VOTE | 149 fans |

#504 : Tchao bambins

Titre en VO : "The Long Goodbye" - Titre en VF : "Tchao bambins"
¤ USA : diffusé le 31/10/01 - France : diffusé le 16/08/02
¤ Scénario : Tom Kapinos - Réalisation : Robert Duncan McNeill


Mitch est décédé. Dans cet épisode, il revient dans quelques scènes tirées du passé.

La plupart des amis de Dawson sont venus aux funérailles. Tout le monde est réuni dans cette terrible épreuve.

A la fin de l'épisode, Dawson, qui était resté de marbre durant cette journée, s'écroule et pleure à chaudes larmes...

Plus de détails



~~~~~~~~~~


On apprend la mort de Mitch avec un couple qui souhaite manger dans le restaurant des Leery mais qui trouve porte close pour cause de décès dans la famille.

Pacey apprend la nouvelle par Joey, qui semble très boulerversée par l'évènement.

Pacey pense que Dawson ne souhaite pas le revoir mais Joey arrive à le convaincre de venir à Capeside.

Le tour d'horizon des amis de Dawson s'enchaine et se termine chez Grams où Jack tente de détendre Jen, très engoissée à l'idée de voir Dawson.

Mitch, première!
Le père de Dawson apparait et on revit les 12 ans de Dawson, lorsqu'il se voit offrir sa première caméra.

On retourne dans le présent avec l'apparition de Joey, qui offre son aide à Dawson.

La cérémonie se déroule en silence, seul une musique de fond accompagnant ce terrible moment pour les proches de Mitch.

Mitch, deuxième!
On revit la scène où Mitch installe la fameuse échelle afin que Joey puisse monter dans la chambre de Dawson en sécurité... cette échelle, plus qu'un objet, un grand symbole de la série.

Conseillée par Jack, Jen réconforte Dawson à sa façon en le prenant dans ses bras.

De son côté, Joey monte dans la chambre de Gale pour lui dire que Mitch était un homme formidable et qu'il continuera de vivre sous les traits de Dawson.

Alors que Pacey sort de la maison des Leery, Dawson, assis sur une chaise, l'interpelle et les retrouvailles entre les deux amis se déroule sur fond de souvenir. Malgré tout, cette rencontre reste très tendue.

Soudain, le répondeur se met en route: la voix de Mitch boulverse profondément Dawson qui tente rapidement de l'arrêter finissant par arracher la prise.

Joey vient le réconforter sur le ponton et pour la première fois, Dawson avoue qu'il culpabilise et qu'il se sent responsable de la mort de son père, ce dernier étant parti après une dispute.

Les invités partent peu à peu... seul Joey reste mais lorsqu'elle entre dans sa chambre pour lui proposer de nouveau son aide, Dawson lui demande de le laisser seul, ce qui affecte énormément la jeune fille.

Joey va alors rejoindre Pacey.
Pacey: "Pour quelle raison majeure Dawson Leery veut-il subitement laisser tomber la Californie et le cinéma?"
Le regard expressif de Joey lui donne la réponse: pour elle. Pacey, semblant s'être remis totalement de sa rupture avec elle, leur conseille de foncer n'ayant rien à perdre.

Mitch, troisième!
On revit la scène où Mitch installe le futur lit de Lili.

Le retour vers le passé est arrêté par l'entrée de Dawson qui avoue à sa mère qu'il ne ressent rien, comme si quelque chose l'anesthésiait.

Mitch, quatrième!
On voit Mitch donnant un cours de conduite à Pacey, souhaitant avoir un père aussi présent que Mitch peut l'être avec son fils.


Pacey fait part d'une grande preuve d'amitié pour Dawson, en l'amenant sur l'endroit du drame, lui expliquant les circonstances de l'accident. Tout est la faute d'un chauffard ivre. De cette façon, il tente de lui faire comprendre qu'il n'y est pour rien dans la mort de son père.

Retour de Joey à Boston en compagnie d'Audrey où elle tombe en larme, bouleversée par le fait que Dawson ait refusé son aide et qu'elle lui ait totalement inutile.

Après avoir appris par l'épicier que son père était fier de lui, Dawson se met à pleurer à chaudes larmes dans sa voiture. Il lui était impossible de faire son deuil en sachant que son père l'avait quitté avec une mauvaise image de lui.

En musique, la caméra s'attarde sur les personnages: retrouvailles des amis de Dawson au restaurant à Boston, séance souvenir pour Grams et affection de Gale pour Lili.

Mitch, dernière!
L'épisode se conclut sur une scène où Mitch prend une photo de toute sa famille, rempli de bonheur de voir une si belle famille...


Résumé écrit par Mathieu. Grand merci
Un grand merci à Jennifer pour ce script !


Capeside. Extérieur jour. Un couple se dirige vers le Leery Fresh Fish ...

Femme : Tu vas adorer !

Homme : Je te fais confiance.

Ils s'arrêtent devant l'entrée du restaurant, face à un écriteau.

Femme : C'est fermé !

Homme (lisant l'écriteau) : oui, "décès dans la famille"...

Divers plans-séquences à l'intérieur de la maison des Leery, déserte. La caméra se promène dans la maison puis s'arrête dans la cuisine : Dawson fait la vaisselle. On entend Lily pleurer à l'étage ; Dawson monte s'occuper d'elle. Gros plans sur des photos de famille...


Générique (spécialement composé au piano acoustique)


Au funérarium. Dawson discute avec un responsable...

Responsable : Et votre maman ?

Dawson : Elle pleure beaucoup.

Responsable : Oui, ça se comprend. Et vous, comment ça va ?

Dawson : On me le demande sans arrêt. C'est une drôle de question. A chaque fois je me lance dans des réponses trop longues comme avec vous en ce moment. Les gens ça les met mal à l'aise généralement. Vous c'est différent, vous êtes un professionnel.

Responsable : On peut dire ça, oui.

Dawson : Je vais bien (il se retourne et examine du regard différents cercueils. Il en désigne un.) Celui-ci

Responsable : C'est un très bon choix. Vous avez du goût.

Dawson : Merci.


Boston. La Marina. Joey s'approche du bateau de Pacey.

Joey : Bonjour.

Pacey : Bonjour ! (il ricane) C'est quoi ces sourcils froncés ? Attention tu vas choper des rides !

Joey : Pacey j'ai une mauvaise nouvelle.

Pacey : Aah ? T'as pas l'air de plaisanter dis donc !

Joey : Doug m'a téléphoné, il n'arrivait pas à te joindre. Il a laissé je sais pas combien de messages hier au restaurant.

Pacey : Je les ai eu. Je comptais bien le rappeler mais tu sais ce que c'est.

Joey : À mon avis t'aurais dû.

Pacey : Et c'est quoi l'urgence ?

Joey : C'est Mitch, il est mort.

Pacey : Quoi ? Mais comment c'est arrivé ?

Joey : Accident de voiture.

Pacey : Et le reste de la famille, enfin, ça va ?

Joey : Oui ça va, il n'y a que Mitch, il était seul.

Pacey : Mais c'est arrivé quand ?

Joey : Avant hier soir. (Pacey soupire)

Pacey : Dawson, comment il va ?

Joey : Ben, comme quelqu'un qui vient de perdre son père !

Pacey : Oui, évidemment, question idiote.

Joey : Non, c'est normal, on est tous perturbés. Si tu savais combien de trucs totalement idiots j'ai pu lui sortir depuis deux jours moi ! Enfin bon, est ce que tu veux m'accompagner ?

Pacey : Je suis pas sûr que ce soit judicieux.

Joey : Mais qu'est ce que tu me racontes ?

Pacey : Ben je sais pas (il soupire). Il a peut être pas envie de me voir lui.

Joey (énervée) : D'accord. Alors ton père décède demain, tu es à son enterrement, tu lèves la tête, tu vois Dawson dans un coin, qu'est ce que tu ressens ? Qu'est ce que ça te fait de voir un de tes plus vieux amis ?

Pacey : Je te demande cinq minutes, je reviens.


Au Bed and Breakfast des filles Potter.
Grams, Bessie et Jen sont dans la cuisine.


Jen (à Bessie) : Tiens. (Elle lui tend un plat)

Bessie : Merci Jen.

Jen va rejoindre Jack à l'autre bout de la pièce.

Jen : T'as deux secondes là, je peux te parler ?

Jack : Bien sûr !

Jen : Je suis morte de trouille.

Jack : T'as peur de quoi ?

Jen : De le voir, c'est terrible !

Jack : Pourquoi ?

Jen : Parce que je sais pas quoi lui dire !

Jack : Rassure-toi il n'attend pas que tu lui fasses de beaux discours.

Jen : Je n'ai pas réussi à dormir cette nuit. Je suis restée debout, j'ai tourné, viré, j'ai réfléchi à ce que je pouvais lui dire, à ce que je pouvais faire aussi.

Jack : Jen, personne ne sait quoi dire. Quand mon frère Tim est mort, tu peux pas imaginer ce que j'ai entendu. Mais dans ces circonstances, qu'importe ce que disent ou font les autres, Dawson est seul avec son chagrin tu comprends, et y'a pas un mot, une phrase ou un quelconque geste qui saura effacer la souffrance qui le ronge.

Jen : Mais alors qu'est ce que je dois faire ?

Jack : Trouve une façon à toi d'être à ses cotés pendant cette épreuve.

Jen : D'accord.


Chez Dawson.
Il couche sa petite soeur. Il entre dans la chambre de sa mère qui dort. Il remonte sa couverture et jette ses mouchoirs usagés. Il se rend dans sa chambre et s'étend sur son lit : il se remémore le jour de ses 12 ans. Mitch toque à la porte et entre.


Mitch : Content de ton anniversaire ?

Dawson : Oui, très content !

Mitch : Et qu'est ce que ça te fait d'avoir 12 ans ?

Dawson : C'est pas mal, maintenant je peux avoir une petite amie !

Mitch : Ah tu crois ça toi ?!? Moi je te conseille d'attendre quelques années. Oui, prend ton temps avant de laisser les filles te gâcher l'existence !

Dawson : D'accord

Mitch : Et tes cadeaux, ils t'ont plu ?

Dawson : Ouais, surtout " 1941 " de Spielberg !

Mitch : Ben je peux te dire qu'il a fallu se remuer pour trouver cette cassette !

Dawson : Merci papa !

Mitch : Y'a pas de quoi. Peut-être que je me trompe mais, je crois que t'as encore un paquet à déballer !

Dawson : Non, ils sont tous déballés.

Mitch : T'en es sur ?

Dawson : Ben oui !

Mitch : Ah c'est drôle, j'ouvrirais mon placard moi si j'étais toi, au cas où ! Vas-y ! (Dawson s'exécute)

Mitch : Allez, sort-le ce paquet ! (C'est un caméscope) Le vendeur m'a assuré qu'il était très bien pour réaliser des films. On peut aussi faire du montage avec, et tu peux le fixer sur un trépied. (Dawson se jette dans ses bras)

Dawson : Merci papa.

Mitch : Je t'en prie Dawson.

Dawson : Je suis sûr que c'est pas donné ce genre de caméscope mais je te garantie que tu ne regretteras pas. Je ferai plein de films avec ! C'est tout sauf une lubie, j'te jure !

Mitch : T'inquiète pas, c'est un cadeau, fais-en ce que tu veux. Je te souhaite de t'évader avec les choses que tu aimes.

(Joey entre dans la chambre et interrompt son rêve)

Joey : Dawson ?!

Dawson : Joey, Bonjour.

Joey : Tu souriais.

Dawson : C'est vrai ?

Joey : Je t'assure ! (elle le prend dans ses bras) Heu, Je suis là si tu as besoin d'aide.

Dawson : Hum, oui tu peux m'aider. Ça ne t'ennuie pas de veiller sur Lily dans la chambre, ma mère dort et il faut que j'aille au funérarium.

Joey : Bien sur que non.

Dawson : Parfait. (il décroche un costume du porte-manteau)

Joey : C'est ce que tu vas porter ? C'est très chic !

Dawson : Non, c'est pour mon père Joey. Ils vont lui mettre ce costume.

Joey (confuse) : Oh, pardon !

Dawson : Ce n'est rien, tu ne pouvais pas deviner. Je n'en ai pas pour longtemps (il se sauve).


Séquence musicale pendant la cérémonie d'enterrement qui a lieu en plein air au cimetière de Capeside.
Joey prend la main de Dawson. Mais celui-ci trouve le prétexte de prendre un mouchoir dans sa veste pour s'en détacher. Les voitures partent les unes après les autres. La cérémonie se déroule désormais chez les Leery.
Grams s'approche de Dawson qui tient Lily dans ses bras.


Grams : Mon garçon, si tu me laissais m'en occuper un instant ?

Dawson : Je ne peux pas vous laisser Lily parce que c'est une extraordinaire parade. Quand je la tiens dans mes bras, les gens hésitent à s'approcher pour déverser leurs platitudes.

Grams : Sais-tu où est ta mère ?

Dawson : Elle est montée. Elle ne redescendra pas. Quelles sont les vôtres ?

Grams : Mes quoi ?

Dawson : Vos platitudes !

Grams : J'ai bien peur de ne plus en avoir.

Dawson : Je pensais que j'aurais droit à " Les voix du Seigneur sont impénétrables, Dawson "

Grams : Le Seigneur et moi nous ne sommes pas en bons termes cette semaine.


Joey, seule dans le pré devant la maison. En remontant vers la maison, elle s'arrête devant la fenêtre de la chambre de Dawson, et repense au jour où Mitch lui avait installé une certaine échelle ...

Mitch : Ecoute Joey, je ne veux plus que tu grimpes là-haut en escaladant le grillage, tu m'entends ? C'est dangereux et tu pourrais te faire mal. Et si ça t'arrivait, il est évident que mon fils m'en voudrait beaucoup.

Joey : Ça, ça m'étonnerait !

Mitch : Tôt ou tard Joey, il se décidera enfin à ouvrir les yeux, il finira par comprendre, même si ce n'est pas aussi vite que tu le souhaites. Les garçons sont bêtes tu sais ! (il l'embrasse sur le front et s'en va).


Dawson dans la cuisine. Jen le rejoint.


Jen : Salut !

Dawson : Ça va ?

Jen : Qu'est ce que tu fais ?

Dawson : Et ben j'hésite entre boire un verre de jus d'orange et une bouteille de vin. Qu'est ce que tu en penses ?

Jen : Et ben le vin c'est bien mais le whisky c'est plus radical !

Dawson : Je pourrais essayer la drogue !

Jen : Oh oui, encore mieux !

Dawson : Ouais, des jours comme celui-ci je regrette de ne pas prendre certaines substances. Mais rien que l'idée de commencer, j'sais pas , ça me, ça m'dégoûte !

Jen : D'autant plus que c'est difficile d'en trouver de la bonne à Capeside !

Dawson : Imparable. Jus d'orange.

Jen : Depuis hier je n'arrête pas de chercher les mots qui pourraient te réconforter. Je me sens hyper nulle, oui vraiment Dawson. Je n'arrive pas à imaginer ce que tu traverses. Je me sens tellement inutile. C'est vrai, si tu souffrais à cause d'une fille, je saurais te conseiller mais là, là c'est pas dans mes cordes. La seule personne qu'on m'ait jamais enlevée c'est mon grand-père, et ça remonte à quelques temps déjà. Alors voilà ce que je vais faire Dawson : je vais te serrer dans mes bras, te garder contre moi très longtemps et après je vais te dire que je t'aime très fort. A mon avis c'est loin d'être une mauvaise idée, et c'est ma façon à moi de te dire que je ferai tout pour que tu sois moins triste.

Dawson : Je trouve ton idée très bonne.


Joey est montée rejoindre Gale à l'étage.


Gale : Je n'arrive pas à croire qu'il est parti. Je guette le moindre bruit, je crois entendre sa voiture dans l'allée, ses clefs dans la serrure ou encore ses pas dans l'escalier. Alors comment ça se passe en bas ?

Joey : C'est, c'est très réussi. La terrine a beaucoup de succès.

Gale : Comment va notre garçon ?

Joey : Il va bien, il prend sur lui.

Gale : Plus qu'il ne devrait, c'est bien ça qui m'ennuie.

Joey : Moi aussi.

Gale : Il tient ça de son père, son obstination.

Joey : C'est un peu bête d'affirmer ça aujourd'hui mais ... il ne nous a pas tout à fait quitté. Parce que s'il y a bien quelqu'un qui est le portrait craché de Mitch, c'est Dawson !

Gale : Tu crois ça toi !

Joey : Vous savez, on était tous vraiment proches. J'ai grandi auprès de vous et ... et c'est vrai qu'à l'époque j'étais trop jeune pour analyser ce que je voyais mais je sentais qu'il y avait quelque chose de bien, de spécial dans votre façon de vous regarder tous les deux, comme si, comme si vous aviez partagé un merveilleux secret auquel les autres ne pouvaient avoir accès. Mes parents n'avaient pas ça eux, même quand ça allait bien dans leur couple. Loin de moi l'idée de vous faire croire que je sais mieux que quiconque ce qu'il s'est dit avant de mourir ce soir là mais je suis sure que votre mari vous aimait vraiment beaucoup.


Dawson est assis dans la véranda. Pacey sort de la maison. Dawson l'interpelle.


Dawson : Bonjour.

Pacey : Dawson ! Salut.

Dawson : Merci d'être venu.

Pacey : C'est normal. Mais c'est pas vraiment dans ces conditions que j'aurais aimé te revoir.

Dawson : Oui je comprends. C'était bien ta croisière ?

Pacey : C'était vraiment bien oui, ouais vraiment bien. Ça m'a surtout aidé à y voir plus clair.

Dawson : Tant mieux.

Pacey : Alors, c'est comment Los Angeles ?

Dawson : Il se pourrait très bien que j'arrête.

Pacey : Pourquoi ?

Dawson : C'est une longue histoire.

Pacey : Je suis désolé Dawson, j'aimerais trouver mieux à te dire là mais, tout ce que j'éprouve se résume à ça : je suis vraiment désolé.

Dawson : Tu te souviens de la fois où on fumait dehors et qu'il nous a surpris ?

Pacey : Ouais, ah ouais ! C'est gravé dans ma mémoire ! On venait d'entrer au collège, il était furieux. Et fidèle à lui-même il nous avait dit combien il était inquiet pour nous. J'étais tombé des nues moi, avec mon père ça aurait pris une autre tournure. D'ailleurs j'aurais continué à fumer juste histoire de le pousser à bout ! ( Dawson rit nerveusement)

Dawson : Bien, il est préférable que je rentre. Peut-être que quelqu'un a besoin de moi.

Pacey : Bien sur. (tous deux se lèvent et se serrent la main)

Dawson : Ça m'a fait plaisir de te voir.

Pacey : Ouais. Viens là. (il le prend dans ses bras)


Dawson retourne dans la maison. Une vieille amie de Gale l'interpelle.

Susan : Dawson ! Je ne pense pas que tu te souviennes de moi, je suis Susan une vieille amie de ta mère. On s'est connu à la fac.

Dawson : Ah ! La fan du groupe " Greatful Dead ".

Susan : Oui c'est ça. Dis-moi, ça va ? Tu parviens à gérer ton deuil ?

Dawson : Heu, je le gère.

Susan : Oui, mais de quelle façon ?

Dawson : Au risque de paraître impoli je ne vois pas de quoi vous parlez. (le téléphone se met à sonner)

Susan : Comment canalises-tu les diverses émotions liées à la disparition de ton père ?

Dawson : Au risque de paraître impoli encore une fois, je n'ai pas le temps et encore moins le luxe de ...

Susan : Tu dois prendre le temps, c'est primordial !

Le répondeur avec la voix de Mitch préenregistrée se déclenche. Dawson se jette sur l'appareil et tente de l'arrêter. Il finit par le débrancher violemment. Tous les regards sont rivés sur lui. Il s'enfuit de la maison.

Joey part le rejoindre et le retrouve au bout du ponton.

Dawson : C'est pas vraiment ce que j'ai fait de mieux, hein !?!

Joey : Il y a très longtemps de ça maintenant, je ne sais pas, quelques mois après la mort de maman, je me trouvais dans la cuisine en train de fouiller dans un tiroir - je cherchais un stylo ou je sais plus quoi - et je suis tombée sur une liste de courses qu'elle avait faite. Et dessus elle avait dessiné plein de ... plein de tous petits coeurs, et là j'ai craqué. J'ai pleuré comme un bébé pendant des heures. Et tu vois le coup du répondeur, si ça m'était arrivé, je crois que je serais partie de chez moi en hurlant.

Dawson : Je ne peux pas faire ça.

Joey : Mais qui t'a dit ça ?

Dawson : Moi. Je ne peux pas. Ma mère est l'ombre d'elle-même alors je dois me contrôler.

Joey : Elle a le droit de se mettre dans cet état et toi aussi. Je te propose une chose : tu t'occupes de ta mère et moi, je m'occupe de toi.

Dawson : Tu sais Joey, quand ta mère est morte, j'ai compati à ton chagrin, c'était terrible. Mais ce que je ressens là c'est étrange. Je suis hors de la réalité, c'est comme si j'avais été téléporté dans un autre univers où je marche à coté de mon propre corps toute la journée.

Joey : Ça ira mieux, je te le promets.

Dawson : Ravi de l'entendre. Tu as des conseils aussi pour m'aider à ma faire à l'idée qu'il est mort par ma faute ?

Joey : Quoi ? D'où tu sors ça ?

Dawson : Je t'en prie Joey, réfléchis une minute. Si je n'étais pas revenu, si on ne s'était pas disputé, on n'en serait pas là.

Joey : Regarde-moi. Ton père est mort dans un accident de voiture. Tu ne pouvais rien faire, rien du tout pour empêcher ça.

Dawson : Ça n'est pas tout à fait exact Joey. Non, parce que tu vois si ce matin là je n'avais pas débarqué, ma mère ne m'aurait pas fait un petit déjeuner, par conséquent il serait resté plus de lait, mon père ne serait pas allé en racheté ce soir là. Il en serait resté assez pour Lily le lendemain matin.

Joey : Non arrête, c'est ridicule.

Dawson : Joey, ne me dis pas que c'est ridicule. Je sais que quand mon père a pris le volant, il était en colère. Peut-être qu'il continuait mentalement à m'incendier. Il aura suffit d'une fraction de seconde d'inattention.

Joey : Tais-toi Dawson, tu n'as pas le droit de te faire ça.

Dawson : Tu sais ce qu'il m'a dit avant de partir ? Il a dit que j'étais en train de commettre une erreur magistrale et qu'il était déçu par mon comportement.

Joey : Ouais, je sais tu me l'as dit. Mais il n'y a pas que ça, tu te souviens ? Il a aussi dit qu'il t'aimait beaucoup.

Dawson : Je vivrai avec la certitude qu'il m'aimait, je n'en douterai jamais. Non, seulement, est-ce que tu sais Joey à quel point c'est nul de savoir que mon père est mort en étant déçu, déçu par moi. Il avait raison, c'était n'importe quoi, c'était un caprice de môme. Si je l'avais écouté, il m'aurait emmené à l'aéroport et la mort ne l'aurait pas fauché sur cette route. (il s'en va)


Grams va rejoindre Gale dans le pré.

Grams : Est-ce que ça va Gale ?

Gale : Oh, je fais aller, comme on dit dans ces cas là.

Grams : Tous les soirs durant 46 ans j'ai prié notre seigneur pour qu'il me rappelle à lui en premier. Je ne concevais pas de vivre sans mon mari, je ne m'en sentais pas capable surtout. Mais j'avais tort, j'ai survécu. Ça n'a pas été facile. Et puis c'est inévitable, le jour arrive où l'on se dit " tiens, c'est moins dur que le jour précédent ".

Gale : Et en attendant ce jour ?

Grams : On s'arrange avec son médecin pour qu'il vous prescrive des petites pilules ! Ah seigneur comme c'est curieux ce genre de chose.

Gale : Quel genre de chose ?

Grams : Le sentiment amoureux. Vous partagez votre vie avec l'être aimé, vous lui donnez votre coeur, vous construisez une vie avec lui et le jour où vous le perdez, tout s'écroule autour de vous. C'est de la folie, de la folie pure.

Gale : Je suis d'accord, c'est insensé.

Grams : Alors pourquoi tombons-nous toujours dans le piège ?

Gale : Que serions-nous sans l'amour ! (elles se prennent dans leurs bras)

Grams : Aah, je regrette que nous ne soyons plus voisines.

Gale : Oh oui, moi aussi.

Grams : Je peux rester quelques temps si vous voulez, je m'occuperais de Lily.

Gale : Oh, merci, c'est très généreux de votre part Evelyne, je vous en suis très reconnaissante mais, non, Dawson est là et je crois que nous devrions affronter seuls la situation.

Grams : Vous en êtes sure ?

Gale J'en suis sure.

Grams : Bien, je comprends. Mais si vous changez d'avis, n'hésitez pas à me passer un coup de fil. Il faut se montrer solidaires entre veuves !


Dawson, allongé sur son lit. Joey entre dans la chambre.

Joey : Ça va ?

Dawson : Ça va.

Joey : Les gens commencent à partir.

Dawson : Alors au revoir.

Joey : Non, je peux rester tant que tu veux.

Dawson : C'est vraiment adorable.

Joey : Je suis sérieuse !

Dawson : Oui oui, je sais, mais tu dois retourner à Boston.

Joey : Boston pour l'instant c'est secondaire.

Dawson : Ça va aller.

Joey : Dawson !

Dawson : Joey, je veux rester seul d'accord !

Joey : D'accord. Appelle si tu as besoin, tu le feras ?

Dawson : Je le ferai.

Joey : Au revoir.


Au Bed and Breakfast. Extérieur nuit. Pacey rejoint Joey sur la terrasse.


Pacey : Ah, c'est dingue, j'avais encore jamais vu l'auberge des filles Potter aussi bondée !

Joey : Un enterrement, ça relance une affaire.

Pacey : Tu veux savoir ce qu'il y a de pire pour moi dans la mort ? C'est son horrible tendance à mettre toute une assemblée de mauvaise humeur. Le jour où je partirai, je veux que ce soit dans des conditions telles que tout le monde rira. D'accord ce sera peut-être inattendu ou tragique mais tellement cocasse que les gens se bidonneront ! Écrasé par une voiture remplie de clowns, ce serait drôle ça comme mort ! (Joey sourit) Je t'ai vu sourire, mission accomplie !

Joey : Il ne va pas très bien, il s'en veut.

Pacey : Pourquoi ?

Joey : Parce que, il voulait laisser tomber Los Angeles et revenir sur Boston, et Mitch trouvait que c'était n'importe quoi alors ils se sont disputés.

Pacey : Pour quelle raison majeure Dawson Leery veut-il subitement laisser tomber la Californie et les études de cinéma ? (Joey lui lance un regard éloquent. Ah ! c'est clair. Tu peux me raconter, pas de problème, ça me dérange pas.

Joey : Pacey, je ne lui ai rien demandé si c'est ce que tu t'imagines.

Pacey : Oh ben, s'il y a quelqu'un à même de comprendre ce genre de subtilité ici, c'est moi. Á mon avis, il serait temps de vous jeter à l'eau tous les deux. Qu'est ce qui vous retient ? On se le demande ! Dans ce monde, il y a de la place pour tous les Roméo et Juliette.

Joey : Souviens-toi de la fin !


Chez les Leery. Gale entre dans la chambre de Lily.
Elle revoit Mitch installer le berceau de Dawson peu de temps avant sa naissance.


Mitch : Ça va être impeccable ma puce, t'inquiète pas !

Gale : Oh, je ne m'inquiète pas ! Quand tout s'écroulera je ferai venir quelqu'un pour réparer le berceau !

Mitch : Oh ! Femme de peu de foi ! Madame Leery, vous ai-je déjà déçu ?

Gale : Non monsieur Leery, vous êtes toujours à la hauteur.

Mitch : Comment il sera ce gamin ?

Gale : S'il tient de toi, ce sera un bel enquiquineur ! (ils rient)

Mitch : En général, les pères veulent que leur fils fassent du base-ball. Pas moi. Les sports d'équipe ça rend les gens soumis. Mon gamin sera un marginal !

Gale : Un marginal ?!?

Mitch : Ouais ! Le marginal n'a pas que des A à l'école, il ne grandit pas pour devenir vendeur de maisons, se saouler le week-end et battre ses enfants.

Gale : Dans ce cas, croisons les doigts pour qu'on ait un marginal ! (Dawson entre dans la pièce et interrompt ses pensées)

Dawson : Ça va ?

Gale : Oui, pour l'instant. (ils s'approchent du berceau de Lily) Tu veux savoir ce qu'il y a de plus triste dans tout ça : elle ne saura jamais qu'il a existé.

Dawson : Si elle le saura, t'inquiète pas. Je lui parlerai de son père à chaque fois que j'en aurai l'occasion.

Gale (sanglotant) : Je suis dans un état lamentable, excuse-moi.

Dawson : Maman, arrête, tu n'as pas à t'excuser.

Gale : Tout va rentrer dans l'ordre pour toi.

Dawson : Pour l'instant moi je reste ici. Je resterai tout le temps qu'il faudra. Ma place est près de toi et Lily.

Gale : Chéri, tu sais rien ne t'oblige à être aussi fort tout le temps. Tu as le droit d'aller mal, tu as le droit de pleurer autant que tu veux, tu n'as pas à avoir honte de tes émotions.

Dawson : Je n'ai pas honte, tu te trompes. Je suis... Les gens n'arrêtent pas de me demander comment ça se passe, comment je me sens. La vérité c'est que je ne ressens rien. Je suis anesthésié de partout et ça je dois reconnaître qu'au fond ça m'arrange.

Gale : C'est très bien, jusqu'à ce que tout s'effondre et qu'on ait plus le contrôle.

Dawson : Oui, jusqu'à ce que ...


Le lendemain matin. Pacey arrive en voiture chez les Leery.
Il se rappelle le jour où Mitch lui a appris à conduire dans l'allée.


Mitch : Bon, Pacey, Tu as le pied sur la pédale de frein ? Bien. Marche arrière. Ouais, tout doux ! Oh oh oh ! Attention aux fleurs ! Ma femme va me tuer sinon. Gare-toi. (Pacey s'exécute) Ça y est, l'affaire est dans le sac ! Tu sais conduire ! Heu, ce n'est pas terrible d'accord mais tu en sais assez pour réussir à l'examen !

Pacey : En tous cas merci Monsieur Leery.

Mitch : Ce fut un vrai plaisir. Je regrette que ton père soit débordé.

Pacey : Ouais, moi aussi.

Mitch : Allez, ne lui en veux pas trop. Être shérif c'est pas une partie de plaisir, pense aux responsabilités qu'il a.

Pacey : Moi tout ce que je voudrais c'est qu'il soit plus présent.

Mitch : Pacey, si tu as encore besoin de leçons, tu viens frapper chez moi, d'accord ?

Pacey : D'accord.


Pacey sonne à la porte. Dawson va ouvrir.

Pacey : Je te réveille ? Comment ça va aujourd'hui ?

Dawson : Il est toujours mort, c'est toujours aussi nul.

Pacey : Tu veux venir faire un tour avec moi ? (Dawson acquiesce)

Pacey l'emmène sur les lieux de l'accident.

Dawson : Je peux savoir ce qu'on fait ici ?

Pacey : Je veux te montrer quelque chose. D'après mon frère, ton père roulait sur cette route à 70 km/h, ce qui je te l'accorde est loin d'être la vitesse autorisée, mais ce qui n'est pas exceptionnel à cet endroit. Et au même moment, un dénommé Gary Peters qui rentrait du travail arrivait en sens inverse au niveau du virage. Gary Peters est un citoyen ordinaire : 35 ans, marié, 2 enfants. Il est bagagiste à Blue Star Airlines, et ce jour là il s'était tapé une double journée de travail. Il devait être crevé parce qu'en arrivant dans ce virage, il dormait au volant.

Dawson : Pourquoi tu fais ça Pacey ?

Pacey : Pourquoi ? Parce que je veux que tu saches que c'est justement ce Gary Peters qui a tué ton père, ce type qui aurait mieux fait de ne pas prendre le volant, ce type qui jusqu'à la fin de ses jours va s'en vouloir d'avoir enlevé Mitch Leery à sa femme et à ses 2 enfants. Et je veux surtout que tu saches que ce n'est pas toi qui l'a tué, ce n'est pas toi Dawson, Tu n'as rien à te reprocher. Tu veux être malheureux ? Pas de problèmes, soit malheureux, mais je t'interdis de penser ne serait-ce qu'une seconde que c'est ta faute. Parce que que ce soit clair, ce n'est pas ta faute. Tu as eu ton père pendant 18 ans, c'est plus que beaucoup de gens, et ton père a fait un boulot énorme Dawson, ton père a fait de toi un homme, un homme hors du commun que beaucoup de gens apprécient, admirent et respectent. Plus important encore, ces gens là t'aiment. Tu veux savoir pourquoi je fais ça ? Je le fais parce que toi et moi on était amis y a pas si longtemps. Si t'as besoin d'aide, je serai là, n'hésite pas. Où tu veux et n'importe quand, toute la vie. Tu vois ce que je veux dire ?

Dawson : Et si on y allait.


Boston. Chambre d'Audrey et de Joey.

Audrey : Comment il était ?

Joey : Ben c'était un père quoi, dans le meilleur sens du terme. Il était chaleureux, attentionné, juste un peu casse-pied comme on rêve secrètement que les parents le soient.

Audrey : Et comment va Dawson ?

Joey : Heu ... Difficile à dire. Il ne veut pas que je m'occupe de lui. Je pensais que j'allais pouvoir l'aider, je pensais que ma présence lui serait d'un grand secours, qu'elle pourrait le réconforter mais il m'a rejeté. Il n'a même pas souhaité que je reste assise à coté de lui en silence. Tout ce qu'il voulait finalement c'est que je disparaisse. (elle se met à pleurer, Audrey la réconforte)


Chez les Leery. Dawson et Gale mangent en silence. Gale se lève de table.


Gale : Oh chéri !

Dawson : Oui.

Gale : on n'a plus de lait. (elle jette la brique vide à la poubelle et éclate en sanglots. Dawson va la réconforter)


Á l'épicerie. Dawson passe à la caisse.

L'épicier : Je suis sincèrement désolé de ce qui t'arrive Dawson.

Dawson : Merci Monsieur Brannagh, merci.

L'épicier : Il est passé à la boutique l'autre soir ton père.

Dawson : Je sais.

L'épicier : Je lui ai demandé de tes nouvelles, et devine ? Il a dit que tu étais un sale petit enquiquineur !

Dawson : C'est tout moi.

L'épicier : Cela dit, il était fier de toi. Comment je le sais ? Dès que j'ai prononcé ton nom, bon sang, son visage s'est illuminé ! Il a dit que tu étais un gars bien, mais qu'il avait du mal à te suivre parfois. Je me souviens, il a ajouté que tu étais un incorrigible romantique et aussi que ... qu'il était fier que tu sois son fils. Ça te rend triste, je le déplore, mais j'estime qu'un fils doit le savoir quand son père parle de lui en ces termes. N'oublie pas la monnaie et transmet mas condoléances à ta maman.

Dawson : Oui, comptez sur moi. (il monte dans sa voiture et fond en larmes)


Séquence musicale.
Les Bostoniens se retrouvent tous au restaurant " Liberty Hall ", où travaille Pacey.



Séquence finale.
Il s'agit de scènes inédites du dernier épisode de la quatrième saison. Dawson s'apprête à partir au cinéma. Mitch veut faire une photo de famille dans le pré.


Mitch : Là, bon, ça devrait fonctionner. Ouais, allez vite, tout le monde en place ! Serrez-vous !

Dawson : Comme si on avait pas déjà assez de photos !

Gale : Oh, le rabat-joie !

Mitch : Arrête ton char lascar !

Dawson : Tu fais des vers !

Mitch : Allez, un p'tit sourire mes amours ! (l'appareil photo se déclenche)

Dawson : Ça y est ? Vous êtes contents ? C'était quelque chose ! Bon, je vais au ciné avec les autres, je suis en retard.

Gale : Amuse-toi bien !

Mitch : Eh ! C'est boire ou conduire !

Dawson : Aller au ciné avec Joey, Jen et Jack, ça veut pas dire se saouler !

Mitch : Bon c'est bon, allez vas-y. Bonne soirée !

Dawson : A plus tard ma tribu !

Gale (au sujet de Lily) : On dirait qu'elle a faim !

Mitch : Tu veux un coup de main peut-être ?

Gale : Non, reste faire mu-muse avec ton appareil ! (elle l'embrasse) Les garçons et leurs jouets, c'est pas croyable ça !!!

Mitch contemple avec satisfaction sa propriété. Le bonheur se lit sur son visage.

Générique de fin.


Un grand merci à Jennifer pour ce script !

[Scenes: Outside the Leery Fresh Fish. A couple go up to the door and there is a sign on the door that says “Closed due to death in the family. Then a montage of scenes from an empty rooms in the Dawson house, to Dawson in the kitchen looking out the window thinking.]

[Opening Credits]

[Scene: The Funeral Parlor. Dawson is meeting with the salesman walking down the stairs talking about his father.]

Salesman: Your mother... how is she holding up?

Dawson: She cries a lot.

Salesman: I understand. And you? How are you?

Dawson: People ask me that a lot. It's a weird question. Every time I start to give too long of an answer, which I'm starting to do right now, those same people get very uncomfortable. Not you, though, huh? I guess you're an old pro at this.

Salesman: You could say that.

Dawson: I'm fine. [Clears throat] That one.

[Points to a coffin]

Salesman: Very nice choice. Very tasteful.

Dawson: Thank you.

[Scene: Pacey’s Boat. Pacey is sitting on the deck of the boat reading a book, when Joey comes walking up to him with a very sad look on her face.]

Joey Hey.

Pacey: Hey. What's with the furrowed brow? Better watch out. You're gonna give yourself a wrinkle.

Joey Pacey, I've got some bad news.

Pacey: Aw, why don't you look like you're kidding?

Joey Doug gave me a call. He said he's been trying to get in touch with you. He left you a bunch of messages at the restaurant.

Pacey: Yeah, I know. I meant to call him back, but what are you gonna do?

Joey You probably should've.

Pacey: What's going on?

Joey It's Mitch. Um... he's dead.

Pacey: What? Well, how? [in disbelief]

Joey It was a car accident.

Pacey: And I-I-is everybody-- I mean—

Joey They're all fine. It was just Mitch. He was alone.

Pacey: When did this happen, Jo?

Joey It happened a couple of nights ago.

Pacey: Ohh. How's Dawson doing?

Joey Well, he's not so good. His father's dead.

Pacey: Right. That's a stupid question.

Joey No, you're entitled, believe me. I've said about 800 stupid things to him in the last couple of days, but, um, you want to come with me?

Pacey: Do you really think that I should?

Joey What are you talking about?

Pacey: Well, I... maybe he doesn't want me there, Jo.

Joey Ok, your father dies tomorrow. You're at the funeral. You look up, and you see Dawson. Would that mean something to you? Would seeing one of your oldest friends mean som—

Pacey: Just give me 5 minutes.

[Scene: Potter B&B. Jen and Jack are talking together about Mitch’s death.]

Jen: Be right there. Can I talk to you about something?

Jack: Sure.

Jen: I'm nervous.

Jack: About what?

Jen: Seeing him.

Jack: Why?

Jen: Because I don't know what to say.

Jack: I don't think he's expecting you to give a speech, Jen.

Jen: I couldn't sleep last night. I was up and tossing and turning, trying to figure out what to say, how I was gonna act.

Jack: No one ever knows what to say, but when Tim died, you wouldn't believe some of the things that people said to me. But the thing is, no matter what you say or what you do, Dawson is alone in this, ok? There isn't a word or a sentence in the English language that can take away the kind of pain that he's dealing with.

Jen: Well, so then, what do I do?

Jack: You've just gotta figure out your own way of being there for him.

Jen: Ok.

[Scene: Dawson’s House. Dawson lies Lilly down to sleep in her crib, then goes over to Gale’s room and lightly knocks on the door and looks in to see her asleep. He puts a blanket over here and leaves the room and goes back to his room. He sits down and lies back on her bed, and then has a flashback to his twelfth Birthday, when Mitch came up to him in his room.]

Mitch: You having a good birthday?

Dawson: Yeah, definitely.

Mitch: How's it feel to be 12 years old?

Dawson: Pretty good. I think I'm ready for a girlfriend.

Mitch: Oh, you think so?

Dawson: Yeah.

Mitch: Well, I'd say give it a few years. You've got plenty of time before girls start clouding your head.

Dawson: Ha, ok.

Mitch: Did you like all your gifts?

Dawson: Yeah, I loved 'em, especially the 1941 video.

Mitch: Which was not easy to find, let me tell you.

Dawson: Thank you, dad.

Mitch: Don't mention it. You know, I could be wrong, but I think you've got one more gift coming to you.

Dawson: Nope. I opened them all.

Mitch: Are you sure?

Dawson: Pretty sure.

Mitch: I don't know... I think maybe you better take a look... in the closet. Go on. [Dawson goes to his closet and finds a large bag inside.] Well, come on! Bring it out. Open it up. [He pulls out a camcorder] The guy at the store said it was a real good one for making movies. Great editing capabilities, and it comes with its own tripod.

Dawson: Thank you, dad. Ha ha.

Mitch: You're welcome, Dawson.

Dawson: Dad, this... this must have been really expensive, but you're not gonna regret it. I swear, I'm gonna make so many movies on this. This is not a phase.

Mitch: Oh, don't worry about that, Dawson. Just enjoy it. Let the things you love be your escape.

[Knock on door, and Joey snaps him out of the flashback and is standing in the doorway.]

Joey Dawson?

Dawson: Joey...hey.

Joey You're smiling.

Dawson: I was?

Joey You were. [she hugs him, but he doesn’t really hug her back] Is there anything I can do?

Dawson: Um...yeah, actually. You know what? There is. Would you mind watching lily for a little bit? My mom fell asleep. I've gotta get to the funeral home.

Joey Of course.

Dawson: Great.

[Dawson grabs a suit of the back of his door.]

Joey Is that what you're wearing? It's nice.

Dawson: Uh, no. Actually, it's for my dad. He's gonna be buried in it.

Joey I'm sorry.

Dawson: Jo, that's ok. You couldn't have known that. I won't be long.

[Scene: A series of shot from the funeral. In one Joey grabs his hand in hers, and a couple of sends later he pulls it out to get something out of his coat, and then to Dawson’s House after the funeral. Everyone has gathered for a party to honor Mitch’s life. Dawson is sitting at the base of the stairs holding Lillian, when Grams comes up to him.]



Grams: Why don't you let me take her for a while, dear?

Dawson: I'm afraid I can't do that, grams. Lily here offers a great buffer. As long as I hold her, people tend not to come up to me and offer their platitudes.

Grams: Where's your mother?

Dawson: She's upstairs. She won't come down. So, what's yours?

Grams: My what?

Dawson: Your platitude.

Grams: I'm afraid I'm fresh out.

Dawson: Really? I thought for sure you'd whip out "the lord works in mysterious ways."

Grams: Hmm. The lord and I, we... we aren't on speaking terms this week.

[Scene: Outside Dawson’s House. Joey is looking up at the window that years ago where used to climb into Dawson’s Bedroom window. She has a flashback of the day that Mitch put a Ladder there for her to climb up, instead if climbing the trellis.]

Mitch: Listen, Joey... I don't want you climbing up the trellis anymore, ok? It's dangerous. You could hurt yourself, and if that happened, I don't think my son would ever forgive me.

Joey Yeah, right.

Mitch: Sooner or later, Joey, he's gonna pull his head out of the sand. He'll figure it out. Probably not as soon as you'd like, boys are stupid like that.

He kisses he on the forehead and then walks away, and she is left looking at the window]

[Scene: Dawson’s Kitchen. Dawson is looking in the refrigerator for something to drink when Jen comes into the kitchen to join him.]

Jen: Hey.

Dawson: Hey.

Jen: What you doing?

Dawson: Trying to decide between a glass of orange juice and a bottle of wine. Any thoughts?

Jen: Well, wine's fine, but whiskey's quicker.

Dawson: What about narcotics?

Jen: Oh, even better.

Dawson: You know, times like this, I really wish I was more of a drug person, but I don't know. Starting up just seems like such a hassle.

Jen: Yeah, plus, you can't really score any good dope in Capeside.

Dawson: Good point. Orange juice it is.

Jen: So, I've been trying to figure exactly what it is that I'm supposed to say to you. I feel terrible, Dawson, I really do. I mean, I can't imagine what you're going through, but I feel so helpless. I mean, if this were about a girl, I could offer sage advice, but...this is out of my league. The only person that was ever taken from me was my grandfather, and that was a long time coming, you know. So here's what I'm gonna do. I'm gonna give you a hug, and I'm not gonna let go for a really long time. I'm gonna tell you that I love you, which is actually a pretty good deal, 'cause that means that I'll do anything on the off chance it'll make you a little less sad.

[She grabs him and gives him a huge hug.]

Dawson: That sounds very good to me.

[Scene: The Sun room. Gale is sitting on a bench looking out the window, when Joey comes in to join her.]

Gale: I, uh, can't believe that he's gone. I keep expecting to hear his car in the driveway, his keys in the lock, footsteps on the stairs. So, how's the party?

Joey It's fabulous. The pate is all the rage.

Gale: And how's our boy?

Joey Great. He's keeping it all together.

Gale: Which is exactly what bothers me.

Joey: Me, too.

Gale: He's stubborn, Joey. He's just like his father.

Joey You know, I know this probably doesn't mean much now, but he's not really gone, you know. 'Cause if ever there was someone who was an absolute reflection of his father, it's Dawson.

Gale: You think so?

Joey You know, growing up, spending that time with you guys... I think I was too little to really understand it, but I--I always knew there was something special about the way you guys looked at each other. Like you were in on this great little secret that the rest of us weren't privy to, and my parents never had that... not even in the best of times. I'm not gonna sit here and--and try to pretend to know what was going through his mind before he died, but... I know your husband loved you very much.

[Scene: the Porch. Pacey is leaving the house, when Dawson who is sitting alone on the porch sees him.]

Dawson: Hey.

Pacey: Dawson. Hey, man.

Dawson: Thanks for comin'.

Pacey: Of Course... but I can't say that this is exactly the way I wanted to see you again for the first time.

Dawson: Yeah, I know what you mean. How was your summer?

Pacey: My summer was really good. It was really, really good, actually. It totally cleared my head.

Dawson: Good.

Pacey: How's film school treatin' ya?

Dawson: Uh... I'm gonna be droppin' out, actually.

Pacey: Why?

Dawson: [Sighs] It's a long story.

Pacey: Gotcha. I'm sorry, Dawson. I wish I had somethin' better to say to you than that, but that's really what it boils down to. I'm really, really sorry.

Dawson: Remember the time he caught us smoking down here?

Pacey: Yeah. I, uh... of course I remember. Sixth grade, right? I don't think I've ever seen your father so mad. Being Mitch, he had to tell us that he was just concerned for us, which was a bit of a surprise to me because if it was my father, it would be kind of a different story. In fact, I guarantee I'd still be smoking to this day just to piss him off.

Dawson: [Laughs] Ahh... well... I should probably head inside and make myself useful or something.

Pacey: All right? It works.

Dawson: [Sighs] It was good to see you, pace.

Pacey: Yeah. [He pulls him in for a hug.] Come here.

[Scene: Inside the house. Dawson runs into an old friend of Gales.]

Friend: Dawson. You probably don't remember me, Dawson, but I'm Susan. I'm an old friend of your mother's from college.

Dawson: Right. You're my mom's deadhead friend.

Friend: [Laughs] That's right. Uh, tell me, are you dealing with your grief?

Dawson: Uh... I'm dealing.

Friend: How are you dealing with it?

Dawson: Um, not to be rude, but I--I don't know what you're talking about.

Friend: Where are you channeling all the feelings you're having about your father's passing?

Dawson: Um... you know, not to be rude again, but I really don't have the time or the luxury.

[Telephone rings]

Friend: Oh, you must take the time, Dawson.

[The answering machine picks up]

Mitch Voice: Hi. You've reached the Leerys... minus Dawson, that is, who can be reached in sunny California these days. If you have a message for Gale,

Llily, or myself, however, you can leave it at—

[Dawson continuously tries to get the machine to stop, and when he finally can’t he rips it out of the wall. Everyone is looking at him worryingly, and Jack tries to say something to him but Dawson pushes his hand away.]

Jack: Hey.

Dawson: I'm fine. I'm... I'm fine.

[Scene: The Pier outside. Joey comes into to try and comfort Dawson in any way she can.]

Dawson: [Clears throat] Not one of my finer moments, huh?

Joey You know, a long time ago-- it must have been a couple of months after my mom passed away-- I was digging through this drawer in the kitchen looking for a pen or something, and I came across this grocery list she had made, and it was filled with all these little heart-shaped doodles, and I just...lost it. I cried like a baby for hours. If what just happened to you in there had happened to me back then, I would have run away screaming.

Dawson: I can't do that.

Joey Who says?

Dawson: I do. I can’t. My mom's a wreck. I gotta keep it together.

Joey She's allowed to be a wreck, and so are you. I'll make you a deal. You take care of your mom, I'll take care of you.

Dawson: I gotta say, Jo, I-- when your mom died, I sympathized with you, and I really felt bad, but I had no idea it felt like this. Nothing feels real. It's like I've been transported to some alternate universe where I'm just walking around outside my body all day long.

Joey It'll get better. I promise.

Dawson: That's good. Any, uh, advice on how I should deal with the fact that my father's death was almost entirely my fault?

Joey What? How do you figure that?

Dawson: Come on, Jo. Think about it. If I hadn't come back and laid all this on him, none of this would've happened.

Joey Dawson, look at me. You father died in a car accident. There was nothing you could do to stop that.

Dawson: That's not entirely true, Jo. That's, I mean... first off, if I hadn't showed up that morning, my mom wouldn't have made me breakfast, which means they wouldn't have run out of milk, which means my dad wouldn't have had to drive to the store that night so lily would have some in the morning.

Joey That's crazy.

Dawson: Don't tell me what's crazy, Jo. For all I know, my dad was driving along that night, pissed, having some argument with me in his head which caused him to take his eyes off the road just long enough to—

Joey Look, you can't do this to yourself.

Dawson: [Sighs] You--you know what he said to me the last time I saw him?

Joey Hmm?

Dawson: He said that I was making a huge mistake and that he was disappointed in me.

Joey I know. You told me that. You remember what else you told me? He said he loved you very much.

Dawson: I'll never go through life doubting that my father loved me, Jo, but... do you have any idea how much it sucks to know that my father was disappointed in me the day he died? And he was right. I was acting crazy like a spoiled brat, and if I'd listened to him, he would've been driving me to the airport instead of driving to his death.

[Scene: Outside. Gale is leaning against a tree wiping the tears from her eyes, when Grams comes up to her.]

Grams: You all right, dear?

Gale: Oh, I'm hanging in there, I guess.

Grams: You know, every night for 46 years, I prayed the good lord would take me first. I never wanted to go on without him. I didn't think I was capable of it. But somehow, I was. It wasn't easy, but inevitably there comes a day that isn't as bad as the one before it.

Gale: And until then?

Grams: Well, that's what prescription medication is for.

[Both chuckle]

Grams: Oh, it's a strange thing we do.

Gale: What's that?

Grams: Falling in love. You share your life with another person. You--you give them your heart to the extent that losing them could potentially destroy you. It's a crazy thing to do.

Gale: You're right. It's insane.

Grams: Then why on earth do we do it?

Gale: What else is there?

[They Hug]

Grams: Oh, I wish I still lived next door.

Gale: So do I.

Grams: I could stay for a while if you like, help out with Llily.

Gale: Oh, that is such a generous offer, Evelyn, and I do love you for it, but, um... [Sniffles] No, I--I think Dawson and I are gonna have to meet this one head on.

Grams: You sure?

Gale: [Sighs] I'm sure.

Grams: Well, I understand, but don't you hesitate to pick up the phone, young lady. We merry widows have to stick together.

Gale: [Laughs faintly]

[Scene: A montage of shots of the Dawson house as the party is thinning out. Then to Dawson’s Room. Dawson is lying down on his bed when Joey comes in to see if he is okay.]

Joey Hey.

Dawson: Hey.

Joey Everyone's starting to leave.

Dawson: I'll see ya.

Joey I can stay as long as you want.

Dawson: That's sweet of you, Jo.

Joey I'm serious.

Dawson: I know you are, but you gotta get back to school.

Joey School doesn't matter right now, Dawson.

Dawson: I'll be ok.

Joey Dawson.

Dawson: Joey, I wanna be alone. Ok?

Joey Ok. Call me if you need me. Will you do that?

Dawson: I will.

Joey Bye.

[Scene: Outside the Potter B&B. Joey is sitting on the Porch, when Pacey comes out to join her.]

Pacey: You know, I can't say as I have ever seen the Potter B&B quite so crowded.

Joey Nothin' like a funeral to drum up business.

Pacey: [Sighs] You wanna know what the worst part about death is? It has this horrible tendency of putting everyone in a really bad mood. When I go, I want to go in a way in which it makes everybody laugh. You know, like, no matter how sudden or tragic the circumstances, you just can't help but laugh... like getting run over by a car full of clowns. That's kinda funny, right? You smiled. Mission accomplished.

Joey He blames himself, you know.

Pacey: Why?

Joey Well... he wanted to drop out of USC and move to Boston, and Mitch thought he was crazy, and they had this huge blowout.

Pacey: Why on earth would Dawson Leery, of all people, want to drop out of film school? [Looks over at Joey and then knows.]Oh. Heh. I get it. It's ok. You can tell me, Jo. I'm not gonna get upset.

Joey Oh, Pace, I didn't ask him to, if that's what you mean.

Pacey: I-- oh, look. If anybody understands the various shades of gray here, it's me, and I think it's time the two of you got your shot... because the way I see it, you never did, and this world could use as many Romeo and Juliet’s as it can get.

Joey Look what happened to them.

[Scene: Lillian’s Room. Gale looks into the room and has a flashback of the day Mitch was setting up Dawson’s Crib.]

Mitch: This thing's gonna be tip-top, baby. Don't you worry.

Gale: Oh, I'm not worried. I'll just call someone to fix it when the bottom falls out.

Mitch: [Laughs] Oh, ye of little faith. Mrs. Leery, have I ever let you down?

Gale: No, Mr. Leery, you haven’t.

Mitch: What do you think he's gonna be?

Gale: If he's anything like you, a pain in the ass.

Mitch: A lot of fathers want their sons to play baseball. Not me. Team sports teach conformity. I hope he's a freak.

Gale: A freak?

Mitch: Yeah. Freaks never peak in high school. They never grow up to sell real estate, drink heavily on the weekends, and beat their kids.

Gale: Well, then, let's hope for a freak.

[Dawson comes into the room, snapping her out of her flashback.]

Dawson: Mom, you ok?

Gale: Uh... yeah. For the moment. You wanna know what the worst part is?

Dawson: What?

Gale: She'll never even know he existed.

Dawson: Not if I have anything to do about it. She's gonna hear about her daddy every chance I get.

Gale: [Crying] Oh, I'm such a mess. I'm sorry, honey.

Dawson: Mom, don't ever apologize.

Gale: You are gonna get your life back, I promise.

Dawson: Mom, I'm not going anywhere. Not anytime soon. My place is here with you and Lily.

Gale: Honey, you don't have to be so strong all the time. You can fall to pieces just about any time you want. There's nothing to be ashamed of.

Dawson: I'm not ashamed. There's-- everybody keeps on asking me, "How you doin'? How you feelin'?" Truth is, I don't feel anything. Not a thing. I'm numb. Which, to tell you the truth, is really not so bad.

Gale: Um, that's great... until it all comes crumbling down.

Dawson: Well...until then.

[Scene: Outside Dawson’s House. Pacey pulls up the house, and looks out of the back of the car and sees some flowers on the side of the house. Pacey has a flashback to the day that Mitch taught him how to drive.]

Mitch: Ok, Pacey, now... got your foot on the brake? Ok, put her in reverse... and gently-- ohh, ooh. Careful. Watch the flowers. Heh heh. My wife will have me killed. And park. There you go, Pacey. You did it. You know how to drive. Not terribly well, mind you, but good enough to pass that test.

Pacey: Thank you for your help, Mr. Leery.

Mitch: It's my pleasure. Just sorry your father had to work.

Pacey: [Quietly] Yeah, me, too.

Mitch: Go easy on him, Pacey. Can't always be fun being sheriff of these parts.

Pacey: I guess I just wish he was around more.

Mitch: Listen, you ever wanna practice, you knock on my door. Ok?

Pacey: Ok.

[Pacey goes up to the house and knocks on the door, and Dawson opens the door.]

Pacey: Hey, man. How ya doing today?

Dawson: He's still dead. It still sucks.

Pacey: Wanna go for a ride with me?

[Scene: the Side of a road, where Mitch’s accident was. There are tread marks on the road, where the accident happened. Pacey pulls the car over.]

Dawson: What the hell are we doing here?

Pacey: Wanna show you something.

[Pacey gets out of the car and Dawson follows]

Pacey: According to my brother, your father was driving down the road here at about 45 miles an hour. Which is, granted, a little bit above the speed limit, but not at all unusual for this stretch of road. At the same time, a man named Gary Peters was getting off work, driving down the road a little farther up, just around the bend. Gary Peters is a pretty average guy. 35 years old, wife, 2 kids. Works as a baggage handler for blue star airlines. And Gary had to pull a double shift that day, and it must've been a real bitch 'cause when he came around that bend, he was asleep at the wheel.

Dawson: Why are you doing this, Pacey?

Pacey: Why? Because I want you to know that it was a man named Gary Peters who killed your father. A guy who should've known better than to get behind the wheel of a car. A guy who, for the rest of his life, will carry around the guilt of taking Mitch leery away from his wife and 2 kids. And I want you to know that that guy is not you. It's not you, Dawson. Do not blame yourself for this. You wanna grieve? You go right ahead. Be my guest. But do not for one single second think that this is your fault, because it is not your fault. You got your father for 18 years... and that is a hell of a lot more than some people get. And your father did one hell of a job, Dawson. He made you into a man. And he made you into a man that people care about and admire and respect and most importantly, love. So, why am I doing this? I'm doing this because, once upon a time, you and I were best friends. And that means that whenever you need me, I'm here. Any time, anywhere, any place. Forever. You understand that?

Dawson: We should get going.

[Scene: Joey’s Dorm room. Joey is unpacking while Audrey is talking to her.]

Audrey: What was he like?

Joey Well, he was a dad. You know, in the best possible way, I mean. He was warm and caring and just the kind of pain in the ass you secretly want your parents to be.

Audrey: How's Dawson doing?

Joey I wouldn't know. Didn't want anything to do with me. I thought I'd be able to help him. I thought I would be this incredible resource 'cause I've been there, you know? He didn't want anything from me. He didn't even just wanna sit there in silence. He wanted me out of his sight.

[Joey collapses on her bed holding her head in her hands, and Audrey comes over and sits next to her and tries awkwardly to comfort her.]

[Scene: Dawson’s Kitchen. Dawson is eating at the table when Gale gets up and goes over to the Refrigerator.]

Gale: Honey?

Dawson: Yeah?

Gale: We're outta milk. Would you mind-- [Sobbing she slams the carton down and goes to the sink sobbing]

[Dawson gets up and puts his dishes in the sink, tries to confort her, and then leaves.]

[Scene: The local store. Dawson is buying some milk, when the owner begins talking to him.]

Mr. Brennan: I can't tell you how sorry I am for your loss, Dawson.

Dawson: Thank you, Mr. Brennan. I appreciate it.

Mr. Brennan: He was here, you know. That night. Your father.

Dawson: I know. I asked him about you.

Mr. Brennan: He said, uh, you were a royal pain in the ass.

Dawson: [Chuckles] That's me.

Mr. Brennan: He was proud, though. How do I know that, huh? Well, when I mentioned your name, his whole face just lit up. He said you were this brave kid, but he had no idea how you got to be that way. He said you had a romantic streak a mile long, and he said he was proud to know you. I'm sorry if that makes you sad, Dawson, but I figure if somebody says that about you, you ought to know it. Oh, don't forget your change. And be certain to convey my condolences to your mother, would you?

Dawson: Thank you. I will.

[Dawson goes outside and gets into his Jeep, and then finally breaks down crying.]

[Scene: Outside the Dawson House. A Flashback of a day where Mitch is trying to take a family picture of Him, Gale, Dawson and Lillian, with his new camera.]

Mitch: All right! I think I've got it figured out. Ok, quick. Let's go, everybody. Gather. Hurry up,

Dawson: 'cause what this family really needs is another picture.

Gale: Oh, don't be so fresh.

Mitch: Yeah. Lose the 'tude, dude.

Dawson: Clever, dad.

Mitch: Smiles, people.

Dawson: All right. Great! That was wonderful. I am now late for the movies with Joey, Jack, and Jen.

Gale: Have fun, honey.

Mitch: No drinking and driving.

Dawson: Hey, dad, just so you know, going to the movies is not code for going out and getting wasted.

Mitch: Go, go, go. Get out of here. Have fun.

Dawson: Later, creators.

[Dawson leaves]

Gale: Well, this one's hungry.

Mitch: Uh, need some help?

Gale: Nah. Stay and play with your camera. Boys and their toys.

Mitch: [Laughs]

[Mitch watches her come in, and then begins to look all around and has a huge proud look on her face.]

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Chris Uecke

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play