VOTE | 227 fans |

#116 : Les réfugiés

Ecrit par : Katharyn Powers.

Réalisé par : William Geregthy.

Sauvés d’une planète à l’agonie par SG-1, les Tollans ne sont pas très reconnaissants d’avoir été emmenés sur Terre. L’un d’eux avoue à Sam que leurs précédentes relations avec les Terriens s’est soldée par une guerre.

Plus de détails

116 - LES REFUGIES

Sg-1 est en visite sur une planète ou l'activité volcanique est forte. Daniel remarque des personnes au sol encore vivantes. Soudain un homme saisit le bras de Sam et lui demande de les laisser.

Sg-1 retourne sur Terre avec les survivants. Jack raconte au Général ce qu'il s'est passé sur la planète. Plusieurs heures après, Sg-1 fait son débriefing. Daniel pense qu'ils sont plus avancés sur le plan technologique que la Terre. Le porte-parole des rescapés souhaite leur parler.

Ils se rendent à l'infirmerie. Là, une personne les interroge. Hammond lui dit que Sg-1 a sauvé leurs vies, mais cette personne explique que des secours arrivaient. Il trouve invraisemblable qu'un peuple aussi « primitif » ait décodé le système de la Porte. Puis il se présente : Omoc de la planète Tollan. Les Goa'ulds ne sont pas leur ennemi. Omoc exige de repartir et refuse de parler plus longtemps.

Dans le couloir, le Général ordonne à Carter de superviser le séjour des invités.

Plus tard, en salle d'embarquement, Carter travaille sur un UAV. Daniel l'informe que les Tollans ne sont pas très bavards, mais un d'eux demande à parler au Capitaine.

Sam se rend à l'infirmerie, où elle rencontre Narim qui est très intéressé par notre planète. Elle décide de l'amener à la surface. Là, il la remercie de l'avoir sauvé. Narim lui avoue qu'il l'a pris pour un ange. Soudain, un aigle passe dans le ciel et Narim et très surpris car sur sa planète tous les animaux ont disparu. Il avoue qu'Omoc cherchait juste à protéger son peuple.

En salle d'embarquement, l'UAV est envoyé vers Tollana. Là bas, l'activité volcanique augmente avec le temps et la Porte risque d'être submergée dans deux jours.

A l'infirmerie, Carter informe Omoc de la situation sur Tollan. Il explique que son équipe était restée pour condamner la Porte. Il dit que pour rejoindre leur nouveau monde, ils auraient besoin d'un vaisseau spatial. Mais Daniel lui avoue qu'ils n'en possèdent pas.

En salle de débriefing, Jack propose de trouver une terre d'accueil pour leurs invités.

Hammond les installe dans leurs nouveaux quartiers. Il explique à Omoc que Sg-1 est à la recherche d'une terre d'accueil pour eux et qu'ils doivent rester dans la base. Plus tard, Sam rejoint Narim. Elle lui explique comment faire un lit. Elle lui montre des livres d'animaux et lui offre un chat. S'en suit une conversation scientifique et Narim avoue que tous les concepts de la physique quantique sont faux. Omoc les rejoint et Sam quitte la pièce.

En salle de débriefing, Hammond informe Sg-1 que les Tollans se sont échappés. Ils sont très vite retrouvés à la surface où ils observaient les étoiles.

Le lendemain, Tuplo (cf. « La Théorie de Broca ») vient proposer d'accueillir les Tollan sur sa planète mais Omoc refuse car ils sont trop primitifs.

Dans les quartiers des Tollans, Narim raconte qu'ils sont influencés la destiné d'une planète en leur offrant une technologie pour produire de l'énergie. Mais ils ont utilisé cette source comme arme et ont détruis leur monde. Cela a eu pour conséquence de changer l'axe orbital de Tollana et provoqua des cataclysmes. C'est pour cela qu'Omoc refuse de partager la technologie. Sam lui propose de rester sur Terre.

Plus tard, Omoc avoue que leur fuite était un test. Jack remet l'autorité d'Omoc en cause. Mais il refuse d'en dire plus. Un soldat vient chercher le Colonel.

En salle de contrôle, Sg-1 visionne la vidéo : les Tollan ont traversé les murs pour s'enfuir. A cet instant arrive le Colonel Maybourne du NID. Il vient pour transférer les Tollans dans sa section pour essayer d'obtenir leur technologie. Hammond refuse de coopérer.

Dans ses quartiers, Narim est informé de la situation. Sam essaye de le convaincre d'aller vivre sur une autre planète.

En salle de débriefing, Maybourne est autorisé à transférer les Tollans. Sg-1 exprime son opposition à cette mesure.

Quelques instants plus tard, le Général rejoint Sg-1 à l'extérieur de la base. Daniel se propose d'aider les Tollans à fuir.

Daniel va informer Omoc et le reste des Tollans de son plan. Mais Omoc refuse de lui faire confiance. Daniel explique qu'il connaît une planète où ils peuvent aller mais ne connaît pas le moyen de s'y rendre : la planète des Nox. Il explique qu'ils ont scellé leur Porte. Il donne les coordonnés à Omoc. Puis Omoc l'autorise à l'accompagner à la surface. Il lui prend la main, appuit sur un bouton d'un appareil sur son poignet et traverse les murs.

A la surface, Omoc envoi un flash de lumière vers la planète des Nox. Il essaie d'expliquer à Daniel le fonctionnement de cette méthode mais ce dernier ne comprend pas.

Narim rejoint Samantha en salle de contrôle. Il est venu lui dire au revoir. Il lui donne alors un appareil qui enregistre les émotions : en l'occurrence, les sentiments qu'il éprouve pur Sam. Sam teste l'appareil et est réellement troublée par cette sensation Narim l'embrasse alors, mais Daniel les interrompt.

Le matin, Maybourne vient chercher les Tollans pour effectuer le transfert, mais ils ont disparu. La Porte s'active. Les Tollans et Daniel sont en salle d'embarquement. Le vortex s'ouvre et Lya la traverse (cf. « Les Nox »). Les soldats menacent alors les Tollans. Lya constate que sa race n'a toujours rien appris mais que Daniel oui. Elle invite les Tollans à la rejoindre. Omoc remercie Daniel. Lya ouvre alors un vortex et fait disparaître les Tollans et les armes des soldats, puis elle refranchit la Porte. Sg-1 va féliciter Daniel.

Les réfugiés

 

Sur une planète

 

Daniel : Whao. C'est comme l'apocalypse. Regardez, on dirait qu'il neige.

Teal'c : Ce sont des cendres.

Jack : Bon, Daniel refaite les coordonnées et sortez nous de là. On a rien à faire ici.

Daniel : Attendez une minute. Il y a quelqu'un là-bas. C'est une femme, elle est vivante. Il y a peut être d'autre survivant.

Teal'c : Celui-ci est mort.

Sam : Celui-ci à survécu.

Daniel : C'est comme à Pompéi. Ils ont été asphyxié par la nué ardente avant que la lave les atteignent. Qu'est ce que c'est que ca ?

Teal'c : O'Neill, j'ai deux survivants ici.

Jack : Carter, combien de temps ils nous restent avant d'être grillé.

Sam : Je n'en sais rien, je ne suis pas vulcanologue. Ca peut prendre des jours ou quelques minutes.

Homme : Allez vous en. Laissez nous.

 

Générique

 

Sur Terre

 

Homme : Libérez la passerelle.

Jack : Bon très bien allez-y.

Daniel : Ca va aller.

Jack : Oui ca va.

Hammond : Colonel, que s'est il passé ?

Jack : Nous sommes tombé sur un volcan en pleine éruption mon général.

Hammond : Qui sont ces gens exactement ,

Sam : Nous ne savons rien sur eux. Ils agonisaient autour de la porte. L'aire était hautement toxique.

Daniel : Et brulant.

Hammond : Je voudrais que le docteur Fraiser vous examine tout de suite. Vous me ferez votre rapport de mission plus tard.

Jack : D'accord

 

Hammond : Vous avez sauvez dix personnes d'une planète inconnue colonel. D'après le docteur Fraiser, ce sont des humains et que leurs jours ne sont plus en dangers. Vous avez réussi là une sacrée opération de sauvetage.

Jack : Merci mon général.

Hammond : Y avait il des bâtiments sur les lieux de la catastrophe ?

Sam : Non, aucun. Nous ignorons la distance qu'ils ont parcouru. Mais apparemment ils essayaient de regagner la porte des étoiles.

Hammond : Qu'avez vous appris sur cet appareillage qu'ils portent au bras.

Sam : Ce sont des modules qui émettent de faible radiation et qui capte les sources d'énergie potentiel, mais leurs circuits sont dépourvue de tout système de mécanique, de microprocesseur. Je n'ai jamais rien vu de tel.

Daniel : J'ai d'abord pensé qu'ils appartenaient à une civilisation parallèle, mais apparemment ils sont en avance sur nous.

Hammond : Nous avons localisé des populations originaire de la Terre sur d'autre planète. N'est ce pas ?

Daniel : C'est exact.

Hammond : Se pourrait il que leurs avancés technologique soit supérieur à la notre.

Daniel : C'est même probable. Oui. Sans les siècles d'obscurantisme nous aurions déjà colonisé tout l'espace. La Terre à vécu une longue période de 800 ans pendant laquelle la science était considéré comme une hérésie. Peut être que eux n'ont pas connu cette éclipse.

Femme : Mon général, le porte parole des rescapés est sortie du coma. Il souhaite vous parler. Ainsi qu'à vous tous.

 

Haut parleur : Le personnel médical post restructuration est prié de se rendre d'urgence à l'infirmerie au niveau moins 20.

Homme : Qui êtes vous ?

Hammond : Je suis le général Hammond, et voici le colonel O'Neill.

Jack : Jack.

Sam : Samantha Carter.

Daniel : Daniel Jackson.

Homme : Où sommes nous ?

Hammond : Sur une planète appelé Terre. Ces personnes vous ont sauvés la vie.

Homme : Vous êtes bien loin de la vérité.

Daniel : A moins que je n'ai raté quelque chose, vous êtes mieux ici que sous les cendres.

Homme : Nous attendions une équipe de secours.

Jack : La moitié de vos compagnons avaient déjà succombé. Vos secours ne seraient jamais arrivé à temps.

Homme : Ca représente plus un problème pour vous, que pour nous.

Jack : Je vous demande pardon ?

Homme : Je trouve invraisemblable qu'un peuple aussi primitifs ait réussi à décoder le système de la porte des étoiles.

Jack : Vous avez dit « primitif » ?

Teal'c : Moi aussi je viens d'un monde très diffèrent de celui-ci. Ici, la vie n'a pas de prix.

Homme : Je reconnais bien là un Jaffa.

Hammond : Écoutez, je voudrais savoir d'où vous venez et ce que vous savez des Goa'ulds.

Omoc : Je m'appelle Omoc et je viens de Tollan.

Hammond : Que savez vous des Goa'ulds et des Jaffas ?

Omoc : Nous les connaissons, mais nous nous méfions d'eux.

Hammond : Aurions nous un ennemi commun.

Omoc : Ais je parlé d'ennemi ?

Hammond : Si tel était le cas nous pourrions éventuellement unir nos forces et en faire profiter tout le monde.

Omoc : J'exige que vous nous rendiez immédiatement ce qui nous appartient et que vous nous autorisiez à partir.

Daniel : Et bien, tout porte à croire que le volcan ne s'éteindra pas de si tôt. Je suis un amateur d'ethnologie, alors en attendant vous pourriez m'en dire plus sur votre histoires et vos coutumes.

Omoc : Ca suffit, je n'en dirai pas d'avantage.

 

Hammond : Capitaine Carter, je veux que vous supervisiez le séjour des Tollan parmi nous et que vous les fassiez quitter la Terre dès qu'ils seront rétabli.

Sam : A vos ordres.

 

Daniel : Un nouveau hobby ?

Sam : Ca en jette hein. Une sonde autonome avec les radars et tout le bazar. Je leur rajoute juste les senseurs de chaleur pour quelle nous renvoie toutes les données sur Tollan.

Daniel : Je sors de l'infirmerie, j'ai essayé de discuter avec les Tollan. Ils posent des questions mais ne répondent jamais aux nôtres. D'ailleurs l'un d'entre eux semblait avoir beaucoup d'intérêt pour vous.

Sam : Je croyais qu'on ne les intéressaient pas.

Daniel : Mais j'ai pas dis nous. J'ai dis vous. Le général pense que vous auriez plus de chance d'obtenir des réponses. Il demande à vous voir.

Sam : D'accord.

 

Hammond : Je suis persuadé qu'il se confira plus facilement à vous qu'au Docteur Jackson ou à moi même. Vous vous souvenez de Narim.

Sam : Oui, de la planète Tollan. Vous étiez dans un piteuse état.

Narim : Capitaine Carter. Ou dois je dire Docteur ?

Sam : Appelez moi Samantha.

Narim : Si vous m'appelez Narim.

Sam : Très bien.

Hammond : Capitaine Carter, monsieur Narim semble très intéressé par notre planète. J'ai pensé que vous pourriez l'accompagner à la surface pour qu'il voit à quoi ca ressemble.

Sam : C'est vrai ?

Narim : C'est un honneur et une opportunité que je ne voudrais pas rater.

Hammond : Donnez moi votre parole de ne pas chercher à faire faut bon au capitaine Carter.

Narim : Vous avez ma parole.

Sam : Entendu, alors allons -y. Mon général.

 

Narim : Je tenais à vous dire que je suis heureux d'être vivant et de même que mes amis.

Sam : Bien.

Narim : Merci, et remerciez vos amis pour moi.

Sam : Oh, vous pouvez le faire vous même.

Narim : Non, non, je ne peux pas. Je ne devrais même pas vous parler.

Sam : Pourquoi donc ?

Narim : Lorsque vous m'avez trouvé, j'étais sur le point de mourir et quand j'ai entendu votre voix, j'ai réussi à ouvrir les yeux. Et lorsque je vous ai vue …

Sam : Oui.

Narim : C'est une vielle superstition antérieur à l'age de la raison et de la science du temps où mes ancêtres s'adonnaient à toutes sortes de croyance. Comme le sher-mal. La légende veut que le sher-mal apparaisse au moment de la mort. Il vous emmène vivre parmi les étoiles.

Sam : Ah, nous les appelons les anges.

Narim : Vous y croyez toujours ?

Sam : Certains d'entre nous.

Narim : Les nôtres étaient réputé pour leurs splendeurs. Et quand je vous ai vue, vous correspondiez à leur description. J'ai appris du docteur Jackson que vous étiez une brillante scientifique. Je crains de vous importuner avec toutes mes questions. Simple curiosité.

Sam : C'est une qualité que vous ne semblez pas partager avec Omoc.

Narim : Si je vous demandais de me parler de votre monde, vous accepteriez ?

Sam : Oui, bien sur.

Narim : Un animal volant.

Sam : Oui. Nous les appelons des oiseaux.

Narim : Existe il d'autres animaux ?

Sam : Oh oui. Il en existe des millions.

Narim : Ils ont disparu de Tollan depuis des générations.

Sam : Bon et bien, je vous montrerez des photos.

Narim : Ca me plairait beaucoup. Merci.

Sam : D'accord.

Narim : Mais je préfèrerai que Omoc n'en sache rien.

Sam : Pourquoi ca ?

Narim : Omoc n'est pas aussi dure qu'il en a l'air. Il cherche seulement à nous protéger. Et vous aussi.

Sam : Nous, mais de quoi ?

Narim : Peut être bien … Peut être devrions nous rentrer.

Sam : Si vous voulez.

 

Sergent : Chevron six enclenché chevron sept enclenché.

Sam : Lancement de la sonde dans dix secondes. Neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois deux, un.

Jack : Oui.

Sam : Lancement réussi. La sonde suit la trajectoire prévu et atteindra la porte de Tollan dans trois, deux, un. Température au sol 1700 degrés Fahrenheit. La température de l'air oscille entre 200 et 1500 degrés Fahrenheit .

Jack : Comme à Los Angeles.

Sam : La couche inférieur de l'atmosphère est saturé de particule pyroclastiques, de basalte et de cendres. Tout être humain y mourrai vite asphyxié.

Jack : Il y a des chances que ca se calme ?

Sam : En tout cas pas dans l'immédiat. Mais ce n'est plus d'actualité, la lave se dirige droit sur la porte. D'après mes données, si la progression de la lave reste constante, la porte de Tollan sera submergé dans deux jours.

Jack : Je crois que nos hôtes sont là pour un bon bout de temps.

 

Omoc : En êtes vous absolument certaine ?

Sam : Oui. Vous m'en voyez navrée.

Omoc : Alors la nature à réussi là où nous avions échoué.

Daniel : Pardon, vous comptiez sceller la porte ?

Omoc : Tollan est une terre de cataclysme. Nous avons évacué tout le monde. Mon équipe et moi devions rester pour … condamner la porte et la sceller définitivement. Éviter ainsi tout retour qui serait suicidaire.

Sam : Quelque soit votre destination, nous pouvons ré-étalonner les coordonnées en partant de la Terre.

Omoc : Notre nouveau monde ne relève pas du système des portes. Ils nous faudrait un vaisseau spatial.

Daniel : Oui mais nous n'avons pas de vaisseau. Pas de ce genre là en tout cas.

Sam : Notre programme spatial est relativement récent.

 

Hammond : Dans l'état actuel des choses les survivants deviennent des réfugiés. S'ils ne veulent pas rester avec nous, nous devons leurs trouver une terre d'accueil.

Jack : Non mon général, nous avons déjà fait beaucoup pour nos rescapés là haut. Nous devrions passer le relais à des extraterrestre amis.

Hammond : Bonne idée. Colonel, vous et Teal'c ferez le nécessaire pour contacter quelque uns de nos amis extraterrestre. Capitaine Carter avec l'aide du Docteur Jackson vous allez aménager la salle multifonction 5C en centre d'accueil.

Jack : A vos ordre.

 

Hammond : Pour vous prouver notre confiance, nous vous rendons les appareils que vous portier au bras.

Omoc : Ce ne sont pas des armes.

Hammond : C'est ce que disent nos techniciens.

Omoc : Ainsi donc, vous les avez analysés ? Ce n'est pas vraiment une preuve de confiance.

Daniel : A vrai dire, nous n'avons pas réussi à découvrir quels étaient leurs réels utilités.

Hammond : Je voulais vous assurer que nous faisons tout ce que nous pouvons pour vous trouver une terre d'accueil.

Omoc : Est ce que nous avons notre mot à dire ?

Daniel : Bien sur, l'autodétermination est un concept très important pour nous.

Hammond : De notre coté, nous ferons de notre mieux pour vous installer le plus confortablement possible. Mais vous comprendrez que nous sommes contraint de vous retenir au sein de la base.

Omoc : Sommes nous prisonniers ?

Daniel : Non, absolument pas.

Hammond : Vous venez d'un environnement extraterrestre. C'est une question de sécurité aussi bien pour vous que pour nous.

 

Sam : Bonsoir, ca va ?

Narim : Oh, ca peu paraître ridicule, mais je ne sais pas comment me servir de ces objets. Chez nous, les plateformes de repos s'ajustent à la température du corps, nous n'avons pas ce genre d'équipement.

Sam : Je vais vous aider. Tenez, j'ai quelque chose à vous montrer.

Narim : Merci beaucoup.

Sam : De rien. Euh, j'ai j'ai une surprise pour vous.

Narim : Je n'aurais jamais cru voir un animal vivant.

Sam : Il s'appelle Schrödinger. Je plaisantais, en faite, on l'appelle le chat de Schrödinger.

Narim : Pourquoi ?

Sam : Et bien, ce chat porte ce nom à cause d'un physicien terrien du nom de Erwin Schrödinger. Il avait mis en place un dispositif expérimental. Enfermer un chat dans une boite, ensuite rajouter un flacon de gaz nocifs activé par un atome radioactif désintégré et sceller la boite.

Narim : Quel homme cruel.

Sam : Ah non, ce n'était qu'une théorie, il ne l'a pas appliqué. Il a dit que s'il avait mis en pratique sa théorie le chat serait tombé instantanément dans le coma.

Narim : C'est de la physique équilibrium. La quantité d'énergie d'un atome ne peu être mesuré que par un observateur extérieur.

Sam : Nous appelons ca la physique quantique. Vous en connaissez les théories ?

Narim : Oui, j'ai étudié ca. Tout comme les autres concepts erronées des sciences élémentaire.

Sam : Mais comment ca, des concepts erroné ? Vous prétendez que la physique quantique est une erreur scientifique ?

Narim : Omoc.

Sam : Je repasserai pour vous donner un coup de mains.

Narim : Je ne lui ai absolument rien dit.

 

Jack : Nous avons fixé un rendez vous avec Tuplo demain à 8h précise.

Teal'c : Le colonel O'Neill avait raison, la plupart des mondes que nous connaissons ne demande qu'à rendre service.

Hammond : Votre attention s'il vous plait. Nous avons un problème. Les réfugiés ont réussi à s'échapper.

Sam : A s'échapper ?

Jack : Comment ont ils pu déjouer la surveillance?

Hammond : Vous leur demanderez quand vous les aurez retrouvés.

 

Soldat : Ils sont ici.

Jack : Ne tirez pas.

Omoc : Nous sommes sortis observer les étoiles.

Jack : Je vous pris de revenir à la base, et tout de suite.

Omoc : Donc nous sommes bien prisonniers.

 

Jack : Vous savez comment ils ont pu échapper à la surveillance ?

Hammond : Le cameras vidéos de la salle multifonction ont été exposés à une étrange interférence au moment où ils s'échappaient.

Jack : Comme par hasard.

Sam : Peu être que l'ordinateur pourra récupérer les images.

Hammond : C'est ce qu'on essaie de faire. En attendant, nous devrions rejoindre nos hôtes.

 

Jack : Tuplo.

Tuplo : Heureux de vous revoir. Général Hammond, avant de commencer, je tenais à vous remercier de me donner la chance d'être le premier ambassadeur sur Terre de la planète des lumières. C'est un grand honneur pour moi. Seigneur Omoc, la planète des lumières est un monde de splendeur éternelle à la fertilité foisonnante. Nos champs produisent des récoltes abondante, nos rivières regorgent de poissons et nos forets sont giboyeuses. Nous serions honorés de partager nos terres avec votre peuple.

Omoc : Vous ne savez pas qui nous sommes et de quoi nous sommes capable.

Tuplo : Je sais que vous êtes en difficulté et que vous avez été accueilli par des hommes qui ont mainte fois prouvé être nos amis. Et cela nous suffit.

Omoc : La question n'est pas là. Sa planète serait invivable pour les Tollan. Ces gens sont encore plus primitifs que vous.

 

Sam : Narim, savez vous pourquoi Omoc est si … enfin vous voyez ce que je veux dire.

Narim : Drastique ?

Sam : Oui.

Narim : La planète la plus proche dans notre système solaire s'appelait Sarita. Lorsque nous avons commencé à explorer l'espace, nous avons découvert qu'elle était habitée.

Sam : Êtes vous entrés en contact ?

Narim : Oui, quand nous avons estimé que leur technologie était suffisante. Ils avaient un acquis semblable au votre.

Sam : Et que s'est il passé ?

Narim : Nous leurs avons offert les moyens de produire une énergie illimitée. Et ils s'en sont servi pour faire la guerre.

Sam : Et ca s'est terminé comment ?

Narim : En moins d'une rotation de votre planète, ils ont détruit la leur.

Sam : En une journée ?

Narim : L'explosion de leur planète à déplacé l'axe orbital de Tollan de trois degrés. Ce qui a engendré une série d'évènement qui a rendu notre monde instable.

Sam : C'est ce qui explique pourquoi Omoc refuse de nous divulguer votre technologie à une société telle que la notre.

Narim : Oui.

Sam : Que faisiez vous exactement en surface hier soir ?

Narim : Omoc a dit la vérité. Nous étudions la position de vos étoiles afin de pouvoir mesurer la distance entre la Terre et notre nouveau monde. Et elle est considérable Samantha. Nous n'aurons jamais le temps de notre vivant.

Sam : Avez vous envisagé de rester ici, sur Terre ?

Narim : Pour ma part, j'en serai ravi. Si j'avais le privilège de passer du temps avec un de ses autochtones. Je parlais de Schrödinger bien sur.

 

Omoc : Notre fuite était un test, vous avez fait exactement ce que nous avions prévu. Vous avez eu recourt à la menace et à la force pour résoudre vos problème.s

Sam : Vous nous avez pas laissé le choix.

Omoc : Vous auriez pu venir sans vos armes.

Jack : Et vous ne vous êtes pas comporté comme des gens en qui on peut avoir confiance. Je n'allais pas mettre mon équipe en danger.

Omoc : Et moi je refuse de prendre le risque de mettre mon équipe sous votre protection.

Jack : Voyons Omoc, si vous êtes si avancé que ca, pourquoi ne pas laisser vos compagnons décider par eux même ?

Sam : Narim, nous sommes une planète d'accueil, chaque annés nous recevons des milliers de réfugiés qui fuit la répression. Si vous sollicitez l'asile, nous accepterons votre demande malgré ce qu'en pense Omoc.

Omoc : Vous vous fichez éperdument des droits de Narim. Ce qui vous intéresse, c'est notre technologie rien de plus.

Jack : D'ailleurs si vous n'y voyez pas d'inconvénient, j'aimerais bien savoir comment vous avez pu vous échapper. Technologiquement parlant bien sur.

Omoc : Vous n'avez rien à savoir, nous l'avons fait, c'est tout. Et nous pourrions le refaire si nécessaire.

Femme : Colonel, le général Hammond souhaiterait vous voir immédiatement.

Jack : J'arrive.

 

Sergent : Nous avons réussi à récupérer les images vidéos de la salle multifonction et de plusieurs couloirs de la base, dans la mémoire central de l'ordinateur. Vous ne croirez jamais ce que vous allez voir.

Jack : Whao, c'est fou.

Daniel : Mais, c'est impossible.

Sam : Visiblement nous avons là un aperçue des limites de nos technologies.

Sergent : Nous avons des images encore plus étonnante où on les voient passer une porte d'ascenseur. Et foncer dans le béton.

Teal'c : Leur technologie est bien plus avancé que celle des Goa'ulds.

Maybourne : C'est exactement ce que le président et son aréopage aimeraient entendre. Colonel Maybourne de l'intelligence service.

Jack : L'intelligence service ? Qu'est ce qui est arrivé à Kennedy ?

Maybourne : Il a été promu. J'ai pris sa place.

Jack : Promu ? Oui, ca veut dire mis au placard.

Maybourne : Colonel O'Neill. J'ai lu son rapport faisant état de votre antagonisme. Je vous promet que sa lecture n'aura aucune influence sur ma ligne de conduite à votre égard.

Jack : C'est ainsi que je l'entend.

Maybourne : Bien.

Hammond : Puis je connaître la raison de votre visite colonel ?

Maybourne : Vous n'avez pas reçu mon message ?

 

Maybourne : Voici l'ordre de transfert des Tollans dans ma section. Je vous félicite mon général, enfin le programme porte des étoiles se révèle être rentable. C'est un très joli coup.

Daniel : Je vous pris de m'excusez. Nous parlons ici de l'avenir d'êtres humains.

Jack : Et comme tout êtres humains, ces personnes ont des droits.

Maybourne : Croyez vous ? Et selon quelle juridiction.

Daniel : Le colonel vous parle des droits de l'homme tout simplement.

Hammond : Je refuse de vous les confier.

Maybourne : Je vous demande pardon ?

Hammond : Je ne crois pas que le président ai l'intention de transférer ces personnes avant qu'ils n'aient terminé leurs quarantaines. Nous n'avons aucune idée du type de maladie qu'ils pourraient porter avec eux.

Maybourne : Ce n'est plus de votre ressort mon général. Vous jouez sur mon terrain. Le président m'a conféré les pleins pouvoirs.

Hammond : A moi aussi colonel. Allez donc voir notre garde de service et faites vous raccompagner dans le quartier des officiers.

Maybourne : Ca ira, j'attendrais.

Hammond : Ce n'était pas une invitation. C'était un ordre colonel.

Jack : Mon général, je croyais pourtant que le docteur Fraiser avait fait passer aux Tollans un bilan de santé complet.

Hammond : Oui, mais surtout n'en dite rien à Maybourne. Je voulais gagner une petite journée en attendant vos propositions.

Jack : Vous êtes un type bien mon général.

 

Narim : Donc si je le désir, je peux demander l'asile ?

Sam : Oh, Maybourne en serait ravi. Mais vous devriez travailler pour lui selon ses propres règles.

Narim : Alors Omoc a raison. Vous voulez notre technologie pour faire la guerre.

Sam : Pas nous, non. Mais vous avez à faire à un membre de notre gouvernement qui a pour spécialité la paranoïa chronique.

Narim : Comme le peuple de Sarita. Ca risque de recommencer.

Sam : On peut empêcher cela. C'est pour ca que je suis là. Narim, j'espère que vous arriverez à convaincre Omoc d'accepter de vivre sur une des planètes que nous vous proposons.

Narim : Je n'en ferrai rien, il a raison. Ces gens sont aussi primitifs sinon plus que vous ne l'êtes. C'est typique du syndrome de …

Sam : J'aimerais que vous cessiez de nous traiter de primitifs.

Narim : Je suis désolé. J'entends par la technologiquement. Vous êtes tout sauf quelqu'un de primitif Samantha. Ce que votre esprit ignore votre cœur le devine.

Sam : J'ignore le sens exact de votre phrase, mais c'est très beau Narim.

Narim : C'est exactement ce que voulais dire.

 

Daniel : Qu'attendez vous de ces gens au juste ?

Maybourne : Ils ont un arsenal militaire supérieur aux nôtres.

Jack : Ils ne voudront jamais coopérer.

Maybourne : Je peux vous assurer que si colonel.

Hammond : J'étais en communication téléphonique avec le Pentagone. Je crains fort que monsieur Maybourne soit mandaté par le président.

Maybourne : Je vous avais bien dit que j'avais son avale.

Hammond : Le colonel Maybourne a les pleins pouvoirs pour disposer des Tollans dès à présent.

Jack : Ah ba voyons.

Teal'c : Où comptez vous les emmener ?

Maybourne : Dans une communauté scientifique dans les rocheuses.

Jack : Oui, je vois le tableau d'ici. Des hauts murs, un garde pour chacun d'eux, des barbelés tout autour.

Maybourne : Ils représentent un bien inestimable. Il faut bien les protéger.

Daniel : Je vois oui. Les travaux forcés intellectuel.

Sam : Et une peine à perpétuité.

Maybourne : Ces extraterrestres vivront mieux que la plupart des américains. Ils bénéficieront du paysage, d'une excellente nourriture et de tout le confort nécessaire.

Jack : Mais il y a toujours une chose qui leurs manquera. La vie.

Daniel : Bon, le Pentagone, l'intelligence service je peux comprendre. Mais le président ? Quand je pense que j'ai voté pour lui.

Maybourne : Colonel, préparez le départ des Tollans pour demain à, 6h.

 

Hammond : Très bien colonel. Puis je savoir pourquoi je suis là ?

Jack : Parce que Maybourne n'y est pas monsieur.

Sam : Nous avons trouvé un moyen d'empêcher Maybourne d'emmener les Tollans avec lui.

Teal'c : Mon général, nous devons aider les Tollans à s'échapper.

Hammond : Je ne peux pas vous laisser faire ca. Nous serions passible de la cours martiale.

Jack : Mon général, je suis à deux doigts d'en prendre le risque. En plus, Daniel …

Daniel : Je ne suis pas un militaire mon général.

 

Omoc : Le dénommé Maybourne est passé nous voir avec toute une batterie de test et nous a posé de nombreuse questions. Et après ca vous voudriez qu'on vous fasse confiance.

Daniel : Écoutez, Maybourne travaille pour une autre division du gouvernement et mon groupe essaie de vous protéger.

Omoc : Alors c'est que vous n'êtes pas très compétent.

Daniel : Dans ce cas précis non.

Omoc : Connaissez vous une planète où nous installer ?

Daniel : A vrai dire non.

Omoc : Alors nous n'avons plus rien à nous dire.

Daniel : Attendez, en faite, je connais la planète idéale pour vous accueillir, mais j'ignore comment vous y faire parvenir.

Narim : Alors pourquoi en parlez vous ?

Daniel : J'espérais que votre technologie vous offrirai un moyen d'aller jusque là-bas.

Omoc : C'est encore une ruse pour avoir accès à notre technologie .

Daniel : Non pas du tout, écoutez. Nous avons visité une planète où la technologie était aussi avancé que la votre, peut être même d'avantage. La planète Nox.

Omoc : Si vous avez pu y aller pourquoi pas nous ?

Daniel : Oh, parce qu'ils avaient les mêmes aprioris que vous en ce qui nous concerne. Ils nous ont trouvé trop jeunes. C'est une manière plus poli de nous traiter de primitifs, mais ca revient pratiquement au même, n'est ce pas. Enfin, les Nox ont scellé leur porte et nous ne savons pas comment entrer en contact avec eux.

Omoc : Savez vous où se trouve cette planète.

Daniel : Oui, j'ai les coordonnées sur moi.

Omoc : Nous devons nous rendre au sommet de la montagne.

Daniel : Ah oui. Je n'ai pas l'autorisation de vous laisser sortir d'ici.

Omoc : Ce n'est pas un problème.

Daniel : Vraiment ? Mais je tiens à vous accompagner.

Omoc : Donnez moi votre main.

Daniel : Pardon ?

Omoc : Voulez vous venir avec moi ou pas ?

 

Omoc : Les coordonnées.

Daniel : Je ne suis pas un spécialiste en astronomie, mais ca va lui prendre des milliers d'années avant d'atteindre Nox.

Omoc : Pourquoi donc ?

Daniel : C'est un simple laser n'est ce pas ? Enfin, la lumière va mettre un temps fou pour aller aussi loin.

Omoc : La distance entre ces deux points semble infini, jusqu'à ce qu'ils se rejoignent.

Daniel : Ah oui je vois, j'ai appris ca en cours de physique. Un de nos savant Einstein expliquait ses théories de la même façon, c'est ce qu'on appel la théorie de la relativité.

Omoc : Non. Vous ne pouvez pas comprendre.

Daniel : Non, je crois que non. Mais j'espère que les Nox le pourront.

 

Narim : Samantha ?

Sam : Narim ?

Narim : Bonsoir.

Sam : Oh mon dieu, mais comment faites vous ca ?

Narim : Avec beaucoup de prudence. Je suis venu vous dire au revoir. Je vais bientôt partir.

Sam : Vous pensez que le plan de Daniel marchera ?

Narim : Je partirai de toute façon. Mais pas de guetté de cœur.

Sam : Pour quelle raison ?

Narim : Parce qu'après ce soir nous nous verrons plus jamais.

Sam : Ah voyons, vous m'oublierez très vite.

Narim : Je savais que vous diriez ca. Je voudrai vous offrir ceci.

Sam : Qu'est ce que c'est ?

Narim : Vous avez des appareils qui enregistrent le son et l'image ?

Sam : Oui.

Narim : Ceci enregistre les émotions, mes sentiments pour vous. Je l'ai porté chaque fois que nous étions réuni.

Sam : Comment on s'en sert ?

Narim : Appuyez sur le triangle rouge. Et fermez les yeux.

Sam : Je ne sais pas quoi dire.

Narim : Nous avons une coutume qui exprime les sentiments mieux que les mots.

Sam : Nous pratiquons cette coutume aussi.

Daniel : Oh pardon. Désolé, j'ai quelque chose d'urgent à faire ici. D'ailleurs, j'aurais besoin de toi.

Sam : Vous devriez peut être y aller. N'oubliez pas Schrödinger.

Narim : Merci.

 

Maybourne : Il faut me fournir une unité d'escorte pour assurer mes arrières général.

Hammond : Entrez.

Femme : Mon général, les les réfugiés, ils ont disparu.

Maybourne : Comment ca disparu ?

Femme : Oui monsieur, comme par enchantement. Ils ont traversé les murs.

Maybourne : J'avais donné des ordres pour assurer la présence armée à l'intérieur de nos murs.

Femme : J'étais moi même à l'intérieur de la salle et j'ai tenté de leur barrer le chemin.

Maybourne : Et alors ?

Femme : Ils me sont passé à travers le corps.

Hammond : Mais qu'est ce que …

Haut parleur : Alerte à tous le personnel, activation de la porte extérieur d'origine inconnu.

 

Hammond : Mais qu'est ce que vous faites ?

Sergent : Le système de contrôle s'affole monsieur. Oh non, l'iris va s'ouvrir.

Hammond : Pourquoi le rideau anti-explosion est baissé. Ouvrez le.

Maybourne : Qu'est ce qu'ils fabriquent ? Comment sont ils arrivés là ?

Sergent : Ouverture de la porte. Chevron six enclenché.

Maybourne : Docteur Jackson, ici le colonel Maybourne. Ce que vous faites est passible de la cour martiale.

Jack : Ce n'est pas un militaire colonel. Il vous sera difficile de trouver dans le code civil une loi qui le punisse pour ca.

Maybourne : Je vous ferrez chasser de ce programme à tout jamais docteur Jackson.

Sergent : Chevron sept enclenché.

Maybourne : Nous les pourchasserons partout où vous les enverrez.

Sam : Nous ne les envoyons nulle part mon colonel. La porte à été activé de l'extérieur. Quelqu'un vient les chercher.

Maybourne : Qui ca ?

Lya : Bonjour.

Daniel : Bonjour Lya.

Maybourne : Au soldat en faction près la porte. Ici le colonel Maybourne. Par ordre du président, je dois emmener ces aliens avec moi. Ne les laissez pas passer. Utilisez la force si nécessaire.

Lya : Ta race n'a toujours rien appris. Mais toi si. Les Tollans sont les bienvenus sur la planète Nox. Je vous en prit venez.

Omoc : Narim avait raison à votre sujet. Peut être nous reverrons nous un jour.

Maybourne : Stop. Un pas de plus et je donne l'ordre d'ouvrir le feu.

Lya : Venez.

Maybourne : Ouvrez le feu. Ouvrez le feu.

Jack : J'aime beaucoup ce peuple.

 

Jack : C'est bien Daniel.

Teal'c : Et Maybourne ?

Sam : Oh, ce n'est pas un messager heureux

Hammond : Il va avoir du mal à expliquer tout ca à son retour à Washington.

Jack : Qu'est ce qu'il y a ?

Daniel : Oh, je pensais à ce que nous a dit un jour ce petit garçon avec ses drôles de cheveux.

Jack : Les jeunes n'acceptent pas toujours l'autorité des anciens.

Daniel : C'est ça.

 

FIN

Enigma


TEASER

FADE IN

EXT—VOLCANIC PLANET COVERED IN ASH, WITH MORE FALLING

[The view pans across towards a Stargate which is in the process of opening. The four members of SG-1 come through.]

CARTER
Wow! None of this was going on when we sent the probe through.
DANIEL
What's this stuff in the air?
[View of volcano erupting.]

TEAL'C
Ash.
O'NEILL
All right, Daniel. Dial it up, get us out of here.
DANIEL
No argument.
[Daniel walks towards the DHD but sees something in the near distance.]

DANIEL
Wait a minute.
[Daniel takes a closer look.]

DANIEL
There's something out there.
[The team turn to look as Daniel reaches the object which caught his eye.]

DANIEL
It's a woman, she's alive. There's more—hurry you guys.
[Daniel kneels at the woman's side as O'Neill, Carter and Teal'c check other bodies.]

TEAL'C
There's no life here.
CARTER
This one's had it.
[Daniel brushes ash from the face of one of the victims.]

DANIEL
It's just like Pompeii. Everyone died of suffocation before the lava started to flow.
[As O'Neill checks another body, Daniel notices unusual objects attached to the alien's arm.]

DANIEL
What are these things?
TEAL'C
O'Neill! There are two more alive.
O'NEILL
Carter? How long before we're toast?
CARTER
I don't know, Sir, I'm not a vulcanologist. It could be days, it could be minutes.
[One of the victims raises his head. Carter goes to check his pulse and he grabs her wrist.]

VICTIM
(in a broken voice)
Don't…help us.
FADE OUT

END OF TEASER—OPENING CREDITS

INT—STARGATE ROOM

[SG-1 and medical teams help victims down the ramp.]

UNKNOWN VOICE
Move away. Give them some room.
O'NEILL
All right. Let's go.
MEDIC
You OK?
O'NEILL
Yeah.
[Hammond comes up to the team as O'Neill and Carter sit on the ramp.]

HAMMOND
Colonel O'Neill? What happened?
O'NEILL
(breathless)
We encountered some very severe volcanic activity, Sir.
[Hammond turns to Daniel who is rubbing his left eye.]

HAMMOND
Who are all these people?
CARTER
We don't really know, Sir They were all dead and dying around the Gate. The air was highly toxic.
DANIEL
And hot.
HAMMOND
You better have Doctor Frasier take a look at you. We'll de-brief as soon as you're ready.
O'NEILL
Yes, Sir.
INT—BRIEFING ROOM

HAMMOND
You evacuated ten people from an alien planet, Colonel. Doctor Frasier says they're all human and it looks like they're going to live. This was one hell of a rescue operation.
O'NEILL
Thank you, Sir.
HAMMOND
There were no buildings in the area of any kind?
CARTER
No sir. We don't know how far they walked, but it looked like they were trying to make it back to the Stargate.
HAMMOND
What do we know about these devices they were wearing?
CARTER
Well, they all emit low levels of radiation indicating an operative energy source, but there's no circuitry, moving parts or chips. We've never seen anything like it.
DANIEL
I thought at first that they were from a parallel culture but it looks like they might be way ahead of us.
HAMMOND
We've determined humans on other planets originated here on Earth, right?
DANIEL
Yes.
HAMMOND
Then given our present state of technology, could they be ahead of us?
DANIEL
Yes. Umm…we'd be colonising space right now if it hadn't been for the Dark Ages. There was a period of over eight hundred years where science was heresy and anathema. Maybe they didn't have that set-back.
[An airwoman enters.]

AIRWOMAN
General Hammond? The spokesperson for the rescued people is awake. He'd like to speak with you. All of you.
INT—INFIRMARY

UNKNOWN VOICE over intercom
Attention. All off duty medical personnel report to the infirmary, sub level 20. Stat.
[Hammond and the team enter and walk towards a bed.]

OMOC
Who are you?
HAMMOND
I'm Major General Hammond. This is Colonel O'Neill.
O'NEILL
Jack.
CARTER
Samantha Carter.
DANIEL
Uh…Daniel Jackson.
OMOC
Where is this place?
HAMMOND
You're on a planet called Earth. These people saved you.
OMOC
Nothing could be further from the truth.
[Hammond looks over at O'Neill, surprised at the comment.]

DANIEL
Well, unless I missed something, you're…better off here than you were there.
OMOC
There was a rescue transport on the way.
O'NEILL
Well, half your people were already dead. I don't think it would have gotten there in time.
OMOC
Perhaps that's more of a problem for you than it was for us.
O'NEILL
Beg your pardon?
OMOC
I find it unbelievable that anyone so primitive could have deciphered the Gate system.
O'NEILL
Did you say primitive?
TEAL'C
I too am from a world very different from this one. Here life is highly valued.
OMOC
Quite a statement for a Jaffa.
HAMMOND
Sir, I'd like to know who you are and what you know about the Goa'uld.
OMOC
I am Omoc. Our world is called Tollan.
HAMMOND
And what do you know of the Goa'uld and Jaffa?
OMOC
We're aware of them; we don't interact with them.
HAMMOND
Well then, we share a common enemy.
OMOC
Did I mention an enemy?
HAMMOND
I only meant…it might benefit everyone if your people and ours could be friends.
OMOC
I demand you return everything that you have taken from us and allow us to go home.
DANIEL
Well, it could take a while for those volcanoes to quiet down. In the meantime, I'm a bit of a culture buff, I'd like to learn about your history and customs.
OMOC
I've said enough. I'll say no more.
[Hammond and the team exit, but an alien in another bed looks over and holds Carter's gaze.]

INT—BASE CORRIDOR

HAMMOND
Captain Carter, I want you to monitor the situation on Tollan very closely, as soon as it's safe there, I want those people gone.
CARTER
Yes, Sir.
INT—STARGATE ROOM.

[Daniel enters and joins Carter at the foot of the ramp where she is fine-tuning an UAV.]

DANIEL
New hobby?
CARTER
Neat, huh? Miniature UAV with all the bells and whistles. I'm just adding heat sensors so I can send it through the Gate to Tollan.
DANIEL
Hm. I was just down in the infirmary with one of the Tollan, trying to get them to talk to us. They only ask questions, they never answer them. As a matter of fact, one of them was asking a lot of questions about you.
CARTER
I thought they weren't interested in us.
DANIEL
Oohh…I didn't say us. I said you. General Hammond thinks maybe you'll have better luck getting some answers. He'd like to see you.
CARTER
OK.
INT—BASE CORRIDOR

[Hammond and Carter appear round the corner.]

HAMMOND
And I was hoping he would open up to you a bit more than Doctor Jackson or myself.
[They walk towards one of the aliens sitting outside the Infirmary.]

HAMMOND
(to Carter)
You remember Narim?
CARTER
Yes. From the planet. You were…uh…a lot dirtier then.
NARIM
Oh…Captain Carter, or is it Doctor?
CARTER
Why don't we just make it Samantha?
NARIM
You may call me Narim.
CARTER
OK.
HAMMOND
Captain Carter, Mr Narim seems very interested in our planet. I thought maybe you'd like to escort him up to the surface to have a look.
CARTER
Really?
NARIM
I would be very pleased to have that opportunity.
HAMMOND
As long as you give me your word you'll stay with Captain Carter.
NARIM
You have my word.
CARTER
Great! Let's go. Sir.
EXT—CHEYENNE MOUNTAIN

[Carter and Narim step out of a doorway, followed by security personnel. They start walking.]

NARIM
Umm…I wanted to tell you, that I'm glad to be alive. Ummm…so are the others.
CARTER
Good.
NARIM
Thank you. And please tell your friends.
CARTER
Oh. You…you can tell them yourself.
NARIM
No, I can't. I shouldn't be talking to you.
CARTER
Why not?
NARIM
You know, back on Tollan, I thought I was dying. I heard your voice and managed to open my eyes, and, uh…when I saw you…uh.
CARTER
What?
NARIM
An old superstition. There was a time before reason and science when my ancestors believed in all manner of nonsense. Like the Sher'mau. The story goes that if a Sher'mau appears at the moment of death, she would take you to her dwelling in the stars.
CARTER
Ah! We call them angels.
NARIM
Than you still believe in them?
CARTER
Some of us do.
NARIM
Ours were reported to be quite beautiful…and, when I saw you…well…you seemed to fit the description.
[Carter and Narim both smile.]

NARIM
And then I learned from Doctor Jackson that you're also a brilliant scientist.
CARTER
Wow!
NARIM
I'm afraid I ask quite a few questions. Curiosity.
CARTER
It's a quality Omoc doesn't seem to share.
NARIM
Can you tell me something about your world? Is it permitted?
CARTER
Well, yeah. Of course.
[Narim spots a bird flying overhead and appears amazed. Carter is amused at his amazement.]

NARIM
A flying animal.
CARTER
Yeah. We call them birds.
NARIM
Are there other animals?
CARTER
Oh yeah. Millions of them. NARIM
Huh. There have been none on Tollan for generations.
CARTER
Well, I could bring you pictures, if you like.
NARIM
I would like that very much. Thank you.
CARTER
Good.
NARIM
But, I think it would be best if Omoc didn't know.
CARTER
Why?
NARIM
Omoc is not as harsh as he seems. He is only trying to protect us. And you.
CARTER
From what?
NARIM
Perhaps…
Narim looks towards the two security officers and pauses.
NARIM
Perhaps we should go back.
CARTER
OK.
INT—STARGATE ROOM

[The Stargate sequence is being initiated.]

CHEVRON GUY
Chevron six. Engaged.
[A scientist is preparing an UAV for launch.]

CHEVRON GUY
Chevron seven. Locked.
CARTER
Launching UAV in 10 seconds…9…8…7…6…5…4…3…2…1
[The UAV launches through the Stargate's wormhole.]

O'NEILL
(quietly)
Yeah!
CARTER
Successful launch. UAV is holding course and the wormhole should reach the Tollan Gate in…3…2…1. Temperature—ground 1700 degrees Fahrenheit. Air—seems to be in pockets, ranging from 1500 degrees down to 200.
O'NEILL
Sounds like LA.
CARTER
If the heat doesn't get you, the atmosphere will. It's mostly pyroclastics, basalt, ash. A person could suffocate very quickly.
O'NEILL
How long before it cools down?
CARTER
I don't know. Not any time soon. It doesn't look like it'll matter, anyway. That lava's flowing straight toward the Gate. Computer predicts that at the current rate the Gate will be buried in a couple of days.
O'NEILL
Well, looks like we've got some guests for a while.
INT—INFIRMARY

[Daniel and Carter are standing by Omoc's bedside.]

OMOC
Are you absolutely certain?
CARTER
Yes. I'm sorry.
OMOC
Then nature succeeded where we failed.
DANIEL
What? You were going to seal the Gate?
OMOC
Tollan is a world in cataclysm. Evacuation was complete, my team stayed to…Our final task was to close the Gate, so that no-one could return and be harmed.
CARTER
Well, wherever you were going, we can recalibrate the co-ordinates from here.
OMOC
The new settlement world is outside the Gate system. We'll need a ship.
DANIEL
Oh! Ah…we don't have ships. Not that kind, anyway.
CARTER
Our space program is relatively new.
INT—BRIEFING ROOM.

HAMMOND
Well, the bottom line here is your survivors have become refugees. If they don't want to be here, we've got to relocate them somewhere.
O'NEILL
You know, General, we have done some fairly good deeds out there. Maybe we should try calling in some markers.
HAMMOND
OK. Colonel, you and Teal'c follow up on that. Maybe go pay a visit to some of our old friends. Captain Carter, I want you and Doctor Jackson to get the multi-purpose room on 5C readied as a refugee housing centre.
O'NEILL
Yes, Sir.
INT—REFUGEE CENTRE

[Hammond, Omoc and Daniel enter.]

HAMMOND
As an act of good faith, we're returning the devices you were wearing.
OMOC
They are not weapons.
HAMMOND
That's what our technicians thought.
OMOC
So you had them tested? Not much of an act of good faith.
DANIEL
Well, actually, we couldn't figure out exactly what they were.
HAMMOND
I want to assure you, we're doing all we can to re-locate your people.
OMOC
Are we to have some say in the matter?
DANIEL
Oh, yes. Self-determination is a concept that's very important to us.
HAMMOND
We'll do our best. In the meantime, we'll make you as comfortable as possible, but I want you to understand, you're restricted to the immediate premises.
OMOC
Are we prisoners?
DANIEL
No. No, absolutely not.
HAMMOND
But you are from an alien environment. It's as much for your safety as for ours.
INT—REFUGEE CENTRE

[The centre is now divided into areas, holding bunk beds. Carter enters carrying books and an animal carrier, and walks towards Narim.]

CARTER
Hey. How you doing.
NARIM
Um…it may sound ridiculous, but I have no idea what to do with these items.
[Narim holds up bed linen.]

NARIM
Oh…well, our sleeping platforms adjust automatically to our body temperature. They don't…come with accoutrements.
CARTER
It's OK. I'll show you. I brought you some things to take a look at.
[Narim accepts the books.]

NARIM
Oh! Thank you.
CARTER
You're welcome. Uh…you…you might like to see this first.
[Carter places the animal carrier on the bed and opens it, bringing out a ginger cat which miaows. Narim laughs.]

NARIM
I never thought I'd see a living animal.
CARTER
His name's Schroedinger.
[Carter passes the cat to Narim who holds it in his arms.]

CARTER
Oh…it's kind of a joke really. His name, that is. Schroedinger's cat…
NARIM
Oh?
CARTER
Right.
(Carter realizes that Narim does not understand)
Uh, see, there was an Earth physicist by the name of Erwin Schroedinger. He had this theoretical experiment. Put a cat in a box, add a can of poison gas, activated by the decay of a radioactive atom, and close the box.
[Narim continues to pet the cat.]

NARIM
Sounds like a cruel man.
CARTER
Oh, no, no. It was just a theory. He never really did it. He said that if he did do it at any one instant, the cat would be both dead and alive at the same time.
NARIM
Ah! Kulivrian physics. An atom state is indeterminate until measured by an outside observer.
CARTER
We call it quantum physics. You know the theory?
NARIM
Yeah, I've studied it…in among other misconceptions of elementary science.
CARTER
Misconception? You telling me that you guys have licked quantum physics?
[Omoc joins Carter and Narim.]

NARIM
Omoc.
CARTER
Uh…I'll come back and help you with this later.
[Carter leaves.]

NARIM
I did not tell her anything.
INT—STAIRS TO BRIEFING ROOM

[O'Neill and Teal'c enter the room by the stairs.]

O'NEILL
We set up a meeting with Tuplo for 08:00 tomorrow.
[Carter and Daniel are sitting at the briefing room table.]

TEAL'C
Colonel O'Neill was correct. Many of the worlds we have visited are eager to be of service.
[Hammond enters.]

HAMMOND
People! We have a problem. The refugees seem to have escaped.
CARTER
Escaped?
O'NEILL
How did they get past the guards.
HAMMOND
You can ask them that when you find them.
EXT—NIGHTIME

[A search dog leads the team through woodland.]

UNKNOWN VOICE
They're over here.
O'NEILL
Hold fire.
[The refugees are together in a group, not running. Omoc walks towards O'Neill.]

OMOC
We were merely observing the stars.
O'NEILL
Well, you're all going to have to come back in now.
OMOC
So we are prisoners.
INT—HAMMOND'S OFFICE

[O'Neill enters.]

O'NEILL
Any idea how they got past the guards, Sir?
[Carter is standing behind Hammond.]

HAMMOND
None. A surveillance video in the multi-purpose room was exposed to some sort of interference, just as the escape was taking place.
O'NEILL
Convenient.
CARTER
Can the video be salvaged, maybe computer enhanced?
HAMMOND
We're trying now. In the meantime, we should get this show on the road.
[They exit the office into the briefing room. Two aliens sitting at the table rise. Omoc, Daniel and Teal'c are also at the table.]

O'NEILL
Tuplo.
[O'Neill shakes Tuplo's hand.]

TUPLO
Good to see you. General Hammond, before we begin, I wish to thank you for allowing me to be the first visitor to your Earth from the Land of Light. It is indeed an honour.
[Hammond, O'Neill and Carter sit.]

TUPLO
My lord Omoc, the Land of Light is a world of eternal brightness, where fertility abounds. Our farms produce rich harvests. Our rivers are blessed with fish and fowl. We would be honoured to share our land with your people.
OMOC
You have no idea who or what we are.
[Hammond and Tuplo look surprised.]

TUPLO
We know that you are in need, and that you are here among those who have proven themselves our friends. That is enough.
OMOC
You're missing the point.
[Omoc rises.]

OMOC
(to Hammond)
His planet is unacceptable to us. These people are even more primitive than you.
INT—REFUGEE CENTRE

[Schroedinger is on a bed, being petted.]

CARTER
Narim…can you tell me why Omoc is so…you know…
NARIM
Obstinate?
CARTER
Yeah…
NARIM
The nearest planet in our solar system was called Sureeta. When we began to explore space, we learned she was inhabited.
CARTER
Did you make contact?
NARIM
Yes, when we thought they were sufficiently advanced. They were on a level very similar to yours.
CARTER
So what happened?
NARIM
We offered them a device…to produce unlimited productive energy. And they used it to make war.
CARTER
How bad was it?
NARIM
In one rotation of our planet, they had destroyed theirs.
CARTER
One day?
NARIM
The destruction shifted our planet's orbit point 3 tekanna, enough to begin a chain of events that…made our world unstable.
CARTER
So that would explain why he's so afraid to give a society like ours any of your technology.
NARIM
Yes.
CARTER
Tell me, what…what were you really doing outside last night.
NARIM
Omoc spoke the truth. By setting the position of your stars, we were able to calibrate the distance between Earth and the new homeworld. It is very far away, Samantha. Too far to hope for a ship in our lifetime.
CARTER
Have you ever thought about staying here? On earth?
NARIM
I would…gladly stay, if only to spend more time with a certain inhabitant of this planet. I speak, of course, of Schroedinger.
[Both laugh.]

INT—REFUGEE CENTRE

[The room contains the Tollan, plus Omoc and SG-1.]

OMOC
Our escape was a test. You did exactly what I knew you would do. You used threat and force to solve your problem.
CARTER
You didn't give us any other choice.
OMOC
You could have come for us unarmed.
O'NEILL
Hey! You haven't exactly behaved like someone I want to trust. I'm not going to put my team at risk.
OMOC
And I will not risk my people in your care.
O'NEILL
Look…Omoc. If you're so advanced, why don't you let your people decide for themselves?
CARTER
Narim, this is a free country. Every year we take in thousands of refugees fleeing repression. If you request asylum, you can stay here no matter what Omoc wants.
OMOC
You don't care anything about Narim's rights. You only want our technology, nothing more.
O'NEILL
As a matter of fact, I wouldn't mind knowing how you got the hell out of this place. Technically speaking, of course.
OMOC
You don't need to know how, only that we did, and we can do it again any time we need to.
[Airwoman enters.]

AIRWOMAN
Colonel, General Hammond would like to see you and your team right away, Sir.
O'NEILL
Thank you.
[SG-1 exit.]

INT—CONTROL ROOM

[Chevron Man works at a computer keyboard.]

CHEVRON MAN
We've managed to augment the surveillance video from the multi-purpose room and some of the corridors…with computer enhancement. You're not going to believe this.
[A monitor shows the Tollan disappearing through the multi-purpose room walls.]

O'NEILL
Wow! Cool!
DANIEL
But totally impossible.
CARTER
Well, only from the perspective of our limited science, apparently.
CHEVRON MAN
We have similar video of them passing through an elevator door and wall, on ground level.
TEAL'C
This is knowledge far beyond that of the Goa'uld.
MAYBOURNE
That's exactly what the President and Joint Chiefs want to hear.
[Maybourne enters, with two other officers. Hammond and SG-1 turn to him.]

MAYBOURNE
(saluting)
Colonel Maybourne, Sir. NID.
[Hammond salutes.]

O'NEILL
Intelligence? What happened to Kennedy?
MAYBOURNE
Promoted. I took his place.
O'NEILL
Promoted? Talk about failing upwards.
MAYBOURNE
Colonel O'Neill. I read about your conflict with Colonel Kennedy in his report. I assure you, such an attitude will not prevail with me, in either direction.
O'NEILL
I sense that.
MAYBOURNE
Good.
HAMMOND
Would you mind telling me exactly why you're here, Colonel.
MAYBOURNE
You didn't get my advance?
INT—BRIEFING ROOM

[SG-1 are sitting at the table. Maybourne places official papers before Hammond.]

MAYBOURNE
That's an order releasing the Tollans to our section. You're to be congratulated, General, the Stargate program is finally paying off. This was…quite a coup.
DANIEL
Excuse me? These are people we're talking about.
O'NEILL
These people do have rights, you know?
MAYBOURNE
Do they? Under what nation's jurisdiction.
DANIEL
How about basic human rights?
HAMMOND
I can't release them to you.
MAYBOURNE
I beg your pardon?
HAMMOND
I don't believe the President meant to release these people until they have been through quarantine. We don't have any idea what kinds of diseases they might be carrying.
MAYBOURNE
You're out of your league here, gentlemen. You're playing in my ballpark now, and I have the full authority of the President.
HAMMOND
So do I, Colonel. Why don't you ask the airman outside to show you to our guest quarters?
MAYBOURNE
That's OK. I'll wait.
HAMMOND
That wasn't an invitation. It was an order, Colonel.
[Maybourne and the two officers exit.]

O'NEILL
General? Didn't Doctor Frasier give the Tollans a…clean bill of health?
[Hammond smiles.]

HAMMOND
Just don't let her tell Maybourne that. At most, I've bought us a day, people. Find me some alternatives.
O'NEILL
You're a good man, General.
INT—REFUGEE CENTRE

[Narim places Schroedinger on a bed.]

NARIM
Then it doesn't matter how I ask for asylum?
CARTER
Maybourne would love that. But you'd be working for him, on his terms.
NARIM
Then Omoc is correct. Your people will use our knowledge for war.
CARTER
It's not us. We are dealing with another part of our government, one that specialises in chronic paranoia.
NARIM
Like Sureeta. It's going to happen again.
CARTER
It doesn't have to…that's why I am here. Narim, I am hoping that you can convince Omoc to consider one of the other planets we've presented.
NARIM
Look, it's no use. He's right. If they are all as primitive or more primitive than you are, Sureeta could happen on any of them.
CARTER
I wish you would stop calling us primitive.
NARIM
I'm sorry. I only meant technologically. You are anything but primitive, Samantha. What your mind doesn't know, your heart fills in.
CARTER
I don't know what that means, exactly, but it's beautiful.
NARIM
Which is exactly what it means.
INT—VIEW OF HAMMOND'S OFFICE FROM THE BRIEFING ROOM

[Hammond is speaking on a red phone. View moves to Maybourne in the briefing room.]

DANIEL
Just what exactly do you hope to get from these people?
MAYBOURNE
Well, for one, superior weapons.
O'NEILL
They won't cooperate, you know.
MAYBOURNE
I assure you, Colonel, they will.
[Hammond enters from his office. Carter and O'Neill stand.]

HAMMOND
I just hung up from talking to the President. I guess Mr Maybourne has been talking to him recently.
MAYBOURNE
I did tell you I had his ear, General.
HAMMOND
Colonel Maybourne has full authorisation to relocate the Tollans immediately.
O'NEILL
Of course he does.
[Daniel rises from the table in disgust.]

TEAL'C
To where will you take them?
MAYBOURNE
To a secure community here in the Rockies.
[Daniel turns to Maybourne, clearly not happy with the situation.]

O'NEILL
Nice little community with high walls, guards, maybe a little barbed wire.
MAYBOURNE
They're a valuable asset. They need to be protected.
DANIEL
Nice…forced intellectual labour.
CARTER
And life imprisonment.
MAYBOURNE
These aliens will live a better life than most Americans. They'll have a great view, the best food, every convenience, everything they need.
O'NEILL
Everything *except* a life.
DANIEL
You know…the Pentagon, intelligence, that I can understand, but the President? I voted for him!
MAYBOURNE
Colonel, have the Tollans ready for transport at 0600 tomorrow.
[Maybourne and his officers exit.]

EXT—CHEYENNE MOUNTAIN

[Hammond exits to the outside and walks toward SG-1.]

HAMMOND
OK, Colonel, want to tell me why I'm here?
O'NEILL
Because Maybourne isn't, Sir.
CARTER
Sir, we wanted to talk to you about what we could do to keep Maybourne from taking the Tollan.
TEAL'C
General, we must ensure the Tollans escape.
HAMMOND
I can't let you do that. We'd all be court martialled.
O'NEILL
General, I'm about a hair away from not caring. However, Daniel…
DANIEL
I can't be court martialled, Sir
INT—REFUGEE CENTRE

OMOC
(to Daniel)
The one you call Maybourne was here questioning my people, wanting us to take some sort of tests. And you expect me to trust you?
DANIEL
Please. Maybourne is from another division of government. My group is trying to protect you from him.
OMOC
Well, you're not doing a very good job.
DANIEL
No, apparently not.
OMOC
Do you have a new place for us to go?
DANIEL
Well…no.
OMOC
Then we have nothing else to say.
DANIEL
Well, OK…I do know of a perfect place you could go, I just don't know how to get you there.
NARIM
Well, then, why do you speak of it.
DANIEL
Well, I was kind of hoping that maybe you'd have the technology to get there.
OMOC
This is another trick to gain access to our technology.
DANIEL
No, no it isn't. Listen, there was a planet we went to where people were as advanced as you, maybe even more advanced. They were called the Nox.
OMOC
If you went there, why can't we?
DANIEL
Well…because…they felt about us kind of like you do. They…called us very young, which I suppose is a hair more polite than calling us primitive, but, same idea. Anyway, they sealed their Stargate, and I don't know how to communicate with them to get it open.
OMOC
Do you know where this planet is?
DANIEL
Yes, I have the coordinates right here.
[Daniel takes a notebook from his pocket.]

OMOC
Then we must go back to the mountaintop.
DANIEL
Really? Uh…I can't…I can't…I can't get you out of here.
OMOC
That's not a problem.
DANIEL
Right. Oh, but I have to go with you.
[Omoc looks around at the other Tollan. While Omoc is thinking, Narim and Daniel appear concerned.]

OMOC
Give me your hand.
[Omoc raises his hand towards Daniel. Narim turns in surprise.]

DANIEL
What?
OMOC
Do you wish to come or not?
[Daniel grips Omoc's hand. Omoc touches a device on his arm, which lights up. As he touches it, a shivering sound is heard and Omoc walks through a wall, pulling Daniel with him.]

EXT—NIGHTTIME

[Omoc and Daniel are walking in the woods. Omoc stops to look up at the star-filled sky.]

OMOC
The coordinates.
[Daniel takes the notebook out of his pocket and leafs through it. He hands the notebook to Omoc. After studying the coordinates, Omoc removes a device from his upper sleeve and places it on the ground. Daniel sits on the ground as Omoc switches on the device. A beam of light shoots upwards.]

DANIEL
Listen, I'm no astronomer, but won't that take thousands of years to reach the Nox world?
OMOC
Why would it?
DANIEL
Well, that's just a laser, right? I mean…light takes a long time to travel that far.
[Omoc looks to the sky, then picks up a branch.]

OMOC
The distance between these two points…
Omoc looks to both ends of the branch…
seems far. Until you do this.
[Omoc bends the branch to join the two ends together.]

DANIEL
OK…OK, I remember this from college physics. One of our scientists, Einstein, explained this the same way. You are talking about actually folding space.
OMOC
No. You wouldn't understand.
DANIEL
No, I guess not. I just hope the Nox do.
[Omoc and Daniel look to the stars.]

INT—LAB

[Carter is sitting at a terminal, entering data.]

NARIM'S VOICE
Samantha.
[Carter turns, puzzled.]

CARTER
Narim?
[Narim appears through a wall.]

NARIM
Hello.
[Carter appears amazed.]

CARTER
Oh my God, how did you do that?
NARIM
Very carefully.
[Both laugh.]

NARIM
I have come to say goodbye. We'll be leaving soon.
CARTER
So you think Daniel's plan will work?
NARIM
Either way, I will be leaving. However, I will go reluctantly.
CARTER
Why? NARIM
Because, as of tonight, we will never meet again.
[Carter smiles.]

CARTER
Oh, come on, you'll forget about me in a heartbeat.
NARIM
I thought you felt that way.
[Narim removes a device from his sleeve.]

NARIM
That is why I brought you this.
CARTER
What is it?
[Narim has handed the device to Carter.]

NARIM
You have audio and visual recording devices, yes?
CARTER
Yeah.
NARIM
This one records emotions. My feelings for you. I have worn it each time we were together.
[Carter looks at the device.]

CARTER
How does it work?
NARIM
Touch the red triangle…
[Carter touches the triangle, making the device light up.]

NARIM
(cont'd)
…and close your eyes.
[Carter closes her eyes. A puzzled look, followed by a smile crosses her face. She appears touched by what she is feeling. She switches off the device, and looks at Narim.]

CARTER
Uh…I don't know what to say.
NARIM
(emotional)
We have a custom…
[Narim steps nearer to Carter.]

NARIM
(cont'd)
…that expresses more than words.
[They lean towards each other and kiss.]

CARTER
We have that custom too.
[They kiss again. Daniel runs into the room and stops as he sees Narim and Carter. They stop kissing and turn to Daniel.]

DANIEL
Oops! Uuhhh…sorry. I got to do some stuff in here.
DANIEL
(to Carter)
Actually, I need your help.
[Daniel turns away.]

CARTER
(to Narim)
You should probably get going. Don't forget Schroedinger.
[Narim smiles and gently touches Carter's cheek and chin as she closes her eyes.]

NARIM
Thank you.
[Narim walks away. Carter joins Daniel, who is sitting at one of the monitors.]

INT—HAMMOND'S OFFICE

MAYBOURNE
Now, I'll need at least one unit of escorts in the rear transport…
[There is a knock at the door.]

HAMMOND
Come.
[An airwoman enters.]

AIRWOMAN
General Hammond. Sir. The refugees…they've disappeared.
MAYBOURNE
What do you mean, disappeared?
AIRWOMAN
I mean…like Poof! Sir. They went through the walls.
MAYBOURNE
I told you to keep guards inside the room to prevent that from happening again.
AIRWOMAN
We were inside the room, Sir. I stood in their path myself.
MAYBOURNE
And?
AIRWOMAN
They went right…through me, Sir.
[An alarm sounds.]

UNKNOWN VOICE
(over the intercom)
Attention, all personnel. Off world activation. Unknown source.
[Hammond, Maybourne and the Airwoman exit.]

INT—CONTROL ROOM

[Hammond and Maybourne enter.]

HAMMOND
What the hell's going on?
[Carter and the Chevron Guy are sitting at monitors. O'Neill is standing alongside them.]

CHEVRON GUY
The mainframe's having a nervous breakdown. Now the iris is failing.
HAMMOND
Why is the blast door down? Get it up.
[The blast door rises, showing Daniel, Teal'c and the Tollan in the Stargate room.]

MAYBOURNE
What are they doing. How did they get here?
CHEVRON GUY
Gate's dialling. Chevron six engaged.
MAYBOURNE
(into a microphone)
Doctor Jackson, this is Colonel Maybourne. What you're doing is a court martiallable offence.
[Daniel places his hand to his ear, as though straining to hear Maybourne.]

O'NEILL
He's not in the military, Colonel, and I think it'll be kind of tough to find a civilian law to cover this.
MAYBOURNE
(into the microphone)
I'll have you removed from this program for ever if you do this.
CHEVRON GUY
Chevron seven is locked.
[The Stargate kawooshes.]

MAYBOURNE
Wherever you send them, we'll hunt them down.
CARTER
We're not sending them anywhere, Sir. The Gate was activated off world. Someone is sending for them.
MAYBOURNE
Who?
INT—STARGATE ROOM

[Daniel, the Tollan and the SFs are looking at the Stargate. Lya walks through. She stands at the head of the ramp and smiles. The Stargate closes.]

LYA
Hello.
[Daniel makes his way up the ramp.]

DANIEL
Hello, Lya.
INT—CONTROL ROOM

MAYBOURNE
All personnel in the Gate room. This is Colonel Maybourne. I have a Presidential order to take the aliens with me. Do not let them pass. Use force if necessary.
INT—STARGATE ROOM

[The SFs step forward, weapons raised.]

LYA
(to Daniel)
Your race has learned nothing. But you have. The Tollans are most welcome to join the Nox. Please come.
[Omoc steps onto the ramp and up to Daniel.]

OMOC
Narim was right about you. Perhaps in time we'll meet again.
[The Tollan step onto the ramp. Narim, with Scroedinger in his arms, turns to look at Carter.]

MAYBOURNE
Stop! Take one more step and I'll be forced to have them open fire.
[Lya shakes her head, closes her eyes and raises her arms. The Stargate opens.]

LYA
Come.
[The Tollan disappear.]

MAYBOURNE
Fire! Fire!
[The weapons held by the SFs disappear. Lya backs into the Stargate and leaves.]

INT—CONTROL ROOM

O'NEILL
God, I love those people.
INT—STARGATE ROOM

[Teal'c joins Daniel on the ramp. The Stargate closes.]

INT—CONTROL ROOM

[Maybourne glares at Hammond/O'Neill and leaves. Hammond, O'Neill and Carter exit.]

INT—STARGATE ROOM

[Hammond, O'Neill and Carter enter. O'Neill and Carter join Daniel and Teal'c on the ramp.]

DANIEL
You did good, Daniel.
TEAL'C
What of Maybourne?
CARTER
Oohh, he's not a happy camper.
HAMMOND
There'll be hell to pay when he gets back to Washington.
[O'Neill moves to stand next to Daniel.]

O'NEILL
(to Daniel)
What?
DANIEL
Oh, just thinking what the little guy with funny hair once told us.
O'NEILL
The very young do not always do as they're told.
[Daniel turns to O'Neill and smiles.]

DANIEL
Yeah.
[The four members of SG-1 stand in a line, looking at the Stargate.]

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
Hier à 03:35

L'épisode ?
Hier à 03:32

Le Survivor
Hier à 03:28

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

CastleBeck (23:22)

(qui)

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play