VOTE | 149 fans |

#519 : Ce que veulent les filles

 

Titre en VO : "100 Light Years From Home" - Titre en VF : "Ce que veulent les filles"
¤ USA : diffusé le 17/04/02 - France : diffusé le 03/05/03
¤ Scénario : Rina Mimoun - Réalisation : David Petrarca


Toute la bande est descendue en Floride pour
les vacances de printemps, exceptés Dawson et Oliver qui sont en route pour New York où ils doivent rencontrer un agent.
Dawson ne cesse de penser à Joey et à leur histoire inachevée. Poussé par Oliver, il décide de faire demi-tour, direction la Floride.
Charlie, toujours aussi déterminé à séduire Joey, joue également les invités surprises.

Nouvelle crise pour Pacey et Audrey quand Chris, son grand amour de jeunesse devenu présentateur vedette sur MTV réapparaît.
Quant à Jack, déprimé par la tournure qu’a pris sa vie, il broie du noir et se réfugie dans l’alcool.

Plus de détails



100ème épisode de la série !

Joey et Dawson sont dans la chambre de ce dernier. Il prépare son sac, car il doit rencontrer un agent pour son film. Joey pense que les vacances c’est comme la chasse, les femmes sont les proies, il faut mieux qu’elle reste chez elle à étudier.

Mais Dawson lui dit qu’elle doit aller en Floride avec les autres car elle le mérite. Elle est fière de lui, il est un dieu pour elle (au niveau du cinéma). Elle lui dit que Mitch serait heureux de voir cette évolution. Dawson approuve. Elle trouve que c’est curieux, il a vécu une horrible année mais il a réussi à prendre les bonnes décisions.

Il dit qu’il est venu à Boston pour une seule chose et elle le sait. Elle trouve que c’est mieux quand les rêves se réalisent pas. Dawson lui demande si elle pense vraiment cela mais elle ne sait pas trop. Il lui demande s’ils vont régler cette affaire, elle lui répond dans un autre monde, ou dans une autre vie, dans la peau d’un chat. Ils rigolent. Ils se disent leurs adieux. Il lui demande de lui ramener un souvenir, elle lui répond « au revoir ».

GENERIQUE

Sur la route, Oliver est avec Dawson pour aller à New-York. Il lui fait la remarque qu’il n’a pas dit un mot depuis une demi-heure. Dawson lui répond qu’il écoute la radio, mais Oliver lui dit qu’il la éteinte depuis quelques minutes. Il lui demande à quoi il pense. Il dit à personnes. Oliver chante pour qu’il parle. Il dit qu’il pense à Joey. Il dit qu’il a eu une longue histoire avec Joey. Il commence à parler.

Flash-back sur Joey et lui ayant 15 ans (saison une et deux). C’est Joey qui parle, elle dit que tout change, tout évolue. Le commencement du couple...
- Joey : J’ai réfléchi Dawson, je ne vais plus dormir ici.
- Dawson : Pourquoi, tu dors depuis que tu as sept ans !
- Joey : Tes hormones en folies risqueraient de nuire à notre relation, je préfère limiter les dégâts.
- Dawson : On peut rester ami en dépit de ces différentes théories sur la sexualité.
- Joey : Tout change Dawson, tout évolue.
Le flash-back se termine sur Joey…

Joey lit un livre sur une plage au bord de la mer. Quelqu’un l’appelle. Elle se retourne, (derrière elle il y a plein de jeunes) et voit Audrey sur le balcon d’une maison. Elle se fait prendre par Pacey qu’il l’amène dans une pièce.

Il la lance sur un lit, ils s’embrassent. Pacey dit que les parents d’Audrey sont formidable d’avoir laissé cette maison pour les vacances. Puis il lui demande si ces parents le connaissent.

Elle lui dit non puis retourne la question à Pacey. Il dit que non. Elle lui demande ce qu’il dirait à ses parent d’elle, il lui tout simplement : « rien ». Elle semble un peu déçue. Elle lui que de toutes façons, il n’est pas son petit ami officiel.

Jack est sur une poutre de la maison, il téléphone. Joey arrive et regarde la piscine, elle regarde Jack et dit qu'elle l’a trouvé. Jen arrive et lui demande pourquoi il est perché là-haut.

Elle veut répartir les chambres en faisant une feuille, cailloux, ciseaux. Il dit qu’il va faire des provisions essentielles : de la bière et de la gelée.

Jen lui demande de prendre des aspirines car elle commence à être très malade. Le téléphone de Joey sonne, Jen et Jack s’en vont. Elle répond, c’est Charlie qui essaye de la retrouver. Elle ne veut rien lui dire. Elle lui dit qu’elle est dans ces rêves, il lui dit qu’elle est en train de flirter avec lui. Puis elle lui dit que ceci n’est pas une impression : elle raccroche.

Pacey, Joey, Jen et Audrey sont au bord de la piscine. Le temps est mauvais, ils ne savent pas quoi faire. Pacey propose de faire un strip poker, elles répondent en cœur non. Il dit qu’il les a vu toutes en tenues d’Eve. Jack arrive. Puis un autre gars arrive vers eux, c’est un acteur connu. Audrey le connaît, c’est Chris Hartford. Elle le présente aux autres.

Elle dit qu’elle le connaît car ils ont été dans le même lycée. Elle veut savoir pourquoi il se trouve là, il lui répond que MTV sponsorise un concert , les M2M. Chris offre des places . Audrey dit qu’ils ont déjà quelques choses de prévu, mais les autres insistent, elle décide d’accepter.

Ils leur dit de venir. Pacey veut commencer sa question à propos de ce mec , elle lui dit non, elle n’est pas sortie avec lui. Elle doit parler à Joey. Elle lui dit que c’est Chris, l’homme idéal, son amour de lycée. Joey lui demande pourquoi elle n’a rien dit à Pacey, Audrey ne veut pas qu’il y ait des troubles dans leur relation. Audrey s’en va pour se changer

Le téléphone de Joey sonne, c’est toujours Charlie, Joey est exaspérée. Il dit qu’il est occupé à trouver sa trace. Il arrive derrière elle, et lui met sa main sur elle.

Au concert, une fille drague Pacey. La chanson commence, en fait c’est une des deux chanteuses du groupe M2M. Le groupe chante Everything, un tube qui passe souvent à la radio. Le concert se déroule dans un hôtel, au bord d’une piscine, ce genre d’émission passe régulièrement sur MTV.

Joey marche, Charlie est derrière elle. Elle lui dit qu’il joue le rôle de pot de colle puis lui demande comment il a fait pour la trouver.

Devant la scène, Chris arrive vers Audrey. Dès qu’elle le voit, elle se sent gênée car il dit qu’il n’a pas cessé de penser à elle. Elle veut s’en aller. Elle dit qu’elle va chercher à boire. Sur le chemin, elle croise Pacey . Il lui demande comment elle va, elle dit que sa va et s’en va. Pacey est intrigué et regarde Chris. Ce dernier sourit.

Charlie dit à Joey qu’il a téléphoné aux renseignement de Beverly Hills, et qu’il a téléphoné à toutes les familles ayant le même nom de famille qu’Audrey puis a demandé aux parents d’ Audrey de lui donner le numéro d’ici pour travailler avec elle.

Joey lui répond que les parents d’Audrey sont en Europe. Il avoue que Pacey lui a donné son numéro. Elle trouve cela impressionnant de lui avoir demander surtout après le week-end qu’ils avaient passer ensemble (épisode où Joey chante dans un bar). Elle le critique et s’en va. Elle lui dit qu’elle n’a aucune envie de traîner avec lui.

Dans les toilettes de l’hôtel, Pacey discute d’Audrey avec Chris (l’ex. d’Audrey). Chris lui demande s’il connaît bien Audrey, il dit que oui. Chris complimente Audrey. Chris lui dit qu’il est sorti avec elle pendant deux ans. Pacey est troublé. Chris voulait savoir si elle et lui sont, tant mieux. Il dit qu’il aime cette fille. Pacey s’en va énervé.

Devant la scène, Charlie drague une fille en discutant de musique. Joey intervient et met son petit grain de sel. Joey lui dit qu’il faut qu’il soit honnête avec les femmes qu’il drague. Joey lui dit quelque chose dans l’oreille. La fille s’en va, en la remerciant.

Charlie veut savoir ce qu’elle a dit à cette fille pour qu’elle parte. Joey dit qu’elle lui a dit qu’il était le plus jeune des Hanson. Il lui dit qu’en fait , c’est un compliment, car il était bien plus profond que l’on disait.

Flash-back : Joey/Dawson quand tout allait mal, le flash-back se termine sur la fin de la saison 2, quand Dawson est avec Joey, elle ne veut plus le voir...

- Dawson : Tu n’entend que ce qu’il t’arrange.
- Joey : Non, j’entend ce que tu appréhendes de me dire.
- Dawson : Je souffre quand je suis près de toi.
- Joey (énervée) : Je t’ai demandé si..
- Les deux : ..oui
- Dawson : Ta présence dans une même pièce que toi me rappelle des milliers de souvenir, tout m’as ramené à toi, tout le temps, qu’importe ce qu’il se passait entre nous , le seul fait de penser à toi était un réconfort permanent…mais je ne peux pas revenir en arrière, ça fait trop mal.
- Joey : A toi de voir.

Retour dans la voiture, Dawson demande à Oliver s’il pleure. Il lui dit que son histoire est triste.. Oliver lui demande comment cette histoire se termine, Dawson lui répond qu’il n’y pas de fin. Oliver lui demande alors comment il voudrait que cela se finisse, il n’en sait rien, il ne veut que son bonheur.

Oliver pense que c’est d’un ennui mortel. Il invente une fin : 10 ans ont passé, un matin Dawson la croise, il est fauché et poursuit Joey . Cette dernière pense que ce n’est qu’un simple claudo, une sorte de psychopathe, et dès qu’il traverse une rue, il est renversé par un bus. Dawson lui dit que les fins et lui, c’est pas vraiment ça...

On revient au concert, les M2M chantent une nouvelle chanson. Il fait nuit. Joey discute avec un staff du concert.

Charlie intervient, il demande si ce garçon l’importune, elle dit que non. Mais Charlie insiste. Joey commence à dire que Charlie faisait partie du groupe…

Mais elle est coupée par Charlie. Le garçon s’en va et dit qu’il était ravi de la rencontrer. Joey se casse. Jack arrive en courant vers Jen, il dit qu’il la inscrite dans une tombola pour gagner deux semaines à Miami. Jack est trop content (il a trop bu) et Jen tousse énormément.

A l’extérieur de l’hôtel, Audrey discute de Chris avec Pacey, il s’engueulent car elle n’a pas dit la vérité sur Chris. Elle s’excuse, elle a été hyper nulle. Il dit qu’il y a plus que ça entre elle et Chris, elle explose de colère, elle lui dit qu’elle est sortie deux ans avec, c’était son Dawson.

Audrey demande s’il lui en veut, il dit que non. Il y a ni liens , ni contraintes entre eux, car leur relation n’est pas sérieuse. Elle dit qu’il a raison et abandonne Pacey.

Sur la plage, Pacey discute d’Audrey à Joey. Il parle des relations à trois, car elle a dit que c’est son Dawson. Elle lui dit qu’elle avait un Dawson mais elle n’est pas avec lui.

Joey dit qu’ils ont besoins de l’uns de l’autres. Puis Pacey parle de Charlie. Elle dit qu’il le plaît, mais il n’y a rien de sérieux. Il s’est farcit des heures de routes pour elle, il est courageux ou peut-être qu’il est débile, à ta place il faudrait qu’elle vérifie. Elle sourit et dit d’accord.

Flash-back sur le couple Dawson et Joey, différentes scènes d’eux ensemble, leur évolution. Le dialogue en dessous n’est pas complet.

- Joey : Je n’ai jamais dit que c’était déboussolant.
- Dawson : D’accord, alors dis moi une chose que tu es sûre.
- Joey : J'avais envie que tu viennes, envie que tu sois là.
- Dawson : Pourquoi ?
- Joey : Je voulais simplement te voir.
- Dawson : C’est une fin très normale, notre attirance masque notre peur de grandir.
- Joey : C’est vraiment ce que tu penses ?
- Dawson : Je sais pas, on va grandir et on va se rendre compte que nous serons des étrangers, je ne veux pas que ça nous arrive et toi ?
- Joey : Non !

Dans uns station, Oliver lui dit s’il veut détourner la voiture pour aller en Floride. Dawson dit que c’est stupide. Oliver dit que ce qu’il raconte, le soleil se lève avec Joey. Ils prennent la voiture.

Charlie fait du surf sur le sable, Joey lui dit que cela se pratique sur l’eau, il lui dit qu’il va lui donner un cours. Différentes courtes scènes passent.

Dawson sur la route, Joey et Charlie, Jen malade, Audrey cherchant Pacey, Pacey marchand seul. Jack se bourrant la gueule.

Sur la terrasse, Jack propose de l’alcool à Jen. Elle refuse. Elle lui dit qu’il a trop bu le soir d’avant. Jen est convaincue qu’il boit trop pour oublier quelque chose. Jack s’emballe, il ne veut pas en parler. Il s’en va.

Dans une pièce de la maison, Joey entre et parle à Jen. Joey dit qu’elle a surfé avec Charlie. Cela étonne Jen. Jen lui dit qu’elle perd son temps. Jen dit que c’est son truc pour séduire. Joey dit qu’elle va suivre son intuition, elle n’est pas la bonne personne pour lui donner des conseils.

Jen lui qu’elle ne veut pas que Charlie lui fasse du mal. Joey lui dit qu’avant, elle ne se souciait pas d’elle. Elle lui demande qu’elle était son intuition quand elle a couché avec Dawson. Elle n’a rien dit. Elle lui demande qu’elle importance il a pour elle, elle dit aucune, Joey lui demande alors pourquoi elle s’investit à ce point. Charlie arrive. Jen s’en va. Joey propose à Charlie de faire un tour.

Sur le balcon, Audrey contemple la mer. Chris arrive derrière elle. Ils se rappellent d’anciens souvenirs. Elle lui dit qu’elle n’est plus comme avant. Il dit qu’il voit de la tristesse dans ces yeux.

Il lui dit qu’il voudrait être encore au lycée. Pacey arrive derrière eux et les observe s’embrasser. Il a des roses, il s’en va.

Sur la plage, Charlie se pose à côté de Joey. Elle lui demande pourquoi il a pris une tente, il lui répond qu’il savait qu’elle n’aurait jamais accepter de partager son lit avec lui. Elle lui dit qu’il a bien vu. Il la complimente sur son physique.

Joey veut rentrer. Elle lui dit qu’elle ne le connaît même pas. Il lui dit qu’elle est comme cela à cause de Jen. Il regrette, cela ne le ressemble pas. Il lui demande si elle n’a jamais fait souffrir personne. Personne ne parle, Joey songe puis lui dit qu’elle va l’aider à faire cette tente.

Dawson arrive devant la maison d’Audrey, Oliver ronfle dans la voiture. Jack le voit et hurle son nom très fort. Jack est complètement bourré. Dawson le prévient de descendre, Jack accepte, mais perd l’équilibre et tombe dans la piscine. Il se noie mais Dawson plonge pour le récupérer.

Au bord de la piscine, Jack est dans des draps. Il dit qu’il voudrait bien repartir de zéro. Il dit qu’il pensait que tout allait. Il dit que ses études, sa triste vie, rien ne va plus. Dawson lui dit qu’ils sont là pour l’aider. Jack dit qu’il a téléphoné à Tobey, et il semblait qu’il était heureux. Il veut tout recommencer, tout effacer.

En face de la scène, Audrey parle avec Pacey. Pacey lui dit qu’il l’a vue embrasser Chris. Elle lui demande si elle l’intéresse, elle en a marre du chemin qu’ils ont pris. Elle veut être sa petite amie officielle, il veut la même chose. Il voulait le lui dire toute la journée. Pacey lui demande si elle veut être sa petite amie, elle lui répond sans hésitation.

Dans la cuisine, Dawson contemple le paysage. Pacey arrive et lui demande s’il veut du café . Il répond non mais il veut trouver… Pacey dit « Joey ». Il dit oui. Pacey lui dit que c’est une mauvaise idée, ils sont en décalage.

Dawson dit que c’est faux. Pacey lui dit que ça ne vaut plus le coup. Dawson dit qu’il sent que cela vaut le coup. Il veut savoir où elle est. Pacey lui répond qu’elle est avec Charlie.

Joey est dans la tente avec Charlie. Charlie sort de la tente, ils sont en fait dans une pièce de la maison et non dehors car il faisait trop froid. Ils discutent de leur passé. Il dit qu’il n a toujours pas réussi à l’embrasser. Il a perdu son savoir-faire. Elle lui dit que non et l’embrasse.

Dawson, pensif, est sur la plage et regarde à l’horizon.
La caméra s’éloigne lentement...


Résumé écrit par Steven. Grand Merci. - "Fin de l’épisode 100. Ce fut une joie de vous l’avoir écrit pour vous, visiteurs du site fr-dawson."
Dans la chambre de Dawson : Joey, assise sur le lit, regarde la télévision pendant que Dawson fait sa valise.

Joey : Je vais te dire ce que je pense, moi, franchement.
Dawson : Ah, je sens que je vais avoir droit à une analyse aux accents féministes.
Joey : (elle soupire) Silence, s’il te plaît. Ces vacances c’est un peu comme la chasse : la Floride c’est la forêt et les filles c’est le gibier.
Dawson : A t’entendre on jurrait que les filles n’ont pas le choix.
Joey : Bien sûr que si. Elles ont le choix entre, je sais pas, un ivrogne qui débarque de son Arizona ou… un apprenti violeur de la faculté la plus proche. Ou… elles peuvent aussi rester chez elles à étudier. Enfin de compte, c’est loin d’être une mauvaise idée ça. (elle éteint la télé.)
Dawson : Va en Floride, ne discute pas ! Eclate-toi Joey, tu l’as mérité.
Joey : Ton rendez-vous à Hollywood, tu peux pas l’annuler ? Tu viendrais avec nous.
Dawson : Pour la énième fois, ce n’est pas un rendez-vous à Hollywood. Je vais à New York pour rencontrer un agent que le film intéresse. En fait, c’est le seul agent intéressé par le film.
Joey : Dawson, c’est extraordinaire : tout ce pour quoi tu as travaillé, tout ce dont tu rêvais se réalise parce que tu as su faire les bons choix. Et moi, je suis très fière de toi.
Dawson : Merci mais entre nous ce n’est…
Joey : Non, pas de commentaires dévalorisants, s’il te plaît ! Je ne l’accepterais pas. Tu es doué, tu cartonnes, tu es un dieu et il va falloir te faire à cette idée.
(Ils rigolent.)
Joey : Devine qui aurait été heureux de voir cette évolution ?
Dawson : Qui ?
Joey : Mitch.
Dawson : Ouai. Oui c’est vrai, c’est vrai. Je vois d’ici comment il aurait réagi : il m’aurait fait tout un discours, il aurait voulu rencontrer l’agent, voir la liste de ses clients, il m’aurait mis en condition pour l’entretien.
Joey : C’est curieux.
Dawson : Quoi donc ?
Joey : Tu viens de vivre une année vraiment terrible, Dawson. Et, et pourtant, quelque part, je dirais que tu as su prendre les bonnes décisions.
Dawson : Tu vois ça comme ça, toi ?
Joey : Ca t’étonne ?
Dawson : Une chose est sûre. : je suis revenu à Boston pour une seule raison, très simple, et on sait très bien laquelle tous les deux. Parfois je culpabilise, … pour être franc, souvent, de… de t’avoir traitée comme je l’ai fait après sa mort.
Joey : Je ne t’en ai pas voulu un seul instant, rassure-toi. Non. Tu as fait ce qu’il fallait pour t’en sortir.
Dawson : Sans doute.
Joey : Et…
Dawson : Quoi ? (Il s’asseoit à coté d’elle.)
Joey : Tu sais, quelquefois je me dis que c’est mieux quand… quand nos rêves ne se réalisent pas.
Dawson : Tu en es persuadée ?
Joey : Ben, je sais pas. Oui et non. La moitié du temps je me demande ce que ça aurait pu donner et autrement c’est toujours là, dans un coin de ma tête.
Dawson : Est-ce qu’on la règlera cette affaire ?
Joey : Pas dans cette vie en tout cas !
Dawson : Dans la prochaine alors !
Joey : Si on revient sur Terre dans la peau d’un chat !
(Ils rient puis se lèvent.)
Joey : Bon, … sérieusement, bonne chance ! (elle prend Dawson dans ses bras.)
Dawson : Ah, merci. Toi aussi et amuse-toi bien, d’accord ? N’oublie pas ta crème solaire et rapporte-moi un souvenir. J’aimerais bien un truc du style… « Mon âme sœur est allée en Floride, je n’ai eu droit qu’à de tee-shirt bien ringard ».
(elle sourit.)
Joey : Au revoir !

GENERIQUE

Dawson et Oliver sont en voiture, Dawson conduit.


Oliver : Est-ce que tu te rends compte que depuis une demi-heure, tu n’as pas décroché un seul mot ?
Dawson : C’est normal, j’écoute la radio.
Oliver : Je l’ai éteinte il y a vingt minutes (petit rire). Alors, Dawson, à quoi tu penses ? Ou à qui ? Sans indiscrétion.
Dawson : A personne.
Oliver : Ok ! Mais si tu continues à te taire, je vais me sentir obligé de chanter comme chez toi. (il chante) « Dawson, on est sur la route oooh avec nos rêves et nos paquets de doutes ».
Dawson : (il rit) Joey. Tu as gagné. J’étais en train de penser à Joey. Plus jamais ça ! Je t’en supplie !
Oliver : Intéressant…
Dawson : Oui.
Oliver : La brune aux yeux de biche, hein ?
Dawson : Oui.
Oliver : Et c’est quoi l’histoire avec Joey ?
Dawson : C’est une très longue histoire.
Oliver : Tu crois que je suis plus avancé avec ce genre de réponses, hum ?
Dawson : D’accord. Arrête-moi si tu es perdu.

(Flash-back de la saison 1
Joey : J’ai réfléchi, Dawson, et je ne devrais plus cormir ici maintenant.
Dawson : Pourquoi ? Tu dors dans ma chambre depuis l’âge de sept ans.
Joey : Tes hormones en folie risqueraient de nuire à notre relation. Je préfère limiter les dégâts.
Dawson : Nous pouvons rester amis en dépit de ces diverses théories sur la sexualité.
Joey : Tout change Dawson, tout évolue.)


Sur la plage : Joey est assise, elle lit face à la mer. Puis on voit plain de jeunes s’amuser sur la plage. Un peu plus loin, sur un balcon, Audrey fait de grands signes.

Audrey : (elle crie) Joey ! Joey ! Tu me vois ? Joey ! (Joey lui fait signe) Hé ! Salut !
(Pacey attrape Audrey par la taille et tous deux se jettent sur le lit en riant.)
Audrey : (en l’embrassant) Hé ! Dis donc mon ange, je te signale que tu m’as interrompue.
Pacey : J’arrive pas à le croire. J’adore ce lit ! Il est carrément plus grand que ma chambre, quel pied !
Audrey : Oui, en plus mes parents m’ont fait rajouter de la mousse en dessous ce qui fait qu’il est encore plus confortable.
Pacey : Tes parents sont des gens formidables.
Audrey : Je leur passerai le message.
Pacey : D’accord. (ils s’embrassent) Est-ce que tes parents savent qui je suis ?
Audrey : Est-ce que tes parents savent qui je suis ?
Pacey : Non.
Audrey : D’accord. Les miens non plus.
Pacey : Je te crois pas. (ils s’embrassent)
Audrey : Non mais… Qu’est-ce que je leur dirais si je leur parlais de toi ?
Pacey : Et bien que je suis un amant exceptionnel.
Audrey : Oui alors ce serait un peu exagérer. (ils rient) Et toi, hein, qu’est-ce que tu dirais à tes parents à mon sujet ?
Pacey : Rien.
Audrey : Bien.
Pacey : Bien. C’est bien comme ça, non ?
Audrey : C’est bien ? Oui. Rien à redire.
Pacey : Euh, corrige-moi si je me trompe mais en général, les parents ne veulent pas savoir avec qui leurs enfants couchent avant le mariage.
Audrey : Oui, en plus quand c’est avec un garçon qui n’est pas votre petit-ami. Officiellement en tout cas.
Pacey : Tout à fait.
Audrey : Tout à fait. (ils s’embrassent)

Jack est assis sur le toit. Il téléphone.

Jack : (au téléphone) Donne-moi de tes nouvelles de temps en temps, hein ? Ouai.
(On aperçoit Joey arriver en bas.)
Joey : Je l’ai trouvé. (Jen arrive.)
Jack : (au téléphone) Très bien. Au revoir. (il range son portable.)
Jen : Qu’est-ce que tu fais perché là-haut ?
Jack : Rien. Qu’est-ce que vous voulez ?
Jen : On veut choisir les chambres alors on a pensé qu’on poourrait jouer à « papier, ciseaux, caillou » pour savoir qui aura la suite.
Jack : Prenez la suite ou la chambre qui vous plaît. Moi je vais aller faire des provisions essentielles. (il descend.)
Joey : Ah ben, tiens, tu pourrais nous acheter des yaourts.
Jen : Oui et…
Jack : Oh oh oh ! J’ai dit « provisions essentielles », vous comprenez les filles ? En clair, de la bière et de la gelée, ça s’arrête là !
Jen : Si je te donne de quoi payer, est-ce que tu peux aussi me rapporter de l’aspirine pour mon rhume ? J’ai déjà quelques symptômes et je tiens à enrayer ça immédiatement.
Jack : D’accord. Donne-moi l’argent.
(Un portable sonne)
Jen : Je reviens. ( elle entre dans la maison suivie de Jack.)
( Joey sort le portable de sa poche et répond.)
Joey : (au téléphone) Allo ?
Charlie : Salut beauté !
Joey : Je commençais à m’inquiéter : ton dernier appel c’était il y a trois heures.
Charlie : Conclusion, tu attends mes coups de fil.
Joey : Bon, qu’est-ce que tu veux au juste ?
Charlie : Oh, pas grand chose. Seulement ton adresse.
Joey : Pas de problème. J’habite au 87 tu peux toujours courir à l’angle d’oublie moi.
Charlie : Tu me lances un défi, Joey Potter ?
Joey : Je croyais qu’on était d’accord : plus d’appel à longueur de journée.
Charlie : J’en serais ravi de ne plus avoir à t’appeler . Il suffit de me dire ou tu es, après j’arrête.
Joey : Et bien, je suis dans tes rêves, Charlie Todd.
Charlie : Non, attends une seconde. Là, tu vois, j’ai l’impression que tu flirtes avec moi.
Joey : Va savoir. Et ça, c’est pas une impression : je te raccroche au nez (elle raccroche.)
( Charlie sourit.)

Pacey, Joey, Jen et Audrey sont assis au bord de la piscine, tous restent silencieux.

Pacey : Donc c’est ça les vacances de printemps ?
Joey : Mouai.
Pacey : C’est marrant, ça ressemble pas à ce qu’on voit dans les brochures.
Audrey : Hé, je vous fournis un toit et normalement vous, vous fournissez l’ambiance. On pourrait commander des pizzas.
Joey : Ou des vidéos.
Pacey : Et jouer au strip poker.
Joey, Jen et Audrey : (en se tournant vers lui) NON !
Pacey : Allez, je vous ai déjà vues en teue d’Eve, les princesses ! (Joey lui tape sur la cuisse.) Bon d’accord, d’accord, on se louera une cassette.
Jen éternue alors que Jack arrive, deux canettes à la main.
Tous : A tes souhaits !
Jen : Merci.
Jack : Pacey. (Il lui tend une canette.)
Pacey : Volontiers. Merci.
Un peu plus loin, un garçon passe en courant.
Joey : Ben, mais je le connais lui ! C’est qui déjà ?
Jen : J’hallucine, c’est Chris Hartford !
Pacey : Oh ben ça alors ! La superstar de ciné que j’ai commandée par correspondance est enfin arrivée. Je m’inquiètais.
Jen : Tu te rends compte !
Le garçon les rejoint.
Chris : Audrey ! (Audrey se lève) Je pensais bien te trouver ici ! (Ils se prennent dans les bras.)
Audrey : Chris ! Waouh. Salut, comment tu vas ?
Jack : Hein ? Mais lui c’est une vedette de cinéma !
Jen : J’en reviens pas, c’est dingue !
Audrey : (à ses amis) Excusez-moi, c’est… mon ami Chris. (à Chris) Chris, ce sont mes amis de l’université.
Ils se font signe. Jack se lève pour lui serrer la main.
Jack : Salut. Enchanté, Chris.
Jen : Salut.
Chris : Salut… euh…
Jack : Et ouai on est pas célèbres, nous. (Il rit)
Pacey se lève.
Pacey : D’où est-ce que vous vous connaissez ?
Audrey : On était au… lycée ensemble, on était dans la même école.
Joey : (à Jen) Ca fait drôle !
Audrey : Mais… qu’est-ce que tu fais dans le coin ?
Chris : Oh, euh MTV sponsorise un concert dans un hôtel à deux pas d’ici. C’est un nouveau groupe, les M2M. Vous devez connaître…
Jen : Oui ! Marit et Marion, les Norvégiennes ! Marit adore la soupe aux nouilles chinoises et au poulet et Marion adore les sodas, surtout ceux à l’orange !
Ils rient.
Jen : (en riant) Ben quoi ? C’est vrai !
Chris : Toujours est-il qu’ils m’ont filé des places. Ca vous tente ?
Jen : Oh !
Ils acquièsent de la tête.
Audrey : A vrai dire, on a d’autres projets en cours pour ce soir.
Les autres toussotent pour protester, Jack lui donne une tape sur le bras.
Jen : (d’une petite voix) Oui…
Audrey : Oui, tout compte fait, on pourrait très bien aller à ce concert. C’est sympa aussi.
Chris : Super ! Suivez-moi.
Chris s’en va, suivi de près par Jen et Jack.
Pacey : Génial !
Jen : (de loin) C’est vrai que tu sors avec Jennifer Love Hewitt ?
Pacey : Hum, donc…
Audrey : Ne pose pas la question, c’est inutile parce que la réponse est non !
Pacey : Ah bon ? Il est pas dans les cinq meilleurs ?
Audrey : On était amis avec Chris. Non mais pour qui tu me prends ? La catin de Babylone ? Ne réponds pas à cette question. Fonce ! Je dois parler à Joey.
Elle l’embrasse avant qu’il ne parte.
Audrey : (en murmurant) C’est Chris.
Joey : Le Chris que tu…
Audrey : Eh oui, celui auquel je songe chaque fois qu’ils passent ce tube « In your eyes ». Mon petit ami de lycée idéal, le garçon auquel je compare toutes mes conquêtes, celui que personne n’a jamis égalé, … Oui, c’est lui ! Il est là ! Tue-moi !
Joey : Bon mais pourquoi tu as dit à Pacey que ce n’était qu’un ami ?
Audrey : C’était la seule solution parce que Pacey et moi, on y voit un peu plus clair dans notre relation maintenant. Et s’il savait que Chris a été mon grand amour de jeunesse, ça pourrait générer une certaine confusion.
Joey : Parce que lui raconter des bobards, c’est mieux ?
Audrey : Dis donc Mère Téresa, tu devrais t’accorder une petite pause et me ramener ma copine Joey !
Joey : Oui, tu as raison. Pardon. Je peux t’aider ?
Audrey : Je crois que j’ai surtout envie de vomir.
Joey : Oh non, non, remets-toi Audrey !
Audrey : Je vais me changer alors.
Joey : Je t’attends. Vas-y !
Audrey file à l’intérieur de la maison. Le téléphone de Joey sonne, elle répond.
Joey : Allo ?
Charlie : Joey Potter !
Joey : Encore toi ?
Charlie : Bien vu !
Joey : Je commençais à avoir l’impression qu’on était fâché toi et moi.
Charlie : Non, j’étais seulement occupé à retrouver ta trace.
Joey : (elle soupire) Et ça avance ?
Charlie arrive derrière elle.
Charlie : Pas trop mal je dois dire.
Joey : Ah ouai ?
Charlie : Mmm, ouai. (il pose sa main sur son épaule, elle se retourne). Ok, je te rappelle plus tard. J’aime tellement le son de ta voix !
Ils éteignent leur portable.

Devant la scène, la foule attend le début du concert. Pacey discute avec une fille.
Fille : Ca ne te branche pas, t’es sûr ?
Pacey : Merci de ta proposition mais je ne suis pas seul.
Fille : Je vois personne à côté de toi.
Pacey : De temps en temps, je la laisse se mêler à ses semblables. Je suis très ouvert comme garçon.
Fille : Mmm mmm. Reste là. (elle pose sa main sur son épaule) Je reviens tout de suite. J’ai quelque chose à faire. (elle s’en va).
Pacey : (aux gens autour) Ah, les filles, elles n’aiment pas qu’on leur résiste ! Pour qui elle se prend celle-ci, tu l’as vue ?
La fille est montée sur scène, Pacey réalise qu’il s’agit de Marion du groupe M2M.
Marion : (en criant) Salut Miami ! Wouhhh !
Pacey : (en se retournant) Oh, ça y est ! Je vois qui c’est !
Marion commence à chanter, Pacey applaudit, gêné.

Un peu plus loin, près de la plage : Joey monte des escaliers alors que Charlie la suit.

Joey : Tu joues les pots de colle maintenant ?
Charlie : Euh, les pots de colle ? Oh, non, je trouve ça négatif. Je préfère me voir comme un garçon fidèle à son objectif.
Joey : Fidèle comme un toutou de compagnie ? (Charlie sourit) C’est grâce à ton flair que tu m’as trouvée ?
Charlie : Je suis content que tu me demandes comment je t’ai trouvée.

Retour au concert. Dans la foule, on aperçoit Audrey. Chris arrive derrière elle.

Chris : Tu es magnifique.
Audrey : Ah, t’es là ! Tu plaisantes ? Non.
Chris : Non, pas du tout. J’ai pas arrêter de penser à toi ces temps-ci.
Audrey : Tu sais quoi ? Je meurs de soif. Et toi ça va ? Parce que je… je suis limite déshydratée. Ouh !
Chris : Je vais aller te chercher un verre d’eau.
Audrey : Non, tu restes là et tu danses en écoutant les jolies petites Norvégiennes. J’en ai pour une minute. Ouh !
Elle part et croise Pacey.
Pacey : Audrey ?
Audrey : Ah, salut !
Pacey : Ca va ?
Audrey : Euh, ça va. Oui. Je… Ca va.
Elle part, Pacey la regarde s’éloigner. Puis, Chris fixe Pacey et se retourne en souriant.

Un peu plus loin, Joey et Charlie sont aussi dans la foule.

Charlie : J’ai appelé les renseignements de Beverly Hills. Y avait 10 abonnés portant le nom de Liddell. J’ai contacté tous ces braves gens, j’ai demandé s’ils avaient pas une fille prénommée Audrey. L’un d’eux m’a répondu que oui.
Joey : Y en avait qu’un ? T’en as eu du bol !
Charlie : Tu trouves toi aussi ? Ensuite, j’ai dit que je devais absolument retrouver leur fille chérie, qu’on bossait ensemble sur un exposé et que par inadvertance elle avait embarqué toutes les notes dont j’avais besoin. Ils m’ont donné le numéro d’ici. Comme ça, j’ai pu avoir l’adresse de la résidence et je suis là. Impressionnée ?
Joey : Enormément. D’autant que les parents d’Audrey voyagent en Europe ces jours-ci.
Charlie : OK. C’est Pacey qui me l’a dit.
Joey : Tu lui as demandé ou je pouvais être ? Après ce week-end mémorable ? Alors ça, c’est impressionnant !
Charlie : Oui, je suis d’accord. Oh, sois sympa ! Est-ce que tu sais que je mets toute mon énergie dans cette histoire ? Je l’ai même dactylographiée !
Joey : Pauvre Charlie ! L’honnêteté et toi apparemment ça fait toujours deux. J’ai à faire, excuse-moi. (ell s’en va).
Charlie : Ou tu vas ?
Joey : J’ai beau être très flattée par tous les efforts que tu fournis, je n’ai aucune envie de traîner avec toi.
Elle part.

Aux toilettes du concert : Pacey entre, il se lave les mains, Chris est en train de se sécher les mains.

Pacey : (fait une tape dans le dos de Chris) Salut mec !
Chris : Salut !
Pacey : Encore merci de nous avoir emmené ici. C’est vraiment cool !
Chris : Je suis bien content que ca vous plaise. ( Pacey sourit) Au fait, tu…, Audrey, tu la connais bien ?
Pacey : Oui, on peut dire ça.
Chris : Elle est super, hein ? Elle est drôle, belle, …
Pacey : T’as une question à me poser ou tu vas la contourner toute la nuit ?
Chris : (sourire gêné) Je suis pas doué pour ce genre de trucs…
Pacey : Qu’est-ce qu’il y a ? Elle te faisait craquer quand vous étiez au lycée, c’est ça ?
Chris : Non, on est sortis ensemble 2 ans.
Pacey : (surpris) Ah oui ? Vous êtes sortis ensemble ? Bien, …euh, elle te faisait craquer et en plus tu l’as eue. Félicitations. C’est… C’est super.
Chris : Je pensais que t’étais au courant. En fait, ce que je voulais savoir c’est si elle et toi vous… Mais, on dirait que non. Tant mieux.
Pacey : Pourquoi ?
Chris : Je sais pas. Tu me rappelles à quel point j’aime cette fille. Dès que je l’ai revue, j’ai… Tu comprends ? C’est…
Pacey : Oui oui je comprends, c’est très clair. Bon, je veux pas louper la fin, moi.
Chris : OK.
Pacey : Salut.
Chris : A toute à l’heure.
Pacey sort.

Toujours pendant le concert : Charlie discute avec une fille.

Charlie : Un type d’une grosse agence s’est intéressé à nous quelques temps mais pour l’instant, on cherche un chanteur. On prend le temps d’évoluer musicalement.
Fille : Oui.
Charlie : On ne veut pas se lancer trop vite sur le marché.
Fille : Oui je comprends.
Joey arrive.
Joey : Il joue les mecs modestes.
Charlie : Excuse-moi ?
Joey : Il t’a pas dit comment il s’appelait ?
Charlie : Euh, je la connais à peine cette fille, elle… Sois gentille, d’accord ? Du balai !
Joey : C’est dingue, ça. Combien de fois il faut te dire qu’il faut être honnête avec les femmes que tu dragues ? Tu n’as pas à avoir honte de ton succès !
Charlie : Euh…
Fille : Quel succès ?
Joey lui chuchote quelques mots à l’oreille.
Fille : Oh, waouh ! Jamais je n’aurais cru qu’il deviendrait aussi sexy !
Joey : Ben si. Regarde bien, il reste quelque chose quand même au niveau des yeux.
Fille : Ah ouai, ouai ouai ! C’est très net. En tout cas, merci de me l’avoiir dit. J’étais prête à me laisser charmer, je te dis pas la honte après ! (elle fait signe à Charlie) Salut ! (elle part).
Joey : (en lui faisant signe) On s’appelle.
Charlie : Bon, est-ce que je peux savoir ce que tu es allée raconter pour faire fuir cette fille ?
Joey : Je sais pas. Je crois que je lui ai dit … que tu étais un des frères Hanson, le petit qui a grandi. En fin de compte, c’est plutôt un compliment. Sans blague, ils étaient beaucoup plus profonds qu’on le disait !

Flash-back sur différentes saisons :

Dawson : Tu n’entends que ce qui t’arrange.
Joey : Non, j’entends ce que tu appréhendes de me dire.
Dawson : Joey, je souffre quand je suis près de toi.
Joey : Je t’ai demandé si… OUI !
Dawson : Joey ! Ta présence même dans une autre pièce réveille des milliers de souvenirs. Tout m’a toujours ramené à toi, tout le temps. Qu’importe ce qu’il se passait entre nous, le seul fait de penser à toi était un réconfort permanent mais… Je ne peux pas revenir en arrière, ça fait trop mal.
Joey : A toi de voir.


Dans la voiture de Dawson.

Dawson : Tu pleures là ou quoi ?
Oliver : Juste un peu. ( Dawson rit) Elle est triste ton histoire. Y’a du James Ivory là dedans. Comment ça finit ?
Dawson : Y ‘a pas de fin, c’est ça le hic.
Oliver : D’accord et dans ton fort intérieur, comment tu voudrais que ça finisse ?
Dawson : Je n’en sais rien. Je… Tout ce qui compte c’est qu’elle soit bien, je veux son bonheur.
Oliver : Ahhh, non ! C’est d’un ennui mortel ! Il faudrait une fin tragique : dix années ont passé, un matin tu la croises en ville, t’es fauché, t’es une vraie loque…
Dawson : Sympa.
Oliver : Et tu lui cours après, elle te prend pour un clodo ou une sorte de psychopathe. Et ensuite, juste quand tu traverses l’avenue, (il tape dans ses mains) pchchch…. T’es renversé par un bus ! (petit rire)
Dawson : Les fins et toi, c’est pas vraiment ça.
Oliver : S’il te plaît, dis-m’en plus. J’adore les histoires qui craignent !
Dawson : Si tu y tiens.

Retour en Floride : pendant le concert, un peu à l’écart de la foule, Joey discute avec un garçon.

Garçon : La prochaine fois que tu passes à New York, appelle-moi. Je m’occuperai mieux de toi.
Joey : Ah oui ? Comment ça ?
Garçon : Je te donnerai des places de concerts, des badges pour les coulisses et peut-être même des accès pour les répétitions.
Joey : Cool.
Charlie arrive.
Charlie : Excusez-moi. Est-ce que ce garçon t’importune, Joey ?
Joey : Non.
Charlie : Vu d’ici, on dirait le contraire. Alors, du vent, mon grand !
Joey : Quand il était enfant, il était membre à part entière de…
Charlie : Ttttt tttt tttt tttt. Tu te tais et tu laisses tomber.
Garçon : Euh, je veux pas me mêler de vos histoires. Je suis ravi de t’avoir rencontrée Joey.
Joey : Moi aussi. (Il part.) Du vent, mon grand ? C’est quoi ça ?
Charlie : C’est efficace en tout cas.
Joey sourit puis part, Charlie la suit.


Toujours au concert : Jack court vers Jen.


Jack : Jen ! Jen ! Ah, t’es là ! Je nous ai inscrit à une tombola ou on peut gagner deux semaines à Miami ! Ah ! C’est un plan incroyable ! Ce serait le pied ! Wouwou ! Wouwou ! Allez vas-y ! Wouwou ! Wouwou ! Wouwou ! On se bouge ! … (elle rit puis tousse). Qu’est-ce qu’il y a ?

Un peu plus loin, Audrey discute avec Pacey.

Audrey : Je ne voulais pas te raconter des salades en réalité !
Pacey : Oh, bien sûr que non ! Tu l’as dit comme ça, sans réfléchir !
Audrey : Et je n’ai aucune envie d’avoir cette discussion là maintenant !
Pacey : Ah mais y’aurait pas eu de discussion si t’avais joué franc-jeu avec moi tout à l’heure !
Audrey : Nimporte quoi. Jamais tu n’aurais pu entendre ça sans réagir. Tu m’aurais posé des centaines de questions comme tu fais toujours !
Pacey : Ah ouai ? Comme je fais toujours ? Ouai c’est ma faute alors !
Audrey : T’aurais voulu savoir combien de temps ça avait duré, et combien de fois on avait couché ensemble, s’il était meilleur que toi, … Avec ton interrogatoire, t’aurais gâché la soirée.
Pacey : T’as raison. Ta méthode est cent fois mieux, parce qu’au moins on passe une soirée très agréable tous les deux !
Audrey : Je suis sincèrement désolée, d’accord ? J’ai été hyper nulle, pardon. (elle soupire).
Pacey : Y’a plus que ça entre Chris et toi.
Audrey : Oh, Pacey ! Mais qu’est-ce que tu veux savoir d’autre ? Oui, je suis sortie deux ans avec lui ! Et oui, je l’aimais ! Chris, c’était… mon Dawson, tu comprends ? Ma rupture avec lui c’était ce que j’ai connu de plus dur dans ma vie. Et quelquefois je me demande si j’ai pas eu tort de prendre cette décision ! C’est ça que tu voulais entendre ?
Pacey : Oui, c’est justement ça que je voulais entendre.
Audrey : Allo ? T’es toujours là ? Qu’est-ce qu’il y a ? Tu m’en veux maintenant.
Pacey : Je t’en veux pas. Non, non pourquoi je t’en voudrais ?
Audrey : Attends, t’es en colère contre moi, non ?
Pacey : Pas du tout. C’était juste pour le plaisir, nous. Tu te rappelles pas, Audrey ? Ni lien, ni contrainte. On ne se ment que dans les relations sérieuses. Mais nous ça n’a jamais été sérieux.
Audrey : Non, non je suis d’accord avec toi. Merci beaucoup, Pacey. (elle part.)

Joey se promène sur la plage avec Pacey.


Pacey : J’ai fait ce qu’il fallait.
Joey : Qu’est-ce que tu vas encore me trouver comme argument ?
Pacey : Tu veux bien m’écouter une seconde ? Autrefois comment le brave petit lycéen prénommé Pacey gérait-il une relation triangulaire ? Il fonçait, direct, tête baissée, il saignait et pour finir il perdait la fille.
Joey : Oui mais aujourd’hui c’est différent. Tu…
Pacey : Hé hé, oui d’accord. Parce que j’en ai tiré un enseignement : j’ai appris à repérer tout de suite ces situations, j’ai appris à les éviter, je ne commets plus deux fois la même erreur. Et comment on appelle ça ? On appelle ça devenir adulte.
Joey : Qu’est-ce qui te fait croire que c’est la même chose ?
Pacey : C’est pas difficile. Elle a dit « c’est mon Dawson » et moi ça m’a provoqué une réaction chimique.
Joey : D’accord. J’avais un dawson et est-ce que tu me vois avec lui aujourd’hui ? Non ! Chris, c’est le passé.
Pacey : S’il y a bien un truc que j’ai appris dans cette histoire, c’est que « Dawson » n’est pas un terme qui ne s’emploie qu’au passé. « Dawson » c’est passé, présent et futur. Par conséquent, maintenant, je cherche une femme sans âme sœur avec des petits pieds. Voilà ce que je veux.
Joey : Non. Tu veux Audrey.
Pacey : Alors là, t’as rien compris.
Joey : Et Audrey te veut. Si vous reconnaissiez enfin qu’il est plus que probable que vous ayiez besoin l’un de l’autre, ça pourrait devenir une grande histoire.
Pacey : Ben voyons. Bon, si on parlait de toi plutôt. Est-ce que tu t’appliques les conseils que tu donnes aux autres ou est-ce qu’il faut que je m’y colle ?
Charlie passe avec une planche de surf.
Joey : (elle soupire) Ce type ? Non. Ca n’a rien à voir, il me laisse froide.
Pacey : Mais oui, bien sûr, il ne t’attire pas. Tu rougis, tu lui fais du gringue, tu ris, tu chantes, …
Joey : D’accord. D’accord, il me plaît sans doute un peu. Mais… enfin oui mais d’une drôle de façon. Il va de soi que… que je n’envisage rien de sérieux avec lui dans l’avenir.
Pacey : Mais enfin qui te parle de l’avenir ? Je te parle du présent là, Joey !
Joey : Ou veux-tu en venir ? Si j’avais encore…
Pacey : Explication ! Il s’est farci des heures de route rien que pour toi, et il m’a appelé, moi, l’ex petit-ami pas franchement commode pour savoir ou tu étais. Il est courageux.
Joey : A moins qu’il ne soit débile.
Pacey : Possible mais à ta place j’irais vérifier.
Joey : (en souriant) D’accord.

Flash-back sur différentes saisons de la série :

Joey : Je n’ai jamais dit que ça n’avait rien de déboussolant.
Dawson : D’accord alors dis-moi une chose dont tu es sûre.
Joey : J’avais envie que tu viennes, ça j’en suis sûre. A la fin de la soirée, en rentrant, j’ai eu très envie que tu sois là.
Dawson : Pourquoi ?
Joey : Je sais pas pourquoi. Je sais pas ce que ça signifiait. Je sais seulement que j’avais très envie de te voir.
Dawson : C’est peut être une fin des plus normales, Joey. Peut être que l’attirance que nous éprouvons l’un pour l’autre masque notre peur de grandir, d’aller de l’avant.
Joey : C’est vraiment ce que tu penses ?
Dawson : Je ne sais pas. Mais si je prends cet avion, je ne le saurais jamais. Tu comprends ? Parce que nous allons grandir, nous allons évoluer et dans quelques années, nous allons nous réveiller et nous rendre compte que nous sommes devenus des étrangers. Je suis sûr d’une chose : je ne veux pas que ça nous arrive. Et toi ?
Joey : Non !


Dawson et Oliver se sont arrêtés à une station essence.

Oliver : Hé Dawson, tu y penses je parie.
Dawson : A quoi ?
Oliver : A détourner la voiture, direction la Floride.
Dawson : Non, ce serait… Non, ce serait complètement ridicule. Non, ce serait stupide. Arrête. Si je le faisais, qu’est-ce qu’on a encore à se dire à ce stade précis ?
Oliver : Non, attends. J’ignore ce que tu as dans la caboche, mais vu ce que tu racontes et comment tu le racontes, j’ai l’impression que le soleil se lève et se couche avec cette fille.
Dawson : Oui, c’est vrai.
Oliver : Alors pourquoi tu ne descends pas lui dire tout ça à ta Joey ?
Dawson : Euh, je ne dis pas que j’en ai pas le droit. Je n’ai plus voulu d’elle, elle a suivi sa route.
Oliver : C’est une possibilité mais tant que tu n’auras pas eu cette conversation, comment tu veux le savoir ?
Dawson : (il pousse un cri) Tu oublies le rendez-vous.
Oliver : On le remet à un autre jour. Ca se fait, tu sais. Tu an auras plein d’autres, tu auras plein de rendez-vous. Mais ça, ça c’est la seule façon d’atteindre le grandiose, mon pote.
Dawson sourit.
Oliver : Hein ?
Dawson : C’est par ou la Floride ?
Oliver : Alors là, tu m’en bouches un coin !
Dawson : En route !
Ils montent dans la voiture.

Sur la plage, Charlie s’exerce au surf. Joey le rejoint.

Joey : Le surf, c’est plutôt sur l’eau que ça se pratique !
Charlie : Tu comptes tout mettre en question pendant le cours que je vais te donner ?
Joey : Y’a des chances, oui.

Montage en musique :
_ Joey s’entraîne sur une planche de surf avec Charlie sur la plage.
Charlie : Encore !
_ Dawson et Oliver en route.
_ Jen, toujours malade, sur la terrasse.
_ Charlie bascule de la planche de surf. Joey rit.
Charlie : Et tu trouves ça marrant, toi ?
Joey : (en riant) Oui.
_ Audrey sur le balcon ; Pacey marchant près de la plage ; Chris, dos à la mer.
_ Jen dans son lit avec des mouchoirs.
_ Jack versant de l’alcool dans une tasse.
_ Dawson au volant.
_ Joey taquinant Charlie qui lui court après sur la plage.
Joey : Ah ! Non !
Charlie : Tu vas voir ! (Joey crie.)


Jen et Jack sont installés sur la terrasse de la maison.

Jen : On peut dire que tu t’es éclaté hier soir.
Jack : Ouai je sais (en goûtant le contenu de sa tasse avec le doigt). La grande défonce ! Enfin, je crois.
Jen : Ouai. Tu as perdu connaissance et après je t’ai mis au lit.
Jack : Ouai, c’est bien. Je te remercie Jen. Est-ce qu’on va bientôt aborder le sujet qui fâche, d’après toi ?
Jen : Je trouve quand même que tu bois trop…
Jack : Non ! Non non non non ! Tu vas pas endosser ce rôle-là, toi ! Tu vas pas me sermonner sur l’abus d’alcool et ses risques chez les étudiants !
Jen : Tu devrais me laisser finir, d’accord ? Ca ne concerne pas ta consommation d’alcool. Je t’observe et j’ai l’impression que tu bois parce que tu as quelque chose à oublier. Est-ce que… Est-ce… Est-ce que tu souhaites en parler avec moi ? C’est tout ce que je te demande, Jack.
Jack : Non. Tout va bien. (il se lève de sa chaise) J’ai pas envie de parler. (il rentre.)

Jen est dans la cuisine, elle prépare du thé. Joey entre.

Joey : T’es toujours enrhumée ?
Jen : Oh, ne tiens pas compte des yeux cernés et du nez rouge, ça va. Tu as pris des couleurs…
Joey : J’ai surfé. Enfin c’était pas tout à fait du surf mais j’ai quand même réussi à tenir debout sur la planche près de cinq secondes.
Jen : Cool ! Tu étais avec Audrey ?
Joey : Non, j’étais avec Charlie.
Jen : Tu as passé la journée avec lui ?
Joey : Ouai. Est-ce que ça t’ennuie ?
Jen : Oh non, non, bien sûr que non sauf que… je sais pas… Je me demande pourquoi tu perds ton temps.
Joey : Ben euh… c’est mon temps et puis j’avoue qu’il me fait beaucoup rire parfois.
Jen : Ouai, c’est son truc pour te séduire. Crois-moi je suis passée par là.
Joey : Tu veux que je te dise ? Je sens que je vais suivre mon intuition sur ce coup-là mais merci quand même. (Elle commence à partir.)
Jen : Attends, Joey. Qu’est-ce qu’elle te dit ton intuition ?
Joey : Euh, que dans cette situation précise, tu n’es probablement pas la mieux placée ni la plus objective pour me donner des conseils.
Jen : Je ne veux pas que Charlie te fasse du mal, c’est tout !
Joey : Je t’en prie, Jen. Tu ne t’es jamais vraiment souciée de moi avant cette histoire. Je peux savoir ce que t’a dit ton intuition quand tu as couché avec Dawson ?
Jen : Bon, d’accord. Je... je savais que ce serait pas évident, Joey, mais…
Joey : Mais tu l’as fait de toute manière. Et je n’ai rien dit. Alors pourquoi tu n’aurais pas la même courtoisie envers moi aujourd’hui ?
Jen : Très bien, très bien. S’il a autant d’importance pour toi…
Joey : Ecoute, j’en sais rien. J’en suis pas là pour l’instant. Mais quelle importance il a pour toi ?
Jen : Aucune.
Joey : Alors pourquoi tu t’investis à ce point ?
Charlie est à l’entrebâillement de la porte.
Charlie : Euh… (à Joey) Tu avais laissé tes clés à la plage.
Joey : Merci.
Jen : Je retourne me coucher. Je me sens pas si bien que ça finalement. ( Elle part.)
Joey : Charlie, on peut aller faire un tour ?
Charlie : Oui. Où ça ?
Joey : Où tu veux mais loin d’ici.
Joey sort, suivie de Charlie.

Audrey est sur le balcon, seule. Elle soupire. Chris arrive.

Chris : Ils me manquaient tes grains de beauté.
Audrey : Comment tu es entré ?
Chris : Une fille enrhumée m’a ouvert la porte.
Audrey : Ah.
Chris : (en caressant le cou d’Audrey) Surtout ceux que tu as dans le cou, je les adore.
Audrey repousse la main de Chris.
Audrey : Arrête. Je suis persuadée que tu as pu t’offrir tous les grains de beauté du monde, monsieur la future star internationale.
Chris : Oh, dis pas ça, Audrey. C’est ce que tu penses à tous les coups mais sois gentille, dis-le pas tout haut, d’accord ?
Audrey : D’accord.
Chris : Je me demande souvent où on en serait toi et moi si je t’avais suivie à Boston. Est-ce qu’on serait toujours ensemble ?
Audrey : Je n’en ai aucune idée. Cela dit, nous ne sommes plus comme avant. Je ne suis plus comme avant.
Chris : Je te trouve pas si différente que ça. Juste cette tristesse dans tes yeux.
Audrey : Ca va passer.
On voit Pacey entrer dans la chambre.
Chris : (il prend les mains d’Audrey) Parfois, j’aimerais… j’aimerais qu’on soit encore au lycée. Les choses étaient plus faciles à l’époque.
Audrey : Je comprends ce que tu veux dire.
Ils s’embrassent sous les yeux de Pacey. Celui-ci s’en va, il avait des fleurs à la main.

Sur la plage : Joey et Charlie ont fait un feu. Charlie essaye de monter sa tente.

Charlie : Y’a une technique pour la monter mais c’est fou, je m’en souviens jamais.
Joey : Ca m’étonne que t’aies apporté une tente.
Charlie : Je savais que tu ne me laisserais pas dormir avec toi.
Joey : C’était bien vu.
Charlie : Tu es vraiment belle ce soir. (Il s’approche pour l’embrasser, elle tourne la tête.) Qu’est-ce que j’ai fait de mal encore ?
Joey : Ecoute, je suis désolée, je vais rentrer.
Charlie : Hé, non, attends, attends, je ne veux pas que tu t’en ailles, Joey.
Joey : Qu’est-ce que je fais sur cette plage avec toi ? Je ne te connais même pas, Charlie. Et les rares choses que je sais à ton sujet en dégoûteraient plus d’une !
Charlie : T’en sais plus que ça. On a passé une journée magique et… et si tu es autant sur la défensive avec moi, c’est juste à cause de mon attitude avec Jen.
Joey : C’est en grande partie pour cette raison.
Charlie : Je le reconnais, je n’ai pas été correct. Je regrette d’avoir été aussi odieux, mais en réalité, je ne suis pas comme ça, Joey. Non, je t’assure, ça ne me ressemble pas. Parce que toi, tu… tu n’as jamais fait souffrir personne ?
Joey : Je vais t’aider à la monter cette tente.

Dawson arrive en voiture. Il se gare devant la maison. Jack, ivre, est debout sur le toit.

Jack : (en criant) Dawson Leery ! WOUH !
Dawson : C’est toi Jack ?
Jack : Grimpe, tu verras mieux. WOUH ! AH !
Dawson : Attention, tu vas te casser la figure.
Jack : T’as vu, j’ai des ailes !
Dawson : Oh. Je crois que tu ferais mieux de descendre.
Jack : D’accord. J’arrive tout de suite.
Il lève les bras et ferme les yeux.
Dawson : Jack !
Jack se jette du toit, il tombe dans la piscine.
Dawson : Jack !
Dawson se jette dans la piscine pour le ramener.

Dans le salon : Jack est installé dans un fauteuil, enveloppé dans une couverture. Il frissonne. Dawson arrive. Il lui donne un pull.

Dawson : Tiens, enfile ça.
Jack enfile le pull, en frissonnant. Dawson s’assoit.
Jack : Ah, j’ai pas été très malin…
Dawson : T’inquiète pas.
Jack : Ah bon sang, quel pied si on pouvait rembobiner le film de sa vie !
Dawson : (il rit) Parfois ce serait très utile.
Jack : Je reprendrais tout depuis la fin du lycée. Ouais. Je repartirais à zéro. Tu changerais quoi dans ta vie ?
Dawson : Je n’en sais rien. Et toi, Jack ?
Jack : (il soupire) J’étais persuadé que ça allait, je me faisais de nouvelles relations, je touchais à tout. Je me construisais une nouvelle vie.
Dawson : Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ?
Jack : c’est très dur. J’en bave. J’aurais jamais imaginé ça.
Dawson : Qu’est-ce qui est aussi terrible ? Raconte.
Jack : Ma triste vie. Mes études. J’ai été recalé dans un tas de matières.
Dawson : Tu es sérieux ?
Jack : (il hoche la tête) Il faudrait que je décroche que des A à mes prochains contrôles. Et j’ai pas lu la moitié des fiches. J’y arriverai pas, je peux pas rattraper le retard.
Dawson : Pourquoi ? Tu n’en sais rien. Fais les choses étape par étape. Et nous sommes là, nous allons t’aider.
Jack : Je connais, c’est l’éternel refrain. Dans cette bande, on se le chante constamment. « Oh, ton père est mort, Dawson. Ne t’inquiète pas, ça va aller. OK, on est là, on va t’aider à te sortir du pétrin. »
Dawson : Oui, Jack, vous m’avez aidé. Et crois-moi ça fait toute la différence.
Jack : Tobey a un nouveau petit ami. Je l’ai appelé l’autre jour pour prendre de ses nouvelles. Oh, bon sang, il avait l’air tellement heureux. (Il pleure.) Comment veux-tu que je démarre une nouvelle vie si je sais pas où est l’erreur ? Je voudrais revenir en arrière et tout recommencer. Est-ce que je peux tout recommencer ? (Il pleure.) Je voudrais tout effacer.

Audrey est assise au bord de la piscine où a eu lieu le concert. Elle regarde les groupes plier bagage. Pacey arrive derrière elle.

Pacey : Tu songes à te faire embaucher ?
Audrey : Je suis baraquée comme fille. J’ai de la force. Je serais sans doute à la hauteur. (Elle soupire. Elle se lève et se tourne face à lui.) Pacey, il faut que je te dise un truc important. J’ai…
Pacey : T’as embrassé Chris.
Audrey : Ouais. Comment tu le sais ?
Pacey : J’ai engagé deux détectives privés. Ils t’ont suivie, fait des photos. C’était pas terrible.
Audrey : Dis donc, je trouve pas ça très cohérent.
Pacey : De quoi tu parles ?
Audrey : Ben, si tu passes tout ton temps à observer mes faits et gestes, c’est que logiquement je t’intéresse.
Pacey : Oui, ça pourrait vouloir dire ça.
Audrey : Ben alors, c’est ça ou non ? Parce que je… j’en ai vraiment assez du chemin que… qu’on a pris tous les deux. Ah, attention, je ne dis pas que c’était pas agréable, loin de là, mais…
Pacey : Audrey.
Audrey : Non, tais-toi, il faut que ça sorte !
Pacey : Est-ce que je peux juste…
Audrey : Est-ce que j’ai le droit d’en placer une ? J’ai du mal avec des sujets aussi sensibles que ça, d’accord ? Pacey, euh, je veux être ta petite amie officielle, d’accord ? Je veux que ce soit de manière officielle donc exclusive… et sérieuse aussi. Et je… je veux que ce soit pareil pour toi. Mais si tu ne veux pas…
Pacey : Je le veux. Je le veux. (Il soupire.) C’est ce que j’ai eu envie de te dire toute la journée.
Audrey : Pourquoi t’as rien dit alors ?
Pacey : Ben… parce que j’attendais le bon moment.
Audrey : Oh. Les conditions sont réunies là, ça te va ?
Pacey : Oui, ça va, ça me convient. Audrey…
Audrey : Oui.
Pacey : Veux-tu être ma petite amie ?
Audrey : Oui, sans hésitation.
Ils s’embrassent.

Le lendemain matin : Dawson est assis dans la cuisine. Pacey entre.

Pacey : Dawson ? Je savais que c’était toi. T’es là depuis quand ? (Il attrape une tasse et du café.)
Dawson : Hum, hum, (il rit). Je n’en sais rien. Tu n’as pas l’air franchement étonné de me voir.
Pacey : Tu veux un bol de café ?
Dawson : Non, non non, je te remercie, ça va : j’en ai déjà pris. Ce que je veux en revanche c’est…
Pacey : Trouver Joey.
Dawson : Oui.
Pacey : Ecoute, Dawson, si t’es là parce que tu crois que Joey et toi c’est pas… Peu importe ce que tu crois, c’est une mauvaise idée.
Dawson : Doucement avec moi. J’ai roulé pendant 26 heures, je suis exténué.
Pacey : Je suis sérieux. Il faut laisser tomber, il faut arrêter ce jeu stérile tous les deux. Vous êtes pratiquement tout le temps en décalage. Oublie, c’est fini !
Dawson : Non, erreur.
Pacey : Ah, je t’en prie, Dawson. Combien de fois tu vas t’infliger ça ? Combien de fois tu vas replonger et faire machine arrière ?
Dawson : Autant de fois que ça vaudra le coup de le faire.
Pacey : Alors suppose que je te dise que ça ne vaut plus le coup.
Dawson : Pour être franc, Pacey, parfois je voudrais que ce soit le cas. Mais ça ne l’est pas. Je le sens. Je sais que tu es persuadé du contraire, ce n’est pas grave. Tu es le cynique, je suis l’idéaliste, c’est comme ça mais…quand quelque chose d’aussi puissant m’attire et bien… il faut que je cède à l’attirance. Dans un tel cas, je ne sais rien faire d'autre. Allez, dis-moi où elle est.
Pacey : Elle est avec Charlie, Dawson.
Dawson : Hum.

Dans la tente de Charlie : Joey et Charlie viennent de se réveiller.

Joey : Tu peux me passer mes chaussettes ? J’ai les pieds gelés. (Elle s’assoit.)
Charlie : Ouais. (Il attrape les chaussettes hors de la tente, qui se trouve en fait à l’intérieur de la maison.) On a été inspiré de rentrer la tente. Tu aurais perdu quelques orteils si on était resté dehors.
Joey : Charmant ! Bon, où est-ce qu’on en était ?
Charlie : Classe de cinquième. L’incident avec le méchant fer à friser.
Joey : Oouh, elle est très bien cette histoire ! Tu vas adorer.
Charlie rit.
Joey : Euh, tu veux peut être qu’on fasse une pause ?
Charlie : Avec toi… jamais.
Joey : Mmm, tu es bien pour les phrases courtes. Même presque trop bien.
Charlie : Trop bien ?
Joey : Mm.
Charlie : Tu te fiches de moi. Tu te rends compte : je suis resté allongé près de toi toute la nuit et j’ai toujours pas réussi à t’embrasser. J’ai perdu mon savoir-faire, moi, c’est clair !
Joey : Non je crois pas !
Charlie : T’es sûre ?
Joey l’embrasse puis ils rient.

Scène finale : Dawson est sur la plage, il regarde l’horizon, debout, seul face à la mer.


[Scene: Dawson’s Bedroom. Joey turns of a video on the TV of a spring break, and Dawson is packing]



Joey: Ok, so let me get this straight.

Dawson: Oh, no. Why do I feel a quasi-feminist rant coming on?

Joey: Shut up. So basically, spring break is hunting season, Florida is the forest, and girls are the target.

Dawson: Jo, you're acting as if the girls don't have a choice in the matter.

Joey: Oh, sure they do. You know, they could either hook up with the drunk jock from Arizona State or the date-rapist- in-training from the nearest community college. Or they can stay home and study, which, come to think of it, does not sound like such a bad idea.

Dawson: Would you just go already? Have fun. You deserve it.

Joey: Can't you just skip that big Hollywood meeting and come with us?

Dawson: For the umpteenth time, it's not a big Hollywood meeting. We're simply going to New York to meet an agent who is interested in the movie. Make that the only agent who is interested in the movie.

Joey: Dawson, it's huge. Everything you've worked for, everything you've ever wanted, it's happening because you made it happen. You did it and I'm very proud of you.

Dawson: Well, thank you, but it's not—

Joey: no! I will not let another self-deprecating word come out of your mouth. You rule. You rock. You are a golden god. Now, accept it. You know who'd really get a kick out of all this?

Dawson: Who?

Joey: Mitch.

Dawson: Yeah. Yeah, he would have.

Joey: He would've. He absolutely would have.

Dawson: He would have-- he would have talked my ear off about it. He would've had to know the agent. He'd have to know his client list. I'd have to-- he'd probably make me do a practice run with him.

Joey: It's weird.

Dawson: What's that?

Joey: You've had this year, this completely awful year, and yet somehow everything worked out for the best, you know?

Dawson: That's one way of looking at it.

Joey: You don't think?

Dawson: All I know is I came back from L.A. For a reason, a very simple, very specific reason. I feel bad, sometimes-- a lot of times, actually-- for how I made you feel after he died.

Joey: I've never held it against you, not for a single second. You did what you had to do to get through it. Yeah. And...

Dawson: what?

Joey: I don't know. Sometimes I think it's better... when we don't get to touch our dreams.

Dawson: Do you really believe that?

Joey: I don't know. No. Yes. I spend half the time wondering what might have been and the other half thinking "just as well."

Dawson: Do you think we'll ever get it right?

Joey: Not in this lifetime.

Dawson: How 'bout the next one?

Joey: Or the one after that, when we're both cats. Ok, seriously... good luck.

Dawson: Thank you. You, too. Have fun, ok? Remember the sun block and bring me back a souvenir. Preferably something of the, you know, "my soul mate went to Florida and all I got was this lousy t-shirt" vibe.

Joey: Goodbye.



[Opening Credits]



[Commercial Break]



[Scene: Dawson’s Jeep. Dawson and Oliver are driving along silently when Oliver turns to Dawson.]



Are you aware that you haven't said one word in an hour and a half?

Dawson: I'm listening to the radio.

Oliver: I turned it off 20 minutes ago.

Dawson: Oh.

Oliver: So what are you thinking about? Or shall I say, "who"?

Dawson: Nobody.

Oliver: Ok. But if you're not gonna talk to me I may have to sing. Be my guest. [Imitating Elvis] Dawson, we're on the highway we're gonna get a little bit of—

Dawson: stop. Joey. What was--? I was thinking about Joey. Don't ever do that again, please.

Oliver: Interesting. The doe-eyed brunette, hmm? So what's the story on that one?

Dawson: It's a very long story.

Oliver: Does it look like I'm going anywhere, sport?

Dawson: All right. Stop me when you get confused.



[Scene: A montage of scenes from Season 1 and Joey and Dawson’s strange relationship brewing.]



Joey: I just don't think it's a good idea for me to sleep over anymore.

Dawson: Come on, you've been sleeping over since you were 7.

Joey: I just think our emerging hormones are destined to alter our relationship and I'm trying to limit the fallout.

Dawson: We can still remain friends despite any mounting sexual theoretics.

Joey: Things change, Dawson. Evolve.



[Scene: Cut to scene of Joey sitting alone one the beach. A guy crashed by her as he goes for a Frisbee. She turns as she hears Audrey screaming from behind. She turns and sees Audrey on the deck of her house, and the camera pans over to her.]



Audrey: Joey! Up here! Joey! Hey! Hello! Aah! Aah! Ahh!

[Pacey comes up from behind her and grabs her and pulls her into the bedroom.]

Audrey: [Laughing]

Audrey: Hey, scrumptious. I was kinda... in the middle... of doing something. Mmm.

Pacey: My god, I love this bed. This bed is bigger than my entire room.

Audrey: Yeah, plus, my parents put one of those foamy egg crates underneath, so it's super comfy.

Pacey: Your parents are wonderful people.

Audrey: Well, I'll tell them you said so.

Pacey: You do that. Do your parents even know who I am?

Audrey: Do your parents know who I am?

Pacey: Nope.

Audrey: Well, neither do mine.

Pacey: I didn't think so.

Audrey: I mean... what would I even tell them about you?

Pacey: Well, you could tell them that I'm good in bed.

Audrey: That would go over huge. Really, what would you tell your parents about me?

Pacey: Nothing.

Audrey: Right.

Pacey: Right. That's right, right?

Audrey: Right. Yes. Obviously.

Pacey: Right, 'cause correct me if I'm wrong, but the last thing that parents want to hear about is how much premarital sex their children are having.

Audrey: Yeah, especially with some guy who's not even my boyfriend. I mean, officially.

Pacey: Exactly.

Audrey: Exactly.

[They start making out.]



[Scene: Outside the patio of Audrey’s place. Jack is sitting on top of the roof of the patio when Joey and Jen come out looking for him. HE is talking in his cell phone.]



Jack: [on phone] I wish you would have let me know

Joey: Found him!

Jack: Ok. Bye.

Jen: What are you doing up there?

[he climbs down]

Jack: Nothing. What do you want?

Jen: Well, we're gonna pick rooms and we thought that we'd "rock, paper, scissors" for the waterbed suite.

Jack: You know what, just-- take whatever you want. All right? I gotta go to the market and get the necessary provisions.

Joey: Oh, can you get some yogurt?

Jen: Yeah.

Jack: Hold on, all right? I said the necessary provisions, all right? That's beer and that's jell-O. That's it. Ok.

Jen: If I give you money, would you pick up some cold medicine for me, too? I sort of feel something coming on and I'd really like to nip it in the bud.

Jack: Yeah, just gimme the money.

[Cell phone rings]

[Ring]

[Joey answers her cell phone as Jack and Jen go inside]

Joey: Hello.

Charlie: Hello, gorgeous.

Joey: So, I was beginning to worry. You haven't called for 3 hours.

Charlie: Oh, so you do like my calling.

Joey: What do you want, exactly?

Charlie: Nothing, really. Just your address.

Joey: No problem. I'm at 359 no-way-in-hell avenue on the corner of get-over-it and main.

Charlie: You know, you challenge me, Joey potter.

Joey: I thought we agreed to take a break from these incessant phone calls.

Charlie: Look, I would be happy to stop calling. Just tell me where you are.

Joey: I'm in your dreams, Charlie Todd.

Charlie: See, now, wait a second. That sounded suspiciously like flirting to me.

Joey: Maybe... and this is what a dial tone sounds like.

[She hangs up on him]



[Scene: Outside Audrey’s place by her pool. Pacey, Jen, Joey and Audrey are all sitting by the pool bored out of their minds.]



Pacey: So this is spring break, huh?

Audrey: Yup.

Pacey: You know, it's funny, it doesn't really look like the brochures.

Audrey: Hey, I provided the house. You people were supposed to bring on the fun. We could order some pizzas.

Jen: We could rent some movies.

Pacey: We could play strip poker.

All: No.

Pacey: Oh, come on. It's not like I haven't seen you all naked before. Ok, ok. We'll rent movies.

[Sneezes]

Pacey: Bless you!

Jen: Thank you.

Jack: Pace.

Pacey: Thank you.

[A guy comes walking in their direction]

Joey: Hey. Why do I know that guy? Who is he?

Jen: Oh, my god! Is that Chris Hartford?

Pacey: Oh, my god. The movie star I ordered from my teen beat catalog finally got here. I was so worried.

[Chris walks right up to them and over to Audrey. Who looks uncomfortable]

Chris: Audrey! I was hoping you'd be here.

Audrey: Chris. Wow.

Jack: Hey. She's hugging a movie star. It's so weird.

Audrey: I'm sorry. You guys, this is my friend Chris. Chris, these are all my friends from college.

Jack: Hey.

Chris: Chris.

Jack: Jack. We're not famous.

Pacey: How do you guys know each other?

Audrey: Well, we went to high school together. We went to the same school. What are you doing here?

Chris: Well, MTV's sponsoring this concert at a hotel a couple blocks down. It's this new band, m2m. You guys know 'em?

Jen: Yeah! Marit and Marion from Norway. Marit's favorite food is chicken noodle soup, where Marion prefers orange fanta as her drink of choice.

[Chuckling]

Chris: Anyways, gave me free tickets if you guys want to go.

Audrey: Actually, we were just making these plans.

All: [Coughing]

Audrey: Or, you know, we could go to a big MTV concert, 'cause that's cool, too.

Chris: Great. I'll lead the way.

Jen: Is it true that you're dating Jennifer Love Hewitt?

[They all walk off with him except Joey, Audrey and Pacey.]

Pacey: So—

Audrey: Don't even bother asking, because the answer is no.

Pacey: Really? Didn't make the top 5?

Audrey: We were friends. God. What do I look like, the whore of Babylon? [] Don't answer that question. Go. I'm gonna wait for Joey.

[Pacey goes off after them]

Audrey: That's Chris.

Joey: Chris as in...

Audrey: The one. The one who I think of every time in your eyes comes on the radio. My perfect high school boyfriend who every other boy gets compared to, and who no ones lived up to yet. Yeah, that's him. He's here. Kill me now.

Joey: Why--why did you tell Pacey he's just a friend?

Audrey: I had to. Pacey and I are on the cusp of figuring out our whole thing, and if he knew that Chris was the love of my young life, it would just get all kinds of confusing.

Joey: But lying to him will make it all better.

Audrey: Hey, mother Theresa, why don't you go take a smoke break and bring back my good friend Joey.

Joey: You're right. I'm sorry. What do you need?

Audrey: I need to go throw up.

Joey: Oh, no. It'll be ok.

Audrey: I'm gonna go change.

Joey: Ok. I'll be here.

[Cell phone rings and Audrey goes inside]

Joey: Hello?

Charlie: Joey potter.

Joey: You again.

Charlie: That's right.

Joey: I was starting to feel like we were estranged or something.

Charlie: Well, you know, I'm just doing my best to track you down.

Joey: How'd you make out?

Charlie: Well, not too bad, actually.

Joey: Really?

[Charlie walks up behind her and puts his hand on her shoulder.]

Charlie: No. I'll call you right back.



[Commercial Break]



[Scene: In front of the bandstand in the crowd, waiting for the music to start. Pacey is by a very attractive woman who is hitting on him.]



Woman: Are you sure you don't want to?

Pacey: I appreciate your offer, but I'm here with somebody.

Woman: I don't see her next to you right now.

Pacey: Occasionally, I have to let her mingle with the people. I'm good that way.

Woman: Don't leave. I'll be right back. I have to do something.

[The woman walks away]

Pacey: Women, right, they just will not take "no" for an answer. I mean, who does she think she is?

[He turns around to see the woman is actually Marion from M2M and she is getting starting to sing for the audience.]

Marion: Hello, Miami!

Pacey: Oh, that's who she is.



[Scene: Joey and Charlie walking to the party, and talking.]



Joey: So you're a stalker now?

Charlie: Uhh, stalker. Come on. That sounds so negative. I prefer to think of myself as doggedly persistent.

Joey: Well, you got the dog part right. How did you even find me?

Charlie: You know, that's a good question. I'm glad you asked. And I remember you couldn't get enough hey!



[Scene: Cut to the party. Audrey is watching the band play alone when Chris comes walking up from behind to join her.]



Chris: You look great.

Audrey: Ohh! Hey. Come on now.

Chris: I'm serious. I've been thinking about you a lot, Audrey.

Audrey: You know what? I'm parched. Are you thirsty? Because I think I'm, like, dehydrating.

Chris: I'll go get you some water.

Audrey: No. No. You stay and you dance to the pretty Norwegians, and I'll be right back.

[She turns and walks away, and runs into Pacey who was walking to join her.]

Pacey: Hey.

Audrey: Hi.

Pacey: Are you ok?

Audrey: I'm fine. I'M...yeah.

[She walks away from him]





[Scene: Joey and Charlie still walking together talking]



Charlie: Next, I 411 Beverly Hills and got 10 numbers to match the last name Liddell. I go through the numbers and ask if any of these people happen to have a daughter named Audrey Liddell. One of them does.

Joey: Only one? What a break.

Charlie: I thought so. So I ask where I might be able to locate their daughter, explaining that I am her lab partner and that she has accidentally taken my notes. So they give me the number, and I 411 again... match up the number with the address, and here I am. Impressed?

Joey: Incredibly. Especially since Audrey’s parents are in Europe right now.

Charlie: Ok. Pacey told me.

Joey: You asked Pacey about me? After the road trip from hell? Now that's impressive.

Charlie: It is? Damn it! You know, I put a lot of work into this story. You know, I even typed it up.

Joey: Poor Charlie. Still haven't learned the merits of honesty. Now, if you'll excuse me.

Charlie: Where are you going?

Joey: As flattered as I am with the typing and all, it doesn't mean I'm gonna hang out with you.

Charlie: Ugh!



[Scene: The Bathroom at the MTV party. Pacey comes in to see Chris inside there washing his hands, and goes over to the sink to wash his own.]



Pacey: Hey, man, thanks again for getting us in here. That was very cool of you.

Chris: Oh, I'm glad you're having fun.

Pacey: [Chuckles]

Chris: So, do you know Audrey really well?

Pacey: Yeah, you could say that.

Chris: She's great, isn't she? Just funny, beautiful...

Pacey: You got a question you want to ask me, or we just gonna dance around all night?

Chris: Man. Damn, I'm no good at this.

Pacey: So, what? You, like, you had a crush on Audrey in high school or something?

Chris: We dated for 2 years.

Pacey: You dated for 2 years? Well, damn. I guess that crush worked out for you, then, right? Congratulations. That's--that's great.

Chris: Oh, man. I thought you knew, and here I am trying to figure out if you guys are... but it looks like you're not, so, cool.

Pacey: Why cool?

Chris: I don't know. I'm just remembering how much I love that girl just seeing her again. You know?

Pacey: Yeah. No, of course, I understand. Uh, but, look, I'm gonna get back to it, so, see you soon.

Chris: All right.



[Scene: Charlie hitting on a girl at the MTV party. Joey comes walking up to join him.]



Charlie: We did have this A&R guy interested in us for a while, but right now we're just, you know, trying to find our voice. Trying to take the time to develop musically.

Girl: Right.

Charlie: We don't want to get commercialized too quickly.

[Joey joins them]

Joey: He's just being modest.

Charlie: Excuse me?

Joey: He didn't tell you his name, did he?

Charlie: Ok, look. I barely even know this girl, so if you could just, you know, go away.

Joey: I don't know how many times I've told you to be honest when you're trying to pick up a girl. Don't be ashamed of your success.

Girl: What success?

[Joey whispers into the girls ear]

Girl: Oh, wow. He grew up to be way hotter than I expected.

Joey: Right? I mean, you can see it, can't you, now that I've mentioned it?

Girl: No, totally. Totally. I see it. Thank god you told me, right? Like I probably would've hooked up with him, and how embarrassing would that have been? Later.

Joey: Keep in touch, Hillary.

[the girl leaves]

Charlie: So, would you mind telling me what it was that you said to that woman to make her flee?

Joey: I may have said that... you were the kid from Hanson-- the little one all grown up. Which is actually a compliment, really. I mean, they were much deeper than people realize.



[Scene: Flash back scenes of several of Dawson and Joeys hard times in their relationships.]

Dawson: You're just hearing what you want to hear.

Joey: No. I think I'm hearing what you're afraid to tell me.

Dawson: Joey, it hurts to be around you. If I see you even from across a room, it brings up a thousand memories. As long as I can remember, everything always comes back to you. No matter what was happening between us, even the thought of you was at least a constant comfort, but... [Sighs] I can't go back. It just hurts. [Sighs]



[Scene: Cut to the inside of Dawson’s Jeep, as he is telling the story to Oliver.]



Dawson: Are you actually crying?

Oliver: A little bit.

Dawson: [Chuckles]

Oliver: It's all very sad, very merchant ivory. How does it end?

Dawson: That's the thing. It doesn’t.

Oliver: Ok. In your heart of hearts, how would you want it to end?

Dawson: I don't know. I don’t... I don't know. All I really care about is that she's happy.

Oliver: Jeez Louise, you are boring. I think it should end tragically. 10 years from now, she passes you in the street. You're penniless and pathetic. And you run after her, but she just thinks you're some crazy bum. And then, just as you're crossing the street... pssshh! You get hit by a bus.

Dawson: You definitely have a problem with endings.

Oliver: Come on. Tell me more. I live for this junk.

Dawson: All right.



[Scene: The party. Joey is now alone talking to some guy who is hitting on her. Charlie comes walking up]



[Crowd cheering]



Guy: so, listen, next time you're in new York... give me a call, and I'll hook you up.

Joey: Yeah, with what?

Guy: Concert tickets, backstage passes, and maybe even a behind-the-scenes tour.

Joey: Cool.

Guy: Yeah.

[Charlie breaks in]

Charlie: Excuse me. Is, uh, this guy bothering you?

Joey: No.

Charlie: Well, he looks like he is. Just, you know, go away, dude.

Joey: Actually, he used to be a member of—

Charlie: Dit dit dit dit dit. Heh heh heh. Don't say it. Don't even hint.

Guy: I'm gonna go mingle. It was really nice meeting you, Joey.

Joey: Nice meeting you.

[the guy leaves Jen is walking up in the distance and stops when she sees the two of them talking]

Joey: "Go away, dude"?

Charlie: Hey, it worked, didn't it?

[Joey and Charlie walks off and Jack comes running up to Jen]

Jack: [Breathless] Jen, Jen. I found you. I entered us in a hotel raffle. We could win, like, 2 weeks in a Miami timeshare. Yeah! Awesome. Give me a whoo-whoo! Come on. Whoo! Whoo! Come on. Whoo! Whoo!

Jen: [Coughing]

Jack: Whoo. Whoo. You all right?



[Scene: Later in the evening at the party still. Audrey and Pacey are having a discussion.]



Audrey: I didn't mean to lie, exactly.

Pacey: Of course not. You just couldn't help yourself.

Audrey: I just--I didn't want to have this discussion right now.

Pacey: It would not have been a discussion if you would've just told me, Audrey.

Audrey: Come on. You never would've let it go that easy. You would've asked me a million questions, like you always do.

Pacey: Like I always do? I always do things?

Audrey: You would've wanted to know how long we dated, how many times we had sex, if he was better than you. It would've ruined our whole evening.

Pacey: You're quite right. Your way of doing things is much better because we're having a great time now.

Audrey: I am sorry. Ok? I messed up. [Sighs]

Pacey: There's more to this whole thing, isn't there?

Audrey: God! What more do you wanna know? Yes, Chris and I dated. Yes, I loved him. He was like... my Dawson. Ok? Breaking up with him was, like, the hardest thing I've ever had to do, and every once in a while, I wonder if I made the wrong decision. Is that what you wanted to hear?

Pacey: Yes, that's exactly what I wanted to hear.

Audrey: Ugh. So... I don't--what? Are you mad at me now?

Pacey: No, I'm not mad at all. Why would I be mad?

Audrey: Ok. Well, you're freaking me out.

Pacey: Why? This was supposed to be fun. Remember, Audrey? With no strings attached. Lying is for people who are in serious relationships, and you and I were never that serious.

Audrey: No. You're absolutely right. Thanks a lot, Pacey.

[She storms off]



[Commercial Break]



[Scene: at the beach. Joey and Pacey are sitting there talking to one another.]





Pacey: Sometimes my head wants to explode but when I think about it trust me, I did the right thing.

Joey: How did you manage to rationalize that one?

Pacey: Just hear me out for a second. Back in the day, how would the old-school Pacey deal with a complicated love triangle? He would dive right in, get all bloodied up, and still lose the girl in the end anyway.

Joey: Pacey, that's not even the same—

Pacey: Eh, eh, it's ok, because... I learned from it. I learned how to recognize it, and I learned how to avoid it, thereby, not making the same mistake twice. And you know what they call that, friend? They call that growth.

Joey: Pace, how do you know that's even the same thing?

Pacey: Because she said, "he's my Dawson." Which is, of course, my personal kryptonite.

Joey: Ok, so I had a Dawson. Do you see me with him today? No. He's part of her past.

Pacey: If there's anything that I've learned from history, it's that Dawson is not the past tense of a noun for you ladies. If anything, he is the past, present, and future. So, what I'm looking for is a woman who has no soul mate to speak of. No soul mate and smallish feet, that's all I want.

Joey: You want Audrey.

Pacey: That's not going to happen.

Joey: And she wants you. If you would just open yourselves up to the possibility that you could need each other, you might actually fall in love.

Pacey: Right. So, what about you? Do you actually follow your own advice, or do I have to dispense it for you?

[Charlie walks past them carrying a surfboard]

Joey: Him? No. That's different. I don't even like him.

Pacey: No, of course not. The blushing, the flirting, the laughing, the singing—

Joey: Ok. Maybe I like him a little, but just in that stupid fun way. It's not like I could see us ever having a serious future.

Pacey: Who said anything about a serious future? I'm talking about right now.

Joey: What's the point? If I already—

Pacey: The point is... he came all the way here to see you. And he called me-- a rather intimidating ex-boyfriend-- to find out where you were. That takes guts.

Joey: Or he could just be an idiot.

Pacey: He could be. Why don't you go find out?



[Scene: Cut to Flash back scenes hard times that Joey and Dawson spent together including his departure at the end of season 4]



Joey: Ok. I never said it wasn't confusing.

Dawson: Ok. Then tell me one thing you know.

Joey: I know I wanted you there. At the end of the day when I got back to my room, I wanted you there.

Dawson: Why?

Joey: I don't know why. I don't know what I meant. I just know that I wanted you there. Maybe that's the ending we're supposed to have. Maybe every other attraction we feel towards each other is just fear of moving on and growing up. Is that what you really think?

Dawson: [Sighs] I don't know. But I do know if I get on this plane, I'm never gonna find out. All right? 'Cause we're gonna move on, we're gonna grow up. And 4 years from now, we're gonna wake up, and we're gonna be complete strangers to each other. And the only thing that I know for sure is that I don't want that to happen. Do you?

Joey: No.



[Scene: Cut to the outside of Dawson’s Jeep. They have stopped at a gas stations and Dawson is continuing to tell the story to Oliver who is listening intently to everything he says]



Oliver: So, Dawson, you're thinking about it, aren't you?

Dawson: What?

Oliver: High jacking the car, going to Florida.

Dawson: No. Pfft. No. No. Th-th-that'd be completely ridiculous.

Oliver: Hmm?

Dawson: What, are you stupid? No. It’s... [Sighs] Even if I was, what's left to say at this point?

Oliver: Listen, I don't know what's going through your head, man, but that story... the way you told it... well, it sounds like the sun rises and sets with this girl.

Dawson: It does.

Oliver: So, then why don't you hang your balls out there and tell her that?

Dawson: I feel like I don't have the right. I pushed her away, and she moved on.

Oliver: Well, maybe she has. But until you have that conversation, how will you ever know?

Dawson: [Sighs] Uhh! What about the meeting?

Oliver: Well, we'll reschedule. It happens all the time. Meetings come and go, but this... this is how you achieve true greatness, my friend. Huh?

Dawson: Which way to Florida?

Oliver: Great Caesar’s ghost, let's go!





[Scene: A montage of scenes including Joey learning to surf from Charlie. Jen sick walking through the house. Jack spiking his coffee from a hip flask. Jen joining Jack at the table outside on the porch. Dawson and Oliver driving, and shots of Audrey, Pacey and Chris alone.]



Joey: Don't people usually surf in the water?

Charlie: Are you going to question every single thing that I say?

Joey: Most likely, yes.

[Charlie falls of the board on the beach, and Joey laughs]

Charlie: I know, I know you think that's funny, don't you?

Joey: Yeah.

[Charlie chases her]

Charlie: Yeah?

Joey: Aah!



[Scene: The table outside. Jen and Jack are sitting there drinking coffee.]



Jen: Hmm? You sure partied hard last night.

Jack: Hmm. Yeah. I know. I had a blast. I think.

Jen: Well...you passed out, and I put you to bed.

Jack: [Sighs] Yeah, well... thank you for that, Jen. Will we be arriving at a point anytime soon?

Jen: I think maybe you're drinking to—

Jack: no, no, no, no. You're not gonna do that, all right? You're not gonna turn this into some psa on the perils of undergrad drinking. Just don’t.

Jen: You didn't let me finish, all right. This isn't about how much you drink. It's just that I've been watching you lately, and it seems like you're drinking to forget something. Is there anything that you wanna talk about with me? That's all I'm asking.

Jack: No. I'm fine. I don't wanna talk about anything.

[Jack leaves, and Jen goes inside. Joey comes in from the beach]

Joey: Oh, no. Are you still sick?

Jen: Don't let the wheezing and sneezing fool you. I'm fine. [Sniffles] You look all glowie.

Joey: I surfed. Well, it wasn't exactly surfing, but I did manage to stay on the board for a good 5 seconds.

Jen: Cool. Did Audrey teach you?

Joey: No. Charlie, actually.

Jen: You spent the day with Charlie?

Joey: Yeah. Is that ok with you?

Jen: Yeah, of course it is. I just... [Sighs] Eh, I don't know. I just don't know why you'd want to waste your time, Jo.

Joey: Well... it is my time. And, anyway, he makes me laugh sometimes.

Jen: Yeah. Well, that's how he reels you in. Trust me, ok? I've been there.

Joey: You know what? I think I'm gonna go with my instincts on this one, but thank you.

Jen: Well, Joey, what are your instincts telling you?

Joey: Well, for starters, they're telling me that you're probably not the best person to advise me in this particular situation.

Jen: Look, I don't want to see you get hurt by him. That's all.

Joey: Come on, Jen. It's not like you've ever had my feelings in mind before. I mean, what were your instincts telling you when you slept with Dawson?

Jen: Look, I knew that was going to be an issue, ok—

Joey: But you went ahead with it anyway, and I didn't say anything. So why don't you have the same courtesy for me right now?

Jen: Ok. Fine. Fine. If he really means that much to you—

Joey: I don't even know what he means to me yet, but what does he mean to you?

Jen: Nothing.

Joey: Then why do you care so much?

[Charlie comes walking up to the open door]

Charlie: Um... you left your keys at the beach.

Joey: Thanks.

Jen: I'm gonna go back to bed. I just don't feel that good.

[Jen leaves, and Joey turns to Charlie who is handing her the keys.]

Joey: You know what? Can we go somewhere?

Charlie: Sure. Where?

Joey: Anywhere but here.



[Scene: Later that night. Audrey is standing alone by her pool when Chris come walking up behind her and kisses her neck]



Chris: I missed your freckles.

Audrey: How did you get in here?

Chris: The sniffly girl let me in. These ones right here, I love there.

Audrey: Ok. I bet you that you could have any freckle you wanted in the world, Mr. Movie-star- in-training.

Chris: Hey, don't say that. I know you probably think it, just don't say it, ok?

Audrey: Ok.

Chris: Sometimes I wonder what would have happened if I followed you to Boston. Would we still be together?

Audrey: I don't know. We're different people now. I'm different.

Chris: You don't seem that different. Just a little sad, that's all it is.

Audrey: I'll be fine.

Chris: Sometimes I still wish we were in high school. Things just seemed a lot easier.

Audrey: I know what you mean.

[Audrey and Chris kiss, and the camera pans to Pacey who is standing inside watching them. He looks at the flowers he is holding then turns and walks away.]



[Scene: ]



Charlie: You know, there's a trick to this thing. I just...I can never remember what it is.

Joey: I'm surprised you brought a tent.

Charlie: Well, I didn't think you were gonna let me sleep with you.

Joey: You're right about that one.

Charlie: You look really beautiful tonight. [she looks at him. He goes to kiss her, but she turns away] Did I do something wrong?

Joey: You know what? I'm sorry. I should go.

Charlie: Hey, hey, hey. Wait, wait. No. No. I don't want you to go.

Joey: I don't know what I'm doing here. I don't even know who you are, Charlie. And all this stuff I know for sure is all bad.

Charlie: You know more than that. We had--we had an amazing day, and the only reason you're questioning all of this is because of what I did to Jen.

Joey: Well, yeah, that's a big part of it.

Charlie: I did a terrible thing, and I wish I had never done it, but... it doesn't define me, Joey. It's not all that I am. Come on. Haven't you ever hurt anybody?

Joey: Let me help you with that tent.

[She takes the tent poles from his hand]



[Commercial Break]



[Scene: Outside Audrey’s place. Dawson pulls up to the house, and Oliver is asleep in the passenger seat. It is night and Dawson grabs his bag and heads around the back of the house and sees Jack standing on the patio roof, very drunk looking over the pool.]



[Snoring]

[It is night and Dawson grabs his bag and heads around the back of the house and sees Jack standing on the patio roof, very drunk looking over the pool.]

Jack: Dawson leery! Whoo!

Dawson: Jack, is that you?

Jack: Check me out, dude. Whoo!

Dawson: Ha ha ha! Hey, man, be careful up there.

Jack: Hey, look, I can fly!

Dawson: Why don't you come down from there?

Jack: Ok, I'll be right down.

[Jack looks down at the pool, then leans forward and falls into it]

Dawson: Jack! Jack!

[He passes out as he hits the water and begins to slowly sink to the bottom of the pool when Dawson dives in and pulls him to safety]



[Scene: Next to the pool. Jack is wrapped up in a blanket, and Dawson comes out after getting into some dry clothes and hands Jack a sweater]



Dawson: Here. Put that on.

Jack: I messed up, Dawson.

Dawson: Don't worry about it, man.

Jack: I just wish-- wish you could ever rewind your life?

Dawson: [Chuckles] Pretty much all the time.

Jack: I mean, just...pick it up right after graduation and just do it all over again. What would you do different?

Dawson: I don't know. Why? What would you do?

Jack: I thought I was doing well, you know, making new friends, trying different things, just... building this whole new life.

Dawson: What's wrong with that?

Jack: It just got too hard, man. It... I didn't think it was gonna be this hard.

Dawson: You didn't think what would be this hard?

Jack: My life... college. I'm failing out of school, man.

Dawson: Seriously?

Jack: Yeah. I--I gotta ace all my finals, all right? I haven't read half the stuff. It doesn't matter 'cause I'll never be able to do it.

Dawson: Why? Well... don't say that. Take it one step at a time. We'll help you out in any way we can.

Jack: Oh, yeah. That's a great line. Yeah, because we say it to each other all the time. "Dawson, your dad died, but you know what? "You're gonna be ok. Hey, you're gonna get through it. We're gonna help you."

Dawson: Yeah. And you know what? You guys did. It made all the difference in the world.

Jack: Tobey's got a new boyfriend. I called him the other day just to say hi. He seems so happy. How am I supposed to fix my life if I don't even know where I went wrong? I just want to go back. I just want to start over. Why can't I start over? Why? I just want to start over.

[Dawson just watches on as Jack cries, not knowing what to do.]



[Scene: outside the MTV stage. The bands are cleaning up at the end of the night and Audrey is just watching them when Pacey comes up to join her.]



Pacey: Thinkin' of becoming a roadie?

Audrey: I've got good upper body strength. I think I could handle it. Pacey...I have to tell you something.

Pacey: You kissed Chris.

Audrey: Yeah. What the hell?

Pacey: I hired a couple of P.I.’s. They were tracking you, took some photos. Wasn't pretty.

Audrey: Hmph, doesn't quite figure, does it?

Pacey: How do you mean?

Audrey: You know... spending all that time tracking me down... would kinda mean that you care.

Pacey: Yeah, it would, wouldn't it?

Audrey: So, do you? Because we can't keep going down this road that we've been on, and it's not that it hasn't been great, because it really has.

Pacey: Audrey—

Audrey: No. I need to say this.

Pacey: No. Can I—

Audrey: Will you give a girl a minute? I am not so good with this vulnerable thing, ok? Pacey, I want to be your girlfriend. Ok? Officially. And exclusively and... uncasually, and I want you to want the same thing, but if you don't—

Pacey: I do. I do. And I wanted to tell you that all day.

Audrey: Then why didn't you?

Pacey: I guess I was just waiting for my moment.

Audrey: Well, how's right now for you?

Pacey: Right now feels pretty good. Audrey... will you be my girlfriend?

Audrey: I would love to.

[They Kiss]



[Scene: Audrey’s kitchen in the morning. Dawson is sitting all alone at the table when Pacey comes downstairs.]



Pacey: Dawson? Hey, thought that was you. How long you been here?

Dawson: I...ha ha. I don't know. You don't seem that surprised to see me.

Pacey: Want some coffee? I brewed it fresh.

Dawson: No. Thank you. I already had some. Um, I just wanted to, um...

Pacey: To find Joey.

Dawson: Yeah.

Pacey: Look, Dawson, if you're here because you think that you and Joey are... whatever you're thinking, this is a bad idea.

Dawson: You know, pace, I'm on... no sleep and about 26 hours' worth of driving.

Pacey: I'm serious. You gotta give that thing up. That thing that you guys do to each other, the heroes of bad timing. You've got to give that up. It's over.

Dawson: No, it's not.

Pacey: Aw, come on, Dawson. How many times are you gonna do this yourself? How many times are you gonna keep on coming back?

Dawson: Until there's nothing to come back for, I guess.

Pacey: Suppose I was to tell you there's nothing right now?

Dawson: [Sighs] Believe me, pace, sometimes I wish that was the case. But it's not. I can feel it. I know you don't believe in any of this, and that's fine. You're the cynic. I'm the idealist. It's how we work, I guess. But when I feel something this strong pulling me... I have to act on it. It’s... the only thing that I know how to do. So you gonna tell me where she is?

[he pauses for a second before answering]

Pacey: She's with Charlie, Dawson.



[Scene: Inside Charlie’s Tent. Charlie and Joey are lying there fully clothed just talking to one another]



Joey: Will you hand me my socks? My feet are freezing.

Charlie: Yeah. Ah, you know, it's a good thing I moved this tent indoors. You might have lost a few toes if we'd stayed on the beach.

[The camera pans back enough for us to see that they actually build the tent inside Audrey’s place.]

Joey: Charming. So...where were we?

Charlie: Seventh grade, the crimping iron incident.

Joey: Ooh, that's a good one. You're gonna like this story.

Charlie: [Chuckles]

Joey: Oh, do you want a break?

Charlie: From you, never.

Joey: Hmm... you're good with the one-liners. Almost too good.

Charlie: Too good?

Joey: Uh-huh.

Charlie: Uh-uh. You're kidding me. I have been lying here right next to you all night, and I still have not given you a proper kiss. Man, I must've lost my touch.

Joey: I don't think so. You don't?

[She kisses him]



[Scene: the beach. Dawson stands alone at the beach just staring into the water watching the waves crash into the shore as the sun rises. Then the camera fades to black.]

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Chris Uecke

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play