VOTE | 148 fans |

Le poids des mots

« Le poids des mots. »

(Première partie)

SCENE 1

« Assise sur un banc, elle repensait à ce qui l’avait amené ici. Devait-elle franchir cette porte ? Devait-elle lui dire ? Tout c’était bien passé jusqu’alors, pourquoi vouloir tout changer en lui révélant ce qui ferait mieux de rester secret. Parce qu’il le fallait tout simplement soupira-t-elle… Lentement, elle se leva et marcha jusqu’à la maison qu’elle connaissait tant. »

Joey :
Non, ça ne convient pas. Je n’arrive pas à faire ressortir l’esprit de cette fille et je bloque là où je devrais commencer à m’épancher sur l’histoire…

Le téléphone sonne.

Joey :
Allo

Dawson :
Joey…

Joey :
Oui, c’est moi, la plus débutante des auteurs à l ‘appareil.

Dawson :
Qu’est ce qu’il t’arrive, notre Joey aurait-elle la crainte de la page blanche ?

Joey :
Si j’en étais déjà là…malheureusement j’écris mais c’est ce que j’écris qui me fait peur ! Enfin, dis moi toi, pourquoi m’appelles-tu ?

Dawson :
Pour le mariage, tu as oublié ?

Joey :
Non ! Je suis désolée, je te promets que j‘y pense tous les jours

Dawson : en riant
Très bien, alors je voulais juste te demander si ton amabilité irait jusqu’à aller chercher la robe de la jolie et chanceuse mariée ?

Joey :
Mais bien sûr. Sincèrement, tu penses bien que je m’en fais une joie . Organiser une si belle fête, c’est comme un rêve !

Dawson :
C’est parfait. Merci ; tu connais l’adresse de la boutique ?

Joey :
Ne te fais pas de soucis. Je la dépose à ton hôtel. A bientôt.

Dawson :
Au revoir Joey.

Joey pose le téléphone et se plonge dans son roman.


SCENE 2

Pacey :
Alors, tu as eu notre chère Potter ?

Dawson :
Oui et elle va bien si tu veux tout savoir.

Pacey :
Tant mieux ; parce que je dois avouer qu’entre nous c’est plutôt difficile en ce moment, elle s’éloigne et j’ai l’impression qu’on ne se comprend plus vraiment.

Dawson :
Justement, ce week-end sera l’occasion pour arranger votre histoire. L’amitié, c’est important !

Pacey : soucieux
Je ne pourrais pas vivre sans cette complicité, et tu sais que cette relation c’est mon moteur.

Dawson :
Je crois que je te connais suffisamment maintenant pour m’en être rendu compte !


SCENE 3

Dans une gare de Philadelphie, un train s’apprête à partir.

Jack :
Eh !Attendez ! Je prends le train pour Capeside.

Jack montre son billet.

Un contrôleur :
C’est bon, vite, montez et bon voyage !

Jack :
Merci.


SCENE 4

Dawson : inquiet
Pacey, où as tu mis les bagues ?

Pacey :
Relax, je les ai mises dans la valise, elles ne bougeront pas.

Dawson :
J ‘aimerais t’y voir ! As-tu remarqué qu’il ne nous reste plus que 2h avant le vol pour Delaware et …

Pacey :
Sans compter qu’on doit prendre le bus pour Capeside, je sais tout ça, merci. Fais –moi confiance, tout se passera comme sur des roulettes !

Dawson :
J’oubliais… Pacey contrôle !

Pacey sourit.


SCENE 5

2h45 plus tard, devant l’église de Capeside

Dawson :
Jack, ça me fait plaisir de te revoir !

Jack :
Alors, la mariée, tu me la présentes

Un taxi arrive

Dawson :
La voilà, je crois que c’est elle

Jack :
Joey !

Dawson s’approche du taxi

Dawson :
Salut…, tu as fais bonne route ? Tu es splendide !

Joey :
Merci, tu n’es pas mal non plus ; alors prêt ?

Dawson :
Oui, mais on attend la perle de la journée

Joey :
Oui, je comprends, ce serait légèrement handicapant pour cet événement de ne pas l’avoir à nos côtés…

Dawson : il aperçoit sa mère
Excuse-moi, je dois t’abandonner quelques minutes

Joey :
C’est rien, vas-y

Jack : il s’approche de Joey
Alors Joey, notre grande éditrice tente de se frayer un chemin dans les affres de la création littéraire

Joey :
Ouais, rigole mais je m’embarque dans quelque chose et je
ne sais même pas jusqu’où et surtout où je vais atterrir. En ce moment, je suis dans le doute, j’ai l’impression de ne pas réussir à me détacher de ce que j’ai l’habitude de lire et de stagner sur des clichés de la littérature débutante

Jack :
Tu ressens ce sentiment qui te fait te sentir fragile, mais tu sais tout ça c’est pas seulement pour l’écriture que tu le ressens ; tu vois ce que je veux dire ? C’est ta vie entière qui est empreinte de doute, de peur de ne pas avancer mais c’est justement la crainte de l’échec qui te permet de te surpasser.


SCENE 6

Dawson :
Maman ? !

Gail :
Eh oui Dawson, c’est bien moi ; tu ne crois tout de même pas que j’aurais pu manquer un jour comme celui-ci !

Dawson :
Mais, je pensais que tu devais impérativement te rendre à New York pour négocier l’implantation d’un nouveau restaurant là-bas ?

Gail :
Ne t’inquiète pas, j’ai tout arrangé et me voilà, c’est ce qui compte. Aujourd’hui est un jour très important pour toi, comme pour moi, tu franchis une nouvelle étape dans ta vie d’homme et tu t’engages dans quelque chose de sérieux, ton père serait encore une fois très fier de toi. Quand on s’est mariés ton père et moi, c’était le plus beau jour de notre vie, avec ta naissance et celle de Lily aussi, mais ce que je veux te dire, et ce sera le dernier conseil avant la cérémonie, c’est que le mariage c’est l’amour, la compréhension de l’autre, mais surtout la confiance alors n’oublie jamais Dawson que ce qui importe c’est toujours d’être honnête avec toi-même et avec la femme qui partage ta vie et ce, quoiqu’il puisse se passer.

Dawson :
Merci maman.

Ils s’éloignent tous les deux et pénètrent dans l’église où le reste des invités attend.


SCENE 7

Une limousine arrive, à l’intérieur se trouve Shelley Mac Beth, la productrice montante connue du tout Hollywood. Elle marche en direction de l’autel.

Jack :
C’est elle ?

Dawson acquiesce de son plus large sourire.

Jack :
Vous ne trouvez pas Mme Leery qu’elle est ravissante.

Gail :
Dawson a toujours eu bon goût en ce qui concerne la gente féminine ; il tient ça de son père peut-être !

Jack sourit et se tourne vers Joey.

Joey :
Elle est très élégante.

Ces quelques mots échangés font place à la musique de circonstance.

Pacey : le témoin de Dawson
Mes félicitations, tu vas être un homme comblé. Monsieur Dawson Leery, casé avant Pacey Witter, le tombeur de ces dames ; c’était prévisible

La mariée s’avance, salue du regard les invités et rejoint Dawson. Le prêtre entame la cérémonie et poursuit jusqu’à ce que soit posé la question cruciale qui déterminera le reste de leur vie, la vie d’un couple uni par delà la mort.

Dawson :
Oui, je le veux

Shelley :
Oui, je le veux

Les témoins s’approchent pour signer le contrat de mariage et les mariés sortent de l’église précédés des invités.

Pacey :
Et maintenant, que la fête commence !

Joey :
On le changera jamais.


SCENE 8

La fête bat son plein, une personne s’est absentée : c’est Joey. Retournée à l’église, afin d’- allumer un cierge pour sa mère, pour Mitch et Jen aussi (disparus trop tôt), elle veut retourner à la chapelle qu’elle connait si bien, la chapelle Ste Grace, lieu symbolique de son enfance où sa mère prenait le temps de lui réciter tous les dimanches, à la tombée du jour, un poème de Keith, son auteur préféré.
Joey arrive devant la porte de cette chapelle et là sur son visage, des larmes.

Joey : elle soupire
Il le faut…

Elle recule et s’en va.


SCENE 9

Joey arrive sous le chapiteau érigé spécialement pour la fête.

Pacey :
Vous dansez mademoiselle ?

Joey :
Avec plaisir, je ne saurais refuser.

Pacey :
Tu vas bien ?

Joey :
Oui, pourquoi ça n’irai pas, Dawson se marie et je suis contente pour lui.

Pacey :
Ouais, mais je te connais assez pour savoir qu’il y a autre chose.

Joey :
C’est très gentil de t’inquiéter pour elle mais Miss Potter va très bien. C’est vrai et pardon

Pacey :
Pour…

Joey :
Pour ça et pour ces trois derniers jours , j’étais sous pression ; je pense que j’espérais pour Dawson que tout se passe mieux que bien et je te remercie d’avoir été toi-même c’est à dire patient et compréhensif.

Pacey :
Pour avoir été là et avoir su passer tes humeurs, pas de quoi. Un gars aussi génial que moi, c’est normal.

Ils s’embrassent.

SCENE 10

Soleil levant sur capeside.
Le lendemain matin, Joey aide, avec d’autres invités tout aussi courageux, à nettoyer les restes de la fête. Elle est rejoint par Dawson.

Dawson :
Bonjour

Joey :
Bonjour… Tu sais, tu n’étais pas obligé de venir aider, c’est ton mariage ; tu peux au moins t’accorder une grasse matinée.

Dawson :
Merci.

Joey :
Au fait Dawson…

Dawson :
Oui

Joey :
Je voulais te dire… voilà, ces derniers temps, j’ai été un peu perturbée et tu vois c’est que…

Dawson :
Qu’est-ce qu’il y a ?

Joey :
J’hésitais à t’en parler mais il le faut, tu te souviens le mariage de l’amie de Bessie auquel on a participé, le soir de notre réconciliation…

Dawson :
Oui, bien sûr, le week-end où ton père est sorti de prison

Joey :
C’est drôle que tu parles de ça, parce que je voulais te le dire mais…

Dawson :
Quoi ? Dis le moi, tu m’inquiètes, que s’est-il passé ?

Ce soir-là, après la soirée et après nous être rendus chez toi, je suis retournée à la maison et j’ai entendu mon père parler au téléphone d’un transfert qui aurait lieu le jour même, le lendemain du mariage mais je me suis persuadée que les vieux démons de mon père n’avaient pas refait surface

Dawson :
Alors tu savais ? !

Joey :
Non, enfin oui… mais je ne voulais pas me l’avouer et je t’en ai voulu de m’avoir ouvert les yeux et j’ai rompu brutalement ; je m’en voulais et je t’en voulais.

Dawson : le visage défait
Est-ce que je dois comprendre que tu m’as fais croire pendant des mois que j’avais détruit ton rêve d’une famille à nouveau réunie alors que tu savais toi aussi ! C’est bien ça ?

Joey :
Oui

Dawson se tient la tête et part.


(Deuxième partie)

SCENE 11

Mme Ryan (la grand-mère de Jen) assiste à la scène, elle aussi occupée à ranger le lieu des festivités de la veille.

Mme Ryan :
Excuse-moi Joey, je ne voudrais pas t’importuner ou avoir l’air d’une vieille dame qui s’occupe de ce qui ne la regarde pas mais je te sens bouleversée.

Joey :
Ne vous en faîtes pas Mme Ryan, Dawson et moi c’est juste un peu tendu ce matin mais ça va aller

Joey sèche discrètement ses larmes

Mme Ryan :
Je suis là pour t’écouter si tu en ressens le besoin ; Depuis que Jenifer n’est plus de ce monde, je n’occupe plus mon rôle de grand-mère, de confidente, il y a Jack évidemment mais il fait sa vie maintenant… mais je suis heureuse pour lui et fière de tout le chemin qu’il a parcouru depuis que je l’ai pris sous mon aile.

Joey :
Je comprends mais ça va, c’est juste le mariage qui m’a probablement soumise au stress.
Vous savez, Dawson et moi nos vies sont depuis toujours très entremêlées et j’ai vécu cet événement comme une étape importante dans ma vie ; je le vois évoluer voilà tout. Je vous remercie.

Mme Ryan :
Ce n’est rien.

Joey :
Je dois vous laisser, j’ai rendez-vous avec Pacey sur le port, à bientôt Mme Ryan.

Mme Ryan sourit. Joey s’en va.
Mme Ryan se recule, elle se cogne malencontreusement à un jeune homme charmant, qui affiche un visage se faisant le reflet de sa gêne.

L’homme :
Pardon, je vous pris de m’excuser, je…j’ai…enfin, je ne vous avais pas vu…

Mme Ryan :
Cet incident ne me semble pas d’une grande gravité cher monsieur, moi non plus je n’ai pas fais attention et j’en suis sincèrement navrée.

L’homme :
Je ne vous ai pas fait mal j’espère, je m’en voudrais si tel était le cas.

Mme Ryan :
Non, rassurez-vous ; vous savez, je ne suis pas aussi fragile que vous pouvez bien le pensez.

L’homme :
Je n’en doute pas, simplement, je ne voudrais pas être celui qui aurait blessé une femme aussi élégante et charmante que vous.

Mme Ryan détourne le regard et ne dit mot.

L’homme :
J’aimerais tout de même me faire pardonner en vous invitant au restaurant ce soir, peut-être trouvez-vous cela déplacé de ma part ?

Mme Ryan :
Non, mais je…

L’homme :
Alors c’est oui, considérez que notre table est déjà réservée ; chez Leery’s Fresh Fish à 21h vous êtes d’accord ?

Mme Ryan :
Si je peux vous aider à avancer sur le chemin de votre déculpabilisation, je viendrais.

L’homme :
Très bien, à ce soir et enchanté d’avoir fait votre connaissance. Au fait, je me présente :Richard Bamer, appelez moi Richard.

Mme Ryan :
Mon nom est Liz Ryan.

Richard :
A ce soir alors Mme Ryan.


SCENE 12

Joey arrive sur le port de Capeside.

Joey :
Pacey ?

Pacey :
Enfin, te voilà !

Ils s’enlacent.

Joey :
Alors, tu as obtenu ce que tu voulais ?

Pacey :
Te prendre dans mes bras, oui c’est réussi.

Joey :
Idiot, je parle du bateau.

Pacey :
Oui, d’ailleurs mon cœur n’a jamais quitté ce bateau, il ne t’a jamais quitté non plus ; on va pouvoir enfin réaliser notre rêve de repartir en mer rien que tous les deux, avec un bateau certes modeste mais un bateau quand même, en plus conduit par le plus expert et le plus séduisant skipper de cette ville.

Joey :
C’est ça, j’en ai de la chance !
(rires)

Ils s’embrassent.

Pacey : il la regarde droit dans les yeux
Tu verras, ce sera magique.

Il la serre dans ses bras.


SCENE 13

Jack prépare le petit déjeuner dans l’appartement de Doug que celui-ci a conservé pour un modeste loyer. Doug se lève et le rejoint dans la cuisine.

Jack :
Salut ! Bien dormi ? Tu as fais bon voyage hier ?

Doug :
Salut, oui aux deux questions que tu viens de me poser. J’espère que tu m’as excusé auprès de Dawson de ne pas être venu ; ces fichues archives à classer au poste, c’était l’horreur !

Jack :
Ouais, t’inquiète, il a compris. Alors, officier Witter vous ne me montrez pas à quel point vous êtes heureux de me voir ?

Doug :
Règle n°1 : Servir son prochain donc montrer à son compagnon qu’on tient à lui. Je tiens à la faire respecter.
Doug s’approche. (Fondu)

SCENE 14

Dawson rend visite à sa mère, Shelley est restée à l’hôtel. Gail est dans la cuisine, elle se fait un café.

Gail :
Dawson ! Tu rentres tôt dis moi.
Shelley n’est pas avec toi ?

Dawson :
Non, elle dort encore. On se verra au Rialto ce soir.

Gail :
Tu n’as pas l’air bien, il y a un problème avec Shelley ?

Dawson :
Non, aucun ; je viens de passer un cap important dans ma vie et avec la femme que j’aime.

Gail :
Je te connais assez pour savoir qu’il y a autre chose qui te tracasse.

Dawson :
Joey savait.

Gail :
Joey savait quoi ?

Dawson :
Elle savait pour son père, elle savait qu’il avait replongé dans le trafic de drogues juste après sa sortie de prison et… ben…elle ne m’a rien dit, elle m’a laissé croire pendant tout ce temps que j’étais le responsable de l’arrestation de son père.

Gail :
Attends chéri, Joey a certainement ses raisons, je crois que tu devrais écouter ce qu’elle a à te dire. Elle a sans doute pensé que dans la vie, il y a certaines choses qu’il est préférable d’ignorer car ensuite on regrette d’avoir vu, d’avoir su. La pression du mariage n’est certainement pas retombée alors il me semble raisonnable de ne pas cesser tout dialogue hâtivement. Je sais que tu restes le héros tranquille, celui qui intervient au bon moment. Ne gâche pas votre amitié et tes noces pour une histoire d'il y a au moins…

Dawson :
7 ans, je sais.

Le silence fait place.

Dawson :
Où est Lily ?

Gail :
Elle est dans le jardin.
Dawson s’approche de sa mère et l’embrasse avant de sortir.

SCENE 15

Dawson est avec sa sœur, il prend son portable et compose un numéro.

Joey :
Allo ?

Dawson :
Joey, c’est Dawson, on peut se voir ce soir ?

Joey :
Oui, je voulais te dire pour tout à l’heure…

Dawson :
J’aimerais justement qu’on en parle ce soir, on se retrouve au Rialto pour la séance de 21h30, Shelley nous rejoindra.

Joey :
Je viens à 21h, on aura le temps de discuter.

Dawson :
Oui, merci.

Joey :
A tout à l’heure.


SCENE 16

Le soir, Mme Ryan se rend au restaurant à l’heure convenue. Elle aperçoit Richard.

Mme Ryan :
Bonsoir

Richard :
Bonsoir (il se lève), je vous en prie asseyez-vous

Mme Ryan :
Merci, cette table est très belle, n’est-ce pas ?

Richard :
Elle est à l’image de mon invitée de ce soir.

Mme Ryan rougit.

Richard :
Vous habitez Capeside depuis longtemps ?

Mme Ryan :
A vrai dire, depuis toujours ; je suis parti 2 ans à New York mais je suis revenu m’installer au-dessus du vidéo club, ça fait un peu d’animation, on voit les jeunes. Et vous, que faîtes vous à Capeside ?

Richard :
En fait, je suis ici depuis 3 semaines, j’exerce le métier de pompier.

Mme Ryan :
C’est tout à votre honneur. Et je suppose que c’est la raison pour laquelle vous étiez au mariage, pour retirer les installations.

Richard :
Exactement, et vous, pour quelle raison étiez-vous là-bas, sans indiscrétion?

Mme Ryan :
J’étais invitée par le marié.

Richard :
Rien d’étonnant à cela, une femme comme vous, on ne peut que souhaiter l’avoir à ses côtés.

Mme Ryan :
Vous êtes gentil mais…

Richard :
Je ne vous connais pas, il est certain mais je ne demande que ça.

Il tend son verre.

Richard :
A notre rencontre.


SCENE 17


Joey marche. Elle arrive devant le cinéma. Dawson est déjà là, sur un banc.

Joey :
Bonsoir

Dawson :
Bonsoir

Joey :
On marche cinq minutes ?

Dawson se lève. Ils partent.

Joey :
Ecoute Dawson, je suis vraiment désolée de ne pas t’en avoir parlé avant. Notre séparation durant toutes les vacances d’été, je l’ai recherchée et je me suis fais du mal mais surtout je t’ai fais du mal, j’en suis pleinement consciente. Après les vacances, tu as voulu suivre un autre chemin, tu as souhaité faire de nouvelles expériences pour t’aider à « grandir » (tu te souviens de Eve ?) et après je me suis rapproché de Pacey, tu connais la suite, et j’ai mis cette histoire de côté.

Dawson :
Pourquoi le dire maintenant alors ?

Joey :
Tu te rappelles, mon père arrêté la semaine suivant le mariage auquel on avait participé en tant que traiteur et serveurs ; et hier ton mariage c’était le moment, c’était un moyen en tout cas de t’en faire part.

Dawson :
Tout à l’heure je me suis emporté, mais je comprends ce qui t’a poussé à agir de cette façon ; tu attendais le retour de ton père depuis longtemps et moi j’ai appuyé les fautes de ton père alors que tu souhaitais les oublier. On était dans un contexte particulier.

Ils échangent un regard comme s’ils se disaient : « on efface tout ».

Joey :
Merci Dawson.

Dawson :
On y va, Shelley va nous attendre.

Dawson et Joey font quelques pas et retournent au Rialto et au coin de la rue, ils distinguent Mme Ryan.

Dawson :
Ce ne serait pas Mme Ryan ?

Joey :
Tu as raison, elle a d’ailleurs l’air d’être en charmante compagnie.

Dawson :
La curiosité est un vilain défaut Mlle Potter, on ne vous l’a jamais dit ?

Joey :
Ah, Ah… au lieu de dire des bêtises, avance !


SCENE 18

Mme Ryan :
Ecoutez, il se fait tard, je vais rentrer.

Richard :
Attendez, nous avons passé une excellente soirée, ce serait dommage de ne pas la prolonger en faisant une petite ballade, vous ne pensez pas ?

Mme Ryan :
J’avoue que le temps s’y prête mais je vais tout de même rentrer chez moi.

Richard :
Laissez-moi vous raccompagner alors, ce n’est pas raisonnable de faire le chemin toute seule.

Mme Ryan :
Ce qui n’est pas raisonnable, c’est d’insister !

Richard :
Bien, alors…

Il s’approche et l’embrasse. Surprise et confuse, Mme Ryan le gifle puis se presse à partir.

Richard :
Attendez ! Vous avez perdu…


SCENE 19


Mme Ryan rentre chez elle. Jack l’attend devant son appartement.

Jack :
Bonsoir, j’allais m’en aller.

Mme Ryan :
Tu n’es pas avec Doug ?

Jack :
Oh, il est fatigué, il a passé du temps dans le train après ses trois nuits de garde et il n’a pas résisté longtemps à la fatigue. Et vous, vous sortiez ce soir ?

Mme Ryan :
C’est exact, avec un homme que j’ai rencontré ce matin.

Jack :
Hen, hen, et alors ?

Mme Ryan :
Voyons Jack, je suis de plus de vingt ans son aîné !

Jack :
Et alors, je suis bien en couple avec un homme, l’amour repousse toutes les barrières, c’est vous qui me l’avez dit, c’est ce qu’on ne comprend pas ou qui nous est étranger qui nous effraie ; et vous savez que « L’amour est le plus dur de tous les bois, il met du temps à s ‘embraser mais après… »

Mme Ryan :
Assez Jack, ça n’a rien à voir.
Tu entres si tu veux…

Jack :
Non, passez une bonne nuit, nous nous verrons demain.


SCENE 20

Le matin, chez Mme Ryan. On sonne en bas de chez elle.

Mme Ryan :
Oui ?

Richard :
Liz, c’est moi Richard, je ne vous ai pas réveillée j’espère ?

Mme Ryan :
Qu’y-a-t-il ?

Richard :
Hier, vous êtes parti précipitamment et vous avez perdu une photo, elle vient de votre sac et je tenais à vous la remettre.

Mme Ryan :
Je vous ouvre, c’est au premier.

Il arrive et lui tend la photo ; Mme Ryan semble émue.

Richard :
Vous allez bien ?

Mme Ryan :
C’est à dire qu’il s’agit de ma petite fille, Jenifer, elle nous a quittés il y a 6 mois et je tiens beaucoup à cette photo.

Richard :
Je suis désolé, je ne voulais pas vous rendre triste.

Mme Ryan :
Au contraire, merci, c’est une délicate attention dont vous avez fait preuve à mon égard ; voulez-vous entrez un instant ?

Richard :
Non, je ne vais pas rester, peut-être nous reverrons nous prochainement, qui sais ?

Il part. Mme Ryan ferme la porte et regarde une nouvelle fois la photo de Jen.


SCENE 21

Shelley prépare le café. Dawson arrive en peignoir.
(Ils ont dormi dans la chambre de Dawson)

Shelley :
Bien dormi ?

Il arrive derrière elle et la prend dans ses bras

Dawson :
Très bien, peut-être trop bien tu as vu l’heure ; mais vu le déroulement de cette nuit, c’est normal non ?

Il sourit et elle aussi.

Shelley :
Tu étais tellement mignon en train de dormir que je n’ai pas voulu te réveiller.

Dawson :
C’est très gentil à vous Mme Leery…

On sonne à la maison Leery.

Dawson :
Ne bouge pas, je vais voir ; ma mère a sûrement oublié ses clefs.

Homme :
Nous sommes bien chez Dawson Leery ?

Dawson :
Oui, c’est lui-même, que puis-je pour vous ?

Femme :
Il me semble que notre charmante fille est la femme que vous venez de prendre pour épouse alors.

Dawson, étonné, se retourne ; Shelley est dans son dos, elle lui sourit.


(Troisième partie)

SCENE 22

A Capeside, dans le Bed & Breakfast des Potter, Joey est dans la cuisine, son portable sonne, elle le cherche puis décroche.

Joey :
Allo ?

Professeur Hetson :
Joey, c’est Hetson, je suis désolé de vous déranger quoique vous ne devez pas faire grand chose dans cette bourgade de Carfide !

Joey :
Capeside, M.Hetson

Professeur Hetson :
Oui, très bien…

Joey :
Vous savez, je n’ai pas encore fini les deux chapitres dont vous vouliez être le premier à en faire la critique.

Hetson :
Ce n’est pas pour ça que je vous appelle, il s’agit de Harley.

Joey : inquiète
Il y a un problème ?

Hetson :
C’est-à-dire qu’elle a été mise en garde à vue

Joey :
Attendez…en garde à vue !

Hetson :
Oui, vous avez besoin que je vous le répète encore une fois ?

Joey :
Ce n‘est pas la peine. J’en ai aussi fait l’expérience de la garde à vue si vous voulez tout savoir, à la suite d’une soirée quand j’étais au lycée.

Hetson :
C’était sûrement une pure méprise, Joey Potter une délinquante, le monde s’arrêterait de tourner !

Joey :
Je vous rappelle que de toute façon c’est de votre fille dont il est question. Laissez-la vous expliquez et…

Hetson :
C’est tout ce que vous trouvez à dire ! On l’a retrouvée avec de l’ecstasy sur elle et ce n’est rien ! Nous ne sommes plus dans le cadre de l’impétuosité de la jeunesse Mlle Potter.

Joey :
Je peux faire quelque chose…

Hetson :
Venez !

Joey :
Maintenant ? ? ?

Hetson :
Non, dans 5 ans !

Joey :
Eh, attendez, je ne vous ai rien demandé moi ; alors si vous n’êtes pas capable de tenir un discours avec une teinte de sympathie à mon égard, ce n’est pas la peine de m’appeler

Hetson :
Euh.. (et timidement, lui dit) désolé…, venez au moins pour Harley

Joey : elle réfléchit
C’est d’accord pour Harley, je serais là bas dans trois heures.

Hetson :
C’est d’accord.

Joey :
A tout à l’heure.

Hetson :
Joey…

Joey :
Quoi ?

Hetson :
Merci

Ils raccrochent.


SCENE 23

Les parents de Shelley, Craig et Michelle, sont dans le séjour. Dawson et Shelley sont dans la cuisine.

Dawson : l’air embarrassé
Je pensais que tes parents ne devaient venir nous rendre visite que dans six ou sept jours.

Shelley :
Oui, mais hier soir, ils ont téléphoné, leur emploi du temps leur permettait de venir plus tôt que prévu, j’ai pensé bien faire et je n’ai pas pris le temps de t’en parler.

Dawson :
Ce n’est pas grave, depuis le temps que je souhaitais les rencontrer, en plus de ça ils ont l’air cools et plutôt gentils.

Shelley : elle encadre le visage de Dawson et en l’embrassant lui murmure
Je t’adore

Ils retournent s’asseoir.

Craig :
Alors Dawson, vous êtes un grand réalisateur d’après Shelley

Dawson :
A dire vrai, je suis réalisateur de téléfilms essentiellement ; ce mois-ci, un des téléfilms sur lequel j’ai travaillé pendant plus de 8 mois vient d’être élu meilleur téléfilm dramatique de l’année par le magazine « Fire TV » ; c’est d’ailleurs grâce à eux que l’ont s’est rencontrés et par la suite qu’on a pu travailler en collaboration sur un de mes téléfilms.

Craig :
C’est ce qu’elle nous avait dit ; la passion du cinéma ça rapproche apparemment ; mais comment votre passion pour le septième art a-t-elle commencée ; vous avez pris des cours avec M.Gold ?

Dawson :
Vous connaissez M.Gold !

Michelle :
On ne connaît pas énormément de gens ici, à Capeside, mais c’est un ami de mon oncle qui était son professeur à la fac de San Francisco

Dawson :
C’est incroyable à quel point le monde est petit.

Le téléphone sonne

Dawson :
Excusez-moi.
Oui ?

Mme Ryan :
C’est Mme Ryan à l’appareil, je ne te dérange pas j’espère.

Dawson :
Je suis avec mes beaux-parents qui viennent juste d’arriver de Seattle.

Mme Ryan :
Ah, très bien ; je voulais savoir si toi, et tes invités, vous aimeriez vous joindre à moi pour la loterie organisée ce soir pour la retraite de l’officier Gaby. Jack et Doug seront présents à cette soirée.

Dawson :
C’est une très bonne idée, je pense qu’ils ne refuseront pas l’occasion de vous rencontrer et de passer une agréable soirée.

Mme Ryan :
Bien, je vous dis à ce soir au Midnight Club.

Dawson :
Merci, à ce soir.

Shelley :
Qu’est-ce que tu…

Dawson :
Je vous emmène à une soirée loterie pour fêter le départ en retraite d’un officier de police ; ça vous tente M.et Mme Mc Beth ?

Craig :
Je ne vois rien qui puisse nous empêcher d’y aller ; cela nous permettra de découvrir de nouvelles têtes, n’est-ce pas chérie ?

Michelle :
Tout à fait !


SCENE 24

Pacey arrive chez Bessie.

Joey :
Te voilà, est-ce que tu pourrais m’emmener à la gare Pacey ?

Pacey :
Maintenant ? !

Joey :
Oui, je t’expliquerai en route (elle le tire par la manche)

Pacey :
Ok

Bessie :
Qui parle de voyage ici ?

Il n’y a plus personne.

Fondu enchaîné

A la gare

Pacey :
Bon, ben bonne route alors, reviens vite !

Joey :
Je fais au plus vite

Elle l’embrasse.

Joey :
Merci Pacey

Il sourit et la regarde partir.


SCENE 25

Pacey dans les rues de Capeside, il s’arrête devant une bijouterie, regarde la devanture puis pousse la porte du magasin.

SCENE 26

Joey arrive devant le commissariat d’un quartier de Boston que lui avait indiqué Hetson, il l’attend devant la porte puis ils entrent tous les deux.
A l’intérieur du bâtiment, Joey aperçoit Harley et s’avance près d’elle.

Harley :
Joey, qu’est-ce que tu fais là ?

Joey :
Sympa l’accueil, je suis là parce que ton père s’inquiète une nouvelle fois pour toi. Qu’est-ce qui t’a pris ? Je pensais pas que tu serais aller jusqu’à consommer de la drogue !

Harley :
Je n’ai pas besoin de tes sermons, j’en ai assez qui viennent de mon père pour devoir me farcir les tiens alors si t’es venu pour ça tu vois que c’était vraiment pas la peine !

Joey :
Ecoute. On sait parfaitement toutes les deux que tu regrettes cette situation alors évite d’en rajouter ; la scène de la petite fille à son papa qui se montre en rebelle, tu me l’a déjà jouée.

Harley :
Relax, on vient de payer ma caution, j’te dis de rester cool, t’es pas ma mère

Joey :
Et j’en suis bien contente figure toi parce que les pestes dans ton genre, y’en a plein les rues alors tu vois ; voilà ce que je vais faire : j’ai fait l’erreur monumentale de laisser mon petit ami pour venir t’aider et tenter de comprendre ce qu’il t’était arrivé. Je ne suis ni ta mère, encore moins ton psychothérapeute donc si tu préfère camper sur tes positions, je crois que je n’ai plus rien à faire ici. Salut.

Joey part.

Hetson :
Joey ! Attendez, vous n’avez pas le droit de nous laisser !


SCENE 27

Le soir, au Midnight Club, Mme Ryan fait un signe de la main pour signaler à Dawson où elle se trouve.

Mme Ryan :
Venez vous asseoir ici.

Dawson, Shelley et la belle-famille arrivent. Jack et Doug sont déjà là.

Dawson :
Je vous présente Craig et Michelle, les parents de Shelley.
Voici Mme Ryan, Jack et Doug des amis de longue date.

Craig & Michelle :
Enchantés.

Jack :
Vous avez acheté des billets pour la loterie ?

Doug :
D’après ce que je vois, ça a déjà commencé. Regardez Mme Ryan, ce n’est pas votre numéro qui est inscrit sur le panneau ?

Elle regarde son billet.

Mme Ryan :
C’est juste Doug

Jack :
Allez-y

Mme Ryan :
Oui, j’y vais.

Mme Ryan se lève et rejoint la personne qui lui remettra le lot.

Richard :
Bravo au n°436, vous avez gagné un magnifique week-end dans le Connecticut.

Mme Ryan :
Richard…

Richard :
Toutes mes félicitations.

Mme Ryan :
Je vais finir par croire que vous me suivez.

Elle retourne à sa table.

Dawson :
Vous ne connaîtriez pas cet homme ?

Mme Ryan :
Oui…oui..

Dawson :
Invitez le à nous rejoindre après la remise des lots.

Mme Ryan :
Non, il est occupé je crois.


SCENE 28

Joey rentre à Capeside. Dans leur chambre du B&B de sa sœur, Pacey l’attend. Joey pousse la porte et trouve une pièce sublime ; le charme « rustre » d’un Pacey amoureux est bien à l’origine d’un romantisme sans limite : bougies, roses,…tout y est !

Joey :
Pacey, qu’est-ce que…

Pacey :
Viens.

Il lui tend la main.

Joey :
Je ne me doutais pas que je t’avais manqué à ce point…

Pacey :
Tu m’as vraiment manqué durant ces dernières heures mais ce n’est pas seulement pour ça.
Assieds-toi.

Joey s’exécute et le regarde d’un air interrogatif.

Pacey :
Ecoute-moi bien. Depuis le jour où on s’est embrassés pour la première fois, je n’ai cessé de penser à toi ; tu as toujours eu une place dans mon cœur et elle grandit de jour en jour. Grâce à toi, j’ai découvert des choses sur moi-même que je ne soupçonnais pas, des émotions nouvelles. Sur le « True Love », on a vécu des vacances extraordinaires et ces trois mois resteront gravés en moi. Nous sommes ensemble aujourd’hui et les mêmes sentiments m’habitent, les mêmes qu’il y a 7 ans lorsque nous étions sur le bateau. Tu m’avais demandé pourquoi je lui avais donné le nom de « True Love », je t’avais répondu que ça représentait l’idée que je pensais inaccessible de l’amour véritable, un amour honnête, pur alors voilà pourquoi je suis là ce soir, Joey je t’aime.

Il lui tend un bracelet en or.
Elle lit l’inscription gravée à l’intérieur du bijou.

Joey :
« True Love : I find it »

Ils s’embrassent.


(Quatrième partie)


SCENE 29

Enchaînement de plans.

Harley écrit une lettre d’excuses à Joey.
Dawson et Shelley regardent un album photo de Dawson.
Jack rejoint Doug dans le lit.
Mme Ryan et Richard se promènent main dans la main.

Pacey et Joey sont toujours en train de s’embrasser.

Joey :
Je t’aime.




FIN DE L’EPISODE




Chacha.


Une fiction bien présentée et agréable à lire, ainsi que des intrigues interessantes, comme celle avec Mme Ryan ou encore la garde à vue de Harley, bien trouvée (elle correspond beaucoup à ce personnage qui est une adolescente.). Merci d'avoir répondu à mon mail concernant les fictions, cela m'a beaucoup aidé.
Meg@n
Ecrit par Meg@n 
Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play