VOTE | 149 fans |

#302 : L'expérience inédite

Titre en VO : "Homecoming" - Titre en VF : "L'expérience inédite"
¤ USA : diffusé le 06/10/99 - France : diffusé le 17/09/00
¤ Scénario : Greg Berlanti - Réalisation : Melanie Mayron


Ne connaissant pas les prochains agissements de Eve, Dawson se prépare pour la rencontre de football et met ses compétences de réalisateur en action.

Pendant ce temps, Pacey et Joey vont ramener Andie à Capeside. Cette dernière évite d'être totalement seule avec Pacey, ce qu'il ne comprend pas.

Jack se joint à l'équipe de football et devient la star de l'équipe avec l'aide de son nouveau passeur et quaterback "Henry". Quant à Jen elle dirige avec brio ses pom pom girls pour la rencontre.

Plus de détails


~~~~~~~~~~


8 jours ont passé à Capeside depuis la reprise des cours. Après la petite fête organisée chez lui et le retour prématuré de son père, Dawson continue toujours de courir après Eve. Avec le retour d’Andie, le père de Jack est allé voir son fils chez la grand-mère de Jen pour savoir comment se passait sa vie à Capeside et lui annoncer qu’il va revenir vivre à Capeside avec sa sœur. Jack sent alors qu’il va retrouver sa famille mais son père lui annonce qu’il préfère rester seul avec Andie pour le moment !

Pacey, lui, est très nerveux car c’est aujourd’hui le grand jour : il va retrouver Andie. Et c’est accompagné de sa nouvelle amie Joey qu’il se rend à la clinique. Cependant, arrivé là-bas, il apprend que la surprise qu’il voulait faire à Andie (la faire sortir un jour avant) ne sera pas réalisable car ce genre de chose ne peut se faire sans l’accord de la malade.

Mais grâce aux talents d’actrice de Joey, qui se fait passer pour un cas psychiatrique, il parvient à s’introduire dans l’hôpital pour finalement retrouver Andie, en charmante compagnie. En effet, Andie est aux côtés de Mark, son ami de la clinique, lorsque Pacey pénètre dans la chambre. Pacey, un peu jaloux, demande des précisions sur l’inconnu car elle ne lui en a jamais parlé dans ses lettres et Andie détourne la conversation et finit par lui dire que le principal c’est qu’ils se retrouvent de nouveau ensemble. Pacey, sur ces derniers mots, ne peut s’empêcher d’oublier sa jalousie et finit par l’embrasser. Les trois amis retournent alors à Capeside.

Pendant ce temps, Dawson, lui, a été choisi par le proviseur pour faire un film de « propagande » sur l’équipe de foot du lycée dont la présentation officielle aura lieu le soir même. Après un bref entretien avec le chef d’établissement, il retrouve Eve qui, toujours très attirée par Dawson, décide de prendre les choses en mains en lui proposant de « passer le cap ». Aussitôt, Dawson, plutôt content, se précipite dans une pharmacie afin d’être prêt le moment venu. Par la suite, Jen découvrira les capotes de Dawson et donnera quelques conseils au novice en le qualifiant de « trop rapide ».

Pendant ce temps, Jen, elle, vit toujours très mal sa nomination au titre de chef des Pom-pom girls.Lors de la séance d’entraînement, Jack, qui accompagne Jen et ses pom-pom girls, impressionne Mitch qui décide de l’engager dans l’équipe. Jack, d’abord réticent, finit par accepter.

Le soir venu, toute la bande se retrouve à la présentation de l’équipe de foot. D’un côté, Dawson présente son film. De l’autre, Pacey, Joey et Andie le regardent car cette dernière préférait être entourée de gens « normaux » pour sa première soirée. Jen est là avec ses pom-pom girls, et Jack s’apprête à faire ses débuts en tant que receveur. Lors de la projection de son film, Dawson retrouve Eve, qui lui dit alors que le moment est venu et l’entraîne alors derrière l’écran de projection et commence à le déshabiller. Cependant, Dawson appuie malencontreusement sur un bouton, celui qui lève soulève l’écran. Ils se retrouvent alors à moitié nus, sur la scène, avec tout le public qui les applaudit, à l’exception de Joey.

Pendant ce temps, Pacey et Andie sont sortis de la salle car il ne peut s’empêcher de penser qu’elle lui cache quelque chose et lui demande alors d’être franche envers lui. Elle lui parle alors de Mark et de la relation qu’ils ont eu. Pacey réagit alors très mal à ses aveux et décide de partir malgré les tentatives d’Andie.
Après la représentation, Dawson finit par dire à Eve qu’il ne veut pas faire l’amour avec elle car il préfère attendre la bonne personne.

Pacey, quant à lui, va retrouver Andie, sur les conseils de Joey, pour lui dire qu’il lui pardonne, mais que c’est fini entre eux car il ne pourra jamais oublier ce qu’elle lui a fait !

Jack, quant à lui, refuse de revenir vivre en famille malgré la proposition de son père car il pense que les problèmes seront trop nombreux : il croit que son père n’est pas encore prêt à accepter l’homosexualité de son fils.

De son côté, Dawson, en rentrant chez lui, aperçoit Joey, assise sur les docks. Elle lui dit alors qu’elle a compris qu’il vaut mieux pour eux qu’ils restent séparés car ils ont besoin d’avoir de nouveaux amis. Dawson acquiesce et finit par lui dire qu’ils sont désormais « Dawson » et « Joey ».
Pacey et Dawson sont dans la cour du lycée de Capeside

Pacey : Je sens que je ne vais pas tenir.Tu ne peux pas savoir comme ça gargouille à l'intérieur. Je suis à deux doigts de l'explosion.

Dawson : Arrêtes, tu ne vas pas exploser.

Pacey : Ah non? Et qu'est ce que tu en sais? Il paraît qu'un finlandais a éclaté comme une baudruche dans une boutique l'an dernier.
(Pacey a la main sur son estomac)

Dawson : Que je sache l'anticipation n'a aucun rapport direct avec la combustion

Pacey : Qui a dit que j'anticipais.

Dawson : Tu anticipes et tu es nerveux, c'est naturel. On le serait à moins. Tu vois Andie dans combien de temps? Dans 6 heures?

Pacey : Dans 5 heures et 20 minutes si ça circule bien. Bon d'accord je l'admets, je suis nerveux. Mais qu'est ce que tu veux que j'y fasse.

Dawson : Tu as toujours le feu vert de son père?

Pacey : Absolument. Le convoi part à l'heure du déjeuner.

Dawson : Tu as besoin de compagnie?

Pacey : Ça ira, Joey vient avec moi. Elle a hâte de revoir Andie et ...... depuis notre conversation de la semaine dernière.....
(Pacey a toujours la main sur son estomac et souffle. On voit bien qu'il est très nerveux)

Dawson : Il n'y a pas de problème. Personne ne peut se réjouir plus que moi d'une réconciliation Potter – Witter. Je suis ravi qu'elle ait un ami.......... Et ça ne peut que nous aider elle et moi à tracer nos chemins respectifs dans ce bois touffu qu'on appelle la vie

Pacey : Au fait en parlant de chemin Dawson. As tu recroisé celui de la jolie blonde?

Dawson : Tu parles, elle s'est volatilisée. Elle a disparue, genre, je claque des doigts et je fonds dans les airs.

Pacey : Tu l'as laissée partir?

Dawson : Il fallait que je sois là pour répondre aux questions d'un père passablement irrité. J'estime avoir de la chance, il m'a laissé la vie sauve.

Pacey : Qu'est-ce-qui c'est passé depuis?

Dawson : Avec Eve? J'ai définitivement perdu sa trace.

Pacey : Tu es allé voir à la boîte de striptease?

Dawson : J'étais plutôt gêné, mais j'y suis allé.Elle n'y travaille plus. Ils m'ont dit qu'elle était intérimaire.

Pacey : Une stripteaseuse intérimaire?

(Pacey et Dawson sont entrés dans le lycée et marchent dans le couloir)

Dawson : Je ne connais qu'une chose d'elle, son prénom, et si ça se trouve ce n'est même pas le vrai en plus

Pacey : Et bien c'est fort regrettable Dawson, parce que cette fille était la transition idéale pour toi. Ça aurait été pile poil.

Dawson : Qu'est ce qui te fait dire ça?

Pacey : Et bien tu sors à peine d'une relation malheureuse traumatisante qui a bouleversé ta vie alors c'est simple, la dernière chose dont tu as besoin en ce moment c'est de retomber dans ce panneau. Mais comme tu es un jeune homme viril, sain, enthousiaste, tu as, et c'est normal, certaines envies, certains désirs et c'est là que Eve intervient.Un magnifique cadeau des dieux qui panse les plaies. Une magicienne aux courbes sublimes qu'ils t'ont envoyé pour d'aider à devenir un vrai mâle.......

(Soudain un bras aggrippe Dawson et l'attire dans une pièce. Pacey qui n'a rien vu continue de marcher tout en parlant)

Pacey : ........une femme fatale dont chaque gêne, chaque cellule crie « Fais moi voir que tu es un vrai mâle ». Crois moi Dawson, si tu retrouves cette fille, accroches toi, ne la laisses surtout pas filer une... une deuxième fois......

(Pacey se retourne et s'aperçoit que Dawson n'est plus là)

Pacey : Dawson?

Placard à balais. Eve pousse Dawson contre une armoire tout en l'embrassant

Dawson : Eve?

Eve : Bonjour Dawson. Bienvenu à l'école. (et elle embrasse de nouveau Dawson)

GENERIQUE

Retour sur Eve et Dawson. Ils s'embrassent toujours

Dawson : Ce qui me vient là, c'est qu'est-ce-que tu fais ici?

Eve : À 11 heures pile, je sortirai d'un gâteau confectionné par Mr Sax, prof d'histoire.....Non...Moi aussi je suis étudiante

Dawson : Tu n'as rien d'une étudiante

Eve : Qu'est-ce-qui se passe Dawson? Il a jamais vu une femme d'aussi près le petit jeune?

Dawson : Si, si, j'en ai vu plein mais aucune n'avait un look comme le tien.... Et puis tu as au moins...

Eve : Fais attention

Dawson : Enfin tu es très mûre

Eve : C'est marrant, j'aurai vraiment cru que cette réapparition t'exciterait plus

Dawson : Ah....je suis très excité, seulement je sais que tu disparaît aussi vite que tu réapparait. Et puis....qui es-tu Eve? Tu..... D'abord tu es cette étrange passagère assise près de moi dans ce car qui me fait la conversation. Ensuite tu portes une perruque brune, tu travailles dans un club. Et maintenant je te retrouve là, ici, dans mon école, alors, je...

Eve : Alors tu as tout faux Dawson. En fait je ne suis rien de tout ça. Moi je ne suis qu'une fille cachée dans le placard de ton école qui attend que tu l'embrasses.

(Ils s'embrassent. La sonnerie retentit)

Eve : J'ai cours de biologie. Salut (Elle part)

Dawson : Pas si vite (Il se précipite pour rattraper Eve mais se prend les pieds dans les balais et tombe) Je pourrai connaître ton nom de famille? (Il sort du placard et tombe sur le principal Green et son père. Eve a disparu)

Mitch : Mon nom est Leery mais je t'autorise à m'appeler papa. Avec le principal nous parlions justement de toi. Nous souhaiterions avoir l'avis d'un étudiant modèle.

Dawson : D'accord

Principal : C'est demain la réunion au gymnase. Un rendez-vous capital qui permettra de donner le ton à la saison footballistique.

Mitch : Vu que les Minute Men n'ont pas eu tellement de chance au cours des dernières saisons et que je suis maintenant leur entraineur

Principal : Nous sommes convaincus qu'il faut dépoussiérer le concept Dawson. La réunion de demain ne devra ressembler à aucune autre vous voyez?

Mitch : Alors qu'est-ce-que tu en dis?

Dawson : Ah oui ça me semble très bien.

Principal : J'ai besoin de votre aide. Présentez vous à mon bureau à 15 heures.

Dawson : Attendez....

Mitch : Sage décision fiston. C'est bien que tu nous aides surtout quand on sait ce que tu me dois.

Dawson : Alors là c'est pas mon jour.

Maison de Mme Ryan. Gram, Mr MacPhee et Jack sont sous le porche

Mr MacPhee : Je ne vous remercierai jamais assez

Grams : Après une année avec Jennifer, héberger Jack c'était comme héberger St François.

Jack : Elle revient quand Andie?

Mr Macphee : Ce soir. Pacey veut lui faire la surprise et la ramener un jour plus tôt.

Grams : La petite est tout à fait remise alors?

Mr macPhee : C'est ce que disent les médecins. Mais ils n'ont de cesse de vous rappeler qu'avec les affections mentales, on n'est jamais réellement sorti de l'auberge.

Grams : C'est bien que vous vous installiez ici. C'est une chance pour Andie. Je pense que ça l'aidera de vivre à Capeside.

Jack : Oui et puisqu'on y est, je me disais qu'on pouvait peut-être attendre le week-end pour déménager mes affaires

Mr MacPhee : Jack, si je suis là c'est auusi parce que j'ai à te parler.

Grams : bien, je préfère vous laisser seuls un moment. (Elle rentre dans la maison)

Mr Macphee : Voilà. J'ai pensé...... qu'il serait....... peut-être préférable..... que tu restes ici encore un peu, d'autant que ça ne dérange pas Mme Ryan.

Jack : Tu ne veux pas de moi?

Mr MacPhee : Tu as trouvé un espèce d'équilibre ici. Ce serait dommage de tout chambouler.

Jack : Tu ne vois que ton intérêt. C'est évident que cette situation t'arrange.

Mr MacPhee : Tu vas devoir faire des choix, opérer des changements, des changements qui sont on ne peut plus légitime et ce sera plus facile si tu ne m'as pas sur le dos.

Jack : Pourquoi tu refuses d'admettre que tu as la trouille? Tu n'acceptes pas d'avoir un fils homosexuel. Tu m'accueillerais à la maison si tu t'en fichais.

Mr MacPhee : À t'entendre toutes mes décisions n'auraient qu'un seul moteur, mon manque de courage.

Jack : Non, seulement les décisions qui me concernent et comme ici je suis encore chez moi, je te prie de quitter les lieux. (Mr MacPhee s'en va)

Clinique. Pacey parle avec la réceptionniste

Dame : La sortie de Mlle MacPhee est prévue demain. Pas aujourd'hui.

Pacey : Je sais. Justement c'est pour ça, c'est une surprise.

Dame : Chez nous les surprises ne sont pas de mises. De toute façon elle ne pourrai sortir aujourd'hui qu'après avoir donner son accord par écrit

Pacey : Accord que vous aurez si vous me laisser franchir cet accès et discuter avec elle.

Dame : Ce sera possible demain matin à 9 heures, autrement dit quand les visites auront repris. Inutile de vous présenter avant.

Pacey : Je sens que vous me faites marcher.

Dame : Vous croyez que je n'ai que ça à faire sans doute.

Pacey est sorti de le la clinique et marche vers sa voiture en ralant. Joey est assise sur le capot

Pacey : C'est d'un ridicule

Joey : Alors?

Pacey : La clinique ne reçoit les visiteurs qu'aux heures de visites. Par conséquent je ne peux pas voir Andie et par conséquent je ne peux pas avoir son accord

(Joey tend la main à Pacey pour qu'il l'aide à descendre)

Pacey : Qu'est-ce-qu'il y a?

Joey : Suis moi.

À la clinique. Joey parle avec la réceptionniste

Joey : C'est pourtant très clair! Il faut que je vois un médecin.

Dame : Je regrette mais c'est une clinique privée. Il ne suffit pas de se présenter. Ou bien il faut qu'il y ait urgences

Joey : Mais c'est injuste, je suis un cas psychiatrique sérieux

Dame : Oh de toute évidence

Joey : Très bien, il ne me reste hélas que cette solution (Joey s'assoit sur le bureau)

Dame : Excusez moi?

Joey : Il faut vraiment que quelqu'un m'écoute. J'ai une vie très difficile. Ça va me soulager d'en parler. Bon alors tout à commencer quand je suis tombée amoureuse de ce garçon et ça c'était après la mort de ma mère qui a eu un cancer mais avant que mon père aille en prison pour la deuxième fois. Et alors ce garçon s'appelait Dawson. (Tout en parlant à la réceptionniste, elle fait signe à Pacey de passer. On le voit ramper sur le sol) C'était un adolescent très particulier.Toujours en train de tout analyser mais tellement craquant. Et il a été mon meilleur ami avant

Bureau du principal Green

Dawson : C'est de la propagande

Principal : En un mot, oui. C'est le seul moyen de pousser les jeunes à se précipiter dans les gradins. Écoutez Dawson, je veux quelqu'un de compétent qui me remontera ce film pour en faire un support promotionnel pour la réunion de demain. D'après votre père, vous êtes l'homme de la situation.

Dawson : C'est un film sur quoi?

Principal : Sur les Minute Men, nos champions sans peur et sans reproches, ambassadeurs du sport et parangon de virtuosité.

Dawson : Ils n'ont rien gagné depuis trois ans

Principal : Je suis conscient de cette réalité. Mais le film ne montrera ce qui est. Non, il montrera ce qui pourrait être.

Dawson : C'est assez Léni Riefenstahl comme approche. Les nazis avaient recours à ce genre de méthode eux aussi.

Principal : Dawson. Au cours de l'histoire le cinéma a prouvé qu'il pouvait être un média efficace. Prenez Capra. Il l'a utilisé pour le recrutement de troupes pendant la Seconde Guerre Mondiale.....

(Pendant que Mr Green parle, Dawson voit alors passer Eve dans la cour)

Principal : .......Annie Hall a inspiré un nombre considérable de femmes qui se sont mises à porter des vêtements d'homme. Dans la société américaine le cinéma....

Dawson (qui interrompt Mr Green) : Vous savez quoi, je vais le faire, je vais le faire. C'est d'accord. Je voudrais sortir, je peux? (Dawson sort précipitament du bureau)

Dans la cour

Eve : Doucement Speedy Gonzales

Dawson : Je te préviens, c'est la dernière fois que je te cours après Eve. Bah oui parce que j'ai passé un an à courir après une fille, c'est une très mauvaise habitude, j'ai pris la décision d'arrêter.

Eve : Ah! Tu fais parti de cela hein?

Dawson : De cela?

Eve : De ces garçons qui passent le restant de leur vie à comparer chaque relation avec la première qui a compté.

Dawson : Ah non. C'est pas totalement juste

Eve : Ah tu as vraiment tiré un trait sur elle?

Dawson : Sur qui?

Eve : Très rusé. La brune dont tu n'arrêtais pas de parler avec fougue pendant ce voyage en bus.

Dawson : D'accord je propose qu'on change de sujet maintenant

Eve : Proposition rejetée. Le chevalier a t'il oui ou non tiré un trait sur son ex-dame?

(Silence)

Dawson : Oui, j'ai tiré un trait

Eve : Désolé, j'ai du mal à le croire.

Dawson : Eh!! Alors pourquoi tu as posé la question?

Eve : Je voulais voir si tu pouvais être honnête avec moi. Tu as triché. J'adore ça.

Dawson : Tu adores la triche. Et à part ça, qu'est-ce-qui te plait? Avarice et corruption?

Eve : Le sexe. Le sexe me plait Dawson.

Dawson : Oui. Ça ça plait à beaucoup de monde.

Eve : Ah? Et qu'est-ce-que tu en sais?

Dawson : C'est une insulte que je choisi d'ignorer.

Eve : Mais pourquoi une insulte? C'est peut-être une invitation.

Dawson : Qu'est-ce-que tu suggères?

Eve : Quelque chose qui va de soi. Un tête à tête torride et débridé. Une soirée sexe à en perdre la tête.

Dawson : Oui c'est direct. Enfin je veux dire, sans premier rendez-vous, sans prendre le temps de se connaître.

Eve : Rituel de petite ville réservé aux filles des petites villes, Dawson. Soyons réaliste, nous avons très envie l'un de l'autre. Je suis sûre qu'on s'amuserait beaucoup. Et qui sait peut être qu'après tu pourra clore le dossier de la brunette

Dawson : C'est d'accord

Eve : Génial. Je décide de l'heure et du lieu. Pas de panique. Contentes toi d'être prêt beau blond.

Dawson : Si je veux te trouver comment je fais?

Eve : Tu ne me trouves pas Dawson, c'est moi qui te trouve (Et Eve s'en va)

Dawson : Ah bah si finalement, c'est mon jour.

À la clinique. Pacey monte les escaliers et cherche la chambre d'Andie. Il la trouve assise sur son lit en train de discuter avec un garçon du nom de Marc.

Marc : Si tu avais vu la tête qu'il faisait. On était écroulé

(Pacey frappe à la porte)

Andie : Pacey. Ça alors. Qu'est-ce-que tu fais ici?

(Pacey prend Andie dans ses bras et la fait tournoyer)

Pacey : Je voulais te faire une surprise. Ça va?

Andie : Oui. (Andie fait les présentations) Marc, Pacey. Pacey, Marc(Ils se serrent la main) Ça pour une surprise. C'est mon père qui devait venir, non? Il devait passer me prendre demain?

Pacey : Oui c'est ce qui était prévu je sais. Mais on s'est dit. Enfin je me suis dit que ce serait...

(Andie semble nerveuse)

Marc : Euh c'est l'heure du dîner. J'y vais moi.

Andie : D'accord. Bon bah, au revoir Marc.

Marc : Bon j'espère qu'on se reverra.

Andie : Bien sûr. Au revoir.

(Marc quitte la chambre. Joey fait son entrée)

Joey : Andie! Salut.

Andie : Joey! Tu es venue toi aussi?

Joey : Et si on ne s'en va pas très vite, ils vont me garder.

(Andie semble confuse et pacey paraît déçu de l'accueil de cette dernière)

Pacey : Heu..... Ce serait bien qu'on s'occupe tout de suite des bagages.

Andie : Je vais les faire

Terrain de foot

Pom pom girls : Un deux trois quatre, c'est pas grave si on se fait battre. Cinq six sept huit, si on marque on sera séduite. Pas de souci c'est okay, un jour vous serez nos valets. Allez Capeside.

Jen : Ton verdict?

Jack : Bah c'est sensé encourager les Minute Men? Je pensais que les paroles seraient plus..... enfin......

Jen : Dynamique?

Jack : Plus optimiste

Jen : Oh non. Jack, j'ai essayé, je plaisante pas, j'ai essayé. Tu crois que je vais être tenu responsable de la chute d'un des derniers vestiges du grand esprit sportif de Capeside? Depuis qu'elles m'ont élue chef de leur petite troupe dictatoriale, tout ce qu 'elles veulent c'est hurler des textes cyniques, humiliants et castrateurs. Le pire, c'est qu 'elles se sont mises à s'habiller comme moi. Elles ont génétiquement prédisposé à être dépourvu de toute identité

Jack : Oui c'est le gêne de la blonde ça

Jen : Tu es content de toi?

Joueur : Vas-y lance

(Un ballon leur arrive dessus. Jack le rattrape au vol puis le relance)

Mitch : C'est pas une opération publicitaire Falk. On ne distribue pas de ballon aujourd'hui.

Jack : Pas mal visé

(Sur le terrain. Mitch parle avec Henry, un des remplaçant)

Henry : Ce type coatch c'est un bras cassé. Faites moi jouer.

Mitch : Mets la sourdine Henry

Henry : Ils vont nous massacrer comme c'est parti

Mitch : Mais qu'est-ce-que tu me chantes? Qui va massacrer qui? On s'entraines entre nous réveilles toi. On ne va pas s'entretuer.

(Retour sur Jen et Jack)

Jen : Je croyais que tu n'étais pas encore très sûr de vouloir retourner vivre chez toi?

Jack : Non mais le problème c'est qu'il aurait dû me le demander.

Jen : Attention (Un nouveau ballon leur arrive dessus. Jack l'attrape et le relance)

Jack : Tu parles d'un père! Ne pas vouloir que son fils habite chez lui.

Jen : Je connais bien ce genre d'individu

Jack : Mais toi au moins tu as ta grand-mère.

Jen : C'est un peu la tienne et puis tu m'as moi

(Retour sur Henry et Mitch)

Henry : Soyez sympa coatch

Mitch : Pour la dernière fois Henry, tu es remplaçant. Estimes toi heureux de ne pas jouer en équipe junior.

Henry : On n'a pas d'équipe junior ici.

Mitch : Ce n'est que si Falk se blesse que je fais appelle à toi

Henry : Peu importe que ce soit un vrai tocard

Mitch : 4 tours de piste sur le champ

(Henry part courir, alors que Mitch observe Jack relancé le ballon)

Supermarché. Dawson fait quelques courses

Dawson : Barres énergétiques, antalgiques, pellicules. Qu'est-ce-qu'il me faut d'autre? J'oublie quelque chose? Les préservatifs

Vendeur : Je n'ai pas entendu

Dawson : Les préservatifs, il me faut une boîte de préservatifs.

Vendeur : Voudriez vous parler plus fort.

Dawson : Je veux des préservatifs

Vendeur : Je regrette jeune homme, nous n'en vendons plus au comptoir. Vous trouverez les PRESERVATIFS dans l'allée six

(Devant l'étalage des préservatifs)

Dawson : Il y a encore plus de choix que pour les céréales

Client 1 : C'est pour la grande nuit ou tu fais des réserves petit

Dawson : Euh.... c'est un peu les deux

Client 1 : N'empêches que c'est pas évident. Comment tu veux faire ton choix toi parmi tout ça. Tu sais moi quand j'étais plus jeune c'était vite fait. On avait les normales et pour quelques uns d'entre nous.... les magnums.

Dawson (très gêné) : Ah.....

Client 1 : Ouais de nos jours (et il passe son bras autour des épaules de Dawson) il y a les avec nervures, les sans nervures tout simple, il y a les lubrifiés, les non lubrifiés, il y a les fines, les extra fines, les avec ou les sans réservoirs (un autre homme arrive par derrière) les ultra sensibles, les noloxines neufs et les fluorescentes.

Client 2 : Ah non c'est zéro les fluorescentes

Client 1 : Oh sans rire

Client 2 : Il faut les laisser 20 minutes à la lumière avant que ça marche. On a autre chose à faire

(Une femme les rejoint)

Cliente : Et si vraiment vous voulez la rendre folle cette petite, essayez les Brown Betty

Client 1 : Ah bah je vais essayer tiens

(Ils se servent tous les trois et laissent Dawson seul devant le rayon)

Dawson : C'est un cauchemar

Clinique. Andie, Joey et Pacey chargent la voiture

Pacey (une pointe d'amertume dans la voix) : Marc a l'air très gentil comme type. Pourquoi il est venu ici lui?

Andie : C'est personnel Pacey

Pacey : Je t'en pris Andie, on est entre nous.

Andie : Non, je n'ai pas envie de parler de Marc

Pacey : Je t'avoue que je trouve ça un peu étonnant. Vous avez l'air drôlement proche tous les deux. Tu n'as jamais mentionné son existence dans tes lettres ou tes e-mails

Joey : Pacey, arrêtes ce numéro de mâle jaloux

Pacey : Si tu veux rentrer à pieds, dis le Potter

Andie : C'est donc ça. Tu es jaloux.

Pacey (radouci) : Difficile de ne pas l'être Andie. J'ai passé des mois à compter chaque moment qu'il restait avant de te revoir et rien que de penser qu'un autre te voyait tous les jours, qu'il discutait avec toi, qu'il dinait avec toi, ça me rend malade. Tu comprends ça.

Andie : Mais là ça y est. On est de nouveau ensemble

(Ils s'embrassent)

Joey : Voici le baiser de réconciliation que nous attendions tous. Allez en route.

Retour sur le terrain de foot

Mitch : Ok les gars. Un peu de concentration là. On va faire une opposition sans contact, mais sans contact ne veut pas dire à moitié. Je veux de l'intensité, respectez les tracés. Prêt...

Tous : C'est parti.

Henry : Coach ?

Mitch : Qu'est ce qu'il y a Henry ?

Henry : Je suis bien remplaçant ?

Mitch : Tu es remplaçant oui

Henry : Ce qui veut dire qu'il faut que je m'entraine

Mitch : Il faut que tu t'entraine oui

Henry : Etant donner que c'est ma seule occasion de vous impressionner je voudrais que la balance penche en ma faveur. Donnez moi un receveur.

Mitch : Les groupes sont déjà faits, il n'y a plus de receveur.

Henry : Mais si il y en a un

(Henry parle avec tous les joueurs. On peut apercevoir que Jack est présent parmi eux)

Henry : Le coureur slante à droite. Le Z oblique un yard. Jack toi tu fais dix yards à l'extérieur et tu coupe vers le coin droit. Tu regardes derrière toi et la balle sera là. Vous êtes prêts ?

Tous : Prêts. C'est parti.

Jack : Ok

(Henry et Jack se font des passes parfaites. Ils jouent vraiment bien. Mitch est impressionné. Jack a l'air de beaucoup s'amusé)

Retour sur Andie, Pacey et Joey. Ils montent en voiture et s'apprêtent à rentrer à Capeside.

Pacey : Nous devrions être à Capeside vers les dix heures. Veuillez choisir vos stations radio.

Joey : Rock alternatif

Pacey : Rock classique tu veux dire.

(Il regarde Andie qui regarde par la fenêtre, perdue dans ses pensées)

Pacey : Ça va Andie ?

Andie : Oui très bien. Je suis heureuse de t'avoir retrouver et de rentrer enfin à la maison.

(Elle regarde de nouveau par la fenêtre. On voit une larme coulée sur son visage)

Le lendemain au lycée devant le casier d'Andie

Jack : Salut ma puce. Cette rentrée, ça a été ?

Andie : Comme sur des roulettes je dois dire

Jack : Tu m'as beaucoup manqué.

Andie : Toi aussi tu m'as manqué.

Pacey : Hep hep hep, bas les pattes, c'est ma petite amie

Jack : Je sais mais c'est ma soeur aussi

Pacey : Alors pour ce soir Andie ....

Andie : Quoi ce soir ?

Pacey : Vu qu'il s'agit de ton premier vendredi en ville depuis longtemps on pourrait aller au cinéma et marcher jusqu'à notre coin préféré.

Andie : Ah je m'étais dit qu'on pourrait aller manger dehors, enfin tous ensemble

Jack : Ah je regrette. J'ai promis à Jen d'aller soutenir les footballeurs, les Minute Men

Andie : Ah bah ça aussi ça pourrait être drôle

Pacey : Au cas où tu l'aurais oublié, on n'est pas trop du genre groupie. On va pas passer la soirée à applaudir des footballeurs. Alors on fait quoi toi et moi ?

Andie : On peut y aller quand même. C'est pas les occasions de nous retrouver seuls qui manqueront. Ce soir j'ai envie d'être parmi des gens normaux, tu comprends ? Y'a longtemps que ça ne m'est pas arrivé

Pacey : Et je suis quoi moi ?

Jack : Attends elle a dit des gens normaux mon pote

(Jack les laisse seuls)

Pacey : MacPhee si je ne te connaissais pas un peu je croirais que tu fais tout pour éviter d'être seule avec moi

Andie : Non c'est pas ça Pacey. On pourra être seuls après. Ou demain. D'accord ? D'accord, à plus tard. (Elle l'embrasse et s'en va)

Sur le terrain de foot

Jack : On m'a dit que vous vouliez me voir.

Mitch : Tu sais que j'ai été impressionné hier

Jack : Ah merci monsieur Leery

Mitch : Je préfère que mes joueurs m'appellent coach

Jack : Ah non, non, pas question

Mitch : Je veux que tu intègres l'équipe Jack. Vous avez vraiment été épatant Henry et toi

Jack : Je ne joue pas au football

Mitch : Je t'ai senti dans ton élément

Jack : Il faut que je vous fasse un dessin ?

Mitch : Oui. Allez vas-y

jack : Un homosexuel dans une équipe de football. Vous voulez qu'on soit la risée de toute la région ou quoi ?

Mitch : Allons Jack ces deux choses n'ont rien à voir l'une avec l'autre.

Jack : Dans un monde parfait sûrement, mais ici on est à Capeside

Mitch : Je suis l'entraineur parce qu'il en fallait un. Tout le monde se fiche de cette équipe minable qui est abonné aux scores désastreux. J'ai accepté ce poste en me disant que ça ne pourrait pas être plus éprouvant que l'année que je venait de vivre et que je pourrait y trouver un intérêt. Mais si l'occasion de les transformer en vainqueur se présente je n'ai pas envie de la laisser filer. Et toi Jack tu devrais en faire autant

Chez Les Leery. Dawson charge la voiture de son père. Jen arrive

Jen : Pas mal ton imitation de porteur. Qu'est-ce-que tu fais ?

Dawson : Je charge le matériel pour ce soir. Du moins j'essaie

(Dawson fait tomber le sac contenant les préservatifs par terre. Jen le ramasse)

Jen : Dawson, bah dis donc, des capotes ! (Dawson les lui arrache des mains). Pardon, je suis désolée. Cela dit sur la liste des trucs que je m'attendais à trouver dans tes affaires persos, les préservatifs se situent entre un plan de centrale nucléaire et la cocaïne.
La curiosité me pousse à t'interroger. Qui est l'heureuse élue ?

Dawson : La bienséance me pousse à ignorer la question

Jen : Je connais quelqu'un qui a complètement changer de refrain depuis son retour de Philadelphie

Dawson : C'est le Dawson Leery version nouveau millénaire, un garçon qui a introduit l'expression s'éclater dans son petit vocabulaire de base

Jen : Ah oui et dites moi, Dawson Leery nouvelle version, êtes vous prêt à vous éclater sans avoir à rougir de vos performances ?

Dawson : Expliques toi

Jen : Le sexe est tout sauf une rue à sens unique. Tu t'inquiètes peut être mais l'autre à beaucoup d'attente.

Dawson : D'accord, des recommandations ?

Jen : Oui enfin il a osé. Assieds toi. Alors le maitre mot Dawson c'est tempo. En fait les puceaux sont soit trop lent, soit trop rapide? Tu serais quoi toi ?

Dawson : Comment je le saurais ?

Jen : D'accord. Disons que tu as une crème glacée devant et qu'il n'y a pas de petite cuillère avec. Il fait 38°C dehors et tu as très faim. Est-ce-que tu lèches la crème glacée ou tu la mords à pleines dents ?

Dawson : Je la mords à pleines dents.

Jen : Trop rapide. D'abord tu regardes la glace, tu la dévores des yeux. Ensuite juste un peu avant qu'elle commence à fondre comme neige au soleil tu vas délicatement lécher les bords extérieurs en savourant chaque millimètre de façon à ce que la dégustation dure longtemps..... Mais pas trop parce qu'autrement tu en aurait partout sur la table et très peu dans la bouche. Si tu ne devais mémoriser qu'une chose, j'aimerai que ce soit celle-ci : si tu n'as pas de crème chantilly partout sur le visage c'est que tu le fait mal. Tu vois ce que je veux dire.

Gymnase du lycée pour la présentation de l'équipe de foot. Une banderolle sur le mur dit : « on espère que vous marquerez cette année ». Jen est sur la scène avec les pom pom girls.

Jen : Je ne sais pas mais on m'a dit

Girls : Je ne sais pas mais on m'a dit

Jen : Que nos champions s'étaient repris

Girls : Que nos champions s'étaient repris

Jen : On a le style, on a la classe

Girls : On a le style, on a la classe

Jen : Et on s'en fiche si les autres nous cassent

Girls : Et on s'en fiche si les autres nous cassent

Jen : Allez Capeside

Principal : Bravo. Bravo mesdemoiselles. Merci à vous les Minute Girl pour votre candeur et votre enthousiasme. Bien. C'est avec plaisir que je vous présente celui que je considère comme la clé de voûte de notre fameuse équipe. Le nouvel entraineur enseignant dans notre établissement.... Mitch Leery.

Mitch : Merci Mr le principal et merci à tous de vous être déplacé ce soir. Nous avons une super équipe cette année, je vais vous la présenter sans plus attendre.
Les linebackers : nos amis Thomas et John Healy
Les ailiers défensifs : Alex Martin et Todd Frasier

(Andie, Pacey et Joey arrivent dans le gymnase et vont s'assoir)

Mitch : Les demi-défensifs : Kenny Reed et Scott Taylor

Pacey : Bon ça va. Là j'ai eu ma dose. Qu'est ce que vous en dites, on sort ?

Joey : Excellente idée

Pacey : Bien

Andie : Euh non pas question. On reste jusqu'à la fin

Le porteur de balle : Bill Morris et Allan Garfield

Joey : Vous voyez ce que je vois ?

Mitch : Le receveur éloigné : Jack MacPhee (Jack est acclamé par tout le lycée)

Pacey : C'est arrivé comment ?

Joey : Aucune idée vraiment

Andie : Jen sur scène avec ses nunuches, Jack dans l'équipe de foot. Alors ça ! Je suis guérie et c'est les autres maintenant qui ont un grain.

Mitch : Et une grosse surprise à présent. Une première à Capeside, de l'inédit. Un junior chez les séniors. J'appelle le quaterback : Henry Parker.

(Henry monte sur scène, trébuche et perd son ballon. C'est alors qu'il croise le regard de Jen. Il est déboussolé)

Henry : Je suis désolé

Jen : Non, c'est rien. C'est pas grave, c'est pas grave, je t'assure

(En voulant ramasser son ballon, il attrape un des pompoms de Jen)

Jen : Euh, tu veux bien me rendre mon pompom ?

(Il ramasse son ballon et rejoint le reste de l'équipe)

Mitch : Capeside, les Minute Men de l'année.

(Musique, confettis et serpentins. On retrouve Andie, pacey et Joey. Pacey passe ses bras autour d'Andie)

Andie : Yaouh, quel ambiance !

Pacey : Et de t 'entendre crier comme ça, ça me donne tout plein d'idée moi. Si on sortait discrètement hein ?

Andie : Euh attends un peu

Pacey : S'il te plait MacPhee

Andie : Attends je te dis, on va y aller

(Pacey prend la main d'Andie et se lève)

Andie : Qu'est ce que tu fais ?

Pacey : Je veux te parler et je préfèrerai que ça ne se fasse pas devant toute l'école.

Andie : Oui (et elle le suit)

(Joey les regarde partir)

Mitch : Et à présent pour clore de manière originale notre programme, un portrait des héros de cette soirée, les valeureux Minute Men.

(L'écran descend et le film commence. Dawson est en coulisse et regarde le film. Eve arrive derrière lui et lui cache les yeux)

Eve : Il est temps, il est temps, c'est maintenant

Dawson : Quoi ? Maintenant ?

Eve : C'est moi qui décide où et quand, n'oublies pas.

Dawson : Bon mais ..... ici, tu veux dire là tout de suite parce que j'ai lancé mon sujet

Eve : Oh mon dieu, c'est l'excuse la plus lamentable que j'ai jamais entendu.

Dawson : Tu n'as pas tort

Eve : Dawson, allons-y

Dawson : On dit que ça n'existe pas les filles dans ton genre

Eve : C'est ce qu'on croit

(Eve entraine Dawson. Il attrape au passage le sac de capotes)

Retour sur Andie et Pacey. Ils sont dans le couloir du lycée.

Pacey : Andie je pourrais savoir ce qu'il y a ? Surtout ne réponds pas rien du tout parce que tu es très bizarre depuis que tu es rentrée de Mayfield. Maintenant je suis obligé de me mettre à genoux pour que tu passes du temps avec moi. Alors qu'est-ce-que tu as ? Expliques

Andie : D'abord, je trouve que ce n'est pas l'endroit où parler de ça.

Pacey : Donc il y a bien un truc.

Andie : Écoute ce n'est ni le lieu ni le moment, d'accord ?

Pacey : C'est à cause de moi, c'est ça ? Tu veux qu'on arrête tous les deux ? C'est ça qui se passe ?

Andie : Non, je n'ai aucune envie d'arrêter, qu'est-ce-que tu vas chercher ?

Pacey : Bon dans ce cas pourquoi est-ce-que tu me laisses mariner dans mon jus ? C'est donc si abominable ce que tu as à dire

Andie : Cet été, j'ai vécu plein de choses Pacey, plein de choses.

Pacey : Ah oui dans quel genre ?

Andie : D'accord si tu veux qu'on en parle maintenant il faut que tu me promettes de ne pas dire un mot tant que moi je n'aurais pas fini.

Pacey : Vas-y je t'écoute.

Andie : Non promets le moi d'abord

Pacey : D'accord, je te le promets Andie. Dis moi ce qui ne va pas.

Andie : Quand j'ai atterri à Mayfield pour me soigner ... je n'étais plus vraiment moi ..... je .... je n'avais rien de commun avec la fille qui t'avais séduit ou qui étais amoureuse de toi. La première semaine j'ai rencontré Marc. Il avait traversé les mêmes épreuves que moi voire même pire. Il avait séjourné en clinique déjà trois fois et .... dès son plus jeune âge il a été bourré de cachets. En fait si je ne t'en parlais pas, c'est parce que je ne voulais pas que tu sois jaloux de lui. On était ami. On passait notre temps libre ensemble, on parlait des heures entières, le plus souvent de nos peurs. J'avais de telles angoisses Pacey. J'avais peur de tout, c'était atroce. Certains jours j'avais peur qu'ils veuillent me garder définitivement. Peur que tout ce qui avait été cassé en moi ne soit pas réparable. Et Marc, il était là, il écoutait et surtout il comprenait ce que je disais parce qu'il ressentait ces angoisses là lui aussi. Il avait quelqu'un dans sa vie, une fille du lycée qu'il était impatient de retrouver.

Pacey : Tu as fait l'amour avec Marc ?

Andie : Mais on a compris tout de suite qu'on avait eu tort et que ça ne nous apporterai rien.

Pacey : Tu as couché avec ce type Andie.

Andie : On a tous les deux décidé de rester amis et de ne rien dire à la personne qu'on aimait mais quand je t'ai vu .... Oh Pacey c'est la plus grosse erreur de ma vie et j'arrête pas de penser à ce qui m'arrivera si jamais tu ne me pardonnes pas. Pacey je sais que c'est grave mais tu dois me pardonner. S'il te plait pardonnes moi.

(Pacey écoeuré par ce que Andie vient de lui dire quitte le lycée. Andie reste seule et en larmes)

Retour sur Eve et Dawson. Le film continue de défiler

Dawson : Non pas ici. Il y a une salle bondée de l'autre côté de l'écran

Eve : Justement, c'est très exitant

Dawson : Tu es sûre qu'il n'y a pas un autre placard où se glisser

Eve : Sûre et certaine

(Ils s'embrassent. Eve commence à déshabiller Dawson qui lui ne fait pas attention qu'il actionne le bouton actionnant le levé du rideau)

Dawson : Qu'est-ce-que c'était ?

Eve : Qu'est-ce-que c'était quoi ?

Dawson : Ce clic

Eve : Ce n'était rien Dawson

Dawson : Attends. Ça c'était pas rien.

Eve : Détends toi.

(Le rideau finit par se lever totalement)

Eve : Ne te retournes surtout pas.

Dawson : Pourquoi ?

(Toute la salle les ovationne. La musique retentit (thème de Rocky). Comme après une représentation, Dawson et Eve, gênés, saluent l'assistance. Puis Dawson finit par croiser le regard choqué et déçu de Joey)

Le gymnase est maintenant totalement vide. Tout le monde est parti. Eve rejoint dawson qui range son matériel

Eve : Tu es prêt ?

Dawson : Je crois que je vais rentrer avec mon père ce soir.

Eve : Tu n'as pas envie de trainer ?

Dawson : Une partie de moi en a vraiment envie.

Eve : Mais seulement une partie

Dawson : Eve, je sais toujours aussi peu de choses sur ton compte. Je ne sais toujours pas d'où tu viens ni pourquoi tu es là. J'attends toujours que tu me dises ton nom de famille. Pour moi tu n'es qu'une fille sexy et si je couchais avec toi ce ne serait que pour cette raison.

Eve : Dawson, on a tous une raison valable de coucher avec quelqu'un. Si ce n'est pas pour son corps, c'est pour sa personnalité, son compte en banque ou son sens de l'humour. Qu'est-ce-que ça change ?

Dawson : Le jour où je coucherai avec quelqu'un pour la première fois je ne veux surtout pas qu'il n'y ait qu'une seule raison. Je veux que se soit pour toutes sortes de raisons

Eve : Tes yeux

Dawson : Quoi mes yeux ?

Eve : C'était ça ma raison. Le jour où on a fait connaissance je t'ai regardé dans les yeux et j'y ai vu une âme d'une grande richesse

Dawson : Je suis touchée Eve

Eve : Whitman. Je suis touché Eve Whitman.

Dawson : Et je suppose qu'il y a peu de chance que tu me donnes ton numéro de téléphone

Eve : Ça se mérite un téléphone (et elle s'en va)

Chez Joey. Pacey la dépose devant chez elle

Joey : Ça m'étonnerai qu'on retourne de sitôt à ce genre de réunion.

Pacey : Ça c'est clair

Joey : Merci de m'avoir raccompagné

Pacey : Je t'en pris

Joey : Pacey, ce n'est pas forcément ce que tu as envie d'entendre qui plus est venant de moi mais .... il faut que t'ailles la voir

Pacey : Non c'est trop tôt. J'arriverai pas à la regarder en face ce soir

Joey : Tu dois lui parler et écouter ce qu'elle a à te dire.

Pacey : Mais enfin pourquoi. Qu'est-ce-que ça changerait Joey ? Qu'importe ce qu'elle dira, la conclusion sera toujours la même : elle a couché avec quelqu'un d'autre, point final

Joey : Alors tu crois que parce que elle et toi vous sortiez ensemble, ce qu'elle t'a fait est plus douloureux. Tu as tort, on souffre parfois autant quand celui avec qui on ne sort plus va voir ailleurs. Et puis il faut arrêter, tu as vu l'âge qu'on a ? On parle comme ci on savait tout de la vie, mais au fond on ne sait rien, on ne sait rien du tout. On est jeune, très jeune. On va en commettre encore des erreurs. On va changer d'avis je ne sais combien de fois et .... on ne pourra pas toujours contrôler notre coeur. Malgré tout la seule chose valable que l'on puisse s'offrir mutuellement, c'est le pardon Pacey. Je n'ai pas su le faire. Ou du moins j'ai pardonné trop tard. Évites de laisser la colère t'envahir au point de ne plus aimer parce que le jour où tu te resaisiras, où tu ne seras plus en colère, la personne que tu aimes ne sera plus là

Au lycée. Jack et Jen s'apprêtent à rentrer chez Gram

Jen : Oh là là, ça gratte

Jack : J'en reviens pas que tu es mis ces horreurs.... Papa

Mr MacPhee : Bonsoir Jack, Jen

Jen : Je te retrouve à la maison d'accord

Mr MacPhee : Voilà, la grand-mère de Jen m'a appelé et m'a conseillé de venir faire un tour ici ce soir. Je ne voyais pas trop l'intérêt jusqu'à ce que tu apparaisses. Félicitations Jack.

Jack : Merci. C'est ce qu'on dit, non ?

Mr MacPhee : En te voyant sur l'estrade, subitement j'ai réalisé que j'avais tort.

Jack : Ouais, comment ça ?

Mr MacPhee : Jack, sincèrement je croyais faire ce qu'il y avait de mieux pour toi et j'étais convaincu qu'on ne s'entendrait pas si tu venais vivre à la maison. Il y a tellement de différences entre nous. Mais dès l'instant où je t'ai vu avec ce maillot, disons que je me suis reconnu en toi. J'ai compris ce qui nous liait toi et moi.

Jack : C'est curieux qu'il est fallu un maillot de foot pour t'en rendre compte.

Mr MacPhee : Tu as raison. J'aimerai que tu viennes vivre à la maison

Jack : Je regrettes mais c'est non

Mr MacPhee : Je connaissais d'avance ta réponse, mais il fallait que je le fasses

Jack : Merci

Mr MacPhee : Bonsoir Jack

Jack : Bonsoir ......... Papa

Mr MacPhee : Oui

Jack : N'hésites pas à redemander

Mr MacPhee : Oui, entendu (et il s'en va)

Sur la promenade. Andie est assise, seule, sur un banc. Pacey la rejoint

Andie : Je croisais les doigts pour que tu viennes

Pacey : Pour être franc Andie, je me suis dit cent fois que ça serait nul de venir

Andie : Alors pourquoi tu es venu ?

Pacey : Je te dois tellement

Andie : Je t'ai déjà dit que j'étais désolée, je ne vois pas ce que je peux dire de plus

Pacey : Y'a rien d'autre à ajouter

Andie : En clair ça signifie que tu ne me pardonnes pas

Pacey : La question n'est pas de savoir si je te pardonne ou non, ce n'est pas ce qui nous sépare pour l'instant. Seulement ...... ce que tu as fait ....... Notre relation s'était quelque chose de beau, de merveilleux. Je suis sûr que tu n'as jamais senti à quel point c'était magique. Tu as changé ma vie Andie, parce que tu étais la compagne idéale pour moi. Grâce à toi je me suis libéré, j'ai pu devenir celui que je n'aurais jamais penser pouvoir devenir. Et quand tu as eu tes ennuis de santé, j'avoue qu'au début j'ai eu peur de ne pas être la personne qu'il te fallait. Je ne pourrais plus jamais t'aimer de cette façon maintenant que je sais que mon amour n'avait pas pour toi la valeur que j'imaginais. Oh oui je peux te pardonner, mais jamais je n'oublierai (Pacey se lève)

Andie : Pacey je t'aime toujours (elle se lève et attrape la main de Pacey)

Pacey (qui retire la main d'Andie de la sienne) : Au revoir Andie

Mitch et Dawson arrivent chez eux. Mitch fait remarquer à Dawson la présence de Joey sur le ponton

Dawson : Bonsoir

Joey : Bonsoir

Dawson : Qu'est-ce-que tu fais là ?

Joey : Je ne sais pas trop. Sans doute que ta maison a un effet magnétique sur moi. Certains soirs elle a la force d'un aimant. Pendant que tu étais à Philadelphie, il m'est arrivé souvent de sauter dans ma barque et de passer devant ton embarcadère. En souvenir du bon vieux temps

Dawson (il s'assoit à côté de Joey) : On ne revient pas en arrière

Joey : Je le sais. C'est l'expression consacrée « il faut tourner la page ». Ça fait quelque temps que j'en ai pris conscience mais .... ce soir ..... à la réunion .....

Dawson : Je suis désolée que tu es vu ça

Joey : Non pourquoi ? Ça m'a servi en fin de compte. Oui c'est surprenant mais ça m'a aidé. En te voyant sur cette estrade j'ai ...... je sais pas ..... j'ai eu comme un déclic et je peux dire que j'ai enfin compris. Il faut que je prennes un autre chemin. C'est vrai parce que ..... on a besoin d'avancer, d'évoluer et d'avoir de nouveaux amis, de vivre des histoires sympas.

Dawson : C'est curieux ce phénomène. On tient toujours à la personne mais on arrive très bien à se passer d'elle

Joey : Ouais, c'est curieux. Mais c'est triste aussi (Pause) On était amis, ensuite on est devenu un couple, on est redevenu amis, redevenu un couple. On est quoi aujourd'hui ?

Dawson : On est Joey et Dawson (Il enlève son pendentif et le passe autour du cou de Joey)

Joey : Tu crois que chaque Joey a son Dawson et chaque Dawson sa Joey ?

Dawson : J'espère pour eux, il faut le leur souhaiter.

FIN
(Pacey and Dawson are outside of Capeside High School.)

Pacey: I'm gonna explode, man. I mean, my insides are gurgling. Who gurgles at 16 unless they're going to explode, huh?

Dawson: You're not going to explode.

Pacey: Really? How do you know that, huh? I mean, some guy in Norway blew up in the middle of a supermarket last year.

Dawson: Nervous anticipation doesn't cause spontaneous combustion.

Pacey: Who said I was nervous?

Dawson: It's natural that you're nervous, man, you see Andie in what? Less than six hours?

Pacey: Five hours, twenty minutes if the traffic's right. (Holds his stomach) I guess I'm a little nervous but what do you expect?

Dawson: Is your dad still letting you pick her up?

Pacey: Absolutely. This train cuts at lunch.

Dawson: Need some company?

Pacey: Actually, Joey's going to come with me. She wanted to see Andie and per our conversation last week--

Dawson: Absolutely. Nobody welcomes a Potter-Witter détente more than me. I'm glad she has somebody. It'll only help as Joey and I weave our separate ways through these pathless woods we call life.

Pacey: Speaking of wood, Dawson, whatever happened with a certain busgirl?

Dawson: Don't ask. She vanished. Disappeared. Jonathan Krakauer-ed into thin air.

Pacey: You let her get away?!

Dawson: I had a slightly irate father to answer to, Pacey. It's my life, you know?

Pacey: So what's happened since?

Dawson: With Eve? I haven't been able to find her.

Pacey: Did you check down at the strip joint?

Dawson: Embarrassingly, yes. Turns out she doesn't even work there anymore. She was a temp.

Pacey: Strip joints have temps?

(By now, Dawson and Pacey have entered the school and are walking down a hallway.)

Dawson: The only information I have about her is her first name and who knows if that's for real.

Pacey: Well, that's too bad, Dawson because Eve was the ultimate transitional woman.

Dawson: How do you figure?

Pacey: Well, you are coming off of a emotionally traumatic, life-altering relationship and the last thing you need to do is get emotionally involved again, right? But since you are a young, virile, increasingly buff teenage male, you have certain wants and desires. Enter Eve. A gift from the gods of rebound high. A curvaceous vixen who is meant for you to be explored in only a sexual manner...

(An arm reaches out and pulls Dawson into a closet, yet remaining unnoticed by Pacey who continues to walk caught up in his speech.)

Pacey: ...a femme fatale who's entire genetic coding screams objectify me. I'm telling you, Dawson, if you ever find her again, do not let her out of your sight.

(Pacey turns around to look at Dawson, finding he's nowhere to be found.)

Pacey: Dawson?

(Cut to Dawson and Eve making out in a janitor's closet. They pull away.)

Dawson: Eve?

Eve: Morning, Dawson. Welcome to school.

(Cue opening credits. Cut back to Dawson and Eve in the janitor's closet.)

Dawson: What are you doing here?

Eve: At eleven I'm popping out of a cake for Mr. Sax in AP History. (pauses) Duh, I'm, like, a student.

Dawson: You are not.

Eve: What? You've never seen a senior girl up close before?

Dawson: I've seen plenty of senior girls but none of them look like you. Plus, you must be at least--

Eve: Watch it.

Dawson: ...Older than I am.

Eve: I thought you'd be more excited about my sudden appearance.

Dawson: I am excited. It's just they're usually followed by an equally sudden disappearance. I mean, Who are you, Eve? First you're this stunning passenger on my bus, striking up conversation, then you're wearing a wig, serving cocktails at the strip club -- now you're a senior at my high school.

Eve: You've got it all wrong, Dawson. I'm none of those things. I'm just a girl...standing in a janitor's closet...asking you to kiss her.

(They start kissing then the bell rings.)

Eve: Late for bio. See ya.

(She leaves and Dawson tries to follow after her, tripping over a mop.)

Dawson: Wait! Can I get a last name this time?

(He stumbles out of the closet right into Principal Green and his father.)

Mitch: Hey! It's 'Leery' but you can call me 'Dad.' The principal and I were just talking about you. We are in need of an honest student.

Dawson: Okay?

Principal: The pep rally is tomorrow and in our view's a critical event in setting the home for this football season.

Mitch: And in light of the Minutemen having such bad luck the past few years and in light of me being the coach--

Principal: We thought we would revolutionize this. Set this pep rally apart from all the other ones.

Mitch: So what do you think?

Dawson: Sounds good?

Principal: I'll need your help. I'll see you in my office at three.

Dawson: Wait, but!

Mitch: Very wise of you to help out, son, in light of the fact that you owe me.

(They walk away leaving Dawson in the halls.)

Dawson: This is so not my day.

(Cut to Grams, Jack, and Mr. McPhee on Grams' porch.)

Mr.McPhee: I can't thank you enough.

Grams: After a year with Jennifer, having Jack was like boarding Saint Francis.

Jack: When does Andie get in?

Mr.McPhee: Tonight. Pacey wanted to surprise her and bring her home early.

Grams: She's made a full recovery, then?

Mr.McPhee: That's what the doctors say, but they like to remind you that with mental illness, you're never out of the woods.

Grams: Well, you've given her an excellent chance by moving your business this way so that she can stay in Capeside.

Jack: Yeah, about that, Dad. I was wondering if we could wait til the weekend to move all my stuff back into the house....

Mr.McPhee: Actually, that's what I've come to talk to you about.

Grams: Why don't I leave you two alone?

(She leaves.)

Mr.McPhee: I was...thinking...that perhaps....it would be better for you to stay here for awhile...as long as it's alright for Mrs. Ryan...

Jack: You don't want me home?

Mr.McPhee: You have a situation that works for you. I don't think it's wise to disturb that.

Jack: What you mean is that you have a situation that works for you...

Mr.McPhee: The changes that you are going to make in your life now, the changes you have every right to make, would be too difficult with me around.

Jack: Why can't you just admit that you're afraid? You can't deal with having a gay son and me doing that around would be just that.

Mr.McPhee: Must you assume that every decision I make is based upon my lack of character?

Jack: No, just the ones that concern me. Well, since this is still my home I suggest that you leave.

(Cut to Pacey at psychiactric facility Andie has been all summer. He's talking to the nurse at the front desk.)

Nurse: Andie McPhee is scheduled to be released tomorrow not today.

Pacey: That's why it's a surprise.

Nurse: We try to avoid surprises. The only way she leaves today is with her own written consent.

Pacey: Which I will get if you let me walk in through the door and talk to her.

Nurse: And that will be tomorrow at 9am when visiting hours resume and not a minute earlier.

Pacey: You've gotta be kidding me.

Nurse: Does this look like a face that kids?

(Cut to Pacey walking towards Joey sitting on the truck.)

Pacey: This is ridiculous.

Joey: What happened?

Pacey: Well, the clinic doesn't allow visitors after hours so subsequently I can't talk to Andie subsequently I can't get her permission to take her home.

(Joey nods. Then holds out her hand motioning for Pacey to grab it and help her down.)

Pacey: What?

Joey: Follow me.

(Cut to Joey talking to the Nurse.)

Joey: You don't understand. I have to see a doctor immediately.

Nurse: This is a private care facility. Unless it is a medical emergency, we do not take walk-ins.

Joey: This is a moral injustice -- I have psychiatric concerns!

Nurse: Well, obviously.

Joey: Fine, if that's the way it is, then you'll just have to do.

Nurse: Excuse me?

(Joey moves her stuff and sits up on her desk, leaning against a wall.)

Joey: Well, somebody's got to listen to me. I've had a tough life, lady and I have a lot to talk about. It all started when I fell in love with this boy down the creek, that was after my mother died of cancer but before my father went to jail for the second time. (With her other hand, she motions Pacey to crawl by the receptionist) The boy's name was Dawson. He was your typical, overanalytical, adorable teenager who happened to be my best friend...

(Cut to Dawson sitting in Principal Green's office.)

Dawson: That's propaganda.

Principal: In a word, yes. But it's the only choice we have of getting people into those seats. Listen, all I need right now is for someone to recut this footage and put it into some kind of promotional film for tomorrow. Now, your father says that you're the man for the job.

Dawson: Footage of what?

Principal: Our Minutemen. Fieldish champions of the turf. Ambassadors of the sport. Paragons of athletic prowlice.

Dawson: They haven't had a win in three years running.

Principal: Look, I know what the reality is, but the footage wouldn't emphasize what is, but what could be.

Dawson: The Leni Riefenstahl approach. You know, the Nazis did this too.

Principal: (sighs) Dawson, throughout history, film has been a very effective medium. Capra used film to get recruits for World War II, Annie Hall...

(Dawson loses interest as he notices Eve outside. The principal continues until Dawson interrupts.)

Dawson: I'll do it, I'll do it -- can I go now?

(He grabs his books and stuff and runs out the door to catch up to Eve.)

Eve: Slow down, Mr. Brown.

Dawson: I'm warning you -- this is the last time I'm going to chase you, I spent a year chasing after a woman and it's a very bad habit and I don't plan on getting into it again.

Eve: Oh, so you're one of those, are you?

Dawson: One of whom?

Eve: You know, one of those guys who spend the rest of their life comparing every relationship to their first one?

Dawson: That isn't--- not entirely true.

Eve: Oh, so you're completely over her?

Dawson: Over who?

Eve: Nice try -- the brunette it took you all of five minutes to bring up on the bus?

Dawson: Okay, I motion for a change of subject.

Eve: Motion denied. Are you or are you not over your ex-flame?

Dawson: Yes. I'm over her.

Eve: Nope. Don't buy it.

Dawson: Then why did you even ask?

Eve: To see if you'd be honest with me, you weren't. I like that.

Dawson: You like dishonesty? What else turns you on? Greed and corruption?

Eve: Sex. Sex turns me on, Dawson.

Dawson: It tends to do that to people.

Eve: And you would know...how?

Dawson: I'll choose to ignore that slight.

Eve: Maybe it wasn't a slight...maybe it was an invitation.

Dawson: What are you suggesting?

Eve: Only the obvious. A night of scorching hot, unbridled, mind-altering sex.

Dawson: Just like that? No first date, no months of getting to know each other?

Eve: Those are small town rituals for small town girls. Face it, Dawson. We're hot for each other. It would be a lot of fun. Who knows? Maybe it'll even help you get over that certain brunette.

Dawson: You're on.

Eve: Good. Now I'll take care of the time and place...you just take care of being prepared.

Dawson: How do I find you in the meantime?

Eve: You don't find me, Dawson. I find you.

(She walks off.)

Dawson: This is so my day.

(Cut to Pacey walking upstairs in search of Andie's room. He finds it and opens the door to reveal Andie laying on a bed talking to a guy in khakis, I believe his name is Marc.)

Andie: Pacey, oh my God, what are you doing here?

(Pacey runs and picks her up.)

Pacey: I came to surprise ya!

Andie: Yeah, okay! Yeah. (She notices Marc still there.) Oh, um, Pacey this is Marc, Marc this is a big surprise....

(They shake hands and greet each other.)

Andie: I thought my dad said he was going to pick me up tomorrow.

Pacey: Yeah, I know but we thought, well, I thought--

(Andie shrugs it off and nervously laughs.)

Marc: Well, it's dinner time. I'll come back...

Andie: Bye Marc.

Marc: We'll talk soon, though.

Andie: Yeah, we will.

(Marc leaves and Joey's in the doorway.)

Joey: Andie!

Andie: Oh! Joey! You came, too!

Joey: Yeah, but if we don't leave soon they're going to make me stay.

(Andie's confused.)

Pacey: Yeah, guess we should get you packed up, huh?

Andie: Right...

(She moves to start getting her things and Pacey gives Joey a look to signal that he knows something is up. Cut to cheerleading practice.)

Cheerleaders: 1, 2, 3, 4, we don't care if we don't score, 5, 6, 7, 8, a few points would be really great, that's alright, that's okay, you're going to work for us someday. Gooooo Capeside!

(Jack and Jen have been watching.)

Jen: What do you think?

Jack: Jen, this is for a pep rally, don't you think they should be slightly more...

Jen: Peppy?

Jack: Well, optimistic?

Jen: I've tried. Believe me, I've tried. Do you think I want to be held responsible for killing off the last vestiges of Capeside's school spirit? I mean, ever since they elected me leader of their little junta, all they've wanted to do are these nasty, sardonic, self-aware cheers. What's worse is they've even started to dress like me. It's like they're genetically predisposed to having any unique identity.

Jack: That's a blonde gene.

Jen: Not funny.

(Suddenly, a football flies over by them.)

Jen: Watch it!

(Jack catches it.)

Mitch (from the field): This isn't fan appreciation day, we're not giving the balls away!

(Cut to Henry, a freshman, begging to get in.)

Henry: C'mon, coach! Let me in. His arm blows out there.

Mitch: Power down, Henry.

Henry: They're killing us out there!

Mitch: We're running play-action patterns against ourselves! No one is killing us!

(Cut back to Jen and Jack.)

Jen: I thought you weren't sure yet about whether or not you wanted to go home...

Jack: I know, but the point is, he should have asked me.

(Another football comes flying their way.)

Jen: Look out!

(Jack catches it again and throws it back.)

Jack: Besides, what kind of father doesn't want his son to live with him anyway?

Jen: Trust me, been there.

Jack: At least you have Grams.

Jen: So do you, and me.

(Cut back to Mitch and Henry arguing.)

Henry: C'mon, Coach!

Mitch: For the last time, Henry, you're a second string freshman who's lucky he's not on JV.

Henry: We don't have a JV--

Mitch: IN the instance, Full gets injured, that's when you start.

Henry: What about in the instance that he sucks?

Mitch: FOUR LAPS! NOW!

(Henry starts running laps. Cut back to Jack and Jen. Yet another football spirals towards them.)

Jen: Ahh! Look out!

(Jack catches it once again and tosses it back. Mitch stares at him. Cut to Dawson in the line at a supermarket.)

Dawson: Powerbars, advil, Polaroid film, (missed word), ah, what else am I forgetting? Oh, condoms.

Clerk: What was that?

Dawson: The condoms. A pack of....condoms.

Clerk: You gotta speak up, son.

Dawson: Condoms.

(Girls behind him giggle.)

Clerk: We don't keep them behind the counter anymore. CONDOMS, AISLE 6!

(Cut to Dawson staring at a wall of different kinds of condoms. A man walks up beside him.)

Dawson: This is worse than breakfast cereals.

Man: Big night or are you just stocking up?

Dawson: Um, a little of both.

Man: Well, your prophylactic purchases have never been more difficult. It used to be that they just had two kinds. Regular, and for those of us who needed it, the magnum.

Dawson: (very uncomfortable) Huh.

Man: These days (places his arm around Dawson) you got your ribbed, your non-ribbed, your lubricated, your non-lubricated, your thin, your extra thin, sheepskin, extra sensitive, and now you've got your glow in the darks.

(Another man joins them.)

Man #2: Glow in the darks don't work.

Man: No kidding?

Man #2: Nah, you got to hold them up to the light for 20 minutes. Who's got time for that?

(A woman joins them.)

Woman: And if you really want to blow her mind, try the Brown Betty.

(Each of the men grab a pack of those as Dawson stares in disbelief at the situation.)

Dawson: This is not happening.

(Cut to Pacey, Joey, and Andie carrying her boxes out to the car.)

Pacey: Marc seems like a pretty nice guy. What's he in here for anyway?

Andie: That's private, Pacey.

Pacey: Come on, it's just us.

Andie: Let's not talk about Marc, please?

Pacey: Well, it just seems a little odd. I mean, you guys seem to be so close yet you never mentioned him in any of your letters or your emails...

Joey: Pacey, drop the male jealousy thing.

Pacey: It's a long walk home, Potter.

Andie: Is that what this is about? You're jealous?

Pacey: How can I not be Andie? I've spent months counting the moments until I'd get to see you again, and the thought of some other guy getting to see you every day, and hear your stories, and eat dinner with you just kills me.

(They kiss.)

Joey: Finally, the reunion kiss we've all been waiting for so....let's go.

(Cut to Mitch with the football team.)

Mitch: Listen up! We're going to play a touch game. Now touch does not mean half ass. I want you to run hard, keep your patterns sharp. Ready? BREAK!

Henry: Coach!

Mitch: Yes, Henry.

Henry: I'm second string.

Mitch: Yes, Henry.

Henry: So that means I get to play.

Mitch: Yes, Henry.

Henry: So seeing as this is my one shot at impressing you I'd like to tip the odds in my favor. Call in a ringer.

Mitch: Well, the team's are divided, Henry. There's nobody left.

Henry: Sure, there is.

(Cut to Henry in the huddle. Jack is in the huddle, too.)

Henry: Tailbacks slant right, z-post on 1, Jack, you run ten yards out. Cut to the right, flat, look over your shoulder, the ball will be there. Ready? BREAK!

Jack: Okay?

(Cut to shots of Henry passing the football perfectly to Jack, etc. The football team is looking great. Mitch is impressed. Jack seems to be having a good time. Cut to Pacey and Andie and Joey getting into the car.)

Pacey: We shall be arriving at Capeside around 10 so place your station requests now.

Joey: Alternative.

Pacey: Classic rock, it is.

(He looks over at Andie who's staring glumly out the window.)

Pacey: You okay, Andie?

Andie: Yeah, I'm just happy to be with you and to be going home.

(She turns back towards the window as Pacey looks at her, knowing something is definitely up. Cut to Andie opening her locker at school the next day. Jack walks up.)

Jack: How's the first day of classes going there, gorgeous?

Andie: Very well, I must say.

Jack: I missed you so much.

(Andie hugs him.)

Andie: I missed you, too.

(Pacey comes up, pulling Jack away.)

Pacey: Hey hey hey, get your hands off my girlfriend!

Jack: Get your hands off my sister.

Pacey: (to Andie) About tonight.

Andie: What about it?

Pacey: Well, since it's your first Friday back in town I was thinking you and I could go catch a movie and stroll right on down to our little spot.

Andie: Oh, well, I was thinking we could all grab dinner tonight, you know, as a group.

Jack: Sorry, I promised Jen I'd go to that...pep rally thing with her tonight.

Andie: That could be fun!

Pacey: Well, in case you forgot, we're a very non-spirited group and pep rallies are all about spirit. What about you and me?

Andie: Well, there's plenty of time for us to be alone, I just want to be around normal people right now, it's been a long time...

Pacey: Well, what am I?

Jack: Well, she actually said 'normal people.'

Pacey: You know, McPhee, if I didn't know better, I'd think you were trying to avoid being alone with me.

Andie: No, I mean, we can be alone after, or tomorrow! Okay? (she kisses him on the cheek) Bye!

(Cut to Jack talking to Mitch out on the football field.)

Jack: I got a message you wanted to see me?

Mitch: You did a great job yesterday.

Jack: Thanks, Mr. Leery.

Mitch: I usually have my players call me Coach.

Jack: Oh, no. No way, no.

Mitch: I want you to join the team, Jack. You and Henry were amazing together.

Jack: I don't play football.

Mitch: Well, you fooled me.

Jack: Look, do I have to spell it out for you?

Mitch: Yes.

Jack: A gay kid on the football team. Now if that isn't a written invitation for ridicule, what is?

Mitch: C'mon, Jack. One thing has nothing to do with the other.

Jack: In a perfect world, maybe. But that's not Capeside.

Mitch: Look, I got this team on a (missed word), Jack. Nobody wanted to coach a team that had been so bad for so long. I thought, what the hell? It couldn't be any tougher than the last year of my life and who knows? I might even like it. But the chance of actually winning? That's something I could really use right now, and Jack? I think you could, too.

(Cut to Dawson loading stuff into his father's car. Jen walks over.)

Jen: Not bad for a sherpa(????) invitation, but whatcha doing?

Dawson: Setting up for tonight, or trying to.

(He drops a bag and Jen picks it up and starts looking in it.)

Jen: Dawson? Praytell condoms? (Dawson grabs them away.) Sorry it's just in the list of things I'd expect to find in your bag, condoms fall somewhere in between nuclear plans and crack cocaine. Curiosity begs, who is the lucky girl?

Dawson: Privacy begs I ignore you.

Jen: Ever since Philly, somebody's been whistling a very different tune.

Dawson: It's the Dawson Leery for the new millenium. The guy who's not afraid to use the words "good" and "time" in close proximity.

Jen: Well, Dawson 2000, are you ready for this good time? And I don't mean in a Trojan kind of way.

Dawson: What do you mean?

Jen: Sex isn't a one way street. There are going to be some expectations where you're concerned.

Dawson: Okay...any hot tips?

Jen: I thought that you'd never ask. It's all about one word, Dawson: pace. Now, most virgins either go too slow or too fast. Which one do you think you are?

Dawson: How would I know?

Jen: Let's say that you have an ice cream sundae right in front of you and you have no spoon. Now, it's a hundred degrees out and you're starving. Now, do you lick the ice cream or do you bite right in?

Dawson: Bite right in.

Jen: Too fast. See, first you have to watch the sundae, admire the sundae, then, just before it's about to drip, you let your lips lick around the exterior, savoring every inch. You want that sundae to last a long time... ...but not too long, because then the sundae ends up all over the table instead of in your mouth. But Dawson, if you remember one thing, let it be this...If you don't get the whipped cream all over your face, you're not doing it right. You see what I'm saying?

(Cut to the pep rally. The band is playing, there's signs up reading 'Hope You Score This Year'. Cut to the cheerleaders doing their cheer at the rally. Jen is wearing her cheerleader's uniform with fishnet stockings and high boots.)

Jen: I don't know but I've been told...

Cheerleaders: I don't know but I've been told...

Jen: Capeside Minutemen break the mold...

Cheerleaders: Capeside Minutemen break the mold...

Jen: We've got style, we've got class.

Cheerleaders: We've got style, we've got class.

Jen: So what if those other guys kick our ass.

Cheerleaders: So what if those other guys kick our ass.

Jen: Go Capeside. Go Capeside.

Principal: Thank you...Minutegirls for your....candid enthusiasm. Now, it is my pleasure to introduce to you, the most integral part of the Minutemen team. He's the new coach, a substitute here at Capeside, Mitch Leery!

Mitch: Thank you, Principal Green and thank you everyone for showing up tonight. We have a great team this season so I'll waste no time introducing them.

(He starts introducing them and Pacey, Andie, and Joey show up and take a seat.)

Pacey: Personally, I think I've seen enough. What do you say we get out of here?

Joey: I agree.

Andie: Nope, we're here. We're staying put.

(They notice Jack in a football jersey.)

Joey: Do you see what I see?

Mitch: Wide receiver, Jack McPhee.

(The crowd cheers.)

Pacey: When did this happen?

Joey: News to me.

Andie: Jen's a cheerleader? Jack's on the football team? I got sane and everyone else went crazy?

(Cut back up to the stage on Mitch.)

Mitch: And now for a first in Capeside history, starting quarterback, freshman Henry Parker.

(Henry runs up on stage as the crowd cheers and he trips and drops the football and knocks into Jen. He backs up looking at her. It's obvious he likes her.)

Henry: I'm sorry.

Jen: It's okay. It's cool...it's cool...it's cool.

(Henry bends down to grab the football and grabs her pom-pons by mistake.)

Jen: You got my pom-pons, though.

(He gives them back and gets with the rest of the team.)

Mitch: Capeside, meet this year's Minutemen!

(The band starts playing, explosions go off, confetti is everywhere. Cut to where Pacey, Andie, and Joey are sitting. Pacey puts his arm around Andie.)

Andie: Frisky much?

Pacey: What can I say? Listening to (missed word) just really gets the best of me. What do you say we scram for a little bit?

Andie: In a little while.

Pacey: Come on, McPhee.

Andie: I said in a little bit.

(Pacey stands up, pulling her.)

Andie: What are you doing?

Pacey: I want to talk to you and I'd really rather not do it in front of the whole school.

(Andie follows Pacey to the hall as Joey stares after, knowing something is going to happen.)

Mitch: And now a little something different to end tonight's program, a closer look at the Capeside Minutemen.

(The screen comes down as Dawson's video starts playing. Cut to Dawson behind the screen, listening and watching when Eve comes up behind him.)

Eve: "'The time has come,' the walrus said."

Dawson: You don't mean now?

Eve: I pick the time and place, remember?

Dawson: Here? Right now? My video's playing.

Eve: Which is like the lamest of the lamest excuses.

Dawson: Good point.

Eve: Dawson, let's go.

Dawson: They say that girls like you don't exist.

Eve: They lie.

(She pulls him offscreen and we see his arm reach out and grab the bag of condoms. Cut to Andie and Pacey out in the hallway.)

Pacey: Okay, Andie, what the hell is going on? And don't tell me that it's nothing because you've been acting strange from the second I picked you up from that clinic, and now I have to beg you to spend some free time with me. So what is happening?

Andie: We shouldn't talk about this here, Pacey!

Pacey: So, I'm right.

Andie: Look, this is not the time, okay?

Pacey: Is it me? Are you trying to end things with me? Is that what this is about?

Andie: No! That's the last thing I want.

Pacey: Fine. Then, what is so awful that you've waited so long to tell me about, Andie?

Andie: A lot happened to me this summer, Pacey, a lot.

Pacey: What are you trying to say?

Andie: Okay, if we are going to talk about this now then you have to promise me that you will not say one word until I'm done.

Pacey: Okay, go on.

Andie: No, promise me, Pacey!

Pacey: Okay, I promise. Just tell me what's wrong with you.

Andie: (starts crying) When I went to Mayfield to get better, I was someone else. I wasn't the same person that came to Capeside. I wasn't the girl you fell in love with. My first week, I met Marc. He had been through everything I had went through and more. In and out of facilities, three times, on and off medication since he was nine. I didn't write to you about him, because I didn't want you to get jealous -- we were just friends. We'd spend our free time together, just talking endlessly, mostly about our fears. I was so afraid, Pacey, afraid of everything. I was scared that they were never gonna let me out of there, or that whatever was broken inside of me wouldn't be fixable. Marc -- he understood these things like nobody else could because they were his fears too. He even had a girlfriend that he was anxious to get back to.

Pacey: You slept with him?

Andie: We knew immediately afterwards that it was wrong, for both of us.

Pacey: You slept with him, Andie.

Andie: We both agreed to just be friends and not tell our significant others but, Pacey, when I saw you-- It was the biggest mistake I've ever made in my life. And all I keep thinking right now is what if you can't forgive me. Pacey, you have to forgive me. You have to forgive me.

(Pacey makes a disgusted noise and turns and walks out of the building leaving Andie alone, crying. Cut to Dawson and Eve making out behind the screen.)

Dawson: There's hundreds of people on the other side of this screen.

Eve: I know, isn't it great?

Dawson: Isn't there a janitor's closet somewhere that we can sneak into?

Eve: Possibly.

(They lean against a button panel and the screen raises slightly and the crowd is shown the feet of Eve and Dawson but the screen lowers back down to normal.)

Dawson: What was that?

Eve: What?

Dawson: That click.

Eve: Nothing.

(They continue and they set it off again this time raising the screen completely revealing Eve in only pants and a bra and Dawson with his shirt unbuttoned.)

Dawson: That was definitely not nothing.

Eve: Dawson, relax.

(She relizes the screen is going up.)

Eve: Whatever you do, don't turn around.

Dawson: Why?

(They turn and look at the crowd, which breaks out into wild applause. The band breaks into the theme from ROCKY and Dawson and Eve stand up and bow before Dawson notices Joey's pained expression. Cut to Eve and Dawson after the pep rally.)

Eve: You're ready?

Dawson: I think I want to catch a ride home with my father.

Eve: You don't wanna... hang out?

Dawson: Part of me really, really wants to.

Eve: Just part of you?

Dawson: Eve, I don't know anything about you! I don't know where you come from, I don't know why you're here, I don't even know your last name. All you are to me is sex, and if I slept with you that would be the reason.

Eve: We don't have a reason for sleeping with someone, Dawson. Either it's their body or their personality, their money or their sense of humour. What's the difference?

Dawson: I guess the difference is the first time I sleep with somebody I don't want it to be for just any reason. I want it to be for every reason.

Eve: (long pause) Your eyes.

Dawson: What about them?

Eve: That was my reason. When I first met you, I looked into your eyes and I saw such an old soul.

Dawson: Thank you, Eve.

Eve: Whitman. Thank you, Eve Whitman.

Dawson: I don't suppose there's any chance you'd give me your phone number.

Eve: That one you'll have to earn.

(Cut to Pacey driving Joey to her house.)

Joey: Well, I don't think we'll be attending any more pep rallies any time soon.

Pacey: Probably not.

Joey: Thanks for the ride.

Pacey: No problem.

Joey: Pacey, you probably don't want to hear this right now, and I'm sure you don't want to hear it from me, but you have to talk to her. Pacey: No, not right now. I couldn't even look at her right now. Joey: You have to, Pacey. You have to hear her out.

Pacey: Why? What's the difference, Joey, huh? No matter what she says the ending's still the same. She slept with somebody else.

Joey: You think that just because the two of you were together what she did hurts more? It doesn't. There's no difference, Pacey, I mean... Look, she's sixteen years old and so are you. We talk like we know what's going on, but we don't. We don't have any idea. Look, we're really young and we're gonna screw up a lot! You know, we're going to keep changing our minds and ... and sometimes even our hearts. And through all of that, the only real thing we can offer each other is forgiveness. And I couldn't do that. Or at least I did it too late. Don't let yourself get so angry that you stop loving because one day you wake up from that anger and the person you love will be gone.

(Cut to Jen and Jack in the halls after the pep rally.)

Jen: I tell you, these fishnets itch.

Jack: I don't believe you wear them. (Jack spots Mr. McPhee) Dad!

Mr McPhee: Hi Jack. Jen.

Jen: Jack, I'll see you home.

Jack: Yeah.

Mr McPhee: Jen's grandmother called me, said I should make my way down here tonight. I wasn't sure why 'til saw you up there. Congratulations!

Jack: Thanks.

Mr McPhee: Seeing you on that stage made me realise I was wrong.

Jack: How do you mean?

Mr McPhee: Jack, I honestly thought I was doing what was best for you. I thought living under my care would be too hard. That there were too many differences between us. And when I saw you in that jersey, at the first time in a while, I saw myself in you.

Jack: Dad, it shouldn't take a football jersey to make you see that.

Mr McPhee: You're right. I would like very much for you to...

Jack: Sorry, but no.

Mr McPhee: No, I figured that would be a response. But I needed to ask.

Jack: Thanks.

Mr McPhee: 'Night.

Jack: Night, Dad. Dad?

Mr McPhee: Yeah?

Jack: Ask me again some time?

(Cut to Pacey walking towards Andie at their spot.)

Andie: I was hoping you'd find me here.

Pacey: To be honest, I told myself a thousand times not to come.

Andie: So why did you?

Pacey: 'Cause I owe you that much.

Andie: I've already told you how sorry I am. What else can I say?

Pacey: There's nothing else to say.

Andie: So you don't think that you can forgive me?

Pacey: Whether or not I can forgive you, Andie, is not going to be what keeps us apart. What you did... Our relationship was like this beautiful thing, and I don't think you ever realized how powerful it was. You changed my life, Andie, you were that person for me. You inspired me to be a man that I'd only ever dreamt about being. When you first started to get sick, it dawned on me that I might not be that person for you. I can never go back to loving you the way I did knowing that my love wasn't strong enough the first time around. I could always forgive you, Andie, but I will never forget.

Andie: But I still love you, Pacey.

Pacey: Goodbye, Andie.

(Cut to Mitch and Dawson arriving home. Mitch signals Dawson towards Joey on the docks. He goes up to her.)

Dawson: Hey.

Joey: Hey.

Dawson: What are you doing here?

Joey: I'm not sure. Your house is like magnetic north. Certain nights, it just.. it draws me in. While you were gone this summer, there were days I would just get in my boat and come riding past your dock. For old times sake, I guess.

Dawson: We can't go back, Joey.

Joey: I know. It's like that phrase, isn't it? Can't go home again. I realized that for a while. Earlier tonight...

Dawson: I'm sorry you had to see that.

Joey: Don't be. I think I was meant to. In some weird way it helped me. I mean, seeing you on that stage something inside of me clicked, and for the first time I felt how wrong it would be. I mean we... we really do need to... to move on and to meet new people and to have new relationships.

Dawson: It's weird as it happens, isn't it? You still love the person, you just stop needing them like you used to.

Joey: Yeah. It's weird and it's kinda sad. So we're friends, and then we are a couple, then friends again, then a couple. So, what are we now?

Dawson: We're Dawson and Joey.

(He takes off his necklace and puts it on her neck.)

Joey: You think every Joey has a Dawson and every Dawson has a Joey?

Dawson: I hope so -- for their sake.

(The camera zooms out. Cue ending credits.)

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 26 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

tutu0605 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:45)

Ah oui ça va ! J'ai eu mes félicitations !

Sonmi451 (21:45)

Super!

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming