VOTE | 239 fans |

#103 : Tête Brûlée

L'entraîneur de l'équipe de football américain du lycée devient capable de déclencher des incendies après avoir été exposé aux météorites. Il en profite pour éliminer tout ceux qui pourraient l'empêcher de remporter le championnat. Clarks'oppose à lui quand il attaque Chloé et le proviseur.

[+ d'infos]

Plus de détails

L'épisode commence alors qu'un match de football américain se joue. Bien entendu c'est l'équipe de Smallville qui gagne. Dans les vestiaires c'est l'euphorie. Les joueurs acclament l'entraîneur Walt. Soudain Whitney prend la parole et annonce à ses co-équipiers que s'ils gagnent leur prochain match, non seulement ils pourront se qualifier pour les championnats mais qu'en plus il s'agira de la 200ème victoire de l'entraîneur. Des cris de joie résonnent dans la pièce. 

Plus tard, nous retrouvons l'entraîneur Walt dans son sauna privé. Il arrose les pierres, libérant de la fumée et bizarrement elle est verte. Un grand zoom est fait sur ces pierres et nous découvrons alors qu'il s'agit de fragments de météorites. Le principal Kwan entre dans le sauna et demande à Walt de sortir pour qu'ils discutent. Une fois dehors, Kwan lui explique qu'il a découvert que sept de ses joueurs ont triché à l'examen d'anglais et que par conséquent ils ne pourront pas participer au prochain match. L'entraîneur lui demande s'il ne peut pas oublier cette histoire jusqu'à la fin de la saison mais le principal est ferme. Il est hors de question de faire une exception. Walt est hors de lui et soudain un début d'incendie démarre dans la pièce. 

Le lendemain, Chloé, Pete et Clark monte les marches qui les conduisent dans la cour du lycée tout en parlant de la tricherie des sportifs. Chloé a en effet écrit un article sur le sujet et elle leur dit fièrement qu'elle a même reçu des lettres d'insultes. De loin, on entend que Lana et Whitney ont une petite altercation pour la même histoire. Dans la cour, les accusés rejoignent l'entraîneur. Celui-ci demande à tous les joueurs ainsi qu'aux pom-pom girls de ne pas répandre de fausses rumeurs. Alors que Chloé tente de prendre une photo, l'un des sportifs lui lance un ballon en direction de son visage mais Clark l'arrête à quelque centimètres d'elle. Il le renvoie ensuite en direction du joueur, qui le reçoit en plein dans l'abdomen. Il a visiblement eu du mal a arrêter la passe et Walt l'a remarqué. 

Un peu plus tard dans les couloirs du lycée, l'entraîneur vient voir Clark et lui demande pourquoi il n'est pas dans l'équipe. Notre garçon de ferme répond que son père a besoin de lui mais Walt insiste allant jusqu'à demandé à Whitney si Clark ferait un bon co-équipier. Celui-ci répond que oui et Clark se laisse convaincre. Pete qui est présent lui rappelle cependant que Jonathan refuse qu'il fasse partie de l'équipe. Toujours dans les couloirs nous retrouvons le couple star du lycée, Lana et Whitney. La jeune fille ne comprend pas que Whitney couvre ses amis et qu'il pense que ce qu'ils ont fait n'est pas grave. Ne comprenant pas sa réaction il demande à Lana ce qu'elle a et elle lui répond qu'elle n'est pas d'accord avec lui et que de toute façon elle aussi elle veut faire ses preuves. 

A la ferme des Kent, Jonathan et Clark parlent de son nouveau passe-temps. Jonathan est clair, il ne souhaite pas que son fils joue de peur qu'il ne blesse les autres mais Clark est déterminé. Il dit à son père que de toute façon il jouera, avec ou sans son accord. 

Au manoir des Luthor trois hommes attendent impatiemment l'arrivé de Lex. Celui arrive enfin et il est visiblement amusé par la présence des ses messieurs. Il s'agit en fait d'employés de la Luthor Corp envoyés par Lionel. Dominic, l'un des hommes, demande à Lex si comme son père lui a demandé il a licencier 20% du personnel. Lex lui répond que non et qu'il a même l'intention d'employé 20% de personnes en plus. Dominic lui indique clairement qu'il va faire un rapport à Lionel mais Lex ne semble pas du tout intimidé. 

Nous nous trouvons maintenant dans la maison de Lana, dans sa chambre plus précisément. On la voit emballer ses affaires de pom-pom girl dans un carton. Sa tante entre, visiblement surprise par ce que fait Lana. Elle lui demande ce qu'il lui arrive et la jeune fille lui répond qu'elle veut faire autre chose comme trouver un emploi à mi-temps. Nell lui propose de travailler pour elle mais Lana refuse et lui dit gentiment qu'elle souhaiterait se débrouiller toute seule. 

Retour au stade du lycée. L'entraînement va bientôt commencer et Clark sort des vestiaires apparemment ravi. Il cherche Lana du regard sans succès et finit par demander à Pete s'il sait où se trouve la jeune fille. L'adolescent lui répond qu'il n'en a pas la moindre idée mais que par contre Jonathan se trouve dans les gradins. Clark retrouve le sourire et se dirige vers son père. Celui-ci lui avoue qu'il est venu pour surveiller qu'il ne fasse de mal à personne. Clark, peiné, part sur le terrain où il commence très mal l'entraînement. En effet, ne voulant pas se servir de ses pouvoirs il se fait plaquer quelque seconde après le coup de sifflet. Walt, très en colère, l'attrape par le casque et lui hurle qu'il n'est pas ici pour regarder la lune. Clark veut alors montrer de quoi il est capable et utilise sa force pour courir et marquer un point. Jonathan s'en va, visiblement déçu. 

Dans la soirée, le principal Kwan rend visite à l'entraîneur Walt dans son bureau. Kwan lui annonce qu'un des joueurs lui a avouer que c'était lui qui leurs avait donné les sujets des examens. Walt joue d'abord les innocents mais il finit par s'énervé et il déclenche un incendie. Kwan sort du bureau et se rend dans sa voiture. Nous voyons Walt qui regarde la scène de sa fenêtre. Il est visiblement très concentré et dès que le principal démarre son automobile celle-ci prend feu. Kwan panique et essaye désespérément de sortir de l'engin en flamme. Au même moment Clark et Pete sortent des vestiaires et aperçoivent la scène. Pete va chercher du secours pendant que Clark se précipite sur la voiture, arrache la portière et sauve le principal qui est désormais évanoui. 

A la ferme des Kent, Martha est au téléphone pendant que Jonathan et Clark finissent de dîner. Lorsqu'elle raccroche, elle annonce au deux hommes que le principal Kwan est hors de danger mais qu'il restera quelques jours à l'hôpital à cause de la fumée qu'il a inhalé. Jonathan demande à son fils s'il est sûr que personne ne l'a vu et Clark lui répond que oui. Loin d'être ravi, il insiste et dit qu'il l'a vu jouer et qu'il est inquiet. Clark préfère changer de sujet de conversation et annonce à son père qu'il occupe le même poste que lui quand il jouait. Jonathan ne répond rien et Clark, déçu, préfère partir. Martha rappelle à son mari que leur fils n'a jamais eu le droit de participer à des activités collectives lorsqu'il était enfant mais qu'aujourd'hui c'est un adolescent, et que c'est normal qu'il veuille faire des choses. Jonathan lui répond qu'il a seulement peur que quelqu'un découvre son secret et vienne le chercher mais Martha lui explique que s'il empêche Clark de s'épanouir, il partira de lui-même. 

Clark, Chloé et Pete se rendent au Beanery, un café où ils ont l'habitude d'aller, et ils sont surpris de découvrir que Lana y travaille comme serveuse. Ils s'assoient tous les trois a une table et Lana vient prendre leur commande. Quelques instants plus tard, Clark s'aperçoit qu'elle a oublié de prendre son plateau et il le lui amène au comptoir en parfait gentlemen. Ils discutent un peu et il finit par lui avouer qu'il est quelque peu déçu qu'elle ait quitté les pom-pom girls car il pensait la voir plus souvent en devenant joueur de l'équipe de football. Lana lui répond malicieusement qu'il n'a qu'à venir la voir ici et ils rient tous les deux. La jeune fille finit par se faire rappeler à l'ordre par sa nouvelle patronne qui lui dit que des clients attendent et qu'elle doit être plus rapide. C'est alors qu'un des joueurs de football qui a triché entre dans le café et va rejoindre ses co-équipiers pour leur dire que l'entraîneur veut les voir sur le terrain. Ils se lèvent tous et partent mais Chloé qui a entendu leur conversation décide de les suivre. 

Une fois au stade du lycée, la jeune journaliste épie le groupe de tricheur qui est réuni autour de Walt. Celui-ci demande qui l'a dénoncé et un des joueurs nommé Trevor finit par avouer. Walt le frappe et s'énerve une fois de plus, ce qui a pour conséquence de faire jaillir des flammes des tuyaux d'arrosage. Chloé, ébahie, sort son appareil et prend plusieurs photos. 

Le lendemain au manoir, Lionel rend visite à son fils. Il lui reproche de ne pas avoir licencier les 20% du personnel comme il le lui avait demandé mais Lex lui répond qu'il préfère chercher une autre solution. Lionel lui propose alors un combat d'escrime pour les départager : si Lex gagne, son père le laisse faire comme il l'entend, et s'il perd, il devra obéir et licencier le personnel. Lex accepte et les deux Luthor se retrouvent en tenue d'escrime. Ils commencent à se battre et Lionel explique à son fils que montrer ses émotions c'est faire preuve de faiblesse. Puis il touche Lex et lui dit en partant qu'il veut que les employés soient mis à la porte dès le lendemain. 

Dans la grange Clark se prépare pour la fête des supporters. Il est bientôt rejoint par sa mère qui lui demande de pardonner à son père son attitude de la veille. 

Un peu plus tard dans la soirée, Chloé retrouve Trevor, le joueur qui à avouer avoir tricher. Elle lui montre les clichés qu'elle a fait des jets de flammes et lui annonce que ce sera en première page de la Torche le lendemain. Trevor lui dit de le laisser tranquille et s'en va. Sur le parking, Walt le rejoint et lui attrape le bras. Il commence à lui brûler la peau pour le faire parler. Trevor lui jure qu'il n'a rien dit mais que Chloé possède des photos de ce qui s'est passé la nuit précédente. 

Chloé est dans le bureau de la Torche en train d'écrire son article et elle ne se doute absolument pas que l'entraîneur l'observe. Il ferme les yeux pour se concentrer et un incendie démarre immédiatement. Clark qui est dehors remarque tout de suite que quelque chose ne va pas et il se précipite au lycée. Lorsqu'il arrive dans le bureau, Chloé l'appelle et Walt s'en va. Le feu cesse aussitôt. 

Plus tard, Clark et Chloé constatent les dégâts. Chloé lui avoue qu'elle pense que c'est Walt qui est derrière toute cette histoire mais qu'elle ne peut rien prouver car tout est partie en fumée. Elle conseille cependant à Clark d'aller parler à Trevor. 

Au Beanery, Lex, qui est occupé à consulter les dossiers des personnes qu'il doit licencier, découvre que Lana travaille comme serveuse. Il est bientôt rejoint par Clark et le trio discutent un moment. Lex leur avoue qu'il est admiratif car ils ont respectivement tenu tête à leur tante et à leur père et que lui il s'est incliné devant Lionel. 

Le lendemain, Clark se rend chez Trevor. Il le trouve assis dans un coin, entouré par des extincteurs. Clark remarque que Trevor a le bras bandé et il demande au jeune homme de lui montrer sa blessure. Il découvre alors qu'il a une marque de brûlure qui représente une main. Trevor lui avoue que c'est Walt qui lui a infligé ça mais qu'il ne sait pas comment il s'y est pris. 

Plus tard, Clark rend visite à Walt dans son sauna. Il dit à l'entraîneur qu'il n'ira pas jouer et qu'il a vu le bras de Trevor. Walt lui demande des explications mais Clark ne peut pas lui répondre car il devient de plus en plus faible à cause des fragments de météorites qui alimentent le sauna. L'entraîneur profite de cette faiblesse pour le frapper violemment. Le jeune homme tombe à terre, entraînant dans sa chute le bac qui contient les pierres. Ces dernières atterrissent tout près de lui et Walt l'enferme dans la pièce. 

A l'extérieur, alors que le match commence M. et Mme Kent arrivent dans les gradins. Jonathan demande à Chloé où se trouve son fils mais la jeune journaliste lui répond qu'elle ne le sait pas. 

Dans le sauna, Clark de plus en plus faible, essaie bravement de briser la vitre en envoyant des fragments de météorites. 

Jonathan qui commence à être inquiet part à la recherche de son fils, rapidement suivi par Walt. Dans les vestiaires, M. Kent remarque la vitre brisée du sauna et il trouve Clark. Il défonce la porte et sort son fils mais l'entraîneur arrive et commence à le frapper. Clark, qui a retrouvé ses pouvoirs, dit à Walt qu'il a besoin d'aide mais celui-ci lui répond qu'il désire seulement gagner ce match, et il dresse un mur de flammes devant Clark. A sa grande surprise, Clark le traverse sans problème et vient le frapper. L'entraîneur vole dans les douches et alors qu'il se concentre une nouvelle fois, des flammes sortent des tuyaux. Il se fait donc prendre à son propre piège et Clark, impuissant, assiste à la scène. 

Au manoir, Lex reçoit une seconde visite de son père. Lionel est en colère car son fils n'a pas respecter ses engagements. Lex lui répond qu'il a trouvé une solution pour rattraper le déficit sans perdre un poste et ainsi éviter la mauvaise publicité. Lionel ne veut pas en entendre parler mais Lex lui propose un duel à l'escrime. Il va même jusqu'à narguer son père en lui disant qu'il a peut être peur de perdre. Lionel finit par s'avouer vaincu. 

Au lycée, Jonathan avoue à son fils qu'il était venu pour l'encourager et il ajoute qu'il est fier de lui. 

Plus tard, sur le terrain désert, Clark est rejoint par Lana. Elle lui dit qu'elle a été renvoyée et qu'elle vient d'apprendre ce qui est arrivé au coach. Clark lui annonce qu'il quitte l'équipe car son père et son grand-père jouaient déjà au football et qu'il est temps de briser le cercle vicieux. Elle lui demande si ça va aller et il lui répond que oui mais que c'est une de ces journées où il aimerait hurler. Lana lui propose alors de la faire et l'épisode se termine sur Clark et Lana en train de crier. 

 

Source

SMALLVILLE HIGH SCHOOL, LE STADE
Nous voyons la pluie qui tombe dans la nuit. Des joueurs de football du lycée de Smallville se mettent en place et on entend leur respirations. Un joueur place le ballon de rugby au sol. À côté des Crows, nous voyons un homme qui se tient entre les remplaçants des joueurs. L'homme semble être à fond dans l'ambiance car il observe les joueurs sans les lâcher.
Sur le terrain, l'équipe adverse se mettent également à leur position. Les Crows attendent le coup d'envoi de leur capitaine.

Whitney : Prêt !

Whitney se trouve juste derrière un de ses joueurs.

Whitney : Bleu 32 ! À l'avant ! À l'avant !

Sur ces mots, les deux équipes commencent alors le match. Les Crows ainsi que leurs adversaires se foncent dessus sous la forte pluie. Un joueur de l'équipe de Smallville saute sur un adversaire et le plaque au sol. Whitney qui a le ballon entre ses main recule cherchant quelqu'un. D'autres joueurs du lycée s'éloigne en se plaçant à un endroit.
Dans les gradins, les spectateurs sautent et cris de toute leur joie.
Alors que la foule crie dans les gradins, un joueur arrive en courant vers Whitney qui le voit arriver. Il commence alors à courir pour lui échappé et se trouve face à trois joueurs adverses prêts à lui sauté dessus. Il continue tout de même à courir droit sur eux, mais tous les quatre tombent au sol. L'entraîneur des Crows s'énerve et semble jeter quelque chose au sol. La foule aussi n'est pas contente que le capitaine des Crows soit tomber au sol.
Alors que Whitney se rapproche de son équipe, l'entraîneur l'appelle.

Coach Walt : Whitney, viens ici !

Le coach Walt ne semble pas du tout être content.

Coach Walt, en colère : Rafraîchis moi la mémoire. Vous deviez jouez les passes pour cette tentative !

Whitney : Avec toute cette pluie, j'arrivais plus à voir Donner, mais j'ai pensé...

C'est alors que le coach le prend par le bas de son casque et l'approche vers son insigne.

Coach Walt : Hey, qu'est-ce qui est écrit sur mon blouson ?

Il relève la visière du casque de Whitney.

Whitney : Entraîneur ?

Coach Walt : Exact, entraîneur. Le football américain n'a rien à voir avec la démocratie, je sais ce qui est le mieux pour toi ! À l'entraînement, on a répété des centaines de fois cette passe. Pas besoin de voir Donner pour savoir où il est. T'a qu'à lancer le ballon. Je veux que t'y retourne et que tu fasse cette passe et je veux que tu gagne ce match, pour nous, c'est compris ?

Whitney semble avoir compris la leçon.

Coach Walt : C'est bon vas-y.

Whitney ne se le fais pas répété deux fois.

Le tableau des score nous montre 20 pour le lycée de Smallville et 24 pour les visiteurs. Les Crows se remettent à leur position et se baissent pour reprendre le jeu. C'est alors que Whitney dit :

Whitney : Bleu 32 ! En avant !

Les Crows et les adversaire se poussent l'un contre l'autre. Whitney qui se trouve avec le ballon fait quelques pas en arrière et choisi un joueur à qui il pourrait passer le ballon. Mais sous cette pluie qui tombe dru, il n'arrive pas à voir. Cependant, alors qu'il cherche un de ses joueurs, un adversaire vient foncer droit sur lui, mais il s'écarte laissant son adversaire atterrir au sol. Whitney décide alors de courir, s'arrête et lance le ballon droit devant lui, mais un autre joueur adverse le plaque au sol. Un joueur de Whitney court en essayant de rattraper le ballon et l'attrape et tombe par terre avec l'objet. L'arbitre lève les bras pour dire que les Crows remporte le match.
De son côté, le coach Walt est très content d'avoir remporté une fois de plus un autre match. Les Cheerleaders sont folles de joies ainsi qu e la foule. Whitney qui s'est relevé est également content.

Whitney, criant : OUAIS !


VESTIAIRES DU STADE
La porte des vestiaires du lycée s'ouvre et toute l'équipe des Crows entre en ébulition. Un des joueurs de l'équipe tape sur les casiers avec son casque et tout le monde se rassemble dans le centre de la pièce. Une fois regroupés, ils se sautent dessus pour célébré leur victoire. C'est alors que le coach Walt demande leur attention.

Coach Walt : S'il vous plaît, un peu de calme !

Le coach jusque là caché par les joueurs, monte sur une chaise et leur fait signe.

Coach Walt : Ça va, silence ! Je connais une autre équipe ou les joueurs sont en train de pleurés.

Les joueurs se remettent à faire du bruit. Pete se trouve parmi eux.

Coach Walt : Vous savez tous quelles est l'importance de la rencontre de vendredi prochain ?

Whitney, à ses joueurs : On ne changera pas seulement de division dans le championnat, mais en plus on va fêté la deux centièmes victoire de l'entraîneur Walt !

Il tend son bras suivi de ses coéquipiers.

L'équipe : Vive l'entraîneur ! Vive l'entraîneur ! Vive l'entraîneur ! Vive l'entraîneur !


BUREAU DU COACH WALT
La caméra nous montre une grande affiche avec la photo du coach. La caméra nous montre ensuite la porte de son Sauna et juste à coter un panneau qui dit :

Voix off : "Sauna privé de Walt : de la part de l'association des anciens élèves"

A l'intérieur de son Sauna, le coach Walt, avec une louche, laisse tomber du liquide sur de gros cailloux. De la fumée verte s'évapore du feu. Le coach avec une serviette autour du cou, se penche sur la fumée. Il s'éloigne de sa fumée, pose sa louche à l'intérieur d'un seau et s'assoie sur un banc. Il semble avoir quelques courbatures dans son corps. Il ferme ses yeux tandis que la caméra, elle, retourne sur la roche et pénètre à l'intérieur de la source de chaleur. Au fur et à mesure que la caméra s'enfonce, on voit des météorite qui sont entrain de chauffées.
Alors que le coach semble s'assoupir quelqu'un frappe à la porte du Sauna. Il ouvre les yeux.

Coach Walt : Oui, entré !

Il commence à se redressé.

Coach Walt : Ah !

Un homme entre.

Coach Walt : Principal Kwan !

Le coach se redresse et commence à s'essuyer.

Coach Walt : On peut savoir ce qui vous amène ici ?

Principal Kwan : On a un problème à réglé !


BUREAU DU COACH WALT
De retour dans le bureau du coach, ce dernier regarde un document.

Coach Walt : Vous dites qu'ils ont trichés, mes p'tit gars ? Hein ?

Il commence à marcher tout en s'essuyant.

Principal Kwan : Sept d'entre eux.

Le principal qui se trouve assis, se lève.

Principal Kwan : A l'épreuve de mathématique. Donc il ne peuvent être sélectionnés pour le match de vendredi.

Le coach se retourne.

Coach Walt : Bah, on a qu'à patienté encore deux semaines et...et on s'en occupera à la fin de la saison.

Le principal ne semble pas du tout être au même avis que le coach Walt.

Principal Kwan : Je n'ai pas l'intention de passé sur un tel manque à la règle pour que vous gagniez un match.

Le coach Walt a un petit rire de provocation.

Coach Walt : Vous êtes là depuis...six mois. Et moi ça fait vingt cinq ans. Il ne s'agit pas de cette rencontre, mais aussi de mon héritage.

Principal Kwan : Votre héritage, c'est vous que ça regarde. C'est l'éducation de ces jeunes qui m'apporte.

Coach Walt, s'emportant : Éduquer les jeunes, j'ai passé toute ma vie à le faire ! Savez-vous combien d'élève ont poursuivis leurs études grâce à moi et ont trouver un job sur ma recommandation ?

Principal Kwan : Je sais que la plupart des gens voient en vous un dieu vivant. Mais je crois que vous êtes dangereux ! J'ai vu vos excès de colères, j'ai vu vos méthodes. Le fait de gagné ne vous donne pas tous les droits.

Le coach le regarde méchamment comme s'il allait se jeté sur le principal Kwan.

Principal Kwan : Je vais renvoyé les élèves dés lundi. Le sujet est clos.

Et il s'en va toujours sous l'œil mécontent du coach Walt. Ce dernier commence à s'avancer dans la pièce tout en regardant en direction du principal. C'est alors qu'il pique une crise et qui cogne sur son bureau avec une sorte de torchon. Mais une chose arrive au même moment : le bureau prend feu. Effrayé, il regarde l'air apeuré. Le feu est à présent sur le bureau entier.


GENERIQUE

 

SMALLVILLE HIGH SCHOOL, LE STADE
On voit les mains de Clark qui tient la «TORCH» et commence à lire tout haut le titre :

Clark : "Le football : Sport ou mauvais traitement ?!"

La voix de Chloé se fait entendre.

Chloé : Qu'est-ce que tu en pense ?

Clark, Chloé et Pete montent les marches du stade du lycée.

Clark : Je pense que tu devrais réduire ta dépendance au cappuccino.

Pete rigole à la remarque de Clark.

Chloé : Qui te dis que je suis trop dur avec l'entraîneur ?

Pete : Normal. Il a entraîné mon père et tous mes frangins. Il venait chez nous regarder le Superball.

Chloé : Je profite de cet instant émouvant pour te dire qu'on ne récompense pas la subtilité dans le journalisme. J'ai déjà reçu des lettres d'insultes.

Ils se trouvent au terrain de basket.

Clark : Ça a l'air de te faire plaisir ! Pourquoi ?

Chloé : Parce que ça signifie que je touche un point sensible. Et en plus, grâce à une syntaxe épouvantable et à tous les mots obscènes, j'ai mon idée sur la personne qui me les envoie.

Pete, lui touchant les cheveux : Si tu crois que mes coéquipiers lisent la Torch, tu les sur-estime beaucoup trop.

Il sourit et Chloé aussi. Clark qui ne participe plus à la question regarde Lana qui semble furax contre Whitney.

Lana : Ça t'es égal ?

Whitney, assez content : Je trouve que ça n'a pas l'air si grave que ça.

Lana, pensant le contraire : Tu trouve que c'est pas grave ? C'est grave à mon avis !

Et elle s'en va furax laissant Whitney. Ce dernier la regarde partir. Lana passe juste à côté de Chloé, Clark et Pete et semble ne pas les avoir vu.

Chloé, ravi : Hou ! On ne voit pas ça tous les jours ! Une Pom-Pom Girl qui craque.

Elle rigole suivi de Pete. Clark, lui ne semble pas vouloir rire à la remarque de Chloé. Soudain, elle voit les joueurs de l'équipe arriver et s'arrête de marcher.

Chloé : Hé ! Hé ! Les voilà !

Elle se retourne vers Pete.

Chloé : Pete, j'ai besoin d'une photo de cette bande de tricheur.

Pete prépare son appareil photo.

Pete : T'es sûre ?

La voix du coach Walt se fait entendre. Il parle à son équipe.

Coach Walt : Je ne veux entendre qu'une rumeur. Aucune fausse accusation.

Les joueurs ne disent rien.
Clark qui parle au bout d'un long silence, demande à Chloé :

Clark : Qui leur a donné le sujet de math, Chloé ?

Chloé, prenant une photo : C'est un mystère, mais j'espère le résoudre.

De son côté, le coach Walt continue à s'adresser à ses joueurs.

Coach Walt : On a un problème, mais on va y faire...

Alors que le coach Walt parle, un joueur se retourne et voit Chloé avec son appareil photo.

Un joueur : Mais qu'est-ce qu'elle fait ?

Coach Walt : ...faut être solidaire...

Le joueur lance alors le ballon de football en direction de Chloé, mais Clark tend le bras et l'arrête d'une seule main. Chloé reste figé. Pete rigole de sa tactique.

Coach Walt : ...faut se soutenir les uns des autres...

Pete, lui posant une main sur l'épaule : Ho ho ! Génial cet arrêt !

Le joueur s'en va avec son équipe tandis que Chloé se tourne vers Pete.

Chloé : Un de tes équipiers a voulu m'assassiner et toi, tout ce que tu dis c'est "génial cet arrêt !".

Pete : Non, mais...

Elle s'en va énervée contre Pete.
Le coach Walt qui a fini de discuter fais quelques pas en avant.

Pete : ...mais c'est toi qui a dit que tu voulais touché un point sensible...

Clark observe le ballon....

Coach Walt : Bon, on se retrouve dans une demi-heure...

…puis redonne le ballon au joueur avec sa super-force ce qui le blesse.

Joueur : A tout à l'heure, ok !

Le coach qui se trouve juste à côté du joueur blessé, le regarde puis lève les yeux sur Clark.

Joueur : Allez on y va !

Coach Walt, au joueur blessé : Ça va ?

Il s'avance de plus en plus intrigué par Clark. La sonnerie du lycée sonne. Clark s'en va également. Le coach part également de son côté.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL, LE COULOIR
Nous voyons Clark et Pete marcher en riant tandis qu'une étudiante demande à un garçon :

Étudiante, au garçon : Qu'est-ce que tu dirais qu'on y aille vendredi ?

Le garçon : Ouais, ok, mais il faudra pas que je rentre trop tard.

Pete et Clark se dirigent vers le distributeur de friandise. Pete choisi ce qu'il veut et une voix se fait entendre.

La voix : Hé Clark !

Clark se retourne vers la voix.

Coach Walt : Je t'ai vu lancer le ballon tout à l'heure. La technique était nul, mais quelle puissance !

Clark, ravi : Merci.

Pete regarde son ami et le coach.

Coach Walt : Alors, pourquoi t'es pas dans notre équipe ?

Le sourire de Clark s'en va légèrement.

Clark : Mon père a besoin de moi à la Ferme.

Coach Walt : Le lycée a besoin de toi sur le terrain. On a un match important, j'ai des joueurs à remplacer.

Il fait signe à Clark pour lui faire comprendre qu'il peut jouer.

Coach Walt : Écoute Clark, ton père comprendra j'en suis sur.

Clark : Il est têtue parfois !

Coach Walt : Oui, je me souviens. Jonathan Kent était un des meilleurs joueurs que j'ai entraîné. Il avait un talent naturel. Ça doit être dans tes gênes, Kent.

Clark : Au fait, j'ai été adopté !

Pete sourit. Le coach semble gêné.

Coach Walt, à lui-même : Ouais !

Il se reprend et lance à Clark :

Coach Walt : Écoute, je te donne une chance de participer à un événement très important, un moment historique ! Je t'ai vu regarder la photo de ton père dans la vitrine des trophées...

Clark se retourne.

Coach Walt : Ne me dis pas que tu n'aimerais pas y être aussi.

Clark se tourne à nouveau vers le coach avec un sourire.

Coach Walt : Pourquoi tu ne nous conviendrais pas ?

Pete regarde Clark.

Coach Walt : Prends Ross par exemple. Il n'a aucun talents naturels, mais il met tout son cœur...

Il donne un petit coup sur le corps de Pete.

Coach Walt : …dans chaque matchs.

Pete, se massant le ventre : Merci...enfin pas sûr !

Le coach regarde Clark tandis que ce dernier lui dit simplement :

Clark : Je voudrais d'abord y réfléchir !

Coach Walt, ne l'écoutant pas : Fordman, viens voir ici !

Whitney arrive accompagnée de Lana.

Lana, à Clark : Salut Clark.

Whitney regarde Clark tout en tenat Lana.

Coach Walt : Whitney, tu es le capitaine de l'équipe...

Clark, souriant : Salut.

Coach Walt, continuant : Tu crois que sur le terrain, Kent te ferais notre affaire ? Je veux dire, vu cette situation catastrophique ?

Whitney, observant Clark : Ça pourrait aller, ouais.

Clark semble étonné.

Coach Walt : Ah ! Il a peur on dirait !

Lana : Il y a une autre raison, hein Clark ?

Clark : Mon père. C'est lui qui...

Coach Walt, s'avançant vers Clark : Kent, un jour où l'autre il faut arrêté de marcher sur les pas de son père. Il faut faire son propre choix. Qu'est-ce que tu en dis ?

Lana regarde Clark comme si elle lui avait posé une question et qu'elle attendait la réponse.

Coach Walt : Tu es partant pour faire ton propre choix ?

Clark ne semble pas savoir quoi dire. Il regarde le coach puis à Lana qui le regarde toujours. Il sourit et fait de nouveau face au coach.

Clark : Je suis partant.

Il sourit toujours.

Coach Walt : Bien. On se voit à l'entraînement aujourd'hui à trois heures. Ne sois pas en retard.

Il s'en va en regardant Clark. Lana et Whitney s'en vont également de leur côté.
Clark est tout souriant. Soudain, Pete lui donne une tape.

Pete : Hé Clark !

Clark se retourne toujours avec le sourire.

Pete, cherchant ses mots : Heu...la dernière fois que t'as voulu jouer, il a dit quoi ton père ?

Clark, le sourire effacé : Oh, bah, heu...il a dit non.

Pete, se moquant : Il a dit non, exactement. Tu me raconteras l'engueulade !

Il lui donne une tape sur son épaule.

Pete : Allez, bon courage !

Il part de son côté tandis que la sonnerie retentit dans le couloir. Clark s'en va également.
De leur côté, Whitney et Lana continuent de marcher en direction de leur salle de cours et son en pleine discutions.

Whitney : Mais ça ne change rien pour nous.

Lana, les bras croisés : Il ne s'agit pas de nous.

Whitney : Ils se sont mal comportés, c'est pas un drame, tu sais.

Lana : Whitney, ils ont triché. C'est incroyable que tu prenne leur défense.

Whitney l'arrête. Elle se retourne.

Whitney : Mais ce sont mes amis Lana. Avant c'était tes amis aussi. Tu devrais me dire ce qui te tracasse.

Lana : Il y a certaines chose que je tenais pour acquises et dont maintenant je doute beaucoup.

Whitney, souriant : Qu'est-ce que tu veux dire ?

Elle soupire.

Lana : Je sais combien tu aime le football. Tu es un joueur excellent. Tu sais bien que je te soutiens. Je veux faire mes preuves, moi aussi.


FERME DES KENT, LA GRANGE
La caméra nous montre la pancarte «KENT FARM».
Jonathan est dans la grange entrain de bricolé un de ses tracteur. Il se relève.

Jonathan, travaillant : Attend un peu !

Clark se trouve aussi dans la grange.

Jonathan : Comment ça tu as été forcé de dire oui ?

Clark, souriant : L'entraîneur Walt ne m'a pas laissé l'occasion de dire non.

Jonathan : Mais oui, bien sur. Je paris qu'il ta fait le coup "faire ses propres choix", c'est ça ?

Clark baisse la tête tandis que Jonathan a un grand sourire.

Jonathan : Walt dit la même chose depuis vingt cinq ans à tous les joueurs. Les mêmes mots.

Il s'éloigne de son fils.

Jonathan : Crois-moi, je le connais. Le mieux, c'est que tu lui dise demain, que tu ne pourra pas jouer.

Sur ces mots, Clark se retourne.

Clark, rejoignant son père : Papa, ne me force pas à faire ça !

Jonathan se trouve devant sa caisse à outils.

Jonathan : Désolé mon grand, on a déjà eu cette conversation.

Clark : C'était pas une vrai conversation. Je sais être prudent, mais tu n'as pas confiance en moi.

Jonathan : Je t'assure que j'ai confiance en toi Clark, mais...

Clark : Mais quoi ? J'ai l'âge de prendre mes propres décisions.

Jonathan : Des tas de choses peuvent se passer au cours d'un match et affectés ton jugement. Tu peu être en colère, il suffit d'une seconde où tu peux...vouloir impressionner une fille en faisant un exploit et blesser des joueurs sur un terrain. Clark, tu es censé faire des choses beaucoup plus importantes que de gagner un match de football américain.

Clark : J'en ai marre d'être puni parce que j'ai des dons un peu étrange. Il y a des parents qui seraient vraiment contents que leur fils soit la star de l'équipe.

Jonathan vient posé ses deux mains sur les épaules de Clark.

Jonathan : Écoute. Moi, mon grand, je suis content quand tu te réveille le matin.

Clark fait un bruit avec sa bouche.

Jonathan : Je n'ai pas besoin de vivre par procuration à travers tes exploits.

Il s'éloigne de son fils tandis que Clark se tourne en direction qu'a prise Jonathan.

Clark : Pourquoi tu dis ça ? T'es un bon joueur.

Jonathan s'arrête de marcher et regarde son fils.

Jonathan : Je ne vais pas te signer la permission de faire une bêtise.

Clark, d'un ton ferme : Je n'en ai pas besoins. Je vais jouer et tu ne m'en empêchera pas !

Jonathan qui s'est retourné, se retourne une nouvelle fois visiblement déçu par Clark qui continue à le fixer.


MANOIR DES LUTHOR
Nous voyons l'immense Manoir.
À l'intérieur, trois hommes attendent quelqu'un. L'un deux fait les cent pas tandis que les deux autres restent immobiles sans bouger. C'est alors que Lex arrive dans la pièce avec une serviette sur ses épaules.

Lex, s'arrêtant : Tient, voilà les trois sages en personnes.

Les trois hommes le regardent. L'homme qui faisait les cent pas s'arrête également et les autres se retournent vers le milliardaire. Lex avance en regardant l'homme qui faisait les cent pas dans la pièce.

Lex : Salut Dominic !

Dominic, suivant Lex : Je suppose que vous êtes en retard à cause de votre leçon d'escrime ? À moins que vous ne vous soyez remis au polo ?

Lex ouvre une bouteille de limonade et sourit à la remarque de Dominic. Il se retourne pour lui faire face.

Lex : Mais je ne suis pas en retard. J'ai annulé le rendez-vous, vous vous rappelez ?

Dominic : Mais votre père à insisté pour que nous fassions le voyage quand même.

Lex boit à la bouteille.

Lex : Hum...Et quand il aboie, vous rampez ?

Il s'éloigne de Dominic alors que celui-ci se retourne et commence à marcher vers Lex.

Dominic : Avez-vous regardez les résultats trimestriels ?

Lex, sans regarder Dominic : Oui, je les ai regarder.

Il pose sa bouteille de limonade.

Lex : Nous sommes de vingt pour cent en-dessous de nos provisions.

Il prend la queue de son billard ainsi qu'un petit objet pour astiquer le bout de la queue. Dominic se place juste à côté de Lex.

Dominic : Et votre père veut que vous preniez des mesures draconiennes.

Lex, mastiquant sa baguette de billard : Mais c'est prévu.

Dominic : C'est bien. Je vais donc l'informer que vous penser réduire le personnel ?

Lex : Ah non, au contraire.

Il se dirige vers sa table de billard.

Lex : Informez-le que j'ai l'intention d'augmenter le nombre des employés.

Dominic : Et de combien ?

Lex : De vingt pour cent !

Dominic rigole.

Dominic : J'ai toujours apprécier votre...étonnant sens de l'humour. Mais j'espère que vous plaisantez !

Lex : Il faut dépenser de l'argent pour en gagner, Dominic. Si nous augmentons la productivité et les ventes alors que les concurrences se retirent. Quand notre secteur d'activité repartira...

Il frappe la boule blanche et casse le jeu.

Lex : ...On aura tout le marché.

Dominic, s'emportant : Votre père vous a envoyé à Smallville pour sauver son usine.

Lex : Mon père m'a envoyé à Smallville parce qu'il préfère travaillé avec des fainéants et avec des nuls...

Il fait un signe de tête vers les deux hommes toujours immobiles sur place.

Lex, continuant : ...plutôt qu'avec des gens qui remettent en question ses pratiques commerciales archaïques.

Dominic : Soyez bien certain que je lui répéterais.

Lex : Mais faite donc ! Cette réunion...

Il regarde les deux autres...

Lex : ...est terminer. Au revoir !

Il jette un regard à Dominic pour lui faire comprendre qu'il fait mieux de partir aussi vite qu'il est arrivé. Ce dernier tourne les talons sous le sourire moqueur de Lex puis fait un signe de têtes aux deux autres pour leur dire de quitter les lieux. Soudain Lex rompt le silence.

Lex : A propos Dominic...

Dominic s'arrête et Lex s'assoie sur le bord de son billard.

Lex : ...Dite à votre sœur que je la salut.

Il se retourne visiblement fou de rage contre Lex qui garde son sourire. Il tourne les talons, tandis que Lex se lève.


MAISON DE LANA, SA CHAMBRE
Nous apercevons la grande maison de Nell et de Lana.
Dans sa chambre, Lana range sa tenue de Pom-Pom Girl et soudain quelqu'un frappe à la porte de la pièce. Elle se retourne en pliant son haut de Pom-Pom Girl.

Nell, se tenant devant la porte : Lana ? Tu es rentrée tôt. Ils ont annulé la réunion des supporters ?

Lana, souriante, rangeant sa tenue : En quelque sorte. J'arrête tout.

Nell est étonnée de la réaction de sa filleule.

Nell, avançant vers Lana : Tu aimais beaucoup cette activité. Que s'est-il passé ?

Elle se poste devant la jeune fille qui s'arrête et regarde sa tante en souriant.

Lana : Dans la vie, il y a mieux à faire que d'apprendre par cœur des slogans en agitant des pompon.

Elle range ses pompon dans le carton.

Nell, comprenant pas : Et tu as décidé d''arrêté ? Mais pourquoi ?

Lana regarde sa tante un instant avant de rebaisser la tête en direction du sol.

Lana : Il y a plusieurs joueurs qu'on a surpris à triché : des garçons que je connais. J'ai dit à Whitney que ça me rendait malade, mais il a dit que c'était pas grave...que personne n'est parfait.

Elle prend son carton et l'emmène dans son placard.

Lana, continuant : Alors, je me suis demander : pourquoi continuer à faire semblant de sourire dans un costume ridicule pour des gens qui feraient n'importe quoi pour gagner ?

Elle se retourne vers sa tante et croise les bras. Nell, prend alors les devant.

Nell : Mais, il ne faut pas laisser quelques mauvais garçons gâcher une bonne expérience.

Elle s'assoie sur le lit de Lana.

Nell : Tu fais partie de l'équipe, tu te fais des amis aussi.

Lana, décidée : Tante Nell, je n'y retournerais pas. Je veux essayée autre chose, il y a pas de mal à ça ?

Nell : Bien sûr, c'est juste que tu étais sur une bonne lancée. Mois je veux seulement ton bonheur. Et puis, qu'est-ce que tu fera de ton temps libre ?

Lana lève les bras pour montré à sa tante qu'elle ne sait pas ce qu'elle fera de son temps libre et viens s'asseoir à côté de sa tante.

Lana : Je veux trouver un job, travaillé à mi-temps, gagner de l'argent pour aller en vacance cet été. Quelque part.

Nell la regarde et dit :

Nell : Tu sais que j'ai toujours besoins d'aide au magasin ?

Lana, voyant ou Nell veut en venir : C'est gentil, mais je préférais pas ! Je veux me débrouillée toute seule.

Nell sourit.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL, LE STADE
Les joueurs de football y compris Clark, sortent des vestiaires. Ce dernier porte le maillot rouge de l'équipe des Crows et porte le numéro 89. Il avance tranquillement en direction du stade, son casque dans à la main. Il semble très heureux. Les deux équipes se séparent tandis que les Pom-Pom girls, elles, s'échauffent. Alors que tout le monde se met en place, Clark semble chercher quelqu'un. Il regarde autour de lui et s'approche de Pete qui est en jaune.

Clark, à Pete : Tu as vu Lana ?

Pete : Non.

Il commence à partir et dit à Clark :

Pete, lui donnant une tape : Mais ton père est là !

Il tourne la tête et voit son père assis dans les gradins. Il s'approche alors vers lui.

Clark : Papa !

Il se poste devant lui.

Clark : C'est bien que tu sois là pour moi, c'est important.

Jonathan, très déçu : Je regrette beaucoup ta décision, Clark. Je suis là pour éviter les dégâts !

Clark le regarde, l'air déçu par les mots de son père. Ce dernier tourne son regard de son fils et regarde dans la direction du stade. Clark ne sachant plus quoi faire, s'en va en le fixant.

Whitney, à ses équipiers : Allez debout !

Clark, court pour rejoindre ses coéquipiers.

Coach Walt, à ses joueurs : On a ici en arrière !

Au fur et à mesure que Clark avance vers le terrain, on voit presque tous les joueurs déjà en place.

Whitney : Bleu 32 !

Un joueur pose sa main sur le ballon. Clark se tient prêt à attaquer...

Whitney : En avant ! En avant !

Le joueur qui tient le ballon, le passe à Whitney, qui le passe à Clark qui commence à prendre la direction de trois adversaires, mais ce fait plaquer par un autre joueur qui saute par-dessus ses coéquipiers et tombe au sol. Les adversaires se retirent de Clark.

Un joueur : Ouais, super Kent ! Belle tentative !

Clark tourne sa tête en direction des gradins et la soulève. Jonathan qui le voit au sol, se redresse doucement pour voir ce qui se passe. Mais c'est alors que la voix du coach Walt se fait entendre.

Coach Walt : Kent !

Clark tourne aussitôt son regard de direction, et le coach Walt se place à côté de lui et le tire par le casque.

Coach Walt : T'a pas fini de regarder les étoiles ?

Il soulève Clark et commence à lui faire la morale tout en le tenant par le casque.

Coach Walt : L'entraîneur c'est pas ton père, c'est moi. Je ne t'ai pas choisi pour que tu sois tout le temps plaquer. Soit en colère et...

Il lui plusieurs petits coups dans le ventre pour lui faire comprendre.

Coach Walt : ...tape dans le tas !

Clark semble réfléchir. Jonathan de son côté regarde la scène avec intention et en bougeant ses mains. Clark qui semble remis de tous ses états, se remet à sa place et regarde ses joueurs.

Whitney : Ok les gars, on remet ça !

Un joueur : Ouais, on va les avoir.

Whitney : Bleu 32 ! bleu 32 ! en avant ! En avant !

Le joueur passe de nouveau le ballon à Whitney qui, lui, le repasse à Clark. Ayant le ballon, Clark sans penser aux conséquences, fonce sur quatre joueurs adverses et les écarte d'un coup de tête et semble bien parti. Puis tout à coup, en voyant un mur de joueurs un peu plus loin, il décide de prendre de la vitesse et de faire un super-saut et les dépasse sans faire de mal à personne. Une fois passé le mur, la caméra nous montre quand même les joueurs qui ont fait le murs tomber au sol tandis que Clark écarte un autre joueur adverse en le faisant tomber, lui aussi. Il utilise alors sa super-vitesse, tandis que Jonathan, de son côté, observe la scène avec beaucoup de déception.
Alors que Clark continue toujours de courir à grande vitesse, le joueur qui le poursuit, tombe au sol. Dans les gradins, Jonathan se lève tout en observant la scène et commence à partir. Clark arrive au point d'arrivé et jette le ballon.

Coach Walt : Très bien jouer ! Bravo Kent !

Pendant ce temps, Clark regarde en direction des gradins et voit son père entrain de quitté le stade.

Coach Walt : Ce sont des actions comme ça que je veux voir !

Jonathan jette un coup d'œil sur le stade et reprend sa route.

Fille : C'est fou de voir ça. Il a de l'allure ce garçon, non.

Clark se trouve entre la joie et la tristesse. Il rejoint son équipe.


BUREAU DU COACH WALT
Nous voyons la télé diffusant le match de la journée. La scène du match nous montre Clark qui court avec le ballon et qui saute par-dessus des joueurs. Arrivé sur le sol, il continue sa route, tenant toujours son ballon avec avec lui, et écarte un adversaire qui se met devant lui.
Dans son siège, le coach regarde le match tandis que le principal Kwan arrive. Le voyant arriver, le coach arrête la télé.

Coach Walt, se moquant : Tiens, mais c'est mon supporter préféré.

Le principal ne semble pas d'humeur pour rigoler.

Principal Kwan : Un de vos joueurs pris en flagrant délit de fraude est venu me voir et a dit que c'était vous qui leur aviez donné le sujet.

Le coach reste toujours assis.

Coach Walt : Ohhhh ! Lequel de mes garçons vous a dit une bêtise pareil ?

Le principal, qui est entré dans le bureau, pose sa mallette.

Principal Kwan : Je n'ai pas le droit de vous le dire.

Coach Walt : Mais je suppose que vous avez déjà vu la commission scolaire pour lui demande de me suspendre ?

Principal Kwan : Vous avez beaucoup d'amis très haut placé.

Coach Walt, se moquant : Ça n'a rien d'étonnant, j'en ai entraîner beaucoup, croyez-moi. Vous n'avez pas l'air de comprendre. Je suis une institution. Vous pensez que la commission va croire qu'il y a un petit tricheur qui ment pour essayer de couvrir ses arrière ?

Il commence à s'énerver.

Coach Walt : ou bien l'homme qui a conduit l'école à la victoire pendant plus de vingt cinq ans ?

Principal Kwan : Elle ne me croira pas s'il n'y en a qu'un. Mais si j'arrive à convaincre d'autres joueurs de parler, la commission n'aura pas le choix. Vous ne pourrez plus exercé votre métier pendant toute votre vie.

Coach Walt : Vous n'arriverez pas...

Il tape du poing sur son bureau, mettant le feu à sa télé, et se lève.

Coach Walt : ...à me faire tomber...

Le principal tourne la tête vers la télé tandis que le coach fronce les sourcils. Le principal quitte son regard de la télé et refait face au coach qui est enragé.

Principal Kwan, ne comprenant pas : Mais enfin, que se passe t-il ici ?

Le coach ne dis rien. Le principal quant à lui, reprend sa mallette, jette de nouveau un œil à la télé et s'en va. Le coach reste sur place.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL - LE PARKING
Le principal sort du Lycée en direction de sa voiture. Le coach Walt regarde par la fenêtre de son bureau. Tout proche de sa voiture, le proviseur Kwan sort ses clés de sa poche et les place dans la serrure de sa voiture. Tandis que le principal monte à l'intérieur de son véhicule, le coach Walt, toujours sous les nerfs se met à parler méchamment.

Coach Walt : Pour qui il se prend celui-là ?

Kwan installé dans sa voiture, attache sa ceinture alors que le coach Walt ferme les yeux et semble se concentré. Le principal Kwan met sa clé au contact de sa voiture et commence à démarrer. Ça ne démarre pas. Il retente une nouvelle fois quand tout un coup le tableau de bord est en feu. Ne comprenant pas ce qui se passe, il retire ses main tandis que la boite à vitesse prend également feu. Dans son bureau, le coach Walt garde toujours les yeux fermés.

Principal Kwan : Oh mon Dieu, non !

Paniqué, il tente de sortir de la voiture, mais sans succès. Sur le siège du coté passager, la valise du principal prend feu. Il commence alors à hurler de terreur.
La caméra, au loin de la scène, nous montre que le feu s'est propagé dans toute la voiture.

Principal Kwan, hurlant : Au secours !

Alors que le coach Walt sourit en voyant la scène et s'écarte l'air satisfait de lui, Clark et Pete sortent du lycée.

Pete : Où est passé ton père ?

Clark : Il est...

Alors qu'ils discutent tranquillement, le principal Kwan continue toujours à crier de terreur.

Clark : ...Il a du rentré à la ferme.

Ils s’arrêtent de marcher lorsqu'ils entendent les hurlements du principal. S'apercevant qu'une personne est à l'intérieur du véhicule, Clark prend les devants.

Clark : Trouve de l'aide, Pete.

Pete retourne au lycée pour chercher des secours tandis que Clark se dirige vers la voiture du principal pour le sauver. Il brise la vitre de la voiture de Kwan, qui est évanoui puis arrache la porte de ses gonds et la jette au loin dans le parking. Il prend le principal pour le sortir et s'écarte alors que la voiture se met à exploser. Il plonge sur le sol pour éviter que les débris se projettes sur eux. Clark regarde le feu.


FERME DES KENT – LA MAISON
Martha, au téléphone : D'accord, je vous remercie, au revoir !

Elle rejoint sa famille à table.

Martha : Le principal Kwan va rester à l'hôpital jusqu'à la fin du week-end,

Clark : Alors, comment va-t-il ?

Martha : Il souffre de brûlure et fumée qu'il a inhalé, mais je crois qu'il s'en remettra.

Jonathan, sans regarder Clark : Y a personne qui t'a vu ?

Clark, essayant de convaincre son père : Non, personne ne m'a vu, papa. J'ai dit au médecin que pour le sortir de la voiture, je m'étais enveloppé mes mains dans mon blouson.

Martha : Il a eu de la chance que tu sois là.

Clark : Mais j'ai foiré mes essais.

Jonathan, soupirant : Ecoute, je t'ai vu jouer moi. D'accord. Tu aurais pu facilement blessé n'importe lequel de ses garçons.

Clark : Mais l'important, c'est que je ne l'ai pas fait.

Jonathan se retourne vers Clark suite à sa remarque.

Clark : Ca sert à rien d'avoir encore cette conversation, il ne me croit pas de toute façon. À propos, l'entraîneur m'a donné ton ancien poste. Tu as devant toi un coureur pour le match de vendredi.

Jonathan s'en va en colère.

Clark, déçu : Personne n'a envie de me féliciter.

Il s'en va.

Jonathan : Je voudrais bien savoir pourquoi il est si têtu.

Martha : Oh, je n'en ai aucune idée.

Jonathan : Hé, attend un peu, je n'étais pas comme ça quand j'avais son âge.

Martha : Non. Si j'en crois mes informations, tu étais un garçon qui obéissait toujours à ton père, et qui a fait une fugue en été pour aller voir jouer les Métropolis Sharks.

Jonathan : Depuis quand tu es passé de l'autre côté.

Martha : Jonathan, je veux seulement souligner que Clark n'a jamais eu une vie ordinaire, ni jeu de groupe, ni aucune compétition junior, parce qu'on avait peur qu'il blesse quelqu'un. Maintenant, il est adolescent, donne lui au moins une chance.

Jonathan : Ses dons font qu'il a des responsabilités.

Martha : Non. Je crois que ce n'est pas une question de dons, mais de faculté de jugement. Ce que tu dis à Clark, c'est que tu crois pas en lui.

Jonathan : Mais pas du tout, je crois en lui, évidemment. Si jamais il faisait une erreur et que quelqu'un soupçonne la vérité, j'ai pas du tout envie de voir des gens débarquer à la ferme pour nous retirer notre fils.

Martha : Si on ne commence pas à lui faire confiance, personne ne viendra nous le retirer, et il s'en ira par lui-même très vite.


DEVANT LE BEANERY
Chloé discute avec Clark et Pete.

Chloé : Non, votre histoire ne tient pas debout, les voitures ne s'enflamment pas toutes seules.

Clark : Les flics disent que c'est dû à un mauvais branchement.

Chloé : J'ai trouvé mon gros titre "Sauver des flammes par un footballeur de chimie".

Pete, à Chloé : Tu peux pas lâcher les baskets des sportifs ?

Chloé : J'en reviens pas de voir Clark aveuglé par les feux de la rampe du vendredi soir.

Clark : Je veux jouer au ballon, pas célébrer un culte.

Chloé, se moquant : Ouais, et moi je veux m'enrôler dans les pom-pom girl.

Ils sont à l'intérieur du Beanery. Lana arrive par une porte.

Lana : Je crois qu'il y a une place de libre.

Clark : Lana ? Qu'est-ce que tu fais là ?

Lana, prenant un plateau : Je vais prendre votre commande.

Chloé : Mais tu le fais pour le club des supporters, une œuvre de charité, un peu comme si tu étais serveuse pour un soir ?

Lana : Oui, je suis serveuse, et c'est ni par charité ni en tant que supporter, et j'accepte les pourboires.

Clark : C'est vrai, tu es vraiment serveuse ?

Lana, montrant son badge : J'ai même eu un badge avec mon nom.

Pete : C'est ton premier jour.

Lana : Et oui.

Clark : Où est ton collier ?

Lana : C'est super strict ici. Pas de bijou et pas de chaussure ouverte.

Clark : Oui, tu as l'air … d'une serveuse.

Lana se met à rire.

Lana : Si encore je connaissais la différence entre un café allongé décaféiné et un café au lait allégé.

Chloé : Dans ce cas, je vais prendre seulement un café.

Lana, partant au comptoir : D'accord.

Pete : Hé, ça fera trois.

Ils trouvent une table et s'y installent.

Chloé, trouvant le plateau de Lana : Tient, elle a oublié ça.

Elle le donne à Clark qui va immédiatement le rendre à Lana.

Clark : Hé, Lana ! Tu as oublié ton plateau.

Lana : Merci. Ca m'est arrivé souvent aujourd'hui.

Clark : C'est toujours dur au début.

Clark s'assoit et discute avec Lana.

Clark : Tu as quitté le club des supporters ?

Lana : Tu as l'air surpris.

Clark : Oui, c'est vrai, j'suis étonné. Mais il faut reconnaître que ce n'est pas un crime, pourtant tu semblais aimé ça.

Lana : Ma mère le faisait déjà et aussi ma tante. Je crois qu'il est temps de rompre le cercle vicieux.

Clark : Qu'est-ce que Whitney en dit ?

Lana : Tu es son coéquipier, pose lui la question.

Clark : C'est quand même dingue ! Quand j'arrive dans l'équipe, toi tu l'as quitte. En faite, j'espérais te voir plus souvent.

Lana : J'ai un emploi à mi-temps, rien ne t'en empêche de venir me voir ici.

Tous les deux s'échangent un sourire.

Patronne : Lana, la table trois, attend sa commande depuis cinq minutes. Si elle refroidit, je la retiens sur vos pourboires.

Lana : D'accord, je suis désolé.

Patronne : Ne soyez pas désolé, travaillé plus vite.

Elle jette un œil sur Clark, qui repart s'asseoir auprès de Chloé et Pete.

Chloé : Clark Kent est devenu joueur de football américain, et Lana Lang une serveuse.

Pete : Bah y a pas de mal à ça.

Chloé : Je sais. J'avais seulement besoin de faire le point pour revenir à la réalité.

Pete fait un signe de tête à Chloé pour qu'elle regarde en direction l'équipe de foot.

Trévor Chapell, à ses coéquipiers : L'entraîneur veut nous voir tout de suite sur le terrain.

Tous, partent en direction du terrain.

Chloé : Qu'est-ce qui se passe chez tes coéquipiers déchus ?

Pete : J'en sais rien.

Chloé, se levant d'un coup : A demain.

Clark, revenant auprès d'eux : Chloé !?

Chloé : Heu … je, je dois m'en aller, on se voit demain, d'accord ?

Lana arrive avec sa commande et dit au revoir à Chloé, mais rentre dans une personne et fait tomber les verres. Tout le Beanery applaudit l'action.

 

SMALLVILLE HIG SCHOOL - STADE
Coach Walt : Félicitations ! Je n'ai encore jamais vu un groupe d'adolescents faire preuve d'une stupidité pareil. Lequel d'entre-vous a parlé ? Lequel ? Ce n'est pas l'un d'entre-vous ... qui a dit à Kwan que c'était moi qui vous avait donné les sujets ?

Trevor : Quelle Faculté nous prendra avec la mention tricheur sur nos dossiers ?

Coach Walt : Alors c'est toi, Trevor ! Pourquoi ça ne me surprend pas !

Il donne une gifle à Trevor qui tombe sur le sol. Les jets d'eau qui arrose le stade se transforment en jet de feu. Les joueurs sont inquiet.

Joueurs : C'est quoi ça ? Qu'est-ce qui se passe ?

Coach Walt : Je vous assure … que rien … ne se dressera entre moi et mon héritage ! Vous allez rentrer chez vous, et vous allez tous la fermer, c'est piger ?

Il quitte ses joueurs enragé, après qu'ils aient approuvé sous les jets de feux qui continuent à coulés. Plus loin, Chloé, derrière une barrière, prend une photo de la scène.


MANOIR DES LUTHOR
Lionel Luthor arrive en tonitruant.

Lionel : Félicitation Lex, on parle de toi dans les pages business pour une fois.

Lex, assis à son bureau : J'ai dit à Dominic il y a deux jours ce que j'allais faire.

Lionel : Oui, mes toutous sont efficaces, il m'ont fait un rapport.

Lex lui fait un sourire narquois.

Lionel : Je ne te croyais pas assez stupide pour passer à l'action.

Lex : Si c'était un problème, il fallait me téléphoner, père.

Lionel : Nous devons rendre compte de nos décisions, et ce n'est pas parce que tu es mon fils que tu dois espérer un traitement spécial.

Lex : Je n'ai jamais rien espéré de ta part !

Lionel : Laisse tomber le coup de la fierté blessée, ça marchait peut-être avec ta mère mais n'essaie pas avec moi.

Il s'approche de Lex.

Lionel : Tu connais très bien mes sentiments pour toi.

Lex : Ils m'ont valu de me retrouver dans cette usine pourrie !

Lionel : Lex, sais-tu que les Césars envoyaient leur fils dans les endroits les plus reculés de leur empire pour qu'ils fassent une idée précise sur ce qui se passait dans le monde ?

Lex : Si ça peut te donner bonne conscience.

Un court silence s'installe.

Lionel : Très bien ! Voilà ce que je te propose pour sortir de cette…impasse.

Il prend un fleuret.

Lionel : Nous allons nous affronter. Si tu gagne, je te laisse impliquer ton plan, et si je gagne, tu licencies vingt pour cent du personnel. La question qu'il faut se poser c'est "est-ce que tu es...assez fort pour affronter ton vieux père ?"

Lex observe son père, et son regard montre qu'il accepte le défi.
Changés, les deux milliardaires s'affrontent sur un duel d'escrime. Lionel fait une roulade sur la table de billard et vient se placer derrière.

Lionel : Surveille ta position, Lex. Tu te découvres sans songer aux conséquences.

Lex : Si j'avais besoin de tes commentaires, je m'offrirais un de tes livres.

Lionel, se moquant : Tu sais quel est ton problème, Lex ?

Lex : Vas-y, dis-le-moi !

Lionel : Tu es dominé par tes émotions. Tu l'as toujours été !

Après ces dernières paroles, ils enchaînent leur combat...

Lionel : Et ce défaut peut être fatal !

Mais Lex est vaincu par son père, qui désarme Lex et le pousse sur le divan.

Lionel : Je veux qu'ils soient licenciés, demain, avant midi. Suspension de séance.

Et il quitte le Manoir sous la colère de Lex.


FERME DES KENT – LA GRANGE
Clark se prépare pour se rendre à la soirée du club des supporters. Martha monte les marchent menant au loft.

Martha : Tu vas à la fête des supporters ?

Clark : J'suis comment ?

Martha : Aussi charmant que ton père.

Clark : T'es pas obligé de faire ça, maman.

Martha : De faire quoi ?

Clark : Tout pour la paix des familles.

Martha : Si des hommes de notre famille n'étaient pas aussi bornés, je n'aurais pas à le faire.

Clark : T'es d'accord avec papa ?

Martha : Non, je ne le suis pas. Je lui ai dit qu'il n'était pas raisonnable !

Clark, ravi : Merci.

Martha : Je ne veux pas dire que tu sois tout à fait innocent dans cette histoire. Si tu veux prendre tes propres décisions, il faut que tu saches que tes erreurs peuvent te poursuivre toute ta vie.

Clark : Tu me fais confiance ?

Martha, avec un petit rire : Je veux te faire confiance. Ton père le veut aussi, laisse-lui une petite chance !


SMALLVILLE HIGH SCHOOL - STADE
Pom-pom girl : Sans peur les Crows avancent ! Sans peur les Crows s'imposent ! Allez les Crows ! Allez les Crows !


SMALLVILLE HIGH SCHOOL
Chloé monte les marches du stade. Trevor Chapell sort d'une sortie de vestiaire et Chloé le rejoint avec sourire.

Trevor : Pourquoi tu voulais me voir ?

Chloé : Je veux savoir si l'entraîneur vous a donné le sujet de l'examen !

Trevor : Si tu veux évité les ennuis, cherche pas à savoir.

Chloé : Ecoute ! Que tu parles maintenant ou pas, de toute façon cette photo sera demain en première page de la Torch.

Elle montre une photo montrant le coach Walt et tous les joueurs sous les jets de feux.

Trevor : Laisse-moi tranquille !

Il quitte Chloé en colère en direction du parking, tandis que Chloé se rend à la Torch.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – PARKING
Trevor approche de sa voiture, mais une main attrape son avant-bras et le brûle atrocement.

Coach Walt : Alors Trevor, tu veux informer le journal de l'école ?

Trevor tombe à genou.

Coach Walt : Je te croyais plus malin que ça !

Trevor, pleurant de douleur : Non, je ne lui ai rien dit du tout, il faut me croire, monsieur. Elle était sur le terrain hier soir. Elle a des photos avec les jets de feux.

Le coach regarde en direction du bâtiment.

Coach Walt, entre ses dents : Ok.

Il relâche le bras de Trevor.

Coach Walt : Attends, je vais arranger ça !

Et il part, laissant Trevor sur le sol.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LA TORCH
Chloé est sur son ordinateur et rédige la première page du lendemain. Elle dépose à la suite de son article, la photo du coach et des joueurs.

Chloé, lisant son titre :"Jouer avec le feu !"

Ailleurs dans un couloir, le coach Walt, près d'une borne d'incendiaire, déclenche le feu et le bureau de Chloé se met à s'enflammer, ce qui cause la perte des preuves. Elle se recule vers la fenêtre lentement puis rapidement lorsque le feu se propage de partout. Le coach Walt se concentre toujours sur l'incendie.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LE STADE
À la fête, Clark et Pete sont présents. Ce dernier arrive vers son ami.

Pete : Hé, t'a vu Chloé ?

Clark : Non.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LA TORCH
Chloé essaye tant bien que mal de trouver quelque chose pour se sortir de là, mais elle voit Clark à la fête. Elle ouvre sa fenêtre et l'appelle.

Chloé : Clark !


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LE STADE
Il l'a voit se débattre à la fenêtre et voit le feu à l'intérieur. Il quitte les autres pour aller à son secours.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LA TORCH
Elle referme la fenêtre, s'enveloppe de sa veste sur sa tête puis saute sur le bureau pour passer à travers le feu. Sa veste prend feu. Elle l'enlève rapidement. Elle tente de sortir par la porte de la Torch, mais une immense barrière de feu bloque l'accès. Elle tente de revenir en arrière, mais une autre colonne de feu se forme.

Clark est en super-vitesse. Il longe un couloir puis tourne dans un autre. Il monte par la suite, les escaliers menant au premier.

Chloé, paniquant : Au secours !

Clark : Chloé !

Le coach, toujours devant la borne d'incendie, rouvre les yeux et le feu cesse.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – LA TORCH
Clark, arrivant à la Torch : Chloé !

Chloé : Clark !

Elle le prend dans ses bras pendant que Clark regarde les alentours. Quelques minutes après l'incendie, Clark et Chloé sont toujours à la Torch.

Clark : La Torch a brûlé, tu ne trouves pas ça ironique ?

Chloé le regarde complètement détruite.

Clark, voyant l'expression de Chloé : Je voulais juste te faire rire un peu.

Chloé, reprenant la parole : Ce n'était pas un incendie ordinaire. C'était comme si le feu savait ce que je faisais.

Clark : Et tu crois que c'était l'entraîneur qui le contrôlait ?

Chloé, sure d'elle : Oui, regarde les faits. Le principal Kwan lance une enquête sur le scandale des tricheries. Walt tente de le brûlé dans sa voiture. Ensuite, un des joueurs lâche le morceau et il les menace tous avec des jets de feux. Quand je veux publié la photo, c'est le journal qui part en flamme.

Clark : Tu veux dire qu'il a lui-même organisé la fraude. Tu débloques Chloé.

Chloé, tentant de le raisonner : Il est obsédé par l'idée de gagner son deux-centième match. S'il a aidé quelques crétins à passer leur examen, c'est pour assuré sa présence dans le panthéon des sports scolaires.

Clark : Tu as un double de la photo ?

Chloé : Non. Et ça va être dur de récupérer les dossiers.

Clark : Donc, on a pas de preuves !

Chloé : Trevor Chapell.

Clark : Pourquoi Chapell ?

Chloé : C'est lui qui a parlé au principal, j'en suis persuadée. Il est prêt à avouer, je le sais, mais, je...je crois qu'il a la trouille de moi. Seulement, je sens qu'avec toi il parlerait peut-être.


BEANERY
Lex est assis à une table avec des documents. Lana arrive pour prendre sa commande. Lex, dans ses pensées, l'a voit.

Lex, avec sourire : Lana ! Qu'est-ce qui se passe, Nell t'a jeté à la rue ?

Lana : J'ai décidé de vendre ma force de travail.

Lex : Tu as bien fait. Tu vas devenir l'employée du moins en un rien de temps.

Lana : Pour l'instant, je détiens le record du plus grand nombre d'assiettes cassées dans la journée.

Lex : Et bien, je prendrais mon capuccino dans une tasse jetable, alors.

Elle quitte Lex pour chercher sa commande. Clark arrive au même moment.

Lana : Tiens, la star du football de la ville est parmi nous ce soir ?

Clark : Attends de voir, comment je joue. Est-ce que tu as vu Trevor ?

Lana : Non, il n'est pas venu.

Clark : Comment tu t'en sors aujourd'hui ?

Lana : C'est une de ses journées où je pleurerais volontiers.

Clark : Mais, moi je pense que c'est cool que tu aies un job.

Lana : Je trouve que c'est dur, je ne pourrai pas aller te voir jouer demain, les nouvelles serveuses sont du soir. Bon, je peux te servir quelque chose ?

Clark : Oui. Un café s'il te plait.

Lana : C'est partie !

Clark : Merci.

Elle part tandis que Clark s'approche de Lex, qui s'est replongé dans ses papiers.

Lex : La rumeur dit que tu fais partie de l'équipe de football du lycée ?

Clark, s'assoyant : La rumeur dit vrai.

Lex : Mes félicitations ! C'est ton père qui doit se réjouir.

Clark : En fait, il veut pas que je joue, ça le fait paniquer. Ça m'étonne vraiment de mon père, il veut que je prenne mes propres décisions, et quand je le fais, il est pas d'accord.

Lex, le comprenant : Je vois, et tu rentres tard le soir en espérant qu'il va dormir et qu'ainsi tu éviteras les silences embarrassants qu'il y a entre vous.

Clark, étonné : Comment tu le sais ?

Lex : Les Luthor sont incollables au niveau des silences embarrassants.

Ils s'échangent un sourire.

Clark : Qu'est-ce que tu fais ?

Lex, saisissant un dossier : Oh, j'essaye de choisir les pauvres types qui auront la tête tranchée. Mon père veut que je licencie vingt pour cent du personnel.

Clark : C'est la seule solution ?

Lex : Quand mon père a pris une décision, il n'est pas question de revenir en arrière.

Lana, arrivant : Si ça peut vous réconforter, vous auriez dû voir la tête de ma tante quand j'ai choisi ce job. J 'écoute pas aux portes, mais j'ai entendu ce que vous disiez.

Clark, regardant Lana : On est tous dans le même bateau.

Lex : Ah nan, vous avez tenu le coup et vous faite ce que vous voulez, moi j'ai craqué !

Il prend sa tasse et trinque.

Lex, levant sa tasse : A vous qui m'avez inspiré.

Clark : Oh ouais, un joueur de football américain plus une serveuse, on est vraiment deux rebelles.

Lana : Et vive la révolution !

Lex boit une gorgée de son capuccino.

Lana, se levant de l'accoudoir : Comment il est ?

Lex : Ca va, il est parfait !

Lana : Génial.

Elle s'en va. Clark attend qu'elle s'éloigne assez pour demander :

Clark : C'est ce que tu voulais ?

Lex : Pas du tout, non.

 

QUELQUE PART EN VILLE
Clark entre dans une maison sans frapper à la porte.

Clark : Trevor ! C'est Clark Kent. Il faut qu'on discute.

Trevor : Va-t'en ou il va revenir !

Clark, le voyant : L'entraîneur ?

Trevor : Et quand il est en colère...

Clark, s'approchant de Trevor : Qu'est-ce qu'il t'a fait ?

Trevor : Avec moi il est vachement dur, enfin...moi et plusieurs autres. Il croit qu'il est notre père ou je sais pas. C'est comme ça qu'il justifie son attitude en tout cas. Un jour, j'ai raté une passe, il m'a ramener chez moi, il m'a frappé au ventre, et...m'a dit de ne pas recommencer.

Clark : Pourquoi t'en as pas parlé ?

Trevor, en colère : Il m'a dit que je serai viré de l'équipe et que je ne passerai pas dans l'autre classe.

Clark : Il vous a donné le sujet de mathématique ?

Trevor approuve d'un hochement de la tête.

Clark : Trevor, ai confiance en moi.

Trevor, s'emportant : C'est ce que le principal Kwan a dit ! Ta vu ce que l'entraîneur lui a fait ?

Clark, observant son poignet : Qu'est-ce que tu t'es fait au bras ?

Trevor : C'est rien, c'est juste une petite brûlure.

Clark tente de toucher son bras, mais Trevor s'emporte.

Trevor : C'est rien !

Clark, sérieux : Fais-moi voir ça Trevor.

Trevor hésite puis, finalement, tend son bras à Clark. Celui-ci enlève le bandage de l'avant-bras et voit la brûlure devenue plus foncée.

Trevor : Il a un pouvoir dingue, mais si je le dis, il va me faire cramer.

Clark le regarde.

 

SAUNA DU COACH WALT
Clark arrive devant le Sauna, ouvre la porte et voit l'entraîneur qui est assis dedans.

Coach Walt : Kent ! Pourquoi t'es pas avec tes copains aux vestiaires, hein ?

Clark : Je ne vais pas entré sur le terrain, et vous non plus !

Coach Walt : Ecoute, je ne sais pas quel est ton problème, Kent, mais si tu veux me chercher, je peux te dire que ce n'est pas le moment.

Les météorites qui se trouvent dans le Sauna, commencent à changer d'apparence. Clark se sent mal. Il se colle contre le mur sous le regard du coach Walt. Il regarde ses mains qui recommences à avoir un aspect anormal.

Clark : J'ai vu ce que vous avez fait à Trevor.

Coach Walt, se ruant sur Clark : Trevor, il aurait dû la fermer !

Clark faiblit.

Coach Walt : Qu'est-ce qui t'arrive Kent ? Il fait trop chaud pour toi, hein ?

Il lui donne un coup de poing au ventre et le projette avec force contre le mur. Dans sa chute, il entraîne les météorites avec lui sur le sol. Il tente de se relever avec peine.

Coach Walt : Bon, tu m'excuseras, mais j'ai encore un match à gagner.

Il quitte le Sauna puis ferme la porte à clé. À l'intérieur, Clark peine toujours à se relever.

 

SMALLVILLE HIGH SCHOOL – STADE
Le match est sur le point de commencer. Les équipes sont prêtes.

Whitney, à ses coéquipiers : Bleu 32 ! Arrière !

Il fait une passe arrière à un de ses joueurs, qui recule et lance le ballon au loin. Un de ses coéquipiers l'attrape et fonce sur un adversaire, qui le fait tomber.

Dans les gradins, Martha et Jonathan arrivent. Ce dernier a le sourire aux lèvres. Martha aperçoit Chloé assise toute seule.

Martha : Chloé.

Chloé, aux Kent : Hey, salut Madame kent ! Hey, salut Monsieur kent !

Martha : Notre lycéenne sinique a l'air d'avoir changé d'avis.

Chloé : Oui, j'ai décidé de mettre un peu de coté mes opinions pour soutenir mes amis.

Martha, regardant Jonathan : Han oui, on essaye d'avoir la même philosophie.

Jonathan : Où est Clark ?

Chloé : J'en sais rien. On devait se voir avant la rencontre, mais je l'attends toujours. Je le croyais avec vous deux.

Jonathan, hochant la tête : Hmmm...


VESTIAIRE
Toujours étendu sur le sol à cause des météorites, Clark en saisi une et tente de la lancer à travers la petite vitre se trouvant sur la porte. Mais en vain.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – STADE
Les deux équipes se retrouvent au point central du stade et forme à nouveau un cercle. Au coup de sifflet, les deux équipes repartent de plus belles. Un joueur de l'équipe du lycée a le ballon entre ses mains et fonce dans le tas. Il commet une faute.

Jonathan descend sur le terrain et voit Pete, assis le banc de touche.

Jonathan : Hé, Pete.

Celui-ci l'entend pas.

Jonathan, lui donnant une tape sur l'épaule : Pete.

Pete : Salut.

Jonathan : Tu as vu Clark ?

Pete : Non, je ne l'ai pas vu de la journée.

Coach Walt, arrivant : Jonathan, tu connais les règles : pas de parents sur le terrain.

Jonathan : Je cherche Clark !

Coach Walt : Alors, bienvenu au club, j'en ai besoin aussi. Faut croire que ce n'est pas vraiment un gagneur.

Chloé écoute la conversation tandis que le coach se retourne pour regarder le match. Jonathan repart.

Jonathan, à Chloé : Personne ne l'a vu.

Chloé : Je crois que l'entraîneur ment.

Jonathan, ne comprenant pas : Qu'est-ce que ça veut dire, Chloé ?

Chloé : Euh...venez !

Jonathan : Je vais fouiller les vestiaires, toi, tu vas voir dans les classes.

Le coach Walt observe la briève discussion entre Jonathan et Chloé.

Coach Walt, à un homme : Je m'absente un instant.

Homme : Quoi, on est en plein match, et...

Coach Walt : On arrive à la mi-temps !

Il suit Jonathan dans les vestiaires.


VESTIAIRE
Clark jette une météorite et fissure la petite fenêtre. Il en prend une autre avec du mal puis la jette sur la vitre et passe à travers. Il s'évanoui.
Jonathan cherche Clark dans tous les coins.

Jonathan : Clark !

Il aperçoit la petite fenêtre casséé ainsi que de la fumée verte. Il s'y approche. Il regarde à l'intérieur et découvre Clark mal en point.

Jonathan : Clark !

Clark tente de bouger, mais ne fais pas grand chose.

Jonathan, défonçant la porte : Clark ! Clark ! Clark ! Attends j'arrive !

Il donne un coup de pied et la porte s'ouvre avec fracas. Il rentre à l'intérieur du Sauna.

Jonathan : Est-ce que ça va ? Tu m'entend ?

Clark, affaibli : Ce sont des météorites.

Jonathan : Viens.

Il tire son fils en dehors du Sauna, mais le coach Walt est là, et tient entre ses mains un extincteur. D'un coup, il frappe Jonathan par le dos avec l'objet. Puis tente de cogner Clark par la même occasion Mais en quelques secondes, son corps a retrouvé son aspect normal, et avec sa super-force, il croise ses bras pour se protéger des cous fatals de l'extincteur. Puis au bout de seulement quelques millièmes de seconde, il projette le coach à travers une immense vitre qui se brise sous le violent coup et tombe sur un banc. Il se relève avec quelques douleurs. Clark approche.

Clark : Est-ce que vous voulez un coup de main ?

Coach Walt, les dents serrées : Ce que je veux, c'est gagner ce match.

Clark : Il est trop tard pour ça.

Le coach se concentre puis ferme les yeux. Un incendie se déclenche derrière Clark, qui le regarde apparaître sans crainte. Il voit également une autre colonne se déclencher devant lui. Le coach rouvre les yeux tandis que Clark passe sans difficulté à travers le feu sous le regard apeuré du coach.

Coach Walt : T'as fait ça comment ?

Clark, retirant sa veste : C'est dans les gênes.

N'appréciant pas, le coach tente de lui donner un coup de poing, mais Clark l'esquive et le projette contre un mur de l'endroit des douches. Le coach se relève.

Clark : Laissez tomber, vous avez perdu.

Le coach ne dit pas un mot, puis tout d'un coup, il crie en levant les bras, et provoque des jets de feux sortant de la plomberie des douches. Sous le regard de Clark, le coach brûle vif.


MANOIR DES LUTHOR
Plus tard dans la soirée, Lionel revient rendre une visite à Lex.

Lex, se levant de sa chaise : Deux voyages dans la semaine, c'est vraiment flatteur, ça.

Lionel, lui montrant le journal : Qu'est-ce que c'est ?

Lex : C'est ma nouvelle proposition. J'ai trouvé comment réduire le budjet de fonctionnement de vingt pour cent sans licencier une seule personne.

Lionel : Lex, je t'ai bien spécifié qu'il fallait licencier du personnel.

Lex : Pourquoi ? Avec ce plan, tu seras plus apprécié.

Lionel : Il ne s'agit pas de ça.

Lex : Attention, contrôle tes émotions.

Il prend un fleuret entre ses mains.

Lex : On pourrait faire une revanche ou est-ce que tu crains d'affronter ton fils ?

Lionel, voyant son petit jeu : Tu as trouvé !

Lex : Trouver quoi ?

Lionel : L'occasion de défier ton père §

Lex, rigolant : Je ne sais pas ce que tu détestes le plus. Le fait que mon plan marche ou que tu n'y aies pas pensé avant.

Lionel : N'oublie pas qu'ont ne bâti pas des empires avec des rapports comptables.

Lex : Papa, si tu savais ce que je me sens capable de faire.

Il sourit.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – PARKING
Jonathan et Clark sortent du lycée.

Jonathan : J'suis désolé que t'ai pas pu jouer.

Clark : T'es venu voir si je blessais personne ?

Jonathan : Si je suis venu, c'est pour soutenir mon fils.

Clark : J'ai dit pas mal de choses...que je regrette.

Jonathan : Ecoute, je comprends ce que tu ressens et j'ai confiance en toi. J'ai confiance, mais je crois qu'il reste...sûrement une part de moi qui a peur pour toi, c'est inévitable quand on est parent.

Ils s'échangent un sourire.

Clark : Merci papa.

Ils repartent bras-dessus et bras-dessous.


SMALLVILLE HIGH SCHOOL – STADE
Clark marche tout seul et Lana apparaît.

Lana : C'est paisible.

Clark, se retournant : Lana ? Je croyais que tu travaillais.

Lana, se rapprochant : Je dois dire que...j'en ai eu assez. Je ne suis pas vraiment faite pour être serveuse.

Ils commencent à marcher.

Clark : Ca c'est évident. Qu'en pense ta tante ?

Lana : Elle dit que c'était le signe que je devais retourner jouer les majorettes sur les stades.

Clark, rigolant : Les parents ont les changera pas.

Lana, plus sérieuse : J'ai appris pour l'entraîneur. C'est bizarre, non ?

Clark : Il a gagné son deux centièmes match, mais...il l'a pas vu.

Lana : Tu continueras à jouer ?

Clark, s'arrêtant de marcher : Je sais pas si c'est un sport pour moi. Mon père jouait au football, et même mon grand-père. Il est temps de rompre le cercle vicieux.

Lana se met à rire.

Lana : Plutôt courte ma carrière. Pourquoi on a changé d'avis ?

Clark : Je ne sais pas. Quand j'suis entré sur le terrain, soudain j'ai compris que j'avais plus envie de jouer.

Lana : Je trouve ça injuste.

Clark sourit.

Clark : Qui a dit que la vie était juste ?

Lana : Ca ira, tu crois ?

Clark : J'ai parfois envie de hurler.

Lana : Faisons-le, alors.

Clark : Tu veux faire quoi ?

Lana : Hurler. Je peux hurler avec toi.

Clark : T'es sérieuse là ?

Lana, rigolant : Oui, très.

Clark : Bon, à trois...

Il commence à se retourner.

Clark : Un...deux... trois...

Clark et Lana commencent à crier dans le stade, désormais vide. Ils mettent leur bras en forme de croix.....

Fin de l'épisode


Ecrit par adri280891

Slow motion opening shot of the Smallville High football players (The Crows) lining up on a scrimmage line for a play. We hear heavy breathing. The players are in red jerseys with white numbers. It's a night game and rain is pouring down. The opposing team wears orange helmets and white uniforms. The Crows are on offense. They have the ball.

Cut to the Crows' sideline. We see a few helmeted players and the coach (Coach Walt) Wearing a red windbreaker. They are all soaking wet, watching the field intently.

Cut back to the field. Quarterback Whitney Fordman (number on his jersey: 14) Calls a play.

Whitney : Blue 32! Hut! Hut!

Whitney drops back to make a pass, patting the ball as he tries to see his receiver through the gloom and the rain. An opposing player breaks through the line but is tackled.

Cut to the crowd in the stands, the ones in the front are on their feet and jumping. They're in rain gear and holding signs, one of which reads "Let's Go Crows." The crowd farther back huddles under their umbrellas.

Cut to Whitney waiting to find his receiver. He spots an opposing player closing in on him. He turns and runs, only to be tackled by another opponent.


Whitney : Ugh!

Crowd : Aahhh!

Cut to the coach at the sideline throwing his playbook to the ground in anger.

Pan across the crowd. They are jumping and milling about in the rain.


Coach Walt is standing on the field yelling angrily for Whitney.

Coach Walt : Whitney, get over here!

Cut to Whitney jogging up to the coach on the sidelines. Players and other on the coaching staff form a small crowd behind them. Above their heads, cheerleader's pompoms can be seen.

Coach Walt : [Shouting angrily and gesturing] Refresh my memory. Didn't I just send a pass play in there?

Whitney : The rain was comin' down so hard-I couldn't see if Donner was open so I figured I-

The coach grabs Whitney by the faceguard of his helmet and pulls him down to see the embroidered lettering on the coach's windbreaker.

Coach Walt : [Angrily] Hey, what does it say on my jacket?

Whitney : "Coach."

The coach pulls Whitney back up by the faceguard and releases his helmet.

Coach Walt : That's right! Coach! Football is not a democracy, and you will do as I say because I know what's best for you! [Calming down a little] Now look, son, we have run this play a hundred times in practice. You don't have to see Donner to know where he is. Just throw it to him. I want you to go out there and run the same play, and I want you to win this game for us, okay? Go ahead.

Whitney nods and heads back onto the field.

Cut to the field. Both team's players line up for another play.

Whitney : Blue 32! Hut!

Whitney drops back to make a pass.

Cut briefly down field, out of focus, indication Whitney's problems seeing his receiver.

Cut back to Whitney still holding the ball. He avoids a tackle, runs forward, and throws the pass a second before being tackled by an opponent.


Cut to the receiver running in the end zone. Cut back to Whitney sitting up from the tackle to see what happens then back to the receiver, who jumps to make the catch and splashes to the muddy, soggy ground. Touchdown.

Coach Walt jumps and yells. Cheerleaders cheer. The crowd screams. Whitney raises his hands in the air in triumph.

Whitney : Yeah!

Cut to the Crows' locker room. Soggy players burst in the door, yelling and banging their helmets against the lockers as they file in and form a group outside the Coach's office.

Football Players : Whoo! Whoo! Whoo! Whoo!

Players wave towels, give a few high fives, and hoot and howl as the coach climbs on something behind the group to speak.

Football Players : Whoo! Yeah! Whoo! Yeah!

Coach Walt : [Loudly to get the player's attention] All right bring it up! Bring it up! Bring it up!

The group quiets somewhat.

Coach Walt : [Enthusiastically, waving rolled papers] All right, listen up. There is another team eating crow tonight, gentlemen!

Pan across the players. We see Pete Ross among them.

Football Players : Yeah! Yeah! Yeah! Yeah!

Cut back to the coach. The noise level drops again as he continues.

Coach Walt : I don't have to tell you how important next Friday night's game is.

Whitney steps up to address the group.


Whitney : Yeah, not only is it gonna get us in the state championship, but it'll be Coach Walt's 200th min!

The players huddle in a circle, putting their right fists together while they chant.

Football Players : Coach Walt! Coach Walt! Coach Walt! Coach Walt! Coach Walt! Coach Walt!

They pound their fists and then break up over a crows logo on the floor. Two players jump and bounce off each other's chests.

The camera pans through the coach's office, across a Crows banner, a poster of the coach yelling, pointing a finger, and some pictures in frames.

Fade to a wooden door with a sign that reads "SAUNA". The door has a visible exterior lock. A blue towel or robe is hanging on a hook near the door, and a plaque nearby reads: "Walt's private Sweat Box/From the Alumni Association/In Recognition of twenty years of dedicated service". Some snapshots are visible, their corners tucked between the plaque and the wood of the sauna.

Cut to interior of the sauna. Coach Walt is pouring water from a ladle over heated rocks, which causes a cloud of green-colored steam to rise into the air with a sizzle. He bends forward into the cloud of steam and sniffs deeply. He is wearing a towel with another draped over his shoulders.

Coach Walt : [Grunting] Mmm. Ahhh.

The coach drops the ladle into a bucket of water as he climbs onto a bench and sits back, sighing in relief.

The camera pans back to the heater. The rocks are still emitting green steam. The camera moves to the interior of the heater where we see several layers of the rocks, the lowest ones containing glowing green fragments. They're meteor rocks.

Cut back to the coach. He's leaning back, resting with his eyes closed. A knock on the sauna door rouses him.

Coach Walt : [Calling out] Come on in.

The sauna door opens and we see Principal Kwan, a dark-haired Asian man wearing a dress shirt and tie under a dark sweater. Kwan looks annoyed/uncomfortable.

Coach Walt : [Smiling] Principal Kwan...what brings you to this sweat box?

Principal Kwan : We've got a problem, Coach.

Cut to the coach's office. We see the coach in a red robe looking through a green manila folder. He flips it closed.

Coach Walt : Cheating, huh-my boys? [He sighs softly]

Coach Walt crosses the room and we see Kwan leaning against a desk. Kwan straightens as he speaks.

Principal Kwan : Seven of them, on their math midterm. Which means they're ineligible for next Friday's game.

Coach Walt : [Dismissively] Well, just keep it quiet for a couple of weeks, and, uh, we'll deal with it in the off-season.

Principal Kwan : [Seriously] I'm not sweeping a major academic breach under the carpet so you can win a game.

Coach Walt : [Chuckling] You've been here, what, six months? I've been here twenty five years. We're not talking about just a game. We're talking about my legacy.

Principal Kwan : I don't care about your legacy. I'm here to educate young people.

Coach Walt
: [Loudly, with anger] I've been educating young people all my life! You know how many boys have gone to college because of me, have gotten good jobs on my recommendations?!

Principal Kwan : [Seriously] I know most people think you walk on water, Coach. I think you're dangerous. I've seen your temper. I've seen your methods. Just because you win doesn't make you right.

Principal Kwan starts walking towards the door.


Principal Kwan : On Monday I'm suspending the players-end of story.

Coach Walt watches Kwan leave, fuming. His rage is apparent on his face. He slams the towel he is holding in his hands against the top of his desk.

Coach Walt
: Damn!

The desktop bursts into flames, rising almost to the roof of the room. As the coach looks on in surprise and confusion, another nearby table with a miniature football field and players bursts into flames as well. Fade out on the coach's confused face.

Cut to the front of Smallville High School. Cut to Clark holding the Torch, reading the headline.

Clark : "Football: Sport or Abuse?"

Chloe : So, what do you think?

We see that Clark, Chloe and Pete are walking together up the stairs of the bleachers, outside by the football field. Chloe is holding a cup of coffee.

Clark : I think you need to seriously decrease your Cappuccino dependency.

Pete laughs at Clark's comment.

Chloe : Pete thinks I'm being too hard on Coach Walt.

Pete : The man coached my dad, all my brothers. He used to come over and watch the Super Bowl.

Chloe : Now, while I'm touched by that Hallmark moment, you don't get points for subtlety in journalism. I've already started getting hate mail.

We see that the three of them are now walking in the courtyard behind the school. A bunch of kids are outside, some playing basketball, others sitting at tables, still others standing around. Many cheerleaders are in the area.

Clark : You seem very happy about that. Why?

Chloe : Because it means I'm hitting a nerve. Besides, between the abysmal sentence structure and generous use of obscenities, I've got a pretty good idea of who's been sending it.

Pete : If you think my team-mates are reading the Torch, you're giving them way too much credit.

We see Lana and Whiney standing together off in the distance. Clark spies them and the camera goes into slow motion as he watches. Lana is in her cheerleading outfit. Lana and Whitney are arguing.

Lana : [Upset] Don't you even care about this?

Whitney : [Grinning, shrugging her off] I don't see what the big deal is.

Lana : [Incredulously] You don't think it's a big deal? I thinks it's a big deal.

Lana storms off past Chloe, Clark and Pete. Chloe turns and watches Lana leave, grinning.

Chloe : Whoo! There's something you don't see every day-a pompom meltdown. [She laughs. A group of football players exit the building. Looking over to Pete] Ooh, ooh, here they come! Pete, I need a picture of the cheating jockstraps.

Pete takes a camera off his shoulder. Cut to the jocks and the cheerleaders gathering around Coach Walt in the courtyard. Clark is watching.

Coach Walt : [To the gathered group] I don't want to hear any rumors going around, any false accusations...

Camera cuts to Clark.

Clark : Any idea how they got that midterm, Chloe?

Chloe : [Raising the digital camera and taking a picture] It's still a mystery, but I'm working on it.

Cut back to Coach Walt's gathering. A football player spies Chloe taking a picture.

Football Player : Hey, what's she doin'?

The Football player throws a football at Chloe's head. Clark catches the football right before the ball can his Chloe in the face, just as she's about to duck, in a show of super reflexes. Chloe looks at Clark in amazement.

Pete : [Patting Clark on the back and grinning] Ooh, nice catch!

Clark looks over at the jock angrily.

Chloe : [To Pete] One of your team-mates attempts to assassinate me, and all you say is "nice catch"?

Chloe walks away and Pete follows.

Pete : I thought you wanted to hit a nerve?

Clark lags behind then throws the football back to the jock so hard, the kid doubles over as the ball hits him in the stomach.

Football Player : Uhh!

Coach Walt : [To the jock] You all right?

The bell rings. Everyone starts walking away. Coach Walt looks across the yard towards Clark, speculatively.

We see Clark turn and walk away in the other direction following Chloe and Pete. We see Coach Walt still watching Clark until the coach turns and walks away.

Cut to the inside of the school. We see Clark and Pete walking down a hallway. They're both smiling. They stop at some vending machines. Coach Walt walks up to them.


Coach Walt : Hey, Kent. I saw your arm out there. Technique was lousy, but you got a lot of power.

Clark : [Smiling] Thanks!

Coach Walt : So why aren't you on our team?

Clark : My dad needs me on the farm.

Coach Walt : Well, your school needs you on the field. We got a big game on Friday night. We're short players. Look, look, I-I know your dad would understand.

Clark : He's kind of stubborn.

Coach Walt : Yeah, I remember. Jonathan Kent was one of the best athletes I ever coached. A lot of God-given talent. It's in your genes, Kent.

Clark : Actually, I'm adopted.

Coach Walt : [His frustration evident] Look, I am giving you a chance to be a part of something special, a part of history. Now, I've seen you stare at your father's picture in that trophy case. Don't tell me you don't want to be a part of this. Why don't you suit up? Look at Ross here. He doesn't have a lick of natural talent, but he's got a truckload of heart.

Pete : Thanks, I-I guess.

Clark : Let me think about it.

Coach Walt : [Calling out] Fordman, get over here.

Whitney and Lana walk up.

Lana : Hi, Clark.

Coach Walt : Fordman, you're the team captain. How do you think Kent here would do on the field? I mean, considering our current predicament?

Whitney : [Looking Clark up and down] He might do all right.

Coach Walt : Hmm... He seems afraid though.

Lana : [Defensively] That's not the reason, is it, Clark?

Clark : It's my Dad.

Coach Walt : Kent, there comes a time when you gotta step out of your father's shadow and be your own man. Now what do you say? You ready to be your own man?

Clark : [Looking at Lana then smiling] Count me in.

Lana rolls her eyes and sighs.

Coach Walt : Good. I will see you at practice today-three o'clock. Don't be late.

Clark nods, smiles. Coach Walt, Whitney and Lana walk away.

Pete : [Pointing at his ear jokingly] Hey, Clark... Hey, um, remind me what your dad said last time you asked him to play.

Clark : He said no.

Pete : [Blandly] He said no. That's what I thought. Call me when the hurting's done. Okay?

Pete pats Clark on the shoulder. Clark looks worried. The bell rings and the two of them go their separate ways.

Cut to Whitney and Lana walking down the hallway.

Whitney : So, we okay?

Lana : This isn't about us.

Whitney : The guys made a mistake. I don't see what the big deal is.

Lana : Whitney, they cheated. I don't see how you can support that.

Whitney : Because they're my friends, and they used to be yours. Do you want to tell me what's really going on here?

Lana : It's just that things I thought I knew for sure don't seem so certain anymore.

Whitney : I don't understand.

Lana : [Sighs] I know how much you love football, and you're great at it, and I support you. I want to find something that I'm great at.

Cut to the Kent Farm. Cut to the inside of the barn. Jonathan is fixing a piece of equipment. He stops and we see that he and Clark are in the middle of a conversation.

Jonathan : Uh, wait a minute. What do you mean you had to say yes?

Clark : [Grinning proudly] Coach Walt sort of didn't give me a choice.

Jonathan : Let me guess. Did he give you the "be your own man" speech, right?

Clark looks sheepish.

Jonathan : [Smiling] Well, Walt's been giving that speech for 25 years-same one. Believe me, I know. What you gotta do is go there tomorrow and tell him you can't play.

Jonathan walks across the barn. Clark follows, upset.

Clark : Dad, please don't make me do that.

Jonathan : Son, I'm sorry. We've already had this conversation.

Clark : It's never been a conversation. I can be careful, and you don't trust me.

Jonathan : Of course I trust you, Clark, but, uh-

Clark : But what? I'm old enough to make my own decisions.

Jonathan : When you're out on the field, and million things can happen that can affect your judgment. I mean, if you get angry, even for just a second, or you, uh, you try to impress some girl with a fancy move, somebody could get seriously hurt out there. You were meant for much more important things than winning football games.

Clark : [Exasperated] I'm sick of being punished because I have these gifts. Most parents would be happy if their son could be star of the football team.

Jonathan : [Placing a hand on Clark's shoulder] Son... I'm happy when you wake up in the morning. I don't need to live vicariously through your achievements.

Jonathan walks away.

Clark : [Sarcastically] Why would you? You got to play.

Jonathan : [Turning around] I'm not signing a permission slip, Clark.

Clark : [Belligerently] You don't have to. I'm playing football, and you can't stop me.

Jonathan stares at Clark. Clark stands his ground, swallowing nervously.

Cut to an outside view of the Luthor manor. Cut to the inside of the house where three guys in suits are standing around in a room impatiently. Lex strolls in casually, wearing workout clothes and a towel around his neck.


Lex : Well, if it isn't the three wise men.

Lex walks into the room. As he passes one of the men, he says facetiously...

Lex : Hello, Dominic.

Lex walks across the room to a beverage table and retrieves a bottle of water. Dominic follows him.

Dominic
: [Snidely] I'm assuming you're running late because you've been at a fencing lesson, or have you taken up polo again?

Lex : [Chuckles mockingly] I'm not running late. I canceled this meeting, if you recall.

Dominic : And your father insisted that we drive down here and keep it.

Lex : Mmm, and when he barks, you jump.

Lex walks away from Dominic.

Dominic : Have you seen the quarterly numbers?

Dominic follows Lex across the room.

Lex : Yes, I have. [Lex selects a cue stick from a rack on the wall.] We're twenty percent below projections.

Dominic : And your father wants you to take drastic action.

Lex : [Dismissively] I plan to.

Lex starts to chalk the end of his stick.

Dominic : Good. Then I can inform him that you'll be cutting your workforce?

Lex : On the contrary, you can inform him I plan on increasing my workforce.

Dominic : By how much?

Lex : Twenty percent.

Dominic : [Chuckling] Lex, I've always enjoyed your unique sense of humor, but you can't be serious.

Lex : You gotta spend money to make money, Dominic. If we increase productivity and marketing while our competitors retreat, when the sector bounces back... [Lex hits a pool ball into a pocket] ...we'll corner the market.

Dominic : [Angrily] Your father sent you to Smallville to turn the plant around!

Lex : [Belligerently] My father sent me to Smallville because he'd rather surround himself with drones than people who challenge his archaic business practices.

Dominic : I'll be certain to tell him that.

Lex : Please do. Now, this meeting is adjourned.

Dominic starts to leave.

Lex : [Blandly] By the way, Dominic... Tell your sister I said "Hi".

Dominic turns, and glares at Lex, then storms out.

Cut to Lana's house. We see Lana folding her cheerleading uniform in her bedroom. Nell opens the door and walks in.

Nell : Lana, you're home early. Did they cancel cheerleading practice?

Lana : Sort of. I quit.

Nell : [Walking towards Lana with concern] You loved being on the squad! What happened?

Lana : I just think there's more to life than memorizing cheers and shaking pompoms.

Nell : You just decided this out of the blue?

Lana : Some of the football players were caught cheating-guys I know. When I told Whitney how upset it made me, he said it was no big deal, that people aren't perfect. [She puts the box with her cheerleading outfit in the bottom of her closet] I thought, "Why am I doing this, wearing a fake smile and stupid outfit for people who will do anything to win a game?

Nell : [Sitting down on Lana's bed] Well, you can't let a couple of bad apples spoil the experience. You're part of a team. You're making friends.

Lana : Aunt Nell, I don't want to go back. I want to try different things. What's wrong with that?

Nell : Nothing. It's just that you're on a good track. I want you to be happy. What are you gonna do with this newfound freedom?

Lana : I thought I'd get a job. Something part-time. Earn some extra money so I can go travel in the summer.

Lana sits down on the bed next to Nell.

Nell : Well, I suppose I could always use some help around the shop.

Lana : Thanks, but I'm not looking for help. I want to do this on my own.

Cut to the football team exiting the locker rooms. We see Clark in uniform. He's wearing a red and white practice jersey with the number 89. He smiles as he looks out on the field. Some cheerleaders are practicing, along with the rest of the football team.

Clark looks around, perplexed. He approaches Pete, who is standing on the sideline by the bleachers.

Clark : Have you seen Lana?

Pete : No, but there's your dad.

Pete walks off and Clark looks over to the front row of the bleachers where Jonathan is sitting. Clark walks over to him.

Clark : [Smiling] Dad. I'm glad you're here. It means a lot to me.

Jonathan : [Seriously] I still don't support your decision, Clark. I'm here to see that no one gets hurt.

Jonathan looks away, and Clark turns, walks towards the field with his head ducked, disappointed.

We hear a whistle.

Coach Walt : [Calling out] Kent, get in there at tailback.

Clark jogs onto the field.

Cut to the team on the field running a play. Whitney is at quarterback.

Whitney : Blue 32! Hut! Hut! Hut!

Whitney receives the ball and passes it off to Clark. Clark tries to run with it but is immediately tackled.

Clark lays on the ground, stunned, and looks over at his father in the bleachers. Jonathan looks concerned.

Coach Walt : [Yelling] Kent! Quit lookin' in the stands! [Coach pulls Clark to his feet by his faceguard, yelling in his face] Your dad's not coachin' this team-I am! Now I didn't bring you out here to be a tackling dummy! [He pounds Clark on the chest] Get angry! Kick some butt!

Cut to Jonathan looking concerned in the stands.

Cut to Clark setting up on the field. He's very serious, and it's obvious he's not going to let himself be embarrassed again.

Whitney : All right, guys. Same play.

Football Player : [Looking over at Clark] Oh, yeah, we got him.

Whitney : Blue 32! Blue 32! Hut! Hut!

Clark receives the ball, bursts through the defensive line, knocking linebackers over. He hurdles a group of players, using his gifts to sort of jump completely over them. He runs, unchallenged, into the endzone.

We see Jonathan in the bleachers sigh, then get up and leave.

We see Clark in the endzone, clearly feeling vindicated. He spikes the ball and stands there while everyone is cheering.

He looks over to the stands and sees his father leaving. Clark ducks his head, looking disappointed.


Cut to Coach Walt sitting in his office watching a videotape of Clark's performance on the field. Principal Kwan enters the office.

Coach Walt : Aahhh...[He turns off the videotape] How's my favorite football fan?

Principal Kwan : Coach, one of the players accused of cheating has come forward and said you supplied them with the tests.

Coach Walt : Oh? And what boy told you that little piece of fiction?

Principal Kwan : I'm not at liberty to say.

Coach Walt : But I'm guessing you already went to the school board and asked them to suspend me.

Principal Kwan : You have a lot of friends in high places.

Coach Walt : [Chuckling] I should have. I coached most of them. You don't understand-I'm an institution. Who'd you think the school board was going to believe-some cheating little brat who's just trying to cover his own ass, or the man who's been leading this school to victory for 25 years?

Principal Kwan : They may not believe one, but if I can get all of them to step forward, the board will have no choice. They'll suspend you from coaching for the rest of your life.

Coach Walt : [Getting up angrily and pounding on his desk] You will not bring me down!

The television bursts into flames. Both men stare at the television in shock. Principal Kwan looks back at Coach Walt suspiciously.

Principal Kwan : What the hell's going on here, Coach?

Principal looks around nervously then rushes out of the office.

Coach Walt looks at the burning television speculatively.

Cut to Principal Kwan walking outside the school towards his car. We see Coach Walt watching him through the window in his office. Kwan gets into his car.

Coach Walt : Who the hell does he think he is?

Coach Walt closes his eyes, concentrates. We see Kwan stick his key in the ignition. The car won't start. All of a sudden the steering column bursts into flame.

We see Coach Walt standing at the window, concentration.

Kwan attempts to grab his briefcase but it's on fire. He attempts to get out of the car but the door handle is too hot. Kwan starts screaming.


We see Coach Walt, standing at the window, grinning.

Cut to Pete and Clark exiting the school building.

Pete : Where'd your dad go?

Clark : He, uh, kind of had to get back to the farm. [They hear screaming, and see the burning car.] Go get help!

Clark drops his bookbag and runs toward the car. He smashes the window and pulls the driver's side door off of it's hinges. He pulls Kwan out of the car and carries him away right before the car explodes.

Pan of the Kent house at night. Cut to the Kent kitchen. Clark and Jonathan are sitting at the table eating. Martha is standing in the living room, on the phone.

Martha : [Into the phone] Okay, thanks. Bye-bye. [She puts the phone down and walks over to the table] Principal Kwan's gonna be in the hospital till over the weekend.

Clark : Is he gonna be all right?

Martha : He's got some burns and suffered smoke inhalation, but he's gonna be okay.

Jonathan : [In an exasperated tone] Anybody see you, Son?

Martha looks at Clark, worried.

Clark : [Frustrated] Nobody saw me, Dad! [Jonathan nods] I told the paramedics that I wrapped my hands in my jacket when I pulled him out.

Martha : Lucky you were there.

Clark : Well, I kind of missed my ride.

Jonathan : [Scoffing] Look, I saw you play, all right? [Jonathan gets up from the table with his plate] Now, you could have easily hurt any one of those boys.

Clark : [Getting up and following him] But the point is, I didn't. [Jonathan looks at Clark and sighs, then turns away. Clark glances at his mother] Look, why are we even having this conversation? He's never gonna believe me. [To Jonathan] By the way, Coach gave me your old position. [He smiles hopefully] You're looking at the starting tailback for this Friday's game.

Clark smiles. Jonathan walks over to him as if he's about to say something but then he just stares and walks past Clark. Clark looks sad.

Clark : Don't everyone congratulate me at once.

Clark glances at his mother who gives him a sympathetic look. Clark leaves.

Jonathan : [To Martha] How did he get to be so stubborn?

Martha : Gee, I don't know.

Jonathan : Hey, wait a minute-I was not like that when I was his age.

Martha : no, you were the obedient son who always obeyed his father and didn't run away one summer and try out for the Metropolis Sharks.

Jonathan : Since when did you go and join the other side?

Martha : Jonathan, Clark hasn't been able to do anything normal his whole life-no playgroups, no little league-all because we were afraid he might hurt somebody. He's a teenager now. Let's give him a shot.

Jonathan : His gifts come with responsibilities.

Martha : This isn't about his gifts, it's about his judgment. You're telling Clark that you don't believe in him.

Jonathan : Of course, I believe in him. W-what if he makes a mistake... and somebody suspects the truth? I do not want anyone coming on this farm and taking our son away from us.

Martha : Well, if we don't start trusting him, nobody's gonna have to take him away. He's gonna leave all by himself.

Cut to Clark, Chloe and Pete walking down the street outside of the Beanery.

Chloe : You guys, it doesn't make sense. Cars don't just spontaneously combust.

Clark : the cops said it was faulty wiring.

Chloe : I've already got my headline: "Jockstrap Save Principal From Burning Car."

Pete : Will you lay off the "jockstraps" thing?

Chloe : I still can't believe Clark's been blinded by the Friday night lights.

Clark : I joined the football team, not a cult.

We see Lana walking up behind Chloe. She's wearing a green Beanery apron. Clearly, she's now a waitress.

Chloe : Yeah, next I'm gonna be joining the pompom brigade.

Lana : [Walking past the group] I hear there's a spot open.

Clark : Lana, what are you doing here?

Lana : Taking your order, I hope.

Chloe : W-what is this? Some sort of cheerleading charity, like "be a waitress for a night" sort of thing?

Lana : Yes, it is, except for the cheerleading and charity parts, and tips are always appreciated.

Clark : So you're a waitress for real?

Lana : Even got the perky name tag to prove it.

Pete : First day.

Lana : Ever.

Clark : Where's your necklace?

Lana : Strict dress code-no jewelry and no open-toes shoes.

Clark : You look very...waitress-like.

Lana : Now, if I could only tell the difference between a half-caf decaf and a non-fat late.

Chloe : In that case, I'll have a regular coffee.

Pete : Hey, times three.

Chloe and Pete sit down at a booth.

They find a tray at the table. Clark rushes over to Lana to give it back to her instead of sitting down.

Clark : Uh, Lana, you forgot this.

Lana : Thanks, that's been happening a lot today.

Clark : First days are always rough. So, you just quit cheerleading?

Lana : You sound surprised.

Clark : Well, Its not like you broke any state laws or anything, but I am. You always seemed so happy doing it.

Lana : My mom was a cheerleader, so was my aunt. I figured it was time to break the vicious cycle.

Clark : What did, uh, Whitney say?

Lana : You're his team-mate now. Why don't you ask him?

Clark : You know, it's amazing. The same day I make the team you quit the squad. I was just hoping we'd see more of each other.

Lana : I have four shifts a week. You can stop by anytime you like.

Head Waitress : Lana...table 3 has been waiting for their drinks for 5 minutes. If they go cold, it's coming out of your tips.

Lana : Right, Sorry.

Head Waitress : Don't be sorry, just be faster.

Chloe : Clark Kent is a football player and Lana Lang is a waitress.

Pete : What's the matter with that?

Chloe : Nothing. I just wanna click my heels and get back to reality.

A football player (Trevor) enters the shop and Pete nods a hello. The player goes over to a group of football players and starts talking to them.

Trevor : Coach needs to see us on the field right now.

They get up and leave.

Chloe : What's up with your fallen brethren?

Pete : I don't know.

Chloe jumps up and grabs her coat.

Chloe : I'll see you tomorrow.

She rushes out, passing Clark as he heads back to the table.

Clark : Chloe?

Chloe : Relax, I...I'll see you tomorrow, okay?

She rushes towards the door, past Lana who is holding a tray of drinks. Lana kind of looks towards Chloe and doesn't see a man coming towards her from the other direction. Lana bumps into the man, dropping the try of drinks. Customers applaud. Clark looks at her and grins. Lana nervously grins back.

Cut to the football field at the school at night. Close-up of the sprinkler system spraying shoots of water to water the grass. We see Coach Walt standing in the middle of the field, talking to a group of seven football players.


Coach Walt : Congratulations. I've never seen a group of young men demonstrate such extraordinary stupidity. Now, which one of you talked? Huh? No one here told Kwan that I supplied you with the test?

Trevor : Coach, no college is even going to look at us with cheating on our record.

Coach Walt : So it was you, huh, Trevor? Now why doesn't that surprise me.

Coach Walt hits Trevor across the face, knocking him to the ground. The water shoots from the sprinklers turn to flame.

Football Players : Whoa! Oh, whoa! No way!

Coach Walt : [Hollering] Nothing-nothing-is gonna stand between me and my legacy! Now, you go home, and you keep your mouths shut! Understand?

The players stand around looking scared.

Football Players : Yes...

The coach walks away. There's fire all over the place.

Cut to Chloe in the bleachers with her camera. She's taking pictures.

Cut to Luthor manor. It's daytime. Cut to the inside of the house. We see Lionel Luthor burst through the doors into a room.

Lionel : Congratulations, Lex. You made the business page for once.

Lionel drops a paper on Lex's desk. Lex is sitting at the desk, working on his computer.

Lex : I told Dominic I was doing this two days ago.

Lionel : Yes, and my drone dutifully reported it to me. [Lex smiles a little, mockingly] I just didn't think you'd be stupid enough to implement it.

Lex : if you had a problem, why didn't you pick up the phone and call me?

Lionel : We have a reporting structure. [He turns away] Just because you're my son, don't expect any special treatment.

Lex : Believe me, I never have.

Lionel : [Turning back around irately and walking towards Lex] That wounded-pride routine may have worked for your mother, but don't try it with me. [Lionel has advanced to Lex's side of the desk. He reaches out a hand to touch Lex's face. Lex pulls back. Lionel grabs the lip of Lex's chair instead. Lex keeps his head turned away] You know perfectly well how I feel about you.

Lex : Hence, I'm at a crap factory in Smallville.

Lionel : Lex... Did you know Caesars would send their sons to the furthermost corners of the empire so they could get an appreciation of how the world works?

Lex : Whatever helps you sleep at night, Dad.

Lionel : [Sighing] All right. Here is how I propose we solve our...impasse. [He walks over to an epee stand and grabs a sword. He swings the sword a few times] We'll fence for it. If you win, I'll let you pursue your plan. If I win you fire twenty percent of your workforce. The question you have to ask yourself, Lex, is...are you good enough to take your old man?

Lex glares at him with hostility.

Cut to Lex and Lionel fencing. They are both wearing white fencing uniforms and seem to be fighting in the same room.


Lionel : Look at your moves, Lex They're rash, no thought to their consequences.

Lex : If I wanted a running commentary, I'd buy one of your books on tape.

Lionel : [Chuckling] You know what your problem is?

Lex : [Mockingly] Enlighten me.

Lionel : You're ruled by your emotions. You always have been. [Lionel disarms Lex, holds the sword to his throat] And that can be a fatal flaw.

Lionel backs Lex up with the sword at his throat until Lex falls backward onto a chair.

Lionel : I want those workers gone by noon tomorrow. [He taps Lex twice on the chest with his sword in a condescending manner] Meeting adjourned.

Lionel turns and walks away. Lex gets up, clearly frustrated.


Pan of the Kent farm at night. Pan over to the barn and up to the loft window. Cut to Clark in the loft, looking in a mirror and trying on his football uniform. He's wearing number 32. Martha walks up the loft stairs.

Martha : Heading out to the pep rally?

Clark : How do I look?

Martha : As handsome as your father.

Clark : You don't have to do this, Mom.

Martha : Do what?

Clark : Play Kent family peacekeeper.

Martha : Well, if the Kent men weren't so stubborn, I wouldn't have to.

Clark : So you're taking Dad's side?

Martha : No, Clark, I'm not I told him he's being unreasonable.

Clark : Thanks,

Martha : Well, I'm not saying you're entirely innocent here, either. If you want to make your own decision, you need to be prepared to live with your mistakes.

Clark : You trust me, don't you?

Martha : I want to, Clark. So does your dad. Just...give him a chance.

Cut to the pep rally. We see a big bonfire, cheerleaders cheering, a mascot (a big crow) running around.

Cut to Chloe walking up the bleacher steps. She sees Trevor by the entrance to a passageway. She smiles and walks over.


Trevor : Why did you call me? What do you want?

Chloe : I want to know if Coach Walt supplied the players with the tests.

Trevor is silent.

Chloe : Look, you can talk to me now or later. Either way, this picture's going to be on the font page of tomorrow's Torch.

Chloe shows Trevor her camera's display screen. On the screen is a picture of the player's meeting with Coach Walt. The fire shooting from the sprinklers is clearly evident.

Trevor : [Glaring at her] Just leave me alone. [He rushes away]

Cut to Trevor walking in the parking lot towards his car. He gets his key out and goes to unlock the door. Suddenly, his arm is grabbed from behind by Coach Walt. Coach uses his powers and burns Trevor's arm.

Trevor : Aahhh!

Coach Walt : Talking to the school newspaper, Trevor? I thought you were brighter than that.

Trevor is kneeling on the ground, in pain, as the coach has a hold of his arm, burning him.

Trevor : [Painfully] Coach! I didn't say anything, you gotta believe me! She was at the field last night! She's got a picture of us in the sprinklers!

We hear sizzling.

Coach Walt : All right. [He lets go of Trevor's arm] Go home. I'll take care of this.

Trevor groans. Coach walks away.

Trevor : [Sitting on the ground panting] Damn.

Cut to Chloe in the Torch office working on the computer. She's doing the layout of the article on the football team. We see Coach Walt standing in the stairwell watching Chloe through the glass in the fire exit door. He closes his eyes, concentrates. Chloe's computer bursts into flames.

Quickly, her whole desk is on fire. We see Coach Walt concentrating in the stairwell. Chloe backs across the room toward the window. The fire seems to follow her across the room, spreading across the floor. Chloe is backed into a corner.

Cut to Clark outside the building at the pep rally. Pete walks up.


Cheerleaders : Come on, Crows. Let's go!

Pete : Hey, have you seen Chloe?

Clark : No.

Pete : Hmm.

Cut to Chloe in the Torch office. She looks out the window.

Cheerleaders : Come on, Crows. Let's go! Come on, Crows. Let's go.

Clark sees Chloe yelling and waving from the window, fire visible behind her.

Chloe : [Yelling and waving] Clark!

Clark sprints towards the building.

Cut to the inside of the office. Chloe covers her head with her jacket and tries to jump through the fire. She gets knocked to the ground and her jacket is ablaze. She knocks the jacket off and gets to her feet. She tries to run to the door but the door bursts into flames.


Chloe : Oh God!

She turns around but there's fire behind her too.

Cut to Clark zipping through the hallway at supper speed.

Cut to Chloe in the office. Fire is everywhere.


Chloe : Oh my God!

Cut to Clark at the office door.

Clark : Chloe!

Clark's shout startles Coach Walt, breaking his concentration. The fire immediately dies down. Clark comes running into the room.

Clark : Chloe! You okay?

Chloe : Clark!

They hug. Clark looks around at the charred office.

Cut to Coach Walt walking away from the fire door.

Cut to Clark still hugging Chloe.

Cut to the burned Torch office after the fire has burned out.


Clark : The Torch torched. How's that for dramatic irony? [Chloe glares at him] Just...trying to get you to smile.

Chloe : This is more than just arson, Clark. It's like the fire knew what I was doing.

Clark : And you believe Coach Walt was somehow controlling it?

Chloe : Look at the facts. Principal Kwan launches an investigation into the cheating scandal, Coach Walt tries to fry him in his car. Then one of his players comes forward and he threatens them all with pyrotechnic sprinklers. I am about to print that picture and the Torch goes up in flames.

Clark : What, now you think he's behind the cheating scandal!? Come on, Chloe.

Chloe : Coach obsessed with winning his 200th game helps bonehead players pass the test so he can secure his position in the pantheon of high school sports.

Chloe : [Dryly] No, it's kind of hard to recover the files.

Clark : You don't have any proof.

Chloe : Trevor Chapell.

Clark : What about him?

Chloe : I'm sure he's the one who talked to Kwan about the cheating. He wants to talk. I know it. But he's still scared to talk to me. But I think he might open up to you.

Cut to the interior of the Beanery. Lex is sitting in a chair, rifling though papers. He sighs. Lana comes over to wait on him. Lex looks up, surprised.

Lex : [Smiling] Lana! What happened? Did Nell put you out on the street?

Lana : I decided to join the workforce.

Lex : Good for you. I'm sure you'll be employee of the month in no time.

Lex : Closes the file he was studying.

Lana : Right now, I hold the record for most dishes broken in a single day.

Lex : Better bring my cappuccino in a Styrofoam cup, then.

He smiles and Lana turns away to get his order. Clark walks through the door, still wearing his football jersey.

Lana : Well, if it isn't Smallville's latest football star.

Lex looks up in the background.

Clark : Let's see how I do tomorrow night. Hey, have you seen Trevor tonight?

Lana : no, he hasn't been in.

Clark : How are things going here?

Lana : Today is one of those days I just want to scream.

Clark : Well, for what it's worth, I think it's cool you got this job.

Lana : For what it's worth, I'm sorry I'm not gonna get to see you play tomorrow. New girl gets the worst shifts. So, can I get you anything?

Clark : Uh, maybe a cup of coffee.

Lex smiles in the background.

Lana : Coming right up.

Clark : Thanks.

She walks away. Clark walks over to Lex.

Lex : Rumor has it Clark Kent joined the football team.

Clark : Rumor's true. [Clark sits down]

Lex : Congratulations. Your dad must be thrilled.

Clark : Actually, he freaked out. Told me I couldn't play. I'm surprised with my dad. I mean, he claims I should make my own decisions, but then when I do he shuts me down.

Lex : Ah, and you're out late, waiting for him to go to bed so you could avoid the uncomfortable silence that greets you when you get home.

Clark : How did you know?

Lex : Luthors wrote the book on uncomfortable silences.

Clark smiles.

Clark : What are you working on?

Lex : [Groaning] Trying to figure out which poor bastard should get the ax. My father wants me to cut twenty percent of my workforce.

Clark : Any way around it?

Lex : Once my father's made his mind up, he's not easy to turn around.

Lana appears and puts drinks down on the table.

Lana : If it makes you guys feel any better, you should have seen the look on my aunt's face when I took this job-not that I was eavesdropping or anything. Lana sits on the arm of Clark's chair.

Clark : I guess we're all in the same boat.

Lex : No, no. You both stood your ground and are doing what you want. I caved. [He lifts his coffee mug in a salute] You two have inspired me.

Clark : [Rolling his eyes] Oh yeah-joining the football team and pouring some coffee. We're a couple of real rebels.

Lana : Long live the revolution.

Lex : Cheers.

Lex sips his drink, getting whipped cream on his nose and upper lip.

Lana : How is it.

Lex : It's perfect.

Lana : Okay. [She walks away]

Clark : Is that what you ordered?

Lex : [Dryly] Not even close.

Cut to the outside of Trevor's house. It's daytime. Cut to the inside of basement or something. We see Clark open the door and walk in.

Clark : [Calling out] Trevor. It's Clark Kent. I'm here to talk.

Trevor : Just leave or he'll come back.

Clark : Coach Walt?

Trevor : once he gets angry, he's...

Clark : What did he do to you?

Trevor : Coach rides me pretty hard, you know? Me and some of the others. Thinks he's our father or something. That's how he justifies it, anyway. Once when I dropped a pass, he drove me home, punched me in the gut, told me not to do it again.

Clark : Why didn't you tell anyone?

Trevor : Coach said he'd throw me off the team! Wouldn't help me pass my classes.

Clark : Did he give you that math midterm?

Trevor nods.

Clark : Trevor, I can help.

Trevor : That's what Principal Kwan said! Look what coach did to him!

Clark : What happened to your arm?

Trevor : It's nothing. It's a carburetor burn.

Clark reaches out. Trevor jerks back.

Trevor : It's nothing!

Clark : Let me see it, Trevor.

Clark unwraps the gauze from Trevor's forearm. We see that Trevor has a burn mark, in the shape of a person's hand.

Trevor : I don't know how Coach did it. But if I talk, he's gonna fry me.

Close-up of Clark's face. He's looking very serious.

Cut to the sauna door. We can see Coach sitting inside the sauna through the little window. Suddenly, Clark opens the sauna door. The sauna is actually inside the coach's office.

Coach Walt : [Sighing] Kent. Why aren't you in the locker room suiting up?

Clark : I'm not walking out on that field...and neither are you.

Coach Walt : Look, I don't know what the hell your problem is, but you do not want to tick me off right now.

Cut to the green rocks in the heater. They glow and Clark suddenly looks sick.

Clark : [Groaning and looking at his morphing hand in horror] I saw what you did to Trevor's arm.

Coach Walt : Trevor should have kept his mouth shut! [Clark groans and stumbles back a little] What's the matter, Kent? A little too hot for you, huh?

Coach Walt punches Clark in the stomach then grabs him and throws him against the wall inside the sauna. Clark falls to the floor, knocking the heater over. The green rocks spill out onto the floor, right by Clark's head. Clark lies on the floor in pain.

Coach Walt : You'll excuse me now. I got a game to win.

Coach leaves the sauna, shutting the door behind him and locking it. Clark is still on the floor. He can't get up. Coach looks at him through the glass, smiles, and leaves Clark there.

Cut to the football field. Coach Walt is standing on the sidelines. We see Pete in the background. The stands are full. Cut to Whitney on the field, about to run a play.

Whitney : Blue 32! Hut!

Cut to Martha and Jonathan walking the stands. Martha spies Chloe.

Martha : Chloe!

Chloe : Hi, Mrs. Kent! Hi, Mr. Kent!

Martha : Smallville's resident cynic have a change of heart?

They sit down next to her.

Chloe : Well, I decided to put my personal politics aside to support my friends.

Martha : Yes, we're trying the same philosophy.

Jonathan : Where's Clark?

Chloe : I don't know. I was supposed to meet him before the game, but he didn't show. I thought he was with you guys.

Martha and Jonathan look around, trying to spot Clark.

Cut to the sauna. Clark is still incapacitated. He manages to reach out and pick up a rock. He throws the rock at the sauna window.

Cut to the football field. The players are running another play.

Cut to Jonathan running up to Pete on the sidelines.


Jonathan : Hey, Pete! Pete...

Pete : Hey.

Jonathan : Have you seen Clark?

Pete : No, I haven't seen him all day.

Coach Walt walks over.

Coach Walt : Jonathan, you know the rules. No parents on the sidelines.

Jonathan : I'm looking for Clark.

Coach : Join the club. I need him out here. I guess he doesn't have what it takes to be a winner, huh?

Coach Walt walks away, hiding his nervousness.

Jonathan walks over to Chloe who is standing by the sideline.


Jonathan : Nobody's seen him.

Chloe : I think the coach is lying.

Jonathan : What's going on here, Chloe? All right, I'll check the locker room, you check the school.

They walk off.

Cut to Coach Walt talking to one of the asst. coaches as he watches Chloe and Jonathan exit the field.

Coach Walt : I'll be back in five.

Asst. Coach : Walt, we're in the middle of a game-

Coach Walt : Just call the damn plays!

Coach Walt runs in the direction Jonathan and Chloe went.

Cut to the inside of the sauna. Clark is still throwing rocks. He manages to break the glass, then seems to pass out.

Cut to Jonathan walking in the locker room. He walks over to Coach Walt's area.


Jonathan : Clark! Clark?

Jonathan spies the sauna and the broken glass. He looks through the window, seeing Clark.

Jonathan : Clark! Clark! Clark!

Jonathan tries to open the door but it's locked. He bangs on it, puts his shoulder to it, finally kicks it down. He rushes over to Clark.

Jonathan : Can you hear me? Are you all right?

Clark : It's the meteor rocks.

Jonathan : Come on. Come on.

Jonathan drags Clark out of the room. Suddenly, Coach Walt sneaks up on Jonathan from behind and hits him over the head with a fire extinguisher.

Jonathan : Aahhh!

Clark and Jonathan fall to the ground. We can see that Clark regains his powers by the morphing of his hand. Coach Walt goes to bash Clark but Clark blocks him and sends him flying across the room and through a glass wall. The coach hits a bench in the locker room and falls to the floor, stunned. Clark walks over as Coach Walt struggles to sit up.

Clark : Coach, you need help.

Coach Walt : [Getting up and backing away] What I need is to win this game!

Clark : It's too late for that.

The coach closes his eyes, concentrates, and the whole room bursts into flames. Clark looks around, unimpressed. As the flames engulf him, Clark walks right through them.

Coach Walt : How did you do that?

Clark's jacket is burning. He takes it off.

Clark : [Dryly] It's in the genes.

The coach takes a swing at Clark. Clark dodges then sends the coach flying into the wall by the showers.

Clark : Give it up, Coach! You've lost!

Coach Walt : [Yelling in manic frustration] No-o-o-o-o-o!

The showers turn on, raining fire down on the coach. The coach is engulfed in a huge conflagration as Clark watches.

Cut to the outside of the Luthor estate. It's nighttime. Cut to Lionel Luthor walking into Lex's office holding some papers.

Lex gets up from behind his desk and is walking over to meet his dad in the middle of the room.


Lex : Two trips in one week. I'm flattered, Dad.

Lionel : What is this?

Lionel waves a report

End

Kikavu ?

Au total, 32 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

poupette67 
06.11.2016 vers 19h

ptitebones 
31.10.2016 vers 18h

Casey5102 
29.10.2016 vers 19h

blady 
02.10.2016 vers 16h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Sebastielo 
13.09.2016 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Office Uprising

Office Uprising
Quelques jours seulement après avoir boucler le tournage de la première saison de 'Blood Drive',...

'Allied' UK Premiere

'Allied' UK Premiere
Lizzy Caplan s'est rendue à l'avant-première brittanique de son dernier film, 'Allied' ('Alliés' en...

Unlikely Heroes 4th A. Recognizing Heroes Charity Benefit

Unlikely Heroes 4th A. Recognizing Heroes Charity Benefit
Ian Somerhalder était à la 4ème édition du gala de charité 'Unlikely Heroes 4th A. Recognizing...

No Flights, No Tights

No Flights, No Tights
Tom Welling met à profit sa notoriété acquise grâce à 'Smallville' en sortant une collection de...

'The Charnel House' Premiere

'The Charnel House' Premiere
Callum Blue a assisté à l'avant-première de son dernier film, 'The Charnel House', un thriller...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (14:25)

t'es en week end je suppose.

stanary (14:25)

Non je crois que c'est surtout moi qui n'oublie jamais. Et oui je suis en week-end, mon seul moment de repos

Sonmi451 (14:27)

Profites bien.

Sonmi451 (14:27)

Tu bosses dans quoi?

Sonmi451 (14:27)

(oui je fais ma curieuse^^)

stanary (14:28)

Ah mais je suis encore trop jeune pour bosser. J'aime bien les curieuses vu que j'en suis une donc tu vois....

Sonmi451 (14:30)

Oh mais tu fais bien des études?

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play