VOTE | 149 fans |

A nous pour toujours !

A nous pour toujours !


Quelqu’un frappa à la porte, Dawson était allongé sur son lit et regardait un film en noir et blanc. Un homme, d’une trentaine d’année, pleurait dans sa chambre, seul. Dawson se leva, descendit l’escalier et alla ouvrir la porte d’entrée.
Pacey entra alors à toute allure ! Il avait l’air stressé et impatient. Dawson fit alors une remarque que son ami fit semblant d’ignorer : « tiens ! Tu frappes avant d’entrer chez moi maintenant ?! »
Pacey fut de plus en plus bizarre dans son attitude, il faisait les cents pas dans l’entrée à présent. Dawson lui demanda alors si tout allait bien. Pacey rétorqua l’air innocent « Moi ? Ça va, tu me connais !... alors ? Tu fais quoi ? ».
Ils montèrent dans sa chambre
Dawson lui répondit : « pas grand-chose à vrai dire ; j’ai terminé cette dissertation en littérature, et toi tu en ai où ? Tu sais qu’elle est à rendre pour demain ?! » Sur un ton moqueur.
Pacey : oui merci je sais ! Mais en faite je suis trop perturbé en ce moment pour pouvoir me concentré sur cette dissertation de malheur !
Dawson s’allongea sur son lit après avoir éteint son magnétoscope et sa TV. Pacey s’assit sur sa chaise de bureau face à lui.
Dawson le regarda, inquiet et dit : « Ca ne va pas Pacey ? Tu as un problème ? »
Pacey : « oui en quelque sorte… »
D : « parle moi, je suppose que si tu es venu jusqu’ici c’est par ce que tu voulais me voir. »
P : « j’aurai pu vouloir voir tes parents ! Tiens, comment vont- ils ? »
D : « Très bien ! Ils ne peuvent pas être plus heureux ! Ils mettent en place leur « re-mariage » ! Ils sont comme avant, en pire ! (Rire) Je les retrouvent toujours sur la table de salon a moitié nue !... Mais sérieusement, je te connais et ca ne va pas, t’es tendu…
P : hum… pour être honnête j’ai peur Dawson !
D : toi ? C’est une blague ! Bon et tu as peur de quoi ? Tu n’as pas reçu de menaces ni quoi que ce soit ?
P : non ! Mais la vraie question est de qui j’ai peur…
D : C’est toi qui me fais peur maintenant ! (Sourire)… Mais qu’es-ce qui te prends ?
P : j’ai peur de toi Dawson ! Enfin de ta réaction plutôt !
Dawson était perdu, il ne comprenait pas. Il se leva. Pacey murmura « je prends mon courage… » Et lui expliqua alors en se levant à son tour :
« Ecoute moi bien stp ! Ce sera peut être notre dernière discussion après ça… (Triste, il baisse les yeux).
D : (sérieux) Pacey, tu es mon meilleur ami ! Je ne comprend pas pourquoi je ne te parlerai plus … tu as fais quelque chose ?
P : oui… enfin non, parce que je n’ai encore rien fait… Mais je suis tombé amoureux, vraiment… comme ca arrive peu dans une vie. Ce n’est pas volontaire Dawson, je t’assure ! (Sur un ton convainquant) J’ai essayé de nier mes sentiments mais elle est tellement belle, intelligente et drôle aussi. (Il fait une pause ; Dawson le regarde dérouté mais attentif).
Je pourrais parler pendant des heures de cette fille ! Comme toi avec tes film de Spielberg !
Au début c’était dur de la supporter et aujourd’hui c’est dur de ne pas la voir.
(Silence). Ecoute Dawson, tu es mon ami, mon meilleur ami, c’est pour cela que je me suis occupé d’elle quand tu me l’as demandé ! C’était pour te rendre service ! Et puis on a passé de plus en plus de temps ensemble on est devenu ami… Après la soirée du B&B Potter avec Mr Fricki je me suis rendu compte de mes sentiments. Quand tu ma dit que vous étiez redevenu proche j’étais content pour vous mais quand tu a ajouté que tu voulait la reconquérir là j’étais jaloux ! Je voulais que tu le saches.
Dawson était interloqué, choqué par ce qu’il venait d’entendre. Il le regardait comme un étrangé, de la colère montait en lui mais il la contrôla par ce qu’il était avant tout triste.
Pacey ajouta : « Tu es intelligent, je sais que tu as compris. J’ai essayé de t’en parler plusieurs fois mais ce n’était pas facile !
Dawson répondit froidement : « ‘ je ne sais pas quoi dire… ni quoi penser ! Toi, amoureux de Joey ? (Comme à lui-même) On est dans un autre monde…
Pacey : Je sais, c’est incroyable… je te laisse.

Il lui dit au revoir avant de partir. Dawson resta immobile, perplexe, le regard dans le vide. Après avoir repris une partie de ses esprits il alluma machinalement sa TV et continua sa cassette. Il pleurait alors, allongeait de nouveau sur son lit, en même temps que l’homme dans l’écran, seul à son tour.

Au lycée de Capeside, dans les couloirs : Joey accéléra quand elle aperçu…
« Dawson ! Dawson ! (En criant) Dawson !!! »
Il marchait de plus en plus vite et s’engouffra dans une salle de classe, soulagé. Joey s’arrêta net au milieu du couloir, intriguée par le comportement de son meilleur ami.
- « Ca va Joey ? » demanda Jen qui arrivé derrière elle.
- « Oui. Il va bien Dawson ?
- oui, pourquoi ?
- je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il m’évite !
- mais non ! Il n’a pas du t’entendre avec tous ce bruit ! Je l’ai vu hier matin, il allait très bien.
- oui peut- être… »
La sonnerie retenti ; Joey paniqua un peu « Il ne faut pas que je sois encore en retard, ce serai le troisième billet ! »
Jen surprise se moqua « Oh ! Joey ! L’élève modèle en retard ? »
Joey argumenta : « Ce n’est pas drôle ! C’est Pacey ! La dernière fois on a séchés pour son bateau le « True Love » (d’un air moqueur). Et l’autre fois, figure toi qu’il a failli nous tuer avec la voiture de son père ! Il conduit toujours aussi mal tu croix ?
Jen souri et dit « Il conduisait depuis trois ans avant de rater l’examen du permis de conduire pour la première fois ! Un jour il shootera une bonne sœur ! »
Elles riaient de bon cœur ; Joey : « Hum… rassurant ! »
Jen continua : « C’est bien que tu lui reparle, il était vraiment triste ! »
Joey qui faisait semblant de ne pas comprendre : « Qui ? Pacey ? »
Jen la regardait en souriant Joey se justifia :
« C’est juste que ce pacte d’amitié « occupe toi de ma femme » m’a énervée. Je peux m’occupé de moi toute seule, je suis une grande fille ! »
Jen : « Je sais Joey ! Mais avoue que Pacey, son amitié était sincère, et que… je vais mettre les pieds dans le plat, mais si il n’avait pas était là pour toi, cette année, tu ne te sentirai pas si bien que ça en ce moment… ».
Joey, mal à l’aise lui souriait. Elle passa sa main dans ses cheveux mais dit quand même, lancé dans un élans d’honnêteté : « pour être honnête il me manquerait si on n’était plus ami… ».
Jen agréablement surprise : « Alors ça si c’est pas une révélation !! »
Joey gênée : « Mais non ! C’est juste que… enfin… » Elle baissa les yeux, elle se sentait vulnérable et même si avec Jen elles étaient devenue amis, elle ne voulait pas en parler. Alors elle ajouta, rapidement avant de se sauver comme une voleuse : « bon faut vraiment que j’aille en littérature ! ». Jen la regarda s’éloignée, pensive et souriante, elle s’en étonné elle- même !


La même jeune fille blonde attendait son meilleur ami devant une superette du centre de Capeside, Quand celui-ci arriva en courant, elle souriait. Il s’excusa, elle le charia : « J’ai cru que tu m’avait oublié pour ce garçon qui te dragué samedi soir ! ». Puis elle le prix par le bras.
Jack : « Arête avec ça ! Je suis sur qu’il ne me dragué pas ! J’étais avec Andie, elle ne va pas très bien, elle a eu un C en histoire, ça matière préférée ! Je m’inquiète pour elle. »
Jen, compatissante : « Ces temps ci elle est triste, elle ne sort plus et s’isole ! Elle nous évite…»
- « Je croix qu’elle se sent seule dans cette maison, toute seule. Elle ne le dit pas c’est tout. Je culpabilise, pour mon propre bonheur je fais son malheur ! C’est égoïste !
- oui mais ton père Jack ?
- je sais… »
Ils étaient entrés dans le magasin maintenant ; Jack pris un panier de sa main libre :
« Non jack, on va prendre un chariot, on fait de grandes course. »
Jack rétorqua : « Je t’es déjà dit que ça s’appelé un caddie !
- peut être mais moi j’appelle ça un chariot ! Quelqu’un peut me l’interdire ?
Jack décida d’abandonner la discussion mais Jen n’était pas de cet avis.
- « C’est vrai ! je veux bien admettre que les mots de notre ancienne langue ou des langues étrangères, ou mortes nous donnent des racines de mots mais « caddies » tu croix vraiment que ça remonte d’aussi loin ? » Elle était à la limite de la provocation mais elle ne s’arrêta pas pour autant :
- « à New York les gens parlent comme ils veulent ! Chacun sa propre religion, ses choix et ses croyances, ici on ne peut pas en dire autant !
- Jen ! Pour une histoire de caddie ou de chariot tu me parle de religions et croyance ?!
- Oui car un petit problème en soulève des autres encore plus grands et…
Il l’interrompit : « D’accord ! Ok ! Mais tu sais que ça va faire 2 ans que tu n’habites plus New York Jen ! Et les gens civilisés… »
Elle le regarda méchamment a présent, il se rattrapa : « Je veux dire… tu sais… (Il s’éclairci la gorge) on prend des boissons ? » En montrant le rayon.

Au restaurant de Gale, Dawson organisait les tables.
« Bonjour. » dit Andie qui entrait. Il lui rendit son bonjour. « Tu as l’air triste, ça va ? » demanda t-elle.
« Je pourrai te poser la même question ! Tu as une petite mine ! ». Répondit Dawson.
Elle souriait : « On dira qu’on est tous les deux fatigués alors » Il ajouta :
« Dans ta phrase il n’y a qu’un mot qui me plais… c’est le nombre deux ! »
Andie ne comprenait pas sa remarque, il le sentit à son regard. Il reprit : « C’est mieux que d’être seul ! On est deux. ». Andie fut prise d’une once de colère :
« Ah ! Mais toi tu n’es pas seul Dawson ! Tu as une famille chez toi, qui t’attends ou au moins de la présence ! Et tu à de vrais amis ! ».
Lui aussi se mis alors a hausser le ton : « Des amis ? Ah ! Tu n’es pas au courant des dernières nouvelles ! De nos nouveaux amoureux ou du moins ceux qui couchent ensemble, par ce que je ne vois pas d’autre explication !! »
Andie ne comprenait toujours pas, elle était perdu dans les propos de son ami mais avant qu’elle n’est pu le questionner sur ce qu’il venait de dire, il lui demanda d’oublié et s’excusa de s’être emporter. Il ne voulait pas la blesser ni lui apprendre les dernières aventures à Capeside, surtout qu’elle était encore amoureuse de Pacey, même si elle ne l’admettait pas.
Il changea alors de sujet : « En quoi je peux t- être utile ? ». Elle se ressaisi et expliqua qu’elle venait lui apporter la déco pour la salle et pour savoir où il en était dans l’organisation de « l’anti- prom ». Ils discutèrent brièvement puis elle se dépêcha de sortir.
Le soleil se coucher, Dawson était assis sur le ponton en face de chez lui ; De sa véranda, Jen le vit. Elle alla à sa rencontre.
-« Bonjour beau blond ! » Elle s’assit prés de lui.
- « Salut. » Il lui souriait.
-« Oh ! Ça n’a pas l’air d’aller ! ». Il ne répondit pas. Pour rompre le silence elle lui dit qu’elle avait fait les courses avec Jack pour la soirée, l’événement de l’année, Samedi. Elle les lui apporteraient au restaurant le lendemain. Il la remercia et ajouta qu’il pouvait compter sur elle au moins, que c’était une vraie amie…
Jen s’inquiéta : « Qu’est ce qui se passe Dawson ? Tu t’es disputé avec Joey ? »
Pour rompre de nouveau le silence, elle ajouta : « Dawson tu n’es pas le genre de personne à tout garder pour toi, tu es malheureux ça se sent 20 Km à la ronde et je mis connais en malheurs ! ». En entendant cela, il s’emballa : « Tu savais que Pacey était amoureux de Joey ? »
Jen ne répondit pas, elle chuchota « Ail !».
Il ajouta alors d’un air entendu : « D’accord ! Tous Capeside et au courant sauf moi ! Le soi-disant Ame- sœur de la fille !! »
- Ce n’est pas ça Dawson ! Personne ne m’a rien dit je l’ai devinée c’est tout, et tout Capeside n’est pas au courant ! Même eux ils ne savent pas ou ils en sont. »
- OK ! Il y a donc bien quelque chose, ils ne savent pas où ils en sont ? Woua !! Qu’elle période difficile !! » D’un ton ironique rempli de méchanceter.
Jen voulait répliquer mais il ne lui en laissa pas le temps : « Et elle ? Elle n’a pas pu résister au charme d’un beau brun, ténébreux, musclé, plein d’expérience et tout et tout !!? »
-Arrête Dawson ! Il n’y peut rien, et elle non plus d’ailleurs. Les sentiments ça ne se contrôle pas, je comprends…
Il l’interrompit à nouveau :
-« Donc elle aussi ! Merci d’être honnête Jen ! »
Jen se mordilla la lèvre inférieure.
Il ne pouvait plus masquer cette colère, cette tristesse en lui qui le rendait tout sauf sympathique. Il avait complètement changeait, ce n’était plus le Dawson Leery.
Il continua : « C’est pour le sexe, j’en suis sur ! Je ne vois pas pourquoi sinon ! Non met tu les vois, Pacey et Joey ? »
Jen était déçu de son comportement, elle le lui dit :
-« Tu fais dans la méchanceté maintenant ? C’est pas toi ça, tu peut être énervé, déçu, triste mais pas nul ! Pas toi ! »
Dawson se tus ; Plus doucement, calmé il commença une nouvelle discussion :
-« Tout le monde veut être honnête avec moi ! Pacey m’avoue ses sentiments, toi tu n’arrive pas à mentir, tu es trop franche. Y’a que Joey qui ne dit pas la vérité.
- Non Dawson, Joey elle ne s’est pas où elle en est, tu sais comment elle est, elle sera franche à partir du moment qu’elle sera sûr d’elle ; elle doit se sentir tellement mal ces temps ci ! Et Pacey, tu ne peux pas lui en vouloir de te dire la vérité, c’est pour garder votre amitié qu’il a était honnête, et ça lui a demandé beaucoup de courage à mon avis…
Tu sais, ils n’ont encore rien fait, ils ne sont pas ensemble, ils en sont loin ! N’ai pas peur…
- Pas encore en tout cas, c’est ça qui me fait peur… (Silence)
Les gens pensent que la vérité évite les problèmes mais regarde, ce n’est pas toujours le cas. Il y a certaine vérité qui ne doit pas être dévoilés.
- tu penses parfois qu’il faut mentir ? Tu croix vraiment que si ils étaient sortie ensemble dans ton dos tu l’aurai mieux pris ?
- Je ne l’aurai peut-être jamais su !
- Difficile ! Dans la même petite ville ? Avec tous les ragots ? Et en plus ils n’auraient pas tenu longtemps ils sont trop honnêtes. Imagine, même toi tu l’aurai deviner tu es intelligent ce sont tes deux meilleurs amis ! Tu penses toujours qu’il faut mentir parfois ?
- Tant que cela n’atteint pas des proportions aberrantes ! Les vérités sont parfois dure à entendre et détruisent tous… c’est pire qu’une petite omission ou un petit mensonge !
- tu comptes vraiment détruire tes deux plus belles amitiés de ta vie ? N’oublie pas qu’il a était honnête même si ta philosophie ne prend pas ça en compte ! Moi je le compte. »
Dawson ne répondit pas. Jen se leva et avant de partir ajouta : « Je serai là pour toi Dawson, et apparemment tu le sais, tant mieux…mais ne fait pas de bêtises que tu regrettera forcement Dawson, après il sera trop tard ! ».

Pacey était devant la porte d’entrée du B&B Potter’s, il frappa vite fait et entra de suite. Bessie sorti d’une chambre :
« Je peut faire quelque chose pour toi Pacey ? » Ironiquement.
« Ta raleuse de sœur est là ? ». Il commençait déjà à la chercher dans la maison
« Mais qu’es ce qui te prends ? Elle est à la bibliothèque et je croix qu’ensuite elle voulait aller chez Dawson. »
Pacey paniqua, marmonna quelque chose comme quoi elle ne devait pas y aller puis il parti comme une flèche. Bessie ria et retourna à ses préoccupations.

A la bibliothèque il trouva Andie qui s’apprêtait à partir ; ils se saluèrent timidement. Il continua ensuite à chercher Joey, il fut heureux de la trouver quelques minutes plus tard à l’étage. Il souriait quand il la vit s’énervé après le responsable qui n’avait apparemment pas le livre quelle désirée par ce qu’il avait été emprunté mais pas rendu dans les délais !
« Potter ! Ouh ouh !!! »En courant vers elle. Elle se retourna le visage mécontent mais quand elle vit Pacey qui lui souriait elle ne pu s’empêcher de le lui rendre.
Il s’approcha et dit au responsable : « excuser la ! Elle à oublié ses médicaments ce matin !».
Puis il s’éloigna avec Joey en la poussant par les épaules ; « Que fait tu là ? Un mercredi après-midi à la bibliothèque ! J’ignorais que tu savais ou elle se trouvait ! »
Pacey lui rétorqua que ce n’était pas drôle et qu’ils fallaient qu’ils parlent .Il l’entraîna dans une pièce, toute petite et sombre, il ferma la porte derrière lui.
« Qu’es ce que tu veux ? J’ai un travail à faire moi ! Et tu devrais en faire autant ! »
Il rétorqua : « Mais arrêté tous de me dire çà quand je dois vous parler de quelque chose d’important !! »
Elle ne l’écouté plus, elle regardait autour d’elle.
« Mais pourquoi tu m’emmène ici d’abord ? C’est le placard à balai ou quoi ?!
- Arrête de raller ! Il faut que je te parle. Je croix que j’ai fait une bêtise… »
Il lui raconta qu’il avait été voir Dawson ; qu’il lui avait dit qu’il était amoureux d’elle. Dawson avait alors été triste et désespérer, il comptait la reconquérir, lui il en été jaloux.
Joey eu du mal a digéré la nouvelle, alors elle s’énerva :
« Mais tu es fou ? Tu te rends compte de ce que tu as dit ? T’es amoureux de moi ? Pourquoi ta inventé ça ? Il veut me reconquérir mais c’est n’importe quoi ! Et moi dans tous ça ?... c’est pour cela qu’il m’évite ! Bravo Pacey… ».
Pacey était déstabilisé, il n’espéré vraiment pas cette réaction, il ne s’y attendait même pas ;
« Arête avec toute tes questions ! Qu’es ce que tu peux être désagréable !
- Désagréable ? Et toi alors ! T’es cinglé d’avoir dit ça !».
Elle sorti de la petite pièce et tous le monde les regarda quand il lui cria en sortant à son tour :
« Ta peur ! Avoue, ta peur de tes sentiments ! »
Gêné, elle descendit. Pacey souriait aux jeunes qui les regardaient amusés, il prix les affaires de Joey sur un fauteuil qu’elle avait oubliées avant de descendre à son tour.
Il lui couru après dans la rue. Quand elle s’arrêta enfin, c’était devant le mur blanc qu’il lui avait loué. Elle ne le remarqua pas tout de suite. Il lui donna son manteau et son sac.
« Merci » (silence)
« Joey excuse moi je suis nul mais je… en faite… j’étais jaloux de ton cerveau ambulant, AJ» Elle leva les yeux au ciel mais ne dit rien. Il continua :
« J’était déçu quand Dawson m’a dit qu’il voulait te reconquérir ; J’était triste quand on ne se voyait pas, et si cette année je ne les ai pas trop ratée, scolairement parlant, et bien c’est grâce à toi… Je peux continuer longtemps encore, toutes les choses que tu m’a apportés, tout ce qui m’est arrivé grâce a toi ! Mais je refuse de le nier… (Il pris une respiration profonde, Joey intelligente compris la suite mais ne dit rien, comme si elle voulait l’entendre) Je t’aime Joey… Je t’aime de plus en plus chaque jours. ».
Ils se regardaient droit dans les yeux, elle les baissa, ils s’emplissaient de larmes.
Il ajouta : « Mon frère, Doug, m’avait conseiller de te dire la vérité, c’était peut-être une erreur… » Il commença a partir, « Laisse tombé j’ai compris… »
Joey l’attrapa par le bras, le regarda dans les yeux et affirma :
« Non tu n’a pas compris, on se détestés, on est devenu amie et maintenant je ne sais pas, je suis perdu. Quand je ne te vois pas moi non plus, je suis triste, et j’espère qu’une chose c’est de te croisé pour que l’on se chamaille… (Il sourit) et j’ai peur. Tu as pensé à Dawson ou Andie ? Même si je le voulais ont ne pourraient pas vivre quelque chose ensemble ! Même si j’en rêve, même si moi aussi je suis tombé amoureuse de toi… on n’a pas le droit… Ont feraient beaucoup de mal autour de nous. Je suis désolé Pacey. »
Pacey fut à la fois heureux, soulagé de savoir que ses sentiments étaient réciproque mais aussi déconcerté par le fait qu’ils ne pouvaient rien vivre ensemble.
« Mais pourquoi ? On a le droit de vouloir être heureux, on peu être égoïste un peu ! Qui peut nous l’interdire ? Dawson et Andie si ils étaient nos amis ils voudraient notre bonheur ! »
Elle répondit que c’était elle qui se l’interdisait pour Dawson, pour leur amitié. Que c’était compliqué, Et qu’il devrait en faire autant. Il rétorqua qu’elle voulait plus qu’une amitié avec Dawson. Elle fit un signe négatif de la tête et la baissa de nouveau. Il n’insista pas ; Il l’a retourna face au mur, lui demanda de le finir « Pour nous » et parti.
Elle resta devant, à pensé, pleine de remord et de morale dans la tête, jusqu’a la tombé de la nuit.

Quand Jen entra chez Dawson pour aller au lycée, le lendemain matin, elle le retrouva énervé, ce qui était plutôt rare. Elle s’approcha, lui caressa le dos amicalement et chaleureusement, regarda les papiers éparpiller partout.
« Jack ne prend les cours qu’à 10h Il nous rejoindra… Ca va Dawson ? C’est quoi tous ces papiers ?
- Non c’est pas la joie en se moment… Il m’enquerrait plus que je rate les examens de fin d’année pour que ma vie ressemble encore plus à un cauchemar ! »
Elle lu une lettre et toute joyeuse elle hurla : «
Dawson ! On a gagné ! Tu te rend compte ? Pourquoi tu ne me la pas dit !? »
« Excuse moi j’ai oublié.
- Pour que tu oublie de me dire que tu as remporté pour la deuxième fois le prix du festival de Boston catégorie junior ! Dans le film où j’étais ta productrice ! Il faut vraiment que toute ses histoire te préoccupe. »
Dawson lui expliqua les raisons de son énervement : « Creekside à gagner et je suis très heureux, je vais faire un autre film autobiographique, un peu plus fictionnel quand même. Mais ils ont fait une erreur sur mes papiers !»
« Ca ne doit pas être si terrible comme erreur ! »
« C’est le nom de la productrice, ils ont inscrit Joey Potter… »
Jen fut un peu triste, il s’excusa mille fois, qu’il n’avait pas d’explication.
« Ce n’est pas de ta faute ».
Mais justement, il ne savait pas si c’était lui qui avait inscrit son nom malencontreusement ou si l’erreur venait vraiment d’eux, ils avaient peut-être repris les fiches de son premier film.
Il s’excusa encore, c’est pour cela qu’il chercher dans les papiers. Elle répondit que ce n’était pas l’erreur du siècle, et qu’ils allaient être en retard, en le poussant vers l’extérieur.
Il lui expliqua que de toute façon c’était à elle que revenez tous les mérites. Elle avait été géniale et indispensable pour ce film. Il lui demanda d’être de nouveau sa productrice, elle accepta sans hésitation.
Elle ajouta sur le chemin : « Et c’est toi cette semaine qui m’a dit qu’il ne fallait pas toujours dire la vérité ? Tu compter me mentir, non une omission c’est ça ? » Elle souriait, il était mal à l’aise, elle en était contente.

La nuit fut courte pour Joey. Le matin à peine lever elle était devant le mur, prête a peindre. Elle y passa toute la matinée et tout le début d’après-midi.

Au réfectoire du lycée de Capeside, Pacey pris un plateau et chercha une table. Il vit dans le fond, Dawson Jen Jack et Andie qui discuter. Il n’osa pas y aller et s’installa à une table où il connaissait des garçons de sa classe. Il mangea en 10 minutes à peine et sortit de cet enfer.
Andie regardai ses amis, elle ne comprenait pas la situation. Jen avait raconté à Jack mais celui-ci fit mine de ne pas comprendre non plus pour protéger sa sœur. Dawson et Jen se regardaient tristement. Mais Dawson voulu faire croire que ça lui était égale et dit alors : « Tant pis pour lui ».


Une semaine c’était écoulée, l’anti-prom c’était déroulé comme prévu. Pacey et Joey s’évitaient, Dawson s’était rapprochés d’elle et cherchait depuis quelques jours à parler avec Pacey. Jack et Jen essayaient de soutenir Andie qui, quand la rumeur avait commencé, a été bouleversé ; Elle ne parlait plus ni à Pacey ni à Joey, elle se sentait trahi de leur part.
Les groupes se formaient alors : Pacey d’un coté, seul entre Joey, plus seul qu’on ne pourrait le croire, et de l’autre Dawson, Jen, Jack et Andie. Même si officiellement Jen et Jack étaient « neutre ».
Cela faisait deux jours que Joey avait fini son mur, elle l’avait caché, personne ne l’avait encore vu. Le lundi matin, à la reprise des cours, Joey attendait à la porte d’entrée du lycée, en salopette bleu, pleine de peinture, un foulard sur les cheveux.
Les lycéens qui passer parler encore de l’histoire exagéré et remanier. Si ils écoutaient les bruits de couloir ils auraient pu trouver des tas de rumeurs toutes plus fausses les une des autres.
Bien sur, le groupe s’en moquer mais pour chacun d’entre eux c’était une épreuve de plus, ils avaient déjà tous subis cela auparavant.

Dawson entra dans le lycée il voulu discuter avec Joey mais elle évité la discussion qui était pourtant des plus banales. Il n’insista pas et partie en cours. La sonnerie retentie, Joey attendait toujours.
Enfin elle le vit, les couloirs étaient devenus déserts, il était encore en retard, de plus en plus, il rendait des feuilles blanches, séché… Il filé comme on dit un mauvais coton.
Elle lui souriait.
« Bonjour Joey. »
« Bonjour Pacey … en faite je t’attendais, Je suppose que ça ne te dérange pas de sécher quelques heures pour me suivre ?
-Si tu veux. »
Elle sortit de l’enceinte du lycée, suivi de Pacey. Ils traversèrent la ville sans se parler, juste quelques regards discrets l’un vers l’autre timidement. Ils étaient ravis de se retrouver tous les deux, seul, en plus un lundi matin, les magasins fermés, la ville était tranquille. Ils étaient bien.
« Je peux savoir où tu m’emmène ?» demanda t-il simplement.
« Patience ! Ça me rappelle la fois où tu ma emmener pour ton bateau la première fois ! Tu te souviens ?
- oui. On s’est fait prendre par Mr Green ! Et si tu observe bien, je suis moins casse pied que toi sur le chemin ! »
Ils souriaient, l’ambiance c’était un peu détendu.
« On y est ! » dit-elle ravi.
« Je vois… »
Ils se trouvaient devant le mur, enfin devant une immense bâche bleue.
« Très beau ! Tu a du avoir du mal à représenter une bâche, cela dit en passant on croirait qu’elle est vrai ! »
« Ah ! Ah ! Je voulait que tu sois le premier à voir ce que j’ai peint… c’est pas de l’œuvre d’art alors doucement les critiques… la représentation est plus un symbole…
- un symbole de quoi ?
- De nous… ».
Elle s’avança vers le mûr et commença à enlevait la bâche ; Le fait qu’elle n’y arrivait pas le fit rire, mais il s’avança par pure gentillesse pour l’aidait.
« Vu comment tu t’y prend pour l’enlever, à mon avis quelqu’un t’a déjà aider à la posé.
- oui, Bessie… Et on a eu du mal ! » Il ria, moqueur.
- « Je croyait être le premier à la voir, ta peinture ?
- Ne sois pas méfiant, je ne t’ai jamais menti ! Tu sera le premier à la voir car Bessie ne la pas vu, ils faisait noir, elle l’a aperçu si tu veux… » Elle était déçu qu’il pense qu’elle lui avait mentis, elle n’aurai eu aucune raison de le faire en plus ; mais il ajouta :
« Excuse moi Joey, je te fait confiance, j’avais peur que tu me mente pour me faire encore de fausses illusions… ».
Elle ne savait pas quoi répondre, alors elle ôta d’un grand coup sec la bâche. Comme par réponses.

La peinture représentée au centre un bateau, au milieu de l’océan, seul ; Sur sa coque on pouvait lire « True Love ». A chaque coin du rectangle, les extrémités du mur, on distingué un adjectif. Celui en haut à gauche était « Always », celui en bas à gauche était « Love ». A droite en Haute on lisait « Lies » et enfin en bas à droite « Friendship ».Les mots étaient dessinés de façon unique, les lettres montées très haut et descendaient très bas, c’était réellement beau.
A l’arrière de la peinture, un jolie jeu de peintre, un éclaircissement qui représenté la lune contre l’océan noir ; Par endroit on distingué deux silhouettes, qui nager. Enfin tout à gauche une petite île, sauvage, qui leur était à porté de main.

Pacey était impressionné d’abord par son talent, indéniablement, mais aussi comme elle l’avait précisé pour les symboles. Après quelques minutes de silence à observer ce magnifique mur :
« C’est magnifique Joey…
-Tu es sincère ? » Il se tourna face à elle et s’en rien dire, elle s’avait qu’il était sincère. Elle lui commenta :
« J’ai voulu représenté… c’est compliquer à expliquer
- non c’est très clair Joey, tu n’aurais pas pu être plus explicite ! Déjà c’est beau, ta façon de dessiner est superbe mais en plus c’est plein de sous- entendus, j’adore.
- Tu aime les sous-entendus où…
- J’aime tout. C’est simple cela me fait pensé à notre situation !
- C’était un petit message que je voulais te passer mais à la fin j’y ai mis mon cœur…
- C’est nous ? Les silhouettes.
- oui, pourquoi pas. C’est ton bateau.
- Je me doute, je me suis renseigner c’est le seul qui porte ce nom !
- Y’a pas de doute !
- Il remet en cause un peu ma virilité mais … (elle l’interrompit)
- … Mais il met en avant ta sensibilité… ».
Ils se souriaient à présent, et c’étaient avancés l’un de l’autre, inconsciemment. Il lui chuchota :
« Merci, Joey. Tu répond à toute mes questions »
« C’est moi qui devrait te remercier ! Tu m’apportes tant. »

Ils se regardaient droit dans les yeux, ce qui n’était pas la première fois ; mais cette fois ci Joey ne baissa pas les yeux, elle ne voulait plus fuir. Ils s’embrassèrent, un baiser qui était trop dure à retenir, qui n’était pas prévu. Ensuite ils n’essayèrent pas d’expliquer ni de commenter, ils se contentèrent de se sourirent, un peu gêné puis de partir, chacun d’un coté. Il ne résoudrait rien, mais n’empirer pas la situation n’on plus. Un baiser d’au revoir, beau mais simple. Un baiser d’amitié, ou d’amour interdit. En tout cas c’était un baiser plein de sous-entendus et symbolique.

Le lendemain matin Dawson aperçu Pacey, il le rattrapa :
« Bonjour.
- impossible que ce bonjour soit à mon intention.
- si, il l’est ! On peut se trouver un petit coin pour parler ?
-Si tu veux… Mais je prends à 13heures aujourd’hui alors fait vite STP ! »
Ils étaient sur la pelouse du lycée, debout, face à face. Dawson commença :
« L’autre soir, y’a plus d’une semaine, je suppose que tu t’en souvient autant que moi, et que cette soirée sera graver un moment dans nos esprit mais…
- Abrége Dawson ! On s’est ce qui c’est passer tout les deux ce soir la !
-oui. Donc quand tu m’as dit que tu étais amoureux de Joey, ma réaction était stupide et je voulais m’excuser.
-Merci Dawson. Mais honnêtement tes excuses ne modifieront pas la situation, car cette semaine, à ne pas s’adresse la parole ça à creuser un immense fausser entre nous.
- Je sais. Tu m’a dit que c’était « incroyable » ce soir là, ce qui t’arrivé et tu avais raison car dans incroyable il y a « croyable » et je peut y croire. Je peux concevoir que de tomber amoureux de Joey Potter n’ai rien d’extraordinaire, cela n’a rien de surprenant elle est tellement… Enfin bref on s’éloigne du sujet. En plus c’est moi qui t’ai pousser vers elle, c’est sûrement la monnaie de ma pièce…Voila c’est tout, moi aussi je voulais que tu le sache.
- Dawson attend, on est toujours meilleur amis ?
- j’espère.
- super ! ».
Dawson et Pacey étaient vraiment heureux de cette réconciliation. Pacey le pris dans ses bras, il était d’abord gêné, au milieu de la pelouse du lycée puis le sera un peu plus. Quand il s’éloigna de cette étreinte d’amitié, Pacey lui dit :
« T’es un vrai ami !
- J’espère pour avoir le droit à un câlin !»
Ils rirent, à nouveaux amis, puis partirent en direction des salles de cours.

« Bonjour mec ! » cria une voix d’enfant, légèrement aigu.
Pacey se retourna et vit Buzz :
« Salut petit !
- Je ne suis pas petit, je te l’ai déjà dit ! » Répondait Buzz d’un ton autoritaire ; Pacey riait.
Buzz demanda alors : « Tu peux m’emmener au zoo ? Maman travaille aujourd’hui et elle me l’avait promis… »
Pacey eu de la peine pour ce petit garçon délaissé. Il décida alors d’arrêter de bichonner son bateau et d’emmener Buzz au zoo.
Buzz était vraiment ravis et cette sortie changeait les idées de Pacey. Buzz courait partout, Pacey était comme un grand frère pour lui, ils discutaient entre eux même si le petit garçon de 8 ou 10 ans ne comprenait pas tout aux histoires farfelues des adolescents !
« Regarde Pacey, un singe pensé !
-Buzz ! C’est un Chimpanzés ! » Et Pacey le lui fit répéter plusieurs fois, de façon à ce qu’il le prononce correctement.
A la fin de l’après-midi il raccompagna Buzz chez lui, sa mère était rentrer ; Pacey fut surpris de la maturité du petit quand il appris qu’il avait laisser un mots pour sa mère avant de partir, comme quoi il allait au zoo avec lui et qu’il ne rentrerait pas tard.

En fin d’après midi, Dawson était dans sa chambre, il écrivait son script pour son nouveau film. Joey entra alors par la fenêtre. Elle expliqua alors directement :
« Dawson je veux que tu saches que … ce que ta dit Pacey, comme quoi … il était amoureux et tout, que ce n’était pas prévu et que … nous n’avons vraiment rien fait pour que ça arrive ! J’te le promets.
- Je sais Joey. Avec Pacey ont s’est expliqués et on se reparle, mais c’est vrai que ca n’a pas était le cas pour nous.
- de Quoi ?
- Et bien on n’en a pas parlé !
- hum ».
Joey s’assis sur le lit, elle rompit le silence :
« Tu fais quoi ?
- J’écris mon script, pour mon nouveau film ! (Dit-il joyeux).
- Je ne savais pas que tu produisais un nouveau film ! C’est super ça !
- Oui je suis ravi ! C’est grâce à l’argent du festival de boston, pour mon prix.
- Ta gagné, avec Creekside ? C’est génial ! Félicitation Dawson ! ».
Elle se leva pour le prendre dans ses bras, ils furent alors gênés, elle arrêta l’étreinte. Il s’excusa de ne pas lui avoir dit plus tôt mais il n’avaient pas eu l’occasion de se parler et il voulait y remédiait. Il commença :
« Je ne t’en veux pas, d’être tomber amoureuse de Pacey, c’est la vie et je voulais que tu sache que je ne serai pas un frein à votre relation…
- voua, Dawson, c’est…
-oui je sais.
« Tu sais « amoureuse » c’est peut- être un peu trop, je ne sais pas, tout est flou…
- Arête Joey ! C’est bien que tu est quelqu’un comme lui dans ta vie, ta besoin d’un petit copain pour te sentir bien, je le sais.
- Tu as tord Dawson, j’ai juste besoin d’un ami pour me sentir bien, et si je doit avoir un petit copain j’aimerai qu’il soit les deux ! Et en plus Pacey n’est pas mon petit- ami. »
Il ne répondit rien, il ne comprenait pas où elle voulait en venir.
Elle ajouta un peu froidement :
« Je ne comprend pas ta réaction Dawson ! Je suis ravis que tu ne prenne pas trop mal la situation et je t’avoue que ca m’étonne mais que tu le prenne aussi bien ca me…
- vexe ? Ça te déçoit que je ne sois pas jaloux ?
- c’n’est pas ça… ».
Elle se retourna pour partir par la fenêtre.
« Attend Joey. Pourquoi tu dis ca ? Tu sais très bien ce que je ressens pour toi, je voulais que l’on se remette ensemble avant d’apprendre pour toi et Pacey, alors oui je suis jaloux mais je l’accepte par ce que vous êtes mais amis, c’est tout ! Maintenant si tu ne veux pas de Pacey mais que tu me veux moi, ca compliquera encore les choses mais ce n’est pas impossible, mais si tu ne veux ni de l’un, ni de l’autre, là c’est différent joey.
- Le problème Dawson, ce n’est pas de savoir qui je veux, c’est un peu superficiel comme façon de procéder !
- Alors c’est quoi le problème ? Tu créer des difficultés Joey, t’a toujours fait ca, je te dit que je ne serai pas un obstacle et toi tu ne sais plus ce que tu veux finalement… »
- Si je sais ce que je veux, je veux m’assurer que si je vis quelque chose avec Pacey…
(Dawson l’interrompit, fatigué de devoir répéter)
- Combien de fois faudra-il que je te répète que ce n’est pas moi qui vous empêcherai de vous aimer ! (Joey s’énerva) :
- Je voulais dire que si je vis quelque chose avec Pacey que tu seras encore mon meilleur ami ! Tu l’accepte, d’accord mais es ce que tu continuera ton rôle ? Tu seras toujours notre ami ? Ou tu t’éloignera ? ».
Dawson fut surpris de sa question, il ne s’y attendait pas ; Il croyait que pour elle en se moment le plus important était de savoir comment il le prendrai, et qu’elle s’interrogeait sur sa relation avec Pacey. Mais pas de son amitié, il ne pensé pas que cela la préoccuper.
Il dit enfin :
« Joey, je ne peux pas… oui je m’éloignerai car ton meilleur ami c’est lui qui le deviendra, tu passera ton temps avec lui maintenant, tu n’aura plus besoin de moi, tu verra…
- Bien sur que j’aurai besoin de toi ! Et toi ? Tu n’auras pas besoin de moi ? C’est fini c’est ca ? Tout ce que l’on représente l’un pour l’autre tu le mets aux oubliettes ?
- Alors explique moi Joey ! Explique moi se que l’on représente l’un pour l’autre par ce que moi je suis épuiser d’y réfléchir, je ne sais plus ou on en aient, se que l’on est !
- Dawson tu es mon meilleur ami, mon âme sœur, ont s’aiment d’une façon qui fait qu’entre nous rien ne sera jamais casser, c’est éternelle Dawson ! Ce qu’il y a c’est que ca ne marche pas quand on est en couple, on ne peut pas vivre ensemble de cette façon…
- Et tu veux essayer avec Pacey ? (En reprenant son calme)
- oui par ce que je l’aime, j’ai besoin de lui ! Tu as raison Dawson, vous avaient tous raisons ! Je l’aime c’est un amour fort et sans équivoque, c’est le grand amour et je peux vivre quelque chose d’incomparable grâce à lui, c’est… »
A se moment précis Il s’approcha d’elle, lui posa son index sur ses lèvres et lui dit :
- J’ai compris c’est bon… qu’es ce que tu attend ? Va lui parler après il sera trop tard, et ca je te le dit par expérience…
-Joey l’embrassa tendrement sur la joue, fila par la fenêtre et se retourna :
« Personne ne te remplacera Dawson, ni Pacey ni aucun autre, nous c’est indestructible !
Puis elle partie, rapidement, laissant Dawson finir son script, elle lui avait laisser beaucoup de belle idées dans la tête.

Elle se dépêcha d’aller chez Doug, voir Pacey :
«Bonjour Doug, Pacey est là ? » Il la laissa entrait, elle alla dans la cuisine, elle vit alors Pacey qui faisait à manger, cette vision lui plut vraiment, elle savait alors encore mieux pourquoi elle était venu jusque là.
« Tient Joey ! Ça va ?
- oui, tu sais qu’il te vas terriblement bien se tablier ? (Dit-elle en souriant)
- Oui je sais, j’ai l’air sexy la dedans ! » Répondit-il en riant.
Il ajouta : « Tu m’accorde 2 minutes ? Je fini de cuir les steaks et je te rejoins dans le salon »
Elle accepta et alla s’installer sur le canapé. Doug qui voyait qu’il était de trop, décida d’alla faire un petit tour, il reviendrai d’ici une demi-heure, avait-il dit crier avant de partir. Joey, elle, réfléchissait sur la façon de parler à Pacey, elle était venu rapidement, directement de chez Dawson et n’avait pas pensé à ce qu’elle faisait, maintenant elle se posé plein de question.
Après quelque minutes Pacey s’installa à coté de Joey :
« Qu’es ce qui t’arrive ?
-Je suis venu te voir pour t’expliquer que j’étais prête à vivre quelque chose avec toi. Je reviens de chez Dawson, il m’a dit que vous étiez toujours ami, je suis heureuse pour vous et moi non plus il ne m’en veut pas, tout d’un coup, je ne sais pas trop pourquoi je suis heureuse et j’avais envies de te voir. »
Pacey ne disais rien, il n’avait rien à dire, lui aussi il se sentait bien. Il eu envi de l’embrasser mais Joey le surpris en le faisant la première.
C’était encore un baiser entre eux, ce n’était plus la première fois qu’il s’embrasser mais celui-ci était différent de tout les autres. Il n’était pas imprévu comme le premier, ce n’était pas non plus un baiser d’au revoir ou qui compliquer la situation. Celui la était unique, il représenté le couple, pour la première fois.
Ils s’embrassaient d’abord tendrement, Joey écarta lentement ses lèvres justes de quoi lui dire :
« Je n’ai plus envie de parler ! ». Ils se souriaient, enfin il reposa ses lèvres sur les siennes.
Du désir commençait de monter en eux. Incontrôlable. Pacey allongea Joey qui se laisser faire, ils ne réfléchissaient plus, ils avaient envies l’un de l’autre. C’était une première pour Joey, mais aussi pour Pacey, son expérience ne lui avait encore jamais fait ressentir une telle envie, une telle sensation pour une fille dans un moment pareil.
A présents Pacey était au dessus de Joey, c’est alors que le téléphone fixe de Doug sonna. Déçu, Pacey alla décrocher. En Attendant, Joey était surprise de son altitude, elle se rassit. Le fait qu’elle n’avait pas réussi à contrôler ses sentiments la tourmentait, cela allait trop vite pour elle.
Quand Pacey raccrocha il lui dit que c’était une fille qui voulait parler à Doug. Il plaisanta alors sur le fait que Doug voyait une fille, qu’il était homosexuel pourtant. Cela détendit quelque peu l’ambiance, la gène de Joey. Il se rassit prés d’elle, lui pris la main droite et expliqua d’une voix douce et agréable :
« Joey, se croix que cela va un peu trop vite, enfin pas pour moi mais je parle pour toi. Le téléphone qui sonne, c’est un signe. Tu n’es pas prête, mais ce qui vient de se passer, ce désir qui est né entre nous prouve nos sentiments, notre lien alors ne l’oublie pas STP. ».
Joey fut touché par ses mots, il l’avait comprise et c’était quelque chose d’important pour elle. De plus il ne voulait rien précipité et cela la rassurer, car il avait raison, elle n’était pas prête. Elle voulait d’abord quelque chose de stable. C’est alors qu’il ajouta au plus grand bonheur de sa nouvelle petite amie :
« On va construire quelque chose de fort, Joey j’te le promet et alors après, et si tu est prête, on y ajoutera le sexe à cette relation.
- Tu me fais craquer Pacey ! Je t’aime encore plus quand tu es attentionnait comme ça ! »
Puis elle passa ses mains sur ses joues, l’embrassa encore une fois, délicatement, amoureusement.
Une confiance c’était installait, une affection particulière qui provoquer une ambiance dans leur couple comparable à ceux des film romantique, comme Prety Woman, coup de foudre à Nothing Hill ou encore l’amour sans préavis !

Quelques jours s’étaient écoulés depuis tous ses événements. Joey et Pacey avaient été aperçus main dans la main au lycée le lundi matin. Certain les avez félicité, qu’ils faisaient un magnifique couple, d’autre n’était pas de cette avis, mais ça leur était égale. Ils étaient heureux et ça se voyait.
Dawson était venu leur dire bonjour dés le matin, lui aussi les avez félicités, puis était partie devant, en cours. Il faisait l’indifférent mais dés qu’il se retrouver seul, il broyé du noir, il était malheureux.
Mis à part Andie qui avait encore moins digéré la nouvelle, le nouveau couple n’était pas a l’écart du groupe, tout le monde leur parler.

Ils étaient tous invités à la fête d’un élève de la classe, en même temps tout le lycée était invité ! Dawson ne voulait pas y aller, il resterait chez lui à regardait un film en noir et blanc, qui parlerait d’une tragique histoire d’amour. En plus, le lendemain après- midi c’était le mariage de ses parents, la seul chose positive dans sa vie à ce moment là.
Jen, elle, avait forcé Jack à venir, lui avait sortie les grandes phrases au nom de leur amitié, et que de toute façon ils s’amuseraient bien tout les deux.
Pacey et Joey eux avaient tout de suite acceptés l’invitation, ils sortaient beaucoup ses temps-ci, ils aimaient être ensemble.

La fête battait son plein, Jack regarda l’heure, il pensait que le temps devait s’être arrêter pour que la soirée soit aussi longue. Il était 1h00 du matin. Il s’ennuyait. Le palace où se passé la « débauche de l’année » comme Dawson l’avait appelé la veille, donné sur la crique, il chercha d’abord Jen, il la vit avec Joey et Pacey, elle avait l’air de bien s’amusé, elle n’était pas soule ; Alors il décida d’allait se promener prés de la crique, en bas pour s’éloignait. Les moments où Jack réfléchissait sur sa vie étaient rares, il pouvait les compter sur les doigts d’une seule main ! Pourtant ce soir, il ne savait pas pourquoi mais il était blasé, fatigué.

Andie était seul chez elle, elle décida d’appeler Jack sur son portable, elle voulait de la compagnie, bizarrement elle n’était pas rassurée cette nuit là. Jack décrocha à la première sonnerie, il alla rapidement chercher Jen, il eu du mal a la retrouver dans la foule d’étudient, et dés qu’il l’aperçu dans le salon, assise il alla la voir :
« Jen, je te ramène désolé mais Andie vient de m’appeler elle va pas bien du tout, je lui ai promis que je passais et que je dormirais à la maison, je sais que je t’avais promis mais il faut qu’on rentre. »
« Oui Jack rentre directement chez toi, et va la voir, tu a besoin de moi pour la réconforter, elle sera peut-être contente de nous voir tous les deux ?
-non Jen c’est gentil mais je préfère y aller seul, on discutera. Tu viens ?
- Si tu n’as pas besoin de moi va directement chez toi, je me ferai ramener pas Pacey !
- ok, amuse toi bien ! » Il l’embrassa sur le front et fila en vitesse à sa voiture.
C’est alors qu’arriva un garçon, apparemment ivre, il commença à la draguer, il devenez collant au fil des minutes, quand elle décida de partir retrouver Pacey avant qu’il ne parte sans elle, il l’attrapa par le bras et la tira vers l’extérieur par la porte fenêtre qui donner directement sur la pelouse. Il n’y avait pas grand monde à cet endroit. Jen se débattait et enleva son bras, elle avait une marque ; Quand elle voulu repartir, encore une fois il la retenu, méchamment maintenant. Jen avait peur, elle ne le fit pas voir.
« Lâche moi maintenant !! Je doit partir »
Il ne la lâcha pas pour autant, Jen cria alors autour d’elle :
« SVP ! Vous pouvait m’aidez a me débarrasser de ce… »
Le garçon, d’une vingtaine d’années, blond lui ordonna : « La ferme ! Pétase ! ».
Jen avez de plus en plus peur, surtout que personne autour d’elle ne voulait lui venir en aide.
Elle se débattait encore quand un jeune homme brun arriva ; Quand il vit ce qui se passait entre Jen et le garçon il intervint :
« Lâchez la maintenant, vous voyait bien qu’elle ne veux pas vous suivre ! »
Mais le garçon ne s’intéresser pas à ceux qu’il lui disais, alors il le pris par le bras, fort et le poussa en arrière ; ensuite il se plaça entre lui et Jen, pour la protéger. Jen était soulagé, elle n’avait plus peur, elle se sentait en sécurité.
Mais le blond voulu reprendre Jen par le bras, c’est alors que le héros de Jen lui mit un coup de boule, puis un coup de poing, l’autre se retrouva à terre, immobile.
Il se retourna de suite vers Jen, qui était effrayer par ce qui venait de se produire. Le jeune homme, lui demanda :
« Ca va ? Qu’es-ce qui s’est passé ? »
Jen reprit ses esprits : « oui, je te remercie d’être venu m’aider, tout le monde s’en fiché ! »
« Oui j’ai vu ! Ce ne sont que des abrutis ! Vient on rentre, tu veux quelque chose à boire ?
« Non merci, il faut absolument que je retrouve un copain qui doit me ramener, en espérant qu’il ne soit pas déjà partie, parce que je ne veux pas rester une minute de plus dans cette maison !
- je te comprend, vient on va le chercher à deux. C’est qui ton copain ? »
Il la prit par la main, délicatement et se fraya un chemin dans la foule. Elle fut surprise, et répondit :
« Ce n’est pas mon copain c’est un ami, Pacey.
- ah oui Pacey Witter, le fils du shérif, il est sympas ! Il sort avec la brunette non ?
-oui c’est tout nouveau ! Tu connais Pacey ? Tu es nouveau je ne t’es jamais vu, t’es pas au lycée ? ».

Jack et Andie étaient assis sur le canapé, Andie ne parler pas alors Jack demanda :
« Qu’es-ce qui ne va pas ?
- rien Jack, ça va très bien ! Alors tu veux regarder un film ?
- non Andie ! Tu m’appelles à une heure du mat’ pour regarder un film ?
- excuse moi de t’avoir arracher à cette fête de…
- ce n’est pas ça, mais je te sentais apeuré tout à l’heure, qu’est ce qui c’est passé ? Tu à eu peur ?
- mais non, je suis fatigué, j’ai entendue un bruit bizarre, ce n’était peu être qu’un chat !
- Donc tu as eu peur…

Cela faisait presque qu’un quart d’heure que tout les deux, Jen et le garçon, cherchait Pacey et Joey mais ils avaient du partir. Jen était triste, elle avait de nouveau peur.
Le jeune homme dit alors :
- Vien je te ramène chez toi, je suis en voiture.
- C’est gentil mais non merci, je vais me débrouiller… »
Jen n’avait pas assez confiance en lui pour qu’il la raccompagne, il en était or de question, surtout après ce qui c’était passé, ce soir là. Son opinion sur les hommes ne s’était pas arrangée du tout !
Il argumenta : « Jen, c’est ça ?
Elle fut étonner qu’il sache son nom, et celui de Pacey, alors qu’elle ne le connaissait pas.
- oui c’est Jen, Jennifer, mais comment ça se fait que tu… ?
- Jen, Jennifer ! (Dit il en souriant) Arête de te méfiait de moi ! Je m’appelle Yocan. »
Il lui repris délicatement la main et l’entraîna dans une pièce sur le coté, première à droite. C’était la cuisine. Il lui lâcha la main, elle resta sans bouger devant la porte, à hésiter à rentrer, lui il avança, souriant de sa méfiance excessive. Il devait connaître cette maison, pour qu’il soit autant à l’aise : il prit deux tasse, trouver au deuxième essais, puis il fit du café, il lui demanda si elle voulait du déca mais elle ne répondait pas, elle était… déconcerté par ce beau jeune homme, sa façon d’être qu’elle aimé et qui le rendait mystérieux.
Sa réponses manquante il dit : « Je ne sais pas lequel de nous deux ne répond pas aux questions de l’autre ! ».
Après avoir installer la table de tasse, cuillère, set de table, essuie- tout et autres, il s’assis.
Jen, tout en le regardant, perdu dans ses pensées, s’assise en face de lui.
Il lui raconta : « Je suis presque nouveau, en faite mes parents et moi avons déménager, suite a quelques problèmes personnels, j’avais 10 ans. Et puis en tout début de cette année mon père a décidé de revenir, après la mort de ma mère. Donc je suis de nouveau à Capeside. Je connais bien la maison, on est chez mon meilleur ami, Adam ; Je suis partis pendent presque huit ans, mais j’ai toujours garder contact avec lui. On est comme frère ! Les amis c’est important, cette relation, unique, je ne l’échangerai pour rien au monde.
Et pour répondre à tes autres questions, je connaît Pacey de l’école maternel ont étaient bon copains, tout les deux à faire plein de bêtises etc. ! Je connais aussi Dawson, Joey très peu, c’est comme ça quel s’appelle la brunette ? »
Jen avait repris ses esprits, elle était devenue très attentive à son récit qui était poignant. Elle lui répondit :
« Oui c’est bien Joey. Moi je suis arrivé il y a presque deux ans, pas tout a fait, je vis chez ma grand-mère, à coté de chez Dawson, on est devenu amis.
-je sais. Je vous ai souvent vu ensemble, toi, Pacey, Dawson, Joey et d’autre. Apparemment vous êtes le petit groupe d’amie solide et tout !
- oui, enfin sauf quand il se passe des embrouilles ! ».
Il était debout à servir le café, puis il apporta le sucre :
- Et toi ? C’est quoi ton passé ?
(Jen ne répondit pas de suite)
- moi c’est compliqué…

Jack était assis sur la table de salon, à présent, face à Andie :
-Jack, je ne sais pas ce qui ce passe en se moment, je deviens parano ; J’ai peur dés que la nuit tombe et que je suis seul, l’autre jour quand j’avais l’air fatigué au lycée, tu me la dit, et bien j’avais pas dormie de la nuit, j’étais pétrifié devant ma porte du salon ! Tu te rends compte ? Je suis resté longtemps, plusieurs fois seul, nuit et jour dans cette grande maison, mais depuis presque un mois, c’est le contraire… Tu croix que je suis folle, que je redeviens cinglé, comme maman.
Jack se leva, la tira vers lui et la pris dans ses bras, elle pleurait :
-non, je ne croix pas que tu sois folle, et tu n’a jamais était cinglé ! Tu était déboussolé ses différent, t’es plus fragile qu’on ne peut le croire ! Je penses que si tu commence à développer une sorte de peur, c’est par manque de sensation ses derniers temps.
- tu croix que je me fait peur par manque de sensation, c’est débile, des sensations j’en ai tous les jours !
- très bien alors c’est par lassitude d’être seul ! Parfois tu es la semaine entière toute seul, d’autre c’est le week-end où tu es ici toute la journée !
- où parfois juste deux, trois jours dans la semaine.
- mais c’est déjà beaucoup, beaucoup trop ! Je vais revenir habité ici ! Dés demain je m’installe !
- il en est or de question ! Je ne veux pas que tu te rendes malheureux à cause de moi ! Je devrai me débrouiller seul un jours où l’autre !
- peut- être mais pas maintenant, t’inquiète pas pour papa, tout se passera bien, je m’y ré- habituerais !
- c’est trop Jack…
- Tu es ma sœur Andie ! Je rentre, point. »
Il la serra un peu plus fort, elle était malheureuse, et maintenant d’apprendre que son frère revenait vivre avec elle, elle était a la fois ravi et honteuse de le faire revenir. Mais bon, elle aussi elle avait le droit d’être heureuse.

Yocan et Jen se levèrent, souriant tous les deux, en direction du salon en continuant de discuter : « Yocan, (dit t-elle timidement) comment est décèdes ta mère ? »
Il se retourna et la regarda droit dans les yeux, mais elle ne savais pas se qu’il voulait exprimé : « Excuse moi, je manque de tact… tu es mystérieux, on te la déjà dit ? Je n’ai pas réussi à lire dans tes yeux…
- ne t’inquiète pas, Jennifer, très peu de gens arrive à lire dans mes yeux. Mais je ne suis pas le seul de nous deux à être mystérieux ! » Dit il avant de partir en lui faisant signe de le suivre.
Ils s’insérèrent dans la foule qui avait diminué ; Au fond de la grande salle de cette immense maison, une partie de poker se jouer.
Jen reconnue des copains à elle, dés de sa classe, dés qu’elle connaissait de vue et qu’elle trouver gentil. Elle alla les salués, délaissant un peu Yocan. Comme pour le testait. Celui-ci la suivait, et serra d’une poignet de main plusieurs garçons, qui avaient l’air content de le voir.
Ils s’envoyèrent quelques blagues, les uns aux autres puis il dit, sans aucune prétention, ni vanité, aucuns sentiments à reprochés mais plus sur le ton de la protection, en s’avançant vers Jen :
« Désoler les gars, je raccompagne mademoiselle.
- Mais tu ne fais pas une partie ? Une toute petite ? Histoire que je te mette la volée !
(Demanda un garçon qui apparemment gagner.)
-non désolé un prochaine fois JE te métrerai la volé ! Bye ! » Puis il partie avec Jen en direction de la sortie.
Celle-ci demanda : « Pourquoi tu ne joue pas avec eux ? »
Il répondit direct : « Par ce que je te ramène !
Alors elle aussi elle ajouta : « Non, je vais appeler mon meilleur amis, il viendra me chercher, va joué avec tes copains. Et merci pour tout Yocan, à la prochaine ! » Dit-elle avant de s’éloigné.
Yocan ne voulait pas lui courir après, ce n’était pas son genre et il détesté ça ! Il regarda dans qu’elle direction partait Jen, puis il retourna au poker, il s’assit et dit :
« On joue maximum 15 euros par partie, minimum 1 euros ça marche ? »
Cette nouvelle règle plaisait à tous les joueurs et à tous les spectateurs.
Jen chercher à joindre Jack, au bout de plusieurs sonneries, il décrocha :
-Jack, c’est Jen, je suis désolé de te dérangé mais es-ce que tu peux venir me chercher stp ?
- Pacey ne te ramène pas ?
- non en faite il était parti avant que je le trouve par ce qu’un abruti m’a retenu !
- qui ta retenu Jen ? (Demanda Jack, inquiet)
- un mec, pas très gentil, mais son contraire et venu me… sauver c’est exagéré mais c’est un peu ça !
- je suis avec Andie, je viens te chercher, je te dépose chez ta grande mère et je reviens auprès de Andie, ok ?
- merci beaucoup Jack… et au faite tu connaît un yocan ?
- yocan …
- un nouveau, depuis le début d’année, brun, beau mec.
- ah oui ! Il est cool, il est en histoire avec nous ! En faite il habitait déjà Capeside mais c’est compliqué… pourquoi ?
- par ce que j’ai fait ça connaissance, mais je me méfie… je sais pas…
- tu rigoles ? Bon je viens te chercher ? »
Jen réfléchis, puis ajouta : « excuse moi Jack de t’avoir dérangé mais c’est bon, je me débrouille !»
Il ajouta « comme tu veux, appelle moi au cas où !» puis raccrocha.
Yocan gagnait au poker, quand il vit Jen s’approché doucement, ils se regardèrent, puis il se leva, prit ses 50 euros en billet qu’il venait de gagner et rejoignit Jen, après avoir dit au revoir à ses copains.
« Ah ! » dit –il tout joyeux.
- « Quoi ? » demanda Jen
« J’en connaît une qui n’a personne pour la ramener, et qui s’est renseigné sur moi avant ! »
Elle était gêné du manque de confiance en son égard, après tout, ce jeune homme de 18 ans, avait l’air très gentil, mais il faut se méfier des apparences, lui disait souvent sa grand-mère !

Yocan avait un style bien particulier, il ne s’intéressait pas à son image, il parlait, pensait, s’habillait comme il aimait, est ce n’était pas un frein à sa popularité car il était connu et aimé au lycée.
Jen aimait beaucoup ses pulls, un peu « circus », il portait se soir là un pantalon en coton, ni moulant ni large, juste adapter. Il était beige. Jen craquer un peu pour se garcon, attentionner, protecteur, rigolo. Mais la facette de Yocan que Jen préférer le plus était son coté mystérieux et macho. Car il n’était pas vraiment peignait, apparemment il ne se préoccupait pas non plus de sa coupe de cheveux ! Il n’était pas rasé, mais il sentait très bon.
Jen pensait à lui en ses termes, pendant tout le chemin entre la maison et sa voiture. Il rompit le silence :
- « tu penses à quoi ? »
Il ouvrit la portière coté passager, la laissa monté puis la referma. Jen avait adoré, c’est bien ce qu’elle pensait : attentionnait, à l’écoute des autres. Il lui plaisait de plus en plus, au fil qu’elle en apprenait sur lui.
Elle ne répondit pas ; il ajouta alors :
« Je déteste cette question ! Je n’aime pas que l’on me la pose, en quoi ça regarde les gens ce que je pense ! C’est fou non ? Je m’était promit de ne plus la posée ! »
alors qu’il démarrer Jen lui demanda : « Alors pourquoi tu me la posée ?
- pour rompre le silence ; la parole est d’argent mais le silence est d’or !
- poète à tes heures ? ». Il souriait sans la regardait, mais elle, elle le regardait.
« Je dit cette phrase, mais je ne suis pas fan du silence, je vais te faire une révélation : je suis un garcon peut ordinaire ! Je suis contradictoire, un peu fou, j’ai plein de copain mais qu’un vrai ami ! Ma vie n’est pas toujours facile mais je souri tout le temps quand même… »
Il s’arrêta, comme perturbait. Jen :
« Pourquoi tu t’arrête ?
- je ne sais pas pourquoi je te dis tout ça ! C’est limite si j’en parle à mon meilleur ami !
- Tu ne te confies pas facilement…
- oui… enfin sauf avec toi ! » Ils souriaient à nouveau, il se sentait bête.
-« Ne te sens pas bête Yocan ! … ah ! J’ai visé juste ! »

Il arrêta la voiture, sur un parking, au centre ville.
« Ca te dit une petite balade ? J’ai 50 euros à dépenser ! »
Jen était ravis de cette proposition, ils allèrent en direction d’un bar.

Jack et Andie, s’étaient couchés, dans le même lit deux places de celle-ci. Elle s’était endormie, fatigué, pendant que Jack pensait, à Andie, à lui, à Jen, à tout.
Pacey avait raccompagné Joey chez elle. Ils avaient passés une excellente soirée.
Dawson s’était endormis tôt devant sa TV que sa mère étaigna dans la nuit.

Nos deux nouveaux amis étaient rentrés dans un bar fort agréable, ils avaient commandés deux café, plein de gâteaux, cookies…Au total il en aura eu pour une vingtaine d’euros.
Quand il vit le billard, il proposa à Jen, qui accepta. A chaque coup perdu ils devaient révéler une chose importante sur eux- même. C’était une idée de Yocan.
Jen commença, Yocan gagna le coup, il perdu le suivant :
« Bon un truc important j’ai dit, qu’elle règle du jeu débile ! ... Je vais dire que cette soirée me plait, en t’a compagnie. »
- bon d’accord, je suis une fille géniale ! Mais ce n’est pas important de dire ça ! Tu évites les vraies révélations ! » Dénonça t –elle.
Il riait elle aimait son sourire et lui aimait son sens de l’humour.
- « Une fille géniale ?! » Demanda t-il.
Elle essaya mais perdit le coup, alors elle avoua :
« J’ai eu un passé très mouvementer, pas très catholique…
- ça c’est une révélation ! (il fit semblant de perdre le coup pour dire rapidement)
J’ai du mal à croire en Dieu, il n’y a pas assez de paix, ni d’humanité, à mon goût !
Jen le regarda, émerveiller. Une complicité allait naître de cette soirée.

Les fois suivantes qu’elle perdait, Jen lui dévoila qu’elle n’avait pas toujours une bonne opinion du sexe opposé, qu’elle n’aimait pas les préjugés, que son meilleur ami était Jack et qu’il était homosexuel. Yocan dit alors qu’il connaissait bien Jack et que c’était quelqu’un de gentil. Elle le questionna, il ne révélerait rien.
Après cette phrase, ils ne se fiaient plus au jeu pendent un cour moment, ils discutaient. Yocan était quelqu’un de tolérant, intéressant et qui s’intéressait au autres, à tout. Il lui avait révélé que sa mère était décédée par accident, elle s’était fait agressé à Chicago, là où ils étaient partis s’installaient, et que quand la police était arrivé l’agresseur lui avait tiré dessus à bout portant, elle mourut quelques minutes plus tard.
Cette tragédie les avaient ramené, lui sa petite sœur et son père dans une petite ville calme, agréable, Chicago était trop dur à supporter après le drame. C’est pourquoi il était de retour à Capeside.
Il lui parla ensuite de son père, un homme courageux et gentil, avec qui il s’entendait bien. Mais ils ne discutaient pas beaucoup ensemble. Avec sa sœur il était protecteur, surtout depuis la mort de leur mère.
Ensuite il lui expliqua qu’il adorait lire, il aimait Baudelaire, les fleurs du mal… C’était une personne intelligente et cultivée.

Jen lui dévoila ensuite les petits drames et petits moments de bonheur depuis son arrivé, sa situation avant et la jeune fille qu’elle était devenue.
Elle lui avoua, lors qu’elle perdit un coup, qu’elle ne s’aimait pas. Sans aller plus loin. Quand son tour arriva, Yocan lui révéla que lui n’avait pas une bonne opinion de l’être humain. Mais qu’il ne se détestait pas, parfois il trouvait qu’il était un garçon bien. Jen le rassura en lui disant qu’il avait raison, c’était un garçon charment.
Ainsi de suite, selon les révélations, ils se trouvaient de nombreux points communs.

Ils partirent du bar lors de sa fermeture, vers 2h30. Ils étaient tellement bien, qu’ils partirent tous les deux dans la même direction, vers les quais, pour continuer la discussion. Ils parlaient de sexe. Yocan était sortit avec une fille, s’était sérieux, pendent 1 ans mais la routine à fait qu’ils se sont séparés, en bon terme. Il avoua alors que la prochaine fois qu’il sortirait avec une fille, et que cela durera, il éviterait à tout prix la routine, la lassitude dans un couple.
Elle lui révéla qu’elle n’avait vécu aucune relation durable, surtout pas à New York. Elle enchaîna avec les histoires du groupe. La relation Joey Dawson, sa relation avec Dawson, son pacte avec Pacey, son amitié avec Jack, avec Joey qui avait très mal commençait, et Andie et Pacey, enfin Pacey et Joey, le nouveau couple.
Les autres révélations venaient selon le sujet, il parla à Jen du fait qu’il aimait prendre les initiatives, qu’il était autonome. Elle l’était aussi. Puis il lui parla de Adam, son meilleur ami.

Les heures défilaient, le jour se levait. Les révélations avaient été nombreuses, ils avaient l’impression de toujours se connaître. Entre temps ils avaient parlait d’eux, de leurs désirs, de leurs rêves, et de leurs attentes de la vie. Il avait dit qu’il adorait son prénom, elle l’avait taquiné dessus.
Ils en revinrent à un moment, à l’homme qui avait ennuyait Jen à la fête, il dit alors :
« Tous les matins, y’a un con qui se réveille ! … Je te dis ça par ce que le jour se lève… »
Elle avait alors dit :
« Et tous les soir, le même con s’endors ! … Je te dis ça même si il ne fait pas encore nuit ! »
Ils riaient. Il la ramena vers 7h00 du matin.
« Merci pour tout Yocan.
- y’a pas. » C’était son expression pour dire « de rien », « il n’y a pas de quoi », mais il trouvait ça trop long, il l’avait raccourci, il aimait bien. Elle le trouvait vraiment drôle.
Une tension montée, ils ne savaient pas quoi dire, ni quoi faire après une soirée pareille. Elle ajouta :
« On se voit au lycée, ou au pire en histoire !
- tiens, tu sais que je suis avec toi en histoire depuis quand ? (Ironiquement)
- Depuis que Jack me la dit au téléphone ! »
Elle sortie de la voiture.
« On se voie au lycée » ajouta t-il sur un ton qui finissait la discussion elle lui dit alors un petit « Bye » et il partit.

Quand elle rentra chez elle, sa grande mère était levée, elle s’était inquiétait de ne pas la voir avec Jack à son réveil. Jen s’excusa elle n’avait pas eu le temps de l’appelé. Elle lui expliqua la situation :
« Grande mère ! Jack est partie vers 1h00 du matin rejoindre… ».
En attendant elle servait le café, elle avait l’air heureuse. Mme Rayan en était ravis même si elle n’apprécier pas le fait qu’elle est passé la nuit dans la rue, avec un garçon qu’elle connaissait a peine, elle ajouta : « Il faut se méfiait des apparence ma chérie ! »

Durant la journée de Dimanche, Jen ne parla que de Yocan, à Jack. C’est alors qu’il lui avoua qu’il connaissait Yocan car c’était le nouveau capitaine de l’équipe, depuis deux mois. Ils s’entendaient bien, son prince charmant était en faite populaire au lycée. Jen était déconcerter par le fait qu’elle ne connaissait ni le nouveau capitaine, ni le garçon le plus populaire et le plus convoité par la gente féminine.
Lui il lui expliqua sa discussion avec Andie, et qu’il devait rentrer chez lui. Elle l’aida alors dans son « déménagement ». Elle se sentira seul sans lui.
La journée passa vite ; Le Lundi matin elle chercher à tout pris Yocan.
Andie était dans le couloir du lycée elle marchait comme une fusée et n’était pas attentive, elle percuta alors un autre élève, blond, pas très grand, avec du charme. Elle l’avait déjà repérer au lycée quand son humeur le lui permettait encore de regardait les garçons, mais Joey, elle ne le trouver pas très mignon. Mince, il lui faisait pensé à son ex ami, et du coup à son ex petit ami !
Il s’excusa, se présenta, il s’appeler Jordan, il voulu alors commençait une discussion, mais elle ramassa ses affaires et parti sans rien dire.

Bizarrement, Dawson fit la rencontre d’une fille aussi ; Il se promenait sur le quais, seul, quand une jeune fille, d’environ 16 ans, vint lui demandait si elle pouvait discuter avec lui. Dawson ne comprenait pas bien l’intérêt mais il le comprit quelques secondes plus tard, quand il vit un homme, d’environ 25 ans, qui apparemment chercher quelqu’un. Il avait l’air tout sauf sympathique ! Elle lui expliqua alors que c’était son beau père, qui venait d’apprendre qu’elle avait embouti sa voiture. Ils ne s’entendaient pas. Elle voulait rentrait que quand sa mère serai de retour, elle aurai moins peur de cette « brute ». Ils se planquérent derrière un mur, et en sortir que lorsque son beau père était repartie bredouille, et furieux !

La situation plaisait énormément à la jeune fille, elle s’appelait Marie. Elle lui demanda alors, après avoir repris la marche ensemble :
« Comment tu t’appelle ?
- Dawson. (Il répondit net, sans une once de joie, ni sympathie)
- Et bien Dawson ! Tu m’as l’air d’avoir de la discussion ! J’espère que ce n’est que aujourd’hui. »
Il regarda sans rien dire. Alors elle dit :
« Pourquoi es tu si triste ?
- je suis certain que ça ne t’intéresse pas. Je t’ai aidé à échapper aux griffes de ton beau père tu n’a plus besoin de moi ?
- ouil ! Ça c’est à cause d’une fille !
- oui et d’un meilleur ami ! (Il accéléra le pas) Enchanté de t’avoir connus. »
Il s’éloigna, alors que Marie rester sur le quai, intriguer par ce jeune malheureux.
Marie était une personne qui aimait vivre, elle aimait s’amuser, se retrouver dans des situations délirantes, un peu comme se qui c’était passé quelques minutes avant. Elle était intrigué par Dawson, elle pensait qu’il n’avait pas la tête d’un jeune malheureux, mais plutôt de quelqu’un de gentil, attentionner. Elle était convaincu d’une chose, il n’allait pas bien, et elle adorait jouer les héros, elle voulait donc le revoir à tout prix. Même si cette étape ne déboucherait sur rien, elle se sera au moins amusé !

Le samedi matin, Dawson se promenait, il aimait en ce moment être seul, brouiller du noir. Il croisa Jack, qui sortait de la pharmacie :
« Salut Jack ! Ça fait un moment que l’on n’a pas discuté ! Ça va ?
- oui et toi ?
- ça va… Tu es malade ? (En montrant du doit l’enseigne de la pharmacie)
- non ça va, c’est pour Andie.
- Elle ne va pas très bien en se moment hein ?
- Ca c’est sur, mais je suis là ! C’est pour ça que je ne vois plus grand monde depuis que j’ai ré- emménagé chez moi !
- je comprends, elle a besoin de toi.
- Et de vous Dawson ! (Dit –il sur un ton un peu reprochant)
- hum… j’irai la voir, elle vient au lycée ?
- pas cette semaine.
- d’accord. Salut !
- bye Dawson. »

Dawson continua sa ballade, il s’arrêta au vidéo club louer un dvd, alla chercher un magazine dans une maison de la presse, puis passa devant le mur de Joey. Il se stoppa net ; Il vit pour la première fois ce qu’elle avait peint, la dernière fois qu’il était passait, la bâche recouvrer encore le mur, et il n’avait pas osé regarder dessous, ce n’aurait pas était respectueux.
Il sentait son cœur s’arracher, il n’aurait pas pensait à qu’elle point ils s’aimaient, surtout à qu’elle point elle l’aimait. Il se rendit enfin compte de se qui unissait Joey et Pacey, ils s’aimaient comme il aimait Joey. Ce fut comme une révélation, pourtant inconsciemment il le savait. Il repensa alors au mariage de ses parents, Pacey et Joey était venu ensemble, en couple, devant tout Capeside ; Honnêtement Dawson l’avait très mal pris, mais qu’es ce qu’il aurait pu dire ?
Ils avaient dansé, ils s’amusaient beaucoup, et il ne l’avait pas appréciait. De toute façon, il n’aurait pas appréciait quoi qu’ils fassent. Il fut de plus en plus triste, il décida de rentrer.

Le même jour, dans l’après midi, Dawson alla chez Jen.
« Regarde Jen ! On parle de moi dans le magazine ! »
Jen était surprise que l’on parle de Dawson dans un magasine ! Elle le lui prit des mains :
« Quel magazine ?
- Réalise tout, réalise toi ! ... tu connais ?
- pas vraiment !
- Jen ! J’adore ce magazine, on y découvre les nouveaux chef-d’œuvres on parle des réalisateurs…
- D’accord ! Mais moi je préfère People ! Les stars, je suis incollable ! »
Dawson fut exaspérer par l’altitude de son ami : « Comment peut on être aussi irrespectueux de la vie des autres ?
- Je ne suis pas irrespectueuse, ils sont célèbres, ils assument !
- Jen, Jen, Jen !! Bref, regarde page 8 !! »
Jen lut la page indiquer :
« Au festival de boston, un talentueux jeune réalisateur a réussi brillamment la comédie romantique et la vie de jeune de nos jours… »
Dawson avait le regard plein d’étoile, Jen continua :
« Son nom : Dawson Leery, habitant de la petite ville de Capeside, il fut aider de ses amis, sa productrice et les acteurs… (Elle survola quelque ligne) mais c’est surtout grâce à son talent que ce jeune garçon de 16 ans gagne le concours du meilleur film catégorie junior… »
Jen le félicita, elle était vraiment heureuse pour lui :
« Tu vois que ta prof l’année dernière n’était pas sympa ! Elle te l’avait descendu, mais apparemment c’est la seule à ne pas avoir aimait Creekside ! »
Dawson acquis, puis parti en vitesse, il avait plein de chose à faire, en premier continuait son scénario, pour recevoir une future récompense.

Pacey et Joey étaient dans la chambre de cette dernière, ils travaillaient, elle l’aidait beaucoup ces temps ci pour qu’il remonte ses notes et ainsi pouvoir s’échappaient de cette ville en faisant une croisière à bord du true love pendent les vacances.

Jen et Yocan, passaient pas mal de temps ensemble, il riaient, discutaient, ils s’amusaient et faisaient quelques bêtises, pour ça ils se complétaient bien. Jen appréciait énormément d’être avec une personne, un garçon qui plus est et qui n’était pas homosexuel ; par conséquent il y avait entre eux une amitié mais aussi un petit flirt.
Ils se séduisaient mutuellement et pas innocemment, tous les deux espéraient quelque chose, la même chose. Jack en était étonnait, de la part de Jen, elle la blasée, qui avait des préjugés sur le sexe opposé hétérosexuel.
Pour ce qui concerné Yocan, l’engagement ne lui faisait pas peur mais c’était plutôt l’après engagement, la routine qui s’installe, il ne voulait pas un nouvel échec.

Le lundi midi, au lycée, Dawson croisa Marie, il essaya de l’éviter, mais elle l’appela :
« Salut Dawson !
- bonjour Marie.
- je suis flatté que tu te souviennes de mon prénom !
- il ne faut pas, j’ai une excellente mémoire ! Tu m’excuses. (Et il commença à partir)
- attend !(elle le suivait) j’ai remarquée que tu ne voulait pas faire de nouvel rencontre, mais moi je suis nouvelle, je ne connaît personne alors je me suis dit, puisque l’on s’est rencontrer que c’était peut-être un signe et que…
- non ça m’étonnerai que ce soit un signe puisque c’est toi qui ma abordé, tu m’aurai poussait je ne dit pas, et en plus vu ta timidité tu n’aura pas de mal à te faire des amis, moi j’ai donner ! »
Et il partit pour de bon, direction la cafétéria.
Marie ne comprenait vraiment pas son altitude, pourquoi ne pas s’intéressait à une fille comme elle ? Se disait- elle. Mais elle s’intéressait à ce garçon, elle le trouver craquant avec son air naïf.

Dawson vit, à la cafétéria, Pacey et Joey à une table, il fit semblant de ne pas les voir et fila à la table de Jack et Jen. Ils discutaient, quand ils entendirent Joey haussait le ton :
« Quoi ? C’est de ma faute à moi si tu ne veux pas bosser ? Ont ne partira pas si tu doit rester pendent les vacances aux cours de rattrapage ! »
Quand elle vit les regard sur eux, elle se tu. Mais elle était énervée par l’altitude de fainéant de son petit ami. Elle décida de partir, en le laissant seul.
Jen : « Morbleu ! Y’a de l’eau dans le gaz !
Jack : Depuis quand tu dit Morbleu, c’est d’un ringard ! (En se moquant)
Jen : Oh tais toi ! C’est Yocan qui dit souvent ça, pour lui être ringard ça n’a rien de honteux ! Il est plus mature que toi !
Jack : Oh pardon, si c’est Yocan qui le dit, je vais m’y mettre aussi, morbleu ! »
Jack riait, jen boudait et Dawson pensait. Il décida de les laissaient se chamailler et d’allait rejoindre Joey, ou Pacey, tout seul à la table, après tous il était encore son ami, en tout cas c’est ce qu’ils voulaient, mais il avait beaucoup de mal. Après un moment d’hésitation, il alla voir Pacey :
« Ca va ? (Demanda Dawson)
- J’ai connu mieux ! Notre première dispute.
- La raison ?
- mes notes Dawson !
- ah ! »
Ils ne parlaient plus, Pacey dit alors :
« Je me demandait qui es ce que tu irait voir !
- pour ?
- ba moi ou Joey, après nous avoir entendu nous disputait. »
Dawson ne disait rien, heureusement qu’il ne s’était pas dirigeait vers Joey.
« Merci Dawson, c’est vraiment gentil, Bye. » Puis il partit poser son plateau.

Jack rentra chez lui de bonne heure, il ne sortait plus avec Jen, il s’occupait beaucoup de sa sœur ; de tout façon elle avait Yocan pour son temps libre.
Andie révisait dans sa chambre, elle était prête à reprendre les cours le lendemain. Elle allait mieux depuis le retour de Jack à la maison.

Jack donnait au professeur de Andie ses devoirs, Ses notes remontaient peu à peu. Ils avaient dit qu’elle était malade, une pneumonie. Ils ne voulaient pas alarmer leur entourage, et en plus elle ne voulait pas que les gens sachent qu’elle avait eu, encore, un petit moment de déprime. Même leur père, joseph, n’était pas au courant, c’était un vrai secret entre eux et entre le groupe.
Dawson était venu la veille, la voir ; cela lui avait fait extrêmement plaisir.

Au lycée, elle réintégra le groupe immédiatement, elle essayait de ne plus s’isoler.
C’était une période vraiment difficile pour tous, leur monde s’écrouler chacun de leur coté, ils étaient tous plus ou moins perdu, sans parler du stress qui s’ajouter a cause des examens. Etrangement, c’était Jen qui n’avait pas de soucis particulier, Famille, Amitié ou Amour étaient plus ou moins aux beaux fixes. Et elle en était ravie.

Ce jour ci, Jen revit Yocan ; Elle ne l’aborda pas de suite, elle le regarder. Cacher par un pan du mur ; Il était avec un groupe d’amis, ils discutaient, riaient. Ensuite dés filles venaient lui dire bonjour, timidement, elle rougissait ou ricanaient. Jen pensa alors que c’étaient vraiment des bécasses ! Puis il partit seul quand il croisa Adam. Alors ils partirent ensemble. Jen fut triste d’avoir louper l’occasion de lui reparler. Mais à son grand bonheur, Adam fit demi tour et parti dans la direction opposée, apparemment la situation était cocasse, car Adam souriait et son ami se moquait de lui.
Jen en profita pour se précipiter vers Yocan ; il était ravi de la voir, il avait l’air de bonne humeur. Ils partirent ensemble.

Les jours passaient, Yocan et Jen, flirter toujours ; Jack et Andie commençaient à revoir le jour, Dawson parlait de temps à autre à Marie, mais elle le l’attirer pas, pourtant elle dépliait tous les efforts pour le séduire. Pacey et Joey, se chamailler, entre deux disputes. Et Dawson se trouver toujours entre les deux, à l’écart.

Jack s’arrêta dans une boulangerie, pris un gâteau, au chocolat, le parfum préférer de Jen. Puis alla chez elle.
« Tien ! Ont ce connaît ?
- Très drôle Jen ! Je viens d’apporter un cadeau qui te plaira ! » Il sortie de son dos, le gâteau au chocolat ; Jen lui sourit et lui dit « Tu es pardonner ! ».
« Pardonner de quoi ? » Lui demanda t –il pour la charrier.
- De m’avoir oublier depuis ton départ !
- Je sais mais avec Andie…
- Laisse Jack, je sais, je ne t’en veux pas ! Et puis j’ai passée énormément de tant avec Yocan ! »
Ils s’installèrent dans la cuisine, Jen attaquer son gâteau pendant que Jack faisait le café.

A la sortie du lycée, Pacey attentait sa petite amie dehors, quand il la vie, il se précipita sur elle et la pris dans ses bras :
« Devine ? Ma chérie
- quoi ? (Demanda t-elle agréablement surprise)
- Laisse t’es nul aux devinettes ! ... J’ai eu un A ! En littérature et un B+ en histoire !
(Il la reposa à terre, elle le sera dans ses bras, les élèves les regardaient.)
Il continua :
« Pour fêter ça, je t’emmène au restaurant et après on va à un concert, mon frère Doug a eu des places gratuites.
- Génial ! Un concert de quoi ?
(Il dit, peu emballer) : De country ! C’est un chanteur, mais ça peut être amusant !
- On va passer une excellente soirée en amoureux ! » Ajouta –telle, souriante, puis il partirent main dans la main.

Pacey ramena Joey chez elle, ils avaient passaient comme prévu une magnifique soirée en amoureux. Quand elle entra, elle vit Dawson sur le canapé.
« Dawson ? » demanda t-elle surprise.
« Excuse moi de te déranger à cette heure ci, en plus Bessie m’a dit que tu était sortis avec Pacey ce soir mais j’avait envies de parler.
- Ca ne va pas ?
- si.
- Dawson je te connais ! Ne me ment pas. »
Il souriait gêner, Joey s’inquiétait pour lui. Elle s’assise à coté de lui.
« Joey, j’ai mis du temps, mais je me suis rendu compte de l’amour qui vous lié, surtout depuis que j’ai vu le mur…
- Je croyais que tu l’avais accepté Dawson ?
- Oui ce n’est pas ça, enfin même si je dois t’avouer que parfois ce n’est pas facile… mais on ne se parle plus, et ça me manque. Je me sens seul Joey. Je ne voulais pas le dire, excuse moi… »
Il se leva précipitamment, il voulait partir :
« Attend ! Je sais que ça te fait mal, c’est pour ça que lorsque l’on est ensemble, avec Pacey, on ne vient pas te voir, on se dit que c’est mieux chacun notre tour, que se serai moins dur pour toi. Mais je ne veux pas que nos promesses dans ta chambre …
- Oui moi non plus, on s’est promis de rester amis, tous les trois et je le veux autant que vous mais ... »
La situation était délicate, l’ambiance tendue ; Ils ne discutaient plus, Dawson partit.

Ce même soir, quelque heures plus tard, Joey alla chez Dawson, elle lui proposa une soirée tous les trois, lui, elle et Pacey. Il accepta, ils iraient manger chez Gail, en amis.
Joey en parla le lendemain à Pacey, il était septique à cette « réunion » mais avait accepter, lui aussi, il voulait essayer.


Depuis une semaine, depuis que Pacey, Joey et Dawson avaient passés cette soirée qui au début avait plutôt mal commencé, ils étaient redevenus proches. Ils avaient dîner au Lerry’s Fresh Fish puis avaient fini la soirée chez Dawson, à regardait un film du vidéo club.
Dawson leur avait même parlé de Marie :
« Une jeune fille intrigante, mais plutôt pas mal ! Elle ressemble presque à Eve » Avait- il déclarer !
Pacey : « Oh ! Si une deuxième jeune fille blonde, sexy et avide de sexe arrive à Capeside, préparer les gilets de sauvetage !! ».
Joey l’avait secoué :
« Alors qu’es ce que tu attend ? Va lui parler ! Vu comment tu as été agréable avec elle y’a du boulot !
- C’est clair ! » Avait ajouté Pacey.

Dawson avait alors suivi les conseils de ses amis, Jen lui avait dit la même chose quelques jours avant.
Quand il la vue, il se rendit compte qu’elle l’avait oublier, il ne voulait pas d’elle, elle l’avait bien compris alors elle c’était fait de nouveaux amis ! Des lycéens et lycéenne qu’il n’apprécier guère. Il fut déçu, et n’envisagea plus de lui parler. En plus dans les couloirs, elle l’ignorait. Elle avait l’air proche d’un footballeur. Il fut secrètement jaloux.

Pacey bricolait dans le garage de ses parents, il râlait, en imitant la voie de son père :
« Si tu ne veux plus vivre ici, très bien !! Case toi ! Mais avant répare tes conneries !...
(Il reprit sa vraie voie) et ta connerie toi ! »
Joey qui était derrière lui :
« Arête Pacey, il ne pense pas à mal !
- c’est sur faudrait déjà qu’il puisse penser…
- T’es méchant avec lui !
- ah oui ! Parce que lui c’est un model de gentillesse avec moi ! J’avais oublié !
- non mais c’est sa façon de t’éduqué et ça c’est …
- Joey, ça suffit ! Arête de lui trouver des excuses à ce con ! Merde !! Il m’a rendu plus que malheureux, tu ne peux pas comprendre…
(Pacey avait haussé le ton, Joey n’avait pas apprécié)
- Par ce que je ne sais pas ce que c’est ?! Tu croix qu’il ne m’a pas rendu malheureuse mon père ?
Joey s’était retourné, elle lui tournée le dos, les larmes aux yeux ; Pacey s’approcha d’elle, la pris dans ses bras et lui dit :
- Excuse moi chérie, mais mon père c’est un sujet qui me fâche…
- Hum… »
Il l’embrassa puis retourna réparé une chaise :
« Tu me passes le marteau STP ? »
Joey lui donna un marteau et partie en lui disant au revoir.

Elle était à pied, Pacey avait proposé de la ramener mais elle n’avait pas voulue. Sur le chemin, elle croisa une voiture qui ralentissait de façon à s’arrêter à ses cotés, la vitre se baissa, un jeune homme, d’une vingtaine d’années lui demanda :
« Excusé moi, je suis un peu perdu, je cherche le lycée de Capeside. »
Joey répondit :
« Un samedi ?
- oui, je dois passer voir le proviseur, pour une petite conférence que je donnerai lundi matin aux élevés de première.
- Ah ! Alors vous devez faire demi-tour, ensuite vous prenez la prochaine à gauche, puis la deuxième à droite, enfin vous filer et ce sera sur votre gauche. Vous devez traverser la ville avant. Voila !
- Merci !
- Vous vous souviendrez de se que je viens de vous dire ? Vous n’écrivez pas ?
- non c’est bon ! Je fait demi tour, à gauche, la deuxième à droite, je traverse la ville et le lycée et sur ma… gauche je croix ! »
Joey était impressionnait, le jeune homme souriait, fier d’être impressionnant.
Il lui proposa de la déposé quelque part mais elle refusa ; Elle continua à marché, le conducteur fit un demi-tour puis partie rapidement, elle le vit tourné a gauche quelque mètres plus loin.

Dawson était au vidéo club, il remplaçait Pacey. Marie entra et demanda une cassette, une comédie romantique.
- Marie, ne fait pas comme ci on se connaissait pas ! C’est énervent ! Tu m’ignores depuis que tu as compris que je ne m’intéressais pas à toi mais …
- Quoi ? Je ne m’intéressais pas à toi Dawson !!
- Ah ! Tu te rappelles de mon prénom »
Marie le regardait méchamment :
- Ne te fait pas d’idée, j’ai une excellente mémoire c’est tout ! … Alors tu me la donnes ma cassette !
- tu ne m’as pas dit ce que tu voulais
- Dirty Dancing stp »
Dawson alla dans la réserve puis ressorti avec une cassette :
- tiens. (Il lui tendit la casette) j’aime beaucoup ! Un qui fait partie de la liste de référence !
- moi aussi je l’aime bien, je devait sortir ce soir, m’est c’est annulé donc je me regarderait un film romantique que je connaît par- cœur !
- Ouais moi aussi je fais souvent ça… »
Elle commença à partir, Dawson ajouta :
« J’ai une idée, pourquoi on la regarderai pas ensemble ? »
Elle se retourna, sourit et répondit :
« Oui c’est une bonne idée.
« Tu sais où j’habite, vient ce soir vers 20 h00.
- ok ! Ça marche ! À ce soir Dawson ! »

« Joey !! Tu ne vas jamais me croire ! »
Pacey interpella Joey, il avait entre les mains des billets, et il les agitaient, tous heureux !
« Qu’es ce qu’il y a ? » Demanda Joey sans grande conviction. Pacey ravala son sourire, il la pris par la main, s’assit sur le fauteuil et posa Joey sur ses genoux :
« Chérie, je sais que c’est temps ci entre nous ce n’est pas la joie… on se prend la tête tous les jours ! C’est épuisant… et à ce rythme ça ne durera pas ! Et je ne le veux pas, je t’aime, tu le sais, tu m’aimes, je le sais… (Joey souriait à présent, cela la faisait rire quand il prenait son air prétentieux)
- Pacey, c’et une discussion sérieuse ne fait pas ton rigolo !
- Je ne peux pas m’en empêcher, tu me connais ! … regarde. (Il lui montra les billets) Je me suis inscrit il y a quelques semaines pour participer au grand jeu de U2 !
- U2 ? U2 ? Le groupe de rock ?
- oui ! Il fallait écrire un scénario, sur n’importe quoi d’un minimum de 5 pages ! Et j’ai écrit notre histoire ! À nous deux, sans rien changé ! Je ne te l’ai pas dit pour pas que tu te fasses de faux espoirs, je ne croyais pas vraiment que l’on gagnerait les places pour le concert de U2 à New York !
- Oh c’est pas vrai !! (Elle se leva)
- si ! »
Il se leva, la pris dans ses bras et dit doucement :
« J’ai réserver un petit hôtel, tout à l’heure… (Joey le regarder, septique)… mais non, juste pour dormir après le concert, on sera trop crevés pour prendre la route ! Et le lendemain on se fait une journée New yorkaise ! Ca va être super, en amoureux, histoire de s’échapper de cette bulle électrique ! C’est dans 15 jours !»
Joey était vraiment heureuse, un week-end en amoureux, c’est tout ce qu’il avaient besoin ! Et en plus U2 !

Le lundi midi, Jen prit un plateau, elle ne l’avait pas remarquée mais Yocan la suivait. Elle s’installa à une table en espèrent que les autres arriveraient dans peu de temps. Yocan s’installa à la table :
« Tu n’attend personne ? Je peux ?
- bien sur ! »
Yocan s’installa en face d’elle. Un groupe de copain, filles et garçons, s’avançaient vers lui et l’un d’entre eux demanda :
« Tu ne mange pas avec nous ?
- non pas ce midi. Bonne appétit ! »
Plusieurs filles ne disaient rien mais elles n’appréciaient pas le fait que Yocan mange avec Jen, cela se voyait à leurs visages. Elles étaient jalouses.
Jen : « C’est marrant, mais y’a à peine un mois, on m’aurait dit que je mangerai en compagnie du nouveau capitaine de football, le plus populaire du lycée et le plus convoité, qui plus est charmant, je le l’aurai jamais cru !
Yocan ria : « Alors dans cette belle déclaration on peut comprendre, un que je te plais, deux que je suis beau, trois que je suis le plus populaire et plus convoité ! Merci.
- J’ai juste dit populaire et convoité, ce qui est vrai, tu a vu la tête de tes copains mais surtout des filles ? Si elles ne sont pas jalouses qu’est ce que c’est !
- Elle ne m’intéresse pas, elles sont superficielles, blonde, n’on aucun style !
- Je te signale que je suis blonde !
- je sais !
- Heureusement dans cette déclaration je peux comprendre que je suis, un, intéressante et que je te plais, deux, que j’ai un style ! Merci.
- trois que tu es très belle… »
Elle souriait gêné. Il demanda :
« On part ?
- où ?
- Faire un tour.
- On a cours !
- aller ! Stp ! On s’en fiche ! Et puis on vient de dire que l’ont étaient beau et belle, intéressants, que l’on avaient un style mais jamais on à dit que l’on étaient sérieux !
- C’est vrai ! »
Ils se levèrent et allèrent poser leurs plateaux.
Yocan lui chuchota à l’oreille en sortant de la cafétéria :
« Toi aussi tu es populaire, ex chef des pom- pom girl et Miss Capeside. »

En cours de littérature, l’après midi, le proviseur expliquer, d’un ton monotone l’importance de la matière, et ses futur débouchées. La classe s’endormait, quand un jeune homme, d’une vingtaine d’années pris la parole, personne n’avait remarqué que le proviseur l’avait présenté. Il du le voir car il se représenta :
« Bonjour, je m’appelle Mike, et je suis avocat. Je viens vous faire une petite conférence sur mon métier. Celui que vous pourrait faire si vous poursuivez des études de droit… »
Il continuait son discours, Joey connaissait ce jeune homme, c’était celui à qui elle avait indiqué la direction du lycée le samedi. Elle souriait sans même savoir pourquoi, elle le trouver craquant. Mike l’avait reconnus aussi, il n’arrêta pas de la regarder et de lui sourire, d’ailleurs Pacey le remarqua.

Yocan déposa Jen devant chez elle ; La tension se faisait de plus en plus ressentir.
Je l’embrasse, je ne l’embrasse pas. J’en ai envi ! Es ce qu’il ou elle en a envi ?
Leur têtes s’approchait et reculaient, tous ceci pour finir sur un petit « bye », plein de déception.
Mais ce soir la, la soirée commencée juste, parce que Yocan revenait la prendre d’ici 2 heures pour assister à un match de Baseball. Ils avaient passaient toute l’après midi ensemble.
Jen rentra, heureuse :
« Bonjour grand mère ! » Puis fila dans sa chambre, cria qu’elle repartait après manger et du s’expliquer de cette sortie un lundi soir.

Pacey et Dawson étaient dans la chambre de celui-ci, il racontait :
« C’était vraiment bien Pacey ! Ont à regardaient le film, on en à discutait, elle a beaucoup parle, tu verrait un vrai moulin à parole !»
Dawson parler de Marie, de sa soirée de Samedi soir qui s’était très bien passé.
« Tu va l’embrasser ! Demain !
- Pacey ! Pas si vite…
- Mais si Dawson et rapidement, ne t’en fait pas une amie, tu n’en na ni la force, ni le temps !
- Développe !
- Ecoute Dawson ! Tu a perdu un temps précieux avec Joey (un moment de tension surgie, Pacey ni avait pas pensait) hum… je veux dire que Marie, il y a tous les footballeur qui lui tourne autour, surtout le Bryan la ou je ne sais qui, donc si tu la veux, dépêche toi !
- J’ai l’impression que tu parles d’un steck !
- Je ne rigole pas ! Et puis tu ne veux pas d’une amie et apparemment elle n’on plus ! Alors qu’es ce que tu attends ?! »
Dawson réfléchissait, son amis n’avait peut être pas tord.

Quand Pacey partit, Dawson continua son script, qui avancer très bien. La veille Jen lui avait demandait où il en était, il lui avait expliquer en bref :
« En gros c’est un groupe d’amis, les trois grands protagonistes forme un triangle amoureux mais aucun ne se parle entre eux après la révélation… ensuite la voisine, tombe amoureux de son ex, le protagoniste. Elle vient de Boston. J’ai mis une fille homosexuelle, pour changer ! Une dépression, et un petit fouillis amoureux! D’autres personnage viennent embrouiller les protagoniste »
Jen avait répondu, un peu septique : « Oula ! Ça m’a l’air très dur à suivre ! Je le lirai plus tard mais tu as repris sur la réalité ?
- oui un peu » Avait répondu Dawson.

Yocan et jen était debout devant le terrain de baseball. Ils étaient tassés, il y avait beaucoup de monde. Yocan vint se mettre derrière Jen et l’encercla de ses bras, pour gagner de la place.
Jen se retourna alors, il étaient à quelque centimètres l’un de l’autre, elle l’embrassa.
« Je me demandais quand es ce qu’il arriverait ce premier baiser ! » Dit Yocan.
« Et le deuxième, il arrive quand ?
- maintenant ! »
Puis il l’embrassa langoureusement et posa ses mains sur les hanches de la jeune fille.
Quand il la raccompagna chez elle, il descendit de la voiture, lui pris la main et sous la véranda lui dit au revoir d’un baiser.
Sa grande mère n’étant pas couchée, elle lui raconta sa soirée.

Le mardi matin, Joey était dans le couloir, Mike s’approcha :
« Bonjour ! »
Joey se retourna, surprise :
« Bonjour. Vous êtes encore à Capeside ?
- je remarque que cela vous fait plaisir
- non ce n’est pas ce que je voulais dire…
- Je plaisante ! Oui je suis là pour plusieurs semaines, je fais plusieurs classes… Moi c’est Mike.
- Je sais… euh… moi c’est Joey…
- enchanté Joey ! ca vous direz d’aller manger un morceau après les cours ?
- c’est gentil mais après je … je révise, grand contrôle demain !
- D’accord, une prochaine fois alors ! »
Puis il partie, Joey était très étonné qu’un garçon comme lui s’intéresse à elle, elle ne le croyait qu’a moitié mais c’était tellement flagrant.

La semaine passa rapidement, Mike tourné autour de Joey de plus en plus, ce qui déplaisait réellement à Pacey. Marie et Dawson se parlaient, elle avait envoyait balader le footballeur, Bryan.
Jen et Yocan étaient le nouveau couple, assez populaire et qui faisait de nombreux jaloux, dans les deux sens. Ils étaient très bien ensemble, ils se complétaient. Jack taquiné beaucoup Jen, la célibataire averti qui trouve le prince charment. Andie, elle remontait la pente. Elle était devenue amie avec Jordan, le garçon avec qui elle s’était cognée. Elle ne le trouver pas forcément intéressant mais il était sympa, cela lui suffisait.

Le samedi arriva, Pacey et Joey partaient pour New York.
Les parents de Yocan étaient partis pour le week-end ; Ils étaient installés sur le canapé, confortablement, et regardait une série américaine.
Lassé par la série, il lui fit visité la maison. La dernière pièce à visiter fut sa chambre :
« J’adore ta chambre ! On voit vraiment ton style !
-tu trouve ?
- oui !
Jen s’installa sur le lit, Yocan était sur sa chaise de bureau. Ils discutaient, soudain ils se regardèrent dans les yeux. Jen se crispa sur le lit, Yocan s’approcha rapidement, lui posa ses mains sur son visage et l’embrassa. Le désir monté, tout deux ayant déjà eu de l’expérience il n’avait pas discutaient de ce qui allait ce produire. Yocan allongea Jen sur le lit, doucement, elle lui enleva son pull, il était incroyablement musclé, elle embrassa son torse, il lui enleva délicatement son chemisier. Elle le fit basculer, de façon à se retrouver sur lui, elle fit glisser son jean par terre, puis enleva son propre pantalon kaki. Yocan fouiller en même temps d’une main dans sa table de nuit.

A New York, Joey et Pacey se promenait, il s’était déjà disputer à propos de Mike, dans la voiture.
Quand ce n’était pas de Dawson il se disputait tout le temps, il en avait déduit que c’était le stress de fin d’années.
Le concert commença vers 20h30, U2 se déchaînait sur scènes, ils s’embrassèrent sur le rythme de la chanson Vertigo:

Check mated
Oh yeah
Hours of fun…

All of this, all of this can be yours
All of this, all of this can be yours

All of this, all of this can be yours
Just give me what I want and no-one gets hurt….

Yocan se rhabilla, Jen l’attendait en bas :
« C’était vraiment bien, je t’aime …
Jen paniqua un peu sur le coup puis répondit :
« Moi aussi je t’aime. » et il s’embrassèrent.

Dawson et Marie étaient allongés sur le lit de la jeune fille. Dawson se décida enfin à agir, il la retourna face à lui et l’embrassa, elle n’esquiva pas, sans suivi un long baiser.
La situation était parfaite, ses parents étaient chez des amis pour l’après midi, ils étaient dans sa chambre. Mais il dit :
« Marie, je ne veux pas que l’on se précipite et que…
- tu est encore vierge Dawson ? »
Il fut très mal à l’aise, s’éloigna d’elle et dit :
- et toi ?
- je t’ai posé une question Dawson.
- Moi aussi !
- Ne fait pas ton boudeur Chaton !
- tu ne me connais pas assez pour dire que je boude ! Et je n’aime pas le surnom chaton !
Marie s’était relevé, elle se tenait debout, devant lui :
- donc tu es toujours vierge et tu ne veux pas le faire par ce que l’on ne se connaît pas assez ?
- oui. Et toi ?
- Non. J’ai déjà eu plusieurs aventures ! »
Dawson étaient réellement choquer, cela ne lui plaisait vraiment pas, il ne le cacha pas, Marie le vit :
« Dawson, si ça ne te plait pas tu n’a qu’a partir ! Personne ne te retient ! Et tu connaît beaucoup de jeune encore puceau à 17 ans toi ?
- oui moi, et Joey. Et en plus on n’a que 16 ans !
- Ah ! Le fameux couple ! D’ailleurs je ne comprend pas pourquoi vous ne l’avait pas fait depuis le temps !
- c’n’est pas si simple Marie !
- Mais si, vous étiaient ensemble, vous vous appréciaient je ne vois la rien de compliquer.
- On ne parle pas de Joey et moi, mais de toi et moi !
- Elle est avec Pacey ?
- oui
- ton meilleur ami ?
- oui mais…
- Et tu es toujours amoureux d’elle ?
- oui, enfin non… disons que… »
Marie en avait assez du comportement de Dawson.
« C’est pour cela que tu ne veux pas. Et à ce rythme à 30 ans tu seras encore puceau !
- C’n’est pas une honte ! Je ne m’en cache pas !
- De toute façon, ça ne compte plus pour Joey…
- Pourquoi ?
- par ce qu’elle a déjà du le faire avec Pacey ! Surtout connaissant son passé !
- Alors tu es nouvelle et tu connaît le passé de tous le monde, de moi et Joey, de Pacey ! Et qu’es ce qui te fait dire que Joey et Pacey ont déjà coucher ensemble ? Ça m’étonnerait !
- Comme tu veux, de toute façon ça m’est égale ! Rentre chez toi Dawson ! »
Dawson partit énervait, Marie l’était aussi.

Dans la nuit Jen et Yocan s’appelaient en cachette ; Joey avait réussi à avoir un autographe du groupe de U2, ils étaient à l’hôtel.
« Je suis épuisé ! » Dit Pacey.
« Pacey ! Pas la peine de faire ce cinéma …
- quel cinéma ?
- de faire le fatigué pour détendre l’atmosphère
- Quel atmosphère ? Je suis crevé, je vais t’embrasser et allait au lit !
- oui au lit, tous les deux, dans le même, pour la première fois …
- Faux ! Chez la tante de Dawson on a dormi ensemble ! Et rien de grave ne s’est produit ! »
Il s’approcha, l’embrassa, et se faufila dans la couette. Joey, elle était mal à l’aise, il le vit, quand elle s’installa à son tour, il lui chuchota :
- Joey je ne vais pas te sauter dessus !
- Je sais ! Ce n’est pas ça…
- c’est quoi alors ? … tu n’es pas prête et je le sais …
- si, je suis prête, et équiper, ce n’est toujours pas ça !
- tu veux jouer au devinette la ?! Et comment ça équiper ?
- Oh !! »
Elle se retourna, dos à lui. Il reposa sa question :
« Comment ça équiper ? … Joey !!!
- j’ai été voir la gynéco et tous ! Arête avec tes questions !
- Tu veux le faire ? C’est pour ça que tu es stressé ?
- Non je ne veux pas le faire mais si toi tu veux ou si … je suis prête
- Non mais attend ! (Il s’assit sur le lit et la tourna face à lui) On attend que tu soit préparer ok mais prête aussi ! Tu peux être préparé mais ne pas être prête !
- Pacey tout va bien !
- Je n’en suis pas sur … »
Il la força à discutait, il comprit alors qu’elle était préparée et prête. Il fut secrètement content.
« Alors de quoi tu a peur ?
- du moment où cela se produira … j’ai peur, sa ne se contrôle pas !
- Je sais. Et tous se passera bien, ce sera super, tu verras ! »

Dawson, cette nuit là fit un cauchemar :
Joey et Pacey faisaient l’amour, Marie et Bryan, Jen et Yocan, Jack et un garçon, inconnu, Andie et un autre inconnu… Il coucher tous, sauf lui. Il avait 25 ans dans son cauchemar, et il était toujours vierge. Il avait honte, tout le monde le savait alors ils se moquaient tous de lui. Les voies lui crier : Puceau, Puceau !
Soudain il se réveilla, en sueur, inquiet par son cauchemar, il ne se rendormi pas. Alors il décida d’écrire son script et d’ajouter de nouveaux éléments, il ne voulait pas que ses personnages soit vierge, aucun ! Dawson paniquait.

Le jour se levait, Jen prenait un grand bol de café noir, Andie et Jack petit- déjeunaient, Dawson dormait le nez sur l’ordinateur dans sa chambre, Pacey et Joey se réveiller tranquillement.
La journée passa aussi rapidement que la semaine, Jen et Yocan se promenaient en ville, ils refirent l’amour chez lui avant de la déposer de nouveau chez elle.
Pacey et Joey faisaient du shopping à New York. Il avait économisé exprès pour lui faire des cadeaux. Lui payait des entrés aux musés, tous ce qu’elle aimait. Il voulait lui faire plaisir.
Ils rentrèrent en fin de soirée.

Le lundi matin, Mike aborda Joey, Pacey ne le supportait plus, il intervint :
« Tu va lui foutre la paix ! C’est clair ?
- Pacey ! T’énerves pas ! (Dit Joey)
- c’est qui se rigolo ? » Demanda Mike, prétentieusement.
- Moi être petit copain de la fille que toi cherches à te mettre dans ton lit ! Toi comprendre ? Alors toi dégager !
- OK ! T’as un mec ? (En se retournant vers Joey)
- oui ! »
Elle s’approcha de Pacey, le pris dans ses bras et l’embrassa sur la joue, fière.
Mike se sentait nul, il partit sans rien ajouter.
« Désoler chérie mais il me rendait fou à te tourné autour comme ça !
- je sais ! Et je n’attendais qu’une chose, que tu te décides à lui mettre une raclés à ce prétentieux !
- Joey ! »
Puis ils partirent en direction de la salle de cours, main dans la main, riant.
Ils croisèrent Dawson, qui les regardait bizarrement, il se demandait si ils avaient couchés ensemble.
Le soir, il fit le même cauchemar, il était déchiré entre sa conscience et sa honte. Car inconsciemment il en avait honte ! Il ne voulait pas coucher avec Marie ou une autre pour ce prouver quoi que ce soit. Il attendrait une fille qu’il aimerait réellement. Il était prêt à attendre même si cela lui faisait peur. Tans pis pour son image, pour ses angoisses et pour tout le reste.

Les vacances d’été arrivèrent, Pacey et Joey partirent à bord du True Love, ils firent l’amour pour la première fois sur une plage des caraïbes, leurs vacances furent inoubliables et merveilleuses. Une superbe base de leur relation.
Dawson réalisa son film, avec l’aide de ses amis. Il se réconcilia avec Marie pour quelques semaines de romance seulement, ils ne firent pas l’amour, elle le quitta pour « manque de point commun ».Elle se jeta rapidement dans les bras de Bryan, le footballeur. Il ne fut pas trop blessait, ils n’étaient pas fait pour être ensemble. Dawson couchera avec une fille pour la première fois l’année suivante, durant l’été de la rentrée à l’université de Los Angeles. Il restera avec cette charmante jeune fille pendent plusieurs mois.
Andie qui allait mieux revu Jordan avec qui elle eu une brève relation, Jen et Yocan ne se quittaient plus, plus amoureux que jamais, toujours a ce surprendre l’un l’autre.
Jack vécut un été tranquille et reposant.

Tous se retrouvèrent la veille de la rentrée en Terminale, chez Dawson, plus amis et plus proches que jamais.



Ecrit par delph 
Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

CastleBeck (15:46)

BOnjour ici!
Je viens de lire qu'une de mes séries préférées est renouvelée pour une 4e saison avec ajout d'un de mes acteurs préférés. Il me semble que ça met du bonheur dans ma journée <--- Oui, ça ne m'en prend pas beaucoup!

CastleBeck (15:53)

(Tiens, dans l'article ils disent que ce sera diffusé prochainement sur France 2... C'est bon à savoir. Si vous voyez passer Mensonges sur France 2, vous regardez!)

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play