VOTE | 106 fans |

#103 : En un clin d'oeil

Annie va rendre visite à ses parents car elle soupçonne qu'il se passe quelque chose. En effet, ses parents devaient passer le week-end chez leur fille mais ils ont dû annuler pour une raison encore inconnue. Lucy est en colère contre sa mère qui devait occuper Eric pendant qu'elle serait avec Jimmy Moon. Simon et Ruthie s'installent dans la même chambre et se châmaillent. Mary est invitée à une fête mais ses parents refusent qu'elle s'y rende. Elle ment à Jeff concernant les vraies raisons pour lesquelles elle a dû annuler leurs plans pour la soirée. Matt a un accident de voiture alors qu'il est dans cette dernière avec sa copine. Mary se mêle des histoires de Lucy qui est en colère contre elle. 

Titre VO
In the blink of an eye

Titre VF
En un clin d'oeil

Première diffusion
30.09.1996

Première diffusion en France
09.01.2000

Plus de détails

Écrit par : Catherine LePard
Réalisé par : Duwayne Dunham 

Avec

Guests :

Annie et Eric ont une surprise pour Simon. Ils ont décidé de lui offrir un lit superposé. Le seul problème, c'est qu'il va devoir supporter Ruthie dans sa chambre puisque les parents d'Annie doivent venir à la maison et ils vont dormir dans la chambre de Ruthie. Ruthie, elle, est enchantée et donne à son frère un grand baiser.

En attendant, Mary veut aller à une grande fête avec Jeff, mais quand ses parents ne connaissent rien au sujet de cette fête, ils refusent que Mary y participe. Mary, énervée, dit à Lucy qu'elle veut aller voir un film d'adulte avec Jeff. En attendant, les parents d'Annie appellent pour dire qu'ils remettent leur voyage à plus tard. MaisAnnie inquiêtée de la santé de sa mère, décide de partir en en Arizona pour passer quelques jours avec elle.

Pour Lucy, cela signifie qu'elle sera libre de faire ce qu'elle veut avec son petit ami le temps qu'Eric s'occupe de la maison. Elle apprend ensuite que Matt va remplacerEric en livrant des plats à domicile et par conséquent que sa soirée va être gachée.Mary, pour affoler Lucy, le dit que lorsqu'elle a eu son premier petit ami, Eric a gâché sa soirée en jouant toutes ses musiques country.

Lucy prie Mary de décommander son rendez-vous pour qu'elle éloigne EricMaryrefuse mais Lucy la menace de dire à leur père le genre de film qu'elle comptait voir, du coup Mary est forcée de rester à la maison. Tandis qu'Annie est allée à l'aéroport, Eric sort faire les courses et à son retour, il oublie Ruthie attachée dans son siège auto.

En attendant, Annie arrive chez ses parents en Arizona et trouve la maison vide. Elle panique et appelle l'hôpital, craignant le pire. Lorsque ses parents arrivent finalement, Annie ne comprend pas leur attitude. Elle arrive finalement à les convaincre de venir rendre visite à la famille. Ils embarquent donc immédiatement pour Glenoak.

Lorsque Jimmy arrive chez les Camden, il arrive à éloigner Eric à l'aide d'une copie de la cassette qu'ils comptaient regarder. Quand Mary jette un coup d'oeil sur eux, elle est étonnée de voir Jimmy si proche de Lucy. Elle se dépêche pour trouver son père. Ensemble ils s'assoient dans l'escalier et commencent à chanter des chansons country.

Fâchée après Mary de lui avoir gâché sa soirée, Lucy dit à Eric que Mary comptait voir un film pour adulte avec Jeff. Pendant ce temps, alors que Matt est privé de voiture, il utilise le camion de livraison pour rendre visite à sa petite amie Diana à son travail. Dehors, ils trouvent un homme sans foyer qui veut de la nourriture, et Mattlui donne un peu d'argent. Pendant que Matt est dans la voiture avec son amie;Diana ouvre une bière et en propose une à Matt.

Matt refuse et commence à démarrer la voiture et se met à embrasser Diana. Du coup, il heurte une volice, celle de la police, et la bière de Diana tombe sur Matt. L'officier de police sort du restaurant et oblige les deux jeunes à sortir du véhicule.Matt affirme qu'il ne buvait pas, mais l'officier de police a bien senti l'odeur de Mattsur ses vêtements. Quand Eric arrive, il apprend que Matt n'a pas bu. Mais le père de Diana arrive et ordonne à Matt de ne plus fréquenter sa fille. Eric est fou furieux contre son fils.

Matt dit que rien de celà ne serait arrivé si Eric ne lui avait pas demandé de livrer la nourriture de l'église. A la maison, Annie et ses parents arrivent. Jenny, la mère d'Annie remercie Simon de bien vouloir prêter sa chambre et d'accepter de dormir avec Ruthie. La nuit tombe et chacun va se coucher sauf Charles et Jenny qui préfèrent danser dans le salon. Jenny est fatiguée mais elle a tout de même passé une journée merveilleuse. Le lendemain matin, Annie se réveille, sentant une présence dans sa chambre.

Elle sent comme un baiser sur sa joue. Elle se réveille et voit une image fantomatique de sa mère. Alors elle pense avoir entendu la voix de sa mère lui "je t'aime, mais je dois y aller." Inquiétée, Annie sort de sa chambre et se dépêche d'aller dans la chambre de sa mère. Son père sort pour lui dire lui annoncer la nouvelle. Ericsort pour les consoler pendant qu'Annie pleure dans les bras de son père.

SCENE 1 - CUISINE : LES CAMDENS S'APPRETENT A PRENDRE LE PETIT-DEJEUNER.

ANNIE (à Lucy): Bonjour, chérie.

LUCY : Bonjour, maman.

ANNIE : Ca va, ce matin ? (Lucy et Mary s'installent.)

LUCY : Oui.

SIMON (en s'exclamant) : Un paquet neuf !

MARY : Bonjour.

ANNIE (à Mary) : Bonjour.

LUCY : Bonjour, Mary.

ANNIE (à Rosie) : Ne mets pas trop de sucre. D'accord ? (Matt lui sert du café.) Oh ! Je te remercie.

EN METTANT SES CEREALES DANS UN BOL, SIMON DECOUVRE UNE SURPRISE.

SIMON : Oh wah ! C'est supergénial !

ANNIE : Quoi donc ?

SIMON : Des pierres de lune ! J'ai eu des pierres de lune.

ERIC : C'est un miracle.

MARY (en lisant les inscription sur la boîte) : Mais non, regarde, c'est écrit là. "Il y a une surprise à l'intérieur de chaque paquet.

SIMON : Oui, mais je n'en savais rien. Je croyais qu'il fallait écrire pour en avoir. C'est quand même bizarre que ça atterrisse dans mon bol. Non ?

MATT : Ben non, t'es le seul à manger ces trucs-là.

SIMON : Ouais, n'empêche que c'est surprenant. C'est un signe de chance.

ANNIE : Ah ! Eh bien, Simon, ça doit être ton jour le chance parce que nous avons une autre surprise pour toi.

SIMON : Des lits superposés ?

ERIC : Oui. (Simon exprime sa joie.) Tu as dix ans. Alors, on a appris une décision.

SIMON : Ouais !

ERIC : Pendant que les grands-parents sont là, Matt libèrera sa chambre, dormira sur le canapé et alors ...

SIMON : Et alors grand-père prendra le lit du haut et grand-mère celui du bas. Ca ne me fait rien, moi, de dormir par terre.

ERIC : On ne va pas te faire dormir par terre.

SIMON : Mais t'as prévu quelque chose pour moi, non ?

ERIC : Oh oui. Voilà comment on voit les choses. Avec ta mère, on s'est dit que les grands-parents seraient plus à l'aise dans la chambre de Rosie.

SIMON : Mais alors, où est-ce que Rosie va dormir ? (Celle-ci le regarde.) Avec moi ? (après quelques secondes de silence) Je suis somnambule. Hum !

ERIC : Pardon ?

SIMON : Je sais que j'aurais dû vous en parler mais je ne voulais pas vous inquiéter. Elle ne serait pas en sécurité si je lui marchais dessus. Je crois que ce n'est pas une bonne idée qu'elle dorme avec moi.

ERIC : Hm hm !

ROSIE : Je vais aller dormir avec lui.

ERIC : Oui, Rosie. T'es contente ?

ROSIE : Ah !

ELLE EMBRASSE SIMON. CELUI-CI SE FROTTE LE VISAGE, L'AIR DEGOUTE.

 

GENERIQUE

 

SCENE 2 - CUISINE : APRES LE PETIT-DEJEUNER, MATT, MARY ET LUCY ET LEUR PARENTS ANNONCENT LEUR PROJET.

LUCY : Dis, maman, t'as pas oublié pour ce soir ?

ANNIE : Non, bien sûr. Quoi ?

LUCY : Tu vois ? Quand je serai avec Jimmy Moon ...

ANNIE : Oui oui oui, je sais. Chut ! Ne t'en fais pas.

MATT (en passant derrière Lucy) : Ha ha ! Tu vois ton amoureux ?

LUCY : Arrête, idiot. On va seulement regarder une cassette. (Matt prend de grands airs.) Alors, c'est quoi, ton plan ?

ANNIE : J'ai inscrit ton père et ton grand-père comme volontaires pour livrer les plateaux-repas de la paroisse. Et les connaissant, je suis sûre qu'après, ils iront faire un billard. Donc, ...

MARY : Donc, non seulement tu auras le champ libre, ...

MATT : Mais ils seront hors de la maison.

ANNIE : Je dois dire que je ne suis pas mécontente de moi. Euh ... de plus, je pourrai en profiter de ta grand-mère.

LUCY (joyeuse) : Tu es génial. (Elle l'embrasse.)

ANNIE : Oh ! Je m'efforce de l'être.

ERIC (à Mary) : Qu'est-ce que vous faites, Jeff et toi, ce soir ? (Mary est gênée par cette question.) Eh oui, j'espionne. C'est mon job, mon devoir, ma vie.

MARY : Oooh ! Je n'en sais rien. On n'a rien prévu. On ira peut-être à une soirée, mais ce n'est pas sûr.

ERIC : Oooh ! (à Annie) T'étais au courant, toi, de cette soirée pas sûre ?

ANNIE : On les connait, j'espère ?

MARY : Ca m'étonnerait.

ERIC : Il y aura des jeunes de ton âge ?

MARY (gênée) : Je n'en sais rien.

ANNIE : Est-ce qu'il y aura de l'alcool ?

ERIC : Il y aura les parents, aussi ?

MARY (id.) : Mais je n'en sais rien. C'est un petit truc. Ca n'a rien d'une grande soirée très mondaine avec des gens très chics.

ERIC : Si on ne connait pas les parents de celui qui reçoit, pas question que tu y ailles, chérie.

MARY : Papa !

ERIC : Désolé, tu n'iras pas.

MARY : Et qu'est-ce que je vais dire à Jeff ?

ANNIE : La vérité. Qu'on a dit non.

ERIC : Il sait les parents que nous sommes.

MARY (en colère) : Oui, ce n'est pas pour ça qu'il faut me gâcher la vie. (Elle part dans sa chambre.)

ERIC : Il faut dire que par instant, on y arrive très bien. Alors, à quelle heure le prince charmant doit passer, ce soir ?

LUCY : Sept heures et demie.

ERIC : Oooh ! Alors, dans ce cas, j'essaierai d'être à l'heure.

LUCY SENT BIEN QU'ERIC L'ESPIONNE. ELLE PART EGALEMENT DANS SA CHAMBRE.

ANNIE : Ah ! Euh ... chéri, si toi et ton père voulez traîner un petit peu tous les deux, ce soir, j'aimerais rester avec maman.

ERIC : Ah oui, mais la pauvre Lucy va se retrouver toute seule avec son prince charmant.

ANNIE RIT HAUTEMENT ET PART DECROCHER LE TELEPHONE.

MATT : Alors, papa, je dois passer prendre grand-mère et grand-père à l'aéroport ?

ERIC : Ah non, ça, je ne crois pas.

MATT : Pourquoi ?

ERIC : Tu as l'interdiction de te servir de la voiture, le soir. Tu peux aller à l'école, à la bibliothèque, c'est tout. Tu avais trois semaine, n'oublie pas.

MATT : Entre nous, je trouve que c'est très long, trois semaines.

ERIC : Ah ? Tu voulais raccourcir ? Ah ! (Annie arrive.) Ca va, de ton côté ?

ANNIE : Oui, c'était mon père. Mes parents ne vont pas venir nous voir, ce week end. Et ils disent qu'ils ont quelque chose d'important à faire.

MATT : C'est la leucémie ou le cancer ?

ANNIE : Eh bien, je n'en sais rien.

ERIC : Ils ont peut-être simplement quelque chose d'important à faire, comme ils te l'ont dit.

ANNIE : Oui. Peut-être bien. Mais je t'avoue que je ne suis pas tranquille.

ERIC : Oh moi, je parie que tout va bien, mais si tu crois que ça peut te rassurer, va en Arizona. Il n'y a pas de problème.

ANNIE : Tu es sérieux ?

ERIC : Mais oui, très sérieux. Je réussirai à contrôler la situation.

ANNIE : Et qui va livrer les repas ? (Eric regarde Matt.)

MATT : Euh ... ça ne m'aurait pas gêner de livrer ses repas après l'école, mais je suis puni.

ERIC : Mais je crois que pour une fois, on peut faire une exception. Si tu marches, je marche.

ANNIE : Bien sûr que je marche.

ERIC : Bon. On est d'accord.

MATT : Ouais.

ANNIE : Merci.

 

SCENE 3 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : SIMON RANGE SES PIERRES DE LUNE DANS SON SAC TANDIS QUE ROSIE PROMENE SA POUPEE.

SIMON : T'es obligée de faire ça, maintenant ? Tu ne peux pas attendre que je rentre de l'école pour déménager tes affaires ?

ROSIE : J'ai beaucoup d'affaires et ça va me prendre toute la journée.

 

SCENE 4 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : MARY ENTRE DANS LA CHAMBRE, TOUTE DESEMPAREE.

MARY (mécontente) : Je n'arrive pas à croire qu'ils m'interdisent de sortir. C'est dingue ! Qu'est-ce qu'ils attendent de moi ? Que je devienne une bonne soeur ?

LUCY (en arrivant) : Comment tu les trouves ?

MARY : Comme des chaussures. Tout le monde sera à cette soirée.

LUCY : Et qu'est-ce que tu vas faire ?

MARY : On ira peut-être au cinéma voir Striptease à la place.

LUCY : Ce n'est pas un film érotique ?

MARY : Et alors ?

LUCY : T'as pas le droit de voir ces films.

MARY : Ce n'est pas la question. Tout ce qui compte, c'est d'éviter de passer pour une petite fille modèle qui fait que tous ses parents lui disent de faire.

ANNIE (en arrivant) : Ah ! Grand-père et grand-mère ne viennent pas, ce week-end. Alors, je me suis dit que j'allais aller en Arizona pour leur faire la surprise.

MARY : Ca na va pas ?

ANNIE : Non, tout va bien. Je ne suis pas allée en Arizona depuis très longtemps et j'ai très envie d'y aller. Oh ! C'est seulement pour une ou deux nuits.

MARY : Tu vas les ramener avec toi ?

ANNIE : Ben, je n'en sais rien. Qui sait ? Peut-être.

MARY : Embrasse-les très fort pour moi. (Etreinte et baiser.)

LUCY : Moi aussi. (id.)

ANNIE : Ils seront contents. Prenez soin de vous. Et ne vous disputez pas. D'accord ?

ANNIE S'EN VA. LUCY EN PROFITE POUR REGARDER A TRAVERS LA PORTE. ELLE SE MET A SAUTER DE JOIE.

MARY : Qu'est-ce qui te fait sauter de joie ?

LUCY : T'as pas saisi ? Maman part en Arizona et papa va livrer des plateaux-repas. Ca va être super génial !

ANNIE (en arrivant) : Ah ! J'ai oublié une chose. C'est Matt qui va faire les livraisons. Donc, papa sera là, ce soir. (Le sourire de Lucy se dissipe.) Mais je lui ai fait promettre de vous laisser tranquille et il m'a juré de ne pas vous déranger.

LUCY (pas tranquille) : Ouais. Merci. C'est gentil.

ANNIE : Ca se passera bien. (Elle s'en va.)

LUCY : Ma vie est foutue.

MARY : Ta vie, je n'en sais rien mais avec Jimmy, c'est certain.

LUCY : Merci d'en rajouter.

MARY : Tu te souviens de la première fois qu'un garçon est venu me voir ? Papa a sorti sa guitare et il a chanté toutes les chansons de country qu'il connaissait. Le gars a pris les jambes à son cou sans dire au revoir.

LUCY : Oh ! Tu ne le laisseras pas me faire ça à moi ? Je n'ai pas ta force de caractère, je serai marquée à vie après.

MARY : Ca ne dépend pas de moi, je suis désolée.

LUCY : Si, au contraire, tu peux remettre ton rendez-vous avec Jeff à demain et empêcher papa de m'espionner ? Je t'en prie. Allez ! Allez ! Allez !

MARY : Non, je n'ai pas envie. Et puis, tu sauras bien te débrouiller.

LUCY : Oh non, je n'arriverai pas. Tu dois rester.

MARY : Rien ne m'oblige à rester.

LUCY : T'es pas obligée, c'est vrai, mais si tu le fais, je te promets de ne rien dire sur le film que tu veux aller voir.

MARY : Tu ne ferais pas ça ?

LUCY : Ah si, je le ferai. Ecoute, c'est la soirée la plus importante de ma vie.

 

SCENE 5 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : ROSIE AIDE SA MAMAN A ARRANGER SA GARDE-ROBE.

ANNIE (à Rosie) : Merci. Et voilà !

SIMON : Maman, on ne peut pas attendre la semaine prochaine pour que Rosie s'installe vu que grand-père et grand-mère ne viennent pas ce week-end ?

ANNIE : Non, comme ça, ça vous laissera tout le temps de vous installer. Je trouve que c'est une très bonne idée.

ROSIE : Je peux aller avec toi en Arizona ?

ANNIE (s'approchant de Rosie) : Oooh ! Chérie. Non, pas cette fois. Mais ne t'en fais pas, tout ira bien. Papa va s'occuper de tout.

ROSIE : Il va faire la cuisine ? (Annie dit oui. Elle soupire.)

SIMON (regardant ses pierres de lune) : Une journée qui avait si bien commencé.

ANNIE : Euh ... Simon ! Pas de dispute en mon absence.

SIMON : On attendra que tu sois revenu. (Annie sourit.)

 

SCENE 6 - TERRAIN DE FOOT DU LYCEE : MARY CROISE JEFF.

JEFF : Salut, Mary.

MARY : Jeff !

JEFF : Euh ... à quelle heure je passe te prendre, ce soir ?

MARY : Oh ! Tu veux bien qu'on remette ça à demain, si ça ne te fais rien ?

JEFF : Mais la fête est ce soir, pas demain soir.

MARY : Je sais, mais ma mère s'en va et ma soeur reçoit son premier petit copain, donc il faut que quelqu'un fasse diversion pour qu'ils soient tranquilles. Hum ... C'est un truc de soeurs.

JEFF : Donc, si je comprends bien, je dois manquer une fête à cause d'un truc de soeurs ?

MARY : Rien ne t'empêche d'y aller. Et demain, on ira voir Striptease.

JEFF : J'ai déjà vu ce film avec Matt. Tu sais, si tu avais quelque chose d'autre, t'aurais pu me le dire plus tôt.

MARY : Plus tôt ? J'ai seulement appris ce matin que ma mère s'en allait.

JEFF : Oui ...

MARY : Je n'y peux rien. Ecoute, je dois filer. Matt doit m'attendre.

 

SCENE 7 - CUISINE : ERIC RENTRE DU SUPERMARCHE ET RANGE TOUTES LES MARCHANDISES. PEU DE TEMPS APRES, IL SORT PRECIPITAMMENT DE LA MAISON ET APERCOIT ROSIE SEULE DANS SA VOITURE.

ROSIE : Maman, elle ne me lâche jamais là, elle.

ERIC : Eh oui. Allez ! (Il la fait descendre.)

 

SCENE 8 - PARKING : MARY SE DIRIGE VERS LE VAN DE L'EGLISE. ELLE VOIT MATT EMBRASSER UNE JEUNE FILLE, DIANA. AU MOMENT OU ELLE SE RACLE LA GORGE, ILS ARRETENT LEURS EBATS.

DIANA : Salut, Mary. Est-ce que ça va ?

MARY : Ouais.

JUSTE AU MOMENT OU MARY OUVRE LA PORTIERE, DIANA SORT ET MARY ENTRE.

DIANA : On se voit tout à l'heure ?

MATT : Je passerai te prendre à ton travail.

DIANA : D'accord. Ne sois pas en retard.

MARY (au moment où Diana s'en va) : Mignonne. (Diana fait signe à Matt.) Dis-moi, étant donné que tes trajets sont limités à l'école. Comment tu vas faire pour aller la chercher à son travail ?

 

SCENE 9 - HALL DE L'AEROPORT : ANNIE ESSAIE DE TELEPHONER A SES PARENTS DEPUIS L'AEROPORT.

VOIX PARLOPHONE : Les passagers du vol 228 sont invités à se présenter à l'aéroport, embarquement numéro 14.

 

SCENE 10 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : ROSIE ETALE TOUTES SES POUPEES SUR SON LIT.

SIMON : Pourquoi tu ne les mets pas dans un tiroir ?

ROSIE : Parce qu'il n'y a pas d'air.

SIMON : Ben, je déteste que tes poupées me regardent avec leurs grands yeux ouverts comme ça.

ROSIE : Faut pas avoir peur. Elles ne te feraient pas de mal. C'est juste qu'elles ne ferment pas les yeux.

SIMON : Non, mais qu'est-ce que tu crois ? Ce n'est pas une bande de poupées qui va me faire peur. Seulement ici, je tiens à mon intimité.

ROSIE : D'accord. (Elle s'en va.)

SIMON : D'accord, quoi ? (Soupir.)

MATT (en arrivant) : J'aurais dû t'apprendre un peu mieux.

SIMON : Comment ça ?

MATT : C'est toi, le plus âgé, Simon. Maintenant, c'est toi qui dors en haut. Tu es le maître à bord.

SIMON : Ouais ? Mais je ne comprends pas. Qu'est-ce que tu veux dire ?

MATT : Et bien, tu peux faire faire à Rosie ce que tu veux. Réfléchis. Tu te rappelles ce que je faisais ? (Rosie arrive.)

SIMON : Tu veux bien aller me chercher mon sac à dos, s'il te plaît ?

ROSIE : Je ne peux pas. Je suis occupée.

SIMON : Mais tu dois le faire. Il n'est pas encore 5 heures et t'as que 5 ans. Tout ce qui se passe avant 5 heures est sous ta responsabilité.

ROSIE : D'accord. (Elle s'en va.)

MATT (à Simon) : Excellent, mon capitaine. (Simon lui répond en souriant.)

 

SCENE 11 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : LUCY CROIT TROUVER UN TRUC POUR PASSER LA SOIREE EN TOUTE TRANQUILLITE.

LUCY : Je râclerai ma gorge, hehem, et ce sera le signal pour faire sortir papa.

MARY : Je n'ai pas été élevée différemment de toi. Je saurai quand le faire sortir.

LUCY : Oui, mais me faire embrasser, ça me donne le trac.

MARY : Embrasser ? Mais comment ça ?

LUCY : Ses lèvres, mes lèvres, le clash, la passion.

MARY : Hors de question que tu te fasses embrasser. T'es bien trop jeune.

LUCY : Je n'y penserai même pas si tu ne m'avais pas dit à quel point c'était génial. C'est de ta faute.

MARY : Si c'était aussi génial, c'est parce que j'ai attendu longtemps. Ca vient de m'arriver et j'ai 14 ans.

LUCY : Ben, c'est ton problème si t'as attendu. Moi, je n'ai pas envie d'attendre.

MARY : Tu m'as fait annuler ma soirée avec Jeff dans le seul but de te bécoter avec Jimmy Moon ?

LUCY : De toute façon, t'aurais jamais eu droit d'aller à cette fête. Alors, si tu veux t'en prendre à quelqu'un, ben, tu t'en prends à papa et maman.

ROSIE (en arrivant) : Vous voulez quelque chose ? Il n'est pas encore 5 heures.

MARY : Et alors ?

ROSIE : Et alors, j'ai 5 ans.

MARY : Et ?

ROSIE : Simon a dit que je suis responsable de tout ce qui se passe dans la maison avant qu'il ne soit 5 heures.

MARY : Ah oui ? Eh ben, tu vas me faire le plaisir de dire à Simon que tu n'es pas sa domestique.

ROSIE : D'accord. (Elle s'en va.)

 

SCENE 12 - PHOENIX : ANNIE SE PREPARE A RENDRE VISITE A SES PARENTS. ELLE SONNE A LA PORTE ET OUVRE.

ANNIE : Coucou ! C'est moi ! (en les cherchant partout) Tu es là, maman ? Papa ? Vous êtes là ?

COMME IL N'Y A PERSONNE DANS LA MAISON, ELLE PASSE DE NOMBREUX COUPS DE FIL.

ANNIE : Vous n'avez aucun patient hospitalisé sous ce nom ? (...) Vous êtes sûr ? (...) Merci d'avoir vérifié.

AUSSITOT QU'ELLE RACCROCHE, SES PARENTS SONT DEJA DE RETOUR A LA MAISON.

CHARLES : Aaah ! Et voilà. (Rires.)

ANNIE : Maman !

JENNY : Annie ?

CHARLES : Annie, qu'est-ce que tu fais là ?

ANNIE : Je viens d'appeler tous les hôpitaux de la plaine.

JENNY : Mais Annie ...

ANNIE : Ah ! Tu m'as fait une peur bleue, tu sais.

JENNY : Tu es en colère parce que je ne suis pas à l'hôpital ?

ANNIE : Mais non, pas du tout. Mais vous avez annulé votre week-end et j'ai cru que quelque chose n'allait pas. Et quand je suis arrivée, il n'y avait personne.

JENNY : Ca y est ! Je comprends. Mais tu sais, ma chérie, tu t'es vraiment déplacée pour rien.

ANNIE : Je ne me suis pas déplacée pour rien, maman. Je suis contente de te voir.

JENNY : Mais moi aussi, ma chérie. Ho ho ho ! (Etreinte.)

ANNIE : Je me disais que ... que je pourrais vous donner un coup de main et que vous pourriez partir avec moi, enfin ...

JENNY : Euh ...

ANNIE : A la maison, ils sont impatients de vous voir.

JENNY : Euh ... tu crois ?

CHARLES : Alors, on pourrait annuler notre baptème en mongolfière. On perd les arrhes, et alors ...

JENNY : Oh oui ! Mais attendez une minute ! Est-ce qu'il y a un parc aquatique près de chez toi ?

ANNIE : Deux. Pourquoi ?

JENNY : Très bien. Alors, c'est réglé. Allons-y.

ANNIE : Et comment ? Mais ... mais ... mais ... tout de suite ?

CHARLES : Pourquoi pas ?

ANNIE : Mais parce qu'on n'a pas de réservation.

CHARLES : Oooh ! Voyons ! Mais en classe affaires, il y a toujours de la place.

ANNIE : En classe affaires ?

CHARLES : Le meilleur moyen de voyager.

JENNY : Alors, qu'est-ce qu'on attend ? Je meurs de faim et j'ai entendu dire qu'un restaurant venait de s'ouvrir à l'aéroport. Il a très bonne réputation. Allons-y.

ANNIE : Ah non, c'est impossible. Le dernier avion est à 6 heures. On n'a pas le temps de manger et de faire les bagages.

CHARLES : On s'en va comme ça.

JENNY : Oui, demain, on ira au centre commercial avec les enfants et on achètera le nécessaire. Oh ! Et au diable l'avarice ! On achetera ce qui nous plaît. D'accord ? (Rire.)

ANNIE : Attendez une minute ! Maman, tu ne veux pas te reposer, d'abord ?

JENNY : Je me reposerai bien assez tôt. Allez ! Et maintenant, allons-y. Allez ! Allez !

ELLE EST BIEN EMPRESSEE DE PARTIR.

CHARLES (à Annie) : Voilà ton sac !

ANNIE : J'aimerais que tu arrêtes de plaisanter.

CHARLES (un peu en colère) : Pourquoi ? Tu sais bien que j'adore tes enfants et là, tu nous retardes.

 

SCENE 13 - CUISINE : ERIC PARLE A MATT DE SON NOUVEAU BOULOT.

ERIC : Bon. Tu sais où ça se trouve ? Ils sont au courant. Ils t'attendent.

MATT : Ne t'en fais pas. Ca ira.

ERIC : Oui. Je sais. Tu n'as qu'à suivre le plan. Et si jamais tu te perds, appelle-les. N'oublie pas que beaucoup de gens dépendent de nous.

MATT : Tu m'as tout expliqué.

ERIC : Oh ! Et dis à Mme Michaels que je pourrais passer la chercher dimanche mais surtout, qu'elle se tienne prête pour dix heures.

MATT : Mme Michaels, prête pour 10 heures.

ERIC : Matt ! Je sais très bien que livrer des plateaux-repas, ce n'est pas ta vocation et que tu as mieux à faire, mais sache que j'apprécie vraiment ton geste. Prends ça comme une bonne action. Je suis fier de toi. (Il lui donne les clés.)

MATT : Dis, est-ce que ... il n'y aurait pas moyen que ma punition prenne fin plus tôt ?

ERIC : N'essaie pas de profiter de la situation. C'est non.

 

SCENE 14 - SALLE A MANGER : PENDANT LE DINER, TOUTE LA FAMILLE SE RACONTE DES HISTOIRES DROLES.

ERIC : Bon. Enfin bref. Les gars du séminaire et moi-même, on prenait tout ce qui restait dans le frigo, on mettait tout dans un grand plat et on recouvrait de fromage parce que ...

MARY : Parce que le fromage noie bien des péchés.

ERIC (la bouche pleine) : Exact. Et c'est comme ça ...

ROSIE : que le ragoût de fromage est né.

ERIC (en riant) : Hm ! Ces gars-là, c'était quelque chose.

LUCY : Oui. Ca, tu l'as dit.

MARY : A mon avis, il faudrait ajouter un peu de sel.

ERIC (en se levant) : Oh ! Attends, j'y vais.

CHACUN SE DEBARRASSE DU CONTENU DE SON ASSIETTE. SIMON ESSAIE DE FAIRE MANGER HAPPY.

SIMON : Happy ! Happy ! Viens. Allez, Happy ! Mange. (Elle s'en va.) Reviens.

ERIC (en arrivant) : Hé ! Dites, les pizzas seront là dans cinq minutes, alors gardez de la place. (Il s'en va.)

ROSIE : Génial !

 

SCENE 15 - DANS LA RUE : MATT FAIT SA LIVRAISON. IL FRAPPE A UNE PORTE. L'HOMME OUVRE.

MATT : Bonjour. Voilà votre plateau-repas.

L'HOMME : Vous ne voulez pas entrer une minute ?

MATT : Désolé, je n'ai pas le temps. Je regrette. Au revoir.

IL REPART FAIRE D'AUTRES LIVRAISONS.

 

SCENE 16 - RESTAURANT DE L'AEROPORT : ANNIE ET SES PARENTS DINENT AVANT DE REPARTIR A GLENOAK.

JENNY : On n'a pas besoin de se presser. On a encore une heure devant nous. (Ils trinquent.) Santé !

CHARLES (goûtant le vin) : Très bon. Excellent choix ! Il est très bon.

JENNY : J'ai préféré le Montrachet que nous avons bu hier.

ANNIE : Depuis quand vous buvez du vin ?

CHARLES ET JENNY : Depuis hier. (Le serveur arrive.)

LE SERVEUR : La salade du chef. (C'est le plat d'Annie.)

ANNIE : Euh ... merci.

LE SERVEUR : Et deux filets mignons. (C'est le plat de Charles et Jenny.)

JENNY : Oooh ! Oooh ! Ca m'a l'air très appétissant.

ANNIE : Est-ce que tu n'es pas censée surveiller ton cholestérol ?

JENNY : Non. Plus maintenant.

 

SCENE 17 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : ROSIE JOUE AVEC SA DINETTE TANDIS QUE SIMON, OCCUPANT LE LIT DU HAUT, EST PLONGE DANS SA LECTURE.

ROSIE : Hoowie adore aller chez Mary parce qu'il trouve que c'est les meilleurs hot-dogs de la ville. T'en as mangé combien ? Oh ! A peu près une centaine.

SIMON : A qui est-ce que tu parles ?

ROSIE : A Hoowie.

SIMON : Je ne vois aucun Hoowie.

ROSIE : Mais on ne le voit pas, on l'entend, parce qu'il ronfle.

SIMON : Oh ! Ce n'est pas grave. Happy et moi, on ne l'entendra pas d'ici.

ROSIE : Comment Happy va faire pour monter là-haut ? (Simon descend de son lit du haut et démenage les poupées.)

SIMON : Euh ... déménage tes affaires. Tu vas dormir là-haut.

ROSIE (en reprenant ce qu'à dit Mary) : Non, parce que je suis pas ta domestique.

SIMON NE CROIT PAS CE QU'IL VIENT D'ENTENDRE.

 

SCENE 18 - SUR LA ROUTE : MATT GARE LE VAN DEVANT LE BAR, QUI EST LE LIEU DE TRAVAIL DE DIANA.

 

SCENE 19 - BAR : MATT ENTRE DANS LE BAR ET PARVIENT A REPERER DIANA POUR VENIR LA CHERCHER. IL S'ASSIED A UNE TABLE PRES DU COMPTOIR POUR ETRE JUSTE EN FACE D'ELLE.

DIANA : Hè !

MATT : Salut.

DIANA : J'ai bientôt fini. Je n'ai plus qu'à faire ma caisse.

MATT : Oh ! Tu peux prendre ton temps. Il n'y a pas le feu.

DIANA : Tu sais, ça fait un moment que j'ai envie de sortir avec toi. Et ta punition, comment t'as fait ?

MATT : L'expérience.

 

SCENE 20 - ENTREE DE LA MAISON : ERIC EST OCCUPE DANS LA CUISINE. TOUT A COUP, IL ENTEND SONNER A LA PORTE. LUCY QUI ARRIVE EN DESCENDANT S'APPRETE A L'OUVRIR MAIS HESITE A CAUSE DE LA PRESENCE DE SON PAPA.

ERIC : Oh ! Apprête-toi.

AVANT D'OUVRIR, LUCY SE PULVERISE LA GORGE. ERIC TROUVE CA LOUCHE.

LUCY (en ouvrant la porte) : Salut, Jimmy.

JIMMY : Salut.

LUCY : Et ... mais ... entre.

JIMMY : Merci. (Elle le fait entrer et ferme la porte.)

LUCY (à Jimmy) : Tu te souviens de mon père ?

JIMMY : Ah oui ! Le serviteur de Dieu. Bonsoir. (Ils se donnent la main.)

ERIC : Je devine ce qui a séduit ma fille. Aaah ! Tu as amené une de tes cassettes video ?

JIMMY : Euh ... en fait, c'est une exclusivité, un film français qui n'est pas encore sorti.

ERIC : Ca a l'air très intéressant. Peut-être bien que je vais préparer des pop-corns et me joindre à vous.

JIMMY : Ce n'est pas nécessaire. Je vous ai fait une copie.

ERIC : Ah ! T'as l'air d'un petit malin, toi. Mais on n'en est seulement qu'au premier round. La soirée vient juste de commencer.

JIMMY : Super ! La métaphore.

MARY ARRIVE EN SE RACLANT LA GORGE. LUCY FAIT PAREIL.

ERIC : Tu veux quelque chose pour la gorge, Lucy ?

LUCY : Euh ... merci, non. J'avais un chat. Je crois que tu t'apprêtais à monter, alors ...

ERIC : Aaah ! Oui ... Bon, bien ... à plus tard, Jimmy.

JIMMY : Oui, au revoir, Révérend. Et bon film ! (Eric monte.)

ERIC (parlant à mi-voix) : Bien dit.

LUCY : Je suis désolée. Ma mère devait s'occuper de lui.

 

SCENE 21 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : CES DEUX ENFANTS S'AMUSENT AVEC LEUR DINETTE.

SIMON : D'accord. Si tu veux, je me charge de tes affaires. T'auras rien à faire, rien du tout. Je m'occupe de tout. D'accord ?

ROSIE : Huhum ! Je n'ai pas envie de dormir en haut.

SIMON : Mais Hoowie viendra dormir avec toi, tous les soirs.

ROSIE : Huhum ! Le soir, il met les valises dans les avions à l'aéroport.

SIMON : D'accord. Alors, je veux bien te donner mes pierres de lune.

ROSIE : Non.

SIMON : Quoi ?

ROSIE : Non, je n'en veux pas.

SIMON : Tu ne te rends pas compte ? C'est des pierres de lune. T'imagines d'où elles viennent ? De la lune.

ROSIE REPOND NON. SIMON EST ENERVE.

ROSIE : Des frites ?

 

SCENE 22 - SALON : LUCY ET JIMMY REGARDENT TRANQUILLEMENT LEUR VIDEO. MARY OUVRE DISCRETEMENT LA PORTE ET LES OBSERVE.

 

SCENE 23 - CHAMBRE DES PARENTS : ERIC TRAVAILLE SUR SON ORDINATEUR PORTABLE. MARY ARRIVE ET SORT LA GUITARE RANGEE DANS LE PLACARD.

ERIC : T'as aucune idée où est ton frère ?

MARY : Peut-être qu'il s'est perdu.

ERIC : Possible. (Mary lui montre la guitare.) Qu'est-ce que tu fais avec ça ?

MARY : Je viens d'aller traîner du côté de nos jeunes tourtereaux et je crois que le moment est venu de chanter tes morceaux de country.

ERIC : Mais Mary, si je descends jouer de la guitare maintenant, je risque de tout gâcher. Je ne voudrais pas décevoir notre Dom Juan.

MARY : Simple suggestion.

ERIC : Simple ? Tu veux rire ? Tu m'as donné une idée. C'est pour ça que t'es ma préférée.

MARY : Ah oui ?

ERIC : Oui oui. Allez ! Viens ... viens. On y va.

MARY : Hum !

 

SCENE 24 - EN RUE : MATT ETAIT VENU CHERCHER DIANA A SON TRAVAIL. IL APERCOIT UN HOMME S'APPROCHER DU VAN.

MATT : Euh ... excusez-moi, est-ce que je peux vous aider ?

LE CLOCHARD : Ah ! Il y a comme une bonne odeur de viande. Vous avez de quoi manger, là-dedans, hein ?

MATT : Désolé, il n'y a plus rien. J'ai fini ma tournée.

LE CLOCHARD : Oooh !

MATT : (en lui donnant de l'argent.) Tenez.

LE CLOCHARD : Oooh ! Seigneur.

MATT : Il n'y a pas de quoi.

LE CLOCHARD : Ah oui !

DIANA : Je t'ai trouvé formidable. (Matt ouvre la portière.) Tu t'es vraiment conduit comme un homme. (Ils s'embrassent.)

MATT : J'aurais aimé te proposer une vrai voiture d'homme.

DIANA : Ah ! Je m'en fiche.

AUSSITOT QUE DIANA ENTRE DANS LA VOITURE. ILS APERCOIVENT UN DES OFFICIERS DE POLICE, NOMME BOB, QUI PASSE S'ACHETER UNE GLACE.

BOB : Merci.

 

SCENE 25 - EN VOITURE : MATT ET DIANA S'EMBRASSENT. CETTE DERNIERE OUVRE UNE CANETTE DE BIERE.

DIANA : T'en veux une ?

MATT : Euh ... non, je te remercie. Boire ou conduire, il faut choisir.

PENDANT QU'ILS S'EMBRASSENT, LE VAN DEMARRE ET PERCUTE LA VOITURE DE POLICE. LE MOINDRE CHOC FAIT RENVERSER LA BIERE QUI SE REPAND SUR LE SIEGE DU VAN ET SUR MATT LUI-MEME. LORSQUE CELUI-CI APERCOIT BOB SORTIR DE SA VOITURE DEFONCEE, C'EST LA, SA PLUS GRANDE PANIQUE.

 

SCENE 26 - SALON / CAGE D'ESCALIER : LUCY ET JIMMY CONTINUENT A REGARDER LEUR VIDEO. ERIC ET MARY S'INSTALLENT SUR LE PALIER POUR QU'ILS PUISSENT LES ENTENDRE.

ERIC (au chant et à la guitare) : Won't you come home, Bill Bailey, won't you come home ... (Mary arrive, Eric chante une autre chanson.) Someone's in the kitchen with Dinah, someone's in the kitchen ...

MARY : Non ...

ERIC : Non non non ! (Autre chanson avec intro) Froggy went a-courtin' and he did ride, ha ha ... ha ha ...

MARY : Oui.

ERIC ET MARY : Froggy went a-courtin' and he did ride, ha ha ...

MARY : Hmm !

ERIC : Ha ha ... Everybody !

ERIC ET MARY : Froggy went a-courtin' and he did ride ...

MELANGE DE SON : CHANSON COUNTRY ET CHANSON VIDEO.

ERIC ET MARY : Ha ha ... ha ha ... ha ha ...

MARY : Hi ha !

ERIC : Everybody !

ERIC ET MARY : He rode up to Miss Mousey's door, ha ha ... ha ha ...

POUR JIMMY ET LUCY, LES ENTENDRE CHANTER A TUE-TETE DEVIENT INSUPPORTABLE.

LUCY : Fais comme ils n'étaient pas là.

JIMMY : Oh ! Je n'y arrive pas.

LUCY SE LEVE ET SORT DU SALON ET RETROUVE MARY ET SON PAPA PRES DE LA CAGE D'ESCALIER. ELLE EST TRES EN COLERE CONTRE EUX.

LUCY (furieuse contre Mary) : C'est toi qui lui as dit de faire ça, hein ?

MARY : Peut-être.

ERIC : C'était pour te rappeler qu'on était là.

ROSIE ET SIMON SORTENT DE LEUR CHAMBRE, ARRIVENT ET SE CHAMAILLENT.

SIMON : Papa, Rosie ne veut pas déménager.

ROSIE : Il veut m'efforcer à dormir en haut et moi, je ne veux pas.

ERIC : Quoi ?

LUCY : Mary a prévu d'aller voir un film érotique.

ERIC : Quoi ?

MARY : Ce n'est pas vrai. (Elle regarde froidement Lucy.)

JIMMY (en arrivant) : Est-ce que la soirée est finie ?

LUCY, NERVEUSE ET EN COLERE, MONTE DANS SA CHAMBRE.

LUCY : Oh ! Merci beaucoup. Vous gâchez toujours tout.

SIMON : On dirait.

ERIC (à Jimmy) : Bon. Allons-y. Je vais te reconduire. (Jimmy hausse les épaules.) Ah ! Ca va être drôle ! On va parler, rire, peut-être même pleurer.

ALORS QU'IL S'APPRETAIT A RECONDUIRE JIMMY, IL ENTEND LA SONNERIE DU TELEPHONE.

ERIC (en décrochant) : Allô ? (...) Matt ? Et où est-ce que tu es ? (...) Tu n'as rien ? (...) J'arrive tout de suite.

AUSSITOT QU'IL AIT RACCROCHE, ERIC PARAIT NERVEUX, LUI AUSSI.

 

SCENE 27 - RESTAURANT : MATT ET DIANA SE SONT FAIT ARRETE PAR BOB. CELUI-CI LEUR DEMANDE D'APPELER LEURS PARENTS.

BOB (à Diana) : Voilà ! A ton tour t'appeler tes parents.

DIANA : Ils ne vont pas être contents. (Matt arrive.)

BOB : Oui, je sais ce que ça peut donner.

DIANA (en se levant) : Moi aussi.

BOB (à Matt) : T'es pas le fils de pasteur ?

MATT : Si si.

BOB : Je croyais que tu étais puni.

MATT : Oui, mais j'ai sa permission de conduire le van.

BOB : Tu as sa permission de boire tout en conduisant ?

MATT : Ecoutez, je n'ai pas pu.

BOB : Alors, tu prends de l'eau de toilette qui sent la bière ? (Matt examine son tee-shirt imbibé.) Suis-moi dehors.

 

SCENE 28 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : APRES CETTE SOIREE GÂCHEE, MARY ET LUCY PASSENT LEUR TEMPS A SE DISPUTER.

LUCY : Quand maman va apprendre ce que tu as fait, tu vas vraiment avoir de gros ennuis.

MARY : Ah ! Tu penses ? Dis-moi, ce sera avant ou après que je lui ais dit ce que tu comptais faire de ta soirée, Miss Bouche-à-bouche ?

LUCY : Tu vas lui dire ?

MARY : Pas la peine. Papa le fera.

LUCY : Bien. Mais s'il lui parle de moi, il sera forcément obligé de lui parler de tes goûts cinématographiques.

MARY : Je m'en fiche, parce que Jeff et moi, on va s'organiser une autre soirée. Et quand je serai avec lui, on s'embrassera comme des fous.

LUCY : Oui, je n'en ai rien à faire, parce que Jimmy a dit qu'il m'appellerait en rentrant chez lui et on se donnera un autre rendez-vous.

MARY : Oui ? Quand les poules auront des dents. Qui l'a raccompagné chez lui ?

LUCY : Papa.

MARY : Jeu, set et match. (Soupir.)

 

SCENE 29 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : CES DEUX ENFANTS, EUX AUSSI, SE DISPUTENT.

SIMON : Hum ... papa nous a dit de dormir.

ROSIE : Je ne peux pas. Tu prends toute la place.

SIMON : Je te signale que ta place, c'est en haut et pas ici.

ROSIE : Non, ce n'est pas vrai.

SIMON : Si, c'est vrai.

ROSIE : Ne prends pas toute la couette.

SIMON : Et toi, arrête de respirer sur moi.

ROSIE : Ce n'est pas moi, c'est Happy.

SIMON : Happy est très bien où elle est. Ce n'est pas à elle de partir, mais à toi. (Happy descend du lit.)

ROSIE : Regarde, Happy est partie.

SIMON : J'ai vu. Je ne suis pas aveugle. (Ils continuent à s'agiter.)

 

SCENE 30 - ENTREE DE LA MAISON : ANNIE REVIENT A LA MAISON AVEC SES PARENTS QUI REVIENNENT DU CENTRE COMMERCIAL. ILS SONT TOUS DEUX CHARGES DE CADEAUX.

ANNIE : Coucou, je suis revenu.

JENNY : Coucou.

ANNIE : Devinez qui est avec moi. Les enfants !

LES ENFANTS ARRIVENT ET ACCUEILLENT LEURS GRANDS-PARENTS A BRAS OUVERTS. CEUX-LA DEPOSENT LES PAQUETS SUR LA TABLE.

CHARLES : Hello !

LUCY : Bonjour, mamie. Super !

SIMON : Grand-père !

CHARLES : Bonjour, mes chéris.

ANNIE (aux enfants) : Euh ... où est papa ? (Rire.)

MARY : Il est allé raccompagné Jimmy.

SIMON : Grand-mère !

JENNY : Mon chéri.

SIMON : Hé ! C'est quoi, ces paquets ?

JENNY : Allez, Rosie, viens là ?

CHARLES : Oooh ! Des petits cadeaux pour vous que votre grand-mère et moi, on a trouvés. (Rire.)

JENNY : Mais où est Matt ? Parce qu'on a pleins de CD pour lui.

MARY : Oh ! Je crois qu'il a eu un pépin avec le van.

ANNIE : Hu-hum !

CHARLES : Eh bien, je pense qu'il ne nous en voudra pas si on ouvre les paquets sans lui. Qu'est-ce que vous en dites ?

SIMON (en s'écriant) : Hé, grand père ! Tu ne devineras jamais ce qui m'est arrivé, aujourd'hui. J'ai eu un super truc dans un paquet de céréales. Regarde, des vraies pierres de lune.

CHARLES (en riant) : Ho ho ! Des vraies pierres de lune ? (Rire.) On les trouve depuis toujours, mon garçon. C'est pas des véritables pierres, c'est un tas de cailloux a base de ... (Jenny se râcle la gorge) qui vient spécialement de la lune. Tu as vraiment de la chance d'être tombé dessus.

SIMON : Oui, c'est ce que je me disais. (Annie regarde sa montre.)

ANNIE (à Rosie) : Oh ! Il est tard, ma chérie. Va vite faire un gros bisous à grand-père et à grand-mère et remonte vite te coucher. D'accord ?

ROSIE : Je ne peux pas dormir.

SIMON : Si, tu peux, mais t'as pas envie.

ROSIE : Non, pas là où tu me dis d'aller.

SIMON : Tu ne veux même pas essayer.

ANNIE : Hé hé hé hé ! Mais qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi vous vous disputez ?

SIMON : Mais, on ne se dispute pas. Ce n'est rien qu'un petit truc de rien du tout. Par contre, Mary et Lucy, elles, c'est du sérieux.

ANNIE (un peu en colère) : Alors comme ça, dès que j'ai eu le dos tourné, tout le monde se dispute, c'est ça ?

SIMON : Ouais.

 

SCENE 31 - DANS LA RUE : ERIC SE REND PRES DU RESTAURANT OU SONT ARRÊTES MATT ET DIANA. BOB ANNONCE A ERIC QUE MATT N'AVAIT PAS BU AU VOLANT.

BOB : Révérend.

ERIC : Bonsoir, Bob.

BOB : Aaah ! Vous serez content d'apprendre que le test n'a montré aucune trace d'alcool.

ERIC : Merci. (Bob s'en va et vient trouver Diana avec son papa.) Tu t'es perdu, Matt ? Parce que je n'ai pas le souvenir que cet endroit était sur la liste des livraisons. (Le papa de Diana s'approche de Matt en le réprimandant.)

LE PERE DE DIANA : Toi, ne t'approche plus jamais de ma fille. J'aurais dû m'en douter. Bien sûr, le fils du pasteur. Hum ! (Il s'en va.)

ERIC : Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu ! C'est de la bière que je sens, là ?

MATT : Laisse-moi t'expliquer.

ERIC : Ca, j'en meurs d'impatience.

MATT : Rien de tout ça ne serait arrivé si tu ne m'avais pas demandé de faire les livraisons.

ERIC (en colère) : N'essaie surtout pas de me faire porter le chapeau. Plus jamais je ne te laisserai prendre la voiture.

 

SCENE 32 - ENTREE DE LA MAISON : ROSIE SE TROUVE DANS LES BRAS DE SON GRAND-PERE.

ANNIE (à Charles) : Je vais la coucher.

ROSIE : Je ne sais pas où ils sont partis.

ANNIE : Ca va, ma chérie. Et maintenant, il faut aller dormir. Allez !

ERIC : Mais maman, je n'ai pas eu ma glace.

ANNIE : Va la chercher et je te laisse la manger au lit.

SIMON : Quel lit ?

ANNIE : Celui du haut. Je dirai à papa de t'installer Happy quand il sera revenu, tout à l'heure.

SIMON : D'accord.

ROSIE (à Simon) : Tu me donneras les pierres de lune ?

SIMON : Non. (Simon et Rosie s'apprêtent à monter dans leur chambre.)

ANNIE : Bonne nuit. (en dansant avec son papa) Tu as pu en tirer quelque chose ?

CHARLES : Rien du tout, elle est aussi fermée qu'une huître. Je ne sais pas du tout où ils sont.

 

SCENE 33 - CUISINE : JENNY, MARY ET LUCY SONT EN TRAIN DE PREPARER DE LA GLACE.

LUCY : ... et puis papa est parti le chercher ...

JENNY : Matt et sa copine n'avaient rien ?

LUCY : Je ne crois pas, il ne téléphonait pas de l'hôpital.

JENNY : Oh ! J'imagine que votre père était très en colère.

LUCY : Son visage était composé.

JENNY : Pauvre Matt, je le plains vraiment de devoir endurer ça tout seul. Eh bien, ce n'est pas comme s'il avait quelqu'un à qui se confier, comme vous par exemple.

MARY : Oui, je sais.

JENNY : Oui, c'est bon d'avoir quelqu'un toujours de son côté, quelqu'un sur qui on peut compter. C'est dur de supporter les épreuves toujours tout seul. Vous avez de la chance d'être deux.

LUCY : Oui. (Jenny s'en va.) Je ne savais pas que Matt avait une copine.

MARY : J'allais te le dire mais j'étais trop en colère.

LUCY : J'aurais fait pareil, à ta place. En fait, après avoir joué les petites cafteuses, je ne t'en voudrais pas si tu ne me racontes plus rien. Mais j'espère que non.

MARY : Mais non. Tu ne trouves pas que les grands-parents sont bizarres ?

LUCY : Si, un peu. Mais toute la famille est bizarre. (Elles quittent la pièce.)

 

SCENE 34 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : JENNY ENTRE CHEZ SIMON ET ROSIE. ELLE EMBRASSE CETTE DERNIERE, PUIS DONNE DE LA GLACE A SIMON.

JENNY : Coucou.

SIMON (en recevant sa glace) : Hé ! Merci, grand-mère.

JENNY : Tu sais, ça me fait vraiment plaisir que tu partages ta chambre avec Rosie pour que grand-père et moi, on ait une chambre à nous.

SIMON : C'est normal.

JENNY : Non. Je sais que pour toi c'est dur. Mais ça prouve que tu es en train de grandir. Tu sais, il y a un signe qui ne trompe pas quand on devient un homme. C'est lorsqu'on partage ce qu'on aime le plus avec sa famille.

SIMON : T'as raison, grand-mère. (Jenny lui sourit.) Donne ces pierres de lunes à grand-père.

JENNY : Oh, chéri ! Tu sais, ça va vraiment le toucher. Bonne nuit. (Elle l'embrasse.)

SIMON : Bonne nuit, grand-mère.

JENNY : Dors bien.

 

SCENE 35 - SALON : MARY ET LUCY JOUENT DU PIANO AVEC GRAND-PERE. A LA FIN, LES DEUX FILLES S'ECLATENT DE RIRE. ANNIE ARRIVE POUR LES APPLAUDIR.

ANNIE : Bravo ! Bravo ! Et maintenant, au lit.

LUCY : Bonne nuit, grand-père. (Elle l'embrasse.)

CHARLES : Bonne nuit, Lucy.

ANNIE (à Mary) : Bonne nuit. Dors bien.

LUCY : Bonne nuit, m'man.

ANNIE (à Lucy) : Bonne nuit, ma chérie.

CHARLES : Bonne nuit, Mary !

MARY : Bonne nuit, grand-père.

CHARLES : Je t'aime très fort.

MARY : Je t'aime aussi.

JENNY : Faites de beaux rêves.

MARY ET LUCY : Bonne nuit, grand-mère.

JENNY : Dormez bien, mes amours. (Les deux filles montent se coucher.)

ANNIE : Si vous avez envie de vous coucher, allez-y. Moi, je vais rester les attendre.

CHARLES : Je ... je crois que je vais veiller encore un peu. Et toi ?

JENNY : Oui, moi aussi. (Eric arrive.)

ANNIE : Oh !

ERIC : Ah mais ... ça a été rapide.

JENNY : Tu as raté le meilleur. On a voyagé en classe affaires et on a ramené des cadeaux pour tout le monde. (Eric embrasse Annie.)

ANNIE : Votre gendre. (Eric embrasse sa belle-mère.) Où est Matt ?

ERIC : Euh ... Matt, il avait un petit ennui avec le van. Il ne va pas tarder et euh ... enfin, je ... je vais monter me coucher. Je suis épuisé.

CHARLES : On se verra demain.

JENNY : Eric ... euh ... quand Matt rentrera, allez lui parler et pardonnez-lui. La vie est trop courte. (Eric monte se coucher.)

 

SCENE 36 - CHAMBRE DES PARENTS : ERIC ET ANNIE SE REJOIGNENT DANS LEUR CHAMBRE. ILS S'EMBRASSENT.

ERIC (en pensant à Matt) : Cet enfant me dépasse. Il le fait exprès.

ANNIE : Oooh ! D'ici peu, il te mettra encore plus en colère.

ERIC : Ca, ce n'est vraiment pas drôle.

ANNIE : Pardonne-moi. Mais je viens de passer une journée merveilleuse avec mes parents.

 

SCENE 37 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : SIMON SE BAISSE POUR REGARDER ROSIE.

SIMON : Tu vois, Happy, je t'avais bien dit qu'Hoowie n'existait pas. (Il descend de son lit, couvre Rosie et sa poupée.)

ROSIE : Bonne nuit, Simon. Je t'aime.

SIMON : Oui, je t'aime aussi. Mais on n'est pas forcé de se le dire tous les soirs. (Il remonte se coucher.)

 

SCENE 38 - CHAMBRE DES PARENTS : ERIC RESSENT A NOUVEAU DE LA COLERE.

ERIC : A son âge, il sait très bien ce qui est bien et mal. Il sait où ses actes peuvent le mener. Mais ça ne fait rien, dès qu'il y a un mauvais choix à faire, boum ! Matt le fait.

ANNIE : Qu'est-ce que ta guitare fait là ? (Aucune réponse.) Chéri, tu avais promis.

ERIC : Oui, je sais, je sais, ça a été plus fort que moi.

ANNIE : C'est courant dans la famille. On dirait que c'est le problème de tout le monde, ici. On sait tous ce qu'on doit faire et malgré les efforts de chacun, il arrive parfois que ce soit plus fort que nous et nous n'y pouvons rien.

ERIC : Et je sais que je ne devrais pas être en colère, mais je n'y peux rien, c'est plus fort que moi.

 

SCENE 39 - DEVANT LA MAISON : JEFF LANCE UN CAILLOU A TRAVERS LA FENÊTRE DE LA CHAMBRE DE MARY ET LUCY. AYANT ENTENDU UN CHOC, MARY L'OUVRE.

JEFF : Je peux te parler une minute ? (Eric ouvre la porte donnant sur le balcon.)

ERIC (à Jeff) : Cinq minutes.

JEFF : Merci.

ERIC (à Lucy) : Et dis à ta soeur que Jimmy doit l'appeler demain.

MARY (en souriant) : Oui, merci.

 

SCENE 40 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : MARY PARLE A LUCY AVANT QU'ELLE NE REJOIGNE JEFF.

MARY : Tu as entendu ce qu'a dit papa ?

LUCY (pour dire oui) : Hu-hum.

MARY : Après l'avoir raccompagné, je trouve que ça tient du miracle.

LUCY : Oui, je sais. Alors, quand est-ce que je pourrais me faire embrasser, à ton avis ?

MARY : Je te le ferai savoir.

LUCY : Oui, mais n'attends pas que je sois grand-mère.

MARY PART REJOINDRE JEFF.

 

SCENE 41 - PORCHE : PENDANT 5 MINUTES, MARY ET JEFF SE PARLENT. CE DERNIER FINIT PAR CONNAÎTRE LA VERITE A PROPOS DES AGISSEMENTS DE MARY.

MARY : Tu t'es bien amusé à cette fête ?

JEFF : Bof ! Ca aurait été mieux si tu avais été là. (Sourire.) Ecoute, Mary, je veux que tu ... je veux que tu saches que je suis désolé de m'être mis en colère après toi parce que tu voulais rester avec Lucy. Je sais qu'elle compte beaucoup pour toi.

MARY : Ouais, c'est vrai, mais ... la vérité, c'est que je me suis servie d'elle comme excuse parce que mes parents n'étaient pas d'accord pour que j'aille à cette fête. Tu sais comment ils sont ?

JEFF : Oh oui ! (Rires.) Tu aurais mieux fait de tout me dire. On serait allés au cinéma ou on aurait fait autre chose.

MARY : Après ce qui s'est passé ce soir, je crois que le cinéma, ce n'est pas pour tout de suite.

JEFF : Je suis persuadé qu'on trouverait quelque chose d'autre à faire.

MARY : Oui, j'en suis persuadée.

AU MOMENT OU ILS S'EMBRASSENT, LUCY PREVIENT MARY.

LUCY (en criant) : Les cinq minutes sont passées.

MARY : Qu'est-ce qu'elle en sait ? (Ils s'embrassent à nouveau.)

 

SCENE 42 - SALON : CHARLES ET JENNY SE METTENT A DANSER ET CHANTER.

CHARLES : (Fredonnement.) Comment tu te sens ?

JENNY : Eh bien, je commence à ressentir la fatigue, mais c'était une merveilleuse journée. Je suis heureuse qu'Annie soit venue nous chercher.

CHARLES : Tu te souviens quand elle était au camp et qu'on a dû la récupérer parce qu'on lui manquait ?

JENNY : Aaah ! Et on lui a appris cette stupide chanson pour lui redonner le moral.

CHARLES (en chantant) : Bonjour, Muddah.

JENNY (en chantant) : Bonjour, Faddah.

CHARLES (en chantant) : Et nous y sommes ... (avec Jenny) au camp Granada. (Fredonnement.)

JENNY : Oooh ! Je suis une femme tellement comblée. Je t'ai, toi et ma fille, Annie ... et cette merveilleuse famille.

CHARLES : Moi, j'ai plus. J'ai tout ça et les pierres de lune.

JENNY : Je t'aime, mon merveilleux compagnon.

CHARLES : Pour des raisons que je dois encore découvrir. Je t'aime aussi très fort.

PENDANT LEURS BAISERS ET LEURS ETREINTES, MATT ARRIVE ET PUIS REPART. JENNY S'EN APERCOIT.

JENNY : Donne-moi une minute. Je reviens.

ELLE LUI FAIT SIGNE ET QUITTE LA PIECE POUR REJOINDRE MATT.

 

SCENE 43 - CUISINE : JENNY ARRIVE DANS LA CUISINE OU MATT EST EN TRAIN DE BROYER DU NOIR.

MATT : Je m'excuse. Je ne voulais pas vous déranger.

JENNY : Oh ! Ca ne me gêne pas du tout d'être dérangée. La vie est remplie de turbulence.

MATT : Oui, je m'en rends compte. Comment tu te sens ?

JENNY : Fatiguée et en même temps, extrêmement heureuse. Et toi alors ? Comment tu te sens ?

MATT : J'ai vraiment fait l'imbécile, ce soir. Et ça m'étonnerait que papa me refasse confiance. Je ne suis un idiot.

JENNY : Hé ! C'est de mon petit-fils dont tu parles comme ça ? Il est loin d'être idiot. C'est seulement un jeune homme de seize ans qui essaie de trouver son chemin.

MATT : Ca va prendre combien de temps ?

JENNY : Eh bien, si tu tiens de ta grand-mère, ça pourrait te prendre euh ... une cinquantaine ou une soixantaine d'année, oui. (Rires.) Tout ce qui compte, c'est de continuer à chercher. Tu t'en souviendras. (Rire.) Oooh ! (Eric arrive.) Bon. Eh bien, maintenant, vu l'heure avancée, si vous voulez bien m'excuser, je vais monter me coucher. Bonne nuit.

MATT : Bonne nuit.

JENNY (se serrant contre Eric) : Il vous adore. Bonne nuit. (Elle repart se coucher.)

ERIC : Bonne nuit.

MATT : Je crois que ... que je ne me suis pas encore excusé pour ce soir.

ERIC : Non, en effet. Et il faut dire que je ne t'en ai pas laissé l'occasion.

MATT : Je te demande pardon, papa. Tout est ma faute. Je suis le dernier des imbéciles.

ERIC : Non, ne dis pas ça. (Etreinte.)

 

LE LENDEMAIN, AU PETIT MATIN ...

 

SCENE 1 - CHAMBRE DES PARENTS : ERIC ET ANNIE DORMENT TRANQUILLEMENT. CETTE DERNIERE VOIT SA MAMAN DANS SES REVES.

JENNY (dans ses rêves) : Je t'aime, Annie. Mais je dois m'en aller, maintenant.

ANNIE SE REVEILLE. ELLE SE REND COMPTE QU'ELLE N'EST PLUS LA.

ANNIE : Maman ? (Elle quitte sa chambre et se dirige dans le couloir.)

 

SCENE 2 - COULOIR : ANNIE CHERCHE TOUJOURS SA MAMAN. ELLE CROISE SON PAPA QUI S'APPRÊTE A LUI ANNONCER CETTE TERRIBLE NOUVELLE.

CHARLES : La mort l'a emportée, Annie. Elle nous a quittés.

ANNIE SE MET A PLEURER TRES, TRES FORT. ERIC, QUI ARRIVE A CET INSTANT, ET CHARLES LA PRENNENT DANS LEURS BRAS.

FIN DE L'EPISODE

Fait par Engelsnad

Kikavu ?

Au total, 17 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Memel51 
19.11.2016 vers 21h

Casey5102 
13.11.2016 vers 22h

naley 
12.11.2016 vers 22h

tixy1 
11.11.2016 vers 21h

bbeymise 
14.10.2016 vers 03h

blady 
02.10.2016 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Mises à Jour du Mois

Mises à Jour du Mois
Le bilan des Mises à Jour de Mois d'Octobre et de Novembre 2016 vient d'être rédigé.  Vous pouvez le...

Sortie AS : Rachel Boston

Sortie AS : Rachel Boston
Hier, 24 Novembre 2016, Rachel Boston a été vu servant de la nourriture au sans-abri lors de LA...

OTS AP : Jessica Biel

OTS AP : Jessica Biel
Le 31 Octobre 2016, Jessica Biel a été vu sur le tournage de son prochain film "Shock And Awe" dans...

Sortie AS : Bryan Callen

Sortie AS : Bryan Callen
Le 30 Octobre 20016, Bryan Callen a participé à l'enregistrement de The "Missi and Zach Might Bang...

Sortie AP : Ashlee Simpson

Sortie AP : Ashlee Simpson
Le 27 Octobre 2016, Ashlee Simpson accompagné de son mari, Evan Ross, a été vu sortant du Concert de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Spécial Couple: Quel est votre couple préféré ?

Total : 12 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:13)

Profites bien tite.

Titepau04 (23:13)

Mais ouiiii !!! J'aime pas le froid!!!

Titepau04 (23:13)

Merciiii !

Sonmi451 (23:13)

Il fait pas hyper froid, il fait bon chez toi, ici fait encore chaud pour la fin novembre

Sonmi451 (23:14)

Moi j'adore, c'est le chaud que j'aime pas. lol

CastleBeck (23:14)

Sonmi : Ce n'est pas que tu n'as pas le temps, car si tu en avais réellement envie, tu trouverais de le temps

Sonmi451 (23:15)

On a pas le temps, on a un temps et c'est ce temps là qu'on a toujours mais on n'en connait pas sa durée et tout le problème est là.

CastleBeck (23:15)

Non, c'est oki aujourd'hui, mais j'aime ni le froid ni le chaud...

stanary (23:15)

Ah je comprends pas comment vous faîtes pour aimer le mauvais temps .

Sonmi451 (23:15)

Mais bien sur, j'ai toujours mon temps. ^^

Titepau04 (23:15)

Tu n'aimes pas le froid??? C'est dommage ça!!!

CastleBeck (23:16)

Un temps, le temps... Tout est question de déterminant tout ça

CastleBeck (23:17)

Le froid,c 'est pas du mauvais temps... Il peut faire froid et soleil...
Moi, j'aime le printemps et l'automne, j'aime pas l'hiver et tout ce qui s'y rapporte (sauf le hockey)!

stanary (23:17)

Non je déteste ça . Sonmi ton avant dernier message n'a aucun sens

Sonmi451 (23:19)

ha non c'est pas pareil le temps personne ne le tiens, c'est quelque chose qui nous fil entre les doigts mais on a tous un temps donné.

Sonmi451 (23:20)

Ca ne veut pas rien dire, c'est de la philo Star' nuance. ^^

CastleBeck (23:20)

Tout à fait d'accord. Il faut s'accorder un temps pour faire ce qu'on veut, comme danser sur la table de ton salon

Sonmi451 (23:21)

J'ai jamais dit que j'avais envie de danser sur la table. lol

CastleBeck (23:21)

Je sais!

Sonmi451 (23:21)

j'ai dit que le jour où on m'entend dire que je m'ennuie, j'irais danser sur la table ^^

Sonmi451 (23:21)

mais heureusement que je prends du temps pour moi hein ^^

stanary (23:22)

Et tu m'enverras la vidéo d'ailleurs ^^

CastleBeck (23:22)

Mais, tu vois, ici, il y a des gens qui prennent les conversations en plein milieu et qu'ils interprètent à leur façon!

CastleBeck (23:22)

(qui)

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play