VOTE | 145 fans |

Les Experts
#202 : Victime sans coupable

L'Equipe est sollicitée pour un cas de disparition dans une université locale. Une jeune femme s'est apparemment volatilisée. La médecine légale mène l'equipe à des suspects potentiels, ces derniers ayant de probables mobiles mais rien ne semble concorder. Ce qui conduit l'équipe à évoquer la "Théorie du Chaos". Lorsqu'ils sont combinés, plusieurs évenements apparents et innoncents peuvent avoir des issues léthales. La résolution de l'enquête n'est pas prête d'être achevée. 

Titre VO
Chaos Theory

Titre VF
Victime sans coupable

Première diffusion
04.10.2001

Première diffusion en France
03.02.2002

Plus de détails

Écrit par : Josh Berman & Eli Talbert
Réalisé par : Kenneth Fink

Avec : Eric Szmanda (Greg Sanders), Robert David Hall (Docteur Al Robbins) 

Guests :

  • Dale Midkiff ..... Professeur Woodbury 
  • Garrett M. Brown ..... Monsieur Rycoff 
  • Sherry Hursey ..... Madame Rycoff 
  • Danielle Nicolet ..... Jennifer Riggs 
  • Shelby Fenner ..... Paige Rycoff 
  • Kate McNeil ..... Madame Woodbury 
  • Clayne Crawford ..... Homme 
  • Grant Garrison ..... Homme 

Vue sur Vegas.

Résidence universitaire, vue sur le couloir et plusieurs étudiants. Plan sur la chambre 410. Une étudiante est sur le point de partir, son portable sonne. Un taxi attend dehors.

La même chambre, de jour. Par la fenêtre, on aperçoit des voitures de police.
Jim informe Grissom que Paige Rycoff a disparu de l'université. Elle est portée disparue depuis 4 jours.
Paige était sur le départ, mais il reste tout ...a-t-elle changé ses plans ?
Il n'y a pas de trace de bagarre et il ne manque rien dans ses affaires. La porte ne s'ouvre pas de l'extérieur et ses clés sont dans son sac. Brass pense qu'elle s'est volatilisée, mais c'est impossible.

 

Générique

 

Warrick dit à Grissom qu'il y a des caméras partout, 4 par niveau.
Sara arrive, Catherine et Nick sont déjà là pour interroger et prendre les empreintes de tout le monde.Grissom demande à ce qu'on voit les vidéos, car le temps joue contre eux.
Sara dit que Paige avait fait une demande de suivi de courrier et pour qu'on lui rend sa caution.Grissom voit une substance sur le mur : c'est du dentifrice, utile pour combler les trous et récupérer sa caution, qui était de 500 dollars.
Paige n'avait pas de colocataire, Jennifer avait quitté la chambre au bout de deux semaines. Il y a une marque sur le sol, comme s'il manquait un tapis ou une descente de lit.

Catherine veut descendre inspecter le vide ordures. Le ressort fonctionne mal. Elle descend.

Nick inspecte les vidéos avec vigile du campus (qui n'est autre qu'Archie). Ils voient que quelqu'un cache l'image avec un tissu. Nick voit que la personne s'appuie au mur pour cacher image. Il peut donc relever ses empreintes.

Catherine est dans le tuyau du vide ordures. Elle voit du rouge sur paroi entre le premier et le second étage. Mais c'est de la pizza. Elle atterrit dans la benne. Il n'y a plus de traces car les éboueurs passent tous les matins.
Sara est dans la chambre et inspecte à la lampe. Elle trouve tâches sur un des lits.

Nick relève des empreintes sur le mur. Sara demande comment il a su et Nick répond qu'il savait où chercher. Elle lui dit avoir trouvé du sang et du sperme dans la chambre.

Les parents de Paige sont inquiets et agressent Grissom de questions. Il les rassure en disant qu'il collecte des indices et qu'il réfléchit.

Au labo, Grissom et Catherine regardent les vidéos. Ils voient un bout du couloir car une partie est non cachée. Catherine dit qu'il est possible qu'on transporte quelque chose comme un tapis.

Nick arrive et sait qui a laissé ses empreintes sur le mur. Il est interrogé et avoue avoir volé des meubles de l'université comme des tables. Il connaissait Paige mais n'a rien à voir avec le meurtre. Il est sorti avec elle et elle l'a plaqué. Elle sortait avec un autre garçon mais n'a jamais dit son nom. Il s'engage à rendre ce qu'il a volé.

Une interview des parents est diffusée à la télé. Selon eux, Paige voulait rentrer au milieu du semestre pour prendre un bol d'air.

Au labo, Greg prend l'adn dans les affaires de Paige pour avoir un échantillon de comparaison. Le sang trouvé sur le matelas n'est pas le sien. L'analyse du sang révèle qu'il contient une drogue utilisée par violeurs. Le sperme est celui d'un inconnu. Mais les sécrétions vaginales concordent avec le sang.

Nick et Catherine regardent les vidéos de l'extérieur du bâtiment. A 20H27, ils voient le taxi arriver et appeler Paige. Le chauffeur attend une demie heure et s'en va. Nick veut aller sur le terrain, disant qu'un technicien peut regarder mais Catherine veut continuer.

Sara, Grissom et Brass vont chez les parents de Jennifer, l'ancienne colocataire de Paige. Ils interrogentJennifer qui n'avoir rien dit sur son viol mais juste fuit. Elle ne se souvient de rien. Grissom lui dit que c'est un effet de la drogue. Jennifer était à une fête d'étage, et elle a quitté la fac pour ça, car le violeur vivait là.

Sur le campus, Grissom et Warrick veulent prélever l'adn des garçons de l'étage, officiellement pour l'affaire de Paige, et ils feront la comparaison avec le sperme prélevé.

Greg compare tout et trouve un suspect. C'est Kevin Watson. Brass l'interroge et il nie. Il n'a jamais touché à Paige. Il est arrêté pour viol et usage de stupéfiants. Mais il a un alibi: il était à Fresno pour un match de baseball le soir du meurtre.

Nick et Catherine regardent les vidéos et voient un véhicule tourner 6 fois autour du bâtiment.Catherine voit un objet accroché au rétro et demande à Nick de zoomer. C'est un écriteau stipulant que le véhicule appartient à quelqu'un de la fac. Catherine demande à Nick de chercher les volvos grises. Il obtient le nom d'un professeur : Robert Woodburry. Ils trouvent la voiture et Grissom demande à la faire remorquer jusqu'au labo.

Ils interrogent le professeur. Il connait Paige car elle suit son cours de philo. Grissom retrouve un bout de vase cassé, ce qui pour lui veut dire qu'il y a eu bagarre.
A bout, il demande au prof qu'il dise quelque chose. Son silence est un aveu. Quand Brass lui dit que sa voiture va être analysée, il dit que Paige n'est jamais montée dans la voiture et n'est jamais venue chez lui. Elle venait dans son bureau et le vase a été cassé lors de leurs ébats. Il ne sait pas où Paige peut être. Il voulait la voir le soir du meurtre mais elle n'est jamais descendue.

L'équipe analyse la voiture au labo : Nick trouve des cheveux blonds sur le siège passager, qui correspondent aux cheveux de Paige. Étant donné qu'il reste de la peau sur les racines, le cheveu a été arraché.
Le prof est interrogé au poste et dit ne pas avoir besoin d'avocat. Il dit que c'est impossible que les cheveux de Paige se trouvent dans sa voiture.

Le jour de sa mort, Paige a reçu un appel de domicile du prof à 12h16 pendant 4 minutes. Il dit avoir toujours utilisé son portable pour la joindre, et ce jour là il avait un déjeuner avec tout le personnel de l'université. Mais sa femme ne travaille pas. Brass l'interroge.

La femme savait pour Paige et pour toutes les autres, mais savait aussi que c'était différent avec elle et voulait la menacer. Paige lui a dit que c'était fini, qu'elle rentrait chez ses parents. Mais la femme n'a pas agressé Paige. Elle s'est coincé les cheveux dans le siège seule.

Warrick et Grissom sont appelés à la décharge municipale. Warrick dit que deux clochards ont trouvé un cadavre. C'est Paige.

A la morgue : Doc Robbins dit qu'il a déjà vu des cas comme ça, les clochards s'endorment dans la poubelle et se font broyer par le compacteur. Catherine dit avoir inspecté le vide ordures, mais n'a rien trouvé. Paige était déjà morte à la décharge car les tissus aux extrémités sont jaunes et secs, donc plus irrigués quand elle est passée dans le compacteur. Elle est morte à cause d'un choc traumatique qui a causé une hémorragie interne. Le point d'impact du choc est la cage thoracique.

Grissom dit qu'ils ont laissé une piste de cotée, et qu'ils vont donc la reprendre.

L'équipe inspecte la benne dehors. Warrick trouve du sang dans la benne. Sara dit qu'il y en a peu mais que c'est exploitable. Nick trouve la trace d'un choc sur la paroi de la benne ainsi qu'une marque de peinture de véhicule. Catherine trouve les même éclats sur route. Est-ce un délit de fuite?

Au labo, Grissom et Nick analysent la peinture. Le véhicule était blanc, puis rouge puis noir. Ce type de peinture correspond à un 4x4 TD 25. Le sang prélevé sur la benne correspond à celui de Paige. La peinture a donné un véhicule, qui a donné le conducteur. Le suspect attend Grissom au poste.

Le suspect dit qu'il se dépêchait car sa femme enceinte l'a appelé. Il pensait que le bébé arrivait. Il a accéléré dans la ruelle, braqué pour éviter une voiture mal garée et est rentré dans la benne.
L'équipe inspecte donc sa voiture. Il n'y a ni trace ni sang. C'est encore un cul de sac.
Grissom expose sa théorie : ils ont à faire à une suite d'évènements aléatoires, sans rapport et impossibles à prévoir.

Ils retournent sur le terrain. Grissom demande à Sara de se mettre dans la peau de Paige et de regarder par la fenêtre et dire ce qu'elle voit. Elle voit des voitures et son taxi qui attend.
Elle ne prend pas ses valises. Elle a fait le ménage toute la journée, car il faut rendre la chambre dans l'état dans lequel on l'a trouvée. Grissom et Sara font la liste des choses qu'il y dans la chambre. Il ne manque rien sauf une poubelle. Sara va vider la poubelle et comme la clapet ne marche pas bien, elle manque de se faire arracher la main. Paige a peut-être lâché la poubelle ?

La poubelle est tombée dans la benne, Paige a voulu la récupérer à cause de la caution. Pendant qu'elle cherchait dans la benne, le conducteur la heurte, broyant Paige entre la benne et le mur.

Grissom expose sa conclusion aux parents de Paige qui ne le croient pas et veulent engager des détectives.

Grissom et Catherine concluent sur le fait que la vérité est parfois ce qu'on ne veut pas entendre. 

EXTERIEUR - VUES PANORAMIQUE DE LAS VEGAS – DE NUIT

 

INTERIEUR - UN CAMPUS DE LAS VEGAS – DE NUIT

 

( Pour commencer la caméra suit une fille de la salle de bain, puis un livreur de pizza jusqu'à se que la camera s'arrète devant la porte 410... )

( Une fille est a l'intérieur, valises bouclées, devant la fenêtre. Il pleut... )

 

( Sonnerie de téléphone..)

 

PAIGE RYCOFF: Oui? Ok attendez moi, j'arrive tout de suite!

 

INTERIEUR - LAS VEGAS – LE MÊME CAMPUS – DE JOUR – 4 JOURS PLUS TARD

 

JIM BRASS: Paige Rycoff, elle était bizut. Elle a pas due supporter elle a disparue de l'école.

 

GIL GRISSOM: Elle a disparue tout court!

 

JIM BRASS: Elle a prie un allez simple pour Boulder, elle est jamais arrivée. Portée disparue depuis 4 jours!

 

GIL GRISSOM: Dans les cas de disparitions, tout se joue dans les premières 24 heures, après...

 

JIM BRASS: On s'en lise...

 

GIL GRISSOM: Pardon.

 

GIL GRISSOM: ( S'adressant à tout les policiers dans la pièce ) Excuser-moi, mais est-ce que vous pourriez tous me rendre un grand service? Et sortir? S'il vous plaît?

 

JIM BRASS: Merci les gars! Merci! Merci! Je doit sortir moi aussi?

 

GIL GRISSOM: Si vous vous tenez tranquille restez...

 

JIM BRASS: Je voit. Elle était vraiment sur le départ.

 

GIL GRISSOM: La lampe est allumée!

 

JIM BRASS: Elle n'a pris ni sa valise, ni son sac à main... ni le taxi qui l'attendait!

 

GIL GRISSOM: C'est comme allez chez le véto' sans son chien.

 

JIM BRASS: Elle a peut-être changer ses plans. Ou on les a changés pour elle...

 

GIL GRISSOM: Pas de traces de bagarres. Tout a l'air intacts, tout est en places.

 

( Gil vient de sortir, et toc à la porte. )

 

JIM BRASS: Oui entrer! ( Il lui ouvre la porte. )

 

GIL GRISSOM: Sa ne s'ouvre pas de l'extérieur! Et dans son sac il y a pas de clefs.

 

JIM BRASS: Bah, elles étaient peut-être dans ses poches.

 

GIL GRISSOM: Dans se cas, elle aurait pue re-rentrée. Pourquoi elle l'a pas fait?

 

JIM BRASS: Une minute avant elle était dans cette pièce, et l'instant d'après... volatilisée.

 

GIL GRISSOM: Personne ne se volatilise Jim! C'est une impossibilité moléculaire.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

GENERIQUE

 

CSI:

CRIME SCENE INVESTIGATION

 

Starring

WILLIAM PETERSEN

MARG HELGENBERGER

GARY DOURDAN

GEORGE EADS

JORJA FOX

 

and

 

PAUL GUILFOYLE

 

Crée par

ANTHONY E. ZUIKER

---------------------------------------------------------------------------------------

 

INTERIEUR - HALL D'ENTRER DU CAMPUS – DE JOUR

 

WARRICK BROWN: Ils ont tout un système de multi cameras, ils couvrent l'ensemble des locaux. Il y a huit niveaux, et quatre camera par niveau.

 

GIL GRISSOM: C'était déjà installer quand vous étiez élève ici?

 

WARRICK BROWN: Avec tout le matos' qu'ont leur a piquer mes potes et moi, ils ont été obligés d'en mettre!

 

SARA SIDLE: Salut! Les chiens vont arrivés!

 

GIL GRISSOM: Tutu! Vous n'êtes pas du campus, entrée interdite!

 

SARA SIDLE: C'est censé être drôle?

 

CATHERINE WILLOWS: 400 étudiants, ils y a une douzaine d'officiers de police, 10 minutes par interrogatoire, je pense que sa devrais être fini Jeudi!

 

NICK STOKES: D'ici là, j'aurai eu le temps de prendre les empreintes de tout le monde.

 

GIL GRISSOM: Penser aux vidéos! Y'a des caméras à chaque étages yen a bien une qu'a du filmée un truc alors trouvé.

 

NICK STOKES: D'accord.

 

GIL GRISSOM: Cette fois le temps est notre ennemis plus le temps passe moins ont aura de chance de la retrouvée.

 

CATHERINE WILLOWS: 4 jours. C'est peut-être déjà un cadavre qu'ont recherche.

WARRICK BROWN: Une vraie partie de cache-cache. Allons-y!

 

INTERIEUR - CHAMBRE DE PAIGE RYCOFF – DE JOUR

 

SARA SIDLE: J'ai parler avec la gardienne, Paige avait déposée une demande pour qu'on lui fasse suivre sont courrier et aussi pour qu'on lui rende sa caution.

 

GIL GRISSOM: De la menthe...

 

SARA SIDLE: Dentifrice! Sa remplace l'enduit. C'est un vieux truc d'étudiant. Sa bouche les trou quand on a retiré les posters.

 

GIL GRISSOM: Ha oui! Rend la chambre comme tu la trouvée pour récupéré ta caution!

 

SARA SIDLE: 500$. C'est une somme à cet âge mais c'est pas évident de les récupérés. Vous parlez d'un racket! C'est comme la bourse aux livres.

 

GIL GRISSOM: Je me demande comment on peut revendre ses bouquins?

 

SARA SIDLE: 2 lits! Qui était l'autre?

 

GIL GRISSOM: Jennifer Riggs! Elle a quittée l'école au bout de deux semaines! Brass a déjà vérifié dans le registre.

Il y a une marque. Il y avait quelque chose ici!

 

SARA SIDLE: Une descente de lit? Sa aurait pu servir a envelopper un cadavre?

 

INTERIEUR - COULOIR DU CAMPUS – DE JOUR

 

UNE JOURNALISTE (a la télévision): La mystérieuse disparition de Paige Rycoff étudiante d'une université de Las Vegas, laisse la police dans l'expectative. Aucune piste n'est à écarter, pour l'instant les inspecteurs essaye de reconstituer se qu'il c'est passé avant la disparition de Paige Rycoff...

 

WARRICK BROWN: Cet sangle là, sa va? C'est assez serré?

 

CATHERINE WILLOWS: Heu, oui! Merci.

 

WARRICK BROWN: Et celle là?

 

CATHERINE WILLOWS: Oui, sa...sa va Warrick!

 

WARRICK BROWN: Savez vous n'êtes pas obliger y a des gens pour le faire Catherine c'est leur boulot ils sont payés pour sa.

 

CATHERINE WILLOWS: Je sais! Mais ont peut pas attendre si ont veut la retrouvée!

 

WARRICK BROWN: En tout cas derrière tout sa je sens le crime crapuleux. Ont finira bien par tout découvrir! A vue de nez il y a peut près dix mètres.

 

CATHERINE WILLOWS: Hoo! C'est dangereux se truc là! Faudrait le signaler!

 

WARRICK BROWN: Ouais! C'est vrai, on verra sa plus tard!

 

CATHERINE WILLOWS: D'accord!

 

INTERIEUR - SALLE DES SURVEILLANCES DES CAMERAS DU CAMPUS – DE JOUR

 

M. BLAZE (surveillant des moniteurs): La ont est au 4ème étages, c'est en direct.

 

NICK STOKES: Hum hum! Moi se que je veut c'est celle qui filme le couloir ou donne la chambre de Paige Rycoff.

 

M. BLAZE: D'accord, c'est la caméra 2. Je la met sur le grand moniteur!

 

NICK STOKES: Bon, revenez quatre jours en arrière entre 8 et 9h du soir. Avance rapide. Hohoho! Attendez! Comment vous avez pu manquer sa?

 

M. BLAZE: Bah, on vérifie pas chaque minutes!

 

NICK STOKES: Re-voyons les 15 dernières secondes passez image par image.

 

M. BLAZE:Qu'est-ce que c'est que sa?

 

NICK STOKES: La caméra capture 30% d'images en plus que se qu'on voit sur le moniteur, l'image est réduite pour s'ajuster au cadre...

 

M. BLAZE: ...au nombre de pixels par ligne!

 

NICK STOKES:Oui! Décadrez qu'on voit les côtés. Stop! Et maintenant revenez 5 secondes avant que l'objectif soit recouvert! Zoomez au bas de l'image.

 

M. BLAZE: Y a une main!

 

NICK STOKES: Ouais! On dirait qu'il... c'est appuyer au mur pour lancer quelque chose sur l'objectif! On a ses empreintes! Merci beaucoup!

 

M. BLAZE: De rien!

 

INTERIEUR - DANS UNE DESCENTE DE POUBELLE – DE JOUR

 

WARRICK BROWN: Alors? Vous trouvez des choses intéressantes?

 

CATHERINE WILLOWS: Oui! Plein de choses mais pas pour notre affaire.

 

WARRICK BROWN: Et l'odeur, sa va?

 

CATHERINE WILLOWS: C'est rien de le dire! Hé! Stop! Stop, stop, stop...

 

WARRICK BROWN: Qu'est-ce qu'il y a?

 

CATHERINE WILLOWS: On dirait que, il y a quelque chose... ou alors c'est quelqu'un qui c'est salement amoché en tombant par là...

 

WARRICK BROWN: Vous êtes à quelle étage?

 

CATHERINE WILLOWS: Entre le... premier et le second je croit.

 

WARRICK BROWN: Normale! Si on jeté le corps du 4ème, il a pas due tombé au ralentie.

 

CATHERINE WILLOWS: Pfft! Pizza! On continus! Sa y est j'atterris! Terrain dégagé. Apparemment les éboueurs passent tout les matins...Rien à signaler! Hé Warrick! J'ai l'impression qu'ont est pas les seuls à tourner en rond...

 

INTERIEUR - CHAMBRE DE PAIGE RYCOFF – DE JOUR

 

( Sara passe la chambre au peigne fin... )

 

INTERIEUR - COULOIR DU CAMPUS – DE JOUR

 

SARA SIDLE: Comment tu les a découvertes? ( en parlant des empreintes )

 

NICK STOKES: Je savait ou chercher... et pour toi?

 

SARA SIDLE: De l'ADN du sang et du sperme.

 

NICK STOKES: Ont a mis en plein dans mille!

 

INTERIEUR - PLUS LOIN DANS LE COULOIR – DE JOUR

 

Mme RYCOFF: Ils ne veulent rien nous dire... sa fait quatre jours!

 

Mr RYCOFF: La police refuse de nous parler!

 

Mme RYCOFF: Nous avons aucune informations!

 

Mr RYCOFF: Ont va devenir dingues vous comprenez?!

 

Mme RYCOFF: Je veut savoir comment tout sa a pu arriver! M. Grissom! Que faite vous pour retrouver ma fille?

 

GIL GRISSOM: Je réfléchis...

 

Mr RYCOFF: Combien d'hommes sont sûr cet affaires?

 

Mme RYCOFF: Avez vous des pistes? Le moindre indice?

 

GIL GRISSOM: Quand nous auront d'autres informations vous serez avertis!

 

Mme RYCOFF: Que pouvons nous faire?

 

GIL GRISSOM: Me laissez faire mon travail?!

 

Mr RYCOFF: Il s'agit de notre fille nous ne pouvons rester que de simple observateurs!

 

Mme RYCOFF: Oui, c'est impossible! Tout sa sa nous regarde!

 

Écoutez! Se que personne ne vous dit, c'est que la seule chose qui peut vous permettre de retrouver votre fille se sont les indices que mon équipe est en train de collecter et la façon de les interpréter. Alors je vous en pris, laissez moi réfléchir.

 

INTERIEUR – SALLE DES ANALYSES VIDEOS DU LABORATOIRE SCIENTIQUE – DE JOUR

 

GIL GRISSOM: Vous avez pris une douche!

 

CATHERINE WILLOWS: Ha! C'est gentil de le noter, bonne observation!

 

GIL GRISSOM: Oui, mais la, je me demande que que j'observe... Qu'est-ce que vous voyiez vous?

 

CATHERINE WILLOWS: Un bourreau du travaille d'1 mètre 77! (Gil Grissom était devant la télé...)

 

GIL GRISSOM: Désoler...

 

CATHERINE WILLOWS: Peut-être quelqu'un qui transporte quelque chose.

 

GIL GRISSOM: Il manque un tapis dans la chambre de Paige!

 

NICK STOKES: Salut! Qui jette un oeil a mes empreintes? Je sais qui a recouvert la camera!

 

GIL GRISSOM: Beau travaille! Et nous, se qu'il a sûrement emporté!

 

INTERIEUR – SALLE DES INTERROGATOIRES – DE JOUR

 

UN ELEVE: C'est une main!

 

GIL GRISSOM: Non c'est votre main!

 

UN ELEVE: D'accord si vous le dîtes!

 

NICK STOKES: Se sont vos empreintes qui le disent!

 

FLASHBACK – COULOIR DU CAMPUS – DE NUIT

 

( on le voir recouvrir la caméra... )

 

FIN DU FLASHBACK

 

UN ELEVE: D'accord! Vous m'avez coincé! Mais j'étais pas tout seul!

 

FLASHBACK – COULOIR DU CAMPUS – DE NUIT

 

( on les voit courir dans le couloir avec des meubles, des lampes... )

 

FIN DU FLASHBACK

 

JIM BRASS: Blague de potache? Piquer un tapis, un sofas.

 

UN ELEVE: Emprunter! Et ont a emprunter des trucs dans le salon mais ont allait les rendre!

 

JIM BRASS: Quand, après le diplôme?

 

GIL GRISSOM: Qu'est-ce que vous avez pris d'autre encore?

 

UN ELEVE: Heu, deux lampes... une table basse et pas mal de rouleaux de papier cul! Écouter je rembourserais tout!

 

NICK STOKES: Pourquoi le 4ème étage?

 

UN ELEVE: C'est au 4ème, 5ème et 6ème qui y a les meilleurs équipements! Vous comprenez? Le 4ème c'est plus près du réez-de chaussé y a moins d'escaliers plus vite on sort de la, plus vite on est dans le van, plus vite on est partis!

 

GIL GRISSOM: Connaissez vous Paige Rycoff?

 

UN ELEVE: Oui! Oui mais j'ai rien avoir avec se qui lui ait, ou se qu'a pu lui arriver.

 

JIM BRASS: Mais vous la connaissez bien?

 

UN ELEVE: Bin oui! Vous savez, on vit dans le même foyer, on est dans le même cour d'économie, et après?

 

NICK STOKES: Et après???

 

UN ELEVE: Je suis sortis avec elle une ou deux fois... c'est pas vraiment mon type! Et si vous l'avait pas remarquez, je fait partis du bureau des élèves et sa prend pas mal de temps!

 

NICK STOKES: Elle vous a plaquer?

 

GIL GRISSOM: Et sa c'est plutôt dur pour l'égaux! Peut être que vous avez voulu la faire changer d'avis?

 

UN ELEVE: Bon! D'accord, heu, écoutez! C'est pas du tout sa! C'est pas du tout se que vous croyiez! Comprenez moi! Paige sortez avec un autre gars! Quelqu'un de plus... mature que moi!

 

JIM BRASS: Et vous savez son nom?

 

UN ELEVE: Non. Elle l'a jamais dit!

 

JIM BRASS: Vous pouvez y allez! Vous avez intérêt a rendre se que vous avez pris!

 

UN ELEVE: Oui monsieur!

 

Ont brûlait et d'un coup ont gèle...

 

GIL GRISSOM: Voilà le plus mauvais endroit dans un cas de disparition... le cul de sac!

 

INTERIEUR – LABORATOIRE SCIENTIQUE – FIN DE JOURNEE

 

UNE JOURNALISTE (a la télévision): Les parents de Paige Rycoff, l'étudiante de l'université de Las Vegas sont avec nous. Ils sont ici pour nous parlez de la disparition de leur fille.

Mme Rycoff, votre fille vous a telle expliquer pourquoi elle voulait quittée la faculté?

 

Mme RYCOFF: Nous somme une famille très unis, et Paige sentait qu'elle avait besoin d'être à la maison! Avec nous!

 

LA JOURNALISTE: Mais pourquoi partir en plein milieu du semestre?

 

Mme RYCOFF: Je lui est demandée...

 

Mr RYCOFF: ( Lui coupant la parole) ...elle voulait prendre un nouveau départ en revenant a Boulder.

 

 

SARA SIDLE: Venez voir au labo.

 

GIL GRISSOM: Sara! Quand un arbre tombe dans la forêt, même si personne ne la entendu, il a forcement fait du bruit!

 

SARA SIDLE: Oui! Quelqu'un a du bien voir ou entendre quelque chose.

 

GIL GRISSOM: On y va?

 

 

GREG SANDERS: C'est une façon comme une autre de trouver l'ADN de quelqu'un! Apporter moi toute sa vie!

 

SARA SIDLE: Conscience professionnelle Greg!

 

GREG SANDERS: C'est de l'exagération!

 

GIL GRISSOM: C'est la procédure! Alors ont s'y met?

 

GREG SANDERS: Ok! Bon j'ai... j'ai prélevé l'ADN de Paige sur sa brosse a dent, je l'ait comparé au sang et au sperme que Sara a trouvée sur le matelas dans sa chambre.

 

SARA SIDLE: Le sang n'est pas le sien!

 

GIL GRISSOM: Pas le sien?

 

SARA SIDLE: Pas tout! Regarder cet grille des toxines!

 

GIL GRISSOM: Rohypnol?

 

SARA SIDLE: Une drogue utilisé par les violeurs.

 

GIL GRISSOM: Et pour le sperme?

 

GREG SANDERS: Et bien les sécrétions vaginales mélangés au sperme sont compatible avec le sang, mais le sang de qui? J'en sais rien.

 

SARA SIDLE: Il y a peut être deux victimes: Une disparue, l'autre violée.

 

INTERIEUR – SALLE DES ANALYSES VIDEOS DU LABORATOIRE SCIENTIQUE – FIN DE JOURNEE

 

NICK STOKES: Voilà nos lascars qui viennent faire leur déménagement.

 

CATHERINE WILLOWS: Avance jusqu'à, 20Heures 27Minutes!

 

NICK STOKES: D'accord! Voilà on y est! Le taxi attend en double file.

 

CATHERINE WILLOWS: Le chauffeur appelle! Paige dit qu'elle arrive tout de suite!

 

NICK STOKES: Et la le chauffeur va battre un record de patience!

 

CATHERINE WILLOWS: Et comme il la dit a Brass, il attend ¼ d'heure!

 

NICK STOKES: 30Minutes 27Secondes selon le time-code! Bon on en a assez vu, retournons plutôt sur le terrain un technicien finira pour nous!

 

CATHERINE WILLOWS: Hé y a pas le feu Nick, on vient juste de commencer! Les camera sont les seuls témoins qu'on ait!

 

NICK STOKES: Bon bah alors, je reste.

 

CATHERINE WILLOWS: Excellente idée!

 

EXTERIEUR – DANS UNE RUE DE LAS VEGAS – FIN DE JOURNEE

 

JIM BRASS: Jennifer Riggs C'est elle qui partageait sa chambre, elle a aussi quittée l'école y a peut près un mois et demi!

 

SARA SIDLE: Y'a une vrai malédiction sur se campus.

 

GIL GRISSOM: C'est la qu'habite c'est parents?

 

JIM BRASS: Ouais! Mais comme y a possibilité d'agression sexuelle je préférait que l'équipe soit au complet!

 

SARA SIDLE: Vous avez surtout besoin d'une présence féminine!

 

INTERIEUR – MAISON DE JENNIFER RIGGS – FIN DE JOURNEE

 

UNE JOURNALISTE (a la télévision): ...nous donne de précieux renseignement sur la personnalité d'une jeune fille de 18ans, et nous pouvons voir que Paige était une jeune étudiante comme toute les autres, apparemment heureuse et bien dans sa peau, qui aimait s'amuser, qui avait le goût de la liberté...

 

JENNIFER RIGGS: Comment est-ce que vous l'avez su? Enfin je n'est rien dit à personne j'ai juste... fuis. J'ai fuis la fac! Personne ne savait, pas même Paige!

 

SARA SIDLE: Jennifer, nous avons fait une expertise médico-légale dans votre ancienne chambre! Nous pensons que vous avez été agresser sexuellement. Avec utilisation de rohypnol.

 

JENNIFER RIGGS: Et maintenant vous croyez que celui qui s'en est pris à moi pourrait être lié a la disparition de Paige?

 

SARA SIDLE: Nous avons deux femmes, dans une même chambre.

 

GIL GRISSOM: Nous cherchons un lien éventuelle.

 

JIM BRASS: Pouvez-vous nous dire son nom?

 

JENNIFER RIGGS: Mais...

 

SARA SIDLE: Voulez-vous qu'ont restes seules?

 

JENNIFER RIGGS: Vous ne comprenez pas! Je ne me souvient de rien! Je n'est jamais pue me souvenir.

 

GIL GRISSOM: C'est l'un des effet secondaire du rohypnol. Je suis sur qu'il comptait la dessus.

 

JENNIFER RIGGS: Il y a eu cette fête...

 

FLASHBACK – CAMPUS – DE NUIT

 

( On voit un homme qui transporte Jennifer sur ses épaules, puis se déshabiller... )

 

FIN DU FLASHBACK

 

JIM BRASS: Qui était à cette fête?

 

JENNIFER RIGGS: C'était une fête d'étage. Et c'est pour sa qu'il fallait que je quitte la Fac. Un mec, de mon étage m'avait agressée... et je ne saurait jamais qui c'était...

 

INTERRIEUR – DANS UN ASCENSEUR DU CAMPUS - SOIREE

 

SARA SIDLE: Pourquoi un violeur serait volontaire pour un prélèvement d'ADN?

 

GIL GRISSOM: En faite officiellement, ont recherche l'individu qui a enlever Paige Rycoff, pas l'étudiant qui a enlevé Jennifer Riggs.

 

WARRICK BROWN: Han... Tant que les étudiants participe volontairement on peut utiliser leur ADN pour voir si sa correspond?!

 

SARA SIDLE: Hein! Se bon vieux tour de passe-passe!

 

WARRICK BROWN: Y a rien de plus légale!

 

SARA SIDLE: D'accord mais si yen a un qui refuse?

 

GIL GRISSOM: C'est bien se qu'on espère! Suspect de facto!

 

 

UN DES ELEVE: (en ronchonnant) Moi j'ai pas que sa a faire, j'ai les maths à réviser, j'espère que sa va pas durer trop longtemps...

 

SARA SIDLE: Ouvrez!

 

UN AUTRE ELEVE: Hum!

 

SARA SIDLE: Vous refusez?

 

UN AUTRE ELEVE: Hé, c'est que je ne me suis pas brossé les dents...

 

WARRICK BROWN: Allez, ouvrez le bec! Elle veut pas vous embrasser, elle veut juste votre ADN!

 

INTERRIEUR – LABORATOIRE SCIENTIQUE - SOIREE

 

GIL GRISSOM: Friedrich Miescher requérir ma présence?

 

GREG SANDERS: Vous avez découvert mon nom de code? Vous savez se petit gars, Fredie, il a découvert l'ADN!

 

GIL GRISSOM: Il est mort y il a 1 siècle Greg! Vous avez trouvé quoi?

 

GREG SANDERS: Et bien j'ai passé les prélèvements au Profiler et Profiler Plus, et j'ai comparé chaque échantillons avec ceux obtenu a partir su sperme retrouvé sur le matelas de la victime et...

 

GIL GRISSOM: ... et vous êtes payé au mot ou...? 13 marqueurs... et tout correspond! Un suspect! C'est très bien!

 

EXTERIEUR – VUE PANORAMIQUES DE LAS VEGAS – MATIN

 

EXTERIEUR – TERRAIN DE BASSE-BALL DU CAMPUS – MATIN

 

UN JOUEUR: Whouu! Allez Kévin!

 

JIM BRASS: Kévin Watson, 19ans, chambre 407, à deux pas de celle des filles! Son entraîneur dit qu'il est batteur, il frappe de la main droite!

 

GIL GRISSOM: Quelle performance?

 

JIM BRASS: 3D et1C! Rien de déshonorant. N° 25! Comme Mc Gwire!

 

GIL GRISSOM: Ha bon? Ils doivent pas frapper pareil...

 

 

GIL GRISSOM: Kévin, nous savons que vous avez agressé Jennifer Riggs. Vous ne voulez pas parler de Paige Rycoff?

 

KEVIN WATSON: Je ne sais rien à propos de Paige. Ou de Jennifer.

 

GIL GRISSOM: Alors je vais vous dire moi se que je sais! Jennifer Riggs a été violée, on a trouvé du sperme sur son matelas et on a comparé cet ADN avec le notre.

 

KEVIN WATSON: C'est le prélèvement dans ma gorge... je croyait que vous chercher a savoir se qui est pu arriver a Paige?

 

GIL GRISSOM: C'est se qu'ont fait.

 

JIM BRASS: Qu'est-ce qu'il c'est passé Kévin? Vous avez fait pareil avec Paige? Faut dire que vous connaissez bien bien chambre mais contrairement a sa copine, Paige c'est défendue c'est sa?

 

KEVIN WATSON: J'ai jamais touché a Paige! J'étais même pas en ville se soir la ont avaient trois matchs à Fresno, ont est rentrés hier. Vérifier le registre, demandez a l'entraîneur!

 

JIM BRASS: Compter la dessus! Mais en attendant, vous venez avec nous! Vous êtes en état d'arrestation pour viole sur Jennifer Riggs et usage de stupéfiants! Emmener le... et attendez-moi, j'en ai pour une minute.

 

( Warrick vient de les rejoindre... )

 

GIL GRISSOM: Un autre cul-de-sac!

 

WARRICK BROWN: Je sais, j'ai parlé avec l'entraîneur! Il était à Fresno...

 

GIL GRISSOM: Ont perd sa trace!

 

INTERIEUR – SALLE DES ANALYSES VIDEOS DU LABORATOIRE SCIENTIQUE – MATINEE

 

CATHERINE WILLOWS: Le voilà à nouveau!

 

NICK STOKES: Se véhicule fait six fois le tour du pâté de maison entre 8h20 et heures moins le quart.

 

CATHERINE WILLOWS: Bon d'accord, quand on tourne deux fois c'est qu'on cherche une place de parking mais quand on tourne six fois...

 

NICK STOKES: ... on prépare un mauvais coup!

 

CATHERINE WILLOWS: Y a quelque chose d'accrocher au rétroviseur! Tu peut essayer de zoomer dessus?

 

NICK STOKES: Bah, c'est plus facile d'avoir sa maîtrise que de trouver une place de parking sur le campus!

 

CATHERINE WILLOWS: Bon, pourquoi tu essayerai pas de consulter de registre du parking en recensant toutes les Volvo gris métallisé?

 

NICK STOKES: Hum! D'accord!

 

CATHERINE WILLOWS: Ho est Nick!

 

NICK STOKES: Oui!

 

CATHERINE WILLOWS: Quand t'aura trouvé la voiture...

 

NICK STOKES: ... je sais, je regarde dans le coffre!

 

EXTERIEUR – PARKING DU CAMPUS – DE JOUR

 

CATHERINE WILLOWS: Volvo gris métallisé, carte de l'université!

 

GIL GRISSOM: Tout un monde de possibilité réduit à une seule voiture.

 

NICK STOKES: Enregistrer au nom de Robert Woodbury, professeur de philosophy, titulaire! Il a presque fini d'ouvrir le coffre!

 

GIL GRISSOM: Nick! Faite la remorquer jusqu'au labo! Catherine?

 

CATHERINE WILLOWS: Les horaires du professeur...

 

INTERIEUR – BUREAU DE MR WOODBURY – DE JOUR

 

Mr WOODBURY: Oui! J'étais bien à coté de l'immeuble se soir là!

 

CATHERINE WILLOWS: Professeur Whoodbury, vous en avez fait six fois le tour!

 

JIM BRASS: Et si on commençait par début? Paige Rycoff est l'une de vos étudiante?

 

Mr WOODBURY: Introduction à la philosophy oui.

 

( Quelqu'un frappe à la porte...)

 

Mr WOODBURY: Amenda! Ont se verra demain, après le cour...

 

CATHERINE WILLOWS: Mignonne! Laissez moi deviner! Soutient scolaire?

 

Mr WOODBURY: J'espère le leur éviter!

 

CATHERINE WILLOWS: Quelle genre d'étudiante était Paige?

 

Mr WOODBURY: C'était une jeune femme très brillante!

 

( Gil Grissom vient de ramasser un bout de verre par terre... )

 

GIL GRISSOM: Certaine présomption ne souffre d'aucune discutions... c'est comme retrouver une mouche, dans du miel!

 

Mr WOODBURY: Henri David Thoreau. Mais c'est juste, un morceau de vase cassée!

 

GIL GRISSOM: Alors que pour moi... c'est signe de bagarre! Bon écoutez! Elle a disparue depuis six jours! Si vous avez une raison valable d'être devant chez elle à tourner en rond dite le nous! Si vous avez une raison inavouable dite-le aussi! Dite nous quelque chose qui nous permettent d'avancer. Et la pour moi, le silence est le meilleur des aveux.

 

CATHERINE WILLOWS: Bon! Nous vous avons retrouvé nous finiront par découvrir se que vous nous cachez!

 

Mr WOODBURY: Je suis marié!

 

CATHERINE WILLOWS: Oui, c'est se qu'indique votre alliance!

 

JIM BRASS: Votre voiture est en route pour le labo et nous allons devoir perquisitionner votre maison!

 

Mr WOODBURY: Elle n'est jamais montée dans ma voiture et elle n'est jamais venue chez moi!

 

JIM BRASS: Alors ou allait-elle?

 

Mr WOODBURY: Ici! Et si le vase était cassé c'est parce-qu'on était...

 

CATHERINE WILLOWS: ...amant?

 

Mr WOODBURY: Amoureux.

 

CATHERINE WILLOWS: Amoureux? Pourtant vous n'êtes pas venu nous voir?

 

Mr WOODBURY: Pour vous dire quoi? Que je trompait ma femme? Avec une de mes étudiante qui a disparue et que je n'avais absolument aucune informations?

 

GIL GRISSOM: Si c'était assez important pour que vous nous le cachiez, c'est aussi important que nous le sachions!

 

CATHERINE WILLOWS: Auriez-vous une idée de l'endroit ou elle pourrait être?

 

Mr WOODBURY: Non heu... j'étais en bas de chez elle, c'est vrai je voulais peut-être heu... enfin j'en sais rien peut-être l'empêcher de partir ou lui dire au-revoir une dernière fois la vérité c'est que j'avais vraiment besoin de la voir. Mais elle n'est jamais descendu.

 

JIM BRASS: Il ne nous reste plus qu'à mettre sa noir sur blanc.

 

Mr WOODBURY: Est-ce que je peut attendre ici? Je vais pas m'enfuir! C'est juste que j'ai besoin d'un peu de temps pour raconter tout à... à ma femme.

 

JIM BRASS: Je comprend! Je vais demander a l'agent de rester avec vous, on ne sais jamais.

 

Mr WOODBURY: D'accord!

 

INTERIEUR – GARAGE DU LABORATOIRE SCIENTIFIQUE – JOURNEE

 

( Warrick, Sara et Nick inspectes la voiture...)

( Nick vient de trouver des cheveux...)

 

INTERIEUR – LABORATOIRE SCIENTIQUE – JOURNEE

 

GREG SANDERS: La moelle, l'épiderme et le cortex correspondes aux cheveux que j'ai prélevé sur la brosse de Paige Rycoff. Y a de la peau sur les racines!

 

NICK STOKES: On lui aurait donc arracher les cheveux?

 

SARA SIDLE: Dommage que sa ne nous en disent pas plus sur ou trouver Paige.

 

NICK STOKES: Elle était dans la voiture. Sa nous dit des choses sur le suspect.

 

INTERIEUR – SALLE DES INTERROGATOIRES – DE JOUR

 

JIM BRASS: Je doit vous rappeler qui vous avez le droit à un avocat.

 

Mr WOODBURY: Je n'en est pas besoin! La seule personne à qui je cachait des choses c'était ma femme! Elle sait tout maintenant. Alors j'écoute vos questions.

 

GIL GRISSOM: Nous avons retrouvés des cheveux de Paige dans votre voiture.

 

Mr WOODBURY: C'est impossible parce-qu'elle n'y est jamais montée! Êtes vous sûres que sont les siens?

 

GIL GRISSOM: Vous voulez savoir si sa tiendra devant une cour? Je vous l'assure.

 

Mr WOODBURY: Et bien il était peut être rester sur mon pull je ne sais pas.

 

GIL GRISSOM: Un nombre conséquent de cheveux arracher avec les racines coincé dans l'appui tête du passager.

 

JIM BRASS: Et qu'est-ce que vous pensez de sa? Paige a reçu un appel téléphone qui provenait de chez vous et sa le jour de sa disparition.

 

Mr WOODBURY: J'ai toujours utilisé mon portable avec elle! Et jamais ma ligne professionnelle ni la privée.

 

JIM BRASS: A 12h16 exactement! 4 minutes en tout!

 

Mr WOODBURY: Je déjeunais à la fac! Se jour la de 12h00 à 14h00, tout les responsable étaient là! Et sa, sa tiendra devant une cour.

 

GIL GRISSOM: Professeur Woodbury? Est-ce que votre femme travaille?

 

Mr WOODBURY: Non. Non.

 

 

INTERIEUR – HALL D'ENTRE DU LVPD – DEBUT D'APRES MIDI

 

JIM BRASS: Donc vous êtes à la maison pendant la journée?

 

Mme WOODBURY: Sa dépend, parfois.

 

JIM BRASS: Étiez vous chez vous au alentour de midi le jour ou Paige Rycoff a disparue?

 

Mme WOODBURY: Je ne m'en souvient plus.

 

Mr WOODBURY: Sharon, quelqu'un a appeler Paige de la maison et se n'est pas moi!

 

JIM BRASS: Mme Woodbury, vous avez les clefs de la voiture de votre mari?

 

Mme WOODBURY: Ont la partage, elle est a nous deux!

 

Mr WOODBURY: Depuis quand est-ce que tu savais?

 

Mme WOODBURY: Pour celle ci ou pour toute les autres? Je savais que là, c'était différent. Je n'allait pas laisser la première gamine venue ruiner mon mariage c'est pour sa que je l'ait appelée. Je suis venue la chercher, je lui est expliquer se qui était un peu la vie, une femme, 3 enfants, l'emprunt pour la maison, elle a dit que c'était fini. Quelle rentrait chez ses parents elle a pas dit pourquoi je ne lui est rien demandé.

 

GIL GRISSOM: Mme Woodbury, je croit que vous nous dites pas tout!

 

Mr WOODBURY: Ils ont retrouvés des cheveux de Paige dans la voiture, et il croit... l'a tu agresser?

 

Mme WOODBURY: Non! J'aurais bien voulu... je l'ai presque fait! Mais elle est sortie de la voiture...

 

FLASHBACK – DANS LA VOITURE DE MME WOODBURY

 

( Paige Rycoff et Mme Woodbury dans la voiture... )

 

Mme WOODBURY: Tu n'a que 18ans! Qu'est-ce que tu connais à l'amour?

PAIGE RYCOFF: Han, j'en ais assez entendue! Aie!

 

FIN DU FLASHBACK

 

Mme WOODBURY: Je l'ais retenue, je me suis excusée, ont a discutées, et je l'ais déposée chez elle.

 

( Sonnerie de téléphone...)

 

GIL GRISSOM: Excusez-moi. Grissom?

 

EXTERIEUR – DANS UNE DECHARGE QUELQUE PART A LAS VEGAS – APRES-MIDI

 

UNE POLICIERE (qui parle a Warrick): Je m'en occupe!

 

GIL GRISSOM: Alors c'est elle?

 

WARRICK BROWN: J'en sais rien! Moi aussi je vient d'arriver. C'est des clodos qui devaient rechercher un trésor caché et qui ont trouvés un cadavre. Les flics sont arrivés! Ils ont déjà jetés un oeil!

 

UN POLICIER: C'est tout droit!

 

INTERIEUR – SALLE D'AUTOPSIE DU LABORATOIRE SCIENTIFIQUE – APRES-MIDI

 

Dr ROBBINS: C'est la première fois que je vois sa! Déjà quand je bossais à Arlington en Virginie chaque hivers des sans abris cherchais à se mettre au chaud, et piquer un roupillon dans une poubelle et se réveillait dans un compacteur d'ordure!

 

CATHERINE WILLOWS: Avec Warrick ont a vérifier la descente du vide ordures, aucune traces! Y'avais aucune raison de penser quelle était tombée dans la benne.

 

GIL GRISSOM: Vous penser qu'elle a été tuée, par le compacteur? Par le choc?

 

Dr ROBBINS: Nan! En faite elle était déjà morte!

 

GIL GRISSOM: Qu'est-ce que vous permet de dire sa?

 

Dr ROBBINS: Les tissus aux extrémités était jaunes et secs! Cela veut dire que son sang n'irigait plus ces veines quand elle est passée

dans le compacteur.

 

CATHERINE WILLOWS: Qu'est-ce qui là tuée?

 

Dr ROBBINS: Hémorragie interne très importante! Sa rate a comme explosé!

 

GIL GRISSOM: C'est du à quoi?

 

Dr ROBBINS: A un choque traumatique!

 

CATHERINE WILLOWS: Le point d'impact?

 

Dr ROBBINS: Cage thoracique! Elle n'avait pas les côtes cassées! Les côtes ont dues supporter le choc!

 

CATHERINE WILLOWS: Type d'arme?

 

Dr ROBBINS: Aucune idée! J'en encore à essayer de mettre sa au clair! On le saura peut-être jamais!

 

CATHERINE WILLOWS: ( En parlant a Grissom) Et maintenant?

 

GIL GRISSOM: Ont avaient laissés une piste de coté, ont va la reprendre!

 

EXTERIEUR – DERRIERE LES LOCAUX DU CAMPUS – APRES-MIDI

 

WARRICK BROWN: J'ai trouvé du sang!

 

SARA SIDLE: Y en pas beaucoup mais assez pour travailler!

 

GIL GRISSOM: Photographier, faite un prélèvement, et envoyer sa au labo.

 

CATHERINE WILLOWS: Si c'est le sien, sa explique pourquoi les chiens ont perdus sa trace! L'odeur de la benne a dû les désorienter.

 

NICK STOKES: Je croit que j'ai trouvé quelque chose venez voir! Cette benne est sacrement cabossé, mais cet marque est toute fraîche.

 

GIL GRISSOM: Nick a raison! Des éclat de peinture d'un véhicule. Et des traces de métal.

 

CATHERINE WILLOWS: Y a les même éclats de peinture sur le sol!

 

SARA SIDLE: Ceci dit rien que nous autorise a penser qu'il y ait un lien avec les éclats et Paige!

 

GIL GRISSOM: Mais rien n'indique le contraire.

 

NICK STOKES: Possible de délit de fuite! Le véhicule devait être sur-élever. Peut-être un tout terrain...

 

CATHERINE WILLOWS: Sa expliquerait, le choque traumatique subit. Le point d'impact de situe a la hauteur de l'abdomen.

 

FLASHBACK - DERRIERE LES LOCAUX DU CAMPUS – DE NUIT

 

( Ont voit une voiture percuter Paige... )

 

FIN DU FLASHBACK

 

WARRICK BROWN: Le conducteur l'a mis dans la benne pour cacher son crime.

 

GIL GRISSOM: Ou la conductrice!

 

CATHERINE WILLOWS: Mme Woodbury!

 

GIL GRISSOM: Heu, elle reste un suspect valable!

 

CATHERINE WILLOWS: Mais avec une voiture grise!

 

SARA SIDLE: Elle a pue la louée. Ou l'emprunter à une amie.

 

NICK STOKES: Sa ne nous dit pas se que Paige était venue faire la!

 

CATHERINE WILLOWS: Bah essayons déjà de trouver le comment, le pourquoi attendras!

 

INTERIEUR – BALISTIQUE DU LABORATOIRE SCIENTIFIQUE – APRES-MIDI

 

GIL GRISSOM: Le véhicule qui a heurté la benne a d'abord été blanc, puis repend en rouge, maintenant il est noir!

 

NICK STOKES: Et il y a deux couche d'après entre chaque couleurs! Travaille de pro, un concessionnaire.

 

GIL GRISSOM: Toute peinture a un taux d'absorption de la lumière différente, si on trouve la peinture on a la voiture.

 

NICK STOKES: Vraiment? Un 4X4 TD 25, 89 ou 90 3 couleurs successifs peinture industriel, blanc pierre, rouge vif, et voici votre noir panthère, là!

 

GIL GRISSOM: Sa restreins les possibilités! Appelez Brass!

 

NICK STOKES: C'est fait... y a une heure!

 

( Grissom sort de la Balistique... la scène se passe dans le couloir... )

 

WARRICK BROWN: Où vous étiez?

 

GIL GRISSOM: Je ne peut pas être partout Warrick, et le clonage humain est toujours interdit!

 

WARRICK BROWN: Je vient de voir Sanders, le sang prélevé sur la benne correspond à celui de Paige!

 

NICK STOKES: Hé! Brass vient d'appeler, il est au commisaria, la peinture a donner la voiture qui a donner le chauffeur, le suspect est là-bas, il vous attend!

 

INTERIEUR – SALLE DES INTERROGATOIRES- QUELQUES MINUTES APRES – APRES-MIDI

 

JIM BRASS: Un futur Papa!

MARK DOYLE: Oui ma femme est enceinte! De presque neuf mois! Elle m'avait bipée, je me dépêchais de rentrer! Il y avait des bouchons un peu partout!

JIM BRASS: Vous passez toujours par le campus?

MARK DOYLE: Ont habites de l'autre coté de Fraternity Horn. C'est à deux pas de mon bureau mais, quand je suis passé dans le campus y-avait pas un chat!

JIM BRASS: A quelle heure?

MARK DOYLE: Autour de 20heures 30 je croit.

JIM BRASS: Donc vous avez pris un raccourci!

MARK DOYLE: Oui je croyais que le bébé allait arriver! Alors j'ai accéléré dans la ruelle.

GIL GRISSOM:: Et qu'est-ce qui c'est passé?

MARK DOYLE: J'ai braqué pour éviter un 4X4 mal garé, c'était mouiller, je suis rentré dans la benne.

FLASHBACK – DERRIERE LE CAMPUS – DE NUIT

( Scène ou on voit Mr DOYLE éviter le 4X4 et rentrer dans la benne... )

FIN DU FLASHBACK

MARK DOYLE: Sa aurait été une voiture je me serait arrêté mais... se n'était qu'une benne.

INTERIEUR – GARAGE DU LABORATOIRE SCIENTIFIQUE – FIN D'APRES-MIDI

CATHERINE WILLOWS: Trace de peinture verte, se sont celle se la benne.

 

GIL GRISSOM: Sa ne ne veut pas dire qu'il est aussi heurté Paige!

 

WARRICK BROWN: Nous l'avons passés aux ultraviolet, pas de cheveux, pas de fibres, pas la moindre trace de sang nul part...

 

SARA SIDLE: Le choc contre la benne est net et précis.

 

NICK STOKES: Il ne l'a pas heurter!

 

CATHERINE WILLOWS: Et encore une piste qui fini, en cul de sac!

 

SARA SIDLE: Il nous reste encore Mme Woodbury!

 

NICK STOKES: Ou sont mari!

 

WARRICK BROWN: Nous avons des tonnes de mobiles, mais pas la moindre petite preuve...

 

GIL GRISSOM: Henri Louis Mencken a dit un jour: '' Il existe une solutions simple à tout problème humain: Net, plausible et fausse. Donc si la solution à notre problème n'est pas, net, plausible et fausse, alors elle est peut-être boiteuse, incohérente mais vrai. Pal mal? Un papillon bas des ailes au Brésil et sa déclenche un ouragan en Floride. C'est la théorie du Chaos.

 

NICK STOKES: Nous y voilà!

 

GIL GRISSOM: Événement aléatoire! Sa va a l'encontre de tout raisonnement logique.

 

WARRICK BROWN: La physique rencontre la philosophie.

 

GIL GRISSOM: Si on applique cela à Paige Rycoff et a notre affaire, à un moment très particulier, on peut dire, que la vie est imprévisible.

 

CATHERINE WILLOWS: A quelques secondes près, personne ne peut prédire le futur.

 

NICK STOKES: Je prédis que je serais encore la avec vous dans une minute!

 

WARRICK BROWN: Sa nous mène ou tout sa?

 

GILGRISSOM: Paige était dans sa chambre, et a fini dans la poubelle, quelque part entre sa chambre et la poubelle se trouve notre solution,

voilà ou sa nous mène! En route Nick!

 

WARRICK BROWN: Bien tenté Nostradamus...

 

VUES PANORAMIQUES DE LAS VEGAS – DE NUIT

 

INTERIEUR – CHAMBRE DE PAIGE RYCOFF – CAMPUS – DE NUIT

 

GIL GRISSOM: Regardez par la fenêtre! Et dites moi se que vous voyiez!

 

( Scène particulière puisque le flashback est réel. Les voix de Sara et Paige sont mélanger... )

 

SARA – PAIGE: Des voitures, mon taxi qui m'attend en bas.

 

GIL GRISSOM: Qu'avez-vous fait ensuite?

 

PAIGE ( en flashback): J'ai pris mes valises. Je suis sortie dehors.

 

GIL GRISSOM: Stop! Elle n'ont jamais quittées la pièce! Vous ne les avez pas prises!

 

PAIGE: J'ai nettoyée toute la journée.

 

GIL GRISSOM: Oui pour pouvoir récupérer votre caution.

 

SARA – PAIGE: Il faut rendre la chambre dans l'état dans laquelle on la trouvée.

 

GIL GRISSOM: Alors qu'est-ce qu'il manque?

 

 

SARA SIDLE: ( revenue a la réalité): Deux sommiers, deux matelas, deux chaises, deux lampes, deux tables, deux commodes... une poubelle! C'est se qu'il manque!

 

GIL GRISSOM: Et qu'est-ce qu'on fait toujours avant de s'en aller?

 

SARA SIDLE: On vide la poubelle!

 

INTERIEUR – COULOIR DU CAMPUS – DE NUIT

 

( Gil Grissom frappe à une porte... )

 

GIL GRISSOM: Hum! Bonjour! Vous pourriez me prêter votre poubelle?

 

( Devant le vide ordure... )

SARA SIDLE: Paige vide sa poubelle, retourne dans sa chambre, comment a t-elle pu finir dans la benne?

 

GIL GRISSOM: Ha, vous êtes trop logique! La théorie du Chaos rappelez-vous! Faite le geste.

 

SARA SIDLE: D'accord! ........ Ho! Sa a failli m'arracher la main!

 

GIL GRISSOM: Peut être que vous réagissez plus vite que Paige! S'il vous plaît? Pourriez nous rendre un service? Nous fessons une petite expérience! Vous compter jusqu'à 100 et vous laissez tomber ceci dans le vide ordure! Merci! Attention aux doigts hein?!

 

EXTERIEUR – DERRIERE LE CAMPUS – PEU DE TEMPS APRES – DE NUIT

 

WARRICK BROWN: ( parlant a Catherine et Nick) Ouais, je pensais que....

 

CATHERINE WILLOWS: C'est quoi se truc là? Sa en fait du bruit!

 

GIL GRISSOM: Le battant du vide ordure a un sacrait ressort!

 

WARRICK BROWN: Ha oui? J'ai du le tenir ouvert, quand Catherine a fait la descente du conduit!

 

CATHERINE WILLOWS: Et qu'est-ce que sa nous dit?

 

GIL GRISSOM: Il manquait la poubelle dans la chambre de Paige!

 

NICK STOKES: Vous croyiez qu'elle l'a accidentellement fait tomber dans le vide ordure? Et comment a telle fini dans la benne?

 

SARA SIDLE: Elle voulait récupérer sa caution.

 

WARRICK BROWN: Et c'est pas facile d'accès ici.

 

CATHERINE WILLOWS: D'accord alors! Je pense qu'elle a due improviser! Excuse moi!

 

NICK STOKES: Ho! Je vous en prie!

 

CATHERINE WILLOWS: Sa m'est déjà arriver une fois! Avec des clefs! Ont c'étaient fait une scène avec Eddy, et il a jeté mes clefs dans la poubelle! Très bien donc, Paige, se hisse et se penche! Pour essayer d'attraper la poubelle.

 

GIL GRISSOM: Et c'est là, qu'arrive Marc Doyle.

 

FLASHBACK – DERRIERE LE CAMPUS – DE NUIT

 

( Scène ou Paige essaye de rattraper la poubelle, et la voiture percuter la benne, et Paige tomber dedans... )

 

FIN DU FLASCHBACK

 

INTERIEUR – BUREAU DE GIL GRISSOM – DE NUIT

 

Mr Rycoff: Bon laissez-moi résumer! Vous vous nous dites que c'est une suite d'évènement sans liens les uns avec les autres qui ont conduit... à se que ma fille soit tuée?

 

GIL GRISSOM: Oui.

 

Mme RYCOFF: Non non! C'est pas possible il y a forcement un responsable!

 

GIL GRISSOM: Mme Rycoff, personne n'est coupable dans cet affaire.

 

Mme RYCOFF: Parce que c'est vous qui le dites c'est sa?

 

GIL GRISSOM: Non, parce que les preuves le disent!

 

Mr Rycoff: Ont va engager des détectives, autant qu'il en faudra, quelqu'un a tuer Paige! Ma femme et moi nous ne baisseront pas les bras! Tant que l'ont ne saura pas!

 

( Mr et Mme Rycoff sont partis... )

 

GIL GRISSOM: On leur a dit tout se qu'il c'était passé...

 

CATHERINE WILLOWS: Oui, mais pas ce-dont ils avaient besoin... pour accepter.

 

GIL GRISSOM: Pfft... La vérité permet d'accepter.

 

CATHERINE WILLOWS: Pas toujours... 

Fait par Kevin10

[EXT. LAS VEGAS STOCK - NIGHT]

[INT. UNIVERSITY DORM - WOMEN'S BATHROOM - NIGHT]

MUSIC:  (Hip-hop music)
hey, baby, hey, baby,
yeah, baby, yeah, baby
hey, baby, hey, baby,
yeah, baby, yeah, baby
hey, baby, hey, baby,

(The camera follows a blonde-woman walking out of the bathroom wrapped in a
towel.  She walks through the hallway where other students and regular traffic
carry on without batting an eye in her direction.)

(She passes a bulletin board and a group of college guys in orange shirts.  The
camera turns and follows the guys back down the hallway where they stop and turn
around.  I guess they did notice the girl in the towel.  They run off screen
after her (or maybe toward something else they've seen).)

(A boy carrying a box of pizza passes the group and the camera follows him as he
walks down the hallway with the pizza box in his hand.)

(The camera turns away from the pizza boy and lingers on a particular blue dorm
room #410.)

CUT TO:

[INT. ROOM #410, PAIGE RYCOFF'S ROOM - NIGHT]

(The camera enters the room and passes by some suitcases in the middle of the
room.)

LYRIC:  (dissolves into jazz blues)
... I'm so tired of playing / playing with this bow and arrow / going to keep my
hideaway

(There is a blonde-haired woman standing by window.  Her back is to us and she's
staring at the rain as it pours outside.)

LYRIC:
... leave it to the other girls to play ...

(She turns around to look back into the room at her suitcases.  She's wearing a
long-sleeved, dark-blue shirt with WLVU in bold yellow letters in the front. 
She goes to the bed and picks up her coat.  As she puts it on, the phone rings.)

LYRIC:
... for I've been a temptress too long / give me a reason, won't you? / give me
a reason

(She answers the phone.)

PAIGE RYCOFF:  (on phone)  Yeah?  Hold the meter.  I'll be right down.

(She hangs up the phone and moves to the window.  She looks outside and sees the
taxi cab waiting out front.  The Taxi Cab Driver looks up and we see PAIGE
RYCOFF standing in front of the window.  She walks away from the window.)

WHITE FLASH CUT TO:

[INT. PAIGE-RYCOFF'S ROOM -- DAY.]

(CLOSE UP of plane ticket still in the side pocket of a purse.  The camera moves
up toward the window.  It's day.  We hear a police siren.  From PAIGE RYCOFF'S
room window, we see police cars and GRISSOM'S black SUV outside.  GRISSOM meets
up with BRASS on the walkway leading up to the dorm.)

CUT TO:

[INT. DORM - HALLWAY - DAY]

BRASS:   Paige Rycoff, freshman.  Couldn't stand the heat, dropped out of
school. 

GRISSOM:  Dropped out of sight. 

BRASS:  Booked a one-way ticket home to boulder.  Never got there.  Four days
M.I.A.

GRISSOM:  Missing persons.  First 24 hours are gold after that ...

BRASS:  ... quicksand.

(They arrive at the room.)

BRASS:  (to the officer outside the room)  Hey.

(GRISSOM and BRASS enter the room.  There are alot of officers inside.  Standing
and comparing notes and talking.  This annoys GRISSOM.)

GRISSOM:  Excuse me, but could everyone in this room do me a big favor ... and
leave?

(Off of BRASS' look.)

GRISSOM:  Please?

(BRASS nods his head.)

BRASS:  Thanks, fellas.  Thanks, guys.

(After everyone leaves, GRISSOM puts his CSI Kit down.)

BRASS:  (to GRISSOM)  You want me to go, too?

GRISSOM:  If you're very still, you can stay.

(GRISSOM puts on a pair of latex gloves.  BRASS crouches down low.  A police
siren sounds outside.)

BRASS:  She was definitely on her way out of here.

GRISSOM:  Lamp's still on.

BRASS:  Yeah, but she didn't take her suitcase, her purse ... or the cab she
called.

(BRASS stands up.  GRISSOM reaches into the purse and pulls out the ticket.)

GRISSOM:  It's like going to the vet without your dog.

[GRISSOM picks up the plane ticket from her purse.  The ticket contains the
following information:

PHONE MAIL ORDER
MONUMENT AIRLINES
RYCOFF, PAIGE
LAS VEGAS, NV
BOULDER CO
NON-REFUNDABLE

Nos. at the bottom:  00953046010 | 3 005 211 54 ... ]

BRASS:  Maybe she had a change of plan.  Or someone changed it for her.

GRISSOM:  No sign of struggle.  Everything's intact. 

(A quick look into the purse shows a small hairbrush with lots of hair on it,
her wallet and a notebook as well as other everyday things found in a purse.)

GRISSOM:  Nothing out of place.

(GRISSOM walks past BRASS and heads out the door.  The door closes behind him.)

(There's a knock on the door.)

BRASS:  (quietly)  Come in.

(BRASS opens the door and GRISSOM enters the room again.)

GRISSOM:  Door locks automatically and there were no keys in her purse.

BRASS:  Maybe they were in her pocket.

GRISSOM:  If they were in her pocket she could've walked right back in.  Why
didn't she?

BRASS:  One moment Paige Rycoff is here the next ... vanished.

GRISSOM:  People don't vanish, Jim.  It's a molecular impossibility.

HARD CUT TO:
END OF TEASER.
ROLL TITLE CREDITS:

[Captioning sponsored by CBS, CBS Productions and Alliance Atlantis Productions. 
Captioned by the Caption Center WGBH Educational Foundation]

(COMMERCIAL SET)



FADE IN

[INT. DORM ENTRANCE -- DAY]

(The students use their cards to enter the dorm through a turnstyle.  GRISSOM
and WARRICK stand off to the side as they enter.)

WARRICK:  They got this multiplex system -- there's eyes all over the place. 
There's eight floors, and four cameras per floor.

(They both look up at the camera that monitors the co-eds coming into the dorm.)

GRISSOM:  They have this system in place when you went to school here?

WARRICK:  With all the stuff me and my boys got away with, it's probably why
they have them now.

SARA:  Hey, scent dogs are on their way.

(SARA arrives at the dorm and is stopped at the entrance when she can't get
through the turnstyle.)

GRISSOM:  If you don't live in the dorm you can't get in.

SARA:  What about getting out?

CUT TO:

[INT. DORM - HALLWAY - DAY]

(CATHERINE and NICK walk through the hallway.)

CATHERINE:  Four hundred students, twelve uniform officers, ten minutes per
interview.  P.D. Should be done by Tuesday.

NICK:  Well, I'll take prints over people any day.

(GRISSOM, SARA and WARRICK meet up with them at the next corner.)

GRISSOM:  How about taking video?  There's cameras on every floor; one of them
must have seen something, please find it.

NICK:  Okay.

(NICK leaves.)

GRISSOM:  In this case, more is less-- the more time goes by the less chance we
have of finding this girl.

CATHERINE:  Four days?  We'd be looking for a body already.

WARRICK:  Well, hide and seek.  Let's go.

(WARRICK and CATHERINE leave.  The video camera watches them go.)

CUT TO:


[INT. PAIGE RYCOFF'S ROOM - DAY]

(SARA pulls out a clip board while she updates GRISSOM on the status of the
room.)

SARA:  I talked to her R.A.  Paige had put in a request to have all her mail
forwarded, including her security deposit.

(GRISSOM stares at the wall.  He notices something on the wall and takes a very
close look at it.  SARA watches as GRISSOM sticks his finger in it and ...
tastes it.)

GRISSOM:  Minty.

SARA:  Toothpaste-- poor man's spackle.  It's an old college trick-- covers up
the holes when the posters come down.

GRISSOM:  Ah.  Leave the room the way you found it, get back your full deposit.

SARA:  Five Hundred Dollars.  That huge money at her age if you actually get it. 
That's a big college racket, like buying books back?

GRISSOM:  Why would anyone want to sell their books?

SARA:  Two beds. Roommate?

(GRISSOM looks at his clip board.)

GRISSOM:  Jennifer Riggs.  Left school two weeks into the semester Brass checked
with the registrar.

(He puts his clip board back in his bag and from the low angle he's in, he
notices something across the floor.  He uses his flashlight to get a better
view.)

GRISSOM:  There's a void.  Something was here.

SARA:  Area rug?  Could've been used to conceal a body on the way out.

PAULA FRANCIS:  (o.s.)  The disappearance of ...

CUT TO:


[INT. DORM LOUNGE -- CONTINUOUS]

PAULA FRANCIS (TV ANCHORWOMAN): (v.o.) ... western Las Vegas university coed
Paige Rycoff has police baffled.  They're working on several leads.  And though
investigators are still piecing together ...

(The television set in the dormitory lounge is covering The Paige Rycoff story. 
There's a picture of Paige on screen and the words, "Breaking News" on the
bottom left of the screen.)

(The camera pans over to view the hallway just in time to catch two police
officers with two search dogs on leashes.)

CUT TO:


[INT. DORM - NEAR GARBAGE CHUTE]

WARRICK:  How's this strap right here, is this tight enough?

(WARRICK is assisting CATHERINE with her gear.)

CATHERINE:  Uh, yeah, fine.

WARRICK:  How about this one? (He tugs on another strap.)

CATHERINE:  Yeah, it's ... it's good, Warrick.

WARRICK:  Well, you know, you can get cadets to do this, Cath.  I mean, they're
used to obstacle courses.

CATHERINE:  Yeah, well, on missing persons, we can't wait.

WARRICK:  Yeah, well, it looks like a kill-and-dump to me.  I mean, the guy
waited for the coast to clear door to door, it's only ten meters ...

(CATHERINE pulls open the garbage chute door and peers inside.  There seems to
be some distance to cover between the fourth floor that they're currently on to
the ground floor below.)

(CATHERINE lets go of the handle and it snaps back shut.)

CATHERINE:  Hmm, snappy little sucker.  Somebody ought to fix that.

WARRICK:  Yeah?  Well, all right, after we find Paige.

CATHERINE:  Right.

(WARRICK opens the garbage chute door and assists CATHERINE as she get in it.)

CUT TO:


[INT. CAMPUS SECURITY CAMERA CONTROL ROOM]

(Through the green-tinged video, we see CATHERINE disappear into the garbage
chute completely.  The camera pans back and we see that we're watching four
monitors.  There's a hand-written note between the bottom two monitors that
reads:  "Absolutely No Drinks next to the monitors.  Thanks!")

CAMPUS SECURITY TECH:  Okay, here we're looking at the fourth floor.  It's real
time.

NICK:  Mm-hmm... I'm interested in any camera that covers Paige Rycoff's room.

CAMPUS SECURITY TECH:   Oh, that's camera two.  Here, I'll put it on the large
monitor.

NICK:  Now, go back four days, one hour window 8:00 to 9:00 P.M.

(The video on the monitor shows co-eds walking back and forth in the hallways.)

NICK:  Fast forward.

(After several seconds, NICK sees something)

NICK:  Whoa, whoa, whoa, whoa -- hold on.

(The video goes back and catches a hand covering the camera with something
causing it to black out.)

NICK:  How'd you miss that?

CAMPUS SECURITY TECH:  Well, we don't catch every minute.

NICK:  Go back 15 seconds, replay in slow-mo.

(The video definitely shows someone reaching up and blacking the camera out.)

CAMPUS SECURITY TECH:  What is that?

NICK:  Camera captures 13% more than we're seeing on this monitor.  Picture
condenses to fit the aspect ratio ...

CAMPUS SECURITY TECH:  Pixel matrix, yeah.

NICK:  Mm-hmm.  Show me the under scan.  Stop.  (The video stops on the black
spot.)  Now go back five seconds before the lens was covered.  (The video stops
on a lighter view of the black spot just a frame or two before it gets really
dark.)  Freeze and magnify.

(The video freezes on a magnification of somebody's left hand up against the
wall.)

CAMPUS SECURITY TECH:  Hmm, somebody's hand.

NICK:  Looks like he pushed off the wall ... tossed something on the lens. 
Prints over people.  Thanks, man.

CAMPUS SECURITY TECH:  Yeah.

CUT TO:

[INT. INSIDE THE TRASH CHUTE - DAY]

(CATHERINE is inside the garbage chute looking for any evidence of a body
passing through it.)

WARRICK:  (over radio)  Find anything interesting down there?

CATHERINE:  Yeah, plenty, but not what we're looking for.

WARRICK:  How's the smell, good?

CATHERINE:  Funky.

(On her way down, CATHERINE sees something on the wall.)

CATHERINE:  Wait, stop.  Stop, stop, stop.

WARRICK:  (over radio)  What you got?

CATHERINE:  Looks like, uh ... (panting) Something or ... someone smashed up
against this chute pretty hard.

WARRICK:  (over radio)  What floor are you on?

CATHERINE:  Uh ... between, um ... first and second, I think.

WARRICK:  Well, if the body was dumped it would've been moving pretty fast by
then.

(CATHERINE touches the red substance and smells it.)

CATHERINE:  Pizza.  Keep going.

CUT TO:

[EXT. ALLEYWAY -- END OF CHUTE - INTO THE DUMPSTER -DAY]

(CATHERINE comes out of the chute feet first and lands in the dumpster.)

CATHERINE:  Ah.  Touchdown.  Uh, chute's clear.  Looks like trash is picked up
every morning.  We got nothing.

(CATHERINE looks over at the two frustrated search dogs at the entrance of the
alleyway ... )

CATHERINE:  Hey, Warrick, it looks like we're not the only ones chasing our
tails.

CUT TO:

[INT. PAIGE RYCOFF'S ROOM - DAY]

(Wearing red-orange protective goggles, SARA darkens the room.  Using a device
that shines a blue light, SARA's looking for body fluids in PAIGE RYCOFF'S room. 
Every drop she finds on the bed is circled for collection.)

LYRICS: 
Water falling down / a hundred meters
colored by the sun / in day-glo colors
always dragging me around / through beams of light
blinded by the sun ... (music fades)

CUT TO:


[INT. CAMPUS SECURITY CAMERA CONTROL ROOM]

(From the monitors, we see NICK working near the video camera.)

CUT TO:

[INT. FOURTH FLOOR HALLWAY - DAY]

(NICK gathers the handprint off of the wall.  That he even found it impresses
SARA, who approaches him from behind.)

SARA:  How did you know where to print?

NICK:  Knew where to look.  How about you? 

SARA:  DNA, blood and semen.

NICK:  We shoot, we score.

CUT TO:


(CAMERA CLOSE UP of GRISSOM.  He's looking downward and has a thoughtful look on
his face.  Around him, we hear the muffled voice of a man and a woman who both
sound upset.  We can barely make out what they're saying.  The more they speak,
the clearer their words.)

MRS. RYCOFF:  No one is telling us anything.  It's been four days.

MR. RYCOFF:  I mean, the police aren't talking to us.

MRS. RYCOFF:  We have no information.

MR. RYCOFF:  It's gotten crazy.

MRS. RYCOFF:  I want to know how this could happen.  (The voices are crystal
clear and pierce through GRISSOM'S thoughts.)  Mr. Grissom.  What are you doing
to find my daughter?

[INT. HALLWAY - DAY]

(GRISSOM looks up and sees MRS. and MR. RYCOFF.  Both are anxious.)

GRISSOM:  I'm thinking.

MR. RYCOFF:  How many men are on this case?

MRS. RYCOFF:  Have any leads?!  Any?

MR. RYCOFF:  Are you looking anywhere else?

GRISSOM:  When we get any new information, I'll let you know.

MRS. RYCOFF:  What can we do?

GRISSOM:  Just let me do my job.

MR. RYCOFF:  This is our daughter, we can't just be observers.

MRS. RYCOFF:  No, we won't.  We're part of this.

GRISSOM:  Look.  What no one's telling you is that the only tangible connection
you have left between you and your daughter is the evidence that my team is
collecting and how we interpret it.  So, please ... let me think.

(MR. and MRS. RYCOFF leave.)

CUT TO:


[INT. CSI - A/V LAB]

(GRISSOM is standing in front of the video monitor watching the video footage
taken the night PAIGE RYCOFF went missing.  CATHERINE walks in and stops next to
him.)

GRISSOM:  You showered.

CATHERINE:  Thanks for noticing, Gil, you're very observant.

(He plays the video over again and steps up closer to the video screen till he's
standing right in front of it.)

GRISSOM:  Yeah? Well ... I can't tell what I'm observing here.  What does that
look like?

CATHERINE:  A five-foot-eleven workaholic.

GRISSOM:  (turns around)  Sorry.

CATHERINE:  It looks like somebody carrying... something.

GRISSOM:  Paige Rycoff was missing a rug from her room.

(NICK walks in holding up a file.  He's enthusiastic.)

NICK:  Hello.  Got an ID off my print.  I know who covered the cameras.

GRISSOM:  Good.  We know what he might've carried out.

CUT TO:


[INT.  INTERROGATION ROOM - DAY]

(A photograph of a hand print is placed on the table and pushed forward toward
the man sitting there.  The co-ed sitting in his orange "Omega Zeta Pi Pledge"
T-shirt glances down at it.)

HENRY McFADDEN:  It's a hand.

GRISSOM:  It's your hand.

HENRY McFADDEN:  Okay, if you say so.

NICK:  Hey, your fingerprints say so.

(Quick Flashback shows HENRY McFADDEN putting his hand on the wall and boosting
himself up to put a dark blue hand towel over the hallway camera.  Flash to
white. Resume Present.)

HENRY McFADDEN:  Okay. I'll cop to it.  But I'm not copping to it alone.

(Quick Flashback shows four other guys in orange running down the hallway
carrying furniture between them.  Flash to white.  Resume Present.)

BRASS:  Pledge prank.  You boosted a carpet and a couch?

HENRY McFADDEN:  We borrowed-- we borrowed some stuff from the lounge but we
were going to return it.

BRASS:  When?  After you graduate?  What else did you take, Henry?

HENRY McFADDEN:  Ohhh ... two lamps, coffee table, couple rolls of toilet paper. 
Look, I'll pay for it.

NICK:  Why the fourth floor?

HENRY McFADDEN:  Uh ... the fourth, fifth, and seventh floor have the primo
goods.  Okay?  Fourth floor's closer to the ground ... less stairs.  Faster we
can get out of the building and into the van faster we get out of there.

GRISSOM:  Do you know Paige Rycoff?

(HENRY McFADDEN becomes less flippant and quite serious at GRISSOM'S question.)

(Quick Flashback shows PAIGE RYCOFF standing at the window and turning around. 
Flash to white.)

HENRY McFADDEN:  Yeah.  Yeah, but I had nothing to do with ... with that or
whatever happened to her.

BRASS:  But you do know her.

HENRY McFADDEN:  Well, yeah.  You know, we live in the same dorm.  We're in
Economics 101 together, so what?

NICK:  So what?

HENRY McFADDEN:  Paige and I dated once or twice.  She wasn't my type.  If you
haven't noticed ... I'm in the system now.  The talent pool's pretty deep.

NICK:  She dumped you. 

GRISSOM:  Guy like you, it had to be a blow to your ego.  Maybe you tried to
change her mind.

HENRY McFADDEN:  All right, come on, listen.  It wasn't like that.  It wasn't
like that at all.  Come on, Paige was seeing another guy.  Someone who was "more
mature" than I am.

BRASS:  You got a name on this other guy?

HENRY McFADDEN:  No. She never said.

BRASS:  You can go.

(HENRY McFADDEN stands to leave the room.)

BRASS:  But the stuff gets returned.

HENRY McFADDEN:  Yes, sir.

(He leaves the room.)

NICK:  From hot to cold in a minute.

GRISSOM:  This is the worst place you can be on a missing persons ... a dead
end.

CUT TO BLACK.

(COMMERCIAL SET)



FADE IN.

[INT. CSI LAB - DAY]

(The television set is on.  PAIGE RYCOFF'S parents are on with the label "MR and
MRS RYCOFF" in the lower left corner.  The techs in the lab are watching the
television coverage.)

PAULA FRANCIS:  (on tv)  The parents of western Las Vegas University freshman,
Paige Rycoff.  They join us now to discuss their daughter's disappearance.  Mrs.
Rycoff, did your daughter tell you why she was leaving school?

MRS. RYCOFF: (on tv)  We're a close family, and Paige just felt she needed to be
home ... with us.

PAULA FRANCIS: (on tv)  But why leave mid semester?

MRS. RYCOFF: (on tv)  I asked ...

MR. RYCOFF: (on tv)  ... she was going to make a fresh start back in Boulder.

(Outside the Lab, through the glass window, GRISSOM also watches the television
coverage.  SARA appears beside him.)

SARA:  I need you in the lab.

GRISSOM:  You know, when a tree falls in the forest even if no one's there to
hear it, it does, in fact, make a sound.

SARA:  Yes. Somebody must have seen or heard something.

GRISSOM:  What have we got?

(They leave together.)

CUT TO:


[INT. CSI LAB]

(Spread out on the table are various items all belonging to PAIGE RYCOFF.  From
make-up to a tweezer, nail clipper, eye-lash curler ... it's all there.)

GREG:  Well, this is one way to get her DNA.  Bring me her whole life.

SARA:  It's called zeal, Greg.

GREG:  Or overkill.

GRISSOM:  It's called protocol.  Let's get on with it.

GREG:  Okay, well, I, uh, got Paige's DNA from her toothbrush.  I compared it to
the blood and semen that Sara found on the mattress in her dorm room.

SARA:  Blood's not hers.

GRISSOM:  Not hers?

SARA:  That's not all.  Check out the tox screen.

(SARA hands GRISSOM the report.  He pulls out his glasses and reads.)

GRISSOM:  Rohypnol?

SARA:  Date rape drug.

GRISSOM:  What about the semen?

GREG:  Well, the vaginal contribution to the semen stain is a match to the
blood.  Whose blood, don't know.

SARA:  We may have two victims -- one missing, one raped.

CUT TO:

[INT. CSI - A/V LAB]

(On the screen, NICK and CATHERINE review video footage from cameras covering
the parking lot on the night PAIGE disappeared.)

NICK:  There's our boys about to move their "borrowed" furniture.

CATHERINE:  Advance it to 8:27 P.M.

(NICK hits the remote and the video advances from 08:26 to 08:27 pm.)

NICK:  Okay, I think the table's set.  Cab double-parked.

CATHERINE:  He calls up.  Paige says that she'll be right down.

NICK:  And he becomes the world's most patient cabbie.

CATHERINE:  And just like he tells Brass ... he waits 15 minutes. 

NICK:  13 minutes.  27 seconds  According to the timecode.  Close enough. 
(grabs his gear)  Let's get back out in the field.  Tech can finish up here.

CATHERINE:  Hey, where's the fire, bud?  We're just getting started.  These
security cameras are the only witnesses we've got.

(NICK sighs.  He puts his bag back down.)

NICK:  I'll, uh, settle in.

CATHERINE: Good idea.

CUT TO:

[EXT. RESIDENTIAL SIDEWALK - DAY]

(GRISSOM, BRASS and SARA walk down the sidewalk in front of JENNIFER RIGGS'
parents' home.)

BRASS:  Jennifer Riggs -- missing girl's roommate.  She dropped out of school,
too about a month and a half ago.

SARA:  That dorm room is cursed.

GRISSOM:  Is this her parents' house?

BRASS:  Yeah.  Possible sexual assault so I thought I'd wait for the whole team.

SARA:  You thought you should, uh, wait for a female.

CUT TO:

[INT. JENNIFER RIGGS' RESIDENCE - DAY]

PAULA FRANCIS (TV ANCHORWOMAN):  (v.o. over tv)  A video shot during the first
week of school  Offers fresh insight into the 18-year-old's personality.  We can
see that Paige was an average, apparently happy and healthy freshman, looking
forward to ...

(The camera starts on several photographs on the wall:  one is JENNIFER RIGGS
high school cap & gown graduation photo, another is of JENNIFER RIGGS with her
parents.  The camera skims over two other childhood photographs, both of
JENNIFER RIGGS.  The television set is on in the living room with a report about
PAIGE RYCOFF on.  The video shows a close-up of PAIGE RYCOFF swimming.  The
camera moves on to the living room where the interview with JENNIFER RIGGS is
taking place.)

JENNIFER RIGGS:  How did you guys even find out about me?  I mean, I-I didn't
report it.  I just ... ran.  And I left school.  Nobody knew, not even Paige.

SARA:  Jennifer, we found forensic evidence in your old dorm room.  We  believe
you were sexually assaulted while under the influence of Rohypnol.

JENNIFER RIGGS:  And now you guys think the guy that attacked me had something
to do with Paige's disappearance?

SARA:  Two women.  Same dorm room. 

GRISSOM:  We're looking for a connection. 

BRASS:  Will you tell us his name?

(She takes a shaky breath.  SARA notices her discomfort.)

SARA:  Do you want to talk alone?

JENNIFER RIGGS:  You don't understand.  I can't remember.  I never could
remember.

GRISSOM:  That's one of the side effects of rohypnol.  I'm sure he was counting
on that.

JENNIFER RIGGS:  There was this party ...

(Quick Flashback of a man going through a door and shutting it behind him.  He's
carrying a body over his shoulder.  Cut to:  Shadow of a man taking off his
shirt.  Flash to white.  JENNIFER RIGGS on the bed.  She's awake but completely
out of it while in the background, the shadow of a man taking off his pants. 
Cut to:  The man in his boxer shorts standing over JENNIFER RIGGS on the bed. 
Flash to white.  Resume to Present.)

BRASS:  Who was at this party?

JENNIFER RIGGS:  It was a floor party.  That's why I had to leave school. 
Somebody that I was living with attacked me ... and I was never going to know
who.

(SARA nods her head then glances back at GRISSOM.  Camera holds on GRISSOM.)

CUT TO:

[INT. CO-ED DORM - ELEVATOR - DAY]

(The dorm elevator moves up the second, third and stops on the fourth floor. 
Inside the elevator, GRISSOM, WARRICK, and SARA waits for the elevator door to
open.)

SARA:  (o.s.)  Why would a rapist voluntarily give up his DNA?

GRISSOM:  Officially, we're looking for the individual who abducted Paige Rycoff
not the student who raped Jennifer Riggs.

[INT. CO-ED DORM - HALLWAY - DAY -- CONTINUOUS]

(The elevator door opens and the three walk out.)

WARRICK:  Oh, so as long as the students participate voluntarily we can use
their DNA as we e fit.

SARA:  Ah, the old Bait and Switch.

WARRICK:  The ole' Smart and Legal.

SARA:  Yeah, but what if someone refuses?

GRISSOM:  That's what we're hoping for.  De facto suspect.

(They round the corner where all the men living on the fourth floor are lined up
against the wall.  There are several officers there.)

CUT TO:


[INT. HALLWAY -SOME TIME LATER]

(The men are lined up and SARA is taking a swab sample of their DNA.  WARRICK is
behind her collecting the swabs as she finishes them.  She finishes one and
hands it to WARRICK then moves to the next co-ed.)

SARA:  Open.

(The N.D. STUDENT clears his throat and doesn't.)

SARA:  Are you refusing?

N.D. STUDENT:  I haven't brushed my teeth.

WARRICK:  Hey, mouth boy, she's not going to kiss you.  She just wants your DNA,
okay?

(The N.D. STUDENT opens his mouth and SARA takes the sample.)

CUT TO:

(A top angled, camera vide of the collection in the hallway.)

CUT TO:


[INT. CSI - DNA LAB - DAY]

(CLOSE UP of a cotton swab tip being cut into a small plastic sample container
(sorry, can't see what the writing on the container is).  The container next to
it already containing a swab sample is E05.)

(CUT TO:  GREG fills the following containers:  E15, E14, E13, E12, E11.)

(CUT TO:  GREG put the completed rack with the samples into the machine.  He
shuts it closed and turns it on.)

CUT TO:


[INT. CSI -- GREG'S LAB]

(GRISSOM walks in.  He's holding his pager.)

GRISSOM:  Friederich Miescher requests my presence?

GREG:  Figured out my code, huh?  Well, you know, my boy Freddy discovered DNA.

GRISSOM:  He's been dead a hundred years, Greg.  What do you got?

GREG:  Well, I ran the samples on COfiler(TM) and Profiler Plus (TM).  Then I
compared each specimen against the types obtained from the dried semen that you
found on the victim's mattress ...

GRISSOM:  Are we paying you by the word?

(GREG looks back at GRISSOM then silently gets the test results and puts them on
the table for GRISSOM to look at.)

GRISSOM:  Thirteen markers.  Thirteen matches.  One suspect.  Thank you.

(GRISSOM turns to leave.)

CUT TO:

[EXT. BASEBALL PRACTICE FIELD - DAY]

(CLOSE UP of a baseball coming out of a pitching machine and the batter waiting
for it, hitting it.  GRISSOM and BRASS cross the path with their hands out to
hold the next pitch.  They're on their way somewhere accompanied by two
officers.)

BRASS:  Kevin Watson, 19, room 407 just down the hall from our girls.  Athletic
director says he plays first base, bats right-handed.

GRISSOM:  Any record?

BRASS:  Three "D"'s and a "C," nothing criminal.  Number 25, just like McGwire.

GRISSOM:  Yeah? I wonder how he hits.

CUT TO:

[EXT. BASEBALL PRACTICE FIELD - DUGOUT - DAY]

(GRISSOM and BRASS are questioning KEVIN WATSON.)

GRISSOM:  Listen, Kevin, we know that you assaulted Jennifer Riggs.

GRISSOM:  Why don't you just tell us about Paige Rycoff.

KEVIN WATSON:  I don't know anything about Paige ... or Jennifer.

GRISSOM:  Well, I'll tell you what I know.  Jennifer Riggs was raped.  We found
semen on her mattress.  We matched the seminal DNA to you.

KEVIN WATSON:  Q-tip down my throat.  Thought you were here trying to find out
what happened to Paige.

GRISSOM:  We are.

BRASS:  So what did happen, Kevin?  You attack Paige, too?  Hell, you been in
her room before but unlike her roommate Paige fought back, is that it?

KEVIN WATSON:  I never touched Paige.  I wasn't even in town.  Three ball games
in Fresno.  We got back yesterday.  Check the roster.  Ask coach.

BRASS:  No, I'll do that but in the meantime, you're coming with us.  You're
under arrest for the use of a controlled substance in the sexual assault on
Jennifer Riggs.  Get him out of here.

(The officers take KEVIN WATSON away from the dugout.  GRISSOM has his hand up
on the wall.  He's not happy about the results of this interview.)

BRASS:  (to the officers)  Wait for me.  Wait for me in the car.

(GRISSOM turns as WARRICK joins the group.)

GRISSOM:  Another dead end.

WARRICK:  Yeah, I know, I talked to the coach.  Road trip.

GRISSOM:  We're losing her.

(Camera holds on WARRICK and BRASS.)

FADE TO BLACK.

(COMMERCIAL BREAK)

[INT. CSI - A/V ROOM]

(CATHERINE and NICK are still going thought the video footage of the parking lot
the night PAIGE RYCOFF disappeared.)

CATHERINE:  ... and there it is again.

NICK:  You know, that car circled the block six times between... 8:20 and 8:40
P.M?

CATHERINE:  All right, you loop around twice you're looking for a parking space. 
Six times ...

NICK:  You're up to no good.

CATHERINE:  Is that something hanging from the rearview mirror?

(NICK hits the rewind on the video.)

CATHERINE:  Why don't you zoom in on that.

(NICK does his magic and get a close up of a Las Vegas University Parking
Permit.  They smile at the find.)

NICK:  You know, it's easier to get a master's degree than a parking spot on
campus.

CATHERINE:  Right. Why don't you meet up with university parking and cross-
reference all silver Volvos.

NICK:  Right.

CATHERINE:  Oh, and Nick?

NICK:  Yeah?

CATHERINE:  When you find the car ...

NICK:  I know -- check the trunk.

(NICK leaves.)

CUT TO:


[EXT. UNIVERSITY PARKING - DAY]

(CLOSE UP of a Las Vegas University Parking Permit #27356 hanging from the rear
view mirror of a car.  GRISSOM and CATHERINE approach the car.  NICK is already
there.)

CATHERINE:  Silver Volvo. University I.D.

GRISSOM:  A world of possibilities reduced to a single car?

NICK:  Registered to Robert Woodbury, Philosophy Professor, tenured.  Detail's
almost got the latch.

(A technician jimmies open the trunk lock.  The hatch pops open.  GRISSOM and
CATHERINE lean in to examine the trunk's contents.  In the middle of the trunk,
there's something covered with a black, white and gray pattered blanket.  It's
large enough to be a body.  NICK removes the blanket and finds that it's a set
of golf clubs.)

GRISSOM:  Nick, tow it to CSI and process.  Cath ...

CATHERINE:  Office hours with the Professor.

PROF. ROBERT WOODBURY:  (v.o.)  Yes ...

CUT TO:

[INT. PROF. WOODBURY'S OFFICE - DAY]

PROF. ROBERT WOODBURY:  ... I was near the dorm that night.

CATHERINE:  Professor Woodbury, you circled the block six times.

BRASS:  Let's start with an easy question.  Paige Rycoff was a student of yours.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Introduction to philosophy, yes.

(A light knock on the door just before a pretty student pops her head into the
office.  She's smiling.)

PROF. ROBERT WOODBURY:  Amanda ... uh, I'll talk to you tomorrow after class.

(The student leaves and the door closes.)

WILLOWS:  Cute.  Let me guess-- "C" student?

PROF. ROBERT WOODBURY:  Not if I can help it.

(GRISSOM notices a piece of something on the floor near the couch and picks it
up.)

CATHERINE:  And what kind of student was Paige?

PROF. ROBERT WOODBURY:  She was a very bright, young woman.

GRISSOM:  "Some circumstantial evidence is very strong as when you find a trout
in the milk."

PROF. ROBERT WOODBURY:  Henry David Thoreau.  But that's just broken pottery.

GRISSOM:  My perception -- sign of struggle.

(This gets no response from PROF. WOODBURY.)

GRISSOM:  Okay, look, it's been six days.  If you have a legitimate reason for
being outside of her dorm, tell us.  If you have an illegitimate reason tell us
that.  Tell us something, so that we can move forward.

(PROF. WOODBURY looks uncomfortable.  Still, he says nothing.)

GRISSOM:  Again, my perception -- silence confirms guilt.

(CATHERINE and BRASS stand.  They're getting ready to leave.)

CATHERINE:  We found you. We will find what you're hiding.

PROF. ROBERT WOODBURY:  I'm married.

CATHERINE:  Yep. The ring indicates that.

BRASS:  Your car's on the way to the crime lab.  We're going to need to search
your home.

PROF. ROBERT WOODBURY:  She was never in my car; she was never in my house.

BRASS:  Where has she been?

PROF. ROBERT WOODBURY:  Here. That's how the vase broke, because we were ...

CATHERINE:  Physical.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Amorous.

CATHERINE:  Oh, so you cared about her?  But obviously not enough to come
forward.

PROF. ROBERT WOODBURY:  And tell you what?  That I cheat on my wife with my
student who is missing and I have absolutely no information?

GRISSOM:  If it was important enough for you to hide it's important enough for
us to know.

CATHERINE:  Any idea where she might be?

PROF. ROBERT WOODBURY:  No. I ... I went to the dorm.  I-I did. I went to, I
don't know, maybe to stop her maybe to say good-bye one last time but at the
very least, I wanted to see her.  But she never came down.

BRASS:  Let's take a ride in the black-and-white.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Can I meet you there?  I-I'm not going anywhere.  I just
need a little time to explain all this to my wife.

BRASS:  No, I understand.  I'll send an officer with you, just in case.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Thank you.

CUT TO:


[INT. CSI -- GARAGE -- DAY]

(NICK is taking photographs of the car's trunk.  SARA is going through the
contents of the golf bag that she has spread out on the floor near the car. 
They're processing PROF. WOODBURY'S car.)

(CUT TO:  NICK inside the car.  He finds some strands of light-colored hair
caught under the passenger seat head rest.  He picks it up and looks at it
closely.)

FLASH TO WHITE:



SCENE #31:

(CLOSE UP of a single strand of hair being examined and compared with another
strand of hair under a microscope.  GREG is looking at the samples in his lab
under a microscope.  SARA is standing near him.)

[INT. CSI -- GREG'S LAB]

GREG:  Medulla, cuticle and cortex are a visual match to the hairs I pulled from
Paige Rycoff's brush.  The roots have skin tags. 

(NICK joins them and looks at the sample in the microscope.)

NICK:  Means hairs were ripped at the root.

(Quick Flashback to:  A hand pulling hard on PAIGE RYCOFF'S hair.)

PAIGE RYCOFF:  Ouch!

(Flash to white.  CGI Close up of a hair at the root and it being pulled out. 
Flash to white. Resume Present.)

SARA:  Too bad this doesn't get us any closer to finding Paige.

NICK:  She was in his car.  It gets us closer to our suspect.

CUT TO:


[INT. POLICE DEPT - INTERROGATION ROOM]

(Standing outside in the hallway is SHARON WOODBURY.  The camera pans over
(through the wall) into the interrogation room where PROF. ROBERT WOODBURY is
being questioned by GRISSOM and BRASS.)

BRASS:  Let me remind you, you have the right to counsel.

PROF. ROBERT WOODBURY:  I don't need counsel.  The only person I was hiding from
was my wife.  She knows everything now.  So ask your questions.

GRISSOM:  We found some of Paige's hair in your car.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Well, that's impossible because she's never been in my
car.  Are you sure it was hers?

GRISSOM:  You mean, uh, will it stand up in court?  Yes, it will.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Well, maybe it was on my sweater or something.

GRISSOM:  Four strands of hair pulled out by the root, on the passenger's
headrest.

PROF. ROBERT WOODBURY:  I don't know ...

BRASS:  How about this one?  A phone call made from your house to Paige's dorm
room the day she disappeared.

PROF. ROBERT WOODBURY:  I only use my cell phone when I call her -- not my
office, not my home.

BRASS:  12:16 P.M.,  Four minutes long.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Faculty lunch that day, 12:00 to 2:00, every department
head.  And it will stand up in court.

GRISSOM:  Professor Woodbury, does your wife work?

PROF. ROBERT WOODBURY:  (reacts to the question)  No. 

(GRISSOM tilts his head for the PROFESSOR to answer the question.)

PROF. ROBERT WOODBURY:  (softer)  No.

(Camera hold on BRASS.)

CUT TO:

[INT. POLICE DEPT HALLWAY]

(Everyone is standing out in the main hallway.  BRASS is questioning SHARON
WOODBURY while her husband and GRISSOM watch.)

BRASS:  So, are you home during the day?

SHARON WOODBURY:  Sometimes.

BRASS:  Were you home around twelve o'clock on the day that Paige Rycoff
disappeared?

SHARON WOODBURY:  I don't remember.

PROF. ROBERT WOODBURY:  Sharon, someone called Paige from the house, and it
wasn't me.

BRASS:  Mrs. Woodbury do you have the keys to your husband's car?

SHARON WOODBURY:  We share it. It's our car.

PROF. ROBERT WOODBURY:  How long have you known?

SHARON WOODBURY:  About this one or all the others? I knew that she was
different.  And I wasn't about to let some kid walk away with my marriage so I
called her up, took her for a ride explained the facts of life to her-- wife,
three kids, mortgage.  She said it was over, she was going home.  Didn't say
why; I didn't ask.

GRISSOM:  Mrs. Woodbury, I think you're leaving something out. 

PROF. ROBERT WOODBURY:  They found Paige's hair in the car and they think ...
did you attack her?

SHARON WOODBURY:  No.  I wanted to.  I almost did.  She went to get out of the
car.

(Quick Flashback to SHARON WOODBURY driving the car (with parking permit hanging
from the rear view mirror).  PAIGE RYCOFF is in the passenger seat.)

SHARON WOODBURY:  (to PAIGE)  You are 18. What the hell do you know about love?

PAIGE RYCOFF:  I don't need to take this.

(PAIGE opens the door and moves to get out.  Her hair gets caught in the
headrest.)

PAIGE RYCOFF:  Ow!

(She leaves anyway.  Flash to white.  Resume Present.)

SHARON WOODBURY:  I stopped her.  Apologized. We talked.  And I dropped her off.

(A cell phone rings.  GRISSOM reaches for it.)

GRISSOM:  Excuse me.

BRASS:  Yeah.

GRISSOM:  (to phone)  Grissom.

(GRISSOM'S eye brows rise as he listens.  He doesn't say anything.)

CUT TO:

[EXT. GARBAGE FACILITY -- NIGHT] 

(A coroner's van passes the camera.  GRISSOM with his CSI kit walks toward
WARRICK who is waiting for him.  There are police officers there and inaudible
radio transmissions in the background.)

GRISSOM:  So, is it her?

WARRICK:  I don't know. I just got here myself.  Some homeless guy searching for
hidden treasure finds a body.  P.D.'S here on the scene.  We got first looks.

(Both men duck under the yellow police tape that the officer holds up for them.)

OFFICER:  Right there.

(The OFFICER holds out his flashlight making the beam of light hit on the area
that they want GRISSOM and WARRICK to check out.   GRISSOM picks up his
flashlight and holds it to the spot.  The OFFICER leaves.)

(WARRICK and GRISSOM pass the blocks of garbage.  They stop when they come upon
the find.  PAIGE RYCOFF'S face peeking through the mess.  She's dead.)

(GRISSOM sighs.  WARRICK nods his head.)

WARRICK:  (softly)  Yeah.

FADE TO BLACK.

(COMMERCIAL SET)

[INT. FORENSIC AUTOPSY BAY]

(CLOSE UP of PAIGE RYCOFF on the M.E.'S table.)

ROBBINS:  I've seen things like this before.  When I worked in Arlington,
Virginia, every winter homeless trying to stay warm take a nap in a dumpster
wake up in a garbage compactor. Mulch.

CATHERINE:  Warrick and I searched the trash chute at the dorm.  It was clean.
There was no reason to check the dumpster.

GRISSOM:  So you're saying she was killed by the compactor.  Crushed to death.

ROBBINS:  No, she was crushed post-mortem.

GRISSOM:  And you know this how?

(ROBBINS lifts up the cloth covering and shows a scrape of skin.)

ROBBINS:  Tissue in the extremities was yellow and dry.  Means blood wasn't
pumping through her veins when she went through that compactor.

CATHERINE:  So what did kill her?

ROBBINS:  Massive internal bleeding.  Her spleen ruptured.

GRISSOM:  From what?

ROBBINS:  Blunt-force trauma.

CATHERINE:  Point of impact?

ROBBINS:  Rib cage.  Ribs weren't crushed.

(CGI Flash:  Camera moves from above PAIGE RYCOFF focusing on her chest. It
moves down to the cloth.  CGI takes over and shows us how inside PAIGE, a
cracked rib ruptures something. Blood squirts out of the rupture.  We hear
heartbeats.   Flash to white.  Resume Present.  Camera on GRISSOM.)

ROBBINS:  They sustained a single blow.

GRISSOM:  Type of weapon?

ROBBINS:  I-I have no idea.  I'm still trying to straighten her out.  Truth? I
may never know.

CATHERINE:  Now what?

GRISSOM:  Well, you followed the lead, it went cold.  Now it's hot again.

CUT TO:

[EXT. ALLEYWAY AROUND DUMPSTER -- DAY]

(The entire team is working the scene.  CATHERINE is near a tarp on the side of
the road.  NICK and GRISSOM are working on the dumpster exterior while WARRICK
nd SARA are inside the dumpster.)

WARRICK:  I found some blood.

SARA:  Yeah.  Not much, but enough to work with.

GRISSOM:  Okay.  Photograph it, swab it.  Let's get it back to the lab.

CATHERINE:  If it's hers, maybe that's why the scent dogs lost their trail.  The
odor from the dumpster would've ... thrown them off.

NICK:  Hey, I think I got something here.  Check this out.  The whole dumpster's
beat to hell.  This one spot's fresh.

(GRISSOM looks at it closely through his magnifying glass.)

GRISSOM:  Nick's right - the vehicle paint chips metal flecks in the color coat.

CATHERINE:  There's some matching chips on the ground.  (She collects it.)

SARA:  Still, there's no reason to think there's a connection between the paint
transfer and Paige.

GRISSOM:  No reason to think there's not.

NICK:  Possibly a hit-and-run?  Means the vehicle had a high ground clearance.
Maybe an SUV?

CATHERINE:  It would explain the blunt-force trauma.  Point of impact was her
abdomen.

(Quick Flashback to that night in the alleyway.  A car is speeding through the
alley and swerves around another car.  Tires screeching.  Flash to white.  A
figure walks out past the dumpster.  The car swipes the dumpster with a thud and
hits PAIGE RYCOFF head on.  End of Flashback.)

WARRICK:  Driver tossed her in the dumpster to hide his crime.

GRISSOM:  Or "her" crime.

CATHERINE:  Mrs. Woodbury.

GRISSOM:  She's still a viable suspect.

CATHERINE:  But with a silver car.

SARA:  She could have rented, borrowed it from a friend.

(NICK'S looking up the garbage chute.)

NICK:  Still, why was Paige even down here?

GRISSOM:  Look, let's stick to the "how" -- we'll deal with the "why" later.

CUT TO:

[INT CSI LAB]

GRISSOM:  The car that impacted the dumpster was originally white then painted
red, and now it's black.

(GRISSOM and NICK are looking at the results of the paint analysis from the
sample taken from the garbage dumpster in the alleyway.)

NICK:  There's two coats of primer between each paint job.  Quality work --
probably a dealership.

GRISSOM:  Every paint has a unique light absorption rate.  We I.D. The paint, we
get to the car.

NICK:  Really?

(NICK hits the space bar on the computer and another screen pops up.  It's the
light absorption analysis that identifies the car and year.)

NICK:  Cherokee, '89 or '90.  Three paint jobs, all factory stock.  Stone white,
flame red and there's your midnight black there.

GRISSOM:  Well, this narrows our scope.  Call Brass.

NICK:  Done.  An hour ago.

CUT TO:

[CSI HALLWAY]

(GRISSOM walks out of the lab.  He's on his way somewhere when he's met up with
WARRICK.)

WARRICK:  Where you been?

GRISSOM:  I can't be everywhere, Warrick and they banned human cloning.

WARRICK:  I just left Sanders.  The blood from the dumpster matches Paige.

(GRISSOM turns around to WARRICK.  NICK appears and catches them both.)

NICK:  (to GRISSOM)  Hey. Brass just called.  He's down at P.D.  Paint to car;
car to driver.  Suspect's down there -- he's looking for you.

(GRISSOM leaves.)

CUT TO:

[INT. POLICE DEPT. - INTERROGATION ROOM]

(GRISSOM makes his way through the hallway to the interrogation room where BRASS
is with MARK DOYLE, the driver of the car that hit the dumpster.)

BRASS:  Expectant father.

MARK DOYLE:  My wife's pregnant.  Almost nine months.  She beeped me.  I was
trying to get home.  Couldn't believe the traffic.

BRASS:  (sighs)  You always drive through campus?

MARK DOYLE:  We live on the other side of fraternity row.  It's a straight shot
from my office but I get to the freshman dorm, nothing's moving.

BRASS:  What time is this?

MARK DOYLE:  Around 8:30, I guess.

BRASS:  So you took a shortcut?

MARK DOYLE:  Yeah, I thought I was having a baby so I gunned it down the alley.

GRISSOM:  Then what happened?

MARK DOYLE:  I veered to avoid the parked van.  It was wet ... and I swiped the
dumpster.

(Quick Flashback of MARK DOYLE driving his car.  It's raining outside.  There's
a van on the side.  The car tires screech and swerves to avoid the van and hits
the dumpster on the other side.  Flash to white.  End of flashback.)

MARK DOYLE:  If I had hit a car, I would've stopped.  It ... it was just
dumpster.

CUT TO:

[INT. CSI GARAGE]

(CATHERINE is examining MARK DOYLE'S car with a magnifying glass.  Behind her,
GRISSOM holds the flashlight.  Everyone's there.)

CATHERINE:  Paint transfer's green, just like the dumpster.

GRISSOM:  Doesn't mean he didn't also hit a body.

WARRICK:  We have sprayed, U.V.'D -- no hair, no fibers, no blood anywhere.

SARA:  It was a clean strike against the dumpster.

(NICK rolls out from under the car on a dolly.  He sighs.)

NICK:  Your guy didn't hit Paige.

CATHERINE:  And we've chased another lead to a dead end.

SARA:  We still have Mrs. Woodbury.

NICK:  Or her husband.

WARRICK:  Oh, we've got tons of motives.  Not a stitch of evidence.

GRISSOM:  H.L. Mencken once said, "There's an easy solution to every human
problem -- neat, plausible ... and wrong."  So if the solution to our problem is
not neat, plausible and wrong; then it could be messy, unlikely and right. 
Right?

GRISSOM:  A butterfly flaps its wings in Brazil we get a hurricane of the coast
of Florida.  Chaos theory.

NICK:  Here we go.

GRISSOM:  Random events; the wholesale rejection of linear thought. 

WARRICK:  Physics meets philosophy. 

GRISSOM:  If we apply it to Paige Rycoff and our case at this particular moment
in time then we can say, "Life is unpredictable." 

CATHERINE:  No one can predict more than a few seconds into the future.

NICK:  I predict I'll still be standing here one minute from now.

WARRICK:  Where are we going with this?

GRISSOM:  Paige was in her dorm room and then ended up in the dumpster. 
Somewhere between her dorm room and the dumpster is our answer.  That's where
we're going.  Coming, Nick?

(Everyone leaves.  Nick smiles as he's caught.)

WARRICK:  Nice try, Nostradamus.

CUT TO:



[EXT. LAS VEGAS (STOCK) - NIGHT]



[INT. PAIGE RYCOFF'S DORM ROOM - NIGHT]

(CLOSE UP of GRISSOM.)

GRISSOM:  Look out the window.  What do you see?

(SARA'S standing near the window.  She turns and looks out the window.  The
camera switches back to GRISSOM.  Stop/motion time/lapse camera view moves from
GRISSOM to the window where we see PAIGE RYCOFF turn around to look back at
GRISSOM.)

PAIGE RYCOFF:  (SARA/PAIGE'S voice)  Traffic. My cab is waiting for me.

GRISSOM:  So what do you do next?

PAIGE RYCOFF:  Grab my suitcases ... get out of town.

(The suitcases appear in the room.  PAIGE RYCOFF moves to pick up the
suitcases.)

GRISSOM:  Stop.  Suitcases never left the room.  You didn't take them with.

PAIGE RYCOFF:  I've been cleaning all day.

GRISSOM:  Because you want your security deposit back.

PAIGE RYCOFF:  Yeah, I have to leave the room exactly like I found it. 
(sentence ends with SARA/PAIGE'S voice)

GRISSOM:  So what's missing?

SARA:  Two box springs, two mattresses two desks... two lamps, two chairs, two
dressers. 

(She thinks about it.)

SARA:  Trash can?

(She looks for it.)

SARA:  And it's missing. 

GRISSOM:  What's the last thing you do after you've done the cleaning?

SARA:  Take out the trash.

CUT TO:

[INT. DORM - FOURTH FLOOR - HALLWAY]

(GRISSOM knocks on the door of room 412.  A woman opens the door.)

GRISSOM:  Hi. Could I borrow your trash can? 

CUT TO:
 

[INT. HALLWAY JUST OUTSIDE PAIGE RYCOFF'S ROOM -- CONTINUOUS] 

(SARA opens the garbage chute door.)

SARA:  Paige dumps the trash, goes back to her room.  How does she end up in the
dumpster?

GRISSOM:  You're thinking too linear.  Chaos Theory, remember?  Just dump it.

SARA:  Okay.  (SARA almost drops the can down the chute.  She manages to save
it.)  Whoa.  Almost took my hand off.

GRISSOM:  Maybe you were quicker than Paige was.

(GRISSOM sees a student nearby and calls out to him.)

GRISSOM:  Excuse me.  Could you do me a favor?  We're doing a little experiment. 
Could you count to a hundred and then drop this can all the way down the chute? 
Thanks.

(He gives the trash can to the student.  Then turns to leave.)

GRISSOM:  Watch your fingers.

(They leave.  The student looks around and moves toward the garbage chute. 
Camera holds on student.)

CUT TO:

[EXT. ALLEYWAY - DUMPSTER - NIGHT]

(GRISSOM and SARA enter the alleyway where WARRICK, CATHERINE and NICK are
waiting.  The trash can falls through the garbage chute with a loud clang.)

CATHERINE:  What the hell is going on?

GRISSOM:  There was a busted spring in the chute.

WARRICK:  Oh, yeah, I had to prop that open when Catherine rappelled down.

CATHERINE:  Relevance?

GRISSOM:  The trash can was missing from Paige's room.

NICK:  You're thinking she accidentally dropped it down the chute.  Then how did
she end up in the dumpster?

SARA:  She wanted her security deposit back.

WARRICK:  And there's no easy access here.

CATHERINE:  Right, so ... she had to improvise.

(CATHERINE gets an idea.)

CATHERINE:  (to NICK)  Excuse me.

NICK:  Oh. Please.

(NICK moves out of the way.  CATHERINE positions herself between the dumpster
and the wall that the dumpster is against.)

CATHERINE:  This actually happened to me once before, with a set of keys.  Eddie
and I had this huge blowout.  He threw my keys in the trash.  All right, so
Paige ... leans over reaches for the trash can.

GRISSOM:  But just then, here comes Mark Doyle.

(Quick Flashback to top angle view of MARK DOYLE'S SUV gunning it down the
alleyway toward the parked van.  Cut to:  PAIGE RYCOFF squeezing herself between
the dumpster and the wall just as CATHERINE did.)

(Cut back to the back view of the car as it moves down the alleyway.  Cut to
PAIGE RYCOFF as she starts climbing up the dumpster.  Her weight against the
dumpster causes it to roll out from its position against the wall and into the
alley.)

(Cut to:  MARK DOYLE'S SUV swerving to avoid the van and swiping the rolling
dumpster.  It's impact sends the dumpster back against the wall with PAIGE
RYCOFF caught between.  She cries out in pain.  Flash to white.  It knocks her
unconscious and she falls into the dumpster with a thud.)

FLASH TO WHITE:

[INT. GRISSOM'S OFFICE]

(GRISSOM has just explained what happened to PAIGE RYCOFF'S parents.  MRS.
RYCOFF sits there stunned.  GRISSOM is sitting behind his desk.  CATHERINE is
standing behind him.)

MR. RYCOFF:  Let me get this straight.  You're saying a confluence of unrelated,
unfortunate events conspired ... to kill my daughter.

GRISSOM:  Yes.

MRS. RYCOFF:  No, no, no.  Somebody is responsible.

GRISSOM:  Mrs. Rycoff there is no one guilty of this.

MRS. RYCOFF:  Because you say so?

(MRS. RYCOFF stands.)

GRISSOM:  Because the evidence says so.

(MR. RYCOFF stands.)

MR. RYCOFF:  We'll hire an investigator, as many as necessary.  Someone killed
Paige and my wife and I won't rest until every question is answered.

(They leave the office.)

GRISSOM:  We told them what happened.

CATHERINE:  Yeah, but we didn't give them what they needed-- some closure.

GRISSOM:  Truth brings closure.

CATHERINE:  Not always.

FADE TO BLACK.

Fait par loveangel

Kikavu ?

Au total, 13 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

miss1110 
11.11.2016 vers 23h

ptitebones 
31.10.2016 vers 18h

RonanBart 
05.10.2016 vers 14h

sia31 
27.09.2016 vers 01h

tibo18 
10.09.2016 vers 14h

Maddy 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E18 (inédit)
Mercredi 5 octobre à 23:20
1.47m / 20.0% (Part)

Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E17 (inédit)
Mercredi 5 octobre à 22:40
2.39m / 18.0% (Part)

Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E16 (inédit)
Mercredi 5 octobre à 21:50
2.98m / 14.1% (Part)

Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E15 (inédit)
Mercredi 5 octobre à 21:00
3.67m / 15.1% (Part)

Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E14 (inédit)
Mercredi 28 septembre à 22:40
2.54m / 18.1% (Part)

Logo de la chaîne TF1

CSI : Cyber, S02E13 (inédit)
Mercredi 28 septembre à 21:50
2.88m / 13.7% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Mises à Jour du Mois

Mises à Jour du Mois
Le bilan des Mises à Jour des Mois d'Octobre et Novembre 2016 vient d'être rédigé.  Vous pouvez le...

Film : Sous le charme du Père Noël

Film : Sous le charme du Père Noël
Le film "Sous le charme du Père Noël" avec Elisabeth Harnois est actuellement diffusé sur TF1....

Sortie AS : Liev Schreiber

Sortie AS : Liev Schreiber
Le 20 Novembre 2016, Liev Schreiber, accompagné de ses deux fils, Alexander et Samuel, a assisté au...

Sortie AP : Ted Danson

Sortie AP : Ted Danson
Le 14 Novembre 2016, Ted Danson a assisté et parlé pendant le Glamour Women Of The Year 2016 qui a...

Allociné : Ces séries qui ont perdu leur leader !

Allociné : Ces séries qui ont perdu leur leader !
Le site Allociné a mit en place un diaporama sur les séries qui ont perdu leur leader au cour de la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (23:26)

les soignantes, ça dépend vraiment de la personne.

Sonmi451 (23:26)

elle allaite?

Titepau04 (23:27)

Oui

Titepau04 (23:27)

C'est ce que je lui dit! Même encore maintenant, on ne les comprend pas toujours!

Sonmi451 (23:29)

C'est peut être la faim si elle a pas encore eu sa montée de lait. Il faut un temps entre le bébé soit en phase avec la quantité de lait.

Sonmi451 (23:29)

Moi ce sont des hommes, je les comprendrais jamais lol

Titepau04 (23:29)

Il s'endort au sein mais se réveille des qu'elle le pose

Sonmi451 (23:31)

classique, les deux miens faisaient ça. lol

Titepau04 (23:31)

Le mien aussi

Sonmi451 (23:31)

et mon dernier fait ça sur le bib' tous les soirs. ^^

Titepau04 (23:31)

Et il est trop petit pour être porter en écharpe rncore

Titepau04 (23:32)

Ah bon?

Sonmi451 (23:32)

Oui oui le soir, il s'endort dessus. Du coup, je le pose et là il se réveille car il a faim. lol

Titepau04 (23:32)

LOL!

Titepau04 (23:33)

Tu les as allaité combien de temps?

Sonmi451 (23:35)

Pas longtemps même pas 1 mois en soit.

Sonmi451 (23:35)

Le premier, je suis tombée sur une sage-femme qui m'a dit n'importe quoi

Titepau04 (23:35)

Ohh cest court

Sonmi451 (23:35)

mais j'avais tellement pas confiance en moi que j'ai écouté

Titepau04 (23:35)

Ah ça....

Sonmi451 (23:36)

et le deuxième ça se passait bien mais besoin d'un traitement pour moi pas compatible avec l'allaitement

Titepau04 (23:36)

Arrfff

Titepau04 (23:37)

Euh je suis en train de penser à un truc, on parle allaitement mais la conversation va apparaître sur hy!!!! LOL!!!

Sonmi451 (23:37)

Et toi?

Sonmi451 (23:38)

Et on a perdu starnary en plus lol

Sonmi451 (23:38)

elle s'est endormi sur le français lol

Titepau04 (23:38)

10 mois!

Sonmi451 (23:38)

Super!

Titepau04 (23:39)

Ouiiii ! C'était chouette!

Sonmi451 (23:40)

Tu m'étonnes!

cinto (18:54)

Ma sorcière Bien aimée: nouveau sondage musical sur les génériques célébres! allez venez, votez, commentez et n'oubliez pas votre casque! Merci à ceux et celles qui ont déjà voté.

cinto (19:01)

Queer as folk: calendrier de l'Avent démarre aujourd'hui, bien sûr. Venez découvrir notre série et nos bogosses, en ouvrant une fenêtre chaque jour. Sinon, régalez vous du superbe calendrier romantique et n'oubliez pas de laisser un petit mot. Ça fait toujours plaisir.

stella (21:26)

Design spécial Noël sur le quartier Downton Abbey ainsi que son calendrier de l'avent original.

DGreyMan (22:23)

Nouveau sondage spécial Harry Potter dans "Game of Thrones" ! Merci d'avance.

carina123 (23:09)

Nouveaux sondages et calendriers sur les quartiers Lie to Me et Jericho, Venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

sabby (08:54)

Bien le bonjour la citadelle !! Toujours personnes sur Empire pour ouvrir le calendrier de l'avent, ni sur Friday Night Lights pour commenter le nouveau design Un petite visite ferait plaisir, on vous attends Bonne journée à tous !

Moorgana (09:13)

Sondage de noël sur le quartier Heartland

serieserie (10:16)

N'oubliez pas de vous inscrire pour le grande hypnoGame Arrow!!

Margauxd (12:42)

Nouveaux sondages sur les quartiers : Blindspot, The Last Ship et New-York Unité Spéciale, n'hésitez pas à voter !!

Titepau04 (21:41)

Nouveaux calendriers sur les quartiers NCIS Los Angeles, S Club 7 et Dr House!!! ^^

DGreyMan (21:47)

Nouveaux jeux, nouveau calendrier et nouveau sondage dans Game of Thrones. Merci d'avance.

leila36 (22:37)

Hohoho, venez admirer et commenter le nouveau design du quartier "Big Bang Theory". Vous n'allez pas le regretter.

emeline53 (22:43)

Le nouveau sondage de The Fosters vient d'arriver ! Venez nous dire ce que vous voulez comme cadeau de Noël

Sonmi451 (13:47)

Venez commenter les calendriers chez House, Scrubs, urgences et friends. Et au passage un petit vote pour les sondages sont les bienvenus, merci.

Profilage (20:16)

Bonsoir, un tout nouveau calendrier vient d'apparaitre sur les quartiers The 100 & Under the Dome. On vous attend !

carina123 (00:09)

Nouveaux calendriers et sondages sur les quartiers Lie to Me et Jericho, venez nombreux, merci. Bonne soirée à tous !

Sonmi451 (08:43)

Design' spécial noël sur Scrubs, on attend vos commentaires.

Chaudon (10:25)

Nouveau calendrier sur le quartier "Elementary" ! Donnez votre avis sur le quartier de la série !

Chaudon (10:31)

Nouveau sondage sur le quartier "Elementary" ! N'hésitez pas à venir voter sur le quartier et à donner vos avis sur le topic approprié !

Chaudon (10:49)

Votez dès maintenant pour la Nouvelle Photo du Mois du quartier "Elementary" !

arween (10:57)

Bonjour la citadelle ! Une grande animation vous attends sur The Night Shift, venez participer !

seriepoi (11:05)

Bonjour tout le monde ! Vous pouvez, si vous le souhaitez, venir sur le quartier "True Blood" pour commenter le (très) beau calendrier de décembre, fait par Sonmi. Merci par avance et bon dimanche à tous.

ObikeFixx (11:25)

Bonjour tout le monde! En plus du nouveau sondage, n'hésitez à venir découvrir le nouveau calendrier et la nouvelle photo du mois sur le quartier "The Last Ship"

Phoebus (14:15)

Bonjour tout le monde ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour voter pour la voter de l'épisode 8x05 de The Vampire Diaries et pour participer à la review de cet épisode.

serieserie (16:44)

Inscrivez-vous vite pour la grande partie d'HypnoGame Arrow qui aura lieu dans 6 jours!! Rendez-vous dans les forums de l'accueil!!

arween (18:46)

Venez voir les nouveaux calendriers de The Night Shift (serie²) et Dollhouse (Xana).

emeline53 (19:24)

Seulement 2 persones pour commenter le design Noël de The Fosters ? Venez donner votre avis en plus, un sondage sur votre souhait de cadeau est en ligne !

stella (19:25)

Special spécial Noel sur le quartier Downton Abbey et sans oublier son calendrier de l'avent original

DGreyMan (22:40)

Bonsoir. Sondage dédié à "Game of Thrones" dans le quartier "Harry Potter"...

DGreyMan (22:40)

... ou le contraire ! ^^

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play