VOTE | 148 fans |

Contes de la crique

Cette histoire se déroule après les études de nos héros à Worthington, environ deux ans après. En espérant n’avoir rien oublié, bonne lecture.


Docteur - " Et bien Mademoiselle Potter, c’est une infection virale que vous avez. J’ai bien peur qu’il vous faille encore deux semaines de repos, étant donné que vous vous êtes évanouie.
Joey – Deux semaines ! Mais docteur, mon travail ? Je ne peux pas m’arrêter autant de temps !
Dr – Désolé mais cela va être le cas. Vous sortez demain. Et n’oubliez pas, repos et air pur si possible.
Joey – A Boston ? , laissez -moi rire"

Joey était fébrile depuis quelques jours, mais elle ne pensait pas devoir s’arrêter. Et tous les essais qu’elle avait à lire. A 24 ans, elle venait enfin d’être promue éditrice junior, elle ne pouvait vraiment pas se payer le luxe d’être absente. Mais, après deux jours d’hospitalisation suite à son malaise, elle n’avait pas le choix, ordre du médecin !

Le lendemain matin, Pacey vient la chercher pour la ramener chez elle.
Pacey- "Alors Potter, qu’a dit le médecin ?
Joey- Infection virale avec arrêt de travail de deux semaines.
Pacey- Bravo, c’est sérieux, à peine promue qu’elle prend des vacances !
Joey – Très drôle Pacey, c’est vraiment pas le moment pour que je sois malade.
Pacey - Ecoute, si le médecin juge qu’il faut t’arrêter, c’est qu’il y a une raison. Bon on y va, je suis mal garé."

A New York.
Jen - "Jack, tu peux porter ma valise s’il te plait ?
Jack- A vos ordres capitaine ! Tu crois qu’on sera à l’heure pour l’avion ?
Jen- Bien sûr, où sont les billets ?
Jack- Sur le meuble dans l’entrée.
Jen- Un jour, je vais oublier ma tête. Tu crois que c’est normal de tout oublier comme ça ?
Jack- Avec toi, rien n’est normal. Bon si ça continue on va rater l’avion et je te rappelle que Pacey et Joey nous attendent.
Jen- C’est bon, j’arrive."

Deux heures plus tard à Boston.
Jack- " Jen, il est là, salut Pacey, ça va mon vieux ?
Pacey – Eh Jack, pas mal, on fait aller et toi ? Salut Jen, ça va ?
Jen – Salut Pacey, ça va mais où est Joey ?
Pacey- Clouée au lit, elle a une infection virale.
Jen- La pauvre, c’est grave ?
Pacey- Non mais elle a quand même deux semaines d’arrêt.
Jack – Et ben, c’est joyeux ! Bon on y va, je meurs de faim."

Jen, Jack et Pacey montent dans la voiture de Pacey. Ils sortent du parking et découvrent les rues de Boston illuminées pour les fêtes de fin d’année.
Jen- "C’est beau, non ? Bon, c’est pas comme à New York mais c’est beau quand même.
Pacey - Ecoutez-la Miss Manhattan ! Jack, pourquoi les femmes ne sont jamais contentes ?
Jack- Ca, j’en sais rien mon vieux, au cas où tu ne serais pas au courant, je n’ai pas cherché à résoudre ce mystère depuis l’époque où je suis "devenu" gay.
Jen- Les femmes ne sont pas compliquées, c’est vous les hommes qui n’êtes pas assez subtils pour nous comprendre. Et je persiste dans le fait que les illuminations de New York sont plus jolies que celles d’ici.
Pacey - Et la perspective d’un noël dans notre bon vieux Capeside ? Ca te fait quoi ?
Jen- Si ça ne finit pas comme le dernier qu’on a fait tous ensemble !
Jack- Lequel ?
Jen – Tu sais, celui où Audrey a défoncé le mur du salon de Dawson avec la voiture de Pacey.
Pacey – Non, Jack n’était pas là. Tu étais parti en Italie retrouver Andie.
Jen – En tout cas, elle en avait des choses à dire ce soir-là.
Pacey – C’est vrai. Sacrée Audrey !
Jen – Oui, surtout que, malgré son état, il y avait du vrai dans ce qu’elle disait.
Jack- Comment ça ?
Jen – Pacey n’oubliera jamais vraiment Joey. N’est-ce pas ?
Pacey - ………."

Pacey sembla tout à coup absent, il était perdu dans ses pensées. Joey. Oh oui, c’est sûr, il ne l’oubliera jamais vraiment. Aujourd’hui, il vit à Boston, il travaille comme chef cuisinier, sa vocation. Il a des amis, des femmes passent dans sa vie mais n’y restent jamais. Et il voit souvent Joey, ils sont les deux seuls à être rester à Boston. Jen et Jack vivent à New York depuis quatre ans, depuis que le cancer de Grams a été détecté. Audrey est retournée à Los Angeles où elle est devenue choriste pour de grands artistes, espérant secrètement percer elle-même un jour. Andie vit maintenant à Philadelphie et Dawson travaille à Hollywood. Dawson. Pour Pacey, Dawson représente une multitude de personnages, ami, ennemi, frère, leur relation ne s’est jamais vraiment remise de son idylle avec Joey. Il y a si longtemps déjà. Malgré tout, ils seront à vie frère de sang, pacte conclu quand ils étaient petits. Et puis, il ne peut plus reculer, il est temps qu’ils rattrapent le temps perdu. Sinon, pourquoi Dawson l’aurait-il invité pour Noël ?

Appartement de Joey.
Pacey - "Y a quelqu’un ? Potter, toujours en vie ?
Joey – Et oui, désolée de te décevoir Pacey. Jen, Jack, comment allez-vous ? Ca fait longtemps ! Vous avez fait un bon voyage ?
Jen – Oui, très bien, ça va mais toi comment tu te sens ?
Joey – Moi, en pleine forme, juste un peu malade.
Jack – Juste un peu ? Pacey a dit que t’avais eu un malaise, c’est pas rien quand même.
Joey – Jack, Jack, Jack, ne t’inquiètes pas, je me soigne. Tout va bien.
Jen – Elle est bizarre non ?
Pacey – Oui, en effet, dis-moi Joey, tu n’aurais pas bu par hasard ?
Joey – Pacey, je bois souvent ? Non, je crois que certains de mes médicaments ont un effet euphorisant. Ou alors, c’est l’ambiance de Noël, le fait de revoir Jack et Jen. Non pas que ta compagnie m’ennuie Pacey mais à force, c’est lassant !
Pacey - Et bien au moins tu n’as rien perdu de tes sarcasmes habituels. Bon, si on passait à table ?
Jack – Bonne idée, on mange quoi ?
Joey – Pizza ça vous va ?
Jen – Parfait, option sur le pot de glace !
Pacey - Oh fait Potter, demain on part à Capeside!
Joey - Pourquoi?
Pacey - Et bien vu que tu es malade, on va partir plus tôt pour que tu puisses profiter de l'air pur de Capeside.
Joey - D'accord mais vous vous inquiétez beaucoup pour rien, je vais bien mieux depuis que je prends mon traitement."

La soirée se déroule tranquillement, les quatre amis discutent de leur vie, de tout ce qu’ils ont vécu ensemble et de leurs projets. Tout à coup, le téléphone sonne.
Joey - "Allô ?
Dawson – Bonjour Joey.
Joey – Dawson ? Comment vas-tu ? Ca fait longtemps.
Dawson – Oui, ça va très bien. Excuse-moi pour ce long silence. Je n’osais pas te parler de ce que je vais te dire sans être sûr que ça marche.
Joey – Dawson, tu es bien mystérieux ! Qu’est-ce qu’il y a ?….."

Une fois la conversation terminée, elle rejoint ses amis au salon.
Jen - "Et bien, tu en as mis du temps ! C’était ton travail ?
Joey – Non, c’était Dawson.
Jack – Comment va-t-il ?
Joey – Bien, très bien même. Ca y est pour lui.
Pacey – Ca y est quoi ?
Joey – Il réalise sa propre série. Ca y est, il est dans la cour des grands !
Jen – Au moins un de nous réalise ses rêves !
Pacey – C’est une grande nouvelle ! Mais ça parle de quoi ?
Joey – De nous.
Jen – Comment ça de nous ?
Joey – Il va raconter la vie de cinq adolescents dans une petite ville au bord de l’eau.
Jack – Et bien j’espère qu’on aura notre mot à dire sur le casting !
Pacey – Alors fêtons ça."

Pacey sort une bouteille de champagne et en verse dans cinq flûtes.
Pacey - "Potter tu trempes juste les lèvres. Tu es sous traitement.
Joey – Bien sûr. Alors, à Dawson.
Tous – A Dawson."

Le lendemain, Capeside, Bed and Breakfast Potter.
Joey - "Bessie, Alexander, Bodie, on est là !
Jen – On dirait qu’il n’y a personne.
Pacey – Bravo l’accueil. Heureusement qu’on est pas des clients.
Joey – Sois pas bête Pacey, on ferme à Noël, histoire de souffler un peu.
Jack – Mais pourtant vous devriez avoir du monde à cette période ?
Joey – Non, pas tant que ça, et puis on est ouvert pour le jour de l’an et Thanksgiving donc on a pas trop de perte.
Jen – Tiens regarde Joey, il y a un mot sur le réfrigérateur.
Joey - "Je suis partie faire des courses, faites comme chez vous. A toute à l’heure, Bessie." Bon et bien, je vais vous montrer vos chambres.
Pacey - Dis Potter, je peux avoir celle avec les bateaux sur le mur?
Joey - Oh non, pour toi il ne reste que le grenier, désolée.
Jack - C'est bête mon vieux, tu veux qu'on partage ma chambre.
Joey - Mais non, il sera très bien au grenier avec les araignées et la poussière.
Pacey - Toujours aussi drôle Potter. Sérieusement, je dors où?
Joey - Bon d'accord, je te laisse la chambre avec les bateaux."

Dans la soirée, le téléphone sonne.
Joey - "Quelqu’un peut répondre, je vais prendre une douche.
Pacey – Bed and Breakfast Potter, que puis-je faire pour vous ?
Dawson – Pacey ?
Pacey – Dawson, c’est toi mon vieux ? Au fait, félicitations pour ta série. J’espère que tu ne vas pas prendre n’importe qui pour jouer mon rôle !
Dawson – Non, ne t’inquiètes pas. Mais qu’est-ce que tu fais chez Bessie ?
Pacey – Et bien, étant donné que mes sœurs ont débarqué à la maison, je suis allé chez Bessie. Il y a aussi Jen et Jack.
Dawson – Tant mieux. Ecoute, il y a une projection spéciale ce soir. Cinéma de plein air. Ils passent E.T. et en plus, ils le font au stade. Ca vous dit ?
Pacey – Super Dawson, on y sera. A ce soir.
Dawson – Génial, ce soir 20h."

Le soir, au stade du lycée de Capeside.
Pacey - "Dawson ? Je croyais que la ville organisait un cinéma de plein air.
Dawson, d’un ton ironique – Oui, c’est aussi ce que je croyais. On ne peut plus faire confiance à personne de nos jours, c'est vraiment bizarre.
Jen – Dawson, c’est quoi tous ces mystères ?
Jack – Oui et puis les couvertures par terre ?
Dawson – Et bien, j’ai décidé de fêter Noël en avance. Au lieu de vous faire un cadeau banal à chacun, j’ai pensé faire un seul cadeau pour vous tous.
Joey – D’où ce rendez-vous et cette mise en scène ?
Dawson – En effet.
Jen – Alors, qu’est-ce que Spielberg a prévu ?
Dawson – Asseyez-vous. Pour ce soir, nous avons du pop-corn, des chamallows, à boire, un écran, un caméscope et des batteries pleines.
Joey – Toujours aussi méticuleux à ce que je vois.
Dawson – On ne change pas les mauvaises habitudes ! Bon, installez-vous.
Jack – Mais qu’est-ce qu’on va regarder ?
Dawson – Jack, assieds-toi et regardes."

Tous prirent place sur les couvertures posées par terre. A ce moment- là, Dawson alluma son caméscope et les images se diffusèrent sur l’écran. Dawson avait pensé à tout : écran, caméscope, adaptateur, sono. Nos cinq amis regardèrent les films qu’ils avaient fait ensemble pour les festivals, les anniversaires, les mariages…Chacun fût touché par divers moments: Jen par son arrivée en taxi, Joey par le film qui raconte son histoire avec Dawson, mais tous furent ébloui par le film avec Audrey et Charlie. Lorsque l’écran redevint noir, ils avaient la sensation d’être plus soudés que jamais.

Jen –"Dawson, c’est fabuleux, j’avais oublié tant de choses.
Dawson – Ce n’est rien Jen. Vous le savez, je crée ma propre série et je risque d’être très pris mais malgré tout, je vous ne oublierai pas. C’est pourquoi j’ai voulu vous offrir ce cadeau qui, j’espère, vous avez trouvé original. Je vous souhaite un joyeux noël.
Pacey – Dawson, c’était génial.
Jack – Ouais mon vieux, merci.
Dawson – Joey ? Tu ne dis rien ?
Joey – Dawson, c’est…"

Joey se mit à pleurer.
Dawson - "Quoi ? Qu’est – ce qui se passe ? J’ai fait quelque chose de mal ?
Pacey – Joey ? Pourquoi tu pleures ? Tu les connais tous ces films !
Joey – Je sais pas pourquoi je pleure. C’est ces films, c’est nous. On ne doit plus laisser le temps nous séparer. On doit rester ensemble quoiqu’il arrive.
Jen – Mais Joey, on a pas l’intention de couper les ponts.
Joey – C’est que vous êtes mes meilleurs amis, vous êtes tout pour moi. J'ai pas envie de vous perdre.
Pacey – Potter, je crois que ton traitement t’a déréglé psychologiquement.
Joey – Oui peut-être.
Jack – Aller, viens là !"

Jack prend Joey dans ses bras. Elle se calme puis ils commencent à ranger leurs affaires.
Andie - "Vous êtes sûrs que c’est très légal d’être ici ?
Pacey – Andie ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?"
Pacey fait tourner Andie dans ses bras, heureux de la revoir.
Andie – "Pacey, doucement. Je vois que Jack a tenu le secret.
Jack – J’ai été muet comme une carpe.
Jen – Tu le savais qu’elle allait venir et tu n’as rien dit, même pas à moi ?
Jack – Désolé, elle m’a fait promettre.
Joey – Andie ? C’est super. Tu restes pour Noël ?
Andie – Et pour le jour de l’an aussi.
Dawson – Formidable, on va faire un nouveau film pour fêter ça.
Tous - Dawson!"

Le lendemain, devant la maison des Leery.
Gail - "Dawson ? Je crois que tes invités sont là !"

En effet, au moment où Gail disait ça, nos cinq amis s’introduirent dans la demeure de la famille Leery.
Gail - "Bonjour tout le monde, installez-vous, Dawson arrive. Vous voulez boire quelque chose en attendant ?
Joey – Non merci Madame Leery, on est plutôt pressé.
Gail – Toujours aussi courant d’air Joey !
Joey – Et oui, c’est trop tard pour que je change maintenant.
Dawson – Ca y est, je suis prêt, on y va ?
Gail – Dawson, chéri, tu peux déposer Lily à l’école ?
Dawson – D’accord maman, ça vous gêne pas ?
Pacey- Mais c’est toi qui conduit mon vieux.
Dawson – Bon alors, je prends qui ?
Jen – Et bien ta sœur, Jack, Andie et moi.
Pacey – Tu sais Lindley, y a aussi de la place dans ma voiture !
Jen – Désolée mais ta façon de conduire laisse vraiment à désirer Pacey. Dawson est plus prudent.
Pacey – Bien sûr, je n’en doute pas."

Dans la voiture de Pacey.
Pacey - "Tu sais quoi Potter, ça sent le complot à plein nez.
Joey – Qu’est-ce que tu veux dire ?
Pacey – Ils nous ont littéralement fuis. J’ai l’impression d’être un paria.
Joey – Tu dis n’importe quoi Pacey. Peut-être qu’ils avaient des choses à se dire entre eux, ou peut-être qu’ils ont peur d’attraper mon virus.
Pacey – Franchement Joey, l’attitude de Jen ne t’a pas paru étrange ?
Joey – Non."

Dans la voiture de Dawson.
Dawson - "Jen, pourquoi n’as-tu pas voulu monter avec Joey et Pacey ?
Jen – Dawson, je ne peux pas t’en parler.
Jack – Pourquoi ? Je croyais qu’on devait tout se dire.
Jen – Oui mais Pacey et Joey, c’est à classer dans les dossiers délicats de Dawson Leery.
Dawson – Jen, c’est bon, j’ai grandi et je n’aime pas Joey comme Pacey a pu l’aimer. De toute façon, on ne serait pas heureux ensemble.
Andie – Et puis c’est vieux tout ça. Maintenant Dawson et Pacey sont redevenus amis, non ?
Jen – Très bien, je me lance…"
Dans la cour de l’école.
Dawson - "Aller Lily, file à l’école, tu vas être en retard. Bonne journée.
Jen – J’en reviens pas qu’elle soit déjà en dernière année de maternelle. Ca ne vous donne pas envie vous ?
Tous – Euh…non pas vraiment.
Jen – Vous n’en avez jamais parlé avec un de vos petits amis ?
Jack – Attends Jen, t’imagine la vie qu’aurait mon enfant avec un père gay. Et puis, qui serait sa mère ?
Jen – Moi ! Aller Jack, on vit comme un couple marié depuis des années, ça ne changerait rien. Et puis quelle fille n’a jamais eu peur d’être enceinte à cause d’un retard de règles ?
Joey – Pas moi, ça c’est sûr !
Dawson – Ah bon, de qui ?"

Le regard de Joey se planta dans celui de Pacey. Il la fixa et son sourire disparu peu à peu.
Pacey- "De moi ?
Joey – Oui.
Pacey – Mais tu ne m’en as jamais parlé.
Joey – J’avais essayé mais je n’avais pas réussi. Tu étais parti en week-end à la pêche avec Doug. Mais de toute façon, ça n’est pas arrivé. On aurait eu l’air malin.
Pacey – Tu n’en sais rien. Peut-être que ça se serait bien passé.
Joey – Pacey, franchement, tu nous aurais vu avec un bébé ?
Jen – Et bien, j’ai encore raté une occasion de me taire !
Dawson – Au fait, il y a une fête foraine en ville, ça vous dit ?
Tous – Allons-y."

A la fête foraine.
Andie - "Oh, une voyante ! Quelqu’un m’accompagne ?
Pacey – McPhee, j’ai vécu la situation une fois, ça m’a suffit.
Andie – Pacey, ça n’a rien à voir, je n’ai plus les mêmes soucis qu’à l’époque !
Pacey – Ok McPhee, comme tu veux.
Andie – Bon, on se retrouve plus tard, bye."

Chez la voyante.
Voyante - "Asseyez-vous, Mademoiselle.
Andie- Bonjour.
Voyante – Alors, quelle est votre question ?
Andie – Et bien, c’est somme toute très superficiel. Je veux dire, d’un point de vue professionnel, tout va bien.
Voyante – C’est une question de cœur alors ?
Andie – Oui, c’est vrai.
Voyante – Alors, voyons ce que disent les cartes…"

A la grande roue.
Jen - "Pacey, tu viens ?
Pacey – A vos ordres Lindley.
Dawson – Joey ?
Joey – Avec plaisir.
Jack – Bon ben moi, je vais aller chercher une barbe à papa.
Jen – Pacey, je peux te poser une question ?
Pacey – Bien sûr.
Jen – Tu étais très troublé en voiture à l’aéroport. Tu l’aimes toujours ?
Pacey – Qui ?
Jen – Joey ! De qui veux-tu que je parle ?
Pacey – Moi, amoureux de Joey ?
Jen – Pacey, ferme les yeux. Aller, ferme-les. Et pense à Joey."

Pacey ferma les yeux. La première chose qui lui vient à l'esprit date date d'il y a presque 10 ans. Il se souvient encore du baiser chez Gwen, la tante de Dawson. Il revoit la façon qu’elle a eu de lui prendre la main, la détresse de son regard, la façon si innocente, et suppliante aussi, qu’elle a eu de murmurer son prénom. Il sent encore aujourd’hui la chaleur de ses lèvres sur les siennes. Elle était si belle. Et elle l’est toujours. Malgré toutes ces années, pour lui, rien n’a changé.

Jen - "Allô, la terre appelle Pacey.
Pacey – Hein, ha oui, le tour est fini.
Jen – J’avais raison ?
Pacey - Pou?
Jen - Joey?
Pacey – Oui Jen, tu as raison.
Jen – Tu dois le lui dire, Pacey."
Au moment où Pacey allait répondre, ils sont rejoints par Jack et Andie.
Andie –"A vous voilà ! Je vous ai cherché partout.
Jack – Alors, que t’as dit la voyante ?
Andie – Que si je veux trouver l’amour, je dois moins me consacrer à ma carrière.
Jack – Et t’as payé combien pour un conseil qui pourrait apparaître sur "Et ta soeur.com"
Andie – Jack, tu ne comprends rien à rien !"

Retour au Bed and Breakfast.
Bessie - "Ah, vous voilà enfin. J’ai besoin de bras pour installer les guirlandes sur le toit.
Pacey – Je vais le faire Bessie.
Bessie – Merci Pacey.
Jack – Je vais chercher l’échelle."

Sur le toit.
Jack - "Pacey, vas doucement, ça doit glisser.
Pacey – T’inquiètes pas Jack, ça craiiinnt…….BOUM
Jack – Pacey ça va ?
Pacey – Aïe, je crois que je me suis cassé la jambe.
Joey – C’est quoi tout ce bruit ? Pacey ? Tu es tombé du toit ?
Jack – Vite, appelle un médecin . Il s’est fait mal.
Joey – Bon, ne bouge pas, je vais appeler.
Pacey – Tu veux que j’aille où Potter ?"

A l’hôpital.
Docteur – "Et bien Monsieur Witter, vous avez une belle entorse. Vous allez devoir passer Noël avec une athèle ou sinon, cela va empirer.
Pacey – Merci docteur, on se revoit pour l’enlever. Au revoir.
Joey – Aller Pacey, cette fois c’est moi qui te ramène.
Pacey – Je vais finir par croire que c’est ta faute Potter.
Joey – Ma faute ? Pourquoi ça ?
Pacey – Parce qu’à chaque fois que je vais à l’hôpital, tu y es aussi. Tu seras à jamais assimilé à l'hôpital. Je vais finir par croire que tu porte la poisse Potter! C’est indivisible, c’est comme Starsky et Hutch, Peter et Eliott le dragon.
Joey – Quelle culture ! C’est n’importe quoi. Et puis sois gentil sinon tu rentres à pied ."

Le lendemain.
Dawson - "Salut Pacey.
Pacey - Salut, qu'est-ce qui t'amène?
Dawson - Où sont les autres?
Pacey - Partis faire des courses pour Noël. Alors, pourquoi tu es là?
Dawson - J'ai appris pour ta jambe. Ca va?
Pacey - Oui, ça va. C'est juste une entorse.
Dawson - Pacey, il faut qu'on parle.
Pacey - Je t'écoute.
Dawson - Jen m'a dit qu'elle pense que tu aimes toujours Joey.
Pacey - Ecoute Dawson, je ne veux pas me disputer avec toi.
Dawson - Je ne suis pas là pour qu'on se dispute Pacey, je suis là pour te dire qu'il faut que tu lui dise ce que tu penses. On est adulte et on est surtout des amis, de très bons amis, les meilleurs Pacey et Joey et toi vous êtes fait l'un pour l'autre.
Pacey - Dawson, je te remercie. C'est vrai, j'aime Joey mais je ne veux plus gâcher mon amitié avec toi. Alors merci, Dawson, du fond du coeur.
Dawson - Pacey, arrête de me remercier et agis. Parle - lui. Je suis sûr qu'elle n'attend que ça."

Le 24 décembre au soir , chez les Leery .
Gail - "Bienvenue à tous, joyeux noël. Entrez vite, Jen, tu es superbe, Pacey, ça va ta jambe ?
Pacey – Ca va Madame Leery, merci.
Joey – Madame Leery, je n’ai pas trouvé les chandelles pour mettre sur la table.
Gail – Elles sont dans le placard à l’étage, dans une boîte rouge.
Jen – Je viens avec toi Joey."

A l'étage.
Joey – "Elles doivent être dans cette boîte.
Jen – Tu passes beaucoup de temps avec Pacey en ce moment !
Joey – Pas mal oui, c’est normal, il s’est blessé chez moi.
Jen – Mais tu l’aides juste parce que tu culpabilises ou parce que tu aimes être avec lui.
Joey – Qu’est –ce que tu vas chercher Jen, bien sûr que je lui rends service, c’est normal non ?
Jen – Ce n’est pas ce que je te demande. Est-ce que tu aimes passer du temps avec Pacey oui ou non ?
Joey – Oui, évidemment, avec tout ce qu’on a vécu.
Jen – Et qu’est-ce que ça veut dire Joey ?
Joey – Mais je ne sais pas moi, qu'on s'entend bien. Pourquoi tu me poses toutes ces questions Jen ?
Jen – Je vais vraiment finir par croire que vous êtes aveugles."

A table.
Gail - "Je vous remercie d’avoir pu tous venir pour fêter Noël avec Dawson, Lily et moi. Depuis la mort de Mitch, Noël n'a plus tout à fait le même sens à mes yeux. Je voulais vous dire qu'il est important que vous restiez tous liés, vous vous connaissez depuis si longtemps maintenant, la vie est trop courte alors ne la gâchez pas en n’osant pas aller au bout de vos envies. Vivez intensément.
Dawson – Maman, ton discours est très beau mais très amer, que t’arrive-t-il ?
Gail – Tu sais mon chéri, à Noël je me rappelle un peu plus du vide que ton père laisse dans ma vie.
Dawson – Moi aussi il me manque maman, mais la vie continue.
Gail – Oui, et toi et ta sœur me rappelez chaque jour à quel point j’ai eu de la chance de partager la vie de ton père. Joyeux noël. Au mon dieu mais il est minuit, il faut ouvrir les cadeaux. Allez tous au salon, les cadeaux sont sous le sapin.
Tous - Joyeux Noël!"

Dans la voiture de Joey.
Joey - "Le discours de Gail était très beau.
Jen – Oui et plein de vérité. Il faut savoir vivre intensément.
Pacey – Tout à fait Lindley.
Jack – Tu retires ton plâtre quand Pacey ?
Pacey – Dans deux jours, j’ai hâte.
Joey – Oui, quant à moi, je ne serais plus obligée de venir t’aider à faire ton lit ou te préparer ton petit déjeuner.
Pacey – Mais je te signale que c’est ton rôle, après tout c’est toi qui gère une pension de famille !
Joey - oui mais il n’est pas inclus dans le contrat que je te serve de bonne !
Pacey – Aller, avoue-le Potter, tu adores prendre soin de moi !
Joey – C’est sûr mais seulement dans un monde parallèle !
Pacey – Ca c’est ce que tu dis."

A cette réplique, Joey leva les yeux au ciel mais elle ne put s’empêcher de sourire. C’est vrai qu’elle apprécie beaucoup la compagnie de Pacey, mais c’est normal avec tout ce qu’ils ont vécu, non ?

Deux jours plus tard, on frappe à la porte de la chambre de chez Pacey.
Pacey - " Ca va, ça va, j’arrive, pas la peine de s’acharner comme ça. Joey ? Mais qu’est-ce qui t’arrive ?
Joey – Pacey, il faut que je te parle, c’est important.
Pacey – Et c’est si urgent que ça ?
Joey – Oui Pacey, c’est très important.
Pacey – Bon assieds-toi. Ca te gêne pas que je me recouche ?
Joey – Pacey ? J’ai quelque chose à te dire, s’il te plait…
Pacey – D’accord, je t’écoute.
Joey – Voilà Pacey, depuis Noël, j’ai beaucoup réfléchi.
Pacey – Et il t’a fallu deux jours de réflexion! Et ben, tu as dû drôlement cogiter.
Joey – Pacey ! Bon alors j’ai beaucoup réfléchi sur ma vie, pas ma vie professionnelle, elle, elle va très bien mais c’est ma vie sentimentale. On ne peut pas dire que j’ai vécu une multitude d’histoires. A vrai dire, il n’y en a que trois qui ont eu leur importance, Dawson, Eddie et toi.
Pacey – Où veux-tu en venir Joey ?
Joey – J’ai discuté avec Jen, et elle m’a fait prendre conscience de quelque chose.
Pacey – Oui moi aussi.
Joey – Pacey, j’ai réalisé que j’ai vécu des histoires fabuleuses avec vous trois mais il y en a une qui est plus importante que les autres à mes yeux.
Pacey – Ecoute Joey, si tu es venue pour me dire que tu es toujours amoureuse de Dawson, ce n’est pas à moi qu’il faut t’adresser.
Joey – Pacey, tu n’y es pas. Ecoute, je suis venue pour te dire que tu me manques.
Pacey – Je te manque ? Mais on habite dans la même ville, on se voit au minimum une fois par semaine.
Joey – Pacey, attends, ce n’est pas ton amitié qui me manque, c’est nous .
Pacey –Joey, c’est…heu, enfin Joey, c’est inattendu.
Joey – Pacey, je….."

Toc, toc, toc.
Pacey - "Revenez plus tard. Je suis occupé. Vas-y Joey, continue. Joey ? Oh non, c’était un rêve, je suis trop stupide."

Toc, toc, toc.
Jack - "Pacey ? Pacey ? Tu es là mon vieux ?
Pacey – Jack, c’est toi ? Mais qu’est-ce que tu fais là ?
Jack – T’as déjà oublié, je t’accompagne enlever ton plâtre !
Pacey – Oh oui, mais tu sais, je m’y suis habitué, ce plâtre, il fait partie de moi.
Jack – Mais oui bien sûr, il ne te sert absolument pas à passer le plus de temps possible avec Joey qui culpabilise que tu te sois cassé la jambe en montant sur son toit.
Pacey – Mais où tu vas chercher des histoires pareilles ? Joey et moi, on est amis. Rien de plus. Ca fait très longtemps qu’il n’y a plus rien entre nous.
Jack – Pacey, arrête de mentir. Jure-moi que tu ne craques pas pour la charmante Joey Potter.
Pacey – C’est flagrant à ce point ?
Jack – Oh oui mon vieux. Bon, prépare- toi, on y va.
Pacey – Attends, avant il faut que je rappelle mon patron, il m’a laissé un message sur mon répondeur."

Quelques minutes plus tard.
Jack - "Eh ben, c'est pas trop tôt. Il en avait des choses à te dire.
Pacey - Euh oui, oui, bon on y va?
Jack - Pacey, ça va pas?
Pacey - Si ça va. Bon, on va être en retard chez le médecin."

Le 31 décembre au soir.
Dawson - " Bonsoir tout le monde. Alors prêts à passer à une nouvelle année ?
Andie – J’espère que tu as prévu une super fête Dawson parce que j’avais une foule d’invitations à Philadelphie, alors si la tienne est nulle…
Dawson – Andie, tu me blesses ! Tu préfères passer le jour de l’an avec des inconnus plutôt qu’avec tes plus vieux amis ?
Jack – Ma sœur a toujours été très délicate. Et d’ailleurs pourquoi tu as dit ça ?
Andie – Je suis en quête de l’homme de ma vie. Ma voyante m’a dit que je devais me bouger pour le trouver alors il est clair que je le trouverais plus facilement où je vis qu’à Capeside. Soyons logique, je fréquente trois hommes ici, mon frère, mon ex petit ami et Dawson. Aucun de vous ne peut remplir ce rôle.
Pacey – Si, que je sache, tu n’as jamais rien vécu avec Dawson, vous n’êtes que des amis.
Andie – Dawson ? Non, désolée, j’ai été moi-même suffisamment névrosée !
Dawson – Mais je ne suis pas névrosé. Je suis un artiste.
Joey – Oui un artiste accompli !
Jen – De toute façon, Andie n’a besoin de l’aide de personne pour trouver quelqu’un, contrairement à d’autres.
Joey – Et tu penses à qui ?
Dawson – Jen, je peux te parler ?"

Dans la chambre de Dawson.
Dawson - " Tu sais, je crois comme toi que Pacey et Joey devraient se remettre ensemble mais arrête de faire des allusions aussi claires, ça me met mal à l’aise.
Jen – Pourquoi, je croyais que tu n’étais plus amoureux de Joey ?
Dawson – Je ne le suis plus. Mais tu ne trouves pas gênant de faire ce genre d’insinuations à tout bout de champ ?
Jen – Ecoute Dawson, tu dis toi-même qu’ils devraient se remettre ensemble.
Dawson – Bon alors, tu es décidé à leur faire voir la vérité.
Jen – Pacey a pris conscience de ses sentiments, c’est Joey qui fuit.
Dawson – Très bien, alors faisons renaître le couple Pacey-Joey. Je m’occupe de Joey."

Plus tard, dans la cuisine.
Dawson- "Joey, je peux te poser une question ?
Joey – Oui, qu’est-ce qui se passe ?
Dawson – Ecoute, je sais que ça fait un petit moment qu’on n’est plus aussi proche qu’avant mais est-ce que tu es heureuse ?
Joey – Quoi ? Pourquoi tu me poses cette question ?
Dawson – C’est une question simple Joey. Est-ce que tu es heureuse ?
Joey – Euh, oui, oui Dawson je suis heureuse, j’ai un travail formidable, l’appartement dont j’ai toujours rêvé, des amis fabuleux…
Dawson – Oui mais est-ce que tu es heureuse en amour ?
Joey – Je me suis jamais posé la question. Pourquoi tu me demandes ça ?
Dawson – Joey, tu es ma meilleure amie, on se connaît depuis des années. Mais tu n’as pas l’air épanoui en amour. Si je me souviens de la dernière fois où je t’ai vu vraiment heureuse, je dirai pendant notre dernière année de lycée.
Joey – Où tu veux en venir ?
Dawson – Joey, c’est clair non ? Tu es toujours amoureuse de Pacey.
Joey – Quoi ? Mais qu’est-ce que vous avez tous avec Pacey.
Dawson – Ce qu’il y a Joey, c’est que ça crève les yeux que vous vous aimez, seulement ni toi ni lui ne semblez prêts à vous avouer vos sentiments. Et nous tous en bas, Jen, Jack, Andie et moi, on veut que vous soyez heureux. Mais pour ça, vous devez accepter l’idée que vous êtes toujours amoureux l’un de l’autre !
Joey – Qui te dit qu’il est amoureux de moi ?
Dawson – Joey, ça crève les yeux."
Au salon.
Pacey - "Mais qu’est-ce qu’ils font tous les deux ?
Jen – Dawson essaye de te sauver la vie.
Pacey – Qu’est-ce que tu veux dire ?
Andie – Il est évident que nous devons prendre les choses en main pour toi ou pour Joey, sinon, jamais vous n’avancerez.
Pacey – S’il vous plaît, laissez-moi vivre ma vie, Joey ne m’aime pas, c’est clair non ?
Jack – Calme –toi Pacey, on veut juste vous aider.
Pacey- Laissez tomber. Je ne peux pas vivre avec Joey. C’est comme ça.
Jen – Pourquoi tu dis ça ?
Dawson – Alors, de quoi vous parlez ?
Joey – Oui, c’est quoi ces airs de conspiration ?
Pacey – J’ai une mauvaise nouvelle pour nous tous.
Andie – Quoi ? Qu’est-ce qui se passe Pacey ?
Pacey – Et bien, il y a quelques jours, j’ai reçu un message sur mon répondeur de mon patron.
Jack – Oui, le jour où tu as enlevé ton plâtre ?
Pacey – Oui c’est ça.
Jen – Et c’est une mauvaise nouvelle ? Il ne t’a pas renvoyé quand même ?
Pacey – Non, il a pris une décision que j’attendais mais aujourd’hui elle m’attriste en même temps.
Joey – Qu’est-ce que tu veux dire ?
Pacey – Et bien voilà, mon patron m’offre la gérance d’un nouveau restaurant à San Francisco.
Jen – Et bien c’est génial Pacey…
Andie – Mais ça veut dire que tu vas partir à l’autre bout du pays.
Pacey – Oui, j’en suis navré, j’ai pas du tout envie de vous quitter mais c’est une chance inespérée pour moi. Je ne peux pas la refuser.
Dawson –Je te rappelle que je vis à Los Angeles, qui est sur la même côte que San Francisco !
Pacey – C’est vrai, au moins je ne serais pas totalement seul.
Joey – Non.
Pacey – Non quoi ?
Joey – Pacey, tu dois vraiment partir ?
Pacey – Viens, allons à l’étage."

Sur le toit. Joey pleure en silence.
Pacey - "Pourquoi tu pleures ?
Joey – Pacey, je suis contente que tu réalises un projet tel que l’ouverture d’un restaurant, c’est fabuleux, mais tu vas tellement me manquer !
Pacey – Joey, toi aussi tu vas me manquer mais on pourra toujours s’écrire, se téléphoner, tu viendras pour les vacances. Tu pourras même emmener ton fiancé quand tu en auras un.
Joey – Le seul que j’aurais pu avoir me fait faux bond.
Pacey – Comment ça ?
Joey – Pacey, je crois que je suis toujours amoureuse de toi.
Pacey, un large sourire aux lèvres – Tu crois ou tu es sûre ? J’ai comme une impression de déjà vu !
Joey – Pacey, je réalise, alors que la vie va nous séparer, que je t’aime et que je ne veux plus refouler mes sentiments. Tu es plein de choses pour moi, quand je pense à toi, j’ai des papillons dans le ventre. Pacey, je veux me réveiller et me coucher avec toi, je veux prendre tous mes repas avec toi, je veux qu’on se dispute, qu’on se réconcilie, que tu me prennes dans tes bras, que tu m’embrasses.
Pacey, les larmes aux yeux – Joey, si tu savais combien j’ai attendu ce moment. J’ai rêvé que tu me dises ce que tu viens de me dire. Joey, comme quand on était au lycée, je vais te dire quelque chose que tu as déjà entendu, si tu veux, tu peux me demander de rester, je resterai.
Joey – Non, Pacey, je ne te demanderai pas de renoncer à ton rêve, je vais simplement demander ma mutation à San Francisco. On vivra ensemble là-bas.
Pacey – Tu es sûre ? Ta vie à Boston ne te manquera pas ?
Joey -Pacey, peu importe où je serais, je veux être avec toi.
Pacey – Oh Joey, il est minuit. Bonne année Joey.
Joey – Bonne année Pacey. Je t’aime.
Pacey – Je t’aime, viens, allons retrouver les autres."

Au salon.
Jen – "Vous croyez que ça se passe bien.
Dawson – Je pense que ça se passe très bien même.
Andie – Ils sont vraiment faits l’un pour l’autre.
Jack – Oui, dommage qu’il leur faille autant de temps pour s’en apercevoir.
Pacey – Vous êtes tous là ? Bonne année à tous et tous mes vœux de bonheur.
Tous – Bonne année.
Joey – J’ai quelque chose à vous annoncer.
Andie – On sait déjà Joey.
Joey – Ah bon !
Jen – Oui, vous vous êtes aperçus à quel point vous vous aimiez…
Jack – Et que vous ne pouviez pas vivre l’un sans l’autre.
Dawson – Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Pacey – Oui c’est à peu près ça.
Dawson – Alors toi aussi tu vas partir à San Francisco ?
Joey – Oui Dawson.
Jen – Alors portons un toast. A l’amitié et à l’amour.
Tous – A l’amitié et à l’amour."


Appréciation du jury Settling : Les aspects principaux n’ont pas été oubliés, l’effort est notable, cependant le style manque de légèreté. Dans la série, tout ceci est beaucoup plus subtil.
Il demeure certaines références intéressantes à la série prouvant ton attachement à celle-ci, mais tu aurais pu aller plus loin. Le problème de l’histoire, c’est le fait qu’elle caricature un peu certain aspects de la série. Cependant elle est cohérente et logique, elle reflète un réel effort d’écriture. Merci pour ton implication.
Ecrit par Marjo 
Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (10:29)

C'est cool ça!!!

Titepau04 (10:29)

Non... non plus!!! Faut que je m'y mette !!!

Sonmi451 (10:31)

Moi je commence tout juste et maintenant que j'ai un balcon, faut que je trouve aussi ce qu'il faut pour le décorer. ^^

Titepau04 (10:32)

Ahah!! Ça fait encore plus de travail

Sonmi451 (10:33)

c'est ça, je pense prendre une guirlande électrique et un père noel qui monte me rendre visite. ^^

Sonmi451 (10:33)

et sinon tu as attaqué l'hypnonoel?

Titepau04 (10:38)

Ah j'aime pas ça.... on dirait qu'il est pendu le pauvre père Noël....

Titepau04 (10:38)

Oui j'ai commencé!! Et toi?

Sonmi451 (10:39)

Non c'est une echelle pour celui que j'ai vu. ^^

Sonmi451 (10:40)

Non moi pas encore, je sais pas si je vais trouver du temps. Tu as bien avancé sur cette animation toi?

Titepau04 (10:41)

J'en suis à 30 questions

Sonmi451 (10:42)

Ha ouais pas mal! Tu me donneras tes paquets cadeaux

Titepau04 (10:42)

Ah non mais non!!! Dis donc!!! ^^

Sonmi451 (10:46)

Rooo mais faut partager, c'est ça l'esprit de noel.

Titepau04 (10:47)

Non non non!!! Je me creuse les méninges, moi Madame, pour les avoir!!!

Sonmi451 (10:48)

creuse pas trop, c'est un coup, à ne plus avoir de méninges. ^^

Titepau04 (10:50)

J'en ai déjà plus beaucoup.... vive la grossesse!! LOL!

Sonmi451 (10:54)

lol

Sonmi451 (10:54)

Ha la grossesse, ça fait des ravages. lol D'où je m'arrête à deux vaut mieux mdr

Titepau04 (10:58)

On se comprend!!!

Sonmi451 (11:03)

Surtout que moi à la base, des méninges, j'en ai pas bcp alors imagine... ou pas d'ailleurs, vaudra mieux. lol

Titepau04 (11:05)

LOL!!! J'en ai perdu en travaillant dans une centrale d'appels aussi.... pfiouuuu

Sonmi451 (11:08)

On en a perd un peu partout. lol Mais on les retrouve jamais. lol

Titepau04 (11:09)

Non c'est bien le problème!

Sonmi451 (11:10)

Et si d'autres les volaient pour les utiliser mais penses-tu même pas. lol

Sonmi451 (11:21)

Je te laisse, le repas de bébé est demandé par l'intéresser. Bon week end si on se recroise pas.

cobrate (12:46)

CC^CONTROL_deletemessage_14060

cobrate (12:46)

CC^CONTROL_deletemessage_14062

cobrate (12:46)

vive le téléthon !

Titepau04 (12:47)

Merci à toi aussi!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play