VOTE | 148 fans |

#510 : Cuisine et interdépendance

Titre en VO : "Appetite For Destruction" - Titre en VF : "Cuisine et interdépendance"
¤ USA : diffusé le 19/12/01 - France : diffusé le 30/03/02
¤ Scénario : Anna Fricke - Réalisation : Harry Winer


Tout le monde est réuni pour le traditionnel dîner hebdomadaire chez Grams. Pacey expérimente ses nouveaux talents culinaires pour l’occasion.

C’est alors que Jen et Dawson rentrent de leur escapade romantique à Hooksett. C’est la surprise générale quand la bande découvre que les deux amis forment désormais un couple.

Les émotions se mêlent et s’enchaînent : alors que Jack réagit de façon très épidermique, Joey décide d’intérioriser ses sentiments afin de ne pas provoquer de nouveau conflit « apocalyptique ».
La soirée s’annonce tendue…

Plus de détails

 

 

Cet épisode se déroule dans l’appartement de Grams. C’est un épisode « huis clos ». La majeure partie des scènes se passent dans la cuisine ou la salle a manger.

A l’intérieur de la cuisine, Joey, Audrey, Pacey et Jack préparent le repas. Ils ont décidé de se réunir lors d’une soirée . Pacey cuisine pour tout le monde. Audrey et Jack sont affamés et veulent manger le plus vite possible.

Audrey veut savoir où est cette fameuse Grams. Joey demande à Jack où se trouvent Jen et Dawson car ils devaient rentrer ce jour même. Il lui répond qu’ils ont décidé de rester un jour en plus.

Au même moment à l’extérieur, Jen et Dawson sont rentrés du New Hampshire. Il pleut. Jen n’est pas très heureuse de rentrer.

Ils entrent à l’intérieur et s’embrassent, sans remarquer les autres... Audrey, Jack et Joey les regardent. Le couple est très gêné.

GENERIQUE

A table, tout le monde mange mais ne parle pas. Puis Pacey engage la conversation en disant qu’il s’excuse si la nourriture est mauvaise. Jen s’excuse « Je croyais qu’il n’y aurait personnes… » puis Dawson termine sa phrase en disant « … et que Pacey cuisine ».

Jack les critique car il dit qu’ils terminent déjà la phrase de l’autre. Audrey se met du risotto sur elle puis demande à Joey de l’accompagner dans la salle de bain.

Elle veut avoir ses impressions par rapport du baiser et dit à Joey qu’elle doit se confier. Joey dit que tout va bien. Le fait qu’ils s’embrassent, la situation n’est pas horrible. Audrey dit que leur baiser est inhabituel. Elle dit à Joey qu’elle a été bercée d’illusions par rapport du sexe. Elle dit que non, qu’elle ne veut pas y réagir.
Jen rejoint les filles dans la salle de bain et demande a Audrey si elle veut un autre T-Shirt. Elle accepte et part avec Jen.

Pacey et Jack sont avec Dawson. Pacey demande à lui pourquoi il a amené Jen au festival, celle que les gars veut sortir avec. Puis Jack dit que Joey ne vas pas se formaliser par rapport à un baiser a part s’il ont fait quelque chose de plus important.

Au même instant, elle passe derrière mais n’as rien entendu et s’en va vers la cuisine. Dawson ne veut rien dévoiler puis part dans la cuisine. Jack pense qu’il la fait. A cause du regard de Jen. Puis Pacey pense que Dawson n’est pas très heureux que tout le monde soit la. Puis il demande à Jack le type d’homme de Jen : Hétéro puceau. « Mince »

Dawson est dans la cuisine avec Joey. Elle dit que ça lui fait bizarre mais sinon tout va bien. Puis elle demande comment cela s’est passé. Dawson dit que la conversation est difficile. Ensuite ils se regardent dans les yeux, elle comprend tout. Elle dit qu’il ne faut pas faire toute une histoire puis s’en va.

Pacey dit qu’il va préparer la suite. Joey veut remettre ce dîner mais Pacey conteste.. Joey demande s’il a besoin d’aide puis Audrey et Jack inventent quelque chose pour aller tous ensemble dans la cuisine e laissant seul le couple.

Dawson dit à Jen que Joey le sait. Elle lui demande comment était sa réaction. Il dit qu’elle s’est comportée à la « Joey ». Elle dit que c’est drôle car Joey lui avait dit qu’elle était la bonne personne pour réconforter Dawson.

Dans la cuisine, Jack dit que cette relation est bizarre, il dit d’arrêter d’être hypocrite puis ils n’ont pas besoin d’avoir des expériences entre eux . Audrey demande où est la grand-mère. Joey trouve que se n’est pas sympa de ne pas faire une soirée sans elle. Jack trouve qu’il ne sent plus chez lui ici. Puis Audrey demande ce qui cuit dans le four. C’est un poulet au citron puis ils s’engueulent à propos du poulet.

Dans la salle a manger, Joey est seule avec Jen. Jen ne veut pas que leur amitié soir détruite à cause de cette romance. Joey dit que cela ne vas rien détruire. Joey dit qu’elle va très bien et complimente Jen.

A table, Jack fait un gag, tout le monde rigole. Puis ils parlent du festival. Dawson dit que tout était bien. Il dit qu’il a rencontre quelqu’un à Boston. Joey demande s’il va étudier à Boston, il dit que oui.

Puis Jack dit que pour le logement , il n’y a aucun problème, car chez Grams, il y a de la place (Grande vanne). Puis Audrey se met de la nourriture sur elle et demande à Joey de l’accompagner.

Elles vont à cuisine. Audrey demande comment elle se sent quand elle a su que Dawson va étudier à Boston. Elle en a marre que tout le monde pense qu’elle est mal. Puis elle dit que la mort du père a tout détruit. Même si elle est mal, elle gardera pour elle. Audrey dit qu’elle peut s’exprimer.

Quelqu’un sonne à la porte, tout le monde se lève mais c’est Jen qui ouvre à la porte et c’est… Charlie. Jen n’est pas très heureuse.

Jack veut commencer la suite mais il faut attendre Jen qui parle avec Charlie dehors. Dawson va la chercher et Pacey l’accompagne. Il lui dit qu’il ne faut pas faire un scène avec Charlie et qu’il vaut 100 fois mieux que Charlie.

Dawson demande à Jen si tout va bien. Elle dit qu’elle en a pour une seconde puis Dawson part. Charlie lui rend son T-shirt. Il dit qu’avec Nora… Elle lui parle de Dawson, qu’il se connaisse depuis longtemps. Elle s’excuse qu’elle ne peut pas le présenter a cause de la tension de la soirée. Il lui dit au revoir.

Joey n’aime pas les voir ensemble puis va dans la cuisine. Dawson la suit. Jack demande à mettre de la musique et demande à Jen de l’accompagner à la stéréo.

La musique est mise. Il veut qu’elle lui parle de sa relation. Elle ne veut pas en parler que c’est arrivé. Il ne comprend son attitude. Dawson n’est pas le genre de type d’elle puis elle vient de rompre avec Charlie. Elle dit que c’est une relation très délicate. Elle aurait préférer revenir du New Hampshire plus tard et que cette soirée est un complot. Puis elle lui demande pourquoi il s’intéresse de nouveau à elle. Il s’expliquent et veulent revenir amis .

Dans la salle a manger, Audrey est avec Pacey. Elle lui dit qu’il a beaucoup de mérite. Puis il la remercie qu’elle soit là. Puis ils font un verre à l’amitié.

Dans la cuisine, Joey fait la vaisselle et Dawson est a côté d’elle. Il la remercie car elle retient ses émotions mais ils veut qu’elle les lui en parlent. Elle lui demande si ça lui manque de ne plus être près d’elle. Il dit que oui. Il dit qu’il est rester pour elle, et qu’elle compte beaucoup pour lui. Elle ne veut être traitée par compassion.

Il dit que la mort de son père a tous changé. Il dit qu’avec Jen, il se sent revivre. Elle lui demande que si elle était avec lui lors du week-end, ça aurait changé . Il ne sait pas quoi répondre puis il dit qu’il se sent lui quand il est avec Jen. Il dit que la vie avec Joey, c’est douloureux. Rien qu’a la voir, il pense au bons et mauvais moments des deux. Mais elle compte tellement pour lui.

Dans la salle à manger, Pacey sert le dessert, cake au chocolat. Tout le monde l’apprécie. Pacey veut qu’il y ait une prochaine fois. Jaey veut faire une pause à cause de tous ces problèmes. Pacey pense qu’ils ne font pas d’effort. Jen est d’accord. Dawson pense qu’il devrait s’éloigner. Audrey dit qu’ils ont de la chance. Joey dit qu’il ont évolue pendant 5 ans mais ils sont toujours ensemble. Ils lèvent le verre pour l’amitié lorsque Grams arrive.

Présentation entre Audrey et Grams. Grams est heureuse car tout le monde est réuni. Elle dit a Dawson de rester la nuit à Boston. Jack sort de table, puis Joey ainsi qu’Audrey. Jack propose au couple de déjeuner ensemble le lendemain.

Dans la cuisine, Jen veut l’avis de Pacey. Il ne veut rien dire. Elle dit que ses jugements sont les meilleurs. Il dit qu’elle était heureuse les 5 premières minutes puis elle lui dit qu’il doit y aller.

Dans la rue, Audrey, Jack et Audrey marchent. Pacey les rejoigne. Audrey part avec Jack en direction d’un bar. Elle veut aller dans un bar d’homosexuel. Pacey marche avec Joey. Elle lui dit qu’elle l’envie a cause de sa faculté a prendre du recul.

Elle lui dit que c’est grâce a son voyage en mer. Il se rappelle ensemble sur le bateau. Il dit qu’elle est forte en ce moment. Elle dit qu’elle devait s’y attendre. Elle ne voulait pas que Dawson trouve une fille. Il lui demande si elle soufre, elle dit que oui. Ils se serrent dans les bras.

Dans le grenier, Dawson et Jen se posent sur le lit. Elle lui demande si il veut parler de la soirée, il ne veut pas. Puis ils parlent de leur couple, ils s’aiment. Jen pose sa tête sur les jambes de Dawson et puis elle s’endort.


Résumé écrit par Steven. Grand Merci.

CHEZ GRAMS

(Pacey, Joey, Jack et Audrey préparent à manger).

Jack - Voilà.
Joey - Merci !
Audrey - (En portant 1 plat). Attention !
Joey - Mmmh !
Audrey - Mmmh !
Joey - Ouh là ! Ton riz a l’air caoutchouteux !
Pacey - C’est du risotto Joey, il n’est pas caoutchouteux, il a absorbé la sauce !
Jack - S’il te plaît Joey, ne freine pas le processus ! Je meurs de faim !
Audrey - Oui ! Moi aussi ! Il est bientôt cuit ce riz ultra rissolé ?
Pacey - C’est du risotto ! Il ne se contente pas de cuire ce riz, il se construit !
Audrey - Bien sûr oui ! C’est formidable ! Mais si c’est pour crever de faim, je commande des pizzas et j’économise la manucure !
Joey - Audrey, en dehors du fait que pour une fois on est maintenu le dîner hebdomadaire entre amis, Pacey cuisine et le jour où il est de congé, on devrait s’estimer heureux, c’est mieux que le restaurant universitaire !
Audrey - Oui ! Mais tu m’avais promis une Grand-Mère et je n’en vois pas à l’horizon ! Publicité mensongère ! Heureusement que j’aime le décor, tiens vous avez jamais eu envie de croquer dans le mur pour voir ?
Pacey - Je t’ai demandé de couper un oignon !
Audrey - Oui c’est vrai.
Pacey - Tu me le donnes ?
Audrey - Non ! Excuse moi, je croyais que c’était pour me donner l’impression de participer, que c’était une tâche comme ça.
Joey - Tiens Pacey !
Pacey - Oh !
Joey - Où sont Jen et Dawson ? Le festival devait s’achever hier, non ?
Jack - Jen a téléphoné, ils sont restés une journée de plus pour, pour profiter de l’ambiance ils ont dit !

DEVANT CHEZ GRAMS

Jen - Ouah ! De retour chez Grand-mère !
Dawson - Eh oui ! La dure réalité de la vie, l’enfer de la bonne cuisine traditionnelle et des cours de tricot !
Jen - Oh ! Tu te moques de moi ?
Dawson - Oui ! Je me moque de toi !
Jen - La vérité c’est que j’ai vraiment adoré notre petite escapade, et je ne sais pas ce que je vais lui dire.
Dawson - Tu n’es pas obligé d’en parler.
Jen - Es ce que tu me proposes une histoire cachée Dawson Leery parce que dans ce cas c’est tout à fait mon genre !
Dawson - Je te propose de simplement, profiter de ce qui nous arrive, sans avoir de compte à rendre à personne.
Jen - Je ne te connaissais pas ce côté simple et libre comme l’air. (Dawson l’embrasse). On ne va pas rester dehors. (Jen ouvre la porte, ils rentrent en riant, s’embrassent dans l’entrée, Audrey, Jack, Pacey, et Joey les surprenne en flagrant délit).
Audrey - On est là ! (Dawson et Jen arrêtent de s’embrasser, tout le monde se regardent gêné et interrogateur). Euh ! Pacey a fait du riz.

GENERIQUE

SALLE A MANGER

(Ils dînent en se regardant).

Joey - Mmmh !
Audrey - Mmmh !
Jen - Mmmh !
Pacey - Normalement euh, ce n’est pas aussi gluant, c’est censé être servi avant que quoi que ce soit, ai eu le temps de coaguler !
Jen - Excuse moi, c’est sûrement notre faute, mmh, ma faute, la coagulation mais je ne savais pas que tout le monde serait là ni.
Dawson - Ni que Pacey cuisinerait.
Jen - C’est vrai, qui l’aurait dit.
Jack - Vous en êtes déjà à finir les phrases l’un de l’autre, mmh mmh.
Audrey - (Elle regarde Joey, et elle se jette une tache de riz sur son tee shirt) mmh, et voilà, une tâche de riz, je sais même pas avec quoi ça part, Joey vient m’aider ! (Elle la tire par le bras).

SALLE DE BAIN

Joey - Très subtil !
Audrey - Bon ! Ne me dis pas que tu ne ressens pas le besoin de te confier ? Je suis sûre que tu n’as qu’une seule envie maintenant, c’est d’attraper un couteau sur la table et de te taillader les veines.
Joey - Non, je vais bien, y a pas de quoi faire une scène.
Audrey - Non, je suis d’accord, on n’est pas obligé de faire une scène mais c’est pas le dîner du siècle, on a le droit de réagir ! Joey est ce que ça va ?
Joey - Oui ! Ecoute, ils ont du passer un très bon week-end c’est tout. Ils s’embrassent, j’ai déjà vu ça, la situation n’a rien d’extraordinaire pour moi.
Audrey - Oh oui ! C’est ça ! Allez, je t’en prie, tu es pas entrain de discuter avec la Audrey du mois de septembre, tu discutes avec la Audrey du mois de décembre, je suis plus sage, j’ai eu l’occasion d’étudier tes amis depuis des mois et des mois et je peux te dire comment vous fonctionné, je sais aussi ce qu’un baiser est plus ou moins normal, excuse moi, mais celui de Jen et Dawson avait quelque chose d’inhabituel, je sais que tu viens de la campagne, tu as sûrement une jolie petite maison dans la prairie où tu as été bercée d’illusions, mais ne me dis pas que tu ne vois pas ce qui se passe ?
Joey - Excuse moi, je, je ne vois pas de quoi tu parles !
Audrey - Je parle de ces relations à deux quelque part dans un lit qu’on pratique en tenue légère et parfois complètement nu !
Joey - Oh ! Merci pour cette image !
Audrey - Tu donnes l’impression d’avoir besoin de recevoir des claques en plein visage, réveille toi, comporte toi en femme bon sang !
Joey - Désolée de te décevoir, je ne me forcerais pas à réagir.

SALLE A MANGER

Jen - Je vais aller voir, si je peux les aider, je reviens.
Dawson - D’accord ! (Jen s’en va en direction de la salle de bain et toque à la porte, Audrey ouvre).J
en - Audrey, tu veux que je te prête un tee shirt ?
Audrey - Ah oui, ce serait gentille ! (Audrey et Jen quittent la salle de bain). Pacey - Alors Dawson ? Dawson Leery !
Dawson - Oui, c’est moi !
Pacey - Allez, envoie envoie !
Dawson - Envoie quoi ?
Pacey - Premièrement, pourquoi tu ne manges pas ton risotto ? Et deuxièmement, et nettement plus important, pourquoi as-tu décider d’emmener la ravissante Jen Lindley quelque part en week end ?
Jack - Une femme à qui même moi, j’ai du mal à résister !
Pacey - Une femme qui a fait vibrer tous les voyous réhabilités, tous les hommes de toutes les confréries, et tu es là, sans partager aucun détail ?
Dawson - Il n’y a rien à partager !
Pacey - Sans blague ? C’est pourquoi tu lorgnes vers la porte de la salle de bain, comme si tu rêvais d’être télé portée, ce qui me fait dire, que ou bien tu es passionné par les problèmes d’Audrey, ou bien Monsieur se pose des questions à propos de Joey !
Jack - Si vous voulez mon avis, Joey ne se formalisera pas (Joey sort de la salle de bain, et se dirige dans la cuisine) pour un baiser à moins bien sûr, qu’il ne se soit passé autre chose entre vous ?
Pacey - Tu soulèves un point intéressant, mais je ne vois pas ce qui aurait pu se passer.
Dawson - Je n’ai pas à vous dévoiler ma vie privée !
Pacey - J’ai dit dévoiler ? (En regardant Jack) tu as dit dévoiler ?
Jack - On s’en fiche des détails !
Dawson - Je reviens tout de suite ! (Il rejoint Joey dans la cuisine).
Pacey - Et tu appelles ça un ami !
Jack - Mmh, il l’a fait !
Pacey - Tu crois ?
Jack - Ouais, c’est certain, tu as un autre avis ?
Pacey - Ouais, j’ai un autre avis, un avis tout à fait différent, je pense que Dawson ne s’attendait pas à nous trouver là ce soir, j’ai l’impression ça ne faisait pas du tout partie de son plan, il est déçu alors il dit rien ! Mais argumente ?
Jack - Mmh, c’est en la voyant que j’ai compris, j’ai tout de suite vu ! C’est son regard !
Pacey - Tu sais que, que elle et moi on a failli le faire ?
Jack - Mmh, je sais, je sais, avec moi aussi elle a failli le faire.
Pacey - Mmh ! C’est quoi son idéal ?
Jack - Un hétéro vierge !
Pacey - Mince !

DANS LA CUISINE

Joey - Ca va rassure toi, quand, quand je te vois embrasser une autre fille ça me fait toujours quelque chose c’est vrai, mais, finalement c’est logique que vous vous remettiez ensemble !
Dawson - Non, attend ! Je ne le vois pas comme ça, on ne se remet pas ensemble, on est plus les mêmes individus !
Joey - Oui ! On est tous différent, heureusement !
Dawson - Oui.
Joey - Comment es ce que.
Dawson - Ca c’est passé ? (Joey acquiesce). J’en sais rien, c’est une histoire qui nous est arrivés sans qu’ont s’y attendent, en fait, euh, je crois que le fait de partir de chez moi, ça m’a éclairci les idées, ça m’a fait du bien. Le film a eu un bon accueil et, c’est ridicule à dire, ils nous ont installé dans la suite lune de miel ! Et Puis euh, il n’y a pas de manuel pour ça !
Joey - Non c’est vrai ! On devrait penser à l’écrire toi et moi !
Dawson - Oh ! Ce n’est vraiment pas évident d’avoir cette conversation.
Joey - Quelle conversation ? On parle d’un baiser Dawson ! (Dawson la regarde fixement) oh ! Non c’est ridicule, c’est fou j’aurais du m’en apercevoir, c’est vrai tout à l’heure, quand on vous a vu entrer ensemble, je comprends pas que j’ai pu être aussi naïve !
Dawson - Joey ?
Joey - Non, c’est rien j’ai compris ! Y a, y a pas de quoi en faire une histoire, d’ailleurs on n’en fera pas une histoire, d’accord ? (Joey quitte la cuisine et rejoint sa place dans la salle à manger).

SALLE A MANGER

Pacey - Désolée de vous annoncer ça maintenant, vu l’ambiance et votre enthousiasme, mais je vais aller préparer la suite !
Jack - Mmmh !
Joey - Ecoute Pacey, tu as assez cuisiné pour aujourd’hui et puis on, on est tous fatigués, enfin bref, si tu y tiens on peut remettre ça ?
Pacey - Ah non non non non ! C’est gentil mais non, parce qu’il y a plusieurs plats qui arrive, et même s’ils ne sont pas assez raffinés pour la fine bouche que tu es, j’y est mit suffisamment d’énergie pour que ça vaille la peine d’être goûté ! (Pacey se lève).
Joey - Tu as besoin d’aide ? (Elle se lève).
Pacey - Euh non non, ça va merci !
Audrey - Y a plus de sel ! (Elle se lève).
Jack - Vient on va le chercher ! (Il se lève).
Dawson - Ils savent tout ! Ouais !
Jen - Oh ! Ce n’est pas vrai !
Dawson - Et Joey le sait !
Jen - Bon ! Comment elle a réagi ?
Dawson - Comme Joey !
Jen - Elle est fâchée ?
Dawson - Oh ! Elle est fâchée et elle ne l’est pas, je ne sais pas comment il faut interpréter ça !
Jen - C’est drôle ! La semaine dernière elle me disait, que pour te remonter le moral, elle ne voyait personne de mieux placé que moi ! Elle ne se doutait pas de ce qui allait se passer !
Dawson - Je les aime tous, ce sont mes amis mais j’aime ce que tu m’apportes plus que tout ! (Il lui embrasse la main) d’accord ? Je ne laisserais personne me priver de ça compris ?
Jen - Oui ! (Ils s’embrassent).

CUISINE

Jack - Bon allez ! Je vous le dis d’accord ! Moi je trouve ça bizarre !
Audrey - Bizarre ?
Joey - Non ! C’est bien pour Jen de se retrouver avec quelqu’un comme Dawson ! Il est gentil sensible.
Jack - Fragile, vulnérable, bon allez ça suffit l’hypocrisie ! C’est pas le moment ni pour l’un ni pour l’autre de faire des expériences, moi j’ai le courage de le dire !
Audrey - D’accord, d’accord ! Mais j’ai une question ! Où est la Grand-mère ?? Vous avez évité la discussion toute la soirée, vous la caché dans le grenier ou quoi ? Qu’est ce qui se passe ?
Joey - C’est vrai ! Audrey a raison, ce n’est vraiment pas sympa de faire ça sans Madame Ryan, on est chez elle, on devrait remettre ça !
Jack - Non, non, non, je reste tu restes !
Joey - Tu vis ici toi !
Jack - De moins en moins, autrefois je m’y sentais chez moi mais plus maintenant.
Pacey - Oh attendez ! On est d’accord que de partir maintenant, ce serait facile et plus que tentant, mais on sait aussi que la facilité ne résoud pas tout à long terme !
Audrey - Hé euh ! (En ouvrant le four) qu’es ce qui se passe là dedans ?
Pacey - Poulet rôti au citron !
Audrey - Et c’est normal que le citron déborde de partout ?
Jack - Oh ! Si ça n’excite pas vos papilles je sais pas ce qu’il faut !
Pacey - Oui, j’ai farci le poulet de citron pour le parfumer !
Joey - Mmmh, génial ! On va le servir !
Pacey - Non ! Non ce n’est pas prêt !
Joey - Ben moi personnellement je préfère quand c’est pas trop cuit, alors il est où le problème ?
Jack - Ben bien sûr ! C’est vrai, y a qu’à le manger cru !
Pacey - Bien sûr ! Comme vous voudrez ! Sortez les assiettes, on va servir du poulet saignant ! (Joey retourne dans la salle à manger).

SALLE A MANGER

Dawson - Ah, je peux vous aider ?
Joey - Ah, si tu veux.
Jen - (Elle se lève). Joey, je te le dis, j’ai besoin de te le dire, tu en fais ce que tu veux, je n’ai absolument rien décidé, je n’ai rien prémédité de ce qui arrive.
Joey - Je ne crois pas avoir dit le contraire.
Jen - Je le sais mais, finalement Dawson s’est toujours retrouvé entre nous, d’une façon ou d’une autre, depuis quelque temps, on s’est rapproché toi et moi et, et j’aurais de la peine de voir notre amitié en péril à cause de, de ce qui s’est produit..
Joey - C’est curieux ! Tout le monde se comporte comme si une énorme crise se préparait, comme si ce qui s’était passé entre vous devait provoquer en moi une réaction apocalyptique ! Eh bien, aussi étrange que ça puisse paraître, je vais très bien ! Vraiment ! Oh, tu es une fille bien Jen, Dawson a besoin de quelqu’un comme toi !

(Ils sont tous à table).

Jack - (Ils regardent son assiette et la tourne dans tous les sens). Mmh, si je lui transperce une veine je remporte un prix ? (Tout le monde rit).
Pacey - Le poulet est peut être sorti du four un peu trop tôt mais sachez que je vous ai servi les parties bien cuites, j’aime rire, j’aime plaisanter mais quand il s’agit de la santé de mes amis, je ne rigole plus, mangez en toute tranquillité, bon appétit !
Jack - Bon Dawson, à part ce qu’on sait, le festival c’était comment ?
Dawson - Euh, je craignais que ce soit le festival des ratés, ça l’était un peu mais dans le bon sens, je crois et, j’ai rencontré quelqu’un qui étudie le cinéma à Boston, je vais aller me renseigner !
Joey - C’est vrai ?
Dawson - Ouais ! Oui, l’idée de se réveiller le matin avec un truc à faire, c’est mieux que de traîner toute la journée.
Joey - Et donc, tu étudierais à Boston finalement ?
Dawson - Ouais, ouais c’est une possibilité.
Audrey - (Elle se jette l’assiette sur elle) Oh ! Décidément ! Quelle soirée ! Joey ?
Joey - Excusez moi ! (Elle quitte la table).

DANS LA CUISINE

Joey - Ton plan n’est pas au point, on est pas crédible, en général c’est celui qui a besoin de parler qui renverse son assiette sur les genoux de son amie tu comprends ?
Audrey - J’ai besoin de discuter c’est urgent !
Joey - Et qu’est ce que je peux faire pour te rendre la vie plus confortable ?
Audrey - Oh !
Joey - Audrey, tout le monde me traite comme si j’étais une petite fleur fragile et tout ça parce que tu m’entraînes dans la cuisine toutes les demie heure !
Audrey - Mais qu’est ce qui t’arrive au juste ? Pourquoi tu n’es pas une petite fleur fragile ? Tu n’as pas d’âme, pas de tripe, pas de cœur ?
Joey - A quelle question, je répond en premier ?
Audrey - Bon ! Il va venir vivre à boston, qu’est ce que ça te fait ?
Joey - Rien ! Ca me fait rien, rien, rien, il se passe des choses beaucoup plus grave dans le monde !
Audrey - Oh !
Joey - Ecoute Audrey ! La mort du père de Dawson a tout anéanti, je sais que c’est surprenant !
Audrey - Oui !
Joey - Il y a eu quelque chose c’est vrai, une possibilité, oui enfin je crois, j’en serais jamais sûre, quelque chose, quelque chose devait se produire mais ce qui s’est produit c’est qu’il a perdu son père ! Et à partir de là, je ne pouvais qu’essayer de le comprendre ! Alors oui, peut être que, même si j’ai mal je le garderais pour moi, c’est tout !
Audrey - Oh ! Joey, tu as le droit de tout dire, dès lors que c’est pour expliquer ce que tu ressens au fond de toi !
Joey - Ce n’est pas important, désolée c’est comme ça ! (Joey quitte la cuisine).

SALLE A MANGER

Audrey - Mmh Pacey, la salade ça ne se sert pas en entrée ?
Pacey - Chère Audrey, les fins gourmets dégustent la salade.
Audrey - Ah !
Pacey - Après le plat principal pour nettoyer le palet avant le dessert. (Dawson regarde en direction de la porte d’entrée).
Joey - Ne l’écoute pas Pacey, elle sait à peine se servir d’un four à micro onde !
Audrey - Euh, je te l’ai déjà dit, il n’y en avait pas chez moi, ma mère avait peur des radiations, elle ignorait qu’elle-même était plus nocive que les radiations !
Jack - On mange ou quoi ?
Pacey - On devrait peut être attendre Jen, Dawson ?
Jack - Euh, les gens bien élevés attendraient mais vu la situation, et le joli garçon, ça risque de, oh du pain !
Dawson - J’y vais ! Je vais voir ce qu’elle fait. (Il se lève).
Audrey - Merci !
Dawson - Je reviens ! (Pacey se lève et rattrape Dawson dans l’entrée).
Pacey - T’en fais pas elle va revenir !
Dawson - Je ne vais pas lui faire une scène, je vais juste voir ce qu’elle fait.
Pacey - Moi, je suis doué pour les scènes, je servirais bien ce type en garniture avec la salade mais, toi ce n’est pas ton genre, et puis tu vaux cent fois mieux que lui, tu le sais !
Dawson - Charlie je suppose ?
Pacey - Tu vaux mieux que Charlie, et mieux que tout ceux qui ne laisse pas respirer les autres ! Ecoute, si tu démarres ta relation avec Jen en paniquant dès qu’elle s’absente deux minutes, que tu cours la retrouver pour t’assurer qu’elle va bien, et c’est ce que tu es entrain de faire, tu t’engages sur une mauvaise route, tu risques de te perdre et tu finiras par regretter de t’y être engagé !
Dawson - Ce que tu décris là, ce n’est pas moi, j’ai même plutôt l’impression que c’est toi !
Pacey - C’est normal, d’habitude tu es plus sage !
Dawson - En tout cas merci j’apprécie ton conseil !
Pacey - Mais tu y vas !
Dawson - Oui, exact !
Pacey - C’est rien je ne t’en veux pas. (Pacey regagne la salle à manger, Dawson ouvre la porte d’entrée).
Dawson - Jen ? Tout va bien ?
Jen - Euh oui ! Vous ne m’attendez pas ?
Dawson - Non non ne t’en fait pas
Jen - D’accord ! Merci, j’en ai pour une seconde !
Dawson - Prend ton temps (Il rentre).

DEVANT LA MAISON DE GRAMS

Charlie - Ravi de t’avoir rencontré !
Jen - N’en veux pas à mes amis s’ils n’insistent pas pour te connaître, ils ont été très déçus !
Charlie - Je ne souhaitais pas que tu m’invites à boire quelque chose chez toi, je venais te rendre ça avant les examens. (Il lui donne un tee shirt). L’idée que tu puisses réviser sans ce joli tee shirt ça me faisait de la peine.
Jen - Merci !
Charlie - Et au fait, c’est, c’est pas pour t’attendrir ou pour quoi que ce soit mais avec Nora c’est.
Jen - Génial !
Charlie - Mais toi apparemment, tu, oui ?
Jen - Il s’appelle Dawson, on se connaît depuis longtemps, je te l’aurais présenté avec plaisir si la situation était moins tendue.
Charlie - Oui.
Jen - Ecoute, ce n’est pas pour te trouver tes excuses mais c’était presque devenu une habitude chez moi de me tromper en ce qui concerne les garçons, et pour une fois, je crois avoir fait le bon choix !
Charlie - Je te souhaite d’être heureuse avec ton ami Jen, c’est sincère !
Jen - Je le sais !
Charlie - Bon à un de ces jours peut être.
Jen - Peut être, mais de loin, à la remise des diplômes.
Charlie - Au revoir.
Jen - Au revoir (elle rejoint tout le groupe).

SALLE A MANGER

Jen - Oh excusez moi.
Dawson - Ca va ?
Jen - Oui, ça va. Tee shirt rendu, l’affaire est close !
Joey - Mmmh, ben c’est bon la salade, je vais en rechercher. (Elle va dans la cuisine).
Dawson - Je reviens.
Jack - Mmh, euh, vous ne croyez pas qu’il est temps de remettre de la musique ? Jen ? (Jack se lève).
Jen - Excusez moi encore ! (Elle rejoint Jack).

SALON

Jen - (Elle met un disque dans la chaîne) voilà ! Monsieur est content ?!
Jack - Pas tout à fait !
Jen - Quoi ? Ca ne te plaît pas ?
Jack - Es ce qu’on pourrait redevenir bons amis pour cinq minutes et discuter ? Tu couches avec Dawson, tu pourrais au moins m’en parler, me dire quelque chose.
Jen - Non :
Jack - Pourquoi ?
Jen - Non, non je ne rien à te dire, c’est arrivé parce que ça devait arriver Jack ! Tu pourrais comprendre !
Jack - Je comprends, je comprends parfaitement et je suis suffisamment proche de vous deux pour savoir que quand c’était platonique entre vous, déjà vous placiez votre relation sur le piédestal du premier amour, mais son père vient de mourir.
Jen - Jack !
Jack - Il essaie de se reconstruire, il réapprend à vivre et à aimer, et toi tu viens d’être larguée par Charlie il y a à peine une semaine !
Jen - Ne me parle pas de Charlie parce qu’il n’existe plus, mais alors vraiment vraiment plus du tout !
Jack - Je ne te parle pas de Charlie, je te parle de toi, je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais ce petit scénario devient très inquiétant !
Jen - Oh ! Je sais pertinemment que c’est une situation délicate, euh, excuse moi ! Tu qualifies mon histoire de petit scénario c’est ça ? Si tu crois que ce qui se passe en ce moment dans la cuisine ne m’affecte pas, tu te trompes, ça me touche !
Jack - Justement c’est la preuve que c’est peut être un petit peu tôt !
Jen - Un peu tôt pour quoi ? Avec Dawson, on essaie tout juste de comprendre ce qui se passe entre nous ! Et je m’aperçois qu’on aurait mieux fait de décaler notre retour ici, ça aurait été plus facile !
Jack - Je t’en prie Jen, Pacey a décidé de cuisiner, c’est un dîner entre amis, qu’est ce que tu va chercher ?
Jen - Ca ressemble à un complot ! J’ai une question ! Depuis quand ma vie t’intéresse ? Parce que tu as quand même déserté la maison depuis quelques mois !
Jack - Arrête ! Je suis à deux rues d’ici ! Et tu n’as pas fait d’efforts non plus pour me retrouver !
Jen - Oui ! Mais j’ai du mal à communiquer avec ceux qui laissent tomber leur petit ami pour une bande de buveur de bières !
Jack - Ah ouais ! Pourquoi perdre son temps à essayer de convaincre une fille, qui est pleine de préjugé sur moi ?!
Jen - Tant mieux ! Au moins, tu sais ce que ça fait ! Si tu crois que je suis capable de faire du mal à Dawson, c’est que tu ne me connais pas ! Comment peux tu penser ça ?
Jack - J’en sais rien ! Et toi, comment oses tu me juger et traiter mes amis de buveur de bières ?
Jen - Arrêtons Jack ! Laissons de coté ta confrérie et Dawson, entre toi et moi, ça fonctionnait parfaitement bien, tu savais comment j’aime mon café, je savais comment beurré tes biscottes, et je ne comprends pas ce qui nous est arrivés !

SALLE A MANGER

Pacey - Audrey, c’est pas dans mon tempérament de douter de mes talents, mais le repas est il mauvais à ce point là ?
Audrey - Non ! Entre nous, on devrait te décerner une médaille, tu as beaucoup de mérite ce soir !
Pacey - Bon ! Heureusement que tu es là, parce que malgré toute la compassion que je peux avoir pour cette histoire, ça fait du bien d’avoir quelqu’un en face de soi qui n’est ni sur le point de se suicider, ni sur le point d’assassiner son voisin !
Audrey - Mmh, sur ce, je bois à la fin de la haine !
Pacey - A l’amitié !

CUISINE

(Joey lave la vaisselle).

Dawson - Quand Mme Ryan va rentrer, elle sera furieuse de voir que tu as grattée tous les motifs qu’il y avait sur son bol ! Joey, je tiens à te remercier, j’apprécie le fait que tu retiennes tes émotions devant les autres, mais tu peux les exprimer avec moi !
Joey - Es ce que je te manque ? Ca te manque d’être près de moi ?
Dawson - Oui ! Bien sûr que ça me manque d’être auprès de toi !
Joey - En fait, c’est, quand tu avais parlé de partir à Los Ageles pour étudier, j’ai cru que je n’accepterais pas cette distance entre nous deux, on avait toujours vécu presque ensemble Dawson, et je crains qu’une partie de toi ne me pardonne pas d’avoir changé ton avenir !
Dawson - C’est moi qui a changé mon avenir ! Je suis resté.
Joey - Pourquoi ?
Dawson - Tu sais pourquoi !
Joey - Alors que s’est t’il passé ? Dawson, comment comment est ce qu’on peut passer de quelque chose de probable, à, à plus rien du tout ?!
Dawson - Non ! Ce n’est pas rien du tout, tu comptes toujours beaucoup pour moi, et j’aimerais, j’aimerais avoir une explication à te donner.
Joey - Oh non ! Dawson non, je ne veux pas d’une explication sous prétexte que je le mérite, je ne veux pas être traitée avec compassion, je veux, je veux juste que tu me parles !
Dawson - La mort de mon père, a tout changé, ça a brisé quelque chose, et, une partie de moi, la partie de moi pleine d’optimisme pensait que tout était possible entre nous, et puis tout à coup, cette idée que je trouvais merveilleuse, cette belle perspective n’a plus aucun sens, et plus je m’y accrochais et moins j’arrivais à respirer. Quand je me suis retrouvé seul avec Jen, je me suis sentie revivre !
Joey - Tu penses que ça aurait pu se passer autrement, si, si c’est moi qui t’avait accompagné ?
Dawson - Je n’en sais rien Joey, je, je ne peux pas te répondre, tout ce que je sais, c’est qu’avec Jen, j’ai enfin été moi, pas le moi censuré, ni le moi triste qui fait semblant de ne pas l’être, j’ai enfin été moi, pour la première fois depuis un bon bout de temps, et ça fait du bien !
Joey - Tu as du mal à être toi-même quand tu es avec moi ?
Dawson - Non Joey ! Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit !
Joey - Non, je crois que je te fais dire ce que tu n’arrives pas à dire !
Dawson - C’est douloureux la vie avec toi, quand je te vois, même à l’autre bout de la pièce, je me remémore des tas de souvenirs avec toi, tout ce que nous avons vécu, tu comptes tellement pour moi, aujourd’hui, tout me ramène à toi, les bons et les mauvais souvenirs finissent par encombrer ma mémoire, notre relation devient trop douloureuse tu comprends ? C’est tout ce que je peux te dire, c’est douloureux !

SALLE A MANGER

(Pacey sert le dessert).

Joey - Pacey ! Alors là tu m’épates !
Audrey - Wouah ! Chez quel traiteur tu l’as trouvé ? Oh !
Pacey - Après avoir critiqué tous les plats précédents, ne vous gênez surtout pas pour critiquer le dessert, goûtez vous m’en donnerez des nouvelles !
Jen - Merci !
Dawson - C’est un vrai délice Pacey !
Joey - Y a du café à l’intérieur !
Pacey - Oui ! Une fine crème au café, j’ai passé la nuit entière à étudier cette recette !
Jack - Mmmh !
Audrey - Oh !
Jack - Impressionnant !
Pacey - Merci, j’ai au moins réussi quelque chose, mais je vous promets que la prochaine fois, je me casserais moins la tête !
Joey - Prochaine fois ?
Pacey - Oui ! On ne va pas tout arrêté maintenant, c’est pas parce qu’on s’est planté une fois que.
Joey - C vrai ! Seulement avec, disons tout ce qui vient de se passer, je pense qu’il est préférable de faire une pause !
Dawson - On arrête de se voir ?
Joey - Je ne sais pas comment on en est arrivé là, la vie semble vouloir nous séparer malgré nos efforts.
Pacey - Oh, ce n’est pas sûr ! On fait peut être pas assez d’efforts justement ! Un verre ou un café de temps à autre, ce n’est peut être pas suffisant.
Jen - Mmh, je suis d’accord, (Jack lui sert du lait dans sa tasse) merci ! Peut être que si on s’était tenu au dîner tous les dimanches à la maison, le gouffre ne se serait pas creusé à ce point là !
Pacey - Il fallait bien que je laisse mon talent culinaire mûrir aussi.
Dawson - Moi, je crois qu’il est normal de s’éloigner un peu les uns des autres, on n’est plus au lycée, ça il faut qu’on s’y fasse !
Audrey - Vous vous rendez compte de la chance que vous avez, moi je serais incapable de citer les noms de deux personnes que j’ai connu quand j’avais 15 ans, d’abord, y avait personne de sympa, ni de drôle et alors, qui sache cuisiner n’en parlons même pas ! (Ils rient tous).
Jen - Oui c drôle qu’on continue à se voir après toutes ces années !
Joey - Cela dit il est clair qu’on est plus du tout la même personne qu’on était cinq ans auparavant.
Dawson - Ce serait trop demandé !
Joey - Ce n’est pas évident à accepter !
Jack - En tout cas, on est tous là, c’est qu’à mon avis, ça doit en valoir la peine.
Audrey - Oui ! Ne serais ce que pour le dessert ! Oh ! C’est aussi qu’il doit y avoir de l’amitié !
Dawson - Buvons à tous ça !
Jen - Ouais !
Joey - A nous tous !
Audrey - A l’amitié ! (Madame Ryan arrive).
Grams - Bonsoir à tous !
Jack - Bonsoir !
Joey - Bonsoir !
Dawson - Bonsoir !
Audrey - (Elle bondit de sa chaise). Oh oui ! Serais ce la Grand-mère ?
Grams - Oh !
Audrey - Sans vouloir vous vexez, vous êtes beaucoup plus cool que ce que j’imaginais !
Grams - Non seulement je ne suis pas vexée, mais je le prend pour compliment ! Et vous êtes qui vous ?
Audrey - Oh !
Joey - Oh ! Euh ! Excusez moi Madame Ryan, c’est ma camarade de chambre.
Grams - Ah ! Vous êtes la fameuse Audrey, votre réputation vous a devancé.
Audrey - Pas étonnant c’est souvent le cas !
Grams - Vous avez enfin réussi à dîner tous ensemble, oh, c’est un immense plaisir de vous voir tous réuni, (à Jen) j’aimerais beaucoup que tu me racontes votre week end mais pas ce soir, je suis trop fatiguée, oh Dawson il est trop tard pour rentrer à Capeside, tu passeras la nuit ici.
Dawson - Bien sûr !
Grams - Bonne nuit !
Audrey - Bonne nuit !
Pacey - Bonne nuit !
Joey - Bonne nuit !
Dawson - Bonne nuit !
Jack - Bonne nuit Madame Ryan !
Jen - Bonne nuit !
Grams - Mmh c’est du chocolat ?
Pacey - Oui, c’est du chocolat, et il se trouve justement, que j’ai une part pour vous Madame Ryan !
Grams - Oh Pacey Witter, vous me gâtez !
Pacey - Bonne nuit.
Jack - Sans vouloir gâcher l’ambiance de cette fabuleuse soirée, je vais devoir vous quitter, j’avais prévu d’aller boire un verre avec des copains.
Joey - Je dois y aller aussi, j’ai du travail, et il commence à se faire tard.
Audrey - Je viens ! Pacey je reviendrais avec plaisir pour le gâteau au chocolat.
Pacey - Je risque de te prendre au mot !
Audrey - Tu peux ! Ca vient du fond du cœur !
Jack - (En parlant à Jen et Dawson). Vous voulez qu’on petit déjeune ensemble demain matin ?
Jen - Oui avec plaisir !
Joey - Merci encore Pacey !
Jack - Merci Pacey !
Pacey - Tout le plaisir était pour moi.
Joey - Bonne nuit !
Dawson - Bonsoir !
Pacey - Bon je vais aller ranger la cuisine, elle est dans un sale état. (Jack, Joey et Audrey s’en vont).

CUISINE

Pacey - Alors ?
Jen - J’ai eu à peu près tous les sons de cloches sur la situation, sauf le tien, dis moi ce que tu en penses ?
Pacey - Euh, je regrette Jen, je ne peux pas t’aider, tu n’auras aucun jugement de ma part.
Jen - C’est regrettable parce que les jugements de Pacey Witter sont souvent les meilleurs.
Pacey - C’est simple en fait, ce qui me fait plaisir c’est de savoir que les gens sont heureux et qu’ils font tout pour le rester sans se soucier des autres.
Jen - Mais la planète exploserait, l’ennui tuerait des milliers de gens parce que ce serait trop beau !
Pacey - Tu veux mon avis ? Et bien tu semblais très heureuse, les cinq premières minutes et après beaucoup moins !
Jen - Merci ! Laisse arrête, je m’en occuperais demain, allez je rangerais avec Dawson.
Pacey - Je ne sais pas si c’est parce que tu as pitié de moi, mais je n’insisterais pas.
Jen - Je serais tentée de dire qu’il faut renouveler ça, mais je préfère attendre et voir les choses à la lueur du jour tu comprends ?
Pacey - Oui, je comprends, bonne nuit. (Il lui fait une bise sur le front).
Jen - Toi aussi !

DANS LA RUE

Audrey - Joey tu vas vraiment travailler toute la soirée ? Tu n’aurais pas plutôt envie d’aller boire un verre quelque part ? Ou de casser la figure à n’importe qui ?
Joey - Pourquoi pas à toi ?
Audrey - Ah c’est ça rigole, rigole vas ‘y !
Joey - Non, ce soir je me sens incapable de faire autre chose que travailler.
Pacey - Je suis là !
Joey - Tiens !
Audrey - Oh Pacey !
Pacey - Ils m’ont libéré, je laisse la cuisine en l’état !
Jack - Super tu viens avec moi !
Pacey - Mmh, non merci c’est gentil, j’ai eu ma dose de vie en communauté pour ce soir.
Audrey - Euh excuse moi Jack, je ne me vois pas du tout m’enfermer avec le professeur Potter, et je suis certaine que tu me comprendras, je peux venir avec toi ? Jack - Bien sûr !
Audrey - Bye !
Pacey - Salut.
Joey - Salut.
Audrey - Bon je veux qu’on aille dans un bar d’homosexuels, je réclame une vengeance pour toutes les fois où tu t’es moqué de moi !
Jack - Ah non non non ! (Et ils s’en vont).
Joey - Tu sais, ce que j’envie chez toi, c’est ta faculté à prendre du recul.
Pacey - Oh oui ! Je suis le visionnaire de notre génération.
Joey - Non c’est sérieux, lorsque les choses deviennent trop difficiles à gérer, tu as une capacité à ne pas trop t’investir émotionnellement ! Je pense que c’est ton aventure en mer, tu t’es reconstruit en prenant du recul sur toi-même.
Pacey - C’est gentil d’en parler de cette façon, mais la vérité c’est que je n’en pouvais plus, qu’il fallait que je parte, c’est après que l’aventure est devenue belle et en fait, je crois que c’est être adulte tout simplement !
Joey - Moi, j’ai toujours l’impression de réagir comme Joey Potter est censé réagir, tu vois, j’ai le sentiment que tout ce que j’étais censé vouloir, tout ce que j’espérais c’est envolé ! Et, et j’ai l’impression de patauger.
Pacey - Joey, je ne t’ai jamais vu aussi forte, tu as une nouvelle école, l’écriture, de nouveaux amis, tu es entrain de devenir la femme que j’étais sûre que tu deviendrais, alors je vois pas pourquoi tu prends cet air déçue ?
Joey - Tu as sûrement raison, je devais m’y attendre, c’était prévisible, je ne vois pas pourquoi tout changerais autour de nous et pas nous, on est pas immuable. On évolue on mûri, on ne peut pas tenir les promesses qu’ont s’étaient faites sans savoir ce qu’on allait devenir, c’est de la folie.
Pacey - Les choses qu’on veut vraiment sont toujours les bienvenues, à tout moment.
Joey - L’ennui, c’est que je n’étais pas certaine de le vouloir, tout au fond de moi, j’étais presque soulagée de savoir qu’on se séparait, et encore plus soulagée de savoir qu’une autre personne allait s’occuper de lui, être là pour lui et maintenant.. Euh..
Pacey - Tu souffres d’avoir perdu ta place ?
Joey - Mmh, ça peut sembler horrible !
Pacey - Ca ne semble pas horrible, ça semble vrai surtout, je suis convaincu que les choses n’arrivent pas par hasard, et les choses ont l’étrange faculté à se régler d’elle-même, quel que soit l’effort que l’on déploie pour obtenir le contraire. (Pacey prend Joey dans ses bras).

GRENIER

Dawson - C’est là que tu emmènes tes amants pour les assassiner ? (Ils rient).
Jen - J’espère que tu n’as pas peur du noir ?
Dawson - Tu ne vas pas me laisser dormir tout seul ?
Jen - Je ne me vois pas du tout faire ça, ici dans le grenier chez ma Grand-mère (Dawson la porte) non, arrête, repose moi ! (Il la pose sur le lit). Tu sais ce qu’il y a de pire qu’un grenier ?
Dawson - Non.
Jen - La cave en bas.
Dawson - Pourquoi ?
Jen - Parce qu’il y a l’escalier et que les monstres se cachent sous l’escalier !
Dawson - Tu as peur des monstres sous l’escalier ?
Jen - Oui ! (Dawson rit). Il y en a sous les lits aussi et dans les placards !
Dawson - Ah ! C’est mignon, je ne te croyais pas comme ça. (Il rit). C’est adorable !
Jen - C’est le genre de chose qu’on ne peut dire qu’à son petit ami.
Dawson - Mmh !
Jen - Alors, tu veux parler de ce qui s’est passé ce soir ?
Dawson - Non.
Jen - Bon, c’est la réalité, on ne peut pas la changer.
Dawson - Tout le monde a laissé parler ses émotions.
Jen - Oh ! J’en ai assez, je prends des vacances, jusqu’à la fin de l’hiver.
Dawson - Non ! Tu ne peux pas faire taire tes émotions, y a le nouvel an qui arrive.
Jen - Dawson, s’ennuyer ça a du bon, est ce qu’on ne pourrait pas simplement s’ennuyer, se prélasser ?
Dawson - Je ne voudrais pas te décevoir, mais l’ennui, malheureusement, c’est tout sauf ce que tu m’inspires !
Jen - Ah bon ! Dawson, je crois que cette chambre offre des possibilités !
Dawson - Quel genre de possibilités ?
Jen - Des possibilités dont je te parlerai demain.


FIN

[Scene: Grams kitchen. Pacey, Joey, Jack, and Audrey are all gathered around helping Pacey prepare their meal]



Jack: There you go.



Joey: Thank you.



Audrey: Do do do do



Joey: ooh.



Audrey: Mmm. Dee dee dee dee



Joey: ooh, the rice is looking kinda gummy, pace.



Pacey: Uh, no. It's risotto, Jo, and it's not gummy. It's just absorbing the stuff.



Jack: Joey, please don't hinder the man's process, all right? I'm starving.



Audrey: Yeah, me, too. What gives with the fancy rice?



Pacey: It's risotto, and it can't just be cooked. It has to be built.



Audrey: Well, that's awesome and everything, but if the plan is for us to bond, let's just order a pizza and give each other manicures.



Joey: Audrey, aside from the fact that we said that we would have these weekly dinners and have obviously failed to do so, Pacey's cooking, on his night off, no less. I mean, we should at least welcome the break from dining hall fare.



Audrey: Yeah, well, you promised me a Grams, and I see no Grams, so the evening is clearly ruined. I'm liking the decor, however. Hey, you guys ever go crazy and eat off the plates on the wall?



Pacey: Hey, Audrey, you know that onion I asked you to chop?



Audrey: Yes. Yes, I do.



Pacey: Fork it over.



Audrey: Oh, no. I'm sorry. I thought you were just trying to make me feel included by giving me a little task to do. I didn't...



Joey: Hands Pacey the cut up onion] here, Pace.



Joey: So, where are Jen and Dawson? I thought the festival ended yesterday.



Jack: Yeah, Jen called grams, said they were stayin' an extra day. Something about, uh, soaking up the atmosphere. I don't know.



[Scene: Outside Grams house. Dawson is retrieving his and Jen's bags from the back of his jeep]



Jen: Oh, wow... back at Grams.



Dawson: That's right. The harsh reality of life at Grams. [Laughs] The endless cycle of home cooked meals and grueling knitting sessions.



Jen: [Chuckles] You mock me.



Dawson: I do mock you.



Jen: Ah, I just enjoyed our little escapist adventure. I mean... I don't know what I'm gonna say to her.



Dawson: You don't have to say anything.



Jen: Are you proposing that we sneak around, Dawson Leery? Because... you know, I am that kind of girl.



Dawson: I am proposing that we just... enjoy what we have goin' on and don't worry so much about what to tell other people.



Jen: Who is this footloose and fancy free boy? [Dawson leans Jen against a column and kisses her]Why don't we go inside?



[Scene: Grams house. Dawson and Jen start kissing in the hallway and Audrey, then Jack and Pacey and finally walk in on their little kissing event.]



Audrey: Hey, guys. [Silence and ackward stares all around..few smiles as well]Um... Pacey made rice.



[Opening Credits]



[Scene: Grams dining room. Pacey, Joey, Audrey, Jack, Dawson, and Jen are all gathered around a candle lit table eating dinner. Silence and ackward stares alll around...yet again]



Pacey: It's not supposed to be this gummy. I mean, you're supposed to serve it right away before anything has a chance to coagulate.



Jen: I'm sorry. That's probably our... [Clears throat] My fault for the coagulation. I just didn't know that everybody was gonna be here and--



Dawson: Or that pacey was cooking. Right. Who could have guessed?



Jack: Already finishing each other's sentences.



Audrey: [Clears throat and purposely stains her shirt] What--oh, my god. Will you look at that? What gets out rice? Joey, come help me.



[Scene: Grams bathroom. Audrey tries to get Joey to open up and let out what she is feeling...since she did just witness Dawson and Jen kissing.]



Joey: Subtle, Audrey.



Audrey: Well, don't you need some serious girl talk right now? I mean, aren't you, at this very moment resisting the temptation to grab the butter knife and grind away slowly at your wrist?



Joey: No, I'm fine. We didn't have to cause a scene.



Audrey: No, we didn't have to, but, oh, come on, it's not like we're missing the dinner of the century out there. Seriously, Joey, are you ok?



Joey: Yeah. Look, so they had a fun weekend together. They were kissing, and believe me, it's literally nothing I haven't seen before.



Audrey: Oh! Yes, right! Joey, come on. This isn't, like, first week Audrey that you're talking to here. This is december Audrey. I am wise. I've been studying your people for a great many months, and I know how it works. And also, I know a thing or 2 about the casual kiss, and I'm sorry, but that kiss looked decidedly un-casual. Honey, I know that you're just this nice country girl who grew up on a stream, or whatever, but don't you know what I'm talking about?



Joey: I'm sorry. Uh, what's the topic at hand?



Audrey: Well, that clearly relations were had. You know, scantily clad and possibly fully naked relations? Oh, thank you for that image. I'm sorry. It just seems like you need a little slap in the face. Come on, woman. A reaction, please.



Joey: I'm sorry to disappoint you, but I don't have a reaction.



[Scene: Grams dining room. Jen gets up from the table leaving the guys alone]



Jen: I'm gonna go see if there's something that I can do to help. I'll just be right back.



Dawson: Ok.



Jack: Ok. [Hums]



[Scene: Grams bathroom.]



Jen: Knocks and opens bathroom door] Audrey, um, do you need to borrow a shirt?



Audrey: Oh, well, that'll be great. Thanks. [closes bathroom door]



Jen: Ok. [Jen and Audrey walk down the hall]



[Scene: Grams dining room. Pacey and Jack are smiling, giggling and staring at Dawson while still seating at the table.]



Pacey: [Sighs] So... Dawson... Dawson leery.



Dawson: That's my name.



Pacey: Yep. Well, come on, man.



Dawson: Come on, what?



Pacey: Well, first off, why aren't you eating your risotto, but second and far more importantly, why, oh, why did you choose to take the lovely and talented Jen Lindley away for the weekend?



Jack: A woman even my tribe can't resist?



Pacey: A woman who has tugged at the heartstrings of rehabilitated rebels and frat boys alike, and here you are not sharing the details?



Dawson: I got nothin' to share.



Pacey: Really? So that's why you've been staring at the bathroom door like you wish you had telekinetic powers, which means to me that either you are very, very concerned about Audrey's wardrobe, or perhaps you're concerned about Joey.



Jack: Hey, call me crazy, but I don't think Joey's gonna mind a little kissing, unless, of course, something more happened.



Pacey: Now, there's an interesting idea, but what more could have happened?



Dawson: [Sighs] Guys, I'm not gonna go over the bases with ya.



Pacey: I didn't say bases. Did you say bases?



Jack: Guys, we don't need details.



Dawson: All right. I'll be right back.



Pacey: Bases is plural.



[Dawson walks out the room and closes the partition doors]



Jack: Mmm. He did.



Pacey: You think?



Jack: Yeah. Definitely did. You feel different? I do.



Pacey: I do. I feel different. I mean, here we have Dawson Leery walking amongst us, and I gotta tell ya, I'm a little worried that maybe he wasn't prepared. We didn't even get a chance to have the talk. How do you know?



Jack: Mmm, it's not so much him as it is her. I mean, sick as it sounds, I know the look.



Pacey: Oh, man. You know, we almost did, too.



Jack: Mmm, I know. I know. Come to think of it, we almost did once, too.



Pacey: Hmm. What do you think it takes?



Jack: A virgin and a straight guy.



Pacey: [Click] Damn.



[Scene: Grams kitchen. Joey and Dawson are standing in the kitchen talking]



Joey: I'm fine, ok? Um... you know, seeing you kiss someone else is always going to be a little weird. I won't lie, but... it makes perfect sense, you and Jen getting back together.



Dawson: Yeah, I--I... I hadn't thought of it that way, the, uh, the "back together" part. I mean, we're such different people now.



Joey: I guess we all are, I hope.



Dawson: Yeah.



Joey: So how did this... happen?



Dawson: I don't know. It--it kinda took us both by surprise. Actually, um... I don't know. Getting out of my house really just kinda cleared a lot of the cobwebs out of my head. And--and everybody was so accepting of the film. And, uh, as stupid as it is, they put us in the honeymoon suite. Um... ah, there's no handbook for this, is there?



Joey: No. Maybe we should think of co-authoring one.



Dawson: Um... there's no graceful way of having this conversation.



Joey: What conversation? I mean, we're talking about a kiss. [long lingering stare] Oh. Uh... [Laughs] No, this is-- this is kind of silly. Um, I should have known. I--I mean, when you two walked in the door together, I mean, I'm the last person in the world you could call naive.



Dawson: Joey.



Joey: No, really. I get it, ok? I mean, we don't have to make this into a thing. In fact, let's not make this into a thing, ok?[Joey opens the partition doors and walks out.]



Dawson: Hmm.



[Scene: Grams dining room. All are gathered at the table again.]



Pacey: Well, I hate to break this to you guys given your obvious level of enthusiasm, but now, it's time for the second course.



Joey: You know what, pace? If this cooking is stressing you out, and we're all tired from whatever, I mean... we could call this off if you want.



Pacey: [Chuckles] Oh, no. It's a good try, but no, because there are many more courses to come, and although they may not be up to snuff for finicky sorts such as yourself, I put a lot of time and energy into them, so that has to be worth something, right?



Joey: You want some help?



Pacey: No, no. I'll be fine.



Audrey: I need salt.



Jack: You don't have to ask me twice.



[Pacey, Joey, Audrey, and Jack walk into the kitchen leaving Dawson and Jen to themselves.]



Dawson: [Sighs] So, they know.



Jen: Mmm.



Dawson: Right... [Clears throat] Oh, god. And Joey knows.



Jen: Oh, boy. [Sighs] How did she react?



Dawson: Like Joey.



Jen: Is she upset?



Dawson: Yeah, she is and she isn't. I mean... I don't know... [Clears throat] If you can make any sense of that.



Jen: Man. Last week, she told me that, um... she couldn't think of anybody better to take care of you than me. I don't think this is what she had in mind.



Dawson: As much as I love and care about those people in the next room, I'm happy with you. [kisses Jen's hand] Ok? And nobody else gets to weigh in on that. Ok?



Jen: Ok.



[Dawson kisses Jen and camera fades toward the open kitchen door where Audrey is peering out]



[Scene: Grams kitchen. Pacey is getting the next course serving ready while Joey, Audrey, and Jack all stand around.Topic of conversation...Dawson and Jen.]



Jack: Look, I'm just gonna say it, all right? I think it's a little weird.



[Joey grabs a bag out of the covered and tosses it to Audrey whom Pacey snatches it from.]



Joey: Really? I thought you'd be all for Jen being with someone like Dawson. Nice, sensitive...



Jack: Shell-shocked, vulnerable? Look, come on, guys. Somebody's gotta say it. I just don't think it's the best time to experiment for either one of them. Aren't you a little glad I said that?



Audrey: Ok, ok. But seriously, where's the Grams? You guys have been evading the question all night. What do you, like, keep her upstairs in the attic or something?



Joey: You know what? Audrey's right. It's very inappropriate to be doing this without grams. I mean, this is her house, after all.



Jack: No, no, no, no, no. If I'm stayin', you're stayin'.



Joey: You live here.



Jack: Less and less. It's not the will & grace thing it once was.



Pacey: Ok, look, I know that leaving right now sounds tempting, and it would be easy, but somehow I don't think that the easy thing is gonna solve anything... in the long run.



Audrey: Hey, um... what's goin' on in here?



Pacey: It's, uh, lemon roasted chicken.



Audrey: Is it supposed to be birthing the lemons like that?



Jack: All right. If that doesn't wake up the taste buds, I don't know what will.



Pacey: You stuff the lemons into the chicken for flavoring.



Joey: Mmm. That's great. Let's serve it up.



Pacey: No. No. It's not ready yet.



Joey: Well, I, for one, prefer my chicken raw. I don't know what all the fuss is about.



Jack: Yeah, sure. Why not? Cavemen used to do it.



Pacey: Sure. That's a great idea. Go grab the plates. We'll serve it up, bloody as hell.



[Joey walks through the partition doors into the dining room.]



Dawson: Um, do they need some help in there?



Joey: If you want.



[Scene: Grams dining room. Jen comfronts Joey.]



Jen: Um...Joey? Just so you know, um... for whatever it's worth, and I don't know what that is, but I just didn't-- I didn't plan on this.



Joey: I didn't assume that you did.



Jen: I know, I just, um... this boy has always been between us in one way or another, and I feel like you and I were finally getting close. And I would just-- I would really hate for that to be negated by this, um... development.



Joey: You know what? Um, everyone seems to be operating under this assumption tonight that we're all going to react a certain way to this, and that that way is somehow going to be apocalyptic. I don't know how many different ways to say this, but I'm fine. Really. You're a good person, Jen. That's exactly what Dawson needs right now.



[Scene: Pacey, Joey, Jack, Audrey, Jen, and Dawson are sitting down at the dining room table eating]



Jack: Pace, if I spot a vein, do I win a prize?



Pacey: So, perhaps the chicken was taken a bit before its time, but that said, I did serve you the cooked parts. 'Cause demented as my sense of humor may be sometimes, I'm not trying to unleash a health hazard here. So please, eat in peace.



Jack: So, Dawson, aside from the obvious, how was the, uh, the film festival?



Dawson: Um, I was afraid it was gonna be some little, like, hee-haw production, which it was, but, uh, in a good way. And, uh...um, I met this guy who goes to school in Boston. Actually goes to a film school here. I was thinking of checking it out.



Joey: Really?



Dawson: Yeah. Yeah, the idea of getting up each morning with a purpose beyond just getting through the day is actually kind of appealing.



Joey: So then you would end up in Boston after all.



Dawson: Yeah, looks that way.



Jack: Well, that's really cool, man. I mean, if you decide to move here, there's plenty of room at Grams'. That's a definite possibility.



Audrey: God and man! [Audrey stains her clothes yet again]



[Scene: Audrey and Joey walk into Grams kitchen]



Joey: Not again!



Audrey: Joey, please.



Joey: Excuse me. Maybe we should go over our game plan here. I mean, usually in these situations, the one who needs to talk is the one who freely hurls food on her friend's clothing.



Audrey: Ok, well, I need to talk.



Joey: Oh, I'm sorry. What can I do to make you feel more comfortable? [Sighs] Audrey, everyone's treating me like a delicate little flower in there. No thanks to these emergency rushes to the kitchen on the half hour.



Audrey: Well, what is wrong with you? Why aren't you a delicate little flower? Have you no soul? Just a black, black void?



Joey: Which question should I answer first?



Audrey: Ok. He's moving to Boston. How do you feel about that?



Joey: Fine. I feel nothing. Ok? Nothing. It's not the most shocking news in the world.



Audrey: [Sighs]



Joey: You know what? When dawson's father died, it canceled everything out. Understandably.



Audrey: Yes.



Joey: And yes, there was a point where there were possibilities, say-- I guess. I don't know. I guess I'll never know. And we both thought that things were going to happen, but what happened is that dawson lost his father. What kind of a person would I be if I didn't understand that? So, yeah, maybe... if this broke my heart, I wouldn't have any right to say so.



Audrey: Oh, but, honey... you have the right to say anything you want when it comes to how you feel.



Joey: It doesn't matter, ok? It is what it is.



[Joey walks out of the kitchen]



[Doorbell rings]



Jen: Let me get that.



[Jen walks to the door and opens it]



Charlie: Hi.



[Scene: Grams dining room.]



Audrey: Um, pacey? Don't the salads usually come first?



Pacey: Well, Audrey, those with sophisticated tastes usually save the salad for the third course because it cleanses the palette before dessert.



Joey: Don't listen to her, pace. She can't even work the dorm microwave.



Audrey: Well, I didn't have one growing up. Ok? My mother was afraid of radiation poisoning. Little did she know there were more dangerous things in the house, like her.



Jack: Are we gonna eat, or what?



Pacey: Don't you think we oughta wait on Jen?



Jack: Here, dawson. Most nice, normal people would, but who knows how long pretty boy is going to take... to, uh-- oh, look. Bread.



Dawson: Uh, I'm gonna check to see what's takin' so long. Be right back.



[Dawson walks toward the front door and Pacey follows in his foot steps]



Pacey: Dawson? I'm sure she'll be right in.



Dawson: Trust me. I'm in no mood to cause a scene. I'm just gonna see if she's ok.



Pacey: I'm all for scene causing. I wanna serve the guy up as garnish for the third course, but don't be that guy. And I know you, man. You're 10 times better than that guy.



Dawson: Charlie? I should hope.



Pacey: Not just Charlie. The guy who needs to check in long before the check in is due. If you start your relationship with Jen off like this, panicking every time she leaves the room, rushing out to size up the competition, which is, really, let's be honest, what you're doing here, then the whole thing is gonna have this needy overtone that, believe me, is a rocky road best left untraveled.



Dawson: That guy doesn't sound a heck of a lot like me. Why do I get a feeling you're this guy?



Pacey: 'Cause generally you're a very wise man.



Dawson: I don't want you to think I don't appreciate your advice, 'cause I do.



Pacey: But you're going out anyway.



Dawson: Exactly.



Pacey: Well, can't say I blame ya.



[Pacey walks back to the dining room and Dawson opens the front door]



Dawson: Hey. Is everything ok?



Jen: Um, yeah. Am I holding up dinner?



Dawson: Don't worry about it. We'll wait.



Jen: Ok. Thank you. Just one second.



Dawson: Take your time.



[Dawson closes the door.]



Charlie: [Sighs] Nice to meet you, too.



Jen: You'll have to forgive my friends if they're not vying to meet you, but they're really good like that.



Charlie: Listen, I don't expect you to invite me in for cocoa or anything. I just wanted to bring you this before finals. The thought of you studying without your flaming lips t-shirt saddened me.



Jen: Thanks.



Charlie: Anyway... not that I expect you to sympathize or anything, but, uh, Nora and I...aren't.



Jen: That's great.



Charlie: But it looks like you... are?



Jen: His name's Dawson. And I would have introduced you guys if it weren't one of the more awkward meet and greets known to man.



Charlie: Yeah.



Jen: Not that this serves as an absolution, but it seems like I have a habit of picking the wrong guy, and-- and I feel like maybe this time I made the right choice.



Charlie: Well, I honestly just want you to be happy, Jen. And I want you to know that.



Jen: I am.



Charlie: I hope to see you around sometime.



Jen: Sure. From afar. At graduation.



Charlie: Well, take care.



Jen: Bye.



[Scene: Grams dining room.]



Jen: Sorry, you guys.



Dawson: Everything ok?



Jen: Yeah. Everything's fine. T-shirt returned. Case closed.



Joey: You know what? I'm gonna get some more salad. [Joey walks to the kitchen.]



Dawson: I'll be right back. [Dawson walks to the kitchen.]



Jack: You know, uh, we need to, uh, change the music. Jen? [Jack walks away]



Jen: Excuse me, I guess. [Jen walks away]



[Scene: Another room in Grams house. Jen puts a cd in the cd player as she has a talk with Jack.]



Jen: There. How's that? You happy now?



Jack: No, not really.



Jen: What? Do you think it's too poppy?



Jack: Look. Look. Can we just pretend that we're best friends here for a minute? All right? You're sleeping with Dawson. I mean, come on, any steps you wanna fill me in on here?



Jen: No. No, no steps really, I just... I don't know. It just happened, Jack. And I wish you could understand that.



Jack: Oh, look. Look. I understand, all right? I mean, I'm close enough to both of you to know that even when you guys were platonic, you were putting yourself up on this first love pedestal, but, Jen, come on. The guy's father just died. He's just trying to piece together how to get along with his life, let alone his love life, and you-- you just stopped going with Charlie, what, a week ago?



Jen: Is this about Charlie? Because I can't even begin to tell you on how many levels we're over.



Jack: No, this is not about Charlie. All right? It's about you. I just don't think you're aware of how delicate this little scenario is, that's all.



Jen: [Sighs] I am perfectly aware of how delicate this... I'm sorry, what did you call my relationship, little scenario, is? I mean, if you think that what's going on in the kitchen right now doesn't effect me, you're wrong, because it does.



Jack: All the more indication that maybe it's a little too soon.



Jen: Too soon for what? Dawson and I are just trying to figure out what's going on between us. Which would be a lot easier had we not come home to this lovely little intervention.



Jack: Oh, come on, Jen. It's not like we planned it like that. It's a dinner, not an intervention.



Jen: Well, it feels like it. I gotta ask, like, who are you to talk? Because you've conveniently erased yourself from my life for the past few months.



Jack: Well, that's a 2-way street, Jen. You haven't exactly been reaching out to me, either.



Jack: Well, maybe that's because I find it difficult to have a heart-to-heart with a guy who would choose a beer bong over his boyfriend.



Jack: Oh, yeah? Well, maybe I don't wanna bother trying to explain to someone who's already made up her mind about me.



Jen: Good, then you should know how it feels. It's like you haven't known me for the last few years if you think that I'm capable of hurting Dawson. How could you think that?



Jack: Oh, I don't know, Jen. How can you write your best friend off as a 2-dimensional, beer-guzzling frat boy?



Jen: It's not--it's not even that anymore. And it's not Dawson, is it? You and I used to operate like this perfect clockwork. You knew how I took my coffee, I knew how you liked your toast. I mean, what happened to those people?



[Ackward silent staring between the two]



[Scene: Returns to Pacey at one end of the dining table and Audrey at the other end talking]



Pacey: Look, I'm just as happy living in denial as the next guy, but, really, is the food that bad?



Audrey: Oh, no. I totally give you kudos for keeping it together tonight.



Pacey: Well, I'm glad you're here, too, because, sympathetic as I am to the drama and whatnot, it is nice to look across the table and see a pair of eyes who's not really ready to kill herself or the person sitting directly to her right.



Audrey: Hmm. Ok. To not hating each other. [Raises wine glass]



Pacey: Cheers.



[Scene: Grams kitchen.]



Dawson: You know, if Grams ever does get home, she's not gonna be too pleased to find out you' rubbed the pattern off her bowl. Joey, I really appreciate whatever reasons you have for pretending you're fine, but you don't have to do that with me.



Joey: Do you miss me? Do you miss being around me?



Dawson: Yes. Joey, of course I miss being around you.



Joey: It's just that, uh... when you were talking about school and moving, all I could think about was the distance between us. I mean, our lives used to happen together, Dawson. I think some part of you won't forgive me for changing the future.



Dawson: No. No, Jo, I changed the future. I stayed.



Joey: For what?



Dawson: You know for what.



Joey: Then what happened? Dawson, how did I go from being on the corner of possibility to being nothing at all.



Dawson: You're not nothing at all, Joey. You're the furthest thing from nothing, ok? And I wish-- I wish I could give you an explanation. You deserve one.



Joey: I don't-- Dawson, I don't want one because I deserve it. I don't want you to treat me how you think you're supposed to. I just... I just want you to tell me.



Dawson: Something shifted when my father died. Something was lost. And, uh, part of me, the part of me that was still hopeful just thought that maybe you and I could be on hold. And then all of a sudden, this path that I was on, that seemed like such a great idea when I started it, just stopped making sense. And the more I tried to stick to my routine, the harder it was to breathe. And then when Jen and I got out of town, it was... it was like starting over.



Joey: Do you think that things would have been any different if maybe I had gone with you?



Dawson: I don't know. I can't answer that. I don't know. All I know is when I was with Jen, I felt like me. You know, not the censored version of myself, not the sad version of myself, just me. For the first time in a long time. And it--it... it felt good.



Joey: And you feel like you can't be yourself around me.



Dawson: Joey, you're just hearing what you want to hear.



Joey: No, I think I'm hearing what you're afraid to tell me.



Dawson: Joey, it hurts to be around you. When I see you, even from across the room, it brings up a thousand memories. Not just of us, but of my entire life before. It's like I'm frozen in this place that I can't bear to be. I care about you so much. As long as I can remember, everything's always come back to you. I mean, even no matter what was happening between us. Even the thought of you is at least a constant comfort, but... I can't go back. It just hurts.



[Scene: Grams dining room]



Joey: Pace, this looks amazing.



Audrey: Yeah. Who delivered it, huh?



Pacey: Say what you will, not that I have to tell you that. But this one might actually err on the side of edible. So, please do try it.



Jen: Thanks.



Dawson: This is really good, Pace.



Joey: Is this espresso in the center?



Pacey: It is indeed. Delivered fresh from my kitchen to your veins for a night of wakeful studies.



Jack: Mm, very, very impressive, Pacey.



Pacey: Thank you. Good to know that I salvaged something, though I promise that next time we do this, it will be much, much easier.



Joey: Next time?



Pacey: Oh, yeah. We can't quit now. You don't stop riding a bike just 'cause you smash into a tree.



Joey: Well, it's just, like, we're all juggling with these new developments in our lives. Maybe we should take a break.



Dawson: From each other?



Joey: How did we get here? I mean, it seems like we've drifted despite our best efforts.



Pacey: Oh, I don't know. You might be overestimating at best efforts. 'Cause I don't think a couple of drunken mishaps and the occasional cup of coffee really cuts it.



Jen: Well, that's-- thank you. You know, maybe if we had actually done this dinner thing like we planned, the gap wouldn't have gotten so wide.



Pacey: Well, I had to give my stellar cooking skills time to gestate.



Dawson: It's only natural, guys, that we drift apart a little bit. I mean, trite as it sounds, we're not in high school anymore.



Audrey: Do you guys know how lucky you are? I mean, I can't even name 2 people that I still talk to that I knew when I was 15. Maybe you shouldn't be taking it for granted. And plus, you know, none of them can cook, and they're all hepped up on goofballs.



Jen: It is actually kind of amazing that we all still know each other.



Joey: And I guess we can't really expect each other to be exactly as we were when we first met.



Dawson: That's a lot to expect.



Joey: A lot to live up to.



Jack: Well, we're all still sitting here. Must be something worth sticking around for, right?



Audrey: Well, sure, I mean, the dessert. Oh, and the lifelong friendships.



Dawson: I'll toast that.



[Everyone clangs their cups together]



Everyone: Cheers.



[Grams standing in hallway]



Grams: Hello, everyone.



Jack: Hey.



Joey: Hi.



Audrey: Whoo! Is this the Grams? Oh, no offense, but you're kinda a lot cooler than I thought you'd be.



Grams: Oh, yes, I do seem to get that quite a bit. And you would be?



Joey: Oh. Oh, I'm sorry, Mrs. Ryan. This is my roommate Audrey.



Grams: Oh, so this is the Audrey. Your reputation proceeds you.



Audrey: Oh, well, it usually does.



Grams: Well, someone needed to gather the troops. Oh, it's lovely to witness this little reunion. And I want to hear all about the weekend, but I'm afraid I must retire this evening. Oh, and, Dawson, it's too late for you to go back to Capeside tonight. You'll spend the night with us.



Dawson: Of course.



Jack: [Coughs]



Grams: Good night, everyone.



Audrey: Good night.



Joey: Good night.



Jack: Good night, Grams.



Dawson: Good night.



Grams: Is that chocolate?



Pacey: It is, indeed. And it just so happens I have a slice of this for you, Mrs. Ryan.



Grams: Ah, Pacey Witter, you'll spoil me.



Pacey: Good night.



Jack: Well, not to break up an otherwise rocking evening, but, uh, I told some guys I'd meet them out, so I gotta go.



Joey: You know, I should go, too. I have to get some studying in before it gets too late.



Audrey: Yeah, I'm with, uh--Pacey, always a pleasure. You can make me a tart anytime.



Pacey: Be careful what you wish for.



Audrey: Ok. You got that one for free.



Jack: Hey, you guys want to get some breakfast tomorrow? Is that cool?



Jen: Yeah. That'd be nice.



Dawson: Sure.



Joey: Thanks for dinner, Pace.



Pacey: My pleasure.



Jen: Bye.



Joey: You guys take care.



Pacey: Um, I'm gonna start on the damage control in the kitchen.



[Scene: Pacey enters messy kitchen with Jen tailing him.]



Pacey: Hey.



Jen: Hey. So I figure that I've heard a piece of everybody's mind today except yours. Hit me with your best shot.



Pacey: [Chuckles] Well, I'm sorry, Jen, but I can't help you there. You'll get no judgments out of me.



Jen: But that's awfully disappointing because Pacey's judgments are the best kind.



Pacey: Well, how about this? I would be satisfied if everybody would just do what makes them happy and left it at that.



Jen: But the planets would collide, and the sea would boil over with blood.



Pacey: And don't I know it? But you did seem happy. At least for the first 5 minutes. Maybe not so much after that.



Jen: Thank you. You know what? You shouldn't get stuck with cleanup duty. Leave it. Ok? Dawson and I will take care of it.



Pacey: I don't know if that's penance or pity, but...I'll take it either way.



Jen: I'd say that we should do this more often, but I think that we should give that further consideration in the light of day.



Pacey: That sounds good to me. You have a good night. [Pacey kisses Jen on the forehead.]



Jen: You, too.



[Scene: Joey, Audrey, and Jack are walking down a street sidewalk.]



Audrey: Joey, are you seriously gonna study all night? Don't you feel like going out and doing a couple shots or, like, I don't know, punching someone in the face?



Joey: You mean, someone other than you?



Audrey: Oh. That's right. Keep it up with the funny.



Joey: Actually, I think the only thing I am capable of doing tonight is studying.



[Pacey runs up from behind the group.]



Pacey: Hey, guys. Oh! Hey! They freed me from my cleaning duties, so here I am.



Jack: Sweet. You wanna come out with me?



Pacey: Hmm, thanks, but no thanks. I think all my social graces have been used up for the evening.



Audrey: Ya know what, though? No offense, but being cooped up with professor Potter all night is quickly losing its allure. Would you mind if I tagged along, Jack?



Jack: Of course not.



Audrey: Bye.



Joey: Bye.



Audrey: See ya, guys. [Audrey and Jack walk away talking with each other]Ok, we're so going to a gay bar. Your efforts to set me up definitely call for revenge.



Jack: I don't know. I tried that once, it's not really my scene.



Audrey: But you haven't seen me work a room.



[Scene: Joey and Pacey still walking down the sidewalk together.]



Joey: You know what I envy in you, Pace? Your ability to see the big picture.



Pacey: Ah, well, I am the visionary of our generations.



Joey: Seriously, I mean, when things got tough for you, you knew that the thing to do was to take a break from what was expected from you. I mean, it must have been incredible out at sea, to be able to start all over with yourself.



Pacey: I think maybe you're giving me a little too much credit. The only thing I knew that I wanted was to get out of town. It's only later that it became a profound journey. [Chuckles] I mean, what do I know? I think it's just a part of growing up.



Joey: I just feel like I'm acting like I think Joey Potter is supposed to act. You know, I'm-- everything that I thought I was supposed to want and to have is shifted. I just feel like I'm floundering.



Pacey: Joey, you're stronger than I've ever seen you before. You got the new school, the writing, the new friends. You are becoming the woman that I always knew you were going to become. So where is the flaw in that?



Joey: I guess you're right. I expected this from him. How could I possibly think that everything else would change, but we'd somehow remain the same? I mean, promises we made before we even knew how we would turn out, it seems a little crazy.



Pacey: The things we really want always seem like a good idea at the time.



Joey: Pace, I don't think I exactly wanted it. There was this small part of me that was relieved to get a break and was relieved to know that someone else was going to be taking care of him. And now...



Pacey: You just didn't expect to lose your place?



Joey: It sounds horrible.



Pacey: No. It doesn't sound horrible, it just sounds like the truth. I am a firm believer that things happen for a reason. And things have a wonderful habit of working themselves out regardless of how you may plan them to the contrary.



[Pacey hugs Joey]



[Scene: Jen and Dawson are ascending the stairs to the attic in Grams house]



Dawson: So, is this where you take your conquests to die?



Jen: [Laughs] I hope you're not afraid of the dark.



Dawson: You're not leaving me up here, are you?



Jen: I don't think it would be very proper to have relations with you in my grandma's-- [Dawson picks her up and places her on the bed. He lays down.] No! [Laughing] Dawson, put me down! Put me down. Put me down. You know what I think is scarier than an attic?



Dawson: What?



Jen: A basement.



Dawson: Why?



Jen: Because it has stairs, and because things hide underneath the stairs.



Dawson: You're afraid of things hiding underneath the stairs?



Jen: Yes. And in closets and underneath the beds.



Dawson: You are deeply disturbed. I had no idea. That is adorable.



Jen: Hush. Well, it's a kind of thing that only boyfriends are privy to. So... wanna talk about what happened tonight?



Dawson: Nah.



Jen: How come? Guess you can't change reality.



Dawson: No. There's even something cathartic about it.



[Jen lays across Dawson's legs]



Jen: I've had it with catharsis. I'm taking a break. Only for the winter months.



Dawson: You can't have had it with catharsis. We've still got New Year's ahead of us.



Jen: [Laughs] Dawson... can we just be boring? I want to be very, very, very boring.



Dawson: Well, I hate to disappoint you, Jen, but, unfortunately, boredom is not exactly the feeling you inspire.



Jen: No?



Dawson: Mm-mm.



Jen: [sits up] Dawson, I think that this room has possibilities.



Dawson: What kind of possibilities?



Jen: [lays down on opposite end of bed] The kind we can talk about tomorrow.

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Bryan

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

Fuffy 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (14:31)

Oui par contre je fais bien des études t'inquiète pas

Sonmi451 (14:31)

Alors c'est tu bosses mais c'est pas rémunéré.

Sonmi451 (14:32)

et donc des études de quoi? ^^

stanary (14:32)

Oui j'avais pas vu ça comme ça mais t'as raison.... c'est nul !

Sonmi451 (14:33)

j'ai toujours raison même quand j'ai tord

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play