VOTE | 228 fans |

#101 : Enfants des Dieux

Ecrit par : Jonathan Glassner & Brad Wright.

Réalisé par : Mario Azzopardi.

L'activation soudaine de la porte des étoiles surprend le groupe de soldats qui la gardaient. Des aliens hostiles portant des armures à tête de serpent traversent la porte, prennent la base d'assaut et enlèvent une jeune garde. Le général Hammond rappelle le colonel Jack O'Neill au service actif pour lui confier la mission de sauvetage. L'équipe du SG-1 retourne sur Abydos et y trouve le Dr Jackson et un nouvel ennemi Goa'uld : Apophis. Elle découvre aussi que la porte de la terre fait partie d'un vaste réseau de portes des étoiles.

Quelques passages de l'épisode 101 enfants des Dieux
Quelques passages de l'épisode 101 enfants des Dieux

  

Vidéo faite par Kris34300
Vidéo faite par Kris34300

  

Description Episode 1
Description Episode 1

  

Moment rigolo Episode 1
Moment rigolo Episode 1

  

Jack & Dan
Jack & Dan

  

Starting Stargate
Starting Stargate

  

The Stargate Clean
The Stargate Clean

  

Plus de détails

Plus d'un an après que le colonel Jack O'Neill et l'archéologue Daniel Jackson aient tué Ra sur la planète Abydos ( "Stargate" le film ), l'étrange objet antique appelé la "Stargate" (Porte des Etoiles) repose dans une base militaire des Etats-Unis (Cheyenne Mountain Complex), recouvert d'une bâche et inutilisé. Un groupe de l'Armée de l'Air s'asseyent à une petite table pour jouer aux cartes tout en surveillant la porte.

La bâche recouvrant la porte se met à bouger, et soudain la Stargate s'active. Un passage s'ouvre et un groupe de soldats étrangers, vêtus d'une armure représentant un serpent, la traversent et ouvrent le feu sur les gardes de l'Air Force, prenant très vite l'avantage sur ces derniers. Une autre personne la traverse, cette dernière, à la différence des autres gardes, porte une armure dorée. Un des soldats capture une Sergent avec lui puis ces envahisseurs repartent en empruntant la porte.

La terre a été attaquée. Le programme Stargate est réactivé afin de déterminer la nature de cette nouvelle menace, et comment l'éliminer. Le Major Samuels , sous les ordres du Général Hammond (nouveau responsable du programme Stargate), est chargé de ramener le Colonel O'Neill à la base. Ce dernier doit réintégrer le service actif de l'armée après que le Général Hammond l'ai forcé à admettre que son rapport sur la première mission du programme Stargate a été falsifiée, en voulant y envoyer une bombe nucléaire. La porte d'Abydos n'a été jamais détruite, et Daniel Jackson, toujours en vie, coule des jours paisibles avec le peuple de cette planète. Hammond décide alors de contacter Abydos. Mais ne sachant pas si les envahisseurs viennent de cette planète, O'Neill propose d'envoyer un message que seul Daniel pourra comprendre : une boite de mouchoir en papier, en référence aux allergies dont souffre le Docteur Jackson. Après une longue attente, la boite revient sur Terre par la porte avec un petit message : « envoyez-en plus ». O'Neill comprend alors que Daniel est toujours en vie et le Général Hammond décide de monter une expédition pour rejoindre Abydos.

Pendant le briefing sur cette mission, le Général Hammond présente au Colonel O'Neill, le nouveau membre de son équipe : le capitaine Samantha Carter, une experte de la technologie de la porte. Très surpris, O'Neill exprime son désaccord sur le fait d'intégrer cette nouvelle recrue mais il n'a guère le choix. Accompagné du capitaine Carter et des anciens membres de la première mission , O'Neill revient sur Abydos et y retrouve Jackson, malgré un accueil quelque peu musclé. Après un repas célébrant ces retrouvailles, Daniel Jackson amène le groupe dans une immense une salle qu'il a découverte dans des cavernes. Cette salle est recouverte d'inscription énumérant des milliers d'adresses pour contacter d'autres mondes. Le système de la Porte est en effet un vaste réseau, liant infiniment plus de planètes que la Terre et Abydos, (une nébuleuse de portes).

Pendant ce temps, les jeunes garçons d'Abydos continuent à monter la garde dans la salle de la Stargate, dans la grande pyramide. Mais soudain la Porte des Etoiles s'active et des soldats. Ceux-là même qui ont traversé la Porte pour se rendre sur Terre. Le combat entre les clans s'ouvre et beaucoup de jeunes Abydosiens sont tués dans la bataille. Les soldats prennent deux personnes avec eux : Skaara, l'ami d'O'Neill , et Sha're , l'épouse de Jackson , et repassent la Porte.

De retour, O'Neill et Jackson découvrent le massacre. Daniel cherche en vain Sha're. Des survivants lui expliquent qu'elle a été enlevée. Maintenant, le Docteur Jackson décide de repartir sur Terre dans les espoirs de pouvoir secourir son épouse. Il ordonne aux Abydosiens d'enterrer la porte pendant une année après son départ. S'il ne revient pas accompagné de Sha're le jour J, ils devront à nouveau l'enterrer mais cette fois, pour toujours. Pendant ce temps, Skaara et Sha're ont rejoint une cellule géante remplie d'autres prisonniers, dans une sorte de donjon, au sein d'une forteresse. Le chef de la garde arrive dans cette cellule et choisit une femme, qui est apportée devant son chef, dont les yeux brillent, comme ceux de Ra. C'est le Sergent de la terre qui fut choisie. Elle est amenée dans une autre pièce où elle est dépouillée de ses vêtements et examinée, puis présentée à une reine. Là, soudain une sorte de serpent sort de son ventre. Les gardes ont donc pour mission de rassembler des femmes à travers la galaxie pour trouver de nouveaux hôtes potentiels pour cet être parasitaire, qui est le compagnon du chef des gardes vêtus d'armures à l'effigie d'un serpent. Mais le Sergent est rejeté par le parasite et elle est tuée.

Sur Terre, O'Neill, Jackson et Carter arrivent à la conclusion que cet alien n'est pas Ra mais un autre de la même espèce. Le Général Hammond les assigne à une nouvelle unité: Sg-1, dont la mission est d'effectuer la reconnaissance du terrain, de déterminer des éventuelles menaces et d'établir le contact avec les différents peuples des autres mondes.

Feretti, un des hommes d'O'Neill de la première mission sur Abydos, était dans la salle de porte sur Abydos pendant l'attaque, et il est maintenant à l'infirmerie du SGC. Feretti est parvenu à mémoriser l'adresse du monde vers lequel les étrangers se sont échappés, et transmet l'information à Sg-1 dés qu'il repris conscience.

Dans la forteresse, la reine a choisi son nouvel hôte: c'est l'épouse de Daniel, Sha're. Cette dernière est terrifiée et le chef des aliens l'endort avec un rayon sortant d'une sorte de bracelet. Puis elle est dévêtue par les gardes avant que le parasite n'inspecte son corps et qu'il ne pénètre en elle par son cou pour la contrôler.

Sg-1 et Sg-2,cette dernière commandée par Major Charles Kawalsky, emprunte la Porte pour se rendre sur ce monde. O'Neill ordonne à Sg-2 de sécuriser les alentours de la Porte puis Sg-1 se lance dans l'exploration . Alors qu'ils airent dans la forêt, ils rencontrent par hasard un groupe de prêtres. Daniel établit le contact avec eux. Ils parlent un ancien dialecte mais Daniel leur explique que Sg-1 est venu par la porte. Les prêtres s'agenouillent devant eux car il les prennent pour des dieux et ils amènent Sg-1 à la ville de Chulak. Là, ils sont invités à une table pour festoyer. Mais le chef des aliens vient présenter sa nouvelle reine : Sha're. Devant ce spectacle Daniel se révolte et appelle sa femme qui ne réagit pas. Ils sont alors fait prisonniers et sont jetés dans l'immense cellule du donjon. Le docteur Jackson identifie le chef comme étant Apophis , un dieu de la mythologie égyptienne qui a régné la nuit et qui était un grand ennemi de Ra.

Le chef de la garde d'Apophis remarque la montre-bracelet numérique d'O'Neill, et est embarrassé. Il dit :"ce n'est pas technologie de Goa'uld,". Il apprend alors que Sg-1 est de la Terre, et laisse deviner que sa fidélité envers Apophis vacille.

Un peu plus tard, Apophis se rend dans cette cellule, accompagné d'un groupe de Goa'uld (qui habitent dans des corps humains). Chaque couple de Goa'uld est venu pour choisir un hôte pour leurs enfants (pour déterminer qui sera « les enfants des dieux ». Plusieurs prisonniers sont choisis . Mais soudain un couple choisit Skaara, l'ami d'O'Neill.

Une fois la sélection terminée, Apophis ordonne que le reste des prisonniers soit tué. Les gardes se préparent à ouvrir quand O'Neill crie au chef de la garde: "je peux sauver ces personnes! Aidez-moi!" Il a senti que la fidélité de cet homme envers son chef oscillait, et sa requête fut entendue. Le garde jette son arme (une sorte de lance) à O'Neill, et ouvre le feu sur ces propres soldats.

Très vite les gardes sont débordés, et Sg-1 s'échappe avec les réfugiés en créant une brèche dans le mur de l'enceinte grâce à la lance Goa'uld, et se dirige vers la Porte des Etoiles. Mais Apophis et Sha're ont déjà quitté Chulak en empruntant la Porte. Pendant leur fuite, Sg-1 est attaqué par une sorte de planeur mais Kawalsky réussit a le détruire grâce a une roquette. Quand Sg-1 arrive, Skaara est sur le point de partir par la Porte. Il revient et marche vers O'Neill, il tire alors sur lui avec une sorte de bracelet. Les yeux de Skaara s'illuminent : un Goa'uld lui a été implanté.

Skaara et ses comparses s'enfuient par la POrte, et Daniel compose la Terre alors qu' une armée de gardes (les "Jaffa") s'approchent par les bois. Le combat s'engage et Sg-2 tente de couvrir la fuite de nos héros, mais dans le feu de l'action, un parasite quitte le corps d'un jaffa mort pour s'implanter dans celui de Kawalsky. Tous réussissent a regagner le SGC juste à temps.

Le Général Hammond accueille les soldats mais demande à O'Neill si il sait qui il a ramené avec lui (en parlant du jaffa). Alors O'Neill lui répond que c'est l'homme qui leur a sauvé la vie et il recommande le garde Jaffa, Teal'c , pour intégrer à Sg-1. Mais la décision mérite réflexion et pour l'instant, l'équipe doit continuer à voyager par la Porte afin de localiser de nouvelles technologies, pour évaluer des menaces éventuelles contre notre planète, et pour retrouver les êtres chers qui ont disparu.

Au SG-C

Homme : Je commence à en avoir marre, j’ai pas de jeu ce soir. Allez, tout le monde mise un dollar. Allez, toi aussi ma chérie. Un sept sur un deux… pas grand-chose. Un as sur un huit, toujours rien d’intéressant. Une reine sur un roi, possibilité de quinte flush. Ahem, une paire de huit et un valet sur un as pour moi. À toi de lancer.

Femme : Vous n’avez pas peur qu’un officier se pointe au milieu de la partie ?

Homme 2 : Alors là, crois-moi, y’a jamais personne qui vient ici apparemment.

La bâche recouvrant la porte des étoiles bouge.

Femme : C’est normal que ça fasse ça ?

Homme 3 : Que ça fasse quoi ?

Femme : Ce machin qui se trouve sous cette bâche, je suis sûre de l’avoir vu bouger.

Homme 3 : T’as rêvé, ce truc-là coute plein de pognon pour rien.

Homme 2 : Ça fait des mois que le projet a été complètement laissé à l’abandon.

Femme : Je vous dis que ce truc a bougé.

Homme 1 : Écoute, si t’as pas de jeu, tu te couches.

Homme 2 : Bon, ben alors, tu joues ou tu te couches ?

Homme 1 : Laisse tomber, on continue sans elle.

La femme s’approche de la Porte des Étoiles qui se met à trembler, la bâche la recouvrant tombe.

Homme 2 : Qu’est ce que c’est que ça ?

Les chevrons s’allument et la porte se met à tourner.

Femme : C’est la première fois que ça fait ça ?

Le vortex se forme. Les militaires prennent les armes, une grenade Goaul’d traverse la vague bleue et la femme s’en approche.

Homme : Qu’est ce que tu fais ? N’y touche pas !

La femme la saisit entre ses mains et des gardes serpent débarquent dans la salle. L’un d’eux s’empare de la militaire.

Homme : Non, ne tirez pas ! N’approchez pas !

Apophis franchit à son tour le vortex.

Apophis : Jaffa, Kree ! Teal’c Kree !

Femme : Non, ne m’touchez pas !

Il tend sa main gantée vers la femme et la torture.

Homme : Relâchez-la !

Les coups de feu fusent de toutes parts et les militaires et les Jaffas sont touchés.

Un des militaires se saisit d’un téléphone

Homme : Vite on est attaqués !

Tous les militaires sont morts. Dans les couloirs du SGC, d’autres arrivent en courant.

Militaires : Allez, allez, allez, plus vite…

Apophis et les gardes serpents activent la porte et s’apprêtent à la franchir quand les autres militaires débarquent dans la salle.

Hammond : Ne tirez pas

Les Goaul’ds franchissent le vortex, emmenant la militaire.

 

Générique

Quelque part dans une maison, Jack O’Neill observe les étoiles.

Major Samuels : Colonel Jack O’Neill ?

Jack : À la retraite.

Major Samuels : Je suis le Major Samuels.

Jack : Armée de l’Air ?

Samuels : Oui, c’est exact mon Colonel, je suis Commandant en second.

Jack : Vous voulez un bon conseil Major ? Faites vous muter à la NASA, c’est là que ça se passe en ce moment. Tout là-haut.

Samuels : Surement. J’ai ordre de vous emmener voir le Général Hammond.

Jack : Connais pas.

Samuels : Il remplace le Général West. Il dit que c’est important. C’la concerne la Porte des Étoiles.

Au SG-C, Jack est escorté par un militaire

Haut-Parleur : L’équipe d’entretien numéro neuf au niveau 2. Occupez-vous du conduit 24.

Militaire : Nous devons prendre un deuxième ascenseur mon Colonel, nous ne sommes pas encore arrivés.

Jack : Oui, je sais. J’suis déjà venu ici.

Militaire : Oui, bien sûr.

Ils prennent un ascenseur et atterrissent dans un couloir.

Militaire 2 : Par ici monsieur.

Bureau du Général Hammond.

Des coups sont frappés à la porte.

Hammond : Entrez !

Samuels : Général Hammond, le Colonel Jack O’Neill.

Jack : À la retraite.

Hammond : Vous avez de la chance, je suis moi-même à quelques mois de la retraite, je commence à penser à l’écriture de mes futurs mémoires. Vous n’avez jamais songé à raconter vos exploits dans un bouquin ?

Jack : Oh, ça me tente bien, si... mais ce qui me gêne, c'est d'avoir à éliminer tous ceux qui l'auront lu… Non, je plaisante, mon général. La plupart de mes missions étaient classées secret défense.

Hammond : Oui évidemment.

Jack : Le Major Samuels m’a parlé de la Porte des Étoiles.

Hammond : Vous allez vous en rendre compte par vous-même. Suivez-moi !

Hammond montre les corps des Jaffas.

Hammond : Vos premières conclusions Docteur ?

Docteur : Ils ne sont pas humains.

Jack : Vous croyez ?

Docteur : Hum, à priori cette fente que vous voyez serait en fait une poche ventrale similaire à celle qu’on trouve sur les marsupiaux.

Samuels : Et les kangourous par exemple.

Docteur : Nous n’avons pas encore pratiqué d’autopsie.

Hammond : Ces personnes ou aliens, appelez les comme vous voudrez, ont rouvert la Porte, tuer quatre de mes soldats de garde et kidnappé un cinquième en usant d’armes de pointe.

Jack : Je peux les voir ?

Samuels : Nous ne sommes pas encore parvenus à les faire marcher.

Jack saisit l’arme et la met en route.

Hammond : Apparemment, vous connaissiez déjà.

Jack : Oui mon Général. Mais il n’y avait aucune créature de ce genre sur Abydos. Ces gens-là étaient humains. Ils venaient de la Terre. Ra les avait transportés là-bas il y a plusieurs siècles.

Hammond : Je sais très bien tout ça, mais votre rapport disait que ce Ra était en fait une espèce d’alien qui aurait vécu dans un corps humain.

Jack : Oui, ses yeux s’illuminaient. C’est comme ça qu’on l’a su.

Hammond : Êtes-vous sûr qu’il soit mort Colonel ?

Jack : À moins qu’il n’ait pu survivre à l’explosion d’une tête nucléaire, je peux effectivement affirmer qu’il est mort. Pourquoi ?

Hammond : Colonel, ces individus qui nous ont attaqués protégeaient un autre personnage au moment de passer à travers la Porte des Étoiles. J’ai eu le temps de voir ses yeux, ils se sont illuminés.

Ils ressortent dans les couloirs.

Hammond : Que pensez-vous de cette mission Colonel maintenant qu’un peu de temps a passé ?

Jack : Comment ça ?

Hammond : Vous avez pris du recul, ça a changé votre perception des choses.

Jack : Oh, à vrai dire, je…

Ils continuent d’avancer.

Jack (passant devant la fenêtre de la salle du briefing) : C’était pas.. ?

Hammond : Kawalski et Ferretti, oui, ils étaient sous vos ordres au cours de cette fameuse mission. Parlez-moi de Daniel Jackson Colonel.

Jack : Pourquoi interroge-t-on mes hommes ?

Hammond : Ce ne sont plus vos hommes, vous avez pris votre retraite. Daniel Jackson !

Jack : Vous avez lu le rapport ? Tout est dedans.

Samuels : C’est certain ?

Jack : À quoi on joue mon Général ?

Hammond : Vous n’aimiez pas Daniel Jackson, n’est-ce pas ?

Jack : Daniel était un scientifique, il éternuait tout le temps. Enfin bref, je le supportais pas.

Samuels : Donc sa mort ne vous a pas peiné ?

Jack : Je n’ai pas dit ça ! Il nous a sauvé mes hommes et moi et a réussi à nous ramener à la maison. C’est le genre de détail qui peut pousser quelqu’un à réviser son jugement.

Hammond : D’après les rapports, votre ordre de mission était de passer de l’autre côté de la Porte et d’y détecter toute possible menace pour notre sécurité et d’y amorcer une tête nucléaire afin de détruire la Porte d’arrivée.

Jack : Oui.

Samuels : Mais ce n’est pas ce que vous avez fait ?

Jack : pas immédiatement. Ra est parvenu à maitriser mes hommes et à voler la bombe avant que je l’aie armée.

Samuels : Mais avec l’aide du Docteur Jackson, vous avez réussi à récupérer ladite bombe et à la faire exploser.

Jack : C’est ça.

Hammond : Donc d’après ce que vous en savez, Daniel Jackson et tous ceux qui vivaient alors sur Abydos sont morts, c’est exact ?

Jack : C’est exact.

Hammond : Bien, donc vous ne vous opposerez pas à ce que j’autorise l’exécution d’une expérience ?

Dans les couloirs :

Hammond : Les matériaux qui constituent ces fameuses Portes des Étoiles doivent être très solides pour résister à une des nos bombes Mach3

Jack : À notre retour, nos avons envoyé une sonde autonome à travers la Porte mon Général, elle n’a trouvé aucune issue de l’autre coté. Selon toute vraisemblance, la Porte qui se trouvait sur Abydos a été condamnée.

Hammond : Selon toute vraisemblance, elle ne l’est plus Colonel !

Dans la salle d’embarquement, un technicien est en train de préparer une bombe pour l’envoyer à travers la Porte.

Jack : Non, c’est pas vrai ?! Vous envoyez une autre bombe ?

Hammond : Mach-5 cette fois-ci ! Si ces créatures ont rouvert la Porte, nous devons la refermer une fois pour toutes.

Jack : Mon Général, vous ne pouvez pas faire ça !

Hammond : Le compte à rebours est déjà enclenché. Et je ne vois rien qui puisse l’arrêter.

Jack : Général Hammond, mon Général, j’ai le regret de vous informer que mon rapport ne relatait pas entièrement tous les faits.

Hammond : Vous n’avez pas amorcé la bombe, n’est ce pas ?

Jack : Si, elle a explosé au moment où elle se trouvait à bord du vaisseau spatial de Ra. Celui-ci est mort, éliminant par là même toute menace.

Samuels : Toutefois…

Jack : Toutefois, le vaisseau a explosé en vol, autour de l’orbite d’Abydos, ni la Porte, ni quoi que ce soit d’autre n’ont été détruits sur la planète. Daniel Jackson est resté vivre avec le peuple d’Abydos.

Hammond : Vous avez désobéi aux ordres, pourquoi ?

Jack : Parce que les habitants d’Abydos ne sont pas une menace pour nous ! Ils ne méritent pas ça !

Hammond : Ce n’est pas à vous d’en décider !

Jack : Sans vouloir vous offenser mon Général, si j’étais revenu ici en disant que la Porte de l’autre côté était encore intacte, on aurait envoyé une autre bombe comme vous êtes sur le point de la faire. Il n’était pas nécessaire de les exterminer, la menace Ra avait disparue !

Samuels : Pourquoi la sonde que l’on a envoyée a-t-elle été détruite dans ce cas ?

Jack : Juste après notre départ, Daniel a bouché la Porte d’arrivée pour rendre toute visite depuis la Terre impossible.

Hammond : Les 4 dépouilles qui gisent à l’infirmerie prouvent le contraire pourtant ! (au technicien) Nous enverrons la bombe comme prévu !

Jack : Mon Général ! Vous ne pouvez pas faire ça !

Hammond : J’en ai le devoir.

Jack : Il y a des innocents qui vivent sur cette planète !

Hammond : Il y en a également ici ! J’ai reçu des ordres Colonel et j’y obéis moi ! Emmenez le Colonel O’Neill en cellule. Ça lui laissera un peu de temps pour repenser à tout ça pendant que je déciderai quelles sanctions prendre.

Dans une cellule, Jack rejoint Kawalski et Ferretti

Kawalski : Bonjour mon Colonel.

Jack : À la retraire, Kawalski, oubliez le salut.

Kawalski : Moi et Ferretti, on n’a pas craché le morceau.

Jack : Oui, je vous remercie.

Kawalski : Eh, ces gosses sur Abydos m’ont sauvé la vie à moi aussi.

Jack : Ouais. Les gosses.

Kawalski : C’est bien pour eux qu’on n’ait rien raconté en revenant ici, pas vrai ?

Jack : Ouais…

Kawalski : Et celui qui vous idolâtrait, vous vous en rappelez ? Il avait un nom assez bizarre.

Jack : Skara.

Kawalski : Ouais. Vous vous rappelez comment il vous saluait toujours ?

Jack : Oui. Mon fils faisait la même chose quand il était petit. Skara me faisait beaucoup penser à lui.

Kawalski : Oh bon sang mon Colonel ! Vous et moi on a fait plein de missions ensemble, je savais pas que vous aviez un fils.

Jack : Il est mort. Peu avant la mission sur Abydos.

Kawalski : J’étais pas au courant, désolé mon Colonel.

Le Général Hammond arrive dans la cellule.

Hammond : D’après vous, combien y’avait-il de personnes en tout sur Abydos ?

Jack : De ce que j’en ai vu, à peu près cinq milles environ. Dois-je comprendre que vous hésitez à envoyer la bombe ?

Hammond : Je m’efforce simplement de tout considérer.

Jack : Mon Général, laissez-moi emmener une équipe de l’autre côté. Nous découvrirons qui sont ces aliens. Kawalski et moi y sommes déjà allés, nous connaissons le terrain et les gens !

Hammond : Vous croyez les connaitre, Jackson est peut-être mort, vous ne savez pas où vous mettez les pieds.

Jack : Mon Général, il n’y a qu’un moyen de le savoir.

Hammond : Bien, nous enverrons d’abord la sonde pour effectuer quelques repérages.

Jack : Non, mon Général, nous n’en avons pas besoin.

Kawalski : Vous êtes sur ?

Jack : Oui ! (se saisissant d’une boite de mouchoirs) Ça suffira.

Ils sortent et se dirigent vers la Porte des Étoiles. Des hommes sont en train de procéder à son activation.

Femme : Séquence initialisation.

Homme : Visualisation de la procédure.

Walter : Chevron 4 enclenché !

Hammond : Vous pouvez m’expliquer, s’il vous plait ?

Walter : Chevron 5 enclenché !

Jack : Jackson souffre d’allergies.

Kawalski : Ouais, on dirait.

Jack : Il saura que ça vient de moi et pas de quelqu’un d’autre. Sauf votre respect mon Général.

Homme : Procédure normale jusqu’à présent.

Walter : Activation du sixième chevron.

Femme : Séquence en cours.

Walter : Chevron 6 enclenché !

Femme : Séquence terminée.

Walter : Chevron 7 enclenché !

Le vortex apparait et Jack vient lancer sa boite de mouchoirs à travers la vague bleue.

Walter : L’objet doit atteindre sa destination finale dans cinq secondes, quatre, trois, deux, une. L’objet doit se trouver de l’autre côté de la Porte d’arrivée.

Hammond : Et maintenant ?

Jack : Et maintenant on attend. Si Daniel est de l’autre côté, il saura ce que veut dire ce message.

Samuels : Si ce sont des aliens qui le trouvent ?

Jack : Dans ce cas, ils auront de quoi se moucher pendant un bon bout de temps.

Samuels : Ils auront surtout le temps de planifier une attaque.

Jack : Oh, je vous en prie Samuels, laissez-moi le beau rôle au moins quelques secondes. Y’en a peut-être pour un moment mon Général.

Dans la salle de briefing, tout le monde attend une réponse de Daniel. La Porte est soudain activée de l’extérieur. Tous se précipitent dans la salle d’embarquement et un paquet de mouchoirs vide traverse le vortex.

Hammond : (lisant le message sur la boite) : Merci, envoyez-en d’autres.

Jack : Je demande la permission d’envoyer une équipe au-delà de la Porte des Étoiles.

Hammond : Colonel, je dois d’abord en référer au Président. Le briefing de la mission se tiendra à huit heures zéro zéro. Considérez que vous êtes réintégré Colonel !

Le lendemain, dans la salle de briefing, Kawalski, Jack, Ferretti sont réunis. Hammond sort de son bureau.

Homme : Fixe !

Hammond : Asseyez-vous messieurs.

Tout le monde obéit.

Hammond : Où est le Capitaine Carter ?

Un soldat : En route mon général.

Jack : Carter ?

Hammond : Oui j'assigne Sam Carter à cette mission.

Jack : J'aurais préféré choisir moi-même mes hommes.

Hammond : Pas sur cette mission, désolé. Carter est notre expert de la porte des étoiles.

Jack : Et on peut savoir d'où il débarque.

Sam : (arrivant dans la salle de briefing) ELLE débarque du Pentagone. Vous devez être le colonel O'Neill (elle se met au garde à vous) Capitaine Samantha Carter au rapport, mon colonel !

Kawalski : Vous préférez vous faire appeler "Sam" ?

Sam (avec un petit sourire) : Ne vous inquiétez pas major, je n'ai plus joué à la poupée depuis mes dix ans.

Kawalski : Oh ! G.I. Joe ?

Sam : Non, le major Matt Masson !

Kawalski : Oh... (il se tourne vers Feretti) Qui ça ?

Feretti : Le major Matt Masson, la poupée astronaute, le modèle muni du petit parachute pour le faire voler.

Hammond : Merci messieurs... Colonel ?

Jack : Pour ceux d'entre vous qui feront le voyage pour la première fois, il faudra bien vous préparer.

Sam : J'ai pratiquement mémorisé le rapport de la première mission, je n'ai jamais été aussi bien préparé de toute mon existence.

Kawalski : Ce que le colonel veut dire c'est "Avez-vous déjà pratiqué une simulation de bombardements à bord d'un F16 à plus de huit G ?

Sam : Oui

Kawalski (surpris et déçu, Ferretti lui parait impressionné) : Oh... (regardant Jack tout aussi surpris que lui)... et bien c'est dix fois pire que ça !

Ferretti : Au moment où vous passerez de l'autre côté, vous serez complètement gelée. Comme si vous étiez en plein blizzard... toute nue !

Sam : Cela est dû à la compression des molécules qui a lieu durant la milliseconde nécessaire à la reconstitution du corps.

Jack : Ah, ben voyons, encore une scientifique. Mon Général, pitié !

Sam : Théoricienne en astrophysique !

Jack : Ce qui signifie ?

Hammond : Qu'elle est plus intelligente et plus maligne que vous, Colonel, en particulier tout ce qui concerne la Porte des Étoiles.

Jack reste sans voix et Kawalski et Ferretti se marrent.

Sam : Mon colonel, j'ai étudié la porte sur toutes les coutures deux années complètes avant que Monsieur Jackson, vous et vos hommes ne l'utilisiez,  j'aurais dû partir avec vous. Alors vous et ces deux messieurs feriez mieux d'accepter le fait que je parte avec vous cette fois !

Jack : Professeur, avec tout le respect que je vous dois...

Sam : Dans l'armée mon Colonel, on appelle une personne par son grade et pas par sa fonction, alors appelez-moi Capitaine, pas professeur.

Hammond : L'affectation du Capitaine Carter sur cette mission ne se discute pas c'est un ordre.

Sam : Je suis officiée de l'armée de l'air comme vous Colonel et le fait que mes organes de reproduction soient situés à l'intérieur de mon corps ne veut par dire que je vous suis inférieure, mon Colonel.

Jack se rassoit et Ferretti et Kawalski ne disent rien.

Jack : Oh, mais je n'ai absolument rien contre les femmes, Capitaine. J'adore les femmes. J'ai juste un léger problème avec les scientifiques.

Sam : Mon Colonel j'ai volé plus de 100 heures dans l'espace aérien irakien durant la guerre. Cela suffit à vous rassurer ? Ou voulez-vous qu'on fasse un bras de fer ?

Samuels : Désolé de faire irruption dans cette discussion très intéressante, mais je maintiens que la solution la plus logique reste encore de détruire la porte de l’autre côté. Comme les anciens Égyptiens l’ont fait. C’est la seule façon d’éliminer définitivement la menace des aliens.

Jack : Sauf que ça ne marchera pas.

Hammond : Ça a déjà marché.

Hack : Ils savent qui nous sommes maintenant, ils savent aussi d’où nous venons. Nous représentons une menace pour eux, ils ont des vaisseaux mon Général. Râ en avait un plus gros que la grande pyramide. Ils n’ont pas besoin de la Porte des Étoiles pour venir ici, ils peuvent très bien faire ça à l’ancienne. N’en déplaise à monsieur « Vaut mieux faire exploser tout ce qui bouge ». Vous ne croyez pas qu’on devrait utiliser la Porte pour faire une reconnaissance avant qu’ils décident de s’en prendre à la Terre ?

Hammond : Je vous accorde exactement 24 h, soit pour revenir ici, soit pour nous envoyer un message, Colonel et pas une boite de mouchoirs cette fois. Passé ce délai, vous serez considérés comme perdus et nous enverrons la bombe.

Jack : À vos ordres.

Dans la salle d’embarquement, la Porte est activée. Toute l’équipe est prête.

Hammond : Profitez en aussi pour rattraper le coup.

Jack : Pardon ?

Hammond : Cette fis vous ramènerez Daniel Jackson avec vous. C’est bien clair ?

Jack : Oui mon Général. En avant !

Une partie de l’équipe commence sa traversée du vortex.

Jack : Capitaine ?

Sam : Ne vous en faites pas mon Colonel, je ne craquerai pas.

Jack : Ah bon ? Mais j’allais seulement dire « les femmes d’abord »

Sam : Je suis sûre que vous m’apprécierez quand vous me connaitrez mieux.

Jack : Mais je vous apprécie déjà Capitaine.

Sam : Mon Dieu, regardez ça, l’énergie que la Porte doit développer pour créer un tel passage entre deux mondes c’est… c’est proprement astronomique. Désolée, je ne vois pas d’autres mots. C’est fou on arrive même à voir les fluctuations de la Porte d’arrivée.

Jack : (la poussant à travers le vortex) Moui.

Sur Abydos. Ils débarquent dans une grande salle.

Sam : Je crois que je vais vomir.

Jack : Fallait pas prendre de petit déjeuner.

Les habitants sortent de leur cachette et sont mis en joue par les nouveaux arrivants.

Daniel (arrivant) : Kaha’li ! Rha’li ! Baissez vos armes ! Salut Jack, ça fait un bail.

Jack s’avance vers un des habitants qui lui fait un salut militaire.

Jack : Skara !

Skara : O’Neill ! Je n’aurais jamais cru vous revoir un jour !

Jack : Daniel, comment ça va ?

Daniel : Bien, et vous ?

Jack : Mieux maintenant que je vois que tout le monde va bien.

Ferretti : Salutations terrestres mon vieux Jackson.

Daniel : Salut Ferretti !

Kawalski : (lui tendant un paquet de mouchoirs) J’ai apporté un petit truc pour toi.

Daniel : Kawalski ! (faisant signe à une femme) Sha’re, approche.

Jack : Salut !

Daniel : J’étais certain que vous finiriez par raconter la vérité à vos supérieurs un jour ou l’autre.

Jack : Ouais. Pourquoi cet accueil armé, d’autres ont passé la Porte ?

Daniel : Non, c’est par précaution, pourquoi ?

Jack : Oh.

Sam (désignant le DHD) : C’est fabuleux, c’est la partie qui manquait sur la Porte retrouvée en Égypte. C’est avec ça qu’ils la contrôlaient. Il nous a fallu 15 années et trois super ordinateurs pour parvenir à créer un système d’utilisation fiable.

Jack : Capitaine !

Sam : Regardez comme il est petit.

Jack : Capitaine !

Sam : Pardon, excusez-moi. (À Daniel) Docteur Jackson je présume ? Je suis le Professeur Samantha Carter.

Jack : Vous voulez plus qu’on vous appelle Capitaine ?

Daniel : Qu’est-ce qu’il se passe Jack ?

Jack : Six aliens ont réussi à passer la Porte de notre côté, ils ont tué quatre militaires et enlevé un cinquième.

Kawalski : L’un d’entre eux ressemblait à Râ, Daniel.

Daniel : Mais c’est pas d’ici qu’ils sont partis. On surveille la Porte 24 h sur 24, 7 jours sur 7. On les aurait obligatoirement vus passer.

Jack : Faut bien qu’ils viennent de quelque part Daniel ! Il faut qu’on en soit sur !

Daniel : D’accord, je vous aiderai même à découvrir qui c’était, mais pas maintenant, il faut attendre que la tempête soit passée. Euh, on allait commencer notre repas, vous vous joignez à nous ?

Dans une salle de banquet.

Daniel : Goutez un peu ça !

Skara : Et ça aussi !

Jack : Qu’est ce que c’est ?

Skara : Buvez.

Jack (reniflant le bol) : Ah, c’est un pousse au crime.

Skara : Pousse au crime ?

Jack : Oui, pousse au crime, si tu préfères de la gnôle ! Mais qu’est ce que vous leur apprenez à ces gosses Daniel ?

Skara : Goutez.

Jack : D’accord. Cuvée spéciale Skara, on va gouter ça. (il recrache)

Jack : C’est super, c’est super.

Skara : Pousse au crime.

Kawalski : Nos petits soldats ont bien grandi mon Colonel.

Jack : Oui, je m’en aperçois, oui.

Skara : O’Neill, votre briquet.

Jack : Non, il est à toi. Je te l’avais donné à l’époque. Tu te rappelles ?

Skara : Merci !

Daniel : Il ne l’a pas quitté une seconde depuis que vous êtes reparti sur Terre.

Jack : Ouais.

Daniel : Pour en revenir à ce mec qui ressemble à Râ, à mon avis il a utilisé une autre Porte.

Sam : Quelle autre Porte ?

Jack : Une autre Porte ?

Sam : Il n’existe que celle-ci.

Daniel : Non, je ne crois pas, non.

Sam : Permettez, j’y étais, on a étudié toutes les permutations.

Daniel : Mais il vous manquait un détail.

Jack : Daniel, de quoi est-ce que vous parlez ?

Skara : Daniel, la tempête est passée.

Daniel : Je vais vous montrer. Sha’re benkali jakmal tikta.

Sha’re : Beniou’é ?

Ils s’embrassent.

Sam : Bon.

Sha’re : Au revoir mon Daniel.

Daniel : Au revoir.

Kawalski : Ferretti tu gardes le fort.

Ferretti : D’accord.

Jack, Sam et Kawalski sont escortés par Daniel à l’extérieur. Ils arrivent dans une salle ornés de divers symboles.

Daniel : Je me suis dit qu’il devait y avoir d’autres trucs intéressants à voir par ici, alors j’ai commencé à explorer la région autour de la ville et de la pyramide au début. Et au bout d’un mois, j’ai découvert cet endroit. Capitaine Carter, je crois que ça devrait vous plaire.

Sam : Oh mon Dieu, c’est fantastique ! C’est la découverte archéologique du siècle.

Jack : Daniel, vous avez réussi à traduire ces inscriptions ?

Daniel : Je crois oui.

Jack : Et ça raconte quoi ?

Daniel : Eh ben, ça ne raconte rien du tout. En fait c’est, euh, une sorte de carte. L’équivalent de notre mappemonde.

Jack : Une carte de quoi ?

Daniel : Je n’ai pas encore pu tout analyser. Regardez un peu, ça représente le travail de toute une vie.

Jack : Désolé Daniel, mais nous sommes un peu pressés. C’est une carte de quoi ?

Daniel : Eh bien, les cartouches semblent séparés en plusieurs groupes. Chaque groupe est rattaché aux autres par une série de lignes et chacun des groupes est composé lui-même de sept symboles. Vous commencez à voir où ça nous mène ?

Jack : précisez quand même.

Daniel : Eh bien, tous les symboles sont gravés sur la Porte des Étoiles, certains correspondent à peu de choses près à des constellations que j’ai repérées dans le ciel d’Abydos. Jack, je crois qu’il s’agit d’une carte servant à indiquer un vaste réseau de Portes des Étoiles disséminées dans toute la galaxie.

Sam : Je ne crois pas que ce soit possible.

Daniel : Pourquoi ça ?

Sam : Mais parce qu’après que le Colonel et ses hommes soient rentrés, mon équipe a fait toutes les combinaisons de symboles possibles avec la Terre comme point d’origine et ça n’a jamais rien donné.

Daniel : J’en ai fait d’autres ici même sans résultat, mais on peut imaginer que les Portes d’arrivée ont été détruites ou bien condamnées. Mais il se peut également que d’autres Portes soient encore en activité.

Sam : Je n’y crois pas une seconde.

Daniel : Alors d’où venait votre sosie de Râ ? Vous pouvez me le dire ? Écoutez, je ne prétends pas être un expert en astronomie, mais toutes les planètes changent non ? Je veux dire, changent d’orbite, elles dérivent lentement. Ce qui signifie que cette carte n’est plus exacte.

Sam : Je savais que vous me plairiez.

Daniel : Vous pensez que j’ai raison ?

Sam : Selon la théorie de l’expansion de l’univers, toute planète se trouve constamment en mouvement.

Daniel : Donc depuis la création initiale de la Porte…

Sam : Toutes les coordonnées ont changé.

Daniel : Pourtant il y a toujours une Porte entre Abydos et la Terre.

Sam : Mais Abydos est peut-être la Planète la plus proche de la Terre dans ce réseau. Plus deux planètes sont proches, plus les différences liées au phénomène de l’expansion mettent du temps à se faire ressentir. Mais dans quelques milliers d’années, cette Porte-là ne fonctionnera plus non plus.

Daniel : À moins de réactualiser la machine.

Sam : Exact ! Et alors avec cette carte comme base de travail, ça va marcher. Tout ce que nous avons à faire, c’est créer un programme de correction des données qui serait capable à lui seul d’effectuer tous les réajustements nécessaires et le tour serait joué.

Kawalski : Et en quoi ça nous aiderait pour notre problème actuel ?

Sam : Une civilisation assez avancée pour créer pareil engin est tout à fait capable de compenser cinquante mille années de dérive galactique. C’est certain.

Jack : Donc la Porte des Étoiles pourrait mener à d’autres planètes ?

Sam : Les aliens ont pu débarquer de n’importe où !

Sur Abydos, autour du banquet :

Militaire : Mon vieux, faut reconnaitre que Daniel s’est choisi une magnifique épouse !

La Porte des Étoiles est activée.

Homme : Qu’est ce que c’est que ça ?

Militaire : Vite, allez, tout le monde en position, dépêchez vous !

Des Jaffas franchissent le vortex et de nombreux tirs sont échangés.

Skara : Sha’re, shim’rota, shim’rota !

Sha’re est enlevée par des Jaffas et Skara tente de la défendre.

Sha’re : Non, Skara !

Un Jaffa s’approche de Skara.

Teal’c : Ce n’est pas une arme de ton monde, où l’as-tu trouvée ?

Apophis : Très bon choix Teal’c, un parfait spécimen !

Le Faux-Dieu torture Shar’re

Apophis : Tu es peut-être l’élue.

Ils activent la Porte et s’en vont. Daniel et les autres arrivent en courant.

Daniel : Sha’re !

Homme : Y’en avait partout, plein partout !

Sam : Quoi ?

Daniel : Ça va aller Bola, dis moi ce qui s’est passé.

Homme : C’était Râ !

Jack : Qu’est ce qu’il dit ?

Daniel : Râ est mort !

Homme : Nan, nan, je l’ai vu. Il a emmené Sha’re et Skara dans le Chapaï.

Daniel : Bola, les symboles, est-ce que tu les as vus ?

L’homme meurt.

Kawalski : Qu’est-ce qu’il se passe Daniel ? Y’a-t-il un autre Râ ?

Daniel : Mais qu’est ce que j’en sais moi ?! J’aurais pas dû rouvrir la Porte, tout est de ma faute.

Sam : Mon Colonel, Ferretti aurait besoin de soins immédiatement !

Daniel : Allez-y ! Je vais vous aider à repartir.

Jack : Vous rentrez avec nous cette fois-ci Daniel ! J’ai reçu des ordres.

Daniel : Si vous saviez comme je me contrefous de vos ordres. Ma femme a été enlevée et Skara aussi !

Jack : La seule façon de les récupérer ! Ferretti connait peut-être les coordonnées. Capitaine vous avez les GDO ?

Sam : Oui, j’ai tout ce qu’il nous faut, tenez.

Ferretti : Y’en avait partout.

Daniel : Nia, Nia, lorsqu’on aura traversé le Chapaï, je vous demande de le condamner comme je vous l’ai montré et de quitter cet endroit.

Homme : Tu ne reviens pas ?

Daniel : Non, je suis navré, plus personne ne dit passer la Porte et cela avant extrêmement longtemps. Dès que nous serons partis, je vous ordonne de boucher la Porte. Mettez un énorme rocher devant, plus rien ne doit jamais pouvoir passer à travers ce truc. Est-ce que c’est compris ?

Homme : Tu ne pourras plus revenir.

Daniel : Vous vous souvenez, l’histoire que je vous racontais ? Comment les anciens Égyptiens s’étaient finalement débarrassés de Râ ? Eh bien, c’est exactement ce que vous allez devoir faire. Dans un an, jour pour jour à partir de maintenant vous dégagerez le passage et j’essayerai de ramener Sha’re avec moi ce jour-là. Et si jamais je n’y arrive pas, si par malheur, je ne reviens pas, alors par pitié, bouchez cette Porte pour toujours. Dis le au père de Sha’re, dans un an !

Au SG-C.

Haut-parleur : Attention, arrivée imminente d’individus non identifiés ! En position !

SG1 et Daniel franchissent la Porte.

Kawalski : Un toubib, vite une équipe médicale !

Samuels : Fermez l’iris, fermez l’iris !

Haut-parleur : La Porte est désactivée.

Jack : Qu’est ce que c’est que ce truc ?

Hammond : Notre assurance contre toute mauvaise surprise. C’est du titane pur, impénétrable espérons-le.

Homme (désignant le blessé) : Transportez-le tout de suite à l’infirmerie.

Kawalski : Ça va aller mon vieux.

Hammond : Que s’est-il passé ?

Jack : Notre camp de base a été attaqué alors qu’on était sur le terrain.

Hammond : Par les mêmes aliens qui nous avaient attaqués ?

Jack : Oui mon Général. La femme de Jackson et un de nos gosses ont été enlevés.

Kawalski (aux infirmiers transportant Ferretti) : Doucement, doucement.

Hammond : Vos gosses ?

Jack : De notre première mission mon Général.

Daniel : Mon Général, Daniel Jackson, on se connait pas. Je veux être de l’équipe qui va repartir en mission.

Hammond : Jackson, vous n’êtes absolument pas en position d’exiger quoi que ce soit.

Sur une autre planète, dans une cellule contenant de nombreux prisonniers, des Jaffas arrivent et l’un deux désigne Sha’re.

Teal’c : Chel’nok el !

Skara : Non !

Sha’re : Non, Skara, Skara.

Teal’c (à Skara) : Ta mort ne l’aidera pas.

Sha’re : Je n’ai pas du tout peur de vous.

Sha’re est emmenée par les Jaffas.

Skara : Sha’re ! Sha’re ! Sha’re !

Au SG-C, à l’infirmerie, Kawalski est au chevet de Ferretti.

Jack : Le médecin a dit qu’il va s’en tirer.

Kawalski : Oui, je sais.

Jack : Vous allez le veiller toute la nuit ?

Kawalski : Oui, je crois.

Dans, un couloir.

Jack : Hey !

Daniel : Ils savent pas ce qu’ils vont faire de moi. Et je sais pas ce que je vais faire de moi non plus.

Jack : Allez, venez, fichons le camp d’ici !

Dans la maison de Jack, Daniel éternue.

Jack : À vos souhaits !

Daniel : Merci. Pardon. Je supporte toujours aussi mal les voyages. Désolé.

Jack : Alors vous disiez ?

Daniel : Je disais, après votre départ, ils ont réalisé qu’ils étaient libres et qu’Abydos était leur terre dorénavant.

Jack : Ils ont fait une petite fiesta, j’espère.

Daniel : Oh, oui, une grosse fiesta, ils me prenaient pour leur sauveur. Embarrassant.

Jack : C’est épatant comme vous avez su rester simple.

Daniel : S’il n’y avait pas eu Sha’re j’aurais certainement pété les plombs. Elle était complètement l’inverse des autres. Par exemple elle se tordait de rire chaque fois que je me lançais dans une tache qui pour eux était tout à fait banale. Moudre sa farine soi-même. Vous avez déjà essayé de moudre votre propre farine ?

Jack : Non, pas récemment, j’essaye d’arrêter.

Daniel (désignant se bière) : Ça monte à la tête. Quelle heure il est, je commence un peu à fatiguer moi.

Jack : Daniel, vous n’avez bu que la moitié d’une bière. Vous tenez encore moins l’alcool que ma femme.

Daniel : Tiens d’ailleurs, quand est-ce que vous me la présentez votre femme ?

Jack : Oh probablement… jamais. Quand je suis revenu la première fois d’Abydos, elle a décidé de me quitter.

Daniel : Je suis navré.

Jack : Pas autant que moi. Je crois qu’elle a réussi à me pardonner pour ce qui est arrivé à notre fils, seulement elle n’a pas oublié.

Daniel : Et comment vous vivez ça vous ?

Jack : Moi c’est plutôt le contraire, j’ai jamais réussi à me pardonner. Mais il m’arrive parfois d’oublier, parfois seulement.

Sur une autre planète, dans une cellule composée de femmes, dont la militaire enlevée au début, Teal’c arrive et désigne cette dernière.

Teal’c : Toi !

Militaire : Ou vous m’emmenez, je suis sergent dans l’armée de l’air américaine, je veux savoir où vous m’emmenez. Lâchez-moi ! Non, lâchez-moi, où est-ce que vous m’emmenez ?

Elle est conduite dans une autre pièce où se tient Apophis.

Apophis : Approche ! Charmante et pleine de vie.

Il la torture à l'aide de son gant.

Apophis : Tu deviendras peut-être porteuse de ma future reine. Oui, oui, vraiment très jolie, mais ce n’est pas à moi que tu dois d’abord plaire. (Aux Jaffas) Nereta, Kree !

Une femme entre et s’approche de la militaire. Un symbiote sort de son ventre.

Apophis : Est-ce qu’elle te plait mon amour ?

Le symbiote rerentre dans le ventre.

Apophis : Quel dommage…

Il fait de nouveau usage de son gant sur la militaire qui meurt.

Apophis (à Teal’c) : Trouves-en une autre !

Au SG-C, salle de briefing :

Samuels : Madame, messieurs, le Général Hammond.

Hammond : Tout ce qui se dira dans cette pièce sera considéré comme top secret, Colonel que savons-nous de plus sur ces aliens par rapport à hier ?

Jack : Ben, à vrai dire, pas grand-chose mon Général, les gamins d’Abydos qui ont survécu à l’attaque de la base sont persuadés que c’était Râ.

Hammond : Je croyais qu’il était mort celui-là.

Daniel : Oh, il l’est, il ne peut qu’être mort… La bombe, c’est obligé, enfin bref.

Hammond : Alors qui a passé la Porte des Étoiles ?

Daniel : Les Dieux...

Hammond : Pardon ?

Daniel : Pas dans le sens où on l’entend nous. Râ s’est fait passer pour un dieu, il a emprunté la religion et la culture des Égyptiens pour réduire en esclavage ceux qu’il a transportés sur sa nouvelle planète, il voulait que le peuple d’Abydos le considère comme un Dieu.

Sam : Vous sous-entendez que Râ n’était pas le dernier survivant de sa race ?

Kawalski : Il avait peut-être un petit frère, Rè.

Jack : Il ne manquerait plus que ça.

Daniel : Une minute, la légende dit que la race de Râ s’éteignait et qu’il avait pris possession de l’esprit d’un Égyptien. Rien ne dit que l’un de ses congénères n’a pas fait la même chose ! Ça a très bien pu arriver aussi n’importe où là où il y a une autre Porte. Et ça peut très bien arriver maintenant.

Hammond : Colonel, vous êtes le plus expérimenté d’entre nous concernant ces aliens, imaginons que nous devions les affronter, pourrions-nous les battre ?

Jack : On l’a déjà fait une fois.

Hammond : Je prends ça pour un peu être. Capitaine Carter, vous êtes convaincue que la Porte des Étoiles pourrait nous amener là où nous le voulons avec ces nouvelles informations ?

Sam : Nous entrons les nouvelles coordonnées en ce moment même dans l’ordinateur, il lui faut du temps pour tout calculer, mais on devrait pouvoir sortir deux ou trois nouvelles destinations par mois.

Hammond : Mes enfants, il ne faut pas vous voiler la face, toute cette opération est extrêmement dangereuse, elle peut même se révéler fatale pour l’avenir de la Terre. Il aurait mieux valu pour tous qu’on ne découvre jamais cette Porte des Étoiles.

Sam : Mon Général, ne jouons pas à la politique de l’autruche, nous pouvons beaucoup apprendre de ce que nous ramènerons de ces autres Mondes.

Hammond : Ce que vous ramènerez est précisément ce qui ne fait peur, Capitaine, même si le Président des États-Unis semble d’accord avec vous. Au cas où votre théorie serait exacte, il a ordonné la création de neuf équipes qui auront chacune pour mission d’évaluer pour nous les dangers que représenteraient ces nouvelles planètes et si possible d’établir un contact pacifique avec leurs habitants. Ces équipes opèreront dans un cadre strictement secret, personne ne devra être au courant de leur existence, excepté le Président et les chefs d’État Major. Colonel O’Neill ?

Jack : Oui ?

Hammond : Votre équipe répondra au nom de SG-1, elle sera constituée de vous-même, du Capitaine Carter…

Daniel : Et moi ?

Hammond : Dr Jackson, nous allons avoir besoin de vous ici en tant que consultants sur le projet, vous comprenez. Vos parfaites connaissances en cultures et langages anciens nous seront très utiles.

Daniel : Non... Écoutez, j’ai bien conscience des enjeux, mais il faut que… il faut que je fasse partie de l’équipe. Ma femme a été enlevée mon général, je dois y aller.

Hammond : J’essayerai d’en tenir compte Docteur. Major Kawalski, vous dirigerez SG-2.

Kawalski : C’est vrai ?

Hammond : Le Colonel O’Neill vous a personnellement recommandé pour le poste.

Jack : J’ai eu un moment de faiblesse.

Samuels, venant de recevoir un mot : Ferretti s’est réveillé.

Tous se rendent au chevet du militaire blessé. Sam veut aider Ferretti à communiquer en tapant sur un clavier d’ordinateur.

Sam : Je vais m’en occuper, Ferretti ?

Jack : Ferretti !

Sam : Vous nous entendez ?

Jack : Je me doute bien que vous n’êtes pas très en forme, mais nous avons besoin de votre aide.

Ferretti commence à taper les coordonnées entrées par Apophis lors de sa fuite.

Sam : Je crois qu’il a compris mon Colonel.

Jack : Vous avez réussi à voir les symboles ? C’est là qu’ils sont allés ?

Ferretti hoche la tête.

Jack : Vous en êtes sûr ?

Dans les couloirs, SG-1 et SG-2 ont revêtu leurs uniformes de combats et sont prêts à partir.

Samuels : Colonel je vous rappelle que secourir la femme du Dr Jackson n’est pas votre mission prioritaire. Si vous n’entrez pas en contact avec le camp de base dans les 24 h, SG-2 annulera la mission et rentrera sans vous.

Jack : C’est d’accord.

Kawalski : Sûrement pas mon Colonel, SG-2 ne partira pas sans vous.

Samuels : Tachez de ne pas perdre votre transmetteur de code et n’oubliez pas, seul le code exact vous permettra d’ouvrir l’iris. Si vous perdez le transmetteur, vous resterez tous coincés là-bas.

Sam : C’est compris Major.

Ils arrivent dans la salle d’embarquement et la Porte s’active.

Hammond (à travers le micro) : SG-1, SG-2, si vous ne revenez pas ici dans 24 h, votre appareil de transmission ne sera plus opérationnel. Quant à l’iris, il sera définitivement bouclé, à ce moment-là, vous ne pourrez plus rentrer. Est-ce que j’ai été assez clair ?

Jack : Oui, mon Général. En position !

Samuels : J’aurais aimé vous accompagner.

Kawalski : Je préfère vous savoir ici Major. Allez les gars, c’est le grand départ.

Ils arrivent sur une nouvelle planète.

Kawalski : Ça pèle nom d’un chien !

Jack : Rassemblement immédiat, allez, on se dépêche !

Daniel, éternuant : Est-ce que quelqu’un aurait un mouchoir ?

Pendant ce temps, Teal’c arrive dans une pièce où sont rassemblées les femmes capturées sur Abydos, il désigne Sha’re

Teal’c : Toi !

Sha’re : Non ! Non !

Près de la Porte des Étoiles

Daniel : Cet endroit doit servir pour des rituels, la Porte doit certainement tenir une grande place dans leur culture. À mon avis il s’agit d’un site bâti par des fidèles.

Jack : Oui, ben, il faudrait mieux partir avant que le dieu vénéré ne fasse son apparition. Vous savez quels symboles il faut aligner pour rentrer chez nous ?

Daniel : Oui, la position est la même que sur Abydos, ce symbole-là représente…

Jack : Vous avez mis Kawalski au courant ?

Daniel : Oui, ce symbole-là…

Jack (s’éloignant) : Excellent travail.

Kawalski : Faudrait établir le camp à couvert mon Colonel.

Militaire appartenant à SG-2 : J’ai découvert des traces récentes, il y a eu pas mal de passage dans le coin ces temps-ci.

Jack : Excellent, merci. Carter ?

Sam : J’ai disposé quelques mines sur ces collines à dix mètres d’intervalle.

Jack : Oui, tâchez de ne pas sauter Kawalski.

Kawalski : On va essayer.

Ailleurs, Sha’re est trainée de force par deux gardes.

Sha’re : Non !

Apophis fait son entrée.

Apophis : Approche !

Sha’re : Non !

Apophis : Celle-ci me plait beaucoup.

Il la torture à l’aide de son gant et la fait allonger nue sur une table, l’hôte actuelle de la Reine s’approche et un symbiote sort de son abdomen.

Apophis : Elle te plait mon amour ?

Le symbiote s’avance et pénètre le cou de Sha’re qui pousse un cri de douleur. Teal’c assiste à la scène, impassible.

 

De leur côté, SG-1 et SG-2 continuent leur progression.

Kawalski : Hey, venez voir par là, ça me parait être un bon endroit pour établir notre camp.

Jack : Bon alors si on n’est pas revenus dans 24 h…

Kawalski : On vient vous chercher par la peau des fesses.

Jack : Négatif. Vous partez en utilisant la combinaison que Daniel vous a donnée avant qu’ils ne ferment l’iris. Ça ne sert à rien de tous rester coincés ici.

Kawalski : À vos ordres.

Jack : Je vous confie le fort.

Kawalski : Ramenez-moi un tee-shirt.

SG-1 s’en va donc.

Sam : Dr Jackson, parlez-moi de Sha’re, comment l’avez-vous connue ?

Daniel : Sha’re, ben elle était….

Jack : Un cadeau de bienvenue !

Daniel : Oui, tout à fait, elle m’a été offerte par les anciens d’Abydos quand nous sommes arrivés chez eux.

Sam : Et vous avez accepté ?

Jack : Taisez-vous !

Daniel : Quoi ?

Jack leur fait signe de le suivre. Ils disparaissent derrière des arbres et aperçoivent une file d’individus encapuchonnés.

Jack : On va prendre position chacun de…

Daniel s’éclipse discrètement.

Jack : Il est fou. Qu’est-ce qu’il est en train de faire ?

L’archéologue s’avance vers les inconnus.

Daniel : Bonjour !

Jack : Il a pas changé à ce que je vois !

Daniel : Euh nous venons d’arriver par la Porte des Étoiles… euh la... Chapai ?

Les individus s’inclinent.

Daniel : Nan, je vous en prie, ça ne va pas recommencer…

Jack : Des amis à vous ?

Daniel : Si vous tenez à ce que l’on ait bonne réputation, vous devriez éviter de pointer vos armes à tout va dès qu’on rencontre une personne.

Les individus s’inclinent à nouveau.

Daniel : Ah non, par pitié, arrêtez de faire ça, c’est très gênant.

Individu : Chulah ah laz’la ?

Daniel : Laz’la ? Choisir ? Il veut savoir si nous sommes là pour choisir. (Il regarde Jack qui lui fait signe de continuer) Bien sûr que nous sommes là pour choisir, on est venu exprès pour ça. (À Jack) C’est un dérivé de la langue arabe combiné avec une sorte de dialecte…

Jack : Oui, oui, oui, je vous crois sur parole. Demandez-lui plutôt de nous conduire à un village ou à une ville.

Daniel : Pouvez-vous nous conduire à euh, arouch ? Arouch ?

Individu : Ya, ala, Chulak. Chulak.

Jack : Chulak.

SG-1 suit les étrangers qui les conduisent jusqu’à une ville.

Individu (pointant la cité du doigt) : Chulak !

Daniel : Regardez ça, ça m’a l’air mignon comme tout.

Jack : Il parait que c’est plus coquet au printemps.

Dans la cité un banquet est organisé, SG-1 arrive.

Individu (présentant les Terriens aux habitants de la planète) : Lakorala A laz’la !

SG-1 est invité à participer aux festivités.

Sam : Pourquoi est-ce qu’ils nous accueillent comme ça ?

Daniel : Ils croient qu’on est des dieux.

Jack : Génial, on est des dieux ! Qu’est-ce qu’on fait ?

Daniel : J’en ai aucune idée.

Un garde serpent arrive et tout le monde s’incline, Daniel les imite rapidement.

Daniel : Vaut mieux faire comme eux.

Apophis et Sha’re arrivent à leur tour.

Apophis : À genoux ! À genoux devant votre reine.

Daniel (reconnaissant Sha’re, se lève) : Sha’re.

Apophis : À genoux devant votre reine !

Daniel : Sha’re c’est moi !

Les yeux de la reine s’illuminent et Apophis brandit sa main gantée et dirige le rayon sur l’archéologue qui se retrouve propulsé en arrière. Jack pointe son fusil sur Apophis, mais est assommé par un garde.

Au SG-C

Samuels : Vous m’avez demandé mon Général ?

Hammond : Quand nous aurons fermé l’iris, pourrons-nous recevoir des transmissions de nos équipes ?

Samuels : Tout à fait, mais on ne saura pas s’il s’agit d’un alien ou d’un de nos hommes qui parle sous la torture.

Hammond : Combien de temps leur reste-t-il encore ?

Samuels : Moins de deux heures, mon Général.

Sur Chulak, dans une cellule.

Sam : Daniel ? Daniel ?

Daniel : Sha’re ?

Sam : Doucement, vous êtes resté inconscient pendant des heures.

Daniel : Non, je l’ai vue.

Sam : Je sais nous l’avons tous vue comme vous.

Daniel : Où est-elle ?

Il se relève et découvre que la cellule est remplie d’autres prisonniers.

Jack : Bon si y’a une sortie j’ai pas réussi à la trouver. En revanche, regardez qui j’ai retrouvé.

Ska’ra : Daniel ? Est-ce que ça va ?

Daniel : Oui, je crois.

Jack : Daniel, doucement mon vieux. Bienvenue dans le monde des conscients.

Ska’ra : O’Neill m’a appris pour Sha’re.

Daniel : Jack, écoutez-moi, nous devons la retrouver !

Jack : Daniel. Non ! Si nous arrivons à sortir d’ici, la mission est pratiquement fichue, il ne reste que 90 minutes avant qu’ils ne scellent la Porte. Ska’ra aide-moi à trouver comment sortir d’ici.

Une garde serpent empoigne fermement Jack.

Garde serpent : Qu’est-ce que c’est ?

Jack : C’est une montre !

Le garde abaisse son armure, il s’agit de Teal’c.

Teal’c : Cette technologie ne vient pas de Goaul’ds. D’où est-ce que vous venez ?

Jack : De la Terre, de Chicago pour être tout à fait précis.

Teal’c : Vos paroles n’ont aucun sens, d’où est-ce que vous venez ?

Daniel : Euh, excusez-moi.

Il dessine un symbole au sol.

Daniel : C’est de là que nous sommes.

Teal’c s’en va.

Ailleurs sur la planète.

Kawalski : Warren, debout c’est l’heure ! Le soleil s’est… Les soleils se sont levés, ça ira mieux maintenant.

Warren : Nous ne tiendrons pas comme ça deux nuits de suite, Major.

Kawalski : C’est vrai que ça caille un peu ici la nuit. Le Colonel aurait déjà dû vous contacter par radio.

Warren : Oui, quand devez-vous prendre la décision ? Je veux dire de repartir sur Terre sans eux.

Kawalski : J’sais pas, quand il se mettra à geler en enfer.

Warren : Je crois que c’est à peu près ce qui se passe ici, hein Major ?

Kawalski : Nous ne repartirons pas d’ici sans le Colonel, est-ce que c’est clair ? Maintenant si ça ne vous fait rien, je vais entretenir mon bronzage.

Dans la prison

Sam : Râ n’est pas mort n’est-ce pas ?

Daniel : Non, ce n’est pas lui, c’est Apophis.

Sam : Qui ?

Daniel : Dans la mythologie égyptienne, Râ était le dieu régnant le jour et Apophis était le dieu serpent, le rival de Râ, régnant sur la nuit. C’est écrit dans le livre des morts. C’est effrayant.

Ska’ra : Nous allons sauver Sha’re ?

Jack : Ça je ne peux pas te le promettre pour le moment.

Ska’ra : Mais vous êtes un grand guerrier, on a vaincu Râ ensemble !

Jack : Oui, je sais. Regarde autour de toi, nous sommes prisonniers ! On essayera.

La porte de la prison s’ouvre et Teal’c arrive, escorté de nombreux Jaffas.

Teal’c : Shak’ra, Krio men goaul’d.

Jack : Qu’est-ce qu’il dit là ?

Ska’ra : Il dit qu’ils vont choisir.

Ska’ra : Les personnes qui seront les enfants des Dieux.

Apophis entre à son tour en compagnie de Sha’re.

Apophis : Jaffas !

Daniel : Sha’re. Jack il faut la sortir de là !

Jack : Daniel, non ! Non.

Teal’c : À genoux devant votre maitre !

Les prisonniers s’inclinent. Plusieurs d’entre eux sont présentés aux esclaves d’Apophis.

Teal’c : Choisissez !

Esclave (désignant une prisonnière) : Celle-là ?

Esclave 2 : Nous la prenons.

Daniel se lève précipitamment, mais est intercepté par les gardes.

Jack : Daniel !

Daniel : S’ils me choisissent, me restera-t-il de la mémoire ?

Jack : Qu’est-ce que vous faites ?

Daniel : Il restera bien quelque chose de moi après.

Esclave : Nous choisissons…

Daniel : Moi.

Esclave (désignant Skara) : Celui là !

Skara est embarqué avec le reste des prisonniers choisis.

Skara : O’Neill !

Jack : Skara !

Skara : O’Neill ! Au secours.

Apophis : Tuez tous les autres !

Les prisonniers, paniqués se réfugient au fond de la pièce.

Jack (s’adressant à Teal’c) : Je pourrais sauver tous ces gens ! Aidez-moi. Aidez-moi !

Teal’c : Bien d’autres ont dit cela et vous êtes le premier que je crois !

Le primat retourna sont arme contre les siens et en lance une à Jack. De nombreux tirs sont échangés et tous les Jaffas sont abattus.

Jack : Écartez-vous du mur !

Il tire et crée un trou donnant sur l’extérieur.

Jack (aux prisonniers) : Venez par ici ! Dépêchez-vous !

Sam : Vite !

Jack : Dépêchez-vous !

Peu à peu les prisonniers s’engouffrant dans la brèche et sortent à l’air libre.

Sam : Ne restez pas là, courrez, allez, allez ! Vite !

Jack (à Daniel) : C’est bon, ça va aller ?

Daniel : Oui…

Teal’c est le dernier à rester dans la pièce.

Jack : Hey, venez !

Teal’c : Je n’ai nulle part où aller.

Jack : Je peux vous emmener là d’où je viens, mais dépêchez-vous !

Teal’c accepte de suivre Jack.

Jack : Comment vous vous appelez ?

Teal’c : Teal’c.

Jack : Teal’c, où est-ce qu’ils emmènent Skara, le garçon ?

Teal’c : À la Porte des Étoiles. Après avoir choisi les hôtes pour leurs enfants, ils retournant chez aux directement.

Au SG-C :

Samuels : Il nous reste un petit peu moins d’une heure mon Général. Ils auraient déjà dû nous contacter

Hammond : Il peut se passer plein de choses en une heure, Major.

Sur Chulak.

Jack : Il reste un peu moins d’une heure, quel est le bilan ?

Sam : Quelques un se sont égarés dans la forêt.

Teal’c : Ils seront tous traqués et abattus. Quiconque ne passe pas sa vie à servir les dieux est leur ennemi.

Jack : Et dans ce tableau, vous êtes quoi ?

Teal’c : Je suis un Jaffa, mon destin est de les aider à venir au monde.

Daniel : Je comprends pas très bien.

Teal’c montre le symbiote qui vit dans son ventre.

Jack : Qu’est-ce que c’est que ça ?

Teal’c : C’est un enfant Goaul’d. La forme larvaire des dieux. Je porte l’un d’entre eux depuis mon plus jeune âge, comme tous les Jaffas.

Jack : Débarrassez-vous de ce truc !

Teal’c : En échange du port d’un enfant Goaul’d jusqu’à sa maturité, un Jaffa reçoit un corps parfait et beaucoup plus résistant. Si je l’enlevais maintenant, je risquerais de mourir.

Jack : Si j’étais vous mon vieux je prendrais quand même le risque. Allons-y, ne perdons pas de temps ! En route, dépêchons !

Teal’c : Le garçon dont vous parliez n’est plus celui qu’il était.

Jack : J’préfère ne rien savoir.

À coté de la Porte des anneaux de transfert sont activés et Skara, Shar’e, Appohis et quelques gardes apparaissent. Les vaisseaux commencent à tirer sur les fuyards.

Jack : Dépêchez-vous, courez.

Avec l’aide de Teal’c, Jack abat plusieurs planeurs.

Sam : Nous ne pourrons pas tenir longtemps mon Colonel.

Du coté de la Porte, Apophis entre des coordonnées et franchit le vortex en compagnie de Sha’re.

Kawalski et ses hommes abattent un planeur.

Jack : Kawalski.

Sam : Bravo.

Jack : Dépêchez-vous, grimpez la colline ! (A Kawalski) Combien sont-ils ?

Kawalski : Une douzaine, peut-être plus. Ils sont à la Porte des Étoiles.

Jack : Vous avez pu voir Skara ?

Kawalski : Il est avec eux mon Colonel ! Il ne nous reste plus beaucoup de temps pour rentrer mon Colonel. Walt, Casey, sur ma droite !

Jack : Non, non, Skara !

Skara utilise son gant doré pour repousser le militaire.

Kawalski : Ça va mon Colonel ?

Daniel : Vous avez vu les symboles ?

Jack : Les symboles…

Au SG-C.

Samuels : Le délai est expiré mon Général, il est grand temps de lancer la procédure. Nous attendons vos ordres mon Général.

Hammond : Dans une minute-, ajor.

Sur Chulak.

Militaire : Il y a des mouvements dans les bois, beaucoup de mouvements ! Un bataillon armé s’approche !

Kawalski : Bon, il va falloir s’accrocher. Daniel préparez la Porte, nous on s’occupe des invités de dernière minute. Mon Capitaine, amorcez vos mines, Warren, Casey et moi serons les derniers à partir d’ici.

Jack : Négatif, c’est à moi de faire ça ! Carter, allez donner un coup de main à Daniel, dès que vous aurez envoyé le signal, passez la Porte et dites leur qu’on aura de la compagnie. Exécution !

Tout le monde se précipite vers la Porte tandis que Jack, Kawalski et ses hommes se préparent à faire face aux Jaffas.

Kawalski : Warren, au rapport !

Warren : Il en arrive de partout Major ! Ils sont environ à 200 mètres !

------

Sam : Docteur Jackson !

Daniel : Je sais, je vais les trouver, laissez-moi deux secondes.

Sam : Dépêchez-vous !

---------

Warren : Major, l’ennemi commence à sortir des bois !

De nombreux tirs sont échangés.

Au SG-C.

Samuels : Mon Général…

Hammond : Oui, je sais. Lancez la procédure, bloquez leur transmetteur.

 

Sur Chulak.

Jack : Daniel !

Daniel : Oui, ça y est, je l’ai.

Sam : Allez-y, commencez l’opération !

Il entre les coordonnées. Pendant ce temps, Kawalski et son équipe tentent de repousser les Jaffas.

Militaire : On ne peut plus les contenir major !

Daniel : Envoyez le signal dès qu’elle s’ouvrira Capitaine.

Jack : Continuez, on vous couvre.

Au SG-C, la Porte est activée.

Samuels : Mon Général, nous venons de nous apercevoir qu’un passage a été ouvert !

Hammond : Annulez mon dernier ordre. Ne fermez pas la Porte et n’annulez pas les codes de transmission ! C’est compris ?

Samuels : À vos ordres !

Hammond : Est-ce que nous avons reçu le signal codé ?

Walter : Arrivée imminente d’individus non identifiés ! Toujours pas de code mon Général.

Sam entre le code dans le transmetteur.

Daniel : Ça fonctionne ?

Sam : Je ne sais pas, mais espérons ! Je vais vérifier ça tout de suite.

Voix dans le micro : Arrivée imminente !

Walter : Ouverture de l’iris et activation des circuits automatique.

Alors que Kawalski et ses hommes continuent de contenir l’avancée des Jaffas, les prisonniers commencent à traverser la Porte.

Daniel : Allez-y dépêchez vous, vite !

Sam est la première à arriver au SG-C, rapidement suivie par les autres.

Sam : Ne tirez pas, ce sont des réfugiés !

Hammond : J’espère que vous savez ce que vous faites Capitaine.

Jack : Les mines Kawalski !

Daniel : Vite, allez, allez, dépêchez-vous, on n’a pas le temps !

Jack : Couvrez-moi !

Kawalski (tirant sur les Jaffas) : Bande de pourris !

Daniel : Ça y est !

Jack : Allez-y !

Daniel traverse la Porte.

Sam : Les autres vous suivent ?

Daniel : J’espère, oui…

Kawalski : Allez, foncez !

Militaire : Mon Colonel, il en arrive d’autres à huit heures !

Jack : Allez, allez !

Quelques militaires traversent la Porte et le symbiote d’un Jaffa abattu vient s’implanter dans le cou de Kawalski. Teal’c franchit la Porte en compagnie d’un réfugié.

Sam et Daniel : non, ne tirez pas, ne tirez pas, ils sont avec nous.

Kawalski et Jack arrivent enfin au SG-C.

Sam : Maintenant !

Walter : Fermeture de l’iris ! Passage fermé des deux côtés.

Hammond : Équipe médicale !

Jack : Vous vous en occupez ?

Kawalski : Oui, je reste avec lui.

Samuels : Faites de la place s’il vous plait, aidez les à transporter, laissez les passer !

Kawalski : Dépêchez-vous, emmenez-le à l’infirmerie.

Hammond : Colonel O’Neill, vous pouvez m’expliquer un peu, je vous prie.

Sam : Il faut utiliser notre Porte pour envoyer ces gens sur leur planète.

Hammond : Et lui qu’est-ce qu’il fait ici ?

Jack : Général Hammond, voici Teal’c. Il peut nous aider.

Hammond : Vous savez de qui il s’agit ?

Jack : Oui, de l’homme qui nous a tous sauvé la vie. Et si vous le permettez, mon Général, j’aimerais l’intégrer à SG-1.

Hammond : Cette décision ne vous appartient pas Colonel !

Samuels : Écartez-vous, laissez-les descendre la rampe.

Jack : Kawalski, ça va ?

Kawalski : Oui, je pense oui.

Hammond : Colonel O’Neill, Major Kawalski, allez-vous reposer un peu. Je vous attends pour le débriefing des unités SG 1 et 2 à précisément 19 h 30.

Kawalski : À vos ordres.

Samuels : Occupez-vous de ces gens !

Daniel : Elle est là-haut, quelque part Jack.

Jack : Je sais. Skara aussi.

Daniel : Qu’est-ce qu’on va faire ?

Jack : Les retrouver évidemment. Venez !

TEASER

FADE IN

Interior, Gateroom.

(Four soldiers are sitting on duty around a table at the bottom of the ramp, playing cards.)

SOLDIER1: Oh man, his hand’s as lousy as his detail. Alright, everybody, ante up. (Looking to female soldier) That’s you too. (He deals) Seven to the duece, nothing there. Boss and the eight, nothing happening. Queen to the king, possible straight going there. Eight on the eight, and the Jack gets a boss, eight’s open.

FEMALESOLDIER: Aren’t you guys afraid of an officer coming down here or something?

SOLDIER2: Trust me, nobody ever comes down here but us.

FEMALESOLDIER: (Looking to the slightly billowing stargate cover) Does that thing always do that?

SOLDIER1: Do what?

FEMALESOLDIER: Whatever it is under the tarp, I just…saw it move or do something.

SOLDIER2: Probably the only thing it ever did was cost money.

SOLDIER1: Yeah and it looks like they ran outta that, they’ve been shipping personnel outta here for months.

FEMALESOLDIER: (Seeing tarp move again) I’m telling you, the thing is moving!

SOLDIER2: If you don’t have the straight, just fold.

She gets up from her seat and makes towards the gate.

SOLDIER1: (Agitated) Can we take that as a fold?

SOLDIER2: Just finish the hand, she’s out.

(The female soldier approaches the gate and starts up the ramp, it starts shaking suddenly, they hear a rumbling sound and she backs away down the ramp as it shakes along with the table where the other soldiers are seated. The jump to their feet, hands to their guns.)

SOLDIER3: What the...?

(The tarp flies from the gate and reveals the gate spinning and active.)

SOLDIER3: Whoah!

FEMALESOLDIER: I take it this has never happened before?

(Soldier Two goes to the red phone on the wall as the other stand ready at the base of the ramp. The gate activates – the kerwhoosh expands outwards and he drops the phone, the others falling to the ground as the gate billows out towards them. Soldier One passes out guns and they cock them, standing and waiting in front of the gate. The female soldier starts up the ramp.)

SOLDIER1: What are you doing?

(As she reaches the gate a ball drops through it to her feet, glows and seems to scan her bodily. It falls still and she bends down to touch it.)

SOLDIER3: What are you doing?! Don’t touch it!

(She picks it up, looking back to tem in cofusion. Then a serpent guard steps through the gate right on top of her, taking a hold of her round the neck and taking her gun. The other soldiers cock their guns.)

SOLDIER1: Hold your fire!

(More serpent guards come through the gate.)

SOLDIER1: Hold it…identify yourself!

(The last figure steps through the gate, his armour made of gold. He stands in front of his seven guards and reveals his face – a human face.)

APOPHIS: Jaffa! Kree!

(The guard holding the female soldier reveals his face, and Apophis turns to him.)

APOPHIS: Teal’c, kree!

(Teal’c drops the female soldier’s gun and passes her to Apophis roughly.)

FEMALESOLDIER: Get your hands off me!

(Apophis brings his hand up and a device emits a glow that latches on to her face, she becomes calm.)

SOLDIER!: Let her go!

(One of the serpent guards fires with his staff weapon and a fire fight ensues. Teal’c covers the female soldier with his body as the bullets bounce off the Goa’uld armour. Apophis sees one of his guards go down.)

APOPHIS: Kree! Jaffa! (He waves them back)

SOLDIER2: (Reaching for the phone desperately) We’ve got Jaffa down here we need…

(He is hit by a staff blast and goes down. All the soldiers are hit and go down. The base alarms have started sounding.)

APOPHIS: Tyger. A-lada spryng.

Interior, Base Corridors.

(Soldiers are running for the gate room.)

SOLDIER: Go go!

The Mountain doors close.

Interior, Gateroom.

(General Hammond and the soldiers stream in and take position, all but Apophis, the female soldier and two of his guards are gone, one picks up the scanning device. The soldiers cock their guns.)

GENERAL HAMMOND: Hold your fire!

(Apophis’ eyes glow, his helmet goes up and they retreat through the gate, it dissipates.)

End of teaser.

Exterior, Outside Jack’s house.

(An officer gets out of his car and walks towards the house, he knocks on the door. A soldier accompanying him moves round to the side of the house.)

SOLDIER: Sir, there’s a ladder over here.

(They climb up to a tree house in the garden where Jack has his eye to a telescope pointing to the sky.)

SAMUELS: Colonel Jack O’Neill?

JACK: (Not looking at him) Retired.

SAMUELS: I’m Major Samuels.

JACK: Air Force?

SAMUELS: Yes Sir, I’m the General’s Executive Officer.

JACK: Want a little piece of advice Major? Get re-assed to NASA. That’s where all the action’s gonna be. Out there. (We see what he sees through the scope – a galaxy formation)

SAMUELS: I’m uh, I’m under orders to bring you to see General Hammond Sir.

JACK: Never heard of him.

SAMUELS: He replaced General West. He says it’s important. Has to do with the Stargate.

(Jack finally looks round, interested.)

Exterior, Mountain Base.

(We see Samuel’s car enter the base.)

Interior, lift.

(Jack is accompanied by an officer down to sub level 11. They walk down the corridor.)

INTERCOM: Tag team number nine to sub-level two vent shaft twenty four.

(Jack signs in at the desk and they head for a second elevator.)

OFFICER: We have to take a second elevator the rest of the way Sir, it’s a long way down.

JACK: (Entering the lift) Yeah I know, I’ve been here before.

OFFICER: Ah, of course.

(The lift descends and they get out, Samuels is at the end of the corridor.)

SAMUELS: This way Sir. (He indicates to a door)

(Samuels follows Jack and the officer takes his previous position.)

Interior, Hammond’s office.

(There are two knocks on the door.)

HAMMOND: Come.

(Samuels and Jack enter.)

SAMUELS: General Hammond, Colonel Jack O’Neill.

JACK: Retired.

HAMMOND: I can see that. Me I’m on my last tour. Time to get my thoughts together, maybe write a book. You ever think of writing a book of your exploits in the line of duty?

JACK: I’ve thought about it, but then I’d have to shoot anyone that actually read it. (Getting no response) That’s a joke Sir, most of my work over the last ten years was classified.

HAMMOND: Yes, of course.

JACK: Major Samuels mentioned something about the Stargate.

HAMMOND: Down to business, I can do that. (Standing) This way.

(They all leave the office.)

Interior, Lab.

(A Doctor pulls back a sheet from dead Jaffa’s face.)

HAMMOND: Anyone you know Colonel?

DOCTOR: They’re not human.

JACK: Ya think?

DOCTOR: Best we can tell these slits are actually a pouch, similar to that found in a marsupial.

SAMUELS: Like a kangaroo.

DOCTOR: We haven’t done an autopsy yet.

HAMMOND: These people or aliens, whatever you want to call them…came through… killed four of my people and kidnapped another using advanced weapons.

JACK: Weapons Sir?

(An airman brings forwards a staff weapon and Hammond hands in to Jack.)

SAMUELS: We can’t figure out how they operate.

(With confidence Jack activates and them deactivates the weapon.)

HAMMOND: Seen one before I take it?

JACK: Yes Sir, (Hands the weapon back) but there are no creatures like this on Abydos. These people were human, they were from Earth. Ra brought ‘em there thousands of years ago.

HAMMOND: I know all about that, but your report said this Ra was in fact some kind of alien that lived inside a human body.

JACK: Yeah his eyes glowed, that was our first clue.

HAMMOND: Are you sure he’s dead Colonel?

JACK: Unless he could survive a tactical nuclear warhead blowing up in his face, positive. Why?

HAMMOND: These people, or whatever they are, were guarding another man who retreated back through the Stargate. I got a good look at his eyes Colonel. They glowed.

Interior, corridor.

(Hammond, Jack and Samuels are walking.)

HAMMOND: How do you feel about the Stargate mission after all this time Colonel?

JACK: How do you mean?

HAMMOND: Well it’s been over a year, has your perspective changed?

JACK: Well Sir I… (He sees Ferretti and Kawalsky through a door)

(They enter Hammond’s office again.)

JACK: Was that…?

HAMMOND: Kawalsky and Ferretti yes, they were under your command on the first Stargate mission. (Jack sees his men led into an adjoining room though a window) Tell me about Daniel Jackson, Colonel.

JACK: Why are they questioning my men?

HAMMOND: They’re not your men anymore Colonel, you retired. Daniel Jackson.

JACK: You read the report?

HAMMOND: Yes.

JACK: It’s all there.

SAMUELS: Is it?

JACK: What’s this all about General?

HAMMOND: You didn’t like Daniel Jackson did you?

JACK: Daniel was a scientist. He sneezed a lot. Basically he was a geek Sir.

SAMUELS: So you didn’t have a lot of time for him.

JACK: I didn’t say that, he also saved my life and found the way home for my men and me, little thing like that kinda makes a person grow on ya, know what I mean?

HAMMOND: According to the mission brief your orders were to go through the Stargate to detect any possible threat to earth and if found, to detonate a nuclear devise and destroy the gate on the other side.

JACK: Yes.

SAMUELS: But that’s not what you did is it?

JACK: Not right away. Ra’s forces overpowered my team and took the weapon before I could arm it.

SAMUELS: But with Doctor Daniel’s help you eventually regained control and did in fact detonate the weapon. Yes?

JACK: Yes.

HAMMOND: So to the best of your knowledge Daniel Jackson and everyone else you knew on Abydos is dead, correct?

JACK: That’s correct.

HAMMOND: Good. (He rises from his seat) Then you won’t mind if I authorise a go ahead on our plan.

Interior, corridor.

(They leave the office.)

HAMMOND: This quartz material the Stargates are made of, must be tough stuff if it can withstand a Mark 3.

JACK: Well we sent a robot probe through after we got back Sir, it was flattened on the other end. Obviously the Abydos Stargate had been buried in the rubble.

(They enter the Gateroom.)

HAMMOND: Well somehow it got unburied.

(There is a bomb being prepped at the bottom of the Stargate ramp.)

JACK: Oh my God. You’re sending another bomb?

HAMMOND: Mark 5 this time. If these creatures did reopen the Abydos gate we intend to reseal it for good.

JACK: General, you can’t do that.

HAMMOND: Countdown’s already started. Unless you have something to add.

JACK: (After a long pause) General Hammond…Sir. I regret to inform you that my report was not entirely accurate.

HAMMOND: You didn’t detonate the bomb.

JACK: No I did detonate the bomb Sir and it was aboard Ra’s spacecraft so it did kill him and eliminate the risk to Earth.

SAMUELS: However?

JACK: However…Ra’s ship was in orbit above the planet at the time, neither the gate nor anything else on the planet was destroyed. Daniel Jackson is alive and living with the people on Abydos.

HAMMOND: You violated direct orders why?

JACK: Because the people of Abydos are no threat to us, they deserve to be left alone.

HAMMOND: That’s not up to you.

JACK: With all due respect Sir..if I’d come back here and reported the gate on the other side was still intact we would have sent another bomb, just like you were about to. It wasn’t necessary to let those people die. The threat from Ra was gone.

SAMUELS: What about the probe we sent through? It was crushed instantly.

JACK: After we came home Daniel buried the gate in rocks making my return or anybody else’s impossible.

HAMMOND: Those four bodies lying in the infirmary say otherwise Airman.

HAMMOND: (After a thoughtful pause) We’ll send the bomb through on schedule.

JACK: General you can’t do that!

HAMMOND: Oh I can’t?

JACK: There are innocent people on that planet.

HAMMOND: There are innocent people here! I have my orders too Colonel, I obey mine. Take Colonel O’Neill to the holding room, let’s give him some time to think about things while I decide what to do with him. (As he leaves) Sergeant…

(Two officers flank Jack and he walks off between them.)

Interior, Holding room.

(Jack is led inside and the door is shut. Kawalski rises from one of the bunks and salutes crisply.)

KAWALSKI: Colonel O’Neill Sir.

JACK: I’m retired Kawalski, lose the salute.

(Kawalski drops his hand and shakes Jack’s hand, smiling.)

KAWALSKI: Me and Ferretti didn’t tell them anything.

JACK: I appreciate that.

KAWALSKI: Hey those kids on Abydos saved my life too. (He motions to the table and chairs in the room)

JACK: Yeah, the kids. (They sit)

KAWALSKI: They’re the whole reason they kept the secret, right?

JACK: Yeah.

KAWALSKI: That one kid idolised you, remember him? Weird name…what was it?

JACK: Skarra.

KAWALSKI: Right. Remember how he was always saluting you?

JACK: Yeah, my kid used to do that when he was little, Skarra kinda reminded me of him.

KAWALSKI: Oh man Colonel, you and me went through that whole mission together, I never even knew you had a son.

JACK: Well he died. Just before the Abydos mission.

KAWALSKI: I’m sorry Sir, I had no idea.

The door opens and they stand as Hammond walks in.

HAMMOND: How many people did you say were on Abydos?

JACK: That we saw, maybe five thousand. Does this mean you’re reconsidering sending the bomb Sir?

HAMMOND: It means I’m open to suggestions.

JACK: General, let me take a team through that gate, we’ll find out who those aliens are, Kawalski and I have been there before we know the lay of the land, we know the people.

HAMMOND: You think you do, Daniel could be dead, you don’t know what you’d be waking into.

JACK: Sir, there is one way to find out.

HAMMOND: Right, we’ll have the prototype probe shipped from MIT.

JACK: General we don’t need that probe.

KAWALSKI: We don’t?

JACK: No, (Grabs the tissue box from the table) this’ll do.

(He leaves the holding room and Kawalski and Hammond follow.)

Interior, Gate Room.

(Soldiers surround the gate, guns ready as the Stargate dials. Jack, Hammond, Samuels and Kawalski are in the viewing room.)

TECHNITION: (Over the Intercom) Chevron Four encoded!

HAMMOND: Care to explain this concept?

TECHNITION: (Over the Intercom) Chevron Five encoded.

JACK: Daniel has allergies.

KAWALSKI: Oh I get it.

JACK: He’ll know his came from me and not from someone, with all due respect Sir, like yourself.

TECHNITION: (Over the Intercom) Chevron Six encoded.

(Jack leaves the viewing room for the gate room.)

TECHNITION: Chevron Seven, locked.

(The gate activates and Jack walks up to it and tosses the tissue box through.)

TECHNITION: The, um, object should reach final destination in five seconds, four, three, two, one. (The gate dissipates) The object should now be through the Abydos Stargate.

HAMMOND: Now what?

JACK: (Re entering the viewing room) Now we wait, if Daniel’s still around he’ll know what the message means.

SAMUELS: What if the aliens get it?

JACK: Well, they could be blowing their noses right now.

SAMUELS: They could be planning an attack!

JACK: Aw come on Samuels, let me be the cynic around here okay? (To Hammond) Sir, this could take some time.

(They leave the Control Room.)

Interior, Briefing Room, some time later.

(They are all waiting when the Stargate rumbles to life)

Interior, Gate Room.

(Hammond, Samuels, Kawalski and Jack watch as the tissue box flies back through the Stargate and the gate event horizon dissipates. Jack picks up the box, and smiles. He hands it to Samuels and he and Hammond see that written on its side are the words ‘THANKS, SEND MORE’.)

JACK: Permission to take a team through the Stargate Sir?

HAMMOND: Assuming I get the President’s authorisation, the mission briefing will be at 0800 hours. Consider yourself recalled to active duty Colonel.

Interior, Briefing room.

(Hammond enters the room.)

AIRMAN: Ten hut.

(The occupants, including Jack, salute.)

HAMMOND: Gentlemen, take your seats.

(Seven occupants of the room sit at the table, Jack remains standing by his chair.)

HAMMOND: Where’s Captain Carter?

AIRMAN: Just arriving Sir.

JACK: Carter?

HAMMOND: I’m assigning Sam Carter to this mission.

JACK: I’d prefer to put together my own team Sir.

HAMMOND: Not on this mission, sorry. Carter’s our expert on the Stargate.

JACK: Where’s he transferring from?

SAM: She is transferring from the Pentagon.

(Sam enters the room, and moves to her seat at the table.)

SAM: I take it you’re Colonel O’Neill. (She salutes) Captain Samantha Carter reporting Sir.

(Jack salutes back.)

KAWALSKI: But of course you go by Sam.

SAM: You don’t have to worry Major, I played with dolls when I was a kid.

KAWALSKI: G I Joe?

SAM: No, Major Matt Mason.

KAWALSKI: Oh…( To Ferretti) Who?

FERRETTI: Major Matt Mason, astronaut doll. Did you have that cool little backpack that made him fly?

HAMMOND: Let’s get started, Colonel?

JACK: Thank you. (Sam sits) Those of you on your first trip through the gate, you should be prepared for what to expect.

SAM: I’ve practically memorised your report from the first mission, I’d like to think I’ve been preparing for this my whole life.

KAWALSKI: I think what the is Colonel is saying is, have you ever pulled out of a simulated bombing run in an F-16 at 8-plus G’s?

SAM: Yes.

KAWALSKI: (Surprised) Well, it’s way worse than that.

FERRETTI: By the time you get to the other side you’re frozen stiff, like you’ve just been through a blizzard, naked. (He and Kawalski grin at each other)

SAM: That’s a result of the compression your molecules undergo during the millisecond required for reconstitution.

JACK: Oh here we go, another scientist, General please.

SAM: Theoretical astrophysicist.

JACK: Which means?

HAMMOND: Which means she is smarter than you are Colonel. Especially in matters related to the Stargate.

(Kawalski and Ferretti are sniggering, Jack looks over to them and they stop abruptly.)

SAM: Colonel I was studying the gate technology for two years before Daniel Jackson made it work and before you both went through. I should have gone through then. But Sir, you and your men might as well accept the fact that I am going through this time.

JACK: Well with all due respect Doctor I…

SAM: It is appropriate to refer to a person by their rank, not their salutation. You should call me Captain, not Doctor.

HAMMOND: Captain Carter’s assignment to this unit is not an option, it’s an order.

SAM: I’m an airforce officer just like you are Colonel, and just because my reproductive organs are on the inside instead of the outside, doesn’t mean I can’t handle whatever you can handle.

JACK: (Smiling) Oh this has nothing to do with you being a woman. I like women. I just have a little problem with scientists.

SAM: Colonel I logged over a hundred hours in enemy airspace during the Gulf War, is that tough enough for you? Or are we going to have to arm wrestle?

(Jack raises his eyebrows in amusement.)

SAMUELS: I hate to throw a damper on your enthusiasm, but I still say the safest most logical way to deal with this is to bury the Stargate, just like the ancient Egyptians did, make it impossible for the aliens to return. It’s the only way to eliminate the threat.

JACK: Except it won’t work.

HAMMOND: It worked before.

JACK: They know what we are now, they know ho far we’ve come, we’re a threat to them. They’ve got ships General, Ra had one as big as the great pyramid, they don’t need the Stargate to get here they can do it the old fashioned way. Now with all due respect to Mr Glass-is-half-empty over there don’t you think maybe we should use the Stargate to do a little reconnaissance before they decide to come back…again?

HAMMOND: I’ll give you exactly twenty-four hours to either return or send a message through, no Kleenex boxes please. Otherwise we’ll assume the worst and send a bomb through.

JACK: Understood.

Interior, Gate room.

(The gate activates, the Colonel, his team and Hammond enter the room.)

HAMMOND: Try to follow orders this time Colonel.

JACK: Sir?

HAMMOND: This time you bring Daniel Jackson back, is that clear?

JACK: Yes Sir.

(They salute.)

JACK: Move out.

(His team walks through the Stargate, leaving Sam and Jack at the base of the ramp.)

JACK: Captain?

SAM: Don’t worry Sir I won’t let you down.

JACK: Good, I was gonna say ‘ladies first’.

(They walk to the even horizon.)

SAM: You know you really will like me when you get to know me.

JACK: Oh I adore you already Captain.

SAM: (Staring at the even horizon up close) My God, look at this! I mean, the energy the gate must release to create a stable wormhole is…it’s astronomical to use exactly the right word! (She touches it and it ripples) You can actually see the fluctuation on the even horizon!

(Jack shoves her through the gate, then walks through after her.)

Interior, Abydos Stargate Room.

(We see Jack emerge through the gate and it dissipate behind him. His team are there getting eady. He approaches Sam who is hunched over.)

SAM: Ugh, I think I’m gonna be sick, ugh.

JACK: Maybe you shouldn’t have had that big lunch huh?

(They all move out into the apparently empty room when suddenly natives emerge from the shadows and point guns at them. They cock their own guns – at a stand off. Then Daniel pops up.)

DANIEL: Cha’hari! Cha’hari. Lower your guns.

(he natives lower their weapons and relax.)

DANIEL: Hello Jack, welcome back.

(Jack walks towards him and then barges past to get to Skarra who stands behind him. Skarra salutes and Jack returns it with a smile, then they hug with a laugh.)

JACK: Skarra!

SKARRA: O’Neill! I did not think to be seeing you again!

JACK: (Turns to Daniel) Daniel, how you doing?

DANIEL: Good, you?

JACK: Much better, now that I see everyone’s okay.

FERRETTI: (Making the ‘live long and prosper sign’) Greetings from Earth, Doctor Daniel.

DANIEL: Hello Ferretti.

KAWALSKI: Brought you a little something Daniel. (He hands Daniel a pocket pack of tissues)

DANIEL: Kawalski.

(Sha’re emerges slightly at the side of the room.)

DANIEL: Sha’re, don’t be shy. (She joins him)

JACK: Hi, (He hold out a hand to her) good to see you again. (They shake hands)

DANIEL: So I figure it was only a matter of time before you had to tell the truth about us still being here.

JACK: Yep. Why the militia, has something else come through?

DANIEL: No, just taking precautions, why?

SAM: Amazing, (Looking at the DHD) this is what was missing from the dig at Giza. This is how they controlled it! It took us fifteen years and three supercomputers to MacGyver a system on Earth.

JACK: Captain?

SAM: Look how small it is!

JACK: Captain! (He motions to Daniel)

SAM: Oh right, excuse me. (She turns to them) Doctor Jackson I presume, I’m Doctor Samantha Carter. (They shake hands)

JACK: Thought you wanted to be called Captain?

DANIEL: What’s going on Jack?

JACK: Six hostile aliens came through the Stargate on Earth, four people are dead, one’s missing.

KAWALSKI: One of them looked like Ra Daniel.

DANIEL: Well they didn’t come from here. I mean the boys take shifts guarding it 36 hours a day, every day, we’d know if they came through here.

JACK: Well they came from somewhere Daniel, I’m gonna have to look around.

DANIEL: I..I think I can help you find out who it was but, uh, it’s gonna have to wait until this sandstorm is over. Uh, we were about to have our evening meal, why don’t you join us?

Interior, Stargate Room Abydos, some time later.

(Jack, his team, Daniel and many Abydonians are gathered in a circle on the floor, eating.)

DANIEL: Everybody try this.

SKARRA: This too. (He hands out bowls of liquid)

JACK: What’s this?

SKARRA: Drink. (He hands him a bowl)

JACK: (He sniffs it) Moonshine?

SKARRA: Moon…shine?

JACK: Yeah, moonshine, as in booze, er…Daniel what are you teaching these kids?

SKARRA: Try it.

JACK: All right. Skarra’s moonshine, I’ll give it a little shot.

JACK: (Spits it out suddenly) Oh…God!

(Everyone laughs.)

JACK: (Rasps) Smooth, very smooth.

SKARRA: Moonshine!

KAWALSKI: Your little Soldiers are all grown up Colonel.

JACK: Yeah, I’m so proud, whoa…

SKARRA: O’Neill…your lighter? (He holds out the lighter)

JACK: No, it’s yours, I gave that to you to keep. Remember?

SKARRA: Thank you. (He leaves)

DANIEL: You know he’s never had that out of his sight the whole time you were gone.

JACK: Yeah?

DANIEL: So this…this man who looked like Ra, he must have come through another gate.

SAM: What other gate?

JACK: Another Stargate?

SAM: The Stargate only goes here.

DANIEL: No, no I think you’re wrong about that.

SAM: I was there, we ran hundreds of permutations.

DANIEL: But you didn’t have what you need.

JACK: Daniel what are you talking about?

SKARRA: Daniel, the storm has passed.

DANIEL: I’ll show you. Sha’re, ben quar ri, Jack and his friends…to see the vili tao an.

SHA’RE: Bonni wai?

DANIEL: I won’t be long.

(Sha’re kisses him and everyone whoops and laughs, Jack giving him a weird look.)

SHA’RE: Goodbye my Daniel.

DANIEL: (Stunned) Bye.

KAWALSKI: Ferretti, hold the fort.

FERRETTI: Yes Sir.

Exterior, outside the pyramid.

(Kawalski, Jack, Sam and Daniel emerge into the bright desert.)

KAWALSKI: Boy I can’t say I’ve missed this place.

DANIEL: Come on.

SAM: This is just incredible.

Interior, Cavern.

(Torches light a tunnel leading inside the pyramid.)

DANIEL: So I figured there had to be more to this place so I started exploring, just the area around the town and the pyramid at first and after about a month I found this place. Uh, Captain Doctor, you’re gonna love this.

(Torches light up a big room with elaborate drawing on the walls.)

SAM: Oh my God, this is amazing, this is the archaeological find of the century.

JACK: So Daniel, you had a chance to translate this yet?

DANIEL: I think so.

JACK: What does it say?

DANIEL: Well, uh, it doesn’t say anything. Actually it’s sort of a chart, more of a…map.

JACK: Of?

DANIEL: Well I haven’t been able to analyse all of it, I mean look at it, it would take my whole life.

JACK: Well Daniel, we don’t have that long. What’s it a map of?

DANIEL: Well the cartouches seem to be separated clearly into groupings, each grouping is attached to the others with a series of lines, and each grouping of glyphs contain seven symbols, so you can see where this is going of course.

JACK: Tell us anyway.

DANIEL: All of the symbols are on the Stargate in the Abydos chamber. I’ve also managed to chart some of them in the Abydos night sky, or at least pretty close. Jack I think that this is a map of a vast network of Stargates, Stargates that are…are all over the galaxy.

SAM: Uh, I don’t think that can be Doctor.

DANIEL: Well because after Colonel O’Neill and his team came back my team tried hundreds of symbol permutations using Earth as the point of origin and it never worked.

DANIEL: I tried the same here and it didn’t work either but I figured the destinations I tried were either destroyed or buried, but, um, I mean some of them somewhere must still exist.

SAM: I don’t think so.

SAM: Then where did your Ra lookalike come from?

SAM: Uh…

DANIEL: Look I don’t pretend to know anything about Astrophysics but couldn’t the planets change? I mean, uh, drift apart or something like that, to throw this map off?

SAM: I knew I’d like you.

DANIEL: You mean I’m right?

SAM: According to the expanding universe model all bodies in the universe are constantly moving further apart…

DANIEL: So I the thousands of years since the Stargate was built…

SAM: All the co-ordinates could have changed.

DANIEL: But why does it still work between Abydos and Earth?

SAM: Abydos is probably the closest planet in the network to Earth, I mean the closer they are the less the difference in relative position due to expansion – the further away the greater the difference. In a few thousand more years it won’t work between Earth and Abydos either.

DANIEL: Unless you can adjust for the displacement.

SAM: Right, now with this map as a base that should be easy. All we have to do is correct for Doppler’s Shift, then I should be able to arrive at a computer model that can predict the adjustments necessary to get the gate working again.

KAWALSKI: Okay, so what did we just figure out?

SAM: Any civilisation advanced enough to build this gate network would be able to compensate for 50,000 years of stellar drift.

JACK: So…the Stargate can go other places?

SAM: The aliens could have come from anywhere.

Interior, Abydos Stargate chamber.

(The Abydonians are talking and laughing with the team and Ferretti. They watch Sha’re walk past them.)

FERRETTI: Man you gotta give Daniel credit, she is one beautiful woman.

(They turn as the Stargate starts to dial in.)

SOLDIER: We got company boys! Move, move! Take cover!

(They scatter to the edges of the room, hiding behind the pillars, holding their guns ready as the Stargate opens. Goa’uld guards walk through and start firing immediately, hitting a few Abyodonians, they fire back, as do the SG team. The Gao’uld have the upper hand quickly and Apophis looks on as they shoot the SG team down. Skarra sees Sha’re and fires at the Goa’uld.)

SKARRA: Sha’re, shim rota! Shim rota!

(They seize her, she screams and Skarra steps forward but finds his gun jammed. He tries to fight but is grabbed.)

SHA’RE: No! Skarra!

(Teal’c’s helmet opens to reveal his face to Skarra as he holds him.)

TEAL’C: This is not your weapon. Where did you get it?

(Skarra spits in his face. Teal’c brings him to Apophis, who lowers his helmet.)

APOPHIS: Good choice Teal’c. A perfect specimen.

(Apophis raises his hand device and knocks Skarra out with it.)

SHA’RE: No! Stop it! Stop it! Skarra! Skarra!

(She is taken to Apophis.)

APOPHIS: You may be the one.

(He knocks her out with the hand device. A guard dials the gate and we see Ferretti, injured and barely conscious, watching the dialling. They leave through the gate and the Abydonians emerge as Daniel and the other return.)

DANIEL: Sha’re! (He moves to an injured Abydonian) Bolaa…

BOLAA: There’s so… there’s so many…

DANIEL: What?

BOLAA: So many of them…

DANIEL: It’s alright, just tell me what happened.

BOLAA: It was Ra…

JACK: What’s going on?

DANIEL: Ra is dead. Tao qua Ra.

BOLAA: No…I saw…he took Sha’re, he took Skarra…into the Chaapa-ai.

DANIEL: Where, did you see? Did you see?

(Bolaa’s eyes close slowly and he dies.)

KAWALSKI: What’s going on Daniel, could there be another Ra?

DANIEL: How in the hell should I know? I should have left the barricade up, this my fault.

JACK: (Holding a hand to a fallen soldiers neck) Come on, come on.

SAM: (At Ferretti’s side) Colonel Ferretti needs medical attention now!

DANIEL: Go, help him, I can send you back.

JACK: You’re coming with us this time Daniel I’ve got orders.

DANIEL: (Laughs) I don’t care about your orders Colonel, my wife is out there, so is Skarra.

JACK: And the only way we’re gonna get ‘em back is for you to come home with us. Ferretti might have seen those co-ordinates. Captain, do you have the video?

SAM: I’ve got everything I need.

FERRETTI: (Weak) Too many…

(Daniel looks around to his friends, some dying, some grieving.)

DANIEL: Ni-ya. Ni-ya. (They gather around him) After we go through the Chappa-ai you have to bury it like we did before and then leave this place.

ABYDONIAN: You come back?

DANIEL: No I can’t. Nobody can. That’s what I’m telling you, not for a…long time. Now as soon as we’re gone in want you to close it, bury it, put a big, heavy cover stone over it – nothing good could ever come through this gate. Do you understand me?

ABYDONIAN: You came through Daniel.

DANIEL: Do you remember the story I told you, how the ancient Egyptians back on Earth cut themselves off from Ra? Well that is exactly what you have to do. Then in one year…one year from this day you take the cover stone away, I will try to bring Sha’re home with me on that day. But if I don’t make it back, if I don’t return then you must bury the gate again forever, joa qua? You tell Sha’re’s father that I’ll return in one year.

(They all hug him, saying goodbye. Then he beaks free and starts to dial out on the DHD.)

Interior, Gate Room.

(The gate spins.)

TECHNITION: (Over Intercom) Stand by for arrival, stand by for arrival.

(The blast doors close and soldiers gather at the ramp base as the wormhole forms. The team bursts through, Jack and Sam dragging Ferretti. Samuels and Hammond enter.)

KAWALSKI: Get the medic!

SAMUELS: (Into his radio) Close the Iris! Close the Iris!

(The metal Iris closes on the gate and Jack spins round in surprise, his gun ready.)

JACK: (To Hammond) What the hell’s that Sir?

HAMMOND: That’s our insurance against any more surprises, it’s pure Titanium, hopefully impenetrable.

(He watches as the medics put Ferretti onto a stretcher.)

MEDIC: Get the gauze on him, we’ve got to stop the bleeding from his leg.

HAMMOND: (To Jack) What happened Colonel?

JACK: Base camp was hit while we were on recon Sir.

HAMMOND: Same hostiles who attacked us?

JACK: Daniel’s wife and one of our kids was kidnapped.

HAMMOND: Your kids?

JACK: From the previous mission Sir.

DANIEL: General hi, I’m Daniel Jackson, we’ve never met, uhm, I’d like to be on the team that goes after them.

HAMMOND: You’re not in any position to make demands Jackson. (He moves up the ramp to see to the wounded)

Exterior, Ra’s Palace.

(Guards enter a holding room full of scared humans. The lead guard points out Sha’re.)

TEAL’C: C-Chel nok, her.

SKARRA: Na ne!

SHA’RE: No Skarra!

(Sha’re is seized and Skarra stopped by staff weapons held to his head.)

TEAL’C: Your death cannot help her.

(Sha’re is carried off and the guards leave.)

SHA’RE: I’m not afraid of you!

(They close the doors behind them and Skarra runs for the doors, throwing himself against them.)

Interior, Infirmary.

(Jack, in casuals, approaches Ferretti’s bed where Kawalksi is sitting holding a coffee, he looks tired.)

JACK: Doc says he’s gonna make it.

KAWALSKI: Yes Sir.

JACK: You gonna stay here all night?

KAWALSKI: Yes Sir.

Interior, Corridor.

(Jack walks, as if to leave, and then sees Daniel, leaning against a wall, looking a little lost.)

JACK: Hey.

DANIEL: They don’t know what to do with me. And I don’t know what to do with myself.

JACK: C’mon, let’s get outta here.

(Jack walks off and Daniel follows.)

Interior, Jacks House.

(Jack collects two beers from the fridge, takes them to the living room where Daniel is waiting. Daniel sneezes.)

JACK: Nice catch.

DANIEL: Thank you, sorry. Gate travel always seems to make my allergies…(He blows his nose) sorry. (He takes the beer)

JACK: So, you were saying.

DANIEL: Anyway, um, as soon as you were gone they realised that they were free, I mean, Abydos was their world for the taking.

JACK: Have a little party did ya?

DANIEL: Oh yeah, big, big party. They treated me like their saviour, it was um…embarrassing.

JACK: It’s amazing you turned out so normal.

DANIEL: Well if it wasn’t for Sha’re I probably… (He pauses at her memory) She was the complete opposite of everyone else, (He sits) she practically fell on the floor laughing every time I tried to do some chore that they all took for granted. Like um, grinding yaphetta flour. I mean, have you ever tried to grind your own flour?

JACK: I’m trying to kick the flour thing.

DANIEL: (Laughs) This is going straight to my head. (Takes another swig of beer) What time is it anyway, I must have gate lag or something.

JACK: Daniel, for crying out loud, you’ve had one beer. You’re a cheaper date then my wife was.

DANIEL: Yes, when am I going to meet your wife?

JACK: Oh, probably…uh, never. After I came back from Abydos the first time she’d already left.

DANIEL: I’m sorry.

JACK: Yeah, so was I. I think in her heart she forgave me for what happened to our kid, she just…couldn’t forget.

DANIEL: And what about you?

JACK: I’m the opposite, I’ll never forgive myself, but sometimes I can forget. Sometimes. (He takes another swig of beer)

Interior, Ra’s Palace, a holding room.

(We see the female soldier who was taken, dressed in a dress and veil, sitting in a room full of similarly dressed women. Sha’re is also there. Teal’c and some guards enter, he points to the soldier.)

TEAL’C: You.

(His guards rush forward and pull her up.)

SOLDIER: Where are you taking me? I’m a Sergeant in the US Air Force. I demand to know where you’re taking me! Let go!

She is led into a room.)

SOLDIER: Let go of me! Where the hell are you taking me?

(Apophis enter the room.)

APOPHIS: Come.(They move her over to him) Lovely. Full of life. (He captures her with his hand device) You could be the vessel for my future queen.

(She is subdued and they remove her clothes. Apophis looks her over.)

APOPHIS: Yes. Very nice indeed. But I am not the one you must finally please.

(They lay her out on the slab in the centre of the room and Apophis calls into the side of the room, behind a curtain.)

APOPHIS: Yametha, re!

(A woman comes over and stands over the soldier, from her pouch a symbiote reaches out, as if looking over the soldier.)

APOPHIS: Does she please you my love?

(The symbiote retreats inside it’s pouch and the woman leaves.)

APOPHIS: A shame. (He reaches out and kills the soldier with his hand device.) Send another.

Interior, Briefing room.

(We see Hammond enter the already half-full room. Samuels announces him.)

SAMUELS: Ladies and gentlemen, General Hammond.

HAMMOND: People, what is spoken of in this room is classified as SCI top secret. Colonel, what do we know about these hostiles that we didn’t yesterday? (They all sit)

JACK: Not a hell of a lot General, the Abydon boys who survived the attack on the base camp thought it was Ra.

HAMMOND: I thought he was dead gentlemen, which is it?

DANIEL: Oh he’s dead, he’s definitely dead, I mean uh…the bomb…he’s gotta be dead, right?

HAMMOND: Then who’s coming through the Stargate?

DANIEL: The Gods.

HAMMOND: What?

DANIEL: Not as in ‘God’ God. Ra played a God, the sun God, he borrowed the religion and culture of the ancient Egyptians he brought through the gate and then he used it to enslave them. You see he wanted the people of Abydos to believe he was the only one

SAM: So you’re saying Ra’s not the last of his race after all?

KAWALSKI: Maybe he’s got a brother – Ray!

JACK: That’s what we need.

DANIEL: Wait a minute. The legend goes Ra’s race was dying, he survived by taking over the body of his human host an Egyptain buy, but who’s to say more of his kind couldn’t do the same thing, I mean this could have happened any time anywhere there’s a gate, I mean this could be happening right now.

HAMMOND: Colonel you’ve had the most experience of fighting this hostile, assuming you have to defend yourself in the field are you up to it?

JACK: We beat ‘em once.

HAMMOND: I’ll take that as a maybe. Captain Carter you’re confident that Stargate will take us where we want to go with this new information?

SAM: Well they’re feeding the revised co-ordinates into the targeting computer right now, it’ll take time to calculate but it should spit out two or three destinations a month.

HAMMOND: People, let’s not fool ourselves here, thing is both vast and dangerous and we are so far over our heads we can barely see daylight. We would all be much better off if the Stargate had been left in the ground.

SAM: With respect Sir, we can’t bury our heads in the sand, I mean think of how much we could learn, think of what we could bring back.

HAMMOND: What you could bring back is precisely what I’m afraid of Captain. However the President of the United States happens to agree with you. In the event your theories pan out he has ordered the formation of nine teams, whose duties will be to perform reconnaissance, determine threats and if possible to make peaceful contact with the people’s of these worlds. Now these teams will operate on a covert top secret basis, no one will know of their existence except the President and the Joint Chiefs. Colonel O’Neill?

JACK: Sir?

HAMMOND: Your team will be designated SG-1. The team will consist of yourself, Captain Carter…

DANIEL: And me?

HAMMOND: Doctor Jackson we need you to work as a consultant with the other SG teams from here, your expertise in ancient cultures and languages are far too valuable…

DANIEL: No. Um, look I, I mean I know this is your decision but I just… I …really have to be no their team. My wife is out there General, I need to go.

HAMMOND: I’ll take that under consideration. Major Kawalski, you will head SG-2.

KAWALSKI: I will?

HAMMOND: Colonel O’Neill keeps telling me it’s about time you had a command.

JACK: (When Kawalski looks over to him) I had a moment of weakness.

(An airman enters and hands a note to Samuels.)

SAMUELS: Ferretti’s conscious Sir.

(Jack leaps up and leaves.)

HAMMOND: Dismissed.

(They all follow.)

Interior, Infirmary.

(Ferretti is sitting kind of upright, still tubed and looking rough, with a laptop on the table over his bed. Sam moves to his side.)

SAM: (To nurse) I’ll take over now.

JACK: I know you’re probably not feeling so hot, but we need something from you.

SAM: (Seeing what Ferretti brings up on the screen) Look’s like he’s way ahead of you Colonel.

(They watch as he calls us seven gate symbols.)

JACK: You saw all seven symbols? This is where they went?

FERRETTI: Mmm…

Interior, Corridor, later.

(SG-1 and Samuels walks through the corridor, geared up for travel.)

SAMUELS: Colonel I’d like to remind you that rescuing Doctor Daniel’s wife is a secondary objective, in the even you fail to notify base camp within 24 hours SG-2 will scrub the mission and return without you.

JACK: Understood.

KAWALSKI: Not gonna happen Colonel, SG-2 won’t leave without you.

SAMUELS: Alright, let’s confirm transmitter codes, remember only the right code will open the Iris and if you lose your transmitter you cannot get home.

SAM: Understood Sir.

(They enter the Gate Room as the gate activates.)

HAMMOND: (On Intercom) SG-1, SG-2, if you do not return in 24 hours your remote transmitter codes will be locked out and the Iris will be sealed permanently. At that point there will be no return. Is that understood?

JACK: Yes Sir. (He salutes) Let’s move out.

(They move up the ramp, Daniel among them.)

SAMUELS: (To Kawalski) I kinda wish I was going with you.

KAWALSKI: Yeah? I’m kinda glad you’re staying behind.

SOLDIER: Alright, let’s go boys.

(They step through after the FRED.)

Exterior, Ra’s Planet.

(They roll out of the wormhole, and get to their feet.)

KAWALSKI: Damn it, it’s cold.

JACK: Okay people let’s get the gear out, let’s move.

DANIEL: (Sneezes) Anybody have Kleenex?

Interior, Ra’s palace, the women’s holding cell.

(Teal’c points to where Sha’re is sitting.)

TEAL’C: You.

(They seize her.)

SHA’RE: No! No!

Exterior, Ra’s Planet, the Stargate.

(Daniel is standing over the DHD.)

DANIEL: Uh, it must be some kind of ceremonial place, the gate is…has to be an integral part of their spiritual culture. See this place was built for worshippers.

JACK: Yeah well let’s just try and be out of here before the worshippees turn up huh? You figure out yet how to align this gate to get back home?

DANIEL: Yeah, the device is the same as on Abydos, this symbol represents…

JACK: You brief Kawalski’s team yet?

DANIEL: Yes, this symbol represents…

JACK: Good job. (He walks over to Kawalski)

KAWALSKI: We’ll have to set up camp where there’s better cover Colonel.

AIRMAN: Sirs I found what looks like a trail on the mountain, looks like it’s seen traffic in the last couple of days.

JACK: Thank you Airman. Carter?

SAM: I’ve set up a line of claymores along that ridge at ten metre intervals.

JACK: Sound about right Kawalski?

KAWALSKI: Yeah, that’ll work.

(Sam shoots him a disgusted look and continues laying the cable.)

Interior, Ra’ Palace, his room.

(Sha’re is brought in, fighting the guards.)

SHA’RE: No!

APOPHIS: Come.

SHA’RE: No! No! No! (She bites one of the guards)

APOPHIS: (Laughing) This one has spirit!

(He subdues her with the hand device and they remove her clothes, placing her on the slab. The woman comes out and her symbiote appears from the pouch.)

APOPHIS: Does she please you my love?

(The symbiote comes out and lays on Sha’re’s stomach. The guards turn her over and it enters her though the neck. She screams.)

Exterior, Ra’s Planet.

(The FRED leads the way as SG-1 and SG-2 look for a place to set up base camp.)

KAWALSKI: This looks like a good spot right up here. (They stop)

JACK: Alright, if we’re not back in 20 hours…

KAWALSKI: We’ll come rescue your sorry asses.

JACK: Negative, you’ll go back through the gate with the combination Daniel just gave you before the Iris is locked so you can’t go back.

KAWALSKI: Yes Sir. (He salutes)

JACK: (Salutes back) Hold down the fort.

KAWALSKI: Pick me up a t-shirt.

(SG-1 take off.)

SAM: So Doctor Jackson, tell me more about Sha’re, how did you meet?

DANIEL: Sha’re, well, she, uh…

JACK: She was a gift.

DANIEL: She was, actually, from the elders of Abydos the first time we were there.

SAM: And you accepted?

JACK: Hold up.

DANIEL: What?

(He motions for them to get to cover, and they observe a troupe of figures heading their way. Dressed in robes and holding staffs.)

JACK: All right Captain, take up position fifty yards…

(Daniel breaks cover and jumps out in front of the figures.)

JACK: Oh for crying out loud!

DANIEL: (To the aliens) Hi, uhm…

JACK: (Coming out of hiding with Sam) The man has not changed.

DANIEL: Uh, w-w-we just came through the Stargate. (He gets no response) Uh, the uh, Chapaa-ai…?

ALIEN: Chapaa-ai! (All the aliens kneel down in reverence)

DANIEL: Oh please don’t do that.

JACK: Friends of yours?

DANIEL: Unless we want to give ourselves a bad reputation I just think we should avoid shooting the first people we meet on a new planet. (He looks to the aliens and they bow their heads)

DANIEL: Oh please, you don’t have to do this. (He lifts the leader up)

ALIEN: Chula a lazla?

DANIEL: Lazla…? Choose…They wanna know if we’re here to choose. (Jack waves a hand ‘yes’) Uh, sure, we…we can choose…choosing is good. (To Jack) It’s uh, a derivation of Arabic combined with…

JACK: Yeah, yeah, alright whatever, just ask ‘em to take us to the nearest village or town.

DANIEL: (To aliens) Uh, would you take us to, uh, uhm, arush? Arush?

ALIEN: Yah, alla. Chulak. Chulak. (He leads the way)

JACK: Chulak eh?

(They all follow the aliens to a rise where they overlook a town.)

ALIEN: Chulak!

DANIEL: Chulak, s-sounds good.

JACK: I hear it’s nice this time of year.

(They walk on towards the village, entering a courtyard and then into a room where people are eating and celebrating. The room falls silent as the alien announces them)

ALIEN: Atuhara a lazla.

(They are led to seats around the table on the floor, all the people are staring at them.)

SAM: Why are they treating us like this?

DANIEL: They think we’re Gods.

JACK: Okay, we’re Gods. Now what?

DANIEL: I have no idea.

(Someone blows an instrument emitting a low pitched note and all the people bow down low, we can hear footsteps from far away, heavy footsteps. Daniel bows down too, looking to the others.)

DANIEL: When in Rome.

(They all bow their heads and observe a troupe of Jaffa enter the room, then Teal’c, then Apophis and Sha’re at his side.)

APOPHIS: Behold, your Queen. (He unveils Sha’re)

DANIEL: Sha’re? (He darts out towards them)

APOPHIS: Kneel before your Queen!

DANIEL: Sha’re, it’s me.

(Sha’re’s eyes glow, and Apophis lifts his hand device, using it to throw Daniel across the room against a far wall. Jack raises his gun to shoot Apophis but Sha’re steps in the way and a guard hits Jack over the head – knocking him out.)

Interior, Briefing Room.

(Samuels enters to find Hammond alone in the dark room.)

SAMUELS: You wanted to see me Sir?

HAMMOND: Once we seal the Iris we can still get a transmission from our teams?

SAMUELS: Yes Sir, but we couldn’t be sure it’s not the aliens. Or one of our own people under duress of torture, sealing the Stargate is the best way…

HAMMOND: How much longer do they have?

HAMMOND: Just under two hours Sir.

Interior, Ra’s Palace, holding room

(We see Daniel unconscious, murmuring. Sam attempts to wake him.)

SAM: Daniel…Daniel…

DANIEL: (Waking) Whoa…Sha’re!

SAM: Whoa, easy, you’ve been unconscious for hours.

DANIEL: No I saw her.

SAM: I know, we all did.

DANIEL: I was Sha’re, she was…

(He gets to his feet and Jack moves over to them.)

JACK: Well if there’s way out of here I haven’t found it yet. But look what I did find.

(Skarra approaches them.)

SKARRA: Daniel! You’re okay.

DANIEL: I think so. (They hug, Daniel coughs and they ease him to the floor)

JACK: Easy b

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

mnoandco 
04.12.2016 vers 20h

Larousse96 
03.12.2016 vers 18h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

madi300 
28.10.2016 vers 22h

Kyodrey 
24.10.2016 vers 22h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

Les Répliques
05.12.2016

L'épisode ?
05.12.2016

Le Survivor
05.12.2016

Calendriers
01.10.2016

Actualités
[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Ce soir sur NRJ12

Ce soir sur NRJ12
Ce soir sur nrj12 retrouvez Michael Shanks & Lexa Doig dans " Swat Force Commando " à 20:55 Synopsis...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui 23 Janvier 2016 c'est l'anniversaire de Richard dean Anderson, qui fête ses 66 ans....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (1er partie)

Afficher plus d'informations

Total : 12 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play