VOTE | 148 fans |

#311 : Les grandes illusions

Titre en VO : "Barefoot at Capefest" - Titre en VF : "Les grandes illusions"
¤ USA : diffusé le 12/01/00 - France : diffusé le 19/11/00
¤ Scénario : Bonnie Schneider et Hadley Davis - Réalisation : Jan Eliasberg 


 Dawson décide de faire un pas vers le milieu professionnel en utilisant une caméra adaptée que le lycée possède, mais Nikkie a été la première dessus…

Jack, de son coté, va retrouver Ethan pour être à ses cotés durant un concert en plein air. Jen va faire la rencontre d’Henry et va s’apercevoir que l’âge n’est pas un critère en amour…

Andie, elle, va retrouver Pacey sur la scène de théâtre tandis qu’elle joue l’assistante du professeur de littérature. Elle tentera d'ailleurs de le dissuader…

Plus de détails


~~~~~~~~~~


Dawson se sent prêt à utiliser la seule caméra professionnelle du lycée et en fait part à Joey. Il est sur le point de la réserver quand il aperçoit Nikkie dans le studio de montage qui lui apprend que cette fameuse caméra est déjà réservée pour les 4 semaines à venir et l’heureuse bénéficiaire n’est autre qu’elle ! Dawson trouve ça inadmissible car elle ne respecte pas les conditions de prêt mais elle lui dit qu’elle a eu l’accord du professeur de cinéma !

Jen et Jack sont allés faire les courses au supermarché et Jack rencontre Ethan, le garçon qu’il a rencontré dans le bus, qui lui dit qu’il est à Capeside pour « CapeFest », un concert gratuit en plein air, et lui propose de joindre à lui, ce que Jack accepte sans aucune hésitation.

Andie propose sa candidature pour assister le professeur de littérature pour la réalisation de la pièce de théatre ce qu’il accepte.

Dawson est très vexé que Nikkie ne respecte pas les règles d’emprunt qui limite le prêt à une semaine mais quand il s’aperçoit que sa mère est en train de récupérer les meubles du salon, il passe à un sentiment de tristesse car il sait désormais que tout est fini entre ses parents.

Pendant ce temps, Andie et le professeur de littérature font passer les auditions pour la pièce de théatre et trouvent difficilement la perle rare pour le rôle principal. Andie lui fait remarquer au professeur qui lui annonce qu’il attend un de ses élèves dont la qualité de comédien est reélle et ce n’est autre que Pacey !

Dawson va chez Nikkie pour lui faire part de son mécontentement et elle s’en excuse car elle n’était pas au courant qu’il en avait besoin. M. Green lui propose de se joindre à eux pour le repas et Dawson est contraint d’accepter. Durant ce repas, M. Green lui raconte l’enfance de sa fille et lui demande s’il va travailler avec sa fille mais les deux intéresser préfère répondre négativement.

La veille du concert, Jack rejoint Ethan et lui avoue qu’il n’a jamais franchi le cap auparavant et que c’est vraiment une nouvelle expérience pour lui. Ethan le comprend tout à fait et se met à se promener et à lui parler de ce qu’il a vécu. Lorsqu’ils reviennent, Ethan s’aperçoit que ses affaires ont disparu !

Jen, étant venu avec Jack, tente de monter la tente et trouve par hasard Henry, en train de faire des sandwiches végétariens pour les personnes du concert. Elle lui propose de l’aider à faire la tente mais il lui avoue qu’il ne l’aime plus car elle n’a jamais pensé à lui et que son sort ne l’intéresse pas !

Andie avoue à Pacey qu’elle a décidé d’entrer dans cette troupe pour tenter de l’oublier mais Pacey lui dit alors qu’il ne compte pas abandonner car les Witters ne sont pas des lâcheurs ! Andie sent alors qu’il ne changera pas d’avis et décide alors de quitter cette conversation.

Une fois le repas terminé, Dawson s’aperçoit que la chambre de Nikkie n’est pas remplie de posters de cinéma contrairement à lui ! Il lui en fait la remarque et elle lui répond qu’elle ne veut pas être fixée sur une chose en particuliers mais plutôt être ouverte aux autres domaines. Il lui demande ses sentiments envers le divorce et elle lui répond qu’elle préfère cela plutôt que les disputes de ses parents ! Après toutes ses questions, elle lui demande alors de parler de lui et il lui avoue qu’il passe sans cesse d’un sentiment d’euphorie à un sentiment de tristesse ! Il quitte alors la pièce, ému !

Jack propose à Jen de se promener car il veut être seul avec Ethan ! Jen se sent un peu rejétée mais le comprend et décide de faire un tour. Elle y trouve alors Henry en train de chanter merveilleusement bien.

Pendant ce temps, Andie tente d’aider le professeur de littérature dans le jeu des acteurs mais celui-ci lui demande de se taire car il sait très bien s’exprimer ! Andie se sent alors mal à l’aise mais acquiesce.

Jack tente d’aller plus loin avec Ethan mais ce dernier est si fatigué qu’il préfère dormir pour être en forme le lendemain.

Jen, surprise par Henry, engage la conversation en lui faisant part de son agréable surprise mais il lui avoue qu’il s’en fiche car désormais il ne ressent rien pour elle. Malgré qu’elle lui avoue que son regard lui manque, il reste sur sa position et part.

Joey arrive chez Dawson et s’aperçoit que Dawson a enlevé tous ses posters ! Il lui explique qu’il ne voit plus la vie de la même façon depuis qu’il est allé chez Nikkie. Joey lui dit alors qu’elle n’aurait jamais imaginé qu’il soit aussi influençable et Dawson réagit alors en lui demandant pourquoi à chaque fois qu’il éprouve le moindre intérêt pour une personne du sexe opposé elle est agressive. Joey lui rétorque alors la même question et ils finissent alors par crier et elle part alors !

Le lendemain, Jack demande à Ethan pourquoi il a dit non et il lui répond qu’il ne voulait pas le brusquer car ce serait sa première fois ! Jack en est alors rassuré et lui demande alors s’il est intéressé et il préfère alors ne pas répondre mais son silence veut tout dire…

Andie et ses acteurs attendent le professeur mais, comme celui-ci est en retard, Pacey propose à Andie de les faire jouer car c’est elle la plus compétente et la présence de ce professeur n’apporte rien ! Elle décide alors d’accepter et ils se mettent alors à se mettre dans la peau des personnages. Le professeur arrive et les félicite en leur disant que ses exercices ont servi finalement !

Pacey et les autres acteurs tentent d’avouer au professeur que les éloges doivent être pour Andie mais il fait le sourd et demande à Andie de lui montrer les plans de la scène. Elle lui montre et il s’énerve alors sur elle en lui disant que cela ne va pas du tout ! Andie en a alors marre et décide de quitter la troupe mais Pacey la rattrape et lui avoue que la réussite de la pièce ne pourra se faire sans elle et elle hésite alors à revenir sur décision !

Jen va voir Henry en lui avouant qu’elle a réfléchi à ce qu’elle lui a dit la nuit dernière et qu’elle s’est aperçue qu’il a raison et qu’elle ne sait pas ce qu’est « aimer à la folie ». Elle lui dit alors qu’elle voudrait bien savoir ce que cela fait et il décide alors de lui proposer un café, ce qu’elle accepte bien volontiers.

Joey tente de se réconcilier avec Dawson, après la conversation qu’ils ont eue. Elle monte alors dans sa chambre et lui montre l’affiche de « Imagine » des Beattles. Elle lui rappelle les bons souvenirs qu’ils ont passé et elle lui dit qu’elle l’entendra quels que soit ce qu’il se passe entre eux et Dawson lui avoue aussi la même chose et se met à fixer l’affiche sur le mur de sa chambre.
Un grand merci à Rémy pour ce script !!!


Joey et Dawson sont dans les couloirs du lycée.

Joey: Excuse moi Dawson mais t'as pas déjà une caméra?

Dawson: Si mais c'est une caméra vidéo.

Joey: c'est quoi la différence?

Dawson: Ah! Imagine la liste de Schindler filmer avec un camescope. La vidéo c'est très bien pour s'initier mais ça reste vraiment un format pour amateur.
Le film ça c'est autre chose et je me sens prêt à jouer avec elle.

Joey: Avec elle?

Dawson: Lary Clett, la seule caméra 16 millimètres du lycée.

Nikkie: Ah! C'est une vraie merveille.

Dawson: Nikkie! Qu'est ce que tu fais ici?

Nikkie: J'aide monsieur Jordan à préparer son cours et puis c'est l'occasion de voir le matériel de prêt.

Dawson: C'est une excellent initiative.

Nikkie: Toi tu es Joey?

Joey: Ouais, bonjour. J'ai…j'ai entendu beaucoup de bien de ton film.

Nikkie: Tiens, et par qui?

Dawson: Heu, à propos de matériel tu me la gardes?

Nikkie: Ah désolé elle est déjà emprunter.

Dawson: Oh non ça ça m'étonnerais

Nikkie: Eh ben c'est pourtant la vérité.

Dawson: Elle est sortit combien de temps?

Nikkie: Une petite semaine.

Dawson: Alors elle reviens aujourd'hui?

Nikkie: Ah non, elle est prise pour les quatre semaines à venir.

Dawson: C'est une semaine maximum.

Nikkie: C'est vu avec monsieur Jordan.

Dawson: C'est toi! Tu as réservé la caméra.

Nikkie: Oui j'ai réservé la caméra.

Dawson: Oui mais moi je voudrais démarrer un projet.

Nikkie: Et moi j'ai déjà un projet en cours.

Dawson: D'accord, et tu penses que je pourrais a récupérer dans combien de temps?

Nikkie: Quand j'aurai finit!

Dawson: C'est à dire…

Nikkie: Le cinéma c'est pas comme le travail à la chaîne, on ne peut pas accélérer la cadence.


GENERIQUE


Jen et Jack sont au supermarché.

Jen: Attends une minute, trois boîtes de céréales c'est pas pour t'embêter mais il me faut une explication.

Jack: D'accord d'abord le raisin noisette: un mélange de saveur et de vitamines pour bien commencer la journée, après ça on passe aux céréales pour le goûter: c'est pas le meilleur mais les éclats de chocolats c'est fabuleux, et enfin on termine par le délice des amateurs de céréales celui qui a toujours fait l'unanimité: Capitaine Brontchiiii!

Jen: S'il y avait encore un doute avec ton lien de parenté avec Andie McPhee il n'existe plus.

Jack: Eh oh!! Qu'est ce que tu fais là!

Jen: T'es un type bien Jack mais faire les courses avec toi c'est dangereux. Tu vas devoir te contenter de ton raisin noisette.

Jack: Fasciste!

Pendant que Jen repose les paquets de céréales, Ethan apparaît:

Ethan: Ah ça c'est un combat pour une bonne cause! Salut Jack.

Jack: Euh…Ethan! Ethan, Ethan du train!

Ethan: Appelle moi simplement Ethan.

Jack: Eh qu'est ce que tu fais ?

Ethan: Je fais mes course ! Quand tu viens ici c'est pour quoi faire toi?

Jack: Mais je pensais que tu devais reprendre les cours la semaine dernière.

Ethan: J'y suis retourné mais je suis revenu pour Capfest.

Jack: Ah et qu'est ce que c'est Capfest exactement, une action pour aider les plus démunis non?

Ethan: Euh…lequel de nous deux habite dans le coin? C'est un concert, un concert gratuit en plein air.

Jack: Ah, ah oui, c'est le genre de concert où de nouveaux groupes viennent chanter.

Ethan: Oui des groupes inconnus, des rencontres, de la bonne, de la mauvaise musique, enfin y a un terrain de camping où les gens s'installent pour ne rien rater. J'y vais demain pour y trouver une place.

Jack: Ah oui, ça doit être super!

Ethan: Si t'aimes ce genre d'ambiance viens.

Jack: Euh…moi si j'aime ce genre d'ambiance, mais j'adore ce genre d'ambiance!

Ethan: Ah question pour un fan, quel est ton chanteur préféré?

Jack: Hum…Courtney Love.

Ethan: Oh! Je ne sais pas si tu trouveras exactement que tu recherches c'est tout sauf Courtney Love. Essaye de venir quand même.

Jen revient lorsque Jack et Ethan se quittent.

Jen: Mignon…

Jack: Gay.

Jen: Pas étonnant!


Au lycée, Andie essaye de parler avec monsieur Brodrique.

Andie: Pardon monsieur Brodrique, je peux vous parler une minute?

Monsieur Brodrique: Qui êtes vous?

Andie: Andie McPhee.

Monsieur Brodrique: A quel sujet voulez-vous me faire perdre mon temps?

Andie: Au sujet de la pièce.

Monsieur Brodrique: Les auditions auront lieu après les cours, je ne peux rien vous dire de plus.

Andie: Est ce que vous pourriez m'accorder une minute?

Monsieur Brodrique: Je ne peux vous auditionner maintenant, vous comprenez? A cette heure si je dois déjeuner et on doit déjeuner aussi sur votre planète je suppose?

Andie: Mais je demande pas à être auditionner.

Monsieur Brodrique: Non bien sûr, vous voulez avoir le rôle principal, c'est tout!

Andie: Je veux être votre assistante.

Monsieur Brodrique: Bon ça suffit, je connais par cœur ce genre de scénario.

Andie: Ecouter monsieur Brodrique. Je veux être votre assistante sur ce projet. Je ne suis pas bête, de plus intelligente et super efficace. Je suis convaincue que vous avez besoin de moi. ( lui montrant l'affiche de la pièce de théâtre.)

Monsieur Brodrique: Pourquoi ne pas l'avoir dit tout de suite! ( arrachant l'affiche et s'en allant laissant en plan Andie.)


Chez Dawson.

Dawson: Le cinéma c'est pas comme le travail à la chaîne, tu parles!

Joey: Oh elle a aussi le droit d'emprunter le matériel!

Dawson: Oui bien sûr, quand on l'emprunte on est sensé respecter les délais. C'est tout ce que je lui demande. Maman! Qu'est ce qui se passe? (entrant dans le salon.)

Gail: Oh bonjour. Dawson, je venais chercher quelques meubles pour chez moi.

Dawson: Oh d'accord.

Gail: Quelques meubles de la chambre d'amis et du salon. J'ai vu ç avec ton père. Il ne t'a rien dit parce que je voulais te l'expliquer moi même.

Dawson: Maman tu n'a pas à t'expliquer c'est normal!

Gail: Continue à voir les choses du bon côté mon chéri, c'est ce que tu as de mieux à faire et c'est tellement, tellement important pour chacun de nous.

Dawson: Moi tant que vous allez bien.

Gail: Merci d'être aussi compréhensif!

Gail embrasse Dawson et monte à l'étage.

Joey: Tu veux qu'on en parle?

Dawson: Il n'y a rien à dire.

Joey: Et comment tu te sens?

Dawson: Mes parents sont divorcés maintenant c'est vraiment finit.

Joey: Dis moi comment tu te sens.

Dawson: Je n'ai pas eu le temps d'y réfléchir.

Jack et Jen allant à Capfest.

Jack: Ca va être génial tu verras! Dormir à la belle étoile, réveiller par la brise le long du large, vive la nature.

Jen: Oui vive la nature! Mais ce qui m'inquiète c'est que je ne vois pas les toilettes.

Jack: Oh ça c'est un détail. On se met là, ça te vas?

Jen: Dis moi qu'est ce qu'on ferait pas pour t'arranger ton coup hein…

Jack: Oh doucement Jen, s'il te plaît me m'arrange rien! C'est le premier homosexuel avec lequel j'ai échangé quelques mots, j'ai…j'ai juste envie de le connaître.

Jen: Oui j'ai compris. Dis toi seulement que tu t'aventures sur un nouveau terrain Jack, et avant que tu te prennes une grande claque, il faut que tu admettes que tu t'exposes à recevoir cette grande claque. N'essaye pas de te mentir à toi même. Ne dis pas simplement que tu veux le connaître!

Jack: C'est la vérité! Je veux le connaître.

Jen: D'accord mais essaye de suivre mon conseil. Pas de panique, laisse le venir à toi.

Jack: Faudrait d'abord que je le trouve!


Au lycée, Andie et monsieur Brodrique sont assis devant l'estrade dans la salle de théâtre et comment les auditions. Les prétendants passent au fur et à mesure: un noir se la jouant un peu trop, un super timide à lunettes, un rocker. Andie commence à désespérer.

Un autre prétendant se présente: D'accord Corry, tu as peut être raison, peut être que l'amour ne suffit pas. Il faut certainement plus qu'un simple test sanguin, peut être qu'on ferait bien de s'intéresser aux comportements, aux affinités, à l'émotion, la maturité.

Andie: Celui là est très bien, qu'est ce que vous en dîtes?

Monsieur Brodrique: Oh moi je sens venir la migraine.

Andie: Mais il y a quelque chose dans son genre, moi je le trouve assez douer.

Monsieur Brodrique: Mais c'est pas du tout ce que je veux.

Andie: On en a auditionner une bonne trentaine et vous me dîtes que vous ne l'avez pas encore trouvé!

Monsieur Brodrique: Je suis Formel le Paul que je recherche est un mauvais élève, un cancre, quelqu'un qui a une morale de voyou!

Andie: Nous avons trouvé les rôles de Corry et de Velasco, je vous en supplie ne laisser pas le seul vrai Paul nous filer entre les doigts.

Monsieur Brodrique: N'ayez crainte Mademoiselle McPhee, j'ai donné rendez vous à l'un de mes étudiants, c'est un garçon qui à l'habitude de la comédie!

Andie: Attendez, monsieur Brodrique si vous voulez mon point de vue d'après mon humble expérience, je ne vois guère plus que deux catégories d'acteurs. Ceux qui ont du talent et ceux capable de se découvrir du talent. Ce qui requiert beaucoup de maturité, un énorme sens des responsabilités, ca veut dire être capable à tout prix d'arriver préparer et à l'heure!

Pacey arrive en retard.

Pacey: Excuser moi, je suis en retard. Je viens auditionner pour le rôle de Paul! Pacey Witter.

Monsieur Brodrique: Regardez bien, c'est notre Paul!


Dawson va chercher Nikkie, il l'a trouve dehors en train de lire sur un banc.

Nikkie: Dawson ne me dit pas que tu viens pour insister pour la caméra?

Dawson: Je viens insister sur un détail.

Nikkie: Je t'écoute, vas y.

Dawson: Très bien, je suis choqué par ton comportement! Je sais que t'es la fille du proviseur mais ça ne te donnes pas le droit d'être égoïste.

Nikkie: Dawson, j'ignorais que tu avais besoin de cette caméra. C'est comme ça et en attendant il faut que tu t'y habitue.

Monsieur Green( sortant de chez lui): Je savais bien que cette voix me disait quelque chose, mon deuxième réalisateur préféré. Bonjour, comment ça va?

Dawson: Bonjour monsieur Green.

Monsieur Green: J'ai cru comprendre que vous étiez déjà très bons amis tous les deux?

Dawson: Oui…oui!

Monsieur Green: Ah je savais que vous étiez fait pour vous entendre. Qu'est ce que tu dirais de dîner avec nous?

Dawson: Oh! Euh…

Nikkie: Oh papa…je pense qu'il a d'autres plans!

Monsieur Green: Mais je suis ton père et le proviseur de son lycée et j'ai le droit de faire jouer de mon autorité. Et puis c'est pas tous les jours que je mange quelque chose de bon avec l'un de mes étudiants, je promets de ne pas trop parler de mon adorable fille…ah…ah! A table.


Retour à Capfest, Jack trouve Ethan en train d'attacher un auvent à l'aide d'un arbre.

Ethan: Jack! Alors tu t'es décidé à venir.

Jack: Euh…c'est un petit pas pour l'homme et un pas de géant pour l'humanité!

Ethan: Tu es venu seul ou accompagné?

Jack: Euh…accompagné, avec une fille, une bonne ami à moi. Et toi tu es venu seul?

Ethan: Avec ma solitude! Alors, t'as envie d'aller te balader, de manger un morceau?

Jack: Oui…je veux bien les deux, comme tu veux.

Ethan: Viens, suis moi.

Jack et Ethan se promènent sur la plage.

Ethan: Quand on s'est rencontré dans le train, je pensais que tu allais me demander mon numéro.

Jack: Oui je ne savais pas comment faire, j'suis pas doué.

Ethan: C'est ce que j'ai pensé!

Jack: Tu ne m'a pas demandé le mien.

Ethan: Pour moi c'était rien, c'était plus intéressant pour toi de faire le premier pas, c'est toi le nobis!

Jack: Le nobis, à peine gay et déjà sur le point d'avoir le cœur brisé.

Ethan: Quelle mémoire!

Jack: J'ai du mal à oublier cette conversation, c'était une première pour moi.

Ethan: C'était la première fois que tu parlais à un homosexuel?

Jack: Oui, enfin sauf si tu comptes Internet.

Ethan: Non je ne comptes pas Internet.

Jen essaye inexorablement de mettre sa tente. En s'acharnant dessus, elle voit passer un mec en train de manger un sandwich.

Jen: S'il te plaît, où as tu trouvé ça?

Mec: La bas, ce sont les meilleurs sandwichs végétariens du monde!

On entend la voix de Henry crier: Sandwichs végétariens tout chaud! Pas de bousculade il y en aura pour tout le monde. Entièrement végétarien, y a pas de bebête la dedans!

Jen s'approche et découvre que c'est Henry qui tient le snack.

Henry: Tu le veux bien griller?

Jen: Excellente question! Salut.

Henry: Salut

Jen: Tu as du succès avec tes sandwichs.

Henry: Excuse moi mais je suis en plein travail, je n'ai pas le temps de parler. Tu veux un sandwich ou pas?

Jen: Oui…heu, henry est ce que tu pourrais planter ma tente? Je n'ai jamais été très une vraie scout.

Henry: Stanley, tu peux me remplacer je reviens tout de suite.

Jen: Tu ne m'a jamais dit que tu étais végétariens.

Henry: Tu ne m'a jamais posé la question!

Jen: Tu n'as pas l'air ravi de me revoir. Je me trompe?

Henry: Non tu ne te trompes pas!

Jen: Il y a une raison particulière?

Henry: Tu veux dire à part le malin plaisir que tu as eu à me jeter comme une vieille chaussette?

Jen: C'est pas vrai, tu le sais.

Henry: Tu ne me feras pas croire que tu as pas éprouvé de satisfaction la dedans.

Jen: Dans quoi?

Henry: Dans le fait d'être solliciter, d'être en position de rejeter l'autre.

Jen: Je croyais qu'on s'était mis d'accord pour rester des amis.

Henry: Des amis! Tu…tu n'as même pas remarqué j'en suis sûr.

Jen: Quoi? Quoi? Remarqué quoi?

Henry: Ca fait un mois qu'on ne s'est plus adressé la parole. Je viens de m'imposer exactement quatre semaines de silence complet et tu ne t'en est même pas rendu compte! J'aurais put me jeter en haut d'une falaise tu n'en as absolument rien à faire.

Jen: Arrête, c'est pas vrai!

Henry: Eh tu sais ta tente, débrouille toi, plante la sans moi.

Henry s'en va sous le regard consterné de Jennifer.


Chez monsieur Green, à table.

Monsieur Green: Tu as probablement en face de toi la seule jeune fille qui est commandée une caméra super huit pour son dixième anniversaire. Nikkie, est ce que je peux lui donner le titre de ta première œuvre

Nikkie: Oh non je te l'interdit!

Monsieur Green: Une journée dans la vie de papa, elle m'a suivit tout la journée.

Nikkie: La James Cameron de l'école primaire!

Monsieur Green: Alors dit moi, tu vas travailler sur son prochain film?

Dawson: Ah…non, je ne sais même pas de quoi ça parle.

Nikkie: C'est entre moi et mon équipe.

Dawson: Je suppose que pour entrer dans le secret de ton projet cinématographique, il faut offrir ses services!

Nikkie: Tu offres tes services?

Dawson: Est ce que tu as besoin de mes services?

Nikkie: Oh non Dawson, je n'ai besoin de rien.

Monsieur Green: Ce serait pourtant une excellente idée de travailler ensemble.

Dawson: Je ne crois pas!

Nikkie: Ca m'étonnerais.

Monsieur Green: Excuser moi.

Dawson: Ouais.

Toujours sur la plage à Capfest, Jack et Ethan discutent.

Jack: Tu as su très tôt que tu étais attiré par les hommes?

Ethan: Non, j'ai très tôt su que j'étais différent! Etre homosexuel ça s'arrête pas à une attirance sexuelle, c'est quelque chose qui t'informe sur ce que tu es et qui tu es!

Jack: Je ne te suis pas.

Ethan: Pour simplifier toi qui n'avais jamais discuté avec un autre homo, tu n'en as jamais embrassé non plus?

Jack: Non.

Ethan: Pourtant tu sais que tu es gay?

Jack: Oui.

Ethan: Pourquoi?

Jack: Je le sais c'est tout!

Ethan: Ah. Pour distinguer les gays des hétéros le gens disent: dis moi avec qui tu couches je te dirai qui tu es; mais c'est pas uniquement ça, c'est aussi le fait d'être nerveux d'hésiter à me demander mon numéro, c'est avoir ce genre de discussion, c'est…c'est également qui tu aimes et ce que tu aimes, c'est pour ça que tu ne peux pas t'en défaire parce que ce n'est pas une part de ta vie c'est omniprésent!

De retour…

Ethan: Oh mais où sont mes affaires?

Jack: Quoi?

Ethan: On m'a volé mon matériel de camping!


Au lycée en bas des escaliers menant à la salle de théâtre, Pacey et Andie se rencontrent.

Pacey: Après toi.

Andie: Je veux que tu renonces.

Pacey: Hé je suis doué, j'y peux rien!

Andie: Non, non ,non, non, non c'est mon activité de loisir j'y été avant toi!

Pacey: J'ai le rôle principal de la pièce.

Andie: Je veux que tu laisses tomber.

Pacey: Il m'a promis un C en littérature, j'ai pas hésité une seconde!

Andie: Oh alors monsieur serait prêt à tout pour un C. Qu'est ce qui t'arrive?

Pacey: Andie au cas où ça t'intéresserait monsieur Brodrique pense que j'ai certainement de l'avenir dedans, et moi aussi.

Andie: De l'avenir! Attends qu'on soit d'accord, monsieur Brodrique est peut être médiocre en tant que prof de lettre mais au théâtre en tant que metteur en scène c'est le plus mauvais qui existe Pacey, que toutes les pièces qu'il a monté son un véritable fiasco, et les étudiants qui nous ont précédé devaient avoir les nerfs à toute épreuve, parce qu'il faut être solide pour supporter cette espèce de vieux débris dépressif!

Pacey: Où est ce que tu veux en venir?

Andie: Je veux en venir au fait que j'ai décidé d'entrer dans cette troupe dans le but de t'oublier, d'avoir une activité bien à moi et c'est la raison pour laquelle tu comprendras que ta présence m'incommode!

Pacey: Ah…on a pas commencé les répétitions et tu commences carrément à renoncer à ma carrière.

Andie: Sa carrière! Ecoutez sœur Barimor! Notre metteur en scène est à côté de la plaque figure toi, et ton manque d'assiduité même si c'est pas évident pour lui est en train de l'envoyer à vie sur le banc de touche et moi avec, tu comprends?

Pacey: Parfait toi abandonne.

Andie: Mais il n'est pas question! Ca jamais!

Pacey: Moi non plus les Witters ne sont pas des lâcheurs.

Andie: Ah…ah et ben voilà autre chose, d'accord vas y, oublie.

Pacey: C'est déjà fait!


Dawson visite la chambre de Nikkie.

Nikkie: Dawson!

Dawson: Ouais…je me disais que le cinéma n'était pas très présent dans le décor de ta chambre.

Nikkie: Je devine la tienne tapisser d'affiches de Spielberg!

Dawson: Ouais, j'en ai mis partout.

Nikkie: J'en étais sûr!

Dawson: Tu dis ça comme si c'était une critique?

Nikkie: Oh non. Ca n'a rien d'une critique, il y a tellement de choses pour lesquelles on peut se passionner, je trouve seulement regrettable de se limiter.

Dawson: Oui mais quand on a la chance d'avoir trouvé sa voie, on peut s'estimer heureux!

Nikkie: Non tu n'as pas comprit, j'adore le cinéma mais si j'aime le cinéma c'est justement parce que c'est pour moi un moyen unique d'explorer d'autres univers! Quand on ne s'intéresse qu'au cinéma on risque de tourner en rond et de se retrouver à faire du cinéma sur le cinéma! Alors quel intérêt? Oh fait je suis désolé pour mon père. Depuis qu'il est divorcé il a cette attitude agressive lorsque je me fais de nouveaux amis. Je sais pas c'est bizarre mais j'essaye de rien laisser passer.

Dawson: C'est rien pour toi, le divorce!

Nikkie: Disons que entendre tout ce que mes parents s'envoyaient dans les dents, les reproches qu'ils se faisaient, ouvertement ou moins ouvertement ça dépendait, les discussions interminables auxquelles moi j'avais droit pour me faire admettre les choses, ben ça, ça ne me manque pas du tout!

Dawson: Oh c'est incroyable! Quand on voit ta personnalité et comment tu t'en sors, on dirait que ça ne t'a pas affecté du tout.

Nikkie: C'est parce que j'ai mis un masque Dawson. Au fond de moi, il y a une petite fille en colère!

Dawson: Très en colère?

Nikkie: Suffisamment pour en faire un film.

Dawson: C'est ça le sujet de ton film?

Nikkie: Plus ou moins. Ca parle de la vie, de la famille, de ce qui fait qu'elle fonctionne, de ce qui fait que ça ne fonctionne pas comme c'est souvent le cas.

Dawson: Je sais que pour ça, tu devrais pas manquer d'inspiration à Capside.

Nikkie: Parle moi de toi . Tes parents sont divorcés? Est ce que tu le vis bien?

Dawson: Heu…

Nikkie: Oh excuse moi, je ne voulais pas être indiscrète!

Dawson: Non ne t'excuse pas. Tu as été très honnête pourquoi est ce que je ne le serai pas avec moi. La plupart du temps je suis plutôt ravi qu'ils aient finit par se quitter. Je ne sais pas si c'est parce que je pense beaucoup à moi et que je n'ai pas le temps de penser au divorce. Et puis d'autres jours sans que je sache vraiment pourquoi, la tristesse reprend le dessus, tu comprends ce que je veux dire? C'est une énorme déception, je me sens le produit d'un projet qui a échoué. Et puis on sait que les parents c'est avant tout notre premier exemple d'amour et mon exemple n'est pas assez fort pour que…pardon!

Nikkie: Dawson…

Dawson: Il faut mieux que j'y aille. Remercie ton père pour moi.


Jen est assise par terre en pleine nuit en attendant désespérément Jack.

Jen: Oh Jack tu ne devineras jamais qui j'ai rencontré. Salut.

Ethan: Salut!

Jack: Ethan Jen, Jen Ethan. (faisant les présentations.)

Jen: Ravie de te rencontrer.

Ethan: Ravi de te rencontrer, t'as besoin d'aide pour planter ta tente, on dirait!

Jen: Oui s'il vous plaît, faite quelque chose pour moi. Je veux bien abandonner mes dernières illusions féministes concernant légalité des sexes.

Jack: Euh…Jen vient. (la prenant à part) On lui a volé ses affaires: sa tente, son sac de couchage, il ne sait pas où dormir ce soir!

Jen: Et toi bien sûr Jack au grand cœur, tu lui as proposé ta tente!

Jack: Oui alors si tu pouvais aller te promener et je sais pas, reviens vers minuit!

Jen: Tu rigoles j'espère?

Jack: Non non, va te promener ou écrit des lettres pour Amnistie internationale tu te feras pleins de nouveaux amis!

Jen: Je crois que j'ai une meilleure idée. La voiture et moi, on rentre directement à la maison et on vient te chercher demain matin d'accord, comme ça vous aurez tout le temps pour vous connaître!

Jen sur le chemin du retour aperçoit Henry chanter. Elle s'arrête pour l'écouter.


De retour à la salle de théâtre, Pacey jouant Paul est sur scène avec sa partenaire qui interprète le rôle de Corry. Ils sont tous les deux assis sous le regard de monsieur Brodrique.

Paul: Pourquoi ne dort il pas au club?

Corry: C'est pas ce que tu crois. C'est un vestiaire et un terrain de handball, pour dormir la bas il faudrait être un champion!

Monsieur Brodrique: Non stop arrête toi Pacey. Euh…en théorie ton personnage devait s'exprimer de cette façon mais dans l'absolue non.

Pacey: Dans l'absolue non.

Monsieur Brodrique: C'est ça!

Pacey: Est ce que vous pourriez nous expliquer la différence entre théorie et absolue?

Andie: Je crois que ce que monsieur Brodrique veut dire…

Monsieur Brodrique: Ce que veut dire monsieur Brodrique, il le dit lui même merci. En fait Paul souhaite faire comprendre à sa jeune fiancée qu'elle elle ne sait rien, rien du monde extérieur.

Pacey: Ce qui en pratique signifie?

Monsieur Brodrique: Plus fort et dans la colère!

Pacey: Plus fort et dans la colère!

Monsieur Brodrique: C'est ça, allons y on reprend. Plus fort et dans la colère!

Paul: C'est pas ce que tu crois. C'est un vestiaire et un terrain de handball, pour dormir la bas il faudrait être un champion!

Monsieur Brodrique: oui excellent!

Pacey: Ca excellent!

Monsieur Brodrique: Oui à part les gestes, attention vous gesticulez.

Pacey: Oh gesticuler moi jamais à part chez moi en privée…

Andie: Attends, attends Pacey c'était ça exactement, c'est pile ce qu'on te demande.

Pacey: Quoi c'était quoi?

Andie: Ce genre d'humour et cet air suffisant. C'est ça, c'est ce qu'on attend depuis tout à l'heure!

Monsieur Brodrique: Mademoiselle McPhee excuser moi, qui est le metteur en scène ici exactement. Vous semez la confusion chez mes comédiens.

Andie: Ben j'ai pensé que…

Monsieur Brodrique: Ne penser pas, jamais. Aller on reprend. Plus fort et dans la colère!

Paul: C'est pas ce que tu crois, pas du tout. C'est un vestiaire et un terrain de handball, pour y rester il faudrait être un champion!


A Capfest, Jack et Ethan vont se coucher.

Ethan: En tout cas c'est vraiment sympa. Oh Jen ne voit aucun inconvéniant à ce que je dorme dans son duvet?

Jack: Ah non non non pas de soucis, c'est un oiseau de nuit!

Ethan: Une ex-petite amie?

Jack: Enfin pas exactement mais on s'est fait avoir une fois.

Ethan: Attends laisse moi deviner, à la fête du lycée.

Jack: Ouais comment t'as deviné?

Ethan: Vous appréciez la compagnie l'un de l'autre, vous auriez été le couple hétéro idéal et un jour vous réalisez que en fait vous aimez tous les deux les garçons: une histoire vieille comme le monde! Bon, bonne nuit.

Jack: Euh…bonne nuit.

Ethan: Tu comptes pas éteindre la lumière?

Jack: Ben je me disais, on pourrait peut être je sais pas, parler un peu plus.

Ethan: Oh je suis désolé, je suis complètement claqué. J'préfère être en forme pour demain, les groupes commencent à chanter à l'aube.

Ethan et Jack s'endorment tandis que Jen décide d'aller voir Henry.

Jen: Henry, tu chantes merveilleusement bien. J'plaisante pas tu m'as épaté, impressionné.

Henry: Ouais et alors?

Jen: Henry attends! Où tu vas?

Henry: Quoi?

Jen: Je voudrais te parler.

Jen tu ne peux pas continuer à me faire ça.

Jen: A te faire quoi?

Henry: Essayer d'être mon amie et me repousser chaque fois que mes sentiments deviennent trop fort.

Jen: D'accord, je l'admet tu me manques. Ce qui me manque surtout c'est ton regard à la fois naïf et passionné, intense. Finalement c'est toujours agréable d'être flatté.

Henry: Si tu savais je crois que j'ai passé des journées entières à ne penser qu'à toi, à rêver de toi et chaque fois et chaque fois que tu m'adressais la parole je me mettais à trembler, tu sais ce que ça veux dire…tu sais pas?

Jen: Non.

Henry: Alors tu ne peux pas comprendre ce que c'est d'avoir des sentiments fort pour quelqu'un qui ne vous aime pas! Je suis désolé que aujourd'hui mon regard te manques parce que toi ton mépris ne me manque pas.

Henry s'en allant laissant Jen seule, encore sous le choc.


Dawson est dans sa chambre et a commencé à enlever toutes les affiches de Spielberg, quand Joey rentre par la fenêtre.

Joey: J'ai l'impression d'avoir mis le pied dans un monde parallèle. Dis moi que c'est pas vrai!

Dawson: Si c'est vrai Joey.

Joey: c'est à cause de tes parents?

Dawson: Ben en vérité je ne sais pas ce qui me prend…tout ce que je sais c'est que je suis allé chez Nikkie et quand discutant avec elle j'ai pris cette décision. Ce gas qui a posé ces affiches, je ne sais pas qui c'est mais ça n'est plus moi. Je ne vois plus les choses de la même façon, j'avais un regard limité mais aujourd'hui je ne sais pas ce que je vois mais en tout cas ça n'est plus ça.

Joey: Tu es donc allé chez Nikkie ta pire ennemie!

Dawson: Ca n'est pas ma pire ennemie et même si ça l'était j'ai le droit de changer d'avis.

Joey: J'aurai jamais cru que je penserai ça de toi , mais qu'est ce que tu peux être influençable!

Dawson: Quoi?

Joey: C'était déjà pareil avec Eve, elle te menait toujours parle bout du nez, elle faisait ce qu'elle voulait de toi, et maintenant cette fan de cinéma débarque et monsieur jette sa personnalité par la fenêtre.

Dawson: Non je ne jette pas ma personnalité par la fenêtre au contraire, pour la première fois de ma vie j'ai découvert un trait de ma véritable personnalité, en parlant avec Nikkie elle m'a ouvert les yeux sur le problème de mes parents.

Joey: Dawson je t'ai proposé dans discuter mais tu as refusé, d'accord!

Dawson: Qu'est ce que tu racontes, je ne vois pas le rapport avec toi.

Joey: Pourquoi tu as couru la voir?

Dawson: Je n'ai pas couru la voir…

Joey: Mais qu'est ce qui c'est passé alors?

Dawson: Ecoute moi, avant de mettre notre amitié en doute commence par m'expliquer ça Joey chaque fois que je montre un peu d'intérêt pour quelqu'un du sexe opposé tu m'attaques comme si j'avais commis un acte criminel!

Joey: Ah oui parce que toi tu m'attaques pas?

Dawson: Non, d'ailleurs je ne t'ai pas demandé une seule fois des nouvelles du petit génie.

Joey: Ouais j'ai remarqué, il s'appelle AJ d'accord! Et ne pas me demander une seule fois de ses nouvelles, c'est peut être pire que de subir ce genre d'attaque! Dawson: Non, toi tu attaques et moi je suis bien élevé.

Joey: Ah moi je suis mal élevée?

Dawson: Oui tu hurles et ça c'est mal élevé!

Joey: Toi aussi tu hurles! Une de perdue dix de retrouver, hein. Amuse toi bien.


Le lendemain, Jack et Ethan sortant de leur tente:

Ethan: Je vais essayer d'aller déjeuner avant le début du concert. Merci encore de m'avoir accueillit dans ta tente.

Jack: Tu parles!

Ethan: Oh fait, tu es sûr que tu n'oublies rien?

Jack: Non je cris pas.

Ethan: Mon numéro Jack! Pour que tu puisses m'appeler, discuter, me tenir au courant.

Jack: Attends je comprend pas, je veux dire que hier soir t'avais même pas envie de me parler et maintenant tu proposes ton numéro de téléphone.

Ethan: J'étais fatigué, j'avais envie de dormir. Ca n'a rien avoir avec le fait qu'on soit amis.

Jack: Amis!

Ethan: J'ai compris que tu étais plus ou moins intéressé.

Jack: Pas toi?

Ethan: Même si je l'étais, je me serais pas lancé dans cette aventure avec toi, t'es pas prêt.

Jack: Comment tu peux savoir si je suis prêt ou pas prêt?

Ethan: Ca ne veut pas dire que je ne m'intéresse pas à toi! Ca veut simplement dire que su je dois rester dans ta vie et j'aimerais beaucoup, je préfère que tu prennes ton temps et que tu saches ce que tu veux.

Jack: Alors t'es intéressé?

Ethan: Hum…sans commentaire!

Jack: Pourquoi c'est…c'est vraiment très bizarre, c'est vrai même si j'ai du mal à l'admettre, tu es le premier garçon avec lequel j'étais prêt à faire le pas et tu as dit non. Au lieu d'être découragé, je sais pas ça me rend optimiste rien que de savoir que tu existe!

Ethan: Fait attention à toi.


Dans la salle de théâtre tout le monde attend monsieur Brodrique.

Corry: J'avais un rendez vous. J'ai annulé un super rendez vous pour une répétition qui n'a pas lieu!
Andie: Du calme, patience il va arriver.

Valesco: Plus fort et dans la colère!

Pacey: Pourquoi on commencerait pas sans le grand manitou? Andie est là, elle peut nous diriger.

Andie: Ah non merci j'ai pas du tout envie de me faire taper sur les doigts!

Pacey: On peut travailler quelques répliques. Et puis c'est toi qui a dit que le théâtre c'était avant tout ton idée, ton activité.

Andie: D'accord, bien…Alors Pacey toujours dans l'humour, Corry, quand le téléphone sonne, je veux que tu joues sur le ton d'un metteur en scène, tu sais confidentiel, drôle par moment, provocateur…enfin tu vois ce que je veux dire. Bon on y va! Vous êtes prêt, je vous écoute.


Henry boit son café lorsque Jen s'approche de lui:

Henry: Le concert c'est la bas. Tu t'es perdue ou quoi?

Jen: Si on veut. Henry, je viens m'excuser.

Henry: De quoi?

Jen: D'avoir maltraité ton cœur, d'avoir cru parce que j'étais plus âgé je savais mieux que toi. Tu vas être étonné j'ai passé la nuit à réfléchir à ce que tu as dit, tu as raison. Je ne sais pas du tout ce que c'est d'être amoureux à ce point la, je ne sais pas ce que c'est d'aimer à en perdre la raison mais j'adorerais, et puis si l'un d'entre nous est plus jeune que l'autre je ne crois pas que ce soit toi.

Henry: Ca c'est bien vrai. Tiens, comment tu l'aimes ton café?


Pacey et Corry sont sur scène:

Corry: On ne peut pas dire qu'on a pas essayé.

Pacey: Ca a tenu au moins à deux semaines.

Corry: C'est tout de même mieux que d'attendre deux ans.

Monsieur Brodrique: Excellent, j'aime la tournure que ça prend!

Pacey: Oui mais on a commencé à travailler avec Andie…

Monsieur Brodrique: Tous ces exercices dont je vous accable depuis plusieurs jours, ça commence à porter ces fruits!

Corry: Oui mais monsieur Brodrique c'est surtout…

Monsieur Brodrique: J'aime le rythme, l'humour, l'énergie qui s'en dégage, Andie les plans du décor s'il vous plaît.

Pacey: Tout ça c'est grâce à Andie, sans elle…

Monsieur Brodrique: Et je vous avouerais que je me suis mis à douter sérieusement pendant un moment mais vous êtes bien dans la peau des personnages, le reste c'est un travail de mémoire, de rythme c'est rien ça, ça se travaille. Andie ce n'est pas du tout ce que nous avions décidé.

Andie: Ah si si! J'ai dit à Lauren que vous vouliez le plus simple des décors: des portes à mobile, des fenêtres suspendues et très peu de meubles.

Monsieur Brodrique: Mais j'ai changé d'avis ensuite, vous le saviez les comédiens seront gênés sur scène par cette espèce de trapèze!

Andie: Non non non monsieur Brodrique…

Monsieur Brodrique: Andie ne discuter pas vous m'obéissez un point c'est tout! Parfait allons y reprenons cette scène sans rien y changer.

Andie sort de la salle, Pacey va la rattraper:

Pacey: Andie tu ne peux pas nous abandonner, tu l'as dit toi même ce type se prend pour le césar du théâtre, il a peur qu'on découvre qu'il ne l'est pas.

Andie: Non, je ne peux pas travailler dans ces conditions, c'est déjà assez difficile comme ça!

Pacey: D'accord si c'est aussi difficile j'abandonne.

Andie: Il n'en est pas question que tu abandonnes, tu es excellent!

Pacey: Merci, mais le fait est que toi tu es la meilleure, ont a besoin de toi, même si ce prof est un gros nul tu dois rester c'est important, j'ai besoin de toi Andie Mcphee.

Andie: Tu voudrais que j'accepte d'être son larbin, de lui cirer les chaussures!

Pacey: Oui plus ou moins.

Andie: Oh et tu crois qu'il me fichera la paix?

Pacey: Qui Brodrique? Ah non la tu rêves, il ne te fichera jamais la paix ce serait trop facile!

Andie: Alors quel est l'intérêt pour moi?

Pacey: Ben ça dépend tu parles dans l'absolue ou en théorie? Bon alors c'est quoi le verdict, oui ou non?

Andie: Je crois que c'est…non.

Pacey: Très bien tant mieux, c'est exactement ce que j'attendais comme réponse, alors on se retrouve à la répétition…

Andie: Mais non Pacey j'ai dit non!

Pacey: Euh…je sais pas, qu'est ce que tu dit , j'ai pas entendu, en tout cas c'est super que tu sois emballée par cette proposition, vraiment génial…

Andie: Pacey, non j'ai dit non! Ho…Pacey j'ai dit non!


Jack et Jen quittent Capfest.

Jen: Alors malgré tous les efforts pour te ménager en tête à tête avec le bel âtre, ça n'a rien donné?

Jack: Ben figure toi que j'ai eu droit à la version gay: ne te fâche pas et restons amis. Ca n'a vraiment rien d'original!

Jen: Oh…quand je pense que tu as été odieux avec moi, que tu m'as laissé seule dans le froid, en pleine nuit sans te soucier de ce qui pouvait m'arriver et tout ça pour rien!

Jack: Odieux c'est peut être un peu exagéré Jen. Je préférerais que tu dises momentanément égoïste.

Jen: Egoïste! C'est le moins qu'on puisse dire.

Jack: Tu me pardonnes?

Jen: Oui, oui je te pardonne! Tu sais Jack c'est un événement heureux dans la vie d'une fille quand son ami homosexuel la quitte pour un homme, peut être qu'on devrait fêter ça?

Jack: Oh non, je suis sûr qu'il s'est passé autre chose!

Jen: Quoi?

Jack: C'est ce taquinerie ton comportement bizarre, explique toi qu'est ce que j'ai raté?

Jen: Quand tu m'a laissé tomber en me disant fait toi de nouveaux amis…

Jack: Oh ça y est j'ai compris Jen, tu vas me rabâcher ça c'était pas gentil je le reconnais!

Jen: Oui je plaisante, ce que je veux dire c'est que en me promenant toute seule la nuit dans le parc, j'ai…j'ai fait une rencontre à laquelle je ne m'attendais pas.

Jack: Un ami?

Jen: Oui!

Jack: Je le connais?

Jen: Oui c'est quelqu'un que tu connais Jack.

Jack: C'est qui?

Jen: Je ne te le dirai pas.

Jack: C'est qui?

Jen: Je ne te le dirais pas.


Dawson est couché sur son lit quand Joey, tenant une affiche dans la main, frappe à la fenêtre:

Joey: J'ai encore le droit de monter par là?

Dawson: Oui je pense que oui.

Joey: Je voudrais te montrer un truc. ( Elle ouvre son affiche pour découvrir un poster de John Lenon avec comme titre Imagine) Tu t'en souviens, tu te souviens quand on a découvert que tes parents étaient fan des Beatles ils avaient tous leurs albums, on écoutait plus que ça dans le jardin pendant des heures!

Dawson: La grand-mère de Jen n'en pouvait plus, elle nous avait traité de hippy.

Joey: Et toi tu voulais être John Lenon, tu rêvais d'être un musicien, d'écrire des chansons et de sauver le monde!

Dawson: Ah oui?

Joey: Eh oui! Tu n'admirais pas que Spielberg tu étais pas limité, tu avais l'esprit ouvert, tu t'intéressais à tout. Je voulais que tu te souviennes de tout ça. Euh…je voulais également que tu saches que si parfois l'émotion et plus particulièrement la jalousie prend un peu le dessus chez moi…je t'entends, qu'on crie tous les deux ou que tu sois silencieux je t'entends Dawson.

Dawson: Je t'entends aussi Joey.

Joey: Je sais que tu traverses une période assez difficile et c'est pas si grave si tu ne m'en parles pas, promet moi simplement de ne pas garder ça au fond de toi.

Dawson: Tu veux bien m'aider? (Dawson et Joey affiche le poster de John Lenon au dessus du lit) Tu crois que John Lenon pourra m'aider à trouver mon chemin?

Joey: Tu marches déjà sur ton propre chemin, tu as juste besoin d'élargir tes horizons… et de trouver ta yoko à toi!


Retrait de la caméra sur Joey et Dawson, regardant le poster de John Lenon


Fin


Un grand merci à Rémy pour ce script !
(Capeside High - Dawson and Joey are walking down the hall approaching a classroom)
Joey: Correct me if I'm wrong Dawson, but don't you already own a camera?
Dawson: A video camera, yeah.
Joey: And the difference is...?
Dawson: Well, imagine Schindler's List shot on a family camcorder.
(Dawson opens the door and allows Joey inside before following and closing the door)
Dawson: Alright, I mean, it-it's- video is a great format to learn on, but the look and the feel is strictly amateur. Film is key, and if we can find her we can give it another spin.
Joey: "Her"?
(they enter an adjacent room full of filming gear - Nikki is already in the room)
Dawson: The Aeroflex. Capeside High's one and only 16mm camera.
Nikki: She is a beauty, Dawson.
Dawson: (surprised) Nikki! Hey, what are you doing here?
(Nikki is tinkling with a film projector)
Nikki: Extra credit for joining this film class. Plus, I get to be near all the equipment.
Dawson: (with a hint of sarcasm) Ah, how very earnest of you.
Nikki: J- Joey, right?
Joey: Right. Hey. I- I heard wonderful things about your film?
Nikki: (surprised) Really? From who?
Dawson: Um, speaking of equipment, hand her over.
Nikki: Sorry, Dawson, she's checked out.
(Nikki begins wheeling the film projector out of the room into the classroom)
Dawson: That's highly unlikely-
Nikki: Yet completely true.
Dawson: Well, how long has it been checked out for?
Nikki: About seven days.
Dawson: Then it's due back today.
Nikki: Nope. She's checked out for the next four weeks straight.
Dawson: There's a one week maximum.
Nikki: I cleared it with Mr Jordan.
Dawson: You did.
Nikki: Hmm-mmm.
Dawson: You checked out the camera?
Nikki: Me checked out the camera, yes.
Dawson: Well, there's a project I want to start working on.
Nikki: There's a project that I am working on.
Dawson: (sighs) OK. Well then when can I have the camera back, exactly?
Nikki: When I'm done.
Dawson: And when will that be?
(Nikki wheels the projector a few feet then starts walking towards the door)
Nikki: Filmmaking is not fast food, Dawson. You can't rush it.
(Nikki walks out the door past Dawson and Joey - Dawson looks as though he wants to throttle Nikki)
* * * * *
(Jen and Jack are grocery shopping - Jen is pushing the shopping cart)
Jen: Wait a minute. Three boxes of cereal, Jack? You're gonna need an explanation before you put those in the cart.
Jack: OK, fine. First, we have our Grape Nuts; combination of taste and sufficient nutrients to make the perfect day-starter.
(he throws it in the cart)
Jack: From there we move onto the premier afternoon snack - the, well, underrated, but, uh, ever-tasty, Cocoa Pebbles.
(he throws it in the cart)
Jack: And then, we round out the, uh, cereal-lovers perfect day with a yummy, late-night staple... (in an announcers' voice) Captain Crunch!
(Jen smiles and begins pushing the cart)
Jen: If there was ever a concern that you are not Andie McPhee's brother, it's been solved.
(she stops the cart and takes out two boxes)
Jack: Whoa! What are you- come on!
(he tries to get a hold of the cereal boxes but Jen hugs them to her chest)
Jen: You're a good man, Jackie Brown, but as a grocery shopper, you blow. I'm afraid I must leave you with the Grape Nuts.
(Jen walks off to put the cereal back)
Jack: (playfully) Fascist.
Jen: Pig.
(Jack picks up the Grape Nuts from the cart)
Ethan: At least you fought the good fight. Hey Jack.
Jack: (surprised) Uh, Ethan. From the- from the train Ethan.
Ethan: (smiles) I prefer just plain Ethan.
(Ethan grabs a shopping basket)
Jack: Wow, uh, what are you doing here?
Ethan: Food shopping. I hear it's pretty standard in one of these places.
Jack: Uh, I meant, I- I thought you were going back to school last weekend?
Ethan: I did. I came back for Capefest.
Jack: Oh. Uh- wh- what is that, I mean, is- is it like a, uh, a feed the poor type of thing?
Ethan: Which one of us lives here year 'round? It's a concert. A free concert in the park.
Jack: Oh, OK, so it's like a- a (Pulluzer?)-type deal?
Ethan: Marching, stage diving, overpriced bottled water. Anyway, um, there's a campsite outside the concert where everyone hangs out. I'm going down to get a spot tomorrow.
Jack: (eagerly) Oh, well cool, that sounds like a blast.
Ethan: Well if you're a fan, you should come.
Jack: Uh, yeah, I'm a total fan.
Ethan: Telltale fan quiz: who's your favourite Foofighter?
Jack: (clears his throat) Courtney Love.
Ethan: (trying not to laugh) You're in the alternative nation, just not quite in the right zipcode.
(Jack looks disappointed, and Ethan begins to leave)
Ethan: (turning back to Jack) You should come anyway.
(Jack smiles - Jen approaches looking back at Ethan)
Jen: Cute!
Jack: Yeah.
Jen: Aren't they all.
* * * * *
(Capeside High - Andie approaches a teacher who is just leaving a class)
Andie: Excuse me Mr Broderick, can I speak with you for a minute?
(they begin walking down the hallway)
Mr Broderick: (rudely) And you are...?
Andie: Andie McPhee.
Mr Broderick: And you want to waste my time about...?
Andie: The school play.
Mr Broderick: I see. Auditions are after school, so if you don't mind-
Andie: No, but if you can just give me a minute-
Mr Broderick: (annoyed) I am not auditioning at this time, comprende? I am eating lunch. I assume you eat lunch on your planet, do you not?
Andie: (protesting) But I'm not here to audition.
Mr Broderick: I know, you want to star in the show.
Andie: (points at a sheet of paper) Assistant Director.
Mr Broderick: I'm very familiar with the scenario.
Andie: (loudly) Look, Mr Broderick, (holding paper in front of him) I want to be Assistant Director. I'm smart, bossy, and super efficient. And the truth is, you need me.
Mr Broderick: (grabbing the paper) Why didn't you just say so?
(the bell rings)
* * * * *
(Dawson's House - Joey and Dawson arrive home from school)
Dawson: (mocking Nikki) Filmmaking is not fast food, Dawson.
Joey: She's entitled to the equipment too.
Dawson: Look, if you check out a camera, you return the camera in a timely fashion, that's all I'm asking.
(Dawson enters the family room to find it empty, completely devoid of furniture - Gale is in a corner picking up a box)
Dawson: Uh, mom? What's going on?
Gale: Hey. Uh, look, honey, I'm going to be taking some furniture over to my place.
Dawson: Oh, OK.
Gale: Just from the family room and the guest room. It's part of the settlement. I asked your dad not to say anything because I wanted to explain myself.
Dawson: Mom, you don't have to explain yourself, that's how it works.
Gale: I need you to keep being as positive as you can be about this, honey. It's going to make it so much easier on all of us.
Dawson: Well, I aim to pease.
(she hugs him)
Gale: Thank you for understanding.
(Gale takes the box and goes upstairs - there is a long pause)
Joey: Do you want to talk?
Dawson: (shrugs) What's there to say?
Joey: About what you're feeling.
Dawson: I'm thinking my parents are divorced and I'm glad it's finally over.
Joey: Dawson, I said what you're feeling.
Dawson: (walking away) I'm still working on that one.
* * * * *
(Capefest - Jack and Jen have just arrived and are scouring for a spot to set up their tent)
Jack: This is gonna be great, I mean, sleeping out under the stars, fresh breeze off a that ocean, call of the wild...
Jen: It's the call of nature I'm worried about. Jack, where are the chemical toilets?
Jack: I dunno. What do you say we set up here?
(Jack starts dumping all the bags on the ground)
Jen: God, I thought I'd go to extreme measures to get into some guy's pants.
Jack: Whoa, whoa, whoa, I am not trying to get into his pants. For crying out loud, this is the first gay guy that I've actually conversed with, excuse me for wanting to get to know him.
Jen: Jack, I know. Just be aware that you're venturing into new territory here. And that before you take this great big emotional leap, Jack, you should be willing to admit that you're taking it. Don't just try and brush it off as simply wanting to get to know somebody.
Jack: I'm telling you, it's all it is.
Jen: OK. Even still, take my advice - play it cool. Let him come to you.
Jack: I think I'm gonna see if I can find him.
(he leaves Jen to set up the tent)
* * * * *
(Capeside High - auditions for school play - Andie and Mr Broderick look on)
Student 1: (reading very passionately) OK Corrie, maybe you're right, maybe love isn't enough, maybe two people should have to take more than a blood test...
Student 2: (reading blandly) ...maybe love isn't enough...
Student 3: ... OK Corrie, maybe you're right, maybe love isn't enough...
Student 1: (still overly passionate)...maybe two people should have to take more than a blood test, maybe they should be checked for common sense...
Student 2: ...maybe they should be checked for common...
Student 3: ...common sense, understanding...
Student 1: ...maybe they should be checked for common sense, understanding, and emotional maturity.
(Mr Broderick and Andie look on with pained expressions)
Student 4: (delivering the lines pretty well) OK Corrie, maybe you're right, maybe love isn't enough, maybe two people should have to take more than a blood test, maybe they should be checked for common sense, understanding and emotional maturity.
(Andie looks on very interested)
Andie: (excitedly) I like him. What do you think?
Mr Broderick: I think I'm getting a migraine.
(he reaches for some pills)
Andie: I think he's got a certain dramatic flair.
Mr Broderick: I've got someone else in mind.
Andie: (exasperated and waving a pile of paper) Who 'someone else'? We are out of someone else's.
Mr Broderick: Granted, the boy I know is a deplorable student and he has the ethics of a billy goat.
(he takes the pill with a drink)
Andie: We've already cast our Corrie and Valasgo, please don't let our only Paul slip away.
Mr Broderick: Have no fear, Miss McPhee. I cut a deal with one of my students. The kid is a natural with comedy.
Andie: OK, Mr Broderick, if I may be so bold. From my limited perspective, I see but two kinds of actors - those with talent... and those with the ability to expand on that talent. Which requires maturity, which requires a sense of responsibility, which requires the ability to come both prepared and on time.
Pacey: Hey you guys, I'm sorry I'm late. I'm here for the read for the role of Paul. Pacey Witter.
Mr Broderick: That's him, that's our Paul.
(Andie looks surprised and not exactly happy, throwing her pen down in disgust)
* * * * *
(Dawson approaches the front porch of Nikki's house who sits on a bench reading)
Nikki: Dawson, tell me this isn't an attempt to repossess the camera.
Dawson: I just want to reiterate something.
(she closes the book and looks up at Dawson)
Nikki: Reiterate away.
Dawson: OK, I get this little ego trip. I- I know you're the principal's daughter, but that does not give you the right to be selfish or rude-
Nikki: Dawson. I didn't know you wanted to use the camera. But... you're just gonna have to get used to it.
Principal Greene: I thought I heard a familiar-sounding voice. If it isn't my second favourite student filmmaker.
(they shake hands)
Principal Greene: How are you, Dawson?
Dawson: Principal Greene. Good.
Principal Greene: So I understand you and Nikki have become fast friends.
Dawson: (after a pause) Yeah, yeah.
Principal Greene: I had a feeling you two would hit it off. Hey listen, why don't you stay and join us for supper?
Dawson: I couldn't, I gotta-
Nikki: Oh, daddy, I'm sure Dawson has other plans.
Principal Greene: Now wait a minute. As your father and as your principal, I think I'm gonna have to pull rank here. (he smiles) Besides, how often do I get a chance to have a nice meal with one of my students?
(Nikki has her head in her hands and Dawson looks like he wants to just leave, but can't)
Principal Greene: And I promise not to talk too much about my lovely little daughter. (he laughs) Come on.
(Dawson reluctantly follows Nikki and Principal Greene inside)
* * * * *
(Capefest - Jack is walking around looking for Ethan)
Ethan: (sitting on the branch of a tree) Hey there. (Jack turns towards Ethan) So you decided to show.
Jack: One small step for man, one giant leap for mankind.
Ethan: You here by yourself, or with?
Jack: Um, with - (quickly) a girl. She's, uh, a friend of mine. She's setting up our tent. (clears his throat) What about you?
Ethan: All by my lonesome.
Jack: Um, ah...
Ethan: So, you want to go grab a bite to eat, take a walk, what?
Jack: Yeah. Uh, to both. (realising he's a bumbling idiot) Whatever.
(Ethan laughs and jumps down from the tree)
Ethan: Come on, I'll lead the way.
(they begin to walk together - scene cuts to Jack and Ethan walking on the beach)
Ethan: After the train ride I thought for sure you'd ask for my number.
Jack: Yeah well, typical paranoia set in. Hey, what can I say?
Ethan: I figured as much.
Jack: How come you didn't ask for mine?
Ethan: Because I could. It's more important that you learn to ask. You're the newbie, remember?
Jack: Yeah, newbie. Barely outed gay kid soon to have his heart broken, right?
Ethan: (impressed) Good recall!
Jack: Well there's not much I'm gonna forget about that conversation, it was a first for me.
Ethan: (surprised) It was your first time talking to another gay kid?
Jack: Yeah, well, unless you count the Internet.
Ethan: (laughs) I- I don't.
* * * * *
(Capefest - Jen is having real difficulty getting the tent set up - it is all twisted into a big mess - a kid walks past eating a burger)
Jen: Hey man, where'd you get that?
Guy: (pointing behind him) Over there. This guy's like a genius with a veggie burger.
(in the background we hear a voice saying 'veggie burgers, get 'em while they're hot!' - Jen strolls over and where Henry has just served a customer)
Henry: (not looking up) You want your bun toasted?
Jen: I thought you'd never ask.
(Henry looks up and realises it is Jen)
Jen: Hey.
Henry: (disinterestedly) Hey.
Jen: It's quite a crowd you have here.
Henry: Listen, I- I really don't have time for small talk at the moment. Did- did you want a burger, or not?
Jen: (a little taken aback) Yes.
(Henry starts flipping burgers while Jen looks on)
Jen: You know, I was wondering if you could give me a hand with my tent. I was never much of a girl scout.
(Jen smiles but Henry just gives her a long stare, contemplating her request)
Henry: Stanley? Take over here for a minute, will you?
(Henry stands and joins Jen - they begin walking )
Jen: So you never told me you were a vegetarian.
Henry: You never asked.
Jen: Do I detect a note of ambivalence in seeing me?
Henry: That would be correct.
Jen: Any particular reason?
Henry: You- you mean besides the fact that you led me on for the sole purpose of crushing me underfoot?
Jen: That's not true Henry, and you know it.
Henry: Well, you could have fooled me.
Jen: What are you talking about?
Henry: Don't tell me that you're not taking some small satisfaction in...
Jen: In what?
Henry: Being on the requited side of unrequited love.
Jen: Henry, I thought that you and I agreed to be friends?
Henry: (incredulously) Friends? You haven't even noticed, have you?
Jen: What? Noticed w-
Henry: (getting worked up) That we haven't even spoken in over a month. For the past four weeks I've been giving you the silent treatment, and it hasn't even registered on your radar screen. Hell, I could have fallen off a cliff ten thousand feet for all you care-
Jen: (protesting) That's not true-
Henry: (getting angry) You know what? You can put up your own damned tent.
(Henry storms off)
* * * * *
(Principal Greene's house - they are seated around a table having dinner)
Principal Greene: Dawson, you're looking at possibly the only little girl in America who wanted a super eight camera for her tenth birthday. (he laughs) Nikki, should I tell him the name of your first cinematic achievement?
Nikki: (embarrassed) Oh, don't you dare!
Principal Greene: (laughs) 'A Day in the Life of Daddy'. She followed we around all day long.
Nikki: James Cameron of third grade.
Principal Greene: So tell me, has she enlisted your for her new film?
Dawson: Uh, no, she hasn't. I don't even know what it's about.
Nikki: That's between me and my crew.
Dawson: So in order to bask in the glory of this mind-bending idea of yours, I have to offer my services?
Nikki: Is that an offer?
Dawson: Are you asking for my help?
Nikki: I don't need any help, Dawson.
Principal Greene: I think it would be a great idea for you two to work together.
(Nikki and Dawson speak simultaneously)
Nikki: Forget it.
Dawson: I don't think that-
Principal Greene: Sorry I mentioned it.
(A long awkward silence ensues)
Dawson: Yep.
* * * * *
(Jack and Ethan on the beach at Capefest)
Jack: You knew that young you were attracted to men?
Ethan: No, I knew that young that I was different. Being gay isn't about what sex you're attracted to, it forms so much of what and who you are.
Jack: You lost me.
Ethan: I'll make it simple. You haven't talked to another gay kid, so you definitely haven't kissed one, right?
Jack: No.
Ethan: But you still know you're gay.
Jack: Sure.
Ethan: How?
Jack: (shrugs shoulders) I just know, I guess.
Ethan: (sighs) Everyone always wants to define gay and straight by who you sleep with. It's not about that. It- it's about moments, it's about being too nervous to ask for my number. It's about conversations like this, alright? It's about who and what you love, and that's why you can't erase it, because it's not just a part of your life... it's everywhere.
(Ethan pauses and realises his camping gear is gone)
Ethan: Unlike my stuff.
Jack: What?
Ethan: My camping gear. It's gone.
(Ethan let's out a frustrated and angry groan with hands on head)
* * * * *
(Capeside High - Andie and Pacey meet as she rounds a corner and are about to head up the stairs)
Pacey: (motioning with his hand) Well, after you.
Andie: I want you to quit.
Pacey: (defensively) Listen, he saw my potential, OK?
(Pacey starts up the stairs but Andie steps in front of him)
Andie: No, no, no, no, no. This was my after school activity.
Pacey: (continuing up the stairs) But I'm the lead in the play.
Andie: (forcefully) I want you to quit!
Pacey: Listen, the guy said he'd give me a C in English, what do you want?
Andie: Oh, and that's what it's come to? Anything for a C? What's happened to you?
Pacey: (sighs) OK. Not that any of this is your concern, but Mr Broderick says he thinks I might actually be good at this (Andie scoffs) and so do I.
Andie: OK, listen. Mr Broderick may be a lousy English teacher, but as a theatre director, he is probing new lows, Pacey. Rumour has it that he has botched every school play for the past five years. And, it's only been by sheer force of will that the past student theatre geeks have managed to sandbag his bi-hourly nervous breakdowns.
Pacey: So what's your point?
Andie: My point is, I got into this to get over you, OK? To give myself a new focus, and instead your presence is giving me perpetual myopia.
Pacey: (laughs) What? We haven't even done one rehearsal yet. You want me to throw my whole theatre career to the wind?
Andie: (frustrated) Ooh. OK, listen, Sir Barrymore, our director is irrational. And your lack of ability, though not apparent to him yet, is enough to send him over the proverbial edge, and me with him.
Pacey: Fine. You quit then.
(Pacey continues up the stairs)
Andie: (following Pacey) I most certainly will not-
Pacey: I'm not going to quit. Witter's aren't quitters.
Andie: Oh, oh that's really cute. You know what- fine, just... don't.
Pacey: Fine. I won't.

(The Greene's house - Dawson is walking around the house and enters Nikki's bedroom -- a moment later Nikki comes by and sees Dawson)
Nikki: Dawson?
Dawson: Hey. I must say, film-geekdom is definitely not evident in your bedroom decor.
Nikki: Your room, let me guess - wall-to-wall Spielberg (word??) sheets?
Dawson: Aah, yeah. More or less a shrine.
Nikki: I figured as much.
Dawson: You say that like it's a bad thing.
Nikki: Oh, it's not, it's just... there's so much to be passionate about, it seems kind of silly to focus on just one.
Dawson: Yeah, but if you're lucky enough to find that one thing, why not immerse yourself in it?
Nikki: Don't get me wrong, Dawson, I love film. But I love it because it allows me to explore all of the other subjects that interest me. If all you care about is film, then you're just going to end up making movies about other movies. What good is that?
(Nikki goes and sits on the bed)
Nikki: I'm really sorry about my father. Um, ever since the divorce, he does this really aggressive thing when it comes to me making friends. It's so weird. But, you know, I try to cut him some slack.
Dawson: So (he sits in a chair), so you're cool with it? The- the divorce?
Nikki: T, um, constant shuttling between living quarters? The continually veiled and not so veiled comments my parents make about each other? The, um, never-ending expectation that I look on the bright side of things? Oh, sure, I'm just dandy.
Dawson: That's the oddest thing. I mean, judging from how well put-together you come off, I would have just assumed that you were not affected by it all.
Nikki: It's a well crafted disguise, Dawson. Inside, I'm just another angry kid.
Dawson: How angry?
Nikki: Angry enough to make a film about it.
Dawson: So that's what your movie's about?
Nikki: More or less. It's about the, um, "American Family". What makes them functional, or as more often seems to be the case, dysfunctional.
Dawson: (sighs) (words?) should provide you with a healthy supply of material there.
Nikki: What about you? Your parents are divorced. How do you feel about it?
Dawson: Um...
Nikki: I, um, I didn't mean to probe. I'm sorry.
Dawson: No, no. I mean, you- you were honest with me (words), right? Um, truth is, most of the time I'm fine with them no being together. You know, I mean, maybe I'm just... self-obsessed, but I- I just don't think about it that much, you know? And then, um, other times it- it just kinda sneaks up on you, you know? I mean, it's... like a disappointment of being the product of something that didn't work out. 'Cause- because that's what our parents are - they're our- our primary examples of love, and... in my example it just wasn't I guess, strong enough to... (he realises he's been thinking his thoughts out loud) Um... (he stands to leave)
Nikki: Dawson?
Dawson: Yeah, I should keep going. (he turns and starts walking out) Um, tell you dad thanks.
(Nikki looks on concerned)
* * * * *
(Capefest - evening - Jen sits on the tent which lays flat on the ground with a torch illuminating her face before turning it off when she realises Jack and Ethan have arrived)
Jen: Oh, Jack, thank God you're back from your stalk - walk. You're never going to guess who I ran into here of all-
(Jen realises Ethan is standing a few metres away)
Jen: (sheepishly) Hi.
Ethan: Hello.
Jack: Ethan, Jen - Jen, Ethan.
Jen: Nice to meet you.
(they shake hands)
Ethan: It's nice to meet you. Looks like you could use a little help with this tent.
Jen: Yes. Please. Relieve me of all of my feminist delusions about the equality of the sexes concerning spatial relations.
Jack: Uh, listen (he leads Jen a few feet away) All of his stuff got stolen, OK, all his gear. So, uh, he needs a place to stay tonight.
Jen: And you, being the kind-hearted soul that you are, offered him a spot in our tent.
Jack: Yeah, so could you, uh, go take a walk for a couple of hours? Come back around, say, midnight?
Jen: (unbelieving) You're kidding me?
Jack: No. Go mix, mingle. Write a few letters for Amnesty International. You'll probably make a lot of nice new friends.
Jen: (annoyed) You know what, I got a better idea. How about me and the car, we go back to grams' house and we pick you up in the morning? Besides Jack, I thought that you two were just getting to know each other.
(she starts walking away)
Jack: (nodding) Hmm-mm.
(Jen walks towards the sound of music and is surprised to find Henry playing a guitar - he then starts singing in a pretty good voice -- Jen looks on in wonder)
Henry: (singing)
Well we busted out of class,
had to get away from those feelings,
we learned more from a three-minute record, baby, than we ever learned in school
Tonight I hear the neighbourhood drummer sound,
I can feel my heart begin to pound,
you say you're tired and you just want to close your eyes, and follow your dreams down
(chorus)
well we made a promise
we swore we'd always remember
no retreat, baby, no retreat
* * * * *
(Capeside High - rehearsals of the school play - Pacey is on the stage while Andie and Mr Broderick sit on seats below)
Pacey: (reading script in a bland tone of voice) It's not that kind of club. It's a locker room and a hand-ball court, and to sleep there I'd have to keep winning the serve-
Mr Broderick: No, stop, right there. Pacey, in theory your character may deliver his lines like that, but in concept, no.
Pacey: In concept, no?
Mr Broderick: Yes.
Pacey: Well, what precisely is the difference between 'in theory; and 'in concept'?
Andie: Well, I think what Mr Broderick means is-
Mr Broderick: What Mr Broderick means is that he can speak for himself. You see, Paul desires his young bride to know she knows nothing of the real world.
Pacey: Right. Which practically speaking, means what?
Mr Broderick: (speaking loudly) Louder, and angrier.
Pacey: Louder and angrier?
Mr Broderick: Yes. Let's do it again, right now. Louder, and angrier.
(he sits down and takes puff of ventilin)
Pacey: (yelling with anger) It's not that kind of club! It's a handball court with a locker room, and to stay there I'd have to keep winning the serve!
Mr Broderick: Good. I liked it.
Pacey: (surprised) You liked that?
Mr Broderick: Well, except for the hand stuff. (pointing his finger at Pacey) You were gesticulating.
Pacey: (holding his hands out and leaning back in his chair) Whoa, hey, gesticulating? Me, never. I mean, sometimes in the privacy of my own home-
Andie: (standing up) W- w- w- wait, Pacey. That, just now, that's it. You nailed it.
Pacey: What 'just now'?
Andie: The joke. The dry, smug delivery. That's the character.
Mr Broderick: W- Miss McPhee? Am I, or am I not the director here? You're confusing my actors.
Andie: Well, I just thought that-
Mr Broderick: (waggling his finger at Andie) Don't think. Ever. (to the stage) Let's do it again. Louder, and angrier.
(Andie sits back in her chair resignedly and Pacey tiredly takes his feet off the table)
Pacey: (virtually having an aneurism and stomping his feet on the stage) It's not that kind of club!! It's a hand-ball court with a locker room attached to it, and to stay there I'd have to keep winning the serve!!
(Andie watches on with a pained expression)
* * * * *
(Capefest - Jack and Ethan at their campsite - they are standing outside the tent)
Ethan: This is really cool of you guys. I- you're sure Jen's not going to mind if I take her sleeping bag?
Jack: Definitely not. She's, uh, she's a bit of a night owl.
Ethan: Old girlfriend?
Jack: Nah, not exactly. (Ethan gets into the tent and Jack follows) But we did get set-up once.
Ethan: Let me guess - school dance?
Jack: (laughs) Yeah. How'd you know?
Ethan: The punchbowl, (risk) corsage, all the trappings of straight-dom. Until you realise you both like boys. Oldest story in the world.
(Ethan gets into his sleeping bag, shoes and all, and snuggles in)
Ethan: Well, goodnight.
(Jack look at him surprised and confused)
Jack: Ah, goodnight.
Ethan: (after a moment) Aren't you going to turn off the light?
Jack: Look, I- I was thinking, maybe, um, you know, we could talk... some more.
Ethan: You know what? I'm really beat. We got a big day ahead of us tomorrow - twenty bands starting at daybreak.
(Jack still looks confused and hurt but turns the light off)
* * * * *
(Capefest - Jen walks up to Henry as he packs up his guitar)
Jen: Hey. Um, that was really beautiful. I mean, that was more than beautiful, it was... it was awesome.
Henry: Whatever.
Jen: I didn't know that you could sing?
Henry: I thought we established that there's a lot you don't know about me. (he starts to walk away)
Jen: Henry, Henry wait up for me.
Henry: (turning to face Jen, he speaks angrily) Why?
Jen: Because I wanted to talk to you.
Henry: Look, you can't- you can't keep doing this to me.
Jen: Doing what?
Henry: Trying to be my friend and then pushing me away wh- when my feelings scare you.
Jen: (waits a moment before speaking) OK, I admit it - I miss you. I miss the goofy way that you used to look at me with all that passion and intensity. It made me feel that I was actually worth the fuss.
Henry: (calmly) You know, I used to spend every day thinking about you, and dreaming about you. And every time you walked by, I lost myself. Do you know what that feels like? Do you?
Jen: No.
Henry: Then you couldn't possibly know what it feels like to have that person not have the same feelings back. Look, I'm sorry you miss how I looked at you. But I don't miss how you never looked at me.
(Henry walks away leaving Jen looking upset)
* * * * *
(Dawson's bedroom - Joey enters the window to find Dawson taking down the last of his movie posters)
Joey: Have I stepped into some parallel universe? Say it isn't so, Dawson.
Dawson: It's very so, Jo.
(Dawson lays the poster on his bed with the others)
Joey: Is this about your parents?
Dawson: (sighs) Truth me told - I don't know what it's about. All I know, is I was at Nikki's house today and we were talking, and it hit me. (Dawson goes over to the Jaws poster) The kid who hung these posters up - I'm not him any more. I don't see the world the same way. My viewpoint was so limited, and now i... I don't know what I see, but I don't (taking poster down) see this.
Joey: (frowning with confusion) So you were at Nikki's house -- your worst enemy?
Dawson: Hey, she's not my worst enemy. Have you missed everything that I've just told you?
Joey: I never thought that I'd say this about you Dawson, but, you're such a sell out.
Dawson: What?
Joey: I mean, first Eve practically tugs you around town by a dog collar, and now this new film girl breezes into town and you're tossing your identity out the window.
Dawson: (getting angry) I'm not tossing my identity out the window. If anything, for the first time in my life, I'm actually getting closer to discovering what my identity is, alright? I talked to Nikki; she helped me sort through all the (words??) with my parents.
Joey: Dawson, I wanted to talk to you about that and you didn't want to talk.
Dawson: No, I didn't. How did this become all about you?
Joey: (getting angry herself) Because you ran to her !
Dawson: (yelling) I did not...
Joey: (yelling also) What did you do then?
Dawson: Look, you want to (cite) this for a friendship, try this on for size, Joey - every time I express one iota of interest, or even respect, for anyone else of the opposite sex, you attack me like I'm some sort of criminal.
Joey: (accusingly) And you don't attack me?
Dawson: No, I don't. (pointing his finger) As you've noticed, I have not once asked about Mr Ivy League.
Joey: Yeah, that's noted. His name is A.J, OK, and maybe you're not asking about him is worse than my attacking you, OK?
Dawson: No, it's not. My choice is civil.
Joey: And I'm not civil?
Dawson: No, you're yelling. That's not civil.
Joey: You're yelling too!
(Dawson realises he is and shuts up)
Joey: Out with the old, in with the new, huh?
(Dawson doesn't reply)
Joey: (going to leave) Have fun.
(Joey leaves via the window and Dawson slams the window shut)
* * * * *
(Capefest - Jack and Ethan emerge from their tent at daybreak)
Jack: Well, I'm gonna go grab some breakfast before the music starts.
Ethan: Thanks again for letting me crash here.
Jack: Sure.
(they are both now standing outside the tent)
Ethan: Aren't you forgetting something you're supposed to ask me for?
Jack: (putting on his jacket) I don't think so.
Ethan: My number, Jack. You know, so you can call me sometime, we can talk, get together.
Jack: I don't get this. I mean, last night, you didn't seem interested enough to want to talk to me, and now all of a sudden you want me to have your number?
Ethan: I was tired. I wanted to sleep. That's go nothing to do with us being friends.
Jack: Friends?
Ethan: (sighs) I figured you were probably interested.
Jack: You're not?
Ethan: Even if I was, I would never go there with you, you're so not ready.
Jack: (a little annoyed) How could you possibly know what I'm ready for?
Ethan: It doesn't mean that I'm not interested in you, Jack. It just means that if I'm gonna stay in your life, and I want to, then I'm a lot more likely to stick around this way.
Jack: So, you are interested?
Ethan: (smiles) No comment.
(they smile)
Jack: Wow, this is, uh, this is sort of funny. I mean, as much as I didn't want to admit it, you were the first guy that I was ready to take that- that next step with, and you said no. I guess I should be somewhat discouraged. I don't know, I mean, I keeps me really optimistic just to know that there's someone like you out there.
(Ethan begins writing on a small pad of paper - he's obviously writing his phone number)
Ethan: (handing the pad over) Take care, Jack.
* * * * *
(Capeside High - school play rehearsals - they have not yet begun - Pacey sits on a stool on the stage and most of cast sit below in the seats)
Girl: I had a date. I ditched a perfectly good date for a non-rehearsal.
Andie: OK, be patient. He'll show.
Guy: (sarcastically) Oh, joy, then we can do more (mockingly) "louder, angrier!"
Pacey: Well, why not just start without the grand poo-bah? I mean, Andie's here, she can direct us.
Andie: How about not. I've been in the dungeon enough, thank you.
Pacey: What? All we're gonna do is run through a few lines. (walking down the stairs towards Andie) Besides, wasn't it you who said this is actually your after-school activity? Hmm?
Andie: OK, fine. Pacey, do your dead-pan thing. Corrie, (the girl who forewent the date - both Andie and her move towards the stage) when the phone rings I want you to do just like the stage directions, you know, confidential, um, laughing at times, provocative, OK? OK, on my direction.
(Pacey and Corrie position themselves standing around a table)
Andie: OK. And... begin.
* * * * *
(Capefest - Jen is walking around and comes across Henry who is pouring a cup of coffee at the back of his pick-up truck)
Henry: (pointing) The stage is over there. You lost or something?
(Henry sits down on the tailgate and sips the coffee)
Jen: Kinda. Actually, I came here to apologise.
Henry: For what?
Jen: For being callous with your heart. For thinking that just because I'm older, I knew better. (sighs) Last night, I stayed up all night thinking about what you said, and... you're right. I don't know what it's like to be in love like that. I don't know what it's like to completely lose yourself in somebody else. (pauses) But I'd like to. (pauses even longer) And if one of us is younger than the other here, I don't think that it's you, Henry.
Henry: You got that right. (he laughs a little)
(Jen looks dismayed)
Henry: Now... (he reaches for the coffee holder) how do you like your coffee?
(they both smile and he pours her a cup)
(Capeside High - school play rehearsals - Pacey and 'Corrie' are going through some lines)
Corrie: You can't say that we didn't try.
Pacey: (aka 'Paul) Yeah, almost two whole weeks.
Corrie: It's better than finding out in two years.
(clapping comes from back of the theatre - it is Mr Broderick)
Mr Broderick: I like it. I like where this is going.
(Andie grins)
Pacey: Yeah, we started running it with Andie, and-
Mr Broderick: All those exercises I've been throwing out at you to stretch you range - they're paying off beautifully.
(by now he has reached the stage where Pacey and Andie are standing)
Corrie: (protesting) Mr Broderick, we ran through those with Andie-
Mr Broderick: I like the pacing, I like the funny, I like the energy. Andie, get me the set designs, would you please.
Pacey: I'm telling you, all those things were Andie's ideas.
Mr Broderick: Yes, sir. I mean, I- I was beginning to doubt myself there for a moment, but you guys are definitely in the groove.
(Andie returns with the set designs and gives them to Mr Broderick)
Mr Broderick: The rest is just grunt work - memorisation, pacing - the easy stuff.
(he looks at the set designs that Andie has just brought back)
Mr Broderick: Andie, these aren't the set designs that we discussed.
Andie: They are. I told Lauren you wanted a completely simplistic set - freestanding doorways, hanging windows, and minimal props.
Mr Broderick: Well then I changed my mind, didn't I? I mean, the- the actors will send this stuff flying around like a trapeze.
Andie: No, no, no, Mr Broderick, we don't-
Mr Broderick: (impatiently) Andie, don't argue, just... follow orders. (to the actors) Alright. Let's run the scene again. Same way, no changes.
(Andie walks off the stage, down the stairs then slams the set designs on a table and storms out of the theatre -- Pacey follows)
Pacey: Andie, you can't leave like this, alright? You said yourself that this guy thinks his (words??) He's just terrified that someone's going to find out that that he's not.
(they stop at the bottom of the stairwell)
Andie: No, I can't work under these conditions, OK, it's hard enough as it is.
Pacey: OK, alright, if it's hard, I'll quit.
Andie: You can't do that. I mean, you're... you're actually good.
Pacey: (smiles) Thank you. But the fact still remains that you're better, alright? We need you in there even if that guy's a jerk. You gotta stick it out. I mean, I need you, McPhee.
Andie: What am I supposed to do? Resume kissing his ass?
Pacey: Yeah basically.
Andie: (sighs) Well, is he going to stay out of my way?
Pacey: Who Broderick? (laughs) You're talking crazy talk, he'd never do anything like that. It'd be too easy.
Andie: (sighs again) Alright then, what's in it for me?
Pacey: Well that depends. I mean, are we talking in concept or in theory?
(they smile)
Pacey: Alright, what's the verdict, yes or no?
Andie: I thiiiiink... no.
Pacey: Alright, good. (he puts his hands on her shoulders) I mean, you know actually, that's kinda what I expected you to say, so, um... (he starts to walk back up the stairs) I'll see you at rehearsal then.
Andie: (calling after him) What? No, Pacey, I said no.
Pacey: I'm sorry, what did you- I can't hear you- it's good to hear you're so fired up about this project.
Andie: (yelling after him) Pacey, I said no.
Pacey: (has continued talking) ... it's good.
Andie: (frustrated) Oh, Pacey, I said no.
* * * * *
(Capefest - Jen and Jack have just finished packing up and are about to start walking)
Jen: So all your efforts to secure some major (word - face?) time with the new beau backfired?
Jack: Yeah, well, it turns out that the gay version of the 'let's be friends' speech is basically the same as the straight version.
Jen: Hmm. (smugly) So would that mean that the part when you were rude and insensitive, and sent me off into the cold dark night unescorted - that was all for nothing?
Jack: 'Rude' is such a- a strong word. I- I prefer something more like, uh, momentarily self-involved?
Jen: (laughs) Now that does have a certain ring to it.
Jack: (somewhat surprised) Am I forgiven?
Jen: Yes, Jack, you are forgiven. You know, it's a happy turning point in a girls life when her gay best friend finally dumps her for another boy. They should make some sort of greeting card for that.
(they stop walking)
Jack: Wh- hold on, what happened?
Jen: What?
Jack: You're good attitude. I mean, you're wigging me out here. Explain. What did I miss?
Jen: Well, remember when you sent me off into the night and told me to make new friends?
Jack: Yes! I thought we already established that was not my finest hour.
Jen: (smiling) I know. Well, let's just say that... that while I was wondering around I may have... inadvertently stumbled upon somebody.
Jack: A, uh... friend?
Jen: (still smiling) Yep.
(she begins to walk again - Jack follows)
Jack: Anyone I know?
Jen: Yeah. Yeah, most definitely someone that you know.
Jack: Well who is it?
(they continue walking with their arms around one another's shoulders)
Jen: (playfully) I'm not telling.
Jack: Who is it?
Jen: Uh-uh.
(he starts to tickle her)
Jen: (laughing) You're not getting it out of me!
* * * * *
(Dawson's bedroom - Dawson is lying on his bed when a knock comes at his window)
Joey: (tentatively) Do I still have ladder privileges?
Dawson: (non-plussed) I suppose so.
(Joey enters carrying a rolled up poster)
Joey: I come bearing gifts.
(she unrolls the poster - it is a John Lennon "Imagine" poster)
Joey: Do you remember? Do you remember that summer we came across a pile of Mitch and Gale's old Beatles albums, and listened to them on the porch everyday for hours?
Dawson: (laughs a little) Grams kept on yelling for us to turn down that hippy music.
Joey: (laughs too) Yeah. And you wanted to be John Lennon. You wanted to write songs and change the world with your music.
Dawson: I did?
Joey: You did. You weren't just about Spielberg. You weren't limited. You- you were about so many things. I just wanted to remind you of that.
(she holds out the poster to Dawson who takes it - she then sits down on a chair)
Joey: I also wanted to remind you that, even though sometimes my emotions, particularly jealousy, uh, sometimes get the best of me, I still hear you. No matter how much we yell, or, no matter how quiet you are... I hear you, Dawson.
Dawson: I hear you too, Joey.
Joey: Listen, I know what's going inside of you is huge. (she sighs) It's OK if you don't share it with me. Just promise me you'll keep trying to share it with someone?
Dawson: Do you want to give me a hand?
(they stand on the bed and place the poster above Dawson's bed - then they stand back and evaluate how it looks)
Dawson: Hmm. So what do you think? You think John here will inspire me to walk my own path?
Joey: You've always walked your own path, Dawson. You just needed to widen it a little. (pauses) And be on the look out for your Yoko.
(he laughs a little and they go back to admiring the poster, side by side)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming