VOTE | 105 fans |

#122 : Liaisons dangereuses (2/2)

Eric appelle les enfants de l'hôpital et dit à Matt d'emmener tout le monde dans un nouveau café. Quand ils arrivent au café, ils se rendent compte qu'il est tenu par des sourds. Matt voitHeather à l'intérieur. Il demande au serveur comment dire qu'il est désolé, et Ruthie l'aide en signant à Heather "Il t'aime". Annie s'excuse auprès de son père, et il lui dit qu'il a besoin d'être à nouveau heureux. Annie finit par le comprendre. Le lendemain, Matt apprend que Michael Towner, était celui qui conduisait la voiture qui a heurté Mary. Quand Jimmy voit les cheveux de Lucy, il lui dit qu'il ne veut plus sortir avec elle. Wilson dit à Eric que Billy est son fils et lui demande s'il peut quand même continuer à sortir avec Mary. Quand ils reviennent de l'hôpital, Eric dit à Mary qu'elle mettra sûrement beaucoup de temps à guérir, et qu'elle ne pourra peut-être plus jamais rejouer au basket. La famille entière finit par jouer au basket. 

Titre VO
Dangerous Liasons (2/2)

Titre VF
Liaisons dangereuses (2/2)

Première diffusion
19.05.1997

Première diffusion en France
04.06.2000

Mary & Eric (VO)
Mary & Eric (VO)

  

Plus de détails

Écrit par : Brenda Hampton & Catherine LePard 
Réalisé par : Harvey Laidman 

Avec

Guests :

AVANT DE VOIR LE COMMENCEMENT DU DERNIER EPISODE, ON VOIT DES COURTS EXTRAITS DE L'EPISODE PRECEDENTE.

 

EXTRAIT 1 - ANNIE ACCUEILLE SON PAPA QUI LUI PRESENTE GINGER.

ANNIE (prenant Charles dans ses bras) : Oh ! Papa ! Qu'est-ce que je suis contente. Tu m'as manquée.

MATT ARRIVE AVEC GINGER.

CHARLES : Annie, voici ma compagne, Ginger. Ginger, je te présente ma grande fille, Annie.

ANNIE EST CONSTERNEE PAR CETTE SITUATION.

 

EXTRAIT 2 - ANNIE S'ENERVE A CAUSE DE GINGER.

ANNIE (énervée) : En réalité, il n'a aucun respect pour la mémoire de ma mère. Oui, c'est ça. Mon père n'a aucun respect.

LUCY (en arrivant) : Est-ce que je peux m'éclaircir un petit peu les cheveux ?

ANNIE : Oh ! C'est affreux.

ERIC : Oui, ma chérie. Vas-y.

 

EXTRAIT 3 - MATT ESSAIE DE PARLER A HEATHER.

MATT : Bonjour, Heather. Je suis Matt Camden. On s'est vus à l'aéroport, ce matin.

HEATHER (interprétée par sa maman) : Ca t'est déjà arrivé d'avoir une amie sourde ?

MATT : Non.

 

EXTRAIT 4 - LUCY N'EST PAS TRES CONTENTE DE SON NOUVEAU LOOK. ELLE EN VEUT A SON PAPA.

ERIC : Lucy, c'est toi ?

LUCY : Pourquoi est-ce que tu m'as laissé faire ça ?

 

EXTRAIT 5 - ROSIE RACONTE A SES PARENTS L'AVENTURE DE MARY AVEC WILSON.

ROSIE : Mary a vu un garçon dans le parc. Il lui a donné son numéro de téléphone.

 

EXTRAIT 6 - AU CLUB DE BILLARD, MARY EST TERRORISEE PAR L'ARRIVEE DE MICHAEL.

MARY : Oh ! Non. Ne fais pas attention à eux. Ils sont nuls.

MICHAEL : C'est à la belle et la bête que vous jouez ?

WILSON : Qu'est-ce que ça peut te faire ?

 

EXTRAIT 7 - WILSON ANNONCE A MARY QUE BILLY EST SON FILS.

WILSON : Mary, Billy n'est pas mon petit frère. C'est mon fils.

 

EXTRAIT 8 - ANNIE VOIT CHARLES ET GINGER A L'EGLISE ET SE SAUVE. A CE MOMENT-LA, MARY PART LA RECHERCHER.

MARY : Maman, attends !

TOUT A COUP, UNE VOITURE LA RENVERSE.

ANNIE (terrifiée) : Mary !

 

COMMENCEMENT DE L'EPISODE

 

SCENE 1 - SALON : PENDANT LA NUIT, LES ENFANTS CAMDENS SONT TRES SOUCIEUX DE L'ACCIDENT DE MARY.

SIMON : (Soupir.) J'en ai marre. On est toujours tenu à l'écart parce qu'on est trop jeune ou qu'il faut aller dormir.

MATT : Ce n'est pas une partie de plaisir, Simon. Mary est en train de se faire opérer. Si papa et maman veulent qu'on reste ici, on obéira.

LUCY : Ca doit sûrement être sérieux si t'as accepté de rester ici sans rouspéter.

SIMON : Oui, d'habitude, tu te révoltes. C'est vrai, t'aimes pas obéir.

ROSIE : Pourquoi tu t'es laissé faire ? Je n'aime pas obéir non plus.

LE TELEPHONE SONNE.

MATT (en décrochant) : Allô ? Alors, comment va Mary ?

ERIC : Ils sont en train de l'opérer. Comment ça va à la maison ?

MATT : Ca va.

ERIC : Pourquoi tu n'irais pas manger quelque part avec eux ?

MATT : Non, ce n'est pas la peine. On n'a pas très faim.

ERIC : Je sais, mais ce sera mieux pour tout le monde d'aller prendre un peu l'air. Tu as des nouvelles d'Heather ?

MATT : Non. Mais d'après ce que m'a dit maman, je n'en aurai sûrement pas.

ERIC : Peut-être que si. Vous devriez sortir. Ca vous distraira. Il y a un nouveau café qui vient d'ouvrir dans la dixième rue. Vous devriez y aller faire un tour.

MATT : Avec eux ? Non ?

ERIC : Ca vous fera du bien. Allez-y au lieu de rester là à attendre.

MATT : Très bien. Les flics ont retrouvé la voiture qui l'a renversée ?

ERIC : Non, il n'y a encore rien pour l'instant. Je te rappelle tout à l'heure.

MATT (en raccrochant) : Oui. (à Lucy, Simon et Rosie) On va tous aller dîner. On part d'ici dans cinq minutes.

 

GENERIQUE

 

SCENE 2 - ENTREE DE LA MAISON : QUELQU'UN SONNE A LA PORTE.

LUCY (en criant) : Qui est-ce ?

JIMMY : C'est moi.

LUCY (en regardant Simon) : Qu'est-ce que je fais ?

SIMON : Ce n'est rien. Attends.

IL SE MET DEVANT LA PORTE. LUCY TENTE DE SE CACHER.

SIMON : Euh ... Qui est-ce ?

JIMMY : Jimmy Moon.

SIMON LUI OUVRE.

JIMMY : J'ai appris que Mary avait eu un accident. Alors, je suis passé prendre ...

TOUT A COUP, IL REGARDE LUCY ET REMARQUE TRES VITE SES CHEVEUX BLONDS.

JIMMY : Qu'est-ce que t'as fait à tes cheveux ?

LUCY (énervée) : Quoi ? Ma soeur est en train de se faire opérer et la seule chose qui t'inquiète, ce sont mes cheveux ? Hm !

HORS D'ELLE, ELLE REMONTE DANS SA CHAMBRE.

JIMMY : Non, je m'inquiète aussi pour Mary, bien sûr. (Grand soupir.) Elle va rester blonde, maintenant ?

SIMON : Avec un peu de chance, oui.

 

SCENE 3 - HÔPITAL : WILSON VEUT AVOIR DES NOUVELLES DE MARY.

WILSON (à une réceptionniste) : Bonjour.

RECEPTIONNISTE : Bonjour.

WILSON : Est-ce que vous pourriez me dire comment va Mary Camden ?

RECEPTIONNISTE : On ne donne des renseignements sur les patients qu'aux membres de la famille.

WILSON (en mentant) : Je suis son frère. Comment va-t-elle ?

RECEPTIONNISTE : Elle est encore en salle d'opération, mais vos parents sont dans la salle d'attente.

WILSON : Oh ! Très bien. Merci beaucoup.

RECEPTIONNISTE (en voyant Charles) : Je vous écoute, monsieur.

CHARLES : Non, ça ira. Je vous remercie. J'ai entendu ce que vous avez répondu à mon petit-fils. (à Wilson) Dis donc, t'as oublié d'offrir un cadeau d'anniversaire à ton grand-père, cette année, hein. Je fais du 3. Le bleu me va bien et j'ai plutôt un petit penchant pour les vêtements chers.

WILSON : Excusez-moi. (Deux mains se serrent.) Euh ... Wilson West. J'ai passé la soirée avec Mary, hier. Je suis désolé d'avoir menti. C'était juste pour savoir si elle allait bien.

CHARLES : Ouais, je sais. La soirée s'est bien passée ?

WILSON : Ben ... Pas vraiment.

CHARLES : Pour moi aussi, ça a été dur, hier. Ce n'était pas mon jour. Je sens qu'aujourd'hui, c'est parti pour aller mieux. Qui sait ce que me réserve demain ? Faut prendre la vie comme elle vient.

WILSON : (Rires.)

ERIC ARRIVE ET SE DIRIGE VERS LE DISTRIBUTEUR POUR S'ACHETER A MANGER.

CHARLES (en voyant arriver Eric) : Il y a du nouveau ?

ERIC : Non, pas encore. Je me demande pourquoi c'est si long.

CHARLES : Et Annie, elle ne s'angoisse pas trop ?

ERIC : Pourquoi vous n'iriez pas la voir ? Posez-lui la question.

CHARLES : Vous croyez qu'elle sera contente ?

ERIC : Oui, je suis sûr. Où est Ginger ?

CHARLES : Elle retourne à l'hôtel. Elle fait ses valises.

ERIC : Allez parler à Annie. (en voyant Wilson arriver) Ca ira, Wilson. Ce n'est pas la peine de rester. Je ne pense pas que Mary puisse recevoir des visites, aujourd'hui.

WILSON : Ouais, je m'en doute. Mais je voulais savoir comment elle allait et ils n'ont rien voulu me dire au téléphone. Si vous voulez, je peux aller vous chercher à manger.

MAIS LE DISTRIBUTEUR NE FONCTIONNE PAS. ERIC LE FRAPPE.

WILSON : Ce n'est pas très bon ce qu'il y a là-dedans.

ERIC : C'est vrai, ça. Je crois qu'un hamburger, ce serait bien. Merci.

IL LUI TEND DE L'ARGENT.

WILSON : Je vous l'apporte. On sait à qui la voiture appartenait ?

ERIC : Non, mais ... on va bientôt le savoir. C'est une question de temps.

WILSON : Ouais. Je n'en ai pas pour longtemps.

IL S'EN VA.

ERIC : D'accord.

 

SCENE 4 - SALLE D'ATTENTE D'HÔPITAL : CHARLES VIENT PARLER A ANNIE.

ANNIE (toujours en colère) : Je t'avais pourtant dit de ne pas venir.

CHARLES : J'ai tout de même le droit de venir prendre des nouvelles de ma petite-fille. Si je n'avais pas été là, il n'y aurait pas eu d'accident.

ANNIE : Oh ! Je n'ai jamais dit ça.

CHARLES : C'est ce que tu penses, c'est sûr.

ANNIE : Maman est morte, il y a seulement six mois et il y a des moments où j'ai vraiment l'impression qu'hier, elle était encore là, qu'elle vient de nous quitter. Je n'ai aucune nouvelle de toi et un beau jour, t'arrives avec une autre femme, puis, tu l'amènes à l'église comme si de rien n'était. Non, mais tu te rends compte ?

CHARLES : Je fais partie de cette famille, Annie. Une famille où les visages me rappellent tellement souvent ta mère. J'ai essayé de chasser tous ces souvenirs, rien de plus. Ginger a vécu ça, elle aussi. Je voulais qu'elle m'aide, qu'elle me soutienne.

ANNIE : La famille de Ginger n'était pas non plus très enjouée à l'idée de te connaître ?

CHARLES : Non. Effectivement.

ANNIE : Tu me connais. Tu devais bien imaginer comment je réagirais.

CHARLES : Pourquoi ? Tu es ma fille. J'étais persuadé que tu comprendrais. Je t'ai déjà vue bien plus gentille avec des étrangers et bien plus polie que tu ne l'as été avec Ginger.

ERIC (en arrivant) : Je m'excuse de vous interrompre, mais Mary sort de la salle d'opération dans cinq minutes.

ANNIE : J'arrive.

CHARLES (à Annie) : J'espères que tu me donneras des nouvelles de ma petite-fille.

ERIC : (Oui de la tête.)

ANNIE ET ERIC QUITTENT LA SALLE D'ATTENTE.

 

SCENE 5 - THE CAFE : MATT ET SES FRERES ET SOEURS SE RENDENT DANS UN CAFE FREQUENTE PAR DES SOURDS-MUETS. CHACUN RECOIT LA CARTE DES MENUS.

MATT (en souriant) : Merci.

SIMON SE TOURNENT VERS DES CLIENTS SOURDS-MUETS.

LUCY : J'ai entendu parlé de ce restaurant à la télé. Il est tenu par des sourds-muets. Il vient d'ouvrir.

MATT : C'est génial ! Même avec Mary à l'hôpital, papa trouve encore le moyen de me donner une leçon.

SIMON : Je trouve que tu devrais être reconnaissant. Je sais dire "tortue" en sourd-muet. Je veux de la soupe à la tortue.

ROSIE : (Langage des signes.)

LUCY : Et comment on dit "soupe" ?

MATT : Commande des hamburgers, comme d'habitude.

SIMON : Je ne sais pas comment le demander.

MATT : Tu peux le mimer.

ROSIE : (Eclat de rire.)

 

SCENE 6 - HÔPITAL : APRES L'OPERATION, ON S'APPRÊTE A EMMENER MARY DANS UNE CHAMBRE.

ANNIE : Chérie.

Dr. WOLF : Euh ... Vous êtes ses parents ? (Il leur serre la main.) Robert Wolf. J'espère que vous ne vous êtes pas inquiétés. C'était un peu plus long que prévu.

ANNIE : Qu'est-ce qu'elle a ?

Dr. WOLF : Une fois en salle d'opération, nous nous sommes aperçus que sa blessure aux genoux étaient plus importantes que ce que nous pensions, vu la longueur de l'intervention. Mais tout va bien. Ses muscles ont du tonus. Elle est solide et avec l'aide d'un kinésithérapeute, elle devrait guérir très vite.

ERIC (en lui serrant la main) : Euh ... Merci docteur.

Dr. WOLF : Je vous en prie. Je repasserai la voir demain.

ANNIE (en lui serrant la main) : Merci beaucoup, docteur.

 

SCENE 7 - CHAMBRE D'HÔPITAL : UN INSTANT PLUS TARD, ERIC ET ANNIE ENTRENT DANS LA CHAMBRE OU MARY S'EST INSTALLEE.

ANNIE : On est là, chérie. Papa et maman sont avec toi. Ne crains rien. Tout va bien, ma petite fille. On est là.

ERIC : C'est fini. L'opération est terminée. Tout va bien.

TOUT A COUP, WILSON ENTRE.

MARY : Ca sent le hamburger.

ERIC : Oui, c'est normal. C'est un copain à toi qui les apporte.

ERIC FAIT SIGNE A WILSON DE S'APPROCHER DE MARY.

WILSON : Salut. Comment ça va ?

MARY : Je suis un peu crevée.

WILSON : C'est normal. Faut te reposer. Je t'appelle demain.

MARY : J'espère que l'accident n'a pas effrayé ton fils.

ERIC : Euh ... Elle veut parler sans doute de ton petit frère.

WILSON : Ne t'inquiète pas pour Billy. Il va bien. Ferme les yeux. Essaie de dormir un peu.

ANNIE (alors que Wilson s'apprêtait à partir) : Oh ! Wilson ! Merci pour le dîner.

WILSON : De rien, c'est normal.

ANNIE (après le départ de Wilson) : Si elle a un problème aux genoux, je ne me le pardonnerai jamais.

ERIC : C'était un accident. Ce n'est pas de ta faute. Elle va guérir. Elle doit guérir.

 

SCENE 8 - THE CAFE : SOUDAIN, PENDANT LE DÎNER, MATT APERCOIT HEATHER.

MATT : C'est Heather.

LUCY : Mais va lui parler. Qu'est-ce que t'attends ?

MATT : Non, non, elle va peut-être venir nous dire bonjour.

MATT ESSAIE DE LUI COMMUNIQUER.

SIMON : Ou bien, elle ferait semblant de ne pas te voir. Oh ! Les nanas.

MATT (énervé) : Allez ! Dépêche-toi de manger au lieu de faire l'idiot.

 

SCENE 9 - PRES DE L'HÔTEL : CHARLES ET GINGER SE QUITTENT.

CHARLES : Ecoute, euh ... Je te joindrai d'ici un jour ou deux. Comme ça, c'est bien. Tu viendras me chercher à l'aéroport.

GINGER : Je crois que si on prenait un peu de distance, ça nous ferait du bien. On verra où on en est d'ici quelques mois. (Ils s'embrassent.) C'est bien mieux comme ça.

ELLE MONTE DANS LA VOITURE ET DEMARRE.

CHARLES : Oui, bien sûr, c'est toujours ce qu'on dit, mais ce n'est pas vrai.

 

SCENE 10 - THE CAFE : MATT VEUT A TOUT PRIX PARLER A HEATHER.

MATT (à Lucy) : Hé ! T'as un stylo ?

LUCY : Oui, bien sûr. Pour lui envoyer un petit mot ?

MATT : Non, je vais demander au serveur comment on dit "Je suis désolé".

LUCY : Oh là là ! Comme c'est romantique !

SIMON : Oui, c'est un bon départ. On devrait t'appeler "Docteur Folamour".

ROSIE : Oui, c'est très joli, docteur Folamour.

MATT FAIT SIGNE AU SERVEUR. CE DERNIER ARRIVE A LEUR TABLE. PENDANT LEUR DISCUSSION, SIMON, LUCY ET ROSIE LES IMITENT EN RIANT.

MATT (énervé) : Ca vous regarde ?

LUCY, SIMON ET ROSIE : (Rires.)

MATT : Hmm ! (Soupir.)

ROSIE : Je connais d'autres signes que j'ai vu dans 1 rue Sésame. Tu ne veux pas que je te les montre ?

MATT : Plus tard. Ne bouge pas. Je reviens.

IL SE LEVE ET S'APPROCHE D'HEATHER.

MATT : Je suis désolé.

LES DEUX FILLES D'EN FACE : (Rires.)

LUCY : Le pauvre, ça n'a pas l'air de marcher.

SIMON : Sales enfoirés, il n'a pas de pot. Il s'est cassé la figure.

ROSIE : Ah ! Je sais comment l'aider.

LUCY : Non, Rosie. Reste là. Non.

SIMON ESSAIE DE LA RETENIR, MAIS EN VAIN. CETTE DERNIERE S'APPROCHE DE MATT ET DE HEATHER.

ROSIE (à Heather) : Lui, il est très amoureux de toi.

HEUREUSEMENT, AVEC L'INTERVENTION DE ROSIE, CA MARCHE. MATT ET HEATHER RETROUVENT LE SOURIRE.

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - CUISINE : LUCY ARRIVE EN HURLANT.

LUCY : Maman, la teinture ne s'en va pas. Aide-moi.

ANNIE : Tu es jolie comme ça.

LUCY : Mais non, ça ne va pas. Si t'avais vu la tête de Jimmy en me voyant en blonde ?

ANNIE : Mais ... euh ...

SIMON : Tu l'as fait pour toi. Tu ne l'as pas fait pour Jimmy Moon, ni pour les autres.

LUCY : Si je l'ai fait, c'est parce que c'est toi qui m'a donné l'idée.

SIMON : Oui. Ben, heureusement que tu m'a écouté parce que ça te donne un genre. C'est comme si t'étais devenue quelqu'un d'autre. Tu devrais te moquer de ce qu'on raconte. Au contraire, ça devrait t'amuser.

ANNIE : Mais oui.

LUCY : Ca ne m'amuse pas, je veux l'enlever.

SIMON : C'est parce que t'as gardé ta mentalité de brute que t'as cette réaction.

ANNIE : Ecoute-moi, ma chérie. Tu es différente, mais je t'assure que ce ça te va bien. C'est vrai.

MATT : Ouais, c'est génial. Je trouve que ça fait plus sexy.

ANNIE (gênée) : Oh !

LUCY : Sexy ? Tu trouves que j'ai l'air sexy ?

MATT : Enfin, je veux dire "pas vraiment sexy", mais ...

LUCY : Tu l'as dit, c'est trop tard.

MATT : Hm ...

ERIC ARRIVE.

ROSIE (à Eric) : Comment va Mary ?

ERIC : Fatiguée, mais ça va. Elle rentre après-demain à la maison.

MATT (rassuré) : Aaah !

ERIC : Je lui ai dit que tu passerais la prendre vers midi.

ANNIE : Entendu.

ROSIE S'EN VA.

MATT (à Eric) : Merci de m'avoir recommandé ce restaurant, hier soir. Tu savais que Heather viendrait ?

ERIC : Euh ... Ben, c'est le seul restaurant de la ville tenu par des sourds-muets. Alors, il y avait des chances.

MATT : Merci.

IL S'EN VA.

LUCY : Hem ...

ERIC : Tu es jolie en blonde, Lucy.

LUCY : Jolie ou plutôt sexy ?

ERIC : Jolie, mais pas sexy. Si ma fille de treize ans avait des cheveux sexy, je les raserais.

 

SCENE 2 - CHAMBRE D'HÔPITAL : CHARLES REND VISITE A MARY.

CHARLES : Bonjour, ma chérie.

MARY : Bonjour, grand-père. (Baiser.)

CHARLES : Je voulais m'assurer que tout allait bien avant de repartir pour Phoenix.

MARY : Et où est Ginger ?

CHARLES : Ginger est partie. On a décidé de ne plus se revoir pendant deux mois.

MARY : J'espère que ce n'est pas à cause de moi. Je serais vraiment désolée.

CHARLES : Mais non, ça n'a rien à voir avec toi.

QUELQU'UN FRAPPE A LA PORTE. C'EST Mme GLADYS BINK AVEC UN BOUQUET DE FLEURS.

GLADYS : Bonjour. Je peux entrer ?

MARY : Bonjour, Mme Bink.

GLADYS (en entrant) : Alors, comment tu te sens ?

MARY : Ca va mieux. Merci. Vous connaissez mon grand-père ?

PUIS, GLADYS SE TOURNE VERS CHARLES ET LUI SERRE LA MAIN.

GLADYS : Oh ! Oui ! J'ai dû l'apercevoir une ou deux fois, mais ... je n'ai pas eu le plaisir de faire sa connaissance. Gladys Bink.

CHARLES : Charles Jackson.

GLADYS : Je suis vraiment ravie de vous rencontrer. Alors, vous êtes le père d'Annie ?

CHARLES : Depuis un petit bout de temps.

GLADYS : Oh ! Vous avez de l'esprit. C'est original. J'adore ça. Ha ha ! Nous étions tous désolés lorsque nous avons su pour la maman d'Annie.

CHARLES : Merci.

PUIS, GLADYS SE TOURNE VERS MARY.

GLADYS : Euh ... Mais au fait, je t'ai apporté pleines de bonnes choses à grignoter. Je suis sûre que ce sera meilleur que la nourriture qu'on te donne à l'hôpital. Ces jolies fleurs viennent du jardin, du jardin de la voisine. De toute façon, elle n'aime pas les fleurs.

PUIS, ELLE RETIRE UNE FLEUR DU BOUQUET ET L'ACCROCHE A LA BOUTONNIERE DU VESTON DE CHARLES.

GLADYS : Voyons, euh ... et voilà. Hé hé hé ! Ca vous égaiera un peu si jamais vous décidez de sourire.

MARY : Mon grand-père a vraiment eu une rude journée. Son amie est repartie pour Phoenix.

GLADYS : Oooh ! Elle est à Phoenix ?

CHARLES : Vous saviez que c'était une femme. Comment l'avez-vous deviné ?

GLADYS : Euh ... Et bien, à vrai dire, je n'en sais rien, je m'étonne moi-même. Hum ...

MARY : (Rire.)

CHARLES : Il faut que je m'en aille. (Elle embrasse Mary.) Je dois passer prendre mes bagages. Je ne veux pas rater l'avion.

GLADYS : Oh ! Mais attendez ! Je vais vous accompagner. Je suis venue en décapotable jusqu'ici, maintenant que ma santé s'est nettement améliorée. J'ai décidé de reconduire. J'adore ça, je suis ravie.

CHARLES : C'est très gentil à vous, mais je vous remercie. Peut-être une autre fois.

GLADYS : Non, il faut savoir saisir les opportunités. Et je peux vous assurer que lorsque l'on roule en décapotable, on ne peut plus conduire une autre voiture. Ha ha !

GLADYS ET CHARLENT QUITTENT LA CHAMBRE.

GLADYS (à Mary) : Adieu, ma chérie.

MARY : (Signe de la main.)

GLADYS : Repose-toi.

 

SCENE 3 - ABORDS DU COLLEGE : EN ARRIVANT AU COLLEGE, LUCY ET JIMMY SE CROISENT.

JIMMY (à Lucy) : Tu se sens bien ?

LUCY : Oui, je me sens plus libre. C'est génial.

JIMMY : Je trouve ça bien de prendre des initiatives, mais je n'aurais jamais décidé de me teindre les cheveux sans t'en avoir parlé avant.

LUCY : J'ai décidé comme ça sur une impulsion. Je croyais que t'aimais les filles imprévisibles.

JIMMY : Seulement si elles sont brunes.

LUCY : Oh ! Arrête ! Je suis sûre qu'après plusieurs shampoings, ça s'en ira.

JIMMY : Appelle-moi quand ce sera parti.

LUCY (choquée) : Quoi ?

JIMMY : Et que tu trouveras ta vraie couleur.

LUCY : Oh ! Ca ne fait rien. Je vais en profiter pour chercher un garçon qui aime les blondes.

JIMMY : Bonne chance.

 

SCENE 4 - CUISINE : ANNIE SORT LE LINGE DE LA MACHINE A LAVER. ENSUITE, ERIC LUI PARLE.

ERIC : J'ai parlé à ton père, hier soir. Ginger est partie.

ANNIE : Elle n'aurait jamais dû venir à la maison.

ERIC : Je comprends très bien ton point de vue. On pourrait en discuter encore longtemps, mais le fait est qu'elle est venue, que c'est quelqu'un que ton père apprécie et que tu devrais l'accepter.

ANNIE : Il n'en est pas question. C'est encore trop tôt. Il n'a pas le droit de m'infliger ça.

ERIC : Annie, c'est assez courant de voir des gens qui ont perdu l'être qu'ils aimaient se remarier très vite. Ils ont connu le bonheur et ils espèrent pouvoir le connaître encore.

ANNIE : Tu veux dire que tu es tellement heureux avec moi que si jamais je mourrais, tu pourrais être marié dans six mois ? Merci, ça fait plaisir. Bon, je vais aller à l'hôpital. Tu veux que je te dépose quelque part ?

ERIC : Non non non non non, merci. Ecoute, je ne sais pas. Peut-être que je suis maladroit pour dire ce genre de chose, mais je sais que tu aimais beaucoup ta mère et que tu souffres de l'avoir perdue. Alors, je ne veux pas que tu perdes aussi ton père.

ANNIE LUI LANCE UN REGARD FROID.

 

SCENE 5 - SORTIE DE L'HÔTEL : Mme BINK ESSAIE DE CONVAINCRE CHARLES DE SE LAISSER CONDUIRE, MAIS SON TAXI L'ATTEND.

GLADYS : Vous vous êtes décidé ? Vous voulez vraiment prendre un taxi ?

CHARLES : C'est gentil de me proposer de m'accompagner, mais j'ai besoin d'être seul.

GLADYS : Très bien, c'est entendu, mais laissez-moi vous donner un conseil : n'écoutez que votre coeur au lieu d'écouter votre fille.

CHARLES : J'ai difficile de ne pas en tenir compte.

GLADYS : Ne vous en faites pas. Il faut lui laisser le temps. Elle finira un jour par l'accepter. C'est ce que ma fille aurait fait si j'avais le courage de ne pas tenir compte de son avis, mais ... au lieu de ça, j'ai eu la faiblesse de la laisser faire et d'abandonner l'homme dont j'ai été amoureuse. Puis, elle est rentrée chez elle peu de temps après avec son mari et ses enfants. Pour elle, la vie reprenait son cours normalement. Moi, j'étais triste, par contre. Hm ... J'étais persuadé que ... ce ne serait jamais plus pareil.

CHARLES : Merci. Vous êtes formidable. Je vous aime bien.

GLADYS : Oui, parfois, je me demande si je ne suis pas devenue folle. Ha ha ha !

CHARLES : (Rire.)

GLADYS ET CHARLES SE QUITTENT ET SE DISENT AU REVOIR. CE DERNIER MONTE DANS LE TAXI.

 

SCENE 6 - CHAMBRE D'HÔPITAL : UNE INFIRMIERE ENTRE DANS LA CHAMBRE DE MARY ET LUI APPORTE DES FLEURS ACCOMPAGNEES D'UN PETIT MESSAGE SOUS ENVELOPPE. ANNIE ENTRE A SON TOUR.

ANNIE (à Mary) : C'est un petit cadeau de Wilson ?

MARY (lisant le message) : Oui.

ANNIE : Il est sympa. Il a l'air très gentil.

MARY : Ah ! Tu trouves ?

ANNIE : Oui. Je le connais à peine, mais je lui fais confiance à ce garçon.

MARY : Maman, ça t'est arrivé de sortir avec un garçon et de t'apercevoir que c'était celui-là et pas un autre ?

ANNIE : Mais oui, c'était ton père. Lui aussi ressentait la même chose. Pourquoi ? Tu crois que Wilson pourrait être l'heureux élu ? C'est vraiment sérieux ?

MARY : Peut-être bien. Enfin, si ça ne vous pose pas de problème.

ANNIE : Pourquoi ça nous poserait un problème ?

MARY : Je ne sais pas.

 

SCENE 7 - BUREAU DE L'EGLISE : ERIC EST OCCUPE D'ECRIRE SON SERMON QUAND SOUDAIN QUELQU'UN FRAPPE A LA PORTE. C'EST WILSON QUI ARRIVE AVEC BILLY.

ERIC : Ah ? Wilson ? Eh bien ? Qui est ce petit garçon ?

WILSON : Hum ...

ERIC : Ah oui ! Je sais. C'est Billy.

WILSON : Oui. Vous pouvez le prendre ?

ERIC : Bien sûr.

WILSON : Merci. J'ai un peu mal aux bras.

ERIC : Alors, Wilson ? Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

WILSON : Eh bien, en fait, je voulais vous confier un secret.

ERIC : Bon. D'accord. Entre. Est-ce que c'est toi que ça concerne ? Ou un ami ?

WILSON : Un ami.

ERIC : Ah bon. C'est bien de vouloir aider un ami.

WILSON : Oui, mais cet ami a fait une bêtise. A quinze ans, il est sorti avec une fille de seize ans et ... il a cru qu'il était assez mûr pour ... pour avoir des relations ...

ERIC : Sexuelles ?

WILSON : Je n'osais pas prononcer le mot ici.

ERIC : Oh ! Tu peux. (...) Donc, cette fille de seize ans s'est retrouvée enceinte. C'est ça, le fin mot de l'histoire ?

WILSON : Ils ont vu demander à leurs parents la permission de se marier. Mon copain n'avait pas vraiment le choix, mais il est content de l'avoir fait, mais il y a eu des complications. La fille est morte en mettant l'enfant au monde. J'ignorais que ça pouvait arriver. Je veux dire, mon copain ignorait.

ERIC : Ca a dû être très dur pour lui.

WILSON : Oui. Et pourtant, elle a donné à mon copain un beau petit garçon.

BILLY : (Marmonnement.)

ERIC : Billy ?

WILSON : Wilson Junior. Il s'appelle Wilson junior.

ERIC : Ah ! D'accord.

WILSON : Mr. Camden, si quelqu'un comprend les conséquences des relations sexuelles avant le mariage mieux que moi, alors, dans ce cas, je demande à le rencontrer. Je ne referai jamais la même erreur.

ERIC (tout bas) : Oui.

WILSON : En fait, j'aime mon fils. Je prends soin de lui. Je vis avec mes parents et ils m'aident beaucoup, et même si votre femme et vous, vous posez des conditions, j'aimerais continuer à pouvoir sortir avec Mary.

ERIC NE PARVIENT PAS A SE DECIDER.

 

SCENE 8 - LYCEE : MATT SORT DU LYCEE. SUR SON CHEMIN, IL RETROUVE HEATHER ET L'EMBRASSE.

MATT : Mary va ...

HEATHER : (Langage des signes.)

MATT : ... bien. Merci.

MATT LUI MONTRE UN MESSAGE ECRIT SUR SON CARNET. EN FAIT, IL LUI PROPOSE DE VENIR DÎNER AU CAFE A 8 HEURES.

HEATHER : (Oui de la tête.)

DES QU'IL L'EMBRASSE A NOUVEAU, MICHAEL TOWNER ARRIVE.

MATT : Qu'est-ce que tu veux ?

MICHAEL : Je voudrais savoir comment va Mary.

MATT : En quoi ça te concerne ?

MICHAEL : Non, écoute. Je te jure que c'était un accident. Je ... je ne l'ai pas fait exprès.

MATT : Quoi ?

MICHAEL : Eh ben, t'as qu'à demander au flic. J'ai respecté la limite de vitesse et il n'y avait personne sur la route, puis ... puis, ta soeur est arrivée en courant et je n'ai pas pu l'éviter.

MATT : Une petite minute ! T'as renversé ma soeur, t'as pris la fuite et tu n'y es pour rien parce que c'était un accident ? T'es complètement malade ?

MICHAEL : Si tu veux me casser la figure, t'as qu'à le faire, mais pas ici. Tu te ferais virer et j'aurais encore ça sur la conscience.

MATT : Ouais, mais à ta place, je n'aurais pas la conscience tranquille.

MICHAEL : On peut se retrouver quelque part ?

MATT : Eh bien, même pas ...

ILS S'EN VIENNENT AUX MAINS. LA PRINCIPALE DU LYCEE ARRIVE TANDIS QU'HEATHER, APEUREE, PREND LA FUITE.

Mme STALEY : Arrêtez ! (...) Mais qu'est-ce qui vous prend ?

MICHAEL (en mentant) : Ce n'est rien, je suis tombé.

Mme STALEY : Vous vous êtes tombé la tête en avant ?

MICHAEL : Oui, et il a aidé à me relever.

Mme STALEY : Il y a des témoins ?

UNE FILLE : Moi, je n'ai rien vu, hein.

UNE AUTRE FILLE : Non non.

UNE AUTRE FILLE : Je ne peux rien dire.

Mme STALEY (à Michael) : Allez à l'infirmerie.

UN GARCON : Tu viens ?

UN AUTRE GARCON : On s'en va.

UNE FILLE : Au fait, tu sais pourquoi ils se sont battus ?

UNE GARCON : Non, je n'en sais rien, je ...

PUIS, LES GENS DU LYCEE CONTINUENT DE BAVARDER. MATT EST COMPLETEMENT BOULEVERSE.

 

script en cours. Merci.

 

 

Fait par Engelsnad & 

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Casey5102 
Aujourd'hui vers 21h

julie39 
27.02.2017 vers 07h

hermine22 
21.02.2017 vers 19h

Sonmi451 
09.02.2017 vers 17h

stanary 
01.01.2017 vers 14h

Memel51 
19.11.2016 vers 21h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode


Teaser | Instructions | Tableaux des vols
Activité récente
Actualités
Sorties AP : Jessica Biel

Sorties AP : Jessica Biel
Le 14 Mars 2017, Jessica Biel a été vu allant dans on restaurant "Au Fudge" qui se trouve à West...

Sortie AS : Katie Cassidy

Sortie AS : Katie Cassidy
Hier, 16 Mars 2017, Katie Cassidy a assisté au The Ted Baker London Spring/Summer 17 Launch Dinner...

Sortie AP : Ashlee Simpson

Sortie AP : Ashlee Simpson
Le 27 Janvier 2017, Ashlee Simpson a été vu sortant de la salle de gym au Studio City en...

Sortie AP : Jessica Biel

Sortie AP : Jessica Biel
Le 24 Janvier 2017, Jessica Biel a été vu allant et quittant son restaurant"Au Fudge" à Los Angeles...

Anniversaire

Anniversaire
Hier, 22 Janvier 2017, Beverley Mitchell fêtait ses 36 ans. L'interprète de Lucy est née en 1981. Le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Spécial Couple: Quel est votre couple préféré ?

Total : 19 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (19:17)

je sais pas si c'est le genre de film que tu pourrais aimés

CastleBeck (19:18)

Je sais pas, je connais pas... Ça raconte quoi?

Sonmi451 (19:26)

je te dirais ça ce soir ^^

Sonmi451 (19:26)

là on va manger ^^

CastleBeck (19:27)

Il faudrait que je fasse de même

CastleBeck (19:27)

Bon appétit

Sonmi451 (21:18)

bonsoir!

serieserie (21:20)

hey

Sonmi451 (21:26)

misteerrr DJ...

Titepau04 (21:26)

bonsoir!

serieserie (21:27)

HEy!!!

Sonmi451 (21:27)

cherchez pas tes "hey" me font penser à la chanson de Madonna ^^

Sonmi451 (21:27)

Salut toi!

Titepau04 (21:27)

lol!

Titepau04 (21:27)

comment ça va?!

Sonmi451 (21:32)

oui et toi?

Titepau04 (21:32)

ça va aussi!

Titepau04 (21:36)

quoi de neuf?

Sonmi451 (21:39)

ben hyp ^^

Sonmi451 (21:39)

heu...

serieserie (21:39)

t'es de pire en pire son'

Titepau04 (21:40)

lol!!!

Sonmi451 (21:41)

ben quoi le neuf était trop tentant

Sonmi451 (21:41)

et sinon y a bcp trop de choses à raconter, j'ai la flemme

Sonmi451 (21:41)

et toi tite alors?

Titepau04 (21:42)

ça y est, tu fais déjà une crise de foie?!

Titepau04 (21:42)

bah moi ça va, je suis en stage! ça se passe super bien!!!!

Sonmi451 (21:45)

oui c'est surtout que le changement d'heure m'a cassée une horreur ^^

Sonmi451 (21:45)

bien pour ton stage!

Titepau04 (21:47)

oui je suis contente!

cometchat1 (10:23)

Test

cometchat1 (10:24)

Ok

cometchat1 (10:24)

Test

cometchat1 (10:29)

Ok

cometchat1 (10:29)

Test

cometchat1 (10:32)

Test

cometchat1 (10:32)

Ok

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (11:14)

Test

cometchat1 (11:14)

Ok

cometchat1 (11:29)

Test

cometchat1 (11:29)

Ok

Locksley (11:44)

HypnoCup : allez, allez, on vient faire un petit clic pour départager Alex et Greg ! Faites-nous exploser le nombre de votants pour cette finale ! Et cometchat1 peut même voter en passant faire ses tests

cometchat1 (11:47)

Ok

cometchat1 (11:47)

Test

kystis (21:44)

N'oubliez pas de voter dans préférence !! Merci

albi2302 (20:00)

Blue Bloods à un nouveau Design (merci Serieserie) et cherche une équipe pour s'occuper du quartier ! N'hésitez pas a passer

cinto (18:35)

Nouvelle PDLQ chez Ma sorcière Bien Aimée; venez, votez, soyez remercié!

albi2302 (00:01)

Hyp9 2017 ça démarre maintenant ! Bonne chasse à tous

Xanaphia (00:06)

Et 1 déjà dans mon panier ^^

Merane (11:57)

Bonjour, le sondage spécial HypnoAirways 2017 du quartier Teen Wolf est arrivé . Merci pour vos votes et bonne journée .

SeySey (16:49)

Bonjour!! Si vous n'avez pas participer à l'animation "Old Or New Age" du quartier Outlander, on vous attend! Êtes vous fait (e) pour le XVIII ou XX ème siècle?? Venez le découvrir! Sans oublier notre sondage & nouveau design

chrismaz66 (18:18)

'Soir, Torchwood a enfin un nouveau SONDAGE, bourré de petites histoires à faire froid dans le dos! Venez trembler et un petit clic pour votre frisson préféré. Merci d'avance et bonne soirée

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play