VOTE | 148 fans |

#401 : L'été était presque parfait

Titre en VO : "Coming Home" - Titre en VF : "L'été était presque parfait"
¤ USA : diffusé le 04/10/00 - France : diffusé le 14/04/01
¤ Scénario : Greg Berlanti - Réalisation : Greg Prange


Les vacances touchant à leur fin, Pacey et Joey rentrent de leur périple. Dawson a découvert une nouvelle passion pour la photographie durant ces vacances.

Andie fait connaissance avec deux Italiens, pendant que Joey et Dawson essaient tant bien que mal de renouer leur amitié perdue. Pacey et Joey ont une dispute, mais se réconcilient à la fin de l'épisode.

Plus de détails


~~~~~~~~~~


Pacey et Joey naviguent en direction de Capeside à bord du True Love, arrivant à la fin de leur périple qui a duré toutes les vacances d'été. Cependant, ils n'ont pas vraiment envie de rentrer et Pacey serait capable de sécher une année scolaire pour prolonger le voyage. Ils décident pour finir de passer encore une nuit sur la bateau avant de rentrer, et plongent tous deux dans l'eau.

Jen, Andie et Jack bronzent sur la plage, quand Dawson sort de l'eau pour rappeler à Jack qu'ils doivent aller repeindre une maison à Capeside, si bien qu'il ne reste plus que Jen et Andie. Elles voyent deux beaux garçons couchés un peu plus loin, et Andie propose à Jen d'aller faire connaissance. Cette dernière lui dit d'y aller tout seul, car elle doit aller faire un tour au bar. Andie apprend alors qu'ils viennent d'Italie et qu'ils s'appellent Gino et JJ. Ils lui demandent de leur faire visiter la ville, ce qu'elle accepte.

Pacey et Joey débarquent enfin à Capeside. Avant de se quitter, ils se mettent d'accord sur un point: ils ne dévoileront à personne ce qu'il s'est passé entre eux au niveau sexuel durant ces vacances. Ils sont tous deux tristes que les vacances soient déjà finies...

Alors que Jack et Dawson sont en train d'acheter de la peinture et des pinceaux au magasin, Gretchen, la soeur de Pacey, arrive. Elle reconnaît Dawson, et lui explique qu'elle revient vivre pour quelque temps à Capeside, pour pouvoir se reposer.

Joey rentrée chez elle, Bessie veut à tout prix savoir ce qu'il s'est passé entre elle et Pacey. Elle ne répond pas et lui offre son cadeau (du jasmin). Voulant gagner sa chambre, elle y découvre un homme. Bessie lui explique qu'elle a dû louer sa chambre jusqu'à mardi, étant donné que le B&B marche très bien à présent.

Pacey revient chez Doug, qui lui dit qu'il ne peut plus habiter chez lui, étant donné qu'il y a à présent quelqu'un d'autre, une fille. Pacey s'énerve, en lui demandant s'il était devenu bisexuel. C'est alors que Gretchen arrive: c'est elle qui habite avec son frère Doug. Ils disent à Pacey qu'il n'a qu'à habiter sur son bateau ou chez Joey.

Joey arrive chez Dawson mais trouve la maison vide. Dans la chambre de ce dernier, elle aperçoit des dizaines de photos de ses amis, mais aucune d'elle. A croire qu'il l'a totalement oubliée... Elle va dans la maison d'à côté, chez Jen, pour discuter. Elles parlent d'Henry, qui habite à présent à plus de quatre heures de Capeside, et Jen ne tarde pas à lui demander ce qu'elle a fait avec Pacey, mais elle ne répond pas. Elle lui propose alors de les accompagner à un film au bord de l'eau, sans Pacey. Joey accepte l'invitation.

Dawson explique à Jack, tout en peignant la maison, qu'il a connu Gretchen à l'âge de dix ans, et qu'il lui envoyait souvent des cadeaux, mais que leur aventure n'était guère allée plus loin.

Jen et Dawson développent des photos, car il s'agit de leur nouvelle passion, et Dawson a aménagé une chambre noire chez lui. Jen lui apprend qu'elle a invité Joey à venir avec eux ce soir. Alors qu'ils sortent de la chambre, ils trouvent Mitch et Gale sur le canapé, qui sont plutôt gênés et essaient de se justifier.

Pacey vient rejoindre Joey sur le bord du ponton, et lui demande si elle n'aurait pas un canapé pour lui, pour cette nuit, mais elle lui annonce qu'elle l'emploie déjà, sa chambre étant prise. Pacey lui demande ce qu'elle va faire de sa soirée et elle n'a pas le choix que de l'inviter à se joindre au groupe.

Le soir, ils se retrouvent donc tous au bord de l'eau (sauf Andie qui drague toujours ses deux amis), quand Joey arrive, accompagnée de Pacey, qui s'éloigne pour aller leur chercher à boire et la laisser parler avec Dawson. Ce dernier change de place pour s'éloigner, et Jen le suit. Quand Joey approche, il n'y a plus que Jack. Jen pousse Dawson a aller lui parler, ce qu'il fait. Ils s'échangent quelques mots, puis Dawson s'en va.

Pendant ce temps, Pacey parle avec sa soeur. Puis il revient vers Joey, lui annonçant qu'ils vont partir. Ils ont une dispute à propos de Dawson, Joey lui disant qu'il n'est plus le capitaine à présent. Pacey lui répond que ça doit faire depuis une semaine déjà qu'il n'est plus le capitaine, puis s'en va.

Andie apprend que JJ n'est pas un italien, et qu'il parle en fait très bien le français. Avant de partir, il lui demande s'il peut l'embrasser, ce qu'elle accepte.

Dawson et Joey rentrent ensemble, et elle lui offre une brique de la maison d'Ernest Emingway. Il est le seul à ne pas lui avoir posé la question de ce qui s'était passé entre Pacey et elle. Elle lui annonce qu'ils ne l'ont pas fait. Joey lui demande aussi pourquoi il s'est tourné vers la photo, et il lui répond: "On ne choisit pas les choses qu'on aime. C'est ce qu'on aime qui nous choisit." Joey aimerait qu'ils soient à nouveau amis, mais Dawson lui dit qu'il faut laisser le temps faire son travail.

Joey retourne alors voir Pacey sur le bateau, et ils se réconcilient. Elle lui dit que durant cette dernière semaine, son esprit était peut-être ailleurs, mais son coeur avait toujours été avec lui. Pour finir, ils s'endorment paisiblement sur le "True Love", après avoir lu "La petite sirène".

Sur le True Love. Pacey est en train de pêcher.

Pacey : Hé ! On a de quoi dîner !

Joey : Oh, du poisson ! Ca change, c'est bien de varier !

Pacey : J'ai cru lire sur ton visage une expression de dégoût à la vue de ce poisson.

Joey : Après ce voyage, si tu me revois manger quelque chose qui vient de l'océan je ne m'appelle plus Joey Potter. (Elle l'embrasse)

On aperçoit Capeside au loin.

Pacey : Ca y'est nous y voilà, le port de Capeside, notre dernière destination.

Joey : Ca n'a pas trop changé depuis qu'on est parti

Pacey : Ca n'a pas changé du tout, je te le garantis

Joey : Pacey, je n'ai pas envie de retourner là-bas, pas plus que toi, mais c'est pas comme si on avait vraiment le choix.

Pacey : On n'est pas obligé de rentrer, on a survécu trois mois en faisant des petits boulots, on peut tenir autant qu'on veut, si on est heureux comme ça.

Joey : Pacey, si tu penses ce que tu dis, pourquoi tu ne m'en parles que maintenant, deux heures avant notre arrivée ?

Pacey : Douze heures avant ! Ouais, j'ai l'intention de jeter l'encre par ici, de manger un morceau et de débattre tranquillement de la question de rentrer ou pas !

Joey : Attend, je ne te crois pas Pacey Witter, malgré ton côté téméraire, imprévisible, j'ai dû mal à croire que tu serais capable de sécher une année entière

Pacey : Pourquoi, j'en serai pas capable, qu'est-ce que je raterais après tout ? Des mélodrames récurrents, des intrigues médiocres, des ambitions qui laissent à désirer et quelques déprimes de mes meilleurs amis ? Une naissance par ici, un décès par-là et en cadeau, la recette infaillible pour une vie carrément mortelle d'ennui (Ils s'embrassent tendrement), je crois pas que tout ça me manquera ! (Elle l'embrasse sur le nez)

Joey : Il y a un petit détail que je ne comprends pas !

Pacey : Oui, lequel ?

Joey : Comment on a pu attendre aussi longtemps avant de se jeter à l'eau ?

Pacey : Si seulement je le savais ! On a cas rattraper le temps perdu !

(Ils se tiennent par la main et sautent dans l'eau)


Sur la plage. Jen, Jack et Andie sont assis sur des chaises longues.

Jen : Je jetterais Jack !

Jack : Tu me jetterais moi du ballon avant de jeter Andie ?

Jen : Andie a toujours de bonnes idées !

Andie : N'essaie pas de rivaliser avec les filles !

Jack : La solidarité féminine.

Andie : Oh, ça va Jack, c'est pas comme si on t'avait jeté le premier, on a tout de même viré la grand-mère avant toi !

Jen : Ouais.

Jack : Ah ouais merci ça me console tu peux pas savoir !

Dawson revenant de se baigner : Vous devriez y aller, elle est très bonne !

Andie : Oui pour fiche en l'air la crème que j'ai mis un quart d'heure à m'appliquer sur tout le corps, non-merci, sans façon !

Jack : Faut qu'on y aille, Mme Hamacott nous attend à deux heures.

Jen : hmmm, interessant !

Dawson : C'est pour repeindre sa maison, c'est notre dernier contrat, on a le temps, on a au moins une heure devant nous !

Jack : Tu oublies qu'on doit passer à la quincaillerie, acheter les pots de peinture, des pinceaux, et tout les ...

Dawson : Hé c'est notre dernier jour de plage, j'en veux un souvenir ne bougez pas ! (Il prend son appareil-photo)

Jen : Oh, non, Dawson, pas de photo, j'suis trop moche !

Dawson : Et bien tant pis, tu seras moche pour toujours ! Allez ! je veux un beau sourire !

Jen : oh !

Dawson : Génial !

Jack : Bon, bien, on se retrouve au Dive-in ! (Il se lève)

Jen : Ouais, Dawson y'a les dents de la mer ce soir !

Dawson : Oh super ! Je l'ai jamais vu ! (Rires) Salut !

Andie : A ce soir !

Jen : Salut !

Andie : Ouhh ! Deux beaux mecs juste à ta droite !

Jen : oh, qu'est-ce que ça peut faire ?

Andie : Je te rappelle qu'une de nous deux est célibataire !

Jen : Oui, c'est vrai, mais t'as rien fait pour que ça change, ta vie sexuelle cet été aura été abstinence et purification.

Andie : C'est pas ma faute si tous les mecs biens sont pris ! J'ai pas envie de me retrouver avec n'importe qui !

Jen : Andie ! Il y a pleins de garçons sur terre, seulement je te connais t'es incapable de faire le premier pas !

Andie : Si t'étais à ma place, toi tu le ferais ?

Jen : Oui ! Oui, je pense que pour ma part j'ai fait mes preuves !

Andie : Bon ! Bon, je vais les aborder !

Jen : D'accord !

Andie : Ouais

Jen : Vas-y !

Andie : J'y vais !

Jen : Alors ?

Andie : Bon, tu permet je réfléchis ! Je cherche la meilleure façon de les aborder !
Jen : Bon, excuse-moi, mais en attendant que tu trouves la meilleure façon, je vais au bar ! Peureuse ! (Elle se lève)

Andie : J'ai pas peur !

Jen : Trouillarde ! (Elle part)

Andie : Je le suis pas !

Jen : Si tu l'es !

Port de Capeside. Pacey et Joey débarquent.

Pacey : (Soulevant un petit paquet qui appartient à Joey) Oh ! Il est petit mais il est lourd ! Il est pour qui celui-là ?

Joey : Umm... C'est pour ma soeur je crois. C'est tout ce qu'on prend ?

Pacey : Ouais, pour le reste je passerai le récupérer demain tranquillement.

Joey : D'accord.

Pacey : Euh, tu sais il y a une chose sur laquelle il faut qu'on se mette d'accord !

Joey : Laquelle ?

Pacey : Ben, on va nous poser des questions !

Joey : Qui va nous poser des questions ?

Pacey : Tout le monde va vouloir savoir ce qui s'est passé sur le bateau, cet été, entre toi et moi, je veux dire sexuellement parlant !

Joey : Ca ne regarde personne ! Je suis sûr que personne ne posera cette question, c'est trop indiscret !

Pacey : On vit une époque indiscrète !

Joey : (soupire) Qu'est-ce que tu répondras toi ?

Pacey : Ben, ça dépendra !

Joey : De quoi ?

Pacey : De ce que tu diras !

Joey : Et bien moi je ne vais rien dire du tout, parce que ça ne regarde personne !

Pacey : Parfait ! Rien, ça me va !

Joey : Et personne ne posera de questions !

Pacey : Oh que si !

Joey : Voilà, ça s'arrête ici, fini les vacances, je vais à gauche, tu vas à droite, et on passe les prochaines 24 heures séparés l'un de l'autre.

Pacey : Au cas où tu te demanderais pourquoi je ne suis pas triste de te quitter, c'est parce que pour être honnête, tu commençais à me sortir par les yeux !

Joey : Oh ! Bon, tant mieux, parce que l'idée que tu sois en train de jouer les types forts et courageux qui ne veut pas me montrer qu'il souffre, ça m'ennuyait !

Pacey : Oh, tu peux être tranquille ! Bon, ben je t'appellerai demain, peut-être !

Joey : Oh non, si t'y penses, d'accord ?

Pacey : C'est ça !

Joey : Bonne chance !

Pacey : Merci !

(Ils partent dans des directions opposées, la caméra reste sur le True Love qui flotte au bout du pont. Soudainement, Pacey et Joey reviennent devant la caméra en se jetant dans les bras l'un de l'autre)

A la quincaillerie. Dawson est au rayon des pinceaux quand une fille s'approche, mais il ne la voit pas.

Gretchen : Excusez-moi, vous savez où sont les ampoules ?

Dawson : Généralement elles sont au plafond.

Gretchen : Mais dans quel rayon ?

Dawson : Je ne suis pas du magasin, je regrette.

Gretchen : Heureusement pour vous. (Elle commence à partir)

Dawson : En fait je crois qu'au fond ... (voyant qu'il s'agit de Gretchen) Gretchen ?
Gretchen : Dawson ? Woaaa !

Dawson : (rires) Bonjour !

Gretchen : Bonjour ! Comment ça va ?

Dawson : Et bien, je suis un peu trempé, mais ça va !

Gretchen : A part ça ? La vie est belle ? Disons que j'ai entendu parlé de ce qui s'est passé avant l'été,..

Dawson : Ah, ça, oui, je m'en remettrais. Et toi ? Tu es rentrée à Capeside pour les vacances ?

Gretchen : Un peu plus que ça, rien de grave, je me repose !

Dawson : D'accord, je vais te dire un truc pas très original, je suis content de te revoir !

Gretchen : J'ai encore moins original, ravi de t'avoir revu, même trempé !

(Elle s'en va, Jack arrive)

Jack : Ca y'est j'ai la peinture, tu as les rouleaux et qui est cette fille ?

Dawson : Quelle fille ?

Jack : Celle là ! La fille dont tu vas me dire que tu n'as absolument rien à faire, jusqu'à ce que je torture un petit peu et que tu avoues tout !

Dawson : Elle, c'est une longue histoire !

Jack : On a tout notre temps, on a un mur entier de maison à repeindre.

Chez les Potter, dans la cuisine, Joey et Bessie discutent.

Joey : Oh, t'es incroyable !

Bessie: Mais je suis ta soeur, j'ai tout de même le droit de savoir !

Joey : Non, pas du tout.

Bessie: Rectification, je suis la soeur que tu as lâchement abandonnée en juin dernier, j'estime avoir le droit de savoir !

Joey : Ouvre ton cadeau.

Bessie : Une plante ?

Joey : Du jasmin de caroline. La nuit quand le vent souffle, il peut répandre son parfum à trois kilomètres à la ronde.

Bessie : La nuit quand Pacey et toi, vous...

Joey : Bon, ça suffit ! Je vais défaire mon sac !

Bessie : Hé, Joey , attend !

(Joey ouvre la porte de sa chambre et quand elle voit qu'il y a quelqu'un dedans elle la referme aussi tôt)

Joey : Que fait ce monsieur en caleçon dans ma chambre ?

Bessie : C'est là qu'il habite !

Joey : Tu as loué ma chambre !

Bessie : Jusqu'à mardi. Viens par ici, à mon tour de te faire un cadeau.

Joey : Le livre de comptabilité ! Humm, c'est gentil.

Bessie : Regarde ce chiffre.

Joey : Bessie je suis désolée, j'ignorais que j'allais te manquer à ce point là, ...

Bessie : Joey, c'est un plus qu'il y a devant, pas un moins. Bienvenue à la pension de famille la plus fréquentée de la région, notre chiffre d'affaire a doublé, et nous affichons complet jusqu'à la fin de l'automne !

Joey : Mais je te téléphonais souvent et tu ne m'en as jamais parlé !

Bessie : Je voulais que se soit une surprise !

(Elles se prennent dans les bras)

Sur la plage. Andie est assise avec les deux garçons, Jen arive.

Andie : J'ai passé l'été avec mes amis et avec mon frère qui a pleins de problèmes...

Jen : Bonjour !

Andie : Ah tiens, te revoilà Jennifer, je discutais avec ces deux garçons que je viens de rencontrer. Je te présente Gino et JJ !

Jen : Ciao Gino, Ciao JJ !

Gino : Ciao !

Andie : Ils sont italiens.

Jen : Carrément.

Andie : Ils ont décidé de faire le tour du monde en une année à vélo et à pied. Ils sont arrivés à Capeside hier. Dis-moi sincèrement Jen, tu les trouve pas craquant, mignons à croquer, croqui-croqui !

Jen : Andie, ils entendent tout.

Andie : Mais c'est pas grave, ils comprennent rien, ils savent dire que bonjour, au revoir, salut et super !

Gino (avec un accent) : On aimerait beaucoup que vous nous fassiez visiter la ville !

Andie : Avec plaisir !

Jen : Je regrette, je ne peux pas vous accompagniez, j'ai rendez-vous !

Andie : Allez les gars je vous emmène visiter Capeside, je vous montrerais tout ce qu'il faut voir et plus si affinité !

Chez Doug. Pacey vient juste de lui donner son cadeau.

Pacey : C'est le bonhomme de neige de Floride mais sans neige !

Doug : Ouais, j'suis mort de rire, ça se voit pas.

Pacey sautant sur le canapé : Oh oui, mon petit canapé préféré est toujours là bien au chaud !

Doug : Pacey c'est très drôle j'allais t'en parler.

Pacey : Oh non, pas ça, Doogie tu vas pas me mettre à le rue, arrête !

Doug : Ben, une autre personne a emménagé pendant ton absence, je regrette.

Pacey : Ah, ton petit ami a décidé de vivre avec toi, c'est chouette !

Doug : Je vois que trois mois en mer, n'ont pas du tout amélioré ton sens de l'humour.

Pacey : Tu vas pas me dire qu'il s'agit d'une fille !

Doug : Si justement une fille !

Pacey : Attend ! Au moment où j'ai le plus besoin que tu m'héberges, tu deviens hétéro, c'est tout de même incroyable !

Doug : Même si je sais que rien ne pourra faire cesser tes sales insinuations à propos de ma sexualité, je tiens à t'informer qu'il s'agit d'une relation purement platonique !

Pacey : Et bien dans ce cas, je ne sais pas qui est la mystérieuse invitée, mais elle ne peut pas être plus importante que ton petit frère adoré !

Doug : C'est là que tu fais erreur, elle est tout aussi importante et on a le même lien de parenté !

Gretchen entrant : Excuse-moi Doug, j'suis passée à la quincaillerie prendre des ampoules.

Pacey : Gretchen ?

Gretchen : Oh, salut ! Chouette la coupe de cheveux ! T'embrasses pas ta grande soeur ?

(Pacey saute par-dessus le canapé, et ils se prennent dans les bras)

Le devant de la maison de chez Dawson. Joey regarde la maison et finit par entrer.

Joey : Y'a quelqu'un ? Y'a quelqu'un ? Mme Leery ? Mr Leery ? Dawson ?
(Elle monte dans la chambre de Dawson et s'aperçoit que tout a changé)

Maison de Mme Hamacott. Jack et Dawson repeignent la maison.

Dawson : Ca été mon premier amour. J'avais 10 ou 11 ans et elle devait avoir 13 ans. Je passais la soirée chez les Witter. Gretchen était avec des copines derrière la maison. Pacey a eu la brillante idée de leur envoyer des ballons d'eau pour s'amuser. On a travaillé pendant deux heures à remplir les ballons, et au moment où on est sorti, Gretchen et ses amies étaient en maillots de bain, elles avaient du surprendre notre conversation. Et bien sur, Pacey ne s'est pas privé de leur envoyer les ballons, et moi, je regardais.

Jack : Tu regardais Gretchen.

Dawson : Comme si je n'avais jamais vu de fille en maillot de bain, j'ai été ébloui, foudroyé sur-le-champ. A partir de ce moment-là, tout l'argent de ma tirelire, que je mettais avant dans les cartes de Base-ball, est passé en chocolat et en petits bouquets de tulipes que j'adressais à Melle Gretchen Witter. (Rires) C'est quelques années plus tard que j'ai appris qu'on en avait beaucoup rit en famille.

Jack : J'imagine. Et qu'est-ce qui s'est passé ?

Dawson : Ce qui se passe quand on est amoureux à 10 ans, absolument rien.

Maison de Doug. Pacey, Gretchen et Doug discutent pour savoir oì va dormir Pacey.

Pacey : Je refuse d'être placé ailleurs, pense à mon équilibre psychologique.

Gretchen : Oh, cesse de ne penser qu'à toi.

Pacey : Et toi, tu pourrais pas penser un peu aux autres. T'as pas une chambre à l'université ?

Gretchen : Je m'accorde un temps de repos.

Pacey : Bien sur ! Et dans la famille je suis le seul qui puisse avaler ça.

Gretchen : Mêle-toi de tes affaires, p'tit frère.

Pacey : Si tu n'occupais pas mon espace vital, je ne chercherais pas a savoir quelle technique tu as fait pour te retrouver ici sur la touche.

Doug : Ca va, ça va, ça suffit comme ça tous les deux. Ecoute Pacey, il me semble que tu as d'autres solutions et ce n'est pas le cas de Gretchen.

Pacey : Je peux savoir quelles sont les solutions dont tu parles ?

Doug : Et bien pour commencer, tu as ton bateau.

Pacey : Tu plaisantes ? Je viens de passer 100 jours à bord de ce vieux radeau.

Doug : Ca va d'accord. Carrie et ses monstres qui braillent son toujours chez papa et maman. Mais il reste le divan si je ne me trompe.

Pacey : Oh non, là merci. Plutôt planter une tante au milieu du cimetière.

Gretchen : Et denier recours, il y a le Zoo.

Pacey : Ah, ah ! Bravo Gretzilla.

Gretchen : Oh, je vois que ça vole toujours aussi haut. Je sais, pourquoi tu ne vas pas chez Joey ?

Pacey : Où tu veux en venir ?

Gretchen : Tu as une petite amie maintenant. Elle te proposera sûrement de dormir sur le divan ou dans son lit.

Pacey : Tu veux que je te dise, je n'aime pas du tout ce genre de conseil, ni le ton qui l'accompagne.

Doug : C'est un conseil plus que judicieux. Où y'a t-il des chambres de libres sinon dans une pension de famille ?

Pacey : Je ne veux pas m'imposer dans sa famille.

Gretchen : Oui puisque tu en as déjà une où tu t'imposes.

Pacey : Ohh, Gretchen, c'est si bon de te revoir à la maison, euh, mais où ai-je la tête j'oubliais que je n'ai plus de maison.

Doug : Oui, ça me fait de la peine de te voir comme ça, sincèrement. (à Gretchen) Passe moi le thé. Merci.

Joey rend visite à Jen, elles sont dans la cuisine.

Jen : Avec son club de foot, il a décroché une bourse d'étude à l'académie de Hanovre. Alors Henry et ses parents se sont dis qu'il ne fallait pas raté une telle opportunité. Et voilà comment je me retrouve avec quelqu'un qui vit à 4 heures d'ici.

Grand-mère : C'est ce que Jennifer se plaît à qualifier de liaison longue distance.

Jen : Ce que Grand-mère désapprouve totalement.

Grand-mère : La jeunesse est quelque chose qui se vit au présent, pas dans la perspective de ne s'amuser qu'un week-end par mois.

Jen : Y'aurait pas une paire d'aiguilles à tricoter qui t'attendent quelque part ?

Grand-mère : Si sûrement chérie. (à Joey) Au revoir Joséphine. Heureuse de vous avoir revue seine et sauve. (Elle part)

Jen : Bon, assez parlé de moi. C'est toi qui reviens d'un voyage en mer. Raconte ?

Joey : Les plus belles vacances de ma vie. D'ailleurs je ne sais même pas par quoi commencer, on a fait tellement de choses !

Jen : Commençons par les choses sérieuses. Vous en êtes où tous les deux?

Joey : Jen !

Jen : C'est humain de vouloir savoir. Tu t'es retrouvée avec Pacey seule sur un bateau pendant trois mois. Tous le monde se pose la question !

Joey : Et bien on ne répondra pas.

Jen : Par expérience je sais interpréter ce genre d'attitude. Non veut dire non, et on ne répondra pas veut dire on l'a fait.

Joey : Tu m'as eu. C'est vrai, jour et nuit Jen, on a fait que ça. Tu savais qu'il existe 38 positions différentes et 42 quand on est très souple ?

Jen : Tu as raison c'est pas mes oignons.

Joey : (après une pause) Et à part ça comment vont les autres ?

Jen : Bien. Tous le monde va bien.

Joey : Je dois y aller. j'ai promis à Bessie de l'aider pour le dîner.

Jen : Qu'est-ce que vous faites ce soir avec Pacey, vous sortez ?

Joey : Non, non, on fait rien, on a rien de prévu ce soir. C'est chacun chez soi.

Jen : Nous on passe tous la soirée au Dive-in, tu n'as cas venir ?

Joey : J'en sais rien, mais ça me tente.

Jen : Rendez-vous Stepmunk Cove à vingt heures, je dirais à tous le monde que tu viens.

Joey : A plus.


Rue de Capeside. Andie est en train de faire visiter Capeside aux deux italiens.

Andie : Et, sur votre droite vous avez un monument historique où de nombreux évènements forts se sont produits, désolé je dois vous ennuyer avec tout ces détails inutiles.

Gino : Oh, non, non, tu es très belle quand tu parles.

Andie : Oh ! Arretez ! (Les deux garçons s'arrêtent de marcher) Non, je ne voulais pas dire n'avancez plus.

Gino : je suis désolé, je ne comprends pas tout.

Andie : Tant mieux. (parlant de JJ) Et lui il ne parle jamais ?

Gino : (Il parle à JJ en italien) Il parle quand il en a envie.

Andie : Vous êtes passé par où avant d'atterrir ici ?

Gino : On est passé par Paris. Tu connais Paris ?

Andie : Oh ! Non, mais je rêve d'y aller, j'en meurs d'envie.

Gino : Pourquoi ?

Andie : Parce que c'est une ville romantique. C'est la cité de l'amour, perdu, retrouvé. C'est Degas, Cézanne, Monet, Van Gogh, je ne s'y suis jamais allée, mais j'ai l'impression que j'y serais comme un poisson dans l'eau. (JJ se met à parler en Italien) Qu'est-ce qu'il dit là ?

Gino : Il dit que si tu connais si bien, c'est parce que c'est la ville de ton cœur.

Andie : (Souriant) Oh !


Chez Dawson. Jen et Dawson sont dans la chambre noir où ils développent quelques photos.

Dawson : Comment tu l'as trouvé ?

Jen : Dawson.

Dawson : C'est une question.

Jen : Je l'ai trouvé très bien.

Dawson : Tant mieux. Tu es sûr que tu n'avais pas le soleil dans les yeux ? Elle n'avait pas le teint brouillé et des boutons pleins la figure ?

Jen : Toi t'as pas envie de la revoir.

Dawson : J'ai pas dit ça.

Jen : Heureusement parce que je l'ai invité à venir avec nous au Dive-in ce soir.

Dawson : Tu... Et bein, merci je suis content de l'apprendre.

Jen : Dawson tôt ou tard il faudra bien affronter la situation, alors pourquoi pas tout de suite ?

Dawson : Qu'est-ce que tu fais de l'évolution naturelle des choses ?

Jen : Joey est venu naturellement vers moi, alors je l'ai accueilli aussi naturellement. Qu'est-ce que tu veux de plus ?

Dawson : Il sera là aussi l'autre ? Comment il s'appelle déjà ?

Jen : Non. Ils s'accordent une soirée de libre. Je pense que se sera le moment idéal pour votre petite conférence au sommet à Joey et à toi, c'est là que vous déciderez ensemble si oui ou non vous pouvez rester ami.

Dawson : On dirait que la question te tourmente ?

Jen : Oui, c'est drôle, je n'arrête pas de penser à la manière dont tout c'est passé l'an dernier, comment tu as découvert tout ça et...

Dawson : Tu te sens responsable ?

Jen : Oui. Y'a de quoi, non ?

Dawson : Ecoute, tu n'es responsable que d'une chose, c'est de m'avoir aidé à passer le plus bel été de ma vie. (Ils partagent un sourire. Dawson et Jen sortent de la chambre noire et arrivent dans le salon où Gail et Mitch sont allongés sur le canapé. Jen sourit)

Mitch : Dawson !

Gail : Jen !

Mitch : Dawson et Jen !

Dawson : Bienvenu dans la famille Leery où le canapé est souvent occupé.

Mitch (se relevant) : Oh, non, non. On était en train de discuter des travaux qu'il faut envisager rapidement.

Gail (se relavant) : Je crois que tu te fatigues pour rien chéri.

Jen : A tout à l'heure. Mme Leery. Mr Leery. (Dawson et Jen partent)

Mitch : Tu disais qu'il n'y avait personne.

Gail : J'ai vérifié les chambres.

Mitch : Pas la chambre noire.

Gail : Non, pas la chambre noire.

Mitch : Ne jamais oublié la chambre noire.


Sur le petit ponton devant chez Joey. Elle est assise en train d'éplucher des mais pour le dîner. Pacey arrive par derrière, et mets ses mains sur ses yeux.

Pacey : Qui c'est ?

Joey : Attendez, attendez ! Il est impossible que se soit mon petit-ami. On ne doit pas se revoir avant demain, il dit que je le suis sort par les yeux.

Pacey : Ca c'était avant qu'il s'aperçoive qu'il ne savait plus où dormir. Un divan pour la nuit, s'il te plaît.

Joey : Désolé on n'a plus un lit de libre et c'est moi qui dors sur le divan.

Pacey : Je ne sais pas si tu as eu la même sensation que moi, mais je trouve que dans cette ville on se passe très bien de nous.

Joey : C'est le contraire de tout ce qu'on voit dans les films. Plus on est loin deux, mieux ils se portent.

Pacey : Heureusement que je t'ai. Qu'est-ce qu'on fait ce soir ? On peut manger une pizza sur le bateau, ou j'étais en train de me dire qu'on pourrait aller au cinéma voir le dernier navet de l'été.

Joey : Bein, en fait Jen m'a invité au Dive-in.

Pacey : Ohh ! Le Dive-in on va y retrouver le lycée au grand complet. Franchement je me sens pas du tout prêt à les revoir.

Joey : Je comprends.

Pacey : Tu comptes y aller sans moi ?

Joey : Pourquoi ne pas y aller ensemble. Je suis sûr qu'on va s'amuser, et se serait sympa de revoit tout le monde !

Pacey : Revoir Dawson.

Joey : Oui, de revoir Dawson. Mais nous en avons déjà parlé, c'est un secret pour personne que j'appréhende de me retrouver face à lui.

Pacey : C'est un secret pour personne. Et puis je vais te dire une chose, je me moque de l'endroit où on va, du moment qu'on est ensemble.
(Ils s'embrassent)

Joey : Merci.

(Joey se lève et retourne vers la maison avec le mais, Pacey reste assis sur le ponton.)


Au Dive-in. Il y a pleins de jeunes partout, dans l'eau ou sur les bateaux qui sont alignés devant un écran géant ou passe les dents de la mer. Dawson, Jack et Jen sont sur un bateau. Andie arrive.

Andie : Hé ! (Aux deux italiens) Allez-y les gars je vous rejoins tout de suite.

Jack : Ha ! Tiens tu t'ai fait de nouveaux amis.

Andie : Oui.

Dawson : Méfie-toi Andie, c'est en Europe qu'on a inventé le ménage à trois.

Andie : Ménage à trois je crois pas, non. Et puis il y en a qu'un qui est drôle et qui parle. L'autre il tient la chandelle, il est lourd.

Jen : IL est libre celui qui t'intéresses ?

Andie : Je ne sais pas encore Jen, laisse moi une heure. (Elle s'en va)

Jack : Incroyable !

(Un peu plus loin Pacey et Joey arrivent main dans la main, Dawson les regarde).

Dawson : Je croyais qu'il devait pas être là Jen.

Jen : Il devait pas être là dawson.

Dawson : Alors qu'est-ce qu'il fait ici ?

Jen : C'est une bonne question.


Au bord de l'eau.

Joey : C'était peut-être pas une bonne idée.

Pacey : Je te rappelle que s'était pas la mienne.

Joey : Je crois que ...

Pacey : Tu veux que j'aille chercher à boire pendant que tu vas les saluer ?

Joey : Oui.

Pacey : D'accord.

Joey : Je pense que se sera plus facile.

Pacey : Pas de problème, je reviens dans cinq minutes.

Joey : D'accord. (Pacey part)

(Joey s'avance vers le bateau où sont les autres, Dawson la voyant arriver change de bateau)

Jen : Ah, non, où tu vas ?

Dawson : Je vais chercher une meilleure place, la voir passe encore mais qu'elle ne compte pas sur moi pour venir lui parler.

Jen : C'est moi qui comptait sur toi.

Jack : Bon, occupe toi de lui.

Jen : Occupe toi d'elle.

Jack : D'accord.

(Jen rejoint Dawson sur un autre bateau, et Jack va à la rencontre de Joey)

Jack : Joey !

Joey : Salut ! (il l'aide à monter sur le bateau)

Jack : Comment ça va ?

Joey : Bien et toi ?

Jack : Ca va pas mal ! Oh, je suis content de te revoir !

Joey : Oh ! Moi aussi ! Dis-donc tu t'es bien musclé !

Jack : Ouais, on n'a rien de mieux à faire dans cette ville.

Joey : Ils sont ou les autres ?

Jack : Euhh.


Au snack bar. Pacey aperçoit Gretchen en train de discuter avec des gens. Elle va le voir.

Pacey : Non seulement tu voles mon divan mais il faut aussi que tu viennes investir ma vie sociale.

Gretchen : Tu viens te balader ?

Pacey : D'accord.

Gretchen : Tu m'en veux de t'avoir prit ta place ?

Pacey : Ma place ? C'était mon lit.

Gretchen : Alors tu me détestes.

Pacey : Plus que tu ne le croies.

Gretchen : On voit que tu ne sais pas ce que j'endure. Doug me réveille tous les matins à 7 heures 10 pour nettoyer la cuisine. C'est plus qu'un maniaque, c'est un tortionnaire.

Pacey : Arrêtes de jouer les innocentes. A une époque on partageait la même chambre et t'écoutais la musique à fond toute la journée, tu m'as dégoûté du rock à tout jamais.

Gretchen : S'était pas du rock, s'était de la soul, il y a une différence.

Pacey : Ah oui une sacré différence. Les gens écoutent du rock, mais les prétentieux préfèrent la soul music.

Gretchen : J'arrive pas à le croire, plus le temps passe et plus tu deviens désagréable.

Pacey : C'est comme ça chez les Witter.

Gretchen : T'as tout de même trouvé une fille qui veut de toi.

Pacey : Exact. Qui aurai cru que Joey et moi on finirais ensemble, hein ?

Gretchen : Euhh, moi.

Pacey : Ouais, tu dis ça.

Gretchen : Pas besoin d'être Nostradamus pour le deviner. Vous avez énormément de points communs, vous êtes deux rebelles hargneux, Joey et insolente et toi tu es un grincheux "noutois". Elle est jolie, et tu es... veinard.

Pacey : Il y a sûrement un compliment dans tout ça.

Gretchen : Vous êtes deux veinards.

Pacey : Merci. Parlons un peu de toi Gretchen, entre nous, pourquoi t'es revenu à Capeside ?

Gretchen : J'ai besoin de me reposer, c'est tout.

Pacey : Bon. Comme on dit dans toutes les familles où ça va bien, bienvenue à la maison Gretchen.

Gretchen : Et à propos de maison, j'ai une idée et cette fois je suis persuadée que ça va te plaire, vraiment.

Pacey : Ah ouais !


Au Dive-in. Jack et Joey discutent sur un bateau.

Joey : Pose moi une question.

Jack : Je vois. On fait semblant de discuter avant qu'il arrive.

Joey : Parfaitement. Pose moi une question.

Jack : Bein, c'est génial, j'en ai justement une.

Joey : Non, pas celle là.

Jack : Pourquoi ?

Joey : Jack !

Jack : Je le dirais à personne, je te le jure.

Un peu plu loin, Dawson et Jen sur un autre bateau.

Jen : En fait elle attend que tu viennes la voir, elle fait semblant de discuter.

Dawson : Elle va faire semblant encore longtemps, car je n'ai pas du tout envie d'aller la voir

Jen : Encore une plaisanterie de ce genre, et j'aurai la preuve que tu souffres sans l'avouer.

Dawson : Pas du tout.

Jen : Je t'en prie.

Dawson : Ce n'est pas facile mais ce n'est pas l'horreur.

Jen : Alors qu'est-ce que tu attends pour aller affronter la situation?

Dawson : Ce qui va se passer est tout à fait prévisible. Je vais y aller, je vais engager la discussion on parlera de tout et de rien jusqu'à qu'on prenne conscience de l'absurdité de la scène et qu'on préfère se séparer. Aussi surpris l'un que l'autre de l'immense simplicité avec laquelle les choses se seront passées.

Jen : Vas-y, surprend-moi aussi, va la voir et parle lui.

Dawson : D'accord.

Dawson arrive sur le bateau de Joey et Jack.

Dawson : Bonsoir !

Joey : Bonsoir !

Jack : J'ai compris je vais aller voir Jen.

Dawson : Elle est juste à côté.

Jack : D'accord merci. (Jack part s'asseoir avec Jen)

Joey : Comment tu vas ?

Dawson : Très bien. Ca va très bien.

(Pacey sur la plage aperçoit Joey et Dawson entrain de discuter)

Joey : Et les vacances ?

Dawson : Un peu courtes mais ça va. Et les tiennes ?

Joey : C'est pareil. Tu as bonne mine.

Dawson : Toi aussi.

Joey : Merci (une longue pause)

Dawson et Joey en même temps : Les cours reprennent lundi (rires)

Dawson : Je suis content de te revoir.

Joey : Moi aussi je suis contente.

(Dawson descend du bateau et va dans un coin, il s'appuie contre un mur)


Pacey marche sur la plage, Andie dans l'eau avec les deux garçons l'aperçoit.

Andie : Oh ! Excusez-moi j'aperçois quelqu'un que je ne suis pas vraiment prête à revoir. Comment dit-on en italien ... ex-petit ami.

Gino: Je comprends

Andie : Oui, est-ce qu'il y aurai quelqu'un dans ta vie en ce moment Gino ?

Gino : Elle s'appelle Nicole.

Andie : Et bien sûr tu es fou d'elle, hein ?

Gino : Pour dire comme toi, elle est Monet, Degas, Cézanne, ...

Andie : D'accord, d'accord, j'ai compris.

(Gino retourne dans l'eau, Andie reste avec JJ)

Andie : Il fallait qu'il soit pris celui-là. Il est mignon, il a un accent italien, et il me trouvait belle. Forcément il fallait qu'il soit prit. Vous êtes tous les mêmes que vous soyez italien, américains, anglais, allemands, russes, français ou italiens. Et qu'est-ce que tu regardes ?

JJ : Une fille en colère.

Andie : Oh ça va, tu me connais même pas, beinh... Attend, attends, je croyais que tu parlais que l'Italien toi ?

JJ : Non, parce que je parle que quand j'en ai envie.

Andie : D'accord, mais tout à l'heure ton copain m'a dit...

JJ : C'était pour rire. On m'appelle JJ, ce sont les initiales de John-John, je ne suis pas italiens.

Andie : D'accord autrement dit tout au long de la journée...

JJ : Je comprenais tout ce que tu disais.

Andie : Excusa-mi, je vais aller me noyer.


Sur la plage. Pacey rejoins Joey.

Joey : Ah te voilà !

Pacey : Allez on y va.

Joey : Qu'est-ce que tu fais ?

Pacey : Je viens de te le dire on rentre.

Joey : Tu me demandes même pas si je veux rester ?

Pacey : La question ne se pose pas.

Joey : Peut-être que je m'amuse t'en sais rien après tout.

Pacey : Si tu fais cette tête là quand tu t'amuses, alors tu t'es pas beaucoup amusé avec moi sur le bateau parce que je t'ai jamais vu avec ce regard la.

Joey : Toi tu ne t'ai jamais comporté de cette façon.

Pacey : Ah ouais, et comment je me comporte ?

Joey : Je ne sais pas, j'arrive pas à qualifier ce comportement, j'hésite entre immature, puérile, boudeur, arrogant.

Pacey : Je te l'ai dis dès le début je voulais pas venir.

Joey : Et bien pourquoi t'es venu alors ?

Pacey : Ouais, t'aurais adoré hein. T'aurai eu encore plus de temps pour t'expliquer avec Dawson. C'est bien ce que t'ai venu faire ?

Joey : Pacey, se réconcilier avec Dawson, c'est tout aussi important pour toi que pour moi.

Pacey : Qu'est-ce que tu veux que je fasse, il me déteste.

Joey : Tu pourrais essayer.

Pacey : J'en ai pas envie.

Joey : Et bein moi j'en ai envie, si ça ne te plaît pas j'y peux rien.

Pacey : T'as raison ça me plaît pas. T'as pas encore défait tes bagages que tu sautes sur la première occasion de le revoir.

Joey : C'est vrai que je pense énormément à lui, mais ce n'est pas du tout ce que tu crois.

Pacey : Je sais pas ce que ça veut dire et je me moque de ce que ça veut dire, j'ai simplement remarqué que depuis quelques jours t'étais stressée, et ça devient insupportable, je veux plus de ça.

Joey : De quel droit tu me parles sur ce ton, on est plus sur le bateau depuis ce matin, hein. Tu n'es plus le capitaine.

Pacey : Mais qu'est-ce que tu racontes Joey, ce matin ? Toi t'es plus sur le bateau depuis une semaine déjà.

Joey : Mais qu'est-ce que tu veux dire par-là ?

Pacey : T'es une fille intelligente, je sais que t'as compris. (Il s'en va, Joey reste sur la plage)


Parking. Joey est appuyée sur une voiture, Dawson arrive.

Dawson : T'es encore là ?

Joey : Oui, oui, je réfléchissais.

Dawson : Tu n'as pas l'impression qu'il est un peu tard pour ça.

Joey : Tu rentres maintenant ?

Dawson : Oui, je te raccompagne ?

Joey : Oui, si tu n'y vois pas d'inconvénient.


Andie est sur la plage avec Gino et JJ.

Gino : Andie, tu as été formidable, merci. Si un jour tu viens en Italie, fais moi signe, n'hésite pas.

Andie : Compte sur moi Gino.

Gino : Excusez-moi. (Il part)

JJ : Bon, il faut que j'y aille aussi.

Andie : J'ai du mal à croire qu'après tout ce que tu m'as entendu dire, tu m'adresses encore la parole.

JJ : Moi aussi.

Andie : D'ailleurs entre nous, je te préférais nettement quand t'étais muet.

JJ : Il y a une phrase qui en Italie est très populaire, je vais essayer de te la traduire correctement, elle est courte mais pas évidente à dire. Je peux t'embrasser ?

Andie : Si senor. (Il l'embrasse)


Devant chez les Potter. Dawson raccompagne Joey.

Joey : Au fait, raconte moi comment t'es venu l'amour de la photo, c'est ta nouvelle passion apparemment ?

Dawson : J'ai décidé de m'y mettre cet été. Je ne pensais pas que ça me plairait autant à vrai dire. Mais c'est toujours comme ça.

Joey : Quoi ?

Dawson : On ne choisit pas les choses qu'on aime. C'est ce qu'on aime qui nous choisit.

Joey : Dawson, je suis désolée. Je suis désolée pour tout ce qui s'est passé l'an dernier. Ce que j'ai fait, je devais le faire, et je sais combien ça était difficile mais ce n'est probablement pas terminé.

Dawson : Ca n'a pas était facile de penser que vous étiez ensemble toute la journée, toute la nuit.

Joey : C'est drôle tiens, tu es la seule personne qui n'est pas posé la vrai question.

Dawson : C'est parce que moi la réponse pourrait m'achever.

Joey : Attends moi là. (Elle va chercher un cadeau) C'est pour toi.

Dawson : Merci. Une brique pour moi tout seule.

Joey : C'est pas simplement une brique, elle vient de la maison d'Hemingway.

Dawson : Ernest ?

Joey : Non, Albert mais bien sûr Ernest !

Dawson : Tu dois savoir que ce type s'est suicidé.

Joey : Peu importe. Je voulais t'offrir un cadeau qui soit ...

Dawson : Ne me dit pas que c'est un symbole ?

Joey : Disons un objet emblématique. Comme la première pierre de l'édifice de notre nouvelle amitié.

Dawson : On se croirait à l'inauguration d'un nouveau supermarché.

Joey : Arrête, c'est sérieux.

Dawson : La vérité Joey, c'est qu'il nous faudra bien plus que des symboles pour retrouver ce que nous avons perdu, et je ne suis pas sûr d'en avoir très envie.

Joey : D'accord.

Dawson : On va laisser le temps faire son travail.

Joey : Oui.

(Il part, Elle rentre chez elle)

Joey : Hé Dawson, une dernière chose. La réponse à la question que tout le monde se pose, elle ne t'achèverait pas.

(Une fois chez elle, Joey prend les clés de la voiture et part).


Au port, Pacey est assis sur le True Love en train de lire, Joey arrive.

Joey : Je viens de décider quelque chose, et c'est certainement la chose la plus importante dont j'ai pris conscience dans l'heure qui vient de s'écouler, alors il faut que je t'en parle. Dans cette ville, il y a beaucoup trop de feux rouges pour quelqu'un qui conduit pas souvent. J'ai calé 7 fois avant d'arriver ici.

Pacey : Dommage que se soit pas 8.

Joey : J'ai calé sept fois et sur ces sept fois, j'ai calé six foix, en pensant tu sais à qui ? A toi. C'est un truc secret que j'utilise à chaque fois que je me sens mal dans ma peau, nerveuse, démoralisée, ou bouleversée, triste. J'essaie de penser à toi et je me sens tout de suite plus heureuse, c'est quelque chose de magique, c'est comme une pilule de la bonne humeur. Je m'était promis de ne jamais te parler de ce secret, parce que c'est un truc de fille, un peu débile, et si j'ai osé t'en parler, c'est pour essayer de me faire pardonner le manque d'explications pour ce soir, et le fait de ne pas t'avoir dit où j'étais la semaine ou je n'étais plus sur le bateau.

Pacey : Continue.

Joey : Pacey, je tenais à voir Dawson ce soir, non pas parce qu'il a été mon petit ami pendant 4 mois de ma vie, mais parce que nous avons été amis lui et moi presque toute la vie. Et dernièrement je sais que je lui ai fait beaucoup de mal. Ca ne m'a pas empêché de m'aventurer sur un bateau pendant trois mois avec toi, sans éprouver la moindre culpabilité. Alors oui, j'étais parfois préoccupée, par moment mon esprit était ailleurs. Mais mon coeur, il était solidement fixé, même pendant trois mois en haute mer, il n'a pas bougé, il n'a jamais bougé même quand tu osais douter de lui. Mon coeur n'a pas quitté ce bateau. Il ne t'a jamais quitté. Et il m'a confié récemment qu'il n'était pas prêt de la faire.

Pacey : D'accord, tu m'as convaincu. Il y a un truc que je voudrais savoir.

Joey : Lequel ?

Pacey : J'aimerais que tu me dises précisément à quoi tu pensais la septième fois que t'as calé.

Joey : Que j'aurai mieux fait de venir en vélo.

Pacey : (rires) Ou en trottinette. (Ils s'embrassent)

Joey : Et Pacey ! Tu veux bien refaire ce qu'on faisait si souvent sur le bateau ?

Pacey : Tu y tiens vraiment ? Allons-y !


Ils sont maintenant à l'intérieur du bateau. Tous les deux allongés dans des hamacs différents. Joey est au-dessus de Pacey, elle lit.

Joey : La petite sirène ne pouvait plus détourner son regard de ce grand navire où se trouvait le prince. Les lanternes s'étaient éteintes, plus une lueur dans la nuit, les canons s'étaient enfin tus mais la mer n'avait pas retrouvé son calme. La bataille résonnait jusqu'au fond de l'océan. (Elle passe le livre à Pacey)

Pacey : Au petit matin, au loin, toutes voiles dehors, le navire majestueux avait repris sa route. Mais bientôt des vagues encore plus menaçantes que la veille lui intimèrent l'ordre de regagner la terre. Après la tempête qu'ils venaient d'essuyer, le capitaine et son équipage affaiblis prirent d'autres chemins,... Sur son rocher la petite sirène... (Il s'aperçoit que Joey dort, il arrête de lire et s'endorment main dans la main).


Fin Un grand merci à Olivia pour ce script !
[True Love - Pacey is fishing and Joey is messing with something on the boat. He pulls a fish on board.]

Pacey: Hey! Just caught us some dinner.

Joey: Ahh, seafood. Great change of pace, Pace.

Pacey: Was that a note of disgust I detect at our sustenance of the ocean born?

Joey: After this trip, if I never eat a thing that breathes through gills again, it'll be too soon. (she kisses his cheek. Pacey looks off to the distance and sees land.)

Pacey: So there she blows, huh? Capeside, Mass. Our first and last port of call.

Joey: Doesn't look much different than when we left it, does it?

Pacey: Well, that's cause it ain't, Fraulien.

Joey: I'm in no more of a race than you are to get back there, but it's not like we have another choice.

Pacey: We don't have to go home. We survived three months taking odd jobs. We can survive as long as we want. Just as long as we're happy.

Joey: Pacey, if you're so serious about this, than why bring it up now? Two hours from home?

Pacey: Twelve hours from home. See, I think we should probably drop anchor here, have a bite to eat and then we can debate whether or not to scrap this whole mission home.

Joey: You know, I don't believe you, Pacey Witter. I mean, as truant as your natural instinct may be, you'd never really suggest skipping our senior year entirely.

Pacey: Just what would we be missing from the land of poorly scripted melodramas, huh? Recycled plot lines, tiresome self-realizations. Throw in the occasional downward spiral of a dear friend, maybe a baby here and death there, and all you really got is a recipe for some soul sucking, mind numbing (his words are muffled as he kisses her lips), and I for one could skip it. (he kisses her again on the lips. She moves her mouth up and tenderly kisses the tip of his nose. Awww!)

Joey: You know what continually amazes me, Pacey?

Pacey: What's that?

Joey: How long you've lasted without being thrown off this boat.

Pacey: Well finally. There's something we can both agree upon.

(Joey smiles at Pacey and raises an eyebrow. The two hold hands as they jump off the boat and into the water.)

[The Beach - Jack sits flanked on a beach chair by Jen and Andie.]

Jen: I'd kick off Jack.

Jack: You'd kick me off the island before you'd kick off Andie?

Jen: Andie's very resourceful.

Andie: Alright, give it up for girl power!

Jack: Yeah, ruthless alliance.

Andie: Oh, come on, Jack. It's not like we kicked you off first or anything. I mean, we've already kicked off Grams.

Jen: Yeah.

Jack: Yeah, that comparison just bathes me in relief.

Dawson: You guys should go in, the water's warm.

Andie: Yeah, right, and reapply the 20 minutes of lotion I just put on? No thanks.

Jack: We gotta go. We gotta paint Mrs. Hamacott at 2 o'clock.

Jen: Mmm, sounds kinky.

Dawson: It means her house. It's the last one of the season, AND there's still an hour before we have to be there.

Jack: Yeah, but we gotta stop by the hardware store, we gotta get paint, we gotta get some rollers...

Dawson: Alright, well hold on. It's our last beach day of the season I want to get this on record. (pulls out camera)

Jen: Dawson, please, no pictures. I look awful.

Dawson: Well, now you're going to look awful for posterity. Ready? Okay, one, two, three.

Jen: Oh.

Dawson: Nice.

Jack: (getting up to leave with Dawson) We'll see you guys at the Dive-In tonight?

Jen: Yep. Uhh, Dawson, I hear that they're playing Jaws.

Dawson: Oh, good. I haven't seen that one yet. (they all laugh)

Jack: See ya guys later.

Andie: See ya!

Jen: Bye! (Dawson and Jack walk off down the beach with their things)

Andie: Ooh!! Cute boys, two o'clock!

Jen: Like it even matters.

Andie: Come on, one of us is single.

Jen: (laughing) In theory. But in practice, Andie, let's face it, your sex life this summer has been an episode of "Abstinence and the City".

Andie: Well is it my fault that this one horse Hamlet hasn't offered a suitable summer fling?

Jen: Oh, Andie, there are plenty of guys. I mean, face it, you're just not bold enough to go up and talk to them.

Andie: And if you were in my shoes, you would?

Jen: Yes. I mean, come on, I think that my resume speaks for itself.

Andie: Fine. I'm gonna go talk to them.

Jen: Okay.

Andie: I am.

Jen: You go.

Andie: I am.

Jen: Well?

Andie: Well, I am just negotiating the proper approach.

Jen: Well excuse me while I negotiate the proper approach to the snack bar. Scardy cat. (walking off towards the snack bar)

Andie: I am not.

Jen: Are so.

Andie: Am not!

Jen: Are so!

[Capeside dock - True Love is at port and Pacey and Joey unload some stuff off the boat.]

Pacey: (lifting some wrapped packages of Joey's) Boy! That's a little on the heavy side. Who's that one for?

Joey: Umm… my sister, I think. Is that everything?

Pacey: Yeah for right now. I figured we'd just leave the rest of the stuff on boat and pick it up tomorrow. Uhh, before we leave though, there is one other thing we should cover.

Joey: What's that?

Pacey: Well, they're gonna ask.

Joey: Who's gonna ask what?

Pacey: The masses. They're gonna ask what happened on the boat. So, between you and I, you know, sexually speaking.

Joey: No one cares, Pacey. Okay, maybe they care, but they're not going to ask. It's too crass.

Pacey: We live in a crass age.

Joey: Okay, so what are you going to say?

Pacey: That really depends.

Joey: On?

Pacey: On what you're going to say.

Joey: Well, I guess I'm going to say nothing because it's no one's business.

Pacey: That's good. Nothing sounds perfect.

Joey: Besides, they're not going to ask.

Pacey: Oh, they'll ask.

Joey: Well, this is it. The last of our summer. I go left, you go right and we spend the next full 24 hours away from each other.

Pacey: If you're curious as to why I'm not currently awash in sadness, it's only because, to be perfectly honest, you were starting to get on my nerves, Jo.

Joey: Good, because you know, I'd hate to think after all of our intimate talks, you were actually covering up your aching heart with false bravado.

Pacey: Well, put your mind at ease. I guess I'll call you tomorrow, maybe.

Joey: Oh, if you think about it. Sure, okay. Good luck out there.

Pacey: Thanks. (they both walk in opposite directions, the camera staying on True Love bobbing in the water at the end of the dock. Suddenly both Pacey and Joey rush back towards each other and share some intense smoochies.)

[Capeside Hardware Store - Dawson is looking over some shelves when a girl approaches him. Dawson doesn't take his eyes off the shelf, and she only notices a profile of him.]

Gretchen: Excuse me, do you know where the light bulbs are?

Dawson: Uhh, usually up.

Gretchen: I meant which aisle.

Dawson: Sorry, I don't work here.

Gretchen: Luck for management. (turning to walk away, then turning back as Dawson begins to speak)

Dawson: Umm, if it helps, (turning towards Gretchen) I think they're on aisle 4… Gretchen?

Gretchen: Dawson? Wow!

Dawson: Hi.

Gretchen: Hi. How are you?

Dawson: I… damp, at the moment.

Gretchen: And in the grander scheme of things? I sorta heard through the family about last spring.

Dawson: Oh, that. I'm fine. I'm fine. And, are you still home from college for the summer?

Gretchen: A little bit longer than that. It's no biggie, I'm just taking some time off.

Dawson: Great, well, at the risk of sounding trite, it's nice seeing you again.

Gretchen: At the risk of sounding redundant, it's good to see you too. Damp and all. (Gretchen walks off as Jack is walking up)

Jack: 'kay, I got the paint, you got the rollers. Who's the girl?

Dawson: What girl?

Jack: The girl you're gonna pretend to have no knowledge of until I annoy you with the question over and over and over again. That girl.

Dawson: Uhh, long story.

Jack: Good, cause we got the whole North side of Mrs. Hamacott's to paint.

[Potter B&B - Joey is in the kitchen/dining room with Bessie, catching up.]

Joey: I can't believe you!

Bessie: I'm your sister. I'm entitled to know.

Joey: No, you're not.

Bessie: I'll rephrase, I'm your sister you ditched high and dry last year. I'm entitled to know.

Joey: Open your gift.

Bessie: A plant.

Joey: It's a Carolina Jasmine. At night if the wind hit right, we could smell them two miles out on the water.

Bessie: At night while you and Pacey were…

Joey: Quit it. I haven't even unpacked yet. (walks over towards her room)

Bessie: Hey, Joey, wait..

Man: (Joey opens her bedroom door.) Hey! (Joey immediately closes the door)

Joey: Why is there an underwear clad stranger in my bedroom?

Bessie: That's where he lives.

Joey: You rented out my room?

Bessie: Until Tuesday. Come over here, my turn to give you a gift.

Joey: An accounting book. You're so kind.

Bessie: Look at that number. (the book flashes something over $17,000)

Joey: (Joey just glances at the number and tries to apologize) Bessie, I'm sorry, I didn't realize how difficult it would be…

Bessie: Joey, it has a plus next to it, not a minus. Welcome to one of the most successful bread and breakfast in the state, Joey. We doubled our rates and we're still booked well through the fall.

Joey: But when I called, you never mentioned…

Bessie: I wanted it to be a surprise. (the sisters share a hug)

[The beach - Andie sits on a blanket with the two cuties she pointed out to Jen. Jen walks up with her drink.]

Andie: …hanging out with my friends, helping my brother out with his numerous problems. Oh, there you are Jennifer. I was just chatting with the guys. I'd like you to meet (with a French accent) Jean and Jean-Jean.

Jen: Oh, hello Jeanss.

Andie: They're French (missed word), and they're backpacking through the east coast for this summer. Just stopped in Capeside yesterday. Uhh, tell me they are not adorable, plus 10 times 10 to the 10th power. (the boys look at each other confused)

Jen: Andie, they can hear you.

Andie: Doesn't matter. One of them barely speaks any English, the other one knows 'Hello' 'Goodbye' and lyrics to an N'Sync song.

Jean: We would like very much for you to tour us the city.

Andie: We'd love to.

Jen: Uhh, sorry boys, I'm gonna have to catch up with you on the Riviera.

Andie: Okay Frenchies, let's go tour Capeside and any other terrain you're interested in covering. (Andie and the boys walk off leaving Jen in shock at Andie's bravado.)

[Dougie's house - Pacey has just given his brother a gift.]

Pacey: It's a Florida snowman. Get it?

Doug: Notice my fits of laughter.

Pacey: (jumping on the couch) Oh yeah… how's my favorite couch been? You been keeping it warm for me?

Doug: Oh, you know it's funny you should bring that up.

Pacey: Oh, come on now, Dougie, you're not going to cast me out to the wolves, are you?

Doug: Oh, seems I have to. Somebody's already moved in. Sorry.

Pacey: Uhh, you and Rupert finally decide to tie the knot?

Doug: I see three months on the water has done absolutely nothing to improve your sense of humor.

Pacey: Don't tell me this is a girl or something.

Doug: Well, yes, as a matter of fact, it is.

Pacey: Well, that's just fantastic. Just as I need a place to sleep, you decide to get all hetero on me.

Doug: As much as I would love to put an end to your inaccurate comments regarding my sexuality, I assure you, this relationship is purely platonic.

Pacey: Good. Than I'm sure whoever this mystery guest is couldn't possibly be as important as your baby bro, bro.

Doug: That's where you're wrong, cause she's equally important… and equally related.

Gretchen: (walking through the front door) Sorry I'm late, Doug, I had to stop at the hardware store to get some light bulbs.

Pacey: Gretchen?

Gretchen: Hey! Nice hair loser. Come give your big sister a hug! (Pacey jumps over the couch and attacks his sister with a huge bear hug. Awww!!)

[Dawson's front yard - Joey arrives and looks up at the house. After a moment, she walks to the door and lets herself in.]

Joey: Hello? Mrs. Leery? Mr. Leery? (pause) Dawson? (she looks through the kitchen and living room, before finally heading upstairs. As she walks into Dawson's room, she is surprised at what she finds - a totally different room. His 'Imagine' poster is matted and framed, and a large amount of black and white photographs are framed and hung around his room. Pictures of Jen, Jack and Andie. I think it's even a different color paint.)

[Mrs. Hamacott's house - Jack is up on a ladder painting some railing on a balcony. Dawson is preparing to paint the wall as he talks to Jack.]

Dawson: She was my first crush. I was 10, 11… She must have been… 13. Spending the evening at the Witter house, and Gretchen and two of her friends were out in the backyard. Pacey had the brilliant idea of water ballooning the whole wad of them. We went to work for two hours, filling water balloons. By the time we got outside, Gretchen and her friends were already in their bathing suits. They must have heard our plot through an open bathroom window. And uhh, of course Pacey decided to balloon them anyway. But I remember just staring at Gretchen, like I had never seen a girl in a bathing suit before. It just hit me, without warning, right then and there. And then from then on, any money that would have formally gone to baseball cards or action figures, was now being spent on chocolates and $5 tulips that I would leave anonymously on Gretchen Witter's stoop. It wasn't until years later that I realized my crush had been a running family joke.

Jack: Yeah, right. So what happened?

Dawson: The same thing that happens with all adolescent crushes. Absolutely nothing.

[Dougie's House - Doug, Gretchen and Pacey talk about the current status of the housing arrangement.]

Pacey: I will simply not be replaced. It's too damaging to my fragile ego.

Gretchen: Oh, get over yourself.

Pacey: Why don't you get over yourself, okay? Aren't you a college student or something?

Gretchen: It's called taking time off.

Pacey: Sure it is. I'm the only other Witter that you can't fool (?).

Gretchen: Mind your own business, little brother.

Pacey: Lego my living quarters and maybe I won't dig up whatever sordid mess it was that landed you in this remote corner of the world.

Doug: Alright, that's enough you two. Now Pacey, you currently have other living options. Gretchen does not.

Pacey: Oh really? And what might those living options be, Dougie?

Doug: Well for starters, there's your boat.

Pacey: Are you joking? I spent the last 100 days living on that thing.

Doug: Okay, fine. Carrie and the no-neck monsters are still at mom and dad's. But I believe there is a couch there. Am I wrong?

Pacey: Oh, no, you're not wrong. I just as soon take a cot on death row.

Gretchen: Hey, there's always the zoo.

Pacey: Down, Gretzilla.

Gretchen: As usual, your level of maturity astounds. I know, why don't you stay with Joey?

Pacey: What's that suppose to mean?

Gretchen: Well, you have a girlfriend now. I'm sure she would be more than happy to set you up with a little bed. Or share hers.

Pacey: You know, honestly, I don't appreciate that suggestion or the tone that accompanies it.

Doug: You know, Gretchen's got a point. If any place has extra rooms, it's a B&B.

Pacey: I'm not going to impose upon on that family.

Gretchen: Yeah, why should you, when you have your own to impose on?

Pacey: Ahh, Gretchen, so good to have you home. Oh no, whoops, silly me. I don't have a home anymore.

Gretchen: Hey, it pains me to see you this way. It really does. (to Doug) Pass the iced tea. Thanks.

[Gram's house - Jen sits in the kitchen with Joey catching up, as Grams hovers around.]

Jen: So football camp led to an unexpected scholarship at Hanover Academy and Henry and his parents decided that attending would double his college options, so the next thing you know, I'm dating a guy who goes to boarding school four hours away.

Grams: They're doing what Jennifer terms, the long distance thang.

Jen: Which ironically Grams disproves of.

Grams: Youth is a time to be spent in the now. Not pining away for a solitary weekend every other month or so.

Jen: Isn't there a pair of knitting needles calling your name somewhere?

Grams: I suppose they are. (to Joey) Goodbye Josephine. Nice to have you back, safe and sound. (Grams walks out)

Jen: Okay, enough me. You're the one fresh from the world excursion. So?

Joey: We had the time of our life. I honestly wouldn't even know where to begin talking about it.

Jen: Well, I'll help you out. Cut to the sordid stuff.

Joey: Jen!

Jen: Come on, Joey, I wouldn't be human if I didn't want to know. You and Pacey, alone on a boat for three months. Everybody's going to ask.

Joey: We're not talking about it.

Jen: With my experience, that particular yes or no question, no means no, and 'we're not talking about it' means you did.

Joey: You got me. We did it. All day, all night, 24-7. Are you aware that there are at least 38 known differing sexual positions. And 42 if you're flexible enough.

Jen: Okay, it's none of my business.

Joey: (after a pause) Jen, how is everyone else doing?

Jen: Good. Everybody's good.

Joey: I should probably be going. I promised Bessie I'd help with dinner.

Jen: Well, what are you doing tonight? You and Pacey just laying low?

Joey: No, we're not doing anything. We're taking our first official night off from each other.

Jen: Well, we are going to the Dive-In. Why don't you join us?

Joey: I don't know if that's such a good idea.

Jen: 8 o'clock, Stepmunk Cove, and I'm gonna tell everybody that you'll be there.

Joey: Bye.

[Capeside - Andie is giving the "two cuties" a tour of the city. They amble along behind her as she rambles on.]

Andie: And, on your right, we have a very historic building where many historic events occurred. Sorry, I hope I'm not boring you with all the specifics.

Jean: Oh no, you are beautiful when you speak.

Andie: Oh stop! (the guys both stop in their tracks) No, I didn't really mean stop.

Jean: I am sorry. I don't understand.

Andie: Never mind. (referring to Jean-Jean) So, uhh.. does he ever speak?

Jean: (speaks to Jean-Jean in French, Jean-Jean answer in French) When he wants.

Andie: So, anyway, what's your town like?

Jean: I come from Paris. Have you been?

Andie: Oh, no, but I want to go desperately.

Jean: Why?

Andie: Because, it's the city of romance. It's the city of love, lost and found, it's Degas, Cezanne, Monet, Van Got. I mean, even though I've never been there, like I know it better than my own home. (Jean-Jean says something in French) What did he say?

Jean: He said you know it so well because it's in your heart.

Andie: (smiling) Oh!

[Dawson's house - they are in a dark room where Jen helps Dawson develop some photographs.]

Dawson: So, how'd she look?

Jen: Dawson.

Dawson: It's a question.

Jen: She looked great.

Dawson: Great. Great. Sure the light wasn't in your eyes? She didn't grow a hump or some hideous skin disorder or something?

Jen: Does this mean that you don't want to see her?

Dawson: I didn't say that.

Jen: Good, because I invited her to come with us to the Dive-In tonight.

Dawson: You… How very thoughtful of you.

Jen: Dawson, come on, you're gonna have to dispense with the awkward intro sooner or later, so why not?

Dawson: What happened to the natural progression of things?

Jen: Joey naturally came over and I naturally invited her. I don't know.

Dawson: So, is what's his name going to be there?

Jen: No. No, they're taking the night off. Which would make this the perfect opportunity for the two of you to have your navigable Geneva conference while you decide to remain friends forever no matter what happens.

Dawson: Why are you so resolute about this?

Jen: I don't know. I guess I've just been thinking back to the way everything went down last year, you know. How you found out and all, and I…

Dawson: You feel responsible?

Jen: Yes, I do. Wouldn't you?

Dawson: The only thing you're responsible for is helping me have arguably the best summer of my life. (Dawson and Jen share a smile. The scene cuts to Dawson and Jen walking into the living room and finding Mitch and Gail making out on the couch. Jen smiles and Dawson clears his throat.)

Mitch: Dawson!

Gail: Jen!

Mitch: Dawson and Jen.

Dawson: Welcome to the Leery house, where it's Deja-screw all over again.

Mitch: (getting off Gail and helping her up) No, no, no. We were just going over the possible renovations for the home.

Gail: (laughing) You're dying on the vine, dear.

Jen: (laughing) Later, Mrs. Leery. Mr. Leery. (Dawson and Jen walk out)

Mitch: (walking up the stairs, with Gail following behind) You said you checked the rooms.

Gail: I did.

Mitch: You didn't check the dark room.

Gail: I didn't count the dark room.

Mitch: From now, the dark room counts.

[Joey's dock - she sits with her legs hanging over the dock, pulling the leaves off of corn to prepare for dinner. Pacey sneaks up behind her and places his hands over her eyes.]

Pacey: Guess who?

Joey: Uhh, let's see. It can't possibly be my boyfriend. We're not supposed to see each other till tomorrow. He was growing sick of me.

Pacey: Yeah, that was before he found out he was homeless and needed to bum a couch for the night.

Joey: Ahh, try again. B&B is booked. I'm on the couch till Tuesday.

Pacey: Is it just me, or are you starting to get the distinct feeling that this town really didn't miss us all that much.

Joey: It's like the reverse of "It's a Wonderful Life". Everybody's better off without us.

Pacey: Except for each other. So what do you want to do tonight? (Joey makes a face like she's thinking) Wanna grab some pizza and hang out on the boat or, I was thinking maybe we could go catch a bad summer movie at the $1.50 theater. What do you say?

Joey: Well, uhh… actually, Jen invited me to the Dive-In.

Pacey: The Dive-In?? Everybody from school is gonna be at the Dive-In. To be perfectly honest, I don't think I'm prepared for that quite yet. (Joey gives him a weird look. After a long pause,) Were you gonna go without me?

Joey: We could just go together. I think it would be fun. And healthy. You know, to see everyone.

Pacey: To see Dawson.

Joey: Yes, to see Dawson, which we've talked about, Pacey. It's no secret that I'm anxious to get things squared away with him.

Pacey: It's no secret. And to be perfectly honest. I don't really care where we go or what we do. As long as we do it together. (they share some smoochies)

Joey: Thank you. (she gets up, Pacey hands her the bowl of corn, and he gets up to follow her into the house)

[The Dive-In - all these teenagers in swim suits are everywhere. There's boats that line the water. Some teenagers sit on boats, others splash around in the water swimming, or on floating tubes. Some line the beach sitting on towels and blankets. Andie shows up with her two cuties. She notices Dawson, Jack and Jen on a boat as she walks past.]

Andie: Hey! (to the cuties) You guys go on and I'll be in a second. (they walk off, leaving Andie)

Jack: Ahh, looks like somebody found some new friends.

Dawson: Don't forget Andie, it was the French who coined the term ménage e trios.

Andie: Ménage-I-don't-think-so. Besides, I only like the one who speaks English. The other one just stands there looking like a dolt.

Jen: So do you know if he's single, yet?

Andie: I'm working on it. Give me an hour. (she walks off smiling)

Dawson: (looks off down the beach and notices Pacey and Joey approaching. His face turns cold and he looks back towards the screen. Pacey and Joey see Dawson. Dawson looks at them a moment again, before looking back to the screen.) I thought you said he wasn't going to be here, Jen?

Jen: He wasn't, Dawson.

Dawson: Than why is he here, Jen?

Jen: Good question, Dawson.

Joey: Maybe this wasn't such a good idea.

Pacey: It wasn't my idea in the first place.

Joey: (standing with Pacey a ways down the beach) Do you think that… (stopping, looking uncomfortably at Pacey)

Pacey: You thought that maybe I should go and get us something to drink while you go and say hi?

Joey: I mean, I just think it will be easier.

Pacey: Yeah, no problem. Be back with a coke. (he walks off, and Joey tentatively approaches the boat where Dawson is)

Jen: (Dawson gets up and starts to move to another boat) Okay, where are you going?

Dawson: To get a better seat.

Jen: Dawson.

Dawson: I don't mind seeing her, but I'm not going to go out of my way to.

Jen: Can't you go out of my way to see her? (Dawson is gone. Jack moves to her)

Jack: You work him.

Jen: You work her. (following Dawson)

Jack: Got it. (moving towards edge of boat to help Joey on) Joey, hey!

Joey: Hey!

Jack: How are you?

Joey: Good, how are you?

Jack: Good, come on in. It's good to see you.

Joey: It's good to see you! Ahh, somebody's been lifting weights.

Jack: Yeah, well, there's not much else to do in this town.

Joey: So, where did everybody go?

Jack: Uhh.

[Snack-bar - Pacey sees Gretchen talking to some guys. Gretchen sees Pacey and walks over to him.]

Pacey: You know, it's one thing that you've stolen the couch, but it's another thing to come back here and vest my social standings.

Gretchen: (noticing something is wrong) You wanna talk a walk? (after they've walked down the beach some,) Do you hate me for taking your spot?

Pacey: Spot? Try bed.

Gretchen: Oh, you hate me.

Pacey: Marginally, yeah.

Gretchen: Well, retribution is yours. Doug wakes me up every morning at 7, Dust-Bustering the kitchen. It's like living with Felix Unger on crack.

Pacey: Well, you're hardly an innocent. Last we roomed together, you were known to blare rock music so loud, small nations were kept up.

Gretchen: Ha… not rock, Pacey. Soul. There's a difference.

Pacey: Yeah, there is a difference. Fans listen to rock music, pretentious fans listen to Soul.

Gretchen: Is it possible that you've actually grown more obnoxious over time?

Pacey: Well, it is the Witter way.

Gretchen: And somehow, you still got the girl.

Pacey: Yes I did. Who'd have thunk that me and Joey would end up together, huh?

Gretchen: Uhh, me.

Pacey: You did not.

Gretchen: It didn't take Nostradamus to call it. I mean look at your similarities. You're both classic scrappy underdogs. She's sassy and you're a legendary annoyance. She's beautiful, and you're… lucky.

Pacey: There is a compliment in there somewhere, right?

Gretchen: You're both lucky.

Pacey: Thank you. And what about you, Gretchen. Honestly. Why would you come back here?

Gretchen: I'm just taking a break, that's all.

Pacey: Well, as they say in non-dysfunctional families… Welcome home, Gretchen.

Gretchen: And speaking of home, I have a suggestion that I think you might find appealing.

Pacey: Yeah?

[Dive-In - Jack and Joey sit on a boat, pretending to watch Jaws. Joey keeps looking over her shoulder to wear Jen and Dawson sit.]

Joey: Ask me a question.

Jack: I get it. It's the old let's small talk till the other comes over, right?

Joey: (missed more words?) Just ask me a question.

Jack: (smiling) Actually, I did have a question.

Joey: Not that question!

Jack: Come on!

Joey: Jack!

Jack: I won't tell anybody, I swear.

Jen: (to Dawson) Look, she's doing the official wait for Dawson to come over thing.

Dawson: It looks to me like it's more of I'll wait and then I'll come over to Dawson, thing.

Jen: One more joke like that and I'm really going to know how hard this is for you.

Dawson: It's not hard.

Jen: It's not?

Dawson: It's not easy, but it's not hard.

Jen: Well, whatever it is, why don't you just go get it over with?

Dawson: I'll do it, but it's just a highly predictable moment. I'm gonna walk over there and Joey and I are going to engage in some semi-casual conversation until the awkwardness overwhelms us both, and then we'll both just fall apart. Each of us surprised at how surprisingly painless the whole encounter was.

Jen: Well, then, surprise me and go on over there.

Dawson: Alright. (climbs on to the boat where Joey and Jack are talking) Hey.

Joey: Hey.

Jack: (getting a look from Dawson) Yeah. I'll go find Jen.

Dawson: She's over there.

Jack: Okay, thanks. (Jack leaves to sit with Jen)

Joey: So, how's it going?

Dawson: Great. Great. It's going great.

Joey: How was your summer?

Dawson: Brief, but good. Yours?

Joey: Brief, but good. You look great (liar).

Dawson: Hey, you too.

Joey: Thanks. (long pause, and they both speak at once about school starting)

Dawson: Yeah. Well, it was good to see you.

Joey: Good to see you, too. (he leaves Joey alone and walks behind this building. His guard comes down and he leans heavily against the wall.)

[Snack-bar - Andie is with the Jeans when she sees Pacey in the distance. She stops them from walking towards him.]

Andie: Oh, uhh… hold on a minute. There's someone that I'm not quite ready to see yet. (they look confused) How do you say… ex-boyfriend?

Jean: Understand.

Andie: So, do you happen to be in a, uhh…

Jean: Her name is Nicole.

Andie: And I bet you're crazy about her, aren't you?

Jean: She's my whole world. She's Monet…

Andie: Okay, I get the point. (Jean walks away, leaving Jean-Jean with Andie) Of course he has a girlfriend. He's cute. He has an accent. And he tells me that I'm beautiful, so of course he has a girlfriend, right? I mean, you guys are all the same. It doesn't matter if you're French, American, English, German, Russian, Dutch, French. (noticing Jean-Jean smiling at her weird) What are you looking at?

Jean-Jean: A very rude girl.

Andie: Okay, you don't even know me… wait… you don't speak English.

Jean-Jean: I have it on good authority that I do.

Andie: Okay, but you guys told me…

Jean-Jean: It was a joke. My name is JJ, short for John-John, not (with French accent) Jean-Jean.

Andie: So, that means that all day you…

JJ: Understood every word you said.

Andie: Pardon moi. I'm just going to go drown myself. (she walks off. JJ smiles)

[Beach - Joey stands alone looking around. Pacey walks up behind her.]

Joey: There you are.

Pacey: And here we go.

Joey: What are you doing?

Pacey: Doing both of us a favor, taking both of us home.

Joey: Are you gonna ask me if I wanna go?

Pacey: Do I have to?

Joey: Maybe I'm having a fun time?

Pacey: If this is how you look when you're enjoying yourself, Jo, then you weren't having a good time on the boat this summer, cause you never once looked like this.

Joey: And you never once behaved like this.

Pacey: And just how am I behaving?

Joey: I don't know, currently I'm deciding between asinine, immature child, or arrogant infentile boyfriend.

Pacey: You know, I didn't want to come here in the first place.

Joey: Well then you shouldn't have come.

Pacey: Yeah, I guess you would love that. It would have given you all the time in the world to square things away with Dawson. Those were your words, right, square things away?

Joey: Pacey, dealing with Dawson is a reality to me. It's a reality for the both of us.

Pacey: The guy hates me. Okay, I can't fix that.

Joey: Well, you can try!

Pacey: I don't want to!

Joey: Well I do! And I'm sorry if you have a problem with that.

Pacey: You're damn right I have a problem with that. You're not even unpacked yet, the first thing you think to do is…

Joey: Look, I can't help it if he's been on my mind. But it doesn't mean what you think it means.

Pacey: I don't know what it means. I don't care what it means. I just watched you grow more and more preoccupied every day this week, and I'm tired of it. And it better stop.

Joey: You better watch who you're ordering around Pacey. We're not on the boat and we haven't been for a day.

Pacey: Who ya kidding, Jo? Come on. You got off that boat long before the two of us did.

Joey: What is that suppose to mean?

Pacey: You're a smart girl, Jo. You can figure it out. (he walks off)

[Beach parking lot - Dawson walks out to his car and finds Joey leaning against it.]

Dawson: Still here, huh?

Joey: Yeah, I was just thinking.

Dawson: Highly overrated activity, if you ask me.

Joey: Are you heading home?

Dawson: Yeah… Do you need a ride?

Joey: I would like that, Dawson.

[Beach - Andie stands talking with Jean.]

Jean: Andie, you were a wonderful host. If you come to Paris, you must look me up.

Andie: Okay, you have a deal, Jean.

Jean: Excuse moi.

JJ: That goes for me, too, ya know.

Andie: I can't believe after everything you heard me say, that you'd still want to hang out with me.

JJ: Me either.

Andie: Okay, I think I liked you better before you spoke English.

JJ: There's a question in French that's very popular. The English translation, if I can remember correctly, goes something like this. Can I kiss you?

Andie: Oui. (he leans over and kisses her)

[Potter B&B - Dawson walks Joey to her door.]

Joey: So, tell me about this newly acquired love of photography that seems to have sprung up in my absence.

Dawson: Uhh, I picked it up over the summer. I didn't think I'd like it nearly as much as I have, but I guess that's the way it always is.

Joey: What's that?

Dawson: You can't choose what you love. It chooses you.

Joey: Dawson, uhh… I'm very sorry. I'm sorry for everything that happened last year. And for doing what I had to do. I know how difficult it was, and probably still must be.

Dawson: It wasn't easy. Thinking of you two together, every day, every night.

Joey: Actually, the only person who hasn't dared ask the big question…

Dawson: I'm the only person who's answer it could potentially kill.

Joey: Wait here. (she goes inside and brings out the heavy package that Pacey questioned about) For you.

Dawson: (unwraps it) Wow, my very own brick.

Joey: It's not just a brick. It's from Hemmingway's home in the Keyes.

Dawson: Ernest?

Joey: No, Frank. Of course, Ernest.

Dawson: You know the guy shot himself, Jo…

Joey: Aside from that, I would like to offer it to you as a…

Dawson: Please don't say symbol.

Joey: As an emblematic artifact. Representing the foundation of a new friendship.

Dawson: I feel like I'm at the ribbon cutting of a new strip mall.

Joey: Quit joking.

Dawson: Truth is, Joey… It's going to take a hell of a lot more than symbols for us to get back what we had, and right now, I'm not even sure that I want to.

Joey: Okay.

Dawson: We're just going to have to take it one day at a time.

Joey: I know. (takes the wrapping and wads it up. She moves to go inside and Dawson walks back to his car. She steps back outside,) Hey, Dawson, for what it's worth… The answer to that question everyone's been asking? It wouldn't kill you. (she goes back inside. Dawson looks surprised and gets in his car. Joey sees the car keys in the house and grabs them.)

[The dock where True Love is - Pacey sits on his boat reading a magazine. Joey's has parked the truck and is walking up to the boat. Pacey doesn't look up from his magazine while she talks.]

Joey: Well, I've decided something. And it is perhaps the singularly most important thing that I've realized in the last 45 minutes, so I must share it with you. This town has far too many stoplights for somebody who's not very good at driving stick. I stalled 7 times coming over here.

Pacey: Too bad it wasn't 8.

Joey: I stalled 7 times and 6 out of the 7 times, you know what I thought about? You. This secret thing I do whenever I get really pissed off or confused or angry or upset or sad. I think of you and I immediately feel good inside. I guess it's kinda like taking a good-mood pill or something. And I swore to myself that I would never tell you that I did this because it is so girly and stupid. And I just told you because I needed to score major points for not explaining what went down tonight. Or where I've been the last week when I haven't been on this boat.

Pacey: Keep going.

Joey: Pacey, I wanted to see Dawson tonight, not because for 4 months of my life he was my boyfriend. Because for the better part of my life, he was my friend. And as my friend, I hurt him deeply. And living me with that fact has caused me no small amount of guilt over the past 3 months. So yes, I have been preoccupied. And it has made my mind wander. But my heart. That's a fixed point. 3 months of riding the open waters couldn't shake it. I'll be damned if I let your insecurities shake it. My heart never left this boat. It never left you. As far as I can see, it's not going to anytime soon.

Pacey: Okay, you got me. I do wanna know one thing, though.

Joey: What's that.

Pacey: I want to know what exactly it was you thought of the 7th time you stalled.

Joey: That I was never going to drive stick again.

Pacey: (laughing) How very practical. (they get the smoochies on)

Joey: Hey Pacey?

Pacey: Hmm?

Joey: Do you think we can do that thing that we do sometimes?

Pacey: You wanna do that thing? Yeah.

Joey: (reading from a book while she swings in a hammock over Pacey's) The little mermaid can not take her eyes from the ship, or from the beautiful Prince. The color of lanterns had been extinguished. No more rockets rose in the air and the cannon had ceased firing. But the sea became restless and a moaning, grumbling sound could be heard beneath the waves. (she passes the book to Pacey)

Pacey: After awhile, the sails became very quickly unfurled… and the noble ship continued her passage. But soon, the waves rose high, the clouds darkened the sky and lightning appeared in the distance. (he continues reading growing softer. He finally looks up and notices that Joey is asleep.)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm & transcribed by Gina

Kikavu ?

Au total, 23 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

Fuffy 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci au rédacteur qui a contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Sonmi451 (16:48)

passage rapide pour souhaiter un bon dimanche.

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming