VOTE | 227 fans |

#102 : L'ennemi intérieur

Ecrit par : Brad Wright.

Réalisé par : Denis Bery.

De retour de mission, le major Kawalski souffre de sévères maux de tête. Une échographie révèle qu'un parasite Goa'uld est entré dans son corps et prend peu à peu le contrôle. O'Neill essaie de sauver son ami avant qu'il soit trop tard.

Episode 2
Episode 2

  

Best of l'ennemi intérieur
Best of l'ennemi intérieur

  

Plus de détails

Au SGC, Hammond briefe les équipes Sg-1 et Sg-2 sur leurs prochaines missions. Soudain la Porte s'active : les Goa'ulds essayent encore d'attaquer la planète, mais une fois de plus, leurs soldats s'écrasent sur l'iris. Après l'attaque, Kawalsky se gratte la tête et se plaint d'un mal de crâne. Il se rend alors à l'infirmerie. La Porte s'active de nouveau mais rien ne parvient à franchir l'iris.

Dans son bureau, le Général indique à Jack qu'il ne peut accepter sa demande d'intégration de Teal'c à Sg-1. Le Colonel Kennedy va arriver du Pentagone pour lui poser quelques questions, et le soumettre à quelques tests. O'Neill est choqué par ces propos car Teal'c est leur sauveur (cf. « Enfants des Dieux »). Mais l'Air Force reste méfiante vis-à-vis de sa loyauté.

Jack va voir Teal'c dans sa cellule. Il l'informe que tous les prisonniers de Chulak sont rentrés chez eux (cf. « Enfants des Dieux »). Teal'c l'informe alors des futures attaques des Goa'ulds. Jack lui dit qu'il est prisonnier, mais qu'il n'est pas d'accord avec cette situation. Teal'c lui fait part de sa volonté de s'engager envers la Terre et de partager ses connaissances.

A l'infirmerie, un docteur examine le Major Kawalsky. Il souffre de maux de tête depuis son retour de Chulak (cf. « Enfants des Dieux »). Le docteur remarque alors quelque chose bouger dans son coups, ses yeux brillent et il saisit le docteur et le tue : la larve Goa'uld qu'il porte depuis son retour de mission a pris le contrôle.

En salle de débriefing, Daniel fait un exposé sur le DHD. Il remarque alors par la fenêtre, le Major Kawalsky devant la Porte. O'Neill et Hammond le rejoignent, mais il ne souvient pas de la raison qui l'a amené devant la Porte.

A l'infirmerie, le Dr Warner vient à nouveau l'examiner, et préconise une IRM pour trouver une solution.

Au bureau du Général, le Colonel Kennedy vient d'arriver. Avant de commencer l'interrogatoire, Teal'c offre ses services à la Terre. Il le questionne sur la technologie Goa'uld, mais Teal'c ne donne pas de réponse car « la magie Goa'uld est tenue secrète ». Jack se joint à la réunion. Teal'c leur parle alors du fonctionnement de la société Goa'uld. Kennedy demande si il est possible de négocier une paix avec eux, mais Teal'c explique que les Goa'ulds n'ont que faire de la paix. Puis il raconte une légende qui dit que les esclaves viennent d'un monde appelé la Tauri. Kennedy lui explique que ce monde est la Terre. Teal'c pense alors qu'ils sont l'unique espoir de liberté pour tous les esclaves.

De son coté, Kawalsky passe une IRM.

Daniel lui décide de se reposer. C'est alors qu'il découvre le cadavre d'un médecin.

Lors de l'IRM, le docteur découvre alors le parasite dans le corps du Major. Il sonne l'alerte. Kawalsky s'échappe en direction de la salle de contrôle. Il compose les coordonnées d'un monde, mais Carter essaye de l'en empêcher. Il la prend alors en otage et se dirige vers un ascenseur. Sam essaye de prévenir les secours, mais il l'assomme. Une fois les portes ouvertes, O'Neill lui demande ce qu'il s'est passé, mais Kawalsky ne se souvient de rien.

En salle d'opération, le docteur les informe de sa découverte. Le Major est alors mis sur lit pivotant. Jack l'informe qu'il est devenu l'hôte d'un Goa'uld assez jeune car il ne parvient pas à prendre le contrôle permanent du corps. Il leur raconte alors que ses maux de tête sont récurrents depuis leur retour de Chulak. Il les supplie de l' aider. Le docteur explique au Général que les chances de succès de l'opération sont minimes. Jack informe le Major des accidents qu'il a provoqué lors de ses pertes de conscience.

Hammond, Kennedy et O'Neill vont voir Teal'c pour vérifier que son symbiote est toujours à sa place. Jack l'informe de la situation. Teal'c explique que le symbiote luttera jusqu'à la mort pour garder le corps de son hôte.

En salle d'opération, le Major souffre le martyr. Le symbiote prend le contrôle. Il indique sa volonté de quitter la base. Hammond lui propose de laisser le corps du Major en échange de sa liberté. Le Major s'énerve mais Teal'c le maîtrise, puis le Major reprend le contrôle.

En salle de débriefing, le Colonel Kennedy souhaite garder le parasite en vie. Jack s'y oppose et le docteur signale qu'il est prêt pour l'opération. Teal'c explique alors qu'un Goa'uld naît avec le savoir de ses prédécesseurs, ce qui intéresse au plus au point Kennedy. Hammond s'insurge et ordonne l'opération.

Teal'c sert alors de cobaye au docteur afin qu'il parvienne à mettre au point un anesthésiant efficace. Dans la même salle, Jack réconforte Kawalsky, mais Kawalsky sent que la fin est proche.

En salle d'opération, Kawalsky est opéré. L'opération semble bien se passer. Le docteur parvient à retirer la larve Goa'uld.

Quelques temps après, le Major se réveille apparemment sain et sauf. Jack est heureux de le retrouver.

De son côté, Kennedy doit repartir avec Teal'c. Mais le Général s'y oppose.

Carter va informer Jack de la situation, ce qui énerve Jack. Kawalsky souhaite alors remercier Teal'c avant son départ. Ses yeux s'illuminent et il saisit Teal'c par la gorge. Le symbiote avait déjà fusionné avec l'hôte. Puis le Goa'uld s'échappe vers la salle de contrôle. Il compose les coordonnées d'un monde et active l'autodestruction. Il active la Porte et se dirige en salle d'embarquement. Là, Teal'c l'empêche de s'enfuir. S'engage alors un combat entre les deux hommes. Jack coupe alors la porte, alors que l'arrière de la tête du Major était dans le vortex. Il tombe et le reste du Goa'uld ressort de son corps.

Quelques temps plus tard, Sg-1 s'apprête à partir en mission avec son nouveau membre : Teal'c.


Sur Terre

Hammond : Voilà messieurs ces planètes appelés P3-575 et P3A-577 sont proposé par l'équipe du capitaine Carter comme des destinations possible pour votre prochaine mission. Les unités SG-1 et 2 vont opérer simultanément.

Jack : J'avoue que j'ai un tout petit faible pour P3-575, ça ne vous ennui pas de prendre P3A-577 ?

Kawalsky : Non, je prendrais 577.

Jack : Je ne suis pas marié avec, je ne veux pas vous désavantager. Si on tirait ça à pile ou face.

Kawalsky : Non non non. Ca m'est égal.

Hammond : Et si vous alliez là ou je vous dit d'aller. Dites moi si je me trompe mais, …

Sergent : Alerte, voyageur entrant je répète, voyageur entrant.

Kawalsky : Ces satanés Goa'ulds sont vraiment têtus.

Jack : Je crois qu'ils ont compris la leçon.

Sergent : Fermez l'iris.

Hammond : Alerte à toute les équipes de défense, tenez vous prêt. Régler le compte à rebours d'autodestruction à trois minutes.

Kawalsky : On ne pourra aller nulle part tant que les Goa'ulds continueront à nous attaquer.

Daniel : Ils finiront bien par baisser les bras. Vous ne croyez pas ?

Jack : Oh whao.

Sam : Une fois qu'ils auront compris que notre porte est impénétrable, ils laisseront tombé.

Kawalsky: En même temps j'ai envie de les laisser passer pour le flanquer une bonne correction.

Sergent : Équipe anti radiation allez-y.

Jack : Ils ont peut être un moyen plus efficace de passer la porte.

Daniel : Vous pensez que les Goa'ulds vont faire une tentative ?

Jack : Ils s'écraseront comme des moustiques sur un pare brise.

Sergent : Radiation insignifiante mon général.

Hammond : Très bien état d'alerte terminé messieurs. Annulez le compte à rebours.

Jack : Kawalsky, ça ne va pas ?

Kawalsky : J'ai mal au crane. J'ai déjà avalé tout un tube d'aspirine, mais j'ai toujours mal.

Jack : Descendez à l'infirmerie et faites vous soigner, allez-y.

Kawalsky : Oui, vous avez raison merci, mon général, vous permettez ?

Hammond : Je vous en pris major. J'ai besoin de vous pour diriger votre mission sur P3-575.

Sergent : Alerte voyageur entrant. Je répète, voyageur entrant.

Hammond : Relancez le compte à rebours. Alerte général, toutes les équipes de défense, restez en position.

Daniel : Vous pensez que l'iris va résister à toutes ces attaque ?

Sam : Une parois constitué de titane pure moins de 3 micromètre c'est plus que suffisant, ça ne permettrait même pas à la matière de se réintégrer.

Jack : Donc l'iris va résister à l'heure attaque ?

Sam : S'il ne résiste pas le dispositif à sureté intégré se déclenchera. La montagne explosera. On aura plus de souci à se faire.

Jack : Ah, géniale. Je suis tout à fait rassuré.

 

Générique

 

Hammond : Entrez. Je comprends que Kawalsky soit dans un tel état. Ce travail me donne la migraine à moi aussi.

Jack : Euh, il y a une mauvaise nouvelle mon général ?

Hammond : Et bien vous m'aimez pas les préambules colonel.

Jack : Le week-end s'est mal passé ? La pèche a été mauvaise ?

Hammond : Je dois rejeter votre demande d'emmener Teal'c dans votre mission avec SG-1. Ce n'est pas moi qui l'ai décidé. Le colonel Kennedy doit arriver du Pentagone et il veut poser à votre ami quelques questions.

Jack : Quelles genres de question ?

Hammond : Contre qui nous battons nous, force en présence, technologie, armements.

Jack : J'aimerais aussi connaître les réponses à ses questions mon général, mais une fois quelles seront posées.

Hammond : Il y aura d'autre question. Peut être même des tests. Il faut que vous gardiez à l'esprit qu'il porte en lui sous forme larvaire un ennemi formidablement belliqueux et puissant.

Jack : Ces tests éventuels, en quoi consiste il mon général ?

Hammond : Peut être n'avez vous pas remarqué colonel, mais c'est le premier individus d'une espèce d'alien que nous rencontrons. Reconnaissez que cela fait de notre amis un sujet d'expérience scientifique intéressant.

Jack : Un sujet d'expérience ?

Hammond : Il est ce qui est colonel.

Jack : Avec tous le respect que je vous dois mon général, je ne crois pas qu'il ait sauvé la vie des hommes de mon équipe ou qu'il soit venu dans notre camps pour qu'on l'oblige à servir de cobaye pour les services secret militaire.

Hammond : N'insistez pas colonel. Il a changé de camps une première fois. Êtes vous certain qu'il ne va pas retourner dans le camps adverse ?

Jack : Oui certain.

Hammond : Et bien vous êtes le seul à le penser colonel. Le colonel Kennedy sera là dans moins d'une heure. Je vous promet que Teal'c sera traité avec dignité et avec respect tant qu'il sera l'invité dans notre base. Au delà, je ne peux absolument rien vous promettre. Rompez colonel.

 

Jack : Ca va ? Je dérange pas j'espère ?

Teal'c : Si.

Jack : Bon ba je repasserais.

Teal'c : Parlez moi des gens de Chulak.

Jack : On les a tous expédiés chez eux avant que les Goa'ulds frappent à la porte des étoiles.

Teal'c : Très bien.

Jack : Oh, c'est grâce à vous. A combien d'autre attaque ont doit s'attendre d'après vous ?

Teal'c' : Une, peut être deux autres tentatives. Ils s'imagineront que leur armes vous ont détruit. Ils n'enverront pas de guerriers pendant un moment pour s'assurer de votre destruction.

Jack : Ba ils vont avoir une sacré surprise.

Teal'c : Ils trouveront votre iris fermé, et vous pourrez les écraser.

Jack : Ca leur fera les pieds.

Teal'c : Est ce que je suis prisonnier ?

Jack : Euh oui.

Teal'c : Ca ne fait rien, je comprends.

Jack : Vous avez le droit de dire que vous êtes plutôt déçu par le sort qu'on vous a réservé. Il faut que vous compreniez que nous les habitants de ce monde nous vivons seul dans notre petit coin de galaxie depuis un certain temps. Et je pense que …. Les gens pour qui je travaille on besoin de vous connaître d'avantage. Rien que vos connaissances sur les Goa'ulds excitent leur curiosité.

Teal'c : Je les partagerais avec eux de plein gré.

Jack : Je sais, il ferait un très bon usage de ces connaissances.

Teal'c : Je ferais serment de ma loyauté envers ce monde.

Jack : Je regrette, je ne crois pas que ce genre d'attitude soit suffisant pour qu'ils vous fassent vraiment confiance. Et pour être franc, je crois en faite qu'ils ont peur de vous.

Teal'c : Ca aussi je le comprend.

Jack : Vous devait avoir l'habitude maintenant, non ?

Teal'c : Je suis un Jaffa. J'ai combattu comme guerrier au service de votre ennemi. Je porte même votre ennemi à l'intérieur de mon corps.

Jack : Oui. Enfin c'est un des traits propre à l'être humain. Nous avons tendance à avoir peur des choses qui nous sont inconnu.

Teal'c : Pourquoi O'Neill n'a t-il pas peur ?

Jack : Sans doute parce que je vous ai vu tenir tête à ce qui pour vous est un Dieu. Vous avez refusé de donner la mort, je vous ai vu prendre cette décision.

Teal'c : C'est vrai.

Jack : Depuis ce jour là, j'en sais suffisamment sur vous pour vous accorder ma confiance.

Teal'c : Si je vous avais tué à cet instant, je ne vous parlerais pas en ce moment.

Jack : Moi non plus je crois.

Teal'c : Je vous prouverais ma loyauté O'Neill.

Jack : J'aimerais sincèrement que vous n'ayez pas à le faire.

Teal'c : Mais ensuite, vous me montrerez votre monde ?

Jack : Je vous le promet. Enfin pas en une seul fois quand même. C'est grand.

 

Médecin : Ces maux de tête major, ils ont commencé juste après votre retour de votre dernière mission ?

Kawalsky : Oui, et ça ne fait qu'empirer.

Médecin : Et personne d'autre dans cette équipe ne présente ce genre de symptôme ?

Kawalsky : Non. Pourquoi ?

Médecin : C'est peut être une réaction au passage à travers la porte.

Kawalsky : Écoutez docteur, donnez moi un bon remède de cheval contre la douleur, j'ai vraiment très mal.

Médecin : C'est quoi ça ? Est ce que vous l'aviez remarqué ?

Kawalsky : Quoi, remarqué quoi ?

Médecin : Major.

 

Daniel : Le même dispositif devrait exister sur chaque planète que nous explorerons. J'ai etudié celui qui se trouve sur Abydos pendant des mois et c'est une sorte de comment dire …

Sam : De téléphone.

Daniel : De téléphone. J'aime cette image. Dans ce cas, pour revenir, tout ce que vous avez à faire c'est composer le numéro de la Terre. Et c'est de cette procédure que nous allons parler justement …. Qu'est ce que le major Kawalsky fait dans la salle d'embarquement.

Sam : Faites venir le colonel O'Neill et le général Hammond en salle d'embarquement.

Soldat : Oui mon capitaine.

 

Jack : Charlie ?

Daniel : Major Kawalsky ?

Kawalsky : Jack ? Qu'est ce que je fabrique ici.

 

Jack : Hé, il y a un malade ici.

Kawalsky : Où est ce qu'il est passé ?

Jack : Euh, il y avait un médecin ici ?

Kawalsky : Je ne me souviens pas.

Warner : C'est le docteur Nimziki qui devait assurer la garde. Docteur Warner, chirurgien en chef. Quel est votre problème ?

Kawalsky : Maux de tête.

Jack : C'est plus que des maux de tête. Il a eu une perte de mémoire.

Warner : Euh, on va lui faire un IRM tout de suite pour savoir ce qu'il lui arrive.

Jack : Soigner le bien docteur. On a besoin de lui.

 

Kennedy : Merci mon général.

Hammond : Soyez le bienvenu Teal'c. Je vous présente le colonel Kennedy.

Kennedy : Je suis extrêmement heureux de faire votre connaissance.

Hammond : Le colonel Kennedy a pour mission de réunir des informations, des connaissances sur nos ennemis potentiels.

Teal'c : Je vous offre mes connaissances sur les Goa'ulds. Je vous offre mes compétences de guerrier pour les mener à la défaite. J'engage mon honneur et ma vie au service de ce monde.

Kennedy : Merci

Hammond : Il s'agit d'une réunion tout à fait informel Teal'c. Prenez un siège.

Kennedy : J'ai beaucoup de question à poser si vous n'y voyez pas d'objection. Que pouvez vous nous dire au sujet des sources d'énergie que les Goa'ulds utilisent pour faire marcher leur armes ? Leurs vaisseaux ?

Teal'c : Rien du tout.

Kennedy : Je vois. Avez vous vous même une connaissance de la technologie concernant le fonctionnement de la porte des étoiles ?

Teal'c : Non.

Kennedy : Je vois.

Teal'c : Les connaissances de la magie Goa'uld est interdite.

Jack : Ce n'est pas de la magie, Teal'c. C'est ce qu'ils vous font croire. Je peux me joindre à vous mon général ?

Kennedy : Colonel O'Neill, j'avais hâte de vous rencontrer. Votre rapport de mission de Chulak a donné lieu à l'analyse la plus captivante de ma carrière.

Jack : Merci beaucoup. Quel chapitre vous préférez.

Hammond : Vous pourrez sans doute parler de ça une autre fois colonel.

Jack : Mon général savez vous ce que j'ai fais ? J'ai dit à Teal'c que nous étions tous très respectueux des droits de l'individu dans notre pays.

Kennedy : Je vous assure qu'il ne se passera absolument rien de malencontreux. Venez. Asseyez vous.

Jack : Merci. Teal'c.

Teal'c : O'Neill.

Jack : C'est Teal'c avec une apostrophe T E A L apostrophe C.

Hammond : Colonel.

Jack : Oui je m'asseye.

Kennedy : Merci colonel. Teal'c qu'est ce que vous pouvez nous dire des Goa'ulds ?

Teal'c : Ils règnent par la force. Ils sont très peu nombreux mais ils se multiplient.

Kennedy : Combien de monde contrôlent ils ?

Teal'c : Plusieurs centaines. Peut être même plus.

Kennedy : Et sommes nous susceptible de rencontrer ces Goa'ulds partout où nous irons ?

Teal'c : C'est possible.

Jack : C'est la meilleur.

Teal'c : Mais il y a un grand nombre de monde qui ne représente aucun intérêt pour eux. Dans ces mondes, les gens sont abandonnés, les habitants livrés à eux même.

Kennedy : Y a t-il un commandement ou un gouvernement avec lequel on peut négocier une paix.

Teal'c : Certain comme Apophis sont de grand roi et règne en Dieu sur plusieurs monde. Mais ils n'ont pas besoin de la paix. S'ils pouvaient vous tuer tous, il le ferait.

Kennedy : Le peuvent ils ? Ils ont des vaisseaux spéciaux ?

Teal'c : Oui. Mais sans la porte des étoiles un tel voyage prendrait plusieurs mois, peut être même des années. Il impliquerait de nombreux vaisseau et de nombreuse armées esclaves.

Jack : On ne doit pas suffisamment les déranger pour le moment, sans doute.

Kennedy : Ces esclaves, d'où est ce qu'ils proviennent ?

Teal'c : Une légende parle d'un monde primitif que les Goa'ulds ont découvert il y a des milliers d'années. La Tau'ri. Le premier monde où des individus de ce type ce sont développé. On raconte que les Goa'ulds prenaient leurs esclaves parmi les primitifs. Certain devenait porteur de Goa'uld. Certain devenait Jaffa. Tous les autres étaient emmené comme esclaves sur les autres étoiles afin de les servir. Mais ce monde à disparu il y a des siècles.

Kennedy : Teal'c, des êtres de cette forme se sont développé ici sur Terre.

Teal'c : Votre monde ?

Jack : Est celui dont vous parlez. Ra est venu ici. Si nos ancêtres ne s'étaient pas rebellé et avaient enfoui la porte des étoiles …

Teal'c : Vous ne seriez pas devenu assez puissant pour les défier.

Kennedy : La galaxie serait donc peuplé par les anciens habitants de la Terre.

Hammond : Ils doivent être des millions à présent.

Teal'c : Alors vous êtes leur plus grand espoir. Et le mien.

 

Sam : Je vais passer par la salle de contrôle. Vu le calme qui y règne, on dirait que les Goa'ulds ont renoncé à leur attaque. Vous n'avez pas dormi depuis quand ?

Daniel : Je sais pas.

Sam : C'est difficile quand la base est en état d'alerte toute les deux heures.

Daniel : Non, c'est pas ça je crois. Mon cerveau s'emballe et puis je n'arrête pas de penser à Sha're et à l'endroit où elle se trouve et ce qui a pu lui arriver.

Sam : Je comprends. Mais vous ne devez pas lutter contre le sommeil.

Daniel : Je peux essayer. D'accord, je vous retrouve au prochain briefing.

Sam : Entendu.

 

Warner : Très bien. Major Kawalsky l'examen est terminé mais je dois vous suspendre du service actif à partir de maintenant. Major.

Haut parleur : La sécurité est demandé à l'infirmerie. La sécurité est demandé à l'infirmerie. Alerte rouge. Alerte rouge.

 

Sam : Kawalsky, qu'est ce que vous faites ? Fermez les portes anti souffle. Alerte en salle de contrôle, fermez immédiatement les portes anti souffle.

Kawalsky : Aidez moi.

Jack : Kawalsky. Ne tirez pas. Non ne tirez pas, ne tirez pas.

 

Sam : On ne vous laissera jamais sortir de cette base vivant. Lorsque ces portes s'ouvriront ils tireront à vu, vous le savez très bien.

 

Hammond : Que se passe t-il ?

Daniel : L'arrêt d'urgence de l'ascenseur à été déclenché de l'intérieur.

Hammond : Ouvrez moi ces portes.

Jack : Ouvrez ces portes.

Kawalsky : Vite, venez m'aider.

Jack : Bon sang Charlie, qu'est ce qui s'est passé ?

Kawalsky : J'en ai aucune idée mon colonel. Mais elle va mal. Il faut l'emmener à l'infirmerie.

 

Warner : Le parasite est enroulé  autour de la colonne vertébrale.

Jack : C'est un … un Goa'uld. Sans doute un enfant.

Daniel : On pense que la raison pour laquelle il n'a pas encore pris totalement possession de ton corps c'est qu'il n'est pas encore arrivé à maturité.

Jack : Ce qui explique vos pertes de mémoire.

Kawalsky : Vous voulez dire que j'ai un de ces maudits parasite en moi. Comment est ce que ça a pu arriver ?

Jack : On pensait que vous pourriez nous le dire. Vous savez pas quand ça s'est produit ?

Kawalsky : Non.

Daniel : A quand remonte ta première perte de mémoire ?

Kawalsky : Je me trouvais dans la base. On venait juste de revenir de mission de Chulak. Je pense que c'est juste après avoir franchi la porte des étoiles. On venait de porter secours à ce petit Casey. Casey ou c'est ça Casey. Et puis j'ai senti une violente brulure. A cet douleur Jack. J'ai cru que je m'étais brisé la nuque. Enfin Casey était sauvé et les hommes l'on emmené. Je vous en pris Jack, il faut que vous m'aidiez, il faut que vous enleviez cette chose de mon corps.

Jack : C'est ce qu'on va faire.

 

Warner : Je n'ai pas placé le major Kawalsky sous traitement antidouleur pour lui conserver toute sa vigilance. Ceci devrait augmenter ses capacité de résistance.

Hammond : Quand allez vous lui enlever ce parasite ?

Warner : C'est une opération extrêmement complexe vous comprenez, le parasite s'est littéralement accroché a son système nerveux.

Hammond : Est ce qu'on peut le faire oui ou non ?

Warner : Sans le tuer peut être oui. Sans faire de lui un tétraplégique alors ça, ça sera une autre histoire.

Hammond : Dites moi seulement par qui vous voulez être assisté. Et qui que ce soit dans le monde, je le ferez venir en moins de 24 heures.

Warner : Parfait.

 

Kawalsky : Pendant mes perte de conscience, j'ai fait de mal à personne ?

Jack : Un homme est mort et il y a eu quelques blessés.

Daniel : Le capitaine Carter va bien. Je m'apprêtais justement à aller la voir.

Kawalsky : Oh, je ne voulais pas lui du mal.

Daniel : Je sais, on ne te le reproche pas.

Jack : Vous n'êtes pas responsable Charlie. Ca n'est pas votre faute. C'est cette saleté qui est en vous. Écoutez, des qu'ils auront trouvé le moyen, ils vous l'enlèveront. En attendant, il vous faut lutter.

Kawalsky : Je n'ai pas honte de vous le dire, je crois que j'ai la plus grande frousse de ma vie.

 

Kennedy : Teal'c, levez vous face à nous s'il vous plait.

Teal'c : Que s'est il passé ? On a pas voulu me le dire.

Kennedy : Cela ne doit pas vous inquiéter.

Jack : En faite Kawalsky a été infecté par un Goa'uld.

Teal'c : Et vous voulez voir si celui que je portais était toujours dans mon corps ?

Kennedy : Oui, aussi veuillez nous le montrer.

Jack : Ah seigneur, je m'y ferais jamais. Ca y est, vous l'avez assez vu ?

Kennedy : Vous comprenez pourquoi nous devions vérifier ?

Teal'c : Que veut il exactement ?

Jack : Jusqu'à présent il n'est parvenu à pointer le bout de son vilain nez que quand Kawalsky perdait conscience. Il a déjà tué un homme.

Teal'c : Alors il se battra pour garder son porteur. Il a du chercher ce corps désespérément avant de devenir mature.

Hammond : Nous voulons le retirer avant qu'il ne le soit justement.

Teal'c : Si vous faites ça, il tuera son hôte. Des qu'il ne fait plus qu'un avec lui, il est capable de le supprimer.

Jack : Alors ? Qu'est qu'on fait ?

 

Jack : Charlie, voici le général Hammond.

Kawalsky : S'il vous plait, mon général, dites leur de faire quelque chose et vite, la douleur est insupportable.

Hammond : On s'y emploi, il faut que vous teniez le coup.

Kawalsky : Non mon général, je n'ai pas besoin de vos encouragement à la noix, je veux que vous donniez l'ordre d'enlever cette cochonnerie.

Jack : Teal'c dit que si on tente de le faire vous pouvez mourir.

Kawalsky : Ca m'est égal.

Jack : Charlie, ils veulent entrer en contact avec lui.

Kawalsky : Quoi, entrer en contact, qu'est ce que vous voulez lui dire bon sang.

Teal'c : On veux lui offrir la vie pour sauver la votre.

Kawalsky ; Non, non je veux que vous le tuiez.

Teal'c : Nous devons parler au Goa'uld qui est en vous.

Kawalsky : Jack je vous en prie, aidez moi Jack.

Jack : Charlie, laissez leur faire leur boulot voulez vous.

Kawalsky : Ne les laissez pas faire ça Jack, je veux que vous le tuiez.

Warner : Le rythme cardiaque est critique.

Kawalsky : Tuez le, tuez le, tuez le, tuez le.

 

Goa'uld : Je m'appelle Kree. Je refuse de parler avec le traitre. C'est vous qui êtes leur chef ?

Hammond : En effet.

Goa'uld : Alors parlez.

Hammond : Je suis le général Georges Hammond, armée de l'air des États-Unis d'Amérique. Commandant en chef du SGC, et vous, vous êtes ?

Goa'uld : Uniquement désireux de repartir par la porte des étoiles. Et sur le champs.

Hammond : Vous n'êtes pas en position d'avoir la moindre exigence. Je vais vous faire une proposition.

Goa'uld : Relâchez moi tout de suite ou je vous détruit tous.

Hammond : Si vous quittez le corps de cet personne nous vous laisserons la vie sauve et nous vous renverrons parla porte des étoiles sous votre apparence naturel.

Goa'uld : Cette apparence est la mienne.

Hammond : Si vous refusez de partir, nous vous enlèverons malgré vous chirurgicalement.

Jack : Teal'c, retenez le.

Goa'uld : Vous allez me relâcher immédiatement ou je vous détruirais tous.

Hammond : N'essayez pas de vous échapper vous avez compris.

Goa'uld : Relâchez moi c'est un ordre.

Hammond : Nous ferons feu. Colonel écartez vous.

Goa'uld : Relâchez moi tout de suite.

Hammond : En joue.

Kawalsky : Ne tirez pas.

Jack : Ne tirez pas.

Hammond : Ne tirez pas.

Kawalsky : Oh mon Dieu.

Hammond : C'est terminé, je ne vous imposerai plus ce genre d'épreuve.

Kawalsky : Jack, qu'est ce que j'ai fais encore ?

Jack : Rien du tout, vous vous êtes un peu énervé. Rien de grave sinon.

Hammond : Docteur Warner, prévenez moi à la minute où cette chose horrible pourra être enlevé du corps de mon officier. C'est bien clair ?

Warner : Oui mon général.

Hammond : Cette conversation est terminée.

 

Hammond : Repos repos. Au vu des évènements d'aujourd'hui, le colonel Kennedy a décidé de transmettre certaine recommandation à ma hiérarchie et je veux que vous soyez au courant. Colonel Kennedy.

Kennedy : Je sais que beaucoup d'entre vous ont servi au coté du major Kawalsky. Aussi pardonnez moi si ce que je m'apprête à vous dire peut paraître odieux. Mais je pense que se serait une grave erreur que de procéder à l'ablation du parasite.

Jack : Mon général, c'est une perte de temps dont Kawalsky peut se passer il me semble.

Kennedy : Docteur Warner quelles sont les chances que Kawalsky a de survivre à l'opération.

Warner : 10 12 % au mieux.

Kennedy : Et le parasite ? C'est un être doué d'intelligence après tout n'est ce pas colonel ? Je crois l'avoir déjà lu dans votre rapport.

Warner : Le parasite lui même ne survivrait pas à l'opération.

Kennedy : Donc nous voilà amené à mettre fin à une vie dans l'espoir quasi impossible dans sauver une autre, vous voyez le dilemme.

Jack : Non pas du tout.

Warner : Avec mon équipe, nous sommes parfaitement disposé à pratiquer l'opération. Nous ferrons de notre mieux.

Kennedy : Bien entendu docteur. Mais ne vous méprenez surtout pas. Nous sommes désireux de voir le parasite que le major Kawalsky porte en lui enlevé sans aucun dommage, mais les faits son là.

Sam : Dites clairement votre pensées ?

Kennedy : Je pense que si nous pratiquons l'opération, le major Kawalsky risque fort de mourir pour rien.

Sam : Et si on ne la pratique pas ?

Kennedy : Penchons nous sur la question s'il vous plait ? Les enfants Goa'ulds s'ils sont si jeunes et si fragiles dans leur état larvaire au point d'avoir besoin de … comment appelez vous les individus comme vous ?

Teal'c : Jaffa.

Kennedy : Disons pour une bonne compréhension une espèce d'incubateur, comment se fait il qu'il soit si intelligent ?

Teal'c : Un Goa'uld vient au monde avec le savoir de tous les Goa'ulds nés avant lui.

Daniel : Une mémoire génétique. C'est fantastique.

Kennedy : Effectivement. Toute les connaissances des Goa'ulds. Je veux que vous y réfléchissiez avant sa destruction.

Jack : C'est tout réfléchi. Pour vous aussi ? Nous y avons tous bien réfléchi. Quelqu'un a besoin de plus de réflexion ?

Hammond : Colonel.

Kennedy : Imaginez que nous puissions convaincre ce Goa'uld de partager ses connaissances avec nous.

Teal'c : Un Goa'uld ne vous les livrera pas de son plein gré.

Daniel : Teal'c a raison. Nous ne sommes rien à l'heure yeux. Nous sommes moins que rien en faite. Rendez vous compte qu'ils ont tenu le rôle de nos ancien Dieux. Vous savez ce que ca veut dire ?

Kennedy : Bon est si nous nous contentions de l'étudier, que pourrions nous en apprendre. Vous devez quand même tenir compte du faite que le major Kawalsky a de très faible chance de survivre à l'opération et vous devez comprendre que le pire ennemi que l'humanité aura sans doute jamais à affronter est en ce moment à notre merci, nous le tenons entre nos mains. Même si nous le laissons repartir à travers la porte des étoiles comme geste de bonne volonté …

Hammond : Mais enfin, quel espèce d'officier êtes vous colonel ?

Kennedy : Mon général ?

Hammond : Écoutez, tant qu'il y aura une raison même insignifiante d'espérer que le major Kawalsky sortira de cette opération vivant et bien croyez moi, nous opérons.

Kennedy : Pardon mon générale mais je pense devoir en référer à mes supérieurs.

Hammond : Et bien, moi, je vais probablement en référer au président et obtenir l'autorisation de sa bouche même. Mais vous avez raison, faites donc colonel, referez sans à vos supérieur. Pendant ce temps nous ferrons ce que nous avons à faire.

 

Warner : Avez vous l'impression que le nouvel anesthésiant est plus efficace que le dernier que nous avons essayé.

Teal'c : Oui.

Warner : Mais vous n'en êtes pas sur ? Il n'y a aucune sorte de communication entre vous et le symbiote ?

Teal'c : Un Jaffa ne communique pas avec le Goa'uld qu'il porte en lui.

Warner : Et bien continuez de croiser les doigts. Infirmière, arrêtez l'intraveineuse et libérez le patient. Nous opèrerons celui ci.

 

Jack : Ils se préparent.

Kawalsky : Oui, c'est pas trop tôt.

Jack : Comment est la douleur ?

Kawalsky : Peut être que je commence à m'y habituer. Écoutez Jack, s'il m'arrivait quelque chose.

Jack : Allez ne dites pas ça. Vous verrez, c'est une simple formalité.

Kawalsky : Ca fait mal quand je parle alors taisez vous une minute. D'accord ? Je veux qu'on me fasse incinéré. Je ne veux pas qu'il puisse rester quoique ce soit de cette chose qui est en moi. Je peux compter sur vous Jack?

Jack : Franchement je préfèrerais ne pas en parler.

Kawalsky : Mais enfin quand je pourrais en parler Jack. C'est surement ma dernière conversation.

Jack : Oh pour l'amour du ciel, ce n'est pas votre dernière conversation.

Kawalsky : Écoutez, j'ai parlé avec le chirurgien, il m'a dit quelles étaient mes chances alors votre baratin vous pouvez vous le garder.

Jack : Très bien, c'est votre dernière conversation.

Kawalsky : On va vous expédiez sur une autre planète.

Jack : Oui, P3A-575.

Kawalsky : Peu importe, peu importe. C'est pas de chance, ce devait être mon premier commandement. Je me faisais vraiment une joie d'y aller.

Jack : Vous pourrez encore y aller Charlie.

Kawalsky : Ils m'ont bien ligoté, j'aurais du mal à y aller. Donnez moi votre main. Quoi qu'il arrive, je veux que vous sachiez une chose, ça a été un honneur de servir à vos cotés mon colonel.

Jack : Écoutez, j'ai quelque chose à vous demander, ça n'est pas facile pour moi.

Kawalsky : On est ami, vous le savez.

Jack : Si vous y passé, je peux avoir votre stéréo ? Quoi ?

Kawalsky : Même rire ça me fait mal.

Jack : Ca va aller ?

Kawalsky : On ne peux mieux.

 

Warner : J'ai retardé l'anesthésique jusqu'au moment ou nous seront en mesure de la pratiquer en même temps que sur le patient et que sur la créature. Major Kawalsky, nous pouvons commencer l'opération. Vous êtes prêt ?

Kawalsky : Je veux dire quelque chose. Vous m'entendez mon générale ?

Hammond : Je vous entend oui.

Kawalsky : Si ça ne marche pas, je compte sur vous mon général. Je veux me réveiller étant moi ou pas du tout.

Hammond : Je vous donne ma parole.

Warner : Scalpel. Je suis prêt. Nous injectons l'anesthésiant. Très bien, déclenchez le chronomètre. J'effectue la première incision. Je sépare le ganglion principale qui relie le parasite à la colonne vertébrale maintenant. Il se détache plus facilement que je ne le pensais. Ce doit être à cause de l'anesthésiant.

Sam : Pour l'instant tous ce passe bien.

Daniel : C'est fantastique. Si on peut débarrasser le major du parasite alors il y a une chance pour Sha're.

Sam : Espérons.

Warner : Les ganglions continue de se resserrer par intermittence. Visiblement il y a encore quelque signe de vie dans ce symbiote et j'avoue que que je ne comprends pas pourquoi. Ciseau.

Infirmière : Ciseau.

Warner : Il y a de mince filaments qui s'étendent et montent à l'intérieur du cerveau. Je vais les sectionner. Tenez le, tenez le.

Hammond : Que s'est il passé ?

Warner : Je ne sais pas mon général. Je doute que j'y soit pour quelque chose. Je continu.

Hammond : Combien de temps encore ?

Warner : J'ai presque fini. J'y suis. Clamp large.

Infirmière : Clamp large.

Warner : Voilà, je retire le parasite. Attention, je pense qu'on a réussi. Fermez s'il vous plait.

Hammond : Mais compliment à tous.

 

Kawalsky : Et oui mon vieux ce n'était qu'un rêve.

Warner : Vous pouvez bouger vos doigts ? Vos orteils ?

Jack : Hé.

Warner : Mes félicitations major, vous allez au delà de mes espérances les plus optimistes.

Kawalsky : Ah, j'ai soif.

Jack : Tenez. Doucement major. Maintenant vous ne buvez plus pour deux.

Kawalsky : Je m'en suis tiré.

Jack : Vous voyez, je vous l'avais dit. Une formalité.

 

Kennedy : Il parait que l'opération a été un franc succès. Toute mes félicitations. J'ai reçu mes ordres je dois rentrer à Langley.

Hammond : Ne laissez pas la porte se refermer trop brutalement sur vous.

Kennedy : Et avec Teal'c mon général. J'ai reçu également son ordre de voyage. Je l'emmène.

Hammond : Est ce que vous savez que s'il ne nous avait pas aidé à trouver un anesthésiant, cette opération aurait surement raté. Je crois que nous lui devons une fière chandelle.

Kennedy : Oui, malheureusement Teal'c porte le seul spécimen de Goa'uld vivant disponible pour l'étude et nous devons l'étudier. Ne vous méprenez pas sur cette réalité. Ces aliens sont probablement la plus grande menace que ce pays ai connu.

Hammond : Je suis parfaitement conscient de la menace colonel. Cette base se trouve en première ligne, c'est pour ça que ce commandement existe. Simplement nous voyons les choses différemment par rapport à vous.

Kennedy : Je comprends. Bien. Je ferai préparer notre départ pour demain.

Hammond : Faites donc colonel.

 

Daniel : Enfin voilà, le colonel Kennedy voudra surement le prendre avec lui alors si vous voulez le voir une fois avant qu'il ne s'en aille.

Kawalsky : Vous parlez de cette saleté de parasite.

Jack : Daniel trouve ce truc fascinent.

Daniel : Non, je pensais que vous voudriez le voir.

Kawalsky : Non sans façon.

Sam : Dites, je viens d'apprendre qu'ils vont expédier Teal'c à Langley. Kennedy l'emmène avec lui.

Jack : Quoi ?

Daniel : Pourquoi faire ?

Sam : L'étudier. C'est ce que Kennedy prétend.

Jack : Oui, comme un malheureux cobaye. Apparemment Kennedy à un sens moral très sélectif.

Kawalsky : Carter, au cas ou le colonel ne pourrait pas le convaincre, j'aimerais parler un instant avec Teal'c avant qu'on ne l'emmène. C'est un peu mon sauveur. J'aimerais lui dire merci.

Sam : D'accord. Je crois que ça peut s'arranger.

 

Kawalsky : Entrez, approchez mon vieux. Je veux serez la main de celui grâce auquel j'ai la vie sauve. Laissez moi seul avec lui une minute. Ca vous rassure si je vous en donne l'ordre messieurs.

Goa'uld : Jaffa, ce qu'ils ont enlevé n'était qu'une enveloppe morte. Je ne faisait déjà plus qu'un avec mon hôte. Je te donne maintenant encore une chance. Obéi moi et tu auras peut être la vie sauve.

Teal'c : Non plus jamais.

Goa'uld : Alors meurs.

 

Hammond : Colonel, j'ai fais tout ce que j'ai pu.

Jack : Alors sous prétexte qu'il n'a pas eu la chance de naitre sur notre planète, il n'a pas le moindre droit. C'est bien ça ?

 

Kawalsky : Dehors.

Sergent : Major.

 

Warner : Qu'est ce qui se passe ?

Teal'c : Le Goa'uld a été le plus fort, il a pris le contrôle de son corps.

Warner : Mais de quelle façon.

Teal'c : Il nous a abusé.

 

Goa'uld : Jaffa,! Kal Shak!

Teal'c : Vous ne pouvez pas passer.

 

Jack : Qu'est ce qu'il y a ?

Sergent : Il a réglé le départ pour Chulak.

 

Hammond : Il a couplé la séquence d'autodestruction avec le dispositif de sécurité.

Jack : Comment a t-il eu les codes ?

Hammond : Je l'ignore, mais il me faut un officier pour annuler la procédure et vous êtes officier.

 

Jack : Procédure annulé, ouvrez les portes anti souffle. Teal'c. Retenez le. Tenez vous prêt à fermer. Fermez.

 

Teal'c : C'était votre ami.

Jack : Mon ami est mort sur la table d'opération.

 

Sam : Il me semble que le fait qu'il ai su enclencher la procédure d'autodestruction prouve qu'il y a de l'espoir pour Sha're et Skaara.

Daniel : Pourquoi ?

Sam : Parce que seul Kawalsky aurait pu connaître le code.

Daniel : Donc une part de l'individu porteur doit survivre.

 

Hammond : Entièrement d'accord et heureux de le savoir. Quand vous voudrez monsieur venez nous voir, nous serons ravi de vous recevoir. Figurez vous qu'il est justement à coté de moi, vous devriez le lui dire vous même. Il préfèrera l'entendre de votre bouche.

Kennedy : Oui monsieur le président. Oui monsieur.

 

Hammond : Colonel O'Neill, le SG-1 est il prêt à embarquer ?

Jack : Oui mon général.

Hammond : Alors vous pouvez partir en mission de reconnaissance sur P3-575.

Jack : Bien mon général.

Teal'c : Au rapport selon vos ordres.

Jack : Mon général. Il faut dire mon général.

Teal'c : Mon générale.

Hammond : Bienvenu parmi nous.

Sam : Les conditions d'exploration de la planète sont favorable.

Jack : Bien

 

FIN

TEASER

INT—SGC BRIEFING ROOM

[Hammond, O'Neill, Kawalsky, Daniel and Carter are standing in front of a map of planets.]

HAMMOND
Gentlemen, these planets designated P3-575 and P3A-577 have been submitted by Captain Carter's team as possible destinations for your next mission. SG units one and two will operate concurrently.
[O'Neill turns to Kawalsky.]

O'NEILL
You know, I'm kind of partial to P3-575 if you don't mind taking P3A-577.
KAWALSKY
No I'll take 577.
O'NEILL
I'm not married to it.
KAWALSKY
No, no it's…
O'NEILL
I want to be fair about it. How about we flip for it?
HAMMOND
How about you go where I tell you. As far as I'm concerned…
[Alarms go off as the Stargate starts to activate.]

DAVIS
Inbound traveler! Repeat. Inbound traveler!
KAWALSKY
Damn, those Goa'uld's are persistent.
O'NEILL
I think we pissed them off.
DAVIS
Closing the iris.
[Soldiers run to stand before the Stargate, weapons ready. The computer screen flashes "Warning. Unrecognized traveler."]

HAMMOND
Alert! All defense teams stand by.
(turns to Davis)
Set the base auto destruct countdown at three minutes.
[Davis does so. The seventh chevron locks. There is the sound of a wormhole engaging, but the iris remains in place. There are several thuds. Carter flinches.]

KAWALSKY
We're not going anywhere as long as the Goa'uld keep up these attacks.
DANIEL
They can't keep them up forever…Can they?
[More thuds are heard, impacting against the iris.]

O'NEILL
Whoa.
CARTER
Well, once they realize our Gate's impenetrable they should just give up.
KAWALSKY
Part of me just wants to let 'em through. Give 'em the fight they're looking for.
[There's on last thud, and the Stargate shuts down.]

DAVIS
Radiation team, move in.
[Two technicians scan the iris with radiation-detecting equipment.]

O'NEILL
Well, there've got to be worse ways to go, I suppose.
DANIEL
You don't think the Goa'uld's are sending people through, do you?
O'NEILL
Be like bugs on a windshield.
DAVIS
Team reports all clear, sir.
HAMMOND
All right, stand down from alert and abort the countdown.
[The soldiers relax. Kawalsky rubs the back of his neck and groans. O'Neill notices.]

O'NEILL
Kawalsky. What's the matter?
KAWALSKY
Headache. Took a fistful of aspirin but nothing helps.
O'NEILL
Get down to the infirmary. Get it checked out. Go on.
KAWALSKY
Sir, I think I'll do that.
(Turns to Hammond)
Sir, with your permission?
[Kawalsky salutes Hammond, Hammond salutes back.]

HAMMOND
By all means Major. I need you to lead your team to P3-575.
[Kawalsky leaves, deliberately brushing against O'Neill as he passes. O'Neill smirks. The Stargate starts to turn again.]

DAVIS
Inbound traveler! Inbound traveler!
HAMMOND
Reset the countdown. Here we go again. All defense teams remain in position.
[Once again, the soldiers get ready as the Stargate activates.]

DANIEL
(to Carter)
So this iris is going to hold right?
CARTER
Pure titanium. Less than three micrometers from the event horizon. It won't even allow matter to fully reintegrate.
O'NEILL
(to Carter)
So this iris is going to hold, right?
CARTER
If it doesn't, the failsafe device will detonate, this whole mountain will vaporized and there'll be nothing to worry about.
O'NEILL
Ah. Good, I feel much better.
END TEASER

OPENING CREDITS

EXT—CHEYENNE MOUNTAIN

INT—SGC HAMMOND'S OFFICE

HAMMOND
Come.
[O'Neill walks in.]

HAMMOND
I can understand how Kawalsky feels. This job gives me a headache too.
O'NEILL
Uh-huh. What's the bad news General?
HAMMOND
Not much for small talk are you, Colonel?
O'NEILL
How was your weekend? Get any fishing in?
HAMMOND
I'm rejecting your request to have Teal'c join SG-1. Wasn't my choice. A Colonel Kennedy is en route from the Pentagon right now. He'll be asking your friend some questions.
O'NEILL
What kind of questions?
HAMMOND
What we're up against. Troop strength, technology, weaponry.
O'NEILL
I'd like to know the answers to those questions too, sir. But after they're done asking them…
HAMMOND
There'll be more questions. Possible tests. After all he's carrying the larval form of a hostile, a very formidable enemy, inside his body.
O'NEILL
(suspiciously)
What kind of tests are we talking about?
HAMMOND
Maybe you haven't noticed, Colonel. But he's the first alien species we've actually run into. You don't think that qualifies your friend as a subject of scientific interest?
O'NEILL
A subject?
HAMMOND
He is what he is, Colonel.
O'NEILL
With all due respect Sir, I don't think he saved the lives of my team or came over to our side so he could become a damn guinea pig for US military intelligence.
HAMMOND
Back up, Colonel. He switched sides once. Are you 100% positive he won't switch back?
O'NEILL
(firmly)
Yes, Sir.
HAMMOND
Well you are alone in that assertion. Colonel Kennedy arrives within the hour. I promise Teal'c will be treated with dignity and respect for as long as he remains a guest of this facility. Beyond that, I can't promise a damn thing. Dismissed, Colonel.
[O'Neill looks unhappy, but he turns and leaves.]

INT—SGC TEAL'C'S QUARTERS

[O'Neill enters. Teal'c is meditating.]

O'NEILL
Hey. Am I interrupting anything?
TEAL'C
Yes.
O'NEILL
Why don't I come back?
TEAL'C
The people from Chulak?
O'NEILL
We sent the last of them through the Gate just before the Goa'uld started knocking at the door.
TEAL'C
Good.
O'NEILL
(nods)
Thanks to you. So how long do you think they'll keep it up?
TEAL'C
One, perhaps two more attempts. They will believe their weapons have destroyed you. They will not send warriors through for some time to make sure of your destruction.
O'NEILL
Well they'll be in for a surprise, huh?
TEAL'C
Your iris will be closed. They will be crushed.
O'NEILL
(shrugs)
Surprise.
TEAL'C
Am I a prisoner?
O'NEILL
Ahh, yeah.
TEAL'C
I understand.
O'NEILL
We're not exactly living up to your expectations of us, are we?
[O'Neill pulls out a chair, and sits as he's talking.]

O'NEILL
You see, Teal'c, we've been living alone in our little corner of the galaxy for awhile and I think…The people I work for just need to get to know you a little better. I mean, your knowledge of the Goa'ulds alone makes them a little curious.
TEAL'C
I will give that knowledge freely.
O'NEILL
Yeah, I know you will, and we'll put it to good use.
TEAL'C
I will pledge my allegiance to this world.
O'NEILL
I'm just not sure that's ever going to be enough for them to trust you. To be honest with you, I think they're scared of you.
TEAL'C
(Looks away)
I understand.
O'NEILL
(Studying Teal'c)
You must be used to that by now, huh?
TEAL'C
I am a Jaffa. I have served as a warrior for your enemy. I have carried your enemy within me.
O'NEILL
Yeah. Well, it's kind of a human thing. We tend to be afraid of things we don't know.
TEAL'C
Why is O'Neill not afraid?
O'NEILL
Teal'c, I saw you stand up to a God. You refused to kill. I saw you make that decision.
TEAL'C
Yes.
O'NEILL
In that moment I learned everything I needed to know to trust you.
TEAL'C
If I had killed you then, I would not be here now.
O'NEILL
(Stands)
Neither would I.
TEAL'C
I will prove my allegiance, O'Neill.
O'NEILL
Teal'c, I sure wish you didn't have to.
TEAL'C
When I do…You will show me this world?
O'NEILL
Oh you bet.
(claps Teal'c on the shoulder)
Just not all at once though.
(Knocks on door.)
It's big.
[A guard opens the door. O'Neill leaves. Teal'c looks reflective for a moment, then goes back to meditating.]

INT—SGC INFIRMARY

[Doctor Nimzicki is shining a light into Kawalsky's eye.]

DOCTOR NIMZICKI
And these headaches, Major…They started when you came back from your last mission?
KAWALSKY
Yeah. And they've been getting worse.
DOCTOR NIMZICKI
Anybody else on the team experience these symptoms?
KAWALSKY
No. Why?
DOCTOR NIMZICKI
It could be a reaction to Gate travel.
KAWALSKY
Look Doc, just give me a horse pill for the pain, or something. It's a damn headache.
[Doctor Nimzicki touches a lump at the back of Kawalsky's neck. He looks worried as he examines it.]

DOCTOR NIMZICKI
What's this? You didn't notice this?
KAWALSKY
What? Notice what?
[The lump suddenly moves and we can see it move up Kawalsky's spine and into his brain. It's a goa'uld.]

KAWALSKY
Ahh…ahh…arrghhhh!
[Kawalsky's eyes glow and he grabs Doctor Nimzicki by the throat.]

DOCTOR NIMZICKI
Major!
[Kawalsky twists his wrist and snaps the doctor's neck.]

INT—SGC BRIEFING ROOM

[Carter and Daniel are leading a briefing about the DHD.]

DANIEL
So the device should be on every planet we find. I studied the one on Abydos for months. It's sort of like a…a…a…
CARTER
Telephone.
DANIEL
Telephone.
(Smiles at Carter)
I like that. In order to get back home all you have to do is…dial Earth. Which is uh…
[Daniel is distracted by something.]

DANIEL
Which is what we're here to talk about so…
[As he's talking, he walks to the observation window overlooking the Gate Room.]

DANIEL
What is Major Kawalsky doing in the Embarkation Room?
[Carter moves beside Daniel; both look down out of the window and see Kawalsky standing on the ramp with his arms outstretched.]

CARTER
Page Colonel O'Neill and General Hammond to the Embarkation Room, now!
SOLDIER
Yes, Ma'am!
[Daniel and Carter leave to go to the Gate room.]

INT—SGC GATEROOM

[Kawalsky is standing on the ramp. O'Neill and Hammond enter the room. Daniel and Carter are already standing behind Kawalsky.]

O'NEILL
Charlie?
DANIEL
Major Kawalsky?
KAWALSKY
(Looks around, confused)
Jack?
[O'Neill walks up to him.]

KAWALSKY
What am I doing here?
[Kawalsky and O'Neill stare at each other.]

INT—SGC INFIRMARY

[Kawalsky is sitting on a bed while O'Neill goes to find a doctor.]

O'NEILL
Hey, we got to a sick man here!
(To himself)
Where the hell is he?
(To Kawalsky)
Was the doctor here before?
KAWALSKY
I don't remember.
[Doctor Warner enters.]

WARNER
Sorry, Dr Nimzicki was supposed to be on call.
[He holds out a hand. Kawalsky shakes it.]

WARNER
Dr Warner, Chief Surgeon. What's the problem?
KAWALSKY
Headache.
O'NEILL
Little more than a headache, Doc. Just had a blackout.
WARNER
Hmm. We'll do an MRI right away. See what's going on in there.
[Warner and O'Neill walk out.]

O'NEILL
Take care of him, Doc. We need him.
INT—HAMMOND'S OFFICE

[Hammond, Kennedy and a female officer leave the office and enter the Briefing Room.]

KENNEDY
Thank you.
[Teal'c enters, escorted by two guards.]

HAMMOND
Welcome, Teal'c. This is Colonel Kennedy.
KENNEDY
I'm extraordinarily pleased to meet you, sir.
HAMMOND
Colonel Kennedy's job is to gather information…uh, knowledge, about our potential enemies.
TEAL'C
I offer my knowledge of the Goa'ulds. I offer my skills as a warrior in defeating them. I pledge my honor and my life to this world.
KENNEDY
Well, thank you.
HAMMOND
This is just an informal meeting, son. Take a seat.
[Teal'c sits. The soldiers flanking him remain on guard.]

KENNEDY
I have a lot of questions to ask so if there are no objections. What can you tell us about the power source the Goa'uld use to power their weapons? Ships?
TEAL'C
Nothing.
KENNEDY
I see. Do you, yourself, have an understanding of the physics behind the Stargate?
TEAL'C
No.
KENNEDY
I see.
TEAL'C
Knowledge of Goa'uld magic is forbidden.
[O'Neill walks up the stairs.]

O'NEILL
It's not magic, Teal'c. They just want you to think that. Permission to barge in, Sir?
KENNEDY
Colonel O'Neill. I was hoping to meet you. Your mission report from Chulak made for the most engrossing analysis of my career.
O'NEILL
Well thanks. What was your favorite part?
HAMMOND
(frowning)
Perhaps now is not the time, Colonel?
O'NEILL
General, you know what I went and did? I told Teal'c how we all respect a person's rights in this country.
KENNEDY
I assure you, there is nothing untoward taking place here, Colonel. Please, join us.
O'NEILL
Thank you.
(waves)
Hey Teal'c.
TEAL'C
O'Neill.
O'NEILL
That's Teal'c with an apostrophe. T—E—A—L—apostrophe—C.
HAMMOND
Colonel.
(sighs)
O'NEILL
Yes sir.
KENNEDY
Very well, Teal'c. What can you tell me about the Goa'ulds?
TEAL'C
They rule by force. Their numbers were very few but they are growing.
KENNEDY
How many worlds do they control?
TEAL'C
Many hundreds. Perhaps more.
KENNEDY
And should we expect to encounter these Goa'ulds everywhere we go?
O'NEILL
(whispers to Hammond)
We?
TEAL'C
It is possible. But there are many more worlds the Goa'ulds have no use for. On those worlds the people are abandoned, and left to fend for themselves.
KENNEDY
Is there a leadership or government with which we could negotiate a peace?
TEAL'C
Some, like Apophis, are great kings and rule over many worlds as their gods. But they have no need for peace. If they could kill you, they would.
KENNEDY
Could they? They have space craft, right?
TEAL'C
Yes. Without a Stargate, such a journey would take many months; perhaps even years. It would take many vessels; many slave armies.
O'NEILL
We're not that much of a nuisance, just yet.
KENNEDY
These slaves, where do they come from?
TEAL'C
There is a tale of a primitive world the Goa'uld discovered millennia ago. The Tau'ri. The First World where forms of this type evolved. It is said the Goa'uld harvested among the primitives, some became Goa'uld hosts, others became Jaffa; the rest were taken as slaves and seeded among the stars to serve them. But that world has been lost for centuries.
KENNEDY
Teal'c, beings of this form evolved here, on Earth.
TEAL'C
(Looks around surprised)
This world?
O'NEILL
Is the world you're talking about Teal'c. Ra came here. If our ancestors hadn't rebelled and buried the Stargate…
TEAL'C
You would not have become strong enough to challenge them.
KENNEDY
Then the galaxy is populated by the ancient people of Earth?
HAMMOND
There could be millions by now.
TEAL'C
Then you are their greatest hope. And mine.
[O'Neill looks reflective.]

INT—SGC INFIRMARY

[Kawalsky enters the MRI chamber. In the Observation Room, Doctor Warner is typing on a computer.]

INT—SGC CORRIDOR

[Daniel and Carter come out of an elevator.]

CARTER
I'm going to drop by the Control room. By the silence around here, it seems like the Goa'ulds have finally given up.
[Daniel rubs his eyes. Carter looks at him.]

CARTER
When was the last time you slept?
DANIEL
I don't know.
CARTER
Doesn't help when the whole base goes on alert every two hours.
DANIEL
No it's not that, it's just that…My mind races and I can't stop thinking about Sha're, where she is, what she's become…
CARTER
I know. But you can't stay awake forever.
DANIEL
I can try.
[He lifts a cup of coffee and forces a laugh. Off Carter's look.]

DANIEL
No, you're right, I'll meet you at the next briefing.
[Carter slaps him on the back and leaves. Daniel enters one of the bunkrooms. The room is dark. He puts his coffee down and sits on the bottom bunk. An arm falls from the top bunk; blood is dripping off the fingers. Daniel switches on the light and finds Doctor Nimzicki, dead on the upper bunk.]

INT—SGC INFIRMARY

[Doctor Warner is looking at the MRI and sees a snake-like creature wrapped around Kawalsky's brain stem and spine. He frowns.]

WARNER
All right.
[Warner walks over to Kawalsky.]

WARNER
Major Kawalsky? We're all done here but I'm taking you off active duty as of now.
[Kawalsky sits up, but doesn't say anything.]

WARNER
Major?
[Kawalsky turns to Warner, his eyes glowing. Warner stumbles backward and hits the alarm. A warning horn sounds.]

LOUDSPEAKER
Security, to the Infirmary. Security, to the Infirmary. Set—condition Red. Set—condition red.
[Kawalsky walks out through the corridors, past the guards rushing toward the Infirmary. He enters the control room, punching and knocking down three technicians. At the computer, he starts punching in the commands to dial the Stargate.]

CARTER
(walking in)
Kawalsky, what the hell are you doing?
[Kawalsky pushes her across the room. Carter falls, but gets up and heads for the microphone.]

CARTER
Close the blast doors.
(Over the loudspeaker)
Emergency in the Control Room! Emergency in the Control Room!
[Kawalsky grabs her and pulls her away, one hand over her mouth. Carter fights him.]

KAWALSKY
(in a Goa'uld voice)
Help me!
[Carter's eyes open wide in fear.]

O'NEILL
Kawalsky!
[Kawalsky whirls around to O'Neill. He backs away holding Carter. O'Neill follows them as several airmen rush to the scene.]

O'NEILL
(Shouts)
Don't shoot!
[He moves after the pair, pushing an airman's gun barrel down.]

O'NEILL
Don't shoot, don't shoot.
[Kawalsky pulls Carter into an elevator and pushes one of the buttons. O'Neill gets there just as the doors close. He runs for the stairs.]

INT—SGC ELEVATOR

[Kawalsky pushes Carter away from him.]

CARTER
You know they won't let you out of this mountain alive? When those doors open, they'll shoot on sight; you know that!
[Carter eyes the phone and tries to grab it. Kawalsky grabs her and throws her backward. She hits the wall hard, then slides down into a heap. Kawalsky stares at the elevator doors, expressionless.]

INT—SGC CORRIDOR OUTSIDE ELEVATOR

HAMMOND
What the…?
DANIEL
Someone inside the elevator hit the emergency stop.
HAMMOND
Get those doors open!
[O'Neill arrives.]

O'NEILL
Get 'em open.
KAWALSKY
(in a normal voice)
Well, it's about time. Gimme a hand here.
O'NEILL
Charlie, what the hell's going on?
KAWALSKY
I don't have a clue, Colonel, but she's hurt bad. We have to get her to the infirmary.
[O'Neill stares at him.]

INT—SGC INFIRMARY

[Warner is showing Kawalsky's MRI results on the computer. He points to the image.]

WARNER
The parasite's wrapped around his spine.
[O'Neill and Hammond share a worried look. Kawalsky is strapped to a rotating platform on a huge wheel. The platform rotates ninety degrees, so that Kawalsky moves from a flat position to a standing one. O'Neill and Daniel cross from opposite sides of the room to stand in front him. Only Kawalsky's face shows through the platform.]

O'NEILL
It's a…It's a Goa'uld. Probably an infant.
DANIEL
They think that the reason it hasn't been able to take you over completely is it's not mature yet.
O'NEILL
It's what's causing your blackouts.
KAWALSKY
What are you saying? I got one of those parasites in me? Well how in the hell does that happen?
O'NEILL
We were kinda hoping you could tell us. You didn't feel it happening?
KAWALSKY
(scoffs)
No.
DANIEL
When was the first time you blacked out?
KAWALSKY
I was here. We'd just come back through from Chulak. I thought it was just from coming back through the Stargate. We were helping that kid, Casey was his name. It was a sharp…Oh god Jack. I thought I wrenched my neck.
[O'Neill winces and looks down.]

KAWALSKY
Anyway, Casey, he was all right, they took him out of there.
[He looks at O'Neill, tears in his eyes.]

KAWALSKY
Oh god, Jack, you got to help me. You got to get this thing out of me.
O'NEILL
(somberly)
That's the plan.
WARNER
(to Hammond)
I've taken Major Kawalsky off all pain medication to increase his alertness. It should increase his ability to resist.
[On the other side of the room, Hammond and Doctor Warner confer.]

HAMMOND
When can you remove it?
WARNER
It would be an extremely complex operation. The parasite has literally woven itself around his nervous system.
HAMMOND
(brusquely)
Can it be done or not?
WARNER
Without killing him, possibly. Without making him a quadriplegic, that's a whole different story.
HAMMOND
You just tell me who you need to assist. Anyone in the world. I'll have them here within 24 hours.
WARNER
Yes, sir.
KAWALSKY
When I was out, did I hurt anybody?
O'NEILL
There's one man dead. A few more hurt.
KAWALSKY
(Closes eyes)
Oh…God…
DANIEL
Captain Carter's going to be all right. I was just going to go check on her actually.
KAWALSKY
Oh I didn't mean to…
DANIEL
(Hastily)
No, she doesn't blame you.
O'NEILL
You're not responsible Charlie. It's not your fault. It's that damn thing that's inside you. Look, as soon as they know how to do it, they'll cut it out of you. Right now, you got to fight it.
KAWALSKY
I don't mind telling you; this is scaring me big time.
[O'Neill looks worried.]

INT—SGC TEAL'C'S QUARTERS

[Kennedy, Hammond and O'Neill walk in.]

KENNEDY
Teal'c, stand and face this way please.
TEAL'C
(Standing)
What is the emergency? They would not tell me.
KENNEDY
That's none of your concern now.
O'NEILL
(Glares at Kennedy)
Kawalsky's become infected with a Goa'uld.
TEAL'C
And you wish to see if I still carry the Goa'uld within me?
KENNEDY
Yes. Now, please.
[Teal'c unzips his flight suit. The larva pokes out of his pouch.]

O'NEILL
God, I hate those things. Have you seen enough?
[The larva goes back in.]

KENNEDY
You understand we had to look and see?
TEAL'C
What are its demands?
O'NEILL
So far it's only managed to rear its butt-ugly head whenever Kawalsky blacks out. But it's already killed a man.
TEAL'C
Then there will be a struggle for the host body. It must have sought a host in desperation before it was mature.
HAMMOND
We intend to remove it before that happens.
TEAL'C
It will kill the host if you try. Once it is one with the host, it is capable of killing him.
O'NEILL
So…what do we do?
INT—SGC INFIRMARY

[Kawalsky is struggling on the bed. Hammond, Teal'c and O'Neill walk in.]

O'NEILL
Charlie, we got General Hammond for you.
KAWALSKY
(Painfully)
General, please. You got to tell them to do something. The pain is too much.
HAMMOND
We are, Major. You just have to hold on.
KAWALSKY
(Getting pissed)
No. Don't you give me that good soldier crap, General. You order them to cut this damn thing out of me!
O'NEILL
Teal'c says if they do that, you might die.
KAWALSKY
I don't care!
O'NEILL
Look Charlie. They want to talk to it.
KAWALSKY
What? What the hell is there to talk about?!
TEAL'C
We must offer it life to save yours.
KAWALSKY
No. No! I want you to kill it!
TEAL'C
We must talk to the Goa'uld within you.
KAWALSKY
Jack, please help me, Jack!
O'NEILL
Charlie, just let them do their job will ya?
KAWALSKY
No! Don't let them do this, Jack! I want you to kill it! Kill it, Jack, kill it.
[The monitors start to speed up.]

WARNER
His heart rate just doubled.
KAWALSKY
Kill it! Kill it! Kill it! Kill it! Kill it!
[Kawalsky suddenly collapses. The monitors increase in tempo. There's a beep, then everything evens out on the monitors. Kawalsky rears up, but it's not him talking.]

KAWALSKY'S GOA'ULD
Nemes Kree! I won't speak to the traitor. You are their leader?
HAMMOND
I am.
KAWALSKY'S GOA'ULD
Speak.
HAMMOND
I'm General George Hammond of the United States Air Force. Commander-in-Chief of the SGC. And you are?
KAWALSKY'S GOA'ULD
Interested only in returning through the Stargate. Now!
HAMMOND
You are in no position to make demands. I have a proposition.
KAWALSKY'S GOA'ULD
Release me now or I will destroy you!
HAMMOND
If you leave this man's body, we will allow you to live and send you back through the Stargate in your natural form.
KAWALSKY'S GOA'ULD
This body is mine!
HAMMOND
If you are unwilling to leave, we will be forced to surgically…
[Kawalsky pulls back, and rips his arm out of the restraint. He starts trying to get off the bed. Teal'c, O'Neill, and Doctor Warner grab him.]

O'NEILL
Teal'c! Hold him!
KAWALSKY'S GOA'ULD
Release me now or I will destroy you!
HAMMOND
Do not attempt to escape!
KAWALSKY'S GOA'ULD
I command you!
HAMMOND
We will open fire! Colonel, stand aside!
KAWALSKY'S GOA'ULD
Release me now!
HAMMOND
Take aim!
[Kawalsky looks up.]

KAWALSKY
(normal voice)
Don't shoot!
O'NEILL
Don't shoot!
HAMMOND
Hold your fire!
KAWALSKY
Oh, oh God!
HAMMOND
It's all right, son. I won't put you through that again.
KAWALSKY
(Crying)
Oh Jack, what did I do?
O'NEILL
Uh, nothing, you just got a little mouthy. Nothing serious.
HAMMOND
Dr Warner? I want to know the minute that godforsaken thing can be taken out if my officer. Is that clear?
WARNER
Yes sir.
HAMMOND
This conversation is over.
INT—SGC BRIEFING ROOM

[O'Neill, Carter, Teal'c, Daniel, Warner and Kennedy are already seated. Hammond walks in and they rise.]

HAMMOND
As you were people. In light of the day's events, Colonel Kennedy has chosen to make certain recommendations to my superiors that I want to share with all of you. Colonel Kennedy?
KENNEDY
I know that many of you have served with Major Kawalsky so please forgive me if what I am about to suggest appears in any way…callous. But I believe surgical removal of the parasite may be a mistake.
O'NEILL
General, this is a waste of time Kawalsky does not have.
KENNEDY
Dr Warner, what are Major Kawalsky's chances of surviving the procedure?
WARNER
Ten…twelve percent at most.
KENNEDY
And the parasite? It is an intelligent being after all, isn't it Colonel? I believe I first read that in your report.
WARNER
The parasite itself would not survive the procedure.
KENNEDY
So, we're faced with destroying one life in the hopeless attempt to save another. You see the ethical dilemma?
O'NEILL
No, I don't.
WARNER
My team and I are completely prepared to perform the procedure, sir. We'll do our best.
KENNEDY
Of course you will Doctor. Please don't misunderstand. We all wish the invading parasite in Major Kawalsky's body could be safely removed. But the facts are the facts.
CARTER
I'm sorry, what was your point?
KENNEDY
If we proceed with this operation, Major Kawalsky will have died in vain.
CARTER
And if we don't?
KENNEDY
Well let's consider that for a moment. These infant Goa'uld's; if they're so young, so fragile in their larval state that they require a, uh…a, uh…I'm sorry what was it you called yourself?
TEAL'C
Jaffa.
KENNEDY
For want of a better translation; what? Incubator? How is it they're so intelligent?
TEAL'C
A Goa'uld is born with all the knowledge of all Goa'uld's that came before it.
DANIEL
Genetic memory. That's amazing.
KENNEDY
Yes it is. All the knowledge of the Goa'ulds. I just want you all to think on that before we just throw it away.
O'NEILL
I've thought about it.
(To Carter, who nods)
You thought about it? I think we've all thought about it. Yeah.
(looks around the table)
Any more thinking to be done?
HAMMOND
Colonel.
KENNEDY
Imagine if we could convince that Goa'uld to share that knowledge.
TEAL'C
A Goa'uld would not willingly share.
DANIEL
Teal'c is right. To them, we're nothing. Less than nothing, I mean…think about it; they've taken on the roles of our ancient gods. What does that tell you?
KENNEDY
All right. What if we just studied it? How much could we learn from that? What if we just faced up to the fact that Major Kawalsky's slim chances of survival and realize that the greatest enemy mankind may ever face has just been delivered right to our doorstep. Even if we let it return through the Stargate as a gesture of good faith. How much could we…?
HAMMOND
(Interrupting, enraged)
Just what kind of an officer are you, Colonel?
KENNEDY
Sir…?
HAMMOND
As long as there is a snowball's chance in hell that my officer will come out of this procedure alive, we'll go ahead with it.
KENNEDY
With respect General, I feel I should take this to my superiors.
HAMMOND
(Snorts)
Me, I'll probably just call the President and get approval right from the horse's mouth. But sure, you go right ahead, Colonel. Talk to your superiors. In the meantime people; let's get the job done.
[Hammond leaves the room. Only O'Neill, Carter and Warner rise.]

INT—SGC INFIRMARY

[Teal'c's larva has been partially pulled from his pouch, and is being held in place for study.]

WARNER
Do you have any sense that the new anaesthetic is working better than the last one we tried?
TEAL'C
Yes.
WARNER
But you're not sure? There's no communication at all between you and the symbiote?
TEAL'C
A Jaffa does not communicate with the Goa'uld it carries.
WARNER
Well, keep your fingers crossed. Nurse, you can stop this IV and release the patient. We'll go with this one.
[Kawalsky is strapped to a regular bed on the other side of the room; O'Neill sitting in a chair beside him.]

O'NEILL
They're getting ready.
KAWALSKY
It's about time.
O'NEILL
How's the pain?
KAWALSKY
Maybe I'm just getting used to it. Listen, Jack, if this doesn't work…
O'NEILL
Hey, come on. It's…it's a cakewalk.
KAWALSKY
It hurts to talk; will you shut up for a second? I wanna be cremated. I don't want there to be anything left of that thing inside me. You make sure, all right?
O'NEILL
Look, can we not talk about this?
KAWALSKY
When am I going to talk about it, Jack? This could be my last conversation.
O'NEILL
Aw, for crying out loud. It's not your last conversation.
KAWALSKY
Hey, I spoke to the Doc; he told me the odds. Don't give me any crap.
O'NEILL
Okay. It's our last conversation.
KAWALSKY
You're going to be off on some other planet anyway.
O'NEILL
Yeah, P3A-575.
KAWALSKY
Whatever. This was going to be my first real command. I was looking forward to it.
O'NEILL
You still can, Charlie.
KAWALSKY
They got me all tied up here. Give me your hand.
[O'Neill gives Kawalsky his hand; Kawalsky holds it.]

KAWALSKY
I want you to know; no matter what happens…it was an honor to serve with you. Sir.
O'NEILL
Listen, I got to ask you something. It's not easy for me.
KAWALSKY
We're friends.
O'NEILL
(seriously)
If you don't make it…can I have your stereo?
[Kawalsky laughs.]

O'NEILL
What?
KAWALSKY
(Coughing)
It hurts to laugh.
O'NEILL
(Pats their joined hands)
You all right?
KAWALSKY
Ahh…Never better.
INT—SGC OPERATING ROOM

[Hammond, O'Neill, Daniel, Carter and Teal'c are watching from the Observation Room above.]

WARNER
I've held back on the use of anaesthetic until it can be administered to both patient and creature simultaneously. Major Kawalsky, we're going to begin the operation. Are you ready?
KAWALSKY
I wanna say something. General Hammond, sir?
HAMMOND
(Over speaker)
I'm here son.
KAWALSKY
If this doesn't work…I want you to give the order. I want to wake up as me or not at all.
[O'Neill looks down at his clasped hands.]

HAMMOND
(After hesitation)
You have my word, son.
NURSE
Scalpel.
ANAESTHETIST
Injecting anaesthetic.
WARNER
All right. Start the clock.
[A nurse reaches over and starts the clock at zero.]

[00:00:02]

WARNER
I'm making the first incision.
[01:19:51]

WARNER
I'm separating the primary ganglia attaching the parasite to the spinal cord…now. It's coming away more easily than I'd hoped. Must be the anaesthetic.
INT—SGC OBSERVATION ROOM

CARTER
At least it's going well.
DANIEL
That's fantastic. If we can reverse what's happened to the Major, then there's still a chance for Sha're.
CARTER
(Looks at Daniel sympathetically)
Let's hope.
INT—SGC OPERATING ROOM

WARNER
The ganglia are still constricting…periodically. Obviously there still seems to be some sign of life in this symbiote. I don't know how. Scissors.
NURSE
Scissors.
WARNER
There are thin filaments extending up and into the brain. I'm going to sever them.
[Warner cuts the filaments. Kawalsky starts to seize.]

WARNER
Hold him still!
HAMMOND
What's happening?
[Kawalsky falls still.]

WARNER
I don't know sir, I don't think it was anything I did. I'd like to proceed.
HAMMOND
How much longer?
WARNER
Almost there. Almost. Large clamp?
NURSE
Large clamp.
[The monitor shows the goa'uld being cut in half and the bottom half being pulled from Kawalsky.]

WARNER
I'm taking it out…now.
[He puts the goa'uld in a basin.]

WARNER
I think we did it. Close for me.
HAMMOND
Well done, everyone.
[O'Neill looks down at the dead goa'uld, then at Teal'c, who remains impassive.]

INT—SGC INFIRMARY

[Kawalsky is waking up.]

O'NEILL
(Leaning over Kawalsky)
That's right Dorothy. It was all a dream.
WARNER
Can you move your fingers?
[Kawalsky waves.]

WARNER
Toes?
[O'Neill and Warner look down at Kawalsky's feet and grin.]

O'NEILL
Hey.
WARNER
Congratulations, Major. You've already exceeded my wildest expectations.
[Warner leaves.]

KAWALSKY
Thirsty.
[O'Neill gets him a drink.]

O'NEILL
Here.
[Kawalsky drinks, then coughs.]

O'NEILL
Easy big fella. You're not drinking for two any more.
KAWALSKY
I made it.
O'NEILL
See? I told you. Piece of cake.
INT—SGC HAMMOND'S OFFICE

[Kennedy enters. He salutes Hammond.]

KENNEDY
I heard the operation was a complete success, sir. Congratulations. And I have my orders to return to Langley.
HAMMOND
Don't let the door hit your ass on the way out.
KENNEDY
With Teal'c, sir, I have his travel orders as well.
HAMMOND
You do realize without his co-operation in finding an anaesthetic, the operation might have been a failure? I think we owe him something for that.
KENNEDY
Unfortunately, Teal'c is now carrying the only living Goa'uld available for study; and we do need to study it, sir, make no mistake on that. These aliens are possibly the greatest threat this country has ever known.
HAMMOND
I'm well aware of the threat, Colonel. This facility is the front line. It's the reason this command exists. We just go about things differently around here.
KENNEDY
I see. Well, I'll make the transport arrangements in the morning.
HAMMOND
You do that.
[He salutes Kennedy. Kennedy returns the salute, then leaves.]

INT—SGC INFIRMARY

[O'Neill and Daniel are visiting Kawalsky, who's still in bed.]

DANIEL
Anyway. Uh…Colonel Kennedy's probably going to want to take it with him. So, if you wanna see it once before..?
KAWALSKY
Are you talking about that thing in my head?
O'NEILL
Daniel thinks it's fascinating.
DANIEL
No! I just thought you might wanna see it.
KAWALSKY
Nooo, thanks.
[Carter enters.]

CARTER
Hey, I just heard. They're shipping Teal'c out to Langley. Kennedy's taking him with him.
O'NEILL
What?
DANIEL
What for?
CARTER
Study. That's Kennedy's word.
O'NEILL
Right.
(angrily)
Like a damn lab rat. Apparently Kennedy's ethics are selective.
[O'Neill stalks out, Daniel following him. Carter moves to stand beside Kawalsky.]

KAWALSKY
Listen, in case the Colonel can't talk him out of it; I'd like a minute alone with Teal'c before they ship him out. He helped get me through this. I got to thank him.
[He grabs Carter's hand.]

CARTER
Okay, I think that can be arranged.
[Carter leaves.]

INT—SGC INFIRMARY

[Teal'c is brought down to see Kawalsky, escorted by two guards.]

KAWALSKY
Hey, come on over here. I wanna shake hands with the man who helped save my life.
[Teal'c looks at the guards, then moves to shake hands with Kawalsky.]

KAWALSKY
(to guards)
I'd like a minute alone with my friend.
[Teal'c smiles slightly and looks backward. The guards hesitate.]

KAWALSKY
I'll make it an order, does that make you feel better?
[The guards exchange a shrug, then leave. Kawalsky looks away and then whips back. His eyes glow as he grabs Teal'c by the throat.]

KAWALSKY'S GOA'ULD
Jaffa! What they removed was merely a dead husk. I had already become one with the host. I give you this chance: Serve me, and you may live.
TEAL'C
(chokes out)
I will not.
KAWALSKY'S GOA'ULD
Then die.
[Kawalsky tightens his hold on Teal'c, who collapses. He stalks outside and flattens the two guards at the door.]

INT—SGC HAMMOND'S OFFICE

HAMMOND
Colonel, I'm doing everything I can.
O'NEILL
So because he wasn't born on this particular planet, he doesn't have any rights any more? Is that it?
INT—SGC CONTROL ROOM

[Kawalsky enters.]

KAWALSKY
Get out!
[He crosses the room to the dialing computer. Davis reaches out a hand to stop him.]

DAVIS
Major?
[Kawalsky grabs Davis' arm and twists, smacking it down on the desk. Davis falls.]

DAVIS
Arrghh! Arghh!
[Kawalsky begins the dialing sequence. Alarms go off. In the corridor, O'Neill and Hammond hear the alarms. Hammond nods to O'Neill, who takes off.]

INT—SGC CORRIDOR

[Teal'c exits the infirmary and sees the two guards on the floor. Warner runs up.]

WARNER
What happened?
[In the Control Room, Kawalsky looks at the computer screen, which flashes "Destruct Sequence Activated."]

TEAL'C
The Goa'uld has won. It has taken control of him.
WARNER
But, how?
TEAL'C
It deceived us.
[Teal'c runs off. Two airmen pass him, running in the opposite direction.]

INT—SGC CONTROL ROOM

[Kawalsky keys in one last command and lowers the blast doors. He makes his way to the Gate Room. The wormhole has engaged but Teal'c stands in the center of the ramp, guarding the Stargate.]

KAWALSKY'S GOA'ULD
Jaffa! Kal Shak!
TEAL'C
You cannot pass.
INT—SGC CONTROL ROOM

[O'Neill and Hammond come down the stairs.]

O'NEILL
What?
DAVIS
He set the co-ordinates for Chulak.
INT—SGC GATE ROOM

[Kawalsky shouts and runs up the ramp at Teal'c. They struggle, each trying to beat the other.]

INT—SGC CONTROL ROOM

HAMMOND
He set the auto destruct sequence on the failsafe device.
O'NEILL
How'd he have the code?
HAMMOND
I don't know but I need two ranking officers to override and you're it.
[O'Neill and Hammond bend over the computer.]

INT—SGC GATE ROOM

[Teal'c and Kawalsky's struggle. Kawalsky is going for the throat, Teal'c seems to just be trying to fend him off. Teal'c gets a grip on Kawalsky's shirt, and pushes him partially into the wormhole. Kawalsky pushes back out. The fight continues in front of the wormhole.]

INT—SGC CONTROL ROOM

O'NEILL
All right, that did it. Open the blast doors.
[They doors open and they see Teal'c holding Kawalsky partially in the wormhole.]

O'NEILL
Teal'c! Hold him there!
[Teal'c pushes Kawalsky's head back into the event horizon.]

O'NEILL
Shut it down! Now!
[The Stargate shuts down. Teal'c lets Kawalsky go. He falls to the ground; part of his head is missing. O'Neill runs in and up the ramp. A small piece of the Goa'uld drops out of Kawalsky's head and shrivels up, smoking. O'Neill and Teal'c kneel beside Kawalsky's body. O'Neill looks shocked, and covers his mouth.]

TEAL'C
He was your friend.
O'NEILL
(flatly)
My friend died on the table.
[O'Neill gets up and walks away. Teal'c follows.]

EXT—CHEYENNE MOUNTAIN

INT—SGC CORRIDOR

[Carter and Daniel walk towards the Gate Room.]

CARTER
If anything, the fact that he knew how to set the auto destruct code proves that there's hope for Sha're and Skaara.
DANIEL
How?
CARTER
Because only Kawalsky could have known that code.
DANIEL
So something of the host must survive?
[Carter nods and walks away. Daniel stands, looking thoughtful.]

INT—SGC HAMMOND'S OFFICE

HAMMOND
(speaking on red phone)
Oh absolutely. That's good to hear. Oh anytime, sir, you just come on down, we'd be glad to have you.
(He chuckles)
Well, hell sir, he's right here; why don't you tell him yourself? I'm sure he'd like to hear it from you.
[Hammond hands the red phone to Kennedy. As Kennedy takes it, Hammond smiles at O'Neill and motions him to proceed Hammond out of the room.]

KENNEDY
(nervously)
Yes, Mr President? Yes, sir.
INT—SGC GATE ROOM

HAMMOND
Colonel O'Neill, is SG-1 ready to ship out?
O'NEILL
We are, sir.
HAMMOND
Then you have a go for a standard recon mission on P3A-575.
O'NEILL
Yes, sir.
[The doors open and Teal'c walks through.]

TEAL'C
Reporting as ordered.
O'NEILL
Sir…It's sir.
TEAL'C
Sir.
HAMMOND
Welcome aboard, son.
[O'Neill and Teal'c walk up the ramp to join Daniel and Carter.]

CARTER
The MALP reports conditions on the planet are favorable.
[Together, SG-1 walks up the ramp. They stop in front of the Gate. O'Neill looks across at his team.]

O'NEILL
Well?
[Together, SG-1 walk into the wormhole.]

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
05.12.2016

L'épisode ?
05.12.2016

Le Survivor
05.12.2016

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

CastleBeck (15:46)

BOnjour ici!
Je viens de lire qu'une de mes séries préférées est renouvelée pour une 4e saison avec ajout d'un de mes acteurs préférés. Il me semble que ça met du bonheur dans ma journée <--- Oui, ça ne m'en prend pas beaucoup!

CastleBeck (15:53)

(Tiens, dans l'article ils disent que ce sera diffusé prochainement sur France 2... C'est bon à savoir. Si vous voyez passer Mensonges sur France 2, vous regardez!)

aline2408 (22:27)

Joyeux Anniversaire James723

aline2408 (22:28)

Joyeux Anniversaire James723

James723 (22:28)

Thank you ^^

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play