VOTE | 149 fans |

#619 : Docteur Drew et Mister Love

Titre en VO : "Lovelines" - Titre en VF : "Docteur Drew et Mister Love"
¤ USA : diffusé le 16/04/03 - France : diffusé le 11/10/03
¤ Scénario : Jason Palmer - Réalisation : Joshua Jackson


L’humour sera au rendez-vous dans cet épisode, en effet, Le Dr Drew et Adam Carolla : animateurs de la célèbre émission Loveline seront de passage à Boston et ils chambouleront quelque peu le quotidien de nos héros.
Tout d’abord, Joey et Eddie devront faire face à des problèmes d’ordre sexuel dans leur relation…
Davis, lui, expérimentera la jalousie auprès de Jack…
Puis, Jen va rompre avec CJ et ce dernier cherchera à en connaître les raisons grâce à Loveline…
Enfin, Audrey, de retour à Boston, devra faire face à son attirance grandissante pour le Dr Drew…

Plus de détails



L’épisode commence par Joey dans sa chambre avec Eddie. Elle essaye d’étudier pendant qu’Eddie l’embrasse dans le cou. Mais Joey le repousse en lui disant qu’elle doit étudier et Eddie lui rétorque que depuis son retour, ils n’ont pas fait l’amour.

C’est à ce moment qu’ils sont interrompus par Audrey, de retour à Boston. Cette dernière commence alors à leur parler des passagers qu’ils y avaient dans l’avion et en particulier du Dr Drew. Eddie lui demande qui c’est et Joey lui répond que le Dr Drew et Adam Corolla animent une émission de radio :Loveline et ils donnent des conseils d’ordre sexuel. Puis, Joey leur annonce qu’ils seront à Boston demain et qu’ils feront une émission au centre avec Jen.

Le lendemain, au centre, Jen a l’air stressée par l’émission de ce soir quand CJ la rejoint. Il essaye alors de la détendre en lui massant les épaules et il lui propose de se faire un truc en amoureux après l’émission. Mais Jen refuse en lui disant qu’elle doit aider Grams, CJ lui propose donc son aide néanmoins Jen ne l’accepte pas et elle rompt avec lui.

Pendant ce temps, dans sa chambre, Joey se prépare à aller en cours quand Eddie lui reparle de leur conversation de la veille, du fait qu’elle le rejette. Joey lui déclare alors qu’elle ne veut pas en parler et Eddie l’interroge sur le fait qu’elle ne veut jamais discuter de sexe et Joey finit par lui avouer que ce sujet la rend mal à l’aise. A ce moment, ils sont interrompus par Audrey qui vient juste de se réveiller et Joey s’en va. Après son départ, Audrey déclare à Eddie que s’il brise à nouveau le cœur de Joey, elle le tuera.

Quant à David et Jack, ils vendent des billets pour l’émission de ce soir et un type :Fred drague David en lui demandant s’il pourra s’asseoir à côté de lui. David lui dit alors qu’il n’a qu’à demander à son petit ami : Jack et après une brève conversation avec ce dernier, Fred s’en va.

Un peu plus tard, sur le plateau, Jen a l’air débordée quand David la rejoint, il la rassure un peu et il part. Après son départ, CJ arrive et essaye de lui reparler de ce qui s’est passé tout à l’heure mais Jen l’envoie balader. Puis, elle croise Audrey qui cherche le Dr Drew et à ce moment, Adam Corolla les rejoint et Jen les laisse seuls.

Adam Corolla croyait qu’elle parlait de lui mais Audrey le détrompe bien vite et Adam lui avoue alors que le Dr Drew est vieux, qu’il pourrait être son grand-père, qu’il est ennuyeux et Adam ajoute qu’il sait tout ça car il partage sa chambre. Audrey lui demande alors s’il l’a déjà vu nu.

Pendant ce temps, Jack est assis dans le public et personne n’est assis à côté de lui jusqu’à ce que Fred arrive et prend le siège qui était normalement réservé à David.

De leur côté, Eddie et Joey sont également dans le public, ils parlent de confiance et Joey finit par avouer à Eddie qu’il est doué dans un certain domaine… Après, elle essaye de changer de sujet de conversation mais Eddie l’en empêche en lui disant qu’ils doivent parler de leurs problèmes.

De l’autre côté du public, Jack et Fred ont l’air de bien s’amuser quand Davis les rejoint et il a l’air très jaloux. David est furieux car Jack ne lui a pas gardé une place et Jack semble visiblement mal à l’aise, Fred, comprenant la situation, décide de partir.

Sur le plateau, Jen annonce l’arrivée du Dr Drew et d’Adam Corolla et elle demande aux gens de leur poser des questions. Il y a alors un silence qu’Audrey se dépêche de rompre mais CJ voulant lui aussi poser une question, le Dr Drew le choisit. CJ leur parle alors de sa petite amie qui a rompu avec lui sans explications. Mais, Jen l’interrompt en lui disant que d’autres personnes veulent poser leurs questions et Adam la taquine alors gentiment.

Pendant ce temps, Eddie essaye toujours de parler de leur situation à Joey mais Joey lui dit de se taire, ce qui a l’air d’énerver Eddie. Adam les voit alors se disputer et il les interrompt en leur disant de poser leur question. Joey et Eddie lui répondent alors qu’ils n’ont pas de problèmes mais le Dr Drew et Adam ne veulent pas en rester là. Face à leur insistance, Eddie finit par leur avouer que Joey ne veut pas parler de sexe mais bien que cette dernière nie, Adam les invite sur le plateau.

Quelques secondes plus tard, Jen installe des micros à Eddie et Joey qui a l’air furieuse. Le Dr Drew leur demande alors de parler de leur histoire et Eddie commence à lui expliquer en mentionnant le fait que Joey soit émotionnellement instable et cette dernière lui rétorque que c’est lui qui est parti sans laisser d’adresse. Une joute verbale s’engage alors entre eux où Eddie lui affirme qu’il est revenu mais Joey lui répond qu’elle a perdu sa dignité en le cherchant et en remerciement, il est parti une seconde fois.

A ce moment, Adam les interrompt en leur disant que c’est normal que Joey n’est plus confiance en lui, vu qu’il l’a quittée deux fois. Puis, le Dr Drew leur parle du sentiment d’abandon qu’elle a du ressentir et il lui demande si son père ne l’a pas abandonnée. Joey le remercie alors et elle s’apprête à partir quand le Dr Drew lui dit qu’elle ne doit pas avoir honte de ses problèmes et qu’elle peut appeler Jen au centre. Finalement, Jen lui dit qu’elle peut compter sur elle et à ce moment, quelqu’un d’autre pose une question.

C’est David qui explique au Dr Drew qu’il a trouvé son petit ami en train de flirter avec un autre type devant ses yeux, Jack nie mais Adam l’interrompt. Le Dr Drew lui dit alors que Jack essayait juste de lui passer un message. Mais à ce moment, Jen intervient et elle explique à David que jack voulait juste être gentil et qu’ils devraient se pardonner, oublier. Adam la remet alors à sa place en lui reparlant de l’histoire avec CJ et Jen demande alors si d’autres personnes ont des questions.

Audrey lève donc la main, elle commence à se décrire puis, elle explique au Dr Drew ce qu’elle a vécu ces dernières semaines : l’alcool, les gens qu’elle a blessé, l’aide qu’elle a reçu de ses amis et finalement, elle propose au Dr Drew de venir jouer avec elle au docteur dans sa chambre.

Jen l’interrompt alors et CJ demande au Dr Drew et Adam de revenir à son problème : le fait que sa petite amie l’ait quitté sans explications. Et Jen, sous la pression du Dr Drew, est obligée de résoudre le problème de CJ. Elle lui répond alors que sa petite amie devait être un peu confuse ou elle avait des problèmes et elle ne veut peut-être pas d’un petit ami en ce moment. Le Dr Drew et Adam se mêlent alors de leur conversation et Jen finit par leur avouer qu’elle aime CJ. Le Dr Drew lui demande donc pourquoi elle a rompu avec lui et Jen élude la question en leur disant que c’est au tour de Joey maintenant.

Mais à ce moment, tout le monde se mêle de la conversation : Joey, Eddie, CJ, Audrey, Adam et Jen les interrompt en leur disant que s’ils ont un problème, ils n’ont qu’à appeler le centre et elle s’en va en donnant son micro à Audrey.

Retour sur le plateau, Audrey a pris la place de Jen et elle mène les débats, des gens posent leurs questions au Dr Drew et Adam qui leur donnent des conseils. Après plusieurs questions, Audrey annonce la fin de l’émission et Adam vient la voir pour la taquiner un moment.

Un peu plus tard, dans les coulisses, Eddie et Joey attendent Audrey pour la ramener et Eddie dit à Joey qu’ils n’ont pas encore résolu leur problème quand Adam les rejoint. Ce dernier leur raconte pendant un moment sa jeunesse. Puis, Joey finit par avouer à Eddie qu’elle n’a plus confiance en lui et elle ajoute que depuis qu’il est revenu, elle vit un rêve mais elle sait comme tout le monde que chaque rêve à une fin. Eddie lui déclare alors qu’il est désolé, qu’il l’aime plus que tout au monde et ils s’embrassent. Et finalement, Joey lui dit qu’il est l’heure de rentrer car ils doivent avoir des choses à rattraper.

A la sortie de l’émission, David et Jack s’apprêtent à partir mais Davis a l’air bouleversé. Jack le taquine un peu sur le fait qu’il va aller dans un bar pour flirter. David le prend mal et il lui dit qu’il doit être fou et qu’il ne doit pas s’attendre à des excuses. Jack lui répond alors qu’il parlait juste avec un type, rien de plus mais David ne le croit pas et il lui propose de réfléchir sur leur relation car c’est soit des excuses, soit la rupture, c’est à lui de décider.

Pendant ce temps, CJ est sur le point de partir quand Jen le retient en lui annonçant qu’elle a besoin d’aide. Elle et CJ imitent alors une conversation téléphonique que Jen passerait au centre. Elle lui avoue qu’elle a des problèmes et CJ lui déclare qu’elle n’a pas assez confiance n lui pour lui confier. Jen lui avoue donc qu’elle a fait une erreur et elle finit par lui confier que sa grand-mère est malade, à cet instant, CJ la prend dans ses bras.

Quant à Audrey, elle cherche le Dr Drew dans les coulisses quand elle aperçoit Adam. Ce dernier lui dit qu’il est parti à l’aéroport et Audrey s’en va chercher Eddie et Joey pour qu’ils la ramènent. A ce moment, elle rencontre le Dr Drew, elle lui parle un peu de sa vie et du fait qu’elle le trouve sexy. Et l’épisode se termine par Audrey, plaisantant avec Le Dr Drew.


Résumé écrit par Annabelle. Grand merci.

Chambre de Joey et Audrey

Joey est en train d'étudier sur son lit alors qu'Eddie est couché à côté d'elle et lui fait des bisous dans le cou.

Eddie : Joey.
Joey en plein dans ses cours : Je travaille.

Il essaye de lui faire un bisou sur la bouche mais elle se repousse légérement pour voir ce qu'elle écrit.

Eddie : Joey.
Joey : Je travaille encore.
Eddie : Mais pourquoi tu veux rien faire avec moi ?
Joey : Comment ça rien faire, explique toi ?
Eddie : C'est vrai, depuis mon retour, rien du tout. C'est à nouveau l'abstinence, problème d'hygiène, quelque chose que tu ne veux pas que je vois ?

C'est à ce moment que la porte s'ouvre sur Audrey qui entre avec ses valises toute sourire.

Joey se levant : Audrey !
Audrey : Salut ma puce !
Joey la prenant dans ses bras : Oh, quelle surprise !

Eddie est toujours dans le lit de Joey et les regarde un peu vexé par l'attitude de Joey.

Audrey s'adressant à Eddie : Oh, t'as laissé tomber les études, quelle tristesse, la mort d'un vieux rêve. (S'adressant à Joey) Devine qui était dans l'avion avec moi.
Joey : Audrey, c'est demain que tu devais rentrer ?
Audrey : Exact. J'ai été libérée pour bonne conduite. Bon, en réalité, il paraît que c'est parce qu'ils avaient besoin d'une chambre pour Courtney Love (Joey la regarde souriante et lui touche les cheveux) Devine qui était dans mon avion.
Eddie : Oh, le pilote, les hôtesses et toutes sortes de passagers.
Audrey : Très drôle mais non. Je parle d'un canon, du plus sexy des hommes vivants sur le sol américain.
Joey : Audrey, tu veux pas t'asseoir, te détendre ?
Audrey : Je reste debout pour jouer à devine qui était dans l'avion. Crois-moi, ça vaut vraiment le coup.
Joey : Bon, d'accord, alors euh...Brad Pitt ?
Audrey : Tu te concentres un peu Potter. T'aurais déjà dû trouver. C'est quelqu'un de 100 fois plus sexy. Là, je te parle du rêve de toutes filles intelligentes.
Eddie : Stalone ?

Audrey et Joey rigolent.

Audrey regardant de nouveau Joey : Le Dr Drew, Joey.
Joey : Tu m'étonnes là, j'avais pensé qu'il était...comment dire...trop clinique à ton goût.
Audrey : Oh, ça c'est un truc qu'on attrape en cure. Tu vois, on repère celui qui est le plus craquant en blouse blanche.
Eddie : C'est qui ce Dr Drew ?
Audrey : T'es sérieux ?
Joey : Tu sais, le Dr Drew et Adam Carolla, les animateurs de Loveline ?
Audrey : Oui, l'émission de radio où ils tentent de répondre à des loosers pathétiques atteints de dysfonctionnement sexuel majeur.
Joey : Ils ont commencé à la télé.

Eddie les regarde mais rien de plus.

Audrey : Oh, dis donc Joey, on dirait que ce brave garçon était tellement occupé à vivre sa vie qu'il a allégrement ignorer la culture populaire.
Eddie sérieux : C'est quoi la culture ? (Joey se retourne horrifiée) Je rigolais.
Audrey : Bon sang, à ton avis, quelles sont mes chances ?
Joey : Bah euh, je dirais qu'elles sont certaines vu qu'ils débarquent à Boston Bay demain.
Audrey : Quoi, quoi, quoi ??? Qu'est-ce que tu dis ? Oh, où est-ce que j'étais passée. Oh, c'est vrai, je faisais une cure.
Joey : Oui, ils veulent lancer une espèce de collecte de fonds pour leur centre d'écoute et Jen animera la soirée.
Audrey : Oh, génial, c'est parfait ça, elle se chargera de faire les présentations. Je le sentais, c'est mon destin. Je vais au petit coin.

Elle s'en va et Joey sourit. Elle rejoint Eddie et reprend ses cours.

Joey : Elle est revenue...

Ils rigolent tous les deux.

Générique

Association

Jen est assise au bureau et essaye de démêler le cordon du téléphone. Elle se lève alors d'un coup et s'adresse à l'ensemble des personnes présentes dans la salle.

Jen : C'est trop demandé, je suppose d'investir dans des téléphones sans fil ?
CJ arrive en souriant : C'est l'idée d'animer la soirée qui te rend nerveuse ?

Il s'asseye sur le bureau. Jen fait oui de la tête et sourit un petit peu.

CJ : Oui. Qui c'est, tu vas peut-être devenir une star de la radio ou de la télé après ça, ça peut être bien pour toi. (Jen regarde fixement le fil du téléphone qu'elle essaye toujours de démêler) J'ai l'impression que ça va pas. T'es tendue ?
Jen : Non, ça va. Tout va bien.
CJ souriant : Oh. Viens-là, asseye toi. (il tire une chaise)
Jen : Non, ça va.
CJ : Si, si, si, si. Viens ici, assied-toi. (il la tire par le bras et l'asseye sur la chaise pour commencer à lui masser la nuque) Alors, ça te fait du bien ? Je me disais, qu'après cette soirée, on pourrait aller chez moi, boire quelque chose. Du faux champagne et en fond sonore, un peu de Fleetwood Mac.
Jen : Je regrette.
CJ : D'accord, oublions Fleetwood Mac.
Jen se relevant pour lui faire face : Non, euh...Non, je veux dire, je peux pas. C'est pas une question de fonds sonores.
CJ : C'est quoi alors ?
Jen : Il faut que j'aide ma grand-mère.
CJ : Je l'aiderais avec toi, pas de problème.
Jen : Je crois pas que ce soit une bonne idée.
CJ : Pourquoi ?
Jen : Parce que toi et moi c'est terminé. A ce soir.

Elle s'en va laissant CJ perplexe.

Chambre de Joey et Audrey

Joey est en train de ranger ses affaires.

Eddie : Joey ? (il est assis sur le lit de Joey en train de manger quelque chose)
Joey : Oui Eddie ?
Eddie : On a pas eu le temps d'aller au bout de notre conversation.
Joey : Rappelle moi de quoi il s'agissait ?
Eddie : On parlait de la répulsion que je t'inspire.
Joey : Qui a dit que je te trouvais repoussant ?
Eddie : Dans ce cas, pourquoi tu fais rien avec moi ?
Joey : Mais arrête avec cette expression "ne rien faire avec moi". Ouh, ça m'horripile ce truc.
Eddie : Désolé
Joey : Et euh...Et j'ai aucune envie de parler de ça.
Eddie : Mmh, de quoi ?
Joey : Ne fais pas l'idiot.
Eddie : De quoi, de sexe ? Tu veux pas parler de sexe ?
Joey : Non.
Eddie : Pourquoi ?
Joey : J'en sais rien, c'est...je veux pas, c'est tout.
Eddie : Bon, c'est très clair. Tu as beau le nier, tu me trouves repoussant.
Joey : Non, je ne te trouve pas du tout repoussant.
Eddie : C'est pas grave. Tu serais pas la première que je dégoûte.
Joey attendrie : C'est vrai ?
Eddie : Bien sûr que non.
Joey : Eddie, tu sais quoi ? Ca t'avanceras à rien de parler de sexe. Non parce que ça me met mal à l'aise et j'aime pas.
Eddie : Je vois ça.
Audrey sortant de sous son duvet avec les cheveux en bataille : Oh mais qu'est-ce que vous êtes lourds. Qu'est-ce que vous attendez pour vous taire et pour passer à l'act ?
Joey : Je dois y aller, j'ai un examen.
Eddie : Bon ben très bien. On pourra peut-être relancer le débat à ton retour.
Joey : Avec joie.

Joey s'en va les laissant seul.

Audrey : Ca te tente un petit câlin ?
Eddie : Non.
Audrey : Encore heureux. C'était un test mon pote. Brise lui encore le coeur et crois-moi, là, je te tue, t'as saisi ?
Eddie : Ouais

Il lui balance un peu de nourriture et elle retourne sous son duvet.

Jack et David sont dans un hall en train de contrôler les billets.

Jack à un jeune homme : Voilà.
David à une jeune fille : Bonne soirée.
Jeune homme : Salut
David : Salut.
Jeune homme : Euh, au fait, les sièges sont numérotés ou comment ça marche ?
David lui tendant son billet : Non, on s'assied où on veut, le premier arrivé est le premier servit.
Jeune homme : Ah super, donc si je veux être placé près de quelqu'un en particulier, le mieux c'est de le lui demander ?
David : Euh, oui.
Jeune homme : D'accord. Tu y vas accompagné ?
David surpris : Moi ?
Jeune homme : Oui, y a un problème ?
David : Au fait, aucun. C'est pas gênant dans l'absolu mais...il va falloir que tu vois ça avec mon petit ami, Jack.
Jack se tournant : Tu m'as appelé ?
David : Oui, je voudrais te présenter ce garçon qui a eu l'excellente idée de me draguer. Jack, voici...
Jeune homme lui tendant la main : Fred. Salut. Je savais pas. Désolé.
Jack : Pas de problème. C'est cool. Enfin, je veux dire, non, c'est pas cool évidemment. Même si occasionnellement, j'aime bien l'envoyer faire le trottoire.
Fred rigolant : Je vois.
Jack : Ravi de te connaître Fred.
Fred : Euh, moi aussi Jack.

Il s'en va les laissant travailler.

David acceuillant une autre personne : Salut. (s'adressant à Jack) Il a l'air sympa.
Jack : Ouais.

Salle

Jen un plateau dans les main arrive sur le podium : Oh, mais pourquoi je fais ça ?
David : manger du fromage ?
Jen : Non, ça. J'ai pas...J'ai pas la carrure nécessaire. Suppose que personne me parle ? Mais au bureau, c'est différent, je peux raccrocher s'ils parlent pas. Suppose que personne ne pose de questions ? Qu'est-ce que je fais moi face à eux ?
David : Tu t'enfuis, tu te caches et tu te mets en position foetal en priant pour que personne ne te retrouve.
Jen : Il me faut une bouée.
David : Une bouée ?
Jen : Une bouée de secours. Un type avec des qestions préparées à l'avance. Ce serait la solution pour meubler les silences.
David : Non. Ne me regarde pas. Je souffre d'une terrible glaustrophobie. (Jen le regarde mais ne comprend pas) Je ne parle pas en public. Donc euh...mon rôle ce soir se limitera strictement au contrôle des billets. (il voit CJ qui arrive) D'ailleurs, je dois y aller là. Bonne chance (il la prend dans ses bras et lui fait un bisou)
Jen : Merci

Elle se retourne et voit CJ. Elle est mal à l'aise.

CJ : Salut.
Jen : Salut.
CJ : Alors...
Jen : Oui, alors...Je peux savoir ce que tu fais ici ?
CJ : Je suis censé t'aider normalement.
Jen baissant la tête : Euh, ouais.
CJ : Bon...A propos de ce qui c'est passé tout à l'heure...
Jen : Ca n'est ni l'heure, ni l'endroit de revenir là-dessus. Je suis désolée...je...j'ai un paquet de notes à revoir et...j'ai de la charcuterie et du fromage en coulisse qui risquent de prendre un coup de chaud.

Elle s'en va le laissant seul.

CJ : D'accord. Je vais me préparer alors.

Audrey arrive à ce moment en coulisse vers Jen.

Audrey : Ouh la la, où est-il ?
Jen : Qui ?
Audrey : Qui ? Oh qui ? Jen, Jen ma chérie, ne fais pas l'innocente. Pourquoi te fatiguer, tu ne peux pas nous séparer. C'est notre destin, tu entends, notre destin. Jen, j'étais dans le même avion que lui.
Homme rigolant arrivant derrière elle : Eh, rentrez vos griffes mesdemoiselles. Inutile de vous battre. C'est pas la place qui manque sur le yacht de luxe d'Adam Carrola.
Jen : J'ai bien de ne pas avoir les qualités requises pour être acceptée à bord. Ravie de vous avoir vu.

Elle s'en va les laissant seuls. Audrey se tourne pour lui faire face.

Adam : Eh ben. Bon, et toi, tu aimerais grimper à bord ?
Audrey : Ce n'est pas de vous que je parlais rigolo. Moi, en fait, je cherche le Dr Drew.
Adam : Plinsky ?
Audrey : Oui, oui ! Est-ce que vous savez où il est ?
Adam : Ah, il est sûrement allé s'acheter un cerceuil parce qu'il est vieux. C'est un vieillard. Il pourrait être ton grand-père. Moi, c'est différent. J'ai peut-être l'âge de ton père et encore. En plus de ça, il est barbant et pas plus de mortel, il arrête pas de nous prendre la tête avec ces pneumoragies et ces hépatites G. Crois-moi, je le connais l'oiseau, je partage sa chambre d'hôtel. Ouais, le petit budget.
Audrey : Oh mon dieu. C'est vrai, vous avez la même chambre ? Dites-moi tout. Est-ce que vous l'avez vu tout nu ?
Adam : Ouais...ouais des dizaines de fois.

La salle commence à se remplir et chacun prend place. Jack est assis et attend quelqu'un alors qu'il se fait accoster par Fred.

Fred : Je ne voudrais pas te faire peur mais ça va bientôt être l'émeute pour avoir ce siège.
Jack : Ah salut.
Fred : Salut. Jack, c'est ça ?
Jack : Ouais.
Fred : Fred. Et où est ton petit ami ?
Jack : Euh, c'est drôle, je me posais la même question. En tout cas, c'est sûr qu'il n'est pas avec moi.
Fred : Mais, il est réservé ? (Jack le regarde bizarrement) Le siège ?
Jack : Euh, ben, il était réservé, ouais. C'est pas grave, vas-y, assied-toi.

Il se lève pour le laisser passer et se rasseye. Fred le regarde et Jack lui sourit, mal à l'aise et géné par cette situation.

Joey et Eddie arrivent dans la salle.

Eddie : Bon, autant te prévenir, c'est finit.
Joey : Quoi ?
Eddie : mon assurance.
Joey : Est-ce qu'on parle toujours de la même chose ?
Eddie : C'est terminé. Finito. Aussi mort que le disco. Tu avais réussit à me faire croire que j'étais doué pour ça.
Joey : Pour ça quoi ?
Eddie : Ce dont quoi les gentils petits couples qui s'aiment ont tendance à s'engager en fin de soirée.
Joey : Mais tu sais parfaitement que tu es doué. Alors, je t'en supplie, est-ce qu'on pourrait cesser d'en parler ? (Elle s'engage dans une allée à la recherche de place vide pour s'asseoir. Eddie la suit)
Eddie : Non. Non, désolé, on ne peut pas. Le but de la soirée c'est de réunir des gens dans une salle et de les faire parler de leurs problèmes.
Joey : On est taré mais on n'a rien à voir avec ces gens là alors ferme là. Assis. (ils s'asseyent ensemble sur les sièges)

On retrouve Jack qui discute avec Fred.

Jack : Il est allongé sur le sol, il a la langue qui lui sort de la bouche et les vautours qui volent autour de sa tête et dit : Chut, nous allons bientôt atterir.
Fred rigolant : Eh ben dit donc, tu vas cartonner avec ton histoire.
Jack : Non, je pense à des trucs encore plus sordides.
David arrivant à ce moment : Du genre, pas garder de place à ton petit-ami ?
Jack mal à l'aise : David, tu te souviens sûrement de...
David : Ouais, ouais je m'en souviens. (A l'attention de Fred) Je suis très content de te revoir. (A l'attetion de Jack) Je croyais qu'on avait dit à droite de la scène ? (Les lumières commencent à s'éteindre et les applaudissements fusent)
Jack : A droite. Oui, c'est vrai mais moi, je pensais à droite, quand on est sur scène. Enfin, dos à la scène. Je veux dire en bref, quand on vient des coulisses, tu vois ? (Un long silence s'installe)
Fred : Je lui laisse la place. (David lui fait un regard méchant) Oui, enfin, je suis désolé, y a pas de soucis. Je m'en vais.
David : Bonne idée.
Voix de Jen sur scène : Il co-anime l'émission, l'amour en ligne qui remporte un énorme succès populaire. Je vous fais pas plus attendre. (Jen est sur scène avec un micro) Voici nos deux honorables invités. Le Dr Drew et Adam Carolla. (Les applaudissement se font entendre alors que les deux invités arrivent sur scène et saluent les gens de la main. Jen s'asseye sur le petit tabouret devant les spectacteurs) Euh, ok, bon. Notre temps étant plus que limité et comme vous savez tous comment se déroule leur émision, venons-en tout de suite à l'essentiel. L'un d'entre vous veut-il poser une question ?

Jen regarde la salle mais personne ne lève la main. CJ la regarde depuis le fond, Audrey espère qu'il y aura une question. Dr Drew et Adam attendent également. Joey et Eddie patientent aussi. Jen se sent très mal à l'aise.

Jen : Attention, surtout pas tous à la fois.

Jen continue de regarder la salle. Elle tourne la tête pour regarder ses invités, elle tourne son micro dans les mains pour cacher son mal aise. C'est alors qu'Audrey lève la main.

Audrey : Oh, Jen, Jen, moi, moi. Lindley !
Jen tourne alors la tête vers son amie : N'importe qui. N'importe qui. (Audrey baisse sa main, déçue) Un volontaire ? Ou une volontaire ?
Adam : Allons les jeunes, vous êtes à la fac. Vos morpions ont tous de l'herpès. Où sont vos questions ?
CJ : J'en ai une moi que j'aimerais poser si possible.
Jen : En réalité CJ, ton rôle c'est plus de passer le micro aux gens qui ont des questions. Une question, le micro, une question, le micro. Tu vois, c'est ça le truc.
Dr Drew : Ca ne fait rien Jennifer. Nous ne sommes pas à cheval sur la forme. Allez-y CJ, quelle est votre question. (Jen regarde le Dr Drew horrifiée)
CJ : Euh, voilà, c'est au sujet de cette fille avec qui j'ai...enfin, j'avais une relation...
Adam : Une copine avec qui tu t'envoyais en l'air ?
CJ : Non, c'était ma petite amie, en fait, on sortait ensemble depuis plusieurs mois et ce matin...(Audrey regarde Jen en fronçant les sourcils) elle m'a jeté comme un vieux sac poubelle, sans explications, ni avertissements, rien.
Dr Drew : Y a t'il eu des signes avant-coureur ? Y avait-il des problèmes dans votre relation ?
CJ : Non, aucun. (Jen tord le micro) Enfin, j'ai couché avec une de ses copines.
Dr Drew : Oh.
Adam : Mais avec une seule hein ? (Audrey baisse la tête)
Dr Drew : Certainement celle de trop alors (à l'attention d'Adam)
Adam : Oh, les femmes ne s'arrêtent pas à ce genre de détail. C'est pas la raison.
CJ : Mais, elle le savait et puis, ça c'est produit avant que je sois avec elle, ça compte pas vraiment, si ?
Dr Drew : Avez-vous au moins tenté d'avoir une vague explication ?
CJ : C'est bien ça le problème. A chaque fois que je veux lui parler, elle me traite comme si j'étais le Père Damien. (Tout le monde se tourne pour le regarder) C'était un lépreux.
Adam : Oh, bien sûr, le fameux lépreux, le Père Damien. Drew, ta thèse de recherche, c'était sur le Père Damien je crois, non ? Bon, écoute, un conseil, tire-toi. Cette fille relève de la psychiatrie. Tu es en danger avec elle. Ne l'approche plus...
Jen : C'est une analyse d'une incroyable subtilité mais si je peux me permettre d'insister. Je crois, en toute honnêteté, que les problèmes de CJ sont vraiment dérisoires comparés à ceux de certaines personnes ici qui ont payé cher pour écouter vos conseils qui laissent quelque peu à désirer. (elle tourne la tête pour regarder Adam)
Adam : Subtilité, tu as de la chance que je ne sache pas ce que ce mot veut dire.
Eddie : On serait plus inspiré de rompre, Joey.
Joey : Parle moins fort.
Eddie : J'en ai rien à faire de ce qu'ils racontent.
Joey : Est-ce que tu vas la fermer.
Eddie : Je t'interdis de me dire de la fermer, qui plus est en public. (Joey regarde autour d'elle et se renfonce dans son siège)
Jen : Bon, et bien...
Eddie : Ce que je comprends pas, c'est pourquoi tu as tant de mal à parler de sexe !?
Adam : Wahou, psychodrame en direct. Ah, on veut en savoir un peu plus. Un mâle en rute droit devant (Jen est soulagée alors que Joey regarde Eddie horrifiée)
Dr Drew : Donnez-lui un micro. Je flaire la bonne question.
Joey prenant le micro : Non, non, ça ira, y a pas de problème.
Eddie : Non, y a aucun problème là.
Adam : Oh si, si, si, y a un problème autrement, tu n'aurais pas pousser ce cris hystérique il y a 10 secondes. (Jack et David ne se regardent pas) Il nous intéresse ton problème. Vas-y.
Eddie : Non, c'est rien. Ou, en tout cas, y a pas de quoi en faire un drame, ça va quoi.
Joey reprenant le micro : La situation lui convient. Il préfère le statut co à vrai dire.
Dr Drew : Excusez-moi mais il y a quelque chose qui m'échappe. Quel est votre nom ?
Joey : Euh, Joey mais...
Eddie : Moi, c'est Eddie
Joey : Mais je vous répète que...que nous n'avons pas de problème.
Dr Drew : Oh, si vous le dites. Mais, je m'interroge malgré tout. Un couple qui n'est pas assez mûr pour parler de sexe peut il avoir des relations sexuelles ?
Adam : Ouais.
Eddie à Joey : Donne-moi ça. (A l'attention du Dr Drew) C'est exactement ce que je dis Dr Drew. Exactement. (Audrey regarde passionnément le Dr Drew) Oui, enfin, avec des mots à moi. C'est vrai qu'elle est un peu coincée.
Joey : Je suis pas coincée ! Mais enfin c'est faux !
Eddie : Si, si. Vas-y lâche moi.
Adam : Bon, euh, cette relation à distance, ça me plaît pas à moi. Alors, montez sur scène qu'on voit ce que vous avez dans le ventre, comme les pastèques. Qu'est-ce qu'il en pense le public ? (Tout le monde applaudit)
Audrey : Oh ouais, quelle bonne idée.
Eddie souriant : Merci. (Joey le regarde méchemment et se retourne contre la scène en croisant les bras)

Edie et Joey se lèvent et avancent vers la scène. Ils passent à côté d'Audrey.

Audrey : Oh, bravo Eddie ! (Elle rigole) Eh, ouais ! (ils passent devant Jen qui les regardent avec un petit sourire au coin) Jen ? Jen, j'en ai très très envie...Jen.

Elle se retourne en souriant et s'asseyent sur le divan aux côtés de Joey et Eddie.

Joey : Oui, alors autant que je te prévienne, je te tue à la sortie.
Jen : C'est noté.
Dr Drew : Bien, pour commencer, parlez-nous un peu de votre relation. (Jen fixe le micro de Joey)
Eddie : Euh, bon
Joey : Bon
Eddie : Alors, j'y vais. En fait, c'est très simple. Aujourd'hui, j'ai réalisé que la fille à qui j'ai laissé une place phénoménale dans ma vie et devant qui j'ai mis mon âme à nu au cours des 6 derniers mois, n'était pas très authentique.
Dr Drew : 6 mois. C'est l'âge de la relation que vous entretenez ?
Joey : Euh, et ben, c'est dur de donner un âge à cette relation. Je veux dire, on s'est rencontré cet automne mais on était pas très attiré l'un par l'autre.
Eddie : Oh, eh, arrête s'il te plaît.
Joey : Ah !
Eddie : Ok, je n'étais pas attiré seulement, elle oui, de toute évidence. Enfin, elle était amoureuse de moi. Avec son instabilité émotionnel mais ça le faisait.
Joey : Oh, instabilité émotionnelle ? C'est moi qui suis émotionnellement instable ?
Eddie : Oui, ouvre les yeux.
Joey : Oh ! Qui a fait ses valises ? Qui est parti sans laisser d'adresse quand l'histoire à commencer à devenir sérieuse ?
Eddie : Je suis revenu, c'est bon là. Je suis près de toi...
Joey : Non, pas spontanément Eddie !
Eddie : Je suis assis près de toi.
Joey : Il a fallu que j'aille te chercher, c'est pas vrai ?
Eddie : Oh, arrête.
Joey : Question dignitié, j'ai fais fort ! Je l'ai carrément perdu ce jour là. (Jen les regarde en souriant) Et pour célébrer l'événement, il est reparti.
Dr Drew : Vous avez continué à avoir des relations sexuelles malgré tout ?
Eddie : Bien sûr.
Adam : Pas étonnant qu'elle se soit paumée.
Joey : Merci beaucoup. Euh, mais attendez...
Adam : Jeune homme, ton attitude là, j'avoue qu'elle me choque. Je m'explique. Tu couches avec elle, ensuite tu la jettes. Ensuite, tu t'arranges pour récupérer sa confiance sauf que c'est pour l'abandonner à nouveau. Tu l'as abandonnée deux fois. Et maintenant, tu es là à te demander pourquoi elle n'a plus confiance en toi. Alors qu'elle a eu droit à deux larguages en beauté. T'es défoncé là ou quoi ? Non mais pas étonnant qu'elle veuille mettre les voiles. Drew, si tu me traitais comme ça, je mettrais les voiles illico presto.
Dr Drew : Alors, je vais te traiter comme ça.
Adam souriant : Ah ouais, c'est ça.
Dr Drew : Joey, avez-vous un problème avec l'abandon ? (Jen fait oui de la tête)
Joey : Non.
Dr Drew : Suivez-vous un traitement quelconque ?
Joey : Non.
Dr Drew : Votre père est-il présent ? Tient-il un rôle majeur dans votre vie ? Y a t'il quelque chose entre vous et votre père ?
Joey : Vous voulez que je vous dise, Dr Drew, je vous remercie...pour tout mais je...je crois que je vais regagner ma place, moi maintenant.
Dr Drew : Pas si vite. Il n'y a aucune raison d'avoir honte, voyons. Ce sont des problèmes courrants. Et pas facile à aborder. Jennifer, je suis sûr qu'on vous appelle sans arrêt pour des histoires comme celle de Joey ?
Jen : Oui, tous les jours. Je t'assure, il n'y a vraiment pas de quoi avoir honte. Tu es tout à fait normale dans ton anormalité.
Joey : Euh, je ne sais pas Jen mais il y a peut-être quelqu'un dans la salle qui voudrait poser une petite question.
Jen : Oh, oui, je vois une main levée (David se lève toujours avec la main en l'air) A qui avons-nous l'honneur ? (Jack regarde David horrifié)
David : Je m'appelle David et je voudrais savoir si possible quelle est la bonne réaction à avoir quand on voit son mec flirter avec un autre sous son nez ?
Jack se cachant et chuchotant : Mais, mais j'ai pas flirté
Adam : oh, depuis quand est ce qu'avoir une conversation gentille équivaud à flirter. Hein mon grand ? On sort deux-trois fois ensemble et il croit que je lui appartiens.
Dr Drew : Adam fait comme s'il était votre petit ami. Il rêverait d'être homosexuel. David, était-ce vraiment une relation monogamme ?
David : Oui, c'est ce que je croyais.
Dr Drew : Bien et vous vous demandez si elle est toujours monogamme ? Aucun doute, vous avez besoin de parler jeune gens. Il se pourrait qu'il agisse comme ça devant vous parce qu'il essaye de faire passer un message et qu'il ne connaît pas d'autres moyens de le faire.
Jen : Ou bien peut-être qu'il s'agit d'une de ces personnes ouvertes et sympathiques avec tout le monde, qui donne l'impression de flirter même quand ce n'est pas le cas. (Jack montre Jen de la main en regardant David) Il n'est pas idiot à ce point. Alors, si je peux me permettre un conseil, c'est tu oublies et tu lui pardonnes.
Adam : Eh petite, t'es défoncée ou quoi ? Comment tu l'as castré, je ne dis pas du tout ça parce qu'il est homosexuel.
Jen : Bon et si maintenant on discutait du problème de Mandy. Mandy, quelle est ta question ? (On voit une ombre derrière un écran. Une femme prend la place de Mandy)
Audrey : Salut et désolée. Bon. En fait, je m'appelle Audrey. Ma question s'adresse exclusivement au Dr Drew. Euh, je mesure 1m70, je suis blonde, j'ai les yeux bleus et une silhouette d'enfer.
Jen : Audrey, question, retrouve là.
Audrey : Bon. D'accord. Euh, il y a quelques mois, j'ai enfin pris conscience que j'avais un sérieux problème avec l'alcool. Je trouvais que la vie n'était pas franchement sympa et je me servais de l'alcool comme échappatoire. Vous comprenez ? Et en buvant, je sais que j'ai fait énormément de mal à des gens qui étaient très proches de moi. Si ces gens n'avaient pas été là, je ne serais sans doute jamais allé chercher l'aide dont j'avais besoin. Donc, après avoir passé un certain nombre de semaines dans un centre de désintoxication en Californie, euh, je ne poserais qu'une seule question au Dr Drew, à savoir, est-ce que vous aimeriez passer dans ma chambre d'étuidante pour jouer à Dr cochon et infirmière coquine ?
Jen : d'accord. Très touchant ton témoignage Audrey. Merci mais passons à quelqu'un d'autre. Qui veut se lancer ?
CJ : On a pas trop eu l'occasion d'entendre le point de vue féminin jusqu'ici. Euh, dis-moi Jennifer, pour en revenir à mon problème. Pourquoi cette fille a t'elle décidé de me déchirer le coeur sans aucune explication ?
Jen : Puisque tu veux mon avis CJ, je crois qu'il y a un temps pour tout et ce n'est pas le moment de nous exposer ton problème. Comme nous avons des spécialistes à nos côtés qui sont ici pour répondre aux questions...
Adam : Oh, des spécialistes hein ? Il y a une minute, je n'étais qu'un guignole et maintenant, je suis un spécialiste. Eh, elle est drôle elle.
Dr Drew : Jennifer, c'est tout sauf une mauvaise idée. Vous devriez essayer de traiter sa question. Ils sont tous venus soutenir le centre d'écoute. Montrez-leur à quoi ils ont droit quand ils vous appellent.
Jen : D'accord, puisque vous me le demandez. Je crois que ce genre de question appelle une réponse en plusieurs parties. Primo, j'ai l'impression...que cette fille n'a pas entièrement tiré un trait sur toi et qu'elle nage probablement dans une confusion des plus totale.
CJ : Sans aucun doute.
Jen : Secondo, peut-être qu'elle a un fardeau trop lourd à porter en ce moment alors, elle n'a ni la force, ni le temps pour une relation comme ça.
Adam : Et tersio ?
Jen : Ca s'arrête là.
Adam : Ah non, chérie, non, non. Tu peux pas commencer à égrener une liste de raisons et t'arrêter comme ça à la secondo.
Jen : Qui a dit ça ?
Adam : Comment ça qui a dit ça ? Ben, je le dis moi. Et Drew aussi. Et nos parents. Ta maman me l'a dit vieux, tu t'en souviens pas ?
Dr Drew : Si.
Jen : D'accord, je vous en donne une troisième. Il se trouve que je ne veux pas de petit ami à l'heure actuelle, ça vous va ?
Adam : Euh, minute, minute. Euh, Drew ?
Dr Drew : Euh, j'ai un doute.
Adam : C'est elle notre cinglée. La nana qui l'a viré, c'est elle. Il parlait d'elle.
Jen : Mais non, je...Oui, d'accord. C'est moi la fille dont parle CJ mais moi, je ne suis pas cinglée.
Dr Drew : Ah oui, intéressant. Et pourquoi avez-vous laissé tomber ce garçon. Enfin, si ça ne vous ennuie pas de parler du problème soulevé.
Jen : Non, sauf que c'est...
Adam : Il te battait c'est ça ? Je m'en doutais, je l'ai vu dans son regard.
CJ : Il délire.
Dr Drew : Soyons sérieux. Y a t'il quelque chose qui ne vous plaît pas chez ce garçon ou y a t'il quelque chose qui serait comme un frein à votre relation ?
Jen : Non. Non, au contraire, il me plaît. Oui, totalement, je ne vois rien de déplaisant chez lui. Il est parfait. Il est l'incarnation de tout ce que j'ai toujours cherché chez un petit ami et que je pensais être incapable de trouver. Tu es gentil, tu es attentionné et tu es sensible. Face à des homos, tu ne deviens pas débile...
Adam : je reconnais qu'il est mignon. Il a un petit côté Johnny Depp qui, à mon avis, doit bien lui servir.
Jen : Et si je devais faire le portrait du garçon idéal, je sais que ce serait toi. Oui, il te ressemblerait.
Dr Drew : Bien, alors pourquoi avez-vous saboté la relation ? Pourquoi choisir quelqu'un de bien, quelqu'un qui, à vous entendre, est merveilleux, parfait et le jeter dehors et vous barricader ? (Jen regarde le Dr puis CJ puis la salle mais ne veut pas répondre)
Jen : Est-ce qu'on pourrait revenir à Joey. Elle est bien plus perturbée que moi.
Joey : Eh !
Dr Drew : Est-ce que l'une ou l'autre a été violée dans son enfance ?
Jen et Joey : Non !
Eddie : Mais le père de Joey a passé un bon bout de temps en tôle. (Joey se retourne furieuse)
Joey : On pourrait peut-être appeler Jack pour bien l'humilier.
Jen : ...
Eddie : Non, non, non, ne la laisse pas noyer le poisson. J'attends toujours des réponses de la part de notre étudiante modèle.
CJ : Eh attends ton tour, tu as encore une petite amie.
Audrey : Sérieusement Jen, Jen ! Il faut que je sache les sous-vêtements...
Adam : Bon écoute, dès qu'on arrive à Haley, je fonce chez mon agent et je lui file un coup de genou où je pense et ...
Jen : Bon, alors c'est finit. Il y a plus de doute là-dessus. Je n'ai pas le profil requis pour animer ce genre de show. Alors, si vous avez des questions, appelez le centre d'écoute, ça vaudra mieux.

Elle se lève et s'en va. Joey et Eddie enlèvent églamenet leurs micros et se lèvent. Elle sort pour arriver aux coulisses alors qu'Audrey arrive vers elle.

Audrey : Oh mon dieu Jen. Qu'est-ce que ça fait d'être près de cet homme ? Est-ce qu'il sent bon ? T'as pu le toucher ?
Jen : Audrey, ça te tenterais de voir superman de près ? (elle lui tend le micro et Audrey le prend)
Audrey : Est-ce que c'est bien ce que t'as dit ?
Jen : Oui, vas jouer les hôtesses, je te passe le relais. (Elle s'en va)
Audrey : Oh, je croyais que tu me demandais de chanter mais une scène est une scène. Merci.

Audrey arrivant sur scène : Bonsoir mes chers amis. (Tout le monde applaudit) Vu que la ravissante et, oh combien, talentueuse Jen a préféré céder à une déprime ponctuelle. C'est moi qui suis la nouvelle hôtesse. Alors, qui a d'autres questions à poser ? Mmh, toi là-bas au fond avec la boule à zéro ?
Jeune homme 1 : Euh, Dr Drew, est-ce que c'est vrai que les hommes veulent uniquement du sexe et les femmes du romantisme et des sentiments ?
Audrey est entre le Dr Drew et Adam derrière les fauteuils : Autant te dire tout de suite que c'est faux et à ce sujet, j'ai pleins d'anecdotes qui balayeront ces préjugés ringards. Bon, alors un soir ...

Les questions et réponses se succèdent.

Adam : J'ai demandé à cette fille de me le faire, on roulait sur l'autoroute mais elle s'est dégonflée et elle a dit que c'était trop dangereux.
Dr Drew : C'est un vrai comportement à risque. Si vous avez des doutes, consultez votre médecin et demandez-lui si...
Jeune homme 1 : Une personne qui fait moins d'1m50 est-elle vraiment naine ?
Adam : Officiellement, la taille d'une naine c'est enfin si je porte une paire de talons aiguilles et que j'arrive à poser ma main. Ce laser n'est en rien une baguette magique.
Dr Drew : Oui, ce n'est pas une panacée.
Adam : Tout le monde que c'est une...(s'adressant à Drew) Quel mot tu viens d'employer ?
Dr Drew : Panacée. Qui soigne tout.
Jeune homme 2 : Quand je couche avec elle, elle adore chanter "Promenons-nous dans les bois", à votre avis, c'est normal ?
Dr Drew : Ca explique peut-être les troubles que vous avez évoqué un peu plus tôt.
Jeune fille 1 : Est-ce dangereux d'utiliser un vibromasseur ?
Dr Drew : Excellente question mais (il montre Adam du doigt) il est 100 fois plus calé que moi sur le sujet. (Audrey lève les yeux au ciel)
Adam : J'ai tenté une expérience un jour avec Drew. J'ai recouvert d'un mouchoir la partie gauche de son visage...Quand vous avez une petite anomalie, ça accroît vos chances de devenir un génie...
Jeune homme 3 : Ce que je veux savoir, c'est si on arrive...
Dr Drew : Suivez-vous un traitement quelconque ?
Jeune fille 2 : C'est vrai qu'on ne tombe pas enceinte à la pleine lune ?
Dr Drew : Suivez-vous un traitement quelconque ?
Jeune homme 2 : C'est comme une brûlure, c'est atroce comme sensation.
Dr Drew : Suivez-vous un traitement quelconque ?
Jeune fille 3 : Mais, quelle est la taile moyenne de...cette partie génitale de l'homme ?
Dr Drew : Fluoxétine.
Jeune homme 2 : Ca fait très mal.
Jeune fille 3 : Comme ça (elle montre en élargissant ses doigts)
Dr Drew : Citalopram.
Jeune homme 2 : On dirait que je suis en feu.
Dr Drew : Fluvoxamine. Sertraline. Propion. Buspirone.
Jeune homme 1 : Petit d'accord mais c'est relatif. C'est quoi petit ?
Dr Drew : Il s'agit d'une maladie génétique qui peut vous conduire à consommer d'énorme quantité de...
Adam : de crème chantilly. Et vérifie qu'il y en ait bien tout autour. Hein, attention.
Audrey : Les mecs qui veulent que leurs femmes aient des allures de petits garçons vont droit à la...
Dr Drew : dépression et anxiété avec, bien sûr, leurs lots de conséquences psychologiques et biologiques. J'espère que...
Audrey arrivant devant la scène : Ca répond à ta question. Alors, bon maintenant, on rentre à la maison. C'est finit. Et n'oubliez pas ce petit conseil. Quand vous vous sentez seul, flippé et archi-nul dans votre chambre, assis près d'une flaque de vomi sous un néon, ne m'appelez pas. Non, non, appelez le centre d'écoute. Au revoir.

Tout le monde applaudit et les portes de sortie commencent à s'ouvrir. Dr Drew s'en est déjà allé mais Adam reste derrière Audrey.

Audrey souriante et regardant la salle : Génial, bon. Qu'est-ce que vous en dites ? Vous et moi, deux bières sans alcool bien fraîche et un joli thermomètre ?
Adam : Bébé, tu lis dans mes pensées.
Audrey : oh, pas lui.

Elle s'en va et Adam salue une dernière fois la salle.

Eddie et Joey arrivent dans les coulisses.

Eddie : Je peux savoir pourquoi on est remonté sur scène ?
Joey : Pour retrouver Audrey. Je te rappelle qu'elle est venue avec nous. Dès qu'on la retrouve, on rentre et on oublie ce cauchemard.
Eddie : Oui mais on n'a toujours pas résolu notre problème.
Joey : Eddie !
Adam se levant pour leur faire face : Le voilà qui recommence lui. Eh, dis donc, c'est une obsession chez toi. Si tu l'oubliais deux minutes. Tu as pris le temps de la regarder ces jours-ci ? Tu as de la chance qu'une nana aussi sexy t'autorise à te mettre à poil dans son dortoir. Faut que tu passes à autre chose. T'as quel âge, 15 ans, 16 ans ?
Eddie : J'ai 25 ans.
Adam : Tu as 25 ans et tu sais ce que je faisais moi quand j'avais 25 ans ?
Eddie : Non mais je suis sûr que vous allez me le dire.
Adam : Ben ouais je vais te le dire. Quand j'avais 25 ans, je rêvais de me faire des filles avec un corps de déesse. J'étais chez mes parents, au sous-sol à regarder mon...mon canoë. J'avais collé une photo sur la housse. Jolie fille en bikini qui flottait sur un radeau et je la regardais fixement jusqu'à en avoir les yeux qui se croisent. Je peux te dire qu'elle me manque ma housse.
Eddie : Ouais, c'est bizarre.
Adam : Ouais, je suis d'accord avec toi, c'est bizarre. Tu veux le fond de ma pensée. J'en ai marre de tous ces étudiants qui se plaignent et qui pleurnichent sans arrêt. Moi, quand j'étais à la fac, y avait pas toutes ces filles qui sortent avec le ventre et les hanches à l'air sans parler du port du string systèmatique. Non, à notre époque, c'était dur, on souffrait. (A l'attention de Joey) Je peux te poser une qestion ? Tu te remettrais avec ce garçon si tu sentais que tu peux lui faire confiance à nouveau ?
Joey après un long silence : Ouais.
Adam : Si tu veux raccorcher les wagons, tu dois regagner sa confiance, d'accord ?
Eddie : Mmh.
Adam : Bon, ma prestation s'arrête là, je vais me chercher du fromage.

Il s'en va les laissant seul.

Eddie : Alors c'est vrai, tu n'as plus confiance en moi ?
Joey : Tu ne vas pas me le reprocher ?
Eddie : Non.
Joey : Eddie...on vit dans le fantasme tous les deux. Et c'est...et c'est comme ça depuis que tu es réapparu. Aussi agréable qu'il soit, ce fantasme va devoir s'arrêter tôt ou tard.
Eddie : Bon alors comme tu nous laisses deux options, je choisis tard. Ecoute, je sais ce que tu ressens, je suis désolé de t'avoir fait souffrir à ce point. Mais rien de ce que je dirais te rendra cette confiance. C'est à toi de franchir le pas. Et tu sais que je t'aime Joey plus que tout au monde, tu le sais ? (il la prend dans ses bras où ils échangent un long baiser)
Joey : Viens, on y va.
Eddie : Où ça ?
Joey : Ben, dans ma chambre avant qu'Audrey n'arrive.
Eddie : Mais c'est moi qui l'avait amenée. Comment veux-tu qu'elle rentre si on est...
Joey : Excellente idée...

Ils s'en vont.

Dans la salle

David et Jack sont toujours assis. Jack se lève et enfile sa veste. Jack se lève par la suite.

Jack : La soirée ne doit pas forcément être un désastre total. Si on se dépêche, on peut aller dans un bar où tu me trouveras un charmant garçon avec qui je pourrais flirter sous ton nez. (ils avancent en direction de la porte)
David : Logiquement, je suis censé être mort de rire là ?
Jack : Oui, tu devrais en rire David.
David : Oh
Jack revenant sur ses pas pour lui faire face : Mais comme ce n'est pas le cas, peut-être qu'il vaudrait mieux que tu vides ton sac et que ce soit réglé.
David : Et toi, t'es sûr que tu n'as rien à dire ?
Jack : Non, je te jure parce que moi, tout est clair. J'ai clos le chapitre.
David : D'accord.
Jack : Ce n'est qu'un malentendu ridicule. Et j'ai l'impression que tu t'en sers pour en faire une véritable affaire d'état.
David : D'accord. Alors, j'essaye de résumé. Je suis le caractériel et toi celui qui ne veut même pas s'excuser.
Jack : Je discutais avec lui David rien d'autre. Jen l'a d'ailleurs très bien expliqué. J'ai été sympa, point. Je ne cherche pas à établir je ne sais quelle relation. Je ne voulais pas que tu te sente mal.
David : Tu sais quoi ? Je commence à croire que j'ai peut-être eu tort de ne pas faire confiance à mon intuition.
Jack : Comment ça ? Attends, tu peux t'expliquer ? Si tu veux rompre pour un prétexte aussi minable, je t'en prie, vas-y.
David : Wahou. Et c'est tout ce que t'as trouvé toi comme solution ?
Jack : Quoi ?
David : Tu es pire que Jen. A force d'avoir trop traîné ensemble, vous ne faites plus qu'une seule et même personne.
Jack : Mais qu'est-ce que tu racontes ? Pour un champion de la communication, t'as du mal à te faire comprendre ce soir. (il commence à s'en aller)
David : On avait une engueulade de rien du tout et toi en une demi-seconde, tu transformes ça en une méga catastrophe.
Jack : Ah oui, j'ai réussis mon coup. Et toi, t'es resté passif hein, t'as rien fait !
David : C'est pas moi qui cherche une excuse pour tout arrêter.
Jack : Ah oui parce que c'est moi ?!
David : Si t'en as marre de nous, si t'en as fait le tour, tu n'as qu'à le dire !
Jack : Qu'est-ce que tu vas chercher ?!
David : Très bien, très bien. Mais pas question de te larguer pour t'éviter une crise de culpabilité, ça non.
Jack : Quoi ? Quelle culpabilité ? J'ai rien fait de mal David. J'ai la conscience tranquille.
David souriant : Si tu le dis. (il commence à partir)
Jack : Oh, super alors. Alors tu t'en vas ?
David : Oui. Mais avant d'y aller, je le reformule le plus clairement du monde. De deux choses, l'une, ou tu t'excuses ou bien tu rompts avec moi.
Jack : Ah d'accord. Si tu y tiens, excuse-moi.
David : Non, non...Je mérite mieux que ça. Donne toi une journée, une semaine. Tu y réfléchis et tu me dis ce que tu as décidé.

Il s'en va le laissant seul.

Jen se trouve à l'extérieur du bâtiment. CJ sort à ce moment et vient à son encontre mais en réalité, il passe tout droit.

Jen : Attends, CJ. Attends, laisse-moi t'expliquer. (elle marche derrière lui) Soit sympa, laisse-moi t'expliquer.
CJ : j'en ai suffisemment entendu ce soir.
Jen s'arrêtant : C'est sérieux, il faut que je te parle là. CJ, j'ai besoin de ton aide.
CJ : Besoin de mon aide ? Mais, tu l'as dit tout à l'heure, il y a le centre d'écoute. Appelle-les.
Jen : D'accord. (elle met ses doigts vers son oreille pour mimer un téléphone) Dring, dring. (CJ s'arrête et la regarde) Oh mon dieu, faite qu'il prenne mon appel. Dring dring.
CJ : Non, pas question, Jen.
Jen : Je t'en prie. Y a une fille qui frôle la crise de nerf au bout du fil. Elle va peut-être commettre une grosse bêtise si elle ne trouve pas une oreille compatissante. Dring dring.
CJ faisant le signe du téléphone : Allo ?
Jen : Le centre d'écoute, c'est bien ça ?
CJ : Ouais.
Jen : Euh, pardon mais tu t'es pas annoncé.
CJ : Centre d'écoute bonsoir.
Jen : tu ne m'as pas donné ton nom non plus. Comment tu t'appelles ?
CJ : Bonsoir, tu parles à CJ, tu traverse une crise ?
Jen : Salut CJ. Tu as une jolie voix.
CJ : Tu traverse une crise oui ou non ?
Jen : Oui et c'est dur. Mais je sens que je peux te faire confiance. Et je sens également que tu es une personne généreuse qui peut aider une pauvre fille qui a de très gros problème.
CJ : Ah c'est drôle, quelle ironie. Je viens d'être largué par une fille qui a de gros problèmes. Oui, bon, peut-être qu'elle en a pas, peut-être que je me trompe complètement. Mais c'est pas facile de le savoir parce qu'elle a la trouille de se confier à moi.
Jen : Tu sais...le truc...(elle commence à s'avancer vers lui) c'est qu'il se pourrait bien que cette fille se rende compte qu'elle a fait une énorme erreur et que ça l'ennuie drôlement.
CJ : Et bien peut-être que pour commencer, elle devrait se dire que quelque soit le problème existant, son petit ami n'est pas son ennemi. (il avance également)
Jen : Eh bien, il y a autre chose de typique chez cette fille. Elle a toujours eu tendance à adopter un comportement légèrement autodestructeur dans sa vie et quand quelque chose ne tourne plus rond autour d'elle, elle a tout de suite ce...elle a ce désir de détruire tout ce qui va bien à côté. Et en plus de ça, elle n'a jamais vraiment fait confiance aux autres jusqu'ici.
CJ : Oui mais il y a un jour où il faut bien commencer.
Jen : D'accord mais...mais comment ? Comment je fais ? J'ai qu'à, je n'ai qu'à parler de ce qui m'intéresse et ensuite à lever la tête et à me rendre compte que t'es toujours là ?
CJ : Oui, un petit ami ça sert à ça logiquement. Mais si tu ne veux pas avoir de petit ami, tu sais...(ils arrivent l'un en face de l'autre)
Jen : Elle est malade...Ma grand-mère est malade. Et, elle ne me l'avait pas dit, tu comprends. C'est pour ça qu'elle a rompu avec ton oncle Bill. J'ignore ce qu'elle va encore me cacher. Elle ne veut pas tout me dire. Je sais pas ce qui va se passer. Je ne sais pas ce que je vais faire. Je sais rien, rien du tout. Alors, tout d'un coup, j'ai craqué aujourd'hui. Est-ce que tu veux bien, m'aider ?
CJ sous le choc : Oui. (il la prend dans ses bras) Oui, je serais là pour t'aider.

Dans les coulisses

Adam mange alors qu'Audrey arrive.

Audrey : Ah, l'homme que je cherchais ! C'est fou.
Adam : je savais que tu reviendrais. Elles font toutes ça.
Audrey : Oui, le Dr Drew, il est où ?
Adam : Encore après Pinsky ? Bon, navré de te décevoir mais ton bien-aimé Dr Drew, il se retire dès qu'il a fait son affaire.
Audrey : Quoi ?
Adam : Il est parti à l'aéroport tout de suite après le show.
Audrey : Mais...Vous vous rendez compte, j'ai même pas eu un tête à tête avec lui. (Adam continue à manger et hausse une épaule) Et vous, qu'est-ce que vous faites ici ?
Adam : Oh, on sait jamais, en restant à la traîne, peut-être que j'arriverais à m'emballer une étudiante.
Audrey : Ah oui, ça vous a déjà réussit ?
Adam : Non, jamais, non.

Audrey s'en va et arrive sur la scène.

Audrey : Joey ! Jen ! Jack ! Oh, n'importe qui ! Oh, le genre de situation archinulle.
Dr Drew : Il y a d'autres façons de surmonter le stress...
Audrey : Toi, le macaque (elle se retourne et voit que c'est le Dr Drew) Oh, bonsoir. Dr Drew, j'ai...euh...non, non, j'étais pas en colère, c'était...je répétais, c'est pour une pièce. Vous savez "Stella, Stella" et ainsi de suite ?
Dr Drew : Oh, vous êtes comédienne ?
Audrey : Disons que...oui. Mais, c'est plus un art de vivre qu'un art tout court. Je dois admettre que j'ai un grand sens dramatique.
Dr Drew : J'avais remarqué.
Audrey : Oui. Cela dit, je dois quand même vous avouer que c'était tout sauf une invention le plan de la cure en Californie. Ca je l'ai vécu, c'est un bout de mon histoire. Et c'était pas génial, d'avoir tout d'un coup regarder en face l'horreur. Et, là-bas, tous les soirs, après avoir pleuré toute la journée, je me glissais dans mon lit et j'embêtais mes copines pour qu'on vous écoute donner vos conseils à tous ces autres handicapés de la vie qui adorent s'entendre à la radio. (Drew rigole) Et c'est curieux...Je me sentais moins seule alors. Donc, je crois que j'ai eu envie de vous remercier. Merci d'être ce que vous êtes. A vrai dire, je...j'ignore si j'y serais arrivée sans vous. (un silence pesant s'installe) Et en plus, je vous trouve très très sexy.
Dr Drew : Je vous dépose quelque part ?
Audrey : Vous et moi dans votre voiture ? Mais je sais que vous êtes marié Dr alors vous gardez bien vos distances.
Dr Drew souriant : J'essayerais.

Ils s'en vont.

Audrey : Dites donc, vous devez avoir toute une cargaison de groupies.
Dr Drew : Quelques unes.
Audrey : Ouais. Elles doivent vous sortir par les yeux toutes ses filles, non ?


FIN


Ce script a été réalisé par melinou27

[Scene: Joey’s Dorm Room. Joey and Eddie are sitting on her bed. Joey is trying to study from one of her text books, while Eddie is trying to kiss her neck.]



Eddie: Mmm--mmm--mmm. Joey.

Joey: Studying.

Eddie: Joey.

Joey: Still studying.

Eddie: How come you don't want to get with me?

Joey: What are you going on about?

Eddie: Since I've been back, nothing. Nada. A drought of epic proportions. Is there a hygiene issue I'm not aware of?

[The door to the room flies open and Audrey comes in carrying a bunch of suitcases.]

Joey: Audrey?

Audrey: Hi, bunny!

Joey: Oh, my god!

Audrey: Hi! Ohh, you flunked out of school. How sad. Death of a dream and all that. So, guess who was on my plane?

Joey: Audrey, you're back a day early.

Audrey: Yeah, I got early parole for good behavior. Well, actually, the rumor has it that Courtney Love was checking in, and they needed the extra room. So, guess who was on my flight.

Eddie: Pilots, stewardesses, and assorted passengers?

Audrey: Well, that's funny, but no. I'm only talking about the sexiest man in all of America.

Joey: Audrey, don't you want to maybe relax, get settled?

Audrey: Oh, come on. No one's ever too busy for a quick game of "guess who was on my plane." Trust me, this one's really good.

Joey: Ok, fine. Uh, uh, uh... Bad Pitt?

Audrey: [Sighs] Will you work with me, Potter? That is so obvious. No, this guy is way hotter. I'm talking like the thinking girl's dream.

Eddie: Oh, Ian Ziering?

[Both laugh]

Audrey: Duh. Dr. Drew.

Joey: Impressive. I would have thought he was a little too, uh... clinical for your tastes.

Audrey: It's kind of a rehab thing. You start to crave men based on who'd look cutest in a white lab coat.

Eddie: Who's Dr. Drew?

[They both turn and look at him like he is crazy]

Audrey: Are you serious?

Joey: You know. Dr. Drew and Adam Carolla? Of Loveline fame? Popular radio call-in show where they espouse advice to pathetic losers with massive sexual hang-ups. He used to be on MTV.

Audrey: Uhh. Jeez Louise. Looks like Mr. Good wrench has been too busy throwing his back into his living to soak up a little pop culture.

Eddie: What's MTV? Kidding.

Audrey: So anyway, what are the odds?

Joey: Well, pretty good, considering they're going to be at Boston Bay tomorrow.

Audrey: Wh-wh-what? Where the hell have I been? Oh, right. I've been in rehab.

Joey: Yeah, they're putting on some fund raiser for the counseling center, and Jen gets to play host.

Audrey: Oh, my god. This is perfect. She can totally intro me to the doc. I knew it was destiny. I gotta pee.

[Audrey runs into the bathroom]

Joey: She's baaaaaack.

[Both laugh]



[Opening Credits]



[Commercial Break]



[Scene: The Help Center. Jen is frantically attempting to untangle the phone cord on her phone, as CJ is walking in the background with a clip board. He looks over and sees her and smiles]



Jen: Is it too much to ask that we invest in some cordless phones around here?

[CJ comes over to join her.]

CJ: You excited about the hosting gig tonight?

Jen: Mm-hmm.

CJ: Yeah? Who knows? You could become the next Ryan Seacrest. You could borrow one of his man-blouses. Something wrong? You seem a little tense.

Jen: No, I'm really not. I'm fine.

CJ: Come here. Sit down.

Jen: No, that's ok.

CJ: Come on, come on, come on, come on.

[He sits her down on a chair in front of her, and then begins to massage her shoulders.]

CJ: There, doesn't that feel better? So I was thinking, after tonight's soiree, you and I can slip back to my place for a little night capper? You, me, some cheap champagne, a little Fleetwood Mac.

Jen: I can’t.

CJ: Ok, no Fleetwood Mac.

Jen: No, um... it's not that. I mean, I just... I can’t. I can’t.

CJ: Why not?

Jen: I have to help grams.

CJ: I can help grams. Let me come.

Jen: I don't think that's a very good idea.

CJ: Why not? Because, C.J., I'm breaking up with you. I'll see you tonight.

[She gets up and leaves and he can do nothing but sit there and stare.]



[Scene: Joey’s dorm room. Joey is getting ready for class, as Eddie is sitting on the bed watching her get ready.]



Eddie: Joey?

Joey: Yes, Eddie?

Eddie: Um, we never got a chance to finish our conversation.

Joey: And what conversation was that?

Eddie: About how you're repulsed by me.

Joey: I am not repulsed by you.

Eddie: Then why won't you get with me?

Joey: Would you stop saying "get with me?" It's creeping me out.

Eddie: Sorry.

Joey: And I... I don't want to talk about that.

Eddie: What?

Joey: You know.

Eddie: What, sex? You don't want to talk about sex?

Joey: No!

Eddie: Why?

Joey: I don't know. I just... I don’t.

Eddie: Oh, I get it. I understand. I repulse you.

Joey: You don't repulse me.

Eddie: It's ok. This happened to me before.

Joey: It has?

Eddie: No.

Joey: Eddie, you know what? You don't get anywhere talking about sex. You just make me uncomfortable.

Eddie: Clearly.

[Suddenly the covers on Audrey’s bed burst forward and Audrey comes out of under them]

Audrey: Oh, my sweet lord! Will the two of you just do it already and be quiet?

Joey: I have to go. I have a quiz.

Eddie: Well, fine. Maybe we can not talk about this later.

Joey: Gladly.

[She leaves]

Audrey: Do you want to make out?

Eddie: No.

Audrey: [Laughs] Good. That was your test, buddy. You break her heart again, and I'm going to kill you. You got it?

Eddie: Yeah.





[Scene: The ticket stand. David and Jack are working the Ticket stand for the Loveline show, and selling tickets to the long lines of people who are there. David is just finishing up selling a ticket to a girl, when a guy has some questions after buying his ticket.]



David: Have a good one.

Fred: Hi.

David: Hi.

Fred: So, is there, like, assigned seats, or how does this work?

David: No, it's general admission. First come, first served.

Fred: Great. So if I wanted to sit by someone specific, the best way would just be to ask him?

David: Uh, yeah.

Fred: So...you going with anybody?

David: Me?

Fred: Yeah. Is that a problem?

David: Oh, well...uh, no... normally, I wouldn't mind, but, uh... you'd have to ask my boyfriend Jack.

[Jack turns an look at Fred]

Jack: You rang?

David: Uh, yeah. I thought I'd introduce you to this guy who just had the good taste to hit on me. Uh, Jack, this is...

Fred: Uh, Fred.

David: Fred.

Jack: Hi.

Fred: Sorry about that.

Jack: Not a problem. It's cool. I mean, you know, it's not cool, of course. Although I do like to pimp him out from time to time.

Fred: [Laughs] Gotcha.

Jack: It was nice meeting you.

Fred: You, too.

David: Hi. .He seemed nice.

Jack: Yeah.



[Scene: The set for the Loveline show. Jen is pacing on the stage with a bowl of cheese cubes in one hand and a clipboard in the other.]



Jen: Why am I doing this?

David: Eating cheese?

Jen: No, no, this. I'm not--I'm not cut out for this. What if nobody talks? I mean, at least at the help line I can hang up on them. But what if nobody asks any questions? What am I going to do?

David: Run and hide and curl up in a fetal position hoping nobody finds you?

Jen: I need a ringer.

David: A what?

Jen: A ringer-- somebody to ask pre-planned questions during uncomfortable moments of silence.

David: Well, don't look at me. I suffer from glossophobia.

[She just looks at him in confusion.]

David: It's a fear of public speaking. So my duties tonight will be strictly limited to ticket taking, which I will now go do. Good luck.

Jen: Thanks.

[He leaves her to go back to her pacing. CJ comes from back stage and walks over to her.]

CJ: Hi.

Jen: Hi.

CJ: So...

Jen: so... [Sighs] What are you doing here?

CJ: I'm helping you host the event, remember?

Jen: Yeah. Right.

CJ: Um, about what happened earlier—

Jen: You know what? I can't really talk about that right now. I'm sorry. I... I've got so many notes to go over, and...cold cuts, I have these really wonderful cold cuts that I don't want to go to waste.

CJ: Ok. Fair enough. Yeah. I'll just go get ready. Good.

[Jen goes backstage and Audrey comes running up to Jen.]

Audrey: Oh, my god! Where is he?

Jen: Who?

Audrey: Who? Who? Oh, Jen, Jen. Sweet, sweet, Jen. Such an amusing facade, but it's of no use. You can't keep us apart. It's destiny, I tell you. Destiny. Jen, he was on my plane.

[Adam Carolla takes this as his opportunity.]

Audrey: Ladies, put the claws back. No need to fight. Plenty of room on the Carolla coaster for everyone.

Jen: I'm afraid I won't meet the minimum-height requirement. It's nice to meet you. I got to go.

[Jen leaves them alone]

Adam: Well, what about you? You want to hop on board?

Audrey: I wasn't talking about you, doofus. I'm kind of looking for Dr. Drew.

Adam: Pinsky?

Audrey: Yes, yes! Do you know where he is?

Adam: That geezer's probably out casket shopping. He's old. He's an old man. He's old enough to be your grandfather. Whereas I, I'm just old enough to be your daddy. And plus, the guy's a bore. He's an amazing bore. He never stops talking about gonorrhea and hepatitis G. Believe me, I know. I have to share a hotel room with the guy. Cheap bastards.

Audrey: Oh, my god. You've shared a room with him? Tell me something. [Whispering] Have you seen him naked?

Adam: [Whispering back] Yes. Yes, I have.



[Scene: The Seats for the show. Jack is sitting on the end chair with an empty chair next to him, with his coat sitting on it. The rest of the seats are already full, and Fred comes over and stops next to him.]



Fred: I hate to tell you this, but in about 2 minutes, there's going to be a riot for that seat.

Jack: [Laughs] Hey.

Fred: Hey. Jack, right?

Jack: Yeah. Yeah.

Fred: Fred. So...where's the boyfriend?

Jack: Well, that would be the question of the hour. Clearly not where he's supposed to be.

Fred: But it is taken, right? The seat?

Jack: Uh...yeah, you know, I was, um...

[He grabs the coat of the empty chair and stands up so Fred can get by him]

Jack: What the hell. It's all yours.



[Commercial Break]



[Scene: The Seats for the Loveline show. Joey and Eddie are making their way over to some empty seats towards the front.]



Eddie: Just so you know, it's over.

Joey: What is?

Eddie: The trust.

Joey: Are we still talking—

Eddie: Done. Gone. Finito. Deader than disco. You allowed me to think that I was good at it.

Joey: Good at what?

Eddie: The sweet, tender lovemaking that couples tend to engage in upon day's end.

Joey: Look, you are good at it, ok? Now could we please stop talking about this?

Eddie: No. No, we can’t. And I thought the whole point of this evening was for people to get together and talk about their problems.

Joey: We're freaks, but we're not those kinds of freaks. Sit!

[She points at one of the two empty seats.]



[Scene: Over by Jack’s seat. Jack and Fred are joking with each other, when David comes walking up to them and has a dirty look on his face.]



Jack: Lying on the ground, his tongue is just hanging out of his mouth, vultures flying over his head. And he goes to the farmer, he goes, "shh. They're just about to land."

[Laughs]

Fred: Oh, man. You're definitely going to get punched for that.

David: I could think of worse things. Like not saving your boyfriend a seat?

Jack: David, hey. You remember, um...

David: I remember. It's nice to see you again. I thought we said the right side of the stage.

Jack: We did. We, uh... see, I meant from the front.

[Applause]

Jack: From the front, it's the right, but if you're coming from the back, I could see how you could have... uh... you know... I'm—

Fred: I'm sorry. It's my fault. I'll move.

David: Good idea.



[Scene: The stage for the Loveline show. Jen comes out to announce the arrival of Dr. Drew and Adam Carolla as they come out and take a seat on a couch that has been set up on the stage.]



Jen: They are both the hosts of the wily popular radio show Loveline. I'd like to go ahead and take this time to introduce our esteemed guests Dr. Drew and Adam Corolla.

[Applause]

Jen: Um, ok. Well, since our time here is limited, and I'm pretty sure that everybody knows how this works. With no further ado... who has the first question?

[No one speaks]

Jen: Ok, not everyone at once.

[Still no one, then Audrey begins waving her hand in the air]

Audrey: Oh, Jen. Jen, pick me. Lindley!

Jen: Uh, anybody. Anybody. Bueller? Bueller?

[Adam takes this chance to try and prod them on]

Adam: Come on. You people are in college. Your crabs have gonorrhea. Where's the questions?

CJ: I'd actually-- I'd actually like to pose a question, if I may?

Jen: Actually, C.J., I think it's your job to field the questions, not ask them. You field, they ask. Field. Ask. Field. Ask

Dr. Drew: It’s that's ok, Jennifer. We're not exactly worried about form here. So go on, C.J., Ask your question.

CJ: Uh, ok. Well, there's this, uh... girl that I have-- or had a relationship with.

Adam: She was a sex buddy?

CJ: No, she, uh... she was a girlfriend, actually, and we were together for several months up until this morning, when she dumped me like a sack of rotten trash. No explanation, no warning, no nothing.

Dr. Drew: Were there any warning signs? Any problems in the relationship?

CJ: No, none. Well... I did sleep with one of her friends.

Adam: But just one, right? Women don't--they don't mind that kind of stuff. Can't be that.

CJ: But she knew about it and it was before we got together, so that doesn't really count, right?

Dr. Drew: Have you simply tried asking for an explanation?

CJ: That's the thing. Every time I try to talk to her, she treats me like I'm father Damien.

[They look at him strangely]

CJ: He was a leper.

Adam: Oh, sure. The famous leper, father Damien. Drew, you wrote your thesis on father Damien, did you not? All right. Listen, I say run. I mean, this chick's a head case. She's going to take you down, I promise.

Jen: Thank you, Adam, for that astute insight, but if you don't mind me saying so, I think that C.J.'S problems here are really subordinate to those of the many members of this audience who have actually paid good money to listen to your vastly under qualified advice.

Adam: You're so lucky I don't know what "subordinate" means, honey.

[Audience laughs]



[Scene: Else where in the audience. Eddie is still trying to get Joey to talk with him about their situation.]



Eddie: So I guess we should probably just break up then, huh?

Joey: [Whispering] Would you be quiet?

Eddie: Well, I need to know what's going on here!

Joey: Shut up.

Eddie: [Whispering] Don't tell me to shut up in front of all these people. What I don't understand, Jo, is why is so hard for you to talk about sex?!

[Adam sees Joey and Eddie arguing in the audience]

Adam: Whoa. What have we here? We got to hear more about this. We got a wiener in the crowd here, Drew.

Dr. Drew: Let's get a mike over to these guys.

[Someone hands them a microphone]

Dr. Drew: This will make a good question.

Joey: Uh, no, that's ok. There's no problem.

Eddie: Nope. Nope. No problem at all.

Adam: Oh, yeah. Yeah, there's a problem, or you wouldn't have been screaming like a girl 10 seconds ago. We need to hear this problem. What is it?

Eddie: No, it's really—it's ok. It's not--it's not that bad, actually.

Joey: Yeah, he likes it that way. He prefers it, actually.

Dr. Drew: I'm sorry. I think I missed something. What's your name?

Joey: Joey.

Eddie: I'm Eddie.

Joey: But like I said, we have no problem.

Dr. Drew: Oh, if you say so. But you can't help but wonder, Adam, should a couple that's not even mature enough to talk about sex be having sex?

Adam: Yeah.

Eddie: Give me this. That's what I'm saying, dr. Drew. It's exactly what I'm saying. Well, not exactly what I'm saying. I mean, she is a little, like, uptight about the whole thing.

Joey: I am not.

Eddie: Yes, you are.

Adam: Listen, listen. This long-distance relationship is breaking my heart. Let's get you two up on stage where we can thump you like melons. What do you guys say?

[Applause]

Eddie: [Sarcastically] Thank you.



[Commercial Break]



[Scene: The Loveline show. Jen is helping Joey and Eddie put on some Microphones as Joey gives Jen a dirty look. Audrey is trying to get Jen’s attention.]



[Cheering and applause]

Audrey: Jen! Jen! I really have one. Jen!

[Jen ignores Audrey]

Joey: Just so you know, I’m going to kill you afterwards.

Jen: Ok.

Dr. Drew: Now why don't you two start by telling us about this relationship?

Eddie: Well...I'll start. It's all very simple, actually. Today, I realized that the girl that I have been opening my life and baring my-- my naked soul to for the past 6 months is a phony.

Dr. Drew: 6 months. Is that how long this thing's been going on?

Joey: Well, it's hard to tell exactly. I mean, we met in the fall, but we really didn't like each other—

Eddie: Oh, hey, stop. Ok, look, I had no beef with her, but she--she obviously... you know, was in love with me... in her own emotionally unstable way.

Joey: Emotionally unstable? I'm emotionally unstable?

Eddie: Yes, look in the mirror, Joey.

Joey: Who packed up and left with no forwarding address at the first sign that this thing was getting serious?

Eddie: Oh, I came back, didn't I?

Joey: No, not willingly.

Eddie: I'm sitting here.

Joey: I had to come looking for you, didn't I? At a significant loss to my personal dignity, thank you very much. And then, to celebrate... he left again.

Dr. Drew: And throughout all this, you kept having sex?

Eddie: Oh, yeah.

Adam: No wonder she's screwed up.

Joey: Thank you. Wait a second--

Adam: Listen, I don't like the cut of your jib, son. I mean, you have sex with her, then you dump her. Then you try to get her trust back, except for you abandon her again. So you've abandoned her twice, and now you're perplexed as to why she won't trust you when you've dumped her 2 times? Are you high, son? I mean, no wonder she's cut you off. Drew, if you treated me this way, I'd cut you off... in a heartbeat.

Dr. Drew: That's why I treat you the right way.

Adam: That's right.

Dr. Drew: Joey, is this abandonment a big issue for you?

Joey: No.

Dr. Drew: Are you on any medication?

Joey: No!

Dr. Drew: Is you dad around? Is he a big figure in your life? Is anything going on with him?

Joey: You know what? Dr. Drew, I thank you for everything, but I--I think I've had enough, and I'm going to head back to my seat now.

Dr. Drew: Not so fast. Listen, Joey, nothing to be ashamed of. Common problems, all right? Tough to talk about. Jennifer, I'm sure people call the help line all the time with things like this.

Jen: Oh, yeah. Constantly. There's really nothing to be embarrassed about. You're very normal in your abnormality.

Joey: Jen, perhaps there's someone else in the audience that would like to ask a question.

Jen: Oh, yes, yes, with the raised hand. Who is that?

David: Uh... my name's David, and I need to know what the proper response might be when you find your boyfriend openly flirting with some other guy right in front of you?

Jack: I wasn't flirting.

Adam: Since when is having an idle chat considered flirting, my friend? We have a couple of dates, he thinks he owns me, Drew.

Dr. Drew: Adam wants to be your boyfriend. He longs to be gay. David, uh, was this a monogamous relationship?

David: Yeah. I thought it was.

Dr. Drew: I see. So you're kind of wondering whether it actually is monogamous. Well, obviously, you guys need to talk about this. Um, you know, one possibility is that he's acting out right in front of you, because he's trying to give you a message, and he just doesn't have any other way to tell you.

Jen: Or maybe he's just one of those people who's really super-nice to everybody so it seems like he's flirting, but actually, he's not, 'cause nobody's that stupid. So, my advice on this would just be forgive and forget.

Adam: Are you high, missy? You got to dump this guy, and I'm not saying that because he's a gay.

Jen: Um...ok, why don't we go to Mandy behind the screen? Mandy, what's your question?

[They turn to a silhouette screen, and a girl is behind it when another comes in and pushes her out of the way.]

Jen: Mandy?

Audrey: Oh. Hi. Sorry, no. Actually, my name is Audrey, and my question is specifically for Dr. Drew. Um, I'm about 5'7". I've got blond hair, blue eyes, great rack.

Jen: Audrey, question. Find it.

Audrey: Oh, right. Ok. Well, um... several months ago, I realized that I had a serious problem with alcohol. I had all these negative feelings about my life, and I was using alcohol as my escape. And in the process, I hurt a lot of people that were very close to me. And if it hadn't been for those very same people, I probably would not have gotten the professional help that I needed. So after spending several weeks in a rehab facility in southern California, um... I guess my question to you is this, Dr. Drew-- how would you like to go back to my dorm room and play a little game I like to call "dirty doctor and naughty nurse?"

[Audience laughs]

Jen: Ok... Audrey, that was touching. Let's move on, shall we, to-

CJ: You know, we really haven't had a chance to get a woman's perspective on some of these matters. Uh, tell me, Jennifer, getting back to my problem, why do you think this girl decided to rip my heart out without any explanation?

Jen: Well, if you ask me, C.J., I think the time for your problem has come and gone. Now, since we have with us here the experts onstage who are here to answer people's questions—

Adam: Oh, experts, huh? A minute ago, I was hack, now I'm back to expert? That's nice.

Dr. Drew: Actually, Jennifer, that's not a bad idea. You should answer this question. Everyone's here to support the help line. Why don't you give them a sample of what they can get when they call in?

Jen: Ok. If think that that question has many parts. One, it seems to me that this girl isn't really out to get you, that maybe, in fact, she's just confused.

CJ: To say the least.

Jen: And 2, maybe she has a lot on her plate at the moment, so she doesn't feel like she has the time for a relationship.

Adam: And 3?

Jen: That's it.

Adam: You can't just start stringing together a list of reasons and stop at 2.

Jen: Says who?

Adam: Says who? Says--says me. Says Drew. Says our parents. Remember your mom said that to me, Drew?

Dr. Drew: Yes

Jen: Ok, fine. You get 3. Listen, I just don't want a boyfriend at this point in time, ok?

Adam: Wait a minute. Wait a minute.

Dr. Drew: "I don't?"

Adam: This is the head case he's talking about. He's talking about her.

Jen: No. Yes. I am the girl that he is referring to, but no, I'm not a head case.

Dr. Drew: Oh, wow. This is so, why did you dump this guy unless you don't feel comfortable talking about these issues.

Jen: No, it's just, um...

Adam: He beats you, right? I knew it. I could see it in his eyes, Drew.

Dr. Drew: Seriously, is there something about this guy you don't like? Or is it something about him, or something about the relationship?

Jen: No, no, I like him. I like him. What's-- what's not to like? He's perfect. He's the perfect living embodiment of everything that I've ever wanted in a boyfriend, but never thought that I would actually find. You're kind, you're caring, you're sensitive, you're not wigged out by gay people.

Adam: He is kind of cute. He's got a bit of the Spader working for him.

Jen: If I were to start a boy from scratch, this is what he would end up as.

Dr. Drew: All right then. So, why would you sabotage this? Why would you take someone good, someone you described as wonderful, perfect, and just drive him away?

Jen: Can we turn this back to Joey? She's more screwed up than me.

Joey: Hey.

Dr. Drew: Were either of you abused when you were kids?

Jen: No.

Joey: No.

Eddie: Joey's dad did some time in the big house.

Joey: Maybe we could bring Jack up here for some humiliation.

Eddie: No, no, no. Don’t Change the subject again I still intend to get some answers from Sally Albright—

CJ: Hey, get in line, pal. At least you still have a girlfriend.

Audrey: Jen, I really need to know what kind of undergarments—

Adam: When we get back to L.A., I'm putting this knee in my agent's groin.

Jen: You know what? It's over. I'm obviously not equipped to be here. So if you have questions and you need answers, you should all call the help line.

[Jen leaves and goes back stage where she runs into Audrey.]

Audrey: Oh, my god. Jen, what was it like to be that close to him? Did you get to touch him? What does he smell like?

Jen: Audrey, how would you like to see him up close and personal?

[Jen hands Audrey the Microphone.]

Audrey: Are you saying what I think you're saying?

Jen: Yes. Take over the hosting duties.

Audrey: Oh, I thought you wanted me to sing. Oh, well. A gig's a gig. Thanks.



[Commercial Break]



[Scene: The Loveline show. Audrey is now hosting the show. She begins the question answer session and we jump from question to questions and answer to answer.]



Audrey: Ok, people, since our lovely hostess with the mostess Jen Lindley picked now to have a mental breakdown, I'll be your Ricki lake for the rest of the evening. Now, who's got the next question? You! Up top! Funny shaped head. What do you got?

Guy: Um, Dr. Drew, is it true that men only want sex and women only want relationships?

Audrey: I can tell you first hand that ain't true. I could tell you stories that would boggle your pea-sized little brain. I once—

[Cut]

Adam: Asked this girl to do it while I was driving once, but she got all sketchy. Said it wasn't safe—

[Cut]

Dr. Drew: To engage in high risk behavior. If you have, you should see a doctor immediately, and then ask—

[Cut]

Guy: Is someone under 5 feet considered a midget?

Adam: Official midget height is if I'm wearing a pair of stilettos and I can rest my—

[Cut]

Adam: This laser's not a magic wand.

Dr. Drew: Not a panacea, yeah.

Adam: Yeah, people think it's a—What did you say it was?

Dr. Drew: Panacea. Cure-all.

[Cut]

Guy: During sex, she likes to listen to pop goes the weasel. Is that--is that weird?

Dr. Drew: The may be where the source of your sexual dysfunction comes from.

[Cut]

Girl: Is it ok to use a vibrator?

Dr. Drew: Great question. But I think he has some feelings about that. Adam?

Adam: Well, I did a test with Drew once, where I just covered the left side of his face with—

[Cut]

Adam: Whenever you have an abnormality that way, it increases your chances of being an evil genius.

[Cut]

Guy: Well, what I really want to know is—

[Cut]

Dr. Drew: are you taking any medication?

[Cut]

Girl: Is it true I can't get pregnant on a full moon?

[Cut]

Dr. Drew: Are you on any medication?

Guy: I've got this bad burning sensation.

Dr. Drew: Are you on any medication?

Girl: What is the average size of the male genitalia?

[Cut]

Dr. Drew: Fluoxetine.

Guy: I mean really bad.

Dr. Drew: Citalophram.

[Cut]

Guy: It's like I'm on fire.

[Cut]

Dr. Drew: Fluvoxamine. Sertraline. Proprion. Buspirone.

[Cut]

Guy: How small is small?

[Cut]

Dr. Drew: Which is a genetic biological disease which could lead to consuming progressive amounts of—

[Cut]

Adam: Whipped cream. And make sure you have plenty of it, or else!

[Cut]

Audrey: The men that want their women to look like little boys that cause them—

[Cut]

Dr. Drew: Depression and anxiety, which can have both psychological and biological elements to it, and hopefully—

[Cut]

that answers your question.

[Audrey decides that it is time to wrap up the show.]

Audrey: Ok, people, that's all the time we have for this evening. Remember something—if you find yourself alone and depressed in a room sitting under a bare bulb if a pile of your own sick, please don't call me, call the help line. Have a great evening.

[Audrey puts down the microphone and unhooks herself. Dr. Drew leaves stage and Adam is getting ready to leave.]

Audrey: So, what would you say to you, me, a couple of non-alcoholic beers, and a shiny new thermometer?

Adam: Baby, you're reading my mind.

[She looks at Adam in disgust.]

Audrey: Ugh!



[Scene: Backstage of the Loveline show. Joey and Eddie come backstage looking four Audrey and are still arguing with one another.]



Eddie: What exactly are we doing back here?

Joey: We're looking for Audrey. Hello. We drove her here. Then we get home and put this horrid night behind us.

Eddie: Yeah, but we haven't solved our little problem.

Joey: Eddie!

[Adam comes walking around the corner.]

Adam: Good god, son! Are you still harping on that? Why don't you give the girl a break? Have you taken a look at her lately? You're lucky a chick that hot let's you get naked in the same building she's in. You gotta move on. How old are you? 15, 16?

Eddie: I'm 25.

Adam: 25. You know what I was doing when I was 25?

Eddie: No, but I'm sure you're gonna tell me.

Adam: That's right. I'm gonna tell you. When I was 25, I only dreamt of getting with chicks this hot. I was in my parents' basement looking at my raft box. Had a picture of a gal on it. She was wearing a bikini and floating on a raft, and I just stared at that thing until I was cross-eyed. I miss that raft box.

Eddie: That’s...weird.

Adam: Yeah, you're damn right it's weird. And that's my point. I'm tired of you college kids complaining and bellyaching all the time. When I was in college, we didn't have chicks that dressed like this. With their belly tees, and their hip huggers, and their thongs hanging out the back. No, no, we had it tough. Let me ask you a question. You'd be with this guy if you thought you could trust him, right?

[She stops and thinks]

Joey: Yeah.

Adam: There you go, sport. All you gotta do is gain her trust and you're in like flint, all right? All right. Well, my work is done here. I'm gonna get some cheese.

[Adam leaves them alone]

Eddie: So, is that true? You don't trust me?

Joey: Well, can you blame me?

Eddie: No.

Joey: Eddie... we're living this fantasy. And--and we've... been doing it ever since you got back. And as nice as the fantasy is... it's gonna have to end sooner or later.

Eddie: Well, since you put it that way, Joey, I choose later. Look, I understand how you feel, and I'm sorry that I gave you a hard time. But there's nothing I can say to earn your trust. So, you're just gonna have to take a leap of faith. Ok, and know that I love you more than anything in this world. Ok?

Joey: Ok, come on.

Eddie: Were we going?

Joey: Back to my room before Audrey gets back.

Eddie: But we drove her here. She's not gonna be able to get back to the—

Joey: Exactly!



[Scene: The Exit of the Theater that the Loveline show was in. David and Jack are getting ready to leave, and you can see that David is still upset.]



Jack: You know... tonight doesn't have to be a complete disaster. If we hurry, we can still make it to the bars. Maybe you can find some nice guy for me to openly flirt with.

David: Am I supposed to be amused by that?

Jack: Yes, David, you are.

David: Oh.

Jack: But since you're not, maybe you should just say what you want to say and let's get this over with.

David: And you don't have anything that you want to say?

Jack: Honestly, no, because in my mind there's nothing worth even talking about.

David: Ok.

Jack: It's just a stupid misunderstanding that you seem intent on blowing up into a much larger deal.

David: Ok. So, just to clarify, I'm crazy, and you're not gonna even attempt an apology.

Jack: I was just talking with the guy, David. That's it. It's like Jen said. All right, I'm just-- I was being nice. It's not like I'm trying to communicate anything. It's not like I'm trying to make you feel bad.

David: You know what? I'm beginning to think maybe I should've trusted my original instincts about you.

Jack: What the hell is that suppose to mean? Look, if you want to break up with me over something this minor, just do it.

David: Wow. That's the first place you go?

Jack: What?

David: You're worse than Jen. Or maybe you two have been hanging out so long you've just become the same person.

Jack: What the hell are you talking-- you know, for a master communicator, you're not expressing yourself too well right now.

David: We were having a tiny little argument, and in 2 seconds, you just managed to snowball it into something catastrophic.

Jack: Oh, right. I manage. And you weren't at all being passive aggressive.

David: I am not the one who's looking for a way out of this.

Jack: And I am? And I am?

David: Do you know what? If you're bored, if you're in over your head, than just say so.

Jack: Did I say that?!

David: Fine, fine. But I am not just gonna dump you so that you can walk away from this guilt-free.

Jack: Guilt f-- David, I am guilt-free. I didn't do anything wrong.

David: Right.

Jack: What? Oh, great, what? You're leaving now?

David: Yes. But before I do, I'm gonna make this really simple for you. Either apologize to me or break up with me.

Jack: Oh, fine, ok, whatever. Sorry.

David: No. No, no, no. I deserve better than that. Take a day. Hell, take a week. Think about it, and let me know what you decide.



[Scene: Outside the Loveline stage building. CJ is leaving the building when he turns the corner to see that Jen is already outside waiting for him.]



Jen: Wait, C.J. Wait. Let me explain. Wait, will you please just let me explain?

CJ: You know, Jen, I think I've heard all I need to hear tonight.

Jen: Look, I need to talk to you. I--I need your help.

CJ: Oh, you need my help? Well, you said it earlier. Why don't you call the friggin' help line?

Jen: Ok, I will. Ring-ring! Aw, man, I really hope somebody picks up. Ring-ring!

CJ: I'm not gonna do this.

Jen: Oh, come on. You've got a crazy girl on the other end of the line and she might do something irrational if she doesn't have somebody to talk to. Ring-ring.

CJ: Hello?

Jen: Hi. Is this the help line?

CJ: Yes.

Jen: Uh, because you didn't say help line when you answered.

CJ: Hello. Help line.

Jen: Uh, who am I speaking with? Because you didn't give me your name, either.

CJ: Hello. Help line. This is C.J. Do you have a crisis?

Jen: Hi, C.J. You have a very sweet voice.

CJ: Do you have a crisis or not?

Jen: Yes, I do. And you should like somebody that I could trust, and somebody who could be endlessly sympathetic with a girl who has a lot of problems.

CJ: Oh, well, isn't that ironic? Considering I just got dumped today by a girl with a lot of problems. Or maybe she doesn't have any? Maybe she doesn't have any problems. Personally, I wouldn't know because she doesn't have enough trust to confide in me.

Jen: [Sighs] Well... the thing is that maybe... this girl realizes that she made a mistake, but she doesn't really know what to do about it.

CJ: Well, maybe she needs to start by realizing that whatever the problem is, her boyfriend's not the enemy.

Jen: Right. Well, see, now, that's the thing about this girl, is that she has a tendency to subscribe to self-destructive behaviors in her life, and that when one part of her life isn't going well, she has this desire to destroy everything else going on, and plus, she's never really been able to trust anybody before, so—

CJ: Everybody's gotta start sometime.

Jen: So--so, what? So what do I do? I just--I just-- I just say what it is that's bothering me, and then I look up and you're still there?

CJ: Yes. That's what this whole boyfriend thing is all about. But if you're not interested in having a boyfriend, I can certainly—

Jen: She's sick. My Grams is sick. And she has been keeping it from me, and it's the reason that she broke up with your uncle Bill, and--and I don't know what else she's been keeping from me. I don't know what's gonna happen. I don't know what I'm gonna do. I don't know anything about anything, and so I had a freak-out, one freak-out. Is that ok?

CJ: Yes. Yeah. Take as many as you need.

[He wraps her up in his arms, suddenly realizing what she must be going through]



[Scene: Backstage of the Loveline show. The show is over, and Audrey comes walking into the backstage looking for Dr. Drew. She sees Adam, and goes running up to him.]



Audrey: Ooh, ooh, ooh! Just the man I was looking for.

Adam: I knew you'd come around. They always do.

Audrey: Yeah. Where's Dr. Drew?

Adam: Oh. Again with the Pinsky? Listen, I hate to tell you, but your beloved Dr. Drew, not so great with the staying power.

Audrey: What?

Adam: He went to the airport right after the gig.

Audrey: But... I never got any personal face time with him. What are you still doing here?

Adam: Eh, I like to hang behind at these things. See if I can scrape up a little coed tail.

Audrey: Yeah. Has that ever worked for you?

Adam: No. No, it hasn’t.

[Audrey leaves Adam back stage and goes out onto the stage looking for Joey.]

Audrey: Joey? Jen! Jack! Anybody! Ugh! Can this night suck any harder?

Dr. Drew: You know, there are more productive ways to manage aggression.

Audrey: Listen, buddy—

[She Turns to see Dr. Drew.]

Audrey: Oh! Hi! Dr. Drew, I-- I wasn't angry just now. I was just--I was practicing for a play. You know, "Stella, Stella," all that.

Dr. Drew: So you're an actress?

Audrey: Well...I am. But, you know, more so in life, I guess, than in art. I have a bit of a flair for the dramatic.

Dr. Drew: You don't say.

Audrey: Yeah. Although... I should kind of point out I--I wasn't entirely lying about... the whole rehab thing. I mean, it happened, that whole part of my life. And it wasn't pretty, having to face myself and all that. But every night after a long day's whining, I would lie in bed and I would bug my roommate by listening to you guys give advice to all those other losers out there in radio land, and...I don't know. It just, it... made me feel less alone. So... well, I guess I just want to say thank you. For being you, and... the truth is... I don't know if I could've done it without you. Plus, you're, like, totally hot.

Dr. Drew: Ha ha ha! Audrey, do you want a ride?

Audrey: Oh, I would love one. But I know that you're married, so we must keep our distance, Drew.

Dr. Drew: I'll try.

Audrey: So, you guys must have a boat load of groupies, huh?

Dr. Drew: We have a few.

Audrey: Yeah. Don’t you just hate girls like that?



Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Chris Uecke

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (21:45)

Super!

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming