VOTE | 411 fans |

#713 : Celui qui a vu mourir Rosita

Scénario : Brian Buckner, Sebastian Jones, Sherry Bilsing & Ellen Plummer - Réalisation : Stephen Prime
Guests : Jason Alexander (Earl) Elliott Gould (Jack Geller) Joyce Guy (la responsable) Wendee Cole (Marge)

Phoebe a un nouveau job: elle fait du télémarketing, elle tombe alors sur un client suicidaire et fait tout pour l'empêcher de faire une bêtise.
Monica et Ross apprennent que leurs parents vont vendre leur maison. Ils se rendent sur place pour récupérer leurs souvenirs.
Rachel casse involontairement le fauteuil de Joey mais celui ci croit à un miracle lorsque celui ci semble s'être réparé tout seul.

Titre VO
The One Where Rosita Dies

Titre VF
Celui qui a vu mourir Rosita

Première diffusion
01.02.2001

Première diffusion en France
12.06.2001

Extrait de l'épisode #1
Extrait de l'épisode #1

  

Plus de détails

Rachel veut déplacer le fauteuil de Joey, mais celui-ci ne veut pas qu’on touche à Rosita (et oui il a donné un nom à son fauteuil).Mais elle ne l’écoute pas et le déplace quand même, cependant elle le casse.

Monica et Ross apprennent dans le journal que leurs parents vendent la maison familiale. Alors qu’ils ne les avaient pas prévenu.
Rachel annonce à Joey que Rosita est cassé. Elle lui propose en contre parti de lui en acheter un.
Ross est chez Monica et Chandler, il n’accepte toujours pas que ses parents vendent la maison. Phoebe arrive et se plein que ce mois ci elle n’a pas eu de client à part Ross et Monica qui lui ont laissé un petite pourboire. Ross lui parle d’un copain à lui qui à travailler dans la vente par téléphone.
Phoebe commence son nouveau travail. Elle fait un essaye avec sa responsable.
Chandler vient voire Joey, mais il n’y a personne. Il s’assoit sur le fauteuil qui se recasse. Et s’en va en courant.
Ross et Monica viennent récupérer leurs affaires dans le garage de leur ancienne maison. Monica part dans le grenier où se trouvent ses fours à pâtisseries. Ross et son père se rendent compte que ce dernier s’est servi des cartons de Monica pour pas que le garage soit inondé.
Et que tous ses cartons sont pourris.
Phoebe a affaire à son premier client. Il se trouve que ce client a décidé de se suicider aujourd’hui. Elle essaye donc de lui parler, de le résonner.
Chandler a remplacé le fauteuil de Joey par le sien pour pas que ce dernier se rende compte de quelque chose.
Rachel et Joey rentrent, ils viennent d’acheter le nouveau fauteuil pour Joey. Quand ils veulent déplacer Rosita pour faire de la place pour le nouveau. Joey se rend alors compte que son fauteuil s’est réparé tout seul.
Ross et son père essaye de donner des souvenirs de Ross à Monica pour ne pas la décevoir.
Rachel est ravie de pouvoir garder le nouveau fauteuil pour elle toute seule. Joey est finalement un peu jaloux du nouveau fauteuil.
Phoebe parle toujours avec son suicidaire, mais il lui raccroche au nez.
Monica retrouve se souvenir, mais se rend compte que c’est ceux de Ross. Son père lui avoue donc ce qui c’est passé.
Rachel propose à Chandler de venir essayer son nouveau fauteuil. Il se rend donc compte que ce n’est pas lui qui a cassé Rosita. Il veut donc récupérer son fauteuil. Mais quand il arrive dans l’appartement de Joey et Rachel. Il voit que Joey a cassé son fauteuil pour prendre le neuf.
Phoebe rend visite à son suicidaire et réussit à le convaincre de ne pas mettre fin à ses jours en lui parlant de sa mère à elle.
Ross réconforte Monica, qui est très triste. Leur père arrive et offre à Monica sa voiture de sport pour se faire pardonner. Ros est alors très jaloux.

Monica arrive chez Joey et Rachel. Elle leur demande ce qui s’est passé avec le fauteuil de Chandler. Quand elle apprend ce qui s’est passé, elle part ravie en disant que c’est le plus beau jour de sa vie.

[Scene : Chez Joey et Rachel, Rachel tente, sans succès, de déplacer le fauteuil de Joey quand ce dernier entre.

Joey:  Salut.

Rachel: Salut.

Joey: Qu'est-ce que tu fabriques ?

Rachel: Bah, tu vois, j'aimerais bien pousser le fauteuil par là.

Joey: (Riant.) Et pourquoi tu voudrais faire ça ?

Rachel: Parce que comme ça, il y aurait un coin sympa où je pourrais m'asseoir.

Joey: Rachel, il y  a un coin sympa où...

Rachel: Et tes genoux, ça ne compte pas ! D'accord ? Allez, aide-moi à bouger ça.

Joey: Non. Non. Non.

Rachel: Non?

Joey: Non. Rosita ne bougera pas.

Rachel: Excuse-moi, Rosita ? Comme dans...

Joey: Comme dans Rosita ne bougera pas.

Rachel: Joey,  c'est juste un fauteuil ! Qu'est-ce qu'il y a ?

Joey: Ce qu'il y a, c'est qu'ici, il y a une égale distance entre la salle de bain et la cuisine, et que c'est un angle parfait où l'on n'est pas ébloui par Pépé.

Rachel: Pépé la télé ?

Joey: (La foudroyant du regard.) Il y a un problème ?

Rachel: Non ! Joey pose sa bière et son paquet de chips et part dans sa chambre.) Oh, qu'est-ce qu'il en sait ! Allez Rosita, on va être solidaire toutes les deux ! (Elle tente de tirer le fauteuil par son dossier jusqu'à ce que les charnières se cassent et que le dossier tombe au sol.) Quelle garce !

Générique

 

[Scene : Central Perk, Chandler et Ross discutent sur le canapé. Phoebe demande un café.]

Ross: Eh, tu sais ce qui fait drôle ? Quand vous serez mariés, et que tu me présenteras à d'autres personnes, tu devras dire "Voici mon beau-frère Ross". Plus "Mon ami Ross", "beau-frère Ross". Ca fait bizarre, non ?

Chandler: Je peux pas juste dire "C'est Ross" ?

Ross: (Déçu.) Oh, tu fais comme tu veux.

(Phoebe s'assoit entre Chandler et Ross.)

Monica: (Entrant et tenant un journal.) Salut Ross ! Ecoute ça ; je lisais la rubrique immobilière du journal...

Ross: Mouais ?

Monica: Regarde ça. (Elle lui tend le journal.)

Ross: Oh, on dirait la maison de Papa et Maman. Oh, il y a même un arbre avec une branche cassée devant, et la fenêtre du grenier est... C'est pas vrai !

Phoebe: Quoi ? Qu'est-ce qu'elle a, la fenêtre du grenier ?

Monica: Je n'arrive pas à croire que Papa et Maman vendent la maison.

Ross: Je n'arrive pas à croire qu'ils... Qu'ils ne nous en ont même pas parlé !

Phoebe: Je n'arrive pas à croire que je ne sais toujours pas ce qu'a la fenêtre du grenier!

(Ross appelle ses parents sur son téléphone portable.)

Ross: (Au téléphone.) Allo Papa ! Monica et moi venons juste de voir la maison dans le journal. (Il écoute.) Oui on est étonnés ! (Il écoute encore.) A qui as-tu laissé un message ?

Chandler: (Il frappe à la fenêtre depuis la rue.) Désolé ! (Puis il s'enfuit.)

[Scene : Chez Joey et Rachel, Joey évalue les dégats sur Rosita pendant que Rachel s'excuse auprès de lui.]

Rachel: Joey, Joey je suis vraiment vraiment désolée.

Joey: Je t'avais dit de ne pas la bouger ! Rachel, comment te sentirais-tu si, disons, je voulais bouger ta mère alors que tu avais dit non mais que je l'avais fait quand même, et que sa tête était tombée ?

Rachel: Bon, écoute Joey, je vais t'en acheter une nouvelle, d'accord ? On va aller au magasin tout de suite, et on va en choisir une autre.

Joey: (Il se retourne lentement vers elle en la regardant méchamment.) En plus, elle est encore chaude !

Rachel: Mais tu ne crois pas que Rosita aurait voulu que tu changes ? Je veux dire, tu sais, elle a toujours fait passer... Ton confort en premier.

Joey: C'est vrai.

(Rachel se tourne vers la porte et prend un air sidéré.)

Rachel: (Saisissant son manteau.) C'est parti ? Tu es prêt ?

Joey: Ouais, je... (Eteignant la télévision.) Je ne veux pas que Pépé la voit comme ça.

[Scene : Chez Monica et Chandler, Ross et Monica parlent encore de la maison.]

Ross: Je n'arrive pas à accepter l'idée que nous devons dire adieu à la maison dans laquelle nous avons grandi. Tu imagines ? Des... Des étrangers vont venir vivre dans ma chambre.

Monica: Et bien après avoir gardé intact ce lieu saint 15 ans en ton honneur, il est temps que les cordes de velours laissent tomber le rideau

Ross: Ils ont gardé ta chambre pendant longtemps aussi.

Monica: Oh s'il te plaît ! Papa a transformé ma chambre en salle de gym 20 minutes après mon départ. Enfin, je devrais plutôt dire en solarium, et en réserve pour les catalogues "Victoria's secret" !

Ross: Allons, tu sais qu'ils t'aiment.

Monica: Autant qu 'ils t'aiment toi ?

Ross: J'étais leur premier né ! Ils pensaient qu'elle était stérile ! Ce n'est pas de ma faute.

Phoebe: (Entrant.) Salut.

Ross: Salut.

Monica: Salut.

Phoebe: Oh, je déteste cette année !

Ross: Pourquoi ? Qu'est ce qu'elle a, cette année ?

Phoebe: Et bien on est déjà en février, et je n'ai fait que deux massages ! Et en plus, c'était aux pires radins du monde !

Monica: C'était moi et Ross.

Phoebe: Ah oui, c'est vrai !

Ross: Eh, tu sais, si tu veux renflouer ta caisse, j'ai des potes qui se font de jolis petits pécules avec la publicité par téléphone, tu sais, le télémarketing.

Monica: Oh, c'est une excellente idée, tu fais toujours très bon effet au téléphone.

Phoebe: Ouais, et ouais ! Oh, et ce sera sûrement mieux que le dernier boulot que j'avais à faire avec un téléphone. Vous savez, je n'aurais sûrement pas à parler de fessées aussi souvent cette fois ci. (Monica et Ross sont très étonnés.)

Ross: Quoi ?

Phoebe: C'est ça, comme si t'avais jamais appelé !

[Scene: Le bureau de telemarketing, Phoebe, à son bureau, se fait faire une démonstration par le patron.]

Le Patron: Alors, normalement, c'est très facile. Vous avez un script que vous lisez pour tenter de vendre autant de toner que possible.

Phoebe: D'accord, je peux faire ça. Oh, et au fait, j' adore mon bureau.

Le Patron: (En riant.) Pourquoi ne ferions nous pas un essai ?

Phoebe: Oui, d'accord. Euh... Très bien. (Elle décroche le téléphone et commence à lire le script.) Bonjour, ici Phoebe de "Empire Office Supplies", pourrais-je parler avec votre responsable des approvisionnements, s'il vous plait ?

Le Patron: C'est moi, le responsable des approvisionnements.

Phoebe: Aoh, d'accord, je voudrais vous parler de vos besoins en toner.

Le Patron: Nous n'en avons pas besoin.

Phoebe: Oh, OK ! Et bien je suis désolée de vous avoir dérangé. Au revoir. (Elle raccroche le téléphone.) Oui, vous aviez raison, c'est facile.

Le Patron: Dites-moi, qu'est-ce qui n'allait pas avec cet appel ?

Phoebe: Oh, et bien... Euh... Aucun problème, aucune offense... Mais vous étiez un peu froid.

Le Patron: Ils vous diront toujours qu'ils n'ont pas besoin de toner, mais ça ira. Parce que quoi qu'ils puissent vous dire, vous trouverez la réponse là, dans ce script.

Phoebe: Oh.

Le Patron: Maintenant, je pense que vous êtes prête à vendre des toner. Vous avez des questions ?

Phoebe: Non. (Un court silence.) Oh, attendez, si ! J'ai une question. Au fait, c'est quoi, un toner ?

[Scene : Chez Joey et Rachel, Chandler entre.]

Chandler: Joey ! Joe ! (Il voit qu'il n'est pas là et commence à faire une enquête. Il ramasse le sac de chips.) Sac plein. (Il ramasse la bière.). Bière encore fraîche. Quelque chose de terrible a dû arriver ici ! (Il décide que ce n'est pas si important, s'assied sur Rosita, et le dossier tombe lui faisant faire une galipette arrière.) Oh non non non non non non ! (Courant vers Pépé.) Pépé, je ne suis jamais venu ici! (Il s'enfuit.)

[Scene : Le garage des parents de Ross et Monica, Ross et Monica arrivent pour emmener leurs affaires. Mr. Geller est dans le garage.]

Ross: Papa ?

Mr. Geller: Je suis là !

Ross: (Entrant avec Monica.) Salut !

Mr. Geller: Bonjour. Oh, il me semble que cela remonte à hier seulement quand vous veniez toujours ici me regarder travailler.

Ross: Papa, on... On ne peut pas croire que vous vendiez la maison.

Mr. Geller: Et bien il est temps pour une nouvelle famille de commencer ses souvenirs ici, et j'espère bien toucher le chèque avant qu'ils ne découvrent la fissure des fondations et l'amiante dans le plafond.

Ross: (A Monica.) On prend nos trucs et on se tire de là.

Mr. Geller: Je suis désolé que nous ne puissions plus garder vos affaires d'enfants à présent.

Monica: Oh, ça ira, je suis impatiente de revoir toutes ces choses ! Tous ces souvenirs...

Mr. Geller: Et bien je ne sais pas ce qu'il y a dans les cartons ici en bas, mais je sais qu'il y a 6 ou 7 fours "cuisine facile" dans le grenier.

Monica: J' adorais jouer au restaurant.

Ross: Ouais, pas autant que tu adorais jouer à la dévoreuse de pâte crue.

Monica: Eh ! Il n'est pas raisonnable d'espérer d'un enfant qu'il attende qu'une ampoule lumineuse cuise des brownies ! (Elle monte au grenier.)

Mr. Geller: Voyons, je pense que tes cartons sont par là. (Ils s'en approchent.)

Ross: Ouais ! Super ! (Trouvant un paquet de cigarettes.) Attends, Papa, à qui sont ces cigarettes ?

Mr. Geller: Je ne sais pas. Elles... Elles doivent être à ta mère, mais s'il te plait, s'il te plait, ne lui demande pas. Je vais les jeter. (Il profite d'un moment où Ross trouve quelque chose d'intéressant dans un des cartons pour les glisser dans sa poche.)

Ross: Super ! Papa ! Mon relevé de notes ! Regarde-moi ça. (Lisant ses notes.) Math, A. Science, A. Histoire, A. Gym... (Il le pose et trouve autre chose.) Oooh, ma brosse à faire briller les cailloux !

Mr. Geller: Oh, regarde, regarde, voici ton vieux kit de maquillage !

Ross: C'est pour se déguiser en Clown ! En Clown !

Mr. Geller: Et bien le blanc ne semble pas avoir été beaucoup utilisé. (Il le jete dans un carton pendant que Mr Geller bouge une bâche et fait une découverte.) Oh Oh.

Ross: Quoi ?

Mr. Geller: Tu sais que le garage est inondé chaque hiver ?

Ross: Comment vas-tu arriver à vendre cet endroit ?

Mr. Geller: Je pense que j'ai accidentellement utilisé les cartons de Monica pour protéger la Porsche de l'eau.

Ross: Oh non. Papa, Papa ! Que... (Il va ouvrir l'un des cartons qui se déchire tout seul.) Oh, non, tout est détruit ! Papa, elle va être désemparée !

Mr. Geller: Tu ne fumes pas en cachette, hein ?

Ross: Non!

Mr. Geller: Alors ce doit être ta mère.

 [Scene : Le bureau de telemarketing, Phoebe travaille dur.]

Phoebe: (Au téléphone.) Bonjour, ici Phoebe de "Empire Office Supplies", pourrais-je parler avec votre responsable des approvisionnements, s'il vous plait ? (Ecoutant.) Earl, merci. (Ecoutant.) Bonjour Earl, ici Phoebe de "Empire Office Supplies", je voudrais vous parler de vos besoins en toner. (Elle lit le script.)

[Coupure dans le bureau d'Earl, joué par Jason Alexander, le George Seinfeld.  Les images passeront du bureau de Poebe à celui d'Earl en même temps que chacune de leur répliques.]

Earl: Je n'en ai pas besoin.

Phoebe: Ca, c'est ce que vous dites. Mais à nos prix, tout le monde a besoin de toner.

Earl: Pas moi.

Phoebe: Puis-je vous demander pourquoi ?

Earl: Vous voulez savoir pourquoi. Vous voulez savoir pourquoi ?

Phoebe: Bien sûr que oui !

Earl: D'accord, je n'ai pas besoin de toner parce que je vais me suicider.

(Phoebe tente désespérément de trouver la réponse adaptée dans son script.)

Phoebe: (N'ayant pas eu de chance.) Euh.. Et c'est pour ça que vous n'avez plus de toner ?

Publicité

 

[Scene : Le bureau de télémarketing. Phoebe parle encore à Earl.]

Earl: D'accord, donc... Pas de toner aujourd'hui. Merci quand même, au revoir.

Phoebe: Non, non ! Attendez, attendez ! Je ne peux pas vous laisser raccrocher ! S'il vous plaît, parlez-moi.

Earl: Et bien, je n'ai qu'une seule chose à faire aujourd'hui.(il regarde son aide mémoire qui indique : "Tâches journalières : SE SUICIDER.") Mais je pense que je peux remettre ça à plus tard.

Phoebe: Oui ! Maintenant, pourquoi voulez-vous vous suicider ?

Earl: Oh, seulement parce que je travaille ici depuis dix ans maintenant, à faire ce travail inutile et mortellement ennuyeux, et que personne ne sait que j'existe !

Phoebe: Chandler ?

Earl: Que... Comment ?

Phoebe: Non. Ecoute, je suis sûre que les gens savent que tu existes !

Earl: Ah oui ? Je bosse dans un bureau minuscule entouré de gens. Je suis en train de te parler de me suicider depuis maintenant cinq minutes et personne n'a jeté les yeux sur mon bureau. Ne quitte pas. (Aux gens qui passent autour de sa cabine.) Salut tout le monde ! Je vais me suicider ! (Il n'y a aucune réponse, personne ne le regarde.) Je suis là. (A Phoebe.) Il n'y a aucun signe. Attends. (Il repose le combiné.) Salut Marge ! (Il se mime, pointant un revolver sur sa tête, appuyant sur la détente et arrosant le mur derrière lui des projections de sa cervelle. Puis il se montre du doigt. Marge l'a regardé, puis retourne travailler maintenant qu'il a fini.)(A Phoebe.) Aucun signe ! Aucun

[Scene : Chez Joey et Rachel , Chandler vient de remplacer Rosita par son propre fauteuil.]

Chandler: Mon fauteuil, maintenant, si quelqu'un le demande, ton nom est Rosita ! (Il sort en courant de l'appartement, s'empare du dossier de Rosita et nous pouvons entendre parler Joey et Rachel qui montent les escaliers. Aucun d'entre eux n'a encore atteint l'étage.)

Rachel: Tu l'aimeras !

Joey: Je ne crois pas, non.

(Chandler court pour surveiller leur ascension.)

Rachel: Mais tu n'en sais rien !

Joey: Oui, mais je sais ce que j'aime et ce que je n'aime pas. Et c'est pas la même chose.

(Chandler jette le dossier de Rosita dans son appartement et se précipite vers le pied du fauteuil pour l'y pousser à son tour.)

Rachel: Et bien écoute, si tu ne l'aimes pas... (Les rires du public devant la progression de Chandler coupent le reste de la réplique de Rachel.)

Joey: Je ne vois pas pourquoi tu dis ça si tôt.

(Joey et Rachel parviennent à l'étage au moment même où Chandler ferme la porte.)

Rachel: S'il te plait, Joey ! Je viens juste de t'acheter un nouveau fauteuil ! Le plus cher de tout le magasin ! Et tu sais à quoi j'ai pensé ? On pourrait l'appeler Francette.

Joey: Francette ? C'est quoi ça ? Un canapé ?

(Ils entrent dans leur appartement.)

Joey: Pauvre Poupoune. Interrompue à l'aube de sa vie.

Rachel: Joey, la remplaçante sera là dans une heure. Peut-être que nous devrions sortir Rosita d'ici. Tu sais, commencer à accepter la chose ?

Joey: Ouais, je pense que tu as raison. Peut-être, peut-être que je vais la faire incinérer. Ce sera si triste... Et un peu marrant aussi. (Il tente de faire bouger le dossier, mais il ne part pas. Alors il s'assoit, met ses pieds en l'air, puis il se relève et va en examiner le dos.) Elle est réparée !

Rachel: C'est bizarre.

Joey: Non, ce n'est pas bizarre, c'est un miracle !

Rachel: Ce n'est pas un miracle Joey, je suis sûre qu'il y a une explication.

Joey: Oh oui il y en a une ! Si tu souhaites très fort quelque chose et que ton cœur est pur, des merveilles peuvent se produire !

Rachel: Joey, Je ne crois vraiment pas que...

Joey: (L'interrompant.) Peux-tu me dire comment c'est arrivé ?

Rachel: Et bien... Non.

Joey: Miracle !

Rachel: Non, tu sais quoi ? Peut-être que quelqu'un est venu ici et l'a arrangée ! Ou quelque chose comme ça !

Joey: Quelqu'un comme... Un ange ?

Rachel: C'est ça Joey, l'ange du fauteuil est venu ici et a réparé Rosita. (Elle s'y assoit.)

Joey: (Méchamment.) Sors tes fesses non croyantes hors de mon fauteuil ! (Elle se lève et part dans sa chambre.)

[Scene : Le garage des Geller, suite de tout à l'heure. Ross et Mr Geller sont en train de décider de ce qu'ils vont faire.]

Mr. Geller: Et bien, elle comprendra, non ? Ce n'est pas comme si je l'avais fait exprès.

Ross: Papa, ça ne compte pas pour elle. Regarde, toutes mes affaires sont intactes et sèches et toutes les siennes... Ont... Ont germé en petits machins ! Tu vois, c'est exactement le genre de choses qui lui font penser que vous deux m'aimez plus qu'elle.

Mr. Geller: Oh non. Est-ce qu'elle pense vraiment ça ?

Ross: Est-ce que tu peux le lui reprocher ?

Mr. Geller: Et bien, je ne sais pas. Je... Je suppose que nous t'avons peut-être favorisé inconsciemment, tu étais un prodige de la médecine, le médecin disait que ta mère ne pourrait...

Ross: Papa, Papa, je ne veux pas entendre cette histoire.

Mr. Geller: Vraiment ?

Ross: Et bien... Pas maintenant. D'accord ? Ecoute, Monica est venue ici pour avoir des souvenirs, et nous allons lui en donner ! C'est parti, prends... Prends des cartons vides. Nous allons prendre des affaires à moi et tout ce que nous pourrons faire passer comme étant à elle, et nous... Nous les mettrons dedans.

Mr. Geller: Super !

Ross: Comme, euh... Tu sais, comme ça ! Ca ! (Il prend un de ces dessins abstraits que les petits font au jardin d'enfant ou à la maternelle.) Elle... Elle aurait pu faire ça !

Mr. Geller: Ouais !

Ross: Hein ? Et ça ! (Il soulève un trophée.) Elle aurait pu gagner ça !

Mr. Geller: (Saisissant un vieux gant.) Il aurait pu être à elle !

Ross: Ouais ! Oh, oh, et ça alors ?

Mr. Geller: Ton kit de maquillage ? J'aurais préféré.

(Ross, furieux, jette le kit dans l'un des nouveaux cartons de Monica.)

[Scene: Chez Joey et Rachel, Joey est assis sur la "Rosita réparée" et Rachel est sur Francette, juste arrivée. Francette est l'un de ces nouveaux fauteuils de marque qui a et fait tout, sauf cuisiner et aller aux toilettes pour vous. Elle contient un petit réfrigérateur sous l'un de ses accoudoirs, et possède un téléphone relié à Internet, un normal, et beaucoup d'autres choses encore.]

Rachel: (Sortant une bière du réfrigérateur-accoudoir du nouveau fauteuil.) Ce que je suis contente de garder ce fauteuil pour moi !

Joey: Ouais, moi aussi. (Il frappe son accoudoir de dépit.)

Rachel: Et comment va... Le fauteuil miraculeux ?

Joey: Bien.

Rachel: Ah ? Waouh ! Tu sais qu'il y a des haut-parleur dans l'appuie-tête !

Joey: Non. Vraiment ?

Rachel: Oui ! Tu peux te coller à ta télé et écouter la radio!

Joey: (Pour lui-même.) Mon fauteuil se répare tout seul.

[Scene : Le bureau de télémarketing. Phoebe essaye toujours de dissuader Earl de se suicider.]

Phoebe: Earl, tu ne me comprends pas ! Tout ce que je dis, c'est que tu n'es pas seul, d'accord ? Tout le monde déteste les gens avec lesquels ils bossent ! (Une de ses collègues ayant entendu, elle mime qu'elle ne le pense pas.)

Un mec: (Passant devant le bureau d'Earl.) Salut vieux !

Phoebe: Attends, c'était quoi, ça ? On aurait dit que quelqu'un était gentil avec toi.

Earl: Non! C'était juste le mec "Salut vieux". Il dit ça à tout le monde ! C'est lui le pire. J'aimerais tant l'entraîner avec moi !

Phoebe: Très bien, alors Earl, oublie les gens de ton bureau, d'accord ? Il doit bien y avoir quelqu'un d'autre qui reste toujours dans les parages, et qui compte dans ta vie ? Et ta famille, tes amis, ou peut-être ta petite amie ?

Earl: (Riant.) Ouais, c'est ça !

Phoebe: Oh pardon, ton petit ami.

Earl: Oh non.

Phoebe: Non ? N'importe qui, n'importe quoi !

Le mec "Salut vieux": Salut vieux!

Phoebe: Oui, il devrait partir.

Earl: D'accord, je devrais... Je devrais retourner faire mon truc maintenant. A plus tard. (Et il raccroche.)

Phoebe: Non ! Je n'ai pas encore fini ! Ne fais pas ça ! Ne raccroche pas !!!

Le Patron: (Il passe par là et entend ça.) (Au reste de l'équipe.) La nouvelle opératrice travaille très bien !

[Scene: Le garage des Geller. Mr Geller et Ross viennent de terminer la reconstitution des faux souvenirs de Monica au moment où celle-çi entre.]

Monica: Salut les mecs ! Salut !

Ross: Salut.

Monica: Dites, je viens de nous préparer un régal "cuisine facile", ça devrait être prêt dans environ trois jours.

Mr. Geller: (Jouant.) En voilà une bonne ! Tu entends ça Ross ? Trois jours !

Ross: (Jouant de la même façon.) Oh, oui alors ! (Riant.) Oh, ça fera un super souvenir.

Monica: (Méfiante.) C'est ça. Alors, quels cartons sont les miens ?

Ross: Et bien, ceux là, là. Tous ceux là, là sont à toi. (Il indique du doigt les cartons neufs faits pour elle.)

Monica: OK. (Elle s'en approche.) Oh ! Un coloriage ! (Elle le prend.)

Ross: Ah oui ! Oh, tu adorais ce truc. Tu l'avais toujours sur toi. Tu n'allais jamais nulle part sans ce... Ce coloriage.

Monica: (Regardant l'objet.) Vraiment ? Houla, il me semble que j'ai quelques problèmes de mémoire.

Ross: Na-aon...! (Il prend le livre et l'examine.)

Monica: (Prenant le gant.) Oh, un vieux gant ?

Mr. Geller: Ah oui, Tu adorais ce gant Tu le prenais chaque fois que tu partais. Tu n'allais jamais nulle part sans ce gant.

Monica: Ouaouh ! Regardez-moi ça ! (Elle prend un t-shirt.) Je ne peux pas croire que j'ai pu rentrer dans ce t-thirt ! (Elle le brandit et on voit inscrit dessus "Tyrannosaurus Ross".)(Elle le retourne et lit.) Oh, c'est le tien.(Elle le tend à Ross.)

Ross: Tiens, je me demande comment il a atterrit ici.

Monica: (Prenant un petit chapeau de cowboy.) Ca, c'est pas à moi. (Elle le pose et examine le contenu des cartons.) Eh ! Ce ne sont... Ce ne sont pas mes affaires ! Hein Ross ! (Saisissant et brandissant une poupée.) Ce sont tes cartons ! Où sont les miens ?

Ross: Et bien euh... Tes cartons sont...

Monica: Quoi ?

Ross: Papa ?

Mr. Geller: Et bien le garage a été inondé ma chérie, et ça a détruit le contenu de tous tes cartons, je suis désolé.

Monica: Seulement des miens ?

Mr. Geller: J'ai bien peur que oui.

Monica: Et pourquoi... Pourquoi les affaires de Ross n'ont rien ? (Silence.) Et si tu dis les mots "prodige de la médecine", je prends ta tête et je monte la faire cuire dans un de mes fours Cuisine Facile !

Mr. Geller: Et bien... J'ai utilisé tes cartons pour protéger la Porsche de l'inondation.

Monica: Alors attends, Les affaires de Ross n'ont rien, mais je n'ai aucun souvenir parce que tu voulais protéger la voiture de trois centimètres d'eau !!!

Mr. Geller: Il y avait aussi des feuilles, de la boue et des trucs.

Monica: C'est incroyable ! (Elle est furieuse)

Mr. Geller: (A Ross) C'est fait ! Maintenant, j'en grille une. (Il prend, puis allume une cigarette.)

Publicité

 

[Scene: Chez Monica et Chandler, Chandler écrit une lettre près de la fenêtre quand Rachel entre.]

Rachel: Salut Chandler!

Chandler: Salut !

Rachel: Tu aimerai t'asseoir dans un fauteuil qui s'incline à l'horizontal, a un masseur intégré et des enceintes dans l'appuie-tête ?

Chandler: Ouais, j'adorerai, mais je l'ai essayé tant de fois qu'ils ne me laissent même plus entrer dans le magasin maintenant.

Rachel: Ah ? Et si je te disais que tu peux le faire dans mon appartement ?

Chandler: (tout content) Est-ce que tu es en train de me dire que tu as acheté le fauteuil qui rend tous les autres dépassés ? Le fauteuil que "Chaise magazine" appelle le Siège de L'Année ?

Rachel: Je viens en effet d'acquérir la "LA-Z-Boy E-cliner 3000". (Qui est tellement d'actualité qu'en fait, je ne suis pas sûre du 3000.)

Chandler: C'est formidable ! C'est fantastique ! Qu'est-ce qui t'a poussé à l'acheter ?

Rachel: Et bien c'est une longue histoire, mais, euh... J'ai cassé le fauteuil de Joey...

Chandler: Woh-Woh-Woh ! Tu as cassé le fauteuil de Joey ?

Rachel: Oui.

Chandler: Je pensais que c'était moi qui l'avais cassé ! Alors j'ai mis le mien à la place !

Rachel: Ooooh. C'est pour ça qu'il s'est réparé !

Chandler: Et vous pensiez quoi ? Que des elfes étaient venus pour le faire ?

Rachel: Non ! (Riant.) Un ange.

Chandler: Je vais récupérer mon fauteuil ! (Entrant chez Joey et Rachel.)

Rachel: Que... Quoi ? Oh, Oh !

(Ils entrent pour découvrir que Joey a cassé le fauteuil de Chandler.)

Joey: Et bien on dirait qu'après tout, c'était pas réparé ! Ouais ! Donc je pense que ce fauteuil me revient maintenant ! (Il s'y assoit et grogne.)

Chandler: Joey, t'as cassé mon fauteuil !!!

Joey: Ton fauteuil ?!

Rachel: Oui, il pensait avoir cassé Rosita, alors il a échangé les fauteuils !

Joey: Alors, ce n'était pas un miracle ?

Rachel: Non Joe, pas un miracle.

Joey: (Sarcastique.) Oh non ! C'est un désastre ! J'ai perdu la foi. Heureusement que j'ai un nouveau fauteuil pour m'aider à surmonter cette épeuve !

Rachel: Ah ah ! Bien essayé, mais ce fauteuil ne te revient plus maintenant ! D'accord ? C'est le mien maintenant ! Tu peux t'asseoir sur mes genoux ! (Joey commence à se lever.) Oui ! Je le récupère !

Chandler: Je pense que le fauteuil me revient !

(Rachel et Joey se mettent tous les deux à rire à cette idée.)

Joey: Pourquoi tu penses ça ?

Chandler: Parce que toi (Il indique Joey du doigt.) tu as cassé un fauteuil et toi (Il indique Rachel du doigt.) tu as cassé un fauteuil ! Le seul ici qui n'ait rien cassé, c'est moi !

Rachel: Non, non, non ! Ce fauteuil n'ira nulle part.

Chandler: Ah ? Et où est la logique là dedans ?

Rachel: La logique, c'est qu'on est plus que toi, et qu'on est tous les deux assez forts pour casser un fauteuil !

Chandler: Donc Joey a cassé mon fauteuil, mais ça ne me rapporte rien !

(Joey chuchote à l'oreille de Rachel pour confirmer la réponse.)

Joey: C'est ça !

Chandler: Vous jouez à quoi là ? On dirais un gang de malfaiteurs ou je ne sais pas quoi !

(Ils se consultent à nouveau.)

Joey: Ouais ! On est un gang !

(Rachel chuchote à l'oreille de Joey.)

Rachel: On est les Cobras !

[Scene : Dans le bureau d'Earl. Ce dernier se tient la tête dans les mains quand Phoebe entre.]

Phoebe: (A Marge.) Excusez-moi ! Pouvez-vous me dire où je peux trouver Earl ?

Marge: Désolée, je ne connais pas d'Earl.

Earl: (Hurlant.) Je suis là !!!!

Phoebe: (S'approchant de son bureau.) Earl ! Je suis Phoebe.

Earl: Phoebe ? La femme qui vend du toner ?

Phoebe: Mmmh, écoute, tu... Tu ne peux pas te suicider.

Earl: (Soupirant.) Bon, j'apprécie beaucoup que tu sois venue...

Phoebe: Non, non ! Je ne peux pas ! Je ne peux pas te laisser faire ça !

Earl: Pourquoi ?!

Phoebe: Parce que c'est le destin qui m'a fait t'appeler aujourd'hui !

Earl: Je pensais que c'était le toner.

Phoebe: Non! Penses-y, d'accord ? Ca n'est pas mon travail habituel ! Hein ? Et à mon premier jour de boulot, tu es mon premier appel ! Et, et n'importe qui d'autre aurait sûrement raccroché, mais je ne voulais pas faire ça, parce que je sais ce que c'est. Ma mère s'est suicidée.

Earl: Vraiment ?!

Phoebe: Oui.

Earl: Comment ?

Phoebe: Je ne vais pas te donner de détails ! Ecoute, tu ne vois pas que toutes ces choses, elles vont ensemble ? Je peux t'empêcher de faire ça.

Earl: Et ça ne peut pas être juste une coïncidence ?

Phoebe: Non, c'est le destin !

Earl: Je ne crois vraiment pas qu'il y ait assez de coïncidences pour que l'on puisse dire ça.

Phoebe: Oh. Et bien, euh... Voici un truc bizarre. Ma mère aussi était responsable des approvisionnements.

Earl: En fait, je suis le responsable du bureau.

Phoebe: Mince alors ! Elle aussi ! Et, écoute ça, ton... Ton nom est Earl, hein ? Son nom était Pearl, P-Earl.

Earl: Waouh, il y a autre chose ?

Phoebe: Bien sûr ! (Elle réfléchit) Tu es né où ?

Earl: Philadelphie.

Phoebe: Incroyable ! Elle aussi ! Oh, j'ai eu des frissons tout à l'heure. (Elle tend son bras.)

Earl: (Le regardant.) Vraiment ?

Phoebe: Oui, et tu sais, je porte plusieurs couches de vêtements, je n'ai pas froid.

Earl: Oui, oui.

Phoebe: Mais si... Bon, attends, ces imbéciles ne font pas attention à toi, mais l'univers, si ! Et ça en dit beaucoup.

Earl: (A tous.) Vous entendez ça ? Je n'ai pas besoin que vous fassiez attention à moi ! L'univers le fait déjà ! L'univers tout entier ! (Riant pendant que tout le monde l'ignore.) (A Phoebe.) J'aimerai quand même qu'ils me remarquent un tout petit peu.

Phoebe: Tu sais, je... Je ne crois pas que ça vienne de toi. T'es dans un bureau malsain (A tous.) Salut tout le monde ! (Tous la regardent.) (A Earl.) Oh non ! C'est toi.

Earl: Ouais.

[Scene : Le garage des Geller, Monica pioche dans l'héritage détruit de son enfance avec Ross.]

Monica: Oh, c'est horrible ! Tout est détruit ! Regarde ça. (Elle prends une chose pelucheuse.) Ca voulait forcément dire assez pour moi pour valoir la peine d'être gardé, et je ne sais même pas ce que c'est ! Oh, c'est encore doux. (Elle le frotte contre sa joue.) Tu penses que c'est quoi ?

Ross: Très bien. Je pense que c'était une souris.

(Monica hurle, lance la souris et frotte ses mains sur le t-thirt de Ross pour les nettoyer.)

 Mr. Geller: (Entrant.) Comment vas-tu chérie ?

Monica: Comment penses-tu que je vais ?! Tu as détruit tous mes souvenirs d'enfance. Tu aimes Ross plus que moi. Et je viens de frotter une souris morte sur mon visage !

(Ross se lève pour laisser son père s'asseoir près de Monica.)

Mr. Geller: Mon cœur, nous t'aimons autant que Ross ! Mais je suis désolé de tout ce qui s'est passé, et je ne me rattraperai probablement jamais à tes yeux, mais voici un début. (Il lui tend une petite boîte.)

Monica: (L'ouvrant.) Qu'est-ce que c'est ?

Mr. Geller: Ce sont les clefs de ma Porsche. Enfin... De ta Porsche.

Monica: (Incrédule.) Quoi ?

Ross: (Encore plus incrédule.) Quoi ?

Mr. Geller: Je voulais m'en débarrasser. Je la conduisais, l'autre jour, et j'ai vu mon reflet dans la devanture d'un magasin. Ta mère a raison. J'ai l'air d'un idiot fini.

Monica: Attends, tu me donnes ta Porsche ? Tu plaisantes, là ?!

Ross: Oh, a-a-a-a-a-a-a-attends, a-attends , attends, attends une minute ! Quoi, deux cartons idiots sont mouillés et elle récolte une Porsche ?

Mr. Geller: (A Monica.) Pourquoi on n'irait pas faire un tour avec ?

Monica: D'accord !

Ross: Bah... Et moi alors ? Je suis un miracle de la médecine !

Début du générique de fin

 

[Scene : Chez Joey et Rachel, Rachel est assise sur les genoux de Joey, sur Francette, et ils grognent tous les deux.]

Joey: Oh ouais.

Rachel: Ahhhh....

Joey: Ahhh...... (A Rachel.) Hein ?

Rachel: Mmmmmh mmmmmh....

Monica: (Entrant.) Salut vous deux !

Rachel: Salut !

Joey: Salut !

Monica: Est-ce que vous savez ce qui est arrivé au fauteuil de Chandler ?

Rachel: Oh oui, Joey l'a cassé. Il va falloir l'oublier.

Monica: Vous rigolez ? Je récolte une Porsche et le fauteuil moche s'en va ! C'est le plus beau jour de ma vie ! (Elle part.)

Fin

[Scene: Joey and Rachel's, Rachel is trying to move Joey’s chair and not having much luck at it as Joey enters.]

Joey: Hey.

Rachel: Hey.

Joey: What are you doing?

Rachel: Well, y’know I was thinking of moving the couch over here.

Joey: (laughs) Why would you want to do that?

Rachel: So that there will be a decent place for me to sit.

Joey: Rach, there is a decent place to…

Rachel: And your lap does not count! Okay? Come on help me move this.

Joey: No. No. No.

Rachel: No?

Joey: No. Rosita does not move.

Rachel: I’m sorry, Rosita? As in…

Joey: As in Rosita does not move.

Rachel: Joey, it’s just a chair! What’s the big deal?

Joey: The big deal is that it is the exact equal distance from the bathroom to the kitchen and it’s at the perfect angle so you don’t get any glare coming of off Stevie.

Rachel: Stevie the TV?

Joey: (glaring at her) Is there a problem?

Rachel: No! (Joey sets his beer and bag of chips down and heads into his room.) Oh what does he know! Come on Rosita, us chichas got to stick together! (She tries pulling on the back of the chair, until the hinge breaks and the back falls off.) You bitch!

Opening Credits

[Scene: Central Perk, Chandler and Ross are on the couch talking. Phoebe is getting coffee.]

Ross: Hey, y’know what’s weird? After you guys get married, when you introduce me to people you’re gonna have to say, "This is my brother-in-law Ross." Not, "My friend Ross," "brother-in-law Ross." That’s weird isn’t it?

Chandler: Couldn’t I just say, "This is Ross?"

Ross: (disappointed) Sure, do whatever you want.

(Phoebe sits down between Chandler and Ross.)

Monica: (entering, carrying a newspaper) Hey Ross! So, I was checking out the uh, real estate section…

Ross: Yeah?

Monica: Look at this. (Hands him the newspaper.)

Ross: Oh, it looks like mom and dad’s house. Oh, it even has a tree with a broken limb out front and the uh, the window in the attic is…Oh my God!!

Phoebe: What? What happened to the window in the attic?!

Monica: I can’t believe mom and dad are selling the house!

Ross: I can’t believe they-they didn’t even tell us!

Phoebe: I can’t believe I still don’t know what happened to the window in the attic!

(Ross calls his parents on his cell phone.)

Ross: (on phone) Uh, hello dad! Monica and I just saw the house in the paper! (Listens) Yes we’re surprised! (Listens) Who did you leave a message with?

Chandler: (knocking on the window while outside) Sorry! (Runs off.)

[Scene: Joey and Rachel's, Joey is examining the injury to Rosita while Rachel is apologizing to him.]

Rachel: Joey, Joey I am so sorry.

Joey: I told you not to move it! Rach, how would you feel if say, I wanted to move you mom, and you said don’t, and I did it anyway and her head fell off?

Rachel: Okay, come on—Joey, I’ll buy you a new one! All right? We’ll go down to the store right now and we’ll-we’ll get you a new chair.

Joey: (slowly turning and glaring at her) She’s not even cold yet!

Rachel: But don’t you think Rosita would’ve wanted you to move on? I mean y’know, she did always put…your comfort first.

Joey: That’s true.

(Rachel turns for the door and makes the "Wow!" face.)

Rachel: (grabbing her coat) Okay? You ready?

Joey: Yeah, I… (Shuts off the TV.) I don’t want Stevie to see her like this.

[Scene: Monica and Chandler's, Ross and Monica are still going on about the house.]

Ross: I can’t believe we have to say goodbye to the house we grew up in. Man, some-some stranger’s gonna be living in my room.

Monica: Well, after 15 years of mom and dad keeping it as a shrine to you, it’s time the velvet ropes came down.

Ross: They kept your room for a while.

Monica: Oh please! Dad turned my room into a gym 20 minutes after I moved out! I gotta say, a tanning bed and a stack of Victoria’s Secret catalogues, not a gym!

Ross: Come on, you know they love you.

Monica: As much as they love you?

Ross: I was their first born! They thought she was barren! It’s not my fault.

Phoebe: (entering) Hey.

Ross: Hey.

Monica: Hey!

Phoebe: Ugh, I hate this year!

Ross: What’s wrong with this year?

Phoebe: Well okay, it’s already February and I’ve only given two massages and they were both the worst tippers in the world!

Monica: That was me and Ross.

Phoebe: Oh that’s right!

Ross: Hey, y’know if you want to pick up some extra cash? Some friends of mine made good money doing telemarketing.

Monica: Oh that’s a great idea. You’re really good on the phone.

Phoebe: Yeah and yeah, and it would probably be better than the last telephone job I had. Y’know, I probably wouldn’t have to say spank as much. (Monica and Ross are shocked.)

Ross: What?

Phoebe: Oh yeah, like you never called!

[Scene: The telemarketing office, Phoebe is getting shown to her desk by the supervisor.]

Supervisor: So basically this is very easy. You read from the script and try to sell as much toner as you possibly can.

Phoebe: Okay, I can do that! Oh, by the way, I love my office.

Supervisor: (laughs) Why don’t we do a trial run.

Phoebe: Oh okay. Umm, all right. (Picks up the phone and starts reading from the script.) Hi, this is Phoebe from Empire Office Supplies, can I speak to your supply manager please?

Supervisor: I’m the supply manager.

Phoebe: Umm, okay I would like to talk to you about your toner needs.

Supervisor: We don’t need any toner.

Phoebe: Oh okay, well I’m sorry to bother you. Bye-bye. (Hangs up the phone.) Yeah you’re right, this is easy.

Supervisor: Okay, what was wrong with that call?

Phoebe: Oh well, all right…um, no offense, but you were kind of rude.

Supervisor: They’re always going to tell you they don’t need toner, but that’s okay because whatever they say, you can find the answer to it here in this script.

Phoebe: Oh.

Supervisor: So, I think you’re ready to sell toner, do you have any last questions?

Phoebe: No. (Pause) Oh wait yes! I do, I do have one question. What is toner?

[Scene: Joey and Rachel's, Chandler is entering.]

Chandler: Joey! Joe! (Sees that he’s not here and starts investigating. He picks up the bag of chips.) Full bag. (He picks up the beer.) Beer’s still cold. Something terrible must’ve happened here! (He decides it’s not that important; sits down on Rosita, and the back falls off causing him to flip over.) Oh no-no-no-no-no-no! (Runs over to Stevie.) Stevie, I was never here! (Runs out.)

[Scene: Ross and Monica’s parent’s garage, Ross and Monica are arriving to go through their things. Mr. Geller is in the garage.]

Ross: Dad?

Mr. Geller: I’m here!

Ross: (entering with Monica) Hey!

Mr. Geller: Hi. God, it seems like just yesterday you guys used to come out to watch me work.

Ross: Dad, we-we can’t believe you’re selling the house.

Mr. Geller: Well, it’s time for a new family to start their memories here and hopefully their check will clear before they find the crack in the foundation and the asbestos in the ceiling.

Ross: (To Monica) Let’s grab our stuff and get the hell out of here.

Mr. Geller: I’m sorry we can’t store your childhood things anymore.

Monica: Oh, that’s okay, I can’t wait to see everything again! All of the memories…

Mr. Geller: Well, I don’t know what’s in the boxes down here, but I do know there are six or seven Easy Bake Ovens in the attic.

Monica: I used to love to play restaurant.

Ross: Yeah, not as much as you used to love to play uncooked batter eater.

Monica: Hey, it is unreasonable to expect a child to wait for a light bulb to cook brownies! (She goes to the attic.)

Mr. Geller: So, I think you’re boxes are over here. (They walk over to them.)

Ross: Wow! Great! (Finds a pack of cigarettes.) Wait, dad who-who’s cigarettes are these?

Mr. Geller: I don’t know. They-they must be your mother’s, but please, please don’t ask her. I’ll throw these away. (He puts them in his pocket as Ross finds something of interest in one of his boxes.)

Ross: Cool! Dad! My report cards! Hey, check this out dad, (reading his grades) Math, A. Science, A. History, A. Gym…(He puts it away and finds something else.) Oooh, my rock polisher!

Mr. Geller: Oh look, look there’s your old makeup kit!

Ross: It’s a clown kit! Clown kit!

Mr. Geller: Well, the white seems to be untouched. (He throws it back into the box as Mr. Geller moves a tarp and makes a discovery.) Uh-oh.

Ross: What?

Mr. Geller: Y’know how the garage floods every Spring?

Ross: How are you ever going to sell this place?

Mr. Geller: I think I accidentally used Monica’s boxes to keep the water away from the Porsche.

Ross: Oh no. Dad! Dad! What…(He goes to open one of her boxes and it rips apart.) Oh God…everything’s ruined! Dad, she’s gonna be crushed!

Mr. Geller: You don’t secretly smoke do you?

Ross: No!

Mr. Geller: So it’s just your mother then.

[Scene: The telemarketing office, Phoebe is hard at work.]

Phoebe: (on phone) Hi, this Phoebe from Empire Office Supplies, can I speak to your supply manager please? (Listens) Earl, thanks. (Listens) Hi Earl, this is Phoebe from Empire Office Supplies I’d like to talk to you about your toner needs. (She’s reading from the script.)

[Cut to Earl’s office, who is played by Jason Alexander, George from Seinfeld. They cut back and forth between Phoebe’s and Earl’s offices with each of their lines.]

Earl: I don’t need any toner.

Phoebe: I’m hearing what you’re saying, but at our prices everyone needs toner.

Earl: Not me.

Phoebe: May I ask why?

Earl: You wanna know why. You wanna know why?

Phoebe: I surely do!

Earl: Okay, I don’t need any toner because I’m going to kill myself.

(Phoebe desperately tries to find the scripted response to that line.)

Phoebe: (doesn’t have any luck) Umm, is-is that because you’re out of toner?

Commercial Break

[Scene: The telemarketing office, Phoebe is still talking to Earl.]

Earl: Okay, so…no toner today. Thanks anyway, bye-bye.

Phoebe: No-no wait-wait! I can’t just let you hang up! Just please talk to me.

Earl: Well…I only have one thing to do today. (He looks at his board in his office that reads, "Today’s Tasks: KILL SELF.") I guess I could push it back.

Phoebe: Yeah! Now, why do you want to kill yourself?

Earl: It’s just that I uh, have been working for ten years now at this meaningless, dead-end job and nobody here even knows I exist!

Phoebe: Chandler?

Earl: I-I’m sorry?

Phoebe: No look, I-I’m sure that people know you exist!

Earl: Oh yeah? I work in a cubicle surrounded by people. I’ve been talking to you for five minutes now about killing myself and no one’s even looked up from their desk. Hang-hang on. (To the people standing around his cubicle.) Hey everybody! Uh, I’m gonna kill myself! (There’s no response; no one even looks up.) I’ll get back to ya. (To Phoebe) I got nothing. Wait. (He sets the phone down.) Uh, hey Marge! (Mimes putting a gun to his head, pulling the trigger, and splattering his brain on the wall behind him. Then points to himself. Marge watches this, then goes back to work.) (To Phoebe) Ehh, nothing. Nothing.

[Scene: Joey and Rachel's, Chandler has replaced Rosita with his chair.]

Chandler: My chair. Now, if anybody asks, your name is Rosita! (He runs out the door, grabs the back of Rosita, and we can hear Joey and Rachel talking as they are coming up the stairs. Neither of them have reached the landing yet.)

Rachel: You will like it!

Joey: No I won’t.

(Chandler runs to check on them coming up the stairs.)

Rachel: You don’t even know!

Joey: Because, I know what I like and what I don’t like! It’s not the same thing!

(Chandler throws the back of Rosita into his apartment and quickly starts pushing the base into his apartment.)

Rachel: Well look, if you don’t like this…(The audience’s laughter at Chandler’s progress cuts out the rest of Rachel’s line.)

Joey: I don’t know why you say that so soon.

(Joey and Rachel reach the landing just as Chandler closes the door.)

Rachel: Come on Joey, I just bought you a new chair! The most expensive one in the store! Hey, y’know what I was thinking? We could name her Francette.

Joey: Francette? What is she? A couch?

(They enter their apartment.)

Joey: Poor thing. Cut down in her prime.

Rachel: Joey, the new chair will be here in an hour. Maybe we should actually move Rosita out of here. Y’know, start the heeling process?

Joey: Well, I guess you’re right. Maybe, maybe I’ll take her down to the incinerator. It’s gonna be so said, and kinda cool. (He goes to remove the back, but it doesn’t come off. So he sits down in it, puts his feet up, stands up, and looks back at it.) She’s heeled!

Rachel: That’s weird.

Joey: No it’s not weird, it’s a miracle!

Rachel: It’s not a miracle Joey! I’m sure there’s some explanation.

Joey: Oh there is! If you want something enough and your heart is pure, wondrous things can happen!

Rachel: Joey, I really don’t…

Joey: (interrupting her) Can you tell me how this happened?

Rachel: Well no.

Joey: Miracle!

Rachel: No, y’know what? Maybe somebody came in here and fixed it! Or something!

Joey: Someone like an…angel?

Rachel: That’s right Joey, the chair angel came in and heeled your chair. (She sits down in the chair.)

Joey: (angrily) Get your non-believer ass outta my chair! (She gets up and heads for her room.)

[Scene: The Geller’s Garage, continued from earlier. Ross and Mr. Geller are still deciding what to do.]

Mr. Geller: Well, she’ll understand right? It’s not like I did it on purpose.

Ross: Dad that won’t matter to her. Look, all my stuff is safe and dry and all her is-is, is growing new stuff! See, this is exactly the kind of thing that makes her think you guys love me more than you love her.

Mr. Geller: Oh my God, does she really thinks that?

Ross: Well, can you blame her?

Mr. Geller: Well I don’t know, I-I suppose we may have favored you unconsciously, you were a medical marvel! The doctor said your mother could…

Ross: Dad, dad I don’t want to hear about it.

Mr. Geller: Really?

Ross: Well, not right now. Okay look, Monica came here for some memories and damnit, we’re gonna give her some! Okay, grab…grab some empty boxes. Okay? We’ll-we’ll take stuff from mine and whatever we can pass off as hers we’ll-we’ll put ‘em in their.

Mr. Geller: Great!

Ross: Like uh y’know like this! This! (He picks up one of those art projects that kids make in kindergarten and first grade.) She-she could’ve made this!

Mr. Geller: Sure!

Ross: Right? And this! (He picks up a trophy) She-she could’ve won this!

Mr. Geller: (grabbing a glove) This could’ve been hers!

Ross: Sure! Ooh-ooh, what about this?

Mr. Geller: Your make-up kit? I’d feel better.

(Ross angrily throws the kit into one of Monica’s new boxes.)

[Scene: Joey and Rachel's, Joey is sitting the now heeled Rosita as Rachel is sitting in the newly arrived Francette. Francette is one of those new chairs from La-Z-Boy that has and does everything except cook and go to the bathroom for you. It’s got a small refrigerator under one armrest it has phone jacks for the Internet and regular phone, and so much more.]

Rachel: (grabbing a beer out of the chair’s fridge) I am so psyched I kept this chair for myself!

Joey: Yeah, me too. (He flips up his armrest in disgust.)

Rachel: Hey, how’s…how’s the uh, miracle chair?

Joey: Fine.

Rachel: Yeah? Wow! Y’know, that this thing has speakers in the headrest!

Joey: No. Really?

Rachel: Yeah! You can hook it up to your TV and you get radio!

Joey: (quietly) My chair heels itself.

[Scene: The telemarketing office, Phoebe is still trying to talk Earl out of suicide.]

Phoebe: Earl, you’re not hearing me! All I’m saying is that you’re not alone all right? Everybody hates the people they work with! (One of her coworkers overhears that, and she mimes that she didn’t mean him.)

Guy: (walking past Earl’s desk) Hey guy!

Phoebe: Wait, what was that? That sounded like someone being nice to you.

Earl: No! That’s just the "Hey Guy" guy. He says that to everybody! He’s the worst! I’d like to take him with me!

Phoebe: All right so Earl, let’s just forget about the people at the office, okay? There-there’s gotta be someone else in your life worth sticking around for! What about-what about your family, your friends, or maybe your girlfriend?

Earl: (laughs) Yeah! Right!

Phoebe: Oh sorry, boyfriend!

Earl: Oh no.

Phoebe: No, whatever! Anything!

The "Hey Guy" Guy: Hey guy!

Phoebe: Yeah, he’s gotta go.

Earl: Okay, I should, I should probably be getting back to my thing now. See ya. (Hangs up.)

Phoebe: No! I’m not finished yet! Don’t! Don’t you dare hang up on me!!!

Supervisor: (walking by and overhearing that) (to the rest of the staff) The new girl’s good.

[Scene: The Geller’s Garage, Mr. Geller and Ross are finishing up recreating Monica’s memories as Monica enters.]

Monica: Hey guys! Hey!

Ross: Hey.

Monica: Hey, I just whipped us up some Easy Bake treats, they should be ready in about three days.

Mr. Geller: (overacting) That’s a good one! Do you hear that Ross? Three days!

Ross: (overacting as well) Yeah! Yeah! (Laughs.) Oh, this will make a great memory.

Monica: (wary) Okay. So, which boxes are mine?

Ross: Well, these. These are yours right here. (Pointing to the boxes they just created for her.)

Monica: Okay. (Starting to go through them) Oh! A coloring book! (Holding it up.)

Ross: Yeah. Yeah, oh you loved that thing. You always had it with you. You never went anywhere without-without that coloring book.

Monica: (looking through it) Really? Wow! It looks like I had some trouble staying inside the lines.

Ross: Nu-uh! (Grabs it and examines it.)

Monica: (holding up a glove) Oh, an old glove?

Mr. Geller: Oh, yeah you loved that glove! You took it every place you went. You never went any place without that glove.

Monica: Wow! Look at this! (Picking up a shirt.) I can’t believe I even fit into this shirt! (She holds it up and it reads: Tyrannosaurus Ross.) (She turns it around and looks at it.) Oh, this is yours. (Hands it to Ross.)

Ross: Oh, I don’t know how that got in there.

Monica: (holding up a small cowboy hat) This isn’t mine. (Sets it down and looks at the rest of the boxes.) Hey, this isn’t, this isn’t my stuff! Ugh, Ross! (Grabs and holds up a doll.) These are your boxes! Where are my boxes?

Ross: Umm, your boxes are umm…

Monica: What?

Ross: Dad?

Mr. Geller: Well, the garage flooded sweetie and it ruined everything in your boxes. I’m sorry.

Monica: Just mine?

Mr. Geller: I’m afraid so.

Monica: So why-why wasn’t Ross’s stuff ruined? (Pause) And if you say the words medical marvel I’m going to Easy Bake your head!

Mr. Geller: Well, I used your boxes to divert water away from the Porsche.

Monica: So wait, Ross’s stuff is fine, but I have no memories because you wanted to keep the bottom two inches of your car away from water!!!

Mr. Geller: There was also leaves and guk and stuff.

Monica: I can’t believe this! (Storms out.)

Mr. Geller: (To Ross) Screw it! I’m having one. (Takes out and lights a cigarette.)

Commercial Break

[Scene: Monica and Chandler's, Chandler is writing a letter by the bay window as Rachel enters.]

Rachel: Hey Chandler!

Chandler: Hey!

Rachel: How would you like to sit in a chair that fully reclines, has a rolling massage, and speakers in the head rest?

Chandler: Yeah, I’d love to but I’ve tried that so many times they won’t even let me in the store anymore.

Rachel: Well what if I told you, you can do it in my apartment?

Chandler: (excitedly) Are you telling me that you bought the chair that is making all other lounge systems obsolete? The chair that Sit magazine called the Chair of the Year?

Rachel: I just purchased the La-Z-Boy E-cliner 3000. (Which is an actual product by the way, I’m not sure about the 3000 part.)

Chandler: That’s awesome! That’s great! What made you do it?!

Rachel: Well, it’s a long story, but umm I broke Joey’s chair…

Chandler: Whoa-whoa-whoa! You broke Joey’s chair?

Rachel: Yeah.

Chandler: I thought I broke Joey’s chair! That’s why I replaced it with mine!

Rachel: Ohhhhh. That’s how it got fixed!

Chandler: Well, what did you think, that-that elves came in and fixed it?

Rachel: Noo! (Laughs) Angels.

Chandler: I’m gettin’ my chair back! (Heads for Joey and Rachel’s.)

Rachel: What? Wh-hey!

(They enter Joey and Rachel’s to find that Joey has broken Chandler’s chair.)

Joey: Well, it looks like it wasn’t heeled after all! Yeah! So, I guess this chair is mine now! (Sits down in it and groans.)

Chandler: Joey you broke my chair!!

Joey: Your chair?!

Rachel: Yeah, he thought he broke your chair so he switched the chairs!

Joey: So, there was no miracle?!

Rachel: No Joe, no miracle.

Joey: (sarcastic) Oh no this is devastating! My faith is shaken. I’m so glad I have the new chair to get my through this difficult time in my life.

Rachel: Uh-huh! Nice try, but you don’t get that chair anymore! All right? That is my chair now! You can sit on my lap! (Joey starts to get up.) No I take that back!

Chandler: I think I should get the chair!

(Rachel and Joey both laugh at that suggestion.)

Joey: How do you figure?

Chandler: Because you (Points to Joey) broke a chair and you (Points to Rachel) broke a chair! The only one around here that hasn’t broke a chair, is me!

Rachel: No-no-no! This chair’s not going anywhere.

Chandler: Well, where’s the logic in that?!

Rachel: The logic is, that there are two of us and we are both strong enough to break a chair in half!

Chandler: So Joey breaks my chair and I get nothing!

(Joey whispers in Rachel’s ear to confirm his response.)

Joey: That’s right!

Chandler: What are you guys? Like a gang or something?!

(They confer again.)

Joey: Yeah! We are!

(Rachel whispers in Joey’s ear.)

Rachel: We’re the Cobras!

[Scene: Earl’s Office, Earl has his head in his hands as Phoebe enters.]

Phoebe: (to Marge) Excuse me! Can you tell me where I can find Earl? He’s the supply manager around here.

Marge: Sorry, I don’t know any Earl.

Earl: (screaming) I’m right here!!!!

Phoebe: (goes over to his desk) Earl! I’m Phoebe.

Earl: Phoebe? The lady who sells toner?

Phoebe: Umm, look it, you-you can’t kill yourself.

Earl: (exhales) Look, um I really appreciate your coming down…

Phoebe: No-no I can’t! I can’t let you do it!

Earl: Why?!

Phoebe: Because it was fate that made me call you today!

Earl: I thought it was toner.

Phoebe: No! Think about it okay? This isn’t even my regular job! Okay? And my first day on the job, you’re my first call! And-and somebody else might’ve hung up on you, but I wouldn’t do that because I know about this stuff. My mom killed herself.

Earl: Really?!

Phoebe: Yes.

Earl: How?

Phoebe: I’m not gonna give you tips! Look don’t you see that this-this…this all came together so that I could stop you from doing this.

Earl: Couldn’t it just be a coincidence?

Phoebe: No, it’s fate!

Earl: It doesn’t really seem like enough to be fate.

Phoebe: Oh. Well umm, okay here’s a weird thing. My mother was also a supply manager.

Earl: I’m actually the office manager.

Phoebe: Oh my God! So was she! And! Get this, okay? Your-your name is Earl, right? Her name was Pearl, P-Earl.

Earl: Well, was there anything else?!

Phoebe: Sure! (Thinks.) Umm, where are you from?

Earl: Philadelphia.

Phoebe: Oh my God! So was she! Oh, I’ve got-I’ve got goose bumps. (She holds out her arm.)

Earl: (inspecting it) Really?

Phoebe: Well, y’know I’m wearing layers and it’s warm.

Earl: Yeah-yeah.

Phoebe: But if—no look, okay. These jerks might not care about you, but the universe does! And that says a lot!

Earl: (To All) Did you hear that?! I don’t need you guys to care about me! Because the universe cares! The whole universe! (Laughs as everyone ignores him.) (To Phoebe) I really wished they’d care just a little bit though.

Phoebe: Y’know, I don’t-I don’t think it’s you. This is a freaky place. (To All) Hey! Guys! (Everyone looks up.) (To Earl) Oh no, it’s you.

Earl: Yeah.

[Scene: The Geller’s Garage, Monica is picking through her ruined childhood heirlooms with Ross.]

Monica: Oh, this terrible! Everything is destroyed! Look at this. (She picks up some kind of furry thing.) It obviously meant enough for me to save it, and I don’t even know what it is! Ohh, it’s still soft. (She rubs it against her cheek.) What do you think this is?

Ross: All right. I think it was a mouse.

(Monica screams, throws the mouse down, and rubs her hands on Ross’s sweater to clean them.)

Mr. Geller: (entering) How are you honey?

Monica: How do you think I am?! You’ve wrecked all my childhood memories. You love Ross more than me. And I just rubbed a dead mouse on my face!

(Ross gets up to let his dad sit next to Monica.)

Mr. Geller: Sweetheart, we love you just as much as Ross! Now, I’m sorry about everything that happened and I’d probably never be able to make it up to you, but here’s a start. (He hands her a small box.)

Monica: (opening it) What’s this?

Mr. Geller: It’s the key to my Porsche. Well, the key to your Porsche.

Monica: (shocked) What?!

Ross: (even more shocked) What?!!!

Mr. Geller: I’ve been thinking about getting rid of it. I was driving it the other day and saw my reflection in a store window. Your mother’s right, I do look like an ass.

Monica: Wait, you’re giving me your Porsche, you’re kidding me right?!

Ross: Well w-w-w-w-wait, w-wait, wait, wait a minute! I mean a couple of stupid boxes get wet and she gets a Porsche?!

Mr. Geller: (To Monica) Why don’t we take it for a spin?

Monica: All right!

Ross: Well, what about me?! I’m a medical marvel!!

Ending Credits

[Scene: Joey and Rachel's, Rachel is sitting in Joey’s lap on Francette, and they’re both groaning.]

Joey: Oh yeah.

Rachel: Ahhhh….

Joey: Ahhh…… (To Rachel) Eh?

Rachel: Uh-huh.

Monica: (entering) Hey guys!

Rachel: Hey!

Joey: Hey!

Monica: Do you guys know what happened to Chandler’s barca lounger?

Rachel: Oh yeah, Joey broke it. Had to get rid of it.

Monica: Are you kidding?! I get a Porsche and the barca lounger’s gone?! This is the best day ever! (Runs out.)

End

Kikavu ?

Au total, 42 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 17h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Sevnol 
25.09.2016 vers 21h

JessBones 
19.09.2016 vers 20h

Pitchoun10 
19.09.2016 vers 16h

aline2408 
18.09.2016 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Faux Raccord - Les gaffes de Friends saison 1

Faux Raccord - Les gaffes de Friends saison 1
L'émission d'allociné Faux Raccord de ce samedi est consacré aux gaffes et erreurs de la première...

Calendrier !

Calendrier !
Le calendrier du mois de décembre est disponible, il met à l'honneur le cast. La création est...

Décès

Décès
L'acteur Ron Glass est décédé hier à l'âge de 71 ans. Il avait joué le rôle de l'avocat de Ross dans...

Matt explique sa danse sur scène au concert de Taylor Swift

Matt explique sa danse sur scène au concert de Taylor Swift
Matt LeBlanc était invité dans le talk-show de Conan O'Brien, est revenu sur son passage inattendu...

Non, ce n'était pas une vraie dinde sur la tête de Monica !

Non, ce n'était pas une vraie dinde sur la tête de Monica !
Souvenez vous de l'épisode de Thanksgiving de 1998, dans lequel nos six héros racontaient tour à...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play