VOTE | 148 fans |

#403 : Les vents de la mer

Titre en VO : "The Two Gentlemen of Capeside" - Titre en VF : "Les vents de la mer"
¤ USA : diffusé le 18/10/00 - France : diffusé le 28/04/01
¤ Scénario : Jeffrey Stepakoff - Réalisation : Sandy Smolan 


Pacey et Jen sont partis en mer, mais une tempête éclate. Ils n'ont plus de radio, et décident d'aller se réfugier dans une crique.
Dawson, Joey et Drue doivent faire un débat sur une pièce de théâtre, pour le lendemain, et se retrouvent au "Yacht Club", alors qu'Andie a un entretien avec Mme Valentine.

Dawson et Joey partent à la recherche du "True Love", et réussissent à ramener Pacey et Jen vivants à Capeside. Le lendemain, Pacey va remercier Dawson, et lui présenter ses excuses.

Plus de détails


~~~~~~~~~~


Tout le monde se retrouve en classe, et Drue ne cesse de taquiner Joey, qui s'énerve. Le cours parle d'une pièce de théâtre de Shakespeare et Joey et Dawson n'ont pas le même point de vue.

Drue propose qu'ils fassent un débat pour le lendemain, et le prof acquiesce, mais en annonçant à Drue qu'il devra aussi se joindre à eux.

Jen a séché les cours et sa grand-mère lui fait remarquer que les examens approchent et qu'il faut qu'elle oublie Henry pour de bon, sinon elle risque de les rater. Elle conseille à Jen de prendre un parapluie, car elle a l'impression qu'il va pleuvoir, malgré qu'il fasse actuellement beau.

Dawson et Joey discutent pour savoir le lieu où ils se verront pour préparer leur fameux débat, et finissent par choisir le "Yacht Club". Pacey arrive et montre une feuille d'examen à sa petite amie: il a eu un A.

Elle est fière de lui, et il lui annonce qu'il a décidé de faire une après-midi à bord du "True Love", avec elle. Le problème est qu'elle doit préparer son débat. Jen propose alors de l'accompagner, ce qu'il accepte.

Les parents de Dawson sont malades et doivent rester enfermés à la maison, alors que leur fils va rejoindre Joey et Drue au "Yacht Club".

Andie, quant à elle, se prépare pour son rendez-vous avec Mme Valentine, avec qui elle doit avoir un entretien concernant l'université dans laquelle elle désire entrer.

Pacey et Jen sont partis en mer, et pendant ce temps Joey, Dawson et Drue préparent leur débat.

Ce dernier n'arrête pas de recevoir des appels téléphoniques de "sa chérie". Joey s'énerve est éteint son natel. M. Brooks arrive au restaurant et il fait remarquer qu'une tempête va probablement se lever.

Andie discute avec Mme Valentine, qui a plaisir à s'attarder sur le passé d'Andie et ses troubles psychologiques. Andie commence à s'énerver, et quitte son interlocutrice, qui lui dit qu'elle ne pourra pas entrer dans cette université étant donné que le travail d'étudiant est très stressant.

Joey et Dawson parlent franchement de Pacey. Dawson lui dit qu'il ne sera plus jamais son ami, car Pacey n'a aucun regret et qu'il ne s'est jamais excusé. Joey s'inquiète car la tempête commence à devenir de plus en plus violente. Un homme entre dans le restaurant, et annonce que trois bateaux ont donné de leurs nouvelles et vont être secourus, mais que le "True Love" ne figure pas parmi eux. Joey essaie de la convaincre de leur venir en aide, mais il refuse.

Pendant qu'Andie fait preuve d'un grand dynamisme quand il s'agit de s'occuper du restaurant, la tempête ne l'ayant guère épargné, Dawson et Joey décident de partir au secours de Pacey et Jen, s'étant munis de la clef du bateau de M. Brooks avec l'aide de Drue. Dawson pense en effet que Pacey a dû se réfugier dans une crique dans laquelle ils étaient allés un jour de tempête.

Pendant ce temps, Pacey et Jen subissent les assauts de la tempête, et le voilier risque bien des fois de chavirer. Ils parlent de leurs regrets: pour Jen, c'est de ne pas avoir trouvé l'amour et pour Pacey, c'est de ne pas s'être réconcilié avec son ami Dawson.

Joey et Dawson, sur le bateau de M. Brooks, réussissent à localiser le "True Love". Jen saute d'un bateau à l'autre, mais Pacey veut rester sur le sien. Dawson va le chercher, et ils réussissent de justesse à sauter sur le bateau de M. Brooks alors qu'une vague géante s'abat sur le petit voilier.

Ils rentrent tous les quatre à Capeside. Sur le quai, Grams, les parents de Dawson et bien d'autres les attendent, s'étant fait du souci. M. Brooks s'énerve sur Dawson, lui annonçant qu'il va devoir payer la réparation de son bateau car il y a un trou dans la coque.

Grams intervient en insultant M. Brooks, lui disant que Dawson a tout de même eu le courage de partir sauver les passagers du "True Love".

Mme Valentine félicite Andie pour son aptitude à s'être occupé de la situation. Cette dernière et Jack la quittent, non sans lui avoir fait comprendre qu'elle était inapte à diriger un tel restaurant.

Grams pleure dans les bras de Jen, tellement elle a eu peur de la perdre. Jen ira peut-être à la messe ce dimanche... Joey et Pacey ont une discussion à propos de ce qui vient de se passer.

Mitch et Dawson observent Joey et Pacey s'embrasser. C'est Dawson le héros, mais la fille part avec l'autre...

Drue se trouve chez Jen, et ils se connaissent en fait. Ils avaient déjà dû se rencontrer à New York car Drue y fait allusion.

Le lendemain, Pacey décide d'aller remercier Dawson. Il lui avoue qu'il est vraiment désolé pour le mal qui lui a fait, et que l'amitié qui les unissait auparavant lui manque. Il espère qu'ils redeviendront bons amis. Dawson dit de même, et ils se quittent.



Un grand merci à Olivia pour ce script !


Lycée de Capeside. Classe de Littérature. Dawson, Joey et Dru sont assis en cours. Dru est derrière Joey, il n'arrête pas de lui toucher les cheveux, pendant que le prof fait les cent pas dans la classe tout en parlant.

Le prof : Les deux gentilshommes de Vérone, c'est une pièce qui ne fait pas partie des oeuvres majeures de Shakespeare. Mais j'estime néanmoins qu'elle n'est pas dénuée d'intérêt. Car dans l'esprit vif de Sylvia, apparaît la première version d'un personnage au combien célèbre celui de Juliette. Et dans les deux personnages masculins ...

Joey : (se retournant vers Dru) Si tu refais ça, t'as une paire de claques.

Dru : C'est ta faute. Je suis nouveau ici et t'es pas sympa avec moi.

Joey : J'ai pas envie d'être sympa.

Dru : De toute façon t'as aucune chance. Alors tu peux te retourner. J'ai pas besoin de toi.

Le prof : Mademoiselle Potter, puisque vous aimez discuter, parlez nous dont des deux gentilshommes de Vérone ?

Joey : Euh ... Bein ...

Le prof : Vous pouvez recommencer là. Et si possible en français.

Joey : Ca parle d'une fille qui est partagée entre deux garçons.

Le prof : Une fille, deux garçons, trop de monde pour une pizza. (S'était censé être une blague qui n'a fait rire personne de la classe) Euh ... Qu'avez-vous pensé de cette pièce Mademoiselle Potter ?

Joey : Je ne l'ai pas trouvé très réaliste à vrai dire. Valentin est décris, comme le héros génial, courageux et ... Protée est injustement décris comme le méchant. Dans ce genre de situation les choses sont souvent plus compliquées. (Dawson assis à côté regarde Joey, et n'a pas l'air du tout d'accord avec ce qu'elle vient de dire)

Le prof : Monsieur Leery, faut-il déceler un point de vue opposé dans ce ricanement ?

Dawson : Non. Non, c'est rien.

Le prof : Si, si argumentez, on vous écoute.

Dawson : Ah, bein ... Moi en fait je dirais pas que c'est l'histoire d'une fille partagée entre deux garçons. C'est plutôt l'histoire d'une amitié entre garçons.

Joey : Une amitié qui prend fin au moment où la fille arrive.

Dawson : Non, elle prend fin, parce que l'un des amis trahit l'autre, parce que Protée est un hypocrite.

Joey : Valentin est un saint peut-être. Ce type n'a qu'une obsession, son honneur, à tel point qu'il en oublie tout ce qui l'entoure.

Dawson : Ce type fait un sacrifice énorme, il accepte de renoncer à la fille qu'il aime. Ne me dis pas que tu trouves ça banal ?

Joey : Dans cette histoire je pense que personne n'est tout blanc et personne n'est tout noir.

(Dru lève la main pour prendre la parole)

Le prof : Dru ?

Dru : Nos deux amis ont l'air passionné par le sujet. Mais....la discussion part un peu dans tous les sens. Moi je pense qu'il serait nettement plus intéressant de les laisser préparer un débat sur l'intérêt de cette pièce.

Joey : (se retournant vers Dru) De quoi je me mêle.

Le prof : Voilà une idée formidable ! Jamais cette pièce de Shakespeare n'aura généré autant de passion. Ce qui serait encore mieux, c'est que vous nous apportiez également votre point de vue, Dru. Joigniez vous à eux. Vivement demain, le débat promet d'être vif et plein d'intérêt.


Chez la Grand-mère de Jen. Jen arrive dans la cuisine, en se préparant pour aller au Lycée.

Grand-mère : (qui entre dans la pièce) Jennifer nous sommes jeudi il me semble, tu avais cours à neuf heures.

Jen : Je vais arriver avec une heure d'avance au cours d'histoire. Formidable, non ?

Grand-mère : L'absentéisme jeune fille n'a jamais réglé aucun problème.

Jen : J'avais besoin d'écouter un morceau de musique bien dynamique ce matin et j'ai écouté le disque entier.

Grand-mère : Non, cette musique que tu écoutes ne peut qu'exacerbé ta tristesse.

Jen : Tu te trompes grand-mère je ne suis pas triste. Il y a longtemps que je ne le suis plus. Maintenant je suis au bord de la dépression.

Grand-mère : Bien. Puisque tu te moques de moi, je ne vais pas tarder à reprendre les choses en main, tu es prévenue.

Jen : Oh, s'il te plaît, reste gentil c'est comme ça que je te préfère.

Grand-mère : Voyons Jennifer je suis peut-être âgée, mais je sais encore combien l'examen senior de premier trimestre est important.

Jen : Ca s'appelle plus examen senior.

Grand-mère : C'est maintenant que les 4 prochaines années de ta vie vont se décider ainsi que ton avenir et se ne sont pas tes problèmes de coeur qui vont gâcher les possibilités qui peuvent s'offrir. Pendant les deux jours qui viennent, changement de cap, adieu la mélancolie.

Jen : Oh, et comment fuis-t-on la mélancolie ?

Grand-mère : Observe-moi. Tiens, il va pleuvoir. (Elle lui tend un parapluie)

Jen : Jette un oeil dehors, tu verras qu'il fait un temps magnifique.

Grand-mère : Je ne suis une fille de la campagne, je sais prévoir le temps, et je te garantis qu'il va pleuvoir.


Les couloirs du Lycée de Capeside. Dawson et Joey sortent de cours.

Dawson : Alors, on se retrouve chez moi ou chez toi ? Comme tu veux, ça m'est égal.

Joey : Ecoute, si ça te déranges ...

Dawson : Je préfère qu'on s'en débarrasse, plutôt que de discuter si ça me pose un problème ou pas.

Joey : Bon, dans ce cas, je travaille ce soir, alors ... tu vas devoir me rejoindre au Yacht Club.

Dawson : D'accord. Tu crois que là-bas on pourra se concentrer ?

Joey : Oui. Tu parles, c'est vide le jeudi soir, y'a personne. Enfin, à part un ou deux vieux habitués qui viennent souper, bien sûr.

Dawson : (voyant Pacey et Jen arriver, il s'en va) Bon, c'est bon, j'y serais. A plus tard.

Pacey : Tu pourras pas m'accuser d'avoir fui cette fois. (il embrasse Joey)

Jen : Salut.

Joey : Il faut dire que tu n'es pas trop pressé de te retrouver face à lui.

Jen : C'est vrai Pacey. Pourtant un jour ou l'autre, il faudra que l'un de vous deux brisent le silence.

Pacey : Ce ne sera pas moi et se ne sera pas aujourd'hui. Aujourd'hui on fait la fête. (Il prend Joey par la taille qui lui met les mains autour du cou)

Joey : Et on fête quoi ?

Jen : Pacey est très doué.

Pacey : Oh, Pacey est très très doué. Pacey a eu son premier A. (il montre la feuille à Joey) Et tout ça c'est grace à toi. (il l'embrasse)

Joey : Oh, je t'ai simplement aidé à réviser.

Pacey : Ah oui et comment. Alors maintenant tu viens en mer avec moi tout l'après-midi, parce que c'est une des dernières belles journées de la saison, et tu es le moussaillon de corvée ma joli.

Joey : J'adorais Pacey, ... Mais j'ai du boulot, je suis désolée.

Pacey : Tu bosseras demain soir, mmm ?

Joey : C'est pour demain, et ...

Pacey : Quoi qu'est-ce qui se passe ?

Joey : C'est avec Dawson. C'était pas prévu, je viens de l'apprendre.

Pacey : Bravo, c'est très intéressant.

Jen : Je viens avec toi si tu veux ? Il paraît que la mer et le soleil y'a rien de mieux pour le moral.

Pacey : Tu veux ?

Jen : Ouais.

Joey : Et une victime consentante.

Jen : Oh, deux choses. Premièrement il est absolument hors de question que je couche avec toi. Et deuxièmement il est fort probable que je vomisse.

Joey : Et bein tu vois. Ca te changeras pas beaucoup. (elle passe sa main autour de sa taille et l'embrasse)


Maison des Macphee. Dans la chambre d'Andie. Elle est en train de se préparer devant son miroir, quand Jack passe dans le couloir.

Andie : Oh attends Jack ! Viens voir !

Jack : Quoi ?

Andie : Regarde. (elle s'attache les cheveux en queue de cheval) Relevé ? (elle se lache les cheveux) Ou lâché ?

Jack : Si tu savais comme je m'en fiche.

Andie : Oh Jack. Bon allez laché. Ca fait plus détendu. C'est aujourd'hui mon entretien au Yacht Club.

Jack : Je savais pas que tu cherchais du travail.

Andie : Oh, non, l'entretien pour l'université.

Jack : Ah oui, c'est vrai, l'entretien.

Andie : Pour ceux d'entre nous qui ont fait une pré-inscription, et j'en fais partie.

Jack : C'est pour Harvard ?

Andie : Non. Tu connais Dru ? Et bein ... sa mère fait partie des anciens élèves d'une des grandes écoles qui m'intéressent. Et tu sais comme moi que c'est tellement important de faire bonne impression. (Elle perd l'équilibre quelques secondes)

Jack : Andie ! ca va ?

Andie : Oui, oui. Une sensation de vertige, c'est rien.

Jack : Attend. Assied toi. (Elle s'asseoit sur le lit)

Andie : Oui.

Jack : C'est ton nouveau traitement, c'est ça ?

Andie : Sûrement, oui. Bon, en tout cas ce truc marche beaucoup mieux que tout ce que j'ai essayé avant.

Jack : Je sais que c'est seulement préventif, mais tu crois que t'en as besoin ?

Andie : C'est angoissant tout ça. Mais comme dit le Dr. Newman, dans les moments de stress intense aucun de nous n'est suffisament blindé.

Jack : Essaye ma tactique. Oublie que tu fais des études.

Andie : Mmm, (rires) Ouais se serait l'idéal. Sauf que moi je ne suis pas née avec le gêne de l'insouciance. (Elle est devant le miroir) Bon, ça va là ? (Jack se met derrière elle)

Jack : T'es vraiment impressionnante.


La maison des Leery - Mitch et Gail descend les escaliers en pyjama, enveloppé dans des couvertures et portant des mouchoirs. Ils semblent tous les deux malades.

Mitch : Oh ! J'ai des tremblements.

Dawson : Je parie que vous êtes encore malades.

Mitch : C'est plus un nez que j'ai c'est un robinet.

Gail : Oh j'ai des nausées, je tiens plus de debout.

Dawson : (Mitch et Gail s'affalent sur le divan) Si vous pouviez rester dix minutes sans mettre la langue dans la bouche de l'autre, les microbes cesseraient de faire l'aller-retour.

Gail : C'est ça le mariage, chéri. On partage tout.

Dawson : Ouais, je dois aller au Yacht Club, j'ai du travail.

Gail : Tu fais une enquête sociologique sur les grosses fortunes ?

Dawson : Non, j'ai un travail à préparer en commun avec Joey. (Mitch et Gail regardent Dawson) Et c'est le prof qui nous l'a imposé.

Mitch : Et ça ne te fait rien ?

Dawson : Pourquoi est-ce que tout le monde pense que ma tête va exploser chaque qu'on se permet de prononcer son nom .

Gail : Parce que c'est le cas.

Dawson : C'était le cas il y a trois mois. Ce qui à notre âge équivaut à dix ans. Aujourd'hui elle a sa vie et moi j'ai la mienne.

Gail : Et Pacey ?

Dawson : Je vois que tu as rejoins Papa au Club des curieux. Je regrette, rien de nouveau à ce sujet. Oh, si ce n'est qu'il me deteste encore plus depuis que j'ai alerté Joey sur ses résultats scolaires. Merci du conseil Papa.

Mitch : Tu as très bien fait.

Dawson : Je sais que je n'ai rien à me repprocher en ce qui concerne Pacey. Je peux faire quelque cjose pour vous avant de partir ?

Mitch : Non (On entend les fenêtres qui claquent) Enfin si, ferme les fenêtres sur ton passage, le vent commence à se lever.

Dawson : D'accord.

Mitch : Merci.


Le True Love - Jen et Pacey sont en haute mer. Le soleil est là mais il y a de gros nuages sombres.

Jen : Ca a du être dur de rentre d'un voyage de trois mois en mer.

Pacey : Dur ? C'est peu dire.

Jen : Oh, c'est formidable, on oublie tout quand on est là.

Pacey : Oui, on en oublie presque que la fille qu'on aime passe tout l'après-midi avec son ex-petit copain.

Jen : Pacey, je suis la dernière personne avec qui tu aurais dû partir en mer, je suis pas douée.

Pacey : Oh, y'a pire. Mon frère sur une moto.

Jen : Je veux dire, que je vous adore Joey et toi, mais si tu t'interroges sur la solidité du couple à l'adolescence, je ne suis pas bien placée pour en parler.

Pacey : Penche-toi.

Jen : Oh, qu'est-ce que c'est ?

Pacey : Un cadeau des Dieux.

Jen : T'as écouté la méteo ?

Pacey : Bien sûr. Je l'ai écouté ce matin. Ils annocent une super tempête qui va balayer la côte en passant au-dessus de nos têtes.


Yacht Club - Dawson, Joey et Dru sont assis à une table et travaillent. Dru semble s'en ficher. Son téléphone portable sonne, il répond.

Dru : Allo ? Ho, salut chouchou.

Dawson : C'est pas croyable.

Joey : Inacceptable. (Elle prend le téléphone portable de Dru) Allo, chouchou c'est cà ? Ici le docteur de Dru Valentine. Rappelez le quand sa syphilis sera bien soignée. Ba bye. (Raccroche)

Dru : Je trouve ça odieux.

Joey : Oh ? Plus odieux que de répondre au téléphone au lieu de travailler sur un projet dont tu as eu l'idée ? Je ne crois pas non.

Dru : Mais excusez-moi de m'être immisser dans vos affaires ... sexuelles, si je puis m'exprimer ainsi. Ca doit être l'influence de la Guerre des Étoiles.

Dawson : La guerre des étoiles ?

Dru : Oui, c'est classique. Visiblement tu es Luke, et Pacey, lui est Han solo. Tous les gamins de dix ans rêvent d'être comme toi, Mignon, doué, innofensif, le type parfait. Sauf pour Princesse Joey qui dans cette période de révolte préfère les mauvais garçons.

Joey : Et toi, quel est ton rôle dans se scénario ? Jabba the Hutt, c'est ça.

Dru : Hmm. (Il saisit son téléphone et va à l'extérieur. Joey et Dawson retournent à leur occupation, mais un client arrive)

Joey : ( à Dawson) Je reviens. (Au client) Bonsoir, M. Brooks.

M. Brooks : Bonsoir, ma table habituelle.

Joey : Désolée, elle est prise.

M. Brooks : Peut-on passer à l'acte deux, j'aimerais bien m'asseoir maintenant.

Joey : Alors, une entrecote à point sauce au poivre, ça ira ?

M. Brooks : J'aimerais être servi rapidement. Je veux rentrer mon bateau avant la tempête.

Joey : La tempête ?

M. Brooks : Il s'agit d'un phénomène climatique, le ciel devient noir, le vent souffle et il pleut. (Il s'installe à une table)

Joey : (semblant inquiète et déconcertée) Euh ... Je vous apporte de l'eau.


Le Yacht Club - Dru est assis au bar regardant la télé, Joey arrive.

Joey : M. Brooks dit qu'on a anoncé une tempête.

Dru : M. Brooks vit seul avec un chien à trois pattes qui s'appelle "Bou".

Joey : Est-ce que tu as entendu un avis de tempête ?

Dru : Non (se référant à ce qu'il voit à la télé) Une paire de seins pareille ça doit la gêner pour viser.

Joey : Tu me préviens si tu entends quelque chose. (Joey part, Dru décroche son téléphone qui sonne)

Dru : Allo ? Oui chouchou. Faut pas lui en vouloir, elle est folle. Comment ça va ? (On aperçoit à la télé un message d'avis de tempête, mais Dru ne regarde plus la télé )


Yacht club - Andie passe son entretien avec Mme. Valentine. Elles entrent dans un salon.

Mme. Valentine : Ma chère Andrea, votre dossier scolaire est absolument irréprochable.

Andie : Merci. Oh, appelez moi Andie.

Mme. Valentine : Un diminutif. Comme c'est charmant. Avez-vous une idée de ce que vous voudriez étudier ?

Andie : Oh tout m'intéresse ! Je sais qu'il faut choisir. Alors l'Histoire, la Philosophie, la littérature. Avec une culture approfondie dans ces trois domaines je pense qu'on est bien parti dans la vie.

Mme. Valentine : Si vous pouviez dîner avec une personne disparue, qui choisiriez vous ?

Andie : Eléonore Roosevelt.

Mme. Valentine : Ohhh. Tous le monde répond Jésus. Bien, voyons, vous avez participé au journal de l'école, participé activement. Vous avez dirigé une pièce.

Andie : Oui, pieds nus dans le Parc une pièce de Neil Simmon. L'image de la famille est malmenée mais elle a eu énormément de succès. Il faut dire qu'on s'est concentré sur ...

Mme. Valentine : (ignorant Andie et l'interrompant) Je vois qu'une ombre au tableau. Il y a deux ans vous avez une absence prolongée pour raison médical.

Andie : C'est exact. Mais j'ai pu me présenter aux examens de fins d'années et mes notes n'en ont pas souffert.

Mme. Valentine : Rien de grave j'espère. Qu'est-ce que c'était ?

Andie : Il s'agissait de troubles psychologiques très précisément.

Mme. Valentine : Des troubles psychologiques ? Une maladie mentale. (Elle sourit d'un air satisfait ) Vous prendrez un peu de thé Andréa ?

Andie : Volontiers.


Yacht Club- Mr. Brooks dine. Joey marche en faisant les cent pas autour de Dawson qui est assis à une table.

Joey : Ce que je crois c'est que Valentin et Protée devraient trouver un terrain d'entente.
( Dawson rit)

Joey : Quoi ?

Dawson : On fait tout pour éviter de parler de Pacey, et finalement on ne parle que de lui. Alors, je te propose de tout mettre à plat une bonne fois pour toute.

Joey : D'accord, allons-y.

Dawson : Pacey ne sera jamais plus mon ami. Point final. Tous le monde espère la réconciliation mais je peux te dire que ça ne se fera pas.

Joey : Puisque tu en parles, tu peux m'expliquer pourquoi ?

Dawson : Ce qui est fait est fait.

Joey : Après dix ans d'amitié, tu penses que tout est fini ?

Dawson : Non, après la plus grave trahison de ma vie, j'ai décidé que c'était fini.

Joey : Dawson, cette trahison j'en suis coupable aussi.

Dawson : Oui, mais tu t 'en es excusée toi au moins. Tu as prouvé que tu avais des remords. Alors que Pacey n'a aucun regret. Et ça m'arrange. Il est ce qu'il est et je ne me battrais pas pour redevenir son ami. Il est grand temps que tous le monde accepte cette réalité et passe à autre chose. Que nous on puisse travailler sur cette pièce sans parler de lui. (On entend des coups de tonnerre. Joey devient plus alarmé.) C'est possible ?

Joey : Oui bien sûr.

Dawson : Qu'est-ce qu'il y a ?

Joey : Je reviens. (Elle se lève, et se précipite au bar où Dru est là . Elle saisit la télécommande et allume la télé)

Dru : Oh, anxieuse à ce point là ?

Joey : Je t'avais demandé de regarder.

Dru : Oui, bein j'ai oublié. (Mr. Brroks arrive)

M. Brooks : L'addition mademoiselle s'il vous plaît ?

Joey : Oui, oui, une seconde.

M. Brooks : Je m'en vais sans plus tarder, je veux mon addition.

Joey : Dru, apporte lui son addition ?

Dru : Je ne sais pas si tu as remarqué, mais je ne travaille pas.

Joey : (énervée et surtout très inquiète) Tu peux bien lui apporter son addition ! (Joey trouve uen chaîne qui parle de la tempête)

TV : Nous n'avons pas vu de tempête de cette force depuis 30 ans. Prochain bulletin météo dans une heure. (Joey est complètement effrayée)


Le True Love - Pacey et Jen sont sous la tempête.

Pacey : Je comprends pas je l'ai pas venu venir.

Jen : Elle était censée passer au dessus de nos têtes ?

Pacey : C'est ce qu'elle a fait.

Jen : Ouais, elle est passée, et elle reviens.

Pacey : Si t'avais pas usée les piles de ma radio, on aurait pu entendre le bulletin météo, et on serait rentré à temps.

Jen : Si t'avais eu autre chose que les Zeppelin comme musique, j'aurais pas eu besoin d'utiliser la radio!!

Pacey : Prends ma place (elle se met à la barre).

Jen : C'est bon !

Pacey : Je vais essayer de capter les hautes fréquences pour obtenir des infos.

Jen : Ouais se sera au moins ça, pour que tu l'admettes.

Pacey : Quoi ?

Jen : Pour que tu admettes que ça devient très angoissant.

Pacey : C'est rien. J'en ai vu d'autre.

Jen : Où ça ? Dans la rivière sans retour ?

Pacey : Non, j'ai vu bien pire que ça cet été en haute mer. J'espère obtenir suffisamment d'infos pour pouvoir contourner la tempête.

Jen : J'espère aussi.
(Une grande vague recouvre le bateau, et va même jusqu'à noyer la radio)
Ca aussi ça t'es arrivé cet été ?


Yach Club - Retour à l'entretien d'Andie. Elles boivent du thé.

Andie : Je dirais que ma plus grande qualité, c'est ma ténacité. C'est à la fois une qualité et un défaut, je le reconnais. Mon frère Jack dit que je ne sais jamais quand m'arrêter.

Mme. Valentine : Je vois. Mais votre maladie ? C'est un handicap ?

Andie : Non. Je la considère comme un atout, une chance. Elle ma fait comprendre qu'il était important de savoir demander de l'aide quand on se sent dépassé. Vous semblez vraiment intéressée par le sujet ?

Mme. Valentine : C'est un problème ?

Andie : Non, pas du tout. En fait, la majorité des adolescents en font un jour l'expérience. Il n'y a pas de quoi en avoir honte. Cela dit je préfère me concentrer sur le présent et le futur. Ca a fait partie de ma vie. Ca ne me résume pas.

Mme. Valentine : Même si vous vous sentez complètement guérie, mon enfant. Il peut-être préférable pour vous d'opter pour un cadre moins compétitif.

Andie : Moins compétitif ?

Mme. Valentine : Une université ordinaire.

Andie : Si j'ai bien compris vous n'accordez aucun intérêt à mon travail, ni à mes efforts parce que j'ai eu un problème dans le passé ?

Mme. Valentine : Andie, regardez dans quelle position vous me mettez. On me confie la tâche de juger votre capacité à endurer la pression intense qui fait partie du quotidien des étudiants qui fréquentent les grandes écoles. J'ai une lourde responsabilité.

Andie : Je comprends, c'est vrai. Mon passé laisse croire que je ne pourrais pas supporter tant de pressions. J'étais malade, je l'ai admis, j'ai suivi un traitement et aujourd'hui j'en suis guérie. Et Le fait d'avoir eu le courage d'affronter mes problèmes et de me faire aider, je vais vous dire, ça, ça me rend certainement plus forte et plus capable d'endurer la pression universitaire que n'importe quel étudiant.

Mme. Valentine : Et bien Andréa je vous souhaite bonne chance. Je vous prie de m'excuser


Yacht Club - Joey et Mr. Brooks sont scotchés devant la télé à regarder le bulletin météorologique.

TV : Une mer extrêmement dangereuse. Des vagues de plus de 12 mètres de haut par endroit. Une tempête de la force d'un ouragan ...

M. Brooks : Il a dit la force d'un ouragan ?

Joey : Oui il a dit la force d'un ouragan.

M. Brooks : Oh bon sang ! Je ne peux plus rentrer chez moi.

Dawson : (arrivant vers Joey avec son sac) Joey, quand tu auras envie de travailler, fais le moi savoir.

Joey : Mais ils sont en mer, tu ne te rends pas compte ?

Dawson : Qui est en mer ?

Joey : Pacey et Jen sont sur le bateau.

Dawson : Oh, je comprends pourquoi tu n'arrives pas à te concentrer. Il fallait me le dire il y a une heure.

Joey : Mais non, c'était pas si inquiétant il y a une heure.

Jack : (arrivant complètement trempé) Salut. Où est Andie ? Je devais venir la chercher ici.

Andie : (entrant dans la pièce) Je suis là Jack.

Jack : Je suis venu plus tôt. Ca devient catastrophique dehors.

Andie : Ca peut pas être plus catastrophique qu'ici.

Bruce : (entrant dans la pièce, c'est un employé du Yacht Club) Dru ?

Dru: Oui ?

Bruce : Où est ta mère ?

Mme. Valentin : (entrant dans la pièce) Que se passe-t-il, Bruce ?

Bruce : Tous les bateaux du Club ont été mis à l'abris, sauf trois, qui viennent de signaler leur position. L'assistance est en train de se mettre en place.

Joey : Dans ces trois bateaux, il y a le " True Love " ?

Andie : Le " True Love " est sorti ?!

Bruce : Aucun bateau n'est enregistré sous ce nom là.

Jack : Quoi Pacey est dehors ?

Dawson : Pacey et Jen.

Joey : Le bateau n'a jamais été enregistré. On le laisse au hasard, là ou il y a de la place.

Bruce : On n'a pas entendu parler du " True Love " dans les messages reçus.

Joey : Je sais que deux de mes amis sont à bord de ce bateau en mer. (un arbre s'effondre sur la fenêtre, projetant du verre partout)


Le True Love. C'est vraiment la pleine tempête, les vagues sont énormes. Pacey et Jen sont complètement trempés.

Pacey : Aucune liaison radio n'est possible. Je vais me resservir de la "ponte de 4". T'es pas censé être au poste de surveillance ?

Jen : Pour surveiller quoi ? Il n'y a rien à voir. (Le bateau est frappé par une vague énorme et ils tombent tous les deux à terre dans la cabine) Pacey, le bateau va chavirer!

Pacey : Il va pas chavirer, t'as compris ?

Jen : Ah ouais ? Qu'est-ce qu'on fait par terre, alors ?

Pacey : Il va se redresser, t'entends ? Ca lui arrive souvent. (il se redresse) Tu vois ? Tiens met ça. (il lui donne un gilet de sauvetage)

Jen : D'accord.

Pacey : On va ramener la voile.

Jen : Tu peux répéter ?

Pacey : On va replier la grand voile. Pour éviter de se retrouver par terre, comme tout à l'heure.

Jen : Ca risque de nous ralentir ?

Pacey : Non, on rentre pas au port, c'est trop dangereux. On peut heurter un autre bateau.

Jen : Tu veux dire qu'on va rester là à attendre que ça se passe ?

Pacey : Non, on va aller dans une crique que je connais, on y sera à l'abri.

Jen : Quelle crique ?

Pacey : Je ne sais pas comment elle s'appelle mais je sais où elle est.
(Il sortent de la cabine et sont mainteant sur le bateau à l'extérieur)

Jen : Mais est-ce qu'elle est loin d'ici ?

Pacey : Pas tellement. On va se laisser porter par le vent, c'est ce qu'il y a de plus prudent.

Jen : Et si ça s'aggrave, qu'est-ce qu'on fait ?

Pacey : Non, ça s'aggravera pas.

Jen : Pacey !

Pacey : Ca ne s'aggravera pas, on va nous envoyer de l'aide.

Jen : On n'a pas de radio et on se dirige vers une crique dont tu ne connait même pas le nom. Qui aura l'idée d'aller nous chercher là-bas ?

Pacey : Dawson ! Dawson y pensera !


Retour au Yacht Club.

Bruce : Trois bateaux essayent de se frayer un chemin à l'entrée du port.

Dawson : Vous êtes sûrs que le "True Love" n'en fait pas parti ?

Bruce : On va les escorter un par un, et si vos amis sont dans le lot, on les ramenera sain et sauf.

Joey : Pacey ne rentreait pas au port par ce temps. Il aurait trop peur pour son bateau.

Bruce : Une personne censée ne resterait pas dehors cette nuit.

Dawson : (regardant une carte) Il y a une crique, près de Croissant lsland. On s'était caché là une fois en pleine tempête.

Bruce : Ca aurait pu être une bonne idée, sauf que par une tempête de cette force, ils n'y seront pas à l'abris.

Dawson : Il ne peut pas le deviner.

Bruce : Il le sait forcèment.

Joey : Ils n'ont plus de radio, autrement ils se seraient manifestés, vous ne pensez pas ?

Bruce : Je regrette, mais je n'enverrai pas des hommes risquaient leurs vies simplement parce que vous avez une intuition.

Joey : Faites lui confiance, il le connaît bien.

Bruce : On va s'occuper des bateaux qui arrivent. Si on n'a pas de nouvelles de vos amis d'ici là, j'enverrai quelqu'un.

Joey : Mais il sera peut-être trop tard ?

Bruce : Désolé c'est tout ce que je peux vous proposer pour l'instant. (Il s'en va)

Dawson : Je suis sûr qu'ils y sont, j'en suis sûr.

Joey : Je vois pas ce qu'on peut faire ?

Dawson : Il faut y aller. Tu sais si il y a un bateau qu'on peut emprunté ?

Joey : Je crois que Mme. Valentine a un double de clé de tous les bateaux du club, mais ...

Dru : (entrant dans la pièce avec un jeu de clé dans les mains) Voilà pourquoi vous avez tout intérêt à être gentil avec son fils adoré. Emplacement 41, " Artful Dodger ". (il tend les clés à Dawson) Le plus discrètement possible.


Retour sur le True Love, toujours en pleine tempête.

Pacey : On s'est caché là-bas un jour de tempête tous les deux.

Jen : Comment veux tu arriver jusque là-bas ?

Pacey : Tiens la barre ! Faut que tu me diriges .

Jen : Pacey ! Vite ! Dépêche-toi ! (Il s'occupe de la voile)


Les docks du Yacht Club - Dawson se précipitent au bateau avec Joey qui le suit.

Dawson : Je te tiendrais au courant par radio.

Joey : Dawson, il est pas question que tu y ailles sans moi.

Dawson : Tu ne viens pas avec moi, je ne t'emmène pas.

Joey : C'est mon petit ami. Je ne sais pas ce qu'il ...

Dawson : J'ai mes raisons.

Joey : Tu ne penses pas t'aventurer seul dans cette tempête ?

Dawson : Joey ...

Joey : Il est hors de question que je m'inquiète pour vos deux !

Dawson : D'accord. (Ils montent à bord) Largue les amarres !


Yacht Club - Dans un salon. Mme. Valentine essaie de s'organiser, de contrôler la situation alors qu'il n'y a plus d'electricité.

Mme. Valentine : Tout le monde par terre, je veux tout le monde par terre.

M. Brooks : Le sol est couvert de bouts de verres. Vous pourriez au moins ramasser ça.

Mme. Valentine : Où est la serveuse ?

Dru : T'es pas au courant, elle est partie au secours de Pacey, avec le bateau de Mr. Brooks. (La lumière revient)

M. Brooks : Quoi ? Elle aurait volé mon bateau ?

Andie : Non, non, non, ils ne l'ont pas volé, a mon avis ils l'ont seulement emprunté.

M. Brooks : Il y a autant de différence qu'entre un pénitencier et une prison

Andie : Ecoute Jack, je vais aller au poste de surveillance de la marina et essayer de les contacter. Pendant ce temps Uhh, tu n'as cas poser des planches aux fenêtres. Et puis si tu ne trouves pas de planches, et bein ... met des tables.

Jack : D'accord !

Mme. Valentine : Mais vous n'allez pas bouger les tables !

Jack : Si devant vous.

Andie : Vous avez une meilleure idée pour nous protéger de la tempête ? Non. Alors laisser nous faire. Bon, vous savez écrire ? (Elle lui tend un stylo) 5-55-01-54, 5-55-01-30. Le numéros des parents de Dawson et de Mme Ryan. Les appeler et les rassurer. Ca vous savez faire ?

Mme. Valentine : Oui. Oui bien sûr, j'y vais tout de suite.

Andie : Bien, M. Brooks vous allez venir avec moi, je voudrais établir une liaison radio avec Joey et Dawson sur votre bateau, vous allez pouvoir m'aider. Oh, toi ! (s'adressant à Dru) J'ai une bonne idée. Pourquoi tu prendrais pas un balai pour ramasser tout les petits bouts de verre qui sont par terre ?

Dru : Moi, balayer par terre ? Tu m'a regardé ?

Andie : Oui je t'ai regardé. Tu n'es qu'un minable que ne s'est jamais rendu utile . Allez va prendre un balai!


Retour sur le True Love, toujours en pleine tempête. Pacey et Jen sont dans la cabine.

Jen : Pacey, dis-moi un truc rassurant. J'ai besoin d'entendre quelque chose qui me fasse plaisir.

Pacey : Bein ... Tant qu'à avoir un trou dans la coque, autant qu'il soit à cette hauteur là, c'est moins inquiétant.

Jen : Ouais. (Le bateau bouge énormément) Ouhh, sauf quand le bateau se met à tanguer.

Pacey : La prouve de cale est là pour ça..

Jen : Qu'est-ce que t'en sais ?

Pacey : Rien. J'en sais rien, j'en sais rien du tout. Mais je devine, je passe mon temps à deviner cette après-midi. Je finirais bien par tomber juste sur quelque chose. C'est la loi des probabilités. Tôt ou tard j'aurais raison.

Jen : Arrête de me faire rire, c'est pas drôle.

Pacey : D'accord, si t'as une meilleure idée, je t'écoute.

Jen : J'en ai une. On devrait peut-être envisager de se confesser. Tu sais, comme font les gens dans les films, avant que l'avion s'écrase ou qu'un météore vienne détruire l'Amérique du Nord, on les voit tous confesser les secrets qui empoisonnent leurs âmes de mortels.

Pacey : Ouais, malheureusement ces personnages ne survivent pas à leurs confessions.

Jen : D'accord, on descend d'un cran. Pas de confession. Rien que ... les regrets.

Pacey : C'est pas de la mauvaise volonté, mais je peux rien pour toi. Je n'ai aucun regret. Moi je fonctionne pas comme ça.

Jen : Vraiment ? Tu n'as aucun regret ? Il n'y a rien dans ta vie que tu aimerais changer ?

Pacey : Non, je ne veux rien changer. Parce que se sont nos erreurs, nos faux-pas, nos blessures, qui font qu'on est ce qu'on est, pourquoi regretter ?

Jen : Et bien moi j'ai un grand regret. Je regrette de n'avoir jamais aimé.

Pacey : Tu oublies Henry ?

Jen : C'était pas de l'amour. Ca risquait pas. Oui, mon plus grand regret se serait de mourir noyer avant d'avoir connu l'amour.

Pacey : Jen, tu vas pas te noyer.

Jen : Je veux pas que tu me rassures, ça fait du bien de l'avoir dit. (Le bateau se balance violemment) Oh ! Pacey !

Pacey : Ca va ?

Jen : Ouais.

Pacey : Ca va aller. (un silence) Je n'ai qu 'un seul regret.

Jen : Lequel ?

Pacey : Je regrette la situation dans laquelle je suis vis-à-vis de Dawson.

Jen : Est-ce que tu as pensé à aller lui parler ?

Pacey : Ca changerait rien de lui en parler. Ca changerait rien à la situation.

Jen : Ca peut faire du bien de le dire.

Pacey: Ouais.


Surveillance de la Marina. Andie et Mr. Brooks essayent de joindre par radio Dawson et Joey.

Andie : Avez-vous des nouvelles du " True Love "? A vous.

Joey : On ne voit rien à un mètre devant nous. A vous.

Andie : Où êtes-vous exactement ? A vous.

(La liaison radio continue mais cette fois on voit Joey et Dawson en pleine mer)

Joey : Je crois que ...

Dawson : On n'est pas perdu.

Andie : Quelle est votre position ? A vous.

Dawson : Nous sommes à 42.45 nord, 106.19 ouest. (L'image revient sur Andie et Mr. Brooks)

M. Brooks : A 18 kilomètres de Kalispell, dans le Montana.

Andie : Pouvez-vous redonnez vos coordonnées. A vous.

Dawson : Nous sommes à ... (la radio se casse)

Andie : Répétez vos coordonnées. Dawson, Joey, vous m'entendez ? Répondez, Dawson, Joey vous êtes toujours là ?

(La liaison radion est interrompue, l'image revient sur Dawson et Joey)

Joey : Andie. Andie ? Tu m'entends ? Andie ! J'ai plus rien.

Dawson : On est presque arrivé.

Joey : Et comment tu fais ? Je ne vois même pas le bout de mon nez moi.

Dawson : C'est là !

Joey : Les voilà !

Dawson : Oui, je les vois !

Joey : J'espère qu'ils vont bien.

Dawson : On va essayer d'attacher les deux bateaux ensemble.

Joey : Attention de ne pas les heurter.


Le True Love - Pacey et Jen sont dans la cabine, quand soudainement il y a un énorme choc.

Jen : Oh ! On a heurté quelque chose !

Pacey : Quelque chose nous a heurté. (Il aide Jen à se relever)

Jen : Merci. Tu as raison c'est un bateau.

Pacey : C'est sûrement Dawson. Viens! (Les deux bateaux sont accolés)

Joey : Pacey, Jen, vous allez bien ?

Jen : Maintenant oui.

Dawson : (lançant une corde à Pacey) Pacey, attrape ça!

Pacey : Je l'ai. (Il l'attache à son bateau)

Joey : Attention !

Jen : (toujours sur le True Love, ils vont pour sauter sur l'autre bateau) Je peux le faire.

Pacey : Prête ?

Jen : Ouais. (Des énormes vagues tombent sur le True Love) Aaaahhh !

Pacey : Faut te préparer à sauter. Au moment où les vagues frappent le bateau, tu sautes, d'accord ?

Jen : D'accord.

Pacey : Vas-y !

Jen : J'y vais !

(Jen est maintenant sur l'autre bateau avec Dawson et Joey)

Dawson : A ton tour ! (Pacey commence à délier les bateaux) Pacey, dépêche-toi, qu'est-ce que tu attends ?!!

Joey : Pacey, t'es fou ?!!

Pacey : Je ne quitterais pas mon bateau!

Dawson : Il ne tiendra pas le coup!

Pacey : Je reste sur mon bateau!

Dawson : Et moi je reste avec toi ! (Dawson saute sur le True Love)

Jen : Aaahhhh !!!

Joey : Dawson! Dawson !

Pacey : Dawson... Descends de mon bateau !

Dawson : Je te laisserai pas te noyer !

Pacey : Descend !

Dawson : Pacey!

Pacey : Descend de mon bateau! Tire toi !

Dawson : Désolé mais les Gens tiennent plus à toi qu'a ton vieux radeau!

Joey : Pacey ! (Pacey Regarde Joey qui est effrayée. Dawson et Pacey sautent sur le bateau de Mr. Brooks)


Bateau de Mr Brooks- Dawson, Joey, Jen et Pacey viennent d'arriver au Yacht Club. La tempête est finie, l'eau est maintenant calme. Leurs familles sont sur le port.

Andie : Vous allez bien ?

Gail : (à Dawson) Dieu soit loué. Oh Chéri, ce que tu viens de faire est absolument inconsidéré, imprudent, s'était trop dangereux.

Mitch : Oui, mais on doit t'avouer qu'on n'aura jamais été aussi fier de notre fils .

Grand-mère : (à Jen) Oh, Jennifer, Jennifer, Dieu soit loué. (étreignant Jen).

Jen : Dawson soit loué. C'est lui qu'il faut remercier.

Grand-mère : Oh ! (Elle prend Dawson dans ses bras).

M. Brooks : (à Dawson) Vous comprendrez certainement que je n'exprime ni ma joie ni mon soulagement en voyant ce trou dans la coque de mon bateau.

Dawson : Je suis sincèrement désolé.

M. Brooks : Désolé. Vous êtes désolé. Mais le trou est toujours là et vos regrets n'y feront rien jeune homme. On a jamais réparé de tels dégâts avec des regrets.

Dawson : J'ai quelques économies, j'ai travaillé pendant l'été, c'était pour l'université.

Grand-mère : Et se sera pour l'université, il n'y a pas de raison. La coque d'un bateau est une chose qui se remplace monsieur. Ce jeune homme a risqué sa vie pour sauver ma petite fille. Votre incapacité a apprécié son courage m'éclaire sur le fait que vous vivez seul depuis tant d'années dans cette espèce de bicoque, et je vous garantis que si vous osez accepter le moindre argent de ce garçon, je veillerais personnellement ... à vous mettre un coup de pied aux fesses, pigé ? (Elle s'en va. Dawson lui remet ses clefs.)


Yacht Club - Andie et Jack vont pour s'en aller quand Mme Valentine entre dans la pièce.

Mme. Valentine : Andie ? Andie ? Vous m'avez impressionné. Vous avez su vous maîtriser à merveille, bravo.

Andie : Merci.

Jack : Elle ne sait pas que maîtrisez, elle a maîtrisé toute la situation

Mme. Valentine : Oui, elle a fait du bon travail.

Jack : Non, non, elle a fait votre travail.

Andie : Arrête, Jack, allez, on y va.

Mme. Valentine : Le directeur sera plus que ravi d'entendre mes impressions à votre sujet.

Jack : Et je pense que le directeur sera aussi ravi d'apprendre quel genre de vipère le représente.

Andie : Et oui, je suis terriblement désolée, mais comprenez dans quelle affreuse position vous me mettez.

Mme. Valentine : Vous n'oserez pas.

Andie : Non, j'en suis incapable, c'est vrai. Parce qu'une chose est certaine Mme. Valentine, je ne finirais pas comme vous. Je ne prendrais jamais un malin plaisir à diminuer les autres au nom d'un petit pouvoir qu'on m'aurait accordé. D'ailleurs vous pouvez vraiment dire tout ce que vous voulez à mon sujet, parce que si le conseil de l'école sait de vous la moitié de ce que je sais aujourd'hui, je doute que votre avis compte beaucoup. Tu viens Jack, on s'en va. (Il partent laissant Mme Valentine seule)


Les docks - Pacey montent quelques escaliers, Joey le suit.

Joey : Pacey ! Qu'est-ce qui t'a pris au juste ? Je t'en veux vraiment tu sais ?

Pacey : Les plus beaux souvenirs de ma vie sont là bas, à bord de ce bateau. Ils représentent tout, tout ce que j'ai de plus beaux au monde. Alors, excuse-moi Joey mais je vais surement avoir beaucoup, beaucoup de mal à me remettre.

Joey : Non, tu n'as absolument aucune excuse. Tu ne t'en rend peut-être pas compte, mais je n'ai jamais eu aussi peur de ma vie. (un silence)

Pacey : Excuse-moi, je te demande pardon.

Joey : Je vais te demander une faveur. La prochaine fois, que comme ce soir, ta vie sera menacée ... n'oublie pas que nous sommes deux.

Pacey : Oui, je te le promets. (Ils se prennent dans les bras)

Joey : Tu savais qu'il viendrait à ton secours, n'est-ce pas ?

Pacey : Pourquoi tu dis ça ?

Joey : Tu le connais bien, aussi bien qu'il te connait, c'est ton meilleur ami.

Pacey : Non. C'était mon meilleur ami.

Joey : De toute façon, tu auras beau dire le contraire, Dawson fait partie de toi. Tu ne peux pas continuer à prétendre qu'il n'existe pas, ça ne sers à rien, et tu le sais.

Pacey : Oui. (Ils 'en vont dans les bras l'un de l'autre)


Sur le parking du Yacht Club. Dawson est appuyé sur la voiture de ses parents, Mitch arrive. Et au loin on voit Joey et Pacey qui retournent à leur voiture pour rentrer, Dawson les regarde.

Mitch : C'est tout de même injuste.

Dawson : Comment ça ?

Mitch : Tu sauves la situation, et la fille part avec l'autre. Mais finalement, ça t'a peut-être apporté une chose plus importante.

Dawson : Et tu penses à quoi ?

Mitch : A ce grand moment. Peu importe ce que la vie te reserve, tu n'oublieras jamais que tu as fait quelque chose de bien, et ça aucune fille au monde, aucun remerciement ne peut le remplacer. (Dawson regarde vers Joey et Pacey qui sont en train de s'embrasser.)

Dawson : On rentre. (Pacey referme la portière de Joey qui vient de monter dans la voiture et regarde vers Dawson)


Sur le parking - Grand-mère et Jen arrivent à leur voiture.

Jen : Bravo Grand-mère. Ca ne m'étonne pas vraiment de toi, mais ..., c'est chouette. En rentrant je vais te mettre un morceau de musique qui défoule, ça va te plaire, tu vas voir.

Grand-mère : (elle cherche dans son sac) Mmm...

Jen : Grand-mère ?

Grand-mère : Je ne retrouve pas mes clefs c'est bizarre ... J'ai du les laisser à l'intérieur.

Jen : (essayant de la calmer) Grand-mère. Grand-mère !

Grand-mère : Uhh ! jennifer j'ai bien cru ne jamais te revoir.

Jen : Calme toi. Tout va bien.

Grand-mère : Non, non, tout ça est trop terrible. J'ai passé la nuit à me demander comment je pourrais bien l'annoncer à ta mère.

Jen : Peu importe, tu as réagis mieux que ma propre mère ne l'aurait fait.

Grand-mère : Je ne me suis jamais senti aussi égarée. C'était la première fois. Dieu, au moment ou j'en avais le plus besoin, il n'y avait rien.

Jen : Parce que tu m'as tout donné c'est normal. J'ai eu très peur, j'ai vraiment cru que c'était la fin. Mais j'ai toujours gardé espoir. Je me suis dit que je tenais forcèment ça de quelqu'un. Ca va aller, ça va aller.

Grand-mère : Ca veut dire que je peux compter sur toi dimanche à l'église ?

Jen : Si tu veux que l'église s'écroule, oui.

Grand-mère : Reflechis y, tu pourrais essayer.

Jen : Je vais y penser.(Elles se prennent dans les bras)


Yacht Club - Jen vient chercher les clé de Grand-mère, et les trouve et au moment de repartir elle se trouve nez à nez avec Dru.

Jen : Mais qu'est-ce que tu fais là ?

Dru : Je te renvoie la question ?

Jen : J'habite ici. Je vis ici depuis deux ans.

Dru : Ah, c'est là que les Lindley viennent se purifier. Content de te revoir, Jen.

Jen : Excuse-moi j'en dirais pas autant.

Dru : Jennifer Lindley. La fille qui a mis le feu à New York. Moi qui croyait qu'en venant ici, je faisais la plus grosse bétise de ma vie. (rires)

Jen : Tu t'es installé à Capeside ?

Dru : Tu pourrais le dire sur un ton un peu moins bouleversé. Je risque de me vexer.

Jen : Dru Valentine à Capeside. Oh non pitié.


Maison des Leery- Dawson s'occupe du jardin qui a été abimé par la tempête. Pacey arrive.

Pacey : Dawson. Je venais te voir pour...

Dawson : Non, tu ne me dois rien.

Pacey : Si, on sait parfaitement toi et moi ce que t'as fait hier...

Dawson : ... Je sais que tu en aurais fait autant.

Pacey : Peut-être, peut-être pas.

Dawson : J'en suis persuadé. Tu aurais fait pareil.

Pacey : Ouais, j'ose l'espérer. Je voulais te revoir et te dire merci.

Dawson : Je t'en prie. (Il retourne à son occupation)

Pacey : Non, attend une seconde, j'ai pas fini. Y'a autre chose que je voudrais te dire. Oui, je sais qu'en ce moment notre relation n'est pas vraiment au beau fixe, et je ne prétends pas pouvoir régler quoi que se soit par cette conversation, je sais que ça se passe pas comme ça mais ... Je voulais aussi te dire que ... je suis désolé Dawson. Sincèrement désolé pour ce qui s'est passé cet été, penbdant les vacances. Pour ma responsabilité dans cette histoire, pour le mal que ça t'as fait, et .... je regrette d'avoir gaché notre amitié, ca me manque ... cruellement. Et, c'est peut-être irréparable mais j'espère qu'un jour on redeviendra de bons amis. Alors, en attendant ...

Dawson : En attendant. (Pacey s'en va et Dawson retourne au jardinage)

Fin


Un grand merci à Olivia pour ce script !
[Capeside High - English class. Dawson, Joey, and Dru are sitting in class. Dru sits behind Joey, tugging at the end of her hair as the teacher walks about the class lecturing.]

Teacher: 'The Two Gentlemen of Verona'. Not one of the bard's best, but an interesting apprentice piece none the less. In the high spirited (missed word?), we see the first version of a character we're later going to come to know as Juliet. And the two male characters…

Joey: (turning around and whispering to Dru) Next time, I draw blood.

Dru: It's your own fault. I'm new here, and you're not being very nice to me.

Joey: I'm not trying to be.

Dru: Then again, you don't strike me as very popular, so you can turn around now. You're of no use to me.

Teacher: Hate to interrupt, Miss Potter. But maybe you could tell us what 'The Two Gentlemen of Verona' is all about.

Joey: Uhh, it's uhh…

Teacher: Could you raise the volume a notch? I don't speak mumble.

Joey: It's about a girl who comes between two guys.

Teacher: Right you are. Two guys, a girl, and no pizza place. (no one laughs at his joke, referring to the ABC show, 'Two Guys, a Girl, and a Pizza Place' which is now just called 'Two Guys and a Girl'.) Uhh, how did the play make you feel, Miss Potter?

Joey: I didn't think it was very realistic. I mean, Valentine is this cardboard cut out hero and Protius is unfairly painted as a villain. I just think these scenerios are actually a lot more complicated. (Dawson, who sits one seat over from Joey's, 'chortles'.)

Teacher: Mr. Leery, do I sense an opposing viewpoint in your little chortle?

Dawson: No. No, it was nothing.

Teacher: Please, please, elaborate.

Dawson: Well, umm, I don't think it's a story about a girl coming between two guys. I think it's about the friendship between the two guys.

Joey: Which fails when the girl comes between them.

Dawson: It fails because one friend betrays the other. I mean, Protius is a lousy friend.

Joey: Valentine isn't such a great guy. I mean, he's so fixated on his honor that he totally loses sight of everything else around him.

Dawson: He was willing to make the ultimate sacrifice; he gave up the girl he loved. You think that's a bad thing?

Joey: I think nothing about this topic is black and white, Dawson.

Teacher: (Dru has raised his hand) Dru?

Dru: Gene and Roger here have a fantastic energy, but they're sorta all over the place. Now, I for one would love to see them engage in a prepared debate about the merits of the play.

Joey: Would you mind your own business?

Teacher: I think that's a splendid idea. I've never generated so much heat out of what is arguably Shakespeare's worst comedy. And you know what, to make it even better, if you teamed up with them, Dru, throw your own view point into the mix. I look forward to a lively debate from the three of you tomorrow.

[Gram's house - Jen walks into the kitchen with her books. Grams follows her in from another room.]

Grams: Look at that. It's almost time for me to be picking you up at school.

Jen: I'm not even an hour late, yet. That doesn't break my record.

Grams: Skipping school is no way for a young lady to handle her problems.

Jen: See, I had a lot of angry fem music to get through this morning and I happen to resent interruption.

Grams: Those songs you listen to only exacerbate your sadness.

Jen: Well then you're missing the point, because I'm not sad. No, I've moved on from sad. I'm currently in the thick of pissed off.

Grams: Good. Then you'll recognize my attitude if you pull this routine one more time.

Jen: What happened to the kinder, gentler Grams? I miss her.

Grams: Jennifer, I'm not so old that I don't remember how important senior fall term is.

Jen: Old enough to call it fall term.

Grams: Much of what your next 4 years will be, is being decided now, Jennifer, and I will not let a momentary heartache squander any opportunities you may have. I'm hereby putting a 48-hour cap on your melancholy.

Jen: You can't cap my melancholy.

Grams: Watch me. (handing her an umbrella) Here, stay dry.

Jen: Have you looked outside today cause it happens to be beautiful.

Grams: Today is a red-letter day in the Farmer's Almanac. Rain is definitely predicted.

[Capeside High Hallway - Joey and Dawson walk out of class.]

Dawson: So, Leery Manor, or the B&B? Where do you want to get together?

Joey: Dawson, are you okay with this?

Dawson: Rather than debate the awkwardness of the situation, I much prefer we just get it over with.

Joey: Okay, well, I have to work, so… you're gonna have to come down to the Yacht Club.

Dawson: Okay. Are you going to be able to focus down there?

Joey: Yeah. The place is a tomb on Thursdays. Well, except for one old geezer who always shows up for the prime rib special.

Dawson: Alright, sounds cool. I'll see you later.

Pacey: (walking up with Jen) Well, somebody couldn't have high tailed it out of here fast enough. (he hugs Joey and steals a smoochie. Jen leans on the locker next to them and tries not to watch.) Joey: Oh, and you're in such a race to start a conversation with him?

Jen: Mmm, she's right, Pacey. One day one of you is gonna have to put an end to this era of silence.

Pacey: But not me, and not today. Today, I'm celebrating.

Joey: Celebrating?

Jen: Pacey done good.

Pacey: Oh, Pacey done very good. Pacey, got his first A. (flashes his paper to Joey) Hmm? Good omen, yeah? And I couldn't have done it without you.

Joey: I was but a mere study aid.

Pacey: Sure you were. So now, you're going to come sailing with me this afternoon because this afternoon is the absolute last beautiful day of the season and you have been conscripted to be my deck hand.

Joey: Love to, Pace. But I have a project to do.

Pacey: Put it off for one day.

Joey: It's due tomorrow, and…

Pacey: Am I missing something here?

Joey: It's with Dawson. It wasn't planned. It was assigned.

Pacey: Well, isn't that cute?

Jen: I'll go with you (missed word?). I mean, maybe the open horizon will serve to lift my spirits a bit. Huh?

Pacey: Really?

Jen: Yeah.

Joey: There you go. Willing victim.

Jen: Uhh, two things. Uhh, first of all, I absolutely refuse to make out with you. And second of all, there's a distinct possibility that I'll puke.

Joey: What do you know? Those are my two things! (she puts her arm around him and kisses him as they walk away)

[McPhee residence - Andie's room. She is preparing in front of a mirror when Jack walks past her door.]

Andie: Hey wait, Jack, come here. (he comes in her room)

Jack: What?

Andie: So, up like this (pulls her hair up holding it in a pony tail), or down (letting it fall)?

Jack: Don't ask me hair questions.

Andie: Jack! You know what? Down. It's more relaxed. You know, I got that interview today at the Yacht Club, so…

Jack: I didn't know you were looking for a job.

Andie: Duh, Jack. College interviews.

Jack: Oh yeah, right. It's that time.

Andie: For those of us who started the application process, yes.

Jack: This one for Harvard?

Andie: No, uhh, you know that guy Dru? His mom, Mrs. Valentine, she's one of the alum's of the back-up schools I'm looking at. So, you know, it's always crucial to make a good first impression. (she stumbles a little)

Jack: Whoa, Andie! You okay?

Andie: Yeah, yeah. I just got a little dizzy, that's all.

Jack: Here, sit down. (she sits on the bed)

Andie: Yeah.

Jack: It's that new drug you started, isn't it?

Andie: Yeah, Nardil. Yeah, it's actually working pretty well. Better than anything else I've tried.

Jack: I know this is preventative. Are you sure you're okay with this?

Andie: It is a little scary. But, it's just like Dr. Newman said, in times of high stress, it can't hurt to have an extra line of defense.

Jack: You can always try my tactic. Just forget all together that you're a senior.

Andie: Yeah, right. Only I wasn't born with those genes. (faces the mirror) Okay. How do I look?

Jack: (stands behind her and looks at her in the mirror) Like you should be interviewing her.

[Leery House - Mitch and Gail come down the stairs in pajamas, wrapped in blankets, and carrying Kleenex. They both look miserable. Dawson walks up.]

Dawson: Oh, so you're sick now, too.

Mitch: I got the sniffley part.

Gail: I still got that nauseous part.

Dawson: (Mitch and Gail get comfy on the couch) You know, maybe if you two kept your tongues out of each other's throats for two seconds, you'd stop passing this thing back and forth.

Gail: Take a good look, honey. This is marriage.

Dawson: Alright, I gotta go to the Yacht Club, I've got some homework to do.

Gail: Oh? Sociology report on the wealthy?

Dawson: No, I've got a project to do with Joey. (Mitch and Gail look at Dawson) Wasn't our idea, we got assigned.

Mitch: Are you okay with that?

Dawson: Why does everybody treat me like my head is going to spontaneously explode every time her name is mention.

Gail: Because it did.

Dawson: Three months ago. Which in teenager time is like a decade. Joey's got her life and I've got mine.

Gail: And Pacey?

Dawson: I see you've joined Dad in the 'Great Pacey Watch 2000'. Sorry, I don't have any updates. Oh, except for the fact that he seems to hate me even more since I let Joey know about his grade situation. Thanks for the tip, Pop.

Mitch: You did the right thing.

Dawson: Well, I don't wanna do the right thing as far as Pacey is concerned. You guys want me to get you anything before I go?

Mitch: No. (you can hear shutters banging against the window) Ooh, on your way out, would you shut the windows back there? The wind is starting up.

Dawson: Okay, will do.

[True Love - Jen and Pacey are out on the open sea. The sun is out but you can see dark clouds far away.]

Jen: It must have been hard as hell to turn this boat around and come back to reality.

Pacey: That's an understatement.

Jen: You can just forget about the world out here.

Pacey: Yeah, you can almost forget that your girlfriend is spending the entire afternoon with her ex-soulmate.

Jen: Pacey, you know, I'm probably the last person on earth you should be out here with.

Pacey: Oh, that's not true. Ever see Dougie in a Speedo?

Jen: I mean, I love you and Joey, but concerning doubts whether a teenage couple can sustain a relationship, I'm probably not the best person to talk to.

Pacey: Lean over.

Jen: Oh, what's that?

Pacey: That is a gift from the gods.

Jen: Did you check the weather?

Pacey: Yeah, of course. I checked it this morning. And it said that this storm system is headed up the coast, but it's going to pass us right over head.

[Yacht Club - Dawson, Joey and Dru sit at a table working. Dru seems to be slacking. His cell-phone rings and he answers it.]

Dru: Hello? Hey gorgeous.

Dawson: Unbelievable.

Joey: Unacceptable. (reaches over and steals Dru's cell phone) Hello, gorgeous is it? Hi, this is Dru's doctor and he's going to have to get back to you when the syphilis clears up, 'kay? Ba-bye. (hangs up)

Dru: That was rude.

Joey: Oh? Ruder than taking cell phone calls while we're suppose to be working on a project that YOU got us into? I don't think so.

Dru: Excuse a brother for picking up on the intense, dare I say, sexual vibe between the two of you? Must be the Star Wars thing.

Dawson: Star Wars thing?

Dru: It's classic. You're obviously Luke to this Pacey guy's Han Solo. See, you're the stuff of pre-teen daydreams. Cute, smart, non-threatening. Which is great and all, but not for Princess Joey here who's clearly smack dab in the middle of her bad boy stage.

Joey: So how do you fit into this whole scenario, Dru? Jabba the Hutt, I think.

Dru: Hmm. (he grabs his phone and goes outside. Joey and Dawson go back to work till they hear someone clear their throat. An older man stands at the entrance. Joey walks over to him.)

Joey: Hello, Mr. Brooks.

Mr. Brooks: My usual table, please.

Joey: Sorry, it's taken. (the place is deserted, aside from Dawson still working at a table)

Mr. Brooks: If the opening act is over, I'd like to sit down now.

Joey: So, you'll be having the prime rib special this evening?

Mr. Brooks: Yes, I'll have it quick. I want to get my boat home before the storm.

Joey: Storm?

Mr. Brooks: A weather phenomenon where the sky is darkened and rain falls. (he takes his seat)

Joey: (looking concerned) I'll be back with your order.

[Yacht Club - Dru is sitting at the bar watching VIP - I think. I thought I recognized Pam Anderson. Joey walks up and begins to pour water in a glass.]

Joey: Mr. Brooks says that there's a storm coming.

Dru: (not taking his eyes off the screen) Mr. Brooks lives alone on the edge of town with a three legged dog named Boo.

Joey: Well, have you seen any storm reports?

Dru: No. (referring to some boobage on the screen) You'd think those things would impeder her ability to use an Uzi.

Joey: Just let me know if you hear anything. (Joey walks off as Dru's cell phone rings. He turns the TV down and turns away from the screen.)

Dru: Hello? Hey gorgeous. Nah, don't worry about it, she's crazy. What's going on? (On the bottom of the screen appears text mention a severe storm watch.)

[Yacht Club - Andie is in her interview with Mrs. Valentine. They enter a sitting room.]

Mrs. Valentine: Well, Andrea, your academic record is certainly outstanding.

Andie: Thank you. And Andie is fine.

Mrs. Valentine: Oh, a nickname. How charming. Any idea what you'd like to study in school?

Andie: Well, everything! At least at first. History, Philosophy, English. You can never underestimate the value of a well-rounded liberal arts education.

Mrs. Valentine: If you could have dinner with one person, living or dead, whom would you choose?

Andie: Eleanor Roosevelt.

Mrs. Valentine: Ohhh. Most students say Jesus. (Andie makes a face) Well, let's see, you worked on the yearbook, the newspaper, you directed a play.

Andie: Yes, Barefoot in the Park by Neil Simmon. It was completely pre-feminist, but it held up surprisingly well. We took sort a…

Mrs. Valentine: (ignoring Andie and interrupting) I see only one red flag here. At the end of your sophomore year, you took a medical leave of absence.

Andie: Yes, I did. But I was able to make up my finals and none of my grades suffered.

Mrs. Valentine: Nothing serious I hope. Your illness?

Andie: I was having some emotional problems.

Mrs. Valentine: Emotional problems? So this was a mental illness. (she smirks at this news) Would you like some tea, dear?

Andie: Sure.

[Yacht Club - Dining Hall. Joey is pacing being Dawson.]

Joey: I just think that if Valentine and Protius came to some mutual understanding…

Dawson: Come on.

Joey: What?

Dawson: Joey, we are trying so hard not to talk about Pacey, he's becoming the subtext of this whole damn play. What do you say we just… get it out in the open once and for all.

Joey: Okay, lets.

Dawson: Pacey and I are not going to be friends again. End of story. And everybody thinks it's time we made up and it's not going to happen.

Joey: Well, since you did bring this up, why not?

Dawson: What's done is done.

Joey: After ten years of friendship, what's done is done?

Dawson: No, after the greatest betrayal of my life, what's done is done.

Joey: Dawson, I was a part of that betrayal.

Dawson: Yes, but you apologized for it. You already showed some remorse for what happened. Pacey could care less. Which is fine. It's just not the kind of person I'm going to race out and be friends with again. And it's time for everyone to just accept that reality and move on with their lives. Starting with you and me talking about this play and not referencing him. (thunder crashes. Joey becomes more alarmed.) Can we do that?

Joey: Yeah, okay. (gets up) I'll be right back. (she rushes over to the bar where Dru still is. She snatches the remote up and starts flipping the channels)

Dru: Whoa, anxious much?

Joey: You're supposed to be watching this.

Dru: Whoops, I forgot.

Mr. Brooks: I want my check. Excuse me?

Joey: Just a second.

Mr. Brooks: I'm leaving for home this instant and I want my check.

Joey: Dru, can you get him his check?

Dru: Notice my reclining state. That would imply I'm work.

Joey: (yelling) Would you get him his check!! (Joey finds a channel with the weather on)

TV: We have not seen a storm like this in over 30 years. We'll have another weather update at the top of the hour. (Joey looks scared)

[True Love - the storm has taken over. Pacey and Jen are wearing rain gear. The waves are crashing against the boat.]

Pacey: Well, this came out of nowhere.

Jen: I thought you said the storm was heading out to sea?

Pacey: Well it did.

Jen: It did? So it came back?

Pacey: If someone hadn't used up all the batteries of the portable marine band, we could have got the storm report.

Jen: Yeah, well if somebody owned Zeppelin tapes, 1-4, we wouldn't have needed the radio!!

Pacey: Hold this (referring to the steering wheel).

Jen: Got it!

Pacey: I'm gonna grab the gyp sheet. I'm gonna set the course, get on the (VHF?), and then we'll get the weather report.

Jen: Good! You could never be first to admit it.

Pacey: What?

Jen: You'd never be first to admit it's getting scary.

Pacey: This is nothing. I've seen this before.

Jen: Where? In 'The Perfect Storm'?

Pacey: Nah, nah, nah. I saw stuff like this off of Naggshead this summer. We'll get the weather report, find out where the worst of it is and go around.

Jen: Okay. (a large wave comes up on the boat and covers Jen and Pacey. Below you can see that some water landed on the radio and it is now smoking.) Did that happen in Naggshead?

[Yacht Club - Andie's interview. They are pouring tea.]

Andie: I guess I would say that my greatest strength is my tenacity. Which is probably my greatest weakness, too. My brother Jack is always telling me I don't know when to quit.

Mrs. Valentine: I see. But what about your illness? Isn't that a weakness?

Andie: Nope. Actually, I consider it a strength. It taught me the importance to ask for help when something's too tough to handle on your own. We seem to keep coming back to this topic, don't we?

Mrs. Valentine: Is that a problem?

Andie: No, not at all. In fact, most teenagers go through similar experiences. It's nothing to be ashamed of. It's just that I prefer to concentrate on the present and the future. It's just one part of my life. It does not define me as a person.

Mrs. Valentine: Well, although I'm sure you consider yourself recovered, perhaps someone with your background would do better in a less competitive environment.

Andie: Less competitive?

Mrs. Valentine: Perhaps a state school.

Andie: So, you want to disregard all of my accomplishments and achievements because I had A problem in the past?

Mrs. Valentine: Andie, try and understand the position you've put me in. I've been given the task of judging your ability to handle the ardent pressures of one of the most difficult, collegiate environments in the country. My name is on the line.

Andie: You know what? You're right. My background does have a baring on my ability to handle pressure. I had a problem, I recognized that, sought treatment, and recovered. And the fact that I had the courage to face my problems and get help, I think only makes me better prepared to face the pressures of college than most of my peers.

Mrs. Valentine: I wish you all the best. And now if you'll excuse me.

[Yacht Club - Dining Hall. On the TV, Joey continues to watch the storm report.]

TV: Folks, this means severe beach erosion. A 20-30 foot sea is at winds that will certainly exceed hurricane force in certain areas.

Mr. Brooks: Did he say hurricane force?

Joey: He said exceed hurricane force.

Mr. Brooks: Damn-it. I'll never get home now.

Dawson: (walking up with his book bag, as if to leave) Joey, I'm outta here. If you actually want to work later, let me know.

Joey: Dawson, they're out there.

Dawson: Who's out there?

Joey: Pacey and Jen are out on the boat.

Dawson: Uh, no wonder you've been so out of it. Why didn't you say something like an hour ago?

Joey: Well it wasn't this bad an hour ago.

Jack: (walking in, totally soaked) Hi guys. Have you guy seen Andie? I'm supposed to pick her up here.

Andie: (walking up) Hey, Jack, I'm here.

Jack: Look, I came early. It's really getting ugly out there.

Andie: Not half as ugly as it got back there.

Bruce: (walking in from the rain) Dru?

Dru: Yeah?

Bruce: Where's your mother?

Mrs. Valentine: (walking in) What's the matter, Bruce?

Bruce: All the boats from the club are secured in the docks, except three. And those three have radioed in their position and they'll need assistance into the harbor.

Joey: Look, is one of those boats the 'True Love'?

Andie: The 'True Love' is out there?!

Bruce: No slips is registered under that name.

Jack: Whoa, whoa, whoa, Pacey's out there?

Dawson: Pacey and Jen.

Joey: Look, Pacey doesn't have any registration. He always uses whatever slip is vacant.

Bruce: Well, I haven't heard anything about 'True Love' on any of the radio bands.

Joey: Well, look, I know that it's out there. It is definitely out there. (a tree limb come crashing through a window, spreading glass everywhere.)

[True Love - Pacey is messing with the radio when Jen walks down.]

Pacey: Well, the radio is definitely blown, but I think I got this bilge pump working. Aren't you supposed to be on watch?

Jen: There's nothing to watch out there but water. (the boat is hit by a huge wave and they both fall to the ground.) Pacey, the boat is going to capsize!

Pacey: She's not going to capsize, alright?

Jen: Really? Then why am I flat on my ass?

Pacey: She'll come over. (missed some words?) Alright? When she does. (hands her a life jacket) Here you go. Put that on, alright?

Jen: Alright.

Pacey: I'm gonna have (reef the main?).

Jen: English, please?

Pacey: I'm gonna have to trim up the main sail. So we don't get knocked over again.

Jen: Isn't that just going to slow us down?

Pacey: Nope, we're not going back into port. It's too dangerous. We might hit a dock or another boat.

Jen: Wait, we're just going to kinda hang out here and catch some rays?

Pacey: No, we'll go to this little cove I know and ride out the storm. It'll give us some protection.

Jen: What cove?

Pacey: I don't know it's name, but I know where it is.

Jen: Well how far away is it?

Pacey: Not that far. (I missed a lot of stuff due to the sounds of the storm)

Jen: Pacey, what happens if this gets worse?

Pacey: It's not going to get worse.

Jen: Pacey!

Pacey: If it gets any worse, they'll send someone for us.

Jen: We have no radio and we're heading for a cove that you don't know the name of. Who the hell is gonna find us there?

Pacey: Dawson! Dawson will know!

[Yacht Club - Everyone is gathered in the Dining Hall.]

Bruce: There are 3 boats at the mouth of the port trying to make their way into the harbor.

Joey: But you just said yourself none of those boats are the true love.

Bruce: Yeah, well, we're escorting them in one at a time. If your friends are out there, we'll get them back safe and sound.

Dawson: Pacey wouldn't come into dock in this weather. There's no way he'd risk his boat.

Bruce: No sensible person would stay out there in this.

Dawson: (looking at a map) There's a cove, right off of Crescent Island. We had a storm there once when we were kids. That's where he is.

Bruce: Yeah, but at this point, in this weather, Crescent Island would provide very little protection.

Dawson: Well, he doesn't know that.

Bruce: How could he not know?

Joey: Well obviously his radio is broken, that's why no one has heard from him.

Bruce: Sorry, I can't send someone miles out to sea in hurricane force winds because you got a hunch.

Joey: But you have to listen to him.

Bruce: Alright, let's get these boats in. If we still haven't heard from him, I'll send someone looking for your friends.

Joey: But what if it's too late?

Bruce: I'm sorry, but that's the best I can offer at this point. (he walks out)

Dawson: They're there, Jo.

Joey: But what can we do about it?

Dawson: Go get them. Now. Do you know if there's a boat I can borrow around here?

Joey: I think Mrs. Valentine has a spare set of keys to all the boats at the club.

Dru: (walking in holding a set of keys) Which is why it's always a good idea to be nice to Mrs. Valentine's little boy. Try slip 41, the Artful Dodger. Don't let the old geeze see.

[True Love - Pacey and Jen are very wet.]

Pacey: We rode out a storm together in this cove up here.

Jen: (referring to large debris in the water, blocking their path) How the hell are we going to get through intact?

Pacey: You grab the tiller, I'm gonna drop the main sail.

Jen: God, Pacey! Here! Come on!

[Yacht Club Docks - Dawson rushes to the boat with Joey following.]

Dawson: I'll radio in as soon as I know something.

Joey: Dawson, you're not going out there without me.

Dawson: Jo, you're not coming with me. I'm not negotiating this with you.

Joey: My boyfriend's out there. Whatever your reason…

Dawson: …is my reason.

Joey: Dawson, you can't solo the open seas. Not in this weather.

Dawson: Joey…

Joey: Look, I can't worry about the both of you!

Dawson: Let's go. (they climb aboard) Untie the dock line!

[Yacht Club - Dining Hall. Mrs. Valentine rushes in like a maniac.]

Mrs. Valentine: Okay, get down. Everybody, just get down.

Mr. Brooks: On the floor, covered with glass? Somebody ought to clean up this mess.

Mrs. Valentine: Well where's the waitress?

Dru: You didn't know? She and Dawson went for Pacey and Jen in Mr. Brooks' boat.

Mr. Brooks: What? They stole my boat??

Andie: No, I'm sure they didn't steal it. They probably just borrowed it.

Mr. Brooks: Semantics. Like the difference between jail and prison.

Andie: Okay, umm, Jack, look. I'm gonna go to the marina office and try and get in contact with them. Uhh, you board up the windows. If you can't find any boards, then just shove some tables up against them, okay?

Jack: Okay, got it!

Mrs. Valentine: You can't just move the tables!

Jack: (Jack goes to move the tables) Yeah, watch me.

Andie: Yeah, do you have any other suggestions on how to keep the storm out? No, I didn't think so. Umm, okay, (pushing Mrs. Valentine's towards a pen and paper on the bar) why don't you write. 555-0154. 555-0130. That's Dawson Leery's parents, Jen Lindley's grandmother. Call them. Reassure them. Can you do that?

Mrs. Valentine: Yes. Yes, I can do that. (she gets to work)

Andie: Okay, umm… Mr. Brooks. I need you to come with me. I'm gonna need your boat's frequency if I'm gonna be able to get in contact with Dawson and Joey, okay? Okay, and you! (to Dru) You know what? Why don't you find a broom or a mop or something and sweep up the glass.

Dru: What, you want me to sweep? What do I look like to you, huh?

Andie: You know what you look like? A boy with nothing productive to do. (pushes Dru towards the kitchen) Now find a broom!

[True Love - Jen is below deck when Pacey walks down.]

Jen: Okay, Pacey, tell me something good. I really want to hear something good right now.

Pacey: (patching a hole) Well, if you're going to have a hole in your hull, it's good to have one up that high. That good?

Jen: Alright.

Pacey: Unless of course the boat does that. The bilge pump will take care of that.

Jen: How do you know?

Pacey: Jen, I don't know. And I don’t know, because I'm guessing, just like I've been guessing about everything else this afternoon. But sooner or later I gotta be right about something. I mean, that's the law of averages. Right? I have to get one right.

Jen: Would you stop making fun? (laughing)

Pacey: Sorry, but, you got any better ideas?

Jen: I got one. We should be doing that confession thing. You know, like they do in movies before the plane is about to crash down or the meteor is gonna crash into North American, and all the characters confess the secrets that have been plaguing their mortal soul.

Pacey: Uhh, yeah, fortunately those characters rarely survive those confessions.

Jen: Alright, so we step back a notch. No confessions. Just… regret.

Pacey: Well, unfortunately I can't help you there. I don't have any regrets. It's not the way that I operate.

Jen: Really? You have no regrets? There's nothing you would want to change? Nothing? Pacey: No. There's nothing I want to change because it's life's little twists and turns and bumps and bruises that make you who you are. So why regret that?

Jen: Alright, well, I have a regret. I regret that I've never been in love.

Pacey: What about Henry?

Jen: No, that wasn't love. Couldn't have been. Yeah, my big regret is that we may drown before I ever know what love is.

Pacey: Jen, you're not going to drown.

Jen: I don't need the comfort, just something to say. (the boat rocks hard) Pacey!

Pacey: You okay?

Jen: Yeah.

Pacey: You're good. Yeah. We're ok. I do have one regret.

Jen: What?

Pacey: I regret the way that things are between me and Dawson right now.

Jen: Have you ever thought about saying something?

Pacey: What difference would it make to say something? It doesn't change any of our situations.

Jen: Well, it might just feel good to say.

Pacey: Yeah.

[The Marina - Andie is talking in a radio mic.]

Andie: Any sign of them, over?

Joey: I can't even see in front of our boat. Over.

Andie: Where are you? Over.

Joey: I think we're…

Dawson: We are not lost.

Andie: What's your location? Over.

Dawson: We're 142.49 north by 106.19 west.

Mr. Brooks: That's 12 miles north of Kalispell, Montana.

Andie: Repeat your coordinates. Over.

Dawson: We're… (the radio breaks up)

Andie: Repeat your coordinates. Dawson, Joey, are you there? Come in, Dawson, Joey.

Joey: Andie. Andie? Are you still there? We've lost them!

Dawson: That's all right. We're almost there.

Joey: How can you tell? I can barely even see the tip of my nose out here.

Dawson: Trust me!

Joey: There they are!

Dawson: Yeah, that's them!

Joey: I hope they're all right.

Dawson: I'll pull up alongside, and we'll lash the boats together.

Dawson: Careful. We're gonna hit!

[True Love - Pacey and Jen sit below. Suddenly the boat rocks.]

Jen: Jeez, I think we hit something!

Pacey: Or something hit us. You all right?

Jen: Yeah, I'm fine.

Jen: You're right! It's a boat!

Pacey: It has to be Dawson. Come on!

Dawson: Pacey, Jen, are you all right?

Jen: Now we are.

Dawson: (throwing a rope over to Pacey) Pacey, take the line!

Pacey: Got it! (he ties it to his boat)

Joey: Okay? Come on. Watch out!

Jen: (looking to jump from True Love to Artful Dodger) I can make it.

Joey: Hold on!.

Dawson: You ready? All right. (Jen goes to jump, but a huge wave crashes on the boat)

Pacey: Now, you gotta time the jump. Ok. Get ready for the wave to break and then you jump over to Dawson. You got it?

Jen: Ok. I'm ready.

Joey: We're right here!

Dawson: Good job. Ok. Now you! (Pacey begins to untie the boats) Pacey, come on, let's go. Pacey, let's go!

Joey: Pacey, are you crazy?

Pacey: I'm not leaving my boat!

Dawson: You're not gonna make it!

Pacey: I'm not leaving my boat!

Dawson: I'm not leaving you! (Dawson jumps across to 'True Love')

Jen: Aah! Dawson!

Joey: Dawson!

Pacey: Dawson... Get off of my boat!

Dawson: I'm not letting you do this!

Pacey: Dawson, go!

Dawson: Pacey!

Pacey: Get off my boat! Go!

Dawson: People care more about you than you care about this damn boat! Pacey! (Pacey stares across at Jen and Joey looking scared. Both Pacey and Dawson jump off 'True Love' and onto 'Artful Dodger')

[Stolen Boat - Dawson, Joey, Jen and Pacey ride up to the dock back at the Yacht Club. The storm has cleared up in this area, so it's no longer raining and the water is calm. The parents and family are waiting on the dock. As the boat comes to a stop, everyone rushes towards each other in hugs.]

Andie: Are you guys okay?

Gail: (to Dawson) Honey, what you did was reckless, dangerous, and completely foolish.

Mitch: And we've never been more proud of you in our entire lives.

Grams: (to Jen) Come, come, Jennifer, thank God you're okay (hugging Jen).

Jen: Oh… wrong guy, Grams. It's Dawson you should be thanking.

Mr. Brooks: (to Dawson) I know you'll forgive me for not expressing joy and relief at the sight of the gash in my boat's hull.

Dawson: I'm very sorry about that, sir.

Mr. Brooks: Sorry? You're sorry? Well, the gash is still there and sorry isn't going to fix it. What else did you have in mind besides reckless regrets?

Dawson: I have some money from the summer that I was saving for college.

Grams: Which is exactly what you'll keep on doing. That boat, is a thing, a replaceable thing. This young man risked his life to save my granddaughter. And the fact that you can't appreciate his courage explains to me while you've lived all alone all these years in that God forsaken house. And if I found out that you let him dip into his college fund, I will personally… kicked your shriveled old butt. (she walks away. Dawson hands him his keys.)

[Yacht Club - Andie and Jack prepare to leave when Mrs. Valentine walks in.]

Mrs. Valentine: Andie? Andie? I just wanted to tell you, I was very impressed with the way you handled yourself today.

Andie: Thank you.

Jack: You know, she did more than handle herself. She handled the whole club.

Mrs. Valentine: She did a fine job.

Jack: Yeah, she did your job.

Andie: Okay, Jack, come on, let's go.

Mrs. Valentine: The university will be very interested in hearing my impressions of you.

Jack: I'm also pretty sure the university will be very interested in hearing what a bitch they have representing them.

Andie: Yeah, umm, I'm terribly sorry, but, please try to understand the position you've now put me in.

Mrs. Valentine: You wouldn't dare.

Andie: No, you know what? I wouldn't. Because at the end of the day, Mrs. Valentine, I'm nothing like you. I don't derive any pleasure in wielding whatever little power I have over others. So, you know what, just give me whatever recommendation you see fit, because if anyone at that university knows you half as well as I've gotten to know you, it's not going to count for much, anyway. Come on, Jack, let's go. (they walk out leaving Mrs. Valentine alone.)

[Docks - Pacey is walking up some stairs as Joey follows him.]

Joey: Pacey! Do you have any idea how pissed off I am at you right now?

Pacey: Jo, the best memories of my life are on that sail boat. They represent everything that is good to me in this world, so… you've just gotta excuse me if I'm having a bit of a hard time letting all that go right now.

Joey: No, I won't excuse you. I don't think I've ever been more scared for someone in my entire life.

Pacey: I'm sorry that I put you through that.

Joey: Just… can you do me a favor? In the future when you're dealing with life and death matters… remember that you're thinking for two.

Pacey: I can do that. (they hug)

Joey: You knew he was going to come for you, didn't you?

Pacey: What makes you say that?

Joey: Cause you know him just as well as he knows you. It's the nature of best friends.

Pacey: Ex-best friends, now.

Joey: You know, whether you guys hang out or not, he's still a part of you, Pace. How can you really be whole if you continue to pretend like he doesn't exist?

[Parking lot - Gail and Mitch walk out to the car. They see Dawson leaning against it, staring off at Pacey and Joey walking along. Gail gets in the car and Mitch stays outside to talk with Dawson.]

Mitch: Just doesn’t seem fair, does it?

Dawson: What's that?

Mitch: That you saved the day, you still don't get the girl. Though maybe, just maybe you've done something more important.

Dawson: How do you figure that?

Mitch: You have this moment. No matter where your life takes you, you can look back on it and know you did a great thing. That's something that all the girls, all the thank yous in the world can't replace. (Dawson looks back at Joey and Pacey kissing in front of the truck.)

Dawson: Let's go home. (Pacey helps Joey in the truck, then turns to watch Dawson getting in the Leery car.)

[Parking lot - Grams and Jen walk out to their car.]

Jen: Way to go, Grams. I always knew you had it in you, but… you know, when we get home, I've got some angry fem music that you are just going to love.

Grams: (she fumbles around in her purse) Uhhh…

Jen: Grams?

Grams: I can't seem to find my keys anywhere… I think maybe I left them inside.

Jen: (trying to stop Grams' frantic search) Grams. Grams!

Grams: Uhh! I didn't think I was ever going to see you again.

Jen: It's okay. It's okay.

Grams: No, it's not okay. All night most of my thoughts were about what I was going to tell your mother.

Jen: Well, you've handled this much better than my mother ever would.

Grams: I have never lost myself like this before. All my talk of faith and when I need it most, I have none.

Jen: That's cause you lent it to me. Listen, I was terrified out there tonight. But I still had hope, you know? So I figured I must have gotten it from somebody. (grabs her purse to help find the keys) I got it, I got it.

Grams: Does that mean I can count on you for church on Sunday?

Jen: Not unless you want that place to fall down.

Grams: Thought I'd give it a try.

[Yacht Club - Jen enters the dining hall to grab Grams' keys. Dru walks in the room. As she turns around, they both seem shocked to see each other.]

Jen: What are you doing here?

Dru: What are you doing here?

Jen: I live here. I have for the last two years.

Dru: So, this is where the Lindley's banish their bad seed. Good to see you, Jen.

Jen: Forgive me if I don't say the same thing.

Dru: Jennifer Lindley. Girl who set New York on fire. I thought moving here was going to be the most miserable mistake of my life.

Jen: I'm sorry… you live here now?

Dru: Might want to sound a little more upbeat when you say that. Guy could take offense.

Jen: Dru Valentine in Capeside. God help us all.

[Leery Residence - Dawson is working the yard, picking up debris from the storm. Pacey walks up.]

Pacey: Dawson. I wanted to come by…

Dawson: Pacey, you don't owe me anything.

Pacey: Please, you and I both know that what you did yesterday…

Dawson: …Is exactly what you would have done.

Pacey: Maybe, maybe not.

Dawson: Trust me. You would have done exactly the same thing.

Pacey: Well, I certainly hope so. I just wanted to come by and say thank you.

Dawson: You're welcome. (he starts to go back to his work)

Pacey: Wait, hold on a second. That's not it. There's something else I wanted to say to you. I know that things between you and I are pretty much beyond repair right now. And I wouldn't presume to be able to solve everything in a conversation, cause, that's just not the way it works. But… I've been wanting to tell you I'm sorry, Dawson. I'm really sorry for the way everything went down this spring. For my part in it. For the pain it must have caused you. And… I'm really sorry that I ruined your friendship, cause I miss it. Badly. And uhh, however far off it may be, I do look forward to the day when you and I might be friends again. So, until then.

Dawson: Until then. (Pacey walks off and Dawson goes back to cleaning. Credits)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

Fuffy 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming