VOTE | 148 fans |

#417 : Admission impossible

Titre en VO : "Admissions" - Titre en VF : "Admission impossible"
¤ USA : diffusé le 14/02/01 - France : diffusé le 28/07/01
¤ Scénario : Barb Siebertz - Réalisation : Lev L. Spiro

Dawson n'est pas admis à New-York mais Joey peut aller à Worthington, cela sans compter qu'elle doit en fait payer 15'000$.

Jen essaie de se rappeler de ses parents en questionnant Drue, car Jack aimerait qu'ils aille à l'université de New-York.

Dawson propose à Joey de payer les 15'000$ avec l'argent de M. Brooks. Elle se doit de lui annoncer qu'elle lui avait menti : elle a couché avec Pacey lors du voyage d'étude...

Plus de détails


~~~~~~~~~~


Jen annonce à Joey qu'elle et Jack sont admis dans cinq universités, il ne leur reste plus que l'embarras du choix.

Joey et Dawson sont appelés au secrétariat du lycée, où ils peuvent téléphoner à leurs parents pour savoir s'ils sont admis...

Joey est acceptée à Warthington, mais Dawson ne pourra pas aller à New-York... Jack aimerait vraiment aller à New-York, mais Jen n'en a pas vraiment envie, étant donné les mauvais rapports qu'elle entretient avec ses parents. Elle va en parler à son psychologue.

Dawson, triste, parle avec Gretchen. Il se demande s'il ne devrait pas directement utiliser l'argent de M. Brooks pour faire des films, étant donné qu'il n'est pas admis à l'université.

Joey apprend par une deuxième lettre qu'elle devra payer 15'000$ pour pouvoir obtenir une bourse d'étude, ce qui dépasse les moyens de Bessie. Son rêve s'effondre...

Elles vont pourtant chez Mme Watson, la conseillère en orientation, mais il n'y a rien à faire, il faudra payer si elle veut une bourse.

Un barbecue a pourtant lieu chez les Potter. Tous les amis sont de la partie. Dawson parle à Joey mais elle ne lui dit rien concernant sa bourse d'étude.

Un moment plus tard, elle avour pourtant à Pacey ce qui la tracasse...

Gretchen et Pacey ont une discussion portant sur leur avenir. Pacey est certes déçu pour Joey, mais il avoue être heureux au fond de lui, heureux que son amie reste peut-être à Capeside avec lui.

Alors que Jen et Jack parlent de New-York, les parents de Dawson viennent lui apporter une lettre : leur fils est accepté à l'USC. Dawson entre à l'intérieur et trouve Joey en larme. Elle lui apprend ce qui se passe et, après avoir réfléchi quelques instants, Dawson lui propose de prendre l'argent de M. Brooks. Joey refuse.

Jen parle de son père à Frost, son psychologue. Comme Jen ne se souvient plus de tout, ils en arrivent à la conclusion qu'il faudrait qu'elle parle avec quelqu'un qui la connaissait à l'époque.

Elle va donc voir Drue pour savoir pourquoi ses parents l'ont renvoyée de chez eux. Drue raconte des histoires à dormir debout, en plaisantant. Jen se fâche et s'en va.

Dawson est allé voir Pacey pour lui demander de convaincre Joey de prendre l'argent. C'est ce qu'il fait, mais il ne parvient pas à la convaincre vraiment.

Drue s'excuse auprès de Jen et tente de lui expliquer ce qu'il s'était passé le dernier soir : ils étaient tous les deux dans le lit de ses parents. Jen se rappelle alors, elle s'était servie de Drue pour énerver ses parents...

Joey n'en peux plus : elle va voir Dawson et lui avoue qu'elle a couché avec Pacey. Elle repart tout de suite, laissant Dawson dans de sombres pensées.

Jen retourne chez son psychologue pour lui rendre compte de la situation. Il lui explique que si elle est venue chez lui, c'est tout d'abord pour qu'elle cesse de se détester.

Pacey annonce à Joey qu'il était ravi qu'elle n'aille pas à l'université, et que le jour où il sera un boulet pour elle, il ne faut pas qu'elle hésite à le laisser.

Jack et Jen font des exercices de décompression, regardant un poisson nager pendant quelques heures :)

Dawson va voir Joey pour lui donner l'argent. Cette fois-ci elle accepte, ils seront toujours des amis !

Un grand merci à Olivia pour ce script !


Lycée de Capeside - Joey est à la cantine assise à une table en train de manger son plateau repas qui d'après la tête qu'elle fait n'a pas l'air très fameux - Jen entre et regarde autour d'elle - Joey l'aperçoit, elle lui fait signe.

Joey : Hé !

Jen : Hé ! Salut. (elle va pour rejoindre Joey mais elle trébuche et fait tomber tout les bouquins qu'elle portaient. Joey va l'aider.)

Joey : Quelle entrée !

Jen : Ca t'a plu ? Je suis contente.

Joey : (regardant les livres de Jen) Woa ! Ce sont les universités que tu as contacté ? (elles s'assoient)

Jen : Toutes les universités où Jack et moi sommes acceptés. Il ne nous reste plus qu'à choisir.

Joey : Ca en fait cinq, quelle chance.

Jen : Oui, Jack est très doué pour les dossiers d'inscription. C'est pour ça que je lui ai conseillé une carrière d'écrivain publique ou d'assistant social. Et toi tu as des nouvelles ?

Joey : Non. Ce qui veut dire que je suis bonne pour une carrière de serveuse.

Jen : Oui c'est ça.

(Un type arrive près de Joey)

Type : Joey ? (elle se retourne, il lui tend un papier) Rendez-vous administratif.

Jen : Quelque chose me dis que tu te trompes.

(La scène fini par un gros plan sur le papier que tiens Joey, et la scène suivante commence par un gros plan sur le même papier mais cette fois c'est Dawson qui l'a dans les mains. Il est en cours, Jack est à côté de lui.)

Jack : A mon avis y'a du nouveau.

Dawson : Hein ?

Jack : Pour quelle autre raison pourrait-on se permettre de venir déranger le grand Dawson Leery en cours de science ? (Dawson ferme son livre et sors de la classe)


Lycée de Capeside - Centre administratif du Lycée - Joey attend son tour pour son rendez-vous - Dawson arrive.

Dawson : Quelle coincidence ! (il tend son papier à la secrétaire)

Joey : (soupirant) J'espère que c'est une bonne nouvelle. (elle donne aussi son papier)

Secrétaire : Vivement le fin du mois d'avril. Les parents devraient vous laisser lire vous-même les réponses des universités au lieu de vous torturer par téléphone. (elle leur donne un téléphone à chacun) Faites le 9 pour sortir.

Dawson : Je crois ... Je crois que c'est encore un grand moment de la vie. Bonne chance.

Joey : Merci. Bonne chance à toi.

(ils prennent le combiné et composent leur numéro de téléphone)

Dawson : Maman ? Bonjour. Oui c'est pour ça que j'appelle. Département cinéma oui.

Joey : Salut Bessie. Non, non, non, t'as bien fait. C'est enfin arrivé. Non, non, je peux pas attendre. Je préfère que tu l'ouvres.

Dawson : Excuse-moi tu peux relire, je ... je n'ai pas entendu.

Joey : Non, t'es sûre de ce qui est écrit ?! Oh super !

Dawson : Oui, j'ai entendu. Oui j'ai entendu. Je te laisse. (il raccroche. Joey est encore au téléphone, elle sourit)


GENERIQUE


Lycée de Capeside - Joey et Dawson sortent du secrétariat et marchent dans les couloirs.

Joey : T'es sur que je peux rien faire pour toi ?

Dawson : Non je te dis que ça va.

Joey : Si la situation était inversée, je sais exactement ce que je ressentirais.

Dawson : Tu serais ravi pour moi comme je le suis pour toi.

(Pacey les rejoint)

Pacey : Quoi de neuf camarades ? (personne ne répond) Ouh là là ! Je sens des ondes très difficiles à analyser.

Dawson : Joey a une bonne nouvelle à t'annoncer. J'y vais. N'oubliez pas de fêter l'évènement. (il part)

Joey : Oui.

Pacey : Alors c'est quoi la bonne nouvelle ?

Joey : On s'est retrouvé au secrétariat, et il vient d'apprendre qu'il n'était pas accepté à New-York. Et moi, je suis accepté à Worthington.

Pacey : Worthington ! (il a prend dans ses bras, la soulève et la fait tourner) Oh trop beau ! Génial ! C'est une super nouvelle. (il la repose) Oh allez tu vas pas culpabiliser, il est parti en disant qu'il fallait fêter l'évènement.

Joey : Oh c'est très surréaliste comme situation. Je t'assure, je réalise pas Pacey.

Pacey : Suis-moi. (il lui prend la main et l'entraîne)

Joey : Et où tu m'emmènes ? J'ai cours maintenant.

Pacey : J'ai beaucoup de respect pour M. Ringlett et son cours d'histoire, mais aujourd'hui est un grand jour et pour que tu l'admettes il faut que tu lises cette lettre de tes propres yeux.

Joey : Pas question de sécher le cours d'histoire.

Pacey : Pourquoi ? T'as peur de pas être admise à l'université ?


Lycée de Capeside - Jack est Jen sont dans une salle du Lycée tout seul - Jack est assis à une table qui est remplis de prospectus et de cassettes vidéos d'universités, et Jen fait les cent pas avec une cassette à la main.

Jack : Non. Non, non, pas question de revoir cette cassette. L'image est instable, stressante, ça me donne mal au coeur, je préfère ... celle du super prof, tu sais celui qui raconte l'histoire de la statue de la liberté.

Jen : Tu n'a pas arrêter de rigoler. Arrête de plaisanter, on parle de choses sérieuses.

Jack : D'accord.

Jen : Il faut passer en revue toutes ces universités pour qu'on puisse décider en connaissance de cause. (elle s'assoit en face de lui) Ou alors, on tire à la courte paille.

Jack : De toute façon il est clair qu'on perd notre temps, il n'y a qu'un choix intelligent, on le sait, l'université de New-York. Quoi ? C'est une grande université. New-York est la seule ville potable, tu l'as toujours dit. Alors, voilà, on y va et on s'arrête là.

Jen : Qu'est-ce que tu dirais si je te disais que je ne pense plus du tout la même chose.

Jack : Je dirais que ... il faudrait peut-être savoir ce que tu veux.


Bed & Breakfast des Potter - Bodie et Bessie sont dans la cuisine en train de faire la liste des courses.

Bodie : Alors il me faut 4 ou 5 poulets, du romarin, du poivre, du sel, du jus d'orange, du gingembre, ...

Bessie : Bodie doucement, tu parles trop vite.

(Joey et Pacey entrent)

Joey : Qu'est-ce que vous faites ?

Bessie : Oh ! Joey ! Je suis fière de toi. (elle va la prendre dans ses bras) Maman le saurait aussi.

Bodie : Dans mes bras la grande championne ! (elle va la prendre dans ses bras)

Bessie : Tu rentre drôlement tôt dis donc ?

Pacey : Oh, elle a du mal à croire ce qui lui arrive, alors j'ai pensé qu'en voyant la lettre, se serait plus facile.

Bodie : Oui je vais la chercher.

Joey : On vous dérange ? Qu'est-ce que vous faisiez ? (elle va dans les bras de Pacey)

Bessie : Oh rien. On prévoit de faire un barbecue pour fêter l'entrée d'une Potter à l'université. Tu es la première de la famille, j'en suis folle de joie.

Joey : Oh c'est pas possible.

Bessie : Si c'est vrai. D'ailleurs, donne moi le nom des invités.

Joey : Bessie c'est sérieux ?

Bessie : Ce n'est pas tout les jours qu'une Potter est admise dans l'université la plus prestigieuse du Pays. Ca n'est jamais arrive, il faut bien le dire. (Bodie lui remet la lettre)

Pacey : Qu'est-ce que t'attend ouvre là.

Joey : Uh, Bessie me l'a lu au téléphone, je sais déjà ce qui est écrit. Alors je sais pas pourquoi j'angoisse.

Pacey : T'es angoissée parce que ça devient réel. (elle l'ouvre et le lit)

Joey : Chère Joséphine Potter. Félicitations. L'université de Worthington a le plaisir de vous annoncer votre admission pour la rentrée universitaire 2001.


Maison des Leery - Quelqu'un frappe à la porte - Gail va pour ouvrir, mais Dawson descend les escaliers en courant.

Dawson : J'y vais ! Attend maman j'y vais. Je comprends pas que tu te précipites pour ouvrir la porte dans ton état. Va te reposer. Et arrête avec ce regard de maman complètement désespéré parce que son fils a été refusé dans une université.

Gail : Chéri si seulement je pouvais te faire oublier le choc de cette terrible déception.

Dawson : Maman, je vais bien, je t'assure. (il ouvre la porte, c'est Gretchen)

Gretchen : Coucou.

Dawson : Bonjour.

Gretchen : Hé. (elle l'embrasse puis elle s'arrête voyant Gail) Bonsoir Gail.

Gail : C'est bien que vous sortiez tout les deux, il est si triste, il a besoin de changer d'air.

Dawson : Arrête je t'en supplie. Tu m'agaces.

Gail : Bien. (elle retourne au salon)

Gretchen : Bon honnêtement comment ça va ?

Dawson : (vérifiant que sa mère ne puisse pas entendre) Tu veux vraiment savoir ? (elle hoche la tête) C'est l'horreur. Si l'université de New-York ne veut pas de moi, je doute qu'une autre fac de cinéma m'accepte.

Gretchen : Non, d'abord il faut que tu saches que New-York ne contrôle pas les autres universités, c'est important. Deuxièmement, souviens toi aussi qu'un certain Arthur Brooks réalisateur n'a pas fait d'étude, il a préféré l'école de la vie.

Dawson : Tu veux dire que je devrais utiliser son argent pour faire des films ?

Gretchen : Pourquoi pas ? Faire des études de cinéma ça peut être bien mais y'a pas que ça. (il sourit) Quoi ?!

Dawson : Y'a dix minutes je me sentais complètement perdu. Jack et Jen ont été accepté partout, Joey entre à Worthington, et moi toutes les portes auxquelles j'ai frappé sont restées fermées. Heureusement que tu es là pour me rappeler que la vie est pleine d'opportunité. (il l'embrasse)


Cabinet de Tom Frost - Jen est en consultation - Elle n'arrête pas de changer de position sur le canapé.

Tom : Vous étiez très à l'aise sur ce divan il n'y a encore pas très longtemps. Que se passe-t-il ?

Jen : J'ai un problème avec Jack. Il veux qu'on fasse la même université, ou du moins qu'on soit dans la même ville pour se tenir compagnie et pour se soutenir.

Tom : Le soutien, la compagnie c'est quelque chose d'important, surtout quand on se retrouve loin de chez soi.

Jen : Tout le problème est là, je ne serai pas vraiment loin de chez moi si j'y vais.

Tom : Où ça ?

Jen : A New-York.

Tom : Voilà qui nous ramène à votre sujet favori.

Jen : Mes parents.

Tom : Pourquoi croyez-vous qu'il s'invitent dans cette pièce aussi souvent ?

Jen : Ca ressemble à une question dont vous connaissez déjà la réponse.

Tom : Je crois que vous aussi.

Jen : Vous êtes expéditif aujourd'hui.

Tom : Le mercredi je suis expéditif, le vendredi je le suis beaucoup moins.

Jen : Vous essayez de me faire rire, c'est ça ?

Tom : Je m'efforce de comprendre pourquoi vous ne parlez jamais de vos parents avec le même humour dirons nous que lorsque vous parlez d'autres sujets.

Jen : Pourquoi.

Tom : Cela nous mènerait peut-être vers de vrais réponses. Votre dernière conversation avec eux. Racontez moi.

Jen : Maman est venue pour Thanksgiving. Dans le but de tenter une misérable réconciliation.

Tom : Et votre père ?

Jen : Oh lui. Je sais plus quand s'était. C'est pas quelqu'un avec qui on discute, il a jamais su ce que ça voulait dire discuter. Il dit des choses sans vous regarder, des paroles qui s'adressent à personne.

Tom : Essayer de vous en souvenir.

Jen : (elle ferme les yeux) C'est trop bête.

Tom : Faites comme si je n'étais pas là.

Jen : C'est ça vous n'êtes pas là mais vous me demandez de me souvenir d'une conversation ridicule qui n'a pas eu la moindre importance.

Tom : Peut-être qu'elle n'a pas eu d'importance sur le moment mais il est évident que ça vous ennuie aujourd'hui.

Jen : Excusez-moi je voudrais m'en aller.

Tom : Vraiment ? Sans essayer de comprendre pourquoi c'est si douloureux ?


Bed & Breakfast des Potter - Extérieur- Joey et Pacey déchargent les courses de la voiture. Joey a un sac de courses dans les mains, et Pacey s'occupent de sortir les sacs de charbon.

Pacey : Faut que Bodie arrête d'acheter en gros. On a quoi ? 12 personnes qui viennent, et on a du charbon pour faire des barbecues jusqu'à Noël.

Joey : Tu veux de l'aide ?

Pacey : Pour perdre ma réputation de super héros ? Non merci.

Joey : (elle pose le sac par terre) Pacey ? Uh, on n'a pas encore eu le temps de ... d'en discuter. Pour Worthington j'ai du mal à m'y faire. C'est drôle de réaliser son rêve.

Pacey : Ouais je sais, je me le dis chaque fois que je te regarde.

Joey : T'arrête pas de changer de sujet, tu le fais exprès ?!

Pacey : Joey. On parlera pas de ça aujourd'hui, on n'abordera pas de sujet négatif parce que aujourd'hui c'est ta journée, tu fêtes la plus importante, la plus belle de tes réussites. Tes efforts sont récompensés. Alors, je vais aller chercher un chariot au garage avant de me démonter le dos, rentre, je te rejoins.


Joey entre dans la maison avec le sac de courses et le courrier dans les mains. Elle posent le sac sur la table qu'il y a dans l'entrée, et regarde le courrier. Il y a une lettre adressée à son nom, elle l'ouvre et commence à la lire. Bessie qui était en train de s'occuper d'Alexander dans la cuisine la rejoint.

Bessie : Ah te voilà ! C'est chouette apparemment tout le monde viens. (Joey est sans réaction, les yeux figés sur la lettre) Qu'est-ce qui va pas ?

Joey : Uh, c'est la réponse à ma demande de bourse.

Bessie : Et alors ? Combien est-ce que tu vas avoir ?

Joey : (repliant la lettre) J'en sais rien. Tout ce qu'il dise c'est que ... Worthington est ravi de m'accepter à condition que mes parents versent 15 000 dollars.

Bessie : 15 000 dollars ! Attend c'est pas possible, et puis on les a pas.

Joey : Mais oui je sais ... J'en étais sur s'était trop beau. C'est la vie, c'est sa façon de dire, Joey Potter va trop vite, elle n'ira nulle part.


Lycée de Capeside - Bessie et Joey sont dans le bureau de la conseillère d'éducation.

Joey : Autrement dit on a été pénalisé parce que l'entreprise familiale gagne un peu d'argent ? Si elle en perdait on aurait été mieux servie ?

Conseillère : Malheureusement oui.

Bessie : On a fait quelques bénéfices cette année mais on a pas gagné à la loterie.

Conseillère : Vos revenus ont augmentés par rapport à ceux de 99.

Joey : Bein oui mais on a plus de dettes qu'en 99. Ca coûte cher d'ouvrir une pension. Comment peux-t-on décider de nous faire payer 15 000 dollars en se basant sur une année de revenu ?!

Conseillère : Je n'ai jamais dit que le système était juste.

Joey : J'en reviens vraiment pas. J'aurai du demander des bourses d'étude un peu partout, mais c'est trop tard.

Conseillère : Je vous en ai déjà parlé Joey. Il existe des prêts pour étudiants. De nos jours beaucoup d'étudiants empruntent pour poursuivre leurs études.

Joey : J'ai pas envie de finir mes études et me retrouver avec 100 000 dollars de dettes. On peux pas démarrer comme ça dans la vie ça n'a aucun sens. Non c'est pas grave, je vais attendre d'autres réponses.

Bessie : Mais c'est ton rêve Joey.

Joey : Bessie dans la vie on fait pas toujours ce qu'on veut. Merci, au revoir.


Bessie et Joey reviennent en voiture chez elle où Dawson est déjà là pour le barbecue.

Bessie : Le barbecue ! Tu ne veux pas en entendre parler, je vais renvoyer tout le monde.

Joey : Non. Non, non, tu renvoies personne. Et tu ne leur dit pas un mot de tout ça Bessie. Je veux pas. Pas un mot. (elles descendent de voiture et rejoignent Dawson qui a un gâteau dans les mains)

Dawson : C'est pas trop tôt les filles. Un peu plus et tu allais rater ta propre fête.

Joey : Tu rigoles. (il lui montre le gâteau)

Bessie : Bonjour Dawson.

Dawson : Bonjour Bessie.

Bessie : Donne, je vais le prendre, je vais rentrer, à tout à l'heure.

Dawson : Ah merci. (elle part)

Joey : Les autres sont pas arrivés ?

Dawson : Si si ils sont là-bas. Gretchen parle de New-York qu'elle connaît bien. J'ai pas eu envie d'entrer dans la conversation. New-York ne veut pas de moi. Joey. Ca y'est je m'en suis remis. Alors arrête, arrête de faire ça.

Joey : De faire quoi ?

Dawson : D'être mal à l'aise avec moi. On est là pour fêter un évènement.

Joey : Je sais.

Dawson : Tu es allée voir Mlle Watson. Y'avait un problème ?

Joey : Oh non. Non s'était rien, c'est réglé. Je vais voir à l'intérieur, si Bessie s'en sors bien. Je te rejoins juste après.

Dawson : D'accord.


Joey entre dans la maison au même moment où Pacey passait par là.

Pacey : Ah ! Alors ? (il va pour l'embrasser mais elle tourne la tête) Ah, à ce point là ?

Joey : Bessie ne t'as rien dit de notre entretien. La pension fait trop de bénéfices alors je suis foutue.

Pacey : C'est n'importe quoi. On doit bien pouvoir obtenir ...

Joey : Non. Non y'a rien à faire. A part aller dans le jardin et essayer de fêter ma réussite, un travail récompensé de manière fabuleuse. (elle va pour partir)

Pacey : Attend, attend Joey !

Joey : Quoi ! Pacey y'a rien qu'on puisse faire, c'est comme ça il faut l'accepter, c'est comme ça, on peux rien y changer.

Pacey : Et qu'est-ce que tu vas dire à tout le monde ?

Joey : Rien. Parce que j'ai pas envie qu'ils éprouvent de la peine pour moi d'accord ?!

(elle sort dans la jardin rejoindre les autres qui sont assis au tour d'une table)

Jack : Et les transports en commun, ne me dis pas que c'est pas un plus ?!

Jen : Si pour ceux qui n'ont jamais pris le métro aux heures de pointe.

Gretchen : Je deteste New-York.

Dawson : Elle veut absolument que je n'aie aucun regret. (Joey les rejoint)

Jack : Oh non j'en reviens pas. (voyant Joey) Ah salut.

Jen : Salut.

Jack : L'invitée d'honneur que prendrait vous ? (il lui sers un verre)

Jen : Debout. (tout le monde se lève) Mes amis je lève mon verre à Joey Potter. Que Worthington lui porte bonheur.

Jack : Santé.

Jen : Santé.

(Gretchen aperçoit Pacey qui traverse le jardin)

Jack : Mmm. Tu arrives à temps pour conclure le débat.

Joey : Ah non non, je refuse de me mêler de ça.

Gretchen : J'aurais du en faire autant. Uh, moi je vais aider Pacey sinon on risque de manger du poulet encore vivant. (elle part)

Jen : (A Dawson et Joey) S'il vous plaît. Dites lui, dites lui que New-York s'est vraiment nul.

Jack : Non, Jen tu ne peux pas dire que New-York est nul alors que ça fait deux ans que tu ventes les mérites de cette ville.

Jen : Pourtant, tu devrais me croire quand je te dis que c'est nul, parce que c'est la vérité. Tu es devenu complètement insensible depuis que tu es reçu à l'université.

Jack : Insensible à quoi ?!

Jen : A moi. Et à mes ... sensibilités.

Jack : Tes sensibilités ! Vous y comprenez quelque chose ?

Jen : Alors voilà, c'est exactement ce que je disais, te moquer de moi devant tout le monde c'est un truc que tu ne faisais pas avant.

Jack : Et toi t'étais pas aussi lunatique avant.

Jen : Je vais chercher les brochettes.

Jack : Tu devrais pas manger de viande.

Jen : J'ai dit que j'allais les chercher, pas les manger.


Gretchen et Pacey s'occupent du barbecue.

Gretchen : Ca va ? Depuis quelque temps ça parle que d'universités, j'imagine que ...

Pacey : Que je suis assommé. T'en fais pas je suis très conscient des dangers du barbecue.

Gretchen : Arrête te moque pas de moi Pacey.

Pacey : Comment ça ?

Gretchen : Je vois bien que tu fuis le sujet. Je sais que tu es content pour elle mais, ne me dit pas que tu ne penses pas à l'avenir.

Pacey : Non je pense surtout à son avenir. Je peux pas penser au mien parce que j'en ai pas, c'est simple.

Gretchen : Tu es le seul à le penser, et méfie toi parce qu'à force de le répéter ça risque d'arriver. Tu as du réfléchir à ce que tu allais faire. Comment ut vois ton avenir ?

Pacey : Comment tu le vois toi l'avenir ?

Gretchen : Je regrette c'est à toi de répondre, j'ai posé la question avant toi.

Pacey : Tu me promets de pas répéter ce que je vais te dire ?

Gretchen : Oui, je t'écoute.

Pacey : Joey n'ira pas à Worthington. Elle a pas obtenu la bourse qu'elle attendait. Elle est trop fière pour vous le dire.

Gretchen : Mais ... mais ... c'est affreux.

Pacey : Ouais et le pire dans tout ça ...

Gretchen : C'est quoi le pire ?

Pacey : C'est que quelque part ça me rend heureux.


Jack rejoint Jen qui est assise sur le dock en face de la maison de Joey.

Jack : Bon. Je peux savoir ce qui se passe exactement ? Tu sais aussi bien que moi que c'est pas seulement du à un manque de sensibilité.

Jen : Quand tu es venu vivre avec ma grand-mère et moi. Tu ne voulais pas retourner chez toi parce que tu sentais que tu n'avais plus rien à y faire ?

Jack : Ouais.

Jen : C'est ce que je ressens pour New-York.

Jack : Je sais que tu as des problèmes avec tes parents Jen, mais il n'est pas question une fois là-bas de revivre avec eux, faut pas que ça t'empêche d'y aller.

Jen : C'est trop dur, je sais même pas comment te l'expliquer. C'est pas clair dans ma tête. j'ai peur ... de retourner là-bas.

Jack : Quand t'es allé voir Frost, t'as pensé à lui en parler ?

Jen : Oui j'ai essayé, et j'ai changé de sujet, j'ai préféré passer à une autre démence.

Jack : Dans une thérapie on est censé affronter les vrai problèmes pas changer de sujet.

Jen : Et là on peux changer de sujet. S'il te plaît.

Jack : Si tu ne veux pas aller à New-York, on n'ira pas à New-York.

Jen : Jack ...

Jack : Le plus important pour moi c'est qu'on fasse nos études ensemble. Quand à cette blessure qui est en toi, il ne faut pas qu'elle t'empêche de ... d'avancer, et de profiter de la vie. On peux pas faire marche arrière. T'es une brave fille, je le sais t'es un peu atteinte, mais tu vas aller voir ton psy et nous régler ça, hein ?

Jen : Non ... Tu vois, tu es insensible.

Jack : Oh aller je plaisante.


Retour dans le jardin des Potter - Tout le monde est au tour de la table en train de discuter - Gail et Mitch arrivent.

Dawson : Qu'est-ce que vous faites là ? Qu'est-ce qui se passe ?

Mitch : (à Joey) Toutes nos félicitations.

Gail : Nous sommes très content pour toi Joey.

Joey : Merci.

Gail : Ah Dawson. (elle sort une enveloppe de son sac et lui donne) Ca vient d'arriver. Tu l'attendais non ?

Dawson : Elle est là. Elle est enfin arrivée.

Gretchen : Tu l'ouvres pas ?

Dawson : Si. Si, si. C'est une grosse enveloppe. C'est sûrement de meilleur nouvelle qu'hier. (il l'ouvre et la lit) Accepté. (tout le monde est soulagé et rigolent) Je suis accepté.

Gretchen : Félicitations. (elle le prend dans ses bras)

Dawson : Oh j'en reviens pas.

Jen : Félicitations. (Joey s'en va)

Gretchen : C'est ce que tu voulais.

Gail : (lui tendant les bras) Oh mon chéri.

Mitch : On est fier de toi. (il le prend dans ses bras)

Pacey : Félicitations Dawson, je suis content pour toi. (il lui sert la main)

Dawson : Où est Joey ? (il regarde autour de lui)


Dawson entre dans la maison où il trouve Joey assise sur un tabouret la tête entre les mains en train de pleurer.

Dawson : Ca va ?

Joey : Oui. (elle essuie ses larmes) Félicitations.

Dawson : Tu me félicites et tu es effondrée.

Joey : C'est rien, ça va.

Dawson : Non, dis-moi ce qui ne va pas ?

Joey : Dawson on est là pour faire la fête. Tu vas rentrer à l'USC, c'est ce que tu voulais.

Dawson : ET toi à Worthington, c'est que tu voulais aussi. Alors dis-moi ce qui ne va pas. Tu n'as pas été accepté ? Tu es sur une liste d'attente ?

Joey : Non c'est la bourse d'étude. Elle est insuffisante. J'ai reçu la réponse du service des bourses et apparemment ... il peuve pas tout couvrir. Je dois verser 15 000 dollars.

Dawson : 15 000 dollars ?!

Joey : Et il pense que Bessie devrait pouvoir payer et je sais que non.

Dawson : Joey, on trouvera une solution. Ca s'arrange les problèmes d'argent. Tu ne vas pas renoncer après tout le travail que tu as fourni.

Joey : Tu parles comme si y'avait une réponse évidente.

Dawson : Mais oui, y'en a forcément une.

Joey : Non. J'ai passé des heures à me documenter avant d'envoyer mon dossier, et cette bourse s'était presque aussi important pour moi que d'être accepté. Et je l'ai pas. C'est raté.

Dawson : (après une pause) Worthington c'est ce que tu voulais ?

Joey : Ca n'a plus d'importance.

Dawson : Oui ou non ?

Joey : Oui.

Dawson : Je te donnerais l'argent de M. Brooks.

Joey : (soupirant) L'argent de M. Brooks, c'est de la folie.

Dawson : Sans doute, mais si c'est ce qu'il te faut pour que tu continues tes études...

Joey : C'est plus que de la folie, ça me touche beaucoup Dawson, mais ... M. Brooks te l'as laissé pour une raison bien précise.

Dawson : Il m'a laissé cet argent pour que je l'utilise à bon escient, et si ça te permet de continuer tes études, c'est ... je sais que tu vas dire non, je te comprends mais ... je te demande de ne pas répondre avant d'avoir étudié ma proposition, c'est ta vie entière qui est en jeu, c'est ton avenir. Alors prend une journée, plus si il le faut, tout le temps que tu voudras mais promets moi d'y réfléchir, d'accord. (il s'en va)


Maison des Leery - Joey arrive dans la chambre de Dawson, il n'est pas là - Elle regarde les photos accrochées au mur - Il y en a une de Jack, Andie et Jen, et puis une autre de Joey et Pacey. Elle sourit. Dawson arrive.

Dawson : Il n'y a pas de photo de nous deux ici. Faudra penser à y remédier.

Joey : Ouais. J'ai bien réfléchi Dawson, j'ai pris le temps.

Dawson : Qu'est-ce que tu as décidé ?

Joey : Je pourrais jamais te rembourser.

Dawson : Tu n'es pas obligée.

Joey : Si, je serais obligée. Je n'ai pas le droit de te prendre tout cet argent. Même si s'était 1 500 et pas 15 000 dollars. Tu vois rien que d'en parler j'ai peur de ...

Dawson : ... de gâcher notre amitié.

Joey : Oui.

Dawson : Joey, notre amitié a survécu à l'été dernier. Elle survivra à tout le reste.

Joey : Pas à ça. C'est hors de question. (elle commence à partir)

Dawson : Joey, attend ! Je sais ce que ça représente pour toi de faire des études, je ne veux pas que tu gâches cette possibilité.

Joey : Non mais c'est beaucoup trop. Tu peux comprendre ça ?

Dawson : Non. Non, je regrette, excuse-moi, je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas de mon aide. C'est peut-être naïf mais on s'est toujours aidé mutuellement et ...

Joey : C'est différent.

Dawson : Pourquoi ? Je t'ai vu vivre des moments tellement difficiles dans la vie. Avant que ta mère soit malade et que ton père ...

Joey : Arrête ça. Je t'interdis d'avoir pitié.

Dawson : Ce n'est pas de la pitié, pas du tout. J'étais présent dans tout ces moments douloureux et je n'ai jamais rien pu faire auparavant. Alors pour une fois que je peux t'aider. Sois gentil Joey accepte.

Joey : Je peux pas.

Dawson : Pourquoi ?! Tu peux y réfléchir quand même.

Joey : J'y ai réfléchi. C'est non. Merci, au revoir.


Cabinet du psychologue Tom Frost - Jen est à son rendez-vous habituel.

Tom : Peu de gens le save, mais une bonne thérapie se fait au rythme de 4 séances par semaine. De quoi voulez vous parler ?

Jen : Uh, je viens parler de mon père. Et ... je suis prête. Vous allez trouver ça bizarre, je ne me souviens pas du tout de ma dernière conversation avec lui. Je refuse de m'en souvenir de peur de craquer.

Tom : C'est certainement difficile mais vous devez continuez d'en parler.

Jen : Si je ne me souviens pas de ce qui s'est passé, comment voulez vous que j'en parle ?

Tom : On peux essayer une autre approche. Y'a-t-il une personne qui puisse vous la remémorer ?

Jen : Ma mère par exemple ?

Tom : Oui. Ou votre petit ami de l'époque. (elle dit non de la tête) Il y a bien une personne qui peut vous aider à remplir les blancs ?


Maison de Gretchen et Pacey - Dawson frappe à la porte, Pacey vient lui ouvrir.

Pacey : Salut. Gretchen vient de partir. (il entre)

Dawson : Oh c'est pas grave. C'est toi que je venais voir.

Pacey : Bon. (il va s'asseoir, Dawson le suit)

Dawson : Joey a du te parler de l'argent, n'est-ce pas ?

Pacey : Ouais.

Dawson : Qu'est-ce que tu en penses ?

Pacey : Je pense que 15 000 dollars c'est une grosse somme qu'on peux pas donner sans garanti.

Dawson : Elle doit aller à l'université Pacey, tu le sais mieux que tout le monde, elle mérite mieux que ...

Pacey : Que quoi ? Mieux que moi ?

Dawson : Pas du tout. Ca c'est toi qui le dit, pas moi. Pacey. (il s'assoit en face de lui) Elle se bat. Elle se bat pour entrer à Worthington depuis sa première année au Lycée. Elle se bat contre le hasard, contre les gens qui l'ont exclu parce qu'elle est la fille d'un dilleur. Et elle a réussi. Elle s'est battu et elle a réussi, alors je dis qu'aujourd'hui il serait dommage qu'elle abandonne tout pour un motif aussi stupide que l'argent. Tu ne dois pas l'accepter toi non plus. Est-ce que tu peux l'imaginer plus heureuse ailleurs ?

Pacey : Non. Je peux pas.


Yacht Club de Capeside - Drue est accroupi sur les docks en train de s'occuper d'un bateau. Jen le rejoint.

Jen : Salut.

Drue : Oh. Que me vaut l'honneur de cette visite ?

Jen : J'ai besoin de parler au capitaine crétin. Allez debout.

Drue : C'est pas une visite amicale, on ne se parle plus depuis des mois. ce qui entre nous cela dit est plutôt vexant.

Jen : Je savais que se serait un calvaire. J'ai du mal à croire qu'on ait pu être amis.

Drue : On était amis parce qu'on se ressemblait, ça s'arrête là. On avait tout les deux un grand besoin d'oublier.

Jen : Ouais c'est super. Ecoute. Drue, j'ai une question, et ... pour une fois, j'aimerais que tu la prennes au sérieux.

Drue : Je verrais ce que je peux faire.

Jen : Que s'est-il passé le dernier soir où on était ensemble ?

Drue : (rires) Tu ne t'en souviens plus ? Plus du tout ?

Jen : C'est pour ça que je suis là.

Drue : Bon. Tu m'as invité pour m'annoncer que tes parents te viraient de chez eux. La soirée a débuté chez moi, a deux on a complètement vidé le bar de mon père. Ensuite on est passé au parc de Washington Square pour ce que tu sais, et on a fini dans le bel appart de tes parents, dans les nuages, et là on était confortablement installé sur le canapé du salon quand tout à coup on a entendu les clés tourner dans la serrure, alors on a foncé dans ta chambre où tu t'es jeté sur moi. C'était du délire. Surtout quand ta mère est venue nous rejoindre dans le lit.

Jen : T'es vraiment écoeurant. Pourquoi as-tu fais ça ?

Drue : D'après toi ? Le passé c'est le passé, oublie.

Jen : J'adorais pouvoir oublier. Mais j'ai besoin de savoir ce qui s'est passé, s'il te plaît.

Drue : Tu sais quoi il faut que j'y réfléchisse.

Jen : Je suis venue te voir en me disant que pour une fois tu pourrais peut-être m'aider. Mais j'ai eu tort.

Drue : Ca arrive. (elle s'en va)


Bed & Breakfast des Potter - Joey est assise dans le jardin - Pacey la rejoint.

Pacey : Les reins ça se vend très bien.

Joey : C'est pas drôle Pacey.

Pacey : Je le sais.

Joey : J'étai en train de me dire que ... je pouvais peut-être rester encore un an ici, tu sais, me déclarer financièrement indépendante, et là je me réinscrirais.

Pacey : Non tu resteras pas un an de plus.

Joey : Un an c'est rien.

Pacey : Non c'est pas rien. C'est jamais rien. Encore moins dans une ville comme celle-ci. Ici les semaines sont des mois, les mois des années, et les années des décennies. C'est un endroit où tout le monde meurt à petit feu. Ca t'arrivera pas Joey. Tu ne le veux pas, je ne le veux pas, et Dawson ne le veux pas.


Maison de Jen - Drue frappe à la porte, Jen vient lui ouvrir.

Jen : Qu'est-ce que tu veux ?

Drue : Je peux entrer ?

Jen : Non. (elle ferme la porte derrière après être sorti de la maison)

Drue : Toujours aussi sympa à ce que je vois. Je viens pour m'excuser, et te dire la vérité. La vérité sur ce qui s'est passé ce soir là, puisque apparemment c'est important pour toi.

Jen : J'écoute.

Drue : La vérité c'est que t'étais défoncée ce jour là. Tu m'as demandé de te raccompagner, et ... tu m'as choqué vraiment, tu m'as raconté ce qui s'était passé avec Billy, que tes parents vous avaient surpris, mais ça t'as pas empêché de débarquer avec moi. Tu t'es installée sur le divan, t'attendais visiblement que je m'approche un petit peu plus près. Je te trouvais assez craquante mais ... C'est toi qu'étais pas du tout dans le coup ce jour là. Et de toute façon tes parents n'ont pas tardé à arriver.

Jen : Et mon père ?

Drue : Ton père ? Il était furieux. Vous vous êtes insultés, il t'as traité de tout les noms et tu l'as traité d'hypocrite. Au moment où ça devenait intéressant, il m'a jeté dehors.

Jen : C'est tout ? Tu sais pas pourquoi on s'est disputé ?

Drue : Non. Mais il était parfaitement clair que s'était pas à propos de nous. En tout cas moi j'y étais pour rien de rien.

Jen : Je t'ai utilisé pour le provoquer. (il soupire) Oh c'est pour ça que tu ne voulais pas en parler.

Drue : Ca fait rien. J'en ai déduit que tu étais lesbienne. (elle sourit)

Jen : Tu as bien fait. Excuse-moi Drue. Je suis désolée de m'être servi de toi.

Drue : Je te pardonne bien sur.


Maison des Leery - Dawson est dans sa chambre, il est assis à son bureau en train de travailler sur son ordinateur - Joey arrive, elle s'appuie contre la porte.

Dawson : Y'a longtemps que tu es là ?

Joey : Pas très longtemps.

Dawson : Je vois dans ton regard que Pacey ne t'as pas convaincu.

Joey : Dawson, j'ai quelque chose à t'avouer, je sais pas si j'y arriverai mais il le faut. (il se lève et s'approche d'elle) Non, s'il te plaît, ne complique pas les choses.

Dawson : Mais compliquer quoi ?

Joey : Je te dois la vérité. Le soir où on s'est rencontré devant le cinéma, j'étais sorti parce que j'avais besoin de faire le point, et ... quand tu m'as posé cette question si personnelle ... tu avais raison. J'ai couché avec Pacey pendant le fameux week-end. Je voulais te dire la vérité Dawson, mais après tout ce temps passé ensemble à marcher, à discuter ... J'ai senti que tout allait de nouveau bien entre nous. Que ça s'était arrangé alors que je n'y croyais plus. Quand tu m'as posé cette question ... je sais pas, j'ai cru que ... que tu pourrais pas comprendre.

Dawson : Tu ne m'as pas donné l'occasion de comprendre.

Joey : Je sais que j'aurai du tout de suite te dire la vérité. Je sais que ce n'est pas honnête de le laisser croire que rien n'avait changé, et puis que ...

Dawson : ... que j'étais la personne la plus importante de ta vie.

Joey : Une chose est sûre c'est que je ne voulais pas te faire souffrir. (pause) J'y vais. (elle part)


Cabinet de Tom Frost - Jen est en consultation.

Jen : Et voilà, dire qu'il m'a fallu tant de recherche, de larmes, de bavardages pour me souvenir que le dernière fois que j'ai vu mon père nous nous sommes disputé, ce qui ... étant donné nos relations est presque évident. En revanche je ne sais toujours pas pourquoi nous nous sommes disputé. Oh s'était peut-être parce qu'il voulait m'envoyer ici.

Tom : Vous n'êtes pas prête à le savoir. Quand vous serez prête vous comprendrez.

Jen : Aujourd'hui vous avez de la sagesse à revendre.

Tom : Ca prend du temps ce genre de démarche.

Jen : Qu'est-ce qui se passera quand je m'en souviendrais ? Enfin, si ça me revient.

Tom : A votre avis que se passera-t-il ?

Jen : Je pense que j'aurai une raison encore plus évidente de hair mes parents.

Tom : Vous croyez être là pour trouver des raisons de haïr vos parents ?

Jen : Non.

Tom : Alors ?

Jen : Alors, c'est pour que je ne leur en veuille plus.

Tom : On se rapproche.

Jen : Oh, j'en sais rien, c'est votre métier, c'est à vous de m'éclairer docteur.

Tom : Vous êtes là pour cesser de vous détester. Toutes ces erreurs que vous avez faites si jeune. Coucher avec un garçon dans le lit de vos parents à 12 ans ou prendre des boissons alcoolisées, de la drogue avant même d'en connaître les méfaits. Oui, s'était un appel au secours. Vous l'avez fait parce que vous sentiez qu'on vous arrachait à votre enfance, d'une façon que vous n'acceptiez pas. Mais la raison, qui a fait que vous avez continué, la raison qui vous a poussé à cette auto destruction pure et dur, ce n'est pas la haine que vous avez pour votre père, mais celle que vous avez pour vous même. C'est pour ça que vous refusez de vous souvenir, et tant que vous le refuserez, vous penserez que vous êtes la seule fautive, et vous continuerez à vous égarer, vous continuerez à vous priver vous-même des plus grand, des plus beaux moments de la vie, vous espérez vous prouver que vous avez raison. Mais vous avez tort, Jennifer, vous êtes une jeune femme ravissante et innocente. Qui est faites pour briller dans ce monde d'une façon que vous ,e pouvez même pas imaginer. Et mon rôle est de vous y aider.

Jen : Est-ce que je peux continuer à venir 4 fois par semaine ?

Tom : (rires) Oui.


Maison de Gretchen et Pacey - Pacey est assis sous le porche, Joey arrive en voiture et le rejoint.

Pacey : Alors on va à Worthington ?

Joey : Non.

Pacey : T'es bien allée voir Dawson ?

Joey : Oui. J'avais quelque chose à lui dire, quelque chose que j'aurais du lui avouer il y a bien longtemps.

Pacey : A propos de nous ? (elle hoche le tête) De nous et de notre intimité.

Joey : Je sais pas pourquoi j'ai menti. Mais je l'ai fait.

Pacey : C'est rien. Tu as rétabli la vérité c'est le plus important. Et puisqu'on est dans le quart d'heure de vérité, moi aussi j'ai quelque chose d'important à t'avouer.

Joey : Qu'est-ce que c'est ?

Pacey : Bein, j'ai été ravi d'apprendre que tu étais accepté à l'université de Worthington. Mais je crois que ... j'ai aussi été ravi d'apprendre que tu n'irais pas. Ca veut dire que je veux pas que tu réalises tes rêves, et que tu t'accomplisses, non, absolument pas, mais ... pour la première fois j'ai ressenti que s'était pas moi qui t'empêchait d'avancer.

Joey : Pacey mais qu'est-ce que tu racontes, tu ne m'as jamais empêché d'avancer, arrête de croire ça.

Pacey : Je crois que j'arrêterai de le penser si tu acceptes de me faire une promesse. C'est que, si un jour, et on sait jamais ça peut arriver du jour au lendemain, sans prévenir, si un jour tu te réveilles et tu sens que je suis un boulet pour toi ... promets moi que tu me quitteras.

Joey : Pacey !

Pacey : Promets le moi.

Joey : Comment te le promettre ?! Tu me demandes de te quitter un jour. Je peux pas faire ça. (elle se blottit contre lui)


Maison de Jen - Jack et Jen sont assis devant un bocal où il y un poisson rouge. Ils ne le quittent pas des yeux.

Jack : Qu'est-ce qu'on est en train de faire là déjà ?

Jen : Je te l'ai dis, un exercice de mémoire.

Jack : Et pourquoi au juste ?

Jen : Mon psy me l'a recommandé. (il hoche de la tête) C'est une sorte d'auto hypnose. Il paraît que regarder un poisson pendant une heure ou deux ça aide à se souvenir de pleins de choses. Je place tout pleins d'espoir dans ce gentil poisson, grâce à lui je vais peut-être pouvoir comprendre pourquoi j'en veux à mon père. Grâce à lui je vais peut-être pouvoir lui pardonner et me pardonner ce qui nous permettrait étudier tranquillement à New-York puisque c'est là qu'on veut aller étudier.

Jack : D'accord. Tu vas trouver ça bizarre. Mais il est clair et net Jen que depuis que tu as entrepris cette psychothérapie, je commence à croire que tu es ... cinglée.

Jen : Jack tu veux aller à New-York oui ou non ?

Jack : Oui.

Jen : Alors tais-toi et observe le poisson.


Bed & Breakfast des Potter - Dawson est debout face à la rivière sur le dock de devant la maison - Joey arrive.

Joey : Dawson ? (il se retourne)

Dawson : Bonjour.

Joey : Bonjour.

Dawson : Bessie m'a dit d'attendre ici, tu m'en veux pas ?

Joey : Non, mais je suis surprise étant donné ...

Dawson : Je crois que tu m'as sous-estimé. On se sous-estime tout les deux. Ce que je veux te dire Joey, c'est que ... quand nous nous sommes rencontrés en ville l'autre soir, tu as trouvé qu'on se sentait de nouveau bien ensemble. Je l'ai aussi ressenti. Rien ne pourra jamais nous séparer. Ni le fait d'aller étudier à l'autre bout du monde, ni le fait d'aimer quelqu'un à la folie, rien. Alors je veux que tu prennes cet argent. (il lui tend une enveloppe)

Joey : (elle la prend) Dawson ...

Dawson : Je ne sais pas trop quoi penser de ce qui s'est passé entre Pacey et toi. Je ne sais pas ce que je penserais demain, dans un an, dans 10 ans peu importe. Je suis absolument certain ... qu'il faut que je te donne cet argent. Parce que je crois en nous. En ce que nous représentons l'un pour l'autre. Et toi aussi tu y crois. (elle le prend dans ses bras)

Joey : Merci beaucoup.

Dawson : Tu vas vivre les plus belles années de ta vie à Worthington. Tu me raconteras.

Fin


Un grand merci à Olivia pour ce script !
[Scene: The School Cafeteria. Joey is sitting at a table alone when she notices Jen walking in carrying some books. She waves to Jen. Jen sees her and begins walking over to her.]

Jen: Ugh.

Joey: Uhh. Nice dramatic entrance.

Jen: I aim to please. Thanks.

Joey: Wow... are these all the colleges you got into?

Jen: Well, the colleges that Jack and I both got accepted to. Now, all we have to do is narrow down the choices.

Joey: There's, like, 5 colleges there.

Jen: What can I say? He's really good at the application process, which means he can always resort to a career in civil service or education. So, how about you? You hear anything?

Joey: No. Which means I can always resort to a career in waitressing.

Jen: Hardly.

[Someone walks up and hand Joey a note that says come to the administration office and call home.]

Jen: Hmm. Something tells me you're wrong.

[Scene: Inside a classroom. Dawson has just received the same kind of note that Joey received, and Jack looks over from the desk next to him and reads it.]

Jack: Something tells me it's a sign.

Dawson: You think?

Jack: Well, would there be another reason to pull the respectable Dawson leery out of class? I think not.

[Scene: The Administration office. Joey is in there waiting for the secretary when Dawson walks in. There is a boy on the phone and he hangs up and walks out of the office with a disappointed look on his face.]

Dawson: Hey. This is a coincidence.

Joey: Hopefully a good one.

Secretary: I'll be glad when April’s over. Parents should let you kids open your own college mail instead of torturing you over the phone. [The secretary pushes a phone over to each of them] Dial 9 to get out.

Dawson: Well, I guess this is it. Another life-altering moment. Good luck.

Joey: Same to you.

[The both pick up the phone in front of them and dial home.]

Dawson: Mom. Hey. Yeah, that's why I called. N.Y.U. Film? Open it.

Joey: Hey, Bessie. No, I'm glad that you called. Finally came. Well, I don't think I can wait till I get home. Do you think you can read it to me?

Dawson: Mom, could you read that again? I don't think I understood.

Joey: No, it doesn’t. It really says that? Oh, my god. Yeah.

Dawson: No, I heard you. Yeah. I understand. All right. Gotta go.

[Joey is on the phone with a smile on her face, but Dawson doesn’t look to happy when he hangs up the phone..]

[Opening Credits]

[Scene: The School Hallway. Joey and Dawson are walking out of the Admin office together.]

Joey: Are you sure there's nothing I can do?

Dawson: Joey, stop it. I'm ok.

Joey: Well, it's just if the circumstances were reversed, I know how I'd feel.

Dawson: You'd be happy for me, like I am for you.

[Pacey comes up to them.]

Pacey: Hey, what's up, campers? Ok, we got some weird chi going on here.

Dawson: Yeah, well I'll let her give you the good news. I gotta get to class. Promise me you'll celebrate.

[Dawson leaves them.]

Pacey: So, what's the good news?

Joey: Well, we both just called home, and while he found out he got rejected by N.Y.U., I found out that I got accepted to worthy.

Pacey: Worthington. Oh, you got in! Ha ha ha! Congratulations, sweetheart. This is fantastic news. Oh, come on. Be happy. You heard the man. You got nothing to feel guilty about here.

Joey: Well, it's just so surreal. I mean, stuff like this doesn't happen to me.

Pacey: Come on.

[He grabs her arm and begins leading her down the hall.]

Joey: Where are we going? We still have sixth period.

Pacey: Well, with all due respect to Mr. Ringler's history class, today is about the future, your future. And I have this funny feeling you're not gonna believe that letter until you see it.

Joey: Pacey, I can't just cut class.

Pacey: Oh, you're not gonna get into college? Please.

[Scene: School AV room. Jack is sitting at a table with tons of College Pamphlets and videos on it and Jen stands up and holds one of the videos in her hand.]

Jack: No. No, no, no, no. I'm not watching that video again, Jen. It's too handheld. It's gonna make me hurl. But I do like the one with the queeny professor that's talking about the history of the statue of Liberty.

Jen: You laughed through the whole thing. Jack, come on, be serious. All right. We've got a lot of schools to cover, and we need to make an informed decision here, so... ok. So, why don't we do this systematically?

Jack: Jen, I don't even know why we're wasting our time with this. We both know there is only one choice, right? The University of New York. What? It's a great school, and you're the one that's always saying that New York is the only city worth living in. So, please can we just do this?

Jen: Well, what would you say if I said that I... that I wasn't so sure anymore?

Jack: I'd say... someone needs to deal with their issues.

[Scene: The Potter B&B. Bodie is at the refrigerator calling out a list of items to Bessie who is trying to write it all down.]

Bodie: 20 pounds of chicken, fresh rosemary, honey, orange juice—

Bessie: Bodie, slow down. You're talking too fast.

[Joey and Pacey some into the B&B.]

Joey: What are you guys doing?

Bessie: Jo, I am so proud of you. And mom would be, too.

Bodie: Do I get a hug from the college girl?

[Joey goes over and gives him a hug.]

Bessie: Hey, what are you doing home so early?

Pacey: Well, she's having a bit of trouble with the believing part. You wouldn't happen to have a certain letter handy, would you?

Bodie: I think I can dig that up.

[Bodie leaves to get the letter.]

Joey: So, uh... did we interrupt something?

Bessie: Only the barbecue we're planning for tomorrow to celebrate the first Potter to get into college. Could I actually be more excited than you are?

Joey: Not possible.

Bessie: Ok, then. So, who do you want to invite?

Joey: You're really serious.

Bessie: It's not every day that a Potter gets accepted to one of the most prestigious colleges in the country. Or any college for that matter.

[Bodie returns and hands her the letter.]

Pacey: Well, what are you waiting for?

Joey: Well, Bessie already read it to me. I know what it says already. Don't know why I'm so nervous.

Pacey: You're nervous because this makes it real.

Joey: [Clears throat] "Dear Josephine Potter..." "Congratulations. "Worthington College is pleased to offer you admittance for the fall semester of 2001."

[Scene: The Dawson House. The Doorbell rings and Dawson comes down the stairs and tries to stop his very pregnant mother from straining herself and answering the door.]

[Doorbell rings]

Dawson: I got it. I said I've got it. You shouldn't be running around answering doors anyway in your condition. Relax. Go knit something. And stop giving me the pitying-mom look, like the worst thing in the world has happened to me. It's one school.

Gale: Honey, I just wish there was something I could do to take the sting off the disappointment.

Dawson: Mom, I'm fine. Really.

[Dawson opens the door and Gretchen is outside.]

Dawson: Hey.

Gretchen: Hey.

[Gretchen Kisses him and then notices Gale after a couple of seconds.]

Gretchen: Hey. Hi, gale.

Gale: Hi. I'm glad the two of you are going out. He needs to get his mind—

Dawson: God, mom. Just stop it. You're killing me here.

Gale: Ok.

[Gale goes back into the kitchen.]

Dawson: [Small groan]

Gretchen: So, how are you holding up? Honestly?

Dawson: The truth? It sucks. It absolutely sucks. I mean, if N.Y.U. Doesn't want me, U.S.C.'S definitely not gonna want me, and where does that leave me?

Gretchen: Whoa. No. First of all, N.Y.U. Has no bearing on U.S.C. Remember that. And secondly, I'd like to point out that a certain A.I. Brooks didn't go to film school. He preferred life as a teacher.

Dawson: You're saying I could use the money he gave me to make my own movies?

Gretchen: Why not? I mean, film school doesn't have to be the be-all, end-all. [Dawson gets a big smile on his face.] What?

Dawson: 10 minutes ago, I was feeling completely lost. I mean, Jack and Jen got into just about everywhere they applied, Joey got into Worthington, and all I wanted to do was wallow. But then somebody reminded me that the world is full of possibilities.

[Scene: Tom Frost’s Office. Jen is fidgeting on the Couch while Tom watches her.]

Jen: [Sighs]

Tom: You and that couch have always gotten along well in the past. You want to talk about it?

Jen: I'm having a problem with jack. Um... you see, we both want to go to the same college or at least be in the same city and help each other through freshman angst and all.

Tom: Sounds like a plan. A support system's always good, especially if you're in foreign surroundings.

Jen: See, that's the point. They wouldn't be foreign if we go where he wants to go.

Tom: Which is where?

Jen: New York City.

Tom: Which brings us back to your least favorite topic.

Jen: My parents?

Tom: Why do you think, Jen, that they keep finding their way into this room?

Jen: That sounds suspiciously like a question you already know the answer to.

Tom: I think you do, also.

Jen: You know what? You're very pushy today.

Tom: It's Wednesday. I'm kinda pushy on Wednesdays. Fridays, I'm not so pushy.

Jen: You're trying to make me laugh, aren't you?

Tom: I'm trying to figure out why you don't talk about your parents with the same wry sense of humor you seem to apply to every other topic.

Jen: Why?

Tom: Because maybe then we'll get some real answers in here. When was the last time you actually talked to them?

Jen: My mom came down last Thanksgiving... in a pathetic attempt to resuscitate our relationship.

Tom: And your father?

Jen: I don't know. Um... I don't know. Um... god. I mean, it's not like I ever really talked to the man in the first place. He just sort of... he just kinda talks at you or, um... through you or around you.

Tom: Try to remember, Jen.

Jen: This is stupid.

Tom: Pretend like it's not. For me.

Jen: Why? So, then you'll tell me the point of remembering some ridiculous conversation that obviously meant nothing to me at the time.

Tom: Perhaps it did mean nothing to you at the time, but obviously it means a great deal to you now.

Jen: You know what? I want to leave.

Tom: Do you? Or do you want to stay and find out why this is so hard for you?

[Scene: Outside the Potter B&B. Joey and Pacey are unloading the truck. Joey is holding a bag, as Pacey struggles with 2 large bags of charcoal.]

Pacey: You know, Bodie's gotta stop buying in bulk. You got 11 people coming over. We got enough charcoal here to barbecue through Labor Day.

Joey: You need some help?

Pacey: And risk my bumbling superhero status? No, thank you.

Joey: Pace... look. I know that we haven't really discussed us yet. I'm still trying to process this whole college thing. You know, it’s... kinda weird to get your dream.

Pacey: I know it. I say that every time I look at you.

Joey: You always do that. You change the subject.

Pacey: Joey, we're not talking about this today, because we're not talking about anything negative today, because today is your day to celebrate this most amazing accomplishment that you have worked so hard for. Ok. I'm gonna go to the garage and get a dolly before I give myself a hernia. So, I'll see you inside.

[Scene: Inside the Potter B&B. Joey comes in with the bag of groceries and some mail. She notices a letter from the bursars office, and opens it.]

Bessie: You're back. It looks like everyone RSVP’d. [Joey is looking disappointedly at the letter.] Jo, what's wrong?

Joey: I got the financial aid package.

Bessie: And? How much is a full ride?

Joey: I wouldn't know. According to this, Worthington is happy to have me so long as my parents kick in $15,000.

Bessie: $15,000?! That can't be right. We don't have that kind of money.

Joey: I know that. I knew this was too good to be true. It's the universe's way of saying, "Joey Potter, not so fast. You're not going anywhere."

[Commercial Break]

[Scene: The Bursar’s Office. Joey and Bessie are there talking with the Secretary about the financial aide.]

Joey: So, what you're saying is that we're being penalized because our family business is actually making money. If it weren't, then we would qualify for more aid.

Secretary: Unfortunately, yes.

Joey: We turned a profit for the first time, but it wasn't like we won the lottery.

Secretary: But you made substantially more than your 1999 return.

Joey: Yeah, but we have more debt than we did in 1999. I mean, it costs a lot of money to open a B and B. How can they think that we can afford $15,000? Based on one year's income?

Secretary: I didn't say that the system was fair, Joey.

Joey: This is unbelievable. I... should've applied for more scholarships, but it's too late now.

Secretary: Look, I know that we've talked about his before, Joey, but there are student loans. Nearly everyone these days borrows some money to pay for college.

Joey: No, I don't want to graduate and be over $60,000 in debt. I can't start off my life that way. I won’t. It doesn't make sense. There are plenty of other places I'm waiting to hear from.

Bessie: But this is your dream, Joey.

Joey: Bessie... sometimes dreams don't always come true. Thank you for your time.

[Scene: Outside the Potter B&B. Joey and Bessie pull up and notice Dawson getting something out of his jeep.]

Bessie: The barbecue? That's the last thing you need. I'll send everyone home.

Joey: No. Look, you're not sending them anywhere.

Bessie: Jo—

Joey: and you're not telling them anything, Bessie. I'm serious. Not a word.

[Joey and Bessie get out of the truck.]

Dawson: Hey, there, stranger. I was starting to think you might miss your own party.

[Dawson shows her a cake he brought that says Congratulations.]

Joey: No such luck.

Dawson: Huh?

Bessie: Hey, Dawson.

Dawson: Hey, Bessie.

Bessie: Why don't I take that from you? I'm going in anyway.

Dawson: Oh, thanks.

Joey: So, where is everybody?

Dawson: They're out back. Gretchen got dragged into the whole New York debate. I would've jumped in, but, you know, since New York didn't want to have anything to do with me... [Joey doesn’t react.] Joey, that was a self-deprecating aside. You're still doing it.

Joey: Doing what?

Dawson: Acting weird around me. You've no reason to not be happy right now.

Joey: I know.

Dawson: How'd it go with ms. Watson? Pacey said something about a mix-up.

Joey: Oh, it was nothing. It was... it was great. You know, I'm gonna go inside and see if they need any help, and I'll meet you guys out back.

Dawson: Sure thing.

[Scene: Inside the Potter B&B. Pacey walks into the kitchen and notices Joey there. He walks over to her.]

Pacey: Hey... how'd it go? [Sees the disappointed look on her face.] Oh, it was that good, huh?

Joey: Bessie didn't tell you the cruel irony? This place is making too much money, so I'm screwed.

Pacey: Well, that's ridiculous. There's gotta be something you can do about that.

Joey: There's nothing to be done. Except go out there and celebrate this amazing accomplishment that I worked so hard for.

Pacey: Hey, hold on a second, Jo.

Joey: Why? Pacey, there's nothing that you can say or do that can change what happened. It is what it is. No one can change that.

Pacey: So, what are you gonna tell all them?

Joey: Nothing. Look, I don't want anyone to feel sorry for me, ok?

[Scene: Outside the Potter B&B. Jack, Jen, Dawson and Gretchen are sitting at the Picnic Table when Joey comes out to join them.]

Jack: Public transportation, come on! Admit that's a huge plus.

Jen: Yeah, spoken like somebody who's never been groped on the subway before.

Gretchen: I hate New York.

Dawson: Ah, spoken like a very loyal girlfriend.

Jen: Oh, this is unbelieva...

[Jen notices Joey.]

Jack: Hey! The guest of honor. Get a drink.

Jen: All right, I'd like to propose a toast. To Joey potter, may Worthington be worthy of her.

Dawson: Cheers.

Jack: So, you're just in time to settle the debate.

Joey: Oh, no, no. I'm not getting in the middle of this.

Gretchen: I should've said that. [Sees Pacey walk by with a weird look on his face.] Um...I'm gonna go help Pacey. Otherwise the food will still be alive when he serves it.

Dawson: Ok.

[Gretchen leaves to join Pacey.]

Jen: All you have to do is tell him that New York sucks.

Jack: No, hold on. You cannot tell me that New York sucks. Especially after telling me how great it is for 2 years.

Jen: Well, if I'm telling you now that it sucks, shouldn't you listen to me? You know, you've really grown insensitive post your college acceptance.

Jack: Insensitive to what?

Jen: To me and my... my... my sensitivities.

Jack: Sensitivities? Are you guys catching this?

Jen: Ok, that's exactly what I'm talking about-- making fun of me in front of everybody. You never used to do that.

Jack: Yeah, well, you never used to act like a lunatic, either.

Jen: This lunatic's getting a burger.

Jack: You don't even eat burgers.

Jen: I said I was gonna get it, not eat it.

[Scene: The Barbeque pit. Pacey is grilling up some burgers when Gretchen joins him.]

Gretchen: You ok? With all this talk about college, I thought you might feel, well...

Pacey: Well-done? Don't worry. I'm very aware of the health hazards of cooking hamburgers.

Gretchen: You're not gonna fool me with that, Pacey.

Pacey: With what?

Gretchen: With that Pacey-ness. Look, I know you're happy for her, but it makes you think about the future, right?

Pacey: Well, no. It makes me think about her future. We don't even have to think about my future, because I don't really have one to think of.

Gretchen: You're the only one that believes that, Pacey, and if you keep saying it, it'll happen. Have you thought about what you're gonna do? I mean, what do you want for the future?

Pacey: What do you want for the future?

Gretchen: Sorry. As your sister, I reserve the right to play the I-asked-you-first card.

Pacey: Hey, look. You promise not to repeat what I'm about to say?

Gretchen: Yeah. Sure. What is it?

Pacey: Joey's not going to Worthington. They denied her financial aid package. She's just to proud to tell anybody about it.

Gretchen: That's awful.

Pacey: Yeah. And it gets worse, actually.

Gretchen: How can it?

Pacey: I think I'm happy about it.

[Scene: The docks outside the Potter B&B. Jen is sitting on it when Jack walks up to join her.]

Jack: [Sighs] Ok. You wanna tell me what this is really about? I think we both know it's more than my alleged lack of sensitivity.

Jen: You know how when you moved in with me and Grams, you said that you didn't want to go home because you didn't feel like there was anything there for you?

Jack: Yeah.

Jen: Well, that's how I feel about New York.

Jack: I know you have problems with your parents, Jen, but it's not like you'd be living with them. Don't let that stop you from going.

Jen: Uhh. I don't know. I wish I could explain this to you, but...it doesn't make any sense. I'm afraid... to go back there.

Jack: I thought you were gonna talk to Frost about this?

Jen: Yeah, he tried. I just changed the subject to one of my other neurosis.

Jack: Well, it's therapy, Jen. I think it's like the one place you're not supposed to change the subject.

Jen: Then can I change it here? Please?

Jack: If you don't wanna go to New York, we don't have to go to New York.

Jen: Jack...

Jack: No, it's more important to me that we go to school together. Look, whatever this old wound of yours is, I mean, don't let it stop us from going. You've come too far for that. Now, be a good little psychologically damaged child, go back to therapy, and work this out.

Jen: See? Insensitive.

Jack: Oh, come on. I'm kidding.

[Scene: The Picnic table. Joey, Dawson, Pacey, Joey, Bodie and Bessie are all sitting at the table when Mitch and Gale come walking up to join them.]

Dawson: Hey, there you are. What's going on?

Mitch: Joey, congratulations.

Gale: Honey, we are so happy for you.

Joey: Thank you.

Gale: And you. I think you've been waiting for this.

[Gale hands Dawson a Large Envelope.]

Dawson: It came. It actually came.

Gretchen: Aren't you gonna open it?

Dawson: Yeah. It’s... [Nervous laugh] It's s... it's a fat envelope. That paints a better picture than yesterday, right?

[He opens it and a large smile comes over his face.]

Dawson: I'm in. [Laughing] I'm in!

Gretchen: Congratulations.

Dawson: I can't believe it's happening!

Gretchen: It's what you always wanted.

Gale: Come here.

Dawson: Ohh!

Mitch: We are so proud of you, son.

[Joey gets up and leaves and Pacey stands up and shakes his hand.]

Pacey: Congratulations, Dawson. I'm happy for you, man.

Dawson: Where's Joey?

[Scene: Inside the Potter B&B. Joey is inside sitting in a chair crying when Dawson comes in and notices her crying.]

Dawson: You ok?

[Joey tries to wipe the tears from her eyes.]

Joey: Oh, yeah. Um... congratulations.

Dawson: Congratulations? Jo, you're a wreck.

Joey: It's nothing. I'm fine.

Dawson: Jo, whatever it is, you can tell me.

Joey: Dawson, we're here to celebrate. You got into U.S.C. It's what you've always wanted.

Dawson: That's right, and Worthington is what you always wanted, so why don't you just tell me what's wrong? Did you not get in? Did you get wait-listed?

Joey: I didn't get the money. At least, I didn't get enough of it. I got my financial aid package, and even with grants and work-study, they still want $15,000.

Dawson: $15,000?

Joey: They think that's what Bessie can contribute, which she can't, so...

Dawson: Joey, there's got to be a way around this. Its just money. You can't let that stop you from achieving something you've worked this hard for.

Joey: You make it sound like there's some easy answer.

Dawson: There's got to be.

Joey: There's not. I spent hours doing research even before I applied, and getting the financial aid was as important as me getting accepted. It didn't happen. Just didn’t.

[Dawson is silent for a second staring at her, then a small smile comes across his face.]

Dawson: Worthington is what you want, right?

Joey: It doesn't matter what I want, Dawson.

Dawson: Yes or no?

Joey: Yes.

Dawson: Then I want you to have Mr. Brooks' money.

Joey: Dawson, are you insane? I can't—

Dawson: At least enough to get you to school. I know it sounds crazy—

Joey: It's beyond crazy. I mean, I appreciate it, but Mr. Brooks gave you that money for a reason.

Dawson: Yeah, he gave me that money to do something great, and giving it to you would be exactly that.

Joey: I—

Dawson: [Laughs] Look, I know you're gonna say no, and that's fine, but don't say no until you've at least considered the possibility. Joey, this is your entire future we're talking about. Take a day, take longer than a day, take whatever you need, but promise me that you will consider it.

[Commercial Break]

[Scene: Dawson’s Bedroom. Joey comes walking into the Room but her isn’t there. She begins looking around the room at the pictures on the wall, when Dawson comes in.]

Dawson: There are no pictures of us in here. Have to do something about that.

Joey: Yeah. So I thought about it, Dawson. I really did.

Dawson: And what did you decide?

Joey: I'd never be able to pay you back.

Dawson: Wouldn't have to.

Joey: Dawson, I would. And I can't take that much money from you. I mean, even if it were hundreds instead of thousands, just even saying it makes it sound like—

Dawson: Like it would ruin our friendship?

Joey: Yeah.

Dawson: Joey, if our friendship can survive last summer, it can survive anything.

Joey: Not this. I can't do this.

Dawson: [Sighing] Joey, stop. Wait. Look, I know how much going to this school means to you. I don't want you to throw away this opportunity.

Joey: Dawson, it's too much. Can't you understand that?

Dawson: No. I can't--I can't understand why you just won't let me help you, Jo. I mean, maybe I'm being naive here, but we've always been there for each other.

Joey: This is different.

Dawson: How? Joey, I-I've watched you go through so much pain in your life. I mean, even before your mom got sick and your dad...

Joey: Don't do this. Don't feel sorry for me, Dawson.

Dawson: I don’t. That's not what this is about. Jo, all the pain I've watched you go through, I've never been able to fix it before. And this I can fix. All I need you to do is let me.

Joey: I can’t. But...

Dawson: You don't even want to consider it?

Joey: I have. Just let me say thank you and go.

[Scene: Tom Frost’s Office. Jen and Tom are there getting ready for another session.]

Tom: Most people don't know it, Jen, but therapy was designed to include a minimum of 4 sessions a week. So, what do you want to talk about?

Jen: Um, I'm ready to talk about my dad and, um, the last time I saw him. This is gonna sound really stupid, but I--I can't remember the last conversation that I had with him. And I'm not sure why, but I feel like I'm gonna cry.

Tom: I know it's difficult, but the key is to keep talking about it.

Jen: But if I can't remember what happened, how am I supposed to talk about it?

Tom: Why don't we try another approach. Was there someone else there who could tell you what happened?

Jen: Like my mom?

Tom: Yes. Or your old boyfriend. Mmm... then perhaps you spend time with someone else who could help fill in the blanks.

[Scene: Pacey and Gretchen’s Place. Pacey goes to answer the door and Dawson is there.]

Pacey: Hey, man. You just missed Gretchen.

Dawson: Actually, it's you I want to talk to.

Pacey: Ok.

Dawson: Joey told you, right? About the money?

Pacey: Yep.

Dawson: So what do you think?

Pacey: I think that $15,000 is a lot of money to give somebody with no strings attached.

Dawson: She deserves to go to Worthington, pace. You know that as well as anyone else. She deserves more than...

Pacey: What? More than me?

Dawson: That's not what I said, and it's not what I meant. Pace... she's been fighting for a school like Worthington since the second we got into high school... against enormous odds, against people who have been writing her off simply because of her father, and she did it. I mean, she beat the odds. She got in. And I can't stand to sit back and watch her lose it all over something as stupid as money. And I don't think you can, either. Can you see her being happy anyplace else?

Pacey: No, I can’t.

[Scene: The Capeside Yacht Club Marina. Drue is working in the docks when Jen comes walking down to find him.]

Jen: Hey, there.

Drue: To what do I owe this displeasure?

Jen: I need to talk to you, captain a-hole. Over here.

Drue: Well, this can't be a social call, since we've barely spoken in months, which, by the way, has been damaging to my ego.

Jen: God, you are gonna make this so hard. I can't believe that you and I actually used to be friends.

Drue: Well, you know, we were friends because we were a lot alike. We both had an intense desire to feel nothing.

Jen: That's really nice. Look, I gotta ask you a question, and for once in your life, I need you to take me seriously.

Drue: Yeah. I'll see what I can do.

Jen: What happened the last night that we were together in New York?

Drue: Ha ha! You don't remember? You don't, do you.

Jen: That's why I'm here.

Drue: Hmm. Well, you invited me over because your horrible parents were sending you away. We began at my place, where we emptied out my pop's liquor cabinet. Then we picked up some good stuff in Washington Square Park before heading back to your deluxe apartment in the sky. Now, if I remember correctly, we got particularly comfy on the sofa, heard keys in the door, and hid in your room, where you continued to ravage me. It was quite mind-blowing. Especially the part when your mother walked in and joined us.

Jen: You're repulsive, you know that? Why are you doing this?

Drue: Why are you? The past is past, Lindley. Just let it be.

Jen: Well, I'd like to, all right, but I can’t. I just need to know what happened. Won't you please tell me?

Drue: You know what? I haven't worked through it yet.

Jen: [Deep sigh] You know, I thought that maybe just once you'd be able to help me out here. I guess I was wrong.

[Scene: Outside the Potter B&B. Joey is sitting on a chair looking out into the horizon when Pacey comes up from behind and joins her.]

Pacey: I could still sell a kidney.

Joey: This isn't a joke, Pacey.

Pacey: I know that.

Joey: I was thinking that, uh, you know, maybe I'll stay here another year, and then, you know, I can declare myself financially independent, and then I can reapply.

Pacey: No, you're not staying another year.

Joey: It's just a year.

Pacey: No, it's not. It never is, especially not in a town like this. The weeks become months. The months become years. The years become decades. Pretty soon, you've lived a fraction of the life that you were meant to. That's not gonna happen to you, Joey. You don't want it to. I don't want it to. And Dawson doesn't want it to, either. What do you want?

[Scene: Outside Gram’s House. Jen opens the door to see Drue outside it.]

Drue: Can I come in?

Jen: No.

[Jen goes out onto the porch.]

Drue: You know, you're not gonna make this easy for me, are you? I'm trying to apologize and tell you the truth, ok? The truth about what happened that night, since it means so much to you.

Jen: I'm listening.

Drue: The truth is, you were really wasted that day, and when you brought me back to your place, I was shocked. I mean, you told me about what happened with Billy and how you guys got caught, but you still brought me home. We sat on the sofa, where you waited for me to clumsily make a move. You knew I kind of liked you, but, um, you really didn't seem that into it. Whatever. We didn't get very far before your parents came home.

Jen: And my dad?

Drue: Your dad... your dad was furious. You guys just started going at it. He called you a slut. You called him a hypocrite. Just as it started getting interesting, he tossed my ass.

Jen: So that's it. You don't know what else we were fighting about?

Drue: No. But you made it perfectly clear that it wasn't about us. Nothing that night was about us.

Jen: I used you to provoke him, didn't I? [Deep sigh] Oh, god. That's why you didn't want to talk about it.

Drue: No worries. I just figured you were a lesbian or something.

Jen: Heh heh! I wish. Drue, I'm sorry. I'm real sorry I used you.

Drue: Apology accepted.

[Scene: Dawson’s Bedroom. Dawson is working on his computer, and doesn’t notice Joey come up to the room and stand in the door way.]

Dawson: How long have you been standing there?

Joey: Not long.

Dawson: [Deep sigh] From the look on your face, I take it Pacey couldn't convince you.

Joey: Dawson, I have to tell you something, and I don't know if I can. [Dawson stands up and walks over to her.] No, please... don't make this harder.

Dawson: Don't make what harder?

Joey: Telling you the truth. The night that I ran into you at the movies, I was trying to make sense of things, too, and when you asked me that very personal question, you were right. I slept with Pacey over the ski trip. I wanted to tell you the truth, Dawson, but after all the time we spent together just walking and talking, I mean... it's like things are right between us again, and it's better than I ever thought it ever could be. So when you asked me that question... I don't know. I thought that you wouldn't understand.

Dawson: So you never gave me a chance to understand?

Joey: I know I should have told you the truth, Dawson. I know it wasn't fair of me to let you go on thinking that things were still the same, that...

Dawson: That I was the most important person in your life.

Joey: All I can say is I never wanted to hurt you.

Dawson: Heh.

Joey: I guess I should go.

[Commercial Break]

[Scene: Tom Frost’s Office. Jen is there sitting on the couch and talking to Tom in another Sessions for this week.]

Jen: I mean, after all my talking and sleuthing and crying, all that I remember is that the last time that I saw my father, we had a really big fight. Which, given our history, is about as obvious as it is predictable, and I still don't even know what we were fighting about. I mean, was it just because I was being sent away?

Tom: You're not ready to find out. When you're ready, it'll come to you.

Jen: You're a real font of wisdom today.

Tom: These things take time, Jen.

Jen: What happens when I do remember? I mean, if I remember. What do you think happens? I suppose I'll have yet another specific reason to hate my parents.

Tom: Do you think you're here to accumulate reasons to hate your parents?

Jen: No.

Tom: So?

Jen: So I'm here to stop hating them? Closer.

Tom: Oh, I don't know.

Jen: Doc, give me a break. One of us in this room has a degree in this.

Tom: You're here to stop hating yourself. See, when you act out at the age that you did, when you have sex in your parent's bed at 12 years old, when you abuse liquor and drugs before you're even old enough to drive, yes, you're doing it as a cry for love. Yes, you're doing it because something robbed you of your childhood in a way that you'll be angry about for a long time. But the reason you keep acting out, the reason you've stayed on a self-destructive path is not because you blame your father for what happened. It's because you blame yourself. That's why you don't want to remember. As long as you don't, you'll keep telling yourself that whatever happened is your fault, and you'll keep acting out, and you'll keep robbing yourself of life's greatest moments until you prove yourself right. But you're wrong. Jennifer, you are a beautiful, innocent young woman who's meant to shine in this world in ways you can't even begin to fathom. And I'm here to help you see that.

Jen: So, can I keep coming, like, 4 times a week?

Tom: Ha ha ha!

[Scene: Outside Pacey and Gretchen’s Place. Pacey is sitting on the porch, when Joey comes pulling up to the house in her truck, and joins him.]

Pacey: So, are we going to Worthington?

Joey: No.

Pacey: But you did go and talk to Dawson.

Joey: Yeah. I had to tell him something that I should have told him a long time ago, pace.

Pacey: Something about us? Something about us and sex?

Joey: I don't know why I lied, pace, but I did.

Pacey: It's ok. You told him the truth now. That's what's important. And as long as we're in the season of honesty, there's something else that I probably ought to offer up.

Joey: What's that?

Pacey: Well... as happy as I was for you when I found out that you were going to Worthington, I think that I was... just as happy when I found out that you weren’t. It's not that I don't want you to be able to go off and realize your dreams, Joey, because I do. But for the first time, I just--I felt like it wasn't me that was holding you back from it.

Joey: Pacey, you've never held me back. You have to stop thinking like that.

Pacey: You know what? I could stop thinking like that if you'd just promise me one thing, that if the day ever comes, and it may come much sooner than either one of us thinks, but if that day ever comes where you did feel like I was holding you back... promise me that you'd cut me loose, yeah?

Joey: Pacey. Promise me that. I won't promise you that. You're asking me to promise to let you go. I can't do that.

[Scene: At Gram House. Jen and Jack are sitting on the floor staring at a Goldfish in a bowl on the table.]

Jack: Exactly what is it we're doing, again?

Jen: I told you. A memory exercise.

Jack: And why are we doing this?

Jen: My shrink recommended it. It's kind of like self-hypnosis. Supposedly, if you stare at the fish for a half-hour or so, it will help you remember things. It's my hope that by staring at this fish, it'll help me recall why I'm so angry at my father, thus allowing me to forgive both he and myself and enabling us to go to school in New York city if in fact that's where we desire to attend.

Jack: I see. Not for nothing, Jen, but, um... it's only since you started seeing this psychologist that I'm starting to think that you may in fact be crazy.

Jen: Jack, do you want to go to school in New York?

Jack: Yeah. Shut up. Watch the fish.

[Scene: The Docks outside the Potter B&B. Joey comes walking into the back yard and notices Dawson Standing on the docks, and walks down to join him.]

Joey: Dawson?

Dawson: Hey.

Joey: Hey.

Dawson: Bessie told me I could wait out here. I hope it's ok.

Joey: Yeah, I'm just a little surprised, considering...

Dawson: I think you underestimate me. I think we underestimate each other. What I'm trying to say, Joey, is that... what you felt the other night at the movie theater, that something was finally right between us... I felt that, too. And nothing will ever change that-- not going to school on different coasts. Not meeting people who we're meant to love forever-- nothing. And I want you to have this.

[He hands her an envelope with a check in it.]

Joey: But, Dawson—

Dawson: I don't know how I feel about you sleeping with Pacey. I don't know how I'll feel tomorrow or next week or next year for that matter, but I'm absolutely certain that giving you this is the right thing to do. Because I'm certain about us... and what we mean to each other. And I think you are, too.

Joey: Thank you.

[She gives him a big hug.]

Dawson: You're gonna have some of the best years of your life at Worthington. And I want to hear all about 'em.

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

aline2408 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

CastleBeck (15:46)

BOnjour ici!
Je viens de lire qu'une de mes séries préférées est renouvelée pour une 4e saison avec ajout d'un de mes acteurs préférés. Il me semble que ça met du bonheur dans ma journée <--- Oui, ça ne m'en prend pas beaucoup!

CastleBeck (15:53)

(Tiens, dans l'article ils disent que ce sera diffusé prochainement sur France 2... C'est bon à savoir. Si vous voyez passer Mensonges sur France 2, vous regardez!)

aline2408 (22:27)

Joyeux Anniversaire James723

aline2408 (22:28)

Joyeux Anniversaire James723

James723 (22:28)

Thank you ^^

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming