VOTE | 106 fans |

#11.22 : Le grand départ

En revenant de l'église, Eric découvre dans son jardin un cadeau offert par son père : un gigantesque camping-car ! Cela lui donne une idée : et si Annie, les jumeaux et lui partaient sur les routes, pour découvrir l'Amérique, dès demain ! Annie est enthousiaste, ce qui n'est pas le cas de Lucy, qui ne comprend pas cette soudaine envie de quitter GlenOak et tout ce qu'ils ont construit. Et en plus cela tombe mal : Kevin et elle ont finalement décidé de tenter leur chance à Crossroads ! Mac, Jane et Margaret rendent visite aux Camden et finissent par rejoindre eux aussi l'équipée sauvage du lendemain ! Tout comme Lucy, Kevin, Savannah, T-Bone, Ruthie, Sandy et Aaron ! Quelques heures plus tard, c'est l'heure du départ. 

Titre VO
And away we go

Titre VF
Le grand départ

Première diffusion
13.05.2007

Première diffusion en France
13.12.2008

Ruthie & Martin (VF)
Ruthie & Martin (VF)

  

Plus de détails

Écrit par : Brenda Hampton 
Réalisé par : Harry Harris 

Avec : Andrea Morris (Margaret), Sarah Wright (Jane), Colton James (T-Bone), Keith David (Stanley Sunday), Kyle Searles (Mac) 

Guests :

Aucun

SCENE 1 : JARDIN : ERIC SORT DE LA MAISON ET APERCOIT UN VEHICULE PLUS GRANDE QU'UNE CARAVANE, UN CAMPING-CAR.

ERIC (en s'écriant) : Annie !

ANNIE SORT A SON TOUR ET ACCOURT VERS ERIC QUI SE MET A L'OBERVER.

ANNIE : Oh ! Tu es là ! J'allais t'appeler pour te parler de cette histoire ...

ERIC : Et alors ? T'as pas eu le temps ?

ANNIE : Hum ... Non, pas vraiment. J'essaie de joindre quelqu'un pour le sortir de là et tout remettre en place. J'étais au téléphone avec une personne à l'instant ...

ERIC : C'est à dire ?

ANNIE : Oui, quelqu'un de qualifié pour nous aider à le conduire.

ERIC : Et tu as trouvé ou pas ?

ANNIE : Non. Oh non, pas encore, mais ça ne va pas tarder.

ERIC : D'accord. Et ... à qui est ce ... ?

ANNIE : Il est à nous.

ERIC : Comment ça, à nous ? Non ...

ANNIE : Si.

ERIC : Tu viens de l'acheter ?

ANNIE : Oh non, je ne suis pas si riche, tu sais bien. Non, je ne l'ai pas acheté. On nous en a fait cadeau.

ERIC : Non, c'est impossible.

ANNIE : Devine qui nous l'offre.

ERIC : Je n'en ai aucune idée.

ANNIE : Le Colonel. Oui, c'est vrai. Et tes parents l'ont fait livrer. Mais le chauffeur n'a pas bien serré le frein, donc, il a continué à rouler dans l'allée et il est arrivé jusqu'ici. Hum ...

ERIC : Attends ! Il est vraiment à nous ? Tu es sûre ?

ANNIE : Hé oui ! Ta mère et ton père étaient tellement heureux d'apprendre que tu allais bien qu'ils nous l'ont acheté. Ils veulent qu'on emmène la famille à travers le pays.

ERIC : C'est vrai ?

ANNIE : Ouais !

ERIC : Alors ... les parents nous en font cadeau ?

ANNIE (pour dire oui) : Hu-hum.

ERIC : On n'a rien à payer ? Et tu es sûre de ce que tu dis ? Et alors ... ça me donne des idées. S'il est vraiment à nous, on peut partir ... dès demain.

ANNIE : Tu es sérieux ? On s'en va comme ça ? On fait les bagages ?

ERIC : Absolument.

ANNIE (très contente et excitée) : Aaah ! Génial ! On s'en va.

ERIC : Hé hé hé ! (Il ouvre la portière.) Oh ! Et ça a l'air immense.

ANNIE : Il y a tout ce qu'il faut dedans.

ERIC : Attends ! Je vais voir le lit ! Viens, viens.

IL ENTRE DANS LE CAMPING-CAR ET S'Y INSTALLE. ANNIE LE SUIT.

ANNIE : Oh ! Il est énorme ! On ne peut pas ...

ERIC : Mais si, on peut.

ANNIE : On ne peut pas ...

ERIC : Allez !

ANNIE (en riant) : Les enfants, ils vont s'inquiéter.

ERIC : Ecoute, j'ai pensé un peu à eux.

ANNIE : Oui, tu as raison. Ho !

 

GENERIQUE

 

SCENE 2 - JARDIN : LES KINKIRK SORTENT DE LA MAISON. LA PREMIERE CHOSE QU'ILS VOIENT, C'EST LE CAMPING-CAR. DES QU'ANNIE ET ERIC LES VOIENT RENTRER CHEZ LES CAMDENS PAR L'ARRIERE DE LA MAISON, ILS SORTENT DE CE VEHICULE.

ERIC : Oui !

ILS S'EMBRASSENT ET ANNIE ORDONNE A ERIC DE RENTRER DISCRETEMENT.

ANNIE : Chut !

ERIC : Ah oui.

 

SCENE 3 - CUISINE : LUCY ET KEVIN SE DEMANDENT OU SONT PASSES ERIC ET ANNIE.

DAVID : Je n'en sais rien. Je ne les ai pas vus.

ERIC ET ANNIE ARRIVENT.

ANNIE : Oooh !

ERIC : Oooh !

ANNIE : Euh ... Bonjour.

ERIC : Bonjour.

ANNIE : Ca va ? Euh ... Je prépare le dîner. Quelque chose de simple, une bonne soupe et une salade. D'accord ?

ERIC : Oui.

ANNIE : Je n'en ai pas pour longtemps. Il suffit de faire réchauffer la soupe, elle est prête ...

ERIC : Oui.

ANNIE : ... et au dessert, on aura de la tarte aux pommes.

ERIC : Oui.

ANNIE : Je reviens tout de suite. Haaa !

ERIC : Attendez-nous. Faites comme chez vous. Vous avez vu le cadeau dehors ?

LUI ET ANNIE S'ECLIPSENT POUR PREPARER LEURS VALISES.

DAVID : Tu veux voir le camping-car ?

LUCY : Non. Ca va. Je l'ai vu en arrivant. (en voyant les jumeaux sortir de la maison) Faites attention aux chiens. Ne les laissez pas s'enfuir. (Aussitôt les jumeaux sortis.) T'as vu ? Maman et papa étaient à l'intérieur. Enfin, tu vois ce que je veux dire ?

KEVIN : Oui, ça veut dire qu'il va beaucoup mieux. Je vais voir les chiens. Je reviens.

LUCY : Ouais, d'accord.

KEVIN PREND SAVANAH ET PART. A CET INSTANT, T-BONE ARRIVE.

T-BONE : Il est impressionnant ?

LUCY : Oui, je sais.

T-BONE : Et immense ! D'où vient cette merveille ?

LUCY : C'est un cadeau de prompt rétablissement du Colonel et de grand-mère.

T-BONE : Génial ! Et tes parents vont en faire quoi ?

LUCY : Eh bien, je n'en sais rien. Ils vont sûrement le sortir du jardin aujourd'hui et ensuite, ils verront bien.

T-BONE : Il est énorme. Il a une suite parentale, une cuisine, une salle de bain. Ils pourraient vivre là-dedans.

LUCY : Il a été conçu pour ça, hein, oui.

T-BONE : Et ils vont s'en servir, à ton avis ?

LUCY : Je n'en sais rien. Ils partiront peut-être en vacances avec. On verra bien.

ERIC ARRIVE TOUT A COUP EN PLEINE DISCUSSION.

ERIC : Oooh non non ! Tu te trompes complètement, Lucy. Bonjour, T-Bone.

T-BONE : Vous avez l'intention de vous en servir ? Vous allez partir sur la route avec ce monstre ?

ERIC : Euh ... oui, tout à fait.

T-BONE : C'est une blague ?

ERIC : Tu viens avec nous ?

T-BONE : Je n'en sais rien. J'ai prévu un petit voyage à travers le pays pendant les vacances. Vous avez une destination ? Vous partez quand ?

ERIC : Demain.

LUCY PREND CET AIR CONSTERNE.

T-BONE : Ah oui ?

ERIC : On ne sait pas où on va. Heh ! On a envie de faire le tour du pays. Ah oui, euh ... Lucy. A ce sujet, ça ne te dérange pas de t'occuper de la paroisse quelque temps ?

LUCY : Quoi ? Non mais, tu veux rire ?

ERIC : Ah non, pas du tout.

LUCY : Papa, tu ne peux pas retirer les jumeaux de l'école. C'est vrai, l'année est finie, mais tu ne vas pas retirer Rosie de son collège.

ERIC : Ah ? Vous n'avez pas terminé les cours, aujourd'hui ?

T-BONE : Si, on est en vacances.

ERIC : Ben ...

LUCY : Papa, calme-toi. Réfléchis un peu avant de t'en aller. C'est une grande décision.

ERIC : C'est tout réfléchi. Je veux m'en aller. Ta mère en a envie, Sam et David aussi. On va même emmener Happy avec nous et les hamsters.

T-BONE : Et vous comptez partir combien de temps ? Vous le savez, j'ai promis à mon père de partir avec lui. Il compte faire un grand voyage.

LUCY : Tu as dit oui ?

T-BONE : Oui, tout à fait.

LUCY : Et Rosie ?

T-BONE : Quoi, Rosie ? Elle m'a donné l'ordre de ne pas discuter de certains sujets avec sa famille.

LUCY : Oooh ! Très bien. C'est elle qui dit ce que tu as le droit de faire ? Ha ha ! Mais tu as vérifié ? T'es sûr et certain ? Avec ton père, c'est vrai ?

T-BONE : Euh ... non, mais on verra. Kevin a lancé des recherches sur lui et apparemment, il n'a pas de casier. C'est bon signe. Le reste, on s'en fiche. Je ne vais pas attendre toute ma vie qu'il se passe quelque chose ou bien regretter un jour de ne pas être parti avec lui. Attendez ! Je peux vous aider. Je vais me doucher et je reviens.

ERIC : Si tu veux. Prends ton temps.

LUCY (une fois T-bone parti) : C'est sérieux ? Tu as vraiment envie de partir ?

ERIC : Absolument.

KEVIN (en entrant) : J'ai ramené les chiens à la maison, Happy est avec les jumeaux.

LUCY : Excellente idée, mais où est Savanah ?

KEVIN : Oh non ! Euh ... euh ... avec les jumeaux.

LUCY : Ah ! Tu peux lui dire.

ERIC : Ouais. Euh ... on a décidé de partir demain.

KEVIN : Aaah ! Excellente nouvelle.

LUCY : Kevin !

KEVIN : Ben quoi ?

LUCY : Je parlais de nous, parle-lui de nous deux.

KEVIN : Ah !

LUCY : Je lui dis. On a décidé de faire une deuxième visite à Crossroad et ... puis, on réfléchira à ce projet et on s'y installera peut-être.

KEVIN : Je voulais leur annoncer la nouvelle.

LUCY : Eh bien, tu as raté l'occasion.

ERIC : Et c'est une excellente nouvelle.

LUCY : C'est vrai ?

ERIC : Oui.

ANNIE (en arrivant et en réchauffant la soupe) : Hum ... Qu'est-ce qui vous arrive ? Vous avez une nouvelle à nous annoncer ?

KEVIN : Effectivement, on envisage de déménager à Crossroad, finalement.

LUCY : Enfin, on réfléchit. On n'est pas encore sûrs. On va retourner les voir, discuter encore un peu et on prendra notre décision.

ANNIE : Ca alors ? C'est une grande nouvelle. Faut le dire aux garçons.

ERIC : Ah !

LUCY : Non, attends ! On voudrait en parler avant de l'annoncer à tout le monde. Ca ne vous gêne vraiment pas qu'on déménage tous les trois là-bas ?

ERIC : Ha ! C'est très courageux de votre part de changer de vie. Parfois, les gens ont la possibilité de le faire et ils ratent l'occasion. C'est dommage, c'est une chance. Je suis très fier de toi et de toi aussi, Kevin.

LUCY : Si ce projet se réalise, on déménagera à la fin du mois, donc, vous comptez partir combien de temps, exactement ?

ANNIE : Eh bien, on n'en sait rien.

LUCY : Vous devez vous décider. Tu continueras à t'occuper de la paroisse ?

ANNIE : Mais enfin, rappelle-toi de ce que veut le Conseil, il voudrait une personne jeune. Donc, ce sera l'occasion d'embaucher quelqu'un d'autre. Nous, on part en vacances, de longues vacances. Peut-être bien pour le restant de nos jours. C'est ça, chéri ?

ERIC : Oh oui.

KEVIN : Vous ne partez pas pour vous éloigner de la paroisse ?

ERIC : Non, bien sûr que non, Kevin. Euh ... on part en voyage.

LUCY (sur les nerfs) : Oh ! Maman ! Mais enfin, c'est de la folie !

ANNIE : Oui, je sais, Lucy, mais on n'a plus fait de folie depuis qu'on a emménagé ici.

LUCY : Mais si on accepte le poste à Crossroad et que vous, vous partez sur les routes, qu'est-ce qu'ils feront à la paroisse ?

ERIC : Eh bien, ils devront trouver quelqu'un tout de suite, euh ... pour reprendre le flambeau et les gens s'y feront. Tout se passera bien ou euh ... euh ... je leur manquerai et ils me manqueront, mais ce sera normal. On verra à ce moment-là.

LUCY : Tu comptes le dire autour de toi ?

ERIC : Oui, je vais d'abord établir une liste d'intervenants pour la paroisse et je leur en parlerai ensuite. Je n'ai pas pris de décision définitive à ce sujet. Mais demain, on part. Ca, oui. C'est certain. Je suis heureux de partir. J'ai bien le droit de changer un peu ma vie, si j'en ai envie, hm ?

KEVIN : Mais vous savez, on n'est pas obligés d'aller à Crossroad, si vous n'avez pas envie qu'on y aille.

ANNIE : Non, au contraire, il le faut. Tu rêves d'être shériff d'une petite ville comme celle-ci. Et ce sera un endroit formidable pour vous et pour Lucy.

ERIC : Ta mère a raison, Lucy. Réfléchis. Et si jamais vous décidez de ne pas vous installer là-bas, si vous ne voulez pas courir ce risque, eh bien Annie et moi, nous irons y faire un saut. On jettera un petit coup d'oeil et si ça se trouve, on aura envie de s'y installer et de nous occuper de la paroisse.

KEVIN : Ah oui ? Mais qui deviendra Shériff ? Hein ?

ANNIE : Euh ... euh ... Moi. Euh ... Non, je plaisante. Ne vous inquiétez pas. On ne demandera pas au chef Michaels de venir là-bas avec nous. Il ne prendra pas ta place, Kevin.

ERIC : On ne s'installera peut-être pas là-bas, mais on sera ouverts à toutes les propositions. A partir de maintenant, vous devriez en faire autant. Que vous vous installiez à Crossroad ou non, ça, c'est à vous de voir.

LUCY : Papa ! Tu as passé presque toute ta vie à t'occuper de la paroisse. J'imagine ce que tu éprouves. Tu te sens libéré, maintenant, mais ...

ERIC : Oui, c'est exactement ça. Je me sens libre. Annie aussi se sent libre. Tout le monde se sent libre. On peut faire ce que l'on veut. (en ouvrant la porte et en s'écriant) Oh ! Les garçons ! Ca va, là ? La soupe est prête ! (La porte se referme.) A table ! On prend la route très tôt demain.

LUCY ET KEVIN RESTENT CONSTERNES PAR CETTE HISTOIRE.

 

SCENE 4 - CUISINE DES KINKIRK : QUELQUES MOMENTS PLUS TARD, LUCY, KEVIN ET SAVANAH REVIENNENT A LA MAISON.

LUCY (complètement en rage) : Ils sont fous.

KEVIN : Oui, et alors ? Nous aussi, on va déménager. C'est de la folie, non ?

LUCY : Oui, mais nous, on peut le faire à notre âge parce que on est jeunes et on a encore toute la vie devant nous pour nous installer quelque part. Oui, bon. D'accord, ils ont encore de belles années à vivre évidemment, mais ... mais c'est dément ce qu'ils font. Ils prennent leur camping-car et roulent droit devant eux sans rien prévoir. Mais qu'est-ce qui leur prend ? Je n'y comprends plus rien. Ah si, je sais. Ils sont fous.

KEVIN : T'as l'intention de manger quelque chose ?

LUCY : Ouais, j'ai encore un peu faim.

KEVIN : Bon, je vais le préparer. Prends Savanah.

LUCY (en prenant Savanah) : Viens, ma poupée ... Mais Kevin, s'ils décident de partir, je veux partir avec eux.

KEVIN : Demain matin ?

LUCY LUI REPOND EN HAUSSANT LES EPAULES.

KEVIN : Ils ne nous ont pas invités.

LUCY : Eh bien, je leur demanderai.

KEVIN : Et comment on fait pour Crossroad ?

LUCY : Tu as entendu ? Ils vont y passer. Ils ont l'intention de visiter la ville, alors, on peut y aller avec eux. Et s'ils décident d'aller plus loin, je serai obligée de les suivre. C'est ça, la famille.

KEVIN : Oui, je sais, mais tu as ta propre famille. Tu as un enfant, un mari. Tu t'imagines vivre dans un espace réduit avec autant de monde sur la route du matin au soir pendant des mois ? Et puis, si tu as des nausées matinales, tu auras des visites à faire chez le médecin. On sera obligés d'en trouver un.

LUCY : C'est vrai. Mais attends, j'ai une idée. On pourrait demander à Sandy et à son médecin de nous accompagner en voyage.

KEVIN : Je ne le vois pas partir en voyage comme ça à l'improviste avec ta famille.

LUCY : Mais si, il aime Sandy et Sandy tient à nous.

KEVIN : Donc, on part avec ta mère, ton père, ta soeur Rosie, David et Sam plus toi, moi, Savanah, trois chiens, deux hamsters et puis Sandy, Aaron, Jonathan et on passera peut-être prendre ton frère Simon ?

LUCY : On peut dormir à huit, là-dedans. Maman a des tentes et on en a, nous aussi et Jonathan ne viendra que dans une semaine ou deux.

KEVIN : Une personne en moins pendant une semaine ou deux ?

LUCY : Oui, il y a pleins de places, il n'y a aucun problème.

KEVIN : Jonathan ne voudra jamais prendre la route. Il vient juste de s'installer.

LUCY : Il est interne. Quand il aura fini son internat, il ne sera plus obligé de se déplacer à droite et à gauche et ... et il aura besoin de prendre des vacances.

 

SCENE 5 - CUISINE : JUSTE AU MOMENT OU ERIC FAIT DES RECHERCHES, JANE, MARGARET ET MAC ARRIVENT.

MAC : Bonsoir. On peut entrer ?

ERIC : La porte était ouverte ? Comment ça va ? Ca me fait plaisir de vous voir, ce soir. On s'en va demain matin.

MAC : T-Bone nous a parlé de votre projet, oui.

MARGARET : Vous partez ? Mais où ?

ERIC : On n'en sait rien. On va se diriger vers le Nord. On va à la remise de diplôme de Simon, pour commencer. J'avais presque oublié le rendez-vous. Il nous a envoyés une invitation, il y a deux semaines, mais elle était dissimulée dans le courrier. On l'a retrouvée. Il a sûrement des tas de choses à faire. On n'a pas de nouvelles de lui. On l'appellera sur la route.

JANE : Et après, vous ferez quoi ?

ERIC : Je n'en sais rien du tout.

MARGARET : Vous reviendrez ou pas ?

ERIC : On ne le sait pas non plus.

MARGARET : Qu'est-ce que vous ferez de la maison et de toutes vos affaires ?

ERIC : Haaa ! Je n'en sais rien. Je n'accorde plus d'importance aux objets. Ca ne fait rien, on verra. C'est dérisoire, les objets. Mais oui, c'est vrai, les personnes qu'on emmène ne devront prendre qu'un sac de voyage et trois objets auquels ils tiennent vraiment. Cette règle est valable pour tous ceux qui veulent partir avec nous. On n'a pas le choix.

MAC : On voudrait dire quelque chose à T-Bone, si ça ne vous dérange pas.

ERIC : Mais non, allez-y.

SEULE MARGARET RESTE.

MARGARET (à Jane et Mac) : Allez-y. Je vous rejoins.

ERIC FAIT ENCORE SES RECHERCHES.

MARGARET : Ca va ? Vous cherchez quelque chose ?

ERIC : Eh oui, j'ai ... j'ai un Atlas routier, mais il n'est pas très récente. Tant pis, mais, je suis sûr de l'avoir rangé dans un de ces tiroirs, je ne sais plus où. Je me souviens. Je l'ai utilisé avec les garçons il n'y a pas très longtemps pour faire leurs devoirs.

MARGARET : Je ne parlais pas de ça. Je veux dire, vous cherchez quelque chose de spirituel ? Vous partez pour donner un sens à votre vie ? Qu'est-ce qui motive ce départ ?

ERIC : Non non, on ne part pas à la recherche du Graal. Non non non, ce sera plus simple. On part en voyage. Je change de vie ... parce que je le peux et parce que j'en ai envie. Et puis, tu sais, ce serait dommage de ne pas saisir cette occasion. On nous a offert ce véhicule, on ne va pas le laisser dans le jardin.

MARGARET : Oh ! Et pourquoi maintenant ?

ERIC : C'est le moment. Le Colonel m'a donné envie de voyager. Et c'est une excellente idée. Je ne suis pas toujours d'accord avec mon père. Nous n'avons pas les mêmes goûts, mais il sait ce qui est bon pour moi. Oui, je sais. C'est une phrase éculée, ça.

MARGARET : Ca ne fait rien.

ERIC : Euh ... Et toi, ça va ?

MARGARET : Ah oui ! Ca va. Je vais bien. C'est grâce à vous, il me semble. J'ai reçu une lettre aujourd'hui. Vous êtes au courant ? J'entre à l'université et j'ai une bourse d'étude.

ERIC : Ouais, ce n'est pas grâce à moi, tu le sais. Tu as écris ce devoir toute seule et il était vraiment génial. Tu as eu de bons résultats aux examens d'entrée à l'université et c'est toi qui as tout fait, pas moi. Quelle note tu as eu déjà ?

MARGARET : Sept, un peu plus de sept, mais en fait, je ne me suis pas inscrite. Et je n'ai pas fait de demande de bourse.

ERIC : Aaah ! Oui, c'est vrai, je l'ai fait. Je t'ai un peu aidé. J'ai rempli le dossier d'admission à temps. J'ai fait le nécessaire pour ton logement, mais tu allais le faire. J'ai juste été un petit peu plus rapide que toi.

MARGARET : C'est très gentil. Merci  beaucoup, monsieur Camden. (Etreinte.) Merci pour tout ce que vous avez fait pour moi.

ERIC : Mais allons, Margaret, tout va bien se passer, tu verras. Et qui sait ? On reviendra peut-être un jour ici ... ou peut-être pas. Je n'en sais rien. En tout cas, tout ce que je sais, c'est que ... on vous emmènera toujours avec nous.

MARGARET (en criant) : C'est vrai ? Je peux venir avec vous ? Enfin, on vient tout les trois ? Ho non ! C'est tellement gentil. Merci beaucoup. Je dois le dire aux autres.

ELLE MONTE EN COURANT.

ERIC : Mais dans nos coeurs. Vous ... vous serez toujours avec nous dans nos coeurs, mais ... Oh bon ! D'accord. Bah ! Après tout ... Et pourquoi pas ? Hein ?

ERIC CONTINUE DE CHERCHER CET ATLAS ET FINIT PAR LE TROUVER.

ERIC : Ha haaa ! Je l'ai trouvé. Oui, mais il date de quatre-vingt-seize et il est un petit peu vieux.

JANE (en arrivant) : C'est vrai ? Vous voulez nous emmener en vacances ?

ERIC : Enfin, ce ne sont pas tout à fait des vacances, hein. Quoique ... mais vous pouvez venir avec moi.

JANE : C'est vrai ?

ERIC : Oui, si tu veux.

JANE : Ca, c'est vraiment gentil. On ne peut pas venir, de toute façon. On a notre appartement et notre travail au Dairy Shack.

ERIC : Ah oui, on a des tas d'obligations à votre âge. C'est difficile de partir comme ça sur un coup de tête.

JANE : Est-ce que vous vous moqueriez de moi ?

ERIC : Tu crois ? Vous louez votre studio au mois. Vous n'avez pas signé de bail ?

JANE : Donc, si on décide de venir avec vous, on pourra mettre nos affaires dans le garage ?

ERIC : Vous pourriez les poser n'importe où. Personne n'habitera ici.

JANE : J'ai reçu un appel un peu bizarre de ma mère hier.

ERIC : Bizarre ? Pourquoi ça ?

JANE : Elle s'est excusée. Elle est en cure, apparemment. Elle est entrée aux Toxicomanes Anonymes. Elle a décidé de se soigner quand son petit copain est retourné en prison pendant sa liberté conditionnelle.

ERIC : Il retournait en prison ?

JANE : Oui, il est dépendant. Il consomme trop de médicaments.

ERIC : Sur ordonnance ? Ah oui, je vois, bien sûr. Ah ! C'est pas mieux. Que ce soit légal ou illégal, le problème reste le même. Il ne faut pas tomber dans ce piège. C'est bien s'il se fait soigner, lui aussi.

JANE : Ce serait bien qu'il ne frappe plus ma mère.

ERIC : Hmm !

JANE : Vous avez aidé tout le monde, ces derniers temps.

ERIC : C'est vrai. C'est pour cette raison que je veux m'en aller. Bon, si tu veux, j'ai des cartons qui ne me servent à rien dans le garage. Tu peux t'en servir. Je vais dire à Annie qu'on a des invités.

JANE : Ah oui ? Vous nous considérez comme des invités ?

ERIC : Non, tu le sais. Je vais dire à Annie que nous partons avec toute la famille. Tu as raison.

JANE SOURIT, EMBRASSE ERIC ET PUIS S'EN VA. ERIC, LUI, MONTE.

 

SCENE 6 - COULOIR : TOUT EN SE RENDANT A L'ETAGE, ERIC TOMBE SUR MAC.

MAC : Euh ... Je voudrais vous poser une question avant de partir. Je pourrais conduire si je fais attention ?

ERIC : Si tu fais très très attention, on pourra l'envisager.

MAC : Vous êtes sérieux ?

ERIC : Je n'ai jamais conduit de véhicule de ce genre, mais Annie s'en sortira très bien. Elle euh ... oui, elle en a essayé un. On pensait acheter un camping-car, l'été dernier pour voyager.

MAC : Vous aviez changé d'avis ?

ERIC : Eh oui, on ne voulait pas prendre de décision sur un coup de tête. C'est drôle. Ca nous aurait posé problème si on l'avait fait à ce moment-là avec mon coeur, mais aujourd'hui, je vais bien. Je peux partir.

MAC : On n'est pas très riches tous les trois et ... on ne pourra pas trop participer aux frais.

ERIC : Bon. On n'aura pas besoin de grand-chose et puis, ne t'inquiète pas. On a mis de l'argent de côté.

MAC : Génial ! Merci. On accepte votre proposition. Euh ... Margaret et moi, je veux dire.

ERIC : J'ai vu Jane. Je lui dit d'aller chercher des cartons pour vider votre appartement.

MAC : C'est bien.

ERIC : Vous sortez ensemble, Margaret et toi ? Et ça va ?

MAC : Oui, mais on ne couche pas ensemble, ne vous en faites pas.

ERIC : Je vous fais confiance. Et donc, tu es amoureux d'elle ?

MAC : Hmm ... C'est bien possible, oui.

MARGARET (entendue de loin) : Ah ! C'est génial ! Il est amoureux de moi.

EXCITEE, ELLE ARRIVE EN COURANT.

ERIC : Je vous laisse. Je vais voir T-Bone.

 

SCENE 7 - CHAMBRE : ERIC VIENT PARLER A T-BONE.

ERIC : Alors ? Ca va ?

T-BONE : Alors, ça s'organise ? Vous partez avec tout le monde, à ce que je vois ?

ERIC : Oui.

T-BONE : Eh bien, vous risquez d'être serrés. Hum ... Je n'ai rien à vous envier. Je serai sur la route, moi aussi à l'arrière d'un dentiste inexpérimenté et un moto. Je ne sais pas s'il est mon père.

ERIC : Je suis sûr qu'il est ton père.

T-BONE : On verra, mais en fait, je l'espère. C'est vrai, j'apprends à le connaître et je le trouve sympa. Il est brillant, gentil, il aime la famille et il y a peu de gens qui accordent de l'importance à ça dans le monde. C'est ce que disent les copains, sauf vous. Vous êtes un bon père et un bon mari.

ERIC : Non, on ne dit pas ça. Il y a des tas de gens bien, dehors. Je le sais. On n'entend pas parler d'eux, c'est tout, mais je te remercie, T-Bone. Tu ne travailles pas, ce soir ? Et Mac non plus ? Qui distribue les billets, ce soir ?

T-BONE : Euh ... Personne. Ils ont des problèmes techniques.

ERIC : Et où est Rosie, dans ce cas ? Elle devrait être déjà rentrée.

T-BONE : Elle avait rendez-vous avec Martin.

ERIC : Ah oui ?

T-BONE : Oui, elle aura une nouvelle à vous annoncer en rentrant à la maison, à vous et à madame Camden. C'est une surprise. Non, rien à voir avec celle qui est dans votre jardin, mais je ne dis rien. J'ai reçu des ordres.

EN L'ECOUTANT, ERIC S'ATTEND A BEAUCOUP DE CHOSE.

 

SCENE 8 - VOITURE DE MARTIN : ROSIE AVOUE A MARTIN SES SENTIMENTS POUR T-BONE.

ROSIE : Martin, tu n'es pas amoureux de moi. C'est impossible. Je suis presque ta soeur et tu verras, tu trouveras la bonne personne un jour et je garderai vos enfants, si tu veux.

MARTIN : Ca faisait un moment que tu voulais sortir avec moi et maintenant, je veux sortir avec toi.

ROSIE : Il est trop tard. J'ai rencontré quelqu'un.

MARTIN : Pour le moment, mais t'as dix-sept ans, tu changeras peut-être d'avis.

ROSIE : Je ne peux pas. J'ai tatoué son prénom en bas de mon dos.

MARTIN : Pourquoi t'as fait ça ?

ROSIE : Je n'en sais rien. Je n'ai pas réfléchi. Je l'ai fait sur un coup de tête. C'était idiot, bien sûr, mais je l'ai fait. Voilà.

MARTIN : Tu vas passer toute ta vie avec lui à cause de ce tatouage ?

ROSIE : C'est quelqu'un de bien. On est ensemble. Et j'espère vivre toute ma vie avec lui, si c'est ce que tu insinues.

MARTIN : Sa mère est une ... enfin, tu vois ?

ROSIE : Oui, et alors ? Je me moque de ce qu'elle est ou de ce qu'elle fait de sa vie. Au contraire, il est encore plus attentif que n'importe quel garçon. Il a énormément de respect pour moi. Je suis amoureuse de T-Bone.

MARTIN : Tu ne veux plus partir en Ecosse, l'année prochaine, pour faire tes études ?

ROSIE : Si, peut-être, mais T-Bone viendra avec moi. Il a envie d'y aller aussi. On a envie de voyager tous les deux. On veut parcourir le monde ensemble. Et puis, on ne sait pas où on ira, peut-être dans un pays très loin d'ici ou bien, on voyagerait une année après nos études juste avant l'université. Je ne sais pas ce qu'on fera, mais je sais ce que j'éprouve pour lui.

MARTIN : J'aimerais bien rencontrer une femme aussi amoureuse que toi dans ma vie.

ILS S'ENLACENT.

ROSIE : Au revoir, Martin.

MARTIN : Au revoir, Rosie.

ELLE SORT DE LA VOITURE.

 

SCENE 9 - CUISINE : ERIC ET ANNIE DESCENDENT LEURS VALISES.

ANNIE : Ca y est ! On a tout le nécessaire pour toi, moi et les jumeaux.

ERIC : Au fait ...

ANNIE : Attends !

ERIC : ... je peux voir les trois objets que tu as choisis.

ANNIE : Non, parce que je réfléchis encore.

ILS S'EMBRASSENT. ROSIE ARRIVE.

ROSIE : Bonsoir.

ANNIE : Bonsoir, Rosie.

ERIC : Rosie.

ROSIE : Qu'est-ce qui se passe, ici ?

ANNIE : Eh bien, tes grands-parents nous ont offert un camping-car. Oui, et on a décidé de prendre la route, demain matin, sans aucune direction. On ne sait pas où on va. On verra sur la route.

ROSIE (avec le sourire) : Super ! Je peux venir aussi ?

ERIC : Je t'ai vu rire, là.

ROSIE : C'est vrai ?

ANNIE : Rosie, c'est sympa que t'ais envie de venir avec nous. Ha !

T-BONE (en arrivant) : Tout va bien ?

ROSIE : Oui, tout est réglé.

T-BONE : S'il vous reste une petite place, vous pourriez m'emmener chez mon père ? Enfin, si ça ne vous gêne pas de passer par Santa Barbara.

ANNIE : Mais non, pas du tout.

ERIC : Mais attention ! On a limité les bagages. Tu as droit à une valise et à trois objets en tout et pour tout.

ANNIE : Ah !

ERIC : Un livre ou un jouet, un objet pratique ou sentimental. A toi de voir. Par contre, que trois.

ROSIE : Ca marche.

T-BONE : Est-ce que cela inclut un téléphone portable ?

ERIC : Oui, tout à fait.

ROSIE : Si on apporte un téléphone, on est obligé de prendre le chargeur. Ca fait deux objets.

ERIC : Ah oui, t'as raison. Bon d'accord, ça comptera pour un seul objet.

ROSIE : Génial !

ERIC : Ca va, Rosie ? Tu ne devais pas nous annoncer quelque chose en arrivant ?

T-BONE : J'ai rien dit, mais j'ai fait allusion à une petite surprise pour tes parents. C'est tout ce que j'ai dit. Je te le promets.

ROSIE : Apparemment, je vais valider mon année d'étude. Le conseiller d'éducation m'a appelée aujourd'hui. Entre les cours que j'ai suivis en rentrant et le semestre en Ecosse, j'aurai assez de note pour valider l'année et passer l'examen. Je récupérerai le retard d'après lui. Je peux essayer de passer l'examen et on verra si mon niveau me permet de l'avoir, sinon je recommencerai une année et je préparerai encore une fois.

ANNIE : Mais tu es sûre d'avoir le niveau ou tu te fais des illusions, à mon avis.

ROSIE : Non, je ne crois pas et de toute façon, je veux tenter le coup. Je verrai bien, sinon je ferai un an de préparation l'année prochaine pour avoir toutes les bases nécessaires.

T-BONE : Et puis, on verra. On pourra peut-être aller à la même université à la rentrée.

ROSIE : Ou alors, on décidera de faire le tour du pays avant de commencer.

T-BONE : Hm !

ERIC (à Annie) : Donc, on part à l'improviste. On ne peut pas leur faire la leçon.

ANNIE : On en reparlera.

ROSIE : Oui. Génial !

ROSIE PREND SA MAMAN DANS SES BRAS.

ANNIE : Wouah !

T-BONE REGARDE ERIC EN SOURIANT.

 

SCENE 10 - SALON DES KINKIRK : APRES AVOIR PASSE UN COUP DE TELEPHONE A SANDY, LUCY EN PARLE A KEVIN.

LUCY : Elle va arriver. Elle a dit oui tout de suite. Elle vient avec Aaron et sa valise. Tout est en ordre.

KEVIN : Oui, mais tu devrais en parler à tes parents. Ils ne sont au courant de rien. On ne peut pas leur faire une surprise pareil.

LUCY : Ce voyage est une vraie folie. (Kevin est dans ses pensées.) Hum ... Quoi ?

KEVIN : C'est de la folie qu'ils s'en aillent.

LUCY : Oui, c'est ce que je viens de te dire.

KEVIN : Je ne vois pas pourquoi ton père a envie de s'en aller tout de suite.

LUCY : Parce que son père lui a offert un camping-car, aujourd'hui. Et puis, il a eu les résultats de ses examens. Il est soulagé. Il a envie de voyager, de voir le monde. (Kevin est à nouveau plongé dans ses pensées.) Hum ... Quoi ?

KEVIN : Je n'ai rien dit.

LUCY : Non, mais à quoi tu penses ? Tu as quelque chose en tête et ça n'a pas l'air bon. (Kevin préfère se taire.) Kevin ... Non. Mon père ... Non, c'est impossible. Tu crois qu'il nous a mentis sur sa santé ? Il aurait fait ça ?

KEVIN : Je n'en sais rien.

LUCY : Tu as des doutes sur ses résultats ?

KEVIN : Oui, je ... je ne sais pas quoi en penser.

LUCY : Oh Kevin ! Mon père ne nous a jamais menti.

KEVIN : Quand il a découvert son problème de coeur, il ne vous a rien dit, au début. On n'a jamais vu son médecin. Ta mère ne sait pas ce qu'ont dit les médecins.

LUCY : Non, on n'a pas arrêté d'en parler. Il nous a dit que tout allait très bien. Il l'a même annoncé devant toute la paroisse quand il l'a appris. Il faut à tout prix que ça aille. Oooh ! Je ne sais plus.

KEVIN : On garde ça pour nous. On n'en parle à personne. On ne change rien au plan de ton père. D'accord ?

LUCY : Oui oui, on ne dit rien et on fait ce qui est prévu. On se trompe peut-être.

KEVIN : Oui, on se fait peut-être des idées.

LUCY : Oui, on n'en parle pas aux autres et surtout, on ne lui pose pas de questions. Tu imagines si on a raison, s'il est malade ? Ca veut dire qu'il a menti à tout le monde pour ne pas nous inquiéter sur ses problèmes de coeur. Il a fait un rêve prémonitoire, mais ça ne veut pas dire que tout soit rentré dans l'ordre. Oh non ! Pas ça ! Pourquoi on ne s'est pas posé cette question avant ?

KEVIN (s'approchant de Lucy) : Parce qu'on a cru ce qu'il disait.

LUCY : Mais pourquoi on ne croit plus, aujourd'hui ?

KEVIN : Je l'ignore. Je crois toujours au pouvoir de la foi, aux miracles et aux prières, mais c'est différent. C'est curieux. Il veut absolument partir demain, comme s'il y avait urgence. C'est curieux.

LUCY : Oh ! Tu as raison. Je ne sais pas quoi en penser. Et s'il a décidé de nous dire que tout allait bien alors que c'est faux. Il doit y avoir une bonne raison.

KEVIN : Il sait ce qu'il fait. Tu as raison.

LUCY : Oui, c'est vrai. Il veut sûrement nous épargner ou il ne veut plus que la famille s'inquiète pour lui. Et il préfère nous mentir.

KEVIN : Allez ! Ca suffit. Il ne faut pas penser au pire. Nous allons partir du principe qu'on se trompe, que ton père est en bonne santé, comme il nous l'a dit.

LUCY : Oui, je suis d'accord. On va arrêter de penser au pire et profiter de ce qui nous arrive.

KEVIN : Hm !

LUCY : Ouais. Et tout finira bien.

 

SCENE 11 - CUISINE : SUITE A LA CONVERSATION QU'ELLE AVAIT EU AVEC KEVIN, LUCY VIENT PARLER A SON PAPA.

ERIC : Il y aura toi et Kevin, Savanah, vos deux chiens et puis Sandy et Aaron et ensuite Jonathan qui nous rejoindra plus tard.

LUCY : Oui. Ca te gêne ?

ERIC : Euh ... non, mais il faudra mettre quelqu'un dans la voiture avec Mac, Jane et Margaret.

LUCY : Aaah ! Ils viennent ?

ERIC : Oui.

LUCY : Génial ! Ca ne me gêne pas. Oh ! On ira dans la camping-car chacun notre tour ou alors, on prendra notre voiture.

ERIC : Oui, mais vous devrez respecter les règles. Une seule valise et trois objets.

LUCY : J'ai une fille de deux ans et demi. J'aurais besoin de plus de trois objets.

ERIC : Ah !

LUCY : Bon, d'accord, comme tu veux, mais Savanah en prend trois aussi.

ERIC : D'accord.

LUCY : Et euh ... tu ne comptes pas les téléphones portables ?

ERIC : Ton téléphone plus le chargeur comptent pour un objet.

LUCY : Super ! Bon, ça ira. On va bien s'amuser. (Rire.) C'est très excitant.

ERIC : Et oui, la vie est surprenante.

LUCY (en souriant) : Oui.

ERIC : Bon. Pourquoi t'as un grand sourire comme ça ? Qu'est-ce qui t'arrive ?

LUCY : Euh ... Je n'ai rien. Je te le jure.

ERIC : Tu ne me caches rien ? Depuis quand tu jures, toi ?

LUCY : Depuis aujourd'hui.

ERIC : Tu sais, tu n'es pas obligée de venir avec nous.

LUCY : Oooh ! Mais si, je veux venir. Je ne sais pas jusqu'où on ira, on ne restera peut-être pas avec vous jusqu'au bout, mais on a envie de venir avec vous. On verra bien jusqu'où on ira.

ERIC : Très bien. Il y a autre chose ?

LUCY : Papa !

ERIC : Lucy ! Je t'aime.

LUCY : Moi aussi, papa. Qu'est-ce qui ne va pas ?

ERIC : Mais rien, tout va bien.

LUCY : Tu es sûr ? C'est curieux, j'ai la sensation que tu dis ça pour ne pas nous inquiéter, mais est-ce que c'est vrai ?

ERIC : Tu t'inquiètes parce que j'ai envie de partir en voyage demain ? Tu crois que je vous mens à vous et à toute la famille et à tous ceux que je connais dans votre paroisse ?

LUCY : Oui, peut-être.

ERIC : Lucy, arrête de t'inquiéter. Ca ne sert à rien. Je vais bien.

LUCY : Jure-le. Allez ! Promets-moi que tu vas bien.

ERIC : Je ne jure jamais. Allez ! Rentre chez toi et prépare tes bagages. On part demain matin, rappelle-toi.

LUCY : Tu vas bien ?

ERIC : Mais oui, mais pourquoi personne ne croit aux bonnes nouvelles ?

LUCY : Je ne sais pas. C'est pour ça qu'on est là, toi et moi. C'est notre travail de rassurer les paroissiens sur leur avenir.

LUCY ET ERIC S'ENLACENT.

 

SCENE 12 - LIVING DES KINKIRK : SANDY DISCUTE AVEC KEVIN.

SANDY : Vous voulez que je demande à Jonathan d'aller voir le docteur Segay pour savoir si lui et monsieur Camden ont dit la vérité sur son état de santé ou s'ils ne nous ont menti ?

KEVIN REPOND OUI.

SANDY : Hum ... Je viens de lui demander de partir en voyage avec une famille et des chiens qu'il n'a jamais vus.

KEVIN : J'ai dit à Lucy qu'on se renseignerait.

SANDY : Tu crois que monsieur Camden nous ment ?

KEVIN : Ouais, c'est bien possible.

SANDY : D'accord, je lui dirai de vérifier. C'est bon, on vient juste de se fiancer.

KEVIN : Et alors ? Il ne peut rien refuser à sa future épouse.

SANDY : Je ne veux pas avoir de problème avec lui. J'aime vraiment Jonathan. Il est génial, tu ne trouves pas ?

KEVIN : Je n'ai jamais compris qu'un homme devienne gynécologue. Il n'y a pas de femmes compétentes dans ce domaine ?

SANDY : Euh ... Non, je suis désolée.

LUCY (en arrivant) : Ah ! Tu demanderas à Jonathan de voir le docteur Segay.

SANDY : Ah ! Je lui en parlerai. Oui et puis il verra. Je ne sais pas s'il le fera. (à Kevin) Tu ne connais pas d'autres médecins ?

KEVIN : Si, peut-être. Je vais faire ma valise.

LUCY : Oh ! Tu ne peux apporter que trois objets dans ta valise, enfin, en dehors de tes effets personnelles, mais ça doit tenir dans une valise. Autre chose, le portable et le chargeur comptent pour un objet et euh ... tu connais quelqu'un ? Tu ... tu viens de dire "peut-être".

KEVIN : Personne. Au revoir, Sandy. A demain matin.

IL S'EN VA.

LUCY : Aaah ! C'est très gentil de demander à Jonathan de nous rejoindre quand il aura fini son travail. J'ai très envie de partir en voyage et je ne veux pas rater cette occasion.

SANDY : Tout va bien se passer, Lucy.

LUCY : Oui, absolument.

SANDY : Je n'arrive à croire qu'on fasse ça. J'ai l'impression d'être prise dans un tourbillon de folie. On part tous dans l'inconnu. On ne sait pas où on va. C'est de la folie. Ca n'a aucun sens de partir tous ensemble en voyage à l'improviste.

LUCY : Ce serait un bon sujet à aborder dans un prochain sermon.

SANDY (en riant) : Ha ! Oui, ça, c'est sûr.

LUCY : Je suis très heureuse de te connaître, Sandy.

SANDY : Hum ...

 

SCENE 13 - CHAMBRE DE ROSIE : ERIC VIENT PARLER A ROSIE.

ROSIE : Ah, papa !

ERIC : Je viens te souhaiter bonne nuit. A demain matin.

ROSIE : On se verra peut-être avant.

ERIC : Tu as l'air très amoureuse de lui, hein.

ROSIE : Oui, c'est vrai.

ERIC : Je suis content. J'aime beaucoup T-Bone.

ROSIE : J'ai entendu dire que les femmes qui avaient de bonnes relations avec leur père savaient choisir leur mari.

ERIC : Ah oui. C'est ... c'est gentil de parler de moi comme ça. Tu as dit "mari", donc tu ... tu comptes épouser T-Bone, si je comprends bien ?

ROSIE : Absolument.

ERIC : Ca alors ! J'ai toujours cru que tu vivrais avec tes parents très longtemps et que tu te marierais tard.

ROSIE : On verra.

ERIC : Les autres n'ont pas attendu ?

ROSIE : Ca y est ? T'es au courant ?

ERIC : Euh ... De quoi ? Je ne vois pas ... De qui tu parles ?

ROSIE : Il te le dira dans quelques jours.

ERIC : Simon ?

ROSIE : Ouais. Tu sais qu'il a eu son diplôme. On passe le voir en chemin, non ?

ERIC : Ouais.

ROSIE : Il a des nouvelles à vous annoncer.

ERIC : Oh ! De bonnes nouvelles ?

ROSIE : Je ne sais pas. On verra si vous entendrez bien avec elle ... Je ne dirai rien.

ERIC : Aaah ! Tant pis. On finira bien par le savoir, non ?

ROSIE : Oui, très bientôt.

ERIC : Bonne nuit, Rosie. A demain. (Baiser.)

ROSIE : Je t'aime, papa.

ERIC : A demain matin.

ROSIE POUSSE UN ENORME SOUPIR. ERIC QUITTE LA PIECE.

 

SCENE 14 - CHAMBRE DE SAM ET DAVID : PUIS, IL SE REND DANS LA CHAMBRE DES JUMEAUX, OCCUPES A SAUTER SUR LEUR LIT.

ERIC : Hé ! Hè hè ! Non ! Arrêtez ! Qu'est-ce que vous faites ?

DAVID : Maman nous a conseillés de nous défouler avant de monter le camping-car, demain matin.

ERIC : Aaah !

SAM : On a trop d'énergie. On essaie de l'évacuer un peu.

ERIC : Oui oui, je vois ça. C'est une bonne idée. Bon, allez-y ! Défoulez-vous avant de partir, mais plus doucement, euh ... (Sur ce, ils arrêtent de sauter.) Euh ... Ca y est ? Vous avez choisi les trois objets importants que vous allez garder avec vous ?

DAVID : Non, pas encore.

ERIC : Dépêchez-vous. Vous pouvez aussi vous défouler en réfléchissant. Ca fatigue de réfléchir.

SAM : C'est vrai ? Je ne savais pas.

ERIC : Ah si si, on utilise beaucoup d'énergie quand on réfléchit.

DAVID : Tu réfléchis souvent à quoi tu penses ?

ERIC : Quand j'ouvre les yeux, le matin, je pense à la journée qui m'attend, à ce que je vais faire, aux personnes que je dois rencontrer, aux bonnes actions que je ferai tout au long de la journée. Le soir quand je me couche, je pense à la bonne journée que je viens de passer. Je suis heureux d'être encore en vie. Et je dis une prière.

DAVID : Tu sais quelle prière on nous a apprise, dimanche dernier ? Et maintenant, je vais m'endormir ...

SAM : Je prie le Seigneur de protéger mon âme. Et si je meurs pendant mon sommeil, ...

DAVID ET SAM (en même temps) : Je prie le Seigneur de garder mon âme.

ERIC : Je la connais depuis que je suis enfant.

DAVID : Elle me fait peur, cette prière.

SAM : A moi aussi.

DAVID : J'ai du mal à m'endormir quand je la dis.

SAM : Moi aussi.

ERIC : Je comprends. Ah oui ... Oui, je vois. C'est vrai, elle est triste d'une certaine manière. Mais certaines personnes la trouvent plutôt réconfortante. Vous en dites une autre, le soir ?

DAVID ET SAM (en même temps) : Oui. Seigneur, je ne veux pas mourir dans mon sommeil. Il ne doit rien arriver à notre famille non plus. Je te remercie de protéger ce que j'aime. Prends bien soin de maman, de papa, de Matt, de Mary, de Lucy, de Simon et de Rosie et de Happy, ...

ERIC (en souriant) : Ouais.

DAVID ET SAM (en même temps) : ... de tous les gens de notre famille. Prends soin de toutes les familles et de tous les animaux du monde.

ERIC : Félicitations ! Elle est très belle.

DAVID ET SAM (en même temps) : Bonne nuit, papa. Je t'aime. (Rire.)

ENSUITE, ERIC S'APPROCHE POUR LES EMBRASSER.

ERIC : Bonne nuit, Sam. Bonne nuit, David. Mes enfants.

TANDIS QU'IL QUITTE LA PIECE, SAM ET DAVID LUI FAIT SIGNE.

 

SCENE 15 - CHAMBRE DES PARENTS : A PRESENT, ERIC ET ANNIE S'APPRETENT A SE COUCHER.

ANNIE (s'approchant d'Eric) : J'ai hâte de partir.

ERIC : (Rire.) Je croyais que tu dormais.

ANNIE : Mais je dormais, mais je n'ai plus envie de dormir. Je voudrais être à demain matin. Je suis excitée comme à Noël. Je suis tellement heureuse de partir.

ERIC : Moi aussi. (Ils s'embrassent.)

ANNIE : Euh ... Je voudrais transférer nos courriers électroniques, mais je ne sais pas à qui les envoyer.

ERIC : Ah oui ! On peut demander au père de Martin de consulter notre courrier pendant quelque temps. Il habite de l'autre côté de la rue.

ANNIE : Oooh ! Je déteste demander un service. Tu me connais ? Et c'est délicat. Rosie a quitté Martin, mais euh ... tu as raison, chéri. Ca ne le gênera pas de nous rendre service.

ERIC : Non, il faut annuler notre abonnement.

ANNIE : Oui, j'ai téléphoné au journal et je leur ai même envoyé un courrier.

ERIC : On va avoir besoin d'espèces pour le voyage.

ANNIE : J'ai rassemblé tout ce qu'on avait à la maison et tout va bien. On a déjà beaucoup d'argent. Beaucoup. On a nos cartes bancaires, nos cartes de crédit. On a tout ce qu'il nous faut pour voyager très longtemps, aussi longtemps qu'on le veut. (Elle l'embrasse.)

ERIC : Il ne nous reste plus qu'à trouver quelqu'un pour le sortir de notre jardin et on pourra dire "A nous, l'aventure".

ANNIE : J'ai trouvé quelqu'un.

ERIC : Tu me dis qui ou c'est une surprise ?

ANNIE : Je ne te le dis pas.

ERIC : J'ai l'impression qu'on aura pleines de surprises pendant ce voyage.

ANNIE (tout bas) : Oui. On ferait mieux de dormir un peu.

ERIC : Ouais. Bonne nuit, Annie.

ANNIE : Bonne nuit, chéri. Je t'aime.

ERIC : Je t'aime aussi. (Ils s'embrassent.)

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - CUISINE : JUSTE AVANT LE DEPART, ANNIE PREPARE LE CAFE. DAVID ET SAM ARRIVENT.

SAM ET DAVID (en même temps) : Ca y est ! On est prêt.

ANNIE : Aaah ! Je peux voir ce que vous avez pris ? Votre père vérifie les bagages et croyez-moi, il est plus sévère qu'un agent de sécurité.

SAM : On a pris chacun une chaussette parce qu'on les portera chacun notre tour. Ca ne fait rien ?

ANNIE : Non, il ne faut pas compter les chaussettes dans vos trois objets. Ce sont des vêtements.

DAVID : Ce sont des chaussettes.

ANNIE : Euh ... Vous avez pris autre chose ?

SAM : J'ai pris un caleçon et Sam, un maillot de bain. Je peux m'en servir comme caleçon ou comme maillot de bain.

DAVID : Et moi aussi, je peux l'utiliser comme maillot de bain, si j'ai envie.

SAM : Non, ce n'est pas vrai.

ANNIE : Ce sont des vêtements. Vous aurez besoin de plusieurs caleçons et de maillots de bain et il vous faudra des chaussettes. Vous pouvez en prendre, ce sont des vêtements. Et ils ne comptent pas dans les trois objets. Et ... mais qu'est-ce que vous avez mis dans les sacs à dos que j'ai rangés, hier soir ?

SAM ET DAVID : Des bonbons.

ANNIE : Et où vous les avez trouvés ?

DAVID : On les a eus à Halloween.

ANNIE : Aaah oui ! Essayez de trouver trois objets qui comptent pour vous et que vous voulez emporter en voyage, des objets qui vous tiennent à coeur. Montez chercher vos trois objets, je vais chercher vos sacs à dos dans le camping-car et on les refait ensemble. Ca vous va ? (Sam et David répondent oui.) Allez-y !

SAM ET DAVID MONTENT. ROSIE ET T-BONE ARRIVENT.

ANNIE : Coucou !

ROSIE : Ca va, maman ? Où est papa ?

ANNIE : Il jette un coup d'oeil au guide d'utilisation du camping-car en attendant l'arrivée des renforts pour le sortir de là. Alors, vous êtes prêts ? (Rosie répond oui.) Il vérifie les bagages à l'entrée. Ne prenez pas plus de trois objets. C'est une vraie fixation chez lui.

ROSIE : Je suis prête.

T-BONE : Ca y est ! La valise est prête.

ANNIE : Ben alors ? Qu'est-ce qu'on attends ?

 

SCENE 2 - JARDIN : (SCENE MUETTE ET MUSICALE) LES PERSONNES CONCERNES PAR CE VOYAGE SE TROUVENT PRES DE L'ENTREE DU CAMPING CAR. ERIC VERIFIE LES TROIS OBJETS PORTES PAR CHACUN AVANT DE LES FAIRE MONTER.

POUR COMMENCER :

- SAMSON ET HAPPY ONT CHACUN UN OS.

- MAC TIENT DES COUVERTURES, DES DRAPS ET UN PORTABLE.

- MARGARET, UN LIVRE DE FANNY FLAGG INTITULE "CAN'T WAIT TO GET TO HEAVEN", UN AGENDA ET DES CRAYONS.

- JANE, UNE PLANCHE A VOILE, UNE PLANTE ET UN LIVRE DE JACQUELINE SUSANN INTITULE "VALLEY OF THE DOLLS". (en français : la Vallée des Poupées)

- SANDY AVEC AARON, UN PORTABLE, LA SAINTE-BIBLE, ET DE QUOI ENTRETENIR LES CHEVEUX ET UN OURS EN PELUCHE (pour Aaron).

- DAVID, UNE BALLE DE BASE BALL, UN ARDOISE ET LA PHOTO DE MARY.

- SAM, UN COUTEAU SUISSE ET DES BONBONS.

- SAVANAH, UNE POUPEE, UNE PELUCHE ET UNE STATUE DE LA LIBERTE EN PLASTIQUE.

- T-BONE, UNE LAMPE-TORCHE, UN KIT DE SECOURS ET UN CASQUE QU'IL MET ENSUITE SUR LA TÊTE.

- ROSIE, UN LIVRE DE DAN BROWN INTITULE "DA VINCI CODE", UN PORTABLE ET UN AEROSOL.

- KEVIN PORTANT DALILAH, UN PORTABLE, UN APPAREIL PHOTO ET UN SAC PLEINS DE BILLETS.

- LUCY, UN SOUVENIR DE MARIAGE, UNE CANNE A PÊCHE ET UN MEDAILLON QUI PEND A SON BRACELET ET QUI FAIT PENSER A UNE FACE DE DE.

- ET ENFIN, ANNIE, UN ALBUM PHOTO DE TOUTE LA FAMILLE, LA BOÎTE A OUTIL ET UNE BOUTEILLE DE CHAMPAGNE EMBALLE DANS UN SAC EN PLASTIQUE.

AVANT DE REGAGNER LEUR PLACE, ANNIE ET ERIC CELEBRENT LEUR DEPART EN ECLATANT LA BOUTEILLE DE CHAMPAGNE SUR LE DEVANT DU CAMPING-CAR. TOUS D'EUX S'ECLATENT DE RIRE. AU MOMENT OU ILS S'EMBRASSENT, L'INVITE SURPRISE ARRIVE. (Stanley Sunday)

STANLEY : Il reste une petite place ?

ANNIE : Oh ! Stanley ! Merci d'être venu aussi vite. (en regardant Eric) C'est lui, la surprise, Stanley. Il va nous aider à sortir le camping-car du jardin. Il sait comment faire. C'est un habitué. Il sait tout faire. Je lui fais entièrement confiance.

ELLE RIT, EMBRASSE ERIC ET MONTE DANS LE CAMPING-CAR.

STANLEY : Hum ... euh ... Révérend.

ERIC : Vous n'êtes pas celui que vous prétendez être, n'est-ce pas ?

STANLEY : On ne sait jamais vraiment qui on est.

ERIC : Aaah !

STANLEY : Allez ! Emmenez-moi en voyage.

ERIC : Oooh !

STANLEY : Je sais tout faire. Je cuisine, je fais le ménage, je sais faire un feu, organiser un campement. Je vous en prie, emmenez-moi. (Soupir.) Je vous laisse le volant. Vous faites attention à ce que je vous dis et tout se passera bien. C'est promis.

ERIC ET STANLEY SE DIRIGENT DEVANT L'ENTREE.

STANLEY : Alors ?

ERIC : C'est d'accord. Aujourd'hui, c'est le premier jour de ma nouvelle vie.

ERIC MONTE, ATTACHE SA CEINTURE ET PREND LE VOLANT. STANLEY LE SUIT ET SE MET JUSTE DERRIERE LUI.

 

FIN.

Camden's House

Eric: Annie?

Annie: Oh hi. I was going to call you about all this.

Eric: And you didn't because?

Annie: Well because I was trying to get this thing back in the driveway and then get the wall up. And I was just one the phone trying to get a guy.

Eric: A guy?

Annie: Well you know a guy who would know how to do that... all that.

Eric: And who would that guy be?

Annie: Well I don't know. That's why I was making some calls.

Eric: Whose thing is this?

Annie: Ours.

Eric: Ours? No.

Annie: Yes.

Eric: You bought this?

Annie: Uh, uh... like I have that kind of egg money. Of course I didn't' buy it. It was a gift.

Eric: A gift from...?

Annie: Bet you could guess?

Eric: Yeah. I don't want to guess.

Annie: The Colonel. Yep. The Colonel and Ruth had it delivered. But the guy left the brake off when he delivered it so it like rolled down the driveway and it's like here.

Eric: So... this is ours? To keep?

Annie: Yeah. Your mom and dad they were so happy to hear the good news about your heart that they bought this for you... well for us. They want us to take the family to see America.

Eric: Really? So... they bought this for us? This is paid for? It's ours? So... if we wanted... we could just... leave... tomorrow.

Annie: Tomorrow. Just like that. Just take off?

Eric: Yep.

Annie: All right. Let's do it!

Eric: Look at this place.

Annie: I know. Isn't it neat?

Eric: Is that a King size bed? Come on.

Annie: Ha, ha... we can't.

Eric: We can.

Annie: No.

Eric: Come on.

Annie: What about the children? We shouldn't.

Eric: We shouldn't couldn't wouldn't who cares?

Annie: Hmm... ha. Ha. Ha.

Camden's House

David: I don't know. I haven't seen them.

Annie: Oh...

Annie/Eric: Hi.

Annie: I'll get dinner started. We're just having some chicken soup and salad.

Eric: Yeah.

Annie: You know it won't take long. I just have to turn the soup back on and heat it up it's been cooking all day.

Eric: Yeah.

Annie: And we're going to have some apple pie.

Eric: Yeah.

Annie: And I'll be right back.

Eric: So you guys just make yourselves at home. Did you see that the Colonel sent us?

David: You want to see the RV?

Lucy: That's okay. We saw it earlier. All right don't let the dogs out of the back yard! I think they were in the RV, mom and dad if you know what I mean.

Kevin: Well he is feeling better isn't he? We'll go keep an eye on the dogs.

Lucy: Okay.

T-Bone: Did you see that thing?

Lucy: I did.

T-Bone: It's amazing. So where did it come from?

Lucy: It's a get well present from the Colonel and Ruth.

T-Bone: No kidding. So what do you think they're going to do with it?

Lucy: I don't know. But I'd imagine the first thing they'd want to do is... get it out of the back yard.

T-Bone: It has a master bedroom a kitchen and a bath. You could live in it.

Lucy: I think that's the idea yeah.

T-Bone: So you think they're going to use it?

Lucy: I don't know I think it's going to be more of a... playhouse.

Eric: Uh-oh... how very wrong you are my dear. Hi T-Bone.

T-Bone: So you're thinking about taking that monstrosity on the road?

Eric: We are.

T-Bone: You're kidding.

Eric: You want to go?

T-Bone: I... I actually had a road trip kind of planned. Where you going... when are you going?

Eric: Tomorrow.

T-Bone: And ah...

Eric: I don't know where... other than we're going to see America. Hey I... ah you don't mind keeping your eye on the church for us while we're gone do you?

Lucy: What?! Are you joking?

Eric: No, I'm not.

Lucy: Dad you just can't take the boys out of school. I guess you already did that. But... you just can't take Ruthie out of school.

Eric: I believe she and T-Bone finished up today.

Kevin: School is out.

Lucy: Dad... stop. Think about this. You can't just take off like that.

Eric: Oh I can if I want to. And so can your mom and so can Sam and David and we'll take Happy with us and the hamsters.

T-Bone: How long you going to be gone? I... I promised my dad that I would spend the summer going cross country with him.

Lucy: You did?

T-Bone: Yeah... I did.

Lucy: And Ruthie?

T-Bone: Ruthie what? I'm under orders from Ruthie not to discuss anything with her family.

Lucy: All right. Well if you're taking orders then fine. Did you ever find out for certain that Al's your dad?

T-Bone: Ah... no. Kevin had someone run a check on him and he has no criminal record so... what the heck? I can't spend the rest of my life in a ticket booth wondering what might have happened had I gone cross country one summer.

Kevin: Hey... let me get washed up and I'll help you with that.

Eric: Take your time.

Lucy: Dad... are you serious about leaving?

Eric: I am.

Kevin: I took the dogs home. Happy's in the yard with the boys.

Lucy: And... Where's Savannah?

Kevin: Oh no... with the boys.

Lucy: Okay. Tell him.

Eric: We're... we're taking off tomorrow.

Kevin: Oh... good for you.

Lucy: Kevin!

Kevin: Yeah?

Lucy: I meant you tell him about us.

Kevin: Oh.

Lucy: Dad we're thinking about taking another ride up to Crossroads and... maybe we might want to... I don't know... give it a shot.

Kevin: I thought I was supposed to tell him?

Lucy: Well you missed your chance.

Eric: Well that's fantastic news.

Lucy: Is it?

Eric: Yeah.

Annie: What's going on? What's fantastic news?

Kevin: Mom we're thinking about moving to Crossroads after all.

Lucy: We're thinking. We're just thinking we're going to go and talk to them and if it works out...

Annie: That's wonderful. Better get the boys.

Lucy: Ah... be... before we make out final decision... you two don't mind if we move to Crossroads?

Eric: Ah you know it's so hard to change your life. Even when people get the opportunity they generally just let it pass them by. So... no. I'm proud of you. You too, Kevin.

Lucy: If we move to Crossroads... it's going to be at the end of the month. So... how far are you planning on taking that thing?

Annie: Well... we don't know.

Lucy: Well somebody has to know. I mean you still have a church.

Annie: Yeah well wanted to get someone younger to step in to run the church. So... let them find someone. We're going on a vacation... a long vacation. Even a permanent vacation. Right honey?

Eric: Right.

Kevin: You're not just going to walk away from your church are you?

Eric: Of course not Kevin. We're going to drive away.

Lucy: Mom this is crazy.

Annie: I know. We haven't done something crazy since we moved here and I was pregnant with Matt.

Lucy: But if we're going to move to Crossroads and then you guys are off on the road God knows where...

Eric: Then someone will be brought in to run the church. And they'll run it and run it well or... they'll miss me and I'll miss them. And we'll go from there.

Lucy: Are you going to let anyone know?

Eric: Yeah. I'm going to get some guest speakers lined up. And when the list runs out... then I'll let them know. I haven't made any decisions. Other than the decision to leave tomorrow. And I feel freed inside to leave and... and do something else if that's what I want to do.

Kevin: If you don't think we should move to Crossroads... we don't have to move to Crossroads.

Annie: Well of course you do. You know you love the idea of being a sheriff in a small town. And that place would be so great for Lucy.

Eric: No it's all right really it is. If you two decide that you don't want to work at Crossroads then hey... maybe Annie and I will drive up there and drive through the place and check it out for ourselves. It might be just the kind of thing we want to do right now.

Kevin: Which one of you will be sheriff?

Annie: Ha, ha, ha. Me. I'm kidding. Hey lighten up you two. You don't think that Chief Michaels could be persuaded to follow us to Crossroads?

Eric: But not that, that's where we're going. But we're just saying that we're open to whatever the future brings. And you should be too. Give Crossroads a chance... or not it's up to you.

Lucy: Dad... but you spent almost your whole life building the church. I... I know you feel like you've been set free.

Eric: That's exactly right. I'm free. And your mother's free. We're all free... to just decide whatever we want. Hey boys Savannah... soup's on! Let's eat. I want to hit the road early tomorrow.

Kinkirk's House

Lucy: They're nuts.

Kevin: Yeah well so are we. We're taking off too so what's the difference?

Lucy: Yeah... but we are supposed to take off... because we are young and we still have the rest of our lives in front of us. Well okay... so they still have plenty of life left in them. But come on! Just to hop in an RV and just drive across the country with no plan... what is that?

Lucy: I'll tell you what it's what I already said... it's nuts!

Kevin: Are you eating again?

Lucy: Yes, I'm hungry again.

Kevin: All right here... let me do that for you.

Lucy: Come on Savannah.

Lucy: But Kevin... if they leave... I want to leave with them.

Kevin: Tomorrow morning? I don't think we were asked.

Lucy: I could ask.

Kevin: What about Crossroads?

Lucy: Well they said that they're going to be driving through Crossroads anyway so... we could all go. And if they keep going I'm going to keep going because they're my family.

Kevin: I know but... you have your own family too you have to think about. About being in a confined space with a bunch of people. And on the road for weeks or months. You're having morning sickness and I know you want to be near your doctor... or some doctor anyway.

Lucy: You're right. So here's what I'm thinking. Maybe we could get Sandy and her doctor friend to come along with us.

Kevin: Why would doctor Sanderson want to go on a road trip with our family?

Lucy: Because he loves Sandy and loves us.

Kevin: So now it's your mom and dad and Ruthie David and Sam you me and Savannah... three dogs two hamsters and Sandy and Aaron and Jonathan with a possibility of also picking up Simon.

Lucy: It sleeps eight... right? And mom has some tents. And we have some tents. And... and Johnathan won't be able to join us for at least a week or two.

Kevin: So it would be one less for a week or two?

Lucy: Yeah. There's plenty of room. No problem.

Kevin: Jonathan can't go back on the road again. He just got back from the road.

Lucy: He's a resident and when he finishes up his residency when he gets back from the road... you know he might want to take a little time and go on vacation.

Camden's House

Mac: Hi. Can we come in?

Eric: I believe you are in. hi guys. I'm so happy that you came by. We're leaving tomorrow morning.

Mac: T-Bone said something about that... yeah.

Margaret: Leaving for where?

Eric: I don't know. We're driving north for a while. And we're going to watch Simon graduate from college. And you know we almost forgot about it. The invitation was like sitting on a stack of mail for a couple of weeks. I don't know I guess he's busy finishing school and we haven't heard from him. We'll call him from the road.

Jane: Well after that then what?

Eric: I don't really know.

Margaret: Will you be back?

Eric: We don't know that either.

Margaret: What about everything here? Your house your things?

Eric: Oh... you know... I've lost my enthusiasm for things. So I... I don't really care. In fact I've limited everybody to one small suitcase and three things. So anyone who's coming along can... can only take three things with them on to the ship... the RV.

Mac: We're just going to go talk to T-Bone about something? Is that okay?

Eric: Sure.

Margaret: I just need a minute. Are you looking for something?

Eric: Yeah. A Road Atlas. I doubt it's up to date but... I know we had one around here somewhere. I think I took it out one day to do some school stuff with the boys.

Margaret: No. I mean are you looking for something... spiritual? Like the meaning of life or something like that? Is that why you're doing this?

Eric: This isn't a search for the Holy Grail. It's just a road trip. I'm just... I'm just doing this because I can. You know it would be... it would be such a waste to leave that grand house on wheels sitting in the back yard.

Margaret: Okay. But why now?

Eric: Why not now? Colonel handed over the keys now... and oddly enough... as much as my dad annoys me... I have to admit that a lot of the times father knows beset. It's an old reference.

Margaret: I got it.

Eric: Oh. You okay?

Margaret: Yeah I am. I am okay. Thanks to you I imagine I got a letter today. A letter saying I got into college. I even got a scholarship.

Eric: Well no thanks to me I'm sure. Now you wrote that paper yourself and it was impressive. And your high school grades were great and y our S.A.T.'s were in the top 10 percentile.

Margaret: Seven. Top seven. But... I... I didn't apply to college or for a scholarship.

Eric: Oh right. Well I did help you out there. I submitted the applications so you could get in and get that loan. But you could have done that yourself. I kinda speeded up the process.

Margaret: Thank you... thank you Reverend Camden... for everything you ever did for me.

Eric: It's okay Margaret. Everything is going to be fine. And who knows I don't know... maybe we'll be back here. I really don't know. I... I really don't. But wherever we go... we'll always take you with us...

Margaret: You will!!! You'll take me with you?!!! Us? All three of us? Thank you Reverend Camden! Thank you so much!! I got to go tell everyone!!!

Eric: In our hearts. We'll always take you with us in our hearts. But... whatever. Ah-ha... there you are. Nineteen ninety-six... that is a little dusty.

Jane: Hey... are you really going to take us on your vacation?

Eric: I don't know if it's a vacation exactly but... I suppose you could come.

Jane: Really?

Eric: If you want.

Jane: That's so nice. But... we can't really. I mean we have the apartment and the job at the Dairy Shack.

Eric: Oh yeah... such obligations at your age, I know. It's impossible to get away.

Jane: Are you making fun of me?

Eric: Kinda. Aren't you renting your apartment on a month to month rental?

Jane: So if we decided to go could we store our stuff in the garage?

Eric: I don't care if you store your stuff in the house. Nobody is going to be here.

Jane: You know I got a strange call from my mom yesterday.

Eric: Oh? No kidding?

Jane: An apology. Seems she's in rehab. She's going to N.A. She decided to do something when her boyfriend got sent back to prison for violating parole.

Eric: He... he was on parole?

Jane: Drug charges. Addicted to prescription drugs.

Eric: I see. I guess prescription makes it all better. Illegal drugs or legal drugs done illegally... it's all the same. Addicts are addicts you know. Maybe he'll get some help now.

Jane: Or at least stop hitting my mother. You've been a very busy man lately.

Eric: I have which is why I just want to get away. But you know there's some boxes out in the garage. You can help yourself and I'll tell Annie we have some guests joining us.

Jane: Are we still considered guests?

Eric: Okay. I'll tell Annie we have some extended family joining us.

Mac: Hey... hey do you think I could drive that RV if I'm careful super-careful?

Eric: If you're super-careful we'll think about it.

Mac: No kidding?

Eric: Truthfully I think Annie is the only one who has ever been behind a wheel of one of those things. She test drove a couple of RV's last summer when we were thinking about getting away.

Mac: Why didn't you?

Eric: Just one of those things. Yeah, a last minute decision. Fate. It just... it wouldn't have been the right time with my heart condition and everything. Now... I'm good I'm good to go.

Mac: We... we don't have much money right? Maybe a paycheck a couple hundred dollars each.

Eric: It's okay. We can get by on very little money. We have for years.

Mac: All right. Well thanks. We're going to take you up on that offer. Margaret and I anyway.

Eric: Jane just went to the garage to get some boxes to pack up the apartment.

Mac: I see.

Eric: So you and Margaret you're... dating?

Mac: We're not sleeping together if that's what you're asking.

Eric: I was asking. So you're in love with the girl?

Mac: I think I might be... yeah.

Margaret: Oh my God! He's in love with me!!!

Eric: So I'll just go check on T-Bone.

Eric: So?

T-Bone: So. It's a lot of people to be going on the road with. Can get pretty crowded in there. I guess I should be happy that I'll be on the back of a bike with an inexperienced dentist who thinks he could be my dad.

Eric: I think he is your dad.

T-Bone: You know what? I hope he's my dad. I mean the more I talk to him the more I like him. He seems like a decent kind of family guy and there aren't a lot of those kinds of guys around anymore. At least from what I hear. You of course being the exception.

Eric: Oh there's plenty of decent family guys out there. You just don't hear about them that much. But... thanks T-Bone. So if you and Mac aren't working who's selling tickets tonight?

T-Bone: No one. Technical problem.

Eric: So where's Ruthie if she's not in the concession stand?

T-Bone: She's talking to Martin. Ruthie has a surprise for you when she gets home. You and Mrs. Camden. A surprise not on the scale of the thing in the back yard. But... I'm under orders.

Martin's Car

Ruthie: Martin... You're not in love with me. I'm... I'm like a sister to you. And... when you do find the right one to be with... I'll be happy to baby-sit for you okay?

Martin: Then all this time you've been like... wanting to go out with me and now that I want to go out with you...

Ruthie: It's too late. I found someone else.

Martin: For now. But you're seventeen. Maybe you'll change your mind.

Ruthie: I can't. I have his name tattooed on my back.

Martin: Why'd you do that?

Ruthie: I don't know. It was an impulse. A bad impulse. It was the stupidest thing I've ever done in my life.

Martin: So you're staying with him 'cause of a stupid mistake?

Ruthie: He stayed with me. We're staying together. And if we're lucky we'll be together for the rest of our lives.

Martin: His mother is...

Ruthie: I know... and despite how she treated them and who she is... the fact that he treats me and other women so respectfully it just amazes me. He amazes me. I'm in love with T-Bone.

Martin: You don't think you'll be taking off to Scotland next year when you graduate?

Ruthie: But if I go I'm dragging T-Bone with me. He loves Scotland. There's a whole world out there. A whole world that I want to see and I want to see it with him. Maybe we'll go somewhere where we've never been for college. And maybe we'll take a year off after high school and travel together. I don't know what will happen but... I know how I feel.

Martin: Well one day I hope to find a woman who feels the same way about me.

Ruthie: Bye Martin.

Martin: Goodbye Ruthie.

Camden's House

Annie: Well I guess that does it for you and me and boys anyway.

Eric: So ah... what three things are you taking with you?

Annie: Oh... I'm still thinking about it.

Ruthie: Hi.

Annie: Hi Ruthie.

Eric: Ruthie.

Ruthie: What are we doing?

Annie: Well the Colonel sent us an RV. The Colonel and Ruth. And tomorrow morning we're going to get in it... and drive away and we don't know where we're going.

Ruthie: Fun. I get to go too... right?

Eric: Did you just smile?

Ruthie: I did.

Annie: Ruthie I'm so happy that you want to go.

T-Bone: How'd it go?

Ruthie: It was okay.

T-Bone: If there's room can you guys give me a lift up to my dad's... if you're headed up towards Santa Barbara?

Annie: Of course.

Eric: But anyone traveling with us is limited to one suitcase and three things. Could be a book a toy practical sentimental doesn't matter but... just three.

Ruthie: Got it.

T-Bone: Does that include cell phones?

Eric: Yes it does.

Ruthie: But if we bring a cell phone we've got to bring a charger.

Annie: That's two things.

Eric: Yeah... I know. Okay... cell phone and charger count as one thing. So... Ruthie do you have anything you want to tell us?

T-Bone: Oh I mentioned that there going to have a surprise coming their way. That's all I said.

Ruthie: Apparently I've graduated from high school. I got called to the counselor's office this afternoon. And between summer school and the semester in Scotland... I took as many classes as I could take. So I have enough credits to graduate. I could go back to high school next year and take a bunch of classes that I don't need like a bunch of study halls or P.E. or whatever.

Annie: But Ruthie I feel like you've been cheated out of your senior year.

Ruthie: Oh I don't feel that way at all. Honestly I don't. I mean maybe... next year I could go to a Community College and work. So maybe...

T-Bone: Maybe Ruthie and I could start at the same college next year.

Ruthie: Or travel around for a year before we start college.

Eric: I don't guess this is the time to say no to that one.

Annie: We'll see.

Ruthie: I'll take it.

Annie: Wow.

Kinkirk's House

Lucy: She is on her way and she is bringing Aaron with her and their suitcases.

Kevin: I think you'd better run this past your parents before you can count on all of us tagging along on their trip.

Lucy: The whole thing is crazy. What?

Kevin: The whole thing is crazy.

Lucy: I know. I said that.

Kevin: Why would your dad suddenly decide to just take off?

Lucy: Because my dad suddenly got an RV? I think he just has a sense of relief and wants to get out and see the world. What?

Kevin: Nothing.

Lucy: No, not nothing. Whatever you're thinking was not a good thought. Kevin... no. My dad... my dad wouldn't have lied to everyone last week. Would he?

Kevin: I don't know.

Lucy: Is that what you were thinking?

Kevin: Yes that's what I was thinking.

Lucy: Kevin I've never known my dad to lie.

Kevin: Didn't he pretty much lie when he found out about his heart the first time? And we never talked to the doctors. Your mother never talked to the doctors.

Lucy: No. We just talked to him and he told us everything is okay. I mean he told the entire church that everything is okay. Everything has to be okay. Or does it?

Kevin: Not a word of this... not a word to anyone. Just go along with the plan like your dad wants.

Lucy: Yeah. Just go along with the plan... because we may be wrong.

Kevin: We could be and we probably are.

Lucy: But just don't say anything and don't ask any questions. But what if we're right? He may just tell everybody that he's fine just because he doesn't want anyone to worry about him. Just because he had that weird dream doesn't mean that everything is back to normal. Oh my God! Why didn't we ever question this before?

Kevin: Because we believed him.

Lucy: Why don't we believe him now?

Kevin: I don't know. It's not that I don't believe in miracles and prayers or any of that. But it's just... he wants to take off tomorrow. Maybe we should nose around a little.

Lucy: Oh I don't know about that. I mean if he's telling everyone that he's fine when he's not... he has to have a reason.

Kevin: A really good reason.

Lucy: Yeah. Like... like maybe... maybe he doesn't want anyone to worry about him anymore. Maybe nothing's changed.

Kevin: There's no sense in imagining the worse. Let's just imagine that we're wrong and let's imagine that he's fine... like he said he was.

Lucy: Yeah. Let's just... let's just imagine there's a happy ending to this story. Yeah. I'm sure there is.

Camden's House

Eric: You and Kevin Savannah and the two dogs and Sandy and Aaron and Johnathan might join us later?

Lucy: Yeah. Do you mind?

Eric: Ah no. but someone is going to have to ride in the mini-van with Mac and Jane and Margaret.

Lucy: Oh... are they coming?

Eric: They are.

Lucy: Okay. That's fine with me. We can take turns riding in the RV. Or you know... we could take our own car too.

Eric: But you're still limited to the rule. Of one suitcase and three things.

Lucy: I have two and a half year old. I might need more than three things. All right fine. Three things. But Savannah gets her own three things.

Eric: Deal.

Lucy: Wait. Cell phones don't count right?

Eric: The cell phone plus the charger counts as one thing.

Lucy: Okay! Good... this is going to be exciting!

Eric: Yeah. Life is exciting.

Lucy: Yeah.

Eric: So... what's the great big fake smile about? What's going on?

Lucy: Ah... nothing. I swear.

Eric: You swear? When did you start swearing?

Lucy: Just now.

Eric: If you don't want to go you don't have to go.

Lucy: Oh... no. I don't know how far we'll get. I don't know if we can stick it out for the whole trip but... we want to leave and go with you guys I mean as far as we can.

Eric: All right. Anything else?

Lucy: Dad.

Eric: Lucy... I love you.

Lucy: I love you too. What's wrong?

Eric: Nothing's wrong.

Lucy: Well is nothing wrong or are you just saying nothing's wrong so nobody thinks there's anything wrong?

Eric: Because I want to get in an RV and drive away... do you think I'm lying to you and... everyone I know the church the community?

Lucy: Maybe.

Eric: Lucy, Lucy, Lucy. I'm fine.

Lucy: Swear... swear to me you're fine.

Eric: I don't swear. You better get home and start packing. Tomorrow is going to be here sooner than you think.

Lucy: You're fine?

Eric: Yes. Why can't people ever believe good news?

Lucy: I don't know. I guess if they did it would make your job and my job a whole lot easier.

Kinkirk's House

Sandy: So you want me to ask Johnathan to ask Dr. Segay if he conspired with Reverend Camden to tell the world that he was fine... when really he was lying? I just asked Johnathan to go on a trip with a bunch of people and dogs that he doesn't even know.

Kevin: I told Lucy I'd ask.

Sandy: You really think Reverend Camden is lying?

Kevin: Maybe.

Sandy: I'll ask Johnathan to ask him. But we just got engaged.

Kevin: The wife wants what the wife wants.

Sandy: I don't want to jeopardize my relationship with Jonathan. He's great isn't he?

Kevin: I just don't get guys being Gynecologists. You know any women doctors who would want to go?

Sandy: No. I'm sorry.

Lucy: So you'll ask Jonathan to ask Dr. Segay?

Sandy: Ahh... I guess. Yeah but I don't know if he will. You don't know anyone else who would know?

Kevin: Maybe. I'll go get packed.

Lucy: Oh... you can only bring three things... other than clothing and personal items. It all has to fit in one suitcase and a cell phone and a charger counts for one thing. And... um... who do you know 'cause you said maybe?

Kevin: No one. Goodnight Sandy. See you in the morning.

Lucy: Thank you for asking Jonathan to join us when he's finished with work. I really feel like going and... I don't want to be left out. And yet I...

Sandy: You're going to be just fine Lucy.

Lucy: Yeah... I am.

Sandy: I can't believe we're doing this. It's almost like we got sucked up into some black hole into the unknown... you know like we've all been called to take this weird journey together... whether it makes any sense or not.

Lucy: I think you might be able to use that in a sermon somewhere.

Sandy: Maybe I will.

Lucy: I'm really happy we met you Sandy.

Camden's House

Ruthie: Hi Dad.

Eric: Hey. I just wanted to say goodnight. See you in the morning.

Ruthie: Not if I see you first.

Eric: You really are in love aren't you?

Ruthie: I am.

Eric: Well he's a good guy that T-Bone.

Ruthie: You know they say that women who have good relationships with their fathers choose good guys as husbands.

Eric: I appreciate the thought. But... husband? You... you thinking of T-Bone as a husband?

Ruthie: I am.

Eric: Ruthie I thought you'd be the one child who'd wait till she was thirty before you got married.

Ruthie: I might.

Eric: The others didn't.

Ruthie: So he told you?

Eric: Ahh... told? Told me? Who told me what?

Ruthie: He'll tell you at graduation.

Eric: Simon?

Ruthie: Yeah. You know he's graduating. We are all still going right?

Eric: Yes.

Ruthie: Well he has some news.

Eric: Some good news?

Ruthie: I don't know. It depends on whether or not you like her. Can't.

Eric: Okay. I suppose I'll hear about it soon enough.

Ruthie: I suppose.

Eric: Good night Ruthie, I love you.

Ruthie: I love you dad.

Eric: See you in the morning.

Eric: Hey, ah, ha, ha. What... what are you guys doing?

David: Mom said to make sure we get all our energy out before getting into the RV tomorrow.

Sam: We have a lot. So we're starting now.

Eric: I see. All right well let's... let's... let's slow it down a bit. Um... have you... have you guys picked your three things that you want to take with you?

David: Not yet.

Eric: All right. Well... why don't you burn off energy picking out your things? Burn the energy mentally.

Sam: You can do that?

Eric: Sure. Thinking burns off lots and lots of energy.

Sam: When you think what do you think about?

Eric: First thing in the morning I think about what a good day I'm going to have. And what I want to happen. And the things I'm going to do make those things happen with God's help. And the last thing at night I think about what a good day it's been. How grateful I am to be alive. I say a little prayer.

David: Do you know the prayer we learned at Sunday School. "Now I lay me down to sleep...

Sam: ...I pray the Lord my soul to keep.

David: If I should die before I wake...

Sam/David: I pray the Lord my soul to take".

Eric: Sure. I grew up on that one.

Sam: I think it's terrifying.

David: Me too.

David: I can't sleep if I say it.

Sam: Me neither.

Eric: I see. Well... I guess it does sound a little frightening in a way. Although people see it as... as comforting. What prayer do you guys say?

Sam/David: Dear God I don't want to die in my sleep... and no one else in our family does either. Thank you for keeping everyone alive and please bless Mommy and Dad and Matt and Mary and Lucy and Simon and Ruthie and Happy and all the people in our family and all the families and all the animals in the world.

Eric: I like that. That's very nice.

Sam/David: Goodnight Dad, love you.

Eric: Goodnight Sam goodnight David I love you too.

Annie: I can't wait.

Eric: Ha, ha, ha, ha. I thought you were asleep.

Annie: I was... but I couldn't wait to go to sleep 'cause I couldn't wait to get up in the morning it's just like Christmas. I am so happy.

Eric: Me too.

Annie: I was going to forward the mail but... I didn't know where to have it sent.

Eric: I'm sure Martin's dad wouldn't mind picking it up our mail for us for a while. He's... he's just across the street.

Annie: Oh I hate to ask him for any favors. Especially since Ruthie didn't choose Martin. But... then again he wouldn't mind. I'm sure he wouldn't.

Eric: Oh we have to stop the newspaper.

Annie: I already made the call and followed it up with an e mail.

Eric: Guess we'll need some cash.

Annie: I gathered up all the cash in the house. We're fine. We've got plenty of cash... plenty. And we've got bank cards and credit cards. We have... we have everything we need to last us for a long... long time.

Eric: Well I guess all we have to do is get that RV out of the back yard and down the driveway... and we're on our way.

Annie: I got a guy.

Eric: Are you going to tell me or is that a surprise?

Annie: A surprise.

Eric: I've got a feeling we've got a lot of surprises coming our way.

Annie: Yes. So we'd better get some sleep.

Eric: Yeah. Goodnight Annie.

Annie: Goodnight Eric... I love you.

Eric: I love you too.

Camden's House - Kitchen

Sam/David: We're ready.

Annie: Oh... let me see what you have. Your dad is checking bags at the door. And believe me he's tighter than airport security.

David: We each have one sock.

Sam: But we'll take turns wearing the two socks together.

Annie: Oh you don't have to count socks as one of your three things. They're clothes.

David: They're socks.

Annie: Okay what... what else?

David: I brought an underwear and Sam brought swimming trunks.

Sam: 'Cause I can use them as underwear or swimming trunks.

David: And I can wear my underwear as swimming trunks if I want.

Sam: No you can't.

Annie: Those are clothes. And you're going to need a few pair of underwear and your swimming trunks and your socks. Those... those are all clothes. They don't count toward your three things. And... what did you put in your duffle bag that I put in the RV last night?

Both: Candy.

Annie: Where did you get the candy?

David: Last Halloween.

Annie: Okay. Think about three things that you want to take with you forever and always. Three things. Now go upstairs get your three things and I'll go to the RV and get your duffle bags out and we'll re-pack. Okay? Go. Hey.

Ruthie: Hey Mom. Where's Dad?

Annie: Oh he's looking over the owner's manual waiting for this guy to show up to help him get the RV out of the back yard. Are you ready to go? He's checking bags at the door and he's got this rule of three in his head that he won't let go.

Ruthie: I'm ready.

T-Bone: Ready as I'll ever be.

Annie: Then let's do it!

Stanley: Give me a ride in that RV.

Annie: Oh Stanley... thank you for coming. This is the guy... this is Stanley. He's going to help us get the 7TH Heaven out of here. He knows how to do those things. He knows how to do everything. He does.

Stanley: So?

Eric: Why do I get the feeling you're not who you say you are?

Stanley: Does anyone really know who they are? Come on give me a ride. I can be real helpful. I can cook I can clean. Set up camp... make a fire. Come on... give me a ride. You just get behind the wheel... pay attention to what I say and... you'll do just fine. Promise. So?

Eric: So... why not? Today is the first day of the rest of my life, Stanley. 

Fait par moran50

Kikavu ?

Au total, 14 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Memel51 
19.11.2016 vers 21h

naley 
12.11.2016 vers 22h

tixy1 
11.11.2016 vers 21h

bbeymise 
14.10.2016 vers 03h

blady 
02.10.2016 vers 15h

Steed91 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Mises à Jour du Mois

Mises à Jour du Mois
Le bilan des Mises à Jour de Mois d'Octobre et de Novembre 2016 vient d'être rédigé.  Vous pouvez le...

Sortie AS : Rachel Boston

Sortie AS : Rachel Boston
Hier, 24 Novembre 2016, Rachel Boston a été vu servant de la nourriture au sans-abri lors de LA...

OTS AP : Jessica Biel

OTS AP : Jessica Biel
Le 31 Octobre 2016, Jessica Biel a été vu sur le tournage de son prochain film "Shock And Awe" dans...

Sortie AS : Bryan Callen

Sortie AS : Bryan Callen
Le 30 Octobre 20016, Bryan Callen a participé à l'enregistrement de The "Missi and Zach Might Bang...

Sortie AP : Ashlee Simpson

Sortie AP : Ashlee Simpson
Le 27 Octobre 2016, Ashlee Simpson accompagné de son mari, Evan Ross, a été vu sortant du Concert de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Spécial Couple: Quel est votre couple préféré ?

Total : 12 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

CastleBeck (15:46)

BOnjour ici!
Je viens de lire qu'une de mes séries préférées est renouvelée pour une 4e saison avec ajout d'un de mes acteurs préférés. Il me semble que ça met du bonheur dans ma journée <--- Oui, ça ne m'en prend pas beaucoup!

CastleBeck (15:53)

(Tiens, dans l'article ils disent que ce sera diffusé prochainement sur France 2... C'est bon à savoir. Si vous voyez passer Mensonges sur France 2, vous regardez!)

aline2408 (22:27)

Joyeux Anniversaire James723

aline2408 (22:28)

Joyeux Anniversaire James723

James723 (22:28)

Thank you ^^

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play