VOTE | 148 fans |

#618 : Amour et confessions

Titre en VO : "Love Bites" - Titre en VF : "Amour et confessions"
¤ USA : diffusé le 09/04/03 - France : diffusé le 04/10/03
¤ Scénario : Liz Garcia - Réalisation : Bethany Rooney


Cet épisode sera riche en émotions.
Tout d’abord, Jen verra son univers basculer quand elle découvrira que sa grand-mère souffre d’un cancer du sein…
Joey, elle, devra remettre toute sa vie en cause, suite à l’arrivée d’Eddie, ses sentiments seront mis à rudes épreuves et elle sera obligée de faire face à un terrible dilemme : Eddie ou Pacey…
Quant à Dawson, il sera à un tournant de sa vie où il aura la possibilité de tourner son propre film et il ira chercher l’inspiration dans ses souvenirs d’enfance…

pacey invite Joey à danser
pacey invite Joey à danser

  

Plus de détails



L’épisode reprend là où il s’était arrêté dans le 617. Joey aperçoit Eddie et il y a un long silence où personne ne parle. Puis, Joey lui demande pourquoi il est ici et non à son école en Californie. Eddie lui raconte alors que toute son école aime sa manière d’écrire et qu’il est revenu pour la remercier. Et Eddie ajoute que s’il doit être écrivain, il a besoin d’une personne comme elle à ses côtés. Il essaye alors de l’embrasser mais Joey le repousse en s’excusant et Eddie s’en va tandis que Joey le regarde partir.

Le lendemain, Harley est dans la chambre de Joey avec cette dernière. Harley lui parle de la soirée que doit chaperonner Joey et en même temps, Harley cherche la tenue qu’elle portera ce soir là. Puis Harley s’en va, laissant Joey lire.

Chez les Lindleys, Jen est dans sa chambre en train de se regarder dans le miroir quand CJ la rejoint en lui disant qu’elle est très belle et ils s’embrassent. Puis, CJ annonce à Jen que Grams a rompu avec oncle Bill et ils recommencent à flirter. Mais contre son grès, CJ est obligé de partir.

A son travail, Pacey appelle Joey et il lui dit qu’il l’a attendu l’autre nuit mais elle n’est pas venue. Joey lui explique alors qu’après avoir nettoyé le bar, elle était fatiguée. Puis, Pacey propose à Joey de sortir ce soir et ils décident d’aller ensemble chaperonner la soirée d’Harley.

Après avoir raccroché, Pacey reçoit la visite de Dawson, ce dernier donne à Pacey tout l’argent qu’il a économisé et il lui demande d’augmenter cette somme en jouant à la bourse car Dawson a besoin de cet argent pour faire un nouveau film. Pacey accepte alors de lui faire fructifier son argent.

De nouveau chez les Lindley, Jen rejoint sa grand-mère dans la cuisine et elle la taquine sur le fait qu’elle est rompue avec oncle Bill et finalement, Jen s’en va.

Pendant ce temps, Joey est dans sa chambre et elle regarde des photos : une d’elle et Dawson, une autre d’elle et Pacey et une d’elle et Eddie. C’est à ce moment que Pacey frappe à la porte et elle va alors lui ouvrir. Pacey la complimente sur sa tenue et lui offre une fleur pour sa robe. Puis, Pacey l’enlace mais on peut voir que Joey a l’air mal à l’aise.

Plus tard, Joey et Pacey arrivent à l’école, suivis de Harley et Patrick et ils parlent tous de l’adolescence, des bals de promos. Et pendant que Pacey complimente Harley sur sa tenue, Patrick retente sa chance auprès de Joey, mais toujours sans succès.

A Capeside, Dawson est dans sa chambre, fouillant dans ses vieilles affaires quand Gale le rejoint. Ils commencent alors à parler de l’argent dont a besoin Dawson pour son film. Et après le départ de Gale, Dawson essaye d’écrire quelque chose sur son ordinateur mais en manque d’inspiration, il s’en va.

Retour à la fête, Harley danse avec un garçon et Patrick a l’air jaloux. Pendant ce temps, Pacey et Joey boivent du punch, se taquinent un peu et Pacey embrasse Joey sur l’épaule mais cette dernière a l’air mal à l’aise. Mais au moment où Joey allait lui parler, Patrick se bat avec le garçon qui dansait avec Harley et Pacey est obligé d’intervenir, ce qui lui vaudra d’ailleurs un œil au beurre noir de la part de Patrick.

Un peu plus tard, dans les toilettes des filles, Harley se plaint auprès de Joey car son mascara a coulé et Joey la rassure. Tandis que dans les toilettes des hommes, Pacey explique à Patrick comment il devrait s’y prendre avec Harley. Retour dans les toilettes des filles, Joey parle à Harley du fait qu’elle a toujours fini ses bals de promos dans les toilettes en train de pleurer. Pendant ce temps, dans les toilettes des hommes, Patrick avoue à Pacey qu’il aime Harley.

A nouveau dans les toilettes des filles, Joey et Harley discutent à propos des garçons tandis que dans les toilettes des hommes, Pacey dit à Patrick qu’il doit être gentil avec Harley. Les deux garçons commencent alors à jouer les durs et ils se battent. Retour dans les toilettes des filles, Joey dit à Harley qu’elle a passé un bon moment avec elle et Joey va alors rejoindre les garçons. Elle s’aperçoit alors Patrick et Pacey en train de se battre. Dès qu’ils la voient, ils s’arrêtent. Puis, Joey s’en va en leur disant qu’elle voulait juste voir s’ils allaient bien.

Chez Grams, Jen dit à sa grand-mère que le docteur Loomi a téléphoné pour lui confirmer son rendez-vous de demain. Jen demande alors à Grams qui est ce médecin. Au début, Grams veut éluder la question mais Jen insiste. Grams lui avoue donc qu’elle a une tumeur maligne à la poitrine : un cancer du sein et qu’elle va commencer une chimiothérapie la semaine prochaine. Jen a l’air sous le choc et on peut voir des larmes dans ses yeux. Mais Grams fait comme si ce n’était pas grave et elle part dans la cuisine pendant que Jen se met à pleurer.

A l’extérieur de la fête, Joey vient rejoindre Pacey et au moment où il allait l’embrasser, Joey l’arrête en lui disant qu’elle ne peut pas faire ça. Elle s’excuse et ajoute que même s’ils ont passé une bonne soirée ensemble, elle ne peut pas être avec lui. Pacey lui avoue alors qu’elle réagit comme ça car elle a peur mais Joey lui répond que ce n’est pas la peur qui la fait agir ainsi. Puis, Pacey lui déclare qu’elle a été la plus belle chose dans sa vie mais Joey l’arrête et elle lui avoue qu’Eddie est revenu. Pacey s’en va, laissant Joey seule.

Pendant ce temps, à Capeside, dans sa chambre, Dawson regarde son ancien film « Creek Days » quand sa mère le rejoint. Dawson lui parle alors de son film, du fait qu’il veut être réalisateur et qu’il a besoin de faire des films car c’est sa vie. Puis, ils discutent un peu de Mitch et Gale s’en va, laissant Dawson regarder de vieilles photos de lui et ses amis.

Retour chez les Lindley, Jen rejoint sa grand-mère dans la cuisine et elle lui dit qu’il n’y a rien de mal à avoir peur et elle lui propose son aide. Mais Grams lui répond qu’elle ne doit pas en parler à Jack car c’est son problème et elle veut le régler elle-même. Jen lui avoue alors qu’elle est la personne qu’elle aime le plus au monde. Grams finit donc par lui répondre qu’elle n’est pas prête à mourir et elles s’enlacent en pleurant.

Retour à la fête, presque tout le monde est parti sauf Harley et Patrick qui dansent ensemble et Patrick lui avoue qu’il l’aime. Pendant ce temps, Joey les regarde danser jusqu’à ce que Pacey l’invite à danser à son tour. Ils dansent alors ensemble un petit moment et quand la chanson se termine, Pacey s’en va, laissant Joey, seule sur la piste.

L’épisode se termine par un taxi déposant Joey chez Eddie et quand ce dernier vient lui ouvrir, Joey l’embrasse passionnément et le pousse à l’intérieur de chez lui tout en continuant à l’embrasser.


Résumé écrit par Annabelle. Grand merci.

[Scène: Hell's Kitchen. Cette scène reprend là où le dernier épisode s'était arrêté. Joey a terminé le nettoyage, et Eddie vient d'entré dans le bar, et s'arrêta devant ici. Il y avait une longue pause avant que quelqu'un dit quelque chose.]



Joey: Eddie ... ce que l'enfer que tu fais ici?

Eddie: C'est exact. Euh, si-

Joey: ce qui s'est passé en Californie?

Eddie: Eh bien, il est toujours là. Vous savez, je viens un peu à gauche pendant un certain temps.

Joey: Et ce qui s'est passé à l'école?

Eddie: Encore une fois, toujours là. Toujours debout sans moi et tout. Il est difficile de croire, je sais. Regardez, je commence à l'automne. Tout s'est bien, Jo. Tout, Jo. Je veux dire, j'ai eu cette interview, non? Et je n'ai pas bégayer ou trébucher ou de vomir ou quoi que ce soit, et ils aimaient mon écriture, ce qui est juste totalement, comme, surréaliste parce que personne n'a jamais aimé tout ce que j'ai fait. Sauf pour vous. C'est pourquoi je suis ici. Je voulais vous dire merci. Parce que vous savais que je pouvais le faire, et je n'avais aucune idée. Vous savez, Jo, ce n'est pas seulement parce que je ne pense pas que je pouvais le faire. C'est parce que je n'ai pas vu le monde de cette façon. Vous savez? C'est un endroit où les gens se chances deuxième et troisième et quatrième de faire quelque chose d'eux-mêmes. Ou comme un endroit où ... vous pouvez être un lâche et quelqu'un de mal. Hey. Mais ils ont encore la décence de voir la décence de vous. Et, Jo, vous êtes la personne la plus digne que je connais. Et vous avez les yeux incroyables et les plus sexy de voix et un sourire qui me brise le cœur. Et si je vais être un écrivain, j'ai besoin de quelqu'un comme ça autour. J'ai besoin de toi. Que dites-vous?

[Elle se bat à l'envie de l'embrasser]

Joey: Non, non

Eddie: Eh bien, ce n'est pas la réponse que je suis à la recherche, vraiment.

Joey: Eddie, tu es parti.

Eddie: Je suis revenue.

Joey: je suis passé.

Eddie: Oh. Ok. Si c'est ce que vous ressentez, puis ... OK, je comprends. Je ne. Je crois que je vais vous voir, Joey.

Joey: Je suis désolé.

[Eddie se retourne et sort, et Joey regarde partir.]



[Générique de début]



] [Pause publicitaire



[Scène: Dortoir de Joey. Joey est couchée sur son lit en essayant de lire un livre, comme Harley traverse son cabinet à la recherche de vêtements de Joey.]



Harley: Brutal. Ne laissez pas vos ennemis ont accès à ce cabinet. Dites-moi ce a été acheté pour une sorte de costume d'Halloween dame église.

Joey: Il est beaucoup mieux sur.

Harley: cessez de vous dire que, ma chérie.

Joey: Vous savez, peut-être que vous souhaitez mettre l'accent sur la tâche à accomplir pour que vous puissiez dépêchez-vous et laissez-moi aller à mon travail.

Harley: Si tu vas être mon chaperonnage semi-formel, j'ai besoin de vous de porter quelque chose qui est modérément la hanche, donc je ne ressemble pas à un phénomène de s'associer avec vous. Pas comme sensuelle, sexy femme plus âgée. Raille [] Que dis-je? Je n'avais jamais trouver quoi que ce soit dans ce cabinet.

Joey: Ai-je fait d'accord à ce sujet?

[Elle regarde une robe à froufrous.]

Joey: Oh, c'est Audrey. Je pourrais l'emprunter.

Harley: Pas du tout. Vous avez besoin de bien paraître, mais pas trop bonne. Les hommes de Milton sont faibles de constitution et très sensibles aux ruses de la vieille femme. Ainsi, car c'est ma nuit, et mon beau temps, touche-à-pas-métiers, le petit ami Patrick sera là, et il a une sorte d'attachement impie à vous, nous allons garder vos ruses couverts. En vertu de ... cette belle robe discrète. [Harley sent le tissu de la robe.] Ew! Qu'est ce que c'est, rayonne?

Joey: C'est de la soie. [Harley lui donne un air sale] Blend.

Harley: Il est parfait. Pas trop parfaite.

Joey: Harley, regardez, je jure de garder mon Mme Robinson griffes hors ton copain. Mais pouvez-vous aller? J'ai beaucoup de travail à faire.

Harley: Oui, mais pensez-vous que je devrais aller pâtés ou bustier?

Joey: Ni! J'envisage d'investir dans une ceinture de chasteté pour vous.

Harley: Repousser vos boutons, potier.

Joey: Out.

Harley: je suis sorti.

[Elle sort et Joey remonte à la lecture]



[Scène: chambre de Jen. Jen est à la recherche dans le miroir à ses cheveux en désordre dans le dégoût.]



Jen: Oh. Heh! J'ai l'air ridicule.

CJ: Non, vous n'avez pas. Vous avez l'air beau et brillant. Et bien comme vous venez de partageait votre ami.

Jen: Grande.

[Ils s'embrassent]

CJ: Et d'autant plus belle pour lui. Vous les femmes Lindley sont autre chose. Vous savez, mon oncle s'est grammes coeur de Bill. Cet homme est un shell de lui-même. Je ne peux même regarder roue de la fortune plus, parce que Vanna White lui rappelle sa dévastation.

Jen: Mon grammes, la veuve noire. Qui le savait?

CJ: [Chuckles] Très bien. Je devrais y aller.

Jen: Non, vous ne devriez pas.

CJ: Non, vous êtes la personne qui m'a fait sortir du lit.

femme Jen: je sais, mais je suis assez d'admettre quand j'ai fait une erreur.

[Elle commence à l'embrasser, et tous deux s'arrêter après quelques secondes de baiser]

Jen: Oui, vous devriez aller.

[Ils commencent à baiser à nouveau]

Jen: Oh, mon Dieu. Il faut y aller.

CJ: Oui. Ouais.

Jen: Très bien. Eh bien, euh ... Regardez, je vais voir ce que je peux connaître grammes.

CJ: OK. Je vais vous rappeler plus tard.

Jen: Ok.

CJ: OK. Ultérieure.

Jen: Bye.

CJ: Bye.



[Scène: Office de Pacey. Pacey est debout près de son bureau et frappe sur certaines touches du téléphone cellulaire de son côté, et il a son casque d'écoute sur. Couper à la chambre de dortoir de Joey. Joey est l'étude à son bureau, quand son téléphone commence à sonner. Elle regarde l'identification de l'appelant et voit qu'il s Pacey, et après quelques anneaux, elle y répond.]



Joey: Bonjour?

Pacey: Salut. Est-ce Potter's House de la douleur?

Joey: C'est la maîtresse Joey parler.

Pacey: Je suis content que je vous ai pris. J'ai pensé que vous pourriez avoir cessé leurs activités. Je vous attendais hier soir.

Joey: Ouais, je, euh ... vous le savez, j'ai fini au bar, et j'étais mort de fatigue, et ... plus d'énergie pour les courtiers en valeurs mobilières méchant.

Pacey: C'est OK. Je comprends. J'étais un peu vannés moi la nuit dernière. Tenez, voici ce que je pense. La nuit dernière, nous étions les personnes très âgées. Mais ce soir, nous allons au moins faire semblant comme si nous étions jeunes. Aller à la fin, trébuchent la maison très tard. Que dites-vous?

Joey: J'ai des projets.

Pacey: Non

Joey: Oui. J'ai promis que je ferais Harley lui une faveur.

Pacey: Qu'est-ce exactement Rosemary's Baby voulez?

Joey: Elle veut que je le chaperon Milton semi-formel.

Pacey: Est-ce que vous impliquer être dans une robe?

Joey: Mm-hmm.

Pacey: et talons?

Joey: C'est possible.

Pacey: Eh bien, OK. Prenez mon bras tordu. Je serai là.

Joey: [Rires] Qu'est-ce? Je veux dire, vraiment? C'est ... c'est un vendredi soir. Etes-vous sûr?

Pacey: je suis sûr que la pluie.

Joey: Très bien. Euh, me retrouver ici à 6:00.

Pacey: Je vais vous y voir. Chaussures bien cirées et costume pressé.



[Scène: Le travail Pacey Pacey's Place vient de terminer la conversation téléphonique avec Joey et est le seul dans la salle de conférence, quand Dawson passe devant la porte, et s'arrête quand il voit Pacey.]



Dawson: Pacey Witter.

Pacey: Dawson! Salut! Bienvenue à la machine de rêve, mon ami. Pouvez-vous l'odeur de l'argent de plus en plus?

Dawson: Euh, si ça sent Drakar Noir, alors oui, grand temps.

Pacey: Qu'est-ce que tu fais ici?

[Dawson claque un morceau de papier sur la table. Il s'agit d'un chèque.]

Pacey: Qu'est-ce que c'est?

Dawson: C'est tout l'argent que j'ai sauvé de travailler avec Todd. J'ai besoin de vous pour le faire grandir.

Pacey: J'ai besoin de ralentir pour quelques seconde

Dawson: transformer ce dans un budget respectable pour un film indépendant. Venant de l'histoire de l'âge. Pas d'effets spéciaux, même si je doute besoin d'un s'encanailler une liste-acteur à la recherche d'un certain crédit de l'industrie. Vous en place pour cela?

Pacey: Pourriez-vous entrez dans mon bureau pendant une seconde?

Dawson: Bien sûr.

[Ils entrent dans son bureau.]

Pacey: Vous savez, ce truc que je vous ai dit que je pouvais faire pour toi?

Dawson: Euh, ouais.

Pacey: J'ai été effectivement genre de blague.

Dawson: Eh bien, mais, euh - Sifflets [] C'est ce que vous faites dans la vie, non? Est-investir de l'argent pour d'autres personnes?

Pacey: Shh. Shh. ] Whispering [Techniquement, oui.

Dawson: Whispers [] Pourquoi sommes-nous chuchoter?

Pacey: Parce que si les gars jamais entendu me tourner vers le bas les investissements de capitaux, fondée sur des raisons morales, je serais professionnel castrés.

Dawson: Que raisons morales?

Pacey: Je n'ai pas vraiment marteler mes amis de mélange et de politique commerciale pour le moment.

Pace, je pense que nous avons vécu ensemble que nous n'avons pas à vous soucier de l'obtenir maladroit.

Pacey: Eh bien, oui, nous avons certainement été dans maladroit, mais nous n'avons jamais été dans "je suis fauché et c'est de ta faute."

Dawson: Je ne suis pas inquiet. Je sais que cela sonne horriblement LA de moi, mais ce projet vient tout une ambiance vraiment bon.

Pacey: Parce que je suis votre ami ... Je ne vais jamais dire à personne que vous venez d'utiliser le mot "vibe".

Dawson: Je suis sérieux, l'homme. Je viens de ... J'ai pris la décision de faire confiance à mon instinct, et depuis que j'ai fait, tout a été se mettre en place. J'ai écrit 20 pages hier soir. Je pouvais à peine le type assez rapide pour suivre les idées qui ont été à venir, et je ne peux pas attendre de rentrer chez eux et d'écrire plus. Je veux dire, honnêtement, la seule chose qui est tenue tous ce droit jusqu'à maintenant vous.



[Scène: cuisine de Gram. Grammes est dans la cuisine, lorsque Jen descend dans la cuisine à sa recherche.]



Jen: grammes, grammes, en grammes, nous avons obtenu de chat. Pourquoi avez-vous tomber le marteau sur le projet de loi oncle? L'homme est désemparé. Eh bien, apparemment, il a juré de femmes à la vie. Bien sûr, si nous parlons franchement, je ne sais pas combien de temps cela pourrait en fait être.

Grammes: Jennifer.

Jen: Tu sais ce que c'est drôle, cependant, c'est que, bien, je suis un peu se lancer dans une relation fonctionnelle et peut-être même pleinement engagée. Vous, qui sont 2 générations mes hauts, se comportent comme un adolescent capricieux. Vous êtes briser le coeur à gauche et à droite.

Grammes: Je ne suis certainement pas le plus.

Jen: Ok. Explosion. Peut-être que je devrais être en train Wort certains de St. John's dans votre Metamucil matin.

[Grammes donne juste un regard et des feuilles]



[Scène: Dortoir de Joey. Joey a obtenu vêtu de la robe que Harley avait choisi pour elle plus tôt. Elle est assise à la regarder quelques photos sur son mur. Elle regarde des photos d'elle et de Dawson, elle et Pacey, et enfin à une photo d'elle et Eddie ensemble. On frappe à la porte, et quand elle ouvre la porte, elle voit que c'est Pacey et il est en costume portant deux boîtes à fleurs.]



Joey: Hey.

Pacey: Salut. Oh, mon seigneur. Vous êtes beaucoup trop chaud pour être un chaperon. Je pense que je suis vivant l'un de mes fantasmes adolescents en ce moment.

Joey: Eh bien, voyez-vous assez avenante vous-même.

Pacey: Oh, ce vieux truc? Nah. Ok, maintenant, afin de rendre à notre dernière expérience l'école secondaire de danse, où je n'ai fait que vous achetez un corsage, mais alors je le laisse tu à une nuance de brun belle, je t'ai apporté options. Dans la case «A» ... nous avons le corsage pour le fun-loving et fantasque Joey - un radis sculptés sur un lit de carottes. Et puis, l'option «B» ... le corsage pour le classique et sophistiqué Joey - roses sur un lit de bébé respirer, ce qui a un nom effrayant, mais c'est une fleur classique.

Joey: Eh bien, en l'honneur des jeunes avec qui nous allons partager la piste de danse, je pense que je vais aller avec l'option "A." Les légumes.

Pacey: Très bien. Légumes il est.

[Il met le corsage légumes sur son poignet]

Pacey: [Chuckles]

Joey: Cool. Et, en l'honneur de l'homme élégant vous ce soir-

épingles [Elle a] se leva sur lui

Pacey: Ne soyez pas dupe. C'est juste un costume.

Joey: Non, vraiment. Vous obtenez une rose. Il est excellent.

Pacey: Allons-nous?

Joey: Ça va être amusant.

Pacey: Ouais. Un flash-back.

[Il la serre de l'arrière après avoir mis son manteau sur elle, et nous pouvons voir qu'elle est un peu mal à l'aise]



] [Pause publicitaire



[Scène: La danse de l'école. L'école est décorée dans des châteaux et des chevaliers. Joey et Pacey pied dans la suite ainsi que Harley et Patrick.]



Joey: la nuit de Nice.

Pacey: J'adore l'odeur des antisudorifiques secret dans la soirée. Il devait être dit.

Harley: Cette nuit entière mord déjà. Je n'ai même pas arrivés à l'endroit où mes amis essaim autour de moi et crier à quel point ils aiment ma robe.

Joey: Harley, vous n'êtes pas la première femme dans l'histoire de semi-formals pour accompagner une date non-danse. M. Witter ici était célèbre récalcitrants quand il s'agissait de la secousse butin.

Pacey: Hey, j'ai dansé.

Joey: sous la contrainte. Et il a rompu avec moi lors de notre bal des étudiants, nous n'avons jamais eu la chance de danser au bal des finissants de nos propres.

Pacey: Ok. blague linge sale. Laissez-le aller.

Joey: devait être dit.

Patrick: Ce mec n'est évidemment pas sain d'esprit de blesser les sentiments d'une fille comme vous.

[Joey et Harley lui donner un coup d'oeil sale, et une autre fille s'approche de Harley.]

Girl: Harley. Harley: J'adore ta robe! Cute!

Harley: Merci. Un peu trop Aguilera pour une activité scolaire, mais peut-être que c'est juste moi.

Patrick: Il suffit de le maintenir vers le bas, tout droit? Votre ami là-bas pourraient penser que je suis attaché.

Harley: je vous hais.

Joey: Patrick, peut-être que vous souhaitez passer à l'bol de punch et de récupérer certaines boissons? Je pense qu'elle pourrait vouloir de récupérer vos yeux.

[Patrick feuilles et Pacey saisit cette occasion pour féliciter Harley.]

Pacey: Avez-vous déjà remarqué combien cette robe fait ressortir vos yeux?

Harley: Non

Pacey: Oh, eh bien, il ne. Tu es si jolie ce soir, et je parie que si vous et moi étions à l'étape sur le plancher de danse, vous serait, de loin, la plus belle femme sur elle.

Harley: Duh.

[Harley et Pacey s'en vont à la danse. Patrick vient de derrière Joey et va se tenir de près à côté de lui]

Joey: Ahem.

Patrick: Qu'est-ce? Oh, les boissons. Je me demandais pourquoi je suis allé là-bas.

[Il tend le bras et ils se dirigent vers l'] plancher de danse

Patrick: Vous savez, je dois vous dire que je me trouve à proximité, des amis personnels avec Woody Kulchak, qui a faufilé dans une bouteille de schnaps de pois ce soir. Donc, si vous souhaitez que cette danse soit vraiment magique, je pourrais organiser des cocktails pour 2 sous les gradins. Donnez-moi le mot.

Joey: Non

[Elle sort lui seul]

Patrick: Pensez-y, bébé.



[Scène: appartement de Dawson. Dawson est en famille chambre frappé. Il est suspendu plusieurs de ses affiches de vieux films de retour sur ses murs, quand Gale monte et va dans sa chambre.]



Gale: Hey, qu'est-ce que c'est?

Dawson: Ah. De retour à ma jeunesse pour l'inspiration. Avez-vous vu mon affiche crochet?

Gale: Euh, non, pas récemment. Euh, peut-être vous pouviez vérifier dans le grenier. Donc, maintenant que vous êtes revisitant 15, ce que cela signifie que je dois commencer à payer une indemnité vous à nouveau?

Dawson: Je ne rappelle pas avoir jamais vous me donner une allocation.

Gale: Qu'est-ce que tu vas faire de l'argent?

Dawson: Il est assez peu coûteux de vivre à la maison. D'où le vivant à la maison.

Gale: Ah. Ce qui signifie que vous ne prévoyez pas de contribuer aux charges du ménage.

Dawson: Eh bien, je ne peux absolument ... si vous voulez. Je veux dire, je peux obtenir un emploi à temps partiel ou ... Je vais garder les enfants Lily. De cette façon, vous n'avez pas à payer quelqu'un d'autre le faire.

Gale: Ce n'est pas ce que je veux en venir, Dawson.

Dawson: Que faites-vous en venir?

Gale: Ce que je me demande c'est comment comptez-vous faire de l'argent à long terme? Quel est votre plan?

Dawson: Très bien. Um ... le plan est d'écrire ce film, il pousse, la terminer, l'envoyer à des festivals. Espérons que ce sera assez bon pour aller ramassé et distribué et fera assez d'argent pour financer puis mon prochain projet.

Gale: Je veux dire quel est votre plan de sauvegarde? Si la direction ne fonctionne pas.

Dawson: Que voulez-vous dire, si la direction ne fonctionne pas?

Gale: gagner sa vie en tant que réalisateur est une partie d'une chance sur un million. Maintenant, je sais que vous ne voulez pas entendre cela, mais ... vous avez besoin pour être pratique.



] [Pause publicitaire



[Scène: appartement de Dawson. Dawson est assis devant son ordinateur et il est d'avoir Writer's Block. Il est tout simplement regarder l'écran de son ordinateur portable, incapable de comprendre comment il veut commencer. Il regarde pendant un moment, puis commence à taper "Ouvrir avec", puis efface rapidement, et regarde à nouveau l'écran. Il exécute les choses creux dans son esprit et à chaque fois qu'il est sur le point de commencer à taper, il s'arrête. Il donne enfin et sort de sa chambre.]



[Scène: La danse de l'école. Harley danse avec un mec alors que Patrick montres sa danse avec un regard de jalousie dans les yeux. Harley est juste à regarder par-dessus la jalousie amoureuse Patrick.]



Jamie: Alors je me suis heurté à des élites juniors où Cy Watson déchira son tendon d'Achille.

Harley: [Rires]

Jamie: Eh bien, vous avez probablement entendu dire que j'étais tout-Etat l'année dernière, parce que, vous le savez, je veux dire, je suis un bon tireur à l'extérieur, et je ne peux dunk, ce qui est bon pour quelqu'un de mon âge, et je suis un bon passeur. Mais, je veux dire, j'ai toujours été très bon. Je marque, comme, 30 points par match.

[Plan sur le bol à punch, où Joey et Pacey sont de punch.]

Pacey: Quel type de danse à l'école a fait un bol de punch?

Joey: Un vannes vêtements de danse des écoles privées.

Pacey: Eh bien, je l'espère pour le bien de toutes les parties concernées, que certains étudiants intrepid a enrichi ce poinçon, ou bien il perd un peu sur sa valeur cliché.

Joey: Hmm.

Pacey: Justement, quand avons-nous obtenir notre photo prise devant la murale tropicales?

Joey: Ce serait de bal.

Pacey: C'est exact. Bloqué à prom.

Joey: Comme vous le devriez. Ce n'était pas exactement à votre heure de gloire.

Pacey: Eh bien, j'ai été troublé à l'époque. Vous savez, James Dean type.

Joey: Vous avez été un dumbass.

Pacey: Etais-je au moins une dumbass mystérieux qui couve le sex-appeal?

Joey: Casse-cou.

Pacey: Ok, très bien. Je ne peux accepter cela. Parce que maintenant je suis un dumbass heureux. J'ai eu une deuxième chance.

[Il embrasse son épaule, et elle est très mal à l'aise]

Joey: Pace, nous devrions-

Pacey: Très bien. Fine.

[Retour sur Harley et Patrick. Patrick est aux prises avec le gars qui dansait avec Harley.]

Harley: Patrick, le lâcher! Lâchez-le!

Patrick: Pourquoi devrais-je? Vous avez été la danse du bassin à bassin, comme il sortait de style.

Harley: Il était mon seul recours après avoir échoué pour moi dans tous les sens! Jamie est venu à mon secours!

Patrick: Jamie n'est pas votre jour! Je suis!

Harley: que le nom! Avez-vous fait une chose comme date-toute la nuit?

Patrick: C'est la date-like!

[Plan sur Joey et Pacey. Joey voit la lutte en cours et se tourne vers Pacey.]

Joey: tu vas faire quelque chose?

Pacey: Oh, ouais. Bien sûr. Bien sûr. C'est tellement drôle.

[Elle lui donne un air sale.]

Pacey: Ok. Ok.

[Pacey va et lui-même devient, entre les deux d'entre eux]

Pacey: Ok, ok, ok. Hey, la briser.

[Pacey les pousse les uns des autres.]

Pacey: Hé, les gars.

Harley: C'est comme ça que vous gagnez mon cœur? En essayant de donner le mec d'une wedgie?

Patrick: On l'appelle le Krav Maga, et J. Lo a utilisé suffisamment.

Jamie: Hé, c'est Patty du bloc.

[Rires]

Pacey: Vous avez marché droit dans celui-là, des bourgeons.

Patrick: Oui, c'était même pas drôle, mon pote.

Pacey: Ok.

Jamie: Viens. Votre petite amie qu'il aimait.

Patrick: Ah, ouais?!

[Patrick prend un élan à l'acheter d'autres et finit par frapper Pacey dans l'oreille.]

Pacey: Très bien!



[Scène: La salle de bain des filles. Joey et Harley sont dans la salle de bain par les puits, et Harley a pleuré et son mascara a barbouillé sur ses yeux.]



Harley: Regardez-moi! Je suis complètement hideux.

Joey: Non, vous n'avez pas. Vous ressemblez à une star du rock.

Harley: Vous plaisantez?

Joey: Vous avez le smoky eye tout va regarder.

Harley: Où est-il dont le nom ne sera pas parlé?

Joey: Oh, il est dans les toilettes des garçons avec Pacey, se nettoyer. En quelque sorte.

Harley: At-il poser des questions sur moi?

Joey: J'y étais brièvement.

Harley: Il était avec les autres filles?

Joey: C'était salle de bain de l'enfant.

Harley: Quel est l'endroit où nous avons eu notre premier baiser. Bonjour?



[Plan de salle de bains de l'enfant. Pacey et Patrick sont là parle]



Pacey: Je suis pour le grand geste romantique, mais la prochaine fois, au lieu de battage autour de sauvage, pourquoi ne pas simplement lui dire que vous comme elle? Et puis, si vous vous sentez toujours le besoin de jeter un coup de poing après, prendre un ennemi de votre propre taille. Comme un opossum.

Patrick: Ah, ouais. Ouais. Comme vous le rocher, ou quelque chose.

Pacey: Hey, hobbit, au moins je peux faire pousser les poils du visage.

Patrick: Qu'est-ce que vous appelez cela?

Pacey: Lint.



[Retour à la salle de bain] de la jeune fille



Harley: Regardez-moi! Je pleure dans la salle de bains.

Joey: Et c'est ainsi que l'exercice d'une tradition séculaire de la femme qui crie dans la salle de bains. Je l'ai fait à l'école secondaire.

Harley: Ecoute, Joey, je ne veux pas te vexer, mais mes expériences d'études secondaires ne devrait pas vraiment être le même que le vôtre, ou je fais quelque chose de terriblement mauvais.

Joey: Désolé, mon petit. Mais ce n'est que la façon dont elle va de pair avec l'école de danse de haut. Vous achetez la robe, vous salir avec les cheveux, vous poser pour la photo, vous pensez que votre date est enfin vas dire toutes les choses que vous avez été de mourir pour lui dire, et non. Inévitablement, vous finissez par en criant salle de bain de la jeune fille.



[Retour à la salle de bain] de l'enfant



Pacey: Regardez, vous aimez Harley, non?

Patrick: Elle a ses points forts. Ok. Je veux dire, aussi longtemps que nous parlons d'homme à homme, ouais, je l'aime. Un lot.

Pacey: Eh bien, bonne. Félicitations, l'homme. Parce que les sentiments «vrai pour une femme, c'est à peu près la meilleure expérience que vous allez devoir jamais. Je veux dire, ça va vous rendre plus fort, ça fait stupide, et il va vous prendre plus d'être l'homme que vous voulez être.



[Retour à la salle de bain] de la jeune fille



Harley: Qu'est-ce que les garçons ont à souffrir?

Joey: Penser qu'ils vont avoir des rapports sexuels plus tard et d'être cruellement déçu.

Harley: Eh bien ...

Joey: Ne pensez même pas à ce sujet. Je sais!

Harley: Détendez-vous.



[Retour à la salle de bain] de l'enfant



Pacey: Ne pas avoir peur d'être gentil avec elle.

Patrick: Oh. Ainsi, en gentil avec elle, tu veux dire ...

Pacey: je veux dire lui dire que vous aimez ses chaussures.

Patrick: Ah, et elle, uh-

Pacey: Dites-lui que vous l'aimez, idiot.

[Pacey le frappe à l'arrière de la tête]

Patrick: Ow.

[Patrick le pousse]

Pacey: Hey. Ne me pousse pas.

Patrick: Ah, oui?

[Patrick s'exécute et tente de s'attaquer Pacey avec peu d'effet.]

Patrick: On va voir ce qui se passe!



[Retour à la salle de bain] de la jeune fille



Harley: Donc, vous avez honnêtement avait un mauvais moment à chaque danse que vous avez passée?

Joey: Oui. Sauf celui-ci. Celui-ci a été ... Nice.

Harley: Eh bien, je suis content que quelqu'un avait un bon moment.



[Retour à la salle de bain de l'enfant. Pacey et Patrick sont encore aux prises un peu, quand Joey ouvre la porte et les voit. Ils ont rapidement stop]



Joey: Bonjour? Tout va bien?

Patrick: Oui, très bien.

Pacey: Ouais, tout va bien ici.

Joey: Il suffit de vérification.

[Joey quitte]

Patrick: Oui, je ne sais pas pourquoi je devrais prendre des conseils auprès de vous. Comme vous êtes une sorte de Yoda quand il s'agit de les poussins.

Pacey: Avez-vous vu ma date?

Patrick: Dites-m'en plus, sensei.



[Scène: Salle de Gram vie. Grammes est assis sur le canapé à tricoter lorsque Jen vient d'entrer dans la salle de séjour portant un téléphone.]



Jen: C'est pour vous.

Grammes: Oui?

Jen: Le téléphone.

Grammes: Oui?

Jen: Euh ... dr. Loomis bureau demandant de confirmer votre rendez-vous demain à 12h30. Le Dr Loomis n'est pas votre médecin régulièrement. Comment se fait que je n'ai jamais entendu son nom avant? Très bien. Quelque chose se passe avec vous, et je demande à savoir ce que c'est.

Grammes: Jennifer, si vous êtes à la recherche du mystère ou du théâtre, tu ferais mieux de prendre votre recherche ailleurs.

Jen: Je suis désolé. Je ne vais pas vous permettent de garder ce secret. J'ai vécu avec vous pendant 5 ans, et chaque fois que j'ai essayé de broyer du noir mon chemin autour de la maison, vous avez insisté sur le fait que je viens propres pour le bien commun. Alors ... maintenant c'est votre tour.

Grammes: Très bien. Le Dr Loomis est un oncologue. Je suis la voir parce qu'il est une tumeur maligne dans ma poitrine. Je vais commencer une série de radiothérapie la semaine prochaine parce que la croissance s'est propagé au-delà du point où la chirurgie serait efficace.

Jen: Parlez-vous de cancer du sein?

Grammes: Oui.

Jen: Oh, mon dieu.

Grammes: Oui. Souhaitez-vous être un être cher? Allez éteindre le four vers le bas. Je ne veux pas la croûte de brûler.

[Jen est juste en la regardant. Les larmes aux yeux.]

Grammes: Jennifer, je vous ai dit ce que c'est. Maintenant, s'il vous plaît, rendez-vous.

[Jennifer essaie de se retenir de pleurer, et en grammes dépose son livre et se lève.]

Grammes: Très bien. Je vais le faire moi-même.

[Grammes va dans la cuisine, et Jen est juste assis là en état de choc, prête à pleurer.]



[Scène: En dehors de la danse à l'école. Pacey est en dehors de la recherche dans la nuit, quand Joey sort se joindre à lui.]



Joey: Hey. Ooh.

Pacey: Ouais, je sais. Les enfants d'aujourd'hui, hein?

Joey: C'est la musique rap merde.

Pacey: Et les pantalons baggy. Même avec les dommages à mon tympan sans méfiance, je ne crois que ce soir a été très agréable. Très agréable.

Joey: Oui. Tout à fait. Perfect. Il a été ... ça a été une soirée parfaite.

[Il se penche plus près, comme il va l'embrasser]

Joey: Pace? Je ne peux pas faire cela.

Pacey: Vous ne pouvez pas faire quoi?

Joey: Même quand tout est parfait, être avec vous ne vous sentez pas bien, et je suis désolé. Regardez, ce soir, tout - je veux dire, ce soir était beau et amusant, et ... vous êtes devenu ce ... Je veux dire, cet homme étonnant, mais il ne ... Je suis désolé. Je ne suis pas ... Je ne le sens pas. Et je ne peux pas faire cela avec vous.

Pacey: Ok, Joey, il suffit de ralentir pour un deuxième.

Joey: Non, Pace, c'est ... c'est vrai et ... Je suis désolé.

Pacey: Alors qu'est ce que tu as peur. Droit? Tu as peur. Et moi aussi, croyez-moi. Et j'ai peur parce que je ne sais pas où cette chose se passe, Jo. Comme dans, je pense qu'il peut aller n'importe où. Ce pourrait-il être.

Joey: Il ne sera pas.

Pacey: Comment avez-vous pu savoir cela? Je veux dire, vraiment. La semaine dernière, vous êtes à bord, et maintenant vous êtes juste psychiquement me disant que cela ne pourrait jamais être quelque chose de grand. Vous ne pouvez pas savoir, parce que nous ne savons pas que, Joey.

Joey: Et je suis désolé. Je sais que cela est une chose horrible à dire.

Pacey: Mais comment? Comment pourriez-vous savoir? Et quand avez-vous prendre cette décision, ce soir? Je veux dire, je pensais que ce soir allait très bien.

Joey: C'est vrai. C'était génial.

Pacey: Alors, quand? Et ne me dites pas que vous n'êtes pas peur, car je sais que vous êtes. Je veux dire, je vous connais depuis trop longtemps et vu que vous éloigner trop de bonnes choses pour vous permettre de me repousser ce moment. Toute ma vie, Joey, toute ma vie vous avez été la plus belle chose dans mon orbite. Et mes sentiments pour vous ce qui m'a prouvé que je pouvais être grande. Et ces sentiments étaient plus forts et ont été plus sage et plus persistants et plus résistants que toute autre chose de moi.

Joey: Pacey, arrêtez.

Pacey: Jo-

Joey: Pacey!

Pacey: Quand j'avais peur de tout, je n'ai jamais eu peur de vous aimer, et je pourrais vous aimer à nouveau. Je le pouvais. Je vous le dis, cela pourrait ...

Joey: Pacey, no. Pacey, stop! Eddie est revenue. Je suis désolé. Il revint la nuit dernière. Il est venu à la barre-

Pacey: Oh. Ok.

Joey: Ecoute, je suis désolé,

[Pacey remonte à l'intérieur, laissant Joey seul.]



] [Pause publicitaire



[Scène: chambre de Dawson. Dawson est assis à son bureau et a frappé ordinateur portable ouvert et un traitement de texte d'ouverture de fichier, mais il n'y a rien sur l'écran. Après un moment, il se penche en arrière abattu. Il atteint plus et s'empare de la télécommande et se transforme le téléviseur, et son film "Days Creek" commence à jouer sur l'écran]



Gale: Hey. Je vous ai apporté du café puisque vous brûler l'huile de minuit, et un sandwich à la dinde. Protéines.

Dawson: Merci, maman.

Gale: Ah, votre travail précoce. Vous êtes vraiment nostalgique.

Dawson: Eh bien ... Je ne sais pas. Dans ces jours, il n'était pas seulement moi seul devant un écran d'ordinateur, vous savez? Je veux dire, j'ai eu des gens tangage po j'ai eu un régime de soutien entier.

[Désactive la télévision]

Gale: Alors, comment est votre script à venir?

Dawson: Grande. Grande. C'est, euh ... ainsi, en fait, vous savez quoi? Ce n'est pas si grande en ce moment. Regarde, maman, il ya quelque chose que j'ai à vous dire. Um ... Je n'ai pas un plan de sauvegarde ... et je ne jamais en avoir un. Je vais être un administrateur, et je ne veux rien avoir à se replier sur, parce qu'il n'y a rien d'autre que je veux faire.

Gale: Il n'est pas toujours ce que vous voulez. Dawson, on grandit, et la vie n'est pas ce que vous pensiez que ça allait être comme lorsque vous étiez enfant.

Dawson: Je suis d'accord. Et vous avez raison, d'être un administrateur est un rêve d'enfant, et c'est comme ça que je sais que c'est vrai. Parce que c'est ce que je voulais faire avant que je ne savais pas avoir peur ou cynique.

Gale: Ok, le miel, ce qui à propos du Collège? Au moins revenir. école de cinéma Terminer pour s'assurer que vous êtes engagé à cette chose.

Dawson: Maman, s'il vous plaît. Si une année d'aller chercher de Lattes et séduire les actrices de leur remorque à agir devant un écran vert n'a pas tué mon désir de faire des films, rien n'y fera. Je le sais. Et je n'ai pas besoin de dépenser 60.000 dollars d'argent de cette famille pour comprendre cela. Je veux dire, faire des films est ... c'est ma vie. Et j'ai besoin de vous faire croire que je suis que l'un sur un million qui va le faire, parce que je fais.

Gale: miel, ai-je jamais vous raconter l'histoire sur le temps de votre père a décidé de faire la gomme à mâcher sur notre cuisinière?

Dawson: S'il vous plaît dites-moi que vous plaisantez.

Gale: Non, il allait la vendre à des boutiques de cadeaux locales. Et je ne vais pas en quoi que ce soit au-delà du fait que c'était un beau gâchis collante et nous avons dû raser une partie de votre tête père, une fois décidé de vous faire sous-chef de la division de fraises.

Dawson: Vous me raser la tête?

Gale: Une partie de votre tête. Vous avez été 5. Il était le quatre-vingt. Nous vous avons dit qu'il était punk.

[Ils rient]

Dawson: C'est génial.

Gale: Quoi qu'il en soit, je suis juste ... bien, je suis en train de mettre en place parce que votre père avait un grand nombre de régimes farfelus, et j'ai toujours été convaincu que l'un de gomme était fondée sur Charlie et la chocolaterie, qui a été son livre préféré comme un enfant. Mais il ne serait pas l'admettre.

Dawson: Ok, ça c'est un peu plus subtil que certains de vos leçons de vie d'autres.

Gale: Dawson ... pipe de ton père rêve, il me conduisit droit dans le mur. Mais il a également été l'une des choses qui m'a fait tomber en amour avec lui. Parce que, comme vous, il eut le courage de croire que la vie pouvait être aussi grand que vous pensez qu'il pourrait être quand vous êtes un enfant. Ainsi, vous obtenez ce que je dis?

Dawson: Voulez-vous que de regarder Lily pour vous?

Gale: Oui. Et puis allez sauter de la falaise. Que par métaphore, bien sûr.

Dawson: Maman ...

Gale: Je suis ta mère. Je ne peux pas l'aider.

Avis [Elle un petit tatouage temporaire d'une rose appuyé contre l'écran du portable.]

Gale: Ooh. Apparemment ... vous avez aimé ma métaphore peu de choses qui se fanent.

Dawson: En fait, j'ai juste pensé que c'était cool qu'il y avait des gens dans ce monde qui vous donnerait le prix de leur boîte de Cracker Jack.

Gale: C'est parce que Je t'aime, ma chérie.

[Elle sort]

Dawson: Hmm.

[Il regarde autour de sa chambre, à une image différente de lui et tous ses amis et se lève et saisit son portable et commence à taper frénétiquement loin]



[Scène: cuisine de Gram. Grammes fait un peu de pâte sur le comptoir, et un peu rudement lancer et qui en ont besoin sur le comptoir, lorsque Jen descend et vous pouvez dire qu'elle a pleuré.]



Jen: Ok. Il n'y a rien de mal à avoir peur. Il est parfaitement naturel.

Grammes: avoir peur ne fait de bon.

Jen: Ok. Que dois-je faire pour aider?

Grammes: Eh bien, vous pouvez me chercher le beurre de l'étagère du haut du réfrigérateur.

Jen: Je ne parlais pas, euh ... à cet exercice culinaire dans les énergies déplacées. Je vous veux dire. Je veux dire, que dois-je faire pour vous aider? Vous allez avoir besoin de quelqu'un pour vous conduire à des traitements, et je peux le faire. Je peux faire cuire des repas à l'avance, Tivo 60 minutes, et quand tu t'ennuies, Jack et moi, nous allons jouer des scènes du Moulin Rouge pour vous.

Grammes: Jack n'ont rien à voir avec cela, et vous ne pouvez, Jennifer. Ceci est mon affaire personnelle, et je peux prendre soin de moi-même.

Jen: Eh bien, moi? Je veux dire, qui est goin de prendre soin de moi? Je veux dire, tu es ma grand-mère, la personne que j'aime le plus au monde, et vous êtes malade, et je suis celui qui a peur.

Grammes: Rechercher, Jennifer, ce n'est pas la peine de mort. Maintenant ... beaucoup de gens de mon âge, ils ont un tour de la radiothérapie et ils vivent plus longtemps heureux en rémission.

Jen: Ok, nous allons donc parler de cela. Hmm?

Grammes: Oh, Jennifer ...

Jen: Mais peut-on tout au moins de commencer à parler?

Grammes: Jennifer ... Je ne suis pas prêt à mourir pour le moment. Viens ici.

[Ils s'étreignent et pleurer dans les bras l'entendre d'autres]

Grammes: M'entendez-vous? Hmm? Avez-vous?



[Scène: La danse de l'école. Presque tout le monde est parti maintenant et Patrick Harley et dansent lent ensemble sur le sol bien vide maintenant.]



Patrick: Et comme mon poing a été vertigineuse vers son cou, je viens, comme, vous le savez, Patrick, vous êtes un amant, pas un combattant.

Harley: C'est la dernière partie a été assez évident. Et comme pour la première partie ...

Patrick: Tu veux dire la partie amant?

Harley: Pas un hasard.

Patrick: Oh. Eh bien, je n'ai pas que ça veut dire littéralement. Eh bien, oui, j'ai fait, mais ... vous le savez, ce n'est pas la raison pour laquelle je suis à la danse avec vous. Je suis à la danse avec vous parce que si je n'étais pas, vous devriez être avec un autre gars, et ce serait me tuer.

Harley: Parce que vous comme moi?

Patrick: Oui.

Harley: discours de Nice. Pacey vous enseigner cela?

Patrick: Oui. Ouais, et comment décrocher un soutien-gorge d'une seule main.

Harley: Essayez-le et vous aurez une main gauche.



[Scène: L'école de danse. Les gradins vides. Joey est assis, seul regarder comme Harley et de la danse Patrick. Lentement, elle lève la tête et une main vient de l'écran, et il est Pacey.]



Pacey: Si ma mémoire est bonne, je vous dois une danse, Mme Potter.

[Ils dansent pour un peu de tristesse à la fois de leurs yeux et quand la chanson se termine, Pacey s'en va en laissant Joey seul sur la piste de danse. }

[Scene: Hell’s Kitchen. This scene picks up right where the last episode left off. Joey was finishing cleaning up, and Eddie has just walked into the bar, and stopped in front of here. There was a long pause before anyone said anything.]



Joey: Eddie...what the hell are you doing here?

Eddie: Right. Um, so—

Joey: what happened to California?

Eddie: Well, it's still there. You know, I just kinda left for a while.

Joey: And what happened to school?

Eddie: Again, still there. Still standing without me and everything. It's hard to believe, I know. Look, I start in the fall. Everything worked out, Jo. Everything, Jo. I mean, I had this interview, right? And I didn't stutter or stumble or throw up or anything, and they loved my writing, which is just totally, like, surreal because no one has ever loved anything I've done. Except for you. Which is why I'm here. I wanted to say thank you. Because you knew I could do it, and I had no idea. You know, Jo, it's not just because I didn't think I could do it. It's because I didn't see the world that way. You know? It's a place where people get second and third and fourth chances to make something of themselves. Or as a place where... you can be a coward, and hurt someone. Hey. But they still have the decency to see the decency in you. And, Jo, you are the most decent person I know. And you have incredible eyes and the sexiest voice and a smile that breaks my heart. And if I'm gonna be a writer, I need someone like that around. I need you around. What do you say?

[She fights the urge to kiss him]

Joey: No. No.

Eddie: Well, that's not the answer that I'm looking for, really.

Joey: Eddie, you walked away.

Eddie: I came back.

Joey: I moved on.

Eddie: Oh. Ok. If that's how you feel, then... ok, I understand. I do. I guess I'll be seeing you, Joey.

Joey: I'm sorry.

[Eddie turns and walks out, and Joey watches him go.]



[Opening Credits]



[Commercial Break]



[Scene: Joey’s Dorm room. Joey is lying on her bed trying to read a book, as Harley is going through her closet looking at Joey’s clothes.]



Harley: Brutal. Do not let your enemies have access to this closet. Tell me this was purchased for some sort of Halloween church lady costume.

Joey: It looks much better on.

Harley: Keep telling yourself that, sweetie.

Joey: You know, perhaps you'd like to focus on the task at hand so you can hurry up and go and leave me to my work.

Harley: If you're gonna be chaperoning my semi-formal, I need you to wear something that's moderately hip so I don't look like a freak associating with you. Not like sultry, older woman sexy. [Scoffs] What am I saying? I'd never find anything like that in this closet.

Joey: Did I actually agree to this?

[She looks at a frilly dress.]

Joey: Oh, that's Audrey’s. I could borrow it.

Harley: No way. You need to look good, but not too good. The men at Milton are weak of constitution and highly susceptible to the wiles of the older woman. So, seeing as it's my night, and my fair-weather, jack-of-no-trades, boyfriend Patrick is going to be there, and he has some sort of unholy attachment to you, we're gonna keep your wiles covered. Under... this lovely subdued dress. [Harley feels the fabric of the dress.] Ew! What is this, rayon?

Joey: It's silk. [Harley gives her a dirty look] Blend.

Harley: It's perfect. Not too perfect.

Joey: Harley, look, I swear to keep my Mrs. Robinson claws off your boyfriend. But can you go? I have a lot of work to do.

Harley: Yeah, but do you think I should go pasties or strapless?

Joey: Neither! I'm considering investing in a chastity belt for you.

Harley: Pushing your buttons, potter.

Joey: Out.

Harley: I'm out.

[She leaves and Joey goes back to reading]



[Scene: Jen’s bedroom. Jen is looking in the mirror at her disheveled hair in disgust.]



Jen: Oh. Heh! I look ridiculous.

CJ: No, you don’t. You look beautiful and glowing. And definitely like you just partook of your boyfriend.

Jen: Great.

[They kiss]

CJ: And all the more beautiful for it. You Lindley women are something else. You know, Grams broke uncle Bill's heart. That man is a shell of himself. Can't even watch wheel of fortune anymore because Vanna White reminds him of his devastation.

Jen: My grams, the black widow. Who knew?

CJ: [Chuckles] All right. I should go.

Jen: No, you shouldn’t.

CJ: No. You're the one who made me get out of bed.

Jen: I know, but I'm woman enough to admit when I've made a mistake.

[She begins to kiss him, and they both stop after several seconds of kissing]

Jen: Yeah, you should go.

[They begins to kiss again]

Jen: Oh, god. You gotta go.

CJ: Yeah. Yeah.

Jen: All right. Well, um... look, I'll see what I can find out about Grams.

CJ: Ok. I'll call you later.

Jen: Ok.

CJ: Ok. Later.

Jen: Bye.

CJ: Bye.



[Scene: Pacey’s Office. Pacey is standing by his desk and hits some buttons on the cell phone on his side, and he has his headset on. Cut to Joey’s Dorm room. Joey is studying at her desk, when her phone begins ringing. She looks at the caller ID and sees that it s Pacey, and after a couple of rings, she answers it.]



Joey: Hello?

Pacey: Hi. Is this Potter's house of pain?

Joey: This is mistress Joey speaking.

Pacey: I'm glad I caught you. I thought you might have gone out of business. I was expecting you last night.

Joey: Yeah, I, um... you know, I finished up at the bar, and I was just exhausted, and... no energy left for the naughty stockbrokers.

Pacey: That's ok. I understand. I was kind of tuckered out myself last night. Look, here's what I'm thinking. Last night, we were very old people. But tonight, let's at least pretend like we're young people. Go out late, stumble home very late. What do you say?

Joey: I have plans.

Pacey: No.

Joey: Yeah. I promised Harley I'd do her a favor.

Pacey: What exactly does rosemary's baby want?

Joey: She wants me to chaperone the Milton semi-formal.

Pacey: Would that involve you being in a dress?

Joey: Mm-hmm.

Pacey: And heels?

Joey: Possibly.

Pacey: Well, ok. Consider my arm twisted. I'll be there.

Joey: [Laughs] What? I mean, really? It’s...it's a Friday night. Are you sure?

Pacey: I'm sure as rain.

Joey: Great. Um, meet me here at 6:00.

Pacey: I'll see you there. Shoe shined and suit pressed.



[Scene: Pacey’s Work Place Pacey has just finished the phone call with Joey and is the only one in the conference room, when Dawson walks past the door, and stops when he sees Pacey.]



Dawson: Pacey Witter.

Pacey: Dawson! Hi! Welcome to the dream machine, my friend. Can you smell the money growing?

Dawson: Uh, if it smells like Drakar Noir, then yeah, big time.

Pacey: What are you doing here?

[Dawson slams a piece of paper down on the table. It is a check.]

Pacey: What's this?

Dawson: It's all the money I saved working with Todd. I need you to make it grow.

Pacey: I need to slow down for just a second—

Dawson: Transform that into a respectable budget for an indie film. Coming of age story. No special effects, although I might need a slumming a-list actor looking for some industry credit. You up for it?

Pacey: Would you mind stepping into my office for one sec?

Dawson: Sure.

[They go into his office.]

Pacey: You know that thing that I told you I could do for ya?

Dawson: Uh, yeah.

Pacey: I was actually kind of kidding.

Dawson: Well, but, uh--[Whistles] That's what you do for a living, right? Is invest money for other people?

Pacey: Shh. Shh. [Whispering] Technically, yes.

Dawson: [Whispers] Why are we whispering?

Pacey: Because if the guys ever heard me turning down investment money based on moral reasons, I would be professionally castrated.

Dawson: What moral reasons?

Pacey: I haven't exactly hammered out my mixing friends and business policy yet.

Pace, I think we've been through together that we don't have to worry about it getting awkward.

Pacey: Well, yes, we've certainly been through awkward, but we've never been through "I'm broke and it's all your fault."

Dawson: I'm not worried. I know this will sound disgustingly L.A. Of me, but this whole project just has a really good vibe.

Pacey: Because I'm your friend... I'm never gonna tell anybody that you just used the word "vibe".

Dawson: I'm serious, man. I just... I made a decision to trust my instincts, and ever since I did, everything's been falling into place. I wrote 20 pages last night. I could barely type fast enough to keep up with the ideas that were coming, and I can't wait to go home and write more. I mean, honestly, the only thing holding all this up right now is you.



[Scene: Gram’s kitchen. Grams is in the kitchen, when Jen comes down into the kitchen looking for her.]



Jen: Grams, grams, grams, we gotta chat. Why'd you drop the hammer on uncle Bill? The man is distraught. Well, apparently, he has sworn off women for life. Of course, if we're speaking frankly, I don't know how long that could actually be.

Grams: Jennifer.

Jen: You know what's funny, though, is that, well, I'm embarking on a somewhat functional, possibly even fully committed relationship. You, who are 2 generations my senior, are behaving like a fickle teenager. You are breaking hearts left and right.

Grams: I most certainly am not.

Jen: Ok. Outburst. Perhaps I should be slipping some St. John's Wort into your morning Metamucil.

[Grams just gives her a look and leaves]



[Scene: Joey’s Dorm room. Joey has gotten dressed in the dress that Harley had picked out for her earlier. She is sitting at her looking at some pictures on her wall. She looks at pictures of her and Dawson, her and Pacey, and finally at a picture of her and Eddie together. There is a knock on the door, and when she opens the door she sees that is Pacey and he is in a Suit carrying two flower boxes.]



Joey: Hey.

Pacey: Hi. Oh, my lord. You are way too hot to be a chaperone. I think I'm living out one of my teenage fantasies right now.

Joey: Well, you look quite comely yourself.

Pacey: Oh, this old thing? Nah. Ok, now, in order to make up for our last high school dance experience, in which I did actually buy you a corsage, but then I let it wilt to a lovely shade of brown, I brought you options. In box "a"... we have the corsage for the fun-loving and whimsical Joey-- a carved radish on a bed of baby carrots. And then, option "b"... the corsage for the classic and sophisticated Joey-- roses on a bed of baby's breath, which has a creepy name but is a classic flower.

Joey: Well, in honor of the youth with whom we'll be sharing the dance floor, I think I'm gonna go with option "A." The veggies.

Pacey: All right. Veggies it is.

[He puts the veggie corsage on her wrist]

Pacey: [Chuckles]

Joey: Cool. And, in honor of the classy guy you are tonight—

[She pins a rose on him]

Pacey: Don't be fooled. It's just a costume.

Joey: No, really. You get a rose. It's perfect.

Pacey: Shall we?

Joey: This'll be fun.

Pacey: Yeah. A flashback.

[He hugs her from behind after putting her coat on her, and we can see she is somewhat uncomfortable]



[Commercial Break]



[Scene: The school dance. The school is decorated in with castles and knights. Joey and Pacey walk in together following Harley and Patrick.]



Joey: Nice night.

Pacey: I just love the smell of secret antiperspirant in the evening. It had to be said.

Harley: This whole night bites already. I haven't even gotten to the part where my friends swarm around me and shriek about how much they love my dress.

Joey: Harley, you're not the first women in the history of semi-formals to accompany a non-dancing date. Mr. Witter over here was famously uncooperative when it came to the booty shake.

Pacey: Hey, I danced.

Joey: Under duress. And he broke up with me at our senior prom, so we never had the chance to dance at our own prom.

Pacey: Ok. Dirty laundry joke. Let it go.

Joey: Had to be said.

Patrick: This guy's obviously not of sound mind to hurt the feelings of a babe like you.

[Joey and Harley give him a dirty look, and another girl walks up to Harley.]

Girl: Harley. Harley: I love your dress! Cute!

Harley: Thanks. A little too Aguilera for a school event, but maybe it's just me.

Patrick: Just keep it down, all right? Your friend over there might think I'm attached.

Harley: I hate you.

Joey: Patrick, perhaps you'd like to go over to the punch bowl and retrieve some drinks? I think she might wanna claw your eyes out.

[Patrick leaves and Pacey takes the opportunity to compliment Harley.]

Pacey: Have you ever noticed how much that dress brings out your eyes?

Harley: No.

Pacey: Oh, well, it does. You look so pretty tonight, and I bet if you and I were to step out on the dance floor, you would be, by far, the most beautiful woman on it.

Harley: Duh.

[Harley and Pacey go off to dance. Patrick comes up from behind Joey and goes to stand closely next to him]

Joey: Ahem.

Patrick: What? Oh, beverages. I was wondering why I went over there.

[He holds out his arm and they head out to the dance floor]

Patrick: You know, I should tell you that I happen to be close, personal friends with Woody Kulchak, who has snuck in a bottle of pea schnapps tonight. So, if you'd like this dance to be truly magical, I could arrange for cocktails for 2 underneath the bleachers. Just give me the word.

Joey: No.

[She leaves him alone]

Patrick: Think about it, babe.



[Scene: Dawson’s Bedroom. Dawson is in hit Family bedroom. He is hanging several of his old movie posters back on his walls, when Gale comes upstairs and walks into his room.]



Gale: Hey, what's all this?

Dawson: Ah. Returning to my youth for inspiration. Have you seen my hook poster?

Gale: Um, no, not recently. Uh, maybe you could check the attic. So, now that you are revisiting 15, does that mean I have to start paying you an allowance again?

Dawson: I don't ever recall you giving me an allowance.

Gale: What are you gonna do for money?

Dawson: It's fairly inexpensive to live at home. Hence the living at home.

Gale: Ah. Meaning that you don't plan to contribute to the household expenses.

Dawson: Well, I absolutely can... if you want me to. I mean, I can get a part time job or... I'll baby-sit Lily. That way you don't have to pay somebody else to do it.

Gale: That's not what I'm getting at, Dawson.

Dawson: What are you getting at?

Gale: What I'm wondering is how do you intend to make money in the long term? What's your plan?

Dawson: All right. Um... the plan is write this movie, shoot it, finish it, send it off to festivals. Hopefully it'll be good enough to get picked up and distributed and will make enough money to then finance my next project.

Gale: I mean what's your backup plan? If directing doesn't work.

Dawson: What do you mean, if directing doesn't work?

Gale: Making a living as a film director is a one in a million chance. Now, I know you don't wanna hear this, but... you need to be practical.



[Commercial Break]



[Scene: Dawson’s Bedroom. Dawson is sitting in front of his computer and he is having writers block. He is simply staring at the screen of his laptop, unable to figure out how he wants to start. He stares at it for a while, then begins to type “Open with” then quickly erases it, and stares at the screen again. He is running trough things in his mind and each time he is about to start typing he stops. He finally gives up and leaves his room.]



[Scene: The school dance. Harley is dancing with some guy while Patrick watches her dance with a look of jealousy in his eyes. Harley is just looking over at Patrick loving the jealousy.]



Jamie: Then I got bumped up to junior varsity when Cy Watson tore his achilles.

Harley: [Laughs]

Jamie: Well, you probably heard that I was all-state last year, because, you know, I mean, I'm a good outside shooter, and I can dunk, which is good for somebody my age, and I'm a good passer. But, I mean, I've always been really good. I score, like, 30 points a game.

[Cut to the Punch bowl, where Joey and Pacey are getting some punch.]

Pacey: What kind of school dance actually has a punch bowl?

Joey: A schmancy private school dance.

Pacey: Well, I hope for the sake of all involved, that some intrepid student has spiked this punch, or else it kinda loses out on its cliché value.

Joey: Hmm.

Pacey: Speaking of, when do we get our picture taken in front of the tropical mural?

Joey: That would be prom.

Pacey: Right. Blocked prom out.

Joey: As you should. It wasn't exactly your finest hour.

Pacey: Well, I was troubled back then. You know, James Dean type.

Joey: You were a dumbass.

Pacey: Was I at least a mysterious dumbass with smoldering sex appeal?

Joey: Dumbass.

Pacey: Ok, fine. I can accept that. 'Cause now I'm a happy dumbass. I got a second chance.

[He kisses her shoulder, and she is very uncomfortable]

Joey: Pace, we should—

Pacey: Fine. Fine.

[Cut back to Harley and Patrick. Patrick is wrestling with the guy that Harley was dancing with.]

Harley: Patrick, let go of him! Let go of him!

Patrick: Why should I? You guys were dancing pelvis to pelvis like it was going out of style.

Harley: It was my only recourse after you failed me in every way! Jamie came to my aid!

Patrick: Jamie is not your date! I am!

Harley: In name only! Did you do one date-like thing the entire night?

Patrick: This is date-like!

[Cut to Joey and Pacey. Joey sees the fight going on and turns to Pacey.]

Joey: Are you gonna do something?

Pacey: Oh, yeah. Of course. Of course. It's just so funny.

[She gives him a dirty look.]

Pacey: Ok. Ok.

[Pacey goes and gets himself in between the two of them]

Pacey: Ok, ok, ok. Hey, break it up.

[Pacey pushes them apart from one another.]

Pacey: Hey, guys.

Harley: That's how you win my heart? By trying to give the guy a wedgie?

Patrick: It's called the krav maga, and J.Lo used it in enough.

Jamie: Hey, it's patty from the block.

[Crowd laughs]

Pacey: You walked right into that one, bud.

Patrick: Yeah, that wasn't even funny, buddy.

Pacey: Ok.

Jamie: Come on. Your girlfriend liked it.

Patrick: Oh, yeah?!

[Patrick takes a swing at the other buy and ends up hitting Pacey in the ear.]

Pacey: All right!



[Scene: The Girls Bathroom. Joey and Harley are in the bathroom by the sinks, and Harley has been crying and her mascara has smeared across his eyes.]



Harley: Look at me! I look completely hideous.

Joey: No, you don’t. You look like a rock star.

Harley: Are you kidding?

Joey: You have the whole smoky eye look going.

Harley: Where's he whose name shall not be spoken?

Joey: Oh, he's in the boy's bathroom with Pacey, getting cleaned up. Sort of.

Harley: Did he ask about me?

Joey: I was there briefly.

Harley: Was he with other girls?

Joey: It was the boy's bathroom.

Harley: Which is where we had our first kiss. Hello?



[Cut to the Boy’s bathroom. Pacey and Patrick are in there talking]



Pacey: I'm all for the grand romantic gesture, but next time, instead of flailing around wildly, why don't you just tell her that you like her? And then, if you still feel the need for throwing a punch afterwards, pick an enemy your own size. Like an opossum.

Patrick: Oh, yeah. Yeah. Like you're the rock, or something.

Pacey: Hey, hobbit, at least I can grow facial hair.

Patrick: What do you call this?

Pacey: Lint.



[Cut back to the girl’s bathroom]



Harley: Look at me! I'm crying in the bathroom.

Joey: And thus carrying on an age-old tradition of women crying in the bathroom. I did it in high school.

Harley: Listen, Joey, I don't wanna hurt your feelings, but my high school experiences shouldn't really be the same as yours, or I'm doing something terribly, terribly wrong.

Joey: Sorry, kiddo. But that's just how it goes with the high school dance. You buy the dress, you mess with the hair, you pose for the picture, you think your date is finally gonna say all the things you've been dying for him to say, and no. Inevitably, you end up in the girl's bathroom crying.



[Cut back to the boy’s bathroom]



Pacey: Look, you like Harley, right?

Patrick: She has her strong points. Ok. I mean, as long as we're talking man to man, yeah, I like her. A lot.

Pacey: Well, good. Congratulations, man. 'Cause true feelings for a woman, that's about the best experience you're ever gonna have. I mean, it'll make you strong, it'll make you stupid, and it will definitely take you closer to being the man you want to be.



[Cut back to the girl’s bathroom]



Harley: What do boys have to suffer through?

Joey: Thinking they're gonna have sex afterwards and being sorely disappointed.

Harley: Well...

Joey: Don't even think about it. I know!

Harley: Relax.



[Cut back to the boy’s bathroom]



Pacey: Don't be afraid to be nice to her.

Patrick: Oh. So, by nice to her, you mean...

Pacey: I mean tell her that you like her shoes.

Patrick: Oh, and her, uh—

Pacey: Tell her that you like her, idiot.

[Pacey hits him on the back of the head]

Patrick: Ow.

[Patrick pushes him]

Pacey: Hey. Don't push me.

Patrick: Oh, yeah?

[Patrick runs in and tries to tackle Pacey with little effect.]

Patrick: Let's see what's up!



[Cut back to the girl’s bathroom]



Harley: So, you've honestly had a bad time at every dance you've gone to?

Joey: Yeah. Except this one. This one was... nice.

Harley: Well, I'm glad someone had a good time.



[Cut back to the boy’s bathroom. Pacey and Patrick are still wrestling a little, when Joey opens the door and sees them. They quickly stop]



Joey: Hello? Everything ok?

Patrick: Yeah, fine.

Pacey: Yeah, everything's good in here.

Joey: Just checking.

[Joey leaves]

Patrick: Yeah, I don't know why I should be taking advice from you. Like you're some kind of Yoda when it comes to the chicks.

Pacey: Have you seen my date?

Patrick: Tell me more, sensei.



[Scene: Gram’s Living room. Grams is sitting on the couch knitting when Jen comes walking into the living room carrying a phone.]



Jen: That was for you.

Grams: Yes?

Jen: The phone.

Grams: Yes?

Jen: Um...dr. Loomis' office calling to confirm your appointment tomorrow at 12:30. Dr. Loomis isn't your regular doctor. How come I've never heard his name before? All right. Something is going on with you, and I demand to know what it is.

Grams: Jennifer, if you are looking for mystery or drama, you'd best take your search elsewhere.

Jen: I'm sorry. I'm not going to let you keep this secret. I've lived with you for 5 years, and every time that I've tried to mope my way around the house, you've insisted that I come clean for the common good. So... now it's your turn.

Grams: All right. Dr. Loomis is an oncologist. I am seeing her because there is a malignant tumor in my breast. I will be starting a round of radiation therapy next week because the growth has spread beyond the point where surgery would be effective.

Jen: Are you talking about breast cancer?

Grams: Yes.

Jen: Oh, my god.

Grams: Yes. Would you be a dear? Go turn the oven down. I don't want the crust to burn.

[Jen just is staring at her. Tears welling up in her eyes.]

Grams: Jennifer, I told you what it is. Now please, just go.

[Jennifer is trying to keep from crying, and Grams puts her book down and gets up.]

Grams: Very well. I'll do it myself.

[Grams goes into the kitchen, and Jen is just sitting there in shock, ready to cry.]



[Scene: Outside the School dance. Pacey is outside looking out into the night, when Joey comes out to join him.]



Joey: Hey. Ooh.

Pacey: Yeah, I know. Kids today, huh?

Joey: That damn rap music.

Pacey: And those baggy pants. Even with the damage to my unsuspecting eardrum, I did think that tonight was quite nice. Quite nice.

Joey: Yes. Quite. Perfect. It was... it's been a perfect night.

[He leans closer like he is going to kiss her]

Joey: Pace? I can't do this.

Pacey: You can't do what?

Joey: Even when everything is perfect, being with you doesn't feel right, and I'm sorry. Look, everything tonight-- I mean, tonight was lovely and fun and... you've become this... I mean, this amazing man, but it doesn’t... I'm sorry. I don’t... I don't feel it. And I can't do this with you.

Pacey: Ok, Joey, just slow down for a second.

Joey: No, Pace, it’s... it's true and... I'm sorry.

Pacey: So what, you're scared. Right? You're scared. And so am I, believe me. And I'm scared because I don't know where this thing is going, Jo. As in, I think it could go anywhere. This could be it.

Joey: It won't be.

Pacey: How could you possibly know that? I mean, really. Last week, you're onboard, and now you're just psychically telling me that this could never be something great. You can't possibly know that, because we don't know that, Joey.

Joey: And I'm sorry. I know that this is such a horrible thing to say.

Pacey: But how? How could you know? And when did you make this decision, tonight? I mean, I thought tonight was going great.

Joey: It was. It was great.

Pacey: So then when? And don't tell me that you're not scared, because I know that you are. I mean, I've known you too long and seen you push away too many good things to let you push me away right now. My whole life, Joey, my whole life you have been the most beautiful thing in my orbit. And my feelings for you were what proved to me that I could be great. And those feelings were stronger and were wiser and more persistent and more resilient than anything else about me.

Joey: Pacey, stop.

Pacey: Jo—

Joey: Pacey!

Pacey: When I was afraid of everything, I was never afraid to love you, and I could love you again. I could. I’m tell you, this could…

Joey: Pacey, no. Pacey, stop! Eddie came back. I'm sorry. He came back last night. He came to the bar—

Pacey: Oh. Ok.

Joey: Look, I'm sorry—

[Pacey goes back inside, leaving Joey alone.]



[Commercial Break]



[Scene: Dawson’s bedroom. Dawson is sitting at his desk and has hit laptop open and a word processing file open, but there is nothing on the screen. After a while he leans back dejected. He reaches over and grabs the remote and turns the TV on, and his movie “Creek Days” begins playing on the screen]



Gale: Hey. I brought you some coffee since you're burning the midnight oil, and a turkey sandwich. Protein.

Dawson: Thanks, mom.

Gale: Ah, your early work. You really are feeling nostalgic.

Dawson: Ah, well... I don't know. In those days it wasn't just me alone in front of a computer screen, you know? I mean, I had people pitching in. I had a whole support system.

[Turns off television]

Gale: So how is your script coming?

Dawson: Great. Great. It's, uh... well, actually, you know what? It's not so great right now. Look, mom, there's something I've got to tell you. Um... I don't have a back-up plan... and I won't ever have one. I'm going to be a director, and I don't want to have anything to fall back on, because there's nothing else that I want to do.

Gale: It's not always about what you want. Dawson, you grow up, and life isn't what you thought it was going to be like when you were a kid.

Dawson: I agree. And you're right, being a director is a child's dream, and that's how I know that it's real. Because it's what I wanted to do before I knew how to be scared or cynical.

Gale: Ok, honey, what about college? At least go back. Finish film school to make sure that you're committed to this thing.

Dawson: Mom, please. If a year of fetching lattes and cajoling actresses out of their trailer to act in front of a green screen didn't kill my desire to make movies, nothing will. I know that. And I don't need to spend $60,000 of this family's money to figure that out. I mean, making movies is... it's my life. And I need you to believe that I'm that one in a million who's going to make it, because I do.

Gale: Honey, did I ever tell you the story about the time your father decided to make chewing gum on our kitchen stove?

Dawson: Please tell me you're kidding.

Gale: No. He was going to sell it to local gift shops. And I won't get into anything beyond the fact that it was a sticky mess and we had to shave part of your head once dad decided to make you sous-chef of the strawberry division.

Dawson: You shaved my head?

Gale: Part of your head. You were 5. It was the eighties. We told you it was punk.

[They laugh]

Dawson: That's great.

Gale: Anyway, I'm just... well, I'm bringing it up because your dad had a lot of harebrained schemes, and I was always convinced that the gum one was based on Charlie and the chocolate factory, which was his favorite book as a child. But he wouldn't admit it.

Dawson: Ok, this one's a little more subtle than some of your other life lessons.

Gale: Dawson... your dad's pipe dreaming, it drove me right up the wall. But it was also one of the things that made me fall in love with him. Because, like you, he had the courage to believe that life could be as great as you think it could be when you're a kid. So you get what I'm saying?

Dawson: Would you like me to watch Lily for you?

Gale: Yeah. And then go jump off the cliff. Only metaphorically, of course.

Dawson: Mom...

Gale: I'm your mother. I can't help it.

[She notices a small temporary tattoo of a rose leaning against the laptop screen.]

Gale: Ooh. Apparently... you liked my little metaphor about things that fade.

Dawson: Actually, I just thought it was cool that there were people in this world who would give you the prize out of their cracker jack box.

Gale: It's because I love you, honey.

[She leaves]

Dawson: Hmm.

[He looks around his room, at different pictures of him and all his friends and gets up and grabs his laptop and begins frantically typing away]



[Scene: Gram’s kitchen. Grams is making some dough on the counter, and rather roughly throwing and needing it on the counter, when Jen comes down and you can tell she has been crying.]



Jen: Ok. There is nothing wrong with being scared. It's perfectly natural.

Grams: Being scared does no one any good.

Jen: Ok. So what do I do to help?

Grams: Well, you can fetch me the butter from the top shelf of the refrigerator.

Jen: I wasn't referring, um... to this culinary exercise in displaced energies. I mean you. I mean, what do I do to help you? You're going to need somebody to drive you to treatments, and I can do that. I can cook meals in advance, Tivo 60 minutes, and when you get bored, Jack and I are going to act out scenes from Moulin Rouge for you.

Grams: Jack can have nothing to do with this, nor can you, Jennifer. This is my own personal business, and I can take care of it myself.

Jen: Well, what about me? I mean, who's goin to take care of me? I mean, you're my grandmother, the person I love most in the world, and you're sick, and I'm the one who's scared.

Grams: Look, Jennifer, this is not a death sentence. Now... many people my age, they have one round of radiation therapy and they live long happy lives in remission.

Jen: Ok, so let's talk about that. Hmm?

Grams: Oh, Jennifer...

Jen: But can we at least just start talking?

Grams: Jennifer... I am not ready to die yet. Come here.

[They hug and cry in hear other’s arms]

Grams: Do you hear me? Hmm? Do you?



[Scene: The school dance. Almost everyone is gone now and Patrick and Harley are slow dancing together on the very empty floor now.]



Patrick: And as my fist was rocketing towards his neck, I was just, like, you know, Patrick, you're a lover, not a fighter.

Harley: That last part was pretty obvious. And as for the first part...

Patrick: You mean the lover part?

Harley: Not a chance.

Patrick: Oh. Well, I didn't mean it literally. Well, yeah, I did, but... you know, that's not the reason I'm at the dance with you. I'm at the dance with you because if I weren't, you'd be with some other guy, and that would kill me.

Harley: Because you like me?

Patrick: Yeah.

Harley: Nice speech. Pacey teach you that?

Patrick: Yeah. Yeah, that and how to unhook a bra with one hand.

Harley: Try it and you'll have one hand left.



[Scene: The school Dance. The empty Bleachers. Joey is sitting alone watching as Harley and Patrick dance. Slowly she looks up and a hand comes into the screen, and it is Pacey.]



Pacey: If memory serves, I owe you a dance, Ms. Potter.

[They dance for a little while with sadness in both of their eyes and when the song ends, Pacey walks off leaving Joey alone on the dance floor. Joey just stands there looking down at the floor.]



[Scene: Outside Eddie’s House. A cab pulls up and Joey gets out. She slowly makes her way up to the door. After fighting with herself for a little bit she knocks on the door, and Eddie opens it.]



Joey: You're probably wondering what the hell I'm doing here.

[He comes out to join her on the porch. She kisses him passionately and he pulls her to him and they continue kissing]

Joey: [Chuckles] Hi.

Eddie: Hi.

[They begins kissing and are happy to be in one another’s arms again.]



Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Chris Uecke

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

Fuffy 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Titepau04 (23:39)

Ouiiii ! C'était chouette!

Sonmi451 (23:40)

Tu m'étonnes!

stanary (23:40)

Non je suis toujours là. Mais je me demande bien comment on en est arrivé à parler de ça !

Sonmi451 (23:41)

On est parti de la copine de tite qui angoisse de pas comprendre bébé. ^^

Titepau04 (23:41)

Parce que j'étais toujours la, et j'expliquais pourquoi je n'étais pas encore couchée!

stanary (23:42)

Aaah oui c'est vrai ! Mais bon j'ai pas d'expérience personnelle à raconter donc...

Titepau04 (23:43)

Ouh la la, elle commence à douter!! Savoir si elle veut continuer l'allaitement!

Sonmi451 (23:44)

La fatigue de l'accouchement.

Titepau04 (23:44)

Stanary, surtout le jour où tu es enceinte, fais des cours de préparation avec une bonne sage femme !!! C'est important!

Sonmi451 (23:44)

Et puis si le personnel n'est pas bon, c'est sure ça aide pas.

Titepau04 (23:45)

C'est clair, ma sage femme va prendre le relais mais il faut d'abord qu'elle sorte

Sonmi451 (23:45)

Faut qu'elle s'accroche, c'est le début qui est dure après ça va tout seul

Sonmi451 (23:45)

bébé est en apprentissage aussi, faut pas qu'elle se sente fautive, c'est un travail d'équipe.

Titepau04 (23:46)

On est daccord! Mais quand déjà tu n'as pas confiance en toi, plus la fatigue...

stanary (23:47)

Oh mais non ! Il faut pas arrêter l'allaitement. Ça va rien changer je pense

Titepau04 (23:47)

Je lui ai dit que ça n'avait rien a voir!

stanary (23:48)

C'est le stress qui parle pour elle je pense

Titepau04 (23:49)

J'espère qu'elle va sortir rapidement!

Titepau04 (23:49)

Y'a ça qui joue aussi, elle a hâte de sortir mais le stress que bebe ne prenne pas de poids...

Sonmi451 (23:50)

La chute des hormones qui parle, un baby blues, faut pas prendre de décision là-dessus.

stanary (23:50)

Oui peut-être que tu devrais lui rendre visite demain

Sonmi451 (23:51)

un bébé ne se laisse pas mourir de faim. qu'elle se dise bien que si bébé a faim, il la laissera pas tranquille, elle va pas avoir le choix de le nourrir et bébé trouvera le lait. ^^

Titepau04 (23:53)

Je ne peux pas, les enfants autre que frère et sœur ne sont pas acceptés... je vais pas payé la nounou non plus

Titepau04 (23:53)

Je l'ai vu samedi deja

Titepau04 (23:54)

Je lui ai déjà dit ça!!

Sonmi451 (23:54)

Bon moi je vais me coucher, bébé m'a pas demandé, les microbes doivent le mettre K.O mais je préfère voir que tout va bien. ^^

Sonmi451 (23:54)

Bonne nuit.

Titepau04 (23:54)

Bisoussss

stanary (23:54)

Bonne nuit

stanary (23:59)

Bon aller moi aussi je dois me coucher. Bon courage avec ton amie. Et bonne nuit !

cinto (18:54)

Ma sorcière Bien aimée: nouveau sondage musical sur les génériques célébres! allez venez, votez, commentez et n'oubliez pas votre casque! Merci à ceux et celles qui ont déjà voté.

cinto (19:01)

Queer as folk: calendrier de l'Avent démarre aujourd'hui, bien sûr. Venez découvrir notre série et nos bogosses, en ouvrant une fenêtre chaque jour. Sinon, régalez vous du superbe calendrier romantique et n'oubliez pas de laisser un petit mot. Ça fait toujours plaisir.

stella (21:26)

Design spécial Noël sur le quartier Downton Abbey ainsi que son calendrier de l'avent original.

DGreyMan (22:23)

Nouveau sondage spécial Harry Potter dans "Game of Thrones" ! Merci d'avance.

carina123 (23:09)

Nouveaux sondages et calendriers sur les quartiers Lie to Me et Jericho, Venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

sabby (08:54)

Bien le bonjour la citadelle !! Toujours personnes sur Empire pour ouvrir le calendrier de l'avent, ni sur Friday Night Lights pour commenter le nouveau design Un petite visite ferait plaisir, on vous attends Bonne journée à tous !

Moorgana (09:13)

Sondage de noël sur le quartier Heartland

serieserie (10:16)

N'oubliez pas de vous inscrire pour le grande hypnoGame Arrow!!

Margauxd (12:42)

Nouveaux sondages sur les quartiers : Blindspot, The Last Ship et New-York Unité Spéciale, n'hésitez pas à voter !!

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming