VOTE | 241 fans |

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

Voix off : "Résumé de l'épisode précédent..."

Nous voyons la voiture de Clark explosée à la Ferme.
Lex dans son bureau, regarde la clé octogonale trouvé par le Dr. Hamilton.

Clark, voix off : "Lex possède une pièce..."

Nous sommes dans la grange de la Ferme.

Clark : ...du vaisseau spatial.
Jonathan : Tu en es sur ?

Nous voyons maintenant, Nixon qui se présente à Clark.

Nixon, tendant sa main à Clark : Roger Nixon...
Nixon, voix off : "Je travaille pour l'Inquisiteur"

Deux scène s'ensuivent : l'une montrant Nixon, son détonateur et son caméscope et l'une montrant Clark sortie de l'explosion.

Nixon : Et j'aimerais écrire un article sur vous.

Lana parle à Clark.

Lana : Whitney s'est enrôlé dans Marine.
Clark, surpris : Ah oui ?

Nous voyons Lionel qui confronte son fils.

Lionel : Si tu ne veux pas perdre contre moi, il va falloir que tu place le jeu à un niveau plus élevé.

Nous voyons Chloé discuter avec Clark au sujet du bal.

Chloé : Jure moi que samedi on va bien s'amuser tous les deux.
Clark, souriant : Ce sera une soirée inoubliable.

Nous retrouvons Nixon à la cave des Kent entrain de filmer le vaisseau de Clark.

Nixon : "Vos preuves vous les aurez. Vous allez en découvrir de belles sur Clark Kent"
Lex, à Nixon : Il vaudrait mieux que vous ayez raison.

Lana est dans sa voiture et reçoit une rangée de boites aux lettres sur son pare brise.
Au Manoir, Lex et Lionel se disputent.

Lionel : Tu n'es pas mon ennemi, tu es mon fils.

La voiture de Lana atterri dans un fossé et le pare brise se brise.

Lex, s'emportant : Un autre homme célèbre a dit "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort".

Les fenêtre du Manoir éclatent et le père et le fils plongent au sol.
Lana dans sa voiture, voit trois tornade s'approcher d'elle.
Au bal, nous voyons Clark et Chloé parler de Lana.

Clark : Où est Lana ?
Chloé : Oh, elle doit être arrivée chez elle depuis un moment.

A la Ferme, Jonathan attrape Nixon par le col.

Nixon : Je vais révéler l'histoire de votre fils au monde entier.

Jonathan le relâche et lui donne un coup de poing au visage. Nixon tombe par terre.
Lionel se reçoit une poutre sur lui et souffre de douleur.
La clé octogonale survole la serrure du vaisseau et vient se placer à l'intérieur.

Martha, voyant le vaisseau : Jonathan.

Le vaisseau est dans les air et est baigné d'une lumière.

Martha : Regarde !

Jonathan lâche Nixon et regarde le vaisseau.
Dans sa voiture, Lana, son téléphone à la main, essaye de joindre quelqu'un tandis que la tornade à présent formé par les trois petite s'approche d'elle.
Au Manoir, Lionel supplie de l'aide.

Lionel : Aide-moi !

Lex le regarde sans rien faire.

Jonathan, à Martha : Il sait tout sur nous. Si on le laisse partir, il détruira notre famille !
Martha, paniquée : Je t'en prie, reste !
Jonathan : Non.

Et il s'en va.

Martha, criant : Non, Jonathan !

Clark arrive en super-vitesse à l'endroit où se trouve Lana et la voit entrain de se faire emporter par la tornade.

Clark : Non !

Il utilise sa super-vitesse pour secourir Lana.

Voix off : «Et maintenant, voici la suite de cet épisode...»


Au-dessus d'un champ
Nous voyons un immense champ. Tout à coup, un vaisseau traverse le champ et arrive droit dans la tornade.


Dans l'œil du cyclone
Le vaisseau survole la tornade et c'est alors qu'un champ magnétique touche l'appareil. Sur le coup, la clé octogonale s'enlève et tombe. Dans sa voiture, Lana est coincée. Elle est paniquée. Elle se refuge sur le sol de la voiture et la portière du conducteur s'arrache. On entend une voix qui s'élève. Clark arrive en se cramponnant aux parois du véhicule en criant. Lana relève sa tête. Clark retire une de ses mains pour se hisser dans la voiture. La voiture continue toujours à être emporté par la tornade. Lana se retourne et l'aperçoit sans vraiment le voir. Clark pénètre dans la voiture et se pose au-dessus d'elle. La caméra s'éloigne pour nous montrer la voiture partir en milles morceaux. Clark essaye toujours avec beaucoup de mal de protéger Lana.


Manoir des Luthor
Pendant ce temps au Manoir, Lex regarde son père immobilisé au sol.

Lionel : Au secours Lex !

Lex le regarde sans bouger.

Lionel, souffrant : Ne me laisse pas mourir !

Il tend la main vers son fils.

Lionel, le suppliant : Non...Je suis ton père !

Lex ne bouge toujours pas et regarde son père souffrir. Tout à coup, il réalise et se penche vers son père pour l'aider. Il arrive à le débloquer et l'emmène en sécurité. Tandis qu'il décoince son père, la planche en bois commence à bouger avec la pression de la tempête et tombe, les manquant de peu.

Lex, criant : Non !

Des bouts de planches sont propulsés sur eux et Lex se relève. Il se débarrasse de la planche qu'il vient de se prendre et se relève, l'œil droit couvert de sang.

Lex, hurlant : Papa !

La main de Lionel dépasse. Il ne bouge plus.

Lex, hurlant : Papa ! Oh non !


Dans une forêt :
Nous voyons Nixon en train de courir suivi de Jonathan qui le pourchasse. Le journaliste garde précieusement son caméscope dans ses mains, il tombe au sol. Il se relève, récupère la cassette de l'appareil et la cache dans sa veste. Apercevant Jonathan, il se remet à courir.

Jonathan, s'arrêtant et criant : Revenez Nixon !

Il se remet aussitôt à la poursuivre. Jonathan l'attrape par derrière et le plaque au sol. Ils se battent. Nixon lui donne un coup de poing, qui lui rend aussitôt.

Jonathan : Donnez-moi l'enregistrement.
Nixon : Jamais, fichez-moi la paix.

Il lance son appareil au loin. Jonathan va pour le ramasser, mais Nixon s'éloigne. Jonathan relève la tête et aperçoit quelque chose tomber sur eux. Il s'avance vers Nixon, l'attrape et le pousse dans une cave. Jonathan le rejoint. Une maison s'écrase alors sur eux. Alors que la maison est tombé, Jonathan et Roger tombent des escaliers. Ils se retrouvent piégés à l'intérieur.


Dans un endroit
La caméra tourne autour du visage de Lana qui est allongée sur le sol, inconsciente. Clark s'approche d'elle.

Clark, touchant Lana : Lana. Lana !

Lana ne se réveille pas.
La caméra s'éloigne, montrant la tornade s'en aller. Ils sont tous seuls, entourés de tous les débris laissés par la tornade. Clark continue toujours de réveillé Lana, mais sans succès.


GÉNÉRIQUE 


Smallville Medical Center
Nous voyons un patient très touché. Tout l'hôpital est envahie. Clark arrive portant Lana dans les bras.

Clark : Elle est blessée ! Un médecin, vite!

Il dépose Lana sur un lit. Il regarde aux alentours.

Clark, à une infirmière : S'il vous plaît, aidez-moi !
Médecin: Qu'est-ce qu'elle a ?

Le médecin touche le front de Lana.

Médecin, regardant les yeux de Lana : Les pupilles réagissent...

Lana commence à se réveillé.

Médecin, regardant le pouls de Lana : ...la respiration a l'air normal. Le pouls aussi. Elle n'a rien de grave.

Clark est ravi de cette nouvelle.

Médecin : Comment s'appelle t-elle ?

On entend le bruit de la super-vitesse de Clark. Le médecin le cherche.


Ferme des Kent, la cave
Clark arrive en super-vitesse et entre dans la cave.

Clark, paniqué : Papa t'est là ? 

Il regarde de partout et aperçoit sa mère allongée. Il se précipite vers elle pour l'aider.

Clark : Maman ! Maman ! Maman ! Ça va ?
Martha, se relevant, paniquée : Clark ! Il faut...il faut qu'on aille chercher ton père. Il est sorti pendant la tornade.
Clark : Je t'emmène d'abord à l'hôpital !
Martha : Non, Clark ! Écoutes moi ! Cet homme, ce journaliste, il est venu ici !
Clark, l'interrompant : Qui ? Nixon !
Martha : Oui il a filmé le vaisseau. Il voulait révéler ton secret dans la presse ! Ton père l'a suivi pour l'en empêcher.
Clark, commençant à partir : Je vais voir où il peut-être...!

Il s'arrête, faisant face à l'emplacement du vaisseau.

Clark, inquiet : Maman, le vaisseau où est-il ?

Martha regarde, mais ne lui donne pas de réponse.

 
Smallville Medical Center
Une lumière s'allume et nous voyons Lionel allongé sur un lit, endormi.

Médecin : La tumescence dans les vertèbres provoque une perte de contrôle partielle des membres inférieurs. Il a une rupture de la rate et il souffre d'un grave traumatisme du nerf optique.
Lex : Je veux qu'on le transfère à l'hôpital de Métropolis, là une équipe de spécialiste vont...
Médecin, l'interrompant : Votre père est dans un état critique. Pour le moment, c'est exclu.
Lex : Ce n'est pas un patient ordinaire, docteur.
Médecin : Je sais qui est Lionel Luthor, mais on est débordé, je ne peux pas accorder un régime de faveur.
Lex : Il n'est pas question de ça ! Je vous demande juste de faire tout votre possible.

Le médecin sourit et s'en va.

Lionel : Lex !

Lionel semble se réveillé. Il est faible.

Lionel : Lex !

Lex s'avance vers son père.

Lex : Oui, papa je suis là !

La porte de la chambre se ferme.

Lex : Je m'occupe de tout. Je ferai venir des spécialistes de Métropolis pour s'occuper personnellement de ton cas.
Lionel : J'ai lu dans tes yeux, fiston. J'ai lu ce que tu pensais. La vie serait tellement plus facile si je n'étais plus en travers de ton chemin.
Lex, ému : Je suis vraiment désolé.

 
Ferme des Kent
Clark 


Il court.
Martha arrive en courant.

Martha : Toutes les lignes sont coupées.
Clark : Papa a grandi avec les tornades, il a du trouver un abri, il serait jamais resté à découvert.
Martha, paniquée : Il n'avait peut-être pas les idées très claires. Je ne l'ai jamais vu dans un tel état de rage. Il disait que Nixon allait détruire notre vie de famille et qu'il fallait à tout prix la préserver.
Clark : Tu crois qu'il...
Martha : Non, il ne serait jamais allé jusque-là.

Clark ne sait plus quoi faire et semble chercher une solution, tout en ayant très peur.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan se relève, il est couvert de poussière. Nixon est coincé en dessous d'un bloc de marbre. Jonathan prend une barre de fer et avance vers le journaliste
 
Nixon, voyant Jonathan : Oh ! Ah non ! Pitié, je vous jure que je ne dirais rien sur votre fils. Non, pitié ne me tuez pas !

Jonathan en souriant, enfonce la barre, mais Nixon qui croit qu'il veut le tuer, essaye d'échapper à la barre de fer. Jonathan libère le journaliste du bloc de marbre.

Nixon, essoufflé : J'ai cru que vous alliez me tuer.
Jonathan : Vous regardez trop de film.

Il jette la barre de fer tandis que Nixon n'en revient pas. Jonathan regarde le plafond en soupirant.
 

Smallville Medical Center, le couloir
Chloé marche dans le couloir. Elle retrouve finalement Lana qui range ses affaires pour partir.

Chloé : Salut Dorothée ! De retour du pays d'Oz.
Lana, souriante : Chloé !
Chloé, ravie : Déjà debout ? Tu restes pas te faire bichonner à l'hôpital.
Lana : Je ne souffre que de légères commotions. Ça va. Ils ne savent déjà plus où caser tous les blessés alors je préfère libérer le lit.
Chloé : Bon, l'important c'est que ça aille. Raconte- moi.

Elles marchent dans le couloir.

Lana : Eh bien, euh...  Je venais de déposer Whitney à son bus lorsque le vent a  redoublé de force. Une rangée de boites aux lettres à percuté le pare brise et je me suis retrouvé dans le fossé. Puis j'ai vu les tornades. La voiture a été aspirée. J'ai rien pu faire.
Chloé, riant : Et tu t'en tires sans une bosse. C'est fantastique. Et pourtant à Smallville, on en a vu.
Lana : Je ne crois pas aux miracles.
Chloé : Quoi ?
Lana : Ah, euh...non rien. Ensuite c'est le trou noir, je me suis réveillée ici.
Chloé : Ah oui ! T'as claquée des talons et puis tu as dis : "je veux rentrer chez moi" et boum te voila a l'hôpital de Smallville.
Lana : Il parait que c'est Clark qui m'a amenée ici.
Chloé : Clark ?
Lana : Oui, d'ailleurs je...me demande où il est ?
Chloé : Je l'ignore. Je ne l'ai pas vu depuis qu'il m'a planté au milieu de la salle de bal.
Lana : Ça t'as fait mal au cœur que la tempête est tous gâchée.
Chloé : Au moins maintenant, je suis fixée, je sais où il était.
Lana : En tout cas, vous formiez un couple sensationnel tous les deux.
Chloé : Pour ce que ça sert. Mais c'est gentil de le dire.

 
Ferme des Kent, la grange
Clark cherche dans la grange, la porte de la grange s'ouvre. Et Lex entre.

Clark : Papa !

Lex se tient sur le seuil de la porte et s'avance vers Clark.

Lex : Clark, je viens de voir ta mère à l'hôpital, elle m'a dit pour ton père.

Clark continue à chercher et se dirige vers une caisse à outil.

Clark : Il n'est pas à la Ferme, j'ai fouillé partout. Je vais aller voir dans les bois.
Lex : Clark ! Mon père est blessé, il est à l'hôpital...

Clark allume une lampe de poche.

Lex : Dans un état grave.
Clark : Oh, si je peux t'aider en quoi que ce soit.
Lex : Non ! Y'a rien à faire. Il ne reste qu'à attendre. Une colonne lui est tombé dessus au plus fort de la tempête. Il serait mort si je l'avais pas sorti de-dessous. Seulement, avant de l'en sortir, j'ai longuement hésité.
Clark : Mais....
Lex, se tournant pour faire dos à Clark : Je pensais que ma vie serait mille fois plus simple si je le laissais mourir.
Clark : Tu l'as sauvé. C'est le principal.
Lex, se retournant pour lui faire face : Non, mon père voit pas les choses ainsi. Le pardon ne fait pas partie de son lexique affectif. Au mieux, il considérera mon geste comme un signe de faiblesse.
Clark : Alors, qu'est-ce que tu vas faire ?
Lex : Je vais pas te laisser chercher tout seul. Tu as une autre lampe ?

Clark sourit.


Dans une forêt
Clark et Lex sont dans la forêt munis de lampe de poche. 

Clark : Papa !
Lex : Monsieur Kent ! Monsieur Kent !

Ils regardent à chaque recoins des bois.

Clark : Papa !

Lex s'arrête et reçoit une goutte de sang sur la tête. Il relève la tête. Une voiture est en l'air dans un arbre. Clark le rejoint et suit son regard.

Clark : Tu sais à qui elle est ?
Lex : Non. Pour gagner du temps on devrait se partager le secteur.
Clark : Ouais, on se retrouve ici dans une demi-heure.

Il s'en va. Lex continue de contempler la voiture et part de son côté.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan a allumé un chandelier et frappe au dessus de lui. Il soupire.

Jonathan : On est coincé.

Il revient sur ses pas et voit Nixon accroupi chercher quelque chose.

Jonathan : Hé, qu'est ce que vous faîtes ?
Nixon, déplaçant la barre de fer : Je cherche mon téléphone portable.

Il se relève.

Nixon : C'est notre seul espoir.

Jonathan descend les escaliers.

Nixon : Je tiens le scoop le plus fabuleux de l'histoire de l'humanité et je ne peux meme pas l'écrire.
Jonathan, allumant une bougie : Clark n'est pas un scoop, c'est mon fils. Si vous voulez être célèbre ça vous regarde, mais je ne vous laisserais pas lui gâcher la vie.
Nixon : C'est pour ça que vous m'avez couru après ? D'ailleurs vous alliez faire quoi au juste ? Vous alliez m'assommer et me faire disparaître au milieu des bois ?
Jonathan, s'énervant : Vous êtes entré illégalement dans ma propriété et votre seul but était de tuer mon fils.
Nixon : Vous avez chez vous le plus exceptionnel des êtres vivants sur Terre et il vous sert de garçon de Ferme. Pourquoi cacher sa véritable identité ? Pourquoi ne pas en parler au monde entier ?

Jonathan continue toujours d'allumer les bougies.

Jonathan : Ce sera à lui d'en décider et pour le moment il est trop jeune.
Nixon : Vous attendez quoi ? Qu'il soit en âge de boire de l'alcool ou de s'engager dans l'armée ?
Jonathan, d'un ton ferme : J'attends qu'il soit près !
Nixon : Cessez de jouer les protecteurs au grand cœur et avouez-le. Vous l'avez recueilli pour remplacer l'enfant que vous ne pouviez pas avoir.
Jonathan : Ce qui importe maintenant, c'est que Clark est notre fils et que nous l'aimons.
Nixon, avec un rire moqueur : Non mais je rêve ! "Son fils" ! Il n'est même pas humain.

Jonathan énervé, se retourne et lui donne un coup de poing. Il s'avance vers Nixon tout doucement.

Nixon, reculant : Vous pouvez me tuer pour avoir dit ça mais vous savez que c'est vrai. Vous n'êtes qu'un paysan borné incapable d'appréhender la portée du destin prodigieux de Clark.

Jonathan le prend par le col.

Nixon : Clark n'est pas votre chose. Il appartient à l'humanité toute entière.

Une sonnerie de téléphone retentit.  Nixon se libère et  se rue sur son portable.

Nixon : Allo ! Lex ?!


Dans la forêt
Lex avance rapidement tout en téléphonant.

Lex : Nixon !


Dans la maison
Nixon, répondant : Écoutez, je suis...
Lex, au téléphone : Où êtes-vous ?

Jonathan prend le portable et l'envoie contre un mur.

Nixon : Vous êtes complétement cinglé ou quoi ? Je croyais que vous vouliez sortir d'ici.
Jonathan : J'en avais bien l'intention, mais comme vous êtes de mèche avec Luthor, je ne tiens pas à vous voir tous les deux détruire la vie de mon fils. Je préfère encore moisir ici avec vous.

Et il s'en va, fou de rage contre Nixon. Ce dernier ne sait pas quoi faire.
 

Dans la forêt
Lex : Nixon, vous m'entendez ?

Clark arrive et Lex éteint son téléphone.

Lex : Clark, J'essayais de voir si les pompiers pouvaient déjà lancer des recherches.
Clark : Non, tu mens !  Tu étais en ligne avec Roger Nixon ! Ma mère m'a dit qu'il n'arrêtait de fouiner autour de la Ferme. Mon père l'a suivi dans la tempête.
Lex : Clark, j'ignorais que Nixon rodait autour de chez vous.
Clark : Tiens subitement tu le connais ? Tu m'avais affirmé que non ! Comment tu veux que je te crois après ça ? C'est la deuxième fois que tu ne sais pas quoi répondre aujourd'hui ! Mon père m'avait bien dit que je devais me méfier de toi !
Lex : Clark ! Non, attends ! T'es crevé, t'es à bout de nerfs.
Clark, s'emportant : N'essaye pas de m'embobiner. C'est pour retrouver mon père ou Nixon que tu es venu ?
Lex : A ton avis, c'est quoi ?
Clark : Je ne joue pas aux devinettes et je me passerais de ton aide !

Il récupère sa lampe de poche des mains de Lex. Il s'en va.

Lex : Clark !

Mais il ne se retourne pas et continue de fouiller la forêt.

Clark : Papa !

Lex reste sans rien dire.
 

Talon
Nous voyons le panneau d'affiche du Talon sur lequel il est écrit :

Voix off : "Service d'aide au victimes de la tornade".

A l'intérieur du café, nous voyons un panneau avec plusieurs photos de personnes disparus. Quelqu'un pose une photo de Jonathan parmi les victimes disparus.

Martha : Bon, je vais aller voir les responsables de la croix rouge. Peut-être qu'ils auront du nouveau.
Lana : Clark !

Clark qui regarde le panneau, se retourne.

Lana : Toujours rien ?

Ils marchent tout en discutant.

Clark : On a passé la nuit à le chercher. Ce matin, les secours ont pris le relais. On a fouillé la ferme de fond en comble. Je ne sais plus quoi faire. Il est porté disparu depuis douze heures.

Lana lui pose une main sur son épaule pour le réconforter.

Lana : On va le retrouver. Garde espoir !
Clark : Oui, tu as raison ! Tu as déjà récupéré de tes émotions ?
Lana : Je me rends utile. D'autres ont fait la même chose pour moi après la pluie de météorite. Je m'en souviens encore.
Clark : Je suis content que tu n'aies rien eu !
Lana : Heu...tu m'as retrouvé comment au faite ?
Clark : Par le plus grand des hasards. Tu étais évanouie au bord de la route. Tu as dû être projetée hors de la voiture.
Lana : T'es sur que tu me dis tout ?
Clark : Oui ! Pourquoi ?
Lana : Pour rien. Dans ma tête, je vois des images qui ont l'air si vraies que.... Je vois la voiture se faire aspirer dans la tornade et...et toi, tout à coup, tu...
Martha, interpellant son fils de loin : Clark !

Il se tourne la tête en direction de sa mère.

Martha : Ils ne savent rien de plus !

Elle se place entre Lana et Clark.

Lana : On doit avoir besoin de moi ! Allez, courage !
Martha : Je vais m'occuper du standard, comme ça je serais la première à être informé. Si quelqu'un retrouve ton père, il appellera ici. On a retrouvé deux personnes âgées sous les décombres ce matin. Alors, gardons espoir !
Clark : S'il est mort je ne me le pardonnerai jamais. C'est de ma faute tout ça !
Martha : Je t'interdis de penser une chose pareille. Tu es ce que tu es, tu n'y peux rien. Il y aura toujours des gens pour profiter de toi et exploiter tes dons. Avec ton père, on a essayé de te protéger le plus longtemps possible. Mais on ne sera pas toujours là. Ces dons que tu as, sont un fardeau que tu vas devoir apprendre à porter tout seul.
Clark : On n'en est pas...
Martha : Quand ce jour arrivera, je sais que tu feras honneur au principe dans lesquelles on t'a élevé. Et qu'on aura de quoi être fière de toi !

Elle le laisse. Mais il semble inquiet plus que jamais.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Dans la forêt, nous voyons la maison et quelques débris causés par la tornade. A l'intérieur, Nixon se trouve dans un coin et retourne voir Jonathan.

Jonathan : Cette fondation ne datent pas d'hier. C'est un mélange de plomb et de ciment qu'on utilisait sur des terrains stables.

Il jette la barre de fer.

Nixon : Qu'est ce qu'il y a ? Vous avez peur qu'on meurt de saturnisme ?

Jonathan essaye de garder son calme.

Jonathan : Clark ne voit pas à travers le plomb.
Nixon, étonné : Il arrive à voir à travers la matière ? Incroyable ! Que sait-il faire encore ? Imaginez ce que je pourrais obtenir si j'avais ne serais-ce que la moitié de ces dons. La fortune, le pouvoir. Les retombées sont inimaginables.
Jonathan : C'est exactement le genre de discours qui m'incite à garder le secret.
Nixon, s'asseyant : Si je ne l'avais pas découvert, un autre l'aurai fait. Vous n'auriez pas pu le garder bien longtemps votre secret.
Jonathan : C'est ça.
Nixon : Les gens ont le droit de savoir.
Jonathan : Quelque soit les répercussions que cela puisse avoir sur la vie de mon fils.

Nixon se lève.

Nixon : Monsieur Kent ! Depuis des temps, Immémoriaux l'homme regarde les étoiles et se demande : "qu'est-ce qu'il y a là-haut ?"

Jonathan tourne la tête vers le journaliste, l'air agacer.

Nixon : Clark est la réponse qu'attend l'humanité depuis la nuit des temps.

Il se regardent. Nixon commence à sourire et Jonathan dit :

Jonathan : Je connais un moyen de sortir d'ici.
Nixon : Et vous allez me mettre dans la confidence.
Jonathan : Donnez-moi l'enregistrement et je le ferai.
Nixon : Ça n'y compter pas !
Jonathan : C'est votre survie contre votre reportage. A vous de voir ce qui est le plus important pour vous. Quant à moi j'ai déjà choisi.

Ils continuent à se fixer et Nixon sort la pellicule de sa poche et lui donne à Jonathan. Ce dernier la prend et détruit la bande. Nixon semble mal dans sa peau en voyant Jonathan détruire son futur reportage. Quant à Jonathan, il le regarde tout en détruisant.

Nixon : Bon alors, je peux savoir maintenant ?

Jonathan arrache un bâton et le donne à Nixon. Il lui montre où il doit frapper.
 
Jonathan, montrant un mortier : Appuyez là ! Allez-y
Nixon : Le mortier est plus friable !
Jonathan, se baissant et ramassant un bâton : Si on arrive à se frayer un chemin par là, on peut remonter jusqu'à la surface.

Et c'est alors que les deux font équipe pour se sortir de la maison.
 
 
Ferme des Kent
Clark marche à la Ferme, visiblement triste et retrousse la manche de sa chemise. C'est alors qu'il aperçoit quelque chose et s'approche. Lex est au téléphone à coté de sa voiture.

Lex, au téléphone : Oui, je te rappelle.

Il décroche.

Lex : Clark...
Clark, d'un ton ferme : Qu'est-ce que tu me veux ?
Lex : Je regrette de ne pas être venu t'en parler tout de suite. C'est vrai que je connais Roger Nixon. Je voulais seulement te protéger.

Clark s'arrête de marcher et se retourne face à Lex.

Clark : De quoi voulais-tu me protéger ?
Lex : Juste avant la tornade, il est venu me parler au manoir. Il avait des informations à vendre sur ta famille.
Clark : Quoi comme information ?
Lex : Peu importe Clark, c'est un menteur, et il flaire le coup médiatique. Il est prêt à tout. Je lui ai interdit de vous approcher. Quand j'ai vu sa voiture, je me suis dit que la disparition de ton père avait peut-être un rapport avec lui.
Clark : Pourquoi tu ne m'en as pas parler ?
Lex : Je ne voulais pas t'affoler avant d'en être sûr.
Clark : Je ne sais plus ce que je dois croire ! Tu m'embrouille !
Lex : Je n'embrouille jamais mes amis et je veux que tu le croies ! Attend, bouge pas.

Il se dirige vers sa voiture et prend un plan.

Clark : C'est une carte de la région ?
Lex : Aux dix millièmes. C'est le réseau des antennes relai des téléphones portables. J'ai fait faire quelque recherche.

Il montre la carte à Clark et tous les deux commencent à discuter des recherches.

Lex : Une seule antenne est encore debout ce qui signifie que Nixon et donc peut-être ton père se trouvent dans un rayon d'un  kilomètre de l'endroit où on était cette nuit. Je me trompe peut-être, mais on peut tenter le coup.

Clark prend la carte dans ses mains et la contemple de plus près.
 

Le pré fabriqué, alentours de la maison
Pete : Monsieur Kent !
Clark  : Papa !
Chloé : Ça y est, on est à la périphérie du réseau.

Pete, Chloé et Clark cherchent Jonathan munis de cartes.

Pete : Y'a pas un seul bâtiment dans ce secteur. Encore une fausse piste !
Chloé, repliant sa carte : Une seconde, regardez ça.

A quelque mètre, une maison est écrasée sur le sol. C'est celle ayant recouvert le sous terrain dans lequel Jonathan et Nixon sont coincés. Les trois amis s'approche alors vers la maison.

Pete : C'est la tornade qui a dû l'apporter là !

Clark commence alors à courir et utilise sa vision au rayon X mais ne trouve personne à l'intérieur.

Clark : Il n'est pas à l'intérieur !
Chloé : T'es devenu voyant extra lucide ?
Pete : Ouais, comment tu peux en être sur ? Monsieur Kent !

Chloé ramasse le caméscope de Nixon.

Clark : Papa !
Pete : Monsieur Kent !


Dans la maison
Nixon a commencé à se frayer un chemin.

Nixon : Vous avez entendu ?
Jonathan : On nous cherche ! Chloé ! Pete !
Nixon : Au secours !!!
Jonathan : On est là sous terre !
Nixon : Ils peuvent pas nous entendre ! On va y rester si on fait rien. Il faut pas que j'arrête de creuser.
Jonathan : Roger, faites attention à ne pas...

Mais le sol cède et Nixon reçoit un gros caillou. Ils se font recouvrir de terre et de poussière.
 

Extérieur de la maison
Chloé : Vous n'avez rien entendu ?

Clark retente une vision au rayon X et découvre qu'il ne peut pas regarder en-dessous.

Clark : Bon, venez ! On va voir plus loin !
Chloé : Monsieur Kent !
Clark : Papa !
 

Dans la maison
Les deux hommes sont inconscients et recouverts de poussières et par la terre. Parmi celle-ci se trouve des  morceaux de météorites.
 

Talon
A la télé, se trouve un journal parlant de la tornade.

Présentatrice télé : Voici encore un exemple qui montre à quel point la tornade a été violente. Il ne reste pratiquement plus rien de cette voiture.

Lana regarde attentivement le journal télévisé tandis que Martha arrive avec un gros carton vers elle.

Présentatrice télé : Sa conductrice, Lana Lang, s'en est miraculeusement sortie indemne. Car au milieu de cette dévastation massive, c'est bien des miracles qu'il s'agit.
Martha : J'imagine que tu as vécu un vrai cauchemar.
Lana : Oui, je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie.
Martha : Le principal c'est que tu sois là !

Elles s'enlacent.

Lana : Merci de votre soutien madame Kent. Surtout que ça ne doit pas être facile pour vous.

Elles commencent à marcher.

Martha : Je suis une sainte. Oh, c'est fou, j'ai l'impression de revenir des années en arrière.
Lana : La pluie de météorite ?
Martha : Oh oui... Je m'en souviens comme si c'était hier.
Lana : Oui, moi aussi.
Martha : Excuse-moi. Je ne voulais pas te rappeler de mauvais souvenir.
Lana : Ça ne fait rien, y'a eu aussi du bon comme cette photo de moi en fée en couverture des magazines. C'était chouette !
Martha : Tu sais, si ça peut te mettre du baume au cœur. Tu m'as exaucée un vœu ce jour-là. J'étais allée acheter des fleurs chez Nell. C'était juste avant les météorites. Je te revoie assise sur le comptoir avec ta baguette magique et tes petites ailes.

Elles rigoles en revoyant ce moment.

Martha, continuant : Et tu m'as demandée si je voulais faire un vœu. J'ai dit oui. Et quelques heures plus tard, Clark entrait dans notre vie. Je ne lui ai jamais raconté cette histoire.
Lana : Clark a beaucoup de chance de vous avoir comme parents. Vous et Monsieur Kent. Je l'ai toujours un peu envié. Vous, on peut tout vous dire.
Martha : Et je suis vraiment contente que vous soyez devenus si proches l'un de l'autre.
Lana : Oui, moi aussi.
 

Dans la forêt
Clark, Chloé et Pete, toujours dans les bois, continuent à chercher Jonathan.

Pete : Monsieur Kent !
Chloé : Monsieur Kent !

Chloé passé devant Clark qui regarde sa carte.

Pete : Monsieur Kent !

Clark regarde passé Chloé et hésité à aller lui parler. Mais décide de lui parler.

Clark : Euh... Chloé.
Pete, continuant à chercher Jonathan : Monsieur Kent !

Clark : J'aimerais m'excuser de t'avoir fait brusquement faux-bond au bal.
Chloé : Oh ! T'es pas au courant ? Pour les chevaliers servant volant au secours d'un ami dans la tempête, il y a prescription. Et puis, je sais que tu aurais fait la même chose pour moi !
Clark : Le cœur sur la main. Comment je pourrais me faire pardonner ?
Chloé : Écoute, j'ai réfléchie à tout ça. Après une catastrophe naturelle, on ne voit plus les choses de la même façon. Donc voilà, Je crois que le mieux pour nous deux c'est de rester bons amis. Les relations amoureuses, ça devient toute suite compliqué.
Clark : Ah, hé bien... Oui ! Oui, tu as raison, c'est une bonne idée.
Chloé : Tu trouves ?
Clark : Oui. Oui, pour moi le plus important c'est notre amitié. Pour rien au monde, je ne voudrais la perdre.
Chloé : Tant mieux. Super ! Formidable !  Au moins, comme ça les choses sont claires.
Clark, gêné : J'aimerais jeter un coup d'œil par là.
Chloé : Ouais d'accord,  je vous rejoindrai, mais là je peux plus, j'ai les pieds en compote.

Clark s'en va et Chloé part s'appuyer contre un arbre en pleurant.  Pete arrive.

Pete : Monsieur Kent ! Ah t'es là !
Chloé, triste : Oui !
Pete : C'est quoi ce sourire crispé ?
Chloé : Rien ! Clark et moi, on vient de se jurer une amitié éternelle et on en restera là.
Pete : Il t'a fait le coup de l'amitié ?
Chloé : Non, c'est moi. Mécanisme de défense.
Pete : Écoute, Chloé. C'est un petit coup de déprime, c'est tout.  On s'attendait à vivre une grande soirée et voilà ce qu'on a eu.

Après un long silence.

Chloé, essuyant ses larmes : La soirée avait si bien commencée. Oh, Qu'est-ce que je raconte, c'est d'un pathétique ! Une tornade ravage tout, blesse tout plein de gens, et moi je pleurniche parce que Clark n'a pas répondu à mes fantasmes de midinettes! Tu dois me trouver abominable.
Pete, la taquinant : Ouais, un véritable monstre. Allez viens.

Et ils partent, Pete la tenant par les épaules.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan et Nixon sont toujours allongés par terre. Nixon se réveille en toussant.

Nixon : Je peux plus respirer.
Jonathan, toussant à son tour : L'effondrement a dû couper l'arrivée d'air.

Nixon se relève alors que Jonathan reste au sol visiblement coincé. Il regarde au plafond.

Nixon : Mourir dans une tombe, quelle ironie du sort. Vous au moins, vous laissez un héritage derrière vous. Vous pouvez être fier de ce que vous avez accompli.
Jonathan : Oui. La première fois que Clark s'est servi de ses pouvoirs... Il s'était glissé à quatre pattes sous notre lit, un beau lit en chêne massif, j'ai rampé dessous à mon tour pour essayer de le déloger... alors là tout à coup, le lit est parti comme une fusée. Il avait un ans. Il savait à peine marcher, mais il était capable de soulever au moins deux cent kilos à bout de bras.
Nixon : Et vous avez fait quoi ?
Jonathan : On a décidé de l'emmener voir un scientifique. Quelqu'un qui soit mieux équipé que nous...pour comprendre ce phénomène. Mais quand on est arrivé devant son bureau, Martha a dit que si on laissait le petit en observation ...on ne le reverrait jamais parce qu'ils ne le laisseraient pas repartir. Alors on l'a ramené à la maison. C'était peut-être une erreur, mais je ne l'ai jamais regrettée. Si c'était à refaire, je le referais.
 

Smallville Medical Center, couloir
Lionel est allongé, on le déplace.

Médecin 1 : Le temps joue contre nous. Pour ses vertèbres, je ne suis pas trop inquiet, mais plus on attend plus le nerf optique se dégrade.
Lex : Vous pouvez l'opérer d'urgence ?
Médecin 2 : Non, je suis contre. Tant que l'état du patient ne s'est pas stabilisé, il est totalement exclu d'envisager une opération.
Médecin 1 : D'accord, c'est risqué d'opérer, mais on a plus à perdre en ne faisant rien.
Médecin 2 : C'est à vous de décider.
Lex : Opérez-le !
Médecin 2 : Très bien.
 

Ferme des Kent
Martha, Clark et Pete sont regroupés autour de la table recouverte de plans en tout genre.

Clark : Où est-ce que tu as trouvé ces plans, Pete ?
Pete : Ma mère les a empruntés aux archives du Comté. Les premiers relevés topographiques remontent à 1920.
Clark : Dans celui de 1988, on voit une église à Hobson Pond.
Pete, regardant Martha : J'ai jamais vu d'église dans ce coin.
Martha : C'est parce qu'elle a été détruite par la pluie de météorite.
Clark : Oui, et l'édifice comportait également une crypte.
Martha : Jonathan a très bien pu en entendre parler.
Clark : Je crois savoir où c'est ! Le pré fabriqué. Il a du s'écraser pile dessus.

Il se relève et commence à partir.

Pete : Clark, tu ne pourras pas sortir ton père de là tout seul !
Martha : Heu...bon, voilà ce qu'on va faire ! Pete va m'accompagner en ville et on te rejoint là-bas avec les secours.
Clark, approuvant : D'accord !


Le pré fabriqué, alentour de la maison
Clark arrive en super-vitesse et s'arrête devant la maison. Il soulève la maison et la fait basculé en arrière. Elle se casse en milles morceaux. Il utilise sa super-vitesse pour entrer à l'intérieur du sous terrain.
 
Clark : Papa !!!
Jonathan, faible : Clark...

Clark va pour sauver son père, mais est arrêté par les météorites. Ses veines changent alors de couleur en devenant vertes. Il tombe.
 
Nixon, l'ayant vu tomber : Kent ! Qu'est-ce qui lui prend tout d'un coup ?
Jonathan : Il faut qu'on l'éloigne le plus vite possible des météorites. Elles le rendent malade.

Nixon prend une météorite dans ses mains.

Jonathan : Dépêchez-vous ! Sortez-le de là !

Nixon se relève tant bien que mal et met la pierre dans la poche du blouson de Clark !

Jonathan : Qu'est-ce que vous faîtes ?
Nixon : Plus besoin de cassettes. J'ai là toutes les preuves qu'il me faut.
Jonathan : Qu'est-ce que vous allez faire ? Nixon ! Vous ne comprenez pas ! Les météorites sont...Clark...

Il est très faible.
Un peu plus loin dans la forêt, Nixon traîne Clark.  Il le pose qui gémit de douleur. Nixon prend ses clés de voiture et appuie sur le bouton. La voiture fait un petit bruit et Nixon lève la tête.

Nixon : Au nom de Dieu !

Il se retourne et Jonathan lui saute dessus.

Jonathan : Vous...

Il donne un coup de poing.

Jonathan, fou de rage : Vous n'enlèverez pas...

Il redonne un coup de poing.

Jonathan : ...mon fils !

Les deux hommes se battent. Nixon donne un coup de genou à Jonathan et se lève, mais Jonathan l'attrape par les chevilles, se lève et cogne Nixon contre un arbre. Le journaliste se défend en lui donnant un coup de poing au ventre. Il attrape une barre de fer tandis que Jonathan souffre de douleur. Il frappe au visage de Jonathan qui se tient contre l'arbre et tombe au sol. Il saigne beaucoup. Nixon se met au-dessus de lui.

Nixon : Comme je le disais...l'humanité a le droit de savoir...et contrairement à vous...monsieur Kent... Je suis prêt à aller jusqu'au meurtre pour mes convictions.
 
Il se prépare à frapper Jonathan quand un tir retentit. Nixon s'est fait tirer dessus. Son sang se répand le long de sa chemise. Il tombe sur Jonathan, on découvre que c'est Lex qui vient de tirer. Jonathan retire Nixon de son corps et se relève.

Jonathan : Clark !

Il court vers Clark.

Lex : Ça va monsieur Kent ?
Jonathan : Ouais...

Lex se rapproche de Nixon tandis que Jonathan essaye retourne son fils.

Jonathan : Réveille-toi fiston.

Il retire sa veste.

Jonathan, retirant la veste : Donne-moi ça !

Il jette la veste loin de son fils et tient son fils dans ses bras.

Jonathan : Clark, ça va maintenant ?
Clark : Je crois que oui.

Jonathan met ses bras autour de Clark. Lex de son côté, regarde le corps de Nixon, son révolver à sa main.


Un peu plus tard, on envoie le corps de Nixon à la morgue alors que Martha rejoint son fils , qui attends des nouvelles de son père.

Martha : Ton père a une côte fêlée, mais rien de grave.
Clark : T'avais raison, c'est un dur à cuire. Toi aussi maman, je t'ai vu à l'œuvre, t'as un tempérament d'acier !
Martha : T'es gentil, mais en faîtes, j'étais morte de peur.
Clark : Tu le cachais bien, t'es une super maman.

Il se rapproche de l'ambulance ou Jonathan se fait soigner. Il a une grande bande son ventre.

Jonathan, à un ambulancier : C'est bon, c'est bon. Ouais, c'est bon.
Clark : Papa, comment tu te sens ?
Jonathan, à l'ambulancier : Merci.

Il se rapproche de sa famille.

Jonathan : Comme quelqu'un qui a reçu une maison sur la tête.
Clark : Je suis content que t'es pas...enfin, tu sais...
Jonathan : Que j'ai pas quoi ? Tué Nixon ? Je te cache pas que ça a été dur de me retenir. C'est pas l'envie qui m'en manquait. Mais j'ai pensé à toi et à ce que ta mère et moi on essaye de t'enseigner. Le tuer, c'était entrer dans son jeu et ça je ne le voulais pas.
Clark : Heureusement que Lex était là.
Jonathan : Clark ! Roger Nixon m'a dit que Lex était venu le trouvé pour faire une enquête sur toi.
Clark : C'est pas ce que dit Lex. Lui, il dit qu'il a dissuadé Nixon de venir nous ennuyer.
Jonathan : Il y en a forcément un des deux qui ment.

Clark regarde sa mère.

Clark : Moi, je crois que la question qu'on devrait se poser c'est : lequel a voulu te tuer et lequel ta sauvé la vie ?

Plus loin le shérif Ethan finit d'interroger Lex.

Shérif Ethan : Si j'ai d'autres questions monsieur, je vous rappellerai.
Lex : Merci ! Monsieur Kent !
Jonathan : Lex .

Jonathan regarde sa famille.

Lex : Écoutez...
Jonathan : Lex ! Je sais que je dois vous remercier pour m'avoir sauvé la vie.

Clark et Martha sont émus par les mot de Jonathan. Martha en a le sourire.

Lex : On fait la paix ?

Il tend sa main. Jonathan tend également sa main.

Jonathan : Oui.

Clark, Martha, Jonathan et Lex sont ravis.
 

Smallville High School
Nous voyons les couloirs du lycée, vide.
Le plan suivant, nous montre un ordinateur avec une photo de Clark et Chloé au bal du printemps. Chloé regarde la photo en pleurant. Elle s'essuie les yeux et prend sa souris.

Chloé, dans sa tête : "Êtes-vous sur de vouloir effacé ce fichier ?"

Elle appuie sur Oui, et la première photo s'en va. Elle fait ça avec toutes les photos.

Chloé, dans sa tête : "Voulez-vous vider la corbeille et effacé définitivement les fichiers qu'elle contient ?"

Elle ne sait pas ce qu'elle doit et soupir. Finalement, elle décide de...

Chloé, dans sa tête : "Annuler l'opération"
 

Ferme des Kent
Clark marche tout seul. Son père réparant les barrières l'interpelle.

Jonathan : Clark !

Il s'arrête de travaillé et marche vers son fils.

Jonathan : Ta mère m'a racontée, ce qu'il s'est passé ! La tornade, Lana !
Clark : On a vécu un truc ensemble et on ne peut pas en parler.
Jonathan : Mais si ça te pèse trop, à moi tu peux parler.

Ils s'arrêtent de marcher et se font face.

Clark : Tu sais...Je suis passé à travers pas mal d'épreuve.

Il se dirige vers une barrière suivi de Jonathan qui le suis.

Clark, continuant : Mais là-haut, dans la tornade, j'ai jamais eu aussi peur de ma vie. D'abord, je n'y voyais rien du tout. Des objets me rebondissaient dessus, je ne pouvais plus rien contrôler. Je sais que c'était surement le vent, mais je me suis à avancer vers la voiture comme si j'y arrivais par la force de ma volonté. J'avais l'impression que je savais voler.
 

Smallville Medical Center, chambre de Lionel
Lionel est allongé sur son lit, l'opération est terminée. Lex est assis sur un siège à côté de lui.

Lionel : Lex...Lex
Lex, se relevant : Oui...

Il allume la lumière de la chambre.

Lex, avançant vers Lionel : Papa. Comment vas-tu ? Les médecins n'ont rien voulu me dire.
Lionel : Ils suivent mes consignes. Je voulais t'annoncer la nouvelle moi-même.  Il y a...il y a de fortes chances pour que je puisse retrouver l'usage de mes jambes.
Lex : C'est une excellente nouvelle. N'est-ce pas ?
Lionel : Écoute. Il...il faut que je te fasse une confidence. Je me suis souvent montré impitoyable parce que je savais que mes adversaires ne me feraient aucune concession. Je sais que tu m'as toujours considéré comme un adversaire. La seule fois ou...ou j'ai eu besoin qu'on me donne la main, tu étais là et tu m'as sauvé la vie. Je te remercie Lex. Écoute, je sais que tu as donné ton accord pour que les médecins procèdent d'urgences à l'opération.
Lex : C'est vrai, je me suis dit qu'il fallait agir vite.
Lionel : A ta place, j'aurais fait pareil, mais tout comme toi, j'aurai commis une erreur.
Lex : Pourquoi tu dis ça ?
Lionel : J'ai perdu la vue, l'opération a échouée et c'est irrémédiable. J'aurai préféré que tu ne me viennes pas en aide. Que tu ne...que...que tu me laisses mourir...mourir.

Choqué, Lex s'éloigne.

Lionel : Lex...Lex...

Lex commence à ouvrir la porte.

Lionel : Lex...
 

Ferme des Kent, la grange
Clark est assis sur les marches alors que Lana vient le rejoindre.

Lana : Qu'est-ce que tu fais ?
Clark : Je réfléchis.
Lana : On dirait que tu te caches.
Clark : J'attends que les choses reviennent à la normale.
Lana : C'est impossible !
Clark : Qu'est-ce que tu veux dire ?
Lana, s'approchant vers Clark : Nell disait la même chose après la pluie de météorites. Mais ces épreuves nous transforment. On perd ses illusions. On apprend des choses sur soi-même.
Clark : Qu'est-ce que tu as appris ?
Lana : Au fond de moi, j'ai toujours cru que je mourrai jeune. C'est peut-être à cause de mes parents. Je me sentais coupable de leur avoir survécu.

Elle regarde Clark.

Lana : Quand j'ai vu la tornade me foncer dessus, je me suis dit : "Ça y est, mon destin va enfin s'accomplir". Puis je t'ai vu près de moi. Tu m'as prises dans tes bras et tu m'as dit que tu étais là et que je ne risquais plus rien.

Clark va pour commencer à parler, mais Lana l'interrompt en continuant.

Lana : Je sais que ça a l'air dingue, mais maintenant je réalises que ça s'est produit un certain nombre de fois. Que tu sois là pour me protéger. Je me dis alors, qu'il y a peut-être en...en Clark Kent plus qu'il ne veut bien le montrer.
Clark, se levant : Tu as raison. C'est carrément dingue. Je suis exactement tel que tu me vois.
Lana : Clark ! Tu sais que tu peux tout me dire ? Tu me fais confiance ?
Clark : Ouais, je te fais confiance, mais j'étais pas dans la voiture.
Lana : Alors comment j'ai pu m'en sortir ? Je ne crois pas aux contes de fées !
Clark : Tu n'étais pas faites pour mourir jeune, c'est tout.
Lana : Bon, comme tu veux ! Mais dis toi bien une chose. Tu ne pourras pas te cacher là éternellement.

Lana s'en va. Clark ne se retourne pas. En-dessous du loft, Lana s'arrête tandis que Clark regarde la grange vide par la balustrade. Lana s'en va.


Dans un champ
Nous voyons le vaisseau de Clark qui a atterri au beau milieu d'un champ de blé.

 

Voix off : "Résumé de l'épisode précédent..."

Nous voyons la voiture de Clark explosée à la Ferme.
Lex dans son bureau, regarde la clé octogonale trouvé par le Dr. Hamilton.

Clark, voix off : "Lex possède une pièce..."

Nous sommes dans la grange de la Ferme.

Clark : ...du vaisseau spatial.
Jonathan : Tu en es sur ?

Nous voyons maintenant, Nixon qui se présente à Clark.

Nixon, tendant sa main à Clark : Roger Nixon...
Nixon, voix off : "Je travaille pour l'Inquisiteur"

Deux scène s'ensuivent : l'une montrant Nixon, son détonateur et son caméscope et l'une montrant Clark sortie de l'explosion.

Nixon : Et j'aimerais écrire un article sur vous.

Lana parle à Clark.

Lana : Whitney s'est enrôlé dans Marine.
Clark, surpris : Ah oui ?

Nous voyons Lionel qui confronte son fils.

Lionel : Si tu ne veux pas perdre contre moi, il va falloir que tu place le jeu à un niveau plus élevé.

Nous voyons Chloé discuter avec Clark au sujet du bal.

Chloé : Jure moi que samedi on va bien s'amuser tous les deux.
Clark, souriant : Ce sera une soirée inoubliable.

Nous retrouvons Nixon à la cave des Kent entrain de filmer le vaisseau de Clark.

Nixon : "Vos preuves vous les aurez. Vous allez en découvrir de belles sur Clark Kent"
Lex, à Nixon : Il vaudrait mieux que vous ayez raison.

Lana est dans sa voiture et reçoit une rangée de boites aux lettres sur son pare brise.
Au Manoir, Lex et Lionel se disputent.

Lionel : Tu n'es pas mon ennemi, tu es mon fils.

La voiture de Lana atterri dans un fossé et le pare brise se brise.

Lex, s'emportant : Un autre homme célèbre a dit "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort".

Les fenêtre du Manoir éclatent et le père et le fils plongent au sol.
Lana dans sa voiture, voit trois tornade s'approcher d'elle.
Au bal, nous voyons Clark et Chloé parler de Lana.

Clark : Où est Lana ?
Chloé : Oh, elle doit être arrivée chez elle depuis un moment.

A la Ferme, Jonathan attrape Nixon par le col.

Nixon : Je vais révéler l'histoire de votre fils au monde entier.

Jonathan le relâche et lui donne un coup de poing au visage. Nixon tombe par terre.
Lionel se reçoit une poutre sur lui et souffre de douleur.
La clé octogonale survole la serrure du vaisseau et vient se placer à l'intérieur.

Martha, voyant le vaisseau : Jonathan.

Le vaisseau est dans les air et est baigné d'une lumière.

Martha : Regarde !

Jonathan lâche Nixon et regarde le vaisseau.
Dans sa voiture, Lana, son téléphone à la main, essaye de joindre quelqu'un tandis que la tornade à présent formé par les trois petite s'approche d'elle.
Au Manoir, Lionel supplie de l'aide.

Lionel : Aide-moi !

Lex le regarde sans rien faire.

Jonathan, à Martha : Il sait tout sur nous. Si on le laisse partir, il détruira notre famille !
Martha, paniquée : Je t'en prie, reste !
Jonathan : Non.

Et il s'en va.

Martha, criant : Non, Jonathan !

Clark arrive en super-vitesse à l'endroit où se trouve Lana et la voit entrain de se faire emporter par la tornade.

Clark : Non !

Il utilise sa super-vitesse pour secourir Lana.

Voix off : «Et maintenant, voici la suite de cet épisode...»


Au-dessus d'un champ
Nous voyons un immense champ. Tout à coup, un vaisseau traverse le champ et arrive droit dans la tornade.


Dans l'œil du cyclone
Le vaisseau survole la tornade et c'est alors qu'un champ magnétique touche l'appareil. Sur le coup, la clé octogonale s'enlève et tombe. Dans sa voiture, Lana est coincée. Elle est paniquée. Elle se refuge sur le sol de la voiture et la portière du conducteur s'arrache. On entend une voix qui s'élève. Clark arrive en se cramponnant aux parois du véhicule en criant. Lana relève sa tête. Clark retire une de ses mains pour se hisser dans la voiture. La voiture continue toujours à être emporté par la tornade. Lana se retourne et l'aperçoit sans vraiment le voir. Clark pénètre dans la voiture et se pose au-dessus d'elle. La caméra s'éloigne pour nous montrer la voiture partir en milles morceaux. Clark essaye toujours avec beaucoup de mal de protéger Lana.


Manoir des Luthor
Pendant ce temps au Manoir, Lex regarde son père immobilisé au sol.

Lionel : Au secours Lex !

Lex le regarde sans bouger.

Lionel, souffrant : Ne me laisse pas mourir !

Il tend la main vers son fils.

Lionel, le suppliant : Non...Je suis ton père !

Lex ne bouge toujours pas et regarde son père souffrir. Tout à coup, il réalise et se penche vers son père pour l'aider. Il arrive à le débloquer et l'emmène en sécurité. Tandis qu'il décoince son père, la planche en bois commence à bouger avec la pression de la tempête et tombe, les manquant de peu.

Lex, criant : Non !

Des bouts de planches sont propulsés sur eux et Lex se relève. Il se débarrasse de la planche qu'il vient de se prendre et se relève, l'œil droit couvert de sang.

Lex, hurlant : Papa !

La main de Lionel dépasse. Il ne bouge plus.

Lex, hurlant : Papa ! Oh non !


Dans une forêt :
Nous voyons Nixon en train de courir suivi de Jonathan qui le pourchasse. Le journaliste garde précieusement son caméscope dans ses mains, il tombe au sol. Il se relève, récupère la cassette de l'appareil et la cache dans sa veste. Apercevant Jonathan, il se remet à courir.

Jonathan, s'arrêtant et criant : Revenez Nixon !

Il se remet aussitôt à la poursuivre. Jonathan l'attrape par derrière et le plaque au sol. Ils se battent. Nixon lui donne un coup de poing, qui lui rend aussitôt.

Jonathan : Donnez-moi l'enregistrement.
Nixon : Jamais, fichez-moi la paix.

Il lance son appareil au loin. Jonathan va pour le ramasser, mais Nixon s'éloigne. Jonathan relève la tête et aperçoit quelque chose tomber sur eux. Il s'avance vers Nixon, l'attrape et le pousse dans une cave. Jonathan le rejoint. Une maison s'écrase alors sur eux. Alors que la maison est tombé, Jonathan et Roger tombent des escaliers. Ils se retrouvent piégés à l'intérieur.


Dans un endroit
La caméra tourne autour du visage de Lana qui est allongée sur le sol, inconsciente. Clark s'approche d'elle.

Clark, touchant Lana : Lana. Lana !

Lana ne se réveille pas.
La caméra s'éloigne, montrant la tornade s'en aller. Ils sont tous seuls, entourés de tous les débris laissés par la tornade. Clark continue toujours de réveillé Lana, mais sans succès.


GÉNÉRIQUE 


Smallville Medical Center
Nous voyons un patient très touché. Tout l'hôpital est envahie. Clark arrive portant Lana dans les bras.

Clark : Elle est blessée ! Un médecin, vite!

Il dépose Lana sur un lit. Il regarde aux alentours.

Clark, à une infirmière : S'il vous plaît, aidez-moi !
Médecin: Qu'est-ce qu'elle a ?

Le médecin touche le front de Lana.

Médecin, regardant les yeux de Lana : Les pupilles réagissent...

Lana commence à se réveillé.

Médecin, regardant le pouls de Lana : ...la respiration a l'air normal. Le pouls aussi. Elle n'a rien de grave.

Clark est ravi de cette nouvelle.

Médecin : Comment s'appelle t-elle ?

On entend le bruit de la super-vitesse de Clark. Le médecin le cherche.


Ferme des Kent, la cave
Clark arrive en super-vitesse et entre dans la cave.

Clark, paniqué : Papa t'est là ? 

Il regarde de partout et aperçoit sa mère allongée. Il se précipite vers elle pour l'aider.

Clark : Maman ! Maman ! Maman ! Ça va ?
Martha, se relevant, paniquée : Clark ! Il faut...il faut qu'on aille chercher ton père. Il est sorti pendant la tornade.
Clark : Je t'emmène d'abord à l'hôpital !
Martha : Non, Clark ! Écoutes moi ! Cet homme, ce journaliste, il est venu ici !
Clark, l'interrompant : Qui ? Nixon !
Martha : Oui il a filmé le vaisseau. Il voulait révéler ton secret dans la presse ! Ton père l'a suivi pour l'en empêcher.
Clark, commençant à partir : Je vais voir où il peut-être...!

Il s'arrête, faisant face à l'emplacement du vaisseau.

Clark, inquiet : Maman, le vaisseau où est-il ?

Martha regarde, mais ne lui donne pas de réponse.

 
Smallville Medical Center
Une lumière s'allume et nous voyons Lionel allongé sur un lit, endormi.

Médecin : La tumescence dans les vertèbres provoque une perte de contrôle partielle des membres inférieurs. Il a une rupture de la rate et il souffre d'un grave traumatisme du nerf optique.
Lex : Je veux qu'on le transfère à l'hôpital de Métropolis, là une équipe de spécialiste vont...
Médecin, l'interrompant : Votre père est dans un état critique. Pour le moment, c'est exclu.
Lex : Ce n'est pas un patient ordinaire, docteur.
Médecin : Je sais qui est Lionel Luthor, mais on est débordé, je ne peux pas accorder un régime de faveur.
Lex : Il n'est pas question de ça ! Je vous demande juste de faire tout votre possible.

Le médecin sourit et s'en va.

Lionel : Lex !

Lionel semble se réveillé. Il est faible.

Lionel : Lex !

Lex s'avance vers son père.

Lex : Oui, papa je suis là !

La porte de la chambre se ferme.

Lex : Je m'occupe de tout. Je ferai venir des spécialistes de Métropolis pour s'occuper personnellement de ton cas.
Lionel : J'ai lu dans tes yeux, fiston. J'ai lu ce que tu pensais. La vie serait tellement plus facile si je n'étais plus en travers de ton chemin.
Lex, ému : Je suis vraiment désolé.

 
Ferme des Kent
Clark 


Il court.
Martha arrive en courant.

Martha : Toutes les lignes sont coupées.
Clark : Papa a grandi avec les tornades, il a du trouver un abri, il serait jamais resté à découvert.
Martha, paniquée : Il n'avait peut-être pas les idées très claires. Je ne l'ai jamais vu dans un tel état de rage. Il disait que Nixon allait détruire notre vie de famille et qu'il fallait à tout prix la préserver.
Clark : Tu crois qu'il...
Martha : Non, il ne serait jamais allé jusque-là.

Clark ne sait plus quoi faire et semble chercher une solution, tout en ayant très peur.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan se relève, il est couvert de poussière. Nixon est coincé en dessous d'un bloc de marbre. Jonathan prend une barre de fer et avance vers le journaliste
 
Nixon, voyant Jonathan : Oh ! Ah non ! Pitié, je vous jure que je ne dirais rien sur votre fils. Non, pitié ne me tuez pas !

Jonathan en souriant, enfonce la barre, mais Nixon qui croit qu'il veut le tuer, essaye d'échapper à la barre de fer. Jonathan libère le journaliste du bloc de marbre.

Nixon, essoufflé : J'ai cru que vous alliez me tuer.
Jonathan : Vous regardez trop de film.

Il jette la barre de fer tandis que Nixon n'en revient pas. Jonathan regarde le plafond en soupirant.
 

Smallville Medical Center, le couloir
Chloé marche dans le couloir. Elle retrouve finalement Lana qui range ses affaires pour partir.

Chloé : Salut Dorothée ! De retour du pays d'Oz.
Lana, souriante : Chloé !
Chloé, ravie : Déjà debout ? Tu restes pas te faire bichonner à l'hôpital.
Lana : Je ne souffre que de légères commotions. Ça va. Ils ne savent déjà plus où caser tous les blessés alors je préfère libérer le lit.
Chloé : Bon, l'important c'est que ça aille. Raconte- moi.

Elles marchent dans le couloir.

Lana : Eh bien, euh...  Je venais de déposer Whitney à son bus lorsque le vent a  redoublé de force. Une rangée de boites aux lettres à percuté le pare brise et je me suis retrouvé dans le fossé. Puis j'ai vu les tornades. La voiture a été aspirée. J'ai rien pu faire.
Chloé, riant : Et tu t'en tires sans une bosse. C'est fantastique. Et pourtant à Smallville, on en a vu.
Lana : Je ne crois pas aux miracles.
Chloé : Quoi ?
Lana : Ah, euh...non rien. Ensuite c'est le trou noir, je me suis réveillée ici.
Chloé : Ah oui ! T'as claquée des talons et puis tu as dis : "je veux rentrer chez moi" et boum te voila a l'hôpital de Smallville.
Lana : Il parait que c'est Clark qui m'a amenée ici.
Chloé : Clark ?
Lana : Oui, d'ailleurs je...me demande où il est ?
Chloé : Je l'ignore. Je ne l'ai pas vu depuis qu'il m'a planté au milieu de la salle de bal.
Lana : Ça t'as fait mal au cœur que la tempête est tous gâchée.
Chloé : Au moins maintenant, je suis fixée, je sais où il était.
Lana : En tout cas, vous formiez un couple sensationnel tous les deux.
Chloé : Pour ce que ça sert. Mais c'est gentil de le dire.

 
Ferme des Kent, la grange
Clark cherche dans la grange, la porte de la grange s'ouvre. Et Lex entre.

Clark : Papa !

Lex se tient sur le seuil de la porte et s'avance vers Clark.

Lex : Clark, je viens de voir ta mère à l'hôpital, elle m'a dit pour ton père.

Clark continue à chercher et se dirige vers une caisse à outil.

Clark : Il n'est pas à la Ferme, j'ai fouillé partout. Je vais aller voir dans les bois.
Lex : Clark ! Mon père est blessé, il est à l'hôpital...

Clark allume une lampe de poche.

Lex : Dans un état grave.
Clark : Oh, si je peux t'aider en quoi que ce soit.
Lex : Non ! Y'a rien à faire. Il ne reste qu'à attendre. Une colonne lui est tombé dessus au plus fort de la tempête. Il serait mort si je l'avais pas sorti de-dessous. Seulement, avant de l'en sortir, j'ai longuement hésité.
Clark : Mais....
Lex, se tournant pour faire dos à Clark : Je pensais que ma vie serait mille fois plus simple si je le laissais mourir.
Clark : Tu l'as sauvé. C'est le principal.
Lex, se retournant pour lui faire face : Non, mon père voit pas les choses ainsi. Le pardon ne fait pas partie de son lexique affectif. Au mieux, il considérera mon geste comme un signe de faiblesse.
Clark : Alors, qu'est-ce que tu vas faire ?
Lex : Je vais pas te laisser chercher tout seul. Tu as une autre lampe ?

Clark sourit.


Dans une forêt
Clark et Lex sont dans la forêt munis de lampe de poche. 

Clark : Papa !
Lex : Monsieur Kent ! Monsieur Kent !

Ils regardent à chaque recoins des bois.

Clark : Papa !

Lex s'arrête et reçoit une goutte de sang sur la tête. Il relève la tête. Une voiture est en l'air dans un arbre. Clark le rejoint et suit son regard.

Clark : Tu sais à qui elle est ?
Lex : Non. Pour gagner du temps on devrait se partager le secteur.
Clark : Ouais, on se retrouve ici dans une demi-heure.

Il s'en va. Lex continue de contempler la voiture et part de son côté.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan a allumé un chandelier et frappe au dessus de lui. Il soupire.

Jonathan : On est coincé.

Il revient sur ses pas et voit Nixon accroupi chercher quelque chose.

Jonathan : Hé, qu'est ce que vous faîtes ?
Nixon, déplaçant la barre de fer : Je cherche mon téléphone portable.

Il se relève.

Nixon : C'est notre seul espoir.

Jonathan descend les escaliers.

Nixon : Je tiens le scoop le plus fabuleux de l'histoire de l'humanité et je ne peux meme pas l'écrire.
Jonathan, allumant une bougie : Clark n'est pas un scoop, c'est mon fils. Si vous voulez être célèbre ça vous regarde, mais je ne vous laisserais pas lui gâcher la vie.
Nixon : C'est pour ça que vous m'avez couru après ? D'ailleurs vous alliez faire quoi au juste ? Vous alliez m'assommer et me faire disparaître au milieu des bois ?
Jonathan, s'énervant : Vous êtes entré illégalement dans ma propriété et votre seul but était de tuer mon fils.
Nixon : Vous avez chez vous le plus exceptionnel des êtres vivants sur Terre et il vous sert de garçon de Ferme. Pourquoi cacher sa véritable identité ? Pourquoi ne pas en parler au monde entier ?

Jonathan continue toujours d'allumer les bougies.

Jonathan : Ce sera à lui d'en décider et pour le moment il est trop jeune.
Nixon : Vous attendez quoi ? Qu'il soit en âge de boire de l'alcool ou de s'engager dans l'armée ?
Jonathan, d'un ton ferme : J'attends qu'il soit près !
Nixon : Cessez de jouer les protecteurs au grand cœur et avouez-le. Vous l'avez recueilli pour remplacer l'enfant que vous ne pouviez pas avoir.
Jonathan : Ce qui importe maintenant, c'est que Clark est notre fils et que nous l'aimons.
Nixon, avec un rire moqueur : Non mais je rêve ! "Son fils" ! Il n'est même pas humain.

Jonathan énervé, se retourne et lui donne un coup de poing. Il s'avance vers Nixon tout doucement.

Nixon, reculant : Vous pouvez me tuer pour avoir dit ça mais vous savez que c'est vrai. Vous n'êtes qu'un paysan borné incapable d'appréhender la portée du destin prodigieux de Clark.

Jonathan le prend par le col.

Nixon : Clark n'est pas votre chose. Il appartient à l'humanité toute entière.

Une sonnerie de téléphone retentit.  Nixon se libère et  se rue sur son portable.

Nixon : Allo ! Lex ?!


Dans la forêt
Lex avance rapidement tout en téléphonant.

Lex : Nixon !


Dans la maison
Nixon, répondant : Écoutez, je suis...
Lex, au téléphone : Où êtes-vous ?

Jonathan prend le portable et l'envoie contre un mur.

Nixon : Vous êtes complétement cinglé ou quoi ? Je croyais que vous vouliez sortir d'ici.
Jonathan : J'en avais bien l'intention, mais comme vous êtes de mèche avec Luthor, je ne tiens pas à vous voir tous les deux détruire la vie de mon fils. Je préfère encore moisir ici avec vous.

Et il s'en va, fou de rage contre Nixon. Ce dernier ne sait pas quoi faire.
 

Dans la forêt
Lex : Nixon, vous m'entendez ?

Clark arrive et Lex éteint son téléphone.

Lex : Clark, J'essayais de voir si les pompiers pouvaient déjà lancer des recherches.
Clark : Non, tu mens !  Tu étais en ligne avec Roger Nixon ! Ma mère m'a dit qu'il n'arrêtait de fouiner autour de la Ferme. Mon père l'a suivi dans la tempête.
Lex : Clark, j'ignorais que Nixon rodait autour de chez vous.
Clark : Tiens subitement tu le connais ? Tu m'avais affirmé que non ! Comment tu veux que je te crois après ça ? C'est la deuxième fois que tu ne sais pas quoi répondre aujourd'hui ! Mon père m'avait bien dit que je devais me méfier de toi !
Lex : Clark ! Non, attends ! T'es crevé, t'es à bout de nerfs.
Clark, s'emportant : N'essaye pas de m'embobiner. C'est pour retrouver mon père ou Nixon que tu es venu ?
Lex : A ton avis, c'est quoi ?
Clark : Je ne joue pas aux devinettes et je me passerais de ton aide !

Il récupère sa lampe de poche des mains de Lex. Il s'en va.

Lex : Clark !

Mais il ne se retourne pas et continue de fouiller la forêt.

Clark : Papa !

Lex reste sans rien dire.
 

Talon
Nous voyons le panneau d'affiche du Talon sur lequel il est écrit :

Voix off : "Service d'aide au victimes de la tornade".

A l'intérieur du café, nous voyons un panneau avec plusieurs photos de personnes disparus. Quelqu'un pose une photo de Jonathan parmi les victimes disparus.

Martha : Bon, je vais aller voir les responsables de la croix rouge. Peut-être qu'ils auront du nouveau.
Lana : Clark !

Clark qui regarde le panneau, se retourne.

Lana : Toujours rien ?

Ils marchent tout en discutant.

Clark : On a passé la nuit à le chercher. Ce matin, les secours ont pris le relais. On a fouillé la ferme de fond en comble. Je ne sais plus quoi faire. Il est porté disparu depuis douze heures.

Lana lui pose une main sur son épaule pour le réconforter.

Lana : On va le retrouver. Garde espoir !
Clark : Oui, tu as raison ! Tu as déjà récupéré de tes émotions ?
Lana : Je me rends utile. D'autres ont fait la même chose pour moi après la pluie de météorite. Je m'en souviens encore.
Clark : Je suis content que tu n'aies rien eu !
Lana : Heu...tu m'as retrouvé comment au faite ?
Clark : Par le plus grand des hasards. Tu étais évanouie au bord de la route. Tu as dû être projetée hors de la voiture.
Lana : T'es sur que tu me dis tout ?
Clark : Oui ! Pourquoi ?
Lana : Pour rien. Dans ma tête, je vois des images qui ont l'air si vraies que.... Je vois la voiture se faire aspirer dans la tornade et...et toi, tout à coup, tu...
Martha, interpellant son fils de loin : Clark !

Il se tourne la tête en direction de sa mère.

Martha : Ils ne savent rien de plus !

Elle se place entre Lana et Clark.

Lana : On doit avoir besoin de moi ! Allez, courage !
Martha : Je vais m'occuper du standard, comme ça je serais la première à être informé. Si quelqu'un retrouve ton père, il appellera ici. On a retrouvé deux personnes âgées sous les décombres ce matin. Alors, gardons espoir !
Clark : S'il est mort je ne me le pardonnerai jamais. C'est de ma faute tout ça !
Martha : Je t'interdis de penser une chose pareille. Tu es ce que tu es, tu n'y peux rien. Il y aura toujours des gens pour profiter de toi et exploiter tes dons. Avec ton père, on a essayé de te protéger le plus longtemps possible. Mais on ne sera pas toujours là. Ces dons que tu as, sont un fardeau que tu vas devoir apprendre à porter tout seul.
Clark : On n'en est pas...
Martha : Quand ce jour arrivera, je sais que tu feras honneur au principe dans lesquelles on t'a élevé. Et qu'on aura de quoi être fière de toi !

Elle le laisse. Mais il semble inquiet plus que jamais.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Dans la forêt, nous voyons la maison et quelques débris causés par la tornade. A l'intérieur, Nixon se trouve dans un coin et retourne voir Jonathan.

Jonathan : Cette fondation ne datent pas d'hier. C'est un mélange de plomb et de ciment qu'on utilisait sur des terrains stables.

Il jette la barre de fer.

Nixon : Qu'est ce qu'il y a ? Vous avez peur qu'on meurt de saturnisme ?

Jonathan essaye de garder son calme.

Jonathan : Clark ne voit pas à travers le plomb.
Nixon, étonné : Il arrive à voir à travers la matière ? Incroyable ! Que sait-il faire encore ? Imaginez ce que je pourrais obtenir si j'avais ne serais-ce que la moitié de ces dons. La fortune, le pouvoir. Les retombées sont inimaginables.
Jonathan : C'est exactement le genre de discours qui m'incite à garder le secret.
Nixon, s'asseyant : Si je ne l'avais pas découvert, un autre l'aurai fait. Vous n'auriez pas pu le garder bien longtemps votre secret.
Jonathan : C'est ça.
Nixon : Les gens ont le droit de savoir.
Jonathan : Quelque soit les répercussions que cela puisse avoir sur la vie de mon fils.

Nixon se lève.

Nixon : Monsieur Kent ! Depuis des temps, Immémoriaux l'homme regarde les étoiles et se demande : "qu'est-ce qu'il y a là-haut ?"

Jonathan tourne la tête vers le journaliste, l'air agacer.

Nixon : Clark est la réponse qu'attend l'humanité depuis la nuit des temps.

Il se regardent. Nixon commence à sourire et Jonathan dit :

Jonathan : Je connais un moyen de sortir d'ici.
Nixon : Et vous allez me mettre dans la confidence.
Jonathan : Donnez-moi l'enregistrement et je le ferai.
Nixon : Ça n'y compter pas !
Jonathan : C'est votre survie contre votre reportage. A vous de voir ce qui est le plus important pour vous. Quant à moi j'ai déjà choisi.

Ils continuent à se fixer et Nixon sort la pellicule de sa poche et lui donne à Jonathan. Ce dernier la prend et détruit la bande. Nixon semble mal dans sa peau en voyant Jonathan détruire son futur reportage. Quant à Jonathan, il le regarde tout en détruisant.

Nixon : Bon alors, je peux savoir maintenant ?

Jonathan arrache un bâton et le donne à Nixon. Il lui montre où il doit frapper.
 
Jonathan, montrant un mortier : Appuyez là ! Allez-y
Nixon : Le mortier est plus friable !
Jonathan, se baissant et ramassant un bâton : Si on arrive à se frayer un chemin par là, on peut remonter jusqu'à la surface.

Et c'est alors que les deux font équipe pour se sortir de la maison.
 
 
Ferme des Kent
Clark marche à la Ferme, visiblement triste et retrousse la manche de sa chemise. C'est alors qu'il aperçoit quelque chose et s'approche. Lex est au téléphone à coté de sa voiture.

Lex, au téléphone : Oui, je te rappelle.

Il décroche.

Lex : Clark...
Clark, d'un ton ferme : Qu'est-ce que tu me veux ?
Lex : Je regrette de ne pas être venu t'en parler tout de suite. C'est vrai que je connais Roger Nixon. Je voulais seulement te protéger.

Clark s'arrête de marcher et se retourne face à Lex.

Clark : De quoi voulais-tu me protéger ?
Lex : Juste avant la tornade, il est venu me parler au manoir. Il avait des informations à vendre sur ta famille.
Clark : Quoi comme information ?
Lex : Peu importe Clark, c'est un menteur, et il flaire le coup médiatique. Il est prêt à tout. Je lui ai interdit de vous approcher. Quand j'ai vu sa voiture, je me suis dit que la disparition de ton père avait peut-être un rapport avec lui.
Clark : Pourquoi tu ne m'en as pas parler ?
Lex : Je ne voulais pas t'affoler avant d'en être sûr.
Clark : Je ne sais plus ce que je dois croire ! Tu m'embrouille !
Lex : Je n'embrouille jamais mes amis et je veux que tu le croies ! Attend, bouge pas.

Il se dirige vers sa voiture et prend un plan.

Clark : C'est une carte de la région ?
Lex : Aux dix millièmes. C'est le réseau des antennes relai des téléphones portables. J'ai fait faire quelque recherche.

Il montre la carte à Clark et tous les deux commencent à discuter des recherches.

Lex : Une seule antenne est encore debout ce qui signifie que Nixon et donc peut-être ton père se trouvent dans un rayon d'un  kilomètre de l'endroit où on était cette nuit. Je me trompe peut-être, mais on peut tenter le coup.

Clark prend la carte dans ses mains et la contemple de plus près.
 

Le pré fabriqué, alentours de la maison
Pete : Monsieur Kent !
Clark  : Papa !
Chloé : Ça y est, on est à la périphérie du réseau.

Pete, Chloé et Clark cherchent Jonathan munis de cartes.

Pete : Y'a pas un seul bâtiment dans ce secteur. Encore une fausse piste !
Chloé, repliant sa carte : Une seconde, regardez ça.

A quelque mètre, une maison est écrasée sur le sol. C'est celle ayant recouvert le sous terrain dans lequel Jonathan et Nixon sont coincés. Les trois amis s'approche alors vers la maison.

Pete : C'est la tornade qui a dû l'apporter là !

Clark commence alors à courir et utilise sa vision au rayon X mais ne trouve personne à l'intérieur.

Clark : Il n'est pas à l'intérieur !
Chloé : T'es devenu voyant extra lucide ?
Pete : Ouais, comment tu peux en être sur ? Monsieur Kent !

Chloé ramasse le caméscope de Nixon.

Clark : Papa !
Pete : Monsieur Kent !


Dans la maison
Nixon a commencé à se frayer un chemin.

Nixon : Vous avez entendu ?
Jonathan : On nous cherche ! Chloé ! Pete !
Nixon : Au secours !!!
Jonathan : On est là sous terre !
Nixon : Ils peuvent pas nous entendre ! On va y rester si on fait rien. Il faut pas que j'arrête de creuser.
Jonathan : Roger, faites attention à ne pas...

Mais le sol cède et Nixon reçoit un gros caillou. Ils se font recouvrir de terre et de poussière.
 

Extérieur de la maison
Chloé : Vous n'avez rien entendu ?

Clark retente une vision au rayon X et découvre qu'il ne peut pas regarder en-dessous.

Clark : Bon, venez ! On va voir plus loin !
Chloé : Monsieur Kent !
Clark : Papa !
 

Dans la maison
Les deux hommes sont inconscients et recouverts de poussières et par la terre. Parmi celle-ci se trouve des  morceaux de météorites.
 

Talon
A la télé, se trouve un journal parlant de la tornade.

Présentatrice télé : Voici encore un exemple qui montre à quel point la tornade a été violente. Il ne reste pratiquement plus rien de cette voiture.

Lana regarde attentivement le journal télévisé tandis que Martha arrive avec un gros carton vers elle.

Présentatrice télé : Sa conductrice, Lana Lang, s'en est miraculeusement sortie indemne. Car au milieu de cette dévastation massive, c'est bien des miracles qu'il s'agit.
Martha : J'imagine que tu as vécu un vrai cauchemar.
Lana : Oui, je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie.
Martha : Le principal c'est que tu sois là !

Elles s'enlacent.

Lana : Merci de votre soutien madame Kent. Surtout que ça ne doit pas être facile pour vous.

Elles commencent à marcher.

Martha : Je suis une sainte. Oh, c'est fou, j'ai l'impression de revenir des années en arrière.
Lana : La pluie de météorite ?
Martha : Oh oui... Je m'en souviens comme si c'était hier.
Lana : Oui, moi aussi.
Martha : Excuse-moi. Je ne voulais pas te rappeler de mauvais souvenir.
Lana : Ça ne fait rien, y'a eu aussi du bon comme cette photo de moi en fée en couverture des magazines. C'était chouette !
Martha : Tu sais, si ça peut te mettre du baume au cœur. Tu m'as exaucée un vœu ce jour-là. J'étais allée acheter des fleurs chez Nell. C'était juste avant les météorites. Je te revoie assise sur le comptoir avec ta baguette magique et tes petites ailes.

Elles rigoles en revoyant ce moment.

Martha, continuant : Et tu m'as demandée si je voulais faire un vœu. J'ai dit oui. Et quelques heures plus tard, Clark entrait dans notre vie. Je ne lui ai jamais raconté cette histoire.
Lana : Clark a beaucoup de chance de vous avoir comme parents. Vous et Monsieur Kent. Je l'ai toujours un peu envié. Vous, on peut tout vous dire.
Martha : Et je suis vraiment contente que vous soyez devenus si proches l'un de l'autre.
Lana : Oui, moi aussi.
 

Dans la forêt
Clark, Chloé et Pete, toujours dans les bois, continuent à chercher Jonathan.

Pete : Monsieur Kent !
Chloé : Monsieur Kent !

Chloé passé devant Clark qui regarde sa carte.

Pete : Monsieur Kent !

Clark regarde passé Chloé et hésité à aller lui parler. Mais décide de lui parler.

Clark : Euh... Chloé.
Pete, continuant à chercher Jonathan : Monsieur Kent !

Clark : J'aimerais m'excuser de t'avoir fait brusquement faux-bond au bal.
Chloé : Oh ! T'es pas au courant ? Pour les chevaliers servant volant au secours d'un ami dans la tempête, il y a prescription. Et puis, je sais que tu aurais fait la même chose pour moi !
Clark : Le cœur sur la main. Comment je pourrais me faire pardonner ?
Chloé : Écoute, j'ai réfléchie à tout ça. Après une catastrophe naturelle, on ne voit plus les choses de la même façon. Donc voilà, Je crois que le mieux pour nous deux c'est de rester bons amis. Les relations amoureuses, ça devient toute suite compliqué.
Clark : Ah, hé bien... Oui ! Oui, tu as raison, c'est une bonne idée.
Chloé : Tu trouves ?
Clark : Oui. Oui, pour moi le plus important c'est notre amitié. Pour rien au monde, je ne voudrais la perdre.
Chloé : Tant mieux. Super ! Formidable !  Au moins, comme ça les choses sont claires.
Clark, gêné : J'aimerais jeter un coup d'œil par là.
Chloé : Ouais d'accord,  je vous rejoindrai, mais là je peux plus, j'ai les pieds en compote.

Clark s'en va et Chloé part s'appuyer contre un arbre en pleurant.  Pete arrive.

Pete : Monsieur Kent ! Ah t'es là !
Chloé, triste : Oui !
Pete : C'est quoi ce sourire crispé ?
Chloé : Rien ! Clark et moi, on vient de se jurer une amitié éternelle et on en restera là.
Pete : Il t'a fait le coup de l'amitié ?
Chloé : Non, c'est moi. Mécanisme de défense.
Pete : Écoute, Chloé. C'est un petit coup de déprime, c'est tout.  On s'attendait à vivre une grande soirée et voilà ce qu'on a eu.

Après un long silence.

Chloé, essuyant ses larmes : La soirée avait si bien commencée. Oh, Qu'est-ce que je raconte, c'est d'un pathétique ! Une tornade ravage tout, blesse tout plein de gens, et moi je pleurniche parce que Clark n'a pas répondu à mes fantasmes de midinettes! Tu dois me trouver abominable.
Pete, la taquinant : Ouais, un véritable monstre. Allez viens.

Et ils partent, Pete la tenant par les épaules.
 

Le pré fabriqué, dans la maison
Jonathan et Nixon sont toujours allongés par terre. Nixon se réveille en toussant.

Nixon : Je peux plus respirer.
Jonathan, toussant à son tour : L'effondrement a dû couper l'arrivée d'air.

Nixon se relève alors que Jonathan reste au sol visiblement coincé. Il regarde au plafond.

Nixon : Mourir dans une tombe, quelle ironie du sort. Vous au moins, vous laissez un héritage derrière vous. Vous pouvez être fier de ce que vous avez accompli.
Jonathan : Oui. La première fois que Clark s'est servi de ses pouvoirs... Il s'était glissé à quatre pattes sous notre lit, un beau lit en chêne massif, j'ai rampé dessous à mon tour pour essayer de le déloger... alors là tout à coup, le lit est parti comme une fusée. Il avait un ans. Il savait à peine marcher, mais il était capable de soulever au moins deux cent kilos à bout de bras.
Nixon : Et vous avez fait quoi ?
Jonathan : On a décidé de l'emmener voir un scientifique. Quelqu'un qui soit mieux équipé que nous...pour comprendre ce phénomène. Mais quand on est arrivé devant son bureau, Martha a dit que si on laissait le petit en observation ...on ne le reverrait jamais parce qu'ils ne le laisseraient pas repartir. Alors on l'a ramené à la maison. C'était peut-être une erreur, mais je ne l'ai jamais regrettée. Si c'était à refaire, je le referais.
 

Smallville Medical Center, couloir
Lionel est allongé, on le déplace.

Médecin 1 : Le temps joue contre nous. Pour ses vertèbres, je ne suis pas trop inquiet, mais plus on attend plus le nerf optique se dégrade.
Lex : Vous pouvez l'opérer d'urgence ?
Médecin 2 : Non, je suis contre. Tant que l'état du patient ne s'est pas stabilisé, il est totalement exclu d'envisager une opération.
Médecin 1 : D'accord, c'est risqué d'opérer, mais on a plus à perdre en ne faisant rien.
Médecin 2 : C'est à vous de décider.
Lex : Opérez-le !
Médecin 2 : Très bien.
 

Ferme des Kent
Martha, Clark et Pete sont regroupés autour de la table recouverte de plans en tout genre.

Clark : Où est-ce que tu as trouvé ces plans, Pete ?
Pete : Ma mère les a empruntés aux archives du Comté. Les premiers relevés topographiques remontent à 1920.
Clark : Dans celui de 1988, on voit une église à Hobson Pond.
Pete, regardant Martha : J'ai jamais vu d'église dans ce coin.
Martha : C'est parce qu'elle a été détruite par la pluie de météorite.
Clark : Oui, et l'édifice comportait également une crypte.
Martha : Jonathan a très bien pu en entendre parler.
Clark : Je crois savoir où c'est ! Le pré fabriqué. Il a du s'écraser pile dessus.

Il se relève et commence à partir.

Pete : Clark, tu ne pourras pas sortir ton père de là tout seul !
Martha : Heu...bon, voilà ce qu'on va faire ! Pete va m'accompagner en ville et on te rejoint là-bas avec les secours.
Clark, approuvant : D'accord !


Le pré fabriqué, alentour de la maison
Clark arrive en super-vitesse et s'arrête devant la maison. Il soulève la maison et la fait basculé en arrière. Elle se casse en milles morceaux. Il utilise sa super-vitesse pour entrer à l'intérieur du sous terrain.
 
Clark : Papa !!!
Jonathan, faible : Clark...

Clark va pour sauver son père, mais est arrêté par les météorites. Ses veines changent alors de couleur en devenant vertes. Il tombe.
 
Nixon, l'ayant vu tomber : Kent ! Qu'est-ce qui lui prend tout d'un coup ?
Jonathan : Il faut qu'on l'éloigne le plus vite possible des météorites. Elles le rendent malade.

Nixon prend une météorite dans ses mains.

Jonathan : Dépêchez-vous ! Sortez-le de là !

Nixon se relève tant bien que mal et met la pierre dans la poche du blouson de Clark !

Jonathan : Qu'est-ce que vous faîtes ?
Nixon : Plus besoin de cassettes. J'ai là toutes les preuves qu'il me faut.
Jonathan : Qu'est-ce que vous allez faire ? Nixon ! Vous ne comprenez pas ! Les météorites sont...Clark...

Il est très faible.
Un peu plus loin dans la forêt, Nixon traîne Clark.  Il le pose qui gémit de douleur. Nixon prend ses clés de voiture et appuie sur le bouton. La voiture fait un petit bruit et Nixon lève la tête.

Nixon : Au nom de Dieu !

Il se retourne et Jonathan lui saute dessus.

Jonathan : Vous...

Il donne un coup de poing.

Jonathan, fou de rage : Vous n'enlèverez pas...

Il redonne un coup de poing.

Jonathan : ...mon fils !

Les deux hommes se battent. Nixon donne un coup de genou à Jonathan et se lève, mais Jonathan l'attrape par les chevilles, se lève et cogne Nixon contre un arbre. Le journaliste se défend en lui donnant un coup de poing au ventre. Il attrape une barre de fer tandis que Jonathan souffre de douleur. Il frappe au visage de Jonathan qui se tient contre l'arbre et tombe au sol. Il saigne beaucoup. Nixon se met au-dessus de lui.

Nixon : Comme je le disais...l'humanité a le droit de savoir...et contrairement à vous...monsieur Kent... Je suis prêt à aller jusqu'au meurtre pour mes convictions.
 
Il se prépare à frapper Jonathan quand un tir retentit. Nixon s'est fait tirer dessus. Son sang se répand le long de sa chemise. Il tombe sur Jonathan, on découvre que c'est Lex qui vient de tirer. Jonathan retire Nixon de son corps et se relève.

Jonathan : Clark !

Il court vers Clark.

Lex : Ça va monsieur Kent ?
Jonathan : Ouais...

Lex se rapproche de Nixon tandis que Jonathan essaye retourne son fils.

Jonathan : Réveille-toi fiston.

Il retire sa veste.

Jonathan, retirant la veste : Donne-moi ça !

Il jette la veste loin de son fils et tient son fils dans ses bras.

Jonathan : Clark, ça va maintenant ?
Clark : Je crois que oui.

Jonathan met ses bras autour de Clark. Lex de son côté, regarde le corps de Nixon, son révolver à sa main.


Un peu plus tard, on envoie le corps de Nixon à la morgue alors que Martha rejoint son fils , qui attends des nouvelles de son père.

Martha : Ton père a une côte fêlée, mais rien de grave.
Clark : T'avais raison, c'est un dur à cuire. Toi aussi maman, je t'ai vu à l'œuvre, t'as un tempérament d'acier !
Martha : T'es gentil, mais en faîtes, j'étais morte de peur.
Clark : Tu le cachais bien, t'es une super maman.

Il se rapproche de l'ambulance ou Jonathan se fait soigner. Il a une grande bande son ventre.

Jonathan, à un ambulancier : C'est bon, c'est bon. Ouais, c'est bon.
Clark : Papa, comment tu te sens ?
Jonathan, à l'ambulancier : Merci.

Il se rapproche de sa famille.

Jonathan : Comme quelqu'un qui a reçu une maison sur la tête.
Clark : Je suis content que t'es pas...enfin, tu sais...
Jonathan : Que j'ai pas quoi ? Tué Nixon ? Je te cache pas que ça a été dur de me retenir. C'est pas l'envie qui m'en manquait. Mais j'ai pensé à toi et à ce que ta mère et moi on essaye de t'enseigner. Le tuer, c'était entrer dans son jeu et ça je ne le voulais pas.
Clark : Heureusement que Lex était là.
Jonathan : Clark ! Roger Nixon m'a dit que Lex était venu le trouvé pour faire une enquête sur toi.
Clark : C'est pas ce que dit Lex. Lui, il dit qu'il a dissuadé Nixon de venir nous ennuyer.
Jonathan : Il y en a forcément un des deux qui ment.

Clark regarde sa mère.

Clark : Moi, je crois que la question qu'on devrait se poser c'est : lequel a voulu te tuer et lequel ta sauvé la vie ?

Plus loin le shérif Ethan finit d'interroger Lex.

Shérif Ethan : Si j'ai d'autres questions monsieur, je vous rappellerai.
Lex : Merci ! Monsieur Kent !
Jonathan : Lex .

Jonathan regarde sa famille.

Lex : Écoutez...
Jonathan : Lex ! Je sais que je dois vous remercier pour m'avoir sauvé la vie.

Clark et Martha sont émus par les mot de Jonathan. Martha en a le sourire.

Lex : On fait la paix ?

Il tend sa main. Jonathan tend également sa main.

Jonathan : Oui.

Clark, Martha, Jonathan et Lex sont ravis.
 

Smallville High School
Nous voyons les couloirs du lycée, vide.
Le plan suivant, nous montre un ordinateur avec une photo de Clark et Chloé au bal du printemps. Chloé regarde la photo en pleurant. Elle s'essuie les yeux et prend sa souris.

Chloé, dans sa tête : "Êtes-vous sur de vouloir effacé ce fichier ?"

Elle appuie sur Oui, et la première photo s'en va. Elle fait ça avec toutes les photos.

Chloé, dans sa tête : "Voulez-vous vider la corbeille et effacé définitivement les fichiers qu'elle contient ?"

Elle ne sait pas ce qu'elle doit et soupir. Finalement, elle décide de...

Chloé, dans sa tête : "Annuler l'opération"
 

Ferme des Kent
Clark marche tout seul. Son père réparant les barrières l'interpelle.

Jonathan : Clark !

Il s'arrête de travaillé et marche vers son fils.

Jonathan : Ta mère m'a racontée, ce qu'il s'est passé ! La tornade, Lana !
Clark : On a vécu un truc ensemble et on ne peut pas en parler.
Jonathan : Mais si ça te pèse trop, à moi tu peux parler.

Ils s'arrêtent de marcher et se font face.

Clark : Tu sais...Je suis passé à travers pas mal d'épreuve.

Il se dirige vers une barrière suivi de Jonathan qui le suis.

Clark, continuant : Mais là-haut, dans la tornade, j'ai jamais eu aussi peur de ma vie. D'abord, je n'y voyais rien du tout. Des objets me rebondissaient dessus, je ne pouvais plus rien contrôler. Je sais que c'était surement le vent, mais je me suis à avancer vers la voiture comme si j'y arrivais par la force de ma volonté. J'avais l'impression que je savais voler.
 

Smallville Medical Center, chambre de Lionel
Lionel est allongé sur son lit, l'opération est terminée. Lex est assis sur un siège à côté de lui.

Lionel : Lex...Lex
Lex, se relevant : Oui...

Il allume la lumière de la chambre.

Lex, avançant vers Lionel : Papa. Comment vas-tu ? Les médecins n'ont rien voulu me dire.
Lionel : Ils suivent mes consignes. Je voulais t'annoncer la nouvelle moi-même.  Il y a...il y a de fortes chances pour que je puisse retrouver l'usage de mes jambes.
Lex : C'est une excellente nouvelle. N'est-ce pas ?
Lionel : Écoute. Il...il faut que je te fasse une confidence. Je me suis souvent montré impitoyable parce que je savais que mes adversaires ne me feraient aucune concession. Je sais que tu m'as toujours considéré comme un adversaire. La seule fois ou...ou j'ai eu besoin qu'on me donne la main, tu étais là et tu m'as sauvé la vie. Je te remercie Lex. Écoute, je sais que tu as donné ton accord pour que les médecins procèdent d'urgences à l'opération.
Lex : C'est vrai, je me suis dit qu'il fallait agir vite.
Lionel : A ta place, j'aurais fait pareil, mais tout comme toi, j'aurai commis une erreur.
Lex : Pourquoi tu dis ça ?
Lionel : J'ai perdu la vue, l'opération a échouée et c'est irrémédiable. J'aurai préféré que tu ne me viennes pas en aide. Que tu ne...que...que tu me laisses mourir...mourir.

Choqué, Lex s'éloigne.

Lionel : Lex...Lex...

Lex commence à ouvrir la porte.

Lionel : Lex...
 

Ferme des Kent, la grange
Clark est assis sur les marches alors que Lana vient le rejoindre.

Lana : Qu'est-ce que tu fais ?
Clark : Je réfléchis.
Lana : On dirait que tu te caches.
Clark : J'attends que les choses reviennent à la normale.
Lana : C'est impossible !
Clark : Qu'est-ce que tu veux dire ?
Lana, s'approchant vers Clark : Nell disait la même chose après la pluie de météorites. Mais ces épreuves nous transforment. On perd ses illusions. On apprend des choses sur soi-même.
Clark : Qu'est-ce que tu as appris ?
Lana : Au fond de moi, j'ai toujours cru que je mourrai jeune. C'est peut-être à cause de mes parents. Je me sentais coupable de leur avoir survécu.

Elle regarde Clark.

Lana : Quand j'ai vu la tornade me foncer dessus, je me suis dit : "Ça y est, mon destin va enfin s'accomplir". Puis je t'ai vu près de moi. Tu m'as prises dans tes bras et tu m'as dit que tu étais là et que je ne risquais plus rien.

Clark va pour commencer à parler, mais Lana l'interrompt en continuant.

Lana : Je sais que ça a l'air dingue, mais maintenant je réalises que ça s'est produit un certain nombre de fois. Que tu sois là pour me protéger. Je me dis alors, qu'il y a peut-être en...en Clark Kent plus qu'il ne veut bien le montrer.
Clark, se levant : Tu as raison. C'est carrément dingue. Je suis exactement tel que tu me vois.
Lana : Clark ! Tu sais que tu peux tout me dire ? Tu me fais confiance ?
Clark : Ouais, je te fais confiance, mais j'étais pas dans la voiture.
Lana : Alors comment j'ai pu m'en sortir ? Je ne crois pas aux contes de fées !
Clark : Tu n'étais pas faites pour mourir jeune, c'est tout.
Lana : Bon, comme tu veux ! Mais dis toi bien une chose. Tu ne pourras pas te cacher là éternellement.

Lana s'en va. Clark ne se retourne pas. En-dessous du loft, Lana s'arrête tandis que Clark regarde la grange vide par la balustrade. Lana s'en va.


Dans un champ
Nous voyons le vaisseau de Clark qui a atterri au beau milieu d'un champ de blé.

 

Fin de l'épisode

 

Ecrit par Chloe59 
Activité récente
Actualités
NASCAR Sprint Cup Series Awards

NASCAR Sprint Cup Series Awards
Justin Hartley s'est rendu à la soirée 'NASCAR Sprint Cup Series Awards', une cérémonie de remise de...

Office Uprising

Office Uprising
Quelques jours seulement après avoir boucler le tournage de la première saison de 'Blood Drive',...

'Allied' UK Premiere

'Allied' UK Premiere
Lizzy Caplan s'est rendue à l'avant-première brittanique de son dernier film, 'Allied' ('Alliés' en...

Unlikely Heroes 4th A. Recognizing Heroes Charity Benefit

Unlikely Heroes 4th A. Recognizing Heroes Charity Benefit
Ian Somerhalder était à la 4ème édition du gala de charité 'Unlikely Heroes 4th A. Recognizing...

No Flights, No Tights

No Flights, No Tights
Tom Welling met à profit sa notoriété acquise grâce à 'Smallville' en sortant une collection de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play