VOTE | 106 fans |

#105 : La proie des flammes

L'église du révérand Morgan Hamilton, le meilleur ami d'Eric, brûle suite à un incendie criminel. De ce fait, Annie et Eric invitent toute la famille du révérend à rester en sécurité chez eux. Cependant, la cohabitation ne se passe pas très bien. En cours, Simon est puni car il a voulu défendre Nigel qui s'est fait insulter par un raciste. Entre Mary et Keesha, l'amitié a du mal à naître. Eric propose au Reverend de faire son office dans son église qui refuse, préférant célébrer son culte au milieu des décombres. 

Titre VO
The Color of Gold

Titre VF
La proie des flammes

Première diffusion
14.10.1996

Extrait (VF)
Extrait (VF)

  

Plus de détails

Écrit par : Brenda Hampton 
Réalisé par : Burt Brinckerhoff 

Avec

Guests :

La famille Camden prend le petit déjeuner. Matt fait la farce du beurre salé à MarySimon et Rosie regardent la télé dans la pièce voisine. Lucy est vexée quand elle se rend compte que tout le monde a déjà pris son petit-déjeuner et que personne ne l'a attendue. Mary lui fait à son tour la blague du beurre salé. Simon appelle tout le monde lorsque le révérend Hamilton passe aux informations car son église a brûlé.

Les membres de l'église du révérend Hamilton se rendent à l'élise d'Eric qui lui laisse la parole. La famille Hamilton va séjourner chez les Camden quelques jours.John et Keesha, les aînés Hamilton, ne s'entendent pas vraiment avec Matt, Mary et Lucy tandis que Simon et Rosie s'entendent à merveille avec Nigel et LynnMorgan prépare le repas pendant qu'Annie et Patricia vont faire un tour. Eric discute de l'incendie avec son ami. Il réitère sa proposition qui consiste à l'héberger sa famille et lui en attendant que la situation se stabilise. Lucy fait le tour du beurre salé àSimonJohn joue au basket avec Mary. Il est plutôt doué. Matt le pousse à laisser éclater sa colère mais contre les bonnes personnes. Patricia et Annie échangent leurs ressentis sur leur vie en tant que femmes de pasteurs. Morgan annonce à sa famille qu'il rentre chez lui mais qu'eux doivent rester chez les Camden. Eric va l'accompagner. Nigel est chargé de la prière avant le repas. Il prie Dieu d'empêcher les incendies volontaires. 

Eric parle de Patricia à Morgan. Keesha coiffe Lucy et sur le chemin de l'école, les enfants se mettent à parler de Rosa ParksEric et Annie parlent de ses craintes concernant la sécurité des Hamilton. Simon se bat avec un camarade qui s'est montré raciste envers Nigel.

Quand Matt et les autres viennent chercher Simon et Nigel à l'école, ils s'aperçoivent que Simon manque à l'appel. Mary part se renseigner et on lui apprend qu'il est rentré chez lui plus tôt. Un policier les chasse parce qu'il craint que les enfants soient une bande venue causer des problèmes. Eric et Annie ne sont pas d'accord sur la punition à donner à SimonJohn confronte Matt sur le fait qu'il l'évite et qu'il a peur de lui parce qu'il est noir. Matt lui répond que c'est son attitude qui l'effraie, indépendamment de sa couleur de peau. Morgan et Patricia sont reconnaissants pour le don de l'église d'EricKeesha et Lucy mettent la musique à fond alors que Mary essaie d'étudier. Elle s'énerve et quitte la chambre. Rosie fait la farce du beurre salé à John dans le but de le détendre. Cela fonctionne. Morgan annonce qu'ils sont fin prêts à rentrer chez eux. Annie et Eric les prient de rester une nuit de plus. 

Morgan et Patricia discutent enfin de ce qui est arrivé. Eric et Annie planifient un rendez-vous amoureux. Matt a un rencard et invite John qui décline poliment l'invitation même si aucune rancoeur ne subsiste entre eux. Keesha et Mary ont une discussion à coeur ouvert et Mary lui explique qu'elle avait l'impression qu'elle prenait sa place. Keesha s'excuse et elles tombent dans les bras l'une de l'autre.Morgan prévoit de faire son culte sur le lieu de l'incendie. Eric approuve l'idée. Tout le monde est présent le dimanche matin et Morgan s'inspire de la prière de Nigel pour faire son sermon.

SCENE 1 - CUISINE : MATT, MARY ET LEUR PARENTS PRENNENT LEUR PETIT DEJEUNER DANS LA CUISINE.

ERIC (dégustant une crêpe) : Hmm ! Mes préférées.

ANNIE : Je le sais, chérie.

PENDANT QU'ILS S'EMBRASSENT, MATT FAIT LA FARCE DU BEURRE SALE A MARY.

MATT : Euh ... tu sais, si tu ... si tu mets du sel sur du beurre, ça fait de la chaleur.

MARY : Quoi ?

MATT : Oui ... oui, le sel et le beurre, ça fait du chaud. Je l'ai appris en physique.

MARY : Tu as eu un 6 en physique.

MATT : C'est possible, mais je te jure que ça marche.

MARY : Je ne suis pas si stupide.

MATT : Mais non, passe vite ta main dessus. Tu vas voir, c'est chaud ... C'est vrai, vérifie.

MARY : Bon, d'accord. (Main au-dessus du beurre.) Ca ne fait rien du tout. (Matt frappe sa main.) Oh ! (Matt rit hautement.) Espèce d'idiot !

LES DEUX SE METTENT RIRE ET A COURIR DANS TOUTE LA MAISON.

ERIC : C'est très drôle, ça.

 

SCENE 2 - SALON : SIMON ET ROSIE, PAR CONTRE, PRENNENT LEUR PETIT-DEJEUNER AU SALON TOUT EN REGARDANT LA TELE. ILS SONT OCCUPES A REGARDER UN DESSIN ANIME : CASPER. UN MOMENT PLUS TARD, SIMON CHANGE DE CHAINE PLUSIEURS FOIS DE SUITE.

ROSIE : Arrête.

SIMON : C'est fait pour ça.

ROSIE : Tu vas me donner le tournis.

 

SCENE 3 - CUISINE : LUCY ARRIVE AVEC HAPPY. ELLE ARRIVE TROP TARD POUR LE PETIT-DEJEUNER.

LUCY (à sa maman) : T'avais fait des crêpes ?

ANNIE : Oui, je peux t'en faire. Ca ne prendra que deux secondes. (Lucy est affolée.)

LUCY (à Eric) : Tu aurais dû me prévenir. Je ne serais pas sortie si longtemps.

ERIC : Oh ! Excuse-moi, chérie. Tu as raison, mais ... on n'y a pas pensé.

LUCY (toute mécontente) : Hum ... Vous ne pensez jamais à moi.

ELLE SE REJOINT A MATT ET MARY QUI MANGENT ENCORE. CETTE DERNIERE FAIT LA FARCE DU BEURRE SALE A LUCY.

MARY : Tu sais, Lucy, si tu mets du sel sur du beurre, il devient brûlant.

LUCY (irritée) : Arrête de dire des idioties.

ANNIE : Je ne crois pas qu'il aura appris tout ça.

ERIC : Oui, moi non plus.

ANNIE : Tu vas la laisser faire ?

ERIC : Il le faut bien.

LUCY MET SA MAIN AU DESSUS DU BEURRE ET RECOIT EGALEMENT UNE TAPE.

LUCY : Ah ! (Mary et Lucy s'éclatent de rire.) Je trouve ça idiot.

MARY : C'est Matt qui me l'a appris.

MARY ET LUCY COURENT L'UNE DERRIERE L'AUTRE ET MONTENT DANS LEUR CHAMBRE.

ERIC : Bien joué !

 

SCENE 4 - SALON : SIMON CONTINUE DE ZAPPER. A LA FIN, IL TOMBE SUR DES INFORMATIONS TRES IMPORTANTES AUX YEUX DE TOUS.

ANIMATRICE (entendue à la télé) : "Cette nuit, une de nos églises a entièrement brûlé."

ROSIE : Je ne veux pas voir les nouvelles. C'est pas drôle.

ANIMATRICE (id.) : "C'est la quarante-neuvième église du pays appartenant à une communauté noire à avoir été ainsi la proie des flammes."

SIMON (prévenant ses parent en hurlant) : Maman ! Papa ! Il y a le feu dans l'église des Hamilton.

ANIMATRICE (id.) : "Les pompiers ont été prévenus par le pasteur Hamilton qui habite avec sa famille à proximité immédiate de son église. (Matt et les parents arrivent.) Les policiers chargés de l'enquête ont déclaré qu'il s'agissait bien d'un incendie criminelle mais ils n'ont aucun indice. Révérend Hamilton, c'est ... c'est absolument effroyable."

MORGAN (entendu à la télé) : "Mais il faudra plus qu'un feu pour détruire ce que nous avons tous construit."

ERIC : Mais c'est Morgan.

MORGAN (id.) : "C'est ceux qui ont incendié l'église qui ont besoin d'aide, pas nous."

ANIMATRICE (id.) : "Est-ce que vous savez qui a pu faire une chose pareille ? "

MORGAN (id.) : "Non, mais j'aimerais bien le savoir. Et j'espère que ceux qui ont fait ça seront arrêtés et poursuivis avec la plus extrême sévérité."

ANIMATRICE (id.) : "Vous croyez qu'on pourra les arrêter ? "

MORGAN (id.) : "Oui oui, il y a vraiment peu de chance, mais c'est une possibilité."

SIMON : Qu'est-ce qu'on va faire ?

ERIC : Je n'en sais rien.

ANIMATRICE (id.) : "Merci, Révérend Hamilton. Nous ferons à nouveau le point sur cette incendie dès que nous aurons de plus amples informations."

ERIC : Mais fais-moi confiance, nous allons faire quelque chose.

 

GENERIQUE

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - EGLISE : TOUT LE MONDE SE REND A L'EGLISE. LA CHORALE SE MET A CHANTER.

UNE DAME (à Simon) : Est-ce que tu peux pousser un peu ?

SIMON : Oui, bien sûr.

APRES LA CHANSON DE LA CHORALE, LA PAROLE EST A ERIC.

ERIC : Je voudrais d'abord remercier la chorale de l'église de la Trinité, ainsi que tous ceux qui sont venus nous rendre visite. Bienvenue. Pour tous mes paroissiens qui ne seraient pas déjà au courant, l'église de la Trinité a brûlé la nuit dernière. Il ne reste rien. J'aimerais pouvoir vous dire que j'ai compris le pourquoi de cette affreuse tragédie, mais ce serait faux. C'est le propre grand-père du Révérend Hamilton qui a bâti cette église. Et tous les membres de sa communauté sont allés s'y recueillir pendant près d'un siècle. Morgan et moi étions au séminaire ensemble. Ca fait 20 ans qu'il est mon ami. Et je l'ai invité à venir ici aujourd'hui pour partager son message avec nous tous, alors ... merci d'accueillir Morgan Hamilton. (Applaudissements.)

ERIC : Bienvenu, Morgan. (Etreinte.)

ENSUITE, LA PAROLE EST A MORGAN.

MORGAN : Merci, Révérend Camden. Et merci à tous de nous ... de nous avoir invités à célébrer cette office avec vous. Nous vous sommes très reconnaissants de nous fournir un lieu où nous pouvons laisser éclater notre peine et notre colère. Je voudrais rappeler à tous ceux qui sont ici que même si c'est une grande tentation, nous ne devons pas combattre la haine par la haine. Et même si les criminels qui ont fait cela sont capturés un jour, ceux qui les ont inspirés ne risquent rien. (Chahut.) L'heure est venue d'examiner ce que nous faisons dans ce pays, aujourd'hui. Est-ce que la tolérance y progresse ? Ou est-ce que nous tournons tous dans un cercle vicieux ? (Chahut.) Je voudrais que vous fassiez votre examen de conscience. Est-ce que les valeurs que nous enseignons à nos enfants aujourd'hui leur permettront d'être meilleurs demain ?

UNE DAME : Amen !

D'AUTRES : Amen !

SIMON : Amen !

TOUT LE MONDE : Amen !

 

SCENE 2 - SALON : LES ADOLESCENTS HAMILTON ET CAMDEN SONT TOUS REUNIS ET SE REGARDENT FROIDEMENT. ILS ESSAIENT DE SE PARLER MAIS ONT DU MAL A SE SUPPORTER.

MARY (à Keesha) : Alors, Keesha, tu sors toujours avec le même garçon ?

KEESHA : Quel garçon ?

MARY : Je n'en sais rien. Tu ne sortais pas avec quelqu'un ? (Keesha hausse les épaules et repond non.)

MATT (à John) : Euh ... tu devais passer un concours la dernière fois qu'on s'est vu.

JOHN : Et alors ?

MARY (aux Hamilton) : Eh ! Vous ne voulez pas faire une partie de basket ?

JOHN : Pff ! Tu crois qu'on passe notre vie à ça ? A faire du basket-ball ?

KEESHA (à John) : Laisse-la tranquille. Elle y joue très souvent et tu le sais bien.

JOHN (à Matt) : C'est quoi, ton problème ?

MATT : Je n'ai pas de problème.

LUCY (aux Hamilton) : Hum ... Je suis vraiment désolée pour l'incendie de votre église.

KEESHA : C'est la troisième fois que tu dis ça.

LUCY (pas très à l'aise) : Hum ... euh ... je crois que je vais aller me changer. (Elle quitte la pièce.)

MARY (de même) : Oui, moi aussi, je vais y aller. Excusez-moi. (Elle s'en va aussi.)

MATT (de même) : Moi aussi. Euh ... on ne vous laissera pas seuls longtemps. (Il s'en va à son tour.)

 

SCENE 3 - CHAMBRE DE ROSIE : ROSIE ET LYNN JOUENT AVEC LEUR DINETTE, TANDIS QUE SIMON ET NIGEL JOUENT AUX SOLDATS.

NIGEL (jouant à la guerre) : Prrr ! Prrr ! Prrr ! T'es mort !

SIMON : Prrr !

ROSIE : Pourquoi ils ont brûlé votre église ?

LYNN : Je crois que c'est parce qu'ils ne veulent pas qu'on ait un lieu pour parler avec les seigneurs.

ROSIE : Aaah !

NIGEL (jouant à la guerre) : Prrr ! Prrr ! Prrr ! T'es mort !

SIMON ET NIGEL (réciproquement) : Prrr ! Prrr ! Prrr ! Prrr !

ROSIE : Est-ce que Batman et Robin désirent se joindre à nous deux pour prendre le thé ?

SIMON : Les femmes !

LYNN : Les garçons ! (Le jeu de guerre continue.)

SIMON : Hé, Nigel ! Tu sais pourquoi ils ont brûlé votre église ?

NIGEL : Ce sont des méchants. Et les méchants font brûler les églises des Noirs les unes après les autres. Ils essaient de nous effrayer.

SIMON : Ah ! Ben ... s'ils n'y sont pas arrivés depuis la fin de l'esclavage, ils devraient laisser tomber.

NIGEL : Ouais, ils devraient.

 

SCENE 4 - CUISINE : LES PARENTS HAMILTON ET ERIC PREPARENT LE DÎNER. ANNIE TENTE DE SE JOINDRE A EUX.

ANNIE : Oh ! Morgan ! Je peux te remplacer, si tu en as assez.

ERIC : Ca veut dire que tu vas me laisser faire la salade ?

ANNIE : Bien sûr, mon chéri.

MORGAN : Ca va. Ca va très bien. Je trouve que la cuisine, c'est très relaxant.

PATRICIA : Tu devrais te relaxer plus souvent.

MORGAN : Oui, je devrais.

ANNIE (à Morgan) : Allez ! Va t'asseoir. Laisse-moi faire.

PATRICIA (mettant un pain au four) : Annie, tu devrais économiser ta salive et tes forces. Quand il aura enfin fini de préparer ce ragoût, il va nous falloir deux fois plus de temps pour tout nettoyer. (Cela fait rire Annie.)

ERIC : Je nettoierai tout. Enfin ... ensemble. C'est toi qui nettoiera.

ANNIE : C'est ce que je voulais que tu dises. (Ils s'embrassent.)

ERIC : Hé ! Euh ... Patricia et toi, vous devriez faire un tour. J'aiderai Morgan.

ANNIE : Merci. J'ai l'impression d'avoir passé toute la journée dans cette cuisine.

PATRICIA : T'es pas la seule. Je pense qu'un peu d'air frais me ferait du bien. (Les deux femmes s'apprêtent à partir.)

ANNIE : Oh ! Hé hé ! Morgan ! Si jamais tu as un problème, tu n'as qu'à sortir dehors et crier très fort.

MORGAN : (Rire.) Ne t'en fais pas. Je sais que ce type est nul en cuisine. (Eric ne croit pas l'entendre dire.) Surtout, tu restes là où tu es.

ERIC : Euh ... comment ? Mais je sais le faire, ça.

MORGAN : Non, justement.

ERIC : Ah ?

 

SCENE 5 - SALON : ANNIE ET PATRICIA ARRIVENT DANS CETTE PIECE. CHACUNE D'ELLE REMARQUE L'ABSENCE DE SES ENFANTS AÎNES.

ANNIE : Oh ! Non ! Quel chantier. Mais alors, Keesha, ils sont partis en te laissant toute seule ? (Keesha ne repond pas.)

PATRICIA : Keesha, je crois qu'on vient de te poser une question.

ANNIE : Oh, ce n'est pas grave.

KEESHA : Désolée, maman. Quoi ?

ANNIE : Je voulais ... Oh Lucy, tu peux ranger les jouets de Simon et de Rosie, s'il te plaît ? Cette pièce est un vrai bazar.

LUCY (d'un ton sévère) : Ce ne sont pas mes affaires.

ANNIE : Ah !

LUCY : D'accord, d'accord.

ANNIE : Merci beaucoup.

PATRICIA : Aaah ! S'ils étaient tous aussi gentils ... (Annie répond en riant.)

ANNIE : Bon. Allons-y. (Les deux femmes s'en vont.)

LUCY : Je ne trouve pas ça juste.

KEESHA : La vie est injuste. Tu dois faire avec.

LUCY : Je sais. Excuse-moi.

KEESHA : Tu sais que tu passes ta vie à demander pardon aux gens ?

LUCY : Je sais, je suis ... enfin, je veux dire, je sais ...

SIMON ET NIGEL ARRIVENT ET NE CESSENT DE JOUER AUX SOLDATS.

SIMON : Prrr ! Prrr ! Pan ! Pan ! Avion ennemi en vue !

NIGEL : Prrr ! T'es mort. Prrr !

KEESHA : Si tu es furieuse contre quelqu'un, dis-le-lui. Tu n'as pas à t'excuser d'être en colère.

LUCY : Tu as raison.

KEESHA : Alors ?

LUCY : Simon, tu vas ramasser tous tes jouets.

SIMON : T'es folle. Tu ne vois pas que je suis en train de me défendre ?

LUCY EST DESESPEREE. SIMON PREFERERAIT CONTINUER DE JOUER.

SIMON : Prrr ! Prrr ! Youh ! Prrr !

 

SCENE 6 - CUISINE : MORGAN ET ERIC CONTINUENT ENCORE DE PREPARER LE DÎNER. MORGAN VOIT ARRIVER LUCY.

MORGAN : Lucy, tu veux goûter ?

LUCY : Je meurs de faim. (Morgan lui fait goûter son plat.) Wouaw ! C'est vous qui avez fait ça ?

MORGAN : Irish stew. Ma mère m'a appris.

LUCY : C'est génial. Vous devriez lui apprendre à faire ça. (Eric se sent consterné.) Vous pouvez me donner le sel ?

MORGAN : Tu ne trouves pas que c'est assez salé ?

LUCY : Non, je veux juste du sel.

MORGAN LUI PASSE LA SALIERE. PUIS, ELLE TENTE DE DEMANDER A SON PAPA UN PEU DE BEURRE.

LUCY : Tu sais, c'est pour Simon ... Merci. (Elle quitte la pièce.)

ERIC : Le vieux coup du beurre salé.

MORGAN : (Rire.) Je n'avais pas vu ça depuis des années.

ERIC : Ca a l'air de fonctionner pas mal, ce week-end. Je peux te demander un truc ?

MORGAN : Je te l'ai dit, il n'y a que de la viande et des patates.

ERIC : Non non non non non, euh ... je voulais savoir ... Qu'est-ce que ça t'inspire, cette incendie ?

MORGAN : Oh ! Je suis un peu partagé entre une profonde tristesse et ... et un sentiment de colère. Cette église, c'était une racine. Elle était passée de mon grand-père à mon père ... et à moi. Et en une nuit, avec une allumette, tout est parti en fumée. Tout ce qu'ils avaient fait, tout ce que moi, j'ai fait.

ERIC : Mais ... écoute, on va tous t'aider à la rebâtir.

MORGAN : Oui, je sais. Seulement, j'ai un problème plus immédiat. Les incendiaires. Ils ont laissé un mot pour dire qu'ils repasseront. Les policiers pensent que je devrais mettre ma famille en lieu sûr au cas où le presbytère les intéresserait aussi.

ERIC : Ils pensent vraiment qu'ils vont passer ?

MORGAN : Non, ils pensent que ce ne sont que des menaces mais ils m'ont dit de ... de les prendre au sérieux jusqu'à preuve du contraire.

ERIC : Où est-ce que vous avez dormi, hier soir ?

MORGAN : Voyons ! On ne peux pas débarquer chez des amis avec une famille de six. On est allés à l'hôtel.

ERIC : Oh ! Vous n'allez pas continuer. Vous allez venir loger ici et ...

MORGAN : Non !

ERIC : Non non, ne dis pas non.

MORGAN : Merci, Eric, j'apprécie beaucoup. S'ils restent ici où ils ne risquent rien. Alors, je peux repartir chez moi. Ceux qui ont fait brûler mon église ne feront pas aussi brûler ma maison.

ERIC : Je savais que tu dirais ça.

 

 

SCENE 7 - SALON : AU TOUR DE LUCY DE FAIRE LA FARCE DU BEURRE SALE A SIMON.

LUCY : Dépêche-toi, Simon. Vas-y.

SIMON : Je ne te crois pas du tout.

LUCY : Je te le promets, c'est chaud. Tu dois seulement passer ta main au-dessus.

SIMON : Je n'ai pas envie d'être brûlé.

LUCY : Tu ne vas pas te brûler.

SIMON (sa main dans le beurre) : Hé !

LUCY : Je t'ai bien eu, hein ? (Rires.)

SIMON : Je te ferai un coup à mon tour.

KEESHA : Génial !

 

SCENE 8 - COUR : MATT REGARDE MARY ET JOHN EN TRAIN DE JOUER AU BASKET AVEC UN TEL ACHARNEMENT. APRES CE MOMENT-LA, CE DERNIER SE JOINT A MATT.

MATT : Ecoute, je sais que tu es furieux à cause de ton église, mais tu ne devrais pas te défouler sur ma soeur.

JOHN : D'abord, je n'ai strictement rien contre ta soeur. Et tu ne peux pas comprendre ma colère. (Il s'en va.)

MARY : Tu sais, il est peut-être seulement très fort.

MATT : Oui, je sais. Mais ça m'énerve. Je ne sais jamais de quoi lui parler.

MARY : Ouais, mais il est probablement furieux pour ce qui s'est passé dans leur église. Après tout, tu dirais quoi si ça nous arrivait ?

MATT : Je n'en sais rien.

MARY : Ca, c'est effrayant.

MATT : Ah oui, ça l'est.

 

SCENE 9 - DANS LA RUE : ANNIE ET PATRICIA SE PROMENENT.

PATRICIA : J'enseigne toute la journée. Je rentre m'occuper des enfants et il a toujours des tas de choses à faire. Il ne s'inquiète ni de moi, ni des enfants. Tu sais comment c'est ?

ANNIE : Euh ... et bien ... oui. Je suppose que oui.

PATRICIA : Oh ! Pitié ! Tu oses prétendre que tu n'en as pas assez d'être mariée à un pasteur. J'ai l'impression que si ... si j'ouvrais une bière et si je la balançais sur le lit, il s'en apercevrait même pas.

ANNIE : (Rire.) Ah oui, je vois ce que tu veux dire.

 

SCENE 10 - SALLE A MANGER : C'EST L'HEURE DU DÎNER. TOUT LE MONDE SE MET A TABLE. LUCY ARRIVE AVEC UNE CHAISE. ANNIE ET MARY ARRIVENT AVEC LES PLATS.

ERIC (aussitôt tout le monde à table) : Très bien, euh ... avant qu'on commence, Annie et moi, nous avons quelque chose à vous annoncer. Nous vous avons tous invités chez nous pendant quelque temps et Morgan et Patricia nous ont fait la joie d'accepter. (Simon et Nigel tapent des mains.)

JOHN : Papa, on va rester ici ?

MORGAN : Ouais, mais je rentre à la maison.

JOHN : Bon, je vais t'accompagner.

ERIC : Ah ! Euh ... John, euh ... euh ... je vais partir avec lui et je pense que nous serions tous les deux plus rassurés si tu restais avec Matt. Oui, comme ça, tous les deux, vous pouvez veiller sur les autres ... Alors, Simon, tu veux dire une prière ?

SIMON : Oh non ... non, je crois que Nigel voudra le faire.

ERIC : Parfait. Nigel ?

NIGEL : Seigneur ! Pitié ! Arrête ces incendies.

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - CUISINE DES HAMILTON : DANS LA MAISON DES HAMILTONS, C'EST ERIC QUI PREPARE LE PETIT-DEJEUNER.

MORGAN (en arrivant) : Bonjour. (Il le voit en train de cuisiner.) Aaah ! Qu'est-ce que tu fais ?

ERIC : Ben ... comme c'est toi qui a préparé le petit déjeuner depuis qu'on est là, ce matin, c'est mon tour. (Morgan regarde le contenu de la poêle.) C'est une omelette.

MORGAN : Tu es le pire cuisinier que je connaisse, mais le meilleur ami que je n'ai jamais eu.

ERIC : Merci.

MORGAN : A quelle heure tu t'es levé, ce matin ?

ERIC : Six heures et demie ... D'accord, quatre heures et demie. Dormir tout seul, c'est ... ça n'a jamais été quelque chose que je savais faire.

MORGAN : Ouais, moi non plus.

ERIC : T'a parlé à Patricia, hier soir ?

MORGAN : Oui, mais pas de l'incendie, si c'est à ça que tu penses.

ERIC : C'est à ça que je pense. Tu sais, ça m'a beaucoup aidé que tu m'en parles. Moi-même, je ne me sens pratiquement plus terrorisé. Ca pourrait marcher avec elle ?

MORGAN : Ne te fiche pas de moi. Tu es trop furieux pour pouvoir même songer à être inquiet. En plus, Patricia est déjà habituée aux menaces et à la violence. Elle enseigne dans une école, tu te rappelles. Elle est plus forte que beaucoup d'entre nous.

ERIC : Oh oui ! Oh oui !

MORGAN : Elle est seulement furieuse d'abord contre moi, puis contre le monde. Ca va lui passer, tu sais. (Il lui propose du ketchup.) Hm ?

ERIC : Non. Et pour les enfants ?

MORGAN : Je leur en ai déjà parlé. Ils sont comme toi et Annie, très ouverts. Moi et Patricia, pas du tout. Je sais ce qu'elle se dit, elle sait ce que je me dis et quand l'un de nous n'aime pas ce que pense l'autre, nous, nous changeons de sujet.

ERIC : D'accord.

MORGAN : Ah oui ! C'est comme maintenant. Oui, je sais ce que tu te dis. Je veux  dire que tu te dis "d'accord", mais tu penses que cet idiot va se planter en beauté avec sa femme. C'est ça ? Tu sais ce que je pense, là ? Qu'il est temps de rebâtir l'église.

ERIC (la bouche pleine) : Ah ! J'en ai parlé au consistoire et ... (Morgan lui file le reste de son assiette.) Ah ! Merci. Attends! ... Ils sont euh ... ils sont d'accord pour te donner une partie de nos fonds pour les gros travaux.

MORGAN : Mais ... votre trésorier est venu remettre un chèque à Patricia, hier soir et ce n'était pas qu'une partie de ses fonds, c'est sûrement tout ce que vous possédiez.

ERIC : Des fonds pour bâtir, c'est fait pour bâtir.

MORGAN : Oui.

 

SCENE 2 - PARKING : MATT S'APPRETE A CONDUIRE LES ENFANTS A L'ECOLE.

MATT : Où sont Lucy et Keesha ?

SIMON : On va être en retard à l'école.

MARY : Non, les voilà.

KEESHA ET LUCY SORTENT DE LA MAISON. CETTE DERNIERE A CHANGE DE TÊTE.

LUCY (à tout le monde) Alors, qu'en dites-vous ?

SIMON : Où sont passé tes cheveux ?

KEESHA : Je les ai tressés. C'est un style de coiffure africaine qui remonte à 3000 ans au moins. Ca représentait ta place dans la communauté.

MATT (impatient) : Bon. On y va ou quoi ? (Il entre dans la voiture.) Grouillez-vous !

LES QUATRE PERSONNES PRENNENT PLACE DANS LA VOITURE.

LUCY : Tu sais qui est Rosa Parks ?

MARY : Oui, je sais qui est Rosa Parks, Lucy. Et tu peux me croire, tu n'es pas Rosa Parks.

SIMON : Qui c'est Rosa Parks ?

MARY : C'est une femme noire qui a lancé le mouvement des droits civiques en refusant de s'asseoir au fond d'un bus.

SIMON : Pourquoi il fallait qu'elle s'asseoit au fond d'un bus ?

LUCY : C'est justement ce qu'elle a dit à son procès.

SIMON : Quel procès ?

KEESHA : Ce qui compte, tu sais, c'est qu'on n'est plus forcé à se mettre derrière.

SIMON : Je trouve ça très bien.

LA VOITURE DEMARRE ET CROISE CELLE D'ERIC QUI REVIENT DE CHEZ MORGAN. MATT SE MET A KLAXONNER.

 

SCENE 3 - CHAMBRE DES PARENTS : ANNIE EST EN TRAIN D'ASPIRER.

ERIC (en arrivant) : Coucou. (Petite tape à l'épaule.)

ANNIE (prise de peur) : Hum ...

ERIC : Oh ! Excuse-moi.

ANNIE : Oh ! Tu m'as fait peur.

ERIC : Oh ben ... je suis désolé. Je ne voulais pas t'effrayer. Ca va ?

ANNIE : Oui, ça va bien. Je suis seulement un peu fatiguée.

ERIC : Oh ! Alors, laisse-moi t'aider. Qu'est-ce que je peux faire ?

ANNIE : Non non non non non, ça va très bien.

ERIC : Mais comment ça ? Tu ... tu viens de perdre ta mère, la maison est pleine de gens que tu dois nourrir. Laisse-moi t'aider.

ANNIE : Non, je t'assure. Ca ne m'ennuie pas de m'occuper d'eux. Ce n'est pas tellement ça qui me fatigue. Ce qui me fatigue, c'est que je me fais du souci pour eux.

ERIC : Avec le temps, ça va s'arranger. Tu verras, d'après la police, ils ne reviendront pas.

ANNIE : Ce qui me choque, c'est que quelqu'un ait osé mettre le feu. Je n'arrive pas à comprendre qu'on ait mis en danger ces enfants que j'adore. Ils dormaient juste à côté de l'église quand elle a été la proie des flammes.

ERIC : Je sais. C'est un miracle qu'ils soient encore en vie.

ANNIE : Ouais.

ERIC : Tu me manques, chérie.

ANNIE (en souriant) : Oh ! Mais toi aussi.

PENDANT QU'ILS S'EMBRASSENT, ROSIE ET LYNN ARRIVENT.

ROSIE : Qu'est-ce que vous faites ?

ERIC : Hééé ! Ma chérie. Salut, Lynn.

LYNN : Où est mon papa ?

ERIC (en embrassant Lynn) : Eh bien, il travaille. Mais il va passer ici ce soir pour dîner.

LYNN : Ah ! Chouette !

ANNIE : Pourquoi vous ne descendez pas toutes les deux à la cuisine ? Dans quelques minutes, je vous rejoindrai et vous m'aiderez à laver par terre.

ROSIE ET LYNN : Ouais ! (Elles s'en vont.)

ERIC (étonné) : Ah bon ? C'est si drôle que ça de laver par terre ? Dis-moi ...

ANNIE : Aaah ! En ce moment, Je m'amuse d'un rien.

ERIC : Hmm ... C'est pour ça que j'étais si impatient de repasser ici. Tu n'as rien de prévu pour moi ?

ANNIE : Hmm ... euh ... si. Je vais te laisser tondre le gazon.

ERIC : Ouais !

ANNIE : Ouais ! (Rire.)

ERIC : Si tu savais à quel point j'apprécie tout ce que vous faites pour eux. (Il l'embrasse.)

ANNIE : Oui, je sais. Tu peux vraiment être fier de tes enfants. Ils se donnent beaucoup de mal. Ils sont si gentils, tous ensemble.

ERIC : Je sais. (Il l'embrasse.)

 

SCENE 4 - ECOLE PRIMAIRE : DANS LA COUR DE RECREATION, A LA PLAINE DE JEUX, SIMON ET NIGEL, ETANT SUR LE PETIT PONT,  JOUENT A NOUVEAU LES SOLDATS. UN GARCON NOMME MARK VONT METTRE FIN A LEUR JEU. 

SIMON ET NIGEL (en gros) : Pan ! Pan ! Pan ! Pan ! Pan !

MARK : Je t'ai eu, euh !

SIMON ET NIGEL (en gros) : Pan ! Pan ! Pan ! Pan ! (Ils descendent du pont.) Boum ! Boum ! Boum ! Pan ! Pan !

MARK : Ca y est ! Ton type est mort.

SIMON (en hurlant) : Ca, c'est le dernier vaccin contre la mort. Ah oui ! Il est à nouveau en vie.

MARK : Tu dis n'importe quoi. Je l'ai tué. Nigel ne peut plus jouer avec nous, maintenant.

SIMON : Bien sûr que si.

MARK : Mais non, je te dis.

SIMON : Parfait ! Dans ce cas-là, personne ne jouera. Donne-moi mes jouets. (Mark et Bobby lui rend son petit soldat.) Merci.

MARK (en lui disant la pire des insultes) : Tiens, l'ami des nègres.

SIMON : Qu'est-ce que t'as dit ?

MARK : Ben, tu m'as compris.

SIMON : Ecoute, Nigel est mon ami, alors, ne dis pas ce mot.

MARK : Je viens de le dire.

SIMON : Alors, dis-lui pardon.

MARK : Pourquoi faire ?

BOBBY : Moi, je n'ai pas envie d'être mêlé à cette histoire.

MARK : Dis-lui pardon.

NIGEL : Laisse-le. On ne combat pas l'ignorance par la violence. Mon père n'aimera pas que tu le frappes et le tien non plus.

MALGRE LES RECOMMANDATIONS DE NIGEL, SIMON VOULAIT PRENDRE SA DEFENSE. IL LUI FLANQUE SON POING SUR SON THORAX.

 

SCENE 5 - AUX ABORDS DE L'ECOLE PRIMAIRE : QUELQUES INSTANTS PLUS TARD, MATT S'APPRETE A VENIR CHERCHER SIMON. IL NE LE TROUVE PAS.

MATT (à Nigel) : Hé ! Où est Simon ?

NIGEL : Je n'en sais rien.

MARY : Est-ce qu'on lui a demandé de rester après les cours ?

NIGEL : Je ne suis pas sûr.

MARY : Je vais le chercher.

MARY PART A LA RECHERCHE DE SIMON.

LE VIGILE (en arrivant) : Tiens, qu'est-ce que tu fais là ?

MATT (répondant à la place de John) : Je viens de prendre mon petit frère.

LE VIGILE : Je ne crois pas t'avoir dit quelque chose. A qui est cette voiture ?

MATT : C'est celle de mon père.

LE VIGILE : Ah oui ? Ben ... fais-moi voir ton permis et ta carte grise.

MATT : Quoi ?

LE VIGILE : Je voudrais voir ta carte grise.

MATT : Vous n'êtes qu'un vigile. Si vous voulez mon permis et ma carte grise, alors appelez la police.

JOHN : Excellente idée.

LE VIGILE : D'accord, vous allez tous remonter en voiture et vous tirez d'ici.

MATT : Monsieur, ma soeur est allée chercher mon petit frère. On partira quand ils reviendront.

LE VIGILE : Ecoute, voilà ce que je dois faire. Je dois empêcher que des vandales viennent mettre à sac cette école. Alors, vous allez prendre votre voiture et filer d'ici.

MARY (en arrivant) : Qu'est-ce qui vous arrive ?

LUCY : Rien d'extraordinaire.

MATT : Mary, où est Simon ?

MARY : Il a été puni. Papa est passé le prendre.

LE VIGILE : Très bien. Dernier avertissement : tirez-vous, maintenant.

 

SCENE 6 - CUISINE : ERIC ET ANNIE, PELANT UNE ORANGE, SONT OUTRES PAR LE COMPORTEMENT DE SIMON.

ERIC : Je ... j'essaie vraiment de ne pas être fier de Simon, mais d'un autre côté ...

ANNIE : Se battre n'est pas une solution.

ERIC : Je sais, mais tu comprends ...

ANNIE : Il va falloir que tu le punisses.

ERIC : Mais il a été suspendu, c'est ... c'est déjà une punition.

ANNIE : Qui ne vient pas de nous.

ERIC : Je sais. Moi, je trouve que c'était parfaitement justifié qu'il frappe ce gamin et ... tu dois bien admettre ...

ANNIE : En venir aux mains n'est pas une bonne solution.

ERIC : Je sais. Allez, dis-le.

ANNIE : D'accord, je suis plutôt fière de lui. Mais je pense qu'il mérite une bonne punition.

ERIC : Ouais.

 

SCENE 7 - COUR : MATT EST ALLE CHERCHER UN CLASSEUR DANS SA VOITURE. DES CE MOMENT-LA, JOHN ARRIVE.

MATT : Qu'est-ce que tu veux ?

JOHN : Tu n'as rien compris à ce qui s'est passé avec ce vigile ?

MATT : Ce type est un idiot.

JOHN : C'est tout ? Tu vas en rester là ? Ce type est un idiot ?

MATT : Oui, ce type est un idiot. (Il lui tourne le dos.)

JOHN : Hè ! T'as peur de moi, c'est ça ? Je ne t'ai pourtant jamais menacé. Je ne t'ai jamais frappé ou frappé qui que ce soit d'autre. Et pourtant, où que j'aille, tout le monde a peur de moi parce que je suis noir. Tu sais, tôt ou tard, un détraqué va avoir peur de moi, boum ! Il me tuera.

MATT : Ecoute, je ne sais pas pourquoi les autres ont un problème avec toi. Moi, mon problème, c'est pas ta couleur, c'est ton attitude. C'est ton comportement qui m'effraie parce que je ne sais jamais si tu vas pas éclater sans raison.

 

SCENE 8 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : SIMON, ROSIE ET LYNN JOUENT AVEC LEUR DINETTE.

NIGEL (en arrivant) : Je trouve ça nul. Qu'est-ce qu'ils t'ont donné ?

SIMON : J'ai été suspendu.

NIGEL : C'est pour ça que tu joues avec les filles ?

SIMON : Ca m'aiderait à me faire bien voir.

NIGEL : Par qui ?

SIMON : Par maman.

 

SCENE 9 - CUISINE : ANNIE PREPARE LE DÎNER.

PATRICIA (en entrant) : Chéri, me voilà. (Rire.) Qu'est-ce qu'il y a de bon à manger, ce soir ?

ANNIE : Tu imites très bien Eric. Pourquoi tu es de si bonne humeur ?

PATRICIA : C'est le week-end.

ANNIE : Ah !

PATRICIA : Alors, qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

ANNIE : Eh bien, j'ai pensé qu'on ferait manger les enfants, ici. Tu peux mettre la table ?

PATRICIA : Pas de problème.

ANNIE : Merci. Tu as parlé à Morgan ?

PATRICIA : Oui, je l'ai appelé à midi après avoir déposé votre chèque. Et Annie, ils vous ont été très reconnaissant, comme nous tous.

ANNIE : On est si contents de vous aider. Vous avez pu parler de l'incendie ?

PATRICIA : Non, pas du tout.

ANNIE : Tu veux qu'Eric lui en touche un mot ?

PATRICIA : Ho ho ho ! Comme si c'était pas déjà fait. Ils sortent ensemble depuis une semaine, et je pense qu'Eric l'a déjà obligé à lui en parler. Euh ... ton mari aurait fait un bon inquisiteur.

ANNIE : Oh ! Il a l'art et la manière de tirer les vers du nez.

PATRICIA : Oooh oui, tout à fait. Et écoute, je sais que tu ne demandes rien mais on va bientôt vous laisser tranquille, je te le promets, parce que j'ai envie de rentrer.

ANNIE : Je ne veux pas que vous rentriez chez vous avant d'y être en sécurité.

PATRICIA : Oh ! Je ne prendrai pas un risque pareil, mais on va trouver un moyen. Je suis certaine qu'il y en a un et on le trouvera ... dès que Morgan sera d'accord. (Eric arrive.)

ANNIE : Bonjour, chéri.

ERIC : Bonjour. Quoi de neuf ? (Il embrasse Annie.)

PATRICIA : Hmm ! Je vais vous laisser seuls tous les deux.

ERIC : Euh ... attends, Patricia. J'ai des choses à te dire. (Annie et Patricia s'éclatent de rire.) Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai raté quelque chose de drôle ?

PATRICIA : Non non, je voulais seulement te dire merci. Tout va bien. C'est inutile de parler.

ERIC : Non, mais ... j'ai ... j'ai ... j'ai vraiment des choses à lui dire.

ANNIE : Oui. Je sais, mon chéri. Et c'est pour ça que je t'adore.

 

SCENE 10 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : LUCY ET KEESHA ECOUTENT DE LA MUSIQUE EN DANSANT. MARY, CONCENTREE SUR SES COURS, EST FORT ENERVEE ET SE LEVE POUR CASSER L'AMBIANCE.

MARY (en éteignant le magneto) : Ca suffit, toutes les deux !

LUCY : Pourquoi tu ne vas pas travailler autre part ?

MARY : Parce que c'est ma chambre.

LUCY : C'est ma chambre aussi. (Mary est dégoûtée.)

KEESHA : Tu ne m'aimes vraiment pas ?

MARY : Il ne s'agit pas de savoir si je t'aime ou si je te déteste. Je dois passer un examen lundi matin et je ne vais pas attendre la dernière heure pour le réviser.

ELLE QUITTE LA CHAMBRE. LUCY ET KEESHA REPRENNENT SES ACTIVITES.

 

SCENE 11 - SALLE A MANGER : PENDANT LE DÎNER, TOUT LE MONDE S'ECLATE.

JOHN : Vous pouvez me passer le beurre ?

ANNIE (à Matt) : Oh ! Je crois qu'il est à la cuisine, chéri. Tu veux bien ? Merci.

MATT (en hurlant) : Hé, Rosie ! Apporte-nous le beurre ... S'il te plaît !

ERIC : Merci, Matt.

MATT : De rien. (Rosie arrive avec le beurre.) Hm ! C'est pour John.

JOHN : Merci.

ALORS QU'IL EN PREND UN MORCEAU POUR L'ETALER SUR DU PAIN, ROSIE EN PROFITE POUR LUI FAIRE LA FARCE DU BEURRE SALE.

ROSIE : Tu sais qu'en mettant du sel sur le beurre, ça fait du chaud ?

ERIC : Euh ... peut-être pas maintenant, Rosie.

MORGAN : Non non, c'est le moment où jamais. Continue, chérie.

ROSIE : D'abord, il faut mettre du sel dessus pour que ça devienne chaud. (John n'y crois pas.)

ERIC : Oui, essaie.

ROSIE : C'est prêt ... Essaie. Tu verras, c'est chaud. (John y pose sa main.) Non, plus près.

ROSIE MET SA MAIN SUR LE BEURRE SALE. JOHN NE REAGIT PAS, PUIS S'ECLATE DE RIRE.

JOHN : Merci, Rosie. (Tout le monde rit et applaudit.)

MATT : Mon Dieu !

ANNIE (à John) : Elle t'a bien eu, hein ?

MORGAN : Euh ... au fait, Eric, on va installer mon nouveau système d'alarme chez nous, demain et la police a dit qu'elle ferait des rondes jour et nuit devant la maison, alors euh ... je crois qu'il est temps de repartir chez nous. D'accord, ma puce ?

PATRICIA : Tu sais bien que oui. (Ils s'embrassent.)

JOHN : Euh ... juste quand je trouvais ça sympa. (Rire.)

MATT : Moi aussi. (Rire.)

ANNIE : Oh ! S'il vous plaît ! Restez encore ici, Morgan aussi. Après tout, vous n'avez qu'à partir demain matin.

ERIC : Oui, ce sera amusant. On pourra faire la fête comme autrefois.

MORGAN (en riant) : Ha ! Comme autrefois ? On était jeunes et fauchés et sans enfant. Je ne vois pas comment on ferait.

ERIC : Oh ! On est encore plutôt jeunes.

ANNIE : Et toujours complètement fauchés.

ERIC : Ah !

ANNIE : Vous savez ce qu'on a gardé au grenier ? Des disques de twist.

ERIC : Mais que des bons. Des candidats ?

MORGAN : Alors là, on va bien s'amuser !

PATRICIA ET ANNIE : Ouiiiiii !

TOUT LE MONDE QUITTE LA TABLE, SAUF JOHN ET MATT.

JOHN : De twist ?

MATT : Les parents, on ne peut pas les supporter et ne pas se passer d'eux.

JOHN : Bouh !

 

SCENE 12 - SALON : LE COUPLE HAMILTON ECOUTENT DE LA MUSIQUE DE JAZZ DANS LE SALON. LYNN ET ROSIE SE METTENT A DANSER.

MORGAN : (Eclats de rires.) Alors, tu crois que tu vas te sentir à nouveau en sécurité, chez nous ?

PATRICIA : Non. Mais un de ces jours, j'y arriverai.

MORGAN : Je me sens si ... si inefficace. Je me sens ... je pense que si je n'ai pas réussi à protéger l'église, je ne pourrai peut-être pas protéger ma famille.

PATRICIA : Je sais. Parce que c'est dur pour moi aussi. Mais je veux être près de toi. J'ai besoin de toi, ainsi que les enfants. Et moi, je ne veux pas que tu supportes ça tout seul.

MORGAN : Ouais. Ce serait plus facile si je ... si je faisais un autre métier, n'est-ce pas ?

PATRICIA : Peut-être bien. Mais tu sais, chérie, j'adore ce que tu fais ... Ca y est ? On a discuté ?

MORGAN (en riant) : Mais oui. (Rire.) Oui, j'ai peut-être passé un peu trop de temps avec Eric. Allez, viens ! On va danser.

 

SCENE 13 - CUISINE : ERIC EST OCCUPE A VIDER LES ASSIETTES ET A FREDONNER. AU MOMENT OU ANNIE ARRIVE, ILS SE METTENT EUX AUSSI A DANSER.

ERIC : Vous êtes libre, demain soir ?

ANNIE : Oooh ! Voyons ! Ce sera samedi. Je vais devoir préparer toutes les affaires pour l'église et ... et occuper les enfants le temps que tu finisses ton sermon.

ERIC : Mais c'est Morgan qui va prêcher, dimanche. Alors, j'aurais quartier libre. Qu'est-ce que tu dirais si on prenait le risque de laisser les enfants tous préparés pour l'église et si toi et moi, on s'offrait une sortie ?

ANNIE : Une sortie ?

ERIC : Oui, tu verras. Je t'inviterai dans un endroit merveilleux.

ANNIE : A dîner ?

ERIC : Bien sûr.

ANNIE : Au cinéma ?

ERIC : Mais oui.

ANNIE : Mais on ne mangera qu'un sandwich et il faut faire réparer la tondeuse.

ERIC : Oooh ! Mais un sandwich de luxe. (Rire.)

 

SCENE 14 - CHAMBRE DE MATT : MATT ET JOHN SE PREPARENT POUR SORTIR.

MATT (en arrivant dans la pièce) : Ca m'embête de rater leur belle petite surprise-party, mais j'ai rendez-vous. Alors, je ne vais pas traîner.

JOHN : Ouais ouais, je vais faire le mur, moi aussi.

MATT : Hé ! On va jouer au billard. Tu peux venir, si tu veux.

JOHN : (Rire.) Est-ce que t'as déjà oublié ? Sortir avec moi, c'est un peu risqué.

MATT : En tant que fils de pasteur, on est justement censés prendre des risques.

JOHN : Merci, mais je ne peux pas. J'espère que papa va me filer la voiture.

MATT : Si ce n'est pas le cas, on n'aura qu'à y aller ensemble.

JOHN : Merci, mais ... je ne crois pas qu'on tiendrait tous à l'avant. (Rire.)

 

SCENE 15 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : LES TROIS FILLES SONT PLONGEES DANS LEUR LECTURE.

LUCY : Je vais aller faire un tour en bas. Tu ne veux pas venir ? (Lucy quitte la pièce.)

KEESHA : Non, merci.

DES LE DEPART DE LUCY, KEESHA S'ADRESSE A MARY.

KEESHA : Dis-moi, pourquoi tu ne m'aimes pas ? Qu'est-ce que j'ai fait ?

MARY : D'accord. Tu as débarqué ici et complètement envahi mon territoire. En fait, tu as totalement hypnotisé ma petite soeur.

KEESHA : Ah ! C'était pour qu'elle te fiche la paix.

MARY : Je ne veux pas qu'elle me fiche la paix. Qui t'a fait croire ça ?

KEESHA : Tu réagis comme si elle te gênait.

MARY : C'est vrai ?

KEESHA : Oui.

MARY : Elle me tape seulement un peu sur les nerfs, parfois.

KEESHA : Ma petite soeur me tape sur les nerfs tout le temps. (Rire.) Hm ... dis-moi quelque chose. Pourquoi est-ce que tu m'as dit que ça t'ennuyait ?

MARY : Je n'en sais rien.

KEESHA : C'est parce que tu ne voulais pas passer pour une raciste ?

MARY : Non ... Peut-être bien. Je ne sais pas. J'espère bien que non.

KEESHA : Je sais que tu n'es pas comme ça. (Sourire et étreinte.)

 

SCENE 16 - CUISINE : LYNN ET ROSIE DESCENDENT POUR DIRE AU REVOIR A LEUR PARENTS.

LYNN : Je t'aime, maman. (Câlins.)

PATRICIA : Moi aussi, Lynn.

ROSIE : Je t'adore, maman. (Baiser.)

LYNN : Bonsoir, papa. (Câlins.)

MORGAN : Bonsoir, Lynn.

ERIC : Dors bien, ma Rosie.

ROSIE : Merci.

ERIC : Bonsoir, les filles. (Elles montent directement dans leur chambre.)

PATRICIA : Elles s'entendent si bien toutes les deux. Merci, Annie.

ANNIE : Oh ! Je t'en prie. Vous êtes tous si gentils.

ERIC (à Morgan) : L'église est à ta disposition. Aussi longtemps que tu le voudras, tu peux y faire tes services ou ... tout ce que t'as à faire.

MORGAN : Oui, je sais. C'est très généreux à toi, Eric. Mais un jour ou l'autre, ma famille et ma ... ma communauté vont devoir rentrer chez elles.

ERIC : Je comprends que vous soyez impatients d'y retourner, mais il va falloir attendre quelques mois.

MORGAN : Non, ce n'est pas de ça que je voulais parler. Je pense que ce sera plus long de rebâtir l'esprit de notre église que ... que l'église elle-même.

PATRICIA : Je crois que tu n'as pas tort.

ANNIE : A quoi tu penses, Morgan ?

MORGAN : Je voudrais déjà faire un service sur notre terrain, dimanche matin. Vous savez, en installant des chaises pliantes, ou peut-être même une tente, j'ai seulement envie de prêcher là où on nous a agressés. Je pense que c'est le meilleur endroit où lutter contre la haine. Il vaut mieux ne pas trop attendre.

 

SCENE 17 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : AVANT DE SE RENDRE DANS LEUR CHAMBRE, ROSIE ET LYNN DISENT AU REVOIR A MARY, LUCY ET KEESHA.

MARY : Les filles, vous vous êtes brossé les dents ? (Rosie et Lynn lui montrent leurs dents.) Très joli !

ROSIE : Bonsoir, Mary. (Baiser.)

MARY : Dors bien.

LYNN : Je t'aime bien, Mary. (Baiser.)

MARY : Moi aussi. (Les deux petites filles embrassent Lucy et Keesha.)

KEESHA : Bonne nuit.

LYNN : Bonne nuit. (Elles quittent la pièce.)

LUCY : Keesha, pourquoi à ton avis ils ont mis le feu à votre église ?

KEESHA : Parce que nous sommes noirs et qu'ils croient qu'en détruisant notre église, ils vont détruire notre foi.

MARY : Oui, mais c'est complètement ridicule.

KEESHA : Je sais. Et un toit suffit à te protéger des tempêtes. (On éteint la lumière.)

MARY : Bonne nuit, Keesha. Bonsoir, Lucy.

LUCY : Bonsoir, Mary. Bonsoir, Keesha.

KEESHA : Hm ! J'ai l'impression qu'on est les quatre filles du Dr. March.

LUCY : Oui, sauf qu'elles ...

MARY ET KEESHA : Oui, on sait. Elles ne sont pas noires.

 

SCENE 18 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : ENFIN, ROSIE ET LYNN SONT DANS LEUR CHAMBRE ET DISENT AU REVOIR A SIMON ET NIGEL.

ROSIE : Bonne nuit, Simon.

LYNN : Bonne nuit, Nigel.

SIMON : Bonne nuit, Rosie.

NIGEL : Bonne nuit, Lynn.

ROSIE : Oh ! Mon Dieu ! On a oublié de dire bonsoir à John et à Matt.

LYNN : On n'a qu'à faire semblant. Bonsoir, John.

ROSIE (imitant la voix de John) : Bonsoir, Lynn. (avec une voie normale) Hum ... bonsoir, Matt.

LYNN (imitant la voie de Matt) : Bonsoir, Rosie. (Rires.)

ROSIE : Bonsoir, Happy.

 

SCENE 19 - CUISINE : JUSTE AVANT D'ALLER DORMIR, ERIC ET ANNIE SONT EN TRAIN DE S'EMBRASSER.

ERIC : Je suis désolé pour notre soirée. Je crois que je vais devoir travailler.

ANNIE : Ce n'est pas grave. J'ai l'impression de me trouver dans ce magasin de sandwich, tu sais, sauf que je trouve qu'il y a quand même un peu moins de bruit. (Ils s'embrassent.) De quoi ton sermon va-t-il parler ?

ERIC : Je n'en sais rien. Peut-être ... Oooh ! Je viens d'avoir une idée.

ANNIE : Ca a un rapport avec moi ?

ERIC : Oooh oui, et ça concernera tout le monde.

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - RUINES DE L'EGLISE DE LA TRINITE : TOUT LE MONDE SE TROUVE SUR LES LIEUX DE L'INCENDIE. ON ENTEND CHANTER LA CHORALE.

ANNIE (en croisant Patricia) : Ah ! Patricia ! Oooh ! (Etreinte.)

PATRICIA : Oh ! Je suis si contente de vous revoir.

NIGEL (à Simon) : Salut ! Ca va ?

UNE DAME (à Simon) : Bonjour.

SIMON : Bonjour.

PATRICIA : Bon, je vais vite m'asseoir.

ANNIE : Attends, je te rejoins tout de suite.

MORGAN : Je ne savais pas que j'avais autant d'amis.

ERIC : On voulait seulement que tu saches qu'on est avec vous et que nous serons toujours avec vous. (Etreinte.)

LYNN : Bonjour, Mr. Roberts. Je vous présente mon amie, Rosie.

Mr. ROBERTS : Aaah ! Bonjour, Rosie.

ROSIE : Bonjour, Mr. Roberts.

LYNN : On n'aperçoit rien d'ici, vous savez.

Mr. ROBERTS : Attends ! On va arranger ça. Viens.

IL PORTE ROSIE ET LYNN. CEUX DEUX FILLES S'ECLATENT DE RIRE. PUIS LA PAROLE EST AU REVEREND MORGAN HAMILTON.

MORGAN : Soyez les bienvenus. Merci d'être venus si nombreux. C'est un grand réconfort pour nous de savoir que vous pensez à nous. Je suis vraiment très ému par votre gentillesse. Les seuls mots qui sont, je crois, assez puissants pour ouvrir la cérémonie d'aujourd'hui viennent de mon fils de dix ans, Nigel. (Ce dernier et Simon se tiennent la main.) Pitié, Seigneur, arrête les incendies !

LA CHORALE SE REMET A CHANTER. ON SE MET A TAPER DES MAINS.

FIN DE L'EPISODE

Fait par Engelsnad

Kikavu ?

Au total, 18 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stanary 
01.01.2017 vers 14h

Casey5102 
27.11.2016 vers 21h

Memel51 
19.11.2016 vers 21h

naley 
12.11.2016 vers 22h

tixy1 
11.11.2016 vers 21h

bbeymise 
14.10.2016 vers 03h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Sorties AP : Haylie Duff

Sorties AP : Haylie Duff
Le 18 Janvier 2017, Haylie Duff a été vu sortant de chez Joan's on Third, une épicerie, au Studio...

Sorties AP : Ashlee Simpson

Sorties AP : Ashlee Simpson
La belle Ashlee Simpson a été vu sortant de salle de sport au Studio City à Los Angeles en...

Jessica Biel fera son retour à la télé dans The Sinner

Jessica Biel fera son retour à la télé dans The Sinner
Plus de 10 ans après la fin de 7th Heaven, Jessica Biel effectuera son retour au petit écran dans...

Sortie AP : Ashlee Simpson

Sortie AP : Ashlee Simpson
Le 7 Janvier 2017, Ashlee Simpson, accompagné de son mari, Evan Ross, a assisté au The Art of...

Sortie AP : Jessica Biel

Sortie AP : Jessica Biel
Le 8 Janvier 2017, Jessica Biel a assisté au The 74th Annual Golden Globe Awards qui avait lieu au...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Spécial Couple: Quel est votre couple préféré ?

Total : 17 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoChat

CastleBeck (13:35)

Oui... j'essaie de me réveiller devant ma télé

serieserie (13:39)

ah bon réveil alors

CastleBeck (13:39)

Merci, mais ça peut être long.

Sonmi451 (13:47)

salut!

CastleBeck (13:47)

Bonjour!
Comment ça va?

serieserie (13:48)

Salut sonmi!

Sonmi451 (13:48)

Ca va et toi alors ça y est tu es réveillée?

CastleBeck (13:50)

Nah, pas encore... Il doit manquer d'action pour bien me réveiller dans ma série. La prochaine aidera

Sonmi451 (14:03)

tu vois si tu partais dehors 30 secondes, je suis sure que ça te réveillerais ^^

CastleBeck (14:08)

Je crois que je préfère prendre mon temps...

CastleBeck (14:12)

Ça fait étrange de regarder un épisode de série après avoir vu le bêtisier de celui-ci...

Sonmi451 (14:13)

Ha oui jamais fait ça

CastleBeck (14:19)

Tu fais bien...

serieserie (14:26)

Oui non Castlebeck c'est une mauvaise idée

CastleBeck (14:36)

Bof, quant à regarder dans le désordre, il fallait pousser jusqu'au bout.

Sonmi451 (14:45)

bêtisier inclus ^^

Sonmi451 (14:45)

tu as raison quand on commence les choses faut y aller jusqu'au bout ^^

Sonmi451 (14:49)

bon je vais aller réveiller mon grand sinon ce soir il va pas dormir ^^

Sonmi451 (14:49)

A toute à l'heure.

CastleBeck (14:57)

À plus tard

CastleBeck (15:45)

C'est pas la musique d'appel en attente qui va m'aider à me réveiller...

serieserie (15:46)

ah oui les petites musiques bien... soporifique ^^

CastleBeck (15:47)

Ils veulent être certains qu'on raccroche.

serieserie (15:48)

oui ^^

CastleBeck (16:02)

Plus de 30 minutes, mais ils ont répondu... pffff.... et le monsieur était bête.

serieserie (16:03)

c'est toujours le cas

CastleBeck (16:05)

Sinon, 120$/h pour faire réparer mon lave-vaisselle, ce qui n'inclut pas les frais de déplacement (130$) et les pièces... J'aurais du lui charger, moi, le 120$ de l'heure pour le temps d'attente!

serieserie (16:05)

j'avoue

CastleBeck (13:40)

Bonjour

Titepau04 (14:40)

Bonjour!!

carina123 (18:46)

Nouveaux calendrier et sondage sur le quartier, venez nombreux !

Titepau04 (18:54)

Carina, sur quel quartier???

Phoebus (20:38)

Bonsoir, Nouveau sondage sur les quartier de Homeland (sondage ne spoilant rien de la série donc ouvert pour tous) et de Sense8. Nous vous attendons nombreux

kystis (07:02)

Bonjour, nouveau sondage sur Dawson, tout le monde peut y participer !!

serieserie (10:22)

Venez participer à la nouvelle animation de Lucifer: pas besoin de connaître la série mais fou rire garanti

Titepau04 (10:50)

Si vous voulez passer des soirées de folies, venez vous inscrire aux hypnogames !!! Grey's Anatomy et NCIS Los Angeles!!!

carina123 (14:51)

Calendriers et Sondages sur les quartiers Jéricho et Lie to Me, venez nombreux !!

sabby (19:11)

Lucifer et Gotham sont de retour ce soir ! Leur vidéo promo ont été ajouté à la chaine youtube de la citadelle Bon visionnage !

Margauxd (21:14)

Bonjour à tous !
Quiz sur la première saison de Blindspot sur le quartier.
Venez sauvez la terre sur The Last Ship d'un virus mortel.
Les premiers Awards de New York Unité Spéciale sont sur le quartier.
N'hésitez pas à participer ou à voter

emeline53 (21:41)

Pas encore de participant pour les différentes animations de la St Valentin sur The Fosters ! Des intéressés ?

Sonmi451 (10:03)

Merci de voter les thèmes dans préférence histoire qu'on avance un peu. ^^

natas (18:44)

Bonjour à tous, Sur Grimm nouveau sondage sur les premiers épisode de la saison 6 ! (avec spoilers) venez voter et commenter si vous avez vu les épisodes !!

leila36 (21:00)

Venez voter dans les préférences svp !

Sevnol (12:21)

Nouveau sondage sur le quartier de CSI NY ! N'hésitez pas à venir voter Merci d'avance

emeline53 (12:53)

Un nouveau sondage est en ligne sur UnReal !

Chaudon (15:05)

Si vous n'avez pas encore vu le nouveau calendrier du quartier "Elementary" ainsi que son design, n'hésitez pas à venir donner votre avis !

Profilage (15:51)

Le quartier Esprits Criminels vous propose un nouveau sondage, un petit vote serait bien sympathique, merci !

Locksley (17:10)

La NL du quartier 24 reprend du service et sera envoyée dans les 24h chrono. Pensez à vous abonner si vous voulez la recevoir !

elyxir (19:04)

Je vous attend avec impatience sur the glades pour participer au focus ! Allez hop on s'inscrit pour participer !!

cinto (19:48)

Si vous connaissez Brian Kinney (Queer As folk), n'hésitez pas à la soutenir dans le sondage "Bad Boys" chez Dr House. Et son titre ne serait pas usurpé...mais quel charme!

serieserie (13:29)

Si des personnes veulent s'inscrire pour l'HypnoGame de Grey's Anatomy qui aura lieu CE SAMEDI c'est le dernier moment dès demain matin ça sera trop tard!!!

Profilage (18:39)

Nouveau sondage sur Esprits Criminels, un petit vote ? Merci !

cinto (22:54)

Demain, 20 Janvier, dernier jour pour poster vos cartes de voeux 2017 pour la quartier Ma sorcière Bien Aimée. Gros merci à celles qui ont participé.

Sonmi451 (13:48)

Merci de venir voter dans préférence.

CastleBeck (17:52)

Sondage tout neuf sur Orange Is The New Black ... En plus, vous n'avez pas besoin de connaitre la série pour voter!

lizzy69 (21:52)

Bonsoir à toutes et tous, n'hésitez à passer sur les quartiers ROME et The Tudors, afin de nous aider à redonner vie aux différents forums merci pour votre participation

CastleBeck (14:02)

Nouvelle photo du mois sur OITNB... et nouveau sondage depuis hier.

lachieuse (17:26)

Nouveau design sur le quartier New Girl, par serieserie, n'hésitez pas à venir le commenter

Locksley (19:59)

@serie² : merci pour l'organisation de la soirée HypnoGame ce soir ! Enjoy ! Bonne chance aux équipes !!

serieserie (21:43)

Grande partie d'HypnoGame en cours venez nous rejoindre!!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play