !

Harlan : Vous êtes en train de me faire du mal.

Jack : Ssss !

Harlan : Je suis désolé mais il n’y’a pas moyen de faire c’que vous souhaitez. Vos corps réels ont disparu, tout ca fait parti du processus. Voici ce que vous êtes devenus. Vous allez voir, on se sent bien mieux.

---

Harlan : C’est par là. On tourne ici, au coin, juste encore quelques petites marches et vous revoilà chez vous. Vous devriez vous reposer maintenant, vos systèmes internes ne sont pas complètement rechargés. Ils étaient retombés à un niveau très faible.

Haut-parleur : Attention ! Fuite dans le secteur 812, section 2. Une réparation immédiate s’impose.

Harlan : Section 2. Ah vous voyez pourquoi j’ai besoin de vous, cette base à besoin de main d’œuvre pour sa maintenance. Et, et oui. Y’a tellement à faire. Vous allez voir, vous vous sentirez beaucoup mieux bientôt. Vous n’aurez pas à attendre très longtemps.

---

Daniel : Il nous a dit de nous reposer. Vous n’avez pas envie d’être encore à cours d’énergie.

Sam : Il a raison au sujet de cette base. La moitié de ce matériel de pointe ne fonctionne plus et le reste est limite. Regardez au dessus de vous, ca sent vraiment le bricolage de longue date. Il été désespéré.

Jack : Cette base peut s’écrouler à tout instant.

Teal’c : Condamner Harlan, ce serait nous condamner nous même.

Jack : Vous pourriez préciser ?

Teal’c : Ce qui est fait, est fait.

Jack : Oh aller, arrêtez. Est-ce que quelqu’un ici se rend compte que nous sommes tous devenus des robots ?

Jack s’apprête à quitter la pièce.

Daniel : Mais où allez vous ?

Jack : A la recherche d’Harlan.

Daniel : Jack !

Jack : N’ayez crainte, c’est histoire de parler ! De robot à robot.

Jack est parti.

Sam : Quoi ?

Daniel : Oh rien du tout. Cette notion de pouvoir survivre onze mille ans a traversé mon esprit pendant un moment. C’était trop. Je n’ai pas pu l’intégrer.

Sam : Apparemment nous aurons le temps de nous adapter. Oui, on a vraiment gardé les mêmes sensations et les mêmes perceptions que lorsqu’on était des humains.

Daniel : Et bien si c’est ce que pensez, c’est que le corps humain n’est qu’une machine. Ce n’est que l’habitacle de notre conscience. Ce n’est qu’une mécanique organique. Qui fait son travail, qui a besoin de carburant.

Sam : Ce n’est pas la même chose Daniel.

Daniel : Non c’est vrai mais… Peut-être que dans un sens Harlan avait raison. Peut-être qu’on se sent… Plus fort. Et tout en restant ce qu’on est, c’est-à-dire unique ! Avec toutes nos pensées, tous nos sentiments !

Sam : Avez-vous ressenti ou la faim, ou la soif, depuis que c’est arrivé.

Daniel : Non.

Teal’c se dirige vers la porte.

Daniel : Teal’c ? Ca va toujours ?

Teal’c s’en va, Sam et Daniel le suivent.

Daniel : Mais où va-t-il ?

Sam : Peut-être qu’il veut s’isoler. Ca on peut le comprendre. C’est par là.

---

Harlan : Ah j’ai du mal à comprendre cette obsession qu’est la votre.

Jack : Il ne s’agit pas d’une obsession. Tout ce que je veux savoir, c’est ce que vous avez fait des corps !

Harlan : Mais vous n’en aurez plus besoin dans l’avenir. Oh bien sur, vous êtes des explorateurs. Oui bon très bien. Mais y’a beaucoup à voir, beaucoup à apprendre dans cette station. Et vous allez vous sentir beaucoup mieux ici !

Sam : Non ! Mon colonel, vous avez vu Teal’c ?

Jack : Euh j’l’avais laissé avec vous.

Harlan : Peut-être qu’il vaut mieux le laisser seul. Il est… Différent. C’est ca ?

Jack : Oui. Bon écoutez Harlan, je voudrais savoir pourquoi vous nous avez fait ca ! Pourquoi vous nous l’avez fait ?

Harlan : Notre race a subit la destruction. La biosphère de cette planète ne pouvait plus nous maintenir en vie. Ce projet a été entreprit pour permettre à certains d’entre nous de continuer à vivre même si notre planète s’éteignait. Des corps dans leur forme ancienne, oh, ils n’auraient pas survécu à ca.

Sam : Combien étiez-vous à l’origine ?

Harlan : Un millier.

Daniel : Qu’est-il arrivé aux autres ?

Harlan : Oh y’a eu des problèmes avec le processus de transfert et certains furent perdus. Secara, Bareeth, Tira… Ce fut très triste. On n’a pas pu réparer Hubald, le créateur de tout ca, ses secrets furent perdus. Mais beaucoup survécurent. Pendant un temps.

Sam : Mais où sont-ils ?

Harlan : Certains sont partis par l’anneau qu’on a découvert, par lequel vous êtes arrivés. Ils ont emporté de petites sources d’énergie portable histoire de survivre. Oui. Je pensais qu’ils reviendraient me voir. J’ai attendu, attendu… Ici c’est leur maison après tout. Mais… Aucun n’est revenu. Quand aux autres ils n’ont pas accepté le cadeaux et… Ont mis fin à leur existence.

Daniel : Comment ?

Harlan : Bah ils voulurent marcher en surface trop loin de cette base. Au-delà de la portée de la source d’énergie. Wallas a été le dernier. Il a donné sa vie pour la station. Un accident et… J’ai survécu seul depuis Wallas. Mais vous êtes là maintenant et… Et tout va aller beaucoup mieux. Vous, pourriez vous tenir ca pour moi ? [Après avoir réparé la fuite] Comtraya ! Merci de votre aide. On travail bien ensemble, hein vous voyez ? On accompli des choses. Bon ! Nous devrions rester auprès de la source d’énergie. Au cas où elle tomberait encore en panne. Sans ce flot continu qui sort de cet émetteur, ces pauvres corps ne pourraient fonctionner que pour quelques heures et encore ! C’est d’ailleurs pourquoi je savais que j’allais vous revoir.

Jack : Harlan !

Harlan : Hum ?

Jack : Ce qu’on veut c’est rentrer chez nous.

Harlan : Non non, il faut rester ! Vous êtes mes amis, mes nouveaux amis.

Jack : Vos amis ? Je ne vous aime pas du tout ! D’ailleurs je ne vous aimerais jamais !

Sam : Mon colonel, si on veut avoir une chance de rentrer chez nous, on a besoin de lui.

Harlan : On dirait que vous n’appréciez pas le cadeau de l’immortalité.

Jack : Ah.

Harlan : Avoir onze mille ans et aller vers l’infini, quelle aventure !

Haut-parleur : Attention, fuite importante au niveau de la première section.

Harlan : Oh non c’est pas vrai. C’est vraiment très… Mauvais.

Sam : Qu’est-ce que c’est ?

Harlan : C’est la première source d’énergie. J’ai négligé trop longtemps l’entretien de la station pour vous recréer. Faisons vite, il nous reste peu de temps. Il faut réparer sinon on va tous… Mourir.

---

Harlan : Je crois que le thermo-condensateur fonctionne à nouveau très mal. Le tube 18 est bloqué. Il aspire la chaleur du noyau planétaire. Il faut le dégager. En surface le vent dépose une pluie acide et irradiée dans le système de ventilation et rouille les valves de sorties.

Sam : Qu’est-ce qui nous maintient en vie ?

Harlan : Le réservoir final, comme quand vous êtes partis dans l’autre monde. On a plus le temps !

Daniel : Y’en a déjà eu souvent des pannes de ce genre ?

Harlan : Pas tant que Wallas était en vie. C’est d’ailleurs pour ca que je vous ai créé. Nous devons travailler ensemble. S’il-vous-plait aidez moi !

Jack : Bon d’accord. On collabore.

Harlan : Ah.

Jack : Mais où est Teal’c ? On a besoin de lui.

Harlan : Ca n’a pas d’importance. Il est… Différent.

Sam : Très bien, qu’est-ce qu’on doit faire ?

Harlan : Hm, j’ai dû fermer beaucoup de prises d’air. On doit aller rouvrir vite et remettre la ventilation en route. Ici ! Et ici ! Je vais rester diriger les opérations à l’ordinateur.

Sam : Comment trouver ces prises d’air et les ouvrir ?

Harlan : Les contrôles automatiques ne fonctionnent plus, les sorties sont rouillées et bloquées. Vous devrez, vous devrez ouvrir les prises d’air et le faire manuellement. Fouillez dans vos esprits, tout est dedans ! J’ai bien veillé à ca. Vous avez toutes les réponses qu’il faut alors allez y ! Vite ! Vite ! Vite vite vite !!

Sam, Daniel et Jack partent.

Harlan : Oh lalalala.

---

Daniel : Par ici !

---

Haut-parleur : Attention ! La pression monte à un niveau critique. Le niveau est de quatre unités d’Hubald.

---

Haut-parleur : La pression s’élève à six unités d’Hubald. Alerte !

---

Daniel : C’est ici. Vous avez vu ca ?

Sam : Daniel.

Daniel : Harlan avait raison, tout est coincé par la rouille.

---

Daniel : Ah. Ca y’est je l’ai.

---

Haut-parleur : Attention la pression s’élève à dix unités d’Hubald.

---

Haut-parleur : La pression s’élève à douze unités d’Hubald. Nous sommes au-delà de la vitesse de ventilation.

---

Jack : Non pas encore Harlan, pas encore. Aaaah. Oh non. Ah Teal’c. Ah ca va ouais. Où étiez vous passé ?

Teal’c frappe Jack.

Jack: Ah ! Teal’c !

---

Haut-parleurs : Douze unités.

---

Jack : Arrêtez ! Qu’est-ce que vous faites ? Arrêtez !

---

Haut-parleurs : Imminence d’une rupture catastrophique dans l’arrivée du liquide réfrigérant.

---

Jack : Enfin Teal’c ! Calmez-vous ! Teal’c ! Teal’c !!

---

Haut-parleur : Vous avez réussi à libérer une pression suffisante. Comtraya !

---

Daniel : On a réussi ?

---

Sam : Teal’c arrêtez !

Harlan fait disparaitre le robot Teal’c.

Sam : Mon colonel !

Jack : Oh ca va !

Sam : Je suis désolée mais ce n’est pas mon avis.

Harlan : Ce ne sont que des dégâts mineurs, je peux réparer ca. Tout ira bien pour vous, vous allez voir. Et pour votre ami aussi.

Sam : Qui ? Teal’c ?

Daniel : Vous l’avez tué !

Harlan : Il souffre d’un disfonctionnement.

Daniel : Comment ca pourrait aller bien pour lui s’il est mort ?

Harlan : Vous verrez le résultat. La station est réparée. Regagnez vos quartiers et attendez. Vous verrez, vous verrez !

Harlan s’en va.

Jack : Surtout ne le lâchez pas !

---

Daniel : Harlan ouvrez cette porte !

Sam : Harlan !

Harlan : Oh non ! Eloignez-vous !

Daniel : Harlan ! Mais qu’est-ce que vous êtes en train de faire ?

Harlan : Tout se passera très bien, s’il-vous-plait.

Sam : Il fait un nouveau corps synthétique pour Teal’c

Harlan : Non ! Regagnez vos quartiers, et je vous le ramènerais très très vite.

Sam : Comment est-ce possible ?

Harlan : Hm oui… Il y’avait deux esprits avant tout ca. La créature qu’il portait en lui l’envahissait et ils ne pouvaient pas coexister alors… Il y’a eu disfonctionnement. Je ne m’étais pas rendu compte qu’il était différent. Je ne ferais pas la même erreur cette fois.

Sam : Mais répondez à ma question ! Comment pouvez-vous faire un corps synthétique pour Teal’c sans avoir l’original ?

Jack : Capitaine Carter ! Restez à l’écart. Harlan ! Arrêtez cette machine.

Harlan : Le processus est incomplet et je…

Jack : Arrêtez là tout de suite ! Maintenant, répondez à la question de Carter !

Harlan : Je vous en prie. Si vous me faites du mal… Vous détruisez le dernier survivant de tout un peuple. Et vous en même temps.

Jack : Pour la dernière fois ! Est-ce que nos vrai corps, et j’ai bien dit nos vrai corps, existent quelque part ?

Harlan : Oui.

Jack : Alors je voudrais qu’on puisse les récupérer. Maintenant !

Harlan : Je ne pourrais pas faire ca, même si j’voulais le faire.

Sam : Pourquoi ? Si vous pouvez transférer nos consciences dans ces corps, alors il me semble évident que le processus peut-être inversé.

Harlan : Non. Non c’est pas possible.

Jack : Pourquoi ?

Harlan : Hm… J’vais vous montrer.

---

Dans une salle où les vrai corps des membres de SG1 se trouvent.

Harlan : Je n’voulais pas leur faire du mal. Je voulais les renvoyer à travers l’anneau dès que j’aurais été sur que vous acceptiez votre transfert.

Sam (robot) : Sauf que ce n’est pas vraiment un transfert ca… Pour moi ca n’en ai pas un. Nous sommes des copies.

Harlan : Oui. Mais semblable à l’original et même mieux ! Si vous n’aviez pas été aussi obstiné, vous ne vous seriez jamais vu. Une fois assuré de la réussite du transfert, j’avais l’intention de renvoyer vos « moi » organiques vers votre monde. Leur monde. Ils n’auraient jamais été au courant de votre existence. Et en temps voulu j’espérais bien que vous accepteriez la votre.

Jack (robot) : Nous… Nous ne rentrerons jamais…

Harlan : Non. L’avenir est ici. Et vous serez étonnamment bien ici.

Sam (robot) : Teal’c ?

Teal’c : Capitaine Carte.

Sam (robot) : Colonel, il va bien.

Jack (robot) : C’est parfait. Capitaine.

Le double robotique de Jack quitte la pièce.

Jack : Daniel ?

Daniel (robot) : Si on veut oui… [S’approche du vrai Daniel] Attends, j’vais t’enlever ca.

Jack : Harlan ? Où étiez-vous ?

Harlan : J’étais un peu débordé.

Jack : J’imagine. Et vous faisiez quoi ?

Harlan : J’ai créé vos doubles synthétiques et j’ai sauvé la planète. Plein de choses. Plein de choses.

Jack : Synthétique ?

Harlan : Oui. Je suis désolé de vous avoir neutralisé si longtemps. J’ai peur que mon projet ait lamentablement échoué. Mais je tiens mes promesses, hé, vous pouvez vous en aller.

Sam : C’est impossible.

Sam (robot) : C’est la vérité. Au début on ignorait qu’on nous avait changés.

Sam : En recréant la structure neural au niveau moléculaire, on pourrait ainsi…

Sam (robot) : Je sais, je sais. Ca simplifie vraiment toutes sortes de principes. Mais on est identique. Jusqu’à ce grain de beauté sur no…

Sam : Hé hé !! Ca suffit !

Harlan : Hihi.

Teal’c : Vous aviez une copie de moi ou pas ?

Harlan : Oh oui, bien sur. Oui. Mais… J’ai dû désintégrer la votre.

Teal’c : Je vois.

Sam : Oui, tu n’aimes pas ca hein ?

Daniel : Euh… Et bien disons que c’était…

Sam : Je pense qu’à la longue on finira par s’habituer…

Jack quitte la salle.

Sam : Les circonstances seront différentes.

---

Jack : Bon euh… Moi non plus je suis pas très content de tout ca.

Jack (robot) : Tu crois savoir ce que j’ressens ?

Jack : Et bah… Oui. On est basiquement le même type en fait.

Jack (robot) : Et ca, tu l’as vu ?

Jack : Ahou. Désolé.

Jack (robot) : Ouais.

Jack : Bon alors, qu’est-ce qui s’est passé ici ?

Jack (robot) : Quelqu’un a volé ma vie. Voilà ce qui s’est passé.

Jack : Oh, tu es en train de parler de ma vie.

Jack (robot) : Hé ! Je crois que j’y ai droit autant que toi, non ?

Jack : …

Jack (robot) : J’croyais que je pourrais trouver un moyen de me défaire de tout ca. Que, que je pourrais me remettre dans mon corps, là où je dois être.

Jack : Ah bah c’est… Là c’est occupé.

Jack (robot) : Ouais je sais. J’l’ai remarqué, merci. Mais qu’est-ce que j’deviens moi ?

Jack : …

Jack (robot) : Qu’est-ce que tu veux ?

Jack : Et ben, tout le monde là bas discute sur le sens à donné à la vie. Les deux Daniel pensent que tout ca est fascinant. Les deux Carter sont en train de s’enguirlander. Teal’c se sent isolé. Euuh… Toi et moi y’a deux ou trois trucs dont on devrait parler.

Jack (robot) : J’ai pas l’intention de te mener la vie dure pour savoir qui doit repartir, si c’est ca que tu veux dire.

Jack : Ah bah merci.

Jack (robot) : Et ca n’a rien à voir avec la générosité, fais moi confiance. Je n’peux pas repartir. Si j’le pouvais ca pourrait peut-être devenir une autre histoire !

Jack : Ouais, c’est sur. Mais y’a la… La question de la sécurité. Bah oui par rapport à tout ce que je sais sur la Terre. Les codes, les défenses…

Jack (robot) : On va boucher la porte.

Jack : Hein hein…

Jack (robot) : Tu n’auras même pas besoin d’envoyer une bombe par sécurité.

Jack : J’y songeais pas.

Jack (robot) : Ouais, tu parles ! J’te connais.

Jack : C’est bon. Ca va. Tu as ma parole, colonel.

Jack (robot) : Appelles moi Jack.

Harlan : Colonel O’Neil.

Jack et Jack (robot) : Oh, c’est pas vrai…

Jack (robot) : Je m’en occupe.

---

Harlan : Ah ! Ah vous êtes là. Je m’faisais du souci pour vous. Mais, où est votre double ?

Jack (robot) : Il est… Il s’apprête à retourner chez lui.

Harlan : Oui. Tout est pour le mieux. Et j’espère qu’un jour vous ne m’en voudrez plus.

Jack (robot) : Vous n’avez fait qu’essayer de survivre.

Harlan : Oui et on va survivre ! Tout va bien se passer, vous aller voir.

Jack (robot) : Harlan… Personne n’a été programmé pour vivre éternellement.

Harlan : Ah peut-être pas. Mais si vous essayez pendant quelques centaines d’années peut-être que vous pourriez changer d’avis et y prendre goût. Hein ?

---

Salle d’embarquement, sur P3X-989.

Jack : Alors… N’oublie pas de boucler la porte après notre départ.

Jack (robot) : Est-ce que je suis du genre à oublier ca ?

Jack : Bon. J’te salue. Et… Tu devrais faire quelque chose… Pour ca. Hein ? Whou.

Jack (robot) : J’te souhaite une longue vie.

Jack : A toi aussi.

Tin Man


TEASER

[Offworld in a dark building. After coming up of a ladder, we have a view on a Stargate. When it shuts down, we see SG-1 that just came through the Gate.]

O'NEILL
Ladies and Gentlemen, this is your Colonel speaking. Welcome to P3X niner-eight-niner, where it's a balmy…room temperature…Fan it out!
[They start investigating the chamber they are in. O'Neill is looking at a ball of light which is suspended from the ceiling above them.]

O'NEILL
Whoa…Well the lights are on…but there's nobody home!
DANIEL
The technology seems advanced by comparison to what we've seen on most of the human-inhabited planets. Maybe they are more advanced than Earth.
CARTER
They're much more.
DANIEL
Well, it feels older…somehow.
O'NEILL
I know how it feels. This place have seen better days.
[SG-1 explores the compound.]

DANIEL
At least it doesn't appear to be a Goa'uld origin.
O'NEILL
Teal'c, have you run into something like this?
TEAL'C
I have not.
CARTER
Computer.
SG-1 arrives at what a control room, filled with banks of computers. Carter touches one of the computers, triggering an unusual sound.
O'NEILL
Well, that sounds ominous! Fall back.
[They are making their way back to the Gate when they are suddenly zap by a light and they all fall down on the floor.]

END OF TEASER

OPENING CREDITS

INT—LABORATORY

[We see O'Neill waking up. The four members of SG-1 are all lying down in a room, each dressed in black clothes. O'Neill looks confused. Carter is lying down on the table next to him.]

CARTER
Colonel?
O'NEILL
Carter.
CARTER
Whoa…How did we get into these outfits?
O'NEILL
I don't know.
[O'Neill gets up.]

O'NEILL
Welcome to PX3-989.
[Carter also stands up as O'Neill is moving towards the rest of his team members. Everything is still dark.]

CARTER
My transmitter's gone.
O'NEILL
Daniel? Teal'c? You guys are okay?
[Carter stops at Daniel's table, while O'Neill goes over to help Teal'c.]

TEAL'C
I am well.
DANIEL
Yeah, I'm fine.
[Daniel sits up.]

DANIEL
Better than fine actually, when you consider the fact that we are just…
[He doesn't have the time to finish his sentence when someone enters the room.]

HARLAN
Com-traya! Com-traya!
O'NEILL
Daniel?
DANIEL
I think that's a greeting.
HARLAN
Yes, it is.
DANIEL
Oh! Well then…uh…Com-traya. We are explorers from a place call Earth. I'm Daniel. Hello.
[He holds out his hand to the man.]

HARLAN
Oh! This is your custom, yes? Hello!
HARLAN
(To Daniel)
You are the leader?
DANIEL
Oh, no. That will be…
(He points to O'Neill)
O'NEILL
Me! Colonel Jack O'Neill. Cumbaya.
HARLAN
Com-traya.
(He laughs kindly at O'Neill.)
O'NEILL
Whatever. Why did you attack us?
HARLAN
Attack? Oh, attack, yes, of course. It would seem that way from your perceptive. Yes, I did that.
O'NEILL
Why?
HARLAN
It could not be helped! Oh, are you suffering any pain? Any after effects? Occasionally the heart must be restarted.
DANIEL
Oh, no. I think that we feel fine.
HARLAN
Ah, Com-traya! You are all such wonderful specimens!
(Turns to Carter.)
You in particular, female!
CARTER
Colonel?
[Carter moves towards Harlan.]

O'NEILL
Easy Captain.
(To Harlan)
Listen, we had some things…when we got here…some weapons.
HARLAN
Oh, those, hmm. Yes. Very dangerous.
O'NEILL
Very. Can we have them back?
CARTER
And our uniforms?
HARLAN
Sorry, but they are gone. This is better, yes?
[Harlan touches Carter's shoulder.]

CARTER
No.
[Carter moves away from Harlan.]

HARLAN
I am Harlan.
(He holds out his hand to Daniel.)
I am the last survivor of Altar.
O'NEILL
Excuse me? The last survivor? You're the only one of this planet?
HARLAN
Yes. And your weapons are this way.
[SG-1 follow Harlan through the complex.]

HARLAN
We are in section 3. There has been trouble here lately.
CARTER
What kind of trouble?
HARLAN
Mechanical breakdowns. Very difficult to maintain this complex all alone.
O'NEILL
Listen, Harlan, is there an outside of this place?
HARLAN
Outside is above, we are under.
DANIEL
Under…the surface?
HARLAN
Oh yes, on the surface we cannot survive. Hmm, radiation. Very, very bad. Ah! This way to section 4!
DANIEL
Eh, what happened to your civilisation? Surely, you started on the surface and then move under.
HARLAN
Oh, yes, long ago!
DANIEL
We are curious to learn about others worlds, we would love to hear about what happened on the surface.
HARLAN
All in time.
O'NEILL
We've got all the time in the world!
[Harlan chuckles in response to this.]

HARLAN
Yes, you do. You understand? Com-traya!
O'NEILL
Now, what is that "Com-traya!", is that like "Aloha"?
DANIEL
Harlan, how long have you been on your own?
HARLAN
Eh, now, let me see, Wallas was the last one to go. I miss him. But, you all remind me a little of Wallas. Eh, except for you, of course, you are a female.
(Harlan turns from Carter to Teal'c.)
And you are…whatever you are.
(Teal'c and O'Neill glance at each other.)
Hubald, he was the creator of all this, but he died very early…too early…Many secrets with him, so long ago.
O'NEILL
How long, exactly?
HARLAN
Eh, exactly? Ninety-nine million, two hundred and seven thousand of your hours.
O'NEILL
Well, that's 11,000 years.
CARTER
How did you know that?
O'NEILL
(Startled)
That's right?
CARTER
(Thinking)
Yeah.
DANIEL
(To O'Neill)
Wait, how did you know that?
HARLAN
See. Everything is better. Even your minds. You are all much, much better!
O'NEILL
Better than what?
HARLAN
You do not feel it? You are not stronger? Smarter?
DANIEL
Jack, I think he's right. I feel great.
HARLAN
Of course you do. Because I have given you a great gift. I have made you all…better!
O'NEILL
Better, how?
HARLAN
Oh, I have not hurt you! I have only made you…better.
O'NEILL
All right, listen, listen closely, I'm going to ask you one more time, very simply, better…how?!
[Harlan doesn't answer.]

O'NEILL
We're gone! We're out of here!
[SG-1 head back towareds the Stargate. Harlan looks worried. The team arrives at the Gate and they have their weapons back.]

O'NEILL
Carter, dial us home!
HARLAN
Wait! You—you—you cannot leave! I—I—I cannot leave either! It is not safe!
DANIEL
What is not safe? Tell us!
HARLAN
All in time, there is so much you must know first.
[The Gate kawooshes and Carter sends the GDO signal.]

HARLAN
You will be back! You will! You cannot leave me here.. all…alone…[He stands staring, worried as the Gate shuts down.)
Oh, dear!
INT—SGC INFIRMARY

[All the members of SG-1 are present, hovering as Dr. Fraiser examines O'Neill.]

FRAISER
Colonel, how do you feel?
O'NEILL
Never felt better in my life! That gets me a little worried actually.
FRAISER
Yeah, well, this has got me a little worried.
(Fraiser gives O'Neill her stethoscope.)
Listen.
[O'Neill listens to his heart.]

O'NEILL
I don't hear anything. What, this is better? I'm dead?!
FRAISER
Well, Colonel, to make sense of this I going to have to do a blood sample.
[Fraiser takes a blood sample from O'Neill. A milky white liquid is drawn into the syringe.]

O'NEILL
My God, what the hell is that? Get that out of me!
FRAISER
Look, eh, I'm going to need x-rays on all of them. Stat!
[In the background, Teal'c begins to rub his abdomen.]

CARTER
What did he do to us?
FRAISER
I don't know. Just let's everybody stay calm.
[Teal'c lifts his shirt and he realises that his larval Goa'uld is no longer there.]

TEAL'C
I no longer possess a Goa'uld.
[At this, O'Neill grabs a knife, braces his arm against the table, then begins to cut open his arm from his wrist to almost his elbow.]

CARTER
Colonel! What the hell are you doing?
FRAISER
Colonel!
[Then O'Neill peels back his skin to reveal a mechanical interior of circuits and pistons.]

O'NEILL
God!
FRAISER
Dear God!
[As Carter helps O'Neill, Fraiser moves away to sound the alarm.]

FRAISER
Alert, Security to the Infirmary!
DANIEL
Whoa! Security? Doctor Frasier, it is us.
FRAISER
Just, don't come any closer.
[The secutiry team arrives in the infirmary.]

O'NEILL
Stand down airmen, just a little misunderstanding. That's an order.
FRAISER
Belay that order!
[General Hammond enters the Infirmary.]

FRAISER
General, that is not Colonel O'Neill.
O'NEILL
Oh, for crying out loud, General, it's me!
HAMMOND
Would you call that human blood?
FRAISER
I have reasons to believe that they are all impostors. He, or whatever he is, has no detectable heartbeat.
HAMMOND
Take them to the holding room. Put a guard outside.
O'NEILL
General Hammond.
(O'Neill gets up and walks over to face Hammond.)
I don't know what that sonovabitch on 989 did, but I swear to God…
HAMMOND
Follow the instructions.
O'NEILL
(Interrupting)
Your wife died of cancer four years ago!
HAMMOND
And you will not be hurt!
O'NEILL
Your granddaughters' names are Tessa and Kayla!
HAMMOND
Any resistance by any of you will be met with deadly force! Is that understood?
O'NEILL
Understood. Perfectly.
[O'Neill leads the way out of the Infirmary, followed by the rest of his team and the security team.]

INT—SGC

[Gen. Hammond and Dr. Fraiser are watching SG-1 via a monitor.]

HAMMOND
Looks and sounds like our people. They certainly believe they are SG-1.
FRAISER
It may be another Goa'uld trick.
HAMMOND
I don't know what to believe. He was right about the names of my grandchildren. How else would he have known, if he isn't Jack O'Neill?
FRAISER
Sir, given our history with the Goa'uld, I believe keeping them here would be extremely dangerous.
INT—SGC HOLDING ROOM

[Daniel is staring in fascination at his right hand.]

DANIEL
It's incredible, it looks like mine, it feels like mine, it is mine, I mean I don't feel any different. If anything, I feel better!
CARTER
Well, that's what Harlan said.
DANIEL
Why didn't he just tell us?
CARTER
Probably afraid we'd damage him.
O'NEILL
Perceptive little runt.
CARTER
You know, Colonel, you can't blame General Hammond for confining us.
O'NEILL
Hey, I know who I am!
CARTER
So do I! In every respect I feel like Carter. But the evidence. Harlan must have transferred our consciousness into these bodies!"
[Teal'c paces the room, holding his abdomen.]

O'NEILL
Bodies? Did you see the inside of this arm? We're machines, Carter.
[Daniel is watching Teal'c pace.]

DANIEL
Teal'c? Are you okay?
TEAL'C
Why?
DANIEL
Well…for starters you've lost your…infant Goa'uld.
TEAL'C
I still feel its presence.
DANIEL
Really? That must be like continuing to feel a limb after it's been lost.
O'NEILL
Oh, for crying out loud! Daniel! I'm glad you're so fascinated by all this, but it's time for a little reality check. Okay? We are being help prisoner by our own people.
DANIEL
Well, they can't keep us in here forever…I mean….
O'NEILL
Why not? What do you think is going to happen? You really think military intelligence is going to let us continue as SG-1…like this?
DANIEL
We still have our rights, Jack.
O'NEILL
What rights are you talking about?
CARTER
Colonel, no matter what he's done to us, were still.
O'NEILL
(Interrupting)
Human? Is that what you were going to say?
CARTER
Harlan said we'd be back. Now we know why.
[Hammond enters the holding room.]

HAMMOND
Colonel O'Neill? Whoever you are. I have decided to send SG-5 back to P3X-989. See if they can shed some light on this.
O'NEILL
That's a mistake.
HAMMOND
Why?
O'NEILL
Because old Harlan will do to them what he did to us.
HAMMOND
Harlan?
DANIEL
The indigenous person we encountered on the other side, Sir.
CARTER
We do believe that he transferred out conciseness into these artificial bodies.
HAMMOND
Why would anyone do that?
DANIEL
Well he thought he was doing us a favour. He thinks this is better. And I never even really thought of it at the time, but he must be artificial too.
[Daniel lowers his head, looking exhausted.]

CARTER
That must explain how he got to be 11,000 years old.
HAMMOND
What?
O'NEILL
General?
(O'Neill is battling exhaustion too, looking as if he might pass out.)
I think that it's imperative that we go back.
[Each of the team members collapses. Hammond rushes forward to help them.]

HAMMOND
Get Dr. Fraiser!
AIRMAN
Yes, Sir!
[Carter and Teal'c hold their throats as if they are having difficulty breathing while Daniel is holding his head.]

O'NEILL
General, we've got to go back.
(O'Neill grabs Hammond's shoulder in desperation.)
INT—SGC GATE ROOM

[O'Neill and the other members of SG-1 are being helped towards the Stargate.]

HAMMOND
Will send another team through within the hour!
O'NEILL
Negative. Don't risk anymore.
HAMMOND
Get this Gate open!
CHEVRON GUY
Stand by.
INT—HARLAN'S COMPOUND: THE STARGATE

[The four members of SG-1 tumble out of the wormhole and lie before the Gate in a state of collapse. They begin to stir, finally sitting up.]

TEAL'C
My strength returns.
CARTER
We ran out of energy.
DANIEL
What?
CARTER
Well, if these bodies are machines, they need a power source. It's here.
[We hear Harlan's approach.]

HARLAN
Ah! Com-traya! Here is where you belong now. Here is the only place you can be.
(He is chuckling)
[O'Neill is seething with anger. Suddenly he jumps up, grabs Harlan by his collar and throws him against the Gate.]

O'NEILL
You sonova!
HARLAN
You nearly waited too long. I was worried. Feel better?
O'NEILL
Better. What the hell did you do to us?
HARLAN
You are angry.
O'NEILL
Yes. Give me one good reason why I shouldn't break you in half.
CARTER
Colonel, he's the only one who can put our consciousness back into our real bodies.
HARLAN
Oh! No, no, no, I cannot do that. In time you will see, I have transferred your consciousness into the synthetic
O'NEILL
(Still hold Harlan by his collar, O'Neill yells at him)
Well transfer us back! Now!
HARLAN
No, I cannot, it is permanent.
O'NEILL
I do not want to hear that! HARLAN
You are damaging me.
[Harlan is choking. O'Neill holds him for a few more seconds, then finally lets him go.]

HARLAN
I am sorry, but there is no way to do what you ask. Your bodies are all gone; it is all part of the process. This is what you are now. You will see; it is better.
[SG-1 appears defeated by this news.]

INT—CORRIDOR IN HARLAN'S COMPOUND

[The team is following Harlan through the compound.]

HARLAN
This way. Around the corner, just a few more steps and home again!
[They enter the laboratory in which they earlier regained consciousness.]

HARLAN
You should rest now. Your internal systems are not yet fully recharged, and they were aloud to drain far to low.
[Looking exhausted, Carter, Daniel and Teal'c sit while O'Neill continues to seethe.]

COMPUTER
Attention, coolant leak in secondary coils in section 2, immediate attention is required.
HARLAN
Section 2, you see now why I needed you? This place is more then one man can maintain! Oh, so much to do. You will see, you will all feel much better soon.
(Harlan leaves the laboratory.)
Oh, this will not take long at all.
[O'Neill continues to pace.]

DANIEL
Jack, he said we should rest. We don't want to run out of energy again.
[O'Neill ignores him.]

CARTER
He's right about this place, half of the stuff of this complex isn't working. The rest is marginal. I mean, look around. He's been jerry-rigging thing's for centuries. He was desperate.
O'NEILL
I say let this place fall down.
TEAL'C
To condemn Harlan would be to condemn ourselves.
O'NEILL
Your point being?
TEAL'C
What is done is done.
O'NEILL
Oh please. Has it occurred to anyone that all we are now is robots?
[O'Neill is upset. Everybody sits in silence his outburst after that. O'Neill suddenly walks around and opens the laboratory doors.]

DANIEL
Where are you going?
O'NEILL
I'm going to find Harlan.
DANIEL
Jack!
O'NEILL
Don't worry, it's just to talk. Robot to robot.
[Daniel shakes his head as the doors are closing. Suddenly, a smile appears on his face.]

CARTER
What?
DANIEL
Oh it's nothing. Umm, this notion of living a 11,000 years entered my mind for a moment and I couldn't…it's a lot to take in.
CARTER
Apparently we've got time to adjust. We really do have all the same sensations and perceptions that we did in our human form.
DANIEL
Well, if you think about it, the human body is just a machine. It's a vessel for our consciousness, I mean, it's just an organic one. I mean, it performs work, requires fuel.
[Carter shakes her head in disagreement.]

CARTER
It's not the same, Daniel.
DANIEL
No it isn't, but, maybe in away Harlan was right, maybe in away this is better. I mean where still us, were still…unique. Every thought, every feeling.
CARTER
Have you felt hungry, or thirsty since this happened?
DANIEL
No!
[Without warning, Teal'c suddenly stands up and walks to the door.]

DANIEL
Teal'c?. You still okay?
[Teal'c doesn't answer and leaves the laboratory. Daniel and Carter follow him out but are unable to find him.]

DANIEL
Where did he go?
CARTER
Probably wants to be alone. I don't blame him.
(Carter points out the hall in front of them.)
That way.
[Cut to Teal'c resting against a wall, holding his abdomen, struggling to breathe. He begins to shake violently. Cut to Harlan attempting a repair. O'Neill is with him.]

HARLAN
I do not understand this obsession of yours.
O'NEILL
It's not an obsession. I just wanna know what you did with our bodies!
HARLAN
But you have no further use for them.
[Daniel and Carter arrive.]

HARLAN
Oh good, you are exploring, yes good, good there is much to see, much to learn from the station. And you are feeling better. Yes?
CARTER
No. Colonel, have you seen Teal'c?
O'NEILL
I left him with you.
HARLAN
Perhaps he is best left alone. He is different. Yes?
O'NEILL
Yes. Look Harlan, I wanna know why you did this, why you did all of this.
[Harlan is focused on the repair he is making to the pipe.]

HARLAN
Our race was facing destruction. The biosphere of this planet could no longer support us. This project was undertaken to allow some of our people to continue to live, even if our planet could not. Our former bodies would never survive this.
CARTER
How many were there, originally?
HARLAN
A thousand.
DANIEL
What happened to them?
HARLAN
Oh, there were problems with the transfer process. Some were lost. Secara, Bareeth, Tira, very, very sad. We could not repair Hubald, creator of all this! His secrets were lost. But many survived…for awhile.
CARTER
Where are they?
HARLAN
Some left through the ring we discovered. The ring, which you went through. They carried along small, more portable sources with them. I expected them to come home…I waited. This is…home, after all. But they…didn't. And the rest did not except the gift, they…ended their existence.
DANIEL
How?
HARLAN
They walked above the surface, far from here, outside of the range of the power source. Wallas, he was the last one, he gave his life for the station. An accident. And I have been alone since Wallas. But you are here now, and everything is better now. Will you hold this for me?
[Daniel goes to help Harlan with the repair.]

HARLAN
Com-traya! Very helpful! We work together well. There. See? We accomplish things.
(Harlan puts his tools back in his toolbox and starts to walk away.)
So we must remain near the power source in case it breaks down again. Without the continuous stream of energy from the emitter, these bodies could not function for more than a few hours. And that is why I knew you would come back.
O'NEILL
Harlan, we want to go home.
HARLAN
No, no, you must stay, you are friends. New friends.
O'NEILL
Friends? I don't even like you. Chances are I will never like you.
CARTER
Colonel. If we are ever going to get home, we need him.
HARLAN
You still do not appreciate the gift? Immortality, 11,000 going on infinity. I always say.
(An alarm sounds.)
Oh no!
COMPUTER
Attention. Coolant leak.
HARLAN
Very bad, very bad.
CARTER
What is it?
HARLAN
The power source, for us! I spent too much time away from the station to create you. Hurry, there's not much time, we must repair it or else we will all…die.
INT—HARLAN'S COMPOUND CONTROL ROOM

[O'Neill, Daniel and Carter run into the control room with Harlan.]

HARLAN
I think the thermos compensator has malfunctioned again. Ah-ha, tube 18 is lost. It draw heat in from the planetary core, must be vented. The surface wind drives irradiated acid rain into the ventilation system. It rusts the valves closed.
CARTER
So what's keeping us going?
HARLAN
Reserve power, like when you went back to your world. "Not much time!"
DANIEL
Has this ever happened before?
HARLAN
Not since Wallas was still alive. That is the reason I created you. We must work together.
[O'Neill starts to randomly push some bottoms. Harlan reacts impatiently.]

HARLAN
Please help!
[Daniel and Carter look to O'Neill for approval.]

O'NEILL
All right, I'll help. Where's Teal'c? We could use him.
HARLAN
It does not matter, he is…different.
CARTER
Okay, so what do we do?
HARLAN
I had to shut down most of the vents. We have to open more and reroute the ventilation.
(He shows them a map of the building and points out to them the places where they should go to open the vents.)
There and there. I will stay here to operate the computer.
CARTER
How do we find these vents, how do we open them?
HARLAN
The automatic controls no longer work and the vent are rusted closed. You will have to open up the vent shafts, and do it manually. Search your minds. It is all there. I made sure of it. You have all the answers you need, now go! Go! Go!
[Daniel and Carter leave, but O'Neill stays with Harlan who shoos him away.]

HARLAN
Phhtt, phhtt, phhtt!
[O'Neill slowly departs.]

HARLAN
Oh dear, oh dear, oh dear.
[Cut to Daniel and Carter walking down the hallway.]

DANIEL
This way.
[Cut to Harlan in the control room.]

COMPUTER
Warning, pressure rising to critical levels. Pressure levels at four hubald.
[Cut to O'Neill standing on a footbridge looking down at the lower level. He jumps down and walks away looking impressed with his prowess. Cut to Harlan looking extremely worried.]

COMPUTER
Pressure rising to six hubald units. Warning!
[Cut to Daniel and Carter arriving at the vent.]

DANIEL
There it is.
(Daniel lifts the vent cover without effort, first surprising then impressing them.)
Did you see that?
CARTER
Daniel.
DANIEL
Oh.
(Daniel reaches into the vent.)
Harlan was right, it's rusted shut, I can feel it.
[Cut to O'Neill reaching another vent. Cut to Daniel attempting to open the valve.]

DANIEL
There, I've got it.
[Cut to Harlan. His computer screen shows that the pressure is increasing.]

COMPUTER
Warning! Pressure rising to 8 hubald units.
[Cut to Daniel and Carter, replacing the vent cover. The compound begins to shake. Cut to O'Neill trying to free his vent. Cut to the control room.]

COMPUTER
Pressure rising to 10 hubald units!
[Harlan makes an adjustment.]

COMPUTER
Override venting steam now.
[Cut to O'Neill at the vent.]

O'NEILL
Not yet, Harlan. Not yet!
[Steam erupts from the vent, pushing O'Neill back. He falls to the ground. Teal'c joins him.]

O'NEILL
Teal'c! Thank God! Where have you been?
[O'Neill attempts to rise but Teal'c pushes him to the ground again.]

O'NEILL
Tealc!
[Teal'c picks up O'Neill and slams him against the wall. Cut to Harlan.]

COMPUTER
12 hubald units!
[Cut to Daniel and Carter. Carter is opening another vent. Cut to Teal'c, who is attempting to strangle O'Neill.]

O'NEILL
Teal'c! God, what are you doing?!
[Cut to Harlan trying to open the vents from the computer system.]

COMPUTER
Catastrophic coolant failure is imminent.
[Cut to Teal'c throwing O'Neill to the floor near some pipes. As O'Neill gets up, Teal'c is coming for him.]

O'NEILL
Come on! Teal'c, come on! Teal'c!
[O'Neill swings one of the pipes at Teal'c as hard as he can. The pipe bends, shocking O'Neill. Teal'c throws O'Neill down again, O'Neill crying out in pain.]

O'NEILL
Teal'c!
[Teal'c pushes O'Neill into some pipes, steam erupting from them; cut to the control room where the pressure is shown to be descreasing.]

COMPUTER
You have succeeded in venting sufficient pressure. Com-traya.
[Harlan collapses onto his chair. Cut to Daniel and Carter.]

DANIEL
We did it.
[Cut to O'Neill, sitting on the floor. Teal'c grabs him again, focring his face into the venting steam. Cut to Daniel and Carter who hear O'Neill screaming and rush to his assistance. Cut to Teal'c holding O'Neill's face in the venting steam. O'Neill passes out. Teal'c grabs a hammer and is poised to hit O'Neill with it as Daniel and Carter arrive.]

CARTER
Teal'c, don't!
[Teal'c looks at them without recognition, raising the hammer to strike O'Neill. A ray of light hits his abdoment and he disappears. Harlan is standing behind where Teal'c was, a laser gun in his hand.]

CARTER
Colonel!
[Carter runs to help O'Neill, who sits, in pain from a terrible wound on his cheek baring metal and circuits beneath the synthetic skin which was burned away.]

O'NEILL
I'm all right.
CARTER
I'm sorry, but you're not.
HARLAN
It is only damage, I can repair it.
[As O'Neill touches his wound, he gets an electrical chock.]

HARLAN
All will be well, you will see. And your friend too.
CARTER
What? Teal'c?
DANIEL
You killed him!
HARLAN
He was malfunctioning.
DANIEL
How will all be well with him if he is dead?
[Harlan absently points his weapon at Daniel, who pushes it away.]

HARLAN
You, you will see. Now the station is repaired, go back to your quarters and wait. You-you will see.
[Harlan leaves them.]

O'NEILL
Keep an eye on him!
[Daniel follows Harlan, Carter joining him.]

INT—HARLAN'S COMPOUND: LABORATORY

[In pursuit of Harlan,Daniel and Carter arrive at a door then try to gain entry.]

DANIEL
Harlan, open up!
CARTER
Harlan!
[Daniel and Carter force the door and find Harlan in a laboratory beside what appears to be an incubator.]

HARLAN
No, no, no! Go away!
DANIEL
Harlan, what the hell are you doing?
[Daniel and Carter see Teal'c inside the incubator.]

HARLAN
All will be well. Please, I…
CARTER
(Interrupting.)
He's making a new synthetic Teal'c.
HARLAN
Please go back you your quarters, and I will bring him to you when…
CARTER
How is this possible?
HARLAN
Ah—yes, um, there were two minds before, the creature he carried within. Two beings. The two minds could not coexist, and your friend malfunctioned. I did not know he was different. I will not make that mistake this time.
CARTER
Answer my question this time. How can you make a new synthetic Teal'c, without the original?
[O'Neill walks into the laboratory.]

O'NEILL
Captain Carter. Stand aside. Harlan, turn off that machine.
HARLAN
The process is incomplete, I can…
O'NEILL
Turn it off!
[Harlan obeys.]

O'NEILL
Now answer the Captain's question.
HARLAN
Please if you destroy me, you will destroy the last survivor of an entire people, and yourselves too.
O'NEILL
I'm going to ask this question once. Do our bodies, our real bodies, exist somewhere?
HARLAN
Yes.
O'NEILL
Then I want you to put us back. Now.
HARLAN
I could not do that, even if I wanted to.
CARTER
Why? If you can transfer our conciseness into these bodies, surely you can reverse the process?
HARLAN
No, it is impossible.
O'NEILL
Why?
HARLAN
I will show you.
[Harlan leads them into another laboratory, similar to the once in which SG-1 awoke.]

O'NEILL
My God.
[We now see the real SG-1 team members, lying down on tables, tape over their mouths. O'Neill Robot walks to O'Neill, who is awake, then kneels next to him. All the other members of SG-1 seem to be awake too.]

HARLAN
I meant no harm. I will return them through the ring as soon as I am certain you had accepted your transference.
ROBOT CARTER
Except it's not really a transference, is it? From one to the other. We're copies.
HARLAN
Yes, as good as the original. Better even.
[Robot O'Neill looks extremely sad.]

HARLAN
If you had not been so insistent you would have never seen each other. Once I knew the transference was successful. I had intended to send your organic selves, back to your world, uh, their world. They would never have known of your existence. And in time hope that you would have excepted yours.
ROBOT O'NEILL
We…can never go back.
HARLAN
No, you belong here. You are welcome here.
[Robot Carter walks over to Teal'c and removes the tape from his mouth.]

ROBOT CARTER
Teal'c.
TEAL'C
Captain Carter.
ROBOT CARTER
Colonel, he's all right.
ROBOT O'NEILL
(Whispering.)
That's great, Captain.
[Robot O'Neill gets up and walks away. Robot Daniel walks over to O'Neill and take the tape off his mouth while Harlan frees each member of SG-1.]

O'NEILL
Daniel?
ROBOT DANIEL
Ah, sort of.
[Robot Daniel walks over to Daniel. O'Neill and Teal'c sit up and watch.]

ROBOT DANIEL
Here, let me get that.
[Robot Daniel sits at Daniel's side then very gently removes the tape from his mouth.]

O'NEILL
HARLAN, where have you been?
HARLAN
Extremely busy.
O'NEILL
I can see that. Doing what?
HARLAN
Oh, ah, creating your synthetic others. Saving the planet. Busy, busy.
[Robot Carter is sitting next to Carter, who sits up and begins to examine her robot. It's clear they are fascinated.]

O'NEILL
Synthetic?
HARLAN
Yes. I am sorry for restraining you for so long, I am afraid my plan has failed rather miserably. But as I promised, you are free to go.
CARTER
This is impossible.
ROBOT CARTER
It's true. At first we did not even know we had been changed.
CARTER
Recreating the neuralstructure on…
ROBOT CARTER
I know! Defies the uncertainty principle. We are identical, right down to the mole on our…
CARTER
Ehhh! Shut up.
TEAL'C
Was not a copy made of me?
HARLAN
Oh yes, yes. Um, but um, I had to disintegrate you.
TEAL'C
I see.
[He seems offended by this.]

CARTER
You get it, you just don't like it.
[O'Neill walks out.]

DANIEL
Ah, well…
[Everyone is speaking at the same time.]

INT—HARLAN'S COMPOUND: LABORATORY

[Robot O'Neill is staring at the incomplete Teal'c synthetic when O'Neill walks in behind him.]

O'NEILL
Listen, I'm not too happy about this either, you know.
ROBOT O'NEILL
You think you know how I feel?
O'NEILL
Well, yeah. Were basically the same guy, aren't we?
ROBOT O'NEILL
Ah, have a look.
[Robot O'Neill angrily shows off his ugly wound.]

O'NEILL
Ouch. Sorry.
ROBOT O'NEILL
Yeah.
O'NEILL
So, um, what the hell happened here?
ROBOT O'NEILL
Somebody stole my life. That's what happened.
O'NEILL
You talking about my life?
ROBOT O'NEILL
Hey, I've got every right to it that you do. I was kind of hoping I could figure out away to undo all this, get myself back into my body, where I belong.
O'NEILL
Well it's occupied, thank you.
ROBOT O'NEILL
I noticed that. What does that make me? What do you want?
O'NEILL
Well they're all debating the meaning of life out there. Both Daniels think this is all fascinating. The Carters are arguing already. Teal'c feels left out. You and I have go a few things to talk about.
ROBOT O'NEILL
I'm not going to give you a hard time about who gets to go back, if that's what you mean.
O'NEILL
Thank you.
ROBOT O'NEILL
It has nothing to do with generosity, believe me. I can't go back. If I could it might be a different story.
O'NEILL
Yeah well…there is, um, a little issue of security. You know everything I know about Earth. Codes, defences.
ROBOT O'NEILL
We'll bury the Gate, don't worry. And don't even think about trying to send a bomb to make sure.
O'NEILL
I wasn't.
ROBOT O'NEILL
Yes, you were. I know you.
O'NEILL
All right, all right, you have my word, Colonel.
ROBOT O'NEILL
Call me Jack.
HARLAN
Colonel O'Neill?
[He calls for O'Neill off-camera.]

O'NEILL/ROBOT O'NEILL
Oh, for crying out loud.
[The two look at one another.]

ROBOT O'NEILL
I'll handle this.
[Robot O'Neill walks away.]

INT—HARLAN'S COMPOUND: FOOTBRIDGE

[O'Neill meets Harlan on the footbridge.]

HARLAN
Ah, there you are, I was worried about you. Where is the other one?
ROBOT O'NEILL
He is…getting ready to go home.
HARLAN
Yes, all for the best. I hope in time you will forgive me.
ROBOT O'NEILL
You were just trying to survive.
HARLAN
Yes, and we will! All will be well, you will see!
ROBOT O'NEILL
Harlan, people are not supposed to live forever.
HARLAN
Maybe not, but if you try just a few hundred years, perhaps you might change your mind. Yes?
[A cheerful Harlan leaves Robot O'Neill alone in his sadness.]

INT—HARLAN'S COMPOUND: THE STARGATE

[SG-1 and robot SG-1 gather with Harlan at the Stargate.]

O'NEILL
So don't forget to bury the Gate when where gone.
ROBOT O'NEILL
Like that's something I would forget.
O'NEILL
Well.
[Both O'Neills shake hands.]

O'NEILL
See ya. And uh, you should have that looked at, it's…whoa.
[O'Neill points to the wound on Robot O'Neill's face.]

ROBOT O'NEILL
Have a good life.
O'NEILL
See ya.
[Robot Carter and Harlan wave as the real SG-1 team members step through the Gate.]

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
05.12.2016

L'épisode ?
05.12.2016

Le Survivor
05.12.2016

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (21:28)

Peut-être !! LOL!!

stanary (21:29)

T'inquiète pas je risque pas de te transmette mes microbes...

Titepau04 (21:29)

J'espère bien!!! Je n'en veux pas!

Sonmi451 (21:30)

Non pas d'asthme pour moi mais je vois certaines personnes qui en ont, ça doit pas être drôle au quotidien.

Sonmi451 (21:31)

je les garde, ça serait pas très esprit noel de les donner, tu as de la chance ^^

stanary (21:31)

Oui je confirme sonmi. Mon frère en fait quand il y a de la poussière. Mais à mon avis on a tous ça parce que en contact de poussière, j'arrive plus vraiment à respirer...

stanary (21:32)

Tite tu devrais te méfier. Les microbes se baladent un peu partout

Sonmi451 (21:32)

Oui je tousse sans arrêt à la poussière.

Sonmi451 (21:33)

Après j'ai deux frangins qui font bcp d'allergies

stanary (21:34)

Dure dure la vie des fois hein !

stanary (21:34)

Enfin , sinon vous faites quoi de beau ?

Sonmi451 (21:34)

Là maintenant?

stanary (21:35)

Oui tout de suite

Sonmi451 (21:36)

Je viens de finir l'édito de noel d'urgences, j'attaque la bannière.

Sonmi451 (21:36)

Et toi?

stanary (21:38)

Ah moi tu sais rien de beau. Je regarde une série de danse. Rien à faire... Mais je suis trop contente. J'ai reçu mon premier bulletin !!!!

Sonmi451 (21:39)

cool.

Sonmi451 (21:39)

Je regarde aussi jurassic parc 3

stanary (21:41)

Ah bah j'ai encore jamais regardé donc...

Sonmi451 (21:43)

Moi j'ai en dvd mais comme ça passe à la tv, je profite.

Sonmi451 (21:44)

Et ton bulletin alors? Je suppose qu'il est bon.

stanary (21:45)

Ah oui ça va ! J'ai eu mes félicitations !

Sonmi451 (21:45)

Super!

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play