VOTE | 149 fans |

#517 : Chantons sous la folie

Titre en VO : "Highway to Hell" - Titre en VF : "Chantons sous la folie"
¤ USA : diffusé le 03/04/02 - France : diffusé le 25/05/02
¤ Scénario : Anna Fricke - Réalisation : Sanford Bookstaver


Dawson, Jen, Jack et Grams se rendent à Capeside pour le premier anniversaire de Lily.
Alors que Jen envisage de rompre avec Dawson, celui-ci est choqué de voir que Gale a un nouvel homme dans sa vie.

Charlie convainc Joey de remonter sur scène avec le groupe pour un concert dans une ville voisine. En bons chaperons, Audrey et Pacey sont de la partie. Mais ce dernier a du mal à se contenir face à un Charlie désinvolte et dragueur à souhait.
Pacey craint qu’il fasse subir à Joey ce qu’il a fait à Jen et digère mal le fait qu’il ait embrassé Audrey à maintes reprises sur le tournage du film de Dawson.

Plus de détails



Joey entre dans un couloir du campus, tout a coup, Charlie vient vers elle. Il a besoin d’elle pour un concert, elle devra chanter cinq chansons. Elle lui avait dit de ne plus parler de cette soirée surtout à cause du baiser. Le chanteur du groupe les a lâché. Il l’implore, ceci est très important pour lui et il n y a pas d’arrière pensée. Il lui demande ce qu’elle en pense, elle lui répond qu’elle va y réfléchir. Il sait qu’elle va accepter, il la laisse et s’en va dans le couloir, heureux. Joey sourit.

Dans la chambre, Audrey embrasse fougueusement Pacey. Audrey ne veut pas être surprise pas Joey. Elle lui dit qu’ils sont dans le domaine du vice, faire l’amour dans la voiture, la salle de bain… il faut qu’il trouve un appartement. Elle se sent inhibé. Puis ils s’embrassent, il lui dit qu’il doit y aller. Au moment où il s’en va, Joey arrive dans la pièce.

Audrey lui dit que Charlie a encore téléphoné pour le concert. Joey pense qu’il insiste. Charlie a parlé du concert à Audrey. Joey a aimé chanter la dernière fois mais le concert est le soir même. Audrey pense qu’il est dingue d’elle. Joey lui dit qu’elle chantera pour le plaisir et non pour les beaux yeux de Charlie.

Chez Grams, Jen et Dawson se préparent pour aller à Capeside pour l’anniversaire de Lily, la sœur de Dawson. Jen n’arrive pas à trouver une tenue pour la journée, elle semble très stressée.

Grams entre, les yeux fermés car elle croyait qu’ils étaient en train de faire des cochonneries. Elle dit à Dawson que Joey est dehors. Dawson propose à Jen de faire, mais elle ne veut pas. Ils se disputent légèrement. Il laisse Jen.

Dawson parle à Joey, elle ne peut pas venir avec eux, elle lui dit la raison. Dawson dit qu’elle va lui manquer. Elle lui donne le cadeau pour la sœur, puis elle lui souhaite un bon voyage, il lui dit que ce ne sera pas pareil sans elle. Elle s’en va.

Dans la cuisine, Jack et Jen discutent à propos d’un sujet fort intéressant… le jus d’orange. Elle lui dit qu’elle va rompre avec Dawson- Jack recrache ses céréales dans son bol en entendant cette nouvelle. Dawson arrive à l’instant pour leur dire de se préparer pour s’en aller, un embarras s’installe.

Chez les Leery, à Capeside (ça nous rappelle de si bon souvenirs) Grams, Dawson ,Jen et Jack arrivent. La mère de Dawson est là pour les accueillir. C’est la fête de Lily, il y a plein d’enfants. Un homme arrive, Gale le présente comme son ami à Dawson.

Dawson présente Jen telle sa petite amie. Gale dit qu’elle a oublié d’aller prendre la gâteau à la pâtisserie. Jen se propose d’y aller avec Jack. Jack veut savoir à quoi elle joue.

A l’extérieur du campus, a côté de la voiture de Pacey, Audrey essaie de convaincre Pacey de les prendre au concert. Il critique Charlie. Ce dernier arrive. Il ne s’est pas réveillé et le groupe est déjà parti et demande s’il peut venir avec eux. Pacey lui demande s’il avait prévu un plan de dépannage. Il dit qu’eux. Joey s’excuse envers Pacey. Pacey pense qu’il manigance tout. Il ne veut pas qu’il fasse à Joey la même chose qu’il a fait pour Jen.

Sur la banquette arrière, Charlie rigole. Joey lui demande la raison. Il lui dit qu’il a rêvé de ça, elle et lui sur la banquette arrière d’une voiture. Elle lui répond qu’ils sont ici pour affaires. Elle est exaspérée.

Sur la route, Audrey dit aux autres qu’ils sont près de la ville de Salem (ville de sorcière). Pacey lui que c’est risqué de passer par ce patelin. Joey demande à Charlie comment s’appelle le bar où ils vont chanter. Charlie lui dit qu’elle se la joue à la rock star accomplie. Pacey lui dit qu’il est taquin. Charlie le provoque. Charlie dit que le bar s’appelle « DRUNK AND DEAD » (ivre et mort) Il dit que le batteur dit que ce bar est toujours plein, il dit à Joey de ne pas s’angoisser. Elle lui dit que non. Il lui dit qu’elle va faire comme un rock star, avalé des existants et saccager une chambre d’hotel après le concert. Pacey enrage.

Sur la terrasse de Dawson, Jen et Jack discutent de la relation amoureuse de celle-ci. Elle commence à voir les choses d’un autre œil, elle est allée trop vite, que c’était dans un univers parallèle. Jack la conseille.

A l’intérieur, le copain de Gale parle de cinéma avec Dawson. Il demande son avis pour Matrix, ils sont mis de nouveaux effets spéciaux, Dawson exaspère. Petite tension. Il prend Lily, et lui dit qu’il y a du sang artistique dans cette famille. Dawson s’en va.

Charlie demande à Pacey d’accélérer car le concert est dans quelques heures. Ils se narguent. Audrey intervient pour les calmer. Charlie lui dit que s’il veut qu’il conduise son char à bœuf, il peut passer devant. Pacey rigole, et arrête la voiture au bord de la route. Il demande à Charlie de sortir de la voiture. Ils s’engueulent. Charlie lui dit qu’ils se connaissent même pas.

Audrey essaye d’intervenir à nouveau, mais sans aucune influence. Ils veulent se battre Audrey prend Pacey dans une foret. Charlie enrage. Joey défend Pacey. Il dit qu’il a exagéré. Elle dit qu’il doit l’ignorer. Elle lui dit qu’il est une pétasse blonde en garçon. Charlie lui demande s’il elle le trouve mignon. Elle ne veut pas répondre. Audrey et Pacey reviennent. Pacey dit qu’ils doivent y aller. Joey demande à Audrey de ne pas lui dire ce qu’elle a fait à Pacey pour qu’il accepte de reconduire.

Sur le ponton, Jen discute avec Dawson du nouvel ami de Gale. Il est sous le choc et énervé. Jen lui dit que sa mère vit sa vie. Les gens ont besoin de respirer. Il s’énerve. Dawson pense qu’ils n’ont pas la même discussion. Il s’excuse, il ne veut la blesser. Elle lui dit qu’elle ne veut pas dire des choses qui pourrait le blesser. Il lui demande lesquelles. Elle lui dit rien. Elle s’en va, pour rejoindre Jack. Elle a besoin de respirer.

Arrivé au bar, le groupe découvre l’ambiance, il y a que des motards. Charlie dit à Joey qu’ils n’arriveront pas à répéter à cause d’un manque de temps. Elle s’inquiète. Charlie s’engueule avec Pacey à propos de Joey. Audrey prend Jen pour la maquiller.

Dans les « loges », Audrey maquille Joey. Joey a le trac. Audrey la conseille. Joey pense qu’elle n’est pas elle-même, normalement Joey ne fait pas ce genre de truc. Audrey la rassure. Elle se demande pourquoi elle lui a dit oui. Charlie lui prévient que le concert débute dans quelques minutes, puis lui dit qu’elle est joilie. Il s’en va. Audrey lui dit qu’elle a répondu oui car elle est curieuse. Joey s’en va.

Sur scène, Charlie présente Joey au public et elle commence à chanter (J’adore comme elle chante, mais c’est un peu faux, sa voie est si bizarre). Toute la salle hue. Audrey dit à Pacey qu’il faudrait peut être qu’elle fasse un strip-tease.

Chez les Leery, Dawson regarde sa sœur dans son berceau, Gale entre dans la pièce. Elle lui demande où est Jen. Dawson lui dit qu’ils se sont disputés. Elle lui demande la raison. Si on le choix passer à autre chose ou se remettre dans sa coquille, il faut vivre. Dawson veut retrouver Jen.

Gail dit que cela fait bizarre que Joey ne soit pas là. Gail s’en va mais Dawson la rappelle. Gale s’excuse elle devait lui en parler. Dawson lui qu’il est content d’avoir fait sa connaissance.

Dawson ouvre le cadeau de Joey, c’est un livre avec dessins qu’elle a fait elle même de la famille Leery. Flash back à travers les dessins. Les photos avec le bal de fin d’année, dessin du père de Dawson, toute la famille Leery. Dawson est ému. (MAGNIFIQUE SCENE).

Retour au bar, toujours aucun succès. Audrey et Pacey sont dégoûtés. La chanson se termine. Charlie souffle quelque chose dans l’oreille de Joey. Elle sourit , une nouvelle chanson démarre. C’est au tour de Charlie de pousser la chansonnette puis à Joey. Ils font un duo. Joey se lâche, elle est excellente. Tout le monde applaudit. Standing Ovation.

A l’extérieur du bar, Audrey et Pacey regardent Joey avec le groupe, ils sont admiratifs envers elle. Audrey lui dit qu’elle en a marre qu’il s’engueule avec Charlie.

Pacey lui propos d’aller manger mais elle lui propose de passer la nuit dans un motel. Charlie et Joey arrivent vers eux. Audrey dit qu’ils sont fatigués et qu’il faut qu’ils aillent dormir. Joey est contre l’idée mais Charlie lui est pour.

Au motel, au bord de la piscine, Joey est assise sur une chaise longue. Charlie arrive elle. Il lui donne les clefs de la chambre. Il parle de relations sexuelles.

Puis il dit qu’il va se coucher. Il lui dit qu’elle peut venir dans la chambre si elle veut. Il se souhaite bonne nuit et Charlie la félicite.

Charlie rencontre Pacey. Ils s’excusent. Ils parlent d’Audrey et Joey. Pacey lui prévient que s’il fait quelque chose de désagréable envers Joey, il sera là. .Charlie dit que c’est bizarre qu’ils arrivent à parler, Pacey lui répond qu’il a aimé son attitude sur la scène. Ils se quittent.

Pacey va vers Joey, toujours au bord de la piscine. Il lui demande s’il elle va dormir toute la nuit. Il lui dit qu’il est là si Charlie tente quelque chose avec elle.. Elle lui dit qu’il ne ferait rien. Pacey lui dit qu’elle peut lui briser le cœur en mille morceaux. Elle lui dit que oui mais si elle le veut. Il s’en va.

Il entre dans une chambre. Il y a Audrey. Elle lui dit qu’il a fait pour trouver des capotes. Il a acheté un gâteau et une bougie pour fêter leur première nuit ensemble sans vigile, banquette arrière et Joey. Ils s’embrassent.

Devant le collège, Jen et Jack sont assis sur les marches alors que Dawson arrive. Jack s’en va pour les laisser parler. Ils parlent de leur relation. Jen lui avoue qu’elle veut rompre.

Joey entre dans la chambre, elle voit Charlie endormi. Elle sourit, enlève sa veste, se pose sur le lit à côté de Charlie, le regarde, sourit et s’endort….


Résumé écrit par Steven. Grand merci.
Un grand merci à Arno pour ce script !


(Worthington, Joey traverse le hall quand Charlie arrive derrière elle en courant.)
CHARLIE : Joey Potter, la fille que justement je cherchais.
JOEY : C'est ton truc ça, le prénom suivi du nom ? Ça t'aide à ne pas confondre tes conquêtes, c'est ça ?
CHARLIE : Disons que je ne veux pas confondre Joey de Worthington avec Joey d'Amherst.
JOEY : Oh, je l'ai vu l'autre jour, j'ai horreur de son look.
CHARLIE : C'est bizarre, elle ne m'a pas parlé de toi.
JOEY : Charlie, je ne suis pas franchement d'humeur à alimenter une conversation de ce niveau, alors si…
CHARLIE : Oh oui, si je pouvais aller droit au but. Oui d'accord. J'ai besoin de toi.
JOEY : " J'ai besoin de toi ". Ce serait pas le refrain de ta chanson préférée ?
CHARLIE : Non, mais c'est drôle que tu me parles de chanson tout d'un coup.
JOEY : Je croyais qu'on était d'accord pour ne pas faire allusion à cette soirée.
CHARLIE : Je croyais que ça ne concernait que le baiser.
JOEY : (regardant nerveusement autour d'eux) Tu es en train d'y faire allusion.
CHARLIE : Bon, Joey, écoute. On a un concert important ce week-end, cinq titres. On joue en première partie. C'est… C'est une occasion inespérée pour le groupe. On touche un cachet en plus, 500 dollars.
JOEY : Waow ! Un mois de gel fixant !
CHARLIE : Ohh ! Joey ! Ce contrat, c'est carrément le pieds, sauf que notre chanteur nous a lâché.
JOEY : Il en a eu raz le bol que le bassiste séduise toutes les filles ?
CHARLIE : Non. Ces temps-ci, il y en a qu'une qui m'intéresse.
JOEY : Charlie, je suis flattée, très flattée. C'est ce qu'on dit en pareils cas, mais…
CHARLIE : J'ai besoin que tu viennes chanter.
JOEY : Excuse moi ?
CHARLIE : Je viens vers toi sans arrières pensées. Je suis un garçon qui demande un service à une fille.
JOEY : Tu me crois capable de chanter cinq morceaux ?
CHARLIE : Absolument. Dois-je comprendre que tu viendras ?
JOEY : Je vais y réfléchir.
CHARLIE : Tu vas dire oui. J'en suis sûr. (il lui donne une feuille de papier) Les cinq titres à travailler.
JOEY : D'accord, mais, j'ai dit que j'allais y réfléchir, et plus cette conversation s'éternisera et plus je devrais réfléchir au 10000 raisons de ne pas accepter.
CHARLIE : Merci à toi. (il part) Salut Joey ! Ouah ! (il sautille dans le couloir en poussant des hourras) C'est dans la poche !

[GENERIQUE]

(Chambre de Joey et d'Audrey, Pacey et Audrey sont allongés sur le lit, en train de s'embrasser.)

AUDREY : Ouais, bon, je reconnais que c'est hyper torride et tout et tout, mais l'idée que Joey risque de débouler, c'est drôle, ça m'excite moins qu'avant.
PACEY : Oh ! T'as des fantasmes alors, contrairement à ce que tu dis !
AUDREY : Ne fais pas l'idiot ! T'as très bien compris.
PACEY : Non, non ! J'ai rien compris, j'ai le cerveau mal irrigué.
AUDREY : Au début, c'était très charmant toutes ses séances improvisées, mais là on se dirige à grands pas vers le royaume du vice et de la débauche. Ta voiture, ma chambre que je partage avec Joey, la salle de bain… Je te rappelle qu'une femme a besoin d'être courtisée, Pacey.
PACEY : Ça y est alors ? La grande discussion qui fait mal ?
AUDREY : Il va falloir te trouver un appartement.
PACEY : Ce n'est que ça , J'ai cru que tu voulais me laisser tomber.
AUDREY : Te laisser tomber ? Je te tiens pas, je peux pas te laisser tomber. Non, vas où tu veux beau papillon. Soit libre, envole-toi.
PACEY : Je suis obligé ?
AUDREY : Non, tu es seulement obligé de te trouver un appartement. Sérieusement, je me sens… Je me sens inhibée maintenant.
PACEY : Non, attend ! Toi inhibée ?
AUDREY : Oui, et c'est très grave, tous les clignotants sont au rouge. On est a deux doigts de l'explosion là.
PACEY : Dans ce cas, il faut vite que je me loue un appartement. (Ils s'embrassent) Hum…
AUDREY : Hum…
PACEY : Je dois y aller…
AUDREY : Je m'en fiche. (elle l'embrasse à nouveau) Quoi qu'il en soit, je compte sur toi. Appelle-moi de l'endroit où tu squattes ce soir.
PACEY : Bien sûr.
(Il se lève et prend son manteau, Joey entre dans la chambre.)
PACEY : Potter.
JOEY : Witter.
(Pacey sort)
AUDREY : (s'asseyant sur le lit) Ah ! Avant que j'oublie, devine qui a téléphoné ?
JOEY : Euh…
AUDREY : Non, laisse tomber ! T'es nulle aux devinettes. Charlie a téléphoné.
JOEY : Non ? Oh, il insiste.
AUDREY : Bon, alors ? On y va ?
JOEY : Quoi ! Il t'en a parlé ?
AUDREY : Ah, tu me connais, je suis très engageante au téléphone. Attention, si tu me dis que tu ne fais pas ce concert, je ne te croirai pas.
JOEY : C'est vrai que c'était sympa dans cette boite, mais…
AUDREY : Sympa ? ! Mais arrête, tu plaisantes, ce soir-là, c'était limite gênant ! J'ai presque du t'arracher le micro. Il fallait voir comment tu te trémoussais !
JOEY : Ouais… Mais le concert a lieu ce soir. Ça veut dire qu'on doit s'en aller dans…
AUDREY : Dans une heure. Charlie et moi, on est là, on contrôle tout.
JOEY : Seulement, j'ai pas l'intention de voyager avec sa bande de musiciens douteux.
AUDREY : On se calme. Contente-toi de cultiver ton côté star. Je connais justement quelqu'un qui a une voiture.
JOEY : C'est bizarre cette proposition ? Si tu avais vu comme il rampait.
AUDREY : Essayons un peu d'être honnête. J'ai fait un tabac monstre le soir où j'ai chanté, seulement c'est à toi qu'il a fait cette proposition. Ou mon talent l'intimide, ce dont je doute, ou alors, il est dingue de toi. Je pense que c'est ça. Ce qui n'a rien de dramatique en soi.
JOEY : Oui, mais si je le fais, et apparemment, nous avons décidé que je le ferais, c'est juste pour rigoler, c'est pas pour les beaux yeux de Charlie. Je tenais à clarifier.
AUDREY : Bien c'est enregistré. Hum… Allez ! On va s'occuper de ta tenue de scène. On la prend pas dans ta garde-robe, mais dans la mienne.

(Chambre de Jen, Dawson est en train d'emballer un cadeau pendant que Jen essaie différentes tenues.)

DAWSON : Offrir des vêtements à sa petite sœur pour son anniversaire, c'est pas un peu ridicule ?
JEN : Oh non ! C'est super, je t'assure ! D'autant que Lily a déjà trouvé son style. Ce qui entre nous, n'est pas évident en ces périodes où tout le monde se dénude.
DAWSON : Justement, en parlant de nudité…
JEN : Pourquoi je mets autant de temps à m'habiller aujourd'hui ? Nous allons à un goûter d'anniversaire à Capeside. Qui je peux bien vouloir impressionner ?
DAWSON : Je suis là, moi.
JEN : Pour répondre à ma question, ou tu es là dans ma vie ?
DAWSON : … Pardon ?
JEN : Rien du tout. Je cherche un haut seyant. Continue.
(On frappe à la porte de la chambre. Mme Ryan ouvre la porte, et passant la tête dans l'entrebâillement, elle se cache les yeux avec sa main.)
GRAMS : Jennifer, Dawson, vous êtes dans une tenue descente j'espère. Je suis dans la chambre et… (elle écarte les doigts et voit Jen enfiler un pull) Oh… Oh… Pardon je croyais que… Que vous étiez… Que voulais-je dire, moi ? Ah ! Joey est en bas, elle t'attend dehors Dawson.
DAWSON : Heh. Merci.
(Mme Ryan sort)
DAWSON : Wow ! C'est drôle, tout à coup je me sens vieux et ennuyeux.
JEN : Pourquoi ? Parce qu'elle ne nous a pas trouvé dans une position compromettante ?
DAWSON : Oui, oui c'est ça.
JEN : Rien ne nous oblige à commencer toutes nos journées par une rencontre embarrassante avec grand-mère.
DAWSON : Je sais… Je sais… On devrait descendre à moins que… A moins que tu ne veuilles…
JEN : Que je ne veuille… (elle sourit) Ça serait avec joie, mais ça y est je suis enfin habillée, et à vrai dire ça ne me dit pas tellement de me redéshabiller à ce stade de la matinée.
DAWSON : Comme tu veux.
(il contourne le lit et passe devant elle pour quitter la chambre)
JEN : (bas) C'était trop facile.
(Dawson s'apprête à sortir avec son paquet)
DAWSON : (s'arrêtant) Excuse-moi ?
JEN : Tu n'es pas censé faire l'amour avec moi chaque fois que l'occasion se présente ?
DAWSON : Logiquement si, mais tu viens de me dire que tu n'en n'avais pas envi, et puis tu n'arrêtes pas de râler ce matin, alors moi non plus je n'en n'ai pas très envi. Et avant que cette dispute ne te fournisse de la matière pour ton émission, je vais descendre et accueillir Joey.
(il commence à sortir)
JEN : Bien répondu.
(Dawson s'arrête et se retourne)
DAWSON : Est-ce que ça va ? Sérieusement.
JEN : Oui. Oui, sérieusement ça va.
(Dawson quitte la pièce)
JEN : (pour elle-même) Ça va…
(elle enlève encore une fois son pull)

(Extérieur de la maison de Mme Ryan, sous le perron, Dawson ouvre la porte et trouve Joey qui attend, un cadeau dans les bras.)

DAWSON : Quelle ponctualité ! On part dans dix minutes.
JOEY : Oh… Euh… Voilà, je suis passée te dire que finalement je pouvais pas y aller.
DAWSON : Oh ! tu as un petit imprévu ?
JOEY : Si on veut. C'est une longue histoire. (silence) Oui, pour tout te dire, je vais faire un concert avec le groupe de Charlie. (pour elle-même) C'est vrai que ça fait drôle quand on le dit tout haut !
DAWSON : Charlie… Charlie ?
JOEY : Oui le Charlie.
DAWSON : Très bien. En tout cas, tu vas nous manquer Joey. Cela dit, tu me manqueras plus qu'à Lily, mais il faut la comprendre, à cet âge là, les enfants sont ingrats.
JOEY : (souriant) Tu lui donneras ce cadeau de ma part. (elle lui tend le paquet) C'est pas grand chose… J'espère que ça lui plaira.
DAWSON : C'est grand, ça brille. Elle va adorer.
JOEY : Heh ! Bon voyage Dawson.
DAWSON : Ouais, toi aussi… Ça ne sera pas pareil sans toi.
JOEY : A bientôt…
DAWSON : Au revoir…
(Joey le regarde un instant, puis part)

(Cuisine de Mme Ryan, Jack est à table en train de manger des céréales alors que Jen s'approche avec un verre de jus d'orange.)
JEN : Ce n'est pas le même jus d'orange ?
JACK : (des céréales plein la bouche) Hum… Hum… Celui-ci c'est sans pulpe, et l'autre c'était avec pulpe.
JEN : Intéressant. Je crois que je vais rompre avec Dawson.
(Jack recrache toutes ses céréales dans son bol. Un silence s'installe, vite rompu par l'entrée de Dawson dans la pièce)
DAWSON : Vous êtes prêts ?
JEN : Ouais.
JACK : (des céréales plein la bouche) Ouais… Ouais…
(il se lève et part promptement)

(Capeside, devant la maison de Dawson, Mme Ryan, Jack, Jen et Dawson sortent de la voiture de Mme Ryan. Ils découvrent une superbe fête avec beaucoup d'invités.)

DAWSON : Ouah ! C'est carrément la fête du siècle ! Fête dont Lily ne gardera aucun souvenir.
GAIL : (venant à leur rencontre) Je vivais un peu trop cloîtrée depuis quelques temps. (elle embrasse Dawson) L'anniversaire de ta petite sœur n'est qu'un bon prétexte pour réunir quelques vieux amis.
(Un homme arrive, portant une petite fille dans ses bras)
NATHAN : Le café est prêt, Gail. Bonjour, je suppose que tu es Dawson. (il lui sert la main) Ravi de faire ta connaissance. (le visage de Dawson passe de la joie à l'incompréhension)
GAIL : Euh… Je manque à tous mes devoirs ! Pardon. (Jen, blottie contre sa grand-mère, regarde Dawson avec anxiété) Dawson chéri, voici mon ami Nathan et sa fille Haley.
NATHAN : Dis bonjour. Hey !
GAIL : Hey !
(Jack regarde Dawson en serrant les dents)
DAWSON : … Euh… Voici ma petite amie Jen.
JEN : Oui. Bonjour.
(Ils se serrent la main)
NATHAN : Ravi de vous connaître.
JEN : Enchantée.
GAIL : Bien… Je pense que tout est prêt. Sauf bien sûr que j'ai oublié de prendre le gâteau à la pâtisserie.
JACK : C'est rien. Euh… Jen et moi, on va aller le chercher pour vous.
JEN : Oui. Oui, sans problèmes.
GAIL : Oh, vous êtes des anges ! Bon Evelyn, Dawson, qu'est-ce que vous diriez d'un petit café ?
(Gail part un peu gênée)
JEN : (embrassant Dawson) On ne sera pas long.
(Jen et Jack les regardent tous rentrer dans la maison)
JACK : Hors de question de le laisser tomber maintenant.
JEN : Jack arrête ! C'est pas drôle.
JACK : Non, c'est pas drôle, et c'est pour cette raison qu'on va aller chercher le gâteau tous les deux, parce qu'en chemin, tu vas me dire à quoi on joue ici ? (Jen secoue les épaules) Monte dans la voiture.

(Worthington, Pacey et Audrey sont en train de parler d'un côté de la voiture de Pacey pendant que Joey attend de l'autre côté.)

AUDREY : Oh t'es pénible !
PACEY : Et tu me laisseras choisir la musique ?
AUDREY : Si c'est vital pour toi. Ça va être très sympa. Je t'en prie. Il y a pire comme façon de passer son samedi. Tu feras le trajet en voiture avec deux super nanas !
PACEY : Ça c'est vrai. Mais je suis allergique à l'idée de servir de traiteur à Billy Flopp et sa bande.
AUDREY : Charlie Todd.
PACEY : Je veux pas connaître le vrai nom de ce type.
AUDREY : Et je veux pas que t'aies l'air à côté de la plaque, c'est tout.
PACEY : Il n'évolue même pas dans notre cercle de relation… Enfin, il tourne autour un peu comme un vautour, mais en réalité, il n'est pas dans notre cercle…
AUDREY : … Non, mais il court dans notre direction à une vitesse alarmante.
PACEY : Oh la la, ça y est, ça commence.
CHARLIE : (essoufflé) Oh ! Pff… Content de vous trouver… Les autres sont partis avec la camion, il y a une heure.
JOEY : Peut-être qu'ils ont voulu dire quelque chose en t'oubliant ?
CHARLIE : Je ne me suis pas réveillé. Ça vous gène pas si on y va à quatre ?
AUDREY : Ma foi, il n'y a aucune raison qu'on te laisse sur le carreau.
PACEY : Est-ce que tu avais un plan de dépannage en cas de panne d'oreiller et de copains pressés de tailler la route ?
CHARLIE : Bah… C'était toi le plan de dépannage.
PACEY : Sauf que t'as eu tord de compter sur moi.
CHARLIE : Quoi ? !
JOEY : Rien. Pacey, je sais que c'est nul, mais les autres ne feront pas grand chose sans lui, et puisqu'on y va nous aussi…
CHARLIE : Merci, vous êtes vraiment cool tous les trois.
(Il ouvre la porte à Joey)
JOEY : Je suis désolée. C'est vrai Pacey, personne n'avait prévu ça.
(Elle monte dans la voiture, suivie de Charlie)
PACEY : (à Audrey) Je ne suis pas d'accord. Je pari que ce rocker de pacotille a tout manigancé. (Imitant Charlie en pleurant) " Ils sont partis sans moi ". J'y vois clair dans son jeu, il court après Joey…
AUDREY : (secouant les mains sous son nez) Allo ! Votre petite amie actuelle est devant vous. On se ressaisi !
PACEY : Ça n'a rien à voir avec ça. Je sais ce que ce guignol a fait à Jen. Je ne voudrais pas qu'il récidive avec une autre de mes amies.
AUDREY : D'accord. Et si on essayait de profiter de ce qui se passe, de profiter d'une virée improvisée avec des gens mal assortis et leurs tensions sexuelles collectives.
PACEY : … Et d'une palette de porc à la russe, d'accord ça me va.
AUDREY : D'accord.
PACEY : Mais empêche le de s'approcher de moi, je suis sérieux…

(A l'intérieur de la voiture, Joey et Charlie attendent sur la banquette arrière.)
CHARLIE : Heh ! Heh !
JOEY : Quoi ?
CHARLIE : Rien… J'ai rêvé de ça plusieurs fois.
JOEY : De quoi est-ce que tu parles ?
CHARLIE : De toi et moi… Sur une banquette arrière…
JOEY : On est peut-être assis à l'arrière, mais ça ne veut rien dire.
CHARLIE : Je n'ai pas dit que ça voulait dire quelque chose.
JOEY : Ce n'est que professionnel.
CHARLIE : Comme toutes mes transactions à l'arrière d'une voiture.
(Audrey et Pacey montent, la voiture démarre)

(Dans la voiture, ils ont quitter Boston depuis un petit moment, avec Audrey et Pacey à l'avant et Joey et Charlie à l'arrière.)
AUDREY : Ah ! C'est rigolo, on est à peine à une demi heure de route de Salem.
PACEY : C'est risqué de traverser ce patelin, ma petite sorcière.
AUDREY : Heh ! Heh !
JOEY : Charlie, comment s'appelle la boite où on va jouer ce soir ?
CHARLIE : " On " t'as dit ? Te connaissant, je me douterais bien que tu jouerais vite les rockstars aguerries.
PACEY : Eh ! Dis donc, t'es vraiment taquin dans ton genre la vedette ?
CHARLIE : Elle est d'enfer ta voiture Pacey ! Combien tu l'as payée ?
PACEY : Dans mon milieu, Charles, ça ne se fait pas d'interroger un homme sur la valeur de ses biens. Alors ça s'appelle comment l'endroit où on va ?
CHARLIE : Euh… Drunk and Dead.
PACEY : Ivre et mort ! On doit bien se marrer la dedans !
AUDREY : Heh ! Heh !
CHARLIE : Il est super ce bar… Bon d'accord, j'y suis jamais allé, mais le batteur connaît cet endroit et… Et il est plein à craquer le week-end et là ça va être un vrai concert si tu vois ! Notre public ça sera autre chose que des étudiants venu tuer le temps.
(Il voit le visage nerveux de Joey.)
CHARLIE : Ne t'angoisse pas Joey !
JOEY : Je suis pas angoissée.
CHARLIE : T'es juste excitée ?
JOEY : Je ne suis rien du tout.
CHARLIE : Ha ha ! Je comprends. En bonne Rockstar, tu penses aux excitants que tu vas avaler et à la chambre d'hôtel que tu vas saccager une fois le concert fini.
(Vu sur le visage agacé de Pacey et sur Audrey qui le regarde.)

(Devant la maison de Dawson, Jack et Jen discutent, assis sur des bancs.)
JACK : Qu'est-ce qu'il se passe avec Dawson ? L'usure du temps ?
JEN : Non, je commence à voir les choses d'un autre œil… Parce que je me suis lancée trop vite dans cette histoire… J'ai dit trop vite aux autres qu'ils se trompaient, que j'avais raison, que Dawson et moi, nous étions faits l'un pour l'autre et en fait, c'était de la folie… J'ai l'impression que tout ça, c'était dans un univers parallèle et aujourd'hui c'est devenu quelque chose de… Enfin…
JACK : … De rassurant.
JEN : Rassurant… Oh la la, si j'admets ça, je suis bonne pour décrocher le titre de névrosée de la décennie moi, c'est clair ! Heh !
JACK : Heh !
JEN : Steve le séduisant rocker, ne m'a pas fait voir l'amour sous un autre angle. Je n'ai pas eu vraiment de révélation, mais…
JACK : … Mais tu as senti quelque chose en lui parlant.
JEN : Je suis passé à coté de quelque chose, plutôt. Tu sais ce truc quand tu rencontres quelqu'un et que tu dois décider si c'est oui où non, et ce en pensant égoïstement qu'à toi. Je ne veux pas être cette fille qui déprime parce qu'elle ne s'amuse plus et qu'elle s'ennuie le samedi soir… Et puis Dawson ne mérite pas ça, il a déjà assez souffert.
JACK : Il est grand temps que tu lui en parles.
(Vue sur Jen, pas très sûre d'elle.)

(Maison des Leery, Dawson est sur le pas de la parte du salon, regardant Lily qui joue avec d'autres enfants. Nathan arrive derrière lui.)

NATHAN : Alors Dawson, ta mère m'a dit que tu te plaisais beaucoup dans ta nouvelle école de cinéma.
DAWSON : Oui.
NATHAN : Je voulais faire du cinéma, moi aussi, à l'époque où j'étais à Amherst… Euh, je n'étais pas aussi doué que toi évidemment…
DAWSON : (sèchement) Je suis encore novice.
NATHAN : (ne sachant plus comment réagir) Euh… Que penses-tu du film… Euh… Matrix ? Il paraît qu'ils ont eu recours à de nouvelles technologies digitales.
DAWSON : Ouais.
(Dawson regarde Lily, jouant par terre.)
NATHAN : Toi, la petite demoiselle de la maison, viens par ici, Miss Chéri Lily. (Il la prend dans ses bras) Il faut te surveiller toi ! Hein ? Pas vrai ? Elle fait de beau dessins quand elle attrape un crayon. Sa maman dit que c'est un génie. Hein ? Il y a sans doute un gène artistique qui se promène dans le sang des membres de cette famille.
DAWSON : (mal à l'aise) Je vais vous laissez. Excusez-moi !

(Voiture de Pacey, un profond silence règne dans l'automobile et la tension est à son paroxysme.)

CHARLIE : Hey, Pace ?
PACEY : Ouais, Chuck ?
CHARLIE : Je veux pas m'imposer ou être vexant, mais là, il faudrait peut-être mettre le turbo, si on veut arriver.
PACEY : (à Audrey) C'est à moi qu'il s'adresse, ce type ?
AUDREY : Oui.
CHARLIE : D'accord, je sais que tu ne veux pas la fatiguer ton antiquité, mais à force de la ménager, on va être en retard.
PACEY : Tu vas sans doute plus vite avec ta bécane d'avant guerre ! Hein, Chuck ?
AUDREY : Hey ! On se tait les garçons. On ne s'énerve pas en voiture ! Charlie, chéri, nous arriverons à temps. Pacey, mon ange, accélérer un peu ne nuirait à personne.
CHARLIE : Hey ! Si tu veux que je conduise ton char à bœufs, je peux passer devant.
PACEY : D'accord. Heh heh. D'accord.
(Il se gare sur le bas côté de la route.)
AUDREY : Bah ! Qu'est-ce que tu fais ?
PACEY : Evacuation du stress. Je m'en occupe. (à Charlie) Toi, le clown, sort de ma voiture.
(Ils sortent tous de la voiture.)
CHARLIE : C'est quoi le problème ?
PACEY : Il n'y a pas de problème. Nous, on continu, toi tu fais du stop.
CHARLIE : Oh, je t'en prie, ne sois pas ridicule.
PACEY : Je suis ridicule ? Ah bon ?
JOEY : (à Audrey) Nous y voilà.
PACEY : Tu me cherches depuis ce matin, depuis le moment où tu t'es incrusté.
CHARLIE : Ouais et crois moi, je regrette bien d'être parti avec toi parce que ça craint là. Pourquoi tu me lâches pas ? Hein ? Et en plus, tu me connais même pas.
PACEY : Toi non plus, tu ne me connais pas, parce que si tu me connaissais, je t'assure que tu serais déjà parti en courant.
CHARLIE : Ah non, mais je rêve ? Tu crois que tu me fous les jetons ?
AUDREY : Hey les garçons, vous savez quoi ? Vous êtes hyper virils et on est très impressionnées. On peut y aller maintenant ?
(Joey acquiesce.)
PACEY : (riant) Non, attend, tu me lances un défi.
(Il le pousse.)
CHARLIE : Ça t'ennuierais, je pari ?
(Il le pousse en retour.)
PACEY : Tu y tiens ? Alors, il y a plus qu'à ! On y va.
(Pacey remonte ses manches, Charlie retire son blouson.)
PACEY : (donnant sa montre à Audrey) Chéri, tu me tiens ça, s'il te plaît ?
CHARLIE : Allez, viens par là, mec.
AUDREY : (attrapant Pacey par le col de sa chemise) Oh oh ! Doucement là ! Viens avec moi, toi !
CHARLIE : T'entend ce qu'elle a dit.
PACEY : Dès que je reviens, je termine ce que j'ai commencé avec ce clown.
AUDREY : Oui mais ton côté Neandertal m'a émoustillé, alors par ici, par ici.
(Elle le tire dans les bois.)
PACEY : Je reviens.
AUDREY : Tu ne discutes pas.
PACEY : Audrey, c'est pas juste !
AUDREY : Hum ?
PACEY : C'est pas juste !
AUDREY : Quoi ?
PACEY : (dans le bois) Oui, c'est pas juste !
CHARLIE : (resté à côté de la voiture avec Joey) Laisse ta femme s'occuper de toi.
JOEY : Hum !
CHARLIE : Hum ! (il tape sur le toit de la voiture) C'est quoi son problème ?
JOEY : C'est quoi ton problème ? Il ne t'a accepté à bord, que parce qu'il est très bien élevé. Pourquoi il faut que tu l'ouvres constamment, bon sang ?
CHARLIE : On a six heures de route. C'est un bon moyen de tuer le temps, voilà. Et reconnais quand même qu'il a exagéré un max, là !
JOEY : Oui, bon, ça reste à prouver. Fais-toi tout petit et reste poli. Si tu prends sur toi et que tu l'ignores, tout ira très bien.
CHARLIE : Il y a des règles quand même dans la vie.
JOEY : On t'excuseras cette fois, de penser qu'à toi.
CHARLIE : Ah ouais ! Tu pourrais préciser ?
JOEY : De toute évidence, tu lui tapes sur le système. Je suis sûre que pour Pacey, tu es la version masculine de la pétasse blonde.
CHARLIE : (souriant) Euh, tu me trouves mignon.
JOEY : D'accord, je dis pétasse blonde et tu penses aussitôt que je suis folle de toi ! Ça marchera jamais.
CHARLIE : Non, mais tu y penses.
JOEY : Oui… (prenant un air séducteur) Et si tu es sage, peut-être qu'on s'arrêtera pour acheter des bonbons, tout à l'heure.
(Audrey et Pacey sortent du bois, remettant de l'ordre dans leurs vêtements.)
AUDREY : C'est bon ! On peut y aller. Ah…
CHARLIE : On se sent mieux alors ?
JOEY : Charlie ! (à Audrey) Quoi que tu aies fait, je ne veux pas de détails, mais merci beaucoup.
AUDREY : De rien, je t'en prie.
(Avant de monter dans la voiture, Pacey et Audrey se regardent, souriant.)

(Le ponton, devant la maison des Leery. Jen est assise et Dawson fait des allers et venues devant elle.)

DAWSON : Je suis contrarié, c'est vrai, je ne m'attendais pas à ce que ma mère remplace mon père si vite.
JEN : Je crois que ce serait tout de même mieux de te préparer à ce genre de chose. Peut-être pas à Nathan lui-même, mais à ce qu'il pourrait ce passer avec lui.
DAWSON : (s'asseyant) Oui, c'est une excellente idée, je vais m'y préparer, mais pour l'instant je suis très en colère et sous le choc.
JEN : Si tu es déçu par l'attitude de ta mère, vas la voir, discute avec elle.
DAWSON : Non pour l'instant, c'est avec toi que je discute (il se lève).
JEN : Elle va de l'avant, elle passe à autre chose.
DAWSON : En s'éloignant de mon père ?
JEN : Excuse-moi, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Ta mère vit sa vie Dawson, et d'une certaine façon, ça ne peut te rendre que plus heureux.
DAWSON : Tu crois ?
JEN : Je sais pas moi. Les gens ont besoin de respirer parfois, d'être en phase avec la pulsion. Ta mère ne se conduira pas toujours comme tu souhaiterais qu'elle se conduise.
DAWSON : Je sais, Jen. Je ne suis pas son chaperon. Je me contenterais juste de dire que j'ai le droit de réagir face à ça. (Jen le regarde, stupéfaite) Ou peut-être que non ?
JEN : Je n'ai jamais dit le contraire…
DAWSON : (un peu énervé) Non, mais j'essaie de parler avec toi et tu essaies peut-être de parler avec moi, mais il me semble que ce n'est pas la même conversation.
JEN : Tu veux que je te dise, j'ai l'impression de m'être embarquée sur un terrain glissant.
DAWSON : Non ! Non ! Je suis désolé (il s'assoit face à elle). Je ne veux pas t'agresser… Je suis perdu, c'est tout.
JEN : Tu ne m'agresses pas. Je ne veux tout simplement pas dire certaines choses que je pourrais regretter par la suite.
DAWSON : Quelle genre de choses ?
JEN : Rien. Je veux… Je veux juste m'en aller… Ouais, je veux m'en aller.
(Elle se lève et commence à partir.)
DAWSON : (se levant) Non, attend ! Qu'est-ce que tu as ?
JEN : Rien du tout. D'accord ?
DAWSON : Non ! Non, attend ! On est en train de discuter tous les deux, et tout à coup, il y a un fossé entre nous. Dis-moi ce qu'il se passe ?
JEN : (secouant la tête) Non ! J'ai besoin de respirer. Je vais aller me promener avec Jack.
DAWSON : D'accord…
(Elle part.)

(Le bar " Drunk and Dead ". Joey, Audrey, Pacey et Charlie entre pour découvrir une salle remplie de Bikers. Sur les murs il est écrit : " Laissez vos armes dehors ". Un groupe de Hard rock joue dans le fond du bar.)

JOEY : Oh pitié, dites-moi qu'on est juste ici pour demander notre route.
(Charlie la regarde en riant.)
PACEY : Mais oui et les sympathiques clients de ce bar sont impatients d'aider les braves étudiants en voguette.
AUDREY : L'endroit a du caractère. Je vais explorer (elle part).
CHARLIE : Les autres sont déjà sur scène, on aura pas le temps de répéter, Joey.
JOEY : Non attend ! Tu rigoles ?
CHARLIE : T'inquiète pas, ça va aller. Les gens n'en n'ont probablement rien à faire de la manière dont tu chantes. Tu vois ce que je veux dire ?
PACEY : Tu pourrais peut-être la faire bosser après votre prestation ? Tu vois ce que je veux dire ?
CHARLIE : N'en rajoute pas Pacey.
PACEY : Ouais, bah je serais curieux de savoir pourquoi tu l'as amenée dans un endroit pareil ?
CHARLIE : Elle dégage sur scène, et je me suis dis que ça l'amuserait…
PACEY : Et que tu pourrais te rincer l'œil. Hein la vedette ?
JOEY : Hé les garçons, je suis juste à côté.
AUDREY : (revenant) Hé c'est génial, devinez ? Il y a une nana au fond, elle fait des tatouages genre taulards. Elle ne prend que 10 dollars. (elle attrape Joey) Tu viens, je vais te faire un look de rockeuse.
JOEY : Hum ! C'est divin.
(Audrey et Joey partent.)
PACEY : Je ne te quitte pas des yeux.
CHARLIE : Ouais, tu fais bien, avec toutes ces brutes.
(Pacey soupire.)

(Dans une loge, Audrey maquille Joey, qui est assise.)

JOEY : L'autre groupe a l'air drôlement populaire !
AUDREY : C'est pas un concours, ma puce. Arrête de flipper, ça sert à rien ! Face à des musiciens adorateurs de Satan, vous ferez jamais le poids.
JOEY : Non, non, c'est pas ça. Ça m'est égal. (long silence. Audrey lui fait les cils) Non, ça ne m'est pas égal ! Je fais comme si j'en avais rien à faire du concert, mais la désinvolture, c'est tout le contraire de moi. Je veux charmer le public, mais je sens bien que je n'y arriverai jamais.
AUDREY : Ouais, tu chasses le naturel, mais il revient au galop… (Elle lui coiffe les cheveux) Bon, rassure-toi, ces gens là, tu ne les verras plus après. Cela dit tu as la soirée devant toi. Dieux sait ce que tu nous réserve.
JOEY : (se levant) Mais je suis sérieuse, Audrey ! Jouer devant cette foule, c'est pas du tout pareille que de jouer devant une bande d'étudiants légèrement saouls. Hum, pourquoi je suis allé dire oui à Charlie ?
(On frappe à la porte et Charlie entre. Joey se retourne.)
CHARLIE : Hé Joey, c'est à nous dans cinq minutes. Tu arrives, je te présente à cette joyeuse faune et ensuite… Tu es très jolie.
JOEY : (gênée) Merci…
(Il sort.)
AUDREY : Pour répondre à ta question, tu lui as dit oui parce que tu es curieuse.
JOEY : Mais je n'ai jamais dit que Charlie me plaisait.
AUDREY : Moi non plus, je te signale. J'ai dit que tu l'avais fait par curiosité.
JOEY : Je dois y aller maintenant.
AUDREY : Oh oui, cours, je sais qu'avec toi la musique passe avant tout.
JOEY : Audrey, t'es énervante !
AUDREY : Hé on évite de contrarier sa confidente, tu entends ! Confidente et maquilleuse !

(Audrey retrouve Pacey dans le public.)

PACEY : Ça va Joey ?
AUDREY : Oh, elle a un peu le trac on va dire.
PACEY : C'est peut-être parce que les armoires à glace au premier rang ont un couteau entre les dents.
AUDREY : Oh là mais on m'a transformé mon Pacey ? Je croyais que tu adorais les endroits glauques ?
PACEY : J'adore ça pour moi. En général, j'évite d'y emmener mes copines.
(Ils s'approchent pour s'embrasser.)
(Charlie arrive sur scène.)
CHARLIE : (au micro) Et maintenant celle qui se bat pour rendre les agressifs et les médiocres meilleurs, Joey Potter !
AUDREY : Yeah !
(Audrey et Pacey applaudissent.)
(Joey s'approche du micro qui siffle.)
JOEY : Hey…
(L'audience hue Joey.)
HOMME : Vas-y ma belle !
AUTRE HOMME : Tu nous la chante ta chanson ?
PUBLIC : Ha ha !
AUTRE HOMME : Et bah, vas-y démarre !
JOEY : (commence à chanter doucement) Jesse is a friend yeah, I know he's been a good friend of mine...
PUBLIC : Ouuuuuuh !
JOEY : Jesse's got himself a girl and I want to make her mine
(Le public hue et crie.)
JOEY : And she's loving him with that body, I just know it you know I wish I had Jesse's girl why can't I find a woman like that?
(Vue sur Pacey et Audrey qui soupirent.)
AUDREY : Il va peut-être falloir qu'elle fasse un strip-tease ?

(Salon des Leery, Dawson est assis à côté du parc à enfant, regardant Lily dormir. Gail arrive dans le salon, portant le cadeau que Joey a donné à Dawson. Il n'a pas été ouvert.)

GAIL : Bonsoir.
DAWSON : Bonsoir, elle est épuisée.
GAIL : La reine du bal s'est beaucoup dépensée, ça se comprend.
GAIL : (posant le cadeau) Dis-moi où est passée Jen ?
DAWSON : Elle est allé se promener avec Jack, il y avait sans doute un peu trop d'ambiance pour eux ! (silence) Non, en fait on s'est disputé.
GAIL : A propos de quoi ?
DAWSON : Oh à propos de passer à autre chose… D'aller plus loin…
GAIL : Et toi, tu en penses quoi ?
DAWSON : J'ai comme un blocage avec ça, mais je reste assis à regarder Lily, et plus mes raisons deviennent floues.
GAIL : Ce n'est pas toujours de l'ordre du rationnel. Pour prendre une nouvelle direction dans la vie, on doit pas forcément se référer à une liste !
DAWSON : Il faut juste avoir changé ?
GAIL : Ce n'est pas une obligation, mais si on doit choisir entre passer à autre chose ou essayer de réintégrer la coquille dont on était finalement sorti, et bien la décision dépend de ce qu'on est prêt à vivre, chéri !
DAWSON : Je devrais aller chercher Jen.
GAIL : Oh vous vous trouverez. Bon, moi de toute façon, je ne ressors pas. Grand-mère non plus, elle s'est endormi comme une masse.
DAWSON : Hé hé ! Quelle fétarde, dis donc !
(Gail et Dawson éclatent de rire.)
GAIL : Ha ha… Houla… On a oublié d'ouvrir ce paquet !
DAWSON : C'est le cadeau de Joey.
GAIL : Ça m'a fait bizarre qu'elle ne soit pas avec nous !
DAWSON : C'est ce que je me disais tout à l'heure.
GAIL : Bon je vais descendre ranger le salon et ensuite, au lit.
(Elle se lève et se dirige vers la porte.)
DAWSON : Maman ?
GAIL : (se retournant) Oui, je sais… J'aurais du t'en parler, mais pour être tout à fait honnête, je ne savais pas quoi dire.
DAWSON : Moi, en tout cas, je voulais te dire que c'était sympa d'avoir… rencontrer… ton ami aujourd'hui.
GAIL : (souriant) Merci. Bonne nuit chéri.
DAWSON : Bonne nuit maman.
(Elle sort. Dawson se rassoit et attrape le cadeau de Joey. Il l'ouvre et trouve un album de photos. A l'intérieur, sur la première page, il lit " Joyeux anniversaire Lily ! Puissent toutes tes années être remplies de souvenirs comme ceux-ci. Amitiés Joey ". Il tourne la page, et découvre que les premières pages de l'album sont recouvertes de dessins faits par Joey. Le premier est un dessin du ponton devant la maison de Dawson. Les suivants représentent un dessin où Dawson tient Lily dans ses bras, un autre représentant Mitch, un dessin sur Gail et Lily. Le dernier met en scène toute la famille Leery. Tous ses dessins apportent à Dawson de merveilleux souvenirs mêlés d'émotions.)

(Le bar " Drunk and Dead ", Joey est toujours en train de chanter devant un public hostile. Audrey et Pacey la soutiennent du regard. Le public hue.)

JOEY : Walk along the avenue...
(Pacey regarde Audrey.)
PACEY : C'est aussi dur que de regarder une patineuse se casser la figure.
JOEY : Meet a girl like you
AUDREY : Ça sera bientôt fini. Charlie a l'air de vouloir limiter les dégâts.
(Ils se regardent tous les deux. Charlie se promène sur scène tout en continuant à jouer de la basse et parle avec les autres musiciens.)
JOEY : The kind of eyes that hypnotize me through hypnotize me through and I ran I ran so far away I just ran I ran all night and day I couldn't get away…
(Le groupe commence à jouer " I hate myself for loving you ".)
AUDREY : Whooo !
CHARLIE : (commençant seul) Midnight, gettin' uptight where are you? You said you'd meet me, now it's quarter to two you know I'm hangin', but I'm still wantin' you…
JOEY : (se sentant un peu plus à l'aise) Hey, jack it's a fact they're talking in town I turn my back and you're messin' around I'm not really jealous don't like lookin' like a clown I think of you every night and day you took my heart, then you took my pride away…
JOEY & CHARLIE : I hate myself for loving you can't break free from the things that you do I wanna walk, but I run back to you that's why I hate myself for loving you…
AUDREY : Whooo !
(Le public crie de joie.)
HOMME : Whooo !
JOEY : (commençant à rentrer dans la chanson) Daylight, spent the night without you but I've been dreaming about the lovin' you do I won't be as angry about the hell you put me through hey, man, bet you can't treat me right you just don't know what you was missin' last night…
FEMME : Ouais !
AUTRE HOMME : Bravo !
JOEY : Say forget it just for spite I think of you every night and day you took my heart, then you took my pride away…
JOEY & CHARLIE : I hate myself for loving you can't break free from the things that you do I wanna walk, but I run back to you that's why I hate myself for loving you.
AUDREY : Whooo !
PACEY : Yeah !
(Le groupe termine la chanson dans un tonnerre d'applaudissements et de vivats. Joey sourit émerveillée, puis elle salue avec Charlie.)

(Devant le bar, le groupe range les instruments dans le van, pendant que Joey et Charlie sont en train de discuter avec quelques personnes du public. Audrey et Pacey les regardent.)

PACEY : C'est fou ça, on jurerait que c'est Jimmy Page !
AUDREY : Ouais sauf que là, on est en 2002. Bon écoute Pacey, j'en ai ras le bol du machisme, d'accord ? J'avais décidé de laisser couler, mais tu vois, à ce stade, je crois bien que je vais rentrer avec le grand tatoué.
(Elle montre du doigt un biker.)
PACEY : Mais non, c'est rien… Je le trouve agaçant, ça s'arrête là. Quand Dawson et toi vous faisiez ce film ensemble, j'ai du regarder ce débile te fourrer sa langue dans la gorge au moins cinquante fois, alors que toi et moi, on ramait à l'époque. Du coup, j'ai envi de le frapper, quand je le vois. Bon oui, ça fait un peu mauvais garçon, j'assume, pas de souci. Mais quand je vous vois l'un à côté de l'autre, ça me rend dingue, tu me comprends ! J'aimerais bien t'impressionner en faisant preuve d'assurance et de détachement extrême, mais c'est impossible Audrey, je prends ça trop à cœur et je ne peux pas faire mieux à l'heure qu'il est. Alors tu crois pas qu'on devrait se tirer et aller manger un hamburger. S'il te plaît ?
AUDREY : (avec un regard malicieux) Non… Sincèrement, c'est bien la dernière chose dont j'ai envie là.
PACEY : (l'air désespéré) Bien… Je vais chercher la voiture. (Il commence à partir)
AUDREY : (le retenant) Minute ! J'avais une autre idée plus séduisante… Euh… Si on prenait une chambre dans le motel en face ?
PACEY : J'ai un truc qui m'échappe là ?
AUDREY : Tu irais te battre avec un autre homme parce qu'il t'agace. Tu ferais ça pour moi Pacey. Je trouve ça vraiment trop craquant.
PACEY : Sans rire ?
AUDREY : Sans rire.
(Ils s'embrassent, Joey et Charlie reviennent vers eux.)
JOEY : Je ne veux surtout pas vous déranger, mais c'est bon, on peut y aller ?
PACEY : Euh… Ouais… On…
AUDREY : Ouais… Alors en fin de compte, il y a un petit changement de programme, Joey, parce que Pacey et moi, on est très fatigué… (Pacey baille) Et on… Euh… Tu ne penses pas que se serait plus sage de passer la nuit dans ce motel ? (elle montre du menton l'hôtel de l'autre côté de la route)
(Joey et Charlie se tourne vers le motel.)
JOEY : Je ne pense pas non !
PACEY : Oui, oh sûr, ça n'a rien à voir avec l'auberge des filles Potter, mais ça serait fâcheux de passer à côté de la découverte d'un établissement du coin.
(Charlie se retourne et voit le van de son groupe qui s'en va.)
CHARLIE : C'est une bonne idée, je suis complètement épuisé.
AUDREY : On progresse. Ces messieurs sont au moins d'accord sur un point.
JOEY : (en colère) Je suis outrée !
CHARLIE : Ha ha !

(Hors de l'hôtel, Joey est assise sur une chaise longue devant la piscine. Charlie vient vers elle, une clé à la main.)

CHARLIE : Une piscine, la brise, c'est tentant à cette période de l'année.
JOEY : Et très exotique !
CHARLIE : (montrant la clé) Clefs de la chambre.
JOEY : Evidemment, il n'y avait plus de chambre à deux lits !
CHARLIE : (s'asseyant à côté d'elle) Non, je te jure, c'est tout ce qu'il restait. (Il s'allonge sur la chaise longue) Tu as peur ?
JOEY : De ce qu'il peut se passer après le bal ? Ça va, je maîtrise.
CHARLIE : Tu y es allée avec Pacey au bal de promotion ?
JOEY : Ouais, gagné !
CHARLIE : Ça doit faire drôle de le savoir dans cette chambre avec ta copine.
JOEY : C'est comme ça que ça fonctionne de nos jours ! Dis-moi, tu n'es pas sorti avec mon ami Jen, toi ?
CHARLIE : Bon. Ok, ok, ça va ! Inutile de revenir là dessus. Et est-ce le seul garçon avec qui tu aies couché ?
JOEY : Je trouve ta question un peu déplacée, et à plusieurs niveaux.
CHARLIE : Oh, je veux juste avoir un échange de qualité. Pourquoi on se contenterait de sujets superficiels ? On peut avoir une conversation sérieuse.
JOEY : Ah ouais ? Pour quelles raisons ? On est obligé ?
CHARLIE : Non, sans doute que non. Je serais curieux de savoir pourquoi tu ne veux pas de nouvel ami ? Non mais regarde, tous tes autres potes couchent ensemble.
JOEY : (souriant) D'accord, je réponds. Tu as raison, Pacey est le seul garçon avec lequel j'ai couché.
CHARLIE : (après un long silence) Moi je n'ai couché qu'avec deux filles. Une copine de lycée et Jen.
JOEY : C'est vrai ? Je me sens plus proche de toi tout à coup.
CHARLIE : Il y a de quoi ! Je raconte pas ça à n'importe qui.
JOEY : Et qu'est-ce que t'as dit à la fille avec laquelle tu trompais Jen ? Que ça comptait pas !
CHARLIE : Ah… Bon, d'accord.
JOEY : Finalement, c'est attendrissant… de voir un dragueur épuisé s'emmêler les pinceaux.
CHARLIE : (riant) Incroyable ! T'es vraiment douée pour déjouer mes plans, Joey Potter !
JOEY : Oh je fais de mon mieux.
Ils se regardent, Joey tourne les yeux.
CHARLIE : Je vais aller me coucher, je crois. (il se lève) Si t'avais froid… ou envie de voir à quoi ressemble la chambre… C'est la numéro 7. (il pose une clé sur la table).
JOEY : Bonne nuit Charlie.
CHARLIE : Ouais. Salut Joey. (il commence à partir, mais se retourne) Je t'a trouvé excellente sur scène.
JOEY : Merci… Il faut reconnaître que tu m'as aidée.
CHARLIE : Ha ! Ha ! T'en n'avais pas besoin. En tout cas j'en avais très envie…
JOEY : (gênée) De quoi ?
CHARLIE : De vivre un truc vraiment exceptionnel.
Ils se regardent.
CHARLIE : Bonne nuit.
Il part.

(Charlie quitte la terrasse et au coin de l'hôtel manque de rentrer dans Pacey qui porte un sac en papier.)
CHARLIE : Excuse-moi.
PACEY : C'est réglé
CHARLIE : (se retournant) Longue journée, hein ?
PACEY : ouais
CHARLIE : (regardant le paquet de Pacey) Des provisions pour Audrey ?
PACEY : Oui, en quelque sorte !
CHARLIE : On a affaire aux deux femmes les plus exigeantes du monde et pourtant d'une certaine manière, tu t'es débrouillé pour les dompter toutes les deux ! Exigeantes ?
PACEY : Non, moi je dirais que ce sont deux femmes de qualité.
CHARLIE : C'est une façon plus sympa de voir les choses. Tu trouves pas ça bizarre ? Pourquoi tout à coup, on arrive à dialoguer normalement tous les deux ?
PACEY : J'ai apprécié l'attitude que tu as eu sur scène… Et j'en ai peut-être marre de te détester avec une telle intensité, mais fais gaffe, parce que si tu t'avisais de faire souffrir Joey, crois-moi, je te ferais regretter d'être venu au monde.
CHARLIE : Oh ça, je te fais confiance, oui. Donc tu me détestes toujours, mais là, avec un peu moins d'intensité.
PACEY : Si j'étais toi, j'éviterai d'en faire tout un plat, je déteste des tas d'autres gens.
CHARLIE : (riant) Allez ! Salut, dors bien !
PACEY : Toi aussi.

(Charlie s'en va, Pacey retrouve Joey sur la terrasse.)

PACEY : Tu comptes rester dehors toute la nuit ? (Il s'assoit près d'elle)
JOEY : C'est la question que je me pose.
PACEY : Si ce tordu tentait quoi que ce soit, tu sais où me trouver.
JOEY : (riant) J'ai rien à craindre avec lui.
PACEY : Tu as peut-être raison. Quand on voit comment tu as amadouer tous ces bikers, tout à l'heure, tu devrais pouvoir venir à bout de Charlie. D'ailleurs, si tu voulais, tu pourrais lui briser le cœur en mille morceaux.
JOEY : Oui, encore faudrait-il que je le veuille !
PACEY : Evidemment. (se levant) Pauvre garçon !
JOEY : Bonne nuit !

(Dans la chambre d'hôtel, Audrey est allongée sur le lit quand Pacey rentre dans la chambre, portant le sac de papier.)

AUDREY : Enfin ! Mais où t'étais passé ? T'es allé les chercher à l'usine tes capotes ?
PACEY : (riant) Ah, j'adore comme tu résonnes ! Mais je ne t'ai jamais dit que j'allais chercher des capotes.
AUDREY : Ouais, tu as dit que tu avais oublié un truc, c'est vrai.
PACEY : Et t'as ajouté ; " T'es un mec organisé pourtant ". Alors peut-être bien que je suis sorti parce que je voulais donner une note romantique à cette soirée. (Il sort un petit cake de son sac en papier et une bougie de sa poche)
AUDREY : (riant) Je n'ai pas de surprise pour toi, moi ! La bougie, c'est pourquoi déjà ?
PACEY : C'est en l'honneur de notre première nuit ensemble, sans vigile, sans banquette arrière, sans Joey qui risque de rentrer.
AUDREY : Très juste.
(Elle souffle la bougie)
PACEY : Tu fais un vœu ?
AUDREY : Ça y est !
PACEY : Dans ce vœu, était-il question de quatre murs, d'un lit pliant et d'étagères en kit ?
AUDREY : Je te verrais plus dans des meubles anciens que tu restaurerais toi même.
PACEY : J'ai toujours dit que tu étais une femme de goût.
AUDREY : Il en sait des choses mon amoureux.
(Ils s'embrassent)

(Capeside, Jen et Jack sont assis sur les marches du porche du lycée, en train de rire. Dawson les rejoint.)

DAWSON : Ça alors ! Comment j'ai su que j'allais vous trouver là ?
JACK : C'est une sorte de pèlerinage, à la fois pathétique et prévisible. C'était gagné d'avance. Haha ! (Vue sur Jen mal à l'aise) Bon, pour rester dans le pathétique, je vais
aller revoir le terrain de foot. Je vais faire quelques tours de piste et me redéboiter l'épaule aussi. Hey ! (il donne une tape sur l'épaule de Dawson) Je vous retrouve tout à l'heure.
DAWSON : Oui.
(Il part, Jen et Dawson se regardent)
DAWSON : Qu'est-ce qui s'est passé aujourd'hui ?
JEN : Je n'en sais rien.
DAWSON : Parle-moi, Jen !
(Il s'assoit sur les marches du perron à côté d'elle)
JEN : D'accord, je suis sorti d'un taxi, il y a plusieurs années de ça, et tu étais là. Tu avais l'air si ouvert, si innocent, si heureux que je me suis dit tout de suite que tu étais fait pour moi, et ensuite j'ai mis… J'ai mis toute mon énergie dans la relation. Je suis sûre d'une chose, je ne rencontrerais jamais quelqu'un de mieux que toi, et au fond je rêverais que… Je rêverais que tu m'épouses parce que…
DAWSON : (la coupant) Bon ! Mais pourquoi tu fais ça ? Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Il y a bien une raison si le courant est passé entre nous ! Il y a bien une raison si aujourd'hui on est ensemble ?
(Jen le regarde profondément dans les yeux)
DAWSON : Tu penses que non.
JEN : Dawson, je ne crois pas que ça ne vienne que de moi.
DAWSON : (réfléchissant, mal à l'aise) Rappelle toi quand on s'est retrouvés.
JEN : Nous avions besoin l'un de l'autre.
DAWSON : Donc, en clair, toi et moi, on…
JEN : Ouais… Oui, toi et moi, on…
(Silence. Dawson la prend dans ses bras)

(Dans le couloir du motel, Joey insère doucement la clé dans la serrure et ouvre la porte de la chambre. Elle entre sans un bruit, retire son manteau et regarde Charlie qui est déjà endormi dans le lit. Elle s'approche lentement du lit et s'installe dessus sur les couvertures. Elle le regarde dormir, sourit puis se retourne de son côté et ferme les yeux.)


FIN


Un grand merci à Arno pour ce script !

[Scene: The School Hallway. Joey is walking down the hall when Charlie comes running up to her.]



Charlie: Joey Potter. Just the girl I'm looking for.

Joey: You really have that first name, last name thing down, don't you? Does that help you keep the ladies straight?

Charlie: Well, you know, I don't want to confuse Joey from Worthington with Joey from Amherst.

Joey: Oh, I passed her on the street once. Didn't like the looks of her.

Charlie: Funny, since she's got nothing on you.

Joey: You know, now really isn't a prime time for the obnoxious banter, so if the scary stalking part of the evening is over—

Charlie: Move it along, right, yeah, ok. I need you.

Joey: Please say this isn't when you burst into you've lost that loving feeling.

Charlie: No, but, you know, funny you should mention bursting into song.

Joey: I thought we agreed to never speak of that night again.

Charlie: I thought you just meant the kissing part.

Joey: There you are, speaking of it.

Charlie: Ok, listen, listen. We're doing a gig upstate this weekend. 5 songs, opening act, it's an incredibly big deal. We're even getting paid. 500 bucks.

Joey: Wow, that's a month's worth of hair gel.

Charlie: Ohh. Look, this is kind of our first big break, except for the lead singer quit.

Joey: Hmm. Couldn't handle the bass player with mystique getting all the girls?

Charlie: No, these days there's really only one I want.

Joey: Ohh. Charlie, I'm flattered, really, in a kind of obligatory way, but—

Charlie: I need you to sing.

Joey: Excuse me?

Charlie: I come to you with open arms, Joey, purely a guy asking a girl a favor.

Joey: You really trust me to front your band?

Charlie: Absolutely. Does this mean you'll do it?

Joey: I'll think about it.

Charlie: You're totally gonna do it, aren't you? Here's the set list.

[Puts a piece of paper into Joey’s hand]

Joey: Ok, I said I'd think about it, and the longer we stand here, the longer I have to think about you and the 10,000 reasons why I don't want to do this.

Charlie: Thank you.

[Walks away , then slowly begins to skip and cheer.]



[Opening Credits]



[Scene: Joey and Audrey’s Dorm Room. Audrey and Pacey are making out on her bed, when she stops and sits up.]



Audrey: Mmm! Mmm, yeah, you know, this is really hot and everything, but the thrill of knowing that Joey could walk in the door any minute is kind of wearing off.

Pacey: And here you told me you didn't have any fantasies.

Audrey: You know what I mean, Pacey.

Pacey: Actually, I don’t. There's not a lot of blood running through my brain right now.

Audrey: Well, these make-out sessions used to be very old-school charming, but now it's quickly moving into the realm of slutdom. Your car, my dorm room, the coed bathroom. A lady must be courted, Pacey.

Pacey: So, that's it, then? We're having that talk, aren't we?

Audrey: You need to get an apartment.

Pacey: Is that it? And here I thought you were dumping me.

Audrey: Mmm! What's to dump? I'm not holding you back from anything, sport. You know, fly out into the world, my butterfly, be free.

Pacey: Do I have to?

Audrey: No. You just have to get an apartment. Seriously, I am feeling... all kinds of inhibited right now.

Pacey: This is you inhibited?

Audrey: Yeah, I mean, I can't really let my freak flag fly with all those warnings from my R.A.

Pacey: Then I definitely have to get an apartment. Mmm. I gotta go.

Audrey: Ok. Well, whatever. Call me from wherever you're squatting tonight.

Pacey: Will do. All right.

[Pacey gets up, and grabs his coat as Joey comes into the room]

Pacey: Potter.

Joey: Witter.

[Pacey leaves]

Audrey: Hey, before I forget, guess who called?

Joey: Um—

Audrey: no, forget it. You suck at this game. Charlie called.

Joey: He called again? Persistent.

Audrey: So, are we going?

Joey: He told you?

Audrey: I am very engaging on the phone, Joey, and you're kidding me if you're telling me you're not gonna do this gig.

Joey: It was kind of fun at the bar, but—

Audrey: kind of fun? Come on, I mean, it was verging on embarrassing. I practically had to drag you off the stage, you're such a media whore.

Joey: No, but the thing is tonight. I mean, that means we'd have to leave, like—

Audrey: in an hour, I know. Charlie and I have it under control.

Joey: Well, I'm not riding in the van with his gaggle of questionable guitarists.

Audrey: Just relax and concentrate on your heroin chic thing. It just so happens I know a guy with some wheels.

Joey: What's with this Charlie petition? He's smarmy.

Audrey: Ok, let's just be honest here. I pretty much brought down the house that night, but Charlie has asked you to sing. Now either he's intimidated by my talent, which is kind of likely, or he's hot for you. I'll take the latter, and I don't think it's such a bad thing, Joey.

Joey: I mean, if I do this, which apparently we've decided I am, it's for the fun experience of it, not Charlie, just to clarify.

Audrey: Well, duly noted. Now, let's go pick out an outfit. And not from your closet, ok? From mine.



[Scene: Jen’s Room. Dawson is wrapping a present as Jen is trying on various outfits.]



Dawson: Is it completely stupid for me to get clothes for my little sister for her birthday?

Jen: No, I think that it's great, you know. She's finally developing her own sense of style as opposed to that typical blatant nudity.

Dawson: Hey, speaking of which...

Jen: Why am I having such a hard time getting dressed? We're going to Capeside for a one-year-old's birthday party. Who am I trying to impress?

Dawson: You got me.

Jen: Do you mean I got you or you're stumped?

Dawson: What?

Jen: I don't know. Getting dressed.

Dawson: Carry on.

[Knock on door]

Grams: Jennifer, Dawson, I hope you're decent as I've already entered the room, and I—[looks in to see Jen putting on a shirt]oh. Oh, I'm sorry, I thought you were, uh... let's move on. Um, Joey’s waiting for you at the door, Dawson.

Dawson: Heh. Thank you.

[Grams leaves]

Dawson: Wow, I feel really old and boring all of a sudden.

Jen: Why? Just because grams didn't catch us in a compromising position?

Dawson: Yes, exactly.

Jen: You know, not every morning has to begin with an embarrassing grams encounter.

Dawson: I know, I know. We should go, unless you want to, uh...

Jen: I do, and I would, but I finally just got dressed. I'm just not in the mood to be separated from my outfit at this point.

Dawson: Ok.

Jen: That was easy.

Dawson: Excuse me?

Jen: Aren't you supposed to want to have sex with me at every opportunity?

Dawson: I pretty much do. You just said you're not in the mood. And you've been cranky all morning, which kind of makes me not in the mood, so before this little fight you're trying to pick becomes fodder for your radio show, I'm just gonna go downstairs and answer the door.

[Dawson begins to leave room.]

Jen: Smart-ass.

[Dawson stops and turns back.]

Dawson: Are you ok? Seriously.

Jen: Yeah. Yeah, Dawson, I'm fine.

Dawson: Ok.

Jen: Ok.



[Scene: Outside Grams’ House. Dawson comes outside to fins Joey waiting there for him holding a gift in her hand.]

Dawson: Perfect timing. We're leaving in 10 minutes.

Joey: Oh. Well, actually, Dawson, I came by to tell you that I'm not gonna be able to make it at all.

Dawson: Oh, something come up?

Joey: Kind of. It's a long story, and--well, I'm-- I'm going upstate to sing with Charlie’s band. When you say it out loud, it sounds kind of crazy.

Dawson: What, Charlie Charlie?

Joey: One and the same.

Dawson: Ok, well, we're gonna miss you. Well, I'll miss you more than lily, but you can't blame the kid. She's got a short attention span.

Joey: Well, can you give this to her for me? It's just a little something. I... hope she likes it.

Dawson: It's bright and shiny. She'll love it.

Joey: Have a great trip.

Dawson: Yeah, you, too. Not gonna be the same without you.

Joey: Heh! Bye.

Dawson: Bye.



[Scene: Grams’ Kitchen. Jack is sitting eating some cereal, when Jen comes in and grabs a class of Orange Juice.]



Jen: Is this a new kind of orange juice?

Jack: Mm-hmm. I think it's some pulp instead of tons of pulp.

Jen: Interesting. I think I'm gonna break up with Dawson.

[Jack spits his cereal back into his bowl, and there is an awkward silence which is broken by Dawson entering the room.]

Dawson: You ready to go?

Jen: Yeah.

Dawson: Ok.



[Scene: Outside Dawson’s House. Grams, Jack, Jen and Dawson pull up in Grams’ car. They get out to see a huge part with tons of people there.]



Dawson: wow. Had no idea you were throwing such a soiree. Quite a shindig for something lily won't even remember.

Gale: Well, I have been a little cooped up lately. Ooh, lily's birthday was just a nice excuse to gather some old friends.

[A man comes walking up carrying a little girl with him.]

Nathan: Coffee's ready, gale. Hey, you must be Dawson. It's nice to meet you.

Dawson: Hey.

Gale: Oh, sorry, how rude of me. Um, Dawson, honey, this is my friend Nathan and his daughter Haley.

Nathan: Say hi. Hi. Heh heh!

Dawson: Uh, this is my girlfriend Jen.

Jen: Hi.

Nathan: Nice to meet you.

Jen: Nice to meet you, too.

Gale: Well, um, I think I have just about everything ready. Except, of course, I did forget to pick up the cake at the bakery.

Jack: You know, Jen and I, we can do that for you, Mrs. Leery, no problem.

Jen: Yeah, that's no problem at all.

Gale: Oh, thanks, guys. So, Evelyn, Dawson, how about some coffee?

Jen: Be right back.

[They all go inside while Jen and Jack watch them go.]

Jack: Well, you can't dump him now.

Jen: Jack, it's not funny.

Jack: No, it's not funny, Jen, which is why we're going to get this cake together so you can fill me in on what the hell is going on here. Get in the car.



[Scene: Outside by Pacey’s car. Pacey and Audrey are standing on one side of the car talking while Joey is waiting on the other side of the car.]



Pacey: And you'll let me pick the music?

Audrey: If you must. It'll be fun, Pacey. Come on! There are worse ways to spend your Saturday then traveling the open road with a couple of hotties.

Pacey: True, that. But I still don't like the idea of catering to chip mark and his merry band.

Audrey: Charlie Todd.

Pacey: I don't want to know the guy's actual name. I just don't want you to feel out of the loop or anything. This guy is not even in our social circle. I mean, sure, he circles around it like a vulture, but he's not actually in the circle, you know what I mean?

Audrey: No, but he is running towards us with alarming speed.

Pacey: Oh, you gotta be kidding me.

[Charlie comes running up to them]

Charlie: Whew! Thank god I found you. The guys left in the van an hour ago.

Joey: Maybe they were trying to tell you something.

Charlie: I overslept. You guys mind if I catch a ride?

Audrey: Well, I don't see any reason why you can’t.

Pacey: What was your backup plan? You know, if you overslept and your ride failed you?

Charlie: Well, uh, this is pretty much it.

Pacey: And even that's an overstatement.

Charlie: What?

Joey: Nothing. Pace, I know this sucks, but there's not much they can do without him, and as long as we're going...

Charlie: Oh, thank you. You guys rock.

Joey: I'm really sorry, pace. Nobody planned on this.

Pacey: I beg to differ. I'm pretty sure laughing boy over there planned this. [Whining] "I missed my ride." You know that this guy is just stalking Joey—

Audrey: Hello! Present love interest standing right in front of you.

Pacey: It has nothing to do with you. I just saw what this guy did to Jen. I don't want him to do it to another one of my friends.

Audrey: Ok, let's just... enjoy this for what it is-- wacky road trip high jinx with a motley crew and their collective sexual tension.

Pacey: Throw in a bag of pork rinds, you got yourself a deal.

Audrey: Ok.

Pacey: But you keep this guy away from me. Seriously.

[Inside the car. Joey and Charlie are waiting in the back seat]

Charlie: Heh heh!

Joey: What?

Charlie: It's just... I think I dreamt this once.

Joey: What are you talking about?

Charlie: You, me, a big backseat.

Joey: This backseat has no implications.

Charlie: Hey, I didn't say that it did.

Joey: This is strictly business.

Charlie: All my backseat transactions are.

[Car doors close]

[Engine starts]



[Commercial Break]



[Scene: In the car. They have begun their road trip, with Audrey and Pacey in the front seat, and Charlie and Joey in the rear seat.]



Audrey: Oh, looks like we're only gonna be, like, a half an hour away from Salem.

Pacey: I don't know that you'd be safe there, sweetie.

Joey: Hey, Charlie, what's the name of this place we're playing at again?

Charlie: "We," huh? I knew it'd just be a matter of time before you started to embrace the life of a rock star.

Pacey: Yeah, you're really roughing it old-school style, buddy.

Charlie: Hey, this is a really sweet ride, Pacey. How much this set you back?

Pacey: You know, where I come from, Charles, it's not polite to dig into a man's financial affairs. So what is the name of this place we're going to, anyway?

Charlie: Uh, the Drunk and the Dead.

Pacey: Oh, that sounds like a nice family joint.

Charlie: No, it's awesome. I mean, I haven't actually been there, but some of the other guys have. I hear the crowd really gets into it. It's gonna be like an actual set, you know? Not just a bunch of college kids killing time.

[He sees the nervous look on Joey’s face]

Charlie: Hey, don't worry.

Joey: I'm not worried.

Charlie: Just excited?

Joey: I'm not anything.

Charlie: Heh heh! Yeah, right. In your mind, you're already imagining your gateway drug and which mode of destruction you'll attack the hotel room with first.



[Scene: Outside Dawson’s House. Jen and Jack are sitting on some benches talking.]



Jack: What's up with you and Dawson? Is it getting old?

Jen: Ohh... no, things are just... kind of coming into focus because I, you know, I was so quick to jump into this and tell everybody that they were wrong and that I was right and actually me and Dawson were destined to be together, and it was crazy. I just feel like that existed in some parallel universe, and now it's just sort of...

Jack: safe.

Jen: Ugh. If I admit that, then... I am really gonna seal the deal as a dysfunctional poster child. And it's not like Steve the indie rocker made me have any profound revelations about the meaning of love, but—

Jack: but you felt something.

Jen: No, I missed something. That thing where you meet somebody for the first time and you get to decide yes or no with only yourself in mind. And I don't want to be that girl that's upset that Saturday nights aren't more fun. I mean, Dawson doesn't deserve that. He's had enough already.

Jack: Jen, you should tell him that.



[Scene: Inside Dawson’s House. Dawson is standing in a doorway, watching Lily playing on the floor with some other kids when Nathan comes up to talk with him.]



Nathan: So, Dawson, your mom tells me you're enjoying your new film program in Boston.

Dawson: Yep.

Nathan: Yeah. I used to dabble a little bit in film when I was in Amherst. Nothing as advanced as you, believe me.

Dawson: No, I'm just starting out.

Nathan: Oh. W-what about that matrix movie? I mean, they used a lot of that new, uh, digital technology, didn't they?

Dawson: Right.

[Dawson looks down at Lily playing]

Nathan: Well, this one right here, I'll tell you. [Nathan reaches down and picks up Lily] Come here, ms. Lily-wily, we gotta keep an eye on you, right? This one, I'll tell you, she gets into those crayons, and her mama calls her a genius. Hi, genius. I guess the old visual creative gene runs in everybody's blood in this family.

Dawson: Excuse me for a minute.



[Scene: In Pacey’s Car. They have been driving for some time, and there is dead silence in the car. You can sense the tension in the air.]



Charlie: Hey, pace?

Pacey: Yeah, chuck.

Charlie: Look, I don't mean to be a backseat driver or anything, but we kind of need to put the pedal to the metal, if you know what I mean.

Pacey: Did he really just say that to me?

Audrey: Yeah.

Charlie: Look, I understand that you want to be easy on the old girl, but come on, man, we're running a little late.

Pacey: Well, maybe you'd made better time with the old hog, huh, chuck?

Audrey: Hey, now, ok, guys. No need to auto-bash here. Charlie, honey, I'm sure we'll be fine. And, Pacey, sweetheart, a little speed never hurt anybody.

Charlie: You know, if you want me to drive, granny, hey, I can hop up front, all right?

Pacey: Heh heh heh. Ok.

[Pacey pulls the car over, and everyone gets out.]

Audrey: What are you doing?

Pacey: Anger management. This one's for me. Chuckles, get out of my car.

Charlie: What's the problem?

Pacey: There's no problem. We're leaving, and you're hitchhiking.

Charlie: Oh, come on, man, you're being ridiculous.

Pacey: I'm being ridiculous?!

Charlie: Here we go.

Pacey: You've been asking for this since the moment you showed up this morning uninvited.

Charlie: You know, believe me, I'm regretting it more and more every single second, but why don't you cut me some slack because you don't even know me.

Pacey: And you don't know me, because if you did, you would've started walking 5 minutes ago.

Charlie: I can't believe this. You don't think I can take you?

Audrey: Hey, guys, you know what? You're both very masculine and the girls are impressed. Can we just go now?

Pacey: Are you challenging me?

[Pacey Pushes him]

Charlie: Should I bother?

[Charlie pushes Pacey back.]

Pacey: You want that? Then let's go. Let's go.

[Audrey grabs Pacey’s Arm and pulls him off towards the woods]

Pacey: Honey, could you just hold on to that for a second?

Audrey: Snookums, come on! Come with me now.

Pacey: I have a little bit of unfinished business—

Audrey: Yes, but your Neanderthal charms have me smitten. Please come with me into the woods.

Pacey: That's not fair, that's not fair.

Audrey: What?

Pacey: That's not fair.

[They disappear into the woods]

Charlie: Yeah, let your woman take care of you.

[Charlie looks back to see Joey staring at him with a mean look on her face.]

Charlie: Ugh! What is his problem?

Joey: What is your problem? The guy's giving you a ride because he happens to be a decent person. Why did you find it necessary to speak?

Charlie: I don't know, I mean, it's a good way to pass a 6-hour drive. Look, and you gotta admit, all right, he totally overreacted.

Joey: That's a moot point. Now why not be a good little backseat freeloader and just ignore him?

Charlie: There are rules about these things.

Joey: Oh, god forbid you think for yourself.

Charlie: What is that supposed to mean?

Joey: You obviously rub him the wrong way. I think you're probably his version of a chesty blonde.

Charlie: Heh! You think I'm cute.

Joey: I say chesty blonde and you immediately think I'm hot for you. This is never gonna work.

Charlie: No, but you're thinking about it.

Joey: Yeah. [Seductively] Hey, if you're good, maybe later we could stop for ice cream.

[Audrey and Pacey come back, with their clothing somewhat disheveled, and both with a big smile on their face.]

Audrey: Ok, we're ready to go now.

Charlie: All better?

Joey: Charlie. [to Audrey] Whatever you did, and I don't want any details, but thank you.

Audrey: You're welcome.



[Scene: The pier outside Dawson’s House. Jen and Dawson are sitting at the end of it talking as Dawson paces back and forth.]



Dawson: I'm all freaked out. I mean, I didn't-- tsk! Didn't expect my mom to be on the dating circuit. I just—

Jen: I think that you should probably prepare yourself for this. Maybe not for Nathan, but... for the possibility of a Nathan.

Dawson: All right, that's great, I will prepare myself, but right now I'm angry and a little shocked.

Jen: If you're upset with your mom, why don't you just talk to her?

Dawson: Well, I'm kind of trying to talk to you.

Jen: She's moving on.

Dawson: From my father?

Jen: I'm sorry. That's not what I meant. I mean that she's moving on with her life. That's gotta... make you happy to some small extent.

Dawson: Does it?

Jen: People just need to breathe sometimes and act on their impulses. Your mom isn't gonna always react the way that you think she should.

Dawson: I know that I'm not her keeper. I'm just saying I have a right to reaction, don't I? Or maybe not.

Jen: I didn't say that you didn’t.

Dawson: No, but, Jen, I'm trying to talk to you, and maybe you're trying to talk to me, but I feel like we're not having the same conversation.

Jen: You know what? I am just painting myself into a corner here.

Dawson: No, I'm sorry. I'M... I'm really thrown. I don't mean to attack you.

Jen: You're not attacking me. I just-- I don't want to... say something that I'm gonna end up regretting.

Dawson: Like what?

Jen: Nothing. I just... I just want to go. I'm gonna go.

Dawson: Wait a minute, what—

Jen: Nothing, ok?

Dawson: All right, you and I were talking, and then all of sudden there was a continent between us. You want to tell me what's going on?

Jen: No. Um... I just want to take a breather. I'm gonna go somewhere with jack.

Dawson: Ok.



[Commercial break]



[Scene: The Drunk and The Dead Bar. Joey, Audrey, Pacey and Charlie enter the bar to see that it is a biker bar, filled with a tough crowd. They see signs that read No Guns Allowed, and shots being filled at the bar.]



[Hard rock music playing]

Joey: Um, please tell me that we're just stopping here for directions.

Pacey: Yeah, because I'm sure the friendly patrons of this bar are just dying to help us plucky college kids.

Audrey: So it's got some character. I'm exploring.

Charlie: Ok, look, the guys aren't here, and we're not gonna have any time to rehearse.

Joey: Are you serious?

Charlie: No, it's ok. This kind of crowd probably isn't gonna care much about your singing if you know what I mean.

Pacey: That's great. Maybe you can make a little money off her after the show if you know what I mean.

Charlie: Oh, come on, man.

Pacey: I'm just curious why you brought Joey to place like this in the first place.

Charlie: She's a great performer. I thought she could have some fun.

Pacey: And maybe you'd have a little fun watching her, right?

Joey: Ok, guys, I'm standing right here.

[Audrey returns]

Audrey: Sorry, sorry. Guys, guess what? There's this chick in the back. She's doing jailhouse-style tattoos, 10 bucks with a shot. All right, let's go toughen you up.

Joey: Sounds divine.

[Joey and Audrey go off]

Pacey: I got my eye on you.

Charlie: I don't know why, considering the company.



[Scene: Inside the dressing room. Audrey is putting some make-up onto Joey.]



Joey: Sounds like this other band is pretty popular.

Audrey: It is not a face-off, bunny. No need to fret, no point, really. Not much means of defense against a Sabbath tribute band.

Joey: It's not that. I was gonna-- I don't care. Except that I do care. And I've been trying this whole time not to care, but it turns out that nonchalance doesn't suit me, and I want to win them over, but something tells me that's not gonna happen.

Audrey: Yeah, you don't do so well with things you don't do so well, but, hey, it's not like you're ever gonna see these people again. Although the night is young. Who knows what will strike your fancy?

Joey: I'm serious, Audrey. I mean, playing to this crowd is a lot different than playing to a bunch of warm and fuzzy college students. Ohh, why did I even say yes to Charlie?

[There is a knock on the door, and Charlie comes in]

Charlie: Hey, Joey? We're on in 5. All right, the set's taped to the mike. I'll introduce you, and then... [] you look gorgeous.

Joey: Thanks.

[Charlie leaves]

Audrey: And, incidentally, you said yes because you're curious.

Joey: I never said I liked him.

Audrey: I never said liked, I said curious. Same difference, clearly.

Joey: I have to go perform.

Audrey: Oh, yes, I know how serious you are about your music.

Joey: Shut up.

Audrey: Hey, never turn on your stylist, Joey. Never!

[Audrey goes out to join Pacey in the audience]

Pacey: Everything ok?

Audrey: Oh, a little stage fright, I think.

Pacey: Well, maybe that's because the front row is sharpening knives with their teeth.

Audrey: When did you become Mr. Mom? I thought you loved dives like this.

Pacey: I do for me, for the occasional wallow, not for my friends.

[Joey comes out onto the strange and Charlie gets ready to introduce her.]

Charlie: And now the girl who made aggressive mediocrity strive to be better men, Joey Potter!

Audrey: Yeah! Whoo!

[Audience booing]

[Feedback whines]

Joey: Hi.

[Laughs and hisses]

[Singly softly]

Joey: Jesse is a friend yeah, I know he's been a good friend of mine...

[Audience booing]

Joey: Jesse's got himself a girl and I want to make her mine

[Audience shouting and booing]

Joey: And she's loving him with that body, I just know it you know I wish I had Jesse’s girl why can't I find a woman like that?

[The camera turns from the nervous Joey back to Audrey and Pacey.]

Audrey: She might have to take off her clothes, Pacey.



[Scene: Dawson’s Living room. Dawson is sitting by the play pen watching as Lily is sleeping in it, and Gale comes quietly into the room to join him. She is carrying the gift the Joey gave them, but it hasn’t been opened yet.]



Gale: Hey.

Dawson: Hey. She's out like a light.

Gale: Ohh, well she was quite the belle of the ball. Ohh. So, where did Jen go?

Dawson: She and jack went to go take a walk. I guess the party got a little wild for them. Actually, we had a fight.

Gale: About what?

Dawson: I guess what it was about was, uh...moving on.

Gale: Hmm. Which side were you on?

Dawson: Apparently, I'm against it, but... the longer I sit here and look at lily, the less clear my reasons become.

Gale: Sometimes there aren't even reasons, honey. Choosing a new direction in life isn't always something that requires a list. You just feel different. You don't even mean to, but if the choice comes down to moving on or trying to fit into the shell of your former self, well... I guess it depends on what you can live with.

Dawson: I should go find Jen.

Gale: Oh, you'll find each other. Nobody's going anywhere tonight anyway. Grams is passed out in the guest room.

Dawson: Heh heh! Party animal.

Gale: Ha ha ha! Ohh, you know, we forgot to open that.

Dawson: It's from Joey.

Gale: Yeah, it was really strange not having her here.

Dawson: Yeah, I was just thinking that.

Gale: Well... I think that I am going to clean up and, uh, call it a night.

Dawson: Hey, mom?

Gale: I know. I should've told you. But, honey, to be honest, I didn't know what to tell.

Dawson: What I was gonna say was, uh, it was nice today meeting your friend.

Gale: Hmm. Thank you. Well, good night, sweetheart.

Dawson: Good night.



[Gale leaves, and Dawson sits back down and grabs the present that Joey gave them, and he opens it. He finds a picture album inside, and opens it up to read “Happy First Birthday Lily! May all your years be filled with Memories like these. Love Joey.” He turns the page to see that the album is filled with drawings that Joey has done. The first is a drawing of the Pier outside Dawson’s House. Next is a picture of Dawson holding Lily, a drawing of Mitch, a drawing of Mitch, Gale and Lily, and finally a drawing of the whole family together. Each of these drawings bring back happy memories to Dawson.]



[Scene: The Drunk and the Dead Bar. Joey is still singing to the hostile crowd, and Audrey and Pacey look on sympathetically.]



[Audience booing]

Joey: Walk along the avenue...

[Pacey looks at Audrey]

Pacey: it's kind of like watching figure skaters fall.

Joey: Meet a girl like you

Audrey: I think it's almost over. Looks like Charlie’s cutting it off, anyway.

[Charlie walks over while playing, and says something to the other band members.]

Joey: The kind of eyes that hypnotize me through hypnotize me through and I ran I ran so far away I just ran I ran all night and day I couldn't get away

[Band begins playing I hate myself for loving you]

Audrey: Whoo!

Charlie: One for the road! Midnight, gettin' uptight where are you? You said you'd meet me, now it's quarter to two you know I'm hangin', but I'm still wantin' you

Joey: Hey, jack it's a fact they're talking in town I turn my back and you're messin' around I'm not really jealous don't like lookin' like a clown I think of you every night and day you took my heart, then you took my pride away

Both: I hate myself for loving you can't break free from the things that you do I wanna walk, but I run back to you that's why I hate myself for loving you

Audrey: whoo! Whoo!

[All cheering. Joey starts getting into it]

Joey: Daylight, spent the night without you but I've been dreaming about the lovin' you do I won't be as angry about the hell you put me through hey, man, bet you can't treat me right you just don't know what you was missin' last night

[Cheering increases]

Joey: Say forget it just for spite I think of you every night and day you took my heart, then you took my pride away

Both: I hate myself for loving you can't break free from the things that you do I wanna walk, but I run back to you that's why I hate myself for loving you

Audrey: Whoo!

Pacey: Yeah!

[Band winds up song]

[Cheering increases]



[Scene: Outside the bar. The band is putting their equipment into the van, as Joey and Charlie are talking to some of the crowd outside. Audrey and Pacey just watch on.]



Pacey: Oh, god, you'd think the guy was jimmy page.

Audrey: Yeah, except it's the year 2002. Look, Pacey, what is up with the machismo, ok? I wasn't gonna say anything, but at this point, I'm thinking of going home with rusty over there.

[She points to one of the bikers]

Pacey: It's nothing. I just... he's just that guy. When you and Dawson were making that movie together, I had to watch him shove his tongue down your throat like 40 times while you and I were still working out this whole thing, ok? So when I see him, yeah, I want to punch him in the face, and, fine, if that makes me a bad guy, I guess I'm a bad guy, but when I see the two of you together, it drives me crazy, ok? And I wish that I could really impress you right now by saying something self-assured, but I can't, because I care, and that's just the best I can do, so do you think that we can leave now and just go get a burger or something, please?

Audrey: No. That's pretty much the last thing I want to do right now.

Pacey: Fine. I'm gonna go get the car.

Audrey: Hey. I was thinking more along the lines of checking into that motel across the street.

Pacey: Did I miss something?

Audrey: I can't believe you want to... punch a guy in the face for me, Pacey. It's so... disturbingly cute.

Pacey: Really?

Audrey: Really.

[They begins to kiss, when Joey and Charlie come up to them.]

Pacey: Not to interrupt a good time, but, um, are you guys ready to go?

Audrey: Yes, actually, there’s... been a slight change in plans, Joey, because Pacey and I are really tired

Pacey: [Yawns]

Audrey: And don't you think that it would be a good idea if we stayed the night in that motel?

Joey: Not really, no.

Pacey: Well, you know, it's no Potter B&B, but wouldn't you just hate to miss out on any of the local charm?

Charlie: Hey, sounds good to me, man, I'm--I'm wiped.

Audrey: Well, would you look at that? The gentlemen agree on something.

Joey: Shocking.

[Joey looks unhappy as the camera fades to black]



[Commercial Break]



[Scene: Outside the Motel. Joey is sitting on one of the chairs out by the pool, when Charlie comes walking up to join her, carrying a room key.]



Charlie: The poolside breeze is tempting this time of year.

Joey: Exotic, really.

Charlie: I got us a room.

Joey: Let me guess. There were no single beds left.

Charlie: No, no, I swear. Not a one. Are you nervous?

Joey: About what happens after the prom? I think I'll be ok.

Charlie: Did you and Pacey go to the prom together?

Joey: We did indeed.

Charlie: God, that must be strange. Having him in there with your roommate.

Joey: That's the way we like to do things around here. I mean, aren't you the guy who met my friend Jen?

Charlie: Ok, ok. No need to rehash. So, is-- is he the only guy you ever had sex with?

Joey: You know, that is so inappropriate on so many levels.

Charlie: Look, I'm just trying to cut to the chase here. Why do we always have to banter? Why can't we just have a serious conversation?

Joey: Why do we need to have a serious conversation?

Charlie: We don't, I guess. Look, I just can't figure out why you wouldn't want to make a new friend. I mean, all the rest of your friends are sleepin' together.

Joey: Ok. You got me. You're right. Yes, Pacey’s the only one I've slept with.

Charlie: I've only slept with 2 people. One in high school and then Jen.

Joey: Really? I feel really close to you right now.

Charlie: You should. I don't tell a lot of people that.

Joey: What did you tell the girl that you were cheating on Jen with? That it didn't count?

Charlie: Oh, right.

Joey: It's kind of endearing, actually. Seeing the tired routine meet its end before my very eyes.

Charlie: Heh heh. God, I can't believe how much you throw off my game, Joey Potter.

Joey: Well, I try my best.

Charlie: You know, I think I'm gonna call it a night. If you ever get cold or slightly curious, about the room, that is, it's number 7.

[he places the key on the table next to her]

Joey: Good night, Charlie.

Charlie: See you later, Joey. You know, you were really great tonight.

Joey: Thanks. You did kind of help me out.

Charlie: Heh heh. No, you didn't need it. I just couldn't resist the urge.

Joey: To what?

Charlie: To be close to something that amazing.

Joey: Good night.

[Charlie leaves and walks around the corner of the building and runs into Pacey who is carrying a small paper bag.]

Charlie: Excuse me.

Pacey: We're ok.

Charlie: Long day, huh?

Pacey: Yeah.

Charlie: Provisions for the lady?

Pacey: Yeah, somethin' like that.

Charlie: Those are 2 of the most high-maintenance women known to man, and somehow you managed to wrangle both of them.

Pacey: "High-maintenance" is really just another way of saying "high-quality."

Charlie: That's a nice way of looking at it. So then tell me something. Why are we suddenly starting to have a normal conversation?

Pacey: I don't know, really. That was a nice thing that you did out there tonight, and maybe I just got tired of hating you so intensely, but make no mistake, if you do anything to hurt Joey, I will make you regret it for the rest of your waking days.

Charlie: Yeah, I figured that. So you only kind of hate me now?

Pacey: If I were you, I wouldn't take that so personally. It's not a short list.

Charlie: [Laughs] Have a good night, man.

Pacey: You, too.

[Charlie walks off, and Pacey goes over by the pool to talk with Joey.]

Pacey: You gonna stay out here all night?

Joey: I was thinkin' about it.

Pacey: If he tries anything unsavory, you know where to find me, right?

Joey: I think I can handle him.

Pacey: After watching you lull a biker bar into submission tonight, I'm pretty sure you could handle Charlie. In fact, I bet if you wanted to, you could break his heart into a million pieces.

Joey: If I wanted to do such a thing.

Pacey: Of course. Poor guy.

Joey: Heh.



[Scene: Inside Audrey and Pacey’s Motel room. Audrey hops up onto the bed when Pacey comes into the room carrying the paper bag.]



Audrey: Thank the sweet lord. What, did you have to manufacture your own shoddy condoms?

Pacey: Heh. I love the way your mind works. But I never said that I was going out to get condoms.

Audrey: Well, no. You said that you forgot something. And you said you never knew me to be unprepared, so

Pacey: Perhaps I just went out because I wanted to extend to you a romantic gesture.

[He pulls out a cupcake from the bag and a candle out of his pocket]

Audrey: [Laughs] Aw. I didn't get you anything. [he lights the candle] What is this for again?

Pacey: This is our first night together. No roommates, no back seats, no security guards. Just you and I.

Audrey: Right.

[Audrey blows out the candle]

Pacey: Did you make a wish?

Audrey: I did.

Pacey: And did it have something to do with 4 walls and an Ikea catalog?

Audrey: I always thought you were more of the restoration hardware type of guy.

Pacey: I always knew you were a classy girl.

Audrey: Mm. Well, it shows how much you know.



[Scene: Outside the high school. Jen and Jack are sitting on the steps when Dawson comes up to them.]



Dawson: How did I know I'd find the two of you guys here?

Jack: Yeah, it's some kind of hybrid of "pathetic" and "predictable," I guess.

Dawson: Heh heh heh.

Jack: Ok, speaking of pathetic, I think that I'm going to go check out the, uh, football field. Run a few laps, rip out my shoulder. Catch you guys later.

Jen: Bye.

[Jack leaves]

Dawson: So what happened today?

Jen: I don't know.

Dawson: Tell me anything.

Jen: Ok. I got out of a cab 4 years ago, and-- and you were there, and you looked so open and innocent and happy, and I thought to myself you were the boy for me, and I kind of put-- I put everything, into that, and, you know, I don't doubt for a minute that you're the best guy I'll know, and I wish that, you know, you'd just marry me 'cause—

Dawson: Well, then why are you doing this, Jen? I mean, there's a reason that this worked out in the first place. There's a reason that we got together. Isn't there?

Jen: Dawson, I don't think that this is just me.

Dawson: It was right at the time.

Jen: We needed each other.

Dawson: So what just happened? Did we—

Jen: Yeah. Yeah, we did.

[They sit together in silence, and Dawson pulls Jen over to him and she rests her head on him.]



[Scene: Outside Joey and Charlie’s motel room. Joey slowly pus the key in the door and opens it, and slowly enters the room. She takes her coat off, and then looks over to see that Charlie is already asleep in bed. She quietly goes over to the bed, and uncomfortably gets lies down on top of the covers. She looks over at him sleeping, and then smiles and rolls onto her side and goes to sleep.]

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Chris Uecke

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (14:46)

Bon week end!

Chaudon (17:21)

Depuis début décembre, le quartier "Elementary" a un NOUVEAU SONDAGE ! Soyez nombreux pour voter !

Chaudon (17:22)

...Désolé, je me suis trompé d'HypnoRooms . Comment enlever mon précédent message ?

Sonmi451 (18:35)

En papotant ^^

Sonmi451 (18:35)

Mais moi j'ai du mal à écrire, y a un bébé

Sonmi451 (18:36)

qui veut l'ordinateur lol

Minamous (20:27)

L'HypnoGame Arrow commence dans 30 minutes et il reste des places, alors s'il y a des retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre

Minamous (20:28)

oups...je croyais que j'étais sur HypnoPromo, sory

Titepau04 (21:13)

Sonmiiiii!!! Tu es là??!!

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Minamous (20:28)

HypnoGame Arrow dans 30 minutes sur la citadelle, il reste des places, n'hésitez pas à nous rejoindre si vous voulez vous amuser avec nous

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play