VOTE | 148 fans |

#414 : Les seniors font du ski

Titre en VO : "A Winter's Tale" - Titre en VF : "Les seniors font du ski"
¤ USA : diffusé le 07/02/01 - France : diffusé le 21/07/01
¤ Scénario : Zack Estrin et Chris Levinson - Réalisation : Greg Prange 




Les élèves du lycée partent en voyage pour le week-end, sauf Dawson qui reste auprès d'Arthur Brooks, qui est dans le coma.

Durant ce fabuleux week-end, Jen et Jack se rapprocheront pour constater finalement qu'il s'agit d'une erreur, étant tous deux saouls, alors que Joey et Pacey accompliront enfin l'acte sexuel, malgré les assauts d'Anna aurpès de Pacey.

Dawson décide de mettre fin aux jours de M. Brooks, après avoir longuement réfléchi.

Plus de détails


~~~~~~~~~~


Voici enfin venu le week-end qu'attendaient tous, enfin presque. Il s'agit du voyage de classe, se déroulant en hiver. Les étudiants commencent à remplir le bus qui va les y conduire.

Gretchen dit au revoir à Pacey et Joey, et demande à Joey de téléphoner à Dawson quand elle aura un moment. En effet, Dawson ne peut participer, étant donné que M. Brooks se trouve juste entre la vie et la mort, dans son coma...

C'est parti pour le week-end. Joey, Pacey, Jack et Jen remarquent que Drue a emmené Anna avec lui. Elle n'aurait normalement pas le droit de venir, mais aucun surveillant ne l'a remarquée. Jen et Jack parlent encore et toujours de Tobey.

Dawson se trouve au chevet de M. Brooks, et Grams et avec lui. Alors qu'il va partir, le docteur le rattrape et lui explique que c'est lui, Dawson Leery, qui doit décider du sort de M. Brooks et de donner l'ordre de débrancher les machines pour le laisser mourir, s'il le souhaite.

En effet, Dawson avait signé une feuille qui lui donnait la responsabilité de M. Brooks (épisode précédent).

L'endroit du séjour paraît merveilleux : De la neige, des piscines... Les chambres devraient normalement ne pas être mixtes, mais Joey et Pacey se retrouvent ensemble, ainsi que Jen et Jack. Tout le monde est déçu car les accompagnants ne leur ont pas laissé les clefs des mini-bars.

Le week-end commence bien, avec une bataille de boule de neige. Malheureusement, Jen se fait mal à la cheville et est obligée de regagner sa chambre avec Jack. Elle lui demande de lui enlever son pantalon, mais Jack refuse. Jen tente de le draguer.

Alors que Dawson s'occupe du film, Gretchen vient le voir pour lui donner quelque chose à manger. Bien sûr, ils parlent de M. Brooks, et Dawson ne sait pas quoi décider. Elle lui dit que de toute manière le choix qu'il fera sera le bon, M. Brooks avait confiance en lui. Il faut qu'il laisse parler son intuition.

Le soir, Pacey, Joey, Jack, Jen, Drue, Anna et quelques autres élèves se retrouvent dans un chic restaurant. La discussion se tourne très vite vers le sexe, et chaque garçon montre le préservatif qu'il a dans son portefeuille. Pacey prétend l'avoir oublié à l'hôtel, mais Joey le questionne à l'extérieur. Il a lui aussi une capote dans son portefeuille.

Dawson va rejoindre Grams dans la chapelle, pour prier avec elle. Son intuition lui dit d'attendre encore...

Pendant ce temps, Joey demande à Jack ce qu'elle doit faire avec Pacey. Il lui dit de se lancer, car elle n'aura pas d'autres occasions aussi belles : Un week-end de rêve dans de fabuleuses conditions.

Alors que Dawson somnole auprès d'Arthur Brooks, un grand homme, plutôt vieux, entre dans la chambre. Il s'avance près de M. Brooks et lui dit qu'il a gagné, que ce sera lui, Arthur, qui rejoindra le premier Ellie. Il convient de dire qu'Ellie était la femme que M. Brooks avait dû céder à son meilleur ami, en l'occurence cet homme.

M. Brooks lui avait envoyé une lettre il y a de cela quelques temps, pour qu'ils se réconcilient. C'est pour cette raison qu'il est venu le voir. Alors qu'il veut repartir, Dawson le retient. L'homme lui demande d'avoir la foi, et tout ira bien.

Lorsque Jack rentre dans sa chambre, il découvre Jen totalement ivre, qui est parvenue à ouvrir le mini-bar au moyen d'une pince à cheveux. Elle l'invite à boire avec lui et c'est ce qu'il fait.

Anna vient frapper à la porte de la chambre de Pacey et Joey pour inviter Pacey à venir au jackusi avec elle. Alors qu'elle repart, Joey s'énerve, elle est convaincue que Pacey veut se mettre avec Anna. Pacey la détrompe mais, Joey toujours énervée, il sort, après avoir encore une fois abordé le sujet de Dawson.

Jack, qui est saoul, avoue à Jen que jamais il ne trouvera un garçon qu'il aimera autant qu'elle. Jen s'approche de lui et ils se superposent, s'embrassant.

Au bout d'un moment, Jen dit qu'ils ne peuvent pas faire ça et elle s'excuse.

Joey téléphone à Dawson, pour parler de M. Brooks. Dawson en vient à dire qu'il faut savoir se lancer. Cette phrase fonctionne dans le cas de M. Brooks, mais aussi dans le cas de Joey face à Pacey.

Tout le monde est réuni dans la chambre de M. Brooks lorsque l'on débranche les machines qui le maintenaient en vie. Il y a les parents de Dawson, Grams et Gretchen.

Ensuite, ils se retrouvent tous devant la télé pour voir le film qui est enfin terminé.

Pacey va parler à Anna une fois pour toute. En effet, elle cherchait à baiser avec lui ce soir. Il lui explique qu'il est avec Joey, et qu'il n'a jamais eu autant d'amour pour une fille. Il lui dit qu'il n'est donc pas question qu'ils couchent ensemble.

Joey, qui se trouve juste derrière à ce moment, a tout entendu. Ils rentrent en chambre avec Pacey, et elle lui dit enfin qu'elle a vraiment envie de lui. Elle veut faire ça ce soir, dans ce cadre magnifique. Ils se lancent enfin...
Un grand merci à Olivia pour ce script !


Capeside - Les élèves de dernière année se préparent à partir pour leur voyage au ski. Gretchen dépose Pacey et Joey sur le parking ou tout le monde à rendez-vous.

 Gretchen : Il faut voir ce séjour entre seniors à la montagne comme un rituel initiatique avec son lot d'originalité et de cruauté.

Joey : Ce qui n'est pas du tout le genre de notre classe.

Gretchen : L'année où j'y suis allée, une élève est tombée enceinte, un type s'est fait arrêté et les cheveux d'une autre fille ont pris feu.

Pacey : Joey m'empêchera d'aller en prison et de mon côté je veillerais sur ses cheveux.

Gretchen : Amuse-toi bien tu l'as mérité (Gretchen prend Pacey dans ses bras puis Joey. Pacey commence à marcher vers le bus.) Euh, Joey ? (Joey revient vers Gretchen.) Si tu peux passer un coup de fil à Dawson pendant le week-end. Avec tout ce qui lui arrive je pense qu'il appréciera.

Joey : D'accord. (Elle rejoint Pacey et ils marchent ensemble vers le bus)

(Jen et Jack se dirigent vers le bus)

Jen : Je ne devrais pas y aller si j'étais raisonnable. M. Brooks est à l'agonie, je serais sûrement mieux à l'hôpital avec Grand-mère et ...

Jack : Je te rappelle que Dawson est déjà avec elle. Ils veilleront l'un sur l'autre. T'inquiètes pas. (Rejoignant Pacey à côté de l'autobus) Ce week-end tu dois t'amuser.

Jen : Ouais en rêve. Ca m'étonnerait que j'y arrive. Tu sais très bien que ces week-ends sont un vrai cauchemar. De manière générale, tout ce qu'on attend depuis trop longtemps débouche toujours sur une énorme déception.

Pacey : Exit l'éternelle optimiste.

Jen : Je promets de faire un effort.
(Joey met ses bagages dans le coffre du bus.)

Pacey : (à Joey) Ha. Tout va bien??

Joey : Tout va bien.
 
Pacey : Exactement ce qu'il me fallait.

Joey : Qu'est-ce que tu veux dire?

Pacey : C'est bien que les gens puissent s'aérer la tête.

Joey : Tu parles de qui là, de gens comme nous ?

Pacey : Des gens qui ont besoin de changer d'air...

Joey : On en fait tout les deux parti d'après toi ?

Pacey : Moi j'en sais rien, t'en penses quoi précisément ?

Type : (Se penchant à l'une des fenêtres du bus) Que tout ceux qui ont envie de s'envoyer en l'air ce week-end monte à bord !! (Tous les élèves applaudissent et crient. Joey soupire.) 

GENERIQUE Dans le bus. M. Kasden prend est à l'avant, il fait l'appel.

M. Kasden : Procédons à l'appel. (Il fait l'appel, les élèves répondent par présent)
 
(Jen et Jack sont à côté)

Jen : Devine à quoi je pense. Je n'ai aucune envie de chausser des skis, d'ailleurs je ne sais même pas comment on tient dessus. Ca va être le week-end de tous les dangers pour moi.

Jack : Je te donnerais un ou deux cours, si tu veux.

Jen : Dans ce cas, ça risque même d'être très dangereux pour nous deux.
 
Jack : Faire ou ne pas faire de ski, telle n'est pas la question. Et ben non, tout le monde sait que ces week-end à la montagne ne sont pas basés sur les activités au grand air.

Jen : Non sans rire ??

M. Kasden: Potter?! (L'image est maintenant sur Joey et Pacey, qui sont assis ensemble)

Joey : Oui.

M. Kasden: Price ? Price! Pénélope Price?!

Anna : (clairement ce n'est pas Pénélope Price) Je suis là !

(Pacey et Joey reconnaissant la voix derrière eux qui vient de répondre se retournent. Anna et Drue sont assis derrière eux. Mais il est clair qu'Anna n'est pas dans leur classe, et encore moins dans le même lycée donc elle ne devrait pas être là)

Drue : (à Pacey et Joey) Roméo, Juliette. C'est fou ce que le monde est petit. Vous vous souvenez d'Anna ?

Anna : Salut vous deux ! (Retour sur Jen et Jack)

Jack : Si j'avais décidé d'avoir que des mésaventures sexuelles, on pourrait dire que j'ai assuré. Enfin façon de parler.

Jen : Je vais encore devoir intervenir.

Jack : Oh, Je connais la chanson par coeur, je t'en prie, te fatigues pas.

Jen : Bon, peut-être que tu ne me donnes aucune raison valable. Je ne comprends pas rien à l'histoire. Est-il trop craquant ce garçon ? Est-il trop intelligent ?

Jack : Non, non, c'est ... Il est très ... Il est très ...

Jen : Très blond ?

Jack : Non, c'est pas ça. Il est gai. Il est très gai. Et quand c'est à ce point évident tu comprends, c'est pas aussi attirant.

Jen : Oui bien sûr. Et quand on fait trop hétéro, c'est plus attirant tu crois ? Je te suis pas.

(Retour sur Joey et Pacey qui sont tournées vers Dru et Anna)
 
Pacey : (à Drue et Anna) Et t'espères t'en tirer comme ça ?

Drue : A ton avis... Le temps que le prof atterrisse et qu'il s'en rende compte, je pense qu'on aura déjà fait un bon bout de chemin. (Chuchotant à Pacey) Et j'aurais l'air de quoi Hein ? Drue Valentine qui n'inscrirait rien au tableau ce week-end.

Hôpital - Grand-mère est assise dans une chaise à côté de M. Brooks qui est allongé dans son lit branché à de nombreux appareils, Dawson arrive

Grand-mère: Oh te voilà. Je suis contente que tu sois venu. Ca fait du bien un peu de compagnie.

Dawson : Qu'est-ce qu'ils vous ont dis ?

Grand-mère : Que veux-tu qu'ils disent ? Les mauvaises nouvelles se suivent toujours annoncées sur le même ton. Son coma est du à une absorption de médicaments excessives. Les machines qu'ils ont installées lui permettent de rester un peu avec nous, mais malgré les étonnantes performances de la technologie moderne, le cancer ne lâche pas prise.

Dawson : Ça n'a pas de sens ! Regardez la, il est là quelque part entre la vie et la mort et ... Grand-mère : Tout à l'heure, sur ma chaise, avant que tu n'arrives, je me suis amusée à imaginer la situation avec les yeux d'Arthur. Soucieux de trouver le dernier bon mot qui ferait mouche. Les médecins et les infirmières viennent le voir. Ils lui prélèvent du sang, surveillent les monitors. Mais quoi que c'est gens dévoués puissent faire, de toute façon c'est Dieu seul qui décide.

La station de ski - Tout le monde descend du bus et récupèrent ses bagages. Joey porte un énorme sac, et elle a vraiment du mal. 

Pacey : Euh, mademoiselle je me débrouille toute seule, permettez moi de vous aider.
 
Joey : Je les ai portés jusqu'au bus, je peux les porter jusqu'à l'hôtel. Pacey : Arrête c'est ridicule, donne ça. (Il lui prend ses bagages.)

M. Kasden : Votre attention s'il vous plaît ! Votre camarade Burden va procéder à la distribution des clefs de chambre et avant que vous ne vous fassiez trop d'illusions, sachez qu'on s'est arrangé pour que les chambres soient occupées par deux personnes du même sexe. (Tout le monde : bouhhhh!) Quant aux clés du mini-bar elles ont bien sûr été confisquées. (Plus de bouhhh encore!)
 
(M. Kasden donne les clefs à l'étudiant qui doit les distribuer, et part. Drue saisit immédiatement le sac de clefs.)

Drue : On dirait que t'as besoin d'un coup de main Burden. (Donnant une clef à Pacey) Joey, Pacey, et voilà votre clef. Deux lits réunis en un avec roulettes au cas où ça coincerait entre vous. (Donnant une clef à Jack) Jack, Jen, bon là c'est clair pas de complication d'ordre sexuel. Toutes les chambres vous conviendront. Ca c'est la mienne. (Rend les clefs à l'étudiant) Tiens tu continues. Bon courage.

Jack : C'est nouveau ça. Abominable et prétentieux ça rime avec intelligent ??

Jen: S'il te plait Jack, ce week-end on fait un effort, on ne critique pas et on s'éclaaaaate (Elle glisse sur la neige et tombe)

Hôpital - Dawson sort de l'hôpital. Un docteur le suit, voulant le rattraper. 

Docteur : M. Leery ?

Dawson : Docteur Reuno ?

Docteur : Nous avons un problème urgent, il faut que je vous parle.

Dawson : Au sujet de M. Brooks ?

Docteur : Allons ... dans mon bureau si vous préférez ?

Dawson : Non, ça va.

Docteur : Bien. J'ai vu dans son dossier que vous aviez signé une sorte de prise en charge pour M. Brooks. Vous voyez de quoi il s'agit ?

Dawson : Oui. Avec ce document j'avais le droit de venir chercher ses médicaments.

Docteur : Oh, oui bien sûr. Mais la situation a changé et étant donné qu'il n'a plus de famille, vous avez certaines responsabilités envers lui.

Dawson : En clair ?

Docteur : Dawson, peut-être que si vos parents venaient ... ?

Le bureau du Docteur - Mitch, Gail, Dawson et Grand-mère sont assis devant le docteur discutant de la situation.  

Mitch : Il l'a signé pour pouvoir aller chercher les médicaments de Brooks.

Docteur : Je sais pourquoi il l'a signé.

Gail : Mais si ce papier existe ce n'est pas à un garçon de son âge que doit revenir la responsabilité de décider comment et quand un homme malade doit mourir.

Docteur : C'est la loi en vigueur dans cet état.

Gail : La décision ne devrait pas lui incomber.

Docteur : Bien entendu ça ne devrait pas Mme Leery, mais c'est ainsi. Il est probablement plus sage que je vous laisse discuter de la question entre vous.

Dawson : Y'a t-il une chance qu'il revienne à lui avant de mourir ?

Docteur : Je ne sais pas. Mais même si je le savais, la décision que vous avez à prendre serait tout aussi délicate. Je suis désolé. (Il sort du bureau)

Mitch : Et bien ... Vu le cas de conscience auquel nous sommes confrontés, la chose la plus humaine à faire, mais ça n'engage que moi ...

Gail: Mitch.

Mitch: Ecoute, je suis comme toi, je n'ai pas envie d'en parler, mais on est là

Gail: Dawson. Rien ne t’oblige à prendre une décision.

Dawson: Maman, il le faut. Mais comment saurais-je que c'est la meilleure décision à prendre ? Mitch: Tu ne le sauras pas fiston. Il s'agit d'un tout autre choix.

La station de ski - On voit tout le monde qui court, cri, et s'amuse dans la neige. Joey et Pacey sont dans leur cabine. 

Pacey : C'est comme l'été dernier. Enfin sans les hamacs et l'océan.

Joey : Et le bateau aussi.

Pacey : Oui, et le bateau. Mais, il y a toujours les deux principaux ingrédients. Toi et moi. On pourrait accrocher "ne pas déranger" sur la porte et faire comme si on était ancrés au large de ...

Joey : Du Groenland. Il fait un froid de canard ici. (Elle ajuste la cheminée)

Pacey : Qu'est-ce que tu dirais d'une séance chips, cacahuètes et télévision ?

Joey : En d'autres termes un vendredi soir classique à Capeside ?

Pacey : Non, pas tout à fait dans cet hôtel on dispose de chaîne qu'on a pas chez nous. (Il allume la TV. Et ils tombent sur une chaîne porno.)

Pacey : Comment ils ont atterri dans cette position, à ton avis ? (Joey s'éloigne. Il éteint la télé) Allez, dis-moi qu'on peut en plaisanter ?

Joey : On peut plaisanter de quoi?

Pacey : Du sexe. Dis-moi qu'on peut en rire maintenant. C'est la seule attitude rationnelle à adopter. Tu ne peux pas le sacraliser, tu ne peux pas le fuir, parce qu'il est omniprésent. C'est comme la nourriture, l'eau, l'air.
 
Joey : On ne pourrait pas respirer un peu autre chose ?

Pacey : Tu rends compte du ridicule de la situation ?

Joey : Pacey, on est en week-end et sincèrement je n'ai pas du tout envie qu'on le passe comme la semaine qui vient de s'écouler.
 
Pacey : C'est à dire ?

Joey : Je ne veux plus sentir entre toi et moi cette horrible tension dès qu'on s'approche à un mètre l'un de l'autre.

Pacey : Mais je ne suis pas du tout tendu là, je me sens très relax. Je suis en vacances Joey. (Il s'approche d'elle)

Joey : C'est vrai ?

Pacey : Oui, c'est vrai.

Joey : On est totalement d'accord par conséquent ?

Pacey : Je sais pas sur quoi on est d'accord, mais bon, on est l'est totalement si je comprends bien.

Joey : On est d'accord pour que durant ce week-end tout ne soit pas basé sur le sexe.

Pacey : Non, ce week-end tout ne sera pas basé sur le sexe.

La cabine de Jack et Jen - Jack déballe leurs affaires et Jen est assise sur le lit avec de la glace sur sa cheville

Jen : Tu imagines si on doit m'amputer ?

Jack : Tu veux que j'aille chercher un médecin ?

Jen : Non, c'est seulement une petite foulure.

Jack : C'est ce que je pensais. Et tu veux que je te dise ?

Jen : Quoi ?

Jack : Il n'est pas question que je laisse ta cheville gâcher notre week-end parce que tout les deux on est ici pour prendre du bon temps. Je suis même prêt à te porter sur mon dos pendant tout le séjour s'il le faut.

Jen : Parfait, début des réjouissances, tu vas m'enlever mon pantalon. Ouhh. Je veux prendre un bain avant d'aller dîner. Ouuhhh. (Elle se lève)

Jack : Ah, non, je regrette. Mais ça c'est exclu.

Jen : Pourquoi ? Jack : C'est simple ... Tu es une fille et moi je suis un garçon. Y'a des limites, et des règles dans la vie.

Jen : Jack, qu'est-ce que tu risques ? Qu'il te vire de l'équipe pour m'avoir aidée ? Pitié.

Jack : Ca c'est un peu déplacé.

Jen : Ecoute, il est temps que tu laisses tomber tout ces réflexes complètement nuls de macho, qu'est-ce qu'il y a de déplacé, hein ? Il est où le problème, franchement ? Ok. Bien. Ca ne fait rien. Tu seras face à ta conscience quand je devrais visser ma jambe de bois tous les matins jusqu'à la fin de mes jours. (Elle commence à déboutonner sa chemise et pantalons, mais Jack est dos à elle quand elle fait ça)

Jack : Alors ça c'est n'importe quoi. (Il se retourne et voit sa chemise ouverte et son pantalon défait) Ho ! Ho ! Tu arrêtes ça tout de suite, Jen, là ça suffit, hein !!

Jen : Ben ... Quoi ?

Jack : Tu veux peut-être que je me déshabille devant toi aussi ? (Elle sourit) Tu oublies ce que je viens de dire, d'accord.

La maison de M.Brooks - Dawson observe quelques images de son film. Gretchen entre avec un panier de pique-nique. 

Gretchen : Tu as faim ?

Dawson : Ah, bonsoir. J'ai faim. Mais j'ai pas terminé. Je traîne.

Gretchen : Tu dois quand même manger un peu ?

Dawson : Il me manque encore quelques images avant de boucler la séquence finale.

Gretchen : Tu es revenu au moins cent fois sur ce film. Arrête. Tu es trop sollicité ces derniers temps. Tu y verras plus clair avec du fromage et des biscuits salés.

Dawson : Si tu insistes. (Dawson éteint le projecteur et rejoint Gretchen à table.) Je t'en supplie dis-moi que tu n'as pas apporté 15 sortes de biscuits salés, je sans que se serait trop dur d'avoir encore un autre choix à faire. (Il soupire) Comment j'en suis arrivé là ? Un jour j'ai repeint sa clôture et voilà où j'en suis. Je n'ai même pas 18 ans. Je devrais être parti à la neige avec mes camarades de classe, je ne devrais avoir qu'à choisir entre des gants rayés ou bleus, entre skier ou faire la fête non-stop.

Gretchen : Oui c'est vrai, c'est assez angoissant.

Dawson : Qu'est-ce qui est angoissant ?

Gretchen : La période où l'âge adulte gagne du terrain sur ta vie.

Dawson : Oh c'est trop philosophique, j'aimerais pouvoir être en mesure d'alimenter une discussion sur le sujet mais là ...

Gretchen : Personne ne te le demande pour l'instant.

Dawson : Parmi ceux que tu as connu qui est mort en premier chez les Witter ?

Gretchen : Mon grand-père. Je le trouvais exceptionnel. C'était un homme gentil et drôle, je riais beaucoup avec lui. Il est mort quand j'avais huit ans. Et toi ?

Dawson : Quand mon grand-père est mort j'avais deux ans, à part lui je n'ai encore jamais perdu quelqu'un de proche. C'est sans doute pour ça que je suis largué. En fait je n'ai qu'une vague expérience de la mort. Comment M. Brooks pouvait-il être aussi sur que je ferais ce qu'il voulais ?

Gretchen : Tu as jugement plus sain que beaucoup de gens que je connais, Dawson. Brooks se disait certainement la même chose. C'est pour cette raison qu'il t'a choisi. Il a du laisser ton âge de côté et penser qu'au fond tu étais la bonne personne et qu'avec toi il aurait une mort digne. Tout ce qu'il a vu c'est l'âge de ton coeur, il savait que tu prendrais la bonne décision. Il avait confiance en toi.

Dawson : Merci.

La station de ski - Pacey et Joey sont à l'extérieur d'un restaurant regardant vers l'intérieur. Jen et Jack s'approchent et les saluent. 

Pacey : (à propos du restaurant) Ça à l'air plutôt tranquille.
 
Jack : (s'approchant) Laissez passer la jambe de bois.

Jen : Une cheville juste un peu enflée. (En parlant de sa cheville) Vous allez dîner au Greco ?

Jack : Une super pizzeria un peu plus haut. Ambiance chaleureuse, jolies nappes rouges et blanches et tarifs étudiants.

Joey : Ca peut être sympa. (À Jen) T'es sûre que ça va ?

Jen : Ca roule, aucun souci. Ca glisse plus que ça roule d'ailleurs.

Joey : On y va.
 
Jack : (à Pacey et Joey) Après vous.

(Comme ils commencent à partir, Jen glisse sur la glace. Ses pieds s'envolent et atterrit directement sur son postérieur) Jen: Ouchhhhh!

Pizzeria Greco - Tous les élèves sont assis à de grandes tables. Anna et Dru sont assis en face de Joey et Pacey.

Anna : Une fois arrivé, j'ai dis, oh non pas question sur une banquette arrière en skaï, c'est inconcevable. (Tout le monde rit, sauf Joey)

Drue : T'en fait une tête Potter ? T'as pas une anecdote perso pour illustrer la séquence "les filles aussi veulent s'éclater" ?

Joey : Le plaisir sexuel que peuvent connaître des filles encore jeunes avec des garçons de leur âge rencontrés comme ça au hasard d'une fête où tout le monde se saoulent à la bière est insignifiant pour ne pas dire nul.

Anna : Sauf si tu tombes sur un spécialiste. Y'en a plein qui sont doués.

Drue : En conclusion je dirais que pour les filles c'est nettement plus facile que pour les garçons, c'est pas vrai ? (Tous les types approuvent) Elles n'ont pas l'angoisse de la performance et quand elles ont décidé d'y aller tout ce qu'elles ont à faire c'est demander. C'est elles qui devraient se balader avec des capotes dans leur portefeuille. (Tous les types disent "Ouais!") Merci.

Joey : Ben voyons, tous les garçons ne se baladent pas avec des capotes dans leur portefeuilles, Drue.

Anna : Très bien, il n'y a qu'un moyen de le savoir. Allons-y les garçons. Tous à vos portefeuilles. (Tous les gars le sorte, sauf Pacey. Ils jettent leur préservatif vers Anna et Joey. Pacey sourit.) Pacey, où est ton portefeuille ?

Pacey : Je l'ai oublié à l'hôtel.

Pizzeria - Tout le monde sort du resto, et repart à l'hôtel. Pacey et Joey se retrouvent tout les deux devant le resto. 
 
Joey : Attend Pacey. Pourquoi tu n'as pas sorti ton portefeuille ?

Pacey : Tu le sais, je l'ai oublié à l'hôtel.

Joey : Il est dans ta poche. (Pacey sourit et le sort de sa poche. Il le remet à Joey et elle l'ouvre. Elle glisse le préservatif d'une des poches, le remet ensuite dedans et rend le portefeuille à Pacey. Ils repartent vers l'hôtel.) 

La chapelle de l'hôpital - Grand-mère est assise dans la chapelle seule. Dawson entre.

Dawson : (S'assoyant a coté d'elle.) Je me demande pourquoi je suis ici.

Grand-mère : Tu n'as pas besoin d'avoir de raison précise.

Dawson : Vous êtes venu prier ?

Grand-mère : Oh oui. Dans un endroit tranquille.

Dawson : Quand vous priez, vous priez pour quoi ?

Grand-mère : Ça dépend. Je prie pour toutes celles et ceux que j'aime. Pour ceux qui aujourd'hui ne sont plus avec moi. Et toi mon garçon ?

Dawson : Il y a des années que je n'ai pas prié. Et quand ça m'arrivait c'était plus pour faire un voeu. Je voulais quelque chose mais je n'osais pas le dire tout haut.

Grand-mère : Si tu pouvais le dire tout haut aujourd'hui, quel serais ton voeu ?

Dawson : En réalité je n'en ai aucune idée. Je ne sais pas. Est-ce que je dois prier pour lui, pour qu'il se remette, pour qu'il se lève et qu'il nous dise, ça fait trop longtemps que vous êtes là maintenant rentrez chez vous c'est bon. Où dois-je prier pour que ça s'arrête. Son calvaire n'a que trop duré. Alors j'attends, je n'arrête pas de guetter le moindre signe. Quelque chose qui serait ... comment dire, en phase avec mon intuition.

Grand-mère : Que te dit ton intuition quand tu l'écoutes ?

Dawson : Elle me dit d'attendre.

Grand-mère : Dans ce cas c'est ce que nous ferons. Nous attendrons.

La station de ski - C'est maintenant le jour suivant. Les jeunes patinent sur un étang gelé. Joey est assise sur un banc le long de la glace quand Jack s'approche. Il prend place à coté d'elle. 
 
Jack : Tu trouves pas que cet endroit dégage des vibrations dignes des films de John Hugues, ça fait très années 80 ?

Joey : Tu veux parler du côté un peu ringard.

Jack : Entre autre. Et puis y'a le côté jeunesse américaine, la vraie, l'authentique. Et oui, comme tu voies le mini-golf ça fait le jeu, la nostalgie d'une époque qu'on n'a pas connu.

Joey : Excuse-moi. Je suis pas trop avec toi là ... Je nage en pleine confusion.

Jack : C'est quoi ton problème ?

Joey : Le sexe. Le Sexe est mon problème. Le Sexe est toujours mon problème. Je suis vraiment convaincue qu'il faut attendre que ce soit le bon moment et ... qu'il ne faut pas se sentir coupable ou obligé, et je doute en même temps.

Jack : Je crois que tu cogites trop et ça te bloque plus qu'autre chose finalement, et surtout ça t'empêches de voir que dans la situation qui te préoccupes tellement on n'a pas uniquement le bon et le mauvais choix, en fin de compte y'en a tout un paquet Joey.

Joey : Ca ça m'aide drôlement.

Jack : Y'a que toi qui peut t'aider. Soit à l'écoute de toi-même ... et de ce que tu ressens.

Joey : C'est de la peur que je ressens.

Jack : Ouais ... Dans la vie les seules choses réellement excitantes requièrent plus de courage que la majorité de nos actes. Respire à fond et lance toi. Elle a du bon cette trouille qui ne te lâche pas. C'est bien souvent grâce à elle qu'on sait que ça vaut le coup.

L'hôpital - Dawson est endormi dans une chaise. Un vieil homme entre dans la chambre.

Homme : Voilà. Tu as gagné sacré vieux renard. C'est toi qui la reverras en premier. (Dawson se réveille en entendant l'homme parler. Il est surpris lorsqu'il comprend que cet homme est le meilleur ami de M. Brooks qui lui a volé sa fiancée. À Dawson) Ben vous en faites une tête ? On dirait que vous avez vu un revenant.

Dawson : Vous êtes ...

Homme : Oh non, vraiment peu de gens se souviennent de ces photos jaunies et surtout pas les jeunes. Vous devez être le petit-fils d'Arthur. Le médecin a dit que ...

Dawson : Non, non, je ne suis pas son petit-fils, je suis seulement ... un admirateur.

Homme : Oh.

Dawson : Il m'a raconté qu'il était fâché avec vous depuis ...

Homme : 40 ans. Le moi dernier il m'a écrit une petite lettre. Il disait avoir mal agi. Il souhaitait que je lui pardonne. Lui pardonner quoi ? Il s'est surtout fait du mal à lui-même. J'ai eu envie de le contacter, quelques temps après le décès de ma femme Ellie. Je me disais que lui au moins comprendrait ce que je traversais.

Dawson : Et alors qu'est-ce que vous avez fait ?

Homme : J'ai vite réalisé que la peine qu'il éprouverait serait plus forte que la mienne. Immensément plus forte. J'ai vécu de longues années avec Ellie. Nous avons eu trois enfants ensemble. Une vie heureuse. Et pourtant, pendant tout ce temps, il a gardé une partie de son âme. Celle que l'on donne à son premier amour. Quand il partira, il la rejoindra. Et enfin il sera avec elle, c'était leur destin je suppose. Je vais te laisser. Au revoir Arthur. Merci d'avoir écrit. Et d'avoir attendu que je vienne te dire au revoir. (Se retourne pour partir)

Dawson : Monsieur. S'il vous plaît ne partez pas. Je ne sais pas ce qu'il faut faire. Je ne sais pas si j'ai le droit de décider quand un homme doit mourir.
 
Homme : Dans une situation aussi délicate, une seule chose compte, et cette chose c'est la foi.

Dawson : Encore faudrait-il que je l’aie. Je ne sais pas même ce que c'est.

Homme : La foi c'est croire à quelque chose très fort alors que le bon sens te dicte de ne pas y croire. Miracle dans la 34ème Rue. C'est dans les films que j'ai trouvés les meilleures réponses aux questions que la vie peut soulever. Arthur y croyait dur comme fer. (Dawson sourit) Il était saugrenu, hein ?

Dawson : Pas si saugrenu que ça, non.

Homme : Je partageais ses convictions avec lui. (Il sort de la chambre.)

Station de ski - La cabine de Jack et Jen. Jack entre et trouve Jen assise sur le plancher à côté du mini-bar avec pleins de bouteilles partout. 

Jen : Pardonne-moi. Je me sentais au 36ième dessous et ... au lieu de me gaver de sédatifs et de pilules roses je me suis rabattue sur le premier antidote résorbé.

Jack : Tu as ouvert le mini-bar ?
 
Jen : Tu serais étonné de voir tout ce qu'une fille peut faire avec une pince à cheveux.

Jack : Le tableau est limite pathétique. (Il s'assoit sur le plancher à côté de Jen)
 
Jen : T'es fatigué ?

Jack : Oh non au contraire, je me sens très très éveillé.

Jen : Moi aussi.

Jack : Je vais te dire de quoi je suis fatigué, je suis fatigué d'être constamment dans un cocon. J'essaie constamment de la jouer prudent, cool. Mais j'aimerais donner dans le dangereux. J'ai envie que ça bouge. J'ai envie de faire des trucs débiles ce soir.

Jen : De quels styles ?

Jack : J'en sais rien. Me saouler. Me bagarrer. N'importe quoi.

Jen : D'abord tu vas boire un coup avec moi. Et on ira se bagarrer plus tard. (Elle lui verse un verre)

Jack : Sympa le programme. Et toi la championne de la prise de risque toutes catégories ? T'as pas une envie particulière ce soir ?

Jen : Si. Jack :

Raconte ?

Jen : Je veux restée assise à côté de toi. (Ils portent un toast et boivent)
 
Station de ski - Cabine de Pacey et Joey. Joey va ouvrir la porte et trouve Anna debout à l'extérieur dans un bikini. 

Anna : Oh désolé. J'espère que je ne vous dérange pas. Je viens vous rappelez le rendez-vous au jacuzzi.

Joey : Message bien reçu.

Anna : Je craignais que ça vous soit sorti de la tête.

Joey : Et enregistré.

Anna : Super, à tout à l'heure !

(Elle ferme la porte et se tourne vers Pacey)

Joey : Pas de commentaire ?

Pacey : Pas vraiment.

Joey : Ah bon ? Une blondasse avec les seins pratiquement à l'air frappe à notre porte, et demande si Pacey a la permission d'aller jouer et ça ne t'inspire aucun commentaire ?!

Pacey : De toute façon quoi que je dise, tu le prendrais mal.

Joey : D'accord, dans ce cas ... Tiens moi au courant si jamais l'envie te revenait de me faire partager tes émois.

Pacey : Je suis content qu'on ait cessé notre débat sur le sexe. Et oui ce week-end est des plus agréables, et je ne voudrais pas le saboter avec un flot d'insinuations sournoises.

Joey : Alors là désolée, Pacey, désolée que mes complexes en tout genre et ma névrose mettent un frein à ta vie sociale. Pourquoi tu n'irais pas rejoindre ta copine au jacuzzi ? Vas-y tu es libre ...

Pacey : Et là tu aurais de nouveau une bonne raison de m'en vouloir ? C'est ce que tu cherches, n'est-ce pas ?

Joey : Non, c'est cette fille qui t'intéresse, hein ? Tu veux quelqu'un d'un peu plus libéré, d'un peu plus expérimenté, d'un peu plus soucieux de transformer tout ça en un week-end mémorable et délirant.

Pacey : C'est toi que je veux, Joey. Mais à quoi bon insister parce que toutes les preuves que je te donne tu te charges de les réfuter.

Joey : Je sais que ... d'accord, je sais que c'est moi que tu veux, Pacey. Et ... Je sais pas pourquoi, pour quelle raison ...

Pacey : Je t'en prie, arrête là c'est bon. On est bien conscient tous les deux que si je m'étais investi dans cette relation pour le sexe et uniquement pour ça, jamais je n'aurais tenu 9 mois.

Joey : Non, tu n'aurais pas tenu 9 mois.
 
Pacey : Bon, Joey, je refuse de culpabiliser comme un fou parce que j'estime qu'il n'y a pas de mal à vouloir faire l'amour avec sa petite amie quand on l'aime autant que je t'aime.

Joey : Par contre c'est très mal de ne pas vouloir faire l'amour.

Pacey : Non, non. Ce serait tellement plus simple si c'était le cas. Je sais que tu as peur. Je comprends. Tu m'en parles je n'ai rien à te reprocher à ce niveau là mais jamais tu me dis de quoi tu as peur. Et aujourd'hui je sais exactement ce que c'est. Tu as la trouille de dire son nom.

Joey : Dawson ? Oh non, non c'est pas juste, tu peux pas mettre son nom sur le tapis à chaque fois que notre relation ...

Pacey : Ok. Ca va, ça va, ça va, arrête, d'accord. Tu veux que je te dise de quoi j'ai peur moi ? Parce que ce n'est pas lié au fait qu'on le fasse ou qu'on ne le fasse pas Joey. Le jour où on décidera tout les deux de le faire, il n'y aura pas de souci. Moi ce qui me fait peur tu vois c'est cette petite partie dans ton coeur qui appartient toujours à Dawson, tu comprends ? J'ai peur, j'ai peur de cette partie de ton coeur justement. On a toujours imaginé que la première ce serait lui. J'ai peur de cette partie de toi qui refuse que ce soit moi. Voilà de quoi j'ai peur en fait.

Joey : C'est ce que tu ressens ?

Pacey : (soupirant) Oui.

Joey : Si c'est ce que tu ressens, alors ... pourquoi tu es resté ? Pourquoi tu sors avec moi depuis 9 mois si vraiment tu en es persuadé ?

Pacey : Tu me connais, j'ai toujours été un peu maso. (Il sort de la chambre. Joey commence à pleurer.)

Station de ski - Cabine de Jack et Jen. Jack et Jen sont assis sur le plancher face à face. Jen avale encore un verre. 

Jen : Ouhh ! Génial.  Jack : Je suis un piètre alcoolo.

Jen : Oh ! Mais non mon chéri, tu es un super ivrogne.

Jack : Non c'est faux, un super ivrogne au bout d'un verre ou deux il se lâche. Il a qu'une envie c'est de se marrer, alors que moi je me renfrogne, je me barricade.

Jen : Et pourquoi tu dis ça, arrête de te taper dessus. Une mine renfrognée ça peut-être sexy.

Jack : Etre Sexy ? C'est être capable de bien se marrer dans la vie. D'ouvrir les vannes, de lâcher la pression. C'est toi qui me dit tout le temps, "Jack, ne te ferme pas tout de suite à toutes les possibilités". Toi ... tu es une ivrogne très sexy. (Jen rit) Non attends je rigole pas, t'es folle et courageuse.

Jen : Oh non, question courage tu me bats à plate couture.

Jack : Arrête c'est pas vrai

Jen : Si.

Jack : Non... Moi j'ai peur.

Jen : Peur ? Tu as peur de quoi ?

Jack : Je sais pas. J'ai peur de finir ma vie seul dans mon coin. J'ai peur d'être cantonné au rôle de copain sympathique, de frère toujours à disposition, de confident. Mais sans jamais l'amour de quelqu'un. Plus que tout, j'ai peur de ne jamais rencontrer un garçon que j'aimerais autant que toi.

(Jen sourit et elle semble prête à pleurer. Elle embrasse sa main et la presse sur le front de Jack.)

Jen : Viens approche.

(Jack semble un peu triste et mélancolique. Jen lui tire sa tête et embrasse son front. Ils se regardent et lentement Jack déplace sa bouche vers celle de Jen et ils s'embrassent doucement.)
 
La Chambre à coucher de Dawson et la Station de ski - Dawson et Joey sont au téléphone. 

Joey : Je suis de tout coeur avec toi, Dawson.

Dawson : Je te remercie. Mais j'ai aussi l'impression de faire le bon choix. C'est ça le plus étrange.

Joey : Comment ça ?

Dawson : Et bien, au bout d'un certain temps toutes les idées se bousculent tellement que le cerveau ne peux plus rien gérer, et on n'a plus qu'à se fier à son coeur. Où à se qu'on appelle l'intuition. C'est libérateur. Même si c'est terrifiant au départ. Je me dis que c'est sûrement ça le truc.

Joey : Quoi ? Quel truc ?

Dawson : Si on n’avait pas aussi peur de se lancer, jamais on se sentirait aussi libre quand on le fait.

Joey : Dis par toi ça à l'air si simple.

Dawson : Ca se résume à ça Joey. C'est ce que M.Brooks attendait je crois. Même dans son état, je suis sûr qu'au fond ... il attendait la venue de son ami.

Joey : Pour lui dire au revoir.

Dawson : Oui pour lui dire au revoir.

Joey : C'est parfois très difficile.
 
Dawson : Oui. (Un long silence.) Au revoir, Joey.

Joey : Bonne nuit, Dawson. (Ils raccrochent) 

Station de ski - Le jacuzzi - Pacey marche vers le jacuzzi quand Anna le rejoint.
 
Anna : Salut toi ! On allait rentrer. Tu t'es finalement décidé.

Pacey : Je me suis pas décidé, je suis juste en train de faire une balade.
 
Anna : Tu as l'air tout triste. Et comme tu étais là pour me réconforter il n'y a pas si longtemps c'est logique que je te renvoie l'ascenseur ce soir. (A ses amies qui partent) Je vous rejoins tout à l'heure les filles.

Station de ski - La chambre de Jack et Jen. Jack et Jen sont allongés sur le plancher et s'embrassent.

Jen : On est fous, qu'est-ce qu'on fait ?

Jack : J'en sais rien.

Jen : Oh, arrête, non arrête, on ne peut pas faire ça.

Jack : Qui a dit ça ?
 
Jen : Moi. Non c'est pas possible. Excuse-moi, Jack. (Elle reboutonne son chemisier) Mais tu es saoul. Tu es saoul et seul... Et gay. Même si ça à l'air sympa pour l'instant et pas que l'air, c'est sympa tout court à vrai dire, se sera différent quand l'effet aura passé.

Jack : Et... et comment tu sais que l'effet va...

Jen: Jack.

Jack : Oh bon sang, ma tête.

Jen : J'ai une idée. Je vais aller mettre des glaçons dans de grands verres d'eau qu'on va se dépêcher de boire.

Jack : Ouais, très bonne idée. Jen ?

Jen : Oui ?
 
Jack : Je suis désolé. (Jen prend le seau à glace et sort de la pièce) 

L'hôpital - Dawson, Gretchen, Grand-mère, Mitch, Gail et le docteur sont debout autour du lit de M. Brooks. Le docteur ferme les machines. La machine du coeur commence à ralentir jusqu'a ce qu'elle fasse des lignes plates. Le docteur l'éteint. Tout le monde sort sauf Dawson.

Dawson : Au bientôt, M. Brooks.

La station de ski - Jen est dehors aux poubelles pour jeter les bouteilles d'alcool vides du mini-bar, elle en fait tomber quelques unes par terre. Elle se penche pour les ramasser. M. Kasden s'approche.
 
M. Kasden : Voyez vous ça ?
 
Jen : (surprise)... Je fais du tri sélectif. Bon soir ! (Elle se précipite dans sa chambre.) 

La station de ski - Pacey et Anna sont assis sur un banc devant une cheminée. 

Anna : Pacey, je sais que tu n'es pas prêt à rompre avec elle. C'est pas grave. Je comprends. Ca ne me gêne pas. Mais je trouve que serait vraiment bête de passer à côté d'une pareille occasion. (Elle se penche pour l'embrasser)

Pacey : Non, Anna, tu ne comprends rien, c'est clair, rien du tout. Ce que tu attends n'arrivera pas.

Anna : Mais qu'est-ce qui t'arrêtes, ce ne serait que sexuel entre nous. C'est sans importance. On est adultes que je sache.

Pacey : Non, on n'est pas adulte, on est loin du compte. Et puis contrairement à ce que tu dis Anna c'est important. J'ai quelqu'un dans ma vie avec qui j'ai envie de rester plus qu'une nuit. Et... je ne veux ni la perdre ni la faire souffrir, je ne veux même pas l'envisager. Pour moi ça ne se pose pas en terme de vouloir coucher avec quelqu'un. Mais de vouloir partager la chose la plus intime qu'il soit possible de partager avec quelqu'un. Peu importe le temps qu'il faut attendre. Excuse-moi si je t'ai donné une fausse impression. (Il se lève et part. Joey est debout quelques mètres plus loin. Pacey s'approche d'elle.) 
Ca va ?

Joey : Ouais.

Pacey : T'es là depuis longtemps ?

Joey : Assez longtemps pour me rappeler pourquoi je t'aime autant. Pourquoi chaque partie de moi t'aime autant. (Elle embrasse son front et ils marchent vers leur chambre) Pacey ? Tu as le droit de ne pas avoir le moral. Et tu peux être fâché aussi...

Pacey : J'suis pas fâché contre toi.

Joey : Si tu l'es. Ca fait rien. Tu as le droit de m'en vouloir. Rien ne t'oblige à être parfait 24 heures sur 24. Et moi, rien ne m'oblige à avoir aussi peur. (Ils s'embrassent)

Pacey : Qu'est-ce que t'en dis, on rentre, on verrouille la porte, on se blottit l'un contre l'autre et je te lis une histoire ?

Joey : On n'a pas de bouquin.

Pacey : C'est pas grave, j'inventerai l'histoire.

Joey : Bien ton idée. (Ils marchent vers leur chambre) 

La maison des Leery - Dawson est en train de préparer une projection du film du M. Brooks. Gretchen est debout près du projecteur, Mitch est assis sur le divan et Grand-mère est assise sur une chaise. Gail arrive avec du pop-corn.

Gretchen : Oh, plus sur la droite. (Dawson ajuste l'écran)

Gail : Pop-corn ?

Grams : Et puis-je te demander comment cette idée t'es venu, Dawson ?

Dawson : Elle m'est venue en vous écoutant. Vous déploriez n'avoir jamais vu un de ses films. Un de ses produits.

Grand-mère : En effet je n'en ai vu aucun.

Dawson : Mais ça va changer. (À Gretchen) Tu éteins ? (Parlant de la lumière. Elle y va) Je crois que c'est comme ça qu'il aurait aimé qu'on se souvienne de lui.

Grand-mère : Tu as entièrement raison. Je vais prendre un peu de pop-corn. (Dawson allume le projecteur, le film commence, Gretchen vient s'asseoir sur un pouf entre les jambes de Dawson. On peut lire beaucoup d"émotions sur le visage de Dawson)

Station de ski - Cabine de Pacey et Joey. Joey est debout devant le miroir portant un bas de pyjama et un débardeur. Elle est en train de se coiffer les cheveux. Pacey entre. 

Joey : Ah.

Pacey : (lui montrant la brosse) Je peux ?

Joey : Bien sur. (Elle lui remet la brosse et il la coiffe.)

Pacey ?

Pacey : Mmm ?

Joey : (elle lui prend la main qu'il pose sur son épaule) Tu as toujours ton portefeuille ?

Pacey : (embrasse sa main doucement) Je croyais que le débat était clos ?

Joey : (Lui enlève la brosse des mains) Il est clos.

Pacey : D'accord. (Il tire son portefeuille de sa poche, enveloppant ses bras autour d'elle. Il l'ouvre et retire le préservatif) Qu'est-ce que tu vas en faire, le jeter ?

Joey : (Prend le préservatif) Je vais juste jeter la pochette.

Pacey : (Tourne Joey vers lui) Ecoute si tu penses que ...

Joey : (ils sont face à face) Pacey ... Je pense à la façon dont tu as pris mes sacs en arrivant à la station. Et je pense aussi aux fois où on est au cinéma et tu vas m'acheter mon pop-corn, tu n'oublies jamais de m'apporter une serviette pour que je n'essuie pas les mains sur mon jeans. Et je pense au week-end dernier au golf miniature je t'ai vu, tu as joué tous les coups en premier pour que je connaisse le parcours.

Pacey : Oh c'était juste ...

Joey : (déboutonnant la chemise de Pacey) C'est toi qui m'a appris à conduire. Et le soir du bal, tu as su que le bracelet que je portais était celui de ma mère. Tu m'as embrassée le premier. (Elle lui enlève sa chemise) La deuxième fois tu as compté jusqu' à 10 avant, au cas où j'aurais voulu te repousser. (Elle embrasse sa main) Tu m'as achetée un mur.

Pacey : Non, je l'ai pas vraiment acheté, je l'ai...

Joey : On est resté seuls sur un bateau pendant trois mois et tu as compris sans que j'en dise un mot pourquoi je n'étais pas prête. (Elle lui enlève le débardeur) Et tu sais certainement ce soir pourquoi je suis prête. (Pacey lui dégage les cheveux de ses yeux. Ils se tiennent les mains et les caressent du bout des doigts.) Pacey ? Je vais compter jusqu'à 10 ... Après je vais commencer à t'embrasser. Et si tu ne veux pas que je le fasse ... si tu n'en as pas envie, arrête moi. (Ils se regardent avec une telle passion dans leurs yeux. Elle met sa main sur son bras et la place sur sa poitrine.)... 10, mon amour. (Ils s'embrassent, Pacey place ses mains dans les cheveux de Joey. Joey apporte sa main à son visage embrassant son pouce. Pacey embrasse l'épaule de Joey, laissant la bretelle de son tee-shirt tomber sur son bras. Joey s'accroche à Pacey comme il continue à l'embrasser un peu partout, l'embrassant dans le cou. Ils marchent vers le lit, Pacey embrasse constamment sa peau, tandis que la lumière diminue.)


Fin


Un grand merci à Olivia pour ce script !
[Capeside High Parking Lot - The senior class is piling into buses preparing to leave for their senior ski trip. Gretchen is dropping Pacey and Joey off with the bags.]

Gretchen: Senior ski trip is a Capeside right of passage. Absolutely guaranteed to be chock full of the cruel and unusual.

Joey: Well, knowing our class I highly doubt it.

Gretchen: Well, let's just say when I went, somebody got pregnant, somebody got arrested, and this one girl's hair caught on fire.

Pacey: Joey probably keep me out of jail and I guess I'll watch out for your hair.

Gretchen: Well have fun, you've earned it. (Gretchen hugs Pacey and then Joey. Pacey starts to walk towards the bus.) Uh, Joey? (Joey turns back to Gretchen.) You might want to give Dawson a call sometime this weekend. With everything that's going on, I'm sure he'd appreciate it.

Joey: Thank you. (she joins Pacey and they walk toward the bus.)

Jen: (walking with Jack) You know, I really shouldn't even be going on this trip. With Brooks the way that he is, I really should be back at the hospital with Grams.

Jack: Dawson's with Grams. You know they'll take care of one another. Don't worry about it. (joining Pacey next to the bus) You're gonna have some fun this weekend.

Jen: Ha! Fun? That's not likely. Oh come on! Senior trips are notoriously awful. As a rule of thumb, anything you can look forward to for too long is invariably a disappointment.

Pacey: The internal optimist speaks.

Jen: I promise to make an effort. (Joey puts her luggage in the bus luggage compartment.)

Pacey: (to Joey) Hey. Everything cool?

Joey: Absolutely.

Pacey: You know, this is exactly what we need.

Joey: What do you mean?

Pacey: Well, it's good for people to get out of town.

Joey: People like us?

Pacey: Well, just people… need to get out town.

Joey: Are we those types of people?

Pacey: I don't know, do you think we're those types of people?

Guy: (leaning out the window) Everyone who plans on getting laid this weekend, get on board!! (class cheers. Joey sighs and her, Pacey, Jack and Jen move towards the bus.)

[Bus - Mrs. Kasden is taking role from the front of the bus as everyone tries to get comfy.]

Jen: It just occurred to me. Not only do I have no desire to ski, I also don't have the faintest clue how. This is going to be a very dangerous weekend for me.

Jack: I can teach you a few things.

Jen: In that case, this can be a very dangerous weekend for both of us.

Jack: Whether or not you choose to ski is irrelevant. You know, it's common knowledge that these senior trips are not really about what goes on during the day.

Jen: You don't say?

Mr. Kasden: Potter?!

Joey: Here.

Mr. Kasden: Price? Price! Penelope Price?!

Anna: (clearly NOT Penelope Price) Here! (Pacey and Joey recognize the voice behind them who answered and turn around to look. Anna and Drue are sitting behind them.)

Drue: (to Pacey and Joey) Lucy, Ricky… We've gotta stop meeting like this. You remember Anna.

Anna: Hey guys.

Jack: (to Jen) If the sexual misadventures were an option for me, I'd be all over it. So to speak.

Jen: Oh, what? Tobey?

Jack: Oh Jen, come on. You're like a broken record.

Jen: But I just don't understand, you still haven't given me one good reason. Is he too cute? Is he too intelligent?

Jack: No, no… he's very… he's very…

Jen: Blonde?

Jack: Blonde? No! He's gay. He's very gay. It's just that when it's that obvious, it's a bit of a turn off, that's all.

Jen: But… too straight? Is too straight a turn off?

Pacey: (to Drue and Anna) You really think you're going to get away with this?

Drue: Please. By the time our absent minded professor notices the difference, we're going to be half way up the mountain. (leaning forward to Pacey) You know what would really suck? Being the only guy not chalk one up this weekend. Right? (Pacey gives him a look and turns to face Joey. They both face forward and ignore the comment.)

[Hospital - Grams is sitting in a chair next to Mr. Brooks when Dawson walks in.]

Grams: Glad you came. Good to have some company.

Dawson: So what did the doctor's say?

Grams: What can they say? More bad news delivered in even tones. He remains in a coma brought on by pills. The machines they've attached to him is keeping him with us, but even with all the best modern technology can offer, it's still cancer.

Dawson: Doesn't make sense. It's like he's stuck between dying and dead.

Grams: You know I was sitting here before you came in trying to picture this whole thing through Arthur's eyes. Find the perfect biting last words. Watching the nurses and doctors come and go. Taking blood and checking the monitors. But at the end of the day no matter what they do, it's in God's hands.

[Ski resort - Everyone is climbing off the bus and gathering their luggage. Joey is carrying her ridiculously large bag and struggling. She walks slowly trying to retain hold of the bag.]

Pacey: Okay Missy Self-Reliance, please let me give you a hand.

Joey: I carried them to the bus, I can carry them from the bus.

Pacey: Oh, this is ridiculous, come on. (he takes the bags from her and drapes them over his neck and around his shoulder, as if they were filled with pillows.)

Mr. Kasden: Everyone! (missed name?) is going to be handing out the room keys and before you get all excited, I want you to know the sleeping arrangements tonight are going to be same sex. (everyone boo's) Plus all of the keys to the mini bar have been duly confiscated. (more boo's. Mr. Kasden hands the keys to the student passing them out and walks off. Drue immediately grabs the bag of keys.)

Drue: Looks like you can use a little help there. (tossing a key to Pacey) Joey, Pacey… one for you. It's got a King. Comes with a roll-away in case things don't work out. (tossing a key to Jack) Jack, Jen… obviously no sexual complications there. Any room should do. This one's mine. (handing the keys back to the student) That's for you. Good luck. (he hands the bag of keys back to the original student)

Jack: Since when did obnoxious become an attitude substitute for wit?

Drue: Ignore him. We're making an effort not to complain this weekend. We're just going to have fuhh-uuhhn!! (as she totally trips and falls down)

[Hospital - Dawson is walking out the front door. A doctor follows him out, trying to catch up.]

Doctor: Mr. Leery? There's something pressing I need to talk to you about.

Dawson: About Mr. Brooks?

Doctor: Would you feel more comfortable in my office?

Dawson: No, I'm fine.

Doctor: Well, our files indicate that you signed what's called a health care proxy for Mr. Brooks. Is that correct?

Dawson: Yeah. That was just so I could help him out with his medications.

Doctor: Oh, I'm sure. But the situations changed and given he has no immediate family, so has your responsibilities.

Dawson: What do you mean?

Doctor: Dawson, maybe you want to call your parents.

[Doctor's Office - Mitch, Gail, Dawson and Grams sit before the doctor discussing the situation.]

Mitch: He signed the paper so that he could pick up the guy's medicine.

Doctor: I know why he signed it.

Gail: That piece of paper should not give a teenage boy the responsibility to decide when and how a man should die.

Doctor: It's state law.

Gail: It shouldn't be his choice.

Doctor: You're right, it shouldn't be Mrs. Leery, but it is. It's probably best if I leave for you to discuss this amongst yourselves.

Dawson: What are the chances that he's going to wake up before he dies?

Doctor: I don't know. But trust me, even if I did, it would not make your decision any easier. I'm sorry. (he walks out)

Mitch: Well… I guess given the situation we're in here, it would seem to me the only humane thing to do…

Gail: Mitch…

Mitch: Gail, I don't want to talk about it either, but here we are.

Gail: Dawson. You don't have to make any decisions.

Dawson: Mom, I do. But how do I know what's best?

Mitch: You won't know, son. It's not that kind of choice.

[Ski Resort - everyone is running around in the snow and having fun. Joey and Pacey are in their cabin putting their stuff away.]

Pacey: This is just like last summer. Minus the water and the hammocks.

Joey: And the boat.

Pacey: Yeah, that too. But, it has the two most important ingredients. You and I. We can just toss the 'do not disturb' sign on the door and pretend we're anchored off the coast of…

Joey: Greenland? It's freezing in here. (she adjusts the fireplace)

Pacey: What do you say? A little junk food, a little television.

Joey: In other words, another typical Friday night in Capeside?

Pacey: No, not a typical Friday night in Capeside. This place has way more channels. (he turns the TV on. It sounds like porn.)

Pacey: How do you suppose they got into that position? (Joey shies away. He turns it off) Oh come on, please tell me we can laugh about this now.

Joey: Laugh about what?

Pacey: Sex. Tell me we can laugh about sex now cause it seems to me that's the only rational thing to do. You can't shroud it, you can't run from it, because it's everywhere. It's like food and water and air.

Joey: Can't we just breathe something else?

Pacey: You realize how ridiculous that sounds, right?

Joey: Pacey, it's just a weekend and I really don't want to spend it like we've spent the last week.

Pacey: Which is how?

Joey: Having this incredible tension between us whenever we get within 3 feet of each other.

Pacey: Well, I'm not feeling tense. I'm feeling relaxed. I'm on vacation, Jo.

Joey: Really?

Pacey: Yes, really.

Joey: So we're in complete agreement here?

Pacey: Well, I don't know what we're agreeing about but I'm sure we're in complete agreement about it.

Joey: We're agreeing that this weekend doesn't have to be about sex.

Pacey: This weekend doesn't have to be about sex.

[Jack and Jen's Cabin - Jack is unpacking their things and Jen sits on the bed with ice on her ankle.]

Jen: What if it needs to be amputated?

Jack: You want me to find a doctor right now?

Jen: No, cause it's probably just bruised.

Jack: That's what I thought. You know what else?

Jen: What?

Jack: I'm not going to let this interfere with our vacation in any way because you and I are going to have some serious fun. Even if I have to carry you around on my shoulders for the next 3 days.

Jen: Well, it's probably going to have to start with you taking off my pants. (she stands up) Ouch. I want to take a bath before dinner. Ow.

Jack: Actually, no. I can't do that.

Jen: Why?

Jack: Cause, I mean… you're a girl and I'm a boy and there's boundaries and rules.

Jen: Jack, I hardly think they're going to kick you off the team for helping me into the tub. Please?

Jack: It's inappropriate.

Jen: (she starts unbutton her shirt and pants, but Jack has his back to her while he's unpacking) You know, you're gonna have to stop clinging to these ridiculous macho conventions about what is and is not appropriate. Okay. Fine. Don't help. If I have to attach my wooden foot every morning for the rest of my life, I'm gonna remember this.

Jack: Yeah, well… (he turns around and sees her shirt open and her pants undone) whoa! Yo! That's enough, right there.

Jen: What?

Jack: Would you want me taking my clothes off in front of you? (she smiles and mischievous grin) Okay, that's withdrawn.

[Brooks' House - Dawson is watching some film sections. Gretchen walks in with a picnic basket.]

Gretchen: Hungry?

Dawson: Oh, hey. Yeah. I'm just kinda busy, actually.

Gretchen: Well, you gotta eat sometime, right?

Dawson: I'm looking for some clips at the final sequence.

Gretchen: You've been over that movie at least a thousand times. Come on, Dawson. You've got a lot going on in your head right now. Something some cheese and crackers might help. (Dawson turns the film off and joins Gretchen at the table.)

Dawson: Please tell me that you only brought one kind of cracker because I honestly don't think I can handle any more decisions right now. (he groans) How did I end up here? I mean, one minute I'm painting the guys fence and the next… You know, I'm 17 years old. I should be on my senior class trip right now making decisions like glasses or goggles? Who do I room with? Is it safe to ski with a hangover?

Gretchen: It's never very nice.

Dawson: What's that?

Gretchen: When adulthood encroaches on your life. Dawson: I wish I could appreciate this on some sort of philosophical level, but right now…

Gretchen: Nobody expects you to.

Dawson: Who was the first family member you knew who died?

Gretchen: My grandpa. He was absolutely the sweetest and funniest man alive. He passed away on my 8th birthday. You?

Dawson: My grandfather died when I was two but I've never lost a family member that I was close to. And that's what I don't understand. I've had so little experience with death. How could Brooks have been so sure that I would do what he wanted?

Gretchen: You have better judgment than anyone I know, Dawson. Probably better than anybody that Brooks knew. That's why he chose you. I don't think he saw how young you were and figured that you would be more likely to contribute to his end. I think he saw how old your heart is and he knew that whatever choice you made, would be the right one.

[Ski Resort - Pacey and Joey are outside a restaurant looking in. It's looks fancy inside. Jen and Jack walk up and greet them.]

Pacey: (about the restaurant) This looks kind of quaint.

Jack: (walking up) Make way for the crippled.

Jen: It's just bruised. Are you guys going to Greco's?

Jack: It's a pizza place. It's supposed to be right up the street here, actually. Red-checkered table clothes, high school prices…

Joey: Sounds fun. (to Jen) You sure you're okay?

Jen: Yeah, I'm fine. I'm just going to put my best foot forward.

Jack: (to Pacey and Joey) After you. (as they start down the street, Jen totally slips on the ice. Her feet fly out from under her and she lands right on her butt.)

Jen: Oh!

[Greco's - The tables have all been pushed together and everyone is eating. Anna and Drue sit across from Joey and Pacey.]

Anna: And then I was like, 'No way! That is so not possible in a Dodge Neon!'! (everyone laughs but Joey)

Drue: What's a matter, Potter? No personal experiences to contribute on the girls just want to have fun front?

Joey: The only sexual pleasure the average teenage girl gets from the average teenage guy at some random keg party hookup is negligible at best.

Anna: Unless you're doing it with a man who knows what he's doing.

Drue: See, I rest my case. Girls have it way easier than guys do. (all the guys cheer) There's no performance anxiety, and once they decide to do it, all they have to do it ask. I bet you each and every one is carrying a condom around in their wallets. (all the guys say "Yeah!") Thank you.

Joey: Not every guy walks around with a condom in his wallet, Drue.

Anna: Well, there's only one way to find out. Guys, let's go. Wallets. (all the guys move to grab their wallets but Pacey. All the guys flash their condom toward Anna and Joey. Pacey just smiles.) Pacey, I don't see your wallet.

Pacey: Forgot it back at the lodge.

[Greco's - everyone is walking out of the pizza joint.]

Joey: Why didn't you want to show your wallet in there?

Pacey: I told you, it's back at the lodge.

Joey: It's in your pocket. (Pacey smiles and takes his wallet out. He hands it to Joey and she opens it. She slips the condom out of one of the pockets, then pushes it back in and hands the wallet back to Pacey. They continue to walk back to the lodge.)

[Hospital Chapel - Grams sits in the chapel alone. Dawson walks in.]

Dawson: (sitting next to Grams) I don't know why I'm here.

Grams: That's as good a reason as any.

Dawson: You come here to pray?

Grams: Oh yes. And also for the quiet.

Dawson: What do you pray for when you do?

Grams: It depends. I pray for those who I love. For those who are no longer with me. What about you?

Dawson: I don't know. I haven't done it since I was a kid. And then it was more of a wish for something I wanted that I couldn't say out loud.

Grams: If you could say it out loud, what would you want?

Dawson: That's the thing. I have no idea. I mean, do I pray for him to make it, to sit up in his bed and tell us we've all been here long enough and it's time to go home. Or do I pray for him to die. And ease his suffering. I keep looking for some kind of sign. Something to confirm my instincts.

Grams: What do your instincts tell you?

Dawson: To keep waiting.

Grams: Then that's what we'll do. Together.

[Ski Resort - It's now the next day. Teenagers are skating on a pond. Joey sits on a bench along the ice when Jack walks up. He takes a seat with her.]

Jack: Is it just me or does this place have a real strong John Hughes 80s vibe?

Joey: With a slightly tacky quality.

Jack: Smooth. Nah, I mean that authentic Americana youth stuff. You know, ice skating and (missed words?) Nostalgia for a time that we never really experienced.

Joey: You're right. I'm sorry. It's just… I guess I'm just in a funk.

Jack: What's your problem?

Joey: Sex. Sex is my problem. Sex is always my problem. I have so much conviction about waiting till the right moment. Feeling guilty or obligated… (missed word?)

Jack: As it ever occurred to you that you might be so caught up trying to find the right choice that you never really stop to think about the possibility that there may not be the right choice? Or the wrong choice. Just a bunch of choices.

Joey: You're a real help.

Jack: You don't need help. There's nothing to figure out here. It's only what you feel.

Joey: I feel fear.

Jack: Well… the only really exciting things in life require more courage than we currently have. Take a deep breath and leap. The kind of fear that you're talking about… sometimes it's how you know what's worthwhile.

[Hospital - Dawson is asleep in a chair. An old man walks in.]

Man: Well. You won you old bastard. You get to see her first. (Dawson has woken up by the sound of the man's voice. Surprise crosses his face when he realizes who the man is. The man is Mr. Brooks' best friend who stole his girl. To Dawson) What's a matter kid? You look like you've seen a ghost.

Dawson: You're…

Man: Not many people recognize me by those young pictures, especially not young people. You must be Arthur's grandson. The doctor said…

Dawson: I'm not his grandson, actually. I'm just a fan.

Man: Oh.

Dawson: He said he hadn't spoke to you in…

Man: 40 years. He wrote me last month. Said he's been a fool. Asked for forgiveness. Forgiveness for what? The only person he ever hurt was himself. I thought about calling, after she passed away. My wife Ellie. I figured he'd be the only one who'd understand.

Dawson: What stopped you?

Man: I realized how much greater his hurt would be than mine. How many oceans bigger. All the years I had with Ellie. Three children. A home. Good life. Still, all that time, he had that part of her soul. His first love. When he goes, he'll be with her. I suppose that's the way it always should have been. Good bye Arthur. Thanks for writing. Thanks for staying till I could say goodbye. (he turns to leave)

Dawson: Wait. Please don't leave. I don't know what to do. I'm not qualified to decide when a man should die.

Man: In a situation like this son, all that's required is a little faith.

Dawson: I don't have that. I don't even know what that is.

Man: Faith is believing in something when common sense tells you not to. Miracle on 34th St. Arthur always believed that the best answers to life's questions could be found in the movies. (Dawson smiles) Crazy idea.

Dawson: Not so crazy.

Man: A kindred spirit. (he walks out)

[Ski Resort - Jack and Jen's cabin. Jack walks in to find Jen sitting on the floor next to the mini-bar. The mini-bar is open and bottles are laying around Jen.]

Jen: Forgive me. I was in all kinds of discomfort and… in loo of sedatives and pain killers I sought refuge in the next best medicine.

Jack: How did you get the mini bar open?

Jen: You'd be amazed what a girl can do with a hair clip and a little bit of time.

Jack: I wish you could see how pathetic this looks. (he sits on the floor next to Jen)

Jen: Tired?

Jack: No actually, I'm very wide awake.

Jen: Me too.

Jack: Tell you what I am tired of, though. Tired of feeling so numbed. I always play everything so safe and harmless. I want to be dangerous. I want to do something reckless and stupid tonight.

Jen: Like what?

Jack: I don't know. Get wasted. Get into a fight. Something.

Jen: Tell you what. Have a drink with me now and I'll fight you later. (she pours him a drink)

Jack: Sounds good. So you're the expert on (missed words?) risky business. Is there something you really want to do?

Jen: Yes.

Jack: What is it?

Jen: I want to sit here with you. (they toast and drink)

[Ski Resort - Pacey and Joey's room. Joey answers the door and finds Anna standing outside in a bikini.]

Anna: Sorry. I hope I'm not interrupting. I just wanted to remind you guys about the hot tub.

Joey: We get the picture.

Anna: I just wasn't sure if it was clear.

Joey: Crystal.

Anna: Okay, well. See ya!

Joey: No comment?

Pacey: Not really.

Joey: Really? Virtually topless female comes knocking at our door, asking if Pacey can come out to play and you don't have any comments.

Pacey: No matter what I say you're just going to take it wrong.

Joey: Okay, so uhh… Keep my posted if you form any thoughts that you're willing to put on record.

Pacey: Oh God, I sure am glad we tabled that whole sex discussion. You know, we've been having such a relaxing weekend so far, I'd hate to ruin it with a bunch of passive aggressive insinuations.

Joey: I'm really sorry, Pace, that all my hang-ups and neuroses are putting a crimp in your social life. You know what? Why don't you just go join your friend in the hot tub and feel free…

Pacey: And give you something to really be pissed off about, right? That's what you want, isn't it?

Joey: No, she's what you want, isn't she? Someone who's a little bit more fun, a little bit more experienced, a little bit more eager to help make this a truly memorable weekend.

Pacey: I want you, Jo. There's no sense in me arguing the point if you're so eager to refute it.

Joey: I don't doubt that you want me, Pacey. I just… I don't know why or for what reason…

Pacey: All right, just stop right there. You and I both know that if I was in this relationship for sex and sex alone, I would not have lasted for 9 months.

Joey: No. No you wouldn't have.

Pacey: Look, Jo, I refuse to feel guilty about this because the fact of the matter is it's not a bad thing when you want to sleep with someone when you love them as much as I love you.

Joey: But there is something wrong with not wanting to.

Pacey: No. No. I just wish I knew what that something was. I mean, I know that you're scared. I get it. You tell me that you want to be scared together but then you won't tell me what you're scared of. And I think you know exactly what it is. You're just too afraid to say his name.

Joey: Dawson? That is not fair, Pacey. You can't bring his name up every single time our relationship…

Pacey: Okay, fine, fine, fine, look. Okay, I'll tell you what. Do you want to know what I'm scared of? Cause I'm not scared of whether or not we sleep together. If and when we do decide to do that, it will be right. What I am scared of is that little piece of your heart that will always belong to Dawson Leery. I'm scared of that piece of your heart that always envisioned your first time being with him. I'm scared of that part of you that doesn't want it to be me. That's what I'm scared of.

Joey: If that's how you feel… If that's how you feel then… then why did you stay? Why stick around for 9 months if that's what you believe, Pacey?

Pacey: I'm just a glutton for punishment I guess. (he walks out of the room. Joey starts crying.)

[Ski Resort - Jack and Jen's room. Jack and Jen are sitting on the floor Indian style facing each other. Jen is downing some alcohol. She is leaning against something, with one of her knees resting up on Jack's leg.]

Jen: Ooh! Yes!

Jack: That's it. I'm a lousy drunk.

Jen: Oh! Baby, you're a great drunk.

Jack: No I'm not. The great drunk becomes hysterically entertaining. Once inebriated I just… I just become sullen and introspective.

Jen: Don't (missed word?) sullen and introspective. Those can be two very sexy qualities.

Jack: Ugh. Sexy is the ability to have a little bit of fun. You know, to lighten up. It's like you're always telling me. You're always saying, 'Jack, you can't close yourself off to possibilities'. You see, you… you're a sexy drunk. (Jen laughs) You are! You get brave and crazy.

Jen: No, you're much braver than I am.

Jack: No I'm not.

Jen: Yeah.

Jack: I'm scared.

Jen: What are you scared of?

Jack: I'm scared that I'm going to end up alone. I'm scared that I'm always going to be somebody's friend or brother or confidant. But not quite somebody's everything. Mostly I'm scared that I'm never going to find a guy that I love as much as I love you. (Jen is smiling and she looks ready to cry. She kisses her hand and presses it to Jack's forehead. Jack looks a little sad and wistful. Jen pulls his head to her and kisses his forehead. They look at each other and slowly Jack moves his mouth towards hers and they kiss softly on the mouth.)

[Dawson's Bedroom and the Ski Resort - Dawson and Joey are on the phone.]

Joey: I'm really sorry, Dawson.

Dawson: Yeah, me too. But you know what? I feel like I'm doing the right thing. That's the strangest part.

Joey: What do you mean?

Dawson: At some point the whole thing just becomes too much for your brain to process. You know, and all you have to rely on is your heart. And natural human instincts. It's liberating. I mean, it's terrible, of course. But I guess that's the point, isn't it?

Joey: What's that?

Dawson: If we weren't so afraid to let go we wouldn't feel so free when he finally did. (a look crosses Joey's face)

Joey: You make it sound so simple.

Dawson: It's anything but that. I think that's what Brooks was waiting for. You know, even in his state, I think he was waiting for his friend…

Joey: To say goodbye.

Dawson: Something like that.

Joey: That can be really hard.

Dawson: Yeah. (they sit in silence a long time.) Good bye, Joey.

Joey: Goodnight, Dawson. (they hang up)

[Hot tub - Pacey is walking by when Anna walks down the steps from the hot tub.]

Anna: Hey you. We were just getting out. I didn't think you'd make it.

Pacey: I'm not making it. Actually, I was just taking a walk.

Anna: Hey, you look down. You know, since you were there for me in the not so distant past it's only fair that I reciprocate, right? (to girls) I'll catch up with you guys later.

[Ski Resort - Jack and Jen's cabin. Jack and Jen are laying on the floor making out.]

Jen: God, what are we doing?

Jack: I don't know.

Jen: We can't do this.

Jack: Says who?

Jen: Me. I'm sorry. I'm sorry, Jack. You're drunk. You're drunk and lonely… and… gay. And as good as this seems right now and it does seem really, really good… it won't when the feeling pass.

Jack: How do you know the feelings will…

Jen: Jack.

Jack: My head is spinning.

Jen: Tell you what. I'm gonna go get some ice and fix us a couple of tall glasses of water.

Jack: Sounds good. Jen?

Jen: Yeah?

Jack: I'm sorry. (she takes the ice bucket out and walks out)

[Hospital - Dawson, Gretchen, Grams, Mitch, Gail and the doctor stand around Mr. Brooks' bed. The doctor is turning the machines off. The heart machine starts to slow down till it flat lines. The doctor turns it off. Everyone walks out but Dawson.]

Dawson: Good bye, Mr. Brooks.

[Ski Resort - Jen is emptying the contents of the ice bucket (all the mini bar bottles) into a bin. Some fall out onto the ground. Jen bends over to pick them up. Mr. Kasden walks up.]

Mr. Kasden: What the hell?

Jen: (shoving the last into the bing) Uh, recycling. Night! (she scurries back to her room.)

[Ski Resort - Pacey and Anna sit in front of a fireplace that is outdoors.]

Anna: I know you're not ready to break up with her yet. That's okay. I get it. That doesn't bother me. But I think it would be a shame to waste this opportunity… (she leans in to kiss him)

Pacey: No, Anna, you obviously don't get it at all. This is not going to happen.

Anna: I don't understand, it's just sex. It's not that big a deal. We're all adults.

Pacey: No, we're not adults. We're not even close to being adults and it is that big a deal. I have someone that I want to be with for more than just one night. The thought of losing her or hurting her, it's not even a consideration. For me it's not about wanting to have sex. It's about wanting to share the most intimate thing that you could possibly share with someone. No matter how long you have to wait. So, look, I'm really sorry if I gave you the wrong idea. (he gets up and walks off. Joey is standing a few feet away. Pacey walks up to her.) Hey.

Joey: Hey.

Pacey: How long you been there?

Joey: Long enough to remember why it is that I love you. Why every part of me loves you. (she kisses his forehead and they walk back toward their cabin) Hey Pace? You can still be upset. You can still be angry, you earned it.

Pacey: I'm not angry with you.

Joey: You are. It's okay. You have a right to be. You don't have to be perfect all the time. And me, I don't have to be so afraid.

Pacey: What do you say you and I go in there, lock the door, cuddle up together and then I read you a story.

Joey: We didn't bring a book.

Pacey: So I'll make one up.

Joey: I like that idea. (they walk to the cabin)

[Brooks' House - Dawson is setting up a projection screen. Mitch sits on the couch, and Grams is in a chair. Gail walks in with some bowls of popcorn.]

Gretchen: A little to the right. (Dawson adjusts the screen)

Gail: Popcorn.

Grams: And what may I ask gave you the idea to do this?

Dawson: Actually, you did. You mentioned to me that you'd never seen one of his films. Pictures.

Grams: That would indeed be the case.

Dawson: Not for long. (everyone takes their seats) I think this is how he'd want to be remembered.

Grams: I think you're right. Let's have some popcorn. (Dawson starts the movie and they all settle in to watch)

[Ski Resort - Pacey and Joey's cabin. Joey is standing in front of the mirror wearing pajama bottoms and a spaghetti strap top. She is brushing her hair. Pacey walks in.]

Joey: Hey.

Pacey: Hi. (indicating he wants to brush her hair, he stands behind her) May I?

Joey: Sure. (she hands him the brush and he brushes her hair.) Hey Pace?

Pacey: Yeah?

Joey: Do you still have your wallet?

Pacey: (kissing her hand softly) I thought we were done talking about that?

Joey: (taking the brush away from him) We are.

Pacey: Okay. (he pulls his wallet out of his pocket, wrapping his arms around the front of her. He opens the wallet and pulls the condom out) Gonna throw it away?

Joey: (taking the condom) I want to throw the wrapper away.

Pacey: (turning Joey around) If this was about…

Joey: Pacey… this is about how you carried my bag off the bus yesterday. This is how when we go to the movies and you go and you buy popcorn, you always be sure you bring back a napkin so I don't wipe all the grease on my jeans. And this is about how just last week when we were at miniature golf you took all of the shots first so I would know the correct path.

Pacey: Well, that's just…

Joey: (unbuttoning Pacey's shirt, Pacey sucks his breath in lightly) You taught me how to drive. And last year at prom, you knew that the bracelet I was wearing was my mom's. You kissed me first sweetheart. (she pushes the shirt off his shoulders) The second time you counted to 10 before doing it again, just in case I wanted to stop you. (she kisses his hand) You bought me a wall.

Pacey: I didn't buy it so much…

Joey: We were alone on a boat for three months and you understood without a word why I wasn't ready. (she takes his undershirt off) Do you have to ask me now why I am? (Pacey brushes her the hair out of her eyes. They hold each other's hands and caress with their finger tips.) Pace? I'm gonna count to 10… and then I'm going to start kissing you. If you don't want me to… you're just going to have to stop me. (they look at each other with such passion in their eyes. She runs her hand up his arm and places it on his chest.) 10, my love. (they kiss each other, and Pacey cradles her hand in his hand then running his fingers through her hair. Pacey moves the smoochies down her neck as Joey brings his hand to her face kissing his thumb. Pacey kisses Joey's shoulder, letting the strap of her shirt fall down her arm. Joey clings to Pacey as he continues to kiss half way down her arm and back up again, nuzzling his head into her neck. They walk towards the bed, Pacey constantly kissing her skin. Joey makes happy sighs as it fades to black.)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Gina

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

aline2408 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

Sonmi451 (14:23)

Bonne journée à tous! Et Joyeuse St-Nicolas!

arween (18:40)

Vous êtes nombreux à fêter la Saint Nicolas ?

Xanaphia (19:04)

En tout cas chez moi aussi ça se fête Alors bonne Saint Nicolas

arween (19:05)

Dans le sud, ça ne se fête pas du tout

Xanaphia (19:11)

Et oui c'est plutôt du nord et de l'est de la France +la Belgique, si je ne dis pas de bêtise ^^

arween (19:11)

ouais donc loin de chez moi ^^

Xanaphia (19:12)

vous avez des fêtes spéciales par chez vous ?

arween (19:13)

Non rien du tout

arween (19:13)

Ah attends si on la fête de mai.

arween (19:14)

Mais je crois que c'est juste à Nice

Xanaphia (19:14)

la fête de mai ?

mnoandco (19:14)

Oui, chez moi aussi il y a la Saint Nicolas (Nord Est) ! et le père fouettard...pour les pas gentils...ne me sens évidement pas concernée!

arween (19:15)

Honnêtement je ne sors pas beaucoup là où il y a foule alors je sais pas trop ce qu'ils font

Xanaphia (19:15)

coucou ah oui le folklore local ^^

Lolo1710 (19:27)

Saint Nicolas c'est sacré en Belgique, les primaires font un spectacle chaque année puis les autre c'est surtout pour les bonbons ?

Xanaphia (19:29)

Ou les chocolats et les coquilles

Lolo1710 (19:41)

Ouaip, un truc génial aussi mais c'est peut être que dans mon école, c'est les filles qui font régime et qui troc des bonbons contre des mandarines

Sonmi451 (21:20)

Moi je fais saint-Nicolas car mon homme est du nord-Est mais ma fête à moi arrive jeudi. ^^

Sonmi451 (21:20)

Avec la fête des lumières.

Sonmi451 (21:21)

Bonsoir au fait!

Xanaphia (21:30)

Bonsoir Ah la fête des lumières ça doit être joli ^^

Sonmi451 (21:36)

Très.

Sonmi451 (21:37)

Cette année, je vais me contenter de mettre les lampions aux fenêtres.

serieserie (08:40)

Bonne journée de chasse aux cadeaux sur la citadelle!

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming