VOTE | 148 fans |

#216 : Le grand blues

Titre en VO : "Be Careful What You Wish For" - Titre en VF : "Le grand blues"
¤ USA : diffusé le 03/03/99 - France : diffusé le 08/08/99
¤ Scénario : Heidi Ferrer - Réalisation : David Semel


Malgré son année de plus, Dawson ne sent pas qu’il a évolué depuis l’année passée et se met alors à méditer sur sa vie. Froissé que Joey veuille encore rester seule, Dawson devient ainsi déterminé à s‘amuser durant ce misérable anniversaire. Andie se joint à Dawson, après que son médecin lui ait prescrit une nuit de «totale imperfection», au coté de Pacey qui vit un cauchemar lorsque ses deux amis se mettent à boire et à s’exhiber en public. Ils arrivent alors à la fête de Dawson complètement saouls, sous les yeux de leurs amis surpris. Pendant ce temps, Joey trouve Jack et Abby en train de s’embrasser dans la chambre de Dawson et Ty avoue faussement à Jen qu’il sait qu’elle cherche à le séduire, ce qui la choque…
andie et dawson chantent le blues
andie et dawson chantent le blues

  

dawson fait un voeu
dawson fait un voeu

  

jen et tyson rompent
jen et tyson rompent

  

joey avoue qu'elle aime toujours dawson
joey avoue qu'elle aime toujours dawson

  

Plus de détails


~~~~~~~~~~


C’est l’anniversaire de Dawson demain! Dawson fait part de son inquiétude à Pacey car il s’aperçoit qu’il n’a pas changé en un an. Pacey lui dit alors qu’il doit prendre conscience de ce qu’il veut et agir en fonction. Dawson lui répond qu’il a raison et que ce qu’il veut, c’est Joey et qu'il va tenter de la récupérer.

Le lendemain, Gail avoue à Mitch qu’elle a déjà acheté le cadeau de Dawson, « une voiture neuve ». Il en est surpris car il trouve que leur fils est trop jeune pour en avoir une toute neuve mais n’insiste pas.

Pacey et Joey préparent une surprise party pour leur ami. Pendant leur discussion à propos des préparatifs, il lui demande si elle tient le choc depuis sa rupture mais elle lui dit que tout va bien et qu’elle en a marre que tout le monde la plaigne! Jack, lui, trouve Abby et ses amies qui le taquinent sur son homosexualité et tentent de le séduire mais Jack ne réagit pas.

Andie, elle, est allée chez le médecin. Elle lui avoue que son problème réside dans le fait qu’elle veut être trop parfaite et que, par conséquent, le seul remède qu’elle peut lui prescrire est « une soirée de totale d’imperfection ».

Dawson va voir Joey pour essayer de la récupérer. Ils se remémorent leur enfance où ils faisaient des vœux pour qu’il neige et il lui dit alors qu’ils sont faits pour être ensembles et qu’il ne peut vivre sans elle. Mais elle lui demande alors de se rappeler la raison pour laquelle elle avait rompu et que cette raison est toujours valable. Dawson se sent alors choqué et décide de partir en lui disant qu’il ne neigera pas cette fois-ci.

Le soir venu, pendant que Joey, Jen et Bessie préparent la fête chez Dawson, Pacey et Andie sont allés chercher Dawson avec la voiture de police de son père. Andie relâchée et Dawson désespéré demandent à Pacey de s’arrêter à un bar sur le bord de la route où ils boivent et finissent, sous l’emprise de l’alcool, par chanter un blues sur scène.

Tyson avoue à Jen qu’il est follement amoureux d’elle et qu’il espère que cela continuera.

Abby tourne autour de Jack qui ne cesse de la rejeter. Cependant, elle arrive à ses fins quand elle dit les mots justes pour le séduire. Jack séduit par Abby monte alors dans la chambre de Dawson où ils s’embrassent.

Tyson et Jen s’embrassent dans la voiture de Dawson quand, tout à coup, Tyson lui dit qu’il ne veut pas de relations sexuelles. Jen réagit alors car elle ne pensait pas du tout à cela et décide de partir.

Pendant ce temps, Dawson et Andie rentrent complètement ivres chez les Leery. Joey, voyant l’état de Dawson, s’empresse de le conduire à sa chambre pour que ses parents ne le voient pas comme cela. Mais elle trouve Jack et Abby en train de s’embrasser et quitte la chambre sous les rires d’un Dawson saoul.

Dawson descend et sa mère dit alors qu’il est temps de faire un vœu et de souffler les bougies. Il se met alors à faire ce vœu mais celui-ci se transforme plutôt en scandale car il humilie un par un ses proches en leurs disant leurs quatre vérités. Il termine par Joey en l’embrassant et Joey, gênée, le repousse et l’envoie sur le gâteau!

Une fois ceci terminé, Dawson et Andie s’aperçoivent qu’ils ont vraiment fait une erreur et se jurent de ne plus recommencer.

Les parents de Dawson sont surpris du comportement de leur fils et Gale décide de ramener la voiture au garage dès demain. Mitch lui propose alors d’acheter, en commun, une voiture d’occasion, ce qu’elle accepte.

Joey parle à Jack pour lui demander des explications. Il lui avoue qu’Abby a su trouver les mots justes pour qu’il se sente comme un garçon normal, contrairement à elle et Pacey qui s’attardent à jouer les psychologues.
Il lui avoue cependant qu’il aurait, quoiqu’il arrive, arrêté de l’embrasser car quand il l’a enlacée, il s’est vraiment rendu compte de son homosexualité. Elle lui dit alors qu’il a la chance d’avoir des gens qui l’aiment mais il lui avoue qu’il a peur que cette tendance rime avec « solitude ».

Tyson dit à Jen qu’ils vont devoir rompre. Jen ne s’en étonne pas car pour elle cela ne faisait aucun doute. Cependant il lui dit qu’il est très amoureux d’elle, qu’il la trouve sensuelle et qu’il est le seul responsable. Mais Jen lui dit qu’après cela elle ne peut envisager qu’ils se remettent ensembles même si elle était tombée follement amoureuse de lui.

Joey va voir Dawson dans sa chambre. Il s’excuse pour ce qu’il lui a dit car il n’était pas lui-même, ce qu’elle accepte. Il lui dit qu’il a fait cela car il voulait faire quelque chose dans sa vie d’adolescent et lui demande pourquoi elle s’est mise avec Jack et elle lui répond que la seule raison c’est qu’il était différent de lui, elle ne vivait qu’à travers lui. Il lui dit alors qu’il espère qu’ils vont revivre l’histoire d’amour d’antan car il l’aime! Il se met alors à s’endormir et Joey lui avoue alors qu’elle l’aime aussi! Elle se dirige alors vers la fenêtre et s’aperçoit qu’il neige.
[Chambre de Dawson nuit. Dawson est très agité et range des affaires dans sa chambre. Pacey frappe et entre]
PACEY : Dawson qu’est ce qui se passe ? Je suis venu dès que j’ai eu ton message
DAWSON : Je déprime un maximum
PACEY : Pourquoi ou est le problème ? (Dawson lui envoie un réveil dans les mains)
DAWSON : Il est presque minuit
PACEY : Et ça va être ton anniversaire. Dans quelques minutes, tu vas avoir 16 ans, félicitations c’est un tournant majeur
DAWSON : (rigolant) Ah oui ? Et pourtant je suis toujours à côté de la plaque, je piétine
PACEY : Oh je sens qu’on est mal barré
DAWSON : Je vais avoir 16 ans, ce n’est qu’une question de minutes et je suis toujours…moi, le même adolescent pleurnicheur, qui parle autant qu’il y a un an et qui agit toujours aussi peu !
PACEY : C’est pas vrai Dawson qu’est ce que tu racontes ?
DAWSON : C’est la stricte vérité non mais ouvre les yeux, tous les gens de Capeside que je connais, ils évoluent, ils bougent, ils vont de l’avant chacun à sa manière. Tiens prends Joey par exemple, son but à elle c’est de se trouver, toi tu as une relation saine et épanouissante avec Andie et Jen…bon d’accord, Jen elle avance pas vraiment malgré ça elle bouge elle ! Jusqu’à mes parents qui refont leur vie, moi c’est pas difficile je suis à la même place que l’an dernier à la même heure ! (Il va dans son placard pour ranger)
PACEY : Oui mais tu vas avoir 16 ans Dawson réjouis toi c’est une bonne chose, tu mûris
DAWSON : (ressort du placard) Le seul qui change dans l’histoire c’est mon âge. Observe moi je stagne, pas étonnant que Joey m’ait largué. Tu imagines en un an qu’est ce que j’ai fait ? J’ai juste pris conscience du sentiment qui nous liait et je n’ai pas su la garder. Joey m’a plaqué…pour un homosexuel (Il rigole) Un homo qui sort avec une hétéro franchement là il faut m’expliquer, y a un truc qui m’échappe, y a un truc qu’on ne doit pas avoir nous les hétéros
PACEY : Ouais t’as raison. Encore une manœuvre diabolique de l’internationale homosexuelle pour empêcher l’espèce de se reproduire
DAWSON : Je surveillerai Andie si j’étais toi
PACEY : N’exagère pas Dawson. Tu devrais arrêter de regarder des films pour trouver les réponses à toutes les questions de la vie ce qu’il faut que tu fasses…c’est, c’est prendre conscience de ce que tu veux et tout faire pour que ça se passe ok ? Sois décidé, sois dans l’action
DAWSON : C’est pas idiot. J’ai besoin, j’ai besoin d’une réponse claire et nette (Il prend la tête de Joey en plâtre) Et c’est Joey cette réponse (Pacey le regarde) Je l’avais, je l’ai perdue et maintenant je vais la récupérer. J’ai l’air suffisamment décidé là ? (Il lance la tête à Pacey et sort laissant Pacey confus)

[Cuisine des Leery jour. Mitch cuisine, Gale vient de se lever et semble surprise]
GALE : Mitch ?
MITCH : Eh tu ne te rappelles pas ? C’est la tradition, le jour de son anniversaire je lui fais le petit déjeuner
GALE : Oh mais oui bien sûr un instant j’ai cru que…
DAWSON : (arrivant) Papa ?
MITCH : Tu croyais pas que j’allais oublier si ? (Lui amenant une assiette) Le spécial pour notre fidèle client. Monsieur
DAWSON : (s’assoit, souriant) Merci. C’est sympa de retrouver un peu de tradition ce matin
MITCH : En parlant de tradition je dois discuter avec ta mère en privé, quelques secondes c’est à propos d’un éventuel cadeau, dossier top secret (Dawson sourit)
[Porche. Mitch et Gale viennent de sortir]
MITCH : On n’a pas eu l’occasion d’aborder le sujet avec…avec ce qui s’est passé entre nous mais…depuis qu’il est tout petit on lui offre un cadeau commun et…(Gale soupire) j’ai eu l’idée…
GALE : Tu arrives un peu tard Mitch. J’ai déjà acheté mon cadeau. Je vais lui offrir sa première voiture ce soir. Tout est prêt
MITCH : Décision importante Gale. Le genre de décision qu’on aurait pu prendre à deux (Dawson entend la conversation)
GALE : Tu n’as pas été très présent pour prendre les autres décisions ces derniers temps. Un seul exemple les factures qui malgré le fait que tu n’habites plus ici continuent d’arriver à la maison
MITCH : Je le sais. Je vais être financièrement plus présent. D’ailleurs c’est pour ça que le projet de monter un restau est remis à plus tard et que j’envisage d’être prof remplaçant au lycée (Dawson écoute) Dès que je le pourrai je participerai plus. Mais une voiture neuve tout de même…c’est un peu extravagant pour un gamin de 16 ans

[Ice House. Joey est assise sur le comptoir et Pacey est assis sur un tabouret]
JOEY : Bon vas y je récapitule
PACEY : Très bien. J’invite Dawson à dîner avec Andie et moi ce soir. Je l’occupe jusqu’à neuf heures environ et là je trouve une excuse vaseuse pour justifier mon envie de me coucher tôt. Euh ensuite on le ramène à la maison ou tu auras…
JOEY : Ou je lui aurai préparé la plus fabuleuse surprise de sa vie…j’espère
PACEY : (se lève et se rend derrière le comptoir) Je suis sur que ça sera formidable. Un témoignage d’authentique amitié, la fête des fêtes ! Après ça les discothèques du coin vont mettre la clé sous la porte, tu vas faire un malheur
JOEY : (sourit) Merci. Je sais pas pourquoi je suis à ce point tendue, sans doute parce que c’est la première fête que j’organise (Jack arrive derrière le comptoir, Joey est indifférente. Jack la regarde, regarde Pacey et part. Elle le regarde partir)
PACEY : Joey ? Je ne veux pas être indiscret mais…comment tu t’en sors ? Avec l’histoire de Jack je veux dire maintenant que tu as eu le temps de digérer
JOEY : C’est fou ça. (Elle descend du comptoir) Tout le monde prend le même ton solennel pour m’interroger. On dirait que je suis atteinte d’une maladie incurable ou je ne sais quoi. Dédramatisons c’est Jack, c’est lui qui traverse une épreuve et…oui je l’admets quand, quand je l’ai appris c’est évident j’ai eu un choc mais… (Sourit) Je vais bien. Je t’assure (elle part)
[Jack sort sur la terrasse. Abby arrive avec deux amies]
ABBY : Bonjour Jack ! Vous servez déjà à déjeuner ?
JACK : Dans 10 minutes ça devrait être bon (Elles s’assoient) Tenez euh les menus vous n’avez qu’à y jeter un coup d’œil en attendant
ABBY : Génial on est morte de faim !
AMIE 1 : Oh mais c’est pas toi le garçon euh…
JACK : Quoi ?
AMIE 1 : Oui le premier garçon à avouer qu’il est homo à Capeside ? C’est lui qui a écrit le poème ?
ABBY : C’est lui en chair et en os
AMIE 2 : Oh ça alors c’est toi le gay ?!
JACK : (sourit) Oui c’est moi
ABBY : Tracy, Kelly je vous présente Jack Macphee. Celui qui balaie toute ambiguïté d’un trait plume (elles rigolent)
JACK : Ouais
AMIE 1 : Oh je trouve ça vraiment super que tu aies osé révéler ton homosexualité à 16 ans ! Vous savez j’ai regardé tous les épisodes de la série « Ellen » avec ce battage médiatique, Ellen n’a sauté le pas qu’à 40 ans !
JACK : Est-ce que vous voulez boire quelque chose pendant que vous lisez le menu ?
AMIE 2 : Je viens de me rendre compte que tu es le premier homosexuel que je vois de si près (Il est mal à l’aise)
ABBY : Ca fait mal au cœur hein ? Quel gâchis Jack tu es tellement mignon
JACK : Oh si il n’y a que ça j’accepterais volontiers le compliment si il ne sortait pas de la bouche de Satan (Il part, elle se lève et le rejoint)
ABBY : Oh Jack ! Tu te trompes sur mon compte, je ne suis pas Satan ni même son disciple !
JACK : Dans ce cas je devrais te féliciter pour le déguisement plus vrai que nature que tu portes depuis des mois
ABBY : On se fait une fausse idée de l’autre tous les deux, je te jure, il se peut que je n’aie pas toujours été parfaite mais…on est parfois capable de surprendre. Entre nous tu es bien placé pour le savoir (Il la regarde et part)

[Cabinet du psychiatre d’Andie. Andie est assise et son psy est en face d’elle]
PSY : Il est clair que beaucoup trop de choses repose sur vos épaules de jeune fille de 16 ans
ANDIE : Oui. En fait…quand Tim est mort et que ma mère…vous savez…je me suis dit qu’il fallait bien que quelqu’un soit le tuteur qui aiderait la famille à tenir droit…et je…j’étais la candidate toute désignée pour tenir ce rôle.
PSY : Je ne suis donc pas surprise que vous ayez commencé à vous sentir débordée
ANDIE : Oui. C’était un peu comme si…je lançais toutes ces balles en l’air en même temps, si j’en laissais tomber une c’était évident que les autres tomberaient aussi et…et pour éviter ça j’ai commencé à penser à 36 choses à la fois et j’ai eu ces crises de panique ou tout se bousculait à l’intérieur. J’avais mon cœur qui palpitait, j…j’étais oppressée, j’étais…
PSY : Andie, Andie écoutez moi. Ne vous fatiguez pas à tenir tout le monde à bout de bras, c’est vous d’abord, oubliez votre famille une minute. De quoi rêvez vous ? Quel serait votre souhait ? Pour vous-même
ANDIE : J’aimerais tirer un trait sur tous mes soucis. Et…et j’aimerais être comme ces personnes qui, qui savent profiter de la vie. Elles font ce qu’elles ont envie de faire, elles font tout ce qui peut leur apporter du bien être, elles se fichent de ce que pensent leurs proches
PSY : Pourquoi n’en feriez vous pas autant ? J’ai envie de vous prescrire un remède Andie. Ce n’est pas un médicament (Andie est confuse) Je vous prescris une soirée entière de complète imperfection hum ? (Andie semble réfléchir)

[Ice House. Bessie est assise au bureau, Joey arrive]
BESSIE : (lui tendant un papier) Tiens tu peux partir plus tôt. Je suppose que tu veux te changer avant d’aller chez Dawson
JOEY : Une chose est sure je vais pas mettre des heures à m’habiller. Normal c’est pas comme si…je devais me faire belle pour quelqu’un. Quand on voit que j’ai aidé Jack à se détourner de la gente féminine.
BESSIE : Tu sais très bien que ce n’est pas vrai
JOEY : Tu as raison…c’est pas vrai. D’un point de vue intellectuel…je comprends ça n’a rien à voir avec moi mais…Bessie…qu’est ce que je vais faire maintenant ? T’as une idée toi ?
BESSIE : Tu vas peindre. Concentre toi sur ton art et sur toi-même. Rappelle toi tu as rompu avec Dawson parce que tu avais besoin de te trouver. Ensuite tu t’es dépêchée de sortir avec Jack. C’est peut être l’occasion pour toi d’être en accord avec ta décision. (Elle se lève) Et puis Joey n’importe quelle femme ressentirait ce que tu ressens aujourd’hui dans de telles circonstances. Je trouve que tu réagis avec une extraordinaire maturité (elles s’étreignent)
JOEY : Merci
DAWSON : (arrivant) Joey ? Il faut que je te parle
JOEY : D’accord (elle prend sa veste et le rejoint) Qu’est ce qu’il y a ? (Ils sortent)

[Chez Grams et Jen. Ty et Jen sont dans la cuisine, il emballe le cadeau de Dawson]
JEN : Spécialiste du paquet cadeau encore un de tes talents cachés ? (Il rigole) (Elle marche derrière lui, se retourne et le regarde)
TY : Attention je le sens
JEN : Tu sens quoi ?
TY : Ton regard…posé sur moi. Bon d’accord tu es discrète n’empêche que je le sais
JEN : Tu le sais ?
TY : Ouais je peux sentir ton regard sur moi
JEN : C’est une plaisanterie ?
TY : Non c’est vrai je peux. Pas toi ?
JEN : (sourit) Non, non je ne crois pas cela dit je n’ai jamais essayé
TY : Ferme les yeux (elle ferme les yeux, il la regarde) Alors ? Tu sens mon regard ?
JEN : Non. Non toujours rien
TY : (s’avançant) Et là ?
JEN : Non…(Ils s’embrassent et rigolent) J’y étais presque (Ils s’embrassent et Ty interrompt le baiser)
TY : Oh matin ? Cuisine, grand-mère (Il se remet à son papier cadeau. Jen est confuse)

[Docks. Joey et Dawson marchent]
JOEY : Oh il fait un froid de canard. J’aimerais bien qu’il neige
DAWSON : (sourit) Ouais
JOEY : Tu te souviens de ce qu’on faisait quand on était enfant ?
DAWSON : On faisait un vœu pour qu’il commence à neiger
JOEY : Ouais et il se réalisait toujours (Ils s’arrêtent devant un marchand de café)
DAWSON : (au vendeur) Deux
JOEY : Sauf la fois ou dans la même année j’ai voulu un million de dollars, un vrai trampoline et une jument, trop gourmande la petite Potter (Ils rigolent et payent le vendeur)
DAWSON : Merci beaucoup
JOEY : Au revoir (Ils s’éloignent)
DAWSON : La neige c’est…c’est plein d’espoir je trouve tu comprends ?
JOEY : Ouais…c’est beau l’espoir. Euh…et toi qu’est ce que tu espères ?
DAWSON : J’espère qu’entre nous les choses vont redevenir comme avant
JOEY : (elle acquiesce et sourit) Moi aussi. Et ces dernières semaines j’ai tout fait pour remettre notre amitié sur les rails
DAWSON : Cette fois je ne parle pas de notre amitié. (Joey change de tête) Je ne peux plus nier l’évidence. Etre ton ami c’est beaucoup Joey mais je veux plus. Je veux te récupérer
JOEY : (secouant la tête) Dawson…
DAWSON : Non, non j…j’étais dans une…confusion totale hier soir j’ai finalement réalisé…que la seule chose qui apporte un sens à ma vie c’est toi (Joey sourit mal à l’aise). Je suis persuadé que ce lien est toujours là entre nous, je le sentais quand tu sortais avec Jack, je le sens maintenant et toi aussi tu le sens parce que nous sommes deux âmes sœurs. Joey on est fait pour être ensemble…point…fin…musique de générique
JOEY : Non écoute euh Dawson tu te souviens pourquoi nous avons rompu ? La première raison
DAWSON : J’étais…
JOEY : Ce n’était pas à cause de toi et il va de soi que ce n’était pas pour Jack. C’est venu de moi, de mon besoin de faire le ménage dans ma tête
DAWSON : Et ça tu as voulu le faire avec Jack pas avec moi
JOEY : Non Dawson ! C’est pas la peine de remettre ça sur le tapis, tu sais pourquoi
DAWSON : Si toi et moi on n’est pas fait l’un pour être ensemble c’est que je ne comprends rien à rien (elle le regarde et ne dit rien) Ca m’étonnerait qu’il neige aujourd’hui (il part et laisse Joey)

[Chez Dawson nuit. Gale, Bessie et Joey sont dans la cuisine. Joey prépare des verres)
JOEY : (à Bessie) Quand je pense que je prépare une fête pour quelqu’un qui m’en veut à mort
BESSIE : Décompresse je suis sure que tout va très vite rentrer dans l’ordre. En ce moment Dawson est avec Pacey et Andie et il fête son anniversaire. Quand il va rentrer il sera probablement de bonne humeur

[Voiture de Pacey, ils roulent. Andie est à l’arrière, Pacey conduit et Dawson est sur le côté passager]
ANDIE : Depuis le temps que je rêvais d’être assise à l’arrière d’une voiture de police. Eh j’ai une idée ! Si on déclenchait les sirènes ?
PACEY : Euh je ne crois pas que ce soit une bonne idée mon cœur
ANDIE : (imitant les sirènes) Whoo whoo whoo whoo whoo whoo ! Bouclez moi ce mariole ! Eh c’est bien ce qu’ils disent avant de les coller en prison non ?
DAWSON : Ca dépend. Y a plusieurs sortes de prisons. Y a les prisons fédérales et y a celles ou tu te retrouves piégé quand tu as l’impression d’aller nulle part et que tout le monde autour de toi va de l’avant
PACEY : Dawson a pris sa pilule de bonheur avant de sortir ?
DAWSON : Non j’ai pris une dose de sombre réalité. Je ne veux surtout pas être vexant mais le seul plan qu’on m’ait proposé pour mes 16 ans c’est celui de tenir des chandelles
PACEY : Je vois. Bon écoute mon vieux un autre jour de l’année c’est avec plaisir que je t’aurais écouté te plaindre mais vu qu’aujourd’hui c’est ton anniversaire je suggère que nous nous concentrions sur le côté positif des choses
ANDIE : Eh arrête Pacey ! (Il freine brusquement)
PACEY : (paniqué) Quoi ? Quoi ? On a écrasé quelqu’un ?
ANDIE : Non, non fais demi tour j’ai vu un bar qui a l’air super sympa
PACEY : Bon euh…Andie on ne pourrait pas s’arranger pour que le petit jeu auquel tu te livres ce soir n’ait aucune conséquence mortelle sur les passagers de cette voiture ? S’il te plaît chérie
ANDIE : Ordre du médecin. Souviens toi Pacey je peux me lâcher ce soir t’étais d’accord
PACEY : Exact j’étais d’accord. Et oui…et oui (Il redémarre et fait demi tour pour aller dans le fameux bar)

[Porche des Leery nuit. Jack arrive devant la porte et continue de se fixer les cheveux avec le gel. Il entre. Abby et ses amies sont à la porte]
AMIE 1 : Oh mon dieu ! Oh mais j’en reviens pas !
ABBY : Wow ! Ou est le garçon timide qui nous laissait de marbre ? Quel est ce jeune homme séduisant ?
JACK : Y a pas de quoi en faire un plat, je me suis mis du gel c’est vraiment peu de chose
ABBY : Faut il être homosexuel pour avoir de la classe ? Comme je regrette que tu n’aies plus les mêmes tendances sexuelles (Il part en souriant, confus)
[Plan sur Jen dans un coin de la maison. Elle s’occupe du cadeau de Dawson et Ty arrive derrière elle]
JEN : Bonjour Ty (elle se retourne)
TY : Excellent tu apprends (elle l’embrasse et il se dérobe)
JEN : Quoi ? Expliques toi
TY : Comment ça ?
JEN : Ty tu m’as fait le coup ce matin et ce soir ça continue, j’ai du t’arracher deux baisers aujourd’hui
TY : Jen je…on devient plus proches tous les deux et…
JEN : Ca s’appelle sortir ensemble
TY : Oui bien sur je sais mais jusqu’ou ça ira ? Ou est la limite ?
JEN : (sourit) Non attends tu veux rire ?
TY : Jen…tu enfin…tu sais que tu me rends dingue. Plus notre relation évolue…et plus tu me fais de l’effet
JEN : Et alors c’est mal ?
TY : Ce que je veux dire c’est qu’au rythme ou on va on risque de déraper
JEN : (sourit) Ah oui ? Et comment on déraperait ?
TY : (sourit) S’il te plaît je suis sérieux
JEN : On a pratiquement rien fait et tu t’inquiètes ? Tu nous vois déjà dans des situations incontrôlées (il rigole) Adorable. On se croirait revenu dans les années 50
TY : Ah tiens donc. Et ça, ça fait années 50 ? (Ils s’embrassent)

[Club nuit. Dawson, Pacey et Andie sont assis à une table. Andie enlève son gilet et porte un débardeur rouge sexy. Pacey le remarque]
PACEY : Mais qui êtes vous ? Qu’avez-vous fait de ma petite amie ?
ANDIE : Je suis votre petite amie, il se trouve que jusqu’ici elle tentait désespérément de cacher son gros complexe de gentille fille sous des corsages et des salopettes
PACEY : Mais ce soi disant complexe fait partie de ton charme
ANDIE : Pacey. Mon charme a d’autres facettes. N’oublie pas on doit s’éclater. Et puis d’ailleurs Marley a dit que je devais laisser mon « ça » respirer, il a besoin d’air frais ce soir
DAWSON : Je n’ai pas tout saisi qui a besoin d’air frais ce soir ?
ANDIE : Ce que Freud a appelé le « ça » c’est cette partie en chaque individu qui renferme toutes ces pulsions inconscientes. Le « ça » est très détaché, il se fiche de ce que pensent les autres ce qui compte…c’est ce qu’il veut
DAWSON : Et qu’est ce qu’il veut d’après toi ?
ANDIE : Hum et bien il veut s’asseoir sur les valeurs et les préjugés qui nous gâchent la vie. On doit se conduire et parler d’une certaine façon, faire comme si comme ça et lui…il envoie tout valdinguer
DAWSON : De ce côté-là j’avoue que j’ai pas mal de retard non mais regardez moi je suis dans un bar et je bois un soda sans alcool
ANDIE : Dawson nous aussi on a qu’à tout envoyer valdinguer. Ca te plairait pas qu’on se fasse une petite soirée…délire on a qu’à essayer. Qu’est ce qu’on risque hein ?
PACEY : (se lève) Tâchez quand même de ne pas trop délirer en mon absence (Il part aux toilettes, la serveuse arrive)
SERVEUSE : Je vous sers autre chose ?
ANDIE : Euh…oui, oui alors je voudrais un autre soda et dîtes au barman de mettre un peu plus de rhum cette fois ci (elle regarde Dawson)
DAWSON : Oui moi aussi parce que j’ai à peine senti le goût du rhum dans le mien
SERVEUSE : Oh je suis vraiment désolée je vais lui demander de doubler la dose et j’espère que cette fois ci ça vous ira
DAWSON : Merci (elle part)
ANDIE : (hystérique) Ah Dawson t’as déjà bu de l’alcool ?
DAWSON : Non
ANDIE : Moi non plus !!!!!!!! (Se calme) D’accord l’air de rien

[Porche des Leery. Jack est debout et regarde dehors, Abby le rejoint]
ABBY : Raconte. Quel effet ça fait d’être celui qui redonne de l’espoir à ce cher Dawson ?
JACK : Pourquoi tu t’acharnes à m’adresser la parole ? Tu sais que je te déteste Abby
ABBY : (rigole) Si encore tu étais le seul à me détester, je suis une paria. Bienvenu au club (Il essaye de partir) Tout ce qu’on raconte autour de l’homosexualité c’est d’un ridicule ! C’est quoi être homo ? C’est rien, ce n’est qu’une étiquette débile que les gens ont trouvé pour condamner une tendance naturelle à naviguer entre les deux sexes (Elle s’assoit et Jack revient)
JACK : Tu peux…développer ?
ABBY : Nous sommes tous bisexuels sur cette terre. L’homme avec un grand H n’est qu’un animal sexuel. C’est cette société puritaine qui voudrait qu’on ait honte de nos pulsions naturelles. Le problème enfin à mon avis…ce sont les gens qui le créent avec leurs attitudes rétrogrades et homophobes tu ne crois pas ? (Jack semble réfléchir)

[Club nuit. Une femme chante sur scène et Dawson, Pacey et Andie la regardent]
SERVEUSE : (arrive) Tout se passe bien ?
DAWSON : Je crois qu’on va prendre un autre verre
ANDIE : Absolument
PACEY : Euh non pas moi
SERVEUSE : Deux verres ça marche (elle part)
PACEY : Combien de litres vous avez l’intention de boire ce soir ? (Le groupe finit de jouer son morceau et tout le monde applaudit)
CHANTEUR : Merci ! Vous l’avez sûrement remarqué aujourd’hui c’est « micro pour tous ». Alors qui d’autre a envie de chanter le blues devant nous ?
DAWSON : Ces jours ci c’est ma spécialité le blues
ANDIE : Qu’a cela ne tienne allons sur scène (Elle commence à se lever. Pacey la retient)
PACEY : Euh je suis pas sur que ce soit une bonne idée mon cœur
ANDIE : Bien sur que si (Ils partent sur scène)
PACEY : Oh bon sang
DAWSON : (sur scène) Allez on se lâche
(Chantant)
Mon nom est Dawson Leery
Un peu dégoûté de la vie
Je fête mon anniversaire
Je vois tout flou, tout de travers
La fille qui est dans mon cœur est partie voir ailleurs
Pour finir dans les bras d’un freluquet qui est finalement gay
J’ai le blues, yeah
Ils sont nombreux ceux qui me jalousent mais j’ai le blues
Yeah j’ai le blues
C’est mon destin je fais dans le blues
Et ma copine Andie va vous chanter son refrain car elle a le blues aussi
ANDIE : (chantant)
Moi c’est Andie
Et mon frère c’est celui qui est finalement gay
Mon autre frère est mort
Et mon père s’est tiré vite fait
Mais je suis toujours Andie
Et mon petit homme m’excite les sens
Son nom est Pacey
Et ma mère pique des supers crises de démence
J’ai le blues
DAWSON :
Vas y chante petite sœur
ANDIE :
Je me dis parfois que je tiendrais pas la route
DAWSON :
Mais le show continue pour mettre mon âme à nu yeah
Wow, wow, wow, oh yeah
J’y retourne
Je broie sans cesse du noir, formé sans aucun espoir
La fille de ma chanson a d’autres horizons
Elle est à ma surprise party ouais, ou tous les invités sont réunis
Je sais pas si j’y vais maintenant ou quand les poules auront des dents
Yeah j’ai le blues
C’est mon compagnon d’infortune le blues !
ANDIE
Mon frère a le blues
DAWSON
Yeah
On a le blues…
Yeah
Ce bon vieux blues, compagnon d’infortune
Oh yeah… (Tout le monde applaudit, ils rigolent)

[Suite de la scène précédente. Dawson et Andie retournent à leur table. Pacey se lève]
PACEY : Et si on finissait cette soirée en beauté ? Si on allait à cette surprise party (Andie et Dawson s’assoient) qui n’est plus une surprise ?
DAWSON : Ah c’est le paradis ici on s’éclate bien dans ce bar
ANDIE : On s’éclate à mort !
PACEY : Mais qu’est ce que vous avez tous les deux ?
ANDIE : C’est son anniversaire
DAWSON : Oui c’est vrai
ANDIE : Alors qu’est ce que tu veux qu’on fasse ?
PACEY : (boit dans le verre d’Andie) Oh bravo, vous avez bu de l’alcool ?
DAWSON : (à la serveuse) S’il vous plaît ?
SERVEUSE : Ouais
DAWSON : Auriez vous l’obligeance de nous servir deux doses mais cette fois ci avec une larmichette de soda
ANDIE : Oui une larmichette
DAWSON : Non, non, non vous savez quoi ? Une larmichette c’est beaucoup trop mettez nous juste une michette
ANDIE : Oui une michette
DAWSON : Laissons le « lar » de côté
ANDIE : Laissons le (ils rigolent)
SERVEUSE : Mais avant de vous servir quoi que ce soit le barman voudrait voir vos cartes d’identité
DAWSON : Mais pourquoi ?
ANDIE : (rigole) Oh il veut contrôler notre âge ? Alors ça il aurait fallu le faire cinq verres plus tôt et vous savez pourquoi ? (Dawson rigole) Parce que nous n’avons que 16 ans
PACEY : Chut (il se lève)
ANDIE : Et ben quoi c’est vrai ! Et je vais vous dire (elle se lève) vous avez enfreint la loi ma jolie, vous pourriez perdre votre emploi (Pacey essaie de parler) Et pas que votre emploi on peut vous retirer votre licence aussi et je vais vous dire lui c’est mon petit ami et son père c’est le shérif de la ville…
PACEY : (tapant sur l’épaule de Dawson qui rigole) Dawson dépêche toi (Il se lève)
ANDIE : Et qui vous dit qu’on vous a pas tendu un piège hein ?
PACEY : Non, non elle rigole c’est une plaisanterie (Il les rattrape et les entraîne vers l’extérieur)
ANDIE : Mais je rigole pas j’ai une pièce d’identité moi vous voulez la voir ? Je peux vous la montrer
PACEY : (les entraînant) On s’en va le spectacle est fini on rentre maintenant. On va avoir des problèmes. Ca va pas la tête ? Te faire passer pour une fille de 16 ans (ils sortent)

[Garage. On peut apercevoir la future voiture de Dawson. Il y a de la buée sur les vitres. Une main vient frapper sur la vitre et laisse une trace en référence à une scène de « Titanic ». Ty et Jen sont dans la voiture en train de s’embrasser langoureusement. Ty recule]
JEN : Ty…
TY : Je ne peux pas. Il faut arrêter (Elle recule et reboutonne sa veste) Je suis désolé Jen
JEN : Pas autant que moi
TY : Tu as l’air en colère. C’est pas uniquement ma faute
JEN : Vraiment ? Et quel rôle je peux bien tenir dans tous tes…tes conflits intérieurs ?
TY : Eh. C’est toi tu…tu n’arrêtes pas de me tenter
JEN : Te tenter ? Attends je comprends pas bien
TY : Je regrette Jen j’ai beau…avoir une très forte attirance pour toi je…je ne céderai pas, je ne veux pas avoir de relations sexuelles avant le mariage. Tu peux dire ou faire ce que tu veux je ne changerai pas de ligne de conduite
JEN : Non attends qui te parle de relations sexuelles ? (Elle descend de la voiture. Ty la suit)
TY : Jen ! Je sais parfaitement que tu ne te contenteras pas de quelques baisers ! (Elle se retourne) Tu as ton histoire, ton vécu ! Tu veux plus
JEN : (surprise et en colère) Mon histoire ?!
TY : (il s’avance) Jen…on est très différent toi et moi. Je suis plus du genre à me retrouver sur les bancs de l’église le dimanche que…
JEN : Et moi sur la banquette arrière d’une voiture c’est ça ?
TY : Je n’ai rien dit de tel
JEN : Alors pourquoi j’ai l’impression de n’être qu’une marie couche toi là ?! (Elle part, Ty soupire)

[Chez Dawson. Jack est debout dans les escaliers, Abby le rejoint]
ABBY : C’est son anniversaire et il est toujours pas là, bonjour la politesse
JACK : Tu penses vraiment ce que tu as dit…enfin sur, sur les tendances bisexuelles des gens ?
ABBY : (sourit) J’en suis convaincue. (Ils vont dans la chambre de Dawson) Dawson Leery et Joey Potter sont plutôt en avance pour leur âge dans certains domaines mais avec le temps incroyable qu’ils passent à contempler leur nombril on s’attendrait à ce qu’ils fassent preuve d’une plus grande ouverture d’esprit. Y a tant de possibilités (Jack regarde son nombril)
JACK : Ouais. Ouais tu as raison. Il y a des tas de possibilités là dedans
ABBY : (rigole et regarde le sien) Là dedans aussi (Ils rigolent. Elle s’assoit sur le lit)
JACK : Tu n’es peut être pas Satan en fin de compte (Il s’assoit à côté d’elle) Autant que je sache Satan n’a pas de nombril (Ils rigolent)
ABBY : En tout cas nous les parias nous devons êtres solidaires (Ils se regardent)

[Chez Dawson, Joey descend les escaliers au moment ou Dawson, Andie entrent suivis de Pacey]
DAWSON : SURPRISE ! BON ANNIVERSAIRE !!
ANDIE : Surprise ! (Ils partent dans la maison, Joey va à l’encontre de Pacey)
JOEY : Vous êtes en retard, la fête est un véritable désastre
PACEY : Je sais n’en rajoute pas Joey
JOEY : Ils sont complètement…
PACEY : Oui ils le sont rhum soda j’ai rien pu faire
[Andie et Dawson montent sur une table et dansent]
JOEY : Bon je vous aide à descendre
ANDIE : Tu veux danser ? (Joey attrape Dawson et l’entraîne dans l’escalier)
DAWSON : C’est mon anniversaire
JOEY : Tu montes dans ta chambre avant que tes parents te voient dans cet état
DAWSON : J’ai le droit de faire ce que je veux (ils montent
JOEY : Dépêche toi
DAWSON : (voyant quelqu’un dans l’escalier) Oh bonjour ça va ?
JOEY : Je t’emmène dans ta chambre, tu vas boire un café bien fort. Ca m’étonnerait que ça soit suffisant mais pour l’instant j’ai pas d’autre idée alors tu viens
DAWSON : J’ai le blues Joey (Elle soupire) Tu sais ce que c’est le blues ?
JOEY : Plus que je ne voudrais (Ils entrent dans la chambre et voient Jack et Abby en train de s’embrasser. Dawson éclate de rire et fait semblant de jouer de la guitare en chantant hystérique)
DAWSON : (chantant) Le gars dont je vous parlais
Et qui se disait gay (Joey ferme les yeux)
Est allé chez le coiffeur
Il marche à voile et à vapeur (Il s’écroule sur le lit et Abby éclate de rire)
JACK : Joey…
JOEY : Non fais moi grâce de tes commentaires (elle part, Jack la suit)
DAWSON : (chantant et regardant Abby) C’est mon destin je baigne dans le blues. Le blues ! (Abby rigole)

[Suite de la scène précédente. Joey descend les escaliers, Jack la suit]
JACK : Joey ? Joey ? Joey ? (Elle part) (Abby descend les escaliers et s’approche de ses copines)
ABBY : Pas si homo qu’il voulait bien le dire (Elle part, ses copines rigolent)
JACK : Plus homo que jamais

[Cuisine, tout le monde est réuni. Gale amène le gâteau, Dawson arrive]
GALE : Chéri tu tombes bien j’allais allumer les bougies et te demander de descendre
DAWSON : (s’approchant) C’est le moment de faire un vœu
GALE : Dawson chéri tu as bu ou quoi ?
DAWSON : Hum c’est le moment allons y. Faisons la fête ! (Tout le monde l’écoute silencieusement) Ah oui. Je voudrais que ma maman n’ait jamais couché avec ce type et je voudrais que mon père aille chercher du travail au lieu de parler de ses difficultés et à en trouver. (Il rigole) Je voudrais que tous les deux vous cessiez de vous disputer comme des mômes et qu’au moins vous fassiez semblant d’être adultes !
ANDIE : Ouais !
DAWSON : Voilà. (S’approche de Pacey) Je voudrais que mon meilleur ami Pacey Witter arrête net sa transformation en sœur Térésa en collectionnant les A, en sa morale triste et infaillible et qu’il se consacre à ce qu’il fait de mieux à savoir me rassurer sur ma vie parce que la sienne est moins bien que la mienne ! (Il s’approche de Jen) Voilà Jen Lindley avec son diplôme en saoulographie, sa cohorte de petits amis et ses vilaines manières (Il rigole) Je voudrais faire la fête avec toi ! (Elle sourit mal à l’aise) (Il regarde Jack et s’approche de lui) Ah c’est lui c’est Jack Macphee ! Jack Macphee aime les garçons mais il s’est pas gêné pour me voler Joey, ce soir très chers amis il va nous interpréter sa version de « In and out » « Je craque j’avoue ! Je craque j’avoue ! Je craque j’avoue ! Cachez vous ! » (Il rigole) Elle est sympa ta coupe ! (Il s’approche de Joey) Et bien sur…il y a ma Joey. Ma toute belle (Il lui caresse le visage) Ma précieuse Joey. Il a fallu qu’à 16 ans elle éprouve le besoin irrésistible de se trouver oh ça fait rien…ça ne fait rien. J’ai accepté, tu avais besoin de te trouver et je l’ai accepté. (Il regarde aux alentours) Joey ? Joey ? Ou tu es Joey ? (Elle est mal à l’aise) Joey ? (Poussant sa mère) Excuse moi maman Joey ? (Il regarde sous la table) Joey tu es là ? Joey ? (Il se relève et s’avance vers elle) Joey ? Ah elle est là ! Elle est là ! C’est ma Joey ! Joey…(Il l’attrape et l’embrasse, elle le repousse)
JOEY : Arrête Dawson ! (Il tombe le nez dans le gâteau)

[Salle de bains des Leery. Dawson et Andie vomissent chacun de leur côté. Ils sont très malades]
ANDIE : Pacey a raison, c’est ma faute ce qui arrive, c’est peut être la faute de mon « ça ». C’est mon « ça » qui a disjoncté
DAWSON : Nous tirons au moins un enseignement de cette funeste…initiation à l’alcool. Toujours faire attention à ce qu’on mange parce qu’on va le revoir
ANDIE : C’est sur. On l’a revu. Oh et pas qu’une fois. Quelle angoisse (Ils s’appuient contre le mur) Je promets…de ne plus jamais toucher à l’alcool. Oh Dawson j’ai hâte de ma conduite. Quand je pense que tes parents m’ont vue dans cet état pitoyable
DAWSON : L’horreur. Si je survis à cette soirée…et si les personnes présentes que j’ai humiliées m’excusent et ne me tournent pas le dos je jure de ne plus porter une goutte d’alcool à mes lèvres
ANDIE : S’il te plaît Dawson, si un jour tu me vois prendre un verre de rhum ou d’autre chose…j’aimerais que tu me rappelles ces minutes insoutenables
DAWSON : Oui (Ils se regardent et se précipitent pour vomir à nouveau)

[Porche des Leery. Gale ouvre la porte et voit Mitch assis. Elle sort et s’assoit à côté de lui]
MITCH : J’en arrive à me demander si on lui a pas fichu sa vie en l’air
GALE : Mais non. Il a 16 ans. Toi aussi tu as eu 16 ans, tu t’en souviens ?
MITCH : Que trop bien
GALE : J’ai réfléchi. Dès demain je rapporte la voiture chez le vendeur. Son comportement ce soir m’a prouvée qu’il était pas tout à fait mûr pour avoir une voiture neuve. C’est vrai je l’admets Mitch c’était pas une décision des plus judicieuses, c’était même une bêtise
MITCH : On pourrait lui…lui acheter une voiture d’occasion. Ça serait notre cadeau commun si tu veux
GALE : Oui ce serait bien. On pourrait verser un compte et il travaillerait pendant le week-end pour régler les mensualités. Comme ça il apprendra que même un vieux tacot a un prix…comme ses erreurs
MITCH : Et nous sommes en train de payer le prix des nôtres (Elle le regarde)

[Jardin des Leery. Joey regarde dans le vague. Jack arrive]
JACK : Salut
JOEY : Salut (Silence) Quelle soirée. J’avais déjà honte d’être l’organisatrice de la fête la plus ratée de l’année mais…Abby ? Après tout le tort qu’elle a fait à ta famille et à tellement de gens ? Je t’avoue que je suis étonnée, je croyais que le jour ou tu redeviendrais hétéro tu choisirais…quelqu’un comme…Cindy Crawford au moins
JACK : C’est drôle de voir comment…tout le monde ici a accepté mon homosexualité. Toi, Pacey…ce psychologue on ne peut plus dévoué
JOEY : Navré de t’avoir accepté comme tu es. Tu aurais sans doute préféré qu’on te rejette
JACK : Non seulement ce soir il se trouve que…qu’on a parlé ouvertement, elle a dit des choses bien qui m’ont donné l’impression d’être comme les autres. Je crois que j’ai vite vu ce que je pourrais devenir en étant ce que je suis…une personne en marge comme Abby
JOEY : Et donc si on n’était pas entré…
JACK : J’aurais arrêté de toute manière (Joey le regarde) Dès que je l’ai enlacée j’ai compris que…je suis homosexuel
JOEY : Tu sais Jack…au fond tout le monde se sent seul. Tout le monde veut paraître normal et…et je crois que…que personne ne l’est en réalité
JACK : Moi en tout cas je ne veux pas être montré du doigt…comme si j’avais un H rouge sur la poitrine, regardez c’est l’homosexuel de Capeside !
JOEY : L’adolescence c’est tout sauf une partie de plaisir, c’est une période pénible et toi Jack tu es…tu es confronté à une difficulté supplémentaire mais…mais tu as la chance d’avoir des gens qui te soutiennent. Tu devrais garder ça en tête
JACK : Ouais. Je…j’ai tendance à croire qu’homosexualité…rime avec solitude (Elle le regarde) Je n’ai aucune envie de finir seul

[Porche des Lindley. Jen rentre et voit Ty assis à l’attendre]
TY : Il serait plus sage qu’on ne se revoit plus
JEN : Hum. Et…tu as attendu dehors dans le froid pour m’annoncer ce que nous savons déjà depuis deux heures ?
TY : Jen j’ai besoin d’expliquer mon attitude
JEN : Non tout est clair. C’est simple. Comme tous les garçons de ton âge tu as des pulsions naturelles mais ton entourage t’a dit qu’il ne fallait pas les satisfaire et au lieu d’être en phase avec tes choix tu préfères me faire subir tes états d’âme mais je n’ai pas à supporter ça (Elle commence à rentrer)
TY : (se lève) Jen ? Jen ? Essaie de comprendre. C’est toute ma vie qui est basée sur la religion. Les évangiles, la prière, je ne connais rien d’autre !
JEN : D’accord résumons la situation. Tu es chrétien mais tu ne craches pas sur l’alcool et tu aimes faire la fête c’est bien ça ? Tu juges tes semblables parce qu’ils sont gay, tu revendiques ton hétérosexualité parce que c’est la seule sexualité reconnue par les tiens alors qu’en fait tu n’as aucune sexualité (Elle rentre, il la retient)
TY : Attends. Je sais que c’est dur à concevoir pour toi. C’est l’affrontement du désir et des sens, c’est une bagarre incessante entre l’éducation que j’ai reçue et le désir que je ressens. C’est normal d’avoir du désir, je, je suis comme tous les jeunes tu l’as dit mais je dois me contrôler. Et quand je suis avec toi je ne contrôle plus rien, je deviens carrément dingue ! Parce que…parce que tu es belle et…sensuelle. J’ai très envie de toi Jen. Je n’avais pas l’intention…de te froisser ou de te faire souffrir ce soir. Je t’en prie essaie de comprendre c’est entre toi et moi ça n’a rien à voir avec toi, tu n’es pas en cause
JEN : (les larmes aux yeux) Désolée de te contrarier mais ça a tout à voir avec moi. Tu me plaisais
TY : Oui je sais…
JEN : Non tu ne sais pas. Tu me plaisais beaucoup et…et en dépit de ce que tu peux connaître de mes expériences tout à l’heure…quand je t’ai embrassé c’était vraiment pur, il ne s’agissait pas d’aller plus loin, ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu ça mais tu as tout gâché
TY : Bon mais…mais peut être qu’avec le temps, peut être que si je mets un peu d’ordre dans mes idées tout s’arrangera
JEN : Ca fait beaucoup trop de « peut être » pour moi quand on a ressenti ce que j’ai ressenti on ne peut plus s’en contenter (Elle entre et ferme la porte)

[Chambre de Dawson. Il est allongé sur le dos et regarde le plafond. Joey entre]
JOEY : Eh
DAWSON : Joey ?
JOEY : Comment tu te sens ?
DAWSON : Ca va passer. Il suffit que la pièce arrête de tourner
JOEY : (elle s’assoit) Tu iras mieux après une bonne nuit de sommeil
DAWSON : Oh Joey. Je ne sais plus trop ce que j’ai dit mais…
JOEY : Oh laisse
DAWSON : Je suis désolé j’ai été d’une imbécillité totale
JOEY : T’en fais pas Dawson…je t’ai déjà pardonné. Même toi, tu as le droit de commettre des impairs en ce bas monde et…et je suis sûre que tous les offensés finiront par t’accorder leur pardon. Et puis ce que tu as dit ressemblait beaucoup à la vérité
DAWSON : Oui mais la façon dont je l’ai formulé (Silence) Je me sens tellement seul. Je n’ai que 16 ans et pourtant je me sens atrocement seul
JOEY : C’est pour ça que tu as bu ?
DAWSON : Oui (Silence) Joey pourquoi tu m’as laissé tomber pour sortir aussitôt avec Jack ?
JOEY : Parce qu’il n’était pas toi. Dawson…je ne cherchais pas à vivre quelque chose de mieux ou de plus fort non. Je pense qu’au fond…je voulais…quelqu’un qui soit proche de moi…pour savoir ou je finissais et ou l’autre commençait parce que nos vies ont toujours été tellement entremêlées que…que parfois j’ai l’impression terrible de ne vivre qu’à travers toi
DAWSON : Joey…
JOEY : Quand j’y pense j’ai terriblement peur. Et…et je dois…vérifier si en fait je suis capable d’être une personne à part entière sans toi Dawson. Je dois vérifier si je peux…si je peux être une personne à part entière…seule
DAWSON : Alors fais vite…tu veux. Parce que…si tu savais comme je t’aime (Elle a les larmes aux yeux) (Il s’endort)
JOEY : (après un silence) Moi aussi je t’aime (Elle regarde la fenêtre et se lève, il neige, elle la regarde tomber)
*Dawson's room - Pacey walks in*

Pacey: Dawson, what's up? I came over as soon as I got your message.

Dawson: I'm freaking out. *grabs clock*

Pacey: Why? What's the problem?

*Dawson tosses the clock to Pacey*

Dawson: It's almost midnight.

Pacey: Yeah...it's your birthday. In a couple of minutes you're going to be 16. Congratulations, man, this is a major turning point.

Dawson: And I am eternally lost as a species on this planet.

Pacey: Oh, this is going to be bad...

Dawson: I'm about to be 16 in a matter of minutes and I'm still....me. The same whiny, adolescent, big-talking, small-doing loser that I was a year ago.

Pacey: C'mon, Dawson, that's not true.

Dawson: It's completely true! I mean, think about it. Every single person that I know is growing up and moving forward in some way. I mean, Joey is busy finding herself. You've got this whole stable, do-gooder, boyfriend thing. Jen is....not necessarily moving forward but at least she's moving. Even my parents are getting new lives! But me, I'm in the exact same place I was one year ago.

Pacey: Yeah, but you're turning 16, Dawson. Rejoice. This is a good thing. You're getting older.

Dawson: But there doesn't seem to be anything ahead of me. More of the same. I'm stagnet. No wonder Joey dumped me. I mean, the only thing I accomplished last year was realizing my feelings for her and I couldn't even hold on to her. She dumped me. For a gay guy. *laughs* Can we talk about this whole gay-man-straight-woman thing? There's got to be something going on there that we're not seeing.

Pacey: You're right, Dawson. It's all part of the evil gay plan to keep the species from repopulating.

Dawson: I would keep an eye on Andie if I were you.

Pacey: C'mon, Dawson. You need to stop looking to movies for all the answers to life's questions. Okay? What you need to do is figure out what it is in life that you want and make it happen! Okay? Be definitive!

Dawson: You're right. I need--I need definitive answers. Joey's the answer. I had her, I lost her, and now I'm going to get her back. How's that for definitive?

*Dawson walks out his bedroom door and shuts it leaving Pacey in the room. Pacey sighs.*

*Theme Song*


*Cut to Mitch cooking pancakes in the Leery house and Gail walks into the kitchen and is surprised to see him.*

Gail: Mitch?

Mitch: Hey! You remember my tradition of cooking Dawson breakfast on his birthday, right?

Gail: Well, of course, but I just thought that--

*Dawson walks in*

Dawson: Dad?

Mitch: You didn't think that I would forget, did you? The usual for our favorite customer.

Dawson: Thank you. It's nice to have a bit of tradition this morning.

Mitch: Um, speaking of which, I have to talk to your mom in private for a second. About birthday stuff, strictly confidential.

*They walk out onto the porch.*

Mitch: Look, uh, I know we haven't discussed it...in the events of the past year, but we usually give joint birthday presents and I had an idea...

Gail: You know, you're a little late for this, Mitch, I already bought Dawson a present. I'm giving Dawson his first car tonight. An Explorer.

Mitch: Well, that's a big decision, Gail. Don't you think it's one we could of made together?

*Cut to Dawson eating his breakfast looking out towards the door which was left open slightly and he can see his parents arguing. Gail says something about how she's paying everything, the bills, etc. Cut back out on the porch.*

Mitch: Look, I know that I should contribute more financially, but I put the restaurant plans on the back burner and I have looked into substituting at the high school.

*Cut back to Dawson listening to them arguing. Cut to the Icehouse. Joey's sitting on the counter and Pacey is sitting on a stool next to her.*

Joey: Let's go over this one more time.

Pacey: Okay. I invite Dawson out to dinner with Andie and me tonight. I'll keep him occupied until about 9 o' clock, and which point, we'll make up some lame ass excuse about how we have to call it an early night. Then, we'll drive back to his house where...

Joey: I'll have set up the most fabulous surprise party ever. I hope.

Pacey: I'm sure it'll be fantastic. Testimonial to true friendship. The party to end all parties. From now on, the Leery house is going to be known as the Delta house of Capeside.

Joey: Thanks. I don't know why I'm so nervous. I've never organized a party before.

*Jack walks in. Joey doesn't say anything to him. He notices and turns back around and leaves.*

Pacey: Listen, Joey, not to pry or anything, how are you doing? I mean, now that you've had time to process.

Joey: God. Everyone keeps asking me that in these solemn tones. Like I've just come down with some terminal disease. I mean, Jack's the one who's going through something. I mean, yeah, I admit, at first it was obviously a shock but I mean, I'm fine. Really. It's just...

*Joey makes facial languages that convey that it's nothing. Cut to Jack, outside of the Icehouse by all the tables. Abby and two friends walk up.*

Abby: Jaaccckkk, are you serving lunch yet?

Jack: Um, yeah, in about 10 minutes. Hey, here's some menus you can look at in the meantime.

Abby: Great, we're completely starving.

Kelly: Aren't you that guy?

Jack: What?

Kelly: The first guy to ever come out of Capeside? He was the one who wrote the poem.

Jaycee: Oh my God! You're the gay guy!

Abby: In the flesh.

Jack: *uncomfortably* Yeah..

Abby: Jaycee, Kelly, this is Jack McPhee. Capeside's no longer ambiguous resident.

Kelly: You know, I think it's so great that you came out and you're only 16. You know, I totally watched Ellen through that whole tulmultuous year and, well, she didn't come out until she was, like, 40.

Jack: Um, can I get you guys something to drink while you're looking over those menus?

Jaycee: You know what I just realized? You're the first actual gay person that I've ever met.

Abby: It is such a total waste because I mean, you're a total babe.

Jack: You know, I'd take that as a compliment if it wasn't coming from Satan.

*Jack walks off and Abby follows him*

Abby: Jack, you have got me all wrong. I am not even one of his helpers.

Jack: Well, then, I guess I should compliment you on that clever disguise you've been wearing for the last couple of months.

Abby: We got started off on the wrong foot. True, I may have been flawed in the past but, I mean, sometimes people can surprise you. You should know a little bit about that yourself.

*Cut to Andie in therapy.*

Therapist: It sounds like you've had a lot on your shoulders for a 16-year-old girl.

Andie: Yeah, well, after Tim died and Mom, you know, it seemed like there needed to be someone to be the glue to hold the family together and I guess I was the most-likely candidate.

Therapist: Well, I'm not surprised that you started to feel a bit overwhelmed.

Andie: Yeah, um, I felt like I was juggling all these balls in the air, you know? And if I dropped one, they'd all come crashing down, and, um, then I'd start thinking about everything all at once and I'd get these panic attacks when my heart was racing and I couldn't breathe...

Therapist: Andie, Andie. Tell me something. Forget about saving everyone and even forget about your family for a minute. What is it that you want? What do you wish for? For yourself?

Andie: I wish I could get rid of all my worries. You know? And be one of those people who just sails right through life. You know? And they do what they want to do, whatever makes them happy and they don't care what other people think about them.

Therapist: Well, then, why couldn't you? I'm going to give you a prescription, Andie, but not for a drug. I prescribe for you one night of imperfection.

*Cut to the Icehouse. Bessie hands Joey something.*

Bessie: Here. You can get out of here early. I'm sure you want to get changed before going to Dawson's.

Joey: Believe me, Bess. It's not going to take me very long to get dressed. It's not like I have to get all gussied up for anybody seeing as though I've turned Jack off from women completely.

Bessie: Joey, you know that's not true.

Joey: I know. It's not true. I mean, intellectually, I know that it has nothing to do with me. It's--Bessie? What am I supposed to do now?

Bessie: You paint. You concentrate on your art and yourself. I mean, you broke up with Dawson because you wanted to find yourself...and then you went straight into a relationship with Jack. Now's your chance to do what you set out to do. I mean, look. Any girl would be acting the way you do right now under the circumstances. I mean, I think you're handling it with an amazing level of maturity.

*They hug. Dawson enters.*

Dawson: Joey, hey. I need to talk to you.

Joey: Sure...

*Joey gets her coat and heads out of the Icehouse with him..*

Joey: What's up?

*Cut to Ty putting ribbon on Dawson's present.*

Jen: Well, looks like you can add arts and crafts to your list of talents.

*Ty laughs. Jen walks behind him by the sink and turns around and looks at him.*

Ty: I can feel that.

Jen: What?

Ty: You. Watching me. I mean, you think you're crafty, but I know. I can feel your eyes on me.

Jen: You can not.

Ty: Sometimes. Can't you?

Jen: Nah, I don't know. I've never really tried.

Ty: Close your eyes.

*Jen closes her eyes and Ty looks at her.*

Ty: There. Can you feel me looking?

Jen: No. Not yet.

*Ty leans in closer.*

Ty: Now?

Jen: No...

*They kiss. They break apart and laugh.*

Jen: I was peeking.

Ty: Uh huh...

*They start kissing again, Ty breaks away.*

Ty: Uh, morning? Kitchen...Grams.

*Jen looks at him confused, kind of suspicious. Cut to Dawson and Joey walking along a pier.*

Joey: Oh, it's freezing out. I just wish it would snow already.

Dawson: I know.

Joey: Hey, remember what we used to do when we were kids?

Dawson: What? Make a wish on the first snowfall?

Joey: Uh huh. And it always came true.

*They stop at a roasted peanut vendor*

Dawson: Two.

Joey: Well, except for the time we wished for a horse, a million dollars, and a trampoline all in the same year....I was greedy, what can I say?

*They laugh. They pay for their peanuts.*

Joey: Thanks.

Vendor: Enjoy it.

*They walk off.*

Dawson: Snow is just so...hopeful, you know?

Joey: Yeah. Hope is good. So...what are you hoping for?

Dawson: I'm hoping that we can get back to the way we were.

Joey: Me too. And I've been trying to get our friendship back on track--

Dawson: I'm not talking about just our friendship, Joey. Look, I can't deny the truth which is plainly and simply, I want more. I want you back.

Joey: (shaking her head) Dawson...

Dawson: I was so confused last night but then I realized that the only thing that makes sense in my life is you and I know that it's still there between us. I felt it during the whole Jack saga and I know that you feel it, too, because we're soulmates. Joey, you and I were meant to be. Period. The end. Cue happy ending music.

Joey: No...look, Dawson. Do you remember why we broke up in the first place? It wasn't about you at all and it certainly wasn't about Jack, it was about me. How I had things I needed to figure out.

Dawson: Things that you were willing to figure out with Jack but not with me.

Joey: No, Dawson! We can't talk about this, you know why.

Dawson: Joey! If you and me aren't meant to be together than I don't know anything. I wouldn't count on snow today.

*He walks off. Cut to Joey, later that night, at the Leery house, stirring punch. Bessie walks in the kitchen.*

Joey: I can't believe I'm throwing a surprise party for someone who hates me right now.

Bessie: Just relax. I'm sure everything will work itself out. I mean, Dawson's out right now with Pacey, enjoying his birthday, by the time he gets here, he'll probably be in a great mood.

*Cut to Dawson staring gloomily out of the window of the patrol car Pacey's driving. Andie's in the back seat.*

Andie: I have always wanted to sit in the backseat of a cop car. Hey! I know! Let's turn on the sirens!

Pacey: I don't think that's the best idea, Sweetie.

Andie: (making siren noises) Whoo-whoo-whoo-whoo-whoo-whoo! Book 'em, Dann-o! So this is what it's like when they cart you off to prison, huh?

Dawson: Depends. There's different types. There's the state-regulated ones and then the ones that you're trapped in when your life is going nowhere and everyone else is moving forward.

Pacey: Took a happiness pill this morning, did we, Dawson?

Dawson: No, just a dose of bleak reality. No offense, but have you noticed my only birthday plans are to play third wheel to my friend and his girlfriend?

Pacey: Okay, listen, buddy, on any other day of the year, I'd be more than happy to talk to you about this, but since today's your birthday, why don't we try to concentrate on the positives, alright?

Andie: HEY! STOP THE CAR!

*Pacey slams on the brakes.*

Pacey: What? What'd we hit?

Andie: Nothing. Just make a U-turn I saw a really cool place back there.

Pacey: Uh, Andie? Could we please keep this impulsive streak that you're trying to indulge tonight from killing everybody in this car? Please, honey?

Andie: Um, doctor's orders! 'Member, Pacey? You promised I could cut loose tonight.

Pacey: Yes...I did, didn't I? Okay.

*Pacey backs the car into a parking lot and makes a U-turn. Cut to Jack outside of the Leery house fixing his new front-part-slicked-up-by-gel 'do. He enters the party and Abby and her friends are standing next to the door.*

Kelly: Oh my God! Jack...you look...amazing.

Abby: Wow. It's like a transformation from John-boy to John-John, all in a sharp, dippity-do.

Jack: It's no big deal. I put a little gel in my hair. That's pretty much the extent of it.

Abby: I guess when you get gay, you get style. I wish I would have nabbed you one sexual preference ago.

*Jack just looks at her funny and walks off. Cut to Jen taking Dawson's presents into a room. Ty walks in behind her.*

Jen: Hello, Ty.

Ty: Excellent, you're learning.

Jen: Uh huh.

*They kiss. Ty pulls away.*

Jen: Okay, explanation.

Ty: What?

Jen: First this morning and now? That's two kisses that you've bailed out on.

Ty: Okay, it's just that we've been getting closer, you know?

Jen: I know. It's called dating.

Ty: I realize that but when does it stop?

Jen: You're kidding, right?

Ty: Jen...you...you turn me on and the closer we get the more you turn me on.

Jen: Is that such a bad thing?

Ty: All I'm saying is that it's possible that things could get out of hand.

Jen: Really? How out of hand?

Ty: I'm serious.

Jen: We've barely made out and you're already worried about things going out of hand? Sweet...in a very 1956 sort-of way.

Ty: Yeah? Well, how 1956 is this?

*They start kissing again. Cut to Andie, Dawson, and Pacey at a club. Andie slips off her coat revealing a red spaghetti-strap dress. Pacey notices.*

Pacey: Wo! Who are you and what have you done with my girlfriend?

Andie: She's been here all along. Just trapped beneath the bondage of Gap clothing and a good-girl complex.

Pacey: Well, the good-girl complex was part of your charm.

Andie: Part of my charm. Not all of it. Remember we're having fun? Besides, (missed name of therapist) said I need to let my 'it' out to breathe some fresh air for an evening.

Dawson: What exactly are you letting out for an evening?

Andie: It's what (therapist) calls your 'it'. It's the part of you that holds your purest impulses and desires. It doesn't care what anyone thinks. It just wants what it wants.

Dawson: And what do you think it wants?

Andie: Well, I think it's about letting go of all your pre-conceived notions of how you're supposed to talk or how you're supposed to behave and just letting loose for once.

Dawson: I could certainly learn something about letting loose. I mean, look at me. I'm sitting in a bar and I'm drinking a straight Coke.

*Pacey raises an eyebrow.*

Andie: We could do it together if you want. I mean, it might be good for both of us to get a little...wild tonight.

Pacey: Try not to get to wild while I'm away at the washroom, alright?

*Pacey walks off and the waitress comes to their table.*

Waitress: Can I get you guys anything else?

Andie: Yeah, um, I'll have another Coke and could you tell the bartender to put a little more rum in it this time?

Dawson: Yeah, me too, I could barely taste the rum in mine.

Waitress: Oh, sorry about that! I'll have him double up on the shots the next round to make up for it.

Dawson: Thank you.

*She walks off.*

Andie: (excited) Ahhh! I've never drank before!!

Dawson: Never.

*Andie excitedly turns back and watches the stage.

Cut to Jack out on the porch. Abby comes out.*

Abby: So..how does it feel to be the one who set this little (missed word) on it's heels?

Jack: Why do you keep talking to me? I don't like you, Abby.

Abby: Well, that's because no one likes me. I'm an outcast. Welcome to the club.

*Jack laughs and walks back towards the door to go inside.*

Abby: This whole thing is just ridiculous. There's no such thing as gay anyway.

*Jack stops.*

Abby: It's just the name people came up with to persecute the normal inclination to go both ways.

Jack: What do you--What do you mean?

Abby: Well, we're all bisexual, don't you think? We're all just sexual animals under God. This pure atomical society would think our natural impulses are something to be ashamed of when it's really those kind-of attitudes that are the embarressment.

*Cut to Pacey, Andie, and Dawson at the bar, Andie and Dawson are obviously drunk.*

Waitress: How are we doing?

Dawson: I think we're ready for another round.

Andie: Sounds good to me!

Waitress: Okay, two more coming right up.

*She walks off.*

Pacey: How many Cokes are you guys going to swill tonight?

*Dawson and Andie both shrug drunkedly.*

Employee: Well, alright, as you can probably tell, it's open mike night tonight so who wants to come up here and sing the blues for us?

Dawson: I know a little something about the blues.

Andie: Alright! C'mon, then! Let's go!

Pacey: Uhhhh...I don't think that's the best idea, don't you, sweetheart?

Andie: Sure it is!

*Dawson and Andie walk up on stage.*

Pacey: Ohh boy...

*On the stage.*

Dawson: Alright, boys, the blues!

*The band starts playing the blues and Andie starts dancing and Dawson adjusts the mike and laughs. Then, he starts singing.*

Dawson: (singing)
My name is Dawson Leery.
I'm feeling kind of weary.
Today is my birthday.
You all look a little blurry.

The girl I cared for,
Left me and ran away,
Straight into the arms of,
A GUY THAT TURNED OUT TO BE GAY!

I got the blues!
Yeah! Today I woke up feeling like I was born to lose!
Yeaaah I got the bluuuuueeesss.
Somedays you're born to lose!


(stops singing) Here's my friend Andie, she's going to sing you a song because she's got the blues!!!!

Andie: (singing)
My name is Andie.
And my brother's the one that's gay.
My other brother died.
And my daddy ran away!

But I'm still Andie.
And my boyfriend makes me randy
His name is Pacey,
AND MY MOM'S GONE COMPLETELY CRAZY!!!!

Yeaaaaaaaaaaaah I've got the bluesssssssss!


Dawson: Sing it sister!

Andie: (singing)
Sometimes you swear you were born to loooooosssssssseeeeeeee!


Dawson: (singing)
Oh, we got the bluesss!
Now it's time to put on my dancing shoes!

Whoooooo! Yeaaaaaaaaahh! Alright!

Oh, I've been restless, hopeless and confused,
This girl that I told you about,
She's been on the move,
She's at my surrrrprise party where everyone I know is at right now,
And when I show up late they're GONNA HAVE A COW!

Yeaaaaaaaaahhhhhh I got the bluuuuuuuueeeeeeeesssss!
I swear sometimes we were born to lose!


Andie: No, brother man, WE got the blues.

Andie & Dawson: (singing) We got the bluuueeeessss!

Dawson: (singing) Sometimes you're, you were born to lose! Ohhhhh yeah.

*Everybody claps. Andie and Dawson walk back to their table. Pacey gets up and gets Andie's coat.*

Pacey: Well, what do you say we end this evening on a high note and get off to that not-so surprise party.

Dawson: I think we're having a dirty, no-good time right here.

Andie: Hear, hear!!!

*Pacey sits back down.*

Pacey: What's gotten into you two tonight?

Andie: Well, it's his birthday!

Dawson: That's right!

Andie: So what do you want to do next?

*Pacey takes a drink of Andie's Coke.*

Pacey: So you guys have been drinking!

Dawson: Excuse me, waitress! Make it a double this time with just a splash of Coke. You know what, I think a splash is too much, make it just a spla. No shhhhhh at all.

Andie: No sh.

Waitress: Before I bring you anything else the bartender asked me to check your IDs.

Andie: *laughs* Check our IDs?! You should of done that, like, 5 drinks ago because you know what? We are 16 years old!!

*Dawson laughs and puts his finger to his lips "shush"ing Andie.*

Andie: No, we are! And you know what? You, Little Missy, have just broken the law! You could lose your job over this! Not only could you lose your job but you guys could lose your liquor license! And, you know what, this is my boyfriend and his father is the town sheriff and how would--

Pacey: No, no.

*He taps Dawson on the shoulder, who's been laughing this whole time, to get up.*

Pacey: Hey, she's kidding. It's a joke. It's a joke.

*Pacey's dragging them out of the bar.*

Andie: No, I'm not! I have my ID right here. Wanna see it?

Pacey: Let's go. What were you thinking, huh?

*Cut to the party. Mitch walks towards Gail by the punch bowl.*

Mitch: So I was out in the garage and I saw the Explorer. Very beautiful. A nice gift. Except I only thought that Dawson's first car would be more like the one I had when I was a boy. Like some old jalopy or something. Of course it's your decision.

Gail: It seems that most of the decisions that came with the marriage are mine these days, except, of course, the decision about the marriage itself.

*Cut to the Explorer in the garage with steam-covered windows. All of a sudden in a Titanic-like scene someone's hand hits the glass. Cut to inside the car, Jen and Ty are making out.*

Ty: Okay, okay, we have to stop. I can't do this. I'm sorry Jen.

Jen: You should be.

Ty: It's not entirely my fault.

Jen: Oh, really. What role am I playing in your personal inner struggle?

Ty: You're tempting me.

Jen: That's a load of crap.

Ty: I'm sorry, Jen, but as attracted as I am to you. I don't believe in pre-marital sex and no matter what you say or do is not going to convince me that it's right.

Jen: Who said anything about sex?

*Jen climbs out of the Explorer. Ty follows.*

Ty: Jen, I mean it's perfectly clear that your history of kissing isn't just kissing!

*Jen angrily whips around surprised.*

Jen: My history?!

Ty: Jen, we're types of people and just as I'm likely to be found in church on Sunday--

Jen: I'm more of a Saturday night slut?!

Ty: I didn't say that.

Jen: Then how come I have never felt more like one?

*Cut to Jack standing alone on the stairs inside the Leery house. Abby walks up to him.*

Abby: His own party and he's not even here yet, what a guy.

Jack: Do you really think it's true what you said earlier? About everyone having bisexual inclinations?

Abby: Oh, absolutely.

*Cut to them in Dawson's room.*

Abby: You know, the Dawson and Joey's of the universe are pretty advanced for their age but with all the time they spend examining their navals, you'd think they'd be more open to the possibilities.

*Jack lifts up his shirt a little and looks at his naval.*

Jack: You know, you're right! There's a whole world of possibilites in there.

*They laugh. Abby looks at hers.*

Abby: In here, too.

*She sits down on the bed.*

Jack: Yeah, maybe you're not Satan after all. Of course, I don't think Satan has a belly button.

*He sits down next to her.*

Abby: Well, us outcasts have to learn how to stick together.

*Cut to back downstairs, Joey walks by carrying a bowl when Dawson, Andie, and Pacey burst through the door.*

Dawson: SURPRISE! HAPPY BIRTHDAY!

*Dawson and Andie head for another room and Joey walks up to Pacey.*

Joey: You're late. This party's a disaster.

Pacey: Don't get me started.

Joey: Are they...?

Pacey: Yes, rum in Cokes, they got past me.

*Cut to Andie and Dawson standing on top of the kitchen table dancing.*

Joey: C'mon you guys.

Andie: What? You wanna dance?

*Joey helps Dawson down and Pacey grabs Andie. Cut to Joey leading Dawson down a hallway.*

Dawson: HEY! It's my birthday! I can do whatever I want to do!

Joey: Yeah, but we need to go where your parents can't see you.

*Dawson stumbles on the stairs and Joey helps him up. He spots some people on the stairs.*

Dawson: HEY! WHAT'S UUUUUP?

Joey: We're going to get some coffee in your system. God knows it probably won't help but it's the only thing I can think of right now.

Dawson: I've got the blues, Jo. Do you know anything about the blues?

Joey: More than I care to.

*They walk into Dawson's room to find Jack kissing Abby. Dawson starts laughing hysterically. He plays the air guitar*

Dawson: (singing)
THE GUY I WAS TALKING ABOUT,
WHO SAID HE WAS GAY,
I KNOW SATURDAY,
HE DECIDED TO SWING BOTH WAYS!!!!!!!!!!


*Dawson falls back on his bed playing air guitar and Abby's laughing.*

Jack: Joey.

Joey: I can't deal with this, okay?

*Joey leaves and Jack follows her out.*

Dawson: (singing to Abby) Sometimes you were born to lose.

*She laughs. Cut to Joey coming down the stairs. Jack's following her. Abby's following him.*

Jack: Joey!

Abby: (to Kelly and Jaycee) Not so gay anymore.

Jack: More gay than ever.

*Cut to Gail bring Dawson's cake over. Dawson walks in.*

Gail: Aw, perfect timing, honey, I was just about to call you as soon as I lit the candles.

Dawson: What? Time to make a wish?

Gail: Dawson, honey, have you been drinking?

Dawson: Time to make a wish, okay...let's make a wish.

*Everyone's quiet and listening to him.*

Dawson: I wish..I wish that my mom never slept with her co-anchor. I wish that my father would stop talking about actually getting a job and go out and get one! I wish the two of you would stop your petty bickering and at least pretend to be the adults around here! I wish that my friend Pacey would just end this transformation of this A-student, do-gooder, all-around sanctamonious angel and would go back to what he does best which is make me feel good about my life when his is supposed to be worse. And then there's Jen Lindley with her drunkedness and her revolving boyfriends and her wild, wicked ways. I want to party with you! Ah, and then there's Jack McPhee. Jack McPhee who likes guys but doesn't mind stealing my girlfriend! Tonight, ladies and gentlemen, starring in his very own version of In & Out. He's in, he's out! He's in! He's out! In, out! Nice hair by the way. And then, of course, there's my Joey. My sweet, precious Joey. The only 16-year-old in the world that needed to find herself. But you know what? That's okay. I accept it. You need to find yourself, and I accept it.

*He turns around.*

Dawson: (cont.) So Joey! Joey?

*He starts looking everywhere, under tables, around people.*

Dawson: (cont.) Excuse me? Where's my Joey? Joey! There she is! There's my Joey!

*He walks over to her and kisses her. She pushes him away.*

Joey: Cut it out, Dawson!

*He falls into the cake. Cut to Dawson throwing up in the sink and Andie hunched over the toilet.*

Andie: Oh, God. This is all my fault. Or is it my It's fault? Is it my fault?

Dawson: I've learned one thing from my iniation into the evils of alcohol. Be careful what you eat because you're going to see it again.

Andie: And again and again and again. Oh, God, I swear I am never drinking again.Oh, God, I am so mortified at my behavior tonight and to think your parents saw me this way!

Dawson: I swear if I survive this night, and if any of my family or friends every speak to me again, I swear I'll never let another drop of alcohol touch my lips.

Andie: And if you ever see me pick up a drink, please remind me of how I'm feeling right now.

Dawson: Deal.

*Dawson and Andie quickly look at each other before hunching over to puke again. Cut to Gail going out on the porch with Mitch.*

Mitch: Have we completely screwed up our son's life?

Gail: No, he's 16 years old. You remember being 16, don't you?

Mitch: All to well.

Gail: Well, I'm taking the Explorer back to the dealer tomorrow. His behavior tonight shows me that he's not ready for the responsibility of a new car. It was, I admit, possibly not the soundest decision that I've ever made.

Mitch: We could, um, go in on some old car together if you want.

Gail: Sounds like a plan. Maybe we could cover the down payment and he could work to pay off the rest. Maybe he'd learn something about the value of money and mistakes.

Mitch: Well, I guess we're all still learning about that.

*Cut to Jack walking down the dock towards Joey.*

Jack: Hey.

Joey: Hey. You know, it's bad enough that I organized the world's worst surprise party, Jack, but Abby? I mean, after what she did to your family and everyone else...I don't know, I guess I just thought that if you were to go straight again you would chose someone like...Cindy Crawford or something.

Jack: Everyone's been telling me how okay they are with me coming out. You, Pacey, that (missed word), that guidance counselor...

Joey: I'm sorry for being so accepting...would you rather everyone just turn against you?

Jack: No, it's--she said some things tonight that made me feel like I was just like everyone else. I guess I just saw what I could have become, this whole thing, someone on the fringes like Abby.

Joey: So if we hadn't of walked in...

Jack: I still would've stopped. I knew it from the minute I started that I was--that I am gay.

Joey: You know, Jack, I think everyone feels alone and wants to be normal and I don't think anyone really ever does.

Jack: I don't want to be singled out, you know? Like I have some scarlet 'G' on my chest. You know? The Ellen of Capeside.

Joey: We're all going through the painful process of growing up. You just have this extra layer of difficulty but you're incredibly lucky to have people who support you. Don't lose sight of that.

Jack: Yeah...I guess the thought of being gay...seemed like such a lonely thought. I just don't want to end up alone.

*Cut to Jen walking into her porch where Ty is sitting there, waiting.*

Ty: I don't think we should see each other anymore.

Jen: So you waited on a freezing cold porch to tell me something that was perfectly clear two hours ago?

Ty: I just need to explain myself.

Jen: No, you don't. You have natural, God-given impulses that everybody in your life has told you are wrong to follow. So instead of growing your own conscience you try to drag me through your own grief and I'm not going to stand for it.

Ty: Jen! Jen! You need to understand that all my life has been about the church. The beliefs, the teachings, they're all I know.

Jen: So let me get this straight. You're a Christian but you like to booze it up and you like to party, right? You judge people for being gay and you go around saying heterosexual sex is the way of the lord but you won't actually have heterosexual sex.

Ty: Look, I know it sounds complicated. I'm struggling with the fact that I am a teenage guy with all of the struggles that go along with that. Desires that are in direct opposition to everything that I've been taught to believe and when I'm with you, all sense of reason just flies out of my head because you're so beautiful and sexy and I want you so badly. I am so sorry that I hurt your feelings tonight. Please understand that this is about me and has nothing to do with you.

Jen: Ty, this has everything to do with me. I liked you.

Ty: Yeah, I know.

Jen: No, you don't! I mean, I really liked you. And despite what you may think about my past experiences, my kissing you tonight was not my desire for something more. It was for something pure, something that I haven't felt in a long time, and you ruined that.

Ty: Maybe..maybe someday when I deal with my baggage maybe this can work out.

Jen: Anybody that can make me feel like this doesn't deserve a maybe.

*She shuts the door in his face. Cut to Dawson laying on his bed. Joey walks in.*

Joey: Hey.

Dawson: Hey.

Joey: How you doin'?

Dawson: Oh, I'll be fine...after the room stops spinning.

Joey: I'm sure you'll be better in the morning.

Dawson: God, Joey, whatever I said I am so sorry. I was a complete idiot.

Joey: Don't worry about it, Dawson. I forgive you. I mean, even you are allowed to make a few mistakes in this world and I'm sure that everyone else will forgive you eventually, too. You pretty much told the truth anyway.

Dawson: Yeah, but the way I did it....God, I am so lonely. I'm 16 years old and I'm so hopelessly lonely.

Joey: Is that why you got drunk?

Dawson: Yeah...Jo, why did you break up with me and run straight to Jack?

Joey: Because he wasn't you. Look, it was never about looking for something better, Dawson. It was about looking for someone who wasn't so close to me. Where I could tell where I ended and he began. I mean, our lives have always been so intertwined that in many ways I feel like you partially invented me, Dawson. And that scares me so much. I need to find out if I can be a whole person without you. I need to find out if I can be a whole person....alone.

Dawson: Well, do it quickly, okay? Because....God, I love you.

*Joey closes her eyes trying to keep control and Dawson closes his, falling asleep.*

Joey: (whispers) I love you too, Dawson.

*She looks out towards the window and then back at Dawson and gets up and walks towards it. Outside it's snowing. Joey watches the snow, closes her eyes and makes a wish. Ending credits.*

The End


Source : www.multimania.com/rossnm

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

RedCherry 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoBlabla

stanary (14:37)

Oui c'est bien d'espérer...

stanary (14:37)

Sonmi451 (14:38)

Merci. lol

Sonmi451 (14:38)

L'espoir fait vivre comme on dit. ^^

stanary (14:39)

Oui c'est ce qu'on dit ! Alors et toi dis moi tu travailles dans quoi ?

Sonmi451 (14:41)

Moi je suis assistante maternelle mais en ce moment en congé parental.

stanary (14:43)

Ah bah alors ça va veut dire que t'aimes beaucoup les enfants hein ! Mais j'aime bien ça ...

Sonmi451 (14:44)

Tout à fait.

stanary (14:45)

Alors dis moi, tu fais quoi de beau ?

Sonmi451 (14:47)

Là en ce moment, je m'occupe de la migration des épisodes de Friends pendant que mes oreilles sont en train d'écouter si bébé dort toujours. Et puis mes yeux regardent de temps en temps, vers la fenetre pour voir si le grand arrive avec son papa. ^^

Sonmi451 (14:47)

Et toi?

stanary (14:49)

La migration ?
Bon pour moi faut pas chercher hein. Je n'ai pas de vie donc je suis chez moi entrain de ne rien faire si ce n'est lire

Sonmi451 (14:49)

Et en parlant du loup, il sort du bois. Mon grand vient d'arriver.

stanary (14:51)

Eh bah il est autonome ce grand !

Sonmi451 (14:51)

La migration c'est le passage d'un guide épisode à un autre guide, soit de l'ancien au nouveau.

Sonmi451 (14:52)

Je vais devoir te laisser. Il est autonome oui d'une certaine façon, mais il a encore "que" 5 ans.

Sonmi451 (14:52)

A bientôt peut être.

stanary (14:56)

A bientôt

billy (18:53)

Plus que quelques jours pour venir participer au concours de la photo de bienvenue du quartier Castle. Venez vous affronter avec les plus créatifs ^^

CastleBeck (19:15)

Billy : Je crois que ton message irait plutôt dans la room HypnoPromo maintenant
D'ailleurs, il faut que je me dépêche pour finir ma participation...

Chaudon (19:39)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Titepau04 (20:22)

Chaudon, tu t'es trompée de room !!!!

Titepau04 (20:23)

T'ai trompé*

Sonmi451 (22:00)

Hypnoroom promo pour les pubs allezzz, on y va vroouuuummmm

Titepau04 (22:01)

LOL!!!!

Titepau04 (08:52)

Bonjour tout le monde!!!!

Hypnotic (11:53)

Bonjour !

Locksley (11:58)

Hello chef !

Titepau04 (12:19)

Bonjour!!

serieserie (13:05)

Hello la citadelle!

Ceci est un extrait des dernières discussions de notre Room HypnoBlabla

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play

Dawson's Creek

Suis-nous !

Important : HypnoSeries ne propose aucune vidéo d'épisode sous forme de téléchargement ou de streaming