VOTE | 148 fans |

#317 : Nurse Pacey

Titre en VO : "Cinderella Story" - Titre en VF : "Nurse Pacey"
¤ USA : diffusé le 01/03/00 - France : diffusé le 14/01/01
¤ Scénario : Jeffrey Stepakoff - Réalisation : Janice Cooke-Leonard


Joey part en week-end pour assister à la cérémonie organisée en l'honneur d'AJ, son petit ami, par un groupe d'écrivains. Elle y rencontrera Morgane, un amie d'AJ, et finira par convaincre AJ qu'ils sont faits l'un pour l'autre, lui et son amie.

Pacey, quant à lui doit aller garder un enfant plutôt turbulent, pendant le week-end.

Enfin, le restaurant de la mère de Dawson va bientôt ouvrir, et ils essaient de trouver cuisinier et serveurs.

A la fin de l'épisode, Pacey, qui va rechercher Joey, embrasse langoureusement cette dernière, au bord de la route.

Popularité


5 - 1 vote
promo épisode 317
promo épisode 317

  

fin épisode 317
fin épisode 317

  

Plus de détails


~~~~~~~~~~


C’est le week-end, et Pacey va amener Joey chez AJ, car le lendemain elle est invitée par ce dernier à aller à une cérémonie en son honneur. Pacey discute de sa relation avec AJ, et lui dit que c’est une relation qui ne durera pas. Il fait allusion à Cendrillon et les 12 coups de minuit. Il lui souhaite de bien s’amuser puis la quitte.

Dawson et sa mère vont ouvrir le restaurant dans une semaine, et ils doivent trouver des serveurs et un cuisinier. Andie et Jack viennent les rejoindre apportant le panneau où est censé être écrit le nom du restaurant, mais il n’y est pas, Gale ayant oublié de le communiquer.
Andie et Jack se mettent à table, pour goûter les mets de tous les cuisiniers testés par la mère de Dawson. Jen les rejoint, et demande à être serveuse. Ils lui font remarquer qu’ils ne l’avaient pas vue depuis bien longtemps. Elle leur répond que c’est sa relation avec Henry qui lui prend pas mal de temps.

Pacey va avoir un week-end, étant donné qu’il doit faire du baby-sitting, auprès d’un enfant quelque peu spécial, qui est doté d’un QI très élevé. Le gamin lui promet qu’après 48h, il ne voudra plus le garder.
Ils vont dans un salon de jeux, et le petit veut à tout prix des cartes japonaises. Pacey lui donne de l’argent, mais le retrouve en train de frapper un autre enfant.

Morgane, une amie de AJ, vient accueillir Joey. Elle lui fait visiter la ville en roller, puis l’amène chez AJ. Morgane est revenue de Paris, où elle fréquentait la Sorbonne, pour venir à cette cérémonie. Elle est une très bonne amie d’AJ, se connaissant depuis leur plus tendre enfance (ce qui rappelle quelque chose à Joey…) Morgane les ayant quitté, ils vont dans une chambre, et AJ soigne son genou (Joey s’était blessée en roller).

Elle lui demande à pourquoi ne lui a-t-il jamais parlé de son amie ? Elle lui dit encore qu’elle la trouve très belle et très intelligente. C’est à ce moment que Morgane arrive, alors qu’il s’embrassent. Elle propose à AJ de lire un de ses anciens textes, parlant d’amour, à la cérémonie des écrivains.

Nous revoilà avec Pacey, essayant de faire façon avec cet enfant turbulent. Il l’amène sur son bateau en construction, et l’oblige à l’aider dans ses travaux. L’enfant réussit à donner des conseils à Pacey. Il parle de son père, qui est mort, et demande à Pacey qui est la fille qu’il essaie de conquérir (Son bateau s’appelant le « True Love ». Pacey lui explique qu’il s’agit d’une fille inaccessible, mais ne lui en dit pas plus. Le gamin se moque, et s’énerve, car Pacey le considère comme un esclave.

Joey se retrouve seule avec Morgane, discutant de AJ. Elle remarque qu’elle connaît tout de lui, et lui demande s’il y a déjà eu quelque chose entre eux. Morgane lui dit qu’ils se sont déjà embrassés une fois, mais qu’ils avaient trouvé ça ridicule après coup. Joey l’invite à les rejoindre le lendemain, pour la cérémonie.

Au restaurant, Andie et Jack n’en peuvent plus. Ce qu’ils ont mangé n’était guère bon, et ils ont l’estomac plein. Quant à Jen, elle ne parvient pas à faire correctement son travail, laissant souvent tomber les plateaux. Dawson avait demander à son père de venir les aider. Quand il arrive, Gale voit ça d’un très mauvais œil, et se bagarre avec son fils.

Pacey va voir la responsable du baby-sitting, qui lui explique que cet enfant est vraiment spécial. Son père étant parti avec une autre femme et sa mère travaillant tous les jours, il a besoin de beaucoup d’affection. Mais Pacey est bien déterminé à aller s’occuper de lui le lendemain.

Vient la cérémonie des écrivains. AJ lit son texte parlant d’amour, en regardant Morgane. Joey semble triste. A la sortie, elle veut rentrer tout de suite, malgré que Morgane veuille les inviter à aller boire un verre. Elle leur dit alors qu’elle ira toute seule.

Joey parle à AJ. Elle lui explique qu’il doit aller rejoindre Morgane. Il sont faits pour être ensemble, et il ne doit pas refuser les sentiments. Elle lui explique qu’entre elle et lui, ce n’est qu’un souvenir. Entre Morgane et lui, c’est la réalité. Un amour inexploré est bien pire qu’un cœur brisé. Il part alors rejoindre sa meilleure amie, alors que Joey reste seule.

Pacey a été chez le petit enfant, et commence à discuter avec lui. Il lui avoue que son père n’est en fait pas mort, et Pacey lui décris Joey à son tour. Elle est si jolie que quand il la voit, son cœur fond. Il lui dit qu’elle est probablement en train de vivre l’un des plus beaux moments de sa vie, avec AJ.

Joey se décide à téléphoner à Pacey, au milieu de la nuit, pour qu’il vienne la rechercher.

Jennifer va voir Dawson, qui désespère, appuyé à une barrière, au bord de l’eau. Ils parlent de la famille de Dawson, et Jen lui fait remarquer qu’il y a deux ans, il l’avait invitée à danser ici, au même endroit, en se proclamant son prince charmant.

Pacey vient rechercher Joey, et la trouve en larmes. Elle n’a pas vraiment l’air de vouloir parler, et lui dit de la laisser tranquille.

Quand Dawson rentre au restaurant, ses parents se sont réconciliés, et ils ont trouvé un très bon cuisinier, le même que celui de la pension des Potter. Il viendra chez eux le soir, et sera chez les Potter le matin. Tout est arrangé. Mitchell sera le manager du restaurant.

Pacey et Joey sont en chemin, quand il lui demande de tout lui expliquer. Elle lui répond qu’il avait raison, en ce qui concernait AJ. Elle lui avoue alors qu’elle a deux personnes qui la connaissent très bien. Pacey pense à Dawson et AJ, mais elle lui dit qu’en fait il s’agit bien de Dawson, mais que la deuxième personne, c’est lui.

Il fait alors un freinage d’urgence et se gare. Ils sortent de la voiture, et Pacey lui demande pourquoi lui avoir téléphoné à lui ? Elle ne sait pas quoi répondre, et ne comprend rien. Elle lui demande des explications, et Pacey lui fait alors un langoureux baiser.
Un grand merci à Marie-Eve pour ce script !


Dans la voiture de Pacey, il conduit Joey à la gare

Joey : On sait jamais ce que l'avenir nous réserve.

Pacey : Ca c'est bien vrai Potter !

Joey : Je veux dire j'imaginais pas que nos cours de danse de salon me serviraient un jour !

Pacey : À parce qu'on danse à ce truc ? (Il prend l'invitation)

Joey : Et oui !

Pacey : Je pensais qu'on étaient simplement invité à venir récupérer un prix.

Joey : C'est une cérémonie. (Elle se retourne vers Pacey). AJ va devoir lire un de ses textes devant une assemblées de gens super important, c'est..., c'est le plus jeune du concours à avoir remporté un prix.

Pacey : Écriture créature ? (en tendant la feuille vers elle)

Joey : Écriture créative ! (elle lui enlève la feuille des mains)

Pacey : Ah oui c'est ça !

Joey : C'est de la calligraphie.

Pacey : C'est prétentieux. (Joey se retourne vers lui et le regarde bizarrement...)Joey, t'occupe pas de moi et essaie de passer un bon week-end.

Joey : Mais il sera beau, j'espère. Ce sera surement la soirée la plus romantique de ma vie, parce que c'est pas tout les jours que je suis invitée à un diner aussi prestigieux. Avec des écrivains anglais et accompagnée d'un ami qui...

Pacey : Un ami ? AJ est un ami pour toi?

Joey : Bein... AJ c'est heuuu... ça te regarde pas ce qui se passe entre nous.

Pacey : Oui le genre d'amis qui s'embrassent.

Joey : (Soupirant et balançant la tête en arrière) Pacey, écoute. Lorsque 2 personnes vivent très loin l'une de l'autre, leur relation ne respecte pas les mêmes normes que les relations habituelles c'est évident.

(La voiture tourne le coin de la rue)

Pacey : Non..., c'est pour ça que ça te convient parfaitement. C'est pas une vraie relation.

(Il gare la voiture sur le parking de la gare)

Joey : Qu'est-ce que tu veux dire par là ??

(Ils sortent de la voiture)

Pacey : C'est évident, Joey la petite souillon va pouvoir porter une jolie robe et aller au bal avec le prince charmant. On n'est pas dans la réalité. (Il sort le sac de Joey et le lui donne.) C'est un conte de fée.

Joey : Tu peux dire ce que tu veux, conte de fée ou pas conte de fée, ça ne m'empêchera pas d'en profiter, voilà.

Pacey : Ce que je veux dire c'est que c'est un rêve, un rêve que tu fais en fermant les yeux.

Joey : Les rêves peuvent devenir réalité mon vieux.

Pacey : C'est vrai les rêves peuvent devenir réalité, et puis au moment ou on ne s'y attend pas, la réalité trouve le moyen de revenir au galop et au 12ieme coup de minuit le carrosse redevient citrouille, le rêve est terminé.

(Le visage de Joey devient soucieux.)

Joey : Essaie de passer un bon week-end. (Elle s'en va.) Merci de m'avoir raccompagné.

Pacey : Amuses-toi bien.

(Elle lui fait signe de la main et se dirige vers la gare. Pacey la regarde partir)


GÉNÉRIQUE


Dans le restaurant de Gail. Gail apporte un plateau avec des assiettes. Dawson est assis au comptoir.

Gail : Je suis sure qu'on tient le bon bout avec ça.

Dawson : L'espoir fait vivre.

Gail : Tu dis ca parce qu'on ouvre dans 1 semaine et que je n'ai pas encore trouver mon chef.

(Dawson fait tomber des feuilles par terre)

Dawson : Ni les serveurs, ni les menus.

Gail : L'imprimeur n'a pas encore livrer les menus ??

Dawson : On les a envoyés hier maman, 220$, on a trouvé que ça faisait cher pour les gants de base.

Gail : (soupirant) Continue de chercher des serveurs expérimentés. Il me semble que pour la cuisine dégouté un génie. C'est la soupe de poisson.

(Ils goûtent la soupe, Gail paraît dégoutée)

Gail : Qu'est-ce que tu en dis ?

Dawson : Je ne suis pas un fin gourmet mais je peut te dire que ça c'est immangeable! (Il dépose la tasse sur la table.)

Gail : Heum... tu crois qu'on peut débocher Bodie de chez les Potter ?

Dawson : Oh oui, si tu oublie Bessie et Alexander, et si je renonce à mon amitié avec Joey.

Gail : C'est pas terrible la soupe de poisson. Goûte la lotte elle m'a l'air délicieuse (sarcastiquement). Je vais aller faire un saut chez l'imprimeur et t'en fais pas chéri tout ce passera bien tu verras.

(Elle l'embrasse sur la joue et part. Jack et Andie arrive avec l'enseigne dans les mains)

Andie : Dawson !!

Dawson : Ah bonjour ! (Il descend de la chaise et va les voir) Merci d’être passé prendre l’enseigne. J'apprécie

Jack : Ouais, mais je trouve pas que ça ressemble vraiment à une enseigne.

Andie : À moins que le nom du restaurant soit secret.

Dawson : Qu’est-ce qui c’est passé ?

Jack : Bein le type avait dit a ta mère de lui donner le nom aujourd’hui, il est déjà sur un autre projet.

Dawson : Je... je croyais qu’elle l’appelait le Fish Bistro !?

Andie : Bah mais enfin une femme a le droit de changer d’avis !!

Dawson : Ah non elle est incroyable !!

Andie : Ben heuuuu... en fait c’est une bonne idée ! Ça peut donner un petit genre, tu vois le type de resto branché qui est trop cool pour avoir un nom !!

(Un inconnu entre dans le restaurant)

Inconnu : (avec un accent) Excusez-moi, je cherche le restaurant de poisson, je sais faire la soupe du pêcheur.

Dawson (à Andie et Jack) : Vous avez faim ???


Au centre de mentor - Pacey descend les marches avec une dame qui lui explique comment ça va se passer.

Pacey : Qui est le sacré petit veinard qui va profiter de ma science??

Dame : Quelqu’un que j’ai choisi en accord avec le proviseur de votre lycée.

Pacey : Hin Hin !! Et comment pouvez-vous être sûre d'avoir fait le bon choix ?

Dame : Vous verrez, de toute façon si vous ne vous entendiez pas je vous trouverais quelqu’un d’autre.

Pacey : Je me sens capable de m’occuper d’un gamin de 9 ans, je vous remercie.

Dame : Mmm... !!

(Elle ouvre la porte et on aperçoit un petit bonhomme aux cheveux blonds à genou devant une table)

Dame : Buzz Thompson, voici Pacey Witter.

(Pacey entre dans la pièce l’air décontracté !!)

Pacey : Salut comment ça va ptit? (Il tend la main pour serrer celle de Buzz mais le petit ne fais rien)

Buzz : T’as quel âge exactement ??

Pacey : Moi j’ai 16 ans et toi t’as quel âge?

Buzz : T’as des valises sous les yeux !

Pacey : C’est la maturité.

Buzz : C’est comme ça qu’elle s’appelle ?

Pacey : Hey, Hey ! Je vois, t’es un ptit malin hein ? C’est pour ça qu’on nous a mit ensemble, moi aussi on dirait que je suis un petit malin !!(Il s’assit sur le divan)

Buzz : Et quand on apprend vraiment à te connaître, là on s’aperçoit qu’il faut pas se fier aux apparences, derrière il y a un brave type qui a du coeur...

Pacey : C’est vrai!

Buzz : BEN TU TE PLANTES !!! Moi en tout cas je suis pas du tout comme ça ! Et je suis pas du tout comme toi Pissy !!

Pacey : Pacey !!

Buzz : J’men fiche Pissy !

Pacey : Pacey, attention petit tu me connais pas !!

Buzz : Ce que je sais c’est que t’as pas envie d’être là, mais que tu crèves d’envie de me prendre dans tes bras et de me faire un gros bisou. Bein te fatigue pas ça sert a rien. D’en pas longtemps tu voudras plus me revoir ! Je te donne pas plus de 48 heures !! Petit !!


[À la Gare]

(Joey vient tout juste d’arriver et aperçoit une pancarte écrit Joseph. Potter. Son visage s’éclaire mais c’est une fille qui tient la pancarte et non A.J.)

Joey : Heu...je suis Joey Potter.

Fille : Oui je m’en doute !!

Joey : Et toi?

Fille : Je m’appelle Morgan. Je suis une vieille amie de A.J.

Joey : Ah...Heumm... et heu.. où est A.J ??

Morgane : Le petit prodige est en train d’essayer de trouver ce qui va nous lire demain.

Joey : C’est drôle j’ai l’impression de m’être endormie dans le train et de m’être réveillée dans un roman de Kafka !

Morgane : Ha ha! Le voilà l’esprit donc il parlait.

Joey : L’esprit ?

Morgane : Le fameux esprit Potter. A.J m’a beaucoup parler de toi. Artiste, militante, agitatrice, qui chausse du 38 à ce qu’il paraît. Met ça. (Elle lui donne des patins à roulettes.) On va se balader.

Joey : Merci.


Pacey et Buzz sont aux jeux vidéos.

Pacey : Tiens, c’est tout ce que j’ai. (il lui donne de l’argent) Alors disparaît et surtout ne cherche pas les embrouilles.

Buzz : Pas de problèmes, Pissy

Pacey : Pacey !!

(Buzz et Pacey se sépare et partent chacun de leur coté.)

Pacey : (À Buzz qui est en train de frapper un autre jeune avec une sorte de ballon) Hé, hé, hé, hé !!! Non mais qu’est-ce qui ce passe ici ? Buzz ? Qu’est-ce que tu fais? (Il lui enlève des mains.)

Un jeune : C’est lui il m’a frapper sur la tête !

Un autre jeune : Il m’a mit un coup dans le genou !

Buzz : Ils voulaientt pas me laisser jouer tranquillement. (Il regarde Pacey)

Pacey : Bon puisque c’est ça ! (Il prend Buzz dans ses bras.) C’est moi qui décide maintenant, c’est moi qui décide !!!

(Buzz est maintenant rendu sur l’épaule de Pacey.)

Buzz : Ahh non !!!!!!


[Dans un petit café. Morgane et Joey ont rejoint A.J.]

A.J : Je te demande pardon de ne pas être venu à la gare, mais je n'ai toujours pas de texte pour demain. Tu m’en veux ?

Joey lui répond avec un air sérieux : À mort !! (En riant)

(Le visage de A.J se décompose un instant. Ils se sourient et s’embrassent.)

Morgane : Ah... ben voyons vous voulez une chambre ?!?!

(Ils arrêtent de s’embrasser.)

A.J : J’espère que Morgan ne t’a pas épuisée !

Joey : Heum... Non, non, non! C’était très agréable et très instructif, j’ignorais que le fleuve traversait toute la ville par exemple... !

A.J s’adressant à Morgane : Tu lui a fait faire tout le circuit??

Morgane : Elle est plus douée que toi.

A.J : Pardonne moi Joey, je lui ai demander de venir te chercher pas de tester ton endurance!!

(Joey sourit.)

Morgane : Ah tu te sens menacé! Il est incapable de tenir plus de 2 minutes sur des rollers. Quand une fille est plus doué que lui il se sent menacé.

A.J : Quoi ??

Joey : Vous vous connaissez depuis longtemps ?

Morgane : On est pratiquement jumeaux tout les deux !

A.J : Nous avons grandit ensemble. Nous sommes allés au même lycée.

Joey : Et à l’université ?

Morgane : En fait je commençais à me lasser de le voir tout le temps et j’ai eu envie de me faire de nouveau amis. Alors je suis allée quelque mois à la Sorbone.

Joey (étonnée) : Ha ! J’ai toujours rêver d’étudier à Paris !!

Morgane : Plus tard je te parlerais de toute ses faiblesses (en parlant de A.J)

A.J : Pas si je peux t’en empêcher !

Morgane : Mmm...

Joey : Excusez-moi je tiens pas à...

A.J : Morgane adore me mettre dans l’embarras. Je ne te laisserais plus seule avec elle.

(Joey fait un signe de tête en souriant.)

Morgane : Tu vois il se sent menacé.

A.J : Ne te laisse pas berner par se semblant d’amitié on ne s’aime pas en réalité.

Morgane : T’es comme il t’avait décrite dans ses lettres, c’est troublant.

(Joey semble heureuse.)

Joey: C’est vrai ?

Morgane: Et je te parit qu’il n’a jamais parlé de moi ?!

Joey : Haeu....

Morgane: Ha ha ! Bon il est temps que je vous laisse, j’ai des choses à faire.

A.J : Merci !!


Restaurant de Gail- Dawson apporte à Jack et Andie des plats à gouters.

Dawson: Je vous apporte une autre de ses spécialités. Toujours a base de poisson. Il paraît que c’est très bon, vous voulez goûter ?

Andie: Heu, non sans façon.

Jack: La dame qui a fait la morue flambée, ça c’était vraiment bon.

Dawson: Ah oui, c’était une merveille. Faut voir dans quel état elle a laisser la cuisine. Le plafond est plein d’huile.

Jack: Faut que t’a mère s’en occupe sérieusement. (il s’essuie la bouche)

Andie : tant qu’elle n’auras pas de bon cuisinier elle ne pourra pas envisager d’ouvrir.

(Jen entre dans le resto)

Jen : Salut !!

Andie : Jen !!!

Jack : Tiens, Salut !

Dawson : Tiens mais je te connais toi ! Où est-ce qu’on c’est vu déjà ? Ah ! À l’élection de Miss Capeside, où au dîner de Thangsgiving.

Jen : Ha..(elle sourit) Mais oui je sais j’ai un peu disparu de la circulation ces jours-ci. Je passe beaucoup de temps avec Henri.

Andie : Ooouuuuuhh.

Dawson : ça c’est tout à fait normal ! Quand on débute une nouvelle relation la lune de miel dure 1 mois et demi, 2 mois !

Jen : Bien oui, mais un jour on se réveille et on comprend qu’on ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraîche.

Dawson : Bon heu..., bein si tu as faim, assied toi, tu as frapper à la bonne porte.

Jen : Non , en fait si je suis venue c’est pas vraiment pour manger mais pour servir.

Dawson : Jen Lindley veut être serveuse ?!!!

Jen : Oui d’abord parce que ça me ferait du bien de voir du monde, et je gagnerais suffisament d’argent pour sortir le soir avec Henri... et ça soulagerais ma grand-mère.

Dawson : D’accord tu tombes bien !


Dans une chambre chez A.J - AJ est en train de soigner le genou blessé de Joey.

Joey : AJ pourquoi tu m’as jamais parler d’elle ??

AJ : Ben, je sais pas, je crois que...je crois qu’on passe si peu de temps ensemble que je te parle de l’essentiel.

Joey : Morgane c’est pas n’importe qui, c’est ta meilleure amie. Ça ne mérite pas qu’on en parle ?

AJ : Si, mais on ne parle pas beaucoup de tes amis non plus.

Joey : ouais c’est vrai.

(Joey fait un signe de tête qui veut dire que c’est vrai)

AJ : Je disais donc, j’ai du mal a décider est-ce que je dois opter pour un texte que j’ai écrit récemment ou un texte ancien ??

Joey : Vous êtes déjà sortis ensemble ?? (l’air soucieuse)

AJ : Joey, tu n’as absolument rien à craindre de ma relation avec Morgane !!

Joey : Aie, Aie!!

AJ : Pardonne moi, ça pique c’est vrai ! Je veux simplement m’assurer qu’il n’y a pas d’élément étranger dans ton hémoglobine. L’hémoglobine c'est ce qui sert à transporter l'oxygène...

Joey : Oui je sais. (en riant)

AJ : Désolé.

(On sent qu’ils sont gênés tout les deux!)

AJ : Attends je... j’ai un petit truc qui marche bien mieux que ça.

(Joey relève la tête et AJ embrasse son genou) C’est mieux ?? (Embrasse encore)

Joey : Heu..., et bien je sens ma tête tourner !

AJ : C’est vrai ?

Joey : Oui, enfin je crois que mon hémoglobine ne transporte pas assez d’oxygène.

AJ : Ça c’est très grave.

(Ils s’embrassent et Morgane entre sans frapper)

Morgan : Je me disais.... Oh pardon! Vous avez trouvez une chambre ! (Elle se retourne pour partir)

AJ : Non attends, qu’est-ce que tu voulais dire ??

Morgan : La meilleure idée Arthur, (elle prend une chaise et s’assoie) c’est de lire un texte qui parle d’amour.

AJ : C’est un peu vieux tu crois pas ??

Joey : Arthur?

Morgan : Mais on connaît tes nouveaux textes, on a besoin de savoir d’où tu viens, il est important qu'on se fasse une idée de ton parcours.

AJ : C’est vrai, C’est une bonne idée.

Morgan : (Regarde vers l’armoire) Mais qu’est-ce que c’est que cette veste croisée et cette cravate ?? Tu vas pas mettre ça ? Tu gagnes un prix et tu t’habilles en vielliard ??

AJ : Mais non, non je veux simplement être présentable c’est tout !!

Morgan : Et c’est pour être présentable que tu mets cette horreur ?! Pourquoi pas être toi-même ! Jeans, t-shirts. Basket, tu seras plus à l’aise ! (À Joey) J’ai aussi quelque chose pour toi. (Elle pousse Joey hors de la pièce)

Joey : Oh, oui ben heu... et c’est qui Arthur ?

Endroit ou Pacey retape son bateau - Pacey transporte de la peinture avec Buzz qui le suit.

Buzz : T’as pas le droit de me demander ça !!

Pacey : C’est ce que tu crois !

Buzz : C’est de l’esclavage !

Pacey : Qu’est-ce que tu sais faire à part raler ? (Pacey dépose le pot de peinture à coté du bateau)

Buzz : Je sais écrire des lettres.

Pacey : Bein tu vas peindre. (Il prend un pinceau et lui fait une démonstration) Regardes, c’est très simple, tu montes et tu descends, tu remontes et tu redescends, à toi.

Buzz : Hé, on t’a jamais appris qu’il y avait un sens pour peindre ??

Pacey : Quelqu’un sur terre a-t-il eu suffisamment de patience pour t’apprendre à peindre ???

Buzz : Mon père.

Pacey : Ha oui ? Et où il est maintenant ?

Buzz : Quelque part au milieu de l’Atlantique.

Pacey : Ha ! Il est navigateur ??

Buzz : Non. Il a été manger par les poissons. Ses cendres ont été dispercées a l’Antequête.

Pacey : Ha...

Buzz : Et où il est le tien??

Pacey : Mon père, en ce moment il doit coller un PV pour excès de vitesse.

Buzz : Haaaaaaaaa !! Il est flic, je comprend ton problème d’autorité !!

Pacey : (vexé) J’ai pas de problème d’autorité.

Buzz : Si t’as besoin de faire croire que t'es le chef.

(Pacey met les mains sur les hanches)

Pacey : Je te dis que j’ai rien a prouver !


Dans la chambre de Morgan - Joey est assise sur le lit de Morgan pendant que celle-ci cherche ses affaires dans ses valises.

Morgan : Son père s’appelle Arthur, et lui Arthur Junior. (elle se retourne vers Joey) Arthur Junior, AJ

Joey : C’est fou, il me l’a jamais dit !!!

Morgan : Ha ! T'aurais fini par le savoir !!

Joey : Qui c’est ça ?? (Elle montre une photo sur le mur)

Morgan : Un ami...

Joey : Il est très beau ! Woaw ! (elle se lève et se dirige vers les dessins sur le mur) Ses dessins sont vraiment superbes ! J’arrive pas à croire qu’on puisse dessiner ça sur des trottoirs.

(Morgan rejoint Joey)

Morgan : En fait, se sont des dessins à la craie. À Paris c’est vraiment très courant.

(Les deux observe les dessins au mur)

Joey : Oui mais, et qui a fait ses dessins si magnifique ??

Morgan : Heu... ! Moi ! Celui là a prit 3 jours. Pendant que je travaillais, les gens avait la gentillesse de me contourner. Et ce semestre j’apprends la photographie. Je crois que j’avais besoin de quelque chose de plus substanciel dans ma vie ! Tiens, prends ça (Morgan lui donne une sorte de manteau)

Joey: C’est magnifique !!

Morgan : Tu sais qu’il est capable de paniquer au dernier moment et de décider de ne pas venir demain soir !?!? Ce garçon a besoin qu’on lui botte les fesse !! (Elle s’assied à terre et s’appuie au lit) Je me souviens. Un jour, je lui ai donner une feuille de papier et je lui ai demander de ne plus me parler avant de l’avoir remplie. (Joey la rejoint et s’assoi aussi par terre) Il est resté muet pendant 2 semaines.

Joey : (Joey rit) Décidément, j’en apprend sur lui de plus en plus tout les jours !

Morgan : Tu sais qu’il dévore 500g de cacahuètes en 3 minutes ? (Elle défait son soulier)

Joey : C’est vrai ??

Morgan : Ouais, d’ailleurs il est banni de tout les dîner mondains dans une vingtaine d’états !!

Joey : (Elle rit) Ahhh !! Moi je l’ai vu aspirer une assiette se spaguetti, c’est vraiment impressionnant !!

Morgan : (Elle imite le bruit d’aspiration) Tu l’as entendu conjuguer ses verbes en latin??

Joey : Oh oui! (Elle l’imite) Adamo, adamas, adamat.

Morgan : Ça m’épate ça!!!

Joey : Et il t’a embrassé?

Morgan : Heu...

Joey : Te sens pas obligé.

Morgan : Une fois. Après on s'est sentit mal... enfin... ridicule et ... je pense qu’on se connaît trop bien. Et... on est comme chien et chat. Et puis surtout... il n’y a aucun mystère, tu comprends ? En tout cas je suis persuadé qu’il n’y a aucune possibilité. (Elle a l’air déçu) Rien a envisager.

Joey : Qu’est-ce que tu fais demain soir ??

Morgan : Rien, rien de spécial, demain ça sera comme les autres samedi, j’irais acheter le journal et c’est tout.

Joey : Viens avec nous.

Morgan : Non c’est votre truc.

Joey : Non, non tu es sa plus vieille amie, alors il faut que tu sois là. C’est important.

Morgan : Oui mais tu es sa petite amie.

Joey : Et tu pense qu’on peut pas faire partie de sa vie toutes les deux en même temps ??

Morgan : Tu as raison Joey.


Restaurant de Gail - Jack et Andie se lèvent pour partir.

Andie : Oh la la ! J’ai mal au coeur !

Dawson : Hé ! Vous partez déjà ??

Andie : Oui ! Dawson je ne peux plus rien avaler j’ai l’estomac tellement plein que je peut plus être objective.

Dawson : Vous êtes sur que vous ne pouvez pas rester, le type qui vient d’arriver a été le cuisinier...

Jack : (Andie et lui mettent leurs manteaux) Arrête ! N’insiste pas ! Même si ce type s’avèrait être 2 fois moins dangereux que ceux qui viennent de passer...

Dawson : D’après son cv il a...

Andie : Non, non, non, non, plus aucune spécialité à base de poisson..

(Jen entre dans la pièce où ils se trouvent et fait un tomber un plateau avec des assiettes)

Jen : Oh, oh ,ohhhh !

Andie : Ouhh ! Ça commence bien !!

Jen : Pardon, je vous promet d’améliorer ça d’ici l’ouverture.

Dawson : Non ce n’est pas grave. (il l’aide à ramasser)

Gail : (entre dans la salle) Qu’est-ce que c’était ?? (elle aperçoit la vaisselle par terre) Oh non c’est pas vrai !

Mitch : (derrière la caméra sans le voir) Mais si !

Jen : Je suis désolée.

Mitch : On ne s’aventure pas serveur, c’est un vrai métier et un métier pas évident.

Gail : Bonjour. (d’un ton pas très content)

Mitch : Jen je me ferais un plaisir de t’offrir un démonstration de la façon idéale de porter un plateau. (en l’aidant à ramasser les dégâts)

Jen : (se lève) Ahh !! Je vous en serais reconnaissante !

Mitch : Ha ! Ha ! Ha !

(Jen s’éloigne)

Gail : Merci pour la proposition mais l’équipe est complète.

Mitch : Parfait, qu’est-ce que je peux faire d’autre ??

Gail : Qu’est-ce que tu veux dire ??

Mitch : (se frotte les mains) Et bien... je viens travailler comme convenu.

Gail : Qui t’a demandé de venir travailler ?? (pas très contente)

(Mitch regarde Dawson, Dawson regarde Gail)


Au bateau de Pacey - Pacey descend Buzz du bateau, et ils se dirigent vers une table et s’assoient.


Buzz : À quelle heure tu me ramènes chez moi ? Ma mère m’a dit qu’elle me ferait du Hachis Parmentier ce soir.

Pacey : Si tu veux pas manger je te force pas.

Buzz : Qui c’est la fille ?

Pacey : Quelle fille ? (en frottant l’enseigne True Love du Bateau)

Buzz : Ton bateau tu l’as appelé comme ça à cause d’une fille !

Pacey : True Love c’est pas un prénom c’est une idée. Une idée inaccessible.

Buzz : Et c’est qui la fille inaccessible ?

Pacey : (rires) Toi t’as tout les défauts et en plus t'es curieux. (Il dépose l’enseigne sur la table)

Buzz : Tu l’embrasses sur la bouche ?

Pacey : T’es sourd ou quoi ? Il n’y a pas de fille j’te dis !

Buzz : Pourquoi t’essayes pas de l’embrasser ??

Pacey : Pourquoi t’essayes pas de te taire ?

Buzz : Mettre un gars par terre pour toi c’est facile, Tu es incapable d’avouer à une fille que tu l’aimes, Y’a pas dire t’es vraiment un cas !

Pacey : Je te ramène chez toi.

Buzz : Tu parles t’a encore besoin de moi t’as pas fini de peindre.

(Pacey se lève)

Pacey : Non j’ai pas besoin de toi. Aller.

Buzz : Espèce de menteur.

Pacey : Allez on y va.

Buzz : Tant mieux. Et pour demain je te préviens t’as intérêt à me trouver autre chose, j’ai pas l’intention de revenir travailler sur ton épave.

(ils se dirigent vers la voiture de Pacey)

Pacey : Je suis pas du tout sur de revenir te chercher demain. (ils montent dans la voiture)
Buzz : Oh... ne me fais pas de fausse joie s’il te plaît.


A la remise de prix de A.J - AJ, Joey et Morgan sont assis à une table.

AJ : Qu’est-ce que je fais ici ? J’ai une vie intéressante, des amis, un avenir modeste mais prometteur de prof de littérature dans une université de banlieu.

Dames sur le podium : Cher amis, j’ai l’honneur de vous présenter ce soir le jeune homme qui fait la fierté de notre institution. Nous allons avoir dans un instant un aperçu de son esprit créatif et de sa voix délicieuse.

AJ : On peut s’échapper pas la porte de derrière tu viens?

Dame : AJ, je vous cède ma place.

(Joey sourit) Joey : Trop tard

(le public applaudit et AJ se dirige vers le podium l’air nerveux)

AJ : Bonsoir, je viens de me rappeler une phrase de Francklin Rosevelt "seule la peur elle-même doit nous faire peur". Il n’a jamais eu à s’exprimer devant vous, ça ce voit !!! (L’audience rit et AJ commence à lire) Rêve silencieux, c’était comme un rêve silencieux pour elle. Une image omniprésente dans le corridor à qui chaque fois elle se plaisait à afficher un faux détachement. Et lorsque qu’elle croisait cette ombre qu’elle connaissait si bien, elle comprenait que l’amour inavoué est aussi le plus éloquant. (Joey sourit, fière d’AJ) Et elle se réveillait (AJ regarde Morgan qui lui sourit, Joey semble avoir aperçu ce regard) Elle s’appelait Marie, le samedi soir elle aimait lire le journal seule dans son lit. Malmenée par la vie, par l’amour, elle s’abritait sous le bouclier de la solitude. Pour moi c’est dans son coeur que le soleil se lève. Je plonge dans ses bras pour goûter sa chaleur, son rêve silencieux est ma force, sa danse est meurtrie, son sourire... (Joey semble très bien comprendre ce que veut dire le texte)


Centre des mentor - Pacey est assis devant un bireau avec une dame.

Pacey : Ce petit ne m’aime pas.

Dame : Ce n’est pas uniquement vous, il a épuisé 4 personne cette année.

Pacey : Alors ce que je vous dit ne vous étonne pas du tout.

Dame : Non je suis un peu déçu. Mais pas surprise. Sa mère travaille tard le soir et ce programme est tout sauf un service de baby-sitting.

Pacey : Je lui ai proposé des activités mais ça ne l’intéressait pas.

Dame : Il a le quotient intellectuel le plus élevé de sa classe mais ses résultat sont mauvais. Il ne termine jamais ce qu’il a commencé.

Pacey : Il est assez traumatisé par l’histoire de son père.

Dame : C’est normal, vous imaginez si votre père partait pour une autre femme.

Pacey : Il est partis ?

Dame : Oui, il a décidé de fonder une nouvelle famille.

Pacey : À l’antequête ?

Dame : Hum, hum. C’est ce qui explique cette attitude rebelle, cet enfant se sens rejeté.

Pacey : Je sais de quoi vous parler.

Dame : En fait, il ... il teste les gens en permanence, il cherche des preuves d’amour simplement. Je vais vous attribuer un dossier moins compliqué. (elle va pour prendre un dossier mais Pacey l’arrête)

Pacey : Non attendez. Je suis pas venu vous dire que je renonçais. Je ne sais pas quel problèmes ont eu mes prédécesseurs mais moi j’ai encore jamais encore baisser les bras devant un gosse. Je venais vous demander si je pouvais le prendre plus tôt demain.

Dame : Bien sur je vais vous arranger ça.


Restaurant de Gail - Dawson revient de la cuisine et ne vois pas Gail debout derrière lui.

Gail : Je suis très en colère contre toi Dawson. Aller dire à ton père que j’avais besoin d’aide, mais c’est une idée absurde !

Dawson : Maman c’est pourtant la vérité.

Gail : Oui mais c’est ridicule! Où est-ce que tu es allé chercher ça ?

Dawson : Ridicule ? Mais regarde un peu dans quel état est le restaurant, on ouvre dans moins d’une semaine, je m’en sortirais pas tout seul.

Gail : La seule chose que je t’ai demander de faire c’est de trouver quelques serveurs et de choisir un cuisinier !!! (très fachée)

Dawson : Des choses aux qu’elle je ne connais absolument rien !

Gail : Faire appel à mon ex-mari ce n’était pas la solution !!!

Dawson : Ah ! Écoutes maman, vous avez insister papa et toi pour me faire comprendre que vous avez besoin l’un de l’autre à tel point que je ne savais plus où j’en étais. Et à un moment ...

Gail : Dawson, est-ce que tu aimerais qu’on te dise comment faire tes films ? Non ! Il te faut de bons comédiens, un bon scénario et le moyen de les réaliser. C’est ma carrière, mon aventure, et je te croyais à même de comprendre cette situation.

Dawson : Excuse-moi maman, excuse-moi de vouloir t’éviter la catastrophe. Et si il y a une chose que tu m’as appris c’est de ne jamais avoir honte de demander de l’aide. Ça devrais être valable pour tout le monde ce genre de conseil.

(Dawson prend son manteau et s’en va)


Dans une rue de Boston - Joey, AJ et Morgan sortent de la remise de prix. Joey porte ses chaussures à la main.

AJ : J’en reviens pas ! Il m’ont même offert une bonne bouteille de vin.

Morgan : Oui c’était ta soirée ! (À Joey) En fait il est ravie que tu te sois tordue la cheville. AJ a toujours détesté danser.

(Ils s’arrêtent au coin de la rue)

AJ : Bon, bein voilà.

Joey : Oui, voilà.

Morgan : Est-ce que ça vous dit d’aller à l’Arboritum? Il y a presque personne le soir.

Joey : (À AJ) Je préfère rentrer.

AJ : D’accord.

Morgan : Parfait j’aurais l’Arboritum pour moi toute seule. Salut à plus tard.

Joey : Attends ! Je te le rends (Elle enlève le manteau et lui redonne) Merci Morgan.

Morgan : Je t’en pris.

(Morgan s’en va et Joey et AJ échange un regard et se prenne la main)


(Couloir qui mène à la chambre de A.J)

AJ : Qu’est-ce qui se passe ?

Joey : À toi de me le dire. Tu te sens coupable j’en suis sure.

AJ : Coupable ? Non, je suis gêné que Morgan se retrouve seule dehors en pleine nuit.

Joey : Va la rejoindre. Ça m’ennuie pas de rentrer toute seule je t’assure.

AJ : Quoi ?!

Joey : Cette soirée est sûrement l’une des plus belle et des plus merveilleuse de ta vie AJ. Partage la avec Morgan.

AJ : Quoi ? Mais qu’est-ce que ça veut dire?

Joey : Ça veut dire qu’il ne faut pas me prendre pour une idiote, Morgan est une muse pour toi.

AJ : Non, non, je t’assure c’est une bonne amie c’est tout.

Joey : C’est plus qu’une bonne amie. Cette fille parle pour toi, elle t’encourage à écrire et puis elle t’apprend à être toi même, elle fait tout ça l’air de rien, avec tellement de naturel qu’on peut difficilement s’imaginer qu’elle puisse...

AJ : Qu’elle quoi ? Qu’est-ce qu’elle qu’a dit? Qu’elle avait envie d’autre chose ? Qu’elle voulait plus qu’une simple amitié ?

Joey : Non AJ, non, non , elle n’a rien dit.

AJ: Mais alors... Je comprend pas...

Joey : Je sais ce que c’est ... de refouler, de refuser des sentiments qui sont là. Il n’y à rien de plus horrible que de découvrir ces sentiments trop tard. C’est un raisonnement qui vient de ma propre expérience, de ce que j’ai vécu. Il est clair que tu ne sais pas grand chose de ma vie.

AJ : oh, mais attend Joey, laisse moi un chance. Rien n’est plus intéressant que d’apprendre à connaître l’autre.

Joey : Oui c’est intéressant, amusant, c’est romantique, excitant, c’est comme un rêve fabuleux. C’est irréel.

AJ : Ce rêve peut devenir réalité.

Joey : La réalité est différente mais elle est là. Et Morgan vient justement de le réaliser, pourquoi crois-tu qu’elle soit revenue de France? Tu ne l'entends pas ?

AJ : Entendre quoi ?

Joey : Ce cri si puissant... de l’amour inavoué. Ces sentiments forts qui excisent entre Morgan et toi.

AJ : Joey il faut me croire, tu te fais des idées.

Joey : Vraiment ??

AJ : Oui.

Joey : Alors explique moi le regard.

AJ : Mais quel regard? De quoi tu parles ?

Joey : Pendant que tu lisais, tu t’es arrêté et tu l’as regardée.

AJ : J’en sais rien, peut-être, oui, peut-être. J’ai du dire quelque chose qui m’a fait penser à elle.

Joey : Oui, parce que c’est d’elle que tu parlais.

AJ : Non, non, c’est un personnage inventé.

Joey : Non... AJ je veux que tu ailles la rejoindre. Et je veux que tu la regardes dans les yeux, regardes bien, tu comprendras qui t’as inspiré ce personnage.

AJ : C’est vraiment ce que tu veux ?

Joey : Oui.

AJ : Nous ... enfin je veux dire, qu’est-ce qu’on devient nous ?

Joey : Nous, c’est ... une chose précieuse, un merveilleux secret que je garderais toute ma vie. Mais... nous est un souvenir... alors que Morgan et toi c’est la réalité.

AJ : Pour moi un coeur brisé c’était une parabole, maintenant je sais, je sais ce que c’est.

Joey : Je crois qu’il y a pire qu’un coeur brisé. Il y a ... l’amour inexplorée.

AJ : Alors à un de ces jours, Potter Joséphine.

(Joey s’approche de lui et lui donne un baiser sur la joue. Ensuite AJ s’en va)


Devant la porte d'entrée de chez Buzz - Pacey frappe à la porte, il porte un sac de courses.

Buzz : Non je donne plus au mendiant. (referme la porte mais Pacey l’empêche)

Pacey : Hé ... je venais te parler du travail que t’as fait sur le bateau.

Buzz : Ouais ...

Pacey : Ouais, tu m’as épaté.

Buzz : La prochaine fois si t’es sympa je t’apprendrais autre chose.

Pacey : Hé, hé ! Si tu sais faire le Hachis Parmentier je veux bien que tu m’apprennes.


Cuisine de Buzz - Ils sont tout les deux assis à une table en train de préparer le hachis parmentier. Pacey mélange avec une cuillère en bois.

Buzz : C’est plus pratique avec les mains.

(Pacey le regarde et fait ce que Buzz a dit)

Pacey : Comme ça?

Buzz : Oui, voilà ça c’est mieux.

Pacey : Heureusement que ta mère rentre tard se soir.

Buzz : Ouais ! Au fait tu sais, pour mon père, il est pas tout à fait mort.

(Buzz soupire)

Pacey : Elle s’appelle Joey.

Buzz : (souriant) Est-ce qu’elle est sexy ??

Pacey : Je te répondrai pas.

Buzz : Hé ! Je n’ai que 9 ans alors pour moi c'est pas demain la veille. Aller raconte je suis sur que c’est un canon.

Pacey : D’accord. Elle est tellement joli, que quand on la voit on a les genoux qui tremblent, le coeur qui fond, et on comprend tout à coup, que la vie à un sens et que il n’y à pas de hasard dans l’univers.

Buzz : Ça c’est un canon!!!

Pacey : Ça c’est un canon.

Buzz : Où elle est?

Pacey : Ce soir ? Elle est sûrement en train de vivre un des plus beau moment de sa vie.


Station de train de Boston - Joey entre dans la station, elle regarde le prochain train pour Capeside et il part seulement qu’à 9 heures le lendemain matin, elle se dirige vers le téléphone, le regarde longuement, prend une pièce et passe son appel.


Sur les docks - Jen arrive près de Dawson qui regarde l’eau.

Jen : Ça doit faire un bout de temps que tu es là.

Dawson : Oui.

Jen : Tu as besoin de parler à une amie ?

Dawson : Toi pour une fille qui vit sur une autre planète, tu es plutôt à l’écoute.

Jen : Bein oui tu me connais. Prévenante, compatissante, du restaurant je vois et j’entends pratiquement tout ce qui se passe.

Dawson : Alors tu m’a entendue avec ma mère ?

Jen : Et, ... j’ai eu droit moi aussi à une petite dispute. Il faut dire que j’ai fait tomber 2 autres plateaux.

Dawson : Elle ne pouvait pas continuer à échapper au stress. Quand j’y pense, elle me prête de fausses intentions, je voulais simplement lui faire remarquer qu’elle comptait trop sur moi.

Jen : Non, je ne crois pas que ce soit simplement dans son intérêt que tu as fait ça. Tu t’es servi de l’occasion.

Dawson : Servi de l’occasion ??

Jen : Oui c’est ta famille que tu veux reconstituer.

Dawson (riant) : Non je crois pas. Je t’en pris, à l’inauguration chez Joey ça m’a mit hors de moi de les voir poser en couple modèle.

Jen : Oui tu savais uniquement que c’était une façade, c’est normal ça t’a mis en colère. Mais ce qui se passe au restaurant c’est la réalité.

Dawson : Oui mais c’est cette réalité qui me détruit.

Jen : On fini toujours par retourner à ce qu’on est, à ce qu’on a dans la peau, Dawson. Ta famille tu l’as dans la peau. (elle s’assois sur le rebord du quai)

Dawson : Oui mais je sais pertinament qu’ils ne se remettront pas ensemble. Ça je l’ai compris. Il n’y a rien à faire. (Jen regarde au loin)

Jen : Tu te souviens il y a environ 2 ans là-bas ? Exactement à cet endroit, tu m’as invité à danser. Et tu as dit que tu voulais être mon prince charmant.

Dawson : Non ...j’ai vraiment dit ça ? (Jen rit)Non, ce que j’étais naïf !

Jen : Et mignon, et honnête. Extérieurement tu n’es plus tout à fait le même désormais. Tu as encaissé trop de coup dure depuis. Mais au fond de toi à l’intérieur il y aura toujours cette part de toi qui refuse la réalité. Tu gardes encore l’espoir de voir tes parents de nouveau réunit.


Station de Train - Joey est assise sur un banc avec une main sur la tête, Pacey arrive.

Pacey : Joey ?

(Joey voit Pacey et essuie ses larmes vite.)

Joey : Ouais.

Pacey : Qu’est-ce qui c’est passé?

Joey : (Met son foulard et son manteau) Il s’est rien passé.

(Pacey s’assois sur un banc en face d’elle, l’air soucieux): Tu trouvais le temps long ? T’as eu le mal du pays ? Où il a fini par enlever son masque et tu as découvert un monstre venu de l’espace ?

Joey : (se lève et part) J’ai pas envie d’en parler.

Pacey : (Il la suit.) Non alors là t’es gentille mais tu m’en demandes un peu trop j’ai besoin de savoir moi !! (d’un ton suppliant)


Restaurant de Gail - Dawson entre et regarde partout. Toutes les tables sont mises et tout semble prêt. Il voit Gail assise au bar.

Gail : Bonjour.

(Gail se lève et va voir Dawson)

Dawson : Bonjour. Je viens te présenter mes excuses pour m’être mêler de tes affaires personnelles et je voulais t’offrir mes services mais tu t’en sort très bien sans moi.

(Gail lui donne une tasse, il goûte)

Dawson : Ce café là à un goût de soupe de palourdes.

Gail : Ah, je m’y attendais.

Dawson : (Prend une autre gorgée, avec surprise.) Mais il est délicieux !

Gail : Hey !!!

Dawson : Il y en a des changements depuis hier soir !

Gail : Ce n’était pas encore le Leery Fresh Fish hier.

Dawson : Le Leery Fresh Fish??

Mitch : Oui c’est le nom qu’on a choisit. (debout sur une échelle, descend et rejoint Gail)

Dawson : Qu’est-ce que ça veut dire?

Gail : C’est toi qui avait raison chéri, j’avais besoin d’un associé mais je refusait de l’admettre.

Mitch : Sois un peu indulgente avec toi-même. C’est un travail qui requiert plusieurs qualités et tu as la plus importante, tu sais déléguer.

Dawson : Vous avez fini par vous associer ?

Mitch : Non, non ça n’aurait jamais marcher ! Elle m’emploie comme manager.

Gail : Oui je l’ai engagé comme manager.

Mitch : Et en temps que tel comme premier conseil que je lui ai donné c’est de prendre Bodie comme associé.

Dawson : Bodie... Mais ?

Gail : Oui il possédera 20% de l’affaire, en échange il met à ma disposition ses meilleures recettes et sera en cuisine tout les soirs ce qui lui permet d’être à la pension le matin. Au fait, je suis obligé de renvoyer Jen.

Dawson : Ho, mais...

Gail : Chéri, je n’ai pas les moyens de changer de vaisselle tout les semaines.

Mitch : Mais on a penser la mettre à l’accueil.

Dawson : Je suis sure qu’elle appréciera. Vous formez une belle équipe tout les 2.

(Gail sourit à Mitch)


Voiture de Pacey - C'est le petit matin, le soleil se lève - Ils rentrent à Capeside. Joey regarde tristement par la fenêtre.

Pacey : Tu pourrais me parler. Dis-moi quelque chose s’il te plaît.

Joey : (fachée) Qu’est-ce que tu veux que je te dise Pacey ? Que t’avais raison? Tu avais raison voilà !! Comme d’habitude! Pacey Witter, la seule personne dans ma vie qui sache prédir l’avenir.
Pacey: Qu’est-ce que tu racontes ?? T'exagères !

Joey : En tout cas tu a su deviner ce qui allait se passer.

Pacey : Je me rappelle plus de ce que je t’ai dit. Qu’est-ce qui c’est passé là-bas ?

Joey : Il y avait une autre fille.

Pacey : Ha..., je suis désolé.

Joey : En les observant je pouvais pas m’empêcher de me dire, c’est ça. C’est vrai, Pacey avait deviné, c’est exactement ça. Et encore une fois je me suis aperçue que j’allais chercher une chose que jamais je trouverais.

Pacey : Tu finiras par trouver.

Joey : Ho ! Non jamais ! C’est plus qu’évident maintenant je pourrais jamais être heureuse !

Pacey : Pourquoi ? Parce que tu as 16 ans et que tu es seule ? Oh je t’en pris !

Joey : Non! Parce que j’ai 16 ans maintenant et que seul 2 personnes peuvent prétendre me connaître vraiment, Dawson et...

Pacey : Ce fameux AJ ne te connais pas. Je sais pas ce que tu ressens pour lui mais il ne te connaît pas. S’il te connaissait il ne t’aurais pas trahi.

Joey : J’allais dire Dawson et toi Pacey.

(Pacey la regarde, Joey regarde par la vitre et soupir, il garela voiture sur le côté de la route)

Pacey : D’accord.

Joey Mais qu’est-ce qui te prend t’es fou ?

Pacey : Non, non. Pas encore.

(Il arrête la voiture et ils sortent, il va nerveusement vers elle de l’autre coté de la voiture.)

Pacey : Qu’est-ce que tu veux dire par là ?

Joey : Par quoi?

Pacey : Tu dis que je te connais mieux que personne.

Joey : Bein oui ! Et c’est la vérité, je crois qu’on peut dire qu’en dehors de Dawson tu es la seule personne qui me connaisse vraiment bien !

Pacey : On ne parle pas de Dawson on parle de moi, tu ne peux pas continuer a me faire ça, Potter.

Joey : Te faire quoi ? J’ai confiance en toi, je me confie en toi...

Pacey : Tu m’appelles en pleine nuit pour venir te chercher ? Pourquoi ???

Joey : Excuse-moi je regrette de t’avoir déranger.

Pacey : Ça ne me dérange pas mais je veux savoir pourquoi que c’est moi que tu appelles ???

Joey : Tu es la première personne à laquelle j’ai pensé.

Pacey : Et qu’est-ce que ça veut dire ça Joey ?

Joey : Ça veux dire que ... j’en sais rien, que je peux compter sur toi, que avec toi je peux discuter.

Pacey : T’en as pas assez de discuter ??

Joey : Non !!!!!

(Ils commencent à s’énerver tout les 2, ils deviennent de plus en plus nerveux)

Pacey : Et ben moi j’en ai assez de discuter.

Joey : Non j’en ai besoin ça me fait du bien !!

Pacey : J’en peux plus !

Joey : Mais qu’est-ce que tu racontes ??

Pacey : J’en peux plus !

Joey : Et qu’est-ce qu’on fait ici d’abord ?

Pacey : Joey ... (Il coupe la phrase de Joey en prenant son visage dans ses mains et en l’embrassant, pendant que la caméra se tourne tranquillement vers l’eau)


Fin


Un grand merci à Marie-Eve pour ce script !
[Pacey's car]
(Pacey is driving while Joey sits in the passenger seat)
Joey: (happily) You know, you never know how things are gonna turn out.
Pacey: Very true, Potter.
Joey: I mean, who would've thought that I'd actually be able to use those
dance lessons?
Pacey: There's gonna be dancing at this thing? (He takes a flier from her)
Joey: Yeah.
Pacey: I thought you said it was just self-congratulatory award giving.
Joey: This is a big deal! AJ's going to be reading his work in front of
several very important alumni. He's the youngest person in his department
to win the-
Pacey: (reads) Creating Viting Award? (he holds up the paper)
Joey: (taking it from him) Creative writing.
Pacey: Yeah, I'll say.
Joey: (annoyed) It's calligraphy.
Pacey: It's pretentious. (pauses) You know what, don't mind me. Just have a
good time this weekend.
Joey: I will. (wistfully) I mean this could be the most romantic night of
my life. I mean, its not every day that I get invited to elegant dinners
with distinguished guests, accompanied by a friend who
Pacey: Friend? Is that what you and AJ are?
Joey: (starting to explain) Well I... AJ and I are... (gets upset) It's really
none of your business what AJ and I are.
Pacey: AJ and you are friends who kiss.
Joey: (exasperated, throws her head back on the seat) Pacey, look.
Long-distance relationships don't necessarily follow the same rules and
definitions as regular relationships.
Pacey: No they don't, and that's why they're perfect for you. Cuz they're
not real.
Joey: What is that supposed to mean?
(Pacey parks the car and he and Joey get out)
Pacey: Don't you see? (he gets her bag from the trunk) Little scrubber girl
gets to put on a pretty dress and go to the ball with college Prince
Charming. That's not real. It's a fairy tale.
Joey: Say what you will, but fairy tale or not, I still feel what I feel,
Pacey.
Pacey: All I'm saying is all you have here is an eyes-closed wish.
Joey: (tosses her head) Sometimes wishes come true.
Pacey: Yes, sometimes wishes do come true, sometimes even in unexpected
places. But reality always finds a way of creeping back in, Jo. Clock
inevitably strikes midnight and then it's pumpkin city, the fantasy fades.
Joey: (walks away) Try to have a good weekend, Pacey. Thanks for the ride.
Pacey: Have a good time.
(She waves goodbye without looking back at him, obviously annoyed. Pacey
looks regretful)
[Gale's Yet-To-Be-Named Restaurant)
(Dawson looks over some papers. Gale enters carrying a tray.)
Gale: We could have a winner here.
Dawson: I really hope you're right.
Gale: What, just because my restaurant opens in less than a week and I
haven't found a chef?
Dawson: Or waiters or menus.
Gale: What, the menus still haven't arrived from the printers?
Dawson: No, we sent them back yesterday, remember? We said twenty-two
hundred dollars was a little pricey for scampi.
Gale: Right, um you just keep screening applicants for my wait staff. (She
stirs her spoon in the bowl) Hopefully we have found our kitchen talent.
The chowder smells amazing. (Both of them take a bite and grimace.) What do
you think?
Dawson: Look, I don't know fine food, but I know enough to tell you that
this sucks.
Gale: Are you sure that we don't want to just steal Bodie from the Potters?
Dawson: Not unless we decide that Bessie and Alexander don't need a home,
and I don't need Joey as a friend.
Gale: Chowder isn't easy to master. Here, try his breaded monkfish, it
looks great. I've got to go off to the printer. Oh and Honey, don't worry.
Everything's gonna be fine. (She gives him a kiss and leaves. Dawson
shakes his head. Andie and Jack enter behind him. Jack holds a large sign
in his hands.)
Andie: Hey.
Dawson: Hey. Thanks so much for picking up the sign, I really appreciate
it.
Jack: Yeah, well unfortunately this may exacerbate the insanity. (Jack holds
it up to show there's nothing written on it.)
Andie: Unless of course you want to keep the place a secret.
Dawson: What happened?
Jack: Well, the guy told your mom he had to have a name by today, he's
already got another job.
Dawson: I thought it was The Fish Bistro.
Andie: Dawson, a woman has the right to change her mind.
Dawson: Not this late in the game.
Andie: Well, uh, okay so the restaurant could be like one of those hip
no-name clubs, you know, too cool to have a name.
Foreign Man: Excuse, please. I look for restaurant of fish, I am trying out
for chowder menu.
Dawson: You guys hungry?
Capeside Mentor Center
(Pacey and a Woman walk down a staircase)
Pacey: So who is this kid worthy of being a Witter mentee?
Woman: Someone your school administration and I thought would be
appropriate.
Pacey: How exactly do you guys go about making that determination?
Woman: You'll see. If there are any problems, I can always assign you to
someone else.
Pacey: I think I'll probably be able to handle a nine-year old, thanks.
(The Woman opens the door to reveal Buzz sitting on the floor.)
Woman: Buzz Thompson, meet Pacey Witter.
Pacey: Hey, how you doing, kid? (He reaches down to shake Buzz's hand)
Buzz: How old are you?
Pacey: Sixteen, how old are you?
Buzz: You have a five o'clock shadow.
Pacey: Well, I'm mature.
Buzz: Is that what you call it?
Pacey: (bends down) I get it, you're a smart-ass. (He sits) That's why they
put us together, people think I'm a smart-ass, too.
Buzz: (sarcastically) But when they really get to know you, they discover
under the gruff exterior lies a vulnerable, beating heart.
(Pacey laughs bashfully)
Buzz: Get real! I'm not like one of those kids on 7th Heaven, and I'm not
like you, Pissy.
Pacey: (trying to be patient) Pacey.
Buzz: Whatever, Pissy.
Pacey: (getting more angry) Pacey, and you don't know anything about me,
kid.
Buzz: I know you think you don't want to be here, but you're just dying to
throw your arm around me and have a warm and fuzzy. Well don't bother,
'cause you're going to be back here trying to get rid of me. I give you 48
hours, kid!
(Pacey looks back at the Woman who smiles)
[Boston Train Station]
(Joey looks around, looking lost. She sees a sign that says "Potter,
Joseph." She smiles and waves. The crowd parts to reveal Morgan, a tall,
beautiful blonde. Joey's face falls.)
Joey: Hi, um, I'm Joey Potter.
Morgan: Of course you are.
Joey: And you are?
Morgan: I'm Morgan. I am AJ's oldest friend.
Joey: Oh. Where's AJ?
Morgan: The jumpy boy is still trying to decide on what to read for tomorrow
night.
Joey: (laughing hesitantly) Why do I feel like I fell asleep on the train
and suddenly woke up the protagonist in a Kafka story?
Morgan: Well, there's the wit, just like he said.
Joey: The wit?
Morgan: The famous Potter wit. He's told me all about you: artist,
political agitator, and size 8 foot. (She holds up some rollerblades) Put
these on, we're gonna go blading.
Joey: (hesitating) Thanks.
[Arcade]
(Buzz and Pacey walk through the arcade)
Buzz: Is this the fun part? Is this the part where we're having fun, or did
I blink and miss it?
Pacey: You know, you got me, man. I don't want to be here anymore than you
do, I got stuck with you, but this still doesn't have to be so horrible.
Buzz: Here comes the honesty, next is the intimacy.
Pacey: What exactly do you want?
Buzz: Let me make this easy for you, read my lips, Pikachu!
Pacey: You want something that has to be treated with antibiotics?
Buzz: Man, your generation is so out of it! Pokemon, you putz!
Pacey: (defensively) I knew that.
Buzz: I got Alakazam through Medopod, but I'm in serious need of Apollyra.
There's a vendor right over there. (He points)
Pacey: You've got to be kidding me, man. There's no way I'm spending twenty
bucks on a Japanese trading card.
Buzz: You have a serious problem with anger. I hope the Capeside Mentoring
Program knows who I'm dealing with here.
Pacey: (kneels) Okay, if I buy you the stupid card, would you shut up for
two seconds, please?
Buzz: Mm-hmm.
Pacey: Okay. (He gives Buzz some tokens) Here, take these. Go whack some
moles and stay out of trouble while I'm gone.
Buzz: Whatever, Pissy.
(Pacey mutters to himself under his breath. He comes back a moment later to
see a bunch of kids yelling and Buzz hitting them with the mallet.)
Pacey: Hey, hey, hey, what the hell's going on over here? What are you
doing?
Kid #1: He hit me in the head with the mallet.
Kid #2: Put me right in the nose.
Buzz: They tried to push me out of my game!
Pacey: Okay, that's it, you're done, no more decisions. (He throws Buzz over
his shoulder)
Buzz: Let me down!
[A café in Boston]
(AJ sits at a table, writing. Morgan enters and blades over to the table.)
Morgan: Hey.
AJ: Hey. Where's Joey?
Morgan: I showed her around town just like you asked.
AJ: You didn't. You did.
(Joey hobbles to the doorway, teetering on her rollerblades.)
AJ: Joey, it's great to see you.
Joey: Hey, you too. (She goes to the table)
AJ: How was your trip?
Joey: It was a trip.
AJ: I'm sorry I wasn't there to meet you, but I still haven't picked a
reading for tomorrow. Do you hate me?
Joey: (deadpan) Completely.
AJ: (smiles) Hi. (They kiss)
Morgan: (disgusted) Oh good God, get a room.
AJ: I hope she didn't totally wear you out.
Joey: No, it was actually very informative. I had no idea that the Charles
River ran through so much of the city.
AJ: You took her on the Charles River circuit?
Morgan: She did better than you.
AJ: I'm sorry, I asked her to pick you up, not take you on an endurance
test.
Morgan: Oh, you're threatened. (To Joey) He can't blade to save his life,
and if anytime a girl shows greater skill than him, he gets totally
threatened.
AJ: What?!
Joey: How long have you guys known each other?
Morgan: Pretty much since we were zygotes.
AJ: Morgan and I grew up together, same town, same high school.
Joey: Same college?
Morgan: Actually, I got bored with this geek and I decided to make some new
friends, so I went to school last semester at Sorbonne. (Transcriber's Note:
This should be The Sorbonne, but apparently Morgan never caught on to that
even though she studied there for four months. Come on! I learned that my
first lesson in French Class!!)
Joey: I've always wanted to study in Paris.
Morgan: pleutage a tu de ser est publice (Transcriber's note: They spoke
really quickly et ma Francais est tres mal)
AJ: ah si je peut te pege
Joey: I'm sorry, my French isn't very good.
AJ: Oh, Morgan likes to embarrass me, so I'm not letting you two hang out
together anymore.
Morgan: See? Threatened.
AJ: Don't let the friendly banter fool you, Joey, we really can't stand each
other.
Morgan: You know, you were all he wrote about in his letters to me.
Joey: Really.
Morgan: I'll bet he never tells you a thing about me. Yeah, well I can see
that you two need some time together.
AJ: Thank you, at least you can take a hint!
Morgan: (rising) Joey, I'm glad that you're here. I was beginning to think
that you might be one of his fantasies.
AJ: Nope, she's real, told ya.
Morgan: Yeah, flesh and blood.
Joey: That's me. Joey Potter, flesh and blood.
[Gale's Restaurant]
(Dawson, Jack and Andie are still tasting)
Dawson: Here's another one, this guy says his Spanish Mackerel Quiche is
world famous. Does anybody have any idea what that is?
Andie: You don't want to know.
Jack: The lady who did the cod flambe, that was my favorite.
Dawson: Yeah, she was a gem, huh? You should see the kitchen ceiling, it's
covered in tiny burnt fish bones.
Jack: Yeah, your mom needs some serious help, man. (Jen enters)
Andie: I want to know what rock these people have been cooking under.
Jen: Hi, guys.
Andie: Hey!
Jack: Hey, Jen.
Dawson: Its you! I know you, you were at a rally right? No, or was it the
hacky-sack circuit at Capefest?
Jen: Very funny. I know, I've been a little out of circulation, spending
most of my time with Henry.
Andie: Ooohh.
Dawson: That's understandable. I think there's a six-week honeymoon period
you go through whenever you get into a new relationship.
Jen: Well yeah, but then you wake up one day you realize you've got the
relationship, but not much else.
Dawson: Well, if you're in need of sustenance, you've come to the right
place.
Jen: Actually, I was thinking about serving said sustenance.
Dawson: Jen Lindley wants to be a waitress?
Jen: Yeah, I think it would be a great way for me to meet new people, I
could earn enough tip money to occasionally take Henry out and I'm tired of
living off of my Grams.
Dawson: Okay, well as you can see, my mom is in immediate need of
assistance.
(A crash comes from the kitchen)
Dawson: How soon can you start?
[AJ's dorm room]
(AJ is cleaning a scrape on Joey's knee)
AJ: Can you believe I haven't been able to decide on a reading for tomorrow?
It's only the most important opportunity of my lifetime. What's wrong
with me?
Joey: She's pretty.
AJ: Who?
Joey: Morgan. She's really pretty and so smart.
AJ: (sarcastically) Yeah, real smart.
Joey: (As he touches her knee) Ow!
AJ: Sorry.
Joey: AJ, why didn't you tell me about her?
AJ: I don't know, I guess we have so little time together, I just figure I'd
concentrate on the big things.
Joey: And you don't think one of your oldest friends is a big enough thing
for you to tell me about?
AJ: Yeah, but I mean how much do you talk to me about your friends?
Joey: I guess you're right.
AJ: So I'm trying to decide on something I did more recently, or maybe one
of my older pieces, I don't know.
Joey: Did you two ever date?
AJ: Joey, look, I promise you, you have nothing to worry about.
Joey: Ow!
AJ: I'm sorry, damn this stuff, but I just want to make sure that no foreign
elements get introduced into your hemoglobin, 'cause that's the part of the
blood that transports your--
Joey: I know what that is.
AJ: Sorry. You know, I know something that might work better than this. (He
bends down and kisses her knee) Is that better? (He kisses it again)
Joey: Well, uh, see now I'm feeling a little light headed.
AJ: Really?
Joey: Yeah, I don't think my hemoglobin is transporting enough oxygen
through my body.
AJ: Oh, that could be a problem. (He kisses her. Morgan enters the room and
finds them lip-locked.)
Morgan: I was thinking-oh, I guess you guys got that room. (She turns to
leave)
AJ: No, wait, what were you thinking?
Morgan: I was thinking, Arthur, go with the Nature of Love piece.
AJ: You don't think it's too old?
Joey: Arthur?
Morgan: They already know your new stuff they want to know where it comes
from. I say be honest and show them your roots.
AJ: Yeah, you're right. Yeah, that's a great idea.
Morgan: (looking over at his closet) What's up with the double-breasted
jacket and the rope tie? You win one award and suddenly you turn Ralph
Lauren on us?
AJ: I just want to look respectable, what's wrong with that?
Morgan: It'll take a lot more than a boring jacket. Why not just be
yourself? You know, khakis, sweater, loafers. That's you. (To Joey) Oh,
and I have something for you. (She pulls Joey out of the room)
Joey: Who's Arthur?
[Pacey's boat]
(Pacey takes Buzz over to the boat)
Buzz: You can't make me do this.
Pacey: The hell I can.
Buzz: This is slave labor!
Pacey: Can you do anything besides whine, kid?
Buzz: I could write letters.
Pacey: You could paint. (He demonstrates with a brush) Look, watch and
learn, right? It's up and then down, and then up and then down, you got it?
Buzz: Have you ever heard the expression don't go against the grain?
Pacey: Who on earth got you to sit still long enough to teach you how to
paint?
Buzz: My dad.
Pacey: Really? Where is your dad now?
Buzz: Somewhere in the Atlantic.
Pacey: Oh yeah? Your dad's a sailor?
Buzz: No, fish food. Scattered his ashes off Nantucket.
Pacey: Oh.
Buzz: Where's yours?
Pacey: Uh, my dad, he's probably hanging up his holster right about now.
Buzz: A cop! That explains your authority issues.
Pacey: (sniffs) I don't have authority issues.
Buzz: Issues, issues, issues.
Pacey: I don't have issues, okay?
Buzz: Look how you handled me at the arcade.
Pacey: You got into a fight! You're gonna have to learn that there are
better ways to handle confrontations like that than playing Whack-A-Kid.
Buzz: (in a funny voice) Okay, mentor, how'd you get in this stupid program?
Pacey: (looks down and says quietly) I hit a guy.
Buzz: What?
Pacey: I hit a guy.
Buzz: That's it! I'm out of here! (He runs off)
Pacey: (in pursuit) Hey, come back! Hey, come back here!
Buzz: I won't, you'll whack me upside the head!
Pacey: You little brat. (He catches him and picks him up)
Buzz: Help, help, child abuse! Let go of me, you hypocritical maniac!
[Morgan's Dorm Room]
(Joey sits on Morgan's bed while she goes through drawers)
Morgan: His father's name is Arthur, so they named him Arthur Jr. That's
what the AJ stands for.
Joey: I can't believe he never told me.
Morgan: You would've gotten it eventually.
Joey: Who's that? (She points at a picture)
Morgan: A friend.
Joey: He's gorgeous. Wow, these drawings are incredible! I can't believe
that people just draw these on the sidewalk.
Morgan: Actually, sidewalk chalk drawings are a classic Parisian tradition.
(They both look at the pictures on Morgan's wall)
Joey: Yeah, but who does this kind of work?
Morgan: Me, um that one took me three days. People just respectfully walked
around while I worked. This semester, I'm studying photography. I guess I
was wanting something more substantial in my life. Here, take this. (Morgan
hands her a coat.)
Joey: It's beautiful.
Morgan: Yeah, well he may chicken out and not even show up tomorrow night.
You know, sometimes you really have to kick his butt. (She sits on the
floor) I mean, once I gave him some thick, gray crane paper, told him he
had to fill it up with words before he talked to me, and he didn't talk to
me for two weeks.
Joey: Wow, there are so many things about him that I'm learning every day.
Morgan: Did you know that he likes to eat all the peanuts out of Chex Mix?
Joey: Really?
Morgan: Yeah, he's been banned from social gatherings in over twenty states.
Joey: (laughs) Well, I have been witness to his pasta slurping.
Morgan: (She imitates his slurping) Does he still conjugate Latin verbs
under his breath when he gets nervous?
Joey: Yes! (She imitates him) Adamo, adamas, adamat.
Morgan: He is such a mutt.
Joey: Yeah, but he can kiss.
Morgan: Yeah, well...
Joey: You don't have to.
Morgan: Once. Afterwards we felt really weird and silly and um, well we
just we know each other too well, and uh we have way too many fights, but
there is just no mystery, so um there's absolutely and positively nothing
there.
Joey: Do you have any plans for tomorrow night?
Morgan: Actually, one of my favorite activities. I'm gonna get the early
Sunday times and just--
Joey: Come with us.
Morgan: That's your thing.
Joey: No, you're AJ's oldest friend, you should be there.
Morgan: Yeah, but you're his girlfriend.
Joey: Isn't it possible for the both of us to be a part of AJ's life?
Morgan: You're alright, Joey Potter.
[Gale's Restaurant]
(Jack and Andie stand up to leave)
Dawson: Hey, you guys are leaving already?
Andie: Ach, Dawson, I've eaten so much in the last few hours, I just can't
be objective.
Dawson: Are you sure you want to say that? I've got a good feeling about
the guy who's back there now.
Jack: (as he and Andie put on their coats) Yeah, well I can still be
objective. If this guy is half as bad as the dozen before him--
Dawson: H says that his salm--
Andie: No, no, no, don't even mention anything that comes from the sea.
(Jen enters and drops a tray, spilling its contents all over the floor.)
Andie: Oh, thank you.
Jen: I promise to stop doing this before you guys open.
Dawson: Don't worry about it.
Gale: (enters from the kitchen) Is everything okay? Oh God, what happened?
Mitch: (from off camera) Your wait staff is just experiencing the
difficulties of proper serving.
Gale: Hi.
Mitch: (helping her pick up her mess) Jen, I'd be happy to demonstrate the
standard way of carrying a stack.
Jen: Oh, thank you, God.
Gale: Well, thanks for the offer, but I think we've got it covered.
Mitch: Well, okay then, what can I do?
Gale: What do you mean?
Mitch: Well, I'm here, reporting for work as requested.
Gale: Who requested that you come to work?
(Mitch looks at Dawson, Dawson looks at Gale, Gale looks mad)
[Pacey's boat]
(Buzz is up on the boat doing work while Pacey looks on from the ground)
Buzz: You know, you can't keep treating me this way. There are laws, you
have to feed me.
Pacey: Here. (handing him a hot dog)
Buzz: Wieners?!
Pacey: It's all beef.
Buzz: Want to know what part of the beef?
Pacey: Come here. (Pacey picks him up and puts him on the ground)
Buzz: When are you taking me home? My mother's cooking me meatloaf and
mashed potatoes tonight.
Pacey: You want to wait for meatloaf and mashed potatoes, wait.
Buzz: Who's the girl?
Pacey: What girl?
Buzz: The one you named your boat after.
Pacey: True Love isn't a person, it's an idea, an unattainable idea.
Buzz: Who's the unattainable girl?
Pacey: Man, you just love getting under my skin, don't you?
Buzz: Have you kissed her?
Pacey: I told you, there's no girl.
Buzz: Why didn't you just kiss her?
Pacey: And why don't you just shut your mouth?
Buzz: He has no problem taking a swing at a guy, but he can't tell a girl
how you feel about her. Man, you're pathetic.
Pacey: You wanna go home?
Buzz: You're bluffing. You need me to finish your boat.
Pacey: I don't need you, let's go. (heading towards the car)
Buzz: Bluffing coward.
Pacey: (getting in the car) Let's go.
Buzz: Fine, but tomorrow you'd better find something creative for me to do,
because I'm not working on your pitiful raft anymore.
Pacey: Well maybe tomorrow I just won't show up.
Buzz: Make my day, loser.
[AJ's Banquet]
(AJ, Joey and Morgan sit together at a table, dressed up)
AJ: What am I doing here? I mean, I had a good life, good friends, modest
but promising little future teaching at a junior college in a pleasant
suburban town.
Woman at the podium: At this time, it is my honor to introduce the young man
who made this institution so proud. Tonight he will share with us his
imaginative mind and distinct voice.
AJ: (to Joey) There's still time, you wanna make a break for the back door
with me?
Woman: AJ, come up here and share with us.
Joey: Too late.
(The audience applauds as AJ rises and goes to the front)
AJ: Greetings. Tonight, I'm reminded of FDR's immortal words: the only
thing we have to fear is fear itself. Of course, FDR never stood up here.
(The audience laughs. AJ begins to read) A silent dream. It had always
seemed like a silent dream to her, the many meaningless passings in the
hallway, the sense of disconnection from those she supposedly knew so well.
But when she met him, the boy she'd already known all her life, she realized
that love unspoken was the loudest sound of all, and she awoke. (Aj looks
at Morgan who smiles. Joey looks nervous.) Her name was Mary, and more
than anything she loved to read the times on Saturday night. Mary dated
frequently, and sadly found the time spent alone as merely shelter from the
rain. It seemed no one else noticed the dawn of her heart. I fell into her
and awoke by the radiance she gave me. Her silent dreams gave me courage,
her dances my feeling, her smile-
(Morgan continues to beam proudly while Joey squirms in her seat)
[Capeside Mentor Center]
(The Mentor Woman sits behind a desk, facing Pacey)
Pacey: The kid hates me.
Woman: Don't take it personally, he's been through four mentors in the last
year.
Pacey: And you've been expecting this conversation?
Woman: I had hoped not to have it with you, but I'm not surprised. His
mother works all hours and the program really isn't designed to be a cheap
baby-sitting service.
Pacey: I've tried to do more with that kid than just baby-sit him.
Woman: He has the highest IQ in his class, but he's constantly failing. He
can't seem to finish anything he starts.
Pacey: Guess that thing with his father really screwed him up, huh?
Woman: Wouldn't it screw you up if your father ran off with a young woman?
Pacey: Ran off?
Woman: Started a whole new family.
Pacey: In Nantucket.
Woman: Mm-hmm. That's why he behaves the way he does, he feels rejected.
Pacey: Well I know that feeling.
Woman: So he tests the people in his life just to see if they'll come back
to him. Well if you like, we can reassign you immediately.
Pacey: Reassign? You thought I came in here because I couldn't handle the
kid? I don't know what kind of problem those other four guys had, but
there's not a kid on earth Pacey Witter can't handle. The only reason I
came in here was to ask you if I could pick him up early tomorrow.
Woman: Sure, I think we could arrange that.
[Gale's Restaurant]
(Dawson comes out of the kitchen. He doesn't see Gale standing behind him)
Gale: I'm really angry with you, Dawson. You had no business telling your
father that I needed help.
Dawson: Mom, you do!
Gale: Where did you get a ridiculous idea like that?
Dawson: Ridiculous? You mean like the state this place is in right now?
Mom, you open in less than a week, I can't do it all!
Gale: I only ask you to screen applicants for my wait staff, oversee some
tastings!
Dawson: Yeah, things I know nothing about.
Gale: Well, bringing in my ex-husband certainly isn't the solution.
Dawson: Okay, Mom, you and Dad had made it very clear how much you want to
be a part of each other's lives. I thought I was confused before.
Gale: Dawson, do you want people to tell you how to direct your movies? No,
you need people to act in them, light them, take direction. This is my
career now, Dawson. God, I thought of all people you would understand that!
Dawson: Well, excuse me for not wanting to see you fail, Mom! You know, if
there's one thing that you've taught me, it's that you should never be
ashamed to ask for help, right? I don't understand why you can't take your
own advice.
(Dawson walks away. Gale looks upset)
[Streets of Boston]
(Joey, AJ and Morgan walk home. Joey carries her shoes in her hand)
AJ: Can you believe the pinshon look alike gave me a bottle of dom?
Morgan: It's definitely your night. (to Joey) You have no idea how lucky it
is you broke your heel. The guy can't dance to save his life.
(They all stop at the corner and look around)
AJ: Well, here we are...
Joey: Here we are...
Morgan: Have you guys thought about heading down to the arboretum? I bet
its amazing down there tonight
Joey: (to AJ)I want to go back to your room.
AJ: (smiling) Okay. (Transcriber's Note: I guess AJ thinks he's getting
lucky. He smiled pretty big)
Morgan: Good, I'll have the arboretum all to myself. Catch you kids later.
Joey: This is yours. (She takes off the coat and hands it to her) Thank you,
Morgan.
Morgan: You're welcome.
(Morgan walks away and AJ and Joey exchange a look and take hands)
[AJ's Dorm]
(AJ and Joey walk down the hall towards his room)
AJ: What's the matter?
Joey: You tell me. You're feeling guilty right now, aren't you?
AJ: Guilty? No. I don't like the idea of Morgan hanging out by herself at
night, that's all.
Joey: Go join her. I want to go back to your room alone.
AJ: What?
Joey: Tonight is one of the most memorable experiences of your life, AJ, and
you should share it with Morgan.
AJ: I don't understand.
Joey: You've got to be the thickest Mensa member around. AJ, Morgan is your
muse.
AJ: No, Joey, she's just my friend, that's all.
Joey: No, she's more than just a friend. She picks out paper for you and
she encourages you to write and she demands that you be yourself and she
does this in such a selfless way that you can't even begin to comprehend
and--
AJ: Wait, wait, wait, did she tell you something? Did she say that she
wants more than friendship?
Joey: No.
AJ: Then where is this coming from?
Joey: I know what its like to, to harbor feelings for somebody that you
deny, and I know how horrible it is to realize those feelings way too late.
And this is coming from my own experience, my own life, which honestly you
know very little about.
AJ: Well God, Joey, give me a chance! Let me get to know more about you,
isn't that the fun part?
Joey: Yes, it's fun and it's romantic and exciting and unbelievable, but
it's not real.
AJ: Well then, let's make it real.
Joey: See, you already have something that is real, and Morgan has just
recently realized it, why do you think she came back from France? Can't you
hear it, too?
AJ: Hear what?
Joey: The loudest sound of all, love unspoken. The feelings between you and
Morgan.
AJ: Joey, you're reading way too much into this.
Joey: Am I?
AJ: Yes.
Joey: AJ, then why the look?
AJ: What look? What are you talking about?
Joey: In the reading, you paused and you looked at her.
AJ: I don't know, I was reading something and, okay, I guess it made me
think of her.
Joey: It's because it's about her.
AJ: No, it's a made-up character, Joey.
Joey: No. AJ, I want you to go to her, and I want you to look into her
eyes, and look deep and see just how made-up that character is.
AJ: Is that what you really want?
Joey: Yes.
AJ: So that's it? I mean, what about us.
Joey: This is something that I'm gonna remember for the rest of my life, but
see, us is a memory and you and Morgan, a reality.
AJ: I used to think a broken heart was just hyperbole. Now I know the
truth.
Joey: AJ, there are worse things than a broken heart. Like the love that
you don't explore.
AJ: Guess I'll see you around, Potter comma Joseph.
(Joey nods and gives him a kiss on the cheek. He looks at her a long time
then walks off dejectedly.)

[Buzz's Front Door]
(Pacey knocks, a bag of groceries in his hands. Buzz opens the door, then
tries to close it again. Pacey stops him)
Buzz: I gave back ? (Sorry, couldn't tell what he was saying)
Pacey: I just wanted to come by and tell you something about your work on
the boat.
Buzz: Yeah?
Pacey: Yeah, it ain't half bad, kid.
Buzz: Yeah, if you pay attention, I'll teach you a thing or two.
Pacey: What do you know about making meatloaf and mashed potatoes?
[Buzz's kitchen]
(Pacey stirs the meat in a bowl with a wooden spoon while Buzz watches)
Buzz: You have to work it with your hands.
(Pacey gives him a look, then does as he's told)
Pacey: Like this?
Buzz: You're getting the hang of it.
Pacey: It's a good thing your Mom had to work late tonight, huh?
Buzz: Yeah. And so you know, my Father's not entirely dead.
(Pacey nods, Buzz sighs)
Pacey: Her name's Joey.
Buzz: (smiling) Is she a hottie?
Pacey: I'm not answering that.
Buzz: Come on, I'm nine, I have years before I get there. The least you can
do is cough up a description.
Pacey: Okay. (leans in) She's so beautiful that every time you look at her,
your knees tremble, your heart just melts and you know right then and there,
without any reservation, that there is order and meaning to the universe.
Buzz: She's a hottie.
Pacey: She is.
Buzz: Where is she?
Pacey: Right now? She is probably out having the time of her life...
[Boston Train Station]
(Joey walks in, goes to the screen with the schedule. The next train to
Capeside leaves at 9am. Her face falls, she looks around at some people on
the bench. Then she takes a long look at the phone, goes up to it, looks at
her watch, gets some change from her pocket and begins to dial. She lets
out a long, deep breath)
[Docks]
(Jen walks up to Dawson who's looking out over the water)
Jen: Looks like you've been out here for a while. I'll bet you could use a
friend.
Dawson: For someone who's been so wrapped up in her own little world, you're
pretty perceptive.
Jen: Well, that's just the kind of girl I am, thoughtful, empathetic, and I
can see pretty much everything that happens out here from the Restaurant.
Dawson: So you heard the fight I had with my Mom?
Jen: Yeah, and then I caught a mini-version of her wrath myself...just after I
broke a few more plates.
Dawson: I think the pressure of the Restaurant has finally gotten to her. I
mean, you saw, all I was trying to do was help her out and she completely
unloaded on me.
Jen: I think you were trying to do a little more than just help her. You're
trying to help yourself, too.
Dawson: Help myself?
Jen: You're trying to put your family back together, Dawson.
Dawson: No, I'm not. Jen, come on, you saw how angry I was at the B&B when
they tried to pose as husband and wife.
Jen: Exactly, because that was a façade, a lie. Of course that upset you.
What's going on in the Restaurant is real.
Dawson: No, what's going on in the Restaurant is chaos.
Jen: We invariably return to what we know, Dawson, what's in our bones.
Your family, it's in your bones.
Dawson: Yeah, but I know that they're not getting back together, so what am
I doing?
Jen: (looks into the distance and points) I remember a couple of years ago,
at that spot right over there, you asked me to dance and you said that you
wanted to be my boy adventure.
Dawson: Did I really say that?
(Jen nods and laughs)
Dawson: God, I was so naïve.
Jen: And sweet and honest. On the outside, you're not that same naïve
little boy anymore, you've been through too much recently. But deep down at
your core, there's always gonna be a part of you that rejects reality and
that's eternally hopeful and just wants his parents back together.
[Train Station]
(Joey sits on a bench, her hand on her head. Pacey comes up to her)
Pacey: Hey.
(Joey looks over, then looks away and wipes her eyes)
Joey: Hey.
Pacey: So, what happened?
Joey: Nothing happened. (puts on her scarf and coat)
Pacey: You got bored? You got homesick? He finally ripped off his rubber
mask and revealed his true alien features, what?
Joey: (sullenly) I don't want to talk about it. (She gets up and leaves)
Pacey: (follows her) Well, forgive me if I'm having a little trouble with
the no-questions-asked part.
[Gale's Restaurant]
(Dawson enters and looks around. All the tables are set up and everything
is in perfect order. He sees Gale sitting in a chair at the bar)
Gale: Good morning.
Dawson: Good morning. I came here to apologize for undercutting your
authority around here, and offer my services, but it looks like you're doing
just fine without me.
(Gale hands him a mug. He takes a drink)
Dawson: This coffee tastes like Clam Chowder.
Gale: Oh, that's good.
Dawson: (takes another drink, with surprise) That is good.
Gale: Uh-huh!
Dawson: This is not the place I left last night.
Gale: Oh, you mean you weren't at Leery's Fresh Fish?
Dawson: I thought Leery's Fresh Fish was--
Mitch: (off-camera) It's her name, too, Dawson. (Mitch stands beside Gale)
Dawson: Okay, so what's going on?
Gale: You know, you were right about what you said, Honey, I do need a
partner and I was just too proud to admit it.
Mitch: Don't be so hard on yourself. Running a restaurant takes many
talents, you've got the most important one already, you know how to
delegate.
Dawson: So you made dad a partner after all?
Mitch: No, no, that would never work. She hired me as a general manager.
Gale: Hired being the operative word.
Mitch: And my first order of business was to strongly suggest she make Bodie
her partner.
Dawson: Bodie? Well, wait--
Gale: Yeah, he's going to own twenty percent of the business, and in return
he's going to provide me with all his recipes, oversee the kitchen, work
only nights that way it won't take him away from his B&B. Oh, and we're
going to have to fire Jen from the wait staff.
Dawson: But--
Gale: Honey, as a waitress she's going to put me out of business in a week.
Mitch: But she'd make a charming hostess.
Dawson: I think she would like that. Apparently, you guys work well
together.
(Gale smiles at Mitch)
[Pacey's car]
(Joey stares out the window, not looking at Pacey)
Pacey: So you ever gonna speak again? Come on, Jo, say something.
Joey: (angrily) What do you want me to say, Pacey? You were right? You
were right, okay? Right, as always. Pacey Witter, the only person in my
life who ever speaks the truth.
Pacey: That's not entirely accurate.
Joey: Well, you told me what was going to happen.
Pacey: Which was what, Jo? What happened up there?
Joey: There was another girl.
Pacey: Oh, I'm sorry, Jo.
Joey: You know, the whole time that I was watching them, I just kept
thinking, this is it. This is real, just like Pacey said. This is the real
thing. And it reminded me once again what exactly I don't have.
Pacey: You keep looking, you'll find it.
Joey: No, I won't, I mean, isn't that obvious by now? I'm not meant to.
Pacey: Why, because you're sixteen and alone? Come on.
Joey: No, because I'm sixteen, and in my entire life there have been two
people who have actually known me, Pacey: Dawson and-
Pacey: This AJ guy didn't know you, alright? I don't care how you felt
about him, Jo, he didn't know you cuz if he did, he never would've walked
away.
Joey: (sullenly) I was going to say you, Pacey.
(Pacey looks over at her. She is looking out the window and sighs. He
sighs with frustration)
Pacey: Okay. (He pulls the car over)
Joey: Have you totally lost it?
Pacey: No, not totally. Not yet.
(He gets out, she gets out and he nervously walks over to her side of the
car)
Pacey: (demanding) Alright, what did you mean by that?
Joey: By what?
Pacey: About me knowing you better than anybody else?
Joey: Exactly what I said, Pacey, you know me, okay? In a way that nobody
else besides Dawson ever has--
Pacey: We're not talking about Dawson right now, we're talking about me. I
mean, you can't keep on doing this to me, Potter!
Joey: Doing what? What, so I count on you and I tell you secrets, and
suddenly--
Pacey: And you call me in the middle of the night to pick you up, why?
Joey: Well, I'm sorry that I called, I thought that I--
Pacey: I'm not mad that you called me, I just want to know why you called
me.
Joey: You were the first person that I thought of, Pacey.
Pacey: (urgently) What does that mean, Jo?
Joey: It means that, I guess it, it means that I can talk to you, and that
you're there for me--
Pacey: Don't you ever get tired of talking?
Joey: No!
Pacey: Well, I get tired of talking--
Joey: I don't get tired, I don't know, I don't--
Pacey: I don't want to talk anymore.
Joey: What are you trying to say , Pacey?
Pacey: Jo, I don't-
Joey: Why are we standing, I don't--
(He cuts her off mid-sentence and kisses her...and the camera pans out to the
water...and all the P/J fans scream in frustration)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:13)

Profites bien tite.

Titepau04 (23:13)

Mais ouiiii !!! J'aime pas le froid!!!

Titepau04 (23:13)

Merciiii !

Sonmi451 (23:13)

Il fait pas hyper froid, il fait bon chez toi, ici fait encore chaud pour la fin novembre

Sonmi451 (23:14)

Moi j'adore, c'est le chaud que j'aime pas. lol

CastleBeck (23:14)

Sonmi : Ce n'est pas que tu n'as pas le temps, car si tu en avais réellement envie, tu trouverais de le temps

Sonmi451 (23:15)

On a pas le temps, on a un temps et c'est ce temps là qu'on a toujours mais on n'en connait pas sa durée et tout le problème est là.

CastleBeck (23:15)

Non, c'est oki aujourd'hui, mais j'aime ni le froid ni le chaud...

stanary (23:15)

Ah je comprends pas comment vous faîtes pour aimer le mauvais temps .

Sonmi451 (23:15)

Mais bien sur, j'ai toujours mon temps. ^^

Titepau04 (23:15)

Tu n'aimes pas le froid??? C'est dommage ça!!!

CastleBeck (23:16)

Un temps, le temps... Tout est question de déterminant tout ça

CastleBeck (23:17)

Le froid,c 'est pas du mauvais temps... Il peut faire froid et soleil...
Moi, j'aime le printemps et l'automne, j'aime pas l'hiver et tout ce qui s'y rapporte (sauf le hockey)!

stanary (23:17)

Non je déteste ça . Sonmi ton avant dernier message n'a aucun sens

Sonmi451 (23:19)

ha non c'est pas pareil le temps personne ne le tiens, c'est quelque chose qui nous fil entre les doigts mais on a tous un temps donné.

Sonmi451 (23:20)

Ca ne veut pas rien dire, c'est de la philo Star' nuance. ^^

CastleBeck (23:20)

Tout à fait d'accord. Il faut s'accorder un temps pour faire ce qu'on veut, comme danser sur la table de ton salon

Sonmi451 (23:21)

J'ai jamais dit que j'avais envie de danser sur la table. lol

CastleBeck (23:21)

Je sais!

Sonmi451 (23:21)

j'ai dit que le jour où on m'entend dire que je m'ennuie, j'irais danser sur la table ^^

Sonmi451 (23:21)

mais heureusement que je prends du temps pour moi hein ^^

stanary (23:22)

Et tu m'enverras la vidéo d'ailleurs ^^

CastleBeck (23:22)

Mais, tu vois, ici, il y a des gens qui prennent les conversations en plein milieu et qu'ils interprètent à leur façon!

CastleBeck (23:22)

(qui)

Sonmi451 (23:24)

Haaa ça je sais! lol

CastleBeck (23:25)

Sur ce, moi, il parait que je dois retourner travailler (et pelleter), alors je vous souhaite une excellente fin de soirée et une bonne nuit

stanary (23:26)

Bon courage au travail
Bonne nuit et bonne fin de soirée.

Sonmi451 (23:28)

Travailles-bien !

CastleBeck (23:29)

Merci

Sonmi451 (23:35)

Sur ce j'y vais aussi.

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

serieserie (09:07)

Plus que quelques jours pour vous inscrire à la grande soirée HypnoGame Arrow dans les forums de l'accueil ou par MP!!!

arween (09:44)

Bonjour à tous ! Aujourd'hui nous lançons une toute nouvelle rubrique, les reviews. Rendez-vous sur la page HypnoReview ou à l'accueil pour plus d'infos Bonne lecture et bonne journée !

Titepau04 (09:49)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming