VOTE | 106 fans |

#101 : Tout va pour le mieux

Dans ce premier épisode, nous faisons la connaissance de toute la famille CamdenSimon, désirant un chien plus que tout au monde; Lucy, une jeune fille frustrée car ses règles ne sont pas encore là; Mary, qui n'a jamais encore embrassé de garçon; Matt, le plus grand des enfants de la famille Camden et enfin les parents, Eric et AnnieMatt fait beaucoup de bêtises, fume. Son père le sait et trouve un moyen radical pour le faire arrêter. Il l'envoie chez Mme Bing qui fait croire à Matt qu'elle a perdu un poumon à cause de la cigarette. La mère d'Annie est en visite avec son mari, et elle annonce qu'elle est atteinte d'une leucémie incurable. Malgré la tristesse, Annie et son mari essaient de ne pas montrer leur tristesse aux enfants. 

Titre VO
Anything You Want

Titre VF
Tout va pour le mieux

Première diffusion
26.08.1996

Matt, Mary & Eric (VO)
Matt, Mary & Eric (VO)

  

Début de l'épisode (VO)
Début de l'épisode (VO)

  

Plus de détails

Écrit par : Brenda Hampton
Réalisé par : Sam Weisman 

Avec

Guests :

Un beau samedi matin, le Reverend Eric Camden et son épouse, Annie, aimeraient dormir tranquillement, mais il n'est pas facile de se détendre quelques instants dans une maison partagée par sept personnes! Avec RuthieSimonLucy et Mary dans le lit des parents, Matt, l'aîné, a bien du mal à leur faire comprendre qu'il faut laisser leurs parents se reposer.

Au moment du repas, Simon se précipite pour dire les grâces et y ajoute « S'il y a vraiment un Dieu, je sais que vous trouverez une manière de m'obtenir le chien que j'avais voulu. »

En attendant, Mary prie Matt de l’aider à s’entraîner au basket-ball mais celui-ci lui dit qu’il a d’autres projets. Après le repas, Mary confesse à Matt qu’elle est plus grande que tous les autres garçons de son âge mais que malgré ça elle n’a jamais embrassé. Elle demande alors à Matt de lui montrer comment embrasser mais celui-ci refuse.

Plus tard, alors que Simon discute avec sa mère au sujet d’avoir un chien, Ericsurprend Lucy la tête à l’envers en espérant que cela lui apportera ses premières règles. Eric essaye de lui parler mais Lucy est trop embarrassée et préfère s’enfermer à clef dans la salle de bain.

Ensuite, Eric a une conversation avec Simon à propos d’avoir un chien ; il lui rappelle les nombreuses fois où Simon a eu un animal et où cela n’a pas été une très bonne expérience. Cependant, Simon affirme qu’il sera cette fois-ci plus responsable. Ericconclut alors avec lui que si un chien errant arrive à la maison, il pourra le garder.

A l’étage, Annie trouve Lucy cachée dans le placard de sa chambre. Lucy lui explique que toutes les autres filles de son âge sont déjà réglées et qu’elle se sent exclue.Annie lui explique alors que pour tout il y a une saison. Quand la nuit tombe, Ericdiscute au sujet de la cigarette avec Matt. Il lui indique que s’il veut se payer ses cigarettes il doit travailler en aidant une vieille dame à faire ses courses.

À l'église le matin suivant Eric commence par coïncidence son sermon par: « Pour tout il y a une saison... » Lucy, paniquée, pense que son père est sur le point de discuter de ses menstruations dans son sermon et quitte l’église en courant.

L’après-midi quand un ami de MattJeff, vient à la maison, Lucy fait tomber un tampon que Mary lui avait donné et prise de honte, s’enfuit de nouveau. Marydemande alors à Jeff s’il veut l’aider à s’entraîner au basket-ball. Lorsque Matt se prépare à partir à son travail, il discute avec Jeff en lui disant qu’il n’aime pas qu’il traîne avec sa sœur.

Quand il arrive au travail, pour conduire la vieille dame du nom de Mme Bink, il la trouve avec un masque à oxygène et toussant terriblement. Lorsqu’elle enlève son masque elle se plaint que Matt soit en retard et cherche alors ses cigarettes. Mattrefuse de l’aider à trouver ses cigarettes, il ne veut pas qu’elle aggrave sa santé.

Mme Bink téléphone à Eric et lui dit que leur petit arrangement pour effrayer Matt au sujet du tabagisme semble avoir fonctionné. Quand Annie rentre du supermarché, elle trouve Simon dans le jardin en compagnie d’un chien qui est miraculeusement arrivé de nulle part. Lorsqu'elle parle à Eric au sujet du chien, elle est choquée d’apprendre que celui-ci ne lui a pas parlé de l’accord qu’il avait passé avecSimon. Le lendemain, lorsque Jeff vient voir MaryMatt l’avertit de ne pas faire n’importe quoi avec sa sœur.

Seulement, il doit partir à l’aéroport chercher les parents d’Annie qui ne vont pas tarder à arriver. Cependant, Annie n’est pas d’accord et pense que Matt n’est pas assez expérimenté pour aller jusqu’à l’aéroport étant donné qu’il a seulement son permis de conduire depuis trois mois. Encore une fois, Eric est le responsable puisqu’il accepte que Matt se charge d’aller chercher les parents d’Annie mais celle-ci est de nouveau en colère après Eric puisqu’il ne lui en avait pas parlé.

Le soir, toute la famille assiste à un dîné merveilleux et lorsque les adultes prennent le dessert et que les enfants jouent dehors, Annie sent que sa mère a quelque chose d’important à lui dire. Elle lui confesse alors qu’elle est atteinte d’une leucémie et que malgré le traitement qu’elle suit et qui ralentit la progression de sa maladie, rien ne pourra la guérir. Eric et Annie sont bouleversés par cette nouvelle.

La mère d’AnnieJenny, ajoute qu’elle ne veut pas subir les traitements difficiles et préfère apprécier ses derniers mois avec ceux qu’elle aime. Pendant ce temps, alors que les enfants jouent avec leur nouvelle chienne HappyMatt dit à Simon qu’il pense qu’elle attend des bébés. Simon le prie de ne pas le dire à leur père.

Alors que les enfants sont heureux à jouer, les adultes préfèrent, eux, ne pas dévoiler la maladie de leur grand-mère pour le moment. 

Fait par Julie

SCENE 1 - CHAMBRE DES PARENTS : ERIC ET ANNIE FONT LA GRASSE MATINEE. TOUT A COUP QUELQU'UN FRAPPE A LA PORTE.

ANNIE : Entrez.

ROSIE (en arrivant) : Bonjour.

ERIC : Bonjour, Rosie. (Elle s'installe sur leur lit.) Fais comme chez toi.

ROSIE : Qu'est-ce que vous faisiez ?

ANNIE : Oooh !

ERIC : Ben ...

ANNIE : On s'apprêtait à se lever.

QUELQU'UN D'AUTRE FRAPPE A LA PORTE.

ROSIE : Entrez.

SIMON (en arrivant) : Bonjour.

ANNIE : Bonjour.

ERIC : Bonjour, Simon.

SIMON : J'étais en train de me demander. Qu'est-ce qu'il y aura au petit-déjeuner ?

ANNIE (en bâillant) : Ca, je n'ai pas encore décidé.

SIMON : Tant pis. J'attendrai.

QUELQU'UN D'AUTRE FRAPPE A LA PORTE.

SIMON : Entrez.

LUCY (en arrivant) : Qu'est-ce que vous faites tous là ?

ERIC : Rien, rien, absolument rien.

LUCY : On mange ? J'ai faim.

SIMON : Moi aussi.

ANNIE : je me lève. J'ai compris.

QUELQU'UN D'AUTRE FRAPPE A LA PORTE.

LUCY : Entrez.

MARY (en arrivant) : Je me demandais où vous étiez passés.

ERIC : Tu vois, Mary ? Nous sommes là.

MARY : Tu veux que je prépare le petit-déjeuner, maman ?

ANNIE : Non, merci, chérie. Je m'en occupe.

UNE DERNIERE PERSONNE FRAPPE A LA PORTE.

MARY : Entrez.

MATT : Salut, tout le monde.

ERIC : Bonjour, Matt.

MATT : Les enfants, on est samedi.

SIMON : Et alors ?

MATT : C'est le jour où maman et papa font la grasse matinée.

LES ENFANTS SORTENT DE LA CHAMBRE EN COURANT.

LUCY : On va se préparer un super petit-déjeuner. (Rires.)

ROSIE : Dormez bien.

ERIC : C'est gentil.

MATT FERME LA PORTE ET LES LAISSE DORMIR.

 

GENERIQUE

 

SCENE 2 - CUISINE : ERIC ET ANNIE PREPARENT LE REPAS ET SE METTENT A TRINQUER ET A S'EMBRASSER. APRES AVOIR TOUT PREPARE, ILS QUITTENT LA CUISINE. SUR SON PASSAGE, ERIC EN PROFITE POUR ETEINDRE LE MAGNETO.

 

SCENE 3 - SALLE A MANGER : ANNIE ET ERIC ARRIVENT AVEC LES PLATS.

ANNIE : Voilà le petit déjeuner.

ERIC : Oh ! Mais c'est sympa de vous lever.

SIMON : Est-ce que je peux dire la prière, maintenant ?

ANNIE (à Matt) : Tu es bien pressé. Tu as un rendez-vous ?

MATT : J'espère que non. J'ai besoin de la voiture.

MARY : Tu avais dit que tu m'aiderais pour mes lancers francs.

SIMON : Je peux y aller, papa ?

ANNIE (à Simon) : Est-ce que tu peux attendre que Rosie soit assise, s'il te plaît ?

LUCY AIDE ROSIE A S'ASSEOIR.

SIMON : Ca y est ? Je peux ?

ERIC LUI FAIT UN SIGNE.

SIMON : Mon cher Dieu, merci pour ce repas. Et si tu existes vraiment, mon Dieu, je sais que tu trouveras le moyen de m'avoir le chien que je voudrais. Amen. (Rire général.) Quoi ?

ERIC : Premièrement, si ça peut te rassurer, Dieu existe vraiment. Et deuxièmement, merci de nous avoir demandé la permission pour obtenir ce que tu veux. Bonne chance.

ROSIE : Bonne chance, Simon.

ANNIE : Si tu veux, nous en reparlerons après le dîner. D'accord ?

SIMON : D'accord, maman.

MARY : Tu peux t'entraîner avec moi pendant une petite demie heure ?

MATT : Tu es en troisième et tu fais sport-études. Je ne pourrais rien faire de plus pour toi.

MARY : Mais j'ai raté deux lancers francs, hier soir. Deux.

ERIC : Tu as le temps, Matt.

ANNIE : Hm ... Je pensais que vous alliez jouer au billard.

MATT : Papa va jouer au billard et moi, je vais vivre ma vie. Je sors.

ERIC : Tu sors ce soir ? Et avec qui ?

MARY : Une étudiante. Une fille qui a un an de plus que lui.

ANNIE (à Mary) : Chérie, quand tu auras l'âge de Matt, tu pourras sortir avec des garçons plus âgés que toi.

MARY : Je ne trouve pas ça juste, maman. Tous les garçons de mon âge sont des nuls.

SIMON : Je crois que le chien est le meilleur ami de l'homme après Dieu.

ANNIE : Après le dîner, Simon.

ERIC : Matt, je voudrais te parler et je voudrais aussi jouer au billard.

MATT : C'est un choix très difficile.

ERIC : Ah bah ... pas du tout. Je te propose un marché. On fait une partie. Si tu gagnes, on ne discute pas et si c'est moi qui gagne, en revanche, on discute.

MATT (en soupirant) : Je ne t'ai pas battu une seule fois.

ERIC : Ben, justement.

ANNIE : C'est gentil d'aider ta petite soeur comme ça, Lucy. Merci.

ERIC : Tu as l'air d'avoir beaucoup grandi depuis quelque temps.

LUCY (en colère) : Ca fait longtemps que je ne suis plus une petite fille. Je veux manger dans ma chambre.

ERIC : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

LUCY : Très bien. (Elle quitte la table.)

ERIC : J'y vais.

ANNIE : Non, laisse-la.

SIMON (à Rosie) : Entre nous, si on avait un chien, il pourrait manger ça.

 

SCENE 4 - CUISINE : ANNIE EST OCCUPEE A REPARER LE BROYEUR.

ANNIE (en se cognant la tête) : Aïe ! Oh zut !

ERIC : Dis donc, tu ne crois pas qu'on pourrait se débarrasser des ordures en faisant comme nos ancêtres, en les jetant à la poubelle ?

ANNIE : Non non, je vais le réparer. Ce n'est qu'un broyeur. Hm !

ERIC : Tu es très belle comme ça.

ANNIE : Oh ! Je t'en prie. J'ai le visage tout couvert de graisse. (Ils s'embrassent.) Tu as déjà vu un broyeur ?

ERIC : J'irai au bout du monde avec toi. Aaah !

ERIC ET ANNIE METTENT LEUR TÊTE SOUS LE BROYEUR.

ANNIE : Tiens, c'est exactement là.

ERIC : Quand est-ce que t'as appris la plomberie ? Ce n'était pas quand tu attendais Simon ?

ANNIE : Non, non, l'électiricité et la plomberie, c'était Mary. Simon, c'était la cuisine régionale.

ERIC : On est tranquille, ici.

PENDANT QU'ILS S'EMBRASSENT, SIMON ARRIVE DISCRETEMENT.

SIMON : Entre nous, un chien, c'est beaucoup moins embêtant qu'un bébé.

AYANT ENTENDU SIMON, ERIC SE COGNE LA TETE EN VOULANT SE RELEVER.

ERIC : Ah ! Oh !

ANNIE (à Eric) : Tu préfères parler chien avec Simon ou puberté avec Lucy ?

SIMON : Est-ce que je peux avoir un chien, s'il vous plaît ?

ERIC : Je choisis la puberté.

ANNIE : D'accord.

SOUDAIN, LE TELEPHONE SONNE. SIMON LE PASSE A ANNIE.

ANNIE : Allô ? ... Bonjour, maman. Ca va ?

 

SCENE 5 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : ROSIE ENTRE DANS LA CHAMBRE DE MARY ET LUCY, ELLE VOIT CETTE DERNIERE FAIRE LE POIRIER.

ROSIE : Qu'est-ce que tu fais ?

LUCY : J'essaie de devenir une femme, alors, fiche-moi la paix.

ROSIE : Faire le poirier, ça aide à devenir une femme ?

LUCY : C'est Mary qui me l'a dit. Ca te va ?

ROSIE : Ca me va.

ERIC ARRIVE, L'AIR ETONNE.

ERIC (à Rosie) : Qu'est-ce qu'elle fait ?

LUCY : Papa ! Laisse-moi passer.

A CE MOMENT, ELLE COURT S'ENFERMER DANS LA SALLE DE BAIN.

ROSIE : Elle essaie de devenir une femme.

ERIC (en frappant la porte de la salle de bain) : Lucy ! C'est ton père. Tu t'en souviens de moi ? Celui qui t'a offert par erreur un mannequin en tenue d'Adam complet. T'as pas oublié ? Ecoute, il y a bien assez de sujets délicats entre toi et moi. Alors, parlons-en. Encore que celui-ci ne soit pas si délicat. Tiens, à propos, est-ce que tu n'aurais pas commencer à avoir tes règles ? Oui, parce que quand j'avais ton âge, la seule question ...

LUCY (en lançant un objet à travers la porte) : Va-t-en !

ERIC EST SOUS LE CHOC APRES AVOIR ENTENDU UN COUP SEC. IL REGARDE ROSIE FAIRE LE POIRIER COMME LUCY.

ERIC : Oh mon Dieu ! Mon Dieu ! Mon Dieu !

 

SCENE 6 - CUISINE : SIMON PARLE A SA MAMAN DE SON DESIR D'AVOIR UN CHIEN, EN ESPERANT QU'ELLE FINIRA PAR L'ACCEPTER.

SIMON : Le problème, c'est que j'ai été le bébé pendant longtemps et je regrette l'époque où on s'occupait de moi.

ANNIE : Hu-huh ...

SIMON : C'est une chose qu'un chien peut me donner. Je ne vous embêterai plus. Tu comprends ?

ANNIE : Très bien.

SIMON : Je lui donnerai à manger, je le promènerai et ça ne vous posera aucun problème. Je t'assure.

ANNIE : Chéri, ne te fatigue pas. Tu as beau tenté de me convaincre, ton père et moi en avons déjà parlé. Notre décision est prise. On ne veut pas de chien.

SIMON : Heureusement pour moi, t'es peut-être d'un avis contraire.

 

SCENE 7 - JARDIN : PENDANT QUE MARY JOUE AU BASKET, MATT EST EN TRAIN DE FUMER.

MARY (en arrivant) : T'es fou de faire un truc pareil. Tu vas te faire repérer.

MATT : Ca m'étonnerait. Crois-moi, il ne se doute de rien. Et puis, j'ai un truc absolument infaillible. (comme un spray mentholé pour cacher son haleine de tabac.) Indescellable. (Puis, il regarde Mary jouer.) Tu lances bien. C'est une histoire de garçon ?

MARY : Si c'était le cas ?

MATT : C'est ça ?

MARY : Peut-être.

MATT : Alors, c'est un garçon ?

MARY : Non, je n'ai pas de petits copains. Et tu sais pourquoi je n'ai pas de petits copains ?

MATT : Oui, parce que tu es grande, et que les ... les garçons de ton âge sont plus petits.

MARY : Exact. Et c'est sûrement ça qui rend les choses difficiles, et même impossibles.

MATT : Quelles choses ?

MARY : Par exemple, si je pouvais embrasser un garçon, eh ben, je pourrais cesser de penser à ça et me concentrer sur mon lancer franc.

MATT : Tu peux embrasser un garçon. Pourquoi est-ce que tu ne pourrais pas le faire ? Tu n'as jamais embrassé de garçon ?

MARY : Tu sais, au moment où les filles de ma classe embrassaient les garçons de ma classe, j'étais déjà plus grande que tous les garçons de ma classe.

MATT : Petits ou grands, je ne vois pas du tout l'importance.

MARY : Ca me ferait bizarre d'embrasser un garçon plus petit que moi. Je veux embrasser quelqu'un de plus grand que moi.

MATT : Qui ça ?

MARY : Il n'y a personne.

MATT : Oh si, il y a quelqu'un. Dis-moi qui c'est.

MARY : La question n'est pas là. Ce qui m'ennuie, c'est ... c'est que je saurai absolument pas dans quel ordre faire ça, quelle geste faire, ses mains, les miennes, mon visage et le sien, ses lèvres et mes lèvres ... Je ne veux pas être maladroite. Et donc ...

MATT : Donc ...

MARY : Donc, j'ai pensé ...

MATT : Qu'est-ce que tu as pensé ?

MARY : Que tu pourrais peut-être ...

MATT : Que je pourrais peut-être quoi ?

MARY : Que tu pourrais ... que tu pourrais mon montrer. Tu comprends ? Comme ça, ça me ferait une petite expérience.

MATT : Non, mais tu délires, ou quoi ?

 

SCENE 8 - CUISINE : ERIC ARRIVE DANS LA PIECE OU SONT SIMON ET ANNIE.

ANNIE : J'ai rêvé ou j'ai entendu crier ?

ERIC : Vas-y, j'abandonne. (Ils s'embrassent.)

ANNIE : A propos, maman et papa vont passer nous voir, demain soir.

ERIC : Ils viennent exprès depuis l'Arizona ?

ANNIE : Oui.

ERIC : C'est bon signe, ça ?

ANNIE : Je suppose.

ANNIE MONTE A L'ETAGE. SIMON PARLE A ERIC.

SIMON : Est-ce que grand-mère aime les chiens ?

ERIC : Est-ce que tu te rappelles de ce qui est arrivé aux hamsters que je t'avais donnés ?

SIMON : Ce n'est pas ma faute. Je t'assure. Je n'y suis pour rien.

ERIC : Ah oui, d'accord. Et l'élevage de fourmis ?

SIMON : Elles se sont sauvées.

ERIC : Tu les as laissé tomber.

SIMON : Admettons ...

ERIC : Et le poisson rouge ?

SIMON : Qui peut dire combien ça mange, un poisson rouge ?

ERIC : Ecoute, Simon, un chien, ça exige plus de soins et d'attention que tous ces animaux réunis. Et je pense que tu n'es pas assez responsable.

SIMON : Mais papa, ça fait bien longtemps que c'est arrivé, tout ça.

ERIC : Ca s'est passé dans les 6 derniers mois.

SIMON : Mais je suis un grand garçon, maintenant. Je saurais bien m'en occuper du chien. Je te le jure.

ERIC : Ne jure pas.

SIMON : Pardon, papa. Mais enfin, papa, suppose qu'un chien errant qui serait très joli, qui serait très gentil et qui pourrait se faire tuer n'importe où, n'importe quand et par n'importe qui, un jour par hasard, se retrouve dans notre jardin, qu'est-ce qu'on fait ? On peut le garder ? Il aurait plus de chances de survivre en restant ici avec nous que tout seul dans la rue. S'il te plaît, est-ce qu'on pourrait ?

ERIC : T'es plutôt un bon négociateur, toi. (Il se lève pour s'habiller.) En supposant que par une sorte de hasard, de coïncidence extraordinaire, un chien a la malencontreuse idée de venir vers toi ici dans le jardin de la maison, c'est d'accord. Mais ne t'avise pas de l'attirer toi-même dans notre jardin. (Il s'apprête à partir.) Dis à maman que je serai rentré dans une heure.

SIMON (après qu'Eric soit parti) : Bien joué, mon Dieu ! Maintenant, tout ce que t'as à faire, c'est faire venir un chien dans le jardin et je suis sûr que c'est en ton pouvoir.

 

SCENE 9 - JARDIN : MARY VEUT QUE MATT PUISSE L'EMBRASSER POUR QU'IL FASSE SON EXPERIENCE AVEC LES AUTRES GARCONS.

MATT : Ne m'embrasse pas.

MARY : Mais arrête, je ne vais pas t'embrasser, voyons. Bon, alors, est-ce que je lui touche le visage avec ma main, comme ça ?

MATT : Non, surtout pas. Si quelqu'un doit toucher le visage de l'autre, c'est lui, pas toi.

MARY : D'accord.

MATT (un peu gêné) : Oui, ne fais rien. Je ne sais pas. C'est vraiment indispensable ?

MARY : Oui. Ecoute, reste comme tu es. D'accord. Donc, je ferme les yeux et ensuite ...

ALORS QU'ILS SONT PRETS A S'EMBRASSER, ERIC, FAISANT LES POUBELLES, LES SURPREND.

MATT : Oh papa ! Ce n'est pas du tout ce que tu crois.

ERIC : Tant mieux, ça me rassure. (puis, prenant un air surpris) Mon Dieu ! Mon Dieu !

MARY : Oooh ! Excuse-moi.

 

SCENE 10 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : ANNIE EST A LA RECHERCHE DE LUCY. ELLE SE REND DANS SA CHAMBRE.

ANNIE : Lucy ! Lucy !

LUCY (enfermée) : Je suis là.

ANNIE : Lucy !

LUCY (enfermée) : Je suis là.

ANNIE A FINI PAR SAVOIR OU LA TROUVER ... ELLE S'ENFERMAIT DANS LE PLACARD.

ANNIE (ouvrant la porte du placard) : Qu'est-ce que tu as ?

LUCY : S'il te plaît, dis à papa de ne pas se mêler de mes affaires.

ANNIE : Oh ma chérie ! Il veut simplement que tu ne te sentes pas gênée quand il veut discuter avec toi de certaines choses.

LUCY : Je ne veux parler de ça à personne. Je veux seulement les avoir. Toutes mes copines les ont déjà et je me sens comme une sorte de monstre.

ANNIE : Tu n'es pas un monstre et tu les auras.

LUCY : Et si ça n'arrive jamais ?

ANNIE : Ca arrivera. Je te le promets, ça arrivera. Tu ne sais pas que pour chaque fruit, il y a une saison ? Il y a un temps pour tout et en particuliers, il y a un temps pour ... Enfin, pour toi, c'est important de savoir, c'est que tu dois laisser la nature suivre son cours et ne pas chercher à précipiter les choses.

LUCY : Oui. Merci quand même, maman.

 

SCENE 11 - CLUB DE BILLARD : ERIC EST SUR LE POINT DE TERMINER SA PARTIE DE BILLARD, AFIN DE DISCUTER AVEC MATT.

ERIC : La "trois" dans le coin. (Envoyé !) Ouais ! La "Six" dans le coin. (Envoyé !) Et si je dégageais la "huit", qu'est-ce que t'en penses ? (C'est gagné !) C'est dans la poche ! Allons discuter.

ERIC ET MATT SE RENDENT A LA CAFETERIA DU CLUB. ERIC A L'INTENTION DE DISCUTER AVEC MATT SUR SA CONSOMMATION DE CIGARETTES. EN PASSANT, IL CROISE LE PATRON.

ERIC : Comment ça va, Eddie ?

EDDIE : Bien, merci.

ILS S'INSTALLENT.

LA SERVEUSE (en arrivant) : Ces messieurs vont prendre quelque chose ?

MATT : Non merci.

ERIC : Allons, Matt ! (à la serveuse) Ce sera un café noir pour moi et mon fils, lui, va prendre ... (à Matt) Qu'est-ce que tu fumes, exactement ? Blondes ou brunes ? (à la serveuse) Apportez-nous ce que vous avez.

MATT : Ecoute, papa, je ne fume pas. C'est ma petite amie qui fume.

ERIC : Je t'ai vu fumer, Matt.

MATT : Oui, et alors ? C'était du tabac, ce n'était pas du hash.

ERIC : Ca, ce n'est pas vraiment une excuse, Matt. Voyons, tes cigarettes me  coutent combien, exactement ? Je veux dire en argent de poche. Parce qu'après tout, c'est moi qui paie tes cigarettes. Alors, combien ? 20 dollars ? Très bien, donne-moi 20 dollars.

MATT : Je n'ai que 20 dollars sur moi et je sors, ce soir.

IL LUI DONNE L'ARGENT. LA SERVEUSE ARRIVE AVEC LA BOISSON.

LA SERVEUSE : Voilà !

ERIC : Merci.

MATT : Tiens.

ERIC : Merci. Tu risques de ne pas aller loin avec la voiture. T'as laissé le réservoir presque vide.

MATT : Qu'est-ce que tu crois ? Je n'ai pas de portefeuille rempli de billets.

ERIC : Bienvenue au club. Tu sais comment on gagne de l'argent ?

MATT : Oui, en travaillant.

ERIC : Aaah !

MATT : J'ai cherché pendant tout l'été.

ERIC : Tu as de la chance. Je t'en ai trouvé un. Je me suis dit que si tu pouvais enfin gagner ton argent, tu pourrais acheter toi-même tes cigarettes.

MATT : Tu ne chercheras pas à me convaincre d'arrêter ?

ERIC : Tu penses que je peux ?

MATT : Ca m'étonnerait. Tu attends quoi de moi ?

ERIC : De prendre le travail ... et de tacher de ne pas le lâcher, celui-là.

MATT : C'est tout ?

ERIC : Non. Demain, essaie de venir avec nous. Si tu ne le fais pas pour moi, fais-le au moins pour maman ... A propos, tes cheveux ...

MATT : Je ne me couperai pas les cheveux.

ERIC : Non non, je voulais simplement dire ... Ca te va très bien, comme ça.

 

LE LENDEMAIN ...

 

SCENE 1 - EGLISE : PENDANT LE CHANT DE LA CHORALE, SIMON FAIT SA PRIERE.

SIMON : Mon Dieu ! Sois gentil. Fais qu'un chien entre dans notre jardin, aujourd'hui. C'est tout. Et je te promets que je ne le laisserai pas mourir. Je te le promets.

A LA FIN DU CHANT, ERIC SE JOINT AUX FIDELES. MATT VA ARRIVER PLUS TARD.

ERIC : Bienvenue. Encore une fois, bienvenue à tous. Je voudrais vous lire un passage de l'Ecclesiaste. Même si ça ressemble aux paroles d'une chanson des Byrds, c'est bien un passage de l'Ecclésiaste. Pour chaque fruit, il y a une saison.

EN ENTENDANT CE PASSAGE, LUCY QUITTE BRUSQUEMENT L'EGLISE.

ANNIE : Je vais voir ce qu'elle a. (à Mary) Occupe-toi de Rosie.

PUIS, ANNIE PART S'OCCUPER DE LUCY.

ERIC : Peut-être, mes enfants entendent-ils trop de ce genre de chose à la maison ? (Rire.)

 

SCENE 2 - CHAMBRE DES PARENTS : EN RENTRANT A LA MAISON, ANNIE PARLE A ERIC DE L'ATTITUDE DE LUCY.

ANNIE : J'ai utilisé le même passage pour la rassurer quant au fait qu'elle n'avait toujours pas ces règles. Elle a cru que tu allais parler de ça devant toute l'église.

ERIC : Aaah ! Comment peut-elle imaginé ça ?

ANNIE : Mais parce qu'elle a douze ans et qu'elle est un peu désorientée.

ERIC : Je vais aller lui parler. Où est-ce qu'elle est ?

ANNIE : Eh bien, Mary l'emmène courir. Elle lui a dit que ça l'aiderait.

ERIC : Eh bien, quand elle rentrera, je lui parlerai.

ANNIE : Pourquoi ? Pourquoi est-ce que tu veux lui parler ?

ERIC : Parce que c'est le conseil que je donnerai au père de n'importe quelle adolescente qui se sentirait perturbé devant ce phénomène absolument normal, merveilleux, par lequel elle va devenir une femme.

ANNIE (en riant) : Ha ha ! Mais enfin, est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis ?

ERIC : Quoi ?

ANNIE : Mais voyons, ce phénomène n'est pas si merveilleux. Il est aussi particulièrement angoissant, troublant. C'est tout, sauf merveilleux.

ERIC : Hum ... Vraiment ?

ANNIE : Comment ça, vraiment ? Mais oui, écoute, je crois que tu devrais essayer d'être moins directe avec elle.

ERIC : C'est plus fort que moi, je ... je ne sais pas lui parler. Enfin, Mary n'a jamais été comme ça.

ANNIE : Lucy n'est pas Mary. Lucy est beaucoup plus sensible qu'elle. Elle ne seras jamais comme sa grande soeur. Ce n'est pas elle qui me demandera un jour d'aller à la pharmacie et d'acheter une boîte bleue et blanche de protections taille standard.

ERIC : S'il te plaît, laisse-moi rêver un peu.

MAIS ANNIE NE PEUT S'EMPÊCHER DE RIRE.

 

SCENE 3 - CHAMBRE DE MARY ET LUCY : MARY CONSEILLE A LUCY DE FAIRE DU JOGGING POUR SE CHANGER LES IDEES.

LUCY (désespérée) : Jamais plus je n'oserai me montrer en public, jamais.

MARY : Oooh ! N'exagère pas. Change-toi vite, maintenant et viens courir avec moi. Ca te fera du bien.

LUCY : Le poirier, aussi, tu me disais que ça allait m'aider.

MARY : Et alors ?

LUCY : Alors, il ne s'est rien passé. Je vais devoir rester dans cette maison pendant toute ma vie et me résoudre à devenir une vieille fille.

MARY : Tu ne pourras pas. Ce n'est pas notre maison. Elle appartient à l'église. Un jour, quelqu'un va te mettre dehors. Alors, tu ferais mieux de t'en aller d'ici, tout de suite.

LUCY : Tu penses que la dame qui a légué cette maison à l'église aurait pu être folle ? Peut-être, son fantôme est encore là. Je suis peut-être possédée.

MARY : Mais non, tu as simplement le syndrome prémenstruel.

LUCY : Tu crois ?

MARY : J'en suis absolument convaincue. Allez ! Change-toi en vitesse.

LUCY : D'accord, mais peut-être que je devrais prendre quelque chose avec moi au cas où, on ne sait jamais.

MARY : Rassure-toi, on ne va pas s'éloigner de la maison. On sera juste à deux minutes, si tu veux rentrer.

LUCY : N'empêche que ça peut arriver, n'est-ce-pas ?

MARY OUVRE LE TIROIR DE SA COMMODE ET LUI DONNE UN TAMPON.

MARY : Tiens !

LUCY : Merci.

MARY : Peut-être que tu es possédée. (Rires.)

 

SCENE 4 - ENTREE DE LA MAISON : ROSIE EST ASSISE SUR LA RAMPE D'ESCALIER. ERIC ARRIVE.

ROSIE : Papa, quand est-ce que maman va nous faire à manger ?

ERIC : Mais pourquoi ce ne serait pas moi, aujourd'hui ?

ROSIE : Toi, tu fais moins bien la cuisine.

ERIC : Qui dit que je suis mauvais cuisinier ?

ROSIE : Oh ! Personne, parce qu'on voudrait pas te vexer.

SIMON ARRIVE EN COURANT.

ERIC : Hein ? Dis-donc, Simon, tu veux déjeuner ?

SIMON : Non, merci. Je monte au grenier. Là-haut, je pourrai voir s'il n'y a pas de chien errant par ici. Tu comprends ? C'est dimanche. Et à l'église, j'ai demandé au bon Dieu de m'en envoyer un.

ERIC : Tu sais, il se peut que Dieu aussi pense que t'es pas suffisamment responsable pour avoir un chien.

SIMON : Papa, je crois que si Dieu existe, il me connaît un petit peu mieux que toi et donc, il sait parfaitement que je suis quelqu'un de responsable.

ERIC : Très bien, comme tu voudras.

ERIC ET ROSIE QUITTENT LA PIECE. ALORS QUE SIMON S'APPRETE A ALLER AU GRENIER, IL CHANGE D'AVIS ET.

SIMON (en descendant) : D'un autre côté, si je mangeais un petit morceau avant, je pourrais tenir plus longtemps. (en courant vers la cuisine) Papa ! Attends-moi !

 

SCENE 5 - DANS LA RUE : LUCY ET MARY FONT DU JOGGING.

LUCY : Vas moins vite.

MARY : On ne va pas vite.

LUCY : Je n'arrive pas à te suivre.

MARY : Si, tu peux.

LUCY : Mais je ne peux rien faire du tout, je suis un monstre.

MARY : Tu n'es pas un monstre, tu es juste un peu fofolle. Allez, un peu de courage, Lucy. Un petit effort.

LUCY : Oh ! Je suis fatiguée.

MARY : Un peu plus vite, s'il te plaît.

LUCY : Je ne peux pas aller plus vite. Je te l'ai dit.

MARY : Si, tu peux aller plus vite.

LUCY : Non, je ne peux pas aller plus vite.

MARY : Allez ! Allez ! Dépêche-toi.

EN COURANT, MARY FAIT UN ACCROCHAGE. EN FAIT, ELLE TOMBE SUR JEFF.

MARY : Jeff, excuse-moi. Je suis désolée.

JEFF : Ce n'est rien, ce n'est pas de ta faute.

MARY : Je ne t'ai pas fait mal ?

JEFF : Non non, tu m'as renversé. Oh ! Ce n'est pas de ta faute.

MARY : Voyons ! Bien sur que si, c'est de ma faute. Je ne regardais pas où j'allais.

JEFF : Tiens ! Bonjour, Lucy. Je ne savais pas que tu aimais courir.

LUCY : Euh ... si, j'adore ça.

JEFF : J'allais justement voir Matt. Il a dit qu'il avait un nouveau job.

MARY : Oui, c'est papa qui le lui a trouvé.

JEFF : Génial !

MARY : Dis-moi, puisque Matt est occupé ailleurs, peut-être que tu pourrais m'aider à améliorer mon lancer franc. Si tu as le temps.

LUCY MET SA MAIN DANS LA POCHE DE SON SHORT. ELLE FAIT TOMBER LE TAMPON. JEFF LE REGARDE. MARY LE RAMASSE DISCRETEMENT ET LE MET DANS SA POCHE. LUCY, HONTEUSE, S'EN VA EN COURANT.

MARY : Alors, tu viens ou tu viens pas ?

JEFF : Si si, je viendrai.

MARY : 7 heures, ce soir.

MARY QUITTE JEFF ET ESSAIE D'ATTRAPER LUCY.

MARY : Lucy ! Attends.

 

SCENE 6 - CUISINE : PENDANT LE DEJEUNER, SIMON EST ENCORE EN TRAIN DE PARLER CHIEN.

SIMON : Tu sais, le beurre de cacaouette, c'est mauvais pour les chiens. Ca leur colle au palet, après, ils peuvent s'étouffer avec.

ERIC : Intéressant.

MATT (en arrivant) : A quelle heure je suis censé me présenter chez la vieille dame ?

ERIC : D'ici une demi-heure et elle s'appelle Mme BINK. Et je te rappelle que cette personne est une des mes paroissienne préférée, alors euh ... aie un peu de respect pour elle.

MATT : Pour cinq dollars de l'heure, tu parles.

ERIC : Elle a besoin d'un petit coup de main pour faire ses courses et tu peux conduire sa voiture, une Mustang 70 décapotable.

MATT (recevant un verre de lait) : Ouais ! C'est supercool !

ERIC : Si jamais tu perds ce travail, tu me devras 6 mois de présence à l'église le dimanche.

MATT : Ca n'arrivera pas.

ERIC : J'espère.

MATT : Dis-moi, papa, tu te souviens de ... de cette conversation qu'on a eue avec toi et maman à propos des hommes et des femmes ?

ERIC : Un des plus intéressants souvenirs de ma vie.

MATT : Eh bien, vous devriez avoir la même conversation avec Mary.

ERIC LE REGARDE FROIDEMENT.

 

SCENE 7 - DANS LA RUE : MARY ET LUCY CONTINUE LEUR JOGGING ET FINISSENT PAR SE RACONTER DES HISTOIRES.

LUCY : Tu crois qu'il savait que c'était un tampon ?

MARY : Quelle importance !

LUCY : Décidément, je me déteste.

MARY : Qu'est-ce que tu vas faire ? Te cacher tous les mois comme une espèce de femme des cavernes, c'est ça ?

LUCY : Oui, et je me ferai dispenser de gym.

MARY : Est-ce que tu trouves Jeff mignon ?

LUCY : Oh ! Laisse tomber. Ils ne te laisseront jamais sortir avec lui, crois-moi.

MARY : Ouais, je sais, mais tu le trouves mignon, non ?

LUCY : Oh ! Ce n'est pas mon genre.

MARY : Ah bon ? Et c'est quoi ton genre ?

LUCY : Le prince Charles.

MARY : Lui, c'est un snob.

LUCY : Ca, c'est seulement l'homme public, tu sais. Mais je suis sûre que c'est quelqu'un de sensible et timide.

MARY : Oui. Il est bientôt célibataire. (Rires.)

 

SCENE 8 - CUISINE : MATT EST EN CONVERSATION AVEC SES PARENTS A PROPOS DE JEFF ET MARY.

MATT : Ce que je ne veux pas, c'est qu'elle embrasse le premier venu rien que pour satisfaire sa curiosité.

ERIC : Nous comprenons.

MATT : Personnellement, je la trouve jeune pour se préoccuper de ce genre de chose.

ERIC : Ouais.

ANNIE : Je vous en prie. Cet enfant a 14 ans. Il est normal qu'elle ait envie qu'on l'embrasse. D'ailleurs, je pense qu'on devrait la laisser sortir avec des garçons plus vieux qu'elle.

MATT : Mais ce serait de la folie. Tu ne sais pas de quoi les garçons de mon âge sont capables.

ANNIE (en quittant la table) : J'en ai entendu suffisamment pour aujourd'hui. Je vais te déposer chez Mme Bink. Et Matt, n'oublie pas que ce soir, grand-mère et grand-père seront là, alors sois rentré à la maison à l'heure du dîner.

MATT : Maman, je tiens à être là. Je les aime bien, tu sais.

ANNIE SOURIT. MATT S'EN VA.

ERIC (à Annie) : Dis-donc, comment se fait-il qu'ils aiment tes parents et pas les miens ?

ANNIE : Les miens sont mieux.

ERIC : Ah oui. Hm ...

 

SCENE 9 - JARDIN : SIMON EST OCCUPE A APPRENDRE A ROSIE A JOUER AU CHIEN. C'EST SIMON LE MAÎTRE ET ROSIE LE CHIEN.

SIMON : Ecoute-moi et fais ce que je te dis. Regarde ... regarde ... Assis. (Rosie, assise) Maintenant, parle.

ROSIE : Wouh ! Wouh !

SIMON : C'est bien, le chien. Maintenant, suis-moi. Au pied !

ROSIE (suivant Simon en courant) : Wouh !

SIMON : Au pied !

ROSIE : Wouh ! Wouh !

LES DEUX ENFANTS ACCROCHENT MATT SUR LEUR PASSAGE. CELUI-CI SORT DE LA MAISON POUR SE RENDRE A SON TRAVAIL. EN PASSANT, IL CROISE JEFF.

MATT (en lui lançant un ballon) : Salut, vieux, comment ça va ?

JEFF : Oh ! Bien. Très bien. C'était comment, hier soir ?

MATT : Ca doit rester entre elle et moi.

JEFF : Je demandais ça comme ça. Hé ! J'ai croisé ta soeur. Mary m'a demandé de l'aider. On a rendez-vous tout à l'heure.

MATT : C'est hors de question.

JEFF : J'irai.

MATT : Non, pas question.

LUCY ET MARY ARRIVENT.

JEFF : Hé ! Mary !

LUCY SE SAUVE.

MATT (à Mary) : Jeff n'est pas libre, ce soir.

JEFF : Je ne suis pas libre ?

MARY : Matt, occupe-toi de tes affaires. D'accord ?

ELLE RENTRE A LA MAISON.

JEFF : Mais qu'est-ce qui te prends ?

MATT : C'est ma soeur, Jeff. Tu ne vois pas ce que ça veut dire ?

ANNIE SORT DE LA MAISON.

ANNIE : A la voiture, Matt. Je vais te déposer. Bonjour, Jeff.

JEFF : Bonjour.

MATT ENTRE DANS LA VOITURE.

MATT : Ne l'oublie pas, Jeff.

ANNIE (en démarrant sa voiture) : Ta ceinture.

 

SCENE 10 - SALON : ERIC EST OCCUPE A LIRE SON JOURNAL.

MARY (en arrivant) : Ca va, papa.

ERIC : Ca va.

MARY : Je peux prendre quelques journaux ?

ERIC : Ouais. Dis-donc, je voudrais que nous parlions de quelque chose ensemble.

MARY : Je t'écoute.

ERIC : Voilà. Ta mère et moi, nous avons remarqué à quel point tu étais devenue responsable. Nous sommes très fiers de toi. C'est pourquoi nous pensons que finalement, le moment est venu de revoir cette petite règle que nous t'avions imposée de ne sortir qu'avec des garçons de ton âge.

MARY : Quoi ?

ERIC : Oui. Donc, tu peux sortir maintenant avec un garçon d'un an ou deux plus âgé.

MARY : Matt t'a encore tout raconté ?

ERIC : Euh ...

MARY (en colère) : Je le déteste.

TRES EN COLERE, ELLE QUITTE LA PIECE EN COURANT.

 

SCENE 11 - PRES DE CHEZ Mme BINK : ANNIE DEPOSE MATT DEVANT LA MAISON DE Mme BINK (PRENOMEE GLADYS). MATT SORT DE LA VOITURE.

ANNIE : A tout à l'heure, mon chéri.

IL LUI FAIT SIGNE, SE MET DEVANT LA MAISON DE GLADYS ET FRAPPE A SA PORTE.

GLADYS (en ouvrant la porte et retirant son masque respiratoire) : Mais ... mais où diable étiez-vous passé ? (Bruit de toux.)

 

SCENE 12 - CHEZ Mme BINK : GLADYS FAIT ENTRER MATT.

GLADYS (en toussant) : Où sont mes cigarettes ?

MATT : Vous feriez mieux de respirer un peu d'oxygène.

GLADYS : Quoi ? Vous voulez faire sauter la maison et moi par-dessus le marché ? Je ne peux pas fumer et utiliser la bouteille d'oxygène en même temps. (Bruit de toux.) Aidez-moi à trouver mes cigarettes au lieu de rester planter là.

MATT : Mais vous n'avez pas perdu un poumon ?

GLADYS : Je ne vois pas en quoi cela vous regarde, mon garçon. Franchement.

MATT : Excusez-moi.

GLADYS (en toussant) : Je croyais que vous étiez vous-même fumeur.

MATT : Euh ... eh bien, c'est-à-dire que ...

GLADYS : Est-ce que vous avez des cigarettes ? (Bruit de toux.)

 

SCENE 13 - COULOIR : MARY S'ASSIED PRES DE LA PORTE DE LA SALLE DE BAIN. ROSIE ARRIVE ET SE JOINT A ELLE.

ROSIE : Qu'est-ce que tu fais ?

MARY : Chut !

LUCY (entendu dans les toilettes) : Ouais !

MARY : Ha ha !

 

SCENE 14 - EN VOITURE : MATT CONDUIT LA VOITURE DE Mme BINK.

GLADYS (en toussant) : Pourrait-on rouler plus vite, s'il vous plaît ?

MATT : Je ne veux pas qu'on me colle une amende.

GLADYS : Ne vous en faites pas, je la paierai.

MATT : Non, je regrette. Je veux garder mon permis de conduire.

GLADYS (en hurlant) : Arrêtez-vous ! Arrêtez-vous ! Il y a un drugstore.

MATT : Je vous rendrai votre argent mais ne comptez pas sur moi pour vous acheter des cigarettes, alors que vous n'avez qu'un poumon et sous êtes sous assistance respiratoire.

GLADYS : Vous n'êtes qu'un petit hypocrite. (Bruit de toux.)

 

SCENE 15 - COULOIR : MARY ET LUCY SE METTENT A SAUTILLER.

MARY : Je ne te l'avais pas dit.

LUCY : Si, tu me l'avais dit.

ROSIE : Dites-le-moi ! Dites-le-moi !

LES TROIS FILLES VOIENT LEUR PAPA A L'ETAGE. MARY ET LUCY, ENTENDANT SON PAS, ARRETENT DE SAUTER.

ROSIE : Salut, papa.

MARY (à Lucy) : Va lui dire.

LUCY ACCOURT VERS SON PAPA POUR LUI ANNONCER LA BONNE NOUVELLE. ELLE NE SAIT PAS OU COMMENCER.

ERIC : Alors ? Je voudrais simplement savoir si des félicitations sont oui ou non de rigueur ? 

LUCY : (Oui de la tête)

ERIC : Alors, toutes mes félicitations, Lucy ! C'est un jour important, je crois ? Tu sais ce que je penses ? Eh bien, je pense que toi, Mary et maman, vous devriez aller au restaurant demain soir pour fêter l'évènement. Rien que vous trois. Les femmes de la maison. C'est moi qui invite.

LUCY SERRE LA MAIN DE SON PAPA ET LE PREND DANS SES BRAS.

LUCY : Papa ?

ERIC : Oui, chérie.

LUCY : Quand maman sera rentrée, tu pourras m'acheter quelque chose à la pharmacie ?

ERIC : Sans aucun problème.

LUCY RIT ET S'EN VA. UNE SECONDE APRES, ELLE REVIENT EMBRASSER SON PAPA ET REPART DEFINITIVEMENT. CE DERNIER ENTEND DES ECLATS DE RIRE.

 

SCENE 16 - GRENIER : PUIS, ERIC MONTE AU GRENIER. IL APERCOIT SIMON, AVEC LES JUMELLES, REGARDANT A TRAVERS LA LUCARNE.

ERIC : Tu es encore là ? 

SIMON : (Pas de réponse)

ERIC : Tu ne veux pas qu'on aille s'acheter une glace ? 

SIMON : Non, merci.

ERIC : Il est possible, un jour, quand tu seras plus grand, qu'un chien vienne ici.

SIMON : Je voulais qu'il vienne aujourd'hui.

ERIC : Simon, il arrive parfois ... qu'on n'ait pas ce qu'on devrait avoir.

SIMON : Oui, je sais,  mais j'aurais bien aimé d'avoir ce que je veux, juste aujourd'hui.

ERIC : Ouais.

ERIC QUITTE LE GRENIER. SIMON CONTINUE A OBSERVER. N'APERCEVANT AUCUN CHIEN, IL SOUPIRE.

 

SCENE 17 - SALLE DE BAIN : MARY SE RAFRAÎCHIT LE VISAGE. SOUDAIN, MATT FRAPPE A LA PORTE AFIN DE LUI REGLER DES COMPTES.

MATT : Mary !

MARY : Toi, va-t'en !

MATT (frappant une fois de plus) : Ca va ! Laisse-moi entrer.

MARY LUI OUVRE ET LE REPOUSSE.

MATT : Hé ! Hé ! Mais enfin, qu'est-ce qui te prend ?

MARY : T'es un mouchard.

MATT : Oui, tu parles ! Pour ce que ça m'a rapporté. Ce n'est pas parce que tu peux sortir avec des garçons plus âgés que tu peux sortir avec mes copains.

MARY : Je ne peux pas.

MATT : Tu ne peux pas ?

MARY : Tu crois ça ?

MATT : Oui, je le crois.

MARY LE REPOUSSE A NOUVEAU.

 

SCENE 18 - CHAMBRE DES PARENTS / CHEZ Mme BINK : ERIC, PLONGE DANS SA LECTURE, RECOIT UN APPEL.

ERIC : Allô ?

GLADYS : Bonjour, c'est Mme Bink.

ERIC : Bonjour. Comment ça s'est passé ?

GLADYS : Votre fils n'y a vu que du feu. Vraiment. Je ne m'étais pas amusée comme ça depuis des années. (à l'employé) Merci.

L'EMPLOYE REPART AVEC LA POMPE A OXYGENE ET LE MASQUE RESPIRATOIRE.

GLADYS (à Eric): Je vais vous envoyer la facture pour l'oxygène ?

ERIC : C'est ça ! Envoyez-la et je vous rappelle dans la semaine. Merci.

IL RACCROCHE.

DU COTE DE CHEZ Mme BINK, CELLE-CI CONSTATE LE MONTANT DE LA FACTURE TROP ELEVE. ELLE L'APPELLE L'EMPLOYE.

GLADYS (en hurlant) : Vous êtes sûr que vous ne vous êtes pas trompé dans le total ? C'est normal, ce supplément ?

L'EMPLOYE : Oui, madame.

DU COTE DE CHEZ LES CAMDENS, ERIC ENTEND DES ABOIEMENTS. IL SE LEVE ET REGARDE PAR LA FENETRE.

 

SCENE 19 - PALIER : ERIC ET MATT SE CROISENT.

MATT : Papa ! J'arrête de fumer.

ERIC (en dévalant les escaliers) : Félicitations !

MATT : Et j'ai été viré.

ERIC : Alors, on se verra à l'église.

ANNIE ENTRE DANS LA MAISON ET CROISE ERIC.

ANNIE (énervée) : Eric ! Ah ? Tu es là ? Ecoute, je ne sais pas ce qui m'a pris ...

ERIC : Annie ! Qu'est-ce que tu as fait ?

ANNIE : Eh bien, je suis allée à la fourrière et c'était juste pour jeter un coup d'oeil et ...

ERIC : Ce n'est pas un endroit où il faut jeter un coup d'oeil.

 

SCENE 20 - GRENIER : SIMON EST OCCUPE A JOUER AVEC SES PETITS SOLDATS ET SES INDIENS. QUELQUES SECONDES PLUS TARD, IL EST ALARME PAR DES ABOIEMENTS. IL APERCOIT MÊME UN CHIEN A TRAVERS LA LUCARNE.

SIMON : Euh ... (en hurlant) Reste où tu es ! Ne bouge pas. (en dévalant les escaliers) Maman ! Papa ! Venez ! C'est incroyable ! Venez voir ! Maman ! Allez, venez ! Venez ! C'est un miracle.

SIMON ET SES PARENTS SORTENT DE LA MAISON EN COURANT.

SIMON (en s'approchant du chien) : Ouais ! (prenant le chien dans ses bras) C'est vrai, regardez. Dieu existe.

ANNIE : J'ai dit à ce chien qu'on allait voir et que rien n'était décidé. Je l'ai amené de la fourrière. Il n'est pas entré par hasard dans le jardin, donc ...

ERIC : Donc, en dépit du fait ... et ça, je te l'assure, ... que Dieu existe, il n'a strictement rien à voir, mais rien du tout, tu entends, avec ça.

SIMON : Je suis sûr que si. Tu crois que maman aurait pu faire une chose pareille toute seule ?

ERIC REGARDE FROIDEMENT ANNIE.

 

SCENE 21 - CUISINE : ANNIE PREPARE UN GÂTEAU AU CHOCOLAT. ERIC ARRIVE ET LUI VEUT DES EXPLICATIONS AU SUJET DU CHIEN.

ANNIE : Ca va ?

ERIC (froidement) : On peut se parler ?

ANNIE : Oui, de quoi veux-tu qu'on parle ? Tu veux goûter ?

ERIC : Euh ... non, merci.

ANNIE : Oh ! C'est ton gâteau préféré.

ERIC (préoccupé) : Oui ... non, mais ... pas maintenant.

ANNIE : Ca ne va pas ?

ERIC : Notre fils est devant la maison en train de jouer avec un chien ... hmm ... vraiment ... hmm ... adorable.

ANNIE : Aaah ! Il est craquant.

ERIC : Nous étions convenus pourtant ensemble que notre fils était trop jeune et trop irresponsable pour en avoir un et je me sens euh ... je sens, comment dire ? Euh ... Je me sens ...

ANNIE : Tu es fâchée ?

ERIC : Peut-être pas, non non ... Le mot est trop fort. Je ne pense pas que je dirai que suis ... Tiens, un petit peu, peut-être.

ANNIE : Je te comprends tout à fait.

ERIC : Non. Non, ne dis pas ça. Je ne veux pas que tu comprennes et que tu discutes avec moi.

ANNIE : Très bien. Très bien. Allons-y. Discutons-en.

ERIC : Je croyais que nous étions tombés d'accord sur cette question.

ANNIE : Absolument. Et j'admets avoir commis une erreur en allant à la fourrière, c'est vrai. Mais je suis allée là-bas seulement au cas où un jour prochain ...

ERIC : J'aimerais simplement savoir à quel moment tu as flanché.

ANNIE : Quand j'ai su que ce pauvre chien allait être piqué au bout de 24 heures.

ERIC : Oh ! C'était seulement pour ... pour savoir.

 

SCENE 22 - CUISINE : MATT ET MARY SE PRECIPITENT DEVANT LA PORTE. C'EST JEFF QUI PROPOSE A MARY DE JOUER.

MATT (à Jeff) : Quoi ?

JEFF : Je croyais qu'on devait jouer en attendant que vos grands-parents arrivent.

MARY : On y va.

JEFF : Tu ne veux pas venir ?

MATT : Toi ! Ca va ! Ne fais pas de bêtise.

IL FERME LA PORTE.

ERIC : C'était Jeff ?

MATT : Oui. En fait, il n'est pas venu me voir. Il est venu voir Mary.

ERIC : Mary ?

ANNIE ARRIVE EN SIFFLANT.

ERIC : Jeff et Mary ? T'étais au courant, toi ?

ANNIE : Euh ... non. Mais tu sais, ça ne m'étonne pas.

ERIC : Enfin, il ... il est trop vieux pour elle.

ANNIE : M'enfin, il a 16 ans. Il a deux ans de plus qu'elle.

ERIC : Il va sur ses dix-sept ans.

ANNIE (en riant) : C'est un garçon très gentil.

ERIC : Pas si gentil que ça.

ANNIE : Ecoute, remettons notre conversation avec Mary. Attendons qu'elle n'ait plus le bégain pour Jeff. Dans deux semaines, elle en trouvera un autre qui, peut-être, te plaira un peu plus.

ERIC : Euh ...

ANNIE : Quoi ?

ERIC : J'ai déjà discuté avec elle.

ANNIE : Je pensais que nous devions en parler ensemble.

ERIC : Ah oui ? Vraiment ?

ANNIE : Oui.

ERIC : Oh ! C'est vrai. Seulement, j'étais avec elle. Le sujet est venu comme ça de lui-même.

ANNIE : Formidable, chéri. Disons maintenant que nous sommes quittes.

 

SCENE 23 - JARDIN : MARY ET JEFF SONT EN TRAIN DE JOUER. MATT ET ERIC SONT SUR LE POINT DE LES OBSERVER.

JEFF : Ton lancer franc me paraît très bien.

MARY : Tu ne veux pas essayer de me dribbler ?

JEFF : D'accord.

 

SCENE 24 - CUISINE : EN EFFET, MATT LES REGARDE A TRAVERS LA FENETRE. ERIC S'EN APERCOIT.

ERIC : Tu espionnes ta soeur ?

MARY (entendue de loin) : Allez !

MATT : Je veille sur elle, c'est tout ce que je fais.

MARY (entendue de loin) : (Rires.) T'es crevé, ou quoi ?

ERIC (en les observant aussi) : Tu as raison. A deux, on veillera mieux sur elle.

MARY (entendue de loin) : Et hop ! Et hop !

 

SCENE 25 - CHAMBRE DE SIMON ET ROSIE : SIMON MONTRE AU CHIEN SA CHAMBRE.

SIMON : Et ça, tu vois, c'est notre chambre. Ne te fais pas de souci si maman et papa ne veulent pas te laisser dormir ici. Ils finiront par accepter.

ROSIE (en arrivant) : Est-ce qu'il sait faire des tours ?

SIMON : Je ne sais pas.

ROSIE : Je peux lui en montrer ?

SIMON : Vas-y ... Viens par ici, le chien. Maintenant, regarde bien ce que fait Rosie.

ROSIE : Bonjour, je m'appelle Rosie.

SIMON : Est-ce qu'on peut y aller ? Assis.

ROSIE EST ASSISE, LE CHIEN AUSSI.

SIMON : Ca alors ? T'as vu ça ? (Rire.) Attention, celui-là est plus difficile. T'es prête ?

ROSIE : (Oui de la tête)

SIMON : Allez, parle. 

ROSIE : Wouah ! Wouah ! Wouah !

LE CHIEN SE MET A ABOYER AUTANT QUE ROSIE.

SIMON : Bravo ! T'es un bon chien. T'es un bon chien.

ROSIE : Tu ne me dis rien à moi ?

SIMON : Si, t'es une bonne fille, une bonne fille.

ROSIE : Merci.

SIMON : Hé ! Celui-ci est encore plus difficile que les autres. Couché.

ROSIE SE COUCHE, LE CHIEN AUSSI.

SIMON : Allez, roule sur le côté. Roule sur le côté.

ROSIE SE ROULE PAR TERRE. LE CHIEN N'Y PARVIENT PAS ENCORE.

ROSIE : Ce n'est pas difficile. Regarde.

AVEC BEAUCOUP D'EFFORTS, LE CHIEN Y PARVIENT.

SIMON : Wouaw ! Ce chien est un génie. 

ROSIE SE FÂCHE.

SIMON : Quoi ?

ROSIE : (Pas de réponse)

SIMON : T'es pas un génie, toi.

ROSIE : Mais si, monsieur.

SIMON : Bon. D'accord. T'es un génie.

ROSIE : Merci.

 

SCENE 26 - JARDIN : MATT VA TROUVER MARY POUR LUI PARLER DE SA RELATION AVEC JEFF.

MATT : Ca s'est bien passé entre vous deux ?

MARY : Pourquoi tu le demandes ? Tu nous surveillais.

MATT : Il te plaît ?

MARY : Qu'est-ce que ça peut te faire ?

MATT : C'est mon meilleur ami.

MARY : Et après ?

MATT : Un garçon ne sort pas avec la soeur d'un ami.

MARY : Ah oui ? Et pourquoi ça ?

MATT : Parce que ... parce que je ne veux pas que tu souffres.

MARY : Ouais, je sais.

MATT : Tu me paraîs beaucoup trop pressée d'embrasser quelqu'un.

MARY : J'ai déjà attendu 14 ans. Qu'est-ce que tu veux de plus ?

MATT : Mary ! J'aimerais que tu prennes ton temps. Donne-toi un mois si tu en pinces encore pour lui. Dans trente jours, eh bien, on reparlera de tout ça.

MARY : D'accord.

MATT : Trente jours ? Tu attendras ?

MARY : Trente jours de plus ou de moins, il me plaît depuis que j'ai dix ans. Alors ...

ELLE S'ELOIGNE DE MATT, COMPLETEMENT DESESPERE.

 

SCENE 27 - CUISINE : ANNIE MET LES COOKIES DANS LE FOUR EN FREDONNANT.

ERIC (en arrivant) : Bonjour.

ANNIE : Bonjour.

ERIC : Tu sais la meilleure ? Matt a dit qu'il se ferait un plaisir d'aller à l'aéroport chercher tes parents à notre place.

ANNIE (en riant) : Ho ho ho ! Il se ferait un plaisir ?

ERIC : Ouais.

ANNIE : Matt, qui a son permis de conduire depuis deux mois, se fera un plaisir de passer prendre mon père et ma mère et de leur donner quelques sueurs froides en roulant sur trois autoroutes qu'il n'a encore jamais été autorisées à prendre. (Rire.)

ERIC : Je suis sûr que ça ne l'ennuie pas du tout.

ANNIE : Ah ! Mais c'est très amusant. Je rirai bien avec toi, mais il faut que je finisse de préparer le dîner.

ERIC : Dis-moi, Annie, je t'ai déjà dit à quel point j'appréciais que tu fasses la cuisine pour 7 personnes pratiquement tous les soirs de la semaine.

ANNIE : Mon chéri, ne te fatigue pas. Je ne ferai pas l'amour avec toi pendant que mes parents seront là.

ERIC : D'accord.

ANNIE : Mais je t'aime quand même.

ERIC : Je sais, je sais. Enfin, je veux dire, moi aussi, je t'aime.

ANNIE : Oui, c'est ce que j'avais compris. Oh ! A propos, qu'est-ce qui s'est passé avec Mary et Jeff ?

ERIC : Hein ?

ANNIE : Oui, je vous ai vus, toi et Matt. Euh ... tu sais, un garçon va l'embrasser, un jour ou l'autre.

ERIC : J'en suis convaincu, mais je doute fort que ça lui arrive, aujourd'hui.

ANNIE : (Rire)

LUCY (en arrivant) : N'oublie pas, papa.

ERIC : Non non non, je ne vais pas oublier.

LUCY : (Rire)

ANNIE : Je peux emmener Lucy après le dîner, si tu préfères.

ERIC : Non non, c'est le rôle du père de subvenir aux besoin de sa fille, même si c'est pour apporter des tampons.

ANNIE (en riant et en regardant sa montre) : Et merci d'aller chercher mes parents. C'est bientôt l'heure.

ERIC : Ah ! Oui.

PUIS, IL VOIT ANNIE FAIRE LA GRIMACE.

ERIC : Quoi ?

ANNIE : Où est Matt ?

ERIC : Hum ... il est sûrement devant la porte 3, en ce moment.

ANNIE : Quoi ?

ERIC : Je ne savais pas que tu ne voulais pas qu'il aille à l'aéroport. Excuse-moi.

ANNIE : Hum ... écoute, Eric, il faut que nous ayons une conversation à propos des enfants. Il faudrait qu'on se mette tous les deux d'accord sur certaines règles et qu'on essaie de les respecter.

ERIC : D'accord. Peut-être ce soir, avant de dormir ? Au moins, ça fera une occupation.

ANNIE : Oui. Et pas seulement aujourd'hui. Pendant plusieurs soirs. Hm ?

ERIC : Aaah !

 

SCENE 28 - SALLE A MANGER : DURANT LA SOIREE, TOUTE LA FAMILLE SONT EN TRAIN DE DÎNER.

ANNIE : Quel voyage merveilleux ! Tu te souviens, chéri ?

ERIC : Oh oui, je m'en souviens.

ANNIE : Ca restera un des plus beaux souvenirs de ma vie.

JENNY (en servant le thé) : Chérie, je te félicite. C'était délicieux. Je ne sais pas comment tu fais.

ANNIE : Je t'en prie, maman, ta cuisine est mille fois meilleure. Merci quand même.

JENNY L'EMBRASSE.

MATT : Grand-père, tu crois que tu pourrais m'aider à réparer les haut-parleurs du break ?

JENNY : Encore ?

CHARLES : Mais pourquoi on ne les remplacerait pas ?

JENNY (en riant) : Mieux encore, pourquoi ne pas remplacer tout l'autoradio et l'équiper d'un lecteur de disques laser ?

ERIC : Je n'ai rien remarqué à propos des haut-parleurs. (Rires.)

ANNIE : Excusez-moi.

JENNY : Matt, toi et grand-père, vous pourriez choisir un bel ensemble et je te l'offrirai. D'accord ?

MATT : Oui, d'accord.

ANNIE : Maman, ça peut attendre.

JENNY : Ca peut attendre ? Mais pourquoi ne pas le faire tout de suite ?

PENDANT CE MOMENT DE SILENCE, TOUT LE MONDE ENTEND DES ABOIEMENTS.

ANNIE : Euh ... Matt, tu peux aller voir Rosie et Simon. Je crois qu'ils jouent avec le chien, dehors.

MATT : Euh ... ouais. Tout de suite.

AUSSITOT QUE MATT AIT QUITTE LA TABLE. CHARLES ET JENNY ONT UNE TERRIBLE NOUVELLE A ANNONCER A ERIC ET ANNIE.

ANNIE : Alors, maman, qu'est-ce qui se passe ?

JENNY NE PARVIENT PAS A LUI REPONDRE.

CHARLES : C'est une chose que nous ne voulions pas vous dire par téléphone.

JENNY : J'étais fatiguée depuis un certain temps. Et je suis allée faire mon bilan de santé, je n'étais pas très optimiste quant au résultat. Et euh ...

ERIC : Jenny, quoi que vous ayez, on vous aidera à guérir. C'est promis.

JENNY : J'ai peur que vous ne puissiez rien faire. Mes chéris, je suis atteinte d'une leucémie.

ANNIE : Il y a des traitements contre la leucémie.

JENNY : Oh ! Annie chérie ...

ANNIE : Papa ?

CHARLES : Tout ce qu'ils proposent en fait, ce sont des traitements assez lourds. Tu comprends ?

ANNIE : Mais vous allez tenté quelque chose ? Enfin, maman ! Maman, il le faut.

JENNY : Tu sais, ils ne me laissent pas beaucoup d'espoir, même avec des traitements. Et franchement, je n'ai aucune envie d'aller perdre mon temps dans un hôpital. Je préfère le passer avec toi, Eric et les enfants. Tu comprends ?

ANNIE ET SA MAMAN SONT EN LARMES. ERIC, CHARLES ET ANNIE FONT DE LEUR MIEUX POUR LA SOUTENIR.

ANNIE : Maman !

 

SCENE 29 - JARDIN : DEVANT LA MAISON, ROSIE, SIMON ET MATT S'OCCUPENT DU CHIEN.

MATT : Comment va la jolie petite chienne ?

SIMON : Elle s'appelle Happy.

MATT : C'est toi qui l'a baptisée comme ça ?

ROSIE : C'est moi qui l'ai baptisée.

MATT : Ah oui ?

SIMON : Parce que j'ai bien voulu.

MATT : Rosie, tu ne veux pas aller lui chercher un petit gâteau ?

ROSIE S'EN VA. MATT S'ARRANGE POUR CONFIER UN SECRET A SIMON.

MATT : Je crois savoir pourquoi Happy est si ravie.

SIMON : Pourquoi ?

MATT : Tu garderas le secret ?

SIMON : Bien sûr.

MATT : Je crois qu'elle va avoir des petits.

SIMON : Faut pas le dire à papa.

MATT S'ECLATE DE RIRE TANDIS QUE SIMON CARESSE ET EMBRASSE HAPPY. UN PEU PLUS TARD, LES TROIS FILLES SORTENT DE LA MAISON ET ACCOURT VERS ELLE.

LUCY : C'est moi qui lui donne les biscuits.

ROSIE (sur le dos de Mary) : Allez ! Hue dada ! Allez ! (Rires.)

LUCY ET MARY : Happy, regarde ce que je t'apporte.

ROSIE : Hue dada ! Allez ! Hue dada !

PARENTS ET GRANDS-PARENTS SORTENT A LEUR TOUR.

JENNY : Quelle belle fin de journée.

LES ENFANTS S'AMUSENT A COURIR AUTOUR DE HAPPY. CES QUATRE PERSONNES LES OBSERVENT.

JENNY : Regarde comme cette chienne est heureuse avec les enfants.

ANNIE : Les plus heureux, ce sont plutôt les enfants.

FIN DE L'EPISODE

Fait par Engelsnad

Eric & Annie's Bedroom 

Someone knocking at the door

Annie : Come in !

Ruthie : Hi !

Eric : Hi Sweetie !

Ruthie : What were you doing ?

Annie : Oh .. 

Eric : Well ..

Annie : We were just getting up. 

Someone else knocking at the door

Ruthie : Come in !

Simon : 'Morning !

Eric : 'Morning Simon !

Simon : I was just wondering, what are we having for breakfast ? 

Annie : I don't know that yet.

Simon : Ok. I'll wait. 

Another someone else knocking at the door

Simon : Come in !

Lucy : Hey ! What's going on ?

Eric : Hm' nothing, absolutely nothing.

Lucy : I'm hungry.

Simon : Me too !

Annie : Okay I'm up !

Someone knocking at the door 

Lucy : Come in !

Mary : Hey I was wondering where you guys were.

Eric : Well, we're all right here.

Mary : Need some help for breakfast Mom ?

Annie : No, thanks Honey I'll get it.

Knocking again at the door

Mary : Come in !

Matt : Hey guys ! 

         It's saturday..

Simon : So ? 

Matt : The day Mum and Dad sleep late...

Running out of the room 

Lucy : Let's go and get some breakfast

Ruthie : Bye !

Annie : Toodle !

Eric to Matt : Thanks !

*Credits*

In the dining room

Annie : Here we are ! 

Eric : No, please, don't get up.

Simon : May I please say the blessing now ?

Annie : What you ..... You got a date ? 

Matt : I hope he doesn't 'cause I need the car. 

Mary : I thought you ....

Simon : Now, Dad ?!

Annie : Simon, wait ....... , please.

Simon : Now ? Dear God, thank you for this food and, if you really is a God, God I know you'll find a way to get me that dog i've ever wanted. Amen.

Everybody's laughing

Simon : What ?

Eric : Oh, first of all I'm sure he really is a god and the second congratulations on .... to get what you want. Good luck.

Ruthie : Good luck Simon.

Annie : We'll talk about this after dinner, alright ?

Mary : .... with me just for like half an hour ?

Matt : You're not great you ... 

Mary : But I missed two .... last night ! Two !

Eric : You  ....

Annie : I thought you were shooting pool tonight.

Matt : No .. I'm trying to have a life. Got a date.

Eric : Who are you supposed to go out with ?

Mary : A senior. A girl who is older than he is. 

Annie : ....

Mary : It's not fair, Mum ! All the guys are geeks. 

Simon : You know, dog is god spelled backwards. 

Annie : After dinner, Simon.

Eric : Matt, I wanna talk to you and I ... play cool.

Matt : Sounds like a tough decision.

Eric : Oh ? Really ? Here is the deal. We play, you win. We don't talk, or you play, I win, we talk !

Matt : I've never beaten you. 

Eric : I know. 

Annie : This is really nice of you to help out. Thanks.

Eric : .....

Lucy : I'm not a baby you know ! I wanted my room. 

Eric : I don't think that's a good idea.

Lucy : Fine then. 

Lucy leaves the table

Eric : I got 

Annie : ..

Simon, to Ruthie : You know, if we had a dog, it could eat that.

 

(Je termine plus tard, mais si jamais certains veulent m'aider, ou compléter les trous et/ou corriger les erreurs, n'hésitez pas !)

 

 

 Fait par Maeva712

Kikavu ?

Au total, 17 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Memel51 
19.11.2016 vers 21h

naley 
12.11.2016 vers 22h

tixy1 
11.11.2016 vers 21h

Casey5102 
29.10.2016 vers 10h

bbeymise 
14.10.2016 vers 03h

blady 
02.10.2016 vers 15h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Mises à Jour du Mois

Mises à Jour du Mois
Le bilan des Mises à Jour de Mois d'Octobre et de Novembre 2016 vient d'être rédigé.  Vous pouvez le...

Sortie AS : Rachel Boston

Sortie AS : Rachel Boston
Hier, 24 Novembre 2016, Rachel Boston a été vu servant de la nourriture au sans-abri lors de LA...

OTS AP : Jessica Biel

OTS AP : Jessica Biel
Le 31 Octobre 2016, Jessica Biel a été vu sur le tournage de son prochain film "Shock And Awe" dans...

Sortie AS : Bryan Callen

Sortie AS : Bryan Callen
Le 30 Octobre 20016, Bryan Callen a participé à l'enregistrement de The "Missi and Zach Might Bang...

Sortie AP : Ashlee Simpson

Sortie AP : Ashlee Simpson
Le 27 Octobre 2016, Ashlee Simpson accompagné de son mari, Evan Ross, a été vu sortant du Concert de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Spécial Couple: Quel est votre couple préféré ?

Total : 12 votes
Tous les sondages

Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (14:46)

Bon week end!

Chaudon (17:21)

Depuis début décembre, le quartier "Elementary" a un NOUVEAU SONDAGE ! Soyez nombreux pour voter !

Chaudon (17:22)

...Désolé, je me suis trompé d'HypnoRooms . Comment enlever mon précédent message ?

Sonmi451 (18:35)

En papotant ^^

Sonmi451 (18:35)

Mais moi j'ai du mal à écrire, y a un bébé

Sonmi451 (18:36)

qui veut l'ordinateur lol

Minamous (20:27)

L'HypnoGame Arrow commence dans 30 minutes et il reste des places, alors s'il y a des retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre

Minamous (20:28)

oups...je croyais que j'étais sur HypnoPromo, sory

Titepau04 (21:13)

Sonmiiiii!!! Tu es là??!!

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Minamous (20:28)

HypnoGame Arrow dans 30 minutes sur la citadelle, il reste des places, n'hésitez pas à nous rejoindre si vous voulez vous amuser avec nous

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play