VOTE | 149 fans |

#402 : Mon meilleur ennemi

Titre en VO : "Failing Down" - Titre en VF : "Mon meilleur ennemi"
¤ USA : diffusé le 11/10/00 - France : diffusé le 21/04/01
¤ Scénario : Tom Kapinos - Réalisation : Sandy Smolan


C'est la rentrée des classes, et Pacey a des problèmes au niveau de ses notes: il a échoué dans trois branches l'année précédente.

Henry demande à Jen, par l'intermédiaire de Jack, de prendre du recul du côté de leur relation. Elle en est très affectée, mais Dawson et Jack sont là pour la réconforter.

Joey commence à travailler au "Yacht Club", en tant que serveuse. Elle y rencontre Drue Valentine.

Plus de détails


~~~~~~~~~~


C'est la rentrée, Joey et Pacey gagnent le lycée ensemble. Arrivés devant la salle de cours, ils s'embrassent tendrement, alors que Dawson leur fait signe de le laisser passer: il aimerait bien entrer dans la salle...

Joey se promène avec Andie, en parlant de garçons. Dawson, quant à lui, rencontre Gretchen devant un magasin de disque. Il est en train d'aller vendre les vieux cds qu'il n'emploie plus. Ils commencent à discuter de leurs goûts musicaux, et Gretchen en vient à la conclusion que les parents de Dawson ont bien plus de goûts que lui en la matière. Elle lui dit qu'avec Pacey, ils ont trouvé une nouvelle maison où ils habiterons ensemble.

Pendant ce temps, Jen passe sa journée à cousulter sa boîte à mails, car ça fait depuis un bon bout de temps qu'elle n'a plus reçu de nouvelles d'Henry, alors qu'ils s'écrivaient tout le temps durant l'été. Jack lui conseille de ne pas se faire de souci, mais, alors qu'il va lui-même voir ses mails, il s'aperçoit qu'Henry lui demande de dire à Jen qu'il veut prendre un peu de recul dans leur relation. Jack ne le dit pas à son amie.

Joey s'entretient avec Mme Valentine, la chef d'un restaurant (Le Yacht Club), pour avoir une place chez elle, comme serveuse. Elle parvient à avoir la place en disant qu'elle connaît bien les patrons de Mme Valentine, alors que ce n'est pas vrai.

Pacey est consulté chez le conseillé d'éducation, qui n'est autre que Mitch, qui a prit cette fonction en remplacement. Il explique à Pacey qu'il a échoué dans trois branches majeures l'année dernière, et que s'il ne fait pas un effort, il n'aura pas son diplôme en même temps que ses amis.

Gretchen et Pacey arrivent dans leur nouvelle maison, qui est très vieille, mais qui ne présente pas un loyer trop élevé. Pacey exprime son mécontentement, car il déteste cette nouvelle demeure. Gretchen lui promet qu'ils la referont entièrement pour qu'elle devienne plus moderne. Elle lui conseille aussi d'aller parler à Joey de ses mauvaises notes.

Dawson est en train d'écouter un vieux disque que son père lui avait offert (sous l'influence de Gretchen), lorsqu'il arrive. Il demande à son fils de venir en aide à Pacey, qui est en très mauvaise voie avec ses notes.

Joey et Pacey mangent ensemble sur le bateau, et elle lui demande pourquoi il a dû aller chez le Principal. Pacey ne dit rien, et, lorsqu'il apprend qu'elle a eu un poste au "Yacht Club", il fait tout pour amener une dispute entre eux. Heureusement, Joey reste calme, et ils finissent de manger tranquillement.

Joey rencontre un gars au "Yacht Club". Il ne se présente pas, mais ne cesse de la taquiner. Lorsqu'il appose sa signature, c'est au nom du patron de Mme Valentine et Joey est tout étonnée.

Jack décide de parler à Jen de ce qu'Henry lui a dit, en suivant les conseils d'Andie. Il le fait mais Jen le prend plutôt mal, et rentre chez elle, le laissant seul sur les quais.

Dawson va voir Joey chez elle, avec comme prétexte certains disques à lui rendre, qu'elle lui avait prété il y a de ça plus d'une année. En fait, il vient pour lui parler de Pacey, lui demandant de l'aider pour ne pas qu'il échoue.

Joey va alors chez son petit ami pour lui exprimer son mécontentement: il ne lui a même pas dit ça, alors qu'elle est sa petite amie. Elle finit par partir, voyant que Pacey est vraiment borné ce soir.

Le lendemain, Gretchen lève Pacey, lui disant de vite aller se réconcilier avec Joey. Elle lui affirme que son plus gros problème, c'est Dawson.

Mme Valentine convoque Joey et s'apprête à la virer pour une affaire de signature, mais l'inconnu qu'elle avait croisé ces derniers jours au restaurant arrive à ce moment pour la sauver.

Il lui dit ensuite qu'il se nomme Drue Valentine (le fils de Mme Valentine), et qu'il a fait tout ça pour embêter Joey...

Dawson va retrouver Jen sur le ponton. Elle est triste à cause de sa séparation avec Henry.

Jack arrive ensuite, et Jen vient pleurer dans ses bras, après qu'ils se soient réconciliés.

Pacey va s'excuser auprès de Joey et ils discutent de Dawson pendant un long moment. Pacey a peur de ne pas être à la hauteur de Dawson, étant certain qu'un jour où l'autre Joey retournera avec ce dernier. Joey le résonne, et ils s'embrassent.
Un grand merci à Olivia pour ce script !


Devant le Lycée de Capeside - C'est le jour de la rentrée - Pacey et Joey marchent main dans la main, ils se rendent en cours.

Pacey: Tu sais que je suis convoqué chez le conseiller d'éducation après les cours.

Joey: Et alors ?

Pacey: Et alors est-ce que tu es convoqué chez lui après les cours?

Joey: Euh, Non.

Pacey: Non. Et ça tu vois c'est mauvais signe. Ca veut dire qu'ils m'en veulent déjà.

Joey: Ahh, t'inquiètes pas. Ils veulent surement te tendre la main et te faire savoir qu'ils peuvent t'aider dans ta futur carrière de meilleur pompiste de la région.

Pacey: Ahhh. Charmant.

Joey: Quoi, d'un seul coup je n'ai plus le droit de te taquiner ?

Pacey: Mais si, taquine si ça t'amuse. Mais tu soulèves un point intéressant. Je crois qu'on devrait en parler maintenant qu'on est revenu au Lycée.

Joey: Et parler de quoi au juste ?

Pacey: Et bien, de nos besoins et désirs mutuels.

Joey: Est-ce que tu viens de dire ces choses là à voix hautes ?

Pacey: Bein, tu l'as dit, nous sommes un couple Potter. Et en tant que couple, il y a certaines choses dont nous devrions discuter.

Joey: Du genre ?

(Ils sont maintenant dans les couloirs du Lycée)

Pacey: S'embrasser en public.

Joey: Peut-être bien.

Pacey: Peut-être bien ?

Joey: Oui si c'est un baiser très spontané.

Pacey: Seigneur Mademoiselle ! Vous êtes une maîtresse imprévisible, vous le savez ? Si on peut pas s'embrasser, dis moi un peu ce qu'il nous reste?

Joey: Des p'tits riens précieux. Nous devrions peut-être rompre.

Pacey: Oh oui, on s'est bien amusés, non ?

Joey: Mmm-hmm. (elle l'embrasse devant la porte d'une salle de classes. Pacey la prend dans ses bras. A ce moment-là, Dawson arrive, il veut passer. Mal à l'aise, il essaye de les contourner.)

Dawson: Excusez-moi. (ils finissent par le remarquer, et le laissent passer)


GENERIQUE


Capeside - Andie et Joey marchent dans la rue.

Andie: Ca y'est, la terminale, à peine le temps de dire " ouf " et se sera la fac.

Joey: Oui, si je ne trouve pas un boulot très vite, le seul choix qui me restera sera l'UCC. L'Université Communautaire de Capeside.

Andie: Uhh. Hé, mais il y a toujours le YCC.

Joey: C'est quoi ça ?

Andie: Le Yacht-Club de Capeside. Mon père vient de m'apprendre qu'ils cherchent une serveuse.

Joey: Oh, t'es dingue.

Andie: (riant) Joey je t'en prie. C'est comme n'importe quel bistrot sauf qu'il y a des jolis garçons fortunés et des gros pourboires.


Joey: Oui, et mon petit doigt me dit que les bourgeois pourraient voir d'un mauvais oeil l'arrivée d'une candidate dont le nom de famille est devenu synonyme de scandale.

Andie: T'as qu'a te faire passer pour l'une des leurs.

Joey: Oui, bien sûr!

Andie: D'accord, voilà ce qu'il faut faire. Si tu vois que l'entretien tourne mal, tu leur balances un nom.

Joey: Lequel ?

Andie: Hmm, bein, je t'aurais bien dis de te servir du mien, mais ces derniers temps, McPhee est synonyme de gay, cinglé et anti-social. Hé, tu n'as qu'a parler des Ross, ils sont à l'administration. Charles, Kate et leur fils Owen. Ooh! Mon dieu, il est trop sexy. Trop de notre âge, il est trop célibataire. Et il serait trop parfait pour moi si je m'intéressais un peu à ça.
Joey: Oui mais là tu t'éloignes du sujet.

Andie: Désolé, quoiqu'il en soit, Joey, où est-ce que tu vas trouver l'argent dont tu as besoin ?

Joey: Oh tu sais, il y a toujours ce club de strip-tease à l'entrée de la ville...


Capeside - Dawson se rend dans un magasin de musique avec des CDs et rencontre Gretchen qui regarde les petites annonces dehors.

Gretchen: Bonjour Dawson.

Dawson: Gretchen, qu'est-ce que tu fais là ?

Gretchen: Je fouine dans les petites annonces. Jusqu'à ce que mon frère Douglas trouve un nouveau colocataire disons satisfaisant, il vaut mieux qu'il vive tout seul. Alors, en conséquent, je me trouve obliger de vivre avec mon autre frère, tout aussi irritant quoique un peu plus mature.

Dawson: C'est très bien. Je te souhaite bonne chance.
(il rentre dans le magasin)

Gretchen: (suivant Dawson à l'intérieur) Dawson, tout ça ne me regarde absolument pas, mais je dois t'avouer que ça me rend malade de voir des anciens meilleurs amis du monde devenir des étrangers. Alors si je peux faire quoique se soit... de toute évidence, tu n'as pas du tout envie d'en parler.

Dawson: Non.

Gretchen : Désolé c'est ma faute.

Dawson: Ce n'est rien.

Gretchen: (remarquant sa pile de CDs) Oh mon dieu. Dawson, c'est la plus catastrophique des collections de disques que j'ai jamais vu.

Dawson: C'est précisément pour ça que je les rapporte.

Gretchen: Oui, mais, Vanilla Ice? Comment as-tu pu écouter ça ?

Dawson: Je n'en sais rien, j'avais dix ans. Qui a bons goûts en musique à dix ans?

Gretchen: Moi quand j'avais 10 ans je pouvais te citer par coeur le nom de tous les groupes de labels pop indépendants. Et je disais à qui voulait l'entendre qu'un prodige appelé Kurt Cobain était sur le point de changer le monde de la musique tel que nous le connaissions.

Dawson: Et moi quand j'avais 10 ans, je pouvais citer le nom de tous les chefs-opérateurs avec qui Spielberg avait travaillé. Ce qui somme toute, n'est pas si impressionnant.

Gretchen: (regarde la pile de CDs de Dawson) Alors qu'avons nous d'autres dans cette pile ? Attend, The Grateful Dead. Alors, pourquoi tu rends celui-ci?

Dawson: Mes parents m'ont offert ce CD. Je n'étais pas très fan.

Gretchen: D'accord. D'accord. j'arrive pas croire que je suis en face d'un adolescent dont les parents ont des meilleurs goûts musicaux que lui. Tu devrais avoir honte Dawson. Tu devrais avoir honte. (elle s'en va, laissant Dawson souriant)


Chez les McPhee - Jen est assise devant son ordinateur, et discute avec Jack qui se trouve au fond de la pièce.

Jack: Oh, non, dis-moi que je rêve. C'est la quinzième fois au moins que tu vérifies tes e-mails.

Jen: Menteur. (elle prend la tasse que lui tend Jack) Merci.

Jack: Je le crois pas. A chaque fois que je suis passé devant cette pièce, j'ai vu la même blonde pulpeuse devant l'écran du même portable.

Jen: D'accord. D'accord. J'avoue que tu as raison. Jack, je crois que c'est clair, Henry m'a oubliée pour une autre.

Jack: Il faut laisser à ce pauvre garçon un peu de temps pour s'acclimater.

Jen: (laissant l'ordinateur) J'en sais rien, ça devient, ça devient un truc.

Jack: (vérifiant ses mails) Comment ça un truc ?

Jen: Un truc. Ca devient presque angoissant. C'est vrai, tout l'été il y a eu des coups de fils ou des e-mails, on se parlait jusqu'à épuisement des heures entières. Mais maintenant, quand je me connecte, il n'est jamais là. Et quand je téléphone, bizarrement, il n'est jamais disponible. Je commence à penser que j'ai fait une bêtise. Peut-être que je ne suis pas une bonne partenaire cyber-sex ?

Jack: Je suis sûr que tu es une petite amie virtuelle des plus généreuse, Jen. (l'ordinateur annonce : "vous avez un message" et Jack étudie l'écran avec attention)

Jen: Qui t'a écrit?

Jack: (l'air soucieux) Personne.


Yacht-Club de Capeside - Joey passe l'entretien d'embauche comme serveuse au Yatch Club. Mme Valentine la reçoit.

Mme Valentine: Alors, qu'est-ce exactement que ce IceHouse?

Joey: C'est un restaurant. Mais, il a brûlé l'année dernière.

Mme Valentine: Oh, quel dommage. Je suis sûre que s'était un endroit charmant.

Joey: Oui, Papa a pensé que s'était une bonne idée que j'y travaille et que je me mêle à des gens normaux.

Mme Valentine: Et que fait donc votre papa, chérie ?

Joey: Il est dans la pharmacie. Il a fait fortune dans les produits pharmaceutiques.

Mme Valentine: Oh mais alors, pourquoi dites-moi est-ce que le nom des Potter ne figure pas chez nous ?

Joey: Je crois que nous n'avons pas l'esprit grégaire.

Mme Valentine: Où passez-vous vos étés alors ?

Joey: J'ai passé mes vacances à faire de la voile.

Mme Valentine: Ooh, mais voilà qui à l'air charmant. Et étiez-vous matelot ou passager clandestin sur ce navire ?

Joey: Excusez-moi, mais, avant que je me soumette encore une seconde à votre interrogatoire snobinard, vous voulez d'une serveuse ou non ?

Mme Valentine: Oui, oui, maintenant qu'on en parle je crois que le poste a été pourvu hier.

Joey: Très bien (elle se lève pour partir) J'en profiterais pour dire aux Ross que vous les saluez.

Mme Valentine: (elle se retourne) Excusez-moi. Vous connaissez les Ross?

Joey: (s'arrêtant) Charlie, Kate et Owen ? Oh, depuis que je suis petite. Comment croyez vous que j'ai entendu parler du poste ? Ils sont à l'administration, non ?

Mme Valentine: Oh, mademoiselle Potter. Je crois qu'il est possible que vous et moi soyons parties du mauvais pied.(faisant signe à Joey de s'asseoir) Je vous en prie. (Joey retourne s'asseoir)


Capeside High - Pacey se rend dans le bureau du conseiller où il trouve Mitch en train de ranger des dossiers dans un casier.

Pacey: Salut, Mitch...Euh monsieur Leery. Qu'est-ce que vous faites là?

Mitch: Je fais un remplacement, en attendant qu'ils trouvent un nouveau conseiller d'éducation.

Pacey: Qu'est-ce qu'ils ont fait de l'ancien conseiller ?

Mitch: Ah oui. Tu parles de celui qui faisait tendrement référence à toi en te qualifiant d'un des plus agressif et médiocre des étudiants à avoir jamais essuyé leur fond de culotte au lycée de Capeside ? Le pauvre a été entendu en train de murmurer ton prénom alors qu'on le trainait en pré-retraite.

Pacey: C'est bien triste. Alors, qu'est-ce qui m'amène ici ?

Mitch: Et bien voilà où on en est. Ils m'ont confié plusieurs dossiers particuliers dont on doit revoir l'emploi du temps.

Pacey: Qu'il y a-t-il de particulier chez moi ? A part les évidences habituelles bien sûr.

Mitch: Et bien, il semble que tu manques d'un minimum de résultats en ce moment.

Pacey: Et vous semblez manquer d'un minimum de clarté en ce moment.

Mitch: Qu'est-ce qui t'es arrivé pendant les vacances ?

Pacey: Rien, j'ai fait de la voile.

Mitch: Oui, mais... vu les éléments dont je dispose tu aurais du être à un autre endroit.

Pacey: Et à quel endroit exactement ?

Mitch: Ici.

Pacey: Ici ?

Mitch: Tu devais suivre des cours de vacances, Pacey.

Pacey: C'est à l'air tristounne comme façon de passer ces vacances.

Mitch: Il y a autre chose que j'aimerais comprendre, avant ton départ tu a pris le temps de jeter un oeil à ton bulletin scolaire?

Pacey: Ah non. Non,non, je suis parti un peu avant que le Lycée ne les imprime.

Mitch: Mais si tu avais regardé, tu aurais pu savoir que tu as raté la Science, l'Histoire et la Littérature. Trois matières majeures.

Pacey: Bein oui c'est dommage.

Mitch: Pacey, je ne sais pas trop comment te dire ça, exactement. Mais j'ai eu l'infime honneur et le plaisir de te voir grandir. Et j'avoue que tu es le plus attachant des casse-pieds que j'ai rencontré. Je ne suis pas ton professeur. Je ne suis pas ton conseiller d'éducation. Je suis seulement ton ami. Alors aide-moi un peu, tu veux ? Arrête ton cynisme et écoute moi une seconde. Tu as de gros problèmes.

Pacey: Alors dites-moi ce que je peux y faire?

Mitch: Tu dois rattraper ces cours.

Pacey: Quand ?

Mitch: Tous les jours après l'école.

Pacey: Oh mais j'avais l'intention de trouver un boulot. J'ai besoin d'argent.

Mitch: Non, je ne crois pas que tu m'es compris Pacey. Tu vas devoir bosser comme un fou cette année.

Pacey: Et si je peux pas le faire ?

Mitch: Tu y arriveras. Il faut te concentrer.

Pacey: Et si je ne peux vraiment pas ?

Mitch: Alors en mai prochain, tu verras tes copains avoir leurs diplômes sans toi. Commencer leurs vies sans toi. Ils commenceront à faire des études supérieures. Et toi tu rempileras pour une année au Lycée de Capeside. Qu'est-ce que tu dis de ça ?


Capeside - Gretchen et Pacey visitent une maison en vue de la louer.

Gretchen: Qu'est-ce que tu en penses?

Pacey: Et bein j'en pense que je déteste.

Gretchen: Je trouve ça charmant.

Pacey: Charmant ? Ah c'est sûr si on aime la déco des contes de la Crypte.

Gretchen: Toi tu trouves ça sordide, moi j'y vois un certain potentiel.

Pacey: Oh, non, j'y vois du potentiel aussi. J'y vois le potentiel qu'auront les rats de grignoter nos extrémités pendant notre sommeil.

Gretchen: Ca a besoin d'un coup de peinture et d'une patte féminine.

Pacey: (ils entrent dans la maison) Mmmmm. Faudra pas oublier dire à tous le monde que l'ancien squats des toxicos a été loués.

Gretchen: Pourquoi t'es si rabat-joie aujourd'hui ?

Pacey: C'est ce qui fait mon charme.

Gretchen: Essaie de faire face à la réalité. Nous n'avons pas beaucoup d'argent. Alors le sublime appart dont tu rêvais c'est complètement hors de question. Mais cette maison, bien qu'elle manque du confort le plus élémentaire, rentre très bien dans nos limites budgétaires. Et tu sais ce que ça veut dire ?

Pacey: Je pense que ça veut dire qu'on partagera les commodités avec les cafards ?

Gretchen: Non, ça veut dire qu'on va retaper cette maison et en faire notre nouveau chez nous. Je te le promets.

Pacey: Oui et d'ici là, on devra s'habituer à se brosser les dents avec de l'eau boueuse.

Gretchen: Je vois, tu sembles souffrir d'un sérieux syndrome du premier jour d'école. Le fait d'être en terminale ne te procure pas de plaisir ?

Pacey: Tu vois, c'est marrant que tu me parles de ça. Parce que, je ne suis pas exactement en terminale.

Gretchen: Ah non ? Alors dis-moi où tu es ?

Pacey: Bein ... Je suis nulle part. Je suis en plein nulle part.

Gretchen: Entendu, développe.

Pacey: Bien ... Il semblerait que je me sois débrouillé pour échoué dans trois matières l'an dernier. Ouais, trois. Alors je suis obligé de rattraper ces cours, et de réussir tout les cours de cette année si je veux avoir l'espoir de décrocher le diplôme.

Gretchen: Très bien. Et alors, tu vas le faire. Tu vas travailler très dur cette année, et tu y arriveras. C'est pas si grave que ça. Et Joey, elle en pense quoi ? (il ne répond pas) Tu ne lui a pas dit ? Pourquoi ?

Pacey: Parce que Joey est brillante mais Pacey est un idiot. Et je ne voudrais pas qu'elle s'en aperçoive encore plus, elle le sais déjà assez..

Gretchen: Tu n'es pas un idiot, Pacey. Et quelque chose me dit que les sentiments que Joey a pour toi ne sont pas proportionnels à tes notes. Ecoute, je serais ravi de rester là à te dire que tout ira bien. Mais se serait bien mieux si ça venait d'elle. Alors dis-lui, s'il te plaît ?


Yacht-Club de Capeside - Joey a eu le job, elle est déjà en train de travailler. Un jeune homme l'interpelle.

Jeune homme: S'il vous plaît.

Joey: Je peux vous aider ?

Jeune homme: Je crois qu'on pourrait en débattre longtemps.

Joey: Comme vous le voyez, je n'ai pas trop le temps pour un ping-pong verbal.

Jeune homme: Il y a une demi-heure je suis tombé à vos pieds et j'ai supplié pour avoir un thé glacé et un club sandwich.

Joey: Vous avez raison. Je suis désolée. (elle se dépêche d'aller chercher des pichets - thé glacé et eau)

Jeune homme: Ne vous inquiétez pas, je sais ce que c'est.

Joey: Pardon, mais j'en doute.

Jeune homme: Laissez-moi deviner... Votre petit ami est parti quand vous vous êtes retrouvée enceinte, en laissant sa vieille voiture rouillée posée sur des parpaings dans votre jardin, vous obligeant à laisser tomber les cours et à confier à votre génitrice alcoolique et pas très fiable la garde de votre petit monstre pendant que vous servez vos clients en montant sur vos grands chevaux. Oh, tout ça ne me regarde pas ma chère. Cela dit ça risque de nuire à votre crédibilité.(Joey le regarde) Oh, (rires) voyons, où est votre sens de l'humour ? Je plaisantais. Enfin non, non pas plaisanter. En fait je faisais une d'expérience. Mon père qui est un crétin de classe internationale dit des trucs de ce genre aux employés sans arrêt. Moi je pense toujours : quel idiot ! Ah, c'est vrai après tout, ils vont repartir à la cuisine, et cracher dans son plat. Ou même pire.

Joey: Très amusant. Voulez-vous m'excuser, je vais chercher votre commande.

Jeune homme: (la suivant) Vous le feriez ?

Joey: Je ferais quoi ?

Jeune homme: Cracher dans mon plat.

Joey: Ou même pire.

Jeune homme: Ah, je le savais. Je suis convaincu que vous êtes proche de votre beauté obscure. Merci pour votre sincérité.

Joey: Mais je vous en prie.

Jeune homme: Premier jour de boulot, hein?

Joey: Oui.

Jeune homme: Et ... Dites-moi à quel point vous les détestez déjà ?

Joey: Qui ?

Jeune homme: Les snobs superficiels. Qui allonge des gros billets pour le privilège de se pavaner en présence des autres membres de leur tribu.

Joey: (soupir) Arrêtez les violons. Il n'y a rien qui me touche davantage que la plainte d'un pauvre petit garçon riche. (elle lui tend sa note) Vous voulez signer s'il vous plaît.

Jeune homme: Oui. (Joey prend la note et regarde le nom : 'Owen Ross'. Elle devient nerveuse) Un problème ?

Joey: Votre commande arrive.


Chambre de Dawson - il est assis sur son lit à écouter de la musique, quand Mitch arrive.

Mitch: Tiens, détecterais-je un son provenant de ma génération ?

Dawson: Oui, j'ai voulu offrir une nouvelle chance à l'album des Grateful Dead que vous m'avait offert. Je ne comprends pas. Je n'ai toujours pas la moindre inclination pour l'acide, ou le chanvre indien. Et je n'ai pas l'intention d'incorporer des vêtements embatique dans ma garde robe.

Mitch: Hé, Dawson. Les Grateful Dead s'étaient un phénomène qu'il fallait voir en live avec des milliers de fans fous furieux et des impros incroyables. Ca ne sortira jamais de ton petit casque.

Dawson: Tu n'as jamais l'impression que maman et toi êtes plus cool que je ne le suis?

Mitch: C'est lord à porter, mais on y arrive.

Dawson: C'est bon à savoir.

Mitch: J'ai vu Pacey au Lycée aujourd'hui.

Dawson: Oui, moi aussi.

Mitch: Fallait que je parle avec lui de son entrée du temps de l'année.

Dawson: Mmm.

Mitch: Il a des problèmes, Dawson.

Dawson: Et, en quoi ça me concerne?

Mitch: Et bien, je sais que Pacey est loin d'être la personne que tu préfères en ce moment, mais crois-moi, tu ne penseras pas toujours ça.

Dawson: Je n'en sais rien, papa, j'ai l'impression que c'est une sensation qui dure.

Mitch: Ecoute-moi. Pacey s'est vraiment mis dans une belle galère pour ses études. Et si il n'est pas aidé par ses amis, il pourrait ne pas avoir son diplôme.

Dawson: Mais qu'est-ce que tu veux que moi j'y fasse ?

Mitch: Je n'en sais rien. Mais j'ai toujours été fier du fait que mon fils soit une personne sur qui ses amis peuvent compter quand ils en ont besoin.

Dawson: Papa, ça peut paraître un peut extrême de ma part de ton point de vue d'adulte calme et cool. Mais ça c'est mon monde, tu vois ? C'est ma vie. Mon ancien meilleur ami vit une relation de couple avec la fille que j'aime depuis toujours, depuis que je suis tout petit. Et c'est douloureux. Ca fait si mal que parfois je ne peux plus le supporter. Je crois avoir fait de mon mieux pour aller de l'avant mais, ça ne signifie pas que Pacey puisse encore récolter les fruits de mon amitié, tu comprends ? Il est tout seul. Et je ne peux pas l'aider.

Mitch: Mais peut-être que tu connais quelqu'un qui pourrait.


Chez les McPhee - Andie et Jack sont dans la chambre d'Andie et s'occupent du linge.

Andie: Tu plaisantes ? Lui il veut rompre avec elle ?

Jack: Euh ... Non. Il a dit qu'il voulait prendre du recul.

Andie: Après tout ça ? Après l'avoir poursuivie pendant toute une année scolaire ? Après des actions d'un romantismes échevelées. Après avoir eu un comportement que je qualifierais de honteux qu'un détective professionnel qualifierais de harcèlement, il voudrait prendre du recul ?

Jack: Ouais, mais tu sais ... C'est une nouvelle école, y'a les filles qui le draguent. Il est troublé. Henry est génial, mais après tout il a que 16 ans.

Andie: Les garçons sont vraiment des créatures étranges.

Jack: M'en parle pas.

Andie: Qu'est-ce que tu lui as dit?

Jack: Que j'en parlerai à Jen.

Andie: Non, Jack. Je doute que ce soit une bonne idée. En fait, ça frôle le terrible.

Jack: Pourquoi?

Andie: Parce que, quoiqu'il se passe entre Jen et Henry, ça se passe simplement et exclusivement entre Jen et Henry. Et puis si jamais un garçon voudrait rompre avec moi, et bein j'espèrerais au moins qu'il est un minimum de courage et qu'il le dise lui-même, au lieu d'envoyer un intermédiaire.


Les quais - Joey et Pacey mangent une pizza, assis sur le 'True Love'.

Joey: Ravie que tu es réservé ici pour dîner. Personnellement, je trouve que la nourriture laisse un peu à désirer. Mais, j'aime l'atmosphère. Alors, comment s'est passé ta journée ?

Pacey: Oh, s'était fabuleux.

Joey: Je crois que tu es grincheux parce que nous ne sommes plus au beau milieu de l'Atlantique maintenant.

Pacey: Hé, je peux réussir à faire appareiller ce bébé en quinze minutes maximum. T'as qu'à m'en donner l'ordre. Je te promet que tes problèmes scolaires seront encore là à notre retour.(Il va chercher à boire) Tu bois quelque chose ?

Joey: Non merci. Nos vacances en mer s'était un moment exceptionnelles, mais aujourd'hui c'est aujourd'hui. C'est notre année de terminale. Tu as la moindre idée de ce que ça veut dire?

Pacey: (revenant) Bein ... Si j'avais une voiture, je crois que je pourrais la garer au parking des terminales. Ce serait cool.

Joey: Lis sur mes lèvres, Pacey. Seulement un an. Ensuite, plus de Lycée, plus de bouquins...

Pacey: Plus de Dawson et son regard coquin...

Joey: Et au fait, ton conseiller d'éducation, dis-moi, qu'est-ce qu'il te voulait ?

Pacey : Est-ce qu'on pourrait seulement pour une nuit faire comme tout ces couples, qui dînent paisiblement dans la béatitude d'un silence magique ?

Joey: D'accord. (il lui passe le sel) Merci. Tu veux que je te parle de mon nouveau boulot ?

Pacey: Quel nouveau boulot ?

Joey: Tu es devant la nouvelle serveuse du Yacht-Club de Capeside.

Pacey: Félicitations.

Joey: Cache ta joie, Pacey, je t'en prie.

Pacey: Je ne savais pas que tu avais l'intention de trouver un job.

Joey: Bein si. Enfin, toi, plus que quiconque tu devrais savoir que j'ai besoin de gagner un peu d'argent. C'est vrai sans argent, je suis condamnée à hanter les rues de Capeside pour l'éternité, ce qui est inacceptable. Tu vois je veux pas finir clouer ici.

Pacey: Quand êtes-vous devenue une snob, Mademoiselle Potter?

Joey: De quoi est-ce que tu parles?

Pacey: Qu'est-ce qu'il y a de mal à rester clouer ici ?

Joey: Mais rien.

Pacey: Non, mais c'est vrai, si quelqu'un vit au même endroit toute sa vie ça fait de lui une personne moins intéressante ?

Joey: Non, bien sûr que non.

Pacey: Et si moi je finissais clouer ici ?

Joey: Mais tu n'es pas ce genre de personne.

Pacey: Je ne t'ai pas demandé quelle personne je suis. J'ai dis que si moi je finissais clouer ici ? Je veux savoir si ça me rendrait moins désirable à tes yeux ? (elle ne dit rien) Je crois que j'ai ma réponse.

Joey: Tu peux me dire ce que tu as ?

Pacey: Rien du tout.

Joey: Alors pourquoi tu veux à tout prix qu'on se fâche tout d'un coup ?

Pacey: Mais je ne veux pas qu'on se fâche.

Joey: Si c'est ce que tu cherches. De toute évidence il se passe quelque chose et de toute évidence tu n'as pas envie de m'en parler, mais ça me va, je comprends. Mais,…... Mais ne reste pas assis là à essayer de me faire une stupide scène de ménage simplement pour te sentir mieux.

Pacey: Oui.


Lycée de Capeside - Dawson est en cours, assis à côté d'une place vide. Le professeur fait l'appel.

Professeur: Wagner ?

Wagner: Présent.

Professeur: Wilson ?

Wilson: Présente.

Professeur: Witter ? Witter ? (Dawson regarde la chaise vide, inquiet) Young ?

Young: Présent.


Yacht-club de Capeside - le jeune homme de la dernière fois est assis sur une chaise. Joey arrive.

Joey: Vous désirez autres chose ?

Jeune homme: Et la miss, arrête, qu'est-ce qui te prends ?

Joey: Comment ça ?

Jeune homme: D'abord, tu n'as pas laissé mon verre de thé glacé se vider ne serait-ce qu'à moitié. Ensuite, tu m'as souri et fais des courbettes comme une patiente en psychiatrie. Et le pire de tout, c'est que tu as oublié tout ces petits sarcasmes qui faisaient ton charme hier.

Joey: J'essaye seulement de faire mon boulot.

Jeune homme: Oui, mais au moins, hier tu étais distrayante. Aujourd'hui tu me fais peur. Hé, assied-toi une minute.

Joey: Pourquoi ? (elle s'assoit sur une chaise à côté de lui)

Jeune homme: Je veux te montrer quelque chose.

Joey: Il faut que je regarde quoi ?

Jeune homme: (montre du doigt un groupe de trois personnes) Dis-moi, dis-moi ce que tu vois là.

Joey: Un type en polo qui discute avec Mr et Mme BCBG.

Jeune homme: Barbant ?

Joey: Plutôt.

Jeune homme: Mais si je te disais que le type en polo a des rendez-vous tri-hebdomadaires dans un motel avec Mme BCBG ?

Joey: C'est vrai ?

Jeune homme: Mmm-hmm

Joey: Et Mr BCBG le sait?

Jeune homme: Bien sûr que non. Il est trop occupé à régler sa crise de la quarantaine avec la Pamela Anderson du monsieur, là-bas. (il pointe une femme à la poitrine proéminente)

Joey: Ce sont des vrais ?

Jeune homme: A peine. Sa silicone valley est l'oeuvre de ce monsieur qui est là. Capeside a son docteur liposuccion (il le montre) qui est un barge de haut niveau. Et celle-là, là (montre Mme Valentine - celle qui a interrogé Joey) c'est la pire. Il était une fois, elle fut mariée à un gentlemen de la haute. Un grand manitou de New-York, et le temps lui jouant des tours, il finit par échanger son épouse pour la même en plus jeune. Le divorce a suivi l'adultère d'assez près. D'ailleurs se fut un gros choc dans la vie de cette dame, elle avait vite fait de s'habituer à la fortune. Alors, elle a pris son gamin, et s'est retrouvée un job où elle pouvait fréquenter la belle jet set toute la journée. Et aujourd'hui elle joue dans la catégorie au-dessous . Riche par association.

Joey: Wow, c'est pas étonnant qu'elle soit si vache. Comme vous savez tout ça ?

Jeune homme: Si tu traînes dans les parages assez longtemps, tu absorbes un tas d'informations inutiles. C'est tellement drôle, tous ce beau monde, ils ont plus d'argent que quiconque, et pas une once de classe.


Capeside - nuit. Jack est sur les quais, quand Jen le rejoint.

Jen: Qu'est ce qui t'arrives beau brun ? Alors ? Tu appelles, j'accours, qu'est-ce qu'il y a ?

Jack: J'en sais rien. J'avais envie de te voir.

Jen: Ici ?

Jack: Oui, pourquoi pas?

Jen: Non rien, c'est plutôt romantique ici, non ? Jack essaierais-tu de changer tes infilliations personnelles, parce que si oui, ce n'est pas le moment. Je suis une femme fidèle. (elle s'assoit à côté de lui)

Jack: T'as des nouvelles d'Henry?

Jen: Non. Non. Mais je repensais à ce que tu disais l'autre jour et tu as raison. Je vais lui laisser un peu de temps pour bien s'installer, et on parlera et tout se passera bien.

Jack: Laisse-moi te demander, ce qui se passerait, si ça marchais pas comme ça ?

Jen: Comme quoi ?

Jack: Bein, si vous parliez et que ça se passe pas bien ?

Jen: Et pourquoi ça n'irait pas ?

Jack: Je te le demande c'est tout, enfin... T'as déjà envisagé la possibilité que ça ne fonctionne pas ?

Jen: Et d'où te viens cette idée stupide ?

Jack: De nulle part. Oublie. Laisse tomber, pardon. Dis-moi, et si on allait dîner, tu veux ? (descend de la barrière et commence à partir)
Allez, viens.

Jen: (ne bouge pas) Jack ? Tu as parlé à Henry?

Jack: (se retournant) Oui.

Jen: Alors dis-moi ce qu'il y a ?

Jack: Je m'inquiète pour toi c'est tout.

Jen: Il t'a demandé de me parler ?

Jack: Non. Non. Enfin lui il... Non.

Jen: Jack, est-ce qu'Henry veut rompre avec moi?

Jack: Je, je...

Jen: Et bien il te ment, et toi aussi tu me mens.

Jack: Non, non, je t'en prie.

Jen: (partant) Laisse-moi tranquille.


Potter B&B - la sonnette de la porte retentit. Joey va ouvrir.

Joey: J'y vais ! (ouvre la porte, et Dawson entre)

Dawson: Bonsoir.

Joey: Bonsoir.

Dawson: Il n'est pas trop tard, au moins.

Joey: Oh, non, non, bien sûr que non, entre.

Dawson: Merci (lui tend des CDs) Je voulais te rendre ça.

Joey: Tu te moques de moi ?

Dawson: Non, non, je rangeais ma collection de CD pour jeter les souvenirs les plus embarrassants de mes années pré-pubaires. Je suis tombé sur tes disques de Counting Crows.

Joey: Dawson, tu me les as empruntés il y a au moins trois ans.

Dawson: Oui, oui, je sais. Excuse-moi pour mon manque flagrant d'élégance.

Joey: (lui montre un verre qu'elle est en train de remplir) T'en veux ?

Dawson: Non. Je, ... faut que j'y aille.

Joey: Pourquoi ?

Dawson: Parce que ça ne me regarde pas.

Joey: Mais quoi ?

Dawson: Pacey.

Joey: Je comprends pas, tu pourrais m'expliquer Dawson.

Dawson: Non, non. Tu n'as qu'à lui parler, d'accord ?

Joey: De quoi ?

Dawson: Du Lycée. Il a des problèmes.

Joey: Qu'est-ce que tu veux dire ?

Dawson: Il n'est pas venu en cours aujourd'hui, et s'il ne fait pas attention, il aura des ennuis. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi je me soucie de se qui peut lui arriver, mais... Je suis venu, et si quelqu'un ici peut l'aider, c'est toi, alors...

Joey: Sans te vexer Dawson, tu ne croies pas que si Pacey avait de gros ennuis, il m'en aurait parlé ?

Dawson: Non, j'en doute.

Joey: Pourquoi ?

Dawson: Tu ne comprends pas ? Quand tu aimes une personne, tu veux qu'elle soit fière de toi. Tu voudrais qu'elle croit qu'il n'y a rien au monde que tu sois incapable de faire. Et l'idée de la décevoir ça te détruit. (après une longue pause) Bonne nuit. (il s'en va)


Chez Pacey et Gretchen - Pacey est sous le porche. La baie s'ouvre et Gretchen en sort.

Gretchen: Il est là. Essaie de ne pas le brusquer. (Joey sort à son tour, Gretchen rentre dans la maison et ferme la baie)

Pacey: Ah, voilà ma fiancée.

Joey: (refusant qu'il la prenne dans ses bras, et le poussant) Pourquoi tu n'étais pas en cours aujourd'hui ? Pourquoi est-ce que tu risque de redoubler ? Pourquoi il a fallu que je l'apprenne par Dawson ? Pourquoi Dawson en sait plus sur ta vie que moi, Pacey ?

Pacey: Parce que, le père Leery a lâché le morceau apparemment. Et je parie que le fils était fou de joie de recevoir cette bonne nouvelle...

Joey: Non, non, je veux que tu t'en tiennes au fait s'il te plaît.

Pacey: Non c'est vrai, je suis sûr qu'il était ravi d'apprendre ça. Maintenant il salive, et il se prépare à venir me voir dans le seul but de me balancer le traditionnel 'Je te l'avais dit'.

Joey: Tu délires ou quoi ? Dawson n'a rien à voir avec ça, et tu le sais.

Pacey: C'est ça.

Joey: Tu imagines à quel point c'est insultant de savoir que j'apparaît en dernier sur ta liste de personnes à contacter en cas d'urgence ?

Pacey: Joey, c'est pas si grave, tu sais. Je vais m'en sortir

Joey: Ah oui, c'est une très bonne solution de rater l'école pour s'en sortir ? Pourquoi est-ce que ça me surprend encore ?

Pacey: Je peux savoir ce que t'as voulu dire par là ?

Joey: Exactement ce que j'ai dit. C'est toujours comme ça que tu gères tout. Tu prends la fuite. Tu files à l'anglaise à chaque fois.

Pacey: Alors ça doit être pour ça que je suis un loser.

Joey: Non, t'es pas un loser, voyons. Je n'ai pas passé mon été avec un loser. A construire ce que je croyais être une base géniale pour une relation. Je croyais qu'on formait une bonne équipe. De toute évidence, je me suis complètement trompée.


Chez Pacey et Gretchen - Pacey est endormi sur le canapé, sous une couverture. Gretchen vient s'asseoir à côté de lui.

Gretchen: Je veux que tu te lèves, que tu prennes une douche, que tu enfiles ta plus belle chemise, et que tu files faire des excuses à te petite amie.

Pacey: Tu crois pas que tu pourrais me laisser seul ?

Gretchen: Pacey, cette fille est super et en toute bonne conscience je refuse de te laisser tout gâcher parce que tu as la trouille.

Pacey: Mais de quoi est-ce que tu me parles ? J'ai pas la trouille.

Gretchen: Autant qu'une petite fille.

Pacey: Qu'est-ce que t'en sais? (enlève sa couverture)

Gretchen: Si tu ne fais pas attention, tu vas saboter cette relation avant même qu'elle ait une chance de mûrir convenablement.

Pacey: Je vais la saboter, c'est ça, hein ? Je pense que tu regardes un peu trop de talk-shows. (se lève et va dans la cuisine)

Gretchen: Je suis très sérieuse, petit frère.

Pacey: (se dirige vers le frigo) Mais qu'est-ce que t'espères ? J'ai du écouter en stéréo toute ma vie, mon père et mon frère me répéter à quel point je suis stupide. C'est normal que je me considère comme un nul parfois (il boit le jus d'orange à même la bouteille, puis attrape un truc à manger)

Gretchen: Tu as raison, ce sont des idiots. Pas un pour rattraper l'autre. Mais il faut t'en remettre. Papa et Doug ont déjà tellement de problèmes entre eux, que même toi tu devrais avoir pitié d'eux. Et c'est pas ton problème.

Pacey: Oh, je t'en prie, dis-moi grand oracle de Capeside, quel est mon problème ?

Gretchen: Ton problème c'est Dawson. Et ne me dis pas que tu ne l'entends pas sans arrêt. Qui murmure à ton oreille, qu'il te répète que tu n'es pas assez bien. Mais ce n'est qu'un fantôme, Pacey. C'est toi qu'elle a choisi. Et aujourd'hui tu dois faire avec.


Yacht-Club de Capeside - Mme Valentine est assise dans la salle à manger, et regarde des reçus. Joey arrive.

Joey: Vous vouliez me voir?

Mme Valentine: Asseyez-vous, mademoiselle Potter. Je viens de jeter un oeil aux reçus d'hier et j'ai vu que deux de ces petits papiers avaient été signé par Owen Ross.

Joey: C'est juste.

Mme Valentine: Bien que ayez dis être une amie de la famille?

Joey: Je le suis, oui.

Mme Valentine: Mais si vous êtes leur amie, vous devriez savoir que lui et sa famille sont à Paris jusqu'au premier janvier ?

Joey: Mais tout ça ne veut rien dire.

Mme Valentine: Non, en effet.

Joey: Mme Valentine, il était là, je l'ai servi, il a même été très impoli.

Mme Valentine: Oui, Je ne suis pas sûr que ça puisse fonctionner, mademoiselle Potter.

Jeune homme/Dru: (Le jeune homme de la dernière fois arrive) En fait, maman, le fils Ross était bien ici. (Joey le regarde, confuse)

Mme Valentine: Dru, chéri, je suis en pleine conversation.

Jeune homme/Dru: Je sais maman, mais tu ne m'as peut-être pas entendu. Owen Ross, il était là. Je l'ai vu, de mes yeux. Et j'ai vu Joey le servir. Et je crois que tu pourrais la féliciter pour la façon dont elle s'en est sorti parce que, ce gars là il peut-être parfois difficile à gérer. (Joey n'en croit pas ses yeux)


Yacht-Club de Capeside - Dru lave un bateau sur les quais. Joey arrive.

Joey: Qu'est-ce qui vient de se passer ?

Dru: Ha, évite de m'agresser, s'il te plaît. Je crois que je viens de te sauver ton boulot.

Joey: Je peux savoir qui tu es ?

Dru: Dru. Dru Valentine.

Joey: Mme Valentine, c'est ta mère ?

Dru: Dis-donc, tu comprends vite.

Joey: Mais t'as dit des choses horribles sur elle.

Dru: Et ça ne les rend pas moins vraies.

Joey: Tu m'as menti.

Dru: Je corrige. Je m'amusais avec toi.

Joey: Pourquoi ?

Dru: C'était marrant. Ma mère m'a parlé de la nouvelle. Celle qui était une amie de la famille Ross. Rien qu'à te regarder, j'ai su que tu avais raconté des cracs pour avoir ce job. C'est d'ailleurs, ce qui m'a plût chez toi.

Joey: T'es bizarre.

Dru: Bon, d'accord. Je ne suis pas celui que je prétendais être. Et alors, je suis bien plus amusant.


Quais - Dawson essaye de réconforter Jen.

Dawson: C'est normal d'avoir mal, Jen.

Jen: Je n'ai pas mal, Dawson. Le seul vrai petit ami que je n'ai jamais eu a demandé l'aide de mon meilleur ami pour me larguer, et..., je suis en colère, c'est tout.

Dawson: Fais-moi confiance, moi qui était en colère après le monde entier au printemps, je peux te dire que ça n'en vaut pas la peine. Ca peut te faire oublier ta douleur, mais en fait, ce n'est qu'une distraction. La vérité, c'est que même en t'y prenant bien, aimer quelqu'un ça fait mal. Et plus tôt tu accepteras d'avoir mal, plus tôt tu pourras aimer encore.

Jen: (riant) Dawson, je n'ai pas besoin d'une de tes petites conférences.

Dawson: (riant) Je voulais te renvoyer l'ascenseur, c'est tout.

Jen: Pourquoi ?

Dawson: Tu as joué les grande sage avec moi assez souvent pour ça, alors...

Jen: Si je t'ai ennuyé, pourquoi est-ce que tu ne m'as pas noyé en pleine mer ?

Dawson: Bein ... Parce que tu m'as aidée à surmonter le pire. J'ai appris beaucoup avec toi, Jen.
Jen: Ah oui, du genre, comment entrer dans sa vie d'adulte en dépression nerveuse ?

Dawson: Non, non, c'est toi qui m'a appris que l'amour ça peut faire mal. Que nos sentiments changent, que les passions meurent, que les partenaires vont et viennent. Mais malgré tout ça, une chose demeure sacrée. C'est l'amitié, et j'en suis certain, parce que... je suis sûr que sans vous, cet été aurait vraiment tourné à la déprime complète pour moi.

Jen: Pourquoi tu es aussi sérieux ? C'est atroce, je te jure. Ca me donne envie de te noyer dans la crique.

Dawson: Ca fait partie de mon charme. (Jack arrive) Ce qui est marrant avec les amis. C'est que parfois ils t'apportent la pire des nouvelle, mais c'est toujours avec la meilleure intention. Jack.

Jack: Salut.

Dawson: Enfin te voilà ! Je te confie Jen ?

Jack: Pas de problème.

Dawson: A plus tard.

Jack: Ouais.

Jen: Je crois que je te dois des excuses.

Jack: Non, ça tu vois, ça devrait être ma réplique.

Jen: Tu es désolé, je suis désolée. Quelqu'un est toujours désolé. C'est vrai toutes les relations accumulent un " je suis désolé " après l'autre, et ça abouti à un énorme " je suis désolé " final.

Jack: On dirait qu'une jeune fille se noie avec facilité dans un océan d'auto complaisance.

Jen: Les gens qui viennent de se faire plaquer peuvent bien s'apitoyer un peu sur eux-même.

Jack: Je suis vraiment désolé, Jen.

Jen: Moi aussi. Je suis désolée d'avoir tué le messager. Mais je n'avais pas besoin que tu viennes m'annoncer la mauvaise nouvelle. J'avais besoin de ton épaule pour pleurer.

Jack: Alors viens. (il la prend dans ses bras) Mieux vaut tard que jamais.


Quais - Joey est assise et attend Pacey.

Pacey: Voilà ma fiancée. (Joey ne le regarde pas) Tu m'aimes pas tellement en ce moment, hein ?

Joey: (finit par le regarder) Pas tellement non.

Pacey: Je voulais te dire que j'ai parlé à ma soeur, et elle m'a dit que c'était peut-être une bonne idée de discuter de ses problèmes avec sa petite amie.

Joey: C'est chouette de voir que quelqu'un de la famille Witter a plus d'un neurone.

Pacey: Tu ne me rendras pas les choses faciles. (Joey ne regarde pas Pacey mais fait une moue du genre "t'as tout compris") D'accord. Alors je commence où ?

Joey: Par où tu veux.

Pacey: Bein ... Je devrais probablement commencer par te dire, que toi, Joséphine Potter, tu as fait de moi une épave. Je dis ça dans le meilleur sens du mot évidemment, mais avec toi je suis comme une épave, parce que tu vois je suis tombé amoureux de toi, en sachant qu'il n'y avait pas la moindre possibilité de pouvoir être avec toi. En sachant pertinemment qu'une partie de ton coeur serait toujours plus ou moins obsédée par notre ami ... Dawson. Et j'avoue que je m'étais assez bien habitué. Jusqu'au moment où t'as préféré me choisir moi. Parce que là, tu lui as fait la surprise de sa vie. Et moi j'ai eu tout ce que je voulais, et depuis ce jour-là, je ne suis qu'une épave.

Joey: Pourquoi ?

Pacey: Parce que, maintenant tout ce que je peux faire c'est attendre le revers de la médaille. Tu vois j'attends que tu réalises que tu as fait une énorme erreur. J'attends que tu réalises à quel point je peux me montrer décevant. Et j'attends que tu réalises que Dawson est le garçon avec qui tu veux vraiment être.

Joey: Pacey, qu'est-ce que Dawson a à voir avec le fait que tu te plantes au Lycée ?

Pacey: Bein ... Rien et... tout. (s'assoit à côté de Joey) Dawson Leery n'aurait jamais échoué aussi lamentablement que moi, Joey. Ca ne serait jamais arrivé, tu le sais.

Joey: Tu as raison. Tu sais ce que Dawson n'aurait jamais fait ? Jamais il ne m'aurait inspiré l'envie de m'enfuir avec lui pour l'été. Ca ne serait jamais arrivé. Et tu le sais. Elles ont été magiques nos vacances. Nous avons partagé des choses que je me rappellerai pour le reste de ma vie. Tu ne t'en rend pas compte ? Nous créons notre propre histoire. Une histoire qui n'a rien à voir avec Dawson.

Pacey: C'est une jolie façon de voir les choses.

Joey: Oui. Tu sais c'est là que les choses deviennent difficiles.

Pacey: Qu'est-ce que tu veux dire ?

Joey: Nous avons passé trois mois en mer, mais nous n'avons pas croisé une seule tempête. En fait, on s'est enfui. Nous avons crée notre propre réalité et c'était si merveilleux...

Pacey: Mais ça ne pouvait pas durer pour toujours.

Joey: Ca ne devait pas. Mais une relation de couple ce n'est pas une romantique petite croisière d'été. Ce sont les détails qui nous définirons. Les moments.

Pacey: D'accord. Joey, j'ai... vraiment la trouille. Je crois que j'ai fait des bêtises et que je vais redoubler la terminale. J'ai besoin que tu m'aides. Vraiment besoin. (Il pleure)

Joey: C'est tout ce que tu avais à dire, plus rien d'autre.

Pacey: C'est facile à dire pour toi. (Il pose sa tête sur son épaule, puis elle prend son visage dans ses mains)

Joey: Peu importe ce que ça nous coûtera, on va s'en sortir. D'accord, je te promet que tout ira bien, c'est juré.

Pacey: Comment tu peux en être sûre?

Joey: Je ne partirais nulle part sans toi. (Ils s'embrassent)

Pacey: Potter ?

Joey: Oui ?

Pacey: Comment ça se fait que tu sois plus intelligente que moi?

Joey: Je ne suis pas beaucoup plus intelligente que toi. Il se trouve seulement que tu es émotionnellement retardé.

Pacey: C'est tout ?

Joey: Oui.

Pacey: Ahh, ça m'enlève un poids. (attrapant sa main et la tirant vers lui) On va finir la nuit quelque part.

Joey: Voilà qui est romantique. (ils partent main dans la main)

Pacey: Tu es bien trop cynique pour mes tentatives romantiques. (il attrape sa main pour passer son bras autour de son épaule)

Joey: Ca ne veut pas dire que tu es dispensé d'essayer.

Pacey: Ahh, voyons, tu m'aimes.

Joey: Tu m'énerves. (il l'embrasse)

Fin


Un grand merci à Olivia pour ce script !
[Capeside High - outside. Pacey and Joey are walking hand in hand into campus. Students mill around them, meeting with friends and making their way into school.]

Pacey: You know, they want to see me in the guidance office after school.

Joey: So.

Pacey: So do they want to see you in the guidance office after school?

Joey: No.

Pacey: No. See, that right now is a bad sign. It means they're singling me about already.

Joey: Ahh, don't worry, sweetie. They probably just want to extend a hand and let you know that they are there to help you fulfill your destiny as the world's greatest gas station attendant.

Pacey: Oh, that's cute.

Joey: What, suddenly teasing is out of the question?

Pacey: Oh no, tease away you little lassie. But you do raise an interesting point. I think we should talk about it now that we're back at school.

Joey: Talk about what exactly.

Pacey: Well, our mutual wants and needs.

Joey: Did you actually just say that out loud?

Pacey: Well, like you said, we're a couple now, Potter. And as a couple, I think there's a couple things we need to discuss.

Joey: Such as?

Pacey: Well, kissing in public.

Joey: Maybe.

Pacey: Maybe?

Joey: Well, if it's of the spontaneous variety.

Pacey: Good Lord, woman. You really are a fickle mistress, you know that? I mean, without kissing, what do we really have left?

Joey: Precious little. We should probably break up.

Pacey: Well, we had a good run, huh?

Joey: Mmm-hmm. (she attacks Pacey in front of the doorway to her class with some smoochies. Pacey accepts her into his arms and kisses her back. Just then Dawson walks up and when he sees them blocking the door, he stops short. After a moment, he uncomfortably tries to get around them.)

Dawson: Excuse me. (they finally notice it's Dawson and move away from each other as he enters the classroom behind them. Opening credits.)

[Capeside - Andie and Joey are walking down the street, going where, I don't know.]

Andie: Wow, senior year and then before you know it, college.

Joey: Well, if I don't find a job soon the only thing I'll have to look forward to is CCC. Capeside Community College.

Andie: Uhh. Hey, well there's always CYC.

Joey: What's that?

Andie: Capeside Yacht Club. My father was just telling me they're looking for a waitress.

Joey: You're high.

Andie: (laughing) Joey, come on. It's the IceHouse with cute rich boys and way bigger tips.

Joey: Yeah, and something tells me that the beautiful people would probably frown upon an applicant who's family name is synonymous with scandal.

Andie: So, make like you're one of them.

Joey: Yeah, right!

Andie: Okay, here's what you do. If you think the interview is starting to go South, you drop a name.

Joey: Whose?

Andie: Hmm, well, I would say that you could use mine, but these days, McPhee is synonymous with gay, crazy and dysfunctional. Hey, how 'bout the Ross'? They're on the board. Charles, Kate and son Owen. Ooh! My God, he is so gorgeous. So our age, and so eligible. Oh, and so perfect for me if I actually cared about those things.

Joey: Oh, but you digress.

Andie: Okay, anyway Joey, where else are you going to make that kind of money?

Joey: Well, there is always that strip club on the edge of town.

[Capeside - Dawson is about to walk into a music store carrying a stack of CD's. Gretchen is looking at a bulletin board outside the shop.]

Gretchen: Dawson Leery.

Dawson: Gretchen, hey, what are you doing?

Gretchen: Scouting out some new digs. Until my brother Douglas finds a suitable, and I finger quote "partner", he's best off living by his lonesome. So, it looks like I'm gonna be shacking up with my equally irritating yet decidingly less anal brother.

Dawson: Sounds great. Good luck with that. (he turns and walks into the store)

Gretchen: (following Dawson inside) Listen, this is of course, none of my business, but I can't tell you how much it breaks my heart to see once inseparable best friends so astranged. If there's anything I can do. Clearly something you'd rather not talk about. Sorry. My bad.

Dawson: It's okay.

Gretchen: (noticing his collection of CDs) Oh my God. Dawson, this is the most offensive collection of music I've ever seen.

Dawson: Preciously, which is why I'm trading them in.

Gretchen: Yeah, but Dawson, Vanilla Ice? What were you thinking?

Dawson: I don't know, I was 10. Who has good taste in music when they're 10?

Gretchen: By the time I was 10 I could rattle off the name of every band on the sub-pop label. And I was telling anybody who would listen that a guy named Kurt Cobain was about to change the face of music as we know it.

Dawson: By the time I was 10, I could rattle off every cinematographer Steven Spielberg ever worked with. Which somehow isn't that impressive, is it?

Gretchen: (looking further into Dawson's collection) Okay, what else do we have here. Okay, the Grateful Dead. Now why, why are you returning this?

Dawson: My parents got me that CD. I just, wasn't a big fan.

Gretchen: Okay, okay, I can't believe I'm standing in front of a teenage guy who's parent's have better taste in music than he does. Shame on your, Dawson. Shame on you. (she walks out leaving Dawson smiling)

[McPhee House - Jen sits in front of an I-Mac while Jack walks in with some drinks.]

Jack: Oh, you gotta be kidding me. That's gotta be the umpteenth time you've checked your Email.

Jen: You lie. (accepting a drink from Jack) Thank you.

Jack: I don't know. Everytime I went by the computer lab today, I saw the same bosomy blonde behind the same blueberry I-Mac.

Jen: Alright. Alright. I admit it. You're right. Jack, I think it's clear that Henry has forsaken me for another.

Jack: Give the poor guy some time to get acclimated.

Jen: (stepping away from the computer) I don't know, I mean, it's weird. It's becoming a thing.

Jack: (moving to check his own Email) What do you mean a thing?

Jen: A thing. An alarming trend. I mean, all summer long there was phone calls, Emails, IM'ing each other to the point of exhaustion. But now when I go online he's never there. And when I call, he strangely unavailable. I'm starting to feel like I did something wrong. Is it possible that I'm not a very good cyber sex partner?

Jack: I'm sure you're a very generous in giving cyber lover, Jen. (the computer says, "You've got mail" and Jack studies the screen intensely)

Jen: Who wrote you?

Jack: (looking concerned) Uhh, no one.

[Capeside Yacht Club - Joey and some snotty lady move to sit in a dining hall.]

Mrs. Valentine: Now, what exactly is an IceHouse?

Joey: It's a restaurant. Well, it burned down last year.

Mrs. Valentine: Oh, how unfortunate. Sounds like a charming little… joint.

Joey: Well, Daddy, you know, he thought it was a good idea for me to get out there and mingle with the little people.

Mrs. Valentine: And what does Daddy do, dear?

Joey: Pharmaceuticals. Daddy made his fortune in the pharmaceutical world.

Mrs. Valentine: Oh, then why is it, I wonder, that I don't see the Potter name on our roster?

Joey: I guess we're just not much of the joining kind.

Mrs. Valentine: Where do you summer, then?

Joey: I spent my summer sailing, actually.

Mrs. Valentine: Ooh, well that sounds lovely. I have to ask, were you a deck hand or a stow away?

Joey: Excuse me, but, ummm, before I submit to another second of your thinly veiled bitchery, do you need a waitress or not.

Mrs. Valentine: Yes, now that recalled, that position's already been filled.

Joey: Perfect. (getting up and as she walks out,) Oh, by the way, I'll be sure to tell the Ross' that you said hello.

Mrs. Valentine: (she turns around to look at Joey) Excuse me. You know the Ross'?

Joey: (stopping and turning back) Charlie, Kate and Owen? Oh, from way back. How do you think I heard about this position? They're on the board here, aren't they?

Mrs. Valentine: Oh, Miss Potter. I think perhaps, you and I got off on the wrong foot. (gesturing back to Joey's seat) Please. (Joey returns to her seat)

[Capeside High - Pacey walks into the guidance councilor's office to find Mitch pulling some files out of a cabinet]

Pacey: Hey there, Mitch… -ster Leery. What are you doing here?

Mitch: Oh, I'm just filling in here till they find a new guidance councilor.

Pacey: What did they do with the old guidance councilor.

Mitch: Right. You mean the one who referred fondly as, and I quote, 'One of the most aggressively mediocre students ever to galumph his way through the halls of Capeside High.' Poor man was heard muttering your name as he stumbled off into early retirement.

Pacey: Poor guy. So, why does this bring me here?

Mitch: Okay, so here's the deal. They have dumped some of the special scheduling cases into my lap.

Pacey: What's so special about me? Apart from the obvious, of course.

Mitch: Oh, for starters, you seem to lack a certain amount of classification.

Pacey: And you seem to lack a certain amount of clarity at the moment.

Mitch: What happened to you this summer?

Pacey: Nothing, I went sailing.

Mitch: Right, but, umm… well, from the look of things, you should have been somewhere else.

Pacey: Where's that exactly?

Mitch: Right here.

Pacey: Here?

Mitch: You should have been in summer school, Pacey.

Pacey: That sounds like a terrible way to spend the summer.

Mitch: Tell me something, before you took off, did you happen to, oh, look at your report card.

Pacey: I took off a couple days after school let out.

Mitch: Well, had you looked you might have noticed you flunked Science, History and English. Three biggies, Pacey.

Pacey: Well, that sucks.

Mitch: Look, Pacey, I don't really know how to do this exactly. I mean, I've had the distinct pleasure of watching you grow up. You certainly are one of the most enduring pests I've ever met. But I'm not your teacher. And I'm not your guidance councilor. I'm just your friend. So, help me out here, okay? Cut the glibness and just listen to me for a second. You're in deep trouble here.

Pacey: So what can I do about it?

Mitch: You can take these classes over.

Pacey: When?

Mitch: Everyday after school.

Pacey: I was going to get a job. I kinda need the money, you know?

Mitch: No, I don't think you understand me, Pacey. You're going to have to work your ass off this year.

Pacey: And what if I can't do it?

Mitch: No, you can. You just focus.

Pacey: But what if I actually can't?

Mitch: Well then come this May, you're going to watch your friends graduate without you. Start their lives without you. They'll be heading off for higher education. You'll be gearing up for another year at Capeside High. How does that sound, Pacey?

[Capeside - Gretchen and Pacey are walking up to a house that Gretchen has found to rent. It's right on the beach, like Tamara Jacob's house. It's actually kinda cute. Don't get me wrong, it's not D's house, but I still like it.]

Gretchen: What do you think?

Pacey: I think I hate it.

Gretchen: I think it's charming.

Pacey: Charming? It's like something out of Better Homes and Crap.

Gretchen: Okay, you see crap, I see potential.

Pacey: Well, no, I see potential, too. I see the potential for rats to gnaw at our extremities while we sleep.

Gretchen: It needs but a fresh coat of paint and a woman's touch.

Pacey: (they enter the house) Mmm-hmm. And all we need to do is get the word out that the local crack den is shut down.

Gretchen: Why are you being such a nay-sayer?

Pacey: Because it becomes me.

Gretchen: Okay, face facts, Pacey. We don't have a lot of money. So that killer condo that you had your eye on is pretty much out of the question. But this place, while lacking in many creature comforts, is totally within our budgetary limitations. And do you know what that means?

Pacey: Well, I'm guessing it means that we get to split the utilities with the cockroaches?

Gretchen: No, it means we are going to turn this place into a home, Pacey. I promise.

Pacey: Yeah, until then, we just have to get used to brushing our teeth with brown water.

Gretchen: Okay, you seem to have a particularly nasty case of first day of school. Does senior status not bring you any joy whatsoever?

Pacey: You know, it's funny you should mention that. Cause as it turns out, I'm not exactly a senior.

Gretchen: Oh yeah? Then what exactly are you?

Pacey: Well, I'm screwed. I'm totally screwed.

Gretchen: Okay, elaborate.

Pacey: Well, it seems as though I managed to fail three classes last year. Yeah. Three. You know, so now I gotta retake those three classes and pass all of this years classes if I want to have any hope of graduating.

Gretchen: Okay. Okay, so you do it. You know, you work really hard this year and you do it. It's not that big of a deal. What does Joey think? (Pacey looks away from her) You haven't told her? Why?

Pacey: Because, Joey is smart and Pacey is an idiot. And I'm trying not to make her any more aware of that fact than she already is.

Gretchen: You are not an idiot, Pacey. And something tells me Joey's feelings are not contingent on your GPA. Listen, I can stand here and tell you everything's going to be okay. But it's going to sound a lot better coming from her. So tell her, okay?

[Capeside Yacht Club - Dining Hall. Joey is moving around waiting on tables. As she goes to pass one, a guy sitting at alone stops her.]

Guy: Excuse me.

Joey: Can I help you?

Guy: That's up for debate, actually.

Joey: Well, as you can see I don't really have a lot of time for verbal ping pong.

Guy: Half an hour ago, I dropped down on one knee and begged you for an iced tea and a club sandwich.

Joey: You're right. I am so sorry. (she rushes over to her waiting tray and grabs a two pitchers - one of iced tea, the other of water)

Guy: Don't worry about it, I know how it is.

Joey: Oh, I doubt that.

Guy: Let me guess… The boyfriend bailed when the stick turned blue. Leaving his rusted out Camero up on blocks on your lawn, forcing you to drop out of school and rely on your not so reliable alkie mom to watch the little carpet monkey while you wait tables on your high horse, none of which is my problem, hon. It's serious going to cut into your gratuity. (Joey gives him a look) Come on, where's your sense of humor? I was kidding. Well, not kidding, actually. More like conducting an experiment. My father who is a world-class cretin says stuff like that to help all the time, and I always think, what an idiot! You know, I mean they're just going to go back in the kitchen and spit in his food. Or worse even.

Joey: Fancy that. Will you excuse me while I go check on your order?

Guy: (following her to the bar) You would, wouldn't you?

Joey: Would what?

Guy: Spit in my food.

Joey: Or worse even.

Guy: I knew it. You strike me as very much in touch with your dark side. Thank you for your candor.

Joey: Well, my pleasure.

Guy: First day on the job, huh?

Joey: Yes.

Guy: How much do you hate them already?

Joey: Who?

Guy: The superficial snobs. Laying down huge sums for the privilege of frolicking in the presence of other members of their tribe. Creeps.

Joey: Wow. Cue the violins. You know nothing tugs the heartstrings like the anguished cry of a poor little rich boy. (handing him a bill) Sign please.

Guy: Sure. (Joey takes the slip from him and looks at the name, 'Owen Ross'. She looks nervously at him) Something wrong?

Joey: Your order will be right up.

[Dawson's Bedroom - he sits on his bed listening to headphones when Mitch walks in.]

Dawson: Hey.

Mitch: Do I detect something vaguely of my generation?

Dawson: Yeah, I've been giving the Grateful Dead album you and mom gave me a second chance. I don't get it. I still don't have the slightest inclination to drop acid or start using hemp products or incorporate anything remotely tie-dyed into my wardrobe.

Mitch: Ahh, Dawson. The Dead were a phenomenon to be experienced live among thousands of nomadic fans. The endless jams, it's never going to come through those headphones.

Dawson: You ever just get the feeling that you and mom are maybe just a little cooler than I am?

Mitch: It's a burden, but we cope.

Dawson: Good to know.

Mitch: I saw Pacey at school, today.

Dawson: Yeah, me too.

Mitch: I had to sit down with him about his scheduling this year.

Dawson: Uh huh.

Mitch: He's in trouble, Dawson.

Dawson: And that concerns me how?

Mitch: Well, look, I know Pacey isn't your favorite person right now, but trust me, you're not always going to feel like that.

Dawson: I don't know, Dad, I can maybe see this one standing the test of time.

Mitch: Hear me out. Pacey has gotten himself in some real academic trouble. Without the support of his friends, he might not graduate high school.

Dawson: Well what do you expect me to do about it?

Mitch: I don't know. But I've always taken pride in the fact that my son is someone his friends can turn to when they need him.

Dawson: Okay, Dad, I… I realize this might seem a little hyper dramatic from the cool, calm perspective of an adult. But this is my world. My life. My quote, unquote best friend pursued a relationship with a girl that I've loved in one way or another for as long as I can remember. And that hurts so much, that sometimes I can't sit still. Now, I think I've done a pretty good job of trying to move forward. But that doesn't mean that Pacey gets to go on reaping the benefits of my friendship. Alright, he's on his own. I can't help him.

Mitch: Well, maybe you know someone who can.

[McPhee Residence - Andie and Jack are in one of the bedrooms folding laundry.]

Andie: You're kidding me? HE wants to break up with HER?

Jack: No, he says he wants to take a break.

Andie: After all that? After doggedly pursuing her for an entire school year. After scores of grand romantic gestures. After behavior that clearly licensed professionals would call stalking, HE wants to take a break?

Jack: Yeah, well… He's at a new school, girls are flirting with him. He's confused. Henry's a great guy, but he's 16.

Andie: Guys are maddening creatures.

Jack: Tell me about it.

Andie: So what did you tell him.

Jack: I said I'd talk to her.

Andie: No, no, no, Jack. I don't think that's a good idea. In fact, it borders on the terrible.

Jack: Why?

Andie: Because, whatever is between Jen and Henry is firmly and clearly between Jen and Henry. And besides, if a guy was going to break up with me, I would hope that he would be big enough to do it on his own instead of sending an intermediary in.

[The docks - Joey and Pacey sit on 'True Love' eating pizza.]

Joey: I'm so glad we could make reservations. You know, personally, I find the food leaves a little something to be desired. But, gotta love the atmosphere. So, how was your day, honey?

Pacey: Oh, it was just swell.

Joey: I think you're just a little grumpy because we're not in the middle of the Atlantic anymore.

Pacey: Hey look, I could have this baby packed up and ready to go in about 15 minutes, you just gotta give me the word. I guarantee that all this school stuff will still be here when we get back. (going down below to get a drink) Root beer?

Joey: No thanks. Our summer at sea was an exceptionally lovely then, but this is now. It's our senior year. Do you have any idea what that means?

Pacey: (coming out from below) Well if I had a car, I guess I could park it in the senior lot. That would be pretty cool.

Joey: Read my lips, Pace. One more year. Than no more classes, no more books…

Pacey: No more Dawson's dirty looks.

Joey: So what was that whole guidance councilor office thing about anyway?

Pacey: You know, can we just for tonight pretend like we're one of those couples that can consume a meal in blissfully dysfunctional silence?

Joey: Okay. (after a short pause) Thanks. So you wanna hear about my new job?

Pacey: What new job?

Joey: You're looking at Capeside Yacht Club's newest serving wench.

Pacey: (flatly) Congratulations.

Joey: Don't sound too excited for me there, Pacey.

Pacey: Well, I didn't know you were so fixated on getting a job.

Joey: Well, yeah. I mean, you of all people should know how badly I need to make the extra money. I mean, without it I am doomed to roam the streets of Capeside for eternity, which is unacceptable. You know, I'm not ending up some townie.

Pacey: When did you become a snob, Miss Potter?

Joey: What are you talking about?

Pacey: Well, what's wrong with being a townie?

Joey: Well, nothing.

Pacey: No, honestly. Someone lives in the same place their whole life, that somehow makes them a bad person?

Joey: No, of course not…

Pacey: What if I was to become a townie?

Joey: Well, you're not that kind of a person.

Pacey: I didn't ask what type of person I was, I said what if I became a townie? Would that some how make me less desirable to you? (she looks annoyed and doesn't say anything) I guess that's my answer.

Joey: What's going on with you?

Pacey: Nothing.

Joey: So why are you trying to pick a fight with me all of a sudden?

Pacey: I'm not trying to pick a fight with you…

Joey: Yes you are. I mean, something is going on with you and you obviously don't want to talk about it, which is fine, okay. I understand that. But please don't sit here and try to pick some random fight with me, just to make yourself feel better.

[Capeside High - Dawson sits in class next to an empty seat. The teacher is taking role.]

Teacher: Wagner?

Wagner: Here.

Teacher: Wilson.

Wilson: Present.

Teacher: Witter? Witter? (Dawson looks concerned at the empty seat.) Young?

Young: Here.

[Capeside Yacht Club - patio. Owen sits on a chair looking out over the greens. Joey walks up.]

Joey: Can I get you anything else?

Owen: Okay, weird girl. What gives?

Joey: What do you mean?

Owen: First of all, you haven't let my iced tea get past the half way mark all afternoon. Second, you've been smiling and hovering like some kind of mental patient. And worst of all, you totally dropped that who snappy sarcasm thing you had working for you yesterday.

Joey: I'm just trying to do my job.

Owen: Well, at least yesterday you were entertaining. Today you're just creeping me out. Hey sit down for a second.

Joey: Alright. (she sits in a chair next to him)

Owen: I want you to see something.

Joey: What am I looking at?

Owen: (points to a group of three people standing on the lawn) Okay, what do you see?

Joey: A guy in a polo shirt trading stock tips with Mr. and Mrs. Dullnormal.

Owen: Pretty boring, huh?

Joey: Sure.

Owen: What if I told you that polo shirt guy has thrice weekly motel meetings with Mrs. Dullnormal?

Joey: Really?

Owen: Mmm-hmm

Joey: Does Mr. Dullnormal know?

Owen: Of course not. He's busy acting out his own mid-life crisis with the poor man's Pamela Anderson (points to a lady in red with big boobs) over there.

Joey: Are those real?

Owen: Hardly. Her silicone valley is the work of that gentleman over yonder. Capeside's own Dr. Liposuction (points him out), who is a creep of the highest degree. And that one, (pointing to Mrs. Valentine - the one who interviewed Joey) she is the worst one of all. Once upon time she was married to one of the beautiful people. This New York City rain maker who, you know, as these things tend to go, eventually traded her in for a younger model. Divorce followed quickly there after which came as a real nasty shock to the system cause the poor gal got nice and used to the money. So, she packed up the kid and got herself a job where she could be around the fortune 500 set all day long. And now she's the next best thing. Rich by association.

Joey: Wow, no wonder she's such a bitch. How do you know all this stuff?

Owen: Hang around this place long enough you absorb a lot of useless information. So funny, these people, all the money in the world, not an ounce of class.

[Capeside - night time. Jack stands on the docks as Jen walks up.]

Jen: What's happening, gorgeous?

Jack: Hey.

Jen: So, you rang, I ran, what's up?

Jack: I dunno. Sit and talk to me.

Jen: Here?

Jack: Yeah, why not?

Jen: It's just, kinda romantic, don't you think? Jack, are you thinking about a cross-over episode? Because if so, now's bad timing. I'm a taken woman. (she boosts herself up onto the railing)

Jack: Any word from Henry?

Jen: No. No. But I was thinking about what you said the other day and you're right. I'm just going to give him some time, let him settle in, then we'll talk and things will be fine.

Jack: You know, let me ask you something. What if things went the other way?

Jen: What other way?

Jack: What if you guys talk and things weren't fine?

Jen: And why would that be?

Jack: No, I'm just saying, you know… Have you thought about the possibility of things not working out?

Jen: Where is this stuff coming from?

Jack: No where. Forget it. Sorry. Tell you what, let's get some dinner, alright?

Jen: (gets down from the railing) Okay.

Jack: (starting to walk away) Come on.

Jen: (not moving from the railing) Jack? Have you talked to Henry?

Jack: (turning back around to face Jen) Yes.

Jen: Alright, what the hell is going on?

Jack: I'm just worried about you, Jen.

Jen: He asked you to talk to me, didn't he?

Jack: No. No. He.. No.

Jen: Jack, is Henry breaking up with me?

Jack: I, I… don't…

Jen: You know what? He's lying to you and you're lying to me.

Jack: No, Jen, come on.

Jen: (walking off) Just leave me alone.

[Potter B&B - the doorbell rings. Joey moves to get it.]

Joey: I got it! (opens door and Dawson walks in)

Dawson: Hey.

Joey: Hey.

Dawson: It's not too late, I hope.

Joey: Oh, no, no, of course not, I… come in.

Dawson: (handing her a couple CDs) I wanted to return these.

Joey: You're kidding me, right?

Dawson: No, I was going through my CD collection trying to weed out some of the more embarrassing reminders of my callow youth. I came across your Counting Crows collection.

Joey: Dawson, you borrowed those like three years ago.

Dawson: Yeah, I know. I apologize for my appalling lack of etiquette.

Joey: (gesturing to a drink she's pouring, asking if he wants some) Hmm?

Dawson: Uhh, no. I, uhh, so I should go.

Joey: Why?

Dawson: Cause it's none of my business.

Joey: What isn't?

Dawson: Pacey.

Joey: Okay, you need to start making some sense here, Dawson.

Dawson: You know, just talk to Pacey, okay?

Joey: About?

Dawson: About school. He's in trouble.

Joey: What are you talking about?

Dawson: Well, he didn't show up for school today and if he's not careful, he's going to flunk out. I can't for the life of me figure out why I should even care about this, but… I'm here, and if there's anyone who can help him out, it's you, so…

Joey: Well, no offence, Dawson, but if Pacey was in such dire straights, don't you think I would know about it?

Dawson: No, I don't.

Joey: Why?

Dawson: Don't you get it, Jo? When you love someone, you want her to be proud of you. You want her to think that there's nothing in the world that you're incapable of. The thought of disappointing her, it's crippling. (after a long pause) Good night. (he walks out, leaving Joey to think)

[Pacey and Gretchen's place - Pacey is standing on the back porch working on something. The sliding door opens and Gretchen walks out.]

Gretchen: There he is. Try not to bruise him. (Joey steps outside and Gretchen walks back in, closing the door)

Pacey: Hey. There's my girl.

Joey: (moving to Pacey) Why weren't you in school today? Why are you suddenly in danger of flunking out? Why do I have to hear about it from Dawson? Why does Dawson know more about your life right now more than I do?

Pacey: Well, because apparently Leery senior has a very big mouth. And oh, how I bet junior loved being on the receiving end of that news…

Joey: Oh, Pacey, can we just stick to the point, please?

Pacey: Honestly, I'm sure he loved hearing that, you know? Now he's salivating, the guy gets to swoop in on his soul mate with a big fat, 'I told you do'.

Joey: Are you delusional? Dawson has zero to do with this, Pacey.

Pacey: Sure.

Joey: Do you have any idea how insulting it is to know that I come up last on your list of people to contact in case of an emergency?

Pacey: Jo, this is not that big a deal. I'm handling it.

Joey: And how does cutting school translate into handling it, Pacey? Why does this even surprise me?

Pacey: What exactly is that suppose to mean?

Joey: Exactly what I said. This is how you deal with everything. You run away. You take the easy way out every time.

Pacey: I guess that's why I'm such a loser.

Joey: You're not a loser, Pacey. I didn't spend my summer with a loser. You know, building what I thought was an incredible foundation for a relationship. I thought that we were a great team. It turns out I guess I couldn't have been more wrong.

[Pacey and Gretchen's Place - Pacey is asleep on the couch covered by a blanket. Gretchen walks over, sits on the coffee table and pulls back Pacey's covers from over his face.]

Gretchen: I want you to get up, take a shower, button up your best bowling shirt and go and apologize to that girlfriend of yours.

Pacey: Do you think maybe you could just leave me alone?

Gretchen: Pacey, this girl is a keeper and I can not in good conscious allow you to blow it because you're scared.

Pacey: What are you talking about? I'm not scared.

Gretchen: Like a little girl.

Pacey: What do you know? (pulling back the covers and sitting up)

Gretchen: And if you're not careful, you are going to sabotage this relationship before it has a chance to become something.

Pacey: I'm going to sabotage it, huh? I think you've been watching a little too much Oprah. (getting up and moving to the kitchen)

Gretchen: I am serious, Pacey.

Pacey: (going to the fridge) What do you expect, huh? I've had to listen in stereo all my life to my brother and my father tell me how stupid I am. How can I help not feeling like a moron sometimes? (grabs the OJ and drinks out of the carton. Also grabs something to eat)

Gretchen: You're right, they're jerks. Both of them. You know, but get over it already. I mean, Dad and Doug have so many problems between them, you should just throw them a huge pity party. And they're not your problems.

Pacey: (with his mouth slightly full) Oh, please, tell me, great oracle of Capeside, who is?

Gretchen: Your problem is Dawson. And don't tell me you don't hear him. Whispering in your ear, telling you that you're not good enough. He's just a ghost, Pace. She picked you. And now you have to deal with it.

[Capeside Yacht Club - Mrs. Valentine sits in the dining hall bar going through receipts. Joey walks in.]

Joey: You wanted to see me?

Mrs. Valentine: Have a seat, Miss Potter. I was going over yesterday's receipts and I noticed a couple of them were signed by Owen Ross.

Joey: Right.

Mrs. Valentine: Thought you said you were a good friend of the family?

Joey: I am.

Mrs. Valentine: Well, if you're such a good friend, wouldn't you know that he and his family are in Paris until after the first of the year?

Joey: That doesn't make any sense.

Mrs. Valentine: No, it doesn't.

Joey: Mrs. Valentine, he was here, I served him. He was very rude.

Mrs. Valentine: I'm not sure this is going to work out, Miss Potter.

Owen/Dru: (Owen walks around the corner, but it's really a guy named Dru) Actually, mom, the Ross kid was here. (Joey looks at him confused)

Mrs. Valentine: Dru, honey, I'm right in the middle of something here.

Owen/Dru: Gotcha moms, but you didn't hear what I said. Owen Ross, he was here. I saw him, my own two eyes. And I saw Joey here waiting on him and I think you might want to commend him on the way she handled him because that guy, he can be real high maintenance. (Joey continues to stare)

[Capeside Yacht Club - Dru is washing a boat down on the dock. Joey walks up.]

Joey: What just happened in there?

Dru: Hey, could you watch your tone, please? I think I just saved your job.

Joey: Who the hell are you?

Dru: Dru. Valentine.

Joey: Mrs. Valentine, that's your mom?

Dru: Hey! You pick up quick.

Joey: But you said all that horrible stuff about her.

Dru: Which doesn't make it any less true.

Joey: You lied to me.

Dru: Correction. I was playing with you.

Joey: Why?

Dru: It was fun. My mom told me about the new girl. The one who was a friend of the Ross'. I took one look at you and knew you totally lied your way into the job. Which I totally dig about you, by the way.

Joey: You're a freak.

Dru: Okay, alright. So I'm not who I said I was. I'm actually a lot more fun.

[Dawson's dock - Dawson sits on the railing trying to comfort Jen.]

Dawson: It's okay to be hurt, Jen.

Jen: I'm not hurt, Dawson. It's just that the only real boyfriend that I've ever had enlisted the help of my best friend to dump me, and… you know, and I'm just angry.

Dawson: Take it from somebody who spent the better part of last spring angry at the world. It's not worth it. I mean, it might numb the pain a little bit, but basically it's just a distraction. I don't know. The point is, if you do it right, Jen, loving someone is gonna hurt. And the sooner you let yourself feel that, the sooner you'll be able to love again.

Jen: (laughing) Dawson, I really don't need one of your sappy self help seminars right now.

Dawson: (laughing) I'm just trying to repay a favor.

Jen: Oh, what?

Dawson: You've been sage to my simpleton more times than I care to count. (this sentence is probably totally wrong)

Jen: God, why didn't you just throw me into oncoming traffic?

Dawson: Because you've helped me through the worst of times. I've really learned a lot from you, Jen.

Jen: Really, like how to downward spiral your way into adult hood?

Dawson: No, no, you're the one who taught me that love can suck. That feelings change, passions fade, partners come and go. But through it all, one thing remains sacred. And that's friendship and it's true, because… without you guys, this summer would have been this huge black hole of depression for me.

Jen: Do you have to be so damn earnest? It's disgusting, really. It makes me want to drown you in the creek.

Dawson: It's part of my charm. (Jack is walking up) Funny thing about friends. They tend to bring you the worst of news, but with the best of intentions. Jack.

Jack: Hey.

Dawson: Thank God! Take her off my hands for awhile?

Jack: Sure.

Dawson: I'll see you later.

Jack: Hey.

Jen: Alright, I think I owe you a fairly huge apology.

Jack: Okay, that was supposed to be my line.

Jen: You're sorry, I'm sorry. Somebody's always sorry. I mean, relationships are just one big sorry after another, culminating in a big final messy sorry.

Jack: Sounds like someone is drowning herself in an economy size vat of self pity.

Jen: Come on, Jack, aren't the recently dumped allowed to wallow just a bit.

Jack: I'm really sorry, Jen.

Jen: Me too. I'm sorry for killing the messenger. I just didn't need you to be the one to give me the bad news. I needed you to be my shoulder.

Jack: Come here. (he takes Jen in his arms and hugs her tight) Better late than never.

[The Docks - Joey sits on the railing as Pacey walks up.]

Pacey: Pacey: There's my girl. (Joey doesn’t look at him) You're not liking me so much right now, are you?

Joey: (finally looking up at him) Not so much, no.

Pacey: So, you know, I'm talking to my sister and she says to me that it's actually not such a bad idea to discuss your problems with your girlfriend.

Joey: (she looks away) It's nice to know that someone in the Witter family can boast a brain cell or two.

Pacey: You're not going to make this easy on me, are you? (Joey doesn't look at Pacey, but makes a face like, you're right) Okay. So where do I start?

Joey: Where ever you want.

Pacey: Well, I should probably just start first, that you, Josephine Potter, have just wrecked me. In the best possible way, you have absolutely wrecked me. Because you see, I fell in love with you, knowing that there was never any possibility of being with you. Knowing full well that a sizeable chunk of your heart would always be wrapped up in our friend, Dawson. And that much was actually okay with me. Right up to the point that you chose me. Cause then you just turned everything on it's head. And I got everything that I wanted, and from that day forward, I've just been a wreck.

Joey: Why?

Pacey: Because, now all I can do is just wait for the other shoe to drop. You know, just wait for you to realize what a big mistake you've made. Wait for you to realize that I'm just going to be a big disappointment. And just wait for you to realize that Dawson is the guy that you want to be with.

Joey: Pacey, what does Dawson have to do with you screwing up at school?

Pacey: Well, nothing and everything. (sits down next to Joey) Dawson Leery would never have screwed up like I did, Jo. It just wouldn't have happened, you know that.

Joey: You're right. Do you know what else Dawson would never do? He would never inspire me to run away with him for the summer. It just wouldn't happen. And you know that. We had a magic summer, Pacey. I mean, we shared something that I'm going to remember for the rest of my life. I mean, don't you see? We're creating our own history here. A history that has nothing to do with Dawson.

Pacey: That's a nice way of looking at it.

Joey: Yeah. You know, this is where it gets rough.

Pacey: What do you mean?

Joey: We spent three months on the sea but didn't come close to weathering the storm. We ran away. We made our own reality and, it was so wonderful…

Pacey: But it couldn't last forever.

Joey: Nor should it. Pacey, a relationship isn't about a romantic three month cruise. It's going to be the details that define us. You know, the moments.

Pacey: Okay. Joey, I am… really scared. I think that I screwed up and I'm going to flunk out of high school. So I need your help. Umm… really badly.

Joey: That’s all you needed to say, Pace.

Pacey: Easy for you to say.

Joey: Whatever it takes, we're going to fix it. You know, everything's going to be okay.

Pacey: How can you be sure?

Joey: I'm not going anywhere without you. (they share some intense smoochies.)

Pacey: Potter?

Joey: Yes?

Pacey: How come you're so much smarter than I am?

Joey: I'm not that much smarter, Pace. You just happen to be a little emotionally retared.

Pacey: Is that it?

Joey: Yes.

Pacey: Ahh, that's such a load off my mind. (grabbing her hand and pulling her up) Let's go make-out some more, huh?

Joey: Sounds romantic. (they walk hand in hand down the dock)

Pacey: You're far too cynical for my romantic overtures. (he raises her hand up so that he can wrap his arm around his shoulder, and in front around her neck.)

Joey: Doesn't mean you don't earn a point for trying.

Pacey: Ahh, come on, you loooovvve me.

Joey: You bug me. (he kisses her as the camera shows them walking away from behind)

(Fade to credits.)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Gina

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
michelle et james

michelle et james
Michelle Williams et James Van der Beek se sont retrouvés pour la sortie du film Manchester By the...

20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

Titepau04 (10:33)

Bonjour tout le monde!!!

serieserie (11:14)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (14:46)

Bon week end!

Chaudon (17:21)

Depuis début décembre, le quartier "Elementary" a un NOUVEAU SONDAGE ! Soyez nombreux pour voter !

Chaudon (17:22)

...Désolé, je me suis trompé d'HypnoRooms . Comment enlever mon précédent message ?

Sonmi451 (18:35)

En papotant ^^

Sonmi451 (18:35)

Mais moi j'ai du mal à écrire, y a un bébé

Sonmi451 (18:36)

qui veut l'ordinateur lol

Minamous (20:27)

L'HypnoGame Arrow commence dans 30 minutes et il reste des places, alors s'il y a des retardataires, n'hésitez pas à nous rejoindre

Minamous (20:28)

oups...je croyais que j'étais sur HypnoPromo, sory

Titepau04 (21:13)

Sonmiiiii!!! Tu es là??!!

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

mnoandco (09:17)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

serieserie (09:29)

Heyyy! Lucifer vous attend pour son animation 'Le diable s'habille en Prada'!!

liliju (10:16)

Ca vous dit une ptite interview collective pour Noël sur le quartier Supernatural? je vous attend sur le topic spécial interview. Et n'oublier pas le calendrier de l'avent sur le quizz. Merci à tous. On ne peut rien faire sans vous

Titepau04 (10:32)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Profitez-en aussi pour voter sur le sondage ncisla!!!! et pas besoin de connaître la série!

Titepau04 (10:33)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

serieserie (12:22)

On oublie pas de venir voter pour le concours #OneChicagoOS sur Chicago PD

angie5 (12:35)

Bonjour, nouveau design pour le quartier de sous le soleil, vous pouvez commenter sur le forum dédié et n'hésitez pas à commenter les épisodes d'une famille formidable saison 13 diffusé depuis lundi !! et si vous voulez donner un coup de main, envoyez-moi un mp. merci. bonne journée. Bonne visite!!

mnoandco (14:44)

Hello, le quartier Blacklist vous propose de venir voter pour ses HypnoAwards. Venez découvrir chaque jour une nouvelle catégorie! Vous avez oublié ! Pas de soucis ! Vous pouvez voter pour les catégories précédemment proposées et ce pendant les 15 jours que dure l'animation !

mnoandco (14:45)

Le quartier Blacklist, en plus de l'animation HypnoAwards, vous propose de jolis calendriers pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir voter, commenter vos choix, donnez votre avis sur ces créations!

mamynicky (15:01)

'Jour les 'tits loups Le quartier Empire voudrait connaître vos goûts en matière de chants de Noel.

chrismaz66 (16:40)

Mamy je déteste les chants de noël, ça m'file le cafard ! Mais bon je vais voter parce que c'est toi

chrismaz66 (16:42)

Choup nous a concocté des animations spécial 10 ans de ouf pour Torchwood, venez jouer, pas besoin de connaître la série! Apportez juste vos yeux et votre cerveau

Phoebus (18:20)

Bonjour, Photo de l'épisode et Review de l'épisode 8x06 (celui du 2 décembre) sur le quartier The Vampire Diaries.

Sonmi451 (21:27)

Merci voter dans préférence.

Minamous (20:28)

HypnoGame Arrow dans 30 minutes sur la citadelle, il reste des places, n'hésitez pas à nous rejoindre si vous voulez vous amuser avec nous

bedou (09:10)

Bonjour, Je rappelle que vous avez jusqu'au 16 décembre prochain pour participer au concours de Once Upon a Time. Je compte sur vous ! Merci et bon dimanche

mnoandco (09:21)

Hello! Le quartier Blacklist attend vos votes pour les "Blacklist Hypno Awards". Plusieurs catégories sont déjà en vote et le resteront pendant toute la durée de l'animation. Les calendriers de décembre attendent également avec impatience vos commentaires.

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming