VOTE | 149 fans |

les retrouvailles de Noel

Les retrouvailles de Noël

Jack : Sors moi de là, je n’en peux vraiment plus !
Jen : Je sais mais on doit attendre de savoir si tu as seulement le bras cassé…
Jack : Mais pourquoi attendre, je me sens bien donc je vais bien. Et si je vais bien je peux sortir !
Jen : Bon, je vais aller aux informations, mais en attendant, ne bouge pas.
Cela faisait déjà 5 heures que Jen et Jack étaient à l’hôpital. Jack a depuis quelques temps recommencé à pratiquer le foot mais malheureusement la première chute fût fatale pour son bras. Et comble de la malchance, aujourd’hui il y avait une grève du personnel médical, deux semaines avant Noël.
Jack était très pressé de quitter l’hôpital car aujourd’hui, Joey, Pacey et Dawson arrivaient. Joey était en vacances, Pacey avait eu la grâce de Danny afin d’avoir un congé et Dawson, malgré son emploi du temps très chargé avait décidé de venir à Capeside après un an d’absence.
La porte de la chambre s’ouvrit :
Jen : L’infirmière m’a dit que tu pouvais partir et que si tu avais le moindre problème, tu ferais mieux d’aller chez ton médecin traitant. J’espère que t’es content !
Jack : Super, allez en route !
Il avait à peine entendu qu’il pouvait sortir que Jack avait bondit de son lit et était parti avec Jen à ses talons qui avait du mal à le suivre.

Joey était arrivé depuis plus de ½ heures à la gare de Capeside et attendait patiemment qu’un de ses amis vienne la chercher.
Joey : La poisse ! Je suis sûr qu’ils m’ont oublié.
Elle alla s’asseoir au café et commanda un thé. Elle scrutait l’entrée et cherchait du regard une personne qui lui serait familière. Elle sortit son portable et vérifia qu’aucun message n’était arrivé. Le serveur lui déposa la tasse de thé et l’addition.
Joey : Merci. Tenez et gardez la monnaie.
Elle se surprit elle – même, jamais elle ne laissait de pourboire. L’anxiété lui faisait faire des choses bizarres.
Une voix : Tu as décidé d’habiter ici où tu comptes venir passe Noël avec nous, Potter.
Joey se retourna, un sourire aux lèvres. Dés le premier mot, elle avait reconnu Pacey. Son humour railleur et sa façon de l’appeler Potter. Oui, c’était bien lui.
Joey : Toujours aussi drôle !
Pacey : je suis désolé. Tu t’attendais à voir une elle blonde ou le beau Jack mais tu devras te contenter du sauveur de situation.
Joey : Euh, oui mais où sont ils ?
Pacey : Jack a voulu retourner dans son passé de jeune homme et joué au foot mais il a affronté des colosses qui lui ont brisé le bras. Mais ne panique pas tout va bien.
Joey : Je ne panique pas !
Pacey : Oui, bien sûr. C’est vrai j’avais oublier à quel point tu étais sereine quand un problème quelconque se présente.
Joey : Tu m’énerves déjà ! Bon on y va ou tu as décidé toi aussi de camper là.
Pacey eu un sourire et la suivit jusqu’à la voiture.

Jen : Mais arrêtes toi un peu ! Pourquoi es-tu si impatient ? … Jack !
Jack : Oui, pas la peine de crier, je t’entends. Je suis impatient car j’ai peur. C’est la première fois que c’est moi qui organise Noël. A chaque fois c’était Gail et Mitch, Bessie et Bodie ou encore Grand-mère. Jamais je n’ai eu de préparatifs à faire, jamais je n’ai du accueillir du monde dans ma propre maison et puis en plus jamais personne n’a du faire ceci avec un bras dans le plâtre.
Jen : Oui je comprends. Mais ce sont nos amis, ce n’est en aucun cas le président et encore heureux. Détends-toi un peu, je vais m’occuper du reste.
Jack : Merci Jen mais tu ne peux pas faire tout seul.
Jen : Jack ne me force pas à devenir méchante. Je t’ai dit daller te reposer.
Jack fut surpris du ton sévère que Jen avait adopté et capitula. Soudain, la sonnerie retentit. Aussitôt assis, aussitôt debout. Il courut jusqu’à la porte, l’ouvrit et vu Joey et Pacey.
Joey : Jack !
Elle le serra dans ses bras et vu son plâtre.
Joey : Oh mon pauvre ! J’espère que tu n’as pas trop mal.
Jack : Non tout va bien, je ne sens rien et de toute façon ce n’est pas l’important.
Pacey entra à son tour et referma la porte. Ils s’installèrent tous dans le salon que Jack avait rangé une dizaine de fois sans être encore satisfait.
Jack : Ne faites pas attention, avec cette histoire d’hôpital, je n’ai pas pu tout rangé.
Joey inspecta la pièce du regard et regarda Jen stupéfaite.
Jen : Ne vous inquiétez pas. Vous connaissez les Gays, il faut que tout soit parfait surtout au niveau de la déco.
Tout le monde se mit à rire excepté Jack qui fit la sourdre oreille. Ils parlèrent durant de nombreuses heures de leur vie. Pacey et son travail au restaurant, Joey en dernière année de licence à Worthington, Jack qui était venu vivre à Capeside et Jen qui après un mois sans lui avait décidé de le rejoindre.
Jen : Je vous assure, Bessie est la patronne la plus sévère que je n’ai jamais eu. Je dois me faire réprimander au moins 20 fois par jour. Faut dire que je ne suis pas non plus la meilleure serveuse.
Tout le monde si mit à rire.
Jack : Ben moi, j’ai postulé pour être le nouvel entraîneur de foot du lycée car depuis la mort de Mitch, personne ne l’a remplacé. Tout à coup, ce fut le silence. Chacun était embarrassé car depuis la mort du père de Dawson, l’amitié qui les unissait avait subit quelque changement et chacun s’était éloigné des autres.
Pacey qui ne supportait plus ce silence dit :
Pacey : Et Dawson, il doit venir non ? Où est-il ?
Jack : Il arrive demain. En plus, il va nous faire une projection de son nouveau film.
Jen : Et oui, notre Dawson réalise ses rêves.
Joey était triste et embarrassé à la fois. Elle voulait revoir Dawson et en même temps, elle avait très peur mais elle ne savait pas comment expliquer cette gène.
Joey : Bon, et bien les jeunes, je vais vous quitter et aller me coucher.
Jen : d’accord, bonne nuit Joey. De toute façon, je te suis. Je suis très fatiguée aussi. Avoir vu courir jack m’a mise sur les rotules.
Pacey : Bonne nuit les filles.
Pacey les regarda partir et se retourna vers Jack.
Pacey : Ah, mon pote ! Les filles me feront toujours tourner la tête.
Jack : Les filles ou la fille ?
Pacey : Tu as très bien compris. Je peux te confier quelque chose ?
Jack : Bien sûr ! Je t’écoute.
Pacey : Pour venir ici, j’ai demandé à Danny des jours de congés. Bien sûr, il m’a dit oui et en réponse, il m’a tendu une enveloppe.
Jack : Encore ! Tu as encore eu une promotion. Donne moi son numéro, je veux me faire embaucher.
Pacey : Tu te trompes. C’est mieux qu’une promotion enfin non mais ça dépend pour qui. Bon bref. Dans l’enveloppe, j’ai trouvé un billet d ‘avion pour Paris. Je lui ai demandé pourquoi et il s’avère que sa femme a enfin découvert ses infidélités et l’a quitté. Et c’est moi l’heureux bénéficiaire du cadeau qui normalement était destiné à sa femme.
Jack : C’est génial et tu pars quand
Pacey : Je n’y vais pas.
Jack : Quoi ? Mais t’es fou, pourquoi …
Pacey : As-tu entendu la destination ! Paris, Jack, Paris !
Jack : Ah oui, je vois. Joey.
Pacey : Gagné ! Ce billet, je veux l’offrir à Joey. Elle a toujours voulu aller en France mais à chaque fois pour de multiples raisons, elle n’a pas pu y aller. Et puis, tu dois te douter que je n’ai pas beaucoup changé, je suis toujours le garçon qui aime sauver la fille en détresse. Cette fois, je ne vais pas la sauver, je vais réaliser son rêve.
Jack : Pacey ?
Pacey: Oui Jack. Si tu penses à ce à quoi je pense, tu ne te trompes pas. Joey est la seule fille qui m’a rendu heureux et fier de ce que je suis. J’ai toujours des sentiments pour elle et lui faire son cadeau ça serait génial. Et puis tu connais les contes de fées, la princesse récompense son sauveur. Et je veux ça. Je l’aime, je veux lui montrer et peut être la reconquérir.
Jack : Ouah ! Je ne m’attendais pas du tout à cela. Je vais être franc avec toi. Tu as toutes tes chances cependant tu n’as pas peur qu’elle n’ai plus aucun sentiment pour toi et qu’elle te voit comme un simple ami.
Pacey : J’ai réussi à lui faire voir l’amour qu’elle avait pour moi une fois, une deuxième fois peut être possible !
Jack : Oui, peut-être. D’ailleurs, on ne dit pas « Jamais un sans deux » !
Ils éclatèrent tout les deux de rire et allèrent se coucher.

Le lendemain matin, Jack fut très matinal. Il prépara le petit-déjeuner de chacun et s’installa devant la télévision en les attendant. Joey fut la première à le rejoindre.
Jack : Bonjour Joey. Bien dormi ? J’ai préparé le petit déjeuner sur la table, si tu veux.
Joey : Merci Jack
Joey s’installa à la table de la cuisine et entama le copieux petit déjeuner de Jack.
Joey : Hum, c’est délicieux ! Tu ferais un parfais cuisinier. Enfin non, tout le monde peut faire cela mais c’est délicieux.
Jack : Oh c’est normal. Je prends soin de mes invités, je ne voudrais pas qu’on me dise que je suis un mauvais hôte.
Mais Joey ne l’écoutait plus, trop occuper à savourer son croissant.
Jack : Tu ne vas pas rendre visite à Bessie ?
Joey : Quoi ? Ah euh, non. Tu l’as connais si elle sait que je suis ici, elle va vouloir que je passe Noël avec eux. Et tu sais bien que c’est impossible puisque je suis ici, chez toi, avec es amis.
Jack : Je comprends. Oh, Pacey, je ne pensais pas te voir si tôt.
Pacey : Ben, tu sais avec le bruit que fait Potter en se levant, je comprend pas que Jen dorme encore.
Joey : T’as de la chance que je sois bien réveillé et que ce petit déjeuner soit délicieux sinon …
Et elle croqua dans son second croissant. Jack rigola en regardant ces deux amis toujours entrain de s’envoyer des pics.
Rien n’a bien changé se dit-il.
Une fois que Jen fut réveillé et que tout le monde fut prêt, Jack annonça le programme de l’après-midi.
Jack : Bon et bien, je vais devoir vous laisser une petite heure cette après-midi mais Jen et moi avions prévus de faire les magasins donc cela tiens toujours. Et puis ce soir, n’oubliez pas, nous avons rendez-vous avec Dawson pour la projection de son film.
Joey : Et où allons nous ? Parce que si mes souvenirs sont bons, le Rialto n’existe plus.
Jen : Très bonne remarque c’est pour cela que nous allons au driving. L'été c’est sur la plage et l’hiver sur le terrain vague à la sortie de la ville.
Jack : Dawson nous rejoindra là-bas à 20h juste avant le début. Bon je dois partir. A tout à l’heure.
Jen : mais où vas-tu ?
Trop tard, Jack avait déjà claqué la porte d’entrée. Pacey, Joey et Jen se regardèrent chacun avec un air interrogateur. Où avait il bien pu aller ?
Pacey avait décidé de rester à l’appartement de Jack et de regarder la télé. Jen, quant à elle, était partie se recoucher et Joey avait préféré travailler ses cours.
Jack rentra à 19h, le sourire aux lèvres.
Jack : Ne me posez aucune question, vous ne saurez rien avant demain.
Jack devenait de plus en plus mystérieux aux yeux de ses amis. L’heure du rendez-vous avec Dawson était proche, ils se mirent dons en route vers le driving.
Jack : On se met où ?
Pacey : Là-bas prés de l’arbre, comme ça, on n’aura pas besoin de sortir de la voiture pour bien voir.
Jack : Très bien, nous sommes arrivés les filles.
Joey : Ah, enfin !
Joey scrutait les alentours, elle cherchait Dawson. Il devait les rejoindre et elle était très impatiente, ce que Pacey remarqua.
Jen : Ne t’inquiète pas, il va arriver.
Joey : Oh, mais de quoi tu parles. Je ne suis pas inquiète c’est juste que j’ai hate que le film commence.
Elle se mit droite et fixa l’écran sans bouger.
La sonnerie du portable de Jack retentit.
Jack : Allo…oui…oui on est arrivé…oh mais y’a pas de problème…a tout à l’heure. Dawson nous rejoindra après le film. Il préfère rester avec l’équipe technique pour le moment, au cas où il y aurait un problème.
Pacey : Et ben c’est parfait tout ça.
Le film débuta. Ils furent très attentifs mais Joey avait la tête ailleurs, elle appréhendait sa rencontre avec Dawson. Ils avaient été les meilleurs amis durant de nombreuses années et cela faisait un an presque jour pour jour qu’elle ne l’avait pas vu, ni ne lui avait parlé.
Avait-il changé, l’avait-il oublié ? Elle se posait de multiples questions.
Tout à coup, quelqu’un frappa au toit de la voiture, ce qui fit sortir Joey de ses rêveries.
Jack : Dawson, enfin te voilà !
Dawson : Et oui c’est moi, alors le film ?
Joey réalisa que le film était fini et qu’elle n’avait pas vu.
Pacey : Allez Potter, ce n’est pas l’heure de dormir. Sors de la voiture.
Dawson était là devant elle, il parlait avec tout le monde et les enlaçait tous un par un. Ils se regardèrent et se prirent dans les bras.
Dawson : Joey, tu es magnifique. Comme tu m’as manqué.
Joey : Toi aussi, tu m’as manqué, je suis contente de te revoir.
Tout le monde était désormais réuni. Ils parlèrent pendant un certains temps du film, de leur vie et de quelques souvenirs.
Jen : Les jeunes, ces retrouvailles m’ont épuisé et en plus, il commence à faire froid. Si on rentrait ?
Jack : oui, tu as raison. Dawson, tu nous suis ?
Dawson : Ah non, je suis désolé, j’ai pris une chambre chez Bessie car je ne savais pas que tu m’avais prévu une chambre.
Jen : Oh, tu sais monsieur à tout prévu et tu l’aurais vu. Même avec le bras dans le plâtre, il astiquait tout.
Dawson : C’est gentil mais je suis chez Bessie, d’ailleurs Joey, elle se demande ce que tu fais en ce moment.
Joey : Ah, euh, ne lui dis pas pour le moment que je suis ici, j’irai la voir plus tard.
Dawson commençait à partir mais se retourna
Dawson : Au faite, pendant que j’y pense, l’année prochaine vous venez tous en Californie car ma mère n’était pas très heureuse de passer les fêtes sans nous dans sa nouvelle maison.
Pacey : Pas de problème. A demain. Passe une bonne nuit, Dawson.
Dawson : Merci, vous aussi.
Chacun rentra et tomba de fatigue même si cette journée n’avait pas été si remplie que ça.

Le lendemain, chacun s’était donné rendez-vous à l’ancien restaurant de Gail pour y dîner.
Pacey : levons nos verres à l’amitié et à l’amour qui nous unit tous.
Ils étaient tous heureux d’être à cet endroit, à cet instant. Le temps n’avait plus d’importance, les moments qu’ils passaient ensemble étaient magiques et personne ne voulait que cela s’arrête.
Jack : Les amis je suis heureux que vous soyez tous ici même si certaines personnes manque encore à l’appel pour diverse raison. Et je veux profitez de ce repas pour vous annoncer quelque chose. Vous savez tous que j’aime le foot.
Il regarda son bras et ils éclatèrent tous de rire.
Jack : Oui, bon à part cela. Vous savez que j’ai postulé pour être le nouvel entraîneur de l’équipe de Capeside. Et bien c’est bon, j’ai été pris. Je commence dés que mon bras ira mieux.
Pacey : oh mais c’est génial ça. Félicitation Jack !
Tous : Félicitation !
Et ils trinquèrent tous. La soirée continua calmement dans la joie et la bonne humeur.

Plusieurs jours passèrent, les 5 amis profitaient de ces vacances pour se retrouver, pour renouer des liens qu’ils avaient perdus. Ils se promenaient et visitaient les nouveaux endroits de Capeside.
Joey avait décidé d’aller rendre visite à Bessie car elle lui en aurait voulu et connaissait sa sœur, elle savait qu’elle devait être inquiète. Elle se rendit donc au Bed & Breakfast mais n’y trouva personne. Il était 11h15 et Bessie devait être pari chercher Alexander à l’école. Joey pris donc le chemin inverse et retourna au centre ville dans l’espoir de trouver Bessie.
Elle arriva devant la cour de l’école et chercha Alexander du regard. Elle le vit avec une petite fille entrain de discuter. Cela la fit sourire, elle se voyait, il y a plus de 15 ans dans la même cour avec Dawson. Elle patienta encore quelques minutes quand une main se posa sur son épaule.
Bessie : J’ai bien cru que jamais tu te déciderais à venir nous voir.
Joey : Oh, Bessie ! Mais comment sais tu que je suis là ?
Bessie : Et bien, disons que tu as un ami bavard qui n’a pas su garder sa langue dans sa poche et qui n’as pas su résister à mas nombreuses questions.
Joey : Je vois, Dawson ! Je suis désolée, je voulais venir te voir mais je me suis dit … enfin ce n’est pas important. Comment vas-tu ? Tu as vu Alexander. Qu’est ce qu’il a grandi !
Bessie : Joey cesse de parler si vite. Où dors-tu ?
Joey : Chez Jack !
Bessie : Ah ! Et …
Joey : Bessie ne le prend pas mal. Il m’a invité à passer les fêtes avec lui. Je pense qu’il avait besoin qu’on se retrouve.
Bessie : Je comprend mais pourquoi pas le faire avec nous, à la maison comme tous les ans.
Joey : À vrai dire, je ne sais pas, je ne sais même pas ce que Jack à prévu mais si tu veux je lui en parlerai. En plus, Jack s’est blessé, ce serait peut-être mieux qu’il ne fasse pas tout. En tout cas merci Bessie, je lui en parlerai.
Bessie : Merci Joey et dis lui bien qu’a moi aussi vous manquer, que j’aimerais bien tous vous revoir.
Joey : Je n’y manquerais pas. Embrasse Bodie et Alexander pour moi. Je dois aller faire les boutiques. J’ai encore pas mal de boutique à faire.
Bessie : d’accord. Appelle nous ! De toute façon, je sais où tu es maintenant.
Joey s’en alla, elle savait que Bessie allait réagir ainsi mais après tout, elle avait peut-être raison. Fêter Noël comme avant pourrait être une bonne idée.
Joey continua son chemin à la recherche de cadeaux pour ses amis car Noël approchait à grand pas.

Pendant ce temps, Pacey avait décider de rendre visite à sa famille même s’il n’était pas si enthousiasme que cela à les revoir.

Dawson passait son temps à écrire son nouveau script et à régler certains détails avec son équipe au téléphone.

Quant à Jen et Jack, ils continuaient les préparatifs de la soirée de Noël.

Il faisait nuit et Joey décida qu’il était temps de rentrer.
« Les autres pourraient s’inquiéter » se dit-elle.
Elle montait tranquillement les marches quand elle vit une personne assisse devant la porte de l’appartement de Jack. A première vue, Joey cru que c’était un SDF mais plus elle s’approchait et plus ce visage lui paraissait familier.
Joey : Andie !
La jeune fille leva la tête et bondit de joie en apercevant Joey.
Andie : Joey ! Oh mais c’est génial ! Comment vas-tu ? Comme tu es belle ! Où sont les autres ? Voilà une heure que je suis ici et tu es la seule personne que je vois.
Joey : Ils ne devraient plus tarder normalement. Oh, comme tu m’as manqué ! Mais au faite, tu ne devais pas rester en Italie avec ton chéri. Enfin c’est ce que m’a dit Jack.
Andie : Si, il ne t’a pas menti mais je voulais vous voir. Cela fait longtemps qu’on est séparé. Oh que je suis heureuse.
Elles s’installèrent dans les escaliers et parlèrent jusqu’à l’arrivée des autres. Chacun fut très surpris de trouver Andie. Jack n’en revenait pas, sa sœur était là.
Jack : Je crois que le plus beau Noël de ma vie se déroule en ce moment. Vous avoir prés de moi, c’est si extraordinaire. Et pour fêter ça, je vous invite tous au restaurant.
Pacey : Ben dit donc, c’est qu’il va tous nous faire pleurer ce garçon.
On pouvait lire l’émotion dans tous les regards. Ces retrouvailles étaient les premiers depuis un an et plus pour certains et tous savaient qu’il fallait en profiter.

La soirée se déroulait à merveille. L’ambiance qui régnait était bon enfant. Ils profitaient tous de ce moment au maximum et la joie qui émanait de chaque personne était totale. L’heure de la fermeture du restaurant approchait, ils prirent tous le chemin du retour.
Joey parti avec Dawson. Elle allait dormir au Bed & Breakfast afin de laisser Andie profiter un maximum de son frère. Jack et Jen rentrèrent tandis qu’Andie et Pacey allèrent se promener pour continuer de profiter de leur retrouvaille.
Pacey : alors l’Italie ?
Andie : C’est génial. J’étais faite pour la vie dans ce pays. Tout me plait. Et j’ai rencontré l’amour, le vrai, tu sais le « true love ».
Pacey : Je suis heureux pour toi, tu le mérites.
Andie : Et toi alors, tu aimes toujours Joey ?
Pacey : Ca se voit à ce point.
Andie : Je te connais Witter, je sais quand tu vas bien ou quand tu n’as pas la forme. Tu souffres en ce moment et c’est toujours pour la même fille.
Pacey : En effet, tu me connais bien mais je ne veux rien tenter. Tu as vu comme tout le monde est heureux. Je ne voudrais pas gâcher cela en avouant les sentiments que j’ai. Jack le sait déjà et j’ai l’impression que Joey ne me considère que comme un ami, il n’y a plus rien entre elle et moi et cela depuis longtemps.
Andie : Je me dois de corriger ce que tu as dit. Tout le monde n’est pas heureux, toi tu ne l’es pas.
Pacey : Mais si, tout va bien.
Andie : Regardes là-bas.
Pacey : Quoi ? Oh, non, ne me dit pas que tu veux faire ça.
Andie : Ben si ! Allez détends toi et puis peut-être qu’elle éclaircira la situation.
Andie lui prit la main et l’entraîna jusqu’à une petite cabane où un écriteau indiquait « Prédiction à toute heure ».
Ils rentrèrent tous les deux et la voyante vint s’installer devant eux.
Andie lui posa de multiples questions sur son futur et écoutait les réponses très attentivement. Pacey écoutait et rigolait car contrairement à Andie, tout cela lui paraissait être de l’arnaque.
Andie : J’ai une dernière question.
La voyante : Oui, je vous écoute.
Andie : À vrai dire, elle ne me concerne pas vraiment. Elle concerne plutôt ce garçon. Nous aimerions savoir si l’amour qu’il éprouve en ce moment aura un retour ?
La voyante : Donnez-moi votre main sil vous plait.
Pacey : Euh, oui, mais vous savez, je ne crois pas à tout cela.
La voyante ne l’écouta pas.
La voyante : Je vois que l’amour que vous ressentez est présent depuis très longtemps mais … je suis désolée de vous dire cela mademoiselle mais ce n’est pas de vous qu’il est amoureux.
Pacey et Andie se regardèrent et rigolèrent.
Andie : Oh ça nous le savons.
La voyante : Donc et bien, cet amour vous ronge et il serait bénéfique pour vous de l’avouer. Votre futur est avec cette personne. D’ailleurs, j’ai l’impression que vous avez partagé un passé lié à cette jeune fille.
Pacey sortit de cette cabane très secouée. Comment cette voyante avait-elle pu deviné autant de choses ?
Ils rentrèrent tous le deux encore stupéfait de ce qu’ils avaient entendu.

Une semaine avait passé et le jour tant attendu de Noël était arrivé.
Bessie avait réussi à convaincre Jack de l’organiser chez elle. Jack d’abord réticent, avait accepté en pensant que c’était peut-être mieux. Après tout, ils seraient tout de même tous réunis.

Pacey avait quitté l’appartement de très bonne heure afin de finir ses achats de Noël. Il devait trouver un cadeau à Jen, il ne lui manquait plus que celui-ci. Il lui fallait un cadeau qui lui ira parfaitement et il avait une idée derrière la tête. Il fallait désormais le trouver. Il était en même temps très anxieux. Ce soir, il allait lui offrir le billet d’avion pour Paris. Joey. Il ne pensait qu’à elle depuis qu’il l’avait revu.

Dawson avait décidé d’éteindre son téléphone et son ordinateur. Il avait promis à ces mais d’être présent avec eux à Noël et pour le moment, il ne l’avait pas été assez. De plus, il n’avait pas encore fini les cadeaux. Il bloquait sur celui de Joey. Il ne savait pas quoi lui offrir, quel est le cadeau qui lui conviendrait. Il avait toujours su ce qui lui faisait plaisir mais cette année, non. Rien n’était comme avant entre eux. L’amitié qui les unissait n’était plus aussi forte. Il ne savait plus grand-chose d’elle, quels étaient ses goûts, ses centre d’intérêts, tout lui était inconnu depuis un certain temps.
Il décida d’aller voir Jen. Peut-être qu’elle pourrait l’aider.

Pendant ce temps-là, Jack et Andie était chez Bessie et l’aidait à tout organiser. Il fallait encore préparer la table, faire le repas …
Joey, quant à elle, s’occupait d’Alexander. Elle était heureuse d’avoir retrouvé tous ces amis. Cela faisait si longtemps qu’elle attendait cela. Elle pensait aussi à Audrey. Elle lui manquait elle aussi. Elle était partie à Los Angeles chez ses parents et la connaissant, elle savait qu’Audrey devait mourir d’envie d’être ailleurs.
- Joey ?
Joey : Oui Pacey.
Pacey : Pourrais-tu venir avec moi sil te plait ? J’ai besoin de toi et tes conseils.
Joey : Tua s besoin de moi ? Très bien, j’arrive.
Pacey : Merci.
Pacey avait un comportement étrange, il ne la regardait plus dans les yeux. Elle s’en était rendue compte.
Elle le rejoignit à la voiture.
Joey : Je suis là, alors qu’est ce qu’il y a ?
Pacey : Bon, je t’explique. J’ai eu une idée de cadeau pour Jen et j’aurais besoin de ton avis pour choisir un petit détail.
Joey : Ok. Ce n’est pas très clair mais bon je te suis.
Pacey : Génial. Je t’expliquerai tout en route.
Joey monta dans la voiture de Pacey et ils prirent la route.

Dawson : Jen. Je te cherche depuis tout à l’heure. Peux-tu m’aider ?
Jen : Bien sûr, beau blond.
Dawson : Joey !
Jen : Quoi Joey ?
Dawson : Je ne sais pas quoi lui offrir.
Jen : Je vois et tu veux que je t’aide à trouver.
Dawson : C’est ça. Tu n’as pas une idée ? Je ne sais plus ce qu’elle aime.
Jen : Tu sais Joey n’a pas changé. Elle a pratiquement toujours les mêmes goûts. Et je pense que tu dois trouver tout seul. Si ça vient de toi c’est mieux.
Dawson : Oui, mais …
Jen : Non, Dawson. Pas de mais. Débrouille toi !
Dawson : Bon et bien c’est clair. Merci quand même de ton aide.
Jen : Oh mais de rien.
Jen rigola en voyant l’air désespéré de Dawson mais elle savait qu’il trouverait. Il avait toujours su le faire et le ferait encore une fois.

La fin de la journée arriva et ils se réunirent chez Bessie.
Ils dînèrent tous. Dawson, Jen, Jack, Andie, Bessie, Pacey, Joey, Bodie et Alexander. Il y eu de nombreux fous rire mais aussi quelques larmes à l’évocation de souvenirs heureux ou tristes. Puis vint l’heure de l’échange des cadeaux.
Andie : Alors qui commence ?
Ils se regardèrent tous.
Andie : Bon et bien c’est moi. Voilà.
Elle leur tendit à chacun un petit cadeau qui était apparemment le même pour tous.
Pacey : « Comment l’amitié a changé ma vie ? » !
Andie : Oui, j’ai trouvé ce livre par hasard et après l’avoir lu, je me suis dit que vous deviez l’avoir. C’est un peu comme si c’était moi qui l’avais écrit et je voulais partager cela avec vous.
Joey : Merci Andie, je suis sûr qu’il est intéressant.
Jack Je voit que tu n’as pas changé toi. Merci Andie.
Jen : Bon allez à moi. Mais je tiens à vous prévenir tout de suite. Ça n’a pas beaucoup de valeur mais fallait bien que quelqu’un mette un peu d’humour dans cette soirée.
Dawson : Oh, plus rien ne nous étonnes venant de toi.
Dawson ouvrit en premier son cadeau : une caméra en plastique.
Jen : C’est pour que t’arrêtes un peu de travailler ou alors que tu coirs toujours faire quelque chose quand tu ne fais rien.
Tout le monde se mit à rire.
Jen : Tiens Pacey. Ce cadeau c’est pour que tu puisses te rappeler le garçon disponible que tu étais avant et les souvenirs que tu as avec nous sur ce bateau.
Pacey : Il est très beau, merci, cependant je ne pense pas que j’irai très loin avec celui-ci.
Il venait de découvrir un bateau en miniature.
Jen : Quant à toi Andie, ce puzzle devrait te plaire car tu m’as dit que même si tu vivais en Italie, tu n’avais pas encore vu la tour de Pise. Maintenant c’est fait !
Andie : Ah mais oui c’est super ça.
Joey : Jen, il est magnifique ce bracelet. Merci. Tu risques d’avoir une bonne surprise tout à l’heure.
Jen : Et le dernier est pour toi. Avant que tu l’ouvres, je tins à m’expliquer. Tu me dis souvent que tu manques d’amour, tu manques d’un homme puisque tu ne veux toujours pas de moi. Non, bon restons sérieux. Ce cadeau est fait pour tes longues soirées d’hiver en solitaire. Même s’il t’apportes pas d’affection tu pourras toujours lui parler.
Elle éclata de rire suivi des autres quand ils découvrirent le cadeau : Un Ken.
Jack devint tout rouge.
Jen : Tu ne perds rien pour attendre. Bon, alors c’est à moi désormais. Joey, voilà, c’est une toile car j’aimerais que tu recommences à peindre comme tu le faisait avant quand je t’ai connu. Jen, même si ton cadeau laisse un peu à désirer, j’espère que le mien va te plaire.
Jen : Oh, Jack ! Mais tu es fou, cette robe coûtait très cher.
Jack : Je sais mais tu bavais dessus à chaque fois qu’on passait devant la vitrine et puis un cadeau n’a pas de prix.
Jen : T’es un mec super. Viens que je t’embrasse.
Elle l’enlaça pendant quelques instants, les larmes aux yeux.
Jack : Bon et bien pour vous les gars c’était plus dur. En passant devant le nouveau magasin, j’ai vu un magnifique pull. Donc voilà c’est pour vous. Désolé c’est le même mais il vous ira bien j’en suis sur.
Dawson : Merci, on pourra dire enfin qu’on est jumeaux. Enfin quelqu’un qui ne voit pas sûrement.
Pacey : Je te remercie, il fait très froid à Boston en plus. C’est super.
Jack : Andie, ma puce, quand papa est parti pour te rejoindre, j’ai fais les cartons avec lui et j’ai trouvé cela. Je sais que tu ne les as jamais vu et c’est pour cela que je te les offre.
Andie : C’est Tim, maman et papa. Elles sont belles.
L’émotion avait envahi Andie, revoir des photos de son frère et sa mère lui faisait chaud au cœur.
Joey : Bon et bien je crois que c’est à moi cette fois. Jen, comme je te l’ai dit, tu vas être surprise.
Jen ouvrit le petit paquet que lui avait tendu Joey et rit.
Jen : Je comprends pourquoi, on a eu la même idée !
Joey : Et oui ! Ne dit on pas que les grands esprits se rencontrent.
Jen : Ben, en faite tu as bien fait parce que j’adore ce bracelet. D’ailleurs c’est pour cela que je te l’ai offert.
Joey : Jack, et bien décidément mon esprit a du croiser aussi le tien. Je t’offre ton portrait.
Jack : Oh oui, je me rappelle de celui-ci.
Joey : c’est bizarre mais il ne fiat plus autant rougir que quand je l’ai fait. Bon, il faut dire que tu n’es plus nu devant moi. Dawson, ce tableau je l’ai fait, il y a déjà un an mais je tenais à te le donner maintenant.
Dawson : C’et magnifique. Ça me fais vraiment plaisir et maman le sera aussi j’en suis sur quand elle le verra.
Sur cette peinture, on pouvait voir Dawson avec Lily dans les bras entouré de ses parents, Gail et Mitch.
Joey : Pacey, j’ai trouvé ce livre la semaine dernière et j’ai tout de suite pensé à toi.
Pacey : Ah parce que Potter pense à … « La petite sirène ». C’est le livre qu’on lisait …
Joey : Oui, c’est celui-ci.
Pacey : Merci Joey.
Elle le regarda surprise. Il venait de l’appeler Joey. Il la regarda et lui fit un sourire timide. Il était très content. Elle venait de lui offrir ce livre, qui pour lui était un des symboles de leur amour. Il se rappela ainsi ces soirées a bord du « True Love » avec Joey. Avant de s’endormir, ils lisaient tout les deux cette histoire main dans la main. Mais, il n’osait pas trop y croire, peut-être que c’était seulement une coïncidence et aucunement un message.
Joey : Andie, voilà pour toi. Un sac de voyage pour que tu viennes plus souvent nous voir.
Andie : Message reçue ne t’inquiète pas.
Dawson : Allez mon tour est là. Pacey, tu as vu mon film.
Pacey : Exact.
Dawson : Bon et bien tu as du voir le charmant cuisinier. A la fin du tournage, j’ai récupéré ce costume pour toi.
Pacey : Il est très beau cependant je ne crois pas que Danny m’autorise à le porter.
Dawson : Je me suis rappeler l’anecdote de ta rencontre avec ton petit amie alors j’ai pensé à toi.
Andie : Un bonnet de Père Noël, il va être content quand il va voir ça sur ma tête. Merci.
Dawson : Voilà pour toi ma belle.
Jen : Oh la la ! Merci comme je suis gâtée ce soir. Je vais pouvoir me faire belle. Une robe, un bracelet et maintenant un collier.
Dawson : Jack, tu es maintenant l’entraîneur de Capeside alors il ta fallait un ballon.
Jack : Super, merci.
Dawson : Joey, je dois t’avouer que j’ai eu beaucoup de mal à trouver et en y réfléchissant bien, ce cadeau me parait le mieux.
Joey : E.T, ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu.
Elle le regarda et lui sourit tendrement.
Jen (à l’oreille de Dawson) : tu vois que tu as trouvé tout seul et en plus ça lui plait.
Dawson était satisfait, il savait qu’elle apprécierait ce cadeau, leur amitié avait finalement changé en apparence mais l’affection qui les unissait était toujours égale.
Pacey : Et bien tout le monde est passé c’est donc à moi. Je vais commencer par toi, Dawson.
Il ouvrit son paquet et en sorti une bouteille de vin.
Pacey : C’est le meilleur du restaurant et de tout l’Amérique selon Danny, il faudra que tu le savoures doucement. Andie, et bien franchement ce n’était pas facile. Je ne savais pas du tout ce que je pourrais t’offrir. Et puis j’ai repensé à notre visite chez la voyante. Qui dit voyante dit fête foraine. Qui dit fête foraine dit peluche. Tiens c’est pour toi.
Andie : Super ! J’adore, elle est très belle.
Pacey : Je sais mes réflexions sur la fête foraine ne sont pas très claires mais bon il fallait bien que je l’explique d’une manière ou d’une autre.
Ils se mirent tous à rire. Pacey avait toujours un mot pour détendre l’atmosphère ou faire rire les autres.
Pacey : Jack, et bien, j’ai inspecté ton appartement depuis une semaine et demie. Et il te manque quelque chose d’indispensable.
Jack : Ah bon !
Pacey : Une cafetière, Jack, une cafetière ! Comment tu fais sans une cafetière ? En tout cas, c’est réglé grâce au sauveur Pacey.
C’était maintenant au tour de Joey. Il appréhendait sa réaction. Il savait qu’elle serait heureuse mais il avait peur. Il ne pouvait pas expliquer cette peur mais il la ressentait dans son ventre, dans son cœur.
Pacey : Pacey, c’est à toi. Et bien, je ne vais pas te donner d’explication. Je pense que tu sauras pourquoi et j’espère que ça te plaira.
Le silence fut total tandis que Joey ouvrait l’emballage que Pacey venait de lui donner.
Elle l’ouvrit délicatement.
Joey : Oh mais … Pacey … tu es fou !
Les larmes montèrent aux yeux de Joey.
Andie : Alors qu’est ce que c’est ?
Joey : C’est …
Elle ne pouvait plus parler et leur montra.
Andie : Ouah ! Pacey, c’est un très beau cadeau.
Pacey n’osait pas regarder Joey.
Joey : Pacey, je te remercie c’est magnifique. Mais c’est un cadeau hors de prix.
Pacey : Oh, si tu savais comment je l’ai eu, tu ne penserais plus cela. Bon, tu es prête Potter, il manque encore un cadeau.
Jen : Oui et je crois que c’est le mien.
Pacey et Joey quittèrent la pièce et revinrent quelque instants plus tard en poussant un gigantesque cadeau.
Jen : Mais qu’est ce que c’est ? Vous etes fous, c’est géant.
Pacey : c’est bon, vous pouvez l’ouvrir mademoiselle mais avant il faut que je te disse pourquoi ce cadeau. Bon déjà merci à Joey qui m’a aidé en me disant lequel correspondait le plus à tes goûts car pour moi c’était très dur. Jack aurait aussi pu m’aider remarque. Bon bref, j’ai voulu t’offrir ceci car on offre toujours un cadeau spécial et bizarre à une personne spéciale et bizarre. Et tu le mérites amplement. Joyeux Noël.
Jen se leva et courut jusqu’au paquet. Elle commença à arracher la papier et découvrit un énorme carton. Tout à coup, celui-ci se mit à remuer. Elle se recula légèrement et vit un jeune homme brun en sortir. Elle se retourna et jeta un œil à ses amis puis regarda le jeune homme. Celui-ci sortit de la boite et commença un streap-tease endiablé sur la chanson « you can leave your hat on ».

Tout le monde rigolaient et s’amusaient. Jen profitait un maximum de ce beau garçon tout à elle, le temps d’une chanson seulement. Apres quelques instants de folie et d’amusement, il partit. La fête continua. Tout le monde dansait et savourait chaque instant.
Joey parlait avec Jack quand Pacey arriva derrière elle.
Joey : Oh, Pacey ! Tu m’as fait peur.
Pacey : Désolé ! Voudrais- tu partager avec moi cette danse ?
Joey : Avec plaisir.
Elle se leva et se mit dans ses bras. Une sorte de gêne s’installa entre eux. Pacey se mit à penser au bal de promo organisé pas Dawson. La danse qu’il avait partagée avec Joey était forte en émotion et celle-ci l’était aussi. Il l’aimait tout comme maintenant il l’aimait. Elle ne changeait pas, elle était belle, elle sentait bon. Et comme à ce bal, elle portait ce bracelet, celui de sa mère.
Joey : Pacey ?
Pacey : Oui, Joey ?
Joey : Je te remercie, ton cadeau est vraiment magnifique. J’ai toujours voulu aller en France et grâce à toi, je vais pouvoir y aller.
Pacey : Je sais.
Joey : Il y a un problème Pacey ?
Pacey : Non non tout va bien. Ne t’inquiètes pas.
Joey : Je peux te demander une faveur ?
Pacey : Bien sur, tout ce que tu veux.
Joey : Viens avec moi.
Pacey : Quoi?!
Joey : Viens avec moi à Paris.
Pacey : Mais pourquoi ? C’est ton cadeau, t une veux pas en profitez à 100%. Je risquerais de te gêner.
Joey : Pacey ! Tu ne me gêneras jamais. Viens avec moi sil te plait.
Pacey : si tu y tiens vraiment alors d’accord.
Un nouveau silence s’installa.

Jack les regardait un sourire aux lèvres.
Andie : Ils sont beaux, hein. C’est un couple merveilleux.
Jack : Oui, c’est vrai. Tu es au courant ?
Andie : Oui, Pacey m’en a parlé.
Jack : Tu crois que Joey l’aime encore ?
Andie : Oui, j’en suis sur. Il n’y a aucun doute à cela.
Jack : Comment peux tu dire cela aussi clairement ?
Andie : La voyante, Jack, la voyante.
Jack : Quoi ?
Mais Andie était déjà repartie danser. Jack ne comprenait pas ce que sa sœur venait de dire mais il se doutait qu’elle devait avoir raison.

Pacey : Joey ?
Joey : Oui.
Pacey : Pourquoi m’as-tu offert ce livre ?
Joey : Et bien quand je l’ai vu, j’ai tout de suite pensé à nos vacances sur le « True Love » et nos soirées quand nous lisions ce livre. Ces soirées me manque et j’ai pensée que c’était pareil pour toi. Donc en souvenir, j’ai voulu t’offrir ce livre. En plus, tu ne l’as plus il me semble.
Pacey : Oui c’est vrai. Ces soirées me manque aussi et il n’y a pas que cela qui me manque.
Joey : Que veux tu dire Pacey ?
Pacey : C’est simple ces soirées me manque comme toi tu me manque.
Joey : Mais, ça y est, on s’est retrouvés …
Pacey : Non, Joey ce n’est pas cela. TU me manques. Je veux dire que tu n’es pas comme les autres. Ce sont mes amis, toi c’est différent.
Joey : Différent ?
Pacey : Tu as très bien compris. Je t’aime Joey. J e n’ai jamais cessé de t’aimer d’ailleurs.
Joey : Mais Pacey, tu ne me l’a jamais dit. Pourquoi ?
Pacey : Je ne sais pas. La peur peut être. La peur d’être rejeté.
Joey : Et bien, tu te trompais.
Pacey : Quoi ? Mais …
Il ne pu pas finir sa phrase. Joey venait de poser ses lèvres sur les siennes. Ils s’embrassèrent de plus en plus intensément.
La musique s’arrêta et ils se séparèrent. La soirée continua remplie de bonne humer mais aussi avec un certains embarras entre Joey et Pacey, jusqu’à ce que chacun rentre se coucher.

Le jour se levait tout doucement. Joey se réveilla le sourire aux lèvres, elle avait passé une soirée extraordinaire avec tout ses amis et surtout Pacey. Elle était encore surprise de ce qu’il lui avait dit mais aussi de la manière dont elle avait réagit. Que devait elle faire maintenant ? Oublier ou en parler avec lui ? Fallait il faire évoluer cette nouvelle histoire ? Elle décidé de ne plus y penser et d’attendre qu’il vienne à elle.

De son coté, Pacey n’avait pas dormi. Le baiser que Joey lui avait donner était le plus cadeau qu’il eu reçu.
Le téléphone sonna. Jen qui bizarrement était déjà levé, décrocha.
Jen : Allo… allo… je ne comprend pas… vous parlez américain ?...oui c’est bon…je vous écoute…non elle n’est pas disponible…je peux peut être prendre un message monsieur…oh…ne vous inquiétez pas…oui je vais lui dire tout de suite … oui entendu … merci au revoir.
Jen raccroche, posa sa tasse et courut jusqu'à la chambre d’Andie. Elle se mit sur le lit à coté d’elle.
Jen : Andie, réveille toi !
Andie : quel heur il est ? Jen, non, t’abuses la. Je veux dormir.
Jen : Non, Andie. C’est important. J’ai une mauvaise nouvelle.
Andie : Quoi ?
Jen : Ton pere. Un médecin italien vient d’appeler. Ton pere est rentré à l’hôpital, il a eu une attaque. Il est hospitalisé. Il faut que les appelle et que tu y ailles d’après ce que j’ai compris.
Andie : oh, mon Dieu, pas encore !
Andie se mit à pleurer, Jen la serra dans ses bras.
Andie : Et Jack ? Tu lui as dit ?
Jen : Non pas encore, mais j’y vais si tu veux.
Andie : Non, ne lui dit pas. Il est heureux, je ne veux pas gâcher son bonheur. Je vais y aller et je ne veux pas qu’il le sache.
Jen : Mais Andie, il faut qu’il sache. Si c’est grave …
Andie : Non, je ne veux pas. Sil te plait. Jen, ne lui dit rien.
Jen : Entendu.
Andie se leva et alla au téléphone.
Andie : Jen sil te plait, fait e, sorte qu’il n’entende pas ce que je vais dire, ni qu’il le sache.
Jen : Ne t’inquiète pas c’est promis.
Apres une longue conversation, Andie alla dans sa chambre faire ses valises.
Jack, venait de se lever. Il s’installa dans le fauteuil devant la télévision et déjeuna. Pacey le rejoignit.
Pacey : Bien dormi ?
Jack : Oui très bien, et toi ?
Pacey : Moi aussi. Enfin non, je n’ai pas réussi à fermer l’œil.
Jack : J’ai vu.
Pacey le regarda.
Jack : Le baiser avec Joey.
Pacey : Oh, ça !
Jack : Je t’en prie Pacey. Ne fais pas l’indifférent. Avoue que ça t’as fais plaisir et que tu aimerais bien que ça se reproduise.
Pacey : Ben oui mais tu sais, c’est elle qui m’a embrassé. Je ne sais pas trop quoi en déduire. Je ne sais pas non plus ce que je dois faire.
Jack : J’ai toujours trouvé les filles compliquées. Mais toi aussi mon pauvre tu l’es. Parles lui c’est le plus simple.
Pacey ne répondit pas et fut plongé dans ces pensées.

Dawson était dans le salon du Bed & Breakfast avec Bessie. Tout les deux parlait de la soirée de la veille quand Joey arriva.
Bessie : Bonjour. Oh, tu verrais la tête que tu as !
Joey : Merci Bessie, ça fait toujours plaisir le matin d’entendre des compliments.
Dawson : Ne l’écoutes pas joey tu es très … euh … très jolie au réveil.
Joey : Merci Dawson, mais ne te forces pas.
Bessie : Hum, elle me parait de bonne humeur. Allez les jeunes, je vous laisse. A tout à l’heure. Bon courage Dawson.
Dawson la regarda partir en rigolant puis se tourna vers Joey.
Dawson : Tu as bien dormi ?
Joey : Oui ça va et toi ?
Dawson : Très bien. Que fais tu aujourd’hui ?
Joey : Je ne sais pas pourquoi ? Vous avez prévu quelque chose ?
Dawson : Euh non, pas à ma connaissance. Mais je me suis dit qu’on pourrait passer la journée ensemble.
Joey : Si tu veux.
Dawson : Très bien. J’ai une petite course à faire et je reviens tout de suite après. A tout à l’heure.
Joey : Ok.
Elle attendit que Dawson soit parti pour s’allonger dans le canapé.

Une fois qu’elle eut fini ses valises, Andie sorti de sa chambre pour prévenir ses amis de son départ. Jen était parti faire quelque course et Pacey était dans la salle de bain. Jack, quant à lui, se trouvait toujours devant la télé. Elle alla le voir.
Andie : Jack, je dois partir !
Jack : Quoi ? Mais qu’est ce que tu me racontes ?
Andie : Je suis désolée mais je dois rentrer en Italie.
Jack : Mais pourquoi ?
Andie : Oh, rien d’important ne t’inquiètes pas. C’est juste que je me suis rappelé que j’avais promis à Matteo de passer avec lui chez sa famille.
Jack : Mais tu m’avais dit qu’il savait et était d’accord pour que tu viennes ici.
Andie : Oui, je sais mais … tu sais, je lui ai promis et …
Elle n’osait pas le regarder. Devoir lui mentir ainsi la mettait mal à l’aise mais elle le devait.
Andie : Je suis désolée Jack mais je reviendrais dés que je peux, c’est promis.
Jack : D’accord. Viens là petite sœur.
Il la serra dans ses bras. C’est à ce moment que quelqu’un sonna à la porte.
Andie : ça doit être Dawson, je l’ai appelé pour qu’il m’amène à l’aéroport.
Jack : Mais j’aurais pu t’emmener !
Andie : Non, et ton bras, tu l’as oublié. Je t’aime Jack, je t’appelle dés que j’arrive.
Jack : Je t’aime aussi.
Elle parti, laissant Jack devant la télé. Elle se sentait très mal ais elle ne voulait pas qu’il s’inquiète. De plus, les relations qu’il avait avec son pere n’avait jamais été facile alors c’était peut être mieux comme cela.

Andie : Merci Dawson, c’est très gentil de ta part. tu diras au revoir et merci à Joey et Pacey de ma part. Je n’ai pas eu le temps de leur dire moi-même. Il faut dire que je pars un peu précipitamment.
Dawson : Oui c’et vrai, mais je n’y manquerai pas. Allez en route !

Joey alla à la salle de bain, prit une douche et s’habilla. Bessie n’étais pas encore rentré et elle ne savait pas quoi faire en attendant Dawson. Elle se mit à penser à la veille.
- Quelle magnifique journée, se dit-elle.
Elle se rappela alors la surprise faite à Jen. Pacey avait eu une idée originale et très amusante. Pacey. Elle se rappela alors de ce baiser. Il avait été si intense, si passionné. Elle en avait eu envie comme lui et elle réalisa soudain que cette envie n’était pas récente, qu’elle attendait ce moment depuis longtemps. Et puis, il y avait ce cadeau, le billet d’avion. Il avait réalisé son rêve en lui offrant cela. Elle aimait Pacey, elle le savait et encore plus depuis la veille.
Joey : Il faut que je le voie.
Elle ne voulait plus attendre. Cela faisait trop longtemps qu’ils attendaient. Même s’il y avait eu d’autres personnes dans leurs vies, ils s’aimaient et ne devaient plus attendre. Elle prit les clés de la voiture de Bodie et alla jusqu’à chez Jack.
Elle sonna sans savoir vraiment ce qu’elle allait lui dire mais elle trouverait bien.
Jack lui ouvrit.
Joey : Bonjour Jack ! Saurais-tu où je peux trouver Pacey sil te plait ?
Jack : Oui bien sur rentre mais je crois qu’il est sous la douche en ce moment.
Elle rentra.
Joey : Merci.
Jack : Tu peux l’attendre avec moi. Tu veux boire quelque chose ?
Joey : Non merci, je veux juste voir Pacey.
Jack n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit. Joey se dirigea vers la salle de bain. Elle voulait le voir tout de suite avant qu’elle ne change d’avis et fasse demi-tour. Arrivée devant la porte, elle hésita un moment puis frappa.
Pacey : Oui, un instant, je sors. Mais si c’est toi Jack c’est bon, tu peux rentrer.
Joey ouvrit la porte et entra.
Pacey : Je sui désolé, je sais que … Joey !
Joey : Pacey, il faut qu’on parle.
Pacey : Joey tu parles. Réveille toi !

Joey se réveilla. Ce n’est pas Pacey qui venait de lui dire ça mais Bessie qui rentrait à l’auberge.
Joey : Oh, je sui désolée, je me suis endormie et je rêvais je crois.
Bessie : Oui et de Pacey en plus.
Joey : Ce n’est pas vrai !
Bessie : Joey ne nie pas, j’ai entendu son prénom sortir de ta bouche.
Joey : Je vais prendre une douche !
Elle se leva et entra dans la salle de bain.

Pacey sortit de la salle de bain, une serviette autour de la taille. Il alla rejoindre Jack.
Pacey : ça va mon vieux ? Tu n’as pas l’air d’aller.
Jack : Andie est partie. J’étais si content qu’on soit tous ensemble et qu’elle soit là surtout. Et voilà qu’elle repart déjà et pour son copain. Il n’y a que lui qui compte dans sa vie ou quoi ! Je ne compte pas moi !
Pacey : Mais ne dis pas ça. Je suis sur qu’elle avait de bonnes raisons et puis elle reviendra.
Jack : Oui, peut être. Mais tu sais, elle m’a semblé bizarre. Et d’ailleurs, ce n’est pas dans son habitude d’oublier. Et là, étrangement elle avait oublier sa promesse.
Pacey : Mais non, tu te fais des idées, je t’assures.
Jack : Oui, tu dois avoir raison. Bon, je vais aller me promener un peu et essayer de voir où est Jen.
Pacey : Ok, alors à tout à l’heure.
Jack prit son manteau, enfila ses chaussures et ouvrit la porte d’entrée.
Jack : Joey ! Mais qu’est ce que tu fais là ?
Joey : Bonjour Jack. Je viens voir Pacey. Il est là ?
Pacey : Oui. Entre.
Jack : Bon et bien à tout à l’heure vous deux. Et pas de bêtises !
Joey se retourna et lui fit des gros yeux. Jack claqua la porte et partit en riant.
Elle se tourna à nouveau vers Pacey mais n’osait pas le regarder, elle fixait le sol.
Pacey : Potter, si tu voulais me voir, je suppose que c’était pour me parler et non regarder le plancher de Jack.
Joey : Oui, excuse moi.
Elle le regarda et fut gêné. Il était si beau. Il en portait que cette serviette, son torse était bronzé et musclé. Elle le trouvait très craquant, encore plus qu’avant.
Joey : Je me suis dit qu’on devait parler d’hier soir.
Pacey : Nous avons passé une bonne soirée mais je ne vois pas quoi te dire de plus.
Joey : Pacey, ne fais pas l’idiot ! Tu sais de quoi je veux parler.
Pacey : Pardon. Je t’écoute.
Joey était plongé dans ses pensées, elle était très troublée.
Pacey : Joey ?
Joey : Euh, oui. Ben, en faite, je me suis trompée, tu as raison, il n’y a rien à dire.
Elle fit volte face et fit un pas en direction de la porte quand Pacey lui attrapa le bras pour la retenir.
Pacey : Attends, tu as raison, nous avons des choses à dire. D’abord, il y a une chose que je voudrais éclaircir. Pourquoi m’as-tu embrassé ?
Joey : Et bien peut être que je l’ai fais sous l’effet de l’alcool.
Pacey fut très déçu de cette réponse, il aurait voulu entendre autre chose.
Joey : Ou bien peut être parce que les sentiments que j’ai pour toi sont comme ceux que tu as pour moi.
Pacey : Je préfère, et donc joey ? Qu’est ce que ça veut dire ?
Joey : Je ne sais pas Pacey. Cette situation me parait très compliqué.
Pacey : Au contraire, elle est simple. C’est nous qui la rendons compliqué.
Joey : Oh, non, Pacey, crois moi.
Pacey : Joey, réfléchit. Je t’aime et ça tu le sais et d’après ce que je viens de comprendre, tu partages mes sentiments. Il n’y a rien de compliquer la dedans.
Joey : Pacey …
Pacey : Ne parle pas. Cette situation va te paraître familière mais je vais compter jusqu'à 10. Si tu n’as aucun sentiment d’amour pour moi arrêtes moi. Sinon…
Elle l’embrassa avant qu’il puisse finir sa phrase. Ce baiser était pour elle, la meilleure des réponses et aussi la plus simple.
Pacey s’écarta légèrement.
Pacey : Euh, je crois que je devrais aller m’habiller.
Joey le tira contre elle et recommença à l’embrasser. Il ne se fit pas prier.

Andie : Je te remercie Dawson. Passe de bonne fin de vacances.
Dawson : Merci Andie. Toi aussi. Et reviens vite.
Andie : c’est promis.
Andie parti en salle d’embarquement tandis que Dawson prit le chemin du Bed & Breakfast.

Le téléphone sonna.
Joey : On n’entend pas.
Pacey : Avec plaisir.
Ils s’allongèrent sur le fauteuil mais le téléphone ne s’arrêtait pas, il continuait à sonner.
Pacey : Joey, je vais répondre.
Joey : Non, reste-là.
Pacey : Je reviens tout de suite. C’est promis mon amour.
Joey : Je t’attends là.
Il lui fit un dernier baiser et alla décrocher.
Joey le regardait parler. C’était lui. Elle l’aimait, c’était sur. Ils étaient faits l’un pour l’autre et elle ne voulait plus le perdre cette fois. Ce garçon avait toujours été là pour elle et elle savait qu’il le serait encore longtemps. Elle le vit raccrocher.
Pacey : Bon, ce que je vais dire ne vas pas être très gentil mais bon tant pis.
Joey : qu’est ce que tu racontes ! C’était qui ?
Pacey : Jen. Elle est à l’hôpital. Jack a encore eu un accident.
Joey : Quoi ! Mais vite, habille toi, il faut y aller.
Pacey : Non, Jen m’a dit qu’il n’y avait rien de grave. Enfin si, mais il s’est juste cassée la jambe, il attend la pose du plâtre et il ressort.
Joey : Mais comment a-t-il fait ?
Pacey : D’après Jen, ils se promenaient et Jack a glissé dans la neige.
Joey : il n’a vraiment pas la chance avec lui, le pauvre.
Pacey : Mais tu sais que l’avantage de cette situation.
Joey savait à quoi il pensait car elle-même y avait pensé.
Joey : Non, mais tu vas me le dire.
Pacey : Et bien, ils sont à l’hôpital donc pas ici. Ce qui veut dire que nous sommes seuls et que si je n’étais pas un gentleman, je pourrais profiter de cette situation.
Joey : Alors ne sois pas un gentleman !
Pacey : Vos désirs sont des ordres.
Sur ces mots, Pacey l’embrassa et ils s’allongèrent sur le canapé du salon.

Pendant ce temps, Dawson était de retour à l’auberge. Quand il rentra, il fut surpris de ne pas trouver Joey. Il fit le tour de la demeure mais ne la trouva nulle part.
Dawson : Bessie, sais tu où est Joey ?
Bessie : Elle a pris ma voiture et si tu veux mon avis, elle doit être chez Jack avec Pacey.
Dawson : Ah ! Et tu sais quand elle va rentrer ?
Bessie : Ah ça non. Mais si encore une fois, tu veux mon avis, je ne dirai pas avant un certain moment. Le temps des retrouvailles.
Dawson : Retrouvailles ?
Bessie : Et oui, je pense que ces deux-là sont sur cette voie.
Dawson : Je vois.
Il partit dans sa chambre. Au fond de lui, il savait que leur histoire reprendrait mais en mêle temps, il avait espéré pouvoir séduire à nouveau Joey. Le triangle amoureux était toujours là mais il ne voulait rien gâcher. Joey était une femme formidable et s’il elle n’étais pas avec lui, qu’elle soit avec Pacey le rassurait. D’ailleurs si elle l’avait choisi c’est qu’il la méritait. Elle resterait sa meilleure amie et Pacey son ami. Leur vie avait toujours été comme ça et il ne fallait pas la changé. Si le bonheur de ces amis était fait sur cette situation, il en serait de même pour lui.

Jack : Merci mademoiselle.
Jen : Oh mon pauvre. Ce n’est vraiment pas les vacances de rêves pour toi.
Jack : Oh, ce n’est pas si mal. C’est toi qui es à plaindre car maintenant tu es obligé de t’occuper de moi.
Jen : Ouais, j’avais cru comprendre.
Jack : Allez en route.
Jen se mit derrière lui et poussa le fauteuil roulant. Cela ne la gênait pas car elle ferait tout pour Jack, c’était son meilleur ami. Jack était tout pour elle.
Ils prirent le chemin de l’appartement.
Jack : Oh la, il va falloir que je m’habitue car j’ai très envie de me lever. C’est terrible.
Jen : Et oui, mon chéri. C’est ça de vouloir faire des galipettes dans la neige avec un bras cassé.
Jack : Ben au moins ça t’as fais rire. Mais pour te punir, occupes toi de moi. D’ailleurs, c’est dans cette situation que je me dis que j’ai bien fais d’habité au rez-de-chaussée.
Jen : Ca c’est sur parce que crois moi je ne t’aurais pas porter.
Ils entrèrent et trouvèrent Joey et Pacey endormis dans les bras l’un de l’autre sur le canapé.
Jen : Oh ! Et bien heureusement que nous ne sommes pas arrivés avant.
Jack : Enfin ! Ils sont mignons.
Jen : Toi aussi, t’es mignon. Ça ne te donne pas envie. Allez avoue.
Jack : Ben si c’est vrai. Mais pas avec toi ma belle, disons plutôt Brad Pitt.
Jen : Oui c’est vrai c’est beaucoup mieux. Mais le prend pas mal surtout je crois que j’ai plus de chances que toi.
Jack : T’oublie qu’il a déjà sa Jennifer.
Jen : Ouais. Allez vient, on les laisse, on va dans la chambre.
Jack De toute façon je ne peux rien dire donc je te suis.

Plusieurs heures avaient passées et Joey et Pacey étaient inséparables. Joey tenait la main de Pacey et ne voulait pas la lâcher. Elle avait peur qu’il s’en aille.
Jen : Coucou vous deux. Je vois que les affaires ont repris.
Joey la regarda avec un grand sourire. Elle était heureuse, cela se voyait.
Joey : Comment va Jack ?
Jen : Il dort. Avec tout les calmants qu’il a pris, il est tombé de fatigue sur son lit.
Pacey : Il n’a vraiment pas de chance.
Elle regarda Pacey. Certes, il le plaignait car cela devait le faire souffrir mais grâce à cet accident, il avait retrouvé sa Joey.
Jen : Oui, ça à du beaucoup vous gêner qu’il aille à l’hôpital.
Joey : Oh mais oui. On s’est inquiété.
Jen la regarda et rigola.
Joey : Bon d’accord, ça n’a durée qu’une seconde mais on s’est tout de même inquiéter, je …
Pacey se pencha et l’embrassa.
Pacey : arrête un peu de parler et suis moi.
Jen : Oh désolée, je n voulais pas vous gêner.
Pacey : Mais tu ne nous dérange pas, c’est juste que euh je dois lui montrer une chose. Mais on revient c’est promis.
Jen : Oui, oui. Ne t’inquiète pas pour moi, j’ai bien compris.
Joey : On revient tout de suite.
Joey échangea un regard complice avec Jen qui rigolait.

Le lendemain matin, Joey rentra au Bed & Breakfast. Elle croyait que tout le monde dormirai encore mais quand elle passa la porte, Bessie se tenait devant elle.
Joey : Oh, tu es là. Bonjour.
Bessie : Ma sœur est de bonne humeur ! Et bien dis donc, il faut que je le note.
Joey : Oh, Bessie je t’en prie. Je suis désolée, j’aurais du te prévenir que je ne rentrais pas mais à vrai dire, je ne le savais pas moi-même.
Bessie ; Ce n’est pas grave, je sais ce que c’est que l’amour.
Joey : Ah, tu es au courant !
Bessie : Et je n’ai eu besoin de personne. Depuis toujours, enfin non, mais depuis longtemps vous vous aimez. Vous venez juste d’ouvrir les yeux c’est tout.
Joey : Oui peut être.
Bessie : Par contre, une certaine personne que nous connaissons bien toit et moi te cherchait hier.
Joey : Oh oui, mince. Dawson ! Je devais passer l’après midi avec lui. Il va m’en vouloir tu crois. Oui c’est sur. Tu lui as dit quoi ?
Bessie : Et bien la vérité. Que voulais tu que je lui disse ?
Joey : Je ne sais pas et qu’est ce qu’il t’as dit ?
Bessie : Et bien …
Dawson : qu’il est très content pour vous deux.
Joey : Dawson, je suis désolée, je sais qu’on devait …
Dawson : Ce n’est rien Joey, tu es toute pardonnée. Mais n’oublie pas que tu me dois une promenade.
Joey : C’est promis. Et que dis tu de la faire maintenant ?
Dawson : C’est parfait, je me prépare et on y va.

Jack : Jen, Jen !
Jack était allongé et n’arrivait pas à se redresser. Cela faisait dix minutes qu’il appelait Jen mais celle-ci ne l’entendait pas. Elle dormait encore.
Jack : Jen ! Pacey !
Le téléphone sonna.
Jack : Jen ! Réveille toi !
Un mur les séparait seulement elle n’entendait rien. Le téléphone sonnait encore.
Jen : Jack, décroche sil te plait. Je veux dormir.
Soudain, elle se souvena que Jack était incapable de se lever et se déplacer seul.
Jen : Jack !
Elle se leva et alla dans sa chambre.
Jack : Et bien, t’avais décider de me laisser mourir ici ou quoi ? Je t’appelle depuis une demi-heure. Et puis décroche ce fichu téléphone par pitié.
Jen : Eh, parles moi autrement sinon je t’abandonnes là.
Elle partit et décrocha.
Jen : Allo ! … t’es où ? … ouais … à quel heure ? … oui … oui, c’est bon … à tout à l’heure.
Elle repartit dans la chambre de Jack.
Jen : A u faite Jack, y’a un petit détail dont on a pas parlé hier. Comment tu vas faire pour t’habiller ?
Jack : Je vois très bien où tu veux en venir et ne t’inquiète pas, je me débrouillerai très bien tout seul et si jamais j’ai un problème je demanderai à Pacey.
Jen : Oh mais je disais juste ça comme ça. Ne t’inquiète pas non plus.
Jack : Oui c’est ça. Je te connais Jen Lindley. Bon, tu m’aides sil te plait. J’aimerai déjeuner. Au faite, c’était qui ?
Jen : qui ?
Jack : Au téléphone ?
Jen : Ah oui, c’est pacey. Il nous invite tous au restaurant de Bessie pour nous annoncer quelque chose. Mais bon, je pense qu’on est déjà en partie au courant.
Jack : Oui c’est sur.
Jen le redressa et l’aida à s’asseoir dans son fauteuil. Ils préparèrent chacun leur tour.

Dawson et Joey était dans la barque de celle-ci qu’elle utilisait pour aller chez Dawson. Ils se laissaient aller sur l’eau quand ils arrivèrent prés du ponton de chez anciennement Dawson. Ils se regardèrent et comme si chacun avait lu dans les pensées de l’autre, ils prirent les rames et accostèrent au ponton. Ils accrochèrent la barque et en descendirent.
Dawson : ça me fait drôle de revenir ici. Quand maman a décidé de partir pour me rejoindre en Californie, je ne voulais pas. Tous mes souvenirs sont ici et partir voulait dire les perdre.
Joey : Les miens aussi sont ici pour la plupart.
Dawson : Viens, on va voir.
Ils traversèrent le ponton et arrivèrent dans le jardin.
Dawson : Elle n’est pas habitée. Regardes mon échelle est là-bas sous la véranda.
Joey : Tu veux dire mon échelle ! C’est moi qui l’utilisais le plus.
Dawson : C’est vrai. Tu montais, rentrait dans ma chambre et on regardait la télé avant de dormir. Maman n’aurait pas du quitter cette maison. Je lui en veux pour cela.
Joey : Je sais pourquoi tu dis ça. Quand Lily et née, tu as dit qu’elle ferait comme nous avec Alexander. Et là, il ne pourrons jamais le faire, voilà ce qui t’embete le plus.
Dawson : c’est vrai mademoiselle Potter, vous savez tout de moi.
Joey : Bien sur, je suis très forte et je suis votre meilleure amie ne l’oubliez pas monsieur Leery.
Ils rigolèrent.
Dawson : Merci Joey.
Joey : Pourquoi ?
Dawson : Pour être là, pour ne pas m’en avoir voulu de ne pas donner de nouvelle pendant un an. Je dois t’avouer que j’avais très peur de te revoir. C’est toi qui m’as le plus manqué et pourtant c’est à toi que je n’ai pas donné de nouvelle. Et je m’en veux. Mais cela n’arrivera plus, c’est promis.
Joey : Moi aussi, j’aurais pu t’appeler et je ne l’ai pas fait non plus. J’étais très anxieuse. Les relations que nous avions avant de se perdre de vue n’étaient pas au top et après un an, j’avais peur mais quand je t’ai vu, j’ai su que rien n’avait changé et qu’on était toujours …
Dawson : Dawson et Joey, les …
Joey : Meilleurs amis du monde, les âmes sœurs.
Ils se serrèrent dans les bras pendant un petit moment avant de se séparer.
Dawson : Allez vient, on rentre.
Joey : allons-y.
Elle lui prit la main et ils allèrent à la barque.

Une fois arrivés au Bed & Breakfast, ils trouvèrent un mot sur la table de cuisine.
Dawson : « Dawson, et Joey, je suis partie accompagner Bodie à la gare mais on se rejoint au restaurant à 12h. Pacey a appelé, il a soi-disant une déclaration à faire. A tout à l’heure. Bessie. »
Il regarda sa montre.
Dawson : Et bien je crois qu’il faut qu’on y aille, il est 11h35.
Joey : J’ai ai juste pour deux minutes.
Dawson : Je t’attends à la voiture.
Elle partit dans sa chambre. Quand elle ressortit, elle avait enfilé une jupe à fleurs et un ravissant débardeur mauve.
Dawson : Tu es magnifique. Pacey va être heureux.
Joey : merci, mais qui te dit que c’est pour lui.
Dawson : Je ne sais pas mais tu as raison, c’est peut être pour moi après tout.
Ils prirent ensuite la direction du restaurant des filles Potter.

Pacey ne tenait pas en place. Il marchait, faisait les tours de table. Il était stressé. Jack et Jen qui étaient déjà arrivés le regardait tourner en rond.
Jack : Pacey, je t’en prie, arrête de bouger. Viens t’asseoir.
Jen : Pacey !
Pacey s’arrêta, les regarda et recommença à marcher. Tout à coup, il se stoppa. Joey venait d’entrer avec Dawson et elle était ravissante. Il courut jusqu’à l’entrée et la prit dans ses bras. Il l’embrassa langoureusement.
Pacey : Oh, tu m’as manqué.
Joey : Toi aussi.
Dawson : Vous croyez pas que vous abusez, vous avez été séparé une matinée.
Pacey : Et bien c’était une éternité, je t’assure.
Pacey posa Joey, se recula et la regarda de la tête aux pieds.
Pacey : Oh femme, que tu es belle. Il ne fallait pas mais je suis comblé.
Joey : Qui te dis que je me suis habillée pour toi ? J’ai peut être rendez-vous avec …
Elle se pencha sur le coté.
Joey : Le beau blond qui est au comptoir.
Pacey : Oh, alors, on va se dépêcher pour que tu ne sois pas en retard, Potter.
Elle l’embrase et ils allèrent tous s’asseoir à la table qui leur était réservée.
Ils parlèrent de tout et de rien mais surtout de la situation dans laquel se trouvait le pauvre Jack.
Jack : J’ai de la chance que ce soit les vacances scolaires parce que commencer comme entraîneur dans cet état, ce n’est pas l’idéal.
Pacey n’étais pas très attentif, il réfléchissait.
La fin du repas était là et Bessie leur apporta le gâteau. Elle s’assit avec eux.
Joey : Bessie ! Tu t’améliores en cuisine car c’est la première fois qu’un de tes gâteaux me donne envie.
Bessie : Oh, merci, c’est gentil ! C’est Pacey qui l’a fait.
Joey : Je me disais bien aussi.
Bessie : Toujours aussi gentille celle-ci.
Tout le monde se mit à rire.
Jen : Dis donc, Pacey, tu ne devais pas nous faire ta déclaration comme tu m’as dit.
Pacey : Si, si, j’y viens. Un peu de patience, sil te plait.
Pacey se leva.
Pacey : Bon et bien d’abord, je voudrais qu’on porte un toast aux bons moments que l’on passe ensemble. Je suis heureux de vous avoir tous avec moi et j’aimerai qu’on fasse en sorte de se voir plus qu’une fois par an.
Tout le monde l’écoutait, Joey, elle ne le lâchait pas du regard et il le remarqua. Il l’a regarda et sourit.
Pacey : Désolé, bon alors, je tenais aussi à vous dire à tous merci. C’est grâce à vous qu’aujourd’hui, je suis quelqu’un. Mais surtout je veux dire Merci à Joey. Merci de l’amour que tu me portes, merci d’être le fille, non la femme que tu es. Grace à toi, je suis le plus heureux de la terre. J’ai une petite amie magnifique, intelligente, compréhensive, généreuse qui sait me donner ce dont j’ai besoin. Nous avons eu beaucoup d’embûches dans notre parcours mais aujourd’hui nous voilà de nouveau réunis et c’est merveilleux. Je n’ai jamais cessé de t’aimer et ça tu le sais même si c’est moi qui ai été à l’origine de notre séparation il y a de cela 2 ans. Je ne cesserai jamais de t’aimer.
Joey avait les larmes aux yeux et Pacey avait la voix qui tremblait.
Pacey : Je n’ai plus qu’un but dans ma vie, c’est te comblé, te rendre heureuse et je ferais tout pour cela. Je t’ai perdue une fois à cause de mon foutu manque de confiance en moi mais avec le temps, j’ai su que pour toi, seul l’amour comptait. Je ne veux plus jamais te perdre. Et c’est pour cela qu’aujourd’hui je vous ai tous réunis. Je veux que tu deviennes ma femme, qu’on soit une famille. Oh, bien sur, je ne dis pas que tout va se faire maintenant. Tu as tes études à finir et on doit voir si nous deux c’est véritablement solide, mais j’y crois et je sais que j’ai raison. Je sais que nos vies sont liées et que quoi qu’il arrive, nous serons toujours ensemble, unis et cela est aussi en partie du à vous. Dawson, pour ta compréhension, Jack, pour tes conseils, Jen, pour nous avoir à maintes reprises ouvert les yeux et Andie, qui grâce à ces petites folies m’a montré que je devais tout faire pour toi Joey, pour ne pas te perdre une nouvelle fois. Et surtout merci à Danny.
Jack le regarda et rigola tandis que les autres ne comprenaient pas trop pourquoi il parlait de Danny.
Pacey : Voilà, je coirs que je vais m’arrêter là car je ne sais plus quoi dire et puis je ne sais pas vous mais ce gâteau me donne faim.
Joey : Pacey ?
Pacey la regarda.
Joey : Je t’aime aussi et je ne veux pas te perdre. Je veux faire ma vie avec un homme comme toi parce qu’il n’y a qu’avec toi que je me sens vivante.
Elle se leva et alla dans ses bras. Il pleurait. Pacey était tellement heureux, ses amis étaient là et la femme de ses rêves, celle qu’il aimait était présente elle aussi.
Jen : Mais c’est qu’il a réussi à nous faire tous pleurer celui-là.
Ils se levèrent tous excepté Jack et s’étreignirent.
Jack : Je ne voudrais pas être désagréable mais je suis là aussi.
Pacey : Ne t’inquiète pas, je ne t’ai pas oublier.
Chacun se remit à sa place et ils parlèrent. Joey et Pacey se tenaient la main et ne voulaient pas se lâcher. La joie était immanente sur tous les visages.
Dawson était heureux, même s’il était loin d’eux pour le travail, son cœur était et serait toujours à Capeside avec eux. Rien ne pouvait les séparés, ils étaient unis par une amitié très fort qui avait résisté au temps et résisterait encore longtemps.

Joey était debout devant la gare de Capeside et semblait attendre quelque chose ou quelqu’un. Elle avait autour d’elle deux grosses valises. Une voiture noire s’arrêta devant elle, elle mis les valises dans le coffre et monta coté passager.
Joey : Tu en as mis du temps.
Pacey : Je suis désolé mais le loueur était au téléphone et il ne voulait pas me donner les clés sans avoir eu d’acompte.
Joey : Ok. Bon alors récapitulons. On va chez Jen et ensuite, on va voir Bessie …
Pacey : Arrête d’angoisser, ça va bien se passer.
Joey : Oh, mais je n’angoisse pas.
Pacey : Menteuse, quand tu parles beaucoup ça veut dire que tu angoisses.
Joey : Pacey Witter, vous me connaissez trop.
Pacey : Je sais.

Jen était en bac de l’immeuble et attendait ses amis. Les vacances d’été avaient débutées depuis maintenant un mois et ses amis venaient passer le mois d’Août à Capeside. Elle habitait toujours dans le même appartement mais seule. Jack était parti, il habitait dorénavant avec son petit ami qu’il avait rencontré juste après les vacances de Noël.
Andie devait arriver tout comme Joey, Pacey et Dawson. Ils ne s’étaient pas vus depuis Noël. Même s’ils se téléphonaient et s’écrivaient tous, ils avaient le besoin de se retrouver, de se voir et de partager des moments ensemble.
Une voiture s’arrêta devant Jen. Elle ne savait pas qui allait en descendre.
- Jen ! Oh, que je suis contente ! Les autres sont là ?
Jen : Andie ! Non, pas encore mais ils ne devraient plus tarder. Alors, tu as fait bon voyage ?
Andie : Oui, super. Matteo voulait venir mais il a été retenu par le travail.
Jen : Oui, dis plutôt que tu ne veux pas nous le faire connaître et le garder que pour toi.
Andie : Non, je t’assure. Normalement, il doit venir dés qu’il sera libre.
Jen : C’est génial. Et ça va toi ? Ton pere va mieux ?
Andie : Oui, tout va bien. Dis au faite, Jack m’en veut ?
Jen : Non, il s’est juste demandé pourquoi tu ne lui avais pas dit la vérité.
Andie : Oui, je comprends. Oh quelqu’un arrive et c’est … Dawson !
Il descendit du taxi et se dirigea vers elles.
Dawson : Et voilà mes deux blondes préférées. Je suis heureux de vous voir et surtout toi, ma belle.
Il embrassa tendrement Jen et enlaça Andie.
Andie : Oh, que vois-je ? Vous deux ? Vous etes ensemble et tu ne m’a rien dit ?
Jen : Je voulais te faire la surprise !
Ils parlèrent donc de la naissance de leur amour avec Andie.
Pacey et Joey devaient normalement arrivés. Cependant, ces derniers avaient déjà une demi heure de retard.
Dawson : Leur train a peut-être du retard.
Jen : Non, non. Joey m’a appelé pour me dire qu’ils étaient arrivés, qu’ils louaient une voiture et puis voilà. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi, ils ont refusés qu’on vienne les chercher.
Andie : Ouais, bon ben si on montait. On surveillera de la fenêtre.
Jen : Tu as raison.

Dawson : Et Jack, comment vas-t-il ? Il va nous présenter l’heureux élu, j’espère.
Jen : Oui, ils nous rejoignent ce soir, enfin dans deux heures normalement.
On sonna à la porte.
Jen : ça y est les voilà. Je reviens.
Jen partit ouvrir et cria de joie.
Dawson et Andie se levèrent et partirent en courant jusqu’à la porte d’entrée, inquiets pas ce cris.
Dawson : Jen, que … Audrey !
Audrey : Salut, beau blond. Oh, comme tu m’as manqué Dawson.
Elle le sera dans ses bras.
Audrey : Toi, tu dois être Andie !
Andie : C’est ça ! Contente d’enfin te rencontrer.
Jen : C’est super.
Audrey : Et oui ! Joey m’a appelé hier en me disant qu’elle ne rentrait pas tout de suite car elle allait à Capeside vous retrouvez tous. Et comme je n’avais plus rien à faire, je me suis dit pourquoi pas ?
Jen : Je suis hyper contente, ça fait un bail en plus.
Audrey : Ben depuis que tu nous as quitté, depuis que tu as quitté boston. Où sont les amoureux et le beau Jack ?
Dawson : Très bonne question. Ils sont en retard et jack vient ce soir.
Jen : Oui c’est ça.
On sonna encore une fois à la porte.
Jen : Bon et bien cette fois ça doit être eux.
Quelques minutes après, elle revint accompagnée de Joey et Pacey dans le salon.
Ils se saluèrent et s’embrassèrent tous.
Jen : Pacey ?
Pacey : Oui.
Jen : Je peux savoir pourquoi ce retard.
Joey : On a du s’arrêter, euh, la voiture qu’on a loué était crevé et il, il a du changé le pneu.
Jen : Ah d’accord. Pacey ?
Pacey : Oui, Jen.
Jen : Ton pull est à l’envers.
Aussitôt Jen regarda Dawson et tout les deux furent pris d’un fous rire en se rappelant la fois où Dawson avait lui aussi son pull à l’envers en arrivant chez Gail.
Pacey, mal à l’aise, le remit à l’endroit en regardant Joey qui lui souriait. Joey était heureuse de retrouver Audrey même si elle l’avait vu récemment.
Dawson : Alors joey, Paris c’est comment ?
Joey : C’est super. Tout te raconter prendrait trop de temps mais avec Pacey, nous avons vécu beaucoup de bons moments.
Jen : J’imagine.
Andie : Et la tour Eiffel ? J’adorerais y aller moi aussi !
Joey : Nous y avons été plusieurs fois, on y a même mangés. Il y a un restaurant, c’est magnifique. Ce qui est dommage c’est qu’un mois ne nous a pas suffit pour tout visiter. Mais Pacey m’a promis qu’on y retournerait. Hein Mon chéri, c’est vrai ?
Pacey : Bien sur, mais on en reparlera après car je crois qu’on doit attendre Jack et son petit ami.
Jen : Et bien justement, les voilà.
Jack était là et embrassa tout le monde.
Jack : Bon alors, il faut que vous sachiez qu’il ne voulait pas venir au début mais je l’ai convaincu. Tu viens mon cœur ?
- Ouais mais je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler comme ça.
Tout le monde fut surpris, Jen rigolait à la vue des visages de ses amis.
Pacey éclata alors de rire.
Pacey : Douggy ! Ah, je savais bien qu’un jour, tu te déciderais. Je l’ai toujours dit.
La soirée commença, chacun raconta des épisodes de sa vie depuis Noël. Ils rigolaient tous et s’amusaient.
Pacey : Bon, je crois qu’il est temps. J’ai remarqué que c’était toujours moi qui faisais des discours mais à vrai dire c’est toujours moi qui ai des choses à dire. Bon et bien, on voulais vous dire que, enfin qu’il va falloir que vous réserviez votre 3 Juin prochain.
Ils avaient tous le sourire aux lèvres car ils savaient intérieurement ce qu’ils allaient entendre.
Joey : Pacey, tu es trop long.
Pacey : Oh, tu n’es jamais contente, Potter. Laisse moi trente seconde quand même.
Dawson : En tout cas, je vois que ça va bien tout les deux. Vous vous chamaillez toujours autant !
Pacey : C’est l’amour Dawson mais tu connais ! Tout ça pour vous dire que Joey et moi, nous allons nous marier.
Joey : Regardez.
Joey leur fit voir la bague qu’elle portait.
Joey : Pacey me l’a offerte à Paris.
Andie : Elle est magnifique. Félicitations.
Ils trinquèrent tous à cette nouvelle, ils passèrent la fin de soirée dans la bonne humeur, à parler de leur passé, leur présent et leur futur.
Ils savaient tous une choses : ces trois périodes seraient emblématiques de leur forte amitié.


Commentaire :

Très jolie histoire qui illustre l'amitié qui les unie tous! La réaction de Joey face au cadeau de Pacey était adorable! Mais le problème c'est que tout est beau. Il n'y a pas vraiment de problème, dispute qui apporte un peu d'action à l'histoire. Quelques fautes au niveau de la grammaire et de l'orthographe. Mais ça reste quand même agréable à lire et toutes les indications sont là.
Ecrit par Diana 
Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (14:46)

Bon week end!

Chaudon (17:21)

Depuis début décembre, le quartier "Elementary" a un NOUVEAU SONDAGE ! Soyez nombreux pour voter !

Chaudon (17:22)

...Désolé, je me suis trompé d'HypnoRooms . Comment enlever mon précédent message ?

Sonmi451 (18:35)

En papotant ^^

Sonmi451 (18:35)

Mais moi j'ai du mal à écrire, y a un bébé

Sonmi451 (18:36)

qui veut l'ordinateur lol

Minamous (20:27)

L'HypnoGame Arrow commence dans 30 minutes et il reste des places, alors s'il y a des retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre

Minamous (20:28)

oups...je croyais que j'étais sur HypnoPromo, sory

Titepau04 (21:13)

Sonmiiiii!!! Tu es là??!!

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Minamous (20:28)

HypnoGame Arrow dans 30 minutes sur la citadelle, il reste des places, n'hésitez pas à nous rejoindre si vous voulez vous amuser avec nous

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play