VOTE | 227 fans |

#115 : Le procès

Ecrit par : Tom J. Astle.

Réalisé par : Mario Azzopardi.

Teal’c est reconnu comme l’ancien Primat d’Apophis et accusé de meurtre. Son châtiment sera de subir le Cor-Aï. SG-1 fait le maximum pour convaincre les natifs que la peine de mort n’est pas appropriée à ce cas.

promo
promo

  

Plus de détails

115 - LE PROCES

Sg-1 arrive sur une planète habitée, mais où tout semble abandonné. Teal'c dit qu'il a déjà visité ce monde. Il s'appelle Cartago et les Goa'ulds y viennent régulièrement pour choisir de nouveaux hôtes. Ils partent explorer une bâtisse toute proche. Dans une salle, des hommes les menacent avec des armes. Jack explique qu'ils sont venus en amis et en signe de bonne volonté, il baisse sa mitraillette. Un des habitants reconnaît Teal'c car il a tué son père. Hanno, cet homme, décide d'utiliser le Cor-ai pour que Teal'c soit jugé de ses actes. Ils le mènent devant les anciens.

A l'extérieur du village, tous les habitants sortent de leurs cachettes. Hanno explique que son peuple fuit quand la Porte s'active pour échapper à leur ennemi. Il va parler à une femme qui demande à Jack de s'approcher. Elle lui demande de partir maintenant, Jack veut s'exécuter mais le peuple retient toujours Teal'c. Hanno lui demande toujours si il ne se souvient pas de lui et Teal'c répond toujours non. Il lui montre alors une canne et Teal'c se souvient d'un évènement précis. Alors qu'il servait encore Apophis, il a tué l'homme qui tenait cette canne. Jack lui ordonne de se taire. Daniel empêche Jack d'utiliser la force pour solutionner la situation.

Teal'c est dépouillé et amené dans une cellule. Hanno autorise à ce qu'on dénoue ses liens. Jack monte un plan pour faire évader Teal'c mais ce dernier refuse.

Quelques heures plus tard, des femmes viennent dans la cellule. L'une d'elle assurera sa défense lors du Cor-ai. Elle vient pour le confesser. Jack se propose alors d'être son défenseur et elles se retirent. Daniel se propose pour l'assister, ainsi que Carter.

Le Cor-ai débute. Hanno s'agenouille devant Teal'c et lui demande de le pardonner pour son attitude. Puis il se dirige vers une femme qui lui remet un bâton. Hanno dirigera le Cor-ai mais Jack s'y oppose car le procès ne sera pas impartial. La femme refuse car seule la personne ayant souffert peut estimer la valeur du préjudice. Hanno interroge Teal'c et Teal'c avoue qu'il a bien tué son père. Hanno remet le bâton à la femme.

Une fois seuls dans la pièce, Jack fait la morale à Teal'c. Il lui demande des détails sur ce qu'il s'est passé et assume ses actes. Mais Jack essaye de le persuader qu'il n'avait pas le choix, en vain. Et très vite le ton monte. Les cloches sonnent et le procès reprend. Daniel pense qu'il faut démontrer que Teal'c à changer pour diminuer la peine.

Durant le procès, Jack interroge Daniel sur ce qui est arrivé à sa femme (cf. « Enfants des Dieux »). Daniel explique que Teal'c l'a enlevée et qu'elle est devenu un Goa'uld, mais il avoue qu'il ne lui en veut pas car Teal'c a changé. Puis c'est autour de Teal'c de raconter sa révolte contre son ancien maître.

Plus tard, Daniel se balade dans la ville. Il discute avec une femme qui lui raconte qu'ils se cachent dans des grottes lorsque les Goa'uld arrivent. Elle lui dit qu'ils n'abandonnent personne derrière eux.

Daniel s'empresse de rejoindre Teal'c dans sa cellule. Il demande pourquoi il a choisit le père d'Hanno. Il raconte qu'après une longue hésitation, il tua le père d'Hanno à cause de son infirmité car il aurait retardé les habitants dans leur fuite. Le Colonel et le Capitaine décident de retourner sur Terre pour aller chercher des renforts. Daniel quant à lui doit gagner du temps.

De retour sur Terre, jack explique la situation à Hammond

Sur la planète, Daniel tente de convaincre Hanno et l'assistance que Teal'c a tué cette personne pour en sauver d'autres. Daniel explique que le seul moyen de défense de ce peuple est la fuite. Teal'c avoue qu'il était difficile de les localiser. Daniel démontre que le groupe n'allait pas plus vite que l'infirme. Teal'c explique que son choix était motivé par le fait de sauver des vies. Mais Daniel plaide devant un mur. Hanno choisit quand même de tuer Teal'c. Soudain les cloches résonnent.

Au SGC, Hammond interroge Jack et Teal'c sur l'hostilité de ce peuple. Il explique que Teal'c n'est pas un citoyen américain et qu'il est responsable pour ce crime.

Sur Cartago, des femmes peignent le corps de Teal'c pour l'exécution. Teal'c décide de faire don de son corps pour les scientifiques terriens.

Sur Terre, le Président des USA n'autorise pas le sauvetage.

Jack et Samantha retourne sur Cartago. La planète a été attaquée par des gardes Serpents. Ils ont des prisonniers. Ils se rendent à la cellule de Teal'c mais celle-ci est vide. Les gardes Serpent vont exécuter des habitants de la planète, mais O'Neill et Carter les en empêchent.

Dans une cachette, Hanno remet en doute la loyauté d'O'Neill. Teal'c lui explique que ce n'est pas lui qui a prévenu les Goa'ulds. Hanno ordonne à son fils d'exécuter la sentence si il ne revient pas. Les hommes du village sortent de leur cachette pour faire diversion et les Jaffas les attaquent. Jack les tue et Hanno le remercie.

Les gardes Serpents parviennent à retrouver Teal'c. Le fils d'Hanno lui remet un couteau pour qu'il se libère de ses liens, et Teal'c l'utilise pour tuer un Jaffa. Les autres Jaffas prennent des otages, mais les renforts arrivent et Jack élimine les derniers Jaffas. C'est alors qu'Hanno refuse d'exécuter le châtiment car Teal'c n'est plus l'homme qui a tué son père. Teal'c pleure puis Sg-1 repart vers la Terre. Mais avant, Jack promet à Hanno de les aider à se défendre.

Le procès

 

Sur une planète

 

Sam : Ca à l'air abandonné.

Teal'c : O'Neill … Je suis déjà venu plusieurs fois.

Daniel : Quoi, vous connaissez ?

Teal'c : Oui. Ce monde s'appelle Cartago.

Daniel : Pouvez vous nous en parler.

Teal'c : Les Goa'ulds viennent régulièrement leurs rendre visite. C'est un des endroits qu'ils préfèrent quand ils font leurs récoltes pour trouver des porteurs sain.

Daniel : Vous ne devriez pas dire récolte, ce sont des êtres humains pas des choux de Bruxelles.

Teal'c : C'est ainsi que les Goa'ulds perçoivent ça.

Daniel : Ils ne sont pas habitués aux visites amicale.

Jack : Oui, bien ça peut expliquer pourquoi ils n'ont pas déployé le tapis rouge.

Sam : Colonel, c'est bizarre, tout ces produits ont l'air frais. Il y a même quelque chose qui cuit sur le feu.

Daniel : Oui, mais on ne vois personne.

Jack : Bon, continuons d'avancer.

 

Jack : Ca a été déserte depuis peu.

Homme : Hak-ka.

Sam : Colonel ?

Jack : Ne tirez pas.

Daniel : Ils nous ont pris pour des Goa'ulds.

Jack : Daniel ? Ca serait le moment de trouver un langage qu'ils leurs fassent comprendre qu'on est des humains au même titre qu'eux. Et qu'on vient en amis.

Homme Pourquoi je devrais vous croire. Ce sont des armes, ça.

Jack : Mais ça aussi. D'ailleurs tenez, je vais la baisser.

Homme : Un Jaffa !

Jack : Arrêtez! C'est un Jaffa oui, mais il est du bon coté.

Sam : Vous ne le connaissez pas. Il est pacifique. Teal'c, dites le lui.

Teal'c : Oui je le suis.

Homme : Non, c'est un mensonge. Je le connais bien.

Jack : Comment ça ?

Homme : Ce Jaffa a tuer mon père.

 

Générique

 

Jack : Teal'c, avez vous déjà vu cet homme ?

Teal'c : Je ne l'ai jamais vu.

Homme : Ce n'est qu'un menteur et un lâche.

Homme 2 : Hanno ! Les procédures.

Hanno : Ce n'est pas un des nôtres. Il n'y a aucune raison de les appliquer.

Homme 2 : Et si jamais tu te trompais ? Je ne le connais pas moi ce Jaffa.

Hanno : Je sais que c'est lui. C'est lui qui a tué mon père.

Homme 2 : Si tu dis vrai, il faut qu'il passe par le Cor-ai. Mais on a pas le droit de se venger comme ça. Sinon, on ne vaut pas mieux que les Jaffas.

Hanno : Le Cor-ai va confirmer ma bonne fois.

Daniel : Cor-ai ?

Hanno : Tu dois d'abord voir les anciens. Viens.

Jack : J'ai toujours rêvé de voir les anciens.

 

Villageois : Venez.

Daniel : C'est intéressant. Ils ont l'aire de revenir d'une cérémonie religieuse.

Jack : Pourquoi faut il que vous mettiez des truc religieux partout. Peut être qu'ils reviennent d'une surprise partie.

Hanno : Quand des êtres traversent le circ Kakona, on se dispersent dans toutes les directions pour essayer de fuir ceux qui nous voudraient du mal. On s'attend toujours à ce qu'ils reviennent nous voire.

Daniel : Circ, ça c'est un mot dérivé du latin mais Kakona est grec. C'est rare qu'une même culture utilise les racines de deux langues différentes.

Sam : Et qu'est ce que ça veut dire ?

Daniel : Circ Kakona, le cercle des malheurs. Leur équivalent à eux de la porte des étoiles.

Sam : Je n'aime pas ça.

Femme : Vous pouvez approcher. C'est vous qui êtes le chef c'est ça?

Jack : Oui.

Femme : Vous devez partir.

Jack : Comme ça tout de suite.

Daniel : On aimerait rester un moment et apprendre des choses sur vous. Peu être pourrions nous aussi vous en apprendre qui vous servirai contre les Goa'ulds.

Femme : Vous devez partir. Maintenant.

Jack : Daniel ? C'est important que nous respections les anciens. Teal'c venez on s'en va.

Femme : Non. Pas lui.

Jack : Excusez moi ?

Hanno : Cet homme doit subir le Cor-ai.

Jack : Écoutez, j'aimerais bien que ce soit claire pour tout le monde. Vous ne garderez pas cette homme.

Hanno : Ce n'est pas un homme. C'est un Jaffa.

Jack : Mais il vous l'a déjà dit, il ne sait pas qui vous êtes et …

Hanno : Tu dis que tu ne te souviens pas de moi ?

Teal'c : Je te dis que non.

Hanno : Et tu ne te souviens pas de ça?

 

Flash back

 

Enfant : Non, non, laissez le, non, ne faites pas ça. Pitié. Papa.

Apophis : Fais le

Enfant : Papa. Papa. Papa. Non. Oh non

 

Fin du flashback

 

Hanno : Tu te souviens de moi maintenant oui ou non.

Jack : Ne dites plus un mot Teal'c.

Teal'c : Mais il faut.

Jack : C'est un ordre. Ne dites rien, c'est tout.

Hanno : Il n'aura plus besoin de dire quoique ce soit. Qu'on l'emmène au secret.

Jack : Attendez.

Daniel : Jack, ce n'est pas comme ça qu'il faut réagir.

 

Jack : Je suppose qu'on ne peut pas payer une caution pour le libérer ?

Hanno : Il est coupable. Il doit payer pour ce qu'il a fait.

Jack : Et vous l'avez déjà condamné, c'est ça ?

Hanno : Oui.

Jack : Délayer lui au moins les mains, s'il vous plait.

Hanno : C'est demain que la Cor-ai aura lieu. Vous pourrez y assister.

Jack : C'est chouette, sympa. Très bien, quand ils vont revenir, Daniel, vous les occuperez. Carter et moi ont prendra chacun un coté.

Daniel : Une minute, vous envisagez de le faire sortir ?

Jack : Euh oui. On récupère Teal'c et on fonce direct vers la porte des étoiles. J'aimerai bien que ça se déroule sans effusion de sang.

Teal'c : Non.

Jack : Excusez moi ?

Teal'c : N'exécutez pas votre plan. Je ne vais pas partir.

Jack : Je crois que je n'ai pas très bien entendu. Auriez vous dit que vous refusiez de partir.

Teal'c : Oui, tout à fait.

Jack : Pourquoi ?

Teal'c : Parce que ça serait manquer de respect au Byrsas.

Jack : Manquer de respect.

Daniel : Il a raison. On doit leurs montrer du respect.

Jack : Dites, est ce que je suis le seul à avoir entendu que pour ce garçon, les jeux étaient fait. Pour moi c'est clair, ils veulent le tuer rapidement.

Daniel : Attendez, qui a parlé de tuer ?. Ils veulent tout d'abord le faire passer par ce Cor-ai, à ce que j'ai cru comprendre, il s'agit d'un simple procès.

Jack : Vous savez, c'est ce « à ce que j'ai cru comprendre » qui me pose justement un petit problème. Et si cette notion de simple procès n'était qu'une simple mise à mort ?

Teal'c : Je ne veux pas fuir.

 

Jack : Excusez moi. Qu'est ce que vous faites ?

Femme : Je suis celle qui sera sa voix pour le Cor-ai.

Jack : Je crois que sa voix est très très bien.

Daniel : Elle va en quelque sorte assurer sa défense au procès.

Femme : Je viens d'être choisie. Je vais assister à sa pecca-ve.

Sam : C'est quoi une pecca-ve ?

Daniel : En latin, il y a un mot similaire pour signifier la notion de pêché.

Sam : Elle veut sa confession ?

Jack : Est ce que quelqu'un à envisagé qu'il ne pouvait pas être coupable.

Femme : S'il n'était pas coupable, il n'y aurait pas eu de Cor-ai.

Jack : On est innocent jusqu'à ce qu'on prouve le contraire, ça vous dit quelque chose ?

Daniel : En faites, si on parcours l'histoire, cette notion est plutôt rare. Dans la plupart des cultures, ce concept est inversé. Enfin, ce que j'en dis.

Femme : Il faut que j'aille entendre sa pecca-ve.

Jack : Et bien malheureusement vous ne recueillerez aucun pecca machin truc.

Femme : Alors qui va être sa voix ?

Jack : Je crois que ça sera moi.

Sam : Vous, mais...

Femme : Vous serez sa voix pour le Cor-ai ?

Jack : Oui.

Femme : Oh. Comme vous voudrez. Je vais le dire aux anciens.

Daniel : Vous êtes sure de pourvoir faire ça ?

Jack : Pourquoi ? J'suis pas capable ?

Daniel : Et bien disons que je n'ai jamais entendu parlé de vous comme un diplomate. Je crois plutôt que contradicteur serait plus approprié.

Jack : Mais je suis son officier supérieur. Ca rentre dans mes fonctions.

Sam : Mais Daniel n'est il pas mieux placé pour ça. Il connait bien leur façon de s'exprimer et leur culture, mon colonel.

Jack : Très bien, nous irons tout les trois. Ca ira ?

Daniel : Oui, très bien.

Sam : Comme haut conseiller, c'est bon pour moi.

 

Hanno : Je suis désolé.

Teal'c : Tu es désolé ?

Hanno : Quand j'ai vu que c'était toi, j'ai laissé ma colère s'exprimer et je t'ai menacé de mort. C'est contraire à nos façon de procéder. En faisant ça, je me suis fait honte à moi même et à tous mon clan. Accorde moi ton pardon.

Teal'c : Je te l'accorde.

Jack : Ca à l'air de s'engager mieux que je ne l'aurais pensé.

Hanno : Jaffa, tu as tué mon père. Pour se crime, la punition est la mort. C'est moi qui dirigele Cor-ai.

Jack : Objection ! Ca c'est une chose que l'on dit d'habitude sur Terre pour … Bon, laissez tomber. Vous ne pouvez pas être juge, ce n'est pas juste.

Hanno : Juge ?

Jack : Oui, c'est l'homme qui contrôle la procédure, décide de ce qui doit se passer ici.

Hanno : Pourquoi ce n'est pas juste ?

Jack : Parce que vous êtes le fils de la victime.

Hanno : Oui.

Jack : Le juge doit rester impartial.

Hanno : Qu'est ce que ça veut dire ?

Daniel : Euh impartialité veut dire qu'une personne ne doit pas avoir une opinion deja toute faite concernant les faits reproché à l'accusé.

Hanno : Mais ou trouver une telle personne ? Quelqu'un qui a une pensé, à une opinion.

Jack : Votre honneur, c'est avec respect que je demande que quelqu'un d'autre prenne la direction de ce … comment on dit ?

Daniel : Cor-ai.

Jack : Cor-ai.

Femme : Il n'y a que la personne qui a souffert qui puisse évaluer la douleur qui lui a été infligée. Qui d'autre peu vraiment dire quel est la punition qu'il faut appliquer ?

Jack : Ba vous vous pourriez le faire.

Femme : Hanno va continuer.

Jack : C'est pas croyable ça.

Daniel : C'est comme ça dans le Talmud. Il n'y a que l'offensé qui peu pardonner.

Jack : Allez vous vous taire.

Hanno : Te souviens tu de moi ?

Teal'c : Tout à fait.

Hanno : Tu es bien celui qui à tué mon père, est ce exact ?

Jack : Ne répondez pas à ça Teal'c.

Teal'c : Oui. Je suis bien celui qui a tué ton père.

 

Jack : Est ce que vous avez envie de vous suicider ?

Teal'c : Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Jack : Vous auriez du me dire que vous étiez coupable. Avant de balancer ça dans une salle pleine de personnes qui veulent vous voire mort.

Teal'c : Vous le saviez déjà. Seulement vous ne vouliez pas l'entendre. Et c'est pour ca que vous ne voulez pas que je parle.

Jack : Qu'est ce qui s'est passé ?

Teal'c : Apophis m'avait donné l'ordre de tuer son père.

Jack : Dis donc, vous ne pourriez pas monter la garde à l'extérieur. On va pas s'évader. Alors vous avez suivi les ordres ?

Teal'c : Et c'est par ma main que son père est mort. Celle de personne d'autre. Je suis responsable. Ce que j'ai fais quand j'ai servi Apophis, je dois maintenant l'assumer.

Jack : Et même si la punition est la mort ?

Teal'c : C'est une chose qui faut savoir accepter.

Jack : C'est drôle, on dirai que vous avez envie de mourir.

Teal'c : Colonel, avez vous déjà affronté le regard déchiré d'un enfant dont le père vient d'être tué par vous ?

Jack : Pas tout à fait. Teal'c, il y a beaucoup de chose, qu'on est amené à faire et qu'on aimerai pouvoir changer, qu'on peut jamais oublier. Mais le concept même du commandement élimine toute notion de libre arbitre. Ainsi en tant que soldat, on est amené à faire parfois des choses horribles. En obéissant aux ordres, comme on nous l'a appris. Ca ne rend pas les choses faciles et ça les justifie encore moins. Mais ça donne une part de responsabilité à celui qui a donné les ordres.

Teal'c : Alors vous voulez dire qu'Apophis est responsable de la mort du père de se garçon ?

Jack : Oui.

Teal'c : Vous avez tort O'Neill. Quand j'ai servi sous les ordres d'Apophis j'ai fait beaucoup de choses. Pour tous ces actes, mes victimes méritent une compensation.

Jack : Concentrons nous sur une seul affaire à la fois, s'il vous plait.

Teal'c : Cette affaire est représentatif de bien d'autre.

Jack : Ca ne devrait pas. Pourquoi ? Pourquoi agissez vous comme ça ?

Teal'c : Quand j'ai regardé Hanno dans les yeux, j'ai reconnu l'horreur qu'éprouvait beaucoup d'autre gens quand l'un des leurs se préparaient à jouer le rôle d'un porteur sain. Pire encore était le visage des victimes que je venais de sélectionner. Quand elles réalisaient que pour elles la vie étaient bien fini. Le père d'Hanno n'était ni le premier, ni le dernier de ceux à qui j'ai pris l'existence. Et j'ai encore fait bien pire O'Neill. Je ne peux pas réparer le mal que j'ai fait à tous ceux qui ont souffert, mais je peux au moins le faire pour ce garçon. Je suis désolé O'Neill. Je ne vais pas fuir.

Jack : Je le suis moi aussi Teal'c, mais c'est inacceptable. Je ferai tout ce que je peux pour vous garder en vie, que ça vous plaise ou non.

 

Jack : Quel est le plan d'attaque ?

Daniel : Voilà comment je vois les choses. Teal'c a déjà plaidé coupable. Alors pour comparer avec un procès américain, nous devons nous concentrer sur l'étendu de la peine. Nous devons prouver à ces gens qu'il n'a pas mérité de mourir.

Sam : Comment on va faire ?

Daniel : On doit les convaincre qu'il est différent de l'homme qui l'a été.

Jack : Bonne chance.

 

Jack : Dites nous ce qui est arrivé à votre femme.

Daniel : Son nom est Sha're. Elle a été capturée par la garde personnel d'Apophis et changée.

Jack : Elle est devenu Goa'uld ?

Daniel : Habité par l'un d'eux, oui.

Jack : Comment s'est elle retrouvé parmi les victimes ?

Daniel : Le chefs des gardes l'a choisi comme ca au milieu de toutes les femmes, au hasard, vraiment.

Jack : Qui était le chef des gardes ?

Daniel : Teal'c.

Foule : Ca c'est incroyable.

Daniel : C'était l'ancien Teal'c. Il ne s'était pas encore rallié à nous, et ne savait pas que Sha're était ma femme.

Jack : Mais le fait est que vous travaillez cote à cote avec l'homme responsable du malheur de votre femme.

Daniel : C'était difficile pour moi au début. J'ai voulu haïr cet homme. Mais maintenant je sais que c'est un Teal'c différent de celui qui a choisi Sha're. Et je sais que s'il y avait quelque part un moyen de pourvoir me la ramener ce Teal'c nouveau le ferai sans hésiter. Devrait il le payer de sa vie ? Ce Teal'c est mon ami.

Teal'c : Il y avait une cinquantaine de captifs. Tous étaient désarmés. Apophis m'a ordonné de les tuer tous.

Sam : Mais vous avez refusé.

Teal'c : J'ai dis non.

Sam : Et vous avez fait quoi ?

Teal'c : J'ai retourné mon arme sur mes anciens amis.

Sam : C'était un gros risque pour vous n'est ce pas, Teal'c ?

Teal'c : J'ai pris une décision.

Sam : Je crois que vous êtes un peu trop modeste. Vous avez une famille. Pensez vous que vous la reverrez ?

Teal'c : Il n'y a aucune chance.

 

Femme : Vous cherchez votre chemin ?

Daniel : Euh, non, je jette seulement un coup d'œil. Si ça ne vous fait rien ?

Femme : Vous êtes le bien venu ici.

Daniel : Votre existence semble agréable.

Femme : Merci. Ce serait bien plus agréable s'il n'y avait pas les Goa'ulds et les Jaffas.

Daniel : La seul chose que j'ai du mal à imaginer c'est l'endroit où vous vivez.

Femme : Nous vivons ici.

Daniel : Non non non, où vous dormez, la nuit, où vous réfugiez vous pour dormir ?

Femme : Euh, nous dormons dans les cachettes.

Daniel : Les cachettes.

Femme : Nous avons des grottes caché et des tunnels dans toutes les directions. Quand les forces du mal traversent le circ Kakona, nous fuyons dans toutes les directions et nous disparaissons.

Daniel : Ils n'attrapent que ceux qui courent le moins vite ?

Femme : Oh non, nous n'abandonnons jamais personne. Nous y allons tous ou personne n'y va.

 

Daniel : Je crois que j'ai quelque chose qui peut nous aider. Teal'c, dites nous exactement ce qui s'est passé ce jour là.

Teal'c : Apophis m'a ordonné de tuer un des villageois pour que les autres obéissent.

Daniel : Très bien, ça c'est la version très raccourci de l'histoire, mais il y a plus que ça j'en suis sure. Comment avez vous choisi le père d' Hanno ?

Teal'c : Les prisonniers furent acheminé vers la grande salle. Apophis voulut que la sélection puisse se faire au plus vite.

 

Flashback

 

Apophis : Teal'c, tue l'un de ces hommes. Je t'ai dit de tuer l'un de ces hommes. Si tu hésites, je vais les tuer tous. Fais le.

 

Fin du flashback

 

Teal'c : Apophis a choisi sept femmes et il a libéré toutes les autres.

Daniel : La vérité est notre défense.

Sam : Je vois où vous voulez en venir avec ça Daniel, c'est très bien. Ca pourrait faire la différence dans ce Cor-ai.

Jack : C'est une justice sans logique. Rien ne pourra faire la différence. Seriez vous aveugle, où est ce que vous niez l'évidence ? Il n'y a même pas l'ombre d'un doute dans l'esprit de ce garçon.

Daniel : Alors qu'est ce que vous suggérez ?

Jack : Carter et moi ont repars sur Terre pour chercher du renfort.

Daniel : Vous voulez régler ça par les armes ?

Jack : Non Daniel. J'espère revenir ici avec une puissance de feu qui pourrait les inciter à nous le rendre sans discuter, c'est comme ça que j'aimerai que ça se déroule.

Teal'c : Je vous l'ai déjà dit O'Neill, je ne vais pas fuir.

Jack : Teal'c, vous allez partir avec nous quitte à ce que je vous assomme et que je vous porte moi même. C'est claire ? Essayer de gagner du temps, Daniel.

 

Sur Terre

 

Hammond : Colonel, où sont Teal'c et Daniel ?

Jack : On va vous expliquez monsieur. Mais d'abord, il faut que vous mobilisiez un groupe de combat prêt à retourner vers cette planète immédiatement.

Hammond : Faite le. Maintenant, venez tout me raconter.

 

Sur la planète

 

Daniel : Alors vous dites que le fait de tuer cette homme à sauvé la vie de tous les autres villageois. En faite vous avez sauvé Hanno.

Teal'c : Oui, c'est vrai.

Daniel : Mais êtes vous bien sur qu'Apophis aurait vraiment tué le reste de ces villageois.

Teal'c : Je l'ai vu faire ça à plusieurs reprise.

Daniel : Alors bien que placé face une terrible décision, votre choix à été celui du moindre mal.

Hanno : Il a choisi de tuer un homme diminué, un homme estropié qui ne pouvait même pas s'enfuir. Son choix n'était pas moral. C'était celui d'un lâche et d'un pervers.

Daniel : Hanno, on m'a dit que votre seul moyen de défense contre les Goa'ulds s'était votre habilité à courir et à vous cacher. Est ce exact ?

Hanno : On s'enfuit tous par les tunnels, par les grottes. Quand les lumières du circ Kakona apparaissent, nous pouvons disparaître avant que les Goa'ulds n'arrivent.

Daniel : Mais alors vous devez faire très vite.

Hanno : Oui, très vite.

Daniel : Teal'c, est ce que vous saviez ca ?

Teal'c : Tout à fait. C'était souvent assez difficile de trouver les villageois. Ils semblaient vraiment s'évanouir dans la foret à la vitesse d'un envol de perdrix.

Daniel : A quelle vitesse allait votre père avec seulement une jambe.

Hanno : Ce n'était pas important, en tant que membre de notre clan, on ne l'aurait jamais laissé derrière nous.

Daniel : Alors en d'autre terme, votre groupe ne se déplaçait pas plus vite que votre père qui était le plus handicapé. Teal'c, pourquoi avoir choisi le père d'Hanno ?

Teal'c : J'avais vu son infirmité. Je savais que sans cette homme le groupe pouvait bouger plus vite. Peut être même nous éviter la prochaine fois qu'on viendrait.

Hanno : Non, je ne veux pas entendre ca.

Daniel : Et vous avez pris une décision. Celle de choisir d'en tuer un ce jour là pour en sauver plein d'autre plus tard. Est ce que c'est ca ?

Teal'c : Oui, tout à fait.

Foule : Les Jaffas sont des menteurs, ils mentent.

Daniel : Alors si Teal'c n'avait pas pris cette décision, beaucoup d'entre vous ne serait pas là aujourd'hui à vouloir sa mort.

Hanno : Je me demande vraiment quel rapport ca peut avoir.

Daniel : Je suis entrain d'essayer de prouver que c'est un homme bon. Il est vraiment important pour nous tous dans la lutte contre les Goa'ulds et les Jaffas. C'est pourquoi je demande que ca vie soit épargné.

Hanno : Vous avez défendu ce Jaffa en répétant sans arrêt qu'il avait changé de vie. Et pour preuve, vous avez donné beaucoup d'exemple où il avait retourné son arme vers ses camarades.

Daniel : Oui.

Hanno : Alors pourquoi ne pas avoir fait la même chose ici au lieu de tirer sur mon père.

Daniel : Parce que ca n'aurait rien donné de bon.

Hanno : Mon père serait peut être encore en vie aujourd'hui.

Daniel : Non, pas nécessairement. Même si Teal'c avait réussi ce jour là. Les Goa'ulds auraient renvoyé les Jaffas pour exterminé une bonne fois pour toute l'ensemble de la population.

Hanno : Comment le savez vous ? Ils n'ont pas fait ca à votre peuple.

Daniel : Ils ont essayé, on a des défenses que vous n 'avez pas. Teal'c a peut être tué le père d' Hanno, mais en faisant cela, il a sauvé votre vie, la votre et celle de tous les villageois. La mort de Teal'c ne va pas changer le passé, mais si vous décidez de le laisser vivre ca ne peut aller que dans le bon sens. Pouvez vous vraiment justifier le faite qu'il faille le tuer.

Femme : Ca mort n'a pas a être décidé par nous. Selon la loi du Cor-ai, c'est à Hanno de prendre cette décision.

Hanno : Votre argument est sage et émouvante, mes compliments.

Daniel : Merci.

Hanno : Vous venez de démontrer parfaitement que chez ce Jaffa cette plus recense à faire le bien, devrait quelque part effacer son passé criminel. J'aimerais poser une dernière question. Est ce que ses ressentes actions ou toutes ces futures actions vont faire que mon père retrouve la vie ?

Daniel : Non, non, bien sur que non.

Hanno : Ce qui veut dire que le bien qu'il fait dans le présent ne peut effacer le mal qui a fait dans le passé. Jaffa, tu es coupable d'avoir tué mon père. Et demain, à midi, tu seras tué par le feu de ton arme.

Foule : A mort le Jaffa.

Hanno : Comme mon père l'a été.

 

Hammond : J'aimerais savoir Capitaine. Est ce que ces gens sont hostile.

Sam : Et bien mon général, tout dépend de ce que vous entendez par hostile.

Jack : Ils le retiennent prisonnier, ils veulent l'exécuter. En effet c'est assez hostile.

Hammond : Mais il semblerait malgré tout qu'ils vous ai tous traité avec le plus grand respect. Et vous voulez lancer une attaque contre eux.

Jack : Non, monsieur. Mais j'espère qu'en voyant notre supériorité numérique et une force pareille, ils le relâcheront sans doute sans incident.

Hammond : Colonel, les États-Unis n'ont pas à se mêler de toutes les affaires concernant les peuples de l'univers.

Jack : Depuis quand monsieur ?

Hammond : Depuis que cette administration a été élu.

Jack : Je ne pense pas que le président voit d'un si mauvais œil le fait qu'on essaie de sauver l'un de nos hommes.

Hammond : Teal'c n'est pas l'un de nos hommes.

Sam : Comment ca ?

Hammond : Du moins pas aux yeux du gouvernement. Ce n'est pas un américain. Ce n'est même pas un terrien.

Jack : J'ai du mal à croire que ce discours vienne de vous.

Sam : Sauf votre respect mon général, en mettant de coté le fait qu'il est notre ami, il constitue une source valable d'information qu'on ne doit pas laisser tomber.

Hammond : Ces personnes agissent à son égard comme nous le faisons dans notre monde. Nous continuons de poursuivre tout les crimes de guerre, même si les gens changent d'attitude.

Jack : Des crimes de guerre ?

Hammond : Oui colonel, c'est ainsi. Que ca vous plaise ou non, ce que ce Jaffa à fait à ces personnes et à des milliers d'autres personne est un crime. Pendant des années Teal'c a été au service des Goa'ulds et a commit des actes pas très net. Je suis même sure que vous deviez vous douter que ce genre de chose lui pendait au nez.

Jack : Mon général, j'ai déjà passé pas mal d'années au service de mon pays et on m'a parfois ordonné de faire un certain nombre d'action pas très nette. Je ne vais pas laisser ces gens exécuter mon ami.

Sam : Cette homme nous a prouvé sa loyauté, sans calcul, sans retenu. Ne devrait on pas faire la même chose ?

Hammond : Ma vision personnel du problème dit oui. Mais l'administration politique devant laquelle je dois justifier mes décisions dit non.

Jack : Bon ca suffit. On appelle le président.

Hammond : S'en est assez colonel.

Sam : Mon général, nous n'avons que très peu de temps devant nous.

Hammond : Très bien.

 

Daniel : Que font elles ?

Teal'c : Les préparatifs pour ma mort.

Daniel : Ah.

Teal'c : Je vous demanderais une dernière faveur.

Daniel : Laquelle ?

Teal'c : Je voudrais vous faire don de mon corps, ca sera surement important pour vos scientifiques de l'étudier. Peut être que ca vous aidera à combattre les Goa'ulds et les Jaffas.

Daniel : N'ayez aucune crainte, vous n'aurez pas à faire don de vote corps. Jack et Carter vont bientôt revenir avec des renforts.

Teal'c : Daniel Jackson, je vous demande d'empêcher le colonel O'Neill d'intervenir dans le déroulement de mon exécution.

Daniel : Ca va surement vous surprendre, mais pour une fois, je suis d'accord avec Jack. Bien sur, je respect votre souhait, mais je ne crois pas que vous méritez de mourir

 

Hammond : Je suis désolé colonel. Le président n'a pas autorisé ce sauvetage.

Jack : Je ne peux pas croire ca.

Sam : Quoi.

Hammond : Moi je pense que le président à raison. Nous n'avons pas à forcer des hommes à risquer leurs vies dans une action qui à vrai dire est moralement ambiguë.

Jack : Avec tout mon respect, je ne suis pas d'accord monsieur.

Hammond : Vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais vous n'avez pas le droit de mener d'action contraire aux ordres, est que c'est bien compris.

 

Jack : Les choses ont l'aire d'avoir évolué ici.

 

Sam : Les Byrsas ont du l'emmener avec eux.

Jack : Espérons que ce sont eux.

Sam : Peut être que Daniel s'est évadé.

Jack : Essayons d'avoir des pensées positif capitaine. Venez.

 

Hanno : Maintenant O'Neill va prouver non seulement où était sa loyauté, mais aussi où était la votre.

Teal'c' c : Si tu crois que c'est O'Neill qui a informé les Goa'ulds, tu te trompes.

Hanno : Comment connaissent ils nos chemins secret?

Daniel : Quoi ?

Hanno : On est tous piégé, on est coupé de nos cachettes.

Daniel : Jack est sur Terre, les Goa'ulds ne sont pas idiots, ils ont du trouver ca tous seul.

Hanno : Les enfants et les vieillards se cacheront ici. Les autres essayeront de les attiré dans la foret.

Daniel : Attendez. Libérez le, il peut nous aider. Mais il ne nous sert à rien comme ca. Je vous donne ma parole qu'il ne va pas essayer de s'en fuir.

Hanno : Il ne s'enfuira pas. Vous allez rester ici. Si jamais je ne reviens pas, je te charge d'aller dire à qui de droit que je tiens toujours à ce que la sentence soit bien appliquée.

 

Villageois : Allez vite courrez, on va vers la foret. Attention. Attention. Ils sont là.

 

Daniel : Essayez de ne pas montrer votre visage.

Jaffa : Teal'c.

Daniel : Shak'l.

Teal'c : Allez-y.

Shak'l : Ta mort m'assurera une place au firmament.

Teal'c : Désolé.

Jack : Hé.

Daniel : Une artère est touché. On rentre à la maison.

Teal'c : Non. Il est midi. Et je me sens prêt à recevoir mon châtiment.

Jack : Teal'c.

Hanno : Tu as sauvé ceux qui voulaient te tué.

Teal'c : Je veux sauver ceux qui mérite de vivre.

Hanno : J'ai failli faire une bêtise. Ma mémoire est défaillante. Non, tu n'es pas le même homme que celui qui a tué mon père.

Teal'c : Je suis bien cette homme.

Hanno : Non, ce Jaffa est mort. Tu l'as tué toi même. Nous devons nous occuper de nos blessés maintenant. Je vous suggère d'emmener votre ami avec vous.

Jack : On vous aidera à vous défendre vous même.

Hanno : Ca sera avec plaisir Jack.

 

FIN



Cor-ai


TEASER

EXT—STARGATE ON P3X-1279

[SG-1 comes through the Stargate into a village.]

CARTER
Looks deserted.
TEAL'C
O'Neill. I have been here before.
DANIEL
What? You have?
TEAL'C
Yes. This world is called Cartago.
DANIEL
What can you tell us about it?
TEAL'C
The Goa'uld visit here regularly. It is one of their favorites places to harvest hosts for Goa'uld absorption.
DANIEL
You know, I wish you wouldn't say "harvest." We're talking about human beings, not brussel sprouts.
TEAL'C
That is how the Goa'uld perceive it.
DANIEL
So the locals aren't used to friendly visitors.
O'NEILL
Well, that would answer why no welcome mat, I suppose, huh?
CARTER
Colonel, this is weird, I mean all the food here is fresh. There's even something cooking on that fire.
DANIEL
But there's no one around.
O'NEILL
Well, keep your heads up.
INT—A MEETING ROOM

O'NEILL
It hasn't been deserted long.
[Male villagers enter room from all sides, holding small crossbow-type weapons.]

HANNO
Hak-ka!
[SG-1 faces off against locals, each side aiming their weapons at the other.]

CARTER
Colonel?
O'NEILL
Hold your fire.
DANIEL
They probably think we're Goa'ulds.
O'NEILL
Daniel? Think you could find a language that would communicate to these people that we're human like they are, and that we're friendly?
HANNO
Why should I believe you? That is a weapon.
O'NEILL
So is that. Tell you what. I'll go first.
[O'Neill lowers his weapon. Villagers do so also after a silent command by Hanno. Hanno walks up to each member of SG-1 in turn, ending with Teal'c.]

HANNO
Jaffa!
DANIEL
Hold it!
[The villagers surround Teal'c and point their weapons at him.]

O'NEILL
Jaffa yes, but he's good guy.
CARTER
You don't know him. He's peaceful. Tell him you're peaceful, Teal'c.
TEAL'C
It is true.
HANNO
He lies! I know him.
O'NEILL
How?
HANNO
This Jaffa killed my father.
END TEASER—OPENING CREDITS
INT—MEETING ROOM

O'NEILL
Teal, you ever seen this kid before?
TEAL'C
I have not.
HANNO
He's a coward. He lies.
MILITIA MAN
Hanno! The mandates.
HANNO
He is not Byrsa. The mandates do not apply.
MILITIA MAN
And what if you are mistaken? I do not recognize this Jaffa.
HANNO
He is the one. He killed my father!
MILITIA MAN
If you are right, he will be put through Cor-ai. But we do not take revenge like this, or we are no better than the Jaffa.
HANNO
Cor-ai will sustain my belief.
DANIEL
Cor-ai.
HANNO
But first you meet the elders. Come!
[Hanno leads them out of room.]

O'NEILL
I always wanted to meet the elders.
EXT—VILLAGE SQUARE

[More villagers begin arriving.]

DANIEL
That's interesting. I wonder if everyone's coming from some religious event.
O'NEILL
What does it always have to be a religious thing with you? Maybe they're coming from a swap meet.
HANNO
When the gods come through the Circ Kakona, we scatter in many directions to hide from those who would hurt us. They are overdue to visit us again.
DANIEL
Circ—that's a Latin derivation. Circova Kakona—that's Greek. That's weird. Two root languages in one culture.
CARTER
What does it mean?
DANIEL
Circ Kakona—circle of woes. Their name for the Stargate?
CARTER
I don't like this.
FEMALE ELDER
You may approach.
[SG-1 approaches, O'Neill first.]

FEMALE ELDER
You are the leader, yes?
O'NEILL
Yes.
FEMALE ELDER
You may go.
O'NEILL
Just like that?
DANIEL
Wait—we'd like to say a little while and learn from you. Possibly you can learn from us, I mean, you seem to need help avoiding the Goa'ulds.
FEMALE ELDER
You may go. Now.
O'NEILL
Daniel? It's important that we respect our elders. Teal'c, dial it up.
FEMALE ELDER
Not him.
[Villagers surround Teal'c, holding their weapons on him.]

O'NEILL
Excuse me?
HANNO
For him there will be Cor-ai.
O'NEILL
All right, let me bottom line it for you, okay? You can't have that man.
HANNO
He's not a man. He's Jaffa.
O'NEILL
He's already told you he doesn't know who you are.
HANNO
You say you don't remember me.
TEAL'C
I do not.
HANNO
Then maybe you remember this.
[Hanno holds up a worn, crude crutch.]

FLASHBACK

INT—MEETING ROOM

[Villagers are screaming.]

APOPHIS
Do it!
YOUNG HANNO
Father! Father! No!
[Teal'c shoots a man with his staff weapon. The man was using the crutch. Young Hanno breaks out of group being held back by Jaffa and runs to his father's body.]

YOUNG HANNO
Father. No.
[Boy looks at Teal'c and cries.]

PRESENT TIME—EXT—VILLAGE SQUARE

HANNO
You remember me now, do you not?
O'NEILL
Don't say anything, Teal'c.
TEAL'C
But I must.
O'NEILL
That's an order. Don't say anything.
HANNO
He does not need to say anything. Take him in custody.
O'NEILL
Hold it!
[O'Neill raises his M-16. Daniel puts his hands on O'Neill's gun and hand to stop him.]

DANIEL
Jack, that is not the way to handle this.
[Villagers remove Teal'c's jacket and take him away.]

INT—ROOM WITH LARGE, CAGE-LIKE JAIL CELL IN CENTER

[Villagers put Teal'c into the cell. His hands are tied behind his back.]

O'NEILL
I don't suppose we could get him out on bail.
HANNO
He is guilty. He must pay for what he has done.
O'NEILL
And you've already decided this.
HANNO
Yes.
O'NEILL
Hey. At least untie his hands. Come on.
[They untie Teal'c's hands.]

HANNO
Tomorrow we will have the Cor-ai. You are welcome to stay.
O'NEILL
Gee thanks.
[Hanno and other villagers leave.]

O'NEILL
All right, when they come back, Daniel, you draw 'em in. Carter and I will take right and left flanks.
DANIEL
Ooh, wait a minute. Are you talking break out?
O'NEILL
Uh, yeah. We're going to grab Teal'c and head straight for the Stargate. It'd be nice if we could do it without bloodshed.
TEAL'C
No.
O'NEILL
Excuse me?
TEAL'C
Do not attempt your plan. I will not go.
O'NEILL
You know that's a really odd sound. I thought you just said you wouldn't go?
TEAL'C
That is correct.
O'NEILL
Why?
TEAL'C
Because to go would disrespect the Byrsa.
O'NEILL
Disrespect?
DANIEL
Teal'c is right. We should show some respect.
O'NEILL
Did anyone else hear that kid say that Teal'c was guilty already? For all we know, they wanna kill him.
DANIEL
Wait wait wait, who said anything about killing? I mean all they said was they want to put him through Cor-ai. Now near as I can figure, that is like a simple trial.
O'NEILL
Now see, it's that near as I can figure part that's got me a little worried. What if their idea of a simple trial is a simple beheading?
TEAL'C
I will not run.
EXT—VILLAGE SQUARE

INT—ROOM WITH JAIL CELL

[Three women descend stairs and sit in front of Teal'c's cell.]

O'NEILL
Excuse me, what are you doing?
BYRSA WOMAN
I am the Jaffa's voice for the Cor-ai.
O'NEILL
Well I think his voice is just fine.
DANIEL
I think she means kind of like his defense attorney.
BYRSA WOMAN
I have been chosen. Uh, I must witness his pecca-ve.
CARTER
What's a pecca-ve?
DANIEL
There's a Latin word that's similar. It basically means, I have sinned.
CARTER
She wants his confession?
O'NEILL
Has it occurred to anyone that he might not be guilty?
BYRSA WOMAN
If he were not guilty, there would be no Cor-ai.
O'NEILL
Innocent until proven guilty. Heard of it?
DANIEL
Actually, throughout history the idea's pretty rare. Most cultures usually assume things the other way around. I'm just saying.
BYRSA WOMAN
I must hear the Jaffa's pecca-ve.
O'NEILL
Well, you're outta luck, 'cause you're not going to get him to pecca-anything.
BYRSA WOMAN
Then who will be his voice? O'NEILL
That would be me.
CARTER
Uh, you?
BYRSA WOMAN
You will be his voice for the Cor-ai?
O'NEILL
Yep.
BYRSA WOMAN
As you wish. I will tell the elders.
[The three women leave.]

DANIEL
You sure you're up to this?
O'NEILL
Why? You don't think I am?
DANIEL
Well, it's—it's just that I've never actually heard you referred to as a diplomat. I think, um, antagonist was the word used.
O'NEILL
But I'm his commanding officer. It comes with the territory.
CARTER
Wouldn't Daniel be better at it, I mean, being a linguist and a cultural expert? Sir.
O'NEILL
All right, we'll all do it. How's that?
DANIEL
That's fine.
CARTER
Co, co-counsels. Works for me.
INT—MEETING ROOM FROM FIRST SCENE—NOW USED AS A COURTROOM

[Villagers watch from an observation area. Teal'c enters a witness circle. Female Elder enters and takes her place. Hanno kneels before Teal'c.]

HANNO
I am sorry.
TEAL'C
You are sorry.
HANNO
When I first saw you, I let my anger control me, and I threatened your life. This is counter to Byrsa mandates, and by doing it I shamed myself and my whole clan. I ask your forgiveness.
TEAL'C
You have it.
[Crowd murmurs disbelief.]

O'NEILL
This is startin' off better than I thought it would.
HANNO
Jaffa, you killed my father. For this crime the punishment is death. I will now lead the Cor-ai.
O'NEILL
Objection! That's something we say back on earth when…never mind. You can't be the judge; that's not fair.
HANNO
Judge?
O'NEILL
Yeah, the guy who controls the proceedings, decides what happens here.
HANNO
Why is it not fair?
O'NEILL
Because you're the son of the victim.
HANNO
Yes.
O'NEILL
Well, the judge has to be impartial.
HANNO
What does that mean?
DANIEL
Uh, impartiality would require someone who hasn't already formed an opinion about Teal'c's guilt or innocence.
HANNO
How could there be such a person? Anyone who has a mind has an opinion.
O'NEILL
Your honors, I respectfully request that someone else be in control of this…what is it?
DANIEL
Cor-ai.
O'NEILL
Cor-ai.
FEMALE ELDER
Only the person who has suffered understands the pain which has been inflicted. Who else can fairly say what the punishment must be?
O'NEILL
Well, you could for one.
FEMALE ELDER
Hanno will continue.
O'NEILL
Unbelievable.
DANIEL
It's actually rather Talmudic—only he who is wronged can forgive.
O'NEILL
Will you can it?
HANNO
You remember me?
TEAL'C
I do.
HANNO
Then you are the one who killed my father, are you not?
O'NEILL
Don't answer that, Teal'c.
TEAL'C
Yes. I am the one who killed your father.
[Bells ring indicating the proceedings are over for the moment.]

EXT—VILLAGE SQUARE

INT—COURTROOM

[Room is now empty except for O'Neill, Teal'c, and some guards.]

O'NEILL
Teal'c are you trying to commit suicide?
TEAL'C
I do not understand.
O'NEILL
Why didn't you tell me you were guilty. At least before you told a room full of people that wanna see you dead.
TEAL'C
You already knew, only you did not want to hear it. That is why you asked me not to speak.
O'NEILL
What happened?
TEAL'C
Apophis ordered me to kill Hanno's father.
O'NEILL
Hey, can you guys guard from outside? We're not goin' anywhere.
[Guards leave.]

O'NEILL
So, you were following orders.
TEAL'C
Hanno's father died by my hand. No one else's. I am responsible. What I did while serving Apophis, I will not hide from.
O'NEILL
Even if the punishment is death?
TEAL'C
Then that is what I deserve.
O'NEILL
Teal'c, you sound like you wanna die.
TEAL'C
Colonel O'Neill, have you ever faced the crying eyes of a child whose father you have just murdered?
O'NEILL
Not exactly. Teal'c, there are a lot things we do that we wish we could change and we sure as hell can't forget, but the whole concept of chain of command undermines the idea of free will. So as soldiers, we have to do some pretty awful stuff. But we're following orders like we were trained to. It doesn't make it easier; it certainly doesn't make it right, but it does put some of the responsibility on the guy giving those orders.
TEAL'C
Then you are saying Apophis is responsible for Hanno's father's death.
O'NEILL
Yes.
TEAL'C
You are wrong, O'Neill. While in the service of Apophis I did many things. For these deeds, my victims deserve retribution.
O'NEILL
Can we focus on this one case only for now please?
TEAL'C
This case represents the many.
O'NEILL
Well is shouldn't! Why? Why are you doin' this?
TEAL'C
When I look into Hanno's eyes, I see the horror on the faces of many others, as their loved ones prepare for Goa'uld absorption. Worse yet is the face of the victims whom I selected as they realize they are about to take their final human breath. Hanno's father is not the first nor the last of those whose lives I've taken. And I have done far worse, O'Neill. I cannot give all of their loved ones retribution, but I can at least give it to this one. I am sorry, O'Neill. I will not run.
O'NEILL
Well, I'm sorry, Teal'c, but that's unacceptable. I'm going to to do what I have to do to keep you alive whether you like it or not.
[Bells ring, and villagers reconvene in the courtroom. Daniel and Carter enter.]

O'NEILL
What's the plan of attack?
DANIEL
Well, the way I look at it, Teal'c has already pled guilty. So to draw a parallel to an American trial, we have to look at this as sort of like the sentencing phase. We need to prove to these people that he doesn't deserve to die.
CARTER
How do we do that?
DANIEL
We need to convince them that he's a different man now than he was then.
O'NEILL
Good luck.
[Female Elder enters. Daniel becomes the witness.]

O'NEILL
Tell us what happened to your wife.
DANIEL
Her name is Sha're. She was captured by Apophis' serpent guards, and changed.
O'NEILL
She's now a Goa'uld?
DANIEL
Inhabited by one, yes.
[Crowd murmurs from gallery.]

O'NEILL
And how did she get to be one of the victims?
DANIEL
The leader of the serpent guards picked her out of a crowd of other women, at random, really.
O'NEILL
Who was this serpent guard?
DANIEL
Teal'c.
[More murmurs from crowd.]

DANIEL
The old Teal'c. At that time, he hadn't joined us yet. He didn't know me or that Sha're was my wife.
O'NEILL
But the fact is you now work side by side with the man responsible for your wife's fate.
DANIEL
It was difficult for me at first, I wanted to hate him. But now I know that it was a different Teal'c that chose Sha'uri and I know that if there were any way for him to help me get my wife back, this Teal'c would do it gladly. Even if it meant giving up his own life. This Teal'c is my friend.
TEAL'C
There were fifty human captives. All were unarmed. Apophis ordered me to slaughter them all.
CARTER
But you didn't, did you?
TEAL'C
I did not.
CARTER
What did you do?
TEAL'C
I turned my weapon on my fellow serpent guards.
CARTER
It was a huge risk for you, wasn't it, Teal'c?
TEAL'C
I made a decision.
CARTER
I think you're being a little modest here. You have a family. Do you think you'll ever see them again?
TEAL'C
It is unlikely.
EXT—VILLAGE

[Daniel is walking in the village. The Byrsa Woman approaches him.]

BYRSA WOMAN
Have you lost your way?
DANIEL
Oh, no, I'm—I'm just looking around, if that's okay.
BYRSA WOMAN
You are welcome to do so.
DANIEL
You have a very lovely existence.
BYRSA WOMAN
Thank you. It would be made lovelier were it not for the Goa'ulds, and the Jaffa.
DANIEL
The one thing I—I can't seem to figure out is, is, where you live.
BYRSA WOMAN
We live here.
DANIEL
Oh, no no, where do you, where do you sleep at night? Where do you take shelter? Where do you sleep?
BYRSA WOMAN
We sleep in the hiding.
DANIEL
The hiding.
BYRSA WOMAN
We have hidden caves and tunnels in all directions. When the evil ones come in through the Circ-Kakona, we flee in all directions and we disappear.
DANIEL
So they catch only the slowest among you.
BYRSA WOMAN
Oh, no, we would never leave anyone behind. We all go, or none of us do.
INT—ROOM WITH JAIL CELL

DANIEL
I think I might have something that might help us out. Teal'c, tell us exactly what happened that day.
TEAL'C
Apophis ordered me to kill one of the villagers so the rest would obey.
DANIEL
Okay, well I think we've all heard the reader's digest version of the story, but there's more to it, isn't there. Like why you chose Hanno's father.
TEAL'C
We brought those we had captured back to the hall. Apophis ordered the selection process to begin.
FLASHBACK

INT—MEETING ROOM

[The villagers are struggling against the Jaffa.]

APOPHIS
Teal'c. Kill one of them.
[The villagers try to fight the Jaffa guards.]

APOPHIS
I said kill one of them. If you hesitate I will kill them all.
[Hanno's father holds his hand out to Teal'c, as if asking to be killed.]

APOPHIS
Do it.
[Teal'c lowers his visor and points staff at Hanno's father.]

YOUNG HANNO
Father! No!
[Teal'c shoots Hanno's father with his staff weapon. Hanno runs to father's body.]

YOUNG HANNO
Father! No! No! Father! No.
PRESENT TIME

INT—ROOM WITH JAIL CELL

TEAL'C
Apophis chose seven women, and let the rest go.
DANIEL
The truth is our defense.
CARTER
I think I see where you're going with this, Daniel. This is good. This could make the difference in the Cor-ai.
O'NEILL
It's a kangaroo court. Nothing's going to make a difference. Isn't that painfully obvious to anybody? That kid made up his mind before we even got here.
DANIEL
So what do you suggest?
O'NEILL
Carter and I are going back to Earth for reinforcements.
DANIEL
What, you're going to shoot his way out?
O'NEILL
No, Daniel. I'm hoping we can bring back enough fire power so it'll scare 'em into turning Teal'c over. That's how I'd like to see it go down.
TEAL'C
I have already told you, O'Neill. I will not run.
O'NEILL
Teal'c, you're going back with us if I have to knock you out and carry you myself. Got it? Buy as much time as you can, Daniel.
INT—SGC GATE ROOM

[Carter and O'Neill arrive through the Stargate.]

HAMMOND
Where are Teal'c and Daniel?
O'NEILL
We'll explain, sir. First, I need you to mobilize a combat unit ready to go back to that planet ASAP.
HAMMOND
Do it. No how about filling me in?
INT—COURTROOM

DANIEL
So, by killing that man, you actually saved the lives of the rest of the villagers. You even saved Hanno's life.
TEAL'C
It is true.
DANIEL
But can you really be sure Apophis would have really killed the rest of the villagers.
TEAL'C
I have seen him do it many times.
DANIEL
So although you were faced with a terrible decision, you chose the lesser of two evils.
HANNO
He chose to kill a crippled man. The man least able to run away, the most helpless of us all. His choice was not moral. It was cowardly and evil.
DANIEL
Hanno, I'm told the Byrsa's only defense against the Goa'ulds is their ability to run and hide. Is that right?
HANNO
We have escape tunnels and caves. When the lights on the Circ-Kakona appear, we can disappear before the Goa'uld arrive.
DANIEL
But, you have to move fast, right?
HANNO
Of course.
DANIEL
Teal'c, did you know that back then.
TEAL'C
I did. It was often very difficult to locate the villagers. They seemed to be able to vanish into the forest, as quickly as a flock of birds.
DANIEL
How fast could your father move, with only one leg?
HANNO
It was not important. As a member of the clan, he would never be left behind.
DANIEL
So in other words, your group can only move as fast as its slowest member? Right? Teal'c, why did you choose Hanno's father?
TEAL'C
I saw his injury. I knew that without him the group could move more quickly. Perhaps even evade us the next time we came.
HANNO
No, I will not hear this.
DANIEL
So you made a decision. You chose to kill one that day to save many later. Is that right?
TEAL'C
It is correct.
DANIEL
So if Teal'c hadn't made that decision, many of you might not be alive today to want him dead.
HANNO
I do not understand the relevance of any of this.
DANIEL
I am trying to prove to you that Teal'c is a good man. He is very important to all of us in fighting the Goa'ulds and the Jaffa. Therefore I ask that you spare his life.
HANNO
You have defended this Jaffa repeatedly by saying he is a changed man. And for proof you have given many examples of his firing upon his former comrades.
DANIEL
Yes.
HANNO
Than why did he not fire upon them here instead of killing my father.
DANIEL
Because it wouldn't have done any good.
HANNO
My father might be alive today.
DANIEL
No, not necessarily. Even if Teal'c had succeeded that day, the Goa'uld would have sent more Jaffa to exterminate everyone—your entire population.
HANNO
How do you know that? They did not do that to your people.
DANIEL
They tried. We have defenses that you don't. Teal'c may have killed Hanno's father, but in doing so he saved you, and you, and—and all of you. Teal'c's death will not change the past, but his continued life can help all of our future. Can you really justify killing him now?
FEMALE ELDER
His fate is not to be decided by us. Cor-ai mandates that only Hanno can make that decision.
HANNO
Your argument is wise, and moving. I commend you.
DANIEL
Thank you.
HANNO
You have made a compelling argument that this Jaffa's more recent and continuing good should somehow negate his past evil. I have but one final question. Can his recent actions, or any future actions, return my father from the dead?
DANIEL
No, no, of course not.
HANNO
Then clearly no amount of good in the present can erase what he has done in the past. Jaffa, you are guilty of killing my father. Tomorrow, at mid-day, you will die by your own weapon. As my father did.
INT—SGC CONFERENCE ROOM

HAMMOND
I'm confused, Captain. Are these people hostiles?
CARTER
Well sir, that would depend on your definition of hostiles.
O'NEILL
They have Teal'c prisoner. They plan to execute him. I'd call that hostile.
HAMMOND
But it sounds to me as if they've treated the rest of you with the utmost respect. Now you want to launch an assault on them?
O'NEILL
No, sir. I'm hoping once they see our superior numbers and firepower, they'll release him without incident.
HAMMOND
Colonel, the United States is not in the business of interfering in other people's affairs.
O'NEILL
Since when, sir?
HAMMOND
Since this administration was elected.
O'NEILL
Well, I don't think the president would have a problem with us going in and trying to rescue one of our own.
HAMMOND
Teal'c is not one of our own.
CARTER
He's not?
HAMMOND
I mean in the eyes of the government. He's not an American citizen. Hell, he's not even an Earth citizen.
O'NEILL
I don't believe I'm hearing this from you, sir.
CARTER
General Hammond, sir, if I may. Even setting aside that Teal'c is our friend, how can you let such a valuable information resource be taken away?
HAMMOND
These people's laws in this regard are no different from our own. We don't stop pursuing war criminals because they have a change of heart.
O'NEILL
War criminals.
HAMMOND
Yes, Colonel, he is. Like it or not, what the Jaffa have done to these people and thousands of other people is a crime. Now Teal'c spent many years serving the Goa'uld doing some damned distasteful things. Surely both of you must realize that this was bound to happen sooner or later.
O'NEILL
General Hammond, I have spent a lot of years in the service of my country, and I have been ordered to do some damned distasteful things. I will not allow them to execute my friend.
CARTER
Sir, Teal'c has proven his loyalty to us countless times. Don't you think we should do the same?
HAMMOND
My own personal opinion says yes. But the government policies under which I must weigh my decisions, say no.
O'NEILL
Well fine, let's call the president!
HAMMOND
That's enough, Colonel!
CARTER
General, sir, we don't have a lot of time here.
HAMMOND
Right.
INT—ROOM WITH JAIL CELL

[Women are applying paint in curved lines to Teal'c's torso and face. Daniel arrives.]

DANIEL
What are they doing?
TEAL'C
Preparing me for my death.
DANIEL
Oh.
TEAL'C
I would like to ask one final favor.
DANIEL
What is it?
TEAL'C
I would like to volunteer my lifeless body, and that of my symbiote, for your scientists to study. Perhaps you can better learn ways to battle the Goa'uld and the Jaffa.
DANIEL
Well, don't worry, Teal'c, there's not going to be any body to donate. Jack and Carter should be back any minute with the troops.
TEAL'C
Daniel Jackson. You must not allow Colonel O'Neill to deny the retribution the Byrsa deserve.
DANIEL
You know I have to admit, Teal'c, for once I agree with Jack. I mean, I respect your wishes, but I don't believe that you deserve to die.
INT—SGC CONFERENCE ROOM

[Hammond enters room.]

HAMMOND
I'm sorry, Colonel, the president won't authorize a rescue.
O'NEILL
I don't believe it.
CARTER
What?
HAMMOND
I agree with the president's decision. We can't commit troops to risk their lives in an action that I believe is morally ambiguous.
O'NEILL
That's where I respectfully disagree, sir.
HAMMOND
You have the right to disagree, Colonel, but you do not have the right to take actions against orders, is that understood?
EXT—VILLAGE

[Village is in flames and disarray. O'Neill and Carter arrive through Stargate.]

O'NEILL
Things look a little different to you?
[Jaffa guards are herding villagers through village. O'Neill and Carter hide behind pillars, then head downstairs.]

INT—ROOM WITH JAIL CELL

[Cell is now empty.]

CARTER
Byrsa must have taken him with them.
O'NEILL
Let's hope it was the Byrsa.
CARTER
Maybe Daniel broke him out.
O'NEILL
Keep those positive thoughts comin', Captain. Let's go.
EXT—NEXT TO A BUILDING

[Jaffa are lining villagers up against a wall. They see Carter's shadow. Jaffa fire at Carter and O'Neill. O'Neill trips one, stabs him; Carter retrieves staff weapon and gives it to O'Neill.]

INT—SIDE AREA OF COURTROOM

[Villagers are gathered in a room with Teal'c and Daniel.]

HANNO
Now O'Neill has proved to me not only where his loyalties lie but yours as well.
TEAL'C
If you believe that it was O'Neill that informed the Goa'uld, you are mistaken.
HANNO
Then how is it that they know our escape routes?
DANIEL
What?
HANNO
We are trapped. Cut off from the hidings.
DANIEL
But Jack went back to Earth. The Goa'uld are not stupid. They probably figured it out on their own.
HANNO
The children and the slowest will hide here. The rest of us will try to draw them away into the forest.
DANIEL
Wait. Now let Teal'c go. We can help you but he is no good to you like this. Now I give you my word he will not try to run away.
HANNO
No he will not. You will stay here.
[Hanno bends to speak to a child.]

HANNO
If I do not survive, I entrust you to tell whoever does that I still wish my sentence to be carried out.
EXT VILLAGE, NEAR DHD

[Villagers are running through, Jaffa firing on them. Hanno sees O'Neill.]

INT—SIDE AREA OF COURTROOM

[Jaffa storm in to find hiding villagers, Teal'c and Daniel.]

DANIEL
Try not the let them see your face in case—
SHAK'L
Teal'c.
DANIEL
Shak'l.
[Boy gives Teal'c a knife.]

TEAL'C
(to Daniel)
Go.
[Daniel is led away by a Jaffa.]

SHAK'L
Your death will assure my place as first prime.
[Teal'c stabs Shak'l.]

TEAL'C
I am sorry.
INT—COURTROOM

[Teal'c fires on Jaffa. He leaps to stop a Jaffa from firing on group of villagers, gets hit in leg with staff blast but takes out a Jaffa. Jaffa aims staff at Teal'c. O'Neill and Carter arrive.]

O'NEILL
Hey!
[O'Neill fires on Jaffa who is threatening Teal'c. Daniel kneels to check Teal'c's wound.]

DANIEL
Oh, looks bad. Let's get him home.
TEAL'C
No.
[Teal'c stands up with rest of SG-1's help, gives his staff to Hanno.]

TEAL'C
It is midday. I am prepared to accept my punishment.
O'NEILL
Teal'c.
HANNO
You would save those who wish to kill you?
TEAL'C
I would save those who deserve to live.
HANNO
I have made a mistake. My memory was faulty. You are not the same man as he who murdered my father.
TEAL'C
I am the one.
HANNO
No. That Jaffa is dead. You have killed him. We have our own wounded to care for. I suggest you take your friend home.
[Teal'c takes staff from Hanno, bows his head to him and steps away.]

O'NEILL
We can help you defend yourselves.
HANNO
We would appreciate that.
[SG-1 is alone in the courtroom. O'Neill puts his hand on Teal'c's shoulder.]


Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

havenfan 
30.08.2016 vers 17h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (14:24)

quand je dis que j'ai une mémoire de poisson! ^^"

Sonmi451 (14:25)

t'es en week end je suppose.

stanary (14:25)

Non je crois que c'est surtout moi qui n'oublie jamais. Et oui je suis en week-end, mon seul moment de repos

Sonmi451 (14:27)

Profites bien.

Sonmi451 (14:27)

Tu bosses dans quoi?

Sonmi451 (14:27)

(oui je fais ma curieuse^^)

stanary (14:28)

Ah mais je suis encore trop jeune pour bosser. J'aime bien les curieuses vu que j'en suis une donc tu vois....

Sonmi451 (14:30)

Oh mais tu fais bien des études?

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play