VOTE | 149 fans |

Première

Dans les couloirs du lycée.
Dawson : Salut Pacey !
Pacey : Ah, salut !
Dawson : bah dis moi, ça n’a pas l’air d’aller aujourd’hui !
Pacey : m’en parle pas !j’suis dans une impasse ! Jme suis fais virer du vidéoclub !
Dawson : quoi ? mais qu’est ce qui c’est passé ? je peux peut-être en parler au proprio !
Pacey : Oh non ! Crois moi, ça ne servirait à rien ! Miss Nelly Olsen s’est chargé de parler de moi à son cher père qui s’avère être le proprio du vidéoclub. Et crois moi ou non, mais il s’est presque excusé de devoir me virer !
Dawson : Elle porte vraiment bien son nom celle-là ! Mais avec qui je vais tenir la boutique moi ?
Pacey : merci de ta sollicitude ! et tu t’es demandé comment j’allais me passer de mon salaire moi ?
Dawson :c’est vrai ! écoute, je vais ouvrir l’œil pour toi et dès que je trouve quelque chose je te préviens !
Pacey : merci ! – il aperçoit Joey- bon je te laisse, je suis pas d’humeur pour la séance Potter ce matin !
Dawson sourit en accueillant Joey : Salut !
Joey : Salut !-elle regarde dans la direction de Pacey- Qu’est ce qui lui arrive à celui-là ?
Dawson : Joey ! tu peux pas savoir comme ça me fait plaisir que tu t’inquiètes pour Pacey, tu sais il …
Joey : Oh là ! t’emballes pas Dawson ! C’est juste que d’habitude c’est seulement après notre petite « conversation » du matin qu’il affiche cette mine déconfite !
Dawson : et moi qui étais plein d’espoir…
Joey : toi et ton optimisme ! je t’avais pourtant prévenue qu’un jour, ça te jouerait des tours !
Jen se dirige vers eux.
Dawson : oh non, pas elle !
Joey : alors vous n’avez toujours pas enterré la hache de guerre ?
Dawson : elle n’avait qu’à pas me quitter pour se jeter aussitôt dans les bras de cet abruti…-il sourit tout à coup- Salut Jen !
Jen : Salut !
Dawson : désolé les filles mais il faut que je vous laisse, j’ai un truc, … ouais c’est ça un truc ou quelqu’un à voir !
Jen : c’est moi qui le fait fuir n’est ce pas?
Joey : on dirait oui, mais à quoi tu t’attendais ?Tu as attendu combien de temps avant de sortir avec Cliff ? ah oui, 1 semaine !C’est énorme !
Jen : ça va tu ne va pas t’y mettre toi aussi ! ça fais 2 mois déjà que c’est fini tout ça ! j’ai quitté Cliff et surtout j’ai arrêté de parler avec cette peste de Abby !
Joey : c’est sur que tes choix ont laissé à désirer ces derniers temps ! comment Abby avait surnommé Dawson déjà ?
Jen : « l’ange Dawson ! ». Ouais… heureusement que tu as été là pour m’aider.
Joey : allez on en parle plus ! et n’oublions pas ton autre résolution : travailler dur !!!
Elles s’éloignent en rigolant vers leur salle de cours.

Pacey se dirige vers le Ice House où Dawson l’attend, lorsqu’une sirène retentit derrière lui. Il lève alors les yeux au ciel, se demandant lequel de ses deux bourreaux cela pouvait il bien être : le père ou le frère ?
Doug : eh Pacey !
Pacey : Cher Douggie ! tu es sorti sans les autres membres du « Village People » ?
Doug : très drôle, vraiment ! en attendant laisse moi rire moi aussi ! tu sais ce que j’ai découvert cet après-midi ?
Pacey : le moyen d’annoncer ton homosexualité aux parents ? dans ce cas dis moi pour quand c’est prévu que je ne sois pas dans les parages !
Doug : non ! encore plus drôle ! Mon imbécile de frère s’est fait virer du seul endroit où on avait accepté de l’embaucher !
Pacey la mine sombre : non, pas vrai ! en tout cas merci pour la nouvelle !
Il s’éloigne.
Doug : eh, pas si vite ! tu sais que Papa n’acceptera jamais que tu te tournes les pouces toutes la journée, alors puisque tes chances de retrouver un boulot sont aussi nulles que toi, Papa et moi on t’a trouvé de quoi t’occuper au poste. Bon, c’est pas payé bien cher, mais au moins, on t’aura sous les yeux !
Pacey : Douggie, Douggie, je suis vraiment touché, mais tu peux te garder ton job !
Doug : comme tu voudras ! en tout cas, quand tu reviendras pour me supplier de te donner cette place parce que tu te seras fait jeter partout ailleurs, je te préviens, il faudra que tu t’excuses avant !
Pacey tout en marchant : abruti !
Il arrive alors au café et cherche Dawson du regard.
Dawson : Ici Pacey !
Pacey : ah salut ! s’il te plaît dis moi que tu m’as trouvé quelque chose !
Dawson : non, désolé !
Pacey : oh non ! moi non plus ! A croire que tout le monde s’est cherché un ptit boulot cette année !
Dawson : ne désespère pas si vite !
Pacey : Oh, mais attends c’est que tu ne connais pas tous les éléments du dossier Pacey Witter : si je trouve pas très vite, j’ai une place rêvée juste sous les ordres de mon père et de mon frère !
Dawson : Ils t’ont proposé une place au poste de police ?
Pacey : oui, mais tu peux me croire, je préfèrerais encore passer toutes mes journées avec Potter que d’accepter !
Dawson : Pacey ! tu exagères ! d’ailleurs, en parlant de la famille Potter, ça fait déjà ½ heure que je suis assis là et personne n’est venu prendre ma commande ! Il y a un monde fou et je pense qu’elles ont quelques difficultés…-tout à coup, il se frappe la tête de la paume de la main- mais oui, bien sûr !
Pacey : Dawson, tu es sûr que tout va bien ?
Dawson : attends deux minutes ! – il aperçoit Bessie qui passe rapidement entre les tables- Eh Bessie !
Bessie : oh, bonjour les garçons ! je suis désolée, je ne vous avais pas vu ! on est débordé !
Dawson : en effet ! Dis moi, tu n’envisagerais pas d’employer quelqu’un ?
Bessie : et comment ! mais tout le monde trouve que ce n’est pas assez bien payé…
Dawson : qu’est-ce que tu en dis Pacey ? en plus tu passeras une partie de la journée avec Joey !
Pacey : attends Dawson ! je rigolais tout à l’heure tu sais !
Dawson : Pacey réfléchis bien, c’est peut-être ta seule chance d’échapper au poste de police! Alors fais ton choix : Joey ou ta famille !
Pacey qui grimace : oh Dawson… ! Bon, d’accord tu as raison ! Bessie je suis ton homme ! je commence quand tu veux !
Bessie : eh bien si tu es prêt tu peux commencer immédiatement ! ça ne sera pas du luxe ! tu trouveras un tablier à l’intérieur.
Pacey : d’accord patron !
Dans la cuisine du Ice House.
Joey : je peux savoir ce que t’est passé par la tête !
Bessie : attends, mais de quoi tu parles Joey !
Joey : comment ça de quoi je parle ? parce que tu as fait beaucoup de choses que je pourrais te reprocher aujourd’hui ?
Bessie : mais non, je ne vois pas ce que tu me reprocher ni aujourd’hui ni les autres jours d’ailleurs !
Boddie : Heu, je crois qu’elle parle de Pacey…tu sais…
Joey : merci Boddie ! enfin quelqu’un qui écoute quand je parle, et spécialement quand je répète depuis es années maintenant que je ne supporte pas Pacey Witter !
Bessie : écoute Joey, il avait besoin de travail…
Boddie : et nous d’aide…
Joey : mais pourquoi lui ?
Bessie : je t’en prie Joey, c’est le seul à accepter le misérable salaire qu’on peut lui offrir !
Joey : génial ! alors maintenant on fait dan l’humanitaire !- elle s’éloigne en colère.
Bessie : Joey, Joey ! Mais qu’est ce qu’il a bien pu lui faire pour l’énerver à ce point. Moi je trouve que Pacey à toujours été charmant !
Boddie : je suis bien de ton avis, mais que veux tu, deux têtes de mules ensemble ! ça doit faire des étincelles ! et qui sait, …passer plus de temps ensemble pourrait bien les rapprocher !
Bessie : espérons, sinon, ça va être l’enfer ici !


Pacey et Joey s’affairent toute l’après-midi à servir les clients sans se parler, mais cela n’empêche pas Joey de lancer des regards noirs à Pacey à chaque fois qu’elle le croise. En fin de soirée, alors qu’il ne reste plus que quelques clients…
Pacey le sourire aux lèvres : salut collègue !
Joey : Pacey, soyons clairs tout de suite ! si tu veux nous épargner tous les deux, alors faisons en sorte de ne jamais nous adresser la parole !
Pacey : mais ça va être dur maintenant qu’on va travailler ensemble, main dans la main !
Il sourit alors exagérément et cligne des yeux le regard posé sur Joey qui est déjà au bord de la dépression nerveuse après avoir refoulé tous ses ressentiments tout au long de l’après-midi.
Joey :Arrgh ! je te promets que c’est toi qui paieras les séances de psy quand je craquerai !
Pacey sourit encore tout content de lui : tout compte fait, cela allait être marrant de travailler ici ! Puis sans se départir de son sourire de satisfaction, il l’aperçue…la belle…la merveilleuse…Christie ! il était littéralement ébloui.
Joey qui le voyait inactif depuis plusieurs minutes fut piquée de curiosité et alla le rejoindre.
Joey : premier jour de travail et déjà en train de paresser ! je crois que je devrais en parler à Bessie !
Pacey rêveur : elle n’est pas merveilleuse, hein ? en train de manger sa tartiflette
Joey : oh oui très sexy cette façon de se mettre du fromage partout ! de toute façon tu rêves éveillé mon pauvre Pacey ! parce qu’elle est peut-être merveilleuse, comme tu dis, mais moi je remarque qu’elle est surtout très accompagnée avec son footballeur de petit ami ! Et puis lui au moins, il ne sourit pas bêtement comme toi !
Pacey qui ne sourit plus et se tourne vers Joey : je ne souris pas bêtement !
Joey : non, c’est vrai c’est pire que ça ! tu risques de te fouler les muscles zygomatiques !
Pacey : jalouse !
Joey : mais bien sûr !
Pacey se tourne à nouveau vers Christie : il suffirait d’un mot de sa part et je fais de sa vie un rêve : je nous vois déjà au restaurant « Entre nous », puis après nous irons à la dernière séance du Rialto main dans la main …
Joey : mais bien sûr, et comment tu fais pour aller la chercher ? si tu veux il doit nous rester une brouette à la maison !!
Pacey : c’est ça rigole ! en attendant, même si je n’ai pas de voiture, je sais conduire au moins !
Joey : oh c’est vrai j’avais oublié ! tu sais conduire, mais tu n’as pas de voiture ! c’est vraiment très pratique ça Pacey !
Elle s’en va satisfaite de sa victoire, laissant Pacey fulminant. Le pire c’est qu’elle a raison ! Même s’il lui arrivait « d’emprunter » la voiture de son père, il lui fallait une vraie voiture pour être à la hauteur de Christie, et occasionnellement le permis qui va avec…

Joey commençait à ranger à l’intérieur du café quand elle fut alertée par des cris et des bruits sourds…Elle se précipite dehors et aperçoit aussitôt Pacey et le petit ami de Christie en pleine bagarre. Pacey finit rapidement par terre.
Joey : non mais ça ne va pas !
Petit ami tenant encore Pacey par le col : désolé pour les tables, mais il va falloir que tu gardes ton ptit copain très loin de ma copine ! – il se retourne vers Pacey- et toi la prochaine fois, tu es mort !
Puis Christie et lui s’en vont. Joey ne cherche même pas à aider Pacey à se relever et s’en va levant une nouvelle fois les yeux au ciel.

Pacey a tout rangé à l’extérieur, il se dirige à l’intérieur.
Pacey : je suis désolé pour tout à l’heure .
Joey : j’espère oui !
Silence.
Joey : non mais vraiment tu n’en rates pas une ! tu …
Elle s’arrête soudain voyant Pacey très concentré devant un miroir.
Joey : on peut savoir ce que tu fais ?
Pacey : je constate les dégâts ! dis, tu crois qu’avec une moustache je lui plairais plus ? ça fait plus viril, je pourrais paraître plus âgé. T’en penses quoi ?
Joey abasourdie : ce que j’en pense ? et bien je pense que les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images ! Parce que entre toi et moi, le problème est plus grave que ça : c’est ton visage entier qu’il faudrait changer !
Pacey : quand cesseras tu d’être jalouse Joey ? Tu te fais du mal tu sais…
Joey part encore énervée. Elle qui avait pris le dessus sur Pacey tout à l’heure, elle venait de perdre sa longueur d’avance !


Quelques semaines passèrent. Joey n’avait pas beaucoup vu Dawson étant donné que Jen et elle passaient beaucoup de temps ensemble et que celui-ci faisait tout pour la fuir. De plus avec le restaurant, elle n’avait pas une minute à elle. Et puis elle ne pouvait pas refuser de voir Jen avec qui elle s’était rapprochée depuis quelques temps, Jen ayant besoin de soutien pour mener une vie plus saine suite à sa rupture d’avec Dawson et ses frasques avec Abby.

Un samedi soir au Ice House, c’est la fermeture.
Bessie : Joey, tu peux me garder Alex s’il te plaît ?
Joey suspicieuse: j’ai comme l’impression que je devrais refuser.
Bessie : s’il te plaît petite sœur ! Boddie n’est pas souvent là et on aimerait en profiter pour être un peu entre nous.
Joey : et pourquoi ne pas être entre vous avec Alexander ?
Bessie : Joey, on aimerait profiter l’un de l’autre. On va juste faire une ballade en barque et pique-niquer sur le lac.
Joey : oh non, non, non ! Vous n’allez pas partir toute la soirée, parce que au cas où tu aurais oublié, tu as promis à Alexander de l’emmener au cirque ce soir, et si tu ne le fais pas et que je le garde, c’est moi qui vais écoper de la crise de nerfs !
Bessie : Zut, j’avais oublié le cirque !
Tout en cherchant une solution, son regard se pose sur Pacey qui range les dernières tables.
Bessie : je sais ! eh Pacey ! tu veux bien accompagner Joey et Alexander au cirque qui se trouve à la sortie de la ville, ce soir ?
Pacey : je veux bien, mais on y va comment ? mon père est de garde cette nuit…
Joey qui avait eu peur l’espace d’une seconde fut soudain très rassurée. Le problème du transport allait la sauver pour une fois !
Bessie s’empare alors de ses clefs : Tiens, prends le pick-up, je te fais confiance !
Pacey ravi : ah enfin une Potter qui fait preuve de bon sens ! Ne t’inquiète pas Bessie, je m’occupe des 2 chérubins !
Il pince alors la joue de Joey qui lui frappe la main aussitôt.
Bessie : merci Pacey, je te revaudrais ça ! Bonne soirée !
Elle s’éloigne quand Pacey se retourne vers Joey.
Pacey : allez Joey détends toi ! je te sors ce soir, tu devrais être contente !
Joey : Pacey je te promets que…
Pacey : chut, chut, chut… gardes en pour ce soir ! Je passe te chercher chez toi vers 19h !
Il revient alors sur ses pas !
Pacey : suis-je bête ! pour ça il faudrait que je te ramène d’abord chez toi ! Allez viens par là !
Joey le suit ne pouvant y échapper mais se jurant que Bessie lui paierait cette énième humiliation devant Pacey ! Dire qu’elle hésitait toujours à lui confier sa voiture à elle, sa propre sœur, pour qu’elle apprenne à conduire, alors qu’elle n’avait pas hésité une seconde à la prêter à Pacey, un parfait abruti qui n’a même pas encore son permis !

Pendant que, malgré tout, 3 personnes se détendent au cirque : Alex est ravi du spectacle qui s’offre devant ses yeux et Joey s’étonne et s’attendrit en observant à quel point Pacey est gentil et avenant avec son neveu - Bessie et Boddie sont paisiblement sur le lac dans la barque.
Bessie : Tu crois que j’ai eu raison de lui faire confiance ?
Boddie : ne t’inquiète pas, Pacey prendra soin de la voiture et d’Alexander. D’ailleurs Alex l’adore depuis qu’il travaille au Ice House. Quant à Joey…
Bessie : elle va me tuer n’est-ce pas ?
Boddie : eh bien peut-être pas, mais il va falloir que tu te fasses pardonner !
Bessie : bah, oublions tout ça ! et pensons à nous pour une fois qu’on est tous les deux.
Boddie : tu as raison, on est bien ici, si ce n’est …
Bessie : la horde de moustiques qui nous tourne autour !
Boddie : Oui !
Ils éclatent de rire tous les deux.


Le lundi suivant, alors que Pacey et Joey reprennent le travail, l’atmosphère est étrangement plus détendue. Bessie est surprise et ravie, comme quoi, tout peut arriver !
Jen arrive au restaurant, seule et mal à l’aise.
Jen : salut vous deux !
Joey et Pacey : Salut !
Jen : dis moi Joey, heu … tu as vu Dawson récemment ?
Joey : Dawson ? oh à vrai dire non ! j’ai eu pas mal de boulot…et …
Jen : je comprends, mais alors tu n’es pas au courant pour ….
Pacey : quoi ? Potter n’est pas au courant que Dawson et …
A cet instant, le bruit assourdissant d’un autoradio se fait entendre, précédant l’arrivée tonitruante d’une décapotable au bord de laquelle sont Abby, Drue et … Dawson !
Tous les trois descendent alors de voiture et tandis que Drue se dirige vers le café, Abby attrape Dawson par le col et l’embrasse à pleine bouche observant la réaction de Pacey, Joey et surtout Jen.
Joey abasourdie : j’aurai aimé que vous finissiez votre phrase avant de voir ce spectacle !
Pacey : désolé je pensais que tu le savais ! ça doit bien faire deux semaines déjà !
Joey : deux semaines ! deux semaines et tu n’es pas capable de m’en parler avant que je vois …ça …sous mes propres yeux !
Pacey : oh allez ! sois pas jalouse, toi aussi ça t’arrivera un jour…peut-être !
Joey : oh arrête Pacey ! tu prétends être le meilleur ami de Dawson et tu le laisses faire des bêtises telles que celles-ci !
Pacey : eh ! me regarde pas comme ça ! tu ne le savais même pas alors que tu te prétends sa meilleure amie ! et puis faut pas croire, j’ai essayé de le raisonner parce que Abby, on peut pas dire que c’est du premier choix quand même ! mais il n’a rien voulu entendre ! et finalement il m’a presque convaincu que ça l’aidait à oublier…
Jen : son histoire avec moi !
Pacey : ouais. Et puis si il veut faire de nouvelles expériences c’est peut-être une bonne chose ! tu sais il y a un type qui disait : « Vivons pleinement nos erreurs, sinon nous ne saurons jamais qu’il ne fallait pas les commettre. » Eh bien je me souviens plus qui c’était mais je suis bien d’accord avec lui !
Joey : ça va Pacey, c’est pas le moment de nous sortir ta science ! il y a des erreurs à éviter ! et sortir avec Abby en fait définitivement partie si tu veux mon avis !
Jen : là Joey a totalement raison ! je peux vous dire après avoir passé quelques temps avec elle que Abby Morgan est le genre de personne à éviter à tout prix !
Pacey : bon d’accord, c’est sûrement vrai mais qu’est-ce qu’on peut faire à part attendre que Mr Dawson retrouve ses esprits ?
Joey : la communication Pacey ! la communication !
Elle s’éloigne alors vers les 3 nouveaux clients déjà très bruyants.
Pacey : non mais elle n’a pas entendu quand je lui ai dit que j’avais essayé de lui parler?
Jen : elle pense sûrement que ce que si ça vient d’elle, il … heu comment dire … sera plus … attentif !
Pacey : ouais, te fatigue pas Lindley ! si elle croit qu’elle peut faire mieux !


Du côté de Joey.
Joey : vous désirez ?
Abby : oh bonjour ! ça me fais toujours un ptit quelque chose de te voir avec ton ptit tablier ! bon, on voudrait une table en terrasse !
Joey : Abby, je sais que tu as toujours eu du mal à comprendre, mais si tu veux une place dehors tu n’as qu’à t’asseoir où il y a de la place !
Abby : eh doucement, le client est roi n’oublie pas ! –à Dawson- tu viens mon ange, on va s’asseoir !
Dawson : salut Joey !
Joey :c’est ça, bonjour quand même !
A la table.
Joey : qu’est-ce que je vous sers ?
Drue : pour moi une choucroute !
Joey : oh mais pas de problème, donne moi juste une seconde que j’envoie quelqu’un en Alsace avec notre jet privé pour te ramener ça !
Drue : franchement Joey, je suis sûr que ça marcherait si vous mettiez ce genre de plat au menu !
Joey : bon, si vous ne voulez pas de ce qu’il y a sur la carte, vous pouvez aller voir ailleurs !
Dawson : du calme Joey, il plaisante ! bon, on va prendre 3 cheeseburgers et 3 coca ! ça vous va ?
Drue : s’il en a bien sûr !
Abby aguicheuse : tu connais bien mes goûts toi, hein…
Elle embrasse alors à nouveau Dawson pour que tout le monde profite du spectacle.
Joey : d’accord, je vous apporte ça, en attendant Dawson, on peut se voir deux minutes ?
Dawson : hum, bien sûr !
Abby : reviens vite, tu me manques déjà !


A l’écart.
Joey : Dawson ! On peut savoir à quoi tu joues ?
Dawson : oh non Joey ! pas toi ? tu ne vas pas me faire la morale comme Pacey !
Joey : oh mais non ! parce que Pacey lui, il a échoué !
Dawson : écoute Joey, je n’ai pas envie de me disputer avec toi ! s’il te plaît crois moi, Abby n’est pas aussi terrible qu’on le croyait au début…
Joey : ah oui, elle est pire encore ?
Dawson : Joey ! elle m’a permis d’oublier Jen et elle me comprend tellement bien…
Joey : Dawson ! je sais que je n’ai pas été très présente ces temps-ci, mais comment as-tu pu changer au point de ne pas voir ce qui se passe sous tes yeux ! elle se sert de toi !
Dawson : et dans quel but ?
Joey : je… j’en sais rien…mais je suis sûre que…
Dawson : Joey stop ! je te promets qu’elle n’est pas comme tu le crois. Elle est vraiment adorable et … et ça tombe bien que je te vois parce que je voulais t’annoncer une grande nouvelle !
Joey : une grande nouvelle ? parce que tu as autre chose à m’apprendre à part que tu sors avec …cette…cette…
Dawson : oui, une très grande nouvelle ! tu sais quand on était tous petits on s’était promis de tout se dire, notamment lors de notre …première fois !
Joey : attends Dawson, de quoi tu parles au juste !
Dawson : eh bien, ça y est Joey, j’ai sauté le pas ce week-end avec Abby ! et crois moi, c’était merveilleux !
Joey : quoi ??? non mais ça va pas Dawson ! tu n’as pas fait ça !
Dawson : si, je l’ai fait ! et comme je te disais c’était vraiment merveilleux ! on étaient tous les deux aux ruines, puis on s’est embrassés tout naturellement au son du biniou, tu sais la cassette que …
Joey : J’arrive pas à y croire ! premièrement, merci de garder les détails pour toi et deuxièmement j’arrive pas à croire que tu l’ais emmené aux ruines ! c’est notre jardin secret Dawson ! on s’est toujours promis de garder cet endroit secret !
Dawson : je sais, je sais ! mais je me suis dis que pour cette occasion tu comprendrais…
Joey : c’est trop là, Dawson ! d’abord tu sautes sur la première venue pour oublier que Jen t’a quitté et ensuite tu gâches le symbole de notre amitié pour … pour une vulgaire partie de jambes en l’air !
Dawson : mais tu ne comprends rien Joey ! je l’aime ! et je commence à croire que tout ce qu’elle m’a dit à ton sujet est vrai…
Joey : quoi ? et je pourrai savoir ce qu’elle t’a dit sur moi ta…vipère?
Dawson : tu es injuste Joey ! tu ne la connaît même pas, enfin pas comme je la connais…
Joey menaçante : elle t’a dit quoi ?
Dawson s »enervant à son tour: tu veux savoir ce qu’elle a dit ! et bien elle dit que tu vis ta vie amoureuse à travers moi, en contrôlant avec qui je peux ou ne peux pas sortir! elle m’a même conseillé de ne pas te raconter ce que je viens de te dire parce qu’elle savait que tu réagirais comme tu le fais !
Joey : et je réagis comment s’il te plaît !
Dawson :comme d’habitude Joey ! quand j’étais avec Jen c’était pareil : tu critiques mon choix, tu es exécrable avec ma petite amie, tu ne cherches pas à comprendre, … mais tu sais quoi Joey, je ne ferais pas la même erreur que la dernière fois, je ne vais pas t’écouter cette fois, Abby m’a ouvert les yeux et je comprends maintenant pourquoi tu es comme ça…
Joey : Ah oui, et on peut savoir ce que tu as compris ?
Dawson : tu es jalouse Joey ! eh oui, jalouse de mon bonheur, jalouse parce que …parce que …
Joey : je t’en pris Dawson, finis ta phrase, j’ai hâte !
Dawson : parce que j’ai une vie sociale en dehors de nous deux, parce que j’ai des expériences amoureuses et maintenant une vie sexuelle. Mais tu sais quoi Joey, j’ai compris aujourd’hui que tu n’avais pas le droit de me faire endosser la responsabilité de ta totale inexpérience et…
Cette fois il était allé trop loin, Joey qui jusqu’alors s’était retenue, car refusant de faire un scandale devant tout un public, administra une gifle retentissante à Dawson qui ne s’attendait pas du tout à cela et qui vacilla sensiblement.
Joey : va au diable Dawson ! et tu sais quoi, quand tu te rendras compte de tes erreurs, ne reviens pas vers moi, il sera trop tard ! maintenant quitte immédiatement le restaurant et n’oublies pas ta pouf et ton chauffeur en passant !
Joey partit aussitôt sans un regard vers Dawson. Celui-ci se massant sa joue endolorie regrettait déjà son emportement, dans la colère, ses mots avaient dépassé sa pensée. Mais avec tout ce que lui avait dit Abby et depuis sa rupture avec Jen, il était perdu, d’autant plus que Joey, sur qui il avait toujours pu compter, se faisait de plus en plus rare ces derniers temps. Il suivit Joey du regard se promettant de se faire pardonner. Il n’avait pas le droit de gâcher tant d’années d’amitié. Comment en étaient-ils arrivés là ?

Joey retrouve Pacey et Jen à l’intérieur.
Pacey : Alors là Potter, je ne sais pas ce que notre ami Dawson a pu dire, mais je dois avouer que tu as fais sensation ! d’abord cette intense dispute digne d’Hollywood et cette gifle, bon sang, c’était du grand art ! vous m’étonnerez toujours vous deux ! on dirait que vous vous faites votre cinéma à vous seuls !
Joey : et toi tu ferais bien de la fermer Witter sinon je te fait goûter à toi aussi à mes gifles de grand art !
Pacey : ok, ok, on se calme là ! j’essayais juste de détendre l’atmosphère moi !
Joey : raté ! encore une fois !
Jen : Joey, Joey ! calme toi ! tu ne voudrais pas nous dire plutôt ce que t’a mis dans cet état ! c’est si grave que ça ?
Joey : grave ! c’est un euphémisme Jen ! cet idiot a couché avec Abby !
Pacey : quoi ?!! Dawson a couché avec une fille !
Joey : non, j’ai dit avec Abby, imbécile ! tu peux pas écouter quand je parle ! Heu … Jen, tu vas où ?
Jen s’était levée d’un bond en direction de Abby qui s’apprêtait à quitter le Ice House.
Drue : Lindley ! bonjour ! c’est toujours un plaisir de t’avoir parmi nous ! je suis sûr qu’on te manque.
Jen écarte aussitôt Drue de devant elle et abat aussitôt sa main sur la joue de Abby !
Abby : non mais ça ne va pas ! t’es complètement cinglée ma pauvre Jen !
Jen : tu peux pas savoir comme ça fait du bien ! quant à toi Dawson, tu me déçois beaucoup ! si Joey ne s’en était pas chargé, je te giflerai avec plaisir toi aussi !



Le soir de cette journée mouvementée, Joey et Pacey se retrouvent comme tous les soirs au Ice House pour faire la fermeture. Joey n’a pas parlé depuis que Dawson était parti, cependant leur discussion n’avait pas cessé de se répéter dans sa tête. Et si c’était vrai ce que Dawson avait dit ? si c’était vrai qu’elle était jalouse ? oh bien sûr, elle n’était pas jalouse de sa relation avec Abby, parce que en ce qui concerne cette fille, elle était convaincue que Dawson faisait fausse route. Jamais une fille comme elle ne pourrait être sincère. Cependant, quand il était avec Jen, elle n’avait aucune raison de lui en vouloir puisque Jen était vraiment une fille sympa, pour preuve, elles étaient devenues de grandes amies. Mais elle se souvient très bien que le voir avec une autre fille qu’elle, enfin le voir aussi amoureux lui donnait le sentiment de lui en vouloir d’être heureux alors qu’elle n’intéressait personne. Pourtant elle aurait dû être heureuse pour lui et l’encourager. Au lieu de cela, elle n’avait cessé de critiquer Jen jusqu’à ce qu’ils se séparent et qu’elle découvre en elle une véritable amie. Au fond, le problème ne venait pas de Dawson mais d’elle-même. Elle qui aurait aimé, comme Dawson, connaître ses premiers émois amoureux, compter pour quelqu’un comme Jen comptait pour lui. Bien que cachant ce genre de sentiment, elle ne pouvait nier qu’elle aussi voulait vivre ces expériences et non plus seulement être spectatrice.
Sur ces réflexions, Pacey s’approche.
Pacey : eh Potter, tu veux que je t’aide ?
Joey : quoi ? oh oui, merci, il ne reste plus que cette table et les poubelles à sortir.
Pacey : ok.
Silence.
Pacey : si je peux me permettre une question : ça va ?
Joey : mais oui ça va ! pourquoi cette question ?
Pacey : bah, étant donné qu’après bientôt 16ans d’amitié on a eu droit au cataclysme du couple Potter/Leery, je me suis dit que ça ne devait pas être facile pour tous les deux ! et puis, il faut croire que tes « tendres » remarques envers moi me manquent ! tu te rends compte que tu ne m’as pas remis à ma place depuis bientôt 4h !
Joey sourit aussitôt à cette remarque. Mais comment pouvait il la faire sourire dans un moment pareil, elle qui était en pleine remise en question !
Pacey : un sourire c’est déjà ça de gagné ! d’ailleurs tu devrais t’en servir plus souvent ça te va bien !
Joey : et toi tu devrais arrêter les flatteries ! ma sœur est ton patron, rappelles toi ! et c’est pas du tout en accord avec ton esprit de rebelle de la société !
Pacey : mesdames et messieurs, elle nous manquait, mais finalement elle revient plus en forme que jamais, j’ai nommé miss Joséphine Potter ! Ouf, tu m’as fait peur, j’ai cru que je devrais employer les grands moyens pour que tu acceptes de me taquiner à nouveau !
Joey : oh ne t’inquiètes pas, tant que tu travailleras ici, je ne manquerais pas d’inspiration !
Pacey : merci, ça me va droit au cœur !
Joey : simple curiosité. Tu avais prévu quoi au cas où tu aurais dû employer les grands moyens ?
Pacey : oh, j’avais encore quelques flatteries…
Joey : du style ?
Pacey : du style : tu n’es pas si terrible que ça, contrairement à ce que je dis ! En fait, malgré tout, j’adore te taquiner, c’est pour ça que j’adore bosser ici … ou encore…
Joey :et c’est sincère au moins !
Pacey : oui oh, plus ou moins !
Joey le regarde de travers.
Pacey : bon, d’accord j’avoue, le boulot est génial et c’est vrai que j’apprécie d’être à tes côtés parce que tu ne peux pas nier qu’on se marre bien quand même tous les deux !
Joey surprise et quelque peu gênée de tant de franchise de la part de Pacey, se surprend à penser qu’à bien regarder elle aussi adorait bosser avec Pacey. Il travaillait dur, n’hésitait pas à l’aider et surtout l’aidait à passer d’agréables moments et à lui faire oublier parfois, que son travail est plus une corvée qu’un plaisir.
Pacey : tu sais, tu peux me renvoyer la pareille je t’en voudrais pas !
Joey : d’accord, c’est vrai que c’est moins terrible que je le pensais de bosser avec toi !
Pacey : oh du calme Joey, pas tant d’éloges, je risque de prendre la grosse tête !
Ils se sourient et se remettent au travail, embarrassés. Ce pouvait il qu’ils communiquent ? enfin autrement que par sarcasmes interposées ?
Joey : et mise à part la flatterie, tu avais un plan B, j’espère ?
Pacey : bien sûr, pour qui tu me prends ? j’avais aussi prévu la supplication, la prosternation, j’avais même prévu au cas ou de te donner un peu d’argent et bien sûr en tout dernier recours, le baiser ravageur de Pacey Witter !
Joey s’arrêta dans son élan : quoi ?
Pacey : bah oui, j’ai dit « les grands moyens » ! et là crois moi, j’étais sûr d’une réaction immédiate ! avec un peu de chance à une gifle monumentale même ! mais c’était vraiment le dernier recours !
Joey restait sans voix ! se pouvait il malgré tout que quelqu’un puisse envisager de l’embrasser un jour ! même quelqu’un comme Pacey !
Pacey : oh ! tu es déçue Joey ! je comprends ! mais désolé, tu as raté ta chance !
Il s’éloigne ravi, tandis que Joey reste songeuse. Après tout, puisqu’il l’avait envisagé, pourquoi ne pas le réaliser. Sans oublier que Pacey était Pacey, bien sûr ! Mais il était peut-être la réponse à ses questions. Si on envisageait, rien qu’envisager bien sûr, qu’ils s’embrassent tous les deux, juste histoire de voir comment c’était, il n’y aurait aucun risque puisque chacun d’eux ferait en sorte que jamais personne n’en sache rien, de peur de ternir leur image : ne se critiquaient ils pas depuis leurs 5ans ? et même si cela se savait, personne ne pourrait y croire. C’était vraiment une occasion parfaite. Non ?
Joey : Attends, je vais t’aider à emmener les poubelles.
Pacey : Tu m’aides ou tu me jettes avec ?
Joey : l’avenir nous le dira !
Pacey : c’est bien ce que je craignais !
Ils sortent tous les deux, le sourire aux lèvres.
Joey juge rapidement de la situation : ils étaient seuls, tous les deux, Bessie et Boddie dans la cuisine, aucun réverbère à moins de 5m, assurant une totale pénombre, donc totale discrétion et pour ne rien gâcher, cela leur permettra de ne pas se voir...Allez courage, c’est pour la bonne cause : une amitié à sauver ! A moins que ce ne soit que pour l’expérience ? Ou encore une simple question d’ego ? Ou… STOP ! Action !
Joey : Pacey !
Pacey pose les poubelles à côté de celles que vient de déposer Joey : oui ?
Joey (pour elle-même) : respire et fonce ! (à voix haute) tu pourrais m’embrasser s’il te plaît !
Pacey : QUOI ???
Joey d’une petite voix : chuuut !!! c’est pas si terrible que ça, je te demande juste de m’embrasser, rien de trop intime, juste un simple baiser !
Pacey en chuchotant : mais qu’est-ce qui te prend Joey ? … si c’est à cause de ce que j’ai dit tout à l’heure tu sais c’est pas la peine ! tu n’as qu’à me gifler tout de suite, on a pas besoin du s’embrasser avant !
Joey : mais je ne veux pas te gifler ! seulement que tu m’embrasses !
Pacey : mais Joey, ça rime à quoi cette histoire ? tu sais si c’est à cause de cette histoire avec Dawson, ça ne vaut pas la peine ! tu n’as rien à prouver ! et si ça peut te rassurer, je t’assure que tout ce que Dawson risque à coucher avec Abby, c’est d’attraper la syphilis !
Joey : Pacey, ça n’a rien à voir avec Dawson !
Pacey : ah non ? Alors tu viens subitement de te rendre compte que tu étais totalement folle de moi et tu peux plus attendre, il faut que tu te jettes sur moi ! Remarque, je m’étonne que tu n’aies pas vu plus tôt que j’étais vraiment à tomber mais…
Tout compte fait, l’idée de choisir Pacey pour son premier baiser n’était pas forcément la meilleure, il ne peut pas s’empêcher de jacasser en sa présence. Il est trop tard pour reculer maintenant, alors, il faut passer au plan B.
Joey : Pacey, tais toi donc pour une fois et embrasses moi ou dis adieu à ton petit boulot !
Pacey : tu n’oserais pas Joey ?
Joey : Est-ce que les mots « à ton avis » ont un sens pour toi ?
Pacey : ok, ok, si tu le prends comme ça ! C’est pas comme si on embrassait quelqu’un pour la première fois de toute façon !
A ces mots, Joey se sentit rougir, mais fut rassurée de savoir que la nuit permettait de dissimuler sa gêne. Elle entendait Pacey se rapprocher, il lui prit une main et remonta doucement le long de son bras dans une caresse plutôt agréable pour Joey, mais beaucoup trop intime à son goût.
Joey : on peut savoir ce que tu fais ! Je t’ai demandé de m’embrasser pas de me peloter !
Pacey : tu permets, j’essaie de trouver le terrain d’atterrissage ! on y voit pas à moins de 5 cm ce soir ! on peut dire que tu as choisi ta soirée toi !
Ça y est Pacey avait les mains sur son visage, et déjà elle entendait son souffle tout près d’elle. Elle ferme alors les yeux et se laisse aller, évitant de penser qu’il s’agit de Pacey qui lui caresse tendrement la joue avant de poser ses lèvres délicatement sur les siennes. Alors c’était ça un baiser ? elle appréciait plus qu’elle n’avait pu imaginer, les lèvres de Pacey étaient plutôt douces, et il s’avait ce qu’il faisait on dirait. Emportée par un élan de satisfaction, et redoutant la fin de cet instant trop agréable pour qu’il cesse, Joey réduisit l’écart entre elle et Pacey afin de l’enlacer à son tour, de caresser sa nuque, ses cheveux…
De son côté Pacey était aussi agréablement surpris. Ce qu’il avait pris pour une simple formalité, à savoir embrasser rapidement Joey comme elle le demandait et oublier tout ça, se transformait en un instant magique au cours duquel il ressentait un plaisir certain. Lorsqu’elle se rapprocha et l’enlaça, il prit cela pour une invitation à approfondir leur étreinte, ce qu’il fit avec joie, n’hésitant pas dorénavant à mener une danse fiévreuse avec la langue de Joey.
Pris dans leur élan, leur baiser se fit plus fougueuse et sans retenue, chacun ne pensant plus à la personne qu’il avait en face de lui, mais pensant à combler sa soif de tendresse.
Haletants, ils finirent tout de même par se séparer l’un de l’autre afin de reprendre le souffle qu’il leur manquait.
Pacey : Wouah Potter, si je m’attendais à ça ! On peut dire que tu sais…
Joey : tais toi !
Elle ne voulait pas briser cet instant unique qu’elle avait partagé avec lui par de stupides paroles et se jeta donc à nouveau à son cou.
Cependant, Pacey qui ne s’y attendait pas fut déséquilibré alors que Joey l’embrassait à nouveau, et tous les deux tombèrent sur les sacs poubelle qui amortirent leur chute. Surpris de se retrouver à terre dans cette odeur atroce, ils ne purent pas se retenir d’éclater de rire.


Le lendemain, Joey, le sourire aux lèvres, déambulait dans les rues de Capeside, se remémorant la soirée passée. Elle était plus que ravie de son expérience, Pacey avait été parfait et elle ne regrettait aucunement son choix. Alors qu’elle s’apprêtait à entrer dans le lavomatique, elle le vit, assis sur une chaise en lisant un magazine. Ils ne s’étaient pas reparlé de la soirée. Mais aujourd’hui, elle ne voyait plus le Pacey Witter qu’elle côtoyait depuis toute petite, mais à la place, un jeune homme plutôt séduisant, au teint hâlé, au corps bien dessiné, et aux yeux divinement bleus. Comment se pouvait il qu’en l’espace d’un instant, son indifférence envers lui se change en attirance ? L’avait elle vraiment regardé un jour ? Alors qu’elle réfléchissait encore, elle le vit relever les yeux vers elle. Trop tard pour fuir, elle devait entrer maintenant.
Joey entre et se dirige vers Pacey.
Joey mal à l’aise : Salut !
Pacey : salut !
Silence.
Pacey : si tu te demandes ce que je fais là, c’est que hier soir j’ai eu un petit accident et depuis, j’ai quelques vêtements qui ne se défont pas d’une odeur plutôt désagréable !
Joey : quelle coïncidence alors ! moi aussi !
Ils se sourient et Joey commence à mettre son linge dans une machine.
Pacey : dis moi, tu n’as pas une machine à laver chez toi ?
Joey : si bien sûr, mais va savoir pourquoi, j’ai pas trouvé d’excuse valable pour expliquer à Bessie pourquoi mes vêtements ont une légère odeur d’ordures, donc je préfère laver mes vêtements moi-même !
Pacey : pas d’excuse valable hein ?
Joey : non, si on omet la vérité.
A cet instant, une sonnerie se fit entendre, annonçant la fin du séchage des vêtements de Pacey. Lui et Joey qui jusqu’à maintenant avaient les yeux rivés l’un à l’autre, se demandant lequel des deux aborderait la discussion inévitable qu’ils devaient avoir, sursautèrent en même temps.
Pacey : ah ! ça c’est pour moi ! bon, bah je crois que je peux y aller maintenant…
Joey : oui.
Pacey : oui.
Joey : de toute façon, on se voit tout à l’heure pour le travail.
Pacey : oui bien sûr, on se voit tout à l’heure ! bon j’y vais…
Pacey repart, emportant son linge propre, mais regrettant son manque de courage. Pourquoi ne pas lui parler maintenant de ce bonheur qu’il ressentait depuis hier, du baiser parfait qu’ils avaient échangé et de son envie de retenter l’expérience avec elle parce que tout était différent depuis. Joey Potter n’était plus la même, elle était resplendissante, avec des yeux superbes, un corps parfait et un sourire à le faire défaillir. Pourquoi ne pas tout avouer et laisser libre court à son envie de la serrer à nouveau dans ses bras et de l’embrasser. Ça aurait été tellement plus simple. Ce soir, oui, ce soir il lui parlerait. Il le fallait.


Cet après-midi là, Pacey et Joey travaillaient silencieusement, chacun pensant à l’autre et au meilleur moyen d’en venir à leur discussion. Puis en fin de journée, Pacey fut sorti de ses pensées par le son de plusieurs sifflements. Il se retourne et remarque l’arrivée au restaurant d’une femme d’une trentaine d’années, très jolie, vêtue d’une tenue de tennis, avec une jupe très très très courte, d’où les sifflements de certains marins. La femme posa sa raquette de tennis près d’une table et s’assit en attendant, ne faisant, semble t-il, pas attention aux regards qui étaient tous tournés vers elle. Malgré lui, Pacey était également émerveillé par cette femme. Joey dont l’attention avait également été attirée par cette arrivée bruyante remarqua avant tout que Pacey comme les autres membres de la classe masculine n’avait d’yeux que pour cette femme. En colère , elle se dirige vers lui et lui donne une énergique pichenette sur l’oreille.
Pacey s’écriant : Aïe ! mais ça ne va pas !
Joey : Pacey, tu es payé pour travailler par pour regarder le paysage !
Pacey ravi de déceler la jalousie plus qu’évidente de Joey trouva dans cette situation un bon moyen de tester les sentiments de Joey.
Pacey : tu as raison Joey, je m’empresse de ce pas !
Il part alors rapidement vers la table de la nouvelle cliente.
Joey n’en revient pas, elle qui venait parce qu’elle ne supportait pas de le voir bouche bée devant cette femme, elle n’avait rien fait de mieux que de l’envoyer dans ses bras. Elle ne pouvait pas se permettre de faire une scène à Pacey, après tout ils n’étaient pas ensemble, ils ne s’étaient embrassés qu’une fois et ne s’étaient rien promis. Et pire que tout, ils n’en avaient pas parlé. Peut-être qu’il s’en fichait pas mal après tout. Malgré tout, Joey ne put se résigner et observa Pacey de loin se faire ouvertement draguer par cette « femme » !
Un quart d’heure plus tard, Joey plus énervée que jamais, observait encore Pacey qui après avoir apporté un verre de thé glacé à sa cliente, était tranquillement en train de papoter avec elle et de rigoler à gorge déployée. Trop, c’est trop !
Joey seule : je vais lui faire avaler sa raquette moi !
A la hauteur de Pacey, Joey stoppa quelques instants surprenant leur conversation étonnante !
Pacey à la femme : Si je fais si bien l’amour, c’est que je me suis longtemps entraîné tout seul !
Atterrée, Joey éleva la voix.
Joey : Pacey, ton père au téléphone, il veut savoir où tu as mis son taille-haies !
Pacey : quoi ???
Joey tout bas à Pacey : vas voir ailleurs si j’y suis ! compris !
Pacey s’amuse de la situation. Son test fonctionne à merveille, Joey est jalouse, il sait désormais qu’il ne fait pas d’erreur, elle a autant apprécié que lui leur baiser de la veille. Satisfait, il décide d’en rester là non sans attiser une nouvelle fois la jalousie de Joey, ça lui va tellement bien ces étincelles dans les yeux.
Pacey : veuillez m’excuser Mademoiselle Show, une urgence familiale !
Melle Show : Pas de problème Pacey, j’ai été ravie de faire votre connaissance !
Pacey s’éloigne, le visage illuminé d’un large sourire alors que Melle Show le suit du regard en se mordant la lèvre inférieure car ce jeune homme lui plaisait beaucoup, bien que un epu jeune.
Joey : Alors, que puis-je vous servir Madame !
Melle Show : j’ai déjà commandé ma pizza au salami au jeune homme qui vient de partir. Et c’est Mademoiselle s’il vous plaît ! –dit elle avec dédain, en reprenant une gorgée de thé glacé.
Joey : oh vous savez, à partir d’un certain âge, nous disons toujours Madame à nos clientes !
Melle Show manqua alors de s’étrangler en buvant et reporta un regard noir vers la jeune fille qui venait de s’éloigner. Que pouvait il lui passer par la tête pour traiter ainsi ses clients !


Alors que tout le monde s’activait déjà pour fermer le Ice House, Pacey cherchait Joey du regard. Il était grand temps de parler avec elle, toute la journée il s’était demandé quel sait le bon moment, comme si un signe le guiderait, mais pourquoi attendre quoi que ce soit alors qu’il s’agissait de l’inévitable. Puis, alors qu’il la vit enfin plus belle encore qu’il ne croyait, son oreille fut attirée par la musique de fond du restaurant qui passait à cet instant : KISS ME de Sixpence None The Richer. Et si c’était ça son signe ? Quelle meilleure chanson pour résumer leur courte histoire !
Rassuré, il partit à la rencontre de Joey.
Pacey : salut collègue ! dis moi, tu as entendu la chanson qui passe là ?
Joey : quelle chanson ?
Pacey : écoute !
Joey s’immobilise et tente d’écouter cette chanson se demandant où est-ce que Pacey voulait en venir. Puis, dès qu’elle entendit les premières paroles du refrain, elle se figea : KISS ME ! Se moquait-il d’elle. Mal à l’aise, elle sentit ses joues s’empourprer.
Pacey : c’est marrant hein ? comme un air de déjà vu !
Joey s’éloigne : oui, vraiment très drôle !
Pacey : attends Joey, te braques pas, je voulais juste qu’on discute un peut !
Joey : qu’on discute ? et de quoi ? de comment tu t’entraînes tout seul pour faire l’amour à des femmes de plus de 30 ans!
Sans réfléchir, l’image de Pacey et de cette Mademoiselle Show lui était revenue à la mémoire, et sentant la colère l’envahir, elle n’avait pu se retenir.
Pacey abasourdi : quoi ?
Joey : tu as très bien entendu Pacey ! ne fais pas l’idiot !
Pacey : je vois, tu as entendu notre conversation, mais tu n’as quand même pas cru que je parlais de moi ?
Joey : désolée, mais c’est bien toi qui parlais !
Pacey : oui, et c’est moi qui racontais la citation la plus farfelue qu’ait prononcé Woody Allen !
Joey confuse : Oh ! je…je la connaissais pas celle-là !
Ne sachant plus quoi faire pour cacher son embarras, elle s’éloignait à nouveau, tandis que Pacey tente de la rattraper désespérément.
Pacey : Joey, tu peux arrêter de bouger 2 minutes ? oublions cette conversation, moi je voudrais qu’on parle d’autre chose, d’hier soir par exemple…
Joey : Pacey, je suis désolée, mais pas ce soir je n’ai pas le temps !
Pacey : tu n’as pas le temps ?
Joey : non, je n’ai pas le temps, j’aimerais me dépêcher de rentrer chez moi, parce que j’ai un exposé à préparé moi !
Pacey : un exposé ? sur quoi ?
Joey : sur…sur…l’Egypte ancienne ! oui, c’est ça, tu sais les pharaons et les trucs dans le genre !
Pacey : bien sûr, les « trucs » dans le genre ! Ouais, si je comprends bien, tu n’as vraiment pas le temps de parler avec moi ! mais avec lui tu auras le temps je suppose !
Joey surprise se retourne dans la direction que lui à indiqué Pacey avec son doigt. Elle aperçoit alors Dawson qui entre juste dans le restaurant. Oui, elle aurait le temps de parler avec Dawson, il le fallait, après leur violente dispute. Désolée de devoir avouer à Pacey qu’elle allait parler à Dawson ce qui par la même occasion ne manquerait pas de prouver qu’elle a menti, elle se retourne à nouveau vers Pacey, mais est surprise de ne plus le voir à ôté d’elle. Il était parti, sûrement en colère après qu’elle lui ait menti. Tant pis, elle se rattraperait plus tard, elle devait parler à Dawson, et puis après tout, elle lui rendait la monnaie de sa pièce à lui qui avait flirté avec une cliente aujourd’hui même !
Dawson : Joey, je peux te parler ?
Joey : oui, bien sûr !
Dawson : écoute, je voudrais m’excuser pour hier, je suis allé beaucoup trop loin, et je ne pensais pas la moitié de ce que j’ai dit.
Joey : très bien, j’accepte tes excuses Dawson, et moi je suis désolée pour la gifle…
Dawson : oh non, tu as eu raison ! d’ailleurs, tu as eu raison sur toute la ligne, Abby m’a laissé tombé aujourd’hui, elle n’en avait rien à faire de moi …
Joey : je suis désolée pour toi, mais il fallait s’en douter…
Dawson : ouais sûrement ! j’ai vraiment été bête sur ce coup là ! enfin, on efface tout et on recommence tu veux bien ?
Joey : attends Dawson, c’est pas aussi simple que ça ! tu sais, la vie c’est pas comme à Hollywood, les mauvaises prises, elle les garde. Et ce que tu as dit hier m’a vraiment blessée, je pensais pas qu’on en arriverait là toi et moi, après tout ce temps. Je veux bien te pardonner, mais laisse un peu le temps faire les choses…
Dawson : Joey, écoute, je te l’ai dit, je ne pensais pas à ce que je disais ! et justement, après toutes ces années, je pensais qu’on pourrait passer outre cette dispute et repartir là où on s’est quitté.
Joey : mais on ne peut pas Dawson ! ne serait ce que toi ! comment tu vas faire pour revenir là où on en était ? retrouver ta virginité ? ôter le souvenir des ruines de la mémoire de Abby ?
Dawson : non, bien sûr que non…mais…
Joey : mais quoi ? laisse moi du temps, et on verra après ! En attendant un peu d’espace nous ferra le plus grand bien je pense, voir d’autres personnes aussi, parce qu’il semble qu’on ne soit pas toujours francs l’un envers l’autre. On se protège trop or il faut qu’on avance, et sans confiance ce n’est pas possible.
Dawson : comme tu voudras Joey. Je ferais tout pour respecter ton choix, mais ne tarde pas trop mon amie va beaucoup me manquer !
Joey : toi aussi tu vas me manquer !
Dawson : bonsoir !
Dawson : bonsoir !
Dawson parti, Joey resta quelques instants seule, cette discussion lui avait fait du bien, éloignée de Dawson, elle pourrait se reconcentrer sur sa propre vie. Et aujourd’hui dans sa vie il y avait Pacey, il fallait qu’elle le retrouve et lui parle une bonne fois pour toute. Mais ou pouvait il bien être passé. A l’intérieur tout est déjà rangé, il n’y a pas un bruit. Elle sort du bâtiment, tout est également rangé…ah non, mais qui a laissé une bouteille sur cette table ?
Joey s’en empare, prête à aller la jeter, lorsqu’à la lumière du restaurant, elle lit son prénom sur la bouteille qui contient un mot à l’intérieur. Elle l’ouvre :
Joey ,
Ce sera ma dernière tentative aujourd’hui, ma dernière bouteille jetée à la mer, afin que tu te décides à accepter de parler avec moi. Malgré tous les arguments que tu peux avoir contre cette idée, je t’assure qu’il est nécessaire que nous parlions d’hier soir, ne serait-ce que pour que tu saches que ça a changé toute ma vie ! Ce moment passé entre nous deux était merveilleux pour moi, et j’aimerais te le dire de vive voix plutôt que de te l’écrire, mais cela ne dépend que de toi…
Je t’attends dans notre petit coin de pénombre…
Si tu ne viens pas, je comprendrais que mon émerveillement n’est pas partagé, mais je ne t’en voudrais pas, je veux juste une réponse, quelle qu’elle soit…
Pacey


Joey tremblante, ne sait plus quoi faire. Certes, elle était décidée à aller lui parler avant de lire ce mot, mais dorénavant, sachant ses sentiments, elle était heureuse et effrayée. Que faire ?
Pacey quant à lui était caché depuis 10 bonnes minutes à côté des poubelles. Pas très agréable comme endroit ! Il ne tenait plus en place, avait-elle lu son message, viendrai-elle ? Déjà 10 minutes qui en paraissaient 30 ! Combien de temps devait-il attendre ? Etait-il nécessaire d’attendre ?
Dix minutes s’écoulèrent encore, pendant lesquelles Joey avait peser le pour et le contre pour finalement décider de rejoindre Pacey, afin que celui-ci ne crois pas qu’elle ait été insensible à leur baiser. Bien que décidée, elle prenait le temps de réfléchir encore et marchait lentement vers la porte arrière du Ice House.
Pacey était désespéré. Ça faisait déjà un moment qu’il n’avait pas ouvert la porte pour regarder sa montre. Mais il perdait espoir. Attendre encore ou partir ?
Arrivée devant la porte, Joey prit une profonde respiration avant de pousser énergiquement le porte…ce fut le même moment que choisit Pacey pour se diriger vers cette même porte afin de lire une dernière fois l’heure… Le choc fut inévitable, Pacey se prit la porte en pleine figure !
Pacey : Aïe ! oh bon sang qu’est-ce que ça fait mal !
Joey affolée : Pacey ? Oh mon Dieu, je ne savais pas que tu étais juste derrière la porte !
Pacey : on ne t’a jamais appris à ouvrir une porte doucement Potter ?
Joey : désolée ! ça va aller ?
Pacey : ouais, je crois…je ne saigne même pas, ça doit pas être si grave…
Joey : laisses moi quand même me faire pardonner…
Elle prit alors la main de Pacey et l’entraîna dans la pénombre, puis lorsque la porte fut totalement fermée ne laissant passer plus aucun rayon de lumière, elle remonta sa main au visage de Pacey tout en caressant son bras comme lui l’avait fait la veille…
Pacey dont le cœur battait la chamade se demandait s’il devait agir ou la laisser faire…
Pacey : Joey…
Joey : chut ! je cherche le terrain d’atterrissage !!!
Tous les deux rigolèrent. Alors, Joey pris le visage de Pacey de ses deux mains, et sur la pointe des pieds, elle s’apprêta à revivre cet instant unique partagé la veille : un baiser plein de douceur, de tendresse laissant place petit à petit à un rythme plus soutenu et plus passionné…


FIN

Appréciation du jury : J'ai trouvé ton histoire vraiment sympathique à lire, un peu surprise sur la relation Abby/Dawson certes, mais cela passe !!!
C'est dommage, tu as fait quelques erreurs dans les vagues d'indications, dans la première vague, tu as introduit 8 personnages (Joey, Pacey, Dawson, Jen, Bodie, Bessie, Doug et le petit ami de Christie) alors qu'il n'en était demandé que 7. Et dans la deuxième vague, tu as juste mentionné la partie de jambe en l'air, c'est dommage, sinon j'ai beaucoup apprécié ton histoire !!!

AuReLe02
Ecrit par Amazing 
Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play