VOTE | 223 fans |

#102 : Le réveil (2/2)



Titre VO :
Pilot (Part 2)
Titre VF : Le réveil (Partie 2)
Centric sur : Aucun personnages
Diffusion USA : 29/09/04
Diffusion France : 25/06/05
Guest Stars : L. Scott Caldwell (Rose Nadler), Kimberley Joseph (Cindy Chandler), Fredric Lane (Marshal Edward Mars) , John Dixon (JD), Michelle Arthur (Michelle), George Alan (Stewart)


Résumé court :

Après la découverte d'un talki-walki dans le cockpit de l'appareil, Kate, Jack et Charlie reviennent de leur virée avec un coeur rempli d'espoir.

Kate consulte Sayid pour savoir s'il serait capable de réparer l'émetteur. Seulement, le Talki Walki en état de marche, la portée du réseau semble très faible. Sayid conseille de se rendre sur un point culminant afin d'établir une éventuelle communication.

Quelques élus dont Boone, Shannon, Sawyer et Kate décident de partir en expédition dans les collines qui bordent l'île. Ces derniers ignorent qu'en empruntant ce chemin ils se retrouveront face à face avec une des créatures qui peuplent l'île...

Des menottes retrouvées dans la forêt, un pilote écorché vif par une bête mystérieuse, un ours polaire au milieu de la jungle... Mais dans quelle île se sont-ils donc écrasés ? Les survivants tentent tant bien que mal à envoyer un message de détresse, mais sont-ils les seuls ?  Il y a beaucoup de secrets qui ne demandent qu'à être dévoilés...

Popularité


5 - 2 votes

Plus de détails

Pendant qu’ils discutaient avec le pilote, Charlie s’était enfermé dans les toilettes pour récupérer une poche de drogue qu’il avait laissé tomber là avant le crash (flash-back).
Shannon, une jeune femme prétentieuse qui refuse d’aider, étant persuadée que les secours vont arriver d’une seconde à l’autre, est en train de bronzer tranquillement sur la plage. Son jeune frère, Boone, tente par tous les moyens de la faire participer, mais rien n’y fait.
Walt, un jeune garçon australien de 10 ans, est parti dans la forêt pour essayer de trouver son chien, Vincent. C’est alors qu’il trouve des menottes...
Sur la plage, on assiste à un combat entre Sayid et Sawyer, un personnage antipathique qui le soupçonne à l’origine du crash du fait de ses origines orientales. Lorsque Jack et Kate interviennent pour mettre fin à l’affrontement, ils demandent à Sayid de réparer le transmetteur. Il en conclut que le meilleur moyen de transmettre est de monter sur la plus haute coline de l’île.
Pendant ce temps, Jin, un coréen qui semble assez machiste, prépare quelque chose avec une sorte d’oursin, et interdit sa femme, Sun, d'y goûter. Puis il en propose aux autres, et il insiste notamment pour que Claire en mange.
Kate, Sayid, Sawyer, Shannon, Boone et Charlie partent donc en randonnée pour monter sur la colline. Peu après, ils se font attaquer par un ours… polaire ! Que Sawyer abat avec une arme qu’il dit avoir pris sur le corps d’un marshall. Kate le soupçonne d’être le fameux prisonnier qui avait les menottes mais c’est alors qu’elle a un flash-back, et on se rend compte que c’est elle la prisonnière.
En même temps, Jack, qui est docteur, essaye de sauver un homme, qui après s’être brièvement réveillé, lui demande « où est-elle ? », en parlant de Kate…
Claire, qui a goûté le plat de Jin, ressent tout d’un coup son bébé bouger, ce qu’il n’avait plus fait depuis le crash. Elle pense que c’est grâce à la nourriture.
Arrivés assez haut, Sayid essaye d’émettre un « « Mayday » , mais ça ne marche pas car… quelque chose est déjà en train d’émettre ! C’est un message en français qui est répété en boucle depuis plus de 16 ans : « Il est dehors, veuillez nous aider ; ils sont morts, ils sont tous morts ; Il les a tous tués ; à l’aide… ».

Le Réveil (Deuxième partie)

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

 

Jack, Charlie et Kate sont en train de marcher dans la jungle pendant que le premier tente de faire fonctionner le radio-émetteur, sous le regard curieux de Charlie.

Charlie : Tu as quelque chose ?

Jack : (Agacé, il souffle.) Arrête de me demander ça.

Charlie : (Énervé.) Excuse-moi d'avoir l'air aussi désespéré mais avant que le pilote ne se fasse happer par le hublot du cockpit, il disait que personne ne nous trouverait, à moins d'arriver à faire fonctionner ce radio-émetteur. (Il insiste.) Alors, tu as quelque chose ?

Jack : (Il se résout à lui répondre suite à son explication.) Non.

Charlie : Bon, d'accord.

 Alors que Jack continue d'avancer, Charlie se tenant aux arbustes, marche plus lentement, est suivi par Kate.

Kate : Je peux savoir ce que tu faisais, dans les toilettes ?

Charlie : (Il lui répond tout en la scrutant du regard, surpris par sa question.) J'ai besoin de te le dire ? J'étais malade. Je dégueulais. C'est la seule contribution que je pouvais apporter à l'aventure.

Kate : (Continuant de regarder Charlie.) Mais non, je suis contente que tu sois là, Charlie.

Charlie : (Il la regarde en souriant.) Toutes les expéditions ont un trouillard.

Kate : (Elle sourit à son tour.) Tu n'es pas un trouillard.

Il laisse Kate partir puis s'arrête alors que son regard se fige. Le bruit de plusieurs coups donnés sur quelque chose se fait entendre.

 

FLASH-BACK

 

22 septembre 2004

 

INTÉRIEUR - Dans un avion - Journée

 

Charlie est assis à sa place. Il frappe sur le bras de son siège avec sa bague, a les yeux fermés et est anxieux, semblant en manque de quelque chose. Tout en se rongeant les ongles, il est interrompu par l'hôtesse.

Cindy : (Voyant qu'il ne va pas bien.) Tout va bien, monsieur ?

Charlie : (Surpris, il se retourne vers elle.) Oui, oui, ça va. (Il acquiesce de la tête.) Merci.

Cindy : Désirez-vous boire un verre d'eau ?

Charlie : Non, ça va, ça roule. (Comme elle le regarde fixement, il lui répond de manière insistante.)Merci. (Il lui sourit.)

Cindy : (Comprenant qu'il ne veut pas, elle le laisse tranquille.) Très bien. (Elle s'en va.)

Charlie continue de taper sur le bras du siège, n'en pouvant plus. Il se retourne pour voir où Cindy est partie. Elle est en train de discuter avec ses collègues de l'incident. Regardant devant lui, il donne des coups avec sa bague, se retourne et voit qu'elle le scrute. Tout en revenant vers lui, il se décide à quitter son siège. Il enlève son casque et sa ceinture de sécurité, s'en va. Dans sa marche rapide, il se cogne contre Jack.

Charlie : Pardon. (Filant vers les toilettes, il est interpellé par Cindy.)

Rose : Ça, c'est une envie pressante.

Cindy : (Se rapprochant de Charlie, accompagnée par ses deux collègues.) Monsieur, s'il vous plaît. (Il tente d'ouvrir les portes des toilettes, mais elles sont fermées alors qu'elle insiste.) Monsieur !

Charlie remonte l'allée afin de trouver d'autres toilettes, tente d'échapper à ses poursuivants en passant devant Boone et Shannon, percutant ses pieds, il faillit tomber.

Shannon : (Excédée par son comportement.) Oh ! Ne vous excusez pas surtout !

Les trois essayent de rejoindre Charlie lorsque des secousses se font sentir. Ils se retiennent comme ils peuvent alors qu'un voyant s'allume montrant "Attachez vos ceintures" avec à côté, l'interdiction "Défense de fumer."

Passager : C'est un trou d'air ?

Cindy : (Se retournant vers lui.) Oui c'est un trou d'air. (Regardant ses collègues.) Je vais faire une annonce. (Elle s'avance vers le téléphone et prend le combiné.) Votre attention, (hors cadre.) s'il vous plaît. Nous traversons actuellement une zone de turbulences. Nous vous demandons de regagner vos sièges et d'attacher vos ceintures.

Pendant l'annonce de Cindy, Charlie continue de traverser les allées de l'avion et tente d'ouvrir d'autres portes. Comme la porte de gauche est fermée, il ouvre celle de droite et constate que les toilettes sont inoccupées. Il s'enferme, prend sa chaussure qui contient un sachet d'héroïne, le prend pendant que quelqu'un frappe à la porte.

Steward : (Hors cadre.) Tout va bien, monsieur ?

Charlie : (Se rechausse alors que les turbulences recommencent.) Oui, une minute. (Il ouvre le sachet, met de l'héroïne dans sa main et, avec ses doigts, la glisse dans sa bouche. Le reste, il l'étale alors que le steward tape de nouveau dans la porte.) Juste une minute.

Steward : (Cindy se trouve à côté de lui.) S'il vous plaît, monsieur, ouvrez cette porte.

Charlie continue de s'ingérer de l'héroïne et se regardant dans la glace, il est apaisé et sourit. Le steward continue de frapper à la porte.

Steward : (Il insiste.) Ouvrez tout de suite cette porte ! (Charlie prend le sachet et le referme alors que le steward donne des coups.) Monsieur !

Charlie amène le sachet devant son œil et, après un moment d'hésitation, il le jette dans les toilettes. Il tente d'appuyer sur une poignée pour faire partir le sachet mais il en est empêché par une violente secousse qui le projette au plafond. Retombant au sol, il quitte la pièce et tente de retourner vers l'allée alors que les passagers paniquent. À cause des turbulences, il aperçoit le chariot alimentaire glisser vers lui et se tourne à gauche afin de l'éviter. Voyant que l'avion descend dangereusement, il trouve une place, s'assoit, attache sa ceinture et, pris de panique, prend un masque à oxygène qu'il met sur son visage. L'avion continue sa chute alors que les alarmes d'urgence retentissent et que les passagers crient.

 

RETOUR APRÈS LE CRASH

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

Shannon est allongée sur la plage en train de bronzer alors que les survivants tentent de s'organiser. Boone s'en aperçoit et va à sa rencontre.

Boone : Hey ! On va trier les fringues qu'on a récupérées. (Il tend son bras vers elle avec un t-shirt dans la main.) Je vois que tu as retrouvé ta valise. (Voyant qu'elle ne réagit pas.) Ҫa t'embêterait de nous aider.

Shannon : (Toujours allongée, les yeux fermés.) Un peu, ouais. (Hors cadre.) Tu perds ton temps, ils vont venir nous chercher. (Dépité, Bonne s'en va alors qu'une voix féminine se fait entendre.

Claire : (De dos.) C'est votre copain ?

Shannon : (Elle se retourne vers elle.) Non, c'est mon frère, Boone.

Claire : (Elle fait un signe de la tête en souriant.) Ah !

Shannon : La bonne conscience de l'humanité.

Claire : (Enlevant un t-shirt et met ses mains sur son ventre.) Moi aussi j'avais un ventre plat.

Shannon : (Elle regarde vers Claire, se met sur le côté et se retourne sur le ventre, les avant-bras au sol.)Vous savez ce que c'est ?

Claire : (En souriant.) Pas encore. (Shannon continue de la regarder et Claire baissant la tête.) Le bébé, je ne l'ai pas senti bouger depuis hier.

Shannon ne dit rien et pose son front sur ses bras, sous les yeux pensifs de Claire.

 

EXTÉRIEUR - Sur une autre partie de la plage - Journée

Un homme ramasse un oursin dans l'eau, entouré de petits rochers alors que des vagues se forment. Son épouse, asiatique, le regarde l'air pensif. Elle semble perdue dans ses pensées lorsqu'elle est interrompue par le père de Walt.

Michael : (Il marche en direction de la jeune femme.) Hein... Excusez-moi ! (Elle se retourne et se lève. Son mari, un sachet à la main contenant ses trouvailles, la surveille du coin de l'œil. L'homme s'approche d'elle, inquiet.) Euh... Est-ce que vous auriez vu mon fils ?

L'épouse se tourne vers son mari, voulant répondre à l'inconnu mais elle lui parle en coréen. Évidemment, il ne comprend pas ce qu'elle lui dit. C'est alors l'homme lui demande, dans sa langue natale, de reboutonner son gilet, en faisant un geste au niveau du cou. Elle s'exécute.

Michael : (Gêné.) Pardon. (Il s'en va ; hors cadre) Walt !

La femme baisse la tête, jette un regard vers son mari. Celui-ci montre un regard dominateur envers elle puis reprend sa pêche.

Michael : (Hors cadre.) Walt !

Walt se trouve près de la plage, une laisse dans sa main droite, essayant de retrouver son chien.

Walt : Vince ! (Regardant autour de lui.) Vince ! (Il continue de marcher en direction de la forêt, toujours à sa recherche.) Viens mon chien.

En tournant la tête, il s'arrête, l'air apeuré en voyant quelque chose au sol. Il s'avance puis aperçoit une paire de menottes, la ramasse en la scrutant lorsqu'il est interrompu par son père.

Michael : Walt ! (Walt se retourne puis se relève alors que son père viens vers lui, d'un pas rapide et en colère.) Qu'est-ce que je t'avais dit, après ce qu'il s'est passé hier ?

Walt : Ouais, mais c'est possible que Vince soit par là ! (Il regarde sur le côté.)

Michael : Je t'avais dit de ne pas t'éloigner de la plage !

Walt : Et alors, c'est juste à côté. J'ai pensé que je pouvais y aller.

Michael : (Pointant son index vers Walt.) Ne refais plus jamais ça ! Je veux que tu m'obéisses au doigt et à l'œil, c'est compris ?

(Walt regarde vers les menottes et son père en fait autant.) D'où tu sors ça ?

Walt : Je les ai trouvées par terre.

Son père prend la paire de menottes dans ses mains, inquiet, il regarde devant lui, se demandant à qui elles peuvent appartenir.

Michael : Viens. (Il pose sa main sur l'épaule de Walt et commencent à quitter la jungle.)

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

Sayid frappe au visage l'un des survivants, sous les yeux des rescapés, lorsque le père de Walt tente de les stopper.

Michael : Hey, arrêtez. (Ils continuent quand même à se battre.) Hey !

L'homme essaye de se défendre mais il est contré par Sayid, lui donnant un coup de poing sur le côté gauche. Il réplique en lui jetant une poignée de sable dans la figure. Sayid tombe au sol alors que l'homme frappe de plus belle. C'est alors que Jack, donnant le radio-émetteur à Kate, court vers eux pour essayer de les séparer.

Jack : Hey ! (Kate vers eux alors qu'il utilise son bras pour prendre l'homme.) On se calme ! On se calme ! Ça suffit ! (Aidé par le père de Walt, ils essayent, tant bien que mal de les séparer mais ils continuent leur affrontement.)

Michael : Allez, lâchez-le !

Sawyer : Espèce d'enfoiré !

Michael : Lâchez-le, c'est bon !

Sawyer : Reste crevé, connard !

Jack : C'est bon, c'est fini ! C'est fini !

Michael et Jack réussissent à les séparer mais avec beaucoup de mal alors que les deux bagarreurs sont hors d'haleine.

Sayid : (Remonté contre son agresseur.) Il commence à me gonfler ce raciste !

Sawyer : (Se débattant alors qu'il est maintenu par Jack.) Tu en veux encore, mon pote ?

Sayid : (Pointant son bras autour des personnes autour de lui, toujours aussi en colère.) Allez ! Vas-y ! Dit à tout le monde ce que tu m'as dit, j'avais saboté l'avion. Vas-y, dit-leur que c'est moi qui a fait sauté l'avion ! (Le père de Walt tente de le retenir.)

Sawyer : (Très énervé.) T'essaye pas de nous faire croire que tu n'y es pour rien !

Jack : (Hors cadre.) Allez, ça suffit !

Sayid : Va te faire voir, pauvre mec !

Jack : (Relâchant son étreinte.) Qu'est-ce qui se passe ? (En colère.) Qu'est-ce qui se passe ?

Michael : (Montrant les menottes.) Regardez ce que mon fils a trouvé dans la jungle. (Il les donne à Jack.)

Sawyer : (Pointant l'index vers Sayid, toujours aussi énervé.) Il était assis au dernier rang, en classe affaires et ne s'est pas levé une seule fois. (Alors que Jack se retourne, Kate les regarde, semblant intriguée par ce qu'il vient de donner.) Il a passé tout le vol les mains planquées sous une couverture. Il y a bien une raison, et bien sûr, comme par hasard, le gars qui était juste à côté de lui, s'en est pas tiré.

Sayid : Ah aussi parce qu'en plus, tu m'as espionné ?

Sawyer : J'ai vu te faire sortir de la file d'attente avant qu'on monte à bord... (Sayid essaye de s'en approcher mais il est retenu par le père de Walt, alors que Jack tente d'éloigner l'homme le plus possible.)

Sayid : Tu vas fermer ta gueule !

Sawyer : (Hors de lui.) Ouais, et bien viens, amène-toi !

Kate : (Se mettant à hurler.) Stop !

Les deux hommes arrêtent de crier, Sayid levant les bras en signe de reddition alors que l'autre, essoufflé, regarde Jack avec un visage menaçant.

Kate : (Jetant un regard vers l'assistance.) Nous avons trouvé une radio, (Sayid se retourne, intéressé par ce qu'elle vient de dire.) mais elle ne fonctionne pas. Est-ce que quelqu'un saurait la faire marcher ?

Après un moment d'attente, Sayid acquiesce.

Sayid : (Hochant la tête.) Ouais, donnez. Je peux peut-être y arriver.

Sawyer : (Levant les bras, dépité.) Ah, génial, il ne manquait plus que ça ! Faisons-lui confiance !

Hurley : Du calme ! On est dans la même galère, mon pote. Essayons de nous respecter...

Sawyer : Toi, la grosse, tu fermes ta gueule !

Jack : (S'approchant de l'homme.) Hey ! Ça suffit maintenant !

Sawyer : (Baissant la tête.) Je ferais ce que vous direz, doc ! C'est vous le héros. (Il s'en va alors que les deux hommes se regardent avec insistance, un peu essoufflés.)

Sayid, Charlie et Kate restent debout alors que la tension retombe, peu à peu, après cette altercation. C'est à ce moment-là que Boone s'approche de Jack.

Boone : Vous avez trouvé l'avant de l'appareil ? (Jack se tourne vers lui puis acquiesce de la tête.) Pas de survivants ?

Kate jette un regard vers Charlie, d'un air entendu alors que Jack fait signe que non.

Jack : (Gardant les menottes dans ses mains.) Non. (Le visage de Boone se ferme alors qu'il regarde le sol.)

Sayid : (Hors-cadre.) C'est un bi-bande à usage militaire. (Jack se tournant vers Sayid, l'écoutant attentivement.) La chance qu'on a, c'est que la batterie est chargée mais, (levant l'émetteur) la radio est H. S.

Kate : Vous pouvez la réparer ?

Sayid : Il va me falloir un peu de temps. (Il s'en va alors qu'une femme interpelle Jack.)

Rose : Docteur, (elle se retourne) l'homme qui a reçu un éclat de métal, vous devriez venir le voir.

Jack part venir en aide au blessé alors que Kate se retourne encore vers Charlie. Sayid ouvre le boîtier de la radio alors que l'homme, qui a soutenu la femme enceinte, s'approche et s'assoit à côté de lui.

Hugo : (Ricanant.) Le fumeur de clope est un vrai con.

Sayid : (Posant un élément de la radio sur une couverture.) Et ouais, il y a des pauvres types qui ont des problèmes.

Hugo : Des pauvres types qui ont des problèmes, c'est nous. (Sayid regarde vers lui.) Et on a lui. (Il scrute Sayid en pointant un doigt vers lui.) Tu es cool, toi. Tu me plais.

Sayid : Toi aussi, tu es cool.

Hugo : (Il se met à rigoler tout en tendant la main vers Sayid.) Hurley... (Voyant qu'il s'occupe de la radio, baisse le bras.) Oh, euh, laisse tomber.

Sayid : (Il s'arrête et pose le radio-émetteur et tend à son tour sa main.) Sayid. (Ils se serrent la main alors qu'il continue de le réparer.)

Hugo : Où tu as appris à faire ça ?

Sayid : J'étais officier de communication dans l'armée.

Hugo : (Surpris.) Ah, ouais ? Tu t'es déjà battu ?

Sayid : Ouais, j'ai fait la guerre du Golfe.

Hugo : (Il n'en croit pas ses oreilles.) Non, sans blague ! J'ai un pote qui l'a faite, lui aussi. Dans la 104èmeaéroportée. Dans quoi tu étais ? Aviation ? Les Marines ?

Sayid : (Les yeux rivés sur la radio.) La garde républicaine irakienne. (Hurley reste bouche bée et ne dit plus un mot après avoir entendu Sayid.)

 

EXTÉRIEUR - Près de la plage - Journée

Alors que les vagues continuent de s'agiter, Kate se passe de l'eau sur le bras, enlève son T-shirt, le met sur son épaule et s'attache les cheveux en faisant un chignon. C'est alors que l'épouse asiatique lui parle en coréen, Kate se retourne et la voit qu'elle lui montre quelque chose, tout en lui parlant. Elle hoche la tête, semblant comprendre ce qu'elle veut dire. Kate la voit regarder partir.

 

EXTÉRIEUR - Sur le lieu du crash - Journée

Habillée, elle s'essuie les cheveux avec une serviette, la prend dans la main droite puis commence à courir vers Sayid.

Kate : Ҫa y est, ça marche ?

Sayid : (Secouant la radio et hoche la tête en guise d'acquiescement.) Normalement, ça devrait. L'ennui, c'est que l'on ne capte pas de signal.

Kate : Ce n'est pas grave si l'on ne capte pas, ce que l'on veut, c'est en envoyer un.

Sayid : Ouais, mais il faudrait que l'on ait des barres sur l'écran. (Il lui montre avec la main l'endroit du signal.) Des petites barres qu'il y a d'écrit que l'on peut recevoir.

Kate : On en a vraiment besoin ?

Sayid : Non, on peut toujours essayer d'émettre à l'aveugle, en espérant qu'il y aura peut-être un bateau quelque part qui captera notre appel de détresse. (Il montre l'emplacement de la batterie de l'émetteur.)Mais le problème, c'est que cela va user la batterie. Et elle ne va pas durer longtemps. (Kate semble déçue de ce qu'elle vient d'entendre, plongée dans ses pensées.) Il y aurait peut-être un truc à tenter.

Kate : (Reprenant espoir.) Quoi ?

Sayid : Essayer de capter un signal d'un point plus élevé.

Kate : Et où on irait ? (Sayid jette un regard en hauteur, vers le massif montagneux, sous le regard perplexe de Kate.)

Jack est au chevet de l'homme blessé. Il est allongé, inconscient, le visage ensanglanté, un bout de métal tout en sang se trouve sur le côté de l'abdomen. Le médecin essaye de le soigner comme il le peut. Il s'essuie les mains avec un chiffon. Kate se trouve derrière lui, le regardant faire.

Kate : Comment il va ? (Jack se retourne, surpris.) Tu peux faire quelque chose ?

Jack : Ouais, je peux lui enlever l'éclat de métal.

Kate : Mais hier, tu disais que si tu lui enlevais... (Elle est interrompue par Jack.)

Jack : Je sais mais c'était hier. J'avais espéré qu'aujourd'hui, il serait à l'hôpital. Si je le laisse comme ça, il sera mort avant ce soir. (Kate a le regard figé en entendant les paroles de Jack.) Mais si je l'opère, si j'arrive à stopper l'hémorragie, s'il ne fait pas une septicémie et si je peux trouver des antibiotiques, (il se met à ricaner de dépit.) il peut peut-être s'en tirer.

Kate : (S'approchant de Jack.) Je vais dans la jungle.

Jack : (Se retournant, étonné.) (A voix basse.) Wah ! Qu'est-ce que tu dis ?

Kate : Sayid a réussi à réparer la radio, mais on ne peut pas s'en servir depuis la plage.

Jack : (Il se relève et fait non de la tête, tentant de s'opposer à son entreprise.) Non, Kate, je ne peux pas... (Il est interrompu par Kate.)

Kate : Tu disais qu'il fallait qu'on envoie un signal.

Jack : Tu as vu comment est-ce que cette chose a fait au pilote.

Kate : (Elle hoche la tête.) Oui. (Après une pause.) Qu'est-ce qui te fait croire qu'on est plus en sécurité ici que dans la jungle ?

Jack : (Il jette un regard vers le blessé puis se retourne vers elle.) Bon, alors attends-moi. (Il parle en même temps que Kate.) Je ne sais pas combien de temps il...

Kate : Sayid dit que la batterie ne va pas durer longtemps.

Jack : (Il lève les yeux vers la jungle puis sur le côté.) D'accord, mais si tu vois ou si tu entends quoi que ce soit, (il a le front plissé et son regard fixe Kate.) cours.

 

EXTÉRIEUR - Sur une autre partie de la plage - Journée

Le couple asiatique est assis sur le sable, près de la plage alors que le mari découpe, avec un canif, de la nourriture par portions. Il en dépose un dans un petit récipient. Son épouse remet en place les pots, posés sur un plateau. Alors qu'il continue, elle avance le bras vers un coquillage pour le prendre, mais l'homme lui tape sur la main. Elle est étonnée de sa réaction et n'ose plus rien faire. Comme il a terminé, il tape dans ses mains, se relève et son épouse lui donne le plateau. Elle le regarde s'en aller, l'air triste. Il s'éloigne et c'est à ce moment qu'elle enlève le bouton de son gilet.

L'époux s'approche d'Hurley, qui commence à essorer une chemise. Il lui fait montrer, tout en parlant en coréen, le plateau avec les portions.

Hugo : (Ne comprenant pas ce qu'il dit.) Vas-y répète. (L'homme tente de lui expliquer que cela se mange.) De quoi, ça ? (Il insiste pour qu'il en prenne un.) Manger ce truc-là ? (Il fait un geste du plateau vers sa bouche tout en continuant de parler coréen.) Oh, la, la, écoute vieux (Hurley met sa main sur son torse), j'ai faim, (l'homme veut vraiment lui en donner un.) mais, euh, pas le point d'avaler n'importe quoi. Non, non, (il se met à rigoler) non merci, non, sans façons, non. (Il continue de rigoler tout en tordant sa chemise alors que l'homme s'en va, dégoûté par ce refus.)

 

EXTÉRIEUR - Sur le lieu du crash - Journée

Walt est en train de lire une page d'une bande dessinée où apparaît un ours polaire, continuant de la feuilletée. Il est assis sur un débris d'avion. Son père s'approche de lui et s'assoit à ses côtés.

Michael : La BD est en espagnol. Tu comprends l'espagnol ?

Walt : (Les yeux sur le livre.) Non, je l'ai trouvée. (Il avance la BD alors que son père jette un œil dessus.)

Michael : (Il relève la tête, se met à réfléchir tout en faisant une pause.) T'inquiètes pas, Walt, une fois chez nous, (se tournant vers son fils qui parcours les pages) je t'achèterai un autre chien. (Walt regarde son père, prend la laisse posée sur l'aile et s'enfuit, la bande dessinée à la main. Son père baisse la tête, comprenant qu'il l'a blessé.)

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Alors qu'il se trouve dans un endroit isolé, Charlie se met à genoux, sort un sachet contenant de l'héroïne, tout en guettant afin de voir si personne ne le surveille. Il se met à l'ouvrir puis en verse dans la paume de sa main.

 

EXTERIEUR - Sur le lieu du crash - Journée

Alors qu'il pose des débris au sol, Hurley est appelé par Jack.

Jack : Hey ! (Il s'approche d'Hurley qui se tourne.) J'ai besoin d'un coup de main.

Hugo : Ҫa marche !

Jack : Bien, vous allez m'aider à fouiller les valises. Il faut qu'on récupère tous les médicaments qu'on pourra trouver, en particulier ceux en mycine et en cilline. Ce sont des antibiotiques. (Il s'en va en tapant sur l'épaule d'Hurley.)

Hugo : (Il se retourne, interrogateur.) Mais pourquoi faire ?

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Après avoir pris une dose d'héroïne, il touche son nez tout en reniflant. Épuisé, il s'assoit puis commence à sourire alors que la drogue l'apaise et qu'il commence à planer.

 

EXTÉRIEUR - Sur le lieu du crash - Journée

Alors que Shannon est assise sur la plage, elle regarde devant elle et pleure. C'est alors que Boone la rejoint et s'assoit à côté d'elle. Des débris se trouvent tout autour d'eux ainsi qu'un cadavre allongé sur le sable.

Boone : À quoi tu penses ?

Shannon : (Continuant de pleurer, les bras sur ses jambes.) J'ai été vache avec lui.

Boone : (Il la regarde.) De qui tu parles ?

Shannon : Le steward qui nous a placés. (Pleurant de plus belle.) Il n'a pas voulu qu'on s'assoit en première classe. Il nous a sauvés la vie.

Boone : (Il se relève tout en secouant ses mains.) On va essayer de déblayer les débris de l'appareil. Tu viens nous aider ?

Shannon : (En pleurs.) Si j'avais su...

Boone : (Quittant sa place.) Tu sers vraiment à rien.

Shannon : (Elle se tourne vers Boone, ne comprenant pas ce qu'elle vient d'entendre.) Tu m'as dit quoi ?

Boone : (Énervé.) Qu'est-ce que je peux te dire d'autre ? Tu restes le cul sur la plage à regarder les morts.

Shannon : Je viens de subir une épreuve traumatisante, je te signale.

Boone : (Lui répondant sèchement.) On a tous subi une épreuve traumatisante. La seule différente, c'est que toi, depuis le crash, tu te fais les ongles des pieds.

Shannon : (Se relevant, en colère.) Oh, évidemment. C'est si facile de te moquer de moi, c'est bien une des seules choses dont tu sois capable.

Boone : (Parlant en même temps que Shannon, en colère.) J'essaye de ne pas perdre mon temps à me moquer de toi. (Elle s'arrête de parler.) J'aimerais ne pas avoir une raison de le faire, alors oui, c'est facile, c'est vrai.

Shannon : Et bien c'est que tu as tout faux sur ce coup-là. (De plus en plus énervée.) Si tu savais ce que j'ai l'intention de faire, tu as tout rêvé.

Boone : (Il se remet à parler en même temps que Shannon.) J'imagine très bien ce que tu as l'intention de faire. Ce n'est pas dur à deviner.

Shannon : (Toujours en colère.) Non, tu en as aucune idée.

Boone : D'accord, je t'écoute. Qu'est-ce que tu comptes faire ? Hein ?

Shannon se remet à pleurer alors qu'elle voit Kate et Sayid se préparer à partir dans la jungle.

Shannon : Je vais partir avec eux, dans la jungle.

Boone : (Ironisant.) Ah ouais ?

Shannon : Ouais, je suis cap. Tu paries combien ?

Boone : (Essayant de la stopper.) Mais non, arrête Shannon. (Il soupire alors qu'il ne peut la retenir, il se met à crier.) Shannon !

Shannon s'avance vers Sayid et Kate qui semblent discuter.

Shannon : J'aimerai venir avec vous. (Kate et Sayid se retournent.)

Boone : (Les rejoignant.) Mais non, elle n'ira pas avec vous. Elle n'a pas vraiment envie de vous suivre, c'est juste de la provoc.

Shannon : (Parlant en même temps que son frère.) Et comment que j'y vais... (Réagissant aux propos de Boone.) Non, ce n'est pas vrai, je suis sérieuse.

Sayid et Kate se regardent, gênés par la dispute entre les deux jeunes.

Boone : Elle fait exprès pour faire enrager sa famille, donc pour le moment, moi.

Shannon : Oh ! Arrête un peu d'essayer de  te faire mousser. (Se tournant vers le duo.) Je viens avec vous.

Sayid, sa main sur bouche, est dubitatif sur ce qu'il vient de se passer alors que Kate semble en désaccord.

Kate : Euh, je ne sais pas si c'est une très bonne idée.

Shannon : Pourquoi ? Vous devez avoir à peine deux ans plus que moi. (Charlie rejoint le groupe en souriant. Shannon, l'ayant aperçu, le regarde.) Vous y allez vous ?

Charlie : (Surpris par sa question.) Euh oui, (il baisse la tête puis la regarde) et vous ?

Shannon : (Décidée et scrutant les autres.) Ouais.

Charlie : Alors, je confirme, je viens.

Kate : (Irritée.) Bon, tout le monde peut venir, mais il faut qu'on y aille maintenant.

Kate et Sayid se mettent en route, suivi de près par Shannon.

Charlie : (Il crie tout en pointant son doigt vers eux.) On ne dirait pas comme ça, mais en fait elle est très sympa.

Boone, voyant partir sa sœur, s'en va à son tour afin de rester avec elle.

 

EXTÉRIEUR - Sur une autre zone du crash - Journée

L'homme qui s'est battu avec Sayid est assis sur un morceau de l'avion, une cigarette à la bouche tout en lisant une lettre. Il se tourne et aperçoit le groupe s'en allant vers la jungle. Il a l'air triste et ne sait pas quelle décision prendre. Il jette un œil sur la feuille de papier puis sur le côté.

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Le groupe est en train de marcher avec l'homme leur emboîtant le pas. Kate voit l'homme s'approchant d'elle puis prenant les devants.

Kate : Vous avez décidé de vous joindre à nous.

Sawyer : (Énervé.) Et ouais, c'est comme ça cocotte, je suis un mec complexe.

Kate et Sayid ralentissent la cadence, étonnés de le voir venir avec eux.

Alors qu'une vue de la vallée ainsi qu'une partie de la plage est montrée, le groupe se met à grimper un versant de la montagne. L'homme est suivi par Kate, Charlie, Sayid puis Shannon et Boone ferment la marche. Ils se soutiennent grâce aux branchages qui jalonnent le parcours. Shannon a des difficultés pour monter, alors Sayid la prend par le bras afin de l'aider à grimper. Elle a aussi le soutien de son frère. Ils avancent à tâtons à cause de la terre ainsi que du dénivelé. Kate est aidée par l'homme afin de l'amener au sommet. Charlie s'avance et jette un regard en contrebas.

 

EXTÉRIEUR - Sur le lieu du crash - Journée

Le père de Walt est assis, pensif pendant que Jack fouille dans les affaires laissées sur le sol, notamment en ouvrant une trousse de toilette transparente, cherchant apparemment quelque chose, ce qui intrigue l'homme.

Michael : Qu'est-ce que vous cherchez ?

Jack : (Levant la tête afin de savoir qui lui parle.) Une lame de rasoir. (Voyant le père un peu triste.) Ҫa va votre fils ?

Michael : Walt ? Oui, je pense que ça va.

Jack : (Il essaye de s'informer.) Quel âge il a ?

Michael : Neuf. (Se reprenant.) Euh, dix. Dix ans. (Il regarde à la fois Jack et devant lui.) Il se fait plus de souci pour son chien que pour le reste. Il était dans la soute de l'appareil, alors. Vous savez comment sont les enfants.

Jack : (Regardant vers une autre partie de la plage.) C'est un labrador ?

Michael : Ouais.

Jack : (Hochant la tête.) Alors, c'est ça. Je l'ai vu hier dans la jungle.

Michael : (Étonné.) C'est vrai ? Où ça ?

Jack : (Montrant une direction.) De ce côté, (Michael se lève afin de voir à peu près où cela se trouve) à environ un kilomètre. Cela avait l'air d'aller.

Alors que Jack réussit à trouver une lame de rasoir, Michael tourne la tête à la fois vers Jack et cette direction afin de tenter de le retrouver.

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

L'homme d'un certain âge, avec une griffure au visage, est en train de jouer. Un plateau d'un jeu de société se trouve au sol avec des pions disposés dessus. Sur le côté, se trouvent trois dés et avec ses mains, il pose d'autres pions. Il est assis et, tout en continuant, Walt le regarde faire alors qu'il est de dos. Le petit a toujours la laisse de Vince dans sa main.

Walt : (S'arrêtant de marcher.) À quoi vous jouez ? Aux échecs ?

John : Pas vraiment. C'est beaucoup mieux (à voix basse) que les échecs.

Tout en pensant, il s'approche de l'homme et reste derrière lui.

John : (Il continue de manipuler les pions.) Tu joues aux échecs avec ton père ?

Walt : Non. J'habitais en Australie avec ma mère.

John : Du pays des kangourous ?

Walt : Ouais, mais je n'y habiterais plus maintenant. Ma mère a une grave maladie et elle est morte, il y a deux semaines.

John : Ce n'est pas ton mois, mon bonhomme.

Walt : Pas trop, non. (Il se décide à s'asseoir en face de lui et scrute le jeu.)

John : (Voyant que le petit est intéressé.) Le backgammon est le plus vieux jeu du monde. Des archéologues ont retrouvé des plateaux de jeu en faisant des fouilles dans les ruines de l'ancienne Mésopotamie. Cela a 5 000 ans. C'est encore plus vieux que Jésus.

Walt : Ils avaient des dés à l'époque ?

John : (En grimaçant et hochant la tête.) Mmm. Seulement, ils n'étaient pas en plastique. Les dés, à cette époque, étaient faits en os.

Walt : (Amusé.) Cool.

John : Ҫa se joue à deux, chacun un côté. (Montrant un pion blanc et un autre noir.) La lutte du bien contre le mal. Bonhomme, tu veux que je te dise un secret ? (Walt le regarde sans rien dire.)

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

La femme est assise sur quelques fauteuils qui ont résisté au crash. Elle est en train d'écrire sur un petit carnet. C'est alors que l'homme asiatique s'approche d'elle afin de lui proposer, en coréen, de prendre un peu de nourriture.

Claire : (Elle hoche la tête en signe de refus.) Ah, euh, non, c'est gentil à vous, (elle fait un signe de la main tout en continuant d'écrire) mais non ça va. (Elle sourit alors qu'il lui fait comprendre que cela lui ferait du bien dans son état.) Non. (Elle le dit en souriant. Il insiste tellement qu'elle finit par accepter.)D'accord. (Elle pose le carnet et le stylo sur un siège alors qu'elle lui sourit.) Merci, merci.

Elle s'installe mieux sur le siège et regarde les portions. Alors qu'il continue de lui parler, elle cherche à savoir quel mollusque prendre. Alors qu'il essaye de lui montrer, elle se décide à en prendre un et le met dans sa bouche. Pendant qu'elle le mâche, l'homme continue de lui parler. Dès qu'elle a fini, elle ressent une douleur dans le ventre et commence à crier de joie.

Claire : Oh, oh, (elle se lève) oh, c'est génial. (Ne comprenant pas ce qu'il se passe, l'homme s'inquiète alors qu'elle sourit.) Oh, oh, je viens enfin de le sentir. (Parlant toujours en coréen, il panique.) Allez-y, touchez ! (Elle tente de prendre sa main afin de la poser sur son ventre mais l'homme ne veut pas.)Venez je vous dis, mettez votre main, tenez, venez le sentir aussi. (Après quelques réticences, elle arrive à poser sa main sur son ventre, ce qui a pour effet qu'il s'arrête de parler. Elle est toujours aussi heureuse de le ressentir.) Oh, vous l'avez senti, là. Il vient juste de me donner un coup de pied là, juste là. (Elle se met à rire alors qu'il tente de retirer sa main.) Tenez ici, vous sentez, vous sentez la bosse, là, c'est son pied. (Voulant enlever sa main.) Attendez, il bouge encore.

L'homme arrive à retirer sa main alors qu'elle rigole toujours. Il en profite pour s'en aller avec son plateau.

Claire : Oh, oui. (Elle regarde tout en touchant son ventre rond.) Je suis sûre que tu es un petit gars. (Elle continue de sourire.)

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Le groupe continue son expédition en marchant en file indienne. C'est alors que l'homme interrompt le silence.

Sawyer : Oh, bon. C'est peut-être bon, là. Vas-y, il y a un grand espace dégagé, et bien essaye la radio !

Sayid : Non, on ne captera rien ici. (Alors qu'ils sont en train de marcher, Shannon se recoiffe.)

Sawyer : Fais au moins l'essai !

Sayid : Je ne veux pas user la batterie.

Sawyer : Et, je te demande pas de la laisser allumer toute la journée !

Sayid : On est encore bloqué par la montagne.

Sawyer : (Il se met en colère.) Tu vas l'essayer cette foutue radio !

Sayid : (Il lui répond en criant dessus.) Mais si j'essaye ici, on risque de ne plus avoir de jus, une fois qu'on sera là...

Ils sont interrompus par un grand bruit un peu plus loin dans la jungle, se retournant afin de savoir ce que cela peut être. Des bruits de pas, venant vers eux, se font entendre alors qu'ils commencent à être effrayés.

Shannon : (Apeurée.) Ah, non.

Boone : Qu'est-ce que c'est ? (Des grognements sont entendus.)

Kate : Quelque chose approche.

Une espèce d'animal, avec un pelage blanc, est en train de courir.

Charlie : On dirait que ça vient droit sur nous. (Cela continue de foncer.)

Kate : (Elle s'en va.) Restons pas là. Venez ! (Ils commencent à s'enfuir.)

Shannon : (Elle commence à paniquer.) Qu'est-ce qui m'a pris de venir là. (Boone la tire par le bras et commencent à courir alors qu'elle se met à crier.)

L'homme reste figé pendant que les autres font demi-tour en courant.

Charlie : Courez ! Courez !

Kate : (Elle s'arrête et se retourne.) Sawyer !

Sayid : (En l'obligeant de fuir avec lui.) Venez, ne vous occupez pas de lui !

Alors que Shannon continue de crier tout en fuyant avec son frère derrière lui, Sawyer, le regard haineux, sort une arme se trouvant derrière sa ceinture, sur le côté gauche, pointe vers l'animal d'une taille démesurée, fonçant vers lui puis tire à dix reprises avant qu'il ne s'effondre au sol, suivi de gémissements. Sawyer recule, surpris par le poids du monstre. Entendant les coups de  feu, les autres s'arrêtent puis reviennent vers lui pour voir ce que c'est.

Shannon : C'est... (L'animal continue de gémir.) Un gros ours.

Boone : C'est ça qui a tué le pilote ? (Kate se retourne vers lui.)

Charlie : (Faisant non de la tête.) Non, (il fait des signes de la main en montrant l'animal) non, celui-là, c'est juste une miniature comparé à l'autre.

Kate : D'accord, c'est un ours, (il est allongé, ensanglanté, la gueule ouverte et sur le point de mourir)mais pas n'importe quel ours. (Il pousse de petits grognements de douleur.) C'est un ours polaire.

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

Jack prépare ce qu'il a besoin afin d'enlever le bout de métal au blessé. Il a un bandage autour de la tête et toujours mal en point. Le médecin est assisté d'Hurley.

Hugo : (Agenouillé devant le blessé qui est inconscient.) Vous êtes sûr, il est dans les vapes ?

Jack : (Nettoyant la lame de rasoir.) Ouais.

Hugo : Et vous êtes sûr qu'il ne va pas se réveiller en cours de route ?

Jack : Non, mais je ne suis sûr de rien. (Il allume un briquet afin de brûler la lame pour la stériliser.)

Hugo : (Il s'avance un peu.) Hey, vous m'entendez ? (Il approche la tête vers le blessé en criant un peu plus fort.) Hey oh ! Les secours nous ont repérés ! On est sauvé, mec ! Hi ouh ! (Jack sourit, après ce qu'a essayé de faire Hurley.) Ah ouais, il est K. O. (Jack prend une compresse et ouvre une petite bouteille d'alcool.) Alors, vous voulez que je fasse quoi ?

Jack : Il y a très peu de chances pour qu'il reprenne connaissance, mais on ne sait jamais. La douleur pourrait le faire réagir. Alors, j'ai besoin que vous le teniez.

Hurley se décale pour se placer derrière l'homme alors que Jack imbibe d'alcool la compresse.

Hugo : Je ne vous ai pas dit, mais je ne supporte pas trop la vue du sang.

Jack : (Réagissant à ce qu'il lui annonce.) Fermez les yeux ! (Il commence à nettoyer la plaie autour de l'éclat de métal.)

Hugo : Ouais, mais comme il y aura du sang, j'ai peur que...

Jack : (Il jette un regard vers lui.) Faites du mieux que vous pourrez, d'accord.

Hurley se met au-dessus afin de le tenir par les poignets pendant que Jack se place, en prenant son souffle, pour enlever l'objet.

Jack : (Voyant Hurley regarder devant lui.) Ne regarde pas.

Hugo : Ah, ouais.

Il lève la tête tout en regardant sur le côté, il commence à chantonner la comptine "Promenons dans les bois". Jack arrive enfin à retirer le bout de métal pendant qu'Hurley accentue les mots "mangera pas". Il ferme les yeux de toutes ses forces, c'est alors que Jack prend une serviette pour essayer de stopper l'hémorragie comme il peut.

Hugo : (Toujours la tête sur le côté.) Je n'ai rien vu.

Jack : (Sur le qui-vive.) Passe-moi les compresses.

Hugo : Je n'ai rien vu.

Jack : Vite, passe-moi les compresses, il faut que j'arrête l'hémorragie. (Il appuie sur la plaie afin de tenter d'arrêter l'écoulement du sang.)

Hugo : Je ne sais pas si je pourrais, là.

Jack : (Irrité.) Hurley.

Hugo : Hein, quoi ? Qu'est-ce que vous voulez ? Vous m'avez parlé ?

Jack : (Il commence à s'énerver.) Les compresses, bon sang ! Passe-moi les compresses ! (Hurley regarde vers la plaie.) Hey, ne pense pas à ce que je fais, n'y pense pas ! (Malheureusement, Hurley tourne de l'œil et s'évanouit, comme prévu. Ne pouvant le retenir, Jack s'énerve.) Ah, merde !

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Boone : (Se relevant après avoir vu quel animal c'était, ce qui l'étonne.) Ҫa ne peut pas être un ours polaire.

Sayid : Si, si, c'est bien un ours polaire.

Kate : (Répétant les paroles de Sayid.)... C'est un ours polaire.

Shannon : Mais, (son frère se tourne vers elle) en principe, les ours polaires ne vivent pas dans la jungle.

Charlie : (Il ironise en pointant son index vers Shannon.) Très bonne remarque.

Sayid : Les ours polaires ne vivent pas dans les régions tropicales.

Boone : (Hochant la tête sur le côté.) Celui-là, il vit.

Sawyer : (Leur répondant d'un air hautain.) Vivait, vivait.

Kate : (Elle s'interroge sur la provenance de l'arme.) Je peux savoir d'où il vient ?

Sawyer : (En plaisantant.) Sûrement du village des ours. (Un peu plus sérieux.) Qu'est-ce que voulez que j'en sache ?

Kate : Pas l'ours, le révolver.

Sawyer : (Tout le groupe le regarde.) Je l'ai trouvé sur l'un des cadavres.

Sayid : Ah oui, sur un des cadavres ?

Sawyer : (Se sentant attaquer, il riposte.) Sur un des cadavres, parfaitement !

Shannon : On n’a pas droit aux armes dans les avions.

Sawyer : (Ironisant, il lui parle avec le sourire.) On y a droit quand on est Marshall, chérie. Il y en avait un dans l'avion.

Kate : (Elle a le regard figé suite à la révélation de Sawyer.) Comment vous le savez ?

Sawyer : (Il se tourne vers Kate.) J'ai vu un mec allongé avec un Holster à la cheville, alors j'ai pris le flingue. J'ai pensé que ça pourrait servir. La preuve, je viens de tuer un ours polaire.

Kate : Comment vous le saviez qu'il était Marshall ?

Sawyer : Parce qu'il avait un insigne dans sa veste. (Il la montre devant eux.) D'ailleurs, je l'ai pris aussi, voyez, je trouve ça cool.

Sayid : (Sûr de lui.) Je sais ce que tu es. (Sawyer se tourne vers lui, l'air méchant.) Tu es un prisonnier.

Sawyer : (Ne comprenant pas ce que Sayid vient de dire.) Je suis un quoi ?

Sayid : (Donnant des explications.) Tu dis que tu as trouvé le flingue sur le Marshall, hein. Et ce n'est pas par hasard, tu savais exactement où il était, parce que c'est toi le prisonnier qu'il convoyait. Les menottes, c'est toi qui les portées, donc tu étais au courant pour le flingue.

Sawyer : (S'énervant.) Va te faire voir !

Sayid : (Haussant le ton.) On sait ce que tu es, tu es une petite frappe.

Sawyer : Ah, on est quitte. Tu me soupçonnes et je te soupçonne.

Sayid : C'est toi le repris de justice.

Sawyer : (Capitulant.) Bon, d'accord, je suis un criminel, (il remet quand même une couche) et toi, tu es un terroriste. (Kate commence à s'approche de Sawyer.) On peut distribuer d'autres rôles. (Se tournant vers Shannon.) Tu veux être quoi, poulette ? (Kate pousse Sawyer afin de récupérer l'arme rangée dans son dos. Celui-ci fait demi-tour voyant qu'elle détient l'arme, sous le regard étonné de Shannon et Sayid, alors qu'il lui sourit.)

Kate : (Pointant l'arme contre lui.) Qui sait comment marche ce truc-là ?

Charlie : (Il n'est pas sûr de lui.) Je crois qu'il faut juste appuyer sur la gâchette.

Sayid : (Jetant un regard amusé vers Charlie.) Non, ne faites pas ça, Kate.

Kate : Je veux retirer les balles.

Sayid : (Charlie acquiesce tout en faisant une grimace, comprenant qu'il s'est trompé alors que Sayid avance ses mains pour expliquer à Kate.) Il y a un bouton sur la crosse, poussez-le et ça éjectera le magasin. (Kate s'exécute alors que le chargeur tombe au sol.) Attention, il y a encore une balle dans la chambre. (Elle repointe l'arme vers Sawyer.) Tenez bien la crosse et tirez la partie supérieure de l'arme vers vous. (Sawyer la regarde faire en souriant alors que Kate se baisse pour ramasser le chargeur qu'elle donne à Sayid, ainsi que la dernière balle. Elle tend son bras afin de redonner l'arme à Sawyer.)

Sawyer : (Prenant Kate par le poignet et l'amène vers lui alors qu'elle ne semble pas contente.) Je les connais les femmes dans ton genre.

Kate : Je n'en suis pas sûre.

Sawyer : (En souriant.) Oh, si. Je m'en suis souvent tapé des nanas comme toi.

Kate : Pas tout à fait comme moi.

Alors que Sawyer se met à rigoler, après avoir rangé l'arme derrière lui sous les yeux des autres membres, Kate s'isole montrant un visage triste, se remémorant de son voyage en avion.

 

FLASH-BACK

 

21 septembre 2004

 

INTÉRIEUR - Dans l'avion - Journée

Kate se trouve assise à sa place, perdue dans ses pensées, alors qu'une hôtesse vient la voir.

Hôtesse : (Hors cadre.) Vous désirez boire quelque chose ?

Kate : (Reprenant ses esprits, elle la regarde, ne sachant que dire.) Non, je n'ai besoin de rien, merci. (Un homme se trouve à côté d'elle.)

Hôtesse : Monsieur, vous désirez quelque chose ? Un cocktail ? Un soda ?

Marshall : Juste un café, ma jolie. Bien noir.

Hôtesse : (Sur un ton sévère mais courtois.) Tout de suite, monsieur.

Marshall : (Regardant vers Kate.) Tu as l'air un peu inquiète ? (Kate semble perdue.) Oh, remarque, je le serais aussi à ta place. Mais il faut rester optimiste, ma grande. Dis-toi qu'il y aura encore une infime chance qu'ils gobent ta version de l'histoire. (En souriant.) Puisque moi, je te crois.

Kate : (Regardant devant elle.) Je n'en ai rien à faire de ce que vous croyez.

Marshall : Oh oui, ça, j'en suis convaincu. Là, au moins, je sais que tu ne me mens pas. Tu es sûre que tu ne veux pas un autre jus d'orange ? (Il jette un œil vers elle.)

Kate : (Elle se tourne vers lui et marquant une pause.) Ouais, j'en suis sûre.

Elle prend le gobelet de jus d'orange avec des glaçons mais elle se trouve entravée par les menottes au poignet, elles-mêmes attachées à un lien accroché sous le plateau. Elle est obligée de s'avancer afin de boire comme elle peut, ensuite, elle repose le verre. Pendant qu'il sourit, elle s'adosse à son siège, c'est alors que quelques secousses commencent, les passagers paniquent et qu'une hôtesse fait une annonce.

Cindy : Votre attention, s'il vous plait, nous traversons actuellement une zone de turbulences. Nous vous demandons de regagner vos sièges et d'attacher vos ceintures.

Kate : (Après une hésitation.) J'ai une faveur à vous demander.

Marshall : (Se tournant vers elle.) Sans blague, (il sourit.) ça, c'est la meilleure.

Il veut continuer mais une grande turbulence se fait sentir, projetant des passagers vers le plafond puis retombent au sol. Des bagages sont éjectés de leur emplacement dont une mallette qui vient percuter la tête du Marshall, se mettant à saigner. Il pose sa main sur son front puis s'évanouit. Les alarmes de détresse se font entendre alors que l'avion commence sa chute. Des masques à oxygène sortent du plafond. Kate essaie comme elle peut d'en attraper un, mais gênée par le lien et même en forçant, elle n'arrive pas à l'avoir. Elle arrête et fouille derrière la veste de l'agent, récupérant ainsi les clés puis, avec difficulté, ouvre les menottes. C'est alors qu'elle prend le masque, le mettant sur sa bouche. Mais elle l'enlève aussitôt afin d'en mettre un aussi sur le visage ensanglanté du Marshall. Kate reprend le sien et le replace sur son nez. Continuant sa chute et sous la pression, l'arrière de l'appareil se détache du milieu, faisant disparaître corps et biens à travers le vide alors que sous l'effet du souffle, un passager et des bagages voltigent vers le ciel bleu. Kate souffre alors que le Marshall est toujours évanouit, s'accrochant comme elle peut jusqu'au moment du crash.

 

RETOUR DANS LA JUNGLE

 

EXTÉRIEUR - Dans la jungle - Journée

Kate reste debout pensive, se rappelant les événements, alors que Sayid s'approche d'elle.

Sayid : On va continuer. (Kate acquiesce puis baisse la tête, se remettant en route.)

 

EXTÉRIEUR - Sur la plage - Journée

Jack continue de le soigner tant bien que mal alors que Hurley est toujours évanoui. Malheureusement, le Marshall se met à se réveiller, poussant un petit cri de douleur.

Jack : (Le regardant, ne voulant pas le croire.) Oh, non.

Il continue de compresser la blessure pendant le Marshall lève les genoux. Gémissant, il arrive quand même à attraper le col de chemise de Jack et relève la tête vers lui.

Marshall : (D'un ton sévère.) Où est-ce qu'elle est ? (Jack commence à prendre peur.)

Jack : (Se demandant ce qu'il veut dire.) Qui ?

 

EXTERIEUR - Dans la jungle - Journée

Le groupe continue sa marche et se trouve à présent dans la vallée avec un peu plus d'altitude. Sayid se tourne afin de savoir si cela est suffisant. Il enlève son sac à dos puis récupère le radio-émetteur enveloppé dans un tissu, alors que Sawyer s'en aperçoit tout en se tournant vers lui.

Sawyer : Ah, alors ça y est ! C'est le moment d'essayer la radio. Avant, non mais maintenant oui.

Sayid : (Il enlève le tissu et allume la radio.) On a grimpé.

Sawyer : (S'énervant, il jette un regard vers Sayid.) Ah ouais, ça tu peux le dire !

Sayid : (Alors que l'émetteur fait quelques grésillements, Sayid commence à capter quelque chose, ce qu'il le fait arrêter.) Une barre ? (Kate se retourne alors que Sayid interpelle les autres.) Hey ! C'est bon, on a une barre !  (Les autres accourent vers lui pendant qu'il porte la radio à son oreille.) Mayday ! Mayday ! (Un son strident se fait entendre, poussant Sayid à retirer la radio de son oreille, les autres le regardant, perplexes.)

Kate : (Ne comprenant pas.) C'est quoi, ça ?

Sayid : (Faisant un regard furtif vers elle.) Un écho radio.

Kate : (L'air affolé.) Un écho de quoi ? Pourquoi on a ça ?

Sayid : (Lui répondant sèchement.) Je ne sais pas, j'en ai aucune idée.

Sawyer : (Se trouvant derrière les autres, il pointe son index vers Sayid.) On a ça parce que cet incapable n'a pas réparé la radio. (Pesant ses mots.) Elle ne fonctionne pas.

Sayid : (Pas du tout d'accord avec Sawyer.) Non. Non, non, non, non, elle fonctionne. (Les grésillements continuent alors qu'il comprend ce qu'il ne va pas.) On ne peut pas émettre, simplement parce qu'on est en train de recevoir une transmission.

Charlie : Et d'où ça peut provenir ?

Shannon : (En souriant.) Et bien, oui !

Sayid : De pas très loin, le signal est puissant. (Sawyer continue de les regarder d'un air soucieux.)

Charlie : Comment ça, pas loin ? Tu veux dire, sur l'île ? (D'un air heureux.) C'est trop génial !

Boone : Il y a peut-être d'autres survivants.

Shannon : De notre avion ? C'est bizarre...

Sawyer : C'est quelle genre de transmission ?

Sayid : Par téléphone satellite ou par radio émetteur.

Kate : On peut entendre ce qu'ils disent.

Sayid : Il faut que je me cale sur la fréquence.

Sawyer : (Il perd patience.) Ah ! Il n'y a pas de transmission.

Kate : (S'énervant.) Ah, la ferme !

Charlie : Les secours sûrement, qu'est-ce que cela peut être d'autre ?

Alors qu'ils continuent d'écouter, une voix féminine se fait entendre. Elle parle en allemand.

Charlie : (Heureux d'entendre le message et Kate est surprise.) C'est de l'allemand, ça ? Oui, c'est de l'allemand. Je n'ai jamais été aussi heureux d'entendre de l'allemand ! (Sayid se met à rigoler, tout fier de l'entendre aussi.)

Kate : (Trépignant d'impatience.) Je n'ai pas fait allemand. Qu'est-ce qu'elle dit ?

Sayid : (Bougeant la tête de droite à gauche.) Est-ce que l'un d'entre vous parle allemand ?

Boone : Ma sœur. (Le message continue d'émettre.)

Shannon : Non, pas du tout, pourquoi tu dis ça ?

Boone : (Il s'approche d'elle en s'énervant.) Mais, enfin, qu'est-ce que tu racontes ? Tu as passé un an à Berlin !

Shannon : (Lui criant dessus.) À boire, pas à étudier ! (Une voix préenregistrée se fait entendre, Sayid regarde la radio.)

Voix : Itération - 17 294 531.

Charlie : Et ça, qu'est-ce que c'est ?

Sayid : (Inquiet avec ce qu'il voit sur l'émetteur.) Oh, non, non, non, non, non, pas ça !

Shannon : (Hors cadre.) Non, non, quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ?

Sayid : (Haussant la voix.) La batterie se décharge.

Kate : Combien de temps il nous reste ?

Sayid : Une ou deux minutes.

Boone : (Mettant la pression sur Shannon.) Je t'ai entendu parler en allemand. (Il s'énerve.) Alors, tu écoutes et tu traduis !

Sawyer : (Il hausse le ton.) Tu parles allemand, oui ou merde ? Ce serait pratique.

Shannon se résigne à écouter pour leur traduire.

Voix : Itération - 17 294 532.

Charlie : C'est quoi ces deux voix ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

Boone : (Il insiste tout comme Sayid.) Allez, plus vite !

Sayid : (Parlant en même temps.) Magne-toi !

Shannon : (Pendant que le message de la voix féminine continue.) Ҫa se répète.

Sayid : (Écoutant attentivement.) Ouais, elle a raison.

Boone : (Regardant toujours sa sœur.) Quoi ?

Sayid : Ҫa tourne en boucle. "Itération", cela veut dire que c'est un message répétitif. Et il y a un compteur.

Voix : Itération...

Sayid : Le prochain nombre devrait se finir par "533"

Voix : ... 94533

Sawyer : Qu'est-ce que tu racontes ? Il n'y a personne qui comprend !

Sayid : (Énervé.) C'est un compteur qui indique le nombre de fois où le message a été diffusé. (Il se met la main, avec le bout de tissu, dans ses cheveux, la baisse tout en réfléchissant.) Il dure environ 30 secondes, alors... ça nous fait... (Il pose ses doigts sur ses lèvres puis compte.) fois 24...

Sawyer : (Ironique.) Et n'oublie pas la retenue, grand chef.

Voix : ... 534

Shannon : (Elle est sur le point de pleurer, écoute le message puis commence la traduction.) Elle dit : "S'il vous plaît." (Comprenant le sens de la phrase.) Oui, c'est ça ! "S'il vous plaît, aidez-moi". J'ai l'impression qu'il n'y a pas que de l'allemand.

Sawyer : (Toujours aussi énervé et écartant les bras.) Ah, ce ne sont que des conneries, tout ça. Tu ne parles même pas allemand ! (Sayid réfléchit toujours.)

Kate : (S'emportant contre lui.) Laissez-la finir !

Boone : (Regardant vers Sawyer, il lui crie dessus.) Boucle-la ! (Shannon a un regard triste.)

Charlie : Vite, la batterie ! Traduisez au moins ce qui est en allemand.

Voix : 7 294 535.

Shannon : (Approchant l'émetteur vers son oreille pour mieux écouter le message, elle se met à traduire de nouveau.) "Maintenant, je suis seule sur l'île." Ca, je crois que c'est de l'espagnol. Ensuite, c'est "s'il vous plaît quelqu'un, venez. (Reniflant.) Les autres... sont morts. (Sawyer semble choqué par ce qu'il entend.) Ҫa les a tués. Il a tué tout le monde."

Le groupe a du mal à en croire ce que leur traduit Shannon, qui retire la radio à cause des grésillements.

Boone : (Le visage pâle.) Merci Shannon.

Sayid : (Finissant son calcul, il semble surpris.) Seize ans…

Sawyer : Seize ans quoi ?

Sayid : (Le regard perdu.) Cela fait seize ans... et cinq mois si j'en crois le compteur.

Boone : Qu'est-ce qui fait seize ans et cinq mois ?

Sayid : Que ça tourne en boucle. (Il explique.) C'est un appel au secours. Un appel de détresse. Un Mayday. Et si le compteur est exact... (Les autres l'écoutent avec intérêt) ce message est émis non-stop... depuis 16 ans.

Boone : Quelqu'un d'autre... a échoué sur cette île ? (Charlie regarde vers la montagne, perdu.)

Kate : Ils ont dû venir les chercher depuis.

Sawyer : Si les secours sont venus, pourquoi ça continue à émettre ?

Suite à la question de Sawyer, le reste du groupe se demande ce qui se passe réellement, dans cet endroit étrange.

Charlie : Hey, dites... Où est-ce qu'on est tombé ?

Le regard de Kate est mis en avant alors que cela se termine par un gros plan sur cette dernière.

 

FIN Pilote

Kikavu ?

Au total, 68 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

parenthese 
17.07.2017 vers 00h

LaurineHy 
04.06.2017 vers 23h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

brucas59 
01.05.2017 vers 14h

schumi 
02.04.2017 vers 18h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

schumi  (02.04.2017 à 18:03)

Toujours aussi prenant et addictif, des personnages forts et attachants, une vraie réussite!

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Ian papa !

Ian papa !
Après le mariage, Ian Somerhalder est devenu papa pour la première fois le 25 juillet dernier, d'une...

Figurines Funko Pop LOST

Figurines Funko Pop LOST
Depuis mai dernier, vous pouvez désormais vous procurer des figurines Funko Pop sur la série...

Arrow - Saison 6

Arrow - Saison 6
Le talentueux Michael Emerson débarquera dans la saison 6 de la série télé Arrow.Son rôle est décris...

Elizabeth Mitchell rejoint The Expanse

Elizabeth Mitchell rejoint The Expanse
Elizabeth Mitchell rejoint la saison 3 de la série The Expanse, où elle devrait tenir un rôle...

Colony : Saison 2 sur TF1

Colony : Saison 2 sur TF1
La saison 2 de la série "Colony" avec Josh Holloway sera diffusée sur la chaîne TF1 à partir du...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Si LOST avez pu faire un crossover, le temps d'un épisode avec une autre série "pour le fun", ça aurait pu être...

Total : 9 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

MissChoupi (23:24)

Ok

Supersympa (23:25)

Je préfère quand ça bouge moi quand même^^

Supersympa (23:26)

Et ça vaut aussi bien pour les films que pour les séries.

hope85 (23:29)

C'est par ce que c'est un film romantique différent dans la construction

MissChoupi (23:29)

dac je verrai ça

hope85 (23:32)

Ah oui je te conseille filmdelover c'est un site qui sur l'actu des film romantique, en plus ils ont fait une base de données avec plus de 500 film

hope85 (23:32)

romantique je suis sur que ca te plaîra

MissChoupi (23:33)

ah bah j irai voir alors

hope85 (23:34)

Ta de quoi planifier tout tes prochains mois ^^

hope85 (23:58)

Moi j'aime bien les films d’amours qui se passent au lycée et les teens movie romantique

MissChoupi (23:59)

oui moi aussi

hope85 (00:06)

Le dernier que j'ai regardé c'est adventurland c'est sympa

MissChoupi (00:07)

connait pas

hope85 (00:10)

C'est avec Kristen Stewart et Jesse Einberg celui qui joue dans social network

MissChoupi (00:10)

ah d accord

hope85 (00:12)

C'est un peux lent mais rien que pour le duo ça vaut le coup après faut avoir du temps à perdre ^^

MissChoupi (00:12)

oui

hope85 (00:15)

Moi c'est simple j'ai fait toute une liste de film je pourrait t'en conseiller plein ^^

MissChoupi (00:21)

dac pourquoi pas on verra

hope85 (00:24)

Dit que pour les série j'ai fait pareil je me suis fait une liste de 115 série je suis un fou ^^

MissChoupi (00:24)

ha ha ^^

hope85 (00:26)

Je les regarderai pas toutes mais au ca ou si je sais pas quoi regarder ^^

hope85 (00:26)

je suis mieux organisé pour mes séries et mes film que mes cours c'est magique !!!

MissChoupi (00:27)

*C'est souvent comme ça

Supersympa (00:35)

Moi, pour les séries, j'ai trouvé le truc : je les regarde par ordre alphabétique^^

hope85 (00:37)

Je comprend pas ce que tu veux dire

Supersympa (00:40)

J'ai moi aussi une liste. Et, au lieu de m'embêter à choisir, je les ai mise dans l'ordre alphabétique et je les enchaîne comme ça^^

hope85 (00:43)

Ah oui pk pas ca évite de réfléchir longtemps sur le choix d'une série ^^

Supersympa (00:45)

Voilà^^ Par exemple, je suis sûr Chicago Fire en ce moment. Ben après, je me fais Chicago PD^^

Supersympa (00:53)

"... on vit venir un pompier... qui s'écria :"Je viens d'la part du capitaine vous dire de pas vous énerver..." "^^

mnoandco (08:04)

Merci à tous et toutes

Misty (15:28)

A voté au concours de Blacklist

Sonmi451 (17:00)

Venez faire les animations dans House, Scrubs et Urgences. Si vous avez besoin, je vous aiderai avec plaisir.

mnoandco (07:42)

Hello. Dernier jour pour voter à votre affiche électorale préférée de Raymond Reddington sur le quartier Blacklist.

mnoandco (07:43)

Dès demain ce sera le tour de son concurrent Donald Ressler.

mnoandco (07:43)

Bonne journée

kystis (10:33)

N'oubliez pas de voter dans préférences !

Visiteur 5154907 (14:36)

the secret circle vas t-il avoir une autre saison ? fait un méchant bout je me pause la question il est pas l'air a vouloir en faire une autre

MissChoupi (14:48)

Nouveau sondage dans le quartier Orange Is The New Black

Steed91 (09:55)

Bonjour à tous Nouveau sondage sur Modern Family Quel mari de comédie verriez-vous à la place de Phil ? Votez nombreux

bedou (10:17)

Venez départager les créations des concours de OUAT, Chuck et POI ! Merci à tous pour vos votes

mnoandco (19:38)

A voté, bedou...pour les 3

mnoandco (19:39)

Hello, petit rappel pour vous prévenir que depuis quelques heures le bureau de vote sur le quartier Blacklist est ouvert!

mnoandco (19:40)

Venez départager et voter pour votre affiche électorale favorite du candidat Donald Ressler. Merci d'avance!

Merlinelo (21:18)

Plus que 15 jours pour participer à la Quête des Chevaliers Perdus sur Merlin! Nous accueillons toujours l'HypnoCruise ;-)

albi2302 (11:26)

Le quartier Timeless organise ses premiers Awards ! Vous avez jusqu'au 31 août pour voter ?

MissChoupi (12:28)

Vous avez jusqu'au 31 août pour participer au quizz général sur le quartier Orange Is The New Black

Sonmi451 (21:47)

Les animations d'Urgences et Scrubs vous attendent!

Flora12 (09:35)

Une nouvelle photo du mois sur le quartier de Revenge, venez nombreux !

makkura (16:16)

Message supprimé par makkura

makkura (16:17)

1768

makkura (16:17)

Le quartier Marvel vous attend avec un nouveau design et un nouveau sondage en l'honneur de la sortie de The Defenders sur Netflix !

cobrate (20:57)

Ca bouge sur Degrassi ! Kikavu ?^^

Visiteur 3967356 (23:05)

Bonjour... des nouvelles de la série Arrow

Xanaphia (00:41)

Oui Il y a quelques news sur les spoilers de la saison 6 sur le quartier Arrow...

Xanaphia (00:42)

N'hésite pas à passer y jeter un oeil ou même discuter/commenter sur le quartier, ces news !

Sonmi451 (09:50)

La catégorie 8 des awards d'Urgences vient de démarrer. Venez voter et commenter si le coeur vous en dit.

albi2302 (14:34)

Awards et Test de personnalité sur Timeless ! ;-) Bonne journée à tous

Misty (17:04)

Photo de la quinzaine sur Les 4400. Merci pour votre visite

bedou (10:14)

Bonjour, On passe à la phase n°2 des votes, pour le concours de OUAT ! Merci pour vos votes, jusqu'au 23/08 prochain. Bon dimanche

Rejoins-nous sur HypnoChat

Ou viens chatter sur
Rejoins-nous sur Slack
(site en anglais - discussions en français)

L'inscription au site n'est pas obligatoire mais te permet de changer ton pseudo