VOTE | 149 fans |

#101 : Rencontre de la deuxième fille

Titre en VO : "Pilot" - Titre en VF : "Rencontre de la deuxième fille"
¤ USA : diffusé le 20/01/98 - France : diffusé le 10/01/99
¤ Scénario : Kevin Williamson - Réalisation : Steve Miner


Dawson et Joey, très complices, passent leurs nuits ensemble depuis qu’ils sont petits dans la paisible ville de Capeside, mais à 15 ans, ce rituel est difficilement acceptable. Bien que Dawson prétende n’avoir aucune arrière pensée, Joey sait pertinemment que cette idée lui trottera bientôt dans la tête !

A plus forte raison lorsque Jen, une belle jeune fille blonde venue de New-York, arrive pour s’installer près de chez lui.

Pendant ce temps, leur ami Pacey, qui est plutôt un marginal, décide de se lancer dans une aventure avec une femme plus âgée que lui qui se trouve être son professeur d’anglais. Les seules personnes semblant être en parfaite harmonie avec leur sexualité sont les parents de Dawson, mais cette passion peut cacher un horrible secret…

Joey veut du changement !
Joey veut du changement !

  

Dawson rejoint Jen, songeuse
Dawson rejoint Jen, songeuse

  

La fin de soirée de Dawson
La fin de soirée de Dawson

  

Tamara embrasse Pacey
Tamara embrasse Pacey

  

Jen ne changera rien entre eux
Jen ne changera rien entre eux

  

Générique d'ouverture saison 1
Générique d'ouverture saison 1

  

Plus de détails

 

 

~~~~~~~~~~



Dawson et Joey, deux adolescents vivant dans la paisible ville de Capeside, se connaissent depuis leur plus tendre enfance et sont donc très liés. Ils dorment depuis toujours dans le même lit mais à l’âge de 15 ans, Joey décide de mettre un terme à ces habitudes ! Dawson lui avoue qu’il n’y a aucun problème et qu’ils peuvent continuer ainsi mais elle reste perplexe.

Le lendemain, Dawson, Joey et Pacey, le meilleur ami de Dawson, rencontrent Jen, une fille de New-York qui va s’installer dans la maison voisine de celle de Dawson.

Lorsqu’ils rentrent, Pacey et Dawson trouvent les parents de Dawson Leery en train de s’embrasser, ce qui met mal à l’aise leur fils mais ravit son ami !

Joey, elle, rentre chez elle où elle retrouve sa sœur enceinte Bessie et son ami Bodie.

Tandis qu’il travaillait au vidéoclub, Pacey craque pour une femme mûre désirant louer une vidéo-cassette sur l’amour. Il en fait part à Dawson qui tente de le raisonner mais en vain.

De retour chez lui, Dawson rejoint Jen songeuse. Il lui parle alors de sa passion pour le cinéma et lui propose de lui montrer son « studio » qui est en fait sa chambre. Elle s’aperçoit alors que c’est vraiment un fan de cinéma en particulier de Spielberg dont les affiches de ses films tapissent les murs ! Pendant leur conversation, Joey les entend tandis qu’elle monte à l’échelle, pour rentrer par la fenêtre de la chambre de Dawson, comme à son habitude.

Jen va alors au chevet de son grand-père, tombé dans le coma depuis un certain temps. Jen demande à sa grand-mère ce qu’elle pense de ses deux nouveaux amis et elle lui dit alors de ne pas les fréquenter car ils ne vont pas à la messe ! Jen lui avoue alors difficilement que c’est aussi son cas car elle est athée !

C’est le jour de la rentrée et Jen est donc au lycée et y trouve Dawson. Pacey, lui, est ébahi quand il s’aperçoit que la femme mûre du vidéoclub n’est autre que sa prof de littérature !

Dawson, en tant que fan de cinéma, décide de tenter sa chance auprès du professeur de cinéma pour participer au cours dispensé par l’école puisqu’on lui a refusé mais ce dernier respecte la décision de l’administration car ce cours est tellement plébiscité qu’il n’est réservé qu’aux terminales.

Jen demande à Joey si elle est avec Dawson mais cette dernière lui répond que non et se met à lui parler de la mort de sa mère et de sa vie avec sa sœur « Bessie » et son ami noir « Bodie ». Elles rejoignent alors Dawson qui lui décrit alors chaque professeur du lycée !

Pacey tente sa chance avec Tamara en lui proposant un autre film mais elle lui dit qu’elle va au « Rialto », le cinéma de Capeside, ce soir ! Pacey demande alors à Dawson d’y aller et celui-ci, après quelques secondes d’hésitations, finit par accepter quand Jen accepte de les accompagner ! Dawson demande à Joey de les rejoindre pour ne pas gêner Jen et elle accepte pour le grand plaisir de Dawson.

C’est le moment de la soirée, Joey n'arrête pas de taquiner Jen et Dawson réagit alors et lui demande de s’expliquer mais elle reste muette ! Durant la séance, Joey continue cependant son cinéma et Dawson lui demande alors de se parler en privé ! Pendant ce temps, Pacey rejoint Tamara afin de conclure mais elle reste froide et il finit même par recevoir le poing d’un spectateur agacé !

Joey explique à Dawson qu’il ne se rend pas compte de ce qu’il se passe et qu’il faudrait qu’il se réveille car la vie ce n’est pas du cinéma ! Dawson reste alors sans voix et retourne s’asseoir auprès de Jen.

Arrivé devant chez Jen, Dawson s’excuse envers elle pour cette soirée quelque peu gâchée mais elle lui dit que c’était vraiment une belle soirée et qu’il n’a pas à s’en vouloir. Elle rentre alors chez elle sans l’avoir embrassé en lui demandant de faire comme s’ils l’avaient fait !

Pacey retrouve Tamara et lui dit ses quatre vérités ! Elle craque alors et finit par l’embrasser ! Elle part alors gênée…

A son retour, Dawson trouve Joey et lui demande ce qui lui est passé par la tête ce soir. Ils se mettent alors à se raconter la soirée de leur point de vue et ils finissent par admettre que les choses ont désormais changé.

Un grand merci à Rebecca pour ce script !!!

(Dans la chambre de Dawson, Joey et Dawson sont allongés sur le lit et regardent E.T.)

Joey : (en imitant E.T.) Téléphone maison. J'adore ce film. Qui a eu l'oscar ?

Dawson : Gandhi. Spielberg s'est fait avoir. Il était encore obsédé par son projet de Peter Pan.

Joey : Pourquoi Gandhi ? On récompense un film que personne n'est capable de regarder en entier.

(Dawson arrête le film, et là on peut voir la mère de Dawson qui présente le JT.)

Joey : Quelle coiffure !

Dawson : Ouais, elle aime les chignons.

Joey : Ca doit peser lourd. Elle doit avoir du mal à marcher droit.

(Dawson s'aperçoit que Joey est en train de mettre ses chaussures.)

Dawson : Où tu vas ?

Joey : Chez moi.

Dawson : Tu ne restes pas ?

Joey : Non.

Dawson : Pourquoi tu ne passes pas la nuit ?

Joey : Pas ce soir.

Dawson : Pourquoi ?

Joey : C'est comme ça tu sais, je découche de moins en moins maintenant.

Dawson : On est samedi soir. Tu dors ici sans problème depuis l'âge de sept ans.

Joey : Les choses changent Dawson, elles évoluent.

Dawson : De quoi est-ce que tu parles ?

Joey : Dormir dans le même lit, c'est bien quand on est petit, pas quand on a quinze ans.

Dawson : Ouais.

Joey : On entre au lycée lundi.

Dawson : Ouais.

Joey : Et j'ai de la poitrine !

Dawson : Quoi !?

Joey : Et tu as des organes génitaux !

Dawson : Oui, j'en ai toujours eu.

Joey : Pas aussi développés.

Dawson : (embarrassé) Qu'est-ce que tu en sais ?

Joey : Tu as les doigts longs. Salut.

Dawson : Non, Joey, t'en vas pas comme ça. Explique-toi.

Joey : Je crois que nos hormones sont en ébullition et ça peut mal se terminer si on ne fait pas attention.

Dawson : (en souriant) Dis-moi, tes hormones, elles seraient pas un peu amoureuses de moi ?

Joey : Amoureuse de toi ? Non, je suis pas amoureuse de toi Dawson. On se connaît depuis trop longtemps. Je t'ai vu roter, vomir, te mettre le doigt dans le nez et j'en passe. Comment veux-tu que je sois amoureuse de toi !?

Dawson : Alors, quel est le problème ?

Joey : On change et on doit veiller à ce que la relation homme/femme ne vienne pas tout gâcher.

Dawson : La relation homme/femme, Quand Harry rencontre Sally ? Oh t'inquiète pas, ça peut pas nous arriver à nous.

Joey : Qu'est-ce que tu en sais ?

Dawson : (en se rallongeant sur son lit) Parce qu'on va dormir. Je suis crevé.

Joey : Tu fuis le sujet.

Dawson : Non, c'est une preuve. La preuve qu'on peut rester amis malgré tous les semblants de théories sur la sexualité.

Joey : Je doute que ça puisse marcher.

Dawson : Ca suffit, arrête de jouer les bonnes femmes Joey. Autrement je t'appelle Joséphine.

Joey : (en se jetant sur Dawson) Alors là t'as pas intérêt !

(Joey le frappe mais Dawson parvient à maîtriser ses mains.)

Joey : D'accord, je me rends. Je me rends.

Dawson : On est amis. Peu importe qu'on ait des poils sur le corps. D'accord ?

Joey : D'accord.

Dawson : Et on n'en reparle plus, le sujet est clos. D'accord ?

Joey : D'accord.

Dawson : Merci.

Joey : De rien.

(Ils se couchent dans le lit.)

Dawson : Bonne nuit.

Joey : Bonne nuit.

Dawson : Au fait, comment on en est venu à parler de ça ?

-- Générique --

(Devant la maison de Dawson, sur le ponton, Joey est assise sur une chaise longue. Soudain, une créature l'entraîne dans l'eau.)

Joey : Ahhhhhhhhh !

(Dawson est un peu plus loin avec sa caméra.)

Dawson : Non ! Non ! Coupez ! Arrêtez tout ! Mais qu'est-ce qui t'a pris ? Tu devais attendre qu'elle vienne vers toi !

(Sous ce déguisement se cache Pacey. Joey remonte sur le ponton.)

Joey : Je déteste ça !

Dawson : Pacey. Joey.

(Pacey enlève la partie supérieure de son costume et sort à son tour de l'eau.)

Pacey : C'est encore à cause d'elle !

Dawson : Tu arrives trop tôt Pacey, ça ne nous laisse pas le temps d'angoisser.

(Joey attrape une serviette.)

Joey : T'en as encore profité pour me mettre la main aux fesses !

Pacey : Comme si t'avais des fesses.

Dawson : On accumule un retard incroyable. On ne sera jamais prêts dans deux semaines pour le festival.

Joey : Je ne veux pas jouer la victime.

Dawson : Alors un peu de coopération s'il vous plaît.

Pacey : Hé, bah tu vois avec Meryl Streep hein, moi je fais le maximum.

Joey : Le maximum de bêtises ?

(À ce moment, Jen sort d'un taxi un peu plus loin. Joey ne l'a pas remarqué, mais Dawson et Pacey oui.)

Pacey : Wah, vous ne m’en voudrez pas si je vous laisse.

(Pacey, Dawson et Joey vont à la rencontre de Jen. Elle les rejoint aussi.)

Jen : Salut.

Pacey : Salut. Je m'appelle Pacey. Ravi de te rencontrer.

Jen : Moi aussi.

Dawson : Et moi je m'appelle Dawson.

Jen : Dawson. Dawson, on s'est déjà rencontrés, tu ne te souviens pas ? Je m'appelle Jen.

Dawson : Ah oui, la petite fille qui habite New York.

Jen : Oui c'est ça.

Dawson : Tu as beaucoup changé.

Joey : La puberté. Salut, je m'appelle Joey, j'habite à côté. On ne s’est jamais rencontrées. Jamais.

Dawson : Tu viens voir tes grands-parents ?

Jen : Euh...oui, mon grand-père a l'aorte qui a explosé et il a fallu la remplacer par un tube en plastique. Alors mes parents m'envoient lui remonter le moral.

Dawson : Tu vas étudier ici ?

Jen : Oui, euh.. En seconde.

Pacey : Eh chouette, nous aussi.

Dawson : Ouais.

Jen : Formidable. Excusez-moi, mes grands-parents m'attendent. J'y vais mais, j'ai été très contente de vous rencontrer. On se reverra bientôt, au lycée.

(Elle part.)

Dawson : Peut-être avant, ouais.

Joey : (en imitant Dawson) Oui peut-être avant.

Pacey : Jolie.

Dawson : Pas mal.

(Jen jette un dernier regard sur Dawson.)

(Pacey et Dawson se dirigent vers la maison de celui-ci.)

Pacey : Tu crois qu'elle est seule ? Elle t'intéresse ?

Dawson : Je la connais à peine !

Pacey : Mais qu'est-ce qui t'empêchait de la retenir pour faire plus ample connaissance ?

Dawson : Le tact. Et puis, j'ai tout mon temps.

(Les deux garçons arrivent dans le salon et y trouvent les parents de Dawson en train de se tripoter sur la table.)

Dawson : Oh...non. Maman !

Mitch : Chérie.

(Mme Leery tombe au sol.)

Mitch : Ta mère et moi étions...

Gale : En train de discuter. On se demandait si...

Mitch : S'il ne fallait pas acheter une nouvelle table. Bonjour Pacey.

Pacey : (en souriant) Bonjour Monsieur et...Madame Leery.

Gale : Oh, Pacey. Ne rougis pas Dawson, ça aurait pu être pire.

Pacey : Mme Leery, j'aime beaucoup votre nouvelle coiffure.

Gale : Oh, merci.

Mitch : Je croyais que tu avais du travail.

Dawson : Oui mais on prend du retard.

Gale : Je dois m'en aller. (À Mitch) À tout à l'heure mon gros matou d'amour.

Dawson : Mais...maman !

(Joey arrive chez elle. Bodie vient la rejoindre avec une casserole à la
main.)

Bodie : Tiens, le parfait cobaye. Goûte ça.

Joey : Oh non Bodie, tu vas pas recommencer.

Bodie : Je révise pour mon examen, s'il te plaît. Vas-y, goûte.

Joey : Mmmh, orgasmique. Où est Bessie ?

(Bessie sort de la maison.)

Bessie : Je n'ai rien contre le fait que tu portes mes affaires, je n'en ai pas une grande utilité en ce moment. Seulement, remets-les en place quand tu as fini. D'accord ?

Joey : D'accord.

Bessie : Je ne suis pas très en forme pour passer sous ton lit, tu comprends ?

Joey : N'entre pas dans ma chambre, c'est tout.

(Joey entre dans la maison.)

Bessie : Je vais la tuer un de ces jours, je vous le jure.

Bodie : Tiens, goûte ça.

Bessie : Hmmm... Hmmm, orgasmique.

Bodie : Ah.

(Au vidéoclub, Dawson s'occupe d'un client.)

Dawson : Merci.

(Pacey arrive du fond du magasin.)

Pacey : Si ton père est Monsieur gros matou, toi tu es Monsieur gros matou junior ou Monsieur gros matou deux ?

Dawson : Continue comme ça si tu tiens à mourir jeune.

(Nellie arrive.)

Nellie : Forrest Gump, c'est au rayon drame ou au rayon comédie ?

Pacey : C'est la vingtième fois que tu poses la question.

Dawson : Au rayon drame, Nellie.

Nellie : Merci Dawson.

(Elle s'apprête à aller ranger ses vidéos.)

Pacey : (tout bas) De rien grosse bécasse.

(Nellie se retourne.)

Nellie : Qu'est-ce que tu viens de dire Pacey ? Est-ce que tu aurais fait une remarque désobligeante à mon égard ? Parce que si c'est le cas, c'est avec une immense joie que je te rappellerai qui tu es.

Pacey : Je sais, je sais, c'est ton père le patron.

Nellie : Non. Je veux dire à une échelle bien plus importante, à l'échelle du monde, de l'univers.

Pacey : Vas-y, dis-le moi Nellie.

Nellie : Tu n'es personne, justement. Tu n'es rien, tu n'as jamais existé. Parce que si tu existais, je prendrais sans doute le soin de répondre à ta provocation, à ton insulte vulgaire et minable. Mais non, je ne me bats pas contre des courants d'air. Phoo, phoo !

(Elle balance ses bras en l'air.)

Nellie : Tu es inexistant. Tu es le néant.

(Une femme très sexy entre dans le vidéoclub. Les garçons la remarquent aussitôt.)

Pacey : Oh mon Dieu, regarde ça !

Dawson : Hé, un peu de respect, elle a sûrement des enfants.

Pacey : Un très bon connaisseur m'a dit que les mères avaient une vie sexuelle très intéressante.

(La femme arrive au comptoir.)

Dawson : Bonjour. On peut vous aider ?

Tamara : Oui, s'il vous plaît. C'est la première fois que je viens et je souhaite louer une vidéo.

(Pacey pousse légèrement Dawson pour pouvoir être seul avec la cliente.)

Pacey : Parfait. Vous remplissez ceci et vous sortez votre carte de crédit.

Pacey : Merci. Vous êtes nouvelle ici ? C'est la première fois que je vous vois.

Tamara : Oui. Je m'appelle Tamara. Et vous ?

Pacey : Pacey, ravi de vous rencontrer.

Tamara : Voilà, tout y est Pacey.

Pacey : Euh oui, merci. Euh...est-ce que...je peux vous aider à trouver une cassette vidéo ?

Tamara : Je veux bien. J'ai envie d'une belle histoire d'amour.

Pacey : Euh, vous trouverez les nouveautés à gauche dans le...

Tamara : Oh non, un vieux film de préférence. J'adore ça.

Pacey : Les classiques sont...dans...

Tamara : Vous avez Le lauréat ?

(Dawson, un peu plus loin, les regarde en souriant.)

Pacey : Le...Lauréat, c'est bien celui où...

Tamara : Où une femme mûre, Anne Bancroft, séduit un jeune homme, Dustin Hoffman.

Pacey : Euh...je vais regarder.

(Dawson arrive derrière Pacey.)

Dawson : Ne te dérange pas, le voilà.

Tamara : Ah !

Pacey : Merci.

Dawson : Vous désirez autre chose Madame ?

Tamara : Oh non, ça ira. Combien je vous dois ?

Dawson : On paye au retour.

(Elle s'apprête à partir.)

Dawson : Vous oubliez votre carte.

Pacey : Oui, tenez.

Dawson : Bon film.

Tamara : Merci. Merci et à bientôt Pacey.

Pacey : Oh oui.

(Tamara quitte le vidéoclub.)

Dawson : Arrête de baver vieux.

Pacey : Non, elle m'a dragué, t'as bien vu !

Dawson : Elle s'est moquée de toi.

Pacey : Je te dis que c'est moi qu'elle voulait !

Dawson : Elle voulait Dustin Hoffman.

Pacey : Je...

(Dawson arrive près de chez lui et aperçoit Jen, assise sur le ponton. Il la rejoint.)

Dawson : Salut. Comment va ton grand-père ?

Jen : Oh, il respire. C'est bon signe. C'est avec ma grand-mère que j'ai du mal à m'entendre. Elle est... plutôt bigote et moi on ne peut pas dire que je sois très très pratiquante.

(Elle remarque les vidéos que Dawson tient à la main.)

Jen : Oh, qu'est-ce que c'est ? L'étrange créature du lac noir et Les monstres de la mer ? Je ne connais pas.

Dawson : C'est de la recherche. Je fais un film.

Jen : C'est vrai ?

Dawson : Ouais.

Jen : Si jeune et déjà ambitieux.

Dawson : J'ai quinze ans. Spielberg a fait son premier huit millimètres à treize ans.

Jen : Et pourquoi le cinéma ? Qu'est-ce qui t'attire ?

Dawson : Je fuis la réalité.

Jen : (en souriant) Oh !

Dawson : Tu veux voir mon studio ?

(Ils entrent dans la chambre de Dawson.)

Jen : Euh...humm. J'hésite encore... euh...un fan de Spielberg ?

Dawson : C'est vrai que je vénère ce type comme un Dieu.

Jen : À ce point là ?

Dawson : Toute sa carrière est représentée sur mes murs. Les affiches sont placées suivant le classement au box-office. Je commence par les gros succès : Jurasic Park, E.T., Les dents de la mer, Indiana Jones. Ensuite euh.. J’ai les succès controversés. La liste de Schindler, La couleur pourpre. Et pour les oeuvres plus humbles, (il ouvre les portes de son dressing où se
cachent deux autres posters) un affichage plus discret.

(Jen rigole.)

Dawson : 1941 et Always. Deux jolis petits films.

Jen : Tu sais ce que c'est qu'une névrose obsessionnelle ?

Dawson : C'est pire que ça. Je suis persuadé que tous les mystères de l'univers, toutes les réponses à nos questions se trouvent dans un film de Spielberg. C'est une théorie sur laquelle je travaille. Chaque fois que j'ai un problème, il suffit que je regarde le bon film de Spielberg et j'ai la réponse que je cherchais.

Jen : Tu devrais essayer la thérapie de groupe.

(Dawson rigole.)

Dawson : T'es drôle, et on aime ça ici.

(Dehors, Joey grimpe sur l'échelle. En entendant Dawson et Jen discuter, elle s'arrête.)

Dawson : (hors caméra) Je te vois comme une héroïne à la fois émouvante et compliquée.

Jen : (hors caméra) Arrête, tu vas me faire rougir.

(Dawson est assis sur son lit.)

Dawson : C'est très sérieux, c'est le festival de Boston qui propose un concours aux nouveaux cinéastes. Un concours difficile qui a lieu dans deux mois. Et on est très en retard.

Mme Ryan : (hors caméra) Jennifer !

(Jen regarde par la fenêtre tandis que Joey, toujours sur l'échelle, essaie de se cacher.)

Jen : Je vais y aller. Je ne veux pas qu'elle fasse une syncope.

Dawson : À lundi, au lycée.

Jen : Au revoir.

Dawson : Au revoir.

(Sachant que Jen est partie, Joey passe par la fenêtre et pénètre dans la chambre.)

Dawson : Joey ! Où étais-tu passée ? Viens, assieds-toi. Regarde ça.

(Dawson lui montre un passage du journal télévisé avec sa mère et son collègue.)

Gale : (à l'écran) 772-5982. Maintenant à vous, Bob.

Dawson : Tu crois que ma mère couche avec lui ?

Joey : Qu'est-ce que tu vas inventer ?

Dawson : Regarde.

(Il rembobine la vidéo et diffuse le même passage.)

Dawson : Sa façon de prononcer les "B", elle insiste. Maintenant à vous Bob.

Joey : Qu'est-ce que tu vas chercher ? Pourquoi veux-tu que ta mère couche avec son collègue alors que ton père est l'homme idéal ?

Dawson : Je ne sais pas, j'en sais rien.

Joey : Tu es à la recherche d'un conflit qui puisse déboucher sur un script. Accepte que la vie puisse être parfaite. C'est la réalité.

(Dawson continue de regarder le passage plusieurs fois.)

(Le lendemain, chez les Ryan. Jen passe devant la chambre de son grand-père et va s'asseoir près de lui.)

Jen : Bonjour grand-père.

(Elle regarde sa cicatrice et la touche légèrement.)

Mme Ryan : Qu'est-ce que tu fais ?

Jen : Oh, je...je disais bonjour à grand-père.

Mme Ryan : Ton petit-déjeuner est prêt.

Jen : Je suis contente de venir vivre ici.

Mme Ryan : Dépêche-toi, ne sois pas en retard le premier jour.

(Dans la cuisine, Mme Ryan finit de préparer le petit-déjeuner. Jen est à table.)

Jen : Je n'ai pas l'habitude de manger le matin, grand-mère. Je te remercie d'avoir préparé tout ça mais...mais moi avant midi je ne peux avaler qu'un café noir, rien de plus.

(Elle se sert une tasse.)

Mme Ryan : Bon, ben je m'en souviendrai pour l'avenir.

Jen : Est-ce que tu connais Dawson, le fils des voisins ? Je le trouve gentil, sympathique, original, passionnant.

Mme Ryan : Evite de le fréquenter si tu veux pas avoir de problèmes.

Jen : Ouais, bien sûr !

Jen : Bon, et la fille qui habite en bas de la rivière ? Euh... Joey, je
crois qu'elle s'appelle comme ça.

Mme Ryan : La fille qui habite en bas de la rivière passe par la fenêtre du fils du voisin tous les matins et tous les soirs depuis au moins dix ans. On ne les voit jamais à l'église, moi c'est ce que j'appelle de la mauvaise graine vois-tu.

Jen : Très bien.

(Mme Ryan commence à faire une prière et remarque que Jen n'en fait pas de même.)

Mme Ryan : Tu dis le bénédicité ?

Jen : Je préfèrerais que tu le dises.

Mme Ryan : Non, ce serait mieux si c'était toi.

Jen : Non grand-mère, sans façon.

Mme Ryan : As-tu une bonne raison de ne pas remercier le seigneur ce matin ?

Jen : Tu sais, ça m'ennuie d'aborder le sujet, je risque de te contrarier et...et c'est la migraine garantie pour moi. Mais personnellement je ne suis pas très église, bible et je ne prie pas non plus.

Mme Ryan : Je te demande pardon ?

Jen : Grand-mère je suis athée, je ne crois pas en Dieu.

(Mme Ryan est choquée.)

(Au lycée de Capeside. Jen est à son casier.)

Nellie : Bonjour, je m'appelle Nellie Olsen.

Jen : Oh, Nellie Olsen comme dans...

Nellie : Oui, je sais, La petite maison dans la prairie, c'était le feuilleton préféré de mes parents. Euh, mais pas d'idées préconçues hein ! Je ne suis pas du tout comme elle.

Jen : Euh, je m'appelle Jen...

Nellie : Jennifer, tu viens de New York. Je le sais. Comment va ton grand-père ? On s'est tous fait du souci. Tout le monde ne parle que de lui à l'église, tu aimes t'éclater ?

Jen : Excuse-moi ?

Nellie : Aimes-tu...t'éclater ?

Jen : Euh, m'éclater, tu veux dire au sens de m'amuser ou de me droguer ?

Nellie : C'est... comme tu veux.

Jen : J'aime m'amuser mais sans drogue.

Nellie : Je pense que c'est toi qu'on aurait dû appeler Nellie. Salut !

(Nellie s'en va. D'un air étonné, Jen se retourne vers son casier.)

Dawson : Jen ! Ca va ?

Jen : Je fumerais bien une cigarette.

Dawson : Tu fumes ?

Jen : J'ai arrêté. Mais je suis tellement tendue.

Dawson : Ca ne se voit pas du tout.

Jen : Je sais cacher mes émotions.

Dawson : Aaaah, on est tous très tendus le jour de la rentrée.

Jen : Ouais.

Dawson : Tiens, c'est quoi ton premier cours ? Avec quel prof ?

(Jen regarde sur son horaire.)

Jen : Britson, en Biologie.

Dawson : Justement j'y allais.

Jen : Oh !

(Ils partent ensemble.)

(Pacey fait le pitre dans une classe. À sa grande surprise, la cliente du vidéoclub, Tamara, entre dans la salle.)

Pacey : Tamara ?

Tamara : Bonjour Pacey. Je préfère que tu m'appelles Mademoiselle Jacobs pendant les heures de cours.

Pacey : Oui, bien sûr.

(Il s'installe et observe longuement Tamara.)

(Jen arrive à son cours de Biologie et aperçoit Joey. Celle-ci aperçoit Jen à son tour et essaie de se faire discrète.)

Jen : Hé, bonjour. J'espérais qu'on aurait un cours ensemble.

Joey : (pas très réjoui) Bah voilà.

(Dawson entre dans une classe. Un professeur est en train de visionner un film.)

Dawson : Psychose.

Mr. Gold : Tu connais le film ?

Dawson : Anthony Perkins, Janet Leigh, 1960. Ah, une anecdote sur la scène de la douche, savez-vous qu'Hitchcock a surpris Janet Leigh en mettant de l'eau glacée pour être sûr qu'elle crie bien fort ?

Mr. Gold : Qui es-tu ?

Dawson : Dawson Leery.

Mr. Gold : Et bien sûr tu es inscrit à mon cours de cinéma.

Dawson : C'est pour ça que je viens vous voir. J'ai un petit problème avec mon emploi du temps. On a refusé de m'inscrire à votre cours.

Mr. Gold : Alors tu es sûrement en seconde.

Dawson : Qu'est-ce que ça change ?

Mr. Gold : Ce cours a beaucoup de succès, les places sont limitées. On laisse la priorité aux élèves de Terminale.

Dawson : C'est stupide.

Mr. Gold : Stupide ?

Dawson : Qui a décidé ça ?

Mr. Gold : Moi !

Dawson : Hum.

Mr. Gold : Pourquoi le cinéma ?

Dawson : La passion, Monsieur Gold. Une passion qui frôle la folie. Le cinéma c'est toute ma vie.

Mr. Gold : Oh oui je vois.

Dawson : Excusez-moi. Je m'exprime très mal. Je veux être cinéaste, vous comprenez. C'est ma seule ambition depuis que je suis tout petit. Combien de vos étudiants peuvent en dire autant ? Nous sommes dans une petite ville, il n'y a pas d'autre opportunité, vous le savez. Vous avez le pouvoir. Vous pouvez passer outre cette loi bizarre qui interdit aux étudiants de s'instruire.

Mr. Gold : Vous êtes très convaincant Monsieur Leery. Mais mon cours est complet, je regrette. Je pourrais accepter de faire une exception mais ce serait injuste et problématique. Non, c'est un non définitif, n'insistez pas.

Dawson : Mais...

Mr. Gold : Non, point final. Je n'ai plus rien à ajouter.

(Jen et Joey sortent de la classe.)

Jen : Hé, Joey ! Je peux te poser une question un peu indiscrète ?

Joey : Vas-y.

Jen : Y'a... y'a quelque chose entre Dawson et toi ?

Joey : Non, on est très amis, c'est tout.

Jen : On sera tous amis, j'espère. Tu sais, ma grand-mère m'a fortement déconseillé de te fréquenter. Je sais pas pourquoi.

Joey : Ouais, excuse-moi mais ta grand-mère est très atteinte.

Jen : Qu'est-ce qu'elle a contre toi ?

Joey : Bah faut pas chercher loin. J'ai un père qui est en prison et ma soeur est enceinte de son petit copain noir.

Jen : Ton père est en prison ?

Joey : Oui, pour trafic de marijuana, il avait 500 kilos en trop.

Jen : Wah ! Et, où est ta mère ?

Joey : (gênée) Elle a eu un cancer. Elle nous a quitté.

Jen : Alors, tu vis avec ta soeur ?

Joey : Et son copain black. Il t'aime bien.

Jen : Qui ? Son petit copain ?

Joey : Dawson. Ne te moque pas de lui.

(Joey s'en va. Jen la regarde partir et soupire.)

(À la cafétéria, Dawson, Jen et Joey sont à une table. Dawson critique quelques profs se trouvant dans la salle.)

Dawson : Le chauve, c'est Monsieur Herman. Il est prof de Maths et ce type-là se promène avec un flingue. L'an dernier il a ouvert le feu sur deux étudiants et un surveillant.

Jen : Je parie qu'il a justifié son crime en disant qu'il n'avait pas de bon de sortie.

(Ils rigolent. Joey les regarde.)

Dawson : La femme en noir là-bas, elle est alcoolique. Après les cours on la retrouve souvent au café d'en face avec la robe sur la tête.

Jen : Et elle chante Dansons sous la pluie, c'est ça ?

(Ils rigolent encore. Joey a l'air exaspérée.)

Dawson : Tu es très douée. J'aurais besoin de toi pour mes dialogues.

Joey : Euh, on ne devait pas travailler Dawson ?

Dawson : Oui oui oui. (À Jen) Tu veux bien jeter un oeil à la troisième partie.

Jen : Si tu veux !

Dawson : Je veux du suspense jusqu'au bout.

Jen : Bien sûr.

(Joey lève les yeux au ciel.)

(Dans une classe, Tamara déjeune. Pacey entre.)

Pacey : Tamara, euh... Mademoiselle Jacobs. C'était bien Le Lauréat ?

Tamara : Oui, je m'en souvenais très bien.

Pacey : Une autre histoire d'amour pour ce soir ?

Tamara : Tu veux me suggérer quelque chose ?

Pacey : Euh, vous avez déjà vu Un été 42 ?

Tamara : Hum, rafraîchis-moi la mémoire.

Pacey : Eh bien, ça parle d'une très jolie femme qui séduit un jeune garçon qui se sent devenir un homme.

Tamara : Ca semble intéressant.

Pacey : Euh...vous voulez que je vous le réserve ?

Tamara : Un autre jour. Ce soir je pense que j'irai plutôt au cinéma, au Rialto.

(Des étudiants commencent à entrer dans la salle. Pacey semble déçu.)

Pacey : Euh oui.

Tamara : On y passe d'excellents films.

Pacey : Ah oui ? Bon, j'irai peut-être y faire un tour.

(En reculant, il bouscule un étudiant.)

Etudiant : Hé, fais gaffe !

(Pacey salue Tamara et quitte la salle.)

(Pacey retrouve Dawson dans un couloir du lycée.)

Pacey : Hé, la super cliente d'hier c'est ma prof de littérature figure-toi. Toi et moi on va au ciné ce soir parce que c'est là-bas qu'on la trouvera.

Dawson : Ah, négatif.

Pacey : Quoi !? J'ai peut-être la possibilité de perdre ma virginité, de réaliser tous mes fantasmes, tu saisis ?

Dawson : Pacey, rentre chez toi et va promener le chien. Ca se passera ni ce soir, ni avec ta prof.

Pacey : Mais qui t'a dit que ça se passerait ce soir, je suis pas débile ! Non c'est... histoire de me familiariser avec son odeur, son beau sourire, ses jolies formes, etc...

Dawson : Arrête, tu te fais du mal, je t'assure !

Pacey : Ecoute, c'est prouvé. Un large pourcentage de femmes mûres préfère les jeunes garçons tout simplement parce qu'elles ont l'impression d'être encore jeunes. Lis la presse féminine.

Dawson : Parce que tu lis la presse féminine ?

Pacey : Dawson, tu n'as pas de soeur mais moi j'en ai trois. Sans ces revues je serais paumé.

Dawson : Pourquoi tu as besoin de moi ?

Pacey : Pour un soutien moral, tiens. Le mieux ce serait d'inviter ta voisine New-yorkaise.

(Ils aperçoivent Jen en train de discuter avec un garçon au bout du couloir.)

Jen : (au garçon) Oui, d'accord.

Pacey : Avant que quelqu'un le fasse à ta place. Mais bon sang, vas-y, sois ferme avec elle, parle-lui franchement. Toi aussi tu devrais lire des revues féminines, je pense que tu serais moins timide. Vas-y, fonce.

(Dawson retrouve Jen.)

Jen : Oh, Dawson. Comment ça va ?

Dawson : Bien. Tu as rencontré Roger Fullford ?

(Ils marchent dans les couloirs.)

Jen : Oui. Il est gentil.

Dawson : Ouais. Le jour il joue les gros bras et la nuit c'est un schizophrène travesti.

Jen : (en rigolant) Sans blague !

Dawson : C'est vraiment quelqu'un de très bizarre, il a une double personnalité, méfie-toi de lui. C'est un conseil.

Jen : J'aimerais bien le voir en mini-jupe.

(Dawson rigole.)

Dawson : Euh, Pacey nous propose d'aller au cinéma ce soir. On sera pas nombreux, trois ou quatre. Tu veux venir avec nous ?

(Jen sourit.)

(Joey marche dans la rue. Dawson la rejoint en vélo.)

Dawson : Hé, Joey ! J'ai besoin de toi.

Joey : Ouais.

Dawson : J'ai plus ou moins rendez-vous avec Jen ce soir, on va au ciné avec Pacey; il faut que tu viennes avec nous.

Joey : Plutôt monter dans un avion qui va s'écraser.

Dawson : Allez, ça va pas être sympa si on est deux garçons avec elle. Viens avec nous.

Joey : On aura l'impression d'être deux couples ?

Dawson : Ouais, si on veut. Pacey a un objectif précis...

Joey : Ouais, j'ai compris. Pourquoi moi ?

Dawson : C'est histoire d'être quatre, que Jen ne se sente pas trop mal à l'aise.

Joey : Oh oui ce serait dommage.

Dawson : Oh Joey, s'il te plaît ? S'il te plaît, s'il te plaît, s'il te plaît. Joey, s'il te plaît !?

Joey : Bon d'accord.

Dawson : Merci ! Tu es la meilleure, la meilleure ! Et tu vois, tu t'inquiétais pour notre relation mais je te l'ai dit, rien ne changera. On peut tout se dire toi et moi.

(Chez les Ryan.)

Mme Ryan : Où allez-vous exactement ?

Jen : Eh bien, Dawson a un revolver, on va d'abord braquer une banque et après on ira tous se faire tatouer.

Mme Ryan : Pourquoi tu parles ainsi ?

Jen : J'essaie simplement d'établir une forme de communication basée sur l'humour. Je serai sage comme une image.

Mme Ryan : Tâche de revenir avant dix heures.

Jen : C'est entendu. Merci d'être aussi compréhensive. Je craignais que tu m'enfermes dans ma chambre.

Mme Ryan : Je ne vais pas t'interdire d'aller au cinéma, voyons. Tu as le droit de t'amuser. Ce qui compte c'est que tu viennes à la messe avec moi dimanche matin.

Jen : J'étais sûre que ce ne serait pas gratuit. Excuse-moi grand-mère, ce ne sera pas possible.

Mme Ryan : Je me permets d'insister.

Jen : Moi aussi j'ai des convictions. Respecte-les.

Mme Ryan : J'ai appris ce qui s'est passé à New York. L'église te fera du bien.

Jen : Je sais ce qui me fait du bien. L'église n'est d'aucun secours pour moi. Mais je te promets d'avoir une conduite irréprochable, d'honorer et respecter tes croyances tant que je serais ici.

Mme Ryan : Jen, c'est moi qui commande. Tu feras ce que je te dis, tu es sous ma responsabilité.

Jen : Dire que je me bats de toutes mes forces contre mon côté rebelle depuis que je suis là. Ecoute grand-mère, j'irai à l'église quand tu diras le mot pénis.

Mme Ryan : Tu devrais avoir honte !

Jen : Ca fait partie du vocabulaire technique, clinique. Pénis.

(Jen fait une bise à sa grand-mère.)

Jen : Je t'aime beaucoup, tu sais. Mais il faut vivre avec son temps. À ce soir.

(Dans le salon des Leery, Mitch regarde le JT et travaille sur une maquette. Dawson descend.)

Dawson : Bon euh...Papa, je sors.

Mitch : J'ai eu une idée. Toutes les serveuses pourraient avoir un équipement de plongée.

Dawson : Ce n’est pas très pratique. De toute façon je trouve que le thème du restaurant aquatique, ce n’est pas génial.

Mitch : Ah, pousse-toi, c'est maman. C'est en la regardant travailler que me vient l'inspiration.

Dawson : Je m'en vais.

Mitch : Amuse-toi bien. Et pense au chapeau.

Dawson : On n'en est pas encore au préservatif.

Mitch : Jamais trop tôt pour en parler.

Dawson : Qu'est-ce que vous avez tous avec le sexe ? À croire que les gens ne pensent qu'à ça. Le sexe, le sexe, le sexe ! Mais, dans la vie y'a pas que ça.

Mitch : Le sexe a un rôle primordial dans la vie d'un être humain, Dawson.

Dawson : Oh oui, au point de se déshabiller sur la table ? Arrête, si le sexe est si important que ça, pourquoi Spielberg n'abuse pas de ce genre de scène dans ses films, hum ? Il en met juste ce qu'il faut, pas n'importe où, comme on devrait le faire dans la vie.

(Quelqu'un sonne à la porte.)

Dawson : Je rentre avant minuit.

Gale : (à la télé) Maintenant à vous, Bob.

(Chez Joey, Bodie est en train de lire un magazine et Bessie peint. Joey sort de la maison quand sa soeur la retient.)

Bessie : Une seconde !

Joey : Je suis pressée !

Bessie : (en lui prenant le visage) Quand est-ce que tu sauras t'arranger ?

(Bessie sort un tube de rouge à lèvres et maquille sa soeur. Bodie les regarde et sourit.)

Bessie : (en lui montrant) Pince tes lèvres comme ça.

(Joey pince ses lèvres.)

Bessie : Tu le gardes sur toi. Et toutes les demies-heures ou toutes les heures, tu t'excuses et tu vas faire les retouches. D'accord ?

(Joey prend le tube et sourit à sa soeur avant de partir.)

(Dawson, Joey, Jen et Pacey marchent dans la rue.)

Dawson : Est-ce que tu resteras toute l'année ?

Jen : Je ne sais pas, ça dépendra de mes grands-parents. Et puis, de mes parents.

Jen : Hé, Joey, j'adore ton rouge à lèvres. C'est quelle teinte ?

Joey : Rouge pourri. Et toi ta couleur de cheveux c'est quel numéro ?

Dawson : Joey est un peu fatiguée, il ne faut pas lui en vouloir.

Jen : Oh, c'est rien. J'utilise un shampooing éclaircissant.

Joey : Au fait Jen, tu es vierge ?

Dawson : Qu'est-ce qui te prend ?

Joey : Parce que Dawson l'est, lui, et une vierge et un puceau ce n’est pas l'idéal à ce qu'on raconte.

Dawson : (en s'approchant d'elle) Je vais t'étrangler.

Joey : Oh mais je dis ça pour vous aider moi, accélérer les choses.

Jen : Non, c'est rien Dawson. Oui, je suis vierge. Et toi Joey, est-ce que tu l'es ?

Joey : Oh, tu plaisantes. C'était un routier, il s'appelait Bubba.

Dawson : (en l'attrapant) Qu'est-ce qui te prend ?

(Elle le regarde d'un air indifférent. Puis ils achètent leurs billets.)

(Dans la salle de cinéma, ils s'installent. Pacey aperçoit Tamara qui s'installe un peu plus loin.)

Pacey : Je reviens tout de suite.

(Les lumières s'éteignent et le film commence. Dawson tente d'approcher sa main de celle de Jen mais hésite. Joey le remarque et observe attentivement la main de Dawson. Après un deuxième essai, Dawson parvient à prendre la main de Jen.)

Joey : Alors Jen, c'est quoi ton style ?

Jen : Pardon ? Je ne comprends pas.

Joey : C'est important pour toi la taille du... ?

Dawson : Joey !

Jen : Non, sincèrement c'est une question à laquelle je n'ai jamais vraiment réfléchi; et toi c'est quoi ton genre ?

Joey : Oh moi c'est..

Dawson : (en l'attrapant) Toi et moi, dehors, tout de suite.

Joey : Qu'est-ce que tu en penses, Dawson ?

Dawson : Je vais t'étrangler ! Je vais t'étrangler !

Joey : (à Jen) Tu as vu qu'il avait de longs doigts ?

(Dawson emmène Joey en dehors de la salle.)

(Un peu plus loin, Pacey s'installe à côté de Tamara.)

Pacey : Salut Tamara.

Tamara : Oh...Pacey ? Qu'est-ce que tu fais ici ?

Pacey : Je viens voir le film. Je suis avec des amis.

Tamara : (en regardant derrière) Ah... oui, c'est une bonne idée.

Pacey : Ca vous ennuie que je m'assoie ici ? (Il lui tend un paquet de friandises) Vous en voulez ?

Tamara : Non. Mais...

Pacey : Oh, à propos, Un été 42 est réservé à votre nom; c'est fait.

Tamara : Oh Pacey, je crois que tu n'as pas compris...

Pacey : Non, non, non, non, non; c'est vraiment rien. D'ailleurs, si vous
voulez je peux venir le regarder chez vous; pourquoi pas ?

(Un homme arrive près d'eux avec des pop-corn.)

Tamara : Pacey, il vaut mieux que tu ailles t'asseoir avec tes amis.

Pacey : Qui c'est ?

Tamara : Un ami.

Un homme assis derrière eux : Hé, taisez-vous !

Tamara : Désolée.

Mr. Gold : Ce gamin t'embête ?

Tamara : Non Benji.

Pacey : Benji ? Mademoiselle Jacobs m'a invité.

Tamara : Non, tu exagères. J'aimerais que tu comprennes une bonne fois pour toute que je voulais louer un film vidéo, rien d'autre.

Mr. Gold : Viens, je vais t'aider à trouver une place.

(En se levant brusquement, Pacey pousse Mr. Gold. L'homme assis derrière reçoit tous les pop-corn sur lui et donne un grand coup de poing à Pacey.)

(Dans le hall du cinéma.)

Dawson : Tu es cinglée ? C'est quoi ton problème ?

Joey : Mon problème c'est que depuis que Mademoiselle cheveux éclaircis est arrivée tu ne me parles plus !

Dawson : Tu dis n'importe quoi et tu le sais très bien !

Joey : Tout ce que je sais c'est que depuis que cette fille est là tu ne t'intéresses plus à personne, tu n'as d'yeux que pour elle !

Dawson : Je la trouve sympa, j'ai le droit ! Si tu étais une véritable amie tu serais un peu plus compréhensive.

Joey : Oh mais je suis compréhensive, j'en ai marre de tout comprendre. Je fais que ça pour toi !

(Elle s'apprête à partir.)

Dawson : Joey !

Joey : Toi tu ne fais aucun effort, Dawson. Tu n'es même plus capable de voir la réalité, de dire qui a tort ou qui a raison.

Dawson : De quoi est-ce que tu parles ?

Joey : De ta vie. Tu vis un conte de fée et tu ne le sais pas. En fait, tu es à la recherche de conflits pour les besoins de ton film. Le cinéma ce n’est pas la vie. Il est temps de grandir.

(Elle s'en va.)

(Dawson et Jen arrivent près de la maison des Ryan.)

Dawson : Je t'accompagne jusqu'à la porte.

Jen : Oh.. Non merci, mes grands-parents ne s'en remettraient pas.

Dawson : Ah, c'est vrai.

Jen : Oui.

(Ils s'arrêtent.)

Dawson : Bon...

Jen : Bon...

Dawson : Ce fut une soirée plutôt agitée.

(Dawson s'approche pour l'embrasser.)

Jen : (avant que Dawson n'ait eu le temps de l'embrasser) Je pense que j'en suis responsable, tout est ma faute. Je suis comme tout le monde, c'est à dire peu de chose sur cette Terre, mais je me sens complètement responsable pour ce soir, Dawson.

Dawson : Non... non, non; tout ça c'est ma faute. (En faisant un signe sur sa tête) J'ai un "L" majuscule là.

Jen : Oh non, non, non, non.

Dawson : Si, je suis lourd.

Jen : Non non, tu n'es pas lourd, pas du tout. Tu es agréable, et plutôt doué. Tu as un grand sens de l'humour. Tu es... tu es gentil, mais pas trop, juste ce qu'il faut. Et puis, tu as beaucoup de talents. Et ce qui ne gâte rien, tu as une jolie peau.

(Ils rigolent.)

Dawson : Merci.

Jen : Merci à toi. La vie n'était pas.. Aussi chouette pour moi à New York. Bon, il est tard, il faut que je rentre. Merci.

(Mme Ryan apparaît sous le porche et allume la lumière.)

Jen : On m'attend. Merci. Merci pour tout, Dawson.

(Elle commence à partir.)

Dawson : Mais...

Jen : On fait comme si on s'était embrassés, d'accord ?

(Dawson sourit.)

(Pacey se promène sur les quais avec son oeil au beurre noir. Il aperçoit Tamara.)

Pacey : Regardez qui est là.

(Il la rejoint.)

Tamara : Pacey, est-ce que ça va ?

Pacey : Je m'en remettrai.

Tamara : Attends, je voudrais te parler.

Pacey : De quoi ? Du lauréat ? D'un été 42 ? De quoi voulez-vous discuter ?

Tamara : Je souhaiterais qu'il n'y ait plus de malentendu entre nous.

Pacey : Je vous comprends parfaitement bien, Mademoiselle Jacobs.

Tamara : Ecoute, je regrette.

Pacey : Vous êtes une menteuse en tout cas. Osez dire que vous veniez juste louer un film.

Tamara : Mais c'est la stricte vérité !

Pacey : C'est un mensonge ! La vérité c'est que vous êtes une jolie femme qui commence à douter de son pouvoir de séduction à l'approche de la quarantaine. Alors quand un jeune garçon viril comme moi s'intéresse à vous, ça vous rassure. Vous délirez, vous fantasmez sur ce que pourrait vous offrir un mâle de quinze ans, un gamin qui sera bientôt un homme. Vous avez l'impression d'être encore séduisante. Et puis, tout d'un coup, la vieillesse ne semble plus surmontable. Vous êtes passée à côté de beaucoup de choses ce soir; aucun homme ne vous aurait aimé comme moi.

Tamara : Tu te trompes sur un petit détail. Tu n'es pas un gamin.

(Ils s'embrassent intensément. Puis, très vite, Tamara finit par le repousser, choquée.)

Tamara : Excuse-moi. Oh mon Dieu.

(Elle part en courant et Pacey l'observe.)

Pacey : On se revoit au lycée, Mademoiselle Jacobs.

(Dawson entre dans sa chambre et allume la télé. En ouvrant son dressing, il trouve Joey, assise au sol.)

Dawson : Oh ! Qu'est-ce que tu fais là ?

Joey : Je regardais cette affiche.

(Elle sort du placard et va s'allonger sur le lit de Dawson.)

Dawson : Qu'est-ce qui t'a pris ce soir ?

Joey : J'ai explosé.

Dawson : Qu'est-ce qui nous arrive au juste ?

Joey : J'en sais rien.

Dawson : Je... je sais que j'ai une vie incroyablement parfaite et que j'ai du mal à l'accepter.

Joey : Ouais, c'est exactement ça.

Dawson : Excuse-moi d'avoir aussi peu de tact, je ne m'en rendais pas compte. Je ne veux pas te perdre Joey. Notre amitié est ce qui compte le plus pour moi. Quand je t'ai vu arriver avec du rouge à lèvres ce soir, je me souviens t'avoir trouvé très jolie. J'ai fait comme si de rien n'était mais...j'étais troublé.

Joey : C'est vrai ?

Dawson : Ouais, puisque je te le dis. Je t'ai trouvé ravissante.

Joey : Ouais, quand j'ai vu ta main s'approcher de celle de Jen, je sais pas...c'est...c'est pas que j'aurais préféré que tu prennes la mienne. C'est simplement que... je ne veux pas que ce soit elle.

Dawson : Qu'est-ce que je dois faire ? Pourquoi c'est si compliqué ?

Joey : On a grandi, on n'est plus des enfants, c'est normal. Même Spielberg a fini par réaliser son Peter Pan.

(Joey se lève et se dirige vers la fenêtre.)

Dawson : Où est-ce que tu vas ?

Joey : Je rentre, on doit plus dormir ensemble. On doit plus discuter comme avant, y'a des choses qu'il n'est pas possible de dire, ni d'entendre.

Dawson : Non, ce n'est pas vrai Joey. Tu sais qu'on peut tout se dire.

Joey : Ah ouais ? Tu m'aimerais bien les cheveux éclaircis ?

Dawson : Quoi !?

Joey : Tu as très bien compris. La même couleur que Jen, ça te plairait ?

(Dawson baisse la tête, embarrassé. Le visage de Joey laisse entrevoir un grand sentiment de tristesse.)

Dawson : Bonne nuit.

(Joey le regarde un instant avant de sortir par la fenêtre.)

Joey : Salut Dawson.

Dawson : Salut Joey.

(Elle s'en va. Dans sa chambre, Dawson semble déçu. Dehors, Joey va sur le ponton en pleurant et monte dans sa barque.)

Dawson : (à la fenêtre) Joey !

(Elle lève la tête, le visage rempli de larmes.)

Dawson : Tu sais je t'aimerai toujours. Même avec les cheveux rouges.

(Elle éclate de rire et regarde Dawson qui rit aussi. Puis, en s'éloignant, Joey entend une porte claquer. Elle aperçoit Madame Leery en train d'embrasser Bob, son collègue, au volant de sa voiture. Etonnée, elle regarde à la fenêtre de Dawson. Mais il n'est plus là.)


FIN


Un grand merci à Rebecca pour ce script !!!

*Dawson's room at night. Joey and Dawson lay face down on his bedwatching ET.*

Joey: *imitating E.T.*I'll be right here. I love this movie. This won theOscar didn't it?
*Dawson turns off the movie and switches it to the local news, which hismom co-anchors for.*
 Dawson: Ghandi. Spielberg was robbed. This was before he outgrew hisPeter Pan syndrome.
Joey: But Ghandi? I mean why give an Oscar to a movie you can't even sitthrough?
Dawson: Thank you.
*Joey watches the TV as she gets up to put on her shoes. *
Joey: New do?
Dawson: Yeah. She likes big hair.
Joey: Must weigh a lot. How does she walk upright?
*Dawson laughs then notices Joey putting on her shoes. *
Dawson: Where are you going?
Joey: Home.
Dawson: Spend the night.
Joey: I can't. Dawson: Come on you always spend the night. Joey: Not tonight.
Dawson: Why not?
Joey: I just don't think it's a good idea for me to sleep over anymore, youknow?
*Dawson sits up and puts the remote control on his desk. *
Dawson: No, I don't know. C'mon, You've been sleeping over since you wereseven. It's Saturday night.
Joey: Things change Dawson. Evolve.
Dawson: What are you talking about?
Joey: Sleeping in the same bed was fine when we were kids, but we'refifteen now.
Dawson: Yeah.
Joey: We start high school Monday?
Dawson: Yeah.
Joey: And I have breasts!
Dawson: What?!
Joey: And you have genitalia!
Dawson: I've always had genitalia. Joey: But there's more of it.
*Dawson is embarrassed.*
Dawson: How do you know?
Joey: Long fingers. I gotta go.
Dawson: Whoa Jo, don't hit and run. C'mon, explain yourself.
Joey: I just think our emerging hormones are destined to alter ourrelationship and I'm trying to limit the fallout.
*Dawson gets up off the bed with his arms crossed, smiling. *
Dawson: Your emerging hormones aren't developing a thang for me, arethey? Joey: A thang?
Joey: No, I'm not getting a thang for you Dawson. I've known you too long.I've seen you burp, barf, pick your nose, scratch your butt. I don't thinkI'm getting a thang for you. Dawson: So what's the problem?
Joey: We're changing and we have to adjust or else the male/female thingwill get in the way.
*Dawson sits back down on the bed. *
Dawson: What's with this When Harry met 80's crap. It doesn't apply tous, we transcend it.
Joey: And how do we do that?
Dawson: By going to sleep. I'm tired.
Joey: That's avoidance. Dawson: No, it's proof. Proof that we can still remain friends, despite anymounting sexual theoretics.
Joey: I don't think it works that way Dawson.
Dawson: Come on, don't get female on me Joey. I don't want to have tostart calling you Josephine.
Joey: Josephine this!  
*She leaps onto the bed and attacks him with punches. They tickle andpunch each other until Dawson has the upper hand. *
Joey: Okay, I give. I give.
Dawson: We're friends okay? No matter how much body hair we acquire?Deal?
Joey: Deal.
Dawson: All right. And we don't ever talk about this again, deal?
Joey: You got it.
Dawson: Okay, cool. Joey: Cool.
*Dawson and Joey each climb under the covers. *
Dawson: Goodnight Joey.
Joey: Goodnight Dawson.
*Dawson stares up at the ceiling*
Dawson: Why'd you have to bring this up anyway?

*Dawson's Creek Theme*

*Dock outside Dawson's house. Joey is laying in a lawn chair.*

Joey: Ahhhhhhhh!!
*The "sea creature" takes Joey into the water and then Dawson walks outwith a video camera.*
Dawson: No! Cut, cut, cut. Pacey, three counts you gotta wait before youcome up, come on!
*Pacey is in the sea creature costume. Joey starts climbing out of thewater.*
Joey: God, Pacey!
*Pacey takes off the sea creature's costume head.*
Pacey: What was that all about?
Dawson: Joey.Pacey, C'mon. You go before she's established on the dock,it's not scary.
*Joey gets a towel.*
Joey: You did it again, you grabbed my ass.
Pacey: Like you even have one.
Dawson: Guys, were way behind schedule, all right. We got two weeks, I'mnot going to make the festival.
Joey: I'm not playing the victim.
Dawson: Hello, some cooperation.
Pacey: Hey, it's Meryl Streep's fault okay, I'm doing my best.
Joey: Bite me.
*Just then, a taxi pulls up with Jen. Joey doesn't notice first off butDawson and Pacey do.*
Pacey: Well, my mouth drops.
*Pacey, Dawson, and Joey head towards the girl. Joey is a little behind.*
Jen: Hi there.
Pacey: Hi, Pacey. Nice to meet you.
Jen: Hi.
Dawson: Hi, I'm Daw- -
Jen: You're Dawson. Dawson, yeah I know. We've met before. I'm Jen.
Dawson: Oh, the granddaughter from New York, okay.
Jen: That's right
Dawson: Wow, you look different.
Joey: Puberty. I'm Joey. I live down the creek and we've never met ever.
Dawson: So, Jen are you just visiting?
Jen: Oh yeah, my grandfather's aorta collapsed and they had to replace itwith this plastic tube, so my parents sent me to help for a while.
Dawson: So you'll be going to school here then?
Jen: Uh yeah, tenth grade. Pacey: Cool, us too.
Dawson: Yeah. Jen: Oh good, um look my Grams is waiting. I should go. But it was reallynice to meet you guys and I'll see you in school.
Dawson: If not sooner.
*Pacey laughs.*
Joey: *imitating Dawson* If not sooner.
Pacey: Nice.
*Pacey and Dawson start walking towards Dawson's house.*
Pacey: You think she's a virgin? Wanna nail her?
Dawson: We just met!
Pacey: And a wasted moment it was. I mean greater men would be nailingright now, you know what I mean?
Dawson: Tact, look it up.
*Dawson and Pacey walk in on Dawson's parents on the coffee table.*
Dawson: Oh God. Mom!
Mr. Leery: Oh, hi son.
*He dumps Mrs. Leery on the floor. *
Mr. Leery: Your mother and I were...
Mrs. Leery: Uh, just discussing whether or not...
Mr. Leery: We needed a new coffee table.
Mr. Leery: Hi Pacey.
Pacey: Hi Mr. Leery. Mrs. Leery.
Mrs. Leery: Hi Pacey. Oh don't look so red Dawson. It could be worse.
*Dawson looks away.*
Pacey: You know what Mrs. Leery? I really do love that new hairdo.
Mrs. Leery: Oh. Thank you Pacey.
Mr. Leery: I thought you had to work.
Dawson: We ran late.
Mrs. Leery: I should get going. Okay Mr. Man-meat, I'll see you later.
Dawson: Mom. Ah!

*CUT TO: the creek, Joey is rowing up towards her house and is stopped byBodie, her sister's boyfriend.*

Bodie: Just the victim I'm looking for.
Joey: No, Bodie. Not again.
Bodie: But I'm being tested on this one. Here have a taste.
Joey: Orgasmic. Where's Bess?
*Bessie walks out*
Bessie: If you want to wear my things, fine. They're fairly useless to menow. But that means you put them back where you found them. Got it?
Joey: Got it.
Bessie: I am way too pregnant to be digging underneath your bed.
Joey: So stay out of my room, got it?
*She walks away.*
Bessie: I'm going to knock her silly, I swear it.
Bodie: Here, taste this.
Bessie: Hmmm Orgasmic.
Bodie: Awww.

*CUT TO: video store. Dawson is helping someone.*
Dawson: Thank you.
*The customer leaves as Pacey walks in from the back of the store.*
Pacey: So, if your dad's Mr. Man-meat, does that make you Mr. Man-meatJr. or Mr. Man-meat the second?
Dawson: They're going to have to drag the creek to find your body, Pacey.
*Nellie walks up*
Nellie: Does Forrest Gump go in the comedy or drama section?
Pacey: How many times are you going to ask that?
Dawson: It goes in the drama section.
Nellie: Thank you Dawson.
*She walks away to put the video in its place.*
Pacey: Can you say wet brain?
*Nellie whips around.*
Nellie: I'm sorry what did you say? Did you toss a negative, disparagingremark my way? Because if you did, and correct me if I'm wrong, I'd liketo remind you who you are.
Pacey: I know, I know. Your dad owns the place.
Nellie: No, I'm talking about in the huge, rotating world of life.
Pacey: And who am I Nellie?
Nellie: Nobody. That's the point. You're not there, you don't even exist.Because if you did, I might have to respond to your pathetic little under thebreath one-liners. But instead I take comfort knowing you're vapor. Phoo,Phoo!
*She waves her arms around in the air*
Nellie: Non-existent, nothing.
*An attractive older woman in a very short dress walks through the door.The boys stare at her as she approaches them.*
Pacey: Oh my God, look at her!
Dawson: Have some respect man, she's somebody's mother.
Pacey: I have it on pretty good authority that mother's have excellent sexlives, alright.
*She reaches the boys.*
Dawson: Good afternoon, can we help you?
Tamara: Yes you can. This is my first time here and I'd like to rent avideo.
Pacey: Excellent. You just fill this out and shoot us over a credit card.
Pacey: Thanks. You're new in town, because I haven't seen you in herebefore.
Tamara: Yes, I am. My name's Tamara, what's yours?
Pacey: Pacey, nice to meet you.
Tamara: Well here you go Pacey.
Pacey: Thanks. Um, do you think I could help you locate a video thisafternoon? Tamara: Maybe. I'm in the mood for romance.
Pacey: Um, we keep the new releases against the - -
Tamara: Oh no, I'm vintage. All the way.
Pacey: The classics are in the - -
Tamara: Where would I find The Graduate?
*Dawson leans out from the video stacks in the back.*
Pacey: The Graduate is the one - -
Tamara: Where the older woman, Anne Bancroft, seduces the younger man,Dustin Hoffman?
Pacey: I'll check in the - -
*Dawson walks up to the counter, video in hand.*
Dawson: It's right here. Is there anything else I can help you with?
Tamara: Oh no, that should do it. How much?
Dawson: Pay when you return.
*She turns to leave.*
Dawson: Don't forget your credit card.
Pacey: Ah, right here.
Dawson: Enjoy the film.
Tamara: I will. It was nice to meet you Pacey.
Pacey: Oh yeah.
Dawson: Wipe the drool dude.
Pacey: She was flirting with me!
Dawson: She was laughing at you.
Pacey: No, she wanted me!
Dawson: She wanted Dustin Hoffman.
Pacey: I - -

*CUT TO: Dawson heading to his house, but he catches sight of Jen on thedock and walks over to her.*

Dawson: Hey. How's your granddad?
Jen: Well, he's breathing. Good sign. It's my Grandma that presents achallenge. She has this praying mentality, which is really awkward, since Idon't do that whole God thing.
*She notices the videos.*
Jen: Whatcha got here? Let me see.Creature from the Black Lagoon,Humanoids from the Deep, Swamp Thing?
Dawson: It's research. I'm making a movie.
Jen: Really? Kinda young to be so ambitious.
Dawson: Fifteen. Spielburg started on a eight millimeter when he wasthirteen.
Jen: Why movies? What's the attraction there?
Dawson: I reject reality.
Jen: Oh!
Dawson: Would you like to see my studio?

*CUT TO: Dawson's room. Dawson and Jen appear and enter Dawson'sroom.*

Jen: Hmmm. Long shot here... ahhh...Spielberg fan?Dawson: Pretty much worship the man in a God-like way, yeah.Jen: How revealing. Dawson: I have his career chronicled up on my wall. If you notice,everything is arranged in receding box office order. Starting with theblockbusters: Jurassic Park, ET, Jaws, Indiana Jones and if you follow it tomy critically acclaimed wall...*He walks over to his closet doors and set's the videos on his desk.*Dawson: I have Schindler's List and The Color Purple. Oh, and for humilitypurposes I also keep his others. *Dawson opens his closet doors to reveal two posters. Jen laughs.*Dawson: 1941 and Always. In limited but excessible view.Jen: Are you familiar with obsessive reality disorder?Dawson: It's beyond that. See I believe that all of the mysteries of theUniverse, all of life's questions, can be found in a Spielberg movie. It's atheory I've been working on. See, whenever I have a problem all I have todo is look to the right Spielberg film and the answers revealed. Jen: Have you considered a twelve-step program? Dawson: Wit. We like that around here.*CUT TO: Joey climbing Dawson's ladder but she stops when she hearsvoices. CUT BACK TO: Jen and Dawson.*Jen: You are very smooth. *Dawson is sitting on his bed.*Dawson: In all seriousness, the Boston Film Critics have a program for juniorfilmmakers. Deadlines in two months. We're really under the gun.Grams: (off camera) Jennifer! *Jen looks out to her house.*Jen: I better go. I don't want her to erupt. Dawson: I'll see you at school.Jen: Bye.Dawson: Bye.*Knowing that Jen is gone, Joey climbs through the window.*Dawson: Joey! Hey where you been? Come on, sit down. Watch this. *Dawson turns on a video of mom's newscast.*Mrs. Leery: (on-screen) 772-5982. Back to you, Bob.Dawson: Do you think my mom's sleeping with her co-anchor?Joey: Where did that come from?Dawson: Watch.*He rewinds the tape and plays it again.*Dawson: Something about her B's. They're too soft. Back to you Bob.Joey: Your reaching. I mean why would your mom be sleeping with her co-anchor. Your dad's the perfect male specimen. Dawson: I don't know, but I think they are.Joey: Your just looking for conflict. Everything's a potential script to you.Accept your perfect life Dawson. It's reality. *Jen's Grandparent's house.*Jen: Good morning Granddad. *She looks at his scar, visible under his pajamas. She touches it lightly.*Grams: What are you doing? Jen: Oh, I was just saying good morning.Grams: Your breakfast is ready.Jen: Oh. I'm glad to be here Grams.Grams: Don't wanna be late your first day.*She walks out of the room leaving Jen holding her Grandfather's hand.*Jen: You know I don't usually eat in the morning Grams. I mean Iappreciate the thought and all but my eyes are barely propped open bynoon. Just a coffee fix and I'm set.*She pours herself a cup.*Grams: Well I'll remember that in the future.Jen: So tell me about this Dawson guy next door. He looks so different. Heused to be kinda short and compact.Grams: You stay away, that boy is trouble.Jen: Aren't they all? Well, what about the girl who lives down the creek?Joey, I think her name is? Grams: That girl from down the creek has been crawling into the window ofthat boy next door for the past ten years. Neither goes to church, Ibelieve they're what you call the wrong element.Jen: Right.*Grams lowers her head to say prayers. She notices Jen is not praying.*Grams: Say grace dear.Jen: That's okay, you do it.Grams: It would be nice if you did it.Jen: I don't think so Grams. Thanks for the offer.Grams: Is their some reason you don't want to thank our Lord this morning? Jen: You know Grams, I really didn't want to get into this, you know. Kindacauses a headache but um, I don't really do well with church and the Bibleand this prayer stuff. Grams: Beg your pardon?Jen: I don't covet a religious God, Grams. I'm an Atheist.*Camera lingers on Grams shocked expression.**CUT TO: Capeside High. Jen is at her locker.*Nellie: Hi, I'm Nellie Olsen.Jen: Nellie as in Little House?Nellie: I know, I know. Little House on the Prairie, it was like my mom anddad's favorite show. But no preconceptions okay? I'm not like her at all.Jen: Uh, I'm Jen. Nellie: From New York. I know. How's your grandfather? He has us allworried. He's still on the prayer list at church, you party?Jen: Excuse me?Nellie: Par-ty? Jen: Uh, party as in do I like to have a good time, or party as in drink anduse drugs?Nellie: It's subjective.Jen: I like to have a good time. Substance free.Nellie: Maybe we should call you Nellie. See ya!*She walks away. Jen turns, a little dazed, back to her locker.*Dawson: Hey! How's it going?Jen: I could really use a cigarette. Dawson: You smoke?Jen: Uh, I quit. I'm just a little tense.Dawson: Well you're hiding it well. Jen: I have a great denial system. Dawson: Yeah, it's the first day, we're all a little tense. It'll get easier.Jen: Good. Dawson: How's your schedule? They screwed up mine. *Jen brings her schedule out and they look it over.* Dawson: Who do you have first period?Jen: Um…Briston. Biology.Dawson: I was just heading that way.Jen: Were you?*They walk off down the hall.**CUT TO: Pacey in a classroom. To his surprise, the lady from the videostore, Tamara Jacobs, walks in.* Pacey: Tamara.Tamara: Hello Pacey. Tell you what, why don't you call me Ms. Jacobsduring school hours? Pacey: Right of course. *CUT TO: Jen looking for a seat and spots Joey and walks over.*Jen: Hey, I was hoping we'd have a class together.Joey: Here we are. *CUT TO: Dawson opening the door of a classroom.*Dawson: Psycho.Mr. Gold: You know the film? Dawson: Anthony Perkins, Janet Leigh, Universal, 1960. Little known fact:Did you know that Hitchcock surprised Janet Leigh with freezing cold waterin order to get her to scream so effectively? Mr. Gold: Who are you? Dawson: Dawson Leery. Mr. Gold: Then I take it you'll be in my fifth period film lab.Dawson: Actually that's why I'm here. There seems to have been someconfusion with my schedule. I was denied admittance to your film class. Mr. Gold: Then you must be a sophomore.Dawson: And that's not a good thing? Mr. Gold: It's a very popular class Dawson. Seating is limited. There's awaiting list, priority goes to upperclassmen.Dawson: Well that's stupid.Mr. Gold: Excuse me? Dawson: Who made that rule?Mr. Gold: I did.Dawson: Oh.Mr. Gold: Why are you so adamant?Dawson: Passion, Mr. Gold. Pure, mad-driven passion. Movies are my life.Mr. Gold: Oh I see. Dawson: I'm sorry. I'm not coming across well at all here. The point is I'mgoing to be a filmmaker. It's my life's ambition. It always has been. Howmany students do you have in this class that can say that? This is a smalltown Mr. Gold. Theirs not a lot of opportunity for me. You have the power.You could easily override this bizarre rule that denies students theireducation.Mr. Gold: You're very convincing Dawson Leery. But I'm afraid the class ismaxed out. I wish I could make case by case exceptions but that would beunfair and problematic. I'm sorry to say that no is my definitive answer.Dawson: But…Mr. Gold: No, Period. It's a complete sentence.*CUT TO:Joey and Jen walk out of the classroom*Jen: Hey Joey. Um, can I ask you something kinda up front?Joey: Sure.Jen: Are you and Dawson a thing?Joey: No, were just friends.Jen: Like we're going to be, I hope. You know, my Grams warned me aboutyou. She said you're severely troubled.Joey: Well, no offense but your Grams is cracked.Jen: Why does she rag on you?Joey: Pick a topic. There's my dad, the imprisoned convict or my sisterimpregnated by her black boyfriend.Jen: Your father's in prison? Joey: Conspiracy to traffic marijuana in excess of ten thousand pounds.Jen: Wow, so then um where's your mother?Joey: Oh, she had this cancer thing. It got her.Jen: So then you live with your sister?Joey: And the black boyfriend. He likes you, you know.Jen: Who the black boyfriend?Joey: Dawson. Don't abuse his feelings.*Joey walks away. Jen stares after her and sighs.**CUT TO: cafeteria. A balding, overweight man walks past Dawson, Jen andJoey at a lunch table.*Dawson: Okay, the bald man, Mr. Herman. He teaches a timid calculus classand packs a .45 magnum. Last year opened fire and took out two studentsand a custodian.Jen: Pled justifiable homicide. They didn't have a hall pass.*They laugh. Joey watches them.*Dawson: Woman in funky black dress. Periodic drinker. Blacks out after twoglasses of cheap wine and runs through town with her dress over her head. Jen: Singing Neil Diamond songs.*They laugh again. Joey is disgusted.*Dawson: You're good. I should bring you in to touch up my dialogue.Joey: Um, we're supposed to be working Dawson.Dawson: Yeah, um would you mind taking a look at Act Three. I'm having aclimax issue.Jen: Sure.*Joey sets her hand in her chin and rolls her eyes.**CUT TO: Tamara eating lunch at her desk. Pacey walks in with hisbackpack.*Pacey: Tamara…I mean, Ms. Jacobs. How was The Graduate?Tamara: Just as I remembered.Pacey: Are you looking for romance tonight?Tamara: Why, you got any suggestions?Pacey: Uh, have you ever seen The Summer of '42?Tamara: Refresh my memory.Pacey: Well, it's about a beautiful woman who seduces a young boy on theverge of manhood.Tamara: It's a favorite.Pacey: I, uh, could reserve it for you if you like?Tamara: Actually, tonight I'm going to see that new film playing at TheRialto.*Students start to enter and take their seats. Pacey looks disappointed.*Pacey: Yeah.Tamara: It's getting great reviews.Pacey: Uh yeah. I guess I'll maybe check it out then.*He walks backwards into a student.*Boy: Hey, watch it!*Pacey waves goodbye and heads out.**CUT TO: Pacey and Dawson walking down a hall.*Pacey: Hey man. Video woman is my new English teacher. Okay, you, me,the movies tonight. We are stalking a faculty member.Dawson: Dude, negative.Pacey: What?! I actually have the possibility of losing my virginity in a highlevel fantasy fashion.Dawson: Pacey, go home. Walk your dog. It's not going to happen.Pacey: Not tonight! That's not the plan, man. I just want to familiarize herwith the gaze, the smile, the charming features, you know. Dawson: Don't do this to yourself!Pacey: Look, it is a fact that a large percentage of older women areattracted to young boys on the verge of manhood. It keeps them feelingyoung. I read that in Cosmopolitan.Dawson: What are you doing reading Cosmopolitan?Pacey: Look, I have three menstrually diverse sisters, Cosmo is my savior.Dawson: What do you need me for?Pacey: Moral support. Okay, It'll be cool. You can invite Ms. Teen NewYork.*He looks down the hall as he talks and sees Jen conversing with a boy in aletter jacket.*Jen: That sounds good.Pacey: Unless somebody's beaten you to it. C'mon man, get in there. Beassertive. Talk to her alright? You should be the one reading Cosmo. It'llbuild your female esteem. Go on…*Dawson punches him jokingly and walks down the hall towards Jen.*Jen: Dawson, hey, how's it going?Dawson: Pretty good. I see you've met Roger Fullford.*They begin to walk.*Jen: Yeah, nice guy.Dawson: Yeah. Jock quarterback by day, schizophrenic transvestite bynight.Jen: Oh really.Dawson: Has what you call a Tori Spelling complex. He's partial to Victoria'sSecret.Jen: But can he run in pumps?*They snicker.*Dawson: Hey, uh Pacey is cruise directing a trip to the movies tonight,nothing big, just a few of us. Would you like to come? *Jen smiles**Cut to Joey walking home along the boardwalk. Dawson rides up on a bike*Dawson: Hey Joey! I need a favor.Joey:Uh, oh.Dawson: I have a semi-quasi date with Jen tonight, we're going to themovies with Pacey and I need you come with us. Joey: I'd rather go down in a plane crash.Dawson: C'mon it's going to really, really weird with just two guys and Jen.It'll even it out.Joey: So, would it be like a double date?Dawson: Sorta, but not really. Pacey's on this hormonal mission…Joey: Are you having an aneurysm? No way!Dawson: It's not like a date-date. It's just so that Jen won't feeluncomfortable.Joey: We wouldn't want that.Dawson: C'mon, Joey please? Please, please, please, please, please! C'mon,Joey please?!Joey: Whatever.Dawson: Thank you! You're the best, I mean it. I know your worried aboutour relationship and everything but I told you. Nothing has to change. I cantell you anything.*CUT TO: Jen's grandparent's house.*Grams: Where exactly are you going?Jen: Well Dawson has a gun, I thought we'd go knock off a liquor store,then go get tattoos.Grams: Why do you talk like that?Jen: I'm simply trying to establish a rapport with you that's based onhumor. I'm completely harmless. You'll see.Grams: Well be back by ten.Jen: I can do that. Thanks for being so cool about this. I thought you weregoing to chain me up to a chair or something.Grams: Not at all, you want to go to the movies, go. Have fun, just as longas you come to church with me on Sunday.Jen: I knew there was going to be catch. Grams, I'm sorry but I'm afraidyou're going to have to give up on this one.Grams: I'm afraid I insist.Jen: I'm firm about my beliefs. Please respect them.Grams: I know what happened in New York. Church will do you good.Jen: Let me determine that. Church isn't the answer, not for me. But Ipromise to you that I'll keep an open mind and honor and respect yourbeliefs for as long as I'm here.Grams: The decision has been made. You will do what I say, you are undermy guard.Jen: Ah, you know I am trying really hard to keep my rebellious nature incheck. I'll tell you what Grams. I'll go to church when you say the wordpenis.Grams: You stop that talk!Jen: It's just a word Grams. Clinical and technical. Penis.*Jen goes over to her and gives her a hug.*Jen: Grams, I really love you, but you have to lighten up. I'll see you later. *CUT TO: Dawson's house. Mr. Leery sits on the couch, watching the newsas he works. Dawson hops down the stairs.*Dawson: Alright Dad, I'm outta here.Mr. Leery: What do you think? I thought all the waitresses could wearscuba gear. Dawson: Completely impractical. Dad, this whole aquatic- themed restaurantidea gets worse on a daily basis.Mr. Leery: Shift, your mom's on. Watching her work is the *best*foreplay.Dawson: I'm outta here.Mr. Leery: Have fun. Play safe.Dawson: The condom chat is premature.Mr. Leery: It's never too early.Dawson: What is up with the sex?! That's all anybody thinks of anymore.Sex, sex, sex!! I mean, what is the big deal?Mr. Leery: Sex is a very big part of who we are as human beings.Dawson: Does that mean we have to go hump the coffee table? If sex is soimportant then how come Spielberg never has had a sex scene in one of hismovies, hmm? He keeps it in it's proper place in film as should we in life.I'llbe home early.Mrs. Leery: *on tv*Back to you…Bob.*CUT TO: Joey's house. Bodie sits on the couch reading while Bessie paintsa birdhouse. Joey comes out the door and Bess grabs her.*Joey: Hey, I'm in a hurry!Bessie: *takes her face in her hands* Your attitude has got to go.*She uncaps a lipstick with her teeth and starts to put it on her. Joey triesto pull away then gives in. Bodie watches and smiles.*Bessie: *demonstrating* Now blot 'em together like this.*Joey does so.*Bessie: You hold onto this and every half hour to an hour you excuse yourselfto go touch up. Got it? *She hands her the lipstick. Joey turns to leave, then twists back aroundand smiles.**CUT TO: Dawson, Joey, Jen, & Pacey walking*Dawson: So do you plan on staying the whole school year?Jen: Well, that depends on my Grams really, and my mom and dad.Jen: Hey Joey, I love your lipstick. What shade is that?Joey: Wicked Red, uh I love your hair color, what number is that?Dawson: You'll have to excuse Joey, she was born in a barn.Jen: That's okay, uh Joey I just do highlights.Joey: So, uh Jen are you a virgin?Dawson: That's mature!Joey: Well cause Dawson's a virgin and two virgins really make for a clumsyfirst encounter don't you think?Dawson: You're going to die.Joey: I just thought I'd help, you know, cut to the chase.Jen: No it's okay Dawson. Yes I am a virgin. How about you Joey, are youa virgin?Joey: Please, years ago. Trucker named Bubba.Dawson: What is up with you?*Joey just looks at him. They get in line to buy tickets.**CUT TO: the inside of The Rialto. Pacey sees Tamara take a seat a fewrows ahead of them and goes to make his move.*Pacey: Back in a bit.*The lights dim and the movie begins. Dawson's hand starts to reach forJen's then pulls back. Joey becomes aware of his motions. Dawson taps hishand against his leg then goes for her hand again. It lightly brushes againstJen's, who takes notice. He finally makes him move, and takes her hand inhis.*Joey: So, Jen are you a size queen?Jen: Excuse me?Joey: Well how important is the size to you?Dawson: Joey!*She lifts her eyebrows at him and listens to Jen.*Jen: Well being a virgin, I guess I haven't really given it that much though,how about yourself Jo?Joey: I'm torn…Dawson: You and me, outside now. I'm going to kill you. I'm going to kill you!Joey: What do you think Dawson? (to Jen) Notice the long fingers? *CUT TO Pacey sitting down next to Tamara.*Pacey: Hey Tamara.Tamara: Hi…Pacey what are you doing here?Pacey: Just checking out the movie. I came with some friends.Tamara: (looking back to where he's pointing.) Oh good, I'm glad.Pacey: But I can sit here with you, you know. Wanna Milk Dud?Tamara: No.Pacey: By the way, The Summer of '42 is officially reserved in your name.Tamara: Oh Pacey, look, I don't think you understand…Pacey: No, no, no. It was nothing. I could even come over. We could watchit together.*A man with popcorn approaches the two and goes to sit down, only to findPacey in his seat.*Tamara: Hi, uh Pacey are you sure you don't wanna go sit with your friends?Pacey: Who's this guy?Tamara: A friend.Guy sitting behind them: Hey, quiet!Tamara: Sorry.Mr. Gold: Tammy, is this kid bothering you?Tamara: No Benji.Pacey: (snickering) Benji? Ms. Jacobs invited me herself.Tamara: Not exactly. Look Pacey you have got to understand, I was onlyrenting a movie.Mr. Gold: Look, why don't I help you find your seat.*When Pacey gets up he pushes Benji. The popcorn spills all over the guybehind them, who punches Pacey in the face.**CUT TO: the lobby of the movie theater.*Dawson: Are you twiggy? What is your problem?Joey: My problem is that from the moment Little Miss Highlights showed upyou haven't said one word to me! Dawson: Crap! That is pure crap and you know it!Joey: All I know is that all your blood is rushing down and you can't evenacknowledge another human being's even present.Dawson: I like her okay! Sue me, I thought you were my friend. Where is alittle understanding?Joey: I understand. I'm tired of understanding. All I do is understand! *She goes to leave.*Dawson: Joey!Joey: Nothing penetrates with you Dawson. You're so far removed fromreality you can't even see what's right in front of you.Dawson: What are you talking about?Joey: Your life. It's a freaking fairy tale and you don't even know it. Youjust want conflict for that script of yours.Stop living in the movies. Growup. *CUT TO: Dawson and Jen walking through Jen's yard.*Dawson: I'll walk you to your door.Jen: Not with Grams waiting to pounce.Dawson: Oh, that's right.Jen: Yeah.*They reach the fence.*Dawson: So…Jen: So…Dawson: It was a really repulsive evening.*Dawson moves in to kiss her. Jen pulls back.*Jen: Uh, you know what? This is all my fault. I mean, I know I don't posessmuch power in the universe but I feel completely responsible for tonightDawson.Dawson: No, uh… I pulled the pin, I tossed the grenade. I got a big old Lright (makes a loser sign on his forehead)…Jen: No, you're not a loser Dawson. You're very sweet. Smart, you got agreat sense of humor. You're cool with out being really obnoxious about it.You're very, very talented. You got clear skin, big plus.*They laugh.*Dawson: Thank you.Jen: No. Thank you Dawson. Things weren't so great for me in New Yorkand they're kinda scary right now so…thank you. Oh, um…I should go. Butthanks for everything Dawson. Dawson: but…*Jen walks up her steps and turns around.*Jen: I'm just going to pretend we kissed okay?*CUT TO: Pacey walking along the boardwalk with a swollen eye. He spotsTamara, and stops.*Pacey: What are the chances?*He walks up to her.*Tamara: Pacey, are you okay?Pacey: I'll live.Tamara: Wait, talk to me a second.*She tries to touch his face, but he pushes her away.*Pacey: About what, The Graduate or The Summer of '42, which would yourather discuss?Tamara: I'd like to clear up this misunderstanding.Pacey: I understand you perfectly well *Ms.* Jacobs.Tamara: I'm so sorry.Pacey: Well you should be because you're a liar. How can you say you werejust renting a movie?Tamara: Because it's the truth.Pacey: It's a crock. The truth is you're a well put together, knock out of awoman who's feeling a little insecure about hitting forty. So when a young,virile boy, such as myself flirts with you, you enjoy it. You entice it. Youfantasize about what it would be like to be with that young boy on theverge of manhood. 'Cause it helps you stay feeling attractive. Makes theaging process a little more bearable. Well, let me tell you something. Youblew it lady, because I'm the best sex you'll never have.Tamara: Your wrong about one thing Pacey. You're not a boy.*She wraps her arms around him and they kiss passionately. The kiss goeson, until she finally pulls away, shocked at what had happened.*Tamara: I'm sorry. Oh God.*She runs away as Pacey looks on.*Pacey: I'll see you in school, Ms. Jacobs.*CUT TO: Dawson's house. Dawson enters his room and switches the TV on.He opens the closet door and is startled by Joey, who sits there. *Dawson: Oh, what are you doing in there?Joey: Hanging with the clothes.*She gets up and flops on the bed*Dawson: What happened tonight Joey?Joey: I wigged out.Dawson: What is going on between us?Joey: I have no idea.Dawson: I know I have this incredibly perfect life and I completely under-appreciate it.Joey: Yeah, you do.Dawson: I'm sorry I was such an insensitive male. I thought I was above it.I don't wanna lose you Joey. What we have is the *only* thing that makessense to me.When I saw you in the movie theater with that lipstick on, Iremember thinking how pretty you looked. I mean, I ignored it. But Ithought it. Joey: Yeah?Dawson: But that was it Jo. It didn't go any further than that.Joey: When I saw you going for Jen's hand…It's not like I wanted to bethe one holding your hand. I just didn't want her holding it. Dawson: So where does that leave us? It's all so complicated!Joey: We're growing up Dawson, that's all. I mean even Spielberg outgrewhis Peter Pan syndrome.Dawson: (notices her leaving) Where are you going?Joey: I can't sleep over anymore. And we can't talk to each other like weused to, there's just some things we can't say.Dawson: No that's just not true, Joey I can you tell you anything.Joey: Yeah? How often do you walk your dog, huh?Dawson: What?!Joey: You know what I mean. What time of day, how many times a week?*Dawson looks away, uncomfortable. Joey watches as his embarrassmentgrows. Her face falls.*Dawson: Goodnight.*Joey pauses then turns for the window. She looks back once.*Joey: See ya Dawson.Dawson: See ya Joey.*She leaves. Dawson, angry at himself, gets up and sighs in frustration.Joey hurries down the ladder and she starts to cry as she runs down thedock. Dawson bangs his head against his closet. Joey unties her boat fromthe dock as fast as she can.*Dawson: Joey!*She looks up, her face streaked with tears.*Dawson: Usually in the morning with Katie Couric.*Joey looks confused. She realizes and breaks out in a grin. Laughing shepulls the boat away. Cut back and forth between the two, smiling andlaughing. A car door slams. She looks and sees Mrs. Leery leaning into herco-anchor Bob's car and kissing him. Joey stares in shock. She glances upat Dawson's window to see if he noticed. The window is empty.* The End.

Kikavu ?

Au total, 26 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

cartegold 
13.11.2016 vers 16h

bedou 
31.10.2016 vers 12h

Sonmi451 
23.10.2016 vers 22h

jcapfrance 
04.10.2016 vers 20h

Maialen 
20.09.2016 vers 22h

tutu0605 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Activité récente
Actualités
20 stars de séries happées par les films d'horreur !

20 stars de séries happées par les films d'horreur !
Le site allociné a mis en place un diaporama : 20 stars de séries happées par les films d'horreur...

Michelle Williams

Michelle Williams
Michelle Williams est en pleine promotion pour son film "Manchester by the Sea" qui sort le 14...

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés

Les couples de séries souvent séparés et réconciliés
Un classique des arcs narartifs de nos séries télé préférées, les couples à rebondissements... Le...

Appel au volontariat / Photo du mois
Chers Dawsonniens, Nous serions ravis que l'un de vous se propose pour relancer un vote de la photo...

Katie Holmes / Sortie officielle

Katie Holmes / Sortie officielle
Ce Lundi 3 Octobre, Katie Holmes a fait une apparition lors du lancement de la campagne "Quaker's...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

stanary (21:45)

Ah oui ça va ! J'ai eu mes félicitations !

Sonmi451 (21:45)

Super!

stanary (21:46)

Merci !

Titepau04 (21:58)

Re !!! Félicitations Stanary!! Cest chouette ça!

Sonmi451 (21:59)

Pub aussi de mon côté

Sonmi451 (21:59)

y a vraiment trop de pub!

Titepau04 (22:17)

Graaaave!!!!

Sonmi451 (22:17)

Ca te casse carrément ton trip

Sonmi451 (22:17)

t'as encore une pub?

stanary (23:13)

Désolée j'etaisj'étais occupée. Merci tite ! Plus de pub alors ?

Titepau04 (23:25)

Vraiment trop!! Pas très longues mais à une fréquence!!! Au moins 6 pour 2h30

stanary (23:26)

Mais c'est bizarre ! Pour moi y a que 3 pubs normalement...

Titepau04 (23:27)

Bah d'habitude elles sont un peu plus longues mais moins fréquentes

Titepau04 (23:27)

Même entre les 2 épisodes yen avait une

Titepau04 (23:27)

Je pense qu'il y a eu 5 pubs en fait, 2 par épisode et une entre les deux

stanary (23:28)

Et c'est sur TF1 ?

Titepau04 (23:29)

Oui

stanary (23:29)

Ah bah alors ils ont tout changé

Titepau04 (23:30)

Je pense qu'ils ont fait parce que les épisodes étaient plus longs

Titepau04 (23:30)

65 min par épisode

stanary (23:33)

Ah oui la je comprends mieux. J'avais jamais vu ça à la télé c'est pour ça

Titepau04 (23:34)

C'est désagréable

stanary (23:37)

Au pire regarde si une autre chaine diffuse la série

Titepau04 (23:38)

Je crois pas qu'il y en ait d'autre ... c'était les derniers de la saison

stanary (23:42)

Et c'est déjà fini ?

Titepau04 (23:42)

Oui ça y est

Titepau04 (23:42)

Yen a que 8

stanary (23:44)

8 épisodes ? ah mais c'est meilleur alors !

Titepau04 (23:56)

Nooonnnnn c'est trop court!!!

stanary (00:17)

Ah ça, ça dépend quand même des séries. Bon moi je vais me coucher. Bonne nuit !

cinto (11:39)

Fans de Dallas, Friends, Petite maison , Mission impossible, venez défendre votre série préférée chez Ma sorcière bien aimée: sondage "génériques"!

grims (16:47)

Coucou à tous ! une petite visite sur les quartiers Sons of anarchy, Outlander et Vikings serait sympa de jolis calendriers de Noël vous y attendent : ) merci d'avance pour votre passage

choup37 (17:13)

Calendriers aussi chez Kaamelott, Merlin, Doctor Who, Torchwood et Musketeers

choup37 (17:14)

(c'est super ces deux onglets pour alterner entre blabla et promo)

stella (19:34)

Case 5 du calendrier de l'avent de Downton Abbey vient d'être dévoilée.

Titepau04 (22:11)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

mnoandco (09:56)

Coucou! Le quartier Blacklist propose 3 calendriers totalement différents et de circonstances pour ce mois de décembre. N'hésitez pas à venir les commenter.

sabby (10:19)

Hello la citadelle !! Le quartier Friday Night Lights aurait bien besoin de visites. Personnes pour voter au sondage ni commenter le nouveau design. Venez jouer au ballon avec moi, je m’ennuie un peu tout seule là_bas

serieserie (10:19)

Allez allez, on s'inscrit pour l'HypnoGame Arrow!!

mamynicky (10:27)

'Jour les 'tits loups Un calendrier de l'Avent gourmand sur Downton Abbey et un autre musical sur Empire. Si vous êtes en retard, vous pouvez le rattraper et n'oubliez pas de les commenter. Merci

Titepau04 (10:34)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

arween (13:12)

Bonjour à tous ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift ainsi que le calendrier et le sondage. Et sur Dollhouse, il y a un nouveau calendrier qui ne demande qu'à être commenté

roro73 (15:22)

Bonjour Nouveau sondage et nouvelles PDM sur Wildfire. Venez nous voir, on s'ennuie un peu =P

mamynicky (19:11)

Edgemont a besoin de clics sur son sondage. Merci

chrismaz66 (19:26)

J'y go Mamy et toujours chez Dr House le sondage Bad Boys, votez pour votre chouchou inter-séries, et quelques clics pour Torchwood qui en a bien besoin, merci

Phoebus (00:03)

Bonjour, nouveau sondage sur le quartier de Person Of Interest.

arween (09:26)

Bonjour ! Nous n'avons que peu de participants à l'animation The Night Shift... Elle est pourtant ouverte à tous ! Allez ne soyez pas timide et venez nous rendre visite

SeySey (12:55)

Bonjour! Nouveau sondage spécial fête de Noel sur le quartier Under The Dome! Venez nombreux!

liliju (15:55)

Un sondage spécial Noël vous attend sur le quartier des zombies (The Walking Dead). Ils ont besoin de vous. Merci de votre temps

Titepau04 (17:06)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

chrismaz66 (17:39)

'Soir, venez départagez nos ex-aequo au sondage House, et Torchwood va bientôt fêter ses 10 ans : animations signées Choup! Un petit coucou serait sympa Merci

serieserie (09:44)

Tout dernier jour pour vous inscrire à la soirée HypnoGame ARROW de samedi soir!! Allez si vous aimez un minimum la série et que vous avez envie de passer une bonne soirée avec nous, venez vous inscrire à l'accueil, n'aillez pas peur!!!!

SeySey (14:50)

Bonjour! Nouveaux design & sondage sur le quartier Under The Dome! Venez donner votre avis

oOragnarOo (15:10)

bonjour, venez voter à la photo du mois sur SONS OF ANARCHY et VIKINGS merci d'avance

Merane (16:41)

Bonjour, le sondage sur l'épisode 6.04, Relics, de Teen Wolf, vient d'arriver . N'hésitez pas à voter et à partager votre avis, merci .

Sonmi451 (22:10)

La bannière de noel d'urgences attendent vos votes dans préférence, merci.

Titepau04 (22:17)

Bonjour !!!! Venez vous inscrire aux concours de Noël dans les quartiers de ncis Los Angeles et s club 7!!!
Et n'hésitez pas à commenter les calendriers au passage!!
Et profitez-en pour voter sur le sondage ncisla!!!!

Titepau04 (22:18)

Calendrier de Noël pour les jolies sorcières de Charmed!!!

arween (08:32)

Bonjour à tous ! Venez nous rendre visite sur The Night Shift pour participer à notre grande animation (ouverte à tous), commenter le joli calendrier réalisé par serie² et voter au sondage ! Merci

arween (08:33)

Dollhouse vous attends pour voter au sondage et commenter le calendrier fait par Xana. Merci pour vos visites

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play